Le deal à ne pas rater :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy Buds2 (Via ODR ...
599 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 1845
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue54/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (54/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue483/1000[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (483/1000)
Berrys: 932.999.999.999 B
Mer 17 Aoû - 14:39



Le Festival de Dokusoi PandaEvent PNJ





[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 04310
Médolie Canondor "The Wind Tale"
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

-La dévastation ?

Voilà un objectif bien singulier et semblant être parfaitement gratuit, même si la Canondor ne doutait pas que son opposant cachait les véritables motivations de la même manière qu’il s’était interrompu lui-même un peu plus tôt. Se redressant sur ses pieds suite à l’enchainement, la lame au clair et l’esprit affutée, la naine observa les répercussions de ses techniques sur le corps meurtri de l’ennemi qui pleurait du sang et semblait arrivé au bout de ses forces. Ils étaient déterminés à aller au bout alors elle ne pouvait pas se montrer clémente dans ses assauts au risque d’en payer le prix fort. Néanmoins, elle leva un sourcil lorsqu’il mentionna sa sœur, mais n’alla pas l’achever. La blonde n’était pas une personne brutale gratuitement et tuer des gens n’était pas vraiment sa tasse de thé. Elle préférait essayer les secondes chances. Néanmoins, l’explosion retentit et attira l’attention de tous. La nuée d’oiseaux prenant son envol était tout aussi inquiétante. Les choses dégénéraient. Ce qui fut confirmer par l’avertissement de Jorice qui dans ces instants chaotiques faisait un dernier geste humain en bon perdant.

-J’espère que vous parviendrez à trouver la paix et le repos, lui accorda la Canondor en s’approchant pour déposer devant le blessé un talisman, une petite feuille de papier rectangulaire sur laquelle était dessiné un drôle de motif. J’aurais aimé vous transporter, mais vu votre état cela ne fera qu’aggraver votre situation et nous pourrions y périr ensemble. Je suis vraiment désolé… Faites le point avec vous-même ou appelez quelqu’un en mesure de vous soigner.

À ces mots, avalant sa salive et la tristesse qui la gagnait d’abandonner ainsi quelqu’un à la mort, Médolie couru en direction du pirate qu’elle avait assommé un peu plus tôt et le plaça sur son dos, tenant une jambe avec chaque main tandis que ses épaules tenaient les bras du forban. Se mettant à courir en direction de la mer et du port, menacé par le glissement de terrain mais encore debout pour l'heure, afin de rejoindre les navires de la Ligue, elle décrocha l’escargohpone à sa ceinture, galérant à cause des appuis du pirate inconscient qu’elle transportait.

-Lycurgue ! Où es-tu ?

-Je m’apprête à grimper sur le navire-arène. J’ai mis les voiles dès les premières explosions
, répliqua le marchand.

-Préviens Kosenjobi que j’arrive avec un prisonnier et qu’au besoin je pourrai avoir besoin d’aide si je n’ai plus assez d’énergie pour traverser les airs menant à un de nos navires.

Traversant les terres de cette île à toute jambe, elle essayer de garder ses forces pour employer le geppou en cas d'urgence.

[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Achill10

[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Mina_a10
Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

La voix de l’ennemi s’apaisait progressivement. Face à ce constat, le bretteur s’écarta, prenant de la distance afin de voir s’il s’agissait d’un sursaut éphémère ou de quelque chose de plus concluant. Finalement, l’homme sembla revenir à lui, déclenchant un sourire de satisfaction chez le Minamoto qui rangea la lame de son arme dans le fourreau, faisant coulisser le métal doucement tandis qu’il observait la boule de haine emprunté un chemin vers la lumière. Voilà un dénouement qui satisfaisait le vieillard. Néanmoins la joie fut de courte durée lorsque quelqu’un arriva pour prévenir qu’une nouvelle explosion avait lieu au centre de l’île. La situation devenait critique et il était vrai que l’on sentait la mer vibrer quelque peu, certainement des suites de ce qu’il se passait au milieu de l’île. Tandis que Mia Sakuya invectiver la brute, le polémarque prenait conscience que le destin des personnes présentent ici reposaient sur ses épaules pour l’instant. Il était de sa responsabilité d’agir.

-S’en est trop… Il ne sert à rien de chercher à qui la faute ma chère, lança-t-il en direction de Mia. On y perdrez un temps bien trop précieux. Ecoutez-moi tous ! Il semblerait qu’Holiday Island ne soit plus sûr pour l’heure. Les choses continuent à dégénérer. Je crains qu’évacuer l’île soit la meilleure solution pour le moment. Si vous ne souhaitez pas partir avec nous, que vous avez votre propre navire ou des affaires à récupérer, libre à vous de partir récupérer ce que vous voulez, mais vous vous exposez au danger et au risque de ne pas pouvoir partir. Nous allons lever les voiles pour nous écarter de la côte en attendant de voir comme la situation évolue. Tous ceux qui le désirent peuvent rester avec nous.

Il marqua une pause et se tourna vers l’héliaste qui observait l’arène depuis le début de la compétition.

-Transmets l’ordre aux autres navires de s’approcher du port pour secourir ceux qui ne trouvent pas d’échappatoires. Qu’ils rompent immédiatement le blocus dès qu’ils ont terminés ce qu’ils font.

Kosenjobi se tourna à nouveau vers son opposant.

-Je crois que vous êtes sincère et que vous ne saviez pas ce qu’il se prépare. Alors vous pouvez toujours vous saisir de votre responsabilité dans ce qu’il se déroule, dans ce massacre qui s’opère. Aidez-moi à faire évacuer le plus de monde possible.

À ces mots, le samouraï s’élança pour quitter le bord tandis que les premières manœuvres pour larguer les amarres s’entamaient.

-Il reste encore un peu de place ! Dépêchez-vous de monter à bord ! lança-t-il à la foule qui se pressait sur les pontons pour gagner les navires.

[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 00210

-À vos ordres, répondirent les capitaines des navires de la Ligue tandis que les équipages menaient à terme les combats.

Le Dévoreur d’Horizons fut le premier à manœuvrer pour se diriger vers le port de l’île, mais tous commencèrent à se mettre en place. Lâchant les filets sur les côtés de la coque, ces derniers ayant pour fonction de permettre à des personnes à la mer ou se trouvant sur un bateau bord à bord de pouvoir escalader la coque afin de rejoindre le pont de l’embarcation. Cela permettrait de de faire monter à bord les personnes ayant sauté à la mer mais également de pouvoir faire monter par tout le côté et non simplement par une planche ou un petit ponton. Se positionnant de leurs longs à une vingtaine de mètres des pontons, ils attendaient justement de pouvoir recueillir les gens s’étant lancé à la mer avec le projet fou de pouvoir quitter les lieux à la nage, à la manière de Rébéna pensa brièvement le capitaine de la frégate principale. Les canons, jouissant du dispositif pivotant permettant d'orienter plus librement l'axe de l'artillerie, tirerait alors sur les rochers qui chutaient. Si jamais la voie finissait par être libres, deux bricks se dirigeraient ensuite vers les emplacements qui se seraient libérés si des navires quittaient le port, mais ils ne prendraient que ceux de l’extrémité pointant vers la mer par sécurité afin de pouvoir s’en aller dès que cela serait bon ou dès qu’un nouvel événement menacé de détruire le port.




never-utopia


-Médolie Canondor "The Wind Tale" lvl 37
-Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi lvl 37

_________________
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis
Ignis Irae
Nemesis
Messages : 536
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue41/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue98/500[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (98/500)
Berrys: 2.818.588.000 B
Mer 17 Aoû - 15:46






Le festival de Dosukoi Panda




La porte se referma derrière eux et un coup d'œil apprit à Samuel qu’ils n’étaient que deux dans l’abri, ce qui le rassura un peu. Pas d’embuscade, tout allait bien pour le moment. En toute logique, les systèmes d’aération ne tarderaient pas à se mettre en marche non plus, ce qui leur permettrait d’attendre plus que confortablement que le capharnaüm de l’île cesse et de profiter du plan désormais exposé de Linda. Profiter jusqu’au bout de son statut de doublure pour redonner l’île donc. Le terrorisme n’était que la moitié du plan, il fallait que l’assassinat de Rebecca Wolf fonctionne, ce qui n’était pas donné maintenant qu’Alistair l’avait rejoint. Une goutte de sueur coula le long de son dos en entendant qu’il était désormais coincé avec une bombe ambulante, mais il maintint un sourire de courtoisie. Elle en avait probablement vu des milliers d’autres et saurait discerner sa légère tension, mais il n’avait pas prévu de la tuer de toute manière.

Je ne sais pas si je dois m’en excuser, mais je n’ai pas prévu de vous tuer. Pour être honnête, votre coopération précédente m’a bien arrangé, parce que je ne souhaitais pas vous torturer. Je trouve ça barbare, dégradant et salissant. Et je vous l’ai dit, si nous en sortons en vie, je ferais tout ce que je peux pour vous permettre de refaire votre vie, or je ne reviens pas sur mes promesses. Sans compter que je vous dois également très probablement la vie, puisque sans ce bunker je serais probablement dehors écrasé.

L’instant d’après lui donna raison puisqu’un bruit sourd résonna, secouant légèrement le caisson et déplaçant rien qu’un peu le plafond, ce qui fit tiquer l’oeil droit du comptable. Ce n’était pas vraiment bon signe, pas plus que les bruits de craquement autour du bunker. Probablement les tuyaux d’eau et de gaz qui avaient lâchés. Il ne pouvait qu’espérer que ceux-ci ne connectaient pas au bunker. Il leva les yeux en entendant une grille s’ouvrir, pour découvrir avec satisfaction que comme prévu, c’était l’aération qui se mettait en marche pour pomper… de l’eau. Qui coulait donc dans le bunker. La satisfaction se transforma bien vite en stupéfaction, puis urgence.

Linda comprit visiblement immédiatement la cause de tout ça, insultant joyeusement la responsable de leur piège mortel et hurlant qu’elle voulait sortir. Soudainement, le comptable lui aussi ne se sentait plus trop à l’aise à l’intérieur de ces quatre murs, malheureusement, la porte ne semblait pas s’ouvrir, n’en déplaise au duo.

Miss Linda? Calmez vous je vous prie. S’énerver ne servira à rien, d’une part nous ne sommes pas encore morts, n’en déplaise à votre grosse pute d’ex-patronne, et d’autre part nous avons… mh, au vu du débit de l’eau, de la taille de la pièce… Une heure et deux minutes? A quelques dixièmes de seconde près environ. Je préfèrerais utiliser ce temps pour chercher un moyen de survivre plutôt que de m’épuiser pour rien.

Visiblement, ces mots servirent à ramener la jeune femme à la raison, bien qu’elle continua de jurer à voix basse quelques instants. La laissant chercher une solution, l’homme contempla le bunker un instant, essayant de déterminer ce qui pouvait l’aider. Des lumières au plafond, alimentée par un générateur de secours qu’il entendait doucement tourner depuis un placard, un début, mais cela ne les sortirai pas de là.

L’aération paraissait impraticable à cause du débit d’eau et des plaques métalliques totalement trempées contre lesquelles ses mains glisseraient probablement s’il tentait d’y monter. Cependant… Si l’aération était dans ce coin, alors à quoi servaient les deux autres grilles? La lumière se fit dans son esprit alors qu’il injuriait copieusement le psychopathe ayant conçu ce bunker. Il fallait être un genre spécifique de dégénéré pour piéger un bunker à code, et il fallait que cela tombe sur lui. Les deux trappes servaient probablement à inonder le caisson, et la canalisation au-dessus ayant cassé, l’eau se déversait par le mauvais conduit. Il avisa la table basse avant de la pousser jusque sous l’une des grilles abîmées, qu’il arracha sans grand effort. Le choc avait fait casser plusieurs vis, et les dernières tenaient à peine.

Le vacancier passa sa tête dans l’ouverture, attendant un instant pour que ses yeux s’habituent à l’obscurité avant de discerner le haut du conduit. Le tuyau d’arrivée d’eau était effectivement cassé, et paraissait se déverser dans le conduit d’aération. Le souci principal venait du fait que s’il cherchait à l’atteindre, il serait probablement bloqué par le torrent d’eau, sans parler du risque de se casser quelque chose en retombant, auquel cas ses chances de survie seraient quasiment réduites à zéro. L’espace entre le conduit lui-même et le tuyau paraissait plus ou moins inaccessible, ce qui ôtait encore une possibilité, et la plupart des conduits semblaient s’immerger sous terre. La situation lui semblait de plus en plus désespérée, mais il ne perdait pas espoir. Si une sortie de ce côté-là n'existait pas, il devait bien y en avoir une autre, une contremesure contre ce genre de cas ou quelque chose. Il espérait simplement que les lettres de licenciement de Rebecca Wolf ne se présentaient habituellement pas sous cette forme un tant soit peu drastique.

Un hurlement retentit soudain et Samuel retira sa tête de l’embouchure, cherchant à déterminer ce qui avait pu causer ce soudain accès de terreur. Il ne lui fallût pas longtemps pour suivre le regard de la jeune femme et découvrir que, sans un bruit, la porte paraissait avoir bougé, rien qu’un peu. Ce n’était pas vraiment bon signe, lui même n’avait aucun allié sur l’île et Linda ne paraissait pas en avoir plus que lui. Il s’approcha doucement de la porte en longeant le mur, au cas où des forces armées feraient irruption et afin de plaquer le premier qui entrerait, le tout en faisant signe à la doublure de se mettre à couvert. Après tout, s’il s’agissait d’agents de Wolf, il aurait été dommage de leur donner un visuel simple sur leur cible présumée, d’autant plus si elle était également équipée d’un dead man trigger.

Ses choix furent récompensés par une évidente survie lorsqu’une explosion retentit, faisant siffler ses oreilles et propulsant la porte hors de ses gonds et à travers la pièce, heureusement sans toucher personne. Une jeune femme se révéla dans le trou laissé par l’ancienne porte mais, avant que Samuel ne puisse tenter de l’intercepter, elle annonça être là pour exfiltrer Linda, assurant que sa sécurité était importante, une donnée relative, mais avec laquelle Samuel était plutôt d’accord, au moins tant qu’il était à côté. Sans la quitter des yeux, il demanda cependant à celle-ci si elle reconnaissait la nouvelle venue, ce à quoi la réponse était un oui mitigé. Une alliée potentielle, c’était bien plus que ce qu’il espérait, mais si elle travaillait avec les Holiday, les choses étaient soudainement nettement moins sûres. Malheureusement, lorsqu’il demanda les plans futurs, juste au cas où il s’agirait d’un sauvetage dans le but d’une exécution politique par la suite, la seule réponse qu’il obtint fût claire et nette, leur libératrice n’avait pas le temps de détailler, ce qu’il était difficile de nier.

Avant de partir, Linda lui désigna quelques oeuvres d’arts éparses non endommagées, comme pour lui indiquer la valeur que celles-ci pourraient avoir sur le marché. De quoi s’en mettre plein les poches assurément, mais le comptable refusa poliment, indiquant qu’il était simplement venu en vacances, et pas pour s’enrichir. A cela s’ajoutait l’encombrement évident de transporter ce genre de choses, le fait que la revente pouvait aisément être tracée jusqu’à lui et son manque de connaissance dans le monde de l’art. Il pouvait faire appel à un ami, mais cela faisait déjà trop de points négatifs à son goût.

Le pas rapide, le duo devenu trio traversa rapidement le terrain en ruine après l’explosion du parasol. Il pouvait apercevoir des mains dépassant des graviers, occasionnellement des gémissements, mais resta stoïque jusqu’au bout. Il n’était lui-même pas assuré de survivre, il ne pouvait définitivement pas se permettre d’aider d’autres personnes, d’autant plus quand il les avait lui même indirectement mis dans la panade. Son sourire habituellement était clairement tordu pour tout ceux qui pouvaient le voir, comme s’il se retenait de vomir ou de s’arrêter. Il agissait mécaniquement, se forcant à continuer de suivre pour garantir sa survie, à défaut d’autre chose. Mourir rien qu’une seconde plus tard, quoi qu’il ai à faire. Mais une chose était sûr, après ces vacances, il aurait besoin d’une bonne session avec son thérapiste.



© Jawilsia sur Never Utopia



_________________
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 NrmW1
Nemesis
Revenir en haut Aller en bas
Fabius
Fabius
Messages : 123

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue21/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (21/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue41/80[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (41/80)
Berrys: 87.870.000 B
Jeu 18 Aoû - 16:58
Et voilà ! Ce qui devait arriver arriva ! Comment les choses ont-elles pu dégénérer à ce point ? C’est bien simple, j’ai l’impression d’être une marionnette dans un théâtre de Guignol, recevant des coups de bâton encore et encore sans pouvoir riposté. Peu importe à quel point je me démène, le plan des terroristes, pardon, des combattants de la Liberté de la famille Holiday fonctionne sans accroc.

Même un garde du corps expérimenté et un vice-amiral se sont fait prendre dans leurs filets alors, comment moi, simple capitaine d’un navire marchand je pourrais faire le poids ? Mais c’est alors qu’un miracle arrive, la sublime Rebecca Wolf fait son entrée, telle une véritable Reine. Linda, malgré sa ressemblance physique ne pouvait pas dégager un tel charisme et je comprends que cette fois-ci, ce n’est pas une doublure.

Mais la vérité me rattrape très vite, quand le gigantesque parasol commence à pencher et tombe à une vitesse alarmante, même Bontoutou commence à gémir, son instinct d’animal lui soufflant qu’il ne peut rien résulté de bon à ce phénomène et que les enfers allaient se déchainer. C’est ce qui arrive quand les rochers commencent à voler dans tous les sens comme de vulgaires billes qu’un enfant colérique aurait envoyé dans une cour de récréation, de l’école primaire Jean Rastand.

Je cours alors pour ma vie, le chien-loup fidèle à mes côtés, restant au côté de Rebecca et d’Alistair, espérant qu’ils ont une sortie de secours. C’est ma seule et unique chance, car vu la vitesse à laquelle l’apocalypse arrive, je n’ai aucune espoir de pouvoir m’en sortir tout seul. Mais au lieu de se dépêcher le couple commence à s’embrasser, comme si on avait le temps pour ses sottises ! Il existe un moment pour l’amour et quand nous sommes en danger de mort, ce n’est clairement pas le cas.

Alors que j’en étais là de mes réflexions, Alistair la pousse dans les bras du membre éminent de la Marine et réalise un véritable exploit que je n’aurais pas cru cela possible, il réussit à ralentir la fureur des éléments ! Mais il se fait tuer par-derrière, ce qui est assez efficace, je dois l’avouer, lâche, mais efficace. La jeune femme, l’accueille dans ses bras et il se passe un truc bizarre, je chancelle, non à cause d’un tremblement de terre, mais c’est autre chose.

En-tout-cas, si on reste ici, on va mourir alors j’indique à la jeune femme :

Si vous voulez que son sacrifice ne soit pas vain, alors vous devez venir avec moi.

Je lui tends la main, espérant qu’elle la prendra et que l’officier nous protégera pendant notre fuite. Après tout, ils sont payés pour mourir en protégeant les civils, enfin, je crois. Si elle accepte, je la poserai sur Bontoutou et lui demandera de bien le serrer et nous partirons en direction du port, là où se trouve mon navire. Si elle préfère mourir ici, je devrai l’abandonner, la vie est trop courte et la mienne ne peut pas se terminer ici, je n’ai pas encore été payé !
Fabius
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 123

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue19/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue2/60[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (2/60)
Berrys: 249.378.000 B
Jeu 18 Aoû - 23:56
Tama se sentait optimiste, elle avait vraiment l'impression que les choses allaient tourner pour le mieux. Elle avait trouvé l'arme et une alliée. Harès était toujours là ou elle l'avait laissé et même si ça n'allait pas mieux, il n'avait pas l'air pire non plus. Dans les circonstances actuelles, elle s'en contenterait largement ! Maintenant il ne restait plus qu'à voir comment tirer parti de leur nouvelle arme secrète pour faire une mauvaise surprise aux méchants ! Sauf que la mauvaise surprise, ce fût eux qui allaient la découvrir au final. ... Et la surprise des indépendantistes étaient bien plus massive et de bien plus mauvais goût encore que la leur. Ces gens étaient vraiment des bien mauvaises personnes... Regardant l'arbre géant trembler, la chevalière eut comme un immense vide dans son esprit. Le vide habituel dans sa tête quand elle ne comprenait pas quelque chose, la question du moment étant. Comment pouvait-on accomplir ce genre de choses...

Heureusement pour elle, Mr Harès était réactif et bien équipé, car c'est dans un bunker lui appartenant qu'il la guida elle et la commandante, afin de tous les mettre à l'abri de ce qui allait se produire. Le perroquet aussi entra à l'intérieur juste à temps avant que la porte ne se referme. Puis ce fut l'impact... Le bunker était plutôt petit, visiblement prévu que pour une ou deux personnes. Quand il se mit à basculer, la seule chose que pût faire l'ange était d'essayer de ne pas percuter le propriétaire de l'endroit. Il était déjà assez blessé comme ça sans avoir besoin de rencontrer d'avantage d'acier. De toute façon les secousses furent de brêves durées, remplacer rapidement par un SPLASH alors que le Bunker se mettait rapidement à s'enfoncer. L'ange demanda ce qui se passait, la réponse évidente lui fit donner. L'océan venait de les recevoir et à présent, leur habitacle de métal partait vers le fond des eaux. L'ange commençait à s'inquiéter, mais son regard se posa soudainement sur le perroquet. Ce dernier qui les avait suivi jusqu'ici, alors qu'il aurait pu juste s'envoler pour fuir le danger, était là avec eux. Il était posé au sol, la mine basse et comme un air triste. Un air qui fit mal au coeur de la Constantiniste. Elle avait dit beaucoup de mal de l'oiseau, mais elle préférait encore le voir s'agitait en essayant de lui picorer la tête, que tout penaud comme ça.

- Ca va aller Mr Oiseau. On va s'en sortir et bientôt tu pourras retrouver la lumière et la liberté dehors. Je te laisserai même me picorer un peu la tête si tu veux. Je suis sûr que Mr Harès va nous sortir de là.

Etait ce le fait d'être enfermé qui le rendait ainsi triste ? L'obscurité du Bunker ? Elle lui carressa la tête, ne sachant pas quoi faire d'autres, ne connaissant pas bien l'animal après tout... Peut être que l'oiseau était plus proche du pirate dehors qu'elle n'avait cru. Peut être qu'il était arrivé quelque chose à son maître à cause de la chute et qu'il l'avait senti. Quand cette pensée lui vint, c'est pour Médolie que l'ange se mit à s'inquiéter surtout. S'il était arrivé quelque chose au pirate, était-il arrivé quelque chose à elle aussi ? Elle priait très fort que non, pour elle, pour tous les habitants de l'île et même pour ce méchant pirate qui inquiétait peut-être ce pauvre oiseau. Une raison de plus pour taper sur la tête de ce malandrin s'ils se recroisaient un jour. Yeux fermés dans sa prière, elle ne voyait pas ce que faisait les deux autres personnes avec elle, mais ce n'était pas grave. Harès Palm savait très bien ce qu'il avait à faire et était d'un calme absolu dans cette situation stressante. Quand il senti les secousses s'arrêtaient, indiquant que la catastrophe dehors était probablement terminé, il se dirigea vers les commandes de l'endroit et actionna quelques boutons. C'est surprise que la soldat se rendrait compte alors que leur abri commençait à remonter, très probablement vers la surface. Il avait beaucoup de tours dans sa manche décidément ce Mr Harès, rempli de gadget en tout genre. Il plairait surement à Lucina. Une pensée qui l'amusa et la fit sourire, il lui en fallait peu il faut dire. Seulement sa joie serait de courte durée, car le spectacle qui les attendait dehors serait bien plus terrible que ce à quoi l'ange s'attendait.

- Comment ça à pu arriver ? C'est affreux, ces gens n'ont eu aucune pitié.

Un mélange de colère pour les coupables et de pitié pour les victimes prirent d'assaut les émotions de l'ange qui pendant un instant ne savait pas laquelle des deux émotions suivre. Mr Harès indiqua que la bataille n'était sûrement pas terminé et que si elles le désiraient, ce bunker pouvait se convertir en bateau. Il suffisait juste de lâcher un peu de leste et ils pourraient tous partir d'ici loin du danger, porter par les bouées et autres systèmes probablement encore caché de l'abri du Palm. Cependant la réponse des deux marines fut sans surprise et sans appel. Elles ne partiraient pas d'ici en laissant l'île dans cet état. Des gens avaient besoin d'être secouru et des méchants d'être arrêtés. Des gens qui pouvaient faire ce genre de chose horrible ne devaient pas continuer de se promener en liberté. Seulement demander à un civil, blessé en plus et qui venait de très probablement de les sauver en les mettant à l'abri, de retourner mettre sa vie en jeu. Ce n'était pas quelque chose que Tama voulait faire. C'était une décision qui à appartenait à l'homme uniquement. Seulement...

- Mr Harès. Je comprends que vous ne vouliez pas y retourner, surtout dans votre état. J'ai pas envie qui vous arrive quelque chose non plus. Ils vous ont déjà visé une fois alors y a peut-être d'autres gens qui essaieront encore si on y retourne. Y avait même quelqu'un qui fouillait vos entrepôts quand on y était, mais je sais pas si cette dame vous cherchait vous ou si c'était juste une opportuniste. Seulement si vous voulez bien venir avec nous alors... J'ai trouvé aussi ça dans l'entrepôt ou il y avait votre canon, du coup c'est à vous aussi je suppose.

Fouillant dans ses affaires, l'ange en sortit le fruit précieux qu'elle y avait trouvé et qui pouvait changer une vie, que ce soit en le mangeant ou en le vendant. Un Fruit du Démon. Elle ne savait pas quels genres de pouvoir il accordait et honnêtement, même si elle était très curieuse, elle en avait un peu peur aussi. Tout comme la Commandant la première fois quand elle apperçu le fruit, la réaction du Palm fût de mettre en garde l'ange à propos de ce genre de chose. Il n'en voulait pas, ne s'intérressant pas aux possibilités potentiellement infinis qui résidait entre les mains de la chevalière. Il s'inquiétait juste pour elle sincèrement et cela lui fit chaud au coeur, faisant apparaitre un petit sourire sous son casque. Cette expression disparut cependant bien vite pour être remplacé par un air de détermination.

- Aujourd'hui même en faisant de mon mieux, je n'ai pu aidé personne... J'ai même plus gênée qu'autre chose, alors si c'est St Constantin qui a fait apparaitre ce fruit devant moi pour m'aider à vous aidez vous, aidez les autres et aidez cette île. Quelle que soit votre décision, pour ma part je vais faire de mon mieux. *Scrunch, scrmpf scrsh*Pwaahh ! C'est super pas bon.

Elle l'avait fait. Soulevant le bas de son casque elle avait ouvert grand la bouche et croquer à pleine dent, commettant ainsi l'irréparable. Le premier petit morceau avalé, elle se rendit compte du goût ignoble du fruit, recrachant par reflexe le reste par terre. Après cela, elle ressentit comme un grand frisson la parcourir alors, comme si le monde d'un coup l'avait regardé, pour la rejeter ensuite et l'abandonner dans les ténèbres. Cependant ce n'était vraiment qu'une impression et un clignement des yeux plus tard, Tama se sentait normal, se demandant juste si quelque chose avait changé en elle. Une question que devait sûrement se demander aussi ses partenaires de bunker. Seulement la seule chose particulière qui se produisit dans les secondes qui suivirent la consommation, fut non pas le perroquet, mais un autre oiseau qui vint se percher naturellement sur l'épaule de l'ange, venant y déposer sans aucun remord sa plus belle fiente. C'était dégoutant ! L'ange n'était évidemment pas d'accord, mais alors qu'elle voulu réagir et chasser le volatile malpoli, Naru Lumina eu la même volonté qu'elle au même moment, provoquant un contact imprévu entre les deux femmes. Momentanement déséquilibrée, Tama glissa alors sur le morceau de fruit qu'elle avait recraché et bascula en arrière, tombant ainsi dans l'océan... Aussitôt elle senti ses forces l'abandonner et son corps s'alourdir. Si elle ne pouvait pas trop nager de base d'habitude à cause de son armure, cette sensation ci était bien plus terrifiante encore ! Allait-elle mourrir ainsi ? Bien sûr que non. Elle n'eut pas le temps de s'enfoncer bien loin de la surface, qu'elle sentit une poigne se refermer sur sa cheville. Harès Palm venait de l'attraper et il la tira hors de l'eau rapidement avec l'aide de la Commandante.

- MercI-i-I-i-II ! Gyaaah y a un truc dans mon armure !

Agitant ses mains vers son dos, ses camarades vinrent à nouveau à son secours pour ouvrir un peu sa boite de conserve, permettant à une anguille bien vivace de s'échapper vers l'océan qu'il ne voulait pas quitter. Elle n'était restée dans l'eau que quelques secondes, comment elle était entrée celle là ? Quelle manque de chance !

En tout cas la soldat ne se laisserait pas abattre pour si peu à cause d'un peu de malchance. Elle était bien décidée à faire son devoir jusqu'au bout. Si Harès décidait de ne pas venir et de juste les déposer, alors elle irait avec la Commandante pour probablement aidé la population, faisant de son mieux pour sauver un maximum de vie. Si la commandante préférait se diriger vers le champ de bataille, la soldat ferait de son mieux pour l'assister tant qu'on ne lui ordonnait pas de rester aider les civils plutôt. Si Harès décidait finalement de lui aussi ralier le champ de bataille, alors c'est lui qu'elle suivrait. Il était blessé et malgré son envie de le voir se reposer, elle avait essayé de le convaincre d'aider, ce qui la ferait se sentir responsable. Le Palm deviendrait donc sa responsabilité pour elle et elle ferait de son mieux pour l'assister et surtout ne pas trop le gêner si elle y arrivait, ce qui n'était visiblement pas gagner vu la malchance qu'elle semblait avoir récemment. Enfin si le Palm ne voulait pas venir, mais leur confier son arme, Tama ferait juste de son mieux avec la Commandante pour trouver quelqu'un pouvant utiliser cette chose efficacement contre l'ennemi.
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2994

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue0/0[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue0/0[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 19 Aoû - 16:33


Les rochers fusent dévastateurs, mais ce fut la coulée de terre qui s’assura de prendre le plus de vie. L’île s’effondrait complètement sur elle-même, du moins sa face touristique. Les quartiers résidentiels les plus éloignés n’avaient pas été touchés, heureusement pour des personnes comme Parish Milton dont la villa était intacte à l’heure actuelle. Ses gardes du corps contemplaient la dévastation de loin, leurs yeux tournés vers la désolation et la mort. Ce Festival avait accueilli de nombreux étrangers qui avaient à peine été répertoriés à la douane, et dont la mort était inévitable. Harès Palm en faisait-il partie ? L’envoyé de Hadès n’avait pas de liens directs avec eux, mais ils en connaissaient l’existence. Peut-être qu’ils pourraient entrer dans les bonnes grâces de Konan en trouvant son corps, des jours plus tard.


Jorice Holiday
Indépendantiste.

La partie ensevelie fut celle où Jorice Holiday se trouvait. Le frère de Sunday contempla sa fin arriver en ayant en tête les dernières paroles de la Canondor… Personne ne viendrait le sauver, mais il espérait que ses frères et sa sœur allaient s’en sortir. Il inspira une dernière fois avant d’être enterré vivant, l’une des morts les plus désagréables qui soit.

Lucien
Chasseur de Prime Indépendant


Bjorg Luisenbarne & Mia Sakuya
Révolutionnaires

Dans le navire-arène, chacun s’agita. Ceux qui avaient laissé une partie de leur famille à l’extérieur, comme le beau-fils de Mary-Lise et son deuxième fils, s’élancèrent en direction du navire de leur famille mais furent emporté par un rocher qui faucha leur vie, aussi insignifiante soit-elle. Bjorg aida, et Mia s’approcha elle aussi pour l’aider. Lucien s’élança rapidement hors du navire en essayant de venir en aide au plus de personnes possibles et s’éloigna rapidement de la Ligue, conquis par l’atmosphère qui pourrait faire de lui un héros. Pris dans le moment, certains désastres passèrent.

Les filets permirent à certains de monter à bord, notamment des employés du riche pirate décédé, dont le trésor qui était dans sa cale coula avec lui et serait enseveli par l’effondrement de l’île. Le mouvement des navires et le choc des vagues permirent d’évacuer une partie des cadavres qui flottaient, les rendant indirectement aux charognards qui s’étaient approchés. Et dans ce spectacle de dévastation, une lumière s’éleva… Une colonne de chaleur qui provenait de l’endroit où Alistair, aussi surnommé « Karma », venait de rendre l’âme.


Linda & Madeleine, "La Sorcière du Savoir"
Doublure de Rebecca Wolf & Membre du Nightmare Cartel.

    - On l’emporte avec nous, affirma Linda qui tenait tête à Madeleine dont les pensées transparaissaient sur son visage, assurant qu’elle pouvait tuer Samuel à tout moment. Il a été utile… Et il pourrait continuer à l’être.

Cette affirmation était étrange, pourtant la taupe des indépendantistes mais aussi l’alliée du Nightmare Cartel avait été plus qu’utile jusqu’à présent. Son instinct ne la trompait sûrement pas, et la Sorcière du Savoir n’avait de toutes les manières pas le temps de délibérer. Le terrain était trop dangereux à l’heure actuelle pour qu’ils s’attardent tous ici. Les entrepôts avaient été ensevelis, et ce pourquoi elle était venue enterré avec. Il y avait fort à parier que Harès Palm était mort, et que l’arme qu’il avait fait construire n’était plus qu’un tas de ruine. Elle pourrait toujours revenir avec une équipe et déterrer plus tard… Mais pour l’instant, elle faisait passer la survie de Linda en priorité. Pourquoi ? Parce que le plan était toujours le même : Linda allait prendre la place de Rebecca. Tant que les témoins étaient exterminés, il n’y aurait pas de raison de croire que le sosie n’était pas la vraie.

    - Vous… Une fois qu’on sera en dehors de l’île, il faudra que vous m’expliquiez qui vous êtes. Si Linda vous trouve une utilité, je vous en trouverai une aussi. Et sachez que cela garantis votre survie à l’heure actuelle. Bienvenue parmi nous…
    - Faîtes ce qu’elle dit, acquiesça Linda tandis qu’elle avançait parmi les bouts de corps et de bâtiments détruits.

Bientôt, ils arrivèrent au niveau d’un navire qui se trouvait à l’écart, dans l’une des zones résidentielles qui n’avait pas été touché. La petite maison appartenait à un couple dont les corps étaient déposés dans le salon, semblant dormir, la tête de l’homme sur l’épaule de la femme.

    - Je vais vous parler un peu de quelque chose, Monsieur Dickaris, ferait-elle une fois sur le navire rapide qui s’éloignait de l’île, Madeleine, Linda et Samuel à bord. Je vais vous parler d’une organisation qui se nomme le Nightmare Cartel.

Alors elle lui ferait le conte des criminels connus qui se trouvaient dedans : Narseh, Nu Wa et Ren Tao, en têtes de file. Elle lui ferait comprendre qu’il s’agissait d’une organisation criminelle récente, qui se rapprochait du grand banditisme, spécialisés dans les gros braquages et les détournements de fond. Et un comptable pourrait très bien s’intégrer dans ce type d’organisation. Et quand elle aurait fini, ils seraient déjà loin de l’île…


Harès Palm & Naru Lumina, "La Sainte aux Poings d'Acier"
Criminel & Commandante de la Marine

La malchance s’abattait sur tous ceux qui défiaient le destin. Quand Tama mangea son fruit du démon, elle fut incapable de comprendre que celui qu’elle avait mangé était le Fruit de la Malchance de feu Gérard Mandpo, et non le Fruit de la Laine de feu Aimée. Les chances de tomber dessus étaient maigres, pourtant toutes les étoiles s’étaient alignées pour contredire les probabilités. Et quand enfin le goût putride du fruit avait intégré le fruit à l’organisme, rendant le reste inutile, elle subit son premier effet.

Retournant sur le champ des morts, elle pourrait voir que peu de personnes s’attelait au travail. Harès avait décidé de lui prêter main forte, dans le but d’empêcher quoique ce soit de lui arriver. Il ressemblait plus à un ange gardien qu’à un contrebandier à l’heure actuelle, mais il semblait inquiet quant à l’avenir de l’île.

    - Ces lieux ne s’en relèveront jamais…
    - Ne pensez pas cela. Cette épreuve, nous devons la relever. Aidons le plus de personnes possibles…

Mais qui restait-il à sauver ? Les opérations de déblayage ne pourraient s’organiser que lorsque le calme serait revenu, pourtant les survivants qu’ils croisaient creusaient, les larmes aux yeux, avec leurs mains recouvertes de leur propre sang. Certains hurlaient à l’injustice, d’autres maudissaient le Ciel. Personne n’organisait, et la tornade de flamme fut un nouvel avertissement qu’il fallait quitter les lieux…

    - L’ennemi se trouve là-bas, fit Harès. Tama… Regarde-moi, et écoute-moi. Je vais m’occuper de la personne qui attaque l’île, avec cette arme. Toi, et Naru, vous devez aller aider le plus de personnes possibles et quitter l’île en vitesse, au cas où je ne réussirais pas.

Il avait un regard déterminé. Il connaissait les personnes qui étaient sur cette île, et il était apprécié ici. S’il travaillait pour Konan, ce n’était ni plus, ni moins parce qu’il savait qu’en faisant cela il pouvait empêcher les choses de dégénérer. Apparemment, ça n’avait pas suffi. Prenant l’arme, il se dirigerait en boitant vers les lieux de l’attaque.

    - On devrait faire comme il dit. Le navire du Vice-Amiral se trouve là-bas. C’est fini, Tama.

Rebecca Wolf & Sun-sin Imjin, "L'Œil de Cryptesthésie"
Magnat de l'Hôtellerie & Vice-Amiral de la Marine.


Sunday Holiday & Saxon Holiday
Cheffe des Indépendantistes & Indépendantiste

Il n’avait pas vu la suite des événements venir. L’invisible était à ses yeux le fondement de ce monde, les liens entre tout ce qui existait et tout ce qui devait être. Il savait que la carte au trésor appartenait à Rebecca Wolf sans avoir besoin d’ouvrir la bouteille, et il était en chemin pour la lui donner. Ainsi lorsqu’il voyait là où ça l’avait mené, il savait qu’il devait se trouver ici pour une bonne raison. Et il l’avait comprise trop tard. Il avait échoué à protéger les habitants de cette île, aussi neutre soit-elle. Les grands de ce monde allaient être furieux. Cela il s’en fichait, ce dont il ne se fichait pas c’était qu’une vie supplémentaire risquait d’être prise s’il n’intervenait pas. Ainsi, quand Rebecca revint vers Alistair, il s’élança à son tour dans sa direction. Il vit Hundstonne qui tendait sa main, et il vit l’attaque s’abattre de l’épée des 50 en direction des deux pauvres âmes.

Il le vit clairement, comme il sentit ce qui allait se passer avant même que ça n’arrive. Avant que l’intention ne soit là, il pouvait comprendre qu’un danger existait, et cela lui permit de réagir à l’attaque de Sunday. Armant son poing, il projeta un coup de Hasshoken qui déstabilisa l’assaut. Celui-ci mourut avant même d’être né, sous le regard incrédule de la Holiday.

    - Qu’est-ce que tu es ? Lâcha la jeune femme.
    - Alistair…

Rebecca embrassa une dernière fois son amant, et prit la main de Hundstonne en séchant ses larmes. Elle savait qu’elle ne pourrait pas obtenir vengeance sans partir d’ici. « Elle doit abandonner Holiday Island. ». C’était la simple, dure et cruelle vérité.

    - Reviens ici sale… !
    - C’est moi ton adversaire, interrompit le Vice-Amiral blessé tandis qu’il contrait à nouveau une attaque de Sunday avant qu’elle n’ait pu la préparer.

Était-il devin ? Ou sous couvert d’une malédiction, lisait-il en réalité très bien les actions de ses ennemis, au point de les anticiper ? Cette fois-ci il n’eut pas le temps, puisqu’en assaillant son ennemi, elle créa une tornade de flamme qui menaçait de le consumer.

S’approchant du but, Hundstonne et Rebecca pourraient voir la tornade de flammes dans leur dos. La blonde s’arrêterait un instant, ses lèvres fermées, son corps figé. Elle sentait que quelque chose n’allait pas… Et soudain son corps lâcha, et elle s’effondra contre Bontoutou, ayant refusé jusqu’alors qu’il la porte. Alors que tout aurait pu se terminer là, une personne qui avait été oubliée s’élança dans leur direction. Saxon, qui venait de mettre son frère Donatello à l’abri, attaqua avec virulence pour les faucher.

Et quand ils semblèrent au bord de la mort, alors qu’ils venaient d’échapper à toutes ces épreuves, un unique coup retentit dans les airs. Le canon-requin, soutenu par Tama et Harès, lança un assaut d’une extrême virulence sur Saxon. Celui-ci se retourna, et s’apprêta à l’arrêter, ne pouvant l’esquiver à cause du son qui était parvenu trop tard à ses oreilles, comme si le bruit avait été dispersé de manière à créer un mauvais timing chez les cibles.

Lorsque sa main se mit sur la route du coup, et ce malgré sa résistance, il sentit une demi-douzaine de petits mécanismes éclater de l'impact et s’attacher à sa peau, le pincer à divers endroits. Il tenta d’en retirer un, mais la prise mécanique se resserra, et il recula en commençant à crier.

    - Qu’est-ce que c’est que…

Le son de sa propre voix lui parut alors lointain. Les bombes étaient toutes de faible intensité, l’onde de choc provoquée par chacune d’entre elle vint bousculer les organes vitaux qui avaient été pris pour cible. Il s’effondra sur le sol, à peine amoché par l’assaut, mais bel et bien tué.

    - On a réussi…, ferait Harès en s’approchant de Fabius, soutenu par Tama. On ferait mieux de rejoindre le navire du Vice-Amiral. Nous tous.

Et si Tama et Hundstonne acceptaient, ils pourraient se diriger vers l’endroit où se trouvaient Lucien et Naru, en train de rapatrier le plus de personnes possibles, tandis que les navires de la Ligue accueillaient les derniers survivants et que le Colonel à bord du bâtiment de la marine comptait le nombre de morts chez leurs camarades… Du moins, ceux qu’ils avaient retrouvés. Même Hunstonne pourrait apercevoir, s'il venait jusqu'ici, des corps flotter au-dessus de l'eau dont celui de la chasseuse de prime qui, malgré la mort, faisait encore quelques bulles.


Tous les PNJs ne sont pas encore apparus.

Liste des PNJs présents sur le port et ses environs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Fabius
Fabius
Messages : 123

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue21/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (21/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue41/80[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (41/80)
Berrys: 87.870.000 B
Sam 20 Aoû - 12:10
Ouf, mon pari fut gagnant. J’ai vraiment cru jusqu’à la fin que j’allais mourir, occis par l’autre folle de Holiday, mais grâce aux Dieux de la Mer, ce n’est pas le cas. Le vice-amiral, loué soit la Marine, décide de se bouger un peu le cul et de sauver le mien par la même occasion. Sunday bien sûr, est furieuse, mais on ne peut pas tout avoir dans la vie.

En-tout-cas, cela semble réveiller un peu la belle endormie, j’ai nommé Rebecca, qui arrête d’embrasser les morts et prend ma main pour ficher le camp d’ici, en quatrième vitesse. Le vice-amiral, lui, continu à mériter sa paye en couvrant notre retraite, jusqu’à ce qu’une tornade de flamme fonce sur nous !

La jeune femme, fait ce que font toutes les femmes dans ce cas-là et s’évanouit, vraiment très utile cette héritière. Heureusement, Bontoutou était juste à côté et réussis, avec mon aide à la porter sur son dos. Mais mes malheurs ne sont pas terminés, car un homme, que je ne connais pas, tente de nous faucher ! Mais c’est quoi cette île remplie d’assassin ? Appelez-moi le chef de la sécurité ! Ah oui, il vient de mourir, dommage.

Nous sommes cette fois-ci sauvé in extremis par une sorte de projectile, que j’ai un peu de mal à distinguer mais qui semble efficace, car il tombe raide mort ou évanouis, de toute façon, je ne vais pas m’arrêter pour vérifier. Nos sauveurs, sont un type aux yeux bleus et aux lunettes rondes dont je me demande bien ce qu’il fait ici, tellement cela ne semble pas être un endroit pour les binoclards, accompagné d’une fille en uniforme de la Marine.

Mais je ne vais pas faire la fine bouche, surtout quand il me propose de l’accompagner en sécurité ! Si le navire d’un vice-amiral n’est pas sûr, c’est à désespérer de nos forces armées. Toutefois, je leur indique :

Sun-sin Imjin retient encore Sunday Holiday, mais je ne suis pas sûr qui tiendra longtemps.

Voilà, je préfère leur dit, au cas où ils veulent aider l’aider. Quant à moi, j’accompagne le bigleux où il voudra, je suis très fatigué et je ne tiens presque plus sur mes jambes. Toutefois, regardant au large, je ne peux m’empêcher de sourire, car mon bateau est au large, intact, mon équipage à du prendre la fuite dès le début des hostilités, comme quoi les marchands sont toujours les premiers à survivre.
Fabius
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 1845
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue54/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (54/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue483/1000[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (483/1000)
Berrys: 932.999.999.999 B
Sam 20 Aoû - 12:58



Le Festival de Dokusoi PandaEvent PNJ





[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Achill10

[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 04310[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Mina_a10
Médolie Canondor "The Wind Tale", Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarques de la Ligue Egéenne de Milon

Laissant exploser la force et l’énergie conserver dans ses jambes pour s’élancer dans une série de geppou vers le navire-arène en sautant depuis la terre ferme, afin de passer outre les gens encore rassemblés sur les pontons pour chercher une voie de fuite, la Canondor finit par atterrir en roulade à la proue de l’embarcation qui quittait son mouillage. Le corps du pirate primé tomba bien entendu au même moment, la naine devant lâché prise pendant son mouvement. Se relevant, elle reprit sa respiration et tourna son regard sur la situation désastreuse de l’île, ses pensées se tournant vers Jorice qui avait subit les répercussions de ses choix, bien qu’elle ignorait beaucoup de choses sur les événements qui c’était déroulé. Pivotant, Médolie observa les deux gabiers qui descendaient du mât.

-Pourriez-vous ramener de quoi entravé ce prisonnier s’il vous plait ?

Saluant Lycurgue d’un signe de la tête, ce dernier faisant parti des derniers à être parvenue à grimper sur ce bâtiment, la polémarque se dirigea vers la poupe, traversant les tribunes de l’arène afin de se diriger vers son collègue Kosenjobi qui lui fit des signes tout en laissant transparaître son soulagement que sa camarade soit revenu à bon port dans les temps.

-Comment-tu vas ? questionna la demoiselle.

-Bien, j’ai réussi à ramener à la raison celui qui était avec eux et que j’ai dû affronter, expliqua brièvement le samouraï qui se préparait à appeler le reste des navires pour donner ses instructions.

-J’ai aussi eu affaire à des ennemis pour aider des gens agressés. Je les ai perdus de vue alors j’espère qu’ils s’en sont sortis. Je n’ai cependant pas pu sauver le plus fort des deux car il était trop blessé… maugréa la jeune femme en serrant sa poigne sur le mange de Fraternity Bell.

Tandis que le bruit signalant que les capitaines avaient décroché se fit entendre, le Minamoto tapota l’épaule de sa comparse avec affection et compassion. Si certains membres de la Ligue étaient loin d’éprouver des remords s’ils étaient la cause de la fin d’une vie, le vieil homme savait que ce n’était ni son cas ni celui de la naine qui était assurément la plus « pure » polémarque à ses yeux, celle qui ne vivait que pour l’aventure et ses rêves de joie et de bonheur au travers de la découverte.

-Mettons-nous un peu plus au large au cas où il y ait de nouveaux mouvements de terrain, mais restez en position stationnaire pour accueillir au besoin d’autres survivants qui parviendraient à quitter les lieux.

Alors que l’embarcation commençait à s’éloigner pour rejoindre les sept autres navires qui commençaient à établir les opérations de maintenance à effectuer suite à la bataille, la colonne de chaleur fit son apparition un peu plus loin sur l’île.

-Kosenjobi. Viens voir, déclara Médolie en fronçant les sourcils pour attirer l’attention du samouraï qui évoquait les possibilités pour débarquer les civils sur une île voisine si jamais l’île n’était plus accessible par la suite.

-Merde… On dirait qu’il se passe quelque chose.

-On ne peut pas rester là sans rien faire s’il y a encore des gens à sauver
, releva la Canondor qui ne pouvait encore moins s’y résoudre après avoir abandonner Jorice à son sort.

-Allo… Que le Dévoreur d’Horizons se place au point le plus près du lieu où est apparu la déflagration ou que sais-je, mais en conservant toujours une distance de sécurité avec la terre ferme, ordonna le conseiller militaire de Rébéna en décrochant à nouveau l’escargophone. Vous souvenez vous de la procédure d’urgence en cas de notre absence ? lança-t-il à l’héliaste à ses côtés qui hocha la tête avec détermination.

Il fallait en effet prévoir l’option d’une rébellion nouvelle de Bjorg ou d’une tentative de prendre le contrôle du navire de Dieu seul sait qui. Si les deux polémarques s’absentaient, la situation pouvait devenir risquer, néanmoins ils étaient les seules à pouvoir s’en sortir facilement si les choses se compliquaient à terre. Prenant leur élan après avoir bénéficier de cette minute ou de ces deux minutes de repos, ils s’élancèrent au-dessus des eaux pour se diriger vers l’endroit d’où provenait la chaleur et ainsi voir s’ils pouvaient secourir des gens qui y seraient encore.




never-utopia


-Médolie Canondor "The Wind Tale" lvl 37
-Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi lvl 37

_________________
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 123

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue19/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue2/60[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (2/60)
Berrys: 249.378.000 B
Sam 20 Aoû - 22:45
Une troisième fiente d'oiseau s'abatis sur l'armure de l'Ange qui n'en avait plus grand chose à faire. Bien sûr ça la rendait triste, son armure toute neuve ainsi déjà en piteux état, à cause de quelques volatiles bien indélicats.  Seulement quand elle voyait le spectacle autour d'elle, elle se disait que ce n'était pas important et que même le forgeron qui lui avait réparé ne lui en voudrait sûrement pas non plus. Elle avait autre chose à faire que de se défendre contre quelques volatiles se faisant dessus alors qu'ils fuyaient au plus vite le danger. Elle ne fuirait pas elle et ses camarades non plus. Que ce soit au nom de la justice, de la population ou une simple envie de protéger son île et aider quelqu'un. Ils étaient tous venus. Même le perroquet du pirate revenait, reniant son instinct naturel qui devait lui hurler de partir d'ici au plus vite. Quoi qu'il arriverait à présent et par la suite, le simple fait qu'ils étaient revenus tous les quatre auraient de quoi les rendre fier, même si pour aucun d'entre eux cela n'avait pas d'importance.

- Par ou commencer ? Il y a tellement de gens qui ont besoin d'aide.

De la détresse et du désespoir se ressentaient dans la voix de la chevalière, sentiment facilement identifiable et compréhensible dans les circonstances. Il n'y avait que les monstres qui pouvaient rester indifférents devant un tel spectacle. Mr Harès aussi semblait déprimé de voir ce qui devait être sa terre natale ou en tout cas sa maison dans un si triste état. Le perroquet lui aussi semblait paniquer, regardant dans toutes les directions, espérant probablement celui qu'il devait considérer encore comme son maitre. Seulement ce n'est pas lui que le groupe regardait mais la Commandante Lumina qui tentait de son mieux de remotiver les troupes. Une épreuve ? Sa dernière épreuve s'était bien mal passé quand elle avait mangé ce maudit fruit. A part une série de malchance, elle n'avait ressenti aucune différence en elle pour le moment. Peut-être ce fruit n'était pas un fruit du démon finalement ? L'ange secoua la tête, ce n'était pas le moment de penser à ça. Il fallait juste écouter Mlle Naru et aider des gens, chaque vie comptait après tout. Cela pouvait sembler futile dans une catastrophe de cette ampleur, mais chaque destin qui pouvait continuer sa route était une bénédiction de Saint Constantin. Seulement certains semblaient décidé à tout faire pour que cette bénédiction s'arrête pour un maximum de monde possible. Une tornade de flamme s'éleva dans le ciel, comme pour crier au monde entier que non, malgré la désolation alentour,  quelqu'un réclamait encore du sang. Une personne que Mr Harès semblait bien décidé à arrêter, quel qu'en soit le prix.

- On devrait faire comme il dit. Le navire du Vice-Amiral se trouve là-bas. C’est fini, Tama.

Son premier instinct fût de le suivre, mais ses pas ne bougèrent pas tout de suite. La peur de le gêner, tout comme elle l'avait gêner quand celui qui s'appeler Jorice les avaient attaquer plutôt, revint dans son esprit. Si elle y allait et qu'il mourrait vraiment à cause d'elle cette fois-ci ? Entendant les paroles raisonnables de la commandante, la jeune fille tourna la tête dans la direction pointée par son amie, voyant le navire du Vice-Amiral. Il y avait beaucoup de marine là-bas, une grande force qui n'attendait que d'agir et qui déjà faisait de son mieux pour relâcher un peu de la misère que connaissait cet endroit. Tous ensembles, ils pourraient sûrement accomplir de grandes choses et sauvez bien plus de vie. Seulement... Si elle y allait... Regardant en direction de son ami qui allait au front, seul et blessé, ayant du mal à juste avancer...

- C'est moi qui vous ai convaincu de revenir dans cet enfer Mr Hares, alors je vous suivrais jusqu'au bout. On a commencé ça ensemble, on finira ensemble et qu'importe les conséquences. Faites ce que vous avez à faire et ne vous en faites pas pour moi

Elle sait qu'elle gênerait, elle sait qu'elle ne pourrait rien faire, mais tout comme il voulait veiller sur elle, elle aussi voulait veiller sur lui. Elle passerait le bras de l'homme par dessus ses épaules et le soutiendrait, lui permettant d'avancer plus confortablement et rapidement. Puisqu'ils avaient choisi l'option insensée d'aller participer aux combats dans leur état, chaque seconde serait potentiellement précieuse. Des secondes qui leur permettrait effectivement de sauver des vies... Un homme et un gros chien qui portait une femme blonde sur son dos. Une ombre rouge menaçante qui fonçait à grande vitesse sur eux. Etait-il l'ennemi ? Elle n'en savait rien, mais quand elle senti le Palm rassembler ses forces pour utiliser l'arme qu'ils avaient ramener, elle n'hésita pas un instant à l'aider pour soutenir l'arme. Le Palm montra ses talents alors d'expert, empoignant l'arme et faisant feu en quelques instants, frappant la cible sans lui laisser aucune chance. Une attaque incroyablement étrange perturbante, aussi bien visuellement qu'auditivement, mais dont le résultat fut sans appel. L'homme s'écroula... Mort ou vif ? Elle ne savait pas. Elle était juste heureuse, car ils n'avaient visiblement pas fait tout ça pour rien. Qui ils avaient sauvés n'étaient que secondaire finalement. Ils n'avaient pas réussi à éteindre la source des flammes qui menacer l'île, mais ils avaient contrecarrer un ennemi puissant. C'était une victoire, quoi qu'on en dise.

L'homme qui les rejoignit les informa que le Vice Amiral Imjin continuait de combattre et retenir l'ennemi. Pour que même quelqu'un d'une telle importance soit en difficulté, cela démontrait la force et la violence de cette attaque sur l'île. L'idée de ne pas pouvoir l'aider était frustrante, mais après avoir fait feu, le canon n'était plus utilisable. C'était un prototype à un seul tir apparemment. Tant pis, ils ne pouvaient pas laisser ces gens mourir devant eux après tout. Elle devait accepter ce résultat et prier, prier pour que le Vice Amiral triomphe de sa propre épreuve auquel le destin l'avait soumis. Continuant de soutenir Harès, Tama suivit donc le couple et leur chien vers le navire du Vice-Amiral afin de les conduire en sécurité. Elle en profiterait pour y laisser Harès également, qui avait grandement besoin de soin après tout ça. Le Palm avait largement fait sa part dans cette histoire. Quand à Tama, elle comptait souffler un peu aussi, car elle était également épuisé, mais elle comptait bien retourner aider à terre après cela. Arrivant sur le quai, Naru récupéra un Harès épuisé et le transmis à ses hommes pour qu'il soit pris en charge, d'autres s'occupant sûrement déjà de récupérer la blonde évanouie. Ils n'étaient pas en forme mais ils étaient vivants, grande source d'espoir pour elle étant donnée la journée qu'ils étaient en train de vivre. Il y avait beaucoup de bonnes âmes prêtes à se battre pour les autres ici. Elle vit même un jeune garçon aider aussi à guider les gens alors qu'il n'était pas marine. Bravo, un comportement exemplaire, elle ne pût s'empecher de lui lever un pouce fier. Elle attrapa ensuite un soldat qui passait, ne connaissant pas encore très bien l'organisation des lieux et ou étaient les autorités.

- Le civil nous a dit que le Vice Amiral Imjin affrontait l'ennemi, mais qu'il ne tiendrait plus très longtemps. Il faut prévenir les chefs et l'aider !

L'homme surprit, parti aussitôt. Les autorités à bord étaient sûrement déjà au courant, mais il ne faisait sûrement pas de mal de rappeler et confirmer l'urgence de la situation. Elle ne connaissait pas ce Vice-Amiral, mais elle ne voulait pas rajouter un corps de plus dans cet océan bien triste et froid. Tellement de vies s'étaient éteintes et se retrouvaient à teinter cette mer à présent, alors qu'elle était encore si belle ce matin. Sauf que même dans les moments les plus désespérés, des miracles pouvaient continuer de se produire à n'importe quel moment. Elles étaient bien basse, les probabilités qu'une femme épuisée en armure et à la visibilité réduire par son casque puisse apercevoir une simple bulle. Pourtant ce fut le cas.

- Bu-Bu-bbb-BULLE D'AIR ! CETTE DAME A CRACHER UNE BULLE D'AIR ELLE RESPIRE ENCORE ! Derrière elle aussi ! QUELQU'UN EST EN TRAIN DE SE DEBATTRE !

Non pas une, mais deux personnes encore en vie se trouvaient là, sous ses yeux. La naissance d'un fruit du démon sous un regard était quelque chose d'incroyablement rare, mais ce serait surement cette image ci que retiendrait plutôt l'ange si elle devait de cette journée, car c'était quelque chose de bien plus incroyable encore pour elle et bien plus beau. Hallucination d'une guerrière fatiguée qui partait en plein délire ? La commandant Lumina ne perdit pas de temps en question aussi vaine, ayant déjà plongée dans la direction pointée par la Negla. Tout espoir était bon à prendre et ne souffrirait pas d'une perte de temps. Comme pour le sauvetage de Rebecca Wolf et des autres, chaque seconde comptait dans ces moments là. D'autres hommes virent plus loin celle qui continuait de se battre pour sa vie, alors qu'elle avait depuis longtemps perdu ses forces pour crier. Ils ne se posèrent pas de question à ce moment là et suivirent aussi l'appel de l'ange, non pas de la mort, mais celui venu du ciel afin de sauver une âme supplémentaire dans cette journée pourrie. Blessée salement à la jambe et couvert d'ecchymoses, elle était à bout de force et serait conduite rapidement auprès des médecins. De son côté, Naru ressorti rapidement des eaux la femme d'un certain âge que lui avait indiqué la chevalière. Etait-elle vraiment en vie ? Ses signes vitaux devaient être bien faible car elle n'avait rien ressenti en la remontant, mais n'avait pas vraiment eu le temps de check mieux que ça. Elle allait le faire, mais Tama fut plus rapide et décisive encore, jetant rapidement ses gants et son casque d'acier sur le côté.

- Tenez bon Madame, je l'ai vu votre souffle. Par Constantin je l'ai vu votre souffle. Vous avez fait le plus dur ! Tenez bon.

Tama Negla n'était pas très maline, mais elle avait fait de son mieux pendant les classes. C'est pour ça que sa faible mémoire avait tout donné pour retenir au moins certaines choses, dont comment secourir un camarade en train de se noyer. Elle ne pouvait pas nager en armure. Elle ne pouvait pas nager à cause de son fruit du démon aussi tiens. Cependant elle connaissait les gestes qu'il fallait faire ensuite. Se tenir droite au dessus de la personne, les mains sur la poitrine. Des pressions régulières avec une certaine intensité, quitte à prendre le risque de casser un peu les côtes. C'était plus important de respirer. Trente pressions, puis insuffler de l'air en couvrant le nez et la bouche avec sa propre bouche. Si aucun souffle ne reprenait, il fallait recommencer les instructions. Jusqu'à ce que la personne respire, ou jusqu'à ce qu'un médecin vous dise d'arrêter. Aucun médecin n'était là alors elle continuerait jusqu'à épuisement, puis continuerait encore, jusqu'à ce qu'elle respire. Il n'y avait pas d'autres solutions...  Pas d'autres alternatives. C'était une question de volonté et de persévérance, les deux seules choses que possédaient justement encore l'ange justement ! Elle n'avait plus encore de force depuis longtemps en dehors de ça. Puis finalement, le miracle arriva et la femme cracha de l'eau, regagnant sa respiration au plus grand soulagement de ceux présents. Une vie de plus serait donc sauvé aujourd'hui, celle de Mai Trèce qui serait emporté par des marins vers l'infirmerie à son tour. C'est qu'il devait y en avoir du monde là-dedans.

- On a réussi Mlle Naru, on a réussi.

Laissant couler quelques larmes de joie et de fatigue sur son visage, elle furent accompagnées d'un sourire de joie et de soulagement. Tama manqua de s'évanouir après le relâchement soudain de la pression, de toute la pression d'ailleurs. Celle qui s'était accumulée depuis le début de cette journée infernale et qui avait enfin trouvé une échappatoire. Un sourire contagieux qui gagna aussi la commandante alors qu'elle aida l'ange épuisée à se relever, l'obligeant au passage à enfin aller monter sur ce foutu navire. Depuis le temps qu'elle lui disait de le faire, il était temps. Une fois sur le pont dans un coin tranquille, elle posa à coté de la chevalière ses affaires pour retourner voir ce qu'elle pouvait faire. De son côté Tama commençait à accepter que peut-être effectivement, cette journée était belle et bien terminée pour elle. Elle se sentait tellement fatiguée, quelque chose que quelques minutes de repos ne pourraient jamais compenser. Elle devrait sûrement rejoindre Mr Harès pour voir si tout se passait bien pour lui. Ce n'était pas facile sûrement pour un civil de se retrouver au milieu de temps de marine. Elle voudrait bien aller voir cette femme qu'elle venait de sauver aussi, pour être sûr que tout irait vraiment bien. Elle en profiterait pour demander si l'autre femme qu'elle avait vu et qu'ils avaient repêchés allait aussi s'en sortir. Tout ça c'est ce qu'elle comptait faire, quand elle ressentit soudain un nouveau frisson dans son dos. Ce fichu frisson qu'elle ressentait depuis qu'elle avait mangé cette maudite pomme avariée mutante démoniaque. Puisant dans ses dernières forces, elle recula brusquement de la rambarde, esquivant ce qui aurait été sa quatrième fiente d'oiseau du jour. Elle se força ensuite à se stopper brusquement, gardant un semblant d'équilibre au passage alors qu'un boulet de canon fuyard continua sa course derrière elle tranquillement. Un pas de plus et elle aurait marché dessus. Hey, elle commençait à s'en tirer pas si

- Attention !

Une voix d'homme l'interpella et par réflexe l'ange se retourna vers son propriétaire, juste à temps pour voir une poulie du bateau qui s'était décrochée venir s'aplatir avec un très bon élan dans son visage. Le genre de chose qui ne lui laisserait qu'une bonne bosse grâce à son casque, si elle l'avait remis après sa séance de bouche à bouche. Seulement elle ne l'avait pas fait, pas de chance donc. Tama se retrouva donc à tituber sur place tandis que ses quelques neurones tambourinaient de partout dans sa boite crânienne heureusement solide. Elle vit un homme et Naru courir vers elle, un air inquiet sur le visage. Ensuite son regard hasardeux se tourna vers l'océan ou elle cru apercevoir un petit navire au large, voguant à grande vitesse vers Holliday Island. Son attention se reporta ensuite au final vers le ciel, ou elle pu constater avec soulagement qu'aucun fichu lâcheur de fiente ne semblaient de passage. Le seul qu'elle vit fût le perroquet, une vieille connaissance maintenant, perché sur les cordages du bateau et qui la regardait avec curiosité. L'oiseau perdu n'avait pas retrouvé son maitre, alors il était revenu vers la seule personne de l'île qu'il connaissait et resterait probablement près d'elle jusqu'à la fin à présent. En attendant cette fin, ce serait celle de la conscience de l'ange qui tomberait brusquement suite à cette attaque en traitre de son fruit, Tama tombant enfin dans les vapes. L'ironie avait voulu que c'était sur le lieu probablement le plus sûr pour elle de toute l'île qu'elle fût vaincue, une belle bosse à l'histoire bien ridicule comme seul trophée. S'agenouillant à côté d'elle, la Commandant Lumina posa la tête de l'ange sur ses cuisses afin d'offrir un oreiller un peu plus confortable à la chevalière en attendant que quelqu'un puisse venir la prendre en charge. Naru ne pût s'empêcher d'avoir un petit sourire amusée, résignée mais aussi amère alors qu'elle venait de prendre sa décision après cette scène. Cette soeur d'arme et de foi avait l'âme bien pure, mais avait subi un coup du sort bien malheureux. Elle l'avait avertit, mais Tama n'avait pas écouté, espérant pouvoir aider plus de gens avant d'être trahi par le destin. Cette bonne âme allait avoir besoin d'aide et de protection maintenant et puisqu'elle n'avait pas réussi à la dissuader de la folie qu'était de manger ce fruit, elle se chargerait de veiller sur elle à présent.
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2994

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue0/0[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue0/0[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 21 Aoû - 0:39



Flais Exalva & Svenhild Sébaltane
Vice-Amiral & Colonelle


Lochal Roncia & Daar-San
Contre-Amiral & Colonel

    - Aaaah, et dire que j’étais venu pour des vacances à l’origine ! Quelle honte ! Se plaignit Daar-San.
    - Purée, quel massacre. Les ordres sont pas de s’étendre de toute façon, commenta Flais.
    - On évacue le plus de personnes, c’est compris ! Fit la Colonelle Sébaltane.
    - Vous pouvez m’avancer, Vice-Amiral ?

Lochal Roncia se trouvait sur l’épaule du Logia du Plomb. Ils avaient juste pour ordre de récupérer les gouvernementaux sur l’île, c’était du moins ce qu’avait dit l’Amiral Wakai Tsuki. Lorsqu’il avait contacté Flais, ce dernier se trouvait dans les parages sur les ordres du nouveau Co-Dirigeant du G2, Ghetis Archer. En son absence, il pouvait très bien s’engager dans ce type de batailles. Enfin, il comptait pour une fois obéir aux ordres. Il aurait bien aimé que Caligula soit là, pour refaire équipe avec mais… Qu’importe.

Daar-San continua de faire avancer le navire de légère constitution en direction de l’île, utilisant son retour à la vie des cordes vocales pour le pousser, tandis que la Colonelle Sébaltane regardait avec regret le reste de la troupe qui l’avait embarqué dans cette aventure.

    - Je sécuriserai le port, ferait la Colonelle.
    - Très bien. Rochal, Daar-San, vous allez au niveau de la Demeure Céleste. J’vais voir où se trouve les gros combats.

A ce moment-là, la tornade de feu attirerait son attention, et il sourirait.

    - On dirait que je n’aurai pas à chercher longtemps !


Sunday Holiday & Sun-sin Imjin, "L'Œil de Cryptesthésie"
Cheffe des Indépendantistes & Vice-Amiral de la Marine

La tornade de feu s’était éteinte et l’affrontement reprit de plus belle. La seule chose qui sauvait pour l’instant le Vice-Amiral était la volonté de son adversaire de ne pas l’achever. Elle utilisait toute sorte de subterfuge pour ne pas mettre un terme à sa vie. Alors qu’elle venait de l’entailler, et de réaliser une blessure d’où coula pendant quelques instants du sang abondamment, elle la cautérisa elle-même la seconde d’après. Cependant, tandis qu’elle tentait d’aller sur le navire au niveau du port, elle se faisait sans cesse intercepter. Cet homme avait une volonté véritablement… pénible.

    - Et des spectateurs maintenant… De mieux en mieux, ferait Sunday dont l’endurance semblait à peine avoir été entamée.

Elle observa les deux membres de la Ligue, et se demanda si elle devait les exécuter pour éviter qu’ils ne se mettent sur son chemin. Cependant alors même que cette pensée lui traversait l’esprit, elle put apercevoir quelque chose qui fonçait en arrière-plan dans le ciel… A toute vitesse. Elle vit alors que certaines personnes se faisaient projeter vers le centre de l’île, tandis que la masse liquide s’abattit sur le sol entre elle et le Vice-Amiral. Elle écarquilla les yeux et se remit en position.

    - Waouh… Ca chauffe ici, hein, Sun-sin ? Eh, vous… Ramenez-le sur le navire et barrez-vous de l’île vite. Vous ne voulez pas être là dans quelques heures.
    - Qu’est-ce qu’il va se passer dans quelques heures ?! S’énerva la Holiday qui voyait la victoire absolue lui échapper.
    - Tu verras…

Le Vice-Amiral Imjin s’approcha des membres de la Ligue, et s’ils acceptaient ils pourraient l’amener jusqu’à son navire. Flais, lui, semblait particulièrement excité. Des adversaires à sa hauteur, ça faisait une paye qu’il n’en avait pas eu ! Le plomb commença à se déverser autour de lui, et il commença à envahir le terrain, des piques tentant d’assaillir la jeune femme qui ne rencontrait aucune difficulté à les esquiver.



Liste des PNJs présents sur le port et ses environs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 1845
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue54/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (54/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Left_bar_bleue483/1000[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (483/1000)
Berrys: 932.999.999.999 B
Dim 21 Aoû - 1:11



Le Festival de Dokusoi PandaEvent PNJ





[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 04310[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 Mina_a10
Médolie Canondor "The Wind Tale", Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarques de la Ligue Egéenne de Milon

Observant l’affrontement, les polémarques cherchèrent à déterminer les enjeux, mais la présence d’un vice-amiral, son manteau aux galons flamboyant clairement visible, indiquait vu les événements que ce dernier devait se battre contre l’une des causes de tout ceci. En effet, au vu du déroulement de la journée, la Marine ne semblait pas être mêlé à cette attaque et cet officier devait certainement défendre les intérêts des civils pour les protéger. Il n’avait rien à y gagné personnellement, c’était tout du moins la conclusion qu’ils en tiraient. Les deux pirates n’avaient globalement pas un avis très positif sur le Gouvernement Mondial mais, comme l’avait déclaré le Minamoto à son adversaire, il existait des êtres bons et mauvais dans chaque faction. Si celui était bon, cela valait le coup de l’aider. Peut-être accepterait-il de leur l’appareil un de ces jours si cela entrait dans sa conception personnelle de la justice. Néanmoins la cavalerie débarqua et vint au secours du haut gradé. Ecoutant l’ordre que leur donnait le nouvel arrivant, ils s’échangèrent un nouveau regard avant que Kosenjobi n’arrive en soru au niveau de l’Imjin tandis que Médolie le couvrait au cas où la flamboyant tentait malgré tout d’achever son ennemi.

-On a pas d’ordre à recevoir de vous, mais cet homme mérite d’être sauvé, notifia la Canondor en chassant de son esprit l’image du colonel qui avait massacré les habitants du village de Dago et qui ressemblait un peu à cet individu, à Flais Exalva un autre de ces vice-amiraux de la Marine se tenant dans les hautes strates de cette puissance navale gouvernementale.

Les deux polémarques escortèrent ainsi le blessé, en prenant soin de ne pas aggraver ses blessures, jusqu’à son embarcation. Ils l’aideraient à monter et le remettraient au docteur le plus proche afin qu’il reçoive les soins appropriés.

-Si jamais vous veniez sur le Nouveau Monde un jour, peut-être nous recroiserons nous, lâcha le samouraï avant de repartir avec sa collègue à travers les vents et les airs pour rejoindre le Dévoreur d’Horizons.

Une fois à bord il se tourna vers le capitaine de l’Armada Egéenne présent qui arborait l’uniforme des hommes de son rang au sein de cette flotte composé de multiples escadres et qui s’accordaient par-dessus le marché avec les véritables navires des membres de la Ligue.

-Nous attendons encore un peu pour récupérer quelques retardataires qui auraient besoin d’être sauvé, disons encore un petit quart d’heure au large, puis nous partirons en direction de l’île la plus proche pour déposer tout ce beau monde et aider ceux qui auraient du mal à repartir chez eux ou vers une nouvelle voie… une nouvelle vie.

Les voiles tomberaient une fois le temps écoulés et les huit embarcations repartiraient vers l’océan, préparant une escale avant le grand retour vers l’étendue menaçante au-delà de Redline. Mais ils étaient protégés. Le pavillon noir égéen volait au vent au-dessus d’eux.




never-utopia


-Médolie Canondor "The Wind Tale" lvl 37
-Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi lvl 37

_________________
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 3 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sauter vers: