Le Deal du moment : -40%
Machine à café avec broyeur KRUPS ...
Voir le deal
357.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Nemesis
Ignis Irae
Nemesis
Messages : 503
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue40/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue176/350[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (176/350)
Berrys: 1.195.398.000 B
Mar 2 Aoû - 3:06






Le festival de Dosukoi Panda




Une situation d’urgence, alors elle comptait lui répondre. La réponse ne plût guère au comptable, qui estimait qu’elle retournait vite la situation à son avantage. Elle lui demandait de l’aide, mais quand il posait des questions pour essayer de l’apporter, elle agissait comme si répondre était une faveur qu’elle lui faisait? Soit son ego était un brin élevé, soit elle était modelée par des tactiques de négociations qui dépendaient de sa supériorité de statut. En tous les cas, l’homme ne pouvait pas y faire grand chose et décida de prendre sur lui. Rien de bon ne sortirait de se la mettre à dos, surtout maintenant. Courir dans les rues en espérant ne pas mourir? Très peu pour lui, merci. Au moins, ils prendraient effectivement de la hauteur en avançant vers le “plus grand hôtel”. De l'extérieur, très luxueux, avec une image respectable. Il avait hésité à s’y prendre une chambre, mais avait conclu qu’il le ferait quand il serait un peu plus en fond.

Sur le trajet, la jeune femme indiqua son analyse rudimentaire, au moins autant que la sienne au fond, de la situation. Peu de troupes, c’était probable, mais ils avaient l’air d’avoir eu le temps de se préparer. Quant aux navires de Tengen… C’était une donnée variable et bien trop volatile pour faire plaisir au comptable.  Tant que personne ne connaissait la raison de leur arrivée, ils pouvaient aussi bien être des alliés que des ennemis ou encore des observateurs neutres. Tout pouvait arriver de leur côté. L’absence de Parish Milton était encore une autre donnée. S’il se souvenait bien, elle travaillait pour le compte d’Erika? Si oui, alors l’île était pour ainsi dire “sans propriétaire”, et il pouvait s’agir d’un assaut de Tengen pour croquer une part de l’empire de sa consoeur Yonkou.

Au moins, la jeune femme ne se faisait pas d’illusion et reconnaissait aisément qu’elle avait des ennemis. De toute manière, ils savaient tous deux que c’était quelque chose d’inévitable pour quelqu’un au pouvoir.

Dickaris. Samuel Dickaris, expert comptable et actuel responsable financier des établissements de Mademoiselle Archer. Vous me pardonnerez, je n’ai pas ma carte avec moi, même si je doute que vous ayez besoin d’un comptable de plus. Pensez vous que cet assaut puisse être dirigé contre vous?

Si c’était le cas, il aimerait bien le savoir, histoire de s’éloigner au plus vite. Rien de bon pouvait arriver à traîner avec la cible principale d’un assaut terroriste. Elle continua alors qu’ils pénétraient dans le bâtiment et se dirigeaient vers les escaliers pour monter au dernier étage. Une sacrée épreuve d’endurance, que le comptable saurait surmonter sans crainte ou faiblesse grâce au chapitre sept du Petit Guide de Survie du Comptable en Milieu Hostile, qui invitait les comptables à faire de l’exercice régulièrement et à courir, afin non seulement d’éviter les maladies liées au travail, mais également pour pouvoir fuir les coups de fouets des mauvais patrons s’il le fallait.

Les mots “protections de l’île” le firent tiquer un instant. Il était logique que l’île soit protégée, mais dans quelle mesure? Le simple fait que les défenses pouvaient être contenus dans un entrepôt était un sujet d’interrogation, mais que celui-ci ait été réduit en morceaux devenait carrément un sujet d’inquiétude. Le centre “caché” ayant été explosé également, les choses devenaient rudes, mais une question se posait dans l’esprit du comptable. Caché à quel point? En arrivant en haut, il ne pût s’empêcher de donner le résultat de ses premières gamberges.

Donc nous avons un entrepôt de protection détruit et un centre caché de commande dans le même état. De quel niveau de “caché” parlons nous ici, plutôt un déguisement, ou plutôt secret national réservé à quelques personnes. Si c’est le dernier… Il est probablement temps de commencer à s’inquiéter de la présence d’un traître, et vraisemblablement très haut placé. Ça pourrait être une coïncidence bien sûr, mais je préfère être prudent.

Les communications avec la présidente de la Dosukoi ne connectent pas, pas plus que celles vers le Vice-Amiral actuellement présent. En revanche, les autres appels ont pu aboutir, puisque je vous ai vu raccrocher. Avez-vous d’autres contacts importants? Qu’on sache si toutes les personnes importantes à part vous ont été neutralisées et que nous sommes donc isolés ou si certains sont encore disponibles.

De ce que je vois le port est bloqué. C’est probablement pour le mieux, mais comme nous ignorons les objectifs des forces de Tengen, les choses peuvent s’avérer compliquées d’ici peu. S’ils viennent pour prendre possession de l’île par la force, le port pourrait rapidement devenir le théâtre d’un drame de grande ampleur. Je suppose que c’est le seul point difficile qui pourrait se révéler de ce côté là pour le moment.


Il commença à observer les environs, découvrant avec une coulée de sueur froide que la place sur laquelle il se tenait il y a encore peu avait effectivement fait partie des cibles de l’assaut terroriste. Il ne pût s’empêcher de s’imaginer son corps mutilé et sans vie, ou à peine, en contrebas, écrasé par des débris dans l’indifférence froide de la foule en panique. Non, définitivement, on avait beau lui avoir maintes et maintes fois reproché sa paranoïa, celle-ci lui avait sauvé la vie une fois de plus.

Il arracha son regard de la place, cherchant à évaluer la position des montées de fumées, qui indiquaient probablement les emplacements des sites qui avaient subi la première vague d’attaque, en espérant que des petits malins n’aient pas commencé à piller et brûler des choses. Dans l’ensemble, les choses paraissaient mal engagées. Plusieurs fumerolles montaient de ce qui semblait être un quartier résidentiel, deux d’entrepôts, une de la place, il en manquait probablement d’autres… Et les choses étaient sûrement loin d’être finies.

D’un autre côté, près de ce qu’on lui désignait être comme un second centre de commandes, un combat avait lieu. Un homme en costume, engagé contre deux autres. Costume blanc, casquette encore plantée miraculeusement sur son front, c’était probablement le Vice-Amiral qu’ils avaient tenté de contacter précedemment. Si c’était bien lui, ils savaient au moins pourquoi il ne répondait pas. Cependant, cela soulevait un nouveau souci. Avait-il été trouvé par hasard et pris d’assaut ou avait-il été ciblé en priorité, et dans ce cas, comment avaient ils su où le trouver?

Encore ailleurs, un autre combat paraissait toucher à sa fin, notamment avec ce qui ressemblait à la futur mort d’un homme à lunettes. Il reconnût un primé, sans pouvoir exactement mettre le doigt sur son nom, tout en sachant que ça lui reviendrait sous peu. Des ennuis, encore des ennuis, toujours des ennuis… Il désigna la zone du doigt avant d’interpeller le reste du groupe.

Donc on a un combat ici. Je reconnais… Barboka, c’est ça, Barboka, je l’avais sur le bout de la langue, qui s’en prends à deux personnes, vous les reconnaissez? Si oui, avez-vous une idée de pourquoi cet affrontement a lieu?

Il doutait qu’il s’agisse d’une stupide bagarre de rue, surtout au milieu de cette sorte bien particulière d’enfer qu’il aimait tant éviter. Il pointa ensuite son doigt vers le second centre de commandement, et plus précisément le Vice-Amiral.

De cette situation, on peut donc déduire qu’il ne répond pas parce qu’il est occupé. Et c’est d’autant plus important de savoir si d’autres sont dans la même situation. D’ailleurs, est ce qu’il avait une tâche précise à effectuer? Une ronde, une routine, quelque chose qui aurait pu aider à prédéterminer sa position?

Quant au leader ennemi… C’est encore compliqué. L’assaut est trop bien organisé pour vraiment pouvoir donner une position exacte. J’ignore s’ils effectuent un plan déjà préparé à l’avance, mais incroyablement bien huilé ou s’ils reçoivent des instructions en temps réel, auquel cas il est probablement également en train d’observer la situation. Si j’étais pessimiste, je dirais qu’il peut même être parmi nous. Il s’agirait probablement de l’une des situations les moins bonnes qui soit, mais je ne peux pas la retirer de la liste.

Il est également plus que vraisemblable que d'autres bombes soient dissimulées sur l'île. Ils n'ont visiblement pas eu d'hésitation à attaquer la place où les artistes étaient rassemblés, donc elles seront probablement situées dans des lieux importants et/ou avec une certaine densité de population. Les deux fonctionnent, puisqu'en tant que responsable de l'île, vous serez censés gérer la situation au plus vite, et cibler ce genre de lieu vous mettra d'autant plus de pression.


Il déglutit avant de rouvrir sa bouteille d'absinthe. C'était probablement une mauvaise idée, mais s'il devait mourir sur cette île pendant ses vacances, il espérait bien pouvoir profiter encore un peu. Il prit une longue gorgée avant de refermer le tout et de se lécher les lèvres comme pour les humidifier un peu après sa prise de parole. Tout cela n'était tristement qu'un début, et il sentait qu'il allait lui falloir autant de présence d'esprit que lorsqu'il devait négocier les augmentations des masses salariales sans causer d'esclandre.

© Jawilsia sur Never Utopia


_________________
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 NrmW1
Nemesis
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 1811
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue54/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (54/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue483/1000[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (483/1000)
Berrys: 576.898.209.000 B
Mar 2 Aoû - 14:56



Le Festival de Dokusoi PandaEvent PNJ




[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Achill10

[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Mina_a10
Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

Kosenjobi, réfléchissant, fut surpris par la prise de paroles de Bjorg. Captant l’attention général, il eu la liberté de parler sans que personnes ne l’interrompe. Les propos atteignirent les oreilles de tous et menèrent le polémarque à lâcher un soupir. Des complications imprévues pour ce voyage. Le cas des pirates de Tengen demeurait le plus préoccupant car il fallait à tout prix éviter d’entrer en conflit avec eux. De plus, Parish Milton, agissant pour Erika Orato, disposait d’une demeure sur place. Était-elle là ? Était-ce la cible des forbans du Liga D. ? En tout cas, les propos de Bjorg livraient de précieuses informations. Légitimité. Âmes perdues. Il y avait beaucoup de monde rassemblé sur Holiday Island alors la question était de savoir quelle légitimité était remise en question. Rebecca Wolf attaqué par la pègre ne lui reconnaissant plus la domination de l’île ? Parish Milton dont la légitimité à se servir de ce terrain pour recruter serait remise en question ? Ou simplement la vanité, l’avidité des personnes venant passer leurs vacances dans ce lieu qui pouvait incarner une forme de luxure remise en question par la foi ? Oui, les âmes perdues le montraient. C’était des croyants. Des constantinistes ? Envisageable. Une autre fois était toujours possible mais l’ampleur qu’avait pris ce culte ne pouvait être nier. De plus des mouvements révolutionnaires de religieux avaient fleuris il y a quelques temps de ce qu’il en savait. Ce devait en être un qui se mettait en action pour capturer l’île mais surtout « ramener sur le droit chemin » ceux qui c’étaient perdus dans la richesse et les plaisirs qu’ils pouvaient en extraire. En tout cas, maintenant il était clair qu’ils Avant de répondre, le samouraï se pencha vers l’héliaste à ses côtés.

-Contactez Médolie pour la prévenir qu’un mouvement révolutionnaire religieux est en action. On ne sait pas encore s’ils sont à l’origine du vol, mais ce sont au moins eux à l’origine des explosions. Ils cherchent à minima à s’accaparer l’île. Dites-lui que je lui conseille qu’elle se replie dès qu’elle peut à moins qu’elle ne conclue formellement une alliance avec un camp clairement définit au bénéfice de la Ligue.

Qu’avaient-ils à y gagner à voler le Fizmo après tout ? Les explosions en elle-même pouvaient suffire à déclencher un vent de panique ? Considéraient-ils que la figurine était un symbole de cette perdition des âmes et donc qu’ils devaient être détruit pour libérer les corps de leurs péchés ? Quelque chose dans le style ? Où était-ce un moyen de dispersé préalablement ceux en mesure de se battre ? Allait-il partir prévenir Rebecca Wolf ? Ce n’était pas son allié et c’était encore moins ses affaires. Normalement, la Ligue ne devrait pas prendre de parti dans un tel conflit, mais quel bénéfice pourraient être tirés en obtenant la reconnaissance de Rebecca Wolf ? Un partenariat commercial futur ?

-Si la situation dégénère... Contactez la navarque, les Cyclopes Ouraniens et Penthésilée et expliquez leur tout ainsi que l'identité de ce Bjorg.

Ils n'arriveraient jamais dans les temps, mais qu'ils sachent ce qu'il se passe. Si ce mouvement, à priori révolutionnaire et religieux d'après ses réflexions actuelles, déclarait la guerre à la Ligue Egéenne de Milon en venant à tuer l'un des membres qu'il soit épibate ou polémarque, la fureur de Rébéna s'abattrait sur eux.

-Votre avertissement est lancé. Sachez que je ne comptais aucunement m’en mêler, simplement faire ce qu’il faut pour que nous n’ayons pas de problèmes. Mais je n’aime guère vos menaces. Je ne cherche pas à aller aider ces âmes perdues comme vous les appelez. Ils sont assez grand pour s’occuper de leurs affaires eux-mêmes. Néanmoins, je ne tolérerai pas que l’on menace la Ligue ou un de ses navires impunément. Quittez ce navire et allez aider vos camarades dans vos affaires sordides. Si vous demeurez à mon bord, je vous affronterai jusqu’à ce que vous partiez.

Dégainant son meitou des 50 qui conduisait particulièrement bien l’électricité, il commença à déployer son Tranche-Foudre pour nourrir le métal en attendant la réponse de Bjorg. Si ce dernier sautait dans sa direction pour s’en prendre à lui, Kosenjobi abattrait une déferlante d’électricité vers lui pour le repousser dans l’aire de combat et y sauter à sa suite.


[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 04310
Médolie Canondor "The Wind Tale"
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

Médolie observait la scène sans y prendre part, attendant de voir comment les choses évolués et si on lui répondait. Une seule personne prit la peine de le faire, celle en armure qui cria que les autres étaient des méchants. Voilà une nomenclature pour le moins primaire mais direct. Elle ne pouvait bien entendu pas faire confiance à 100% à quelqu’un si vite, mais la spontanéité et la manière de s’exprimer était à la faveur de la personne qui avait prit la parole. La Canondor considéra donc que les autres étaient les assaillants, ce qui n’expliquait pas encore pour l’heure les raisons de l’assaut. Les autres semblant l’ignorer volontairement, n’étant pas une menace immédiate, soit car c’était une naine et que les gens sous-estimaient souvent nains et gnomes soit car elle ne s’était pas encore impliquée, il était temps de s’intégrer à l’échange à sa manière. S’élançant vers le pirate primé à onze petits millions de berry, la petite demoiselle brandit son pistolet en arrivant dans le dos de Barboka le Manlandrin qui à priori n’allait pas avoir le temps de réagir dans l’immédiat. Sautant pour atterrir sur son dos et compensé la différence de taille, la Canondor posa sa lame sur la gorge du pirate avant de brandir son arme en direction de l’inconnu et tirer un Gale Shoot afin d’a minima le repousser et empêcher la poursuite de son assaut et au mieux le blesser. S’attendant à une manœuvre de Barboka, notamment se laisser tomber le dos vers le sol afin d’essayer d’écraser Médolie et de lui faire lâcher ses prises par le choc avec la terre ferme, la naine serait prête à effectuer une vrille avec son corps pour amener le torse du malandrin face vers la terre durant une telle chute pour qu’il soit le seul à en subir les conséquences.

-Mais pourquoi vous vous battez à la fin ?! s’époumona-t-elle tout en maintenant la lame sur la jugulaire du primé.





never-utopia


-Médolie Canondor "The Wind Tale" lvl 37
-Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi lvl 37

Techniques :

_________________
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 109

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue19/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue2/60[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (2/60)
Berrys: 126.590.000 B
Mer 3 Aoû - 0:32
La mort. Pendant un instant, l'ange sembla en sentir l'odeur alors qu'un frisson lui parcouru l'échine. Elle savait pertinemment que ses actions mettaient gravement sa vie en danger, mais savoir une information et comprendre une information restaient deux concepts bien différents. Avant elle savait, là elle comprit. Comprendre était quelque chose de très rare pour l'ange d'ailleurs, quelque chose qui en d'autres circonstances auraient même pu être célébré. Ce qui était sûr en tout cas, c'est que si l'apprenti chevalière avait été laissée seule dans ses actions, elle n'aurait plus jamais pu fêter quoi que ce soi dans cette vie. Elle serait parti avec beaucoup de regrets, ceux liés à son impuissance et à tout ce qu'elle aurait voulu faire dans ce monde. En revanche, elle serait parti aussi sans peur ni remords, car elle aurait tenté d'accomplir sa mission jusqu'au bout. Seulement la mort ne vint pas pour elle au final, car Tama Négla n'était pas seul dans ce combat. Un jour à marqué d'une pierre blanche donc, car aujourd'hui Tama Négla pourrait comprendre d'autres choses.

La faiblesse. L'ange chevalier savait qu'elle n'était encore pas très forte à l'échelle du monde, mais maintenant elle avait une idée d'au moins à quel point elle l'était. Elle avait déchainé presque toute sa force sur un homme blessé et n'était parvenu qu'à l'écarter de son chemin, que quelques instants qui plus est. Elle avait mis toute sa détermination dans son cœur et son âme afin de se tenir devant cet homme qu'elle s'était jurer de protéger aujourd'hui. Pourtant c'est lui, pourtant blessé également, qui la dégagea elle d'un seul geste, pauvre petite boite de conserve bien légère et insignifiante dans cette arène pour les grands. Sur le champ de bataille, la piétaille ne choisi rien, même pas sa mort... Comme si le temps ralentissait autour d'elle, elle ne pouvait que regarder impuissante ce poing chargé d'une énergie noire grossir et prendre la direction de Mr Harès. Cet homme qui une fois encore, faisait de son mieux lui aussi pour la protéger au péril de sa vie, alors qu'il ne la connaissait pas non plus. La mort venait de détourner son regard d'elle pour le peser sur lui et la chevalière sentait déjà l'humidité gagner ses yeux à cette futur injustice. Oh Constantin, cela devait il vraiment finir ainsi aujourd'hui ?

Le miracle. Pouvait on vraiment comprendre ce qu'était un miracle ? En tout cas, à présent elle savait ce qu'on ressentait quand tout semblait perdu, avant que survienne un renversement de situation. L'attaque de Jorice fût annulée, contré par une force imprévu qui surgit de nulle part pour repousser cet homme qui semblait invincible jusque là. Elle n'était pas bien grande leur sauveuse, accrochée au dos de l'homme que l'ange venait de repousser. Pourtant la naine avait l'air d'avoir déjà maitrisé également cet homme qui lui avait aussi donné bien du mal pourtant. La première pensée cohérente qui vint à la chevalière en tout cas à ce moment là fût on ne peut plus simple et probablement la plus clichée au possible. "Dieu soit loué".

- Il faut faire attention au perroquet aussi ! Il attaque même si on lui offre des cookies.

Ce fût la deuxième chose cohérente qui vint à l'ange. Avertir leur sauveuse de faire aussi attention à cet oiseau fourbe, afin qu'il ne libère pas son maître à l'aide d'un mouvement traître. L'ordre de pensée de l'ange était discutable c'était sûr, mais elle faisait de son mieux malgré son état à moitié choquée. Le cul par terre après s'être fait repousser par Harès juste à l'instant, elle se dépêcha alors de se relever pour ensuite se tourner vers ce dernier. Elle voulait être sur qu'il allait bien, qu'elle n'avait pas rêver et que l'attaque de leur terrible adversaire n'avait bel et bien pas atteint sa cible.

-Mais pourquoi vous vous battez à la fin ?!

Cette voix, elle l'avait déjà entendue non ? Ah oui, elle l'avait entendue juste avant de charger. C'était donc la petite femme blonde qui était là. Pendant un instant, Tama se demanda si Médolie n'était pas un ange venue du ciel, puis se rappela que c'était elle l'ange ici et qu'elle n'avait jamais vu quelqu'un comme la naine là haut avant. Si ce n'était pas un ange, alors qui était elle ? Revenant un peu à la réalité, la première idée qui vint à la chevalière en voyant la petite blonde était une révolutionnaire. Un grand chapeau, une rapière et un courage pour se jeter seul au milieu du danger dans cette bataille qui ne la concernait même pas. Lucina et la plupart du reste de la marine d'ailleurs ne les aimait pas, mais la chevalière admirait beaucoup en secret ces gens qui se battaient pour leur conviction afin d'essayer de bâtir un monde meilleur.

- On mangeait des cookies tranquillement sur notre banc, quand ils nous ont attaqué sans prévenir ou sans donner de raison. Vous allez bien Mr Harès ?

Au final, l'ange fini par se reprendre et répondit du mieux qu'elle pouvait à leur nouvelle alliée tant bienvenue. Elle se remit aussi en garde pour se tenir prête à intervenir et répondre aux nouvelles menaces. Leur sauveuse avait pu repousser leur super ennemi une fois, mais pourrait-elle recommencer ? En plus ils avaient eu du renfort, alors peut-être que l'ennemi aussi pouvait en avoir. L'ange commençait tout juste après son soulagement qu'ils étaient encore loin d'être tirés d'affaires.


Tama Negla : lvl 14
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Fabius
Fabius
Messages : 117

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue18/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue55/60[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (55/60)
Berrys: 22.630.000 B
Mer 3 Aoû - 18:16
La demoiselle accepte mon aide, ou plutôt celle de Bontoutou. Comme la scène du crime est situé dans l’hôtel, je reçois comme consigne de faire attention à la propreté du site. Cela me fait sourire, car le chien-loup a tendance à perdre ses poils et alors que j’allais ajouter ce petit commentaire, l’enfer se déchaîne.

Ce n’est pas moins de six explosions que j’entends et j’ai du mal à comprendre ce qu’il se passe. Je ne suis pas le seul, vu la mine éberluée des différents passants. Bien sûr, les gardes du corps de la responsable de l’île souhaitent la mettre à l’abri, mais cette dernière fait preuve de courage ou de folie, cela dépend des points de vue.

Un des invités émet l’idée de prendre de la hauteur et demande à notre hôtesse si elle a des ennemis. Je pense pour ma part, qu’elle en a, comme tous les gens ayant dû pouvoir d’ailleurs, car tout le monde cherche à prendre sa place. La Wolf, accepte son conseil et je les suis avec mon fidèle compagnon à quatre pattes. Nous montons ainsi jusqu’à un hôtel et j’en apprends plus sur mes compagnons d’infortune.

Arrivé tout en haut, la situation apparaît plus claire, mais il va bien falloir prendre une décision. En-tout-cas, les attaquants n’ont pas fait exploser les endroits aux hasards, car elle parle des défenses et ils ont même réussi à bloquer les communications, choses que je croyais impossible. J’écoute donc Samuel Dickaris exposé son plan et je décide moi aussi d’intervenir :

Mon patron Fabius a été élevé à la campagne et il m’a expliqué une technique de paysan, pour savoir quel chien est capable de devenir un bon chien de garde. On réunis tous les chiens dans un enclos, puis on fait entrer un homme avec un gros bâton, l’air menaçant, avant d'ouvrir l’enclos. Tout ceux qui s’enfuient ne seront d’aucune utilité en cas de combat.

Je suis plutôt fier de m’être souvenu de cette histoire et je conclus :

Mon conseil est de laisser les gens partir, tant pis pour votre prix. Il y a actuellement bien plus de choses à protéger qu’une peluche, même avec des diamants. Une fois que les civils seront partis, ceux qui resteront seront soit vos alliés, soit vos ennemis.

J’attends la réponse de mon interlocutrice, mais j’estime qu’elle n’a guère le choix. Peu importe comment évolue la situation, je resterai à ses côtés, avec Bontoutou. Si nous réussissons à protéger la personne la plus importante de l’endroit, nous pourrons avoir de nombreux contrats et j’aurai rempli ma mission.


Fabius
Revenir en haut Aller en bas
Ann Bathory
Ann Bathory
Messages : 81
Race : hybride humaine homme poisson

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue18/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue53/60[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (53/60)
Berrys: 94.110.000 B
Sam 6 Aoû - 5:48
De là ou se trouvait Vergol il pouvait observer à travers une fenêtre du restaurant le combat qui faisait rage. Bon sang mais dans quoi était-il tombé lui ? D’un côté ce gars-là au vu de ses décorations militaires c’était un très haut gradé de la marine. Un gars qui avait un niveau bien plus élevé que lui. Et de l’autre les deux types en face qu’ils avaient suivis avaient le niveau pour faire face correctement. Bon il fallait à certains moments savoir foncer et à d’autres savoir fuir quand il en était l’heure. Et puis Rebecca Wolf devait certainement être prévenu peut-être que le marine serait aidé ? Oh et puis maintenant qu’il y pensait… Rien à foutre qu’il soit aidé ce marine, certes les assaillants de ce dernier étaient des terroristes qui auraient pu les tuer mais voilà, l’homme crabe ainsi que Gérard étaient bien en vie. Dans les deux cas c’était que des ennemis en train de se combattre autrement dit du tout bon pour lui. Et puis il supposait que c’était le véritable but de cette opération, c'était tuer ce type. A moins que la mouette n’ait croisé ces gus par hasard mais vu la façon dont le lieu était isolé du reste de l’île peu de chance. La priorité était surtout de dégager d’ici et de suivre l’intuition de Gérard. C’est du moins ce que l’homme crabe pensa avant de voir une mystérieuse bouteille avec un papier roulé à l’intérieur tombé du manteau du gouvernemental. Que ce soit une carte au trésor ou un message de détresse, le mettre dans une bouteille c’était très cliché pensa t’il sur l’instant. Avant que son appât du gain et sa cupidité ne prenne la relève et ne lui remette des pensées bien plus terre à terre en tête. Nouvel objectif en tête pour le crustacé de 4,50 mètres de haut mettre la main sur le précieux contenant. Il se tourna donc vers Gérard pour échanger ce qu’il avait vu et ce que n’avait pas non plus manquer d’observer l’hors la loi. S’en suivrait une question remarquablement simple donc.

- Tu penses que tu pourrais aller la chercher, soit si tu contournes le bâtiment discrètement, soit si tu passes par l’intérieur du restaurant ?

Dit-il en désignant la fenêtre. Bon certes il faudrait en briser un carreau si le Mandpo choisissait cette solution mais avec les bruits du combat probablement qu’hormis les deux compères personne n'entendrait. Dans tout les cas Vergol préciserait bien à son compagnon de bonne ou mauvaise fortune que le plus important s’il sentait que quelque chose se passait mal c’était filer le plus rapidement possible et laisser la bouteille de côté. Pas la peine qu’il risque sa vie pour ça. Mais s’il réussissait à la ramener jusqu’à l’homme crabe, la tactique suivante serait simple, courir en fuyant le combat avant qu’un de ces gars remarque la supercherie et par la suite découvrir ce que Vergol pensait être des infos cachées dans le récipient. Lui-même d’ailleurs se sentait un peu désolé de tout mettre sur les épaules de l’hors la loi mais il paraissait évident que seul ce dernier avait une chance d’être discret. Et en cas de problème l’homme crabe se tiendrait prêt à aller le chercher, par la peau du cou s’il le fallait afin que les deux se barrent ensuite.
Ann Bathory
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2936

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 6 Aoû - 12:43



Rebecca Wolf, "La Magna de l'Hôtellerie" & Alistair, "Karma".
PDG du groupe hôtelier Wolf & Garde du Corps.

Les deux hommes qui avaient suivi montraient chacun leurs idées, et permettaient de faire réfléchir Alistair et Rebecca, s’étaient exprimés clairement pendant que les événements autour d’eux évoluaient. La jeune femme fronça les sourcils et secoua la tête, n’ayant apparemment pas d’idées quant à la personne ou aux personnes qui pourraient être responsables de cet attentat. Elle fronça les sourcils, et répondit :

    - J’ai vraiment beaucoup trop d’ennemis pour cela.

Alistair opina du chef, et ils continuèrent d’écouter. Elle confirma que quelques contrats importants étaient sur l’île, comme les mercenaires de la Guilde Marchande qui se chargeaient d’empêcher quiconque de remonter sur son navire, ou encore les personnes qui se trouvaient au niveau de l’hôtel Wolf et qui devaient être en sécurité, cependant il ne fallut que quelques instants avant de rebondir sur d’autres paroles du Dickard :

    - C’est Harès qui se trouve là-bas… Alistair, est-ce que tu peux aller l’aider ? Demanda la Wolf en fronçant les sourcils.
    - Je ne quitterai pas vos côtés, Madame, rechigna-t-il en fronçant les sourcils.

Elle soupira et observa aux alentours, avant de répondre :

    - Le Vice-Amiral est un invité comme vous, il n’a pas de rôle sur l’île, mais j’imagine qu’il a été pris pour cible par les indépendantistes lorsqu’il s’est retrouvé face à des ennemis. Et nous devrions sûrement lui faire confiance, c’est un bon combattant à ce que j’ai entendu. Il a participé à la réduction des forces de Reina sur West Blue, après tout.

Alistair acquiesça, trop concentré à s’assurer que personne n’allait attaquer pour participer à la conversation. Il était inquiet : quelqu’un allait sûrement les attaquer, maintenant qu’ils étaient visibles de tous. Il suffisait d’attendre pour les obliger à sortir de leur terrier. C’était la seule raison pour laquelle il avait accepté de s’exposer : servir de leurre. Cela, cependant, Samuel ne le savait sûrement pas.

Quand Fabius prit la parole, Rebecca l’observa et acquiesça avec un sourire :

    - C’est une bonne idée. Nous pourrons avoir une meilleure visibilité, et nous ne pourrons de toute façon pas assurer la sécurité de tout le monde. Je vais contacter la Guilde et la Ligue pour qu’ils laissent le maximum de gens quitter le port. Nous paierons la différence à Huiyan si nous ne récupérons pas le prix, tant pis.

Quant aux bombes, Alistair semblait en train de repérer les endroits en disant à Samuel qu’il était évident que leurs ennemis voudraient sûrement causer le plus de dommages possibles. Mais comment infliger le plus de dommages possibles à l’île en un minimum de temps ? Quel endroit charnier pourrait être ciblé ?

Harès Palm.
Homme de main de Konan


Jorice & Barboka le Manlandrin.
Non primé & primé à 11.000.000 B.

La prise d’otage sembla faire son effet sur l’homme qui blêmit et lâcha son arme au sol. Jorice ne sentit pas la balle approcher, cependant il put voir du coin de l’œil l’arme se lever et sauta en arrière avant que son poing n’ait atteint sa cible. Harès lâcha un soupir de soulagement en sentant que l’attaque n’était pas parvenue à le tuer, mais l’attaquant jura de manière si subite qu’il semblait prendre part à un concours de synonymes.

    - Me tuez pas, fit Barboka qui semblait tétanisé alors que son perroquet volait au-dessus de lui sans découvrir d’ouverture.
    - Je vais bien, merci jeune fille, dirait-il en sentant le sang couler dans sa bouche.

Jorice les observa et reconsidéra l’ordre de ses priorités. De toutes les façons, le Palm n’était plus en état d’affronter quiconque pour l’instant. Il faudrait donc qu’il attaque la naine… Mais celle-ci était indubitablement trop puissante pour se faire abattre en un seul coup.

    - On est les indépendantistes. Cette île n’appartient pas à Wolf et à ses alliés, elle appartient à la famille Holliday ! Hurla-t-il. Alors je vous laisse une chance, vous me laissez butter ce gars qui est un allié des Wolf, ou je vous fais votre fête.
    - T’as pété une durite ? Grogna Harès. Je sais pas qui t’es, Mademoiselle la Gnome, mais si tu peux me débarrasser de ce gars je m’engage à te récompenser.

C’était flou, mais en réalité il n’avait pas vraiment le choix. Il ne pouvait pas risquer la vie de la jeune fille prise entre deux feux. Tous les hommes de Konan n’étaient pas des monstres incapables de sentiments après tout, et lui se souciait du bien des innocents.

Sur les bateaux de la "Flotte de Tengen" :
    - C’est vraiment une bonne idée d’afficher le pavillon de Tengen ?
    - Bah, il s’en fout ! Au pire je lui verserai des indemnités, balaya l’Estojal du revers de la main.

Jamemba Estojal était sûrement l’un des pirates les plus friqués de Grand Line. Sa flotte considérable était composée de plus de deux-mille hommes, ses alliés lui servant principalement de chair à canon. Il n’avait que quelques lieutenants fidèles qui partageaient sa mentalité. Et s’il avait décidé de jouer avec le feu en s’attaquant à Holiday Island, ce n’était pas anodin : il voulait étendre son territoire, et obtenir le droit d’utiliser ce lieu en tant que port perpétuel.

Avançant, il arriverait bientôt à portée des canons, et ce fut à ce moment-là que de la mer, à deux kilomètres des côtes, sortirent des canons de l’eau. Le système de défense muni d’un périscope semblait permettre à quiconque le contrôlait de tirer à vue. Et ce fut bientôt le cas puisque les canons déversèrent un boulet chacun. Si l’un d’entre eux s’enfonça dans la coque d’un navire, tuant quelques soldats dans les dortoirs, Jamemba jura et ordonna à ce qu’on détruise ces saletés de canons qui, une fois les canons ennemis chargés et prêts à tirer, furent bouger de leur emplacement initial, les rendant difficilement attaquables. Holiday Island n’était pas qu’une petite île de plaisance après tout, c’était le fort des Wolf.


Bjorg Luisenbarne
Révolutionnaire

Le regard de Bjord s’était porté sur le guerrier qui le défiait, et une série de dents blanches comme le nacre vinrent sciemment se montrer à l’assemblée. De toute évidence, le dernier des Mangoole était loin de chercher à défendre ses convictions jusqu’au bout. Il haïssait le Gouvernement Mondial, il était persuadé que celui-ci était complètement pourri à la moëlle autant dans ses représentants que dans ses institutions. S’il avait pu les détruire à cet instant, même si ça lui avait coûté sa propre vie, il n'aurait pas hésité. Les siens avaient trop souffert.

    - Viens alors ! Hurlerait-il en s’élançant lui-même sur l’assaut électrifié, allant au lieu d’attendre.

Les spectateurs retinrent leur souffle, mais le contre de Kojenbi permit à ce dernier de dicter aux civils et combattants la définition d’un véritable épéiste. Serrant le poing, Mia concentra son regard sur le vieil homme, alors que Lucien écarquillait les yeux et cherchait à présent à sortir d’ici pour éviter d’être pris entre deux feux.

Le poing recouvert d’Armement du Luisenbarme s’abattit en direction de l’épée qu’il tenterait de confronter directement, sans crainte de se faire électrocuter grâce à son Haki. Ils étaient à peu près des équivalents dans ce domaine, lui-même s’étant spécialisé dans le corps à corps. Une fois qu’il aurait dosé l’assaut, et toujours au corps à corps, il enverrait un coup de pieds dans les côtes du Polémarque pour l’expulser en direction des gradins alors que sa lame était occupée à confronter son poing recouvert d’Armement.

Gerard Mandpo &  Sun-sin Imjin, "L'Œil de Cryptesthésie"
Hors-la-loi & Vice-Amiral


Saxon & Donatello

Aujourd’hui, Gérard se sentait en veine. Il aurait pu manger un yaourt dont la date de péremption aurait été dépassée, et il n’aurait même pas eu d’indigestion alimentaire. Cette certitude inébranlable était ancrée depuis qu’il avait réussi à échapper à l’explosion, ce qui lui donnait des ailes et l’empêchait de réfléchir convenablement. Ainsi, lorsqu’il arriva à proximité du restaurant, et que la carte tomba dans leur champ de vision avant de s’enfoncer près du mur, il observa Vergol en l’attente de son conseil. Quand il se retrouva face à un choix, son instinct lui dit que contourner le bâtiment était la solution la plus viable. Après tout, Gérard Mandpo n’était pas malchanceux aujourd’hui.

Il commença donc à longer le bâtiment, suivi de près par l’homme-crabe dont les pinces étaient prêtes à extraire le hors-la-loi. Ses pas étaient légers, et son regard se portait sur ce qui se trouvait devant lui. Il s’approcha en douceur, observa le combat alors que celui-ci se déroulait dans l’indifférence la plus totale des spectateurs. Les coups de Hasshoken faisaient vibrer les vitres qui auraient pu céder à n’importe quel instant. L’intérieur du restaurant était clairement celui d’un espace vide, un lieu où seuls les fantômes de la fête résidaient. Pourtant cela ne semblait interpeller personne, alors même que le Festival était en pleine effervescence. Personne, sauf peut-être la silhouette qui se dessinait progressivement en direction de la bâtisse : c’était la demoiselle vêtue de noir qui avait aidé la petite fille à se déplacer. Elle s’était parée d’un calme indescriptible : le seul îlot de contrôle dans cette ambiance de terreur.

Quand Gérard se mit enfin à découvert, il n’eut aucun mal à saisir la carte. Il se retourna alors vers Vergol, et lui tendit l’objet en s’approchant de la care du bâtiment. Et le combat se poursuivait, poussant le Vice-Amiral dans l’utilisation de son style de combat… Poussant ses gestes à aller plus vite que son analyse du terrain. Quand son poing partit et que Saxon esquiva l'assaut, il vit que le geste était parti trop vite.

    - J’ai la car…

Le reste de la phrase du Mandpo fut arrachée par le violent coup qui sépara son bras du reste de son corps, si Gerard avait saisi la carte. Le tout fut balayé contre le bâtiment le plus proche, et le pauvre être désarticulé s’écrasa, face contre terre, les yeux vitreux, le torse gonflé, tandis que Vergol aurait dans sa main l’ultime acte de ce pauvre hors-la-loi bien trop malchanceux.


Tous les PNJs ne sont pas encore apparus.

Liste des PNJs présents sur le port et ses environs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 109

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue19/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue2/60[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (2/60)
Berrys: 126.590.000 B
Sam 6 Aoû - 13:42
Mr Harès allait bien et un des méchants était neutralisé, pleurant sa maman et réalisant sans doute seulement maintenant que le crime, bah c'était pas bien et dangereux. Voilà ce qui arrivait quand on provoquait le courroux de Constantin ! C'était en tout cas ce qui semblait le plus logique à Tama pour le moment. La bonne nouvelle en tout cas, c'est que les choses semblaient enfin un peu s'améliorer. Les explosions sur l'île tout à l'heure l'inquiétait, mais elle ne pouvait pas bouger d'ici pour le moment hélas. De plus, il n'y avait pas eu de nouvelles explosions depuis, ce qui était aussi une bonne nouvelle. Les choses semblaient revenir en faveur de la justice ! De quoi remonter un peu la confiance de la chevalière en l'avenir et la rendre de bonne humeur. Ca et le monsieur super fort qui rageait aussi, ça faisait du baume au cœur. De quoi la remplir d'avantage encore de gratitude envers leur petite sauveuse blonde.

- Merci beaucoup de nous avoir sauvés Madame.

Gnome comme disait Mr Harès ? Naine ? Juste humaine de petite taille ? Tama n'était pas sûr et préféra ne rien dire dans le doute. De toute façon, la race d'appartenance de Médolie n'était pour elle qu'un détail. Ce qui comptait, c'était ses actions. Après s'être inclinée respectueusement, mais rapidement vu les circonstances vers la naine, elle se remit tout de même rapidement en garde au cas ou Jorice retentait des vilaines choses. Quand à ces histoires d'indépendantistes, ses sourcils sous son casque ne purent s'empêcher de froncer un peu.

- Indépenquoi ?! Moi je suis alliée à personne et vous vouliez me tuer aussi, alors arrêtez de faire les victimes hein. En plus Mr Harès il faisait rien de mal aussi. Puis les bombes de tout à l'heure, c'était pas à vous peut être ? Elles ont surement blessés pleins de gens qu'avaient rien demandés aussi. Quand on déclenche la bagarre dans la foule le jour ou il y a le plus d'innocent sur l'île, on vient pas demander justice après ! ... En plus c'est pas bien de dresser les animaux au combat aussi...

Oui elle était toujours vexée d'avoir "perdu" contre le perroquet. En réalité, elle pensait juste que comme Barboka était un méchant, il avait surement dressé avec méchanceté l'oiseau, elle n'était pas plus fermé que ça à l'idée de s'allier à la nature pour le combat. Fallait jusque que ça se fasse en bonne entente ! ... Elle déraillait. Se reconcentrant sur la situation, sa colère se retourna à nouveau sur la principale cible de sa frustration, à savoir Jorice. Les méthodes qu'il employait, lui et ses probables complices étaient tout simplement criminel. Du coup il pourrait dire tout ce qu'il voulait, elle ne le prendrait certainement pas en pitié et ne l'aiderait pas. Sauf à ce repentir... Ca à la limite elle pourrait essayer, mais il faudrait trouver un professionnel vu l'ampleur du mal du monsieur. Tama était encore débutante et connaissait ses propres limites. Probablement

Ayant dans son dos l'océan et Mr Harès, la seule chose que pouvait faire à présent la chevalière était de surveiller ce Jorice et se tenir sur ses gardes, au cas ou d'autres personnes viendraient se mêler de ce bazar. Si la petite madame blonde voulait passer à l'action et pensait pouvoir maitriser ce Jorice, se serait encore plus parfait. Plus vite se serait réglé et mieux cela serait. Elle pourrait aller chercher un médecin pour Mr Harès comme ça et allait aider d'autres gens. Du coup si Harès ou Médolie avaient besoin d'elle pour quelque chose, elle était très disposée à aider du mieux qu'elle pourrait !


Tama Negla lvl 14
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 1811
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue54/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (54/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue483/1000[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (483/1000)
Berrys: 576.898.209.000 B
Sam 6 Aoû - 15:56



Le Festival de Dokusoi PandaEvent PNJ






Le blocus observa le ballet des navires brandissant le pavillon de Tengen s’engagé face aux canons en pleine mer. Pour l’instant, ils devaient demeurés dans l’expectative. Profitant de l’approche de ces vaisseaux et du déclenchement de l’échauffourée, les vigies entraient en action afin de rechercher sur les ponts d’éventuels primés connus afin de pouvoir trancher l’une des questions initiales de Kosenjobi concernant cette approche : était-ce bien des pirates de Tengen ? Pour l’occasion, les avis de recherches avaient été sortis, précisément les paquets concernant les forbans du yonkou ainsi que ceux dont les derniers crimes se passaient sur la première partie de la première moitié de Grandline. Si aucun pirate primé de Tengen n’était trouvé et qu’à l’inverse des pirates de Grandline étaient découverts, l’information pourrait remonter et ne tirer les conclusions appropriées : à moins d’un recrutement inconnu de dernière minute effectué en plein Grandline, ce qui paraissait peu probable d’engagé un allié récent dans une telle opération sans supervision, le doute du Minamoto pourrait se confirmer alors qu’il avait cherché des raisons de ne pas y croire. En tout cas, ils pourraient dès lors engager le combat sans remords de répercussions dans la géopolitique du Nouveau Monde. Les sabords furent soulevés et les boulets déjà chargés en cas de besoin sortirent leurs gueules noires au vent afin d’être parés à passer à l’attaque. L’héliaste répondant à la place de Kosenjobi, l’homme approuverait la contre-attaque. C’est la frégate de cinquième rang, Le Dévoreur d'Horizons, qui pivoterait afin de présenter ses batteries tribord à l’adversité pour tirer tandis que les canons sur pivots des autres navires, notamment ceux à harpons des bricks, chercheraient à viser justement les canons ennemis afin d’exploser la cloison et ainsi rompre les attaches de ces derniers. En effet, pour résister au recul qui menacerait sinon d’écraser tout ceux se trouvant derrière ces engins lourds de quelques tonnes, les canons étaient attachés à paroi intérieure de la coque par de solide chaîne. Sans ces dernières assurant la stabilité de la trajectoire du canon à roue traditionnel, ledit canon pouvait devenir un objet extrêmement dangereux pour les canonniers le manipulant. Ainsi, réussir à détruire la coque à l’emplacement de ces chaînes pour rendre cela caduc et donnait un net avantage aux autres.

[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 04310
Médolie Canondor "The Wind Tale"
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

Profitant que Barboka se soit « rendu », Médolie chercha à l’assommer d’un coup de tête afin d’empêcher ce dernier de nuire à nouveau si l’une des autres personnes présentent intervenait et qu’elle devait rompre la « prise d’otage ». Une fois ce pirate neutralisé, ce qui laissa le temps à Tama pour son intervention, la naine ne pu qu’hocher la tête.

-Si vous voulez vous faire justice et contester les droits de la famille Wolf sur cette île, pourquoi mêler tant d’innocents et de personnes venant pour cela pour l’occasion ? Vous vouliez certainement utiliser le festival, mettant à l’épreuve les agents de sécurité de l’île et l’organisation de celle-ci, afin d’avoir plus d’efficacité dans votre opération. C’est un moment idéal pour passer dans les mailles du filet, mais rien ne vous obliger à passer immédiatement à l’action en mettant en danger la vie de tant de mondes. Les droits sur cette île ne concernent que bien peu de monde et vous mêlez beaucoup trop de personnes à cette affaire. Vous pensiez que le chaos vous aiderez à l’emporter ? Néanmoins je crois que c’est plutôt l’inverse qui se produit en ayant attendu un tel jour, vu qu’à l’inverse vous poussez des gens à s’allier au Wolf pour survivre. Je ne sais pas si vous avez approchés certains intervenants pour les rallier au préalable, mais vous avez assurément négligé beaucoup de monde vu la quantité de personnes venus pour l’occasion, à commencer par l’organisation à laquelle j’appartiens. Tous les moyens ne sont pas bons pour défendre une cause, qu’elle soit vertueuse ou non, et même lorsque les pires méthodes sont nécessaires l’art de choisir son moment en devient précieux. M’est avis que vous avez échoué en bien des points. Je n’ai aucune attache particulière aux Wolf ou même à cette île, mais vous ne donnez en rien l’envie de vous aider à obtenir l’ « indépendance ».

Le terme était d’ailleurs bien mal choisis vu qu’Holiday Island était déjà une île indépendante.

-Si vous n’avez que la menace en stock pour rallier des gens à vous, vous ne valez pas mieux que des usurpateurs, conclut la capitaine des Gale’s Pirate en pliant les jambes.

Ce n’est aucunement la récompense proposé par Harès qui intéressé Médolie. Elle avait entendu et elle avait choisit selon ses convictions ceux qui semblaient mérités le plus une correction.

-Ghost Pirate.

La polémarque s’élança donc en penchant son corps à l’extrême vers l’avant, comme avec l’intention de raser le sol avec son corps. Cette chute perpétuelle vers l’avant la rendait inaccessible à presque toute attaque horizontale, surtout qu’avec sa taille se naine elle était encore plus difficile à atteindre par cette technique qu’un humain la réalisant, sa hauteur étant encore plus faible.

-Squalo Shoot.

Couvrant sa lame de haki de l’armement, elle chercherait ainsi à trancher, ou entailler, les jambes de son adversaire sous les genoux en déployant le hasshoken qu’après avoir réaliser l’attaque, faisant en sorte que cela soit équivalent à deux attaques successives. Suite à cela elle se redressa, se mettant droite pour observer son adversaire et attendre son attaque.

-Cannon Fire.

Passant en tekkai, la naine attendrait que le coup la touche pour faire converger les ondes du hasshoken au point d’impact et repousser l’assaut et renvoyer à l’agresseur une partie des dégâts qu’il souhaitait infliger.



[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Achill10

[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Mina_a10
Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

L’adversaire semblait bien impatient et loin d’être dans la retenue. C’était bien le genre à finir berserker. Mais ses provocations ne parviendraient pas à entacher le sérieux et la concentration du vieillard aguerri qui avait déployé son fluide perceptif. Pour rajouter à l’ambiance et faire comme si de rien n’était, car ne serait pas le premier ni le dernier combat véhément d’un agresseur venu participé à un tournoi de la Ligue pour la menacé, le samouraï claqua des doigts pour donner l’ordre aux chanteuses et musiciens ayant fait la petite « cérémonie » d’ouverture de chanter. Cela agacerait-il cet impatient ? Pour Kosenjobi, il avait déjà pris l’habitude d’en faire abstraction et de laisser les notes courir sur sa chair lorsque l’orchestre c’était mis à participer pour rajouter de l’ambiance durant certains combats… Et ce groupe savait parfaitement quelle chanson choisir pour encourager le plus sage et plus respecté de tous les polémarques.

La lame vint faire face au poing couvert de haki et y fit opposition. Si ce n’était pas Ame No Nuhoko, son fidèle meitou, qui se trouvait dans ses mains, est-ce que la lame se serait plié ou cassé sous ces déferlantes de forces en oppositions. En tout cas, le fluide perceptif du Minamoto l’alerta de l’attaque que prévoyait d’utiliser son adversaire avec sa jambe. N’avait-il rien pour réagir car sa lame était en prise avec l’ennemi ? Bien sûr que non, surtout en considérant la vitesse du Nobunaga. Il ne pouvait pas rompre le contact sous peine de se prendre le poing, mais il était ici question de le transférer. Pivotant la lame en appuyant dessus avec sa seconde main pour refermer le plat de la lame jusqu‘au contact des phalanges adverses, comme s’il refermait un livre, le vieil homme fit coulisser le métal vers le bord de la main du côté opposé à la jambe que le Luisenbarne comptait utiliser. De cette manière, la répartition de la pression exercée sur l’arme n’était plus du tout uniforme, celle dudit côté opposé se retrouvant dans le vide. De manière naturel, le poing partirait donc vers l’avant, n’ayant plus assez d’appui sur la lame pour se retenir. Basculant normalement de fait vers l’avant au même moment où sa jambe était engagée, soit les deux attaques se percuteraient, soit il laisserait le déséquilibre s’achever en roulade sur le sol pour se rattraper comme il faut. En tout cas, le temps de la bascule, et sa lame libre des attaches, le bretteur en profiterait pour lacérer les côtes de son adversaire. Si le fluide de l’armement était une arme brute redoutable générant de virulents dégâts, le haki de l’observation, utilisé par une personne avisée et réactive, permettait par contre de s’adapter aux adaptations de l’ennemi et ainsi pouvoir non seulement esquiver mais retourner un avantage de l’adversaire contre lui-même.

Le temps que Bjorg se reprenne après cela, le samouraï aurait rengainé son arme. Abandonnait-il le combat ? Non, loin de là. C’était surtout qu’il était un maître du iaïdo et qu’une partie de son style de basait sur la vitesse à dégainer et qu’il rengainait ainsi régulièrement la lame.

-Samurai no michi no rikumon o hiraku.

Disparaissant en fonçant vers son ennemi en un soru couplé à sa vitesse surhumaine, le Minamoto dégaina en plein mouvement afin de trancher l’adversaire le plus de fois possible quand il passe à porté avant d’arrêter son soru en rengainant quelques mètres plus loin pour faire volteface en laissant une image rémanente avant de repartir en soru pour faire de même et procéder ainsi cinq ou six fois d’affilé en changeant de direction à chaque fois pour que les attaques viennent de toute part, tout en maintenant le fluide perceptif déployé pour anticiper les tentatives de contre adverses et adapter sa position durant le soru en fonction.





never-utopia


-Médolie Canondor "The Wind Tale" lvl 37
-Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi lvl 37

Techniques :

_________________
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis
Ignis Irae
Nemesis
Messages : 503
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue40/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue176/350[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (176/350)
Berrys: 1.195.398.000 B
Hier à 16:11






Le festival de Dosukoi Panda




Pour être honnête, Samuel n’avait guère d’espoir quant à une identification rapide des terroristes. Beaucoup trop d’ennemis, c’était bien plus réaliste à ses yeux, le monde était plein de gens jaloux ou prêt à tout pour arriver à leurs fins, lui-même compris, même s’il était relativement modéré. Ou plutôt, il savait garder ses ambitions à un niveau raisonnable pour pouvoir profiter de la vie sans pour autant se faire trop d’ennemis. C’était quelque chose qu’il avait longuement réfléchi après tout, et le Petit Guide de Survie du Comptable en Milieu Hostile l’avait bien aidé à cela, grâce à son chapitre sur la prévention. Il était assez ironique qu’un ouvrage pareil traite de comment ne pas avoir à l’utiliser, mais en un sens, c’était logique, aucun comptable ne voulait vraiment se trouver dans une situation où il aurait à feuilleter un petit livre pendant qu’une bande de troglodytes lui courrait après parce qu’ils estimaient que les chiffres étaient un affront.

Au moins, elle avait une bonne vue, puisqu’elle pu reconnaître la personne qu’il désignait. Harès, le nom ne lui disait pas grand chose, mais le simple fait qu’il soit reconnu prouvait qu’il n’était pas un péon aléatoire sorti de la foule. Probablement soit l’un de ses subalternes, soit un contact important, puisqu’elle chercha à convaincre, très brièvement, son garde du corps d’aller l’aider, demande aussitôt rejetée. Le comptable jeta un regard perplexe à la patronne de l’île, confus qu’elle cherche à se séparer de celui qui était chargé de sa survie dans un moment pareil. Elle paraissait pourtant bien se rendre compte de la situation, est ce qu’il avait raté un épisode ou bien ne tenait-elle simplement pas vraiment à sa vie? Impossible de le déterminer pour le moment.

Le Vice-Amiral, lui aussi, était simplement de passage, même s’il ne s’agissait probablement pas de vacances. Il avait probablement entendu parler du concours d’art et était venu surveiller un peu la zone. De ce qu’il en savait, sa propre patronne avait une vision positive de celui-ci, et selon son sens de la logique, on arrivait pas Vice-Amiral en remplissant des fiches de congés, il n’était donc probablement pas dans un besoin d’aide immédiat. Non, ce qui le taraudait c’était l’autre terme utilisé.

Indépendantistes? Comment vous le savez? Et vis-à-vis de quoi veulent-ils l’indépendance?

En toute logique, s’il menait un assaut pareil sur Holiday Island, c’est qu’ils souhaitaient en déloger la dirigeante, mais pour quelle raison? De ce qu’il savait, l’île était prospère, avait réussi à imposer un statut quo entre les diverses factions qui venaient s’y poser et était même parvenue à empêcher le gouvernement de s’imposer sur les lieux, de son point de vue, c’était une réussite. Ce qui voulait dire qu’à contrario, d’autres trouveraient cela scandaleux. En toute logique, ils voulaient voir les criminels dégager et renouer avec le gouvernement. Un but comme un autre, mais qui prouvait une chose extrêmement simple s’il avait raison: leur cible avait de fortes chances d’être Rebecca Wolf plutôt que l’île elle même. Les choses tournaient d’autant plus au vinaigre donc.

L’idée du marin à côté de lui, bien qu’amenée de manière un peu détournée, était logique. Si tous ceux qui voulaient dégager dégageaient, il ne resterait que les forces armées, alliées comme ennemies, et cela simplifierait fortement les choses. Bien sûr, ils risquaient ainsi de lourdes pertes, mais le comptable était parfaitement ok avec cela pour peu que cela lui permette de survivre. Alistair, lui, ne perdait pas le nord, resté parfaitement concentré sur les bombes. Chapitre cinq, terrorisme et contre-terrorisme, les endroits à éviter le plus possible…

Est ce que vous avez des entrepôts de produits dangereux? Armurerie, gaz, liquides inflammables? Si oui, c’est une cible prioritaire qui pourrait causer des dégâts extrêmes à l’île et la population.

Autrement, je vois trois options, dont une assez peu réaliste. La première, c’est le port. Beaucoup de navires, forte densité de population actuellement, ils peuvent faire un carton plein si c’est leur but. Ça leur permettrait de coincer tout le monde sur l’île en plus de faire des ravages dans la population.

La seconde, c’est la peu réaliste. Le tronc du parasol. Avec suffisamment d’explosifs, ils pourraient probablement le faire s’effondrer, cela causerait des dégâts sans précédents. Cependant, vu la taille de l’arbre, je pense qu’il leur faudrait une quantité bien trop élevée de plastic ou autre pour avoir pu s’y préparer.

La dernière… Probablement ici. Prendre de la hauteur pour se repérer est aussi utile que prévisible. S’ils en ont après Mademoiselle Wolf, il n’est pas impossible qu’ils aient prévu le coup et miné le terrain. Pour cette raison, il me paraît préférable de descendre au plus vite maintenant que nous avons les informations nécessaires, d’autant plus que si nous pouvons les voir d’ici, l’inverse est vrai également, et j’aimerais éviter d’attirer toute la population ici.

Cependant… J’ai besoin d’une réponse. Qui savait pour les centres de défense et de communication? Vous avez décidé d’ignorer ma question alors qu’elle est cruciale. Si vous souhaitez me dire que cela ne me regarde pas et garder l’information pour vous, alors soit. Mais dites le moi en face. Je pense que nous avons besoin de toutes les informations possibles, et savoir qui a vendu la mèche pourra nous permettre d’avoir une échelle des informations en leur possession.


De là, le comptable s’engagerait pour redescendre au plus vite de l’immeuble, dans la simple possibilité qu’il soit attaqué. Cependant, la situation lui paraissait de plus en plus compliquée, d’autant plus que certaines défenses paraissaient encore actives sur la côte, c’était donc que l’assaut était ciblé sur les défenses terrestres. Pour isoler l’île dans ce cas? Empêcher une intervention extérieure peut-être, mais de qui?



© Jawilsia sur Never Utopia



_________________
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 NrmW1
Nemesis
Revenir en haut Aller en bas
Fabius
Fabius
Messages : 117

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue18/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue55/60[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (55/60)
Berrys: 22.630.000 B
Aujourd'hui à 0:15
Comme je le supposais, il est impossible de monter aussi haut sans se faire d’ennemis et c’est bien le cas de la jeune femme qui est devenu une des étoiles montantes de ces mers. D’ailleurs, Alistair refuse de la quitter, même pour sauver une de ses connaissances, un certain Harès qui serait Vice-Amiral d’après ce que j’ai compris, une véritable pointure !

La responsable des lieux prend mon idée en considération, ce qui me fait très plaisir. Fabius Drac aussi écoute mon avis, mais c’est parce qu’il n’y connaît rien en navigation, donc cela ne compte pas. Mais là, elle a quand même validé ce que je lui avais proposé et décide de le mettre immédiatement en application.

Le comptable lui se pose la question de la nature des indépendantistes et je suppose que c’est un mouvement issu de cette île. Il doit forcément y a avoir des habitants ici et personne n’aime être dirigé par un étranger. Nous les hommes poissons, n’avons pas ce problème, car nous sommes les seuls à pouvoir vivre au fond de la mer, mais je comprends leurs états d’esprits.

Samuel, pendant que je réfléchis, liste les différentes installations susceptibles d’être attaqué et tente à nouveau d’avoir des renseignements sur les éventuels traîtres dans l’équipe. Pour ma part, je leur indique :

Je ne pense pas que vous soyez en danger, vu le nombre d’explosions et de trouble, les terroristes auraient pu vous enlever au tout début de l’attaque. La principale raison qui fait prendre des risques aux gens, c’est l’appât du gain. Il s’agit peut-être juste de prendre le maximum de bien en un minimum de temps et si c’est le cas, le fait d’autoriser les gens à partir, les fera apparaître.


J’espère que j’ai raison, je ne souhaite pas être pris dans les combats. Le seul qui semble être à l’aise ici, c’est Bontoutou. Je sais que rien ne peut perturber mon compagnon à quatre pattes et qu’il est prêt à attaquer sans remords, quiconque sera un danger.
Fabius
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers: