Le Deal du moment : -40%
TOSHIBA 55UA4B63DG – TV LED 4K UHD ...
Voir le deal
369.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Black D. Racis
Black D. Racis
Messages : 121
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue28/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue88/120Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (88/120)
Berrys: 74.010.000 B
Sam 12 Fév - 15:07
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar
« Cette cellule que je propose n’est peut-être composé que d’experts de chacune de nos nations à l’échelle locale. C’est un programme que je propose au niveau de l’éducation de l’histoire de notre gouvernement ainsi que de chaque pays membre de celui-ci d’une manière plus approfondie pour les enfants par exemple à l’école. Au niveau des médias locaux, il serait intéressant effectivement d’user de l’aide du Cipher Pol 8 pour concorder les informations que nous distribuerons. Cela allégerait également la dose de travail que le Cipher Pol n°8 doit déjà faire au niveau de l’archivage ainsi que des édits de toute ce nous votons ici. »,

dirait-alors le Roi de Juluma qui viendrait affirmer sa position au côté de la proposition énoncé par Octave de Thermopolis, il accordait son vote donc à cette mesure.

« Le don de matériel militaire est selon moi une excellente solution pour renforcer nos positions, avec ce recyclage nous pourrons créer des défenses plus complexes afin de dissuader les révolutionnaires de venir frapper à nos portes avec la force. Leur mouvement est désolidarisé, ils ne risqueront pas de s’attaquer à Flevance ou Dwarf Town si les deux nations semblent être imprenables. », dirait-il alors pour approuver la proposition de l’Impératrice de Polarys.

« Au vu de la situation exceptionnelle que nous faisons face, il faudrait à mon humble avis commencer par purger les troupes de notre gouvernement mondial de manière complète des idéaux néo-marines et des potentiels traîtres. C’est sûrement un travail qu’on pourrait complètement léguer au Cipher Pol n°6 mais une enquête approfondie est nécessaire même avec les capacités d’Aston Finley et de Chairoka, il est quasiment sûr que le mouvement possède des alliés sur la Terre Sainte. J’irais même peut-être à dire parmi nous. », dirait-il dans un ton assez froid et détaché de la situation. « Il est également fort probable que Chairoka ne puisse pas passer à l’action avant un nouveau moment suite à cette attaque, il faudra profiter des traîtres profiter de ceux qui auront été capturés aujourd’hui pour les interroger, quitte à les torturer pour localiser éventuellement cette traîtresse. C’est à la suite de cette bataille qu’elle sera la plus affaiblie, le temps de recouvrir ses forces. »

Liam réfléchissait un instant tout en observant le chaos des affrontements, la néo-marine était une priorité inquiétante elle créait la discorde et des tensions au sein du Conseil des Rois. Il fallait agir contre elle d’une manière claire et nette pour dissoudre le mouvement au plus vite, il voterait ainsi pour que la Néo-Marine soit la priorité du Gouvernement Mondial afin de la faire chuter. C’est ainsi qu’une idée germa dans l’esprit du Melfgau, une idée qui permettrait une transition parfaite pour contrer cette néo-marine.

«  Et si nous utilisions justement la mise en place dans les médias de la revalorisation de notre gouvernement pour contrer les révolutionnaires comme procédés pour agir publiquement contre la Néo-Marine. J’imagine déjà que le Cipher Pol 8 serait capable d’ériger une liste des pertes officielles et présenter cette attaque comme un crime contre l’histoire de notre humanité. Il faut que nous incitons nos populations, nos hommes à se dresser dans un front commun contre la néo-marine. Ce serait le meilleur moyen d’éradiquer à minima les idéaux du mouvements qui serait naissant au cœur de nos populations. »
Codage par Libella sur Graphiorum
Black D. Racis
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 83
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue24/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (24/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue69/80Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (69/80)
Berrys: 443.090.000 B
Mar 15 Fév - 16:42
Aux portes du rêve, au tréfonds du cauchemar
Event – Automne 1507




Les deux sont conciliables, intervins-je en me frottant le menton. Le Cipher Pol dispose de l’expertise et de la vue d’ensemble, les gouvernements locaux de la connaissance spécifique à leurs peuples et leurs cultures. Nous pouvons travailler main dans la main. Formons une cellule du CP8 à ce but, dont un agent pourra à terme  être dépêché sur chaque île – en commençant bien entendu par les plus prioritaires en fonction des moyens humains. Son rôle serait d’aider et superviser les pouvoirs en place à adapter leur gestion des médias à leur situation propre, tout en gardant une coordination globale hautement nécessaire à une telle tâche.

Je me couvre la tête en un réflexe involontaire au moment des déflagrations, puis me ressaisis bien vite, rougissant malgré moi de ma réaction un rien stupide et espérant que personne ne l’ait réellement relevé.

Ainsi, ils en viennent à détruire leur ancienne demeure.

Nous voyons bien plus de similitudes que de différences entre les mouvements révolutionnaires et la Néo-Marine. Les deux cherchent à renverser un gouvernement légitime sous couvert d’une prétendue idéologie. Les deux bénéficient malheureusement du soutien d’une partie de la population pour cette même idéologie. Ils sont, à peu de choses près, identiques. Cependant, affilier officiellement les traîtres à la Révolution pourrait provoquer un rapprochement entre les deux – à voir si cela est souhaitable stratégiquement, ajoute-je à voix plus basse en lançant un regard en coin à Hanovre. Les fidèles de Chairoka semblent actuellement plus dangereux, de par leur connaissance des rouages du Gouvernement Mondial et leur organisation. Ils sont de plus en train de montrer qu’ils ne s’embarrassent plus des principes de la Marine. Cependant, ils sont encore bien jeunes en tant qu’organisation criminelle. Et, Nous osons l’espérer, il ne restera plus grand-chose de leur force au terme de cette journée. C’est au bilan de cette bataille qu’il sera possible de dire s’ils constituent une priorité ou non.




Fizz
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2964

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 15 Fév - 18:47




Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Marin113Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00avat93Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Agent_76
Vice-amiral Khione Minnesota, Vice-amiral Asya Lida "la Stratège Insondable", Vice-directeur du CP2 Jon Ortenssia

-Alors, pourquoi vouliez-vous me voir ? questionna la vice-amiral Asya.

Quelle âge avait-elle alors à ce moment-là ? Il était plus frais dans sa mémoire. Quatorze ans ? Oui, elle était parvenue à obtenir le grade d’agent du Cipher Pol 9 l’année précédente. Il avait été compliqué pour le Réseau de faire intégrer l’assassine au sein de l’agent de frappe chirurgicale sans que ces derniers ne portent de soupçons. Jindeok avait également dû s’adapter pour ne pas révéler à Guanhao qu’elle maîtrisait déjà deux techniques du rokushiki. Pour évoluer rapidement, elle avait dû se montrer talentueuse mais pas non plus trop se mettre en avant. Elle y était parvenue et avait finalement pu rejoindre les agents sur le terrain pour participer aux missions. Les paroles de Dangpa résonnaient dans sa tête comme s'il venait de les prononcer.

-Tu dispose des meilleurs résultats en termes d’exterminations de nos concurrents et tu as fait tes preuves en infiltration à diverses occasions. Les hauts pontes t’ont choisi pour être celle qui deviendra notre taupe au sein d’une agence de Cipher Pol gardé secrète aux yeux de tous.

Cela faisait ainsi un an qu’elle transmettait des informations à son ancien professeur. Il arrivait également qu’elle doive faire taire des gens pour l’éternité, que ce soit des agents du CP9 un peu trop curieux ou des cibles de l’agence qui auraient pu se montrer trop bavardes. Plusieurs fois, la Joseon avait failli se faire attraper à cause du timing serré ou d’indices gênants laissés derrière elle. Heureusement, il existait d’autres alliés du réseau au sein du Gouvernement Mondial qui avait pu faire disparaître les preuves les plus gênantes. Elle avait entendu Dangpa en parler à l’escargophone une fois quand elle s’entrainait à un contre dix contre les autres apprentis du formateur Inagawa, les autres devant parvenir à la tabasser s’ils voulaient avoir de quoi manger le soir. « Les Spectres Chuchoteurs ». C’était une conversation inhabituelle et, malgré la douleur que lui infligé les autres enfants, elle était parvenue à remarquer que la voix n’était pas celle d’un des Inagawa pour qui Dangpa formaient des hommes de mains. C’était sûrement quelqu’un de plus haut dans le Réseau. En tout cas, Jindeok avait joué les agents doubles pendant une année complète et ne comptait plus le nombre de personnes qu’elle avait été amenée à exécutés pour la pègre ou pour le Gouvernement Mondial. Elle continuait à se flageller les nuits et en profitait pour réfléchir. Contrairement aux fanatiques, ce n’était pas un geste pour se purifier de ses crimes, puisqu’après tout elle ne faisait que respecter les lois, de deux mondes différents certes. Cela lui rappelait le mal qu’elle infligeait à ses proies. Ces malheureux animaux qui se débattaient avant de mourir, s’accrochant à la vie coûte que coûte. Mais cela l’aidait aussi à aligner ses pensées, à affiner ses sensations. Les lois. Celle du Réseau et celle du Gouvernement Mondial n’avaient rien à voir. On l’avait éduqué en lui apprenant à respecter les lois du Réseau et maintenant elle découvrait régulièrement de nouveaux décrets allant à l’encontre de ceux de la pègre. Qui disposaient des véritables lois en fin de compte ?

Il lui avait fallut beaucoup de temps pour décider que les lois gouvernementales étaient plus justes pour les malheureux que celle du Réseau. Petit à petit, elle s’était faite à l’idée que finalement la Pègre n’avait fait que mettre en place un système pour se protéger là où les lois gouvernementales visaient à protéger. Ceux qui se détournaient de ces lois là étaient bien plus fautif que ceux qui cherchaient à gagner leur vie dans ce monde cruel par le crime, notion dont elle n’avait pas compris l’aspect négatif jusqu’à il y peu. De plus, lors d’une mission, elle avait appris qu’un membre du clan Inagawa avait été tué et, en enquêtant, avait découvert qu’il n’avait en rien transgresser les lois du Réseau. Joseon Jindeok avait ainsi finalement pris sa décision. Elle se trouvait maintenant au milieu du grand bureau de Marineford qui avait été allouée à la vice-amiral Asya Lida qui avait déjà bien entamé une grande enquête sur la pègre. Elle collaborait directement avec Jon Ortenssia, l’oncle de l’actuelle vice-amiral Emy Ortenssia, qui disposait d’un large nombre d’agents du Cipher Pol 2 sur le coup ainsi qu’avec Khione Minnesota, la vampire mère de l’actuel vice-directeur d’Impel Down, qui menait la plupart des opérations sur le terrain. Dangpa lui avait demander de recueillir des informations sur cette enquête et cela avait permis de brouiller certaines pistes. Cela était étrange de repenser ainsi aux passés et à ces deux personnes. Jon avait été assassiné pendant la phase finale de l’enquête tandis que Khione avait reçu une blessure grave l’ayant contraint à prendre sa retraite. Néanmoins, à ce moment-là, ce trio formait peut-être l’organisation la plus efficace du Gouvernement Mondial.

-J’aimerai vous parler seul à seul, avoua l’adolescente en plongeant son regard dans celui de la future Chairoka.

Asya Lida, qui n’avait pas encore subit l’opération pour rectifier sa vue à l’époque, leva un sourcil.

-J’ai des informations importantes pour vous, ajouta le jeune membre du CP9, décidée à dire toute la vérité.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Hll1810
Dangpa

-Fermez les portes ! beugla le truand. Je vous ai dit d’aller fermer ces portes ! avait-il insisté en enfonçant sa cigarette sur la nuque d’un des garnements dont il avait la charge.

Dangpa inspecter les environs. Ces entrepôts et cette usine désaffecté où il élevait les enfants disposait de beaucoup trop d’entrée. Ils avaient été contraints de se replier dans le bâtiment principal, là où se trouvait la salle d’entrainement, celle de torture, qui servait également pour l’entrainement, ainsi que son bureau. Il pestait en se demandant comment il avait pu arriver ainsi au dos du mur. Comment avait-elle pu le trahir ?! Il s’était pourtant fait un plaisir de la rendre fidèle au-delà du raisonnable afin de pouvoir l’instrumentalisé dans toutes les situations. Comment était-elle parvenue à se retourner contre lui après tout ces efforts. Il la haïssait. C’était son élève qui s’était le plus investit dans ses missions, son espionne de premier choix qui lui avait fait gagner encore en importance au sein du Réseau et avait braqué les yeux des organisations hors-la-loi sur ses gamins afin de se fournir en hommes de main, mais elle l’avait condamné.

-Je vais la buter… Préparez-tout pour accueillir ces connards de Marine. On va leur montrer la puissance de ma marchandise, votre puissance, vous les fidèles soldats du Réseau, sourit-il en se dirigeant vers les doubles portes de son bureau.

À l’extérieur, la Minnesota préparait ses hommes à l’assaut tandis que Asya Lida observait le plan des lieux récupérés par Jon Ortenssia. Jindeok fit un pas vers l’avant, faisant cliqueter les chaînes de ses menottes et poussant les deux agents à maintenir leur prise. Le regard de la Stratège Insondable se tourna vers celle qui s’était révélé être une agente double. Ni Shadow, ni Truth ne seraient enclin à laisser passer pareille traitrise et elle finirait à loisir pendu ou emprisonné dans les profondeurs d’Impel Down. Cependant, c’était bien grâce à son choix de trahir le Réseau que la maudite du mental disposait d’informations qui lui aurait fallut des mois à réunir afin de mettre au jour tous les détails sur le puissant clan Inagawa, leader mondiale des trafics d’organes, de drogues et de contrefaçons, l’une des plus puissantes organisations du Réseau. Par-dessus le marché, le fameux fournisseur d’hommes de main, gardes du corps et assassins des élites du monde criminel avait été débusqué. Elle pouvait encore se montrer utile et la future Chairoka en avait conscience. D’un signe de tête, elle invita l’assassine à s’exprimer.

-Laissez-moi menez l’attaque.

-Pour quelle raison ? Tu pourrais tout simplement te joindre à eux et les avertir. Cela ferait de toutes tes actions un simple guet-apens organisé par la pègre pour nous éliminer avant que nous ne puissions pas remonter jusqu’aux sommets.

-Vous avez lu en moi, vous savez que ce n’était pas moi.

-Certes. Cela n’exclu pas que tu puisses désirer nous trahir.

-Alors sondez-moi à nouveau et laissez-moi mener la charge pour exterminer tout ces êtres qui ont enfreints les lois gouvernementales et ont trahit leurs propres lois.


Khione observa sa collègue sondé du regard la jeune agente qui ferma les yeux. Nul doute que la future amirale-en-cheffe avait usé de son fruit du démon. Rouvrant les yeux, Lida s’adressa à l’autre vice-amiral.

-Laisse la y aller. Si elle tient tant que cela à nous aider, qu’elle puisse absoudre ses crimes en les affaiblissant. Néanmoins, tu iras seule, au cas où tu changerais d’avis et te retournerai contre nous, conclut-elle en ramenant son regard sur l’adolescente qui hocha la tête.

-À vos ordres vice-amiral Asya.




Jindeok avait pénétré dans le bâtiment par la porte après avoir fait sauter le cadenas à coup de pieds. Le volet roulant d’aluminium ayant été abaissé, tout le reste de la grande salle de l’entrepôt était sombre. Néanmoins, elle connaissait suffisamment les lieux pour s’y repérer les yeux fermés. Combien de fois s’étaient-ils battus ici. Combiens de punitions y avaient-ils vécus ensemble ? Combien d’épreuves passés ? Avançant, elle déploya son fluide de l’observation, celui là même qu’elle avait éveillée précisément ici lorsque Dangpa avait tué son meilleur ami, son seul ami, après un combat déterminant lequel d’eux pourraient survivre. Ne laissant pas désorienté par la nostalgie d’un autre temps, elle esquiva les coups de deux adolescents. Joignant les doigts et tendant la main dans le prolongement de l’avant-bras pour en faire une lame, elle appliqua le shigan à l’ensemble de cette main pour transformer son bras en lance. Elle transperça le poumon de Joseph d’un geste, remontant son épaule jusqu’à la poitrine de celui qu’elle connaissait depuis toujours, puis elle posa son pied sur le ventre du bagarreur afin de le repousser et balancé son corps plus loin dans une giclée de sang. Elle s’abaissa pour esquiver le coup de sabre de Riold et plongea sa main à trois endroits de la cuisse de son ancien camarade en un instant avant de prendre appui dessus pour sauter et refermer ses jambes sur le cou de de Riold. Usant de son poids dans un mouvement de balancier, elle amena le jeune homme par terre. Dans le noir, les trois demoiselles justes derrière trébuchèrent sur son corps et tombèrent au sol. Déjà relevée, Jindeok vint planter chaque main dans la nuque d’une des filles, à savoir Josia et Elize, qu’elle décapita sans le moindre remord avant de déclencher un rankyaku qui frappa à bout portant le crâne de celle du milieu encore vivante, Victa, dont le corps fut relevé suite à la puissance du choc. Enfonçant sa plante de pied dans le ventre de l’adolescente, elle l’envoya droit dans l’un des échafaudages servant jadis à entreposer les marchandises sur plusieurs étages. La structure d’acier s’effondra et vint écraser deux garçons qui ne devaient pas avoir plus de six ans tandis que Riold se relevait tant bien que mal. Activant son soru, elle passa soudainement en tekkai et vint percuter violemment son ancien camarade, le coude en avant s’enfonçant dans son diaphragme qui rompit sous l’impact localisé.

Sans un regard jeté en arrière, Jindeok avança, ouvrit la porte et activa son kami-e avant d’engager le combat contre d’autres adversaires. Elle enchaîna les adversaires, recevant un coup de temps en temps. En un sens, cela lui rappelait le travail qu’elle faisait le plus du temps où elle travaillait pour les Inagawa car Dangpa avait décider qu’elle se chargerait de toutes les opérations de ce type : l’extermination complète des criminels d’un bâtiment. Les cris montaient des escaliers. Les trente enfants âgées de trois à cinq ans, ceux qui devaient former la prochaine génération de disciples de de Dangpa, tremblaient rassemblés derrière Merker et Nath, les bras droits du maître des lieux. Les gonds de la porte cédèrent et elle s’effondra, emporté par la propulsion prise par trois jeunes de onze ans. Le corps couvert d’entailles, Jindeok fit un pas dans la pièce en observant tout ceux qui s’y trouvaient. Nath tira une balle que la Joseon reçu dans l’épaule avant de pouvoir activé son tekkai. Elle posa son genou à terre en récitant à voix basse…

-Embrasse la douleur. Ne fais qu’un avec la souffrance…

L’agente du Cipher Pol 9 se redressa alors, tandis que Nath rechargeait pour tirer sur la demoiselle d’à peine quinze ans qui cette fois-ci esquiva avec un kami-e avant de se projeter en soru vers son ancienne professeure qui tenta de générer un shigan, néanmoins la main de Jindeok traversait déjà son ventre. D’un geste, la Joseon ouvrit en deux la poitrine de Nath afin de faire sortir sa main du corps de la criminelle qui s’écroula, ouverte comme un animal qu’on allait dépecer sous le hurlement des enfants. Merker arriva à la rescousse de sa femme trop tard. Jindeok passa en tekkai pour encaisser le cout de point, mais un shigan s’enfonça dans sa cuisse. Elle sauta alors et utilisa le geppou avec sa jambe valide afin de rebondir, comme s’il y avait un mur. Sa jambe blessé fin administrer un rankyaku à bout portant dans le visage de Merker qui recula tandis que la moitié de son visage venait d’être réduit en charpie pour se faire source d’une rivière de sang. Esquivant le coup de poing suivant, Jindeok glissa dans le liquide vital qui couvrait le sol pour venir faire un croche-pied, mais avec son bras, à Merker qui tomba dans le fluide pourpre. Attrapant alors la cheville du hors-la-loi, elle le tira vers lui dans un geste assuré afin de ramener le torse de sa proie à portée. Elle déploya le shigan sur toute sa main et vint l’enfoncer sous les côtes de l’ennemi pendant qu’il commençait à pivoter. Perforant son corps, elle referma ses doigts sur les entrailles de Merker et se mit à les faire sortir frénétiquement, comme si elle cherchait quelque chose à l’intérieur de lui à la manière d’une femme ayant perdu quelque chose dans son propre sac. Elle soupira quand le criminel cessa de convulser. La Joseon n’était pas parvenu à trouver le cœur à temps pour abrégé ses souffrances. Compliqué dans son état actuel de donner une fin brève aux vies. Se relevant, elle reprit sa respiration, puis se rappela la présence de tous les enfants autour d’elles. Dans un souffle, elle accorda la délivrance.

-Ne vous inquiétez pas. Vous ne sentirez presque rien.




Les portes du bureau s’ouvrirent sur la vision de Dangpa, debout, se tenant droit, défiant la traîtresse des yeux. Une certaine fierté se lisait malgré tout dans son regard. Sa disciple était devenue si forte. Du niveau des vice-amiraux les plus faibles peut-être même. Ha, si seulement il n’avait pas déjà envoyé Honji à ce Horatio Quing, Mystique et Midori Haru à ce dénommé Konan et les autres au Réseau. Pourquoi s’était-il montré si arrogant à ne garder personne de suffisamment fort pour faire face à de tels ennemis ? A vrai dire, même garder Laetitia aurait été un cadeau du ciel pour prévenir la situation actuelle. Au moins, elle était venu le voir une fois pour lui apporter un paiement du Réseau… Enfin Laetitia… C’est vrai qu’elle lui avait dit qu’il devait désormais l’appeler Dame Verte et que Laetitia Tharuf n’avait jamais existé. Dangpa observa les blessures de sa protéger avant d’observer l’étendue de petits cadavres situés derrière elle.

-Pourquoi nous avoir trahit ? finit-il par aboyer.

-Pourquoi ne pas avoir essayer de sauver votre précieuse marchandise ?

-Il valait mieux que je me prépare pour te recevoir.

-Les lois du Réseau
, déclara Jindeok.

-Pardon ?

-Vous avez transgressé les lois du Réseau. Maintenant que j’ai eu le temps d’y réfléchir en profondeur, déjà quand Laetitia était encore là vous étiez allé à l’encontre.

-Quoi ? Mais on s’en tape des règles que nous impose les gens du dessus tant qu’on ne se fait pas prendre à leur désobéir !

-Dangpa. Pour la dernière fois, je me fais l’agente des lois de la pègre et au nom de ces dernières et de celles gouvernementales je vais mettre fin à votre existence. Je vous demanderai de bien vouloir vous laisser tuer.

-Vas crever Jindeok !

-Vous savez pourtant comment cela finit toujours.


Il s’élança vers l’avant et vint abattre sa dague sur l’adolescente qui l’intercepta en le laissant la planter dans le dos de sa main. D’un coup de pied, elle repoussa son ancien mentor tandis qu’un éclair dans le lointain illumina la pièce. Tandis qu’il revint au corps à corps afin d’abattre sa cravache sur son ancienne protégée. Cette dernière posa alors sa main au niveau de la ceinture de Dangpa qui hurla quand la lame de son propre couteau perfora sa chair. Elle appuya sur le genou de son adversaire pour le faire céder, mais ce dernier lui donna un coup de tête qui fracassa le nez de la Joseon qui recula de deux pas par la suite. Il fonça vers elle et la ceintura avant de la plaquer au sol pour la rouer de coups. Ses poings s’abattirent sur les joues de la demoiselle comme autrefois lorsqu’elle ne le frappait pas assez fort durant les entrainements. Jindeok parvint cependant à attraper un avant-bras au vol et laissa le métal s’enfoncer dans les muscles du bras, faisant lâcher un cri de douleur au malfrat qui tenta de libérer son bras. Le tekkai de l’agente du CP9 était cependant tenace. Elle attendit qu’il s’épuise assez pour créer un instant d’inattention où elle relâcha le tekkai et envoya sa main valide, sur laquelle était déployé le shigan, entre les cotes de son ennemi tout en se redressant. Sa mâchoire se referma sur le bras que Dangpa cherchait à interposer. Il recula alors, libérant le bas du corps de la Joseon, mais se redressa pour lui foncer dessus. Faisant mine de se relever dans sa premier temps, l’adolescente retourna prêt du sol pour attraper les chevilles de son opposant avec ses bras. Ce dernier se vautra vers l’avant et Jindeok se mit à pivoter, passant d’une position à plat ventre à allongé sur le dos très rapidement et ainsi de suite. Son coude s’enfonça dans le dos de Dangpa qui cracha du sang avant qu’elle n’arrive au niveau de son crâne, attrape sa chevelure et abatte le visage du gangster à plusieurs reprises sur le sol dur de l’entrepôt désaffecté. Le nez explosa, le sang gicla, néanmoins il ne sa laissa pas aller à l’abandon et tandis la main pour attraper l’un des bras de Jindeok qui arriva seulement à érafler le crâne de Dangpa avant d’y planter la lame de dague qui ressortait toujours dans sa paume. Elle avait pensée que les chocs le sonneraient suffisamment pour qu’elle puisse l’achever, mais cela n’avait pas été le cas. Il la tira vers lui et lui mordit une de ses blessures avec tant de force qu’il arracha un bout de peau. Retombant en arrière, l’agent du CP9 battit en retraite quelques instants en répétant mentalement la litanie « Embrasse la souffrance. Ne lutte pas contre. »

-C’est fini ! beugla Dangpa en levant vers elle un pistolet à silex qu’il avait réussit à tirer de sa poche arrière et qu’il gardait pour un moment où elle serait suffisamment déconcentré pour ne pas pouvoir utilisé le kami-e.

Cependant, aucun coup ne partit. Il resta là à braquer l’adolescente. Il hésitait. Pourtant il devait la tuer. Après tout ce qu’elle venait de faire. Après cette trahison. Pourtant… Il revoyait le visage de sa sœur dans les traits de sa nièce. Elle l’avait appelé à Sa no Kuni lorsqu’elle avait accouché, mais une descente de la Marine dans le bidonville avait mis un terme à la liberté du père tandis que sa sœur était morte en couche. Peu importait ! Les liens de familles ne servaient à rien dans ce métier. Il réaffermit son doigt sur la gâchette, mais ne parvenait pas à appuyer. Il ne pouvait pas tuer sa sœur, la seule chose d’un tant soit peu heureux qu’il y avait eu dans sa vie. Jindeok, qui n’ignorait rien de leurs liens génétiques, observa le doute dans les yeux de son oncle. Son attendrissement.

-Accepte ton sort, se contenta-t-elle de souffler sans aucun remord.

Le shigan bacchi quitta son doigt et vint s’enfoncer dans l’œil de Dangpa, laissant le temps à la Joseon, lignée noble ancienne de Sa no Kuni aujourd’hui tombé dans l’oubli, d’atteindre le criminel pour en un soru pour venir enfoncer ses doigts dans le crâne pour s’enfoncer jusqu’au cerveau avant de retirer sa main d’un geste brutal qui laissa gicler les morceaux de cervelles sur le sol avant que le cadavre ne retombe sur le sol. Reprenant sa respiration et faisant fi de ses blessures, elle chercha à se redresser et à s’approcher du bureau en métal qui n’avait rien d’élégant. Dessus était posé la boite que Dangpa avait dû chercher pendant tout le temps du massacre à l’extérieur. Il n’avait pas eu le temps de l’ouvrir. Sa main se posa sur le couvercle et l’adolescente le souleva doucement. Devant ses yeux se trouvait le trésor de sa mère, le dernier héritage des Joseon qu’ils avaient conserver en secret pour le jour où ils pourraient récupérés leur place d’antan, où un des leurs pourraient récupérer le trône de Sa no Kuni. C’était après tout lié au symbole légendaire de leur maison, celui des conquérants qui avaient assez d’ambition pour viser tout autant le Soleil que la Lune. Elle posa la main dessus et sortit le trésor de sa boîte.

-Que le Bul-Gae reparte enfin en chasse, déclara-t-elle en refermant ses lèvres sur le fruit du démon.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Demon_10
Directeur du CP9 Daëm Jinshichi « Shadow »

-Je comprends votre réticence Shadow, mais je vous demande malgré tout d’accepter de la réintégrer, déclara la future Chairoka en face à face avec le directeur qui avait été trop long à rappliquer des Blues pour pouvoir intercepter la traîtresse avant la réalisation de l’opération.

-Je refuse d’endosser la responsabilité et d’avoir sur les bras un agent qui pourrait se retourner contre nous n’importe quand. Nous ne pouvons pas lui faire confiance. Elle a été instrumentalisée bien avant son arrivée à Guanhao.

-Soit. J’en assumerai la responsabilité et vous la mettrez à mon service. Ce sera mon agente personnelle sur l’enquête que je mène.

-Pardon ?!

-Vous avez bien entendu Shadow.


Ce dernier se tut et réfléchit en tournant le regard vers l’adolescente prise en charge par l’équipe des secours. Elle avait refusé de quitter sa position assise sur le bureau, ne voulant pas échapper au jugement de son destin.

-Comment pouvez-vous lui faire tant confiance ?

Asya Lida ne se tourna pas pour observer la jeune femme. Sa courte visite dans l’esprit de cette dernière pour revivre toute la scène lui avait suffit pour comprendre qu’elle était méthodique, efficace et le sang-froid nécessaire pour accomplir n’importe quel ordre dans l’intérêt du Gouvernement Mondial. C’était ce genre d’élément dont elle avait besoin pour ses plans. Le genre de personnes qui ne se laisse pas attendrir et ne rechigne pas à tuer des enfants quand il y en a. Trop de gens se montraient trop humains pour être des pions suffisamment efficaces.

-J’ai mes raisons directrices.

-Pffff. Soit, vice-amiral. Si cela vous fait plaisir. Considérez que ma dette est payée
, lâcha-t-il en faisant mention de la fois où la stratège lui avait sauvé la vie en anticipant les mouvements ennemis et en découvrant le lieu où Shadow c’était laissé submerger par les ennemis en pensant agir par surprise.

Il s’en alla et la future Chairoka s’approcha du bureau, pensive.

-Cela aurait finalement était assez bien que tu le laisses en vie pour que l’on puisse l’interroger, nota ironiquement la vice-amirale. Il avait peut-être des informations qui auraient pu nous aider à remonter jusqu’aux élites.

-On dirait que vous n’avez fouillé que précipitamment ma mémoire, déclara nonchalamment la Joseon en mettant fin à la litanie mentale qui lui permettait de continuer à rester consciente bien qu’elle n’avait plus la force de bouger.

Lida s’arrêta un instant puis fit signe au médecin de sortir. Ce dernier termina d’extraire l’une des balles, acheva le pansement et quitta la pièce en refermant derrière lui.

-Que voulez-vous dire ?

-Les enfants ont les oreilles partout vice-amiral. Même les plus prudents ne peuvent pas demeurer aux aguets tous les jours. Vous n’avez apparemment pas fouillé mon esprit jusqu’à l’époque où j’écoutais ses conversations.

-Crachez le morceau !


Jindeok parvint finalement à tourner son visage vers celui de l’Asya.

-Il me semble que vous avez déjà le nom de Saül de Valroy. Dangpa ne se montrait jamais aussi polit et concilient avec quelqu’un d’autre… Sauf une fois. Dario Josta. Oui, c’est lorsque un certain Dario Josta a appelé pour demander à ce que je sois envoyé au Cipher Pol 9.

La responsable de l'enquête se tourna vers la fenêtre et observa l'horizon.

-Ainsi monsieur J s'appelle en réalité Dario...

Un immense sourire s'était affiché sur ses lèvres tandis qu'elle avait le présentiment qu'elle y arriverait. Elle mettrait le maître du Réseau sous les verrous, peu importe les moyens nécessaires. Une de ses armes s'était retourné contre lui et la future Chairoka avait bien l'intention de l'utiliser au maximum pour démanteler cette toile d'araignée tentaculaire morceau par morceau.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow21Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Agent_41
Alion Keternel "le Maître des Airs", Joseon Jindeok "la Dévoreuse d'Astres"
Ex candidat à l'amirauté, As du Cipher Pol 9

Les attaques se rencontraient en soulevant poussières et roches. Le bretteur stoppait son adversaire, mais cette dernière parvenait toujours à activer son tekkai avant de se faire toucher et à ainsi empêcher le néo-marine de créer des blessures conséquentes. Quant à elle, si l’As du Cipher Pol 9 enchaîner les sorus pour venir attaquer au corps à corps son ennemi, ce dernier parvenait à parer chaque charge. Shigan, slash, rankyaku, lame d’air, geppou, pointes d’air, shigan bacchi. Les pluies de projectiles générés par les deux opposants vinrent s’annihiler à mi-chemin entre eux. Le poing de la zoan mythique toucha le sol incliné juste après que le Keternel eut sauté. Ce dernier commença à abattre sa lame, mais les flammes sidérales envahirent la trajectoire et le contraignirent à reculer. Il revint à la charge l’instant d’après, sa lame levée chargé de haki descendant enfin pour venir à la rencontre de la bête légendaire. Néanmoins, Jindeok croisa les bras devant elle, faisant un X avec ses avant-bras, avant de passer en tekkai tout en renforçant la zone avec son fluide offensif supérieur à celui de son ennemi. La Tornade Marine vint ainsi se bloquer dans le creux formé par les avant-bras de son antagoniste. Cette dernière pu répliquer immédiatement en défaisant son tekkai pour lever la jambe et frapper de la plante du pied la poitrine du bretteur. Cette attaque, en plus de repousser Alion, marqua le torse de l’homme à cause du shigan qui avait été appliqué sur l’ensemble du pied à l’image du jugon qui était un shigan appliqué à l’ensemble du poing. Rengainant, il dégaina dans l’instant et vint trancher l’assassine dans un Chrono Slash instantané avant que cette dernière ne puisse réappliquer son tekkai.

Arrivant dans le dos de sa rivale, il lacéra largement le dos de celle-ci. Néanmoins, l’assassine sous forme hybride pivota l’instant suivant, libéré de l’emprise temporel qui s’affaiblissait de plus en plus. Le coude s’enfonça dans la mâchoire du Keternel, amenant ce dernier à cracher une gerbe de sang. Ce dernier laissa l’impulsion de l’attaque le faire bascule et pivota ainsi l’intégralité de son corps autour d’un axe horizontal jusqu’à ce que son genou vienne toucher la pierre. De là, il effectua un mouvement horizontal, en tout cas par rapport au sens du sol penché du demi-météore sur lequel ils se battaient, qui vint lacérer l’arrière des cuisses du zoan mythique. Ils s’éloignèrent tout les deux d’un bond afin de se replacer avant de sauter l’un sur l’autre. Le premier poing de Jindeok partit en direction du bretteur qui utilisa son agilité pour dévier sa trajectoire vers l’intérieur du corps de son opposante. Préparant une attaque en diagonale, Alion abaissa sa lame qui fut intercepter par le second bras de l’As du Cipher Pol 9 couvert de fluide offensif. C’est ainsi que la tête de la Bête des Ténèbres passa entre ses deux bras pour venir à la rencontre de celle du néo-marine qui prit un quart de seconde de trop à comprendre ce qui retenait sa Tornade Marine. Le crâne couvert de flammes sidérales vint à la rencontre de son front dans un choc assez douloureux. Le feu vint brûler sa peau tandis qu’il fut pivoté sa lame pour la ramener vers lui avant d’entailler en profondeur le ventre de la Joseon avant de reculer. Chacun se mit en position pour l’attaque suivante. Le Keternel rengaina sa lame tout en gardant la main serrer sur le manche. De son côté, Jindeok plaça son poing sur le sol tandis que ses jambes se pliaient autant qu’avant d’exécuter le Tekkai Kibasen.

-CHRONO HAKKE !

-RAIMEI JUGON : DAL SANYANGKKUN !

En un instant, ils échangèrent de place. La Tornade Marine était dégainée, dans une position similaire à si Alion avait décapiter un condamné. De son côté, dans une position de kata, la Joseon était solidement en appui sur ses deux jambes pliées et son poing dressé au maximum devant elle, à l’image d’un puissant homme poisson ayant réalisé le Karakusagawara Seiken du Gyojin Karaté. Deux secondes passèrent avant que le résultat n’apparaisse. Le corps de la zoan mythique se couvrit d’une multitude de plaies, comme si elle recevait une multitude de coups d’épée simultanément. Ce fut la même chose chez l’épéiste, sauf que celui-ci reçu la marque des jugon gravé sur sa peau tel une série de cratères lunaires en lieu et place des plaies. Ce fut tant comme s’ils recevaient toutes les attaques à la suite en un instant que ce fut tout aussi foudroyant que s’ils avaient été frappés par un éclair. Ils chutèrent tout les deux sur leurs genoux. L’As du Cipher Pol 9 s’était rattrapé en plaçant sa main sur le sol tandis que le néo-marine avait planté son katana dans le sol et s’en servait presque comme d’une canne, à ceci près que le pommeau était en contact direct avec son torse. Après deux respirations, ils se redressèrent et se firent à nouveau face.




Alion l’avait compris depuis un moment. Son adversaire était une spécialiste du fluide offensif. C’était bel et bien cette carte que la Dévoreuse d’Astre se décida à sortir. La matière noire sortit des doigts de la zoan mythique. Elle avait donc choisi l’émission, aussi appelé la projection. Si ce haki avancé faisait partit des plus élémentaires à comprendre ou à développer, il n’en demeurait pas moins redoutable comme l’avait prouvé le disparu Fenice Nakata, encore une célébrité que haïssait le Keternel, face à feu Groogal Madoka. La projection reposait sur ce principe : plutôt que d'appliquer le fluide offensif à quelque chose, il suffisait de décider de lui donner sa propre consistance, de le matérialiser hors de son corps sous une forme solide brut de haki, presque comme si on en imprégnait l’air lui-même. En soit, cela consistait donc à expulser le fluide offensif hors de son corps sous une forme solide pure. Autrement dit, en donnant un coup de poing tout en utilisant cette aptitude, on était capable de propulser une masse de haki dans la direction désirée. Celle-ci possédait alors toutes les caractéristiques du haki et pouvait même donc le corps d’un maudit. Si ce n’était que cela, l’épéiste pensait pouvoir gérer la situation. Il n’était pas certain de pouvoirs trancher les projectiles, mais les dévier serait à sa mesure… Néanmoins, à sa surprise, elle ne le visa pas, lançant des petites billes de fluide dans le vent. Une douleur lui déchira alors le mollet, lui faisant fléchir la jambe. Ayant déjà bondit vers l’avant, l’As du Cipher Pol 9 était déjà sur lui et lui assena un jugon terriblement violent qui propulsa le bretteur plus loin sur son plateau rocheux. Elle réitéra son geste et c’est en suivant le projectile des yeux que le néo-marine fut surpris de voir la balle changer de trajectoire dans le vide.

Alors qu’il parvint à esquiver cette fois-ci, il contra le rankyaku de la Dévoreuse d’Astres avec sa Tornade Marine alors qu’il réfléchissait à la manière dont tout ceci était possible. Reprenant leurs successions de geppou pour occuper l’espace, Alion réalisa un nouveau Chrono Slash des plus violent et parvint à trancher le bas du dos de son adversaire dans une rafale involontaire d’éclairs noirs qui accompagnèrent son fluide offensif, les répercussions de son attaque venant inciser l’une des moitiés de la météorite qui se retrouva elle-même coupé en deux. Jindeok ne tarda pas à répliquer en usant de quatre projectiles de haki simultanément pour couvrir divers angles du bretteur et le prendre pas surprise par derrière. D’un jugon dévastateur baignant dans le haki de l’armement, elle frappa son antagoniste qui se retrouva propulsé à travers l’autre moitié du météore, le traversant de part en part et le faisant se fissurer par conséquence jusqu'à ce qu'il se disperse en une pluralité de morceaux. Leur arène suspendue se transformait progressivement en champ d’astéroïdes. A chaque attaque qu’ils portaient à l’autre, cela se répercutait d’une manière ou d’une autre sur les roches environnantes qui volaient en éclats où se faisaient déchiqueter. Plus les secondes passaient, plus de balles de fluide offensif parvenaient à trouver le chemin du corps de l’ancien vice-amiral qui ne pouvait établir leur trajectoire et se protéger efficacement. Après tout, elles n’avaient pas de voix et il ne pouvait donc suivre les trajectoires. De plus, la maudite parvenait à enrober certaines de ses « balles » de ses flammes sidérales qui le touchèrent. Ses yeux lui permirent de suivre ces derniers avant l'impact et un déclic s'opéra dans sa tête tandis qu'elles venaient déversés leur chaleur ou leur froideur à son contact. Enfin, il avait réussi à percer le mystère de ce brasier noir aux couleurs d’un ciel étoilé en se refaisant le combat dans sa tête et toutes les fois où celui-ci l'avait touché : lorsqu’il était à la lumière du soleil ou intense, il brûlait comme des flammes normales tandis qu’à l’ombre ou dans la nuit cela devenait assurément un froid glaciale digne des confins polaires ou… spatiaux ? Il n'eut pas le temps de se féliciter de sa découverte.

-RAIMEI KAMISORI : TAEYANG CHEISEO ! lâcha-t-elle en passant en forme orbitale, celle proche de la forme humaine où seuls ses bras et jambes voyaient leur musculature augmenter pour donner de puissantes impulsions.

Positionné les bras tendus vers l'avant, les griffes plongés dans le sol, et les jambes aussi pliés que pour le Tekkai Kibasen, Jindeok réalisa un kamisori extrêmement rapide dont le parcours s'étendit pour former pratiquement un dôme tout autour du néo-marine qui n'eut pas le temps de comprendre que la menace... Viendrez de toutes les directions. Lorsque l'As du Cipher Pol 9 reparut, elle était les deux jambes pliés, un bras de chaque côté du corps penché vers l'avant à 45°. C'est au même moment que de toutes les directions plurent des projectiles de haki de l'armement aux capacités différentes. Le corps du bretteur se retrouva criblé de trous tandis que son sang gicla et couvrit son épiderme. Le liquide vitale réfléchissant la lumière du soleil, la Joseon trouvait que l'on aurait dit que son ennemi était devenu une étoile rouge.




C’est lors de cet assaut mortel, alors qu'il subissait de plein fouet les multiples projectiles de haki émis par l’assassine sans possibilité pour les bloquer que le Keternel comprit enfin pour ce nouveau mystère. Il eut ce même éclair de compréhension que Tadeus lorsque ce dernier eut sa révélation l’amenant à sourire pour la première fois depuis qu’il avait achevé l’entrainement de Shadow, comprenant toute l’intelligence de l’agente. Si la Joseon n’avait fait preuve d’aucune maîtrise du rokushiki particulière depuis le début de l’affrontement, c’était car celles-ci reposaient sur le simple fait d’appliquer les techniques du rokushiki à son haki de l’armement lui-même en tant que partie intégrante de son être. Ayant bien entendu parler du Tranche-Rokushiki de Sworder en tant qu’étant lui-même un des meilleurs épéistes du Gouvernement Mondial, il n’aurait peut-être pas compris sans cela. Ainsi, le changement de trajectoire était en fait un rebond sur l’air provoqué par le geppou employé par les balles. Quant aux fois où les projectiles semblaient esquiver par miracle sa lame ou les roches sur le chemin… C’était le kami-e. Les « balles » qui traversaient l’espaces en un instant et le prenait de court, c’était surement le soru. Lorsqu’elle lui balançait un véritable boulet ultra-résistant, le bloquant le temps qu’il se fasse toucher par les « balles » précédente, c’était le tekkai. Quant à celles qui étaient accompagné d’une lame d’air, c’était bien entendu le rankyaku. Enfin, celles qui arrivaient à s’enfoncer légèrement dans sa chair lorsqu’il parvenait à édifier ses défenses de fluide offensif, c’était assurément le shigan. Il pesta. Cette absurdité avait repoussé les limites que même le Tranche-Rokushiki peinait à franchir avec ses lames d’air spéciale, à savoir employer le rokushiki à longue distance. Peu importe ce qu’Alion faisait, les assauts pouvaient venir de n’importe quelle direction et avec tant de variations qu’il lui était impossible de déterminer la manière de contre-attaquer. À quoi bon pouvoir ralentir à l’extrême ce que l’on touche de sa lame si l’on ne parvient plus à intercepter ? La panique le gagnait. Quelles options ? Quoi faire face à cette stratégie ahurissante ?

Immobile, il cherchait à trouver les ultimes forces lui permettant d'achever ce qu'ils avaient commencé. La douleur le submergeait alors que les multiples trous couvraient son corps. Combien de sang avait-il perdu dans cette technique ? Il ne le savait pas. Son cœur ralentissait alors que les dernières balles de haki s’enfoncèrent avant de se dissiper. Son corps lâchait. Respirant lourdement, il sentait le poids de ses nombreuses blessures pesaient sur lui. Heureusement, les multiples lacérations qui couvraient le corps de son adversaire prouvaient qu’elle n’était pas en reste. Lui aussi devait sortir sa technique la plus énergivore pour conclure l'affrontement. Mais parviendrait-il à bouger ? L’épuisement gangrénait ses muscles. L’un comme l’autre s’était tant donné que leurs êtres commençaient à ne plus vouloir répondre aux sollicitations de leur esprit. Non. Il était hors de question qu’il meurt ici. Il devait trouver quelqu’un de suffisamment compétent pour lui transmettre son savoir sur le Tranche-Temps dont il avait fini par percer le fonctionnement exact au fil des ans. L’école du sabre qu’il avait créé devait prospérer et devenir l’une des plus importantes sources d’officier du Gouvernement Mondial, comme celles de certains grands épéistes de la Marine avant lui. Son œuvre ne pouvait pas s’arrêter là. Il avait encore tant à faire pour armer le Gouvernement Mondial et faire triompher la paix. Alors que son cœur était sur le point de s’arrêter, il se tapa la poitrine pour le faire repartir. Armant sa volonté, il se redressa et lança une ultime tirade à son opposante.

-C’est maintenant que cela se finit.

La colossale bestiale n’eut même pas besoin d’hocher la tête pour manifester le fait qu’elle le savait également. Leurs esprits s’étaient connectés au fil des coups échangés après tout. Cette proximité avait également fait naître un respect mutuel, bien qu’aucun d’eux ne reculeraient pour achever l’autre et ils le savaient.

Alion déchiqueta l’espace devant lui. Une réelle déchirure dans le continuum espace-temps apparut et sembla s’agrandir, s’accroissant sans fin. Ce n’était pas une simple coupure en deux dimensions, la déchirure s’étendait dans les trois dimensions, aussi bien en long, en large qu’en hauteur. L’espace ambiant devint vert, arpenté par un ensemble de traits de cette couleur qui semblaient avancés, comme des néons s’allumant les uns après les autres à intervalle régulier. De toute manière, le sens exact de ce décor était indescriptible, échappant à la compréhension humaine. Les flots du temps vinrent entourer les deux adversaires dans un tonnerre momentanée. Alors qu’il s’élançait une dernière fois vers son adversaire dans cet apocalypse temporel qui voyait le météore détruit se reformait progressivement pour se voir détruire à nouveau de manière erratique, le Keternel observa la Joseon changeait une dernière fois de physique. Sous sa forme de la Constellation Mortelle, Jindeok altérait son apparence hybride pour la rendre plus svelte mais demeurer musclé. Cependant le changement majeur était que ses bras n’étaient plus simplement au nombre de deux mais de huit. À l'emplacement des ongles se trouvaient de courtes griffes pour les même raisons et usages que dans la forme Sidérale. C’est elle qui se déplaça jusqu’à son adversaire, mais la temporalité changeante la ramena alors en arrière. C’est donc lui qui parvint à elle en premier. Néanmoins, ce n’est pas moins de quatre bras qui se mirent en action simultanément. Le Tranche-Temps vint ainsi bloquer les deux mains qui s’étaient refermés sur la lame de la Tornade Marine tandis que les deux autres furent libre de toucher le bretteur. Ce dernier parvint à s’extraire grâce aux aléas de la chronologie, néanmoins la brèche commençait déjà à se rétracter. Elle se referma, se repliant jusqu’au métal du katana du néo-marine qui avait enfin assez d’énergie pour s’élancer pour sa dernière attaque. Les deux adversaires avaient récupéré quelques forces grâce au retour dans le temps de leurs êtres, néanmoins c’est bien pour réaliser son ultime assaut qu’il avait dû faire cela avant, tant il comptait altérer le temps.




-LE CHIM.

Il allait le tenter. Il ne savait même pas si c’était réellement possible en réalité. Effacer quelqu’un de l’existence en le plaçant hors du temps. Est-ce que le Tranche-Temps en était vraiment capable ? Peut-être qu’un Tranche-Dimension pourrait sauver la personne ? Il n’en savait rien, tout ce qu’il pouvait faire s’est essayer. Sa lame distordu, entouré de toute l’énergie temporelle de la brèche ouverte, brèche qui avait disparu puisque le temps continuait à se déroulait et qu’elle elle demeurait à un endroit du temps, se prépara à frapper. Il abattit sa lame en fermant les paupières… Il les rouvrit pour voir que son ennemie avait disparu. Alors que les parties du météore commençaient à chuter, leur ralentissement prenant finalement fin, il se rendit compte de son erreur.

Une fois encore, il n’y eu pas besoin de mots pour comprendre. Il avait cru qu’elle était incapable d’utiliser le Rokuogan… En vérité, elle s’était préservée de son usage pour l’utiliser à la toute fin. L’usage de cette apparence devenait alors évident. En effet, l'arcane secrète ultime du Rokushiki nécessitait de tendre les deux bras, l'un opposé à l'autre, face à l'ennemi pour libérer la puissance physique des bras sous la forme d'un impact dévastateur surpassant les monstrueux Impact Dial. Si elle multipliait les bras, elle multipliait par conséquent la puissance du Rokuogan mais également l’énergie que cela lui demandait. Il brandit tenta de lever son arme, mais son bras ne répondit pas tout de suite. C’est alors que les huit jugon s’enfoncèrent dans la peau de son torse alors que l’effroi gagnait son esprit.

-ROKUOGAN MAPPŌ : BYEOL-EUL MEOGNEUN PEOLSEO

La puissance de quatre rokuogan se déploya au sein même de la poitrine du Keternel, en profondeur grâce à l’enfoncement via les jugon. Si Alion était parvenu à couvrir son cœur de haki de l’armement par la tentative de la dernière chance, le reste des organes contenus dans la cage thoracique implosèrent simultanément. La souffrance était si intense que sa conscience vacilla avant même qu’il ne put lancer le moindre hurlement de douleur. Son corps fut projeté droit vers Redline, traversant les débris du météore sur sa route dans des nuages de poussières rocheuses, tandis que la Tornade Marine s’envola, libre de la main du porteur auquel elle s’était liée. C’est l’impact de son dos avec les falaises pourpres du continent qui généra un sursaut de conscience chez le bretteur. Encastré dans la roche, il sentait l’absence de sa fidèle compagne, de cette arme avec qui il était entrait en communion et grâce à laquelle il était parvenue à effectuer les mouvements du Tranche-Temps. La terreur qui l’envahissait de plus en plus alors qu’il voyait la silhouette se précipitait vers lui. Il tentait de bouger, mais rien à faire. Son corps était en miettes. Plus rien ne répondait. Était-il réellement encore en vie en réalité ?

La Dévoreuse d’Astres arriva tel une fusée dans sa forme couverte de mâchoires. Elle présenta son poing devant elle. Une fois arrivé à proximité, à bout portant, Jindeok utilisa la dernière once de haki de l’armement qui lui restait pour abattre le couperet de la Faucheuse.

-DARTH GAGAN : YEONGHON-EUL MEOGNEUN ILSIG !




C’est bien un Gagan qui fut créé, mais en lieu et place d’air c’était bien le haki de l’armement qui se matérialisa sous la forme d’une mâchoire qui perfora la poitrine de celui qui avait atteint le niveau de Sorafuka. Tandis que l’As du Cipher Pol 9 reprenait son apparence humaine, les os de la cage thoracique, déjà brisés, volèrent dans toutes les directions, tout comme le sang qui éclaboussa tout le pourtour du Keternel tandis que son cœur fut déchiqueté par les crocs acérés en fluide offensif pur et destructeur. La dernière chose que vit le bretteur fut ce visage de la Mort, à la fois compatissant et affirmé. Un « Je te l’avais dis. » clair et tangible. Le jugement du Gouvernement Mondial était tombé sur la vie de celui dont le cadavre bascula en avant, amorçant sa chute pour accompagner les restes de la météorite vers les flots. Au bout d'une quarantaine de secondes, Alion percuta la surface balayée par les vagues non loin de Redport. Il s’enfonça progressivement vers les abysses où il reposerait pour l’éternité, les roches spatiales se faisant valkyries qui l’accompagnaient jusqu’au repos éternel. La mort avait frappé la cible désignée avec la même détermination qu’à chaque fois.

Remontant sur le sol sableux de Redline, Jindeok se laissa finalement rouler dans la poussière alors que ses blessures saignaient de plus en plus abondamment. Elle avait beaucoup de mal à respirer. La compression générée par le tekkai par le transpercement de son poumon avait cesser de faire effet lorsque son adversaire avait usé de son Chrono Hakke. Se mettant à tousser, la demoiselle cracha du sang et pivota sur le côté pour que le liquide vienne couvrir le sol. C’est alors que ses yeux se posèrent sur la Tornade Marine. Cette arme était retombée là après avoir été éjecter suite à son « finisher » ? Une partie de l’esprit du bretteur survivait peut-être dans l’arme… En tout cas, elle savait à qui la donner. Tendant la main pour attraper ce meitou des 21 qui entrait un peu plus dans la légende avec le combat d’aujourd’hui, elle le ramena vers elle tandis que du médecin du Cipher Pol 0 fendait la distance pour la rejoindre et venir la prendre en charge. Il n’avait pas démérité le bougre. Si elle n’était pas parvenue à cautériser certaines plaies grâce à ses flammes, elle serait peut-être morte des pertes de sang. Néanmoins, le Keternel avait une erreur majeure. Il avait essayé de lutter contre la Mort alors qu’il avait été décider que son heure était venue. Personne ne pouvait vaincre son destin. Personne ne pouvait vaincre la Mort. Les paupières de la Joseon se refermèrent et elle plongea progressivement dans le sommeil. Lorsqu’ils se rouvriraient, ce serait pour aller en chasse d’une nouvelle proie. La dernière de ses pensées fut de se questionner sur l'ironie du sort. Devrait-elle se charger elle même d'éliminer celle qui l'avait sauvé du jugement de Shadow ou repartir en traque de celui qu'elles avaient piéger ensemble ? Une simple pensée amusante par son ironie...


Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2964

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 15 Fév - 18:47




Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Dragon11
Cléon de Thermopolis
Cousin d'Octave et Hélène de Thermopolis

-L'assemblée semble donc d'accord sur la reformation de la TOCSEM, Toile Organisé de Contrôle Systématique de l'Ensemble des Médias, du Cipher Pol 8 abolit à la Rêverie d'il y a 40 ans pour la raison que cela nuisait aux libertés individuelles. Nous aurons certainement un rapport détaillé du directeur du CP8 demain, mais j'imagine que l'Unité de Contrôle des Médias Internationaux issue de la précédente TOCSEM reprendra son rôle d'origine. Je vais également leur demandé à ce qu'ils ressortent les programmes d'éducation du siècle dernier afin de voir les mesures que nous pourrions reprendre.

Ce que soulevait implicitement Cléon tout en confirmant que la décision avait été validé était intéressant et fut notamment relevé par certains souverains constantinistes qui discutèrent entre eux. Pour lutter contre les mouvements révolutionnaires, le Gouvernement Mondial avait décider de se montrer moins oppressif et d'accorder progressivement plus de liberté et ainsi d'arrêter d'instrumentaliser trop fortement la pensée collective. Cette politique visant à plaire aux populations pour éviter trop de ralliement à la Révolution avait dû être accru après la mise en place du Décret Décima, en raison d'une situation de crise,  afin de contrebalancer cette situation de quasi-loi martiale.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi310Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roirei10
Corto Dolb le Cinquième, Theodora Yregnia "la Grande Prêtresse"
Roi de Dressrosa, Archevêque de Constantinople

-Personnellement, je suis d'avis qu'augmenter ce contrôle sur la population ne fera pas que du bien. En nous montrons plus ferme, nous pourrions à l'inverse attiser l'esprit de rébellion et faire croître l'emprise de la Révolution, exprima Theodora qui, quant à elle, s'était opposé à ce contrôle de l'éducation qui allait à l'encontre de la démarche humaniste prôné par le constantinisme politique. Il faut mettre en place la mentalité voulu de manière progressive pour que ceux déjà libres de leurs pensées ne se révoltent pas.

-Sa majesté de Goa soulève le point que j'allais formulé, déclara Corto quant au sujet parallèle, puisque deux débats coexistaient désormais en même temps dans la salle. Nous ne pouvons traiter de la néo-marine avant que cette attaque ne prenne fin pour prendre connaissance des résultats de celle-ci, autant des objectifs de leur assaut que des dégâts causés ainsi que des pertes subit par ce groupe demeurant assez faible en effectif.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi2310Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi2810
Nug Nagby Impiyerno Kwoubyg Kwag Sarat "l'Imprononçable", Baba-mudammiq
Roi Kweba Nyg Impiyerno, Coordinateur de la Congrégation de Laoxing

-Nous n'avons guère le temps d'agir progressivement, déjà que cela prendra du temps que la génération éduqué ne prennent la place des adultes actuels... releva Baba-mudammiq.

-Nous pourrions donc considérer la Néo-Marine officieusement comme Mouvement Révolutionnaire entre nous et garder cela comme quelque chose de non officiel pour éviter qu'ils ne s'associent releva le souverain au nom imprononçable d'un royaume tout autant complexe à nommer. Si malgré tout ils s'unissent à la Révolution à cause de leur affaiblissement issues de leurs pertes du jour, nous n'aurons alors plus rien à perdre à les intégrer à la menace révolutionnaire que nous sommes entrain de traiter.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi4710Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Scient16
Yin Thalassa, Armin Von Drekken
Roi d'Illusia, Comte de Madness Island

-Au sujet du traitement de la Néo-Marine dans les médias au sujet de l'attaque actuelle, je pense que la réflexion avancé par le roi de Goa s'applique également. Attendons de voir le résultat avant d'axé la contre-attaque médiatique. Le Cipher Pol 8 peut tout autant caché l'étendu des dégâts et réduire ce raid à un échec aux yeux du peuple ou au contraire faire de la Terre Sainte un martyr motivant une croisade, releva le comte Von Drekken qui réfléchissait à la manière dont Silver Hunter préférerait tourné les choses.

-Dans le premier cas, nous n'aurons pas de quoi motiver l'opinion publique contre Chairoka, mais le second indique de montrer le Gouvernement Mondial sous un aspect faible. Il se pourrait que nous essuyons des attaques importantes après cela, que ce soit de la Révolution, mais aussi des pirates et de la Pègre, releva Yin Thalassa en joignant les doigts sur son ventre.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Reine012Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Marine63
Sophia IV Antipolis "la Belle Citadine", Natasha IV Nikolaïevna "la Reine Mouette"
Reine de Bliss, Reine de Roshwan

-Je ne suis pas certaine que pousser nos ennemis à attaquer pour simplement informer l'opinion publique de l'extrémisme dans lequel plonge la Néo-Marine soit un bon plan, avoua l'Antipolis.

-Au contraire, en forçant tout le monde à bouger, nous pourrons mieux contre-attaquer. Il nous suffit de préparer nos propres défenses, déclara la Nikolaïevna qui avait été contrainte de démissionner de son poste dans la Marine pour participer à la Rêverie, bien qu'elle prévoyait naturellement de réintégrer l'armée navale mondiale une fois le sommet terminé.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi2410Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi3510
Osvtalukh' "le Mystique", ??? "Le Mystère Insoluble"
Premier Consul de l'Empire Kalhatien, Maître du Conseil d'Orahgnar

-Comme l'a soulevé sa majesté de Madness Island, nous devrions attendre pour ce sujet là également, rappela le Kalhatien. Je pense même qu'il faudrait attendre l'opinion des Cinq Etoiles qui se présenteront certainement pour parler avec nous de l'incident et de leurs idées sur la manière de géré la situation. Si la Rêverie nous sert à définir la politique internationale pour les années à venir, il ne faut pas que l'on oublie que ces eux qui doivent gérer ces affaires aux quotidiens. Nous sommes chargés de décisions à longs termes là où les Cinq Etoiles sont aussi habitués à agir sur le court terme et à répondre à des événements ponctuels et non des mouvements globaux.

-Aurions-nous un rapport du Cipher Pol 6 au sujet de potentiels traîtres au sein des institutions ?
souleva le Lunaria qui était caché par des différents morceaux d'armure cybernétique. J'ai dû mal à envisager qu'ils n'aient pas déjà imaginé que des alliés de la néo-marine se trouvent dans nos rangs. Je pense qu'ils doivent avoir des données ou des enquêtes en cours à ce sujet. Cela fait beaucoup de cible vu la taille de la Marine et le temps qu'ont passé les Néo-Marine à sa tête, mais il doit y avoir des pistes. Quant à savoir s'il y a des traîtres par...

-Je vais demander à vérifier les travaux en cours du Cipher Pol 6
, le coupa Cléon de Thermopolis. Naïna, pourriez-vous vous charger de passer un appel à la directrice Olsen.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 20t2
Naïna Anastasia "le Miracle"
Apôtre du Constantinisme

Cette dernière hocha la tête et s'éloigna vers l'une des fenêtres.

-Vice-directrice Olsen. Ici Naïna Anastasia depuis la Rêverie, déclara-t-elle dans le combiné de l'escargophone qui l'avait relié à Constantin durant son trajet et qui lui avait permis d'être au courant de la mise-en-place de ce "réseau de cristal". Nous aimerions savoir si vous avez des dossiers en court au sujet de potentiels alliés de la Néo-Marine au sein de la Marine ou des institutions gouvernementales actuelles. C'est important.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Cdp11Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Ha210
Niigata Ishikawa "La Reine Chasseuse de Primes", Boham Bulakri "Baronne des Chênes"
Reine des Colonnades, Présidente des Baronnies Unies d'Alohombra

-Comment pourrions nous purger la Marine ? Cela prendrait trop de temps pour le Cipher Pol 6 et le cas échéant je ne vois pas à qui nous pourrions faire confiance pour démêler les traîtres des fidèles, releva la reine des Colonnades, celle là-même qui avait confronté Gold Roger sur East Blue par le passé et qui bénéficier de ce fait de l'oreille de bon nombre d'autres souverains sans disposer d'un royaume puissant. J'ai dû mal à voir comment vous compter appliquer votre idée roi de Juluma. Les idées sont belles, mais n'oubliez pas que l'on doit les appliquer. Moyens. Parlez moyens.

-Je vous rappelle que comme d'autres ici il est novice dans l'exercice
, releva la Bulakri. Il est normale qu'il se laisse emporté par ses idées.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 18b8fc10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Dc710
Octave de Thermopolis, Hélène de Thermopolis
Les deux plus puissants Dragons Célestes

-Le don de matériel militaire semble approuver vu que personne n'y revient négativement, souleva Octave à l'adresse de Cléon avec un ton condescendant, comme si ce dernier avait fait une faute grave.

-Il est vrai. Je vais l'ajouter dans les mesures validés.

-Il y a beaucoup de discussions à suivre. Ne soyez pas vindicatif à l'égard de notre cousin mon cher frère.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 713978CinqEtoileFAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 501888AstonFinley
Iralia Padsin, Aston Finley

-Bien reçu.

D’un bond colossal, l’ancien directrice d’Impel Down s’éleva dans les airs, prenant de la hauteur jusqu’à atteindre la toiture du palais céleste de la famille Anak Agung. Il ne lui fallut pas longtemps pour localiser sa cible qui, effectivement, demeurait allongé a rassemblé ses forces. D’un nouveau bond, celle à qui on ne donnait aucun surnom s’éleva puis s’abattit, tel un châtiment divin tombé des cieux, sur les tuiles qui se trouvaient à quelques pas du Finley qui se redressa en sursaut pour pour observer la personne venue lui faire face. Alors que la peur envahissait son cœur, il chuta sur le postérieur, les yeux écarquillés. Devant lui se dressait un colosse de neuf mètres de haut. Un hybride pachyderme arborant quatre défenses, deux sur la mandibule supérieure, deux au terme de la mandibule inférieur. L’ivoire était aussi acéré que des lames et les pointes aussi perçant que des lances, le néo-marine en avait la certitude. Mais, par-dessus le marché, la créature à la trompe de taille moyenne disposait d’une bouche gargantuesque qui aurait peut-être pu avaler un sanglier ou un léopard en une seule bouché. Aston ne doutait pas de la puissance de cette mâchoire, encore plus lorsque son regard se pose sur les orbites du zoan qui lui faisait face. Deux billes blanches, inexpressives, terrifiantes. Le Finley cru que son cœur allait arrêter de battre, mais il fut contraint de se ressaisir. Un pachiderme… Etait-ce donc ça ? Le platibelodon ?

-Ir… Iralia ?! parvint-il à s’exclamer en réalisant la situation.

Il avait devant lui la chose qui faisait jadis régner la terreur dans tout Impel Down. Il chercha à sauter, mais la mâchoire de la Padsin s’était déjà refermée sur son bras, le broyant jusqu’à ce qu’un craquement se fasse entendre. Dans un hurlement, il parvint à extraire son membre et à sauter dans le vide. Il aurait aimé faire abstraction du fluide perceptif, mais ce dernier lui hurlait qu’Iralia était déjà derrière lui. D’un coup de trompe et alors que le néo-marine était en pleine chute, elle le propulsa droit en direction d’une tour de la cité périphérique, afin de déplacer le combat hors des résidences historiques de la Terre Sainte. Ladite tour s’effondra sur lui avant que le corps du Finley ne dégringole en direction de la rue. Il eut à peine le temps de se relever que le corps massif de la zoan sous forme éveillée tomba sur les pavés qui volèrent en éclat sous la puissance de l’impact. Aston ferma les yeux. Il devait chasser la peur de son esprit. La colère qui émanait de l’Etoile le déstabilisait, mais il ne pouvait pas dépenser l’énergie qui lui restait sinon il lui serait impossible d’assurer le repli. Il allait devoir se battre sans faire appel à sa malédiction et, face à pareil adversaire, l’ancien directeur de l’A.O.I. savait à quel point il risquait gros.

-Je vous attends ! lança-t-il en guise de provocation.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Yuna_f10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00avat90
Jasmine, Rang Thalassa

Le corps brûlant du Thalassa s’agissait dans un flot de transformations successives. Le gouvernemental ne maîtrisait plus ses pensées. La douleur ressentie par les membres de sa famille, savoir le risque de mort qui planait sur certain ainsi que la certitude que la faucheuse en avait emportés à cause de cette garce avait fait sauter les verrous de sa psyché. Son esprit était tourné vers un seul objectif, l’annihilation totale de Jasmine. Son cou gigantesque et encore embrasé d’Argentinosaurus vint faucher la paramécia qui, pour se maintenir sur place, accru la gravité localement sur la zone où elle se trouvait. Le crâne de Rang vint se plaquer au sol avant qu’il ne déploie suffisamment d’énergie pour faire opposition à l’attraction gravitationnel. Néanmoins, l’ancienne chasseuse de prime lança un nouvel appel aux cieux. Ce qui aurait pu passer pour une onde de choc partit de la néo-marine et secoua la moitié de la ville. Reprenant sa respiration pendant quelques instants, elle observait le nouveau météore qui se dirigeait droit vers la Terre Sainte. Elle allait abattre le Château Pangea en un seul coup. Elle allait pulvériser toute cette organisation mondiale qui avait généré tant de souffrances. La cause de Chairoka n’existait plus dans ces instants de fureur. La seule chose qui existait pour les deux antagonistes étaient la vengeance et plus rien d’autre ne comptait. Alors qu’elle allait abattre Caesarius sur la gorge du Thalassa, ce dernier envoya sa queue sur la néo-marine. Cette dernière enfonça la lame dans cette chair cramoisie et fit gicler le sang, mais, dans un mouvement d’une violence terrifiante, Rang abattit le crâne de Jasmine sur les débris incandescents. Ces derniers explosèrent tandis que du sang jaillit en torrent des narines de la paramécia tandis que les braises venaient brûler l’épiderme de sa poitrine. Elle empoigna l’appendice du fils de Yang et généra une gravité extrême. Brisant en deux le squelette interne à ce niveau, Jasmine se leva pour poser ses deux mains sur le dos du zoan et réduire la gravité environnante afin de pouvoir soulever la créature préhistorique au-dessus d’elle avant de la lâcher. Augmentant alors la gravité tout en levant le genou, la colonne vertébrale de l’Argentinosaurus vint s’abattre sur l’articulation de Jasmine. La douleur se répandit alors le Thalassa passait sous sa forme éveillée. Il parvint à attraper l’ancienne chasseuse de prime dans sa main et vint l’écraser sur sa seconde paume. La fiancée de Dereto sentit ses muscles hurler et l’un de ses poumons éclater.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Blood_10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow18
Hijima Malia "la Faucheuse", Aang Thalassa
Ex-vice-amiral de la Marine, petit-fils de Yang

Leurs regards se tournèrent en même temps vers le nouvel arrivant, mais leurs visages en eux même ne s’étaient pas détournés, pointant toujours l’un vers l’autre. Le Nowaki pourrait facilement constater la situation depuis sa position. Les deux ennemis s’étaient considérablement affaiblis l’un l’autre au fur et à mesure de la confrontation. De très nombreuses plaies couvraient le corps de l’homme à la chevelure éburnéenne. Les traces de sang sur les murs environnant venaient très clairement de lui. Sa blessure la plus importante se trouvait à l’intérieur de la cuisse et le fluide écarlate coulait abondamment. Néanmoins, Malia n'était pas en reste. Si elle n'avait pas de plaies béantes, ses blessures étaient de nature tout autre puisque son adversaire employait le Brise-Pression. Des ecchymoses couvraient son corps tant et si bien qu’on aurait même pu croire que son bras gauche était naturellement bleu. Vu le peu de mouvement qu’elle faisait avec, il était assez clair que ce dernier était blessé. L’un de ses muscles s’était-il déchiré ou Aang était-il parvenu à briser l’un de ses os ? Malia l’ignorait. Tout ce qu’elle savait, c’est que tant que l’ordre de repli n’avait pas sonné, il fallait tenir coûte que coûte. Ils avaient Aston pour pouvoir s’extraire rapidement, alors il n’y avait pas de raison de douté du plan de Chairoka... Néanmoins, le trouble animait l’Hijima depuis que Jasmine avait lourdement blessé Vang. Lida avait spécifiquement ordonné de ne tuer personne. Si cela continuer, l’ancienne chasseuse de prime allait commettre l’irréparable… L’ancienne vice-amirale ignorait que cela avait déjà été commis. Sa longue épée se couvrit de haki de l’armement et elle tenta d’embrocher le Thalassa au niveau du poumon. Celui-ci détourna l’arme grâce à sa paume. De ce fait, le petit-fils de Yang créait une ouverture.

-Maintenant ! lança-t-il au directeur du Cipher Pol 5 afin que ce dernier entre dans la danse et qu’il puisse permettre l’arrestation de la néo-marine.

Le destin de Malia allait donc reposer dans les mains de Taito et si le Nowaki avait besoin de s'entendre avec le pugiliste à la chevelure blanche, il lui faudrait communiqué en plein combat pour organiser leur travail d'équipe.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 572826ChairokaAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Alfons10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Kagami10
Asya Lida ex-Chairoka, Carl Benz "Science Boy", Lisa Benz aka "Minnie"

L’ancienne amirale-en-cheffe pénétra dans la pièce.

-Ne perdons plus un instant ! Aokiji est à ma poursuite !

Elle attrapa le poignet du scientifique-en-chef et de sa fille et les tira dans le couloir. Chacun d’eux furent contraint de resserrer leur emprise sur la valise qu’ils tenaient dans leur main. L’Asya avançait à grand-pas tandis que certaines portes s’ouvrirent pour observer ce qu’il se passer. Des collègues observèrent la scène puis tournèrent leur visage pour observer ce qui arrivait dans l’autre sens.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow54
Amirale Anna Mendez "Aokiji"
Amirale de la Marine

Parler de torrent aurait été un euphémisme. C’était un tsunami qui envahissait le Quartier-Général de la section scientifique. Sous la pression du liquide produit par l’amirale et faisant également partie d’elle-même, les parois du couloir se déformaient et les portes cédaient, leurs gonds sautant face au déluge qui inondait le couloir. Pourtant rien n’entrait dans les salles. Anna Mendez poursuivait sa cible avec une détermination sans faille et maintenait la coexistence de la masse liquide afin d’avancer d’un seul block, maximisant sa vitesse. Elle la voyait désormais. La silhouette d’Asya Lida tirant les deux scientifiques.

-Tu ne t’enfuiras pas !

L’ancienne amirale-en-cheffe serra les dents tandis qu’elle accélérait le pas. Les Benz étaient trop lent comparés à elle et à la Mendez. La leader de la Néo-Marine allait devoir se retourner et faire face à son ancienne collègue, son ancienne amie qui avait terriblement changé à cause de son expérience en tant que pion de Centes.

-Courrez ! lança-t-elle à Carl et Lisa en faisant volteface.

Expirant, la brune banda sa volonté et la dressa telle un mur. Son regard plongea dans la masse liquide et l’esprit de la Louve pénétra dans la psyché de la mouette. Cependant, quelque chose l’en expulsa. Chairoka recula d’un pas, puis secoua la tête. Contrôlé Ante l’avait tant épuisé que cela ? Combien de temps cela faisait-il qu’elle ne s’était pas battue physiquement à son plein niveau ? L’Asya l’ignorait, mais bientôt ce serai assez récent. Sa main s’enfonça dans le mur et elle arracha la paroi afin de boucher le couloir. Néanmoins, la Bleue vint percuter l’obstacle à pleine vitesse. L’ancienne amirale-en-cheffe fut contrainte de reculer tandis que le liquide se déversait par les interstices. Reprenant sa course, la Louve suivait les mouvements de l’amirale grâce à son fluide de l’observation. Cependant, c’est avec un goût amer qu’elle retrouva les Benz, bloqué à une intersection tandis que les portes coupe-feux descendaient du plafond. Ils allaient être enfermés. Accélérant, chargeant à la manière d’un taureau, la brune passa au-travers de l’acier et tendit ses bras pour attraper au vol les deux scientifiques tandis que le liquide se rapprochait. Présentant son épaule au mur, de l’intersection, la leader de la néo-marine éventra la façade du bâtiment qui s’ouvrit en deux pour laisser filer tel un boulet de canon l’ancienne haute-gradée en direction des derniers reliquats de la tempête de sable du ver de sables en pleine agonie. Juste derrière elle, comme si tout le bâtiment avait été emplis jusqu’à sa limite d’eau, c’est un geyser de liquide qui poursuivit Chairoka. Or ce n’était pas une attaque, c’était bien Aokiji qui ne quittait pas accroître du moindre centimètre la distance qui la séparait de sa cible. C’est ainsi une étoile filante brune et suivit d’une queue bleue qui fendit les airs au-dessus de l’affrontement qui sévissait entre Kali Nomade et le Cipher Pol 9.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 456074PNJ1Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Agent_56Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00avat49
Kali Nomade "l'Exécutrice", Harvey Torchwood "Federal Big Investigator", Sworder
Ancienne nébula, Agent d'élite du CP9, Agent d'élite du CP9

Un nuage d’adversaire gênait l’ancienne nébula qui se débattait autant physiquement que psychiquement. Les agents du Cipher Pol 9 attaquaient de toutes part. Si elle serait en mesure d’éliminer l’importe quel d’entre eux en tant normal, face au groupe en entier et avec sa conscience qui vacillait, ce n’était guère possible. Activant son brise-espace, la Nomade franchit la distance qui la séparait du logia des pigments qui s’était déjà dématérialisé afin de pouvoir esquiver les coups de l’ennemie pendant que Sworder venait frapper le dos de la damoiselle à l’aide de sa lame. Elle parvenait malgré tout à couvrir son dos d’armement pour se protéger, le fluide perceptif étant désormais devenu l’instinct même de l’ancienne pirate. La néo-marine brise à nouveau l’espace pour essayer de frapper quelqu’un, mais la douleur dans son crâne la fit reculer ensuite d’un pas et l’exposa à un shigan réaliser par Scorpion avec son dard. La nué d’assassin virevoltait autour d’elle dans une danse macabre, chacun attendant une ouverture ou tentant d’en créer une pour ses collègues.

-Tekkai.

Sworder se rigidifia tandis que Harvey se saisissait de la jambe de son collègue pour soulever ce dernier, comme s’il ne s’agissait que d’une arme. Abattant son homologue sur la puriste, cette dernière contra sans peine le katana de l’agent d’élite. Cependant, ce dernier désactiva le tekkai une fois son arme en contact et pivota violemment, raclant l’épiderme de la Nomade avant de l’éloigner pour le ramener sur la jambe de Kali qui plia les genoux juste avant pour tomber au sol, les deux mains sur la tête. Ses doigts s’enfoncèrent dans le sol quelques instants plus tard elle passa par la position du poirier avant de revenir sur ses pieds et de s’élancer l’épaule en avant sur Ghost qui fut propulsé quelques dizaines de mètres plus loin tandis que des shigan de pigments pleuvaient dans la direction de la néo-marine.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00avat94
William Lancaster ex-"Akainu"

Les yeux de l’Archer s’ouvrirent enfin alors qu’il avait triomphé des ténèbres de son âme. N’était-ce que son ressentit où la vérité ? Personne ne pouvait le savoir, pas même les prétendus dieux de ce monde en déliquescence. Autour de l’amiral, les pierres branlantes du souterrain étaient répandues sur le sol. La machine productrice d’électricité était éventrée. Il n’existait plus nulle trace de l’arène d’encre magmatique et de ténèbres cupides. S’il redressait son buste, peut-être pourrait-il en deviner la cause. Un étau s’était refermé sur sa cheville. Des doigts de granit marin qui avaient annulés les pouvoir de la malédiction. L’exosquelette avait fait son œuvre. Et Ghetis en avait fait de même en répondant au souhait de son enfant. Le corps cramoisi n’était qu’une loque aux cloques omniprésentes, à la chair putride d’où émanait une odeur pestilentielle, méphitique, tandis que la chevelure n’était devenue qu’un amas purement noir. Un cratère ornait la nuque là où se trouvait la puce électronique. Aucune vie n’habitait plus ce déchet ayant agonisé dans d’atroces souffrances qui maintenait pourtant sa poigne sur la jambe du Kurohebi. Mais s’il n’y avait que lui, il n’y aurait aucuns problèmes. Les défenses de la Division Scientifique se retournaient contre les défenseurs des lieux et cet endroit n’échappait pas à la règle. Des arcs électriques furent projetés par des semblant de mitrailleuses qui se trouvaient accrochés aux sommets des arches constituant les portes de la pièce. Et leur cible était clairement le Kurohebi.

-T’es déjà réveillé ?

La voix d’Akainu était parvenu à passer outre le bruit émis par les éclairs artificielles dirigés vers l’amiral. Un genou à terre, le Lancaster observait son adversaire. L’Archer pourrait ainsi rapidement constater les dégâts qu’il avait causé à cet homme qui défendait ses propres convictions. La moitié de son visage n’était plus que cloques boursoufflés et lambeaux de chair qui se desquamaient, à l’image de ce qui était arrivé à l’être modifié qui n’avait jamais eu de véritable nom, tandis que l’autre était aussi brûlé que si de la vapeur d’eau à très haute température était venu rongé son épiderme. C’était bien plus horrible visuellement que de simples brulures. Le visage n’était pas uniquement défiguré mais aussi transfiguré. Une manche et une partie du vêtement qui couvrait son torse avaient disparu lorsqu’il avait fallu s’occuper du projectile envoyer par le Serpent Noir. La peau flétrie, d’une couleur entre le rouge et l’orange, dessinaient des semblant de longues cicatrices tandis que les muscles semblaient avoir aminci, son bras semblant deux fois moins épais qu’auparavant. Il avait été sévèrement touché, mais n’était pas encore vaincu. Tout autre personne que quelqu’un de leur niveau aurait certainement périt dans cet enfer, mais lui était en mesure d’encaisser et d’y survivre au prix d’affreuses blessures. Il était parvenu à préserver l’intégrité d’une partie de son être en sacrifiant l’autre. Néanmoins, l’Archer avait-il prit conscience de ses propres blessures. Si son armure devait le protéger du magma, la chaleur apocalyptique qu’il avait instaurée et qui s’était accru à cause de la lave ne devait pas l’avoir laissé indemne. En effet, les couches de métal agissant également comme des couches de fourrure vu leur épaisseur, la chaleur à l’intérieur devait être encore plus grande. Restait à voir quels dégâts cela avait généré chez Ghetis qui pourrait en tout cas constater que son armure avait été déformé par endroit, ayant pour ainsi dire fondu en surface à divers endroits et déformaient donc l’apparence de celle-ci. Quant à savoir les dégâts réels subit par Jonas, l’Archer devrait le découvrir par lui-même alors même que cette création de la Division Scientifique était du même niveau que son fils qui lui n’était pas parvenu à survivre.

Est-ce que le Kurohebi s’attendait à ce que le combat se poursuive ? En tout cas, après envoyer une salve de projectiles en mercure avec sa main qui n'avait pas été calciné, le Lancaster se dirigea vers le couloir pour chercher à sortir du complexe sous-terrain.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 0ilk10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 366981Saori7Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow66
Tadeus "le Censeur", Kamisen Saori "la Secrétaire", Sakuraba Yu "le tacticien de l'enfer"
Ancien directeur du CP9, Lieutenante-générale des Armées, Vice-amiral de la Marine

Tadeus sortit de l’immense galerie et stoppa son avancé en soru. Il tourna le visage et fronça les sourcils.

-On a tout récupéré. Dépêche-toi maintenant. Vous devez repartir ! lança Saori au vice-amiral.

Apparaissant dans le dos de la lieutenante-générale des armées, le garde du corps enfonça son index dans l’omoplate de la demoiselle à la chevelure-rose qui se retourna pour faire claquer son fouet au visage de l’ancien directeur du Cipher Pol 9 qui s’éloigna en un salto-arrière.

-Je m’occupe de le retenir ! Va-t’en ! lança-t-elle à Yu qui s’élança dans un nouveau couloir en tenant fermement sous son bras une grande boîte estampillé du symbole des Cinq Etoiles.

-La lieutenante-générale des armées a rallié Chairoka. Que quelqu’un intercepte le vice-amiral Sakuraba, siffla Tadeus dans le réseau de cristal à l’intention de la cellule de crise situé au quartier général du Cipher Pol 0.

Le fouet couvert d’épines en acier claqua, venant s’enrouler autour de l’avant-bras de l’ancien assassin qui se contenta d’appliquer le tekkai kenpo pour tirer vers lui son adversaire qu’il accueillit avec un coup de tête pour ensuite enfoncer ses phalanges entre les côtes de la « Secrétaire ». Cette lâcha un hoquet de surprise quand l’un de ses organes explosa. Trébuchant sous la douleur, elle saisit la jambe de son ennemi au vol et le tira pour le plaquer sur le sol. Néanmoins, ce dernier répliqua par un rankyaku qui obligea la Kamisen à se jeter sur le côté. Elle ferma les yeux et souffla dans un murmure.

-Je suis désolé…

Puis elle se releva et abattit son fouet couvert d’un léger filet en granit marin en direction de Tadeus qui, n’étant pas maudit, ne serait pas spécialement affecté par la particularité de l’arme. Il se contenta d’esquiver avec un kami-e avant de se rapprocher en un soru pour abattre son shigan dans la gorge de Saori, néanmoins cette dernière esquiva grâce à son haki de l’observation particulièrement puissant. Elle se prépara à abattre son avant-bras sur son opposant, mais ce dernier bloqua le membre entre deux de ses doigts. Haussant un sourcil, elle s’interrogea sur ce qu’il comptait faire tandis que ce dernier se décida à sortir de son attirail l’un de ses secrets.

-LITTLE ROKUOGAN.

Les doigts faisant office des poings de la véritable technique du rokuogan, Saori sentit une violente décharge d’énergie dans son bras. Ce n’était pas aussi puissant que la technique originelle, mais c’était largement suffisamment pour générer des dégâts internes. En reculant, Kamisen en prit conscience : s’il réutilisait cette technique au même endroit, des os y passeraient.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00avat34Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Sjjw
Kádingirra Assyr Sargone "L'Éclipse des Guerroyants", Billy Green "le Stratège Invaincue"
Vice-Directrice du Cipher Pol 0, Vice-Directrice du Cipher Pol 3

-Yang. Vous avez entendu ? Vous devez vous dépêcher de retrouver Sakuraba Yu. Il ne doit pas sortir du Château Pangea, lança la Green qui n'en revenait pas.

Kamisen Saori se retournait contre le Gouvernement Mondial elle aussi ? Billy essayait de chasser de son esprit tous les moments qu'elles avaient passé ensemble à discuter autour d'un café sur les terrasses des restaurants de la Terre Sainte. Cette amicale connaissance était maintenant quelqu'un qui faisait obstacle au bon déroulement de la défense de Marijoa. Il fallait qu'elle l'accepte et fasse avec.

-Que les gardes présents dans le Château soient mobilisés pour bloquer toutes les sorties, releva la Sargone. Billy. À toi de décider si nous devons faire appel à X ou à Rhodes, l'un des gardes du corps de Saint Octave et Sainte Hélène tandis que l'autre continuerai de protéger le Parlement des Rois.

La vice-directrice du Cipher Pol 3 hocha la tête.

-Je vais déterminer les possibles complices qui pourraient demeurer et je prendrai ensuite la décision en fonction de ce paramètre. Nouveau météore en approche...




Ordre de réponse :
Ghetis - Lidy - Taito - Liam - Fizz
Vous vous pouvez échanger vos tours en fonction des besoins.
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !



Plan de Marijoa
Plan de Marijoa avec détails

Liste des PNJs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 948
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue58/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue1077/1250Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (1077/1250)
Berrys: 17.992.699.300 B
Jeu 17 Fév - 23:52

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [8]


Le destin du monde se déroulait devant les yeux insensibles de Lidy Olsen. Elle possédait certainement nombre d’informations qui auraient pu venir en aide aux personnes présentes, mais elle s’abstenait consciencieusement de les partager. Les efforts surhumains qu’on lui demandait à cet instant étaient autant de coups d’épée dans l’eau pour l’avenir de ce monde. Dans le flot interminable des histoires qui s’écrivaient sous ses yeux, pas une seule ne resterait dans la légende. Ses yeux se concentrèrent sur une météorite, et d’une manière presque trop experte pour son grade, elle prit possession des défenses anti-aériennes. D’une voix froide, elle dit à Alexandrin qui le guidait depuis le début de l’événement :

- Envoyez un message sur Shabaody, ils risquent de devoir intercepter des débris qui tombent.

Et elle actionna la machinerie, obligée de détourner son regard quelques instants du combat entre Aang et Malia, où elle espérait que le Directeur Nowaki ferait une action absurde pour griller sa place au sein du Cipher Pol, et permettre à l’Ordre nouvellement né de tenter de mettre l’un de ses pions dûment choisis dans la course à la direction. C’était une pensée perverse et malsaine, et pourtant elle était là pour servir ses plans. Que le Directeur change parce qu’il réintégrait la marine ou parce qu’il trahissait le Gouvernement, elle n’en avait que faire. Les petites actions individuelles ne lui faisaient pas peur.

Levant une mitraillette à proximité de Jasmine, elle tira vers celle-ci, la loupant intentionnellement pour qu’elle ne puisse pas utiliser son pouvoir de gravité en touchant les balles, en faisant bien attention aux mouvements de Rang de sorte à lui offrir une ouverture. Elle continua à protéger la ville du déchaînement de puissance des deux adversaires, du mieux qu’elle pouvait. Le centre de communications était certes perdu, mais il fallait au moins qu’elle agisse dans le plus grand calme pour limiter ce qui pouvait l’être.

Elle dut s’interrompre une fois de plus quand elle fut mise en ligne avec une personne qu’elle ne s’attendait pas à avoir. Ce ne fut qu’une courte interruption, puisque sa pensée parallèle prit le devant pour répondre à la question que lui posait la représentante du Constantiniste, la Troisième Apôtre, Naïna Anastasia, surnommée « Le Miracle ». Elle avait prévu de la contacter à un moment ou à un autre, dans d’autres circonstances, croyant que lors de la potentielle chute du Constantinisme, elle pourrait faire une alliée de choix si elle décidait d’embrasser le chemin de la Rose. C’était une possibilité, quelque chose qui existait ou n’existerait pas.

- Nous avons des dossiers en cours, dit-elle. Toutes les personnes proches des déserteurs ont fait l’objet ou font actuellement l’objet d’une enquête. Certains ont été innocentés, comme le Vice-Amiral en charge de West Blue, Ericken, d’autres nous prouvent à cet instant que nous avions raison de nous méfier. Sakuraba Yu, par exemple. Certains sont encore en cours d’investigation.

Elle donna quelques noms de Colonels qui avaient été identifiés, un Contre-Amiral, et finit par dire :

- Les dossiers encore en cours sont nombreux, il faut des agents pour traiter les dossiers.

Elle venait subtilement de glisser l’information qu’elle avait à cœur : les agents du Cipher Pol. Malgré les collaborations avec les autres branches du Cipher Pol, il y avait toujours un manque d’agents depuis la destruction d’Enies Lobby. Il était rare de pouvoir influencer la Rêverie depuis l’extérieur, elle avait donc saisi cette chance pour faire valoir son idée. Elle ajouta tout de même, après avoir donné quelques noms supplémentaires tels que Camille Elkens ou Taito Nowaki pour les dossiers en cours :

- N’oubliez pas que nulle institution n’est parfaite en son propre sein. Le pouvoir de Lida Asya est au-delà de celui du Fruit du Mental : elle a su rassembler les forces de la marine lorsqu’elles étaient au plus bas, et a le soutien d’innombrables personnes qui ne l’expriment pas aujourd’hui, mais qui sauraient l’exprimer le moment venu. Vous devez convaincre le monde que votre légitimité existe au-delà de votre foi.

Naïna aurait peut-être déjà raccroché à cet instant, mais Lidy était sincère : l’un des problèmes actuel du Constantiniste était son appui sur la croyance, et l’espoir qu’elle offrait aux membres du Gouvernement Mondial… Un espoir qui s’était seulement allumé dans 30% de la population gouvernementale et civile. Cependant, une croyance pouvait être respectée sans qu’on y adhère, il suffisait d’assumer sa légitimité à travers un acte fort. Le traité contre l’esclavagisme pourrait être attribué aux Constantinistes, mais en réalité il ferait surtout écho auprès des civils. S’ils voulaient avoir le soutien inconditionnel de la marine, de ceux qui restaient après avoir vécu l’époque de la forte Lida Asya, il leur faudrait quelque chose de supplémentaire.

Sergueï Ivanovitch était un excellent Amiral-en-Chef, mais un piètre orateur en comparaison de l’ancienne figure de proue. Il n’excellait pas dans l’art du dialogue, et c’était peut-être là une erreur. Un leader charismatique permettait de réunir les plus faibles d’esprits, ceux dont l’opinion était marquée par « un moment ». Ou alors il fallait créer ce moment. Elle n’allait pas leur donner la réponse, car elle ne se situait pas plus dans le camp de Lida Asya que de celui des constantinistes. Cependant, la mort de plusieurs Thalassa faisait pencher la balance contre l’ancienne Amirale-en-Cheffe, et la faire revenir au pouvoir relèverait de l’exploit. C’était pour cela qu’elle devait aider Yang Thalassa à arrêter Sakuraba Yu avant qu’il ne s’enfuie.

Et la Olsen voyant que la Vice-Directrice ne le trouvait pas en lisant ses pensées, elle se décida à agir elle-même. Elle chercha à travers les différentes caméras du château Pangea, les passant les uns après les autres en cherchant la localisation du traitre expert en stratégie. Elle accéléra sa lecture grâce à son fruit, passant les images à une vitesse qui donnait l’impression qu’elle ne les regardait pas. Quand elle arriva enfin sur l’image voulue, elle s’arrêta et dit :

- Kadingirra, Sakuraba Yu se trouve dans l’escalier en double hélice à l’est du Château Pangea. Si vous pouvez confirmer sa voix, contactez Yang pour le lui confirmer.

La jeune femme comprendrait que Lidy avait sûrement utilisé son pouvoir pour savoir ce dont elle avait besoin à ce moment-là. La Olsen faisait cependant confiance à la Vice-Directrice du CP0, et elle était déjà passée à autre chose. Elle manquait de temps et ne pouvait pas faire tout toute seule, heureusement l’aide d’Alexandrin l’aidait énormément dans ses démarches. La jeune femme n’avait pu intervenir ni dans les événements liés à l’avenir d’Aang Thalassa, ni dans ceux liés à la destruction causée par Iralia. Elle avait choisi d’ignorer le premier pour des raisons perfides, mais le second était encore plus improbable : si Iralia détruisait une partie de Marijoa, la faute lui retomberait dessus, et sa réputation lui permettrait d’encaisser les dommages collatéraux.

©City pub


Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3236
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue51/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (51/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue872/1000Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (872/1000)
Berrys: 899.999.999.998 B
Amiral Kurohebi
Lun 21 Fév - 0:07

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !




Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Ezmujt11
Ghetis était-il réellement sorti des limbes de son être ? Ou n’était-ce pas plutôt cette réalité qui constituait les véritables limbes ? Il était seul en vérité, les liens du sang n’avaient pas suffi à le stopper et le ramenait même à son passé le plus enfoui.

Cette femme, son souvenir, n’était-il pas mieux là où il était caché ? Le monde avait-il réellement besoin que l’Archer repense à Abyss Archer ? Lui-même n’en était pas convaincu et voyait cela comme un véritable danger en soi. Pourtant, l’idée de revoir cette femme lui avait procuré une sorte de joie légère. Il ne comprenait pas vraiment ce que son cerveau avait voulu faire en le plongeant dans cet état second, mais il savait que son être se préparait à évoluer.

Malgré tout, le brun n’ignorait point que la réalité serait bien plus douloureuse que les rêves.

Ouvrant les yeux, il sentit les premiers picotements qui vinrent à brûler sa peau. Si la peau de dragon l’avait effectivement prémuni de brûlures immédiates, son corps s’était bel et bien mis à cuir avec force, ce qui lui laissait la sensation d’être échaudés à plusieurs endroits. Il avait déjà été brûlé à un stade bien plus intense que celui-ci, le prototype de Pluton l’ayant laissé dans un piteux état…

Néanmoins, on ne pouvait prétexter être habitué à la douleur simplement car on avait connu une douleur supérieure par le passé. La sensation lui était certes familière, mais le corps restait affaibli. La douleur n’était d’ailleurs pas explicable, il sentait la peau de dragon collée à la sienne, puis l’armure toute déformée. Elle n’était plus sous sa forme défensive, mais bel et bien sous sa forme d’origine, tout en gardant une triste allure. C’est ainsi que le regard de l’Archer pourrait constater la main de ce qui avait été son enfant, avant de s’arrêter à son corps.

Gardant l’air digne, Ghetis ne put empêcher de chastes larmes de couler de ses yeux.

Il ne pouvait en exprimer la venue, il ne pouvait se justifier.

Pourquoi une mort si violente ?
Pourquoi ne pas avoir préféré une mort rapide ?
Parce qu’à partir du moment où son esprit comprit qu’il ne pourrait plus sauver cet enfant, il en revint à l’ennemi principal : Lancaster.

Si l’Archer semblait alors détaché de ce moment et spectateur de sa vie, ce furent ses larmes qui montraient à quel point il était bel et bien ancré à ce geste. Cet être n’avait ni vécu, ni été élevé ou aimé en fils. En vérité pouvait-on seulement se prétendre père d’un être dont l’existence n’était qu’artifice ? Ou se tenait la vie face à la science ? En quoi son armure-zoan était-elle plus « vivante » qu’un humain transformé en arme de guerre.
Abyss Archer.

Elle aussi avait voulu concevoir des enfants guerriers, c’est pour cela que Ghetis et Noctis furent considérés comme des prodiges pour leur époque. L’un était mort dans l’incandescence d’une explosion, tandis que l’autre vivait dans l’opulence d’une vie militaire.

En quoi Ghetis était-il plus légitime que l’enfant qu’il avait tué.

Tant de questions se bousculaient dans sa tête, pourtant il ne pouvait y chercher réponse, c’est pourquoi il se contentait de pleurer. Alors que son monde intérieur s’effondrait dans une explosion de lumière, le Serpent Noir semblait toucher l’éveil, le véritable éveil du serpent. Cet état de fait où serpent et dragon ne forment qu’un. Cette légende incongrue, il la vivait.

Il ne pouvait même pas encore regarder l’état de son visage, mais à en voir ses mains rougeoyante et craquelés, comme si elles avaient cherché à s’ouvrir sous l’effet de la cuisson. Alors il porta sa main à son visage et parvint à en arracher un bout de peau sans difficulté.

- Je vois… Je vais encore passer des semaines en soin intensif. Soupira-t-il, alors que sa forme libérée elle aussi s'était arrêtée.

Il n’avait plus le temps de penser, il ne pouvait plus réfléchir, les arcs de foudre arrivaient déjà sur lui !

Sans même se poser davantage de questions, le brun fit glisser sa main dans sa sacoche et balança d’un coup trois pop greens au sol. Celles-ci donnèrent naissance à des bosquets dont la particularité était d’attirer et absorber la foudre. Ils avaient fait leurs preuves contre Mozero, mais aussi contre les arènes de l’Archer, alors le brun pouvait leur faire confiance.

- Jonas couvre ma cheville de métal ! Grossis-le jusqu’à ce que ma jambe soit libérable ! Couvre également mes bras et mes mains. Ordonna-t-il, la bête usant de son eisen-dial pour créer une jambière de métal pour l’Archer, le coupant du contact avec le granit marin.


Il était hors de question de perdre plus de temps. Une arène identique au monde réel apparaitrait peu après, mais Ghetis en avait ignoré la technologie afin qu’elle se reproduise pas. Alors d’un coup il donna un coup de pied circulaire, couvrant plus ou moins de haki l’exosquelette qui était resté à la création de l’arène pour balayer les pieux de mercure !

La taupe fit finalement disparaître le métal quand la jambière fut assez grosse pour que Ghetis puisse s’en extraire !

D’un traite l’Archer usera alors d’un violent kamisori le menant jusqu’à Akainu ! Pour mener directement sa main à lui ! L’ensemble de celle-ci était prête à pourfendre Akainu telle une lance ! Il allait en finir avec lui ! La main se couvrit de haki ! Ghetis comptait percer le corps d’Akainu et y faire germer la plante ?

- LANCASTER DISPARAIT !! Hurla-t-il en visant clairement le cœur de son ennemi !

C’est alors que son haki l’abandonna brusquement ! La main s’enfoncerait alors bêtement dans un amas de mercure, sur le visage choqué de l’Archer !

- Jonas maintenant ! D’un coup la taupe retira la couche de métal sur la main du Serpent Noir !

Alors la chose se produisit…

Dans cette main, à son majeur, Ghetis possédait une chevalière.

Le sommet de celle-ci était couvert de granit marin.
La tauparmure pouvait parfaitement utiliser son eisen-dial pour le couvrir, puisque ce métal n’était pas son corps après tout. En revanche, une fois découvert c’était une révélation immonde qui se faisait, puisque le vrai corps d’Akainu apparaîtrait d’un ! Tandis que l’Archer avait de Nouveau couvert sa main et son bras de haki.

C’était là une feinte particulièrement travaillée, car le haki de l’observation allait involontairement mentir. Oui, il avait prévenu que l’Archer allait tenter de l’emballer, car c’était réellement son intention, mais il ne pourrait traduire la suite du stratagème. Il aurait sans doute fallu une lecture des pensées pour cela.

Ghetis jouait là avec la réception du haki de l’observation, il en était maître et cela, il comptait bien le prouver.

Sa main prenait alors position en lieu et place du cœur du Lancaster qui n’en serait que brisé, tandis que les doigts firent éclater la pop green qui était entre eux.

Quelle pop green ? Celle que Ghetis avait gardée entre ses doigts lorsqu’il fouilla dans sa sacoche pour bloquer les éclairs. Cette même graine qui fut couverte d’eisen cloud avec le majeur de l’Archer et qui fut découverte quand le métal s’ôta, permettant au majeur et à l’annulaire de l’activer !

C’est ainsi qu’une immense racine germerait potentiellement de l’intérieur du corps d’Akainu, ressortant grossièrement part tous ses orifices dans une abomination sans non.

Si cet assaut fonctionnait, alors l’Archer pourrait peut-être tourner une page sur le cas du Lancaster.

- Tu as raison, je ne suis peut-être pas le plus puissant amiral de la marine. Mais je suis bel et bien le Dieu de la Mer Blanche.





La Couronne
Awful


Résumé:

Inventaire:
[/color][/quote]

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 725
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue43/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue99/500Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (99/500)
Berrys: 450.532.000 B
Mer 23 Fév - 16:33
La mission secondaire effectuée, je pouvais désormais me concentrer sur trouver un alibi ! Sans ça, je serais sans doute mis en examen concernant l’histoire des communications. N’imaginant pas tout le bordel alentour, que ce soit le fruit du monarque, le fil de l’Archer ou les ennemis de l’ombre, je me concentrais sur ce qui semblait être un banal combat. Deux personnes semblaient s’en donner à cœur joie jusqu’à mon arrivée marquant une légère pause. Ces deux-là m’ont visiblement ressenti, mais ce n’est en rien un souci. Tout deux semblent capable de se battre malgré leurs blessures. A moi de profiter de ma « fraicheur » pour capturer cette traitresse. Cela faisait mal, mais j’espérais qu’elle comprendrait ma situation… Pour rester sous les radars, je me devais de capturer parfois des ex-collègues, sans quoi… J’allais être sérieusement mis en doute. Non… Ma mission à moi était de les aider et aussi préparer certaines îles pour les accueillir. Qui irait vérifier une zone censée être protégée par le gouvernement ?
Quand le vampire essaya d’embrocher le Thalassa, ce dernier para le coup tandis que moi je m’étais apprêté à agir, prenant appuie sur mes jambes, je me propulsais au signal du Thalassa !

« C’est terminé ! »

Transformé en forme vitesse, je vins à utiliser d’une technique de célérité destructrice, selon la vue de chacun on pourrait croire à une téléportation, mais il n’en était rien. Couvrant sa gueule de haki de l’armement, en arrivant sur la cible, ma gueule tentait de se refermer sur le bras tenant son arme pour le mordre en plein dans le muscle ! Le but ? Arracher une partie entière de la zone visée de sorte à rendre son bras inutile. Passant aussitôt en forme attaque/défense, je vins à retourner la phrase du Thalassa pour lui signaler qu’il fallait profiter ! La prendre en tenaille était la solution la plus simple qui soit et la plus efficace !

« Maintenant ! »

Laissant le Thalassa frapper et sans doute prendre ma place, pour ma part je me propulsais vers lui en l’évitant pour échanger nos places. Seulement… lors de l’action, une griffe recouverte elle aussi de haki de l’armement viendrait tenter d’ouvrir la belle au niveau du buste. L’improvisation était totale, mais je comptais sur le Thalassa pour mettre la pression autant que moi. A deux contre un, il serait difficile de garder la cadence telle qu’elle. Qui plus est, elle devrait choisir qui encaisser et qui contrer. Plus le fait qu’elle ne soit pas de la première fraicheur, me retournant après le deuxième mouvement, je vins à m’apprêter à frapper une dernière fois si elle ne tombait pas suite à ce double assaut. Comme dit le dicton… Jamais deux sans trois.

« Navré… »

Sur ces mots, je m’apprêterais de la percuter violemment tel un missile, renforçant mon corps grâce au tekai.

L’enchaînement pouvait paraitre cruel, cependant je m’étais excusé avant ce possible « finish ». Qu’elle soit une « ennemie » ou non, elle reste une ex-collègue et qui plus est… en réalité une alliée… Cependant mon rôle m’imposait de jouer sur ça. Pour tuer tout soupçons, je me devais de parfois capturer des alliés puissants. Espérant que mes « compagnons » comprendraient mon opinion, je me dois d’avancer, quoi qu’il arrive.

- - - - - - - - - - - - - - -

Ce jour-là, nous étions seuls à seuls. Rare fois où on peut se rencontrer, j’avais prétexté une visite sur une de mes îles pour avoir du temps pour moi, et j’avais pu y croiser sereinement ma sœur. Cette dernière travaillant sur une nouvelle technique, j’avais pu ainsi décompresser. Voir ma famille me permettait de me détendre, ou du moins… parler franchement. C’est ce jour-là que j’avais pu lui parler de ma rencontre avec Camille Elkens. Et suite à tout ça, nous avons pu aborder le sujet de mon « rôle ». Ou plutôt « nos » rôles. Mes doutes, mes craintes, Violet était bien la seule à tout savoir à ce sujet, mon seul talon d’Achilles à ce jour. Ce jour-là, à défaut de pouvoir en parler à Camille, c’est à elle que je m’étais confié. Derrière ce masque de droiture se cache un homme sous pression. Une personne qui désire tout sauf échouer ! Secret que tout le monde partage en commun, l’échec est notre ultime ennemi, plus que le temps lui-même. Perdre, échouer louper une occasion c’est bien là la pire chose qui soit. Et ce jour-là, c’est Violet qui avait trouvé les mots pour m’encourager.

« Taito… Je sais ce que tu as traversé et ce que tu traverses. Moi aussi ça me pèse… Savoir que chaque instant est peut-être le dernier, que le moindre faux pas est peut-être fatal… Mais tu as déjà vécu pire, alors n’abandonne pas, jamais ! »

Une promesse, ce jour-là, j’avais fait la promesse de ne pas flancher quoi qu’il puisse arriver.

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2964

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 4 Mar - 21:25




Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Blood_10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow18
Hijima Malia "la Faucheuse", Aang Thalassa
Ex-vice-amiral de la Marine, petit-fils de Yang

A deux contre un la situation était trop complexe pour la néo-marine. Son regard demeura sur le Nowaki, le temps qu’elle se demande s’il trahissait le mouvement ou cherchait juste à garder la face. Après tout, tous étaient au courant sur le lieu où se trouvait leur collègue qu’il avait arrêté. Néanmoins, étant donné la situation, l’ancienne vice-amiral espérait juste que la majorité des membres du mouvement de Chairoka étaient encore en vie et pourraient rentrer au bercail. Aujourd’hui, ils pouvaient perdre leur pari et voir leur organisation s’effondrer. L’enchainement se fit et l’ancienne gradé, après avoir lâché son arme, se fit prendre en étau entre les assauts dévastateurs du zoan et les coups du brise-pression qui frappaient pleinement ses organes internes. La griffe de Taito lacéra sa chair et la blonde se laissa tomber au sol. Inutile de lutter davantage. Vu ce qu’il semblait se passer avec Jasmine de toute manière, la question de gagner du temps n’avait plus lieu d’être. Puis, cela valait-il le coup d’aller jusqu’à la mort ? Si Chairoka n’avait pas atteint son objectif à l’heure actuel, l’échec total était à prévoir et alors cela ne servait pas davantage à perdre la vie inutilement. Néanmoins, Aang ne se stoppa par pour autant immédiatement. Le plus impulsif des Thalassa assena plusieurs coups de pieds à la demoiselle en serrant les dents, amenant sa proie à cracher du sang en s’étouffant à moitié dans celui-ci. Il attrapa sa chevelure et fracassa son visage sur le sol. Elle perdit alors conscience juste avant qu’il ne fasse volte-face.

-Père !

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Yuna_f10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00avat90
Jasmine, Rang Thalassa

La muraille élevé par Lidy pour séparer Rang de son fils s’écroulait. Le corps carbonisé l’avait traversé de part en part tandis que les nuages de poussières soulever par l’éboulement envahissait l’air. Une main sur Caesarius, Jasmine lâcha un cri de douleur tout en tranchant la jugulaire palpitante de son ennemi en plein vol. Emporté l’un et l’autre dans leur étau meurtrier, ils roulèrent ensemble sur le sol avant que la néo-marine ne parvienne à se détacher de celui qui ne serait bientôt plus qu’un cadavre. Des brûlures parcouraient son corps, un nombre assez important qui n'aurait pas tant couvert la combattant si une mitraillette ne s'en était pas mêlé pour avantager le fils de Yang, et son visage et ses vêtements étaient imprégnés de sang, autant le sien que celui de son adversaire. L’éboulement s’arrêta alors subitement. Les morceaux de murailles encore en l’air se dirigèrent alors les uns après les autres en directions du Nowaki et d’Aang.

-PERE ! répétait l’homme à la chevelure blanche qui ne pouvait accepter la réalité de ce qu’il se passait.

Il se précipitait vers Jasmine dont l’esprit vengeur et le regard meurtrier empli d’une haine sans fin avait continué de s’accroître. Les poings du Thalassa, déjà abimés par les multiples entailles infligées par l’ancienne vice-amiral vaincue qui aurait ici pu se révéler utile, frappaient la pierre pour la réduire à l’état d’éclats, néanmoins il se blessait un peu plus à chaque coup. Les larmes commençaient à grimpés à ses yeux. La famille Thalassa se relèverait-elle de cette journée ?

-MOURREZ TOUS ! hurla Jasmine en accroissant subitement la gravité dans toute la zone.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 572826ChairokaAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow54
Asya Lida ex-Chairoka, Amirale Anna Mendez "Aokiji"

Chairoka se retourna en plein vol et frappa l’air de toute ses forces, projetant de bourrasque de sables stagnant dans les airs vers le geyser de liquide qui la poursuivait.

-Carl ! Prenez le den den de cuivre à ma ceinture et appuyez dessus !

Tandis que le scientifique s’exécutait, l’ancienne amiral-en-chef banda sa volonté et la dressa autour d’elle. Une cage mentale se construisit progressivement autour de la logia gouvernementale. Cette dernière sentait les possibilités de son esprit se limiter, comme si on l’empêchait de penser, comme si certaine fonctionnalité de son cerveau devenait inatteignable.

-Ta Spirit Cage c’est bien améliorer depuis l’époque où tu traquais Dario, siffla l’amirale. Voyons-voir combien de technique tu pourra encore sortir après avoir soumis un esprit aussi puissant et croyant que celui d’Ante.

Chairoka ne prit pas la peine de répondre. Cela n’aurait été qu’une perte de temps. Effectuant une roulade arrière dans les airs afin de pouvoir atterrir sur les pieds en freinant, tout en relâchant ses deux passagers et brandit son bras devant elle tout en le couvrant de haki de l’armement. Le geyser de liquide qui fonçait vers elle fut ainsi trancher en deux par le membre de la leader de la néo-marine. Se reculant pour se reconstituer, Aokiji passa ses doigts sur l’éraflure sur son ventre qu’elle venait de gagner en percutant ainsi son adversaire sous la forme de sa matière. Les deux femmes se jaugèrent du regard avant que la gouvernementale ne s’élance vers son ancienne collègue. Projetant ses poings couverts de fluide vers l’avant en faisant de ses bras des geysers, Anna enfonça ses pieds dans le sol pour se stabiliser avant de générer en continue du liquide depuis ses mollets dans l’optique de couvrir le sol de toute la zone avec sa matière. Tout en repoussant les deux mains de la Mendez en les détournant pour les faire s’entrechoquer, l’Asya pénétra l’esprit de la mouette afin de le mettre en branle. Tel un brise-esprit, Lida cherchait à frapper la pensée même de son opposante afin de mettre à mal cette dernière sur le plan psychique. C’était après tout le domaine où elle régnait en maître grâce à sa malédiction. En y transposant la lutte ayant lieu physiquement, elle pouvait tirer avantage de la situation. Approchant, Chairoka donna une série de coups que le corps d’Aokiji esquiva tandis que psychiquement elle venait de voir sa mémoire transpercer par ce qui lui semblait être une flèche. Cela se reproduisit, mais cette fois ci l’Asya généra une nouvelle Spirit Cage au sein de la précédente afin d’écarter de la Mendez d’autres aptitudes découlant de la pensée. C’est alors que le liquide entoura les jambes de la néo-marine qui se retrouva bientôt couverte entièrement d’une pellicule de liquide.

De son côté, le Benz avait appuyé sur le bouton tout en continuant de courir dans la direction que lui avait susurrer la maudite du mental. Sans pouvoir le voir véritablement, il suivit des yeux la déflagration, la monté d’un objet vers le ciel et une nouvelle explosion. Il ne s’agissait pas d’une bombe. C’était un feu d’artifice. Un feu d’artifice noir. Il venait d’éclater au-dessus du quartier militaire, là où étaient apparus les assaillants. La nature même du bruit différait pleinement de véritables explosions, ce qui le différenciait. Pourquoi différencié cette déflagration des autres ? C’était pourtant évident. Il s’agissait d’un signal.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 456074PNJ1Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Agent_56Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00avat49
Kali Nomade "l'Exécutrice", Harvey Torchwood "Federal Big Investigator", Sworder
Ancienne nébula, Agent d'élite du CP9, Agent d'élite du CP9

-Le repli… souffla Kali. Le repli !

S’élançant droit dans la direction du feu d’artifice, trajet sur lequel il y avait l’affrontement entre Chairoka et Aokiji, elle ne fit que peu attention aux assauts des agents du Cipher Pol 9 qui vinrent cribler son corps de diverses blessures. Minimes en apparence… Sauf peut-être celle des trois éminents agents. Le dard de scorpion avait répandu son venin tandis que la lame de Sworder avait généré une blessure profonde. Les pigments du Torchwood s’enfonçaient dans la gorge de l’ancienne nébula, irritant jusqu’à un point insupportable cette dernière et pour l’assaillir de l’intérieur même de son corps. Néanmoins, la Nomade courait à perdre haleine. Son esprit ayant retrouvé de la clairvoyance, elle aspirait avant tout à quitter l’opération et si celle-ci arriver à son terme autant courir vers la délivrance. Même avec la multitude de blessures, elle pouvait distancer ses poursuivants et atteindre le lieu de rendez-vous avant eux.


Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 713978CinqEtoileFAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 501888AstonFinley
Iralia Padsin, Aston Finley

Depuis qu’ils étaient arrivés dans la rue, Iralia faisait particulièrement attention à ne pas toucher les Palais Célestes environnant. Néanmoins, l’état de la route indiquait à quel point elle se défoulait. Si l’Etoile avait sacrifié quelques éléments des toitures, dont une des multiples tours d’une demeure, dans sa colère, elle n’en avait pas moins gardé à l’esprit qu’il fallait empêcher que la Terre Sainte ne soit un champ de ruine. La Padsin canalisait toute sa puissance destructrice dans cet axe routier qui ne ressemblait plus à rien. Les pavés étaient fracassés. Par endroit, on pouvait voir dans les trous de la chaussés des rouages géants, ceux là même qui servaient à élever les rues en murs. La poussière s’élevait des débris réduis à ce simple état par la puissance dévastatrice de la plus terrible des dirigeantes du Gouvernement Mondial, celle qui avait apporté à Impel Down l’une de ses périodes les plus terribles, celle à qui personne n’avait osé donner de surnom de peur d’en être châtié. Face à elle, face à cette silhouette pachydermique visible à travers le voile de fumée poussiéreuse, se trouvait un Aston Finley aux bords de la défaite. Une loque. Ses jambes peinaient à supporter son poids. L’un de ses bras était hors d’usage, broyé, réduit à l’état de bouillie, de la même manière que si un troupeau d’éléphant l’avait piétiné. Son genou droit menaçait de rompre d’ici peu. Les vêtements déchirés, sa poitrine était apparente… Et une marque ornait son poitrail. Une empreinte de patte. Iralia avait frappait avec tant de puissance que ce n’était pas simplement une marque rouge ou une ecchymose qui avait vu le jour, l’épiderme s’était enfoncé et avait adopté la forme. Comme si le corps n’avait pas eu le temps de comprendre qu’il n’était plus en position normal et que c’était désormais partie intégrante de lui, sans processus de guérison ou de cicatrisation. Il garderait à vie cette marque de patte dans sa chair. D’un seul assaut, l’Etoile l’avait atteint comme un fer rouge. Alors que le Finley se demandait de quelle manière il allait mourir, le bruit du feu d’artifice atteint son oreille. Il écarquilla les yeux. Toutes ses dernières forces, il allait devoir les dépenser maintenant.

-Ir…

Un coup de « trompe » vint toucher son oreille et l’envoya contre un réverbère qui se fractura et lui tomba dessus. Se tortillant, Aston grommela. Il était assourdi. Un grésillement remplacé son ouïe. C’était bien digne de cette femme de savoir comment atteindre les sens de son adversaire afin de le torturer en plein combat. Néanmoins, il ne pouvait pas se laisser aller. Inspirant, il disparut. Iralia reprit forme humaine et cligna des yeux avant de serrer le poing.

-Lâche… Je vais m’occuper de Jasmine si tu tiens tant à te dérober à moi.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow11Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 0000bi14
Iliena, Ning Thalassa
Ex vice-amiral, Petite-fille de Yang

Le Finley apparut à côté du Tribunal Céleste. Par chance, il avait d’assez bon souvenir de l’endroit pour réussir la téléportation. Iliena avait apparemment également entendu l’ordre de repli car elle commençait à s’éloigner, mais Ning ne la laissait pas s’en aller. Repoussant les assauts avec Wadô Ichimonji, la néo-marine se vit soulager de remarquer l’arrivée de l’ancien directeur de l’A.O.I. avant de se montrer horrifié de l’état dans lequel se trouvait ce dernier. Le puissant et confiant combattant avait laissé sa place à un blessé de guerre qui voyait son visage être transfiguré de douleur à cause des efforts qu’il faisait pour se mouvoir. Laissant la Thalassa l’atteindre à l’épaule, Iliena se dirigea pour aller à la rencontre de son sauveur. Ils tendaient la main l’un vers l’autre. Un grappin tiré par Ning s’enroula alors autour de la cheville de l’ancienne vice-amiral. Les doigts se rapprochèrent. Ning sortit son pistolet tireur d’éclair et se mit en joug pour tirer. Les doigts se frôlèrent. La foudre quitta le canon de l’arme. Les mains s’accrochèrent. L’électricité fendit l’espace sans trouver la moindre cible à atteindre. En un instant, les deux néo-marine c’étaient volatilisés.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00avat94
William Lancaster ex-"Akainu"

Lorsque l’arène se forma, le Lancaster se stoppa et déclencha instantanément son haki avancé tout en faisant demi-tour. Il aurait aimé avoir pris suffisamment de distance pour qu’une grande partie de la base puisse être prit dans l’arène si jamais l’Archer en activait une. Il ne savait pas jusqu’à qu’elle point elle englobait les niveaux inférieurs, néanmoins cela lui semblait peu probable que cela soit suffisant. De la frustration régnait en son âme. Il en avait marre. Pourquoi ne pouvait-il pas simplement s’en aller ? Pourquoi fallait-il que cela se passe comme cela ? Pourquoi fallait-il toujours se battre ? Pourquoi les gens voulaient tués leurs ennemis ? Pourquoi les membres de la Marine ne comprenaient-ils pas que la Justice était morte depuis longtemps ? Il ne restait que la mort. Toujours la mort. Les génocides. Les massacres. Tant de gens étaient déjà morts et ce pour quoi ? Ce Gouvernement Mondial ci devait cesser d’être. Il devait être reformer pour privilégier la vie et non la mort. Et cet homme c’était définitivement placé comme un outil de cette entité. Une simple marionnette qui ne pensait pas. Akainu avait cru, de ce qu’il avait entendu de lui et de cette histoire de mer blanche, qu’il pouvait l’amener à comprendre, à changer pour le bien de tous. Quelle cruelle déception. Il se moquait bien de toutes les belles paroles qu’il pouvait lui sortir. Pas étonnant qu’il n’avait pas suivit Chairoka. Car, bien que la vie les avait séparés, le Lancaster se souvenait bien des discussions avec sa collègue. Derrière sa froideur, il demeurait des valeurs, en tout cas si elle n’avait pas changé. Pas celles que défendait William, mais pas exactement celle du Gouvernement Mondial non plus. L’Archer n’était qu’une énième lame brandit par les héritiers des souverains qui avaient voulu s’approprier le monde entier. Voyant que son adversaire arrivait en kamisori, l’ancien amiral couvrit son poitrail de haki de l’armement. Quand la marionnette hurla juste avant que son fluide ne la lâche, la main d’Akainu vint saisir le poignet de l’Ennemi pour laisser éclater toutes ces émotions qui bouillaient en lui.

-CELA SUFFIT !

Son esprit brisé par la douleur psychique, l’abandon total de tout espoir de trouver des alliés dans ceux qui étaient censés défendre le concept de Justice, William avait comprit qu’il devait guider lui-même les siens et les autres vers la compréhension de ce nouveau monde. Il avait trop fui pour survire. Trop dépendant de Centes auparavant. Trop rongé par la véritable nature du monde lorsqu’il était amiral. Il n’avait jamais pu exploiter son potentiel comme il le devait pour concrétiser une vision du monde. La vie devait triompher.

-POURQUOI ME HAIS-TU ? ajouta-t-il tandis que le fluide royal se déversait autour du Chien Rouge qui n’en avait aucunement conscience.

La vie devait gagner envers et contre tout.

-POURQUOI LA MORT ARCHER ! POURQUOI DEFENDRE LA MORT ? POURQUOI NE PAS LAISSER LA VIE S’EPANOUIR ET GAGNER ?

Ces questions prenaient l’aspect de remontrance, comme si le leader qui venait de se trouver enjoignait quelqu’un à ouvrir les yeux.

-POURQUOI LAISSER LES ROYAUMES, LES PEUPLES, LES INNOCENTS A LA MERCI D’UNE DESTRUCTION TOTALE QUI PEUT TOMBER A CHAQUE INSTANT ? Car peu importe ce qu'il se passe de notre vivant, après notre fin, tout ce que l'on construit n'a aucune chance de ne pas être anéantit par le Gouvernement Mondial. Rien ne suffira jamais à protéger quoi que ce soit au long terme dans cet enfer qu'est notre monde.

Relâchant le poignet lié à la main où la bague de granit apparaitrait, le corps d’Akainu explosa en une quantité incroyable de gouttelette de mercure qui volait dans tous les sens. Pour tenter d’achever son œuvre, l’Archer devait toucher une goutte de métal liquide qui appartenaient au vrai corps du Lancaster alors même que celui-ci s’était coupé de toute perception au fluide perceptif avec son Extinction. Mais le Décima ne préparait-il pas lui-même quelque chose pour user d’une telle méthode ?



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 0000bi11
Erzhei kxi zar Tohan
Monstre millénaire

Erzhei kxi zar Tohan sentait la vie le quitter. Son corps produisait de moins en moins de ce sable pourpre qui demeurerait dans le désert bien plus au sud. L’animal avait conscience de la situation. Le vent venait caresser son corps tandis que le monde autour de lui était en effervescence. Ces humains et leurs guerres. Finalement, ils avaient bien eu raison de son espèce. Il était le dernier des siens. Le dernier à pouvoir agir pour lui… Était-il seulement encore en vie ? L’animal avait du mal avec la notion du temps, surtout depuis qu’il ne pouvait plus parler à personne. Ou plutôt que plus personne ne le comprenait. Il y avait bien eu cet humain qui avait réagit à ses pensées. Erzhei n’avait pas d’yeux et ne pouvait donc guère voir à quoi il ressemblait, néanmoins il avait nettement ressenti le mortel. Son âme était différente. Roger ? C’était comme cela que les autres l’avait appelé quand il s’était dressé seul contre le souverain du désert ? En tout cas, le kxi zar Tohan se demandait simplement si la solitude ne l’avait pas rendu fou au point de croire à nouveau à la possibilité qu’un humain puisse le comprendre. Si seulement il avait pu sauver Joy Boy. Si seulement il était parvenu à se montrer utile. Joy Boy. Il était si différent. Comparativement à toutes ces autres créatures humaines qui grouillaient, tentant soit de l’affronter soit de se servir de lui, seul Joy Boy s’était ouverte au kxi zar Tohan. Personne d’autre n’avait pris la peine de le considérer comme autre chose, sauf peut-être ce Roger. Ces souvenirs réchauffaient le cœur de la créature alors même que les battements ralentissaient. Pourquoi avait-il fallu qu’on le sorte de son désert pour le déposer dans cet endroit ? Pourquoi avait-il fallu qu’on se mette à s’en prendre à lui ? Son existence menaçait-elle à ce point ces créatures qui vadrouillaient sur leurs deux pattes.

La déception, la tristesse et la colère se mêlait en lui. Il avait passé le restant de son existence, depuis le moment fatidique où Joy Boy était tombé aux mains des vingt rois, à trouver un moyen de se montrer utile pour sa cause. Mais aujourd’hui, aux portes de la mort, il devait accéder l’idée d’avoir échouer. Pourtant, Joy Boy lui avait dit qu’il ne pouvait être le seul à capter « la Voix de toute chose ». Pourquoi, au milieu de cet enfer, de ce déchainement de violence à son encontre, personne n'en disposait ? Est-ce que l’élu c’était trompé ? Son aptitude était-elle plus affutée que celle des autres humains disposant de ce qu’il considérait comme une simple évolution du haki de l’observation ? Ou aucun de ceux qui le possédait n’avait prit la peine d’en faire l’usage en sa présence ?  S’il était d’oreille, de nez, d’yeux, peut-être Erzhei aurait-il pu faire comprendre ses émotions et trouver quelqu’un décider à lui parler et de l’aider dans la mission qui lui avait été confié. Visiblement, il semblait que non. L’échec était définitif. Il ne parvenait plus à bouger son corps engourdi, refroidi. La seule chose qu’il restait à la créature millénaire était ses souvenirs de ce temps lointain, les derniers moments à chérir. Lorsqu’il restait d’autres membres de son espèce. Lorsqu’il y avait Joy Boy. Si seulement on avait essayé de l’écouter. Si seulement…



As du Cipher Pol 0, Agent d'élite du CP0, Agente du Cipher Pol 0
Ekkert Malko aka "Brutasse", Isser Harel aka "Serpent", Namikawa Otsubo "Chandelier des Ténèbres"
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00ava103Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow97Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00ava105
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Dies_i10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00ava102Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00ava101
Ante Dragonovic "le Juge", Bukavac Peg Powler "Abyss", Legba aka "Lwa"
Directeur du Cipher Pol 0, Agente d'élite du CP0, Agent d'élite du CP0

La bataille faisait rage. La majorité des membres du Cipher Pol 0 présent sur la Terre Sainte faisaient front contre un ennemi commun qui n’était autre que leur propre directeur. Le fracas des armes était des corps était immuable. Aucune émotion ne viendrait entraver la volonté de chacun à mettre un terme à l’existence d’autrui. Le Dragonovic ne s’arrêterait pas. Les trois agents d’élite présent étaient tombés d’accord. Il fallait le tuer plutôt que le laisser passer à l’ennemi. Peu importait qu’il puisse un jour revenir à lui, une fois libérer de Chairoka. Tant que cette dernière existait, il serait une arme trop puissante. Il fallait priver la néo-marine d’un tel outil, peu importe que cela prive le Gouvernement Mondial d’un si grand serviteur. Les constantinistes reprocheraient certainement la mort d’un des leurs, mais la sécurité de Marijoa prévalait avant ces considérations politiques. Les agents tournoyaient autour du Dragonovic à toute vitesse, se couvrant les uns les autres à chaque tentative d’attaque. Abyss s’occupait de générer des dégâts à distance en combinant son gyojin karaté à son rokushiki. Lwa assurait son rôle d’égide en utilisant son retour à la vie pour interposer ses créations d’écorce entre les assauts d’Ante et le corps que ce dernier visait. Serpent et Brutasse s’occupaient d’attaquer au corps à corps en duo. De son côté, le Chandelier des Ténèbres s’occupait d’envoyer toute une série de lame d’air pour noyer Ante sous les attaques et réduire ses mouvements même en considérant la non efficacité très clair de ces assauts vu la différence de niveau entre elle et le directeur. Ainsi, le Cipher Pol 0 peinait à infliger des dommages tangibles à leur dirigeant qui se montrait résistant. Ce dernier avait du mal à trouver des opportunités pour agir, néanmoins, chaque technique qui toucherait sa cible pouvait potentiellement éliminer un adversaire. C’était une mêlée qui pouvait paraître anarchique de loin, mais qui s’avérait en réalité exceptionnellement technique. Les mouvements des uns et des autres étaient calculés à l’extrême et chaque erreur de part et d’autre pouvait couter cher.  

-Forme hybride : "Dictateur des Morts".

C'était une apparence que le directeur ne prenait que rarement. Sa peau devint bleu et il doubla de volume devant ses agents qui ne cessèrent pas de le harceler pour autant. Ses doigts s'allongèrent tandis que ses talons prirent une forme de pointe particulièrement acéré. Sa respiration générait une vapeur violette qui montait en volutes tandis que son regard infernal se posait sur le tourbillon d'images rémanentes qui l'entourait. Il abattit sa main et faucha Otsubo. L'agente perdit connaissance instantanément tandis que son corps fut propulsé plusieurs dizaines de mètres plus loin sans qu'aucun des autres ne puisse y changer quoi que ce soit.

-Ne nous laissons pas aller ! Restons concentrer ! hurla Isser.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 0ilk10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 366981Saori7
Tadeus "le Censeur", Kamisen Saori "la Secrétaire"
Ancien directeur du CP9, Lieutenante-générale des Armées

-Pourquoi ?

La question claqua aussi fort que le fouet couvert de granit marin de la Lieutenante-générale des armées.

-Je n’ai pas à vous répondre sbire de Lars. Un petit toutou obéissant sans réfléchir à son maître ne pourrait pas comprendre de toute manière.

Ne semblant guère affecter par l’insulte, l’ancien directeur du Cipher Pol 9 se contenta d’esquiver la nouvelle attaque via un kami-e. Saori s’approcha en un soru et donna un coup de tête que Tadeus contra en appliquant le tekkai. La Kamisen sentit alors son propre crâne résonné, comme si elle venait de frapper une caisse en métal de toute ses forces avec sa tête.

-Vous avez beau avoir un niveau martial incroyablement élevé, vous ne disposer pas d’expérience réel du combat, ou très peu tout du moins. Même si mes capacités actuelles sont en-dessous des votre, vous n’avez aucune chance de l’emporter. Rendez-vous alors qu’il en est encore temps, sinon je devrais vous tuer et toutes les informations dont vous disposez périront avec vous.

-Votre suffisance est éreintant. Je n’ai jamais pu vous supporter, vous les laquais de Lars
, cracha Saori avant de s’élancer à nouveau, une fois son esprit à nouveau au clair.

Ne prenant pas la peine de hausser les épaules, le Censeur disparut dans un soru extrêmement rapide… Peut-être le soru le plus rapide qui soit. En tout cas, la Kamisen eu à peine le temps de se retourner avant que le shigan de la frapper en plein ventre. Elle en profita alors pour l’attraper dans ses deux bras et lui appliquer un german supplex. Suite à cela, elle s’extirpa en un saut avant d’user simultanément de ses deux fois pour attraper son opposant. Cependant, ce dernier disparu en appliquant un soru alors même qu’il était sur le sol. Réapparaissant au-dessus de la Lieutenante-générale des armées, il se laissa tomber sur elle en tekkai afin d’être tel une masse. Grâce à son haki de l’observation développé, elle parvint à le sentir et esquiva le mouvement avec une roulade avant.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow66
Sakuraba Yu "le tacticien de l'enfer"
Vice-amiral de la Marine

Yu dévalait les marches une à une. Dans ses bras se trouvait la clef du salut du monde. La boîte ornée du logo des Cinq Etoiles recelait ce dont la Néo-Marine avait besoin pour mettre en branle le Constantinisme. Normalement, c'est grâce à cela qu'ils devraient pouvoir revenir en place, se rapprocher du Gouvernement Mondial. Néanmoins, aux vues des événements, cela serait bien plus complexe. La prise de parole de Chairoka à l'adresse de la population mondiale au lendemain de ces terribles événements serait bien plus âpre et complexe que ce qu'avait imaginé le vice-amiral. Il ne savait pas pourquoi des bombes avait explosé et encore moins qui avait pu les placés, mais ce qu'il savait en revanche c'était qu'il ne pouvait plus faire marche arrière. Yu avait prit sa décision. Il devait maintenant assumé et soutenir la néo-marine jusqu'au bout afin de restaurer la grandeur du Gouvernement Mondial tout en empêchant la Marine de se retrouver dénaturé.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Code_g10
Yang Thalassa "le patriarche visionnaire"
Membre du Conseil des Cinq Etoiles

-L'escalier est ? Merci Kádingirra ! déclara le Thalassa avant de raccrocher. Suivez-moi !

L'Etoile se mit à traverser les couloirs en courant. Son fluide perceptif lui indiquait l'état de certains des membres de sa famille... et il n'aimait guère ce que son haki lui disait. Il n'en revenait pas. En qui le conseil pouvait-il avoir confiance au final ? Il pesta. L'ère de Chairoka avait été particulièrement intéressante à son goût et Sergueï ne lui semblait guère avoir beaucoup de potentiel en tant que leader. Si seulement il était possible de remonter le temps et changer ce futur pour empêcher la néo-marine de naître et le constantinisme de se montrer si agressif envers cette amirale-en-cheffe qui, il fallait l'avouer, avait tant donner pour relever la Marine. Même la reconstruction de la Marine suite aux désertions des fidèles de Louve Brune n'était-elle pas également le fruit du travail de Chairoka ? La reconstruction qu'elle avait opéré ne permettait-elle pas de reconstruire plus facilement et rapidement aujourd'hui ? Tout ces questionnements était inutile au final. Cela servait juste à alimenter ses regrets de ne pas s'être impliquer plus tôt dans cette scission... Au point où cela en était aujourd'hui, on pouvait presque même parler de schisme si on considérait la Justice comme la seule foi des membres de la plus puissante des armées navales. Relevant les yeux, le Thalassa observa le début de l'escalier à double hélice où la silhouette du vice-amiral était visible depuis la galerie où se trouvait Yang.

-Yu ! Arrêtez-vous !

Ni une ni deux, l'allié de la néo-marine prit ses jambes à son cou en prenant la direction des jardins.

-Capturez-le vivant à tout prix ! ordonna le patriarche visionnaire.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00avat34Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Sjjw
Kádingirra Assyr Sargone "L'Éclipse des Guerroyants", Billy Green "le Stratège Invaincue"
Vice-Directrice du Cipher Pol 0, Vice-Directrice du Cipher Pol 3

Dans la zone interdite, au milieu des arbres, un bâtiment rectangulaire sans la moindre fenêtre, fait de béton et de métal, demeurait camouflé par la végétation. Pourtant c’était bien là, dans un coin bien à part, que les défenses anti-aériennes avaient été installé. Un projet en perpétuel remaniement depuis ses balbutiements bien des années auparavant. Divers modèles et tests avaient été effectués pour protéger la Terre Sainte d’un assaut par le ciel. Aujourd’hui, cela avait bien lieu. C’était ni plus ni moins qu’un météore en face. Cependant, les ingénieurs de la Division Scientifique s’était préparé des années durant à de multiples éventualités et ceux qui demeuraient à proximité du bâtiment avaient foi en sa capacité. Ils observaient le toit s’ouvrir pour dévoiler au ciel seul ce que contenait la structure. Un bruit sourd résonna dans le lointain. Une sorte de déflagration perceptible même au travers du fracas des armes et des derniers incendies qui demeuraient à Marijoa. Passant au-dessus du Château Pangea, une nuée de missiles particulièrement allongés pourfendait l’air. Combien y en avait-il ? Deux cents ? Trois cents ? Long de trois mètres à cinq mètres pour une largeur d’un mètre, ils étaient pourvus d’étranges bras mécaniques ornés de longues pics. Etrangement, ils ralentirent lorsqu’ils arrivèrent à proximité de la cible qui s’approchait de la Terre Sainte. C’est ainsi que les « pics » s’enfoncèrent dans la roche avant que la première rangée de missile n’explose. La déflagration se propagea en profondeur grâce au système mis en place. De plus, la puissance d’explosion était colossale, la roche se retrouvant incinéré. Le mélange entre fissuration et désintégration en de multiples points du corps célestes l’amena à se désagréger, commençant à se séparer tandis que la deuxième rangé de missiles vint s’ancrer dans la roche pour à leur tour la faire disparaître dans des sphères lumineuses de flammes concentrés. La troisième et dernière salve explosa quant à elle dans les airs, formant un barrage entre le projectile divin et sa cible. Le ciel se couvrait de feu tandis que la fumée issues des bombes se consumait. L'air rougeoyait sous la cacophonie destructrice. Le firmament de la Terre Sainte n'était plus fait que de rouge, avalant et dévorant toute trace de bleu pour ne laisser planer que la destruction pur et simple, mêlant celle qui avait menacé la ville à celle qui cherchait à la défendre. En venant percuter cette barrière incandescente, les derniers résidus du météore, déjà bien ralenti par les impacts et destructions précédentes, furent repousser. Les débris commencèrent alors à tomber en direction de Redport et de l’océan.

-Ils arrêtent de se battre ? s'interrogea Alexandrin en observant les retransmissions.

-Non... Ils fuient, releva la Sargone, les yeux fermés, qui lisaient leur voix.

-Ils auraient réussi à mettre la main sur ce qu'ils voulaient ? Ils se replis en tout cas... nota la Green à haute voix. Le point d'où ils sont arrivés est certainement le meilleur lieu pour repartir. C'est certainement là qu'ils vont se rassembler, juste devant notre Quartier-Général...

Billy se mit à réfléchir aussi vite qu'elle pu pour observer les options.

-Sakuraba Yu dispose d'une des cibles de l'opération. Pour aider Yang à le prendre en tenaille, nous devons interposer un obstacle sur son trajet vers le quartier militaire. C'est un bon tacticien lui aussi, alors il se pourrait qu'il est prévu une destination alternative. Il peut même transmettre la cible à un complice et chercher à amener Yang ailleurs afin de laisser la cible être récupéré par la néo-marine même si jamais il se faisait arrêter. Truth ! Demandez à certains de vos agents, disposant d'un bon fluide perceptif, de rejoindre les murailles à l'est du château Pangea afin de pouvoir suivre de loin la poursuite et garder un œil sur les agissements du vice-amiral pour intervenir si jamais il cherche à nous berner de la sorte. De l'autre côté, c'est Chairoka qui a récupéré les Benz. Aokiji est apparemment contre elle mais selon vos dires Truth Kali Nomade se dirigerait vers elles en renfort de Lida... Pour empêcher les Benz de rejoindre le rassemblement, il faudrait bloquer le passage. Quant à tout les anciens colonels participant à l'attaque, on pourrait mettre fin au mode de crise nous barricadant ici pour que nous nous chargions d'eux. Kádingirra, Shinanojo et Marie pourraient ainsi faire le ménage...

Pleinement concentrer à mettre en place une stratégie, elle semblait exulter sous l'adrénaline.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Agent_54
Pegasus Raftar aka "Truth"
Vice-directeur du CP9

-Vice-directrice Sargone... Je vous demande l'autorisation de mettre à mort les Benz... Il est hors de question de les laisser tomber entre les mains de la Néo-Marine. Il vaut mieux les voir mort que retournés contre nous, déclara Pegasus en se plantant droit devant son interlocutrice qui devait restait concentré pour suivre la situation dans toute la ville.

-Mettre à mort les Benz ! s'exclame Billy soudainement. Qu'est ce que vous racontez !



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 1512673929-dario2Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 1541767741-visconti-tarrochi
Dario Josta "le Souverain des Ombres", Tarrochi Visconti "l'Excuse"
Ponte mythique de la Pègre, Un des meilleurs voleurs du monde

-J’ai ce qu’il me fallait, déclara Dario.

Tarrochi sursauta. Il n’avait pas senti son employeur arrivé, trop occupé à admirer le meitou des 12 qu’il avait trouver dans un des coffres des premières rangés d’archives. L’arme était spécialement magnifique. Elle méritait bien quelqu’un qui sache l’employer et apparemment le Gouvernement Mondial n’avait pas jugé en disposer pour le moment. Sorafuka était un épéiste, d’après ce que lui avait révélé Saül lors d’une discussion, néanmoins ce dernier se battait avec des katanas. Ce n’était pas vraiment la même chose d’user d’une rapière.

-Partons, ajouta le Souverain des Ombres pour rendre plus clair ce qu’il pensait.

-Très bien monsieur, répondit sobrement le voleur avant d’ouvrir la porte, attendre que le vampire ne passe à son tour avant de refermer les archives secrètes.

-Comme préparé dans le plan, tu vas devoir redéposer toutes les clés là où tu les as trouver sans te faire repérer.

-Je sais.

-J’espère que tu en es vraiment capable… Je me demande comment ils s’en sortent sur l’île des Hommes-Poissons…
ajouta le Josta.

-Que se passe-t-il à l’île des Hommes-Poissons ? Qui avez-vous envoyés là-bas ?

-Cela ne te regarde pas Visconti. Concentre-toi sur ta mission. Nous devons repartir sans nous faire remarquer.

-Dans ce chaos ambiant, cela devrait être plus simple seigneur Josta.


Dario hocha la tête alors qu’ils atteignaient la porte secrète devant laquelle se trouvait le corps inconscient de Cang.

-Maintenant, lâcha Tarrochi tout en activant sa malédiction qui manipulait l’espace ambiant.

De jour comme de nuit. Au milieu de la guerre que dans le silence de la paix, les ombres se mouvaient au sein de ce monde, agissant sous le couvert du secret. Les leçons du passés avaient été apprise. Dario Josta ne comptait pas chuter à nouveau. S'il était découvert maintenant, il craindrait toujours que quelqu'un parviendrait à remonter jusqu'à lui comme Chairoka était parvenu à le faire avec tout ses pantins. Son organisation devait être imperméable aux trahisons. Donné uniquement les informations utiles, rien de plus, rien de moins. Oui, il ne commettrait pas les même erreurs... Et avec ce qu'il avait récupéré au cœur même de la Terre Sainte, bientôt rien ne pourrait plus l'arrêter. Le monde ploierait et enfin il saurait la vérité sur le royaume des vampires. Le passé devait être redécouvert. Cela n'avait pas marché de gré, il le faisait désormais de force.




Ordre de réponse :
Ghetis - Lidy - Taito - Liam - Fizz
Vous vous pouvez échanger vos tours en fonction des besoins.
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !



Plan de Marijoa
Plan de Marijoa avec détails

Liste des PNJs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 948
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue58/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue1077/1250Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (1077/1250)
Berrys: 17.992.699.300 B
Dim 6 Mar - 23:36

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [9]


Marijoa vivait sûrement l’apocalypse dans ces termes-là. La Néo-Marine offrait à ces terres un spectacle qu’elle n’avait pas connu depuis longtemps. Les yeux braqués sur les écrans, Lidy assistait à la déchéance de la famille Thalassa et calculait les risques et les bénéfices d’une telle avancée. La contribution de Jasmine était malheureuse dans cet événement : elle ne verrait pas un nouveau jour se lever si Lida Asya décidait de l’abandonner à sa folie meurtrière. Peut-être n’était-elle pas encore au courant de ce qui se déroulait ? La mâchoire fermée, bloquée, la Olsen se demandait quels seraient ses intérêts à présent. Empêcher la fuite de la Néo-Marine ? C’était une option viable, elle pouvait toujours bloquer Aston Finley, si on en croyait le pitoyable état dans lequel Iralia était en train de le mettre. Elle n’aurait qu’à arrêter Alexo Epola, l’utiliser pour menacer Finley… Non, ces deux personnes avaient beau être des fugitifs, elle avait l’infime espoir qu’ils reviennent dans le Gouvernement Mondial à terme. Pour cela, il lui fallait encore les sauver.

D’un autre côté, Kali Nomade était encore en train de se faire malmener par les forces du Cipher Pol 9. Elle devait sûrement lutter contre le contrôle mental, et s’en échapper progressivement… Une idée germait dans l’esprit de la Olsen, mais aurait-elle le temps de la mettre en fonction ? Il lui fallait comprendre les tenants et aboutissants de toute cette situation, et pourtant… Pourtant… Trop d’informations restaient encore floues. Elle pouvait utiliser son influence pour faire nommer la Nebula au rang de Capitaine Corsaire, si elle avait l’autorisation d’au moins trois Etoiles. C’était cependant un pari risqué, et ça n’arrêterait peut-être pas cette femme-démon dont le pouvoir surpassait ou égalait celui des Amiraux.

- Le signal, marmonna-t-elle en voyant la fusée qui s’était élancée dans le ciel.

Elle faillit briser la mannette en voyant ce signal s’actionner. Le temps était à présent compter. La fuite était entamée, elle aurait peut-être dû utiliser les systèmes de défenses pour… Ses yeux s’illuminèrent à nouveau, sa pensée parallèle venait de trouver quelque chose. Une ébauche de plan, un plan peut-être même. Son oreille attentive se porta sur la Vice-Directrice du Cipher Pol 3, et sur le Vice-Directeur du Cipher Pol 9. Elle dévisagea la Sargone en lisant ses pensées, continuant d’écouter ce qui se disait, puis retournant à ses écrans. Devait-elle intervenir ? Devait-elle faire pencher le débat dans sa propre direction ?

Dans tous les cas, elle déciderait de bloquer Sakuraba Yu dans sa course vers la fuite, de sorte à le ralentir le plus possible. Elle garderait un regard attentif sur ce qu’elle ferait : il était l’une de ses priorités à l’heure actuelle, même si elle ne voulait pas forcément réussir ce qu’elle était en train de faire. Donner les clefs à la néo-marine de se blanchir, c’était faire plonger de potentiels futurs alliés constantinistes. Était-ce vraiment le moment ?

- Vice-Directrice Green, concentrez vous sur votre objectif, rappela Lidy en essayant de la mobiliser à nouveau sur ses pensées. La mort des Benz n’est pas préférable sauf si vous réussissez à tuer les deux en même temps, affirma la Olsen. En l’état, Lida Asya en protégera au moins un des deux, et l’autre sera animé par un désir de vengeance. Même si nous n’en récupérons qu’un seul des deux, nous pouvons nous assurer que l’autre n’ira pas mettre au point d’armes chimiques, ou d’armes destructives envers le Gouvernement Mondial. Quant à Kali Nomade…

Elle s’interrompit un instant, mais ses pensées parallèles lui permettaient de suivre la console qu’elle utilisait pour bloquer Yu sans le quitter des yeux, avant d’employer des mitraillettes pour briser des gravats qui tombaient sur le Directeur Nowaki et Aang Thalassa, peinant cependant à faire suivre sa cadence aux systèmes de défenses qu’elle maniait à présent à une vitesse remarquable, sans s’appuyer énormément sur l’aide d’Alexandrin. C’est en forgeant qu’on devient forgeron après tout.

- Nous pouvons lever quelques murs au dernier moment et lui tirer dessus, pour la ralentir et laisser à vos agents le soin de la terminer, ou nous pouvons lui offrir une porte de sortie de Marijoa pour éviter qu’elle ne redevienne un pion aux ordres de Lida Asya. Il me semble que le contrôle mental est en train de s’estomper, son comportement erratique, que j’observe, semble en être la preuve.

Elle arrivait au bout de l’efficacité des systèmes de défenses, là où l’humain devait l’emporter. Elle n’avait pas fait attention à la Zone Interdite en raison de la présence de Kizaru et de Kurohebi, mais elle devrait bientôt s’y intéresser à nouveau, peut-être pour exploiter les armes qui se trouvaient là-bas… La Olsen avait une vision globale, et pourtant elle n’avait évoqué ni Sakuraba Yu, ni Aston Finley. Si le premier mourrait, c’était une perte regrettable mais une marge d’erreur acceptable. En revanche, le second était encore une ressource qu’elle pourrait exploiter dans un futur peut-être plus lointain…

- Alexandrin, reprenez les commandes, fit la Olsen en désignant la console qu’elle commandait depuis le début de l’assaut. Kadingirra…, un instant s’il-vous-plaît, ferait-elle après avoir lu la position de Lida Asya dans l'esprit de la quarantenaire.

Elle l’amènerait rapidement à s’isoler.

- Je vais aller affronter Lida Asya pour la ralentir et aider Aokiji… Et je ne tomberai pas derrière niveau capacités martiales. Elle a sûrement épuisé une grande partie de son pouvoir mental grâce à Aokiji et Ante. A présent, l’objectif est d’arrêter Lida avant qu’Aston ne vienne la récupérer. Voici l’oreillette pour me contacter et me donner les instructions s’il y en a.

Elle lui donnerait une oreillette qu'elle utilisait lors de ses missions, de son réseau personnel. Il ne mettrait sûrement pas longtemps, mais le pouvoir de Lida Asya était à double tranchant. Puissant, mais elle s’était beaucoup appuyée dessus. Lidy avait développé tout le Rokushiki pour combler sa faiblesse. Elle était à présent passée maîtresse dans cet art, et dès que Kadingirra lui aurait donné son accord tacite en lui accordant sa confiance, la Olsen s’élancerait en direction de Chairoka et des Benz.

Si elle y arriverait suffisamment rapidement, elle fendrait l’air de manière si vive qu’Alexandrin n’aurait pas la chance de la suivre sur les escarméras. Elle n’avait pas le choix, elle devait arrêter Lida Asya ici. Son esprit se barricada soudain et son esprit se ferma comme un livre dont on aurait lu la dernière page. Elle se sentait à nu. Son Haki de l’Observation était géré par sa pensée parallèle protégée par l’éveil de son fruit du démon, tandis qu’elle s’avançait à hauteur de Lida, et son Armement vint recouvrir son poing. Elle utiliserait un Jugon dans le but d’interrompre son mouvement, et obliger l’adversaire à se concentrer sur elle pendant qu’Aokiji aurait une ouverture.

- Je vous conseille de vous éloigner, ferait-elle aux Benz. Je ne pourrai pas assurer votre sécurité.

Elle ne parlait bien évidemment pas de leur sécurité vis-à-vis de la Leader de la Néo-Marine mais des contre-coups qui risquaient d’arriver. Elle n’avait pas encore déclenché son réel pouvoir, et elle était en pleine possession de son endurance physique... Contrairement à son opposante.

Son premier objectif était de l’empêcher d’atteindre le point d’extraction. Elle pouvait aussi essayer de la vaincre… Mais en réalité, Lidy n’avait pas d’avis sur Lida Asya. Elle ne la haïssait pas, elle la peinait. Cette situation était une aberration. Et elle participait à cette machinerie lancée contre l’ancienne Amirale en Cheffe.

©City pub


Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3236
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue51/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (51/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue872/1000Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (872/1000)
Berrys: 899.999.999.998 B
Amiral Kurohebi
Jeu 10 Mar - 16:55
Désolé j'avais posté avec le compte MJ Mdr, on vient de me notifier l'erreur, donc je reposte en précisant.



Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !




Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Ezmujt11
A ce degré de puissance les opinions paraissaient tous si éphémères. Ghetis ou Akainu, le choix comptait peu car ces hommes se battaient dans le but d’exprimer leur opinion sur le monde, dans le but d’imprimer leur raisonnement et en faire la vérité première.

Alors qu’importe leurs idéaux, qu’importe qui des deux avait tort ou raison, aucun ne serait réellement vainqueur aujourd’hui. Ghetis avait déjà perdu un être qu’il espérait réellement concevoir un jour. Il ne souhaitait guère bousculer l’Ainsley avec ce genre de chose, mais de son côté la chose était claire : s’il devait poursuivre sa vie avec elle, alors un jour ils donneraient à leur amour forme concrète.

Malheureusement, en ayant, aujourd’hui, tué son enfant, l’Archer ne savait plus s’il pouvait être le père biologique de qui que ce soit. Il avait déjà fait une croix sur l’idée d’avoir de nouveaux enfants de cœur, alors le cas des enfants biologiques paraissait de moins en moins probable.

Contrairement à ce que pouvait penser son adversaire, l’Archer ne se battait aveuglément pour le Gouvernement Mondial, loin de là. Il combattait pour le ciel, pour sa nation. Célestia et Bilca avaient déjà subis les affres des Décima une première fois en la personne de Kali Nomade. Celle-ci avait fait vœu d’aider Chairoka d’après ce qu’en avait compris l’Archer ou était contrôlée par celle-ci, ainsi il ne constituait plus une menace. En revanche, Akainu en était bel et bien une. Il constituait le plus puissant bras armé des Décimas et l’ennemi que Ghetis désirait tuer depuis toujours.

Bien entendu, Kurohebi se souvenait du fait que Kizaru souhaitait le vaincre, voire même Aokiji, étant donné les mots utilisés par l’ex-amiral-en-chef. Néanmoins, il ne pouvait laisser fuir un ennemi de ce calibre et osait croire que Kizaru ne lui en tiendrait point rigueur.

Alors que William tenait la main du vairon, qu’il lui demandait pourquoi il le haïssait, il comprendrait en croisant le regard du Serpent Noir…

Il n’était qu’un obstacle sur l’escalier du triomphe.

Il n’avait ni nom, ni émotion rattaché à sa personne.

Il n’était qu’un adversaire, un stade supplémentaire que l’Archer devait passer.

Tout comme lors de son affrontement contre Yoko Ceresa où elle s’évertua à faire preuve de ténacité face à lui, le reptile répondait par une froideur morbide.

Tuer était devenu une solution simple pour Ghetis, il ne pensait pas à l’horreur de son geste, mais à la beauté du soleil qui l’atteindrait le lendemain.

- Le bonheur des miens au mépris du tien. Pour leur bonheur je sacrifie le tien.

Il faisait tout simplement passer le Ciel avant toute chose dès lors qu’il n’avait pas d’autre solution. Il devait assurer sa position coûte que coûte. Il n’oubliait pas son objectif futur, devenir Lieutenant-Général afin de quitter ce champ de bataille.

Le déversement du fluide royal ne fit pas sourciller l’Archer, puisqu’il n’était manifestement pas contrôlé, mais il fut assez fort pour l’étonné. Comment cet homme qui s’était prosterné devant un roi pouvait avoir une volonté royale ? Avait-il un jour eu l’âme du leader ? Peut-être.

- Mes enfants assureront la relève. Dit-il afin de répondre à l’ultime parole d’Akainu.

Même si un jour Ghetis disparaissait, il savait que son œuvre perdurerait. Son impact sur le ciel fut sans commune mesure, ses enfants de cœurs comptaient parmi les plus puissants soldats de leur faction respective, même Kanaë.

Lorsqu’Akainu éclata, Ghetis frôla de suite sa bague, tandis que son corps double de volume pour reprendre sa forme libérée, les bras levés. L’armure semblait produire du métal en abondance pour se protéger un maximum tandis que l’arène disparu pour qu’une autre s’y superpose immédiatement.

Il n’avait pas eu le temps de réfléchir énormément, prenant la même dimension que précédemment, il ne reproduisit qu’un simple colisée classique, mais pourvu d’un toit.

Ses poings relevés vers le ciel, Ghetis les dirigea avec fureur vers le sol qui se couvrit instantanément de fluide, par contact avec les pieds de l’Archer, lorsque les poings vinrent fracasser le sol dans une onde de choc sans pareille !

L’ensemble du sol était particulièrement fragile et pour cause, Ghetis l’avait voulu ainsi, rangeant en dessous une chambre magmatique et quelques geysers que l’onde de choc réveillerait ! En couvrant de haki la partie sur laquelle il se tenait, le brun garantissait donc la résistance de sa propre plateforme, tandis que l’onde de choc herculéenne se déploya dans la faible zone !

Une surpuissante explosion magmatique se produisit alors autour du Vairon, se soulevant à la façon d’une masse ascendante qui viendrait raser chaque gouttelette de mercure, cela dans le but de vaporiser purement et simplement son adversaire !

L’armure produisait pourtant encore énormément de métal, mais pourquoi ? Pour l’extraire d’un coup ! Formant une sphère autour de l’Archer que la taupe couvrirait partiellement de haki  afin d’en assurer la solidité.

Ghetis restait bien entendu à l’affût, puisqu’il savait qu’il devrait annuler son arène lorsque le flot de lave menacerait son intégrité.

- Adieu Akainu, Chien rouge égaré.

La Couronne
Awful


Ghetis sous  forme :
Forme libérée:

Spoiler:

Inventaire:
[/color][/quote]
[/quote][/quote]

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 725
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue43/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue99/500Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (99/500)
Berrys: 450.532.000 B
Sam 12 Mar - 15:56
Mission accomplie, désormais il fallait tuer tous les doutes possibles quant à mon implication avec la Néo-marine ! Pour se faire, cela était triste, mais je me devais de combattre une ex-collègue. La capturer n’était pas une obligation, cependant, vu mon état il serait suspect compte tenu de mes antécédents de ne pas réussir à l’avoir. Elle était fatiguée, moi beaucoup moins… Revenir bredouille serait une disgrâce pour moi et mes collègues ! C’est donc la favorite de l’Archer qui serait la nouvelle tête sur mon tableau de chasse. M’élançant violemment dans sa direction, c’est une symphonie mortuaire qui sonnait dans les airs. Moi et le Thalassa ne laissions aucune chance à cette ennemie redoutable en temps normal. Malheureusement pour elle, dans cette configuration, il s’agissait non pas d’un simple échec, mais bel et bien un « mat » !
La danse macabre finit par s’arrêter, du moins de mon côté, cependant, le Thalassa ne semblait pas de cet avis ! Deux coups de pied firent cracher du sang à la demoiselle et une prise dans sa chevelure ne semblait pas laisser croire qu’il allait lui rafistoler le visage. Si d’ordinaire cet excès de violence ne serait que routine pour moi, c’est instinctivement que je pris son poignet pour le stopper dans son action, prétextant bien des choses. Niveau excuses, j’étais pas mal.

« Elle sera plus utile vivante ! »

Bien entendu, l’homme pesta et affirma qu’il ne voulait pas la tuer. Certes, cependant on parle de servir mes desseins. Insistant alors sur ce fait, continuant de faire croire ma loyauté infaillible pour l’organisation mondiale, c’est alors qu’une chose inquiéta le jeune homme. Et quelque chose de taille, vu le combat de titan non loin de là ! Le père du Thalassa en piteux état traversa un mur envoyant un grand nombre de débris ici et là. Rien d’inquiétant physiquement parlant, par contre, quand le pouvoir de l’ex Amirale s’ajoute à l’équation et que les éclats deviennent projectiles… là en revanche…
L’enfant du cadavre brûlant se propulsait vers l’ennemie, bien décidé à en découdre, grave erreur ! Il s’agit tout de même de Jasmine… Il ne s’agit pas du premier idiot du village, s’était littéralement une ex poiture du gouvernement qui à elle seule pouvait rayer un bon périmètre de la carte si elle le souhaitait. Sa fureur avait des origines simples, mais que même moi j’ignorais pour l’instant. Une colère sourde qui était comparable à … Se pourrait-il que ? … Si tel était le cas, je ne saurais quoi dire à cette dernière et aussitôt, une pensée fila pour le faucon vert, priant que ses plumes n’aient perdu aucun de leurs éclats.

Devant le danger imminent, il me fallait agir bien que je ne voulais pas me frotter à elle ! Encore moins dans son état actuel. Mais parfois, on n’a pas le choix ! Le Thalassa frappait les débris avec férocité, mais à ce rythme il allait peut-être être débordé. Alors arrivant à ses côtés, je vins à tendre les bras devant nous. Créant un bouclier devant nous pour nous protéger des éclats de murs, j’essayais d’offrir un peu de répit au jeune homme visiblement sous le choc au sujet de son père.
Quelle bataille… Les retombés seront terribles c’est certain. Aujourd’hui, tout le monde, tous les clans ont pris une blessure qui sera difficile – pour ne pas dire impossible – d’oublier.

« Calme vous, il ne sert à rien de se précipiter ! »

Facile à dire… Je le savais, surtout avec ce qui se passe à côté. Le corps fumant de son père devait être de loin une vision d’horreur et pour cause… ayant vécu ça, je peux tout à fait le comprendre, mais là foncer, c’est synonyme de mort assurée. Implorant le jeune homme de ne pas céder à la colère pure tout comme notre ennemie, il nous fallait trouver un plan pour agir. Mais ça, s’était sans compter sur les pouvoirs destructeurs de Jasmine.
La gravité était telle qu’elle nous écrasa sur place. Couché au sol comme si le monde venait de se poser sur nos épaules, je grognais de mécontentement, priant qu’elle n’en profite pas pour nous tuer. Pensant à cela, l’imaginant avancer à pas de loup et planter sa lame dans l’enfant attristé, je vins à forcer sur tout mes membres, essayant de me redresser malgré le poids qui menaçait de briser le moindre os mal préparé à l’effort !

« J… Jasmine… Arrêtez ! »

Serrant les dents, combattant la douleur, je regardais cette dernière et tentais de la sonder. Mais difficile de la comprendre… Discuter semblait impossible en l’état actuel, mais gagner du temps était notre seule solution pour le moment.

« Arrêtez Jasmine, cela n’arrangera rien ! La mort ne vous avancera pas dans vos objectifs. »

Il était encore temps de redevenir raisonnable, ou du moins je voulais y croire. Mais si les choses étaient si simples, pour sûr que cela serait déjà réglé depuis longtemps…

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Black D. Racis
Black D. Racis
Messages : 121
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue28/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue88/120Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (88/120)
Berrys: 74.010.000 B
Mar 15 Mar - 0:47
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar
Le Melfgau n’était pas éloigné d’une vision austère et tyrannique de la situation politique. En effet sa façon d’aborder les choses étaient une vision très militaire accentué sur le contrôle des situations, c’était néanmoins un stratagème habile pour créer une situation où d’autres royaumes avides de leur liberté se rebellent contre le Gouvernement Mondial ou que des mouvements révolutionnaires se créent en leur sain. Le classement des royaumes de la Rêverie seraient alors chamboulés et ainsi chacun pourrait gagner une place dans les royaumes du Gouvernement Mondial pour gagner en puissance et en importance.

« Pour purger la Marine ou même nos institutions, nous devons compter sur une nouvelle génération qui n’a pas subi la propagande ou qui n’a pas suivi Chairoka. Une nouvelle génération qui aurait suivi la formation de cette organisation le Cipher Pol N°9 afin de servir de parfait agents pour éradiquer la menace interne de la Néo-Marine. Ce ne sont encore que de « belles idées » sûrement mais ce sont des propositions réelles. Celle de mettre en place un travail de formation et de dons d’argents, peut-être même à la création d’une cellule spéciale comme l’AOI l’a été pour faire face à la menace Decima. Il faudrait néanmoins attribuer des élites ainsi que agents compétents et de confiance, et limiter au maximum les personnes ayant accès aux informations de cette unité. N’y voyez pas là, un manque d’expérience en n’expliquant pas plus que cela les moyens mis en œuvre pour , nos ennemis pourraient peut-être déjà être parmi nous. Vous ne me ferez pas croire que certains ici d’entre nous n’ont pas des objectifs qui se corrèlent avec ceux de la Néo-Marine. »

Il laisserait donc son regard se balader dans l’assemblée, il était clair pour lui comme de l’eau de roche que la Néo-Marine possédait des soutiens au sein même de la Rêverie. Derrière peut-être le stress ou le calme de chacun serait le synonyme de leur appartenance ou du soutien qu’ils apportaient à cette faction.  Le Roi de Juluma reprendrait alors son souffle pour continuer à expliquer son idée avec un moyen de l’appliquer.

« Si nous devions par exemple imaginer un budget que chacun de nos Royaumes pourraient allouer à une caisse commune à la création de cette unité spéciale pour détruire la Néo-Marine, nous devrions plutôt compter sur l’avenir et des agents qui seraient difficile à faire passer du côté de l’ennemi. Le pouvoir de Chairoka étant aussi dangereux que le Fruit du Monarque lui-même. Voilà ce que je propose donc une cellule officielle qui assisterait le Cipher Pol n°6 dans sa recherche dans la corruption autant des membres officiant dans la Marine ainsi que le Cipher Pol afin de purger notre institution qu’est le Gouvernement Mondial de la menace de la Néo-Marine. Je propose également que la mission d’enquête et de recherches concernent également nos armées nationales ainsi que certains membres de nos propres gouvernements. Ce serait un bon moyen d’enterrer même les soutiens à Chairoka dans nos propres institutions personnelles. »
Codage par Libella sur Graphiorum
Black D. Racis
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 83
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue24/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (24/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue69/80Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (69/80)
Berrys: 443.090.000 B
Jeu 17 Mar - 17:40
Aux portes du rêve, au tréfonds du cauchemar
Event – Automne 1507


J’arque un sourcil à la remarque de Saint-Cléon concernant les libertés individuelles. Ma vision n’était bien entendu pas d’établir un organe de propagande et de censure stricte. Si c’est bien ce que cela implique, je crains de ne pas avoir suffisamment poussé ma réflexion. L’intervention de l’Archevêque met fin à mes doutes et confirme mes craintes. Je baisse la tête, honteux, mes joues s’empourprant légèrement. Ce genre de jugement hâtif et irréfléchi ne m’est plus permis, à présent. L’adolescence est finie. L’insouciance également. Mes responsabilités dépassent mon propre entendement. Mes choix auront des conséquences sur des milliers d’êtres humains. Une bien plus grande prudence m’est requise.

Cependant, les débats n’ont que faire de mes états d’âme. Je relève le visage soudainement, réalisant que j’ai manqué une partie de la discussion, perdu que j’étais dans mes pensées. La question de la Néo-Marine semble particulièrement préoccupante.

Que savons-nous de leur organisation ? De leurs positions, de leurs bases, de leurs forces ? Il y est probable qu’une portion considérable de leur armée se trouve actuellement en Terre Sainte. Est-il possible de lancer une contre-offensive sur leurs quartiers ? Les priver de leur lieu de repli ?

Les interventions se succèdent et ne se ressemblent pas. Les intérêts sont marqués, les positions encore plus. Je tique quant à la belligérance de certains, qui ne semblent pas comprendre le poids de leurs propositions grégaires. Comment leur en vouloir ? Elles viennent moi-même de m’être révélées. J’observe le jeune souverain d’un air intrigué.

S’il y a effectivement autour de cette table des partisans de la Louve Brune, tout statut officieux que nous pourrions attribuer à la Néo-Marine est dénué de sens. D’ailleurs, est-il dans ce cas réellement pertinent d’établir ici une stratégie face à eux ?



Fizz
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2964

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 19 Mar - 1:49



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi610Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roirei10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi3610
Charles XIX Great-Ben "le Prompt", Theodora Yregnia "la Grande Prêtresse", Rodolph Van Otton
Roi de Rommel, Archevêque de Constantinople, Roi de Germa

-Je m’oppose fermement à l’application des méthodes de formation du Cipher Pol 9 sur la Marine, s’empressa de déclarer l’Yregnia qui semblait fortement inquiète de l’idée. Personne ici n’ignore que la décision de la reformation du Cipher Pol 9 lui-même n’est pas réellement de notre fait. Les ravages créés par cette méthode se sont déjà suffisamment accrus pour que nous ne fassions une armée de pantin supplémentaire. Créé une nouvelle AOI si cela vous chante, mais si c’est pour user des mêmes méthodes inhumaines que ces assassins du Cipher Pol 9, autant employé directement le Cipher Pol 9 et l’étendre. Jamais le Constantinisme n’approuvera de telles méthodes, je puis vous l’assurer.

-Vous perdez les pédales mon pauvre ! s’insurgea le Prompt.

-Chairoka n’avait pas déjà fait une proposition du même genre il y a quatre ans d’ailleurs ? Elle voulait renforcer l’AOI en une arme indestructible et formatée pour contre-carrer Centes, se remémora Rodolph Van Otton.

-Maintenant que vous le dites c’est vrai, avoua Charles XIX. D’ailleurs, des agents de confiance qui ne pourrait pas nous trahir est-ce que cela existe ? Puisque détourner pareille chose à des fins personnels serait possible. Si la personne à qui on confiait ce lavage de cerveau généralisé se prenait d’ambitions et considérait que sa vision prévaut sur celle de tout les autres, nous aurions une autre Néo-Marine à affronter. Après tout, l’AOI n’était-il pas précisément la composante principale de la Néo-Marine ?

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi2610Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi2510
Dimitri l'antépénultième Riourtorp "Tsar Sarote", Malkov Rosnovgrad "le Démagogue de l'Automne"
Tsar de la Guilde Corporatiste Royal Soviaskev, Empereur des Glaces Automnales

-Ce que vous proposez va prendre des années ! déclara Dimitri après la seconde prise de parole du Melfgau. Entre la formation et une enquête de cette ampleur, trois autres Rêveries seront déjà passé et tout les acteurs du conflit auront évolués et avancés leurs pions. La situation ne ressemblera plus à cela quand votre cellule superpuissante sera créée.

-Selon mon souvenir, le Comité de Salut Public avait fait des miracles en son temps pourtant
, déclara Malkov en rejoignant ainsi le parti du belliciste de Juluma.

-Et ils ont faillis provoquer la destruction du Gouvernement Mondial. La Rébellion des 46 n’aurait certainement jamais vu le jour si ce Comité de Salut Public, qui avait le pouvoir de condamner n’importe qui faisant obstacle à l’idéologie directrice du Gouvernement Mondial, n’avait jamais existé, pesta l’archevêque de Constantinople.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Civile21Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 5uko
Maria-Fernanda Ière Sol del Paso "la Voyageuse Touristique", Katrina "la Souveraine Capricieuse"
Reine de Shishano, Reine de Kawaii Kazan Shima

-Je ne finance pas ça moi ! J’ai mieux à faire de mon argent ! lança la Sol del Paso.

-C’est-à-dire que… C’est vrai que financer ça… bredouilla Katrina qui semblait penser à tout les jouets dont elle devrait se priver.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Cornu910Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Dragon11
Dourga Bhairavi "la Souveraine de l'Enfer", Cléon de Thermopolis
Impératrice des Démons, Cousin d'Octave et Hélène de Thermopolis

-Nous ne savons rien pour l’instant, c’est bien cela le soucis roi de Goa. Nous disposons uniquement de la liste des déserteurs qui ont rejoint Chairoka après son arrestation… Arrestation dont je ne comprends toujours pas l’utilité au passage car elle aurait pu être simplement transférer à un autre poste… Mais nous n’avons pas d’informations. C’est la première fois qu’ils s’exposent à ma connaissance. Ce n’est pas faute d’avoir cherché à capter le moindre de leurs mouvements sur le Nouveau Monde, sans succès, déclara l’Impératrice qui avouait à demi-mot son échec d’obtenir des renseignements sur la néo-marine. Ils avaient fait profil bas le temps de préparer leur coup… Et ce n’est pas leurs alliés autour de cette table qui nous aiderons davantage, je rejoins sa majesté Melfgau sur ce point au moins…

-Nos services travaillent à la localisation de leur quartier-général, je puis vous l’assurer. Nous devrions avoir des résultats bientôt… Avant la fin de la Rêverie je l’espère
, déclara placidement Cléon.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi1910Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi5110
Hector Von Monein "Duc de l'Archipel de Baviar", Prime
Président du Conseil de l'Alliance Souveraine des Archipels de West Blue, Roi de Lunas

-Je rejoins le roi de Goa, avoua le vieillard élu de Lunas. Toute discussion sur ce sujet est finalement futile si toutes les informations sur celles-ci arrivent aux mains de nos ennemis dès sa création. Nous perdons notre temps j’en ai peur.

-Pourtant il nous faut bien prendre une décision. Remettrions-nous tout le poids décisionnel entre les mains des Cinq Etoiles ? Ou devons également considérés qu’il peut y avoir une taupe chez eux également ? Le Gouvernement Mondial peut-il simplement être réellement purger de cette guerre de faction puéril ?
s’insurgea le Von Monein. Si seulement nous pouvions trouver un terrain d’entente pour se reconcentrer sur les soucis que nous ne nous créons pas nous même…

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 20t2
Naïna Anastasia "le Miracle"
Apôtre du Constantinisme

-Excusez-moi, mais j'ai les retours de la directrice du Cipher Pol 6. Des dossiers sont encore en cours mais d'autres ont trouvés leurs conclusions autour des proches des anciens gradés de la Néao-Marine : certains ont été innocentés, comme le Vice-Amiral Ericken, d’autres sont incriminés comme le vice-amiral Sakuraba Yu. Le Cipher Pol 6 manque d'hommes et de fonds... Alors avant d'envisager un nouveau Comité de Salut Publique au service du Cipher Pol 6, ne faudrait-il pas au préalable renforcer le Cipher Pol 6 ?


Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00avat34
Kádingirra Assyr Sargone "L'Éclipse des Guerroyants"
Vice-Directrice du Cipher Pol 0

-Si tu penses pouvoir être dans le bon timing… Nous allons faire de notre mieux pour continuer de gérer tout en parallèle. Dépêches-toi, déclara la Sargone qui commençait visiblement à fatiguer de devoir réfléchir en permanence aux mouvements de tout les soldats lambdas qui s'affrontaient en arrière plan.

Elle retourna à sa position tandis que les personnes présentent prennaient en compte ce qu'elle avait déclaré.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 572826ChairokaAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow54Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 501888AstonFinley
Asya Lida ex-Chairoka, Amirale Anna Mendez "Aokiji", Aston Finley

Néanmoins, la Olsen avait fait un mauvais calcul. Si le Finley avait commencé par évacuer Ilienna, c'était pour se mettre en chauffe. Qui étaient les personnes à extraire en priorité ? Les cibles de ce raid. A savoir les Benz. Et Chairoka venait assurément juste derrière. Alors même que la Olsen donnait son avis tout en se préparant à partir, transférant sa position à Alexandrin, elle perdait un temps précieux que l'adversité mettait à son propre profit. L'ancien directeur de l'A.O.I. était reparut et avait filé droit dans la direction du quartier général de la Division Scientifique afin de trouver au plus vite les personnes à téléporter et mémoriser au plus vite l'endroit où il devrait se téléporter à nouveau pour éviter d'avoir à refaire le trajet depuis son point d'apparition prédéfini. Quand le corps de la Olsen traversa la façade de la Direction du Cipher Pol 0 pourtant transformé en bunker géant, Carl Benz avait déjà disparu au milieu des derniers nuages de sables stagnants. Aston apparut de nouveau pour emmener Minnie tandis que la directrice du Cipher Pol 6 allait confronté les irritations du sable pourpre en kamisori. Lidy touchait enfin au but, arrivant à la confrontation entre Asya Lida et Aokiji qui, comprenant ce qu'il se passait, accélérer ses assauts en une pluie de jets liquides à haute pression. Le jugon transperça l'air et vint s'enfoncer dans l'épiderme de l'ancienne Chairoka qui écarquilla les yeux en découvrant l'identité de l'agresseur. Aokiji, tout aussi surprise, prit une seconde avant d'armer sa propre attaque qui vint frapper le visage de son ancienne homologue. Cependant, au grand dam des gouvernementaux, la main d'Aston tout juste réapparut se posa sur l'épaule de la leader de la Néo-Marine qui disparu alors l'instant suivant. Le silence commença à planer... mais rien n'était encore terminé. Traversant un mur, la Nomade roula sur le sol puis se redressa en manquant de tomber à la renverse.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 456074PNJ1
Kali Nomade "l'Exécutrice"
Ancienne nébula



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00avat94
William Lancaster ex-"Akainu"

-Quel idiot.

La descendance. L’héritage. Ces notions n’existaient pas. C’était une construction que les humains se faisaient pour se rassurer, pour appréhender le futur… Pour croire qu’ils avaient un impact quelconque sur l’existence. Il n’en était rien. Tout le monde était inutile. Le Gouvernement Mondial s’occupait de tout uniformiser, de tout effacé. Trois générations étaient suffisantes pour effacer complétement une idéologie. Combien de royaumes étaient nés d’idéaux, forgés par des penseurs voulant s’assurer de créer un modèle capable de se poursuivre et de se maintenir au-delà de leur propre disparition. Ce n’était que chimère. La pensée évoluait, se transfigurant bien trop pour demeurer ne serait-ce que 50 ans sous la même forme. Le descendant du révolutionnaire libérateur se fait tyran. Bon nombre de royaumes l’avaient prouvé. La Marine elle-même l’avait démontré par ses multiples transformations au fil des siècles. Oui, l’humain cherchait à se rassurer en croyant que ce qu’il construisait demeurerait inchangée, qu’aucune donnée ne pourrait chambouler cela. La vérité était pourtant que rien ne pouvait demeurer. Peu importe les précautions prises, tout s’écroulerait un jour. Ghetis était à bien des égards le reflet de membres fondateurs du Gouvernement Mondial aux yeux d’Akainu… et sa relève serait un autre genre de Dragons Célestes.

-La relève n’existe pas. Mon bonheur est mort depuis bien longtemps. Et les Décimas n’existent déjà plus. Ils ont disparu avec Centes.

Cela faisait déjà plusieurs semaines que le Lancaster avait compris tout cela. Les Décimas survivants n’étaient pas juste des survivants. Akainu était la relève que s’imaginait Centes, pourtant, aussi fidèle qu’il pouvait être au monarque de Merveille, l’ancien amiral était incapable d’être le chef des Décimas tout comme les Dragons Célestes avaient été incapable de demeurer les chefs du Gouvernement Mondial.

-Ce que tu contemple Archer, c’est le destin de ta propre relève. Peu m’importe que tu le réfute, je sais que c’est la vérité. Je te plains… Pauvre enfant.

Akainu avait perdu son pari et ne serait pas là pour voir ce que deviendrait cette nouvelle faction, celle que Xénovah allait construire sur les ruines des idées de Centes. William était bien triste de perdre face à la naïveté d’un fanatique qui ne comprenait pas la nature même de sa foi futile, sa confiance absolue en des choses qui n’étaient pas des dieux mais n’existaient pas davantage pour autant. C’était le choc même de cette réalité qui venait s’écraser sur son visage, véritable surprise que cette idiotie encore plus absolue qu’il ne pensait jusque-là qui avait poussé le Chien Rouge dans la mort. Tandis que la voix était réapparue tout en s’amenuisant, il n’y avait pas tant de colère que ça à l’égard de son assassin. De la tristesse et de l’empathie pour ce gamin qui serait certainement puérilement très heureux de cette victoire sans sens, sans cause, sans conséquence.

-Ainsi… Le monde continuera de tout oublier continuellement…

Ces derniers mots moururent dans l’explosion. La vérité s’envolait avec lui. Les descendants continueraient de négliger la volonté des ancêtres dont ils avaient tout oublié, tout cela pour que le Gouvernement Mondial continue de régner dans la tyrannie et le contrôle des existences. Les paroles que Xénovah avait entendu de Roger était vraies…

Tandis que l'arène se dissiperait totalement, Ghetis pourrait peut-être sentir les voix qui s'éloignaient à la surface. Mais verrait-il suffisamment tôt l'énorme gouffre qui traversait le complexe souterrain hors de la portée des arènes construite face à Akainu ?

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow18Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Yuna_f10
Aang Thalassa, Jasmine

-Elle va le tuer ! Elle va tuer mon père ! beuglait le plus impulsif des Thalassa.

Dépourvu du moindre fluide perceptif, le garnement refusait la réalité. Son géniteur n’était plus. Rien ne semblait plus pouvoir arrêter Jasmine dans sa folie annihilatrice. Un nouveau météore ? Une impulsion pour faire s’effondrer tous les bâtiments de la Terre Sainte sous sa volonté ? La destruction était descendue sur terre s’incarner en un être. Peu importe la guerre. Peu importe les morts. Peu importe la politique, les intérêts des puissants. Tout cela était futile. Tout cela ne valait rien. Il n'y avait que lui qui comptait. Uniquement lui et rien d'autre en ce monde. Dereto et personne d'autre. Ou plutôt l’absence de Dereto. Il ne reviendrait plus. Il ne pourrait plus. Jamais plus elle ne verrait son visage, n’entendrait sa voix. Cela lui déchirait l’âme. Elle refusait de vivre dans un tel monde. Elle refusait de vivre. C’était toute cette société qui était la cause de cette mort. Au diable cette pétasse de Chairoka. Au diable ces meurtriers du Gouvernement Mondial. Que tout soit emporter dans sa chute. Que le monde puisse prendre un nouveau départ, un nouveau chemin. Elle n’écoutait plus. Tout ce qui existait était un obstacle à éradiquer, à purger.

-Je n’ai plus qu’un objectif ! Que personne ne survive à ce jour ! Que personne ne survive à Dereto ! Que vous soyez tous punis pour son trépas !

La zone de gravité s’étendait tandis que la chair de la maudite frémissait. Une déflagration immatérielle ravageait l’intérieur de son corps. Son pouvoir était redoutable. Elle le prouvait encore aujourd’hui. Pourtant elle pouvait aller plus loin. Elle pouvait abattre les limites de son expérience, atteindre la zone au-delà de tout le reste. Il ne suffisait que d’un élément supplémentaire, une simple impulsion, pour faire basculer l’ancienne chasseuse de prime dans un monde que même parmi les plus puissants de ce monde rare étaient parvenu à fouler. Tandis que le Nowaki se protégeait tant bien que mal du courroux, son den den mushi se mit à sonner. Une destinataire cherchait à le joindre. Si le directeur du Cipher Pol 5 se laissait déstabiliser par cet instant, Aang passerait au-dessus de la défense que l’ancien vice-amiral avait ériger afin de fondre sur sa proie.

-VOUS ALLEZ CREVER !

Toute la gravité se rétracta pour s’appliquer uniquement au Thalassa qui se retrouva cloué au sol en un instant. La lame jetée dans les airs chuta à toute vitesse sous son propre poids accru et vint se planter dans le cœur d’Aang Thalassa dont la vue se dissipa lorsque ses globes oculaires explosèrent sous la pression hallucinante, suivit bientôt par le reste de son crâne lorsque Jasmine concentra tout son pouvoir en ce seul point.



As du Cipher Pol 0, Agent d'élite du CP0, Agente du Cipher Pol 0
Ekkert Malko aka "Brutasse", Isser Harel aka "Serpent", Jefferson Carter "Silence des Confréries"
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00ava103Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow97Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00ava104
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Dies_i10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00ava102Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00ava101
Ante Dragonovic "le Juge", Bukavac Peg Powler "Abyss", Legba aka "Lwa"
Directeur du Cipher Pol 0, Agente d'élite du CP0, Agent d'élite du CP0

Lwa avait généré un colosse de bois dans lequel s’était positionné Abyss. Brutasse et Serpent se croisèrent tandis qu’Ante fit un pas en avant. Les bras du golem sylvestre s’abattirent sur le directeur du Cipher Pol 0 qui s’occupa de les réduire à néant via sa force brute. C’est alors que l’étau de Malko et Isser se referma à son tour. Les attaques lacérèrent le dos et le torse d’Ante qui ne manqua de riposter en frappant l’As du CP0 en pleine poitrine. Ce dernier vola plusieurs dizaines de mètres plus loin quand l’Harel referma ses bras sur le corps de son supérieur.

-Allez-y ! Vous occupez pas de moi ! ordonna l’ancien membre du Cipher Pol 9.

Lwa généra une pluie d’éclats d’écorce que Abyss s’occupa de propulser à coup de manipulation de l’eau dans l’air. Déployant son haki avancé, l’Aura, autour de ses poings, la femme-poisson repéré durant les événements mythiques de God Valley se rappela ces lointains événements tout en frappant. Femme-poisson requin lutin mesurant 4m50, l’originaire de l'Atlantide avait en effet était ni plus ni moins qu’une membre de l'équipage de Rock D. Xebec l'Archidémon, le yonkou qui avait terrifier le monde. Recueillis par le capitaine après que celui-ci ait tué ses parents, elle fut élevée dans le contexte de lutte constante dû aux nombreux Davy Back Fight auxquels participaient l'équipage. N'en pouvant plus de cette situation et voulant tuer le membre d'équipage qui l'avait violé, elle s’était retournée contre Xebec et l'équipage durant les événements de God Valley. Elle n’était pas seule bien sûr. C’était Tengen après tout qui avait mené la trahison et avait rejoint Roger et la Marine pour confronter le reste des Rocks. Cependant, contrairement à ce dernier, elle ne désirait pas poursuivre dans la piraterie. Si "Dark", le père de Shadow et responsable des agents du Cipher Pol 0 présent sur place, l'invita à se joindre à lui elle refusa dans un premier temps avant de voir la futilité de la lutte qu’elle avait mené par la suite. Recrutée définitivement par Dark, elle avait dévoué sa vie aux Dragons Célestes depuis lors. Affronter celui qui l’a dirigée jusque là alors que ce dernier était beaucoup trop fort pour elle, ce n’était pas nouveau. La différence principale était qu’aujourd’hui Tengen et Roger n’était pas là pour mener la danse.

Comme à chaque fois que sa camarade repensait à cela, celui qui faisait partie des derniers représentants de la tribu d'homme-iroko de l'île de Béingourou du Nouveau Monde ne pouvait s’empêcher de partager la douleur d’être tourmenté par le spectre de Xebec. Son peuple avait été massacré par l'équipage de l'Archidémon. Pour protéger son père et sa sœur qui avaient survécu tout en nourrissant l'espoir de se venger, il rejoignit la Marine au G-5 où le célèbre vice-amiral Chaka Aksoum "le Prédateur des Nébulas" vit en lui un gros potentiel dévastateur en couplant son retour à la vie de l’écorce au rokushiki. C'est honoré de ses nouvelles responsabilités de contre-amiral que Legba fut envoyé pour participer à la Bataille de God Valley, l’occasion de se venger du massacre de son peuple. S'illustrant au cours des affrontements, il fut repéré lui aussi repéré par l'agent d'élite du Cipher Pol 0, Dark, qui participait à l'opération et y dirigeait les troupes du Cipher Pol 0. À la demande de ce dernier, l'homme-arbre fut envoyé à Marijoa pour passer des tests complémentaires avant de rejoindre l'agence traitant des affaires des Dragons Célestes. Délivré en apparence de l’Archidémon, l’homme-arbre mesurant 7m de haut ne pouvait s’empêcher lui aussi de se remémorer la confrontation finale ayant mené à la mort de Xebec lorsqu’il voyait ce que l’agence de la Terre Sainte était en train de faire.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 SjjwAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Agent_54Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 713978CinqEtoileF
Billy Green "le Stratège Invaincue", Pegasus Raftar aka "Truth", Iralia Padsin
Vice-Directrice du Cipher Pol 3, Vice-directeur du CP9, Membre du conseil des Cinq Etoiles

-Iralia vous m'entendez ? demanda Billy Green.

-Oui ?

-Je vais vous transmettre la position de Jasmine... Mais nous craignons que vous n'ayez pas le temps de vous y rendre avant qu'elle ne se fasse exfiltrer, si tant est qu'elle se fasse exfiltrer. En pariant sur le temps nécessaire à Aston dans son état pour achever d'évacuer la plupart des néo-marines, je suis arrivé à une stratégie qui pourrait permettre de blesser gravement l'un des principaux piliers de leur mouvement...

-J'ai donné mon accord
, accentua Truth en fermant les yeux, debout à côté de la stratège.

-Je vous écoute... déclara l'ancienne directrice d'Impel Down.




Ordre de réponse :
Ghetis - Lidy - Taito - Liam - Fizz
Vous vous pouvez échanger vos tours en fonction des besoins.
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !



Plan de Marijoa
Plan de Marijoa avec détails

Liste des PNJs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 725
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue43/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue99/500Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (99/500)
Berrys: 450.532.000 B
Lun 21 Mar - 2:21
La guerre. Aux alentours de chaque rue et ruelles, c’est un chaos sans nom qui avait lieu. L’attaque de la néo-marine avait des conséquences désastreuses en ce jour et pour sûr, une fois ceci terminé, la marine comme la néo-marine en aura des séquelles… Des cicatrices qui mettront énormément de temps à se refermer pour ne pas dire qu’elles ne pourront jamais le faire.
Suite à une mission secondaire, me revoilà dans mon rôle d’ex Vice-Amiral, nouvellement Directeur d’un Cipher Pol ! En compagnie d’un membre de la famille Thalassa, nous voilà face à une personne imprévue dans tout les schémas possibles et inimaginables : Jasmine ! L’ex Amirale était là, hors de contrôle suite à un événement visiblement choquant pour elle. De quoi s’agissait-il au juste ? La perte d’un être cher ? Quoi qu’il en soit, quelque soit la raison, elle avait totalement perdue la tête, elle venait de péter un plomb et continuait de vouloir tuer absolument tout le monde. Essayant d’aider mon collègue en lui offrant une certaine protection, voilà que celle-ci hurlait de nouveau à la mort. Bon sang, mais pourquoi est-elle dans un tel état ? Il nous fallait de l’aide au plus vite ! Autrement…

« Ce n’est pas bon… »

De toutes les odeurs possibles, c’est bien celle de la merde qui se faisait sentir à plein nez. Que faire ? Fuir ? Une diversion ? Comme si les choses n’étaient pas assez chaotiques comme ça, voilà que mon appareil de communication se mit à sonner. Appuyant rapidement en essayant de ne pas rompre ma concentration, c’est ni plus ni moins une voix familière qui se fit entendre via ce dernier.
Les mots prononcés étaient clairs, limpides… Mais ce ton… C’est le ton du désespoir, à moins que ça ne soit le contraire ? La demoiselle hurlait des mots qui étaient difficiles à entendre ou comprendre. Pourtant, ils étaient bien là, la déclaration était formelle. Mes yeux s’écarquillèrent tandis que mon regard se posa sur la première silhouette qui se mouvait à toute allure : Aang Thalassa.

« Aang !!! »

Bondissant pour l’attraper par la jambe, je tentais de le balancer en arrière pour l’empêcher de se faire happer par une attaque sournoise de l’ex Amirale, mais voilà, c’est autre chose qui commença à se faire cruel pour lui : la gravité. Totalement libéré de celle-ci, c’est impuissant que la suite se déroula en un clin d’œil. Soumis à cette notion qu’est la gravité, le Thalassa n’eut absolument aucune chance de s’en sortir de cet assaut meurtrier. Aang Thalassa se faisait littéralement écraser par cette force destructrice et impitoyable. Devant moi, sous mes yeux et mon corps impuissant, le Thalassa était réduit en bouillit.

C’est de là qu’une véritable tornade de sensations se mit à naître en moi. En moi, les portes des émotions se mirent à gronder sévèrement. Ces portes autrefois scellées pour être uniquement fort et rien d’autre. Ces portes condamnées pour le bien de tous et surtout de moi-même. Au final, depuis la mort de nos parents… j’avais scellé mes émotions pour ne pas heurter mes proches. Tué la bête pour éviter d’en devenir une à son tour. Grave erreur, car au fond, cette dernière voulait sortir et encore plus depuis que j’avais ingurgité ce fruit !
Colère, tristesse, joie, euphorie… tout se mélangeait en un délicieux cocktail tandis que le sang du Thalassa repeignait le sol de cette place forte autrefois sacrée. La terre sainte n’était plus qu’un champ de bataille quoi qu’on en dise… Un homme vient de mourir sans que je n’aie pu rien y faire. Malgré toute ma bonne volonté, je n’ai rien pu faire pour l’aider au maximum. Et à côté de ça, un être cher me délivre ses sentiments pour sans doute rien regretter si le pire était à venir. En moi, cela bouillonnait et finalement, après un silence de mort, j’apportais mon appareil à mes lèvres, voulant aussi délivrer un message à celle qui est à l’autre bout du fil.

« Qu’importe l’obstacle… ou la situation. SURVIS !!! Car je t’aime aussi Camille !!! »

Sur ces mots, sort lancer sans qu’on ne puisse s’en prémunir, je vins à me retourner vers l’ancienne Amirale devenue folle. Une pensée alla à la verte bien sûr à l’autre bout du fil, mais aussi à ma sœur et toutes mes connaissances précieuses : Chairoka, mes collègues de la marine, ma sœur et ses troupes… Mes paupières se referment pour alors me plonger dans un océan autrefois craint. Au final, à quoi bon se résigner à ne pas vouloir devenir un monstre, quand en soit on en cache un ? Tentant de contacter les forces armées qui pourraient gérer ces informations à savoir Billy et compagnie. Si par chance l’appel passait, j’espérais qu’elles en feraient bon usage. Ou alors c’était un appel à l’aide vain…

« Ici le Directeur Nowaki… Rang et Aang Thalassa sont morts… Il ne reste que moi… Je vais tenter de retenir Jasmine… Envoyer un maximum de gens pour finir le travail et … me gérer par la suite. »

Raccrochant sur le champ, je vins à souffler un grand coup, faisant le vide dans ma tête. En moi, face à ces portes enchaînées, je vins à saisir ces chaînes lourdes et les tirer d’un coup. Les portes éclatent, libérant alors ce qui ressemblerait scénaristiquement à du sang. Toute cette colère, toute cette rage, toute cette tristesse… D’un coup elle se libérait, prenant une forme, celle d’une créature ne désirant que la destruction de son environnement. L’incarnation même de la destruction ! La bête s’éveille !

Changeant d’apparence du tout au tout, on n’était plus sur un format de vélociraptor d’une taille humaine lambda, mais … quelque chose de plus massif. D’une taille plus grande que la normale, la créature gagnait là une hauteur et longueur à ne pas sous-estimer. Massif, c’est le mot qui résume au mieux ma personne à l’heure actuelle. Les yeux de la créature s’ouvrant sur ce monde, c’est sur Jasmine que les pupilles se posèrent et c’est sans tarder que l’instinct de chasse prît le dessus. Un rugissement titanesque fut poussé par l’horrible créature, comme pour réveiller Jasmine de ses tourments, en vain.
Ceci était sans doute vain, mais libérer ce genre de potentiel avait pour but de retenir un maximum l’ancienne Amirale devenue incontrôlable. Entre incontrôlable, nous verrons bien qui survivra n’est-ce pas ? La créature en tout cas ne ressentait pas la peur ni la crainte de quoi que ce soit. Non, c’est assoiffé de sang qu’elle s’apprêtait à bondir sur la frêle demoiselle à l’esprit brisé. Que ça soit un coup de mâchoire, un coup de griffe ou même un balayement de la queue, la prochaine action serait anormalement violente, le rugissement précédent venant simplement annoncer ce tragique destin.

Si Jasmine ne faisait rien, c’est sans hésitation que l’immense lézard se jetterait sur elle tentant dans un premier temps de lui déchirer le corps au niveau du ventre, et enfin la croquer d’un coup de croc bien précis ! Lors de ce genre de combats de titans, il n’y a pas de place pour la beauté ou la grâce. C’est souvent sanglant et brouillon.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 E6359b0c96dc5619bb4156b23bd9ca9d

Intérieurement, c’est tout autre chose. C’est comme si on flottait dans le néant. Un néant qui se traduit sous la forme d’un océan. Flottant sur ce dernier, j’avais l’impression de revoir ma vie défiler sous mes yeux. Les bons ou mauvais moments, les joies et tristesses… En un sens, ce combat, s’était un peu le désespoir contre l’espoir ! Deux opposés ayant chacun une force particulière en cet instant. Qui en sortirait vainqueur ? Elle ? Ou moi ?
Me sentant couler dans cet océan de mémoire, divers visages me revinrent en tête et ma main se lève inlassablement vers la surface, tentant de l’atteindre.

« … Violet … Camille… »

Les paupières se referment. Se rouvriront-elles ?

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3236
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue51/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (51/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue872/1000Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (872/1000)
Berrys: 899.999.999.998 B
Amiral Kurohebi
Mer 23 Mar - 22:59

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !




Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Ezmujt11

L’Arbre de Vie.

Cet arbre, qui trônait dans le for intérieur de l’Archer, cristallisait l’essence même de son être. L’ensemble de ces lumières, qui convergeaient vers lui, montraient à quel point le brun se construisait au fil de ses rencontres. Il n’était pas parfait et n’ambitionnait point de l’être, mais son être était modelable, tel l’argile frais.

L’explosion de cet arbre symbolisait quant à elle ce que niait Akainu : la Relève.

Par cette lumière, venant irradier son monde d’un éclat nouveau, Ghetis offrait la sa volonté, son savoir, ses idéaux et ses vœux. Il baignait son propre monde dans une splendeur nouvelle qu’il espérait voir pérenniser. Si pour Akainu la relève n’existait pas, si elle s’arrêtait à une seule génération, c’était tout simplement car il voyait celle-ci comme une flamme. Une énergie à la portée courte, symbole de ce qui était éphémère. Tandis que Ghetis voyait sa volonté comme…

Un soleil.

Il comptait irradier le monde à jamais, car son être pensait le soleil infini.

Bêtement, il ignorait que de l’explosion d’un soleil venait la supenova, qui ne laisserait qu’un trou noir absorbant toute lumière. Un jour, un de ses descendants priveraient le monde de joie, de bonheur, tout comme Noctis, descendant de la famille Archer, il sèmerait le chaos, car cette famille n’était bonne qu’à cela.

Mais peut-être que cette approche était fausse.

Et si Ghetis était en vérité ce trou noir, cet espace confus, au creux du quel pourrait un jour naître une leurre blanche, une leurre qui y prendrait grandeur et densité. Cet arbre de vie qui viendrait se répandre dans l’ensemble de cet espace ténébreux afin de devenir :

Un trou blanc.

Cet astre cosmique gardant son éclat immaculé sans qu’aucune impureté ne puisse y pénétrer.

Si de l’héritage de Ghetis pouvait naître un astre immuable.

Alors Akainu faisait bien plus que fausse route…

Cet homme qui le traitait d’enfant, alors même que Ghetis était plus âgé que lui, alors même que l’Archer avait construit empire et vie de famille. Qui d’eux était réellement l’enfant et le parent ? Mais était-ce réellement l’interrogation à avoir ? Pas le moins du monde.

- Le Destin n’a jamais existé William. L’avenir se façonne au fil de nos choix.

Le destin ? Croire en ses choses n’avait pas plus de sens que de vénérer un dieu mortel. Ghetis croyait en la nature, il croyait en l’ordre des choses. Il croyait en la force de sa volonté à conditionner le monde. Même si un jour il disparaîtrait, même si sa pensée s’en voyait altérer, celle-ci serait assez forte pour perdurer, même par fragments en chacun.

Doucement l’arène disparu, laissant un soupire s’échapper des lèvres de l’Archer dont les bras ballotèrent le long de son corps, avant qu’il ne laisse s’effondrer ses genoux au sol. La sphère de métal fut réabsorbée pour ce qu’il en restait en tout cas.

Le haki du brun alla s’étendre sur l’ensemble du complexe, dont il ressentirait les voix désormais fébriles des scientifiques, ainsi que des voix fuyantes.

Son regard posé sur le cadavre de son « enfant », il secoua la tête en chassant ses pensées.


Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Tumblr_npnc4nCvLa1rw0ls2o2_500
- Réfléchir n'est plus une option.

Pensa-t-il alors que la distorsion spatiale se reproduirait. Prenant l’ensemble du complexe jusqu’au voix fuyantes qu’il pouvait ressentir, Ghetis avait tout simplement recréé cette scène iconique, puisqu’il venait de fabriquer à nouveau l’arène qui vint à bout du Proto-Pluton.

Protection World.

Chaque être vivant y était protégée dans un dôme de cristal épais, mais translucide, servant également de prison en vérité. Il savait qu’une poignée d’élus pouvait briser sa création, mais il n’avait que cette option malheureusement. Activant son oreillette en parallèle, c’est avec Aokiji qu’il communiquerait.

- Akainu est vaincu. Des décimas sont en fuite, envoyez une personne qualifié m’aider ! Je suis sans nouvelle de Kizaru.

Ghetis n’osait point penser que Kizaru n’avait pas réussi son travail, mais supposant qu’il était dans les profondeurs, l’Archer préférait remonter le complexe. Pour cela il n’hésita point à concevoir à ses côtés ce qui n’était guère plus qu’un pantin de métal. Un métal étrangement malléable, puisque Ghetis venait de fabriquer une créature en nuage de métal tout simplement. Cette matière à la fois solide et liquide.

- Attrape et accompagne. Dit-il à la créature qui se saisit de lui.

En se relevant, Kurohebi fléchirait les jambes et la chose ferait de même afin de se propulser la tête la première sur son dôme, le crâne protégé de haki, afin de s’élever dans le ciel, brisant la moindre barrière pour s’élever dans les cieux. Les forces conjuguées des deux êtres les mèneraient aisément vers les plus hautes strates, cela grâce à cette étrange créature qui n’avait alors de cesse d’avaler l’Archer…

Ainsi, l’être qui se présenta dans les cieux ne fut ni plus ni moins qu’un Kurohebi pris dans un étrange amalgame de métal. De son point de vue il pourrait ainsi balayer le sol avec aisance, discernant un spectacle qui ferait ses yeux s’ouvrir sur toute leur rondeur.

- Non… Activant son oreillette c’est avec peine qu’il déclara…

- Kizaru est en train d’aider les Décimas…Ils sont treize… Que quelqu’un vienne vite m’aider ! C’est la mort dans l’âme que le brun voyait cette scène et perdait alors foi en ce qu’il venait d’accomplir

La mort de son enfant, cette bataille au sommet qui devait réhabiliter la Néo-Marine, qu’est-ce que le monde lui voulait ?

Pourquoi cherchait-on à briser ses idéaux !

- Un vieillard en gouvernemental ? Il n’avait jamais vu Thalassa Zang de sa vie, alors le croiser était pour lui pareil à la rencontre d’un inconnu, mais sa tenue lui rappelait aisément le Gouvernement Mondial.

Il n’avait pas réellement tiqué sur la Pacifista Y, puisqu’il n’y voyait là qu’une femme un peu robotisée. L’intrigue se poursuivait sur le matériel qui fut étrangement couvert par un dôme, ce qui justifiait qu’il était vivant…

Le brun devait gagner du temps, il le devait absolument, alors au diable sa stratégie initiale, il toucherait sa bague en granit marin pour annuler son arène et en recréer une autre de suite, afin d’enfermer tout ce monde à nouveau, lui compris. Dans sa sphère en chute libre, il soupirait, tandis que les créatures autour de la division scientifique faisaient froid dans le dos. Une cinquantaine de structures géantes venaient d’apparaître dans la zone rez-de-chaussée de la division scientifique.  Toutes en plein air, elles étaient généreuses constituées de lave avec un seul ordre.

« Engloutir ceux qui brisent la protection de cristal. »

Paradoxalement, il y avait une chose qui risquait de se produire si fruit du Monarque il y avait. En effet, durant la guerre de Drum, lorsque la contre-amirale Kitisiri, contrôlée par le fruit du Monarque fut touchée par le Color Trap de la Trahison, celle-ci fut bloquée entre deux ordres. Les créatures devant obéir à des règles précises, si jamais un ordre allait dans un autre sens que celui d’une des règles, alors les créatures s’arrêteraient de faire quoi que ce soit, suite à un conflit entre les ordres.  Enfin, tout ceci entrait en considération si le fruit du Monarque agissait sur des créatures vides d’âme et  de conscience propre.

Cela pourrait, néanmoins occuper le possesseur du fruit qui ne connaissait pas le fonctionnement du fruit de l’arène.

Tout cela, le Kurohebi n’y avait pas pensé, puisqu’il ignorait tout de la présence de ce fruit du démon, mais sa tentative de contenir l’ennemi se mêlait à cette donnée.

Ainsi, dès l’instant où Kizaru briserait son cocon de cristal une masse de créatures se ruerait vers lui,  les monstres se jetant quand d’autres se faisaient éclater en un tas de lave, pendant que d’autres se formaient en mini raz-de-marée, prenant au passage ce qui était proche de lui.

Armée des Morts de Celestia.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Zankan10

Chacune de ces choses étaient un géant censé représenter l’armée de géant que Ghetis avait lui-même décimer durant la guerre au sommet. Il avait ensuite fait disparaître leur corps dans un tumulte de lave.

Aujourd’hui, cette armée était sienne et revenait à la vie, sous sa forme la plus destructrice.

- Je tente de le contenir, venez vite... Dirait il encore et toujours à Aokiji.

Finalement, Marineford n'était qu'un doux moment.

La Couronne
Awful


Ghetis sous  forme :
Forme libérée:

Spoiler:

Inventaire:
[/color]

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Black D. Racis
Black D. Racis
Messages : 121
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue28/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue88/120Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (88/120)
Berrys: 74.010.000 B
Ven 25 Mar - 10:01
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar
« Votre avis est bien différent que les actions belliqueuses que vos symboles ont mis en place il y a déjà un an de ce que je peux voir. », dirait-il en s’adressant à la Grande Evêque de Constantinople en faisant référence à la Purge de l'Archipel Shabaody. « Vous préférez agir de manière passive en laissant la situation s’envenimer ? L’idéologie de votre dogme n’est pas celle que le Gouvernement Mondial est absolu ? Si cela vous dérange tant comme idée, pourquoi pas remettre en place le Décret Décima ? »

Le Roi de Juluma parlerait avec une certaine distance par rapport au chaos qu’il venait de mettre en place dans l’assemblée avec ces idées bellicistes. Il était évident qu’il venait certainement de faire une erreur compromettant peut-être son alliance avec Dwarf Town, ceci dit il fallait assumer ses idées pour qu’il puisse marquer les esprits au coeur de cette Rêverie. Son royaume avait besoin de stabilité et d’alliés puissants pour remonter la pente de la crise qu’il l’avait lui-même plonger dans son absence. Le Roi prendrait alors de nouveau la parole après avoir clairement identifié certains membres de cette grande assemblée qui avait rejoint son parti d’instaurer une cellule afin de mener cette enquête à bien.

« Renforçons alors le Cipher Pol 6 en créant un budget auquel seulement les volontaires participeraient.  Il semblerait que chaque pays ici ne semble pas vouloir se préoccuper de ce problème plus que cela en accordant un budget. Ce serait à chaque personne d’accorder une somme pour aider le Cipher Pol 6 à s’agrandir dans sa mission pour mener cette enquête à terme. », dirait finalement le Melfgau. « J’en suis bien d’accord avec le Président Von Monein que l’idéal est de trouver un terrain d’entente entre nos différents partis. Cependant est-ce que si un terrain d’entente et une issue pacifique existe à ce conflit alors comment pourrions nous oublier cet assaut sur la Terre Sainte ? Comment oublier les morts que cette bataille créera dans nos rangs ? Comment oublier cette blessure qui a été crée ? C’est la question que je me pose en vérité. »

En effet Liam même si il avait été autrefois un grand partisan des solutions pacifiques, existait-il une solution pacifique à ce conflit ? Existait-il une solution simple après tout le sang versé et qui a coulé ? Ils pourraient en débattre pendant des heures, le conflit était à leur porte dehors pendant que les différents gradés ainsi que les forces géraient le problème alors qu’eux étaient inactifs à décider comme si ils connaissaient la réalité du terrain et de la guerre. C’était dans cet état d’esprit que le Roi de Juluma s’était enfermé lorsqu’un conflit avait déjà éclaté et que les armes avaient déjà été dégainé, il était impossible à arrêter…
Codage par Libella sur Graphiorum
Black D. Racis
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 948
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue58/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue1077/1250Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (1077/1250)
Berrys: 17.992.699.300 B
Dim 27 Mar - 16:40

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [10]


La main de Lidy transperça l’épiderme de sa première cible qui fut sûrement surprise. Le sable l’empêchait de constater l’expression de son ennemie. Elle ne s’attendait pas à constater que les Benz avaient disparu aussi rapidement, c’était là une erreur de sa part. Elle croyait bêtement qu’ils avaient un lieu de rendez-vous, et que si elle les interrompait sur le chemin elle gagnerait quelques précieuses secondes. Cependant, constater que l’ennemie était seule lui avait au moins promis une chose : Aston Finley allait réapparaître. Ainsi, la fraction de seconde plus tard, l’ennemi répondit à sa promesse et Lidy n’eut pas besoin de plus. Son cerveau avait déjà anticipé cette éventualité : « Je ne pourrai pas tuer Lida Asya, mais je pourrai infliger des dommages non négligeables à Aston Finley. ». Il suffisait pour cela qu’elle agisse en changeant de cible, et sa pensée parallèle était l’outil idéal pour cela puisque son centre de contrôle de son Haki avait repéré la voix d’Aston.

Son corps bougea alors d’instinct, déployant la plus puissante de ses maîtrises dans le but d’empêcher l’ennemi de revenir sur Marijoa dans l’immédiat… Ou de le tuer s’il était suffisamment affaibli. Son bras fusa vers l’ancien allié pour qui elle n’éprouvait pourtant aucune émotion négative, et l’onde de choc ne provoquerait pas de pénétration mais enverrait sûrement Aston dans un autre monde si cela le touchait… Sans que ça n’interrompe forcément sa téléportation, car il toucherait sûrement l’ennemie. La Olsen se contenterait d’observer le vide devant, et le sable qui serait propulsé par les résidus de l’onde de choc. Elle arracherait un morceau de son manteau pour se couvrir le visage et empêcher le sable de l’irriter, tout en commençant à avancer vers Aokiji :

- Je…

Mais elle sentirait une nouvelle voix à proximité, et soulèverait un sourcil. La seule personne à qui elle pouvait penser, c’était Kali Nomade. Ainsi, elle n’entendrait pas l’appel mais sentirait que l’Amirale en avait reçu un, la Olsen s’élancerait en direction de l’ancienne Nebula… Et la saisirait pour la faire sortir du sable d’un seul coup, sans chercher à la blesser. Son armure mentale et son pouvoir encore en place, elle ne chercherait pas à lire dans l’esprit de l’ennemie, sauf si Aston Finley ne réapparaissait pas d’ici quelques secondes. Sa pensée parallèle contrôlerait alors toujours son Haki, essayant de réactiver son armure si elle sentait la voix de l’ancienne Amirale-En-Cheffe ou de l’Ancien Directeur de l’AOI revenir.

- Kali Nomade. Je suis Lidy Olsen, la Directrice du Cipher Pol 6.

A la moindre apparition de son ennemi téléporteur, à la lecture de ses intentions, elle exécuterait la jeune femme en face d’elle d’un Rokuogan. Ce serait un bien beau gâchis, cependant elle ne pouvait pas se permettre de la laisser repartir avec cet homme.

- J’ai une proposition à vous faire. Vous êtes en territoire ennemi, sur Marijoa, Lida Asya risque de ne pas avoir le temps de vous récupérer. Vous n’êtes sûrement pas sa priorité du moment, le prochain étant sûrement… Bref, vous avez une opportunité, et une seule. Je veux vous proposer de travailler dans le corps des Capitaines Corsaires ou dans une autre branche du Gouvernement Mondial si les Cinq Etoiles donnent leur accord, dans le but de traquer les Néo-Marines. Sinon, je peux aussi vous tuer ici et maintenant, ou vous envoyer à Impel Down. Considérant les torts que vous avez commis dans le passé, vous proposer le choix est miséricordieux. Même si vous pouvez juste trouver ça condescendant, ce qui est aussi vrai.

Elle n’aurait pas la patience de justifier ses actes. En revanche, elle lirait la vie de cette personne en un instant, pour ne pas perdre la moindre goutte d’informations, et chercherait en attendant une réponse des informations concernant les projets de Lida Asya si elle en avait. La proposition était assez juste : Kali Nomade avait été une pirate sanguinaire qui avait agi sur le Nouveau Monde, et possédait une prime à plus de 900.000.000 de Berrys à l’époque. Lidy n’était pas sans le savoir, ni sans comprendre ce qu’elle était en train de proposer. Elle voulait que cette personne soit ses yeux et ses oreilles sur le terrain, une arme à sa disposition, en échange de sa vie. Cependant, elle pourrait comprendre qu’elle ait envie de mourir ici et maintenant. Si les agents du Cipher Pol 9 à ses trousses arrivaient, elle leur ferait signe d’attendre. Elle était sûre que dans l’état où la Nébula se trouvait, après tous ces âpres combats, elle ne représentait plus une menace ultime.

©City pub


Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 83
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue24/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (24/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue69/80Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (69/80)
Berrys: 443.090.000 B
Mer 30 Mar - 13:45
Aux portes du rêve, au tréfonds du cauchemar
Event – Automne 1507



La conclusion, c’est que la Rêverie n’est pas taillée pour traiter des problématiques dynamiques évoluant si vite.

Mon intervention se fait après un long silence de ma part, analysant scrupuleusement les différents points soulevés, les deux mains croisées devant la bouche d’un air pensif.

Nous sommes une institution puissante mais lente, destinée à gérer des problèmes d’ordre global, pas à établir des stratégies de guerre. Nous avons pour rôle d’orienter la politique du Gouvernement pour les quatre prochaines années… mais certainement pas d’en dresser les détails. Toute décision précise que nous pourrions prendre ne serait de toute façon plus d’actualité d’ici à la prochaine Assemblée. Cantonnons-nous à notre rôle d’orientation. Ou alors, s’il nous faut entreprendre des actions concrètes et définies et réaction à l’actualité… Nous ne voyons réellement comment faire cela sans modifier drastiquement les fonctionnement de la Rêverie. Peut-être dans ce cas, la fréquence de quatre ans n’est-elle pas suffisante. Peut-être des réunions plus restreintes mais plus régulières, contenues à une problématique bien spécifique, seraient-elles nécessaires.

Une restructuration de l’évènement en une sorte d’assemblée destinée non pas à prendre des décisions, mais à rapporter celles prises durant les quatre années écoulées par les différents groupes spécialisés. Cela peut sembler aberrant, mais pourrait être une solution aux différents problèmes soulevés par les souverains présents.


En attendant, restons-en à notre destination, et faisons confiance aux Cinq Etoiles et à leur administration pour mener la politique journalière. Si les cinq membres les plus éminents de notre glorieuse union ne peuvent être considérés comme étant au-delà de tout soupçon… Alors dans ce cas, très sincèrement, quel est le sens même de l’existence de cette union ?




Fizz
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2964

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 1 Avr - 23:52



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roirei10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Rvju
Theodora Yregnia "la Grande Prêtresse", Remond Musuko "l’Incompétent Tyran"
Archevêque de Constantinople, Roi de Drum

-Comment osez-vous m’incriminer d’actes de guerre ? Manquez-vous à ce point de discernement ou vos envolés belliqueuses vous maintiennes-t-elle dans votre vision sans parvenir à ouvrir votre pensée à un quelconque autre modèle ? Le Constantinisme prône la paix, non la guerre. La sécurité et le dévouement au Gouvernement Mondial, non la suppression de toute dignité humaine. Je ne doute pas que des interprétations poussées de notre dogme ouvre à des visions si extrémistes, néanmoins il est alors question d’interprétations des écrits saints et non de la factualité des écrits en eux même. Vous confondez d’autant plus les actes de la Marine avec ceux de la foi. La Marine demeure une armée au service du Gouvernement Mondial. Ce n’est pas car l’apôtre Sergueï en a pris la tête que la Marine soit pour autant devenue une horde de prêtres ! Ce sont des soldats agissants en soldats selon la politique dicté par le Gouvernement Mondial dans l’intérêt du Gouvernement Mondial et en aucun cas aucun de ces soldats ne s’est vu lobotomisé, réduit à l’état d’instrument. C’est justement l’inverse que nous avons chercher à faire en soustrayant la direction de la Marine à Chairoka, elle qui détenait le pouvoir contrôler les psychés d’autrui pour tourner la Marine vers ses objectifs et sa visions personnels plutôt que vers la politique définit par les Cinq Etoiles. Accusé le Constantinisme de bellicisme, roi Melfgau, c’est prouvé que le roi de Drum avait raison à votre sujet, et je pense que chacun ici présent sait à quelle point cela peut m’être difficile d’approuver un tel homme.

Il n’échappait en effet qu’à peu de monde que le roi de Drum était l’un des monarques les plus opposés au Constantinisme. En clair, Liam s’était mis à dos un important anti-constantiniste d’entrée de jeu alors que ce dernier aurait pu lui être fort utile pour s’en prendre aux constantinistes.

-Quant au Décret Décima, je suis pas contre sa remise en place dans la théorie. Néanmoins, c’est raisonné de manière absolue et se détacher de la réalité que de considérer sa remise en place propre et simple sans modification. Il faudrait offrir certaines assurances, un droit à la défense, afin de s’assurer que la personne accusée est belle et bien coupable. Combien de « collaborateurs de criminels » ou de « personnes ayant fournis des pirates en vivres » ont été arrêté pour être évincés et non car ils étaient réellement coupables ? Constantinople a accueilli dans la lumière de la foi plusieurs anciens prisonniers ayant été graciés lorsque leur non culpabilité a pu être prouvé… N’est-ce pas Empereur Rosnovgrad ?! accusa l’archevêque pour empêcher le concerné de prendre la parole. Même des nobles ont pu se voir être accusé. Cela a accru le pouvoir de certains aristocrates, voire de certains dirigeants. Je ne suis pas ici pour procéder à un jugement, mais cela doit bien vous rappeler que vous êtes conscients des abus qui peuvent exister. Un nouveau Décret Décima est envisageable oui, mais cela doit être bien plus contrôlé, mois systématisé. Certains historiens parlent déjà de Terreur pour désigner la période d’application massive du Décret. Je me demande même combien de forbans nous avons motivés à se lancer sur les mers plutôt que de les dissuader de le faire…

A la proposition pour le Cipher Pol 6, c’est le roi de Drum qui se leva de son siège pour frapper du poing sur la table.

-Mais bien sûr. Que chaque personne qui le souhaite finance le Cipher Pol 6. Ce n’est pas comme si toutes les organisations gouvernementales avaient besoin de budget ! Le Cipher Pol 1, le Cipher Pol 4, même le Cipher Pol 7, ils n’ont pas besoin de fonds peut-être ? La modernisation d’Impel Down s’est peut-être achevé, néanmoins les rénovations permanentes coûte un certain prix qui empêche la direction de recruter correctement comme nous l’avait remonté Satan il y a quelques années ! Et toutes ces bases de la Marine qui tombent en ruine à cause du manque de moyen des gestionnaires de la base car l’officier en charge de l’océan ne peut pas faire parvenir les fonds suffisant à toutes les bases, sans parler des fois où de tels convois sont attaqués et capturés par des pirates ou la pègre. Le Cipher Pol 6 a les mains liées par-dessus le marché ! Cela fait des décennies que la corruption gangrène une partie du système. Alors quoi ? On va les financer en priant pour qu’ils fassent bien leur travail ? Qu’aucune affaire ne soit étouffée ? Baliverne. Si vous voulez financer les organisations gouvernementales, faite le pour toutes, pas seulement pour celle que vous comptez vous mettre dans la poche.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi4310Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi2410
Ludwig VI Saint-Eustache, Osvtalukh' "Le Mystique"
Duc de Saint-Eustache

-Cependant, personnellement je serai assez pour participer à un financement du Cipher Pol 6, relança le duc de Saint-Eustache en joignant les mains directement après la prise de parole du roi de Goa.

La zizanie qui régnait désormais était son élément. Il savait comment catalyser les réactions pour l’accroître quand de nouvelles oppositions ou sorties de crise se formaient. C’est au cœur de la tempête que Ludwig pourrait tirer son épingle du jeu et pour l’instant le Melfgau se faisait un parfait acteur pour l’aider à pousser l’assemblé dans le sens que le Saint-Eustache espérait là où Mallory proposait une sortie de débat que ne voulait pas le manipulateur. Certes, certains allaient se rallier malgré tout au nouveau seigneur de l’île de Dawn, néanmoins il espérait que les cris et colères empêcherait la situation de trop s’apaiser pour être maintenue dans ce climat hostile et tendu.

-Pourrions nous au moins reparler clairement de la proposition de Sa Majesté de Goa ? s’exclama Osvtalukh’, le lointain descendant de Lunarias ayant quitté Orahgnar à la suite de la Guerre du Temps afin de s’installer dans l’Empire Kalhatien, au milieu du brouhaha. Ce sont en effet des sujets que nous devrions laisser entre les mains des Cinq Etoiles. Je pense sincèrement que même dans l’hypothèse où l’un d’eux serait rallié à une opinion antagoniste à la politique actuelle, ce dernier aurait assez de bon sens et de foi dans le Gouvernement Mondial pour agir malgré tout dans l’intérêt gouvernemental avant d’agir dans l’intérêt de son opinion. Ils ne sont pas arrivés au sommet de notre organisation transnationale sans raison et ils y sont dévoués, d’une manière ou d’une autre. Ayons confiance en eux, c’est le moins que nous puissions faire pour ces personnes qui ont pratiquement sacrifiés toute forme de vie personnel, toute existence de temps libre, pour gérer en continue et en permanence l’ensemble du Gouvernement Mondial.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi2110
Eadwig Hanovre "le Grand Ambassadeur"
Ambassadeur de la CSI

-Au sujet de l’organisation de réunions plus régulières, logistiquement parlant il semble difficilement envisageable de tous nous réunir plus régulièrement que tous les quatre ans. Néanmoins, cela est envisageable d’un autre point de vue mon cher, répliqua le voisin de Mallory. Puisque l’OTUMOC n’est plus, cédant sa place à l’OTN, l'OTS, l'OTE et l'OTO, tandis que l’OTOC se maintiens, ces organisations de collaboration militaire et d’application des décisions en matière demeure un socle concret pour bâtir des réunions et discussions entre dirigeants d’un même océan sur divers sujets. Vous l’ignorez peut-être également, mais des entrevues ponctuelles sont organisés, des sortes de séminaires, entre rois ou représentants de dirigeants à l’échelle des océans notamment en ce qui concerne des applications de décisions vues à la Rêverie qui nécessitent justement parfois des adaptations. Mais… Qu’est-ce que…

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi3510Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Gr210
??? "Le Mystère Insoluble",  ??? "l'Egide Foudroyante des Sommets"
Maître du Conseil d'Orahgnar et son garde personnel

Les regards convergèrent vers deux hommes qui rencontraient quelques soucis. Les deux lunarias, cachés dans leurs tenues cybernétiques, tenaient leurs casques, comme s’ils avaient mal à la tête, tandis que quelques étincelles jaillissaient d’interstice, comme un problème électrique se produisait.

-Comment allez-vous messieurs ? demanda Cléon en scrutant avec surprise ce qu’il se produisait.

-Orahgnar… Orahgnar est attaqué… parvint difficilement à dire le Maître du Conseil au milieu des *bip* et des *bzzzz* qu’émettaient son casque.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 572826ChairokaAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow54Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 501888AstonFinley
Asya Lida ex-Chairoka, Amirale Anna Mendez "Aokiji", Aston Finley

À deux contre deux dans un affrontement de ce niveau, avec un protagoniste arrivant en renfort au dernier instant de chaque côté, la composition semblait globalement équilibrée. Ainsi, la Olsen aurait en effet pu profiter de l’Etat d’amoindrissement de plus en plus visible du Finley pour le mettre hors d’état de nuire, mais c’étant sans compter sur les réflexes de l’ancienne amirale en cheffe qui si elle ne disposait pas d’aptitude de combats particulièrement spécialisé n’en demeurait pas moins une redoutable antagoniste. Ainsi, au prix d’une exposition plus large à l’attaque d’Aokiji, Asya Lida parvint à attraper le coude de Lidy pour ralentir le mouvement de la Directrice du Cipher Pol 6. Ainsi, la technique ne toucherait pas Aston, mais l’air déplacé, formant malgré tout un projectile, toucha l’ancien directeur de l’A.O.I. à l’épaule à l’instant précédant la téléportation. A quel point la Olsen était-elle parvenu à l’affaiblir ? Elle ne pourrait le savoir dans l’immédiat et c’est ainsi qu’elle se reconcentra sur la nouvelle arrivante.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 456074PNJ1
Kali Nomade "l'Exécutrice"
Ancienne nébula

Se redressant maladroitement, la Nomade reprenait sa respiration tandis qu’elle observait le nuage de sable qui dégrossissait. Le sol était malgré tout recouvert d’une certaine couche, comme si une tempête avait traversé la ville, en raison de la quantité qui s’était déployé dans les environs à cause de la créature millénaire sacrifié par Chairoka dans le seul intérêt de ses plans. Était-ce la même chose pour elle ? En fin de compte, est-ce qu’elle avait réellement rejoins l’amirale-en-cheffe de sa propre chef ? L’ancienne nébula commençait à en douter elle-même. Comment croire en ce que l’on pense quand on a été en présence d’une personne pouvant manipuler votre mentalité ? Cette fois-ci, elle avait bien senti être manipuler durant cette bataille de Marijoa, mais est-ce que pour autant jusqu’à présent cela n’était jamais arrivé ? Kali n’avait aucun moyen de le savoir. C’était monstrueux. Craindre que ses propres choix n’étaient pas ses propres choix en fin de compte, c’était une sensation horrible. Qui était-elle en réalité ? La personne qu’elle pensait être existait-elle réellement ? Ou était-elle le simple fruit des manipulations de la maudite du mental ? C’est dans ces questionnements que la pirate accueillit les paroles de la Olsen qui ne l’aidèrent guère à s’orienter davantage. Quelle décision prendre ? Est-ce quelqu’un allait encore faire un choix à sa place ?

-Je ne sais pas ! Je ne sais plus !

L’Exécutrice tomba à genoux en se tenant la tête qu’elle secouait frénétiquement de droite à gauche. Elle s’était tant évertuée à repousser le contrôle de Chairoka que ses pensées avaient une grande difficulté à s’aligner. Les agents du Cipher Pol 9 arrivèrent et obéirent à l’ordre de la Olsen après confirmation auprès de Truth qui valida la demande de Lidy sous la pression que lui mettait la Sargone afin de faire confiance à la Olsen. Il n’était pas compliqué pour la directrice du CP6 de voir la débâcle psychique dans laquelle se trouvait son interlocutrice, tout comme elle pu lire facilement sa vie et tous les événements que l’Exécutrice avait vécu depuis sa rencontre avec l’Archer à Jaya en passant bien entendu par leur affrontement à Marineford. De simples mots seraient-ils suffisants pour raccrocher l’esprit divaguant à la réalité à laquelle il avait été arraché par la malédiction de Chairoka ? La seule proposition en tout cas ne suffisait pas à raccorder tout les wagons.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Yuna_f10
Jasmine

La tornade des émotions se déchainait. La chair devenait écaille tandis que les nerfs se tendaient. La forme reptilienne gagnait en taille, s’imposant à l’ensemble du champ de vision. Les paroles avaient été prononcés. Les deux partis d’un même couple s’étaient avoués leur amour avant de se lancer dans une lutte pour la survie. Non, cela allait au-delà. C’était une lutte pour la vie elle-même. Il n’était même plus question de quelque chose d’autre qu’eux lorsque leurs cœurs s’étaient mis à battre de manière synchronisé, unique, unanime. Leurs âmes coordonnées. Leurs pulsations suivant leur souffle. Tout n’était que destinée. Ils devaient se retrouver et tout ce qui se dresserait entre eux allait disparaître. C’est cette volonté qui flamba dans les yeux de Taito Nowaki l’instant avant que ses paupières ne se close. Une fois réouverte, l’animalité, la bestialité, la sauvagerie primaire de l’animal enfermé au fond de la malédiction explosa dans un torrent absolu, dans un hurlement annihilateur se propageant au-delà de la matière, franchissant l’espace et le temps, les dizaines de kilomètres, les centaines de secondes qui les séparaient. Au-delà du monde physique, la vibration se répandit jusqu’à atteindre l’épiderme de Midoritaka. Cette dernière sentit le frisson octroyé par l’élu de son cœur, le frémissement de sa peau sous l’adrénaline mais surtout l’extase du partage des sentiments. Elle aussi se lançait entièrement dans la lutte pour lui. C’était cela l’amour. Les barrières, peu importe leur dimension, cédaient. La haine qui s’était érigé en face du dinosaure ne trembla pourtant pas. Plus résistante qu’un bastion, la gravité ancrée dans le sol, elle résistait au déferlement d’air du hurlement de l’éveil zoan. Les roches, des pans entiers du sol, des murets entiers étaient pourtant arrachés, volant autour d’elle comme s’il ne s’agissait que de la poussière soulever par un balai. Instinctivement, cette seconde bête incontrôlable répliqua au courroux du Nowaki de la même manière.

-DERETOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !

L’amour qu’elle était parvenu à lire dans la rétine de l’animal ne faisait qu’accroître le sentiment d’injustice qui l’avait emporté dans son esprit. Le brasier de son amour consumait tout également, mais en ayant pris l’apparat macabre de la vengeance. Sa chair frémissait. Cependant, ce n’était pas causé par le cri de Taito, contrairement à Camille Elkens, c’était bien la malédiction de Jasmine qui se manifestait. A mesure qu’elle s’enfonçait dans les abysses de la haine, enchainé à des ancres qui l’entraînaient dans les profondeurs des limbes où elle s’abandonnait à ses propres sentiments, le fruit prenait le dessus, l’appelait à déverser son pouvoir sans plus qu’aucune limite ne le retienne. Chaque instant la rapprochait de l’éveil. Quel ravage ferait la toute-puissance de la gravité une fois débarrasser des chaînes humaines qui le retenaient ? La destruction totale de Marijoa prendrait-elle seulement plus de quelques minutes à être réaliser ? Pourrait-elle fait tomber la Lune sur la Terre et mettre fin à toute vie ? Lorsque le « lézard » se jeta sur elle, l’amante de Dereto fit de même et entra d’elle-même dans la gueule du dinosaure. Déployant son pouvoir, elle accru la gravité sur la mandibule du bas pour empêcher la mâchoire de se refermer tandis qu’elle saisissait à deux mains celle du haut tout en passant au-dessus dans la simple optique d’écarteler cette gueule titanesque jusqu’à ce qu’elle se rompe. Entre les mains de l’ancienne chasseuse de primes, les crocs se cassèrent, permettant paradoxalement à la créature de se libérer peu avant que ses deux mandibules ne se désolidarise. Sautant, Jasmine généra une gravité ahurissante afin de chercher à retenir son adversaire le temps qu’elle arme sa prochaine technique visant à retirer la gravité pour « décompresser », dilater le corps de l’ennemi jusqu’à ce que cela ne soit plus vivable. Taito, bien qu’inconscient étant purement un esprit bestial devait trouver un moyen de contre-attaquer afin de ne pas mourir mais aussi de poursuivre l’affrontement suffisamment longtemps pour laisser le temps aux renforts de l’aider.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 713978CinqEtoileFAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Agent_41
Iralia Padsin, Joseon Jindeok "la Dévoreuse d'Astres"
Membre du Conseil des Cinq Etoiles, As du Cipher Pol 9

-Vous avez bien compris ? acheva Iralia.

-A vos ordres madame.

Les paupières de Jindeok se soulevèrent en même temps qu’elle répondait à l’ordre. Devoir déjà prendre en chasse la cible suivante serait rude, mais on ne pouvait se dérober aux instructions du Conseil des Cinq Etoiles.

-Vous ne pouvez pas bouger ! Vos blessures vont se rouvrir ! s’insurgeait le médecin à son chevet. Dites leurs que vous ne pouvez pas le faire !

-Je vais vous donner un conseil…
commença l’assassine en se tournant sur le côté tout en plaçant ses mains comme pour s’agripper au sol. Ne craignez pas la mort, c’est le meilleur moyen qu’elle vienne vous chercher. Embrassez la mort et elle vous protégera.

-Vous ne tiendrez pas plus de dix secondes avant de perdre connaissance ! Je ne sais même pas si on pourras réussir à vous sauver après ça !
insistait le docteur.

-Dix secondes… C’est suffisant.

Passant sous forme totale, le canidé céleste s’élança dans une kamisori magistral grâce à une impulsion rocambolesque. La sensation que ses muscles se déchirait à chaque mouvement était atroce, mais Jindeok avait appris à vivre avec la douleur, à l’accepter et l’embrasser. Elle était la meilleure utilisatrice du rokushiki disponible. Billy Green, Truth et Iralia avaient jugé qu’elle était la seule capable de rejoindre Jasmine dans l’estimation temporelle. Ce serait la personne qu’Aston extrairait en priorité désormais. Qu’il ignore ce qu’elle avait fait ou non et la raison pour laquelle il le ferait, dans les deux cas il viendrait la chercher. La Joseon devait forcer davantage sur son soru. Traversé Marijoa, la Terre Sainte, en dix secondes. Cela semblait impossible vu la taille de la ville. Pourtant le pari était lancé. Ses articulations grinçaient et la Dévoreuse d’Astres sentait ses omoplates de déboîter et se remboîter sous les frottements du vent. Le paysage, les grandes façades richement décorés, défilait à toute allure autour d’elle, un empire de lignes horizontales dont elle ne percevait aucun détail. Il n’y avait qu’une chose. Qu’un objectif. Sa cible. Sa proie. Elle allait lui apporter la mort et tenter de faucher le plus qu’elle pourrait. Sa conscience commençait déjà à vaciller alors que les filaments de sang partaient de ses plaies réouvertes pour décorer des pavés de la rue par ci par là, à des distances assez importantes les unes des autres au vu de la vitesse de déplacement.

L’As ne devait pas rater le coche. Elle s’accrochait à la réalité avec autant de ferveur que ses griffes de Bul-Gae se refermaient sur l’air pour le frapper dix fois en un seul instant. Une silhouette s’élevait déjà dans les airs dans un bond phénoménale. Jindeok l’avait noté grâce à son fluide perceptif, mais son accélération toujours en progression l’empêchait de pouvoir apercevoir la silhouette imposante dans la voûte céleste. Pourtant c’est bien cette personne que la Joseon rejoignit au plus vite en grimpant à sa hauteur en une seconde, arrêtant de ce fait de rebondir au milieu des rues. Il n’y avait guère le temps de tergiverser alors la maîtresse du rokushiki se laissa faire. Le pachyderme sous sa forme éveillée émettait toujours cette aura imposante propre à celle à qui personne n’avait osé de surnom. Iralia avait son bras armé de toute sa puissance, la paume ouverte et visa précisément les pattes arrière du zoan mythique qui l’avait rejoint en plein saut. Le coup ne visait pas à faire des dommages à l’agente du Cipher Pol. C’était une propulsion. L’explosion d’air résonna au-dessus de la Terre Sainte tandis que Jindeok se voyait expulser, avec plus de puissance que n’importe quel boulet de canon ou missile, par la force brute de la plus redoutable directrice d’Impel Down du dernier siècle. Franchissant l’espace qui rappait son épiderme en lui arrachant sang et lambeaux de chair, la demoiselle vidée de son fluide offensif sentit la voix de Jasmine. L’obus humain fonçait dans sa direction mais peinait à en garder conscience. Son esprit sombrait, peu importe la lutte qu’elle menait pour échapper à Morphée. Cependant, l’émergence de la voix d’Aston créa une perturbation suffisante pour la tirer une dernière fois des bras lancinants de l’abysse. Le Finley, mis en retard dans ses timings par l’assaut qu’il avait subi de la Olsen, tendit la main pour attraper Jasmine. C’est alors que la mâchoire du Bul-Gae déchiqueta le vent.

-GAGAN.

La gueule d’air faite en shigan fondit sur la cible et s’enfonça dans son torse. Plusieurs organes internes disparurent, dévorer par la technique qui laissa un trou béant dans la cage thoracique de l’ancien directeur de l’A.O.I. qui écarquilla les yeux tout en déclenchant la téléportation pour extraire Jasmine avec lui. Perdant connaissance, la Joseon reprit forme humaine et s’écrasa avec fracas dans le sol, soulevant la roche avant de ricochet et traverser une fenêtre pour terminer sa course en roulant sur le plancher d’une chambre de Dragon Céleste, le sang dégoulinant abondamment des marques laissés par Alion avant même que Iralia ne retrouve n’atterrisse au sol au terme de son bond. Sans le savoir, la Olsen avait permis la réussite de l'idée de Billy Green pour toucher gravement Aston.



Xénovah
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Pirate73
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Pacifi10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 662377Pion2Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow35
Y-Edition, Reis Jacob ex-Kizaru, Zang Thalassa

-J’arrive tout de suite, avait répondu Aokiji dès qu’elle avait reçu l’appelle de son collègue, se transformant en liquide pour se déplacer plus rapidement.

Elle faisait bien au plus vite pendant que Kizaru entamait sa lutte contre l’armée de l’Archer. Mais quelque chose d’étrange pourrait paraître aux yeux de l’Archer. Les autres personnes présentent de faisaient rien pour aider l’ancien amiral-en-chef. Le lunaria à la chevelure blanche et aux ailes noires qui était le plus éloigné de sa position souriait même tandis que le monticule d’armes de la division scientifique se reconnectait au Pacifista Y-Edition qui les pointait dans la direction de Kurohebi, plus par précaution que par hostilité apparemment.

-Laissez-nous partir amiral Kurohebi. Les Décimas sont morts avec Akainu. Tu as achevé ton œuvre. Si tu poursuis dans ton ambition de nous éradiquer… Tu provoqueras toi-même la fin du Gouvernement Mondial.

Xénovah ne cherchait pas à bluffer. Il était sérieux. Les intentions dans sa voix était clair. La certitude de l’avoir emporté l’habitait suffisamment pour qu’il ne tremble pas le moins du monde en dépit de l’arène érigé contre lui.

-Il va être temps de mettre un terme à la Guerre du Temps.

La voix d’Aokiji demandait à Ghetis de tenir position ainsi que des explications sur pourquoi Kizaru faisait ce que le Kurohebi prétendait qu’il faisait. Néanmoins, la voix se coupa finalement, disparaissant dans le néant. Plus moyen de la contacter. Si les yeux se tournait alors vers l’escargophone, quelque chose d’on ne peut plus anormale sauterait aux yeux de l’amiral. Les yeux de l’escargophone. Ses pupilles avaient laissé place à quelque chose d’extrêmement étrange…

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 7e9c1ed89c7fefefa5c3307174c17ef1

-Les Time Travelers ont pris votre monde en otages et vous ne pouvez plus rien y faire Archer, répliqua la maudite du Doppelganger qui avait revêtu l’apparence de Zang Thalassa.

Dans le même temps, un vent de terreur gagna les cœurs. Même la direction du Cipher Pol 0 était en proie à l’incompréhension.

-Que se passe-t-il ? hurla la Sargone à Alexandrin. … Non… Le… Le réseau de Cristal a été désactivé ?!!!

Dans les sous-sols de la Direction du Cipher Pol 0, l’ensemble des den den faisant office de serveur voyaient leurs yeux être remplacés par le même symbole… En vérité. Cela ne se limita bientôt plus aux escargophones gouvernementaux de Marijoa. Le phénomène s’étendit progressivement à tous les numéros gouvernementaux enregistré par la Division Scientifique pour le Réseau de Cristal qui venait d’être désactivé. La toile s’étendait de proche en proche à la planète entière. Personne n’était parvenu à saisir le problème qui se préparait depuis le début de l’assaut Décima dans la Zone interdite…

-Les défenses anti-aériennes ont été réactivés, s'insurgea Alexandrin. Je n'y comprends rien !... Ils se préparent à tiré sur l'amiral Kurohebi ! Il faut le prévenir.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 0e110Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 0e310Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 0e210Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 0e410Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 0e510
Silver Hunter, Yang Thalassa, Shoshitsune Mikai, Iralia Padsin, Lars L. Volkoff
Conseil des Cinq Etoiles

-Je m’adresse à vous en ce jour membres du Conseil des Cinq Etoiles. Par soucis pratique, j’ai décidé de vous laisser en contact, déclara la voix féminine tandis que le Pacifista Y-Edition retransmettait la conversation à l’Archer.

-Qui êtes-vous ? répliqua le Volkoff.

-Cela importe peu. Je suis une figure du passé. La Guerre du Temps va reprendre. Je vous en avertis au nom de tous les Time Travelers. Nous prenons cette peine car nous avons déjà gagner. Vos lointains prédécesseurs pensez que j’étais inutile… Que ma malédiction était faible. Que les Chronobreaker surestimaient mon intérêt. Le monde n’était simplement pas encore prêt… Vous l’avez prouvé. Depuis que nous avons disparu il y a 300 ans pour voyager vers cette époque, les technologies ont bien évolués. Votre Division Scientifique a repoussé toutes les limites. Si géopolitiquement les choses n’ont pas fondamentalement changés, je peux sentir tout ce qui a évoluer.

-De quoi parle-t-elle ?
s’énervait Yang, toujours en train de poursuivre Sakuraba Yu.

-La Guerre du Temps… Une malédiction inutile… répétait Iralia qui venait d’envoyer une nouvelle unité médicale auprès de l’As du Cipher Pol 9.

-Je crois avoir lu quelques notes sur des fruits du démon employé durant la guerre du temps, répliqua Silver, celui qui avait semble-t-il était le plus intéressant par cet événement du passé parmi les cinq Etoiles actuelles. Le paramécia des escargophones ? Quelque chose comme cela.

-C’est le nom que le Gouvernement Mondial avait en effet donné à mon pouvoir
, répondit la voix inconnue. Pourtant cela va bien au-delà de cela.

-Plus rien ne veut répondre !
s’énervait Mikai qui venait de pénétrer le Quartier-Général de la Division Scientifique et observait les machines de Benz.

-Ne cherchez pas. Je contrôle tout monsieur Shoshitsune… Je suis indécise en vérité. Dois-je mettre un terme au Gouvernement Mondial maintenant ou devons-nous faire en sorte que votre agonie soit plus délectable ?

-Cela n’est que menace
, pesta Lars.

-Que diriez-vous de voir un des précieux membres de votre Suicide Squad disparaître dame Padsin ?

-Quoi ?!


Le den den mushi de l’ancienne directrice d’Impel Down se mit à projeter ce que voyait un autre membre de son espèce.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow15
Gringo Himan « le Joueur »
Membre de la Suicide Squad

-Selon les instructions du gestionnaire Wessex, nous ne devrions pas tardé à intervenir pour soutenir le G-5… déclara l’homme en noir qui accompagnait Gringo.

C’est à ce moment là qu’un bip caractéristique se fit entendre… Il se fit plus présent à un rythme de plus en plus rapproché. L’homme en noir écarquilla les yeux en tournant la tête vers l’ancien primé devenu agent de la Padsin.

-Qu’avez-vous fait ?

-Pardon ? Mais rien !
se justifiait le maudit de la console de jeu qui avait survécu à moulte bataille, dont celle de Marineford.

-Alors pourquoi ont-ils déclenchés votre puce ?

L’Himan ouvrit la bouche, mais la puce explosive implanté sur chaque membre de la Suicide Squad afin de les éliminer si on en perdait le contrôle s’activa. La cervelle explosa en mille morceaux dans un florilège organique dégoutant. L’image se coupa sur ce dernier aperçu de la vie de ce fidèle soldat de l’ombre.

-Comment ?! lâcha Iralia, à mi-chemin entre la rage et la surprise.

-Il... Il faudrait que vous veniez voir ça, déclara Mikai qui avait un retour de différentes images sur les appareilles de contrôles généraux de Benz.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 355970ID1
Albrecht Madman aka Satan
Directeur d'Impel Down

-MONSIEUR LE DIRECTEUR ! Les portes automatiques des cellules ne répondent plus ! Les prisonniers des sections 12 à 19 sont également libres ! lançait un des hommes de la salle de contrôle de la prison infernale.

-Dépêchez les gardiens éveillés au plus vite ! beuglait Satan en sortant en trombe.

Il devait rejoindre le niveau 6 avant que les grilles de cet étage-là s'ouvrent également. Tant pis. Il allait devoir employer Cerbe-rox. S’il y avait déjà eu des disfonctionnements par le passé, les systèmes créés par la Division Scientifique pour assurer le contrôle d'Impel Down n'avaient jamais faillis. Il n'y avait aucune raison pour que tout se détraque d'un seul coup. Cela ne pouvait être qu’une attaque organisée. Un yonkou allait-il débarquer pour mener une attaque ? Erika avait-elle trouver le moyen de prendre sa revanche sur la défaite qu'elle avait vécue en ces lieux quelques années auparavant ?

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 858106PacifistaXEditionAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow67
Pacifiste X-Edition, Amiral Mark Robinson Haiirokumo
Pacifista affilié au G-1, Responsable du G-1

-AMIRAL ! hurla le colonel avant de se faire atomiser par un missile.

-Je vais être obligé de le détruire... Il n'y a plus le choix, pestait l'amiral en charge du G-1 face à l'un des derniers modèles de pacifista encore existant. Vraiment décevant jusqu'au bout ces machines.

Haiirokumo prépara alors ses fameux fils, les imprégnant de haki de l’armement avant de les faire danser. Il ne pensait pas devoir mener un jour au sein du cœur du G-1. Si guerre il devait y avoir, normalement le combat aurait dû se porter uniquement sur la côte. Aucun adversaire n’aurait dû être en mesure de s’enfoncer si profondément dans la base.

-Il faut que j’en finisse vite avant de trop endommager le secteur…

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Goetz_10
Sergueï Ivanovitch « Shinseishi »
Amiral-en-chef de la Marine

-Que se passe-t-il à la fin ? pesta l’amiral-en-chef, déjà très préoccupé par les événements de Marijoa, en ouvrant sèchement la porte de la salle de contrôle de Marineford.

-Les canons de la baie sont incontrôlable. Ils viennent de se retourner tout seul ! Comme s’ils allaient essayer de bombarder la Place Oris !

-C’est quoi encore ces âneries… Faut-il que je fasse tout moi-même dans ce bâtiment !
beugla l’apôtre du Constantinisme à bout de nerf en se dirigeant dans les couloirs qui menaient à la ville situé devant le Quartier-Général de la Marine. On a des techniciens pour ces choses-là normalement !



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00130

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00avat87
10001  10000  00100  11100  11111  11111
01010  10000  01010  10010  10001  10000
00100  10000  11111  10001  10001  11111
01010  10000  10001  10010  10001  00001
10001  11111  10001  11100  11111 11111

01000001 01101011 01100001 00100000 01001001 01101110 01110100 01100101 01110010 01101110 01100101 01110100

Les épaisses murailles noires d’Orahgnar aux motifs jaunes illuminés par l’énergie traversant ces murs se mirent à gronder. Des barrières bleues s’élevèrent en leur sommet tandis que la grande tour centrale de la cité des Lunaria vrombissait. Les différentes installations se mirent en marche et les rayons convergèrent en un seul point. La puissance centralisée fut libérée vers le ciel en un énorme rayon jaune qui transperçait le firmament et qui serait tout autant visible de la Terre Sainte que des îles en contrebas de Redline sur des centaines de kilomètres à la ronde. Du point le plus haut du monde, la cité la plus technologiquement avancé de la planète venait de tomber toute entière aux mains de ceux qui l’avaient quitté jadis, alors qu’elle était encore faite de pierres pourpres et de colonnes d’obsidiennes. L’hologramme de la mère adoptive de Xénovah et seconde femme de Zadkiel se forma petit à petit aux au cœur du rayon. Elle observait Orahgnar la Puissante, la terre des Lunarias. Et dire qu’aujourd’hui ils se cachaient de tous.

-Ô monde ! Il est l’heure de te réveiller ! Que tous tremblent ! Que tous entendent ! Oui ! Ecoutez les battements des forges d’Orahgnar ! C’est ce rythme ! C’est lui. Le seul. L’unique. Zadkiel nous l’avait mainte fois raconté. Pour l’instant, c’est la seule chose en ce monde capable de le faire. Ce sont les derniers Tambours de la Liberté ! Par-delà les océans, les terres et les cieux, entends notre appel ! Par la volonté de ton émissaire Zadkiel, par celle de ton prophète Gold Roger et par tes dévoués serviteurs que nous sommes, nous en appelons à ton réveil. ENTENDS NOTRE APPEL JOYBOY !

Comme pour transmettre l’ordre, la foreuse géante qui était destiné à propulser le fruit du monarque dans les profondeurs de Redline se mit à surchauffer et à fonctionner à pleine régime selon le même rythme. Les canons de Marineford se tournèrent vers la mer et suivirent la même danse. Tous les appareils de l’immense toile tendus depuis le cœur même de la Division Scientifique essayèrent de faire de même. La tour lumineuse, la Flèche de la Lune, pulsait et devenait progressivement le cœur de ce monde interconnectivité.

-Vous avez tout centralisé. Pour vous faciliter la vie et vous améliorer, tout est entrer en relation, mise en contact pour être plus performant. Vous vous êtes préparer à dominer le monde par la technologie. Mais la technologie est mienne. Vous m’avez offert ce monde. Cette Division Scientifique était tout ce qui était nécessaire à ce que je prenne le contrôle de votre système de fonctionnement. Souvenez-vous de ce message membre du Conseil des Cinq Etoiles. La Guerre du Temps ne prendra fin qu’avec la destruction absolue de l’Héritage des Vingt.

Aux confins du monde, à l’opposé de la position céleste d’Orahgnar, dans les profondeurs ténébreuses de Calm Belt, les murs d’Impel Down semblèrent frémir, comme si la prison elle-même avait la chair de poule. Des rois des mers dessinaient des cercles frénétiques autour de la structure. Satan lui-même se sentait mal à l’aise, comme si une présence inconnue avait pendant un court instant prit le contrôle de tout l’environnement, jusqu’au cœur même de la pierre. Quelque part dans ce vaste monde, le One Piece attendait quelqu’un. Quelque part, un être devait s’éveiller pour s’en emparer alors que tous aspiraient à le retrouver. Quelque part, deux yeux s’ouvrirent sur le néant, deux étincelles faisant office de seule lumière, de seul espoir, dans l’enfer qu’était devenu cette réalité.




Ordre de réponse :
Ghetis - Lidy - Taito - Liam - Fizz
Vous vous pouvez échanger vos tours en fonction des besoins.
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !



Plan de Marijoa
Plan de Marijoa avec détails

Liste des PNJs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 725
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue43/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue99/500Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (99/500)
Berrys: 450.532.000 B
Dim 3 Avr - 18:31
Drôle de sensation. Plonger en son for intérieur, c’est s’abandonner. Les rares fois où je me suis senti comme ça, c’est les rares fois où j’ai plongé dans l’eau involontairement. Couler dans l’océan, c’est comme ce moment à l’instant ! On voit la surface, mais on ne peut l’atteindre. En m’abandonnant ainsi à ce côté animal, j’espérais pouvoir tenir assez longtemps contre la redoutable Jasmine. Ombre et lumière s’affrontaient en cet instant et pour cause… Ma personne représentait l’espoir amoureux, là où Jasmine était l’incarnation même du désespoir. Le prénom qu’elle prononça se fit entendre uniquement par la bête, mais l’entendre personnellement aurait expliqué bien des choses. Cela serait une leçon à apprendre, un avant-goût de ce qui pourrait m’arriver si le pire devait arriver envers Violet ou Camille ! L’ambiance est lourde, le liquide m’engloutit. L’océan de souvenirs m’assaillent et c’est un flot incessant d’informations qui me submergeaient. Un appel… Qui m’appellerait à la surface ?

Tandis qu’intérieurement j’étais enfermé dans le passé, à l’extérieur, la bête laissait libre court à sa sauvagerie. Le cri était la preuve que devant Jasmine se montrait l’incarnation de la destruction qu’avait en lui Taito. Manifestation même de sa malédiction, le but de cette « chose » était la mort et rien d’autre pour l’heure. Si certains arrivent à contrôler ce mal, il n’en est rien pour Taito qui avait maintes fois penser demander à Chairoka l’aider pour ça. Mais visiblement, il allait devoir vivre cette expérience comme toutes les personnes dans son genre. Pas d’aide pour contrôler cette part d’ombre qu’il cachait depuis si longtemps.

Incontrôlable, imprévisible, la bête fixait donc sa proie désignée : Jasmine ! Après l’avertissement, ce fut l’exécution de ses envies. Les deux titans foncèrent l’un sur l’autre prêt à s’entretuer !!! La mâchoire incapable de se refermer fit pousser un râle à la bête qui se demandait bien ce qui se passait ? De plus, le fait de briser ses dents fit gigoter la bestiole et pousser un grognement de douleur. Fuyant tout deux l’attaque de l’autre, ce sont quelques précieuses secondes qui furent perdues pendant que la bête gesticulait comme pour faire disparaitre la douleur ressentie. Jasmine venait d’enrager encore plus la créature qui s’apprêtait à revenir à elle !
Mais tandis qu’une charge se préparait, voilà qu’il fut entravé par la gravité tout bonnement ahurissante. La bête poussa un râle de douleur, quasiment couché à 95% sur le sol. Pourtant, son esprit combattif ne disparaissait pas non et sa seule solution fut de tenter de tourner brutalement sur elle-même et envoyer sa queue balayer son ennemie. Mais il fut stoppé dans son idée quand deux autres antagonistes tentèrent d’agir dans ce duel de titans !

Alors quand enfin la gravité n’eut aucun effet sur lui, la bête jeta son regard sur la zone. Malgré des douleurs, la soif de sang n’était pas assouvie et il fallait l’assouvir ! Alors les pupilles se posent ici et là, cherchant une proie qui en valait le coup. Se remettant de ses émotions, la bête se redressa, gouvernant de sa taille la zone. Le corps de Aang fut la première chose que la bestiole croisa, mais son côté inerte n’emballa pas vraiment la créature qui se désintéressa. Aucune vie ici, aucun intérêt… La vie était tellement plus intéressante. Cherchant une trace de vie, la bête admirait les lieux essayant d’analyser le bordel environnant. Et finissant par trouver un corps où il y avait encore une flammèche de vie, la bête s’approcha.

Les pas lourds faisaient trembler le sol. Jindeok si encore consciente pourrait ressentir cette approche. Lente, fatale. Bien que la créature ne pût pas vraiment « entrer » dans le bâtiment, elle se pointa devant et approcha la gueule par le trou qu’elle avait fait en y entrant violemment. Respirant l’odeur de mort qu’elle dégageait, l’As du CP9 était en proie à une bête féroce qui ne répondait plus de ses actes. La créature n’attaqua pas immédiatement, elle cherchait à voir si oui ou non elle méritait le titre de casse-croute. Tendant une patte avant minuscule mais avec des griffes acérées, la chose retirait quelques débris avant de finalement pousser un hurlement à en faire revenir les morts. Donnant un premier coup de tête dans le bâtiment, l’éveillé tentait de se faire un chemin dans le bâtiment, ou plutôt… allait le faire s’effondrer à ce rythme. Ne pas réussir à avoir sa friandise était frustrant mais les choses empiraient soudainement. En effet, enfoncé dans la maison d’un Dragon Céleste, ce dernier débarqua et fut pris d’une panique si ce n’est pas juste de la surprise. Autant le dire, son cri fut prit comme un affront par la bête qui répondit par un hurlement bien plus puissant que le sien.

Cela allait être un massacre d’ici peu vu comment l’homme beuglait, mais « heureusement » pour lui, l’arrivée de « médecins » attira l’attention de la créature qui se retourna alors vers ce qui était des cibles toutes désignées. Face à face avec ces personnes compétente en leurs métiers, elle se pencha légèrement, le regard braqué sur ces trois apéros sur pattes. Pupilles fendues, attention portée sur eux, la bête ne remarqua pas une possible menace venant du ciel ou qui approchait par-là !
Selon le temps d’intervention de qui que ce soit, la créature aurait le temps de potentiellement hurler une énième fois et s’apprêter à bondir sur eux pour ou bien les écraser, les frapper de sa queue ou les bousculer d’un coup de gueule magistral.

L’homme avait prévenu, il avait usé de cette forme afin de retenir Jasmine… Désormais volatilisée, il était devenue une menace à maîtriser !

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3236
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue51/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (51/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue872/1000Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (872/1000)
Berrys: 899.999.999.998 B
Amiral Kurohebi
Mar 5 Avr - 18:08

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !




Si le corps de l’Archer suivait encore, il ne pouvait se leurrer sur un point, il ne pouvait point vaincre autant d’adversaires à lui seul, encore moins si Kizaru s’était rallié à l’ennemi. Ce choix était assez étrange venant d’un homme qui avait dévoué sa cause au Gouvernement. De plus, il paraissait très peu probable que ce guerrier offre ses services à ceux qui le firent tomber en désuétude. Le schéma « Akainu » semblait peu probable, puisque l’Ordre Décima aurait tout eu à gagner à ce que cet homme révèle son affiliation.

Les présumés décimas ne cherchaient même pas à l’aider, pas même l’homme qui semblait membre du gouvernement. L’hypothèse que Kizaru agisse par obligation commençait ainsi à naître chez l’Archer, sans que ce dernier n’imagine un quelconque contrôle. Son haki s’orientant sur l’homme qu’il respectait tant, ce fut dans un profond soupir qu’il ressentit cette tristesse et ferma les yeux. Kizaru n’agissait point par désir de vengeance pensait-il désormais. Peut-être lui avait-on tendu une obligation dont il ne pouvait se défaire ?

L’armée de Célestia l’occupait de façon plus ou moins correcte, mais cela ne suffirait guère au brun. Alors qu’il comptait expliquer à  Aokiji la situation, ce fut avec une certaine stupeur que le signal fut coupé. Si avec un escargophone classique il aurait été possible de voir le changement rétinien de la bête, avec son oreillette cela n’était pas possible. Alors le brun grommela un instant.

* Zeke, Makui, Nomade, Agamemnon, Mozero, Nu Wa, Mendela, Yoko ou Akainu… Qui seront les suivants, ne mériterais-je pas la paix après ce que j’ai apporté à ce monde ? *

Il ne comprenait même pas le charabia qui s’offrait à lui... Cette discussion qui lui était retransmise, ces armes que la cyborg manipulait, il n’y comprenait que peu de chose. Alors, l’air de rien, l’Archer passa ses mains dans sa chevelure, puis l’attacha en une queue de cheval.

*J’en ai assez. Tous ces secrets, tous ces mystères, j’ai toujours agis pour mon peuple et rien d’autre depuis ma vengeance. Alors pourquoi tant de chose de ce monde me sont inconnues ?

Mon fruit du démon pourrait être comparé à un pouvoir divin, abondance, protection, création absolue, jusqu’au vivant tout m’est acquis en cette arène. J’en ai dénaturé le sens le plus profond, j’en suis devenu le maître, mais….

Hors de ces murs…
Hors de ces gradins…
Dès lors que l’arène disparait…

Je ne suis qu’un mortel, qu’un être fragile dont la vie dépend d’autrui.
Est-ce là le statut que je mérite ? Pourquoi n’oserais-je pas être un dieu moi aussi ? Pourquoi dieu n’est-il qu’un titre quand d’autres décident de mon existence.*



A la manière d’une révélation, les pensées du Kurohebi s’entremêlaient en lui. Les vies de ses soldats avaient été bafouées sur Calm Belt. Malgré son statut, malgré la grandeur de sa nation il ne pouvait même pas présider la Rêverie. Il croyait en l’ordre mondial plus que tout, mais son rang n’était qu’un plafond de verre qui acceptait de ne point briser.

Encore en chute libre depuis sa sphère de diamant, il avait pris sa décision.

C’était désormais certain, le poste d’amiral ne lui convenait plus.

- Les Trois Paradis.


D’un simple toucher l’arène disparue, pour réapparaître dans la même seconde. Les petits gradins lui permettaient d’entrevoir le monde extérieur, tandis que l’extérieur de l’arène n’était qu’un cube noir. S’isolant avec uniquement les décimas, une étrange créature noirâtre trônait derrière lui. Une sphère pourvue d’ailes et d’une gueule. Le contour des gradins était rendu inaccessible par de grands murs d'un cristal translucide, mais épais.

Le ciel entièrement noirâtre, le brun regarderait la créature derrière lui avant de la pointer du doigt. En réponse la bête ne fit point cas de l’Archer et l’avala d’une traite le gobant.

Il n’en était pas mort, mais la suite des évènements serait bien différente.

Le Paradis de Noctis.
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Tumblr_m5zm66zji11rx0t1ko1_500

A la façon d’un faisceau happant l’ensemble de l’arène, sans laisser le moindre périmètre libre, un éclair foudroyant frappa l’arène ! A la façon d’un puissant laser électrique il viendrait pulvériser toute chose !

Selon les plans de l’Archer la créature dans laquelle il était se composait d’un concentré de caoutchouc particulièrement danse et compact. Il avait cherché à la rendre la plus résistante possible, laissant ainsi une pleine protection à son être, alors que l’éclair foudroyant risquait, tôt ou tard de faire fondre le caoutchouc. Son imaginaire avait conçu une créature capable de résister à la puissance de cette éclair surpuissant, alors la créature devait y résister durablement.

Le choc avait tout de même éjecté la créature vers le sol.

Dès le moment où le caoutchouc commencerait à céder, il viendrait toucher sa bague pour faire disparaître l’arène, réapparaissant au sol, il ne savait pas vraiment si l’arène avait affecté Kizaru et en doutait presque.  Néanmoins, il n’en avait plus grand-chose à faire.

Puisqu’une autre arène fit son apparition.

Paradis de Ghetis.
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 (HiFiGIF.cc)_uchiha-madara-uchiha-nnarug-naruto-shippuuden-naruto-madara-uchiha-madara-look-at-him-full

Les créatures de l’arène pouvait être faites des différents matériaux que l’arène elle-même était en mesure de créer. La matière organique pouvait également être produite, comme la chaire ou encore le bois mort. Aux débuts de l’Archer, il n’était pas rare de le voir produire des cadavres afin de créer une tension, mais le vivant n’était alors qu’une barrière pour lui.

Aujourd’hui, il pouvait créer du vivant de toute matière tangible, alors pourquoi pas la peau ? Lui qui pouvait reproduire le cadavre de n’importe quel créature, pourquoi pas un dragon ? Pourquoi pas une créature en peau de dragon ?

C’est cette chose qui trônait à ces côtés à laquelle il fit signe de venir. Cette chose étrange n’avait pas de réelle forme, encore une sphère vivante pourvue d’une gueule qui avalerait l’Archer. Composée d’une quantité de peau bien plus grande que sa combinaison en peau de dragon.

De ses pieds, il couvrirait le bas de la sphère de haki, renforcé du haki de sa taupe, avant que le drame ne reprenne.

Une éruption volcanique prenant naissance sous l’arène sous la forme d’une multitude de geyser de lave, viendrait baigner les lieux de son arôme mortuaire. La créature se ferait éjecter vers le ciel, tandis que Ghetis, une nouvelle fois ferait disparaître l’arène pour en créer une dernière, qui demeurerait cette fois-ci.

Paradis d’Abyss.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Ezgif.com-gif-maker_3

- Non…


- Paradis de Meylis.
Lui qui croyait en la succession, lui qui croyait en cet échange qu’était la volonté et les idéaux, s’il souhaitait être en accord avec son être, alors Noctis était bel et bien celui qui transmis à Ghetis sa volonté. Mais désormais, il incombait au Vairon de transmettre sa volonté à sa nièce. Si la transmission de la volonté des Archer devait perdurer, alors c’était à Meylis Archer que cette volonté revenait.

Un jour cette jeune femme grandirait et partirait en mer en quête de sa propre vérité et non celle instillée par le Kurohebi. Elle se servirait probablement des principes de son oncle pour devenir la femme qu’elle souhaitait, mais dans les faits, c’est bel et bien elle qui déciderait de ce qui la caractériserait dans le futur…


Cette reine en devenir.


Choisissant de laisser son corps se reposer, Ghetis en avait trop fait, son corps était échaudé par temps de chaleur et même s’il n’avait plus d’organes internes il sentait son être bouillir. Ce fut pour cette raison que l’assaut de lave fut réalisé avec une violence brève, plutôt que de produire le même enfer de liquide brûlant. Le brun désirait également préserver son armure, il avait dûment protégé sa sacoche et son oreillette de haki.

Debout face à ce silence royal, l’homme qui se sentait l’âme d’un dieu plongea son regard sur ce qui resterait de ces nouveaux Décimas. Ce regard vairon, ce visage craquelé, cette pupille blanche, rendue noire, plus que jamais le Kurohebi correspondait au monstre qu’il avait toujours été.


A la façon d’un tumulte son aura royal s’éleva dans le ciel en une violente énergie violacée qui se répandit sur la zone entre lui et les décimas dans une déferlante bien plus agressive qu’à l’accoutumée. Son désir de conquête, sa pugnacité royale et haine s’étaient extirpés de lui avec une puissance sans pareil ! Vidant l’ensemble de ses réserves pour éradiquer toute pensée royale autre que la sienne, le  Kurohebi offrait là son dernier acte à cette guerre.

- Le Gouvernement Mondial ne pliera jamais face à la faiblesse des hommes.
Qu’importe nos croyances, la Néo-Marine, le Constantiniste, les penchants politiques.
Nous possédons tous un but commun : La Justice !


Il ne savait pas si les communications avaient été rétablies, mais il fit en sorte de porter son discours avec le plus de force possible, espérant que son oreillette puisse appeler n’importe qui, l’ayant activé juste avant de parler. Son corps s’était considérablement affaibli et le brun savait qu’il ne pourrait offrir plus de défi à ses adversaires, ainsi ce dernier mouvement était en vérité une porte qu’il offrait aux Décimas qui auraient survécu à son assaut.

- Qu’importe votre rôle partez et laissez Reis Jacob en dehors de vos messes occultes. Sinon, croyez-moi….
Ma prochaine arène sera notre tombeau
.

Ces guerriers du temps pouvaient palabrer, s’ils avaient besoin de manipuler et voler pour grandir, alors ils ne vadraient jamais le monde que le brun entendait concevoir.

Son Monde.


La Couronne
Awful


Ghetis sous  forme :
Forme libérée:

Spoiler:

Inventaire:
[/color]

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Black D. Racis
Black D. Racis
Messages : 121
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue28/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue88/120Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (88/120)
Berrys: 74.010.000 B
Jeu 7 Avr - 16:01
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar
« De belles paroles, de belles paroles mais en ayant émis ce souhait d’écarter l’ex-amirale en cheffe Chairoka, nous en sommes arrivés aujourd’hui à ce drame et à ce viol de nos institutions et de notre Terre Sainte. Avait-elle réellement besoin d’être emprisonné, avait-on réellement besoin de s’écarter d’elle et d’Aston Finley ? Elle n’aurait pas pu être transféré à un poste où elle aurait eu moins de responsabilités pour éviter ce risque de contrôler la Marine comme vous le dites ? », dirait-il alors le Belliqueux de Juluma pour répondre à la Grande-Evêque de Constantinople. Les paroles de cette femme semblait si hypocrite par rapport à la réalité. « J’en suis néanmoins d’accord avec vous que si on remettait en place ce Décret Décima, il faudrait le récrire et le modifier pour qu’il évite bien plus de bavures. Cela pourrait passer certainement par les experts du Cipher Pol 2 ou du Cipher Pol 6, toujours dans la lignée de les renforcer afin d’éviter de créer de nouveaux martyrs de ce Décret à présenter sur la place publique comme étant des victimes. »

Ici le Roi de Juluma faisait directement référence au second Paladin du Constantinisme présenté comme un ancien criminel, comme un martyr ayant dévoué sa vie au Constantinisme et au Gouvernement Mondial. Encore un des fameux pantins qu’ils érigeaient en symbole pour gagner l’opinion publique et des soutiens divers et variés.

« Vous parlez du besoin de budget de toute les organisations gouvernementales qui existe mais vous venez tout juste de dépenser une somme astronomique de 50.000.0000.000 de berrys afin d’acquérir un fruit du démon. Je me demande si vous êtes simplement sot ou un véritable égoïste. », dirait-alors Liam en frappant du poing sur la table. « Comme je l’ai dis plus haut ce financement serait purement personnelle, cette aide est prioritaire compte tenu de la crise dans laquelle nous traversons. Mais bien sûr votre égoïsme vous obscurcit. Vous venez quand même de manquer de respect à toute les organisations gouvernementales en dépensant une somme bien loin de toute les imaginations afin d’obtenir un simple fruit du démon et vous êtes soudainement préoccupé par leur finance. Ce n’était pas comme si la mission du Cipher Pol 1 était justement de s’occuper des ressources du Gouvernement Mondial et de les distribuer efficacement et vous voulez nous faire croire sérieusement qu’ils ont besoin de plus de budget pour savoir distribuer les finances et les ressources de notre organisation transnational ? Arrêtez de vous ridiculiser devant toute cette assemblée en sortant de pareil sottise quand vous venez certainement de creuser la tombe de votre pays et de votre peuple. Ce sont nos institutions, les finances de notre Gouvernement Mondial vont être mise à mal pour réparer tout ce que nous avons perdus et nous devrions pas financer plus que cela l’enquête pour dénicher ceux qui auront laissé une blessure ouverte dans le Gouvernement Mondial ? Avec votre achat plus tôt vous venez de vous moquer ouvertement de toute ces organisations que vous essayez de défendre. »

Le Melfgau s’était levé pour pointer du doigt directement le Roi de Drum, il avait pour une fois dans sa vie envie de prendre la vie de quelqu’un. Un mal de crâne incessant, cette réunion commençait à lui provoquer quelque chose d’inhabituel. Il était à bout, il se demandait à quoi tout cela servait alors des voix autour de lui, dans sa tête augmentait. Ce brouhaha incessant qui se créait et qui augmentait sa frustration et son énervement. Quel en était-il de lui après tout ? Comment arriverait-il à surmonter cette impasse, il avait tant changé depuis son départ de Juluma pour ce voyage initiatique, il était bien le prince joyeux et insouciant. Ce sourire qui avait laissé place à un Roi belliqueux et acharné qui prônait des solutions violentes au lieu que le pacifisme qu’il avait toujours érigé en convictions. A quel moment avait-il autant changé ? Il les entendait les voix de ceux qui partaient, qui mourraient dans cette bataille, les voix de ceux qui se battaient à coup de joute verbales et des émotions incessantes. En se posant de nouveau sur son siège, de la fumée sortait peu à peu de son poing fermé. Sans contrôler sa malédiction pour stopper le bruit de ces voix incessantes, il venait de créer une gerbe d’étincelles dans son poing fermé comme si le bruit des feux d’artifices pourrait le ramener à la réalité. Le bruit de sa malédiction qui offrait le bonheur aux gens pourraient peut-être un jour, ramener celui que Liam était avant…
Codage par Libella sur Graphiorum


Tentative d'éveil du Haki de l'Observation.
Black D. Racis
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 948
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue58/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue1077/1250Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (1077/1250)
Berrys: 17.992.699.300 B
Ven 8 Avr - 22:24

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [11]


Kali Nomade était dans un état déplorable. Son esprit était fracturé et les milliers d’éclats qui le composaient peinaient à s’imbriquer les uns dans les autres. Il lui faudrait sûrement des semaines pour se stabiliser, et elle n’était à cet instant pas en mesure de la réparer ici. Son corps avait subi les assauts répétés des membres du Cipher Pol 9, ce qui l’avait poussée dans ses derniers retranchements. Si on la laissait faire, elle mourrait ici en se vidant de son sang ou en laissant celui-ci tourner. La directrice du Cipher Pol 6 soupira et s’approcha de la Nebula de manière si vive que les agents auraient toute la difficulté du monde à suivre son mouvement, avant de l’assommer sèchement, dans le but de lui donner le repos qu’il lui faudrait pour qu’elles puissent avoir une vraie conversation.

D’ici quelques jours, Lidy Olsen viendrait rendre visite à Kali Nomade et s’assurerait qu’elle ait le choix de vivre ou de mourir. Elle ne la contrôlerait pas mentalement, elle n’en avait pas besoin. Les blessures subies par le contrôle mental mettraient peut-être des années à se réparer, elle ne connaissait pas assez bien le Fruit du Mental, mais une chose était sûre : l’implacable pouvoir avait été appliqué trop longtemps. Là où Lidy s’immisçait, elle n’agissait jamais sur les personnes en face d’elle. Lida Asya était bien plus puissante que son pauvre petit pouvoir… En terme de contrôle mental, du moins.

Jetant un coup d’œil aux membres du Cipher Pol 9, elle allait leur ordonner de transporter la jeune femme avant de remarquer que quelque chose clochait. Ses sens furent aiguisés quand son oreillette ne répondit plus, et elle dut la retirer avant d’apercevoir sur l’escargophone, dans les yeux de ces créatures, un symbole qui la fit frissonner.

- Que se passe-t-il ? Se demanderait-elle avant de fermer les yeux et de mobiliser sa pensée. Agents du Cipher Pol 9, que l’un d’entre vous emmène Kali Nomade se faire guérir puis la mette en détention. J’ai l’impression que nous aurons plus besoin de son aide que ce que j’avais prévu, ajouterait-elle pour elle-même.

Et si les membres du Cipher Pol lui obéissaient, malgré l’absence de confiance qu’elle avait en eux si Truth leur donnait l’ordre de tuer la Nébula affaiblie, Lidy s’élancerait dans les airs et en un seul saut atteindrait le haut du bâtiment à proximité avant de jeter un coup d’œil vers le Palais Pangéa où elle se dirigerait. Son objectif était tout tracé. Elle avait anticipé plusieurs choses : elle pensait que Iralia serait en train d’affronter Aston pour l’empêcher d’extraire Jasmine, et espérait que l’intervalle lui suffirait pour accomplir son objectif, loin de se douter de la réalité du terrain. Sa vitesse était surhumaine, mais elle ne pourrait pas s’empêcher s’interrompre dans ses kamisoris quand une apparition dans le ciel capterait toute son attention. Ses yeux s’écarquilleraient, ses dents se serreraient, son rythme cardiaque s’accélérerait et elle écouterait la déclaration en s’obligeant à reprendre son chemin.

- Orahgnar, Joy Boy, le Siècle Oublié, marmonnerait la jeune femme en comprenant ce qui se cachait derrière toute cette mascarade. La Guerre du Temps… C’est impossible. Le contrôle de la technologie, c’est pour ça que les escargophones ne fonctionnent plus… C’est eux… C’est impossible. Réfléchis, réfléchis… Les Cinq Etoiles vont réaliser ce qu’il se passe ? Peut-être pas tous, ils n’ont pas tous les mêmes informations…

Elle ne pouvait rien y faire à l’heure actuelle. Elle connaissait la position d’Oraghnar mais y aller seule aurait été une folie sans nom, surtout sans savoir ce qu’elle allait y trouver. Elle n’était pas suffisamment incompétente pour s’engager sur ce chemin, surtout quand elle savait que résoudre le conflit d’elle-même ne lui apporterait aucun bénéfice. En revanche il devait y avoir un représentant d’Oraghnar chez les Rois. Elle pourrait aller les voir pour obtenir des informations plus tard.

Son objectif principal était d’arrêter Sakuraba Yu à présent, quitte à laisser Epola Alexo et Jasmine s’échapper. Si elle avait anticipé correctement où irait l’ennemi téléporteur en priorité, il risquait d’être occupé pendant un moment et elle pouvait attraper le traître Vice-Amiral pendant ce temps.

Ayant fendu Marijoa sans soucis, elle déploierait son Haki Avancé et son périmètre amélioré, tout en lisant dans les esprits pour localiser Sakuraba Yu. Celui-ci était potentiellement en transition entre le Jardin du Château Pangéa et le Quartier Militaire. Sur le chemin qu'elle envisageait selon les derniers dires de la Vice-Directrice du Cipher Pol 3, même s'il pouvait avoir bifurqué depuis, elle prêterait une attention particulière sur le chemin pour ne pas le louper. Si elle tombait sur Yang en premier, elle lui demanderait par où se trouvait le traître, mais si elle trouvait l’ennemi en premier sur le chemin vers les Jardins ou dedans, la jeune femme atterrirait devant lui et lirait sa vie, sans avoir accès à ses pensées s’il avait été protégé par Lida. Ce serait à ce moment qu’elle obtiendrait l’information de ce qu’il était venu faire ici, après avoir utilisé une certaine dose d’endurance pour accélérer le mouvement et abuser des kamisoris et des sorus. Certes, c’était risible à son niveau de puissance, mais elle venait tout juste de réaliser plusieurs exploits d’affilés.

Elle observerait l’homme de main de Lida Asya sans s’émouvoir de quoique ce soit. Quel que soit le grand secret, quoi qu’il transporte, elle était sûrement prête à le comprendre et à l’empêcher de partir avec. En revanche, s’il tentait de s’enfuir elle serait sans pitié avec lui et le prendrait de vitesse.

- Sakuraba Yu, vous êtes en état d’arrestation sur ordre des Cinq Etoiles. Veuillez coopérer en attendant la tenue d’une enquête.

Elle n’aurait pas employé son grade, Vice-Amiral, de manière consciente. Les Vice-Amiraux étaient virtuellement aussi influents que des Directeurs de Cipher Pol, et disposaient du même salaire. Ils n’avaient certes pas les mêmes fonctions, mais ils pouvaient être amenés à changer de postes de l’un vers l’autre. Lidy pouvait très bien être mutée dans la marine au grade de Vice-Amirale, en faisant ses preuves, comme Taito avait été muté au grade de Directeur du Cipher Pol 5 après une seule mission qui lui avait permis de faire ses preuves. La jeune femme n’avait bien sûr aucune envie que cela arrive : elle se trouvait pour l’instant à sa place à la tête de son institution, et avait le pouvoir idéal lié à l’idéologie parfaite, de son point de vue. Un traitre restait un traitre, et elle ne comptait pas le laisser filer. Haki activé, elle pourrait au moins lire ses intentions si son esprit était illisible, tandis que son esprit parallèle identifierait dans la lecture de sa « vie » ce qu’il se passait.

©City pub


Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2964

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 12 Avr - 22:05



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roirei10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Rvju
Theodora Yregnia "la Grande Prêtresse", Remond Musuko "l’Incompétent Tyran"
Archevêque de Constantinople, Roi de Drum

-Vous voulez m’imputer l’arrestation de Chairoka ? Cette décision a été prise par les Dragons Célestes en premier lieu, le patriarche des Nago en raison de ses privilèges de descendant du fondateur de la Marine, puis validé en divers instances. N’est-ce pas mes seigneurs ? réplique d’instinct l’archevêque.

-En effet… Un Dragon Célestes constantiniste, répondit avec mépris le patriarche Thermopolis.

-L’amalgame est envisageable pour vous à ce que je vois, reprit Théodora en parlant au roi de Juluma. Du moment où un constantiniste fait quelque chose, c’est la faute de tout les constantinistes. Devrais-je incriminer l’amirale Sorafuka pour la défaite de Chairoka face aux Décimas à Marineford sous prétexte qu’il s’agit d’un non-constantinistes ? Est-ce que les décisions prises par Silver Hunter sont la responsabilité de tout les membres du Parti Militariste du Bas ? Les actions du Cipher Pol 3 engagent-elles le Cipher Pol 5 sous prétexte qu’ils s’agissent également de Cipher Pol ? Je suis honoré que vous m’offriez assez d’importance pour que ma voix de simple dirigeante d’une nation gouvernementale soit assez puissante pour faire pencher les décisions prises par les plus hautes institutions officielles ! Je n’ai pas ce pouvoir. Aucun des souverains constantinistes autour de cette table ne l’a. Pensez-vous réellement que même au sein des plus hautes positions de notre Eglise nous soyons tous d’accord ? C’est en cela que les conciles et la fixation de dogmes sont nécessaire de manière régulière. Si les Dragons Célestes constantinistes avaient ordonné un concile pour que nous puissions être consulter sur cette décision, ne pensez vous pas qu’il aurait pu en être autrement ? C’est là exactement l’intérêt de la Rêverie, offrir nos conseils et notre vision au Gouvernement Mondial pour fixer les idées directrices des années à venir. La Rêverie est en elle-même l’opposée de la naissance de la Néo-Marine que vous m’attribuez. Par-dessus le marché… Pensez-vous réellement qu’une telle décision a pu être prise sans passer par la validation des Cinq Etoiles ? Si vous chercher des personnes à qui vous en prendre pour cette décision, ils sont une cible bien plus légitime que moi-même. Et gardez-vous bien d’accuser le constantinisme de pouvoir faire pression sur un tel organe supraétatique. Ce serait de la folie que de le croire. Cessez d’attribuer à mes camarades et moi-même des décisions d’autre constantinistes. Vous faite de la discrimination primaire, ce qui vous empêche de pouvoir discuter posément… Si vous voulez débattre en vérité. Votre bellicosité semble viser à nous empêcher de parler au fond. N’est ce pas vous qui jouez le plus le jeu de la Néo-Marine à nous pousser ainsi les uns contre les autres pour nous faire perdre du temps de réflexion ? Vous appuyez tellement la recherche de ceux qui parmi nous seraient des alliés de Chairoka que c’est à se demander si ce n’est pas vous qui cherchez à détourner les soupçons de vous-même. De nous tous ici présent, vous êtes celui qui me semble être le mieux placé pour être son pantin semeur de zizanie.

-Les raisons qui me pousse à cette achat et l’origine de cet argent ne vous regarde en rien. Libre à vous de pensez que je viens de ruiner mon pays, mais vous ignorez tout de ce que j’ai bien pu préparer en vu d’une telle possibilité. Cela ne vous regarde en aucun lieu, il s’agit des affaires de ma nation, purement et simplement. Traiter moi de sot ou d’égoïste autant que vous le voulez, les perspectives de Drum n’ont jamais été aussi grandes qu’à cet instant. Une nouvelle ère va se lever et je veillerais à tenir Juluma hors des dynamiques qui vont émerger, s’amusait Remond. De plus, je ne visais qu’à montrer l’absurdité de votre proposition. Pensez-vous sincèrement que beaucoup de nations vont prendre part à votre projet de financement ?

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi2710Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Gzoant14
Atheling Of Segmenland "Segmentking", Hardeknud Svensdottir "Marteau d'Ours"
Roi Méridional de Segmenterre, Reine Septentrionale de Segmenterre

-J’admets volontiers être d’accord avec sa majesté de Drum sur ce point bien que cette dépense excessive va en effet à contrario de ses propos, renifla la souveraine géante. Pensez-vous sérieusement obtenir des fons suffisant avec ce format de donations ? Les puissances qui ne souhaitent pas partager leur trésorerie pour enrichir le Cipher Pol 6 s’abstiendront. Aussi primaire que certains d’entre vous puissiez me considérer, je n’en suis pas moins une dirigeante compétente. Les décisions des « Grands » impactent directement les plus petits qui s’adaptent en fonction. Soit ils suivront la ligne politique de leur modèle, soit ils préserveront leurs propres fonds en vue d’éviter d’affaiblir leur territoire.

Etrangement, c’est la Némésis même de la géante qui, en raison même de leurs relations conflictuelles, s’accorda à poursuivre.

-Les hommes seuls ne suffisent pas à gagner une guerre… Si jamais un pays volontaire mais de puissance relative venait à distiller son argent pour financer de beaux projets, que lui resterait-il pour se défendre face aux menaces planant sur son territoire. Tout à chacun sait ici que les contraintes de paix entre nations qui sont issues du Gouvernement Mondial ne sont pas toujours respecter et il est déjà arrivé que des pays gouvernementaux se fassent absorber par d’autres. Aucun de nous ne souhaite se laisser dévorer par un « Géant », pesta le monarque humain en laissant sont regard plané sur les dix souverains les plus importants tout en ayant marqué une différence avec son homologue, changeant « Grand » pour « Géant » afin d’accuser de manière détourner l’Etat limitrophe de pratiquer pareille méthode. Soit tout le monde doit payer, soit peu payerons. C’est la dure réalité roi de Juluma. Acceptez-là.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Roi3510Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Gr210
??? "Le Mystère Insoluble",  ??? "l'Egide Foudroyante des Sommets"
Maître du Conseil d'Orahgnar et son garde personnel

-Vous en êtes revenu au point de départ j’ai l’impression, s’amusa une voix féminine qui sortit subitement du casque du Mystère Insoluble. C’est fascinant comment vos disputes ressemble à celle d’enfants dans une cour de récréation.

Tous les systèmes d’Orahgnar étaient tombé sous le contrôle de l’étrange femme issue des profondeurs du temps. Depuis le cœur technologique de la cité du savoir, la manipulation des armures cybernétiques des Lunas était on ne peut plus aisée.

-J’aimerai vous faire une proposition Ô rois du monde. Combien d’entre vous sont prêts à mourir pour que le Gouvernement Mondial survive ? Combien d’entre vous sont prêts à défendre ce système qui vous a vu naître et vous a fait grandir selon son modèle de pensée de la société parfaite ? Combien d’entre vous pensent que vos pays ont encore un avenir, une autonomie, une indépendance ? D’ici un ou deux siècles, le Gouvernement Mondial aura bientôt réussis à vous mondialisés complétement, à vous placer totalement en interdépendances en fonction des avantages comparatifs et compétitifs de vos pays. A ce stade-là, il n’y aura plus besoin de nations. Il n'y aura plus besoin que d’un seul centre de commandement. Adieux royautés. Adieux empires. Il n’y aura plus que le Gouvernement Mondial, le dernier Etat du monde. Alors ma proposition est simple. Pensez davantage à vos pays et cesser de d’octroyer une confiance aveugle en ce système qui vous assujettit, qui vous rend dépendant les uns des autres au lieu de vous renforcer.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 713978CinqEtoileFAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Dc311010
Iralia Padsin, Sayakatori Niwa
Membre du Conseil des Cinq Etoiles, Dragon Céleste d'une lignée tertiaire

-Constantin, Naïna, Sergueï, lâcha le Dragon Céleste en guise de Jésus, Marie, Joseph après avoir hurlé à la mort.

Prêt à s’évanouir, il demeura tétaniser devant la créature gargantuesque à la gueule suintant une odeur cadavérique et pestilentielle. Le Sayakatori, certes très peu important car issue d’une lignée très lointaine à celle principale, ne manque guère de prendre plusieurs bouffés d’air après que la chose ait détourner le regard. Le Dragon Céleste ignorait bien ce qui pouvait être à l’origine de cela, mais il remerciait tous les dieux du Constantinisme et des autres religions pour avoir éviter la mort.

-Il… Il a eu peur devant ma prestance divine c’est certain. Il faudra que je me prenne une nouvelle femme afin de fêter mon triomphe. J’ai vaincu un monstre d’un simple regard. Mon oncle ne pourra plus se moquer de moi après cela, soupira nerveusement Niwa.

Les trois médecins qui faisaient partie des unités déployés dans toute la Terre Sainte en cette situation d’urgence pour aider les blessés firent demi-tour en voyant la bête fondre sur eux. Ils n’avaient clairement pas les compétences requises pour lui échapper et ils tombèrent sur leur fessier au sol lorsque le dinosaure s’élança dans les airs, prêt à les écraser, écrabouiller, démembrer. Pourtant l’ombre venant droit du ciel s’approcha, tel un météore que Jasmine aurait tout à fait pu invoquer. La rage et la colère s’étaient emparés de l’esprit d’Iralia. Plusieurs bâtiments illustres de Marijoa dévastés. Jasmine toujours dans la nature. Ante retournée contre eux. Et maintenant sa Suicide Squad qui pouvait disparaître, des années d’investissements, de réflexion, de secrets, réduits à néant en quelques instants. Ce serait un drame absolu. Seul Himan était confirmé mort de ce qu’elle avait pu voir. Elle gardait espoir. Cette nouvelle Guerre du Temps serait un événement sans précédent et dans celle-ci il faudrait compter sur sa Suicide Squad pour s’occuper d’une partie des ennemies. Ces derniers n’avaient pas de raison d’éliminer l’intégralité de cette Suicide Squad qui pouvaient devenir des alliés, étant des criminels réduit à l’état de pions dans le jeu des puissants. Oui, c’était un vivier trop important d’allier pour qu’ils soient tous exterminer. L’entité n’avait même pas choisis l’un des cinq membres les plus importants de l’unité pour sa démonstration de force. La Padsin tâchait de garder un minimum de calme, de garder la tête froide pour ne pas laisser la pression exercer par les Time Travelers la faire exploser. Non. C’était impossible. Elle devait exploser pour calmer ses nerfs.

Le pachyderme éveillée tomba directement sur le dos du Nowaiko alors que celui-ci était en plein saut. Tel une météorite tombant du ciel, l’ancien vice-amiral ne sembla guère disposer à considérer les menaces célestes. S’enfonçant dans les écailles, l’Etoile attrapa l’arrière du crâne du colosse, banda son courroux pour gorger ses muscles et ses tempes d’un sang rouge virulent, et parvint à soulever la créature monstrueuse pour la balancer entièrement dans la direction opposée aux médecins. S’élançant sans perdre de temps pour reprendre ce duel de zoan préhistorique, Iralia fit fi de l’état de conscience de son adversaire, ne cherchant même pas à voir si elle avait déjà vaincue. Elle devait se défouler et cela tomber sur cette chose hors de contrôle dont elle avait pourtant reconnu la voix comme celle du directeur du Cipher Pol 5. La patte du pachyderme s’enfonça profondément dans la poitrine de l’autre éveillée tandis que d’un simple recouvrement de haki de l’armement la Padsin venait pulvériser les os du bras droit de Taito en les écrasant dans sa gueule. Reprenant forme humaine, Iralia s’agrippa à la mâchoire pour se propulser en l’air et y reprendre sa forme éveillée. Ses pattes se couvrirent de fluide offensif alors que son corps sembla gonflé.

-Première condamnation de l’enfer : Porter le poids du monde.

Le corps chuta dans un grondement sourd jusqu’à ce qu’il percute le crâne au niveau de la mâchoire de l’ancien vice-amiral. La pression exercée était encore plus puissante que ce que le Nowaki avait pu subir sous la gravité de Jasmine. Était-ce comparable avec le niveau de concentration qui avait fait exploser le crâne d’Aang ? Peut-être pas, mais il y avait là clairement de quoi envoyer même Sorafuka faire une sieste bien mériter.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00avat34Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Agent_54
Kádingirra Assyr Sargone "L'Éclipse des Guerroyants", Pegasus Raftar aka "Truth"
Vice-Directrice du Cipher Pol 0, Vice-Directeur du Cipher Pol 9

-C’est impossible ! Le réseau de cristal est inviolable selon la Division Scientifique ! grondait la Sargone qui voyait la situation lui échapper.

Elle pouvait continuer de suivre les voix, mais impossible de communiquer avec qui que ce soit. Le Quartier-Général du Cipher Pol 0 c’était complétement refermé sur lui-même, coupé de l’extérieur au niveau des communications.

-Les serveurs ont le même symbole étrange dans les yeux, révéla Maximilien qui remontait du sous-sol.

-Vous n’avez pas mieux à faire que de jouer dans une situation pareille ! Vous vous rendez compte de ce qu’il se passe ?!!! s’emporta Truth à l’égard de la stratège.

-Laissa la faire ! répliqua la Sargone. Si quelqu’un peut nous sortir de ce mauvais pas… C’est elle.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Sjjw
Billy Green "le Stratège Invaincue"
Vice-Directrice du Cipher Pol 3

Sur le sol du bureau du directeur du Cipher Pol 0 se dessinait une scène surréaliste. Avec des jouets de toutes sortes, la carte de la Terre Sainte venait d’être dressé en trois dimensions par la vice-directrice du Cipher Pol 3. Dominos, cartes à jouer, maisons de petites figurines de marques diverses… Le paysage de cette Marijoa miniature n’avait rien à voir avec la véritable cité olympienne, bien plus extrême dans ses choix de couleurs et anarchique dans sa construction. Des scoubidous tenaient debout en guise de personnages pour représentés les positions des groupes que lui avait transmis la vice-directrice du Cipher Pol 0 grâce au fluide perceptif avancé de l’assistante de Nathanael Winch. Un sourire amusé était dressé sur les lèvres de l’éminente membre du Cipher Pol 3, ce qui ne manqua pas de faire encore davantage fulminer Truth. Néanmoins Kádingirra, elle, comprenait. C’était ça l’univers de Billy. C’était à ça que ressemblait sa bulle, là où elle pouvait élaborer au mieux ses plans, réfléchir à ses stratégies. Les oursons, ces petits bonbons en gélatines, éparpillés autour d’elle formait un rempart aux mauvaises ondes dégagés par les autres personnes humaines. Il lui fallait faire abstraction car elle avait une mission. Une seule mission. Réfléchir. Comprendre. Faire ses preuves. Non seulement pour espérer devenir la prochaine directrice du Cipher Pol 3, mais aussi pour elle-même. Vaincre la stratégie de Sakuraba Yu tout en passant outre les problèmes techniques, la totale débâcle technologique.

Les iris se posèrent à droite, à gauche. Sur la position d’Iralia, celle de Yu, celle hypothétique de Yang, celle de Mikai, celle du Cipher Pol 0, celle des rois. Elle alternait, analysant la situation à une vitesse extrême. Sa respiration s’accéléra à mesure que les battements de son cœur s’accélérer, que ses pensées s’activaient, se rassemblant autour de plusieurs noyaux de réflexions pour venir à l’assaut des ébauches de plans. Yu. Information. Etau. Risques. Néo-Marine. Les mots. Fonctionné par mots-clés. Par association d’idées. Le plan de Marijoa en jouet devant elle faisait office de palais mentale où elle se projetait pour transposer ses idées, faire des modélisations des futurs potentiels, jauger les failles, les situations compliqués que chacun devait affronter. Elle analysait également la situation des communications à partir du peu qu’elle en savait. Son doigt vint chatouiller un domino qui chuta, entamant l’effondrement d’une partie de la structure. Truth ni comprenait absolument rien, mais Maximilien lui-même était sceptique face à cette scène surréaliste. Même Kádingirra avait lâché Mary en attendant le verdict de sa protégée. L’esprit de Billy se focaliser sur la chute des dominos, sur les mécanismes d’enchainement. Cause à effet. Elle attrapa un mikado, élément de ce jeu de bâtonnet, et le lança au milieu de la ville avant de reproduire le mouvement, tentant de l’emporter contre elle-même comme si cette partie faisait partie elle-même des événements qui avaient cours. C’était en réalité une lutte des stratégies les unes contre les autres, afin de les renforcer et d’en tirer la meilleure dans le temps imparti qu’elle se fixait. La Green devait terminer avant que toute la Terre Sainte se soit écroulée. Un éclat furtif passa dans son regard. Portant sa brique de lait-fraise à la bouche après s’être appliquer un tatouage temporaire à l’effigie d’un petit fantôme égérie d’une marque de bonbon comme s’il s’agissait d’un signe triomphal, Billy se tourna vers la Sargone, plus calme qu’elle ne l’avait jamais été depuis le début de la bataille. Son monde « bisounours » la rassurer suffisamment pour se moquer du reste de la réalité.

-La désactivation ou prise de contrôle du réseau de cristal est grave mais implique que l’ennemi, peu importe qui il est, dispose du monopole des communications. Cependant, les lignes hermétiques devraient encore fonctionner. Chacune est indépendante de tout le reste. Si nos ennemis ont réussi à s’emparer de nos communications, c’est le seul réseau parallèle que nous pouvons activer pour nous sauver. Utilise la ligne hermétique de Yang Thalassa et dit lui que Sakuraba Yu est une diversion.

-Pardon ?!

-Il a rapidement dû comprendre qu’il était coincé si on s’est mit à le poursuivre. Il nous balade, nous éloigne de l’endroit où il a déposé ce qu’il a véritablement récupérer. Il l’a abandonné au Château Pangea pour qu’un allié sûr puisse accomplir ce qu’il ne peut faire. Il compte se sacrifier pour permettre à Chairoka d’avoir ce dont elle a besoin. Si c’est un enjeu équivalent aux Benz, cela doit valoir ce coup.

-Pourquoi Pangea ?!

-La Rêverie Kádingirra.


La vice-directrice du Cipher Pol 0 serra les dents. Les monarques alliés à la Néo-Marine. Si la Néo-Marine devait échouer, c’était les seules, les derniers, à pouvoir assurer la fin de leur mission. A quels points certains étaient-ils engagés ? Oui. Billy ne pouvait pas se tromper. C’était ce regard qu’elle avait quand elle avait trouvé la solution. L’objectif secret de Chairoka se cachait quelque part dans le Château Pangea, là où se baladait tous les représentants affiliés aux nations gouvernementales. Quelle meilleure fourmilière après tout ?

-As-tu une idée de… commença la Sargone.

-… Il faut chercher quelque chose qui pourrais cacher un objet. Un journal ouvert et retourné, un coffret… Un sac abandonné.

Peut-être y avait-il encore un espoir parmi ces ténèbres. Peut-être que la lumière enfantine de la Green allait chasser la noirceur des malversations.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Code_g10
Yang Thalassa "le patriarche visionnaire"
Membre du Conseil des Cinq Etoiles

-Yang ! Vous m'entendez ?

La voix de la vice-directrice du Cipher Pol 0 tira le Thalassa de son tourment sur la situation de ce renouveau de la Guerre du Temps alors qu'il pourchassait toujours le vice-amiral traître. Il sortit de sa poche intérieur le bébé escargophone à la carapace blindé. Seule les autres escargophones de ce type pouvaient communiqués entre eux. Ces lignes privés, encore plus sécurisés que les "lignes privés" qui avaient été conçu, obéissaient à des règles différentes des autres escargophones, étant hermétiques aux fréquences traditionnelles. Il semblait que la femme s'étant emparé de la technologie gouvernementale n'était pas encore parvenue à craquer ces communications-ci. Cela était certainement dû au fait que la Division Scientifique n'avait pas été autorisé à en conserver un exemplaire, l'un des prédécesseurs de Yang ayant jugé cela trop dangereux si un scientifique malintentionné détourner l'invention pour écouter les discussions les plus importantes. Il existait huit escargophones hermétiques. Chaque Etoile possédait le sien. Le Quartier-Général du Cipher Pol 0 avait pu négocier la nécessiter d'en employer un pour la défense de Marijoa ce qui se révélait aujourd'hui un juste choix apparemment. Le Général des Armées en disposait également d'un mais depuis le début de l'attaque aucune nouvelle de Mohero n'était parvenue à quiconque, amenant le Thalassa a souhaiter simplement que le concerné avait tant à faire pour gérer les catastrophes se déroulant aux quatre coins du monde en l'absence des rois qu'il ne pouvait pas totalement s'atteler à défendre la Terre Sainte. Venait enfin l'amiral-en-chef de la Marine qui disposait également de son propre escargophone hermétique.

-Oui, se ressaisit l'Etoile.

-Vous devez rejoindre Pangea ! C'est là où Yu a laissé ce qu'il a voler.

-Vous en êtes sûr ?

-C'est nos conclusions. Cherchez un sac abandonné ou quelque chose pouvant cacher le contenu volé.

-Merci à vous
, répondit le Thalassa.

-Pouvez-vous nous exposer la situation. Les communications étant coupés...

-Des figures du passé ont traversés le temps pour s'en prendre à nous. Vous en saurez plus tout à l'heure ma chère.


Sur ces mots, il raccrocha, ne voulant pas trop éterniser la discussion par crainte que la nouvelle maîtresse de la technologie ne parvienne à s'immiscer dans ces lignes hermétiques également pendant qu'elles étaient ouvertes. Il se stoppa et fit demi-tour tout en ordonnant de continuer à poursuivre le vice-amiral.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 Unknow66
Sakuraba Yu "le tacticien de l'enfer"
Vice-amiral de la Marine

C’est ainsi la Olsen qui débarqua face au vice-amiral en pleine course. Ce dernier ne manqua pas d’être surpris par cette arrivée inopinée. Manquant d’écraser sa figure sur le sol, le Sakuraba se redressa en tanguant légèrement afin de faire face à la demoiselle. Il fronça les sourcils. La directrice du Cipher Pol 6 allait directement sur le terrain et tenait à l’arrêter. Il avait bien entendu parler de ses manœuvres face à la Triade qui démontrait que son niveau était plus élevé que ce que beaucoup avaient considérés d’elle, néanmoins il ne s’était guère attendu à ce qu’elle dispose des habilités nécessaires pour être encore en forme à ce stade du raid. Vraisemblablement, cette femme à la chevelure bleue avait volontairement caché des choses sur elle-même depuis bien longtemps. Cela faisait si longtemps que le Cipher Pol 6 avait été muselé par les hauts placés corrompus voulant éviter les scandales et maintenir des officiers en poste afin de préserver l’image de la Marine que beaucoup avait oublié l’efficacité redoutable que cette institution pouvait avoir. Après tout, à une époque le Cipher Pol 6 avait formé un contre-pouvoir imposant et avait supplanté la Marine pour devenir « la Justice ». Cette époque était désormais loin en arrière, mais vraisemblablement l’organisation avait vu émerger un nouveau champion à même de mener les luttes et non seulement de se contenter de mener ses enquêtes derrière son bureau. Cela tombait mal que ce potentiel soit révélé une fois Chairoka écarté du pouvoir. Quelques mois plus tôt, cela aurait permis d’empêcher l’arrivée de Sergueï à la tête de la Marine…

-Cela fait des mois que je coopère, je n’ai pas vu la moindre amélioration. Tout ne fait qu’empirer.

Il devait gagner le plus de temps possible, quitte à se faire vaincre. Il fallait que ceux désigner pour agir par celle qu’il considérait toujours comme l’amirale-en-cheffe légitime, bien qu’il ignorait les identités de ces personnes par sécurité, puisse s’emparer du contenu du coffret qu’il avait vider. En effet, la boîte qu’il transportait était belle et bien vide comme l’avait anticipé Billy Green. Yu avait l’espoir de s’en sortir jusque-là, mais les incertitudes étaient trop grandes pour qu’il joue toute l’opération là-dessus. Le stratège savait que l’objectif passait avant toute autre chose et avait sécurisé l’accomplissement de sa mission. Il ne pouvait guère le regretter maintenant qu’il était au pied du mur. Le Sakuraba espérait simplement que le plus de membres de la Néo-Marine possible c’étaient sortie de cette bataille… Lidy serait donc contrainte de le prendre de vitesse alors qu’il tentait de lui fausser compagnie.

-Moi, si j’étais vous, je réfléchirais à la raison pour laquelle je me trouve ici. Si vous ne réagissez pas au plus vite, il sera bientôt trop tard.

Du bluff. Complétement du bluff. Il devait réfléchir pour trouver une raison de pousser la Olsen à le laisser partir. Quelque chose de logique en se basant sur des éléments concrets mais interpréter d’une autre manière. Il devait trouver une idée au plus vite. Les secrets sur Centes qui éclabousseraient le Constantinisme à jamais, et peut-être le Gouvernement Mondial, étaient la pièce maîtresse de la stratégie de la Néo-Marine et étaient certainement entre des mains sûres, néanmoins s’il pouvait être là pour épauler Chairoka dans la seconde étape de son plan, cela serait avantageux pour tout le monde.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 0ilk10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 366981Saori7
Tadeus "le Censeur", Kamisen Saori "la Secrétaire"
Ancien directeur du CP9, Lieutenante-générale des Armées

-Non !

La voix de la lieutenante-générale des armées s’étouffa sous son propre râle de douleur tandis que le Censeur extirpa ses deux doigts, en plein shigan, du bras de sa proie. Il avait placé son index et son majeur de chaque côté de l’os qui, sous l’effet du Little rokuogan, avait céder, implosant en divers éclats. La Kamisen se recula pour créer de la distance entre elle et son adversaire, néanmoins son fouet était toujours enroulé autour du bras de Tadeus qui faisait bien attention à maintenir son emprise pour empêcher son ennemie d’employer son arme fétiche. Décochant un coup de genou dans la mâchoire de Saori, il enchaîna avec un soru pour se retrouver derrière son ennemie et lui assener un coup à l’arrière du genou pour la contraindre à le poser par terre. Tirant alors sur le fouet, il parvint à placer celui-ci de manière à étrangler la Kamisen avec sa propre arme. Manquant d’air, cette dernière fut obligée de lâcher le manche, abandonnant son arme à l’ennemi qui se rattrapa en roulade en arrière avant de se propulser à nouveau vers sa cible. Cette dernière fit volte-face pour lui assener un coup de l’autre fouet, néanmoins le Censeur avait déjà disparu dans un soru et arriva par conséquent sur le côté de gauche de la demoiselle en train de mener son assaut et qui fut donc incapable de contrer le rankyaku qui s’enfonça entre ses côtes. Projeté contre le mur, elle tomba sur le sol en respirant lourdement. Si seulement elle avait pu trouver le temps de s’entraîner régulièrement. Plus l’affrontement avancé, plus elle se sentait rouiller. Son endurance était clairement désastreuse et les techniques de son adversaire était plus redoutable que ce qu’elle avait pu rencontrer par le passé. Les malédictions, les retours à la vie et toutes ces fantaisies n’étaient rien en comparaison du plus grand expert du rokushiki. Quel serait le prochain organe que ce dernier ferait éclater d’un simple contact ? La peur s’immisçait en elle. Sa confiance en elle disparaissant progressivement.

-Voilà la différence entre la théorie de vous autres, tacticiens qui ne pensaient qu’au possible, et la réalité pratique de l’affrontement, se permit-il de commenter.

Chairoka, Yu, Saori… Tout ces noms reconnus pour leur intellect et leur capacité à dresser des stratégies sur le champ de bataille étaient certes des atouts non négligeable, essentielles à la réussite de certaines opérations, comme un Truth ou une Billy Green, néanmoins ils s’étaient trop détacher de la réalité du terrain. Leurs corps n’avaient pas imprimé les expériences du passé, n’avait pas apprit à repousser les limites des combats. Dans un duel au sommet comme celui qui avait lieu présentement, cela pêché trop. Réfléchir se révélait inutile si son corps était incapable de réellement appliquer ce que l’on imaginait dans les dynamiques et temporalités imposés par l’adversaire. Face à quelqu’un d’aussi véloce que Tadeus qui en même temps disposaient d’une capacité à générer des dégâts considérables, c’était tout simplement impossible. La Kamisen s’en rendait compte. Même si sur le papier elle avait de quoi rivaliser, voire peut-être surclasser son opposant, la technicité de celui-ci était si parfaite qu’il passait au travers de ses tactiques et comblait l’écart potentiel entre leurs niveaux tout en creusant un gouffre à sa faveur au fur et à mesure du combat. La lieutenante-générale des armées se releva péniblement, prête à tout donner pour essayer d’abattre son ennemi d’un grand coup en y mettant toutes ses forces. C’est alors qu’elle se rendit compte que ce dernier avait à nouveau disparu. Son fluide perceptif l’alarma trop tard.

-Shigan : Shinigami.

Le bras entier de Tadeus, recouvert de haki de l’armement, traversa la poitrine de Saori, telle une lance inarrêtable que même le fluide offensif de cette dernière ne sembla pas pouvoir stopper. Heureusement, il avait raté le cœur, dévier dans sa course par la colonne vertébrale. Le sang coula des lèvres de la Kamisen qui risquait de s’étouffer dans son propre liquide sanguin maintenant que son poumon avait été pourfendu. C’est alors qu’elle le sentit. Son cœur. Il grossissait. Il grossissait encore. Se gorgeant de sang.

-Non. Non. Non !

L’organe que le Censeur mener à l’explosion par sa terrible botte secrète, c’était bien ce cœur. Saori fixa les tableaux de cette galerie du Château Pangea. Elle avait passé tant de temps à traverser ces couloirs, à se demander quelles personnalités de cette ère viendrait s’ajouter sur ces murs. Alors que la sensation que sa poitrine s’effondrait sur elle-même se conjuguait à un froide glaciale se répandant sur tout son être, elle fixait la peinture des Cinq Etoiles de l’an 1111. Finalement, jamais elle ne serait l’une d’entre eux, comme elle l’avait rêvé. C’est sur cela que ses pensées cessèrent. Jusque dans la mort, elle fixait cet étendard, le symbole du Gouvernement Mondial qui trônait au-dessus des cinq dirigeants légendaires…



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 00avat87
10001  10000  00100  11100  11111  11111
01010  10000  01010  10010  10001  10000
00100  10000  11111  10001  10001  11111
01010  10000  10001  10010  10001  00001
10001  11111  10001  11100  11111 11111

01000001 01101011 01100001 00100000 01001001 01101110 01110100 01100101 01110010 01101110 01100101 01110100

-Paix à votre âme Akainu. Que notre résistance vous honore devant l'éternité.

Dans le chaos et les ténèbres, l'Archer ne fut pas capable de voir le méli-mélo en construction. Des tirs plasmiques s'élevèrent dans le ciel tandis qu'une barrière s'érigeait progressivement. Mais, surtout, de la masse d'appareils récoltés par la femme au pouvoir inconnu, malédiction prenant une dimension absolue dans cette époque où la technologie avait émergé, sortit les appareils de contrôle électrique de la Division Scientifique. Les paratonnerres se mirent en route et tractèrent, drainèrent, une grande quantité de foudre, l’emmagasinant progressivement dans les batteries qui se remplirent bien vite face à la puissance de l’assaut. Kizaru, de son côté, avait dû se replier pour éviter d’attirer la masse à lui par effet de pointe. Xénovah aurait pu le laisser mourir ainsi, mais il était hors de question que l’Archer ne mette un terme à l’existence de l’ancien amiral-en-chef. Le « pion » du nouveau maudit du monarque se trouva ainsi sous la barrière de protection plasmique qui s’occupa d’encaisser le peu de l’éclair qui n’avait pas été capturer par les paratonnerres de la Division Scientifique qui avait jadis permis de capturer en 1475 le détenteur du logia de l’électricité et de l’exploiter durant quelque temps afin d’avoir accès à une énergie pratiquement illimité. Lorsque vint l’explosion magmatique, se fut une autre paire de manche. Reis Jacob produisit une quantité astronomique de métal en le modelant de manière à créer une plateforme surélevée que les geysers auraient plus de mal à atteindre. Sa matière risquait de fondre partiellement à divers endroits, mais le pion avait d’autres choses à effectuer puisque l’ordre de son monarque pour mener tout le monde à la sécurité ordonnait ses actions. Ainsi, lorsque l’Archer pu voir ce qu’il restait de ses cibles une fois ses techniques déployer, tout en lâchant son fluide royale avec une intensité massive, il serait assurément surpris de découvrir la seule et unique silhouette massive qui se dressait au milieu de l’arène.

Spoiler:

Tranchant le flot de haki royal par son être de platine gigantesque, l’enveloppe de platine que formait Kizaru était entièrement remplie des systèmes volés à la Division Scientifique. La machine qui se trouvait au sein de la forme de casque ou de visage de cette chose géante n’était autre que le Pacifista Y-Edition qui manipulait ce cyborg gigantesque, assurément le plus sophistiqué et le plus redoutable ayant jamais exister sur cette terre puisque regroupant une grande partie des projets les plus aboutis de l’organisation ayant le plus d’avancée technologique dans l’histoire de l’humanité.

-La Justice n’existe pas Archer. Il n’y a que la souffrance. C’est là le fondement même du Gouvernement Mondial, déclara la voie féminine qui s’était adresser aux rois à la Rêverie quelques instants plus tôt.

-En tout cas, sa foi dans le Gouvernement Mondial est certaine vu ses paroles. Nous devrons le considérer comme Constantiniste à partir d’aujourd’hui, nota pour lui-même Xénovah depuis le cocon intérieur du mécha géant où étaient réfugiés les survivants du groupe d’assaut des Time Travelers, ceux là même qui auraient certainement sombrer dans l'inconscient si Kizaru n'avait pas encaissé le fluide royale à leur place.

Les défenses anti-aériennes furent lâché au même moment, animés par la volonté de la technologie incarnée. Les missiles qui avaient réduit à néant le météore de Jasmine dans un déluge de feu jaillirent pour se diriger vers l’amiral Kurohebi. Certes la matière inanimée était exclue de l’arène à la simple volonté de l’Archer dans la conception de celle-ci, mais c’était bien cela le souci. L’étrange femme était désormais partout. Elle n’avait pas simplement le contrôle sur les choses, elle semblait à l’intérieur, rendant les machines vivantes, comme si ces créations humaines avaient gagné une volonté propre. De plus, Kizaru leva son bras et laissa apparaître les paratonnerres dans sa paume. Ces derniers concentrèrent l’électricité accumulée, prêts à lâcher un éclair grandement similaire à celui que le Paradis de Noctis avait produit. L’Y-Edition armait également ses missiles de ténèbres, les mêmes qui avaient permis de perturber Kizaru suffisamment de temps pour atteindre le fruit du monarque. Hors des murs, la voix d’Aokiji approchait. Arriverait-elle seulement à temps pour sauver ce qu’il restait du Kurohebi qui demeurait seule face à l’ancien amiral-en-chef aux capacités démultipliés par la femme venue des profondeurs du temps ?

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 3 1932945toilescrditsenkidisurdeviantart
Shoshitsune Mikai « le Homme au singe »
Membre du Conseil des Cinq Etoiles

Ses doigts pianotaient sur les touches de la machine, de cet « ordinateur » centrale de la Division Scientifique que l’on trouvait au Quartier-Général pour gérer la Zone Interdite depuis ce bâtiment. Il essayait de contourner les refus d’accès que lui renvoyait cette entité du passé.

-Xlados c’est cela n’est-ce pas ? Je trouverai bien un moyen de passer outre vos barrages.

-Mikai… Sachez que si mon fils ne quitte pas la Terre Sainte vivant, les armes d’Orahgnar se tourneront vers Marijoa. J’ai déjà armé les missiles balistiques de la première muraille.

-Comment ?!


Une goutte sueur monumentale commença à couler le long de son front. En tant normale, avec les défenses anti-aériennes, la menace aurait pu être intercepter et écarter, mais en l’état, en pleine guerre, rien ne pourrait empêcher l’armement de la cité de la science de dévaster les rues de la capitale mondiale pour n’en laisser que des lambeaux. Il sera le poing, enfonçant ses ongles dans sa chair jusqu’au sang.

-Ne touchez pas à…

-L’Arc est déjà mien.


Les yeux de Mikai s’écarquillèrent. Non. Ce n’était pas possible. Si la Flèche de la Lune déployait l’Arc… Non ce n’était pas envisageable.




Ordre de réponse :
Ghetis - Lidy - Taito - Liam - Fizz
Vous vous pouvez échanger vos tours en fonction des besoins.
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !



Plan de Marijoa
Plan de Marijoa avec détails

Liste des PNJs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sauter vers: