Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Air Zoom Pegasus 39 Premium
Voir le deal
77.97 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 725
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue43/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue99/500Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (99/500)
Berrys: 450.532.000 B
Dim 12 Déc - 23:37
La bataille s’engageait de toutes part. Le chaos « sous contrôle » en apparence mais pas encore officiellement se développait sur les terres saintes. Quel camp l’emporterait ? Rien n’est écrit dans le marbre à ce sujet, cependant, des actions devraient faire pencher la balance ou avantager un certain temps et tandis que chacun des camps jouait ses coups… C’est aux « atouts » et espions de jouer leurs rôles ! Et parmi eux, il y avait moi. Si j’ignore si le Kurohebi va tenter quelque chose, pour ma part, je me devais d’aider le plus possible ces derniers. Fonçant donc vers ce qui semble être une personne qui s’échappait et profitait du chaos pour agir tranquillement. Notre rencontre fut surprise et pour cause, alors que je refermais ma gueule sur son bâton, je repris mon apparence humaine. Un grognement de mécontentement s’échappait de ma gueule redevenue bouche alors que je comprenais : granit marin. C’est fou comment tout mes adversaires en sont équipés en général… Tendant l’oreille, je vins à écouter le message de cette femme que je ne connaissais pas vraiment sauf peut-être de réputation. Me reculant donc, je m’apprêtais à reprendre l’affrontement. Si j’avais coupé les moyens de communication pour l’instant et que je pouvais parler librement, je ne pouvais peut-être pas agir librement, dans le doute…

« Je l’espère tout autant… »

Un mal nécessaire mais qui avait permis d’avancer certaines choses et garder ma couverture. Loin d’imaginer que celle-ci venait de perdre son mari en ce jour, nous nous devions de continuer !
Si j’avais surprotégé celle-ci, j’aurais été inutile puisqu’absolument pas capable d’avoir le poste que j’ai actuellement ! A ma place actuelle, le moindre territoire protégé pouvait devenir une cachette plausible pour cette révolution de type marine ! Un déplacement de troupes ici et là, au moment opportun et le tour est joué ! Un atout stratégique à ne pas perdre de vue quand le jour J viendra… S’il arrive bien entendu.

« Je lui ais fait une promesse et je ne compte pas échouer. Tant pour elle que pour toutes les autres personnes qui m’importe ! »

En clair, si elle se demandait si je suis encore des leurs, elle avait sa réponse ! Et si la télépathe en avait le pouvoir, elle pourrait voir que mon allégeance lui était entière malgré les difficultés. Mais là n’est pas la question. Elle mit en avant que la confiance du groupe que je soutenais était encore d’actualité, mais qu’elle ne pouvait pas dévoiler leur plan. Chose logique… Le savoir, c’est le pouvoir. Et trop en savoir était le risque de livrer des informations cruciales à l’ennemi si j’en arrivais à tomber ! Faisant signe que j’avais compris, je répondais à ses assauts, tentant d’affronter cette adversaire redoutable. Elle et son bâton ne rigolaient pas !! Bref, échangeant quelques coups apparents, nous jouions la comédie pour pouvoir discuter « tranquillement » au cœur du chaos !

« A moi de voir de possibles indices et comprendre ce que vous voulez que je comprenne… »

Si parfois il est difficile de comprendre des ordres clairs, il est encore plus difficile de saisir le porté d’un message quand il est caché. Résoudre le code que j’avais repris à cette « traitresse » avait été un vrai miracle, bien que le timing très limite ! Bref, envoyant quelques lames d’air ici et là, je vins à comprendre son message et soupirer. Comme si cette option était envisageable avec moi. Si avec le temps il est plausible que des gens changent d’opinion, nous trahissent ou se joignent à nous, pour ma part, mon allégeance est et sera toujours pour Chairoka. On a beau remettre parfois en cause la moralité de son pouvoir, elle n’en reste pas moins quelqu’un agissant pour la justice, la vraie !

« Navré, si vous cherchiez à vraiment vous battre… ça ne serait pas ici et maintenant. »

Bien entendu, ceci était très léger comme boutade si on peut considérer cela comme tel. En effet, si elle désirait vraiment se battre ça ne serait pas avec lui étant tout sauf un traitre ! Elle devrait se contenter de simuler. Restais à savoir s’il devait continuer à faire la comédie avec elle ou la laisser filer ? En tout cas, il avait certaines clés pour accomplir sa mission, il ne lui manque que des détails pour réussir cette dernière.

« Reste à voir ce que vous vous devez faire ? Simplement gagner du temps ? Ou vous éclipser à un endroit précis ? »

Si elle répondait à cette question précise, il pourrait déduire comment agir. Si elle devait fuir, il devrait se faire blesser pour justifier le fait qu’elle se soit enfuie. Suite à quoi il pourrait s’empresser de foutre indirectement la zizanie dans les communications ennemies. Pour lui, il y avait plusieurs options plausibles :
- Faire en sorte que tous les agents du Cipher Pol 5 appellent les hautes autorités pour donner des comptes rendus en temps réel. Pour décrire le champ de bataille, mais surtout surcharger les communications.
- Donner mon escargophone à cette demoiselle ou un « allié » pour se faire passer par moi.
- Ou tenter la possession de Chairoka en priant qu’il n’y ait pas de réels moyens pour voir si c’est vrai ou non.
Mais la dernière option était la plus insécure de toutes… Les capacités permettant de copier ou imiter quelqu’un était plus communes que se faire passer pour quelqu’un de possédé. Et cela mettrait trop de monde en danger à commencer par mes hommes, ma sœur et ma… Copine ? Une pensée alla directement vers Camille, mais je ne me devais de rester calme.

« Si vous avez besoin de foncer… Faites après … Un coup marquant. »

Un coup gratuit en somme. Saisirait-elle sa chance ? Ou allait-elle donc l’aider pour foutre le zouk dans les communications ? Taito avait répondu simplement : il pouvait le faire, seul avec d’énormes risques, ou aidé pour plus d’efficacité.

[NB] : Post à ne pas prendre en compte à la nota, hors délais

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Black D. Racis
Black D. Racis
Messages : 121
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue28/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue88/120Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (88/120)
Berrys: 74.010.000 B
Mer 15 Déc - 16:39
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar
Si le Roi de Juluma avait été bien silencieux depuis le début des enchères pour le fruit des fermetures éclairs qui avait causé tant de tords au gouvernement mondial, c'était parce qu'il observait avant tout la situation. Il était bien évident que les grandes fortunes de ce monde n'avait pas l'air de tant s'intéresser tant que ça au débat et à cette vente aux enchères. Quoiqu'il en était le fruit des fermetures éclairs pourraient bien les aider dans la création d'une alliance économique bien plus forte à acheminer leurs marchandises au quatres coins du monde, la dimension de Mars étant avant tout un espace parfait pour révolutionner le transport de marchandises mais également de personnes. Le Melfgau était déjà maudit et ne pourrait pas ingurgiter ce fruit du démon afin d'en profiter pour son alliance avec Dwarf Town mais il comptait bien  s'attribuer les faveurs de ces figures économiques aussi grandes qu'elle soient pour créer ce paradis qui lui permettrait en tant qu'allié politique de Jorel de créer cette alliance représentant avant tout les royaumes civiles.

" Quel dommage de voir certainement ce fruit partir dans les mains de royaumes qui ne méritent pas une telle puissance.", dirait-il en regardant le Roi de Drum en pouffant un peu de rire. Le Roi de Juluma n'avait pas les fonds nécessaires pour participer à cette vente aux enchères cependant il allait quand même essayer de la perturber pour provoquer les maîtres de l'économie mondiale de se mêler de cette vente aux enchères. La mission était de faire tomber en désuétude un royaume faisant partie des dix plus grandes puissances du gouvernement mondial après tout ? Pourquoi ne pas prendre une arme aussi utile et versatile que le fruit du zip.

"Ce Fruit serait tellement dans les meilleurs mains d'un royaume ou de personnes qui mettent en avant l'échange commercial. Imaginez un instant un moyen de transport aussi exceptionnel que ce que ce fruit puisse nous offrir, nous pourrions complètement révolutionner le marché mondial. Qu'en dites-vous ? Je serais prêt à n'importe quel sacrifice pour voir cet idéal parfait se réaliser en tout cas."
Codage par Libella sur Graphiorum


Post hors délai à ne pas compter dans la nota
Black D. Racis
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2964

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 18 Déc - 17:56




Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat81Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow21
La Bête des Ténèbres, Alion Keternel "le maître des airs"
As du Cipher Pol 9, Ex candidat à l'amirauté

Le sabreur, qui voyait un filet de sang commencer à couler du coin de ses lèvres, virevolta dans un mouvement qui lui était propre. Gracieux et agile, sa vrille l’amena à poser ses deux pieds au sol pour freiner tandis que son adversaire arriva sur lui avec une rapidité exceptionnelle, vélocité propre au soru. Le fait que le tekkai y soit associé démultiplia la violence du choc, néanmoins l’ancien candidat à l’amirauté tint bon. Propulsé malgré tout dans une nouvelle demeure, de la périphérie cette fois puisque le combat se déportait de plus en plus vers l’ouest, il ne parcourut cependant qu’une dizaine de mètres avant de réceptionner dans les ombres d’une cave. Lorsque la monstruosité arriva vers lui dans un nouveau soru, il trancha le buste de cette dernière dans un mouvement précis et rapide. Le zoan mythique ralentit alors, sa temporalité ralentit par la technique si unique et précieuse de l’éminent sabreur. Les souvenirs agitèrent ses veines. Ses journées d’entrainement, le sable et de la roche qui venait glisser le long du métal, le flux du temps lui-même qui se déchirait sous ses mouvements en laissant derrière lui d’infimes copeaux se désagrégeant dans le silence de l’intangible. Ses paupières se soulevèrent, révélant sa détermination, l’acier pénétra la chair laissant s’envoler des gouttelettes de sang. Cet ennemi était d’une force incommensurable, mais lui l’était également. Il était un futur amiral, le porteur de la Tornade Marine, le Maître des Airs, mais surtout l’héritier de la volonté du Chronophase. Ne mesurant pas encore l’étendu des pouvoirs de son adversaire, l’ancien vice-amiral ne fit pas attention aux flammèches qui giclèrent avec le fluide pourpre. Certaines braises aussi noires que le néant vinrent toucher la peau qui hurla de surprise et de douleur.

Le feu sidéral était glaciale. La sensation était plus terrible qu’un véritable glaçon. Cette seconde d’inattention suffit à ce que l’As du Cipher Pol 9 se défasse de sa geôle temporelle et assène un uppercut au néo-marine qui sentit les flammes gelées couvrir son visage. Hurlant de douleur, il possédait cependant assez de sang-froid pour réagir. Tout en s’éloignant d’un bond, il passa son katana sur le brasier qui menaçait de le congeler afin de l’éteindre via son aptitude si spéciale. Reprenant chacun leurs esprits, les deux antagonistes prirent un instant avant de foncer à nouveau l’un vers l’autre. Une dizaine de coups furent échangés sans que jamais aucun d’eux ne passe. Le style fluide et agile du Maître des airs, désormais pleinement concentré et prenant au sérieux le défi, lui permettait d’esquiver de justesse les assauts adverses en suivant ces mouvements. De son côté, le colosse monolithique qui demeurait mutique, seules les deux étincelles blanches composant son regard semblant transmettre l’existence d’un esprit éthéré qui contrôlé ce corps massif, usait du kami-e pour que son corps se plie en fonction des techniques de l’épéiste. Alion tournoya sur lui-même afin d’engranger de l’énergie cinétique tandis que l’assassin gargantuesque préparait son rankyaku. Les deux assauts se rencontrèrent. Se joua alors un bras de fer durant quelques secondes où chacun des deux opposants mit toutes ses forces dans sa technique pour que finalement l’opposition se rompe et que les attaques éclatent en une myriade de petites lames d’air qui se propagèrent dans toutes les directions à l’intérieur de la bâtisse. Le Keternel ne perdit pas un instant pour enchaîner et planta sa lame, couverte de fluide offensif, dans la cuisse de son adversaire. Ce dernier ne broncha pas et en profita pour joindre les mains au-dessus de sa tête et les abattre tel une masse sur le crâne du néo-marine qui fut déstabilisé pendant quelques instants. L’As du Cipher Pol 9 en profita alors pour donner un coup de genou magistral dans le menton de l’ancien vice-amiral qui traversa le plafond pour atteindre les airs.

Pliant les jambes pour bondir et rejoindre l’escrimeur, la Bête des Ténèbres, auréolé de lumière solaire, donna un coup de tête dans le torse d’Alion qui sentit alors les flammes sidérales le couvrir à nouveau… Mais cette fois-ci, elles étaient aussi brulantes qu’un véritable incendie et n’avait plus rien de polaires. Encaissant comme il pouvait, le subalterne de Chairoka sentit son dos rencontré les pavés de la route. Envoyant les jambes au-dessus de sa tête, il donna l’impulsion suffisante pour s’extraire du sol et effectuer une roulade en l’air pour retomber sur ses pieds. Il dégaina alors avec suffisamment de vivacité pour cueillir au vol le corps de son antagoniste qui fonçait vers lui. Décrivant un arc de cercle de la pointe de la Tornade Marine, le Keternel parvint à toucher la hanche du monstre qui lui faisait face. Ce dernier, après avoir limiter les dégâts via le tekkai, répliqua par un nouveau rankyaku que l’ancien candidat à l’amirauté maitrisa avec une élégance rare qui lui était propre. Posant le plat de sa lame sur l’équivalent de la lame d’air généré par la technique du rokushiki, il parvint à exercer une pression dessus, une pression suffisamment légère pour ne pas l’envoyer dans le décor et lui faire accompagner ses propres mouvements. Tournoyant avec l’attaque, la domptant dans des mouvements circulaires gracieux, presque comme s’il dansait au bal avec elle, Alion finit par la libérer en la renvoyant à l’envoyeur qui l’arrêta en appliquant le shigan aux cinq doigts d’une de ses mains. La Vête des Ténèbres retenta deux ou trois rankyaku qui furent contrer par la même valse du brillant épéiste qui méritait son titre de Maître des airs, semblant être en mesure de dompter les mouvements du vent en plus de trancher la cour du temps.

C’est alors que le zoan mythique changea de forme pour renouveler son arsenal et changer la dynamique de l’affrontement. La forme dite Orbitale de l’As était par une apparence mi-humaine mi-monstre, à la taille par conséquent inférieur à la colossale forme hybride, sans aucune flamme sidérale mais qui conservait la puissante mâchoire de la forme totale. Avec une morphologie très proche de la forme humaine malgré tout, la créature accroissait simplement la musculature de ses bras et de ses jambes pour pouvoir donner avec ceux-ci des impulsions magistrales et accroître la puissance physique de ses impacts. C’est ce qui fut démontré lorsque la monstruosité employa le soru et le geppou. Elle faisait des distances encore plus grandes dans le même laps de temps que son usage des techniques standards, sa puissance purement musculaire lui permettant de projeter plus loin et plus vite. Lorsque, grâce à cela, elle surprit l’ancien candidat à l’amirauté en arrivant dans son dos, il ne put éviter le shigan qui s’enfonça dans son omoplate, beaucoup plus profondément que les shigans qu’il avait déjà enduré n’étaient parvenu à aller. Ne perdant pas de temps, le Keternel fit volteface et lacéra l’abdomen du maudit. Il nota alors que la chose avait perdu en résistance par rapport à la forme hybride. Se préparant à reculer pour préparer son prochain assaut, Alion fut contré par un Rankyaku Hyoubi qu’exécuta le mythologique. Il s’agissait d’un rankyaku en forme de spirale qui, grâce à la puissance musculaire des jambes, créait un effet d'aspiration qui amenant l’adversaire vers la lame tournoyante. Ne parvenant pas à lutter, car déjà engagé dans son mouvement, le bretteur trouva comme seul contre le fait d’enfoncer sa lame au cœur de la spirale, puis il la trancha de son cœur vers l’extérieur pour annuler la rotation.

Si cela marche, il n’était pas prêt à enchaîner avec la suite. En effet, l’As du Cipher Pol 9 s’élançait déjà en Tekkai Kibasen, cette fameuse combinaison du Soru et du Tekkai pour foncer droit vers l'ennemi et refermer ses crocs sur lui, dernière étape que la chose n’était pas parvenue à réaliser dans son précédent emploi. La mâchoire se referma ainsi sur l’avant-bras du bretteur, néanmoins ce dernier parvint à le protéger en partie avec le métal de sa lame qui couvrit une partie de son membre supérieur in extrémis. Bien qu’il eût sauvé l’usage de ce bras, le sang qui coulait associer à la douleur lancinante lui garantissait qu’il ne tiendrait pas éternellement et que l’os pourrait même se briser s’il subissait cette technique de manière répété vu la force de pression de cette mâchoire. En retour, il dégaina, comme si cette même machoire était son fourreau, et trancha alors en profondeur la langue du zoan. S’il avait employé le Tranche-Temps il aurait eut une ouverture, néanmoins il en avait déjà suffisamment abusé et devait préserver ses forces pour y faire à nouveau appel ultérieurement plutôt que d’épuiser toutes ses forces dedans. Toujours proche l’un de l’autre, l’assassin gouvernemental décida d’enduré la douleur et de poursuivre en faisant une nouvelle fois appel à l’une de ses techniques fétiches sous cette forme orbitale : le Tekkai Kibasen et le Rankyaku Hyoubi… C’est ainsi qu’en gesticulant les bras, l’aberration de la nature parvint à générer deux spirales, deux Rankyaku Hyoubi, non pas avec les jambes mais avec les bras. Le Keternel pesta et fut contraint de demeurer dans l’axe entre les deux assauts tout en plantant son arme dans le sol pour ne pas être happé par l’effet aspirant ou pour se faire lacérer. Il n’eut alors aucune option pour esquiver le jugon, ce shigan appliqué à tout le poing, enduit de haki de l'armement qui s’enfonça entre sa pomme d’Adam et le haut de son torse.

Alion se retrouva à nouveau projeté à grande vitesse. Durant son court vol plané, il pu prendre conscience d’à quel point il s’éloignait de la zone où il était sensé se trouver. Il fut d’autant plus surpris lorsqu’il pivota, afin de préparer sa réception, et s’aperçu qu’il passait au-dessus de l’enceinte extérieure d’où des soldats et quelques spectateurs l’observèrent, se questionnant assurément sur le cours des événements.

-Mince…

Son adversaire l’entrainait hors de Marijoa pour l’empêcher de pouvoir venir en aide à ses alliés en cas de besoin et le condamnant ainsi à cet affrontement à mort. Arrivant sur le sol qui se fissura sous ses pieds tout en soulevant un nuage de sable, l’ancien vice-amiral observa en coin un instant l’immensité de l’océan qui se présentait depuis ce sommet des falaises de Redline.

-Tu veut en finir ici ? Soit, déclara-t-il en ramenant le regard en face de lui, tout en se mettant en garde, tandis que la silhouette massive de la forme hybride classique du zoan mythique vint percuter à son tour le sol, soulevant pour le coup un véritable brouillard de sable.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow75
Dereto
Fiancé de Jasmine

Il ressentait le choc des voix. Jasmine se confrontait à deux vice-amiraux. Cela lui fit un pincement au cœur de savoir que Matochika Cho s’opposait eux. Sa mort à Marineford mais aussi son état de pion, l’avait tellement changé. Lui qui était jadis assez proche de Chairoka, bien que cette dernière se soit toujours montrée assez froide avec tout le monde en fin de compte, Akainu et Aokiji. À l’époque, tous luttaient pour la dignité des faibles, pour la Justice, quant bien même ils n’avaient pas le même point de vue sur celle-ci. Il se remémorait l’époque où Jasmine avait été appelé en catastrophe pour remplacer tous ces haut-gradés transformés en pion. Voir ce que ces gens autrefois heureux, fier et combattant le déprimait au plus haut point. Une Aokiji devenu une exécutrice de criminels, un Akainu ayant prit la tête du mouvement Décima… Ce n’était que les deux plus terrible exemples de l’évolution des gens au fil des guerres. Dereto fut contraint de stopper ses réflexions puisqu’il sentit les voix qui s’approchaient de sa position. Il devait donner davantage de temps à Kali Nomade et donc empêcher la progression des gouvernementaux. Il couvrit son avant-bras de fluide offensif et se prépara à envoyer une série de coups de poings contre les nouveaux arrivants qui le prirent de court. Trois attaques fusèrent simultanément : un katana couvert de haki de l’armement qui freina le bras en mouvement accompagné d’un rokushiki dévastateur ainsi que d’un shigan appliqué avec une queue de scorpion.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat38Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Agent_56Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat49
Scorpion, Harvey Torchwood "Federal Big Investigator", Sworder
Agents d'élite du CP9

Faisant face à ses premiers adversaires, Dereto sentait la troupe d’autres voix qui patientaient dans la tempête de sables, prêts à intervenir à leur tour. Il chercha à analyser ces voix et se préparant à attaquer les trois agents d’élite qui s’étaient présenté à lui. Alors qu’il allait rectifier son erreur et se diriger vers celui qui cherchait à se faufiler, il fut rappelé à l’ordre par un nouvel assaut commun de ses ennemis.

-Shigan tonneru.

Le plus ancien membre du CP9, Harvey Torchwood, l’homme ayant réalisé bon nombre de missions pour Lars L. Volkoff lui-même, avait plié son bras et disposé ses doigts en griffes et y appliquaient le shigan pour en faire une véritable arme lacératrice. Il ne se contenta pas de cela, donnant un mouvement rotatif à sa main en la propulsant vers l’avant, générant des lames d’air qui suivirent une trajectoire cylindrique… C’était au final une habile combinaison de shigan et de rankyaku que maitrisait les quelques vieux experts du domaine, tel que l’ancien directeur Tadeus ou lui-même. On disait que cette technique était aussi dangereuse que des foreuses et que Tadeus, véritable légende de l’agence depuis son départ pour devenir garde du corps de l’Etoile Volkoff, était parvenu à creuser un tunnel à travers une colline à l’aide de cette seule méthode. Mais il ne se tint pas à ce seul assaut.

-Rankyaku kaisoku.

Combinant le rankyaku et le soru, il tapa dix fois le sol en un instant, comme pour réaliser ce déplacement presque instantané, avant de réaliser un rankyaku au lieu de se projeter vers l'avant. Le résultat fut que ce fut l'attaque tranchante elle même qui se déplaça en un instant, comme si elle avait pratiqué un soru. Il s'agissait d'une combinaison qu'il avait apprit directement de Tadeus en personne.

-Shigan Poison Rain.

Scorpion, le puissant agent d’élite qui avait secondé Shadow sur son ultime mission, où l’ancien directeur avait perdu la vie face à Ren Tao, était toujours sous sa forme hybride et employa son appendice pour réaliser une série de Shigan Bachi, l’emploi du premier des six pouvoirs permettant de créer des projectiles d’air aussi dangereux que de vrais balles, qui en réalité enrobaient des gouttelettes du poison qui gouttait de son dard. En tant que maudit du Heterometrus spinifer, Son venin pouvait provoquer une douleur très forte, des troubles oculaires, ainsi que des engourdissements autour de la zone touchée. Transformés en véritables projectiles, ils étaient en mesure de traverser un corps de part en part et ainsi de répandre le poison en profondeur, ce qui pouvait s’avérer extrêmement handicapant et dangereux pour la cible de cet assassin méticuleux et expérimenté.

-Kami-e-tana.

De son côté, Sworder était l’un des plus grands épéistes que les Cipher Pol n’ait jamais connu, étant donné que ce corps comportait généralement plutôt des combattants au corps à corps. S’il avait été formé comme les autres au rokushiki, art martial purement physique, il était parvenu à devenir un grand bretteur malgré tout en développant une capacité de puriste extrêmement rare dont il était le seul utilisateur à l’heure actuelle : le Tranche-Rokushiki. Grâce à cela, Sworder pouvait user de sa lame comme une prolongation de son corps et y appliquer entièrement les effets du rokushiki sans problème. C’est ainsi que, grâce au kami-e, la lame métallique sembla se torde, se plier, pour esquiver l’attaque que préparait Dereto pour répliquer, ce qui expliquait également comment il avait pu freiner précédemment le coup du puissant ancien chasseur de prime sans difficulté en renforçant sa lame avec un tekkai. Une fois l’esquive faite, il enchaîna pour soutenir ses collègues en usant d’une de ses propres meilleures techniques...

-Rokuogan Spear.

Satsujin no miryoku, son arme dont la qualité approchait celle des meitou des 50, se dirigea ainsi en direction du flanc du néo-marine et c’est de la pointe du katana que naquit la déflagration d’énergie pure qui constituait la technique secrète du rokushiki. Si individuellement, Dereto aurait pu prendre l'ascendant grâce aux capacités développés en côtoyant une chasseuse de prime ayant réussie à devenir amirale intérimaire, prit dans l’étau de ces trois redoutables adversaires il ne pouvait triompher qu’au prix d’un âpre combat. Le sang coula et gicla alors que le corps du fiancé de Jasmine subissait les assauts de certains des plus terribles assassins du Gouvernement Mondial qui repoussaient les limites du rokushiki.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 572826ChairokaAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Dies_i10
Asya Lida aka "Chairoka", Ante Dragonovic "le Juge"
Ex amirale-en-cheffe, Directeur du Cipher Pol 0

Les deux cadavres déambulant s’effondrèrent sur le sol tandis que Chairoka relâcha les membres qu’elle leur avait arraché. Définitivement, la froideur stratégique de cette femme la rendait hermétique à toutes émotions. Ses deux anciens proches disparurent dans un fracas qui ne fut pas suffisant pour couvrir le bruit de la tempête de sable. L’ancienne amirale-en-cheffe n’avait pas manqué de remarquer que les murs s’était soulevé et que d’ici plusieurs minutes la majorité du voile de sable aurait disparu. Il fallait qu’elle s’occupe de libérer la créature millénaire pour qu’elle déverse à nouveau son sable sur tout le quartier militaire. Mais avant, il lui fallait achever ce qu’elle avait commencer depuis le début de l’affrontement. Les pieds fermement ancré dans le sol, la Louve Brune tourna son regard vers le directeur du Cipher Pol 0 qui se tordait de douleur en essayant d’enfoncer ses ongles dans son cuir chevelu, comme si creuser son propre crâne lui permettrait d’extraire la présence envahissante de la figure principale de la néo-marine. Vu les capacités de cet homme, Lida devait mobiliser l’ensemble de ses capacités en permanence pour s’emparer progressivement de l’esprit de l’Apôtre.

-AFFRONTE MOI LOYALEMENT ! lui lança le représentant du Constantinisme.

-Quel loyauté y avait-il dans mon éviction et mon arrestation ? Seul la victoire prime, vous avez prouvé le savoir parfaitement.

-SALE TRAIIIIIIII…


La voix s’éteignit alors que le genou de Chairoka vint rencontrer le sol. Le voile qui couvrait sa chevelure s’envola tandis qu’elle tourna le visage en direction du mur qui s’était dressé il y a peu.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow54Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0000bi11
Amirale Anna Mendez "Aokiji", Erzhei kxi zar Tohan
Amirale de la Marine, Monstre millénaire

Alors que le liquide envahissait progressivement l’espace restreint, à l’échelle du ver des sables gargantuesques, Nathaneal Winch venait en aide à l’amirale pour ralentir les mouvements du monstre et la protéger des déferlantes de sable qui nuisait à son pouvoir. L’objectif de la bleue était de noyer la créature, mais vu que la matière que la bête générait nuisait au fluide que l’humaine produisait, plus cela avançait, plus l’augmentation du niveau du liquide ralentissait. C’est alors qu’un vacarme monumental stoppa la concentration de la Mendez qui vit alors l’une des murailles s’effondrer progressivement depuis son centre. Déclenchant son haki de l’observation, la mouette découvrit sans problème l’origine du problème.

-CHAIROKAAAA !!!

En un saut, la concernée s’éclipsa et laissa les litres de liquide se déverser dans la rue tandis que la silhouette tout de blanc vêtue jaillit en direction d’Aokiji qui fit volte-face pour repousser l’assaillant dont elle découvrit l’identité.

-Non…

Le regard emplit de haine de l’Apôtre du Jugement ne pouvait vouloir dire qu’une chose. Chairoka était parvenu à le lobotomiser et à le retourner contre eux. Quel était son objectif à la fin ?! L’amirale n’avait plus le choix.

-CP0, votre directeur est passé à l’ennemi ! Je laisse le monstre du désert à Winch. Pour parvenir à contrôler l’esprit de quelqu’un comme Ante, elle a dû s’épuiser. C’est notre chance de l’arrêter. Envoyez rapidement des renforts en mesure de s’occuper du directeur. J’ai besoin du champs libre pour mettre fin aux méfaits de Chairoka !

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 501888AstonFinleyAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 B4bee110
Aston Finley "la Copie", Judas Varham "le Gardévêque"
Ex directeur de l'A.O.I., Garde du corps de Constantin

-Merde !

Aston n’arrivait plus à lire dans les voix voulant s’en prendre à lui tant elles étaient nombreuses. Heureusement que ses aptitudes hors normes lui permettait de contré la majorité des attaques… Cependant, concernant les techniques du Gardévêque ce n’était pas la même chose. S’éloignant autant qu’il le pouvait tout en repoussant les chaînes d’Isser et Judas, le Finley lança un regard à Saint Constantin puis pesta. Il ne pourrait pas aller plus loin. Il espérait que Lida avait suffisamment progressé de son côté.

-Venez-vous battre ! lança la Copie avant de disparaître lorsque toutes les silhouettes furent sur lui.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow35Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0ilk10
Zang Thalassa, Tadeus "le Censeur"
Ancien amiral et ancien directeur du CP9

Le corps de l’ancien directeur de l’A.O.I. roula sur le sol du château Pangea alors qu’il toussait à s’en arracher les poumons. Il ne pourrait jamais assez remercier Erwin Dog pour ce pouvoir de téléportation sans lequel la Néo-Marine n’aurait jamais eu la moindre chance de tenter quoi que ce soit dans la Terre Sainte. Se redressant en reprenant son souffle, il croisa alors le regard des deux éminents combattants, chacun le plus puissant combattant d’une des Etoiles. Le regard de Finley se dirigea vers la porte. Dans la précipitation, il s’était téléporté directement en face de la Chambre du Conseil des Cinq Etoiles. Quel idiot.

-Putain…

Au moins, il avait deux adversaires et non une dizaine…



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 451290AOI1
Alexo Epola
Ex-responsable du Bureau de Législation et d'Enquête de l'A.O.I.

-Je dois me charger d’occuper quelqu’un que nous considérons comme particulièrement dangereux pour nos affaires, avoua Alexo. J’espère que nous avons bien déduis le lieu où il devrait être placé.

C’est alors que l’ancien vice-amiral lui offrit une ouverture magistrale.

-Soit.

Le bâton en granit marin vint frapper avec précision l’entrejambe du directeur du Cipher Pol 5 avant que la fiancée d’Aston Finley, ignorant les difficultés précises qu’éprouvait son amant mais connaissant la difficulté extrême de sa mission, ne se dirige vers l’ouest à toute vitesse pour rejoindre le Siège du Conseil de Coopération Internationale des Etats Gouvernementaux au plus vite. Cependant, une silhouette ne tarda pas à apparaître et elle reconnut suffisamment la voix de la personne qu’elle avait jadis tant côtoyer à Marijoa. Il s’était bien trop souvent porté comme le défenseur de ce bâtiment, de cette institution, pour en laisser la défense à quiconque d’autre que lui dans le cadre d’un moment comme celui-ci.

-Je reconnaitrais ta lance entre mille mon vieil ami.

C’est ainsi que les deux armes en granit marin se percutèrent. Le bâton face à la lance.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow17
Shang Thalassa
Petit-fils de Yang

-Qu’est ce qui vous prend Alexo ? Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi vous faites cela !

-Si nous voulons faire triompher notre cause et ramener la vrai Justice dans le Gouvernement Mondial, nous n’avons pas le choix Shang.


Se repoussant, ils atterrirent chacun sur un toit, de chaque côté de la rue tandis que le bâtiment accueillant le Conseil de Coopération Internationale se dressait deux bonnes centaines de mètres dans le prolongement de cette avenue. Ils se jaugeaient. Après tout, leurs styles étant proches, ils s’étaient connus au terrain d’entrainement et avait finis par se conseiller l’un l’autre. Vrais frères d’armes, Alexo et Shang n’avait cesser de s’améliorer ensemble, l’un grâce à l’autre. Ce duel allait être un déchirement, néanmoins la fiancée d’Aston était la mieux placé pour faire face au redoutable Thalassa. Au niveau des compétences bruts, ce n’était pas le meilleur des combattants de la famille pourtant. Néanmoins, Chairoka comme l’Epola savaient qu’il était celui qui, parmi les Thalassa, connaissait le mieux les tactiques de la stratège en plus d’une connaissance profonde du fonctionnement de la Terre Sainte. Selon les prévisions de la néo-marine, se serait donc lui le plus à même de découvrir le véritable objectif de cette opération au sein des fidèles de Yang... En dehors du fluide perceptif de Vang. Le seul moyen de l’en empêcher était donc de l’affecter sentimentalement. Alexo en était dégoûté mais elle le savait. Elle n’était qu’un outil, un pion sur le vaste échiquier.

-Nous allons enfin découvrir qui est le véritable maître du combat à l’arme longue, lança-t-elle comme un défit.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat34Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Sjjw
Kádingirra Assyr Sargone "L'Éclipse des Guerroyants", Billy Green "le Stratège Invaincue"
Vice-Directrice du Cipher Pol 0, Vice-Directrice du Cipher Pol 3

-Isser. Tadeus m'a informé qu'Aston est dans le Château Pangea. Dirigez-vous vers le quartier-militaire. Le directeur Dragonovic est passé sous le contrôle de Chairoka.

Si Kádingirra laissait de la marge manœuvre aux plus gradés pour se focaliser sur la gestion des conflits entre combattants de plus faible envergure, le cas d'Asya Lida était prioritaire et nécessitait de donner ces indications sous la forme d'une injonction. Billy ne pu qu'approuver. C'est ainsi que le Cipher Pol 0 fut lancé pour aller capturer leur dirigeant.*

-Directrice Olsen... Est-ce que vous pouvez... théorisé sur les potentiels combattants de la néo-marine qui pourrait encore émerger dans les prochaines minutes afin que nous puissions anticiper ? interrogea la future Etoile.

Billy compléta avec sa stratégie.

-Ils ont engager des duels avec les protecteurs des bâtiments institutionnelles. C'est ce genre de cibles leurs priorités, donc en faisant converger deux éléments importants face à un des leurs nous pourrons prendre l'ascendant. Quant nos hommes auront triomphé, ils pourront alors rejoindre un autre duel et déstabiliser l'équilibre pour faire pencher la balance de notre côté dans chacun d'eux par le nombre. S'ils tentent de prendre la fuite, nos aurons aussi des ressources pour les coupés et essayer de les capturer.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Yuna_f10
Jasmine
Ex plus grande chasseuse de prime de Grandline

Ayant récupéré le contrôle de sa plaque de titane, certes bien déformé par la déflagration, Jasmine s’éloignait à toute vitesse afin d’atteindre la Chambre Internationale de Commerce. Les deux vice-amiraux ayant été mis au courant du fait qu’Ante s’était retourné contre le Gouvernement Mondial, ils avaient abandonné la poursuite en informant de la direction vers laquelle s’était dirigée l’ancienne chasseuse de primes. Meredith Helmaroc et Matochika Cho savaient également que le CP0 viendrait en renforts pour se charger du Dragonovic. Ils comptaient ainsi prendre le relai d’Aokiji, permettant à cette dernière de poursuivre Chairoka, avant de laisser leur place aux agents de l’Aigis 0 dans l’optique d’aller aider Nathanael Winch face à la créature millénaire. Jasmine étant donc tranquille et parvint à sa destination en évitant quelques tirs régulièrement. Sautant du ciel, elle atterit face au bâtiment pour découvrir celui qui était son adversaire.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow34
Vang Thalassa
Fils de Yang

Un simple katana en acier tout ce qu’il y a de plus classique à la main, cet homme fut jadis un vice-amiral, secondant Zang dans son rôle d’amiral. Ils s’étaient retirés de la Marine ensemble, laissant émerger de nouvelles générations de mouette. Néanmoins, la tournure des événements les avait laissé penser qu’au final il aurait été préférable que les Thalassa prennent la tête de la Marine définitivement. Extraordinaire bretteur, Jasmine savait que cet homme était assez redoutable pour donner du fil à retordre à Sorafuka ou à Alion. Néanmoins, elle avait confiance en ses aptitudes à triompher de lui, tout en ignorant que la majorité de ses camarades chargés d’attaquer des bâtiments faisaient eux aussi face à des Thalassa.

-J’espère aussi que Dereto s’en sortira, se contenta de déclarer Vang en se mettant en garde, usant de son fluide perceptif avancée permettant de lire avec précision les pensées.

-Et moi je dois rester concentrer, pesta Jasmine qui entamait son propre duel, si, comme pour tout les 1v1 ayant actuellement lieu, aucun autre intervenant ne venait bouleverser l’affrontement.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow16
Rang Thalassa
Fils de Yang

Devant le Central des Communications Officiels Escargophoniques Gouvernementales, le colosse ne tenait plus en place. Son fluide perceptif déployé, il sentait les autres membres de sa famille en découdre. Il désirait intervenir, mais les ordres étaient les ordres. Pouvait-il désobéir à son père qui avait bien spécifié que chaque Thalassa devait protéger du mieux qu'il pouvait l'institution auquel il avait été assigné dans le cadre de cette Rêverie ? Après tout, cela reposait sur l'une des funestes visions du futur du Visionnaire. Il sentait une foule de sentiments contradictoires qui s'affrontaient en lui tandis qu'il sentait la Voix de son fils Aang s'affaiblir de manière régulière, certainement en raison de blessures que parvenaient à lui infliger son adversaire.


Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0000117

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 RymiAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Rvju
Oja Lyn "la Bise d'Alabasta", Remond Musoko "l'Incompétent Tyran"
Reine d'Alabasta, Roi de Drum

-En quoi mériteriez-vous davantage pareil pouvoir que nous au juste ? lança impulsivement le souverain de Drum à l'adresse du risible roi de Juluma.

-Nous sommes certes au pouvoir depuis relativement peu de temps, mais nos règnes ont déjà montrer leurs avantages, ajouta la souveraine issue des Oja.

-Vous, vous n'avez aucunement prouver mériter quoi que ce soit, conclut le souverain de Drum. Nous pourrons en reparler quand vous serez parvenu à relever votre pays qui a faillit être exclu de la Rêverie à cause de votre guerre de succession... Qui a débuté car vous n'étiez pas là pour reprendre le trône n'est ce pas ? Un futur monarque qui plonge son pays une guerre civile à cause de son absence, ce n'est pas ce que j'appellerais une personne méritante, je ne sais pas ce que vous en pensez mes amis ?

Plusieurs dirigeants hochèrent la tête et même Jorel ne pu s'empêcher un soufflement de narines tant il trouvait la tentative de Liam maladroite. Il l'excusa cependant en se basant sur le manque d'expérience qui l'avait empêcher de juger à quel point l'argument initial mis en avant risquait de se retourner contre lui. Heureusement qu'il ne s'était pas adressé à un dirigeant encore davantage expérimenté que le jeune tyran de Drum.

Maire de Dwarf Town et PDG de la VMS, PDG de la Galley-La Company
Jorel Nibelungen "le Seigneur des Pierres", Akasashi Kitakaze "l'Architecte des Flottes"
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Nain1710Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Mafieu27
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Noble_38Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Noble_37
Huiyan "Dosukoi", Tepes Kochtcheï "le Seigneur Liche"
Fondatrice de Dosukoi Panda, Actionnaire de la Vivre Card International Society

Si la vision que proposait le Melfgau était en effet très tentant, supprimant complétement les durées de trajet pour les entreprises qui auraient les moyens, cela allait cependant posé certains problèmes. Dans un premier temps, Kitakaze tira une tronche d'enterrement. En effet, le marché de la Galley-La était la vente de navires, or disposé d'un tel moyen de transport rendrait caduc l'usage de vaisseaux. L'Akasashi perdrait une quantité de contrats assez faramineux qui conduirait sa compagnie à la déchéance. Il ne disposerait d'aucun moyen pour innover et s'adapter à ce nouveau marché sur moyen ou long terme. Il pourrait tout juste réduire les pots cassé en restructurant pour partir dans la construction de chantier et ainsi équiper Mars de services de transports adaptés. Des multinationales leader de leur propre marché qui s'écroulaient suite aux évolutions du monde en ne parvenant pas à s'adapter, il y en avait eu un grand nombre. On pouvait remarquer un étonnement schéma où les entreprises industrielles dominantes ne parvenaient pas à survivre à des révolutions industrielles qui plaçaient justement de nouvelle industrie pour supplantaient celle préexistantes. Le nom de Three I, l'Iron International Inc., la grande enseigne historique de la sidérurgie de masse, demeurait dans tout les esprits de patrons depuis que cette compagnie avait été liquidé au terme de la quatrième révolution industrielle des années 1410. Liam venait ainsi de se mettre en mauvaise appréciation de l'important armateur de Water Seven.

-Ce serait en effet très tentant, avoua Huiyan.

-Cependant, l'entreprise qui détiendrait le fruit deviendrait alors la maîtresse des ordres, capables de taxer comme bon lui semble les autres pour ce moyen de transports sans pareil, ajouta l'actionnaire majeur.

-De plus, il faut considérer tout les abus qui seraient possible. Etant donné le nombre de fermetures éclairs à disperser aux quatre coins du monde pour rendre le service effectif, la quantité d'employés nécessaire pour une simple surveillance des entrées et sorties seraient considérables, alors en y ajoutant des contrôles ce serait encore pire, réfléchissait Jorel.

-Et je ne pense pas que le Gouvernement Mondial laisserait faire sans rien dire, ajouta Tepes Kochtcheï, dont l'identité mystérieuse montrait sa capacité à passer au travers des problèmes de la vie, qui commençait à appréhender le fait que cette vente aux enchères avait un enjeu caché par ceux qui l'avaient organisés. Ils effectuaient certainement des contrôles eux même, que ce soit en s'associant à l'entreprise en question ou non et détourneraient la dimension à l'occasion. On pourrait négocier de leur faire payer un droit de passage, mais les compagnies ont moins d'autorités que des nations. Si l'on transforme Mars en un gigantesque entrepôt, cela ne sera pas répertorier comme un territoire nationale, à tout les coups, et c'est la juridiction gouvernementale qui s'appliquera sans possibilité de la faire entrée en conflit avec des lois territoriales et locales d'un royaume affiliés. En d'autres termes, ils auraient plein contrôle sur ce que nous aurions le droit de faire ou non.

Ses compères hochèrent la tête.

-C'est en effet ce qu'il s'était passé lors de la construction du projet de la Water Base, rappela le dirigeant de la Galley-La. Souvenez-vous que cette cité flottante devait servir de plateforme accueillant des "ambassades" et entrepôts des principales entreprises mondiales afin d'en faire le cœur névralgique des voies maritimes et facilité le commerce internationale. Les conflits entre entreprises se sont multipliés et les lois et taxations gouvernementales également. Au final, Holliday, le service de croisières qui était en pleine ascension et avait proposé le projet dans l'espoir de parachever sa domination économique, a coulé avec ce qu'il restait de Water Base au bout d'à peine trois années et demi d'existence.

Cela amènerait peut-être le jeune monarque à s'améliorer dans son rapport au commerce. Les beaux projets ne suffisaient pas, tout autant prometteuses que pouvaient être les idées. Ce qui comptait s'était de considérer la mise en pratique des concepts et étudier, au delà de la simple réalisation, si toutes les interactions avec les réalités, tels que les taxes, les lois, les choix des nations, n'en faisait pas tout simplement une utopie.

-Je n'enchérirai pas, conclut donc Jorel.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Roi3310Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Roirei12
Hamilcar Ier Carthageois "le Magonide aux Cinq Lauriers", Clytemnestre Lapérousse "l'Impératrice Amirale"
Empereur Suprême d'Althoum, Impératrice de Polarys

-2.500.000.000B, proposa le Magonide avant de partir discuter avec Dangun Munmyeong.

-2.600.000.000B, ajouta Clytemnestre Lapérousse après avoir conclu un accord avec d'autres membres de la coalition instauré par l'Archer.

-3.500.000.000B, revint alors à la charge le monarque de Drum.

La reine d'Alabasta échangea un regard avec l'Archevêque de Constantinople qui se contenta de fermer ses paupières et de les rouvrir.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Beo4Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Roi2110
Martha XI Trafalgar "La Divine Comédie", Eadwig Hanovre "le Grand Ambassadeur"
Reine de Flevance, Ambassadeur de la CSI

-4.500.000.000B, déclara la Divine Comédie.

-4.750.000.000B, ajouta, à la surprise de tous, le Hanovre après avoir conclu un accord particulier avec Tepes Kochtcheï.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 000131

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 633974Pion4
William Lancaster ex-"Akainu"
Héritier de Centes

Akainu ne semblait guère décider à reprendre forme humaine. En dépit de la fuite de son adversaire et de l’arrêt de production du mercure, la masse liquide métallique demeurait toujours étendu, frétillant au contact de l’air, ruisselant par l’effet de la gravité. On aurait pu croire à un gigantesque slime argenté si la matière n’était pas plus dense et liquide que de la gelée. La Lancaster se préparait à la prochaine approche de son ennemi. En espace restreint, le logia pouvait prendre l’avantage en limitant les possibilités adverses. Il comptait donc en tirer partit. Certes le cube était ébranlé d’une sortie, mais au besoin l’ancien amiral pourrait remplacer la paroi par sa propre matière et ainsi enfermé l’Archer définitivement, sans autre possibilité de sortie que de passer au travers du mercure. Il fallait néanmoins être prêt à la riposte éventuelle de l’adversaire. William demeura statique, attendant pendant que l’Archer passait son appel. Certes il offrait la possibilité à l’ennemi de s’organiser, mais en vérité certain des atouts des décimas en opération pourraient en tiré parti dans les minutes à venir pour se rapprocher de l’objectif.

-Je ne travaille pas avec Chairoka. Je profite de l’occasion qu’elle m’offre, tout simplement. Mais imputé la mort de Centes à Lida seule est une grave erreur Archer. C’est Serguei qui a retiré la vie à mon roi et c’est de lui que nous devons nous venger en priorité. Je ne te fournirai pas davantage d’explication, mais puisque j’ai été à ta place, pensant naïvement que je pourrais faire bouger les choses grâce à ma position d’amiral, te donner quelques informations ne me dérange pas. Après tout, tu pourrais tout à fait te retrouver à ma place un jour, à devoir affronter ton remplaçant. C’est dommage Vairon… déclarait-il avec une voix de plus en plus attristée. Après tout, ton pouvoir est bien mieux adapté que le mien pour offrir une nouvelle chance au monde d’être dirigé convenablement…

Ayant laissé sa pensée dérivé, le Chien Rouge chercha à se ressaisir. Le doute s’installait en lui. Devait-il allait aider ses camarades plutôt que retenir l’amiral ? Non, il devait faire confiance à ses camarades et aux informations qu’ils avaient obtenus sur le complexe…

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Pirate72Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Pirate71
Nesméa "la Rose Eternelle", Niotbé Kirkiztan
Nouveaux fous décimas

La comparaison entre la masse de mercure et de la gélatine n’était pas venu à l’esprit du Lancaster par hasard. Après tout, le logia du slime de Niotbé n’était-il pas extrêmement intéressant. Ainsi, le pied du pantin vint s’enfoncer dans la substance visqueuse et collante. Le membre serait pris au piège, tout comme le poing si la marionnette décidait d’effectivement donné un coup de poing dans le visage du nébula. Penchant la tête sur le côté, le pirate testa la résistance de l’adversaire avec sa lame pendant ce temps avant de considérer que, une fois n’était pas coutume, ses pouvoirs trouveraient une plus grande utilité que son arme. Le Kirkiztan était cependant déçu. Lui qui souhaitait être un véritable sabreur tombait toujours sur des adversaires maudits embêtant le contraignant à faire appel à son logia.

-Ce n’est pas le vrai amiral, releva-t-il tandis qu’il cherchait à porté sa main à l’arrière de la nuque du pantin dans l’optique de le tirer vers lui et ainsi essayer de l’engloutir dans son propre corps.

La Rose éternelle, qui s’était placé derrière le faux Archer une fois sa vue dégagé, testa de ses griffes la résistance de la chose qui les affrontaient. Elle obtint davantage de résultat. Puis elle reproduisit cela sur la paroi du cube afin de notifier à quel point cette dernière était solide. Bien entendu, Nesméa demeurai sur la brèche avec de pouvoir contrer un assaut de l’adversaire avec un coup d’aile qui cacherait son coude, l’articulation prête à réceptionner l’attaque.

-Tu pense que si on le balance assez fort sur l’un des murs ont arrivera à se libérer ? questionna la demoiselle à son collègue.

-On peut toujours essayer.

Si le pantin n’avait pas réussit à trouver un moyen de s’extraire de l’effet collant du slime, il aurait le plaisir d’être attrapé par la vouivre qui balancerait simultanément Niotbé et sa proie vers le mur, le premier expulsant violemment le second en plein vol pour le faire percuter la paroi du cube de cristal le plus fort possible.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Pacifi10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat75
Pacifista Y-Edition, ?????????

A chaque seconde qui passait, le mutant, qui avait passé la quasi totalité de son existence en stase, prenait davantage conscience de son être, de ses possibilités, mais s'interrogeait toujours sur qu'il était réellement. Certes il avait certains souvenirs et, même endormi, était parvenu à entendre dans son sommeil certaines bribes d'information, mais cela ne définissait en rien celui qu'il choisissait d'être. Comment faire un tel choix lorsque l'on n'avait nullement expérimenté la vie. Pourtant, en lui, quelque chose était en pleine action. Son instinct le poussait à poursuivre sa mission. Il devait remonter à la source pour mettre un terme à ce qu'il se passait. Il devait trouver la voix vers laquelle l'orienter son âme inconsciemment. Son exosquelette détourna les projectiles du pacifista qui vinrent fissurer un peu plus le cube de cristal au point où le mutant concentrait les impacts. Néanmoins, les ténèbres qui furent libérés du dernier projectile à exploser facilitèrent grandement son travail. Il serait bientôt libre. Enfin.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Alfons10
Carl Benz "Science Boy"
Scientifique-en-chef

Le Benz décrocha l'escargophone, la mine sombre. L'assaut des Décima était un problème encore plus personnel pour lui.

-Amiral Kurohebi... Pourquoi a-t-il fallut que ce soit vous qui soyez venu à la rescousse de la zone interdite... Il est logique cependant nous vous ayons pas mis au courant du projet Solution Doom. En tout cas, nous avions prévu quelqu'un pour la défense qui pourrait vous aidé face à l'ennemi, bien qu'il ait ordre de rester dans les profondeurs...

En effet, dans le complexe souterrain, cet homme avançait au milieu des éclairages artificielles et des parois aussi blanche qu'un hôpital. C'était trop important pour que quelqu'un d'autre que lui ne soit ériger comme gardien. Après tout, il devait se racheter...

Spoiler:




Ordre de réponse :
Ghetis - Lidy - Taito - Liam - Fizz
Vous vous pouvez échanger vos tours en fonction des besoins.
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !


Plan de Marijoa
Plan de Marijoa avec détails

Liste des PNJs:


->Liam, Fizz : C'est cher bordel de dieu !

->Ghetis : Fight ?

-> Taito : Elle ne se fait pas prier

->Lidy : Bosse non mais oh !
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3236
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue51/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (51/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue872/1000Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (872/1000)
Berrys: 899.999.999.998 B
Amiral Kurohebi
Mer 22 Déc - 14:54

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Tumblr_nctovk1RKc1svhpylo2_r1_500

Ghetis ne put s’empêcher de tiquer à la remarque de Benz, s’en était un poil insultant, mais en vérité il comprenait la réaction de l’homme. Le fruit de l’arène rendait la gestion des « biens » assez difficile pour un complexe scientifique. Les objets étaient leur matière première et Ghetis perturbait cet aspect par son simple pouvoir. Néanmoins, il savait aussi que son fruit permettait de bloquer l’avancée des décimas et cela était, malgré tout, une maigre victoire.

- Bien. Dois-je retirer mon arène ? Afin que vous puissiez prendre en main la défense ? Je resterai à l'extérieur avec Akainu, mais il y a certainement des ennemis dans le complexe, qui sont bloqués par mes murs.

- Si nous n'avions pas les sujets de test libérés à gérer, nous aurions pu nous charger des ennemis. Mais là, je ne peux rien garantir à part s'ils vont tous à la rencontre de Kizaru. Rétorqua Benz.

Pour le scientifique l’information semblait maigre, mais pour Ghetis elle prenait un autre sens. Il se rappelait du besoin de Kizaru quant au fait de se venger d’Akainu. Il savait donc que cet ennemi n’était, désormais, plus le sien. Il en venait même à regretter d’avoir pris la place d’Aokiji. Cependant, cela servait probablement la Néo-Marine, sans mettre le brun en porte-à-faux. Bien qu’en vérité, il n’avait pas réellement agit pour avantager la Néo-Marine, mais plutôt pour se détacher du lieu d’effervescence.

Affronter un des Néo-Marines ne l’intéressait pas.

En revanche le terme « sujets de test » ne lui plaisait guerre, il espérait que la Division Scientifique ne s’adonne point à des expériences inhumaines, sauf si cela concernait des criminels.

Quant à la réponse d’Akainu, elle avait rassuré l’Archer. Il n’était pas sûr que l’homme dise vrai, mais il se complaisait à penser qu’il pourrait donc l’éliminer sans crainte.

- Que tu le veuilles ou non sans la combinaison réalisée par Chairoka, Kamiji et moi-même, Sergueï n’aurait pas eu la voie aussi libre pour vous éradiquer. Alors non, je ne suis pas le remplaçant d’un homme vivant dans le mensonge.

Un sourire vint se dessiner sur son visage.

- La différence entre toi et moi est aussi grande que celle entre le ciel et la terre.

L’Archer s’arrêtant un instant.

- Car je suis….

Son corps s’enveloppant d’une aura sombre, mais bleutée.
- Le plus puissant amiral de mon ère.
Il le disait sans crainte, sans hésitation. Il en était convaincu, aucun amiral n’avait possédé un pouvoir aussi destructeur que le sien.
Pas le meilleur, pas le plus utile… Juste le plus puissant.
Il n’avait aucune autre prétention.

Son regard devint impassible, son visage prit un air définitivement neutre et bientôt l’amiral tourna les talons et s’élança d’une traite vers ses propres murs à nouveau !

Son haki se focalisait sur les voix environnantes, puis sur les voix en train de se battre, celles-ci étant aussi bien reconnaissables par leur animosité tournée vers d’autres voix, que la perception de leurs mouvements que pouvaient probablement en avoir l’Archer. Malheureusement Akainu ne pouvait suivre les intentions de l’Archer ni percevoir les voix dont se rapprochait son adversaire.

Brisant enfin un mur qui le mènerait à un autre affrontement, il ressentit que des voix se cachaient juste derrière le mur en question. Tapotant alors quatre fois son armure durant sa course, celle-ci se décupla sur son corps, tandis que la musculature du Vairon prit en volume d’une traite ! D’un bond, il fusa sur le mur qu’il brisa tout simplement en lui fonçant dedans !

Le corps du Kurohebi était alors poussé par une force herculéenne, qui ne pouvait qu’être effrayante lorsque son haki royal se déploya pour frapper de façon ciblée l’Agamemnon Junior, risquant de le briser en plein dans son enchaînement !

Probablement une bonne chose pour Wilhemine, d’autant plus que la suite ne fut autre que le Serpent Noir fusant sur l’Agamemnon. Les poings couverts de haki, tandis que les plaques de l’armure se regroupèrent massivement dessus en renfort de la frappe surpuissante !

La force du brun par rapport à la taille de son corps lui permit de se propulser assez vigoureusement, tandis que les muscles de ses bras étaient contractés avec vélocité. Ainsi, la bête laissa s’opérer la chute mortuaire de ses poings sur le corps de l’Agamemnon, de préférence l’une dans le buste l’autre dans le crâne !

C’était en cela que sa bestialité se cristallisait, en cela qu’on reconnaissait volontiers sa puissance. Le poids et la pression de ses phalanges métallisées impulsant une force telle qu’elle menaçait de briser tous les os du corps de la cible ! La démonstration de puissance s’accompagnant de cette onde de choc qui ferait éclater grossièrement les zones touchées avant d’expulser la cible au corps béant ! Cette frappe faisait aisément traverser de grandes villes comme Dressrosa, alors il y avait fort à parier qu’il traverse quelques murs !

- Wilhemine, Akainu me poursuit, vous pouvez vous replier dans le laboratoire afin d’aider vos collègues, je pourrai les retenir !

Si la brèche donnait sur les deux autres décimas en attente, Nock Abrock et Marc Lart, alors le haki royal reviendrait les frapper sans aucune retenue !


Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Ghetis11
Pantin Numéro 1


Au même moment, dans le cube du pantin, ce fut la créature qui fut surprise en voyant son corps se prendre dans la surface collante le bloquant dès son premier assaut, ce qui laissa la bête décider de désamorcer son coup de poing, même si la frappe de Niotbé ne lui fit rien.

La créature de plastique se faisant ensuite frapper dans le dos par la dragonne, sans pouvoir rien y faire, ce fut lorsqu’elle revint vers lui, qu’il fit pivoter son buste à 360 degrés, faisant face à la dragonne lorsqu’elle revint sur lui pour lui asséner un violent coup de gunbai en pleine face ! Si jamais sa tête n’était pas à portée, alors il donnerait un coup de gunbai ascendant à la place, afin d’éjecter vers le haut la main qui cherchait à le saisir, tout en la frappant.

Par la suite le bas de son corps pivoterait d’une traite dans l’unique but de ramener Niotbé directement sur Nesméa en un gros splash ! En effet le pied tendu du pantin aurait donc tenté de pivoter à 360 degré, allant la jambe allant se heurter directement sur Nesméa qui serait également coller, tandis que la chose conclurait par un puissant coup direct de gunbai dans le but d’éjecter la demoiselle vers le mur ! Le pantin serait peut-être trainé vers le mur avec les deux, mais la dragonne souffrirait bien de ce choc.

Dans tous les cas si par un heureux hasard elle parvenait à fracasser le pantin contre le mur, le mur ne céderait probablement pas, puisqu’elle n’aurait pas la force nécessaire pour le briser. Après tout, ce n’est pas parce qu’un enfant frappait deux jouets l’un contre l’autre, qu’il était garanti de les briser.

La Couronne
Awful


Résumé:

Inventaire:

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 948
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue58/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue1077/1250Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (1077/1250)
Berrys: 17.992.699.300 B
Lun 27 Déc - 16:58

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [4]




Qui sauver ? Qui sacrifier ? Lidy s’élevait dans quelques combats où elle déclenchait des tourelles et des murs, dans le but d’arrêter les mouvements de certaines personnes. Elle se demandait combien d’objectifs pouvait bien avoir Chairoka, et surtout dans quel but. Elle pouvait prendre le contrôle de n'importe lequel d’entre eux, et vérifier régulièrement que les personnes à portée n’étaient pas sous son contrôle ou n’abhorraient pas de pensées virulentes, sans quoi elle serait obligée d’intervenir physiquement. De ce qu’elle savait des personnes présentes, elle pourrait avoir l’ascendant sur chacune d’entre elle.

Inspirant, la jeune femme se contenta d’observer dans l’esprit de Kadingirra les personnes qui étaient déjà présentes sur place, et en fit une liste avant d’y ajouter la sienne. Les informations étaient un flot discontinu. Le Vice-Directeur du Cipher Pol 9 avait déjà pris en charge la dispersion de ses alliés, et la Olsen essayait de s’assurer qu’il n’y avait pas plus d’ennemis à venir.

C’était une chose insensée cependant car elle était certaine, dans son for intérieur, que des ennemis qu’elle n’aurait pas pu prédire viendraient les emmerder. Ainsi en comparant les deux listes qu’elle possédait, elle donnerait à Kadingirra les noms de ceux qui ne seraient pas encore apparus, cependant elle n’était pas sûre qu’ils se trouvent sur Marijoa à l’heure actuelle. Essayant de se concentrer sur le combat d’Aang, elle tenterait de donner un peu plus de temps à ce dernier en utilisant le terrain dans le but de ne pas voir son père leur péter entre les doigts, le voyant en difficulté contre Ilienna. Cette femme était décidément quelque chose, sa montée dans les échelons faramineuse tout autant que sa maîtrise du combat.

- La plupart de nos unités sont occupées, pensa Lidy en elle-même. Il faut arrêter Ante, je pourrai le retenir mais cela m’empêcherait d’intervenir… Réfléchis, Lidy, quel est l’objectif de Lida Asya ? Elle s’attaque aux différentes institutions, elle veut récupérer quelque chose… S’ils vainquent un de nos combattants, et entrent dans une institution, nous ne serons pas plus avancés mais s’ils passent à une autre ce sera potentiellement une diversion…

Elle continuerait d’observer le combat entre Wang et la femme-démon qu’il affrontait près de la Section Scientifique, tentant de l’occuper du mieux qu’elle pouvait. Si Lida était affaiblie, elle pourrait certainement la mettre à bout en s’aidant d’Aokiji, mais… Tout cela n’était qu’hypothétique. Continuer cette opération nécessitait encore et toujours de faire des choix.

- Pour réellement théoriser, il me faudrait plus de matière. A supposer qu’ils soient tous déjà présents, et qu’il n’y ait pas de voix inconnues, y compris à l’intérieur du vers, la prochaine étape peut être de faire se soulever les fidèles de l’ancienne Chairoka pour les utiliser comme armes à notre encontre, sous quelque forme que ce soit.

Elle raisonnait comme la Directrice de l’Agence Anti-Corruption : en cherchant la corruption. Elle évoquerait le nom de Yato Shigure, sans être certaine que cela serve, mais pour le garder dans un coin de leur tête et continuerait à utiliser les défenses de Marijoa.

©City pub


Post hors délai.

Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Black D. Racis
Black D. Racis
Messages : 121
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue28/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue88/120Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (88/120)
Berrys: 74.010.000 B
Lun 10 Jan - 14:26
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar
« J’aurais bien essayé. », dirait-il en ignorant complètement les paroles des rois des royaumes majeurs du Gouvernement Mondial. Le Melfgau se disait à lui même qu’il devrait apprendre à se taire et que ce n’était pas à lui d’agir pour le moment, il se devait de rester plus spectateur qu’acteur de cette vente aux enchères. Il notait néanmoins tout les débats et les interactions entre les multiples dirigeants des pays de la Rêverie. C’était pour lui une façon de prendre connaissance des différentes factions au sein de cette guerre politique tentaculaire. Le roi artiste observait alors tout en se taisant, il s’était fait remettre à sa place après tout.

Une haine commençait petit à petit à grandir dans son coeur envers le Roi de Drum, il prenait vraiment à cœur cette attaque personnelle du souverain du royaume glacial de Grand Line. Il était clair que le jeune artiste venait certainement de se faire un ennemi des plus grands au coeur de la politique mondiale. Le jeune prince se mit alors à se désintéresser totalement de cette vente aux enchères, attendant alors le prochain débat qui devrait bientôt avoir lieu après cette vente aux enchères. Jouant alors avec sa malédiction pour générer des petites étincelles dans sa main et jouer avec cette malédiction si divertissante. Il était temps pour lui de réfléchir à ce futur en regardant tout les royaumes ici présents à cette Rêverie. Le futur politique de son royaume et de son évolution était bien important après tout… Baillant un coup avant de refermer sa main sur l’étincelle qui s’était crée, le jeune roi de Juluma continuait à observer les différents acteurs de cette vente. Il faudra s’assurer d’être l’allié de celui qui obtiendra ce fruit du démon si dangereux…
Codage par Libella sur Graphiorum


Post hors délai à ne pas compter dans la nota
Black D. Racis
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 725
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue43/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue99/500Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (99/500)
Berrys: 450.532.000 B
Lun 10 Jan - 17:49
Le théâtre sanglant continuait de se jouer durant cet événement historique. La Rêverie était le moment idéal pour faire un massacre pour les plus téméraires. Et aujourd’hui, la néo-marine avait clairement choisit son moment et offrait là un défi de taille au gouvernement mondial ! Chacun ici avait son rôle à jouer et la difficulté première était de définir qui fait quoi dans chaque camp.

Pour ma part, en agent double que j’étais, je me devais de trouver ma place tout en assurant mes fonctions. Autant le dire, je n’avais pas choisi le chemin le plus simple à prendre, mais j’assumais clairement ce dernier. Souhaitant le meilleur pour Camille et ma sœur, je priais que ces dernières aillent bien. Et que si par malheur cette mission ou une autre serait ma dernière, que leurs destins soient assurés par les personnes en qui j’ai confiance. L’apprentissage du contrôle de mes émotions était vraiment quelque chose de difficile, mais plus le temps avançait et plus ça allait.

Revenant donc à l’instant présent, je laissais mon adversaire choisir l’opportunité que je lui offrais. Sans hésiter, celle-ci visa ce qui fait d’un homme un mâle. Une douleur vive parcouru l’entièreté de mon être allant du bas jusqu’en haut et ainsi de suite. Coup bas ? Pour sûr, une fois toutes ces histoires réglées, si des séquelles j’avais, il me faudrait lui rendre des comptes…
Plié et humilié, on ne pourrait pas dire que ce combat est truqué, bien au contraire… Grognant en laissant fuir mon « adversaire », il me faudrait un certain temps avant de récupérer et pouvoir bouger. Sans doute était-ce le moment idéal pour essayer de semer la zizanie, aussi, bien qu’endoloris, je contactais au plus vite le cœur des communications.

« T… Taito.. Nowaki… à la directrice… Assyr Sargone… Arg… »

Au moins, niveau douleur on ne pourrait pas soupçonner un jeu d’acteur, puisqu’il s’agissait d’une réelle douleur qui me taraudait. Une fois connecté donc, je vins à essayer d’être clair, du moins clair… dans mon état actuel.

« C’est… Un piè… ge… Ils ont piégés… Arrg… »

Toussant et respirant lourdement, j’essayais de rassembler mes pensées et faire quelque chose d’assez réaliste pour que les stratèges aient un doute. Car un doute au cœur de leurs stratégies, c’est gagner un temps précieux… Alors je rassemblais mes idées pour continuer de me tordre de douleur et donner des brides d’informations.

« L…es … armes… la… section scien… Piège… Diversion… Ils… manipulent déj… »

La douleur était trop forte et je vins à couper l’escargophone, laissant ces derniers dans le flou le plus total qui soit. Un message d’un directeur CP souffrant connu pour sa foi en le gouvernement… Sans doute que le message ne serait pas jeté à la poubelle n’est-ce pas ? En tout cas je l’espérais. Le but principal était de semer le doute et faire paniquer quelque peu les gens qui géraient la protection. Si d’ordinaire cela pouvait sembler grotesque, là, nous parlons en adversaire de Chairoka, celle qui peut avoir non pas un, mais deux voir trois coups d’avance sur autrui. Avec elle, personne ne peut être sûr et c’est tout ce qui fait sa dangerosité !
Dans une bataille aussi complexe, la communication est une chose cruciale, or, avec le don de Chairoka, tout peut-être signe de trahison… Il me fallait jouer sur ça !

Rassemblant mes forces durant une dizaine de minutes, feintant la somnolence ou l’inconscience pour justifier le fait de ne pas répondre à un possible appel. Une fois ce laps de temps écoulé, je me remettais de mes émotions pour alors me redresser tant bien que mal au milieu de ce chaos ambiant. Prenant sur moi, je vins à me diriger vers le centre des communications, titubant quelque peu à cause de la réelle douleur. Voyant une silhouette massive servir de chien de garde, je vins à me maudire intérieurement, mais je me devais de me jouer de lui, aussi dommage cela soit-il.

« Il… Faut faire vite… »


_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 83
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue24/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (24/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue69/80Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (69/80)
Berrys: 443.090.000 B
Lun 10 Jan - 18:06
Aux portes du rêve, au tréfonds du cauchemar
Event – Automne 1507




J’écoute avec attention les explications du Dragon Céleste, hochant respectueusement la tête à chaque tirade. Il s’agit véritablement d’un magnifique cadeau offert aux nations, et le principe de rotation est bien rôdé ; cela permettra effectivement de dynamiser les relations entre états. Pourtant, malgré la puissance et le charisme de l’orateur qui ne peinent pas à me convaincre du bien fondé de l’initiative, je ne peux m’empêcher, au vu de ma position de souverain d’un Royaume ruiné, de voir l’injustice du renforcement des nations les plus riches. Ce sentiment se confirme rapidement lorsque les enchères débutent. Des milliards ? Une telle somme suffirait à remettre mon pays sur pied. Si les caisses sont loin d’être vides, et si plus d’une grande maison dispose de fonds autrement plus importants, un tel investissement ne se fait nullement à la légère. J’observe, le visage fermé, les divers intervenants, écoute les débats des têtes d’entreprises dont certaines semblent plus influentes que n’importe quel monarque siégeant à la table. Puis je hausse les sourcils, abasourdi, à l’intervention du Hanovre. Je tente de le sonder brièvement, puis mon regard parcourt à nouveau rapidement la table.


Nous souhaitons soutenir l’acquisition du fruit par les mers Bleues. J’encourage tout souverain des Quatre à se joindre à l’enchère des Seigneuries Insulaires – si cela vous convient, bien entendu Messire Hanovre, ajoute-je en tournant à nouveau mon attention vers l’intéressé.  

Inspirant, je me tourne un instant vers mes deux ministres, en fond de pièce, qui me fixent d’un air hébété et se lèvent brusquement pour venir me rejoindre. Je leur fais signe de la main de rester à leur place.

A l’heure qu’il est, nos relations interocéaniques sont limitées par les contraintes physiques de Grand Line et Red Line. Nous pouvons nous en passer. Ne faisons pas de cet objet une arme commerciale ou militaire. Faisons-en le plus puissant outil diplomatique qui soit. Lions les mers bleues pour de bon. Coupons les distances qui nous séparent, et donnons un sens plus profond, plus concret encore, à l’existence de l’OTOC.  

Je me tourne à nouveau vers l’ambassadeur de la Confédération.

Qu’en dites-vous ?  




Fizz
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2964

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 10 Jan - 22:51




Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow21
Alion Keternel "le maître des airs"
Ex candidat à l'amirauté

Tout cela remontait au début de son adolescence, alors même qu’il était un apprenti prometteur du dojo de l’ancien célèbre vice-amiral et ami indéfectible de Silver Hunter, Taka Torii. Cet homme, qui avait été en son temps le meilleur épéiste de la Marine, vint en effet raconter aux élèves de son école stricte, qui enseignait des pratiques proches de celle des samouraïs de Wa no kuni, la légende d’un monastère perdu au cœur des massifs de Redline où les bretteurs savaient pliés le temps selon leur volonté. Ces derniers ce seraient fait appelé les Chronobreaker, mais dans leur orgueil et leur quête de connaissance sur le temps lui-même, ils glissèrent sur la voie du mal. Le Gouvernement Mondial fut contraint de mettre fin à cet ordre monastique dans un conflit que les archivistes gouvernementaux, gardiens des secrets du passé, appelaient la Guerre des temps. Fasciné par ce récit, Alion et ses amis se mirent en quête d’informations au sujet de ce lieu oublié. Traversant les bibliothèques et les archives, ils récoltèrent progressivement les minces indices. Cependant, ses camarades se détournèrent progressivement de cette quête veinent. Les mots du professeur du dojo, expliquant que nombreux étaient ceux à s’être engagé dans la quête du Temps mais que nul n’était parvenu à découvrir les secrets des Chronobreaker, convainquaient de plus en en plus de disciple, surtout en considérant que le professeur lui-même avait fait partis d’un groupe qui avait échoué dans cette entreprise. Seul Alion gardait ses convictions, sa confiance en la possibilité qu’il reste des traces de ces moines de jadis. Il s’éloignait de plus en plus des autres, observant avec dédains ceux qui obtenaient plus de succès que lui auprès des professeurs alors qu’il considérait être le seul à s’impliquer véritablement dans son apprentissage. Après tout, s’il voulait ressusciter les Chronobreaker, il se devait de devenir l’un des plus grands épéistes de tous les temps.

Plus il se renforçait dans l’optique de parvenir à son objectif, plus il traitait avec mépris ceux qu’il jugeait ne pas mériter de reconnaissance. Ce trait de caractère demeurait toujours aujourd’hui. Il trouvait cela injuste. Oui cela était parfaitement injuste que tous ces gens puissent obtenir les honneurs, des félicitations, alors que lui qui luttait en permanence pour être le meilleur, repoussant les limites de son corps et de ce qui était possible, n’avait pas le droit à autant. Ghetis Archer, Taito Nowaki, Caligua Spown, Meredith Helmaroc, Sakuga Keigo… Avaient-ils fait la moitié des sacrifices que lui-même avait fait ? Avaient-ils dépassé les limites humaines pour faire resurgir de l’oubli le plus puissant style pur qui avait contraint le Gouvernement Mondial à l’exterminer ? Il était le seul, l’unique. Par ses seules capacités il avait réalisé l’impossible. Comment était-ce possible qu’encore aujourd’hui on lui refusait le mérite de reconnaître cela ? Sorafuka était certes très fort et le Keternel avait beaucoup de respect pour lui, mais les pouvoirs d’Alion dépassaient les possibilités et la compréhension de l’amiral. Pourquoi lui avait-on refusé l’amirauté ?! Alors que la lame vint trancher la chair du colosse qui lui faisait face, le néo-marine continua de se remémorer son passé, ce qui l’avait mené jusqu’ici.

C’était il y a cinq ans déjà. Le prometteur contre-amiral, qui attendait sa promotion, avait enfin l’occasion de mettre à profit cette décennie de recherches. Il n’avait pas manqué de surprendre certains supérieurs lorsqu’il demandait en récompense, pour ses réussites, de pouvoir consulter certaines bibliothèques, certains dojos. Mais finalement, assemblant les pièces du puzzle, il en était désormais certains. La très secrète cité d’Orahgnar, ville la plus élevée du monde trônant sur le plus haut sommet de Redline bien au-delà des points les plus élevés de la mer blanche, était ce vers quoi pointé toutes les pistes. Orahgnar était-il ce monastère qui en vérité avait été convertit par le Gouvernement Mondial en ville ? Les Chronobreaker avaient-ils survécus au prix d’un confinement définitif ? Le Keternel devait en être sûr. Il traversa les corniches et promontoires, grimpa les falaises, avança contre les rafales de vent et tenta de s’adapter au manque d’oxygène… Le chemin fut long, mais il parvint finalement à atteindre les remparts d’Orahgnar.

-Qui vous envois ? Nous n’acceptons aucun étranger, lui avait hurlé un homme couvert d’une armure cybernétique depuis les créneaux.

-Je ne partirai pas d’ici avant d’avoir découvert la vérité sur le Monastère du Nexus !

-Tu es donc ici pour cela… Cette fameuse quête du Temps… Soit.


Le gardien des portes d’Orahgnar, sous le regard de ses soldats, se laissa alors tomber de la muraille pour faire face à l’épéiste.

-Le monastère n’existe pas. Il n’y a que la mort qui attends ceux qui veulent déterrer la vérité sur Siècle Oublié.

-Je suis prêt à prendre le risque.


La lourde lame cybernétique du gardien s’ouvrit alors, dévoilant une jauge qui se remplit alors d’électricité, gorgeant le métal de ce flux aussi dangereux qu’un éclair. Cependant, Alion n’en était pas à son premier défi en engagea le combat. Les lames se percutèrent un grand nombre de fois tandis que l’heure défilait. Finalement, le gardien posa un genou à terre, projeta un jet d’électricité depuis une ouverture dans son plastron sans parvenir à toucher son ennemi qui esquiva avant de déployer son haki de l’armement pour ouvrir l’armure cybernétique qui vola en éclat dans un gerbe de flamme. Alors que les morceaux des extensions robotiques tombaient sur le sol, le Keternel écarquilla les yeux.

Spoiler:

Une flamme impressionnante jaillissait du dos de l’homme à la peau sombre et à la chevelure blanche. Des ailes noires, comprimés dans l’armure, furent également libérés. Métatron brandit alors son épée, générant alors du feu en lieu et place de l’électricité.

-Quoi ?

-Les lunarias produisent du feu… C’est nos combinaisons qui la transforment en électricité
, révéla le gardien en se relevant. De mon vivant, seul un étranger est déjà parvenu à voir notre véritable apparence. Je te félicite et je suis prêt à te dévoiler la vérité sur les Chronobreaker.

Le contre-amiral fronça les sourcils. Il ne se doutait pas un instant que les lunarias existaient réellement. Pour lui, c'était un mythe qui s'était effacé lorsque le Gouvernement Mondial c'était établit et avait mis fin à l'obscurantisme. L'épéiste au feu ardent reprit la parole.

-A trente kilomètres au sud se trouve le Mont Ranul. Sur celui-ci, tu verras un cratère qui se transforme en caverne si tu t’y aventure. Je t’attendrais à l'intérieur dans trois jours.

-Attendez !


Les mots de la mouette ne suffirent pas. Métatron avait déjà fait volte-face et s’en retournait vers les portes qui s’entrouvrirent pour le laisser rentrer dans cette ville mystérieuse qui, définitivement, possédait des secrets que le Gouvernement Mondial ne voulait pas voir ressurgir.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00005211
La Bête des Ténèbres
As du CP9

-Ne me sous-estime pas ! se reprit l'ancien candidat à l'amirauté en balayant l'air devant lui de sa lame tranchante, forçant son adversaire à reculer. Je n’ai pas fait tous ces sacrifices et bravé l’impossible pour me laisser vaincre par un simple zoan ! JE SERAI LE PLUS GRAND DES BRETTEURS !

Le fluide royal émergea sous la forme d’une vague qui déferla sur les environs, venant couché une partie des spectateurs sur les murailles tandis que le colosse mythologique se figea pendant un instant. Sans même le vouloir, n’étant encore qu’au stade incontrôlé de ce haki du conquérant, quelques éclairs noirs jaillirent de sa lame alors qu’il déchira l’espace-temps d’un coup de lame.

-Chronobreaker’s Moonlight !

L’assassin du Cipher Pol 9 sentit sa perception du temps se distordre tandis que les mouvements de son adversaire parurent soudain d’une vitesse extrême. Mais ce n’était pas tout car l’air autour de la Bête des Ténèbres sembla être également suspendu dans le temps. Seul l’épéiste adversaire demeurait libre de ses mouvements. Dans une véritable danse, il valsa avec sa lame dans une série d’assauts qui visaient les articulations de son adversaire. Le zoan mythologique parvint à activer son tekkai, mais la mobilisation de son fluide de l’armement était bien plus lente dans la chronologie de l’ancien candidat à l’amirauté qui s’en donna à cœur joie pour atteindre les points faibles de sa victime. Certes, en raison de la rigidité du tekkai, la terrible Tornade Marine du néo-marine ne parvenait à s’enfoncer jusqu’au cœur des zones visés, mais cela demeurait suffisant pour fragilisé considérablement son antagoniste qui finit par s’extraire du ralentissement en reculant de quelques pas. Aucun son ne sortait pourtant de sa bouche. Le Keternel commençait à se demander si cette adversaire monolithique n’était tout simplement pas muet. Ne voulant pas laisser de répit à son ennemi, Alion poursuivit en s’approchant. Le colosse déploya son kami-e pour esquiver, mais le disciple de Sorafuka n’était pas en reste dans sa stratégie.

-V-slide !

Abaissant sa lame en diagonale vers le sol, il ne fut aucunement surpris de l’esquive du corps de son adversaire, néanmoins l’acier rebondit sur le sol pour effectuer une diagonale ascendante de l’autre côté, créant un slash en forme de V qui atteignit l’utilisateur du rokushiki dans une nouvelle émission de quelques éclairs noirs issus du haki royal. Peu importait que cette incarnation de la mort ne semblait pas réagir à ses assauts, elle demeurait mortel et il viendrait un moment où il l’anéantirait. La force brute de cette chose était monstrueuse alors que le bretteur, focalisé sur l’agilité, ne pouvait encaisser les coups aussi bien que certain de ses collègues. Néanmoins, si les frappes de l’ennemi qui parvenait à le toucher demeuraient suffisamment rare grâce à ses aptitudes de souplesses, il pourrait l’emporter. Car il était hors de question qu’il faillisse. Ce n’était pas seulement les espoirs de la Néo-Marine qui reposait sur ses épaules, c’était le renouveau des Chronobreakers. C’était dans cet optique qu’il avait fondé sa propre école d’escrime, préparant progressivement une génération à découvrir le Tranche-Temps pour le transmettre à leur tour.

-Fire time sword !

Transmettant toute sa détermination à sa lame qui vrombissait en desquamant le temps, il l’abattit devant lui afin d’infliger une large blessure qui s’ouvrirait que selon une chronologie plus lente mais dont les effet se ressentirait rapidement, ralentissant tout une partie du corps du colosse tandis que l’autre demeurait dans la chronologie du monde réel. Cependant, le Keternel c’était bien rendu compte que son assaut avait une nouvelle fois pas été aussi profondément qu’il l’aurait voulu, la faute un soru en arrière de l’ennemie qui lui avait permis d’échapper au pire. L’ancien vice-amiral pesta en se préparant à retourner à l’assaut, alors que son fluide royal se calmait enfin. C’est alors qu’il put observer l’amorce de la contre-offensive adverse.

En effet, le zoan mythique dévoila une autre de ses formes : la forme sidérale. Sous cette apparence, le colosse était entièrement couvert de ce fameux brasier sidéral, noir et étoilé, et ressemblait ainsi à une silhouette d'une créature surnaturelle qui s'embrase continuellement. D'une taille intermédiaire entre la forme hybride et une taille humaine, les ongles remplacés par les griffes de la forme totale, la chose était voutée, le buste penché à 45° à mi-chemin entre une posture verticale humaine et la posture horizontale d’un quadrupède. Ses bras commencèrent à faire un mouvement de balancier, lui donnant progressivement de l’élan. C’est alors que la Bête des Ténèbres effectua un soru vers la droite, poussant Alion à préparer sa garde avant de comprendre via son fluide perceptif ce que comptait faire son antagoniste. En effet, il n’y eut pas un mais plusieurs soru successifs sur le sol pour obtenir une trajectoire en zig zag. L’ancien vice-amiral était incapable de savoir de quel côté viendrait l’assaut en finalité puisque le haki de l’observation ne pouvait lui permettre de le savoir que quand l’intention d’alternance prendrait fin à l’instant du choc. Il parvint à parer au dernier instant grâce à son agilité, dans un mouvement circulaire qui vint propulser sa lame contre les griffes couvertes d’armement de l’assassin. Le choc souleva le sable dans les environs, propulsant l’air dans toutes les directions et soulevant quelques rochers au passage. Chacun fut éjecter d’un côté du champ de batailles s’étendant entre les murailles de l’enceinte de Marijoa et le bord de la falaise.

Ni l’un ni l’autre ne perdirent de temps pour se remettre en position, mais c’est bien le zoan qui prit l’initiative. Les griffes des pieds et mains permettant d'accroître l'aspect tranchant d'un rankyaku, le mythologique usa d’une autre de ses techniques phares sous cette forme, la première étant le soru en zig zag. C’est ainsi que l’aberration de la Nature fit pleuvoir les Rankyaku Gaicho, des lames d’air en forme d'oiseau terriblement dangereuses car capable de fendre les métaux. En raison du feu qui ténébreux qui couvrait entièrement le corps de l’As du CP9, ces projectiles se virent eux même entourés de flammes sidérales dont la morsure se rappelèrent à la chair du bretteur dans un frisson de son échine. Il arma alors son bras, prêt à relever le défi de trancher ces attaques, quitte à laisser quelques flammèches venir lécher sa peau. Dans le même temps, la silhouette enflammée s’éleva dans les airs via le geppou pour couvrir de son ombre le Keternel qui sentit bientôt le baiser glacial des flammes sidérales couvrir ses mains tandis que l’acier percutait le Rankyaku le plus résistant qu’il n’ait jamais eu à pourfendre.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow75
Dereto
Fiancé de Jasmine

Dereto s’était reculé et gardé la main sur la plaie béante d’où dégoulinait du sang. Il était en situation précaire et en avait bien conscience. Que devait-il faire ? Il était sensé retenir le plus de temps possible tout adversaire qui se présenterait à lui… Mais devait-il y laisser la vie ? Le surnombre finirait par le faire plier. « Je dois survivre. Je dois survivre. Je dois survivre. » se répétait-il intérieurement tandis que l’image de Jasmine demeurait prédominante dans sa pensée. Il ne pouvait pas lui faire défaut, mais il ne pouvait pas l’abandonner non plus. Que pouvait-il faire ?

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat38Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Agent_56Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat49
Scorpion, Harvey Torchwood "Federal Big Investigator", Sworder
Agents d'élite du CP9

Sworder et Scorpion s’élancèrent à nouveau vers l’adversaire tandis que le Torchwood se préparer à les suivre.

-Katasoru : Rankyaku burning reality, déclara le brillant épéiste en frappant dix fois le sol de l’extrémité de sa lame en un instant, amenant l’arme à effectuer un soru pour réaliser une attaque instantané et ainsi imparable, sachant qu’il l’avait accompagné d’un rankyaku qui avait enrobé la lame pour exploser, et non simplement trancher, à l’impact en raison de la rapidité trop extrême de l’assaut.

-Geppou snakeman style : poison spear, ajouta l’assassin hybride en ayant adopté sa forme qui accroissait considérablement la taille de son appendice où trônait son dard afin de lancer ce dernier dans toutes les directions, le faisant rebondir sur l’air grâce au geppou afin de rendre la trajectoire incertaine, à l’instar du Gomu Gomu no Jet Culverin d’un ancien utilisateur du caoutchoutier, tout en remplissant l’espace.

Dereto parvint à stopper d’une main le dard avant que celui-ci ne perce ses côtes et à minimiser les dégâts du katana sur son torse en usant de son fluide offensif. Sworder prépara une pluie de Shigan bachi avec sa lame, créant une pluie de balles d’air, tandis qu’il se reculait pour laisser la voie libre au « F.B.I. » qui se ruait vers Dereto tandis que le zoan déploya son Tekkai snakeman style : universe armor qui solidifia l’ensemble de son appendice qui s’étalait dans l’espace proche du combat. L’ancien chasseur de primes parvint à se faufiler dans l’espace restreint offert par Scorpion et à transpercer le corps du Torchwood en joignant ses doigts et en appliquant le shigan à toute sa main pour la transformer en véritable lance. Alors qu’un soulagement se dressait en lui, pensant avoir mis hors combat l’un de ses adversaires, il découvrit alors la vérité. Une matière sableuse rouge s’écoulait en lieu et place du sang… Une matière qui s’élevait en forme de flèches de six côtés différents et que le néo-marine ne pouvait voir à cause de la tempête qui était de la même couleur que ces pigments rouges.

-Foutu logia !

-Shigan cellar.


Les six massives flèches de pigments se virent appliquer le shigan au même moment où elle furent envoyé sur l’ancien chasseur de primes qui sentit sa chair se faire transpercer par cet étrange matière. « F.B.I. » se recula et généra à partir de son corps une quantité massive de pigments de différentes couleurs tandis que le dard de Scorpion dansait devant lui, s’interposant pour se préparer à repousser l’ancien chasseur de prime dont le genou venait de percuter le sol. De son côté, Sworder armait son bras.

-Rankyakami-e.

Combinant ainsi le rankyaku et le kami-e, la lame du bretteur généra une lame d’air qui ondulait. Se préparant à la contrer, Dereto couvrit son bras de haki de l’armement pour parer l’attaque. Néanmoins, lorsqu’il effectua son mouvement de bras, le kami-e s’appliqua et le rankyaku esquiva le mouvement qui devait le pourfendre avant de finalement s’abattre sur le corps de l’ancien chasseur de prime qui encaissa bon gré mal gré.

-Sandstone shigan tonneru.

Harvey avait terminé de préparer son attaque. En lieu et place de sa propre mains, c’est cinq lames circulaires de pigments disposés en cercle qui se mirent à tournoyer autour de l’axe horizontal pour se transformer en une véritable foreuse renforcée par le shigan appliqué à la pointe de ceux-ci. Le néo-marine hurla en armant son bras pour frapper de son poing couvert de la haki l’attaque qui le visait. Le choc commença tandis que le Cipher Pol 9 préparait sa prochaine manœuvre pour éliminer définitivement leur adversaire.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Agent_57Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Agent_55Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat39
"Raven", Malcom Potter "Number Ten", Lee Xiang
Agents d'élite du CP9

Sous sa forme hybride de corbeau à queue courte, Raven portait deux de ses camarades au-dessus du brouillard de sable couvrant toujours le cœur du Quartier Militaire. Ses serres s’ouvrirent et il largua ses deux compères droits en direction de la cible. Les doigts de Number Ten se transformèrent alors en ciseaux et en crayons de bois. Son fruit paramécia rappelait fortement celui des armes à ceci prêt qu’il s’agissait de fournitures de bureaux et non de véritables armes. Cependant, lorsque l’on maitrisait le rokushiki, cela démultipliait les possibilités. Malcom Potter, le meilleur élément de la toute nouvelle génération d’agents qui sortaient tout juste de leur formation à Guanhao. Il avait à peine 15 ans et le voilà déjà à se jeter dans la mêlée, certain de ses capacités. Sa chute le conduisit directement à Dereto qui prenait l’ascendant sur le logia. Bloqué dans le face à face, il ne pu se prémunir de l’arrivée de son ennemi céleste qui déploya ses shigans pour enfoncer ciseaux et crayons dans les omoplates de l’ancien chasseur de prime. Lee Xiang quant à elle, amie proche des défunts agents d’élite du CP9 Molly et Lagoon dont elle poursuivait l’œuvre, était une constantiniste qui travaillait très régulièrement avec Scorpion. Sous sa forme hybride de Blaireau-furet de Chine, l’experte en maniement des dagues fit tournoyer ses lames en arrivant à la suite de son compère bien plus jeune. Atterrissant derrière Number Ten, Lee Xiang vint charcuter les articulations des genoux en tranchant aussi profondément que possible en direction des tendons du fiancé de Jasmine. Dereto voulut faire volte-face pour se débarrasser de ces nuisances, mais l’étau se resserrait progressivement. Sworder et Scorpion étaient déjà sur lui prêt à enchaîner après l’échec de la technique d’Harvey qui quant à lui préparait déjà sa prochaine entreprise.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 456074PNJ1Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Higash10
Kali Nomade "l'Exécutrice", Wang Thalassa
Ancienne nébula, Petit-fils de Yang

L'ancienne nébula hurla tout en se tenant la tête entre les mains tandis que son appendice en pur haki de l'armement pourfendait l'espace une énième fois, frappant dans toutes les directions, repoussant les assauts de Wang et des tourelles manœuvrés par Lidy. Que se passait-il ? Pourquoi se battait-elle ici ? Pourquoi avait-elle adopté cette cause ? La Nomade était un esprit lobotomisé par Chairoka, à l'instar d'Azer Ty ou , présentement, comme Ante Dragonovic. La proximité relative entre les deux affrontements avait rendu le flux psychique de Chairoka plus concret. Asya Lida avait été contrainte de puiser dans ses ressources pour soumettre rapidement son adversaire et la conséquence directe était que l'esprit de Kali était devenu instable, comme si le poids psychique avait éroder l'étau déjà établi à la manière d'une série de quelques ondes sismiques. Sa véritable identité mentale essayait de libérer du carcan dans lequel il était enfermé, profitant de son affaiblissement causé pour consolidé celui du directeur du CP0. Un nouvel hurlement quitta les lèvres de l’Exécutrice tandis qu’elle se débattait tout autant physiquement que psychiquement. La conséquence directe ne manqua pas d’être concrète. La technique de haki de l’armement avancé de l’ancienne nébula, cet appendice de fluide, s’était enfoncé dans la poitrine de Wang Thalassa qui regardait son adversaire en écarquillant les yeux. Il bredouilla quelques paroles tandis qu’il sentait le monde se dérober sous ses pieds.

-Pèr… Grand-p…

Sous une nouvelle convulsion du corps de Kali Nomade, le membre noir fut extrait du corps de sa proie qui s’effondra sur le sol et tenant le trou dans son torse qui faisait au minimum une dizaine de centimètres de diamètre. Du sang fut expulsé de la bouche du Thalassa qui se tourna vers le côté, cherchant désespérément de l’aide. Déployant une dernière fois de son fluide de l’observation, il tenta de saisir la situation et écarquilla les yeux. Qu’est-ce que faisait Chairoka ? Cette voix reconnaissable qui faisait son chemin vers la position de Kali, passant par le trou formé par la Nomade dans une muraille un peu plus tôt, c’était la dernière chose qui illumina l’esprit de Wang. L’ultime étincelle de vie quitta ses yeux tandis que sa meurtrière continuait de se battre, quelques mètres plus loin contre elle-même en subissant diverses blessures par les tirs de la Olsen qui avait pu en profité avant que le nuage de sable ne revienne couvrir en partie l'endroit à cause de la destruction du mur par Chairoka dont la silhouette apparaissait là où l'ex nébula avait perforé un mur un peu plus tôt. Yang venait de perdre un membre de sa cher et tendre famille…



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Dies_i10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat71Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat70
Ante Dragonovic "le Juge", Bukavac Peg Powler "Abyss", Legba aka "Lwa"
Directeur du Cipher Pol 0, Agente d'élite du CP0, Agent d'élite du CP0

Le poing et le bouclier des Dragons Célestes. Les deux agents d’élite masqués, formant la moitié de ceux portant officiellement ce titre, étaient en effet spécialisé chacun dans l’un de ces deux domaines : l’attaque et la défense. Ils étaient demeurés auprès des plus éminents Dragons Célestes depuis le début de la bataille, néanmoins la vice-directrice avait besoin d’eux. Il fallait mobiliser tout le CP0 pour essayer de venir à bout d’Ante. La femme-poisson au masque marqué des deux yeux immenses yeux déploya ainsi son jugon en le combinant à son gyojin karaté. Lwa utilisa son retour à la vie de l’écorce pour étendre son bras en une véritable égide qu’il renforça avec son haki de l’armement afin de ralentir le coup du Dragonovic, laissant le temps à Abyss d’esquiver. En effet, les deux agents étaient tout deux conscients du gouffre entre eux et leur directeur. Leur seul moyen de l’emporter étaient d’être parfaitement synchroniser. Ainsi, Bukavac fit appel à son haki de l’armement avancé : l’aura. Cette technique permettait de projeter son fluide offensif en dehors de son corps sans support, entourant ainsi ses membres d’une couche de haki à l’image d’une aura, ainsi que de l’envoyer dans un objet ou une personne pour les détruire de l’intérieur dans le meilleur des cas. Combinant à nouveau l’assaut avec sa maitrise du Gyojin karaté, l’agente d’élite du Cipher Pol 0 parvint à toucher avec précision l’articulation du coude d’Ante qui portait l’attaque. Dans le même temps, l’homme-arbre déploya son écorce pour former une multitude de branche naissantes sur lesquelles il appliquait le shigan.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat59Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 000053
Ekkert Malko aka "Brutasse", Isser Harel aka "Serpent"
As du Cipher Pol 0, Agent d'élite du CP0

-On est là ! vociféra l’as en débarquant en soru accompagné d’Isser.

Seul Gnose manquait à l’élite du CP0 rassemblé en ces instants fatidique. En tout cas, le Dragonovic contra l’attaque de Malko tandis qu’il attrapait la chaîne manipulée par Serpent, en dépit du fait que certains maillons étaient en granit marin. D’un pied, il contraignit la femme-poisson et l’homme-arbre à reculer. Situé au centre d’un carré, le directeur se mit en place tandis que l’Harel se faisait une réflexion. En tant qu’ancien membre de l’agence secrète, il notait une nouvelle fois combien les membres du Cipher Pol 9 demeuraient les meilleurs utilisateurs du rokushiki envers et contre tout, en dépit des combinaisons que créaient les agents d’élite du Cipher Pol 0. Il inspira. Sur le papier, Abyss et Lwa avaient de meilleures capacités pures que les siennes, mais sa compréhension meurtrière de l’art martial gouvernemental lui permettrait peut-être d’être l’élément pouvant venir freiner leur adversaire. Même si, grâce à la lobotomie récente, Ante voyait ses gestes quelque peu ralentit et des maux de tête pointaient, la moindre erreur de la part des quatre attaquants serait fatale, seul Malko pouvant encaisser suffisamment d’attaques d’Ante. Ses yeux se levèrent vers celui qu’il avait beaucoup aidé à l’époque où le Dragonovic était encore le vice-directeur de Sergueï.

-C’est parti, lâcha-t-il en commençant son hypnose.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow54Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0000bi11
Amirale Anna Mendez "Aokiji", Erzhei kxi zar Tohan
Amirale de la Marine, Monstre millénaire

Libérée de son duel avec Ante par l’arrivée des deux premiers représentants du Cipher Pol 0, Aokiji pesta en passant à proximité de la position du ver des sables géants. Elle sentait les difficultés éprouvées par les vice-amiraux et le capitaine de la garde de Marijoa. Le dilemme était présent : devait-elle venir en aide aux autres ou poursuivre Chairoka qui avait prit beaucoup d’avance et semblait se diriger vers le quartier général de la Division Scientifique. Était-ce leur objectif véritable ou la stratège la bernait-elle pour que ses alliés atteignent leur véritable objectif ? Avec cette femme c’était si impossible de déterminer le vrai et le faux. La bleue se contenta ainsi de transmettre l’information afin de fermer les yeux et grincé des dents. S’arrêtant quelques secondes, Anna Mendez généra autant de liquide que possible sous la forme d’un jet haute pression en direction d’Erzhei kxi zar Tohan.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 244428Pion1Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Consta13Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Chefga10
Matochika Cho "le Musicien", Meredith "Cœur de Héron" Helmaroc, Winch Nathanael "le Chien de Garde"
Vice-amiral de la Marine, Vice-amirale de la Marine, Chef de la Garde de Marijoa

C’était maintenant ou jamais. Matochika Cho frappa de toute ses forces le ver colossal pour pousser ce dernier à se cabrer dans le sens d’où arrivait le jet d’Aokiji. De l’autre côté, les lames jumelles de l’Helmaroc vinrent toucher la chair qui générait tant de sables, réduisant un peu plus la volonté de la monstruosité. Les deux mouettes voyaient leur épiderme roussir un peu plus à chaque instant, la sensation d’irritation gagnant de plus en plus de terrain. Mais c’est bien le Winch qui était le plus cramoisi. La douleur devenait de plus en plus insupportable. Il s’élança à son tour, brandissant Devilslayer qui entailla le bord de la bouche gargantuesque du béhémot du désert. Mais la gueule de ce dernier se referma alors sur la jambe de Nathanael qui, bien trop épuisé mentalement par les irritations, n’avait plus son fluide perceptif actif. Le membre fut arraché d’un coup. Le hurlement perçant s’éleva. Alors que Cho partait au secours du chef de la Garde de Marijoa, Meredith tâchait de gardait son calme pour déchaîner dans l’assaut suivant toute sa frustration sur Erzhei kxi zar Tohan. Faisant appel à son haki de l’armement avancé, elle projeta non pas des lames d’air mais des lames de haki pur sur la bête qui vit ses propres défenses en fluide offensif s’effondrer sous la succession d’assaut. C’est alors que l’Helmaroc se propulsa en tournoyant sur elle-même. C’est une tornade composée de lames de haki de l’armement qui se forma, aspirant le sable tout en venant déchiqueter progressivement l'épiderme du ver des sables dont la peau fut ainsi percé finalement en deux endroits. Si pour le trio, il avait fallut plusieurs violentes attaques pour parvenir à blesser sérieusement la chose, l’attaque d’Aokiji finit quant à elle par traverser Erzhei kxi zar Tohan de part en part.

-NATHANAEL ! RESTEZ AVEC MOI ! hurlait Cho de son côté alors que le Winch fermait petit à petit ses paupières.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 501888AstonFinleyAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow35Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0ilk10
Aston Finley "la Copie", Zang Thalassa, Tadeus "le Censeur"
Ex directeur de l'A.O.I., Ancien amiral et ancien directeur du CP9

Si Zang était puissant et robuste au corps-à-corps, il se servait surtout de son fruit du démon pour combattre. Ce dernier lui permettait de créer des mannequins de bois qu'il pouvait relier à lui-même ou à d'autres personnes. Ces mannequins, à taille humaine, pouvaient alors réaliser exactement les mêmes gestes que les personnes qui leur étaient liés. Les éclater ou les brûler suffisaient pour les détruire mais tant qu'ils étaient intacts, ils pouvaient continuer à se mouvoir aussi promptement que la cible à laquelle ils étaient attachés. Ce n’était ainsi pas moins de quatre mannequins auquel Aston devait faire face. Deux étaient liés à Zang, les deux autres à Tadeus. Le Finley devait puisés des techniques de plus en plus spéciales dans son arsenal de copies pour parvenir à ébranler ces choses. Le jet de flammes, issue originellement d’un lance flamme fonctionnant avec des dials, vint carboniser l’un des pantins tandis que l’ancien directeur de l’AOI fenait pulvériser le torse d’un autre avec son poing. Devant faire volte-face pour gérer les deux autres pantins, tandis que de nouveaux naissaient, il ne comprit que trop tard qu’il était tombé dans un piège. L’ancien directeur du CP9 était sur lui, profitant que le Finley ait stoppé sa rotation et ne puisse pas l’enclencher immédiatement à nouveau. Les doigts de Tadeus vinrent toucher les côtes d’Aston qui détruisit malgré tous les deux mannequins. Contractant autant qu’il le pu ses muscles, c’est avec une horreur indescriptible que le néo-marine hurla et fit un pas en arrière en portant la main à son torse. Ses yeux s’écarquillèrent alors qu’il comprenait ce qu’il venait de se passer et que l’hypothèse que lui avait jadis confié Mohero était véritable. Tadeus était parvenu à créer une technique permettant de faire exploser les organes de l’intérieur. Son rein venait d’imploser. Néanmoins, il n’eut pas le temps de réfléchir que Zang était déjà sur lui.

-Merde.

Son corps allait lâché progressivement. Aston le sentait. Si la bataille continuait, jamais il ne parviendrait à ramener tout le monde au bercail. Alors qu’il esquivait le poing du Thalassa pour donner un coup de tête, son fluide perceptif l’informa qu’il y avait des mouvements dans la Chambre du Conseil des Cinq Etoiles. La panique le gagnait de plus en plus. Mais il n'était pas n'importe qui. Attrapant le poignet de Tadeus au vol, il propulsa une boule de mercure d'Akainu en plein dans le poitrail du garde du corps de Lars.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Blood_10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow18
Hijima Malia "la Faucheuse", Aang Thalassa
Ex-vice-amiral de la Marine, petit-fils de Yang

L’ancienne vice-amiral déployait toute sa maitrise, équilibrant entre vitesse et agilité, pour ébranler les défenses d’Aang dont le brise-pression venait repousser ses assauts. La pluie de balles qui vint à la rencontre de l’hybride vampirique contraint cette dernière à se replier. Grâce à l’appui de la Olsen, le Thalassa prenait petit à petit l’ascendant sur son adversaire tandis que les routes se soulevaient en muraille. Couper Rang des siens pour éviter que ce dernier ne parte dans une crise des plus violentes étaient une bonne idée de Cassidy. Si Aang pesta, c’est que pour lui cela allait l’empêcher d’aller porter son aide à d’autres une fois qu’il aurait gagné. Déconcentrer par cette pensée, il laissa une attaque de la néo-marine passait et pesta avant de répliquer par un coup de pied qui propulsa son adversaire jusqu’à un mur plus loin. Il balaya l’air de la main, espérant des réponses.

-Comment avez-vous préparés votre venu ? Comment avez-vous réussi à passer les défenses de Marijoa ? C’est lié à cette Dame Verte n’est-ce pas ? s’écriait-il.

-Mais de quoi tu parles ? répliqua l’Hijima en s’extrayant du mur.

-Mon oncle Vang à découvrir vos petits pions, ces civils manipulés par Chairoka qui devaient préparés la venue de quelqu’un en raison des ordres d’une certaine Dame Verte. Nous ne sommes pas parvenus à mettre la main dessus à temps et vous nous êtes passé entre les doigts. Néanmoins, nous avons gardé le secret entre Thalassa pour éviter que d’éventuels espions soient au courant que nous savions que quelque chose se tramait… Puisque cette Dame Verte ne peut être que Camille Elkens non ? Elle collabore donc avec vous et c’est Bayley Roo qu’elle a réussi à faire entrer pour vous ouvrir la voie non ?!

-Je ne comprends rien à cette histoire
, répondit avec sincérité l’ancienne vice-amirale.

-Mais bien sûr !

Aang était loin d’être le plus grand cerveau de la famille et ne cherchait donc pas à réfléchir si la réaction de son interlocutrice était convaincante ou non. Il se contentait de prendre les hypothèses de Vang pour argent comptant et repartit à l’attaque. Néanmoins, cette conversation pourrait peut-être être utile à quelqu’un d’autre vu comment le Thalassa avait hurlé ses informations…

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat34Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Sjjw
Kádingirra Assyr Sargone "L'Éclipse des Guerroyants", Billy Green "le Stratège Invaincue"
Vice-Directrice du Cipher Pol 0, Vice-Directrice du Cipher Pol 3

-Bien reçu.

La Sargone fronça les sourcils en recevant le message du Nowaki. Les armes de la Division Scientifique piégés ? Celle des entrepôts étaient déjà sous contrôle avec l'Archer et le Jacob. S'il y avait un problème, ils pourraient s'en charger. Quant au fait qu'il y ait une diversion, tout portait à croire qu'ils y en avaient plusieurs et ce que disait Taito n'était pas suffisamment clair pour comprendre. Indiquait-il que Aokiji ne devait pas poursuivre Chairoka car elle menait une diversion au quartier-général de la Division Scientifique. Quant au piège... Quel était-il ? Il laissait entendre que Chairoka avait passé des gens sous sa coupe, mais qui ? Aucun comportement suspect ressortissant particulièrement depuis le début. Qu'est ce que le bazar général couvrait ?

-Billy, reprend tout depuis le départ et tire moi une analyse clair pour savoir ce qu'il se trame. Décrypte la stratégie de Chairoka au plus vite. Cela fait déjà un moment que la bataille est engagée : ils pourraient déjà être aux portes de leur objectif.

-Bien !
répliqua la vice-directrice du Cipher Pol 3 qui ne manquerait pas de lancer un regard vers Lidy avant de se remettre au travail.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow16
Rang Thalassa
Fils de Yang

-Vous êtes blessés sieur Nowaki ? Vous devriez allez vous faire soigné au plus vite.

Taito n'aurait aucun mal à constater que Rang fulminait. Il n'avait qu'une envie : sauter dans la bataille et venir en aide aux membres de sa famille. Néanmoins, il avait des ordres du patriarche. Coûte que coûte, il fallait défendre chaque poste qu'avait indiqué Yang.

-Vous veniez d'où ? Qui vous a fait cela ? Est-ce que certains d'entre nous sont particulièrement en difficulté ?

Rang sautillait sur place, preuve de sa frustration et de son impatience face à son impuissance à pouvoir participer en raison des ordres. Il cherchait donc à compenser en prenant des nouvelles plus précises que ce que donnait le Réseau de Cristal grâce à la personne venu le soutenir.

-Vous devriez vous placé sur le toit si vous êtes en mesure d'aider. Vous aurez de meilleures opportunités de tirs.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Roi2110
Eadwig Hanovre "le Grand Ambassadeur"
Ambassadeur de la CSI

-Je vous remercie grandement roi Alban IV de Goa.

Décidemment, ce nouveau monarque se montrait être un intéressant soutien... Eadwig jugeait avoir bien fait de lui proposer de se rencontrer le soir même. La Confédération des Seigneuries Insulaires demeurait un ensemble plutôt faible politiquement. Si un grand nombre de petits territoires s’étaient bel et bien unis pour peser davantage, ce qui avait bien fonctionnait puisque leur organisation continuait de préserver sa place Rêverie après Rêverie, elles ne pouvaient pas se vanter de dominer les débats. Chaque roi qui voulait bien s’allier à eux était ainsi le bienvenu pour tirer la CSI vers le haut. L’ambassadeur se souvenait d’ailleurs comment le soutien des précédents rois d’Applenine et de Tajine avait permis à de nombreuses seigneuries de limités les dégâts de la crise des capitaux de 1463 puis d’en sortir. Certains dirigeants se levèrent alors pour venir parler au Hanovre. Il s’agissait des dirigeants de Bliss, de Roshwan, de Kweba Nyg Impiyerno, de l’Empire des Glaces Automnales et de Diminuto. La reine de Kawaii Kazan Shima sembla pensive, se préparant à se lever, mais elle dirigea son regard vers Liam avant de se raviser. Les enchères se mirent alors à monter, les plus riches continuant de se tirer dans les pattes tandis que quelques dirigeants secondaires parvenaient à émettre une proposition grâce aux soutiens des multinationales ou de la Reine Douairière Régente de Sa no Kuni. Cette dernière finit par rejoindre à son tour Eadwig, voyant comment le débat se continuait autour de lui, tout comme Huiyan "Dosukoi". Finalement, sa voix trancha un « Deux » de Cléon pour une enchère à 18 milliards du roi de Drum qui semblait très impliqué. D’ailleurs, d’autres souverains s’étaient rassemblés derrière lui et avaient susurrés à son oreille. L’un d’eux, le président du conseil de l’Alliance Souveraine des Archipels de West Blue, était d’ailleurs l’un des rares dirigeants connus du Gouvernement Mondial pour être partisans de la Néo-Marine.

-25.000.000.000B.

Un grand nombre de murmures se firent entendre. Même le Premier Consul Kalhatien ne pu s’empêcher d’être surpris que toutes ces personnes rassemblées derrière l’Hanovre puissent avancés ensemble une telle somme sans menace leurs nations respectives, ou son entreprise pour Huiyan.

-Une fois… Deux fois… Trois… prononça Cléon.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Rvju
Remond Musoko "l'Incompétent Tyran"
Roi de Drum

-50.000.000.000B.

C’est un hachoir qui tomba sur l’assemblée. Le ministre à côté du souverain de Drum tomba de sa chaise en entendant la somme.

-Mon roi ! Vous allez condamné Drum !

Le regard planté dans celui d’Eadwig, il le mettait au défi de parvenir à sortir une pareille somme avant que le Thermopolis ne puisse proclamer sa victoire. Ce n’était même plus de la surprise, mais de la consternation, qui régnait parmi certains groupes de dirigeants. Eadwig, grâce aux soutiens de nombreux les autres dont Alban, était parvenu à se dresser en menace. Remond Musoko venait le remettre à sa place, néanmoins cela ne manqua pas de faire réagir en faveur de Liam.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Roi1710Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Roi3310
Ogan IV Lulusia, Hamilcar Ier Carthageois "le Magonide aux Cinq Lauriers"
Roi de Lulusia, Empereur Suprême d'Althoum

-Finalement, le roi de Juluma avait peut-être raison. Vous ne meritez peut-être pas un pareil pouvoir après une décision si inconsidérée, répliqua sèchement le roi de Lulusia qui ne pouvait accepter qu’on gaspille ainsi l’argent par les fenêtres alors même que plusieurs nations, même autour de cette table, avaient besoin de certaines sommes si elles voulaient être en mesure de résoudre leurs problèmes et pouvoir demeurer dans le top 50 jusqu’à la prochaine Rêverie.

Si Goa était en effet dans une position difficile, d’autre nations traversaient de mauvaises passes comme le sultanat Abkadaside, pourtant jadis aussi puissant que l’était aujourd’hui Flevance ou Dressrosa, avaient retrouvé sa place au sein de la Rêverie grâce aux campagnes de l’actuel sultan Bajazet IInd qui avaient permis au pays de retrouver une partie de sa gloire et sa puissance passé.

-Il y a d’autres choses à financés ! Pensez à la guerre contre les révolutionnaires par exemple ! Cela serait un bien meilleur usage que pour le fait de posséder en premier ce fruit ! ajouta le jeune empereur suprême d’Althoum qui, comme à l’accoutumé, pensait avant tout à la guerre.

-Une fois. Deux fois. Trois fois. Adjugé vendu ! conclut Cléon.

Un sourire en coin apparut sur les lèvres d’Octave, disparaissant bientôt après qu’Hélène lui ait donné un coup de pied sous la table. Si la Confédération des Seigneuries Insulaires avait finalement perdu, sa prestation avait eu une influence considérable sur les relations entre les différents participants, notamment à l’égard du souverain de Drum, et était également une preuve que les plus petits pouvaient faire face aux plus grands. Le roi de Dressrosa, la reine de Flevance et la reine d’Alabasta ne pipèrent mots, mais pour eux le Hanovre et toute la clique des plus petits états venaient de montrer qu’ils aspiraient à prendre leur place. Ils prenaient conscience de la menace. De son côté, Jorel se tourna vers le Melfgau et lui fit un clin d’œil. Si les regards des dominants se tournaient sur la Confédération et ses alliés, l’alliance conclut par Dwarf Town, Juluma et Kawaii Kazan Shima aurait davantage le champ libre pour venir frapper par derrière et s’imposer parmi les nations les plus puissantes. Les disputes commencèrent à émerger, les uns parlant d’injustice, les autres critiquant un autre monarque. Cléon soupira tout comme ceux des dirigeants qui gardaient leur calme.

-Moi qui me disais que pour une fois on avait réussi à éviter la bagarre de comptoir.

-Décidemment les mortels sont tous les mêmes
, murmura pour lui-même Octave.

-Mêmes des rois se comportent comme des saoulards dans ce qu’ils appellent « taverne », ponctua également pour elle-même avec dégout Hélène avant de détourner le regard.

-Si vous ne reprenez pas votre calme pour reprendre la séance, nous serons contraint d’user de la manière forte, cria Cléon.

Si c’était le chaos, c’était le moment parfait pour les messes basses avec n’importe qui et pour n’importe quoi. Liam pourrait bientôt sentir une frêle chose le percuter

-On fait quoi pour la suite ? lui demanda Katrina avant de lancer un regard vers Jorel.

-Roi Alban, le prochain sujet pourrait tout changer. J’espère que nous pourrons encore compter l’un sur l’autre à ce moment-là. Il va venir l’heure de décider si l’on s’en prend directement à la Révolution pour y mettre un terme définitif, déclara de son côté Eadwig.

Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2964

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 10 Jan - 22:51




Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Pirate72Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Pirate71
Nesméa "la Rose Eternelle", Niotbé Kirkiztan
Nouveaux fous décimas

La stratégie employait par le pantin marcha. Son coup de gunbai toucha la capitaine pirate qui se retrouva expulsé contre la paroi, crachant un filet de sang entre ses crocs, et il parvint à se coller à elle. Néanmoins, il se passa quelque chose qu’il n’avait pas envisagé. Niotbé relâcha la marionnette, s’expulsant droit vers sa camarade pour la couvrir entièrement de slime.

-Breakerbreaker.

Nesméa fit un pas en avant pour que le Kirkiztan puisse couvrir également l’arrière de son corps sans coller à la paroi. L’objectif de cette combinaison était simple. Les frappes de l’ennemi ne pourraient atteindre la Rose Eternelle qu’en traversant l’épaisse couche collante de slime. Ainsi, les assauts seraient arrêtés ou, dans le pire des cas, extrêmement ralentit et donc bien moins puissants. De plus, le faux Kurohebi s’offrirait alors à une riposte, Niotbé pouvant décider de se rétracter des griffes de la vouivre le temps d’un assaut.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat72Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Scient20
Chrysès Lachéonide aka "Agamemnon Jr", Wilhelmine Einhorn "Barone Bestiale"
Nouvelle Tour Décima, Colonelle de la Division Scientifique

La prétention royale du Kurohebi avait irradié, enveloppant une partie de la zone interdite dans cette explosion de fluide marquant la volonté des conquérants. Empêchant de ce fait Akainu de répliquer, que ce soit verbalement ou en action, tout en neutralisant les quelques décimas toujours présent à la surface, l’amiral s’élança à l’assaut des voix souterraines les plus proches qu’étaient celui que l’on surnommait Agamemnon Jr ainsi que la colonelle de la Division Scientifique, l’une des premières sujets de test du projet B.E.A.S.T. L’affrontement entre ces derniers avaient bien progressé et ce serait certainement une surprise pour la mouette de découvrir la tactique adopté par l’estimée combattante de la Division Scientifique. Sous sa forme de monstre magmatique, l’Einhorn, descendante d’une longue lignée de nobles la périphérie de Marijoa, s’était approchait de son adversaire et remplissait tant bien l’espace limité du parallélépipède de cristal dans lequel était confiné le décima avec de la lave en fusion. Cette stratégie était donc la même qu’avait utilisé Akainu, mais à une échelle bien plus limité. Quand Kurohebi fusa, perforant roches et parois pour venir percuter le Lachéonide, son fluide royal déverser sur la Tour décima avait empêcher celui-ci de continuer à repousser le magma qui se déversait désormais sur son corps. Ainsi, en venant tuer Chrysès de ses propres poings, l’Archer fut contraint de lui-même subir la vague de lave créait par sa collègue. Agamemnon Jr mort, propulsé en plusieurs morceaux à travers les parois environnantes en y creusant des tunnels, Wilhelmine reprit sa forme de monstre métallique, qui incluait à son propre corps une multitude de lames, afin de mettre un terme à sa production de magma. Elle espérait ne pas avoir fait trop de dégâts, puisque, en dépit de la différence de niveau, de la lave demeurait de la lave et l’amiral avait plongé dedans.

-Bonne chance Kurohebi ! lança la Baronne Bestiale avant d’user de ses quatre jambes sous cette apparence pour véritablement galoper à la poursuite de Nock Abrock et Marc Lart, ces derniers ayant été libéré de leur cube par Lahmar sans que la colonelle de la Division Scientifique ne pu y faire quoi que ce soit en raison de la paroi de cristal qui la retenait avec l’homme-lion.

Néanmoins, elle se stoppa bien rapidement quand le sol explosa en mille morceaux.


Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat75
P-Doom 013

Dans la fumée de la poussière et les éclats de pierre et de métal, une personne se dégagea de la brèche et fit face au Kurohebi. Ayant laissé le Pacifista Y-Edition en proie avec un décima primer que les capteurs de l’arme humaine avaient repéré, le mutant était finalement parvenu à rejoindre.

-Je le sentais. Je savais que c’étais ton pouvoir qui était à l’œuvre.

Le résultat le plus concluant du projet Solution Doom, le 13ème test, se retrouvait en face de celui contre qui il devait naturellement lutter. Suite au passage des amiraux en pions de Centes, Kwak Follwando avait commencé à réfléchir à ce concept. Le passage de nombreux hauts-gradés du côté de Chairoka, formant la néo-marine avait encore davantage ouvert les portes au scientifique qui gagnait davantage d’influence à chaque fois, espérant bientôt pouvoir remplacer Carl Benz à la tête de la Division Scientifique. En tout cas, en tant que l’un des meilleurs experts du facteur de lignée, concept bien gardé, il était le mieux placé pour diriger le projet. En quoi consistait Solution Doom au final ? Il s’agit d’un moyen pour le Gouvernement Mondial de contrer ses amiraux si jamais ces derniers se retourne contre eux. Ainsi, l’objectif était de mettre au point des contre-pouvoirs aux capacités des amiraux, notamment pour ceux qui disposaient de fruit du démon. En travaillant sur les facteurs de lignée des amiraux en parallèle de peaufiner les détails des versions finales des B.E.A.S.T., Follwando n’avait que peu avancée avant d’enfin mettre la main sur ce 13ème individu qui se révéla beaucoup plus prometteur que les autres. Ainsi, quelque chose de particulier se produirait. L’Archer sentirait comme une présence étrangère dans son corps. Sa malédiction entrait en action… Mais sans qu’il ne le veuille. Comme si quelqu’un parvenait à manipuler ses propres pouvoirs. La main tendue vers le Kurohebi, P-Doom 13 sourit avec avidité quand, après plusieurs secondes de concentration, il parvint à suffisamment prendre le dessus pour annuler l’arène de l’amiral.

-Hahaha ! Cela marche donc bel et bien, déclara-t-il alors qu’il suivait ce que lui disait son instinct lui-même. Comme je ressentais que ton pouvoir était à l’œuvre, je parviens à sentir que cela émane de toi. C’est incroyable…

Si l’ensemble de son corps de mutant, pourvu d’exosquelettes et autres modifications diverses, rendrait n’importe quel physique reconnaissable, la proximité de certains traits du visage ne manquerait pas de soulever la vérité, tout comme la couleur de ses cheveux mauves si sombre qu’on pouvait les prendre pour du gris, à mi-chemin entre le rose pâle de la chevelure maternelle et le noir absolu de la chevelure paternel.

-Je suis ravi de te rencontrer père. Après tout, tu es ma raison d’être.

Oui, ce qui en faisait le sujet concluant de Follwando, cette clé qu’avait cultivé et modifié le savant pour parvenir à en faire un anti-Kurohebi, c’était le facteur de lignée commun entre père et fils. Ce socle fondamentale qui permettait au jeune homme de pouvoir manipuler la malédiction de l’Archer avait nécessité, pour prendre suffisamment d’ampleur, de faire grandir en vitesse accélérer le garçon à chaque modification afin que ces modifications génétiques effectués puissent se répandre dans tout l’organisme par ce que Vegafunk avait appelé la mitose lors de leur découverte.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Nain_311Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Moine_12Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Marin112
Nock Abrock, Lahmar « le Moine Flamboyant », Contre-amiral Marc Lart
Nouvelle tour décima, Vieux fou décima, Nouvelle tour décima

Ils espéraient que les deux autres fous majeurs de l’expéditions, ces deux capitaines pirates ayant rejouant leurs rangs, ne tarderaient pas à les rejoindre. Grâce à son fluide perceptif, le moine qui était parvenu à faire match nul avec Tenshi Taya, l’impératrice des amazones, sentait que ses deux camarades bougeaient et n’étaient plus donc à priori plus enfermés dans le cube de cristal. En tout cas, les défenses de la base avaient été passé depuis un moment et la fin de l’arène ne vint donc pas spécialement freiner davantage l’avancée de cette partie du raid décima. A moins que les défenses aient vu leurs protocoles de sécurité annulés, mais personne ne serait en mesure de faire cela pour eux n’est-ce pas ? Les scientifiques en panique tentaient tant bien que mal de leurs tirés dessus avec des armes de haute technologie, mais la vitesse à laquelle ils avançaient semblait trop grande. De plus, les mutants qui avaient jaillit sur les savants offraient une ouverture supplémentaire au trio qui s’approchaient progressivement du dernier sous-sol. Celui où se trouvait normalement l’objet de leur convoitise. L’objectif de cette mission pour ainsi dire suicidaire. L’ultime espoir des décimas. Soient ils disparaitraient dans l’oubli après cet échec retentissant et la mort de leurs derniers membres les plus importants, les seules encore capables de soutenir le mouvement, de porter les ambitions de Centes. Ils se devaient de faire honneur à leur monarque jusqu’au bout. Tous étaient prêt à donner leur vie pour cette cause, pour ce futur possible qui transcenderait le monde pour lui donner une ère de paix et de prospérité, loin des guerres et des tensions. Alors que la porte immense en titane se dessinait devant eux, ils ouvrirent cette dernière pour révéler l’entrepôt souterrain. Des caisses et des machines dormaient paisiblement dans les recoins. Cependant, ce qui marquait l’espace était l’immense mur de platine dressé par le pouvoir du logia qui dominait les lieux de sa seule présence.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 662377Pion2
Reis Jacob ex-Kizaru

-Vos crimes prendront fin ici.

Levant la main vers les nouveaux arrivants, l’ancien amiral-en-chef projeta ses doigts sous la forme de bille de platine, pour ne pas dire de balles, droit en direction de ses cibles.

-Maintenant ! lança Lamar à l’adresse de son comparse.

Le contre-amiral Lart tira alors l’une de ses balles en granit marin. Se dématérialisant, Reis Jacob laissa la balle traverser l’air qui se trouvait à la place où se trouvait son poumon quelques instants plus tôt. La balle ricocha alors sur le mur derrière lui et vint se perdre dans un conduit un peu plus loin, laissant s’échapper de la vapeur à haute pression. Dans le même temps, le nain fut touché à la jambe, le traître de la Marine à la cuisse tandis que Lahmar était parvenu à dévier l’attaque de justesse. Le Singe Jaune était largement trop fort pour eux et chacun ici en était conscient. Mais ils avaient un plan, bien qu’ils ne savaient pas s’ils pourraient en réchapper vivant. C'était le moment de tout donné.

-Maintenant ! hurla le moine qui avait fait match nul avec Tenshi Taya à Bayangan.

Le contre-amiral renégat tira une balle en granit marin. Le corps de Kizaru se rétracta au niveau de son poumon, créant un trou béant aux contours de platine qui laissa passer le projectile qui ricocha contre le mur derrière lui et se perdit bientôt dans la tuyauterie. Des mains de l’ancien amiral-en-chef naquit de véritables toiles d’araignées qui remplirent bientôt la pièce telle un nouveau mur de platine. Néanmoins, chaque intersection prit bientôt la forme d’une lance qui serait projeté sur les décimas. Un véritable déluge duquel ils ne pourraient réchapper. Lahmar avala sa salive tandis que le défi était posé. Ils devaient retenir Kizaru coute que coute. Pendant ce temps, à l’étage du dessus, trois silhouettes se positionnaient dans la salle de contrôle qui contrôlait entre autres la foreuse gigantesque que protégeait le mur de platine du Singe Jaune. Aucun de ses visages n’étaient connus mondialement. Le grand public ne les connaissaient absolument pas. Mais avec qui étaient-ils ? Les flammes dans le dos du Lunaria se turent avant qu'il n'hoche la tête, lançant le signal.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat87Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Pirate73Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Hll9510
???




Ordre de réponse :
Ghetis - Lidy - Taito - Liam - Fizz
Vous vous pouvez échanger vos tours en fonction des besoins.
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !


Plan de Marijoa
Plan de Marijoa avec détails

Liste des PNJs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 725
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue43/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue99/500Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (99/500)
Berrys: 450.532.000 B
Mar 11 Jan - 2:34
Si protéger autrui et aider mes coéquipiers était ma mission primaire, une nouvelle mission venait de m’être donnée. Le devoir m’appelait donc et sans que je le sache débutait un duel mental avec une personne que je ne connaissais que de nom. Lié dans le savoir, mes actions entreraient donc en résonance avec celle de la Olsen. Et sans que je ne puisse le savoir, une de ses actions me coupa d’une information qui pourrait m’être capitale. Quand bien même quelque chose en moi me titilla, il me fut totalement impossible de décrypter cette alerte qu’on a tous. Une sorte de signal quand on parle de vous dans votre dos, ou une chose précieuse à vous. Les ennuis ne faisaient que commencer et cette guerre n’en était que les prémices…

Me dirigeant donc vers le centre des communications, retenant certaines douleurs qui mettraient quelques instants à disparaitre. Quelle idée avais-je eu de laisser un coup gratuit à mon adversaire ? J’aurais de loin préféré me faire arracher une main… Mais là, un coup à l’entrejambe, un aller simple à l’infirmerie s’imposera une fois cette bataille terminée, pour déterminer de si oui ou non j’étais encore un « homme ».
Me remettant les idées en place, j’approchais du centre de communication qui était malheureusement bien gardé et pour cause, le principal gorille des lieux n’était nul autre que Rang Thalassa ! Un Thalassa signifiait souvent une valeur sûre.

Le souci dans mon cas était de savoir à qui je pouvais faire confiance et à qui je ne pouvais pas… Sans doute était-ce le côté le plus difficile de ma mission… Seule ma sœur et Camille étaient des gens « sûrs », Le Kurohebi et moi devions garder un peu nos distances afin de ne pas plonger nous deux si l’un de nous était capturé. Quant aux autres… Le même raisonnement s’applique. Il nous fallait communiquer secrètement.
Choisir le chemin d’agent double, c’est choisir le chemin de la solitude et vivre dans la peur qu’à tout moment, notre vie peut se terminer suite à un faux pas, ou la trahison de quelqu’un. Chaque matin, je craignais que ma sœur soit prise aux mains de l’ennemi, traité en traitresse. De même pour Camille qui est un cas plus avéré. Violet ne cachait que le fait d’apprécier Chairoka, là où Camille coopérait vraiment comme moi pour l’aider dès que possible. Quel sentiment atroce que d’avoir la peur au ventre chaque fois que des doutes planent sur eux ou que cette possibilité soit réelle… Si cette peur était un fuel puissant pour nous faire avancer et nous pousser à la réussite et rien d’autre, s’était aussi un puissant frein mental. Et pour ma part, je vacillais entre ces choix… Sauter le pas et franchir le gouffre ? Ou comme un enfant m’arrêter devant cette inconnue. La stupidité de la situation est d’un niveau… Car dans le passé, ais-je hésité quand j’ai créé la bombe électrique contre les révolutionnaires ? Ou quand j’ai combattu des dévoreurs ? Non… Alors pourquoi ressentir plus que jamais cette peur ?

Avançant vers le Thalassa, ce dernier prit connaissance de mon état et d’un revers de main, je tentais de repousser ses « gentillesses ». Ses conseils étaient basiques, mais je restais égal à moi-même, le genre de soldat qui met en dernier sa vie dans la liste de celles qui sont importantes. Pour moi, sauver une vie est bien plus utile que sauver la mienne et si en général c’est une qualité rare, qui sait si ça ne sera pas ma fin, ou l’une des raisons de ma fin ? L’avenir nous le dira.

« Ne vous inquiétez pas… Ce n’est rien… J’ai d’autres priorités tout comme vous ! »

Toussant un peu et me retenant de masser mon entrejambe devant cet homme d’un certain rang, Me redressant pour paraitre bien dans ma peau, je regardais le colosse et tentais de le rassurer comme je pouvais. Quand celui-ci commença à me poser des questions, je me devais de faire le filtre entre ce qui peut être utile de dire et ce qui doit être brimé… Ma mission était de saboter par tout les moyens possible ce centre de communication… Mais saboter ne veut pas forcément détruire. Le couper temporairement serait un bon moyen de faire gagner du temps à mes alliés, ou alors désorganiser les forces alliées aussi. Pour se faire, je me devais de trouver quelle technique utilisée. Sans doute jouer la comédie, ainsi que mentir, mais … mentir est un art. Il ne me fallait pas raconter trop de choses négatives ou cela serait suspect. De plus, certaines connaisses me sont inaccessibles, il ne me fallait pas non plus trop extrapoler. Instaurer le doute était déjà suffisant pour gagner de précieuses secondes !
Je racontais donc à l’homme face à moi d’où je venais ainsi que mon face à face contre Alexo en extrapolant quelques détails. En effet, si nous avions été filmés, il serait certain que notre affrontement était « truqué » quand on connait nos capacités respectives. Mais sans sons et réelles images qui pourrait démentir mes dires ? Décrivant un affrontement quelque peu serré, j’inventais là notre discussion entre ex partisans de Chairoka. Au final, pour Rang, les principales informations à retenir et qu’il devrait retransmettre si on l’interrogeait serait les suivantes :
- J’ai fait croire que j’étais encore partisan de la Louve brune pour obtenir des informations.
- Avant qu’elle ne me dise tout, elle a décelé le vrai du faux et nous avons combattu.
- Elle a usée d’un point faible émotionnel, à savoir mon attirance pour une certaine gradée sans la citer ouvertement, pour me porter un coup … fatal.
Espérant que tout ceci suffise à mener en bateau mon interlocuteur, quelle déception de voir que … Non !

L’objectif était de créer l’inquiétude et la panique, mais même avec une menace éminente que notre « atout » était peut-être à double tranchant, l’homme gardait son calme contre toute attente. Sans doute était-il habitué aux situations de crise, mais … il me fallait à tout prix semer la zizanie et si cet homme pouvait m’aider indirectement, autant le faire habilement. C’est donc sur un terrain glissant que je me permis de m’aventurer, afin de forcer la main au grand Thalassa. Je n’aime guère faire cela, mais la situation m’imposait de jouer sur les cordes sensibles. Or, de l’expérience que j’avais eu, je pouvais affirmer que les Thalassas sont une famille unie ! Alors sans doute est-ce le fait de prétexter de possibles répercutions sur des amis ou membres de sa famille, mais je réussis à accélérer un poil les choses, du moins, de mon point de vue. Je pouvais donc potentiellement réfléchir à une nouvelle approche pour continuer de semer la zizanie !

Montant sur le toit du bâtiment, la vision était assez impressionnante, mais … je n’étais pas là pour admirer la vue et m’extasier. Analysant les alentours, je vins à voir divers affrontements. Tant d’informations à traiter et peu de temps pour faire des choix. Il me fallait penser aussi à un plan B au cas où les communications n’étaient pas coupées, mais aussi… au cas où on me soupçonne de quoi que ce soit.

Tant de choses et si peu de temps…

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3236
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue51/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (51/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue872/1000Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (872/1000)
Berrys: 899.999.999.998 B
Amiral Kurohebi
Ven 14 Jan - 23:41

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Tumblr_nctovk1RKc1svhpylo2_r1_500

Il n’y avait pas énormément de choix s’offrant au Kurohebi, la masse qui tentait de l’assaillir lui bloquait la voie et son arène actuelle le paralysait plus qu’autre chose. S’il bloquait effectivement les décimas, il  bloquait également ses collègues et cela était moins tolérable. Néanmoins, il devait raisonner par étape, il était quasi sûr et certain qu’affronter l’armée décima ne pouvait qu’être désavantageux en pareil situation.

Les affrontements devenaient de plus en plus stratégiques au fil du temps et il ne pouvait plus vraiment exprimer son âme de berserker. En vérité, un météore, une nuée ardente géante et le tour était joué. Il n’aurait plus qu’Akainu à gérer. Malheureusement, faire cela condamnait une bonne partie de ses collègues et il ne pouvait pas se le perdre.

Arrivant dans la muraille de lave, il n’aurait plus qu’une seule et unique solution pour la traverser avec le moins de dommage possible.

- Voûte Céleste !

Si d’origine Ghetis ne « criait » pas le nom de ses techniques comme beaucoup le faisait, crier le nom de cette technique sonnait en vérité comme un ordre pour sa taupe ! L’armure produisant une véritable sphère de métal autour de l’Archer, qu’elle couvrirait de haki avec plus ou moins d’intensité. En vérité elle n’aurait pas le temps de former une sphère complète, mais plutôt une demi-sphère !

Néanmoins, cela perdrait de balayer la lave sur le flanc de l’Archer et un peu devant, le temps qu’il la franchisse.

Lorsque la barrière fut franchie les dernières gerbes de lave arrivèrent, malgré tout sur ses poings couverts de haki, tandis qu’il éjecterait violemment Agammenon second et dernier du nom. En vérité, Ghetis ne connaissait même pas cet individu et il n’avait vu là qu’un vague homme-lion ?

La génération de métal de la taupe n’avait pas été parfaite pour autant, le métal échaudé par la lave étant retombé en de gros gouttes sur l’armure dont l’alliage viendrait se chauffer, brûler part endroits éparses la peau de l’Archer, tandis qu’en générant des « bouts de métal » la bête de titane décollerait chaque morceau du métal chaud sur elle.

C’était là l’avantage de cette armure quand Ghetis décida de l’entrainer pendant six mois. Elle devait lui offrir la défense qu’il ne pourrait jamais acquérir. Le seul problème étant qu’elle était moins résistante que lui, bien que faite en alliage. En vérité Ghetis était particulièrement rôdé à la gestion de la lave grâce à l’armement.

Il comptait poursuivre son meurtre incessant aux décimas, tout en baladant Akainu. Le brun pensait alors faire « équipe » à distance avec, la libérant notamment vers d’autres voies.

Mais ce fut à ce moment qu’il arriva.

L’impact au sol repoussa pour sûr l’Archer et sa collègue, tandis qu’une « chose » vint à se déployer hors de cette brèche. L’espèce de « membrane » qui enveloppait son corps, son aspect, tout prétextait à ce que cette « chose » soit potentiellement l’un des « mutants » dont on lui avait parlé.

Sans doute ce projet « Doom » cité par Carl Benz.

- Colonelle je m’en charge, vous pouvez continuer ! Dit-il en fronçant les sourcils alors que la situation vint à le rendre mal à l’aise.

Un étrange tourment s’empara de lui, une chose inexplicable, la même sensation que lorsqu’il formait une arène, la même sensation que lorsqu’il l’annulait grâce au granit marin. Sauf que cette fois-ci elle survenait d’un coup. Jusqu’à ce que la chose ne parle davantage…

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Fate-cu-alter-fate-grand-order

- Mais… Qu’est-ce que…

La scène semblait alors irréaliste, les yeux bichromes s’écarquillant, alors que d’un pas inquiet il mena le pied droit vers l’arrière…

Il se reconnaissait dans les traits de la chose, il reconnaissait même ses yeux caractéristiques de sa famille. La chevelure n’était pas complètement ébène, mais tendait vers cette noirceur.  Le sourire carnassier ne venant de compléter l’effroi.

*ARRÊTE DE SOURIRE !*

Ce fut la première chose qui lui traversa l’esprit lorsque cette créature l’appela « père ».

- Je… Je ne peux pas être le père d’un adulte, c’est biologiquement imp…

En plus avec qui aurait-il eu cet enfant ? Il n’avait côtoyé que trois femmes dans sa vie avant de rencontrer Penelope, en trente-six ans.

Il aurait bien pu croire à un enfant avec l’Impératrice Amazon, mais cet enfant aurait été une fille et puis il n’aurait jamais été ici. En plus il l’aurait su depuis fort longtemps étant donné la dernière fois qu’il vit cette femme. De plus il ne pouvait pas avoir eu d’enfant avec elle en vérité. Pourtant, son regard alla instinctivement sur la bride blanche qui pendouillait à son gunbai.

Alors il ne restait que deux femmes, mais c’est à ce moment qu’il eut comme un déclic.

Etsu Ogawa.

Elle ne lui avait jamais offert d’explication après son « entrée » au sein de la Division Scientifique. Ne tenant pas plus que cela à cette femme, il n’en fit pas une affaire personnelle, mais commençait à imaginer…

- Elle était enceinte ?... Et… Non, elle n’aurait pas fait ça.

Peut-être s’agissait-il juste d’une mutation comme en pratiquait Mei pensa Ghetis. Le Gouvernement l’avait eu plus d’une fois dans des états « dramatiques » et aurait bien pu utiliser ses gênes. Il n’y connaissait guère plus, mais cet être pouvait bien être un adulte qu’on avait muté avec ses propres atouts. Alors ce n’était pas son…

Si.

- Tu es mon… Enfant ?

Qu’il soit un adulte « hybridé » avec ses gênes, ou réellement un drôle de mutant issu de ses liens avec Ogawa, pour lui cet individu ne pouvait qu’être son fils. Sauf qu’à cette pensée il revit Caligula, puis Sypher et serra les poings avant de visualiser le ciel.

- Si tu es mon fils et une création de la Division, alors tout comme moi, tu ne veux pas que le Gouvernement périsse. Bien que, si tu as annulé ma malédiction, c’est que tu veux en découdre n’est-ce pas ?

Ghetis ne pouvait pas annuler les arènes sur commande, il devait préparer un « temps d’existence » pour chacune de ses dimensions, mais avec ce fils, il pourrait « switcher » à tout moment !

D’un regard furtif vers l’arrière, il vit alors la masse de mercure le ramenant à sa réalité.

* Je dois protéger ma descendance. Lave pour lave…*

C’est alors qu’une nouvelle arène apparue, ne prenant que la masse de mercure qu’était devenu Akainu, Ghetis et son mutant de fils. Pourtant d’un coup l’Archer bondit sur son fils à la façon d’un bélier ! La main sur son épaule, il l’expulserait !

- Recul !

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 BoilingImperturbableAmericanwirehair-size_restricted

Alors une immense déflagration de lave apparaîtrait tant à la position de base de l’Archer, que celle de Doom ! Le brun avait simplement fait du sol un puissant sol volcanique. Il avait prévu un « geyser » de lave sous chaque être vivant et l’arène n’apparaîtrait que s’il était bien sûr d’englober uniquement son fils et Akainu. L'avantage majeur étant que l'assaut ne venant pas de Ghetis, mais de la nature, il n'émanerait même pas des intentions de sa voix.

La différence étant qu’il avait mis une seconde d’écart pour avoir le temps de s’éjecter vers son fils et ainsi propulser leur corps hors du périmètre. A la différence d’Akainu qui avec un corps si massif prendrait plus de temps !

Il ne lui restait plus que deux choses à faire ! Tournant les talons, il fracasserait l’air de son poing ! Le Jugon projetant une incommensurable balle d’air qui viendrait se mêler au geyser de lave de Doom, puis celui de Ghetis afin de devenir tout simple une déferlante de magma ! Le choc fuserait normalement en direction d’Akain que Ghetis aurait logiquement pu repérer  avec son haki de l’observation si l’extinction avait bel et bien prit fin ! L’onde de choc de lave, frapperait logiquement le vrai corps du logia, étant sa faiblesse naturelle en plus de la lave qui viendrait le brûler durablement !

Le passage de l’onde ne laisserait qu’un immense sillon au sol, comme si un géant venait d’y glisser purement et simplement, c’était dire la taille de l’assaut.

Enfin, c’est à cet instant que la deuxième chose de l’arène prendrait forme, le doigt pointé de l’Archer vers la structure de mercure !

- Attaquez ça !

Leur absence de voix rendait les créatures de l’Archer particulièrement viles, pourtant c’était bien trois gros monstres de lave qui se dirigèrent avec une certaine vitesse vers le tas de mercure dans l’unique but de l’anéantir ! Pour cela elles tendirent leur bras vers l’avant qui devint « énorme » tout en se prolongeant d’une traite vers le tas de mercure !

S’il n’avait pas pris feu aux précédents assauts, alors les créatures l’achèveraient.

De même si jamais Akainu c’était extirpé de son tas avant que l’Archer ne pointe du doigt la masse, c’est Akainu que le brun pointerait du doigt !

- Si tu désires m’affronter et être, il faudra d’abord se débarrasser de lui.

Être libre ? Bien sûr.

Le destin le savait, il ne pouvait point mettre cet être sur la route de l’Archer et espérer qu’il ne cherche pas à le garder  à ses côtés.

Il aurait sans doute été paralysé bien plus longtemps dans une situation plus paisible, mais la situation le mettait sous pression. Il ne savait pas si c’était son fils ou une création… Il ne savait même pas si ce que ce mutant lui voulait.

Mais il savait une chose.
Personne d’autres que lui ne toucherait à un cheveu de son fils.


La Couronne
Awful


Résumé:

Inventaire:

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Black D. Racis
Black D. Racis
Messages : 121
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue28/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue88/120Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (88/120)
Berrys: 74.010.000 B
Dim 16 Jan - 21:51
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar
« Pour un roi qui me critiquait d’avoir mis mon royaume dans un chaos total, vous êtes bien incompétent et fou à lier. J’ai hâte de pouvoir assister à vos diverses tentatives pour remettre l’économie de votre pays sur pied. », dirait-alors le Roi de Juluma en regardant le Roi de Drum en pouffant un peu de rire.

Cette somme était tout simplement colossale, elle était bien trop importante pour un royaume qui se tenait parmi les dernières places du classement comme Juluma. Son alliance avec Dwarf Town et Kawaii Kazan Shima dans le but de voler l’une des places du top 10 était parfaite pour agir dans l’ombre des petites nations qui se rebellaient contre le partie des grandes nations. Liam continuerait à jouer les sots ou la grande bouche pour avoir le soin de bâtir en secret un empire d’alliances politiques afin de dérober cette place tant convoité dans le top 10 des plus puissants royaumes du gouvernement mondial. Un comportement fourbe et sournois, c’était une façon d’aborder les prochaines années en vue de la préparation de la prochaine Rêverie qui se déroulerait dans quatre années. L’un de ces pays puissants disparaîtrait et tombera en disgrâce, il en était persuadé.

Ainsi se concentrant alors sur le prochain sujet, une fois que la Reine Katrina le remit sur la réalité de cette réunion, le Roi de Juluma pensait alors à la situation de l’océan de North Blue. Il n’y avait qu’en vérité que l’Inquisition et sa politique expansionniste qui gênait fortement les affaires de Dwarf Town. Le roi réfléchissait un instant alors, Dwarf Town devait sa protection uniquement car les positions stratégiques étaient encore tenus par la marine de North Blue.

« Nous allons voter pour des manœuvres contre l’Inquisition qui menace North Blue et le Gouvernement Mondial. Si nous laissons l’une des Seas Blues tomber entre les mains de la Révolution, nous pourrions bien voir venir une armée se construire et s’entraîner la-bas et les idées révolutionnaires pourraient se profiler dans notre région du monde. », dirait-il à Katrina. « Nous devons faire barrage contre la Révolution. »
Codage par Libella sur Graphiorum


Black D. Racis
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 83
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue24/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (24/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue69/80Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (69/80)
Berrys: 443.090.000 B
Jeu 20 Jan - 17:59
Aux portes du rêve, au tréfonds du cauchemar
Event – Automne 1507



Je me réjouis de voir un certain nombre de souverains des quatre mers répondre à mon appel. Je craignais d’y rencontrer un silence absolu, mais plusieurs ne semblent pas avoir besoin d’être convaincus, et ne tardent pas à contribuer à une somme considérable. L’espace d’un instant, la tête me prend à tourner. Quelle puissance avons-nous atteint, en si peu de temps ? Si l’entente de Goa et des Seigneuries Insulaires paraît à présent entendue, je vois à présent plus loin : quatre océans unis, faisant front ensemble aux empires de Grand Line. Un rêve un peu fou, qui me semble en cet instant plus que réalisable. Le sourire qui traverse mes lèvres pendant le décompte ne laisse point de doute là-dessus.

Cinquante milliards. L’enchère tombe comme un couperet. Qui peut donc, seul, se permettre une telle dépense ? Pas lui, à en croire son conseiller. Mon regard sonde brièvement mon nouvel allié, mais sans grand espoir ; il est évident que nul ici ne peut rivaliser avec cette proposition folle. Ainsi soit-il ; même sans le fruit, nous venons de prouver quelque chose – aux puissances mondiales, mais surtout à nous-mêmes. Il est temps que les mers bleues ne reviennent sur le devant de la scène.

L’esprit en ébullition, je me penche vers le Hanovre pour écouter sa proposition. Je hausse un sourcil. La révolution ?

Pour l’heure, la vague contestataire semble épargner East Blue, grâce au Ciel.

J’entame ma pensée. A cet instant, j’ignore encore totalement à quel point je me trompe à ce sujet.

Néanmoins, les autres mers cardinales ne jouissent pas de cette chance… Qui pourrait de toute façon s’avérer bien passagère pour Notre part.

Je jette un regard à mes ministres, dont les chuchotements quasi-silencieux semblent animer un débat enflammé entre les deux.

Nous serions bien entendu favorable à toute action visant à endiguer la prolifération de cette menace, cependant…

J’hésite un instant, effectuant une moue légèrement crispée témoignant d’une intense réflexion.

Le Gouvernement dispose-t-il des ressources militaires pour entammer une telle campagne aujourd’hui ? Compte tenu de l’ennemi qui se trouve d’ors et déjà derrière cette porte, cela Nous semble incertain. Il ne serait pas sage d’affaiblir nos forces si cela place nos peuples en danger.

Je viens me pincer doucement l’arrête du nez, fronçant les sourcils.

Il Nous faut pourtant bien admettre que l’art militaire n’est point Notre sujet de prédilection. Nous serions ravi d’écouter votre opinion en la matière, très cher.



Fizz
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 948
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue58/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue1077/1250Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (1077/1250)
Berrys: 17.992.699.300 B
Dim 23 Jan - 14:43

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [5]




Lidy put lire dans  les pensées de la Sargone, et elle fronça les sourcils un instant quand elle décrypta les informations que venaient de donner le Directeur Nowaki. Activant ses pensées parallèles elle put réfléchir en même temps qu’elle continuait à gérer la situation réelle, gérant la mise en place des murs dès qu’elle en avait l’occasion. De plus, elle pouvait observer en direct ce qu’il se passait sur le terrain, ainsi elle eut le temps de relever les incohérences dans les informations transmises par le Directeur, dont elle savait qu’il fallait se méfier, douter de tout, puisqu’il se trouvait du côté de l’ancienne Chairoka et que ça n’avait pas changé aux dernières nouvelles.

- Les informations du Directeur Nowaki sont incomplètes, j’ai aussi repéré des éléments qui me font penser qu’il n’est pas fiable, et nous avons déjà émis des hypothèses sur les personnes qui pourraient être mises sous le joug de Lida… La défense Thalassa de la Section Scientifique vient de céder, conclut-elle en observant la mort de Wang. Voltaire Poisseroy, vous êtes livré à vous-même, le comportement de Kali Nomade est erratique, elle maîtrise un armement avancé qui permet de créer des tentacules de Haki et un frappe-espace. Gagnez du temps, des renforts arrivent. Et où est ce fichu…

Devait-elle y aller elle-même et confronter Kali Nomade pour permettre à Aokiji d’affronter Lida Asya ? Non, c’était imprudent. Si elle tombait entre les mains de l’ennemi, celui-ci aurait accès à un nombre incalculable d’informations. Elle ne pourrait même pas mettre fin à ses jours à cause de la maîtresse du fruit du mental. Il valait mieux qu’elle aide à coordonner, ce n’était pas son heure de gloire, elle devait se montrer utile à la réussite de Kadingira.

Quelque chose d’autre la titillait. L’engin qu’elle demandait été d’une facilité déconcertante pour la Section Scientifique, il s’agissait simplement de modifier quelques-uns de leurs explosifs. Pourquoi n’avaient-ils toujours pas répondu à leur commande ?

- Benz, où en est-ce avec que je vous ai demandé ?

Une fois sa réponse obtenue, elle raccrocherait.

Enfin, elle entendit ces mots, ces doux mots. « Dame Verte ». Ses yeux se figèrent pendant un court instant.

Une pensée traversa l’esprit de la Olsen au moment où elle entendit ce qu’elle put entendre, et elle jeta un œil sur ce qu’elle pouvait voir ailleurs pour vérifier la réaction du Nowaki. Un sourire presque satisfait s’érigea sur ses lèvres en réponse à son manque de réactions, tandis que Aang venait de tristement lui faire part d’une information qu’elle n’aurait pu trouver seule. Elle avait évité de serrer son poing sous peine de briser la commande de contrôle en le frappant, et dut prendre un instant pour traiter l’information. Était-ce une information capitale ? Prioritaire ? Le Nowaki venait déjà de faire régresser la réflexion de la Vice-Directrice du Cipher Pol 3…

« Réfléchis, Lidy, réfléchis. »

La Dame Verte la menait inévitablement vers un ennemi d’une envergure identique, voire plus importante que celle de Lida… C’était indéniable pourtant. La mort de Wang ne chagrina nullement Lidy qui se dit simplement que le flot d’informations vers les Thalassa ne devait pas être rétabli tout de suite, sous peine de voir Rang se déplacer pour venger son neveu et se faire retourner l’esprit… Était-ce d’ailleurs là l’objectif ? Laisser le centre de communications sans protections était inconscient. Pourtant, Dario… Chairoka… Si elle en croyait les souvenirs des Cinq Etoiles, l’ancienne Amirale-en-Cheffe avait capturé cet ennemi, elle pouvait très bien s’être alliée temporairement à lui dans le dos des autres néo-marines. Après tout elle était prête à tout… Ou alors les situations n’étaient pas liées.

Si Billy arrivait à une réponse concernant la tactique de leurs ennemis, ils pourraient peut-être se concentrer plus aisément sur la mise en place de tactiques. Pour l’instant, ils ne pouvaient guère avancer, et Lidy gérait les défenses en donnant l’avantage à ses alliés pour qu’ils puissent prendre le dessus. Elle continuerait à épauler Aang, et se concentrerait sur Ling si elle en avait besoin, tout en aidant la Section Scientifique à organiser ses défenses le cas échéant.

©City pub


Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2964

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 23 Jan - 16:00




Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow21Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat82
Alion Keternel "le maître des airs", Métatron "la Lame des Portes"

Le néo-marine allait chercher de plus en plus dans ses ressources pour se battre. Chaque coup échangé lui remémorer un peu plus son passé, comme si celui-ci se rejouait. La souffrance de l’époque revenait. La caverne donnant sur le cratère du Mont Lunar était la seule entrée de lumière dans cette gigantesque pièce vide façonné au sein de la montagne. Le sol était couvert de pavés, la partie centrale dessinant un symbole que le Keternel n’avait jamais vu de sa vie. C’était certainement le symbole ou les armoiries de ce lieu. La silhouette du gardien des portes se dessina dans les rayons et ses pas lourds résonnèrent alors qu’il descendait jusqu’aux pavés. Alion plaça la main sur son arme. Après avoir réfléchit, il s’était remémorer que cet homme lui avait dit qu’une seule personne avait vu la véritable apparence des habitants de sa cité. Peut-être l’avait-il fait venir ici pour le tuer et se débarrasser de son corps facilement. Portant la majorité de son armure électronique à l’exception de son casque, le Lunaria laissa sa flamme s’étendre sur le métal qui le protégeait et qui pouvait convertir ce feu en électricité lorsque la combinaison était complète.

-C’est donc ici le monastère du Nexus ? demanda la mouette.

-En quelque sorte. Ce monastère du Nexus n’a jamais existé… Ou plutôt il n’a jamais porté un tel nom. Il y avait bien un bâtiment qui s’élevait autrefois là où se trouve désormais le cratère, mais on le nommait l’Académie Mondiale d’Epéisme. Oui, il s’agissait de là où étaient formés les meilleurs bretteurs du Gouvernement Mondiale.

-Comment ?

-Lorsque l’on efface le passé, on peut aller jusqu’à réécrire la légende qui en persiste, légende qui sera de toute manière déformée au fil des générations. Les Lunarias étaient réputés pour être les meilleurs escrimeurs du monde là où les hommes-poissons étaient les meilleurs pugilistes… Selon les anciens, c’est en se mettant ainsi au service du Gouvernement Mondial que ce dernier nous aurait épargné alors qu’il comptait nous exterminer. Poussant toujours plus le perfectionnement, nos ancêtres faisaient des recherches théoriques et pratiques pour repousser les limites de l’épéisme. C’est ainsi que sont nés les Chronobreakers. À priori, c’est bien dans cette caverne que le Tranche-Temps fut découvert. C’est donc peut-être là que tu auras tes chances pour trouver comment faire.


Alion fronça les sourcils.

-Comment cela "comment faire" ?

-Tu croyais peut-être que nous avions gardé le moindre indice sur la manière dont fonctionnait le Tranche-Temps ? Notre survie dépend de notre collaboration avec le Gouvernement Mondial. Je ne peux pas t’aider davantage. Je t’ai dit que je te dévoilerai la vérité. J’ai eu l’aval des anciens pour tout te dire. Voilà tout ce que je pouvais faire. Nous verrons si tu es en mesure de réaliser ceux que nos ancêtres ont réalisés. Dans tous les cas, n’oublie pas que tu ne dois jamais révéler quoi que ce soit de cela au Gouvernement Mondial. Ils pourraient te faire tuer.


Le Keternel pesta. Il était donc livré à lui-même malgré tout. Il avait fait tout ce chemin, mais aucun indice n’existait. Il devait y parvenir seul !

-Quel est ton nom ? demanda l’officier de la Marine.

-Métatron. Je suis le dernier héritier de Zadkiel, l’ultime maître des Chronobreakers. Seul un de ses deux fils n’était pas présent à l’Académie le jour où elle fut rasée. Je suis le dernier de la lignée de cet homme.

-Bien… Métatron. Moi, Alion Kéternel, vais faire honneur à tout ceux morts lors de la Guerre du Temps. Je vais ramener à la vie le Tranche-Temps.


Souriant face à temps de détermination, le Lunaria s’adossa à un mur et observa l’étranger. Ce n’est pas seulement les minutes et les jours qui défilèrent. C’était les semaines. L’épéiste tranchait l’air, s’attaquer à la roche, réaliser des katas, réfléchissait à une manière théorique d’atteindre le temps en se basant sur ce qu’il savait du Tranche-dimension et du Brise-espace. Métatron lui donnait des conseils de temps à autres, se basant sur l’escrime traditionnel des Lunarias qui pouvaient en partie être à l’origine du Tranche-Temps si cela se trouvait. Plus les jours avançaient, plus Alion s’affaiblissait. Mangeant peu, passant son temps à s’entraîner, ses muscles le tiraillaient, son ventre ronchonnait, son cerveau marchait au ralentit. Puis, un jour, il se stoppa en plein milieu d’un mouvement, faisant lever un sourcil à Métatron. Le Keternel inspira de toute ses forces et ferma les paupières. Sa poitrine se souleva doucement.

-Je sens comme une énergie… Comme un flux venant d’ailleurs.

Il reprit ses mouvements, mais l’impression s’en alla… Elle revint cependant le lendemain. Chaque jour elle se faisait de plus en plus présente, notamment lorsque l’officier usait du Tranche Marine pour effectuait certains mouvements techniques de sa propre invention. Cela se mélangeait à la souffrance et à la douleur issue de sa fatigue. Puis, finalement, au terme d’une semaine intense à essayer de comprendre cette énergie, il écarquilla les yeux.

-Mais oui !

Il brandit alors son arme, mais s’évanouit, son corps ne pouvant en supporter davantage. Le Lunaria se précipita alors pour attraper l’étranger qui finit par rouvrir la bouche avant même que le gardien des portes puisse l’allonger au sol.

-Laisse-moi reprendre.

-Tu n’es plus en état.

-Je vais y arriver. Il faut que je le fasse maintenant, sinon je pourrai ne plus y parvenir.


Restant silencieux, Métatron laissa le Keternel se redresser tant bien que mal, titubant avec lourdeur. Inspirant et respirant à intervalle régulier, il leva sa lame à une main. Le Lunaria observa les veines gonflées, le muscle se contracter. Puis soudain, le bras sembla se relâcher, presque comme s’il allait devenir aussi liquide que l’eau.

-Le voilà… Il est là le temps.

Alion percevait des choses qui échappaient à la compréhension de l’être aux ailes noires qui lui faisait face. Alion touchait du doigt l’espace-temps, après avoir passé tant d’heures à réfléchir sur la manière de le faire et à tenter de communier non plus uniquement avec sa lame mais avec l’univers lui-même. Il ne lui restait plus qu’à tranché cette temporalité. Le métal traversa l’air, passa outre les trois premières dimensions de l’espace pour aller jusqu’à déchirer la chronologie. Son corps s’habituait. Il pouvait aller au-delà des limites de l’espace, il pouvait dépasser les trois dimensions pour se mouvoir selon la quatrième. Il l’avait ressenti jusqu’au plus profond de sa chair, dans une douleur incommensurable, avant même d’ouvrir les yeux pour observer que Métatron s’était figé, ralentit à l’extrême. Un sourire triomphal s’installa sur son visage avant qu’il ne perde connaissance sous le regard du Lunaria qui voyait, de son point de vue, la scène en accéléré.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00005211
La Bête des Ténèbres
As du CP9

Le bretteur recula d’un pas, mais acheva son mouvement pour reprendre sa respiration. Les muscles de ses bras le tiraillaient beaucoup, mais il était parvenu à trancher les rankyaku. Il releva le regard pour observer que son adversaire avait décider de changer de forme. Une nouvelle était dévoilée. Un frisson parcouru l’échine du néo-marine tandis que ses yeux parcouraient le physique de la chose qui ne cessait de s’adapter pour le malmener. Il serra le poing sur le manche de la Tornade Marine avant de la brandir face à lui. Sous sa forme du Prédateur Astral, l’assassin mesurait une taille intermédiaire entre la forme hybride et totale tout en se tennant vouté, le buste penché à 45° à mi-chemin entre une posture verticale humaine et la posture horizontale du torse d’un quadripède. Si un pelage animal gris couvrait les parties exposées du corps, une multitude de mâchoires similaire à celle de la forme totale se trouvaient sur le corps de la demoiselle. À la base de chacun de ces gueules émanaient du feu sidéral se dissipant rapidement pour former des flammes d'une trentaine à une cinquantaine de centimètres. Les mains, les coudes, les pieds, les genoux, le milieu du torse, le milieu du dos, la bouche, le sommet à l'arrière du crâne, le fessier ou encore la gorge étaient ainsi tous remplacés par ces mâchoires. Avec la puissance des mandibules, le zoan mythique pouvait assurément même arracher des morceaux d'acier et passer ainsi au travers des armures pour pénétrer directement la chaire de ses proies.

-J’ai jamais vu un zoan avec une forme si monstrueuse. T’es vraiment une bête toi, souffla du nez l’ancien gradé.

Cherchant à reprendre son calme et sa concentration pour déployer à nouveau son fluide perceptif, il s’étonnait que la voix de son adversaire demeurait si placide. Encore un peu et il pouvait sentir de la tristesse à chaque attaque qu’avait mené son ennemi, mais cela entrait en contradiction avec la violence de ses coups. C’était perturbant. Pire, c’était malsain. Prenant une impulsion, il s’élança vers l’avant et abattit sa lame sur son adversaire. C’est alors que la gueule qui faisait office de main gauche à la créature se referma sur l’arme, bloquant son mouvement. Grâce à la résistance hors norme du katana, véritable meitou des 21, ce dernier ne se plia pas sous la pression exercée par les mandibules, mais l’épéiste semblait incapable de la retirer de cet étau. C’était d’autant plus difficile que son adversaire, ralentit grâce au Tranche-Temps, était bien plus rigide que normalement à cause de la différence temporelle. La panique commença à grimper. Cet assassin avait-il trouvé le moyen de contrer la redoutable technique sortie de l’oubli, si dangereuse que le Gouvernement Mondial l’avait fait disparaître ? S’il se passait cela à chaque assaut, les « freeze » du zoan mythique n’aurait plus aucune utilisés pour l’ancien candidat à l’amirauté qui ne trouverait en ces moments que des pauses. Lui qui avait si souvent mis en avant son aptitude unique au monde pour affirmer sa supériorité fit un pas en arrière et parvint à extraire la Tornade Marine quand le temps reprit son cours normal chez son adversaire. L’ancien haut gradé retenta l’expérience et son arme fut à nouveau bloqué entre les crocs de la chose. Il recula à nouveau et tenta une dernière fois le coup. Cette fois-ci, c’est la mâchoire placée au coude qui vint se refermer sur le métal tandis que celle remplaçant la main menaçait de se refermer sur le bras du Keternel qui fut ainsi contraint d’abandonner son attaque.

-Que faire ?




Déstabilisé, son fluide perceptif l’avait à nouveau lâché et il ne put prédire le soru de l’éminent agent du CP9 qui se retrouva dans son dos. C’est alors que ce dernier fit le premier usage d’une de ses techniques préférées par surprise. Le Gagan était une variante du shigan réalisé avec la mâchoire et se révélait ainsi particulièrement efficace chez les zoans prédateurs. L'utilisateur poussait rapidement sa gueule vers l'avant, libérant une explosion d'air comprimé prenant la forme de sa mâchoire. Le souffle effectuait alors un mouvement de morsure au moment où il touchait une surface, creusant un trou rond et net dans la cible frappée. Couvrant son bras de haki de l’armement au dernier moment, Alion parvint à protéger son membre tandis que son manteau de vice-amiral, qu’il avait conservé malgré la désertion, se vit largement éventrée. En dépit du fluide offensif placer en défense, la douleur fut présente, preuve de la puissance de l’assaut. Il était certain que s’il ne s’était pas protégé, son bras aurait été arraché. Mais déjà son adversaire revenait à la charge en combinant un autre soru suivit d’un Gagan. Cette fois-ci, le bretteur eu l’occasion de pourfendre le projectile de la même manière qu’il l’avait fait pour les Rankyaku Gaicho. La technique en forme de gueule explosa en éclats, des dizaines de petites lames d’air. Le Keternel fit volteface et contra un autre gagan émis cette fois-ci par la mâchoire placée au niveau de la gorge. Se déplaçant aussi vite qu’il le pu, le néo-marine arriva dans le dos de sa cible, prêt à frapper de son Tranche-Temps son ennemi. C’est alors qu’il vit la gueule présente au milieu du dos produire un Gagan. Il se protégea à nouveau avec le haki de l’armement et fut projeté en arrière par l’assaut. Réattérissant sur ses pieds après une roulade dans les airs, il comprit à quel point cette forme zoan couvrait de multiples angles différents. Peu importe d’où il attaquerait, non seulement l’adversaire pourrait placer des mandibules sur la trajectoire pour attraper la lame, mais une contre-attaque était tout aussi possible. Le seul moyen de s’en sortir était de prendre des risques.

-Allons-y…, déclara-t-il en inspirant tout en rengainant son arme. Chrono Slash.

Dans un déplacement instantanée qui puisait beaucoup dans l’énergie de ses jambes, il parcourut l’espace en ligne droite pour venir trancher l’épaule de la Bête des Ténèbres qui se trouva alors figé. Freinant à la suite du déplacement pour faire demi-tour, il s’élança vers son adversaire en amorçant un mouvement d’estoc pour transpercer de part en part son ennemi au niveau du poumon. Lorsque l’extrémité de la Tornade Marine s’enfonça dans la fourrure, l’As du Cipher Pol 9 se libéra du ralentissement temporel. Etant engagé dans un mouvement vers l’avant, Alion ne pu rétracter son bras. Ne pensant pas pouvoir trouver de meilleure occasion, il continua son mouvement tandis que la mâchoire du torse produisit en premier un Gagan, prémices de ceux qui allaient suivre des autres mandibules. Ce projectile se referma sur le bras libre de Keternel avant que ce dernier ne puisse y répandre son fluide offensif. C’est ainsi que dans un hurlement, son bras lui fut arraché. Si l’avant-bras fut projeté dans le sable et la poussière, la partie qui allait de l’omoplate au coude disparu dans des giclures de sang, d’os et de muscles. Prenant appuis sur le torse de l’assassin, le néo-marine sortit son arme du corps de son adversaire et se projeta en arrière. Il roula sur le sol rocailleux en portant la main à son moignon sanguinolent en serrant les dents. La souffrance irradiait, mais dans sa douleur une satisfaction se fit présente. Il venait de porter une blessure tout aussi dévastatrice à son ennemi, certes moins impressionnante, mais terriblement précise et efficace. Il tourna le visage pour voir, au milieu d’un nuage de poussière soulevé par le choc entre leurs attaques, une silhouette bien humaine porté sa main à sa poitrine. Le sable se dissipa suffisamment pour laisser apparaître l’identité de la Bête des Ténèbres.



Spoiler:

Alors qu’il se mettait sur le ventre, un coude sur le sol pour être dressé, il s’adressa à la demoiselle.

-… Je crois t’avoir déjà croisé dans les couloirs de Marineford, parvint à se souvenir Alion avant de cracher du sang.

L’originaire de Sa no Kuni, cette île de Grandline dirigé actuellement par une reine douairière, demeurait un genou au sol. Elle se préparait à passer en tekkai pour rigidifier son corps et ainsi compresser au maximum les deux plaies afin de laisser le sang coagulé plus rapidement et empêcher que l’air ne quitte ses poumons.

-C’est possible… Je suis désolé de ce qui vous arrive, néanmoins, vous devez mourir pour votre propre bien. C’est le destin que vous avez choisis en vous opposant aux lois. Acceptez votre destin et laisser vous faire je vous prie.

Le Keternel arqua un sourcil. Alors cette tristesse qu’il avait cru percevoir, c’était en réalité de l’empathie ? Cette femme avait de la compassion pour les gens qu’elle exterminait sans pour autant avoir le moindre remord ? Comment le Cipher Pol 9 pouvait produire des absurdités pareilles ? Il observa le visage de la meurtrière, ces traits presque enfantins qu’il aurait pu décrire comme adorable en d’autres circonstances. Cette personne était également dissonante physiquement. S’il l’avait croisé dans la rue, jamais il n’aurait imaginé qu’elle puisse essayer de lui faire du mal. Pourquoi l’horreur se cachait derrière des traits si amicaux ?

-Hors de question, répondit Alion en se redressant sur ses jambes avant de trancher de sa lame sa propre blessure afin de stopper l’écoulement de sang dans le temps lui-même.

-S’il vous plait. Vous vous êtes déjà fait assez de mal comme ça à résister. Laissez-vous partir en douceur, tenta de le convaincre Jindeok en penchant légèrement la tête sur le côté et en affichant une moue qui n’aurait pas été différente de celle d’un bébé triste.

-Ne pensez pas avoir gagné. Je pensais garder des réserves pour continuer la bataille après vous avoir vaincus, mais je crains qu’il va me falloir déployer toutes mes ressources pour débarrasser le monde de vous avant de devoir quitter Marijoa, affirma le Keternel en levant sa lame.

-Si vous tenez tant que cela à mourir dans d’atroces souffrances, c’est votre choix, répondit en soupirant celle qui était surnommé la Dévoreuse d’Astres par Tadeus lui-même avant de se préparer à repasser sous sa forme de Prédateur Astral.

Un combat entre deux guerriers du niveau d’amiraux pouvaient durés des journées entières, même en s’affrontant jours comme nuits. Le conflit de Marijoa ne pouvant s’étendre sur autant de temps, Alion venait de déclarer mettre de côtés les stratégies longs termes et les questions d’endurance pour tout donner dans les prochaines minutes. Toute l’explosivité qui aurait été distillé sur tout le temps de combat qui leur serait resté allait être concentré en un intense affrontement finale sur lequel allait se jouer leurs destins respectifs… Et cela allait plaire aux Dragons Célestes qui, mis en sécurité, observaient la retransmission du combat via des escaméras.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat50Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Agent_60Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat40
"Ankh", "La Rosa", "Ghost"
Agents d'élite du CP9

L'homme-bête déploya son électro tout en assénant une pluie de shigan. Si après le démantèlement du Cipher Pol 9, il avait été transféré pendant à Impel Down où il s'était chargé de surveiller les étages 5 et 6, Ankh connaissait bien Marijoa et certains nobles qui pouvaient logés ici et là. Après tout, il était en charge de surveiller les civils disposant de trop d'informations afin de les éliminer au besoin. Pendant ce temps, la Rosa, la seconde plus éminente membre de la toute nouvelle génération sortit de Guanhao avec Number Ten, usa du retour à la vie de ses cheveux pour donner à la chevelure une forme propice à la rendre utile une fois couplé au rokushiki. Ghost, qui avait vu son corps être entièrement brûlé lors de l’assaut de la Triade sur Enies Lobby, était entré dans sa rage si typique depuis qu’il s’était remis dudit massacre. Les trois agents d’élite déferlaient sur le corps de leur cible avant de reprendre leur course, suivant Malcolm Potter, Lee Xiang et Raven qui continuaient leur route vers le Quartier-Général de la Division Scientifique en laissant le soin à leurs éminents collègues d’achever la proie.  

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow75
Dereto
Fiancé de Jasmine

Les genoux à terre, Dereto respirait lourdement. Sa vie défilait devant ses yeux tandis que le sang coulait des multiples trous et entaillant qui parcouraient son corps. Tous ces combats contre des primés lui revenaient en mémoire. Ces supernovas comme ces petites frappes, ce travail d’équipe avec la Marine comme la rivalité avec l’Alliance des Chasseurs de Primes. Cette vie passé à traquer les criminels le rendait nostalgique. Pourquoi s’être entêté à suivre Chairoka ? En ces instants, alors que son existence arrivait à sa fin il n’était plus certain d’avoir fait les bons choix. Mais ses pensées se tournaient vers la seule chose qui comptait à ses yeux. Jasmine. Il ne pouvait pas abandonner maintenant. Il devait se battre pour elle. Dereto avait promis de la suivre jusqu’au bout. Il devait survivre. Continuait de l’accompagner et la sortir des situations les plus dangereuses. Alors qu’il se remémorait tous les moments qu’ils avaient vécu ensemble, les épreuves traversées, les camarades perdus sur le chemin, sa volonté se remit à croître. Son poing frappa le sol alors qu’il tentait de se redresser. Son regard se releva pour défier l’homme à la chevelure grise en face de lui qui préparait quelque chose depuis plusieurs secondes déjà.

-Je ne t’abandonnerai pas… Vous allez voir.

Le fluide offensif vint couvrir son poing quand le perceptif l’alerta.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat38Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Agent_56Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat49
Scorpion, Harvey Torchwood "Federal Big Investigator", Sworder
Agents d'élite du CP9

La lame de Sworder se présentait pour venir s’enfoncer dans sa gorge. S’il était prêt à attraper le métal pour bloquer l’assaut, le dard de Scorpion vint frapper l’arme de son confrère pour la dévier, poussant alors le katana dans l’épaule du néo-marine. Ce dernier tenta d’en profiter pour asséner un coup, mais c’était sans compter sur le zoan qui dévia son assaut de la plante du pied. C’est alors que Dereto se tourne vers Harvey afin de trouver quelque chose à faire pour l’empêcher de mener à bien sa technique. Alors qu’il amorçait son mouvement, la voix du Torchwood résonna.

-Exploding Shigan.

Concentrant une masse colossale de pigments entre ses mains en l’empêchant de s’étendre, limitant l’espace à une sphère, l’agent d’élite avait compresser à l’extrême sa matière, accroissant sa densité jusqu’aux delà des limites possible. Relâchant tout en un seul instant, les pigments maintenus, qui ne pouvaient pas se libérer et exercer des forces importantes pour essayer de s’extraire afin de se trouver une place, furent propulsés dans toutes les directions. La majorité du corps du logia disparu dans ce semblant d’explosion, traverser de part en part par une multitude de projectiles de sa propre matière sur lequel il avait appliqué le shigan. Dereto n’eut pas le temps de réagir que les pigments vinrent perforer sa chair comme de vraies balles tandis que Sworder et Scorpion activaient leurs tekkais respectifs, ainsi que leurs fluides de l’armement, pour résister aux projectiles qui vinrent sur eux.

-Jasmine… articula difficilement le malheureux.

-Adieu, lâcha l’épéiste lorsqu’il désactiva son tekkai alors même que le néo-marine était immobile. Katakamisoru.

La lame décisive frappa dix fois l'air à la manière d'un soru réalisé avec un geppou. Le coup s’abattit sur la nuque du condamné en un instant, tranchant tout dans la seconde, puis le métal rebondit sur l'air au sortir de la chair pour revenir, toujours avec la vitesse du soru, directement vers le fourreau où Sworder la rangea dans l'instant. La tête roula au sol. Le reste du corps du décapité chuta à son tour tandis que ses meurtriers s’étaient déjà mis à courir pour poursuivre leur mission, adressant à peine un regard pour celui qui avait donné sa vie pour celle qu'il aimait.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Yuna_f10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow34
Jasmine, Vang Thalassa

Le cœur de Jasmine sembla se déchirer dans sa poitrine. Sans piper mot, elle se détourna de Vang et s’élança dans les cieux sur une plaque pour s’approcher de la zone du brouillard. Comment un pressentiment l’avait averti, mais son haki de l’observation vint confirmer la nouvelle.

-Dereto…

Un courroux monstrueux grimpa en elle. L’injustice, la haine, l’entêtement, la frustration… Pourquoi l’avait-elle laissé seul ? Pourquoi avait-il fallu qu’il passe l’arme à gauche ? Alors qu’elle serrait les poings, Vang fendait les cieux à sa suite, prêt à la pourfendre d’un coup de lame. Dans un hurlement cataclysmique qui vint couvrir toute la zone, Jasmine pivota et laissa apparaitre Caesarius, sortant le meitou des 12 déjà couvert de fluide offensif de sa manche. La prise de décision avait été si instinctive et donc rapide que même la lecture de pensée du Thalassa ne lui permit pas de deviner l’assaut à l’avance. Il bloqua l’attaque avec sa propre arme couverte de haki de l’armement. Du moins c’est ce qu’il aurait aimé faire. Le meitou des 12 forgé à Akropolis traversa le métal sombre de la simple lame qu’arborait le fils de Yang. L’arme poursuivit sa trajectoire et s’enfonça dans la poitrine de Vang tandis que ses yeux semblaient s’exorbités. D’un geste vertical, la Néo-Marine ouvrit en deux son adversaire du poumon à l’intestin, sur la partie droite de son corps. Tandis que la douleur inondait le crâne de Vang, son corps chuta vers le sol où il s’écrasa en serrant les dents. Il referma ses doigts sur la plaie en gémissant, tentant d’éviter de la laisser trop béante.

-J’ai besoin de soins en urgence, toussa-t-il dans son escargophone qu’il sortait difficilement de sa tenue quelques instants avant de cracher du sang.

Ignorant le morceau de sa lame que le Thalassa était parvenu à enfoncer dans son avant-bras, Jasmine se dirigea avec détermination en direction de la voix ennemie la plus proche qu’elle distinguait sur le moment : Liang.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 580363VA3Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow20
Ezra Ronald "le Taré", Liang Thalassa
Ex-vice-amiral de la Marine, petit-fils de Yang

-Je vais tous vous tuer ! hurla-t-elle dans un déferlement d’effets gravitationnelles qui pulvérisèrent le sol à son atterrissage face au centre de communication sur le toit duquel se trouvait Taito. Que Marijoa brûlent dans les flammes de l’enfer au nom de Dereto !

La souffrance l’amena à user pleinement de sa malédiction. Tel un appel adresser aux cieux, Jasmine trouva sa réponse. Loin à l’ouest, au-dessus du tapis de nuages qui dansaient en couvrant l’horizon, une météorite fit son apparition, s’approchant secondes après secondes à grande vitesse, attiré par le pouvoir de celle qui fut une éminente chasseuse de primes. Si cette dernière atteignait Marijoa, que resterait-il de la Terre Sainte ?

-Calme toi ! beugla Ezra, le corps couvert de blessures, avant de se faire expulser d’un geste par la maudite de la gravité qui s’élança droit sur Liang.

Le Thalassa fit virevolter sa lance en granit marin et parvint à transpercer l’épaule de Jasmine. C’est alors qu’il se rendit compte que cette dernière ne cherchait pas à s’en extraire, elle s’en servait pour avancer. Elle s’était laissé toucher. L’adrénaline fournit par son déchaînement permis à la fiancée de feu Dereto de poursuivre, en dépit de la blessure, en dépit de l’annulation de sa malédiction par la terrible matière. Caesarius vint se planter d’un geste sec droit à l’horizontal dans la gorge de Liang, ressortant même de l’autre côté tandis que la surprise s’inscrivait dans le regard de Liang. Ce dernier tenta de dire quelque chose, mais le poing de Jasmine vint l’envoyer à terre où il expira son dernier souffle après que son crâne ait percuté le sol. Attrapant le manche du meitou des 12, la néo-marine l’extirpa d’un geste avant de préparer à poursuivre son massacre.

-Jasmine ! hurla le Ronald en tentant de s’approcher.

Cette dernière se contenta de l’envoyer droit dans un bâtiment grâce à sa malédiction juste après avoir retirer la lance qui était planté dans son corps.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 633974Pion4
P-Doom 013, William Lancaster ex-"Akainu"

-J’ai été créé dans un unique but. Te détruire.

Oui, le Projet Doom devait mener à créer des armes anti-amiraux. Non des humains, des armes. Si l’arme en question manifestait une volonté suffisante pour se détourner de sa cible et la rejoindre, le résultat serait catastrophique et au lieu de pouvoir vaincre les amiraux qui trahiraient le Gouvernement Mondial il ne ferait que les aider. Ainsi, Folwando avait cherché à « programmer » sa création pour que sa seule obsession puisse être l’annihilation de la cible qui lui avait été attribué. En l’occurrence le Kurohebi.

-Je ne veux pas que le Gouvernement Mondial périsse…

C’est alors que la nouvelle arène apparut et que le Kurohebi vint droit vers son fils pour chercher à l’expulser avant que le mutant ne puisse tenter quelque chose. C’était la première fois qu’il pouvait faire réellement l’expérience de son influence sur son géniteur et il n’était pas encore parvenu à parasiter la génération de l’arène pour pouvoir la modeler ses propres désirs avant que l’Archer ne le fasse lui-même. Les bras et jambes révélèrent les particularités de son exosquelette. La matière noire qui les recouvrait se rétracta pour laisser apparaître les membres en granit marin pur. Enfonçant son bras dans le sol, Doom-013 freina son mouvement.

De son côté, Akainu avait pu sentir l’apparition de l’arène, bien qu’il ignorait les effets qu’elle aurait. Cependant, il décida de s’éjecter dans une direction afin d’esquiver le plus possible les effets qui seraient appliqués. Ainsi, la masse de mercure se tordit et sembla « cracher » une partie d’elle. En fait, c’était même complétement cela. Pour s’expulser du gros de sa masse, le logia s’était laissé être craché, expulsé par le reste afin de franchir l’espace tel une giclure de mercure liquide. Reprenant forme humaine en plein vol, il fit une roulade en l’air et observa le magma pourfendre la « carcasse » métallique qu’il avait laissé derrière lui, telle une mue de logia. Pouvant sentir l’attaque qui se préparait, n’ayant pas encore relancer l’extinction de sa voix, il dressa son bras et généré la plus de quantité de mercure devant lui en forme de bouclier avant de la durcir avec son fluide de l’armement afin que le projectile de magma ne vienne s’écraser sur le haki et non sur du métal constituant son corps. A l’impact, le magma fut projeté dans toutes les directions et quelques gerbes menacèrent de retomber sur l’ancien amiral qui se contenta de dématérialiser certaines parties de son corps pour former des trous dans lesquelles purent passer les gouttes de lave. La majorité du bouclier – on pouvait même parler d’un mur en vérité – fut grignoter par le magma et il s’acheva de se désintégrer dans le fluide offensif se dissipa. Un soupir quitta les lèvres du Chien Rouge alors qu’il observait les créatures de magma s’approcher.

-C’est donc ça l’amiral le plus destructeur de tous les temps ? Un meurtrier qui cherche à utiliser en boucle le point faible de soin adversaire jusqu’à ce que quelque chose passe réellement. On est loin de l’annihilation.

Le Lancaster propulsa trois boules de mercures en direction des pseudo-golems comme s’ils s’agissaient de boulets de canons, ces derniers, relier à lui par une fine tige qui s’effondrait déjà sur elle-même, virent des pics apparaître sur leur surface et grandir pour former des genre de fléaux d’armes aux pointes disproportionnés. Elles vinrent s’enfoncer dans le magma pour transpercer les créatures de toutes part. Il abandonna alors le lien qui le reliait à ces choses laissa alors les pointes de mercure fondre… Néanmoins, elles n’auraient pas le temps de le faire complétement avant que trois grenades Ka qu’il avait récupérés par le contre-amiral Lart. Les golems devraient donc normalement exploser de l’intérieur.

-J’ai l’impression que ton orgueil de roi te fais te croire supérieur à moi. Ne me sous-estime pas Archer. J’ai quelques tours dans mon sac.

De son côté, Doom-013, puisqu’il ne disposait pas de vrai nom, avait reprit son speech en

-.. ? mais je veux te tuer. C’est ce que mon corps veut. Ce que ma conscience veut. Peu importe que tu connusses ou non mon existence. Je me fiche de savoir pourquoi on m’a abandonné pour me laisser être transformé en… ça, déclara-t-il en arrivant vers l’Archer et en essayant de le toucher avec ses mains en granit marin pour annuler l’arène. Cette existence misérable et accélérer est de votre faute, à vous deux mes parents. Vu ce qu’ils ont fait de moi, pourrai-je ne serait-ce que vivre une année de plus intégralement avant que mon corps ne lâche ? Si tant est qu’on puisse encore parler de ça comme mon propre corps. Il aurait mieux valu que je ne vienne jamais au monde. Tue-moi ou c’est moi qui trouverais un moyen de te faire tuer. Peu m’importe que le monde s’écroule tant que j’ai le droit à la délivrance de cette non-existence.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Nain_311Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Moine_12Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Marin112
Nock Abrock, Lahmar « le Moine Flamboyant », Contre-amiral Marc Lart
Nouvelle tour décima, Vieux fou décima, Nouvelle tour décima

Lahmar retint sa chute en s’appuyant sur son bâton. Ses deux camarades n’eurent pas cette chance. Le déluge de lances de platine ne les avait pas épargnés comme le prouvai celle qui avait traversé le crâne du contre-amiral. Restait-il quelque chose du nain ? L’un de ses pieds avait roulé jusque devant le moine qui respirait lourdement. Celui qui avait fait jeu égal avec Tenshi Taya attrapa le javelot de métal pur qui était encastré dans sa poitrine et tenta bon gré mal gré de se redresser suffisamment pour faire face à celui qui prenait se revanche sur les décimas. Et dire qu’il n’avait suffit que d’une technique pour les vaincre tout trois en un seul coup. Un sourire nerveux s’inscrivit sur les lèvres de Lahmar alors que l’immense projectile enfoncé dans sa cuisse le faisait saigner abondamment.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 662377Pion2
Reis Jacob ex-Kizaru

Ne prenant pas particulièrement de plaisir à exécuter ces assaillants, en dépit de la revanche qu’il devait prendre sur l’ordre qui l’avait asservi et avait ainsi réussi à mettre à mal la Marine entière, Reis fut assez mécontent que le moine survive suffisamment longtemps pour tenter quelque chose. Le Jacob transforma sa main en une hache entièrement faite de métal qu’il leva pour l’abattre directement sur le crâne chauve du moine. Ce dernier ne pu aucunement esquiver l’assaut. Il tenta vainement de protéger son crâne en tentant d’attraper le platine entre ses mains pour le retenir. Il y parvint uniquement quand la lame s’enfonça dans son crâne. Cependant, le Singe Jaune eut une mauvaise surprise quand il perdit sa malédiction le temps d’un instant. Une des balles de granit marin de Marc Lart se trouvait dans la paume de main du fou décima qui venait de passer l’arme à gauche. Trouvant la démarche pathétique, c’est à ce moment là qu’il comprit que le concentré sur le fait d’achever ces trois misérables, il n’avait pas spécialement fait attention aux mouvements des trois voix les plus actives demeurant à l’étage du dessus parmi les autres scientifiques. Elles bougeaient anormalement dans l’espace… Elles passaient dans la salle de la foreuse ! L’horreur gagna Kizaru qui se précipita vers son mur de platine qu’il tâcha de briser d’un coup de poing. Comment diable des assaillants seraient-ils parvenu à traverser le plafond ?



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Pacifi10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Pirate73Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Pixiv_10
Pacifista Y-Edition, ??????????????????, Vice-amiral Otojou Prima

Lorsque le platine vola en éclat, trois personnes se trouvaient effectivement dans les airs, en pleine chute en direction de la foreuse devant laquelle se trouvait un caisson entièrement en granit marin. La vice-amiral Prima semblait poursuivre l’inconnu à la chevelure blanche et aux ailes noires dont le dos était illuminé d’une flamme rouge. Kizaru ne connaissait aucunement la véritable apparence des habitants d’Orahgnar bien qu’il ait déjà entendu l’appellation Lunaria au détour d’une conversation avec quelqu’un d’important.

-Je m’occupe de lui, chargez-vous du pacifista défaillant ! lança la représentante de la Marine.

En effet, l’Y-Edition se tourna vers l’ancien amiral-en-chef et projeta un premier missile depuis l’un de ses avants-bras. Une capsule de ténèbres issues de Sergueï Ivanovitch stabilisés par Mikai en laboratoire s’enclencha. Lors de l'explosion, les ténèbres se répandirent comme s'il s'agissait d'un liquide avant de se rassembler pour former une boule de ténèbres faisant une dizaine de centimètre de diamètres qui se dissiperait progressivement dans les minutes qui suivraient. Attiré par le pouvoir des ténèbres, les capacités physiques de l’ancien amiral-en-chef était suffisamment avancé pour parvenir à s’extraire à leur emprise. Néanmoins, il avait perdu là pas moins de trois secondes et le Lunaria atterrissait à côté du caisson. L’Y-Edition envoya le second missile de ténèbres cachés dans l’autre avant-bras. Esquivant du mieux qu’il put, il généra deux pics de platine qu’il dirigea dans les interstices des articulations de la création de Mikai. Une fois placé en ces endroits, il poursuivit la génération au sein même des prothèses cybernétiques, envahissant progressivement l’intérieur du corps du Y-Edition pour détruire ce dernier de l’intérieur morceau par morceau. La machine tenta de tirer tout ce qu’elle avait en réserve pour se défendre, mais en vain. Le Jacob leva la tête pour observer des armements disposés dans le trou créé dans le plafond par… cela ne ressemblait pas au prototype de la Division Scientifique qu’il avait vu être testé la veille ? Et pourquoi les machines se retournaient contre lui ?

Et… Pourquoi sentaient-ils une voix dans ces armes non humaines ? Tout cela s’étant déroulé en quelques instants, il tourna alors la tête pour observer Otoujo Prima ouvrir d’un geste le caisson avec l’outil fait pour desceller les fixations au lieu d’arrêter l’intru. Il lui restait une trentaine de mètres à parcourir pour être à leur niveau. Se propulsant de toutes ses forces, il généra une pluie de balles en platine qui vinrent être stoppé par une série de laser lancés par l’armement du niveau supérieur. Encore une quinzaine de mètres. Le Lunaria plongea sa main dans la caisse, refermant ses doigts sur le fruit du démon. Encore dix mètres. Arrêtant d’esquiver les projectiles qui le visait, Reis tandis le bras pour déchiqueter la vice-amirale traitresse qui s’interposait… et qui changeait de visage pour prendre l’apparence même de l’ancien amiral-en-chef. Cinq mètres. Les lèvres se refermèrent sur le fruit. Non. Pas encore. Pas cet échec. Pas maintenant. Alors que ses doigts s’enfonçaient dans son double, les mots retentirent.

-Obéis-moi Reis Jacob.

Cinq secondes. Cinq secondes avaient suffit à passer outre sa vigilance et changé le monde.


Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2964

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 23 Jan - 16:01




Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Roi2110
Eadwig Hanovre "le Grand Ambassadeur"
Ambassadeur de la CSI

-Il est certains que sur le principe la quasi-totalité des dirigeants ci-présents, voire la totalité j’ose espérer, sont contre la Révolution et nous avons la pleine compréhension du danger d’entamer pleinement les hostilités contre les mouvements. Certes le fait qu’ils ne soient plus unis les affaiblis, mais paradoxalement la lutte est plus âpre. Ils sont trop éparpillés pour pouvoir en vaincre un nombre suffisant en un seul coup et ils peuvent ainsi se remobiliser efficacement en coopérant malgré tout. Je ne suis pas non plus le grand maître de la chose militaire, mais s’il y a bien un sujet dont je peux parler, c’est bien celui-là. L’histoire sera mon meilleur argument. La Confédération des Seigneuries Insulaires est un ensemble de petits territoires dispersés aux quatre coins du moins. Chaque territoire est facilement gérable pour un grand nombre de nation, même lorsqu’un guerrier exceptionnel se trouve à la tête de son armée, comme Lord Horn McTeag qui fut vaincu par les troupes du royaume de Zagarn en 1335 alors même qu’il était un vice-amiral ayant tout juste décidé de quitter la Marine. Ainsi, nous sommes en soit un ensemble de petites sociétés collaborant mais gérant nos affaires presque indépendamment, à l’instar des mouvements révolutionnaires, et nous disposons de la même capacité de répliquer. Le Confédération pu ainsi se mobiliser et, malgré la distance à parcourir pour certains et nos dispersions, nous sommes parvenus à libérer la baronnie McTeag de l’occupation Zagarn dès 1336. Alors oui, la Révolution n’a jamais été aussi forte que lorsqu’elle s’était uni autour d’Arias, mais elle n’a jamais été aussi simple à affronter. Je me demande donc si, en dépit de l’urgence apparente de la situation dans North Blue, il ne faudrait pas attendre que les mouvements révolutionnaires affirment ne plus former qu’une seule Révolution avant de passer à l’action, impliquant qu’ils vont devoir créer une organisation commune impliquant des centralisations. Voilà mon opinion, conclut le Hanovre.

Il attendrait de voir si son interlocuteur avait quelque chose à ajouter, mais la reine de Bliss lui glisserait ensuite un mot à l’oreille avant que les dirigeants de Diminuto et l’Empire des Glaces Automnales ne lui fassent un signe. La séance allait reprendre.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 5ukoAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Nain1710
Katrina « la Reine Capricieuse », Jorel Nibelungen « le Seigneur des Pierres »
Reine de Kawaii Kazan Shima, Maire de Dwarf Town et PDG de la VMS

-Dévider d’appuyer des manœuvres contre l’Inquisition… D’accord ! s’exclama Katrina qui n’était pas des plus à l’aise.

-On voit que vous n’êtes pas encore rôdé, nota Jorel en s’approchant. Si l’on veut être efficace, décider de voter pour tel ou tel camp ne suffit pas. Sur des sujets pareils, il vaut mieux avoir l’initiative, proposer des solutions plutôt qu’attendre que d’autres en formules. Certes, il ne faut que l’on se mette trop en avant pour profiter que le coup d’éclat de la Confédération des Seigneuries Insulaires les absorbe, néanmoins ne rien faire du tout pourrait se retourner contre nous. Il nous faut une idée à proposer pour prouver notre implication dans les débats et notre capacité à pouvoir diriger non seulement dans la discussion mais également dans les idées. Qui sait, peut-être que nous trouverons quelque chose qui se révélera si efficace que nous serons cités dans les Rêveries du Siècle Prochain lors des débats.

-Il nous faut donc trouver une idée tout en ne prenant pas trop l’ascendant sur les grands souverains c’est cela ?

-Oui. C’est un jeu d’équilibriste permanent
, lui décrit le vieux maire.

-Quelque chose pour empêcher les idées révolutionnaires de s’étendre et protéger nos territoires de North Blue…

Liam trouverait-il un plan avant que tout ne reprenne ?

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Dragon11
Cléon de Thermopolis
Cousin d'Octave et Hélène de Thermopolis

-Bien ! Après cet intermède, je vous prie de bien vouloir regagnez vos places afin de passer au sujet suivant. Il demandera tout votre concentration : que faire face à la menace révolutionnaire ? Vous n’êtes pas s’en savoir que les différents mouvements ont gagnés en terrain ces quatre dernières années. Malgré les événements de Baltigo, la Révolution a survécu et a proliféré en profitant du grand nombre de menaces qui planent sur le Gouvernement Mondial ainsi que de la désorganisation relative de la Marine privé de tout les éléments transformés en pions décimas. North Blue est majoritairement aux mains de l’Inquisition bien que nous sommes parvenu à installer un statu quo avec Erwin Dog grâce… à Aston Finley et Asya Lida.

Le regard du Tenryubito balaya l’assemblée en espérant que ce rappel ne donne pas lieu à des réactions violentes. Ce n’était après tout pas le cœur du sujet à traiter.

-Ce statu quo leur profite pour accroitre leur pouvoir économique toujours plus loin. Eken Sor demeure insaisissable à West Blue et a vu ses troupes renforcées par l’arrivée de nouveaux lieutenants, ainsi que d’anciens libérés par des personnes comme Kanaë Toupex. La situation avec Andromède sur le Nouveau Monde reste toujours compliquée à évaluer, néanmoins elle ne s’est pas spécialement améliorée. Trop occupé à devoir tenir nos fronts avec les Empire Pirates, Andromède demeure relativement en paix pour se préparer à la suite. Les autres mouvements sont un peu moins visibles, néanmoins ils agissent eux aussi. Au moins, le bastion de la révolution de Kochiko Jonas, Kaiten Su a été balayé par l’amiral Kurohebi, ce qui nous hôte une épine du pied. Reste à savoir si nous devons considérer la Néo-Marine comme un mouvement révolutionnaire. Dans tous les cas, la question est donc de savoir si, débarrasser de la menace de Centes Décima, vous décider que notre priorité est la Révolution plutôt que la pègre et la piraterie… Quelqu’un souhaiterait-il prendre la parole ?



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 456074PNJ1Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 572826Chairoka
Kali Nomade "l'Exécutrice", Asya Lida ex-Chairoka
Ancienne nébula, Ex amirale-en-cheffe

-Calme toi Kali...

-Je ne voulais pas !


L'ancienne amirale-en-cheffe hésitait. Certes l'ancienne nébula l'avait suivit volontairement lors de la création de la Néo-Marine, mais l'idée d'assaillir Marijoa lui avait paru si insensé, si suicidaire, qu'elle s'était refusé à continuer. Elle tentait, vaille que vaille, de convaincre les anciens gradés de la Marine que seul la mort les attendaient sur cette voix et qu'il fallait trouver un autre moyen de procéder. La Nomade n'était cependant par parvenu à en trouver un. Malgré cela, les gains lui avaient semblé bien trop superficiel pour s'élancer dans cette entreprise. Néanmoins, la stratège connaissait bien mieux la valeur de ce qui se trouvait au bout de cette opération que l'ancienne pirate. Kali était un élément essentiel de l'opération. Vu les combattants présent à Marijoa, sans elle, il ne restait que Chairoka, Aston, Alion et Jasmine pour pouvoir gérer les plus gros risques. Le ver des sables millénaire était un élément bien trop instable et imprévisible pour trop compter sur lui. L'implacable et froide stratège avait alors fait ce qu'elle jugeait nécessaire, comme jadis avec les Cinq Légendes. Pour le bien de la Néo-Marine, pour le futur du Gouvernement Mondial, Kali Nomade devait participer. C'est cela qui lui avait été ordonner, alors même que la simple idée d'approcher la Terre Sainte semblait provoquer la terreur chez le pirate. Avait-elle un passé d'esclave de Tenryubito ? Asya Lida décida de ne pas gaspiller davantage de son énergie, après avoir tant fait sur Ante, et de laisser là l'Exécutrice pour s'occuper de ceux qui approcheraient sans restaurer complétement l'emprise mentale.

-Je reviens le plus vite possible, se contenta de déclarer l'ancienne amirale-en-cheffe avant de s'élancer dans le quartier-général de la Division Scientifique.

À grandes enjambées, Chairoka traversa les couloirs en se remémorant les quelques fois où elle fut autorisée à pénétrer ces lieux.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Kabura10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Pnj_be10
Voltaire Poisseroy "le Chevalier Masqué", Soldats Beast de Rang S
Colonel de la Division Scientifique, Escadron de Wilhelmine Einhorn

-Nous nous mettons en position, répondit le fils de l'ancien amiral et prédécesseur de Serguei à la tête du Cipher Pol 0 , feu Yulreim, à l'appel de la Olsen tandis que Benz ne semblait pas daigner vouloir répondre de son côté.

La Colonelle de la Division Scientifique Einhorn avait été placé à la zone interdite avec quelques soldats du projet BEAST, néanmoins elle avait laissé le gros de son escadron au Poisseroy pour protéger le Quartier Général. Depuis la fin du projet Pacifista, Voltaire avait été contraint de renoncer à diriger une unité de Pacifista, ce qu'il faisait jusque là. Il n'avait pas encore terminer de négocier avec sa collègue les combattants Beast qu'il pouvait récupérés pour former son nouvel escadron étant donné que jusque là c'était bien Wilhelmine qui dirigeait l'ensemble des Soldats Beast. D'ailleurs cela se sentait, ils avaient du mal à le considérer réellement comme leur supérieur, lui qui n'avait toujours que juré par les Pacifista et qui en avait prit la tête.

-Mettez-vous en position. Préparez-vous à l'arrivée de l'ennemi !

Chacun se plaça du mieux qu'il pu dans le couloir en adoptant la forme dite puissante que leur octroyait leurs malédictions artificielles. Ils étaient aussi redoutable, voire plus, que des Alphabeto que menait souvent au combat le Poisseroy auparavant. Nulle doute que même face à des supernovas ils pourraient rasés des villages entiers, mais ici ce n'était pas n'importe quelle adversaire qui s'approchait.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow54Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0000bi11Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Consta13
Amirale Anna Mendez "Aokiji", Erzhei kxi zar Tohan, Meredith "Cœur de Héron" Helmaroc
Amirale de la Marine, Monstre millénaire, Vice-amiral de la Marine

De nouveaux jets de liquide fendaient les airs en tout sens. Aokiji réfléchissait aussi vite que possible, mais son esprit pataugeait. Le dilemme l’assaillait. Tuer le monstre et ainsi pouvoir sauver les éléments de la Marine présents ou poursuivre Chairoka en considérant le risque qu’elle se soit faite leurre. Elle pesta. Sa dernière attaque avait fortement blesser le monstre géant. Il fallait l'achever, mais peu de chance qu'il parvienne à survivre à cette bataille sans soins vu le trou qu'elle était parvenu à générer dans son être en dévoilant l'une de ses plus puissante technique, capable même de découper des métaux aussi résistant, voire plus, que le titane. Chairoka demeurait le plus gros danger. Tournant les talents, la descendante de l'amirale Stella Mendez "Aoshika" s'élança vers le Quartier Général de la Division Scientifique en transformant ses jambes en geyser afin de se propulser constamment et ainsi gagner le plus de vitesse possible afin d'être rapidement à destination, d'ici quelques instants... D'ailleurs, elle percevait la voix troublée de Kali Nomade... De son côté, Matochika Cho évacuait le Winch pour le mettre en sécurité tandis que la Helmaroc se repliait également. Elle savait aussi que les blessures subit par la créature la condamnait et que seule elle ne pourrait rien faire de plus. Néanmoins, Erzhei kxi zar Tohan réagit suffisemment proprement alors qu'il se débattait contre la douleur pour percutrer de son immense corps la paladine qui fut propulser dans un bâtiment un peu plus, qu'elle traversa intégralement avant de passer à travers la fenêtre de l'édifice suivant où elle termina sa course en percutant une statue qui dévia sa trajectoire et l'amena à s'étaler sur le sol avec brutalité.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 501888AstonFinleyAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow35Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0ilk10
Aston Finley "la Copie", Zang Thalassa, Tadeus "le Censeur"
Ex directeur de l'A.O.I., Ancien amiral et ancien directeur du CP9

Les pantins se multipliaient. Et dire que l’un d’entre eux avait sauvé Tadeus in extremis en s’interposant entre ce dernier et la boule de mercure. Serrant les dents, les assauts de l’ancien directeur de l’A.O.I. venaient détruire les uns après les autres ces marionnettes que Zang semblait désormais produire continuelle pour suivre la cadence. Néanmoins, le fils de Yang vint vers lui pour décrocher un uppercut que le Finley intercepta en bloquant entre ses deux paumes la main de son ennemi. Cela fut suffisant pour permettre à Tadeus de revenir à la charge. L’ancien directeur du Cipher Pol 9 apparu dans le dos d’Aston en un soru et frappa le dos du Finley avant de disparaître en un nouveau soru. Aux prises avec le Thalassa, l’ancien directeur de l’AOI n’eut pas le temps de faire volteface pour l’en empêcher. Il eut l’impression que son poumon gauche éclatait – mais était-ce vraiment qu’une sensation et non la réalité ? – et, sous la surprise, lâcha le poing de Zang qui acheva son attaque et frappa de plein fouet le menton du néo-marine qui effectua un beau vol plané avant de retombé lourdement plusieurs mètres plus loin dans le couloir. Se relevant le plus promptement possible, il observa que six pantins étaient déjà sur lui, reproduisant fidèlement les mouvements du Thalassa qui savait grâce à l’expérience comment orienté ses marionnettes de bois pour assaillir de plusieurs côtés avec ces êtres qui pourtant faisaient les mêmes mouvements que lui. Dégainant une lame courte, Aston imita une technique d’épéiste qu’il avait copié d’un lieutenant d’Eko Taka. Un slash rapide et précis qui lui permis de s’extraire de sa position en détruisant un des pantins. Il dégaina subitement un révolver, tirant en imitant une technique de visée de Camille Elkens. Zang reçu la balle dans l’épaule avant de pouvoir contrer, le projectile couvert de fluide de l’armement perçant sa propre défense en haki.

-Shigan Requiem.

Tadeus propulsa vers l’avant une balle d’air, un grand shigan bacchi  en somme… Cependant ce projectile d’air pur explosa de lui-même à mi-chemin et les shigans bacchis qui en résultèrent se transformèrent en une véritable pluie instantanée de balles d’air que le Finley ne put pas entièrement contrer. L’ancien directeur du Cipher Pol 9 apparut sur le côté et sauta en un drop kick, lançant simultanément ses deux plantes de pieds dans les côtes du néo-marine.

-Rokuogan.

Le Finley écarquilla les yeux. Il n’avait jamais entendu parler de quelqu’un capable de réaliser cette technique avec ses pieds. Pourtant la déflagration d’énergie brut qui le traversa était bien réel et l’amena à cracher une gerbe de sang tandis que le garde du corps de Lars levait son bras, prêt à fendre l’air en joignant ses doigts sans le prolongement de son membre supérieur afin de réaliser un Rankyaku à bout portant. De l’autre côté, Zang arrivait à nouveau au contact et s’apprêtait à frapper violemment le crâne d’Aston. Ce dernier, ferma les yeux. Il ne pouvait pas poursuivre ici. Il devait se réfugier alors. Son corps disparu alors suite à la nouvelle téléportation tandis que les attaques des deux protecteurs de la Chambre des Cinq Etoiles se rencontrèrent au lieu de prendre en étau leur cible désormais disparu.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow16
Rang Thalassa
Fils de Yang

-Quoi ? Comment c'est possible ? Ils ont une taupe à la Division Scientifique ? répondit le Thalassa aux propos du directeur du Cipher Pol.

-Je n'ai pas assez d'information pour être sûr... Mais on parle de Chairoka et ses manigances ... précisa Taito.

-Je m'occupe de transmettre l'information. Nous verrons ce qu'ils en disent, décida Rang en se préparant à décrocher son escargophone.

-Le temps est un luxe que nous n'avons guère... poursuivit celui qui agissait en vérité pour la néo-marine.

-Nous n'avons pas toutes les cartes en main et la hiérarchie est ce qu'elle. Puis de toute façon je n'ai aucune idée de comment fonctionne ces trucs, avoua le fils de Yang.

-Seriez-vous prêt à prendre le risque de voir amis ou même vos frères être blessés à cause de quelques... Secondes ?! Demandez aux consultants d'examiner au plus vite les communications, ou au pire de les couper temporairement ! L'ennemi compte utiliser ces communications à leur avantage ! Il faut leur en empêcher et trouver une solution de secours ! C'est la seule hypothèse valable que je vois ! tenta le Nowaki dans un genre de tout pour le tout.

-... Je vais demander aux gars qui s'occupent des serveurs.

-Merci !


Tandis que Taito grimpait sur le toit, Rang entrait donc dans le bâtiment. Après avoir passé une multitude d’escargophones, il aperçut les deux membres du Cipher Pol 2 qui se trouvaient là à discuter au milieu des rangés centrales aux étagères remplis d’escargots qui différaient largement de ceux habituels. C’est cela que l’on appelait « les serveurs ». Le Thalassa n’y connaissait pas grand-chose, mais apparemment ils étaient en mesure de stocker les informations et les redistribuer et permettaient également d’assurer les lignes sécurisé directs intergouvernementales. On y trouvait également un escargot blanc géant qui cryptait tout tandis que de multiples escargophones noirs avaient été converti en serveurs afin de pirater des communications par l’intermédiaires d’autres escargophones dispersés aux quatre coins du monde. Ce bâtiment relevait donc d’une grande importance dans la collecte de renseignements et cela expliquait pourquoi il appartenait avant tout au Cipher Pol 2 bien que c’était la Division Scientifique qui était à l’origine de la majorité des den den que l’on trouvait ici.

-Le directeur du CP5 affirme que l’ennemi compte utiliser les communications contre nous, qu’elles sont piégés.

-Piégés ?
s’interrogea l’agent Ulfris. Comment on peut piéger des communications à part pour les écouter ? Ils seraient parvenus à faire des escargophones des kamikazes qui nous exploseraient à la figure ? Non c’est pas possible.

-Veuillez au moins vérifier pendant que j’informe la vice-directrice du Cipher Pol 0.


-Je veux bien vérifier… Mais à vraie dire je n’ai aucune idée de comment fonctionne cet escargophone de cristal. Je n’en avais jamais entendu parler…

-À vrai dire, je crois avoir déjà entendu Cheever Edison en parler une fois
, déclara l’agent Stan en donnant le nom du responsable du Département des Communications et des Ecoutes Escargophoniques de la Division Scientifique. C’était la semaine dernière même. Il disait qu’il n'aura atteint le niveau de l’illustre créateur de l’escargophone de cristal qu’au moment où il aura réussi à percer ce dernier depuis l’extérieur et non depuis l’intérieur. Je n’avais pas la moindre idée de quoi il parlait et son assistant n’a rien voulu me dire…

-Après tout, il relie les communications directement d’une manière étrange, mais il doit certainement encore passé par les serveurs. Je vais essayer de les rebooter.


Néanmoins, Rang n’écoutait plus. Il venait de sentir ce qui arrivait à Vang depuis qu’il était entré dans le bâtiment. La colère commençait à bouillir en lui. Il fronça les sourcils tandis que les agents du Cipher Pol 2 relancèrent les serveurs, stoppant momentanément tous les den den mushi de la zone... Mais ils ne savaient pas ce qui se tramait au même instant… Après tout, sans le savoir, ils avaient donné le signal que quelqu’un attendait, bien que cette personne ne s’attendait pas à une coupure générale. Taito venait de grandement aidé la néo-marine et avait déclencher ce qui se préparait dans l'ombre.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat34Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Sjjw
Kádingirra Assyr Sargone "L'Éclipse des Guerroyants", Billy Green "le Stratège Invaincue"
Vice-Directrice du Cipher Pol 0, Vice-Directrice du Cipher Pol 3

-Le directeur Nowaki n'est donc pas fiable, déclara la Sargone pour elle même sans activité la comm. Agents du Cipher Pol 7, gardez un œil sur les agents du CP5 je vous prie.

-Oui mad...

-Qu'est ce que ? s'exclama Billy. Les communications viennent de se couper.

Kádingirra ouvrit les yeux sans rompre le contact avec l'assistante de Nathanael Winch. Pris dans la douleur de Vang, Rang n'avait pas passé son appel et la Sargone n'était pas au courant du redémarrage des serveurs.

-Je m'occupe d'aller lancer les Boss Den Den de secours, déclara Maximilien avant de sortir de la pièce avant de se diriger vers le sous-sol du bâtiment.

-Nous allons rester quelques minutes dans le noir, nota métaphoriquement Kádingirra tandis que la vice-directrice du Cipher Pol 3 reprenait son calme pour éclaircir la situation.

-Je pense savoir ce que manigance Chairoka, finit par se lancer la Green qui avait terminer sa réflexion en intégrant le fait qu'elle ne pouvait pas se fier aux propos de Taito pour trouver un aboutissement logique à tout ceci et l'appel de la Olsen à la Division Scientifique avait achevé de la mettre sur la voie. Tu n'auras pas ce que tu as demandé Lidy. Pointé le véritable lieu visé pour en détourner l'attention des stratèges gouvernementaux. Depuis le début, le Quartier-Général de la Division Scientifique est dans le périmètre du Quartier Militaire et ils prennent la peine d'aller s'en prendre à des infrastructures autres, comme ça on l'a sous le nez jusqu'à ce qu'on finit par oublié qu'ils peuvent s'y rendre rapidement. Le mouvement clair de Chairoka pour s'y rendre relève non seulement d'un double bluff, mais également du passage à l'action. Ils visent la Division Scientifique non pas pour les armes, puisque c'est la Zone Interdite qu'il faut plutôt attaquer pour trouver cela, mais pour les scientifiques. Ils vont enlever à minima les Benz je pense. C'est pour cela qu'il n'a pas trouvé ce qu'a demandé Lidy. Vu les difficultés rencontrés par Carl Benz depuis la chute de Chairoka, cela ne serait pas fondamentalement étonnant qu'il ait rallié l'idéologie de la Néo-Marine. Il faut qu'Aokiji place la priorité sur Chairoka. Même si elle arrive à mettre la main sur le scientifique-en-chef en avance, tant qu'Aston et elle ne se retrouve pas il est encore possible de les empêcher de réussir.

-Ceux qui font les armes ont plus de valeurs que les armes en elles-mêmes
, considéra la vice-directrice du Cipher Pol 0. Cela pourrait se tenir... Mais est-ce vraiment leur unique but ? Prendre tout ce risque pour pouvoir créer leurs propres Pacifista afin de lutter contre la Marine Constantiniste par la suite ? Certes cela les avantagera énormément pour la suite, mais cela vaut-il le risque de perdre certains des leurs dans les combats ?

-Oui. Il doit y avoir au minimum un autre objectif pour rentabiliser ce raid...
concéda la Green en observant le plan de Marijoa et en réfléchissant aux positions de chacun, néanmoins la Sargone demeurait la mieux placé pour appréhender l'ensemble de la Terre Sainte grâce au fluide perceptif de Mary Lead.




Kádingirra se concentra au maximum. Elle se focalisait sur une voix puis la suivante, traversant de ce fait le champ de bataille virtuellement pour recueillir de nouvelles informations, essayer de visualiser encore davantage ce qu'il se passait en temps réelle malgré la quantité astronomique d'informations à traiter. Son esprit vagabonder, traversant, récoltant autant que possible. Elle fronça les sourcils, sa concentration grimpant en flèche tandis que son cerveau bouillonnait, profitant de ne plus avoir à dispenser d’ordre pour réfléchir pleinement au reste. S’il existait un second objectif que la Green avait du mal à appréhender après avoir passer tant de temps à réfléchir, c’est que cela devait porter sur un domaine qu’elle connaissait moins bien… La politique. Chairoka avait besoin de quelque chose pour assurer sa réhabilitions futur sur un plan politique. Les voix défilaient d’autant plus vite. Qui ? Comment ? Pour quoi ? La chair de poule la gagnait. L’adrénaline se déversait dans son esprit, excité par l’idée de découvrir ce que tramait toute cette histoire. La solution se trouvait là devant elle. Quelque part. Non. Non. Peut-être. Non. Son attention se resserra sur le Château Pangea. L’étau se referma. Encore. Encore plus loin. Ses yeux s’ouvrirent alors soudain. Surprise elle-même par sa conclusion elle tourna son visage vers ses camarades pour leur faire part de la révélation. Deux mots pour offrir un nouveau sens aux événements.

-Sakuraba Yu…



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow19
Cang Thalassa
Petit-fils de Yang

Posté devant l’entrée des archives secrètes du Gouvernement Mondial, le lui-même où était enfermé les documents les plus importants du monde, entre les accords politiques, les comptes rendus des anciennes rêveries mais également des décisions des Cinq Etoiles à chaque réunion, c’était là une mine d’or d’informations… Mais on y trouvait également certains objets que l’on souhaitait mettre à l’abri. Il existait une unique entrée qui faisait également office de sortie. Une porte tout à fait qui conduisait à un escalier descendant dans les profondeurs, jusqu’au véritable verrou qui avait toutes les apparences d’une porte de coffre-fort, à ceci-prêt que la Division Scientifique passait son temps à l’améliorer pour que seul les trois clés réunis puissent l’ouvrir. Cang, afin de ne pas être exposé aux dangers, était en charge de garder les lieux. Etant au sein même du Château Pangea, il était à porté du fluide perceptif de Zang qui n’aurait pas manqué de venir à son aide au moindre problème en plus du bouton qui permettait au Thalassa de demandait des renforts s’il jugeait les archives en danger. Pourtant, quelques mètres plus loin, deux personnes patientaient tel des gardes, mais n’étaient nullement vêtu comme des soldats.

-C'est le signal, déclara l'un d'eux après avoir vérifier que la ligne escargophonique du bureau à côté duquel il se trouvait se soit coupé.

L’un d’eux sortit un escargophone cuivré rappelant étrangement par sa forme les dorés utilisés par la Marine pour demander un Buster Call. C’était également le modèle qu’avait tenu Horacio lorsqu’il s’était retrouvé désemparé face à une certaine Lidy Olsen. Le bouton fut enfoncé d’un geste assuré. C’est alors que la catastrophe se produisit. Un événement qu’apparemment nul n’avait anticipé en dépit des étrangetés de cette journée. Les bombes actionnées, des explosions secouèrent les quatre coins de Marijoa. La façade de la Chambre de Commerce disparu dans un flot de flammes tandis que le Centre des Communications sur lequel se trouvait Taito et dans lequel Rang Thalassa discutait tranquillement s'effondra dans un vacarme assourdissant. L’aile ouest du palais céleste des Dragons Célestes Bathington explosa en milles pierres tandis que les égouts furent balayés par un torrent de feu qui fit s’effondrer les fondations d’un quartier de la ville périphérique.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0e110Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0e310Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0e210Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0e410Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0e510
Silver Hunter, Yang Thalassa, Shoshitsune Mikai, Iralia Padsin, Lars L. Volkoff
Conseil des Cinq Etoiles

Yang jaillit de la Chambre des Cinq Etoiles pour observer sa vision devenir réalité.

-CHAIROKAAAAAAAAA, hurla-t-il avant qu’Iralia ne traverse la fenêtre pour se jeter sur la muraille de l’enceinte de Pangea, le visage marqué par une rage indicible.

Elle fut suivit de ses confrères qui descendirent les uns après les autres.

-Tu vois Silver, se contenta de déclarer la Padsin. Nous aurions dû intervenir directement.

-Je ne comprends pas
, se contenta de répondre le Hunter qui ne voyait pas pourquoi l'ancienne amirale-en-cheffe, qu'il soutenait en vérité, en irait jusque là.

Pendant ce temps, Cang quittait son poste pour aller découvrir à la fenêtre qu’ils avaient faillis à protéger la Terre Sainte comme leur patriarche l’aurait voulu. C’est à ce moment-là, trop troublé par le désastre pour utiliser son fluide perceptif, qu’une attaque par derrière l’assomma.

Spoiler:

-Désolé Chairoka de t’associer à tout cela, mais cela m’arrangerait que tu ne revienne pas en bonne grâce, déclara Dario à lui-même en rangeant son escargophone cuivré.

Le mur déformé par la malédiction du Visconti reprit sa forme normale tandis que le Josta s’engouffrait dans les profondeurs souterraines, armés des trois clés dont s’était emparé le terrible et efficace voleur qui l’avait accompagné à Marijoa et venait avec lui jusqu’aux archives secrètes. Le coffre-fort s’ouvrit donc finalement, dévoilant ce qui pouvait s’apparenter en une véritable bibliothèque aux dimensions gargantuesques. Les parchemins et livres étaient conservé à température optimum, le changement de température étant d’ailleurs relevé par Tarrochi lorsqu’il vint refermer le passage, s’enfermant avec son patron dans les lieux.

-Nous n’avons pas énormément de temps. Nous allons devoir fouiller efficacement. Trouve D’Artagnan et attends-moi ici…

Sur ces mots, les deux hommes se quittèrent, chacun partant en quête de quelque chose d’important. Le Josta le savait, l’assaut de Chairoka était l’unique chance pour lui de mettre la main sur ce qu’il cherchait. En vendant ses informations aux Décimas pour réaliser une triple attaque de la Terre Sainte, il ouvrait certes la voie à l'ancienne amirale-en-cheffe pour qu'elle parvienne à son objectif, mais cela était nécessaire pour parvenir à fragiliser suffisamment la défense de la capitale mondiale afin de pouvoir réaliser ses propres objectifs. Pour la première fois depuis son évasion, il n’avait pas cette certitude de pouvoir contrôler la situation complétement et appréhender en vérité la suite des événements, mais il fallait être en mesure de faire des coups de poker pour avancer. Qui serait le plus grands gagnants de cette journée entre les trois factions assaillantes ? Quels défenseurs tireraient leur épingle du jeu ? Personne ne pouvait prédire comment se terminerait cette journée.





Ordre de réponse :
Ghetis - Lidy - Taito - Liam - Fizz
Vous vous pouvez échanger vos tours en fonction des besoins.
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !


Plan de Marijoa
Plan de Marijoa avec détails

Liste des PNJs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3236
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue51/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (51/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue872/1000Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (872/1000)
Berrys: 899.999.999.998 B
Amiral Kurohebi
Mar 25 Jan - 21:41

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Madara_HtE9bON9


Euthanasie Morbide.


A quoi bon ?

A quoi bon vivre ?

A quoi bon mourir ?

A quoi bon naître ?

L’existence avait-elle seulement un intérêt, une logique ? De ce dieu du ciel mort en faisant croire que son fruit du démon était un pouvoir divin, à cet Archer qui vivait à la façon d’un dieu sans en être un.
Ils n’étaient que des mortels façonnant une réalité qu’autrui devait suivre afin de survivre. Dans le ciel, Ghetis n’était jamais qu’un sauveur pour ceux qui le désiraient et un bourreau pour ceux qui le haïssaient.
Aux yeux du peuple il était un pourfendeur de criminels, mais aux yeux des constantinistes un blasphémateur.

Son existence avait été décidée par ses origines, son lieu de naissance et la mort de son frère.
Depuis toujours l’Archer n’avait jamais été autre chose qu’un fantôme vivant à travers la vengeance de son frère
.
Sa vie aurait dû s’achever avec la mort de Centes Décima, Makui ou encore Shindô…

Pourtant, il existait encore, non pas pour lui, mais pour les siens. Il fédérait le ciel, car il voyait ce peuple comme une part de lui-même. Il pleurait les pertes militaires car il voyait l’armée comme son peuple. Aussi prétentieux que cela puisse paraître, aussi orgueilleux qu’il puisse être, les Cinq Etoiles, le Général des Armées ou l’Amiral-en-chef n’étaient que des habitants de son peuple qu’il défendait.

Il s’accommodait de la hiérarchie gouvernementale car elle offrait au monde une stabilité.

Mais en finalité sa vie avait-elle plus de sens que celle de cet enfant qui criait à l’aide.

D’un air accablé, l’Archer dévoila un sourire à l’envers, preuve de sa  peine, il releva le menton et posa ses pupilles pleines de larmes vers cet enfant qui était le sien…


(HRP : Mettez-vous dans l'ambiance)

- Tu…veux que je te tue…

Il l’avait juré, depuis l’affrontement contre Kanae, depuis la trahison du Keigo, il n’aurait plus d’autres enfants que Caligula et Sypher. Il l’avait promis, il n’hésiterait plus à tuer un enfant l’ayant trahi. Il l’avait promis… Il devait le faire… Mais

- De mes propres mains… ?

Cet enfant, qui voulait mourir, avait droit à la délivrance, il avait le droit de s’extirper de cette vie si elle ne lui convenait pas. Grandir contre sa volonté, exister contre sa volonté, mais mourir par sa volonté.

Le sol….

Ce fut lui que les genoux de l’Archer fracassèrent quand son corps l’abandonna.

- Je….

Laisse-moi faire.

D’où venait cette voix, d’où venait cette main qu’il sentait sur son épaule. Cette main invisible qu’il avait déjà sentie par le passé, cette même main qu’il avait ressentie lorsque Noctis mourut sans qu’il ne l’apprenne de suite.

*N’écoute que ta haine envers ce monde, laisse là te guider.*

- Caligula… Viens m’aider… Je t’en supplie… Je ne peux pas tuer ton frère…

Non il ne le pouvait pas, il ne pouvait pas tuer son enfant… NON !!!
Alors il prépara sa main, la dirigeant en tremblant vers sa poitrine vers son cœur… Ce n’était pas la première fois que Ghetis le faisait, ce n’était pas la première fois qu’il tentait de se donner la mort lorsqu’il ne savait pas quoi faire.

Cependant, le monde le ramena à une réalité.

*Tu ne peux pas te tuer, ton corps est vide d’organes vitaux, tu t’en souviens ?*

- Caligula…Penelope…Sypher… Aidez-moi…

Bientôt ce fut en boule que le corps de l’Archer ploya…

- Je ne veux pas devenir ce monstre…

L’aura de sa volonté royale vint alors envelopper son corps, dans une énergie bleutée comme toujours, avant de se teinter de pigments violacés qui vinrent en changer durablement la couleur…

- C’est ça la vie d’un dieu ?

Son aura violette tournant alors vers un noir désespéré, avant que le monde entier ne disparaisse…

Englouti dans les ténèbres.

Non pas de sa volonté royal, mais de la création d’une arène, un monde de désespoir.

La scission entre le réel et l’immatériel venait de se produire en lui.


Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow19

Ghetis Archer venait d’abandonner sa propre conscience, cette humanité qui faisait de lui un père entier.

En ce monde, ténèbres rimait avec eau. Ce liquide opaque était la preuve du tumulte de l’Archer prêt à noyer l’ensemble de ce monde.

Tandis que sa température accablante égalait les flammes de l’enfer. Cette température à laquelle sa peau de dragon pouvait survivre, mais pas les êtres vivants. Cette chaleur atroce frapperait directement le vrai corps de cet immonde amiral chiot rouge, décapant sa peau, au même rythme que celle de l’enfant Archer.  

Par habitude en ce genre de situation le tauparmure couvrirait de haki l’ensemble des objets contenu dans la sacoche de l’Archer et la sacoche elle-même, tandis que Ghetis n’aurait qu’à couvrir sa tête et ses mains….

Le liquide noirâtre et sa chaleur accablante avait probablement surpris aussi bien Akainu et Doom, la surprise risquant de leur faire avaler la première gorgée du liquide qui viendrait brûler leurs entrailles de l’intérieur.

Sans haki, il était impossible de savoir où était Ghetis, tandis qu’en usant de l’extinction il en serait de même.
Malheureusement, user du haki ne serait pas une meilleure idée, la voix de l’Archer ayant, désormais, pris place en ces lieux avec une virulence telle que même un utilisateur avancé en souffrirait fatalement.

Ce qui risquait de briser les mouvements d’Akainu alors que l’ouragan invisible prit naissance.

L’impressionnant Maelström prenant naissance dans cette arène pour attirer tout ennemi en son centre… Une menace invisible, rendant impossible le fait de comprendre la raison de cette aspiration.

*Debout*

C’est ainsi que se tenait le corps de Ghetis dont les pieds avaient été plantés au sol par l’usage d’un puissant shigan, couplé à sa force surhumaine, afin de tenir face à ce phénomène météorologique d’une rare puissance. Le monde avait-il seulement ressentit les remontés de vapeur chaude qui parsemait le sol ? Une vapeur presque aussi chaude que le liquide dans lequel ils baignaient.

Telle la haine et le désespoir, elle s’échappait de la terre pour se répandre dans le monde, brûlant intensément ceux qui passaient.  

Puis il arriva.  

Le puissant geyser de lave qui vint se mêler au Maelström, le transformant en un torrent de lave qui condamnerait tous ceux qui y pénétrerait. La naissance d’une tempête magmatique que l’eau échaudée ne pourrait pas durcir très rapidement.

Cette force de la nature, le ressentiment de l’Archer envers le monde qui l’obligeait à vivre pareille tyrannie.

A côté de lui trônait d’ailleurs une roche volcanique, tout comme à côté de Doom ou d’Akainu. Son intérieure n’était autre que de la lave en fusion que la roche peinait à maintenir. Cette roche lourde, Ghetis la frappa de toute cette force avant que le torrent de l’emporte, même si son poids la rendait plus difficile à aspirer qu’un humain. Le poing de l’Archer sembla la frapper dix fois ! Et pour cause cela imprima un kamisori à la roche qui fusa dans une direction anarchique vers le point où serait Akainu.

Le fait de la frapper dix fois, l’avait bien concassé, ce qui ferait qu’Akainu subirait plutôt un puissant choc physique alors que la lave le recouvrirait… Cela ne serait rendu possible que si Akainu était repérable, sinon Ghetis dirigerait le roc vers le maelström.

Contrairement à l’acier, l’or ou même le fer, le mercure entrain en ébullition bien plus facilement, à température de flammes omniprésentes, le mercure ne ferait que s’évaporer de façon constante, tandis que l’Archer ne respirait pas pour l’instant.

Autant le dire, en ces lieux, Akainu ne possédait plus de fruit du démon.

* Regarde le monde avancer au loin.*

Kurohebi.
Serpent Noir.
N’était-ce pas logique que son monde plonge dans des ténèbres abyssales…

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Ezmujt11

- Où suis-je…Quel est cet arbre de lumière ?
- Tu ne le reconnais pas ? Tu l’as pourtant déjà vu.

En son subconscient l’Archer se retourna et regarda le monde qui l’entourait, une sorte d’étrange désert, dont l’unique repère fut cet arbre.

- Qui es-tu ?
- Je conçois avoir été moins présente dans ta vie que Sénoph ou Noctis, mais de là à ne pas me reconnaître ?

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Ombre210
Naraku Nosoko

Cette ombre qui se dressait devant lui, habillé d’un grand kimono semblable à une robe et d’une longue chevelure, similaire à celle du Vairon tout en étant lisse.

Qui était cette femme pour trôner dans son subconscient ?

- C’est pourtant de moi que te vient ta passion pour les arbres.


La Couronne
Awful


Résumé:

Inventaire:
[/quote]

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 948
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue58/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue1077/1250Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (1077/1250)
Berrys: 17.992.699.300 B
Mar 25 Jan - 22:58

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [6]




Elle assista de loin à la mort de Dereto, et au déchaînement de Jasmine. Elle assista sans s’y attendre au passage de Lida Asya en direction de la Section Scientifique, et se sentit croyante en espérant que l’arrivée d’Aokiji arrête d’être retardé. La bombe ne serait jamais là, elle en avait presque la certitude à présent : Benz ou un autre scientifique avait peut-être prévu de jamais la livrer. Ce furent les pensées de Billy qui lui permirent d’arriver à cette conclusion, et non pas son propre cheminement.

« Kali Nomade est encore à l’entrée. Chairoka est entrée seule. Non… Pourquoi Finley ne serait pas entré lui aussi ? Il aurait pu les enlever sans provoquer ce carnage… Peut-être qu’il faut qu’il ait déjà visité le lieu ? Devrais-je dire à Voltaire de tuer les scientifiques ? Ou au CP9 ? Mieux vaut que les secrets ne fuitent pas… »

Les pensées qui coulaient en arrière-plan ne furent pas interrompues par la coupure des communications et la mise à mal des écrans. La Olsen soupira un court, très court instant et fouilla dans la tête de Maximilien qui venait déjà de trouver une solution de secours, alors que Billy avait fini de réaliser ses hypothèses dans sa tête mais ne les avait pas formulées avec la coupure.

- Je vais y aller, je serai plus rapide, dit-elle en parlant de la salle de communication des escargophones de secours.

Et effectivement, elle serait sans doute beaucoup plus rapide. Elle sortit de la pièce et soudain sa vitesse se décupla. Quiconque suivait sa voix savait que c’était hors de propos de dire qu’elle était la personne la plus rapide du bâtiment. Son Soru et son Kamisori relevaient d’une maîtrise qui lui permettaient d’éviter les temps morts, et elle arriva en un rien de temps, utilisant les souvenirs de son interlocuteur précédent pour rallumer les communications.

Les explosions à l’extérieur ne l’avaient pas décontenancées, mais elle devrait assister à l’horreur de la situation en revenant sur place. Les quelques minutes s’étaient transformées en à peine une seule, et la Olsen revint rapidement à son poste, que Maximilien avait sûrement pourvu durant son absence. Cependant, si elle était capable d’une telle vitesse, d’autres aussi, et elle se demandait ce que Lida Asya faisait hors des radars…

« Faut-il utiliser des armes chimiques pour tuer tous les humains dans la Section Scientifique ? Ce serait du gâchis mais leurs cerveaux entre les mains de Lida… »

Et il y avait ce problème de la raison des explosions. La Olsen soupira : il s’était passé quelque chose, et elle ne pouvait que passer à une autre constatation, Sakuraba Yu, le Vice-Amiral le plus performant en terme de stratégie, et l’un des plus impliqués en politique, était impliqué dans tout cela… En plus des têtes pensantes de la Section Scientifique. Pour reprendre de sa superbe et dominer le Gouvernement Mondial, il irait certainement dans un lieu de pouvoir pour… Pour faire quoi ?

- Maximilien, les caméras, occupez-vous en un instant, dirait Lidy en lui touchant l'épaule tout en assurant sa présence pour le rassurer.

Une autre personne attira son attention en revenant dans la pièce.

- … Les explosions n’ont sûrement pas été causées par les troupes de la Néo-Marine, dit Lidy à Kadingirra et Billy qui semblait perdre pied. Selon une information que j’ai eue il y a très peu de temps, la Dame Verte, une hors-la-loi, est impliquée dans l’histoire, et je suspecte une entité hors-la-loi de s’être introduite. Créer ces explosions ne servirait pas le but connu de Chairoka. Continue de réfléchir à la Néo-Marine, concentre-toi et respire. Je me charge de contacter les Cinq Etoiles pour qu’elles s’occupent du Château Pangea et de Sakuraba Yu, je pense qu'il est temps.

Elle s’assit sans attendre et saisit un combiné. Décidément, ils s'étaient fait jouer d'eux de tous les côtés. D'un côté les vestiges des Décimas après le Fruit du Monarque, de l'autre les Néo-Marines qui cherchaient à gonfler leur puissance pour se réhabiliter, et enfin Dario... Elle en était certainement maintenant que sa conscience parallèle avait fini de mouliner. Cet homme dont le nom avait été oublié... Qu'elle ne devrait pas connaître... Cependant tout le monde ne l'avait pas oublié, et elle comptait bien le ramener dans l'esprit de ceux qui la surpassaient certainement en capacité à faire des liens.

- … A l’attention des Cinq Etoiles, Lidy Olsen à l’appareil. La Dame Verte aurait fait entrer quelqu’un dans Marijoa, c’est une hors-la-loi que j’ai croisée en enquêtant sur les réseaux hors-la-lois. Pour résumer, une tierce personne peut être responsable du chaos actuel, et vise un autre objectif, détournant l'attention d'un endroit qui n'a pas encore été touché. L’information étant tardive, nous ne savons pas précisément qui est entré, cependant veuillez faire attention car il s’agit certainement de quelqu’un capable de créer un tel chaos au nez et à la barbe de chacun. Par ailleurs, Sakuraba Yu est à l’intérieur du Château Pangea, mais nous n’avons pas d’informations sur ses actions.

Soit Silver Hunter se compromettait en défendant le Vice-Amiral, soit il jouait le jeu et ils pourraient peut-être réaliser quelque chose, cependant l’implicite était là : Sakuraba Yu est un suspect dans cette affaire… Et il fallait garder un œil, puisqu’ils étaient les plus proches. Elle contacterait si elle le pouvait la personne la plus proche parmi les Thalassas dans le Château, Zang, ou Tadeus l'ancien directeur du Cipher Pol 9, pour qu’ils puissent s’organiser et l’intercepter, ou Cang…

©City pub


Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Black D. Racis
Black D. Racis
Messages : 121
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue28/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue88/120Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (88/120)
Berrys: 74.010.000 B
Mer 26 Jan - 0:22
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar
Jorel avait raison après tout, le jeune roi était encore bien trop inexpérimentée en la matière pour pouvoir faire les bons choix. Il réfléchissait néanmoins au sujet de la Révolution tout en écoutant le discours du Saint-Cléon. Il fallait décider si la Révolution était la nouvelle priorité du Gouvernement Mondial ou non. Il fallait étudier toute les variantes et les possibilités qu’offrait de s’armer contre le front révolutionnaire, il y avait plusieurs solutions de défenses ou d’attaques possibles. Si l’artiste avait des idéaux qui n’étaient ni pro néo-marine, ni pro-constantinisme, il était conscient qu’il fallait manipuler les opinions de chacun avec subtilité la prochaine prise de parole se devait d’être importante pour orienter l’opinion publique de la Rêverie dans la direction qu’il voulait. Il ne fallait pas se mettre trop en avant mais savoir tirer son épingle du jeu au bon moment. L’intérêt actuel était de guider ce débat vers des chemins qu’ils maîtriseraient pour les prochaines Rêveries.

« Je souhaiterais prendre la parole. », dirait-alors le Roi de Juluma d’un ton plus que sérieux. « Si on en convient des positions connus des différents mouvements révolutionnaires même si le coup d’éclat de l’Amiral Kurohebi enlève un problème de l’équation, il faut que nous soyons honnête. Plusieurs de nos royaumes sont tombés au main de la Révolution, je pense notamment au Royaume de Bulgemore et au Royaume de Luvneel entre les mains de l’Inquisition. Voulons-nous prendre le risque de répéter le schéma de la Voie 5 de Grand Line qui est aux dernières nouvelles en grande majorité aux mains des mouvements révolutionnaires mais sur North Blue ou sur West Blue ? A mon humble avis, il faudrait avant tout créer une cellule anti-révolutionnaire passant par l’usage de nos médias dans chacun de nos pays. Redorer l’histoire du Gouvernement Mondial et montrer un visage plus uni que jamais à travers l’information de nos pays respectifs. »

Il mettait avant l’accent sur l’établissement d’un front commun anti-révolutionnaire à travers la manipulation des médias. Il s’en doutait, chaque personne qui trônait ici à sa place à la Rêverie ne voulait pas connaître le triste sort des Royaumes ayant quitté le Gouvernement Mondial de force après une révolution rondement bien menée par les membres de la Révolution.

« Observons la situation un peu plus en détail, nous pouvons être certains que les prochaines cibles de la Révolution sur North Blue pourrait être Dwarf Town ou alors le Royaume de Flevance. Il serait peut-être intéressant de renforcer la surveillance de ces deux patries ainsi que leur défense, peut-être qu’on devrait ouvrir une subvention pour accorder à la Marine locale les moyens d’adopter une stratégie défensive. La reconquête des territoires de North Blue peut se faire progressivement et puis ce statut quo comme vous l’avez mentionné bien qu’ayant pu être obtenu par Asya Lida et Aston Finley, rien nous ne dit qu’ils n’ont pas alliés leurs forces avec la Révolution. C’est un risque à considérer et c’est pour cela qu’émettre peut-être l’affection de plusieurs membres de l’amirauté supplémentaire ne serait pas de refus sur l’océan de North Blue. En ce qui concerne West Blue, je pense que nous devrons adopter une stratégie beaucoup plus offensive bien au contraire, pousser Eken Sor dans ses retranchements l’obligeraient à réunir ses forces à un seul endroit. Une fois cela fait, nous pourrons compter sur un homme comme le Kurohebi ou un autre amiral pour annihiler totalement cette révolution, en répétant le schéma Kaiten-Su. Si on veut être optimiste, on pourrait penser que le Dog et son Inquisition porterait assistance à un Eken Sor pris dans un piège et là nous pourrions commencer une reconquête de North Blue. Enfin n'oublions pas de mentionner l'océan d'East Blue, la petite île de Shell Town se trouve bien qu'à quelques jours de navigation de Goa n'est-ce pas ? Il ne serait pas intéressant d'y envoyer des espions ou de garder un peu plus en surveillance les différents pays qui sont proches au niveau de Shell Town, cette île appartenant au territoire de l'Inquisition. Même si je vous l'avoue son cas est bien moins prioritaire que celui de West Blue ou North Blue qui est bien plus préoccupant. »

Le Roi mit alors un temps d’arrêt avant d’observer les quelques réactions autour de lui après cette pensée rapide sur un plan qui mêlait à la fois des actions défensives pour North Blue et des actions offensives pour West Blue.

«  Je pense néanmoins qu’il faudrait prendre une décision qui risque de ne pas plaire à toute cette assemblée mais nous pourrions évidemment adopter cette proposition mis en avant par l’Archevêque de Constantinople qui mettrait en avant que le gouvernement mondial accepte certaines idées que les révolutionnaires affectionnent tant. L’abolition de l’esclavage avec une bonne médiatisation pourrait permettre même d’enterrer les idées révolutionnaires chez certaines personnes. Ce serait un moyen efficace si nous votons tous pour cette loi de priver les mouvements révolutionnaires d’une de leur principales sources de recrutements. »

Le Roi de Juluma arrêterait alors sa prise de parole à ce moment précis afin d’observer les débats qu’il venait de lancer avec ses idées. Il avait essayé d’appliquer les conseils de Jorel pour maîtriser un débat qui risquait d’être houleux après la mention de ce débat qui n’avait pas encore été abordé qui était l’abolition de l’esclavage. Il était bien évidemment contre cette pratique barbare et venait de montrer un intérêt et un soutien au constantinisme mais cela était nécessaire pour traiter le problème de la Révolution d’une façon efficace. Observant alors en silence chaque débat et chaque prise de parole, le Roi de Juluma entendait alors des explosions en pleine ville de Marijoa ainsi que ressentait que les combats s’intensifiaient si on en y croyait les bruits qui couraient dehors. La panique allait de nouveau remonter dans la salle et cela allait détourner l’attention des débats, sa prise de parole tomberait alors dans des oreilles paniqués.

« Restons sérieux et pragmatiques. Cette bataille ne doit pas nous détourner de notre débat en premier lieu. Et dans tous les cas, cette attaque ne restera pas impunie, si la néo-marine survit à cet assaut suicide, je propose qu’on les pourchasse pour qu’ils comprennent eux-même qui ont fait autrefois partie de cette grande et merveilleuse institution qu’est le Gouvernement Mondial. Ils connaissent tous les rouages de notre institution puisqu’ils en ont fait partie alors nous n’aurons qu’à les surprendre et à les exterminer… »

Un avis bien belliqueux qui serait certainement marqués dans les mémoires des autres rois de la Rêverie. Liam Melfgau avait bien été transformé et transcendé par toute les batailles et les évènements qu’il avait pu subir récemment.
Codage par Libella sur Graphiorum
Black D. Racis
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 83
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue24/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (24/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue69/80Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (69/80)
Berrys: 443.090.000 B
Mar 1 Fév - 17:16
Aux portes du rêve, au tréfonds du cauchemar
Event – Automne 1507



Une grande perplexité me prend au vu des paroles de l’Ambassadeur. Laisser les mouvements révolutionnaires s’organiser ? Leur offrir le temps de se regrouper, afin de les écraser tous à la fois ? L’idée me paraît parfaitement déplacée. Malgré toute la proximité que j’ai pu établir avec l’homme durant les derniers débats, il me semble impossible d’entrer en accord avec lui.

Cela n’est il pas fort risqué ? Comment être certains que ce délai ne leur offrira pas simplement la possibilité de se renforcer plus encore, en outre de leur rassemblement ? Et quand bien même, comment être sûr qu’une fois cette nouvelle force unie vaincue, elle n’explose pas simplement à nouveau en autant de branches qu’il y en a à l’heure actuelle, nous ramenant ainsi à la même situation ?

Le pari peut être osé, mais il me semble compter sur bien trop d’inconnues.

Par ailleurs, n’oublions pas qu’il existe encore des civils innocents vivant sur ces territoires clamés par la Révolution. N’est-il pas de notre responsabilité de libérer ces braves gens du joug de la criminalité avec laquelle ils sont forcés de cohabiter ?

Je soupire, jetant un coup d’oeil à mes ministres, toujours en pleine discussion animée.

Nous devons bien admettre cependant que l’action militaire est peut-être prématurée...

- entame-je, juste avant que l’annonce de reprise de la séance ne soit faite. Joignant les mains et croisant les doigts sur la table devant moi, j’écoute avec intérêt les interventions. Je hoche sobrement de la tête lorsque le jeune souverain de Juluma s’adresse à moi, confirmant ses dires, mais je reste silencieux. Bien sûr, les suggestions du Melfgau, bien que belliqueuses, m’apparaissent sensées – plus raisonnables que celles de mon voisin, en tous les cas. Pour autant, je ne suis pas non plus convaincu. De tels moyens militaires peuvent-ils être déployés pour l’heure ? Je l’ignore. Tout cela me paraît bien simple. Le Royaume de Goa, à tout le moins, ne dispose pas d’espions suffisamment compétents pour infiltrer les forces de l’Inquisition présentes sur Shell Town… Et je n’ai de toute façon aucune envie d’attirer sur mon drapeau les foudres du Dog.

Nous rejoignons Sa Majesté de Juluma sur un point, finis-je par annoncer après un longue réflexion, c’est l’importance de la communication et de l’image du gouvernement. Malheureusement, ces criminels bénéficient aujourd’hui du soutien d’une partie du peuple – même s’il ne s’agit fort heureusement que d’une infime minorité. C’est ce soutien qui leur permet encore d’exister. S’ils le perdent, ils perdront certainement une part non négligeable de leurs cachettes, de leurs ressources et de leurs moyens. Peu importe le nombre et la puissance de leurs lieutenants, ils ne seront alors plus une menace. Sans complices parmi les manants, Eken Sor aura tôt fait de cesser d’être aussi insaisissable.

Je me penche légèrement en avant, plus sûr de moi.

Il nous faut effacer ces soutiens, et empêcherà tout pris d’autres âmes égarées de le renforcer. Et pour cela, Nous secondons le Sire Melfgau : ce sont les idées et l’information qui importent. La révolution maquille ses crimes et sa barbarie derrière des semblants d’idéaux, feignant de défendre certains thèmes chers aux basses gens. Coupons-lui l’herbe sous le pied. Réapproprions-nous ces thèmes. Montrons amour et bienveillance à nos peuples, prouvons-leur que le Gouvernement Mondial se soucie sincèrement et profondément de leur bien-être, et les révoltes perdront toute leur force. Plus personne n’aura la fausse sensation d’avoir besoin d’eux pour vivre dignement.

En somme : battons les idées divergentes sur leur propre terrain. Si nous faisons cela correctement, la solution militaire ne sera même plus nécessaire. D’ailleurs, si cela peut rassurer le Hanovre, je m’opposerai à celle-ci en cas de vote ; je le crois à présent, cette guerre-là ne sera pas gagnée par les armes.



Fizz
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2964

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 1 Fév - 18:33




Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Hll1810
Dangpa

Alors que la douleur était vicieuse, que le sang sortait de son corps, que son poumon lui faisait mal à cause de la rigidification pour boucher le trou, le cerveau de l’assassine remontait dans ses souvenirs, cherchant à puiser le courage dans son passé, dans les conseils qu’il lui avait jadis donné. Après tout, c’était les plus anciens souvenirs de son existence. Qu’elle âge avait-elle alors ? Trois ans ? Quatre ? Jindeok ne le savait gère, mais elle voyait toujours son visage. Elle entendait toujours sa voix.

-Plus fort ! Si tu veux pas crever dans un caniveau, tu dois savoir te défendre.

Les yeux de la gamine s’étaient baissés sur les bandages qui couvraient ses articulations métacarpo-phalangienne ensanglantés, ouvertes par les séries de coups. Elle leva le regard sur le sac de frappe d’entrainement où se trouvait les traces de son sang. Ses poings vinrent à nouveau frapper la matière tandis qu’elle faisait des mouvements de gauche à droite comme pour esquiver les coups. Combien de temps avait-elle passé à cela avant de passer à la suite, à ces moments où Dangpa tentait de la frapper et où elle devait esquiver pour essayer de contre-attaquer. Elle sentait encore ses phalanges s’enfoncé dans ses joues, la plante de son pied s’abattre à l’arrière de son genou. La douleur.

-Accepte la douleur. Elle doit faire partie de toi, répétait-il lorsqu’elle ne parvenait pas esquiver le coup de couteau et que la lame venait s’enfoncer dans une partie de son corps.

La souffrance était le quotidien. Ce n’était pas qu’elle ne la sentait pas. C’était qu’elle était permanente et n’avait plus à y réagir.

-Tu te flagellera ce soir autant de fois que tu as échoué, avait rétorquer l’adulte en laissant tomber sa cigarette tombé sur le sang étalé au sol. Te souviens-tu pour quelle raison ?

-Les Lois du Réseau l’exige
, avait répondu la Joseon déterminé. Mais pourquoi devons-nous faire mourir ces gens ?

Dangpa avait répondu, comme d’habitude par une gifle. Pourquoi ceux qui trahissaient les règles devaient-il être puni sans miséricorde ? Ces nuits à se fouetter, elle se posait la question. Ces années à être rouer de coups ou à rouer de coups. Tout cela avait prit fin quand le clan Inagawa-kai avait décider d’enfin envoyer leur nouvelle assassine au front. Sa formation était achevée et elle devait participer à l’épreuve finale. Les yakuzas pour qui travaillaient Dangpa, ceux là même qui avaient conçu les Energy Steroids, voulaient éliminés la nouvelle concurrence qui refusait de se plier aux règles fixées par ceux au sommet de la pègre, le Réseau dont les lois dictaient toute la vie de ceux qui grandissaient pour servir les Inagawa. À nouveau, Jindeok se questionna sur l’âge qu’elle avait au moment de cette première mission. Elle se souvenait encore de la tête des deux videurs à l’entrée du casino quand elles les avaient menacés.

-Soumettez-vous aux Inagawa. Laissez-vous mourir.

Ils ne lui avaient pas laissé le choix. Elle avait dû tous les tuer. Roulant sur le sol, elle avait enfoncé ses doigts dans la poitrine du premier avant de pousser son corps sur le second pour rouler au sol et enfoncé le shigan dans la gorge de celui qui était encore vivant. Pénétrant dans la pièce, les « agents de sécurité », ces malheureux gangsters qui rêvaient jouer dans la cour des grands, se jetèrent sur elle les uns après les autres. Elimination du premier, puis du second. Esquive du troisième pour se servir du quatrième comme bouclier humain afin de recevoir le tir du cinquième. Venant faucher les jambes de cet individu elle intercepta la dague du sixième en saisissant son poignet et l’abattit sur le cinquième qu’elle venait de mettre au sol. Elle reçu un cout dans les côtes et fut contrainte de lâcher son emprise. Un poing américain s’enfonça dans son diaphragme et la projeta au sol. Elle roula le long des escaliers et se reprit suffisamment tôt en roulade pour éviter la masse d’arme du sbire suivant tandis qu’un autre sortait la mitrailleuse. Abattant son coude sur celui de l’homme à la masse après avoir tendu on bras en le saisissant, elle effectua un arc de cercle avec le membre de son ennemi, le mordit à la gorge avant de se laisser tomber au sol en emportant le gangster avec lui. Plaçant ses doigts comme des griffes, elle égorgea le malfrat avant de repartir dans les escaliers. Elle reçu encore plusieurs coups, et même trois des balles du mitrailleurs, mais elle parvint à éliminer tout ceux qui s’étaient dressés sur son chemin et ouvrit la porte de la salle du patron qui terminait de boire son verre de whisky.

-Vraiment… Les Inagawa pensent pouvoir garder le monopole inpunément. Pour qui vous vous prenez ?

Jindeok était demeuré silencieuse.

-Pour qui vous vous prenez à croire que personne ne pourra vous remplacer ? beugla l’adulte en faisant volteface pour découvrir la gamine.

-Vous avez enfreint les lois du Réseau. Laisser vous mourir. Cela sera plus simple pour tout le monde, avait répondu la Joseon.

C’est à ce moment là que le patron des Gangawa s’était rendu compte des larmes qui couvraient ses joues. Toute cette souffrance aurait pu être évité. Toute cette douleur qu’ils avaient tous ressentis. S’ils s’étaient laissés tués, ils auraient pu avoir une fin douce. Pourquoi fallait-il que les gens punis doivent souffrir ? Pourquoi n’acceptaient-ils pas de mourir ?

-On peut s’arranger fillette. Si tu veux… J’ai de l’argent et…

-N’essayez pas de résister...

-Recule ! N’approche pas !


Elle esquiva sans grande peine le coup de canne du riche homme en costume. A chacun de ses pas, elle se demandait davantage à quoi cela leur servait de refuser de se laisser aller. S’ils acceptaient leur sort plutôt que de lutter contre ce qu’ils ne pouvaient vaincre, tout serait plus simple pour tout le monde. Mais non, tous se débattaient. Elle fracassa la jambe de l’adulte d’un geste, vint percer le biceps avant de sauter pour donner un coup genou dans la pomme d’Adam de Gangawa Notiwo. L’homme recula mais revint à l’assaut dans sa lutte pour sa survie. Un poisson prit dans les filets qui se débattait alors qu’il sortait de l’eau. C’est à ça que les gens lui faisaient penser. Elle sectionna les tendons de la jambe, puis elle arracha une partie du ventre de sa cible tout en esquivant un coup. Les intestins se répandirent sur le sol tandis que Notiwo tomba à quatre pattes. Posant son pied sur le dos de l’homme, la Joseon le força à s’aplatir dans ses propres entrailles et alors que son regard s’affolait, qu’il tentait toujours de s’en sortir, le shigan bachi s’enfonça dans son crâne. Le sang se mit à couler. Regardant la marre se former, Jindeok patienta avant de s’éloigner en venant compresser de sa main les différentes entailles et blessures par balles que les hommes de mains Gangawa lui avaient infligés. Oui, elle ne devait faire qu’un avec cette douleur, l’embrasser pleinement pour ne penser à rien d’autres que ceux qui trahissaient les lois… C'est ce à quoi elle pensait tandis qu'elle passait au milieu des tables renversés, des cadavres baignant dans leur sang, du mobilier brisé par les tirs. Les mains dans les poches, Dangpa fumait une cigarette devant l'établissement situé dans un quartier excentré de Saint Poplar. Il afficha un sourire de satisfaction lorsqu'il aperçu sa protégée approcher.

-Bravo ma grande. Trouve un moyen de te faire soigner et rejoins-moi à la station du train des mers. Nous avons d'autres concurrents à éliminer.

Néanmoins, tout ce à quoi la jeune fille pensait à ce moment là était d'améliorer ses compétences pour être en mesure de tuer plus rapidement ses cibles afin qu'elle n'ait pas à souffrir d'une agonie trop longue. Oui, définitivement, elle n'était alors pas encore assez efficace, trop longue à mettre à mort.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow21Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Agent_41
Alion Keternel "le Maître des Airs", Joseon Jindeok "la Dévoreuse d'Astres"
Ex candidat à l'amirauté, As du Cipher Pol 9

La fumée se dispersait dans les airs tandis que les flammes dansaient. Alors que Marijoa connaissait sa plus grande attaque depuis l’assaut d’un yonkou il y a tant de décennies en arrière, le terrible affrontement se poursuivait aux abords de la Terre Sainte. De gigantesques bourrasques traversaient le ciel au-dessus des falaises rouges de Redline. Au cœur de ces mouvements aériens, les deux adversaires rivalisaient de geppou pour franchir les distances qui les séparaient. D’un mouvement de poignet, l’épéiste généra un semblant de tornade qui attira à lui sa rivale. Ce n’est pas moins de trois techniques primaires du rokushiki que Jindeok combinait, associant geppou, soru et kami-e pour se déplacer dans les airs à une vitesse effroyable tout en ayant son corps prêt à esquiver les assauts de son adversaire. Rebondissant aux quatre coins de l’espace, les Gagan se refermaient sur Alion qui devait évoluer dans ce qui lui paraissait être une toile d’araignée. Se propulsant via une grande impulsion, il traversa l’espace en une grande impulsion tout en dégainant la lame qu’il venait de rengainer, usant ainsi de son Chrono Slash. Touchant son adversaire, il s’en retourna vers elle, mais la Joseon avait préventivement déployé son fluide offensif qui, décidemment, était bien meilleur que celui de l’épéiste. Entre esquives et coups portés, la danse infernale entrait dans une cadence incroyable. Le Maître des Airs et la Dévoreuse d’Astres généraient toutes ces bourrasques par leurs simples déplacements et mouvements. Chaque rencontre entre leurs êtres donnait une nouvelle dimension à ce semblant de cyclone qui prenait forme au-dessus du vide, à plusieurs mètres au-dessus du bord de Redline et de ses dix mille mètres de roches écarlates surplombant l’océan de Grandline.

Si, sous ses formes zoans, l’assassine ne parlait de toute manière jamais, demeurant inexpressive au point de donner l’impression de ne rien ressentir, Alion lui s’était montré plus bavard jusqu’à présent. Cependant, désormais, le silence régnait. Ils étaient tout deux entièrement dévoué à leur affrontement. Leur concentration était extrême. Si l’on disait que deux grands épéistes pouvaient communiquer en confrontant leurs lames, de même pour les poings des pugilistes, les deux adversaires transcender les frontières entre les arts. Le bretteur et la martialiste étaient de ces deux mondes différents et pourtant ils comprenaient l’autre au travers de ses assauts. Il ne s’agissait pas seulement de fluide perceptif, c’était là la communion entre l’esprit combattif de deux rivaux. L’une intimait à l’autre de se rendre, de se laisser mourir, tandis que l’autre hurlait son désir de survivre et d’éradiquer la menace que représentait la bestiale. Les Dragons Célestes plissèrent les yeux alors qu’ils observaient la projection de l’affrontement, ne parvenant pas à suivre ce qu’il se passait tant cela allait vite. Lame attrapée. Shigan repoussé. Pied repoussé. Rankyaku esquivé. Les ennemis enchaînaient les attaques à un rythme effrénée tout en traversant le ciel d’un coin à l’autre à chaque rencontre. La douleur se rappelait pourtant à eux à chaque mouvement. Jindeok devait faire des pauses entre certains de ses sorus pour reprendre sa respiration grandement affaiblit par son poumon perforé qu’elle stabilisait grâce aux muscles rigidifiés. De son côté, le Keternel sentait des palpitations au niveau de son moignon, sans parler du phénomène du membre fantôme qui le perturbait au plus haut point dans certains de ses gestes alors que son style nécessitait une grande précision. Néanmoins, ils s’arrêtèrent pour tourner la tête vers la météorite qui s’approchait à grande vitesse. Faisait-elle cinquante mètres de diamètre ? Cent peut-être ? En tout cas, ni l’un ni l’autre ne comptait voir Marijoa être ravagé par ce gros morceau de roche géant.




Joseon partit en avant, fonçant vers le météore tandis que le néo-marine revint sur la terre ferme pour rengainer son arme et se concentrer. Tel une fusée, le kamisori porta la Bête des Ténèbres jusqu’à la pierre gargantuesque qu’elle dépassa pour se placer derrière, en amont. Lorsque la météorite fut à mi-chemin entre les deux opposants, chacun amorça sa technique.

-CHRONO KING SLASH.

-GIGAGAN.


Usant de la gravité pour son accélération, sous sa forme de Prédateur Astral, la Bête des Ténèbres descendit en kamisori à une vitesse effroyable tandis que le Keternel sauta vers le ciel à une vitesse comparable grâce à une impulsion similaire à celle de ses Chrono Slash. Arrivant à proximité du météore qu’ils prirent en étau, chacun déclencha la partie finale de son attaque. Les deux poings, transformés en mâchoires, de la zoan mythique semblèrent s’unirent dans un mouvement imprégné à l’excès de fluide offensif. La puissance combinés des mandibules fit se fermer presque instantanément les mâchoires dans une explosion d'air qu'aucun autre utilisateur du rokushiki de cette ère ne pouvait reproduire. Le gagan généré était sans nulle autre pareille avec les précédents, prenant des dimensions avoisinant celle de son imposante forme hybride. Il s’enfonça dans la roche en la fissurant de toute part, en la mangeant littéralement, creusant ainsi la matière sans que rien ne l'arrête, créant un trou béant rappelant la technique légendaire du yonkou géant Odin, Ikoku. De son côté, Alion dégaina son arme de son dernier bras dans un mouvement fluide. L’arc de cercle fut réalisé en un quart de seconde. La lame d’air généré prenait des proportions démesurées et vint essayer de trancher en deux la météorite. Sous cette attaque, la roche elle même ne semblait pas plus résistante que du beurre et se coupait sans difficulté, permettant au King Chrono Slash de s'enfoncer encore et encore dans le météore. Sa puissance était redoutable car cela était comparable à une version épéiste imprégné de tranche-temps du Light King Punch, la version allégée du célèbre King Punch qui lui nécessitait bien plus de temps de charge et condamné presque l’utilisateur pour la suite de son combat. Les deux techniques vinrent se rencontrer au sein même de l’énorme rocher spatial qui se fractura de l’intérieur dans un vacarme intraduisible, presque comme s'il s'agissait d'une créature à l'agonie hurlant sa souffrance. La matière vibrait sous le choc des deux attaques, se désintégrant en son propre cœur. C'était si violent que le sol même de Redline se mit à trembler, à minima jusqu'à l'enceinte extérieur qui fut secouer quelques instants, permettant à certaines personnes touchées par le haki des rois d'Alion de se réveiller pour observer le spectacle final. Des fissures naquirent de l'intérieur de la météorite et s'étendirent dans la continuité des deux assauts pour finalement scinder la roche stellaire en deux moitiés, bien que plusieurs parties volèrent en éclats, propulsées dans diverses directions. Les deux morceaux semblaient destinés à chutés dans les eaux de Grandline en contrebas, penchant chacun d’un côté. Néanmoins, le Tranche-Temps très puissant employé par l’ancien vice-amiral fit son effet. Les restes de la météorite se stabilisèrent dans les airs, le temps si ralentit que l’on aurait cru à un arrêt total.

Néanmoins, les deux antagonistes traçaient déjà leur chemin entre les deux hémisphères semblant en lévitation. Chargeant tels deux chevaliers dans une joute, leurs têtes étaient dressées vers l'avant, tranchant l'espace lui-même pour venir à la rencontre l'un de l'autre entre les deux parois imposantes qui remplissaient la majorité de leurs champs de vision. Là où leurs assauts s’étaient percutés quelques instants avant, la lame et le jugon se rencontrèrent de nouveau. Sous la puissance du choc, l'air fut propulsé en tous sens, rasant la pierre pour expulser plusieurs débris. Se repoussant l'un l'autre, ils choisirent chacun leur moitié et se firent face, chacun maître de sa moitié de météore. Ils profitaient de quelques secondes de répits pour se remettre de l’énorme dépense d’énergie qu’ils venaient chacun d’effectuer. La menace spatiale transformé en ultime arène de leur affrontement, ils évaluaient chacun les forces qui leurs restaient pour mener à son terme l’affrontement. Deux minutes s’étaient écoulé depuis qu’ils avaient décidé de tout lâcher dans la confrontation. Ils ne pouvaient chacun tenir que deux minutes supplémentaires, trois en étant optimiste. Inspirant, le Keternel passa sur l'étendue rocheuse où trônait son antagoniste et un combat rapproché brutal s'entama, ravageant les alentours à chaque contact entre les adversaires.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Roi2110
Eadwig Hanovre "le Grand Ambassadeur"
Ambassadeur de la CSI

-Pour empêcher un nouvel éclatement, il faut éliminer Erwin Dog. Sans lui, les leaders ne pourront pas fuir et si un ou deux y parviennent malgré tout, il sera possible de les poursuivre immédiatement. Sans les chefs, la Révolution sera désorganisée. Peut-être que de nouveaux leaders émergeront, mais cela devrait nous laisser suffisamment de temps pour les trouver et les achever. Il existera toujours des tensions et des gens refusant le Gouvernement Mondial ou le système régissant leur pays, donc la Révolution ne s’éteindra jamais vraiment, ce qui compte c’est de la ramener à ce qu’elle était avant Arias : des groupes désorganisés, locaux, qui dans le meilleur des cas tentent de renverser le roi de leur pays. M’est avis que si on cherche à détruire les mouvements un à un désorganiser, un nouveau prendre la place du précédent régulièrement, nous amenant à devoir se concentrer dessus pendant des décennies pour parvenir à un résultat un minimum satisfaisant alors même que de nouvelles émergeront. De plus, amener la Révolution à se réunir et l’éliminer d’un seul coup réduira considérablement les risques de pertes civils. Nous n’avons pas besoin de nous emparer d’un territoire pour l’obtenir, il suffit d’éliminer ses protecteurs. Une fois les leaders de la Révolution tombé, les innocents vivant sur les territoires révolutionnaires pourront accueillir le Gouvernement Mondial sans qu’il n’y ait d’effusions de sang sur leurs terres. Bien entendu, cela nécessite de leur faire comprendre que seul le Gouvernement Mondial peut apporter la paix en dépit de ce qu’en dit les révolutionnaires.

Le Hanovre développait ainsi son point de vue juste avant que la séance ne reprenne. Mais l’heure du véritable débat allait commencer.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Dragon11
Cléon de Thermopolis
Cousin d'Octave et Hélène de Thermopolis

-Ne serait-il pas plus simple de renforcer le pouvoir du Cipher Pol 8 que de créer pareille cellule ? Ou plutôt, ne devrions-nous pas former une telle cellule de contrôle des médias au sein même du Cipher Pol 8 en lui donnant des droits supplémentaires. Cela permettrait d’être plus efficace puisqu’il son déjà en charge du contrôle des médias, releva Hélène.

-Je pense qu’il parle surtout des médias à l’échelle locale, répondit Octave. Il propose que chaque souverain donne des instructions à ses médias locaux. Dans ce cas le Cipher Pol 8 serait chargé de surveiller à l’échelle internationale et d’appliquer les sentences pour les journaux qui ne respecteraient pas les prérogatives.

-Nous devrons donc trancher sur l’indépendance d’une telle cellule vis-à-vis du CP8 si la mesure est approuvé
, déclara Cléon pour empêcher ses deux cousins d’aller plus loin dans leur discussion.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Roi3310Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Roirei12
Hamilcar Ier Carthageois "le Magonide aux Cinq Lauriers", Clytemnestre Lapérousse "l'Impératrice Amirale"
Empereur Suprême d'Althoum, Impératrice de Polarys

-Je peux fournir des troupes pour renforcer l’armée de Flevance et les forces de Dwarf Town au besoin, proposa le Carthageois qui comptais bien tirer profit de la manœuvre.

-Plutôt qu’une subvention, il serait d’ailleurs possible de faire des dons de matériels militaires. Je pense que les pays les plus militarisés doivent avoir du matériel usagé dont ils n’usent plus grâce à leur renouvellement en armement, mais ce matériel pourrait être offerts pour améliorer les défenses et renforcer nos positions, proposa l’impératrice à la tête de la Coalition formé par l’Archer. Même si Flevance et Dwarf Town sont loin d’être les nations qui ont le moins de moyen, s’ils deviennent les cibles principales il est vrai que cela sera plus complexe.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Roi4310Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Roi1810
Ludwig VI Saint-Eustache, Maximilien de France-Vignoble
Duc de Saint-Eustache, Roi de Bourgeois

-Je pense qu’il a raison pour l’aspect offensif. Il faut profiter qu’Hadès reconstruise encore ses forces, que Mijushike tienne encore ses positions face à Eko Taka, mais surtout que la Triade ait été vaincu et que Konan et Ren Tao se font la guerre pour agir. Il ne faut pas se leurrer, quelqu’un va reprendre la place de la Triade, que ce soit Konan, Ren Tao ou une autre ombre nouvelle au tableau. Ce qui est détruit ne le demeure jamais pour l’éternité. Moultes organisations aussi importantes ont été détruire dans l’histoire, mais la Pègre a continuellement muté, s’adaptant, prenant de nouveaux visages. Mais la période de transition est le meilleur moment pour ne pas avoir à craindre trop de choses. Selon moi, s’il y a un moment pour mobiliser une grande partie de la Marine dans une opération d’envergure sans mettre en péril le Gouvernement Mondial, c’est maintenant, nota le duc de Saint-Eustache.

-Pour les espions… Autant confié cela aux Cipher Pol également, se contenta de rajouter le roi de Bourgeois après la prise de parole du monarque de Goa.

Mais vint finalement le sujet de l’abolition de l’esclavage. Octave et Hélène froncèrent les sourcils. Le sujet qu’ils redoutaient. Des « Quel scandale ! » et des « Bien dit ! » c’étaient opposés et différents souverains se disputer quand la voix de Cléon résonna. Certains se tournèrent vers l’apôtre Naïna qui trônait toujours à un bout de la pièce. « C’est à cause de son influence à elle ! Ne vous laissez pas avoir » par ci. « Vous racontez des inepties. Cela n’a aucun sens », par là. Le monarque de Goa pourrait entendre le Hanovre déclarer « Si cela peut nous dispenser d’effusions de sang inutiles, de pertes inutiles, je ne vois pas en quoi cela serait un mauvais prix à payer. »

-DU CALME ! JE VOUS PRIE DE VOUS CALMER ! Le sujet de l’abolition de l’esclavage est normalement le débat suivant celui sur la Révolution. Souhaitez-vous tous l’avancer ?

C’est à ce moment précis que les explosions retentirent. Les têtes se tournèrent vers les fenêtres pour observer les terribles événements. « Marijoa va tomber ! » s’esclaffa un ministre. « Laissez-nous y aller », ajouta un des cinquante gardes du corps royaux. La panique commença à nouveau à s’élever.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 20t2
Naïna Anastasia "le Miracle"
Apôtre du Constantinisme

-Ecoutez-moi s’il vous plait, déclara Naïna tandis que Hélène faisait l’usage de ses aptitudes pour charmer et calmer certaines personnes. C’est le jeu des batailles. Il n’y a rien d’étonnant à ce que des bâtiments soient touchés étant donné les forces en place. Ce n’est qu’une conséquence normale.

-Mais ce sont des institutions séculaires !
protesta le roi de Lulusia visiblement très attaché à la valeur symbolique de ces bâtiments détruits.

-Certes, mais il n’en demeure pas moins qu’il s’agit de pierres taillés et de briques posés. Nous pouvons les reconstruire. Ils ne sont pas éternels… En revanche, les décisions qui sont prises ici sont adressés à l’éternité. Ce que vous faite ici est bien plus important. Au diable ces valeurs matérialistes et les prétentions belliqueuses de ceux qui se font la guerre à l’extérieur. Il faut trancher les questions dès maintenant afin de préserver notre futur à tous.

Grâce à ses talents, l’Anastasia était parvenu à maintenir un calme suffisant pour que les discussions puissent reprendre même si la crainte demeurait présente sur bien des visages. Mais les propos du Melfgau jetèrent à nouveau de l’huile sur le feu et firent se lever quelques membres de l’assistance qui parlèrent tous en même temps. C’est néanmoins Cléon, en tant que président de séance, qui parvint à trancher le brouhaha.

-Pouvez-vous êtes plus précis messire. Vouloir s’attaquer à nos ennemis est bien beau… Mais de quelle manière et avec quelles forces ? Nous ne pourrons pas nous occuper de la Révolution et de la Néo-Marine en même temps. Il faut prioriser. De plus, la Marine n’est pas illimitée en soldats et lancer des opérations sur plusieurs fronts n’est pas possibles. Si le Parlement des Rois décide, à l’initiative du roi de Juluma, d’accroître la répression de la Néo-Marine suite à cette attaque sur la Terre Sainte, il faut en définir les termes, les ressources et ainsi de suite. Avant d’aborder ce sujet, je demande à chacun de se prononcer sur chaque aspect qui a été proposé jusqu’à maintenant sur le cas de la Révolution.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Yuna_f10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 00avat90
Jasmine, Rang Thalassa

Rang sortit des pierres fumantes, débris des derniers restes du centre des communications. Les voix des deux agents du Cipher Pol 2 étaient éteintes, mais la situation pour le Thalassa n’était guère mieux. Son corps était toujours embrasé et la douleur causée par le danger de mort qui planait sur Vang menaçaient son esprit de céder. C’est alors que la voix de Jasmine s’approcha à grande vitesse. L’ancienne chasseuse de primes de Grandline repoussa les personnes qui faisaient obstacles sur sa route, envoyant dans les airs une pluie d’une vingtaine de cadavres de soldats de Marijoa alors que ses yeux vairons n’étaient que rage et désespoir. Tandis que Rang luttait contre lui-même, une douleur lui déchira la jambe. Caesarius venait d’être envoyé dans sa cuisse tandis que la néo-marine passait comme une fusée devant Taito. Chutant sur son genou, il plaça son bras devant lui, couvert de haki de l’armement, pour se protéger. Une odeur de cramé et de putréfaction s’échapper de lui alors qu’il ne restait même rien qui pouvait physiquement indiquer que l’on faisait face à Rang. Il intercepta l’assaut et passa sous sa forme hybride d’Argentinosaurus tandis que le feu commençait à se calmer et dévoiler sa peau réduit à l’état de loque. Tous les deux animés par la colère, ils ne purent plus se retenir. Rang joignit les mains et les abattit sur Jasmine tandis que son corps passait sous sa forme éveillée. De son côté, l’ancienne chasseuse de prime avait récupéré son meitou des 12 et avait tranché plusieurs doigts avant d’encaisser l’attaque. Elle se releva promptement après avoir vomit du sang, au point où elle croyait qu’elle allait vomir son estomac lui-même. Filant droit sur le Thalassa, elle accru la gravité pour le maintenir proche du sol et planta sa lame dans l’articulation d’un des bras pour sectionner les tendons avant de donner un coup de poing avec toute la force dont elle était capable.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 572826ChairokaAux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Kabura10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Pnj_be10
Asya Lida ex-Chairoka, Voltaire Poisseroy "le Chevalier Masqué", Soldats Beast de Rang S
Ex amirale-en-cheffe, Colonel de la Division Scientifique, Escadron de Wilhelmine Einhorn

La dirigeante de la Néo-Marine esquiva sans peine l’attaque que lui portait l’un des soldats masqués. D’un coup de pied, elle envoya le concerné à l’autre bout du couloir avant d’éjecter hors du bâtiment un autre combattant. Ils avaient beau sortir des formes farfelues tout droit originaire de l’imagination malade de Folwando, la différence entre leurs capacités et les siennes étaient trop phénoménale pour que Chairoka ne rencontre de difficultés insurmontables. Eux même devaient le savoir, ils ne faisaient que gagner du temps. Elle esquiva le poing de Voltaire. Gardant le regard braqué vers ce dernier, elle assomma un autre Soldat Beast.

-Soyez raisonnable. Nous faisons cela pour le Gouvernement Mondial. Nous devons le sauver du constantinisme avant qu’il ne vous conduise tous à votre perte.

Le Poisseroy ne répondit pas, tentant un nouvel assaut sur la femme en face de lui qui attrapa son bras et donna une simple tape sur le torse du Colonel de la Division Scientifique. Ce dernier sentit son souffle se couper. Après tout, quand bien même elle était avant tout une stratège, il ne fallait pas oublier que cette femme avait acquis le niveau nécessaire pour devenir amiral lors de la promotion de Reis Jacob au rang d’amiral-en-chef. Il était évident qu’elle pouvait l’éliminer rien qu’avec son petit doigt vu la manière dont elle parvenait à se débarrasser de la horde de combattants. Néanmoins, Voltaire devait faire son devoir. Il ne pouvait laisser la Asya arriver au terme de sa mission. Le Gouvernement Mondial ressortirait déjà bien trop affaiblit du conflit ayant lieu actuellement dans la Terre Sainte. Si seulement il avait encore ses pacifista sous le coude, lui qui en dirigeait jadis la force opérationnelle. Il décocha un nouvel uppercut, mais Chairoka l’avait vu venir et elle le prit de cours. Lorsque la néo-marine toucha son corps, la conscience du Poisseroy céda, plongeant dans les ténèbres.

-… protéger… eut-il le temps de prononcer avant que son corps ne bascule vers le sol.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow54Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 456074PNJ1
Amirale Anna Mendez "Aokiji", Kali Nomade "l'Exécutrice"
Amirale de la Marine, Ancienne nébula

La bleue tentait d'avaler la distance le plus vite possible. Elle sentait les voix qui la suivait. Le Cipher Pol 9 ne tarderait pas à débarquer après elle, conformément aux instructions de Lidy. Mais il y avait quelque chose le passage. Kali Nomade semblait se battre dans le vide contre un ennemi invisible. Se concentrant, la haute gradée transforma ses bras en liquide pour générer une série de projectiles et appréhendés les réactions de l'ancienne nébula qui les repoussa avec ses bras. La Mendez réfléchissait. Elle n'avait pas le temps de s'occuper de son cas si elle espérait pouvoir empêcher Chairoka d'arriver à ses fins. Aokiji avait ainsi conscience qu'il était nécessaire pour elle d'entrer dans le bâtiment en évitant le duel avec cette puissante adversaire. Ainsi, elle scinda son corps de logia en plusieurs masse qui prirent plusieurs trajectoires différentes. L’appendice de haki de l’armement pur de l’ancienne nébula se déploya pour pulvériser l’agglomérat qui se dirigeait vers elle. Celui qui essayait de contourner par la droite émis alors un jet d’eau pour propulser la néo-marine droit vers l’autre agglomérat dans lequel la Nomade fut enfermé pendant quelques instants avant qu’elle le détruise de l’intérieur. Cependant, l’amirale avait suffisamment approché et se trouvait bientôt au niveau de l’entrée du quartier-général de la Division Scientifique. Elle détourna le regard quand elle vit le corps sans vie de Wang sur le sol. Une colère noire montait en elle alors que la Mendez maudissait Chairoka. Deux Soldats Beast jaillirent par les fenêtres, expulsés par leur assaillante vraisemblablement. Leurs tombèrent lourdement sur le sol recouvert de sable pourpre, inconscient.

-J’arrive Lida ! Ne crois pas t’en tirer comme ça ! hurla Anna tandis que son corps se distordait en liquide afin de se transformer en une sorte de pont similaire à celui qu’employait le paramecia du poison lors de sa Venom Road et ce dans l’optique de pénétrer par l’une des fenêtres cassés plutôt que par la porte.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Alfons10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Kagami10
Carl Benz "Science Boy", Lisa Benz aka "Minnie"
Scientifique-en-chef de la Division Scientifique, Responsable du Pôle de Développement de Méthodes d'Analyses

-Tu as tout Lisa ? demanda le paternel en rangeant quelques derniers document dans son attaché-case.

-Normalement c'est bon, déclara la fille en contenant sa tristesse.

Après le bureau de son père, ils avaient vidé le laboratoire principal du bâtiment des derniers documents dont ils avaient besoin et avaient détruit ce que ne devait pas trouver Folwando. Carl craignait ce qu'il ferait une fois à la tête de la Division Scientifique, mais il était nécessaire que Chairoka triomphe pour empêcher le créateur des fruits du démon artificiel ne pousser toute la Division Scientifique sur la mauvaise pente. Ironiquement, pour l'empêcher de rallier tous les scientifiques et s'accaparer sournoisement l'ensemble de l'organisation, il était nécessaire de lui offrir sur un plateau d'argent en attendant de pouvoir le faire chuter. Ainsi, ceux qui ne s'y attendaient pas pourrait pleinement voir les dangers que représentait cet homme sans éthique. C'est tout du monde ce que pensait et espérer Carl. Que penserai Végafunk et tout cela ? Et Mikai ? Il se le demandait et était heureux que le premier soit parti loin, là où personne pourrait le trouver, et qu'il n'ait ainsi pas eu à observer le sinistre spectacle de Marijoa en pleine bataille. Carl inspira puis expira, priant pour que tout se passe bien.

-J’ai laissé des instructions à ceux qui me sont encore assez fidèles et à Végafunk. Je ne pense pas que Mikai comprendra, il vaut mieux que je ne laisse rien qui puisse le conduire aux autres.

Il attrapa ses affaires et se dirigea vers la porte quand celle-ci s’ouvrit violemment.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0e110Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0e310Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0e210Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0e410Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0e510
Silver Hunter, Yang Thalassa, Shoshitsune Mikai, Iralia Padsin, Lars L. Volkoff
Conseil des Cinq Etoiles

Les étoiles écoutèrent attentivement l'appel de la Olsen et soupirèrent tous en même temps. Le Thalassa tentait de calmer sa rage et fut celui à prendre le plus de temps pour comprendre ce que voulait dire les propos de la Olsen. Dario était dans le coup. Ce n'était pas Chairoka pour cet aspect là. Si ces informations étaient véridiques, cela changerait complétement la donne des conséquences de l'événements tels qu'ils les avaient considérés dans les dernières secondes. C'est Iralia qui reprit la parole en premier.

-Je vais me battre sur le front... Silver, il vaudrait mieux que ce soit toi qui cherche où l'"intru" pourrait se trouver. Tu es le deuxième plus fort après moi.

-N'hésite pas à prendre Tadeus avec toi
, releva Lars.

-Zang se fera aussi un plaisir de t'aider, compléta Yang.

-Je m'en charge, approuva le Hunter.

-Nous devrions immédiatement arrêter le vice-amiral, même si ce ne sont que des suspicions. Il nous faut retourner à la chambre des Cinq Etoiles...

-Je m'en charge
, déclara le patriarche Thalassa.

Cela était particulièrement préoccupant pour la simple et bonne raison que l'audience qu'ils avaient accordés et qu'ils étaient en train de traité au moment des explosions était justement celle de Sakuraba Yu.

-Je pars vers le Quartier Général de la Division Scientifique, décida Mikai quand Green lui résuma son analyse. Je saurai peut-être convaincre Benz. S'il rallie la Néo-Marine, leur potentiel offensif sera décuplé. De plus, Yaen pourra aider Aokiji à affronter Chairoka, déclara-t-il en pointant le singe qui trônait sur son épaule.

Même l'animal qui pourtant n'aimait que plaisanter dans la vie affichait une mine grave. Même pour lui, la gravité des événements était perceptible.

-Je vais m'occuper d'aller où vous savez... déclara le Volkoff.

Ils hochèrent communément la tête, chacun ayant trouvé sa mission. Les Cinq Etoiles se dispersèrent dans la seconde qui suivit. Iralia avançait à pas de géants. Parmi ses camarades, s'était la seule à conserver ses capacités d'autrefois et elle comptait bien faire en sorte que cela soit utile.

-Jasmine... Aston... Vous allez voir ce qu'il en coûte de pousser ma colère jusqu'à me faire employer mon éveil, déclara la Padsin tandis que son corps changeait de forme.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Unknow35Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 0ilk10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Agent_24
Zang Thalassa, Tadeus "le Censeur", Ecbert Wessex
Ancien amiral, ancien directeur du CP9, conseiller d'Iralia

-Remobilisons-nous, releva Zang tandis que les Cinq Etoiles venaient de quitter le Château Pangea.

-Nous écoutons, indiqua le garde du corps de Lars quand la Olsen les appela pour se charger de retrouver Sakuraba Yu. Cela sera fait…

Il tourna alors la tête vers le Thalassa et trouva avec étonnement ce dernier assis au sol à se tenir la main. L’ancien directeur du Cipher Pol 9 s’approcha sans rien dire tandis que le visage de Zang se tordait de douleur.

-Je ne comprends pas ! Ça fait un mal de chien ! indiqua ce dernier en indiquant sa main.

Tadeus ferma les yeux et se repassa les échanges de l’affrontement. Zang était parvenu à donner directement un coup à Aston… Mais… La scène redéfilait dans son cerveau. Puis il s’arrêta et releva la tête.

-Aston a-t-il déjà rencontrer un maudit usant de poisons ?

-C’est possible pourquoi ?

-Je crois que quand vous l’avez touché, il a activé une de ses techniques copiées et avait couvert la zone d’impact avec une substance violette…

-Si…


Les yeux du colosse se fermèrent et il bascula sur le côté tandis que le Ecbert arrivait par le couloir, une série de missives à la main qu’il devait apporter aux Cinq Etoiles. D’un regard, il constata les portes grandes ouvertes de la Chambre des Cinq Etoiles. Il se précipita vers l’ancien amiral en voyant son état.

-Que s’est-il passer ? interrogea l’ancien directeur du Cipher Pol 2.

-Je pense qu’il a été empoisonné par Aston, mais nous devons retrouver Sakuraba Yu.

-Je me charge de lui
, déclara le Wessex en décrochant son den den. Aznar ! J’ai besoin de toi ici.

Tadeus lui se tournait vers la Chambre où siégeaient les plus puissants politiciens du monde pour discuter. Yu se trouvait là pour discuter avec les Etoiles, mais il avait profité du chaos généré par les explosions pour disparaître.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Pacifi10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Pirate73Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 662377Pion2
Pacifista Y-Edition, ??????????????????, 2 Reis Jacob ex Kizaru

Un nouveau Pacifista Y-Edition descendit du trou dans le plafond épais désintégré par les propres armes de Division Scientifique. Les systèmes de défenses se retournaient contre les gouvernementaux. Wilhelmine tachait d'avancer et de rassembler les scientifiques tandis que les tirs pleuvaient. Plusieurs mutants rêvant d'évasion, qu'ils soient humains ou animaux, avaient été fauchés par les déferlantes de projectiles diverses sortit de l'imagination des savants. Le nouveau monarque se tourna vers l'un des deux kizaru qui se trouvait à côté de lui. Le fruit du doppelgänger était définitivement un atout ahurissant. Auraient-ils pu trompé la vigilance des scientifiques sans les aspects qu'avaient pu prendre sa camarade en ayant travailler comme servante à Marijoa pendant tant d'années. Le Lunaria se tourna vers le véritable Jacob qui était toujours immobiles. Il avait réussi à blesser son "double", mais pas assez profondément pour que cela soit trop grave.

-Est-il sous contrôle ? demanda une voix qui émanait du Pacifista sans pour autant qu'il s'agisse de la voix que prenait habituellement ce modèle.

-Je ne maîtrise pas encore suffisamment bien le pouvoir. Je crois qu'il est encore conscient. Je vais devoir réaffirmer mon contrôle sur lui avant qu'il ne se libère... répondit l'homme aux ailes noires.

-Nous craignions qu'ils aient déjà finis de perforer Redline et qu'ils soient parvenu à sceller le fruit dans les profondeurs terrestres, mais heureusement ce n'était pas le cas, souffla le deuxième Kizaru à son "monarque".

-Qui... êtes.... vous ? ... parvint à articuler l'ancien amiral-en-chef en essayant de bouger ses doigts.

-Moi ? Je suis Xénovah.

-Qui ça ?

-William m'a dis que tu dirigeais la Marine il fut un temps et que tu as entendu parler de la Guerre du Temps. Le Gouvernement Mondial a employé tout les moyens les plus vils pour exterminer les Chronobreaker alors que nous leurs offrions les meilleures épéistes qui soient. Ils ont laissés la peur les aveugler et comme toujours ils étaient prêt à tout détruire et tout effacer. C'est pour maintenir la paix et la stabilité vous allez me dire n'est ce pas ? Que nenni. Cela n'est que le dessus de l'iceberg, un refus de la réalité pour la simple et bonne raison que la réalité est caché, même à vous les dirigeants des organisations militaires. Je suis sûr qu'il y a même des secrets que les Cinq Etoiles d'un temps ancien ont cachés à leurs successeurs en se disant qu'il valait mieux.

-Vous êtes fous...

-Pensez ce que vous voulez Reis Jacob. Je ne suis pas encore familier avec ce monde, mais les Décimas m'ont permis de le comprendre. Je les guiderai du mieux que je peux vers un nouvel ordre mondial.


Le Lunaria se planta devant l'ancien dignitaire de l'amirauté qui commençait à pouvoir les doigts.

-Voyez-vous, nous avions décider de garder quelques secrets pour éviter que le Gouvernement Mondial n'en sache trop. Zadkiel était bien le maître des Chronobreaker, mais ne disposait pas du Tranche-Temps. Il étudiait le temps via un autre pouvoir...

-Quoi ?!

-Il avait mangé le Toki Toki no mi, le fruit du voyage vers le futur.


Kizaru écarquilla les yeux.

-Oui. Le fils ainé de Zadkiel, c'est moi. La Guerre du Temps n'est pas finit. J'ignore si mon père est déjà réapparut ou s'il apparaîtra dans quelques années, mais il m'a promit qu'on se retrouvait dans le futur, trois cents ans après la destruction de notre royaume. Lui saura comment enseigner le Tranche-Temps, après tout, nous n'avions pas débuté notre apprentissage, avoua Xénovah en lançant un regard au pacifista puis au doppelgänger de Reis Jacob.

-La Guerre du Temps... a pris fin...

-Pourtant mon père avait été clair lorsqu'il avait lancé sa "malédiction" sur les trois amiraux qui s'occupaient d'exterminés les nôtres, que ce soit des Chronobreakers, des élèves du dojo ou de simples enfants venu voir leurs parents
, lâcha Xénovah en serrant le poing. Mais je comprend. Le Gouvernement Mondial a commis tant de massacres pour la "stabilité" de sa paix artificiel et déjà condamné qu'ils en ont oubliés les événements d'autrefois... Roger le savait lui au moins... La dernière fois que je lui ait parlé, avant qu'il aille se rendre, j'ai tenté de le convaincre de renoncer et de préparer la reprise de la Guerre du Temps, mais il me l'a bien dit. "Ce n'est pas moi que tu attends."

Xénovah sourit.

-Reis Jacob, ne bouge plus, lâcha-t-il en observant qu'il parvenait à transformer son corps en métal. En tout cas, tu pensais que la Guerre du Temps n'était que l'extermination des Chronobreaker n'est ce pas ? C'est William qui m'a fait part du fait que tu lui avais raconté quand tu avais eu ta promotion. Pourtant tout est dans le nom... Le Tranche-Temps... La Guerre du Temps... Le Toki Toki no mi. Cela a commencé bien avant la fondation de l'Académie.

Il sourit de nouveau.

-Mon père est un survivant du Siècle Oublié après tout. XAXAXAXAXA ! Oui. La Guerre du Temps n'est nulle autre que la guerre du Siècle Oublié. En comprenant que vous alliez l'emporté, ils se sont offert des garantis de pouvoir mener à bien leur stratégie pour obtenir la victoire dans le futur. Seul la chute du Gouvernement Mondial mettra un terme à la Guerre du Temps... Je ne remercierais jamais assez Roger de s'être fait notre émissaire. J'ai hâte que l'élu découvre le One Piece.

Sur ces mots, il se concentra puis déclara avec un air attristé, peinant à caché combien cela lui en coûtait de devoir recourir à de tels méthodes mais on ne pouvait soigner le mal que par le mal.

-Reis Jacob, il est temps pour toi de redécouvrir les ténèbres dans lesquelles le Gouvernement Mondial à plonger tant de gens. À partir de maintenant, tu obéiras à tous mes ordres et suivra ma volonté sans avoir besoin de penser. Que toute réflexion quitte ton corps. Enferme ton esprit au fond de toi même et ne soit en aucun cas conscient de ce que ton corps va faire au cours des jours où tu sera sous mes ordres.

Le blond se redressa et se mit à attendre des instructions. Xénovah vint poser sa main sur l'épaule du grand guerrier.

-Je suis désolé de vous imposer cela, même à vous un des plus importants agents de cet entité politique monstrueuse qui avait fait des choses monstrueuses, mais contrairement à mon père, je suis résolu à employer les mêmes procédés monstrueux que le Gouvernement Mondial pour m'assuré de sa chute définitive. Mettons-nous en marche maintenant. Si nous croisons l'amiral Kurohebi, occupez-vous de son cas Reis Jacob. Le Buster Call de Kaiten Su ne doit pas rester impunis, tout comme nous traiterons le Buster Call d'Ohara en tant et en heure lorsque viendra le moment de votre cas ex-amiral-en-chef.

Il s'arrêta soudainement, puis se demandant si malgré tout la conscience de Kizaru était toujours présente.

-Si jamais cela peut vous rassurer, le moment venu, nous assumerons les responsabilités de nos actes, de notre choix d'user de procédés monstrueux pour vaincre le mal par le mal, et nous laisserons nous faire tuer. Car ce n'est pas car nous luttons pour une cause que nous jugeons juste que nos péchés doivent être pardonnés.




Ordre de réponse :
Ghetis - Lidy - Taito - Liam - Fizz
Vous vous pouvez échanger vos tours en fonction des besoins.
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !


Ghetis : J'ai fais le choix de ne pas te révéler ce qu'il se passe pendant que tu est "prisonnier" de ton for intérieur. Il te faudra revenir à toi pour découvrir ce qu'il se passe.

Plan de Marijoa
Plan de Marijoa avec détails

Liste des PNJs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3236
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue51/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (51/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue872/1000Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (872/1000)
Berrys: 899.999.999.998 B
Amiral Kurohebi
Ven 4 Fév - 17:40

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !



Amour de soi.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Ezmujt11


Quel était cet endroit ? L’Archer ne pouvait guère le comprendre, mais il s’y sentait étrangement à son aise. Le lieu semblait lui appartenir tout en lui donnant l’impression d’en être un parfait étranger. C’était comme pénétrer dans une maison disposée comme on le désirait, avec quelques effets personnels, mais sans qu’on ne connaisse ce lieu.

Cette mer de sable blanc, pareil au sable d’Hunter Island lui rappelait son île d’origine tout en le ramenant à ses choix d’antan.  

L’arbre étincelant ressemblait à la création la plus abouti de l’Archer : Le Bois d’Or. Cet arbre qui pouvait provoquer des illusions, mais que Ghetis n’utilisait jamais.  

Cependant, cet arbre-ci rayonnait d’un éclat blanc, d’une douceur proche des nuages célestes.

Pourtant, ce fut bel et bien cette voix féminine et familière qui capta son attention. Alors allongé au sol, le Vairon sentait son corps s’alourdir  à mesure que les minutes passaient, se demandant ce qui lui arrivait.

L’ombre commençait alors à arborer deux pupilles écarlates alors que sa taille se définissait de mieux en mieux. Si l’Archer faisait effectivement deux mètres quarante, cette chose en mesurait environ quatre.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Ombre210
Naraku Nosoko

- Te souviens-tu ce que je t’ai enseigné au moins ? Le véritable instinct du chasseur, la véritable façon dont une traque doit-être menée à bien ? Ou ne te souviens-tu que des rudiments du combat enseigné par Senoph ?

- Non ce ne peut pas être toi, est-ce l’œuvre d’une de tes hypnoses ? Impossible je suis immunisé à ce genre de chose.

- Voyons, de quoi m’accuses-tu, je n’ai pas besoin de ce genre de subterfuge pour m’imprégner dans ton être. Il s’agit tout simplement de mon impact sur toi petit Ghetis.

- Cesse tes bêtises, je n’ai plus pensé à toi depuis plus d’une dizaine d’année, c’est à cause de tes enseignements si j’ai été banni de notre peuple. Les enseignements de mon père était bien plus nobles que les tiens et je l’ai découvert avec le temps.

- A qui crois-tu parler ? Penses-tu pouvoir me mentir ? Les enseignements de ton père approuveraient-ils le meurtre de masse sans un combat honorable ? Non, tu as préféré reprendre les miens ceux de Naraku Nosoko.


« Le Chasseur éradique sa proie par tout moyen. »

- Car.

« La supériorité ne nécessite aucune compassion. »

- Tels sont les enseignements que j’ai pu te transmettre, contrairement à ce qui a été appris à ton frère par Chronos et Senoph, votre père.

- J’offre de l’honneur dans le combat à ceux qui me sont égaux !

- Oui, car..


Ghetis pesta alors et marmonna…

- Le chasseur ne respecte que ses semblables.
- Non pas ceux étant chasseurs comme toi, mais ceux ayant une force égale à la tienne. Tu vois, mes leçons perdurent en toi, tout comme la botanique. Tu n’y voyais aucun intérêt lorsque je te l’ai montré, à part pour en faire des dopants en combat. Sans doute la raison pour laquelle tu sembles avoir passé la quarantaine alors que tu es encore trentenaire. Malgré tout tu y es revenu.


Comme si le temps se figeait, Ghetis sentit alors sa tête en appui sur les genoux d’une personne. L’ombre prenant désormais couleur du bas vers le haut, son kimono vint se teinter de blanc, tout en reprenant les tomoes que Ghetis possédait lui-même sur certains habits. Bientôt la main grande et griffu de l’ombre prit sa couleur blanchie, allant caresser la chevelure de l’Archer.

Doucement le visage vint à se dévoiler, tout aussi blanc que le kimono, pour montrer un léger sourire, s’achevant par des yeux écarlates.

La chevelure, mi hirsute, mi lisse révéla sa blancheur et bientôt, cette femme albinos montra son vrai sourire. La dentition se voulait bien plus carnassière que celle du Vairon.

- La nature est l’élément du chasseur, c’est pourquoi il doit la maîtriser. Ce n’est pas par amour pour les plantes que tu as appris à les cultiver, mais grâce à leur utilité. Tes arènes symbolisent à quel point je t’ai appris à exploiter l’environnement qui t’entoure durant chaque traque.

Elle releva alors le regard vers l’arbre de lumière et reprit la parole d’un ton agacé.

- Mais cette chose, cette immondice de lumière, c’est elle ton véritable défaut. En ce parfait désert, en ce lieu de calme perpétuel, cette chose s’est mise à pousser bruyamment. Ses racines ont réveillé chaque grain de sable endormi depuis 36 ans.

- De quoi s’agit-il ?
Questionna hasardeusement Ghetis.

D’un coup la tête de Naraku se tourna vers Ghetis, les yeux écarquillés, la bouche grimaçante de dégoût.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Ghetis11
Naraku Nosoko & Ghetis Archer

- Ton amour.

Le regard de l’Archer vint à s’agrandir également à cette révélation, tandis qu’il vint à se redresser, quittant les genoux de la femme pour  se retourner vers l’arbre…

Sans qu’il ne comprenne pourquoi, plusieurs ombres commencèrent à apparaître autour de lui et Naraku, pour finalement marcher lentement vers l’arbre.
Doucement elles s’y engouffraient, se laissant absorber par l’arbre qui semblait grandir à chaque nouvelle ombre qui fusionnait avec lui.

- Ton amour pour Noctis passait encore, celui pour ce petit Sypher passait encore, mais me dérangeait. Eh puis il y a eu lui… Ce serpent hideux, trop jovial, trop heureux de t’appeler père. Moi qui espérait que le scorpion aurait pu te ramener à la raison, non !

Tu t’es empêtré dans cet amour grandissant jusqu’à même dévier de tes tendances. Passe encore une à deux femmes de passage, mais elle !! Cette chose, cette  rose fanée, puante, fétide !


Parmi les ombres se démarquaient effectivement une sorte de serpent géant et un petit scorpion. Le serpent brillait d’une lueur pourpre, tandis que le scorpion semblait émeraude.

Puis vint cette silhouette féminine, brillant d’un rose léger.

- COMMENT AS-TU OSÉ L’AIMER ?
- Qui voulais-tu que j’aime hormis elle, mes enfants et mon peuple ?
- QUI ? COMMENT ÇA QUI ?
- Oui, pour qui d’autres pourrais-je éprouver de l’amour ?
- MOI !
- Tu n’es qu’une ombre du passé que j’ai volontairement plongé dans les abysses. Qui crois-tu être pour te juger légitime ?
- JE T’AI CRÉÉ ! J’AI FAIT DE TOI L’HOMME QUE TU ES AUJOURD’HUI CELUI QUE CERTAINS NOMMENT DIEU SANS M’APPELER DÉESSE !!!
- Je ne suis pas dieu du ciel par plaisir d’être divinisé, mais par respect de leurs coutumes d’origine, j’aurais aussi bien pu être appelé « maire » ou « régent ».
- NON !! Sénoph était le sabreur le plus méritant du village, l’artisan le plus précis, un chasseur de renom. Ta mère… ta mère était sans doute la plus fourbe, la plus intelligente de toutes les chasseuses. Leur union n’était vouée qu’à un but, concevoir le prochain leader d’Hunter Island ! Plus important encore que l’élu ! L’élu les représentant à l’extérieur, tandis que l’ainé dirigerait le peuple ! Sénoph s’est simplement adouci avec le temps !

- Il a surtout compris que les enfants ne pouvaient être une lame dont on use. Contrairement à toi qui parle de ma mère, alors qu’elle n’a fait que m’apprendre à être un monstre. Elle m’a enseigné l’art du non-respect. Malgré moi je le pratique encore, mais ce n’est pas pour autant que j’en suis fier. J’aspire à la paix et je ne sais même pas ce que je fais ici… Je ne suis plus un monstre, je m’améliore, je grandis.

- Et lorsque le monde ne se plie pas à ta volonté, tu le modifies en une arène, tu le détruis et le remodèle, quitte à altérer la mémoire d’autrui.

- Tss… Je ne suis pas un monstre, je ne conditionne plus mes enfants comme j’ai pu vouloir le faire par le passé avec Kanaë ou Sypher.

- Tes enfants de cœur oui, mais ton enfant de chaire, que lui as-tu fait ?
- Je… Argh….

- Tu l’avais déjà oublié ? Tu es pourtant en train de le faire rôtir au cœur de l’enfer, car tu n’es qu’une créature faite pour conquérir. Si le monde ne te convient pas, alors tu le plie. Le chasseur parfait. Ton unique faiblesse est là, dans ton amour stupide. Mais aujourd’hui tu as accepté de l’abandonner, sans doute motiva par ton ressentiment envers le dernier enfant à t’avoir abandonné. Un être si cher que je l’ai surnommé Lame ailée, il avait pris l’ombre d’un sabre volant ici, mais en allant vers l’arbre il n’a fait qu’en couper les brancher.

- Je n’en veux plus à Sakuga.

- Ta lucidité peut-être, mais ton instinct voudrait le tuer tant qu’il ne t’aimera pas comme tes autres enfants.
- C’est faux !
- Cette Penelope, dans le fond, c’est sa force latente qui t’a attiré n’est-ce pas ? Tu y as vu une chasseuse qui pourrait t’offrir le descendant parfait, contrairement à cette chose qui est venue te rencontrer à l’instant.
- NON !
- Caligula, Sypher et même Kanaë, n’étaient-ils pas que des cobayes ?
-  NON ! NON ! ET NON !
- Pourtant tu es bien en train de tuer ton premier enfant de chair et de sang.
- Justement... Parce que contrairement à toi, je ne compte pas…

- Tu ne comptes pas quoi ?
- Je ne compte pas concevoir une vie pour y transcender mes objectifs de grandeur.
- Que veux-tu dire ?
- Cet enfant n’est pas né des fruits d’un amour sincère, mais cela n’était pas forcément grave. Le plus grave est qu’il a été vieilli et modifié afin de devenir une arme.
- Et alors ?
- Alors, contrairement à toi, je ne compte pas créer la vie afin de construire une arme. Contrairement à toi je ne compte pas imposer une vie non-désirée à mes enfants. Contrairement à toi Naraku Nosoko, dit, « Celle qu’on ne voit pas ».
- Cesse dont de mentir, tout comme moi tu désires la grandeur.
- Dans les coutumes des miens et afin de structurer la paix. J’ai commis des erreurs dû à tes enseignements, mais, je ne compte plus commettre cette faute. Je traine encore quelques démons de cette période, mais j’arrangerais les choses au fur et à mesure.
- Ne me fait pas croire qu’un enfant guerrier n’est pas l’enfant que tu veux mettre au monde.
- Uniquement s’il décide de l’être.

- BALIVERNE !


Alors Ghetis se releva complètement et commença à marcher vers l’arbre lui aussi, tel les ombres qui l’entourait.

- Que fais-tu reviens !
- Non. Tu es mon passé et je dois tirer une croix sur lui. Le Nouveau Monde n’est plus ma patrie, je viens de la Mer d’Opale.


Oui, l’Archer parlait là du ciel, de la Mer de Nuages, de la Mer Céleste, ou encore de la Mer Blanche comme disaient certains.

Lui, avait décidé de la nommer différemment…

Mer d’Opale.

S’approchant de l’arbre lumineux qui ne symbolisait au final que l’amour qu’il pouvait donner  à autrui, le brun tourna une dernière fois la tête vers l’albinos.

- J’ai été la création d’un père aussi noir que les abysses, remplit d’un passé ponctué par le sang coagulé de ses victimes. Malgré tenter d’altérer ma vision du monde. Contrairement à ma mère, cette Mère Blanche, cette femme au teint révélant un albinisme certain. Cette femme dont je tiens mon œil écarlate, celui par lequel je souffre lorsque le soleil est trop intense, mais en silence. Si elle est pareille à la Mer Céleste que j’ai choisi, cette Mère Blanche n’est pourtant qu’un monstre auquel je ne compte pas ressembler et ce….

Même si mon choix peut paraître inhumain.

Car tant que je ne lui ressemblerai pas, je saurais qu’un bout d’humanité subsiste en moi, l’être que je n’ai jamais pu aimer, alors que je vis dans ce corps depuis toujours.


Pour beaucoup l’Archer semblait pareil à un égocentrique. L’orgueil, qui l’habitait, n’aidant en rien la chose. Mais pourtant, le Kurohebi lui-même ne s’aimait pas.

Alors sa main s’apposa sur l’arbre et l’éclat se produisit.

L’ensemble du désert s’illumina, comme baigner par ce soleil sylvestre qui se mit à grandir, engloutissant le brun dont les derniers mots seraient…

- Nous nous reverrons… Abyss Archer.

Le déluge de lumière emportant l’ensemble de ce monde sous les cris d’agonie d’une femme fantomatique, dont même le nom n’avait jamais été apposé en ce monde.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Abyssa10
Abyss Archer, dit, « Naraku Nosoko »


La Couronne
Awful


Résumé:

Inventaire:
[/color]

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 948
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue58/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue1077/1250Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (1077/1250)
Berrys: 17.992.699.300 B
Dim 6 Fév - 18:31

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [7]


L’atmosphère était inquiétante, et pour autant l’esprit de Lidy n’était pas troublé par cette situation inhabituelle. A l’image de celui de sa comparse, elle n’éprouvait pas de difficultés à contrôler ses émotions : une forme de quiétude liée à ses obligations lui offrait un temps de réflexion que les autres avaient du mal à maintenir, même s’ils tentaient de faire abstraction de leurs propres peurs. La Olsen se contenta de regarder la pièce un instant, et saisit quelques informations dans les cerveaux inquiets et surpris de certains : le Vice-Directeur du Cipher Pol 9 ainsi que Shinanojo s’étaient sentis intrigués par la vitesse de la bleue qui ne semblait pas avoir sué pour revenir tout aussi rapidement qu’elle était descendue. Pour autant, les réflexions viendraient plus tard : pour l’instant un allié fiable était indispensable à leur bonne réussite.

Reprenant son poste aux caméras, Lidy tenta d’insuffler par son assurance une forme de stabilité nécessaire. Billy et Kadingirra étaient déjà en train de parler, si elle en rajoutait elle ne ferait que couper leurs discours et cela risquait de prendre encore plus de temps. Heureusement, les Cinq Etoiles avaient commencé à bouger… Il fallait les épauler, et Lidy eut le sentiment que ce serait à Silver Hunter que reviendrait la tâche de retrouver l’intrus… Ce qui ne l’arrangeait pas, mais elle ne pouvait pas plus intervenir dans cette situation-là. Elle aurait pu être plus directive en amont, bien sûr, mais les choses lui échapperaient sûrement et les justifications seraient difficiles à donner.

- Observons la situation.

Les combats se poursuivaient. Dans le ciel, l’assaut titanesque des deux opposants rendait un combat épique qui vint contrer l’astre céleste. Cependant, stoppés ainsi dans le ciel ils représentaient encore une menace. Il faudrait peut-être prévoir les défenses anti-aériennes pour dégager au loin les derniers morceaux et éviter qu’ils ne viennent s’effondrer sur Marijoa, quitte à les envoyer dans la mer ou sur Shabaody. Alion Keternel contre l’une des membres du Cipher Pol 9… La mémoire de Truth était une bénédiction pour comprendre ce qu’il se déroulait.

Les autres membres du CP9 étaient arrivés à la Division Scientifique où Aokiji venait de s’infiltrer, tandis que Kali Nomade semblait déstabilisée. Pourquoi ? Il y avait de toute évidence quelque chose… Peut-être que le contrôle mental de Lida Asya s’était affaibli lorsqu’elle avait pris le contrôle total d’Ante Ivanovich. Ce n’était cependant pas une nécessité de battre la Nebula actuellement, sans quoi cela libérerait peut-être la voix au pouvoir du Fruit du Mental. Le CP9 allait se charger de l’occuper, au mieux.

D’autres combats étaient en vue : Malia contre Aang, Iliena contre Ning et Alexo contre Shang. Les Thalassa étaient occupés de manière équitable, tandis que Rang subissait d’importants dommages mais menaçait aussi d’emporter Jasmine dans sa chute. Cela ferait le troisième Thalassa à périr, après Wang et Liang… Les conséquences seraient terribles, et les chances que l’ancienne Amirale-en-Cheffe revienne étaient plus maigres aujourd’hui que jamais. Cependant, elle comptait sûrement renverser à terme le Conseil des Cinq Etoiles, ou au moins ceux qui lui résistaient, si elle employait ce type de tactique.

Restait le dernier adversaire que Lidy finit par localiser, et qui semblait avoir une respiration lourde, allongé sur un toit, en souffrance… De toute évidence, il était en mauvaise posture. La Olsen fronça les sourcils : il devait encore subir les contrecoups de ses affrontements. Qu’attendait-il cependant ? Se reposait-il ? Etait-il empoisonné ? Que voulait-il déclencher ? Alors que son esprit parallèle finissait de scanner le bâtiment du Cipher Pol 0 et lui permettait de déterminer l’absence de bombe grâce à son Haki avancé, elle se mit en alerte maximale : s’il voulait les décontenancer, il pouvait aussi tenter de s’infiltrer dans le QG, dans leur bâtiment, pour les empêcher de continuer. Si c’était le cas, elle devrait réagir rapidement dans le but de l’interrompre.

D’autres possibilités existaient cependant. Les Cinq Etoiles étaient entrées en action. Mikai se dirigeait vers la Section Scientifique, tandis qu’Iralia était en route vers la ville.

- J’ai localisé Aston Finley. Pour combien de temps, je ne sais pas, il semble affaibli et allongé sur un toit des palais célestes.

L’information transmise à Iralia, Lidy ne lui donna pas d’ordre. Elle prépara simplement les défenses pour permettre de réduire l’impact du combat en Rang et Jasmine, et s’apprêtait à abattre l’alliée de Chairoka si celle-ci s’en sortait, tout en gardant un œil sur les autres combats pour intervenir en faveur de ses alliés. Pour l’instant, elle ne pouvait pas faire grand-chose d’autre, mais son esprit parallèle gardait la vigilance qu’il fallait dans cette situation. Devaient-ils couper les routes de secours de l’Amirale-en-Cheffe ou fallait-il l’inviter à sortir ? S’ils réussissaient à gagner le soutien des scientifiques… Devait-elle dire à Mikai ou Aokiji de tuer les Benz ? Non, pas encore…

©City pub


Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 725
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue43/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue99/500Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (99/500)
Berrys: 450.532.000 B
Mer 9 Fév - 16:33
Difficile de comprendre ce qui se passe lors de ce chaos ambiant… Pour ma part je tentais de faire gagner du temps à la Néo Marine en prenant en compte les considérations, mais sans imaginer un seul instant qu’une tierce personne profiterait de tout ça pour créer un chaos sans nom. En effet, mon but était de saboter les communications, mais jamais il n’a été question de faire exploser les lieux ! Alors quand la chose se produisit, moi le premier je fus surpris… Désagréablement surpris. Tombant mais me rattrapant de peu, si l’esprit vengeur désirait trouver qui était le responsable, c’est très rapidement que l’homme prit le dessus. Des survivants ! Il y avait peut-être des survivants !! Tentant de déblayer la chose, c’est soudainement qu’une énorme forme sortit des gravats. M’éjectant indirectement et surpris par l’apparition soudaine du Thalassa, c’est sans comprendre qu’une fusée me frôla. Tardivement, je comprenais de quelle fusée il s’agissait, à différence qu’elle était loin de la femme calme qu’elle semblait être. Jasmine avait laissé place à une furie que rien ne semblait pouvoir arrêter et sa cible semblait être l’homme en feu qu’était le Thalassa. Bon sang… Que se passait-il ici ? Essayant de lire ce qui se passait, je vins à découvrir une Jasmine totalement hors de contrôle, sa rage n’avait d’égal que sa puissance et le moins qu’on puisse dire, c’est que le combat était titanesque. Pourquoi une telle rage ? Se pourrait-il que … ? Le pire se soit produit ?

En regardant autour de moi, je pu constater la guerre qui planait. Si Marinford était un tableau d’horreur, ce lieu n’avait rien à envier à cet épisode passé… Les nuages de fumée s’élevaient dans le ciel et décrivaient un véritable chaos indomptable. Et dire que cet endroit est censé être le plus sûr du monde… Loin d’imaginer les réels aboutissant de tout ça ainsi que tous les participants, je pensais simplement que la néo-marine faisait là un coup peut-être trop important pout ce dont il s’agissait vraiment.
Et dire que dans l’ombre, il se passe des choses bien plus horribles que tout ça… Quoi qu’il en soit, il m’était tout bonnement impossible de gérer Thalassa ou Jasmine. Il me fallait trouver un plan d’action, quelque chose à faire ou dire. M’écartant, je cherchais un coin où être utile autre que le ciel, mais de toute évidence c’était ma carte à jouer. Prenant de l’altitude, j’observais les alentours en tentant de comprendre ce qui se passe autour de nous. Il semble y avoir d’autres combats colossaux et au cœur de tout ça, on se sent minuscule…

Décrochant son escargophone, l’homme que je suis se demandait si un « denden normal » pouvait fonctionner… Sans doute par détresse que je faisais ça ! Suite à quoi, je me dis qu’il me fallait au plus vite aider qui je pouvais. Sentant des voix ici et là, un combat en particulier me fit de l’œil. Le Thalassa contre Jasmine s’en sortirait sans doute, je l’espérais de tout cœur en supposant qu’on ne m’ait pas donné d’ordre d’ici là. Autant assurer la suite !

Me rendant vers le combat entre Malia et Aang, je pris position au sommet d’un mur, essayant de guetter le moment opportun pour frapper. Ne me signalant nullement, je laissais les deux êtres se rendre compte de la possible présence de ma personne. Si ces derniers se montraient étonnés, sans doute serait-ce une opportunité de frapper, mais sinon, ça serait un moyen de faire pression sur la vampire. Bien entendu, là, je faisais cela simplement pour assurer mes propres arrières. Les explosions allaient sans doute laver des soupçons à mon égard, mais … quant au reste, je me devais de revenir avec une tête ou quelqu’un qui puisse m’appuyer ! Ainsi, ce sont dans mes pensées que je me fis un petit monologue, me demandant en un sens si Chairoka avait un certain lien. Si cette dernière pouvait entendre ses pensées. Il l’espérait.

* Chairoka… Je suis navré de ne pouvoir aider plus… Cependant, j’ai mené à bien ma mission. J’espère que tout ceci est nécessaire, car nous mettrons du temps à nous remettre de cet assaut… Combien de vie encore allons nous devoir … sacrifier pour le bien de notre mission ? Cette guerre interne nous affaiblit de plus en plus, il faut en finir au plus vite ! *

Un désir de finir rapidement cette histoire. Le Constantinisme devait tomber au plus vite ! Et si pour l’heure je pensais qu’il fallait les éliminer, qui sait si mon jugement ne changera pas ? A voir les circonstances… Seule une personne précise ou deux pourraient me faire changer d’avis d’ailleurs, ou Chairoka en personne.

Tenant mes armes, et restant aux aguets, je m’apprêtais à frapper quand l’opportunité s’offrirait à moi. Le Thalassa – s’il m’avait vu – pourrait comprendre, à lui de gérer la chose et créer l’ouverture dont il avait besoin !

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 2 Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sauter vers: