Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3050
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue51/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (51/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue251/1000Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (251/1000)
Berrys: 466.781.010.528 B
Amiral Kurohebi
Ven 15 Avr - 21:28

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !




Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Tumblr_mpb8g16uQa1rw0ls2o1_500

En vérité, le Kurohebi n’avait que peu d’options pour pouvoir vaincre autant d’ennemis à la fois. Il misait principalement sur le potentiel destructeur de son fruit sans avoir à bouger. C’était un fait, si le brun avait les moyens de se prémunir de ses arènes, utiliser une arène ne représenterait pas un bien grand danger pour lui.

Cependant, l’idée d’utiliser les créatures comme moyen de défenses ne lui était venue que tardivement et s’il l’avait su, il l’aurait sans doute utilisé l’encontre d’Akainu. Malheureusement son « éveil » à cette stratégie n’était arrivé qu’en constatant l’incapacité de son corps à poursuivre des combats plus hardis.

Néanmoins, cela lui servirait probablement dans le futur. En soi, Ghetis venait de briser un nouveau plafond de verre lui empêchant d’accéder à son plein pouvoir. Pourtant, en parallèle de ce gain de puissance, une part de lui ne pouvait cesser de se dire : faite que ce soit le dernier combat.

Oui, une part de l’Archer espérait qu’il n’y ait plus d’affrontement de cette teneur. Plus que jamais il avait besoin de se tourner vers un travail de gestion en profondeur. S’occuper de son pays et parachuter Dialo dans la gestion de leur empire commerciale, toutes ces choses l’avait convaincues. Il ne pourrait jamais perdre son amour du combat, mais s’il pouvait désormais éviter ce genre de peine, alors il le ferait.

Chaque affrontement travaillait un peu plus son âme et il ne désirait plus cela.

En découvrant l’espèce de « robot » qu’était devenu Kizaru, Ghetis comprit.

- Tsss…C’est donc ça ? La limite de « l’amiral le plus puissant ». Je fais peine à voir. Mais qu’importe, je me serai au moins battu jusqu’au bout je suppose. Ses muscles reprenant une taille normale peu après...

Soupirant, le brun entendit la voix féminine s’adresser à lui et ne put s’empêcher d’y revoir le discours nihiliste d’Akainu. Il ne pouvait que regretter la présence de cet ennemi qui l’avait considérablement affaibli. Malheureusement le brun n’aurait pas pu faire grand-chose de plus, qui aurait pu penser que Kizaru passerait à l’ennemi ?

Pourtant, une part de lui restait convaincue qu’il devait tenter de sauver son collègue. Il ne pouvait le laisser dans cette situation… Alors que sa main se plongeait dans sa sacoche pour saisir une chose…

- AMIRAL EN CHEF KIZARU ! Je sais que vous n’aimez pas que je vous appelle ainsi, mais je compte bien être Lieutenant-Général sous votre commandement de Général !

Il avait apprécié le fait que Kizaru lui montre assez rapidement qu’il le considérait comme un amiral à part entière. Il ne s’était jamais senti jugé par cet homme qu’il n’avait pourtant jamais rencontré physiquement. De la même façon qu’il estimait Mohero, il respectait le fait que cet homme d’âge mûr était redevenu Général des Armées suite à la perte de Kamiji.

Alors oui, avec un peu de chance, Ghetis espérait le ramener sur les devants de la scène, les devants de son poste. Pourtant, rien ne varia chez lui, cette émotion de tristesse stagnante, cette voix monotone, rien ne semblait variée. Il n’y avait pour ainsi dire aucune fluctuation dans sa voix. Pour une personne autant versée au mantra que Ghetis cela semblait d’autant plus intriguant qu’il se rappelait amèrement l’arme principale des Décimas.

Les pions…

Peut-être que les nouveaux Décimas avaient mis au point un système permettant de créer des pions via hypnose, ce qui justifiait que Ghetis lui-même soit… Non, il n’était pas protégé car il s’agissait d’une hypnose lente ou autre, car Kizaru aurait pu ne pas se laisser faire. Ce contrôle se voulait nécessairement immédiat ou rapide et la seule barrière de l’Archer était donc celle de Chairoka… Son lien avec la Néo-Marine le sauvait en ce jour et il s’en rendait compte en cet instant précis.

Kizaru un pion ? Cette hypothèse lui glaçait le sang, mais justifiait largement son état… Cet homme qui n’osait retrouver son poste à cause de sa transformation antérieure en pion, cet homme qui regrettait d’avoir « trahi » sans le vouloir les siens… Il se retrouvait de nouveau sous le contrôle de l’ennemi ?

- Vous n’aurez aucun des miens.

Malgré tout, la vie le ramenait à ce terrible affrontement et à son besoin d’aide. Lors de son assaut il n’avait senti aucune voix s’éteindre, pourtant Kizaru revêtait une nouvelle forme et les voix adversaires semblaient avoir disparues.

Cependant, si Ghetis avait pu s’amuser à s’envelopper avec ses créatures, peut-être que Kizaru faisait de même avec les Décimas. En vérité Ghetis doutait du fait que ces individus puissent lui survivre, s’ils étaient si puissants que ça, ils n’auraient pas agis dans l’ombre, c’était sa conviction première. Les décimas attaquaient de front quand ils le pouvaient, c’était une chose que l’Archer avait intégrée avec le temps.

Recevoir de l’aide était donc son unique chance, il aurait pu projeter sa voix sur une bonne partie de Marijoa, lançant cela sous la forme d’un appel à l’aide, mais il risquait de paralyser ses collègues les moins rôdés au haki. Quand bien même il userait de l’effet classique de son haki avancé, afin d’avoir une meilleure portée, il ne pourrait pas garantir que personne ne serait touché…

Alors il tenta autre chose.

Il allait tout simplement déboussoler Kizaru, mais aussi ses potentiels occupants. En effet, la voix de Ghetis frappa d’un coup Kizaru, mais aussi ceux en son sein, prenant place à tel point qu’il provoquerait une profonde douleur psychique chez eux. Pourtant, en quoi cette technique différait-elle de sa « Domination du Grand Bouddha », cette technique qui concentrait sa voix dans un périmètre réduit.

Eh bien, il s’agit là d’une technique faisant sa voix revenir à la normale juste après, pour regrossir immédiatement, frappant par-à-coups fulgurants sa cible en des pulsations effroyables, bloquant la cible en pleine action, tout en la faisant perdre en fluidité, en clair il cassait entièrement les mouvements, mais aussi la réflexion.

Cependant, cette technique ralentissait Ghetis lui-même, le contraignant à une forte concentration.

Sans le savoir il créerait d’ailleurs une chose improbable chez le pion Kizaru. En effet, lorsque Ghetis usa de son haki avancé classique pour la première fois sur Akainu le pion, la disparition des voix de ses « coéquipiers », sans pouvoir les « voir », le poussa à considérer qu’ils n’étaient plus présents.

Ghetis ne connaissait point l’ordre lancé à Kizaru, ni même le fait qu’il était actuellement contrôlé par le fruit du monarque, mais s’il devait protéger un des êtres vivants présents, cet ordre n’existerait plus.

Kizaru avait d’abord attaqué les géants cherchant à éliminer les décimas et n’avait pas immédiatement attaqué l’Archer, laissant penser qu’il avait plutôt reçu un ordre de défense et non d’attaque…

Cette combinaison s’avérait d’autant plus perverse que le pion sentirait leurs voix réapparaître pour disparaître à nouveau, perturbant encore plus le maintien d’ordres quelconques. Si Ghetis cherchait à ralentir Kizaru, il était loin de se douter qu’il utilisait là son plus grand « perturbateur » à pion.

Daibutsu Sekken
Reiboku
«  Arbre Sacré »[/b]

D’un point de vue externe, avec un bon haki, on sentirait la voix de Ghetis s’agrandir, happant des voix pour les laisser réapparaître, ce qui constituait une forme de « bip-bip » pour la personne qui serait à l’affût de son haki de l’observation à ce moment, avec la portée suffisante.

Le monde partant en un doux tourbillon, l’arène allait prendre place.

Son Monde pouvait enfin apparaître…

Le Paradis d’Abyss
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Ezgif.com-gif-maker_3

Se plongeant dans ce monde plein de liquide, Ghetis offrait à Aokiji la possibilité de dominer l’entièreté de l’arène dès l’instant où elle y pénétrerait en se mêlant à l’ensemble. Il avait aisément senti son arrivée, mais supposait aussi qu’elle était probablement en chemin pour l’aider. Alors cette arène était sa dernière chance.

Ghetis tâchait de bien limiter sa technique à lui et Kizaru, pour ne pas perturber Aokiji lorsqu’elle arriverait.

C’est alors que la main loger dans la sacoche, sortit avec l’aroma-dial que l’Arch porta à ses lèvres s’offrant de l’oxygène, qu’il avait puisé simplement en pressant le dial pendant les quelques instants qui s’étaient écoulé. C’était pour cette raison qu’il y plongea sa main précédemment. L’air entrait assez vide dans les espaces où il le pouvait, alors dans une chose faite pour l’absorber, cela irait à une vitesse suffisante pour garantir à l’Archer plus d’oxygène que les autres.

De son doigt il irait pointer la créature derrière lui, qui vint l’avaler de nouveau, une créature de caoutchouc bien évidemment, tout aussi densifier.

Si les Décimas étaient effectivement à l’intérieur de Kizaru, il y avait logiquement des trous leur permettant de respirer, de ce fait, on pouvait aisément comprendre que l’eau aurait soit : immédiatement pris place dans « l’espace disponible dans cet extension de Kizaru, ou alors qu’elle commencerait à rentrer assez vivement par toute aération, à moins que les décimas soient en apnée depuis le début.

Le Kurohebi entendait donc noyer ces ennemis sans la moindre compassion, empêchant probablement la transmission de tout ordre, puisqu’ils ne pourraient pas parler dans l’eau, protégeant ainsi Aokiji par la même occasion…

De même, si Kizaru entendait tirer son rayon foudroyant, alors il risquait d’électrocuter ses coéquipiers, tout simplement car, quand bien même il possédait un paratonnerre il était peu probable qu’il agisse sur l’eau omniprésente en lui et autour de lui, il y aurait nécessaire une faille par laquelle l’eau pourrait passer, là où l’Archer se privait entièrement d’air désormais.


Dès l’instant où Aokiji passerait à l’assaut, selon la présence de sa voix Ghetis passerait alors d’une stratégie à l’autre laissant sa voix devenir omniprésente, tout en ayant une douceur qui ne perturberait pas Aokiji, mais continuerait de « bloquer » le pion qu’était Kizaru.


Daibutsu Sekken
Hijiri No Nouhau
« Moine du Savoir-faire »

Plus que jamais l’Archer acceptait d’être relayé au second rang si cela permettait aux siens de triompher. Peu importait la première place face au salut du Gouvernement Mondial.

Etait-il Constantiniste pour autant ? Peut-être en ce fait qu’il érigeait le Gouvernement comme entité absolue. Pour autant il ne le vénérait pas, ne le priait pas et ne croyait point en une pseudo-incarnation du Gouvernement en la personne de Constantin. En vérité l’Archer croyait en un Gouvernement non-religieux.

Il croyait en ce Gouvernement Mondial qui souhaitait unifier les peuples et dès la fin de cette bataille, il fera de l’union son objectif principal au sein de l’ordre mondial.




La Couronne
Awful


Spoiler:

Inventaire:
[/color]

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 756
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue57/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue1137/1250Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (1137/1250)
Berrys: 10.348.699.300 B
Sam 16 Avr - 14:19

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [12]


Combien de morts ? Combien de trahisons ? Ce Gouvernement Mondial était rempli d’agents corrompus et elle avait le devoir de le purger. Son rôle au sommet du Cipher Pol 6 lui donnait cette fonction, et dans les heures sombres elle devait continuer envers et contre tout à jouer cette partition. Pourtant, elle voyait ici une fausse note. Le traître Yu Sakuraba n’avait pas eu la bonne clef sur laquelle jouer, alors qu’il voulait exprimer la même mélodie. L’erreur était minime, et pourtant fatale. Avec leurs âneries ils allaient provoquer la chute du Gouvernement Mondial. Leurs enfantillages n’étaient rien par rapport à ce qui les attendait. Faire revenir Lida Asya dans leurs rangs alors qu’elle disposerait de moins de soutiens que d’ennemis après cet assaut mortifère sur Marijoa était difficile. Et elle n’avait pas le temps pour le difficile.

La Olsen fit face pendant un instant au Vice-Amiral. Elle lui sourit paisiblement, tandis qu’elle avait fini d’assimiler sa vie et repéré l’objectif de sa mission. L’homme était dans une situation précaire, et il comptait rejoindre l’ancienne Amirale-en-Cheffe tant il croyait en elle. Cette femme disposait d’idées fortes qui s’opposaient à celles du Constantinisme. Encore une fois, la bleue se convainquait qu’elles auraient peut-être pu être amies en d’autres circonstances, et sous d’autres jours.

- Je vous crois. Je ne peux juste pas permettre aux crimes perpétrés aujourd’hui de rester impunis. Les vôtres aussi, Yu Sakuraba.

Elle s’approcha de lui avant qu’il n’ait le temps de bouger pour s’enfuir, et le coup qu’elle lui donna l’envoya dans les bras de Morphée. Elle avait voulu le tuer pour éviter qu’Aston ne le prenne, pour éviter qu’il ne soit évacué à un quelconque moment, cependant la jeune femme connaissait bien le principe qui régissait la politique de Marijoa. Cet homme était marié à une constantiniste, et si elle l’exécutait de manière impulsive, elle risquait de s’attirer les foudres de cette faction de manière indirecte. En plus de cela, ses talents de stratèges pouvaient toujours être utilisés contre son gré. Il connaissait bien Lida Asya, et elle pouvait utiliser son esprit pour anticiper les mouvements de la Leader des Néo-Marines, la retrouver, et la capturer… S’il survivait.

Prenant l’homme sur l’épaule, Lidy Olsen parcourait la distance qui la séparait des hommes de Yang qu’elle venait de repérer, et les détaillerait un instant.

- Le colis est vide.

Elle venait de briser le coffret après l’avoir lu grâce à son Haki des Voix.

- Le colis est sûrement caché dans le Palais. Cherchez quelque chose comme un sac ou une boite, cachée pour que quelqu’un la récupère facilement.

En réalité, la Directrice du Cipher Pol 6 prendrait de l’avance sur les hommes de Yang sans même commencer à être essoufflée. A son niveau, elle était capable de maintenir le rythme plusieurs jours d’affilés sans se sustenter. Ses pas agiles l’amèneraient à la Galerie des Chevaliers Immortels par laquelle le Vice-Amiral traître était passé, et elle regarderait derrière le pilier où il avait caché l’objet qu’elle convoitait, dans un sac. Elle lirait d’abord l’objet pour être sûre qu’il n’y avait pas un piège à l’intérieur, s’il se trouvait encore ici, puis l’attraperait pour le mettre sur son dos. Elle n’avait pas besoin de le consulter car elle était en parallèle en train de lire ses secrets grâce à la Voix de Toutes Choses.

Si elle avait bien obtenu le sac en question, elle se dirigerait alors vers Yang Thalassa pour lui...

« C’est quoi ça ? » Ferait-elle en sentant la voix vaciller. « BIP… BIP… BIP… ». La voix qui lui faisait vriller le crâne entrait en elle, et elle ne connaissait qu’une seule personne capable de faire ça. Elle serra la mâchoire en arrivant devant le leader des Thalassa, si tant est qu’elle le voit, mettant à jour ses souvenirs.

- Voici ce que nous cherchions, ferait-elle en lui donnant le sac si elle l’avait récupéré. Et lui… Il faudra envisager de l’emmener à Impel Down, même si je souhaite l’interroger avant, une fois la situation résolue, si vous le permettez. Par ailleurs, avez-vous entendu ? C’est la voix de l’Amiral Archer. Il vient de la Zone Interdite.

Elle se gratterait la tête. Normalement, elle aurait dû continuer la traque des Néo-Marines dispersés sur Marijoa, et sa prochaine cible aurait été l'ancienne Directrice des Legislateurs de l'AOI, Alexo Epola. Le reste pouvait être géré par ses alliés, mais retrouver cette femme risquait d'être une aiguille dans une botte de foin... A moins qu'elle ne se fasse extraire au Quartier Militaire ou bien là où auraient dû être extrait les Colonels qui s'étaient hissés contre les forces de Marijoa.

- Je vais m’y rendre pour vérifier ce qu’il se passe là-bas. Je pensais continuer la traque des néo-marines, mais j’imagine que si l’Amiral Archer agit de manière différente, c’est qu’il y a un besoin. En l’absence de communications, il est dangereux de supposer sans vérifier. Y-a-il des fusées de détresse réparties par couleurs pour communiquer à proximité ?

Allait-il lui confier l’existence du Fruit du Monarque ? D’ailleurs, est-ce que cela avait un rapport avec la prise de contrôle de la technologie ? Les Guerriers du Temps étaient-ils en possession de l’ancien fruit de Centes ? Si c’était le cas, récupérer Lida Asya deviendrait sûrement une priorité absolue en l’absence d’autres personnes capables des mêmes prodiges. Ou capturer, voir tuer le nouveau possesseur en espérant que le fruit ne retombe pas entre les mains d’un Yonkou… Quelle plaie, ce fruit. Enfin, il y avait peu de chances qu’il se « réincarne » aussi rapidement cette fois-ci. De ce qu’elle savait des fruits du démon, ils pouvaient disparaître un temps avant de réapparaître.

Qu’importe, elle avait besoin de retourner aux basiques de l'information, et malgré la splendeur du Château Pangea, la Olsen ne pourrait pas y rester. Elle savait que Yang et ses hommes prendraient les choses en main ici, et qu’ils tueraient Sakuraba si ce dernier venait à être à la portée d'Aston… A supposer que ce dernier soit en état de le faire à l'heure actuelle. L’absence de communication était gênante.

Après avoir écouté les ordres de l’Etoile en face d’elle, la jeune femme s’élancerait en direction de la Zone Interdite si tels étaient les ordres.

©City pub


Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Liam Melfgau
Liam Melfgau
Messages : 116
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue26/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue11/120Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (11/120)
Berrys: 74.010.000 B
Mar 19 Avr - 13:51
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar
Des insultes ? Liam serait un allié de la Néo-Marine car il soutient le chaos et des solutions extrêmes éloignant le sujet des débats en semant la zizanie. Le roi de Juluma était bien loin de la sagesse de son père, que pouvait-il bien faire après tout ? Les autres nations mondiales le prendraient certainement pour un fou pour un bon pantin à utiliser pour continuer à semer la zizanie. Le roi ne savait plus où de la tête, cette querelle commençait à l’épuiser. Devait-il s’avouer vaincu pour autant ? Bien sûr que non, il se battait pour défendre son morceau, pour mettre en avant les pensées de la politique julumienne et des solutions qu’elles pouvaient apporter au monde. Devait-il saisir l’occasion qui était tendu par cette mystérieuse personne qui parlait désormais via les modificateurs de voix des membres éminents d’Orahgnar ? Il n’en savait point.

« Je ne souhaite uniquement régler tout ces problèmes qui nous gangrènent et polluent ce débat bien que j’y ai participé moi-même. Cependant nous pouvons très bien comprendre quelque chose devant ce chaos ou cette zizanie, les ennemis d’autrefois sont désormais alliés envers un adversaire commun. Ne croyez pas qu’il est plus simple de régler ce problème à moins que vous soyez encore obscurci par mes propos plus tôt. », dirait-il en pointant du regard les usurpateurs d’Orahgnar. «  Je continue à soutenir ma proposition qu’il faut soutenir le CP6 dans sa mission envers et contre tout la corruption du Gouvernement Mondial. Les exploits récents de celui-ci ne suffisent pas à vous convaincre ? Tout les problèmes de corruptions au sein du Gouvernement Mondial se suffisent pas à vous éclairer sur la vérité ou vous préférez fermer les yeux avec votre vanité. Vous pouvez m’accuser si vous le souhaiter d’être un soutien à cette Néo-Marine, je l’accepte que tout le passé de mon pays ainsi que le mien soit fouillé et décrypté avec le moindre détail. Si j’ai le moindre lien avec cette Néo-marine, j’en accepterais toute les conséquences. »

Le Melfgau venait de calmer sa voix plutôt de continuer à répondre d’une manière vindicative envers les Rois qui étaient ses rivaux.

« Nous n’avons qu’à voter et la majorité l’emportera. Je pense également qu’il faut stopper cette réunion tant que cette usurpatrice se mêle de nos affaires et nous écoute. Cela polluera encore plus notre jugement et nos discussions. »

Le Melfgau bouillonnait intérieurement de clouer le clapet de ce Remond Musuko ou de cette Theodora mais ce n’était plus le moment. Un ennemi du Gouvernement Mondial venait de prendre la parole au sein même de cette assemblée légendaire. Le Roi devait agir comme son père l’aurait fait avant lui avec sagesse et attendre le bon moment pour éclater. Il s’était trop mis en avant et son inexpérience le ferait certainement passer pour un fou dans les jours qui allaient suivre dans les débats de cette Rêverie.
Codage par Libella sur Graphiorum
Liam Melfgau
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 683
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue42/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue113/500Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 444.532.000 B
Jeu 21 Avr - 16:13
Des fois il faut faire des sacrifices et quand ces derniers ne sont pas autrui, c’est soi-même. Les révélations par escargophones avaient eu l’effet d’un déclic en moi. Si autrefois j’avais retenu cette sauvagerie, là, la situation imposerait qu’elle soit libérée. Priant que de son côté ma douce survive à son combat, pour ma part je donnais absolument tout dans l’espoir de retrouver la demoiselle une fois la bataille terminée et du temps accordé à ma personne.

Devenue une bête à la soif de sang exagérée la moindre personne vivante ou digne d’intérêt serait proie de ma folie meurtrière. « Heureusement » - car tout est question de point de vue – quelque chose arriva du ciel pour sauver les médecins et autres personnes malchanceuses d’une mort certaine !
Tandis que la créature que j’étais devenue chargeait sur ces proies et repas futurs, voilà qu’un impact fulgurant eu lieu, manquant de briser le dos entier de ma personne. Trop surprise pour réagir, la bestiole se laissa avoir par l’autre créature d’un tout autre niveau. Malgré son aspect ridicule comparé à moi, la chose était tout bonnement mortelle et c’est tout bonnement un passage à tabac qui eu lieu. Propulsé comme une vulgaire marionnette, la créature eu du mal à se relever, mais … son adversaire n’eut pas le temps d’attendre. Mise à mort ou du moins de peu, le pachyderme s’occupait de son jouet pour le casser bien comme il faut !

Bien qu’à un bref moment la bête tenta de mordre en vain, c’est donc au pays des rêves que fut envoyé la créature sauvage à soif de sang. Quelques rares spasmes de douleur faisant bouger une patte, mais rien de menaçant pour la Padsin qui venait de littéralement détruire un de ses pions pour se défouler.

Intérieurement, la nage continuait inlassablement dans divers souvenirs et réflexions profondes. Renvoyé à diverses époques de sa vie, l’homme se revoyait débuter dans la marine. Ces moments où entre sérieux et réflexions intérieurs, l’homme se prenait à rêver secrètement en pensant à celle qui occupait ses pensées. Bien qu’il ne s’agisse que de simple admiration à ce moment-là, celle-ci est vite devenue passionnelle, l’esprit combattif et les exploits incroyables de cette dernière l’ayant charmé. La seule personne qui est vraiment resté elle-même au final est bel et bien Shiemi, se refusant à toute romance pour se concentrer sur ses capacités et entraînements !
La relation entre moi et elle avait grandement évolué surtout depuis la perte de nos parents, mais désormais où en sommes-nous ? Cette histoire d’agent double, de masques et de camps est un vrai casse-tête, pourtant, une mission est une mission et il est hors de question de faillir à la tâche !

Pourtant, une craquelure dans l’armure se formait. Un « et si » naissant qui ne demande qu’à être mis sur les devants de la scène ! Car même si je me voulais machine de guerre, machine de travail… que je le veuille ou non, je n’en reste pas moins humain. Mon « lien » avec Camille en est la preuve. Aussi cruel et impitoyable je puisse être au combat, il y a un cœur derrière ces blessures apparentes ou non !

La question était quand est-ce que tout ceci se mélangerait ? Quand le problème verrait le jour ? Est-ce que ça sera d’ailleurs un problème ? Allez savoir…

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 79
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue24/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (24/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue69/80Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (69/80)
Berrys: 190.590.000 B
Dim 24 Avr - 16:33
Aux portes du rêve, au tréfonds du cauchemar
Event – Automne 1507



Deux camps commencent à se dessiner de plus en plus clairement, et je n’ai de sympathie pour nul d’entre eux. De l’arrogance détestable du souverain de Drum à la violence et l’ingérence prônée par celui de Juluma, qui depuis ces trois derniers jours se dresse de moins en moins en jeune monarque débutant et idéaliste. Deux partis farouchement opposés aux idéaux de paix et d’union, et ne semblent s’en servir qu’en tant qu’instrument de leurs ambitions.

Seuls les propos de l’Archevêque résonnent en moi, mais je me détourne bientôt des discussions avec une grimace de dégoût. Mon voisin mérite certainement plus mon attention que ces hommes, aussi m’adresse-je à lui à voix basse.

Je soutiendrai toujours une union forte des Royaumes océaniques. Il est vrai que je ne règne que depuis peu, mais ces conseils cardinaux me semblent cruciaux. Quant aux entrevues par-delà les océans, une correspondance poussée pourrait permettre de résoudre une partie des limites géographiques qui...

Je m’interromps en même temps que le Hanovre, interpelé par une évènement étrange. Les représentants d’Orahgnar n’ont jamais été aussi expressifs. Quelque chose d’extrêmement étrange semble être en train de se produire, et j’assiste à la scène dans une bizarre fascination mêlée d’effroi face à cette aberration technologique largement au-delà de mes capacités de compréhension. Dans le fond, comme dans un autre monde, absurdité de l’être humain, les débats des deux fous se poursuivent.

Puis vient la prise de parole. Le décalage entre le son de la voix et la forme du corps dont elle semble sortir rend la situation encore plus irréelle. J’ai la sensation d’observer tout cela d’en dehors de mon corps, comme dans un songe particulièrement désagréable. C’est un autre que moi, qui, à ma place, se lève de mon siège. C’est un autre que moi qui fait entendre ma voix, ferme comme elle l’a rarement été lors de cette assemblée. La voix du seigneur, celle que l’on m’a enseigné toute ma vie. Ce ton à la fois calme et sévère, doux et intransigeant. C’est un autre que moi qui occupe la place du Roi de Dawn Island.

Cette Assemblée se fait en comité restreint ; la moindre des choses serait de vous présenter avant d’oser y prendre une parole qui ne vous revient pas.  

Qui ? Chairoka, sans aucun doute, ou l’une de ses sbires. Qui d’autre ? C’est la Néo-Marine qui attaque ces lieux ; la Néo-Marine qui est prête à saccager ces lieux saints ; la Néo-Marine qui met depuis des heures tout en œuvre pour perturber ces instants et mettre en déroute nos institutions ; la Néo-Marine, enfin, qui a sans doute les moyens et l’opportunité d’écouter nos conversations et d’y interférer à travers des bouches qui ne sont pas les siennes.

Quant à votre proposition, elle est d’une indécence crasse, et Nous pensons parler au nom de tous ici présents quand Nous la refusons fermement. Notre Union est parsemée de différends et de désaccords profonds, certes. Nos organes décisionnels sont imparfaits. Les décisions prises relèvent toutes de compromis sévères. Mais il Nous semble que nul ici ne contestera la puissance, la sécurité et la stabilité que notre mise en commun confère.

J’observe les visages autour de la table, tentant de distinguer les différentes réactions face à cette diatribe révolutionnaire.

C’est par la main sûre du Gouvernement Mondial que Notre Royaume est aujourd’hui libre du joug d’un usurpateur sanguinaire, et que mon peuple respire à nouveau. Nous savons qu’il en va de même pour nombre d’entre vous. Sans la protection du gouvernement mondial, combien de massacres, d’extorsions, de rapts criminels impunis ? Combien de pays pacifiques aux mains de la Pègre, de Centes Decima, ou des Empereurs ? Sans nos accords de marché et notre collaboration, combien de famines, combien d’épidémies ?

Je me tourne à nouveau vers l’intrus au visage de l’un des nôtres, aussi énigmatique soit-il.

Nos opinions et nos croyances nous séparent, mais nous vivons tous et toutes dans la lumière du Gouvernement Mondial, avec tout ce qu’il offre – à nous comme à nos peuples. Notre coalition ne nous écrase pas. Elle nous donne les moyens de nous élever largement plus haut que notre condition humaine. Elle nous permet de nous dresser fiers, dignes, et de résister à ceux de votre engeance, qui ne jurent que par l’oppression et la peur.
Alors non. Nous refusons votre simulacre de proposition, avec tout ce qu’elle entraîne. Nous vous demandons de bien vouloir quitter ces lieux que votre présence et vos paroles déshonore, et nous laisser à nos disputes enfantines. Ne vous déplaise, ce sont elles qui dessineront un lendemain meilleur pour tous.



Fizz
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2820

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 25 Avr - 0:10



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 00avat87
Xlados aka "Internet"

L'hologramme se matérialisa, bien que ce dernier représentait seulement la tête de la femme. L'armure du Maître d'Orahgnar ne disposait pas des ressources nécessaires pour représenter davantage.

-C’est l’existence même de ce Gouvernement Mondial qui est d’une indécente crasse. Vous vous contentez d’arracher des nations à la tyrannie pour les soumettre à un joug encore plus vicieux et irréfutable. Un adage de mon défunt mari disait « Ne cédez pas à la facilité, faites le bien ». Le monde a depuis trop longtemps basculer dans la facilité au prix de ce bien. Vous dites que de nombreux pays seraient entre les mains de personnes horribles ? Mais n’y en aurait-il pas moins qu’aujourd’hui ? Ne serait-ce pas justement ce Gouvernement Mondial qui engendre celle malveillance ? Qui pousse l’adversité au plus haut point ? Avant la naissance de cette entité politique, il n’existait aucun yonkou. Certes des personnalités émergèrent de temps à autres, usant d’une puissance incommensurable pour un profit personnel, mais aucun d’eux n’a su pérenniser. Même l’Invasion des Démons a été repoussé, ponctua Xlados en adressant un regard vers l’Impératrice du pays où était né ce phénomène. La vérité est que l’humanité jamais autant stagner que depuis que le Gouvernement Mondial existe. Oh oui, la Division Scientifique et tous ces progrès c’est bien beau, mais qui en profite ? Le peuple et les royaumes prennent des décennies à pouvoir bénéficier des avancés faites, et à vraie dire est ce que les populations peuvent réellement voir leur vie améliorer par ce qui est issue d’une politique de développement militaire ? J’ai puisé au fond de la Division Scientifique et je le sais plus que vous ne pouvez l’imaginer. Il n’y a là que source de destruction et de malheur, rien ne pouvant aider le quotidien des gens.

Divers armements avancés furent alors représentés par l’hologramme avant que cela ne revienne au visage de l’intruse.

-Etes-vous poser la question du nombre de massacres, d’extorsions, de rapts ont été orchestré par le Gouvernement Mondial ? Je ne parle même pas des couvertures médiatiques cherchant à justifier tel ou tel Buster Call, mais également des pressions exercées par ce système. Combien d’enfants ont été enlevés afin d’être formés ? Vous n’en avez pas la moindre idée n’est ce pas. Combien d’hommes-démons ont été enlevés Impératrice ? Combien ont été arraché en secret pour effectuer des tests sur eux comme le Gouvernement Mondial a fait des tests sur les lunarias ? Quant à cette histoire de corruption qu'harangue sa majesté juvénile au fond, pensez-vous réellement qu'il restera quelque chose du Gouvernement Mondial si on en enlève toutes les personnes corrompus ? Combien de rois autour de cette table seront destitués ? Combien de membres hauts-placés de la Marine, des Cipher Pol et tout le reste seront arrêtés ? En restera-t-il assez ensuite pour résister à toutes les menaces qui pèsent sur vous ? Que faites-vous des Dragons Célestes qui génèrent bien des corruptions ? Est-ce que même ceux présent ici-même ne sont-il pas impliqué dans des affaires sordides de criminalité et de pègre ? Est-ce qu'en bâtissant ce monde sans corruption, vous n'allez pas le faire s'écrouler sur vous ?

Après avoir répondu au roi de Juluma, c’est finalement un éclat de rire qui ponctua sa phrase. Un rire nerveux et aigre.

-Ma présence et mes paroles déshonorent ces lieux ? C’est plutôt la présence de cette ville puante qui déshonore la Terre des Fleurs. N’est-ce par Premier Consul ? N’est-ce pas l’Empereur Kalhatien qui a gracieusement fait don de ce territoire aux fondateurs du Gouvernement Mondial afin de se libérer des querelles qui vous opposez aux lunarias ? Après tout, Orahgnar revendiquait de droit cet endroit qui était l’un de nos lieux les plus sacrés… Vous pouvez convaincre vos collègues du contraire, mais je le sais Premier Consul, le Gouvernement Mondial s’est installé sur un lieu sacré et la détruit pour le remplacer. Les lunarias, les Time Travelers, sont sur leur territoire ancestrale ici et c’est vous les étrangers qui avaient fait de ces terres les vôtres. Alors si, malgré tout, vous considérer que cela est devenue vos terres, il n’y a rien qui nous empêche de les détruire pour reconstruire par-dessus et imiter ce Gouvernement Mondial qui n’a aucun respect et se sert de tout pour garantir son absolutisme.

-Comment pourriez-vous savoir tout cela ?
pesta le Premier Consul.

Un sourire narquois s’afficha sur les lèvres de la femme.

-Vous vouliez savoir qui je suis. Je me nomme Xlados, Première Consule de l’Empire Kalhatien ayant été démise de mon titre suite à mon mariage avec Zadkiel le maître des Chronobreakers d’Orahgnar.

Osvtalukh' "le Mystique" se leva de son siège, les yeux écarquillés.

-C’est impossible. Les archives impériales précisent bien que vous êtes morte dans l’incendie du monastère.

-Mais il n’était pas écrit que mon corps ait été retrouvé n’est-ce pas ?


Elle touchait juste, mais Osvtalukh’ ne s’était jamais suffisamment intéresser à ces événements lointains pour faire attention à pareil détail à la lecture.

-Nous sommes venus droit du passé afin de terminer la révolte que nous avions lancés…

-C’est bien là le problème, déclara une voix grave mais pleine de maîtrise, de sagesse.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 00ava127
Mathusalem Assyrys
Maître du Conseil d'Orahgnar

Jaillissant de force de son armure, le vieillard centenaire déploya ses ailes en même temps que la flamme qui brûlait dans son dos. Faisant craquer ses articulations avant de reposer sa canne afin de contourner la coquille vide, il profita enfin d’avoir retrouver sa pleine liberté pendant quelques instants. Ses iris dorées firent le tour de l’assemblée qui pour la plupart devaient voir pour la première fois de leur vie un lunaria. Les plus anciens de l’assemblée reconnurent cependant immédiatement le visage. Jamais ils ne s’étaient douté que de tels attributs que ces ailes noires et cette flamme puissent être associé à cet homme, mais pour autant ce visage leur rappelait des souvenirs. Jorel Nibelungen, Ogan IV Lulusia et Corto Dolb furent les premiers à poser un genou à terre pour saluer celui qui dirigeait donc officiellement la cité du sommet du monde.

-Si je m’attendais à cela… déclara le nain de Dwarf Town qui comprit qu’il devait faire les présentations. Beaucoup d’entre vous sont trop jeune pour l’avoir vécu, mais cet homme est nulle autre qu’un ancien scientifique-en-chef de la Division Scientifique, l’homme qui a recruté et formé tout autant Mikai que Végafunk.

-C’est… C’est Mathusalem Assyrys ?
s’étrangla le roi de Germa. Mon père m’a parlé de l’élection. Si Mikai est devenu Cinq Etoiles, c’est car il a été élu candidat de l’Union des Partis pour le Progrès au poste vacant à la place de seigneur Mathusalem qui a refusé de se présenter à l’élection.

-En effet… Orahgnar avait trop besoin de moi pour que je l’abandonne pour devenir Cinq Etoile
, déclara le vieux savant en se tournant vers l’hologramme. Alors ainsi certains ont survécus et ont voyager vers le futur… Je serai bien heureux de savoir qui parmi tous est parvenue à vous faire venir dans notre époque, néanmoins ce n’est pas le sujet. Dame Xlados, vous êtes le passé. Orahgnar n’a plus rien à voir avec ce qu’elle était en votre temps, vous vous en êtes assurément rendu compte puisque vous en avez pris le contrôle grâce à ce que je présume est votre malédiction. Pas étonnant que les dossiers étaient si complexes sur ces affaires anciennes, tout le monde à l’époque pensait que vous étiez une paramécia mais des irrégularités relevées par les balbutiements de la Division Scientifique me faisait penser davantage à un logia. Tout cela pour dire… Les lunarias d’aujourd’hui non plus rien à voir avec ceux de votre époque Xlados.

-Je m’en doute bien Mathusalem. Vous avez dû vous soumettre pour survivre et éviter l’extinction, c’est tout à fait normal que vous vous soyez intégrer au système… Même au point que l’un des vôtres ait pu prétendre à devenir Cinq Etoiles. Cela ne me fera pas changer d’avis pour autant. Le Gouvernement Mondial doit disparaître, pour que d’autres comme les Hommes-Poissons, les Géants, les Hommes-bêtes et tout les autres ne subissent pas le même destin funeste.

-Ne déclenchez pas l’Arc Xlados. Vous n’avez pas idée de ce que vous feriez
, répliqua l’Assyrys qui s’approcha et posa une main sur la cuirasse de l’armure.

-J’espère ne pas avoir besoin d’y avoir recou…

L’hologramme disparut soudainement tandis que Mathusalem lâcha sur la table un des câbles de sa combinaison cybernétique qu’il venait d’arracher d’un geste assuré.

-Elle ne nous posera plus de problème, conclut le professeur de Mikai en faisant de même avec la combinaison de son garde du corps. Revenons à nos débats. Je voudrai que l’on conclut ceux en cours au plus vite afin de pouvoir me rendre aux côtés des scientifiques.

Joignant les mains sur le pommeau de sa canne, il observa l’immense table ronde et laisserai les multiples réactions pouvant naître de l'échange qu'il venait d'y avoir se faire avant de demander le silence en frappant le sol.

-Le subventionnement du Cipher Pol 6 d'abord.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Roirei10Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Roirei12Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Beo4
Theodora Yregnia "Grande Prêtresse", Clytemnestre Lapérousse "Impératrice Amirale", Martha XI Trafalgar "Divine Comédie"
Archevêque de Constantinople, Impératrice de Polarys, Reine de Flevance

-Pour ma part, je suis contre, déclara Clytemnestre en se remémorant les discussions avec l'Archer qui était de cet avis aussi. Peut-être dans 4 ans mais nous avons d'autres priorités. Cela nuit trop aux plus petits en tout cas.

Theodora soupira, mais semblait calmé vis-à-vis des incriminations qu'avait fait plané sur elle le Melfgau.

-Je suis prête à me montrer favorable à un fonds destiné au Cipher Pol 6 sous certaines conditions et dans des sommes raisonnables. Des critères déontologiques précis, un droit de faire appel en commission et un droit de regard sur les affaires traités. En sommes, je refuse que les pleins pouvoirs soient laissés entre des mains soient trop extrêmes et inhumaines, soient qui pourraient eux même servir leurs propres intérêts... J'entends bien d'ailleurs les problèmes des petites nations à payer et nous pourrions ainsi définir un tel fonds, sur lequel nous passons beaucoup trop de temps alors qu'il y a encore tant de sujets à traiter, au financement obligatoire uniquement par les plus grandes puissances en se basant sur un seuil du Produit Intérieur Brut.

-Je ne vois pas pourquoi nous accepterions une telle chose
, releva Martha. Il y a des sujets de financement et d'économie encore à venir durant les prochains jours. Or, ces derniers me semblent beaucoup plus primordiaux que celui-ci, c'est pourquoi je ne vois pas pourquoi les nations les plus à même de payer devraient effectuer une telle dépense. Comme vous l'avez fait remarquer roi Melfgau, le Cipher Pol 6 a eu de très bon résultats ces derniers temps alors je ne vois d'autant plus aucune raison d'augmenter leurs fonds. Ils parviennent déjà à des exploits en l'état, à quoi leur servira davantage d'argents ? A la limite, que les Cinq Etoiles organisent des transferts d'agents vers le Cipher Pol 6, en équilibrant les budgets en fonction du nombre d'agents par agence, et cela fera l'affaire j'en suis certaine.

Mathusalem continuait d'observer et compléta la remarque qu'il se faisait plus tôt. Le roi de Juluma avait porté beaucoup de temps à attaquer ses adversaires, attirant de fait l'attention sur lui. Attaquait était on ne peut plus important pour déstabiliser ses adversaires et le roi de Drum, en dépit de sa défense, en ressortait affaiblit. Certains de ses soutiens ne pouvaient réfuter la véracité de certains propos. Néanmoins, Liam n'avait pas assez défendu sa proposition. Certes il l'avait fait justement en contre-attaquant son adversaire pour pointer certains problèmes dans le comportement de ce dernier, mais la solidité du projet n'avait pas été suffisamment mis en avant. En somme, le Melfgau avait réussi à déstabiliser les positions de Remond qui lui avait réussi à déstabiliser sa proposition en retour vu que les questions de fonds que le roi de Drum avait pour certaines, importantes au demeurant, étaient même complétement esquivés au profit d'autres plus de surface et de forme. Au final, le vote ne fut pas favorable à la mesure. L'ironie était que les constantinistes furent les plus majoritairement favorables à la disposition mais que certains s'abstinrent pour la seule et unique raison que cela venait de ce roi de Juluma. Cela faisait longtemps que Mathusalement participait à la Rêverie pour Orahgnar et c'était toujours assez étonnant de voir certains sujets prendre plus de temps que prévu en raison de l'implication passionné de certains membres. Après tout, beaucoup trouvaient la question secondaire même si l'Assyrys voyait l'ambition que plaçait Liam dans cette réforme, une ambition trop grande et qui selon l'ancien n'aboutirait pas comme le roi de Juluma le voudrait.

-Y a-t-il un dernier sujet à traiter avant de suspendre la séance ?
demanda Mathusalem.

-C'est à nous de présid... commença Cléon, agacé, avant que le regard d'or du vieillard ne le transperce de part en part et l'amène à se retirer pour laisser le nouveau président de la séance gérer l'assemblée qui semblait majoritairement hypnotisé par cet être d'une race inconnue.

En tout cas, c'était l'occasion de porter un nouveau questionnement au devant de la scène et, étrangement, le regard de l'ancien professeur de Vegafunk et Mikai laissa glisser ses iris en direction du roi de Goa, comme s'il s'attendait à ce que ce dernier prenne la parole. Pourtant il y avait une foultitude de sujets à traiter et certaines questions directement issue de l'intervention interrompue de Xlados.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Noble_48
Baronne Esvrilla d’Arminsburg
Baronne de l'Alliance Souveraine des Archipels de West Blue

Celle qui dirigeait l'archipel de Collando avançait tranquillement dans la Galerie des Premiers Diplomates, faisant mine de rien. C'était cette partisane de la Néo-Marine, qui avait même accueillit des déserteurs pro-Chairoka de la Marine pour les envoyer auprès de personnes compétentes, qui avait été charger de récupérer le "paquet" en cas de problème. Membre de la délégation de l'Alliance Souveraine des Archipels de West Blue qui accompagnaient leur représentant, mais qui comme beaucoup d'autres ne pouvaient pas assister en personne à la Rêverie, elle pouvait vaquer dans le Château Pangea tant qu'elle demeurait sous la surveillance des gardes de Marijoa présent. Mais au vu de la situation, ces derniers étaient bien trop distraits pour avoir remarquer sa disparition derrière une colonne un peu plus tôt. Elle pensait être en sécurité après avoir suffisamment marché, mais c'était sans compter sur le fluide perceptif de Lidy qui parvint à remonter sa piste à partir de la Galerie des Chevaliers Immortels. Esvrilla n'eut pas le temps de comprendre ce qu'il se passe qu'elle fut assommé par la directrice du Cipher Pol 6. Tombant à genoux, elle lâcha le sac qui contenait ce précieux dossier que la Olsen pu récupérer avant qu'il ne tombe entre les mains de Chairoka. Il y avait clairement là dedans quelque chose pouvant suffisamment déstabiliser le Gouvernement Mondial pour permettre aux déserteurs de revenir en sauveurs face à la détresse de l'entité politique suprême. Mais au final, ce qu'avait entre les mains la Olsen désormais, c'était la première pièce d'un grand puzzle constituant un réseau de pro-néo-marine parmi la noblesse des Blues. Est-ce que le fait qu'elle soit une "amante" reconnue du père d'Octave et Hélène de Thermopolis, l'ancien patriarche de cette famille, allait poser problème ? Trop tard pour se questionner.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Code_g10
Yang Thalassa "le patriarche visionnaire"
Membre du Conseil des Cinq Etoiles

La directrice du Cipher Pol 6 se présenta à l’Etoile, alors qu’il cherchait de son côté en attendant que ses hommes lui ramène Yu, en lui tendant le dossier arraché au Cabinet de Travail Commun des Cinq Etoiles. Ces derniers l’avaient retiré de cette pièce secrète, où il était entreposé avec les autres affaires nécessitant d’être « effacer de l’histoire » en raison justement de la demande d’entrevue de Sakuraba Yu. Ce qu’il avait laisser entendre mener au fait qu’il aurait découvert certaines implications liées à ce dossier et les dirigeants avaient voulu s’y replonger pour préparer leur argumentaire afin de convaincre le vice-amiral qu’il faisait fausse route. Néanmoins, Chairoka était en vérité déjà parfaitement au courant et tout cela visait certainement à rendre le dossier accessible pour que Yu puisse le voler dans la Chambre du Conseil une fois les Etoiles sortis pour vérifier la situation.

-Avez-vous pris connaissances de ce qu’il y a dedans ? demanda le Thalassa en plongeant un regard on ne peut plus sérieux droit dans celui de son interlocutrice.

Bien entendu, si Lidy avait découvert ce qui se trouvait dans ce dossier, ce serait un cas épineux à régler pour le Conseil. Et même si elle répondait que non, il faisait peu de doutes que les Etoiles chercheraient un moyen de s’assurer que cela était vrai. Alors que Yang allait répondre à la femme à la chevelure bleue, sa ligne hermétique se mit à nouveau à sonner. Il décrocha au plus vite et ce fut une autre voix qui lui parla.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 1932945toilescrditsenkidisurdeviantart
Shoshitsune Mikai « le Homme au singe »
Membre du Conseil des Cinq Etoiles

-A toutes les Etoiles ! Il faut absolument laisser le lunaria quitter la Terre Sainte. Faites trouver Mathusalem et dites-lui de venir tout de suite. Tant que l’envahisseur tiens Orahgnar, ce n’est même pas la destruction seule de Marijoa que nous devons craindre. Il y aura des conséquences monumentales pour les siècles à venir. Si le lunaria meurt avant que nous soyons parvenus à reprendre le contrôle, ce sera la fin de tout une partie de Redline.

-Bien reçu
, lâchèrent les quatre autres voix en simultanés avant que la ligne se coupe.

-Mon fils se trouve sur la zone interdite, déclara Xlados depuis le poste en face de Mikai.

Yang se tourna vers Lidy juste après avoir raccrocher.

-Nous allons ensemble à la zone interdite sur le champ.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 00ava108
"Pacifista Apogee : Kizaru-Edition"

Les hypothèses et réflexions de l’Archer étaient intéressantes. Mais en vérité il n’y avait aucune aération dans ce golem de métal. Les décimas étaient en effet confinés à l’intérieur, sans moyen de voir ce qu’il se passait à l’extérieur en dehors de ce que Xlados retransmettait via l’escaprojecteur raccordé à l’escaméra placé dans l’un des orifices du « visage » du Pacifista Apogee, comme le surnommait la femme du passé. Il ne parvint donc pas à pousser à la noyade les êtres situés à l’intérieur. Quant à Xlados elle-même, bien à l’abri à l’intérieur du crâne de Kizaru, elle donna son instruction directement à l’oreille de ce dernier.

-Désactive le tir foudroyant. Libère les missiles du submersible en direction de la chose vivante en face de toi.

Les torpilles destinés au projet Star Gate sortirent du second bras du mecha géant et filèrent droit en direction de l’Archer et de la bestiole qui le protégeait. De plus, puisque l’amiral Kurohebi n’avait rien fait pour s’en prémunir, les missiles anti-aériens, ceux là même qui avaient vaincu un des météores de Jasmine et qui pourtant disposaient là d’une voix humaine, atteignirent la chose caoutchouteuse qui entourait Ghetis. Long de trois mètres à cinq mètres pour une largeur d’un mètre, la cinquantaine d’armes étaient pourvus d’étranges bras mécaniques ornés de longues pics et s’enfonçaient bien difficile dans le liquide, leur trajectoire se retrouvant déformé. Plusieurs touchèrent le sol. C’est ainsi que les « pics » s’enfoncèrent dans la roche. Néanmoins, cinq d’entre eux atteignirent bon gré mal gré la cible et enfoncèrent leurs picots dans la créature protégeant Ghetis. La déflagration s’enclencha donc. Sa puissance était moindre qu’elle ne l’aurait été en milieu aérien, néanmoins la force explosive de cet armement de pointe était suffisant pour incinérer la pierre en profondeur, d’autant plus que les pics servaient à propulser l’explosion dans la matière qui avait été accroché. Les missiles submersibles tirés par Kizaru explosèrent de l’autre côté. Les torrents de feu se confrontaient à l’eau, faisant bouillir le milieu aqueux et menaçant de réduire l’amiral à l’état de cendres. La chaleur était omniprésente, tel un magma visqueux s’apprêtant à avaler celui qui ne disposait plus de protection. Il n’y avait plus d’échappatoire. Pourtant, alors que sa créature protectrice partait en lambeau et que la déflagration venait lécher son épiderme, l’eau se mit à tourbillonner autour du Kurohebi, à une vitesse vertigineuse. Aspiré par cette tornade, ce véritable maelstrom, les flammes se rétractèrent en direction du courant circulaire qui attendit que toute trace d’explosion soit engloutie par l’eau pour se calmer.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Unknow54
Amirale Anna Mendez "Aokiji"
Amirale de la Marine

-ETES-VOUS EN VIE KUROHEBI ? hurla la Mendez dont le corps se reformait au milieu de l’étendue aqueuse.

Des brûlures monstrueuses couvraient l’intégralité de ses bras, ce qu’elle avait dû utiliser pour plonger dans l’explosion menaçante afin d’en atteindre le cœur et sauver Ghetis de la mort. Sa respiration était saccadée alors que son regard cherchait à comprendre le colosse de métal situé en face. C’est alors qu’elle reconnut la voix de Kizaru. Des larmes montaient à ses yeux, mais elle secoua la tête pour les faire se diluer dans le liquide. Il ne fallait pas flancher. Pas maintenant.

-Je ne sais pas précisément ce qu’il se passe, mais reposez-vous Archer, vous en avez assez fait. Des gens ont besoin de nous vivant. Les amiraux ne peuvent pas tomber, la Marine a déjà suffisamment souffert pour infliger pareille préjudice à nos successeurs. Je prends le relai.

À ces mots, Anna commença à s’étendre sous forme liquide dans l’arène, cherchant à venir entourer tel un Kraken le colosse de métal qui était son ancien camarade.




Ordre de réponse :
Ghetis - Lidy - Taito - Liam - Fizz
Vous vous pouvez échanger vos tours en fonction des besoins.
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Actions de Lidy vus en PV.

Plan de Marijoa
Plan de Marijoa avec détails

Liste des PNJs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3050
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue51/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (51/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue251/1000Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (251/1000)
Berrys: 466.781.010.528 B
Amiral Kurohebi
Mer 27 Avr - 22:39

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !




Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Tumblr_mpb8g16uQa1rw0ls2o1_500

Il y avait-il seulement mieux à faire ? Ghetis ne connaissait point l’ensemble des réalités de ce monde. Il ne les niait pas, mais n’y voyait qu’un intérêt relatif. En vérité le passé n’avait de poids sur lui que par période. En ce sens, on pouvait comprendre qu’aujourd’hui il ne pouvait se fixer sur le passé du monde. Plus le temps passait à Marijoa et plus l’Archer s’engouffrait dans les limbes. Il espérait sincèrement en ressortir grandi, mais n’y croyait guère. Son âme ressortirait meurtrie et rien d’autres.

*Tant de subterfuges et pourtant ils osent se croire légitimes… Bande de rats.*
Pestait-il dans sa sphère.

Face à lui ce groupe de charognes n’avaient pas la moindre chance il en était convaincu, ils se cachaient beaucoup trop derrière Kizaru pour que le brun puisse penser le contraire. Qu’importe leur désir…

*S’ils partent aujourd’hui, demain je les tuerai.*

Les décimas n’étaient qu’une engeance du mal, qu’importe un renouveau ou un retour de leur part, ils devaient disparaître et ça l’Archer n’en démordrait jamais. Néanmoins, lorsqu’il sentit l’assaut à son encontre changé, le brun ne put que soupirer, la couardise de l’ennemi le poussait même à ne plus assumer ses assauts ?

Le tir frappa la créature de plein fouet, le missile commençant à y marquer une perforation, alors que le brun ordonna à sa taupe de générer en grande quantité du métal afin de le renforcer au maximum, créant ainsi une coque de métal que les deux enduire de leur fluide de l’armement afin d’endurer au mieux l’explosion, faisant barrage aux piques qui venaient projeter le feu à l’intérieur de la coquille. Le duo tiendrait aussi longtemps que possible, jusqu’à ce qu’enfin Aokiji n’intervienne, usant de l’ensemble du liquide présent dans l’arène afin de le défendre…

La créature toute fondue relâcha le brun tombant en lambeaux. Alors il regarda sa collègue, calmant son mantra pour ne pas la déranger outre mesure. La peau de dragon jouait dûment son rôle pour le protéger des brûlures, mais l’Archer ne pouvait nier que toute cette chaleur touchait tout de même sa tête notamment, le conduisant malgré tout à une forte douleur. Bien qu’habituer aux combats il devait avouer avoir atteint ses limites, rentabilisant donc sa présence par ses informations.

- Je ne sais pas comment, mais sa voix est identique à celle d’un pion, comme bloquer sur une émotion. Il a en lui des ennemis, d’ailleurs les objets qui le constituent ont également une voix.

Alors même qu’Anna Mendez réclamait que le Kurohebi ne se repose, ce dernier força sur ses jambes afin de se relever comme il le pouvait, alors que d’un coup son gunbai sorti de sa poche, il en avait presque oublié qu’il s’agissait d’un oiseau dans sa poche et qu’il manqua de se noyer, repassant donc en forme gunbai pour se « sauver ». Alors, l’arme lui servit d’appui tandis qu’il se redressa, son armure repassant à l’état d’une taupe aux poils brûlés par zones éparses, avant qu’il ne le glisse dans sa sacoche lui aussi.

- Anna… Akainu est mort. Alors je compte bien faire entendre à Kizaru qu’il a de nouveau sa place parmi les Gouvernementaux, contrairement à ce qu’il croit. Le repos n’est donc plus permis, je resterais en retrait, mais utile.

Une chose intriguait tout de même le brun, s’il s’agissait d’un pion c’était que les décimas possédaient une science, une technique plus ou moins proche du fruit du Monarque. Il ne parvenait pas à croire en un retour de ce fruit et cherchait donc à y voir d’autres hypothèses. De même si le fruit du Monarque était de retour, normalement sa voix écrasante aurait dû  empêcher à Kizaru d’en desceller d’autres, réduisant à néant l’ordre qu’il avait reçu, comme ce fut le cas à  Drum pour Akainu.

- DECIMA !!!! PARTEZ SI VOUS LE DESIREZ TANT, MAIS VOUS N’EMPORTEREZ NI KIZARU NI AUCUN AUTRES GOUVERNEMENTAUX !!! LIBEREZ-LE ET NOUS VOUS LAISSERONS PARTIR !! JE M’Y ENGAGE !!!

Pourquoi Ghetis disait-il cela ? Tout simplement car il en était arrivé à une logique. Il se trouvait sur le bastion du monde, Marijoa. On y trouvait l’imposante Division Scientifique, le superpuissant CP0, le CP9, mais aussi bien d’autres gradés. Malgré tout, personne ne semblait s’être dépêché afin d’aider le Vairon, à la manière de plusieurs de ces guerres le Gouvernement l’avait laissé pour compte face à l’impossible.

Ils avaient alerté sur la présence des Décimas, mais tout comme face à la Triade on l’avait laissé en difficulté technique et tactique. Le même schéma avait été reproduit durant Marineford et au final, seules la Purge de Shabaody et la Guerre de Drum lui venaient en tête quand il songeait à des opérations où il fut bien entouré.

Néanmoins, il ne rejetait pas son échec sur le Gouvernement Mondial, il y avait sans doute une dimension où l’Archer parvenait à tout réussir dans cette même configuration. Cependant, il se souvenait qu’à chacune de ces batailles où il ne reçut aucune aide, le Gouvernement ne s’attendait guère à sa réussite totale.

Tout se déroulait de façon si condensée en un rien de temps pour lui qui songeait encore à cet être calciné qui devait être son enfant. Il ne comprenait pas comment tout cela avait pu dégénérer de la sorte et s’ancrait donc au peu de réalité qu’il pensait entrevoir.

Ghetis n’en ressortirait pas indemne psychologiquement, c’était un fait, mais il en ressortirait sans doute plus amer, plus froid, mais surtout plus mature.

Le poing serré, l’ensemble du biceps semblait se couvrir de veines toujours plus grosses, tandis que la main se resserrait fortement. Ghetis ne ressentait aucune animosité pour qui que ce soit en cet instant. Son gunbai planté au sol, il farfouillerait dans sa sacoche et lâcherait à l'aveugle quelques Pop Green de l'arbuste absorbe foudre, il comptait ainsi neutraliser un éventuel assaut de foudre, la foudre serait divisée au gré des arbustes qui étaient eu même répartis à bonne distance l'un de l'autre.  

*Notre sort n’intéresse donc personne ? C’est ça le pouvoir de l’amirauté ?* Se murmura le Kurohebi qui constatait la façon avec laquelle il avait été laissé pour compte jusqu’à présent.

Comment Aokiji aurait-elle fait pour surmonter tout cela s’il avait échangé avec elle initialement ? Au final il ne pouvait pas réécrire l’histoire, mais il pouvait au moins soutenir sa camarade jusqu’au bout.


La Couronne
Awful


Spoiler:

Inventaire:
[/color]

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 756
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue57/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue1137/1250Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (1137/1250)
Berrys: 10.348.699.300 B
Sam 30 Avr - 17:56

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [13]


Il n’y avait pas meilleure cible pour Lidy que la Baronne Esvrilla d’Arminsburg… C’était évidemment ironique. La concubine de Pyrrhus De Thermopolis était quelqu’un d’autrement plus redoutable dans une guerre politique qu’une simple Directrice de Cipher Pol. Bien qu’en réalité, l’esprit de la Olsen pouvait trouver quelques parades. Elle devait s’approprier les noms des autres nobles des Blues qui étaient liés au réseau Pro-Néo-Marine, et flatter l’ancien patriarche de la famille la plus puissante de Dragons Célestes en lui offrant d’être Juge et Juré de cette situation. Pire encore : il faudrait fomenter les preuves pour faire accuser la jeune femme d’avoir voulu porter atteinte à cet homme de pouvoir. Bien sûr, le contenu du dossier volé ne pouvait pas être expliqué. La Olsen n’était pas aveugle sur ça. Il y aurait donc un flou que devraient remplir ceux qui étaient ses supérieurs, encore fallait-il qu’ils ne cherchent pas à l’évincer… Même si sa prestation du jour lui voudrait peut-être une attention particulière. Elle le remarquait aujourd’hui : même si elle ne bénéficiait pas d’une expérience au combat nécessaire à lutter contre des Empereurs, elle pouvait à minima servir de punching-ball à ces derniers… Et un punching-ball de qualité.

Ah, la fatigue s’installait progressivement. La lassitude, la même que ceux qui se retrouvaient dans de multiples situations successives devaient ressentir. Elle était las de cette journée sans queue ni tête. Elle avait besoin de faire un point pour tirer son épingle du jeu, et il n’y avait malheureusement aucun temps mort. C’était le principe d’une guerre, mais grâce à sa position au centre de commandement des unités au début de l’attaque, elle avait une compréhension globale de la situation. Ses pensées étaient tournées autour de tout cela. Enfin, elle arriva devant Yang, observant ce dernier qui ne passait sûrement pas une bonne journée. Elle ne pouvait pas se montrer empathique, la situation ne le permettait pas, mais le Thalassa avait une force mentale certaine dans cette situation qu’il avait prédite… La communication était décidément de piètre facture au sein des Cinq Etoiles. La jeune femme fit finalement mine d’hésiter lorsqu’il lui posa la question, comme si elle réfléchissait, avant de répondre en fronçant les sourcils :

- J’ai vérifié qu’il n’y avait pas un piège à l’intérieur. Je n’ai pas lu moi-même ce qui s’y trouve.

Elle savait bien qu’il tenterait de découvrir la vérité, mais elle n’éclaterait pas avec ces paroles-ci. Elle avait vérifié avec son Haki que le sac n’était pas piégé, et elle n’avait pas lu elle-même le document puisque c’était Sakuraba Yu qui l’avait lu… Enfin, même si elle en connaissait le contenu, c’était le document qui le lui avait raconté avec sa voix. Le choix des mots était assez judicieux, même en passant au crible d’une certaine personne qui pouvait découvrir vérités et mensonges dans le Gouvernement Mondial, et avec qui elle avait passé un certain temps. Ultimement, elle bénéficierait aussi de sa propre force pour faire pencher la balance. Si elle ne se trompait pas, elle pourrait au moins bénéficier des événements d’aujourd’hui pour montrer qu’elle était une combattant en voie d’être aguerrie, en espérant que cela ne lui porte pas préjudice. Et s’ils découvraient qu’elle n’avait pas dit la vérité ? Elle se justifierait simplement en prétendant que l’ignorance était une bénédiction et qu’elle n’avait aucun intérêt à utiliser le contenu du dossier à moins d’avoir envie de détruire le Gouvernement Mondial. Elle savait tristement que des  sacrifices étaient nécessaires pour la stabilité de ce consortium de pays.

Enfin, ils n’auraient pas le temps de s’attarder sur ces jeux d’esprit. La ligne hermétique de Yang sonnerait, et la voix de Mikai Shoshitsune se ferait entendre. La jeune femme froncerait les sourcils. Mathusalem était ici ? Elle ne le connaissait qu’à travers des souvenirs d’autres personnes, ceux de Mikai principalement, mais elle n’avait pas réalisé jusqu’à présent qu’il se trouvait sur Marijoa. C’était étonnant, mais finalement quelque chose de prévisible puisqu’il était lié à Oraghnar à présent. Enfin, les Lunarias n’étaient pas quelque chose d’inconnu à la bleue, mais elle n’avait pas le luxe de le faire savoir. La conversation était censée paraître abstraite pour d’autres, sûrement.

Ah. Le lunaria dans la Zone Interdite… Lidy pouvait se servir des souvenirs pour mettre les pièces du puzzle en place. Elle fut interpellée par la voix de Xlados, et sortit soudain son escargophone. Elle chercha en celui-ci la voix reconnaissable par le Haki de cette personne, et si elle n’en était pas sûre, son hypothèse se confirma et elle la trouva. Elle chercha ensuite à l’intérieur de l’escargophone avec son Haki Avancé. Et elle trouva son emplacement. En plein cœur du processeur, une partie dont son cerveau, dont l’appréhension des sciences était limitée, n’arrivait pas à saisir toute l’importance. S’agissait-il de la partie qui permettait à l’escargophone de contrôler les appels ? Sakuga aurait sûrement été capable de l’aider. Cela valait bien une petite expérience. Mais avant…

- Je peux me rendre là-bas, et protéger ce « fils », si vous le permettez, dirait Lidy à Yang. J’y serai en très peu de temps.

Elle pouvait se déplacer à grande vitesse. S’il refusait, elle continuerait sa course avec lui, sans le quitter et en faisant attention à sa sécurité, ne décrochant pas un mot et attendant toujours le bon moment pour agir. En revanche, s’il acceptait, la Olsen pourrait parcourir la distance qui la séparait de l’arène de l’Archer et y pénétrer pour se retrouver dans un environnement liquide, au niveau des gradins. N’ayant pas connaissance du contenu, ce serait d’abord la stupeur qui la secourait, avant qu’elle ne comprenne ce qui arrivait. Le « liquide » n’était apparemment pas néfaste pour les maudits. Elle sentait une légère gêne, mais c’est plus comme si on la coulait dans une matière étrange. Elle pouvait voir dans la masse translucide et prendrait les informations du géant qui se trouvait plus loin, pendant que sa pensée parallèle repérait l’Archer. Alors, comprenant la situation, elle créerait sa barrière mentale et s’élancerait vers l’Amiral Kurohebi, s’approchant à grande vitesse de lui.

En revanche, si Aokiji était un danger quelconque pour celui qui se trouvait à l’intérieur du Pion des Guerriers du Temps, de celui qu’elle identifierait dans ses souvenirs comme la cible à protéger, elle s’élancerait vers cette dernière et arrêterait son assaut avec du Haki, quitte à la confronter quelques instants. Cette situation était autrement plus épineuse que ce qu'elle avait pu voir sur ses moniteurs. L'absence de communication depuis cette zone avait permis à l'ennemi de s'emparer de nombreuses technologies, et plus que Kizaru, c'était celles-ci que la Olsen voulait récupérer... Même si retrouver l'Amiral en Chef était loin d'être réellement négociable sans l'intervention de Yang.

- Amiral Kurohebi, ferait-elle en émergeant. L’Etoile Thalassa arrive. Que se passe-t-il ici ?

Il était dans un état déplorable, elle avait l’impression qu’il avait mené de nombreux combats… Mais pas contre Kizaru, si elle avait pris les souvenirs de ce dernier. Elle devait faire mine d’ignorer la situation, de ne pas comprendre, même si son regard était porté vers la masse mutante d’armes et de titane. Un bien dangereux mélange qui confronterait l’Amirale Aokiji. La jeune femme était un élément qui ne devait pas tomber sous le contrôle du Fruit du Monarque, et elle ferait tout pour que ça n’arrive pas non plus.

- De notre côté, un certain Xlados a pris le contrôle des transmissions et des armes. Elle peut d’ailleurs sûrement nous écouter à l’heure actuelle. Son fils se trouverait ici. L’Etoile Shoshitusne affirme que l’envahisseur tient Oraghnar, le plus haut pays de Red Line, où se trouverait quelque chose capable de détruire toute une partie de Red Line, y compris Marijoa. Elle s’en servira si son fils meurt… Bien sûr, libre à vous de me croire ou nous. L’Etoile Thalassa arrive, comme je l’ai dit, il vaudrait donc mieux changer d’environnement.

Il savait ce qu’il faisait. Ghetis Archer avait beau avoir la plus grosse force armée personnelle parmi les Amiraux, et accomplit le plus de haut-faits sur Paradise ces dernières années, il était autrement qu’un combattant et un chef de guerre. Il était le possesseur du Arina Arina no Mi, et potentiellement le futur Roi du Ciel – même s’il pouvait se faire appeler un « Dieu » par les personnes qui habitaient là-bas, selon certains rapports qu’elle avait lus. Il avait peut-être encore suffisamment de ressources pour transformer l’environnement. Arriverait-il à le visualiser correctement ?

©City pub


Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 79
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue24/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (24/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue69/80Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (69/80)
Berrys: 190.590.000 B
Lun 2 Mai - 22:56
Aux portes du rêve, au tréfonds du cauchemar
Event – Automne 1507




Crachez votre venin tant que vous le voulez, nul ici ne doutera où vont ses loyautés. Ces lieux ne sont pas les vôtres. Ce monde, cette époque ne sont pas les vôtres.

Pourtant, ma voix a brusquement perdu de son assurance royale, se faisant sensiblement plus molle, plus hésitante ; cela n’aura sans doute échappé à personne. La situation me dépasse. Mon regard saute presque frénétiquement entre les différents intervenants, tandis que je tente vainement de faire sens de tout ce qui vient d’être révélé. J’assemble peu à peu les pièces du puzzle, mais tant d’éléments me manquent encore… et tout cela semble si irréel, si absurde, que j’en suis presque à croire à une mauvaise blague savamment orchestrée. Des voyageurs du passé ? Un candidat au poste suprême du Gouvernement, anonyme derrière un masque technologique ? La Cité Sainte bâtie sur les ruines de la guerre opposant deux des plus puissants états du gouvernement ? Tout cela pourrait tenir d’un roman, mais mon cœur chancelle doucement dans ma poitrine, sachant pertinemment bien que la vérité réside dans chacun des mots que je viens d’entendre – quand bien même ils auraient été prononcés avec un biais politique évident.

Je me rassieds sur mon siège, fébrile, tandis que les débats reprennent. Mon visage a perdu ses couleurs et mon regard se perd dans le vide. Les images et les discours tournent en boucle dans ma tête, chaque passage perdant encore un peu de sens. Tout cela est incompréhensible.

Je vote finalement, bien que très distraitement, contre la proposition de financement du Cypher Pol. Outre la charge imposée aux petits états – comme le mien, curieusement, malgré sa splendeur passée – le pouvoir que cela confère aux gros payeurs sur l’institution me tracasse. Des royaumes riches et peu scrupuleux pourraient instantanément étendre leur influence de façon considérable… ce dont je suis certain que plusieurs des souverains favorables à la mesure ont bien pris en compte.

Finalement, l’imposant être aux ailes de jais pose une simple question. Si simple, et pourtant par quelques mots seulement il domine une assemblée dont il est devenu le maître incontesté. Je lève les yeux, pour découvrir avec stupeur ses pupilles irradiantes fixées sur moi, comme s’il attendait quelque chose de moi. Qui suis-je, moi ? Un gamin tout juste arrivé à la tête d’un royaume ruiné de ce qui est, à en croire certains, la mer la plus insignifiante du globe. J’ai soudain l’impression de rapetisser sur mon siège, sous le regard de cet homme.


Je… Peut-être...

J’hésite un instant, me plonge dans ma réflexion. Je repasse en revue les différentes discussions qui ont animé la journée, tentant sans grand succès d’oublier les dernières interventions ô combien perturbantes. Finalement, je soupire puis inspire longuement à nouveau. Il faut bien se rendre à l’évidence, l’ajournement de la séance ne viendra pas au sens où je l’entendais.

Sans doute restait-il la question de l’abolition de l’esclavage, déjà évoquée par certains ici. Néanmoins la problématique est sérieuse et complexe, et ne devrait pas être réglée dans la précipitation. Outre les considérations éthiques, Nous pensons tout de même qu’elle permettrait d’apaiser nombre de tensions et de craintes, et de rallier ceux dont l’allégeance vacille.

J'ai repris un peu de mon assurance. Je tourne brièvement mon regard vers le jeune souverain de Juluma. Voilà au moins un point sur lequel nous pourrons nous entendre, même si nos raisons sont sans doute différentes.

Cette question peut être liée à une autre, malheureusement soulevée à juste titre par cette… intruse : le traitement réservé aux êtres non humains. Si la situation a grandement évolué ces dernières années il reste encore beaucoup à réaliser… pour nous tous.

Fixant à nouveau mon regard sur Mathusalem, je me remémore ma première rencontre avec le désormais tristement célèbre Karim Ookami, et l’opinion tranchée que j’avais de sa race. Malgré ton influence, Fizz, je ne peux dire avec certitude qu’aujourd’hui mes réactions seraient radicalement différentes. Pourtant, je m’y emploie.

Les enseignements de Constantin prônent l’unification et l’égalité sous une seule bannière, et c’est ce que Nous proposons : il est grand temps de s’employer à intégrer tous les royaumes à notre belle union, y compris – surtout, peut-être – les royaumes non humains. Nous pensons à l’île des hommes-poissons, aux royaumes géants, aux colonies d’hommes-bêtes sur East Blue comme ailleurs...
 

Je marque une courte pause, prenant le temps de la réflexion.

Bien sûr, Nous sommes bien conscient que tout cela est plus facile à dire qu’à faire, et que la situation géopolitique est ce qu’elle est, cependant des premiers pas peuvent être entrepris. La fin du trafic d’êtres pensants pourrait en être un. Des rapprochements amicaux et des gestes symboliques pourraient en être un autre. Il nous semble, par exemple, qu’une place de Corsaire est toujours vacante ; hors, certains de ces peuples sont fortement communautaires. Offrir ce poste important à un homme-poisson, un géant ou même un homme-bête pourrait être un bras tendu, un début d’apaisement.



Fizz
Revenir en haut Aller en bas
Liam Melfgau
Liam Melfgau
Messages : 116
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue26/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue11/120Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (11/120)
Berrys: 74.010.000 B
Jeu 5 Mai - 9:40
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar
« Je suis totalement d’accord avec sa Majesté de Goa. Le débat sur l’abolition de l’esclavage devrait être prioritaire maintenant que nous avons identifié ce nouvel ennemi. A croire qu’ils se multiplient jour en jour. », dirait-il d’une désinvolture certaine. « Si le monde devrait être unie, il faut arrêter de s’enterrer dans ce manque de respect des personnes faisant partie de notre gouvernement mondial. »

Ici le roi de Juluma faisait référence au fait qu’il existait encore des inégalités certaines entre les royaumes et les citoyens du gouvernement mondial. La Rêverie représentait les plus puissants et leur besoin qui décidaient pour la centaine de pays que le gouvernement mondial était composé pourtant il n’existait qu’un tier des représentants politiques de celle-ci.

« Des rapprochements amicaux sont ils néanmoins encore possibles ? Il y a bien de nombreux non-humains à des postes importants au coeur de notre Gouvernement Mondial. Je ne pense pas qu’ériger un porte étendard serait bénéfique surtout au vu des retombées politiques que cela pourrait avoir sur l’opinion publique. »

Ici le Melfgau faisait certainement référence à tout les héros que la marine mettait en avant qui était d’une autre race qu’humaine. Il pensait à Caligula Spown qui faisait partie de cette nouvelle génération de non-humains qui étaient déjà à des postes importants, est-ce que c’était suffisant pour faire au monde accepter que le Gouvernement Mondial respectait les non-humains ? Il n’en savait rien, le racisme n’arrêterait jamais d’exister du jour au lendemain.

« Au vu de la situation actuelle, je rejoins néanmoins la proposition que le Roi de Goa avait énoncé plus tôt. Devant cette menace qui vient directement nous insulter dans notre assemblée, il faudrait pouvoir mettre en application la prise de positions et l’établissement de lois communes. Nous avons plus que besoin d’être uni en cette période sombre que le Gouvernement Mondial traverse depuis toute ses années. »
Codage par Libella sur Graphiorum
Liam Melfgau
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2820

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 16 Mai - 23:08



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 00ava127
Mathusalem Assyrys
Maître du Conseil d'Orahgnar

Un bref sourire s’inscrivit sur les lèvres de Mathusalem qui avait fermé les paupières pour écouter les paroles du roi de Goa.

-Voilà… Les jeunes expérimentés à la tête de pays en difficultés ont une vision si intéressante des choses par moment, pouvant partir dans des envolés bellicistes comme dans des moments de lucidités éloquentes ramenant à des considérations bien réelles toute une assemblée… L’idée est d’autant plus intéressante que la question de l’intégration des autres races n’a pas été émise par l’un des rares représentants de ces dites autres races présents autour de cette table.

L’Assyrys tourna son regard vers la Reine Septentrionale de Segmenterre et vers le Maire de Dwarf Town, mais il était également question de lui-même. Est-ce qu’il avait voulu amener ce sujet sur le devant de la scène ? Était-ce précisément pour cela qu’il avait porté son attention sur le roi de Goa, comme s’il avait deviné que ce dernier parlerait de cela à la place de lui-même qui se révélait d’une race inconnue de la plupart ? De leurs côtés, Octave et Hélène, qui faisaient barrages à la réforme constantiniste depuis un moment, faisaient la grimace. Ainsi amenés, il y avait des chances que la loi passe.

-M’est avis que cette idée de l’usage du poste de Corsaire à des fins politiques est tout aussi original que pertinente. De plus, rallier à notre cause des populations permettrait de compenser certaines pertes que nous avons éprouvés, que ce soit en désertion à cause de la Néo-Marine ou à la guerre. En conséquence, j’imagine que cela ravira tout ceux ayant mis en évidence les besoins militaires et le manque d’effectifs. Ce nouveau vivier, correctement intégré à la société, permettra de bâtir sur les dissensions passés un Gouvernement Mondial à nouveau stabilisé. Les querelles ne s’achèveront pas bien entendu, des formes de racismes perdureront certainement, néanmoins nous nous serons consolidés et seront à nouveau paré à faire face aux menaces, comme nous l’étions avant que les Décimas ne viennent faire s’écrouler le statut quo mondial sous l’amirauté de Kizaru.

Il se tourna alors vers Liam Melfgau qui avait soulever l’existence de responsable gouvernementaux et décida de répondre précisément à ce fait qui viendrait davantage en faveur des opposants à la réformes en vérité, un propos se voulant raconter que la situation était déjà bien comme elle était et que les non-humains avaient déjà leur place. Certes ce n’était pas ce qu’il avait dit, mais c’est ce que les alliés d’Octave ne manqueraient pas d’interpréter et d’utiliser, puisqu’il n’y avait pas de doute qu’ils s’attendaient à en faire l’emploi comme le suggérait les hochements de tête de l’impératrice de Ka no Kuni durant la prise de parole.

-Oui, des non humains sont déjà à des postes importants du Gouvernement Mondial… Un ange ou un homme-poisson font ainsi partie de la liste des vice-amiraux. Peut-on néanmoins parler des postes les plus importants ?

Prenons l’exemple de la Marine, fondé en 722 par le roi Nago en même temps que la fondation du Gouvernement Mondial. En dehors d’Ysgram, ce géant qui aurait collaboré avec les rois fondateurs, qui devint amiral de la Marine en 786, de Balam Chuah devenant le premier ange amiral en 906 et l’homme-poisson Atlas devenant amiral en 1074, pouvez-vous me citer d’autres représentants de races ayant obtenus la distinction d’atteindre le grade d’amiral ? Par conséquent, pouvez-vous me nommer un seul amiral-en-chef ou général des armées qui aurait été d’une race non humaine ?  N’est-ce pas aberrant que sur bientôt un millénaire d’existence la Marine n’ait compté en tout et pour tout que trois amiraux issus de races différentes face à ce qui doit représenter au moins une centaine d’humains ? Pouvez-vous me citer ne serait-ce qu’un membre du Conseil des Cinq Etoiles qui ne soit pas un humain, peu importe l’époque ?

-Vous avez faillis devenir membre de ce Conseil !
rétorqua le roi de Germa.

-Mais qui se doutait que je n’étais pas humain ? Si des rumeurs sur le fait que les habitants d’Orahgnar seraient d’une race différente existe bel et bien, elles demeurent assez récentes puisqu’il y a encore une décennie la majorité pensait que nous n’étions que des humains ayant des particularités immunitaires nous contraignant à nous protéger de l’environnement… Alors oui ! Il est possible pour les non humains d’obtenir des positions intéressantes, prestigieuses, mais il leur est pour ainsi dire impossible d’ambitionner la conquête des postes fondamentaux, les postes clés de cette instance mondiale. Il y a un plafond de verre pour eux. Les attentes des non humains ne se limitent pas à l’abolition de l’esclavage, l’aspiration de beaucoup d’entre eux est la destruction de ce plafond de verre. Si nous voulons convaincre de la sincérité de la démarche, il faut belle et bien un porte étendard, une ou des personnes montrant qu’il est possible de passer ce cap.

Octave grinçait des dents. Il le savait. Dans ces circonstances, l’abolition allait passer. Les constantinistes feraient des pieds et des mains pour que cela soit approuver, comme l’indiquait déjà la multitude de souverain croyant qui défendaient les idées humanistes avancés, mais que deux non constantinistes fassent un pas en avant vers cette proposition, en y ajoutant l’implication de Mathusalem qui mettait en avant des arguments que beaucoup ne pourraient ignorer, allait progressivement faire pencher la balance. L’équilibre qu’Octave et Hélène avait bien réussi à ériger pour faire barrage menaçait de s’écrouler. Et alors que les échanges entre rois s’intensifiaient pour discuter entre voisins de l’abolition, que la famille Thermopolis semblait établir une discussion de crise, Mathusalem restait droit debout, englobant toute l’assemblée dans son regard dorée comme s’il parvenait à capter simultanément toutes les conversations ayant lieu dans la salle.

-Le tout n’est pas de proposer un principe roi Melfgau, il faut proposer des mises en application cohérente et faisable sans trop de complexité, sinon vous finirez à nouveaux avec des réactions virulentes à des idées trop extrême pour être réalisable de manière pratique. Il ne faut jamais négligez l’espace séparant la théorie de la pratique. Etablir des lois communes implique deux choses : des mesures tyranniques, prisent sans l’avis de la majorité mais pour le bien de la majorité, et des mesures démocratiques, amenant la majorité des dirigeants à converser pour prendre des décisions et voter ces lois communes. Le premier cas implique la désignation d’un groupe de personne faisant ce choix de lois qui seraient appliqués de force à tous, que ce soit les Cinq Etoiles ou une nouvelle entité politique fondée spécifiquement pour. Le second cas implique l’organisation de réunions pour discuter de ces lois communes. Or, un dispositif comme la Rêverie n’est pas reproductible avec un espacement moindre entre les séances, cela faisant courir trop de risques à tout le monde. Le présentielle étant impossible, il faut trouver un moyen de mettre en œuvre un tel système en distancielle… En considérant que nous allons rencontrer des difficultés dans les moyens de communications dans les semaines, ou peut-être mois à venir… Une dernière option serait un système polysynodique qui impliquerait tout le monde mais dans des conseils différenciés aux responsabilités différentes… Mais j’avais bien déclaré un seul sujet à traiter…

Il sortit sa montre à gousset et observa l’heure pour ensuite commencer à se diriger vers la sortie.

-Alors… Souhaitez-vous voter immédiatement pour l’abolition de l’esclavage et en discuter les modalités exactes une fois que nous pourrons reprendre la séance ou est-ce que je vous laisse débattre de ce système de gouvernement pour en faire quelque chose d’autre qu’une utopie ?

Mathusalem se présenterait ainsi à la porte, prêt à quitter la pièce pour venir au secours de Mikai.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Unknow54Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 00ava108
Amirale Anna Mendez "Aokiji", "Pacifista Apogee : Kizaru-Edition"

-Je vois… Merci pour ces informations Kurohebi…

Le moment était venu pour elle. Elle avait échoué à stopper Chairoka. Si Kizaru quittait la Terre Sainte sous le contrôle de ces nouveaux ennemis, elle ne pourrait plus jamais se regarder dans le miroir. A l’instar de son collègue, elle pourrait même se retirer de la Marine pour son échec. Tout. Tout ce qui était dans ses cordes serait déployer dans l’unique but d’arrêter Kizaru. Qu’elle soit contrainte de le mettre hors combat était inattendue, néanmoins elle était parée à toute éventualité. Depuis ce qu’il s’était passé à Merveille, cette capture massive et cette réduction à l’état de simple plion, rien ne pouvait plus troubler sa concentration. L’impossible était toujours possible, alors il fallait juste avoir foi dans le Gouvernement Mondial, dans sa propre capacité à réaliser l’impossible pour vaincre ceux qui l’avaient également réalisé. Sous cette forme géante, l’ancien amiral-en-chef voyait ses capacités fortement réduites, et le contrôle mentale devait encore rajouter à la limitation de ses possibilités tactiques. La logia avait toute ses chances. De sa masse liquide tentaculaire dont la chose commençait à se dégager naquit plusieurs geysers qui ricochèrent sur le sol. Trois d’entre eux se rejoignirent, s’unirent pour n’en former plus qu’un qui fonça à toute vitesse à ce qui faisait office de visage à cette chose géante. Matérialisant son buste au sommet de ce torrent, Aokiji couvrit son poing de haki et frappa en pleine « joue » le colosse de platine. Les dégâts furent considérablement accrus grâce à la vitesse accumulée. Déstabilisé par le déploiement de tant de violence, la tête du Pacifista Apogee pivota et son corps gargantuesque bascula sur le côté. L’un des autres geysers « ricochet » frappa alors la chose au niveau des côtes et releva plus ou moins la créature.

Effectuant une pirouette dans les airs, la Mendez rassembla toutes les gouttes d’eau se trouvant dans les airs, prêt à s’abattre en pluie sur le sol, afin de former des poings géants qui se dirigèrent vers Kizaru qui répliqua en abattant son bras de platine sur cette multitude d’attaques tandis que Aokiji se connectait à l’ensemble des membres liquides qu’elle venait de former par de léger liens liquides menaçant de s’effondrer sur le sol d’un instant à l’autre. Néanmoins, Anna ne comptait pas abandonner sa stratégie pour autant.

-Je te remercie encore pour notre duel Charybde Jones, ô seigneur de l’Atlantide et Centurion de la Légion Atlante. Même des années après, l’enseignement que j’ai tiré de nos échanges est toujours aussi utile, bien que je n’aurais jamais pensée employer ce haki de l’armement avancée contre l’un des miens…

Il lui avait fallut s’entraîner longtemps pour parvenir à reproduire ce dont elle avait été témoin visuellement, néanmoins la Mendez y était parvenue. Était-ce aussi puissant que pour celui qui l’avait inventé ? Cela n’avait pas d’importance. En dehors d’eux deux, personnes d’autres sur cette planète ne pouvait employer à son plein potentiel cette technique et c’étaient donc les seuls à pouvoir réellement bénéficier de ce haki avancée.

-LIQUEFACTION !

De ses mains, d’où partaient ces fils qui se transformaient en poings gigantesques, apparu une masse liquide noire, encore plus sombre que ne l’était et le pétrole et doté de reflet allant du rouge au violet. Le haki de l’armement, expulsé sous forme liquide, fut conduit au sein de ces masses aqueuses grâce au reste du liquide environnant que contrôlait presque parfaitement l’amirale grâce à sa malédiction. Le fluide offensif vint percuter le platine, grâce à la propulsion et vitesse engrangé, s’enfonça dans le métal avec bien plus d’efficacité que des balles. L’Archer se demanderait-il pourquoi le Pacifista Apogee n’employait plus d’armes cybernétiques ? En tout cas, la réponse semblait claire pour la Mendez qui avait immédiatement construit une stratégie à ce sujet : Kizaru était un logia est pouvait donc complétement isolé des éléments dans son corps sans laissé d’interstice, néanmoins s’il voulait sortir quelque chose du corps ou l’employait, il lui faudrait inévitablement créer un trou ou un interstice au milieu du platine. Cela constituerait une grave erreur dans la situation présente puisque les liquides peuvent s’infiltrer partout, jusqu’au moindre trou de souris. Employée un quelconque constituant interne reviendrait à livrer à l’amirale l’intérieur du colosse de métal, que ce soit partie par partie ou entièrement en fonction de la topographie interne.




Ces sensations, cette excitation, oui cela faisait longtemps que Anna ne l’avait pas ressenti. La difficulté d’affronter un adversaire que l’on sait aussi fort. Les échanges de coup avec Charybde Jones revenait dans son esprit. La puissance déployer par le plus grand maître du Gyojin Karaté que portait cette planète, celui-là même qui était en mesure de déformer la surface de l’océan par sa seule maîtrise technique d’un art martial dévastateur, avait fait voler en éclat son impression de pouvoir dominer tout combat par la pleine puissance de son logia liquide. Cela était peut-être vrai. Cet homme était peut-être le descendant de Davy Jones, le terrible des démons des mers dont certains disaient même qu’il était LE démon apparaissant dans le nom de « fruits du démon ». En tout cas, sa victoire sur la tout juste nommée amirale avait permis de remettre les idées en place à cette surdouée ayant obtenue le grade bien trop tôt, ce qui lui était monté à la tête à l’époque. Elle devait beaucoup à cet adversaire qui aurait pu mettre un terme à sa carrière si Kizaru n’était pas intervenue pour la sauver. Elle devait le faire pour lui. Elle devait le libérer. Peu importait de quelle manière ces Décimas avaient le contrôle sur son esprit, la Mendez pouvait toujours tenter de le pousser à se libérer de lui-même. S’il y avait la moindre de chance que le contrôle ne soit pas assez puissant, elle devait s’engager dans cette voie tout en affrontant son vieux collègue. Alors qu’une pluie de gouttes vint toucher la surface du Pacifista Apogee, gouttes qui s’étendirent pour former une couche de liquide se voulant recouvrir l’intégralité de la surface extérieure du corps géant, la voix de l’amirale porta avec puissance.

-Reis ! Je sais que tu es toujours là quelque part, qu’ils te contrôlent n’a pas d’importance. Souviens-toi des lutte passés !

S’élançant vers le torse de son adverse, dans sa course elle expulsa cinq grands boulets d’eau dont le noyau était composé de haki de l’armement liquide. Les masses prirent la forme d’un poing, le fluide offensif se déplaça alors pour couvrir les doigts comme le ferait un usage standard sur un corps humain tandis que Anna réalisait elle-même l’attaque. Son Instant Gatling Aquapunch fut ainsi déployé à sa pleine puissance et généra un nouvel impact violent en mesure de faire vaciller le colosse de platine qui tomba sur son arrière-train sous la virulence du choc.

-N’abandonne pas sous prétexte que tu as jadis échouée à te libérer par toi-même ! Ce n’est pas la même situation. Ce n’est pas inéluctable ! Libères-toi !

Alors que le logia transformé en robot géant se relevait, Aokiji retomba au niveau du sol et plongea ses deux mains dans le liquide qui le recouvrait. Intensifiant la production tout en se dématérialisant, elle donna naissance à une vague monstrueuse, un véritable tsunami, dans la quelle son visage se dessina au centre tandis qu’un poing se forma de chaque côté de celui-ci. L’assaut ramena le Pacifista Apogee sur le sol, le contraignant à faire deux fois plus d’effort pour lever sa lourde carcasse de platine sous le torrent de liquide, puisque comme chacun le sait se mouvoir dans un liquide comme l’eau nécessite plus d’énergie en raison de la résistance qu’effectue ledit liquide sur le corps qui est bien plus haute que celle de l’air.

-Souviens-toi de cette fois où tu m’as dit que l’on ne devait jamais laissé nos échecs aveugler nos options présentes. Aujourd’hui c’est à toi d’appliquer cette maxime. Et cette horde de cloportes ridicules qui se cachent en toi ne sont rien par rapport à celui qui nous a vaincu ce jour-là ! Qui était-il Reis ?

Se rematérialisant, l’amirale généra un immense poing d’eau, mesurant à minima six mètres de hauteur, qu’elle garnie de pointes se voulant perforantes au niveau des phalanges à la base de ces doigts aqueux. Bien entendue, pour que cela soit réellement perforant, c’est là que Anna Mendez appliqua le haki de l’armement avancée pour les couvrir et faire de cet assaut une technique digne de faire s’écrouler même certains des plus résistants géants d’Elbaf. Le Black Knuckle Aquapunch s’élança ainsi à l’encontre du Pacifista Apogee quand celui-ci fut enfin parvenu à se remettre debout. Ancrant ses appuis dans le sol, le robot géant fit opposition à la force comme s’il s’agissait d’une mêlée de rugby qu’il devait remporter, plaçant son buste vers l’avant avant de refermer ses bras sur l’assaut pour essayer de le repousser et empêcher les pointes aqueuses mais pourtant dévastatrices en raison du haki de perforer son armature profondément.

-QUI ETAIT-IL REIS JACOB ! JE NE CESSERAI DE TE TOURMENTER AVEC CETTE DEFAITE TANT QUE TU NE L’AURAS PAS LAVER EN ME DISANT SON NOM !



Amiral de la Marine, Amiral-en-chef de la Marine, Amirale de la Marine
William Lancaster "Akainu", Reis Jacob "Kizaru", Anna Mendez "Aokiji"
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 00ava131Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 00ava130Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 00ava132
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 00avat74Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Dc4610
Shankara Kalachakra, Nanuq le Fantôme Polaire
Second et Quartier-Maître de l'Oro Jackson
Primés à 1.600.000.000B et 998.000.000B

En 1497, alors même que Mark Robinson et Asya Lida se disputaient la place vacante d’amiral, aux abords de l’île du Sphinx, l’amiral-en-chef et les deux amiraux s’étaient réunis pour faire front commun. Un véritable blocus s’était déployé pour empêcher un unique navire de s’échapper selon la stratégie établit par le général des armées Kamiji qui était en route avec la ferme intention de capturer une bonne fois pour toute l’équipage de l’Oro Jackson. Le navire fendait pourtant les flots avec vivacités en esquivant adroitement les tirs des puissants cuirassés de la Marine. Même le déploiement d’une escadre en mesure d’appliquer un Buster Call semblait inefficace et la bataille s’était étendue à terre tandis que le vaisseau battant pavillon pirate remontait le fleuve au milieu de la jungle à l’encontre de toute rationalité. De chaque côté de l’estuaire, l’un des deux officiers principaux du capitaine de l’embarcation veillait au grain pour empêcher les ennemis de passer.

Transformer en Statue de Guandi d’Argent par son zoan mythique, Shankara leva Murakumogiri, l’immense bisento aussi tranchant et résistant qu’un meitou des 12, et balaya l’air devant lui horizontalement. La lame de l’arme vint percuter la coque couverte de granit marin d’un cuirassé qui tentait de forcer le passage de la baie. Comme si une décharge d’énergie était partie de la plus puissante lance jamais forgée, le bois de l’embarcation sembla se fissurer de toutes parts à la zone d’impact, en dépit de la couche de granit marin tandis que le navire tout entier reculait pour retourner vers le large « en marche arrière » avant de s’effondrer au niveau de la proue, à l’endroit toucher par le Kalachakra, et ainsi plonger dans la mer par l’avant. Un autre navire voulut faire de même tout en tirant sans cesse ses boulets explosifs avec ses canons lourds, néanmoins des paillons de cristal créés par Nanuq se posèrent dans les canons et se transformèrent en amas de cristaux bloquant toute possibilité de tir. Lesdits canons explosèrent ainsi de l’intérieur avant que la logia du cristal ne fasse naître de son bras un gigantesque amas de cristal qui transperça de bord en bord le navire gouvernemental au niveau du bois. Avec sa seule force, la demoiselle souleva l’embarcation hors de l’eau et décrocha son bras cristallin afin que le cuirassé reste empalé sur ce cristal pointant le ciel. Les trois silhouettes se dessinèrent alors dans le ciel. Le torrent de liquide d’Aokiji vint s’enrouler autour de la statue d’argent gigantesque tandis que le mercure se déploya pour couvrir le cristal et s’en servir de base pour former une série d’attaque. Kizaru quant à lui chercha à générer des murs de platine de chaque côté de l’estuaire pour permettre aux autres cuirassés de passer pendant que ses confrères s’occupaient de retenir les deux puissants lieutenants.

Néanmoins, une voix apparut, faisant se dresser les poils de tout les gouvernementaux qui étaient en mesure de le sentir tandis que les deux pirates souriaient à pleine de dent. Les trois amiraux se réunirent subitement sur le triple canon se trouvant à l’avant du cuirassé désormais en tête d’escadre et se préparèrent au combat en unissant leurs attaques. Un poing de platine colossale entouré de spirales de liquide et de liquide se dirigea vers l’amont du fleuve, en direction de cette voix. C’est alors que tous le sentirent. Le haki des rois se déchargea comme une tempête, traversant l’espace environnant, semblant faire s’abattre des éclairs noirs invisibles en tous sens. Face à ce vent intangible qui venait balayer le pont du navire de guerre, même les vice-amiraux furent emportés dans l’inconscient et chutèrent avec les colonels et autres commandants. De grosses gouttes de sueurs perlaient sur le front des amiraux qui tenaient vaillent que vaillent face à la volonté du seule, de l’unique, du plus grand des rois qui avec un seul équipage surclassait tout les yonkou du Nouveau Monde. Sa silhouette se dessina à la source de cette vague de haki royal dorée qui irradiait le paysage à la manière d’un soleil, mais l’astre était bel et bien un humain qui leva son arme et hurla dans un ricanement à nulle autre pareille :

-Trépas divin.



Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 00avat46
Gol D. Roger "l’Empereur des Empereurs"
Capitaine de l'Oro Jackson
Primé à 4.558.000.000B

La combinaison effrayante des trois logias se fit trancher purement et simplement avant de voler en éclat et s’effondrer dans les eaux du fleuve. Les voiles des mats furent arrachés tandis que les trois amiraux combinèrent leurs capacités génératrices d’élément pour protéger le pont de l’embarcation, mais celui-ci fut purement et simplement scalpé par la technique du futur Seigneur des Pirates. La partie supérieure du navire se sépara de celle inférieur et s’éleva dans les airs pour être projetée en direction du reste de la flotte sous l’effet des vagues d’airs successives généré par la puissance du coup. La coque en granit marin chavira et finit en travers de l’estuaire, bloquant définitivement le passage vers l’amont par ce barrage composé des restes de ce vaisseau et des murs en platine de Kizaru. Nanuq couvrit le tout de son cristal tandis que Shankara plongea son arme dans l’eau pour générer une explosion d’énergie qui donna naissance à de puissantes vagues repoussant l’escadre tandis que le reste de l’équipage légendaire apparaissait sur la plage.

-Pas le temps d’attendre Kamiji, pesta alors Kizaru en essayant de reprendre sa respiration. Préparez-vous au plus grand combat de votre vie ! avait alors hurlé l’amiral-en-chef à ses troupes.




-Gold... Roger, murmura Kizaru alors que sa voix commençait à changer, révélant des fluctuations mais demeurant toujours piégée semble-t-il.

Néanmoins, l'espoir renaissait pour Aokiji. C'est cependant à ce moment-là que Lidy Olsen pénétra à l'intérieur de l'arène et rejoignis les lieux de la confrontation. L'échange entre Lidy et Ghetis semblait déterminant pour connaître la conclusion des événements pendant que l'amirale continuait à retenir Kizaru en attendant l'arrivée imminente de Yang.

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 00avat87Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Pirate73
Xlados aka "Internet", Xénovah aka "l'Etranger"

À l'intérieur du colosse de platine, la situation n'était pas spécialement réjouissante en vérité.

-Nous allons relâcher Kizaru pour pouvoir fuir la Terre Sainte, déclara Xlados.

-C'est hors de question Mère ! Qu'attends-tu pour déclencher l'Arc ? Nous devons en finir avec Marijoa pour libérer le monde du Gouvernement Mondial. Il est encore temps de tous les éradiquer en une seule fois. Peu importe que nous mourrions avec eux. Le plus important est que se termine cette ère de contrôle des masses et de destruction de toute forme de liberté !

-Je refuse de te perdre, de perdre les dernières personnes qu'il me reste. Xénovah, en partant d'ici vivants vous pourrez participer à la reconstruction de ce monde, comme le souhaitait ton père.

-Zadkiel aurait tout fait pour détruire la Terre Sainte
, pesta Xénovah face au refus de sa mère.

-De toute manière, c'est à moi qu'obéit Kizaru en raison de ton ordre et je peux lui parler directement à l'oreille tandis que toi tu es coincée à l'intérieur. De plus, c'est moi qui contrôle la technologie dans ce platine. C'est moi qui décide ce qu'il va advenir de cette armure vivante.

-Pas si je hurle assez fort pour lui passer ordre moi-même. Nous détruirons Marijoa ou nous mourrons en essayant. Si tu refuse de faire ainsi, je n'hésiterai pas à employer les pouvoirs de la malédiction du monarque sur toi Mère !





Ordre de réponse :
Ghetis - Lidy - Taito - Liam - Fizz
Vous vous pouvez échanger vos tours en fonction des besoins.
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Actions de Lidy vus en PV.

Plan de Marijoa
Plan de Marijoa avec détails

Liste des PNJs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3050
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue51/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (51/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue251/1000Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (251/1000)
Berrys: 466.781.010.528 B
Amiral Kurohebi
Mar 17 Mai - 23:14

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !




Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Tumblr_mpb8g16uQa1rw0ls2o1_500

Alors même que le Kurohebi remettait en question l’intérêt que lui portait le Gouvernement Mondial, alors même qu’il en venait à douter de la considération que sa faction avait envers lui, Aokiji lui rappelait pourquoi les gouvernementaux combattaient…

A l’origine Ghetis n’avait jamais été autre chose qu’un chasseur de primes désireux de ne point devenir un criminel lorsqu’il massacrerait en partie la population de Whiskey Peak. Depuis toujours il savait qu’il s’en prendrait aux habitants de cette île, les jugeant tous impies. Néanmoins, une fois sa vengeance envers les Badlands accomplie, il n’eut guère de raison d’exister si ce n’est une : accomplir le rêve surréaliste de son enfant le plus fidèle, Caligula.

L’unification du Ciel était avant tout une demande du Shandia qui ne cherchait même pas à en être le dieu, mais uniquement à libérer son peuple du joug gouvernemental, tout en devenant le Nouveau Kalgara. Ce ne fut que par la suite que le brun s’attacha au ciel au point de vouloir y appliquer une souveraineté durable.

Par la suite, il vit l’éradication des Décimas comme le prolongement de sa vengeance au nom de son frère. Désormais sans autre but que fortifier le ciel, il était un peu le « chasseur de primes gouvernemental » de l’amirauté, se retrouvant face à de puissants ennemis que peu d’humains pouvaient défier.

Ce fut sans doute la raison pour laquelle il n’y eut aucune hésitation à lui cacher l’existence d’un fils biologique et à le livrer en pâture à la Division Scientifique.

La froideur de ce monde le désolait de plus en plus, lui qui ne trouvait plus que malheur et désespoir sur cette mer bleue perdue.

Aujourd’hui il avait beau avoir fait corps avec son esprit dans un ultime moment de scission, il doutait encore du bienfondé de son combat. Tant d’ombre avait obscurcit son cœur, malgré ce magnifique arbre de lumière qui trônait en lui.  

Dans cette quête perpétuelle de soi que prenait Ghetis,  les paroles d’Aokiji sonneraient d’une clarté folle. Il devait poursuivre ce qu’il avait commencé en son for intérieur, continuer cette progression sur le chemin de la détermination.

Tout n’était pas encore perdu, le liquide de l’arène permettait à Aokiji de devenir une sorte de menace omnipotente pour Kizaru. Il s’en retrouvait pris au piège et Ghetis comprenait là qu’Aokiji était le parfaite contre au fruit du démon de Kizaru dans cette situation précise. Bien que Ghetis croyait en ses capacités à vaincre Kizaru dans une situation où il disposait de sa pleine force, il ne pouvait nier l’évidence : Aokiji était bien plus prompt à vaincre Kizaru en ce jour et le méritait.  

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Angry-Madara-naruto-shippuuden-40783204-500-500

- Vas-y Aokiji !!! Montre à ces Décimas la détermination du Gouvernement Mondial ! La victoire sera nôtre !

Gardant la pression qu’il exerçait sur son poing depuis la fin de son assaut, afin d’être stable au-dessus de l’eau, c’est avec son gunbai-ailé dans son dos que l’Archer se maintenait en vol stationnaire.

L’arrivée de Lidy le fit sourire alors même qu’il  voyait la victoire se profiler pour le Gouvernement Mondial. Néanmoins, la demoiselle ne venait guère annoncer de bonnes nouvelles et cela se vit directement sur le visage de Ghetis qui fronça les sourcils.

Qui était ce Xlados ? De plus comment une telle arme pouvait exister dans un royaume aussi reculer que Oraghnar ? D’après les informations du Kurohebi sur le voyage de Madi Sky et Sheira Tisnoc, le peuple de cette île avait probablement des difficultés respirateurs quelconques au vue de leur masque étrange. Néanmoins, rien ne laissait supposer qu’une forte technologie si cachait, en tout cas pas de cette acabit.

- Yang Thalassa arrive vous dites ? Les gradins de l'arène pourront l'accueillir…

D’un regard sérieux et confiant il posa l’œil sur Aokiji et Kizaru et reprit la parole à l’attention de l’Olsen.

- Regardez par vous-même Directrice Olsen…Voulez-vous réellement désavantager Aokiji en retirant cette arène ?

Comprenant bien l’intention de sa collègue à vouloir préparer l’arrivée de Yang Thalassa, Ghetis ne changerait pas d’arène pour autant. Il n’avait rien contre les Thalassa, mais tout comme cette faction lui avait tourné le dos lorsqu’ils eurent besoin d’assurer leurs stratégies diverses, Ghetis ne comptait point leur tendre une main vers une idée qui n’était pas la sienne. Il avait confiance en Aokiji et ses capacités et souhaitait maintenir cette arène qui l’avantageait.

Peut-être qu’une arrivée de Silver Hunter, voir même d’Iralia, aurait eu plus d’impact pour lui, mais dans l’état actuel des choses, Thalassa n’avait que peu d’importance pour le brun.

- L’amiral-en-chef Kizaru perdit ses lettres de noblesse lorsque Centes Décima en fit sa marionnette, de même pour l’amiral Aokiji qui n’est probablement à ce poste que par obligation. Il est de notre devoir de respecter cet affrontement.

Par la suite le brun se fit plus silencieux, allant doucement poser contracter son autre bras.

- Vous n’avez sans doute jamais affronté de pion décima, mais si vous maîtrisez le haki de l’observation, écoutez la voix de Kizaru, son état est caractéristique de l’état d’un pion décima. Néanmoins, je ne vois pas comment le fruit du Monarque aurait pu réapparaître comme par hasard entre les mains des Décimas, alors il s’agit peut-être d’une hypnose ou d’un pouvoir similaire.

Prenant un air plus sérieux le brun poursuivit.

- Nous avons essuyé beaucoup de pertes je me trompe ? Alors nous ne pouvons pas perdre Kizaru, plusieurs technologies de la division scientifique sont contenus dans son corps, il est important de le récupérer lui et ces armes. De même, il y a des décimas cachés dans ce colosse, nous pourrions les cueillir et ne laisser que ce Xlados dont vous avez fait mention.

Il ne fallait pas manquer l’occasion de mettre un coup brutal à l’ennemi. Si ces nouveaux Décimas devaient subsister pour aujourd’hui, alors ils partiraient avec un handicap, c’était un minimum pour assurer la sureté du monde.

Le brun avait parfaitement confiance de sa force réduite  et minorée par sa surexposition à ses propres arènes, mais il était sûr d’une chose : si ces individus avaient été en mesure de le vaincre, ils n’auraient jamais laissé Akainu seul face à lui.  Il ne pourrait plus faire de grand combat, mais il pourrait au moins placer la bonne attaque au bon moment.

Ce moment n’était pas encore arrivé et il en avait conscience, tant que l’affrontement ne concernait qu’Aokiji et Kizaru ce n’était pas à eux d’intervenir.

- AOKIJI !!! MONTREZ-LEUR !!! MONTREZ-LEUR LA PUISSANCE DE L’AMIRAUTÉ!!!!

La Couronne
Awful


Spoiler:

Inventaire:

_________________
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 756
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue57/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue1137/1250Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (1137/1250)
Berrys: 10.348.699.300 B
Mer 18 Mai - 1:32

Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [14]


L’affrontement que menait Aokiji était certainement l’un des points d’orgue de cet assaut des Time Travelers sur Marijoa. La Olsen pouvait comprendre aisément l’impact qu’il y aurait si elle venait à affronter et défaire aux côtés de la Mendez le plus puissant Logia du monde. Et cette place pourrait bientôt être convoitée par la maîtresse du Liquide, si l’ancien Amiral en Chef périssait lors de ces hostilités. Elle-même n’avait pas l’ambition de le tuer, mais elle commençait à comprendre que le Fruit du Monarque avait changé de camp, et qu’il faudrait certainement ne plus compter sur la coopération du Singe Jaune. L’esprit parallèle de la jeune femme était constamment en train d’analyser les voix à proximité. Elle comprenait de cela que l’homme à l’armure de titane était en train de voir son esprit vaciller. S’il était sous l’influence du Fruit du Monarque, c’était sûrement un défaut soit de l’ordre qu’on lui avait donné… Soit du fait que l’utilisateur n’avait pas encore pleinement pris en mains le pouvoir de son démon.

A son arrivée, et à ses paroles explicatives, elle vit les sourcils de l’Archer se froncer. La réaction de l'homme en face d'elle dépassa sa pensée à tel point qu’elle retira sa barrière mentale, et tenta de lire dans les pensées de l’Amiral par réflexe… En vain. Son histoire tout aussi illisible l'amènerait à rétablir sa protection. Un soupir las la quitterait alors que la journée avait déjà été trop longue.

- Si Aokiji vainc l’ennemi indistinctement, Marijoa sera détruite, annonça la Olsen. Considérez que cela repose à présent en partie sur vos épaules. Il faut parfois savoir perdre une bataille pour gagner la Guerre, Amiral.

Elle ne regardait plus l’Amiral. Ses yeux et son esprit avaient d’ailleurs décidé de se concentrer en grande partie sur le monstre de titane et sur les assauts répétés de l’une des plus impressionnantes figure féminine de l’ère actuelle. Les paroles de l’Archer ne volèrent pas réellement à la hauteur de la jeune femme qui trouva sa réflexion déplacée sur les sentiments propres à l’Amirale quant à son poste. Qu’en savait-il réellement ? Avait-il le droit de décider pour elle, sans qu’elle ne le dise ? Le plan de Lidy était en train de se former alors qu’elle continuait à observer chaque micro-réaction, et à localiser toutes les voix présentes dans l’armure de titane composée d’armes de la Division Scientifique à chaque fois qu'une faille se créerait.

- Il n’y aucun Décima. Les Décimas étaient les suivants de Centes Décima… Eux sont… Autre chose. Mais c’est de la sémantique, je ne vais pas rester ici à discuter de cela avec vous. Accueillez l’Etoile Thalassa, comme vous devriez accueillir votre supérieur.

Soudain, la demoiselle sans prendre le moindre élan avala une grande partie de la distance qui la séparait du duo de combattants. Dans sa main se trouvait toujours son escargophone, à l’intérieur duquel elle sentait la voix de la personne qu’elle supposait en avoir pris le contrôle. Comment faisait-il pour se trouver ici et séparer sa voix en tellement de petites parties ? Elle n’en savait rien, mais elle supposait que sa voix était liée à une partie de son corps. Il y avait donc quelque chose à tenter. Et alors qu’elle décida de tester sa théorie, elle utilisa son Haki de l’Armement pour détruire le processeur où se trouvait la voix de Xlados, tout en lisant la voix de ce dernier au travers des armes pour découvrir si l’effet qu’elle recherchait, celui de le déstabiliser, était bel et bien présent. Cela pourrait servir lors de ses affrontements futurs contre l’ennemi. Si c’était le cas, cela risquait de permettre à Aokiji de trouver une faille à condition que l’action rende Kizaru confus, non sans que la Olsen à proximité n’hurle :

- Ne tuez le Lunaria à l’intérieur sous aucun prétexte. C’est un ordre des Cinq Etoiles.

Et elle s’approcha de la tête du géant, son menton plus précisément, de titane pour lui infliger une série de coups directs, recouverts de son fluide offensif, dans le but unique de l’occuper, tout en montrant à l’Amirale qu’elle était de son côté, et de laisser le champ libre à celle-ci pour continuer son affrontement.

- Jugon... Madara, ferait la jeune femme en rougissant après avoir osé dire le nom de sa technique à haute voix, comme une gamine, abattant en même temps une pluie de Jugon qui viendraient sûrement fracturer le titane.

Elle n’avait pas besoin de déployer sa pleine puissance tant qu’une vraie combattante était sur le terrain. Cela dit, elle ne chercherait pas non plus s’engluer à l’intérieur de la bête… Sauf si une faille se créait, suffisante pour la laisser passer et lui permettre de s’engouffrer à l’intérieur pour en extraire la personne qu’elle cherchait, bien sûr, et l’éloigner du combat en cours. L’objectif de sa mission improvisée était simple : laisser à Aokiji le soin du combat tandis qu’elle-même empêcherait la mort du fils de Xlados.

Elle ne savait pas encore ce que le Faisan Bleu avait en tête, utilisant son Geppou et son Kamisori pour se déplacer habilement d’un endroit à un autre en esquivant les assauts potentiels de l’armure géante. Un ennemi d’un tel niveau en temps normal ne pouvait décemment pas être affronté seul, contrairement à la remarque de l’Archer, et s’il pensait qu’un quelconque « respect » avait lieu ici, il se fourrait le doigt dans l’œil. Lidy n’en avait que faire du respect, de l’honneur ou de la camaraderie, à la fin de la journée elle savait que seule la victoire importait. Pourtant, ici la victoire exigée était une défaite, celle de laisser fuir l'ennemi. Elle comptait bien apporter sa pierre à l’édifice, et faire de cette victoire une défaite éclatante.

©City pub


Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Liam Melfgau
Liam Melfgau
Messages : 116
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue26/75Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue11/120Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (11/120)
Berrys: 74.010.000 B
Mer 18 Mai - 18:39
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar
- Je vote pour l'abolition de l'esclavage. Il nous faut suspendre la séance et la reprendre demain, nous discuterons de tout les sujets en suspens à ce moment-là., dirait-alors le Melfgau en essayant de se tempérer.

Il fallait laisser les choses se passer et se faire. Il irait alors se rendre au côté de ses partenaires politiques mais avant de discuter avec eux. Il le savait l'avenir de sa famille royale, il venait certainement de le mettre en péril le destin de Juluma tout entier. Ou alors son stratagème avait marché, le Royaume de Drum était certainement en péril, également pour Oraghnar qui venait de se voir être prise sous le contrôle d'une entité inconnue. Cela faisait deux cibles de choix pour récupérer une place dans ce fameux top 10 pour Dwarf Town.

- L'avenir nous réserve bien des surprises.

Réfléchissant alors à son avenir et regardant par la fenêtre voyant encore Marijoa à feu et à sang. C'était encore une fois dans sa vie, un noble au coeur du danger et de la mort. Quelle aurait été sa vie si il avait été un combattant ? Quelle aurait été sa vie si il s'était lui même endurci pour devenir un guerrier ? Serait-il roi aujourd'hui ? Serrant alors son poing regardant droit vers son avenir, il le savait une vie monotone et éloigné de tout ces dangers l'attendrait, il grandira et murira en tant que Roi de son pays et participera à cette prochaine Rêverie pour graver son nom dans l'histoire du Gouvernement Mondial à tout jamais.
Codage par Libella sur Graphiorum
Liam Melfgau
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Sauter vers: