-21%
Le deal à ne pas rater :
-260€ sur Samsung GALAXY S21 ULTRA Noir 5G 128Go
999 € 1259 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper )
Aller à la page : Précédent  1, 2
Vesper Ahriman
Vesper Ahriman
Messages : 103
Race : Vampire

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Left_bar_bleue23/75[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Left_bar_bleue39/80[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Empty_bar_bleue  (39/80)
Berrys: 53.379.000 B.
Mer 4 Aoû - 15:42





Vivre, encore, Tour 13


La petite avait appelé son frère dans sa chute, c’était à se demander si elle ne croyait pas à plus entre eux deux. Si cette querelle intestine, cette lutte pour le pouvoir n’était pas pour avoir l’ascendant sur lui et le forcer à entretenir une relation qu’il ne souhaitait probablement pas. La famille était ce qui perturbait le grand roux, cela était sans équivoque. Cependant cela s'arrêtait probablement là, puisque probablement plus lié à la famille qu’il ne pouvait pas voir, celle qu’il avait dû perdre.

Cela expliquait à la sorcière pourquoi il l’avait prise sous son aile. C’était tout d’abord de la pitié, avant qu’il se rendent compte qu’elle avait bien plus de points communs avec lui qu’il ne le soupçonnait. Douce ironie qui voulait que désormais, il soit un peu de sa famille également…

C’est une chose que son père ne lui avait pas inculquée, et qui demeurait dans son esprit maintenant que Vesper avait partagé sa damnation. Son destin était désormais lié à cette âme perdue, en quête de pouvoir, dont elle exhaussait le premier souhait pour qu’elle fasse son premier pas, en tant que conquérante, dans ce monde qui devrait apprendre à la connaître de nouveau. Le monde souffrirait sûrement des ambitions de la rousse, qui irait probablement beaucoup plus loin que son frère pour assouvir son besoin d’être loyal envers lui. Elle ferait plus d’efforts, pendant plus longtemps que lui et quand viendrait l’heure, elle partagerait l’héritage de Vesper, sa damnation à ses propres enfants, conjurant à nouveau l’opération, d’une manière ou d’une autre, pour prolonger sa propre volonté.

La créature se relevait, tout autre, découvrant comme le monde dans lequel elle avait vécu sans jamais vraiment pouvoir le toucher, l’entendre, le sentir. Rien n’était plus fort, plus vif, plus délicat, c’était simplement différent. Ces mots-là, cette sensation, la sorcière n’en avait que lu les passages dans un livre. Elle-même était née comme cela, et, comme le disait le livre, un voyant ne s’émerveille pas du monde comme un aveugle qui découvre la joie de la vue, tout comme un vampire ne découvre pas les sensations vampiriques, seul un humain damné le fait. En un sens, Vesper enviait cette découverte soudaine, mais le monde était ainsi fait, et l’on ne choisit pas les premiers rouages du destin qui nous forge.

La nouvelle créature de la nuit avait faim d’une nouvelle sorte, comme attirée par son instinct à mordre le premier venu. Ici, la première venue, c’était sa “nouvelle mère” en quelque sorte, qui se laissa faire, les pensées tournées vers son passé, vers sa fille biologique. Elle, avait moins mordu, mais c’était un demi-vampire, pas une véritable, et la transformer était impossible. Elle devait s’être trouvée entre deux mondes toute sa vie, peut-être ignorant ses origines, sa différence, son patrimoine maternel.

Caressant la chevelure rouge de la femme, elle lui murmurait toujours la même mélodie comme pour la rassurer. Elle n’avait rien d’autre à faire qu’attendre que la petite ait terminé de récupérer son sang traité par le système de la sorcière, comme un échange équivalent, un baiser entre vampires, en somme. Son père avait fait de même pour lui démontrer la puissance de la ponction, qu’elle se rende compte de l’emprise qu’elle avait sur le corps des gens, les dépossédant de leurs forces, les rendant faibles et malléables. La morsure de sa “nouvelle fille” ne serait pas suffisante pour la faire flancher, elle n’avait son problème à elle.

La sorcière s'arrêta de fredonner et se mit à sourire.
-Ce n’est que le commencement, il va te falloir prendre des forces désormais. Ce ne sont là que les fondations de ton nouveau temple, et il te faudra des pierres solides si tu veux pouvoir dépasser son frère et l’aider. De la force physique, de l’intellect, des alliés, du pouvoir. Il te faut tout cela, et tu n’a pour l’instant que ton corps et que ta propre force. Le reste de ce qui t'entoure ne t'appartient pas, c’est même tout le contraire. Pour te sortir de ton lien t'empêchant de grandir, il va falloir t’émanciper quelque peu, te libérer temporairement de ton frère que tu ne voudras pas quitter. C’est pour ton bien, par extension pour le siens, si tu deviens plus forte, que tu l’égale et que tu le rejoins ensuite, ses forces seront doublées, mais pour cela tu sera bien obligée de partir explorer un peu ton chemin, et prendre le goût pour la vie par toi-même.


Vesper Ahriman
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1317
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Left_bar_bleue47/75[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Left_bar_bleue731/750[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 68.915.850.000 B
Mer 4 Aoû - 16:28
Kidnapping




Tsuki se nourrissait à la source de sa nouvelle puissance et son nouveau statut. Découvrant la sensation du sang qui coule dans sa bouche et glisse le long de sa gorge, elle finit par avoir un mouvement de recul. Ecœurée, elle s’attrapa la gorge comme pour espérer que cela passerait plus vite, mais … Ce n’est qu’une remise à plus tard. La petite voix semblait presque ricaner avant de souhaiter « une prochaine fois » à la propriétaire du corps actuel. Revenant doucement à elle, la rousse écouta la sorcière qui lui avait rendu un service, cette dernière de façon presque maternelle lui donnait des conseils durs de sens. S’enfuir pour prendre son envol le temps qu’elle s’habitue, cependant la demoiselle ne l’entendait pas de cette oreille. Du moins au début. Ce n’est que plus tard qu’elle pourrait sans doute réaliser ce genre de projet ! Du moins, elle pensait ainsi.

Regardant la dame envers qui elle était redevable désormais, elle chercha quoi faire ou quoi dire. Partir comme si de rien était ? Elle réfléchit avant de se frotter la nuque trouvant presque bizarre qu’elle n’ait pas de marque sur la gorge. Par contre plus bas, cela allait surprendre plus d’une personne qui la verrait dans son plus simple appareil.
N’y pensant pas de trop, la belle rousse se redressa et mit un temps avant de se tenir droite. C’est étrange à dire, mais c’est comme si tout son corps était engourdi. Elle tituba et se rattrapa à la table avant de doucement regarder ses mains, son corps, comme si elle prenait conscience de sa propre vie. Après un moment à s’adapter, elle prit une grande inspiration, puis fixa celle-ci. En y repensant, elle avait vu à sa personne, et elle en retour l’avait aussi ponctionnée. Son repas de demain était-il toujours d’actualité ?

« Aurez… Vous besoin de boire demain ? »

Elle préféra s’inquiéter de ça pour savoir comment la jouer. Si elle devait avouer à Ren son acte, ou… Non ? Pesant le pour et le contre, elle attendit la fin de sa phrase et dès lors, la porte s’ouvrirait brutalement.
Entrant l’air méfiant, je fronçais les sourcils. Quelle histoire… On m’avait prévenu de la « pause » et j’avais trouvé ça louche. Il m’était même arrivé de croire que pendant un moment, Tsuki aurait voulu la libérer. Me rendant compte que rien ne se passait, je pensai à une bête « rencontre entre filles ». Tsuki quitta alors les lieux, et pour ma part, je vins faire part d’une certaine nouvelle à la vampire.

« … Votre séjour prendra fin d’ici peu … Quelques jours à peine, pour ne pas dire demain soir. A défaut de traiter efficacement avec vos compagnons du Gouvernement, nous avons trouver des pigeons qui seront ravis d’avoir une ‘servante’ pour leur équipage. Inutile de dire ce qui arrivera hm ? »

Les joies de négocier parfois avec des troufions. Ren annonçait sa libération ET un repas offert. N’est-ce pas gentil ? Cependant, en ayant réfléchit à bien des choses, il vint alors à reprendre la parole.

« Cependant, j’ai une offre à te faire… Vesper ! »

Le sourire en coin, je me demandais si elle y réfléchirait vraiment, ou si elle allait refuser purement et simplement.

« Ne prends pas mal le terme… Mais j’aimerais t’engager comme … Nettoyeuse. Tu n’aurais aucune réelle obligation envers moi, ni même de réel lien, juste un contact. J’aimerais que tu me débarrasse de certaines personnes que je t’enverrai en guise de repas. Qu’en penses-tu ? Des repas d’une meilleur qualité que tes petits animaux ou autres ? Quant à ce qui est de ta surveillance… A voir si glisser un petit pot de vin ne pourrait pas te permettre d’avoir cette marge de manœuvre nécessaire pour manger ni vu ni connu., De toute façon, est-ce réellement un mal que d’éliminer des criminels ? J’ai un doute sur la chose… Des hommes de ton camp oui, mais des adversaires… Qui les regretterait ? »

Je pensais à une autre personne dans ce rôle, bien qu’elle fût moins subtile dans sa manière de faire. Némésis… D’ailleurs, je ricanai en me disant qu’elles avaient des yeux similaires, cela m’amusa. Mais aucune idée de lien de parenté me venait en tête et pour cause : elle n’est pas une vampire ! Du moins, j’ignorais sa réelle nature.

« Tu me fais presque penser à quelqu’un... Ton regard du moins. Bref… Je te laisse y réfléchir et on en rediscute demain ? »

Quittant alors les lieux, ce n’est que le lendemain pour le « repas » que je me présenterai à elle, clairement plus à l’aise avec cette dernière. Assis sur ma chaise, toujours en cow-boy, je fixais ses yeux attendant sa tirade.


; color:black;">

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Vesper Ahriman
Vesper Ahriman
Messages : 103
Race : Vampire

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Left_bar_bleue23/75[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Left_bar_bleue39/80[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Empty_bar_bleue  (39/80)
Berrys: 53.379.000 B.
Jeu 5 Aoû - 8:35





Des propositions, Tour 14


La rousse ne répondit pas particulièrement aux phrases de la sorcière, mais décida à la place de se soucier de Vesper. Cela, où elle se demandait si elle devrait faire sa prise le lendemain, parce qu’elle était sans doute effrayée de se faire découvrir par son frère.
-Ne t’en fais pas, je pourrais tout de même le ponctionner, mais n’oublie pas que toi aussi il te faudra trouver de quoi te nourrir désormais.

La porte s’ouvrait à la volée juste après que Vesper ait terminé sa phrase. Le frère de la rousse entrait, suspicieux, il avait raison. Regardant le plat et le chapeau mis à terre fougueusement, le vampire concocta un plan en quelques secondes, claquant les fesses de la rousse alors qu’elle sortait.
-Ta sœur est fougueuse, Ren Tao, notifiait la sorcière, un sourire malicieux sur les lèvres. Elle sait à qui être fidèle, sinon quoi elle aurait pu assurément rejoindre mon équipage, et peut-être te faire rejoindre ma famille, plaisantait-elle ensuite.
-… Votre séjour prendra fin d’ici peu … Quelques jours à peine, pour ne pas dire demain soir. A défaut de traiter efficacement avec vos compagnons du Gouvernement, nous avons trouvé des pigeons qui seront ravis d’avoir une ‘servante’ pour leur équipage. Inutile de dire ce qui arrivera hm ?
-Les tuer serait servir vos intérêts, pas les miens, je crains de ne pouvoir vous faire la fleur de les tuer si je peux douter qu’il restera des témoins.

Le roux faisait un effet de manche, dévoilant ses intentions futures la concernant.
-Cependant, j’ai une offre à te faire… Vesper ! Ne prends pas mal le terme… Mais j’aimerais t’engager comme … Nettoyeuse. Tu n’aurais aucune réelle obligation envers moi, ni même de réel lien, juste un contact. J’aimerais que tu me débarrasses de certaines personnes que je t’enverrai en guise de repas. Qu’en penses-tu ? Des repas d’une meilleure qualité que tes petits animaux ou autres ? Quant à ce qui est de ta surveillance… A voir si glisser un petit pot de vin ne pourrait pas te permettre d’avoir cette marge de manœuvre nécessaire pour manger ni vu ni connu., De toute façon, est-ce réellement un mal que d’éliminer des criminels ? J’ai un doute sur la chose… Des hommes de ton camp oui, mais des adversaires… Qui les regretterait ?
-C’est contraire à l’éthique du gouvernement. Comme je le disais pour ceux à qui tu comptes m’offrir pour me libérer, si je sais que cela va se savoir, cela aura un impact sur ma carrière qui vient tout juste de voir son plus gros poids ôté. Si j’étais plus haute dans la chaîne de commandement, cela n’aurait probablement que peu d’incidence et j’aurais probablement accepté, mais prendre directement mes informations des membres que je suis censé enfermer ou tuer peut voir ma condition passer de lieutenant noble à noble parjuré, et ce n’est pas quelque chose que je souhaite.

La femme réfléchit quelques secondes..
-En revanche, rien ne m’interdit de voler tes listes de contacts, des informations concernant tes potentiels complices de crimes et autres informateurs. C’est à toi de voir qu’est ce que tu es prêt à mettre à ma portée en laissant négligemment la porte de ma cage ouverte, capitaine. Tout ce que tu aurais à faire, c’est placer les cartes et listes devant ma cellule, la laisser ouverte et passer à côté d’une île, et woosh, aussi subtilement que si le vent avait soufflé sur le pont, j’aurais disparu avec autre chose en tête que de chercher un roux, déclara la femme en haussant les épaules.
-Tu me fais presque penser à quelqu’un... Ton regard du moins. Bref… Je te laisse y réfléchir et on en rediscute demain ?
-Mé.. failli dévoiler Vesper en s'exclamant… Tu dois la connaitre sous le nom de Némésis, je crois, c’est le nom qu’elle s’est donnée en tant que primée, si tu parle bien de qui je crois.

Elle y avait pensé plusieurs fois ses dernières minutes, c’était tout naturellement qu’elle faisait le liens pour les yeux. Mais après tout ça n'était qu’une chance sur plusieurs milliers. Elle ne doutait pas que sa fille traîne avec ce genre de voyous, après tout elle n’avait pas suivi la meilleure voie pour elle, même si c’était une voie qui promettait pour son avenir. Peut-être pourrait-elle se racheter avec les années, mais pour l’instant ce n’était pas vraiment une fille sage. Les rapports mentionnaient une femme colérique, bornée, pyromane. La sorcière avait toujours un œil tourné vers ce que devenait sa progéniture, bien entendu en restant à l’écart et sans s’être présentée à elle. Elle n’avait jamais vraiment fait partie de son monde sauf à ses tout débuts, avant qu’elle ne change de protecteurs. Puis la malchance avait frappé, plusieurs fois. La femme s’était posé la question naturelle, s’accusant elle même d’être responsable de son malheur, mais finalement, sa fille ne faisant rien pour arranger les choses, cela s’était illuminé comme une épiphanie, sa fille forgeait son propre destin dans ses bêtises, il était normal qu’elle fasse des erreurs, elle devait encore apprendre.
-Nous nous reverrons demain,alors, finissait-elle par dire.



La journée s’achevait, puis une nouvelle pointait le bout de son nez et avec celle-ci un grand rouquin qui se posait à cheval sur une chaise.
-Je présume avoir déjà fournis la réponse à votre demande hier, Si vous voulez que cela marche, il vous faudra faire des papiers d’apparence crédible et les laisser à ma portée avant de faire en sorte que je puisse m’évader, et pas me larguer comme une courge dans un champ d’ennemis qu’il me faudra fuir. Du reste, si vous vous arrangez pour que le dernier de la liste ait une autre liste avant que je m’en occupe, le lien des évidences m’obligera à m’en occuper également et me maintiendra hors du circuit pour vous faire du mal ou lancer une croisade contre vos affaires. L’éthique du gouvernement supportera un lien pareil sans le savoir, et si jamais cela vient à ce savoir, il suit quand même la règle pour les corsaires, en quelque sorte. Le pacte est plutôt simple, sitôt que je n’aurais plus de cible, j’en reviendrais à vous et votre entreprise, du moins officiellement, vous avez donc tout intérêt à “nourrir” régulièrement ma carrière de cibles à détruire pour le bien du gouvernement. Si vous vous efforciez de détruire certains de vos compétiteurs vous même ou des équipages qui n’ont rien à voir avec vous, cela pourrait peser en votre faveur avec le temps également, bien que je ne puisse rien vous promettre aujourd’hui. A vous de voir, Capitaine.


Vesper Ahriman
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1317
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Left_bar_bleue47/75[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Left_bar_bleue731/750[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 68.915.850.000 B
Ven 6 Aoû - 0:26
Kidnapping




La nouvelle-né écoutait les paroles de sa « génitrice » et acquiesça. Oui, elle l’avait compris, elle devra faire des choses qu’autrefois elle n’avait pas nécessité de faire. C’est son choix, sa destinée désormais…

S’attendant à tout sauf l’arrivée de son frère, Tsuki sursauta, mais heureusement – ou plutôt malheureusement – la sorcière ouvrit la bouche pour expliquer sa présence. Sur ces mots, je vins à arquer un sourcil très surpris de la chose. Si sa bisexualité n’était en rien une gêne, le fait d’imaginer ma sœur se laisser aller avec une sangsue comme elle… Je regardais la dame en question et tendais l’oreille de nouveau. Elle s’amusait avec les mots et cela me titillait sans que cela m’amène à la colère. Suite à cela donc, je lui disais ce qui allait advenir d’elle et je vins à hausser les épaules.

« Et bien… Je suis curieux de voir comment vous vous sortiez de là. Même si j’ai ma petite idée. J’espère alors que ces futures personnes ne sont pas aussi moches qu’elles ne sont idiotes… Je crains que le spectacle soit … si plaisant. »

La laissant assimiler l’information, celle-ci vint alors à écouter ma proposition. Mais celle-ci vint à répondre pas si simplement que je ne l’aurais espéré. Visiblement, celle-ci voulait rester clean… Ironique quand on connaît sa vraie couleur, mais je ne disais rien à ce sujet. Pas pour le moment en tout cas. Soufflant quelque peu, je vins à ricaner quelque peu devant son attitude bien tôt peureuse à mon goût. Quel intérêt de vivre caché ? Certes, le dicton qu’il vaut mieux vivre ainsi, mais je secouais la tête.

« Concernant la discrétion, j’ai potentiellement un contact qu’il serait utile à contacter, à savoir… Ni plus ni moins un certain amiral. Libre à toi de croire que je bluff, mais … Je connais un certain Archer. Sans doute ne serait-il pas contre un peu d’écrémage, surtout si cela peut te rendre … heureuse ? »

Je n’en dis pas plus alors qu’elle proposait des solutions discutables. Réfléchissant, je vins à mettre de côté toutes ces idées tandis que je fis part d’un petit détail et à ma grande surprise, la femme semblait connaître un certain nom. Némésis ? Si au départ je pensais simplement à quelqu’un faisant le lien avec sa fiche de prime, sa phrase laissait croire à un autre genre de lien. Essayant d’aligner les neurones, je vins à mettre aussi de côté cette donnée qui aurait cependant son importance. Est-ce que Némésis serait une … agent double ? Ou alors autre chose ?

Quittant les lieux pour ne revenir que le lendemain, je renouvelais ma demande où celle-ci reprit la parole pour répondre de plus belle. Encore une fois, elle cherchait une solution mais trop compliquée à mon goût… Je vins à soupirer et agiter une main.

« Trop compliqué… Comme dit hier, j’ai des contacts, mais à voir ce qu’ils en diraient… Hmmm… Laissons ça pour plus tard. »

Approchant d’elle, là pour le repas donc, je vins à dévoiler ma nuque à celle-ci et m’asseoir sur le rebord du lit. Celle-ci avait là un homme non pas totalement soumis, mais qui se pliait un peu à elle. Mais qu’on ne s’y trompe pas, aussi docile sois-je, je restais celui qui l’avait étranglé, kidnappé et qui allait la vendre à des idiots pour la « libérer » tout en faisant en sorte que ce soit rentable.

« Fait vite… et ne te montre pas trop gourmande. »

Si le ton avait pu être autoritaire, là, il serait plus neutre qu’autrefois. Une taquinerie même ? Quoi qu’il en soit, je respirerais plus lentement pour me préparer à la suite, à savoir une morsure. Celle-ci disparaitrait avec le temps ou du moins j’espère… Quoi qu’il en soit, une cicatrice de plus ou de moins… je ne suis clairement pas à ça près. Fermant les yeux, j’attendais qu’elle fasse son affaire. Suite à quoi, elle entamerait la fin de son voyage d’ici quelques heures !


; color:black;">

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Vesper Ahriman
Vesper Ahriman
Messages : 103
Race : Vampire

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Left_bar_bleue23/75[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Left_bar_bleue39/80[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Empty_bar_bleue  (39/80)
Berrys: 53.379.000 B.
Ven 6 Aoû - 17:59





Reminiscence, Tour 15


Le rouquin avait l’air suspicieux, et c’était normal, après tout c’était de sa sœur que la sorcière avait parlé. Il n’avait visiblement pas fait attention aux yeux de sa parente alors qu’elle sortait et se focalisait plus sur la femme à l’origine des doutes. L’homme finissait néanmoins par changer d’angle et s'intéresser à la libération sous conditions du vampire. Un petit échange s’opéra, puis Ren fit sortir un nom au clair, mentionnant Archer. Ce nom lui rappelait tant de choses différentes, du type à qui elle avait confié son enfant à l’amiral dont faisait mention ce pouilleux roux.
-Si tu veux que je te félicite d’avoir le bras aussi long, alors félicitation. Je doute que l’amiral Ghetis Archer, le conquérant, s'amuse à écouter les divagations d’une lieutenant s’étant fait séquestrée par un bandit au point de se laisser tenter par une collaboration avec ce dit bandit. Si tu a le bras pour le mentionner au point que je puisse croire que tu ai une relation de confiance avec, alors pourquoi passer par moi pour le contacter, tu veux son numéro peut-être ? Et j’ai du mal à voir où me rendre heureuse pourrait le contenter d’aucune manière que ce soit, répondit-elle à la phrase étrange sur le fait que Ghetis l’autoriserait à se nourrir des cibles.

Le rouquin sortait de la pièce, et elle allait s’avachir contre son lit, remontant son nouveau drap et cherchant le sommeil. Elle se rappela sa visite d’une île paisible, où elle avait trouvé un couple heureux, au nom simple, Archer. Elle y avait blotti un enfant entre leurs bras plein de tendresse pour une nouvelle fille. Malgré ce souvenir, elle n’arrivait pas à fixer une forme à leur visage, pas plus qu’elle ne se rappelait du son de leur voix. L’indice qu’elle avait, c’était l’odeur familière des plantes sur cette île, et le parfum que cela apposait sur leurs vêtements. L’esprit de Vesper était là, plus jeune, parlant avec des mots qu’elle n’entendait pas, suscitait des réactions inaudibles, visuellement intéressantes, comme des rires, du langage du corps. Elle se voyait tendre un ballot de linge enveloppant une forme, la femme du couple tendant vivement les bras, comme très concernée, puis elle leur souhaitait de bonnes choses, et à sa fille aussi, avant de se retourner pour partir. Après quelques pas, elle se voyait se retourner pour admirer la vue d’une famille comblée et parfaite, mais aucun visage ne lui venait. Ces ombres vagues sur leurs visages la narguaient, comme se moquant d’elle de ne pas se souvenir d'eux. Et plus elle y pensait, plus les visages prenaient de l’ampleur, couvrant peu à peu sa vision. Comme trois vers géants, les trois ombres se dressèrent d’un coup comme un serpent qui prendrait de la détente pour frapper, et elle leva les bras avant de crier, se réveillant instantanément, en sueur, bras tendus.


Pendant la matinée, elle avait eu le temps de réfléchir à son cauchemar, se doutant que quelque chose clochait dans son horloge, dans ses sentiments, pour que ce souvenir revienne soudainement. C’était, comme un doute fugace qu’elle avait toujours eux, de se dire que si Némésis avait pris cette voie, c’était peut-être parce qu’elle n’avait pas vraiment vu le visage de ces gens… Mais peut-être pas au fond, Red avait également fourré son nez dans ses affaires et tenté de la prendre sous son aile. Et si au final, c’était elle, le problème ? Cette vieille femme sans doute pleine d’aigreur, peut-être même de ressentit, qui avait planifié de corrompre son enfant de la sorte tout cela parce qu’elle avait tourné le dos à s’occuper d’elle elle-même ? La chose était compliquée, elle devrait sans doute confronter la petite à tout cela pour tirer les choses au clair, mais pour cela, elle devait être libre.

Le roux était venu ensuite, les deux avaient discuté des conditions de sa libération, encore, pour que le roux joue encore le chat échaudé aux conditions.
-Pense bien ce que tu veux, Capitaine, souffla la sorcière. Ta proposition serait sans doute honnête envers quelqu’un qui ne se soucie pas de sa carrière. Je t’ai informé que ce j’y avais un intérêt, tu te doute bien que si je pouvais accepter sans aucun risque, je le ferais sans hésiter. Mais si je le fais aujourd’hui, en tant que lieutenant, et que cela vient à se savoir, non seulement ma carrière est terminée, mais je finirais avec des menottes aux poignets. Comme tu le dis toi même, un amiral ne serait pas inquiété, donc a moins que je ne sois amiral, tu peux probablement aller voir ailleurs pour te fournir en marines prêt à faire ton sale boulot.

Un peu agacée, la sorcière vint se placer derrière le roux avant de le mordre dans l’épaule légèrement dégagée. Son odeur n’était pas déplaisante, son goût était habituel. La femme était repue après une prise de pas grand chose, comme la veille elle avait eu un simili repas, c’était plus mince évidement.
-Fini, dévoila la sorcière, comme une enfant ayant terminé son repas pour avoir droit au dessert.


Vesper Ahriman
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1317
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Left_bar_bleue47/75[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Left_bar_bleue731/750[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 68.915.850.000 B
Sam 7 Aoû - 2:09
Kidnapping




La vampire ne semblait pas comprendre ce que je lui proposais, ou plutôt… ne voulait pas comprendre. Soit, si elle préfère me taquiner en prétextant que je veux son numéro – que j’ai déjà … - je me contenta de prendre sur moi et hausser les épaules. Pour cette fois je laisserai passer, mais dans un avenir incertain, sans doute que des paroles si taquines pour pas un rond lui faudrait de nouveaux plaisirs insoupçonnés… Hmm… Cela ne m’amusait guère. Ses taquineries m’ennuyaient petit à petit sans doute car elle ne va pas dans mon sens. C’est regrettable, mais c’est le jeu. Soupirant quelque peu, j’attendais donc qu’elle passe à la suite, à savoir qu’elle se nourrisse.

Je suis là pour éviter qu’elle s’en prenne à mes hommes, alors bon… Patientant, je la laissais se mettre derrière moi et enfonça ses crocs dans mon épaule. Voilà qui est presque étonnant, je tournais la tête pour la voir faire intriguer. Pourquoi ne mordait-elle pas la jugulaire ? A même la nuque ? Sentant sa ponction, je vins à grimacer légèrement, mais à ma grande surprise, elle ne suça pas longtemps. Quand elle se retira, là, je sentis ses crocs se retirer de mon être et cela fit bizarre. Ma première réaction fut de me masser la zone mordue comme pour m’assurer qu’elle n’a pas mordu et retiré un bout de chaire. Il n’en est rien. Heureusement.

Je sentis alors une certaine fatigue me frapper de plein fouet. Je ne titubais pas comme un alcoolique, mais … il est clair qu’en cas d’attaque, mes réflexes en seraient diminués. Me massant l’épaule, je viendrais alors presque à faire de l’ironie.

« C’est plus … Doux qu’imaginé… »

Lui lançant un regard presque malicieux, je quittais les lieux pour cacher la dureté de sa ponction. Je du même aller voir Krake pour m’assurer de mon état. De son côté, Tsuki s’était enfermée dans sa cabine pour réaliser ce qui venait de se passer. Celle-ci ne ressentait plus cette voix qui lui murmurait tout à l’heure des choses, à dire vrai, elle se sentait même … bien. Mais ce n’est qu’une question de temps… Les cauchemars ont tendance à se faire désirer avant de se manifester !

Le temps s’écoula comme il faut et comme convenu donc, l’heure de l’échange arriva. Les petits poissons avaient mordu à l’hameçon, sans doute fier de « dealer » avec moi. Qu’allaient-ils faire de cette marine hein ? Ayabusa discutant avec ces gens, pour ma part, j’allais chercher la principale intéressée. Toquant à sa porte, je l’ouvrirais alors pour faire signe de me suivre.

« Il est temps que tu prennes l’air… »

L’accompagnant donc tranquillement jusqu’au pont, je semblais libéré d’un poids désormais. Au final, aurait-elle réussit à m’agacer ? Sans doute… Quand un jouet ne plie pas comme on le désire, cela devient clairement ennuyeux. Ne montrant rien de ma pensée, je me contentais de mener la demoiselle à ses « nouveaux » propriétaires qui nous donnèrent la somme d’argent désirée. Moins qu’espéré en traitant avec le gouvernement, mais le business c’est le business, surtout que ces derniers sont perdant dans cette histoire. Mais ça, ils ne le sauront que quand elle aura faim ? En tout cas, je jetais un dernier regard à celle-ci alors que les gens l’embarquaient. Quelle histoire me disais-je. Si de notre côté sur le pont on ne semblait pas vraiment inquiet pour elle, ce fut Tsuki depuis sa cabine qui jeta un regard vers la créature de la nuit. Serait-elle triste ? Pas vraiment, cependant, elle espérait pouvoir la retrouver un jour pour lui montrer son avancement depuis cette rencontre-là !


; color:black;">

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Vesper Ahriman
Vesper Ahriman
Messages : 103
Race : Vampire

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Left_bar_bleue23/75[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Left_bar_bleue39/80[FB] Le rouquin et la vampire ( Pv Vesper ) - Page 2 Empty_bar_bleue  (39/80)
Berrys: 53.379.000 B.
Sam 7 Aoû - 10:19





Retour à la case départ, ne touchez pas 300 francs, Tour 16 Final


Nourrie, logée, mais captive, ce n’était plus l’ordinaire de Vesper depuis bien des années. Aujourd’hui elle changeait de main, comme elle le comprenait lorsque que Ren vint la chercher pour lui dire qu’elle prenait l’air. Quand elle fut effectivement à l’air libre, l’expression de la sorcière changea du tout au tout quand elle vit le navire à côté de celui du capitaine Tao.
“Il me vend sur un navire et espère que je vais m’en sortir ? Mais quel rat..” se dit la femme en regardant l’argent changer de main.
-Allez p’tite, t’es à nous mainant ! baragouina le payeur en la poussant sur son propre pont ou elle chuta.

Les passerelles furent révoquées le temps qu’on attache la femme les mains dans le dos, puis ils la lièrent à une chaise, sans doute pour lui donner un petit “discours de bienvenue” peu reluisant. Deux gifles et un avertissement plus tard, le chapeau de la femme était tombé et elle pleurait, faussement, les joues rouges.
-T’vas êt ben gentille et fair c’qu’on t’dit ! beugla le capitaine apparent du navire.
“Je suis patiente..” se dit le vampire “...mais faudrait voire à ne pas abuser non plus...” pensa-t-elle avant d’en reprendre une “...j’imagine que l’inconscience me vaudra quelques heures de tranquillité." élabora-t-elle avant de faire semblant de feindre d’épuisement.
-Roooh nan, j’m’échauffais tout juste.. se plaignit le type. Rat, va m’chercher un seau d’eau.
"Pourquoi fallait-il que ce soit des sadiques ?” regretta la femme, “Si l’eau me touche, je vais perdre mon pouvoir pendant quelques secondes, sauf qu’il ne s’agit pas de Ren, je n’ai aucune idée de leurs intentions.”.

Au moment ou la femme entendit l’eau remuer dans le seau qui arrivait pour elle, elle se redressa, passa à travers ses liens et l’homme qui jusque là la battait sous sa forme éthérée de sciure, puis donna un coup de pied en arrière pour que le type s’écroule sur sa chaise. Celui avec le seau lança le liquide par réflexe, mais la femme aux cheveux roses l’attendait, donc elle se dématérialisa pour s’envoler et rejoindre le nid-de-pie. Le type en haut fut pris d’une vive réaction à laquelle Vesper ne s’attendait pas.
-Des abeilles, des abeilles ! Les laissez pas m’avoir ! hurlait-il en se débattant.

La sorcière se matérialisa à ses côtés et attrapa son sabre et son pistolet avant de le pousser du pied en contrebas où il s’écrasa après un cri très peu viril. La femme se laissa tomber à son tour et flotta quelques secondes au dessus du pont avant de se laisser tomber dessus, puis elles ouvrit les bras.
-Aucun d’entre vous ne peux me vaincre, vous vous êtes fait rouler.
-Sal.. BANG.

C’était le son du pistolet qui venait clore la discussion en soufflant la vie du capitaine.
-Servez moi, et vous serez juste enfermés à votre retour à la terre ferme, refusez, et vous mourrez avant de l’avoir revue.

Visiblement, personne n’était assez fort ici pour connaître le secret du Haki de l’armement, ou même réussir à la vaincre par quelque autre moyen que ce soit, pas faute d’avoir essayé pendant plusieurs minutes très décevantes. L’équipage était réticent, mais il finit par plier lentement aux exigences du lieutenant, c’était mieux que mourir. Elle s’enfermait tout de même pour pouvoir dormir une nuit avant que le navire à bon port.

La prise était dérisoire, attraper quelques pirates peu primés c’était à peine ce qu’il lui fallait pour rembourser son matériel disparu. Fatalement, elle avait perdu du temps, Ren ne lui disait rien qui vaille, et en principe elle était censée dénoncer l’Amiral, ce qui lui vaudrait probablement sa carrière… Et sa fille, elle avait besoin de la revoir, tout comme la sœur de Ren, mais elle pouvait attendre un peu d’avancement de son côté.

Elle avait tant de choses à faire pour s’occuper d’autres gens avant sa carrière.



Vesper Ahriman
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers: