Derniers sujets

[Conquête] - Premier pasparAnn Bathory
Ven 21 Juin - 22:19
[Pillage] Appel d'OffresparJiva
Jeu 20 Juin - 21:23
[Présent] La Bataille de Ghordalu : L'Automne de la Féodalité (feat Unite)parDorian Karmon
Jeu 20 Juin - 17:40
[FB] Sur la voie des sages (feat Yashin Archer)parRébéna Té Ra
Jeu 13 Juin - 15:01
Création d'une ArmeparSakuga Keigo
Mar 11 Juin - 10:36
Appel d'Offres : Crown and CrowdparMaître-Jeu
Lun 10 Juin - 10:59
La musique des émotions pour les nuls |solo]parRaki Goshuushou
Ven 31 Mai - 0:00
[Flashback] Retour en formation : Le ravitaillement et la Marine (feat Ghetis Archer)parPNJ (Gouvernement)
Jeu 30 Mai - 12:31
Quêtes par PalierparGhetis Archer
Jeu 30 Mai - 11:35
Le deal à ne pas rater :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited – Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3620
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue53/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (53/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue155/1000[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (155/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Amiral Kurohebi
Mer 24 Mai - 1:04

La Couronne

Ore Wa Koukan Da !



[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Eee67d10
Asmita Raja Archer, Agent Cipher Pol 5

La démence s’emparait bientôt de celle dont l’appétit insatiable ou l’insouciance l’avait conduit à se méprendre sur les intentions de la nature elle-même, sans doute n’eut-elle pas alors saisit ce qui allait bientôt l’affecter. Malgré tout, le moment viendrait où ses coéquipiers devraient s’occuper d’elle rapidement.

Néanmoins, ils étaient encore occupés par des adversaires auxquels ils ne souhaitaient guère infliger de blessures graves.

La précieuse aide d’Asmita avait permis au duo de contenir l’assaut ennemi et ainsi les mener dans une zone de combat qui allait être effroyablement profitable au duo de La Couronne le plus rôdé au travail d’équipe. Non pas ensemble, nécessairement, mais bel et bien dans la cohésion basique.

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Pnj_yz10
Yzis Archer, Agent d’élite CP5

En voulant enrouler ses appendices autour d’Yzis, Sch’Oméo commettrait une première erreur, l’homme s’étant entouré de son armure capillaire préalablement, ce fut une armure hérissée de piques durcis par le tekkai qui transpercerait ses appendices.

Armor Spikes !

Alors plusieurs des piques présents dans la chaire des « tentacules » grossiraient d’un coup, devenant une masse informe de cheveux solides qui déchireraient de l’intérieur les structures, avant d’en tirer le bout restant pour happer vers Yzis « imperceptible », tant la masse de cheveux grandissante ferait un effet de voile.

Gluttony !

Pour autant l’ensemble des cheveux iraient gober Sch’Oméo, en une sphère capillaire qui se resserrerait sur lui et le broierait au maximum, sans le tuer pour autant ! Si l’ennemi se débattait en frappant la paroi, alors il découvrirait le recouvrement par Tekkai Utsurugi qui viendrait absorber l’assaut et le renvoyer de plein fouet !

Dans le final de cette assaut, Yzis enverrait valser la boule solide contre Sch’Gra afin de l’écraser au sol d’un coup sec, profitant du poids supplémentaire qu’offrirait Sch’Oméo en y étant. Et ainsi la boule s’ouvrirait pour également englober Sch’Gra et le broyer de la même façon, toujours sans le tuer, en étant attentif à sa voix grâce au mantra.

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Pnj_ag10
Agon Akem, Colonel

De son côté, Agon allait démontrer sa capacité à travailler de concert avec les siens. Profitant de la muraille dressée par Asmita, il savait qu’il devrait défendre les siens de l’assaut à venir !

- Hisagi ! Balance lui ton boulet chargé de haki dès que je repousse son attaque ! En s’étant entrainé plusieurs jours avec le Colonel, Agon ne pouvait que connaître au mieux sa façon de combattre et savait donc comment s’y adapter, appréciant ce style mi-corps-à-corps mi-distance.

Séparant sa hache en deux haches distinctes, il donnerait de grands coups de haches vers les cieux, provoquant sept fois deux grandes lames d’airs ! Tapissant le ciel de près d’une quinzaine de lames d’air, à une près, il repousserait sans mal l’assaut.

Comptant sur Hisagi et sa force herculéenne pour qu’il projette son boulet à cet instant, Agon ne tarderait à trancher brusquement le vide avec la seconde hache présente dans sans main ! Dans un silence imperceptible, Sch’Lag verrait alors apparaître sur son corps six plaie de découpe de façon instantanée. En réalité Agon venait de trancher le vide six fois en un éclair. Les plaies quant à elles constituaient les marques laissées par un type de lame d’air dont la finesse et la vitesse rappelait la découpe instantanée dit « Iai ». En somme il s’agissait d’une découpe instantanée à distance, rendant la lame « responsable » imperceptible pour un œil non-averti, effet renforcé si Hisagi avait effectivement attaqué en parallèle.

Par la suite prendrait exemple sur son collègue et projetterait une de ses haches qui la distance estimée le lui permettait, c’est-à-dire environ 6 mètres de longueur de chaîne, sans compter la hache d’environ 1 mètres soixante-dix.

La hache arriverait sur l’ennemi par le sommet afin de le cogner à la tête sans que les lames ne le touchent, le but étant donc de l’assommer !

En tirant sur sa seconde hache il ferait alors revenir l’autre, mais sans la toucher, touchant au « clips » au centre de la chaine, il révèlerait qu’il s’agissait en fait de deux chaines de trois mètres liées entre elles. Ainsi, Agon laissait sa hache choir au sol pour l’instant.


-->
La Couronne
Awful


Inventaire:

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 45495_s

Vente sur dans le ciel et livraison dans tout Grand Line : Ici

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Ann Bathory
Ann Bathory
Messages : 181
Race : Vampire
Équipage : Queen Ann's Pirate

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue33/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue57/220[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (57/220)
Berrys: 1.109.060.000 B
Mer 24 Mai - 13:59
Vergol le savait, ils étaient dans la merde. Okay, le feu faisait peur aux petites et moins petites bestioles mais les gigantesques, elles, elles avaient pas l’air d’en avoir grand-chose à foutre et qui plus est avait réduit à néant les envies pyromanes du crabe. Mais en tout cas il notait quelque chose d’intéressant ces choses semblaient stratégiques sacrifiant des cocons pour sauver la caverne entoilée des flammes. Ce qui était un tout aussi mauvais point pour eux puisqu’un ennemi intelligent était dur à combattre. Agrias était tout de même visiblement capable d’en repousser une, mais si les deux autres grandes araignées commençaient à chercher à s’y mettre même pour lui ça deviendrait compliqué s’il devait maintenir dans le même temps le dôme enflammé. Maintenant le principal c’était d’arriver à sortir de là en vie et malheureusement Vergol n’avait plus trop de solutions en tête hormis courir.

C’est le doc qui prendrait en réalité le relais en commençant à aider l’élégante femme aux cheveux d’argent mais il verrait assez rapidement à sa grande surprise que cette dernière serait relativement en forme du moins comparé aux deux autres puisqu’elles pouvaient déjà parler. Il s’adresserait donc au crabe pour lui demander de s’abaisser afin que tout en courant, il puisse avoir accès aux blessures de la jeune femme à la rapière. Si sa première patiente s’en sentait les capacités il demanderait à cette dame qu’il trouvait sublime plus de précisions sur la façon dont ils s’étaient retrouvés dans ces cocons et les blessures qui leur avaient été infligés. Après tout plus le docteur avait d’informations mieux il pouvait soigner. Et qui plus est il devait maintenir sa patiente éveillée.

Vergol de son côté ferait de son mieux pour répondre aux attentes d’Oméga. Qu’espérait ce dernier ? Que la fille à l’épée combatte avec eux et les aide ? S’il arrivait suffisamment à la remettre d’aplomb pour ça chapeau bas. Ce qui lui faisait d’ailleurs penser qu’ils avaient un nebula avec eux et que si ce dernier se réveillait cela pourrait être bon pour leurs affaires.

- Après la fille occupe toi du nebula, la vieille en dernier on a besoin de combattant aptes pour s’en sortir

Le docteur ferait les yeux ronds l’espace d’un instant à cette remarque fort déplacée mais la situation et le crabe étaient ce qu’ils étaient et en l’occurrence le fait est qu’il avait raison ils avaient besoin de bras supplémentaire. Aussi il ferait de son mieux pour reproduire les soins qu’il avait déjà pu effectuer sur agrias, en priorité sur l’épéiste et le pirate puis sur la soixantenaire.
Ann Bathory
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3300

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 24 Mai - 22:23



Exécuteur Prétorien Kalhatien

La voix des ténèbres était celle de la tentation. Le regard de Cho s’était appauvri de sa liberté : ses mouvements mécaniques indiquaient clairement une absence complète de libre-arbitre. En se levant et en quittant les lieux, il emmena avec lui celui qui partageait sa condition, Bill Obama, et l’ombre cachée dans l’obscurité. Enfin hors de portée, il ne fallut pas longtemps pour que l’armure ouvre à nouveau sa bouche, et que sa voix ne résonne dans la caverne. Il le répéterait jusqu’à ce qu’il ait une réponse :

    - Envoie un caillou si tu m’entends.

Et quand il serait enfin sujet à un choc, sa voix s’élèverait à nouveau vers Harès, son seul compagnon de prison.

    - Je suis l’Exécuteur Prétorien Kalhatien, dirait-il. De toute évidence, toutes les balises ont été activées, puisque vous êtes là. Je suis le détenteur du Fruit du Vaisseau. Chaque objet que je touche est lié à l’endroit où je l’ai touché, et y amènera automatiquement les personnes, à condition qu’il soit actif.

Il semblait donner une explication vide de sens dans une situation aussi critique que celle-ci. Où étaient-ils ? Qui étaient leurs agresseurs ? Pourquoi ? Et surtout… pourquoi ? Comprenait-il l’importance de ces questions ? Ou s’obstinerait-il à ne donner qu’une réponse partielle, qu’une explication dénuée d’intérêt…

    - Notre ennemi m’a capturé alors que j’inspectais ce lieu suite à un rapport, à quelques heures d’une formation militaire avec les forces du Gouvernement Mondial. Mes hommes ont été maitrisés, et en voyant l’ennemi face à moi je me suis percé les tympans. Cette personne était « Xenovah », celui qui a mangé le Fruit du Monarque, le fruit que possédait Centes Decima. Je ne vous donne pas ces informations au hasard.

Harès commencerait peut-être à comprendre que la voix qu’il entendait, bien que déformée par un appareil de toute évidence, était plus féminine que masculine. L’armure n’avait toujours pas bougée.

    - Un ordre et vous perdez votre volonté. Alors ne tombez pas sous son contrôle. Quoiqu’il en soit, vous libérer de ces chaines est le premier objectif. Je ne peux pas utiliser mon pouvoir à l’heure actuelle, et je ne vous serai d’aucune utilité en combat, alors ne prenez pas le temps de me libérer. Retrouvez vos alliés et prévenez l’Empire qu’une menace plane sur nous, par pitié. Ne jouez pas aux héros…

La voix semblait progressivement se faire plus faible, de moins en moins audible, et les bruits de pas discrets viendraient donner la raison pour laquelle elle s’était tue. La personne qui venait d’entrer était certainement peu connue, mais sa petite taille ne l’empêchait pas de passer entre les barreaux. Il s’était perdu par ici, en tentant de devancer le groupe de personnes qu’il accompagnait… Un gnome de toute évidence.

Spoiler:


Sheoldred

Sheoldred était de ceux qui avaient abandonné. Abandonné leur humanité au profit d’une mort facile… Le regard tourné vers l’intérieur des terres, vers la Lumina, une guerrière sainte aux airs farouches, il s’élançait sans un instant comprendre ce qu’il arrivait. Il était mort, et les morts ne bougent pas, mais lui… Les araignées faisaient avancer ce corps sans vie comme le pantin qu’il était.

Il recula sous le coup de l’adulte qui était plus grande que lui. Et il reprit sa course, tentant d’échanger une salve d’attaques là où son corps ne suivait pas le rythme. Pierrick regarda Tama alors que les échanges se poursuivaient et que les araignées venaient replacer l’épaule disloquée de l’enfant.

    - Du feu !

Il semblait avoir une idée, et se dirigea vers une maison qu’il fractura. De là, il sortit une lampe à huile encore allumée. Il la porta vers Tama et lui fit un signe en dirigeant son doigt vers le garçon. Il fallait qu’elle brûle cette personne, pour que les araignées meurent avec et n’infectent personne d’autre. Si elle loupait son premier coup, il irait lui rechercher autant de lampes qu’il y avait de maisons dans le coin.


Ogre Hest, Styffer Crownell "Le Médecin de la Peste" & Elesh Norn
Homme-Pierre, Chasseur de Prime & Créature Parasitée

Le rythme auquel Elesh attaquait Styffer, le chasseur de primes, était si soutenu qu’il en était anormal. Elle ne semblait pas fatiguer, comme si quelque chose d’anormal courait dans son corps. Et c’était le cas : le cristal de sang prenait progressivement le contrôle de cet animal et de ses fonctions mentales, après avoir pris les fonctions motrices. Pour Ogre Hest, ce n’était pas nouveau : il avait lutté contre ce phénomène pendant des années, mais il devait sa réussite uniquement à sa constitution particulière. Son corps était trop acide pour que le champignon n’y survive, c’était là la propriété de la roche qui le composait.

Observant Pouppy qui s’apprêtait à l’immobiliser, Elesh ouvrira sa gueule et la referma sur les épieux, tâchant sa fourrure de son sang tandis que les appendices étaient sectionnés. Cela suffit cependant à la chimère pour frapper la petite créature sur le crâne, l’envoyant dans le décor… Mais ne l’assommant pas le moins du monde, car en réalité elle n’était plus consciente à ce stade-là. Ogre Hest était cependant proche de l’arrivée, et sa main de pierre se posa sur Elesh… Qui la souleva quelques instants plus tard, alors qu’elle s’était légèrement enfoncée dans la tête. Le titan, en contraste avec elle, fut repoussée sur une douzaine de mètres.

Styffer en profita pour arriver sur Elesh, s’apprêtant à lui injecter un poison… Avant que la gueule de son ennemie ne s’ouvre pour accueillir son bras et qu’il ne doive reculer en urgence.

    - Que se passe-t-il ?
    - Elle est infectée par un champignon, je crois, ferait le Hest.
    - Un champignon ?

Le médecin regarda la petite créature.

    - Il faut rendre son corps inhospitalier, pour que le champignon s’enfuit. Je vais créer un poison alors… occupez-la.

Ogre Hest regarda la petite Elesh. Il l’aimait bien, elle avait bon appétit et c’était plaisant. Il voulait qu’elle vive. Regardant Pouppy, il lui fit signe d’aller lui aussi vers leur amie-ennemie. Alors qu’il tentait de la frapper, celle-ci monta sur son bras pour aller gober la tête de l’homme-pierre, dont les yeux s’écarquillèrent devant la dextérité dont faisait preuve l’infectée.

Sch'Lag


Sch'Oméo & Sch'Gra

Un seul être manque et tout est dépeuplé… Surtout quand l’être en question est à l’origine d’un changement typographique. Asmita avait grandement perturbé les sens des hommes-champignons, et cela se ressentait dans leur contrôle. Sch’Oméo avait tenté d’attraper Yzis, mais force était de constater qu’il n’y avait pas la possibilité de le faire sans subir nombre de dégâts. Ses appendices percés, il aurait du mal à se protéger de l’attaque qui l’amènerait au centre d’une sphère capillaire.

Se protégeant du mieux qu’il pouvait, il n’en fut pas moins défait quelques instants plus tard sous l’instance des coups. Cela laissa à Sch’Gra le temps de s’envoler, mais pas assez rapidement pour échapper à la boule qui vint le gober de la même façon. Les deux ne possédaient pas intentionnellement le Haki sous cette forme d’hypnose, ce qui était un avantage pour le maître du Retour à la Vie capillaire.


Hisagi, Revinal Frans & Rufus Belgol
Colonel & Commandants de la Marine

Quand Hisagi entendit l’ordre d’Agon, il acquiesça et saisit un des boulets qui pendait à sa ceinture, et qu’il aurait pu oublier tant il était inscrit dans sa manière de se déplacer. L’assaut de spores ne fut pas vaincu par l’assaut du Colonel, mais dispersé sur les alentours, dans les fosses où les autres hommes champignons étaient encore en train de regarder le ciel. Ce serait eux qui seraient touchés par la paralysie des spores dispersés. Sch’Lag retomberait alors vers le boulet chargé de Haki qui tenterait de le cueillir au passage, mais serait d’abord découpé de toute part par l’assaut de leur adversaire. Tentant de s’en défaire, en le repoussant, il ne vit pas la hache venir cueillir sa conscience quelques instants plus tard.

Revinal Frans s’avança en observant la fin du combat, constatant l’état de leurs alliés.

    - L’Agente Asmita a disparu, ferait-il en soulignant l’information. Elle a peut-être subi le même sort que ces hommes-champignons.

Il avançait une hypothèse assez évidente, mais il fallait que quelqu’un le dise.

    - Elle est allée vers les montagnes. Plus exactement, elle semblait viser le sommet.
    - Y’a moyen qu’on avance rapidement vers le sommet alors ? Genre, en contournant le problème on pourrait la rejoindre ? Ferait le Commandant Bedos en regardant Yzis et Agon.

Le premier avait sûrement une solution s’il voulait retrouver rapidement leur alliée : si elle se dirigeait vers le sommet, il suffisait de voler pour la rejoindre rapidement là-bas… Quitte à laisser les hommes-champignons paralysés et évanouis tant qu’ils n’avaient pas de solution pour les sortir de leur torpeur.


Cleto Montgris, ??? & Selena Goumez
Nebula, ??? & Révolutionnaire Locale

La vieille dame ne semblait pas pouvoir aligner deux mots de plus dans l’état actuel des choses, et elle aurait bien du mal à expliquer avec des mots. Cependant le peu de gestes qu’elle pouvait faire lui permettait de désigner les blessures, et le Docteur ferait sans aucuns problèmes le lien avec des morsures d’araignées. Il s’emploierait alors rapidement à extraire un maximum de venin de la première jeune femme, qui se trouvait être une révolutionnaire locale : une certaine Selena Goumez.

Son corps entier semblait reprendre des couleurs au fur et à mesure du traitement, alors qu’Agrias luttait pour repousser l’araignée. Il fallut bien trois minutes pour que le traitement prenne effet, mais le Docteur était déjà passé à la personne suivante. La demoiselle à la rapière expira un coup et regarda les araignées :

- J’ai travaillé à la Compagnie de la Soie. Pour faire court, les araignées sont issues d’une araignée issue du commerce qu’ils y font… Elles ont une faiblesse génétique au niveau de la deux pâte arrière-droite, dévoila-t-elle.

« L’information c’est le pouvoir », et Agrias entendit cela. Décidant d’attaquer vers celle-ci grâce à ses pétales, il fut à nouveau repoussé… Mais le talon d’Achille découvert, l’araignée mesurait ses attaques avec moins de vivacité. Ils venaient de gagner du temps. Cleto fut plus long à s’en remettre, mais les assauts moins fréquents aidaient… Même si la fatigue se lisait sur le logia qu’il faudrait sûrement trainer à bout de bras pour quitter la grotte.

    - Il faut… faire quoi… ? Ferait le pirate en haletant, encore très affaibli.


Vous avez une semaine pour poster ! Voici le groupe concerné : Rudra (2 tour loupé) / Yashin (Quitte l'Event) / Ghetis / Lucina / Jericho / Bath

Jericho > Elesh passe sous le contrôle du MJ. CEPENDANT... Et comme tu n'as pas d'autres PNJs, si tu le souhaites donc tu vas recevoir la fiche de Pouppy. A toi de le faire survivre jusqu'à la fin de l'Event, et de sauver Elesh avec. S'il survit, il est à toi. Si tu ne souhaites pas, tu suivras les aventures d'Elesh le temps qu'elle soit sauvée ! Les tours mangés ne seront pas comptés comme des tours loupés. (Tu peux aussi choisir de faire de l'introspection).

Ghetis > Asmita passe sous le contrôle du MJ, ayant été infectée par le champignon qui la chatouillait. Son obsession ne la rend dans l'immédiat pas dangereuse, mais qui sait ce que le champignon peut lui faire ? En tout cas, bon courage !

Ann > Bon courage !

Lucina > ...

Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 189

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue23/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue56/80[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (56/80)
Berrys: 1.652.478.000 B
Sam 27 Mai - 18:36
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Kcc3[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Bjcg
Soldat Tama NEGLA - lvl 18
Commandant Naru LUMINA - lvl 28

Concentrée dans son combat, la Lumina n'entendit pas vraiment l'exclamation du Puccien car elle savait que le moindre écart d'attention pouvait lui couter la vie. Son opposant été plus rapide et violent qu'elle et c'est uniquement le manque d'expérience de son adversaire qui lui permettait de garder un certain contrôle sur la situation. Seulement l'expérience pouvait se gagner et si jamais le monstre devant elle était capable aussi d'apprendre, alors la situation pouvait basculer à nouveau dans le cauchemar très vite. Il fallait qu'elle gagne vite mais elle ne voyait pas comment car si son adversaire était simple a blesser, il se "réparait" tout aussi vite. Devait elle continuer ainsi jusqu'à ce qu'il ne reste plus d'araignée à l'intérieur ? Cela demanderait une longue bataille d'endurance durant laquelle la moindre erreur serait fatale. Sacré challenge en perspective mais qu'elle intenterait si nécessaire non pas parce qu'elle n'avait pas le choix, mais juste car il s'agissait de son devoir et qu'elle n'avait jamais reculé devant celui ci. Seulement heureusement pour elle elle n'était pas seule dans cette galère et elle n'aurait pas besoin d'en arriver jusque là.

La soldat elle entendit très bien Pierrick et eu un moment d'hésitation en entendant son cri. La première raison fut de savoir ou ils allaient trouver du feu, mais la créature bleu répondit vite à ce problème en détruisant un mur afin de revenir avec le nécessaire. Une lampe à huile ? Il y avait des chances que cela fonctionne en effet, mais détruire des maisons c'était pas bien ! Il aurait pu juste passer par la porte. La deuxième hésitation était simplement un problème morale car il s'agissait malgré tout d'un enfant dont ils parlaient. Était ce la seule solution ? Tama avait bon cœur après tout et cela la peinait de devoir infliger ça à une victime innocente qui n'avait rien voulu de tout ça. Seulement ce n'était pas non plus une enfant au point de croire qu'il était encore possible de faire marche arrière et elle savait bien depuis Holliday Island que le monde pouvait être bien cruel même envers ceux qui voulaient juste la paix. Une connaissance qui pesait bien plus lourd sur son âme que son armure, mais qui n'avait que renforcer sa détermination à faire de ce monde un endroit plus juste. Seulement l'acceptation ne faisait que rendre sa mission plus facile à porter, elle n'en soignait pas les blessures subies.

- Je... Je ne suis pas sûr d'y arriver. Je suis maladroite... Vous voulez bien m'aider ?

Son armure de base ne la rendait pas très adroite, mais avec sa malédiction c'était encore pire. Seulement ce qu'elle craignait le plus était que son bras se mette à trembler au dernier moment. Elle ne voulait pas mettre le feu à la Commandant ou au village après tout, il ne manquerait plus que ça. Heureusement pour elle et pour tout le monde d'ailleurs probablement, Pierrick accepta sa requête et ce fût lui au final qui lança la lampe à huile vers l'ennemi. Malheureusement même avec la surprise il ne parvint pas à faire but, la trainée de feu se répandant sur le sol sans affecter qui que ce soit. La bonne nouvelle est que si la chevalière avait effectuer le lancer, elle aurait probablement réellement mis le feu au village en touchant les herbes multicolores ou quelque chose d'autre du genre. A présent le tir d'essai avait été effectué, Tama alla récupérer une nouvelle lampe dans une maison pour Pierrick qui calculait les résultats de son premier tir et la Commandant Lumina ayant assisté à la scène connaissait maintenant le plan. Se coordonnant face à un adversaire qui ne pouvait les comprendre, le tir suivant atteint sa cible sans échec cette fois et une nouvelle scène qui hanterait sûrement les nuits de bien des gens viendrait clore le macabre chapitre. Celui d'un enfant en feu dont les cris perceraient la nuit, dernier réflexe d'un corps meurtri demandant grâce mais qui ne partirait pas seul, car aucune des huit pattes ne pourraient échapper à l'enfer qui venait de s'abattre sur elles, sentence de la justice venant punir les atrocités qu'elles avaient commises dans ce village autrefois paisible. Aucune huit pattes à part peut être l'une d'entre elles...

Penchée sur le corps, Tama à genoux laisserait les larmes couler sur son visage alors qu'elle prierait pour le salut de cet âme qu'elle avait échouer à sauver, lui présentant ses excuses une dernière fois. Pierrick quand à lui se contenterait de grogner une dernière fois sur ce qui restait de la chair brûlée, espérant probablement ne plus jamais croiser ces affreuses créatures qui avaient ainsi mis en danger de braves générateurs d'ordures aussi quelconques pouvaient elles êtres. Quand à la commandant Lumina, elle tenait dans sa main le dernier corps d'araignée un peu épargnée qu'elle avait sauvée des flammes. La créature était elle morte ou évanouie ? Elle ne savait pas et ne s'en souciait guère car elle ne comptait pas la garder longtemps et en disposerait bien assez tôt. Elle en avait juste besoin le temps d'aller poser quelques questions. Cette histoire n'était pas encore fini et elle ne le serait que quand elle aurait fait tout ce qui était en son pouvoir afin que la tragédie de cette nuit ne se reproduise plus jamais.  

***

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Wrf1
Civil Hares PALM - lvl 34

Terrifiant était probablement le meilleur adjectif je trouve, voir ainsi l'amiral qui partageait ma cellule basculer ainsi de la liberté à un emprisonnement encore pire que celui des barreaux de cette cage. Qu'est ce qui pouvait être pire que se perdre soi même ? C'est quand je fini par retirer mes boules quies pour entendre les explications de l'exécuteur que je réalisa ce qu'était la vrai terreur, celle du fruit du Monarque. On ne parlait plus d'une perte de conscience temporaire suite à une vague hypnose, mais bien d'un asservissement total jusqu'à la mort du roi. A côté de ça, apprendre la raison de notre téléportation dans cette partie du monde me faisait une bien maigre consolation. Honnêtement, je pouvais accepter de mourir ici car j'aurais déjà du mourir il y a quelques mois lors de l'attaque d'Holliday, en revanche finir comme pantin au service de quelqu'un d'autre... Rien que d'y pensait me faisait frémir et je sentais mon dos humide sur ma chemise encore après avoir réalisé à quel point j'avais été proche de disparaitre à jamais. Je ne les intéressais pas et ils m'avaient laissé tranquille pour le moment mais j'avais intérêt à sortir d'ici au plus vite avant que cela change. Heureusement pour moi il me restait une chance, une petite même si je voulais être précis. Probablement la plus petite personne que j'avais vu et pourtant j'en avais aperçu des gens différents venant profiter d'Holiday Island, mais ce n'était pas important. L'important était qu'il n'avait pas l'air d'un robot et que je l'avais déjà vu passé parfois dans le journal. Gnoméo, un révolutionnaire travaillant pour Erwin Dog. Qu'est ce qu'il pouvait bien faire ici ? Aucune idée. Est ce que j'en avais quelque chose à faire ? Clairement pas !

- Yo messire, j'ai aucune idée de pourquoi vous êtes là mais si vous avez un peu de temps à m'accorder j'aimerais beaucoup de l'aide pour pouvoir sortir d'ici. Faites attention par contre car la nouvelle détentrice du fruit du Monarque rôde dans le coin et je serais fort ennuyé si mon potentiel sauveur m'abandonnait là à cause d'une mauvaise rencontre.
- Oh, tiens, euh... Fruit du Monarque ? Ok... Euh, je suis un peu perdu moi aussi, on aura plus de chance à deux.Il s'approche de la chaine et constate Je pourrai pas la casser... Attends ici.

C'est sûrement la première fois de ma vie que j'ai été aussi poli avec quelqu'un, surtout quelqu'un d'aussi petit mais bon on va pas se mentir j'ai vraiment envie d'un coup de main. Pas envie de rester dans cette cage et devoir me percer les tympans pour attendre la mort. Honnêtement il y a de grandes chances que ce gnome m'abandonne là pour fuir la zone au plus vite et je comprendrais totalement qu'il le fasse. On se connait pas et il me doit rien. Peut-être que son groupe de révolutionnaire a aussi été attiré ici par cette Xenovah tout comme notre petite troupe de marine afin qu'ils deviennent ses esclaves ? Si c'est le cas alors j'espère que ce Gnoméo les préviendra à temps afin qu'ils puissent éviter le pire. En attendant je remet mes boules et je ferme les yeux en tentant de réfléchir à un moyen de sortir d'ici. Heureusement pour moi cependant il faut croire que les gnomes étaient de bien meilleurs personnes que les humains car au bout de quelques minutes plus tard, le mini révo revint vraiment avec les clés pour me sortir d'ici.

- Oh t'as pas bougé ! Bon, j'ai trouvé une clef, on va essayer. On va pouvoir bouger. Y'a un endroit qui mène vers un camps par là-bas, sinon on doit pouvoir s'enfoncer dans un tunnel par là-bas.

D'abord Tama et maintenant lui. Est ce que j'avais une sorte de Karma incroyable d'une vie précédente qui faisait que les bonnes personnes venaient à mon secours dans les moments les plus noirs de ma vie ? Je ne voyais que ça car dans cette existence il y avait bien plus méritant que moi. J'aurais presque envie de pleurer mais cacha cela sous un petit rire nerveux alors que la tension glissait enfin un peu de mes épaules. J'avais pas intérêt à merder après tout ça si je voulais me montrer digne d'eux en tout cas. Allez Harès il était temps de sortir d'ici, ne gâche pas ta chance. Récupérant les clés du gnome, je m'approcha quand même d'abord de l'éxecuteur afin de voir si mes clés pouvaient aussi fonctionné pour lui, mais un sourire amer s'afficha rapidement sur mon visage en réalisant que ce ne serait jamais le cas. J'avais déjà vu des hauts niveaux de sécurités sur certaines marchandises de Konan et les menottes de ce type n'étaient clairement rien à leur envier. Trois clés minimum pour ouvrir ses chaines et même ça ne suffisait pas, il y avait l'air d'y avoir un ordre de rotation précis à effectuer. Pas étonnant qu'il m'ai dit de ne pas jouer aux héros, il avait clairement conscience de sa situation et de l'importance qu'on lui accordait. Pas de doute que ses clés ne seraient pas comme les miennes dans un simple petit poste de garde ou Gnoméo avait trouvé les miennes. Pas de doute non plus que ceux qui les ont ne seront pas aussi facile à assommer que l'avaient été mes geôliers.

- Sortons d'ici.

Que ce soit pour moi ou pour l'exécuteur, il fallait que je sorte. Je ne pourrais rien faire seul il fallait prévenir un maximum de monde à l'extérieur avant que d'autres ne se perdent ici pour y être piégé à tout jamais comme Cho. Le petit révo était aussi de mon avis disant qu'il avait hâte de trouver ce que leur leader cherchait afin de rentrer à temps pour son rencard avec une certaine Gnomina. Bah il perdait pas le nord lui ! Par contre les gnomes avaient l'air de choisir leur prénom bizarrement je trouve, mais c'était probablement pas le plus important là de suite.

- Vous cherchez quoi du coup ? J'ai pas vu grand chose par ici mais j'aurais peut être entendu un truc.
- Euh... Une porte ?

C'est... Un début ? Il n'avait probablement pas envie d'en parler à un étranger ou alors lui même n'avait peut être pas très bien compris ce qu'il cherchait. Sans vouloir mal parler de mon sauveur, il avait l'air gentil mais je ne suis pas sûr qu'il avait la lumière allumée à tous les étages, ayant compris que quand il avait dit que je n'avais pas bougé de ma cellule il n'avait pas fait une blague. Quoi qu'il en soit j'avais choisi de prendre le tunnel inconnu plutôt que l'autre menant à un campement, n'ayant pas envie de prendre la route de la probable base de l'ennemi. Je ne savais pas qui avait recruter cette Xenovah pour le moment et quelque part, j'espérais que ça continue. Quand à notre route bah... C'était long et sinueux avec quelques culs de sac, mais dans l'ensemble j'avais l'impression qu'on montait vers le haut me laissant quand même optimiste. Un tunnel classique de montagne donc jusque là jusqu'à ce que quelques joyaux rouges clignotants commencent à apparaitre sur les parois au loin. Allons bon, c'était quoi ça encore.
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Jericho D. Dharma
Maiden from Hell
Jericho D. Dharma
Messages : 271
Race : Humaine
Équipage : Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue46/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue209/750[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (209/750)
Berrys: 81.314.568.000 B
Mar 30 Mai - 18:52
Please my love look at me
I fear I’m gonna go crazy.
Les histoires se cachent partout

Feat notre MJ chéri et des gens pas recommendables



D’accord, l’attention de la prédatrice à poil vert s’était détournée vers son bouclier humain, et c’était étrangement satisfaisant à voir. Enfin non, il n’y avait rien d’étrange à ce qu’il apprécie le spectacle, mais une pointe d’inquiétude se faisait ressentir tout de même. Quid de l’homme, qui lui ne serait probablement pas très heureux de cet assaut soudain et plus que frénétique et pourrait bien envisager que mettre l’animal à bas serait la solution. Non, ça il ne pouvait pas le laisser passer, et c’était une des raisons de son attaque à lui. Mettre la boule de poil inconsciente permettrait sûrement de gérer la situation.

Sauf que les choses se passaient rarement comme il le voulait. Lui tout ce qu’il voulait, c’était voir le monde, l’aventure, voir ce que chaque île cachait comme met, pas servir de repas à la petite verte, qui lui arracha brutalement les pics dorsaux comme si elle n’avait pas eu d’autre choix à sa disposition. Elle aurait pu se contenter de fermer les yeux et secouer la tête, comme tout le monde! A la place, elle avait mordu et arraché, et son dos le sentait bien. Il y avait une traînée chaude le long de sa colonne vertébrale, son sang sans aucun doute, et la chimère aurait apprécié qu’il reste à l’intérieur, pas à l’extérieur. Pour être exact, il était positif qu’il en avait besoin pour vivre. Certes, la plaie ne saignait pas énormément, mais la douleur, elle, était bien là.

Au moins, l’impact avait fait voler la boule de poils, et elle était… Non, elle n’était absolument pas sonnée, se relevant comme si de rien était. Ça, c’était vraiment pas bon. Pourtant, l’aventurier en herbe était certain d’avoir frappé fort et là où il le devait pour assommer quelqu’un. Est ce qu’Elesh était plus résistante parce que ce n’était pas une humaine? Peut-être. Ou alors peut-être que, comme ses yeux rouges et son comportement soudainement violent le suggérait, elle était sous l’emprise de quelque chose. La puissance qu’elle déploya souleva le Grand Ogre Hest, allant jusqu’à le projeter d’une dizaine de mètres. Pas bon. Pas bon du tout.

L’humain tenta d’injecter un truc dans son amie avant de reculer très rapidement en voyant la gueule grande ouverte sur une rangée de dents acérées qui l’attendait. Dommage. Enfin non, pas dommage mais… dommage. Qui sait ce qu’il avait voulu injecter à Elesh hein? Le fier pirate n’en savait rien, mais il n’avait jamais eu de bonne expérience sur les injections, donc il ne pouvait que se douter de ce qui serait arrivé si jamais la seringue s’était plantée dans la peau de la prédatrice.

Le géant gris caillouteux révéla alors sa théorie, la boule verte était contaminée par un champignon, d’un type ou d’un autre. Qu’est ce que la chimère savait des champignons? Que c’était petit en général, que ça poussait facilement, que c’était plutôt bon, mais parfois toxique… Que c’était vivant. Si c’était vivant, ça avait besoin de manger non? Est ce que c’était pour ça qu’elle attaquait subitement, parce que le champignon lui disait qu’il fallait manger pour grandir?

L’humain annonça qu’il allait créer un poison, un mot qui fît grincer des dents le mutant. Ils en étaient vraiment rendus là? A devoir se fier à la concoction démoniaque d’un humain et espérer qu’il ne veuille pas de mal à Elesh? Il se retint, à grand peine, de l’envoyer chier ailleurs, aidé en cela qu’il n’était pas vraiment sûr de comment l’exprimer. Pour autant, ses pensées suivaient leur cours.

Admettons que le champignon ait pris le contrôle d’Elesh, comme le rocher vivant le disait. Le désir de tout être vivant, d’autant plus non conscient, était de vivre et s’étendre. Par conséquent, il avait besoin d’énergie, et la petite boule de poil étant visiblement une créature vorace de base, ses instincts carnassiers étaient probablement exacerbés avec sa faim. Dans ce cas… Il regarda rapidement autour de lui, cherchant la maison la plus proche du regard, la trouvant presque immédiatement. Le toit était toujours en place, ce qui était bon signe, Hest ayant montré qu’il arrachait directement celui-ci pour accéder à ses repas. Courant comme un dératé, le mutant explosa la porte, trouvant un homme-champignon endormi, qu’il déclara donc officiellement “Sacrifice nécessaire pour la survie du groupe, à commencer par la sienne”. Dommage pour lui, il n’avait qu’à se débattre un peu plus.

Sortant de la maison, homme-champignon sous le bras, le mutant pût découvrir avec stupeur que la boule de poil avait décidé de s’attaquer à un gros morceau, l’homme-caillou. Pourrait-il même la distraire? Il ne pouvait que l’espérer. Visant approximativement un point que la prédatrice pourrait voir et attraper, il banda ses muscles avant de projeter avec toute la force dont il était capable le sac de viande végétale, criant le mot le plus important qu’il pouvait prononcer en cette situation, et probablement le mot le plus important qu’il prononcerait de toute ses pérégrinations sur cette île bizarre avec des araignées plus grosse que lui, des champignons qui dorment, des humains en pétales de fleurs et d’autres en roche.

REPAS… SERVI!

Il espérait simplement que le bruit soudain, accompagné du corps en vol approximatif, notamment par la gêne de sa blessure, suffiraient à attirer l’attention d’Elesh et la détournerait ainsi temporairement du géant de pierre. Si le sens des mots permettait également de faire résonner quelque chose, c’était tant mieux, mais rien n’était garanti. Et d’abord, pourquoi est ce que lui n’était pas encore contaminé hein?

Tout ce qu’il savait, c’est que si son amie se dirigeait vers l’homme champignon et le gobait comme les autres, il courrait en chercher un autre pour recommencer jusqu’à ce qu’elle soit repue, et si possible calmée. Si ce n’était pas le cas… Il devrait malheureusement en venir aux mains et espérer pouvoir la maintenir avec le géant… Et ce n’était clairement pas gagné.


tag + tag + tag




_________________
A Maiden in Love - A Part of Something Bigger - Toxic Love
Jericho D. Dharma
Revenir en haut Aller en bas
Ann Bathory
Ann Bathory
Messages : 181
Race : Vampire
Équipage : Queen Ann's Pirate

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue33/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue57/220[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (57/220)
Berrys: 1.109.060.000 B
Mer 31 Mai - 16:24
Le doc s’occuperait de soigner la jeune porteuse de la rapière et des vêtements sombres, ce qui permettrait à cette dernière d’échanger rapidement avec Omega, occasion qui lui permettrait d’en apprendre un peu plus sur la demoiselle. Selena Goumez, une jeune révolutionnaire locale. Donc une révolutionnaire, un nebula et à priori une noble dame des blues, au vu de son style vestimentaire, qui venaient d’être pour l’instant sauvé par un groupe de piraté hétéroclite dans l’empire kalhatien. On aurait dit le début d’une mauvaise blague et pourtant c’était devenu sa réalité. Peut être que ça avait du bon finalement cette vie de pirate, c’était effrayant, c’était parfois, souvent même quelque chose qu’il n’approuvait pas du tout, contraire à toutes ses valeurs et son éthique mais ça le maintenait en vie. Il était utile, il était apprécié. Le doc avait perdu sa famille tout ce qu’il vivait ici lui permettait d’oublier son chagrin… Et de laisser le temps faire le travail.

L’information que put donner la Gomez ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd et le nouvel assaut que put porter Agrias leur permit de gagner encore quelques précieuses secondes tandis que le doc s’affairait autour du nebula lui portant le même traitement qu’à la révolutionnaire. Ce dernier pourrait alors émerger à son tour et comprendrait visiblement assez vite la situation ou tout du moins chercherait assez rapidement à se rendre utile ce à quoi le crabe qui le transportait pourrait répondre facilement.

- Je doute que vous soyez en état de combattre pour l’instant mais le doc pourrait peut-être vous faire un revitalisant. Si déjà vous vous sentez tout deux assez en forme pour courir ça m’allègerait ça pourrait m’aider.

Ce à quoi le crabe obtiendrait des réponses plutôt claire. Le nebula long bras savait se battre et usait d’un style assez particulier qui consister à utiliser son corps comme une foreuse, il se sentait pour l’instant assez fort pour bouger par lui-même mais pas assez pour se battre, la goumez quant à elle sentait qu’elle n’arriverait pas à courir. Aussi le crabe laisserait le Montgris courir à ses côtés.

Omega quant à lui s’occuperait finalement de la dernière personne qu’il lui restait à soigner, la charmante noble des blues, du moins de ce qu’il supposait et qui nécessitait un soin urgent. Comme pour les deux précédemment il s’occuperait de la soigner. Dès que ce serait fait il commencerait à préparer un remontant pour le nebula. Il fallait que ce dernier retrouve vite la pêche et qu’il soit capable de leur donner un coup de main, c’était visiblement pas l’envie qui lui manquait mais les capacités et c’était le rôle d’Omega en tant que docteur de lui permettre d’y arriver.

De son côté, libéré d’un poids, Vergol s’approcherait du supernova.

- Agrias si t’es trop fatigué je peux te porter. T’auras plus qu’à te concentrer sur tes pouvoirs, t’auras plus d’effort physique à faire.

Si le supernova acceptait, le Brachyura l’attraperait par le col et le déposerait le plus délicatement possible sur son épaule afin de ne pas perturber la concentration du logia.

- Doc dès que t’as terminé de soigner la vieille et de filer un coup de pouce au nebula occupe toi de faire pareil pour Agrias et Selena. Agrias continue à essayer de repousser le plus possible l’araignée, Cleto dès que grâce au doc tu te sens requinqué pour le combat tu le dis, à ce moment Agrias tu le couvres en distrayant l’araignée avec un nuage de pétale et Cleto tu l’attaques à son point faible.
Ann Bathory
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3620
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue53/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (53/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue155/1000[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (155/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Amiral Kurohebi
Mer 31 Mai - 16:59

La Couronne

Ore Wa Koukan Da !


[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Pnj_ag10
Agon Akem, Colonel

L’affrontement des forces de La Couronne contre les hommes-champignons devenait un franc succès qui n’enchantait guère les hommes en place. Ils n’étaient pas spécialement là pour vaincre des civils manifestement sous hypnose. Agon était heureux d’avoir pu, à nouveau combiner ses forces à celle d’Hisagi et le lui signifierait par un hochement de tête lorsqu’ils parvinrent à vaincre l’homme-champignon. Néanmoins, ce qui inquiétait le plus Agon était la perspective d’un grand danger se terrant en ses lieux. Inconsciemment le trancheur allait changer sa mentalité à cet instant.

Pour Yzis, la situation n’était pas la même, puisqu’il orienterait toutes ses pensées vers Asmita dès l’instant où Revinal soulignerait son possible état. La proposition de Refus ferait ainsi l’objet d’une vive approbation du blond qui déploierait ses ailes capillaires suivi de quatre grandes mèches venant s’enrouler autour de ses collègues pour s’envoler avec eux.

Le groupe ne pouvait rien pour le village champignon dans l’immédiat et devait assurer le retour d’Asmita pour remettre en ordre le village également. De plus, quand bien même cette demoiselle souhaitait évincer Ghetis de son « trône », elle n’en demeurait pas moi sa cousine ayant bataillé au côté de Caligula, mais aussi d’Yzis, ainsi l’Archer absent tenait également à cette jeune femme. Ce fut la raison qui motiverait Agon à suivre la cadence, bien qu’il s’avérait moins « sensible » à cette situation.

S’élevant vers la montagne, Yzis comprendrait que pour atteindre le visage d’Asmita il faudrait encore du temps, son haki de l’observation ne percevant point la demoiselle, Agon confirmant également ce point.

Afin de vaincre efficacement la malédiction de l’Archer il fallait sectionner au maximum la pierre pour trouver où cette dernière se terrait. Une montagne était littéralement un terrain de jeu pour elle et encore plus dans le cas d’un mont de cet acabit.

Alors en formant une perceuse de cheveux Yzis viendrait creuser la roche tandis qu’Agon y lancerait quelques lames d’air. Leur but à cet instant était de trouver d’éventuelles galeries où Asmita serait rapidement visible. Cependant, s’ils ne tombèrent pas sur elle, ils constatèrent la présence de filaments rougeoyants dans la roche.

Etant donné la théorie de Rufus, il valait mieux éviter tout contact avec cette roche et ce fut pour cette raison qu’Yzis y projetterait une boule de cheveux scindée de sa chevelure. Agon humerait l’air afin de s’assurer qu’il n’y ait aucune forte odeur que le groupe n’aurait pu remarquer. Une minute après, les filaments écarlates viendraient s’enrouler autour des cheveux, confirmant alors la crainte du groupe.

La roche était contaminée…

En partant de ce fait, il était alors assez évident qu’en fusionnant avec celle-ci, Asmita avait été infectée de façon directe par la roche. Cela en apprenait plus au duo Agon et Yzis sur le fonctionnement de cette malédiction et ses défauts, mais n’arrangeait guère la situation.

Si on ajoutait à cela la théorie de Revinal, alors Yzis dirait à voix basse :

- Il semble que les filaments rouges, que nous voyons, soient la cause du mal qui assaille peut-être Asmita. Néanmoins, des filaments rouges les villageois en étaient dépourvus sur leur corps, c’est assez étrange. Cela signifie qu’ils étaient affectés par une chose et Asmita par une autre différente…
- Il faut donc éviter tout contact avec l’intérieur de la montagne… Un ennemi est peut-être en train de préparer une attaque contre l’Empire… Et nous serions à la racine de cette attaque. Continuerait Agon dans le même ton.

- Je vais tenter quelque chose… Afin d’évaluer le degré de conscience d’Asmita en comparaison des villageois.


[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Pnj_yz10
Yzis Archer, Agent d’élite CP5

Alors, Yzis donnerait de la voix cette fois-ci, afin d’être entendu par la Raja.

- Asmita sors de la pierre, y'a Ghetis qui répète que tu ne vas jamais le battre !

Si aucune réponse orale ne parvint, le jet de pierre qui suivi le sommet de la montagne fut assez « clair ». Le groupe devant parer l’assaut par des lames d’air et un parapluie capillaire en tekkai.

- Pardon, pardon, bon t'es bien l'Asmita que je connais. Par contre si tu veux devenir directrice de la prison céleste, il va falloir sortir de la montagne.... Si tu veux on y va maintenant.

Alors une grotte s’ouvrirait dans la montagne et le groupe comprendrait rapidement qu’il s’agissait là d’une bien étrange invitation. Le haki de l’observation ne révélait toujours rien et cela ressemblait tant à un piège, qu’Yzis demanderait cette fois-ci l’avis de personnes extérieures à leur relation avec Asmita afin de prendre une décision pragmatique.

| Mais Asmita, on ne va pas rentrer dans ta grotte alors que tu viens de nous lancer des cailloux. Si tu montres ta vraie tête on rentre…

Non contente de montrer son visage, ce serait sur la montagne qu’elle graverait l’inscription :

« Entrez sur le chemin du Roi. »

Cela n’avait guère de sens ou signification pour Yzis qui ne voyait pas à quoi faisait référence sa camarade. Parlait-elle d’elle-même ? Asmita avait expliqué par le passé à Yzis que son signifiait « Être Royal » ou « Conscience d’être un roi »… Ce nom trouvait de multiples significations selon la façon dont on souhaitait le lire, mais l’idée restait la même. Ainsi, le blond vint à se demander si la demoiselle parlait d’elle.

- Votre avis Hisagi, Revinal et Rufus ? Interrogerait Yzis afin d’avoir ce fameux avis extérieur dont il avait besoin.

[color=black]- Ça sent le piège à pleine nez. Dirait Revinal.
- Mais on ne saura pas ce qui nous attend sans pénétrer. Rétorquerait Hisagi.
- ... On pourrait peut-être monter plus haut en prenant un autre chemin, ça nous rallongerait mais au moins on ne prendrait pas de risques. Conclurait Rufus.

Néanmoins, ce fut la prise de parole de Rufus qui interloqua immédiatement Agon. Il savait à Hisagi l’âme d’un fonceur, et supposait donc que son idée ne pouvait que confirmer l’avis de Revinal, là où l’avis de Rufus, quant à lui, se révélait être d’une construction étonnante.

- Tu connais ce "Chemin du roi" Rufus ? Questionnerait donc Agon.

- Non, mais ça pourrait faire référence à des ruines. Il doit y en avoir quelque part dans cette montagne. Répondrait Rufus.

Yzis et Agon se regardent, puis hoche la tête et disent en même temps.

- On te suit. Dirait le duo à Rufus.

De là, Rufus leur indiquerait qu’il pourrait suivre un sentier longeant la montagne vers son sommet ou s’envoler jusqu’à ce dernier. Le groupe décidant alors de suivre la voie la plus intéressante dans leur situation selon Rufus. L’ex-commandant conseillerait alors de prendre le sentier, supposant qu’en volant le groupe serait plus facilement attaqué.

Yzis poserait donc l’ensemble du groupe sur ledit sentier, gardant redonnant à sa chevelure un aspect normal. Dans un éclair de génie, ou non, il songerait alors à faire sonner l’escargophone. S’il sonnait et qu’elle décrochait, cela signifierait qu’elle n’était plus « dans la pierre », mais installée quelque part. Alors, en se contentant de cela, il raccrocherait immédiatement après qu’elle eut décroché, sans même prendre la peine de parler. Il réalisait un simple test auquel elle n’aurait pas pensé si elle était « contrôlée ».

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Eee67d10
Asmita Raja Archer, Agent Cipher Pol 5

-->
La Couronne
Awful


Inventaire:

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 45495_s

Vente sur dans le ciel et livraison dans tout Grand Line : Ici

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3300

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 2 Juin - 23:00



Cleto Montgris & Agrias Melem "L'Ensorceleur"
Nebula & Supernova

La proposition de stratégie était somme toute raisonnable. Créer une diversion et attaquer leur permettrait sûrement de se débarrasser de l’araignée. Grâce au revitalisant d’Oméga et à l’aide de Vergol, Cléto comme Agrias étaient prêts à donner tout ce qu’ils pouvaient. Les deux pirates hautement primés s’échangèrent un regard : en d’autres circonstances, peut-être qu’ils auraient été ennemis. Ce n’était aujourd’hui pas le cas. Un sourire naquit de leur entente : l’un carnassier, l’autre malicieux. Le second fit éclata la cage de feu qui les entourait, et dispersa des milliers de pétales de fleurs dans les alentours, avant de les concentrer sur la droite de l’araignée. Ses multiples yeux se figèrent sur le potentiel assaut, alors que le Melem criait :

    - Senbonzakura : Mahô no Torikku !

Les pétales créèrent alors une illusion d’une rare beauté. Le spectacle fit apparaître une araignée teintée de rose qui envoya quelques fleurs de cerisier en direction de la grande arachnide dont le mouvement de recul signifiait une chose : elle était intriguée et impressionnée. C’est ainsi qu’elle ne vit pas venir le second assaut, celui du Long-Bras dont le bras tournait à une vitesse phénoménale, créant un phénomène de foreuse :

    - Drill Powaaa : Piercing Armor !

L’assaut concentrait son efficacité en un seul point, la patte désignée par Vergol qui se détacha bientôt du corps de l’araignée. Le sang de celle-ci gicla sur les parois et un cri d’agonie s’éleva dans la grotte. Le Nebula chuta sur le sol, alors que son souffle court indiquait toute l’énergie qu’il avait mis dans une telle attaque. L’assaut avait été une réussite, mais il ne fallait pas trainer car déjà les araignées qui considéraient que le feu n’était plus une menace commençaient à revenir. L’entrée menaçait d’être fermée, alors la voix de la vieille dame devint plus directive :

    - J’ai aperçu une cavité qui semble mener vers une sortie souterraine ! Ici, désigna-t-elle d’un doigt précis, dépourvu de rides.

Les pirates s’échangèrent un regard et la révolutionnaire sembla dubitative. Le choix de continuer tout droit ou de suivre les instructions semblait être entre les mains de l’équipage de la Bathory.


Jasmine Lilas de la Basse Cornnière

L’odeur de chair brûlée persisterait sûrement longtemps. Le lever du soleil indiquait avec douceur que le monde était censé se réveiller, mais personne n’avait envie de dormir. La peur prédominait : s’il était venu, peut-être qu’il n’était pas le seul. La Compagnie de la Soie aurait-elle des réponses ? C’était là une interrogation tout à fait légitime, puisqu’il y avait dans l’affaire des araignées d’impliquées. D’ailleurs si Pierrick était en train d’aider les habitants à se remettre de leurs émotions, il n’était pas le seul à mettre la main à la pâte : en effet, un trio d’aventuriers qui s’était approché, celui-là même que Naru avait rencontré plus tôt, réalisait un travail d’aide à domicile.

Madelaine Varham, "La Sorcière du Savoir"


Samuel Dickaris & Linda
Comptable & Membre du Nightmare Cartel.

D’ailleurs, pour l’un d’entre eux c’était tellement pesant qu’il semblait plus lourd après chaque maison. Enfin, les deux marines n’auraient pas le temps de s’y attarder car déjà la figure qu’ils attendaient tous avait décidé de venir sur les lieux du drame.

    - Madame De la Basse Cornnière, ferait l’un des hommes, assez âgé, sûrement le maire.
    - Que s’est-il passé ici ? J’ai eu un appel assez tard dans la nuit… Heureusement que le sommeil n’est pas primordial, railla-t-elle.

Les deux marines décideraient-elles de l’aborder ? En tout cas, elle semblait être ici pour quelque chose de précis. Mais peut-être que la bonne solution c’était de fuir dès à présent ?


Gnoméo

Cet endroit était un véritable labyrinthe. Les tunnels creusés naturellement s’étaient entremêlés à ceux façonnés de la main de l’homme(-champignon) puis du nain. Et à la longue, il y avait eu de nombreuses modifications qui amenaient les tunnels à déboucher sur des endroits incongrus. Celui-ci mena rapidement Harès et Gnoméo jusqu’à un cul-de-sac, avec en son bout une simple console cassée et un mur noir d’une résistance incroyable.

    - J’ai jamais rien vu de tel…, ferait Gnoméo en se grattant le cuir chevelu. C’est un peu bizarre…

La terre était fraiche. L’endroit avait été déterré peu de temps auparavant. Des cristaux rouges ornaient la pierre et semblaient pulser sur la roche noire. Les quelques dizaines de mètres qui séparaient leur position de la roche noire suffisaient à les mettre hors de portée des soudains sursauts du cristal rouge dans toutes les directions. Devaient-ils absolument faire demi-tour ? Pour le gnome c’était peu probable, en plus les nains avaient laissé du matériel de minage !

    - Oh, une pioche ! Oh, un casque !

Il s’empara du casque bien trop grand pour lui et se résolut à utiliser seulement la pioche pour frapper l’un des murs adjacents. Ses coups se voulaient puissants, et bientôt la roche subit de nombreuses fractures. Le réseau de tunnels se dévoila alors à eux, mais peut-être que Harès voudrait d’abord s’intéresser à la console de contrôle cassée. Enfin, ici encore plusieurs chemins s’offraient à eux : un qui tournait vers la droite et descendait, un autre qui montait vers la gauche, et un dernier qui poursuivait tout droit. Ils étaient donc tombés sur un carrefour.


Ogre Hest, Styffer Crownell "Le Médecin de la Peste" & Elesh Norn
Homme-Pierre, Chasseur de Prime & Créature Parasitée

La concoction prenait un certain temps à se fabriquer, et le fait d’occuper Elesh relevait du miracle. Sa force décuplée n’était pas le seul effet de ses champignons, car sa faim était elle aussi exacerbée. La race qui peuplait ce village était loin d’être infectés par le cristal rouge, en prouvait leurs esprits intouchés. Alors la raison pour laquelle Elesh avait été infectée ne pouvait être que Sh’Ro. Ce petit bout d’aventurier avait lui-même été explorer les montagnes, contre l’avis de son peuple. Et les enfants qui n’écoutaient pas les adultes étaient souvent punis…

Infecté ainsi, il avait transmis sa peine à la petite créature qui, dans l’Empire Kalhatien, se fondait finalement bien dans le paysage. Il était dommage que l’enfant n’ait pu transmettre les informations qu’il avait découvertes, mangé trop tôt dans la nuit. Ogre Hest avait reçu quelques coups bien placés de la part de la boule de poils verte quand Pouppy revint enfin… Et avec des mets de choix. Lançant le repas dans les airs, deux yeux s’illuminèrent et la poupée de Jericho accrocha sa mâchoire sur le chapeau du met qui lui était lancé.

    - Ça fonctionne, on dirait, ferait l’homme-pierre.

Et pour fonctionner… Elesh mangeait plus que de raison, et bientôt elle vomit l’intégralité de ses précédents repas sur le sol. Les corps déjà à moitié digéré de ses victimes jonchaient à présent le sol dans sa bile, et des filaments rouges tentaient de les faire bouger, utilisant les fonctions primaires du corps en imitant celles qu’ils avaient trouvé chez la petite créature. Ce fut donc bientôt un Sch’Ro en décomposition et un autre homme-champignon à présent infectés qui se relevèrent « à la mode zombie » comme le souligna Ogre Hest.

    - C’est bientôt fini ?
    - Bientôt… Immobilisez la verte d’ici une minute… Enfin, trouvez un moyen.

L’homme-pierre grogna, mais il avait l’impression que Pouppy s’était lassée des champignons. Son objet actuel de convoitise ? Une créature mi-amphibienne, mi-terrestre qui allait certainement voir ses jours s’écourter si elle ne trouvait pas un moyen d’arrêter Elesh…


Asmita Raja Archer
Humaine Parasitée.

La promenade n’était pas sans peine pour le groupe composé des quatre marines et de l’agent du Cipher Pol. En effet, même s’ils étaient moins soumis aux attaques possibles d’Asmita par les airs, ils devraient faire face aux différents pièges naturels qui semblaient se trouver dans la montagne. Nombre d’entre eux étaient d’ailleurs simplement des états de fait naturels sur la façade de la montagne : des glissements de terrain dus à l’érosion, des araignées qui sortaient de leur caverne pour tenter de prendre un goûter bien mérité… Mais rien de cela ne saurait réellement résister à Yzis ou Agon. Et après quelques dizaines de minutes à monter, et un soleil qui se levait sur eux, ils pourraient atteindre un nouveau « plateau »… Sur lequel ils feraient une rencontre pour le moins inattendue.

De tous les avis de recherches, ceux-ci n’étaient pas les plus connus de tous. Pourtant, le duo qui se trouvait ici prouvait bien que tous pouvaient se rencontrer sur l’Empire. Ils s’étaient rencontrés pour l’un alors qu’il poursuivait l’objectif de recruter des pirates pour entrer dans les bonnes grâces de Hadès et qu’il s’était fait téléporter de la même manière que les autres, et pour l’autre en ayant les mêmes objectifs mais pour le groupe d’ennemis opposé…

Spoiler:
    - Eh, la grognasse, c’est toi qui fait tomber tous les cailloux c’est ça ?!
    - Je te l’ai dit plusieurs fois : si tu tentes de m’interpeller à nouveau, c’est toi que je finirai ici.

De nouveaux cailloux commencèrent à tomber. En réalité, Asmita était en train de sculpter son visage au-dessus des nuages vers le sommet. Elle ne prenait sûrement pas la peine de regarder qui se trouvait ici, et elle n’avait pas remarqué la présence d’Anneta Alyssia, ni celle de Vindex. L’Incoercible de l’Empire Suprême de la Piraterie était aux abois, laissant libre court à son mécontentement de se trouver en ces lieux. Et d’ailleurs, le fait de voir de nouvelles têtes arriver ne lui plaisait pas beaucoup.

    - Des poulets ? Des pigeons ? Ah non, des bleus. Les mouettes, ça se mange, ricana-t-il avec un humour que seul lui savait apprécier, mais qui trouvait bon public dans son équipage soumis.
    - Ca ne me donne pas envie de trainer ici, ronchonna Anneta qui aurait aimé ne pas avoir à répondre de la situation.

Hisagi s’était mis sur la défensive alors que Rufus et Revinal étaient plutôt intrigués par la réaction de Yzis et d’Agon. De toute évidence, ils ne se battraient pas sans un coup de pouce… Surtout quand ils entendraient en arrière-plan quelques autres voix : celle d’autres pirates qui étaient venus en compagnie de Vindex. Autrement dit ? Son équipage qui sortit d’une grotte qu’ils venaient tout juste d’explorer, et qui menait à cette plateforme.


Vous avez une semaine pour poster ! Voici le groupe concerné : Rudra (2 tour loupé) / Yashin (Quitte l'Event) / Ghetis / Lucina / Jericho / Bath

Jericho > /

Ghetis > /

Ann > Bon courage !

Lucina > ...

Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 189

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue23/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue56/80[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (56/80)
Berrys: 1.652.478.000 B
Lun 5 Juin - 20:17
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Kcc3[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Bjcg
Soldat Tama NEGLA - lvl 18
Commandant Naru LUMINA - lvl 28

- Tu l'as transporté jusqu'ici, si on ne t'examine pas toi alors je ne sais pas qui inspecté.
- Mais je vais bien je vous assure Commandant, je n'ai aucune douleur et...
- Enlève ton armure tout de suite.
- Oui Commandant...  

La Sainte aux poings d'acier pouvait aussi l'être dans son regard quand elle l'estimait nécessaire, même quand il s'agit de sa protégée préférée. Difficile de l'en blâmer quand on savait pendant combien de temps elle avait transporté sur son dos l'enfant devenu monstre. Pour peu qu'une des araignées soit sorti plus tôt  pendant le transport afin de passer les défenses de la boite de conserve et un nouveau drame serait vite arrivé. Avec l'adrénaline de la course suivi de celle du combat, comment croire qu'elle aurait pu sentir la morsure d'une petite bête comme la huit patte ? Pour une infestation comme avait subit l'enfant, une simple petite morsure n'était peut être pas suffisant mais mieux valait prévenir que guérir. Qui plus est même si Tama n'avait rien, cela n'empêchait pas la théorie qu'une des araignées avait pu se cacher dans l'un des recoins de l'armure de l'apprentie chevalière. On parlait de la détentrice du fruit de la malchance après tout, s'il y avait bien une personne avec qui l'excès de prudence était nécessaire, c'était Tama. La Negla n'était vraiment pas à l'aise sans son armure au point qu'on pouvait parler de timidité maladive, mais elle comprenait bien que vu la situation elle n'avait pas le choix. Elle ne pouvait que blâmer une fois de plus sa malchance légendaire pour se retrouver dans cette situation et commença par enlever son casque pour ensuite commencer à retirer son plastron.

Voyant la soldat ayant accepté son destin, c'est avec un air plus sérieux que la Lumina la laissa à sa tâche pour se diriger vers la représentante de la compagnie de la soie qu'elle avait rencontré plus tôt. Elle pu voir au passage que Pierrick tentait aussi d'aider à sa manière en essayant de remonter le moral des gens, ce qui la fit sourire un instant. Ce petit homme était bien étrange mais il avait bon fond il semblerait, n'hésitant pas à essayer de remonter leur moral malgré leurs débuts difficiles entre lui et les villageois. La présence de Rebecca Wolf et de ses amis étaient plus surprenant aux yeux de la Commandant, mais elle n'allait certainement pas se plaindre de cet élan de bénévolat. Il était toujours bon de voir les puissants de ce monde venir en aide à ceux qui en avaient besoin. En d'autres circonstances elle se serait peut-être un peu plus méfiée car elle les trouvait toujours étrange, mais elle avait d'autres chats à fouetter pour le moment, même si elle n'avait aucune intention évidemment de faire le moindre mal à la féline jeune femme devant elle.

- Madame, nous nous croisons à nouveau même si j'aurais préféré en d'autres circonstances. Monsieur, mes sincères condoléances pour ce qui est arrivé au médecin de votre village... J'ai cru entendre que cet enfant appartenait à la noblesse ? Si jamais vous devez rencontrer la moindre difficulté pour ce qui vient de se passer, n'hésitez pas à donner mon nom. Même si elle avait les meilleures intentions du monde, c'est Tama qui l'a ramené cet enfant ici et c'est moi qui l'ai mis à terre.

Elle n'était pas du genre à fuir ses responsabilités et elle ne craignait pas que les troubles viennent à elle. Bien sûr elle regrettait les événements qui venaient de se produire, mais elle ne regrettait pas ses choix et les assumerait pleinement, sa conscience était en paix même si on venait l'accuser. Peut être serait ce le cas ou peut être que non, elle ne connaissait rien à la noblesse Khalatienne elle devait l'avouer et comment elle se comportait en général. Qui sait, peut être n'aurait elle le droit qu'aux questions de parents effondrés sur ce qui était arrivé à leur enfant perdu ? Des questions auxquelles elle aimerait des réponses elle même car si elle savait que des choses plus graves encore semblaient se passer dans ces montagnes, ça ne voulait pas dire qu'elle devait accepter le drame qui s'était passé sous ses yeux.

- Madame de la Connière, Tama était au village près de la montagne et à trouver un enfant qui lui a dit être tombé de la montagne et allait clairement mal. Elle l'a ramené ici pour qu'il voit le médecin, seulement quand ce dernier à commencer à l'examiner... Des dizaines et des dizaines de ceci se sont révélé et ont pris le contrôle de son corps après l'avoir tué de l'intérieur. Ces araignées ont tué le médecin d'un seul coup en manipulant le corps de l'enfant pour essayer de tuer tout le monde. Ce n'était clairemnt pas quelque chose de normal, vous connaissez ce genre  ?

En disant ces mots elle montrerait le corps d'araignée qu'elle avait sauvé des flammes en espérant que la femme pourrait lui donner une piste. Seulement les choses ne se passeraient peut-être pas aussi simplement qu'elle l'espérait. En effet alors que Tama avait fini par retirer son plastron et se battait avec une sangle de son gant qui après lui avoir longtemps résister vint lui cingler le visage, elle se mit à froncer les sourcils non pas à cause de la douleur mais à celle de la vue d'un homme hautement suspicieux.

- Excusez moi, qu'est ce que vous êtes entrain de faire exactement. Vous avez pris quoi à l'intérieur

Plastron enlevé, casque posé plus loin et un gant de fer pendouillant au bout de son poignet tandis que le reste de son armure tenait encore pour l'instant en place, c'est devant Samuel qu'une Tama contrariée vint se poser, son sens de la justice lui ayant temporairement fait oublier sa timidité maladive. Enlevé un plastron ce n'était pas très intéressant et elle avait eu longtemps le temps d'observer un peu ce qui se passait autour d'elle. Dans ces conditions, même si elle s'était un peu laissé distraire par cette belle femme blonde qui ressemblait VRAIMENT beaucoup à Rebecca Wolf, c'est surtout cet homme au comportement suspect qui avait attiré son regard. Pourquoi il rentrait chez les gens comme ça et pourquoi il semblait plus lourd à chaque fois qu'il en ressortait ? Il avait intérêt à avoir une bonne explication car les petits voleurs qui profitaient de la détresse des gens pour voler dans leur maison pendant qu'ils étaient distraits, elle n'aimait vraiment pas beaucoup du tout ça.

***

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Wrf1
Civil Hares PALM - lvl 34

Un énième cul de sac dans ces foutues galeries de montagne mais heureusement celui là semblait un peu différent. Le mur du fond semblait posséder une solidité incroyable et devant lui se trouvait une étrange console brisé ayant subi le mauvais caractère de quelqu'un. Le système de protection qu'elle possédait n'avait pas protégé grand chose au final. De ce qu'il en restait, on dirait qu'elle servait à ouvrir quelque chose quelque part plus bas dans la montagne si j'en croyais les fils, mais impossible d'en savoir plus de ce côté là pour le moment. La dernière chose remarquable sur les restes de cette machine est que son système d'alimentation semblait tirer son énergie d'une étrange pierre rouge semblable à celle aux murs de la paroi, mais en version cristallisé et immobile, terne, comme morte. J'avoue que je préfère faire voir cette étrange substance rouge comme ça, les nombreux cristaux rouges au mur qui brillent et qui semblent vouloir s'étendre pour te bouffer, ça motive moyen à rester là après tout. Heureusement Gnoméo avait prit la situation en main de ce côté là pour nous ouvrir la voie avec les outils encore présent ici. Les nains et Xenovah je suppose c'étaient donné beaucoup de mal pour trouver cette antiquité et la détruire. On dirait que cet endroit n'était pas juste une base temporaire qu'ils avaient utilisé pour poser un piège à la Marine et à l'Empire. Il y avait des secrets cachés dans cet endroit, mais pour le moment je préférerais plutôt trouver la sortie. Fermant les yeux et m'approchant de chaque tunnel, je faisais comme je pouvais en me concentrant pour essayer d'entendre des bruits venant de chaque tunnel afin de déterminer quels dangers potentiels nous attendait.

- Le tunnel du haut semble mener à des combats, des bruits de lame ? Ca a stoppé, mais pas trop chaud d'aller voir c'est probablement un nid à embrouilles. En bas c'est le silence total, ça à l'air calme mais les machins rouges au mur ont l'air d'avoir des filaments qui descendent par là et ça se colle au mur noir. J'ai un mauvais feeling j'avoue. Pour le milieu pour le moment j'ai juste entendu une sorte de cri étrange d'animal peut être ? Difficile à dire. Tu en penses quoi ?
- Je pense que pour sortir il faut choisir celui du milieu ou du bas.

Hm instinctivement perso pour sortir j'aurais cherché à monter, mais le bruit de lame ne m'a pas donné du tout envie d'aller voir. Un cri qui résonne dans un tunnel c'est une chose, mais des coups de lame ? Je ne sais pas à quelle distance ils sont vraiment, mais je préférerais éviter l'endroit. Milieu ou bas du coup ? Le tunnel du bas me donne un mauvais feeling mais c'est dans ma tête après tout, c'est le plus calme en soi mais mon cœur pencherait plutôt pour le milieu. Je ne sais pas quel genre d'animal il y a par là, mais s'il vit dans une caverne c'est qu'on peut espérer une sortie pas trop loin non ? Seulement au moment ou j'allais prendre ma décision d'avancer par là, une énorme bourrasque provenant de la galerie centrale vient nous percuter soudainement Gnoméo et moi, me coupant dans mon élan.

- ... Je sais pas ce que c'est mais ça doit être gros.
- Peut être le peuple de géants ?
- Tu penses toujours qu'il faut choisir entre tout droit et en bas ?
- ... Ouais je pense.
- T'es du genre chanceux Gnoméo ? Tu me fais penser à une amie et c'est probablement la personne la plus malchanceuse sur cette terre
- Oh je suis pas forcément du genre malchanceux. Je me perds vite quoi !
- Si tu cherches quelque chose d'important et de bien caché, alors c'est probablement en bas qu'il faut aller mais ils l'ont sûrement déjà trouvé aussi et c'est probablement sous bonne garde. Tu veux quand même aller voir ?
- On peut faire ça ! Je suis sûr qu'on ne craint rien !

Honnêtement la voie du bas me laisse toujours un gout amer, j'ai le sentiment qu'on trouvera d'autres de ces trucs rouges creepy en descendant de ce que j'ai pu voir. Seulement les deux autres passages ont clairement laissés entendre que les prendre étaient à nos risques et périls. Est ce que ça veut dire que le troisième ne l'était pas ? Bien sûr que non mais dans l'état actuel ça semblait le meilleur choix. En plus ce type me faisait penser à Tama, du coup même s'il avait l'air trop optimiste pour son propre bien je ne pouvais pas m'empêcher de me laisser guider par son rythme. Jusqu'à présent cette journée avait été bien trop misérable pour que la chance ne finisse pas par tourner non ? La preuve j'avais réussi à sortir de cette cage et avec toute ma tête, contrairement à ce pauvre Cho. Tout ce qu'il me restait à faire à présent était de réussir à nous évader pour informer le reste du monde de ce qui se passait dans le coin. Facile pas vrai ? Facile...

Descendant dans les sombres galeries de cette montagne de malheur, on fini par arriver dans une sorte d'immense salle assez particulière. Du haut de l'endroit qui doit bien avoir 50 mètre de hauteur sous plafond je vois cet espèce de Bloc Noir qui est encore là et qui traverse la pièce de haut en bas avec à son pied une sorte de campement. Sur les flancs on peut voir des espèces de maisons taillés dans la pierre et aussi des cavités avec à l'intérieur des statues bizarres qui semblent infectés ? Ouais infectés par ces crystaux rouges creepy et qui sont encore plus creepy comme ça. J'ai bien fait de pas toucher à ces trucs je sens, ça a vraiment l'air bizarre cette merde. D'ailleurs j'en ai rapidement confirmation car à peine on sort de notre galerie pour rentrer dans la salle en passant du coup devant l'une d'entre elle, la statue commence juste au calme et le plus naturellement du monde à s'agiter, sortant de son socle pour visiblement se préparer à assurer la sécurité de l'endroit. Su-Per. J'ai des cailloux moi et la pierre de ces trucs à l'air bien plus solide que mon gravier. Pas de réel point faible non plus à première vue sur lequel appuyer. Je tente un tir quand même ? Ou je le laisse approcher et je tente le corps à corps ? Dans tous les cas je vais probablement devoir puiser dans mon haki... Ou alors je laisse mon super ami gnome et sa pioche exploser le truc en un coup. ... Ca marche aussi je suppose ?

- Bien joué.

Honnêtement qu'est ce que je pourrais dire de plus, j'ai même pas eu le temps de dire ou faire quoi que ce soit qu'il avait déjà réglé le problème. En revanche est ce que c'est les statues qui sont finalement pas si fortes ou ce gnome qui l'ait bien plus que je ne pensais. Au-cune idée. Le plus important c'est que tout aille bien j'imagine ? En tout cas maintenant c'est bon je suis curieux, je sais que l'autre a dit de ne pas jouer aux héros et sortir d'ici au plus vite mais c'est endroit est trop bizarre pour s'y balader à l'aveuglette. Du coup indiquant au petit de me suivre, je commence à rentrer dans les maisons troglodytes à la recherche d'info sur l'endroit. Je suis pas archéologue mais j'aimerais bien savoir ce que la monarque est venue chercher dans le coin. Si la plupart sont vide, je fini par trouver des trucs dans l'une d'entre elle. Une lame noire brisée par terre, quelques objets qui ont l'air d'avoir de la valeur et surtout un journal haha. La chance qui continue de remonter on dirait. Bon il est dans un sale état mais à ce stade tant que j'ai quelque chose je ne ferais pas le difficile, surtout quand c'est dans une langue que je comprends. Voyons voir ça...

- Alors il y a marqué... Le journal parle de la vie ici. A la fin il décrit : "Nous sommes face à une création divine. Un géant de fer de plus de 40 mètres de hauteur. Il est notre dieu..." Et plus loin "Le dieu s'est obscurci. Notre peuple est condamné... Nous envisageons de déclencher..." A la fin, il y a un mot : "fresque"

... Bon on peut pas dire que ça me parle mais hey c'est en effet un début de quelque chose ! Un géant de 40 m ? Il y a assez de hauteur sous plafond ici pour qu'un truc de cette taille rentre mais rien en vue pour le moment. Il est peut être au milieu de ce bloc de pierre noir incassable ? Ou dessous et ça l'a écrasé je sais pas. Je me demande ce qu'ils voulaient dire par qu'il s'est obscurci et d'où un truc pareil provenait de base. En tout cas on dirait que ça a mal fini pour eux, ou alors qu'ils sont sortis. Qui sait c'est peut être les ancêtres des Kalathiens ? En tout cas c'est peut être pour ce géant que l'autre est dans le coin ou alors ça n'a rien à voir, en tout cas j'aime à me dire qu'on progresse peut-être ! Par contre zéro fresque en vue, dommage. Peut être dans leur camp ou au pied du bloc ? Hm j'aime pas l'idée d'approcher mais en même temps personne a l'air de monter la garde dans leur camp et il y avait l'air d'y avoir un passage aussi de l'autre côté. ... En faisant attention ça devrait le faire, je suis pas un débutant et Gnoméo non plus. Dans le doute on va quand même prendre aussi l'épée, ça restera mieux que mes cailloux et mes petits poings surtout contre des statues vivantes et autre joyeusetés.

- C'est une lame d'obsidienne ? On dirait qu'elle est cassée.

De l'obsi ? Carrément !? Vrai que ça en a la couleur, mais euh c'est pas censé être incroyablement solide ce truc ? ... Je crois savoir en quelle matière est fait le pilier au centre de la salle aussi d'un coup. Toutes ces années à bosser pour Konan et c'est maintenant que je tiens de ce truc entre les mains. La vie je vous jure... En tout cas même si c'est cassé ca reste de la qualité du coup c'est quand même rassurant, même si j'espère ne pas avoir à m'en servir. Ca ne change pas l'idée de base quoi qu'il en soi et mon regarde se tourne vers le campement. Voyons voir si on peut en apprendre plus.
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Jericho D. Dharma
Maiden from Hell
Jericho D. Dharma
Messages : 271
Race : Humaine
Équipage : Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue46/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue209/750[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (209/750)
Berrys: 81.314.568.000 B
Jeu 8 Juin - 7:48
Please my love look at me
I fear I’m gonna go crazy.
Les histoires se cachent partout

Ft le best MJ



La situation était délicate, mais pas désespérée, c’était la conclusion de Pouppy. La boule de poils verte était enragée et hyperactive, certes, affamée également, mais l’intelligente diversion de la chimère semblait fonctionner. Il devait bien admettre qu’un chouïa de culpabilité l’habitait à l’idée d’avoir dû jeter une bonne douzaine de ces hommes-champignons inconscients en pâture à la prédatrice, mais sa rationalité lui rappelait d’une part que c’était eux ou lui, et d’autre part que de toute manière, ils étaient là pour ça au début, se faire un gueuleton. Les faibles étaient mangés, et les forts faisaient des pique-niques en plein milieu d’un village étrange habité par des champignons humains.

Un coup d'œil suffisait tout de même à voir que le géant gris avait subi quelques coups le temps qu’il aille lui-même chercher les misérables sacrifices. Pour autant, il doutait que son aide directe aurait changé quoi que ce soit à la situation. Au moins, en faisant ainsi, ils avaient pu faire cesser les assauts de la créature, même si pour une durée indéterminée. Un instant, Pouppy se demanda tout de même combien la bestiole était capable d’ingérer de ces créatures, relativement incertain de son plan en la voyant engloutir un huitième champignon.Est ce qu’elle pouvait manger à l’infini malgré sa petite taille? Dévorer tout ce qui lui tombait sous la main sans distinction de poids ou de taille et sans aucune limite? Il ne pouvait qu’espérer que ce n’était pas le cas.

Soudainement, la boule de poil s’arrêta et convulsa légèrement alors que la chimère revenait un “repas” en main. Bonne nouvelle? Plutôt oui, notamment parce que c’était pour se mettre à vomir le trop-plein. Ça répondait à la question sur ses limites, puisque la majorité des casse-croûtes se retrouvaient ainsi à l’extérieur, couverts d’acide gastrique, de plaies, de sang dans certains cas… et de quelques filaments rouges, visiblement vivants et cherchant à se connecter aux corps. Y arrivant également, se saisissant de deux des macchabées pour commencer à les relier, les faire bouger et même se relever. Ça aussi ça faisait partie des capacités d’Elesh? Ça lui paraissait étrange, et la chimère jugea qu’il était plus probable que ces espèces de fils rouges bizarres étaient le truc qui la parasitait.

La scène dura ainsi quelques instants alors que l’humain, ce fichu humain dont c’était FORCEMENT la faute puisqu’il était apparu juste avant que son amie ne change, annonçait avoir quasiment fini, demandant d’immobiliser Elesh. La chimère jeta un oeil vers Ogre Hest, se rappelant l’avoir vu projeté comme de rien, avant de reporter son attention sur la prédatrice… qui fît de même vers lui. Il déglutit bruyamment, soudainement légèrement inquiet. C’était le champignon qu’elle voulait, pas vrai? Le regard fixe de la bestiole laissait entendre le contraire.

Un plan, et vite. Sinon, il allait découvrir de près, bien trop à son goût, la place qu’il y avait dans l’estomac de la petite vorace. Regardant autour de lui, son regard tomba sur le champignon qu’il avait encore en main et le plan se fit naturellement. Un sacrifice de plus pour la bonne cause, à savoir sa survie. Egoïste sûrement, mais il pouvait vivre avec ça. Usant de l’homme inconscient comme d’un bouclier, la chimère se mit à courir comme un dératé vers la Vorinclex, la surveillant d’un œil derrière sa protection pour s’assurer de ses mouvements.

Dès lors qu’il entrerait à peu près dans ce qu’il estimait être la portée de la langue de la bestiole, il jetterait soudainement l’homme-champignon vers Elesh, pour à la fois gêner sa vision et ses mouvements, décidé à arriver au contact pour enfoncer aussi loin que possible son bras en travers de la gueule de l’animal infecté. Normalement, elle ne pourrait émettre que peu de force, et son bras bloquerait la langue, pourtant, il était prêt à la douleur qui serait certaine si elle décidait de mordre aussi fort que possible.


tag + tag + tag




_________________
A Maiden in Love - A Part of Something Bigger - Toxic Love
Jericho D. Dharma
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3620
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue53/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (53/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue155/1000[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (155/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Amiral Kurohebi
Ven 9 Juin - 8:36

La Couronne

Ore Wa Koukan Da !


[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Pnj_ag10
Agon Akem, Colonel

Malheureusement les soldats de La Couronne n’avaient guère le temps de rester dans ce village afin de sauver les villageois de façon immédiate. Ils devaient d’abord soigner Asmita et cela déviait complètement le groupe de son fonctionnement habituel. A tel point qu’ils allaient agir d’une façon encore plus étonnante, lorsqu’il croiserait la route d’une véritable mine d’or vivante.

En croisant un Nébula tel que Vindex et une rookie de Grand Line comme Anneta, le duo Agon-Yzis savait pertinemment qu’il venait de tomber sur une opportunité en or de livrer une bataille au sommet.

-Vous savez comment arrêter la contamination de la roche rouge ? Demanderait spontanément Yzis en cassant toute forme d’animosité.

- La quoi ? Y'a pas de roche rouge ici, c'est pas de l'argile, t'es con ou quoi ? Dirait Vindex.

- Ah, bah éviter de toucher la Pierre rouge dans la roche de cette montagne… Vous finiriez posséder je crois. Répondrait Yzis
- Ah bah merci, cool... Bon du coup, salut ? Ils étaient alors un peu surpris du calme d'Yzis…
- Salut, faites bonne route.   Dira Yzis en actionnant le pas.
- Mais t’es pas du Nouveau Monde toi Vindex ? Week-end entraînement je suppose ? Enchaine Agon tout en suivant Yzis en marchand à reculons pour regarder Vindex

Ah non, je suis ici pour recruter toutes les têtes d'affiches, pour l'Empire Suprême de la Piraterie. Tu sais, le patron, il veut du monde pour taper sur vos copains." Il rigole, et semble très détaché de cette affirmation, comme s'il parlait de la météo.
Pendant ce temps des cailloux continuaient de tomber. Notamment des espèces de nez.

- Oh sympa, t’es primé à combien maintenant déjà ? J’ai du mal à monter Contre-Amiral. Dirait Agon.

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Pnj_yz10
Yzis Archer, Agent d’élite CP5

Yzis en revanche était interloqué par cette chute et ne comprenait pas pourquoi un nez tombait du ciel avant de percuter.

- Mais quelle débile celle la…. Dirait Yzis en regardant le sommet
-Vous ne risquez pas de recruter grand mon si la montagne s’effondre. Conclurait-il en tournant légèrement la tête pour répondre à Vindex.

- 402 millions, j'suis pas une fragile moi ! Ah mais t'es seulement Colonel ? La honte ! Ricanait Vindex en regardant la montagne.
- C'est pas comme si elle pouvait s'effondrer, ça tombe pas comme ça une montagne... Il semblait moins convaincu tout à coup.

- Ah ouais, pas mal. Avec ta capture je pourrais faire lever mon rappel à l’ordre… Bon pas sûr que ça suffise à passer Contre-Amiral, mais c’est pas mal. Sourirait Agon.
- A tout moment on pourrait se retrouver à affronter la montagne entière… C’est juste qu’elle nous ignore. Vous n’avez pas croisé une femme aveugle en redescendant ? Ajouta Yzis.
- Comment vous êtes arrivés depuis le sommet sans remarquer que la montagne se transforme. Conclurait-il

- Je suis sûr que tu passes Amiral si tu me captures ! Dirait un Vindex faisant mine d’être vexé.
- Une femme aveugle ?
Tout à coup ils eurent tous un sentiment de dégoût qui transparaissait sur leur visage, même Alyssia :
- Vous voulez dire le visage qui se balade ici ? Si vous suivez cette grotte, vous verrez des statues d'elle dans des positions hasardeuses... Elle a un sacré égo, on dirait. Vindex s'esclaffait.
- Amiral tu dis !!! Un contre un ici et maintenant ? Dirait Agon avec un sourire de défi !

La mine des pirates fit Yzis faire une grimace de dégoût rien qu'à l'idée qu'Asmita ait pu faire une telle chose..

- Quelle débile... Elle est vraiment sous drogue en fait... Vous avez croisé d'autres personnes là-haut ?

- D'habitude je t'aurais dit oui, mais là... index regardait ses membres d'équipage qui tiraient la tronche.
- Un marine ne laisse pas un pirate s'enfuir ! Hurla Hisagi en fermant ses poings.
- Wola, je suis pas en train de dire que je vais m'enfuir. On ne dira jamais que Vindex a fui un combat. Mais bon...
- Nous avons voyagé depuis un nid de dragons. Il y avait bien deux chasseurs de prime sur le chemin, mais ils étaient en train de fuir quelque chose. Lucien, et Pendragon je crois. Dit Anneta.

Il semblait que leur chemin menait vers l'autre côté de la montagne et vers la chaîne de montagnes de la sixième province.

- Tss, Sardegna à Dream island, maintenant toi Vindex...

Finalement En voyant la réaction d'Hisagi, Agon lui dit :

- Je partage ton avis, mais laisser une camarade dans une situation pouvant peut-être la tuer est pire. Personne ne semble savoir comme guérir de cette pierre rouge ici. Pas même Rufus qui vit ici.

Yzis nota donc que le nid de dragons ne le mènera pas vers Asmita...

-Ils fuyaient quelque chose d'accord, mais vous qu'est-ce qui vous empêche de combattre ici par exemple ?

- Qu'est-ce qui m'en empêche ? Peut-être les trois mois de voyage pour revenir sur le Nouveau Monde, en mettant le turbo ? Bah ouais, on est au fin fond de l'Empire, c'est vraiment l'endroit le plus isolé du monde.
Pas vraiment envie de perdre de temps si tu me pètes une jambe pendant que je t'éclate la gueule.
Dirait Vindex.

Yzis conclurait donc par :

- Hmm ok… Je pensais que vous saviez ce que fuyaient les chasseurs de primes.

Par la suite l’équipe prit le sentier menant au sommet de la montagne. Alors les hommes découvrirent Asmita en train de graver son visage dans la roche. Son travail était déjà plus ou moins abouti, mais elle n'arrivait pas à faire le nez correctement du coup au pied du visage plusieurs nez en pagaille jonchant le sol. Des deux côtés, le surplus de pierre était évacué en éboulements constant : ce sont d'immenses quantités de pierres qui chutaient. Le visage était parfois animé de filaments rouges à mesure que sa voix voyagait d'un endroit à un autre.

Fondu dans la roche, elle sortait parfois de terre, afin de contempler son œuvre. Ce fut le moment qu’Yzis et Agon saisirent..

-Asmita ça va qu'est-ce que tu fais ? Dirait Yzis.
- On a repéré des hauts primés, ça pourrait être bien pour enfin prendre en renommée. Dit Agon.

Yzis et Agon se regardèrent, après usage du mantra puis ils hochèrent la tête et d'un coup Agon lança une lame d'air inclinée vers le sol afin de couper le lien d'Asmita avec la montagne. En parallèle Yzis allongea ses cheveux pour réaliser sa technique de sphère solidifiée par le tekkai, afin de céder Asmita de la roche.

La terre se mit à trembler et une main de roche sortit du sol pour dévier la lame d'air d’Agon qui vint couper en deux le corps d'Asmita, qui n'était plus que de la roche à ce moment-là. Les morceaux de roches étaient reliés par des filaments rouges qui pulsaient et se raccrochaient les uns aux autres après avoir été séparés.

La roche désarticulée était alors reliée par un système de veines rouges visibles. Le visage d'Asmita se détachait de la montagne, et un corps sous forme de golem très grossier bougeait ainsi vers le groupe. La tête était d’une proportion assez démesurée par rapport au corps ce qui entrainait un déséquilibre. Le tout était maintenu par des piliers qui l'aidaient à se déplacer en alternant d'un côté, puis de l'autre, à l'image d'une canne qui pousserait du sol à chaque mouvement. Le petit géant de pierre, d'environ cinq mètres, s'approchait maladroitement du groupe.
Asmita se situait au cœur du golem, mais bougeait sans cesse à l'intérieur pour essayer de le contrôler au mieux.

Le duo ne devait point laisser l’affrontement se prolonger de trop, sinon Yzis et Agon risquaient de blesser leur camarade tôt ou tard. Ils avaient l’atout de connaître son fruit du démon et ses défauts, ce qui n’était pas le cas d’un ennemi la découvrant pour la première fois.

Room !

Les cheveux de l’agent du CP5 se mirent alors à pousser d’un coup, se répandant entièrement sur le sol à la façon d’un tapis couvrant le périmètre d’un terrain de tennis. Il n’aimait guère utiliser sa technique de cette façon, mais s’il s’enfonçait dans la roche il risquait, lui aussi, d’être infecté. De ce fait, il adapterait son style différemment. Durcie par le tekkai, cette zone rendrait plus difficile l’émergence des créations rocheuses d’Asmita en y opposant une couche résistante.


La zone de cheveux viendrait dessiner le contour des membres du golem, du moins ceux ancrés au sol.
WEAPON !

Cette technique permettant à Yzis d’appliquer le tekkai sur sa chevelure de façon à la rendre tranchante. D’une traite il refermerait la zone capillaire sur les piliers soutenant le géant, ainsi que ses jambes !

NI ZANTETSUKEN !

Ils avaient l’habitude de guerroyer ensemble et cela se ressentait, dès l’instant où Yzis déploya ses cheveux, le brun sortit ses haches, puis lors de la coupe des jambes il fusa sur le golem avec célérité, réapparaissant derrière la créature.  

Celle-ci verrait environ quatorze mouvements de tranches s’imprimer sur son corps, le découpant en une multitude de morceaux.


En touchant le sol, Agon projetterait  de suite ses haches vers le dernier morceau de roche, tandis qu’Yzis lèverait du sol capillaire un poing qui viendrait fracasser le même morceau de roche pour en extraire Asmita ! Les haches d’Agon étant reliées par des chaînes en granit marin, elles viendraient étreindre la demoiselle, tout en annulant son pouvoir.

De suite, le duo s’approcherait de la contaminée avant d’analyser son état, qu’allaient-ils découvrir ?

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Eee67d10


Asmita Raja Archer, Agent Cipher Pol 5


-->
La Couronne
Awful


Inventaire:

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 45495_s

Vente sur dans le ciel et livraison dans tout Grand Line : Ici

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3300

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 11 Juin - 17:25



Jasmine Lilas de la Basse Cornnière & Samuel Dickaris

Ce n’était pas vraiment un lieu où on pouvait s’attendre à voir les « grands de ce monde » se promener et faire du bénévolat. Un instant plus tôt il aurait peut-être fallu se justifier, mais à présent l’évidence était de venir en aide à son prochain. C’était un des préceptes du Constantinisme après tout. Et pour qui n’était pas versé dans la religion comme la dévote qu’était Naru, ce comportement avait aussi ses avantages. En réalité, Jasmine était là pour se faire bien voir de la population, et pour régler à la source ce que son informateur avait appelé « un problème d’araignées ».

Ainsi, lorsqu’elle vit que son interlocutrice avait gardé une de ces bêtes, elle faillit lui sauter dessus et la saisir devant elle… avant de se rappeler que ce n’était pas vraiment quelque chose à faire en présence de marines.

    - Une araignée… Elle est bien étrange, mais ce n’est pas une de mon champ, se défendrait-elle en voyant où voulait en venir la Sainte. En revanche je peux l’identifier. C’est une Tegenaria Persona, une Tégénaire qui s’infiltre dans ses proies pour en prendre le contrôle. En revanche, à ce qu’on m’a rapporté, un tel contrôle est… impossible. A moins qu’elles aient muté par croisement…

Elle semblait vraiment réfléchir à ce qui avait causé cette mutation, mais une seule pensée semblait lui venir à l’esprit. Un sourcil froncé, elle se tourna vers les habitants du village qui étaient en train de pleurer leur mort. C’était bien embêtant.

    - Bon, ce n’est pas le lieu de chercher un coupable. Vous avez empêché le massacre d’un village que je chéris, alors j’aimerais vous récompenser. Que puis-je faire pour vous ?

Cherchait-elle à détourner la justicière de sa quête ? En tout cas, elle n’était pas interloquée par la scène que faisait Tama plus loin.

Samuel regarda la boite de conserve sans ses conserves qui se trouvait à côté de lui, et grogna face à l’arrivée de cette pimbèche. Elle se mêlait de choses qui ne la regardait pas, hein ? Ah, il n’aimait pas ça, les gens qui l’empêchaient d’arnaq… de commercer. A vrai dire, il n’avait pas l’âme d’un voleur, loin de là. Celle d’un escroc ? Beaucoup plus. En allant voir les gens un à un, et en leur faisant de belles promesses, ou en leur offrant de belles paroles réconfortantes, il était sûr de pouvoir parvenir à son but. Et c’était là le cas, ainsi il s’esclaffa devant la gamine :

    - T’inquiètes, je fais juste le tour des maisons, et je ne sais pas pourquoi mais les gens me donnent des choses. Va les interroger, si ça te chante.

Il rirait à nouveau, comme pour détourner de la situation. Linda regardait les choses de loin, susurrant quelques mots et laissant quelques personnes qui parlaient dans leur coin commenter la situation, disant d’une voix que Tama pourrait entendre « Oh, elle parle sans savoir… Ces justiciers… » alors même qu’elle venait de sauver leur village. Ingrats ? Au moins.


Ogre Hest, Styffer Crownell "Le Médecin de la Peste" & Elesh Norn
Homme-Pierre, Chasseur de Prime & Créature Parasitée

C’était peut-être la vieillesse ou l’absence de lien avec ce peuple qui permettaient au médecin de relativiser cette situation. Il avait connu des guerres, dont certaines où il avait soigné des soldats pour les envoyer mourir sur le front. Alors ce n’était pas le sacrifice de quelques entités humanoïdes qui lui feraient regretter de venir en aide au parasité, surtout s’il pouvait concocter un remède suffisamment puissant et donc anticipé une situation de crise à venir. Quand Pouppy s’élança avec un énième homme-champignon en direction de la petite créature verdâtre, le médecin venait juste de finir sa concoction. Il observa Ogre Hest s’élancer à son tour.

La chimère bloqua la mâchoire de l’adorable boule de poils qui se referma sur son bras, tentant de le déchiqueter… avant qu’un doigt de l’ogre de pierre ne vienne empêcher l’appendice de Pouppy d’être brisé en deux. Lui-même douillait, mais ils pourraient bientôt assister à l’injection par la gueule ouverte d’Elesh l’injection de la tambouille du médecin.

Une seconde… Dix secondes… Ogre Hest repoussa Elesh d’un coup de poing et l’envoya dans le décor. Et une minute et demi plus tard, exactement quatre-vingt dix secondes après avoir ingéré la mixture de force, la petite créature de poils se mettrait à hurler de manière atroce. Son corps entier convulserait alors que les trois autres en étaient venus aux mains avec les zombies, pour les immobiliser ou les détruire. Jamais dans l’Empire on avait entendu un tel cri : pour l’infectée, c’était comme si toutes les veines de son corps véhiculaient de l’acide. La solution avait eu un effet sur son sang, le fluidifiant avant de l’acidifier. Ce qu’il contenait s’attaquer à tous les tissus du corps d’Elesh, mais aussi au parasite. Celui-ci ne sortit pas de la petite créature, mais bientôt celle-ci toussa des tissus rouges qui s’évacuaient de son corps, mourant sur le sol sans même un dernier sursaut de vie.

C’était fini. Elle était libre.

Le médecin regarda la situation avec inquiétude, et tenta de s’emparer du champignon mort. Celui-ci était cependant en train de se dégrader, n’ayant plus rien pour retenir sa forme actuelle. Une sorte de matière noire friable disparut alors, tuée par le sang acide d’Elesh, qui le resterait encore quelques heures. Celle-ci sentirait ce dérangement un long moment…

    - Je peux l’ausculter, mais j’aimerais d’abord…

Le Styffer serait interrompu par une ombre qui tomberait du ciel à vive allure. Le regard écarquillé, il sentirait la pression de cette créature qui venait de tomber du ciel. Une patte s’enfonça dans les zombies qu’Elesh venait de créer, mettant fin à une possible apocalypse dans la foulée.

    - Impossible… Elle est là, ferait Ogre Hest en prenant alors les deux petites créatures sur ses épaules. Fuir ? Demanderait-il à celles-ci, ne considérant pas l’humain dans un premier temps.


Asmita Raja Archer
Humaine Parasitée.

Le tapis de cheveux venait empêcher l’utiliser du pouvoir d’Asmita par celle-ci. La cisaille vint alors couper son lien à la terre, tandis que le golem commençait à tanguer sur le côté. Au moment où Agon s’était élancé vers elle, l’Agente du Cipher Pol 5 était sortie de sa roche et les filaments rouges cessèrent de s’animer. Elle semblait exténuée, comme si son corps avait été utilisé comme une source d’énergie pour alimenter le cristal. Pourtant, elle s’était élancé vers les personnes les plus proches d’un Soru : le maître de la hache s’était trop avancé, alors c’était Yzis sa cible. Avant qu’il n’ait le temps d’agir du fait de l’instantanéité de sa technique, elle arriva au corps à corps et…

Lança un Ashigan dans le but de percer l’épaule droite de son allié, qui le gênait dans la créature de son visage de pierre. Son corps tout entier était là pour les empêcher d’agir, mais quelque chose en elle l’empêchait de les tuer. Elle ne voulait pas qu’ils meurent. Etaient-ils nécessaires ? Le cristal ne le savait pas. Le pouvoir de la Raja était incomparable dans cet environnement, et peut-être était-ce pour ça que le contrôle mental du système se renforçait… Mais le renfort était fini. La montagne trembla, que le coup porte ou non. Quelque chose se passait en bas, quelque chose qui l’empêchait de continuer à agir comme elle le désirait.

Soudain un hurlement retentit. Asmita criait en sentant tout son corps brûlé alors que le contrôle du cristal rouge s’affermissait. Ses yeux se révulsèrent devant une telle puissance, alors que son corps se raidit. Elle ne pleurait pas, parce que la Raja était forte. La plus puissante Archer n’était pas faible. Elle sentait son esprit lutter contre son corps.

    - Un choc ! Hurla Revinal Frans. Il lui faut un choc.

Un choc électrique, une brûlure, quelque chose qui semblait être capable de faire sortir cette créature agitée. A présent qu’Asmita luttait elle aussi, bandant ses muscles, criant pour évacuer la pression et resserrant son contrôle à travers son tekkai par instant pour empêcher le champignon de progresser, elle pourrait sûrement l’éjecter si elle combinait de manière suffisamment fine la maîtrise de ses techniques du Rokushiki et un choc suffisamment puissant pour lui donner l’ascendant un instant. La terre tremblait en-dessous du tapis de cheveux. Les marines s’inquiétaient du sort qui serait le leur dans quelques instants, mais pour l’instant une seule chose semblait compter : il fallait sauver le soldat Raja.


Gnoméo & Xenovah, "L'Héritier"

Le campement vers lequel Harès se dirigeait n’était pas vraiment protégé. Une vingtaine de personnes était en train de travailler, certains sur des traductions, d’autres montaient la garde devant certaines tentes et un noyau au centre des tentes semblait discuter activement autour d’un escargophone. Les événements dont ils étaient témoins semblaient les inquiéter. Le cœur de cet attroupement était le hautement primé Xenovah, recherché pour 500.000.000 de Berrys de prime, ayant fait parler de lui lors d’une attaque révolutionnaire sur Marijoa. Il était en compagnie de Cho Matochika qui semblait tenir la garde telle une statue de pierre à laquelle on aurait ordonné de ne pas bouger.

Les quelques personnes autour semblaient concentrées sur le fait de donner différentes indications quant à l’avenir de leur mission, mais Harès était trop loin pour les entendre. Il y avait au final peu de choses à savoir sur ce qui se trouvait ici, et même Gnoméo semblait trop concerné par la situation pour réellement porter attention au reste du groupe.

    - Faut pas qu’on traine. On dirait qu’on peut sortir par là, ferait-il en désignant une allée qui menait sûrement vers l’entrée de la grotte.

Le bruit d’une foreuse provenait d’ici. Et soudain, elle s’arrêta. Des cris sortis du septième cercle des Enfers retentit soudain, comme dans un ultime élan de combustion, et le silence régna alors un instant. Harès était aux premières loges. Xenovah laissa échapper un air victorieux. L’obsidienne en face de lui s’effrita soudainement, comme s’il ne s’agissait plus que du papier de soie. Des veines rouges s’y dessinèrent pendant un instant, pulsant violemment dans une danse semblable à un balai déformé, sur un air de musique angoissant.

    - OBEIS-MOI ! cria la voix de Xenovah.

L’ordre n’était pas dirigé vers Harès, alors il ne serait pas pris sous le commandement de l’ange aux ailes noires. Gnoméo tomba sur les fesses en voyant que l’obsidienne se fendait sous l’effet du cristal rouge qui semblait cette fois-ci l’avaler et l’absorber dans le monstre de métal. Un pied et une jambe de métal se dévoila alors de l’endroit où se trouvait le bloc.

    - Impossible… Faut pas rester là, ferait le gnome en tirant Harès vers lui, soudain paniqué.

La montagne était fragilisée. La cavité tremblait. Tout serait bientôt recouvert de pierre, y compris le Vice-Amiral qui ne semblait réagir à aucun stimulus extérieur. C’était le début, et c’était la fin.


Xordon

Xordon retira sa main de l'entité absolue qui se trouvait face à elle. Son sourire transpirait la victoire, alors que la dernière console venait de céder. "- Quelqu'un a tué la dernière gardienne." avait-elle chuchoté, victorieuse. Tous les gardiens étaient morts. Devant elle, le fond de la grotte s'effondra et elle observa un œil d'un rouge intense s'éveiller.

Vous avez une semaine pour poster ! Voici le groupe concerné : Rudra (2 tour loupé) / Yashin (Quitte l'Event) / Ghetis / Lucina / Jericho / Bath

Jericho > Elesh est sauvée (Pour l'instant, attention à ce que tu manges !). Tu en reprends le contrôle. Elle est plus faible qu'avant, en raison du choc que son corps a subi.

Ghetis > /

Ann > /

Lucina > /

Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3620
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue53/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (53/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue155/1000[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (155/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Amiral Kurohebi
Lun 12 Juin - 20:15

La Couronne

Ore Wa Koukan Da !


[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Pnj_yz10
Yzis Archer, Agent d’élite CP5

Voir la Raja combattre était un vrai cri salvateur pour le binôme de La Couronne, ils pourraient reprendre espoir dans l’idée de la ramener à son état initial et tenter de comprendre ce qui se tramait dans ce pays.

Il était assez complexe de comprendre la situation, mais quelque chose de louche se tramait.

Lorsque la demoiselle quitta le Golem pour fondre sur Yzis, celui-ci eut d’abord un fin espoir, avant de percevoir ses intentions grâce au haki. Néanmoins, il ne pouvait lui causer grand mal, il fallait la réveiller, il fallait une solution !

La montagne tremblait sous l’impulsion du pouvoir de la femme pierre ou sous l’impulsion d’une autre entité ? Il était impossible de le savoir. Elle était le réceptacle parfait pour ce champignon, presque à s’en demander s’il ne faudrait pas le conserver par la suite.

Cependant, en l’état il incombait, avant tout, de la libérer de ses chaînes. La téméraire ne se laisserait pas faire et ce serait à Yzis de l’aider autant qu’il le pourrait !

Ainsi, lorsqu’elle vint le percer avec le Ashigan, Yzis bomba le torse ! Son corps couvert de tekkai, il tenta d’absorber au maximum l’impact qui perça, malgré tout, ses chaires ! Puis, lorsque vint la remarque de Revinal, il déplaça l’impact absorbé du Ashigan dans son bras, puis de sa main à paume ouverte il frapperait le front de sa camarade lui redistribuant directement le choc de son propre Ashigan, couplé à la force du blondin !

Tekkai Utsugi !

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Pnj_ag10
Agon Akem, Colonel

Ce tekkai agissait comme un impact de dial et son usage serait alors pratique pour sonner la camarade de La Couronne ! Au même moment Agon arriva derrière Asmita en lui hurlant :

- ABSORBE LE CHOC ET REDISTRIBUE-LE DANS TON CORPS ASMITA !!!!
- CETTE MONTAGNE EST A TOI !!!! ELLE NE VA PAS TE CONTROLER !!!
Complèterait Yzis !

Alors quand la main d’Yzis frappa le front d’Asmita, Agon vint frapper le dos de celle-ci du plat de sa hache ! Ils espéraient qu’Asmita, étant déjà en tekkai puisse utiliser le Tekkai Utsugi et le redistribuer contre le champignon qui sévissait dans son corps, sinon ce serait leur choc qui la sonnerait.  



La chevelure d’Yzis s’allongeant pour aller chercher les menottes qu’il possédait sur lui et en attacher une directement au poignet d’Asmita. Les menottes étant en granit marin, elles permettraient au moins de la maintenir sur place ! D’ailleurs la hache d’Agon étant également en Granit Marin elle avait probablement servi elle aussi.

Yzis avait rapatrié le reste de ses cheveux vers lui.

Selon la situation, si tout allait mieux, alors Yzis demanderait à Asmita :

- Tu sais ce qu’il t’est arrivé ? La montagne a tremblé de partout… Quand tu es connectée à la roche en général tu sais ce qui s’y trame.

Tandis qu’Agon dirait à Rufus :

- Il semble se tramer quelque chose de sombre dans votre pays. Que devrions-nous faire selon vous ?

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Eee67d10


Asmita Raja Archer, Agent Cipher Pol 5


-->
La Couronne
Awful


Je considère qu'Agon et Yzis savent dosser pour ne pas mettre hors de combat leur camarade.

Techniques:

Inventaire:

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 45495_s

Vente sur dans le ciel et livraison dans tout Grand Line : Ici

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Jericho D. Dharma
Maiden from Hell
Jericho D. Dharma
Messages : 271
Race : Humaine
Équipage : Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue46/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue209/750[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (209/750)
Berrys: 81.314.568.000 B
Mer 14 Juin - 15:03
Please my love look at me
I fear I’m gonna go crazy.
Les histoires se cachent partout

Ft le best MJ



D’accord, son idée marchait, et en plus, l’Ogre avait eu l'obligeance de souffrir pour lui, là où la chimère était prête à sentir ses os craquer. Un bon point pour le géant gris, qui sacrifiait définitivement de sa personne pour le bien de la petite boule de poil et sa potentielle survie sous la forme d’autre chose qu’une acharnée affamée et extrêmement violente, qui ne tarderait pas à faire des victimes et à se faire épingler par un humain ou un autre. En parlant d’humain, le leur avait fini par achever son mélange empoisonné que Pouppy vit être jeté dans le gosier de la prédatrice, à son grand déplaisir.

Le statu quo se maintint quelques instants avant qu’Ogre Hest n’envoie Elesh valdinguer, sans qu’elle paraisse vraiment réagir. Et quelques instants plus tard, un cri d’agonie retentit, qui donna une soudaine envie à la chimère d’aller encastrer son poing dans la figure de l’humain. Il l’avait empoisonné! Menteur, voleur, pilleur, escroc! La créature écailleuse avait donc raison de se méfier! Pourtant, avant que Pouppy ne puisse agir à l’encontre du malheureux médecin qui n’avait pourtant fait que ce qu’il avait dit qu’il ferait, la prédatrice se mit à tousser et éructer, recrachant, vomissant même les filaments et tissus rougeâtres de la couleur du parasite pendant de longs instants.

Elle cligna deux à trois fois des yeux, revenant à elle et contemplant des sortes de longs vers rouges qui noircissaient à vue d'œil sans montrer un quelconque signe de vie. C’était donc ça la forme du parasite qui l’avait envahi quelques instants auparavant? Au fur et à mesure que ses sens lui revenaient, la prédatrice sentait plusieurs choses qui n’allaient pas. Une douleur à la tempe, à la poitrine, comme des coups subis, et surtout, surtout, l’impression que tout son corps était en feu, une douleur vive qui l’assiégeait en permanence.

Relevant le regard, elle découvrit tout d’abord le chasseur de prime qui lui avait donné l’escargot, qui traînait désormais par terre, l’air à moitié endormi et miraculeusement épargné par les ravages qui semblaient avoir eu lieu autour. Qu’avait-elle fait exactement? Elle-même n’en était pas sûre, mais au vu de l’état de Pouppy, dont le dos semblait saigner, et celui d’Ogrest qui arborait diverses marques creuses sur son corps, elle pouvait sans mal l’imaginer.

La seconde chose qu’elle découvrit, alors que l’humain masqué s’approchait pour l’examiner et vérifier son état, c’était le bloc géant qui tombait du ciel, visiblement droit sur eux. Une araignée, mais… massive. Gargantuesque était peut-être le seul mot qui convenait, à tel point que son regard fixé sur la créature ne parvint à exprimer la soudaine panique qui l’habitait, son avertissement bloqué dans sa gorge. Une patte géante s'enfonça soudainement dans le sol alors que le mastodonte arachnide atterrit, presque par miracle, sur ses membres. Si l’inverse s’était produit, le petit groupe aurait sûrement fini écrasé sans espoir d’en sortir en vie.

Et en examinant la créature, il y avait trois choses à retenir. La bonne nouvelle, c’est qu’elle était blessée, donc pas en pleine possession de ses moyens. Les mauvaises nouvelles, c’est que d’une part, ses plaies se refermaient, lentement, mais assez vite pour que cela soit visible à l'œil nu. Et d’autre part… les blessures pulsaient rouge. Rouge parasite pour être exact. Et ça, c’était très, très mauvais signe.

Un regard suffit au quatuor pour identifier précisément le problème et commencer à chercher une solution. Le combat? Une idée plutôt risible, que ce soit par la taille de l’animal ou la précision que l’Ogre apporta. Un venin extrêmement acide, capable de ronger pierre et métal en l’espace de quelques instants, sans même parler de la chair, humaine ou non. Non, définitivement, personne n’avait réellement envie d’affronter cette chose.

La fuite alors? Le regard de la prédatrice se tourna vers les montagnes, révélant ainsi plusieurs centaines d’autres arachnides lancés à pleine vitesse vers eux. A moins qu’ils ne cherchent simplement à rejoindre leur génitrice, même si le problème restait le même. Ils avaient vu ce que les bébés pouvaient faire. Vouloir voir les adultes n’était pas exactement dans les priorités de la chimère ou de la Vorinclex.

Ogre Hest semblait relativement sur les nerfs à rester à proximité de la Matriarche, là où l’humain estimait que c’était, pour un temps somme toute relativement court, l’endroit le plus sûr. Pour combien de temps, personne ne le savait vraiment, mais probablement jusqu’à ce qu’ils soient repérés ou submergés par les vagues arachnides qui arrivaient à grande vitesse. Au loin, un autre groupe humain avait lui aussi adopté la solution la plus sûre, la fuite rapide et désordonnée. Une solution peut-être pas si loin de ce que le petit groupe devrait réaliser. Mais fuir pour aller où? Vers la survie, sans aucun doute.

Lentement, comme pour ne pas alerter l’araignée qui semblait désemparée, la boule de poil se rapprocha de l’escargot, qu’elle saisit avant de revenir vers le groupe.

J’ai un plan. Peut-être. Il nous faut une distraction. Quelque chose qui pue fort, pour attirer l’araignée. Je vais appeler la personne qui m’a amenée. Elle devrait pouvoir nous faire partir. Il faut juste qu’on arrive à s’échapper d’ici, sinon…

Elle haussa ce qui lui servait d’épaules, laissant clairement entendre que le temps que ladite personne arrive, elle ne trouverait sans doute que des corps en mauvais état. L’escargophone connecta l’appel, laissant entendre une voix légèrement surprise, mais qui prit rapidement conscience de l’urgence de la situation. La chimère fronça vaguement ce qui lui servait de sourcils en entendant cette voix presque définitivement humaine, mais la douleur dans son dos et les araignées de plus en plus grosse lui rappelèrent que, peut-être, ce n’était pas vraiment le moment de laisser ses soucis de confiance prendre le dessus.

De son côté, le médecin finit par produire une boule qu’il déclara suffisamment puante pour pouvoir attirer l’attention de n’importe quoi de vivant disposant d’un odorat fonctionnel. Une affirmation qu’il ne tarda pas à prouver lorsqu’Ogre Hest se saisit du projectile avant de le lancer au loin, près de l’une des pattes de la matriarche, qui s’agita soudainement avant de se tourner dans la direction en question. S’il fallait reconnaître une chose au chasseur de prime, c’est qu’il connaissait très bien son métier.

Le quatuor prit ainsi la fuite, l’araignée désemparée cherchant désespérément un objet qui n’existait que dans ses narines, ou ce qui en tenait lieu, à savoir les soies au bout de ses pattes. Avant d’arriver au point de rendez-vous pourtant, le chasseur de primes les quitta pour repartir vers la montagne, probablement bien moins dangereuse maintenant qu’elle était vidée de ses occupants, laissant derrière lui un numéro d’escargophone et des remerciements, quand bien même il était probablement celui qui avait fait le plus du petit groupe.

Sur le chemin, le géant gris constata que, de là, il n’y aurait guère plus de champignons, et qu’à moins qu’Elesh ou Pouppy ne connaisse un garde-manger, il leur faudrait en trouver un nouveau, spécifiant tout de même qu’il ne mangeait pas d’humain. Par bonté d’âme ou morale? Absolument pas, simplement parce qu’il estimait qu’ils avaient mauvais goût. Une information qui surprit la Vorinclex, qui elle leur trouvait une teinte légèrement sucrée et acidulée qu’elle appréciait fortement, mais la verte ne comptait certainement pas juger les habitudes alimentaires des autres.

Pour autant, elle n’était pas du coin et appris à l’Ogre que sa “propriétaire” saurait peut-être, ou au minimum qu’elle n’aurait aucun mal à trouver un endroit où ils pourraient manger à leur faim, ce qui sembla convenir au trio d’affamés. Au point de rendez-vous, le sol se souleva sous leurs pieds, à la surprise compréhensible de l’homme-pierre et de la chimère, qu’Elesh rassura.

Leur prochaine destination? Le premier restaurant qui accepterait ces clients pour le moins… singuliers.


tag + tag + tag




HRP: Sortie d'event donc. Pas de gaieté de cœur, mais là j'avoue que je voyais vraiment pas quoi faire autrement, du moins pas sans sacrifier au moins trois persos sur quatre (dont au moins deux hors de mon contrôle), et on ne sacrifie pas les good boi. Merci Erwin quand même, c'était grave cool (jusqu'au moment où j'ai été submergé par plus d'araignées que je ne sais en compter).

_________________
A Maiden in Love - A Part of Something Bigger - Toxic Love
Jericho D. Dharma
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 189

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue23/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue56/80[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (56/80)
Berrys: 1.652.478.000 B
Mer 14 Juin - 23:47
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Wrf1
Civil Hares PALM - lvl 34

J'avais espéré que ce soit le campement des nains ou autre mais non on avait dû faire une sorte de boucle visiblement, c'était bien la base de Xenovah qui était là et si elle n'avait pas toute son attention accaparé par... quelque chose d'autre, ça en aurait été fini du petit et de moi. Heureusement on dirait que le fruit du monarque ne fait pas dans les balles perdues ! Rien que d'y songer j'en ai des sueurs froides, même si on est pas sorti d'affaire pour autant. C'ETAIT QUOI ENCORE CE BORDEL ! En voyant le bras et la jambe de fer gigantesque qui se dégageaient petit à petit de l'obsidienne je ne pouvais pas m'empêcher de penser au texte de ce journal. Il y avait vraiment un géant donc ? Ca ne pouvait pas être vivant si ? Xenovah semblait le penser en tout cas et cette substance rouge était tellement bizarre aussi. On dirait que le Monarque avait de l'effet dessus ce qui ne présageait rien de bon ! Gnoméo avait raison, il fallait se tirer d'ici au plus vite et c'est ce que je m'apprêtais à faire jusqu'à ce que... ... Et merde. Il était là, comme une statue sans vie au milieu des roches tombantes et pendant un instant en observant l'autre folle furieuse à plume noire s'époumoner devant son bout de métal gigantesque en ignorant le Vice Amiral, je ne pouvais pas m'enlever cette image de la tête qu'elle allait vraiment le laisser là. Privé de son âme et laisser impuissant à attendre de finir ensevelir sans rien pouvoir y faire... Je ne sais pas si j'avais commencer à passer trop de temps avec des constantinistes marines, mais l'abandonner juste comme ça sans rien essayer me faisait mal quand même...

- Gnoméo si tu veux partir fait le maintenant, moi je reste. Si je suis venu là à la base c'est pour aider ce type et je comprendrais que tu veuille pas risquer ta peau pour un marine. Si Xenovah te donne un ordre et que tu l'entends, tu seras obligé de lui obéir et tu deviendras son pantin.

Il en avait déjà bien assez fait pour moi et il avait sa propre mission et il saurait se débrouiller je suis sûr. Pour ma part... Ils sont une vingtaine mais je ne reconnais personne, ça ressemble plus à une équipe de chercheur qu'autre chose. Quand à Xenovah il est tellement absorbé par ce qu'il fait do

- Bah suffit de pas l'entendre !

Ayant déjà ramassé un mélange de terre et de boue dégueulasse qu'il mixe dans ses oreilles, le gnome s'élança alors directement vers le camp ennemi sans la moindre hésitation. J'avais déjà remarqué ça avec la statue de tout à l'heure, mais le gnome avait pas l'air de s'embarrasser de détails ! D'un côté j'étais incroyable ému qu'il veuille aider malgré les circonstances et se jette ainsi dans le danger, mais d'un autre j'avais vraiment envie de l'insulter. LA COMMUNICATION ! Certes la fenêtre d'opportunité été courte, mais un peu de coordination je sais pas ? Un plan ? Sauf que en fait un plan il en avait un car avant même que je puisse me lancer à sa poursuite, il se planta dans la zone semblant faire exprès de se mettre entre Cho et Xenovah et après ça... Les gens se mirent à le fuir. Je crois ? Ca ressemblait à ça en tout cas. Hormis Xenovah un peu plus loin et qui ne l'avait pas remarqué tout le monde Cho compris se mirent à s'éloigner du petit gars, le Vice Amiral courant même dans ma direction ! C'était à la fois irréaliste et pourtant simple à comprendre, ce petit bout d'homme avait clairement mangé un Fruit du Démon.

- Il pouvait pas le dire avant ?

Les boules quiès à leur place dans mes oreilles, je commençais déjà à en préparer d'autres d'une main alors que l'autre se précipitait vers leur futur possesseur. Est ce que ça allait marcher ? Est ce qu'il allait vraiment se laisser faire à tout car il n'avait pas reçu d'ordre ? Quand ma main se referma sur son poignet sans aucune résistance ou réaction, un léger sourire de victoire ne put s'empêcher d'apparaitre sur mes lèvres. La première partie de l'opération et la plus risqué se déroulait comme sur des roulettes. Levant la tête vers Xenovah, je vis qu'elle s'était retourné vers nous et allait parler, mais avant même que je tente d'hurler fort pour couvrir sa voix, Gnoméo s'élança dans sa direction et activa à nouveau son pouvoir, faisant fuir l'oiseau de mauvaise augure. C'était pratique son truc, il avait eu beaucoup plus de chance que Tama on dirait mais en même temps il était difficile de faire pire qu'elle. En tout cas mes mains se portèrent aux oreilles du Marine pour le protéger des futurs ordres de la criminelle et après ça je le tira derrière moi vers la galerie la plus proche. Mission accomplie maintenant on se casse au plus vite ! Descendant la galerie la plus proche à fond la caisse la course fût de courte durée cependant car on déboula assez rapidement sur une cave contenant une grande foreuse et une vingtaine de nains. Ah ils étaient là eux. Je savais bien que c'était des outils à eux qu'on avait trouvé tout à l'heure. Franchement je sais pas si eux même savent exactement ce qu'ils ont déterrés mais ils avaient l'air assez tranquille, probablement en pause après avoir accompli leur objectif, la foreuse ayant fissuré une partie du bloc d'Obsidienne par ici aussi. De là ou j'étais après c'est tout ce que je pouvais distinguer et j'étais pas trop en situation d'être curieux de toute façon. La seule chose que je cherchais vraiment et que je repéra était la suite du chemin qui était ironiquement derrière moi, la sortie de l'endroit se trouvant juste à côté de l'entrée. Seulement...

- Bon travail tout le monde "il" est satisfait alors préparez vous à un bonus! En attendant reposez vous vous l'avez bien mérité.

Honnêtement j'avais aucune idée s'ils allaient croire à mes conneries mais de toute façon qu'importe, ils avaient juste l'air de travailleurs alors je doute qu'ils s'intéressent à moi. Sans compter que de toute façon quel genre d'intrus pourrait fuir leur camp principal et ignorer la sortie pour y retourner ? Le genre d'idiot probablement qui était accompagné d'un gnome qui ne l'avait toujours pas rejoint après tout ça et qui remontait le chercher. ... Ouaip j'avais décidemment passer trop de temps avec des constantinistes.

***

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Bjcg
Commandant Naru LUMINA - lvl 28

- Une araignée… Elle est bien étrange, mais ce n’est pas une de mon champ. En revanche je peux l’identifier. C’est une Tegenaria Persona, une Tégénaire qui s’infiltre dans ses proies pour en prendre le contrôle. En revanche, à ce qu’on m’a rapporté, un tel contrôle est… impossible. A moins qu’elles aient muté par croisement… Bon, ce n’est pas le lieu de chercher un coupable. Vous avez empêché le massacre d’un village que je chéris, alors j’aimerais vous récompenser. Que puis-je faire pour vous ?
- Je pense que nous tenons cette conversation suffisamment à l'écart et discrètement pour ne pas rajouter au malheur de ces gens. Mon temps ici est limité alors j'aimerais éviter que vous me cachiez des choses.

Une étrange femme nimbée de voile et de mystère, c'était l'impression que me renvoyait cette Jasmine de la Connière. Une femme d'affaire à n'en pas douter, mais je ne pouvais pas m'empêcher de penser qu'il y avait plus que ça. On dirait que seul les araignées l'intéressait vraiment et que le reste n'était qu'une façade et j'avais beaucoup de mal à croire à son intérêt pour ce village. Est ce que quelqu'un qui penserait au bien des gens ferait signer un contrat à des personnes qui venait d'être attaqués juste pour passer un coup de fil ? J'avais du mal à le concevoir. Peut -être avait elle juste une aversion naturelle envers la marine suite à de mauvaises expériences, seulement...

- Je ne cache rien aux autorités gouvernementales, vous me voyez navrée que j'ai pu vous laisser penser une chose pareille. Je ne suis ici que pour le bien des petites gens.

Il y avait beaucoup trop de détails qui n'allaient pas.

- J'ai du mal à croire que vous n'ayez aucune idée de ce qui ai pu provoquer ce genre d'accroissement des capacités de cette araignée quand vous vous ventiez il y a peu que vos propres araignées tissaient tellement de soie au naturel que je pourrais facilement suivre l'une d'entre elle jusqu'à la montagne. La même montagne ou était allez cet enfant et a été infecté, provoquant cette tragédie.

C'était ma conviction ou en tout cas mon intuition, cette femme savait des choses et ne voulait pas en parler. Le problème était que je n'avais hélas ni le temps ni les ressources pour mener une véritable enquête sur elle ou sur cette montagne. Va savoir ce qu'il s'y passait en ce moment même ? Mes camarades y étaient partis depuis longtemps et mon inquiétude montait. Ils étaient forts et avaient de la ressource. Ils semblaient aussi détenir un fruit du démon ayant un grand pouvoir sur la pierre qui leur serait sûrement très utile dans l'environnement vers lequel ils allaient, seulement... Seulement j'étais coincé là avec Tama et quitte à ne pas pouvoir les aider là-bas, je comptais au moins le faire d'ici quitte à prendre des risques. Malheureusement Jasmine de la Connière n'était visiblement pas le genre de femme à craquer juste sous la pression d'une accusation.

- Ahah... Veuillez bien croire que je me suis montrée compréhensive jusqu'à présent. Vous m'accusez sans preuve. J'ai bien perdu une seule petite araignée il y a quelques temps, mais cela ne peut expliquer les mutations possibles ici. Des araignées qui infectent les gens ? Tss.
- Je n'ai pas dit que vous aviez créé ces parasites. En revanche je pense que vous avez effectivement développé les capacités de vos araignées au delà de ce que la nature leur permettait. Je me demande juste si quelqu'un aurait pu mettre la main sur cette méthode et provoquer ce désastre.
- Mes araignées ne sont pas des meurtrières. Je vous ai déjà dit d'arrêter ces accusations.

Alors que la femme devant moi continuer de se refermer tout en laissant à apparaitre sa colère, je senti une sueur froide subitement parcourir mon échine comme si mon instinct m'avertissait du danger. Je n'avais pas accuser SES araignées bon sang. Non ? En soi je l'accusais de quelque chose quand même c'était certain seulement ce n'était clairement pas la tournure que je voulais prendre. Les interrogatoires n'étaient vraiment pas ma spécialité et je ferma les yeux un instant afin de me calmer et reprendre mon souffle. Ce n'était ni le moment ni l'endroit pour partir à l'affrontement avec cette femme. Comme elle l'avait dit je n'avais que des vagues théories étranges, des coïncidences et aucune preuve. Seule avec Tama perdus dans un village qui tournerait sûrement plus naturellement dans son camp ? Même moi je réalisais que j'étais entrain de me heurter en vain à un mur. La justice devait être appliqué mais sous quelle forme dans ce cas précis ? Je ne savais même pas de quoi je l'accusais réellement au final...

- Ce n'est pas ce que j'ai dis. Restons en là, mes excuses si je vous ai froissé. Je cherche simplement à comprendre.

C'était vrai. Je cherchais juste des réponses mais n'allais je pas trop vite ? Cette affaire avait l'air bien trop compliqué pour être traité de cette manière. Je m'accrochais à des bribes. Constantin je ne connais même pas encore vraiment la victime et comment elle s'était retrouvé là-bas ni comment elle avait fini infecté. C'était trop tôt, beaucoup trop tôt pour tout ça. Sentant la pression de la femme en face de moi retombé aussi je m'éloigna d'elle afin de retourner sur la place du village. Au moins cette confrontation m'avait confirmé que ce n'était pas une femme ordinaire c'était déjà ça je suppose...

- Vous n'avez pas fait d'étude sur les araignées et leur mutation je suppose par hasard.

M'approchant de Pierrick, je ne pu m'empêcher de poser la question sans vraiment attendre de réponse. Au final j'avais juste de la frustration et besoin de parler à quelqu'un d'amical. Ce dernier n'avait évidemment pas de réponse pour moi, se contentant juste de me demander si on allait bientôt partir. Il était vrai je lui avais promis ça, peut-être était-il temps de me remettre en mouvement. Si je restais ici la compagnie de la soie, les affaires de ce village et la Wolf et ses amis allaient probablement continuer de me faire monter en pression. Un peu de recul me ferait du bien. Seulement pour ça il fallait que je récupère ma soldat, hors à part une partie de son armure au sol je ne la voyais nul part et Pierrick m'informa qu'il ne savait pas non plus ou elle était. En plus de ça, j'avais l'impression que l'ambiance avait changé depuis tout à l'heure pendant que je discutais avec la de la Connière, comme si la tension dans le village était monté.

- Mr Pierrick, vous voulez bien allez chercher Tama s'il vous plait ? Elle ne doit pas être bien loin je pense.

Pendant ce temps, j'étais curieuse de savoir ce qui se passer pour que les esprits commencent à chauffer ainsi. Le meilleur moyen de savoir dans ce genre de cas étant simplement de demander, il ne me restait plus qu'à faire ça je suppose, en espérant que ce n'était pas après nous qu'ils en avaient subitement même si je ne voyais pas pourquoi se serait le cas.

***

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Kcc3
Soldat Tama NEGLA - lvl 18

Les gens lui donne leurs objets sans raison ? Mais ça n'existait pas enfin ça cet homme était clairement entrain de se moquer là ! C'était pas très gentil, seulement les villageois semblaient bien plus accusateur sur mon attitude que la sienne. ... J'avais fait quelque chose de mal ? Vraiment ? J'avais encore gaffée ?! Je sais que c'était pas ma journée mais ça commencerait vraiment à faire beaucoup là. Sentant le rouge de la honte me monter aux joues, je me dis que ce n'était pas grave car j'avais mon casque, ayant déjà oublié que je l'avais enlevé justement car j'étais déjà parti dans autre chose. Très bien, comme le monsieur suspect l'avait dit lui même je n'avais qu'à aller voir à l'intérieur et leur demander après tout.

- Excusez moooiii. Est ce que tout va bien par ici ?

Entrant doucement dans la maison que vient de quitter l'homme, non seulement je découvre qu'il y a bien des gens à l'intérieur et qu'il ne s'est pas servi dans une maison vide, mais en plus ils ont l'air super contents ! A les entendre ils n'ont jamais été aussi bien servi par un prestataire et ils ont signé une assurance maison en cas de nouvelle attaque qui les ravi. Ils n'ont plus du tout peur et semblent rassurés. ... Tant mieux ? C'est une bonne chose j'imagine ? M'excusant de les avoir dérangé je ressors donc avec un air un peu perdu. Je m'étais encore trompé alors ? Après j'avais entendu dire des fois que les vendeurs d'assurances étaient tous des escrocs, mais c'était les gens pas contents qui disaient ça. Fin je sais pas... Observant l'homme entrer dans une nouvelle maison je ne pouvais pas m'empêcher de penser quand même que y avait un truc louche... Je sais pas, une envie de ne pas encore m'être trompé aujourd'hui je suppose. Elles faisaient quoi ses copines au monsieur pendant ce temps. Hm y en a une qui discute avec la commandant, celle qui ressemble vachement beaucoup à Mlle Wolf elle discute aussi avec les villageois. Bon eux ils ont l'air beaucoup moins ravi de la discussion après qu'elle soit partie, mais pas après elle pour autant. Je sais pas ce qu'ils ont dit mais on dirait qu'ils ont pas aimé l'information. C'est rare les gens qui sont pas contents d'une mauvaise nouvelle mais pas de celle qui leur donne. Ils sont bien ces villageois ! Ils ont l'air de savoir faire la part des choses. Même moi personne ne m'a blâmé alors que je l'aurais mérité... Quand à la dernière dame qui est arrivé avec eux, hm je la vois nulle part. Je suppose que je devrais retourner finir d'enlever mon armure pour l'examiner, seulement maintenant que j'ai commencé à voir ce qu'elles faisaient toutes... J'imagine que je peux juste faire un petit tour voir si je l'aperçois histoire de confirmer que tout va bien et que je me suis juste encore gourée. Je suis curieuse de voir ce qu'elle fait elle ici après tout. Se serait cool que je me sois inquiété pour rien en tout cas et que pour une fois tout aille vraiment bien. Allons voir par là d'abord
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Ann Bathory
Ann Bathory
Messages : 181
Race : Vampire
Équipage : Queen Ann's Pirate

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue33/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue57/220[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (57/220)
Berrys: 1.109.060.000 B
Lun 19 Juin - 11:03
Vergol se retrouvait donc en position de choisir. Et bien c’était relativement simple alors. Agrias et Cleto ne pourrait pas tenir, même à eux deux, au vu de la manière dont ils étaient affaiblis contre l’ensemble de la famille arachnides. Pour Vergol le mieux étaient qu’ils ne soient pas rattrapés surtout par les grandes araignées. Aussi il s’engouffra dès qu’il l’a vit dans la caverne de taille moyenne qui se situait sur le côté de l’entrée et semblait descendre vers le bas de la montagne. Une sortie souterraine c’est tout ce qu’ils leur fallaient et les grandes araignées ne pourrait pas passer ici à moins de défoncer les murs ce qui les ralentiraient sûrement C’était donc un petit coup de chance inespéré pour eux bien que le crabe s’apercevrait assez rapidement d’un autre problème et de taille malgré tout. Au vu du vacarme la famille avait décidé de retrouver sa maman à 8 pattes. Et cette caverne leur semblait être une bonne idée de sortie à priori. Le crabe accéléra donc le rythme incitant ses camarades à faire de même. Le groupe continuerait tout droit ne prêtant pas attention à une intersection dont les bruits indiquaient clairement qu’elle était en train de s’écrouler et un sourire apparaitrait sur le visage de l’homme poisson lorsqu’il verrait finalement la sortie se dessiner devant eux.

Un sourire qui disparaitrait aussitôt dès lors que sitôt hors de la pénombre caverneuse il verrait l’immense patte de l’araignée géante. Cette vision les stopperait instantanément tandis qu’il pensait tous aux conséquences. Ils étaient entre un monstre intuable devant eux et une horde impossible à vaincre derrière eux. Sacré pétrin. Heureusement Agrias remarqua rapidement que la matriarche semblait occupée, se concentrant sur autre chose et leur laissant ainsi l’occasion de fuir l’endroit. A la remarque du supernova Vergol prit donc là encore une décision qu’il jugeait parfaitement éclairée et fuit en entraînant le reste du groupe avec lui. Il entendrait la révolutionnaire qu’il portait sur son dos pestait faiblement à cause du village à proximité qu’elle voyait se faire détruire mais l’entrainerait tout de même avec lui. De toute manière au fond, elle-même devait le savoir ce n’était pas un endroit pour des mortels comme eux.

Leur course les amènerait assez loin des combats en cours, assez pour qu’ils puissent se sentir à l’abri. Les araignées n’étaient plus leur problème elles se déverseraient sur le village et tueraient probablement tout ceux là bas qui n’auraient pas le temps de fuir mais eux étaient à l’abris. C’est alors que la vieille que l’homme de main de Vergol transportait depuis le début bondit sur ses pieds et sembla littéralement arracher son visage à la surprise de tout le monde surtout du doc oméga qui en fit un bond en arrière l’air effaré.

- C'était une belle aventure mais je crois que je ne vais pas vous suivre. Tenez, au besoin.

Dit alors l’homme au teint hâlé qui se révélait être sous le masque de femme noble. Ce dernier tendit simplement à Vergol une sacoche accompagnée d’une carte ou était sobrement marqué « Le Courtier de l’ombre » ainsi qu’un numéro d’escargophone. Il commença alors à s’en aller courant dans la direction des plaines là ou le groupe s’était jusque là diriger vers un autre groupe de montagne un peu plus loin au nord.

- Bordel, qu’est ce que c’était que ça…

Réagit finalement Vergol qui n’avait quasiment pas bougé sous l’effet de la surprise.

En ouvrant la sacoche l’homme crabe découvrirait simplement quelques babioles ainsi qu’un mot lui disant qu’en touchant l’un des objets il pourrait retourner vers l’une des provinces proches de Red Line. Pratique songea t’il. Il laisserait Cleto et Selena les quitter auparavant, le nebula leur donnerait un moyen de le contacter, lui et l’alliance de Kyo Kara, tandis que la révolutionnaire leur donnerait son numéro d’escargophone disant aux pirates de la Bathory de la contacter si jamais il revenait à Kalhat.

Le Brachyura déposerait alors au sol un Melem exténué mais qui pouvait tenir sur ses jambes tandis que le doc s’affairait à lui préparer un énième remontant de dernière minute pour que ce dernier puisse aussi repartir sereinement de son côté avec son équipage qui allait miraculeusement tout aussi bien que le leur.
Mais le supernova prendrait alors la parole.

- On m'a déjà demandé si je connaissais Ann, mais j'ai tendance à dire que non. Je crains qu'on lui en veuille. T'es vraiment un de ses hommes ? Est-ce que tu penses qu'on pourrait faire un bout de trajet ensemble ?

A ses paroles le crabe fronça les morceaux de carapace qui lui servaient de sourcils. Ann avait des soucis ? Et elle connaissait déjà Agrias ?

- Ouais sans soucis je peux t’amener jusqu’à Ann, on avait un point de rendez-vous, on devait se retrouver mais on a tout les deux été un peu déviés de notre chemin entretemps.

Même si à l’heure qu’il est elle devait avoir retrouvé Gabriel pensa l’homme poisson. Vergol avait hâte de la revoir. Il était temps que leur équipage refusionne et que les choses se fassent de la bonne manière. Il observa un instant le supernova. Avec ce gars là comme allié et les récents contact qu’il s’était fait leur équipage allait pouvoir se développer, c’était bon signe.

- Bon quand il faut y aller… Je sais pas trop comment ce truc fonctionne je vais le toucher mais avant faites en sorte d’être tous en contact soit avec moi soit avec quelqu’un en contact avec moi. Ce serait con de laisser quelqu’un derrière.

Une fois que cette condition serait remplie le Brachyura toucherait la babiole au fond de la sacoche. Et le petit groupe se volatiserait.
Ann Bathory
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3300

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 19 Juin - 14:47



Jasmine Lilas de la Basse Cornnière & Samuel Dickaris

Pierrick dévisagerait Naru devant l’étrange question qui lui était posée. Il n’avait pas été très assidu aux cours de sciences, alors même s’il savait ce qu’était une mutation et dans quelles conditions elles pouvaient être observées, il n’avait pas spécifiquement étudié la notion de changement morphologiques et comportementaux chez les araignées. Il fut content qu’elle ne prolonge pas ses interrogations sur le sujet et lui demande plutôt de chercher Tama, ce qu’il fit avec aisance. Ses pas le portèrent donc vers l’endroit où il pensait que la jeune femme en armure avait disparu.

De son côté, la Sainte aux Poings d’Acier entendrait de la part des habitants les pires idioties : les marines étaient là pour profiter de la situation, ou encore c’était eux qui avaient ramenés le garçon infecté en connaissance de cause. La demoiselle n’était pas mise en cause, mais son alliée en revanche était bien accusée d’avoir fait quelque chose… C’était en tout cas ce qu’ils avaient tous compris en mettant en commun leurs observations. Et s’ils avaient réussi à mettre de l’ordre dans leurs idées, c’était sans nul doute grâce à l’intervention de cette gentille jeune femme aux cheveux blonds, qui n’avait pas daigné évoquer son nom.

Alors que Tama cherchait la dernière dame, une ombre surit dans son dos et lui adressa alors quelques paroles sur un ton révolté :

    - Pourquoi avez-vous mené ce monstre jusqu’à notre village ? Le Docteur Smol avait une femme et deux enfants.

C’était une des femmes qui était en train de pleurer la mort de son ami.

    - Vous avez cherché à nous tuer…
    - C’est pas sa faute ! Hurla Pierrick en s’élançant entre la femme révoltée et la soldate. Elle savait pas !
    - Les marines sont des monstres… Nous aurions dû écouter Madame de la Cornnière… Ah, quelle misère, quelle misère…

Elle pleurait, complètement anéantie, et soudain elle sortit une arme de sous sa blouse de travail. Elle semblait tenir celle-ci maladroitement, comme si elle n’avait jamais tirée de sa vie. Pourtant quelque chose la poussait à agir. Etait-ce les paroles de cette jeune femme blonde ? Ou la malice de la patronne de la Compagnie de la Soie, qui faisait vivre leur village ? Sa colère était dirigée vers Tama qui comprendrait sûrement que la malchance s’abattait à nouveau sur elle, devenant le bouc émissaire d’une partie de la population du village.

Le tir s’éleva soudain. Un bref instant, Pierrick regarda la balle s’élancer et frôler la joue de Tama. Dans l’ombre, Madeleine regardait la scène avec intérêt. Prendre le contrôle d’un petit village était une simple formalité, mais l’expérience qu’ils menaient ici était plus intéressante : ils profitaient de la présence des marines pour former des liens avec la Compagnie de la Soie, et ils seraient bien embêtés si Jasmine était accusée de ce qu’on lui reprochait… Or les seules personnes à pouvoir faire le lien étaient ces deux marines. Leur mettre le village à dos progressivement était une manière de les pousser à abandonner cette pseudo-enquête.


Hisagi, Revinal Frans & Rufus Belgol
Colonel & Commandants de la Marine

Asmita ne comprendrait sûrement pas ce qui lui était arrivé. Sa conscience avait vacillé durant les premiers instants avant de revenir après quelques temps. Elle avait pu activer son Tekkai et c’était là où elle aurait repris pleinement connaissance. Agon et Yzis auraient constaté que leur alliée avait enfin repris le contrôle d’elle-même, le parasite s’étant échappé avant de réintégrer le sol sous la force du choc. C’était une manière comme une autre d’en finir avec lui.

Bien sûr, les effets secondaires étaient terribles, mais les deux avaient fait preuve d’une grande maitrise de leur corps. Laissant son regard se porter sur l’ancienne parasitée, Rufus se questionnait lui aussi sur ce qu’il se passait dans la première et dans la sixième province, mais il n’avait aucune réponse à fournir. Après tout il n’était venu ici que pour s’entrainer, le peu d’informations qu’il possédait étant issues de son observation. En revanche, Hisagi semblait avoir une réponse bien tranchée à ce qu’ils devaient faire à présent :

    - Ce Vindex, faut le choper maintenant qu’Asmita est de retour !
    - Il a raison, enchérit Revinal Frans. Ils semblent s’être éloignés du village en prenant le chemin qui se dirige vers le flanc opposé de la montagne, on devrait pouvoir le rattraper si on se dépêche. En revanche, faites attention aux parasites dans la montagne, recommanda-t-il à l’Agente du Cipher Pol 5.



Vindex "L'Arès de Narcisse", Naso "L'Hermès de Narcisse" & Mucia "L'Aphrodite de Narcisse"
Nebula & Pirates de Vindex

Vindex regarda Alyssia Anneta qui venait de se barrer. Il avait tenté de l’attraper pour lui faire mordre la poussière et la ramener au Vieux. Un coup dans l’dos maintenant qu’ils étaient loin des emmerdes… Mais elle avait prévu qu’il aurait cette réaction et s’était tout simplement barrée. Ca le saoulait, mais bon fallait ce qu’il fallait. Ses camarades d’équipage étaient d’ailleurs en train de se foutre de sa gueule. Il se tourna, et en chopa un qu’il calqua contre la paroi de la montagne.

    - Vous disiez ?

Tous déglutirent. Naso jouait avec ses dagues en observant, sans éprouver une seule émotion, la situation face à lui. Mucia s’était approchée de son chéri et avait approché sa bouche de sa joue, avant de se faire salement rembarrer. Il était vexé, et c’était suffisant pour l’empêcher de profiter des merveilles que les femmes avaient à lui offrir.

    - Il s’en remettra, dirait Naso sans réellement le penser, mais prévenant ainsi une crise de la demoiselle.

Bientôt ils pourraient reprendre la route, et atteindraient enfin le début de la plaine. De là, ils se dirigeraient vers le nord. C’était loin de toute cette cohue qui régnait au village au pied de la mine, et surtout de l’araignée géante et de ses enfants qui déferleraient sans nul doute bientôt sur Kalhat.

Niotbé Kirkiztan & Xenovah, "L'Héritier"


Cho Matochika & La Sans-Nom

Le retour dans la salle fut l’occasion d’observer une scène assez rocambolesque. D’une part se trouvait Xenovah et quelques-uns de ses sbires qui tentaient de repousser l’assaut du gnome. En réalité, dès qu’ils furent revenus dans la pièce, Cho s’élança en direction du révolutionnaire pour protéger celui qui était devenu son maître. Il sortit un luth qu’il tenait dans son dos, et gratta le début d’une musique qui étourdit immédiatement l’utilisateur de fruit du démon, l’empêchant de continuer à actionner son fruit.

Cependant, la scène ne s’arrêta pas là puisqu’une ombre surgit des tréfonds de l’obscurité. En effet, tapie dans les ténèbres, la Sans-Nom attendait son heure pour accomplir la mission qui lui avait été confiée. Et la pointe sa lame s’élança vivement en direction de la seule cible qu’elle devait atteindre : Xenovah. L’attaque fut si vive qu’il aurait été impossible au Lunaria de l’arrêter en temps normal, cependant un feu éclatant brûlait autour de lui, et il se tourna en direction de son assaillante au dernier moment pour accueillir la lame dans son épaule.

Cho Matochika s’élança vers elle en changeant ainsi de cible, alors que le tremblement de terre vint faire s’effondrer une partie des maisons troglodytes à proximité. Le reste de la pièce survivait alors que le géant de métal semblait commencer à bouger, recouvert de veines rouges. Son armure avait l’air de progressivement absorber l'obsidienne qui se trouvait autour de lui, n’en laissant pas une goutte. Pour ceux qui étaient dotés du Haki de l’Observation, une terrible constatation pourrait avoir lieu : il n’était pas vivant. Il s’agissait d’une invention d’ingénierie, une pure merveille qui datait de plus de huit-cent ans auparavant. Un géant de métal d’un tout autre genre, une menace sans précédent.

Alors que la Sans-Nom voyait que sa mission venait d’échouer, un dôme de slime se mit à entourer Xenovah pour le protéger et le tirer vers l’arrière.

    - Qu’est-ce que tu fais, Niotbé ?
    - Bill m’a échappé. Le géant… Il n’est pas vivant. Tu ne peux pas le contrôler.
    - C’est faux ! Père m’a laissé cet hérit…
    - La fin du message ! Hurla-t-il. Bill me l’a donnée : « Si le géant est activé avant d'avoir assimilé le quatrième cœur, il ne reconnaîtra pas son utilisateur. ». Il nous a piégés ! On a activé un géant instable !

Xenovah blêmit soudainement. Il avait sous-estimé le Gouvernement Mondial. En capturant Bill Obama, il n’avait pas saisi que ce dernier se jouait de lui. Il avait été jusqu’à tuer deux de ses assistants sous ses yeux pour le convaincre qu’il était à ses ordres… ? Ou alors il avait repris connaissance pendant ? Quel type de génie fallait-il pour arriver à une telle action ? Alors qu’il pensait être sans spectateur face à cette scène, il verrait que Cho avait perdu son arme face à une Sans-Nom plus que déchainée.

    - On aurait au moins récupéré des écrits de Zadkiel, ils nous mettront sur une autre piste, assura Niotbé.
    - Tu ne fuiras pas, dit la voix frustrée de la Sans-Nom.

Le logia du slime créa un mur qui fut rapidement percé alors que les hommes du Lunaria commençaient à fuir dans le couloir qui n’avait pas cédé vers la sortie qui se situait dans la sixième province.

    - Je vais la retenir et je fuirai après.
    - Tsss, ne meurs pas, lâcherait le révolutionnaire du passé en quittant les lieux précipitamment.
    - Tu ne m’échapperas pas ! Réitéra l’assassin avant de réaliser que ses bras avaient été englués dans du slime.

Niotbé sourit face à cette ennemie blessée lors de son combat avec le Matochika. Gnoméo semblait quant à lui toujours désorienté, et le plafond menaçait de s’effondrer. Harès aurait finalement entendu l’échange qui venait d’avoir lieu, mais en aurait-il vraiment l’utilité ? Bientôt, la créature sans but commencerait à bouger plus vite que prévu, grâce au savoureux repas offert par certains pirates du Nouveau Monde.


Le Roi Dragon

Dans la sixième province se trouvait, au bout du tunnel pris par Vindex et ses alliés quelques instants plus tôt, une forme intrigante d’environnement. Si les grandes cavités donnaient l’impression que des géants vivaient ici, elles étaient en réalité parcourues de roches fondues par les souffles chauds de créatures mythiques. Des dragons par dizaines étaient en train de parcourir le ciel, libres de leurs mouvements. Pour certains cela ne signifiait rien, mais pour les plus connaisseurs, et selon la pancarte posée à l’entrée de chaque chemin qui menait ici, il s’agissait d’un espace naturel protégé, sous la juridiction de l’Empire Kalhatien.

L’un des plus anciens pactes de non-agression des habitants de Kalhat avait eu lieu avec ceux qui peuplaient ces montagnes, quelques milliers d’années plus tôt. Ces très anciens habitants avaient un cycle de vie différent de celui des humains. Là où un humain pouvait vivre jusqu’à plus de cent-vingt ans, eux étaient amenés à dépasser de deux fois cette espérance de vie. Et à chaque nouveau cycle, il y avait bien sûr l’éveil d’un nouveau Roi-Dragon.

Hautement intelligents, les dragons n’étaient pas capables de parler le langage des humains mais pouvaient amplement communiquer avec eux, les comprendre et échanger. Ainsi, lorsque l’actuel Roi était monté sur le trône, il avait déclaré continuer cette trêve éternelle avec l’Empire. Or, certains humains qui n’appartenaient pas aux Consulats étaient loin de prioriser ce besoin de calme et de paix.

    - J’vais réussir à buter un dragon ! Hurla le chasseur de primes, Uther Pendragon. Je vais mériter mon titre de « Monster Hunter » !
    - Attendez, Monsieur Pendragon ! Se plaignit Lucien en s’accrochant à lui.

Le premier était couvert de suie, tandis que le second peinait à suivre la cadence. De toute évidence, l’un d’entre eux était déterminé à provoquer la colère du dragon qu’il ciblait depuis des jours, et qui ne lui accordait pas la moindre importance, se contentant de le tenir éloigner des œufs au besoin… Et de la cage dans laquelle était enfermé un homme à l’allure princière, qui s’était endormi à force de geindre.


Uther Pendragon "Monster Hunter" & Lucien


Vous avez une semaine pour poster ! Voici le groupe concerné : Rudra (2 tour loupé) / Yashin (Quitte l'Event) / Ghetis / Lucina / Jericho (Event terminé) / Bath (Event terminé)

Ghetis > /

Lucina > /

Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3620
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue53/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (53/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue155/1000[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (155/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Amiral Kurohebi
Sam 24 Juin - 14:34

La Couronne

Ore Wa Koukan Da !



Réussissant l’exploit de libérer Asmita du contrôle de ce parasite, le groupe pouvait souffler un instant après une telle peur. Si la situation fut assez rapidement contrôlée, il n’en fut pas moins clair qu’elle fit prendre conscience à Asmita qu’elle devrait se montrer plus prudente dans l’usage de son pouvoir. Par la même occasion elle y découvrirait l’importance même du groupe qu’était La Couronne. N’ayant jamais eu d’alliés pour l’aider dans pareille situation, elle ne pouvait que relever ce fait.

Ainsi, elle soupira de son état puis déclarerait.

- Si je mettais la main sur ce qui a pris mon contrôle je pourrais peut-être l’utiliser contre des adversaires.
- Mais faites la taire !
Dirait Agon effaré par tant de bêtise.  

Néanmoins, l’aplomb d’Hisagi viendrait surprendre La Couronne faisant Agon se souvenir de la présence de cet ennemi qui ne pourrait qu’être intéressant pour lui ! S’il souhaitait devenir contre-amiral ou vice-amiral, c’était ce genre d’ennemi qu’il devait capturer !

- C’est qui Vindex ? Demanderait Asmita.
- Un Nebula qui s’est moqué des statues que tu as créé quand tu étais sous le contrôle du parasite. Rétorquerait Yzis.
- Des statues ?
- Oui, de toi.
- Il s’est moqué de mon art ou de mon physique ?
- Probablement les deux.
- QUOI ?!
S’écria une Asmita bien en colère !

Passe encore qu’on se moque de son physique, elle n’en avait que faire, mais de sa maîtrise de son pouvoir, non ! C’est ainsi qu’elle déciderait de suivre Hisagi en direction de l’ennemi.

- Dis Rufus, Connais-tu ce nid ? Ou aurais-tu des conseils à me donner ? Questionnerait Yzis.
- Je ne le connais pas, mais je crois avoir entendu dire que les dragons sont une espèce protégé dans l'Empire et qu'il ne faut ABSOLUMENT PAS s'en prendre à eux. Et qu'il y a un nid dans ces montagnes. Répondrait-il.
- Oui, il est vrai que l’espèce des dragons est en déclin, cela parait donc assez normal. Je ne pensais pas qu’il existait des espaces protégés pour ces créatures. Bon, je suppose que vous allez essayer de capturer ce Vindex. Je vais aller voir du côté du nid ce qu’il se trame également, c’est quand même bizarre que les pirates aient eu l’air de vouloir s’enfuir de cet endroit.

- Prends pas de risque hein.
- Toi non plus n’en prends pas quand tu utilises ton fruit Asmita.
- Je vais faire des petits tests en chemin, pas d’inquiétude.


[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Pnj_yz10
Yzis Archer, Agent d’élite CP5

Partant le premier, Yzis déploierait alors ses ailes chevelues, avant de se rendre dans le chemin du nid des dragons ! Passant par le tunnel, il ressortirait dans un pan de montagnes similaire à une grande crevasse où se trouvaient moult cavités dans lesquels étaient nichées des créatures mythiques !

Mais rapidement son attention fut captée par l’être qui vint à dominer les cieux, probablement une créature qui aurait ébloui Ghetis, d’après les pensées d’Yzis. Néanmoins, l’Archer n’aurait jamais approuvé qu’on puisse toucher à ce havre de paix s’il était vu comme espace protégé. L’Archer Blond n’en pensait pas moins et voyait justement ce moment comme une occasion de vérifier que tout était en ordre ici-bas.

Ainsi lorsqu’Yzis pénétra dans les lieux et vit  deux individus en train de fuir les dragons, dont le premier se vanta ouvertement du fait qu’il parviendrait à tuer un dragon, tandis que l’autre semblait subir la situation.

Fronçant les sourcils, Yzis tiqua sur la présence d’un garçon mondain enfermé dans une cage derrière le dragon. Il ne connaissait ni Pendragon, ni Lucien, mais il ne lui en fallu pas plus pour fondre sur eux à la seule vitesse de ses ailes !


ARMOR ARMY !

De là, une grande masse capillaire se déploya de l’Archer Blond et laissa déferler une douzaine de soldats capillaires, durcis par le tekkai kenpo, qui irait tous assaillir Pendragon et Lucien ! Dix pour Pendragon, deux pour Lucien et se serait une véritable rouste qui leur serait infligée ! Yzis avait réduit les dégâts vis-à-vis de Lucien, car il n’avait pas l’air de vouloir du mal aux dragons.

Glutonny.

Les dix soldats ayant assailli Pendragon prendrait alors la forme d’un amalgame en une boule de cheveux qui avalerait Pendragon, ne laissant ressortir que la tête pour le serrer dans le cocon, sans lui faire de mal. Il s’agirait donc d’une prison. Néanmoins, le tekkai utsugi la recouvrant faisait qu’elle renverrait les dégâts qu’elle subirait s’il y en avait.

Pour Lucien les soldats restant tenteraient de l’immobiliser et Yzis descendrait de son perchoir pour avoir une discussion plus ample avec les individus présents.

- Ce lieu est une réserve naturelle, pourquoi l’avez assailli ? N’avez-vous donc aucun respect pour les animaux ? Et qui est-ce ? La dernière question fut prononcée en ciblant d’un mouvement de tête le « prince » enfermé dans une cage.

Malgré tout Yzis lèverait les yeux vers l’immense dragon qui avait fauché le ciel, se présenta comme « l’Alpha » de ce lieu, ou le dominant, il était probable qu’il vienne à leur rencontre. Si cela arriverait Yzis prendra la parole. Il savait que les dragons étaient assez bons pour comprendre les humains, puisque La Couronne en possédaient quatre différents…

- Je suis Yzis Archer, je suis désolé que des humains aient attaqué votre maison. Dirait-il sur un ton respectueux.

Il n’éprouvait aucune crainte face à la créature, mais savait qu’il ne devait pas la prendre à la légère, il paraissait bien plus puissant que les dragons de l’équipage, qui valaient au mieux la force d’un contre-amiral novice ou d’un colonel. Là, il avait l’impression que cette créature pouvait lui être égale ou supérieur.

- Je ne laisserais jamais un humain faire du mal à un dragon, mais qu'à fait cet humain pour être emprisonné ? Demanderait Yzis au Roi-Dragon en pointant du doigt le potentiel prince.

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Pnj_ag10[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Eee67d10

Agon Akem, Colonel & Asmita Raja Archer, Agent Cipher Pol 5

Pendant ce temps, Asmita, Agon et toute la troupe étaient descendus à la recherche de Vindex. Asmita avait fait de petits tests en fusionnant à nouveau un doigt, puis sa main, puis un bras avec la roche. Elle ne ressentit aucun fourmillement et comprit qu’elle pourrait utiliser son pouvoir avec parcimonie.

Cela ne l’empêcha point de quitter la grotte avec une énorme masse de roche qui la suivait telle une masse vivante qu’elle trainait avec sa main.

Lorsque Vindex et sa troupe fut à vue, la fête pourrait commencer.

- Les voilà. Préciserait Agon, sachant qu’Asmita ne connaissait point Vindex.

Sans attendre la jeune femme modela la masse de pierre pour qu’elle s’enfonce directement dans le sol de la plaine sous la forme d’un pique ! Le but était de raccordé la masse de pierre dans laquelle elle avait plongé sa main, au reste de la roche sous la plaine.

Iwa Kui – Pieu de Roche

Un quinzaine de pieux de roches sortiraient pile sous Vindex, franchissant la terre pour tenter de l’embrocher complètement !

- Revinal et Rufus, occupez-vous des deux acolytes ! Dirait Asmita

Naguriai – Combat à mains nues

Et de suite une trentaine de mains surgiraient de la terre, partout dans la zone, quatre iraient saisir les jambes des compagnons de Vindex, et  les autres commenceraient à pourchasser Vindex pour tenter de le mitrailler de coup de poings.  

Parallèlement à cela Agon sortirait ses deux haches, après avoir ouvert son manteau pour le portée tel une cape de l’amirauté, laissant apparaître un torse nu. Tendant les bras de part et d’autres de son corps, il prit une grande inspiration, puis souffla doucement.

Kokushibo No Akkusu, Peste Noire de la Hache.


Quintessence de la maitrise de son art, le corps de Agon ne formait plus qu’un avec son art, il en résultait une grande concentration créant une étrange illusion donnant l’impression que l’ensemble du corps d’Agon était une abomination. Il possédait désormais huit bras désarticulés, tandis que l’ensemble du corps prenait cette même allure, similaire à une personne dont on avait brisé les os…

- Hisagi couvre moi à distance ! Demanderait Agon au colonel avec qui il s’était entrainé.  

Le dos penché en arrière à outrance, la « chose » se projeta sur l’ennemi dans une grande célérité !

Ni Zantetsuken.

Technique empruntée au célèbre Nebula, Harushige, elle permettait à Agon de franchir l’ennemi et réapparaître juste derrière lui, deux plaies profondes apparaissant sur lui ! Ce mouvement, Agon le répéta sept fois, sept fois où sa découpe fut multipliée par quatre, grâce à ses « nouveaux bras ».

Lors du dernier mouvement, quand il apparut derrière l’ennemi, il délivrerait alors une multitude de coups dans son dos en un instant !

Shin Kiritoru !

Avec vitesse il déploierait sept coups de hache toujours multipliés par quatre et destiner à « ravager » son adversaire !

Cette forme, Agon ne pouvait la maintenir longtemps, elle consommait beaucoup trop d’endurance ! Il cherchait donc clairement à montrer qu’il pouvait vaincre Vindex en un temps record ! Les haches étant en granit marin, chaque coup avait empêché à Vindex d’utiliser son fruit du démon à ce moment précis.  

- Aujourd’hui tu ne mourras pas. Dirait Agon à son adversaire avec un sourire narquois.

Etait-ce ironique ?
Pas le moins du monde, il comptait le mettre à mal sans le tuer. Une sanglante vérité, mais une douce finalité.


-->
La Couronne
Awful


Je considère qu'Agon et Yzis savent dosser pour ne pas mettre hors de combat leur camarade.

Techniques:

Inventaire:

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 45495_s

Vente sur dans le ciel et livraison dans tout Grand Line : Ici

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 189

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue23/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue56/80[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (56/80)
Berrys: 1.652.478.000 B
Dim 25 Juin - 19:05
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Wrf1
Civil Hares PALM - lvl 34

Aurais je dû revenir ? J'avais bien pensé à essayer de contrôler d'avantage Cho mais au final je n'avais pas réussi à l'empêcher de détecter l'assaut sur le Monarque et il s'était lancer dans la bataille contre le gnome avant même que je puisse réagir. La conclusion évidente à ce moment là était que j'avais clairement merdé et que je n'aurais probablement pas dû revenir... Enfin je sais pas, d'un côté son fruit avait l'air parfait pour fuir ce genre d'encerclement, de l'autre il avait quand même l'air en difficulté. Faisait il semblant pour me gagner un maximum de temps ? Je ne sais pas et de toute façon il n'était plus temps à ce genre de considération. Le mal était fait et il allait falloir réagir aux conséquences, un combat de haut niveau auquel j'essayais de me préparer pour intervenir, commençant déjà à aligner les munitions de fortunes potables que je trouvais en ligne à côté de moi. Bordel qu'est ce que je donnerais pas pour un flingue... A ce stade je crois que même un lance pierre serait bien. Seulement alors que je trouvais que le géant en arrière plan donnait déjà pas mal de cacher en fond d'écran au champ de bataille dans le thème du chaos, les choses partirent rapidement encore plus en vrille en quelques instants. Cho qui arrive à momentanément neutraliser Gnoméo mais un assassin profite de la diversion pour attaquer subitement Xenovah. Xenovah qui est blessé mais survit, Cho qui attaque l'assassin et un Logia qui débarque ensuite pour mettre Xenovah en sécurité. Niotbé je crois le nom ? Arf Xenovah ignore totalement mon existence, vu ce qui s'est passé juste avant, j'imagine que je peux ecouter leur conversation sans risque. Une conversation qui se révéla à la fois intéressante et... Pas beaucoup utile pour survivre dans l'instant présent. La seule bonne nouvelle au finale serait que le fruit du monarque ne pouvait donc pas contrôler le géant, seulement est ce que ça resterait une bonne nouvelle longtemps, c'était trop tôt pour le dire encore. En tout cas j'avais temporisé trop longtemps à mon goût, les ennemis étaient certes puissant mais le combat semblait s'équilibrer ce qui devrait me laisser des ouvertures pour faire pencher la balance. De toute façon je ne pouvais pas rester là d'avantage car si j'en croyais les signes derrière moi, on dirait bien que les nains étaient entrain de se frayer un passage jusqu'ici malgré la galerie effondrée. Il allait maintenant falloir faire vite... Temps d'entrer en scène.

Laissant tomber l'idée des cailloux pour des combattants de ce niveau, je ne pouvais pas rester à distance de toute façon alors il allait falloir improviser quelque chose. Heureusement j'avais ramassé cette épée cassé tout à l'heure ce qui me permettait d'avoir une lame dans chaque main et je savais déjà sur qui j'allais m'en servir. Niotbé et la sans nom s'occupaient l'un l'autre, Gnoméo semblait sortir de sa torpeur et Cho blessé avait perdu son arme, ca me paraissait le bon moment pour tenter quelque chose non pas sur lui mais sur quelque chose de bien plus radicale. Prenant de l'élan pour arriver à pleine vitesse en levant les lames couvertes de Haki, c'est sur le mur de slime que mon attaque tomba afin de tenter d'ouvrir un passage. Si par miracle on arrivait à éliminer Xenovah après sa blessure alors le Vice Amiral serait libre et qui sait peut être même Niotbé et les Nains aussi. Si je pouvais arriver à créer une ouverture pour passer ou juste permettre à l'assassin de lancer l'attaque fatale qui lui manquait ! Cho voulu intervenir et tira une sorte de balle d'air de son doigt, cependant Gnoméo la bloqua me permettant de fendre le mur avec succès ! Seulement ma joie fût de bien courte durée car le mur se referma aussitôt en moins d'une seconde, Niotbé réagissant aussitôt pour se concentrer dessus. Malgré son combat Xenovah était clairement sa priorité numéro un et il ne laisserait pas un opportuniste dans mon genre passé... Certes ça l'obligea à s'immobiliser et permit à la Sans nom de le blesser lui, mais la chance d'éliminer le problème Xenovah une bonne fois pour toute venait probablement de me glisser entre les doigts. Pendant un instant, l'idée de forcer le passage quand même à travers le mur du logia me fit réfléchir. Si je l'obligeais à se concentrer sur ça, l'assassin pourrait sûrement profiter de la diversion pour infliger de lourdes blessures au maudit et le mettre hors d'état de nuire. S'il relâchait sa défense et me laissait passer, je pourrais m'en prendre à Xenovah moi même. Seulement... C'était trop risqué. Allait savoir comment les pions du monarche allaient réagir si je faisais trop monter la pression sur ce dernier ? Sans compter que l'ange noir avait clairement du répondant même blessé et sans pouvoir utiliser son fruit sur moi. Il avait peut être d'autres alliés qui l'attendait à la sortie d'ailleurs. C'était dur mais il fallait accepter les faits, j'avais raté ma chance seulement ma mission était loin d'être un échec pour autant.

- J'arrive Gnoméo !

Ni le Gnome ni moi ne pouvions m'entendre, mais ça faisait du bien de gueuler un peu pour se redonner du peps dans ce genre de moment. Le géant commençait à donner de vrais signes de mouvement et je cru voir sortir une silhouette du coin de l'oeil du côté d'un nouveau tunnel apparu du côté du nain. Plus le choix donc si on voulait eviter que la situation devienne encore pire et si on voulait profiter du léger avantage qu'on avait. Assommer le Vice Amiral le plus rapidement possible puis sortir d'ici lui, moi et Gnoméo. Il était temps de se surpasser !

***

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Kcc3
Soldat Tama NEGLA - lvl 18

Pourquoi ? Je sais que j'avais pas de chance, mais même avec la levée du jour et un nouveau commencement le destin semblait vouloir s'acharner. Est ce que ma malchance s'accentuait dans l'empire ? Je ne sais pas mais ce que je sais c'est que les mots de cette femme me faisaient bien mal. Ils étaient morts par ma faute, c'était mes décisions qui avaient provoqué ce résultat. Peut être qu'elle avait raison peut être que je m'obstinais pour rien et que peu importe ce que je faisais, je n'apporterais que malheur aux gens qui m'entouraient... Seulement quand le tir parti et que je senti la douleur sur ma joue, je fût bien obligé de me rendre à l'évidence. Je n'avais pas envie de mourir, en tout cas certainement pas comme ça et encore moins...

- Arrêtez ! Vous allez blesser quelqu'un. Je voulais pas que ça finisse comme ça je vous jure, je voulais juste aidé. Si j'avais su, jamais je n'aurais emmené cet enfant ici. S'il vous plaît... Je suis vraiment désolée.

Ca suffit, plus de blessés, plus de morts, que tout ça s'arrête. Sans réfléchir mon corps vint se poster devant Mr Pierrick pour le protéger. Cette femme était aveuglée par la tristesse et la colère, mais elle ne savait pas ce qu'elle faisait et ses coups de feu étaient un danger pour tout le monde, elle comprise. Si j'avais eu mon armure j'aurais pu essayer de la désarmer, même comme ça je pense que je pourrais essayer seulement j'ai peur d'échouer ou de forcer le drame. Le mieux serait qu'elle m'écoute, qu'elle se calme, qu'elle pose cette arme. Cependant...

- Vous auriez dû mourir à sa place ! Il voulait juste l'aider... Vous aidez... Et vous l'avez tué...

Ses larmes se remettent à couler et son bras tremblant tire une nouvelle balle qui vient s'éclater au sol sans rebondir plus loin. Un soupir de soulagement m'échappe car il n'y aurait pas de dégât non plus sur ce tir là, seulement pour encore combien de temps ? Ma chance ne durait jamais longtemps, la preuve étant qu'elle semblait se préparer déjà à tirer à nouveau. Pourquoi ? C'était pas juste. Simple constat d'une évidence alors que mon cœur cria enfin plus fort que mon cerveau pour me cracher une vérité évidente devant la mort. Il allait fallu qu'on me tire dessus deux fois pour que je le comprenne mais à présent j'en étais sûre. Ce n'était pas juste. Ma détermination revient dans mon regard alors qu'un semblant d'esprit combatif se ralluma en moi.

- Je ne les ai pas tué ! Je... Je n'ai pas réussi à les sauver, mais je ne les ai pas tué !

Il fallait qu'elle comprenne. J'étais stupide donc j'avais mit du temps à comprendre, mais elle n'était probablement pas aussi bête que moi. Non elle le savait déjà mais elle ne voulait juste probablement pas l'admettre et avait besoin d'un coupable pour soulager sa douleur. J'aurais dû être plus ferme, ce n'est pas mon corps qui n'avait pas été assez fort aujourd'hui mais mon coeur. J'aurais dû la neutraliser tout de suite au lieu d'espérer, j'aurais dû vérifier les blessures de l'enfant avec Mr Harès quand on en avait l'occasion au lieu de laisser la peur et la pression de l'ennemi me faire paniquer. J'aurais dû trouver mes propres solutions pour aider la Commandant dans son combat au lieu d'espérer que Mr Pierrick le fasse pour moi. Même si j'avais reçu beaucoup d'aide aussi sur Holliday Island, c'est parce que je m'étais battu pour que les choses aillent dans le bon sens que nous nous en étions sortis. Cette nuit j'avais été juste une stupide soldat qui attendait les ordres en laissant mes supérieurs devoir me porter alors qu'ils avaient déjà tant à faire... Seulement tout ça alors que je voyais le canon se stabiliser vers moi cette fois ci, je l'avais compris bien trop tard. Fermant les yeux je ne pouvais qu'attendre la mort. J'allais devoir m'excuser devant Saint Constantin de l'autre côté, je l'aurais sûrement beaucoup déçu... Mr Harès s'était donné tant de mal pour venir me chercher aussi et il se battait sûrement encore en ce moment je suis sûr. La Commandant aussi serait probablement très triste et déçue, elle qui semblait beaucoup croire en moi. Oh saint constantin, si seulement tu pouvais me donner une dernière chance...

*BANG*

... Je suis vivante ? Mr Pierrick aussi ? Tout le monde va bien ?

- Ne faites pas quelque chose que vous regretterez toute votre vie. La colère et la peur sont de bien mauvaises conseillères.
- Commandant !

Ouvrant les yeux, la commandant se trouvait à côté de la femme devant moi, un sourire calme aux lèvres après avoir levé l'arme de la femme vers le ciel. Aucun oiseau abattu ne vint même me tomber dessus pour gâcher ce sauvetage classique mais héroïque. Yeah, la commandant Lumina et Saint Constantin sont les meilleurs je le savais !

***

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Bjcg
Commandant Naru LUMINA - lvl 28

C'était juste, un peu plus et je serais arrivée trop tard on dirait. Au moins on dirait que cette aventure avait pu aidée Tama à chasser ses idées noires et ses doutes. Je pourrais presque en être reconnaissante à cette femme. Presque. Seulement comme je venais de le dire la colère n'était pas bonne conseillère et cette femme semblait bien trop perturbé pour réaliser pleinement les conséquences de ses actes. C'est pour cela que c'est avec un mélange de douceur et de fermeté que mon bras vint baisser les siens tout en gardant le canon du pistolet dirigé vers le ciel, puis c'est toujours dans cette même attitude que mon autre main vint lui confisquer son arme. Simplement, comme une mère enlevant un objet dangereux des mains de sa fille sans lui faire mal. Bien sûr elle n'était pas d'accord, elle résistait, pleurait, se débattait et criait mais cela ne me dérangeait pas. Après avoir confisqué son arme la femme en pleure s'éloigna de moi telle une enfant en pleure grondé à qui on avait refusé son caprice et qui songeait à partir s'enfermer dans sa chambre. Seulement...

- La marine tente de molester la population maintenant ? Quelle honte !

Cette femme n'était pas une enfant. Jasmine de la Connière qui venait d'arriver avec son ton accusateur non plus. Ni elles ni aucun autres des villageois qui les accompagnaient après avoir été attiré ici d'ailleurs. Nous n'étions pas dans une cour de récré ou l'élève populaire de la classe pouvait retourner la classe contre une minorité.

- Honnêtement en voyant que le coupable était des araignées hors normes, ma première idée avait été que quelqu'un à la compagnie de la soie devait être ou responsable ou au moins impliqué, mais personne ici ne semble penser ainsi. Vous avez vraiment la confiance de ces gens. Je pourrais même être convaincue que je me sois trompée s'ils sont à ce point tous prêt à jurer pour vous. Cependant de la à dire que le coupable est la marine ? Je n'ai fais que prendre son arme à cette femme avant qu'elle ne commette l'irréparable. Elle n'a rien, vous n'avez qu'à vérifier vous même si vous le voulez.

Nous sommes tous ici des adultes responsables et à même de prendre notre destin en main.

- Crier ne va faire que renforcer la peur de ces gens pour rien.

Il était temps à présent pour ce village en peine de surmonter cette dernière.

- Ils ont le droit de savoir vos intentions belliqueuses. La Compagnie de la Soie a toujours soutenu ce village et son économie, nous continuerons !

Et heureusement pour les vrais enfants de cet endroit, on dirait que malgré les épreuves de la vie tous leurs adultes ici n'avaient pas renoncés à leur responsabilité d'êtres humains de bien et de morale. La personne qui crie le plus fort n'a pas forcément raison et des rumeurs ne sont rien de plus que des rumeurs. Quand à la colère muette de la Connière devant le manque de soutien à ses dernières paroles... J'avais l'impression d'être dans un livre face à la fille de riche qui essayait de mettre la pression en menaçant des emplois. Jasmine lança un regard contrarié en direction d'une fenêtre et en suivant son regard, je pu apercevoir la femme des entrepôts d'Holliday Island qui souriait. Je ne sais pas qu'elle était leur relation mais on dirait qu'elle ne veut pas s'en mêler ? Aucune importance il était temps de mettre fin à cette plaisanterie avec une des meilleures armes au service de la justice.

- Belliqueuses ?

La vérité.

- C'est à cause d'une attaque mystérieuse qui a dispersé notre troupe de marine au hasard partout dans cette province que nous nous trouvons ici. Mr Pierrick ici présent a aussi été victime du phénomène alors qu'il ne se trouvait même pas avec nous mais sur l'encore plus lointaine ile de Pucci. Il peut en témoigner ! Tama que vous semblez tous accuser à eu encore moins de chance que nous et a fini directement dans une des galeries de la montagne avec notre chef. Elle a du fuir les dangers qui s'y trouvaient pour venir chercher de l'aide jusqu'ici. C'est dans un village au pied de ces même montagne qu'elle a trouvé l'enfant et a essayé de l'aider malgré tout. Continuons sur cette montagne tiens et sur votre "soutien économique". Fouillant dans ma poche, j'en sors la copie du contrat que j'ai signé avec elle avant de le lancer vers la foule pour qu'ils puissent le lire et le faire passer avant de reprendre. Juste pour avoir le droit de passer un coup de téléphone après que nous ayons été catapulté ici sans repère, vous m'avez fait signer ce contrat qui m'envoyait justement aussi vers ces montagnes pour chercher l'une de vos précieuses araignées. Quels problèmes à ramener Tama de là-bas déjà ? Des araignées. Et pendant tout ce temps, aucun de nos camarades partis là-bas pour secourir notre chef et comprendre ce qu'il se passait toujours dans ce même endroit ne sont revenus. Pas un messager, prise de contact ou le moindre autre signe de vie. Madame de la Connière ! Je commence sérieusement à me dire que vous n'avez pas voulu me faire signer ce contrat pour que je récupère l'une de vos bêtes, mais bien pour vous débarrasser de nous tous là-bas ; tout comme je commence sérieusement à penser que vous avez orchestrés ces rumeurs accusant la soldat Negla afin de pousser les habitants de la ville à nous chasser d'ici. Au rythme ou vont les choses, je ne serais même pas surprise d'apprendre que ce qui retiens nos camarades là-bas actuellement soit des araignées géantes ou quelque chose du genre !

Je ne sais pas si Saint Constantin m'a envoyé une inspiration, mais au fur et à mesure de mon discours je me suis surprise moi même à assembler ensemble les pièces du puzzle, ayant enfin trouvé une utilité aux accusations ridicules de la femme en face de moi. Comme si j'avais enfin compris ce qui se passait ici dans ce pays. La fatigue du combat contre l'enfant semblait disparaitre de mon esprit, comme si je sortais enfin d'un brouillard pour contempler la vérité. Certes le puzzle n'était pas complet mais j'en avais suffisamment selon moi pour pouvoir mettre fin à cette sombre histoire.

- Jasmine de la Connière. Au vu des circonstances plus que suspecte entourant votre participation dans cette histoire et vos tentatives d'instigations d'un mouvement de foule contre des représentants de la Marine. Vous et vos complices êtes en état d'arrestation.
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Contre-amiral
Sakuga Keigo
Messages : 2355
Race : Ange
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue50/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue12/750[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (12/750)
Berrys: 999.999.999.999B
Contre-amiral
Lun 26 Juin - 9:43
Coucou je suis un intrus [1]

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Txhl
Colonel Darius Borewill

Essayant d'observer la situation avec calme, le colonel regardait celui qui avait hérité du pouvoir de Centes fuir au loin. Il était protégé par un utilisateur de logia et il y avait tant d'acteurs sur ce champ de bataille. Quel était le choix qu'il pourrait tout simplement faire pour que la balance se penche du côté du Gouvernement Mondial. Le constantiniste réfléchissait pleinement tout en commençant à bouger son corps pour se plonger tout droit dans la bataille. Les possibilités étaient peu nombreuses pour lui de trouver un moyen de régler cette affaire, le Monarque commençait à mettre une distance. Plusieurs variables tournaient dans la tête du colonel, c'était un enfer de s'y retrouver au fur et mesure qu'il avançait sur le champ de bataille. Fallait il tout faire pour mettre hors d'état de nuire le Vice-Amiral qui semblait être repassé du côté ennemi face à la faiblesse face au Monarque ? Ou alors fallait il prioriser l'arrestation du Nebula qui accompagnait le Monarque pour au moins s'en tirer avec un os à ronger ? Ou encore fallait il se creuser un chemin dans ce mur pour poursuivre coûte que coûte cette malédiction qui sévissait depuis beaucoup trop de temps ?

- Ahem., soufflerait alors le Borewill à haute voix avant de renforcer son bras gauche de la couleur de l'armement.

Usant des arcanes du rokushiki, le colonel profiterait alors de la première ouverture laissé par le gnome ainsi que le civil ne faisant pas attention à les frapper si ils retenaient le Vice-Amiral pour asséner un coup de griffe presque meurtrier à Matochika Cho comme pour essayer de sectionner sa tête ou une partie de son corps. Le choix du constantiniste était fait, Matochika Cho avait été faible et n'avait pas su se prémunir une nouvelle fois de la malédiction du monarque et ce serait son châtiment divin pour avoir fait une nouvelle fois la même erreur. Si le civil et le gnome tentait d'empêcher l'homme à la chevelure rose d'atteindre son objectif, le colonel positionnerait ses mains telle la gueule d'un prédateur pour plonger tout droit ses deux bras au niveau de l'abdomen du Vice-Amiral, les mains qui plongeraient alors dans le corps du Vice-Amiral se refermeraient à l'intérieur avant de tirer dans le sens inverse comme pour extraire ce qui se trouvait à l'intérieur du corps de celui qui protégeait Xenovah à tout prix.


Codage par Libella sur Graphiorum


Darius Borewill est lvl 37, Tekkai/Shigan, Haki de l'Armement Standard

Techniques utilisés:

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Signat10

Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Sakuga Keigo
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3300

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 27 Juin - 17:25



Jasmine Lilas de la Basse Cornnière & Samuel Dickaris

Les murmures s’étaient répandus dans la foule qui entourait la scène. « Une araignée s’est échappée ? » disait-on tandis que les regards de Linda et de Samuel s’étaient renfermés face à la révélation de Tama. D’une manière ou d’une autre leur petit manège avait arrêté de tourner correctement. Disparaissant entre les différents acteurs de cette scène, ils furent bientôt hors de portée de celle qui s’était soudain trouvé des talents d’oratrice.

Observant la foule, Jasmine grommela quelques insultes mais n’arriva pas à diriger correctement la conversation. Quand l’arrestation lui tomba dessus, elle écarquilla les yeux et eut un rire forcé, dirigeant son regard vers la femme qui était venue la trouver plus tôt, cette Madeleine… Qui avait elle aussi pris la poudre d’escampette. C’était la meilleure ! Il était hors de question qu’elle se laisse faire. Tentant d’intimider Naru, elle n’avait cependant plus de matériel pour lui faire pression. Elle perdait ses moyens, et déglutit :

    - C’est hors de question. Je suis ici pour aider les citoyens ! Alors aidez-moi ! Ordonnerait-elle alors que la Sainte aux Poings d’Acier lui mettrait les menottes.

Aucun ne leva le petit doigt. Tous commencèrent à murmurer de nouvelles rumeurs, et c’est ainsi que l’expérience de contrôle des masses prit fin. L’un des exercices que le Nightmare Cartel avait donné à Samuel et Linda, leurs nouvelles recrues, dans le but de les former à de futures opérations…

En remontant les documents de la Connière, Naru comprendrait plusieurs choses. La première c’était que l’araignée dont elle avait parlé s’était enfuie quelques centaines d’années auparavant, sous la direction d’un des ancêtres de cette marchande à la tête de la Compagnie de la Soie. Ils connaissaient la vérité, mais nombre de contrats montraient que de nombreuses personnes, aujourd’hui portées disparues, avaient été envoyées là-bas. L’hypothèse la plus probable était que Jasmine se servait de ce savoir pour tuer ses concurrents ou des personnes qu’elle n’aimait pas, comme des marines, sans se mouiller.

Pire encore, une classification des araignées montrait que la Matriarche était l’araignée originelle qui s’était enfuie de la Compagnie de la Soie, et qu’elle avait donné naissance à de nombreuses lignées différentes grâce à autant de mâles différents qu’ils avaient introduits dans l’environnement des araignées pour des expériences. Les modifications génétiques dues aux fécondations avaient aussi appliqué sur l’araignée un certain nombre de changements : sa taille ou encore l’acidité de son venin.

Quand les autorités kalhatienne auraient vent de cela, elles ne pourraient que récompenser hautement les deux enquêtrices et les valoriser auprès de leur hiérarchie, même si elles retrouveraient le soir même le groupe de John Pacifique à la capitale, après avoir été escortées par des gardes locaux, Pierrick à leurs côtés tandis que la vision de la montagne qui s’effondrait et la Matriarche morte veilleraient à leur dire de ne pas approcher du village où Sheoldred avait été trouvé, car elles n’y seraient sûrement pas les bienvenues.


Cho Matochika

Un an et demi plus tôt :

    - Vous souvenez-vous de votre mort ?

Le Vice-Amiral regardait avec perplexité la personne en face de lui. Il s’agissait de Sergueï Ivanovitch, l’Amiral en Chef, l’Apôtre de la Mort. Le quarantenaire avait le regard porté sur l’ancien Pion Decima. Il avait été libéré quelques mois plus tôt et avait été en réhabilitation depuis. Quelque chose avait changé chez le musicien : les événements de Marineford l’avaient marqué d’une manière qu’il n’arrivait pas à comprendre.

    - Je me souviens de la douleur. Que s’est-il passé ?

Cho se souvenait d’un flash, d’une explosion… Non, il n’avait pas le souvenir précis de sa propre mort. Il savait seulement que quelque chose s’était déroulé. Mais s’il n’était pas mort aujourd’hui… Alors que s’était-il réellement passé ? S’il était réellement mort ce jour-là, comment pouvait-il être à nouveau en vie ? Les souvenirs s’embrouillaient dans sa tête. Il avait regagné sa lucidité au moment de perdre la vie, comme si le fait de mourir l’avait libéré de la malédiction de Centes Decima. Enfin, il comprenait. Il avait eu une seconde chance, et cela n’arrivait pas souvent dans la vie.

    - Est-ce que c’était l’œuvre d’un fruit du démon ? Insisterait-il.
    - C’était l’œuvre de l’ancien Général des Armées, Alucard Winch.
    - Je suis vivant…, se dirait-il soudain, comme s’il venait de réaliser quelque chose. Je suis vivant…

Des larmes coulèrent le long de ses joues, alors que son esprit commençait à se reconstruire. L’Amiral en Chef lui mit une main douce et conciliante sur l’épaule.


De nos jours :

Peu de personnes avaient l’occasion de mourir deux fois. Là où la malédiction de Centes Decima était absolue, celle de Xenovah manquait encore de maturité. La priorité de ses victimes était en générale située d’abord sur l’instinct de survie, ensuite sur l’ordre qui pouvait être donné. Cela, Darius le remarquerait quand le Matochika réaliserait un Tekkai parfait pour recevoir le coup qui lui était adressé. Il sentirait que l’écart de puissance entre eux deux n’étaient pas énorme, mais qu’il avait l’avantage d’être spécialisé dans ces arts du combat. Pourtant le choc eut bien un effet.

Le Vice-Amiral ouvrit les yeux, ayant échappé à la mort une seconde fois in extremis. Il écarquilla un regard éveillé cette fois-ci, et sentirait son Tekkai se retirer tandis qu’il reculerait, tentant de prendre une flûte qui ne se trouvait plus à sa ceinture. Grognant, le marine analyserait la situation.

    - Que se passe-t-il ? Ferait-il sur un ton agacé. Ah… J’ai encore été contrôlé, cracherait-il avec un certain dégoût de lui-même.

Il n’avait pas le temps de s’apitoyer sur son sort. Harès était dans les souvenirs fragmentés qu’il possédait de ce temps où il avait été en demi-sommeil. Quant au Colonel, il ne pouvait que se rendre compte qu’il avait réellement tenté de l’éliminer… Un piètre choix. Observant le combat entre la Sans-Nom et Niotbé, il verrait surtout le Géant de Fer commencer à bouger. Ils n’étaient plus en sécurité ici : c’était là une certitude.

    - On s’expliquera plus tard, grognerait-il. Il faut qu’on parte.

Gnoméo observerait le petit groupe : il n’y avait de toutes les manières qu’une seule sortie alors il se barrerait avec eux et il prendrait la poudre d’escampette rapidement en suivant leurs pas, utilisant son fruit pour les tenir à distance à l’extérieur. Cho n’avait pas d’intention belliqueuses à son égard, vu les efforts qu’il avait déployé pour les aider et la confusion qui régnait dans son esprit. En tout cas, la Sans-Nom sembla elle aussi se résigner car sa silhouette disparut vivement alors qu’elle s’échappait en direction de la sortie. Niotbé observerait un instant cette fuite et prendrait la sienne au moment où l’effondrement commencerait réellement à se dérouler. Il retiendrait les visages de ces ennemis, et il n’hésiterait pas à prendre vengeance un jour.


Géant de Fer
Arme Incontrôlable

Déployant son regard face à lui, le Géant de Fer commença à assimiler son quatrième cœur. Chaque cœur était un amas de données qui lui permettait de fonctionner comme l’entendait son créateur, alimentés par la source d’énergie qui coulait autrefois dans la montagne et à présent dans son mécanisme complexe. L’obsidienne qui était venue renforcer sa structure était encore en sommeil dans son corps, ce qui l’empêchait de bouger avec aisance mais démultipliait grandement sa résistance. Ce qui fut sa prison quelques centaines d’années auparavant était à présent son salut. Pour cet être de métal, seule la mission confiée lui importait. Il était autrefois un outil de guerre, et il était devenu avec le temps un outil de vengeance. Les raisons importaient peu pour un être qui ne raisonnait pas.

Son corps tout entier se mouvait par tous petits à-coups, faisant trembler la montagne qui commençait à s’effondrer sur elle-même. Le mouvement de bras avait emporté la salle devant lui dans laquelle avait commencé un combat de très courte durée. Il « savait » ce qui se déroulait là-bas, mais il s’agissait d’une information parmi tant d’autres. Il s’auto-alimentait grâce à une source d’énergie unique au monde, mise au point par un esprit plus que dérangé. Combien de temps prendrait son éveil complet ? Deux heures ? Deux jours ? Deux semaines ? Deux mois ? Deux années ? Deux décennies ? Pour un immortel de huit-cent ans, c’était peut-être sans importance. Il accomplirait son objectif.

    - Protocole : SIECLE OUBLIE enclenché.

La voix résonnerait dans la grotte au moment d’en sortir, Darius et Harès entendraient avec clarté ce fait énoncé.


Exécuteur Prétorien Kalhatien, Styffer Crownell "Le Médecin de la Peste" & Bill Obama

La dernière chaine tomba lourdement sur le sol alors que le bloc d’obsidienne s’effondrait sur lui-même en arrière-plan. L’Exécuteur Kalhatien regardait à travers son masque les deux personnes qui semblaient parler devant lui. Il n’entendait plus rien, de par son acte choisi pour ne pas entendre ce que disait le maître du Fruit du Monarque, Xenovah. Le choix fait à ce moment-là était sûrement irréparable, mais il ne s’en tiendrait pas rigueur.

Styffer et Bill avaient choisi d’échanger quelques mots quand ils s’étaient croisés dans les galeries, mais le chasseur de prime avait dû obtempérer quand l’assistant de Mikai s’était décidé non pas à quitter directement les lieux, mais à aller chercher l’Exécuteur Prétorien Kalhatien dont le regard était tourné vers eux à présent.

    - Nous allons pouvoir nous enfuir. J’ai récolté des données mais elles ne sont pas concluantes, dirait-il.
    - La montagne va s’effondrer ?
    - Oui. Enfin, la face ouest. Ce ne sont que quelques cailloux en comparaison de la taille de celle-ci.

Il regarda l’Obama qui semblait relativiser grandement la situation, et lâcha un soupir défait. Quand il vit l’Exécuteur Kalhatien saisir une sacoche dans un coin de son armure, et qu’il aperçut qu’il en sortait un cure-dent, le chasseur de prime n’eut pas le temps de parler que déjà le groupe disparaissait.


Vindex "L'Arès de Narcisse"
Nebula

Le regard de Vindex était concentré sur l’assaut qu’on venait de lancer sur lui. Si ses subalternes ne firent pas long feu face aux coups répétés des marines qui les assaillaient, lui-même jouait dans une autre cour. Il s’était mis le dos droit, le regard tranché et avait commencé à prêter attention à son environ. Sa spécialité était le corps à corps, et son fruit du démon, le Paramécia du Souffle, lui permettait de souffler ce qu’il avait mangé précédemment. C’était aussi une raison qui le poussait à acheter et à financer régulièrement Dialo-Shop.

Voyant le sol se déformer sous ses pieds et sentant surtout les vibrations dans ce dernier, l’Arès de Narcisse s’élança un bref instant dans les airs avant d’en absorber et de lancer vers le sol une masse d’air qui sortait de sa bouche et qui vint violemment cisailler les rochers qui en sortaient, le projetant aussi très au-dessus de ses adversaires. Il regarda la zone et choisit de détacher un Dialo-Feu de sa poche, avalant une flamme qui en sortait avant de la cracher sur toute la zone en bas. Ses membres d’équipage le regardèrent, ahuris, observant la mort leur tomber dessus. Cela n’empêcherait cependant Agon d’attaquer, et si son premier coup viendrait appliquer une plaie sur le torse de son ennemi, il aurait malgré tout à faire à une contraction de ses muscles qui était d’autant plus importante qu’en se retournant dans les airs le Nebula viendrait cracher à nouveau du feu très condensé.

Il serait éjecté vers le sol qui serait sûrement à ce moment-là un champ de flamme, l’herbe brûlée prenant tout son sens. Il n’attendrait pas d’y être arrivé pour bander ses muscles et prendre lui aussi une forme semblable à celle du Ashura, même si plus modérée par son aspect maudit. Sa vitesse et ses réflexes, mais surtout sa force se voyaient propulsés dans une autre strate de maîtrise.

    - Mode Hécatonchires : L’Arès aux Quatre Bras ! Grognerait-il avant de propulser sur Hisagi qui le mitraillait de poings d’air depuis quelques instants avec un résultat inexistant, et qui volerait sur presque un kilomètre quand la pluie de poings viendrait gagner son corps.

Se retournant, il dévorerait alors un morceau de glace et soufflerait tout autour de lui. Le désert de flamme se transformerait alors en désert de glace, figeant la terre et achevant l’herbe multicolore. S’il faisait partie des membres les plus puissant chez les Incoercibles, il ne se gardait pas de réserver de nombreuses surprises à ses adversaires. Son corps entier était à la limite de ce qu’un humain pouvait faire. Ses yeux s’étaient injectés de sang, lui donnant l’apparence d’un démon.


Le Roi Dragon

L’armée de soldats de cheveux ne sembla pas surprendre le dragon dont la tête relevée se tourna en direction du nouvel arrivant. Pendragon et Lucien n’avaient tous deux aucune chance. L’intervention du nouvel humain ne sembla cependant pas enjailler le Roi-Dragon qui tourna la tête en direction de la première province. Sa question d’autant plus incisive fut reçue avec un grognement qui vint faire s’effondrer une partie de la caverne derrière lui. Soudain la tête d’Yzis semblerait sur le point d’éclater, une violente intrusion qu’il ne pouvait pas repousser s’immiscerait dans son esprit.

    Humain… Ces terres sont celles des miens et de mes congénères…

Le sol trembla autour de lui, laissant Yzis subir une version allégée du Haki des Rois. Il sentirait pourtant la pression menaçante venir l’écraser, même si modérée dans son déploiement. Elle était là pour l’immobiliser, et il comprendrait sûrement que si le Roi-Dragon laissait ces deux hommes en liberté sur son territoire, c’était qu’il l’avait décidé ainsi.

    En vertu du traité, les miens ne doivent blesser les vôtres, et inversement.

Des grognements s’élevèrent soudain dans la vallée. Pendragon, le visage et le corps ensanglanté par le passage à tabac, rouvrit les yeux avec une certaine forme de terreur.

    Les miens haïssent le sang des vôtres. Maintenant qu’ils l’ont senti, leur colère ne sera assouvie qu’à la consommation de la chair de cet humain.

Il désigna de sa griffe le chasseur de prime qui sentit s’abattre sur lui une haine viscérale. Yzis ne pouvait toujours pas bouger, sous le joug du fluide royal. L’homme à l’intérieur de la cage sembla recommencer à se mouvoir alors que la pression se faisait sentir, mais peut-être pas dirigée vers lui. D’un ciel dégagé, le mouvement des ailes des dragons vint s’abattre sur la zone. Ils étaient de couleurs variées, et de formes différentes : certains arboraient un corps large, bien que moins que le Roi-Dragon, et d’autres étaient d’une forme fine, tels des serpents qui volaient. L’un d’entre eux, sûrement le plus anciens, s’approcha vers le sol. Il n’avait pas d’aile et semblait simplement nager vers le sol de la montagne. Il se posa en face d’Yzis qu’il sentit pendant quelques instants, avant de se tourner vers le chasseur de prime aux abois.

Alors, Yzis entendrait la voix de ce vieux dragon dans sa tête.

    Est-ce l’humain qui nous fera trahir notre serment ?
    Si vous le désirez.

Une autre voix se fit entendre, plus juvénile :

    Est-ce l’humain qui nous a volé notre œuf ?
    Il n’est pas responsable de cela.

Leur précieuse progéniture avait été volée alors que le Roi-Dragon hibernait. Ils ne savaient pas où elle se trouvait, mais avaient failli déclencher une guerre avec l’Empire quand ils avaient appris la nouvelle.

    Humain à la chevelure dorée, nous n’avons pas besoin de votre défense, affirmerait le Roi-Dragon. Vous n’auriez pas dû venir sur ces terres protégées. Cependant les sentiments que vous nous diriger ne sauraient trouver une oreille sourde. Humain, que devrions-nous faire de ces intrus ?

Il ne désignait pas le prisonnier qui avait ouvert les yeux et observait la scène avec un calme certain. La question de l’Archer était d’ailleurs passée à la trappe, mais c’était sûrement volontaire. Il n’avait pas à se mêler des affaires des dragons, et ce que le Roi-Dragon lui demandait n’avait sûrement vocation qu’à démontrer un semblant de politesse… Et non à l’inviter sur leur territoire.

Vous avez une semaine pour poster ! Voici le groupe concerné : Rudra (2 tour loupé) / Yashin (Quitte l'Event) / Ghetis / Lucina / Jericho (Event terminé) / Bath (Event terminé) / Sakuga

Ghetis > /

Lucina > /

Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Contre-amiral
Sakuga Keigo
Messages : 2355
Race : Ange
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue50/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue12/750[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (12/750)
Berrys: 999.999.999.999B
Contre-amiral
Mar 27 Juin - 21:05
Coucou je suis un intrus [2]

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Txhl
Colonel Darius Borewill

- Ravi de voir vous revoir parmi nous Vice-Amiral., dirait alors le Borewill qui avait vraisemblablement essayé de tuer le Matochika.

Ainsi le colonel ne pipa pas un mot en fermant la course de la fuite pour se rendre à l'extérieur de l'endroit qui s'effondrait. Il réussirait un jour à prendre la vie à ce Xenovah quoiqu'il en coûtait, c'était là son nouvel objectif. Sa quête de puissance s'achèverait certainement quand il pourra assouvir ce devoir d'exécuteur de l'ancienne AOI. Ainsi il gardait néanmoins un oeil sur le gnome qui suivait le groupe et sur son acolyte le brun. Si le doute pouvait subsister pour le brun et qu'une enquête serait sûrement nécessaire sur cet homme pour en déceler les secrets, il n'y en avait aucun pour le gnome qui courait derrière eux.

Alors qu'il fut le dernier à sortir de la grotte avant que le gnome puisse sortir, le colonel pivotait dans sa course pour se mettre face à lui sur son chemin. Enrobant ses deux avant-bras du haki de l'armement, le constantiniste donnait alors une rafale de coups visant à la fois les rochers qui s'effondraient par dessus le gnome qui n'était pas encore sorti de la grotte mais aussi celui-ci. Cette attaque avait pour but de finir par achever le révolutionnaire qui était blessé, il espérait que personne ne se mettrait en travers de sa route surtout pas le vice-amiral cela risquait de compliquer la tâche au colonel. Si l'homme brun essayait de retenir les coups du colonel, celui-ci viendrait alors à pivoter un de ses bras pour qu'une de ses mains prenne la forme d'une patte griffue à l'aide du rokushiki et venir décapiter la tête du gêneur ou à défaut lui priver de la vue. Les intentions meurtrières étaient perceptibles dans la voix du Borewill perceptible à l'aide du haki de l'observation. Il ne repartirait pas sans avoir eu une satisfaction en privant de la vie des démons terrestres qui s'étaient attaqués plusieurs fois au gouvernement mondial.

Codage par Libella sur Graphiorum


Darius Borewill est lvl 37, Tekkai/Shigan, Haki de l'Armement Standard

Techniques utilisés:

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Signat10

Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Sakuga Keigo
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3620
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue53/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (53/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue155/1000[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (155/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Amiral Kurohebi
Jeu 29 Juin - 18:51

La Couronne

Ore Wa Koukan Da !



[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Pnj_ag10[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Eee67d10

Agon Akem, Colonel & Asmita Raja Archer, Agent Cipher Pol 5

La puissance révélée par Vindex laissait Agon prendre conscience de la difficulté du combat qui l’attendait ! Même si ses attaques avaient touchées l’adversaire, Agon ambitionnait de lui causer des dégâts le « brisant » rapidement. Néanmoins, par sa réponse Vindex prouva qu’il lui en faudrait bien plus pour être vaincu !

Les flammes allant lécher sa peau avec virulence ! Le brun y opposerait ses deux haches afin de parer le « laser » de feu mais celui-ci viendrait happer tout son corps et l’éjecter directement dans le champ de flammes !

Keimusho – Prison.

Quand le souffle de glace vint à être expiré, Asmita prit le relai et enferma l’ensemble de l’équipe dans une sphère de roche protectrice tout en s’enfermant elle aussi, tandis qu’une des mains de la technique précédemment déployée viendrait réceptionner Hisagi avant qu’il soit enfermé dans la sphère.  Les sphères seraient rompues peu après.

Ô Zantetsuken.

D’un coup la roche libèrerait un Agon donnant une succession de coup de haches dans le vide en direction de Vindex ! Ce mouvement de tranche dans le vide produisait en vérité une lame d’air imperceptible à l’œil nu qui venait directement trancher sa cible. Multipliant encore par quatre les six mouvements de découpe qu’il venait de faire, Agon comptait blesser suffisamment Vindex pour offrir une ouverture à sa camarade !

Houjun Gishu – Douce Main Artificielle.

Un immense poing rocailleux, jaillirait du sol afin de frapper brusquement Vindex, de sorte à l’éjecter dans les airs en diagonale ! Agon saisirait l’instant, courant sur le bras du poing pour ensuite s’élancer et cueillir sa cible dans les airs !

Taifuu No Me !


[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Tumblr_mctjjgFmfD1rwgj3ko2_500


Alors le brun commencerait à tourner sur lui-même, tenant ses haches par les chaines afin d’agrandir ce qui allait suivre : une tornade ! La tornade tranchante viendrait alors opposer une résistance directe aux souffles de Vindex. Délivrant des découpes multiples la tornade se briserait en éjectant Vindex vers le sol cette fois-ci.

Une Asmita de pierre de plus d’une trentaine de mètre de haut avait commencé à jaillir du sol et  viendrait opposer ses deux poings au Nebula pour l’écraser directement au sol !

- Asmita tu fous quoi ! S’écria Agon.

- Je ne vais pas me limiter pour un parasite incapable de me contenir !

Elle avait pris le risque de fusionner avec la roche le temps de cette unique attaque  et quitterait immédiatement son golem par la tête dès la fin de l’assaut, se tenant alors debout sur la créature sans fusionner avec.

- Mitraillez-le ! Hurla Agon à l’attention de Rufus, Revinal et Hisagi afin que Vindex ne bouge pas, tandis que lui se laissait chuter directement sur lui !


[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 110310993

Tournoyant comme une toupie, Agon deviendrait une tornade plus concentrée cette fois-ci et s’abattre directement contre lui au sol !  La force de l’assaut l’enfoncerait au sol dans un beau cratère, alors que de multiples lacérations pourraient apparaître sur son torse !

A la fin de l’assaut d’un bond Agon s’éloignerait de l’ennemi auquel il ferait face, sous le regard d’un Asmita perchée à sa version colosse.

- Vindex ! Nous aurions pu combattre en un contre un, mais vu comment tu t’es débarrassé de tes hommes je devais te montrer l’intérêt du travail d’équipe.

Maintenant…
Dirait Agon alors que sa forme Ashura viendrait à s’arrêter afin d’économiser de l’endurance.

- Finissons-en en un contre un ! L’amirauté ne m’acceptera pas en Vice-Amiral si je me fais aider constamment. Fusionnant ses haches en une seule, il semblait prêt à en découdre avec la moindre attaque.

- Si tu te loupes ce sera tant pis pour toi Agon. Rétorquerait Asmita depuis son perchoir en souriant.


[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Pnj_yz10
Yzis Archer, Agent d’élite CP5

A son arrivée dans la tanière des dragons, Yzis fut écrasé littéralement par la puissance des Dragons, il ne s’attendait pas à un accueil si violent et ne savait pas vraiment comment y réagir. La puissance de ce pouvoir ne pouvait que parler à Yzis ayant connu le haki royal de Ghetis, l’Archer Blond était choqué de cette force écrasante. Il n’en revenait pas, la puissance lui semblait supérieure à celle du Kurohebi, lui faisant prendre pleinement conscience de la créature se tenant face à lui.

La surprise ne s’arrêterait pas là, des voix venant s’imprimer dans son esprit sans la moindre gêne. Il repensait là au haki avancé de son conjoint, qui écrasait autrui et se demandait s’il s’agissait là d’une forme avancée du haki de l’observation.

Ainsi donc les dragons viendraient à lui proposer de décider du sort des intrus. Intrus que le blond ne connaissait pas le moins du monde, mais qui ne semblaient point être des criminels.

- J'avoue que mon inquiétude sur le non-respect de votre habitat ont pris le pas sur ma raison. Quant aux intrus, tout dépend. Ont-ils attenté à la vie des vôtres et sont-ils originaires de l'Empire Kahaltien ?

"- Êtes-vous originaire des terres de l'Empire ?" Demanda le Roi-Dragon.
Et Yzis entendit des voix résonner :
"- Non... Non !"
Il verrait ensuite Lucien et Pendragon s'affoler.

"- Ces hommes disent ne pas en être originaires. Ils n'ont pas attenté à nos vies, car ils n'en sont pas capables. Celui-ci aurait aimé le pouvoir, mais les intentions ne sont que des gouttes de pluie sur une montagne éternelle sans le pouvoir." Dit-il en désignant Uther de la griffe.

- Et ils n’ont pas volé l’œuf dont vous parliez ?
- Ils ne l’ont pas volé.

- Ils ont donc pêché par orgueil ou avarice. Ils ne sont pas de Kahalt, donc sont hors du périmètre du traité. Comment punissez-vous les dragons ayant blâmé les règles de votre communauté ?
- Il n'y en a point.
- Mais il y en a eu dans un passé lointain. Nous ne tuons les nôtres car notre race est supérieure. Nous exilons les dragons divergents.


La seconde voix était ancienne, elle venait d'un dragon au corps large et aux ailes abîmées.

- Dans le Ciel d'où je viens, nous pratiquons les règles du lieu où le crime est commis. Il faudrait donc les expulser des lieux avec une petite "correction" en guise d'avertissement. Et si un jour ils venaient à se présenter à nouveau sur vos terres... Qu'ils soient exécutés à vue.
- Soit. Nous suivrons votre avis, car il est construit et sage.


Il ferait signe à Yzis de libérer les deux humains et une fois ceci fait il se leva, faisant trembler la terre autour de lui. Il s'approcha et grogna face aux deux humains qui tremblèrent et quittèrent les lieux. Une odeur d’urine en provenance d’un Pendragon bien « calmé » par la situation.

- Ton jugement est apprécié. En guise de remerciements, j'accepte de répondre à une de tes questions. Choisis-la aussi sagement que tu juges.

- Mon royaume se trouve sur des nuages solides de ce ciel. Parmi nous vivent quatre dragons errants que nous avons reccueilli. J'ai toujours pensé votre espèce éteinte et dispatchée, ainsi nous espérions faire du ciel un lieu de paix pour les dragons.. Votre rencontre trouble mon esprit. Me serait-il possible de rester ici quelques jours afin de savoir comment faire du Ciel un lieu agréable pour les dragons ?

Le Roi-Dragon sembla réfléchir. Les autres dragons émirent, quant à eux, des grognements de mécontentement.

- Notre peuple ne désire pas fréquenter les hommes. Je t'ai demandé de me poser une question, et non d'émettre une requête. Je peux te donner les indications que tu désires sur nos modes de vie, mais nous ne sommes pas favorables à accueillir aujourd'hui, sur notre territoire, de nouveaux humains.

Laissant l'occasion à Yzis de changer de question ou de valider celle-ci. Les dragons semblent mécontents de la tournure de la situation pour une raison que le blond ne pouvait pas expliquer à l'heure actuelle.
- Hm la cohabitation avec les hommes je comprends… Dans ce cas…
Yzis lèverait la main et pointerait l’index dans la direction du prince.
- Par quel moyen ou raison cet humain coexiste avec vous ?

- Cet homme est notre prisonnier dans notre guerre contre pgfzgihjozsj. Il a tenté de dérober nos trésors. Yzis ne comprend pas le concept de pgfzgihjozsj….

Il regarda la crevasse désignée par le dragon et s’y pencha. Il apercevrait alors une salle au trésor avec des montagnes et des montagnes de pièces d'or, des morceaux de navire, des pierres magnifiques, des coffres fermés, des victuailles.
-Nous avons décidé de le garder prisonnier jusqu'à ce que notre œuf nous soit rendu. Nous pensons que son peuple est coupable.

- Et ce peuple est ? Demanda Yzis.

Le dragon ne répondit pas. A la place, tous les dragons regardèrent le Ciel avant de redescendre la tête vers Yzis.
- Ta seule question a été répondue. Si tu reviens avec l'œuf, nous accepterons de te parler à nouveau. A présent, pars, sage aux multiples questions.

Yzis ne put s’empêcher de penser que les dragons lui indiquèrent le Ciel par ce geste, venant à se demander si un peuple céleste se trouvait là-haut. Avait-il commis une erreur en disant qu’il venait du Ciel ?

Avant de partir Yzis détaillerait l’apparence du prince afin d’identifier peut-être son origine, mais n’y verrait rien.  
- Sans connaître l’apparence de l’œuf ni les tenants de cette guerre, c’est une proposition impossible que vous m’offrez…
- L'œuf est recouvert d'écailles bleues.


Yzis ne remarquait donc rien sur le prince, ainsi il déploierait donc ses ailes puis s’envola par le haut du nid, comme pour monter là où les dragons lui avaient indiqués. Une fois au sommet il observera la position du Nid par rapport aux environs. Plus tard il comptait discuter avec un navigateur pour s’assurer qu’il n’y ait pas une île céleste au-dessus du nid. Et finalement il repartit vers le bas de la montagne en direction du village champignon.

Mais en descendant sa pensée fut troublée par le visuel du tas de trésors… Dans le lot il crut voir un étrange fruit similaire à une myrtille rouge striée… Ce fruit était dans une des crevasses de la montagne.

- Bordel, mais oui !

Il semblait avoir une idée pour ces dragons, une idée qu’il comptait mettre à profit dans quelques instants après avoir vérifié l’état du village des champi…gnons.

- Mais quoi ?

Le village était désormais envahi d’araignées monstrueuses, parmi lesquelles se trouvait un cadavre d’araignée géante…

La scène semblait irréelle. Descendant en vol, Yzis déploierait sa chevelure sur l’équivalent d’un terrain de tennis. Et descendrait sur le visage en usant de cette masse comme arme ! Plusieurs piques jaillissaient de la masse et tuer les araignées à la pelle.

Scannant la zone avec son haki de l’observation, il ne ressentait plus signe d’une vie humaine, mais remarquerait une masse d’araignée vers une chose qui se déplaçait. Alors le blond accourrait vers la zone où il tomberait alors sur un étrange rat « géant » de 45 centimètres de long… Pourquoi cette chose était assaillie par les araignées…

- De sauveur de dragon à sauveur de rat il n’y a qu’un pas je suppose… Dirait-il en chopant le rat dans sa chevelure, alors qu’il continuerait à tuer les araignées en chemin…

Et tandis qu’il s’occuperait des araignées, le rat changerait sa tête en pistolet et fumerait une des araignées, avant d’écarquiller les yeux. D’un air ahuri Yzis ne comprends pas ce qu’une telle créature fait ici. Repensant aux armes zoans de La Couronne, il souffla en riant. Ghetis avait déjà missionné Yzis afin qu’il récupère des armes improbables, comme un pistolet ouistiti… De même Yzis était souvent le membre ramenant d’étranges créatures, comme les deux dévoreurs de l’équipage. Il était abonné aux créatures étranges…

Regardant autour de lui, il souffla et rirait davantage de la situation. Par la suite il chercha une solution pour réduire ce nombre impressionnant d’araignées de façon significative. Alors avec une grosse mèche de cheveux il tenterait de soulever la matriarche en volant, mais n’y parviendrait pas.

- Bon… Si je ne peux pas être utile à vaincre ce fléau. Autant que nous en profitions un minimum.

Link.

Doucement la masse capillaire de la taille d’un terrain de tennis, viendrait former douze masses capillaires s’enroulèrent autour de douze araignées moyennes afin de les contraindre à se mouvoir à la guise du blond.… De là il pourrait surélever le reste de ses cheveux en un plateau dont les douze araignées seraient les supports.

De là, le tapis produirait plusieurs tentacules allant récupérer les petits araignées pour en happer un maximum qui resteraient prisonnières du tapis.

- Bon on se casse, ça te va Dratgon ? Dirait-il à l’attention de son rat géant qui pourrait servir de tireur pour épurer la masse d’ennemis au côté d’Yzis qui irait donc dans la direction où se trouverait possiblement le reste de son équipe.

- Mode charrette activé !



-->
La Couronne
Awful


Je considère qu'Agon et Yzis savent dosser pour ne pas mettre hors de combat leur camarade.

Techniques:

Inventaire:

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 45495_s

Vente sur dans le ciel et livraison dans tout Grand Line : Ici

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 189

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue23/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue56/80[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (56/80)
Berrys: 1.652.478.000 B
Ven 30 Juin - 15:38
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Wrf1
Civil Hares PALM - lvl 34

C'est quoi ce taré ?! La première pensée du Palm alors que la résolution de cette affaire approchait pouvait se résumer relativement à ça. Quand il avait vu que c'était un marine qui était sorti de ce tunnel il s'était attendu à bien des scénarios, mais certainement pas à une attaque directe et aussi violente sur le Matochika. Il voulait le tuer ou quoi ! Même le Palm et le Gnome n'avaient pas osé l'attaquer aussi fort, cherchant surtout à l'immobiliser ou l'assommer. Heureusement même contrôlé les instincts de survie et la force d'un Vice Amiral de la marine n'étaient pas à prendre à la légère. Tellement même que l'intensité du choc sembla faire sortir Cho de sa "léthargie" et le faire revenir parmi nous. C'était une méthode ça ? Si pendant un instant le civil se posa la question devant la réaction naturel du nouvel agresseur quand Cho revint à lui, la réaction retour du Vice Amiral semblait fortement faire penser le contraire. Même Gnoméo qui était un révolutionnaire "connu" avait eu droit à un meilleur regard que ce que l'homme aux cheveux roses avait obtenu alors qu'il venait de "le sauver". Même s'il était impossible d'être sûr de quoi que ce soit dans cette situation, le Palm préférait envisageait les pires scénarios pour le moment dans un souci de survie, celui incluant ou le gnome et lui se faisaient attaquer sans sommation par les deux dans le doute ! Allez savoir ce dont se souvenait le Matochika après tout pendant qu'il n'était plus lui même, mais fort heureusement Cho semblait comme l'avait décrit Tama être un homme raisonnable car au lieu d'une chasse aux sorcières il ordonna à tout le monde de sortir d'ici au plus vite. Le géant s'agitait et l'autre combat s'était arrêté aussi pour privilégier la survie. Il était donc temps de sortir de là et si le civil resta près du Vice Amiral par sécurité, il aurait largement préféré avoir le gnome derrière lui plutôt que le psycho rosé qu'il n'arrivait pas à cerner. Il pouvait comprendre que Gnoméo veuille garder ses distances, mais en s'isolant ainsi en dernière position...

- Quand je l'ai croisé après que vous l'ayez envoyée hors du village, je ne pensais pas que la situation allait mal tourner à ce point. Je lui avais dit que j'essaierais de vous aider si je pouvais et qu'elle devait allez chercher de l'aide au village ou nous avions été emmené, tout ça pour finir bêtement assommé de mon côté aussi. Heureusement que le petit homme passait par là, première fois de ma vie que je rencontrais un gnome et il nous a sauvé la vie.

Profitant du tout petit temps de pause que leur offrait la course dans les galeries, le Palm en profita pour essayer d'indiquer que c'était un allié. Le Vice Amiral avec qui il avait partagé sa prison n'aurait sûrement pas de mal à voir de qui il parlait qui avait été envoyé hors du village. Quand à l'autre derrière il avait bien parlé assez fort pour que lui entende aussi malgré le boucan que faisait une montagne qui s'écroulait. Il avait donc aussi bien entendu la partie qui disait que Gnoméo leur avait sauvé la vie ! Seulement quand il tourna la tête pour observer les réactions du rose quand il mentionna cette partie, on ne pouvait pas dire que c'était la reconnaissance qui étouffait le visage du dernier arrivé ! Les choses avaient de grandes chances de mal finir visiblement et la résolution pacifique qu'il espérait ou chacun repartirait de son côté peu probable. Si un combat éclatait, qu'est ce que devrait faire le Palm ? Il avait envie d'aider le Gnome vraiment, mais de là à prendre le risque d'aller en prison ? Harès n'était vraiment pas intéressé par l'idée de devenir révolutionnaire aujourd'hui, ni demain non plus d'ailleurs. Il s'était trop attaché à Tama pour ça et Naru semblait aussi une bonne personne, pas des gens qu'il voulait comme adversaire. Il leur devait trop... Seulement une fois dehors le Palm constaterait rapidement qu'il n'aurait pas le choix que de devoir agir malgré ses envies.

- Il fallait vraiment que ça finisse comme ça alors hein ? Désolé petit...

Harès ne pouvait pas trahir la marine, pas les trahir elles. S'il n'y avait eu que ce Colonel arriviste encore pourquoi pas se battre et essayer de le faire taire, mais Cho était aussi avec eux et si le Vice Amiral ne semblait pas vouloir intervenir pour le moment, ça ne voulait pas dire qu'il ne se sentirait pas obligé de le faire par la suite. C'est pour ça que c'est avec un sourire amère que l'ancien Hors la Loi prit sa décision et sortie la partie de la lame brisée qu'il avait trouvé plus tôt avec le fourreau. Le colonel rose n'avait vraiment décidé de laisser aucune chance au révolutionnaire, bloquant la sortie de son corps et précipitant l'effondrement du tunnel sur le petit homme, l'accompagnant d'une pluie de coups de poings au passage. Quand à Harès, puisqu'il ne pouvait pas s'en prendre à la marine il ne pouvait donc qu'"attaquer" la méchante révolution dans ce cas. Si un dieu bon existait vraiment alors il espérait qu'il ne serait pas aveugle et qu'il viendrait en aide à une bonne personne dans le besoin. Pliant une jambe et basculant l'autre en arrière, c'est presque couché que Harès Palm se baissa pour se mettre à hauteur du Gnome et ainsi ajusté sa visée. Une fois prise et cherchant un angle de tir entre le Rose et les cailloux, il lança son attaque en direction du gnome donc. Son objectif ? Empaler non pas le gnome comme ceux l'extérieur pourraient le penser en le voyant faire mais la veste du petit. Il était petit, fort et même si ça pouvait ressembler à plus une délusion qu'autre chose pour se rassurer, le Palm avait le sentiment que le Gnome n'était pas le genre à pouvoir mourir aussi vainement ainsi. C'est pour ça qu'il essaierait de le renvoyer dans la galerie et de l'éloigner de l'attaque du Colonel en faisant semblant au contraire de l'attaquer. Maintenant qu'Harès y pensait, il se disait que Gnoméo n'aurait jamais dû prendre le risque de les suivre et qu'il aurait eu sûrement plus de chance avec d'autres galeries. Il espérait qu'il trouverait un autre passage ou que sinon, la lame en obsidienne qu'il lui envoyait l'aiderait à s'en creuser un. Même si le matériel avait de la valeur, le Palm préférait clairement essayer de repayer ses dettes même si les chances étaient maigres. Malheureusement, Harès Palm avait beau être un tireur d'élite sa spécialité n'était pas le lancer de couteau et même s'il avait bien fait attention à ne pas blesser le petit, réussir son coup avec tout ces handicaps se révélerait trop difficile cette fois ci, la lame ne touchant aucune cible. La seule bonne nouvelle qu'il aurait serait que le Colonel ne semblait pas avoir atteins le Gnome non plus même s'il était difficile d'en être sûr. En revanche le plan du rose porteur de bleu pouvait considérer comme avoir fonctionné malgré tout car la galerie s'effondra bien et de son point de mire, les chances que le Gnome est fini sous la roche n'était pas petites.

- ...

Ce n'était pas qu'il ne voulait rien dire mais plutôt qu'il avait peur de ce qu'il dirait s'il parlait à ce moment là. Devant ce Darius qui ne semblait connaitre ni pitié ni remord, il valait probablement mieux se taire ou il risquerait de faire une bêtise. C'était ce qu'avait fait le Vice Amiral après tout, ce dernier ne s'étant jamais retourné de tout le combat pour continuer à avancer, laissant le civil un peu amère mais il savait qu'il était difficile de lui en vouloir quand lui même n'avait au final pas tout donner pour protéger son sauveur. C'était terminé en tout cas et même si le regard du Colonel dans son dos était désagréable, il savait qu'il ne lui ferait rien à ce stade tant qu'on ne lui en donnerait pas un prétexte. Il ne leur restait qu'à rentré raconter ce qu'ils avaient vu, ce que les marines appelaient un rapport en fait et on lui demanderait son témoignage. Qu'est ce qu'il pourrait raconter ? Probablement la fin de l'exécuteur Kalhatien qui finirait englouti aussi si personne ne l'avait libéré pendant tout ce temps. Pour le reste il suivrait sûrement la version du Matochika. Tout ce qu'il pouvait faire à présent c'était de prier, prier que l'éxecuteur s'en soit sorti, prier que de nouveaux actes du révolutionnaire Gnoméo réapparaissent un jour dans le journal et prier que malgré qu'il n'avait vu personne de leur village d'arrivé venir en renfort les aider, Tama avait bien pu atteindre les autres saine et sauve là-bas malgré sa poisse. ... Ca faisait beaucoup de prière mine de rien, il était devenu bien gourmand et très demandeur ces derniers temps. Il trainait vraiment trop avec des constantinistes, ca allait devenir un tic de parole à ce rythme.

***

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Kcc3[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Bjcg
Commandant Naru LUMINA - lvl 28
Soldat Tama NEGLA - lvl 18

C'était terminé. Pour Tama qui avait des étoiles pleins les yeux en admirant la Lumina au travail passant les menottes à une Jasmine désemparée et à courts d'arguments, elle avait l'impression d'avoir eu une révélation. Elle connaissait sa commandante Naru Lumina, une femme douce et attentionnée qui était son amie et une sorte de ce qui se voulait mentor, essayant de se montrer ferme quand il le fallait tout en suivant la voie de la compassion du Constantinisme. Ce soir elle avait découvert celle qui avait montré juste un peu de ce visage à Holliday Island sans pour autant que les événements la laisse monter au front. Elle avait découvert celle qu'on nommait la Sainte aux Poings d'Aciers. Depuis qu'elle était arrivée dans ce village pour la rejoindre, la Negla avait pu voir Naru agir avec vaillance et détermination peu importe la situation. Son combat contre Sheoldred afin de protéger les villageois et sa fermeté à accomplir ce qui devait être fait malgré l'apparence à la fois juvénile et effrayante de son adversaire. Une fois qu'elle avait vaincu les araignées, elle n'avait pas laissée l'ivresse de la victoire la distraire et avait aussitôt commencé l'enquête afin d'interroger la Connière tout en évitant d'inquiéter la foule. Malgré son premier échec face à Jasmine, elle n'avait pas abandonner et avait su garder son calme que ce soit face aux accusations invraisemblables de la foule, le désespoir de l'amie du médecin ou les attaques de la présidente de la compagnie de la soie. Naru Lumina avait été ce que Tama rêvait d'incarner aussi un jour, la justice. C'était la troisième femme qui impressionnait réellement à ce point l'ange depuis qu'elle avait quitté ses nuages. La deuxième même si leur rencontre avait été brève avait été la naine blonde qui leur était venue en aide à Holliday Island. Son sens de l'honneur et sa force incroyable avaient impressionnés fortement l'ange qui rêvait encore à ce jour de pouvoir se jeter dans la bataille avec autant de dignité qu'elle contre les méchants de ce monde. Quand à la première femme qui l'avait impressionnée, c'était cette amie aux oreilles de chat qu'elle avait eu pendant ses classes et qui avait veillée sur elle. Elle était bien plus intelligente qu'elle (ce qui n'était pas très dur elle le savait) et avait un sacré caractère qui n'hésitait pas à se battre pour ses convictions. Elle avait aussi ce talent incroyable avec ses mains qui semblait lui permettre de tout réparer et qui lui avait "sauvé la vie" plus d'une fois à l'époque. Depuis son premier voyage sur Grand Line ses équipements dials ne marchaient plus et avec sa malédiction, les vaines tentatives de dépannage qui avaient été faites pour l'aider avaient échoués. Seulement maintenant qu'elle repensait à elle, elle était sûre que Lucina pourrait l'aider, l'aider à se reconstruire afin de devenir aussi forte que la dame naine et ainsi pouvoir agir au nom de la justice comme la Lumina. Cette nuit pour Tama Negla avait été terrible mais à présent que le soleil s'était levé, elle avait le sentiment que les expériences et les réalisations qu'elle avait eu cette nuit allait lui permettre de grandir à pas de géants ! Il ne manquait plus que Mr Harès et le Vice Amiral rentrent indemnes et on pourrait presque parler d'une bonne journée en fait. Le vent tourne comme certains disaient. ... ET IL APPORTAIT UNE ODEUR DE POISSON POURRI IGNOBLE ! Beurk... Mr Pierriiiiick quel genre de poubelle venait il d'ouvrir. Hmpfgni. Haaan en plus elle venait de se plaquer son gant de fer dans le nez à cause de ça, bon ce ne serait pas des pas de géants peut être mais c'était une croissance quand même. Il fallait bien commencer quelque part.

Du côté de la commandant en revanche, elle savait parfaitement que cette histoire était encore bien loin d'être finie. A peine avait elle passé la menotte que le temps de tourner la tête, toute trace de la femme des entrepots, de "Rebecca Wolf" et de leur mystérieux acolyte avaient disparus. Ils avaient fui en abandonnant la Connière derrière eux sans demander leur reste ! C'était probablement ce qu'il y avait de mieux, même si la Naru n'aimait pas ce genre de compromis. Cependant rien que de boucler cette histoire correctement allait sûrement déjà l'occuper pour le reste de la journée qui venait de débuter. Pacifier le village, terminer le check up de Tama, sécuriser la prisonnière et commencer l'enquête dans la compagnie de la soie tout en alertant les autorités. Heureusement qu'elle avait un peu d'aide (Tama était cependant interdit d'entrée dans les zones de paperasse de peur de désastre) sinon elle n'en aurait pas vu le bout. Si elle avait des états d'âmes à ne pas pouvoir aller assister ses camarades dans les montagnes, ils s'envolèrent assez vite quand elle découvrit à quel point la compagnie de la soie était corrompu. Leurs expériences de manipulation génétique avait été à bien plus grande ampleur qu'elle n'avait pensé et semblait durer depuis des siècles ! Jusqu'ou comptaient ils pousser le concept avec leurs araignées et leur "Matriarche". A ce stade on pouvait même envisager une véritable tentative de prise de contrôle de Kalhat s'ils arrivaient à contrôler leurs insectes ! Si elle pourrait elle arrêterait cette femme une deuxième fois et une troisième fois peut être encore.

- Tama, Mr Pierrick, préparez vous à une longue journée. Faisons en sorte que la Compagnie de la soie ne puisse plus jamais faire de mal à qui que ce soit.

Naru avait pris une nouvelle résolution concernant cette enquête à présent. C'était que quand Kalhat viendrait prendre les clés de l'affaire, elles n'en aient besoin que pour plus qu'une seule chose. Fermer les portes de la compagnie de la soie à jamais.
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3300

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 1 Juil - 22:11



Vindex "L'Arès de Narcisse"
Nebula

A peine atterri, Vindex verrait l’espèce de dôme de terre se briser et une série de lames d’air viendrait trancher l’homme dont le corps était entré dans une sorte de forme berserker similaire à l’Ashura. Il avait encore le maitrise de son corps, mais il en poussait le contrôle jusqu’à sa propre limite. Sa condition de maudit l’empêchait cependant d’atteindre la même strate qu’Agon, un puriste de la première heure. Ainsi s’il gonflait ses muscles, ce n’était qu’une apparence visant à intimider ses adversaires. Les lames d’air ne vinrent couper aucun tendon, mais les cicatrices promettaient de se former à de nombreux endroits.

Ses membres d’équipage étaient morts, et cela il s’en fichait. Il n’avait pas d’affection pour ceux-ci. Il avait envoyé son propre capitaine à la mort, et la dernière fois ça avait réussi. Se faisant éjecter par le poing de pierre, il profiterait de cet élan pour prendre sa gourde et mettre de l’eau dans sa bouche. Alors qu’Agon créait une tornade avec ses lames, une grande quantité d’eau viendrait éclabousser tous les membres présents sur le terrain. Le torrent ne semblait pas s’arrêter, diffusé par la technique du maître de la hache alors que, pour esquiver l’attaque, Vindex finit par souffler de l’air et s’éjecter haut dans les airs.

Il avait alors une belle vision sur le sol. Il sortit son électro-dial, et avala un peu d’électricité. Son corps se tendit : il n’était forcément immunisé à la diffusion du choc, mais c’était pour la bonne cause, car un instant plus tard quand Asmita créerait son géant, une déferlante d’électricité viendrait s’abattre vers le sol. Agon avait le choix : il pouvait profiter de l’ouverture pour attaquer, ou il pouvait tenter de protéger Hisagi, Belos et Frans qui seraient sinon électrocutés, peut-être jusqu’à la mort.

Redescendant jusqu’au sol, le Nebula avalerait un peu de glace de son ice-dial et gèlerait à nouveau la zone mouillée, infligeant potentiellement en plus de l’électricité qui avait peut-être sonné Agon, des gelures à celui-ci. Loin d’être en bon état, il regarda le géant d’une trentaine de mètres et crachant un peu de sang par terre.

    - T’as rien d’un Vice-Amiral en devenir, gamin. T’as pas commencé ce combat seul, tu m’aurais jamais eu en un contre un, ricana-t-il en passant une main dans sa crinière, tel un paon qui exhibe ses plumes.

Laissant son regard se porter sur le Contre-Amiral, il se décida à ignorer la statue qui semblait avoir promis de ne pas attaquer. Elle ne se priverait pas de finir le travail tout à l’heure, quand il aurait vaincu le minus, alors il fallait qu’il se casse. Il pouvait toujours se propulser mais actuellement il sentait qu’il n’irait pas bien loin. Fallait qu’il menace la vie du gamin pour avoir une ouverture.

    - T’as pas intérêt à t’retenir, parce que je te ferai pas de cadeaux, annoncerait le Nebula.

D’un geste il avala de l’air et provoqua une tornade en face de lui, qu’il dirigerait vers Agon. Le vent était aussi tranchant que les lames de la hache unie et saurait lui opposer plus qu’une résistance. D’un nouveau geste il enfonça sa main sous la glace et attrapa de la terre qu’il mit dans sa bouche. Alors le vent devint un mélange de terre qui s’élancerait en direction de l’humain pitoyable qu’il avait en face de lui. Il voulait dans un premier temps le ciseler avant de lui boucher la vue, bougeant vivement autour d’Agon pour ne pas devenir une cible facile.


Vous avez une semaine pour poster ! Voici le groupe concerné : Rudra (2 tour loupé) / Yashin (Quitte l'Event) / Ghetis / Lucina / Jericho (Event terminé) / Bath (Event terminé) / Sakuga

Ghetis > /

Lucina > /

Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sauter vers: