-29%
Le deal à ne pas rater :
SSD interne MSI – MSI SPATIUM M371 NVMe M.2 -1To à 69,90€
69.91 € 99.01 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Destins croisés | Fb w/ Ren
Aslan Moore
Tiger Fist
Aslan Moore
Messages : 158
Race : Homme-tigre blanc
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Destins croisés | Fb w/ Ren Left_bar_bleue24/75Destins croisés | Fb w/ Ren Empty_bar_bleue  (24/75)
Expériences:
Destins croisés | Fb w/ Ren Left_bar_bleue63/80Destins croisés | Fb w/ Ren Empty_bar_bleue  (63/80)
Berrys: 103.900.000 B.
Jeu 18 Aoû - 4:09
Eh le chaton ! Tu suis les préceptes constantinistes, toi ?
Je suis mes propres principes.
Et tu te prétends allié du Gouvernement ? C’est con.

Aslan ne répondit pas à la provocation. De toute façon, il sentit bien que le soldat ne comptait pas insister plus que cela, même si son désir de le convertir à sa religion était perceptible à des kilomètres dans l’intonation de sa voix. Il faut croire qu’en tant que Lieutenant homme-tigre, il lui mettait suffisamment de pression naturellement pour qu’il ne cherche pas à insister davantage. Et peut-être aussi qu’il ne souhaitait pas se faire réprimander par un supérieur.

Dans tous les cas, l’homme-bête ne manqua pas de soustraire à la discussion pour aller rejoindre rapidement le groupe de soldats dont il avait la charge, une bande de petits gars à peine sortis de formation et qui ne manqueraient pas de faire capoter l’éventuelle mission qui allait venir. Enfin, ils étaient sûrement loin d’être incompétents, après tout ils venaient tout droit de Marineford, mais rien qu’à les avoir croisés plus tôt dans la journée, il se doutait qu’il faudrait faire preuve d’un leadership fort s’il espérait éviter un problème une fois en opération.

Après, la mission en elle-même n’avait pour le moment rien d’impressionnant. De passage sur l’archipel, le Lieutenant avait simplement été réquisitionné pour assurer une des nombreuses expéditions de marine dans les grooves où la pègre cherchait à reprendre ses droits malgré la purge qu’elle avait subi là-bas. Ainsi, il devait simplement s’assurer que la zone, dont sa petite unité et lui étaient investis, était sécurisée.

Aslan, cependant, avait été discrètement briefé sur des informations supplémentaires sur ladite zone, son supérieur mentionnant des traces de présences de hors-la-loi qui pourraient être liés d’une façon ou d’une autre à la pègre de Konan Harishigawa. Il ne s’agissait néanmoins que de rumeurs dans l’état actuel des choses, avec peu de preuves pouvant appuyer la théorie, expliquant notamment d’y dépêcher une simple équipe de nouveaux soldats et un pauvre Lieutenant, qui plus est homme-bête. C’était quelque part la dure loi qui gouvernait sa vie : tant qu’il ne serait pas suffisamment fort, il ne serait que de la chair à canon éventuelle pour ses supérieurs.

Il finit par arriver jusqu’au lieu de rassemblement où la quinzaine de soldats l’attendaient. Tous se tournèrent vers l’homme-tigre et lui sourirent poliment avant de se ranger, celui qui devait leur servir de chef spirituel s’avançant en arborant fièrement son symbole constantiniste, au grand dam du Moore.

Loué soit le Saint-Constantin, notre supérieur est enfin là ! Nous allons enfin pouvoir montrer à ces blasphémateurs ce qu’il en coûte de défier notre divin gouvernement.

Aslan soupira longuement.

Cessez vos paraphrases et vérifiez vos équipements. J’imagine qu’il s’agit de votre première mission ?
Attendez … Vous n’êtes pas un constantiniste ?
Cela vous pose un problème ?

Le soldat sembla se décomposer. Rien qu’à le regarder pâlir face à la situation, à l’instar de ses petits camarades arborant tous le même symbole, il comprit qu’ils avaient dû chercher à être affecté ici pour pouvoir évoluer pleinement en tant que marine constantiniste, ce qui sembla fort idiot pour le Lieutenant, cette religion semblant pourtant dominer la pensée collective sur l’entièreté du globe, du moins c’était ce que lui s’imaginait. En tout cas, la réaction des jeunes recrues ne le laissa pas indifférent et il put se retenir de soupirer une nouvelle fois.

Ecoutez, je respecte votre choix, alors vous allez devoir accepter mes principes. Nous sommes de toute façon tous alliés du Gouvernement ici, c’est bien suffisant.
… À vos ordres, Lieutenant. Puis-je au moins suggérer de vous faire découvrir les bienfaits de notre religion pendant notre patrouille ?

L’homme-tigre partait pour ignorer une quelconque réplique du soldat, il ne put rester stoïque face au toupet de cet homme qui lui faisait face, cherchant comme son prédécesseur à le convertir à sa doctrine. Un toupet qui montrait malgré tout, pour Aslan, que le jeune homme avait du potentiel pour devenir un bon soldat, avec la détermination et la motivation nécessaire pour. Il ne pouvait que récompenser un tel comportement, en tout cas au nom de ses principes.

Vous me raconterez ça pendant la patrouille. En attendant, je ne vois personne vérifier une dernière fois son équipement avant le départ dans le groove 22 !

Un sourire se dessina sur le visage du soldat, avant que la remarque suivante le fasse aussitôt paniquer et qu’il s’intéresse à ses affaires, qu’il vérifiait sûrement pour la troisième fois. Au moins, si quelque chose était manquant, on ne pourrait pas lui en tenir rigueur. Une fois que l’unité eut terminé de s’assurer qu’ils étaient tous prêts, Aslan ne tarda pas à lancer la marcher pour se rendre dans la zone à explorer. Bientôt, la marche serait accentuée par un pseudo télé-achat du constantinisme et par les nombreux bruits de bulles sortant du sol.

Quelque part, le Lieutenant espérait que cela reste ainsi.
Et que cette histoire de trafic pour Konan se révèle fausse …
Aslan Moore
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1337
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
Destins croisés | Fb w/ Ren Left_bar_bleue48/75Destins croisés | Fb w/ Ren Empty_bar_bleue  (48/75)
Expériences:
Destins croisés | Fb w/ Ren Left_bar_bleue490/750Destins croisés | Fb w/ Ren Empty_bar_bleue  (490/750)
Berrys: 262.754.841.000 B
Jeu 18 Aoû - 16:15



Croisement d’informations, voilà maintenant quelques semaines que Ayabusa et d’autres membres travaillaient pour obtenir des histoires croustillantes ici et là. Depuis divers événements et notamment depuis une certaine évasion massive d’Impel Down, le monde change. Des groupes se forment, d’autres s’unissent, une nouvelle ère s’apprêtait à naître et il était temps de marquer le coup. Suite à diverses enquêtes, les informations finissent par se croiser et si certaines semblent fausses, d’autres laissent penser qu’il y a quelques petites choses à vérifier !

Me préparant à un possible assaut, Ayabusa travaillait d’arrache-pied pour confirmer que les choses soient réelles et quand finalement il se présenta à moi, c’est d’un sourire malicieux qu’il annonçait la merveilleuse nouvelle : oui ! Il s’agissait d’une vraie nouvelle. Ce n’est pas grand-chose en soit, mais c’est déjà un bon début. Visiblement, quelques commerces subsistaient sur Shabondy dont un qui avait été identifié comme appartenant à Konan ! Comment passer devant une telle occasion ? Si l’un des objectifs principaux était de récupérer ses commerces, ceux concernant le commerce d’esclaves étaient des cibles favorites pour ma personne ! Ainsi, quand un commerce du genre fut repéré, ce fut avec joie que j’annonçais la nouvelle : nous allions faire une descente sur cet endroit !

Pour ce genre de coup, il n’y avait pas besoin de miser gros. Moi, Ayabusa et ma sœur suffirait pour cette fois-ci. Au grand dam de certains qui désiraient se battre pour une fois. Les laissant sur d’autres affaires, c’est donc discrètement que moi et mes compagnons allions vers cette fameuse île qu’est Shabondy. Le Groove 22 semblait être le concerné et en arrivant déjà au niveau des mini îlots, ce fut un souvenir assez amer qui me revint à l’esprit : La purge.
Si au départ tout se passait bien, ce fut la finalité qui était doucement amère. Théoriquement parlant, j’ai bel et bien tenu tête à trois personnes, preuve d’une grande puissance. Mais devoir battre en retraite à cause de l’arrivée d’un Amiral… L’égo en prends un coup. Finir cette « Meredith » aurait été un plaisir que je me serais fait un plaisir de prendre si l’opportunité m’avait été laissé ! Elle, son acolyte et sa compagne, ils avaient échappé à la mort, mais la prochaine fois, ils n’auront pas autant de chance pour sûr !

L’amertume devenant excitation, c’est incognito que nous avancions dans ce Groove. Les hors-la-loi se faisaient discrets. Depuis la purge, on peut dire que le ménage avait été fait, mais est-ce une raison pour dire qu’il n’y a plus de hors-la-loi ? Absolument pas… Certains retentent leurs chances et espèrent que cette fois sera la bonne. Après tout, il n’y a que sous le nez de l’ennemi qu’on est le mieux protégé !
Marchant paisiblement, nous évitions les bains de foule, guidé par notre instinct et notre envie d’en découvre. Le plan était simple : arriver, se présenter et tout faire exploser ! Si certains préfèrent réaliser des attaques discrètes, pour notre part il était hors de question de ne pas revendiquer l’acte. Konan allait voir qu’une fois de plus, il avait nos personnes dans les pattes. Lui faisait l’erreur que je ne ferais pas plus tard : sous-estimer autrui. Il avait largement de quoi m’écraser à une époque, mais désormais, ce n’est plus le cas ! Nous étions devenus bien trop gros pour disparaitre d’un claquement de doigt. Même si j’y passais, j’aurais quelqu’un pour prendre ma suite et ça, je m’en assurerais tant physiquement que mentalement !

Mais revenons-en à nos moutons. Approchant du bâtiment qui semblait être le bon, nous remarquions des aller et venus assez nombreux ainsi que de gros colis qui semblaient être acheminés. Oh ? Une livraison ? Voilà qui rends les choses plus excitantes ! Voyant là une opportunité d’entrer, je faisais signe à mes compagnons d’assurer mes arrières en attendant une ouverture. Me glissant ici et là, j’attendais qu’un énième colis passe la porte d’entrée pour approcher des gardes quand ce fut le dernier cadeau du jour.

« Qu’est-ce… »

Pas le temps de finir sa phrase, le garde prit un coup dans la nuque, l’envoyant joindre Morphée. A moins que ça soit le créateur ? Je n’avais pas vraiment dosé ma force sur ce coup. Prenant rapidement sa tenue, je le mis dans un coin et vins alors à m’enfoncer dans les sous terrains de cette pseudo boutique normal en apparence, me demandant bien ce que j’allais découvrir ici-même.

De leur côté, Ayabusa et Tsuki’ montaient la garde, à quelques maisons de là, observant les alentours.



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Aslan Moore
Tiger Fist
Aslan Moore
Messages : 158
Race : Homme-tigre blanc
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Destins croisés | Fb w/ Ren Left_bar_bleue24/75Destins croisés | Fb w/ Ren Empty_bar_bleue  (24/75)
Expériences:
Destins croisés | Fb w/ Ren Left_bar_bleue63/80Destins croisés | Fb w/ Ren Empty_bar_bleue  (63/80)
Berrys: 103.900.000 B.
Lun 29 Aoû - 21:46
Les effluves marins se faisaient sentir tandis qu’Aslan menait son petit groupe de soldats à travers le groove 22. Non loin, il pouvait même presque entendre les vagues océaniques venir se briser dans l’indifférence contre les racines plongeantes des mangroves. S’il y avait bien un regret qu’il pouvait exprimer à ce propos, c’était que son fruit du démon l’avait malheureusement privé du plaisir d’être cette personne qui chasserait la solitude de l’océan. Au moins, ses sens lui permettaient toujours de se laisser bercer par ces petits sons, ces petites odeurs reposantes qu’elle pouvait exprimer.

Il revint cependant bien vite à la réalité quand le soldat qui l’avait convaincu de l’écouter parler du Constantinisme vint à sa hauteur, commençant à présenter sa religion sous toutes ses coutures : les ordres, les principes, la foi qui en découle … En le regardant rapidement, le Lieutenant sentit bien que le jeune homme n’avait rien de méchant, ni de mauvais. Il sentait bien que sa fameuse foi était réelle, qu’elle était empreinte d’une sincérité qu’il ne ressentait pas vraiment chez le reste du groupe. Ainsi, la conversation, disons plutôt l’exposé du jeune homme, parut agréable aux oreilles du Moore.

Pour être honnête, il n’avait jamais eu que l’occasion d’entendre parler de ça, au détour de quelques discussions. C’était bien la première fois que quelqu’un lui parlait aussi ouvertement de cette religion et de tout ce qu’elle impliquait. Cela lui faisait chaud au cœur, sans qu’il ne l’exprime clairement, de voir qu’il y avait possiblement du bon dans ce qu’il pouvait dire. A vrai dire, Aslan l’écoutait même avec intérêt. Les cultes, les églises, c’était quelque chose qu’il n’avait jamais vraiment appris à apprécier, qu’au contraire il voyait comme un frein à sa liberté. Obéir à des principes non obligatoires, se soumettre à une hiérarchie, croire en quelque chose qui ne peut pas nécessairement être réel, voilà ce qui l’avait rapidement poussé à rester athée.

Mais dans le fond, de ce que pouvait lui raconter le jeune soldat, il sentait que certains des principes n’étaient pas tant éloignés de sa propre vision du monde. Protéger les innocents, ne pas céder au crime, aider ses proches comme ceux qui le méritent, combattre la malfaisance, voilà des choses qui ne s’esquivaient pas à son intérêt. En y réfléchissant, il ne lui paraissait pas déconnant d’intégrer plus officiellement ces principes à sa façon d’agir. Pas au point de vouloir devenir constantiniste, et encore moins religieux, d’autant que l’idée même d’être pratiquant ne lui vint même pas en tête, mais après la bonne heure de marche et de découverte, il sentait que sa position par rapport à ça avait changé.

… C’était plutôt intéressant, je dois avouer. J’y porterai sans doute quelque intérêt supplémentaire au retour de notre petite mission.
Que le Saint-Constantin vous guide, dans ce cas.

Il n’y avait pas de félicité dans ces paroles. Sans doute que le soldat était simplement satisfait d’avoir pu propager la « bonne parole » à autrui avec l’espoir qu’elle continue son expansion. Aslan ne serait cependant pas vraiment le genre de personne sur laquelle il pourrait compter pour cela. Au moins, il l’avait poussé à réfléchir, et c’était déjà ça de pris. Et de toute façon, il n’aurait guère le temps de pousser la discussion plus longtemps puisque la troupe finit par atteindre le lieu dont il lui avait mentionné l’existence.

Face à la troupe, un bâtiment s’apparentant à un petit entrepôt, enfoncé dans une des racines de la mangrove du groove 22, où de l’activité semblait s’y opérer. En apparence rien de suspect, mais après près d’une heure de promenade dans le calme et la solitude absolue, croiser ce genre de choses n’avait rien de banal, surtout dans une zone identifiée comme potentiellement dangereuse, et rapidement, Aslan en était venu à la conclusion que les informations étaient vraies.

Enfin, dans tous les cas, dans un tel endroit, malgré le fait que les civils semblaient petit à petit reprendre quelques droits sur ce groove, il y avait de bonnes chances qu’un entrepôt caché comme celui-ci n’était pas la propriété d’un marchand tout à fait honnête. Le Lieutenant se tourna donc vers les jeunes soldats pas franchement rassurés, voyant qu’ils avaient tout de même pris l’initiative de s’armer en comprenant que la situation n’était pas innocente.

Soldats, vous allez me suivre calmement et obéir au moindre ordre sans discuter, maintenant. Notre mission est d’inspecter ce bâtiment afin de vérifier s’il n’est pas le repère de hors-la-loi, mais nous ignorons le danger qu’ils représentent. Nous ne prendrons ainsi aucun risque inconsidéré, est-ce bien compris ?
Le Gouvernement Mondial nous protège, j’en ai la conviction, mais nous sommes à votre écoute, Lieutenant.

Le chef de groupe semblait plus rassuré que ses amis, cependant Aslan était surtout rassuré de voir qu’il lui portait suffisamment de confiance pour accepter ses ordres aussi aisément, et que cela se répercutait directement sur le reste de l’unité qui affichaient un air plus confiant à mesure que les secondes passaient. D’aucun il ne perçut d’ailleurs de dégoût à son égard, ce genre de regard lui rappelant sans cesse qu’il était une espèce rejetée. Ils étaient là pour mener à bien leur mission, et c’était bon de le comprendre.

Sur un mouvement de main du Moore, le groupe se remit en marche et se dirigea calmement vers l’entrepôt, le Lieutenant en première ligne. Rapidement, ils parvinrent devant l’entrée principale où quelques hommes semblaient affairés à rentrer des marchandises. Aslan vit qu’ils avaient hésité à prendre rapidement la fuite en les voyant arriver, avant de se raviser, comme s’ils pensaient qu’ils y gagnaient plus à rester.

Enfin, ce n’était pas déconnant, même pour des civils. Après tout, il n’était pas rare que des magouilles puissent se faire et dont ils ne voulaient pas qu’elles se sachent pour ne pas entacher la réputation de la ou les entreprises. Le Lieutenant était bien au courant de la façon dont marchait l’économie dans ce monde, et il n’était malheureusement pas le plus apte pour juger sur les actes de ces dites entreprises.

Cependant, en tant que marine, cela restait son travail de s’assurer de leur bonne régularité, et ils allaient en subir les frais. Le Moore demanda à voir le chef d’entrepôt ou la personne responsable, et après quelques regards fuyants et hésitants, ceux-ci remplis du fameux dégoût – doublé d’une peur innée - face à son apparence, ils ne tardèrent pas à obtempérer, ouvrant la porte principale où l’unité, sur l’impulsion d’Aslan, s’engouffra, quelques soldats restant en couverture à l’extérieur pour fouiller les cargaisons déjà arrivés, et bientôt, la petite troupe évolua dans le grand entrepôt où nombre de marchandises en tout genre semblaient être paquetés.

Au nom de la Marine, mes hommes vont désormais fouiller cet entrepôt pour une inspection surprise ! Que votre responsable se présente à moi rapidement afin qu’il me remette l’inventaire ! Je ne me répéterai pas !

En arrivant, Aslan sentit, ou plutôt il se dit, qu’il n’avait pas vraiment le temps d’attendre qu’un homme, très probablement hors-la-loi, vienne à lui, et chercha ainsi à le forcer à le faire de son côté. Dans le même temps, son impulsion lui permit de disperser ses troupes en groupe de quatre à cinq soldats pour commencer la vérification des marchandises, tous se tenant prêts à agir au moindre problème. Pendant ce temps, le Lieutenant, ayant gardé le soldat chef de groupe à ses côtés, s’échauffa légèrement les muscles par réflexe, attendant patiemment qu’il se passe quelque chose ou que l’on accède à sa demande. Qu’importe ce qu’il attendait, il invita son subordonné à se tenir prêt à réagir plus que tous les autres.

Aslan savait pertinemment qu’à tout moment, cela pouvait tourner au vinaigre.
Et il tenait à remplir sa part du contrat, à savoir les ramener tous sains et saufs de leur mission du jour …
Aslan Moore
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: