Derniers sujets

Modification d'une BoutiqueparJericho D. Dharma
Sam 24 Fév - 20:08
[Présent] - Le Trésor, c'est l'amour de... Non, j'déconne, c'est la THUNE [Pv : Ann]parEdward Lawrence
Ven 23 Fév - 20:00
Création d'Aptitude / Style de combatparGhetis Archer
Ven 23 Fév - 15:18
Les AchatsparAggaddon Médixès
Mer 21 Fév - 19:53
[Présent] EntretempsparJiva
Mar 20 Fév - 15:47
Réservation de Fruits de DémonsparMaître-Jeu
Mar 20 Fév - 13:13
Création de PNJ (pour soi ou pour un équipage)parJericho D. Dharma
Lun 19 Fév - 23:46
Malva | Becoming human (uc)parAtlanti D. Malva
Dim 18 Fév - 18:41
Rébéna Té Ra [Notations]parRébéna Té Ra
Dim 18 Fév - 17:13
Le Deal du moment :
Disney Lorcana Chapitre 3 : où acheter le ...
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Nemesis
Ignis Irae
Nemesis
Messages : 583
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue41/75Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue98/500Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (98/500)
Berrys: 8.089.568.000 B
Jeu 24 Mar - 10:07






Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar




Si l’éveil de la Couleur de l’Observation chez la logia était encore récent, elle avait au moins compris une chose: c’était un pouvoir que, comme sa mère adoptive et capitaine avant elle, elle pouvait maîtriser. Si elle devait le décrire précisément, elle aurait pu dire que ce pouvoir transformait son esprit en lac, le monstre né de sa colère et de sa frustration dormant au fond, et la surface sensible au moindre changement autour d’elle. Soupirant un instant, elle s’ouvrit à l’extérieur, comme trempant le pied dans un fjord gelé au contact de ce monde cruel et indifférent. Pourtant, là où elle s’attendait à être assaillie de toute part par le reste de l’existence, rien ne vint à l’exception d’une petite voix au dessus d’elle qui s’éloignait. Un oiseau probablement, peut-être autre chose, mais la cuisinière était plus ou moins certaine qu’il ne s’agissait pas d’un ennemi. Là où on aurait pu croire qu’elle froncerait les sourcils face à cette information, elle en était au contraire ravie. Car si elle ne pouvait les percevoir, alors ils ne pouvaient probablement pas la percevoir non plus.

Sa main au contact du brouillard se dissolva rapidement, suivi de tout son corps, ne laissant derrière elle qu’un vulgaire mannequin de cendres condensées, qui tomberait bientôt dû à son poids, créant une illusion de vie par le mouvement. Le corps véritable de la blonde lui, transiterait par le brouillard, créant sur son passage un poing massif, couvrant sans mal la moitié du navire qu’elle dépassait. Celui-ci descendrait également, lentement en revanche, pour une raison simple: il était creux. Cette masse de cendres n’était qu’une diversion, un attrape-regard destiné aux révolutionnaires à bord qui y verraient sûrement un danger, puisqu’incapables de déterminer ou non s’il s’agissait d’un réel danger.

Arrivant à son objectif, la logia soupira un instant. Dès lors qu’elle descendrait et se rapprocherait de l’eau, elle pourrait être attaquée à tout moment par cette femme-poisson, et à cette distance, il n’y aurait pas de miracle. A contrario, elle savait aussi que c’était ce qu’elle devait faire, car si les choses se passaient comme elle le désirait, sa mission serait remplie ou presque. Les trois caravelles à l’arrière paraissaient ne porter que les membres de base de la révolution, et l’extrême majorité d’entre eux étaient probablement décédés lors de sa première attaque, les poumons brûlés à un degré terminal. Il ne restait donc que les deux navires de guerre, et si l’un d’entre eux coulait… Les forces restantes des opposants au gouvernement seraient sûrement trop faibles pour avoir un réel impact sur la situation de l’île. Si elle échouait, alors son sort serait plus qu’incertain, mais ce qu’elle savait, c’est qu’elle ne reverrait probablement jamais Kira, Cassidy ou Sorcière. Ironiquement, peut-être que la situation lui permettrait de reprendre contact avec Shiki, même si dans de mauvaises conditions.

Du brouillard dans les cieux jaillit un jet de cendres descendant à toute allure telle une coulée, qui attirerait probablement l’attention de quelques personnes à bord du navire de guerre, bien que trop tard. S’arrêtant à une distance raisonnable de l’eau, une masse de cendres condensées se créa sous sa main droite, prenant rapidement la forme d’une boule à pointes extrêmement épaisse, contenant presque tout ce que la logia pouvait se permettre de créer dans cette situation.

Et quelques instants plus tard, la morgenstern cendrée fût projetée à grande vitesse vers la coque du navire, plus précisément la ligne de flottaison. A moins que le navire ne soit fait d’un bois extrêmement résistant, le projectile viendrait briser sa coque et l’eau s’y engouffrerait, causant un naufrage rapide si personne n’intervenait de force pour garder le navire à flot, une tâche difficile.

La pluie tombait désormais sur l’esprit de la logia. Des voix humaines, qu’elle pouvait distinguer à bord des bateaux, d’autres animales, qui s’étaient rapprochées des navires sans pour autant les percuter, et maintenaient désormais une distance constante. Les navires sans voiles continuaient d’avancer, les animaux avaient-ils un moyen de les tracter? Probablement, mais si le bâtiment se voyait affligé d’un bris de coque, tracté ou non il ne pourrait que couler…



© Jawilsia sur Never Utopia


_________________
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 NrmW1
Nemesis
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami
Karim Ookami
Messages : 414
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue39/75Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue220/350Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (220/350)
Berrys: 197.220.000 B
Ven 25 Mar - 21:17
ft.
Les gens & MJ
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar









Il vivait dans le moment présent sans penser aux conséquences. Ses gestes étaient précis, l’homme-bête arborait une forme exceptionnelle et profitait de son alliée pour infliger des dommages au vieux Vice-Amiral. Il ne le haïssait pas, il ne le connaissait après tout que par ses poings. Un homme dont le pouvoir était brut, un homme dont les convictions n’étaient qu’un ramassis d’idéaux qu’il n’avait pas construit lui-même… Qu’il avait volé au Gouvernement Mondial. L’homme-loup ne voulait pas s’arrêter, mais l’ennemi recula et fit apparaître son mini-escargophone à son poignet. Il le regarda pendant quelques instants. Cette chose était un putain d’engin de malheur qu’il paumait, en plus gros format, tout le temps. D’ailleurs, il ne l’avait pas sur lui à cet instant-là. C’était un objet qu’il laissait avec Finn, quand il était là, ou avec Jean-Gab. Il aimait Finn. Mais il aimait aussi Jean-Gab, d’un amour différent, un amour paternel. C’était dur à admettre, après tout.

Et quand l’homme-loup eut fini de cracher sur ses idéaux, une réponse arriva, inattendue. C’était qui ce Nika ? C’était quoi cette logique à deux balles ? Il ne comprenait pas. Il ne comprenait pas et pourtant il commençait à réagir. Son cerveau bouillonnait, lui dont les sens étaient si aiguisés en combat. Ses poils blonds se dressèrent, ses cheveux se hérissèrent progressivement.

« Exécutez toutes les personnes que vous avez capturées, maintenant. »

Le sang de Karim ne fit qu’un tour. Ses yeux fixèrent, abrutis, le Vice-Amiral pendant un quart de seconde. Son esprit se vida, sans qu’il ne comprenne pourquoi. Ce mot tapissa alors son esprit. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi.

Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi. Pourquoi.

Tout autour de lui, le massacre avait commencé. Sa mâchoire se serra si fort qu’il aurait pu se la briser sur le coup. Son poing se serra si fort que ses jointures auraient pu sauter. Son corps bougea sans attendre une réponse de son esprit, dicté par le même instinct de survie qu’il avait toujours eu. S’il voulait arrêter ce qui se passait autour de lui, il devait mettre hors d’état de nuire celui qui donnait les ordres. Il l’arrêterait. Il devait l’arrêter.

Autour de lui, le monde était devenu un espace sans bruit, un espace sans massacre. L’absence de son laissa progressivement place à une voix qui s’installa, douloureuse, puis disparut.

Son corps frotta le vent autour de lui. Des étincelles apparurent avant de disparaître tout aussi vite qu’elles étaient arrivées. Karim avait déjà franchi la majeure partie de la distance qui le séparait du Vice-Amiral. Il ne voyait pas son alliée qui occupait l’attention de l’ennemi, pas plus qu’il ne voyait en réalité l’ennemi en lui-même. La cible.

Deux voix, deux disparues. Dix. Zéro. Une. Une seule. Puis un capharnaüm qu’il ignora. Son esprit s’était brisé dans ces milliers de voix, mais son corps continuait d’agir.

Son poing vola. Il vola d’un côté, et une autre main attraperait le bras de l’ennemi au niveau du poignet. Alors, la voix de Karim s’élèverait dans un tonnerre aussi imposant que littéral, ses mains recouvertes de Haki, d’électricité qui irait se diffuser de manière excessive et violente sur son adversaire, dans un courant à la fois discontinu et grésillant qui monterait en colonne ou se déchargerait dans le sol une fois le corps de l’ennemi parcouru.

- DEGAGE DE CETTE PUTAIN D’ÎLE !!!

Et pendant un bref instant, les voix tout autour de lui danseraient dans un méli-mélo infernal, recouvertes par son propre cri de rage qui s’élancerait sur plusieurs lieux à la ronde.


Shalon

Le regard affligé des membres de l’équipage de Karim se porta sur une scène d’une violence sourde. Alors qu’ils avaient réussi à intégrer un contingent de marines pour les amener vers une autre destination que celle prévue, le réseau d’escargophone résonna et ils entendirent la déclaration du Vice-Amiral Aksoum. Shalon serra le poing, sentant sa propre impuissance devant cette situation. Il détestait l’idée que des innocents soient tués dans ces circonstances, mais que pouvait-il y…

- C’est une blague ?

La voix de Jean-Gab résonna un bref instant, et il tourna la tête vers le bataillon qui s’apprêtait, à proximité, à exterminer les prisonniers.

- Att…

Le gamin ne laissa pas le temps à ses alliés de l’arrêter. Il était fait du même argile que Karim, il détestait l’injustice, il détestait qu’on s’en prenne aux faibles. Et par-dessus tout, il détestait la mort qui lui avait tout pris. Shalon le comprenait. Ses années à Impel Down l’avaient endurci, mais il était encore un primé abandonné par la vie.

Sa jambe de bois en main, le gamin frappa l’homme qui tenait le fusil. Celui-ci sentirait alors la terreur le cerner, tandis que le pouvoir d’Eileen se faisait sentir et qu’il ne pourrait plus que prier pour ne pas mourir. Mais il ne mourrait pas, seuls les marines étaient ciblés par la terreur.

Shalon s’était alors élancé vers un petit groupe à proximité, porté par la volonté du garçon. Était-ce celle de ce petit homme ? Étaient-ce les idéaux de Karim qui l’amenaient à agir ? S’agissait-il simplement d’une réaction normale à une situation inhumaine ? Non. Il voulait agir. Il voulait aider les siens. C’était sa volonté, c’était lui et personne d’autre. Comme s’il se réveillait d’un long sommeil, son corps se figea soudain, et il se propulsa en direction des ennemis les plus proches. Un frisson, puis une force surnaturelle parcourut son corps. Il abattit son poing une fois, et le fluide commença à se déverser en un millier de picotements. Il abattit son poing une seconde fois, et cette fois-ci il le sentit se renforcer en lui. Une troisième fois, puis une quatrième. Il continuerait jusqu’à ce qu’autour de lui ne sommeille plus qu’une mer de marines assommés par sa force, et des prisonniers qu’il aurait libéré.

Par sa propre force.





Tentative d'éveil de l'Observation pour Karim.
Tentative d'éveil de l'Armement pour Shalon.
Spoiler:
Karim Ookami
Revenir en haut Aller en bas
Kira Kit-kan
La Bouchère
Kira Kit-kan
Messages : 102
Race : Cornue

Feuille de personnage
Niveau:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue31/75Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue106/220Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (106/220)
Berrys: 24.430.000 B
Sam 26 Mar - 3:02
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar (groupe 5 )ft. Nemesis, Karim, Seth, Valarian et Xin Han



Si je pouvais le critiquer sur bien des domaines, notamment son physique absolument atroce, l’homme semblait rester très professionnel, restant absolument hermétique à ce que je pouvais dire qui ne l’intéressait pas. J’avais envie de continuer à essayer de le faire pendant des heures jusqu’à ce que Nemesis revienne me chercher, mais mon instinct m’indiquait que ce n’était probablement pas quelque chose qui serait productif ni qui m’aiderait à l’avenir. Pourtant, alors que j’essayais de reprendre mon calme, il insinua quelque chose qui était à deux doigts de me mettre hors de moi : le fait que je pourrais être une guerrière à la solde de Konan.

“ - Et puis quoi encore ? Même s’il me payait des milliards, jamais j’accepterais de travailler pour un enfoiré pareil. Si j’en avais les moyens, je m’occuperais moi-même de le recouvrir lui et son petit manoir sous un océan de gel. Il n’y a que les gens comme vous au gouvernement pour être si déconnecté du vrai monde et penser que tous les habitants d’Himitsu Shima sont à la solde de cet enfoiré, c’est facile de dire tout ça alors que ça fait des années que vous êtes pas foutu d’intervenir pour changer les choses. C’est parce que vous êtes trop faibles pour faire quoi que ce soit qu’on est obligé de devenir des gens forts.”

Mon regard était devenu complètement assassin à l’égard de l’homme qui m’avait insulté. Sans m’en rendre compte, j’avais dit ce que j’avais sur la conscience, toute cette haine auprès du gouvernement qui ne m'avait jamais aidé. Cette haine concernant ces hommes qui se proclament protecteur du peuple, mais qui n’ont aucune peine à laisser mourir des civils car un criminel est trop puissant, ou bien à éradiquer une île entière simplement car ils étaient incapables de gérer ça aussi bien qu’ils aimeraient le faire croire. Cet homme, il n’y était peut-être pour rien au fond, mais à mes yeux il incarnait tout ce que je détestais des siens : la passivité et l’ingratitude.


_________________
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 AvecCoeur
Kira Kit-kan
Revenir en haut Aller en bas
Xin Han
Xin Han
Messages : 23
Race : Tribu des trois yeux.

Feuille de personnage
Niveau:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue17/75Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (17/75)
Expériences:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue5/60Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (5/60)
Berrys: 16.000.000 B
Sam 26 Mar - 12:59
Le Xin regarde Merrick, ce dernier lui dit que ça ne sert à rien d'aller prêter main forte à Yamamoto, d'une part, le moine se ferait tuer pour rien, et son intervention pourrait gêner le gradé. Han comprend, il s'en veut d'être faible, il n'a pas la force de s'opposer aux événements, il ne peut que les subir, il enrage. Le colonel lui conseille d'aider les civils blessés de cette bataille, il fait les transporter sur le navire du Vice-Amiral Ericken.

Le Xin hoche la tête de bas en haut, il se tourne vers les victimes, certains hurlent, elles ont mal, d'autres pleurent. Le moine fait apparaître devant les soldats qui doivent secourir les civils, quatre bras apparaissent sur une dizaine de blessés, le Xin fait déplacer les corps grâce à ses bras. Les blessés sont alors transportés jusqu'au navire d'Ericken, le Xin ne laisse pas ses bras faire tout le travail, il attrape un blessé pour le conduire physiquement jusqu'au bateau.

Le moine arrive à destination, une fois les corps déposés sur le navire, les bras disparaissent, Han recommence la manœuvre. Il rejoint les soldats, "Messieurs, rassemblez les blessés, je vais les conduire hors de ce champ de bataille, économisez vos forces !" Han fait de nouveau surgir quatre bras sur les deux omoplates et au bas du dos des civils, les bras se déplace jusqu'au point de rendez-vous, on dirait des araignées.

Le Xin commence à fatiguer, il n'a pas fini, ça lui fait plaisir. Le moine s'inquiète pour son ami, il se dit qu'il est peut-être encore en vie, qu'il a pris conscience de l'absurdité de combattre pour une despote... mais au fond de son cœur, Han sait qu'il n'est plus. Il ne peut pas rester inerte, il ne doit pas rester immobile, le sort de son ami le préoccupe, ce qui est normal, mais ça ne doit pas être une gêne au point que des innocents payeraient le prix.
Xin Han
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3278

Feuille de personnage
Niveau:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 29 Mar - 0:15



Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Usf2
Hughes Ly, agent du CP7

Alors que le feu des affrontements s’intensifiait et que la bataille prenait une tournure bien plus marquante, elle serait certainement gravé dans les mémoires de l’île de Saint-Johns ou de West Blue comme l’une des batailles les plus connus de l’océan certainement après les événements d’Ohara. Les forces en place s’en souviendront certainement alors que l’armée de la marine perdait elle aussi des hommes grâce aux différents stratagèmes de la défense mise en place par l’équipage d’Elisabeth Reina. L’agent du Cipher Pol 7 baillait devant la tirade de la jeune fille, elle pouvait tout autant mentir. En tout cas si sa grande sœur voulait peut-être un poste de Corsaire, celle-ci était définitivement contre le gouvernement mondial. Elle pourrait bien entraver la progression de sa sœur dans le poste de Corsaire, ceci ferait bien évidemment partie du rapport que l’agent était en train d’écrire pour les différentes agences du Cipher Pol qui viendrait décrypter les paroles de la jeune fille pour tirer le vrai du faux. Une enquête complémentaire serait alors lancé pour vérifier une affiliation à Konan ou non. Il n’était bien évidemment pas difficile à imaginer que le Parrain de la Mafia pourrait envoyer des mercenaires ayant la force nécessaire pour faire partie des Capitaines Corsaires et d’éviter que ceux-ci se mêlent de ses affaires. Cela avait déjà été fait dans le passé avec Mendela après tout.

    - T’en as pas marre de cracher dans la soupe qui t’a vu grandir p’tite pute.


Pourrait alors entendre la cornue venant d’une autre cellule qui était dans la cale du navire. En effet si la mission du Vice-Amiral Sun-sin Imjin était de prendre le palais comme étant une place forte et de trouver un moyen de remporter cette guerre en prenant en tenaille les adversaires, une sécurité supplémentaire avait été déployée par cette femme. Si certains humains pouvaient appeler ce Buster Call un massacre, cette femme l’appelait le Coup d’Avance. L’anticipation lui avait permis de déplacer un de ses précieux pions pour faire ce que la marine n’était pas capable de faire proprement si le besoin en était pour envahir cette île qu’est Saint-Johns. Elle avait après tout eu vent de ces fameux renforts révolutionnaires et de cette alliance bien avant que ce Buster Call fut décidé. Elle avait confié au Vice-amiral Sun-sin Imjin la surveillance de cet homme qui était un spécialiste quand il s’agissait d’exécuter les cibles mais qu’il était assez instable pour essayer de fuir à la moindre occasion.

le Coup d'Avance:

    - J’ai jamais vu quelqu’un parler aussi mal du patron qui protège Himitsu Shima de toute les merdes qu’il y avait la bas avant qu’il soit le patron. Les gamines de nos jours, sérieux. Bon vous attendez quoi pour me laisser faire ce qu’on m’a dit de faire, j’ai pas de temps à perdre. Vous connaissez les ordres pourtant, ça fait déjà quelques heures que votre assaut a commencé et je suis toujours là dans cette cage.


Le Ly ne répondait pas aux provocations de celui qui était l’un des membres les plus efficaces de cette Suicide Squad qui le terrifiait tant. Après les évènements de Enies Lobby, il avait commencé à avoir peur de ces monstres sortis tout droit des enfers, autant peur que cette Triade des Rires du Tao qui était morte aujourd’hui. Il avait de la chance de ne pas être le décisionnaire de la libération de ce monstre mais l’ordre appartenait au Vice-amiral Ericken, leader de l’opération. Cependant quelque chose se passait certainement au port car le manque de nouvelles du Vice-amiral commençait à se faire ressentir…

Au même moment sur le port et non loin de celui sur les mers.

Le Gouvernement Mondial...
Ce Gouvernement au passé immémorial, celui qui a toujours vu des personnes se rebeller contre son éternelle tyrannie et sa cruauté. Aujourd’hui ce Gouvernement Mondial, celui qui avait certainement vécu le plus de crises de l’histoire en si peu d’années allait connaître une défaite qui marquerait certainement l’histoire de West Blue à tout jamais. Il était après tout bien connu que l’histoire était écrite par les vainqueurs et le nom des perdants étaient oubliés à tout jamais. Si la Marine de West Blue avait mené cet assaut afin de reprendre du poil de la bête et de survivre au cœur de cet océan qui était encore remplie d’ennemis, elle allait connaître aujourd’hui son plus grand fiasco.

Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 354930Commandant2Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Unknow12Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Pirate34
Molly Orloss, Vice-Amiral Ericken, Aika Kuchiki

Sur le port de l’île, l’affrontement entre le Vice-Amiral Ericken et les deux secondes respectivement d’Elisabeth Reina et d’Eken Sor faisait rage. Il avait adopté cette forme qu’il avait d’abord commencer à développer après sa défaite contre Ren Tao. Il avait essuyé les échecs, il avait perdu celle qu’il aimait et avait trouvé la rédemption ainsi que la paix dans la religion. Cette forme éveillée contrôlée qu’il avait demandé des conseils en s’entraînant nuit et jour contre le Vice-Amiral Sorolion pour développer cette monstruosité faite pour abattre ses adversaires. Sa hallebarde avait déjà été planté dans le flanc du corps de la Orloss qui avait du mal à se déplacer rapidement contre cette adversaire qui les avait suffisamment blessé. La Kuchiki quant à elle essayait tant bien que mal de parer les coups de celui qui se battait aujourd’hui avec toute sa rage et sa puissance.

    - On ne perdra pas. Vous n’avez aucun honneur dans la marine, ni aucune valeur.
    - Cet affrontement est terminé.


Alors que le Vice-Amiral prononçait ses paroles, que le bonheur de la victoire, le bonheur de ce qu’il n’avait pas caressé depuis un moment venait toucher ses lèvres. Il s’était trompé,  il avait commis un mauvais jugement, c’est ainsi que son haki de l’observation l’avertissait. Il avait oublié une notion essentielle dans les affrontements de ce niveau, c’était tant que l’adversaire respirait encore le combat n’était pas véritablement terminé. Il le compris alors que emporter par son mouvement le vice-amiral venait à voir son flanc gauche percé laissant à la vision des spectateurs de l’affrontement du sang qui remplissait le champ de bataille. La Kuchiki en profitait alors pour manipuler l’eau environnante pour attaquer directement le flanc droit du Vice-Amiral. Il pouvait les entendre au loin, les trompettes celle qui annonçait que la porte des enfers s’ouvrait pour lui. Il était cette fois vaincu par sa pure arrogance, vaincu par la vanité qui l’avait poussé à insister pour mener cet assaut abusant de ces droits de Vice-Amiral régent de West Blue.

    - Tant que des gens comme vous seront dans ce maudit Gouvernement Mondial, tant que des chiens écervelés comme vous se battront pour ces démons célestes. Nous serons là vivants et unis pour nous rebeller et donner le droit à ceux qui souhaite la liberté de leur offrir. C’est ça qu’est la véritable Révolution.


Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Draene10
Brandao Mivi, Révolutionnaire

Dans les mers alors que le clone de cendre de Nemesis faisait face à la Brendao celle-ci hurlait de rage, non son adversaire ne lui échapperait pas. Elle commencerait alors à profiter dans la direction de la logia, de multiples balles d’eau en forme de requin qui poursuivrait la fuite de la gêneuse des affaires de la révolution de West Blue. Encore une personne qui était à la botte de ce gouvernement, de cette malédiction qui régnait sur les mers, elle avait encore plus important à penser, elle devait protéger les intérêts de la personne qui lui était le plus cher au monde. Elle devait se battre pour cette personne plus que tout au monde et freiner les éléments inconnus à cette défense, c’était sa mission.

    - Elle arrive !!!!!!!!! Eken, Shi terminez-moi cette femme !!!


Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Pirate51
Yung Shi,
Lieutenant d'Eken Sor

Celui qui était autrefois le second de l’équipage d’Uxas tué par cet énigmatique Erwin Stormblood, qui était apparu pour commettre ce crime irréparable et disparaître. Il se dressait avec son Guandao à l’avant du navire pour faire face au gigantesque poing de cendre qui avançait visiblement dans la direction du navire amiral de la flotte du preux chevalier. Faisant alors tournoyer son arme, l’homme autrefois connu sous le surnom de « Rage » projetait alors une série de lames d’air dans la direction du poing pour le disperser avant qu’il atteigne le navire pour se rendre compte que l’attaque n’était au final qu’un leurre.

    - C’est à toi de le faire Chef. Montre-nous la voie.


Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Mini_160206091856453873
Eken Sor,
Leader de la Révolution de West Blue

Si la mission de la logia avait été mené avec suffisamment de succès pour l’instant, celui qui n’aurait pas peur de sauter de son propre navire armé d’une lame des cinquante épées les plus célèbres au monde, Durandal, le meitou qui appartient originellement à Elisabeth Reina. Il se souvenait des mots quand l’alliance entre sa révolution et les pirates de la femme fut acté que l’ancienne Corsaire avait adopté : « Ma vision se rapproche de la vôtre, je ne demande qu’une seule chose pour le peuple de ce monde, c’est d’être libéré des chaînes dans lequel le Gouvernement Mondial l’enferme. » . La vision de la piraterie qu’avait cette femme et la vision qu’avait le révolutionnaire du monde était parfaitement en accord. Ensemble main dans la main, pirate comme révolutionnaire, ils vaincront le Gouvernement Mondial, il en était intiment persuadé. Arrivant alors à la portée de la jeune femme, elle n’aurait pas le temps de réagir devant la vitesse électrique de celui qu’on surnommait le Preux Chevalier.

    - Je ne sais pas qui tu es mais si tu crois bien agir en nous empêchant de sauver tout un peuple des flammes de la destruction et de la cruauté de ceux que tu sers, tu te trompes. Adieu, jeune maudite, je te ferais honneur pour m’avoir fait dégainé ma lame de te laisser goûter à un aperçu de la force de ceux qui se battent pour une cause qui leur est juste. La Foudre d’Arias.


Dirait-alors le leader de la Révolution de West Blue en laissant son haki envahir la lame pour venir toucher directement le corps de la maudite lorsque celle-ci lancerait son attaque dans la direction du navire de guerre du Sor. Son corps serait alors frapper d’une foudre blanche et immaculée qui dégageait une puissance rarement vu sur l’océan de West Blue. Eken Sor avec tout ce qu’il représentait pour tout les membres de sa révolution, était l’espoir, celui qui les guiderait vers un avenir lumineux et radieux. Cette attaque, cette foudre représenterait tout ça. Le corps de Nemesis serait alors totalement foudroyé avant d’être projeté dans la direction de l’île de Saint-Johns.

Cette foudre qui fendait désormais le ciel avec le corps de la logia serait le symbole, le symbole qu’il était temps pour l’armée de Saint-Johns de reprendre espoir. Il n’était pas la foudre divine punitive, il était une foudre qui adoptait le chemin de la liberté et de la libération. C’est alors qu’au même moment où la Nemesis survolerait le port que les deux combattantes auraient elles aussi un sursaut grâce à la vision. La Wado Ichimonji, le meitou des vingt-un de la Orloss et la lame de la Kuchi croiseraient alors le cou d’Ericken impuissant face à la fatalité des évènements. Elles avaient toute deux les larmes aux yeux mais la détermination pouvait encore leur donner de la force pour continuer cette attaque combinée. L’eau de la puriste et la foudre de la femme-fennec se mêlaient assez bien pour en finir totalement du Vice-amiral régent de West Blue, celui qui était le symbole de la médiocrité du Gouvernement Mondial, elles crieraient alors en cœur ensemble témoignant de l’amour qu’elle portait toute deux à cet océan d’adoption où elles vivaient désormais :

    - POUR LA LIBERTÉ DE WEST BLUE !!!


Alors que la tête d’Ericken quittait son corps et que le reste de son enveloppe corporelle était brûlée par la foudre de Molly, l’âme du Vice-amiral repensait une dernière fois à une personne particulière. Elle lui avait tout appris et pourtant il n’avait jamais cessé de la décevoir, elle avait choisi un autre chemin que celui qu’il avait emprunté. Si il n’y avait jamais eu ce conflit idiot entre sa religion et les idéaux pour cette néo-marine qui les avait séparé… C’était dans les larmes alors que son coeur arrêtait de battre qu’il pourrait à peine prononcer ces mots une dernière fois de sa vie, des mots qu’il aurait aimé qu’elle entende.

    - Je… t’aime… Illiena…


Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Marine62
Vice-amiral Aksoum Chaka

Alors que la foudre continuait son chemin et qu’elle survolait l’affrontement entre le duo formé par l’Ookami et Sasha contre le vice-amiral Aksoum Chaka, le corps du vieillard se colorait au fur et à mesure d’une teinte noire alors que la foudre si significative de l’Electro venait de frapper son corps. Sa maîtrise était encore imparfaite de cet art mais était bien suffisante pour que le corps du vieillard soit blessé. Son armure totale était bien loin de son niveau d’antan, bien loin de l’époque où il combattait encore des Nebulas sur le Nouveau Monde à Foodvalten. Le vieillard le comprenait, il avait perdu ce combat, il n’était définitivement plus fait pour affronter des jeunes en pleine fleur de l’âge qui pouvait l’arrêter aussi facilement avec leur force. Ce Buster Call allait bel et bien être un échec si un deuxième Vice-Amiral perdait la vie ici et maintenant.

    - Vous avez gagné cette bataille mais la guerre n’est pas encore terminée.


Ce furent les derniers mots du Vice-amiral avant qu’il ne sombre dans l’inconscience. Sasha et Karim avaient emportés la victoire, ils avaient gagné. C’est alors que la femme-chat voulait se venger, elle voulait trancher la tête de celui qui avait donné l’ordre de tuer toute ces personnes plus ou moins innocentes. Avant qu’elle ne puisse atteindre le coup d’Aksoum, elle fut elle aussi repoussé et cette fois par quelqu’un qui avait encore toute sa vigueur et les mains emplis de sang.

Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Unknow55
Vice-Amiral Sorolion

    - T’as perdu Papy, t’aurais du rester en arrière. Ici le Vice-amiral Sorolion, le Vice-amiral Ericken est mort. Cette opération est un échec, rentrez en vie. C’est mon ordre en tant que Vice-amiral régent suppléant de West Blue.


Dirait-alors le Vice-amiral suppléant de West Blue qui dans la hiérarchie logique de la marine si Ericken devait tomber était désormais le plus haut gradé de West Blue capable d’ordonner ce qu’il veut à n’importe quel membre de l’amirauté aussi important qu’il soit. L’ex-second d’Ezra Ronald n’était pas très clairement ravi de la mort de son supérieur dont il était encore le second, cela l’amènerait à ce poste de leader. Le plan de la Louve Brune était donc en marche maintenant qu’il pourrait atteindre cette place si convoitée. Il insisterait alors sur la fuite qui devait se mettre en place pour sauver le maximum de marines que possible, commençant lui-même à prendre ses jambes à son cou emportant le corps du vieillard avec lui.

L’action du Han était parfaite pour sauver les civils qui s’étaient réfugiés auprès de la marine sans opposer la moindre résistance. Il attendait peut-être une action telle que celle-ci pour quitter une île qui avait toujours été dirigé par des dirigeants dépravés même si Elisabeth Reina était une bien meilleure reine que son père. Chacun pouvait fuir le mieux qu’il le pouvait. Le cauchemar était bientôt terminé maintenant que la retraite était de mise pour les personnes qui avaient choisi l’option de la fuite. Les affrontements allaient dans tout les cas bientôt se conclure…



Ordre de réponse :
Nemesis - Kira Kit-Kan - Karim Ookami - Xin Han
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Liste des PNJs :
Tout les PNJs ne sont pas encore révélés.

Pirates d'Elisabeth Reina :
Elisabeth Reina, primée à 578.000.000 B, est lvl 45+
Suzuka Murakami, primée à 213.000.000 B, est lvl 43, Tranche-Vent.
Aika Kuchiki, primée à 195.000.000 B, est lvl 40
Bjorn Grant, primé à 144.000.000 B, est lvl 37
Arko, primé à 79.000.000 B, est lvl 36 Mort des mains de Sorolion
Sasha, primée à 63.000.000 B, est lvl 36
Raccoon, est lvl 36 Mort des mains de Sorolion

Révolutionnaires :
Eken Sor, est lvl 45
Yung Shi, est lvl 45+
Molly Orloss, est lvl 39
Brandao Mivi est lvl 38

Des voyageurs :
Mystogan, primé à 15.000.000 B, est lvl 41, Réflexes surhumains, Style pur passif à la Claymore.
Hans Vulcan, est lvl 30, K.O par Nemesis et Kira

Côté Marines :
Vice-Amiral Ericken, renommée à 295.000.000B, est lvl 41, tué par Molly Orloss et Aika Kuchiki
Vice-Amiral Yamamoto Eracless, renommée à 525.000.000B, est lvl 45+
Vice-Amiral Aksoum Chaka, renommée à 302.000.000B, est lvl 38, K.O par Karim
Vice-Amiral Sorolion, renommée à 105.301.050, est lvl 38
Vice-Amiral Sun-sin Imjin, renommée à 148.250.000B, est lvl ???
Contre-Amirale La Muerte, renommée à 210.000.000B, est lvl ???
Colonel Merrick, lvl 30+

Hughes Ly, est lvl 35
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami
Karim Ookami
Messages : 414
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue39/75Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue220/350Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (220/350)
Berrys: 197.220.000 B
Mer 30 Mar - 11:05
ft.
Les gens & MJ
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar









Tuer était une action que Karim attribuait aux faibles. Ceux qui tuaient étaient ceux qui n’avaient pas l’opportunité de convaincre, c’était ainsi qu’il avait érigé sa pensée. Même s’il ne le conceptualisait pas comme cela, l’acte d’annihiler était pour lui réservé à ceux dont les mains ne pourraient pas façonner le monde avec les éléments qui se trouvaient déjà dedans. La faiblesse la plus grande que le monde s’infligeait était celle-ci, et lorsque le courant de son nouveau pouvoir parcourut le corps du Vice-Amiral il ne tenta pas de le contenir ni de l’amplifier, comme un aveu de sa propre faiblesse. L’électricité s’éteignit alors doucement et le vieillard tomba à terre, ses paroles mourant comme un bourdonnement à ses oreilles.

Il mit un instant à réaliser que cela sonnait le glas de sa victoire, avant de cligner des yeux. Il sentit de multiples voix qui se déversaient dans sa tête, et soudainement son nez se mit à saigner tandis que le brouhaha l’obligea à se tenir le crâne. Il crissa des dents, et eut envie de détruire le sol sous lui pour manifester sa colère mais sa force l’avait quitté pendant un instant. L’attaque de Sasha lui parvint et il aurait tenté de l’arrêter si un boulet de canon humain ne l’avait pas écartée. Il écarquilla les yeux, ne sachant pas d’où venait ce nouveau gars, mais il se remit en position pour l’affronter en essuyant du revers de la main le sang qui coulait jusqu’à ses lèvres.

- T’es qui, putain ? Demanda Karim dont la grossièreté n’était affectée par rien au monde de toute évidence.

Il n’aurait sûrement pas de réponse alors que le gars s’en irait, emportant avec lui le vieil homme. Karim aurait sûrement tenté de le poursuivre en temps normal, cependant il avait compris qu’il ne rattraperait pas ces utilisateurs de déplacements rapides. Ça aurait été difficile de faire autrement que de se jeter entre les ennemis, et pour l’instant il avait mieux à faire. L’exécution publique était peut-être encore en cours à certains endroits, sinon des meurtres poussés par la fuite les remplaceraient. Après avoir jeté un coup d’œil à Sasha pour s’assurer qu’elle était encore en vie, il s’élancerait dans la ville dans le but de sauver le maximum de personnes qui pouvaient encore l’être, et d’assommer le plus de marines possibles. Il ne voulait pas faire de prisonniers ou de victimes, mais bien empêcher les ennemis d’en faire plus.

Enfin, une fois l’évacuation bien amorcée, il observerait ce qu’il resterait de pirates, de hors-la-lois et de civils sur l’île et irait s’asseoir sur le bord d’un toit d’une maison pour contempler la scène, et faire en sorte d’être visible pour ses amis.


Jean-Gab

Shalon et Eileen observaient les civils qu’ils avaient sauvé et dont ils avaient ouvert les chaines. Après quelques minutes à les canaliser, ils les amèneraient à rejoindre l’endroit le plus sûr qu’ils puissent connaître : auprès de Karim, une fois la tempête passée. L’Ookami se trouvait certainement près de la place où ils s’étaient initialement frottés aux marines. L’ambiance de fête avait laissé place à une ambiance de perte. L’espoir au désespoir.

- J’crois qu’il est là, ferait Jean-Gab en s’approchant de l’homme-loup.

Celui-ci ne leur jetterait pas un regard. Il avait beau avoir arrêté quelques meurtres, il était à présent en train de contempler le reste des meurtriers s’en aller. Certains étaient saucissonnés et bâillonnés avec ce qu’il avait trouvé ça et là, comme dans un mauvais trip de bondage. Son expression impassible aurait pu donner l’impression qu’il ne ressentait rien, mais le garçon qui s’était approché de lui s’assit à ses côtés.

- Faut qu’on r’trouve Finn et Bayt, et qu’on s’barre de cette mer, déclarerait Jean-Gab. Et…
- Tu crois qu’c’est partout pareil ? Y font ça partout ? Y tuent des enfants, des innocents parce qu’ils pensent qu’ils ont raison ?
- Karim, je…


L’homme-loup attirerait soudain Jean-Gab vers lui et le serrerait dans ses bras. Le garçon ne comprendrait pas ce qu’il se passait, mais il sentirait alors sur ses épaules les larmes de rages de sa figure paternelle. Fixant l’horizon, l’Ookami se sentait toujours aussi faible, même après avoir vaincu. Il trainait ce sentiment de faiblesse où qu’il aille. Il se haïssait pour cela. Si Sasha s’approchait, Eileen lui ferait un signe pour qu’elle n’aborde pas l’orgueilleux hybride pour l’instant.


Karim Ookami, blessé

Ses larmes séchées, l’homme-loup desserrerait son étreinte sur Jean-Gab qui s’était endormi. Il descendrait du toit pour rejoindre la place où Eileen, médecin expérimentée, prodiguait le plus de soins possibles avec l’assistance de Shalon, Andy, le Vieux et Aichounne. Le Vieux faisait des bandages de bonne qualité, en tant qu’homme à tous faire, mais les autres se contentaient de suivre les demandes de la femme-démone, déplaçant ceux qui devaient l'être. Elle ordonnait même aux personnes qu'elle avait sauvé plus tôt pour qu'ils aident. Les effets des déguisements de Jean-Gab s’étaient depuis longtemps dissipés, dès qu’ils avaient sauvé les civils plus tôt dans la journée à vrai dire. Ils ne s’en étaient pas rendus compte car leur jeu de confusion pour sauver le maximum de personnes avait été interrompu par l'ordre sanguinaire du Vice-Amiral Aksoum.

- T’es blessé ? Ferait la femme-démon en s’approchant de l’Ookami et en notant les bleus et quelques os bien abîmés qu’il avait sûrement cachés jusqu’à présent.
- Laisse. Où est la femme-animale ?

Il ne se souvenait plus trop de son prénom.

- Sasha est par là, répondrait Eileen si elle le savait.

Dans ce cas-là, Karim se dirigerait dans la direction de celle qui aurait sûrement découvert la mort d’êtres chers. Il ne pouvait pas la consoler. Il ne les connaissait pas, et ne la connaissait pas elle. Ils avaient juste combattu ensemble, et elle n’avait pas été très bavarde, contrairement à lui qui avait déversé sa colère sur l’ennemi.

- Salut, ferait-il avant de se gratter la joue.

Il avait laissé Jean-Gab dans les bras de Shalon qui l’avait lui-même déposé pour se reposer.

- On va vous aider encore quelques jours, dirait-il en regardant la ville. Après, on se barre, j’ai à faire quelque part… J’sais qu’ça peut paraître débile, mais ça va aller ?

Il ne présentait pas ses condoléances. Il ne savait pas trop comment faire, ça le gênait. Ses yeux étaient encore rouges d’avoir pleurés pour des morts qu’il ne connaissait pas. Il avait l’air putain de débile, là.







Spoiler:
Karim Ookami
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis
Ignis Irae
Nemesis
Messages : 583
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue41/75Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue98/500Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (98/500)
Berrys: 8.089.568.000 B
Mer 30 Mar - 16:28






Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar




Le cri de colère de la femme-poisson avait eu le mérite de faire émerger un sourire sardonique chez la blonde. Quelle idée avait-elle eu de croire que la logia était intéressée par l’équipage et par un combat franc là où son seul ordre avait été de les ralentir. Si les cinq navires n’avaient été remplis que de recrues, elle aurait pu sans mal les arrêter, mais au vu des circonstances, cela aurait été une cruelle erreur stratégique de la part de la révolution, en plus d’un manque de jugement exceptionnel.

Elle leva son bras, commençant à densifier ses cendres en la forme d’une boule à pointes massive, constatant du coin de l’oeil que sa diversion avait eu l’effet escompté, attirant l’attention d’au moins un membre de l’équipage encore en vie et le forçant à agir par précaution. Malheureusement, la suite était nettement plus négative. Une voix se déplaça soudainement, apparaissant brusquement à quelques pas de la cuisinière et se permettant un discours pompeux alors qu’elle finissait sa création.

Son sourire se transforma en grimace en apercevant un visage qu’elle reconnaissait. Eken Sor, l’une des grandes pontes de la révolution. Si le groupe était à ses yeux constitué d’idéalistes naïfs, il était également absurde de les supposer faibles, d’autant plus une personne reconnue comme gérant la majorité de ses pairs sur une mer entière. Pour autant, qui était-il pour juger de la justesse d’une cause, en particulier la sienne? Qui, dans le fond, se battait pour une cause qu’il pensait sincèrement injuste? Aux yeux ophidiens de la volcanique, elle risquait ici sa vie pour tenter de créer un futur où elle pourrait vivre sans avoir à se cacher, y avait il une cause plus juste? Le buster call lui-même n’était ni juste ni injuste, simplement un moyen pour la marine de reprendre possession de l’île où elle avait fait escale.

Le révolutionnaire était prêt à mener une guerre au gouvernement pour les en empêcher, et ainsi apporter la mort à tout autant de monde que les marines ne le ferait avec leurs canons. C’était ça, une cause juste? Alors que l’homme lançait son attaque, et que les réflexes poussaient la criminelle à tordre son corps sans réel succès, un seul mot échappa de ses lèvres, professant la seule impression qu’elle avait du révolutionnaire.

Hypocrite.

Sans avoir pu se retirer du combat, l’épée de l’homme vient violemment percuter le corps de la blonde, comme déchirant les muscles sur son passage plutôt que de les trancher, et délivrant un intense choc électrique, qui se matérialisa rapidement comme de la foudre à part entière et se dirigea vers l’île, emportant la blonde avec elle.

Celle-ci serrait les dents, tétanisée par le voltage alors que son esprit fusait dans tout les sens. Avait-elle était trop rapide, trop gourmande, trop peu prudente? Sans doute un peu de tout cela, mais avait-elle réellement eu le choix? Oui, elle aurait pu fuir immédiatement et emporter Kira avec elle. Mais fuir encore et toujours, était-ce réellement vivre? Elle serait vivante bien sûr, mais pourrait-elle dire qu’il s’agissait réellement de ce qu’elle voulait? Car au fond, que voulait-elle réellement cette logia qui avait repoussé le reste du monde toute sa vie, ne laissant que de rares personnes briser le mur d’acier qu’elle s’était créé?

Peut-être simplement le droit de rire quand elle le souhaite, le droit de pleurer quand elle le désire, le droit à une vie normale, celle qu’elle n’avait pas eu dès lors que l’île aux fleurs avait été passée par les flammes. Une petite sœur qu’elle aimait, une amie à laquelle elle tenait… Une mère qu’elle désirait connaître, un père avec qui elle souhaitait pouvoir parler. Une famille, tout simplement, un lien vers l’extérieur, quelque chose de plus que simplement écraser son entourage par la violence.

Son coeur palpitait, que ce soit d’émotion ou de douleur, et son corps s’embrasait sous la chaleur, ce feu dégoulinant qui brûlait chaque parcelle de son corps que son sang pouvait atteindre, comme s’il souhaitait lutter contre l’influence extérieure de la foudre qui la clouait sur place. Tristement, la douleur n’en était que pire, son corps devenant désormais le champ de bataille d’une force interne et d’une force externe dont le gagnant fût rapidement décidé. Cette force du cœur, ce que sa capitaine nommait la pisse d’amiral, se brisant les dents sur l'électricité qui la parcourait, sans pour autant refluer, circulant partout dans son corps comme pour admettre une défaite, mais pas une reddition.

L’énergie qui la traversait l’emmenerait vraisemblablement au loin si elle n’y faisait rien, et elle rassembla son peu de force pour créer des cendres au-dessus d’elle, cherchant à la séparer du rayon foudroyant et la faire descendre. Ses yeux embués par les larmes de douleur ne purent qu’apercevoir un objet volant alors qu’elle survolait, déjà, le port, et que ses oreilles engourdies, sonnant comme du coup de tonnerre qu’elle avait subi, percevaient vaguement le cri de ralliement poussé par les femmes en contrebas. Plisser les yeux lui permirent vaguement de distinguer l’objet comme une tête, sans savoir de celle de qui il s’agissait. Cela avait-il réellement une importance? Elle qui souhaitait se rapprocher de sa famille, que dirait-elle si Kira lui était arrachée, sans qu’elle ai même un corps pour faire son deuil? Demanderait-elle même quoi que ce soit, ou se contenterait-elle de se lancer dans une pénultième vendetta contre le monde?

Une griffe de cendres s’échappa de son corps, tentant de happer la tête, sans savoir si elle y était parvenue ou non, incapable de ressentir quoi que ce soit d’autre que la douleur qui l’habitait. Son altitude commença à se réduire, son corps à chuter, durement, contre le sol, rebondissant à plusieurs reprises et brisant des os qui auraient aimé un peu plus de repos, et un peu moins de malmenage.

Le corps étalé au sol, les muscles de son bras droit et jusqu’à l’épaule déchirés et inutilisables, les jambes probablement brisées, tout comme certaines côtes, la logia ne pût que remercier la chance qui avait préservé ses cervicales ou même sa colonne vertébrale. Elle sentait, très vaguement, les tressautements musculaires probablement provoqués par les résidus électriques de l’attaque qu’elle avait dû encaisser de plein fouet, et guère autre chose, ses nerfs surmenés par les signaux à traiter ayant visiblement décidé de couper certaines informations pour le moment, comme son sens du toucher ou son ouïe, à moins qu’un tympan ait été percé à un moment ou un autre.

Elle sentait, ô combien vaguement, qu’il manquait quelque chose à son organisme, qu’il lui réclamait avec ardeur ce petit truc qui l’aidait à rester consciente et vivante, et elle se rendit compte que, suite au choc, elle avait simplement cessé de respirer. Elle peina pourtant à reprendre le contrôle de son corps, s’affolant presque en découvrant que certaines choses paraissaient déplacées, quand bien même elle savait être dans un état lamentable. Elle finit par réussir à ouvrir la bouche et aspira une grande bouffée d’air, s’étouffant presque dessus.
Elle ignorait si sa mission était réellement une réussite ou un échec, mais en tout les cas, elle ne pouvait faire qu’une chose maintenant qu’elle était hors-jeu, rejoindre l’un des vaisseaux marines. Elle ne pouvait pas leur laisser Kira, ou alors elle partirait avec elle. Le choix ne lui appartenait pas en tous les cas.

Une gangue de cendres l’entoura, cherchant à stabiliser son corps au mieux afin de l’empêcher de s’endommager plus encore, puis une seconde, plus lâche, destinée à servir d'enveloppe qui lui permettrait de glisser sur le sol, à l’instar d’un serpent. Trois paires d’ailes jaillirent de cette couche, lui permettant ainsi de se propulser en l’air et de se repérer. Les navires qu’elle avait tenté, tant bien que mal, de ralentir paraissaient avoir repris leur course, d’autres semblaient préparer leur départ.

Elle devait rejoindre les bâtiments marines qu’elle avait pu apercevoir plus tôt près du port, quitte à devoir retarder ses retrouvailles avec Kira. Elle n’aurait de toute façon pas la force d’atteindre plus éloigné, et si les troupes gouvernementales se retiraient, alors elle avait au moins une chose à prendre avant que sa conscience ne s’éteigne. Volant de travers, le serpent cendré s’écrasa lourdement sur le pont de la petite caravelle qu’elle avait acheté il y a si peu de temps. Un pseudopode cendré s’étira paresseusement, tâtonnant le chemin que la criminelle connaissait par coeur, mais dont le contrôle sur son pouvoir s’étiolait de seconde en seconde. Sa main se saisit faiblement du tissu qu’elle convoitait tant avant de ramener tout le tentacule près d’elle, un tricorne rouge et or légèrement usé récupéré au prix de coûteux efforts.

Un instant, ses yeux se fermèrent, ne se rouvrant que difficilement, purement par la volonté d’une personne qui sait que tomber ici revient à mourir. Le serpentin reprit sa course, tombant sur le pont avant de se diriger vers l’un des nombreux bâtiments marines, s’immobilisant en cours de route alors que les pas des mouettes commençaient à résonner sur le sol.

Ses cordes vocales à l’état pitoyable tirèrent une dernière fois pour lâcher quelques mots, difficilement audibles, une piètre tentative de communiquer, de leur dire de l’emmener, que quelqu’un l’attendait, que la laisser mourir ici reviendrait à tuer une enfant innocente quelque part de l’autre côté de l’île… Pourtant, tout ce qu’elle pût dire fût

Appl… Sun… Sin…Jin…

Et sa conscience s’évanouit.



© Jawilsia sur Never Utopia



Résumé:

Spoiler:

_________________
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 NrmW1
Nemesis
Revenir en haut Aller en bas
Kira Kit-kan
La Bouchère
Kira Kit-kan
Messages : 102
Race : Cornue

Feuille de personnage
Niveau:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue31/75Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue106/220Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (106/220)
Berrys: 24.430.000 B
Ven 1 Avr - 1:02
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar (groupe 5 )ft. Nemesis, Karim, Seth, Valarian et Xin Han



J’avais beau dire tout ce que j’avais sur le cœur, ce marine semblait n’avoir que faire de mes déclarations, me prenant sans doute soit pour une menteuse, soit pour une enfant ne comprenant pas réellement le sens de ses propres mots. Je n’en pensais pourtant pas moins, Konan était à mes yeux une des pires ordures qui pouvait exister, préférant se complaire dans une ambiance de brutalité sous prétexte qu’il est increvable. C’était également pour cette raison que j’avais horreur de la marine. Finalement, ils étaient tous les mêmes : des gens trop puissants, persuadés qu’ils devraient utiliser leur force pour dominer d’une poigne de fer plutôt que de l’utiliser pour aider les plus faibles. Tuer ou se faire tuer, une doctrine que même moi j’ai fini par acquérir sans m’en rendre compte, étant le seul moyen pour que je puisse m’en tirer en vie.

Pourtant, alors que je songeais à cette situation, des mots me firent immédiatement sortir de ma transe. Petite…. pute ? Est-ce que… j’avais vraiment entendu ces mots-là ? Comme un réflexe, ma tête foncerait sur la cage, corne en avant en direction de la personne ayant prononcé ces mots. Je serais immédiatement arrêté par les barreaux et ces menottes qui m’entravaient, mais on pourrait néanmoins à nouveau lire une profonde haine sur mon visage. Observant d’un œil mauvais la personne enfermée dans la cage d’à côté, je n’observais qu’un homme, beaucoup trop confiant pour sa situation actuelle. Son visage m’était parfaitement inconnu, mais ses mots me faisaient comprendre qu’il était probablement un soldat de Konan. C’est, grinçant des dents, que je répondrais à ses provocations.

“ - C’est peut-être ton patron, mais ne m’inclut pas là-dedans. J’ai jamais demandé à naître sur cette île de merde et je refuse qu’on m’assimile à cette ordure. Il n’y a qu’une seule pute dans cette pièce et c’est celle qui passe son temps à sucer son patron car il est beaucoup trop faible pour pouvoir atteindre un jour son niveau.”

J’ai toujours été sensible à ce genre d’insulte, cela faisait remonter beaucoup trop de mauvais souvenirs, notamment les mauvais traitements que j’avais pu subir avec ma mère quand je n’étais encore qu’une enfant sans défense. Au final, c’était peut-être un aveu de faiblesse de ma part de réagir ainsi, prouvant que j’étais toujours dépendante et beaucoup trop sensible. Pourtant, je n’avais aucunement envie de revenir en arrière, je pensais chacun de mes mots. Cet homme… peu importe qui il est, il travaille avec le gouvernement et veut pourtant faire croire qu’il est proche de la Mafia ? Soit il est complètement stupide, soit lui aussi a fait le choix de vendre son corps à n’importe qui pour espérer pouvoir devenir un peu plus fort. De mon côté, j’étais peut-être faible, mais je n’avais aucun problème à l’affirmer. Jamais je ne serais au niveau de ma grande sœur, mais j’espère simplement que je pourrais un maximum rester à ses côtés.


_________________
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 AvecCoeur
Kira Kit-kan
Revenir en haut Aller en bas
Xin Han
Xin Han
Messages : 23
Race : Tribu des trois yeux.

Feuille de personnage
Niveau:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue17/75Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (17/75)
Expériences:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue5/60Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (5/60)
Berrys: 16.000.000 B
Ven 1 Avr - 18:28
Le Xin continu de ramasser les blessés, il aide la marine, celle-ci fait preuve de courage et d'une grande détermination pour agir dans un chaos pareil… Han respecte ses hommes. Il ne reste presque plus aucune victime, le moine arrive au bout de ses limites, il halète, il souffle... il prend sur lui. Il transporte les dix derniers blessés, il a du mal à tenir le choc, faire pousser autant de bras à la suite, ce n'est pas une chose facile.

Les victimes de l'attaque sont évacuées, Han à sauver pas mal de monde, tout comme les soldats, l'un d'entre eux fait signer au Xin de rejoindre le navire. Le voyageur se lève, il marche tranquillement vers la flopée de soldat, il arrive jusqu'au bateau, il monte dessus, il a survécu à cet enfer. Il se pose contre le mât, il n'en croit pas ses yeux, un Buster Call, ça ne déconne pas. Le Xin regarde le paysage d'un air triste, il n'avait pas prévu de vivre une telle chose en se rendant sur cette île, il est surpris.

Il repense au vieux Gil, il doit sûrement être mort à l'heure qu'il est, ça ne réconforte pas le moine. Beaucoup e civils, soldats, pirates, doivent être mort durant cette énorme rixe, ça ne réconforte pas non plus le moine. En revanche, ce qui le réconforte, c'est de savoir qu'il existe quand même un groupe de survivant, si l'île ainsi que sa culture viennent à disparaître, ces rescapés pourraient transmettre leur héritage au monde futur.
Xin Han
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3278

Feuille de personnage
Niveau:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 13 Avr - 12:04


Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Marin107
Vice-amiral Sun-Sin Imjin

    - Le Vice-Amiral Ericken est mort ?! On bats retraite immédiatement.


C’était les paroles du Vice-amiral Sun-Sin Imjin à qui on venait de transmettre l’ordre de retraite. Il n’avait pas eu le temps de faire un grand nombre de découverte dans le palais de l’ancienne Corsaire mais il avait pu récupérer un bon nombre de documents. Ceux-ci serait certainement utile pour confirmer que Elisabeth Reina venait de rejoindre la Révolution d’Eken Sor avec ce pacte. Les forces révolutionnaires devenaient de plus en plus puissantes et ce rapport qu’il allait devoir émettre serait bien plus complexe à écrire étant donné que cette opération était un échec pour ainsi dire. Une partie de la population criminelle de l’île avait pour autant été éliminé mais est-ce que cela serait suffisant pour satisfaire les souverains de West Blue qui avait voté pour l’élimination de la balance de Saint-Johns.

Alors que les affrontements entre la marine et les pirates commençaient doucement à se décanter et à se terminer, le Vice-Amiral courait avec son escouade dans la direction de leur propre navire. Qu’elle fut la surprise de l’originaire de Sa no Kuni en voyant le champ de bataille sur la colline où se trouvait les deux sœurs logia au départ de l’attaque. L’affrontement qui se déroulait là-bas était terminé ou plutôt il s’était conclu d’une manière plutôt sanglante pour les deux côtés. Bjorn Grant ne respirait plus étant donné qu’il avait perdu sa tête tranché en deux de manière horizontale par l’épéiste qu’était Mystogan. Il ne restait plus grand-chose qui était attaché au corps du géant tandis que la Murakami était encore debout si on pouvait le dire. Elle se tenait encore en face du cadavre vivant qui était Mystogan inlassable, comment cet homme avait pu se battre à armes égales contre deux des pirates les plus primés dans l’équipage de la Corsaire. Il était néanmoins à bout de souffle en continuant à perdre du sang blessé par les affrontements qu’il avait subi. Imjin n’aurait qu’à passer les menottes aux deux combattants qui n’avait réellement plus la force de se battre. C’était des belles prises chacun à défaut d’avoir récupéré l’île de Saint-Johns.

Alors qu’il ordonnait à la Contre-Amirale la Muerte de capturer les deux pirates et les emmener sur le navire de guerre. Imjin transmettait bien l’ordre à ses alliés de récupérer si il était possible la fameuse « Nemesis Archer », l’ordre venait après tout d’un amiral elle n’avait pas été contre les marines après tout. Elle aurait eu les pieds et les mains liés par des menottes en granit marin, une fois qu’elle aurait été récupéré sur son navire. Elle n’aurait cependant pas pu récupéré la tête du Vice-Amiral Ericken, il fallait bien se rendre compte qu’elle avait traversé le ciel à une vitesse assez rapide pour ne pas pouvoir approcher la tête qui s’envolait et qui était au final bien éloigné de là où la Nemesis avait atterri. Ainsi les forces conjointes de la marine de West Blue et celle de Grandline quitterait progressivement l’île de Saint-Johns en essayant de la bombarder. Les pertes étaient encore limités par l’armée révolutionnaire, les travaux seraient longs et éprouvants mais Saint-Johns réussira certainement à se relever.  Les deux sœurs pourraient alors partager une cellule une fois que les navires du gouvernement mondial seraient assez éloignés de Saint-Johns. A leur réveil, Imjin déposerait les jeunes femmes à un endroit précis avant de faire son rapport aux autorités concernés. L’ordre qu’il avait reçu venait d’en haut et était tout simplement clair en ayant la surveillance de ces deux femmes, elles ne pourraient pas aller bien loin…

Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 488403ElisabethAux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Lethe10
Elisabeth Reina & Sasha

Si les combats s’étaient déjà terminé depuis un moment que les navires de la Marine s’éloignaient de plus en plus, l’Ookami pourrait alors voir une assemblée de personnes qui regardait avec émotion cet instant qu’il partageait avec les siens. Plusieurs personnes s’étaient rassemblés et pleuraient les morts et les pertes de Saint-Johns. Tout le monde était fatigué de cette guerre inutile, de cette tyrannie, c’est un silence qui régnait celui de la désolation et de la mort. Alors que l’homme serrait dans ses bras, sa famille son équipage, deux personnes approchaient la scène avec attention. Sasha et sa capitaine approchaient la scène et attendait qu’elle se termine pour prendre la parole dans la direction du Constella.

    - Merci de ton aide. Vraiment merci Karim.
    - En tant que reine de Saint-Johns, je vous remercie de tout ce que vous avez fait pour mon royaume aujourd’hui et de l’aide que vous comptez nous apporter. J’aimerais vous revoir avant votre départ à vous tous ainsi qu’avant le tien Sasha.
    - Le mien ?


L’ancienne Corsaire poussait alors la femme-chat qui était encore son médecin de bord à ce moment précis d’un regard confiant. Elle le savait elle-même, Sasha avait toujours eu soif de voyager et de se rendre dans des contrées éloignés. Elle voulait y retourner sur ce Nouveau Monde qui l’attendait et Elisabeth le savait très bien. Elle souriait à la jeune femme comme pour lui dire qu’elle était libre et qu’elle pourrait y aller en toute tranquillité. Ainsi Sasha pourrait elle aussi s’approcher dans la direction de l’Ookami en baissant les yeux et en lui parlant avec ce langage.

    - Est-ce que quand vous allez partir d’ici, je peux vous accompagner ? J’ai bien envie de vous aider à réaliser ce que vous avez envie de faire…


Dirait-elle d’un air timide. Avant que d’autres personnes n’approchent les compagnons de l’Ookami, deux frères pirates avec leur équipage approchait le groupe du pirate avant de s’adresser eux aussi à Karim et à son groupe d’amis.

    - On aimerait beaucoup vous rejoindre et vous aider pour vous rendre la pareille pour nous avoir sauvé la vie aujourd’hui. On se présente, nous sommes les Bandana’s Pirates. Aujourd’hui nous prêtons allégeance à Karim Ookami et à ses amis.


C’était ainsi que la petite bande de Karim s’agrandissait grandement avec des jeunes pirates prometteurs qui étaient prêts à le suivre où qu’ils aillent.  

Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Mini_160206091856453873
Eken Sor,
Leader de la Révolution de West Blue

Ce n’était que quelques instants plus tard, alors que la majorité des corps des compagnons d’Elisabeth Reina avaient été rassemblés, le cataclysme était total. Quelqu’un se rapprochait de la reine de Saint-Johns qui semblait essayer de garder son sang-froid pour faire bonne figure devant toute les personnes qu’elle avait perdu aujourd’hui. La marine ne resterait pas impunie, elle le savait elle-même, elle partirait sur les mers à la recherche de ceux qui avaient ordonnés cet assaut et les tuerait d’elle-même. Eken Sor posa alors sa main sur l’épaule de l’ancienne Corsaire avant de lui adresser la parole comme ceci.

    - J’avais promis de te rendre cette lame, une fois qu’on aurait été sauvé. La promesse a été tenu, je te rends ta Durandal.
    - Garde-là, elle te sera bien plus utile qu’à moi. J’accepte votre proposition au Dog et à toi, Saint-Johns est désormais un territoire appartenant à la Révolution.


Elle marquait un temps d’arrêt, avant de regarder la population de son île qui s’affairait pour essayer d’effacer toute les blessures laissés par le cruel Gouvernement Mondial. Haussant alors la voix, elle interpellait alors le peuple de Saint-Johns.

    - Aujourd’hui notre pays a été blessé, il a été meurtri par la haine éternelle du Gouvernement Mondial. Je suis indigne d’être votre reine et d’assurer votre protection, beaucoup de nos frères et sœurs ont été tué par ma faute, par ma présence ici. Je vous annonce donc qu’à partir d’aujourd’hui, le Royaume de Saint-Johns devient la Démocratie de Saint-Johns, membre de la Révolution de West Blue. Nous citoyens de Saint-Johns unissons nos forces avec celle des autres îles qui ont décidé de se rebeller contre le Gouvernement Mondial. Je rejoins moi-même cette propre révolution pour en faire partie et pour poursuivre ceux qui nous ont blessé de manière indélébile aujourd’hui. Aujourd’hui notre pays ne pliera plus devant ceux qui ont essayé de le détruire, nous nous battrons jusqu’à la mort.


Ce discours signait certainement la naissance d’une nouvelle belle révolution, plus le temps passait plus l’esprit d’Arias revenait sur le devant de la scène. Il était peut-être pour tout les révolutionnaires de s’unir pour faire face à un Gouvernement Mondial plus dangereux que jamais…



Ordre de réponse :
Nemesis - Kira Kit-Kan - Karim Ookami - Xin Han
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Liste des PNJs :

Pirates d'Elisabeth Reina :
Elisabeth Reina, primée à 578.000.000 B, est lvl 45+
Suzuka Murakami, primée à 213.000.000 B, est lvl 43, Tranche-Vent., capturé par la Marine et envoyé à Impel Down
Aika Kuchiki, primée à 195.000.000 B, est lvl 40
Bjorn Grant, primé à 144.000.000 B, est lvl 37, tué par Mystogan
Arko, primé à 79.000.000 B, est lvl 36 Mort des mains de Sorolion
Sasha, primée à 63.000.000 B, est lvl 36
Raccoon, est lvl 36 Mort des mains de Sorolion

Révolutionnaires :
Eken Sor, est lvl 45
Yung Shi, est lvl 45+
Molly Orloss, est lvl 39
Brandao Mivi est lvl 38

Des voyageurs :
Mystogan, primé à 15.000.000 B, est lvl 41, Réflexes surhumains, Style pur passif à la Claymore., Capturé par la marine et envoyé à Hells Gate
Hans Vulcan, est lvl 30, mort tué par Nemesis et Kira

Côté Marines :
Vice-Amiral Ericken, renommée à 295.000.000B, est lvl 41, tué par Molly Orloss et Aika Kuchiki
Vice-Amiral Yamamoto Eracless, renommée à 525.000.000B, est lvl 45+
Vice-Amiral Aksoum Chaka, renommée à 302.000.000B, est lvl 38, K.O par Karim
Vice-Amiral Sorolion, renommée à 105.301.050, est lvl 38
Vice-Amiral Sun-sin Imjin, renommée à 148.250.000B, est lvl ???
Contre-Amirale La Muerte, renommée à 210.000.000B, est lvl ???
Colonel Merrick, lvl 30+

Hughes Ly, est lvl 35
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami
Karim Ookami
Messages : 414
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue39/75Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Left_bar_bleue220/350Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar [Groupe 5] - Page 3 Empty_bar_bleue  (220/350)
Berrys: 197.220.000 B
Mer 13 Avr - 14:28
ft.
Les gens & MJ
Aux Portes du Rêve, Aux Tréfonds du Cauchemar









Elisabeth Reina était encore une « inconnue au bataillon » pour l’Ookami, cependant il tenta de ne pas le faire paraître. L’absence d’intelligence sur ses traits laissait penser qu’il avait le regard vide d’émotions, comme s’il en avait trop déversé jusqu’à présent, mais en réalité il s’agissait de son visage le plus stoïque, celui qu’il utilisait quand il ne savait pas jauger la personne en face de lui. La seule chose qu’il pouvait dire, c’est qu’elle était forte. Elle était sûrement la plus forte du lot, en témoignaient les regards emplis d’espoirs qui se hissaient vers elle. Dans cette période sombre, cette femme représentait un symbole. Celui de la chaleur qui combattait le froid. Celui de la lumière qui perçait les ténèbres. Celui de l’aube après une nuit d’effroi.

- D’accord, ferait l’Ookami sans soulever la déclaration de l’enrôlement d’un nouveau membre, répondant simultanément aux deux comme par réflexe, avant de se rendre compte de ce qu’il venait de dire. Sasha, c’est elle ton amie ? Elle a l’air forte. Elle s’appelle comment déjà ?

Il aurait sûrement le droit à un soupir, mais son sourire naïf pourrait laisser planer une forme d’amusement. Il se préparait à entendre de la bouche de la femme-chat pléthore de compliments, pour finalement revenir vers le moment triste qui se déroulait sous leurs yeux. Il garderait les vraies explications pour plus tard, passant une main bienveillante dans ses cheveux comme pour lui dire que tout irait bien. Il n’en était pas sûr, lui plus que quiconque savait qu’il ne maîtrisait rien. L’avenir était pavé de dalles qui pouvaient s’effondrer à n’importe quel instant.

L’arrivée des corps des alliés de la Reina se ferait simultanément à celui des alliés de l’Ookami qui serait soulagé de voir que les siens étaient encore en vie. Ils n’étaient certes pas les cibles de ce raid, mais ils avaient été chanceux d’en ressortir en un seul morceau. C’était sûrement dû à Shalon qui avait montré une fois de plus à quel point il était fiable. Ce fut lui qui, d’ailleurs, accueilli les Bandana’s Pirates, un petit équipage qui semblaient en avoir dans le coffre. Pourtant, le regard de Karim fut d’abord suspicieux. Les humains lui avaient à nouveau prouver qu’ils étaient incapables de gouverner autrement que par la terreur.

- Pour l’instant, je pense que le moment est au deuil. Nous verrons pour l’introduction plus tard.

L’homme-loup s’était tourné vers les corps des membres de l’équipage de la Reina. Si lui avait déjà versé de nombreuses larmes, ce fut Aichounne qui ne put s’empêcher de pleurer cette fois-ci. La navigatrice serait accompagnée par les paroles de l’homme-loup qui, pour une fois, semblait transparaître d’un sérieux qu’on ne lui attribuait que rarement :

- Reposez-vous à présent.

Il n’avait rien d’autre à dire. Il savait que ces personnes s’étaient battues pour repousser l’ennemi, et il ne pouvait qu’accueillir leur courage et leur sacrifice, et narguer les faibles qui en étaient venus à de tels extrémités. Après avoir écouté le discours de la Reina, il se tournerait vers ses camarades, nouveaux et anciens :

- Nous reprendrons notre route après avoir aidé Saint-Johns. Enfin, faîtes c'que vous voulez, mais j'reste. Après ça, on fera un arrêt quelque part pour aider un peuple qui en a besoin et… On partira vers Paradise, puis vers le Nouveau Monde. Faut qu’j’vous présente quelqu’un là-bas.

Il parlait bien sûr de la Patronne. Après tant d’années, il allait la revoir. Ses yeux pétilleraient plus tard comme ceux d’un enfant quand il en reparlerait, et si quelqu’un lui demandait de qui il s’agissait, il répandrait son nom : Rébéna Té Ra.







Merci pour l'Event !
Karim Ookami
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sauter vers: