-62%
Le deal à ne pas rater :
ABEIL – Lot de 2 Oreillers à mémoire de forme matelassés- 60×60 ...
14.54 € 37.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3015

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue0/0Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue0/0Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 15 Fév - 19:28



Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] PNJ2
Clara Ulrika Ton.

Le calme de la marine tranchait net avec la situation. Elle se montrait à l’écoute et cela plaisait d’autant plus à Clara, qu’elle pouvait écouter davantage ce qu’on lui disait. Koba était sa proie, elle la voulait morte et elle aurait pu se battre avec les marines pour cela, étant mercenaire et non chasseuse de primes.

    - J’ai été missionnée pour la tuer, alors mon objectif est de récupérer sa tête. Je n’allais pas vous laisser tuer ma cible sans mon aval. Mon commanditaire pourrait être au courant si d’autres personnes que moi la tue…. Néanmoins je commence à penser que la ramener en vie est une meilleure idée. Mais bref, je ne marchande pas avec d’autres mercenaires. Je vais donc m’en aller si vous n’avez rien de plus à me dire.


Du côté de Logan la situation était un poil plus gênante. Roxiflor était certes libre, il était certes en possession d’une arme qui aurait pu lui être utile, mais il n’avait clairement pas la puissance de R64, ainsi lorsque que la queue de Kyoran vint s’enrouler autour de Logan, elle fut écrasée avec le Seyfried dans un grand fracas. La paume couverte de haki n’avait probablement pas fait du bien et la queue de l’animal était dûment brisée. La chimère serra alors son étreinte avec violence et projetterait Logan contre un mur avec fureur. Ayant saisi la queue de Kyoran, le dinosaure aussi serait projeté avec Logan, voir même Roxiflor s’il ne lâchait pas, tout ce beau monde s’encastrerait ainsi dans un « cratère » au centre du mur. Ce mur était d’ailleurs proche de l’entrée vers le laboratoire de Tucker. Bien entendu si Logan électrocutait R64, Kyoran en subirait les dégâts, voir même Roxiflor...

Cela signifiait que Logan ne put s’élancer à temps vers Tucker, tout comme Roxiflor ne put  sauver Eron, ce dernier allant dans l’abîme avec Tucker Law, pour son plus grand malheur… Sa chute avait effectivement eu lieu et il était donc en la présence de Law, Chapter et Pickles, les os brisés à plusieurs endroits. Autant le dire, Eron ne pouvait pas marcher…


Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Tisseu10
Tucker Law, l’inventeur des chimères humaines.

Dans ledit souterrain se trouvait ainsi le géant préhistorique. Les lumières s’étaient toutes activées et Chapter pourrait ainsi contempler la pièce avec plus de détail. Il s’agissait-là d’une immense pièce d’environ cent mètres de profondeur, entièrement faite de glace elle ne révélait pas uniquement Pickles, mais bel et bien quatre grands murs de glace.

Dans ceux-ci se trouvait d’autres titans bestiaux, d’autres géants poilus. Leurs morphologies différaient de Pickles, ayant l’air plus petits que lui. La scène semblait être telle que l’armée du géant préhistorique semblait avoir été figée alors qu’ils acclamaient tous le géant.

En arrivant au niveau de Tucker, Chapter pourrait voir le scientifique rêveur et heureux. Si bien que le compliment que lui fit la forteresse toucha son cœur…

    - Un artiste ? Oui ! Voici Pickles… Dans les récits archéologiques il était appelé : Salt Humanity. La légende veut que lui et son armée de géants sillonnaient les mers à la nage. Il était si puissant qu’il soumettait les animaux grâce à un simple cri. Je suis sûr que les chimères là-haut sont à l’arrêt.


Et alors qu’il prononça ces quelques mots, Tucker ferait un pas en avant, allant naturellement vers sa créature, lui tendant les bras avec joie.

    - Tu es parfait ! C’est grâce à tes gênes que nous avons pu créer des chimères humaines !  Tu es le trésor d’Extinction ! Le monde doit te découvrir ! Et moi, je dois être ta première victime ! Pour qu’un jour ma fille me venge et devienne à son tour parfaite !


Le projet de Tucker prenait davantage de sens. Les chimères humaines étaient donc tirées de l’ADN de Pickles, sans jamais s’approcher de sa taille pour autant. Néanmoins, cela expliquait manifestement leurs apparences adultes alors qu’elles étaient très jeunes, la désertion de Tucker et Zifukoro n’ayant que cinq années. Si Tucker trouvait sa fille imparfaite, c’était parce qu’elle n’avait pas encore été au-dessus de sa plus grande découverte. L’existence de Pickles était un trésor archéologique, mais le ramener à la vie était une prouesse scientifique.

    - Nous lui avons même appris à parler en le décongelant partiellement pour le dresser. Les autres te trouvent imparfait, mais pour moi c’est ce qui te rend si spécial.


Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Unknown
Salt Humanity alias « Pickles »

C’est alors que la créature libéra un second cri allant faire raisonner toute la pièce, traversant à nouveau le laboratoire !

    - GUHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
S’écriait-il

Le corps de la créature commença ainsi à bouger, ses bras démesurément longs allant s’étirer, ses pieds se levant l’un après l’autre… Et une phrase franchit avec moins d’amplitude la pièce.

    - JE SUIS LIBRE…………….LIBREEEEEEEEE !


La bête ne fit alors pas attention à Tucker qu’il ne voyait pas et fit un pas en avant pour se mouvoir, un pas qui vint shooter le scientifique de façon complètement involontaire, lui brisant pourtant un bras…

Hurlant de douleur, l’homme commença à crier « Pickles ! Pickles ! Salt ! Salt ! »

Et c’est à ces mots que la créature tiqua, ou plutôt à ces cris, baissant la tête pour observer l’humain, il fronça d’un coup les sourcils, prenant un visage sombre, avant d’aller saisir cet être et le ramener devant lui.

    - HUMAIN !! TU M’AS TORTURÉ ! TU M’AS FAIT SOUFFRIR HUMAIN !
Grommela la bête.
    - Oui ! Oui ! Et je mérite la mort ! Tu dois le faire !
Criait-il avec une joie à peine voiler.
    - COMMENT ? AIDER TOI ? JAMAIS ! MEURS SEUL !
Dit-il en lâchant le scientifique sans se préoccuper de lui davantage…

Ce fut ainsi une chute de trente mètres de haut qui s’offrit à Tucker, une chute à la suite de laquelle il se briserait les jambes…. Sans mourir… Le sort s’acharnait-il sur ce fumier ? Ce savant fou incompris ?

    - ANIMAUX VENEZ !



Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Unknown
Wawann, Scientifique de catégorie « Nobody ».

Dans un paradoxe tout aussi amusant, les étages du laboratoire avaient été ignorés de tous, personne n’avait souhaité prendre les escaliers de métal qui y menaient. La curiosité n’avait frappé personne, tout comme celle vis-à-vis du tableau de bord. Néanmoins, un scientifique s’y trouvait, posté en face de plusieurs incubateurs, un carnet en main, un casque de musique sur la tête, il fredonnait…

    - J'suis comme ouvriers de Tequila Wolf,  j'suis toujours concentré.


Hochant la tête avec plaisir, il semblait apprécier sa musique. Il sortit une télécommande d’une machine et désactiva les incubateurs.
    - Sédatif administré, chimères apaisées, elles seront dociles. Télécommande réglée.


Sortant d’une des entrées de l’étage, celle située du côté « porte du laboratoire de Tucker », il arriverait, sur le pont métallique et dirait à voix haute… juste après « l’ordre de Pickles ».

    - Les chimères de monsieur Janz sont prêtes !


Il utilisait un casque-audio connecté à un audio-dial, d’où la musique si forte, qui le fit crier inconsciemment… Wawann était du genre concentré, il écrivait de la musique à côté de son travail de scientifique de catégorie « Nobody » et les écoutait ensuite. Il n’avait pas trop compris l’effervescence dans le laboratoire quand il préparait les chimères de Janz et fut très étonné de voir autant de chimères libres et ses collègues courir dans tous les sens.

Ce fut l’ouverture au sol qui lui fit écarquiller les yeux….

    - Ah non, non. Je n’ai pas signé pour ça. C’était censé être un boulot bien rémunéré. Vous allez prendre votre télécommande vous-même.


Il posa alors la télécommande sur le pont et retourna dans son laboratoire, il y avait une sortie ?


Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Jolly_10
Barber Janz, le Sorcier

Dans ce contexte, le poing de Janz venait de s’écraser contre Obra, les mains tendues vers l’énorme poing d’or n’avaient pas été la meilleure idée du chasseur, l’un des bras des se briserait sous le choc de l’assaut… Néanmoins, l’effet du latex fut fonctionnel, puisque Janz ne put mettre à exécution son « éclatement », les pièces ayant été retenues par la colle, ce qui surprit grandement le pirate… Le tir de jus de citron arrivant ainsi vers le supernova qui généra donc une grosse pièce sur l’ensemble de son visage. Relâchant alors l’ensemble de son bras de pièce au sol, il fut captivé par Wawann quand ce dernier prononça son nom. Il comprenait alors la situation, mais voyait qu’il aurait plus que jamais besoin d’Akira pour gérer la situation.

    - Tsss, je n’ai pas le temps de m’occuper d’un chasseur….. Akira on doit se casser !


C’est malheureusement à cet instant précis que la porte du laboratoire de Trix fut enfoncée par plus d’une vingtaine de chimères déchainées ! Elles arrivèrent en trombe sur Akira et Léon, dans l’unique but de les charger ! Ils se feraient projeter n’importe où s’ils n’esquivaient pas.

Générant un immense poing de pièce qu’il couvrit de haki de l’armement, le supernova le projeta alors en direction de Léon, et commença à courir en direction des escaliers…. Manifestement les chimères n’en avaient pas après eux, mais bien après ce gouffre immense vers lequel elles se dirigèrent toutes… Même celles s’intéressant à Koba à la base.  
Si Léon poursuivait encore les supernovas, Janz lui balancerait de nouveau ce genre de gros poings de haki, laissant Akira ouvrir la marche.

    - C’est notre chance ! On se casse !



Si tout se passait bien pour eux, alors ils pourraient récupérer la télécommande sur le pont et pénétrer dans la pièce en question. On y retrouvait des chimères assises sur le socle de leur incubateur dont la cloche était soulevée par un bras mécanique. Ils pourraient également retrouver des mallettes contenant du liquide IAM, s’ils les ouvraient pour vérifier cela. Il n’y avait que vingt chimères, dix 3E et dix 2E . Manifestement les quatre espèces étaient dans la salle principale, donc aucune n’avaient été préparé à cet effet dans l’immédiat… Il manquait également les vingt scientifiques, mais Janz ne les avait pas prépayés, donc cela restait moins grave en considérant les mallettes de liquide.

Ils verraient ensuite une grande prote qui était la seule autre sortie que la porte d’entrée.

    - Je peux en porter dix avec mes pièces et toi Satanas Dolly ?



Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 30f05110Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 30f05110
??? & ???

L’un des inconnus avaient ainsi déployés une véritable masse chevelue qui avait servi a éliminé Trix sans la moindre sommation, l’homme mourant quelques instants après…
Plus rien n’allait, c’est ce que pourraient voir Josh et Edward en quittant le laboratoire de Koba… Les deux inconnus les avaient laissé passer eux et les autres mercenaires quand le colosse montra patte blanche. Juste les inconnus allèrent finalement du côté du laboratoire de Koba, l’un ne tardant guère à fouiller les meubles du laboratoire pour en prendre quelques documents, alors que l’autre en brûla le reste…  Ceci fait ils pourraient quitter ce laboratoire, constatant également le « bordel » évident.

    - La mission est un succès, mais il faut continuer à observer l’allié d’empereur et l’allié de Konan…. On ne sait jamais.
Murmurait le plus grand en taille, au plus petit.

Alors que tout ne semblait être que zizanie, les chimères s’amassèrent toutes autour du trou sous l’impulsion de l’appel de leur maître « Pickles ». Seul, R64 était resté neutre étant en partie humain, à la grande joie de Logan.


Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Unknow11Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 216544AOI7
Iliena, ex-vice-amirale et Bayley Roo, ancien membre de l’AOI.

Ce fut dans ce « calme » que le duo de la Néo-Marine apparut peu après…

    - Les hauts membres d’Extinction sont de grands criminels primés à plus de 100 millions de berrys ! Leur but a toujours été de faire trembler Grand Line ! Vous devez rapidement évacuer avant qu’il ne soit trop tard
Expliqua Iliena, comme pour décourager les honnêtes gens souhaitant travailler avec Extinction.

Regardant vers le haut, Pickles avait vu la tête de plusieurs créatures pencher au-dessus de son trou, il avait alors compris qu’il s’agissait là de sa seule sortie…

    - ADIEU MON ARMEE…. MES BÊTES ATTAQUEZ !


Dirait-il une voix grave provenant du trou, chaque chimère fusant dans tous les sens sur la foule dans un assaut général catastrophique…. Tout le monde se ferait attaquer à cet instant précis, par au moins une chimère, alors que les scientifiques commençaient à fuir dans tous les sens, certains partaient vers le laboratoire de Tucker, d’autres vers les étages, tandis que d’autres fuyaient vers l’entrée principale, les mercenaires faisaient de même…

Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] PNJ
Pendragon Uther alias Monster Hunter.

C’était une vaste zizanie qui commençait…. Zizanie où Pendragon vivait plutôt bien, assis sur une dizaine de chimères mortes, il regardait le trou avec attention. Être attaqué par les chimères ne changeait rien pour lui au final.

Pour le groupe de Daiki tout ressemblerait encore plus à un sombre bordel étant donné la situation….

Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Scientifique_10
Koba Max, Scientifique en chef d'Extinction.

    - Il faut fuir ! Le Pickles va sortir d’un moment à l’autre ! Il peut détruire tout le laboratoire et nous avec ! Le laboratoire est techniquement un étage dans la montagne ! Pickles est en-dessous, si nous n’évacuons pas maintenant, nous allons faire une chute de plus de cent mètres ! Time End est l’île parfaite pour lui !
S’écria Koba

Pour certains cela n’était rien, mais pour beaucoup, cette chute signifierait la perte de plusieurs membres ou de graves de blessures. Sortir du laboratoire semblait être la solution la plus sage d’après les dires d’une Koba apeurée…

Pour l'instant l'enfant qu'avait récupéré Lucina ne semblait pas réagir, il était étonnamment calme, mais ne dormait pas. Sa chevelure rouge laissait apparaître une légère ressemblance avec Koba Max, en version nouveau-né.

Au sein de la forteresse d'Eden Chapter, le souci des scientifiques, vis-à-vis des cloches d'incubateurs, émanaient surtout de leur poids. En brisant le verre il leur permit ainsi de pouvoir s'en occuper sans problème. Le liquide récolté était effectivement du liquide IAM dilué. En dépit de sa dilution, il permettrait effectivement de nourrir les chimères pendant des années. C'est la raison pour laquelle les cuves se vidaient d'abord avant de libérer les chimères en temps normal... Le liquide pouvait ainsi être réutilisé.



Ordre : Daiki - Lucina - Auster - Obra- Eden - Akira - Logan -Edward

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 36h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.

Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !


Clara Ulrika Ton, niveau 35
Yan Tiers, recruteur de la révolution de Seas Blues, primée à 25.000.000B, niveau 27
Koba Max, niveau 30, race étrange, communication avec les animaux.
Trix Max, niveau 20
Tucker Law, niveau 25, jambes cassées, un bras cassé.
Barber Janz, ex-corsaire, niveau 36, haki de l'armement, primé à 350.000.000B
Pendragon Uther, chasseur de primes, niveau 35 renommée de 97.600.000B
R64, chimère niveau 35. (un bras en moins)

L’inconnu aux cheveux, niveau 35+, RAV capillaire
L’inconnu au marteau, niveau ???

Iliena, ex-vice-amirale, niveau 39
Bayley Roo, ex membre de l’AOI, niveau 37

Pickles, niveau 35+

45 scientifiques, niveau 10.
10 guerriers, niveau 10.
7 (13-5 chimères) 2 espèces du niveau 15 à 20 (5 tuées par Logan)
10 (15-5 chimères) 3 espèces du niveau 20 à 25. (5 tuées par Logan)
30  chimères prématurées niveau 30 à cause de leur actuel état de rage. Parmi elles, les chimères que vous avez inventée sont actuellement niveau 33 à 34 (R64 demeure plus abouti) .  

Auster escorte désormais 10 chimères qui ne l'entendent pas ! Il doit donc trouver d'autres moyens que la voix pour interagir avec elles.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Goat D. Daiki
Goat D. Daiki
Messages : 218
Race : Humain
Équipage : Daiki's Pirates - Edward's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue32/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue31/220Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (31/220)
Berrys: 21.790.000 B
Mar 16 Fév - 20:00
Feat. Groupe Final - Mini-Event
Le courroux des chimères
- Quitte à la sortir t'aurais pu l'utiliser !

C'est après avoir ainsi grogné sur Iliena que le Goat fit ses premiers pas vers la salle dont les traits commençaient à peine à se dessiner, dissimulés précédemment par l'irruption des chimères qui avait soulevé beaucoup de poussière. Pour éviter toute mauvaise interprétation, il parlait bel et bien de la lame de la belle borgne, pas d'autre chose. Il entra alors dans la pièce avec une face aux airs remontés, juste derrière le groupe de Néo-Marines.

- Tuckeeeeer... marmonna-il dans son inexistante barbe.

C'est alors que ses yeux cherchaient la silhouette du scientifique fou que le pirate ne pu s'empêcher de faire une observation.

- Y'en a du moooonde ! s'exclama-t-il d'une voix pointant vers les aigues alors que son regard parcourait les nombreux individus qui se dressaient ci-et-là.

Il y avait même un type confortablement installé sur les cadavres d'une dizaine de chimères et pour les regards qui ne s'étaient pas tournés vers eux, tous se concentraient sur la même chose. Un trou. Béant. Un trou béant entouré de chimères semblant regarder vers le fond.

Ignorant les avertissements de la Néo-Marine, Daiki avança à son tour vers le trou, toujours à la recherche de Tucker. Après tout il avait quelques mots à lui dire. S'immisçant au milieu des chimères, il arriva au bord du précipice alors que ce qui était à l'évidence le géant préhistorique levait la tête vers lui et les créatures. Tombant sur ses fesses à la vue du géant dont il aurait juré que le regard s'était jeté dans le sien, le pirate balbutia en se redressant, avançant sur ses genoux pour revenir au bord du précipice.

- Alors c'est toi, Pringles ? s'exclama-t-il finalement clairement en regardant la géante créature avec un œil aussi craintif qu'admiratif.

Ce à quoi il ne s'attendait pas, c'est à ce que le géant Pickles parle à son tour.

- Atta... Quoi ? balbutia-t-il en tournant les yeux de gauche à droite, lui qui était entouré de chimères. - Ha... ! Elles m'ont ignorées ! s'amusa-t-il de remarquer tandis que les créatures semblaient s'attaquer à quiconque croisait leur chemin.

- Hey ! Pringles ! T'aurais pas vu un scientifique... l'air un peu fou, la blouse blanche... les cheveux noir ? Ca te dit un truc ?

Mais alors qu'il se croyait hors de danger, ignoré des chimères, il entendit le son d'un animal arrivant à vive allure sur son flanc droit.

- Yikes ! laissa-t-il s'échapper avant de s'allonger corps totalement collé au sol, mains sur la tête pour la protéger.

Il y avait un monde où la créature lui passait par-dessus sans l'écraser et il était de toute manière trop tard pour se relever, il aurait été embroché. C'était un pari, mais il n'avait pas le choix.

GOTHEIM sur Never Utopia

_________________

Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] YwT7HkW
Couleurs des dialogues : Daiki : #009900 Raiki : #ff6600 Daiki & Raiki : #669900
Goat D. Daiki
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Le Passeur
Eden Chapter
Messages : 452
Race : Humain
Équipage : Edward's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue32/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue149/220Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (149/220)
Berrys: 767.077.002 B
Ven 19 Fév - 10:48
Le Courroux des Chimères
Mini-Event





Léon Winter, Ancien Decima



Sa juste colère atteint son but ; le cornu semble enfin disposé à combattre. C’est du moins ce que l’ancien esclave croit comprendre l’espace d’un instant, tandis que le poing du forban heurte son poignet, le forçant à lâcher. Voilà qui est plus acceptable. Léon se ressaisit légèrement, reprenant ses esprits.

Pour rien. Il s’était trompé. Le jeune pirate, une fois de plus, en vient à tenter la même stratégie. Futile. Lamentable. Inutile. Quelle déception.

A son tour, le poing noir du garçon aux lunettes s’abat sur le poignet de son adversaire, le repoussant violemment vers le haut et éloignant ses doigts de sa joue. Quand comprendra-t-il ? Il n’est pas plus rapide que lui, et il ne le sera jamais. Son approche directe pour prélever des fragments de son corps est vouée à l’échec. S’il veut avoir une chance de survie, il devra se combattre, réellement. Ou du moins, se montrer plus malin qu’il ne semble l’être.

Les coups de pieds atteignent leur cible en même temps, et les deux hommes se retrouvent propulsés à plusieurs mètres de distance, une fois de plus. Léon soupire ; le cornu ne fait que temporiser. C’est fatiguant.

Il voudrait l’attaquer à nouveau immédiatement, ne pas lui laisser le moindre instant de répit. Suzuran Akira s’avère bien plus résistant qu’il n’aurait dû l’être ; tout cela aurait dû être fini il y a maintenant plusieurs minutes. Pourtant il est contraint de s’arrêter, percuté par une chimère affolée. Agacé, il accorde un regard furieux à la créature, et abat le tranchant de sa main sur la nuque de l’étrange animal. Il en a assez d’être importuné.

Et pourtant, cela ne semble pas prêt de s’arrêter. Il entend le Sorcier s’adresser à son ennemi. Comment ? Pourquoi ? Peu importe. C’est hors de question.

Au sein du voile de haine qui embrume son esprit, quelque chose semble se dissiper, l’espace d’une seconde. S’il s’évertue, il perdra tout. Il n’est pas aussi implacable qu’il ne le croyait ; il ne peut pas les détruire tous les deux. S’il continue à se focaliser sur le cornu seul, celui-ci s’enfuira, accompagné d’un nouvel allié plus puissant que lui. Cet homme se mettra alors en travers de sa quête vengeresse, et pourrait bien la bloquer entièrement.

C’est inacceptable.

L’enfoncement de la porte est une chance. De nombreuses chimères courent vers eux ; une charge violente. Pivotant rapidement, Léon effectue un bond rapide et son pied se pose sur le front d’une des créatures semblant les plus massives. Il prend ensuite une impulsion puissante, qui vient s’ajouter à l’énergie apportée par le mouvement de la créature. Si cela stoppe net l’animal, il n’est pas concerné. Il s’élance ainsi à une vitesse plus impressionnante encore qu’il n’a pu le faire auparavant. Atteignant l’escalier avant l’ancien corsaire, il se jette au sol pour se saisir de la télécommande. Il se retourne alors, juste à temps pour voir le poing de pièces fuser en sa direction. Ses avant-bras se croisent devant lui, couverts du haki de l’armement, mais il accuse le coup.

Repoussé en arrière à nouveau, il se redresse et son regard se porte vers le bas de la plateforme, en direction de la salle. Il repère bien vite l’homme qu’il cherche des yeux, et son bras effectue un vif arc de cercle. Un petit objet métallique fend l’air, en direction du jeune chasseur blond. S’il a bien visé, la télécommande devrait arriver directement dans les main – ou du moins dans la main valide – du scientifique aux fruits. Le chasseur en lui-même ne présente aucun intérêt, mais il semble volontaire plus que de raison. Le Sorcier n’aura pas ses chimères.

-Je t’avais dit de rester en dehors de ça...

Sa voix a regagné son assurance. Son visage est redevenu impassible, ses yeux toisent les deux hommes qui montent l’escalier d’un air mauvais. Il est à nouveau l’Arme. Toute forme d’émotion est réprimée au plus profond de lui ; les sentiments sont ses ennemis. Ils ne lui ont jamais apporté que de la souffrance.

Plus aucune tension ne s’affiche sur ses traits ; il les attend, calmement. Il est prêt.

Si le pirate aux pièces attaque de nouveau, il esquivera le poing d’un rapide pas de côté, tout en le déviant d’une paume couverte de noire. Il bondit ensuite sur la rampe de la plateforme, s’y positionnant en équilibre pour être visible depuis l’ensemble de la salle.

-Eh, toi!

Il hèle l’homme, espérant lui faire lever les yeux. Il fixe le second chasseur, celui possédant un impressionnant arsenal d’armes exotiques. Celui-ci a-t-il fini de s’amuser avec des animaux de toute évidence trop distraits pour lui présenter un réel défi ? Il l’espère. Son regard se fait insistant.

-Six-cent millions pour Barber Janz.

Il recule alors brusquement, esquivant un autre des assauts du pirate. Il ne possède évidemment pas une telle somme, mais cela n’a pas la moindre importance. Il ne lui importe pas réellement que les deux chasseurs ne triomphent du criminel ; il a simplement besoin, une fois de plus, d’une distraction suffisante. Et s’il réussissent ? Le fossoyeur s’en inquiétera. C’est exactement ce qu’il aurait fait, après tout. Peut-être passe-t-il trop de temps avec le vieil homme.

Ses iris écarlates se fixent alors, meurtriers, sur Suzuran Akira. Il ne le laissera pas traverser la plateforme. Le cornu ne sortira pas du laboratoire.

Ne t’avise pas de fuir, « Satanas Dolly ». Tu es à moi.

Tu es à elle.



___________________________


Le regard du vieil homme, d’admiratif, se faisait de plus en plus doux à mesure que le scientifique parlait. Le désespoir. Les rêves de grandeur. L’inaccessibilité. Le désir profond de transmettre le flambeau à sa fille, pas encore à la hauteur. S’il n’avait pas mesuré la moitié de sa taille, le fossoyeur aurait pu voir à s’y méprendre une version plus jeune de lui-même, avant sa condamnation. A ceci près que le Tucker était d’une volonté implacable. Il n’avait pas laissé la vie lui voler ses ambitions. Il était lui, ou au moins une version de lui qui s’était échappé quand son destin le lui avait indiqué. Une version de lui sur le point de réussir, avec presque trente ans d’avance sur son temps. Il était hors de question de le laisser échouer.

C’est avec une satisfaction absolue qu’il vit le scientifique être soulevé par l’immense créature… et avec une expression d’horreur absolue qu’il témoigna du refus cruel du colosse. Comment était-ce possible ?

Ignorant les plaintes de sa hanche, le Passeur s’étendit de tout son long, bondissant dans la direction du point de chute supposé du chercheur.  Allait-il l’atteindre ? Rien n’était moins certain. Sa tête le faisait encore souffrir, et son corps ne lui pardonnait pas plus. Mais il n’avait pas droit à l’erreur.

S’il visait correctement, une seule main se tendrait, à plat, paume vers le ciel. Le scientifique tomberait directement dans une ouverture, pénétrant le château. Il traverserait un étage à bas plafond, s’enfonçant dans le sol au lieu de s’y écraser ; celui-ci ne le retiendrait pas, mais la consistance serait suffisamment dense pour le ralentir. Un autre étage bas, une autre couche de sol du château. Le maudit avait réarrangé la structure de sa demeure, superposant autant de niveaux qu’il lui était possible dans l’épaisseur de sa main. Le Tucker ressortirait à l’air libre sur le dos de la main ridée du grand homme, sa vitesse de chute fortement réduite. Il heurterait tout de même le sol glacé de la caverne, mais avec un peu de chance ne serait pas plus gravement blessé qu’il ne l’était déjà.

Le vieux fossoyeur ne le regardait même pas ; ses yeux étaient figés en l’air, sur cette gigantesque chose qui avait à présent tant d’importance. Sa voix était d’un calme absolu, aussi apaisante qu’elle pouvait l’être.

-T’inquiète donc pas, mon gars. Tu vas l’avoir, la mort qu’tu mérites.







Léon Winter - Lvl 38 - Armement et Observation - Force et rapidité exceptionnelles

_________________
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] WUPhkz9
"Avant moi rien n'était, nul ne fut enfanté,
Hors les êtres crées d'éternelle substance,
Et moi je suis comme eux, car j'ai l'éternité,
Vous qui passez le seuil, laissez toute espérance."

Dante Alighieri, La Divine Comédie
Eden Chapter
Revenir en haut Aller en bas
Auster Litz
Auster Litz
Messages : 148
Race : Humain
Équipage : Eken Sor

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue30/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue14/120Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (14/120)
Berrys: 7.118.239.000 B
Sam 20 Fév - 13:25

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]



  • Mes yeux s’écarquillèrent en entendant le hurlement bestial qui résonnait dans l’immensité des lieux. Les chimères y réagirent, c’était comme si elles étaient hypnotisées, lobotomisée par ce son. Immédiatement je sondais les émotions des chimères que je venais de perde, et c’était un grand nombre. Grâce à l’intervention d’Aimée, qui avait bouché les oreilles de dix chimères, nous n’avions pas tout perdu et nous savions maintenant que c’était le cri qui lobotomisait les animaux.

    Aimée ajouta qu’elle allait prendre en charge les animaux aux cheveux longs et Yann ajouta par-dessus qu’il ne pouvait prendre le bébé restant. Lucina déclara s’en porter garante et la prise dans ses bras. Moi je me tournais vers Yann :

    - J’ai été stupide, on aurait dû se séparer plus tôt, on aurait pu sauver plus d’une trentaine de chimère, maintenant il n’en reste que dix. C’est maintenant que nos chemins doivent se séparer, conduis les en sécurité. Prends la direction de Gaimon et contacte en urgence la Révolution pour un rapport. On se retrouvera sur l’île. Je pense que mes pouvoirs ont encore à faire ici, il faut que je comprenne ce qui se passe ici. Yann, je suis vraiment heureux de t’avoir rencontré ! Tu es quelqu’un de bien.

    Une main sur l’épaule, je conclu par un sourire amical, lui laissant le temps de s’exprimer s’il le souhaitait.

    Une difficulté était encore de mise, comment faire pour que les chimères suivent Yann puisqu’elles ne pouvaient l’entendre. Dans toute cette agitation, je sentais la peur en elle et j’en concluais que je fasse de Yann un « guide » pour elles. Pour cela, elles allaient de nouveau être sujette à mon pouvoir, c’était pour les sauver, pour les libérer.

    *Kanjou Kanjou no Spritz*

    Ainsi j’accentuais le plus possible l’affection que les 10 chimères portaient envers Yann. Ce regard vers cette personne et la situation de peur, je concluais l’enchainement par une autre technique :

    *Kanjou Kanjou no Margarita*

    Le vert de l’espoir qui prends tout son sens avec la peur et qui s’incarne en la personne du Tiers, qui devient alors la lueur d’espoir pour les guider vers la sortie.

    - J’ai essayé de faire de toi leur leader, elles devraient te suivre jusqu’à l’extérieur maintenant. Refais le chemin inverse ça devrait être assez sécurisé.



    Puis je suivais les autres chimères qui avaient enfoncés la porte et rejoins une nouvelle salle, moi je restais au niveau de la porte, observant l’intégralité de la scène qui se déroulait dans la pièce principale. Les chimères, elles, s’étaient toutes agglutinées au centre, elles regardaient le Pickles en bas… Daiki était rentré dans la pièce et rejoins le centre. Il y avait tout un tas de monde, beaucoup de célébrité peu fréquentable, j’aperçu aussi le scientifique qui était présent à Shabaody lors des évènements de la vente d’esclave.

    Je me demandais alors à quoi ressemblait cette chose, le Pickles ? Il fallait de sacrés cordes vocales pour hurler de la sorte, je m’attendais à quelque chose de gros. En tout cas, cette chose savait aussi parler, puisqu’elle ordonna à toute les chimères de s’en prendre à nous.

    A cet ordre, si des chimères cherchaient à s’en prendre à moi, je répondrais par lancer mes Empathy Link, étudiant leurs « comportements affectifs » et usant alors du Kanjou Kanjou no Alcoholics, voir si j’avais toujours une influence sur elles en essayant de les (re)mettre de mon côtés.
    Si elles étaient plus de trois à s’en prendre à moi, et/ou que le Alcoholics ne fonctionnait pas, je répondrais à une offensive par une esquive et une retraite pour prendre de la distance.

    Il y avait tant à faire, comprendre comment fonctionnait l’influence du Pickles sur les chimères, établir une stratégie pour lui en priver et libérer ces pauvres bêtes et estimer s’il était possible de renvoyer ce monstre dans l’oubli qui convenait parfaitement jusqu’ici.




Spoiler:

_________________
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 200119041021553109
Auster Litz
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Delalande
Lucina Delalande
Messages : 166
Race : Je fais partie de la famille des vampires.
Équipage : Equipage de Daiki !

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue31/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue80/220Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (80/220)
Berrys: 1.570.000
Lun 22 Fév - 23:40
Le couroux des chimères



[Groupe FINAL - Mini event]

La poussière s'atténuait laissant place à un nouveau spectacle dès plus BOR-DE-LI-QUE ! Mais qu'est-ce que c'était que toute cette agitation ?! Comment cela se faisait-il que nous avions seulement entendu ce cri et pas la baston qui se produisait à côté de la porte ? Et qui étaient toutes ces personnes ? Je cherchais mon capitaine du regard, toujours sur mes gardes, car ici tout semblait totalement flou et fou. Ah ça y était ! C'était lui là-bas ! Alors que je m'apprêtais à le rejoindre, mon œil se posait sur cette femme... Une blouse blanche, un sourire d'ange, ce regard démoniaque et surtout, surtout cette chevelure rougeâtre ! Comme celle de l'enfant que je portais et des autres "chiens" qui s'enfuyaient avec Aimée. Cette dernière ne semblait pas rassurée et conseillait la fuite le plus rapidement possible à cause du réveil de ce fameux... Pickles ? Le trou géant là-bas, se trouvait-il réellement un géant ? Si oui, je ne préférais ne pas le voir... Inspirant à plein poumon, je m'apprêtais à hurler à Daiki pour lui demander ce qui se trouvait là-bas, mais c'était alors qu'une horde de chimère fonçaient dans le tas ! Je fixais l'enfant qui ne réagissait toujours pas, elle était potentiellement vide d'émotion et pourtant...

LUCINA: N'aie crainte ma petite, je vais faire mon possible pour te protéger !

A force de trop m'attarder sur ce petit bout, l'une des chimères en profitait pour me bondir dessus ! Le combat s'annonçait bien désavantageux: Une enfant dans les bras, donc une main de libre, la majorité de mes gadgets utilisés lors de notre dernier combat plutôt rude et également... ma manière d'être pacifiste tout simplement ! Pour le coup, il fallait au moins prendre sur ma personnalité pour me battre à nouveau et éviter de blesser mon adversaire, mais aussi de tout faire pour préserver l'enfant de cette bête qui paraissait en forme et déchaînée comme jamais ! L'unique réflexe que j'avais pour le moment était de mettre mon pinceau en avant pour tenter de parer, bloquer ou même de me faire projeter par l'attaque sans de graves blessures.

LUCINA: Calme toi ! Je ne veux pas être ton ennemi humble animal !

COLOR'ART: Touches pas à Neko-sama où tu vas tâter de ma lame vaut rien !!!

Malheureusement, le regard de la créature en disait long sur ses pensées et celle-ci n'en resterait pas là malgré l'avertissement de mon pinceau, dame Eleona ! J'en étais certaine. Si l'animal tentait une quelconque nouvelle attaque, j'userais de mon avant-dernière bombe de peinture pour l'aveugler et tenter de lui échappait pour trouver une cachette et mettre l'enfant à "l'abri". Ce mot était bien trop grand en repensant aux paroles de cette scientifique à la chevelure rouge. S'il le voulait le Pickles pouvait réduire cet endroit à néant comme bon lui semblait s'il venait à sortir de son trou. Effroyable, rien que d'y penser... En revanche, pour en revenir au potentiel combat, si mes bombes ne lui faisaient rien, je n'aurais le choix que de contrer la bête au corps à corps usant d'un seul bras !

_________________
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 200213121040718601
Lucina Delalande
Revenir en haut Aller en bas
Obra Taton
Le Génie Raté
Obra Taton
Messages : 408
Race : Humain
Équipage : Alliance des chasseurs de prime : Renaissance

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue37/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue34/350Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (34/350)
Berrys: 732.957.000 B
Jeu 25 Fév - 4:10
Le courroux des chimères groupe 1




Alors qu’Obra arrivait finalement à se défaire du combat contre Janz, moins blessé qu’il n’aurait plus l’imaginer à l’accoutumé, dans sa course, quelque chose arriva jusqu’à sa main : une télécommande. Se stoppant un instant dans sa course pour comprendre son utilité, il finit par la trouver : il s’agissait de la télécommande pour les chimères de l’ex corsaire. Vexé de ne pas avoir pu venir à bout de lui, l’homme avait au moins une conciliation : il allait pouvoir faire perdre une belle somme au criminel. De toute manière, l’argent qu’il avait utilisé provenait certainement d’un fruit du démon, ça n’était pas une grosse perte. Resserrant violemment la main, le chasseur de prime tenterait de briser la télécommande afin que celle-ci devienne parfaitement inutilisable. Suite à cela, il viendrait taper une dizaine de fois du pied avant de partir à une très grande vitesse en direction du scientifique d'un des corps de scientifique qui avait été éliminé plus tôt : Trix. Il n'avait pas l'habitude de récupérer des cadavres, mais il avait des objectifs pour le futur et ce dernier était un potentiel tremplin pour lui.

Posant le corps sur l'épaule, il reprendrait finalement la direction de l'autre chasseur de prime à grande vitesse, usant du soru. Arrivé à son niveau, il finirait par lui adresser quelques mots.

“ - Hey, Pendragon, que dirais-tu de récupérer les scientifiques intéressants et d’attendre que ce monstre gigantesque aille à l’extérieur ? Je pense que ça sera un bon entraînement pour voir de quoi tu es capable avec ton armement.”

L’idée était simple : récupérer les scientifiques les plus primés avant de les extirper d’ici pour pouvoir les emmener à la marine. Suite à cela, combattre Pickles qui semblait davantage abordable et qui surtout semblait être un danger. Après tout, peut-être qu’un léger combat pourrait suffire et qu’il permettrait à l’inventeur de faire une proposition future à l’autre chasseur, qui sait ?


Obra Taton
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 645
Race : Cornu
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue39/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue311/350Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (311/350)
Berrys: 6.817.458.343 B
Sam 27 Fév - 2:28
Feat


Du Monde
Le courroux des chimères

Le cornu avait essayé de récupérer ces larmes sur les joues de cet homme qui était en train de pleurer. C'était comme ça qu’il se battait, en utilisait l’ADN des autres personnes. Mais là avec Léon c’était une chose qui avait l’air de devenir compliqué, il ne se laissait pas faire, et même hors du désespoir, il restait conscient pour tout, il ne devait pas se rendre compte que le cornu se donnait à fond dans ce combat, mais qu’il ne se battait pas comme lui. Il était une nouvelle fois repoussé, Léon ne voulait pas retrouver sa dulcinée en enfer, il voulait rester ici pour la venger. Il arriverait un jour où Akira aurait forcément le dessus, il aurait dû se laisser mourir ici, ça lui aurait une belle mort dans ce complexe qui commençait à devenir l’apocalypse.

Alors que son coup de pied avait fonctionné et qu’il se remettait debout et qu’il entendait les paroles de Janz, notre héros commençait à se mouvoir vers lui. Mais il fut stoppé dans son élan en voyant Léon se déplacer encore plus rapidement qu’avant. Il se retrouvait proche de Janz en un rien de temps. Sans attendre, le chasseur créait un fouet de paille, le plus long possible. Il voulait pouvoir toucher Léon de là où il se trouvait. Il balançait une fois son fouet qui n’avait pas abouti, il avait mal évalué les distances mais aussi bousculer par des chimères dont il essayait de ne pas se préoccuper.

Ainsi en voyant un objet fuser vers le petit chasseur de primes, Akira balançait une seconde fois son fouet, sauf qu’il se retrouvait entre plusieurs chimères qui le bousculaient dans tous les sens. Il en avait même perdu le fouet qu’il venait de créer. Se retrouvant au sol, il se relevait rapidement pour voir où tout le monde se trouvait. Il voyait ainsi Obra mettre ses derniers coups de pied dans la télécommande et se barrer fissa sans demander son reste. Il avait l’air d’être mal en point et de n’avoir plus qu’un seul bras valide, il avait bien résisté à l’attaque de cet ancien corsaire. Il savait donc sûrement se battre, s’il avait pu le combattre qui aurait gagné entre le fruit de la paille et le fruit des fruits. Du peu qu’il avait vu, notre pensait que ce chasseur de primes pouvait créer des fruits, mais il ne savait pas quels fruits, peut-être pouvait-il en faire qu’un seul ou plusieurs. Un combat contre ce Taton lui permettrait d’en savoir un peu plus sur ce pouvoir qui semblait fascinant. Pouvoir manger des pommes en illimité, une rêche que le cornu commençait à s’imaginer en bavant sur place, mais il revenait à la raison rapidement. Il se précipitait pour ramasser cette télécommande, elle semblait en miette, mais peut-être qu'elle fonctionnerait encore, il la ramassait quand même au cas où elle pourrait servir à Janz.

Une fois avec la télécommande, Akira retrouvait Janz en prise avec Léon, il ne savait pas quoi faire, sortir, rester ici et se battre. Son choix était vite fait, il allait suivre Janz et partir le plus vite possible, son destin n’était pas de se battre maintenant contre Léon mais un autre jour.

“Je porterais le plus possible, j’ai récupéré la télécommande dans un sale état, je n’ai pas pu la protéger, excuse-moi ! Léon va encore nous poser des problèmes pour sortir... Peut-être peut-elle encore servir, je ne sais pas !”

Le pêcheur avait abordé les deux problèmes du jour, la télécommande cassé et Léon, mais ne se souciant pas de cette personne. Akira partait en direction de la porte que lui avait indiquée Janz, il fallait partir et vite. Si des personnes voulaient tuer ce monstre en lui fournissant un poil, c’était maintenant, il ne fallait pas tarder, entre Léon, la fuite et pickles le temps était compté. Il fallait agir vite et le cornu était assez presser par le temps et l’homme qui le pourchassait !
Code de Frosty Blue de Never Utopia


Technique:
Suzuran Akira
Revenir en haut Aller en bas
Logan Seyfried
Colonel
Logan Seyfried
Messages : 526
Race : Humain
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue41/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue242/500Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (242/500)
Berrys: 97.543.056.000 B
Colonel
Mar 2 Mar - 2:27


Le courroux des chimères






La frappe était inévitable. Les deux mains puissantes de haki s’étaient écrasées sur le corps de Logan qui avait tenté de parer un maximum d’impact. Il avait défendu sa tête ainsi que ses organes vitaux essuyant un maximum de dégâts avec son épaule déjà hors de combat et les parties de son corps les plus solides. Sa forme BEAST avait permis de maximiser sa résistance mais le fluide offensif n’était pas à prendre à la légère. L’impact était imminent. Le corps de Logan était tombé sous le coup de la frappe. Le rouquin était sonné et ce n’est qu’un mètre au dessus du sol qu’il eu finalement le réflexe de déployer ses ailes pour amortir la chute, posant finalement un genou à terre.

Chacun bougeait de manière anarchique. La situation était chaotique et n’avait que trop peu de sens pour l’esprit cartésiens qu’était Logan. Eron était resté en bas et Roxiflor perdu dans la masses. Minerva semblait essuyer quelques difficultés avec Koba. Pickles était éveillé et Tucker resté en bas. Une information importante était cependant parvenue aux oreilles du Seyfried, les chimères de Janz étaient prête et Akira. Une question perdurait cependant. Qui de la télécommande ou de Pickles avait la priorité sur les chimères.

D’une certaine façon, le marine avait empêché chaque camp de se renforcer ce qui était positif. Son dernier objectif était l’assassinat… Celui de Koba, Tucker mais aussi Pickles ! Pour les deux premier, ce n’était pas un problème mais le géant qui siégeait sous terre était difficilement atteignable. C’est à ce moment que les pouvoirs du maudit connu sous le nom de Satanas Dolly revinrent en mémoire du colonel. Le pirate était la solution parfaite. Il fallait lui fournir l’ADN du monstre.

“Akira ! J’ai besoins de tes pouvoirs ! Ils ont surement de l’ADN de géant dans le labo !”

Qu’il ne parte pas inutilement, Logan saurait lui être redevable ! Après tout ils étaient amis non ? Jouer sur la Corte affective ?… PAS DU TOUT ! Voyons… Bref. Déployant à nouveau ses ailes membraneuses, Logan embarqua Roxiflor en même temps pour plonger dans le trou de l’ascenseur et ainsi rejoindre le scientifique et l’homme forteresse. Le spectacle qui s’offrait à lui était inimaginable. Ce géant était impossible à vaincre… Mais sa taille était sa faiblesse, récupérer un simple poil était d’une simplicité enfantine. Trop grand que pour s’intéresser à si peu.

Le Seyfried lâcha Roxiflor à côté du corps d’Eron qui gisait la pour que celui-ci puisse le mettre en sécurité, toujours armé de son marteau maudit en position défensive. Il s’était contenté de trouver le corps de son camarade et de se soustraire à l’action pour se mettre en sécurité le plus possible.

De son côté, Logan avait bien vu le corps de Tucker qui gisait sur place. Loin de connaitre la mort désirée de cet homme, le rouquin s’était contenté de charger un rayon de foudre au bout de son doigt pour transpercer le coeur de cet homme misérable, cherchant à l’assassiner de sang froid ne sachant comment allait réagir l’homme forteresse à cette agression.

C’est maintenant qu’il fallait jouer intelligemment pour récupérer un simple poil. Logan s’était approché en volant ne sachant trop s’il avait été repéré par la créature. Utiliser de sa foudre ne ferrait que la chatouiller, il fallait s’approcher calmement dans la mesure du possible.

“Pickles, calme toi sinon le labo entier va s’effondrer et nous mourrons tous… Toi avec.”

Quoi ? Logan parlait avec la créature ? Finalement pourquoi pas ! C’était une idée comme une autre. Après tout, cette créature méritait sa chance elle aussi. Peut-être que sa mort n’était pas primordiale. Elle savait parler ! La véritable raison était cependant toute autre. Pickels était un vestige du passé de par son existence. Un archéologue tel que Logan ne pouvait se résoudre à le condamner aussi drastiquement.

“Extinction et les homme qui t’ont fait souffrir sont presque tous morts.”

L’exécution de Tucker serait hautement crédible dans la mesure ou elle aurait potentiellement lieu.

“Mais tu dors depuis longtemps. Beaucoup de choses ont changées et tu ne t’en sortira pas si tu fonce tête baissée. Laisse moi t’aider et en échange je ne te demanderai que de répondre à mes questions.”

C’était un marché acceptable non ? Celui-ci avait finalement peu d’importance, le but était de juger de la dangerosité de cet individu. Finalement, seul Extinction en savait suffisamment et Logan ne croyait que ce qu’il voyait de ses propres yeux.

Pendant ce temps, une ombre s’était approchée de Pickles dans son dos. Sur la pointe des pieds, aussi silencieuse qu’une souris dans le tumulte de la guerre. Roxiflor cherchait désespérément un poil ou de l’ADN de n’importe quelle sorte qui serait tombée au sol ou toujours pris dans la glace… Vraisemblablement, cela ne devait pas être difficile à trouver.



Minerva Myrddin


De son côté, Minerva était loin d’être compatissante. Cette femme avait un tempérament de feu et laisser Koba s’en tirer aux mains d’une autre… C’était simplement inadmissible.

“Hors de question. Libre a toi de la tuer, mais elle meurt maintenant.”

Cette phrase résonnait déjà comme une exécution dans la bouche de la chevalière. La main de Minerva s’était resserrée sur la garde de son épée en un geste équivoque. La télécommande n’était pas si importante. Minerva gardait en joug Koba ainsi que sa détentrice ! La tâche était simple, elle et Clara semblait de force équivalente… Cependant, l’autre femme était entachée d’un poids supplémentaire à savoir Koba. Cela ralentissait ses mouvements et la rendait vulnérable.

“Koba. Peut être que je te laisserai en vie si tu réponds. Ou puis-je trouver l’ADN du monstre dans les sous-terrains ?”

Elle avait entendu l’expression de Logan à Akira ! Il fallait donc trouver un moyen de fournir de l’ADN de géant au maudit. Minerva tournait autour des deux femmes tel un vautour, leur empêchant toute fuite, prêt à trancher des têtes si le besoins se faisait sentir !







Résumé et techniques:

_________________
Logan Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
Edward Lawrence
Messages : 891
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : Yonkou Erika - Edward's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue41/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue289/500Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (289/500)
Berrys: 999.999.999.999 B
Jeu 4 Mar - 22:15


Le courroux des chimères ?

Milieu 1507 ~ Time End - Grand Line



Lien du Den-Den






Je raccrochai le combiné tandis qu’un rictus viendrait zébrer mon faciès. Mes yeux rouleraient alors des deux côtés : les deux hommes masqués n’étaient pas dans les parages. Tant mieux.

Et Josh ?

Mes sourcils se froncèrent, comme ankylosés par une légère contrariété. Il venait lui aussi de raccrocher. Que manigançait-il ?

Je pestai intérieurement.

C’était pourtant évident : il m’avait trahi une nouvelle fois. Mais cela importait peu désormais. Je venais de remporter haut la main cette bataille : lui et cette maudite usurpatrice qui se pavanait sur mon trône avaient finalement manqué l’essentiel. Je disposais d’un coup d’avance sur eux, et ils demeureraient impuissants face au plan que j’avais échafaudé sous leur nez. Tout était une question de temps, désormais.

Et, déjà, ce petit rat insignifiant s’était précipité vers la porte d’entrée du complexe et s’en extrairait ensuite sans demander son reste : il se savait impuissant. Peut-être même s’était-il rendu compte qu’il agissait déjà selon mes désirs et dans mes propres intérêts : sa retraite était nécessaire. Une nécessité qui m’octroierait d’autant plus de liberté : voilà qui sonnerait le glas des machinations de Lilith. Il était désormais temps de continuer sur ma lancée afin de m’approcher de la place qui me reviendrait de droit.

Peu à peu, le monde s’assemblait tel que je le désirais, laissant progressivement apparaitre ce qui deviendrait l’avenue qui me mènerait sur le toit du monde. Déjà, Parish me mangeait dans la main et avait commencé à naturellement reconnaitre ma suprématie, alors même que nous étions supposés être sur un pied d’égalité. Tout se déroulait comme prévu.

Cette réussite, presque insolente, m’insuffla une irrémédiable jubilation, que j’eus toutes les peines du monde à contenir. Y avait-il réellement quelque chose de plus exaltant, de plus délectable que ce doucereux sentiment de réussite qui m’habitait ? J’eus un éclat de rire étouffé, songeant au sang qui fulminait à travers mes veines, répandant ses ardeurs à travers tous les pores de mon être.

L’amour du pouvoir, hein ?

Je commençais un peu mieux à comprendre pourquoi Norton s’y était abandonné, finalement.

Mes yeux furetèrent alors de nouveau aux alentours, tandis que mon haki de l’observation me communiquait la présence de multiples voix. Mon regard se plissa au-devant de certaines présences tantôt incongrues, tantôt dérangeantes, tantôt fascinantes, tandis que le chaos se faisait grandissant. Il y avait de quoi faire… Pourtant une question demeurait en suspens : quel filon me serait le plus profitable ?

Un court instant, la présence des deux sommités autrefois au service de la Justice attira irrésistiblement mon attention. La néo-marine ? Y’avait-il une proie plus excitante que ces deux célébrités ? De par leur ancien statut, ils arboraient une position plutôt précaire puisque de nombreux prétendants se réjouiraient sans aucun doute de leur trépas. S’ils étaient aujourd’hui les ennemis du Gouvernement Mondial, ils étaient hier les ennemis des pirates, révolutionnaires et autres hors-la-loi qu’ils avaient traqués avec hargne. Pour certains, cette rancune ne disparaitrait pas aisément, faisant ainsi d’eux des cibles de premier choix.

Rapporter leurs têtes au bout d’un pique me vaudrait sans aucun doute bien des honneurs, songeais-je, appâté par la plus-value à retirer de leur déconvenue.

Pourtant, mon intérêt se porta plutôt vers ma cible originelle, celui vers qui j’avais de prime jeté mon dévolu.

Barber Janz, le sorcier, l’ex-Shichibukai. La clé qui permettrait de déverrouiller de nombreux dossiers, et me prodiguerait l’élan suffisant pour atteindre l’un des objectifs suivants sur ma feuille de route.

Il fallait juste que je le suive, que je parvienne à sa hauteur. Et, alors, il serait déjà à ma merci. Il tomberait inéluctablement sous l’influence de cet insoutenable pouvoir qui était mien.

Et puis, il y eut cette voix qui s’affirma parmi les autres. Cette voix qui résonna au-dessus des autres.

Durant un instant qui aurait pu en durer mille, je demeurai comme paralysé. Quelque chose venait de se produire, quelque chose d’inextricable. Mes émotions se torpillèrent alors entre elles dans un ballet endiablé et je dus faire face à une nouvelle éventualité, une de celles que je n’aurais pu prévoir.

Je pestai.

Et, dès lors, je fus traversé par une émotion extérieure, une émotion qui ne m’appartenait aucunement. Et pourtant, qui m’était si familière…

Je pestai de plus belle.

Cette maudite femme… elle ne s’était pas seulement contentée de m’appuyer dans le perfectionnement de mon Haki de l’Observation… Non… il avait fallu qu’elle tente de me corrompre avec ses idées farfelues… Ressentir les émotions des gens ? Foutaises, calomnies ! Comme si j’avais du temps à perdre avec ces inepties. Qu’avait-elle espéré au juste ? Pensait-elle vraiment que cela suffirait à me pousser à les considérer ? Et si elle espérait me rendre plus humain au travers de ce houleux stratagème, alors elle s’était fourvoyée. Les émotions des autres ? Il me suffisait simplement de les ignorer.





Alors, je poursuivis ma progression vers le but que je m’étais fixé d’un pas déterminé, sans qu’aucune interférence ne puisse me faire dévier de ma route. Et puis, lorsque je fus arrivé à destination, mon regard se figea sur la silhouette taciturne de ma cible. Et d’une voix forte et implacable, je l’apostrophai.

« OY! PICKLES ! »


Quelques chimères se précipitèrent à ma rencontre, mais furent violemment écartées par le revers de mes mains qui luisaient d’un noir opaque. Il y avait quelque chose de captivant, d’électrique dans ma soudaine prise de parole. Mon Haki bouillonnait, fulminait, comme si mon âme elle-même vibrait pour cet instant. Les autres chimères, peut-être par peur de finir violemment éjectés comme leurs compères, se gardèrent de m’attaquer. Ou peut-être étaient-elles simplement intimidées par l’être encapuchonné qui visiblement s’était décidé à cibler directement leur maitre.

« La passion et les rêves sont comme le temps… rien ne peut les arrêter. Et il en sera ainsi tant qu’il y aura des hommes prêts à donner un sens au mot LIBERTÉ ! »


Déclarais-je d’une voix détonante à l’intention du colosse préhistorique, alors que je m’étais avancé non loin du gouffre circulaire, suffisamment pour que mon interlocuteur puisse associer un corps à ma voix.

« Et toi, Pickles, quels sont tes rêves ? »


Alors, mes yeux se planteraient dans les siens et les mots, lourds de sens, résonneraient de nouveau dans le profond sas qui nous séparait.

« Nous autres, pirates, nous sommes plus libres que quiconque ! Ce que nous désirons, nous le prenons. »


Annonçais-je au géant, lui transmettant ainsi l’une de mes plus grandes convictions. Son profond désir de volonté était entré en résonance avec la mienne, lorsque ses émotions m’avaient atteinte.

« Et toi, que désires-tu, Pickles ? Tu veux reprendre ta liberté ? Alors fais en sorte de plus libre que quiconque et deviens-toi aussi un pirate ! Reprends ce qui te revient de droit !! »


Puis, mon regard s’abaissa vers le sol, et je me mis à fulminer.

« Personne… »


Me mettais-je soudain à marmonner.

« Plus jamais… »


Continuais-je, alors que mes veines se gorgeaient de sang et que mon état de transe semblait atteindre son paroxysme.

« Plus jamais ! »


Vociférais-je, tandis que la colère se déversait dans mon sang et répandait dans toutes les cellules de mon corps. Alors, des noms et des visages défilèrent dans ma tête.

[...]



D’abord Norton… Liz… Et puis… Ladyn… Kabayoshi… Dead-End… Abrahan… Marcus… Le Gouvernement Mondial… Hadès… Mendela… Les chasseurs de prime… Kyo Kara… Erika… Lilith...

Tous autant qu’ils sont…

Ils ont essayé de me contrôler…

… Mais ils ont échoué.

Depuis, ils prétendent que je suis totalement hors de contrôle.

Mais ils se fourvoient.

Je suis simplement… hors de leur contrôle !

Alors plus jamais…

Plus jamais ils ne pourront…


[...]


D’un coup, les bras du pirate s’écartèrent et sa tête pivota vers le ciel. Un hurlement s’extirpa de son être et résonna dans tout le complexe. Un hurlement tout droit venu du cœur.

« PLUS JAMAIS PERSONNE NE POURRA NOUS EMPECHER D’ETRE LIBRES !! »


Alors, un Haki Royal plus puissant que jamais fut libéré et répandit son aura afin d’imposer l’implacable ambition de son hôte à tout être vivant qui se trouverait dans son champ d’action.  

__________








Josh lvl 28 - 29.000.000 B

Résumé / Explications : (Merci de respecter un minimum mes écrits et de lire d'abord le poste svp)

Josh et Ed ont passé des appels. Josh raccroche avant et se hâte de sortir du complexe afin de se mettre en sécurité.

Ed inspecte une nouvelles fois les lieux avec l'obs et décide d'aller s'offrir Janz.

Mais entre temps, il entend Pickles clamer sa liberté.

Et alors, avec son obs , il se met à ressentir ses émotions, mais décide de les ignorer.

Mais, galvanisé par cette volonté d'être libre qui est ancré au plus profond de lui, Ed finit par agir en contradiction totale avec ce qu'il avait prévu de faire... Et va donc interpeller Pickles.

Suite à un petit speech, Ed finit par clamer sa propre ambition de liberté et libère un haki royal (pallier 1).

_________________
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 597921Signature


Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux" et des "Victimes de Pumori".
Edward Lawrence
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3015

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue0/0Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue0/0Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 5 Mar - 5:02


Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Tisseu10
Tucker Law, l’inventeur des chimères humaines.

Vivre ou mourir ? Les Tucker avaient toujours été bercés par cette intrigue. Au sein de cette famille la normalité n’était pas de mise. Une grande partie d’entre eux mettaient fin à leurs jours quand d’autres préféraient abréger la vie d’autrui. Cette famille dûment répandue, par-delà les mers, avait déjà fait parler d’elle mainte et mainte fois. Les Tucker étaient nés sous l’étoile noire de la folie et aucune autre. Tucker Law ne faisant pas exception à la règle, il avait pourtant choisi le côté suicidaire de la famille, plutôt que le côté tortionnaire, comme ses cousins Yoh et Loh.

Pourtant, la mort qu’il désirait lui était interdite… Il ne pouvait mourir comme il le désirait ? La créature lui refusait une mort si douce ? Le fossoyeur l’aida malgré tout à survivre ! Il amortit  sa chute par un procédé si surprenant que le scientifique en fut bluffé… Ressortant finalement contre le sol de la paroi, il était désabusé par la scène.

    - Il me punit ? Après lui avoir rendu la vie ? Il me punit ? Il ne me laisse pas achever mon chef d’œuvre ? Pourquoi ! Pourquoi ! J’aurais dû libérer son armée c’est ça ? Pourquoi !!


C’est approximativement après cet instant que le Seyfried arriva, ayant subi l’assaut fulgurant d’R64, il avait pris le parti de fuir une créature qui ne l’avait absolument pas oublié… Contrairement aux autres chimères, le côté humain d’R64 l’empêchait d’être touché par le cri de Pickles, ainsi, lorsque Logan fusa dans le gouffre… La chimère ne tarda à la suivre…

Il put larguer Roxiflor à proximité d’Eron comme prévu… Cependant, lorsqu’il cibla  Tucker, une chose horrible eut lieu… Une masse de plusieurs centaines de kilos vint s’abattre sur son dos… Son nom ? Chimère référence R, numéro 64. Elle avait sauté du couvre à pieds joints, les couvrant de fluide au passage…. Elle venait d’infliger à Logan une blessure grave : une aile était cassée et une partie du dos lourdement tuméfier. S’il ne réussissait pas à s’extraire en plein vol, il finirait écraser quelques mètres plus bas contre le sol, se faisant briser quelques côtes au passage.

Le tir ciblant Tucker avait d’ailleurs été dévié sur Eden Chapter, qui devrait gérer ce rayon de foudre. Il ne visait pas le cœur, mais pourrait électrifier sévèrement le pirate s’il n’avait pas conservé sa forme rocheuse...

C’est alors qu’R64 put poser son regard sur Pickles, cette espèce de singe géant à qui il ressemblait vaguement, si ce n’est son pelage blanc différent de celui du géant.


Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Unknown
Salt Humanity alias « Pickles »

    - UN NOUVEAU Né….. IL Y EN A D’AUTRES ?
Dit Pickles de sa voix puissante…

Alors il chercha du regard autour de lui et c’est par ce malheureux geste qu’il posa son regard sur Roxiflor qui se faufilait derrière lui... Fronçant les sourcils, le craquement de ses os raisonna alors qu’il se mit accroupi pour observer la bête avec haine.

    - HUMAIN VOULOIR PIEGER MOI ?


D’un geste aussi rapide que surprenant, Pickles saisit d’une traite Roxiflor, démontrant une chose : il était rapide… D’une poigne ferme il brisa tous les os de Roxiflor… Le marine s’évanouissant pour sur sous l’effet de la douleur… Pourtant il n’était pas encore mort à cet instant….

Spoiler:

Lorsqu’il avait hurlé « Pringles », Daiki put constater l’indifférence de la bête, de même ce ne fut que par chance qu’il esquiva la chimère qui fonça sur lui… Ce cheval-lion passant bêtement au-dessus de lui pour passer par le trou menant à la grotte par accident…. Tombant de 70 mètres pour s’écraser lamentablement au sol… C’est ce qui porta le regard de Pickles sur Daiki.

    - SOUS HUMAIN…. ?
Dit-il en faisant écho à la taille minuscule de Daiki à ses yeux…

Pour Auster la situation était plus compliquée que jamais, il se retrouvait face au poids de son erreur et ne pouvait qu’accepter celle-ci. Malgré tout, dans sa « perte », il savait raisonner. Les propos qu’il déclara à Yann rassurèrent ce dernier sur les capacités d’analyse du blond. Il avait été gourmand, mais il savait se raviser.

L’utilisation du fruit des émotions d’Auster restait encore vague, il avait utilisé son pouvoir pour modifier les émotions, mais oubliait que cette technique ne permettait pas de choisir vers qui rediriger l’émotion en question… Heureusement pour lui, Yann avait eu l’étonnant réflexe de caresser les animaux et leur dire un simple.

    - Suivez-moi.


Même si les créatures ne l’entendaient pas, l’homme leur avait parlé. Le fruit d’Auster venant nourrir ce geste. Après tout, Yann était arrivé à dos d’animal au début de leur infiltration, alors son aisance avec les bêtes ne faisait aucun doute. Ainsi, il décida de partir en retournant par le laboratoire de Trix, puis de Tucker… Dix chimères, restaient dix chimères.

Lorsque l’assaut « chimérique » arriva sur lui, les deux créatures étaient des chimères dites 2E, elles s’étaient donc stoppées grâce son pouvoir, Auster reprenant manifestement le contrôle. Comme si on pouvait passer du contrôle de Pickles au sien. Il pouvait donc comprendre que son pouvoir contrebalançait celui de Pickles qui faisait de même avec le sien.

Pour Lucina la chose fut bien plus étrange… Lorsque les chimères l’attaquèrent, une chose étrange se produisit… L’enfant réagit ! Le bébé regardant en direction des chimères et grogna… Un grognement faible et pourtant elles s’arrêtèrent d’une traite en face de Lucina… C’était comme si le bébé possédait le même don que Pickles. L’enfant de Tucker, celle qu’il avait prédestiné à vaincre Pickles. Celle qui serait imparfaite tant qu’elle n’aurait pas réalisé cet exploit. Lucina pouvait désormais comprendre le calme de cette enfant au milieu de temps de chimères : pourquoi craindre ceux qui la craignaient déjà ? L’enfant se rendormant peu après.


Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Scientifique_10Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] PNJ2
Koba Max, Scientifique en chef d'Extinction et Clara Ulrika Ton.
Non loin de Lucina et Auster avait d’ailleurs lieu la discussion entre Koba, que Clara avait attrapé en lui planta littéralement sa main dans le bras et Minerva, l’alliée de Logan.

    - Nous prélevions l’ADN de Pickles directement à la source… Cela n’est pas arrivé souvent… A l’origine nous utilisons son ADN pour stabiliser les chimères humaines. Nous ne savons pas pourquoi, mais cela aide… C’est comme si les géants préhistoriques étaient de lointain ancêtres... Une sorte de chainon manquant entre l’homme et l’animal… Les meilleures chimères faites avec son ADN possèdent son don de manipulation sous différentes formes… Moi le cri, Trix les phrases calmes, mais nous ne valons pas l’original… Il faut partir d’ici avant de faire une chute immense !


Elle avait dit un maximum de choses et ne s’en était pas cachée, révélant donc sa nature de chimère….  

Quant à Clara, elle regarda Minerva avec une colère franche.

    - Je ne vais pas t’obéir. J’ai lutté pour récupérer cette femme, alors tu vas dégager maintenant !


C’était la zizanie, les scientifiques fuyaient de partout, certains des guerriers encore présents aussi, bientôt la porte principale fut ouverte ! Personne ne s’y était dirigé, ils avaient tous négligé la mise en garde. Cependant, les plus craintifs avaient écoutés ! Les 36 chimères emmenées par Auster rendaient la scène bien plus chaotique encore…

Malgré cette zizanie évidente, cela n’empêchait pas une guerre personnelle de se poursuivre…

Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Jolly_10
Barber Janz, le Sorcier

Léon avait subtilisé la télécommande assez rapidement et Obra saisit cette ouverture pour se venger avec hargne du Supernova qui l’avait pourtant épargné là où il aurait pu le tuer en une attaque.  Le regard de Janz se faisant noir à l’égard du chasseur de primes. Il lui adressa un geste du majeur, fait de pièces d’or et arrangea ses lunettes avant de rallumer son cigare. Il devenait sérieux…

    - Ce truc en bas nous fera un bon moyen de diversion autant le laisser s'acharner sur eux et pas intervenir.


Le retour d’Akira arrivait à point nommé…

    - Un chasseur qui ne vaut pas un rond, un inconnu trop fort pour être réel. Des chimères à la con. Toute cette histoire va trop loin. Satanas Dolly, j’ai une idée… Prépare toi à fusionner avec moi.
Déclara un Janz agacé…

Alors qu’il avança à l’encadrement de la porte menant à la fameuse pièce où Wawann avait finalisé les chimères, il espérait qu’Akira soit resté juste à côté de lui… D’un coup Janz commença à se couvrir de pièces en grande quantité, son corps entier commença à se disparaître sous ce tas de pièces, Akira se faisant engloutir dans le lot… Janz venait de devenir un grand golem d’or… Tant que les pièces restaient soudées à lui il pouvait les manipuler. C’est donc sur cela qu’il jouait.

    - Utilise ta paille pour chopper les chimères endormi et les enfoncer dans le tas de le golem, pendant qu’on se casse… On trouvera comment réparer la télécommande. Protège-moi quand je me rate.
Dans ce tas de pièces la voix de Janz était étouffée, ainsi seul Akira avait compris ce que lui avait demandé l’homme, avant que des trous pour la visibilité de Janz n’apparaissent sur le Golem…

Il comptait se battre en fuyant, il comptait trouver une solution ultérieurement…


Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] PNJ
Pendragon Uther alias Monster Hunter.

La proposition de Léon à Pendragon avait reçu pour simple réponse :

    - J’ai l’air pauvre ? Je n’ai pas besoin de tes berrys.


En revanche il accorda davantage d’intérêt à Obra lorsqu’il revint avec le corps de Trix. Il ignorait pourquoi le chasseur portait ce scientifique qui n’avait aucune prime à ses yeux, mais ne dit rien. Il écouta le chasseur et réfléchit un instant, assis sur son tas de chimères.

    - Mouais bof… A la rigueur choppons la Koba elle est peut-être forte avec sa transformation et son cri. Elle doit avoir une vraie valeur elle. Si tu veux on peut commencer la traque dehors oui. Je suis curieux de voir ce Pickles n’empêche.


Et c’est là qu’une succession de gestes eut lieu…

Daiki avait convaincu Pickles de  regarder vers le haut… Son regard or posé vers l’unique ouverture.

Edward, ou du moins l’inconnu, avait ainsi saisi sa chance pour s’exprimer. Et au fil de ses propos le visage de la créature s’illumina. Elle ne comprenait pas l’entièreté des  propos, n’ayant qu’un langage sommaire pour l’instant, mais il comprenait une chose.

Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Unknown
Salt Humanity alias « Pickles »

    - PIRAAAATE…..LIBERTÉ…PICKLES LIBREEEEEEEEEEEE ! HUMAIN MAUVAIS !


En étant encapuchonné le colosse n’avait pas montré une apparence clairement humaine et cela avait mis le géant à l’aise, même s’il se doutait de son humanité… Galvaniser par ces propos, il arbora pour la première fois un sourire des plus malsains….

Le haki du Lawrence prenant place à cet instant précis pour soumettre la plèbe ! L’ensemble des chimères 2E à 3E s’évanouissant… Tout comme la moitié des chimères 4E, les quinze autres furent paralysées… Les individus situés dans le gouffre de Pickles n’avaient pas été touchés. En revanche Daiki, Auster, Obra, Lucina, sentiraient leurs corps s’effondrer au sol sans rien pouvoir y faire… Une paralysie extrême s’emparerait d’eux… Une peur effroyable, un courroux imminent… Leurs corps terrifiés crieraient la fuite… Heureusement pour eux, l’homme n’en était qu’aux balbutiements de son haki royal…

Léon, Pendragon, Janz, Clara, Minerva et Akira seraient saisis par ce fluide, en une paralysie courte pour Akira,  à une simple « frayeur » pour les autres…
Koba en avait été lourdement paralysée pour sa part, s’effondrant à genoux, l’air choquée par ce qui venait de la frapper, le corps inerte…. Les scientifiques encore présents s’effondrèrent tous, le peu de guerrier présent avait pu fuir, Josh compris…

Et alors qu’un lourd silence s’installait… Un corps fusa du gouffre d’où était Pickles pour venir s’éclater contre le plafond de la salle principale… Le corps de Roxiflor, désormais mort.  Dans ce silence macabre, le corps resta fixé au plafond un instant, avant de retomber lourdement.

    - NOUVEAU NÉ, TU VIENS AVEC MOI…
Prenant R64 sans lui demander son consentement, Pickles le posa sur son épaule et observa le plafond au-dessus de lui…


Il commença alors à fléchir plusieurs fois les jambes… Et d’un coup d’un seul bondit ! Sa tête se recouvrit entièrement de fluide, tout comme ses épaules et avec un fracas monstrueux le colosse fit exploser le sol sous les pieds de tous ! Un immense cratère apparaissant, avant la tête de l’immense monstre… Daiki et Edward auraient alors été projetés contre un mur s’ils n’avaient eu aucun moyen de prévoir cet assaut, comme le haki par exemple… Un membre de Daiki serait alors brisé à coup sûr. Pour les autres et notamment ceux frapper par le haki royal, leurs corps seraient éjectés violemment contre les murs, dans un fracas les faisant grandement souffrir… La Néo-Marine et le duo masqué étant restés dans l’entrée des laboratoires où ils étaient, rien ne leur était arrivé, par contre un des hommes masqués s’étaient retrouvé à genoux suite à l’effet du haki royal.

    - GUHAAAAAAAAAAAAAAAAAAA A MOI CREATURES DU MONDE !


La porte ouverte pour la fuite avait permis au cri de se répandre sur une partie de l’île… Un grondement sourd commençant à se faire entendre. Des pas des géants ?
Naturellement, Pickles retomba dans sa grotte et le cratère encore en forme de « cône » montant, devint un cône descendant… Tous risquant de chuter vers le gouffre… Ils étaient tous au bord d’une crevasse… Alors que leurs corps pouvaient de nouveau bouger…
Plusieurs chimères et scientifiques étaient déjà tombés… Les canalisations de liquides IAM qui passaient en dessous avaient été explosées et le liquide dégoulinait un peu partout… Les ponts en hauteur, comme celui où était Léon, étaient encore en état… On ne pouvait fuir que par trois sorties : le laboratoire de Trix, celui de Tucker ou l’entrée principale.

Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 519736VA1Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 730319VA5
Vice-Amiral, Ysaak Tanaka et Vice-Amiral, Machigan

    - C’est le moment…
Déclara Tanaka…

Trois vaisseaux de guerres gouvernementaux étant désormais en stationnement aux abords de l’île…



Ordre : Daiki - Lucina - Auster - Obra- Eden - Akira - Logan -Edward

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 36h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.

Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Situation Globale:

Schéma:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Goat D. Daiki
Goat D. Daiki
Messages : 218
Race : Humain
Équipage : Daiki's Pirates - Edward's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue32/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue31/220Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (31/220)
Berrys: 21.790.000 B
Ven 5 Mar - 20:03
Feat. Groupe Final - Mini-Event
Le courroux des chimères
La chimère qui était à en croire sa fourrure un cheval-lion  aux apparences démesurées lui passa comme il le priait par-dessus le corps sans le heurter, se jetant assez bêtement dans le gouffre devant lequel le pirate s'était agenouillé. Le cheval à crinière de lion s'écrasa contre un sol glacé comme l'on écrase une mouche sur une vitre. Jetant son regard au fond du gouffre pour observer la dépouille de la créature qui quelques secondes auparavant le chargeait, Daiki remarqua dans tout le bordel qui s'y trouvait la présence d'une blouse blanche familière, quasiment au même instant où Pickles lui accorda finalement son attention.

- Sous-humain ? C'est à moi que tu parl... Non, plus important ! s'interrompit-il de lui-même, revenant à ses moutons.

Il renifla alors, son nez pointé vers le gouffre en espérant y retrouver l'odeur de Tucker. Il avait peur que ce scientifique soit bel et bien Tucker, vu l'intérêt que beaucoup dans le gouffre semblaient lui porter. L'odeur du scientifique lui parvint bel et bien aux narines, mais celle-ci et toutes les autres furent éclipsées par la présence d'une odeur particulièrement familière, une odeur qu'il ne s'attendait pas à sentir ici. Une odeur particulièrement proche.

Relevant un peu les épaules et tournant la tête en direction de l'odeur, il le vit, se tenant là. Sa silhouette gigantesque était cachée sous un tissu, encapuchonnée. Pourtant il n'y avait pas de doute, l'odorat n'était pas un sens qui avait pour habitude de mentir. C'était bel et bien lui. Son plus grand défi, son obstacle le plus important. La voix de l'individu qui résonna dans le gouffre ne démentit pas son identité, pourtant le porteur du D semblait en plein blocage, comme s'il ne réalisait pas, ou ne le voulait pas. De son bras couvert de noir il envoya valser les quelques chimères qui s'étaient ruées sur lui. Daiki fourmillait, son sang bouillonnant tandis que l'encapuchonné reprenait la parole. Edward Lawrence. Ce n'était peut-être pas le mauvais bougre qu'il s'évertuait à montrer. Daiki était passé au-dessus de cette pensée simplifiée et bien qu'il soit à l'origine du défi qui lui coûta sa liberté, les paroles que le balafré eut sur cette dite liberté ne manqua pas de rappeler au jeune, petit, si petit pirate à qui il appartenait désormais. Il était empli de sentiments si contradictoires et passait d'une admiration grandissante à une haine viscérale en l'espace d'un battement de cils. Une admiration grandissante pour un homme qu'il comprenait de plus en plus et une haine viscérale pour son geôlier. Une haine qu'il pensait pourtant évanouie depuis qu'il avait réalisé que la situation dans laquelle il était relevait entièrement de sa faute. Les paroles de l'Edward frappaient chaque fois un peu plus profondément l'esprit du Goat tandis que le contexte lui échappait, dissipé dans la brume. Pickles, la Néo-Marine, Tucker, ces termes semblant si loin pour avoir une quelconque importance. À cet instant, il n'y avait que Daiki et le mur qui se dressait entre lui et le ciel bleu. Les paroles qui s'adressaient à Pickles résonnaient dans la tête du pirate, comme si elles lui étaient adressées directement. C'était bien son style d'ailleurs, des discours à double sens, des messages cachés, des intentions dissimulées.

"Tu veux reprendre ta liberté ?"

- Oui...

"Tu veux reprendre ta liberté ?"

- Oui...

"Tu veux reprendre ta liberté ?"

- OUI !!!

Il l'avait hurlé avec une telle intensité qu'il s'était probablement froissé les cordes vocales. Un appel à la liberté si intense qui fut pourtant étouffé sous l'hurlement plus intense encore de celui envers lequel il hurlait. Il sembla brûler de tout son être tandis qu'il se relevait, ressentant la plus étrange des sensations de légèreté. Il n'était contre toute attente pas en feu mais il remarqua être entouré d'une étrange aura ondulante qui entra bientôt en collision avec l'aura étrangement similaire d'Edward Lawrence. Mais comme son cri, son aura fut étouffée par celle de l'être qui lui était indéniablement supérieur et il tomba... tomba... tomba...

[...]

Le Goat se retrouva dans un vide immensément blanc avant qu'une pièce familière ne commence à se dessiner. Ces deux pavillons pirate accrochés au mur, cette table sur laquelle étaient dressés escargophones et mises à prix.

"Mettez-vous à l'aise... Vous êtes chez vous, désormais."

Une silhouette d'abord difforme s'assit sur les traits d'un trône apparaissant aussi rapidement qu'allait la voix de l'individu. Enfin, les derniers traits du visage balafré d'Edward Lawrence se dessinèrent.

"Alors, gamin, ce Haki... C'était comment ?"

Mais alors qu'il voulait répondre de tout son être, la scène sembla lui échapper, s'éloignant à la vitesse de la lumière, les couleurs disparaissant pour ne laisser à nouveau plus que ce blanc oppressant.

- Est-ce que... Je suis mort ? Il aurait juré prononcer ces mots, mais rien ne semblait pouvoir sortir de sa bouche.

Alors il chercha à prouver son existence, touchant ses lèvres du bout des doigts. Mais ses doigts n'existaient pas, ses bras bougeaient, il en était certain, mais n'apparaissaient pas. Il se tourna alors vers le miroir le plus proche mais il resta vide, ne retransmettant que ce blanc immensément oppresseur.

[...]

Daiki revint à lui en sueur, touchant son visage à de multiples reprises comme pour s'assurer de son existence.

- C'était un rêve, haleta-t-il. - Edward ! voulu-t-il encore crier sans y parvenir.

Lorsqu'il se redressa finalement, il eut un sursaut d'effroi en constatant qu'il était à deux doigts d'un gouffre grandissant. Tout du sol au plafond semblait s'effondrer. Que c'était-il passé pour que l'immense pièce en soit rendue à un tel état, il l'ignorait. Lucina était à ses côtés mais nulle trace d'Edward et vue la situation il n'avait guère le temps de le rechercher. C'était un grand garçon et il s'en sortirait sans l'aide du petit Daiki.

- On doit sortir de là ! se résolu-t-il finalement à dire avant de prendre la direction de la porte de sortie qui était grande ouverte.

Il n'avait guère le loisir de regarder derrière lui, ni même celui de repenser à ce qui s'était passé avant qu'il ne tombe inconscient, il courait en direction de la sortie, cherchant à tout prix à fuir le décor apocalyptique qui se dressait derrière lui.

GOTHEIM sur Never Utopia


Résumé:

_________________

Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] YwT7HkW
Couleurs des dialogues : Daiki : #009900 Raiki : #ff6600 Daiki & Raiki : #669900
Goat D. Daiki
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Delalande
Lucina Delalande
Messages : 166
Race : Je fais partie de la famille des vampires.
Équipage : Equipage de Daiki !

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue31/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue80/220Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (80/220)
Berrys: 1.570.000
Lun 8 Mar - 17:31
Le couroux des chimères



[Groupe FINAL - Mini event]

La petite poupette à la chevelure rouge commençait à s'agiter pour pouvoir regarder les chimères droit dans les lieux en faisant le plus mignon des grognements... Non, mais franchement ! Comme si son petit grognement qui faisait pas peur aller... Oh, bordel ! MAIS COMMENT ?! Les chimères semblaient avoir peur de la petite alors que ce n'était qu'un nouveau né ?! Pour en être certaine, je prenais l'enfant à bout de bras en l'approchant de celles-ci et effectivement... c'était bien elle qui les effrayaient. Je la tournais vers moi et la regardais, fascinée par cette petite fille.

LUCINA: C'était pour ça que tu étais si calme ma puce ?

Je la prenais à nouveau dans mes bras et elle ne tardait pas à s'endormir à nouveau. Je faisais le lien entre elle et le Pickles, tout les deux possédaient un rugissement qui effrayait les animaux hybrides les poussant à fuir comme dans la salle du laboratoire de tout à l'heure. Non loin de moi, la femme à la chevelure rouge et Clara discutaient justement ce auquel je pensais... Elle venait tout bonnement de confirmer mon hypothèse. Il fallait à tout prix arrêtez ce Pickles, mais ce n'était pas à une enfant qui pouvait à peine parler et se mouvoir qui devait porter un tel fardeau ! Pour le moment, je me souvenais des dernières paroles de cette scientifique qui semblait elle aussi être une chimère conseillant la fuite ! Je voulais me hâtais vers la porte de sortir pour mettre l'enfant à l'abris, mais c'était alors qu'une personne tentait à nouveau de dialoguer avec le géant poilu. Cette voix... non, ne me dites pas que... le capitaine Edward ? Je cherchais alors Daiki de mon œil et le voyais non loin de l'encapuchonné.

LUCINA: CAPIT...

"PLUS JAMAIS PERSONNE NE POURRA NOUS EMPECHER D’ETRE LIBRES !!" A ces mots je sentais mon corps tombant vers le sol ayant pour seul réflexe de pivoter légèrement pour ne pas écraser la mignonne. Qu'est-ce que c'était que ça ?! Je n'arrivais plus à bouger un petit doigt ! Je voulais hurler, mais mes mots ne sortaient pas. Ce sentiment de peur et d'être vulnérable à la fois, quelle horrible sensation ! Laissez moi partir ! Je veux sortir de là ! Un lourd fracas se faisait entendre, mais d'où cela provenait-il ? Ne pouvant qu'observer ce qui était en hauteur, de ma place je voyais quelque chose fusée vers le plafond... Qu'est-ce que... Oh punaise ! Un homme mort ! Bien mort même ! Allez mon corps, bouge ! Mais rien... Soudainement, une sensation particulièrement dérangeante se faisait ressentir provenant du sol. Le Pickles venait de faire un saut pour sortir de son trou et je me retrouvais propulser contre le mur le plus proche ayant le temps de mettre mon épaule en avant pour éviter à l'enfant de se prendre un coup violent.

LUCINA: *cris de douleurs*

Malgré les douleurs, la chute après le lourd fracas contre le mur et une perte de connaissance assez courte, je me relevais avec pas mal de difficultés certes, mais je me relevais. Mon épaule me faisait un mal de chien, mais au moins la jolie n'avait rien elle et dormait toujours depuis tout à l'heure... Sacré bébé. Je cherchais à nouveau mon capitaine du regard et le voyais près de l'immense trou. Oh mon dieu ! Je courrais comme je pouvais dans sa direction pour le rejoindre et m'assurer qu'il allait bien.

LUCINA: DAIKI ! Est-ce que ca va ?!

Je finissais par arriver jusqu'à lui qui entre temps faisait un sursaut et vérifiait s'il était encore en vie, probablement au vu de ses mimiques. La première chose qu'il ordonnait à son réveille était la fuite !

LUCINA: Pour une fois, je suis d'accord avec toi sur ce point là !!!

Je le suivais à l'extérieur du bâtiment qui devenait ruine, ne regardant pas non plus derrière et attrapant Color'Art au passage. Ben ouais, avec le grand boom provoquait par Mr le Pickles là, elle se faisait projeter loin de moi. C'est pas cool ça ! Enfin, ce n'était pas le sujet, car pour le moment il fallait fuir les lieux !

_________________
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 200213121040718601
Lucina Delalande
Revenir en haut Aller en bas
Auster Litz
Auster Litz
Messages : 148
Race : Humain
Équipage : Eken Sor

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue30/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue14/120Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (14/120)
Berrys: 7.118.239.000 B
Jeu 11 Mar - 17:31

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]



  • J’avais récupéré les chimères… l’influence émotionnelle les avait libéré de l’étreinte vocale du Pickles. Ce qui signifiait que lui contre moi ne pourrions que jouer à jeu de pingpong de l’emprise… Mais j’estimais la puissance de la chose à une valeur de puissance bien supérieure à moi. C’est pourquoi il m’était impossible en l’état de faire quoique ce soit. Je criais alors aux chimères libres de s’enfuir, utilisant si elles n’écoutaient pas, si elles ne fuyaient pas, le Kanjou Kanjou no Bloody Mary, soit la peur pourrait les faire fuir : fuir pour leur vie.

    Pendant mon altercation avec les chimères et ma manœuvre pour les faire fuir, beaucoup de choses s’étaient passé autour de moi et j’étais resté au niveau de la porte du laboratoire, non loin des néo-marines qui ne se pressaient pas non plus pour entrer aussi.

    Je pu alors voir une chimère qui allait s’en prendre à Daiki se jeter tout bonnement dans le gouffre, un suicide dont Pickles était le seul responsable…. Je restais sans voix. À vrai dire un coup d’œil à l’ensemble de la situation suffisait à me faire comprendre que je n’étais de taille face à personne. Battre en retraite était la seule option. Alors qu’un homme encapuchonné semblait s’approcher du gouffre (en dégageant aisément des chimères de revers de la main, preuve de sa puissance) et de Daiki, je me tournais avec panache et couru le plus vite possible. Je reprenais le chemin de l’aller mais à l’inverse. Daiki m’avait indiqué plus tôt que je devais prendre mes responsabilités, pourtant, dans cette agitation, je n’étais plus sur de ma responsabilité.

    De loin, j’entendais une faible voix résonner, mais si je l’entendais, c’était que la personne hurlait. S’ensuivis alors un tremblement qui me fis arrêter ma course, je regardais derrière moi, inquiet :

    - Certainement ce Pickles… Il faut vraiment que je sorte d’ici avant que tout s’effondre ! La fille aux cheveux rouge avait raison.

    Si l’état du complexe me le permettait, je continuerais sur ma route, en direction du sanglier volant de Daiki. S’il n’était pas sous l’influence du Pickles, je pourrais peut-être l’utiliser pour rejoindre au plus vite mon navire.

    *J’espère que toute les chimères qui ont dévorées le singe géant ne m’attendent pas à la sortis tout crocs dehors* penserais-je alors.




Spoiler:

_________________
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 200119041021553109
Auster Litz
Revenir en haut Aller en bas
Obra Taton
Le Génie Raté
Obra Taton
Messages : 408
Race : Humain
Équipage : Alliance des chasseurs de prime : Renaissance

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue37/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue34/350Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (34/350)
Berrys: 732.957.000 B
Jeu 11 Mar - 23:26
Le courroux des chimères groupe 1





Alors que la situation semblait plus ou moins se clarifier et se calmer, un nouvel événement imprévisible se présenta. Prêt à fuir, Obra se sentit soudainement très étrange; alors qu’il était jusque-là extrêmement confiant et persuadé de pouvoir tout réussir, le tout changea de manière sec. Une sensation de peur intense pénétra son corps soudainement et en un instant, ce dernier perdit connaissance, relâchant la proie qu’il avait récupérée. Le temps sembla se dilater dans l’esprit du Taton, comme s’il n’avait plus de raison d’être ici. Était-il tombé face à l’ennemi bien trop puissant pour lui ? Avait-il la moindre chance dans un monde aussi hostile que celui du nouveau monde ? Après tout, il avait toujours été la risée de tous, moqué par ses pairs, n’ayant que pour seul soutien son supérieur de l’Alliance, ayant vu un grand potentiel en lui.

Alors qu’il reprenait à peine connaissance, cherchant à comprendre les situations, il se contenta de voir le corps inanimé de Trix au sol. Ce dernier commençait à tomber suite aux nombreux dégâts qu’avaient subi les lieux. Il aurait pu le laisser s’écrouler au fond du gouffre, il ne s’agissait après tout que d’un corps sans vie, mais le chasseur de primes ne pouvait pas se passer d’une prime aussi alléchante. A peine remis de ses émotions, il se laisserait tomber jusqu’à pouvoir saisir de sa main valide le corps du scientifique. Une fois attrapé, l’homme userait de ses bottes à réaction afin de pouvoir se propulser dans les airs en compagnie du Trix, n’hésitant pas à utiliser sa cape rouge qui agit comme un parachute. Une fois au sol, il userait de sa récente technique : le soru afin de se propulser le plus rapidement possible vers la sortie. Cet endroit était devenu bien trop dangereux pour lui, il avait besoin de renfort et surtout de faire un rapport.


Obra Taton
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Le Passeur
Eden Chapter
Messages : 452
Race : Humain
Équipage : Edward's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue32/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue149/220Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (149/220)
Berrys: 767.077.002 B
Dim 14 Mar - 23:22
Le Courroux des Chimères
Mini-Event


L’incompréhension et la douleur du scientifique le touchèrent au plus profond de son être. Le pauvre homme ne méritait pas un tel traitement. C’était décidé, le vieil homme ferait ce qui était en son pouvoir pour rétablir cette injustice. Libérer son armée ? Ses escaméras balayant toujours les quatre coins de la gigantesque salle, il ne fallut pas un long temps de réflexion pour convaincre le Passeur de la magnificence de cette idée. Si c’était ce qu’il fallait…

Ce fut ce moment que choisit le marine pour arriver dans le gouffre… Accompagné. Le fossoyeur regarda la balle énergétique fuser en sa direction. Il ne tenta pas de l’esquiver ; cela n’avait pas de sens. Sur son torse s’ouvrit une large porte, dans laquelle pénétrera la munition fulgurante. Elle traversera ainsi le château, avant d’en ressortir par une autre ouverture sur son dos, tout aussi imposante. Si cela lui permit de laisser passer une grande partie de l’attaque, cela ne fut pas suffisant pour l’en soustraire totalement. Autour de la porte était apparue sur le corps de l’homme la trace noirâtre d’une douloureuse brûlure.

Le sourcils du grand homme se froncèrent, fixant son assaillant en serrant les dents pour réprimer une gémissement de souffrance. Pourquoi l’homme l’attaquait-il ? Eden Chapter était bel et bien recherché par la marine depuis plusieurs mois maintenant, mais il était bien loin d’être la prime la plus intéressante présente ici. A moins qu’il ne fusse la seule à la portée du colonel ? Ou que celui-ci n’ait été envoyé directement par Piso Burmeister ? Quoi qu’il en soit, il était question ici de légitime défense.

La pâle main droite du vieillard s’ouvrit, paume vers le bas. L’instant d’après, il tenait une large gatling d’un noir profond. L’autre main du grand homme se posa sur la poignée de l’arme, et celle-ci se mit à tournoyer en un bruit sourd. Le vacarme se fit assourdissant lorsque les tirs commencèrent. De longues secondes durant, des dizaines, des centaines de balles d’acier furent propulsées en direction du Beast.

Cela n’était cependant qu’une diversion. Quelques instants après le début des tirs, un œil particulièrement attentif pourrait apercevoir derrière la porte qui avait vu entrer la balle de foudre la bouche d’un large canon. Derrière celui-ci, une minuscule figure ressemblant trait pour trait au maudit du château. Un sourire cruel aux lèvres, l’homme actionna le mécanisme, visant le soldat de la marine probablement trop occupé à se défendre face aux balles de la mitrailleuse.

Le boulet s’envola, prêt à provoquer une puissante explosion dès qu’il rencontrait sa cible… ou tout autre corps étranger sur son chemin.

L’homme avançait en tirant, se plaçant naturellement devant son malheureux ami. Après l’explosion, son index relâcha la gâchette, et la mitrailleuse commença à ralentir doucement, ses canons fumants.



___________________________


Léon Winter, Ancien Decima



Les chasseurs étaient sont inutiles qu’ils l’ont toujours été. L’ancien Décima serre les mâchoires, frustré. C’est ainsi, donc.

Il regarde, stupéfait, la créature de cauchemar qui se créé devant lui. Les maudits sont décidément des opposants détestables. Toujours quelque pauvre nouveau tour caché sous la manche.

Pour autant, il n’est pas effrayé. Le golem possède des points faibles non négligeables. Sa quantité impressionnant d’angles morts, pour commencer. Ces trous de vision ne doivent pas couvrir un large champ, et il a pu s’assurer qu’aucun des deux pirates ne maîtrise le haki de l’observation. Il a par ailleurs déjà prouvé que malgré leur solidité impressionnante, les pièces de l’ancien corsaire ne résistent pas à ses coups. Et il est infiniment plus rapide. Il lui suffit de se tenir en permanence derrière l’amas de pièces, et de le harceler, sans relâche. Le Sorcier et le cornu seront bien forcés d’en sortir, à un moment ou l’autre.

Une vague de puissance. Qu’est-ce ? De l’effroi. Quand a-t-il été effrayé ? Sa tête se tourne en direction du colosse, occupé à parler au titan. Est-ce possible ?

Ils sont une poignée, sur cette terre. Ces hommes qui dont l’ambition fait tourner le monde. Ces hommes qui soumettent l’univers à leurs désirs. Le Winter n’en a rencontré que très peu. Cet homme encapuchonné est-il réellement de la trempe de Centes et Agamemnon ? A quel genre d’être le vieil homme a-t-il promis son allégeance ?

Mais bien sûr. C'est une évidence!

Il se jette en avant, sur la droite de la créature de pièces et de paille. Juste avant de l’atteindre, il se retourne, prend appui sur la rampe de la plateforme et se projette.En un battement de cœur, il se retrouve ainsi sur la gauche des pirates. Il ne leur laisse pas le temps de réagir. Une puissante impulsion sur le mur, et il est au contact avec le métal froid. C’est cette fois-ci d’un coup de tête, l’entièreté de son scalp couvert de haki, qu’il frappen violemment le golem, l’emportant dans son élan.

Les trois hommes basculeront ainsi ensemble par-dessus la rambarde ensemble. L’impulsion de Léon devrait les entraîner à proximité immédiate du nouveau capitaine présumé du fossoyeur… Mais c’est sans compter le géant antique dont le bond surpuissant fait trembler le complexe tout entier à l’instant où ils entament leur chute.

C’est avec un étrange mélange d’horreur et d’exaltation qu’il voit le sol de la salle, normalement à quelques mètres sous eux seulement, se dérober pour entamer une chute vertigineuse.

Une chute que les trois hommes aux prises l’un avec l’autre entameront probablement à leur tour.

Un rire clair, franc, presque enfantin, s’échappe de la bouche de Léon Winter.


Regarde, mon Amour. Regarde!







Léon Winter - Lvl 38 - Armement et Observation - Force et rapidité exceptionnelles



Techniques:

_________________
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] WUPhkz9
"Avant moi rien n'était, nul ne fut enfanté,
Hors les êtres crées d'éternelle substance,
Et moi je suis comme eux, car j'ai l'éternité,
Vous qui passez le seuil, laissez toute espérance."

Dante Alighieri, La Divine Comédie
Eden Chapter
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 645
Race : Cornu
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue39/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue311/350Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (311/350)
Berrys: 6.817.458.343 B
Mar 16 Mar - 0:36
Feat


Du Monde
Le courroux des chimères


Les choses allaient beaucoup trop vite, il en savait plus où donner de la tête, le monstre poilu, Janz, Léon ou Logan. Trop de choses à prendre en compte, une bagarre, un meurtre grâce à de l’ADN de ce monstre ou la fuite. Notre cornu aurait bien voulu aider ce marine, mais il n’y avait plus de temps pour l’aide, tout le monde devait évacuer au plus vite. Mais avant même d’avoir pu répondre à cet homme il était rapidement parti et les paroles de l’ancien corsaire avait plus d’impact. Le monstre serait une bonne diversion, mais il ne fallait pas oublier Léon.

Une idée de Janz allait impressionner le cornu, il voulait fusionner, le cornu ne comprenait pas trop comment. Mais c’était au moment où il se transformait en pièce d’or qu’il commençait à comprendre. Sans hésiter, Akira se transformait en monstre de paille, comme ça le golem d’or pouvait se poser sur l’homme de paille. Alors que cela se faisait et qu’il avait entendu ce que lui disait Janz. Il fallait attraper les chimères et les foutre dans l’or. Il avait créé deux fouets de pailles pour attraper les chimères plus facilement. Mais une fois créer, une chose le paralysait rapidement, il savait de quoi il s’agissait, mais il ne savait pas comment on utilisait ce fluide. Une personne était assez forte en bas pour utiliser le fluide royal tandis que le pêcheur n’en possédait aucun pour le moment.

Une chose avait fait reprendre ses esprits à notre héros, c’était le coup de Léon dans la fusion golem d’or et de paille. Mais il n’allait pas se laisser faire, Akira envoyait ses fouets de pailles pour se rattraper rapidement aux rambardes et remonter le plus vite possible, tandis que l'ancien Décima lui fonçait vers le sol. Mais durant les fractions de secondes où l’ancien esclave était proche des deux hommes, Akira lui soufflait ces quelques mots !

“Nous reprendrons ce combat plus tard, je serais ainsi un adversaire digne du combat que tu veux !”

S’en était presque une promesse qu’il voulait faire à cet homme aux yeux rouges, mais il ne savait absolument pas s’ils se reverraient. Mais si tel était le cas, Akira se donnerait vraiment à fond, il n’avait pas pu le faire ici même, trop de chose n’allaient pas et leur combat n’avait pas pu être comme il le souhaiter. Akira s’était quand même relevé plusieurs fois de ses coups, mais il ne lui avait pas montré l’étendu de sa force ni même de sa vitesse. Mais cela viendrait tôt ou tard. Une fois remonter, Léon ne devait plus revenir pour le moment, de ses dix doigts fait de clous, il envoyait des lames d’air vers son adversaire, une fois cela fait le golem d’or et de pailles se dirigeait sûrement vers la sortit du laboratoire la plus proche d’eux et Akira attrapait toutes les chimères et les mettait dans le golem d’or. Il aurait sûrement récupéré toutes les chimères que Janz voulait, il ne restait plus qu’à voir si les deux pirates pouvaient arriver à la sortie sans encombre.

Code de Frosty Blue de Never Utopia


Technique:
Suzuran Akira
Revenir en haut Aller en bas
Logan Seyfried
Colonel
Logan Seyfried
Messages : 526
Race : Humain
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue41/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue242/500Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (242/500)
Berrys: 97.543.056.000 B
Colonel
Jeu 18 Mar - 5:36


Le courroux des chimères






Alors que Logan s’enfonçait dans le trou béant qui le mènerait tout droit vers Pickels, il avait pu déposer Roxiflor prêt du corps endolori d’Eron. Celui-ci était mal en point et loin d’être hors de danger tant le poison continuait de se répandre dans ses veines. S’inquiétant pour son ami, le dompteur avait commencé à tirer son corps hors du feu de l’action, offrant au soldat une chance de s’en sortir s’ils trouvaient un moyen de remonter autre que les ailes du Seyfried. Roxiflor avait coulé un regard en direction du colonel et avait décroché son sac à dos pour l’envoyer au BEAST.

“Tiens prend le, ça pourrait t’être utile.”

Ce sac était équipé d’une véritable artillerie, notamment le marteau dinosaure maudit du nom de Kyoran qui représentait une force de frappe conséquente à lui seul. Logan en avait profité pour enrouler sa queue préhensile autour du corps d’Eron qui était tombé dans le coma depuis longtemps. Dans un geste vif et puissant, il avait purement et simplement lancé le corps de celui-ci en direction d’Akira qui récupérait les chimères aux côtés de Janz via un système de fouet propre à son fruit du démon. Il était le seul à pouvoir sauver la vie du soldat et le colonel espérait que Satanas Dolly comprendrait le message.

Usant de ses ailes pour remonter, Logan était loin de s’imaginer que le prochain assaut serait aussi douloureux. R64 semblait bien décider à mener la traque jusqu’aux confins du laboratoire. La lourde chimère lui avait fracassé le dos, cassant une des ailes au passage. Celle-ci n’était pas hors d’usage mais le vol se compliquait. Logan devait réagir vite avant de s’écraser contre le sol. Poussé à grande vitesse vers le bas, ce fut l’instinct du marine qui prit le dessus. D’un mouvement fluide, Logan utilisa le dard de sa queue pour planter celui-ci dans l’arrière du corps de R64. Une fois l’attache solidement ancrée, il tira d’un coup sec pour se soustraire à l’emprise du singe monstrueux et laisser celui-ci se fracasser à terre seul.

“Tu commences à me gonfler toi.”

Usant de son aile valide pour maintenir sa position au maximum, chaque battement d’aile était douloureux. Pourtant, très bientôt la douleur allait s’évaporer de l’esprit de Logan. Une fraction de seconde avait suffit. Une seule et unique seconde… Le corps de Roxiflor avait disparu dans la main de Pickles et les multiples craquements sonores qui avaient retendis sonnait tel un requiem aux oreilles du marines. Impuissant, le rouquin venait d’assister à la mort d’un de ses meilleurs amis, impuissant. En ce funeste jour, Roxiflor s’était éteint.

Le Seyfried avait retrouvé forme humaine. Il était tombé d’à peine quelques mètres et avait atterri mollement, apparemment sans réaction se tenant debout pendant qu’Eden évitait la balle de foudre qui ne lui était pourtant pas destinée. Logan n’avait en rien cherché à nuire à l’homme forteresse. Il s’était simplement retrouvé sur sa route au mauvais moment. Cependant, Logan semblait ailleurs. Cette seconde semblait durer une éternité. Quelque chose d’autre venait de mourir… Une partie de l’âme de Logan s’était évaporée avec la vie de Roxiflor.

Une ultime fois, le corps du Seyfried s’était métamorphosé pour reprendre cette apparence monstrueuse que tous lui connaissait et s’élever péniblement dans les airs. Pourtant, son regard n’avait rien de ce qu’il avait pu montrer auparavant. Le BEAST avait prit le contrôle et ni le coeur ni la conscience de Logan ne semblait décidé à reprendre le pouvoir. Son souffle était haletant et ses babines retroussées. Logan était devenu le monstre que son corps renfermait. Affronter la réalité attendrait, affronter la mort de son ami attendrait. Seul la vengeance serait d’actualité. Ce monstre n’était pas Logan, il était bien pire. Les chimères n’étaient plus que de gentils chiots comparée à lui.

Se recourbant sur lui-même, Logan préparait sa dernière attaque. De l’électricité parcourait tout son corps. La foudre dansait entre ses doits, ébouriffant sa fourrure et chargeant l’air lui même autour de lui. Une lumière de plus en plus vive, toujours plus puissante. A mesure que son corps se chargeait, celui-ci brulait. Rien ne semblait pourtant arrêter la bête. Logan semblait avoir oublié le concept de douleur.

Et le tonnerre gronda.

Telle une pluie d’étoile filante, une trentaine d’énorme boule d’électricité pure avaient fusées de part et d’autre du laboratoire, balayant tout sur leurs passages ne faisant pas la distinction entre amis et ennemis. Cette technique rappelait celle qu’il avait précédemment utilisé pour décimer les rangs des chimères les plus faibles et des scientifiques… Elle était pourtant d’un tout autre niveau et son potentiel de destruction infiniment plus élevé.

L’attaque d’Eden avait grandement été parée par cette offensive. Plusieurs balles avaient tout de même transpercer le corps du marine qui était pourtant résistant sans que celui-ci ne semble s’arrêter, le faisant tout de même saigner. Le boulet de canon avait été détecté au dernier moment et Logan avait utilisé une des boules de foudre pour aller à la rencontre de celui-ci et provoquer son explosion prématurément. Seul la destruction comptait à l’heure actuelle et chacun devrait faire face à la foudre. Pickles lui-même ne pourrait ignorer cette attaque tant l’une des étoiles filait en direction de son oeil gauche.

Une fois la foudre abattue, le marine retrouva son corps d’homme. L’humain avait fini par reprendre le dessus, du moins en apparence, affichant un corps calciné de part et d’autre. Il ne pouvait rester en l’air sous cette forme et son corps retomba à nouveau. Le regard du rouquin était cependant toujours aussi vide de toute présence et n’avait rien d’humain. Il ne s’arrêterait cependant pas la. Ce n’était pas suffisant.

Le rouquin plongea ses mains dans le sac que lui avait donné Roxiflor avant de périr. Il en sortit conjointement 6 pyros-dials et les dirigeas en direction de Pickles. Le flot de flamme allait se déverser en direction du géant et sa fourrure devait surement être inflammable. La conscience de Logan avait perdu toute retenue, il ne se maitrisait plus et vida les 6 coquillages sans la moindre pose. Une fois ceux-ci parfaitement épuisés, le Seyfried sortit à nouveau 4 autres pyros-dials et les vida une nouvelle fois oubliant le sens de la retenue. Il allait tout détruire. La foudre détruirait les cieux et le feux ravagerait la terre. Ce n’était pas Pickles qui allait détruire ce labo, c’était Logan.




Minerva Myrddin


Attentive, Minerva avait écouté la réponse de Koba. L’épéiste semblait s’être légèrement adoucie face à la scientifique. Elle avait senti la peur de la mort et l’annonce de sa condition de chimère remettait certaines choses en question comme son instabilité émotionnelle. Peut-être allait elle la garder en vie quelques temps finalement. L’avenir le dirait. Le problème était ailleurs. La jeune femme posa finalement son regard dure sur Clara. Le temps des avertissements était terminé et cette blondasse sortie de nul part avait épuisé les réserve de patience de la chevalière. D’un regard entendu, Minerva fixa Koba et hocha brièvement la tête. Le message était claire ; << Aide moi à l’éliminer et peut être que je ne te tuerai pas. >>

“Très bien. Qu’il en soit ainsi.”

Fonçant vers l’avant, Minerva passait enfin à l’offensive. Sa lame porta plusieurs coups d’estoc en direction du ventre de Clara ! L’avantage de Minerva était certain tant Clara était ralentie par le corps de Koba qui tenterait surement de se soustraire à son emprise. Plusieurs parades avaient eu lieu le tout menant à l’occasion parfaite ! L’épéiste tenta de planter une nouvelle fois sa lame dans le ventre de Clara mais d’une façon bien différente cette fois-ci. Un petit coup de poignet avait fait remonter une petite bille verte le long de la lame pour planter celle-ci dans le corps de son adversaire. Il s’agissait d’un pop green ! Une variété on ne pouvait plus simple mais si celui-ci éclatait dans le ventre de Clara, nul doute qu’il ferrait de lourds dégâts !

Profitant de la probable anarchie, l’attention de Minerva s’était délacée sur le bras de Koba toujours sous le joug de Clara. D’un coup de lame vif couvert de haki, la jeune femme avait tranché le bras de Koba Max. Elle n’était qu’une chimère après tout, et un bras en échange d’une vie n’était qu’un faible prix à payer. Ainsi, peut être serait elle libre du joug de la jeune femme ? Minerva se montrait cependant prudente, Koba n’avait pas sa confiance loin de la et jamais elle ne lui tournerai le dos. Le haki de l’homme explosif avait cependant eu le mérite de la mettre hors de combat…







Résumé et techniques:

_________________
Logan Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
Edward Lawrence
Messages : 891
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : Yonkou Erika - Edward's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue41/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue289/500Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (289/500)
Berrys: 999.999.999.999 B
Dim 21 Mar - 0:02


Le courroux des chimères ?

Milieu 1507 ~ Time End - Grand Line





Alors les insectes qui parsemaient les lieux, un à un, finiraient par flancher, écrasés par les échos de ma volonté qui s’imposait à eux. L’espace d’un instant, un murmure vint troubler mon hégémonie, comme pour contester ma suprématie.

Mais personne ne saurait m’empêcher d’être libre.

Alors, comme les autres, lui aussi fut contraint de flancher. Et comme les autres, il fut balayé, piétiné, évincé.

Après avoir balayé la salle d’un regard supérieur, mes yeux allèrent se planter dans le corps inerte qui gisait à mes pieds.

Le porteur du D.

Venait-il de commencer à justifier l’hypothèse insolite que j’avais érigée ce jour-là ? Venait-il de prouver que cette stratégie, tordue au possible, disposait d’un taux de réussite qui la placerait dans le domaine du réalisable ? Étais-je un visionnaire ? Un génie ?

Un rictus machiavélique perfora mon visage tandis que je me délectais des bénéfices éventuels de ce pari insensé.  

Et puis, mes sens me happèrent hors de mes cogitations prévisionnelles, afin de m’avertir du cataclysme qui arrivait. Les intentions bestiales et destructrices de cet être, que j’avais sans doute sous-estimé.

Le sol vola en éclat sous la charge limpide de la bête dont les extrémités hautes brillaient d’un noir menaçant. Je fus quelque peu pris au dépourvu, non par son acte, mais par la violence de celui-ci puisque je n’avais pas estimé correctement ce à quoi j’avais affaire. Malgré mon saut, le choc suffirait à m’éjecter vers le mur.

Mes yeux se plissèrent. Et, d’un geste vif, je me saisis du col du petit pirate. Alors, mes pieds se heurteraient dans une petite onde de choc qui nous propulserait dans la direction opposée, et atténuerait ainsi la projection.

Mon regard se détourna alors en direction du jeune vampire, pour laquelle je n’avais pu intervenir à temps et qui avait heurté le mur assez violemment, un peu loin. Après l’avoir rejoint, je déposai à ses côtés le corps de l’épéiste. Puis, je me rapprochai quelque peu du gouffre et me plongeai dans mes pensées.

Je le sentais qui virevoltait sous ma peau, plus brulant que jamais. Mon haki de l’armement virevoltait depuis le féroce assaut de ce Pickles. Il me criait de me mesurer à lui, de le combattre à corps perdu et de le dépasser, de le surpasser, de lui imposer ma suprématie. Il était sans doute plus fort que moi, et c’était justement ce qui titillait irrémédiablement mon instinct combatif. Et, fatalement, les palabres de Norton me revenaient en mémoire. Celles qui m’appelaient à combattre des adversaires de plus en plus forts afin d’affuter et de renforcer mon Haki. Et Pickles était assurément l’un d’eux.

Un de ces tremplins qui me permettraient tôt ou tard d’atteindre les sommets.

Pourtant, je me devais de réfréner ces pulsions pour l’heure, tant elles entraient en contradiction avec le cours des évènements. Je repensais alors aux paroles du titan, qui étaient venues ajouter une nouvelle variable à cette opération chaotique. Alors, je revins auprès de Daiki et de Lucina, qui venait de se remettre sur pieds.

« Tchh... Pourquoi faut-il que je vous sauve encore la peau ? »


Grommelais-je, tout en me rapprochant d'eux. Visiblement, ils semblaient indemnes. Mes yeux s'attardèrent un court instant sur le bébé que Lucina avait courageusement protégé avec son corps.

« Oy, Daiki, Lucina, écoutez-moi bien, ceci est un ordre. »


Commençais-je à leur annoncé, d’un ton aussi grave qu’implacable. Ils comprendraient sans doute qu’il n’y avait pas lieu de s’y dérober et qu’il s’agissait d’une mission de la plus haute importance.

« Quittez les lieux avant que ça ne dégénère davantage. Si besoin, j’assurerais vos arrières. Vous pourrez également compter sur le reste de l'équipage qui doit être dans les parages, dehors. Mais surtout, je vous ordonne de rester en vie, tous les trois. »


Annonçais-je alors aux deux rookies, qui de toute façon semblaient bien décidés à fuir. Peut-être verraient-ils d’un bon œil cet appui non négligeable de ma part et comprendraient-ils qu’une fois encore, j’agissais en protecteur. Et puis, alors qu’ils avaient commencé à s’éloigner, j’ajouterais quelques mots à leur attention, d’une voix forte :

« Vous n’avez pas le droit de mourir ! Car ceux qui meurent ne peuvent plus réaliser leurs rêves ! »


Après cela, mon regard se porterait sur l’affrontement entre les deux Supernova et le puissant pugiliste qui continuait à leur faire face. À part ma vie, y avait-il autre chose que je me devais de protéger ? Après quelques instants d’hésitations, je me dirigeai moi aussi vers la sortie.


__________









Résumé / Explications :

Ed sauve Daiki. Puis Ed temporise, envoie quelques mots à Daiki et Lucina, re-temporise, hésite à aller combattre, puis se résout à se diriger vers la sortie.

Utilisation de mon geppou-like (si besoin) :

« Damage Boost : Bomb Jump »
En tapant ses deux pieds ensembles, Ed provoque une explosion qui le propulse verticalement.
→ Lvl 23

_________________
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 597921Signature


Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux" et des "Victimes de Pumori".
Edward Lawrence
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3015

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue0/0Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue0/0Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 23 Mar - 21:59


Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Tisseu10
Tucker Law, l’inventeur des chimères humaines.

Le chaos avait donc commencé ? Le colonel Seyfried avait offert à cette visite un air de zizanie, certes, mais Pickles semblait transformé celle-ci en une sorte de folie naissante. Tous fuyaient pour leur vie, chacun comprenant qu’il n’était plus l’heure aux actes risqués. Si, pour certains guerriers, cette chute ne représentait rien, pour ceux ici présents, elle ne pourrait qu’être dangereuse.

Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] PNJ
Pendragon Uther alias Monster Hunter

La fuite était devenue presque nécessaire, tant la situation semblait hors de contrôle. Le chasseur de primes Taton l’avait bien compris, récupérant Trix, avant de se diriger vers la sortie, il laissa un Pendragon surprit, qui le suivi malgré tout, lâchant un :

    - Ah finalement Koba ne t’intéresse pas ? Elle était de l’autre côté elle. Tu as un autre plan en tête ?


Ils fuyaient tous librement, Daiki, Lucina, Obra, Pendragon et Edward Lawrence, encore encapuchonné. L’enfant dans les bras de la vampire se voulait particulièrement calme, puisqu’elle dormait encore, comme si rien ne la dérangeait. Les chimères survivantes sortaient elles aussi avec hâte.  

Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Jolly_10
Barber Janz, le Sorcier

En revanche, le cas d’Akira, Léon et Janz pouvait paraître plus préoccupant, puisqu’ils ne fuyaient pas ! Ce n’était pas le moment de se perdre dans des querelles inutiles, mais ça, l’Homme ne savait pas toujours le voir, se battant parfois alors qu’un raz-de-marée menaçait de l’engloutir.

L’assaut de Léon fut particulièrement vif et surprit même Janz, l’ensemble du colosse chutant avec le bougre ! Cependant, là où la masse du golem en faisait une cible de choix, sa constitution rattrapait les choses. En effet, si Léon entendait s’y agripper, ou autre, il serait alors surpris….  Janz « déconnecta » les pièces à la partie touchée par Léon de façon à ce qu’il n’ait plus d’accroche et dévale sur le flanc du géant, laissant une folle quantité de pièces chuter dans le gouffre avec l’ex-Décima, tandis que le reste de la structure était rattrapé par Akira ! Afin de s’assurer de sa bonne chute, Janz donnerait un grand coup  avec le poing du golem qui exploserait pour projeter plusieurs pièces de haki sur le corps de Léon à la façon d’une salve de roches ! Si le golem n’était plus très entier après ce délestage, il avait en tout cas mené une parade étonnante.

Paradoxalement un autre corps retombait d’ailleurs dans le gouffre…. Logan avait sauvé Eron un peu avant qu’R64 ne lui saute dessus, faisant le marine retourner dans la salle principale… Sauf qu’entretemps le fluide royal d’Edward Lawrence vint frapper le pauvre Eron qui plongea dans l’inconscient, avant que Pickles ne fasse son fameux saut ! Eron se trouvait alors à une position identique à celle de Daiki, risquant les mêmes dégâts, mais n’ayant personne pour le secourir à ce moment, il ne pourrait que subir la parte de deux os supplémentaires après ses jambes… Ce n’était pas tout… Tout comme Trix, dont Obra récupéra le cadavre, le corps d’Eron glissa donc vers le gouffre… Sans qui que ce soit pour l’intercepter, c’est ainsi qu’Eron chuta à nouveau, mais pour une chute de soixante-dix mètres cette fois-ci….. Au moins, il n’était pas seul, les scientifiques et les chimères frappés par le haki d’Edward, suivirent…


Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Unknown
Salt Humanity alias « Pickles »


Quant à Logan, son capitaine, il faisait preuve d’une ténacité sans relâche. Libérant un véritable déluge électrique afin de se protéger, il dévoilait là la pleine puissance des Beasts. Des fruits artificiels pourtant terrifiants… Avec malheureusement un immense contrecoup, son corps calciné en témoignant. Tucker n’avait eu que pour seul réflexe de se cacher derrière l’immense homme-château, ne sachant que faire pour l’esquiver !

Pour Pickles, cela ne reflétait pas un réel danger, le titan couvrir l’ensemble de ses jambes et son bassin de haki de l’armement. Les balles frappaient son corps avec bien moins de virulence malheureusement et à la stupeur du géant préhistorique, ce fut R64 qui sauta pour frapper la balle électrique ciblant l’œil du géant,  il usa du haki pour cela bien entendu, afin d’en réduire le foudroiement qui électrisa malgré tout son corps. Il fut ensuite rattrapé par Pickles. Pour Pickles les balles électriques ne représentaient pas un réel danger, de par la quantité de fluide qui le protégeait et son gabarit par rapport à celles-ci. Qui plus est, les géants étaient des êtres bien plus solides à l’origine, mais que dire d’un géant préhistorique ? Il semblait plus que robuste manifestement.

Eron en chute libre à ce moment avait d’ailleurs reçu une des boules électriques de Logan, puisque personne n’y faisait exception, l’homme se faisant foudroyer au plus haut point. Etait-il mort tué de la main de Logan ? Une chose était sûr, son corps ne serait plus fonctionnel après cette guerre et sa chute risquait d’être mortelle. Enfin…..

C’était à ce moment que dans sa folie Logan déciderait de faire feu à l’aide de l’ensemble de ses pyro-dials. Les dials étaient puissants certes, mais ils ne s’agissaient que dans lance-flammes ambulants ou de cracheurs de boules de feu si on construisait une arme en ce sens. Ici, il s’agissait donc d’une dizaine de lance-flammes que l’homme actionna. Ils n’étaient clairement pas assez puissants pour dépasser même dix mètres de haut. Néanmoins, Pickles étant entièrement couvert de poils, cela pouvait être un danger pour le géant.

    - HUMAIN DEVENIR UN MONSTRE... HUMAIN FAIRE DU FEU….. HUMAIN MOURIR !!!!


Sous se crie tonitruant, Pickles invita R64 à bien s’accrocher. Les géants préhistoriques avaient un physique très atypique, leurs membres allongés pour la nage, leur buste musclé, il n’avait rien de commun. En vérité, ils n’étaient peut-être pas aussi forts physiquement que leur homologue « contemporain », mais ils étaient plus rapides et endurants ! Là où les contemporains seraient plus forts et plus résistants. Il s’agissait donc de monstre de force et d’agilité en vérité, le tout couplé à une endurance gênante.

C’est ainsi, que la bête commença à tourner sur elle-même à la façon d’une toupie ! Par sa taille et ses membres démesurément longs, elle commença à former une véritable tornade, qui se voudrait meurtrière dans cette pièce close ! Les flammes de Logan lui seraient renvoyées à la face et redistribuer également à Chapter et Tucker qui ne pourrait s’en prémunir cette fois-ci, risquant de grave blessure. La tornade vint à s’intensifier avec force et bientôt tous auraient l’impression de devoir gérer un ouragan qui ne ferait qu’une bouchée d’eux s’ils s’en approchaient… le problème étant que la tornade les attirait irrémédiablement ! Eron fut la première victime, se faisant happé par Pickles si Logan ne faisait rien. Il serait alors balayé par le corps de Pickles qui le tuerait une bonne fois pour toute…. De même, les chimères et humains qui avaient chuté, seraient tués de la même façon.

Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Jolly_10 Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Unknown
Barber Janz et Wawann, Scientifique de catégorie « Nobody ».

Pendant ce temps, Akira et Janz avait logiquement pu reformer le golem entièrement et récupérer toutes les chimères. Le duo pourrait ainsi fuir dans la porte se trouvant dans ledit labo, pénétrant dans un long couloir peu éclairé !

    - Il faut courir vite et se casser de là !
S’écria Janz.

En quelques temps de course ils verraient les couloirs passer de couloir fait de mur en fer à des couloirs de glace et finalement tout en courant, ils verraient un immense escalier de glace se profiler. Au bout de celui une sorte d’immense mine… Une bonne trentaine de scientifiques et d’équipements de forage, en train de remonter grâce à un système de poulie qui semblait avoir été fait à la hâte, justement par le fameux Wawann…

    - Intéressant… Si vous voulez accrocher vous à nous, Satanas Dolly peut s’accrocher à la paroi. Par contre on ne peut en prendre que dix… J’avais engagé certains d’entre vous donc n’hésitez pas.


Pour leur parler Janz avait sorti sa tête du golem afin d’être reconnaissable, le monstre hideux ayant effrayé la majorité des scientifiques, surtout avec les différentes chimères inconscientes qui en sortaient.

    - Ca ne compte plus les paiements ! Extinction est en train de s’éteindre ! On veut juste se sauver nous et trouver un autre gagne-pain !
Rétorqua Wawann…

On pouvait sentir un stress palpable et manifestement Wawann semblait diriger l’essentiel du groupe… Si Akira réussissait à convaincre celui-ci, alors peut-être que neuf autres scientifiques suivraient. Bien entendu, il pouvait choisir de partir sans eux.  La mine n’était pas à ciel ouvert,  mais au-dessus, à plusieurs mètres on voyait clairement un pont…. C’était le pont qu’avait emprunté le groupe de Daiki, Lucina et Auster pour infiltrer le laboratoire de Tucker.

D’ailleurs Auster venait d’y passer, mais à cette distance Akira et Janz n’en saurait rien. En revanche, Auster, lui pourrait voir cinq scientifiques au bout du pont. Ils regardaient le fond et semblaient tourner la manivelle du système de poulie. Il pourrait donc discuter avec eux, tenter une manipulation ou toutes sortes de choses pour les « ôter » à leur équipe et ainsi arrêter la remontée. Ou alors, il pourrait y participer à la remonter des autres scientifiques. Choisir de « contrôler » les cinq scientifiques pour partir rapidement lui assurait de retrouver le cochon-volant de Daiki à la sortie. En revanche, s’il faisait évacuer les trente scientifiques, à sa sortie le cochon ne serait plus là.

Dans le cas où il n’aurait pas secouru les trente scientifiques, il retrouvait le cochon-volant en train de se taper la tête contre la montagne il semblait essayer de résister au contrôle de Pickles, après qu’il ait appelé l’ensemble des animaux de l’île…  De plus, Auster verrait une bonne dizaines de chimères 2E et une vingtaine d’animaux préhistoriques descendre en leur direction. Ils pourraient tenter d’utiliser son pouvoir  sur eux pour renverser à nouveau le pouvoir de Pickles, ou les laisser passer. Dans tous les cas, il pourrait remarquer un arbre, sur lequel avait été planté le sabre de Yan, manifestement pour indiquer à Auster la direction qu’il avait pris. En la suivant il verrait au loin les navires marines, mais comprendrait que la position de Yan en était, heureusement, éloignées. Bien heureux était ce révolutionnaire qui avait fui avant de subir les effets du haki royal d’Edward Lawrence, le titan explosif.

Il était possible qu’Akira l’ait rattrapé entretemps, si lui et Janz avait choisi de ne pas parlementer avec les scientifiques, ou si Auster avait décidé de les aider à remonter.

Un dernier combat faisait rage malgré tout…
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] PNJ2Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Scientifique_10
Clara Ulrika Ton & Koba Max, Scientifique en chef d'Extinction.

Minerva avait fait comprendre à Koba son envie de l’aider à s’enfuir, comme si elle avait compris sa situation. Elle était la seule et unique porte de sortie de la scientifique en vérité… Lorsque Minerva lança l’assaut, Clara eut alors un réflexe presque horrible, elle présenta Koba pour subir certains coups d’estoc et contrait les autres avec sa main libre. Ainsi Koba se retrouvait obliger de parer les coups si elle ne voulait pas être tuée. A contrario, si Minerva stoppait son assaut, alors elle se ferait transpercer par  Clara en plein abdomen ! Lorsque le second coup d’estoc arriva, celui destiné à changer l’estomac de Clara en pot à fleur, celle-ci vint donner également un coup d’estoc avec sa main…. Les deux « lames » firent éclater la pop green entre elle, ne blessant personne, mais éjectant les deux femmes !

Cela n’empêcha pas à Clara de revenir à l’assaut en trimballant une Koba complètement apeurée. Minerva était trop rapide pour elle, tout comme Clara, hors Clara l’utilisait comme bouclier humain… C’est ainsi que vint l’ultime attaque de Minerva qui sectionna le bras d’une Koba qui libéra un cri strident surpuissant ! Ce dernier irait sonner violemment Minerva et Clara ! Alors que la demoiselle hurlait à la mort. Si Minerva avait compris sa condition d’être vivant artificiel, pourquoi la priver d’un bras ? Aurait-elle aimé qu’on lui fasse subir le même sort pour la sauver ?


Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Unknow11Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 216544AOI7
Iliena, ex-vice-amirale et Bayley Roo, ancien membre de l’AOI.


Profitant du combat presque « suicidaire », puisque le gouffre de la salle principale s’enfonçait de plus en plus, Bayley Roo décida d’exploiter cette scission ! Il usa alors d’un excellent soru pour arriver à leur niveau et d’une légère tape, il fit disparaître Koba pour la remplacer par un tabouret ! Les hommes masqués qui semblaient vouloir que personne ne s’allient à des scientifiques avaient donc laissé passer ça ? Non, celui ayant le retour à la vie capillaire, usa d’un soru vigoureux pour fondre vers Koba en même temps que Bayley Roo. Il avait formé un poing de cheveux blancs, couvert de fluide… Cependant Iliena avait fait de même et vint entrechoquer un poing de cheveux couvert de fluide également. Ce choc surpuissant de haki permit à Bayley de subtiliser Koba… Le second homme masqué avait été moins vif et n’arrivait que maintenant pour tenter de frapper un Bayley Roo, manifestement plus rapide que lui, usant du Kamisori.

Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 30f05110Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 30f05110
??? & ???

    - C’est tout ce qu’il nous manquait. Nous pouvons y aller. Vous ne pourrez pas la récupérer vous le savez.
Rétorqua Iliena.

    - Si cette encapuchonné n’avait pas utilisé son fluide royal, nous aurions été mieux préparé.
Rétorqua l’homme aux cheveux blancs…

    - Et vous savez que vous n’avez aucune chance contre nous… Voyez le bon côté des choses, Extinction meurt aujourd’hui.
Dirait d’une voix froide Iliena…

Et c’est alors que dans un silence de mort au sein de cette discussion Baley toucha Iliena pour la faire disparaître, puis se toucha lui-même… La Néo-Marine venait de disparaître. Comment étaient-ils rentrés dans ce laboratoire ? Il n’y avait pourtant que le laboratoire de Tucker qui menait au Laboratoire de Trix de façon discrète… Or ils n’avaient pas emprunté celui-ci… Le mystère resterait entier pour tous…

Les hommes masqués pestèrent un instant et s’engouffrèrent rapidement dans le laboratoire de Trix pour y trouver une échappatoire, le trou dans le gouffre était devenu beaucoup trop grand.  

Tous parvenaient à fuir, hormis ceux du gouffre… La tornade de Pickles prenant de plus en plus d’ampleur pour finalement sortir du gouffre. Le géant intensifia alors son mouvement, tout en s’accroupissant dans sa rotation, et d’une détente puissante il s’éjecta de son gouffre en tourbillonnant ! Cette tornade vivante vint alors exploser le sol définitivement ! Il rasa les escaliers suspendu, frotta contre le plafond de la salle principale qu’il fragilisa, faisant celui-ci s’effondrer…

Mais qu’en étaient-ils de ceux prisonniers du gouffre ? La tornade de Pickles avait tant pris en intensité que ceux qui se seraient laissés happer à la dernière minute, serait emmener avec lui vers l’extérieur ! Néanmoins, cela demandait une certaine constitution. Chapter et son corps de pierre et survivrait sans mal, de même Léon pourrait aisément se protéger. Pour Logan, il lui faudrait au moins une forme Beast pour y résister, son corps seul risquait de perdre un membre… Enfin, Tucker, s’il n’avait pas été secouru, subirait toutes sortes de fractures horribles ! Son corps serait alors réduit en charpie, mais....

Il y avait survécu…

Pickles brisa l’entrée principale et en ressorti dans un immense nuage de poussière, un immense golem de poil sortant de la montagne avec autour de lui des cadavres de scientifiques et de chimères en chute libre. C’est parmi ces bêtes que se trouveraient les rescapés Chapter, Léon, Logan et Tucker, la bonne poudreuse amortirait quelque peu leur chute…

Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Unknown
SALT HUMANITY alias « Pickles »

Il était désormais libre… Le géant préhistorique se tenait là, debout face à la mer, face aux navires gouvernementaux, face à ceux sortis par l’entrée principale. Alors il tendit les bras au monde, R64, accroché à son dos.

    - HUMAIIIIIIIIIINS TREMBLEZ CAR SALT……….HUMANITY….. EST LIBRE !!!!!! MON ARMEE A L’ASSAUT !


Un grondement, d’immenses pas et bientôt… Plus d’une centaine d’animaux préhistoriques des neiges, mammouth, tigre et bien d’autres affluèrent, quelques chimères 2E, laissées en errance dans l’île également ! Il arrivait de chaque flanc de la montagne, ils semblaient innombrables.. Cent, deux cent, trois cent bêtes se réunissaient et dévalaient droit devant elles !

Elles attaquaient les humains à vue, sans sommation, sous les pas d’un géant dont un sourire narquois, trahit l’esprit affuté.

    - LIBERTÉÉÉÉÉÉÉÉÉ !!!!


Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 519736VA1Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 730319VA5
Vice-Amiral, Ysaak Tanaka et Vice-Amiral, Machigan

Les navires gouvernementaux avaient déjà accosté et plus d'une centaine de marines avaient commencé à marcher vers le laboratoire… Face à cette armée en furie, certains tentèrent d’utiliser leurs armes, d’autres fuirent, se faisant piétiner froidement par les animaux.

    - Non pas ça ! Nos hommes ! Sonnez la retraite ! Il n’y a pas que des chimères ! Envoyez-nous du renfort ! .
S’écria Tanaka à son escargophone, à la fois pour les hommes au sol que pour le Q.G.

    - Ce singe ne fera pas long feu… Mais… qu’est-ce que… Il court vers nous ! Il…. Veut se confronter à nous ?!
Les canons gouvernementaux commençant à faire feu sur les animaux.

Accompagné de ses bêtes,  Pickles entamaient une course hargneuse vers les forces marines…

Spoiler:

Le bébé de Lucina se réveillant au même moment…



Pour ceux qui veulent rire de la situation finale : https://vm.tiktok.com/ZMeDBecyB/ (c'est très drôle Mad )

Ordre : Daiki - Lucina - Auster - Obra- Eden - Akira - Logan -Edward

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 36h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.

Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

PNJs:
------------------------------

Situation de chacun:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Goat D. Daiki
Goat D. Daiki
Messages : 218
Race : Humain
Équipage : Daiki's Pirates - Edward's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue32/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue31/220Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (31/220)
Berrys: 21.790.000 B
Mer 24 Mar - 14:50
Feat. Groupe Final - Mini-Event
Le courroux des chimères
Le premier ordre que le capitaine Edward Lawrence leur ait donné fut celui de fuir. De rester en vie, coûte que coûte. Un ordre qui, malgré qu'il l'ai suivi, fut un véritable choc pour le porteur de D. Il avait encore du mal à cerner le bonhomme, mais certains points devenaient de plus en plus clairs. Malgré la manière dont cette "relation" avait commencée, le pirate semblait les considérer comme de véritables membres de l'équipage. Plus encore, leur vie semblait compter pour le grand balafré.

Ses dernières paroles résonnèrent dans le crâne quasi-creux du pirate ambitieux tandis qu'il franchissait la porte le menant à la sortie.

« [...] ceux qui meurent ne peuvent plus réaliser leurs rêves ! »

Avec ces mots, le bretteur eut comme une révélation. Sa rencontre avec le pirate explosif n'avait rien d'un hasard. Qu'il le veuille ou non, d'une façon ou d'une autre, son destin et le leur était irrémédiablement liés. Peut-être était-il temps qu'il l'accepte complètement. Que vaudrait sa parole, si ce n'était pas le cas ?

En peu de temps, Edward Lawrence avait tenu des discours qui eurent beaucoup d'influence non seulement sur Pickles, mais sur Daiki, qui commença à voir en lui un véritable leader, un véritable meneur d'hommes, et irrémédiablement... le sien. C'était le destin. Daiki se rassurait en se disant que rien n'avait changé, qu'Edward Lawrence n'était pas éternel. Qu'un jour, il le provoquerait à nouveau en duel et gagnerait son indépendance. Qu'il le dépasserait et poursuivrait son rêve. Mais qu'entre-temps, il pouvait peut-être profiter de lui, lui dont il commençait à peine à apprécier la présence et à appréhender la suprématie.

Le porteur de D était déboussolé, son esprit embrumé après une perte de conscience qu'il ne saurait clairement expliquer. Arrêté près de la sortie, Daiki reprenait ses esprits et sa respiration. Lucina était sans nul doute pas bien loin et vu le bordel qui se dressait encore derrière eux, le pirate ferait mieux de se dépêcher à reprendre la fuite. Après tout, Edward Lawrence l'avait ordonné : les trois devaient vivre.

Là, les uniformes de la marine firent leur apparition dans le champ de vision du pirate, avant même qu'il ne remarque la présence des navires de guerre des vice-amiraux.

- Euuuuh... laissa-t-il s'échapper, incertain de comprendre quelle était la situation. Une chose était certaine : le capitaine Edward avait une prime sur la tête, ce qui faisait de la marine un ennemi.

Presque à l'instant d'après, l'entrée qui se trouvait encore derrière Daiki fut brisée de toutes parts par l'immense corps du Pickles, provoquant une immense nuage de poussière au-dessus de la tête du pirate.

- PRINGLES ! cria-t-il d'un excitement qui se mêlait à une appréhension rimant de près avec peur. - Lucina ! Bouge !

Mais avant qu'il ait fini de donner son ordre, le Pickles prit la parole à son tour, sa voix surplombant sans problème la sienne, ordonnant à son "armée" de lancer l'assaut avant d'hurler un mot qui résonna lui aussi chez le pirate.

- OUAIS ! LIBERTÉ ! BIEN DIS PRINGLES ! hurla-t-il en levant les poings en l'air d'encouragement.

Mais son engouement pour Pickles fut bien vite oublié lorsque l'armée qu'il avait appelée se manifesta. D'abord par d'innombrables grondements et pas provenant des alentours, puis de l'apparition d'animaux de toutes espèces, pas seulement de chimères. Sursautant par la force des pas soulevant le terrain, Daiki se mit à courir de toutes ses forces aussi.

- LUCINA ! SURVIVONS DEJA A CET ASSAUT ! hurla-t-il après avoir esquivé une première vague de bêtes.

Daiki n'avait pas vraiment le temps de s'expliquer mais la situation était assez évidente pour toute personne étant venu à bord du Sanglier des Mers.  Le navire pirate n'était guère amarré à un quelconque port. Non, le navire des pirates de Daiki était bel et bien au sommet de la montagne qui avait déjà subie de bien beaux dégâts suite au réveil du Pickles. Cela signifiait que s'ils souhaitaient rejoindre leur navire tout de suite, ils devraient aller à contre-courant de l'assaut de l'armée de Pickles. Une idée suicidaire que même Daiki n'eut pas.

- ATTENDONS LAWRENCE ! ON PEUT LUI FAIRE CONFIANCE ! hurla-t-il encore après avoir esquivé une deuxième vague de bêtes avant de se rapprocher d'une pointe de Lucina. - Hey ! Le bébé, il a pas ouvert les...

Mais au même moment, Pickles lui-même se mit en mouvement, guidant ses centaines de créatures dociles en direction des forces armées de la marine tandis que ces derniers faisaient déjà feu. Ca ne faisait pas qu'y ressembler, cet endroit devenait littéralement un champ de bataille.

GOTHEIM sur Never Utopia

_________________

Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] YwT7HkW
Couleurs des dialogues : Daiki : #009900 Raiki : #ff6600 Daiki & Raiki : #669900
Goat D. Daiki
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Delalande
Lucina Delalande
Messages : 166
Race : Je fais partie de la famille des vampires.
Équipage : Equipage de Daiki !

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue31/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue80/220Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (80/220)
Berrys: 1.570.000
Jeu 25 Mar - 14:42
Le couroux des chimères



[Groupe FINAL - Mini event]

A peine nous étions à l'extérieur du bâtiment logeant sous la montagne qu'Edward nous rejoignait. Il pestait de devoir nous sauver encore une fois, mais au fond de lui même il nous aimait quand même bien, sinon il ne le ferait pas ! En guise de réponse à son caractère de schtroumpfs grognon, je lui sourirais tout simplement. Edward nous ordonnait deux choses au vu de la situation qui continuait à se dégrader: La fuite et rester en vie. Cela ne faisait que confirmer mes pensées et en guise de remerciement à être aussi protecteur envers nous, je lui envoyais un bisous amical de loin.
   
LUCINA: Ne vous inquiètez pas pour nous ! On est plus coriace qu'on peut le laisser paraître !

Je jetais un coup d'œil sur la petite et m'assurais qu'elle se portait bien et qu'elle n'avait pas froid. Cette enfant était vraiment surprenante, elle dormait paisiblement comme si tout allait bien. "Sacré poupette !" pensais-je.

COLOR'ART: Oye Lucina ! Dépêche, l'autre hyperactif est déjà en train de courir !

LUCINA: Allons-y toutes les trois.

Alors que je m'apprêtais à emboiter le pas de course derrière Daiki qui prenait déjà un peu plus d'avance, je m'adressais une dernière fois à notre héros.

LUCINA: Capitaine Edward, prenez soin de vous. J'espère vous revoir.

Cette phrase était plus que sincère, emplit de gratitude et de bonté. Je me hâtais de rejoindre Daiki qui n'attendait pas de savoir si je le suivais ou non ! Non mais je vous jure lui alors !

LUCINA: HEY ! Capitaine ! Attendez moiiiiiiiiiiiiii !

Alors que je poursuivais le porteur du D. depuis quelques minutes déjà, celui-ci s'arrêtait net et je ne tardais pas à comprendre que les ennuis arrivaient en face. Était-ce la Marine ? Dans quelle situation nous nous retrouvions, non mais au secours ! Il nous fallait donc faire demi-tour, mais nous comprendrions très vite que le chemin arrière nous était, lui aussi, bloqué. Cette fois-ci, c'était Daiki qui m'ordonnait de ne pas rester sur place et il avait bien raison, mais contrairement à lui, je ne m'arrêtais pas pour écouter le Pickles s'exprimer et prôner la liberté.

LUCINA: Daiki ! Ne restons pas ici !!! Ca sent les ennuis !

Et voilà qu'une armée de chimères le rejoignaient ! La marche vers une bataille en approche était de mise et mon capitaine remontait à contre courant !

LUCINA: CAPITAINE, RESTEZ PRES DE MOI ! LA FILLETTE LES FAIT FUIR ! Enfin, j'espère...

Mais lorsque les chimères entamaient la course folle, est-ce que l'effet de terreur que procurait l'enfant plus tôt contre celles-ci allait se produire à nouveau ici, si bien évidemment elle se réveillait ?
Ce n'était pas certains et il était préférable de rester vigilant pour esquiver s'il le fallait les animaux enragés et déchainés dans une volonté de posséder leur propre liberté. La première vague était plutôt "simple" à esquiver, mais c'était la deuxième vague des animaux qui étaient un peu plus effrayante à mon unique œil. Daiki arrivait enfin à me rejoindre et conseillait de patienter pour attendre Edward. C'était à cet instant que la petite fille choisissait son moment pour ouvrir les yeux... Et c'était précisément à ce moment même que le Pickles commençait lui aussi à nous foncer dessus pour rejoindre ses camarades ! Tout ce brouhaha me donnait un mal de tête si soudain... Mais que se passait-il ?! C'était quoi toutes... ces voix ?! Tous ces cris ?! D'où cela provenait-il ? Ca faisait trop mal ! Mais, ca suffit ! Je me tenais la tête, tombante sur mes genoux y déposant la fillette très rapidement, mon œil commençant à larmoyer, gémissante de douleurs... Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait ! Je ne sais pas ce qui se passait ! Je n'entendais que ces voix devenant de plus en plus insupportable les unes que les autres, toutes ensembles se mélangeant dans ma tête.

LUCINA: ARRÊTEEEEEEEEEEEZZZZZZZ !

LA douleur s'intensifiait tant que mes crocs sortaient sans que je le voulais, mon œil devenait rouge vif et ces voix bordel ! Elles devenaient de plus en plus forte ! MAIS FERMEZ LA ! Je perdais un peu plus le contrôle de mon propre corps par la suite, ma tête collée au sol continuant d'hurler désespérément pour que le monde entier se taise... Je pleurais, pleurais et ne comprenais plus ce qui se passait autour. Ma tête allait certainement exploser avec tout ce remu ménage !

LUCINA: MAIS TAISEZ-VOUS BON SANG !

Même Dame Eleona tentait de me parler en plus de toutes les autres voix. Certaines avaient peur, d'autres étaient les cris d'animaux enragés et probablement celle de Daiki si mélangeait aussi, et dont je ne comprenais absolument rien ! Par pitié que quelqu'unou quelque chose les arrête, ca fait trop mal... Tellement mal que je n'arrivais plus à penser subissant à la limite de tomber dans les vapes.

_________________
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 200213121040718601
Lucina Delalande
Revenir en haut Aller en bas
Auster Litz
Auster Litz
Messages : 148
Race : Humain
Équipage : Eken Sor

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue30/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue14/120Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (14/120)
Berrys: 7.118.239.000 B
Dim 28 Mar - 14:18

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]



  • J’avais eu l’occasion de traverser en sens inverse le dédale des scientifiques de la montagne sans embuches. Mais arrivé au pont suspendu qui traversait le cratère, je ne pouvais que voir la masse dorée qui prenait le temps de remonter sur la paroi rocheuse, et les cris de scientifiques apeurés. A leur place j’aurais été terrorisé de me trouver dans leur position alors que la montagne semblait s’effondrer sur elle-même.

    Ces animaux qu’ils avaient créé, j’avais pu en libérer certains et je n’allais pas laisser des scientifiques ici sans leur trouver un moyen de se racheter. Et, de l’autre côté du pont, je voyais quelques scientifiques qui faisaient des efforts pour remonter la masse qui s’agglutinait en bas. Alors, arrivant à leur niveau, sans utiliser mon pouvoir sur eux, je m’adressais à eux :

    - Je vais vous aider. Vite sortons d’ici.


    Puis je passais la tête et posais mon regard en direction du gouffre :

    - En bas ! Accrochez-vous à ce que vous pouvez on va vous aider !

    Je réfléchissais tout en m’attelant à utiliser avec eux le système de poulie. Puis mon regard fut attiré par le ponton. Peut-être pouvais-je couper en face avec une lame d’air pour que le pont lache d’un côté et s’étale sur la paroie. Ce serait un moyen de créer une sorte d’échelle pour remonter plus facilement. Mais à vrai dire aucune idée de si cela fonctionnerait, si j’arriverais à atteindre en face ou même si la taille de mon échelle de fortune serait suffisante pour les atteindre. Mais au moins je ferais quelque chose, alors je lança aux scientifiques :

    - Je vais essayer un truc !

    Je retournais au niveau du pont. Sortais ma lame et tentait de projeter une lame d’air avec toute la force que je pouvais dans l’optique de détruire qu’importe ce qui tenait le pont en face.


_________________
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] 200119041021553109
Auster Litz
Revenir en haut Aller en bas
Obra Taton
Le Génie Raté
Obra Taton
Messages : 408
Race : Humain
Équipage : Alliance des chasseurs de prime : Renaissance

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue37/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue34/350Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (34/350)
Berrys: 732.957.000 B
Mar 30 Mar - 22:08
Le courroux des chimères groupe 1





“ - Bien sûr qu’elle m’intéresse toujours, mais les choses dégénèrent, on doit prendre un peu de recul pour mieux observer la situation.”

Fuyant comme il pouvait, portant Trix et suivi de Pendragon, Obra commençait dors et déjà à réfléchir à un moyen de s’en sortir. Pendant la fuite, il n’avait pas pu passer à côté du vacarme immense que causait Pickles. Rapidement, il se rendrait compte qu’ils étaient poursuivis par cette créature géante. Cependant, alors que la situation semblait commencer à devenir désespérée, ce fut comme un miracle qui se présenta : une troupe de marine était présente. Ils allaient pouvoir être d’un grand renfort. Poursuivant la course, le Taton viendrait dire quelques mots au deuxième.

“ - Si tu souhaites encore t’entraîner Pendragon, je crois qu’on a une ouverture. On a juste qu’à faire perdre du temps à ce truc gigantesque, la marine possède certainement un armement suffisant pour l'abattre alors que nous, on va probablement rapidement être à court de moyen. Tu me suis ?”

Qu’il accepte ou qu’il refuse, c’aurait été désespéré pour le chasseur de primes de ne pas saisir l’occasion de déstabiliser une créature aussi puissante. Même s’il n’avait pas le niveau, il pouvait se rendre compte que chaque seconde était précieuse. Usant de ses pouvoirs de maudit, le chasseur de prime viendrait créer une banane aussi grande que possible qu’il viendrait poser sur la trajectoire de course de Pickles. Cela ne lui aurait probablement causé aucun dégât, mais si cette dernière était capable de le faire chuter, ce serait une victoire énorme.



Spoiler:
Obra Taton
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 645
Race : Cornu
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue39/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue311/350Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (311/350)
Berrys: 6.817.458.343 B
Ven 2 Avr - 22:07
Feat


Du Monde
Le courroux des chimères

Le golem avait normalement pu se débarrasser de Léon, il ne serait plus une menace pour le moment. Il le serait plus tard, il lui avait promis qu’ils allaient avoir un vrai combat. Cet homme pourrait sûrement vouloir se battre contre le duo que pouvait former Akira le soi-disant cerveau de Paradise et Raki le vrai cerveau de Paradise. Les deux attaques que l’ancien Décima allait se prendre allait le gêner et il ne pourrait plus les poursuivre.


Ainsi, maintenant, il était l’heure de courir ayant récupéré la vingtaine de chimères qui lui était dû. L’ancien corsaire serait sûrement content d’avoir pu les récupérer, mais il fallait plus tard réparer la télécommande. Mais là n’était pas la question, la question était de s’enfuir, du coup le monstre courait le plus vite possible. Un dédale de couloirs défilait sous leurs yeux, des couloirs fait de mur de fer, puis des murs de glace. Une fois arrivés sur la fin, les quatre globes oculaires du monstre pouvaient voir un escalier de glace assez grand, une fois qu’ils l’avaient monté, ils pouvaient voir les scientifiques qui tentaient de s’enfuir de cette île. Akira écoutait ce que le sorcier était en train de raconter et la réponse du scientifique en face de lui. Il y avait une trentaine de ces personnes qui voulaient s’enfuir, ils avaient tous de certaines compétences et Janz n’en voulait que dix ? Akira trouvait cela dérisoire. C’était ainsi qu’il enlevait la paille qui recouvrait son visage pour leur parler.


« Janz, tu ne crois pas qu’on peut tous les emmener, moi si ! Janz vous a engagé, mais vous dite que le paiement ne compte plus. Moi, je vous propose une chose, de rejoindre une organisation. Elle est basée pour le moment à Maisestu, on peut assurer votre protection et bien plus encore. Vous pourriez faire les expériences dont vous avez besoin ! Si vous voulez savoir cette organisation se nomme Paradise, j’en suis à la tête et je vous promets de vous assurer une protection à vie et un boulot que vous allez plus qu’ici ! »


Après avoir dit cela, Akira avait l’impression que Raki avait pris contrôle de son corps pour inciter les scientifiques à le suivre. Après avoir dit cela, il générait deux fouets de pailles qu’il accrochait à ses bras.


« Tous ceux qui sont encore là, accrochez-vous ! Je vais nous remonter, mon bateau nous attend et nous pouvons partir en sécurité, du monde nous attend là-bas. »


Le chasseur avait donc recouvert de nouveau sa tête de paille et commençait à remonter en plantant ses clous qui lui servaient de doigts dans le mur. C’était compliqué, mais il y arrivait, il sentait le poids des hommes et sûrement des machines qu’il remontait, mais ce n’était rien pour lui. S’il pouvait les aider ce n’était qu’un plus, même s’il ne venait pas avec lui, il aurait un sentiment d’accomplissement pour avoir pu sauver une trentaine de scientifiques. Ainsi une fois en haut il finissait de remonter tout ce qui avait besoin d’aide pour être remonté. Le pêcheur voyait un homme qu’il avait rencontré un peu avant d’arriver sur Time-End, le révolutionnaire Auster Litz ! Il le regardait et regardait autour de lui.


« Merci d’avoir aidé à remonter les scientifiques. »


Akira se doutait qu’il avait aidé à les remonter. Il fallait ensuite partir le plus rapidement possible. Mais une chose avait attiré l’attention d’Akira. Il avait vu des animaux et des chimères arriver vers eux. Il utilisait les fouets dont il s’était servi pour remonter les scientifiques pour essayer de dompter ces animaux. Il essayait de faire comme les dompteurs aux cirques. Si c’était possible il essayerait de dompter la moitié des animaux qui étaient arrivés. Après avoir fait cela, il se retournait près à partir.


« Nous partons le plus vite possible. Mon bateau nous attend, ce qui veulent venir, vous êtes les bienvenus et Paradise saura vous trouvez le travail adéquat que vous méritez et la protection dont vous aurez besoin ! Ne l’oublions pas, vous pourrez vraiment faire ressortir votre génie avec nous ! »



Après avoir dit c’est quelques mots, le monstre d’or et de pailles se mettait en marche le plus vite possible pour retourner au navire du cornu qui l’attendait. S’il avait réussi à convaincre la moitié des scientifiques dont Wawann et dompter une quinzaine d’animaux il serait vraiment content et aurait réussi ce qu’il aurait entrepris pour une fois. Si personne ne le suivait, cela n’aurait pas été très grave, il avait avec lui une vingtaine de chimères ce qui était déjà une bonne victoire sur extinction voire même sur le géant poilu. Ainsi même le fait d’être encore vivant était en soit une grande victoire contre Léon, en fin de compte être venu sur Time-End ne serait sûrement que victoire pour le cornu qui comprenait qu’il pouvait se débrouiller par lui-même et qu’il n’avait pas besoin que de Raki ! Il pourrait ainsi montrer au monde qu’il n’était pas un poids pour Paradise et qu’il faudrait vraiment faire attention à lui. Ainsi le petit ou grand groupe se dirigeait très rapidement vers le bateau sans savoir qu’un combat allait avoir sûrement lieu, le but du groupe était de fuir en vie et rapidement.

Code de Frosty Blue de Never Utopia


Technique:
Suzuran Akira
Revenir en haut Aller en bas
Logan Seyfried
Colonel
Logan Seyfried
Messages : 526
Race : Humain
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue41/75Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Left_bar_bleue242/500Le courroux des chimères [Groupe FINAL - Mini event] Empty_bar_bleue  (242/500)
Berrys: 97.543.056.000 B
Colonel
Lun 5 Avr - 20:18


Le courroux des chimères






Pickles était un monstre assassin et dangereux. Il avait arraché la vie de Roxiflor, l’un des meilleurs amis de Logan. Le BEAST n’avait plus répondu de rien. Il avait déjà été confronté à la mort, il l’avait déjà lui-même infligée… Et pourtant, jamais un décès n’avait été aussi réel. Pourtant Logan semblait tenir. Probablement qu’il s’effondrerait plus tard. Probablement qu’il craquerait et pleurerait toutes les larmes de son corps. Cependant, son cerveau semblait rejeter l’information. Il avait perdu le contrôle quelque secondes, le temps de foudroyer le monde. Il ne pouvait plus se permettre de se laisser aller ainsi. Eron était toujours en danger et le corps du BEAST meurtrit par les brulures.

Voyant le second massacre arriver, Logan plongea sur le corps d’Eron inconscient pour sauver la vie de son soldat. Toujours sur sa forme de BEAST, le colonel déploya son aile valide autour d’eux deux pour se protéger du retour de flamme et protéger le corps inanimé de son compagnon entre ses bras. Les deux corps s’étaient envolé avec le reste de la populace du gouffre pour atterrir dehors. Cela n’avait pas été sans conséquences. Les deux ailes du Seyfried étaient hors d’usage ainsi que son bras gauche. Ce n’était cependant rien comparé aux brulures qui le parcouraient tout entier. La fin de la bataille était proche ! Tout cela n’avait pourtant pas été vain… Eron était en vie !

Dans un effort considérable, Logan s’était relevé. Sa forme était toujours monstrueuse et ses réserves en électricité au plus bas. Il ne pourrait plus tirer grand chose. Le colonel tira tout de même une balle de foudre vers le haut. Celle-ci avait pour but de signaler sa position aux différentes autorités de la marine présentes sur l’île.

Plusieurs personnes avaient été expulsé par l’action de Pickels. Cet homme qui l’avait fusillé un peu plus tôt notamment… Mais surtout, Tucker Law ! Il était la cause de tout cela. Il était la personne qui avait libéré le monstre. Il était responsable de la mort de Roxiflor. Une rage toujours grandissante dans le coeur de Logan témoignait de toute la haine qu’il avait pour cet homme. Et pourtant, l'homme de pierre avait tenté de le sauver en le protégeant grâce à ses pouvoirs. C'est donc directement à Eden que Logan s'était adressé.

“Donne moi Tucker et je te laisse partir.”

Eden n’avait pas été un gros obstacle jusqu’à présent mais son corps lui avait sans doute permis de résister à l’attaque de Pickles et de garder le fou en vie. S’il restait à sa place, Logan le laisserait partir. Le scientifique était une proie bien plus intéressante. Le Seyfried pourrait le livrer au gouvernement et ainsi, cet homme qui avait souhaité réussir sa mort, se sentirait mal et au plus bas. Le gouvernement qu’il haïssait tant allait avoir sa peau contrairement à sa création qui s’était moquée de lui. Tucker Law était un échec, et la haine que Logan avait pour lui bien réelle.

Si Léon avait lui aussi suivi, Logan lui adresserait à son tour la parole.

"Reste en dehors de ça et je te donne le nom de l'île ou se tient le bastion de Raki Goshoushuu."

Voila qui aurait sans doute de quoi calmer les ardeurs du guerrier.



Minerva Myrddin


Le bras de la scientifique était tombé avec une facilité déconcertante. Elle s’était retrouvée entre deux feux, perdue dans le combat qui opposait Minerva et Clara alors que le prix de la victoire était sa propre vie. Le cri strident de Koba avait marqué un temps d’arrêt. Un temps d’arrêt suffisant pour permettre à un tiers de s’emparer de son corps à une vitesse ahurissante. Trop que pour laisser le temps à qui que se soit de réagir. Une fois les esprits retrouvé, c’est en direction de Clara que la sabreuse tourna le regard.

“Regarde avec tes conneries elle est vivante et aucune de nous deux ne l’a !”

Les yeux de Minerva était aussi brulant que les flammes qui sévissaient dans les tréfonds du gouffre de Pickles. Elle aurait tranché le coup de son opposante par simple vengeance mais cette attitude n’était pas dans l’esprit chevaleresque de Kingadomou, sa patrie d’origine. Clara n’était pas une cible à proprement parler. Sans Koba Max, les deux femmes n’avaient plus aucunes raisons de se battre. Sur la défensive Minerva avait gardé son sabre en main, toisant son opposante de toute sa prestance.

“Ne t’avise plus de t’opposer à moi.”

Si Clara n’engageait pas le combat, la femme partirait en direction de la sortie du labo de Trix, emboitant le pas aux deux inconnus. Ceux-ci étaient assurément les personnes les plus énigmatiques de l’assemblées. Ils étaient arrivé aussi sobrement qu’ils étaient repartit après le meurtre de Trix. Etaient-ils des alliés ? Des ennemis ? Peut-être se montreraient-ils utiles ?

“Je viens avec vous, nous devons sortir d’ici ! Vous n’avez rien à craindre de moi. Je m’appelle Minerva. Et vous ? Qui êtes vous et pour qui travaillez-vous ?”

La jeune femme restait méfiante, prête à dégainer à la moindre agression. Elle cherchait à savoir qui étaient ces deux hommes et quelle institution ils représentaient. Leurs véritables objectifs ? Elle ne démontrait cependant rien d’agressif. L’heure était à la fuite !







Résumé et techniques:

_________________
Logan Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers: