-49%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur la machine à café automatique Saeco PicoBaristo SM5473/10
449 € 880 €
Voir le deal

Partagez
 

 Respirer un peu. [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heziel Coffe

Heziel Coffe
Messages : 1971
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Respirer un peu. [Solo] Left_bar_bleue46/75Respirer un peu. [Solo] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
Respirer un peu. [Solo] Left_bar_bleue91/750Respirer un peu. [Solo] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B

Respirer un peu. [Solo] Empty
MessageSujet: Respirer un peu. [Solo]   Respirer un peu. [Solo] Icon_minitimeLun 19 Aoû - 20:58





Après la tempête.


- Merci, dit-il simplement.

Lentement, Heziel s'extirpa de l'intérieur d'un Marineford encore partiellement en ruine. La bataille avait pris fin si peu de temps auparavant... la fumée était presque encore perceptible, fantôme agaçant et pernicieux d'un désastre qui avait emporté de nombreuses vies. De ça et là, la terre avait été malmenée par les assauts fabuleux de tous les prodiges réunis, retournée par la puissance déployée par deux camps se battant ardemment pour dominer et vaincre. Ce qui restait le plus incroyable était sans doute la marque laissée par Pluton au travers des défenses du Vice-Amiral Archer : témoin silencieux de la force déployée par cette machine impie venue d'un autre âge, dont le potentiel offensif n'était certainement pas exagéré. En tout cas, le Coffe y croyait fermement désormais : il n'avait pas été là pour encaisser ce déluge, mais il lui était désormais évident qu'il était loin d'être une affabulation.

Il se tourna vers les morceaux de bâtisse qui tenaient encore, rangeant dans ses amples poches un Den Den Mushi All Seas qui vint rejoindre un bébé de la même race de gastéropodes excentriques. Il n'avait pas l'intention de s'attarder ici : il avait été retourné de savoir Lim Focker blessée, mais elle avait ultimement survécu. Les gradés qui avaient tempéré la puissance carnassière de l'armement ancien avaient grand besoin de se reposer... et la Marine dans son intégralité avait de nombreux morts à pleurer. Mais ce n'était pas sa place et il n'en avait que trop pleinement conscience : il était et resterait un pirate. Capitaine Corsaire n'était qu'un titre honorifique, une stature sociale accompagnée de privilèges indécents. Le permis d'agir comme une brute tant que l'on répondait à l'appel fidèlement. Il le savait et s'était finalement fait une raison : le regard des autres sur lui ne changerait certainement pas, maintenant qu'il avait vécu ce qu'il avait vécu, maintenant qu'il avait fait ce qu'il avait fait. Le combat de Marineford lui avait peut-être permis de soulever quelques questions sur ce qui pouvait lui passer par la tête, mais il en était inconscient. À son insu, même celle qu'il s'était engagé avec autant de passion à protéger s'était rendue compte qu'il y en avait plus qu'il n'y paraissait sous sa stature imposante et ses airs menaçants. Heziel n'avait plus la force d'y croire ; ou peut-être n'en avait-il plus vraiment l'envie.

Dans tous les cas, il devait être joignable en cas de besoin. Une chose qui avait été impossible durant de nombreuses semaines, suite à son départ de l'équipage des Dokugan. C'était si longtemps en arrière... peut-être pas, au fond. Il lui semblait pourtant qu'un temps infini s'était écoulé depuis qu'il avait volontairement abandonné la chaleur de ce navire plein d'énergumènes joyeuses. Il avait tant changé... tout ça, c'était terminé. Maintenant, il était à la solde d'un Gouvernement dans lequel il ne croyait guère vraiment. Tout au mieux, il croyait en la bonté intrinsèques de ses soldats les plus intègres, il croyait en sa capacité à éviter le chaos de prendre le dessus, à son pouvoir. Celui qui lui permettait de fédérer, de faire taire la sauvagerie dans sa majorité. C'était pour cela qu'il avait accepté cette place de mercenaire affilié, d'arme prête à l'emploi. C'était pour cela qu'après s'être laissé le temps de souffler, il avait finalement obtenu auprès des stocks de cette faction qu'il aidait désormais ces simples deux appareils qui le rendraient contactable en cas de besoin.

Et peut-être en avait-il lui même d'autres utilité... l'avenir le dirait.

Ses pas lourds l'emmenèrent au travers des dalles retournées et brisées, alors que le soleil offrait ses derniers rayons. Quel carnage. Pourtant, le noiraud ne ressentait que difficilement la tristesse que cela lui avait apporté un peu plus tôt. Désormais, il était las. Fourbu de cette guerre, fourbu d'avoir fui pendant si longtemps. Il voulait juste se trouver un endroit ou se reposer... ou réfléchir. Il était désormais libre de ses mouvements : son allégeance avait soulevé le fardeau de ses crimes de ses épaules, mais il restait des choses qui le tracassaient. Des choses qu'il devait remettre en ordre.

Il tourna un dernier regard vers la forteresse que tous avaient longtemps révérée comme imprenable, désormais fragile comme un oisillon après une tempête.

D'un geste puissant, il souleva un nuage de poussière et dégagea les débris à ses pieds tandis qu'il s'envolait vers l'horizon.


ⒸHeziel Coffe



_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Revenir en haut Aller en bas
 

Respirer un peu. [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Marine Ford-