Le Deal du moment : -27%
Les Apple Airpods 2 avec boîtier de recharge en ...
Voir le deal
131 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika]
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 2826
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
50/75[FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
731/750[FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 73.042.655.528 B
Amiral Kurohebi
Jeu 9 Mai - 22:21



    [FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] Sasuke10
    La mission finale



    L'arrivée

    Toujours en mission pour la Villa Loca, le duo « M » de Renaissance se dirigeait vers son ultime but. Après avoir réussi chacun des projets initiaux, il pouvait se consacrer au véritable côté intéressant de leur mission de recrutement ainsi que de capture. Cette fois-ci, il n’était pas question d’animaux ou d’employés, cette fois-ci, il était question d’esclave et de combattant !

    Noctis et Jujika constituaient ensemble le duo de jeunes membres du groupe, par jeunes nous ne parlions bien évidemment pas d’âge étant donner l’âge mûr du prêtre. On parlait plutôt de membres les plus récemment admis dans l’organisation, bien qu’en réalité ils fussent les seuls et qu’au sein de l’organisation régnait une certaine égalité entre chaque membre, évitant ainsi les notions de supériorité et d’infériorité.

    Les jeunes membres étant les moins patients et sûrement les plus actifs de Renaissance, pour leurs offrir de quoi s’occuper, une série de missions leurs fut attribuée. L’une constituait le gagne pain lié au plaisir des clients, les péripatéticiennes. L’autre liée au service clientèle. Celle des lapins fut d’assurer une garde, une décoration et un petit bonus à l’ensemble. Mais celle qui serait certainement la plus farouche, mais aussi la plus pratique, serait la capture de plusieurs hors-la-loi dans le but d’organiser des combats de gladiateurs.

    « Gladiateurs » restait un bien grand mot vu qu’il s’agirait de combat durant lesquels les esclaves emploieraient leur propre style de combat. Pourquoi se battront-ils ? Pour la vie voyons. Il était déjà coutume à une certaine époque de soumettre les races dites « inférieures » et de s’en servir pour toutes les besognes possibles et imaginables. Cela franchissait d’ailleurs le stade du combat où l’esclave qui refusait de se battre ne pouvait subir qu’une seule sentence, la mort.

    Certes, les combats ne seraient pas dis « à mort », mais celle-ci formerait l’une des nombreuses options possibles à ce final.

    Voici là une exploitation humaine penseront certains, mais Shabaody n’exécute pas ce genre de chose par hasard ? En deux ans de vie sur cette Archipel, Noctis eut le temps de connaître bien des choses sur ce qui s’y tramait, découvrant ainsi que l’esclavage n’avait rien « d’illégal » proprement parler. On aurait même dit qu’il obtenait une certaine légalisation de la marine même. Après tout, que dire aux Dragons Célestes ? Mais surtout que dire aux peuples qui connaissent se mode de vie et désirent l’exploiter ? Si même la justice s’y jette, pourquoi les persécutés par celle-ci ne pourraient-ils pas s’offrir une petite consolation au détriment d’autres personnes ? Cela peut paraître inhumain, mais cela représente le monde dans lequel vive les humains.

    Ce fut avec cette longue réflexion en tête que Noctis se dirigeait vers Maisetsu Island l’île où se trouverait leur ultime mission. Le musicos avait réuni un certain nombre d’informations là-dessus et dit à son acolyte alors qu’ils volaient à dos de renne.

    « Jujika, nous arrivons à Maisestsu Island, laisses moi t’en faire une légère description. C'est une très grande île particulière : en réalité, il s'agit d'une plaine immense où ne passe aucun courant marin, quel qu'il soit. L'herbe y est cependant présente et même abondante, puisque l'on ne trouve que cela. Une cité souterraine est également présente et chauffée par un mini soleil. On trouve de toutes les factions ici, mais surtout de mauvais marines et des hors-la-loi en pagailles. A partir de ces hors-la-loi, nous obtiendrons notre futur gagne pain en les faisant se battre dans l’arène tout en organisant des paris sur leur tête. N’est-ce pas mieux que t’empocher une prime ? On pourrait gagner jusqu’au double de leur prime en les utilisant de cette façon avec le temps. Je compte sur toi pour rester calme, nous n’attaqueront qu’une fois la nuit tombée. Etant donner que la marine qui y sévit obtient ses revenus en partit grâce à eux je doute qu’elle nous aide. Il faudra donc qu’on « emprunte » un bateau du port. Donc nous attaquerons un maximum de bandits au moment où ils s’y attendront le moins. »

    A ces mots Noctis remarqua que lui et son coéquipier se trouvaient au dessus de l’île. Survolant quelques bateaux situés sur les côtes, l’hôte du Chaos imagina de façon immédiate comment voler un de ces bateaux une fois la nuit tombée. Il aurait le temps d’y réfléchir de toute façon.

    Esquissant un sourire symbole de sa joie d’entamer la dernière mission de la Villa Loca, il atterrit sur l’île et avança à dos de renne, mais cette fois-ci sur la terre ferme.

    « Une fois sur place nous définiront nos ennemis. »

    L’entrée vers la ville souterraine se présentait comme une grande brèche souterraine renforcée avec de la pierre et d’autres choses symbolisant la présence d’une architecture humaine. Il y avait là une dizaine de gardes laissant finalement sur une entrée débouchant sous forme de pente d’un côté et d’escalier de l’autre. Entrant lentement dans la brèche, les deux hommes n’eurent qu’à dire qu’ils étaient de simples voyageurs venus de loin pour y pénétrer et s’y reposer en théorie.




_________________
[FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
 
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Jeu 9 Mai - 23:47


Jujika
Seule la haine peut vaincre un vrai cœur pur




Feat
Noctis
...
Tuer les Hors la loi

[FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] Patate10




Chaud ... Froid
« Hey ! Noctis ! Tu commences à me souler ! Ça se voit que ce n’est pas toi qui viens de te taper quinze allez retour ! Bon je t’explique nos lapins nous attendent caché sur ta fameuse ile. Les quatre lapins qui me voue un grand respect encadre ton lapin hypnotisé … Enfin après en, il ne sera plus. »

J’ai donc regardé face à moi et je suis entrée dans un nuage, c’est frais … j’adore. Je me suis couché sur le dos de Xùnlù et j’ai commencé à lui chanter une chanson que le père supérieur me chantait :

« Doucement, petit homme de foi,
Doucement, Dieu est près de toi,
Ne te cache pas,
Même si les démons sont là,
Jamais à la peur tu ne dois céder,
Sinon ton honneur sera bafoué,
Prend garde mon fils,
Prend garde avant que le Malin sévisse,
Mais je suis là petit garçon,
Souviens-toi de cette chanson,
Tant que tu t’en souviendras,
Le sens te ta vie tu n’oublieras pas.
»

J’ai fermé les yeux et je les ai tous vu mes amis, mes pères et surtout Loïa … Une jeune femme habitant non loin de mon monastère. Nous nous aimions, enfin je pense … Mais la question ne se posait pas elle était belle et moi prêtre. J’étais heureux tout de même à chaque fois que je pouvais m’éclipser et aller l’aider aux champs. Elle était toujours souriante et après avoir travaillé nous allions nous balader main dans la main sur les berges d’un ruisseau au milieu de la forêt à l’abri des regards. C’était notre coin secret, là nous mangions, nous nous parlions et moi je la faisais rire sans cesse. Mais un jour, elle n’est plus venue … plus jamais. Des pirates nan des Hors la loi purs sont venu mettre à sang le village de Loïa mon premier et dernier amour.

« Je vais tous vous butter bande de salops … » Ai-je dis pour moi-même

Mon renne a tout de même donné un coup de tête en signe d’approbation, il est très intelligent, tout comme la belle Loïa. Je me suis donc redressé et j’ai séché une larme dans le coin de mon œil et j’ai tourné rapidement la tête pour voir si Noctis m’avait vu … il ne semblait pas. J’ai donc donné une impulsion à mon renne pour qu’il fonce vers l’ile après-en en vue.

« Jujika, nous arrivons à Maisestsu Island, laisses moi t’en faire une légère description. C'est une très grande île particulière : en réalité, il s'agit d'une plaine immense où ne passe aucun courant marin, quel qu'il soit. L'herbe y est cependant présente et même abondante, puisque l'on ne trouve que cela. Une cité souterraine est également présente et chauffée par un mini soleil. On trouve de toutes les factions ici, mais surtout de mauvais marines et des hors-la-loi en pagailles. A partir de ces hors-la-loi, nous obtiendrons notre futur gagne-pain en les faisant se battre dans l’arène tout en organisant des paris sur leur tête. N’est-ce pas mieux que t’empocher une prime ? On pourrait gagner jusqu’au double de leur prime en les utilisant de cette façon avec le temps. Je compte sur toi pour rester calme, nous n’attaquerons qu’une fois la nuit tombée. Etant donné que la marine qui y sévit obtient ses revenus en partit grâce à eux je doute qu’elle nous aide. Il faudra donc qu’on "emprunte" un bateau du port. Donc nous attaquerons un maximum de bandits au moment où ils s’y attendront le moins. »

Pfff … ce n’est pas mon genre d’attaquer sans réfléchir. Si Noctis n’était pas là je serais surement très seul … c’est vrai si nous n’étions pas devenu de vrai camarade pur et dur, que serais-je devenu à Renaissance … Je serais surement mort. Pourquoi, car sans une raison de me battre assez forte je serais resté au plus profond de mes tourments. Je dois à Noctis une dette que je ne l’oublierais jamais.

« Une fois sur place nous définiront nos ennemis. »

Tu parles des hors la loi et des ripoux … y’a pas vraiment à choisir faut juste être discret. Bon passons je me suis tourné et j’ai sauté sur sol causant un léger tremblement. Je me suis alors coucher dans l’herbe et j’ai regardé le soleil. J’en ai marre … soit il fait trop chaud soit trop froid, à l’intérieur on doit cuire sur place. J’ai donc sorti ma gourde, j’ai bue et fait tomber quelques gouttes sur mon visage.

Une fois face à la fameuse entrée … entrée c’est un bien grand mot, plutôt escalier. J'ai rejoins Noctis à l’entrée et je lui ai dit avec un faux sourire :

« Après vous ma chère … »



To be continued ...


© Never-Utopia

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 2826
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
50/75[FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
731/750[FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 73.042.655.528 B
Amiral Kurohebi
Ven 10 Mai - 1:00



    [FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] Sasuke10
    La mission finale



    L'arrivée



    « Une fois sur place nous définiront nos ennemis. »

    L’entrée vers la ville souterraine se présentait comme une grande brèche souterraine renforcée avec de la pierre et d’autres choses symbolisant la présence d’une architecture humaine. Il y avait là une dizaine de gardes laissant finalement sur une entrée débouchant sous forme de pente d’un côté et d’escalier de l’autre. Entrant lentement dans la brèche, les deux hommes n’eurent qu’à dire qu’ils étaient de simples voyageurs venus de loin pour y pénétrer et s’y reposer en théorie.
    Pénétrant dans le village, l’équipe descendit l’interminable escalier en laissant leurs rennes à l’entrée. Ces derniers devaient rester dans des zones aériennes ouvertes pour plus d’efficacité. De plus, il serait bizarre d’entrer avec deux rennes capables de voler en prétendant être de simples voyageurs. C’est donc pour un souci de discrétion avant toute chose que l’équipe laissa les deux rennes se promener tranquillement.

    Le musicien n’ignorait pas l’existence du mini-soleil présent dans la ville souterraine, mais s’attendait malgré tout à rencontrer une certaine obscurité en pénétrant la ville. Chose qu’il ne rencontra pas puisqu’il découvrit une ville entièrement éclairer par une grande boule de feu semblable, effectivement, au soleil mais en plus petit. Cette « magie » était vraiment impressionnante, si le mot magie fut évoqué, se ne fut que pour signaler l’étonnement de Noctis en voyant une telle chose au-dessus de lui. Jamais il n’aurait cru voir réellement une chose pareille, il fut très surprit et s’interloqua sur la façon dont ce soleil fut mené en ce lieu. Pire encore, il se demandait si la nuit existait là-bas ou si le soleil faiblissait simplement une fois la nuit tombée.

    En tout cas, le spectacle qui s’offrait à l’inventeur ne put que le sublimer et lui donner un envie irrépressible de le voler et de l’examiner de plus près, néanmoins il ne pouvait se permettre de devenir un hors-la-loi pour une chose qu’il ne pourrait pas exploiter immédiatement et qui plus est, pourrait lui procurer bien des ennuis et autres problèmes plus terribles les uns que les autres.

    En découvrant la cité, le duo remarqua rapidement une grande tour ornée de symboles proches de ceux qu’aiment inscrire les gangs sur leurs emplacements. De plus, on y descellait : cris de femmes et autres bruits d’affrontements. Cette cité était vraiment laissée à l’abandon par la marine. La présence d’hors-la-loi attaquant la ville se faisait ressentir au plus haut point.

    Les membres de Renaissance durent assister à deux ou trois viols alors qu’ils découvraient la cité. Jujika bondirait certainement aider les différentes demoiselles attaquées que le duo croiserait, mais Noctis quant à lui préférait ignorer cette situation aberrante dans laquelle vivait la ville et se concentra plutôt sur sa mission.

    Après avoir trouvé une auberge où séjourner, le groupe se rendit dans els rues de la cité et commencèrent à récolter des informations.

    « Jujika, on se sépare. Tu vas interroger le plus de femmes que possibles, tandis que moi je chercherai des historiens, cela t’iras parfaitement je suppose. Rendez-vous à l’auberge à partir de 18heure. Je veux que tu te renseignes essentiellement sur la tour qu’on a vu en entrant dans la ville, on dirait le Q.G. d’une bande d’hors-la-loi. J’ai vu inscrit dessus « Karin ». Donc cherchons des informations sur une « tour Karin », les habitants devraient nous aider dans la mesure où ils n’hésiteront pas à nous livrer des informations étant donné la peur qu’installent les hors-la-loi. Notre acte devrait redonner de la puissance à la marine. »

    Se séparant de son acolyte, Archer déambula dans les ruelles en cherchant vainement un historien en demandant à plusieurs passants l’adresse du plus proche historien. Puis, il trouva finalement l’adresse d’un historien avec lequel il commença à converser.

    « Oui, oui mon brave. C’est bien la Tour Karin que tu as vu. Une bande d’hors-la-loi y sévit depuis un an environ. Ils sont une bonne trentaine et son armée jusqu’aux dents. Ne me dis pas que tu comptes les attaquer voyons ? Se serait de la pure folie.»
    « J’ai besoin de ces individus pour une affaire d’une grande envergure alors j’irai les trouver. »

    [color=indigo] « Tu es un hors-la-loi alors ! »[ /color]

    « Non, je ne suis qu’un homme d’affaires intéressé vers l’esclavagisme sur les forbans et autres criminels. »

    A ces mots, un loubard sortit de nulle part plaça un couteau sous la gorge de Noctis qui esquissa un long soupire.

    « Alors comme ça tu veux notre peau hein ? Les Karins sont invincibles, je vais t’éliminer. »

    « Ah bon ? Vraiment ? Tu es un Karin et tu comptes me tuer. Tu es utile, mais fou. Je vais me servir de toi comme appât. Monsieur l’historien veuillez vous bouchez les oreilles. »

    A ces mots Noctis devait une cloche et s’affaissa au sol produisant une vive onde sonore qui sonna complètement le forban. Reprenant sa forme humaine, il sortit vivement un revolver et tira directement dans la jambe du forban. L’homme venait de recevoir une Toxik Ball avec un poison paralysant, de quoi le garder tranquillement un petit moment.

    « Bon et bien, je vais vous débarrassez de cette organisation là. Donner moi juste un grand sac et une corde s’il vous plaît. »

    Une fois la corde et le sac obtenu et le forban bien ligoter, Noctis l’engouffra dans le sac et fit un signe d’adieu à l’historien qui lui souhaitait bonne chance avec l’espoir qu’il réussisse son but.

    La nuit venue, Noctis s’asseyait sur le lit en larguant l’homme ligoté dans un coin de la pièce en disant simplement à Jujika.

    « C’est un des forbans de la Tour Karin. Il nous servira d'otage. La tour est bel et bien celle d’une organisation d’hors-la-loi et contient une trentaine d’hommes apparemment. Mais vu la force de celui-là, on devrait l’assiéger en une heure de temps je pense. Nous attaquerons à deux heures du matin, mais avant ça, livres-moi les informations que tu as amassé Jujika. »







_________________
[FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
 
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Ven 10 Mai - 15:26


Jujika
Seule la haine peut vaincre un vrai cœur pur




Feat
Noctis
...
Tuer les Hors la loi

[FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] Patate10




Chaud ... Froid
J’ai donc sorti ma gourde, j’ai bue et fait tomber quelques gouttes sur mon visage.

Une fois face à la fameuse entrée … entrée c’est un bien grand mot, plutôt escalier. J'ai rejoins Noctis à l’entrée et je lui ai dit avec un faux sourire :

« Après vous ma chère … »

Noctis ne semblait pas trop faire attention à mon humour puéril mais bon. Si jamais un jour il me fait une blague de mauvais goût il ira se faire brosser pour j’y rigole, sauf par pitié ou sous la menace.

Il est vrai que je bois souvent mais ce n’est pas à cause de la chaleur, plutôt à cause du choc thermique. Je hais se surhomme de Noctis qui ne semble même pas se rendre compte du changement de climat. Il est pas humain … pas que ça me déplaise loin de là, lui et moi nous ne sont pas si différent que ça. Rejeter … c’est bien pour ça que je me dresse devant lui telle une muraille et empêche quiconque d’indésirable pour lui de l’approché. Je pense qu’une pseudo amitié-collèguitude-rivalité assez forte venait de voir le jours … enfin ça c’est que mon avis.

J’ai alors aperçu Noctis laissé son renne en haut de l’escalier de pierre près des gardes, j’ai alors compris qu’on ne les emmener pas. Xùnlù malgré mes diverses demandes me colla au train, je lui ai alors chuchoté quelque chose à l’oreille et parti sans attendre dans les airs.

Noctis était déjà une petite dizaine de marche devant moi, je me suis donc assis sur la rambarde et j’ai glissé vers mon cher Mozort ou un truc du genre. Il semblait absorbé par une chose, j’ai alors tourné ma tête et à ma plus grande surprise une boule géante de magma en fusion flottait en l’air. Toujours sur ma rambarde, je descendais maintenant à la même vitesse que mon acolyte. Je fis alors surpris par la chute de cinq mètre qui m’attendait au bout de mon chemin. Noctis lui avait encore de marche mais moi je me suis relever en me faisant craquer le dos et j’ai rejoint le maudit musicien.

Nous avons alors marché longuement dans les rues de cette cité souterraine, sale et pleine de gens comme chassé de la société. Je me suis mis à entendre des cris de femmes me rendant totalement fou, comment autant de femme peuvent-elles hurler en même tant. Soudain avec mon ami, nous sommes passés devant une petite ruelle sombre et j’ai discerné quelques formes … une femme nue et plusieurs hommes. J’ai alors tourné la tête et continué à avancer. Maintenant à droite, un autre homme était au "calme" avec une damoiselle. J’ai serré les poings tellement forts que quelques gouttes de sang ont coulés et de mes yeux des larmes de tristesse et de colère ont coulé à leur tour.

« Au secours … à l’aide … je vous en prie … Mon père ! »

A ces mots je me suis arrêter net, la vermine du monde ne peux pas être vaincu par un homme … mais par un monstre oui ! Je suis alors entré dans le troisième endroit où des choses interdite au mineur se produisaient. J’ai saisis la tête de la femme et l’ai posé sur mon torse puis en un instant j’ai décapité la tête de l’homme qui osait commettre le pécher de chair sur une innocente jeune femme. Elle tomba alors à genou, je l’ai alors couverte de mon manteau et je suis parti la fille dans les bras … Plus jamais je ne resterais indifférent à ce genre de chose abominable.

Une fois en face de la seule auberge digne de ce nom, je suis entrée et je suis allé chercher les clés de deux chambres, toujours la fameuse fille sur l’épaule.

« Hey ! Mon père, c’est pas très catho ça dis donc ! »

J’ai alors chopé le "maitre d’hôtel" au col, il me regarda avec de grand yeux et me donna quatre clés un double pour chaque chambre. J’ai alors jeté la clé à Noctis et je suis monté avec la fille. Je suis entrée dans la chambre numéro 22, j’y ai déposé la jeune femme ainsi qu’une clé avec un petit mot disant :

« Bonjours, je me suis absenté, si vous le souhaiter partez mais vous êtes en sécurité. Si vous sortez, fermez la porte et jetez la clé dans le trou de la porte.

Au revoir
Père Jujika
»

Quoi ? Il n’y a pas de trou dans la porte … J’ai donc enfoncé mon poing dans la porte et j’ai vérifié que la jeune femme était impossible à voir. Je suis redescendu dans l’auberge et la maitre d’hôtel-barman me cria :

« - Mon père vous êtes un rapide !

- Pfff … »

Une fois à l’extérieur avec mon camarade de mission jouant le chef d’expédition …. euh non, non, non je ne me plains pas, loin de moi cette idée juste pour dire qu’il a une âme de chef et que je l’admire assez pour ça. Le leader du petit duo lança :

« - Jujika, on se sépare. Tu vas interroger le plus de femmes que possibles, tandis que moi je chercherai des historiens, cela t’iras parfaitement je suppose. Rendez-vous à l’auberge à partir de 18heure. Je veux que tu te renseignes essentiellement sur la tour qu’on a vu en entrant dans la ville, on dirait le Q.G. d’une bande d’hors-la-loi. J’ai vu inscrit dessus « Karin ». Donc cherchons des informations sur une « tour Karin », les habitants devraient nous aider dans la mesure où ils n’hésiteront pas à nous livrer des informations étant donné la peur qu’installent les hors-la-loi. Notre acte devrait redonner de la puissance à la marine.

- Génial je vais butter des enfoirés … et accessoirement interrogé des gens. »

Je me suis alors éclipsé à la vitesse de l’éclaire et je suis parti en direction de la tour. J’ai foncé à une vitesse folle et j’ai tranché une sorte de garde. J’ai alors freiné, j’ai levé la tête et je me suis retrouvé face à la fameuse tour Karin. J’ai esquissé un sourire, je suis retourné sur mes pas, j’ai attrapé le cadavre de mon garde et j’ai enfilé ses vêtements.

Pour réunir des informations il faut aller au cœur du problème. Je me suis alors empresser de me rendre dans le grand bâtiment.

« - … et t’as entendu la rumeur ? dit un garde un peu attardé

- Laquelle ? lui répondit n homme surement aussi intelligent

- Mike était en train de Miké, si tu vois ce que je veux dire …

- Oui passe mon frère !

- Bah, il se serait fait tuer par un prêtre et il aurait embarqué la gonzesse.

- Tu veux dire un prêtre, genre avec un manteau et une croix ? Ai-je dis en m’approchant

- Ouai !

- Bah y’en a un dehors …

- T’es sérieux !? Vien on va le ramener au chef !

- Les gars … On m’attend au deuxième … mais je sais plus bien comment y allez …

- T’es un des intellos de scientifique ! Bon t’a l’air sympa va chercher dans le casier 156 le plan. Je dirais que je l’ai perdu. »

Et après ces quelques mots les deux hommes sont parti en extérieur et moi je me suis empressé de trouvé le vestiaire. Une fois dans le fameux lieu, j’ai ouvert le casier avec une clé trouvé dans le pantalon de ma victime. J’ai pris le plan se trouvant au milieu de pilules avec le signe de la tour dessus et je suis parti en quatrième vitesse en saisissant une poignée de drogue. Je suis alors entrée dans une maison abandonné et j’ai repris toutes mes affaires. Le soleil commence à s’affaiblir, je suis donc rentrée à l’auberge et je suis monté dans la chambre de la jeune femme. Elle était partie mais m’avait laissé un petit mot :

« Mon père, je vous remercie du fond du cœur. Je vous dois une sacrée dette mais je saurais vous aidé quand le moment sera venu.

Bisous
Eloïse
»

Je suis donc retourné dans ma chambre et je me suis allongé sur le lit du haut. Je suis trop près du plafond … bien trop près. J’ai donc d’un coup de sabre découpé les du lit pour en former deux simple. Je me suis alors assis et j’ai attendu que Noctis arrive.

« - C’est un des forbans de la Tour Karin. Il nous servira d'otage. La tour est bel et bien celle d’une organisation d’hors-la-loi et contient une trentaine d’hommes apparemment. Mais vu la force de celui-là, on devrait l’assiéger en une heure de temps je pense. Nous attaquerons à deux heures du matin, mais avant ça, livres-moi les informations que tu as amassé Jujika. M’a dit mon collègue une fois rentrée en jetant un connard dans un coin de la pièce

- Tu me prends pour un amateur ? Ramener seulement des infos, c’est loin de mon niveau, moi je ramène du matos de pro ! Voilà le plan exact de la tour, chaque petit placard à balais est marqué dessus. Impossible de se perdre. J’ai aussi découvert que la tour avait plusieurs étages dédié à la recherche et au développement. Je te laisse admirer les pilules volé, je compte sur toi pour ne pas tout démolir en un coup d’accord ? Je veux des infos sur les scientifiques. »





To be continued ...


© Never-Utopia

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 2826
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
50/75[FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
731/750[FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 73.042.655.528 B
Amiral Kurohebi
Ven 10 Mai - 21:13



    [FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] Sasuke10
    La mission finale



    L'entrée en scène


    La nuit venue, Noctis s’asseyait sur le lit en larguant l’homme ligoté dans un coin de la pièce en disant simplement à Jujika.

    « C’est un des forbans de la Tour Karin. Il nous servira d'otage. La tour est bel et bien celle d’une organisation d’hors-la-loi et contient une trentaine d’hommes apparemment. Mais vu la force de celui-là, on devrait l’assiéger en une heure de temps je pense. Nous attaquerons à deux heures du matin, mais avant ça, livres-moi les informations que tu as amassé Jujika.»

    La phrase du chasseur de primes semblait, certes, faire passer les informations de Jujika pour des informations dérisoires, néanmoins, connaissant Noctis, on pouvait supposer qu’il ne sous-estimait en aucun cas son coéquipier. Une certaine confiance s’étant créée entre eux, les hommes de Renaissance peuvent se considérer comme de fidèles camarades, voir même de bons amis. Il faut bien l’avouer, les deux individus se côtoyaient depuis de longs mois et formaient le duo le plus actif de l’organisation de chasseurs.

    En clair, Noctis savait pertinemment que son acolyte ne lui ramènerait pas de simples informations. Esquissant un sourire en écoutant le prêtre parler, le jeune homme s’allongea sur le lit avec une certaine satisfaction et ferma les yeux un court instant en se visionnant ses dernières missions avec le médecin de bord. Vraiment, il passait plus de temps avec cet homme qu’il ne l’imaginait. Ce fut en visualisant ces images qu’il se redressa deux coups en entendant le Limagma parler du plan détaillé de la tour. Se levant immédiatement du lit pour observer ce fameux plan de plus prêt.

    Souriant d’un rire mesquin, il inventa rapidement un plan qu’il s’empressa de dévoiler à son coéquipier.

    La Tour Karin ne présentait qu’une véritable sortie, l’entrée de la tour elle-même. Il existe certes des fenêtres, mais l’idée de sauter du haut d’un étage serait bien trop folle en y réfléchissant bien. Si bien que pour assiéger la tour on pouvait la prendre de haut en bas pour assurer une parfaite maîtrise de cette dernière. Pourtant, avec une réflexion plus appropriée, on pouvait voir bien plus loin, c’est-à-dire le fait qu’attaquer directement le haut où se localisait le chef serait une pure bêtise. Il resterait bien trop de forbans vivants pouvant représenter un problème d’ordre majeur.

    Voilà pourquoi le duo n’eut qu’une solution possible, l’attaque de frontale.

    « Commences déjà à te préparer, nous attaqueront à deux heure du matin je pense. Cela suffira amplement. Nous allons nous arranger pour attaquer le plus de personnes que possible avec pour mot d’ordre de ne tuer personne. Je te rappelle que se sont nos futurs esclaves, il ne faudrait pas endommager la marchandise. Je compte sur toi.»

    Ce fut finalement à une heure et demie que l’équipe fut prête à partir. Armer jusqu’aux dents, les deux chasseurs pouvaient enfin commencer leur mission.

    « Une dernière chose Jujika. Tu te souviens la dernière fois nous avions dut nous masquer pour préserver nos identités de la marine. Ici, il faut réfléchir en conséquence. Si ces hors-la-loi ont des amis ou que d’autres hors-la-loi assistent à la scène, il ne faut pas qu’ils soient en mesure de nous décrire. C’est pourquoi je t’interdis formellement d’utiliser ton fruit avant d’être entré dans la tour. Tiens ce masque d’ailleurs»

    Sur le coup, le musicien ne se trouvait pas très douer pour trouver des masques puisqu’il s’agissait d’un masque en forme de cœur orné de piquants.
    Image:
     

    Plaçant son masque de la meilleure façon qui soit, le chasseur de primes prit le forban se trouvant dans le grand sac et partit durant la nuit vers le lieu du théâtre.



    Arrivant lentement devant la tour, il put constater avec ravissement que les deux gardes se trouvaient réduit au stade de nourrissons bien endormis. Parfait.

    « Eux, tu peux les tuer, mais fais le silencieusement. Je veux que se soit radical. Profites-en bien, car après sa tu ne pourras plus tuer ces bandes de déchets.»

    Une fois l’exécution silencieuse accomplie, Noctis posa l’otage au sol et tira successivement deux Spéciales Bursts Balls provenant de chaque arme, soit un total de quatre balles faisant voler la porte en éclat tout en éliminant le peu de forban endormi devant la porte.

    « Et puis zut, vu la taille de la tour je pense qu’ils doivent être plus d’une cinquantaine environ. Tues tous ceux qui te semblent trop faibles pour endosser le rôle de combattant dans notre arène. Il nous faut un quota de vingt hommes à la fin en sachant que le boss en fera parti. Amuses-toi bien.»

    D’un geste instinctif, Noctis se plaça sur les côtés et eut raison de le faire, une salve de balles suivant son déplacement. La salve achevée, les tireurs sortirent pour examiner les « blessés » et ne trouvèrent la que le corps de leur défunt camarade servant d’otage il y a encore quelques minutes. Paix à son âme.

    « Bande d’idiots… Jujika je te les laisse, ils sont trop bêtes pour intégrer notre arène. »

    Entrant tranquillement dans le bâtiment, le jeune hôte savait parfaitement qu’il ne risquait rien en avançant sans se retourner et se contenta de charger ses armes avec des Spéciales Bursts Balls alors qu’une autre vague d’homme se présenta devant lui.

    « Au rez-de-chaussée, il n’y a donc que les petites frappes et les bras-cassés, je comprends mieux maintenant. »

    A ces mots, il tira une seule Spéciale Ball faisant voler en éclat la vague qui se présentait devant lui.

    « Limagma, je monte ! On se rejoint au troisième comme on avait prévu. »

    Noctis grimpa l’escalier qui le mènerait au premier étage et tira instantanément une Smoke Ball de type nuage explosif, en d’autres termes, une Burst Ball suivit celle-ci causant ainsi la mort de bien des hommes. La tour se composait de cinq étages. La capture de forban ne commencerait réellement qu’au quatrième et haut cinquième étage, constituant logiquement les étages les plus puissants.

    Les deux revolvers en main, le tireur s’occupait du premier étage alors que son acolyte gérait la sortie et le rez-de-chaussée.

    Techniques:
     




_________________
[FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
 
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Sam 11 Mai - 20:38


Jujika
Seule la haine peut vaincre un vrai cœur pur




Feat
Noctis
...
Tuer les Hors la loi

[FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] Patate10




Saleté de choc thermique

« Tu me prends pour un amateur ? Ramener seulement des infos, c’est loin de mon niveau, moi je ramène du matos de pro ! Voilà le plan exact de la tour, chaque petit placard à balais est marqué dessus. Impossible de se perdre. J’ai aussi découvert que la tour avait plusieurs étages dédié à la recherche et au développement. Je te laisse admirer les pilules volé, je compte sur toi pour ne pas tout démolir en un coup d’accord ? Je veux des infos sur les scientifiques. »

Noctis depuis l’instant où je lui ai parlé du plan n’a pas cessé de le regarder. J’espère qu’il a entendu de quoi je lui ai parlé du moins, il n’a pas intérêt à faire de mal aux scientifiques ou de moins il m’en laisse un vivant. J’ai alors regardé attentivement mon collègue, ayant un sourire en coin, regarder attentivement le plan et j’ai fait de même.

La tour possédait apparemment cinq étages et un sous-sol. Le rez-de-chaussée servait de salle à vivre et de vestiaire. Le premier lui était plein de salle en tout genre, de bureau, de salle des commandes, et j’en passe. Le deuxième était occupé par les scientifiques et leurs laboratoires. Le quatrième était une sorte de salle vide et le cinquième lui était une véritable villa, le boss de l’organisation doit habiter là. Donc il est hors de question d’attaquer par le haut ! Nous devons attaquer par la face avant et ça devra être bref et surtout discret. J’ai levé la tête au même moment que Noctis et il me lança avec fougue :

« - Commences déjà à te préparer, nous attaqueront à deux heure du matin je pense. Cela suffira amplement. Nous allons nous arranger pour attaquer le plus de personnes que possible avec pour mot d’ordre de ne tuer personne. Je te rappelle que se sont nos futurs esclaves, il ne faudrait pas endommager la marchandise. Je compte sur toi.

- Ok … Mais une question me brûle les lèvres … On fait comment pour entrer ? »

Noctis c’est levé et éclipsé, j’ai alors fait de même.

Une fois à l’extérieur, je suis parti me "préparer" et pour cela j’ai foncé dans une vielle boutique. Le vendeur avait un vieux capuchon déchiré, je me suis alors baladé dans ses trois rayons peu garnit et j’ai saisis une boite d’expert explosif. Je me suis approché de l’homme et quand mon souffle arriva à son "visage" son crane tomba à la renverse. Il était mort depuis un petit bout de temps le bougre, je suis alors sorti sans chercher à donner de l’argent au mort et je suis parti vers la tour Karin.

Une fois arrivé à la tour j’ai ouvert mon petit coffret et j’en ai sorti une multitude de petit objet que j’ai déposé un peu partout à l’arrière du bâtiment. J’ai alors relié tous les explosifs entre eux et j’ai amené la corde jusque devant la tour par les canalisations en passant par le mode sangsue.

Une fois mon installation terminée. Je suis parti rejoindre mon camarade se trouvant à quelques mètres devant moi. Je l’ai rejoint avec un petit sourire en coin et il me lança sans faire attention à moi :

« Une dernière chose Jujika. Tu te souviens la dernière fois nous avions dut nous masquer pour préserver nos identités de la marine. Ici, il faut réfléchir en conséquence. Si ces hors-la-loi ont des amis ou que d’autres hors-la-loi assistent à la scène, il ne faut pas qu’ils soient en mesure de nous décrire. C’est pourquoi je t’interdis formellement d’utiliser ton fruit avant d’être entré dans la tour. Tiens ce masque d’ailleurs. »

Noctis m’a alors tendu un horrible masque en forme de cœur de très mauvais goût. J’ai hésité à rire ou a le jeter sans attendre mais je me suis contenter de le mettre de travers pour que seul un quart de mon visage soit visible et j’ai avancé avec mon ami sur la droite. Le musicos m’a alors indiqué deux gars en me disant :

« Eux, tu peux les tuer, mais fais le silencieusement. Je veux que ce soit radical. Profites-en bien, car après sa tu ne pourras plus tuer ces bandes de déchets. »

J’ai donc sourit, j’ai avancé tout doucement et j’ai tué les deux hommes calmement avec un scalpel dans la carotide. J’ai léché leur sang se trouvant sur mon scalpel et j’ai esquissé un sourire de satisfaction.

« Un assassina silencieux, PARFAIT !!!! »

Mais quel boulet !! Je viens de butter deux gars silencieusement alors que j’aurais pu les faire souffrir très longtemps mais MONSIEUR Noctis lui il a le droit de faire péter la porte ! Merci la discrétion ! Monsieur Noctis m’a alors dit :

« Et puis zut, vu la taille de la tour je pense qu’ils doivent être plus d’une cinquantaine environ. Tues tous ceux qui te semblent trop faibles pour endosser le rôle de combattant dans notre arène. Il nous faut un quota de vingt hommes à la fin en sachant que le boss en fera partie. Amuses-toi bien. »

A quand même ! J’ai alors entendu des dizaines de sifflement et j’ai vu des balle mon foncer droit dessus. Si Noctis s’amuse, moi aussi je le fait ! J’ai alors pris ma forme hybride et j’ai avancé vers les hommes totalement hébéter car leur balle ne fonctionnait pas. Ils sont alors sortis pour voir si je n’étais pas un pantin et Noctis me chuchota :

« Bande d’idiots… Jujika je te les laisse, ils sont trop bêtes pour intégrer notre arène. »

Il me soul lui, genre il me laisse les petites frappes et lui il se tape les gros bosses tout seul et moi j’arrive pour ramassé les miettes et le soigné. La dernière fois que je l’ai soigné il a failli me noyé et j’ai perdu mes bijoux de famille mais bon je l’admire quand même. J’ai alors dégainé mon sabre et j’ai empalé les trois hommes, ridicule. Noctis est alors parti sans se retourné, même si des dizaines d’hommes le suivait, il ne se retournerait pas car il avait confiance en moi. J’ai donc regardé mon ami monter et j’ai allumé la mèche se trouvant après en à quelques centimètres de moi et j’ai hurlé :

« Adieu bande de rigolos sans cervelle
Je vais tous vous tuer à coup de scalpel !
»




To be continued ...


© Never-Utopia

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 2826
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
50/75[FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
731/750[FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 73.042.655.528 B
Amiral Kurohebi
Dim 12 Mai - 0:26



    [FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] Sasuke10
    La mission finale



    L'entrée en scène


    Noctis monta l’escalier qui le mènerait au second étage et tira instantanément une Smoke Ball de type nuage explosif, en d’autres termes, une Burst Ball suivit celle-ci causant ainsi la mort de bien des hommes. La tour se composait de cinq étages. La capture de forban ne commencerait réellement qu’au quatrième et haut cinquième étage, constituant logiquement les étages les plus puissants.

    Les deux revolvers en main, le tireur s’occupait du premier étage alors que son acolyte gérait la sortie et le rez-de-chaussée.

    En observant cette scène avec une vue plus globale, on y voyait une sorte d’approche proche, voir très proche du braquage de banc. Deux hommes cachant leurs visages. Ces deux même hommes qui entre en scène à un moment complètement inattendu pour semer la terreur ou l’étonnement sur la zone du vole. Deux hommes ne reculant devant rien pour leur but. Deux hommes qui auraient parfaitement prédéfini leur action dans les moindres détails. Le genre d’action qui n’échoue que très rarement pour être honnête.

    Sauf qu’ci il ne s’agissait pas de simple braquage, mais bien d’un enlèvement en masse. L’enlèvement des assaillants pour être précis. La tour serait conquise en une heure d’après les estimations du musicos qui ne portait aucune attention aux petits pions de la zone. Esquissant un léger soupir après les explosions qu’il avait produit, il constata que son explosion n’avait touché que la moitié de la pièce dans laquelle se trouvaient plusieurs lits.

    Quelques hommes hurlaient à la mort tandis que d’autre entrain en toussant dans le nuage de fumée à la recherche d’Archer.

    La silhouette du jeune homme s’étend dessinée dans le nuage, les hommes foncèrent tous sur lui jusqu’à ce que deux balles fusent du nuage et provoque une explosion éjectant chaque assaillants. Il en restait quelques uns, malheureusement pour le tireur. Il venait d’utiliser un total de quatre balles en comptant celles de sa précédente action. Il ne possédait plus que deux balles qui n’étaient que des balles normales d’ailleurs.
    Réfléchissant un court instant, Archer sortit du nuage de fumée tel un animal et frappa la tête d’un des individus avec la crosse de son révolver avant de tirer une balle au sol avec son autre arme.
    De ce tire résulta un ricochet de la balle qui se mit à rebondir dans toute la salle autour de Noctis, alors que les forbans s’effondraient les uns après les autres. Le Reflect Shoot du tireur se montrait utile en toutes circonstances, lui apportant une grande utilité au combat.

    Les larves exterminées, Archer put quitter la salle dans la quelle il laissa une forte odeur de poudre et de fumer.

    Le jeune homme pensait tomber sur une autre salle pleine d’hommes prêts à se battre, mais contre toutes attentes il tomba certes sur une salle remplit d’hommes, mais plutôt des scientifiques.

    « Que faîtes-vous ici ? »

    Le groupe répondit à l’unisson qu’ils étaient des scientifiques exploités par cette organisation pour leur compétence en création de pilules fortifiantes et autres drogues de ce genre. Restant perplexe un court instant, le Mozart de Renaissance fit un rapide tour de la salle qui semblait dénuée de fenêtres, preuve d’une séquestration parfaite. Néanmoins, en y réfléchissant bien, ces hommes pourraient constituer une importante découverte pour Jujika le médecin de bord. Ce raisonnement conduisit le jeune homme à s’asseoir sur un tabouret et attendre son allié.

    Le laboratoire de ces scientifiques étant localisé au milieu de la tour, il était quasiment impossible de fuir, en partant du principe où ces individus étaient bien trop faibles physiquement. De plus, ils ne devaient guère connaître d’autres formes d’armes chimiques s’ils étaient spécialisés dans les pilules fortifiantes. A moins qu’ils n’aient à disposition que de quoi fabriquer leurs fameuses pilules.

    Ce fut avec cette réflexion en tête que Noctis se mit donc à attendre son acolyte qui tirerait cette affaire au clair, pour que le groupe puisse par la suite reprendre son enlèvement.



    Techniques:
     



_________________
[FB] Une dernière mission pour notre gagne pain [PV Jujika] 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
 
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: