Partagez
 

 L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1793

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Icon_minitimeDim 7 Avr - 18:03


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Nagisa10
Vice-Amirale Iliena.

C'était inutile, manifestement. Kokoro Kururu ne tirerait rien de plus constructif et précis de la part du condamné, qui conservait le silence et n'admettait qu'une poignée d'informations des plus nébuleuses. Il réfutait, en tout cas, une possible implication dans le génocide ayant eu cours sur Nighty Town... La vice-amirale demeurait silencieuse lorsqu'il évoqua le Gouvernement Mondial, mais n'en pensa pas moins. Effectivement, une enquête concrète allait devoir être menée sur le terrain, et ce de toute urgence. La trahison improbable et inattendue du commandant Cile et son lien apparent avec l'ancien révolutionnaire Kabayochi, qui en savait trop pour son propre bien, soulevaient tout un lot d'interrogations et d'incertitudes qu'ils allaient devoir éclaircir au plus vite. Cependant, ce lot d'enquêtes et de recherches acharnées ne se feraient apparemment pas du vivant du condamné, qui allait devoir dès à présent passer l'arme à gauche. Il n'avait que trop longtemps survécu, et il était absolument impossible que le civil reparaisse dans les secondes qui suivraient. S'il survivait, ce qui n'était en soi qu'une éventualité, alors il aurait besoin de temps pour panser ses blessures et pour revenir à la charge. Temps que le Gouvernement Mondial et la Révolution de West Blue n'étaient pas disposés à lui octroyer, considérant la menace que représentaient Tengen et ses sbires... C'était la fin. La fin de cette bataille, la fin de cette exécution, la fin d'un primé ayant décidément causé bien des remous sur West Blue, l'océan l'ayant vu grandir et gagner en influence. L'épée, une fois de plus, inlassable, s'éleva pour briller sous l'éclat solaire qui dominait Illusia. L’œil unique d'Iliena, franc et droit, se posa sur la nuque qu'elle allait devoir trancher d'une seconde à l'autre. Elle laissa au maudit l'opportunité de humer encore un peu d'air, d'observer encore les bâtisses qui entouraient cette place désormais délabré et le bout de ciel qu'il pouvait observer au travers des ruelles désertées, et fit ensuite ce qu'elle avait à faire. L'épée s'abattit, sèche et violente, afin d'emporter Kiru dans l'autre monde sans la moindre douleur.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Pixiv_13
Lieutenante Ilineth.

-Ne tirez pas ! Poursuivez-les, bougres d'idiots ! Rangez vos fusils, saisissez vos épées !

Le sergent-chef avait beuglé une volée d'ordres lorsque le maudit s'était emparé de la lieutenante et l'avait brandie, comme un bouclier insurmontable aux yeux des forces de l'ordre. Le vieillard s'était attendu à une démarche similaire de la part de cet odieux criminel, mais il avait eu un semblant d'espoir... Il avait imaginé que ses fusiliers auraient peut-être, envers et contre tout, une fenêtre de tir satisfaisante afin de l'atteindre avant que leur supérieure ne soit utilisée contre son gré. Cela n'avait pas été le cas, et la présence combative de la demoiselle devenait finalement un handicap pour les troupes de la justice, qui durent momentanément se délester de leurs armes à feu. Il était vain de croire qu'ils auraient jamais l'occasion de décharger sur le zoan un enfer de poudres et de balles sans jamais mettre en péril la sécurité de la lieutenante... En revanche, ils pouvaient tout-à-fait tenter de le rattraper par la force de leurs jambes. C'était là un exploit que les soldats n'auraient pas pu réaliser en temps normal, mais qui pouvait être envisagé tant que leur agresseur, blessé, s'obstinait à conserver la militaire inconsciente sur ses épaules. Il s'ajoutait de facto un poids conséquent qui, s'il ne l'aurait pas ralentit outre-mesure en temps normal, ne pouvait que trouver un écho important dans les multiples blessures qui l'avaient criblé au fil des minutes. Herlang Ohm lui-même pris la tête du contingent, dans une forme olympique malgré son âge et encore capable de distancer la plupart de ses subordonnés, mais il fut néanmoins interrompu par le bruit d'une chute d'un corps désarticulé à sa droite. Il se figea, et déposa un regard ahuri sur une autre jeune femme inanimée, qui était quant à elle une criminelle bien connue des services du Gouvernement Mondial... Hella-Rosa, primée à 31 millions de berrys, demeurait face contre terre, allongée, du sang s'échappant d'une multitude de sillons tracés finement dans sa chaire.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Midori10
Agent du CP7 Hendrick Steven


-Ramenez plutôt cette gamine en prison, Sergent-Chef. Je m'occupe de votre supérieure.
-Vous... Vous n'avez aucun droit... !
-Non, effectivement. Mais vous me serez inutiles, et vous êtes suffisamment vieux pour le savoir.

Impuissant, le sergent-chef demeura muet tandis que l'agent du Cipher Pol 7 s'engageait sur la piste de Massy Umbra, d'un bas franc et décidé. Ses déplacements particulièrement rapides étaient entrecoupés de minuscules soru, qui lui permettaient pourtant, mis bout-à-bout, d'avaler des distances conséquentes en un fragment de secondes. Il était rapide, beaucoup plus que les Marines, et ces derniers étaient effectivement incapables de surclasser un ennemi ayant pu terrasser la lieutenante. Il était absolument déraisonnable de vouloir prendre part à cette traque, en l'état des choses... Aussi Herlang Ohm s'arrêta-t-il, à contre-cœur, et ordonna-t-il à ses subordonnés de se saisir de la primée encore inconsciente afin de l'amener à l'ombre des barreaux qu'elle avait franchement mérité.
Hendrick Steven, de son côté, n'eut pas besoin de longtemps afin de retrouver la trace du zoan, malgré l'accointance de ce dernier avec les ombres et les ténèbres. Il était rodé pour la traque et les recherches, pour la localisation de cibles et leur exécution sommaire... Des années d'un travail rigoureux et professionnel avaient suffi à le former sur ce plan. Un semblant de geppou le porta jusqu'à un toit surélevé, depuis lequel il put sans difficultés suivre les pérégrinations du zoan tout en demeurant théoriquement hors de son champ de vision. Son idée était la suivante, en l'état : rester en retrait, suivre le cheminement de sa proie, et tenter d'agir au moment le plus opportun, quand il serait en mesure d'éloigner Ilineth afin d'éviter qu'elle ne soit davantage malmenée par ce criminel inconnu au bataillon.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Inukai10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Rock_n10
Legum, primée à 222.000.000 berrys, et Gerrich, primé à 172.500.000 berrys.

-Gerrich ! Il brûle !
-Putain de... Taré !

Ils courraient au port, comme des dératés, lorsque Legum se rendit compte des flammes qui émanaient de la glue, laquelle retenait liés les deux fortes têtes. Gerrich, tout focalisé qu'il était sur la course qu'il devait mener à bien, avait momentanément manqué de sérieux dans la surveillance assidue qu'il entretenait jusque-là de son passager clandestin. L'apparition soudaine de cette lumière vivace et de la chaleur qui en résultait, toutefois, ne manqua pas de le décontenancer au plus haut point : il ne pouvait pas se permettre de laisser des flammes lui dévorer l'avant-bras ! Son premier réflexe fut le plus naturel, mais aussi et surtout le plus débile. Il sauta. L'océan s'étendait là, à un pas de lui, et il n'avait qu'à se déporter sur le côté pour s'y précipiter, traînant avec lui le maudit des ombres bien dissipé... Et ce ne fut qu'au moment où la gravité s'empara de lui pour le ramener vers les vagues timides qu'il se rendit compte de sa grossière idiotie.
Il était maudit, lui aussi. Il n'utilisait que très rarement sa malédiction, certes, et il essayait de le faire aussi discrètement que possible, tant et si bien qu'il imaginait que les services du Gouvernement Mondial l'ignoraient encore, mais il était bel et bien maudit... Et, à ce titre, absolument incapable de nager. Au même titre qu'Aaron, d'ailleurs, qui se trouvait à ses côtés, et qui avait forcément été amené dans la trajectoire de son bond, au même instant. Deux enclumes reliées entre elles... Voilà ce qu'ils étaient. Ni l'un ni l'autre n'étaient en mesure de sauver leurs peaux. Ils étaient à la merci des flots, et Legum elle-même n'eut pas la chance d'intervenir afin de les sauver avant le moment fatidique : lorsqu'ils disparurent dans les flots, elle avala une injure et poursuivit sa course encore plus promptement, sachant qu'elle allait être la seule à devoir manœuvrer leur embarcation afin de faciliter leur sortie d'Illusia. Elle ne pouvait pas les sauver, de toute manière, étant elle aussi incapable de se mouvoir sous l'eau... Cette tâche revenait donc aux deux autres forbans, qui suivaient de près, et qui ne manquèrent effectivement pas de réagir à la suite de ce bond aux conséquences saugrenues.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Lord_o10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Kaunto10
Lieutenant de Tengen Vermeil, primé à 404.404.000 berrys, et Mesta Skeer, primé à 315.000.000 berrys.

-Prends de l'avance, va aider Legum !
-C'est déjà fait !

Le sabreur usa d'une impulsion vive pour s'élancer sur les traces de la zoan oiseau, qui, de son côté, ne manquait pas d'accélérer la cadence à son tour. L'autre Nebula, quant à lui, se détourna légèrement en jetant un bref regard au vice-amiral qui le poursuivait avec acharnement. Ericken ne manquait pas de ténacité, manifestement, mais il se faisait distancer, petit-à-petit... Il était trop blessé, trop fatigué pour représenter une véritable menace. Et les Pacifistas n'étaient guère plus redoutables, lorsqu'il s'agissait d'une course poursuite éperdue... Les Cy-Wolfs étaient rapides, pour sûr, mais les artifices greffés sur leurs corps bestiaux ne gommaient pas totalement le décalage qu'il existait entre leur simple anatomie de loups et celle des glorieux pirates qui, chaque jour, écumaient les flots du Nouveau Monde. L'Alphabeto, quant à lui, était quasiment totalement et irrémédiablement semé : il reviendrait sans doute, car son obstination robotique allait de toute manière l'obliger à suivre ses congénères cybernétiques à la trace, mais les subordonnés de Tengen seraient alors partis depuis belle lurette. En soi, la fuite n'était donc qu'une formalité... Que ce maudit ténébreux risquait de compliquer autant qu'il le pourrait. Deux os de Vermeil s'allongèrent drastiquement et s'enfoncèrent dans les flots tandis qu'il marquait une brève pause au niveau des quais : ils s'enroulèrent finalement autour des corps des deux noyés en devenir et les remontèrent brusquement à la surface, leur permettant de retrouver les bienfaits d'une bonne bouffée d'air pur. Le feu avait été éteint grâce à la mer, mais la glue, elle aussi, semblait avoir été majoritairement nettoyée. Il restait encore bien sûr de-ci de-là quelques résidus de colle sur les peaux et les vêtements des deux anciens liés, mais ils n'étaient plus attachés l'un à l'autre irrémédiablement... Une chance pour Gerrich qui, tout juste campé à nouveau sur ses pieds, reprit la course sans manquer de remercier chaleureusement son supérieur. Le lieutenant, à son tour, se remit à courir... Mais ne relâcha pas le civil, contre toute attente.

-Tu viens avec nous, j'ai deux trois trucs à te demander, mon grand !



Ordre de réponse :
Kiru - Massy - Aaron - Kururu
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Résumé :
Iliena clôt la discussion et procède à l'exécution.

Massy échappe à la vigilance des marines qui tentent de le suivre avant d'être interrompus par Hendrick Steven. C'est lui qui, finalement, poursuit Massy depuis les toits, en faisant en sorte de rester discret.

Gerrich, quand il se rend compte qu'il brûle, saute à l'eau. Il emporte Aaron, bien sûr... Bon, Vermeil les sort de l'eau, et ils sont libérés, mais quand même. Vermeil, finalement, court derrière ses trois compagnons tout en embarquant Aaron avec eux.

A mon avis on touche à la fin. Peut-être encore deux ou trois tours, difficilement davantage. Je précise pas ce que font les commandants sur la place, parce que y a rien de fou, et les révolutionnaires, parce que bah... Ils fuient quoi !

Liste des niveaux/aptitudes :
Côté pirates :
Vermeil est niveau 42+. Il possède les hakis de l'armement et de l'observation, et peut contrôler ses os.
Skeer est niveau 40. Il possède le haki de l'armement et combat avec une rapière. Il possède un style pur perce-vent.
Legum est niveau 36. Elle possède le haki de l'observation et combat avec des kunais. Elle est maudite du Tori Tori no Mi modèle Tyran Tritri.
Gerrich est niveau 35. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.

Côté révolutionnaires :
Sor est niveau 42. Il possède le haki de l'armement et combat avec une épée. Il possède un style pur tranche-foudre.
Ahulane est niveau 33 Elle combat avec un marteau de guerre.... Ou peut-être une lance... ou une urumi ?
Rodrick est niveau 24. Il combat au corps-à-corps.

Côté Gouvernement Mondial :
Ericken est niveau 39. Il possède le haki de l'armement, un zoan de type mouflon et combat avec une hallebarde.
Le Cy-Wolf à ses côtés est niveau ?
Iliena est niveau 39. Elle possède le haki de l'armement, le haki de l'observation, combat avec une épée et un retour-à-la vie capillaire.
Le Pacifista Alphabeto est niveau 38.
La colonelle Ingrid est niveau 29. Elle combat avec une rapière.
Le Cy-Wolf aux côtés d'Aaron est niveau 27.
Le Cy-Wolf gaz est niveau 25.
Le Cy-Wolf shuriken est niveau 25.
Le commandant Sheylon est niveau ?
La commandante Dolosa est niveau ?
La lieutenant Ilineth est niveau 18. Elle combat à l'épée.
Le sergent-chef Herlang Olm est niveau 15. Il combat à l'épée.

Côté Decimas :
Koray est niveau 36+. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.
Lena est niveau 30. Elle combat avec des couteaux de lancer.
Gaston est niveau 27. Il combat avec un katana.
Nina est niveau 25. Elle combat avec une batte.
Ayjill est niveau 19. Il combat avec deux pistolets.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
Aaron Guts
Messages : 496
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue29/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue81/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (81/200)
Berrys: 59.627.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Icon_minitimeLun 8 Avr - 19:58


Travail - Perte - Rage
Featun ghost, une tête, un kangourou et une rose



L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Pnj10
Graves Shaw

Avec tout le temps qui était passé, le cyborg avait réussit à se mettre en position assise, et reprendre tranquillement ses esprits. Sa mâchoire ne s'était pas déboîtée. Il avait prit un sale coup, et s'était mordu la langue en plus de ça, mais rien de bien grave. En revanche, les balles qui avaient pénétrées la plaque qui le protégeait ainsi que sa chair étaient bien plus gênantes. C'est donc volontiers qu'il accepta l'aide de deux jeunes femmes afin de l'aider à se relever, la bouche un peu ensanglantée.

- " Merci mesdames. Vous êtes médecin ? Ooh, très bien. Si vous savez comment retirer les deux balles que j'ai de logées là-dedans, je vous en serais extrêmement reconnaissant. "

Il laisserait évidemment les jeunes femmes opéré, et une fois la chose faite et d'amples remerciements, il s'adresserait au duo qui était arrivé sur la place sur la fin des hostilités, et qui donnait à présent les directives aux soldats afin de se réorganiser, en se présentant premièrement.

- " Excusez-moi, Mr Graves Shaw. J'ai participé aux hostilités et j'aimerais savoir s'il est possible de m'entretenir avec vous ? C'est pour le travail. "


--------

Aaaaalllleeeer ! Foooooooond ! Putain, ça prends trop de temps !

Le feu consumait lentement la glue, qui était bien cachée dans la paume de Gerrich. En revanche, toute la peau qui elle était exposée, brûlait bien plus vite. La colle ne commençait seulement qu'a se détacher, alors que le feu atteignait notamment la manche du noiraud. Le tissu n'aidait en rien à stopper l'avancée des flammes, qui se nourrissaient de tout sur leur passage afin de progresser. La peau, les poils, tout y passait. La sensation était horrible, et inconnue jusqu'alors. Aaron ressentait toute l'horreur que tous ceux qu'il aimait avaient du ressentir. Brûlés vifs. Quelle abomination. Tout le dos de la main gauche du Guts était atteinte, et le feu progressait dangereusement sur son avant bras. L'espace commençait à se créer, et Aaron, tellement concentré à la tâche qu'il n'avait aucune idée de ce qui se passait autour de lui, découpait doucement la glue. S'il avait laissé le feu seul faire, tout son bras aurait été brûlé. Heureusement, le métal aidait bien. Cependant, son attention fut happée par la prise de décision du Nebula auquel il était attaché bon gré malgré. Son expression changea du tout au tout. Un saut ? Encore ? Une impression de déjà vu donna le réflexe à Aaron de regarder en-dessous de lui, alors qu'il était en l'air. Qui avait encore barrer la route aux Tengens ? Eeeeeeet... personne. Intrigué par le choix que son cerveau lui avait très vite proposé, Aaron décida de tourner sa tête, afin de voir la surface qui allait l'accueillir. A sa grande surprise, ce ne serait donc pas le bois de l'embarcation, mais bien l'océan lui-même. Et vu l'amplitude prise par Gerrich, ils n'allaient pas se retrouver seulement avec l'eau aux mollets.

- " Vé pba possibvl deutr oki con ! "

C'est la seule chose qu'eût le temps de penser Aaron avec une expression de choc authentique, alors que les deux maudits tombaient vers une mort certaine. Lorsqu'ils tombèrent, une fumée les accompagna dans un bruit court et évocateur. Le feu ne s'occuperait plus de leurs avants-bras. Gerrich serait sûrement sauver par l'un de ses compères. Mais Aaron doutait que les agents du Gouvernement Mondial prenne le temps de s'occuper de lui, un pauvre civil. Il ne s'y attendait même pas, il n'avait aucune espérance à ce sujet. Lui et son village natal n'avaient jamais eût d'aide, pourquoi cela changerait maintenant, encore plus quand les bleus pourchassent des pirates renommés ? Une mort aussi nulle, alors qu'il était sur le point d'interroger le possible meurtrier de toute sa grande famille ? Aaron était passé du tout au tout. Il avait d'abord maîtrisé toute la situation face au Nebula. Il l'avait empêché d'avancer vers l'échafaud le plus possible, sans s'exposer aux coups du forban. Et sur une erreur, une seule, il s'était condamné, et avait tout perdu par la même occasion. Mais ça, il n'avait aucun moyen de le savoir. Iliena et Kiru était désormais à une grande distance du port, si l'on rajoute les maisons qui bloquent la vue. Et qui plus est, Aaron avait été beaucoup trop concentré sur le fait de se libérer qu'il n'avait plus jeté un œil sur là où l'échafaud s'était effondré. Un triste sort.

Malgré toute la douleur et l'affaiblissement qui progressait, le vengeur avait gardé les yeux ouverts dans l'eau. C'était désormais une occasion rare que de pouvoir admirer les fonds marins. Depuis plusieurs années, il ne pouvait plus se permettre ce privilège. C'état son petit lot de consolation dans toute cette misère, lui qui avait toujours été un grand amoureux de la nature et de la pêche. Lorsque l'un des deux os de Vermeil fonça vers lui afin de l'entourer, le survivant se posa bien des questions. Comment, même s'il avait précisément vu où ils étaient tombés, cet homme pouvait savoir avec exactitude où ils étaient afin de les envelopper avec ses os extensibles. Une précision chirurgicale. A cet état de questionnement primaire fut très vite rajouté une expression d'incompréhension, après bien sûr que le Guts ait reprit une grande bouffée d'air frais. La pression que l'os du Nebula exerçait sur le tronc d'Aaron lui arracha un cri de douleur et lui coupa le souffle, envoyant quelques crachats de sang par la même occasion. Toutes les côtes du noiraud lui faisait un mal de chien. Pourquoi est-ce que ce type lui sauvait la vie ? Est-ce qu'il avait un peu de pitié ? Allait-il le renvoyer sur la terre ferme, ou mieux, droit vers Iliena ? Aaron en rêvait. Mais la réalité fut toute autre. "Deux trois trucs" à demander. Aaron partirait donc d'Illusia en colis express avec les Tengen, malgré toute son envie. Envie qu'il se permit de très vite exprimer, en changeant l'expression de ses iris par un air défi et de colère, tout en essayant avec un bien grand mal de reprendre son souffle.








Pourquoi est-ce qu'il ne pouvait pas le lâcher sur la terre ferme, tout simplement ? Les cheveux trempés retombaient sur le visage du noiraud, ses yeux fixés sur la personne qui venait pourtant de le sauver. Mais il ne voulait qu'une chose, avoir ce pourquoi il s'était battu. Il voulait interroger Kabayochi, essayer de lui tirer les vers du nez, il voulait des réponses, tout simplement. Il y pensa une seconde, mais il avait fait un choix pitoyable. Le contrat oral qu'il avait passé avec la vice-amirale était de protéger l'échafaud. Il aurait du s'écarter du champ de bataille dès lors que la structure s'était effondrée. Il s'était entêté, à vouloir mettre au sol son adversaire. Il avait voulu attaquer, et non protéger, et c'est pour cela, qu'il avait échoué. Il se débattrait quand bien même, et de toutes ses forces. Son bras droit se lèverait un instant pour retomber avec vivacité sur l'os qui le reliait au lieutenant, la dague en premier. La dague ? Quelle dague ? C'est ce que l'orphelin pensa lorsqu'il releva son regard vers sa main, qui s'était arrêtée à mi-chemin, vide, sans rien à serrer. Restant un instant de plus l'air abasourdi, Aaron comprit qu'il avait lâché lui-même sa fidèle dague lorsqu'il avait chuté avec Gerrich dans les eaux du port.

Sa dague. Sa précieuse dague de pêche. Celle qui l'avait accompagné pendant tant d'années, celle qui lui avait tant servis, maintes et maintes fois. Aussi bien pour tuer les ennemis que pour couper son fil de pêche relié à son hameçon afin de libérer des poissons innocents. Des poissons trop beaux pour être mangés. Il lui avait été d'un support, et d'une loyauté sans faille. Tout comme sa précieuse canne, qui restait seul sur le sol d'Illusia coincé entre deux débris de l'échafaud. Deux pertes de plus, de deux êtres chers. Ses bras se ramenèrent devant lui, alors qu'il les contractait par toute sa haine. Ses yeux voyaient l'effet qu'avait eût le feu sur lui, et pour cause. Tout le début de son avant bras en partant du bout de ses doigts serait désormais marqué à vie d'une brûlure. Et comme si le destin était intervenu à temps, le flammes n'avaient pas eu le temps de ronger le S et le G que le vengeur s'était tailladé dans la peau, à l'aide de la dague qui était à présent tombée sur le sable. Le feu s'était arrêté juste avant. Et malgré cette vue là et cette douleur toujours présente, il se mit à ruer de coups las ce qui le liait au lieutenant de Tengen.

Une Folie et une Rage qui allaient de pair dans les mouvements du Civil, et qui malgré la résistance clair et net de l'os s'acharnait sur ce dernier, persuadé qu'il allait finir par céder. Il ne réfléchissait plus, il criait en fixant l'ossement, fatigué de cette bataille mais également du fait qu'il ressortait tout juste de l'eau. Ses coups n'étaient même pas précis, il loupait la chose plusieurs fois, mais continuait encore et toujours de frapper. Il se faisait plus mal qu'autre chose, nulle doute à cela, mais l'état psychologique dans lequel il était désormais ne lui offrait pas le loisir de la réflexion. Il était en transe, choqué des pertes successives qu'il subissait.




(c) NyoTheNeko sur NeverUtopia, modifié par Sora Okinawa



Résumé & Techniques:
 





_________________
[23:20:07] Raki Goshuushou : ptdrrrrrr aaron t'es mon héros la
[23:21:52] * Alekseï V. Ledovskoï demande un selfie avec Aa-chan *

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 T9HaUtn
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue37/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue47/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Icon_minitimeMer 10 Avr - 21:26





- Oui, je suis médecin.

Emeraude sourit au pauvre civil blessé alors qu’elle lui faisait les premiers soins. L’homme annonça qu’il avait reçu deux tirs. La demoiselle observa les impacts avant de regarder dans sa boite. Très bien, elle fit un signe de la tête à sa mère. Son regard balaya un peu la zone. Là! La médecin indiqua un très gros débris de la maison où il pourrait s'asseoir.

- Installez-vous là, ce sera plus simple.

Bien sûr, la jeune fille l'aida à prendre place. Elle paraissait si douce. Soudain, plusieurs paires de mains se posèrent sur lui sans vraiment lui demander son avis. C'était simplement ses soeurs qui venaient maintenir le patient en place. Il était tellement bien entouré qu'il aurait pu s'attirer la jalousie de certains marines.

- Ne bougez plus!

Enfin… Aussi envieux qu’auraient pu être les spectateurs, ils changeraient bien vite d’avis. Emeraude n’avait pas vu de produits d’anesthésie dans sa boite. Alors, l’idée de le prévenir ou d’endormir la zone n’avait même pas traversé l’esprit de la brune. Au moins, elle était douée. Bien que très douloureuse, l’extraction à vif des balles se passa rapidement. Maintenant, le civil pouvait comprendre la nécessité des filles pour le maintenir.

- Voilà. Faites quand même attention à ne pas trop forcer pour le moment.

Puis le groupe retourna à sa mission. Il y avait tant à faire. Le civil était soigné. Il lui faudrait du repos, mais Emeraude ne pouvait rien faire de plus pour l'instant. Tout se passait pour le mieux du côté de l’équipage de l’Alliance Rose.

Malheureusement, ce n’était pas le cas de Kururu. Elle avait écouté attentivement les mots du condamné. Elle était venue pour réparer son erreur du civil engluer. Elle reçut ses réponses… Ce n’était absolument celles imaginés. Il n’était pas coupable d’un des actes qui lui avait valu sa condamnation. Sa famille faisait même partie des victimes de ce drame affreux. Il lui donna gentiment une piste quand au mal qui rongeait la marine de l’intérieur. Ces données étaient plus que vagues. Pourtant, elle ne demanda pas plus de précisions. A cet instant, tout venait de s'effondrer.

- mon...Kiru.

Sa dernière phrase en était la preuve. Ce n'était pas un criminel. C'était le Kiru qu'elle espérait revoir depuis toutes ses années. Qu'avait-elle fait? Ignorante, elle n'avait même pas cherché à en savoir plus sur le condamné. Elle détestait ce type de sentence, et pourtant, elle avait réussi à se persuader que c'était pour un mieux. Les hommes de Tengen ne l'avaient pas non plus aidé. De nombreuses fois, la corsaire leur avait demandé une raison. A chaque fois, ils avaient refusé de la lui donner. Alors, l'illusion d'être du bon côté se confortent. Ils auraient pu inventer n'importe quelle excuse bidon ou simplement mentir en disant que l'homme sur l'échafaud était un de leur allié, même une connaissance… La jeune fille savait qu'elle les aurait laissé passer. Si seulement il y avait eu un signe. N'importe quoi! Elle aurait dû mieux regarder l'homme sur l'échafaud. Elle aurait dû le reconnaître malgré les années.

- Tu.. as tellement grandi. Qu’est ce qu’il t’est arrivé? Tu es quelqu’un de si gentil.

Kururu s'en souvenait encore. Elle revoit Kiru enfant sur son île. Elle pensait à ce petit garçon qui l'avait protégé des pirates. L'image de leur longue discussion sur la plage alors qu'il lui racontait un monde encore inconnu. Et aujourd'hui, la rose n'avait pas pu le protéger à son tour. Il… Il n'était peut-être pas trop tard. Et si elle le faisait s'enfuir. Il lui suffirait de lui donner un de ses bonbons et il serait sauvé. Oui! C'était la solution. Soudain, le bruit de ses amies la stoppèrent net dans son idée. Si elle avait agi durant le chaos du combat, tout se serait bien terminé. Maintenant il était trop tard. Elle pouvait bouger maintenant, c'est vrai. Cependant, les représailles ne seraient pas uniquement pour elle. Pour la première fois, la capitaine ressentait réellement le poids de ses responsabilités. Si elle faisait partir le condamné, son équipage serait considéré comme traître. Toutes ses amies présentes ici seront prises immédiatement pour cible. Ce serait probablement pareil sur le Tsukimi.

- Désolée…

Une unique larme perla sur la joue de Kururu. Son coeur se déchira face à ce choix impossible et cruel. Un choix qui la hantera toute sa vie. Un choix qu'elle avait elle-même provoqué. La demoiselle était tellement triste de revoir son ami dans de telles circonstances. Elle était sincèrement désolée. Désolée de ne pas l'avoir reconnu. Désolée de ne pas l'avoir retrouvé plus vite. Ils auraient tellement pu voyager ensemble! Désolée d'être dans sa position. Désolée de ne plus pouvoir l'aider. Désolée d'être intervenue. Désolée de s'être trompée. Désolée qu'il se retrouve dans cette situation. Désolée pour tout.

Quand la larme s’écrasa sur sa main, Kururu comprit son état et la mine affreuse qu’elle devait afficher. Alors, comme toujours, elle reprit son sourire. Elle tenta de le faire le plus beau possible malgré sa tristesse. La demoiselle repensa à tous les bons moments passés avec Kiru. Ils étaient peu nombreux, mais ils restaient précieux. Elle désirait qu’au moins, il ne parte pas dans la tristesse. Que son regard se pose sur un élément joyeux dans toute cette violence et cette tragédie.

- Merci pour tout...Je suis contente de te connaître.

Kururu refusait d'utiliser le passé. Kiru vivrait à jamais dans son esprit. Malheureusement, elle devait se rendre à l'évidence et subir sa propre impuissance. La situation la dépassait et de loin. Elle n'avait aucune influence. Le peu de statut qu'elle possédait lui avait donné ce trop court instant. Au moins, elle pouvait lui faire quelques adieux. La rose ne voulait pas que tout se termine de cette manière. La situation ne lui demandait pas son avis.






_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Krrkrr10
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 540
Race : Humain
Équipage : Freewill

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue29/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue94/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (94/200)
Berrys: 7.316.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Icon_minitimeSam 13 Avr - 15:02



L'histoire est écrite par les vainqueurs


La fatigue. C’était ce qui caractérisait le plus l’Umbra alors qu’il s’aventurait péniblement dans les ruelles sombres d’Illusia. En un sens, on pouvait dire que ses blessures étaient finalement venues à bout de son impétuosité habituelle. Là où il aurait dû continuer de combattre pour offrir un temps précieux à ses alliés encore sur la grande place, il se retrouvait à fuir la queue entre les jambes en usant d’une des tactiques les plus basses et déloyales qui soient… Tu parles d’un héros. Un soupir de lassitude s’extirpa difficilement de sa bouche alors que le kangourou s’arrêtait pour reprendre un peu son souffle. Peu importe la façon dont il tournait les choses, il ne pouvait s’empêcher de se dire que ce qu’il faisait là était mal. Il venait littéralement de prendre une femme en otage et de l’utiliser comme bouclier humain, en même temps… Sans parler de la façon dont il l’avait traitée juste avant… Soudain, le maudit secoua la tête : ce n’était pas le moment de s’embarrasser de ce genre de choses. Après tout, les regrets pouvaient attendre pour quand il serait officiellement sorti de ce bourbier. Pour l’heure, il valait mieux se concentrer sur la fuite, car le marsupial doutait franchement d’être tiré d’affaire. Mettant de côté les pensées maussades, il prit la simple initiative de transformer sa tête pour lui donner l’apparence d’un kangourou ainsi que les sens aiguisés qui allaient avec. L’intention du palot était simple : user de son ouïe particulièrement développée pour repérer approximativement ses ennemis et savoir s’ils se rapprochaient dangereusement ou non. Cependant, ses oreilles poilues ne captèrent pas le moindre bruit de pas.

L’animal fronça sérieusement les sourcils, incompréhensif devant le silence apparent des environs. Les soldats ne l’avaient pas suivi ? Impensable… Il était évident qu’ils tenaient beaucoup à leur supérieure, jamais ils ne l’auraient laissée se faire enlever sous leurs yeux sans tenter quoi que ce soit. Si ces hommes avaient lâché le morceau aussi facilement, cela ne pouvait vouloir dire qu’une chose : ils étaient persuadés que la tentative de fuite du zoan était vouée à l’échec. La question était désormais de savoir pourquoi. Qu’est-ce qui pouvait les rendre aussi confiants que ça de leur victoire ? Y avait-il une donnée vitale qui échappait à l’esprit épuisé du maudit ? Oui, probablement… Mais la quelle ? Frustré, le maudit frappa le mur le plus proche d’un poing rageur. Lui qui pensait enfin pouvoir se détendre un peu, il se retrouvait à stresser dans l’attente d’avoir une réponse à ses interrogations. Si ça se trouvait, le musicien avait tout simplement mal jugé le caractère des soldats et il avait tort de s’en faire à cause de cette histoire. Quoi qu’il en soit, il secoua la tête et se décida enfin à se délester du poids non-négligeable que représentait Ilineth. Le jeune homme l’allongea donc contre un mur avant de la regarder longuement, comme pris d’un soupçon d’hésitation. Et si la marine lui avait tendu un piège un peu plus loin ? Ne devait-il pas garder la lieutenante pour garantir sa fuite dans une telle éventualité ? D’un point de vue pragmatique, si. Toutefois, la dernière fois qu’il avait agi de façon pragmatique, il avait laissé une femme en proie à un détraqué en costume cravate… Il s’en voulait franchement d’avoir fait un tel choix. Aussi, cette fois-ci, il allait écouter ce que lui disaient son cœur et sa conscience.

-« Désolé de vous avoir malmenée. » lui dit-il. « J’aurais vraiment aimé que les choses se passent différemment. Faites de beaux rêves. »

Massy savait évidemment que la demoiselle inconsciente ne pouvait pas l’entendre, mais il s’était tout de même senti obligé de s’excuser pour tout ce qu’il avait pu lui faire subir. C’était la moindre des choses. En tout cas, une fois cela fait, le maudit continuerait sa route en restant particulièrement aux aguets. Ses sens affûtés en alerte, il se tiendrait prêt à réagir au quart de tour à la moindre chose anormale. En somme, le pirate tâchait plus ou moins de s'attendre à l'inattendu. Il ne restait plus qu’à espérer que rien de fâcheux ne lui arrivât...


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Images
Bell Eversmile, seconde de l’équipage Freewill.

Bell se tenait au bout d’une ruelle, confuse. Ses pas lui avaient finalement permis d’atteindre sa destination, mais trop tard. Elle venait tout juste d’assister à la fuite de l’homme kangourou qui, au passage, avait apparemment kidnappé une fille… Elle fronça les sourcils : ça ne ressemblait pas à Massy, ça. Pourtant, elle ne pouvait pas se tromper, elle était persuadée de l’avoir vu dans sa longue-vue. Se pourrait-il qu’il ait changé depuis la dernière fois ? Ou peut-être s’était-il senti tellement acculé qu’il n'avait eu d'autre choix que de recourir à un tel stratagème ? Après tout, la doctoresse avait cru distinguer une énorme tâche sombre sur ses vêtements à un moment… Quoi qu’il en soit, la jeune femme resta immobile un bon moment, tâchant de comprendre la gravité de la situation tout en regardant les soldats se mettre à la poursuite de celui qu’elle présumait – peut-être à tort – être son petit frère. C’est alors qu’elle fut extirpée de ses pensées par l’arrivée plutôt remarquée d’un nouvel intervenant. C’était un assez bel homme vêtu d’un costume ayant largement plus sa place dans un bureau que sur un champ de bataille. Dans des circonstances un peu moins sérieuses, la brune l'aurait sans doute trouvé charmant, d'ailleurs... Mais ce n'était assurément pas le moment. L'Eversmile le fixa avec une certaine appréhension lorsqu'il déposa une femme salement amochée aux pieds des justiciers avant de se diriger à une vitesse inhumaine vers le fuyard. Pour le coup, l'inquiétude que cette vision éveilla en elle convainquit une bonne fois pour toute la tireuse de ne plus hésiter quant à la marche à suivre. Que se passerait-il si cet homme rattrapait le kangourou ? Allait-il le tuer ? C’était définitivement une possibilité ! Il n'y avait donc pas de temps à perdre, il fallait rejoindre le marsupial pour lui prêter main forte ! Malheureusement, Bell ne pouvait pas suivre le chemin emprunté par le zoan pour la simple et bonne raison que cela impliquerait de se mettre à découvert le temps d'atteindre l'autre ruelle, et il valait mieux ne pas se faire repérer par la marine. Faute de mieux, elle ferait demi-tour et essayerait de se rendre autrement vers le bretteur en espérant pouvoir le retrouver à temps. Néanmoins, la femme médecin ne se faisait pas d’illusions : elle avait peu de chances d’y arriver sans le moindre indice sur sa position exacte…



Code by Edward Lawrence



Ps=J'ai entendu dire que les cellules d'Impel Down étaient particulièrement agréables en cette période de l'année... J'espère que c'est vrai, tiens...

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1793

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Icon_minitimeMer 17 Avr - 21:53


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Midori10
Agent du CP7 Hendrick Steven

-Alors ça... C'est curieux.

Il n'avait pas fallu bien longtemps à Hendrick pour retrouver une trace fiable de cet homme-kangourou, rapide mais trop blessé pour pouvoir le semer aussi aisément. Il était arrivé juste à temps pour voir le maudit déposer la gradée qu'il tenait jusqu'alors sur son dos, comme un bouclier humain, et crut devoir intervenir en urgence avant de se raviser, en remarquant qu'aucune hostilité ne semblait émaner de ce criminel inconnu au bataillon. C'était bien l'une des premières fois qu'il voyait un hors-la-loi faire montre de délicatesse et de douceur à l'attention de l'un de ses ennemis, a fortiori lorsque celui-ci était inconscient... Il s'attendait à une mise-à-mort impitoyable et sans gêne, voire à un délestage brutal en règle qui aurait précipité la lieutenante au sol sans le moindre ménagement, mais il se trouvait finalement face à un spectacle réellement déstabilisant. L'hésitation prédomina lorsque Massy s'éloigna à nouveau, abandonnant le corps inanimé de la soldate sans prendre de précaution particulière supplémentaire. L'agent avait bien sûr plusieurs options qui s'offraient à lui, mais la traque de l'individu louche semblait finalement nettement moins naturelle qu'escomptée : malgré ses apparences assez hautaines, il ne tuait pas vraiment pour le plaisir et n'ignorait pas qu'Impel Down était un terrible enfer pour tous ceux qui y séjournaient. Un homme, même criminel, manifestement capable d'empathie était-il digne de s'y voir précipité lorsque son seul crime était d'avoir cogné quelques matelots maladroits et une gradée inexpérimentée ? Dur cas de conscience... D'autant plus que l'agent avait dûment spécifié qu'il s'occupait du cas de la lieutenante, et non pas de celui de son ravisseur. Tous les astres, même le hasard, semblaient s'être alignés en faveur de la survie du maudit... Au moins pour le moment.

-Un zoan du kangourou... J'imagine qu'un rapport détaillé tombera sur sa trogne dans les jours à venir. Je me demande ce que j'y apprendrai...

Il était patient. Il l'avait toujours été. Et il continuerait à l'être. Si le criminel ne tombait pas entre ses griffes aujourd'hui, alors Hendrick Steven aurait peut-être une autre opportunité de le précipiter derrière les barreaux à l'avenir. Chaque chose en son temps... Pour l'heure, l'homme en costume se contenta de se laisser retomber aux côtés de la gradée, dont il vérifia le pouls plus par conscience professionnelle que par réelle anxiété. Elle était vivante et, a priori, en parfaite santé...

-Vraiment curieux.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Nagisa10
Vice-Amirale Iliena.

La lame retomba, mettant sèchement un terme à la bataille qui avait animé Illusia et avait bien failli la plonger dans le chaos. L'alliance fébrile entre révolutionnaires et gouvernementaux avait déjà pris fin, et cette entraide tacite les avait amené à la victoire, malgré un certain nombre de pertes qui demeurerait longtemps dans les esprits. La tête du condamné s'envola, et retomba sur les pavés afin d'y rouler mollement, tandis que les muscles de son corps s'affaissaient déjà. Kabayochi M. Kiru n'était plus, et avec lui s'envolaient bien des secrets, qui mettraient des mois à être résolus, à n'en pas douter. Iliena rengaina sa lame sobrement tout en fermant son œil unique, usant de cet instant bref mais néanmoins important pour souffler, et adresser à l'âme damnée du criminel d'ultimes adieux. Elle n'était pas croyante, mais elle estimait que la mort purgeait bien des maux et bien des méfaits... En acceptant son destin, quoique tardivement, l'ancien révolutionnaire avait agi honorablement. Elle ne l'oublierait certainement pas de si tôt, car elle ne s'y attendait guère : au même titre que la corsaire, manifestement... Si la curiosité titillait bien évidemment la vice-amirale, celle-ci ne se permit pas d'adresser à la Kokoro quelque question que ce fut. A contrario, elle se contenta de lui offrir quelques mots simples et concis, comme son grade et la situation exceptionnelle semblaient l'y contraindre.

-Merci pour votre aide, Corsaire. Je ne manquerai pas de louer votre efficacité sur les rapports.

Sur ce, la haute-gradée se détourna, ordonnant à ses hommes de récupérer le corps du défunt et de l'envelopper dans une couverture en attendant une occasion de lui installer une sépulture anonyme. Bientôt, tout de l'existence du Kabayochi disparaîtrait, à commencer par son corps qui serait enseveli dans un coin d'Illusia... Nul ne pourrait jamais se recueillir sur son cadavre mais, d'un autre côté, la gradée ne se sentait pas le sadisme de l'afficher pourrissant en place publique, à la gloire d'un Gouvernement Mondial qui avait bien failli être totalement dépassé par les événements. Heureusement que leurs ennemis avaient cruellement manqué de concertation : c'était sans nul doute ce qui leur avait permis de s'en tirer victorieux...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Falke_10
Commandante Dolosa.

-Vous deux, arrêtez de tirer au flanc, évacuez les débris et vérifiez les environs ! Des civils retardataires ont pu être pris dans les éboulements !

C'était peu plausible, mais il valait mieux vérifier plutôt que de laisser mourir de pauvres gens sous les décombres... Dolosa faisait de son mieux pour organiser les opérations de secourisme et de nettoyage de la grande place d'Illusia, même si elle manquait encore drastiquement de main d'oeuvre pour ce faire. Fort heureusement, les renforts ne tarderaient pas à arriver, et ce en grand nombre. Les civils, de surcroît, allaient pouvoir également mettre la main à la pâte : tous les criminels semblaient avoir été soit éliminés, soit s'être enfuis, et considérant la mort du condamné, il y avait fort à parier qu'ils ne reparaîtraient pas de si tôt... Avec un soupir de lassitude, la jeune gradée se redressa et darda le cyborg qui s'approchait afin de converser avec elle d'un regard interloqué. Considérant la situation et l'aide qu'il semblait avoir apporté au Gouvernement Mondial, elle ne pouvait décemment pas refuser une aussi simple requête : aussi acquiesça-t-elle, non sans se départir un seul instant de sa curiosité apparente.

-C'est possible oui... Que voulez-vous ? Si nous pouvons régler cette affaire assez vite, je vous en serais reconnaissante.

La vice-amirale n'allait pas tarder à arriver, et la commandante allait devoir lui léguer la situation dans sa globalité... Et donc, fatalement, lui adresser un compte-rendu exhaustif des actions de ses hommes et de l'avancée des renforts attendus. Ce ne serait qu'ensuite qu'elle aurait le droit de souffler un peu... Et pas pour longtemps, car elle entendait bien prêter main forte à sa supérieure afin d'améliorer l'efficacité de ses propres subordonnés.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Lord_o10
Lieutenant de Tengen Vermeil, primé à 404.404.000 berrys.

-Tu perds ton temps, arrête de gesticuler. Il est déjà mort.

La voix s'était éteinte. Vermeil avait fermé les paupières un court instant, en signe de recueillement, mais il n'avait pas perdu davantage de temps, sachant pertinemment que ses adversaires et poursuivants ne lui laisseraient guère le temps de se remettre d'un deuil complet en l'état. De toute manière, il ne pleurerait pas Kiru même s'il en avait l'occasion et le luxe : il ne le connaissait simplement pas assez pour cela... En revanche, il était curieux de savoir comment son capitaine allait réagir lorsque la nouvelle tomberait. Lui qui était déjà irrité par la disparition de Branch risquait d'être encore plus incontrôlable qu'en temps normal... Pour le meilleur comme pour le pire. D'un mouvement sec, Vermeil plaqua Aaron contre le mât de leur embarcation une fois qu'il eut grimpé à son bord. Il n'en fallut pas davantage à Gerrich pour prendre sa suite, et le pauvre civil fut bientôt saucissonné et empaqueté contre l'immense pièce de bois qui se dressait vers les cieux et où une voile gonflante se bombait déjà, les entraînant au large du port à vive allure. Le vice-amiral lui-même n'aurait pas le temps de les rattraper qu'ils seraient déjà en haute mer... Trop loin pour qu'il ne puisse prendre le risque de les y rejoindre sans y réfléchir à deux fois. Cette bataille était terminée, et appartenait dorénavant au passé... Et elle était un échec pour le lieutenant de Tengen, dont les épaules s'affaissèrent dès que la pression s'atténua quelque peu. Ils ne risquaient plus grand chose, pour l'heure : et selon lui, ils ne risquaient plus grand chose tout court. En l'état, les forces d'Illusia n'étaient pas suffisantes pour les prendre en chasse, et à moins que leur route ne croise maladroitement et par malchance celle de renforts conséquents, ils auraient pris la tangente avant que le maître de West Blue n'ait invoqué une armada susceptible de les inquiéter réellement. La traversée de Grand Line ne serait guère plus périlleuse, selon toute vraisemblance : peu importait l'issue de la bataille de Marineford, il y avait fort à parier que la Marine aurait à souffrir de cette confrontation, et qu'elle ne prendrait pas conséquent pas le risque de se foutre le plus puissant des pirates sur le dos dans un moment aussi délicat... Oui, c'était une ligne droite jusqu'au Nouveau Monde qui les attendait. Avec une seule question pour l'occuper, en l'état : pourquoi ce gamin maudit des ombres avait-il tant voulu les empêcher de sauver le Kabayochi... ?



Ordre de réponse :
Kiru - Massy - Aaron - Kururu
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Résumé :
La clémence de Massy pousse Hendrick Steven à cesser sa traque pour le moment !  

Iliena tue Kiru.

Dolosa discute avec Shaw.

Et les pirates s'en vont avec Aaron !

Liste des niveaux/aptitudes :
Côté pirates :
Vermeil est niveau 42+. Il possède les hakis de l'armement et de l'observation, et peut contrôler ses os.
Skeer est niveau 40. Il possède le haki de l'armement et combat avec une rapière. Il possède un style pur perce-vent.
Legum est niveau 36. Elle possède le haki de l'observation et combat avec des kunais. Elle est maudite du Tori Tori no Mi modèle Tyran Tritri.
Gerrich est niveau 35. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.

Côté révolutionnaires :
Sor est niveau 42. Il possède le haki de l'armement et combat avec une épée. Il possède un style pur tranche-foudre.
Ahulane est niveau 33 Elle combat avec un marteau de guerre.... Ou peut-être une lance... ou une urumi ?
Rodrick est niveau 24. Il combat au corps-à-corps.

Côté Gouvernement Mondial :
Ericken est niveau 39. Il possède le haki de l'armement, un zoan de type mouflon et combat avec une hallebarde.
Le Cy-Wolf à ses côtés est niveau ?
Iliena est niveau 39. Elle possède le haki de l'armement, le haki de l'observation, combat avec une épée et un retour-à-la vie capillaire.
Le Pacifista Alphabeto est niveau 38.
La colonelle Ingrid est niveau 29. Elle combat avec une rapière.
Le Cy-Wolf aux côtés d'Aaron est niveau 27.
Le Cy-Wolf gaz est niveau 25.
Le Cy-Wolf shuriken est niveau 25.
Le commandant Sheylon est niveau ?
La commandante Dolosa est niveau ?
La lieutenant Ilineth est niveau 18. Elle combat à l'épée.
Le sergent-chef Herlang Olm est niveau 15. Il combat à l'épée.

Côté Decimas :
Koray est niveau 36+. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.
Lena est niveau 30. Elle combat avec des couteaux de lancer.
Gaston est niveau 27. Il combat avec un katana.
Nina est niveau 25. Elle combat avec une batte.
Ayjill est niveau 19. Il combat avec deux pistolets.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
Aaron Guts
Messages : 496
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue29/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue81/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (81/200)
Berrys: 59.627.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Icon_minitimeMer 17 Avr - 23:22


Rose - Noir - Vert
Featun ghost, une tête, un kangourou et une rose



L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Pnj10
Graves Shaw

Les poignées de secondes qui passèrent afin de lui retirer les balles du corps furent très intenses, et il s'accrocha en serrant les muscles du haut de son corps aussi fort que possible et en retenant sa respiration. Sans savoir que c'était elle la plus importante, lorsqu'il s'agissait de canaliser la douleur reçue. Il remercia quasiment trois ou quatre fois les jeunes filles qui l'avait aidé et celle qui lui avait retiré les balles.

La jeune femme en uniforme qui lui avait répondu semblait vouloir aller au plus vite, et cela rassurait le Graves.

- " Au plus vite ? Très bien. J'ai capturé le jeune homme juste là, et la jeune fille à la batte qui l'accompagnait j'ai... aidé à sa capture. Ces combats sont tout ce que je désire, j'aimerais... "


- " PaAaAaAaAaaaapAaAaAAAAA ! "



L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Pnj_ch10
Tsugumi



- " Oh, ma chérie ! " Le cyborg accueillit sa jeune fille en la prenant par-dessous les bras afin de la serrer contre lui. Il échangea un court instant, observant la chair de sa chair droit dans les yeux avec un amour inconditionnel. Il reprit ensuite la conversation, observant la Commandante qui ne s'était pas présentée.

" Excusez-moi. Je veux devenir Chasseur de Prime, et je voulais également savoir si vous pouviez faire quelque chose pour mon corps de cyborg à l'avenir ? "

L'enfant dans les bras de son père échangea des regards entre la blonde et son géniteur.


--------


Les coups plurent sur l'ossature sans jamais causer de dégâts. La moitié des coups donnés ne touchaient pas la cible, et lorsqu'elles l'atteignait, Aaron était le seul à avoir mal. Son corps meurtrit lui donnait d'avantages de signaux d’avertissement. Il était beaucoup trop mal en point, et la douleur qu'il ajoutait lui-même empirait les choses. Les combats étaient passés, tout était finit. Pourtant, il s'acharnait. S'il y avait une seule chance sur un million de se libérer, c'était déjà bien assez. C'est ce pourquoi il frappait. Il voulait rester sur Illusia. Il voulait retrouver tout ce pourquoi il s'était battu. Kiru, l’Émeraude, sa canne, sa dague. C'était tout ce qu'il voulait. Mais derechef, la vie lui montrait que la puissance résolvait bien des problèmes. Et qu'actuellement, il n'était qu'un insecte qui ne se contentait que de survivre, et d'être épargné par les prédateurs. Lorsque la voix du Nebula s'éleva à nouveau, Aaron arrêta toute offensive. Error 404. Sa tête sembla doucement retomber vers le bas, ses yeux suivant le mouvement en regardant à quelques centimètres devant ses pieds. Par la suite, c'est ses épaules, puis ses avant-bras et ses mains qui se décontractèrent. Tout son bassin, puis ses cuisses et ses jambes arrêtèrent également toute contraction musculaire. Tout son corps, de la tête jusqu'aux orteils n'était plus qu'un pantin qui se fit amener contre le mât du bateau des Tengens, et accroché. Si l'un des pirates croisait son regard, perdu à travers les épais cheveux noirs et mouillés du Noiraud, ils ne verraient qu'un vide, une absence d'émotion et de réflexion. Son corps allait désormais se reposer, mais son esprit était lui encore plus troublé.




L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Finall10
???


Elle faisait partie des civils qui étaient revenus le plus rapidement sur la place. Ses yeux verts parcoururent avec une rapidité affolante les lieux. Un grand type assez maigrichon, tout en noir. Un grand type assez maigrichon, tout en noir.. Un grand type assez maigrichon, tout en noir... Un cadavre et sa tête au sol... L'information ne fit qu'un tour. Si ce pirate était mort, Aaron n'était sûrement pas là. Sinon, elle l'entendrait. Elle fit un tour sur elle même pour à nouveau observer les lieux... Son manteau ! Elle se déplaça alors pour ramasser le vêtement du Guts, et y trouva son Den-Den Mushi. Ou était-il donc passé ? Elle s'adressa à plusieurs Marine de bas étage s'ils avaient vu un grand type assez maigrichon la peau blanche et aux habits noirs. Après être tombé sur plusieurs soldats qui faisaient partie des renforts et donc sans aucune réponse concrète, l'un des soldats la voyant dans son malheur lui indiqua qu'il avait été attaché à l'un des pirates et qu'il s'étaient tous dirigés vers le port.

Alors, elle courut. Vite. Après plusieurs minutes, l’Émeraude arriva au port, ayant sûrement croisé les machines de la Section Scientifique. Au loin, elle vit une embarcation voguer le plus loin possible d'elle. Constatant qu'il n'y avait aucuns pirates et que les créations s'en allaient, elle devina aisément que son amant était déjà loin d'elle, et n'allait pas s'arrêter pour faire demi-tour. Elle resta sur place pendant de longues minutes afin de souffler et de réfléchir, tout en voyant le bateau s'éloigner de plus en plus, jusqu'à disparaître de son champ de vision.








(c) NyoTheNeko sur NeverUtopia, modifié par Sora Okinawa



Résumé & Techniques:
 





_________________
[23:20:07] Raki Goshuushou : ptdrrrrrr aaron t'es mon héros la
[23:21:52] * Alekseï V. Ledovskoï demande un selfie avec Aa-chan *

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 T9HaUtn
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 540
Race : Humain
Équipage : Freewill

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue29/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue94/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (94/200)
Berrys: 7.316.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Icon_minitimeSam 20 Avr - 1:26



L'histoire est écrite par les vainqueurs


La tension était palpable chez le kangourou dont les pas commençaient à devenir irréguliers. Il était tellement concentré sur son ouïe et son odorat qu’il en oubliait presque de regarder devant lui. Le musicien n’arrivait pas à se retirer de la tête que toute cette situation était hautement improbable. Comment se faisait-il que personne ne se soit mis à sa poursuite alors qu’il venait d’embarquer avec lui une gradée ? Ces matelots avaient pourtant fait montre d’un respect et d’un amour tous deux évidents à l’égard de leur supérieure, alors pourquoi dédaigneraient-ils soudainement son sauvetage ? Ça ne faisait aucun sens ! Le maudit avait beau se triturer la cervelle, il ne trouvait pas la moindre explication satisfaisante à ses yeux pour expliquer un tel comportement. Plus exactement, il avait déjà émis plusieurs hypothèses, mais aucune ne semblait tenir debout lorsqu’on s’y attardait plus en détails. Une embuscade ? Impossible, ces hommes n’étaient pas assez rapides pour dépasser l’Umbra et ils n'avaient aucun moyen de définir précisément le chemin emprunté par ce dernier. Un soldat d’élite ? Non, le musicien était persuadé que ses sens l’auraient déjà averti de sa présence dans ce cas-là. Une erreur de jugement ? Aucune chance, le pâlot n’était peut-être pas une flèche concernant les relations humaines, mais il savait encore reconnaître de l’affection lorsqu’il en voyait. Or, la lieutenante semblait être particulièrement aimée de ses pairs. Dans ce cas, qu’elle était la bonne réponse ? Massy n’en savait toujours fichtrement rien, et cette ignorance était tout bonnement insoutenable pour lui. Il ne savait pas comment réagir, et il était par conséquent à deux doigts de s’arracher les cheveux. Après plusieurs minutes, le jeune homme fit halte au détour d’une ruelle un peu plus éclairée que les autres. Essoufflé, il tâcha de réfléchir plus sereinement à tout cela et il finit par arriver à une conclusion simple :

-« Peut-être que je me fais du mouron pour des broutilles ? »

En effet, le pirate devait se rendre à l’évidence : rien ne s’était passé depuis sa fuite. Il n’en connaissait pas la raison, mais la marine avait visiblement renoncé à le traquer. Cependant, un autre problème se posait désormais : il était exténué. La douleur perpétuelle ainsi que la perte de sang liées à sa blessure l’avaient toutes deux poussé dans ses derniers retranchements. Bien entendu, l’adrénaline lui avait permis d’ignorer un temps cette sensation d’épuisement. Toutefois, ses effets s’étaient peu à peu estompés, rappelant amèrement au marsupial où se situaient ses limites. Comme si ce n’était pas déjà suffisant, le manque de réaction de ses ennemis avait tellement obnubilé le zoan qu’il n’avait pas pensé à prendre la moindre pause jusqu’à maintenant. Il fallait dire que ce n’était pas facile de souffler lorsqu’on était persuadé qu’une menace inconnue planait au-dessus de soi… L’Umbra n’était pas tout à fait convaincu d’être désormais à l’abri de représailles quelconques, mais il était grand temps de se reposer. Si ses péripéties à Mars et Powder Island lui avaient bien appris quelque chose, c’était de ne pas pousser son corps à bout. S’adossant contre un mur, il se laissa glisser tout doucement au sol pour adopter une position assise relativement confortable. Sentant ses paupières de plus en plus lourdes, il secoua vigoureusement la tête et tâcha de lutter contre le sommeil comme il put :

-« Non, ce n’est pas le moment de dormir ! Je ne peux pas baisser ma garde… Néanmoins, peut-être que je récupérerais plus vite en fermant les yeux… Deux minutes devraient suffire… Après, je serais en pleine forme… Je ferais un peu profil bas… Puis, j’appellerais les autres… Ils viendront me chercher… et je quitterais enfin cette île maudite… C’est un bon plan… Ouais… »


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Images
Bell Eversmile, seconde de l’équipage Freewill.

Bell perdait de plus en plus son sang-froid à mesure que les minutes défilaient. Elle était à peu près sûre d’être sur la bonne voie, mais elle n’avait aucun moyen d’en avoir le cœur net. Elle et ses proches ne s’étaient rendus sur Illusia qu’une ou deux fois, et ils n’y avaient passé que quelques jours. De ce fait, c’était un euphémisme que de dire qu’elle connaissait très mal les lieux. Sans aucun repaire pour distinguer sa position ou celle du fameux homme kangourou et de son poursuivant, la brune désespérait d’un jour pouvoir retrouver la trace de l’un des deux. C’est alors qu’un bruit incongru se mit à raisonner faiblement à travers les ruelles sombres et étroites de la ville. La doctoresse tendit une oreille incertaine et pencha exagérément la tête sur le côté lorsque la nature de ces sonorités lui apparut évidente : il s’agissait de ronflements. L’espace d’un instant, l’Eversmile se demanda qui pouvait bien roupiller alors qu’une bataille dantesque était censée se dérouler à quelques pâtés de maisons de là. Soudain, la réponse la frappa comme le nez au milieu de la figure et un sourire radieux se dessina sur son visage juste avant qu’elle ne se mette à la recherche du mystérieux dormeur. Bien vite, les ronflements familiers la menèrent à un jeune homme vêtu d’habits noirs en bien mauvais état. Incrédule, elle passa de longues secondes à détailler les traits si familiers de la personne. Des larmes de soulagement perlèrent le long de ses joues. C’était lui. Il était blessé et plus pâle que d’habitude, mais ça ne changeait rien car il était bien vivant ! La demoiselle essuya sommairement ses larmes, puis se rapprocha de son petit frère avec une joie non-dissimulée. En voyant le filet de bave s’écoulant de la bouche de ce dernier, elle ne put retenir un éclat de rire cristallin, le genre de rire qu’elle n’avait plus émis depuis la disparition de Massy. En tout cas, c'était bon de savoir qu'au fond de lui, il était toujours le même garçon un peu trop paresseux !

-« Il est incroyable... » soupira-t-elle sans se départir de son sourire. « Il faudra vraiment que je lui passe un savon à son réveil. »



Code by Edward Lawrence




Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue37/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue47/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Icon_minitimeSam 20 Avr - 10:33




Un peu ennuyé de la réponse des sbires de Tengen, les membres de l’Alliance Rose discutait tranquillement entre eux. L’ambiance était assez détendue. La mission était un échec cuisant, mais ils avaient tenté. Les pirates ne parlaient pas très fort, mais des mots comme “civil”, “parti” et “place” s-pouvait être compris par ceux ou celles qui tendent l’oreille. Tout se passe pour le mieux, ils n’avaient aucune raison de se méfier.

Du côté de la famille Edel, c’était pareil. Les soins se passaient pour le mieux. Le cyborg les remercia chaleureusement d'avoir extrait les balles malgré la douleur et le manque de délicatesses. Emeraude avait simplement approuver d’un hochement de la tête avant de passer au blessé suivant. L’exécution était en cours, mais aucune d'entre elle n’avait de lien avec le condamné. C’était une mise à mort parmi tant d’autre. Cet homme n’était pas le premier et ne seraot pas le dernier. Il n’y avait aucune raison de se préoccuper de son sort plus qu’il ne fallait.

Tous les alliés de Kiru avait été obligé de fuir ou était capturé. Kururu était très certainement la dernière personne présente à se soucier vraiment de lui. Malheureusement, elle avait beau réfléchir, aucune solution viable n’était venir. La rose reçut au moins l’occasion de faire ses adieux, mais elle avait tellement plus à lui dire. Ce n’était plus possible. Alors que la fin approchait, elle murmura la chanson de Kiru pour l’accompagner à jamais. Le lame s'abattit. La tête de Kiru roula sur le sol tandis que son corps tomba lourdement au pieds de la jeune fille. Kiru n’était plus. Il avait rejoint sa famille.

Kururu resta plantée là un moment. Elle observa son plus grand échec et probablement un de ses rares regrets. Si seulement elle avait su plus tôt… Tout e serait fini différemment. Les mots de la vice-amiral ne restèrent pas longtemps dans son esprit. Comment pouvait-on louer son efficacité pour un moment pareil… Ce sont les marines récupérant le corps qui réveillait la demoiselle. Elle les stoppa net.

- Laissez le là! Nous nous en occupons.

C’était SON Kiru qui était mort. Elle ne nierait pas le fait qu’elle avait activement participé à ce décès. Même si au fond d’elle, elle ne l’avait jamais souhaité. Il n’était pas question qu’il soit enterré à une place aléatoire sans sépulture décente. C’était un criminel au yeux de la marine. Cependant, malgré tous ses crimes, il restait un de ses amis d’enfance. Elle appela ses filles pour leur demander de récupérer le corps et de le mettre dans un cercueil bien hermétique. l’Alliance Rose réquisitionne ce cadavre! Avant de partir, Kururu se dirigea vers la vice-amiral. D’après Cristal, l’homme serait plus à même de répondre à ses questions. C’était lui qui s’occupait de West Blue. Pourtant, le regard de Kiru avait l’air de se poser sur la femme qui elle-même semblait diriger cette cérémonie.

- Vice-amiral? Est-ce que je peux m’entretenir avec vous? Que c’est-il passé sur Power Island?

Après Kururu irait parler avec Ericken pour plus de détail sur Kiru en général. Kururu avait tiré une leçon importante aujourd’hui. Avoir des informations étaient également nécessaire. Si Kiru ne pourrait plus raconter son histoire, elle trouvera le moyen de la recomposer elle-même.




Résumé :  Tout le monde discute. La PNJ d'Aaron peut entreprendre des brides de conversations des membres de l'Alliance Rose toujours sur place si elle écoute. Comme Aaron ne postera plus, tu peux venir en MP si ton pnj va demander deux trois infos.


_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Krrkrr10
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1793

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Icon_minitimeMar 23 Avr - 19:17


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Mini_160206091856453873L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Mccree10
Chef de la Révolution d'West Blue, Eken Sor, et Ahulane l'Entraîneuse, primée à 99.000.000 de berrys.

-Il est mort. C'est terminé.

La voix froide et basse d'Eken Sor fut celle qui annonça la fin de Kabayochi.M.Kiru aux deux révolutionnaires qui l'accompagnaient, et qui se contentèrent de soupirer un court instant, comme à regrets. Lui-même semblait afficher une expression peinée, même s'il avait ardemment souhaité la disparition de ce traître et renégat, peut-être même davantage que quiconque. Le golem avait été une ombre au tableau pendant longtemps, trop longtemps, et il avait contribué à jeter le discrédit sur la Révolution d'Arias laquelle, sans ses forfaits, aurait pu demeurer uni afin de contrecarrer les agissements du Gouvernement Mondial sur Baltigo. Certes, le blond ne se sentait pas suffisamment en confiance pour affirmer que cette trahison et la bataille fratricide qui s'en était suivie leur avaient coûté la victoire, et il imaginait bien que ça n'était là que l'un des nombreux rouages ayant agi en faveur de la Marine et des autres institutions officielles, mais il avait néanmoins entretenu à l'égard de cet ancien confrère un ressentiment fort qui ne disparaissait pas même avec son décès. Toutefois, le chevalier galant ne pouvait s'empêcher de se sentir vide, mélancolique, d'une certaine manière. Pourquoi ? La raison exacte lui échappait, insidieuse et insaisissable. Peut-être parce que cela mettait un point final à ce qu'avait été autrefois la Révolution d'West Blue ? A une époque où toutes ces responsabilités ne l'accablaient pas encore... A une époque où il avait encore un alter ego, sur cette mer tumultueuse qu'ils auraient pu dominer. Le destin était bien facétieux... Leur dispute avait finalement conduit Ericken à les surpasser, et à mener la danse. Tant et si bien qu'Eken Sor lui-même avait été contraint d'offrir momentanément son arme au vice-amiral pour garantir le bon déroulement de cette exécution... Une alliance contre-nature, dont le brillant sabreur risquait d'entendre parler encore longtemps. Kichiko Jonas n'allait pas rater une si belle occasion d'égratigner sa réputation... Vadim Oulanov non plus, peut-être. Il allait prendre du retard dans cette course à la suprématie... Mais, quelque part, il s'en fichait. Il avait la ferme conviction d'avoir bien agi, du mieux qu'il l'aurait pu. D'aucuns allaient lui reprocher d'avoir offert cette vengeance au Gouvernement Mondial : lui estimait juste qu'une exécution publique valait mieux qu'un assassinat. Il était un bourreau indirect... Et c'était déjà un fardeau suffisamment lourd à porter.

-Allons-y.

Ils allaient devoir quitter Illusia, maintenant. Quelques temps, au moins. Il leur fallait attendre que les dispositifs exceptionnels imposés par la Marine et la Section Scientifique soient levés, et que les deux vices-amiraux soient légèrement moins fiévreux à l'idée de terrasser leurs opposants... Eken Sor ne pouvait pas risquer la vie de ses subordonnés inutilement, et c'était précisément pour cette raison qu'il avait pris la poudre d'escampette, dès qu'il avait remarqué que les pirates s'en allaient et que les autres intervenants n'étaient plus. Ils étaient, eux aussi, des ennemis d'Ericken... Et il valait mieux, à ce titre, qu'ils prennent garde à eux.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Falke_10
Commandante Dolosa.

-J'ai peur de ne pas être la mieux placée pour appuyer votre demande... Vous devriez formuler celle-ci auprès de la Section Scientifique, mais vous risquez de manquer de poids. Des ingénieurs de la Marine peuvent éventuellement vous dépanner, mais leurs connaissances sont restreintes. J'appuierai votre demande auprès de mes supérieurs, si c'est votre souhait, mais je ne vous garantis rien.

Dolosa comprenait où voulait en venir son interlocuteur mais, malheureusement, sa propre influence n'était pas infinie du tout. A contrario, elle était une gradée comme on en trouvait des milliers au sein de la Marine, cette force de frappe tentaculaire et en constant renouvellement... Les vices-amiraux la connaissaient, bien sûr, et elle avait à de maintes occasions pu s'attirer leur sympathie, mais de là à affirmer qu'ils feraient le nécessaire pour ce cyborg sous le simple prétexte qu'elle-même plaidait sa cause... C'était illusoire, plutôt naïf. Enfin, le Gouvernement Mondial avait grand besoin de soutiens fiables et cet homme semblait en être. Si ses dires étaient fondés et honnêtes, et les rapports le prouveraient bien assez tôt, alors il pourrait devenir sur le long terme un atout considérable pour les forces de la Marine de West Blue. La détermination était généralement ce qui manquait aux combattants médiocres pour devenir de vaillants gradés... Les chasseurs de primes, eux aussi, auraient sans nul doute un rôle à jouer dans les périodes de troubles à venir que la commandante devinait déjà. Les Decimas n'étaient en soi qu'un symptôme. La vague de la piraterie amorcée par Roger était encore et toujours d'actualité, la Révolution morcelée n'en demeurait pas moins vivace, les hors-la-loi abondaient et noyaient les petites gens sous les arnaques et les marchés peu scrupuleux... Ils allaient avoir beaucoup de travail afin de rétablir une paix sociale globale, intouchable. Un travail qu'ils devraient abattre main dans la main, sans quoi cette tâche impressionnante deviendrait bien vite insurmontable. Considérant avoir pour le moment fait le nécessaire, la jeune femme accorda à Shaw un simple signe de la tête et s'en retourna à ses devoirs sans plus attendre, sachant que la journée risquait encore de s'avérer longue.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Nagisa10
Vice-Amirale Iliena.

Lorsque Kururu prit la parole, coupant les soldats dans leur besogne mortuaire, la vice-amirale Iliena se retourna dans sa direction sèchement et la lorgna d'un regard sévère. Son œil unique semblait tenter de transpercer la Rose, comme afin de lire en elle, au plus profond de son for intérieur. La gradée avait du mal à comprendre ce que le corps d'un condamné pouvait bien signifier aux yeux de la capitaine de l'Alliance Rose, mais elle savait également qu'une relation, quelle qu'elle fut, existait autrefois entre la jeune femme et le défunt. Ils se connaissaient, en attestait leur brève discussion ayant eut lieu peu de temps avant la mise-à-mort du révolutionnaire, et ils s'estimaient autrefois. Cela rendait la requête de Kururu compréhensible, à défaut de la rendre légitime. Le corps du Kabayochi était à l'origine censé connaître un sort peu enviable, comme c'était généralement de coutume pour les criminels condamnés. Ericken aurait probablement demandé à l'exposer à la vue de tous, aux abords d'un port, près d'une île malfamée, mais elle misait plutôt sur un charnier où sa dépouille anonymisée pourrait demeurer sans attirer l'attention de quiconque, et surtout pas celle de ses anciens compagnons d'armes. Deux décisions qui divergeaient assurément de celle qu'envisageait la pirate, qui allait sans nul doute lui offrir une sépulture digne de ce nom... A ce titre, la vice-amirale était partagée. Elle n'avait pas vraiment de raison de se montrer obstinée et de refuser ce privilège ridicule : d'un autre côté, elle n'était pas certaine que la Rose ait le droit de s'accorder un tel droit. Par ailleurs, les corsaires avaient en de trop nombreuses occasions péché d'orgueil... Le moment était peut-être venu d'affirmer l'autorité de la Marine, et de rappeler à ces pirates qu'ils étaient tolérés, ni plus, ni moins. Néanmoins, contre toute attente, la vice-amirale appuya les propos étonnamment directifs de la Rose.

-Occupez-vous des blessés, et des autres corps. Laissez cette dépouille à la corsaire. J'espère que vous savez, Kokoro, que je vous fais une fleur. Considérez cela comme un remerciement pour votre aide, aujourd'hui. Vous pouvez vous estimer chanceuse...



Fin d'event du coup ! Massy peut fuir tranquillou, de même que les PNJs de Kiru.

Pour Kururu, je continuerai dans un post-event à son retour du Japon, pour permettre à tout le monde de demander une nota dès maintenant.

GG et merci à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Shogun2 breve histoire féodale du japon nlle version
» Histoire en litographie...
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» AGATE ♣ L'histoire d'une vie, l'histoire d'une envie.
» Journée 2 : Groupe F

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Royaume d'Illusia-