Partagez
 

 L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1748

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeLun 31 Déc - 17:23


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Briska10

Colonelle Ingrid.

Elle lui donnait raison sur au moins un état de fait : elle n'était pas un bourreau. L'instant fatidique, mais elle n'éprouvait aucune certitude qui ne vacillât pas tandis qu'il persévérait dans ce qu'elle imaginait être de la provocation. Mais en était-ce encore ? Personne ne l'ignorait : certains préféraient mourir, quelle que soit la raison de leurs tourments. Il en était toujours pour baisser les bras... Ou pour estimer qu'une fin prématurée était préférable à un enfer interminable. Des rumeurs de condamnés à mort ayant jubilé à la vue du gibet qui leur était destiné ne cessaient de courir, et si on préférait généralement considérer que seuls les ineptes et les fous pouvaient faire montre d'un comportement aussi irrationnel, Ingrid n'était plus suffisamment manichéenne pour en être, de son côté, absolument certaine. Ses convictions étaient fébriles, et le furent donc d'autant plus lorsque le Kabayochi déclara lui-même avoir souhaité sa mort, et l'avoir quémandée. Pourquoi se trouvait-il ici ? Qu'est-ce qui l'avait amené à devenir à moitié fou, sur Powder Island, selon les rumeurs qui couraient sur son compte dans les quelques rapports gouvernementaux que les hauts-gradés pouvaient se procurer ? La colonelle fronça les sourcils, puis poussa un soupir en lorgnant du côté des multiples combats qui se prolongeaient et se complexifiaient. Tous semblaient redoubler d'ardeur et d'inventivité pour venir à bout de leurs opposants respectifs, mais il semblait que cette bataille serait plus longue et âpre que tout un chacun ne l'espérait. Les forces conjointes de la Marine et de la Révolution constituaient une force de frappe considérable, tant et si bien que ni les pirates de Tengen, ni les Decimas ne pouvaient décemment partir grands vainqueurs en l'état des choses. Néanmoins, il y aurait possiblement des victimes dans les deux camps... Et rien ne disait que tous les belligérants s'étaient d'ores et déjà exposé. Peut-être qu'un autre forban demeurait en retrait, observant sereinement la situation... Ou peut-être qu'un autre Decima attendait son heure, essayant de tirer profit des distractions de ses collègues et des autres criminels.

-Vous dîtes n'avoir plus rien à perdre, jusqu'à en réclamer votre propre mort... Pourquoi ?

C'était évasif. Elle en avait conscience. Avait-elle du mal à formuler la question car elle savait pertinemment qu'elle pouvait être houspillée pour cette conversation ? Cela contribuait possiblement à son incapacité à se montrer claire et directe, certes... Elle eut un nouveau soupir tandis qu'elle songeait subrepticement aux paroles qu'elle avait magistralement ignoré. Aurait-elle des regrets, si elle voyait l'un ou l'autre de ses subordonnés succomber à la mêlée qu'elle pouvait dès à présent abréger ? Peut-être. Peut-être pas. Elle ne donnait pas d'ordres. Elle les recevait, pour l'heure. Elle n'avait donc pas à en subir les conséquences... Mais c'était une façon simpliste et crédule de voir les choses. Trop de soldats regrettaient leur conduite, même lorsqu'ils appliquaient purement et simplement les ordres en provenance de la hiérarchie. Ils étaient humains, tous, et disposaient de leur libre-arbitre... C'était cela, la différence fondamentale de leur armée avec les groupuscules hors-la-loi sanguinaires qui pullulaient aux quatre coins du globe. Tous pouvaient commettre des bavures : mais eux les regrettaient amèrement.

-Vous n'avez... Vraiment plus rien ? Vous avez commis des crimes. Dans quel but ? Pour vous distraire ? Pour causer la souffrance d'autrui ?

Qu'attendait-elle ? Repentance, sans nul doute. Elle espérait qu'il restait au fond de cet ancien révolutionnaire un semblant d'humanité, quelque chose qui pouvait l'amener à faire amende honorable si son exécution était finalement repoussée. Elle n'était pas candide, et elle ne lui promettait aucun grand avenir. Dans le meilleur des cas, il passerait l'arme à gauche d'ici une poignée d'heures, tout au plus : cela lui éviterait des souffrances inutiles. Dans le pire des cas, il serait simplement expédié à Impel Down afin de purger une peine éternelle... Elle ne croyait pas qu'il pourrait échapper à la justice, en tout cas pas indéfiniment. Même si les pirates de Tengen l'embarquaient, il leur faudrait traverser deux océans pour s'en retourner jusqu'à leur foyer. Et même si les Decimas l'embarquaient, ils ne pouvaient en aucun cas garantir la survie de leur mouvement, qui risquait gros à l'issue de la bataille de Marineford, issue encore inconnue et incertaine... Pourraient-ils garantir la protection d'un criminel de cette engeance si leur Monarque était éliminée, et si leur petite bande éclatait, se dispersait au gré des vents ? Non. Ils devraient le sacrifier ou l'abandonner pour subsister eux-mêmes à la manière de fugitifs.

-Vous ne seriez pas le premier homme à connaître la mort par ma main. Vous ne seriez sûrement pas le dernier non plus. Je n'ai pas à être prête... Contrairement à vous.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Mest_m11
Rodrick le Recruteur, primé à 41.000.000 berrys.

Il faisait face à un petit gars réactif et inventif : il le comprit dès la première esquive, et la seconde affirma ce point de vue conséquemment. Rodrick fronça les sourcils tandis que son opposant agitait ses lames, menaçant de revenir à la charge d'une seconde à l'autre... A distance. Si la chose était étonnante pour le commun des mortels, il ne fallait pas oublier que le Recruteur n'était, quant à lui, ni plus ni moins qu'un criminel flirtait constamment avec le danger et les forces de l'ordre. Il en avait croisé, des gradés... Des pelles, des cagettes, des brouettes. Il avait eu l'occasion de parfaire son style de combat aux poings contre d'autres pugilistes, tantôt plus solides, rarement plus forts, souvent plus rapides qu'il ne l'était lui-même. Il avait également eu l'occasion de mettre son corps au défi en se confrontant à des maudits, à des tireurs... à des épéistes. Ces types étaient sa bête noire, et ils étaient nombreux, en prime. Les pugilistes, il savait comment ils fonctionnaient, et il leur donnait du fil à retordre. Les tireurs, il suffisait de s'en tenir éloigné jusqu'à la première opportunité, qui devait également être la dernière : il fallait les foutre à terre d'une rouste soudaine afin d'être absolument certain qu'ils ne représenteraient plus, par la suite, un quelconque danger. Les maudits demandaient une prudence accrue, au moins dans les premiers temps, afin d'analyser avec pertinence et pragmatique leurs points forts et surtout leurs points faibles. Les épéistes, par contre... C'était une autre paire de manches. Parce qu'ils étaient souvent très polyvalents, et qu'ils ne se laissaient pas vraiment approcher suffisamment pour être pris de court. C'était comme affronter un tireur, mais en pire : en somme, sur le papier, l'affrontement était donc déséquilibré et pleinement en faveur de l'homme-kangourou. Pour autant, c'était sans nul doute un raccourci déplorable, et le subordonné d'Eken Sor ne tarda guère à le souligner...

-De la poudre aux yeux !

Les sabreurs étaient pénibles, parce qu'ils faisaient en sorte de ne pas être approchés lorsqu'ils comprenaient qu'un seul coup de poing pouvait disloquer leur épaule, briser leur clavicule, une de leurs côtes, réduire à néant la mobilité de leur genou fétiche ou même l'efficacité de leurs mâchoires... Et un bon nombre d'entre eux préféraient lutter à distance, en tranchant les airs. Une prouesse remarquable, moins dangereuse qu'un coup de lame frontale, et déstabilisante à souhait... les premières fois. Rodrick avait été pris de court à d'innombrables reprises, par le passé : ce n'était plus possible. Pas par un tel artifice. Il en fit la démonstration l'instant suivant : son bras se plia puis, virulemment, se déplia. Il percuta les cieux... Et son coup sembla se prolonger, se répercuter dans le vent lui-même, qu'il invoqua pour contrer la lame d'air de son homologue. Les deux projections, similaires à bien des niveaux, se contrecarrèrent naturellement et le Recruteur, de son côté, afficha un sourire triomphal. S'il ne pouvait pas approcher son adversaire, le constat inverse serait également de mise. Il n'avait, dans les faits, pas besoin de gagner, lui : seulement d'empêcher ce jeune pirate de contribuer au chaos ambiant. Une mission simple...

-Si tu veux me passer sur le corps, tu vas devoir faire ça bien, jeune homme...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Inukai10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Rock_n10
Legum, primée à 222.000.000 berrys, et Gerrich, primé à 172.500.000 berrys.

Elle aurait préféré continuer à tracer sa route sans rencontrer aucun obstacle, mais les choses ne pouvaient à l'évidence pas être aussi simples... Lorsqu'un marteau gigantesque et aux proportions sans cesse redoublées se dressa sur son chemin, Legum n'eut d'autre choix que celui de passer en vol stationnaire, momentanément. Elle aurait pu, bien sûr, tenter de contourner l'arme pour rejoindre l'échafaud envers et contre tout... Mais elle savait pertinemment que cela n'aurait pas forcément été à son avantage. Elle aurait préféré que la corsaire la laisse continuer sans s'opposer à sa progression : en l'état des choses, Kururu prouvait par les actes son affiliation sincère au Gouvernement Mondial. Pire encore, si elle tentait d'entraver les mouvements de la subordonnée de Tengen, elle risquait également de la suivre si la situation le nécessitait. Or, toute douée et vigoureuse qu'elle était, la jeune femme-bête ne pouvait pas décemment se permettre de s'exposer à la fois aux foudres d'une Schichibukai et d'autres agents plus traditionnels du Gouvernement Mondial. Gerrich semblait avoir déjà suffisamment de mal contre un civil et un Pacifista Cy-Wolf... Ils devaient progresser petit-à-petit, mais inexorablement. Et pour ce faire dans de bonnes conditions, ils devaient éliminer leurs obstacles. Voilà qui la poussa à troquer sa forme totale, particulièrement insaisissable mais dépourvue d'attributs offensifs, contre une forme hybride. Elle reprit une partie de ses caractéristiques canins et humains mais conserva deux ailes dans le dos, ainsi qu'une musculature encore plus fine qu'habituellement. Sans coup férir, elle plongea ses mains dans son manteau sombre et elle en eut promptement extrait deux couteaux, qu'elle envoya en direction des épaules de Kururu. L'idée était simple : tant que la rose conservait un marteau aussi massif dans ses mains, elle se privait d'une partie non négligeable de sa mobilité... Autant profiter de l'occasion pour l'atteindre et la blesser, donc. Mais elle ne s'arrêta guère en si bon chemin : ses pieds, qui étaient devenus des serres, s'agitèrent et elle laissa deux kunaïs retomber à leur niveau. Elle les agrippa, en agrippa deux autres dans ses mains, pour s'élança fiévreusement en direction de la Kokoro. Elle ne pouvait pas en arriver là, mais si c'était la seule solution, elle allait opter pour un close combat...

Gerrich, de son côté, était décidé : sa charge devait lui permettre d'éliminer le loup, pour l'heure la problématique la plus facile à résoudre, sans trop s'exposer pour autant. Il savait que ce ne serait toutefois là que le début des embrouilles : d'autres modèles similaires se trouvaient sur le chemin qui menait jusqu'à l'échafaud, et son adversaire canin actuel risquait donc fort d'être remplacé par un autre si-tôt évincé de cette bataille improvisée... Sauf qu'entre temps, le pirate de Tengen pourrait se consacrer un petit peu au ténébreux civil : de quoi lui permettre de rebattre totalement les cartes, en faveur d'un tirage qu'il espérait plus optimiste et moins nébuleux... Néanmoins, tout ne pouvait pas se passer avec brio de bout en bout : il l'apprit à ses dépens lorsqu'un fil érigé sur la trajectoire de sa course s'enroula autour de ses pieds. Il s'y empêtra, et une espèce de boule en acier vint bientôt frapper ses mollets. Il n'en éprouva qu'une douleur tout-à-fait modérée et tolérable, mais comprit promptement que la gêne qui allait découler de cette entrave risquait de lui coûter cher... il eut une idée, qu'il préféra toutefois repousser un instant. L'ombre se ruait dans sa direction et, d'une seconde à l'autre, allait bondir à pieds joints pour le frapper en plein torse... Le Nebula le savait : la force brute, même couplée à son haki de l'armement, n'aurait pas raison de cette création sombre étrange. Il devait se montrer plus malin, plus rusé... Et il le fut. Ses deux mains vinrent attraper les chevilles de l'engeance sombre avec fougue et force, et il la renvoya en direction de son créateur avec soudaineté. Il voulait empêcher le maudit de continuer à jouer les entremetteurs, au moins durant une poignée de secondes... Mais vit bientôt son attention attirée par le Cy-Wolf, qui fit sortir une mitraillette de son dos. Une pluie de balles se mit alors à menacer le buste du jeune homme, qui interposa ses avant-bras, tout deux couverts de haki : il ne risquait rien, mais il devait se cantonner à une posture défensive, ses jambes étant encore liées entre elles...

-Ça commence à bien faire...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Kuroe_10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Komo_s10
Lena, primée à 160.000.000 berrys, et Gaston, primé à 92.000.000 berrys.

C'était Ayjill qui était venu les trouver... Et qui avait su les convaincre tout deux. C'était l'évidence même : les Decimas, s'ils demeuraient seuls, courraient au fiasco. Les pirates de Tengen avaient une chance maigre de l'emporter... Mais pas sans sacrifices. En revanche, si les deux factions s'entraidaient, même partiellement et indirectement, ils augmentaient l'un comme l'autre considérablement leurs chances de victoire. Lena et Gaston avaient par la suite hésité un long moment. Devaient-ils s'en prendre à Eken Sor afin de rendre à Skeer sa liberté ? Ils avaient décidé que non : s'ils procédaient de la sorte, le pirate mousquetaire allait forcément se rabattre sur l'échafaud et libérer l'ancien révolutionnaire à leur place. Devaient-ils plutôt miser sur Iliena ? Non plus : Koray ne leur pardonnerait pas s'ils se dressaient sur son chemin, y compris afin de lui filer un coup de main... Il était trop bête et revanchard pour le permettre. Ne restait donc plus que deux éventualités : le Vice-Amiral Ericken... Ou le Cy-Wolf qui combattait à ses côtés. Et à nouveau, le choix tactique avait été prompt. S'ils aidaient Vermeil à terrasser Ericken, plus personne ne pourrait se dresser sur le chemin du lieutenant de Tengen qui, à coup sûr, ne manquerait pas de libérer le golem à lui seul. En revanche, s'ils éliminaient le Cy-Wolf, le vice-amiral pourrait continuer à donner du fil à retordre à son opposant... Et les gouvernementaux, effrayés par la perspective de sa probable défaite, lui enverraient du renfort. Ce qui signifierait moins de forces regroupées au niveau de l'échafaud. Ce qui signifierait plus d'opportunités pour le duo Decima... Sans tarder, donc, les deux Decimas avaient opté pour le pas de course : ils parvinrent bientôt à la mêlée encore féroce qui opposait ces trois adversaires, et Lena jeta trois couteaux au niveau des pattes arrière du Cyborg tandis que Gaston dégainait son katana. Ils allaient lui régler son compte rapidement, et ils s'en iraient à nouveau ailleurs...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Senzak11L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Akiaka10
Ayjill et Nina.

-Putain d'enculé de connard de sombre merde...

Elle jurait comme elle avait rarement juré : même elle possédait des limites dans l'indécence. Elle ne s'attendait pas à ce que la chaîne soit aussi affûtée : elle en éprouvait une douleur amère qui ne faisait que redoubler son envie d'en découdre. Ce type lui tapait sur les nerfs crescendo, depuis qu'il avait fait irruption sur cette place publique... Et manifestement, il entendait bien continuer de la sorte encore un bon moment. Lorsqu'elle sentit une certaine pression commencer à rappeler la chaîne jusqu'à lui, elle fronça mécaniquement les sourcils et fit preuve d'une opiniâtreté quasiment débile : elle n'allait pas perdre un bras de fer simplement à cause de quelques poulies, oh que non ! Tant et si bien qu'elle banda ses muscles, si frêles en apparence, mais si denses dans les faits, en agrippant la chaîne d'autant plus ardemment. Et tant pis pour ses paumes, habituellement cloquées du fait de sa trop régulière utilisation de sa batte fétiche : elle faisait volontiers un croix sur le peu de suavité qu'il leur restait si ça pouvait lui permettre d'enfoncer son talon dans la tronche de ce gros demeuré. L'instant suivant, elle fut à la fois soulagée et agacée de voir Ayjill reparaître : soulagée parce qu'il allait pouvoir se rendre utile, et agacée parce qu'il était encore en vie.

-Botte-lui le cul, gros crétin, tu me gonfles !

S'il aurait bien volontiers voulut l'insulter pour lui rendre la pareille, il ne le fit pas : il avait observé la scène de loin tout en s'entretenant avec Lena et Gaston, et il n'avait que trop bien cerné le caractère urgent de celle-ci. Ses deux pistolets étaient donc d'ores et déjà sortis de leurs étuis respectifs lorsqu'il campa aux côtés de sa collègue et lorsqu'il se mit à arroser leur ennemi d'une pluie de balles. Ses cibles ? Les jambes du cyborg, mais également ses bras. Jusqu'à présent, il s'était montré vivace : il était temps de lui montrer que cela ne fonctionnerait pas éternellement...



Ordre de réponse :
Kiru - Massy - Aaron - Kururu
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

El famoso schéma (vous êtes tous venus pour ça !) :
Spoiler:
 

On dit merci à Massy pour la version propre de la map !
Pour faire court, donc :
Le rond rose et la croix rose sont le groupe de Kururu et Kururu elle-même.
Le pentagone bleu sur le rectangle noir, c'est Kiru sur l'échafaud. Il est désormais accompagné de
Les lignes bleus devant eux sont les deux lignes de garnison de la Marine, qui comportent également des Cy-Wolfs. L'espèce de patate bleue, c'est les marines désorganisés suite à l'effondrement d'un bâtiment.
L'étoile noire, c'est Aaron.
L'étoile verte à quatre branches, c'est le combat Sor vs Skeer.
L'étoile verte à cinq branches, c'est Rodrick.
L'étoile rouge à cinq branches, c'est Gerrich.
L'étoile rouge à six branches, c'est Legum.
Le losange brun, c'est Nina et Ayjill.
L'étoile à quatre branches violette, c'est Shaw.
L'étoile rouge à quatre branches, c'est le combat Vermeil vs Ericken et le Cy-Wolf. Lena et Gaston y sont aussi.
Le losange rouge, c'est Massy.

Donc, résumé de mon poste !
Kiru > Et le dialogue prend une tournure plus... Humaine ?
Massy > Rodrick possède un "coup de poing d'air" (en gros l'équivalent d'une lame d'air mais au càc quoi). Il nullifie donc ton (ou tes) attaques et demeure sur ses appuis, pour une fois.  
Kururu > Tu bloques Legum qui passe en forme hybride. Là-dessus, elle t'envoie deux kunaïs en visant tes épaules, et en attrape quatre : deux avec ses pieds (en fait ses serres) et deux avec ses mains. Elle fonce droit vers toi, ensuite.
Aaron > T'en as la certitude, Gerrich prépare un sale coup. Ses jambes sont liées, mais pour combien de temps ? Le Cy-Wolf lui tire dessus et le contraint à l'immobilisme, mais pour combien de temps ? A toi de voir ce que tu fais dans de telles conditions !
Nina joue la forte tête, Ayjill la supporte !

Gaston et Lena attaquent le Cy-Wolf qui accompagne Ericken.



Liste des niveaux/aptitudes :
Côté pirates :
Vermeil est niveau 39+. Il possède les hakis de l'armement et de l'observation, et peut contrôler ses os.
Skeer est niveau 40. Il possède le haki de l'armement et combat avec une rapière. Il possède un style pur perce-vent.
Legum est niveau 36. Elle possède le haki de l'observation et combat avec des kunais. Elle est maudite du Tori Tori no Mi modèle Tyran Tritri.
Gerrich est niveau 35. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.

Côté révolutionnaires :
Sor est niveau 42. Il possède le haki de l'armement et combat avec une épée. Il possède un style pur tranche-foudre.
Rodrick est niveau 24. Il combat au corps-à-corps.

Côté Gouvernement Mondial :
Ericken est niveau 39. Il possède le haki de l'armement, un zoan de type mouflon et combat avec une hallebarde.
Le Cy-Wolf à ses côtés est niveau ?
Iliena est niveau 36+. Elle possède le haki de l'armement, le haki de l'observation, combat avec une épée et un retour-à-la vie capillaire.
La colonelle Ingrid est niveau ? Elle combat avec une rapière.
Le Cy-Wolf aux côtés d'Aaron est niveau 27.

Côté Decimas :
Koray est niveau 36+. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.
Lena est niveau 30. Elle combat avec des couteaux de lancer.
Gaston est niveau 27. Il combat avec un katana.
Nina est niveau 25. Elle combat avec une batte.
Ayjill est niveau 19. Il combat avec deux pistolets.
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 430
Race : Humain
Équipage : Freewill

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue28/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue79/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (79/200)
Berrys: 7.304.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeMer 2 Jan - 21:52



L'histoire est écrite par les vainqueurs


Le kangourou avait crié victoire un peu trop vite, c’était un fait. Il était persuadé que sa stratégie allait toucher au but, privant l’ennemi d’une mobilité qui n’était déjà pas son point fort selon toute vraisemblance. Cependant, ce guerrier n’était pas né de la dernière pluie, il avait dans son arsenal une technique similaire à celle du maudit : un punch d’air dont la puissance rivalisait essentiellement avec l’assaut qu’on venait de lui opposer. Ce n’était pas bon tout ça… Massy avait prévu une parade à la manière de celle du second général de Mars, pas un contre qui mettait à mal son plan. Aussi, cet imprévu sema le trouble dans l’esprit du marsupial qui ne savait que faire. Ne prenait-il pas le risque de subir une attaque potentiellement dangereuse en restant aussi près de cette montagne de muscles ? Si… Il fallait s’éloigner au plus vite, réfléchir à un autre moyen de le mettre à terre, voir tâcher de le contourner si possible. Oui, à la seconde même ou la tactique du bretteur était tombée à l'eau, toutes ces idées avaient traversé son esprit à la vitesse d'un flash. Il s’agissait-là de choix prudents qui ne pouvaient que payer. Enfin, cela aurait été le cas dans une autre configuration, mais pas celle-là, bien au contraire. L’Umbra n’avait pas pour but de vaincre son adversaire à tout prix, mais bel et bien d’empêcher l’exécution du jour d’être menée à bien. Une victoire contre cet homme serait vide de sens si Kiru finissait par goûter au repos éternel. Donc, aussi sages soient les stratégies auxquelles il venait de penser, elles nécessiteraient toutes de puiser dans une denrée bien trop précieuse pour être gaspillée en réflexions diverses et variées : le temps.

-« Sérieusement, tu n'as pas mieux à faire qu’aider ces hypocrites de la marine ? » lâcha le zoan, frustré.

Sur ces mots, il se transforma presque totalement en kangourou, ne laissant que son bras droit en forme hybride dans le but de tenir son sabre. C’est alors que retentit un coup de feu, surprenant brièvement le maudit qui pensait avoir réussi à décourager le sniper compte tenu de la vivacité dont il avait fait preuve jusque-là. Le tireur n’avait donc toujours pas lâché l’affaire ? Quelle plaie ! Néanmoins, le sabreur pâle dû réviser son jugement pour une bonne raison. En effet, ce tir n'avait été que le premier d’une longue série apparemment destinée aux pirates de Tengen. Parfait, l'enquiquineur de tout à l’heure semblait lui avoir lâché la grappe pour se concentrer sur des ennemis autrement plus dangereux. Honnêtement, ça arrangeait l’Umbra puisqu’il ne doutait pas de la capacité de ses alliés à se prémunir de quelques balles. Laissant cela de côté, Massy entreprendrait de courir à pleine vitesse vers le dénommé Rodrick, sur lequel il concentrerait toute son attention. Contrairement aux fois précédentes, l'animal roux se déplacerait en ligne droite et ne zigzaguerait que si nécessaire afin d’éviter de potentiels projectiles d’air. Une fois au corps-à-corps, le musicien redoublerait de prudence, évitant comme il pourrait les attaques adverses à grand renfort de sauts, de mouvements amples et de transformations. À chaque fois qu’il pourrait attaquer sans se compromettre, le maudit n’hésiterait pas à frapper, griffer, trancher ou percer.

La visée de tout ceci était bien entendu d’étudier au maximum le style de son adversaire et de le harceler pour le pousser à l’erreur. Cela en tirant profit de la seule faiblesse apparente de cet homme, à savoir son manque de mobilité, pour lui infliger petit à petit des blessures de plus en plus graves. Certes, cela allait prendre un certain temps pour venir à bout de ce guerrier de cette manière, mais il n’y avait pas véritablement de façon plus rapide de s’en débarrasser si on prenait en compte son évidente robustesse. De plus, le mettre hors d’état de nuire ne passait pas forcément par un K.O. technique. En effet, il suffisait juste de l’affaiblir suffisamment pour pouvoir le semer assez aisément, c'était là la subtilité qui différenciait ce plan-ci de ceux auxquels il avait songé en priorité. Bien entendu, c'était plus facile à dire qu’à faire. Néanmoins, n’était-ce pas là une caractéristique inhérente à toutes les stratégies ? Après tout, il n’existait en ce monde aucune tactique dénuée de risques ou d’inconvénients, c’était-là une évidence que tout bon stratège se devait de reconnaître. Si le kangourou jugeait effectivement que cette stratégie-ci était la bonne, il se pourrait tout à fait qu’il soit en fin de compte dans l’erreur. Il n’y avait aucun moyen de s’en assurer si ce n’était d’essayer, c’était là toute la beauté d’une partie d’échecs ardue ou d’un combat endiablé !



Code by Edward Lawrence





PS= Combien d’allusion à Mars est-ce que je vais faire durant cet event ? Les paris sont tenus.
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
Kabayochi.M.Kiru
Messages : 2842
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue43/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue198/500L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (198/500)
Berrys: 341.428.650 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeSam 5 Jan - 14:59


Eternel Condamné !


Le Golem conservait son visage tourné vers la place où se déroulaient la majorité des combats, mais pour autant il n'observaient ceux-ci que d'un œil distrait. Cela n'avait néanmoins rien à voir avec la jeune femme qui, à défaut de le tuer, semblait plus enclin à lui faire la conversation. Une dizaine de réponses acerbes qui auraient rapidement mis fin à la moindre poursuite de conversation lui traversèrent l'esprit en un instant, mais il les balaya toutes, il était las ! Dans son regard qui passait sur tous ces gens qui se battaient pour lui, qu'il s'agisse de vouloir le tuer ou le sauver, une certaine mélancolie demeurait présente, se muant lentement en résignation absolue. Il se pencha en avant, laissant le poids de son corps ne plus être retenu que par les entraves qui le bloquaient tout en balayant d'une pensée la première question de la colonelle. Qu'avait-il perdu ? Tout ! En ce jour la seule personne qu'il lui restait était ce Kangourou qui se battait pour tenter de le libérer en contrebas. Il était venu seul en croyant pouvoir tout changer, pendant un instant il se revit quelques années plus tôt sur cette même mer aux côtés de deux Hors-la-Loi contre le Gouvernement Mondial et ses Pacifista. Un début de sourire apparu sur son visage mais il le réfuta aussitôt, balayant l'élan de sympathie qu'il éprouvait envers son Nakama. Il avait retenu la leçon du Lawrence, cela ne lui amènerait rien de bon, de plus il doutait que l'homme qui se battait à quelques mètres de lui soit simplement venu pour le libérer. Il connaissait son passif et ses principes, et il doutait qu'il soit en accord avec la version de l'histoire de Powder Island qu'on avait du lui conter. Son esprit se reconcentra sur celle qui se tenait à ses côtés au moment où elle approfondissait sa question, y ajoutant plusieurs demandes. Il risqua un léger coup d'œil à son encontre, ne parvenant pas à déterminer si elle souhaitait réellement une réponse à ces questions, si elle tâchait simplement de faire passer le temps ou si la nervosité la gagnait. Elle paraissait toujours aussi sereine, en bonne soldat prête à répondre aux ordres néanmoins il capta dans son attitude comme un petit quelque chose qui le poussait à considérer la sincérité de ses paroles.

Ma famille était sur Powder Island, dans la partie rasée par l'explosion.

Ses mots étaient sortis sans aucune émotion, de manière presque mécanique tandis que son visage demeurait complètement stoïque, froid. Il avait fait son deuil ! Il en avait eut tous le temps durant les longues journées qu'il avait passé enfermé, et même si les émotions avaient pu reprendre le dessus au début de cette supposé mise à mort il les repoussait désormais tout au fond de lui-même. Peut-être lui poserait-elle une question sur sa certitude de cela mais son ton et sa manière d'annoncer la chose ne souffraient aucune hésitation, pour lui la phase du déni était terminé depuis bien longtemps. Alors seulement son esprit paru capable de traiter la deuxième partie des questions de la gouvernementale, pourquoi agissait-il ? Il esquissa un simple haussement de sourcil sans se soucier de l'effet que pourrait avoir sa précédente annonce sur l'attitude de sa geôlière, cela faisait bien longtemps qu'il ne s'était posé cette question. Des bribes de souvenirs semblèrent lui passer rapidement sous les yeux, son esprit s'attardant sur ses jeunes années, avant que son chemin ne se perde entre la Révolution, les jeux de pouvoir et tout le reste. Il garda le silence un moment tandis qu'Ingrid reprenait la parole une nouvelle fois, réaffirmant le fait qu'elle n'hésiterait pas à le tuer, pourtant ses mots sonnèrent plus comme une manière de se rassurer elle-même que comme une réelle promesse. Puis finalement en conservant son regard fixé sur la place et tous les combats qui y prenaient place il déclara simplement :

J'ai été condamné à mort à l'âge de douze ans lorsqu'un Tenryuubito a fait tuer mon père devant mes yeux et m'a fait esclave. Ce jour là quel crime avait commis le gamin que l'on a marqué au fer rouge et privé de sa liberté ?

La question était rhétorique et même s'il effectua une courte pause il n'en avait pas fini pour autant :

Sachez que je n'ai commis qu'un seul véritable crime, celui de Powder Island et que cette erreur me hante à chaque seconde. Pour le reste vous ne savez que ce que l'on vous dit, ou bien vous êtes comme eux ! J'ai vu des Marines tirer sur des civils à les massacrer juste pour tenter d'atteindre des Révolutionnaires, des morts mises sur notre dos par le Gouvernement Mondial. Posez-vous la question de ce qu'est même le Décret Décima sinon une légitimation d'actions qui pourrissent votre prétendue justice depuis bien avant celui-ci. La justification du massacre d'une ville ou même d'une île entière pour parvenir à ses fins.

Son regard se reposa sur l'inconnu qui l'avait abordé concernant Nighty Town quelques instants plus tôt tandis que ses dents se serraient avant de poursuivre :

Vous étiez présente dans la salle où la fin de Teresse a été décidé, quand bien même vous saviez que de nombreux civils n'ayant pas choisi ce combat y habitaient. Alors dîtes moi, vous dormez bien la nuit ?

Son visage se tourna brusquement vers la jeune femme à qui il s'adressait, lui lançant un regard enflammé au moment de déclarer :

Je ne doute aucunement de votre capacité à être un bourreau, vous pouvez vous mentir autant que vous le souhaitez mais vous avez sur vos mains le sang de beaucoup plus de corps que vous le croyez.



_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 1386332635-sign-kiru2
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Hodor
Aaron Guts
Messages : 433
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue28/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue133/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (133/200)
Berrys: 227.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeDim 6 Jan - 0:43


Notion - 2 - Risque
Featc'est un event donc beaucoup trop de gens




Et il ne mourra pas. L'opposant n'a même pas prêté attention au fil, et à foncé tout droit, bien décidé à écraser le louboumboum. La suite avait déjà été prévue, et elle se passa comme tel. Le fil s'enroula afin de lier ses jambes et restreindre ce type de ses mouvements. L'impact de la boule ne semblait pas lui avoir causé tant de mal, à en jugé par son expression faciale. Le principal était qu'il ne pouvait plus bouger aussi facilement qu'avant. Et voilà que mon ombre revient plus vite même qu'elle n'est partie. Que faire, maintenant ? Mon allié est vivant, grâce à mon plan, et se remet à attaquer l'adversaire, cette fois-ci avec une machine capable de tirer à grande vitesse. Eh bien, quelle caisse à outil cette bête. Cependant, en face la parade est prévue, et efficace. Le reflet de la nuit le protège d'impacts aussi agressifs, et rapides. Fascinant, il faut que je me renseigne le plus vite possible sur cette force, une fois les combats terminés.

Mais que faire, désormais ? Il est installé dans la zone d'ombre, et quasiment bloqué sur place. Je ne peux même pas me rapprocher pour prendre son ombre, pourtant l'occasion est si belle. Ce serait risqué certes, mais cela payerait tellement. Il à l'air très contrarié que son offensive n'ait pas réussie. Ça se voit sur son visage, la frustration se lit dans son nez renfrogné, ses veines contractées au niveau de son cou. Il a la rage. En fait, peut-être que c'est mieux que je ne m'approche pas. Cependant, il est déjà dangereux à ce stade, je n'ose pas imaginer ce qu'il en sera lorsqu'il laissera ce courant d'émotion s'évader dans ses prochaines actions. En fait non, je ne veux juste pas le voir. Il faudrait le faire taire, une bonne fois pour toutes. Le problème, c'est que je n'ai pas de tel moyen à portée. J'aurais bien pu le frapper en plein crâne de toute ma force pour essayer de l'approcher, mais j'ai bien peur de ce qu'il prépare. Et s'opposer à une frappe à courte distance par ce mec, c'est suicidaire. Malheureusement, me voilà obligé de rester sur place.

Pourtant, je ne suis pas désarmé. J'ai encore de quoi le déstabiliser. Même si mon but n'est pas de le tuer, le placer en situation de danger m'arrange bien. Mais d'abord, j'ai un Aaron tout noir qui me fonce dessus, alors occupons nous d'abord de ça. Le doppëlganger se changeait lentement en une forme beaucoup plus petite, et pourtant, d'une force de frappe conséquente. Surtout à la vitesse où elle avait été lancée. Mais je comptais bien profiter de cet élan. L'ombre était désormais une massue, qui virevoltait rapidement vers moi. J'essayais de concentrer mon attention sur les muscles des mes yeux un instant, afin d'utiliser un pouvoir tout à fait original, qui s'était révélé après que j'ai quitté mon île natale. Deux clignements d’œil, au même moment, et tous les deux dirigés vers cette massue d'ombre. De mes deux mouvements de paupières se dégagèrent alors deux ondes, voués à repousser avec vitesse l'arme contondante vers l'adversaire. De ma position, il serait sûrement touché au flanc. Car j'imagine bien qu'il préfère se prémunir des balles plutôt qu'une massue.

Mais ce n'est pas tout, ma main droite alla se poser sur le manche de ma canne à pêche, accompagnant ma main gauche. Et d'un coup sec, je tirais sur la canne afin de déséquilibrer l'adversaire. Ouais, bon je cherche un peu à lui faire péter les plombs, c'est vrai. Mais tant que je peux le mettre dans la merde, je le fais. Et sa folie lui fera sans doute faire des choses stupides dont je pourrais tirer partit. Alors dans le doute, et toujours dans le non-léthal, faisons le chier. Combattre contre ce type à monopolisé toute mon attention, évidemment. Et je ne sais absolument plus ce qui se passe autour de moi depuis déjà quelques instants. Alors voyons voir. Hm, alors la femme chien est aussi une femme oiseau, le cyborg est en situation de deux contre un, sur l'échafaud, une nouvelle fille est apparue. Les marines derrière glandent au lieu de tirer sur les menaces présentes, c'est bien, toujours aussi utile que d'habitude ces pignoufs. Plus loin, un combat entre une sorte de kangourou humain et un gars. Bon, rien d'alarmant en soit. Tant que ce Kabayochi ne meurt pas, tout va bien...



L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Pnj10
Graves Shaw


- " Quel langage, jeune fille ! "

Heureusement que ma petite n'est pas là pour entendre ces infamies, que deviendrait-il de son éducation ? Les jeunes de nos jours, aucune retenue ! Bon ceci dit j'aurais probablement moi-même lâché une insulte si j'avais été touché à ce point. Mes propulseurs m'avait sauvé de l'élan qu'elle avait commencé à me donner. Et la douleur que je lui avait procuré lui avait fait perdre sa force l'espace d'un instant. De plus, le fait d'avoir activer les poulies pour ramener ma chaîne gauche vers moi l'a faite agir d'une manière assez perturbante. Elle semblait déterminer à gagner contre la force mécanique. Et je le sentais, elle gagnait. Les mécanismes grinçaient déjà alors qu'une autre personne se joignait à la bataille. Et malgré l'échange, elle était bel et bien face à moi. Il est temps de risquer sa peau. Enfin, je préfère ça plutôt que de me faire plomber la chaire.

Ma chaîne gauche sembla ne plus du tout émettre de pression pour Nina, ainsi, si elle tirait de tout son poids, elle serait sans doute attirée vers l'arrière par toute la force qu'elle engendrait elle-même. Le procédé avait été simple, rechanger le sens de fonctionnement des poulies, afin que la chaîne s'envoie comme du mou. Et là, elle pourrait bien tirer pendant encore longtemps, car chaque chaîne fais une longueur de plusieurs dizaines de mètres. Pendant ce temps, et ayant vu les fusils pointés sur mon corps, mes propulseurs s'étaient activés et désactivés rapidement et successivement, au contact du sol pendant un très court instant. La masse de métal et de muscle que j'étais se déplaça rapidement -évitant par la même occasion les balles sur le chemin- devant le "gros crétin" pour lui asséner un front kick au niveau du sternum d'une bonne violence. En tout cas, assez pour l'envoyer manger la poussière. Ma chaîne serait entre temps revenue se loger dans mon avant bras gauche. Si Nina était bien attirée vers l'arrière et avait perdue son équilibre, j'aurais sûrement le temps de recharger mon fusil à pompe de deux nouvelles cartouches logées de base dans l'une des poches de mon bas. Sa voix caverneuse et grave s'était de nouveau faite entendre, d'une intensité sérieuse. Il dévoilait là une grande partie de son existence, et du pourquoi il se montrait de plus en plus agressif.

- " Désolé, j'ai une petite fille qui attends son papa sain et sauf. "



(c) NyoTheNeko sur NeverUtopia, modifié par Sora Okinawa



Résumé & Techniques:
 








_________________
[23:20:07] Raki Goshuushou : ptdrrrrrr aaron t'es mon héros la
[23:21:52] * Alekseï V. Ledovskoï demande un selfie avec Aa-chan *

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 T9HaUtn
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue37/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue47/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeMar 8 Jan - 0:09




Deux fois… Cela faisait deux fois que cette insolente créature avait esquivé miraculeusement son tir. Ces formes étaient décidément bien ennuyante. Malheureusement pour sa cible, la poussière était retombée un peu plus et il semblait l’avoir oublié. Du moins, les tirs alliés qui commençaient doucement à se faire entendre couvriraient le sien. Juste le temps de recharger et Saphir effectua un nouveau tir vers le truc animal. Elle était trop jeune pour faire le lien avec un zoan potentiel. Au fond ce détail n’était pas important, parce qu’elle était trop jeune pour se satisfaire de ces résultats. Surtout qu’elle était une grande tireuse. Elle était faite pour ça. Cette fois elle vise un point commun à toutes les formes. Le milieu du ventre. Que ce soit le grand, le petit ou le moyen, au pire, la balle toucherait un peu plus haut ou un peu plus bas que prévu. Ici, son but n’était pas de l’handicaper assez pour le mettre hors combat en un tir… Elle désirait juste toucher.

L’enfant n’eut pas le temps de voir si son action avait réussi ou non. Sa mère venait de lui poser la main sur l’épaule. Trop concentrée, elle n’avait pas entendu son appel. Cristal lui demanda simplement d’aider le civil qui malheureusement se retrouvait en 2 contre 1. Après une brève observation, Saphir visa une des épaules de l’autre tireur. Elle voulait l'empêcher d’utiliser son bras à nouveau.

De son côté, Kururu n’était toujours pas plus motivée à combattre la femme chien-oiseau. Pourtant elle commençait à s’y faire. Sa diversion marteau avait parfaitement fonctionné! Le petit oiseau se stoppa net dans sa course. Parfait! Ce qui l’était moins, c’était les deux kunais qui lui tombait dessus. La rose esquiva le premier, mais le second lui offrit une coupure au niveau de l’épaule. Heureusement, la blessure était un peu longue, mais superficielle. Donc l’histoire c’est son pauvre T-Shirt qui venait de décéder… La demoiselle n’avait pas eu le choix. Elle ne pouvait que pivoter autour du manche de son marteau. Celui-ci était beaucoup trop gros actuellement. Si elle bougeait de trop, elle risquait de tomber et de toucher de pauvres innocents. Et ça, il n’en était pas question!

Le temps de son esquive, son adversaire avait changer de forme. Elle était devenue un étrange mélange en une femme chien et un oiseau...Enfin, pour avoir un criquet-chien à bord, cela n'étonne pas spécialement la cuisinière. La zoan venait de s’armer de plusieurs kunais. Puis elle commença à descendre en piqué sur elle. Kururu entreprit de rétrécir son marteau en même temps qu’elle. juste assez vite pour rester à sa hauteur. Quand son arme deviendrait assez maniable, elle tenterait de stopper cette femme avec un coup sur la côte. Le but principal restant de se repositionner correctement, avec une arme à une taille maniable. Cela signifiait, une taille égale à celle de sa clé.







Résumé : Kururu réussit en partie à esquiver les deux premiers Kunais, mais pas tout. Elle réduit la taille du marteau au fur et à mesure que Lemun descend. Quand il devient maniable, elle l'utilisera pour faire un mouvement contre Lemun avant de le ramener à une taille correcte du point de vue de la rose.

Saphir tir directement un second tir sur le Kangourou cette fois en plein ventre. LE but était de toucher, même si c'est probablement moins handicapant. Cristal la prévient pour le cyborg d'Aaron qui est en 1 vs 2 alors que c'est un civil. Saphir prépare donc un nouveau tir contre le tireur donc Ayjill.

J'ai oublié de le dire avant, mais Saphir est lvl 18

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Krrkrr10
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1748

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeMer 9 Jan - 16:00


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Briska10

Colonelle Ingrid.

Ils étaient dans une impasse. Elle avait beau tenter de susciter chez lui une réaction qui changerait de la sempiternelle antipathie, elle ne pouvait ni plus ni moins que se heurter à un mur. Sa famille avait disparu dans une explosion dramatique, mais il n'en perdait pas pour autant sa haine inextinguible à l'encontre des forces de l'ordre : il le prouva bien assez vite en la ramenant sur le devant de la scène, toujours avec un ton hautain et caustique. Voilà qu'il essayait de l'insulter... Elle poussa un court soupir en plantant son regard lassé sur les scènes de conflit qui se déroulaient en contre-bas de l'échafaud. C'était parodique. Son comportement était parodique. Attendait-il la mort si ardemment qu'il ne prenait pas même la peine de converser avec son bourreau lorsqu'on lui en donnait l'opportunité ? Avait-il peur de retrouver soudain le goût de la vie ? Ingrid n'était pas certaine de pouvoir le haïr quant à la conduite qui était la sienne : s'il était effectivement déterminé à l'idée de dépérir aujourd'hui et ici, alors le mieux était effectivement peut-être de continuer à susciter l'ire de ses geôliers... C'était la façon la plus concrète de les pousser à bout pour s'assurer que son exécution ne se muerait pas en une incarcération infinie. La mort était un acte de clémence, comparée à l'enfer vivant qu'incarnait Impel Down... La méritait-il seulement ? Plus le temps passait et plus, cela aussi, la colonelle en doutait fermement. Elle ne pouvait pas mentir, néanmoins : il l'agaçait, crescendo. Il semblait songer que tous les débordements et que tous les impairs étaient commis par le Gouvernement Mondial et par ses soldats... Comme s'il omettait les comportements honteux et virulents de ses pairs criminels. Non, en fait, c'était probablement d'autant plus vicieux : il était incapable de comprendre ce qu'était une conduite condamnable. Powder Island, son seul véritable crime... Sans être particulièrement au fait de ses exactions, Ingrid eut au moment de cet aveu assuré un rictus sardonique aux lèvres. Elle était certaine, désormais, de n'avoir rien à tirer de cet ancien révolutionnaire : il s'était tant et tant parjuré qu'il était incapable de comprendre les conséquences qu'induisaient les actions qu'il avait pu entreprendre par le passé.

Lorsqu'il évoqua finalement la réunion ayant abouti à la destruction unilatérale de Térèsse, elle arqua un sourcil interrogatif, songea à le questionner à ce sujet, puis se ravisa. Il était au courant de détails qui auraient dû lui échapper... Et il ne pouvait à ce titre y avoir qu'une seule explication. Un traître, ou une fuite d'informations capitales involontaire, dans l'hypothèse la plus candide et optimiste... Dans tous les cas, quelqu'un avait manqué à ses obligations. Elle n'en saurait pas plus. Il n'y avait strictement aucune raison pour que le Kabayochi en vienne à se montrer collaboratif dès à présent, alors qu'il implorait pour la mort depuis plusieurs minutes. Un bref regard de la jeune femme fut alors destiné à ses deux supérieurs en présence, Ericken et Iliena, toujours aux prises avec leurs assaillants respectifs. Le vice-amiral Ericken et le Cy-Wolf, chargés de combattre Vermeil, venaient d'être rejoints par d'autres adversaires, chose qui les plaçait dans une situation précaire... Elle devait prendre une décision. Maintenant. Aussi se fit-elle implacable : elle pivota légèrement, puis se figea une fois face au profil de l'ancien révolutionnaire. Elle éleva son sabre, menaçant d'en faire retomber la lame sur le corps qui ne serait peut-être bientôt plus qu'un cadavre, puis elle ponctua ce geste de quelques paroles laconiques.

-Vous avez raison. Vous devez mourir. De dernières paroles ?

Elle n'avait plus rien à tirer du révolutionnaire et si elle imaginait sans peine que cette initiative serait critiquée tant de la part de ses supérieurs que de celle de ses collègues, elle ne pouvait plus demeurer les bras ballants alors que tous allaient jusqu'à mettre leur existence en péril afin d'assurer le bon déroulement de cette exécution. Le golem était un danger, un danger qui devait être anéanti avant qu'il ne puisse, une fois de plus, semer le chaos et la destruction aux quatre coins du monde. Les vices-amiraux lui en voudraient peut-être, et cela lui vaudrait peut-être même une rétrogradation... Mais c'était un faible prix à payer si cela lui permettait également de sauver ses collègues et de mettre un terme à une bataille qui, si elle venait tout juste de commencer, risquait fort d'engendrer de multiples conséquences aux proportions cauchemardesques.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Senzak11L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Akiaka10
Ayjill et Nina.

-Suce ton arrière-grand-oncle, Jean-Pisse !

C'était difficile d'enjoindre Nina à davantage de politesse et de bienveillance : Ayjill s'était souvent prêté à cet exercice périlleux et il n'avait jusqu'à présent jamais réussi à lui faire emprunter un vocabulaire moins belliqueux et offensant. Shaw, en tant qu'illustres inconnus qu'elle détestait déjà, avait encore moins de chance à parvenir à la calmer sur ce plan que son collègue qu'elle considérait déjà comme étant imbuvable... Autant dire que ses chances étaient nulles : elle le démontra en lui balançant une nouvelle volée d'insultes toutes plus fiévreuses les unes que les autres, avant que le petit jeu de la corde auquel elle s'était prêtée en compagnie du cyborg ne prenne momentanément fin. Lorsque la tension sur la chaîne fut relâchée, la jeune fille, prise par surprise, vit son équilibre happé momentanément : elle s'effondra en arrière, sur le postérieur, et se mit à pester cette fois-ci dans sa barbe, plus discrètement. Elle profita toutefois de l'occasion sans trop hésiter : elle parvint à relâcher la chaîne et à s'en débarrasser, délogeant les crochets qui s'étaient invités dans les paumes de sa main, non sans afficher une mine endolorie. Combattre à la batte risquait de s'avérer ardu, sur le long terme, dans de telles conditions... Tant pis. Il était peut-être temps de changer de stratégie... Et elle opta pour une manœuvre légèrement différente tandis qu'Ayjill, de son côté, prenait la douloureuse et épineuse décision de combattre au corps-à-corps, plus de force que de gré.

Lorsqu'un coup de pied fut envoyé en direction de son sternum, le jeune Decima n'eut d'autre réflexe que celui d'interposer ses deux pistolets. Ils lui permirent de tenir bon, en dressant sur la route de son assaillant un obstacle imprévu lui permettant de ne pas subir frontalement les conséquences de cet impact pas vraiment souhaité, mais cela ne nullifia pas pour autant la virulence de la charge et la puissance du choc qui, tout deux réunirent, balancèrent furieusement le pauvre tireur vers l'arrière. Ce dernier parvint à maintenir correctement son emprise sur ses deux armes à feu, mais il n'en fut pas moins secoué violemment dans une série de rouler-bouler des plus dérangeants. Lorsqu'il eut retrouvé un semblant d'équilibre et de contrôle sur la projection qu'il venait de subir, il tâcha de se placer à genoux pour reprendre sa séance de tirs en direction de l'assaillant : il allait continuer à viser ses bras et ses jambes tant qu'il en aurait l'opportunité, dans l'espoir de réussir tôt ou tard à faire mouche. Cependant, il n'eut pas le temps de se déchaîner de la sorte bien longtemps qu'une balle vint pénétrer sa propre épaule : mordante ironie. Ses sourcils se froncèrent mécaniquement, sous le coup de la douleur tant que celui de la surprise, et il bondit vers l'arrière en balayant la scène d'un regard affolé et inquisiteur. Il devait dénicher la personne responsable de ce tir gênant, qui risquait de s'avérer handicapant quant à la suite des opérations, s'il ne voulait pas à nouveau subir une blessure de cet acabit... D'autant plus qu'il pouvait s'estimer heureux, au final : cette balle aurait tout-à-fait pu le percuter en plein front.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Mest_m11
Rodrick le Recruteur, primé à 41.000.000 berrys.

Si l'épéiste maudit semblait de prime abord vouloir miser sur un conflit à mi-distance, il fut manifestement aussi décontenancé que dissuadé de procéder à une telle manœuvre lorsque son adversaire fut en mesure d'imiter son exploit en invoquant une onde de choc à distance pour contrer la lame d'air qui risquait de le taillader d'une seconde à l'autre. Voilà qui permettait de rebattre les cartes efficacement : finalement, l'homme sembla largement privilégier le conflit au corps-à-corps, revenant à la charge en essayant toutefois de conserver une distance de sécurité des plus saines entre lui et les poings vigoureux du Recruteur. Rodrick, de son côté, n'était pas sot : seuls quelques mouvements lui suffirent pour comprendre que l'ennemi voulait pour l'heure tenter de lui faire tourner la tête et de le pousser à la faute. Ce kangourou avait l'air d'être rapide et réactif, sans doute plus qu'il ne l'était lui-même, en tant que baroudeur solide et virulent... Mais cela n'allait pas suffire, car les gestes que le primé avait besoin d'esquisser afin de corriger sa posture par rapport aux actions entreprises par Massy étaient autrement moins complexes, autrement plus fluides et évidents. Pour l'heure, étrangement, le subordonné d'Eken Sor ne semblait pas se résoudre à passer à l'attaque, à l'instar du pirate qui lui tenait tête. Il demeurait précautionneux, tenace, ferme sur ses appuis. A chaque fois que l'épéiste commençait à lui tourner autour, il pivotait d'un coup sec afin de continuer à le suivre à la trace : il ne lâchait pratiquement pas l'épée du zoan des yeux, sauf pour vérifier l'orientation de ses jambes afin d'anticiper le moindre de ses bonds. Pour l'heure, ce conflit-ci allait continuer sur son constat initial : un status quo, car ni l'un ni l'autre des deux combattants ne semblait vouloir prendre d'initiative marquée et assumée. Souhaitant précipiter un peu la chose, l'homme mûr songea que le jeune âge de Massy, souvent associé à l'impulsivité, pouvait lui permettre de le pousser à l'erreur : il lui répondit donc d'une voix tranquille.

-Pour l'instant ? Non. Et toi ? Rien de mieux à faire que de jouer à la mouche ?

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Inukai10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Rock_n10
Legum, primée à 222.000.000 berrys, et Gerrich, primé à 172.500.000 berrys.

Ses lancers de kunaïs n'avaient pas pu mettre la corsaire à terre, et c'était là chose prévisible : en revanche, ils avaient pu lui permettre d'ouvrir une voie dans laquelle elle s'était engagée à corps perdu. En un éclair, Legum parvint au contact de Kururu : cette dernière, néanmoins, pas en reste au niveau de la vitesse, parvint à réagir in extremis dans l'optique de la repousser d'un coup de marteau... Si la zoan fut interloquée par la compétence extraordinaire dont semblait disposer cette arme, capable de grandir ou de rapetisser en un instant selon la volonté manifeste de son utilisateur, son haki de l'observation lui fut en l'occurrence d'une aide salvatrice. Elle fut, grâce à la compréhension des intentions de la Rose qu'elle avait, en mesure d'anticiper la menace avant qu'elle ne soit réellement sur elle : elle parvint donc à interposer ses kunaïs sur la trajectoire du marteau sans la moindre difficulté. Ensuite, elle se laissa porter par le choc qui la repoussa vers l'arrière, et elle usa de ses ailes pour stabiliser la projection dont elle avait à souffrir. Elle retrouva bientôt son équilibre et, tout en stationnant à un bon mètre du sol, à quelques pas de son adversaire, elle se mit à tiquer une fois de plus. Elle n'avait non seulement pas pu avancer jusqu'à l'échafaud, mais elle avait même été repoussée vers l'arrière... A l'instant même où une marine commençait à lever sa lame au-dessus de la tête de Kiru, menaçant de l'abattre d'une seconde à l'autre. La maudite au service de Tengen avait toutes les raisons du monde d'être agacée : malheureusement, en l'occurrence, elle risquait d'être incapable de rejoindre le condamné à temps afin de le sortir de ce mauvais pas. La Schichibukai était trop tenace pour cela... Il n'y avait qu'à espérer qu'un autre forban pourrait remplir cette office à sa place : Gerrich, le premier, semblait être bien parti pour s'en charger à sa place. Finalement, la femme-bête replaça donc sa pleine attention sur la Kokoro qu'elle allait à l'évidence devoir confronter de toute urgence : cela ne la réjouissait pas, mais l'une d'entre elles allait sans doute devoir payer cher à l'issu de ce conflit.

Une seconde plus tard, elle battait des ailes de sorte à se projeter droit dans la direction de Kururu : elle lança le kunaï qu'elle tenait dans sa main droite en direction de la cuisse gauche de la capitaine de l'Alliance Rose afin de la distraire, puis elle acheva d'avaler le peu de distance qu'il restait entre elles deux. Lorsqu'elle serait au contact, elle tenterait d'attaquer simultanément avec ses trois kunaïs restants, si elle en avait l'opportunité : celui qu'elle tenait dans sa main viserait l'épaule droite de la corsaire tandis que les deux autres menaceraient son abdomen. Elle avait beau bénéficier d'un joli minois et d'une gentillesse tendre et naturelle, elle n'en était pas moins une pirate au sein de l'équipage d'un Empereur... Et, à ce titre, elle était parfaitement capable d'attaquer dans le but de tuer.

Gerrich était en péril. C'était en tout cas ce qu'on pouvait imaginer en le voyant ainsi les jambes entravées et en proie à un déferlement de balles. Comment pouvait-il à la fois espérer de sortir de ce fil et continuer à bloquer les projectiles du Cy-Wolf ? C'était là une question qui demeurait entière, mais qui trouva une raison assez surprenante lorsqu'Aaron prit le parti de renvoyer son ombre droit vers le Nebula. Ce dernier, effaré par ce revirement de situation, écarquilla les paupières en tâchant de trouver une issue. Et puisqu'il n'en trouvait pas, il sembla finalement se faire une raison : il ferma les paupières et se mit à maudire son capitaine... Avant de disparaître, purement et simplement. Les balles allèrent se ficher dans un mur, un peu plus loin, et le fil put retomber à même le sol tandis que l'ombre continuait sa route, elle aussi. Que venait-il de se passer ?



Ordre de réponse :
Kiru - Massy - Aaron - Kururu
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

El famoso schéma (vous êtes tous venus pour ça !) :
Spoiler:
 

On dit merci à Massy pour la version propre de la map !
Pour faire court, donc :
Le rond rose et la croix rose sont le groupe de Kururu et Kururu elle-même.
Le pentagone bleu sur le rectangle noir, c'est Kiru sur l'échafaud. Il est désormais accompagné de
Les lignes bleus devant eux sont les deux lignes de garnison de la Marine, qui comportent également des Cy-Wolfs. L'espèce de patate bleue, c'est les marines désorganisés suite à l'effondrement d'un bâtiment.
L'étoile noire, c'est Aaron.
L'étoile verte à quatre branches, c'est le combat Sor vs Skeer.
L'étoile verte à cinq branches, c'est Rodrick.
L'étoile rouge à cinq branches, c'est Gerrich.
L'étoile rouge à six branches, c'est Legum.
Le losange brun, c'est Nina et Ayjill.
L'étoile à quatre branches violette, c'est Shaw.
L'étoile rouge à quatre branches, c'est le combat Vermeil vs Ericken et le Cy-Wolf. Lena et Gaston y sont aussi.
Le losange rouge, c'est Massy.

Donc, résumé de mon poste !
Kiru > Tes prises de paroles successives ont pas vraiment eut tendance à adoucir Ingrid, au contraire même (mais j'imagine que tu t'en doutais xD). L'épée de damoclès plane littéralement au-dessus de ta tête, cette fois-ci !
Massy > Ah ! Ca se prolonge. Contrairement à toi, Rodrick opte plutôt pour une posture solide et immobile : il pivote pour toujours te faire face et t'avoir bien en visu. Il ne semble pas vouloir prendre d'initiative : juste, il te suit à la trace.
Kururu > Tu arrives à repousser Legum, qui bloque le coup de marteau avec ses kunaïs. Elle revient cependant vite à la charge : elle en lance un en direction de ta cuisse, puis elle essaye de te poignarder au niveau de l'abdomen et de l'épaule.
Aaron > Très court... Puisque Gerrich semble disparaître en un instant. Que vient-il de se passer ?
Shaw et Saphir > Les choses se prolongent. Nina recouvre sa liberté : Ayjill, quant à lui, réussit à se défendre et reprend les tirs une fois légèrement repoussé vers l'arrière. Cependant, le tir de Saphir intervient un peu après et le contraint encore une fois à reculer : il est touché, pas trop grièvement mais suffisamment pour impacter ses gestes, et il chercher la personne responsable de ce tir, sans succès pour l'heure.

Les conflits entre PNJs se prolongent, je ne les explicite pas davantage pour l'heure.


Liste des niveaux/aptitudes :
Côté pirates :
Vermeil est niveau 39+. Il possède les hakis de l'armement et de l'observation, et peut contrôler ses os.
Skeer est niveau 40. Il possède le haki de l'armement et combat avec une rapière. Il possède un style pur perce-vent.
Legum est niveau 36. Elle possède le haki de l'observation et combat avec des kunais. Elle est maudite du Tori Tori no Mi modèle Tyran Tritri.
Gerrich est niveau 35. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.

Côté révolutionnaires :
Sor est niveau 42. Il possède le haki de l'armement et combat avec une épée. Il possède un style pur tranche-foudre.
Rodrick est niveau 24. Il combat au corps-à-corps.

Côté Gouvernement Mondial :
Ericken est niveau 39. Il possède le haki de l'armement, un zoan de type mouflon et combat avec une hallebarde.
Le Cy-Wolf à ses côtés est niveau ?
Iliena est niveau 36+. Elle possède le haki de l'armement, le haki de l'observation, combat avec une épée et un retour-à-la vie capillaire.
La colonelle Ingrid est niveau ? Elle combat avec une rapière.
Le Cy-Wolf aux côtés d'Aaron est niveau 27.

Côté Decimas :
Koray est niveau 36+. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.
Lena est niveau 30. Elle combat avec des couteaux de lancer.
Gaston est niveau 27. Il combat avec un katana.
Nina est niveau 25. Elle combat avec une batte.
Ayjill est niveau 19. Il combat avec deux pistolets.
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
Kabayochi.M.Kiru
Messages : 2842
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue43/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue198/500L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (198/500)
Berrys: 341.428.650 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeVen 11 Jan - 16:10


La Main de Dieu !


Il était temps.

Sa voix répondit à celle de la Colonelle avec la même lassitude qui l'imprégnait depuis le début de cette exécution. Peut-être l'avait-il mal jugé et qu'elle avait finalement ce qu'il faut pour gravir les échelons, à moins qu'elle ne remette sur lui la culpabilité qu'il venait de faire naître en elle par ses paroles. Une réaction commune depuis la nuit des temps à tous, l'envie de faire taire ceux qui disent la vérité, car la vérité fait mal ! Une dernière fois son regard passa sur la place devant eux tandis qu'il lui paraissait déjà sentir le poids de la lame pourtant encore loin de sa peau. Il profita de cet instant pour contempler les différents visages qu'il pouvait voir, son regard se tournant finalement vers celui qui lui était le plus familier. Son expression changea alors subitement tandis qu'un rictus apparaissait sur son visage et que la colère revenait encore plus forte. Alors il poursuivit sa phrase à l'attention de la gouvernementale qui se voulait bourreau :

Mais il est déjà trop tard !

Sa voix également avait changé à présent, retrouvant une certaine détermination et une volonté de se battre. Un regain d'envie de vivre avant de trépasser penserait-elle ? Rien qui n'y ressemble ! Plutôt la certitude que peu importe ce qu'il voulait en ce jour, les signes pointaient tous dans un sens et il était désormais temps pour lui de pointer dans le même sens. Il était temps de lancer sa vengeance ! Son regard déterminé se posa sur les deux hommes aux côtés de Massy, tandis qu'il se répétait les noms de ceux qui paieraient pour leurs actions. La Vice-Amirale Iliena, Eken Sor, Edward Lawrence. Son rictus se transforma alors en un large sourire tandis qu'il se mettait à rire à gorge déployée. Edward Lawrence !

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Pnj_hp10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Riku11
Mizu Sakana/Delta - Riku Kenshi/Gamma

On devrait simplement les laisser le tuer !

Ce ne sont pas les ordres !

La réponse de Gamma fut accompagné d'un regard noir en direction de l'homme poisson. Certes il comprenait le danger que posait l'action qu'ils s'apprêtaient à entreprendre pour Dead-End mais il avait espéré recevoir cet ordre depuis qu'il avait eut connaissance de la capture de Kiru. Il demeurait loyal envers l'organisation Hors-la-loi mais il n'oubliait pas pour autant qu'il avait une dette envers le pirate, et aujourd'hui il pouvait la payer. Il secoua la tête à nouveau tandis qu'il sentait le froid commencer à plaquer ses vêtements trempés sur sa peau. Ils étaient venus aussi vite que possible dès que l'ordre de mission était tombé, et cela voulait dire que leur moyen de transport n'avait été nul autre que l'homme-poisson qui l'accompagnait à cet instant même, efficace certes mais aux conséquences peu agréables. Le bretteur grimaça tandis qu'il tentait de suivre le rythme de son allié et pour cause, il ne lui restait plus qu'une jambe ! Il avait été blessé lors de sa dernière mission, une trahison d'une recrue en puissance et l'apparition de gouvernementaux extrémistes lui avaient coûter son genou. Il avait consulté rapidement les docteurs de Dead-End mais tous étaient formels, il ne récupérerait jamais ses capacités totales et le simple fait de pouvoir réutiliser sa jambe lui prendrait des années. Il ne lui en avait pas fallu plus ! D'un coup de sabre net il avait tranché son membre désormais inutile et avait passé les dernières semaines à renforcer sa jambe restante, apprenant à se déplacer sur un seul appui. Il lui restait bien entendu encore beaucoup de travail pour revenir au niveau qui était le sien, mais sa technique lui permettait tout de même de se déplacer efficacement. Dans un sens il redoutait de participer de nouveaux à des combats sans être en pleine possession de ses moyens mais il ne pouvait considérer ne pas être de la partie.

C'est lui ?

Sa concentration fut brisé par la question de Delta et il sembla perdre un instant l'équilibre avant de se reprendre, suivant alors le regard de son confrère il aperçut un kangourou en plein combat dans les débris d'un bâtiment. Sans dire un mot il se contenta d'hocher la tête en s'élançant dans la direction en question, rapidement dépassé par l'homme-poisson. Ils ne tentaient pas de faire dans la dentelle ou de demeurer discret, ils n'en avaient pas le temps ! Probablement avaient-ils d'ores et déjà été repéré et que leur signalement circulé vers le quartier général, mais avec le bordel qui semblait avoir lieu sur la place cela avait-il vraiment la moindre importance ?

Delta lui s'élança sans hésiter dès qu'il eut confirmation de la cible, parvenant à proximité des deux combattants en quelques secondes il arriva juste à temps pour entendre le tir d'un sniper manquer de peu le maudit et s'écraser là où il se trouvait un instant plus tôt. Il fronça les sourcils, il n'y avait réellement aucun honneur chez leurs adversaires pour tenter d'éliminer un homme se battant dans un combat loyal. D'un bond il se plaça alors devant le kangourou, n'ayant pas le temps de déterminer d'où partaient les coups de feu il fit simplement barrage de son corps, recouvrant celui-ci de son haki de l'armement. Comme anticipé il sentit alors une balle venir frapper la carapace noire qui le recouvrait pour finalement retomber au sol. Sans prêter attention aux deux combattants il agrippa un des gravats qu'il plaça sur son côté afin d'offrir une protection temporaire contre ces tirs. Néanmoins ce fut alors la voix de Gamma qui s'éleva pour s'adresser aux deux hommes qui sautaient un peu partout :

Massy suit le, je m'occupe de celui-ci !

Riku avait beau ne pas connaître Massy comme un frère ils faisaient tous les deux partie des Deadly Sins encore peu de temps auparavant et peu importait ses raisons pour délivrer son ex-capitaine il ne doutait aucunement que le maudit accepterait cet échange de bons procédés. Il avait préféré ne pas donner de nom à Delta, mais au vu de la situation il doutait que cela pose le moindre problème. Sans plus attendre il lança une lame d'air entre Massy et son adversaire afin d'empêcher celui-ci de tenter de l'atteindre avant qu'il ne parte. Se plaçant alors d'un bond entre les deux hommes il s'adressa à Rodrick en se mettant en garde, son appui demeurant ferme sur son unique jambe :

Navré on a besoin de lui ailleurs.

De son côté Delta fit un signe à son nouvel allié de se dépêcher, avançant vers le bord de la bâtisse en conservant le bloc de pierre en main. Il faisait confiance à Gamma pour se protéger et se chargerait lui-même de veiller sur le kangourou, mais il voyait encore une utilité à ce gravat. Parvenant rapidement sur le bord du bâtiment détruit côté place il pu constater la désorganisation des marines devant lui, mais son regard se fixa sur l'échafaud qui se tenait un peu plus loin. D'un geste vif il utilisa sa force surhumaine pour propulser le bloc vers l'un des piliers de l'édifice, tentant de faire s'effondrer celui-ci. Sans transition il laissa couler quelques gouttes d'eau le long de son bras et les lança telles des balles vers le haut de l'échafaud et la jeune femme qui venait de lever son épée. Peut-être parviendrait-il à la mettre hors-jeu ou peut-être retarderait-il seulement son action mais dans tous les cas il ne pouvait la laisser aller jusqu'au bout. Si le Golem mourrait ils auraient fait tout cela pour rien. Sans se retourner il s'adressa à Massy qui il l'espérait l'avait suivi :

Cours jusqu'à l'échafaud, ne t'arrêtes sous aucun prétexte. Je te couvre !

Sur ces mots il sauta devant le bâtiment, légèrement au delà des gravats juste devant la horde marine qui semblait encore en train de tenter de se remettre en ordre. Se baissant afin d'être solide sur ses appuis il frappa l'air devant lui d'un geste rapide, créant aussitôt une onde de choc qui partit sur les marines devant lui. Cela devrait permettre de dégager le passage dans un premier temps, et probablement de faire trembler l'échafaud si celui-ci n'était pas encore tombé.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Rati_m10
Marimo Matewai/Zeta

Restez prêt à intervenir soldats ! En aucun cas ces criminels ne doivent parvenir à s'échapper !

Un silence fort de la part de toute la troupe fut l'unique réponse que reçu leur supérieur, un silence qui transparaissait pourtant toute la tension et la détermination des soldats. Marimo demeurait au milieu des matelots, immobile et prêt à se battre à leurs côtés en observant ce qu'il pouvait apercevoir des combats. Suite à sa promotion au grade de sergent il avait été muté sur West Blue où le Gouvernement Mondial avait dû se renforcer suite aux récents événements. Il avait comme beaucoup d'abord été à Toroa puis Nighty Town mais cette exécution avait amené sa section sur Illusia. Il jeta un rapide regard aux hommes qui l'entouraient, sentant leur nervosité à l'idée d'aller se frotter aux monstres qui se battaient sur la place mais ne doutant à aucun moment de leur volonté d'y aller si on le leur demandait. Au final son grade de sergent n'avait quasiment rien changé sinon le regard des matelots sur lui. Les hauts-gradés ne commençaient guère à s'intéresser personnellement aux soldats qu'à partir des grades de Lieutenant ou Commandant, et encore. Au final le plus haut gradé à s'être directement adressé à lui était le Commandant Cile, un jeune garçon qui avait la particularité de faire partie de la même organisation que lui. Il avait été son contact pour recevoir le détail de ses missions pour cette journée, l'homme ne devinant certainement pas qu'un simple sergent soit en réalité son supérieur. Sa mission était particulièrement simple, faire son travail au mieux en surveillant que l'exécution suive son cours, sauf changement de plan. Ainsi depuis le début des affrontements l'homme au harpon s'était-il simplement contenté d'obéir aux ordres, escortant les civils en sécurité avant de revenir en bordure de la place avec sa compagnie, prêt à agir dès qu'on leur en donnerait l'ordre. Il était particulièrement doué pour jouer des rôles et il incarnait son caractère depuis si longtemps et à un point tel qu'il le devenait presque. A cet instant aucune autre pensée que celles qu'avaient ses camarades gouvernementaux ne traversait son esprit. Néanmoins alors qu'il demeurait immobile dans l'attente du prochain ordre son regard capta une silhouette connue, aussitôt un déclic se fit dans son esprit et, bien que son attitude demeure identique, il comprit que le plan avait changé.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Alessa12
Alessando Cile/Pi

Alessando avançait d'un pas pressé en direction des marines en position à l'Ouest de l'échafaud, constatant sans surprise que la quasi totalité avaient le regard fixé vers les combats qui se déroulaient sur la place à quelques mètres d'eux. Il jeta un œil au sommet de l'échafaud et grommela intérieurement en voyant la jeune femme aux côtés du Golem. Il avait perdu beaucoup trop de temps à faire le tour des bâtiments pour contourner les affrontements et il ne doutait pas que le temps leur manquait à présent. Il était agacé par deux choses, la soudaineté des ordres qu'il avait reçu tout d'abord, initialement ils n'auraient jamais du intervenir à cette exécution, Mr A savait ce à quoi il s'exposait et sa survie n'était en rien une nécessité, surtout après les événements de Powder Island. Puis de nouvelles informations avaient du parvenir à la Sphère supérieure de Dead-End car tout avait été chamboulé et à présent ils allaient se mêler à l'action conjointe des pirates de Tengen et des Décimas. La seconde chose qui l'agaçait été la raison même de sa présence à cet endroit précis, il savait pertinemment que sa couverture était destinée à être levée un jour ou l'autre mais il n'appréciait pas pour autant le fait de se dévoiler ainsi. Il avait rapidement entendu des rumeurs en arrivant comme quoi le condamné aurait dévoilé des informations menant à une seule conclusion, un traitre était présent à Nighty Town. Dès lors sa présence en ces lieux aurait tôt fait de le désigner comme le suspect principal dès lors qu'on s'intéresserait à lui. Néanmoins pour le moment il n'avait pas vraiment rencontré la moindre difficulté à avancer, la concentration des forces gouvernementales sur la place et son grade de Commandant  suffisant largement à ce que les quelques sentinelles ne posent pas la moindre question. Pour autant il savait que les soldats qu'il avait devant lui à présent même s'ils n'étaient pas plus intelligents, auraient reçu l'ordre de ne laisser passer absolument personne. Son grade ne suffirait donc pas ! Il s'arrêta à quelques mètres d'un des rares hommes à tourner le dos à l'action pour surveiller les arrières de la troupe, constatant que celui-ci semblait indécis sur l'attitude à avoir envers son supérieur, entre la méfiance et le respect. Sans attendre il lui lança d'une voix qui se voulait donner un ordre :

J'ai un message capital à remettre à la Colonelle Ingrid ! En l'absence des Vice-Amiraux elle est la plus haute gradé et donc la seule à pouvoir prendre une décision. Ce sont des informations sensibles je dois les lui délivrer en personne !

Il avait tenté de conserver un ton ferme et d'anticiper les différentes réponses préconçues de son subordonné tout en appuyant sur l'aspect urgent de sa requête afin d'éviter que l'homme prenne le temps de réfléchir. Finalement il se pencha en tâchant de se donner l'air de cacher sa panique il souffla à l'homme :

Ça concerne les Thalassa...




Bon le début du bordel chez moi ^^ L'arrivée des PNJ est un peu tardive mais leurs positions ont toutes été discutées et validées avec Nakata avant ce post.
Carte:
 
Résumé:
 
Techniques:
 

Delta = lvl 30+
Gamma = lvl ?? mais n'a plus qu'une jambe
Zeta = lvl ??
Pi = lvl ??

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 1386332635-sign-kiru2
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 430
Race : Humain
Équipage : Freewill

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue28/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue79/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (79/200)
Berrys: 7.304.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeVen 11 Jan - 23:49



L'histoire est écrite par les vainqueurs


Les pas lestes de l’agile créature rousse l’amenèrent bien vite aux côtés de l’adversaire qui, solide tel un roc, le retenait pour l’empêcher de participer davantage aux festivités sur la grande place. Malheureusement, il ne fallut pas bien longtemps au kangourou pour se rendre compte que son ennemi n’avait nullement l’intention de lui porter le moindre coup. Cet horripilant personnage s’obstinait à faire tout le contraire de ce que Massy attendait de lui, faisant foirer une à une les stratégies que le maudit s’évertuait à imaginer dans le feu de l’action… Toutefois, le fait que Rodrick n’agisse pas comme prévu n’allait pas mettre des bâtons dans les roues du musicien cette fois-ci. Son plan nécessitait d’étudier le style du combattant adverse pour mieux le harceler ensuite, et le spectacle que lui offrait là le révolutionnaire était tout à fait édifiant. Sans le savoir, le recruteur venait de révéler bien des détails croustillants au garçon qu’il retenait dans ces ruines depuis déjà plusieurs minutes. Sa manière de suivre le marsupial des yeux était la preuve d’une grande prudence, son manque d’initiative montrait qu’il misait tout sur des contre-attaques ainsi que des parades, sa façon de trouver réponse à tout soulignait son habitude des champs de bataille, et ses mouvements pointaient du doigt une réactivité et une vivacité insoupçonnées à cause de sa carrure. Cependant, ce qui rendait ce type si redoutable en fin de compte, ce n’étaient pas ses capacités physiques hors normes. Non, le vrai danger chez lui, c’était son intelligence.

Il n’en avait pas l’air comme ça, mais Rodrick était malin et il utilisait son expérience afin de prendre les décisions les plus avantageuses pour lui. C’était pour cette raison qu’il ne voulait pas attaquer, parce qu’il savait très bien que précipiter les hostilités précipiterait par la même occasion le dénouement du combat. Hors, le baraqué n’était pas sûr de l’emporter, donc il préférait jouer la montre en restant sur la défensive. En clair, le grand gaillard avait aussi saisi le véritable enjeu de cette bataille, et il était lui aussi prêt à tout pour que son camp l’emporte. Un soupir de lassitude vint accompagner les déductions du pirate, résigné. Lui qui espérait trouver un moyen de vaincre rapidement son ennemi grâce à cette analyse, il se retrouvait confronté à une évidence : leur duel allait tout simplement s’éterniser. Le zoan viendrait peut-être à bout du colosse au final, mais la tête de Kiru aurait sans doute déjà roulé sur le sol depuis bien longtemps à ce moment-là. En somme, l’Umbra pouvait sans doute être considéré comme hors-jeu pour l’instant. Il ne tenait donc qu’aux pirates de Tengen de sauver le Constella, et le seul service que pouvait encore leur rendre le pâlot à ce stade-là, c’était empêcher l’empaffé sous ses yeux de venir les déranger. Ça lui faisait mal de l’admettre, pourtant il ne pouvait rien y faire. Aussi, les paroles insultantes du primé firent tiquer l’épéiste déjà de mauvaise humeur. Néanmoins, il ne se laissa pas aller à la colère pour si peu. Il était encore assez sain d’esprit pour pouvoir reconnaître une provocation quand il en entendait une, surtout qu’il jouait beaucoup à ce petit jeu-là.

-« Tu sais très bien autour de quoi tournent les mouches, alors je la fermerai à ta place. » répondit-il après avoir pris forme humaine.


Massy avait jugé bon d’agir de la sorte pour inciter son ennemi à attaquer, même s’il se doutait bien que cela ne marcherait pas. Toutefois, un événement inattendu vint étonnamment mettre un terme à cet affrontement bien parti pour durer des plombes : l’arrivée d’un homme-poisson. En effet, la créature aux traits bien reconnaissables s’interposa apparemment entre l’humain et une attaque. Enfin, c’était ce qu’avait cru comprendre le musicien à cause du bruit sourd qu’il venait d’entendre. Alors, une voix familière vint à ses oreilles tandis qu’il prenait instinctivement sa forme hybride pour profiter de l’occasion. Serait-ce… ? Oui, c’était bien, lui ! Qu’est-ce qu’il faisait ici ? Non, en fait, la réponse était évidente. Cependant, il y avait une question qui taraudait sérieusement l’esprit du maudit, sans qu’il ne puisse véritablement l’exprimer à haute-voix. Où était donc passé la jambe de Riku ? Quelque peu perturbé par cette constatation, le zoan fut pris d’une certaine hésitation qu’il mit finalement de côté pour suivre les directives. Certes, le nouvel arrivant n’était en rien son supérieur hiérarchique, mais le maudit n’allait pas faire la fine bouche pour le coup. Après tout, son camarade bretteur lui rendait un énorme service en s’occupant de son adversaire. Suivant sans faire de vagues l’inconnu qui lui faisait signe, le marsupial ne manqua pas de s’informer un minimum sur l’état général de la bataille maintenant qu’il était un tant soit peu libre de ses mouvements.

L’Umbra fronça les sourcils en remarquant finalement la gravité de la situation. Apparemment, il avait sous-estimé les forces en présence, et pour cause : la révolution s’était jointe à la sauterie du côté de la marine. Aussi incroyable que cela puisse paraître, c'était vrai. Le maudit l'avait compris grâce au énième combat d’anthologie qui avait lieu sur la grande place, c’est-à-dire Mesta Skeer versus Eken Sor. Deux grosses pointures qui risquaient fort de se battre encore longtemps… Sans parler du fait que Legum était apparemment aux prises avec une adversaire assez puissante pour la retenir, une fille aux cheveux roses plus précisément. Sa tête lui disait quelque chose, tiens… Kokoro Kururu ? Ouais, c’était elle, une des sept grands corsaires, rien que ça… Quant aux autres combats, le jeune homme ne prit pas la peine de s’y intéresser, préférant largement reporter son attention sur l’échafaud. Alors, le visage de l’hybride se décomposa en constatant finalement la lame levée. Non, sérieusement ?! Ce n’était pas encore l’heure de l’exécution, si ? Oh et puis peu importait au final ! D’un mouvement instinctif, le forban se mit à agiter son sabre devant lui avec une certaine panique, créant une lame d’air visant supposément le bourreau. Son assaut désespéré arriverait sans doute trop tard, mais que pouvait-il bien faire d’autre ? Rien, absolument rien si ce n’était foncer vers la position du condamné en espérant que quelqu’un d’autre serait capable d'arrêter le mouvement fatidique du bourreau.

-« Pourquoi les choses ne sont-elles jamais faciles ? » ne put-il s’empêcher de se demander avec appréhension.



Code by Edward Lawrence



 


Résumé:
 

Aptitude et techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Hodor
Aaron Guts
Messages : 433
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue28/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue133/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (133/200)
Berrys: 227.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeSam 12 Jan - 1:51


Analyse - Genoux - Ombre
Featc'est un event donc beaucoup trop de gens




Qu-quoi ? Hein ? Disparu ? Le regard d'Aaron s'était figé, à l'endroit même où Gerrich se trouvait, il y à un instant. Les yeux un peu écarquillés, le Nocturne était tout bonnement stupéfait. L'incompréhension totale. Mais ! Putain... Et le fil alors ? Rien... Bon, il est passé ou cel-

- " De dernières paroles ? "

La tête du Guts s'était instantanément tournée vers l'origine des mots, dès l'entente de ceux-ci. Comment ça ? Comment ça des dernières paroles ? Elle veut le buter, là genre maintenant ?! T'as pas intérêt à faire ça. Un regard noir, un objectif, une nouvelle priorité. Kabayochi, encore en vie. Puis, l'apparition soudaine d'un reflet dans la vision périphérique du civil. Le regard et l'attention du survivant venaient derechef de changer, pour distinguer l'origine de ce reflet. De l'eau ? Volante ? Où ? Un regard sur la droite plus tard, une nouvelle source de danger apparaissait. Putain, encore des ennemis. Bon, moi qui m'apprêtait à aller balayer cette meuf, c'est raté.

Ils sont trop, et si j'ai bien compris, ils sont pas tous ensemble. Le problème c'est qu'il y a du renfort, et s'il est libéré, leur but à tous c'est de pas faire en sorte qu'il crève, alors vaux mieux pas les laisser arriver à ce stade là.

Aaron analysait alors la situation, en jetant quelques rapides coups d’œils entre l'échafaud, la femme dessus et les nouveaux opposants sur la droite. Et l'instant suivant, il avait fait son choix. Il savait ce qu'il fallait qu'il fasse. La batte était rapide, et cela prendrait quelques secondes pour l'aplatir et la faire revenir vers lui, en attendant, il avait une poignée de secondes pour agir.

- " Hey ! Louboumboum ! Éclate le rocher ! " Il avait pointé de soin doigt l'endroit d'où la caillasse arrivait, afin que l'animal puisse tirer un nouvel explosif sur le projectile. Enfin, c'est ce qu'espérait Aaron.

Deux clins d’œil, les exacts même que précédemment. Tout deux dirigés vers celle même qui s'apprête à tuer Kabayochi. Elle prendra peut-être pas l'eau, mais la lame d'air, ce sera pas mon problème. Je suis obligé de lâcher ma canne, elle va me gêner plus qu'autre chose. De nouveau, les iris d'Aaron changeait de direction. Son ombre, désormais aplatie au sol revenait vers lui.

Vite, vite bordel ! Alors que l'ombre fonçait vers son propriétaire, ce dernier contractait chacun de ses muscles, déterminé dans son prochain mouvement. Et lors qu’enfin, il retrouverait le droit de quitter les ombres, il tournerait sur lui-même, dans un mouvement unique, et véloce. Une chose était belle et bien sûre, il n'avait jamais été aussi rapide.



L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Pnj10
Graves Shaw

Pas le temps de recharger, il s'apprête à tirer. Bon, eh bien, il l'aura voulu.

Une nouvelle fois, Shaw réactivait ses propulseurs à vent, et il comptait bien les reposer après celle-là. Toute utilisation intensive est prohibée. Alors cette offensive serait la deuxième envers ce jeune homme, et la dernière. Un nouveau déplacement, afin d'éviter les balles, et arriver cette fois, derrière lui. Puis, un coup de genoux. Un seul, en plein occiput. Aucune pitié, emplie de force brute.

- " Si tu veux jouer, on peut jouer. "


Me voilà sur l'échafaud. Juste devant le condamné, et pourtant, il n'a aucune once de mon attention, comme depuis le début des combats. Mes deux mains se meuvent ensemble, mais pas dans la même but. La main gauche elle va dans mon dos, saisir la dague qui est attachée à mon bas, jusqu'alors cachée par mon blouson. La gauche alors, viens chercher la malédiction du maudit. Son ombre, palpable entre mes mains. En l'agrippant fermement, j'arrive à la tirer vers moi, puis ramène mon bras droit devant moi afin placer la dague juste en-dessous l'ombre, déjà étirée. Mon regard se figerait alors dans celui du condamné, dans un échange froid, et sombre comme une nuit sans Lune, un cauchemar à mes yeux.


(c) NyoTheNeko sur NeverUtopia, modifié par Sora Okinawa



Résumé & Techniques:
 






_________________
[23:20:07] Raki Goshuushou : ptdrrrrrr aaron t'es mon héros la
[23:21:52] * Alekseï V. Ledovskoï demande un selfie avec Aa-chan *

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 T9HaUtn
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue37/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue47/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeLun 14 Jan - 21:51




- T’es nulle! Tu as encore raté le kangourou.

- Tss, tais toi. Je n’ai pas pu profiter de celui-ci du coup.

Saphir s’était un peu écartée de la fenêtre pour taquiner sa cadette en lui emmêlant les cheveux. La fillette s'était amusée à ennuyée sa soeur la première, lui annonçant un échec total. Si la tireuse avait dû changer de cible, Rubis n’avait rien raté de l’apparition.

- Aaaah arrête, tu as juste eu un poisson, mais ça n’a rien fait.

Laissant ses enfants se détendre un peu, Cristal se recentra sur un vue globale de la situation. Après tout, elles étaient là pour supporter leur cheffe, pas pour se mettre en danger ou intervenir plus que nécessaire. Il y avait effectivement des nouveaux venus qui avaient la ferme intention de sauver le prisonnier. D’un autre côté, le civil qui combattait à leur coté était toujours en infériorité numérique.

- Kururu, des renforts! On fait quoi?

Ces paroles résonnaient dans le den den mushi toujours alumé de Kururu. Si elle y faisait attention, peut-être que la famme animal pourrait l’entendre. C’était un chien après tout, peut-être que les bruits de combats ne la gênait pas. Par contre, est-ce qu’elle comprendrait? Le mystère était entier. Par contre, la cheffe des roses savait très bien l’ordre qu’elle avait donner : protéger les civils ou l'échafaud. Tel qu’elle connaissait la capitaine de l’Aegis, le trio faisait face à plusieurs possibilités. D’un côté, aider des civils en combat ou en fuite. De l’autre, il y avait probablement des alliés supplémentaires pour la libération du condamné. Kururu n’était pas spécialement pour les peines de morts. Son réponse était extrêmement rapide.

- Civil!

Pas le temps d’en dire plus, son adversaire avait déjà repris une position d’attaque. Le haki de l’observation de Kururu était beaucoup moins développé que celui de son adversaire. Cependant, elle perçu une chose. La jeune fille ne pourrait pas parré l’assaut complet de la zoan. Leur niveau était plus ou moins équivalent sans être porter par les même intentions. La rose décala sa jambe, mais le kunai atteint quand même sa cible. Il ne se planta pas directement dedans car l’angle était différent. Malheureusement, l’arme lui offrit quand même une entaille assez profonde.

Pourtant, cela n’était rien face aux trois autres lames qui l’aurait transpercé en cas d’esquive de la première. A la place de la chair tendre de Kururu, c’est l’acier de sa croix qui reçut l’attaque de plein fouet. Ce type d’offensive n'inquiète pas vraiment le métal. Son mouvement précédent avait permis à la rose de se positionner parfaitement pour absorber l’offensive. Il avait suffit d’une simple rotation pour que le bouclier intercepte les trois lames.

Legum était forte. Sa technique était bonne, tout autant que sa vitesse. Sa capacité de tuer était réelle et lui conférait un grand potentiel offensif. Ce n’était pas le cas de Kururu qui était incapable de se battre dans le but d'ôter la vie. C’était également le cas ici. Au fond, elle ne souhaitait pas la mort de son adversaire. Pourtant, il ne fallait pas sous estimer la cheffe des roses. Son mode de fonctionnement n’était pas basé sur l’attaque, mais la défense. Sa arme était imposante, mais elle le portait tous les jours. Pour elle, c’était l’équivalent d’un sabre pour un bretteur.

Kururu ne comptait pas laisser de temps à l’oiseau de réagir face à sa parade. Pour le blocage, sa croix était vers le sol, c’était parfait! Alors que le bas de l’objet venait de bloque le kunai visant son épaule, Kururu poussa violemment dessus pour l’abaisser droit sur son adversaire. Le but? La plaquer au sol sous sa plaque de métal.

Pendant ce temps, Cristal indiqua rapidement à sa fille de continuer à aider les civils. Son regard ne lâchait pas la zone proche de Kururu. Où était passé l’homme de Tengen? C'était impossible qu’il disparaisse comme ça. Il fallut quelques instants pour que la jeune femme retrouve la voix du combattant. Quelques secondes supplémentaires furent nécessaire pour percevoir la vérité. Un vers de terre? Mais comment?

Si Cristal resta figée de cette découverte saugrenue, sa fille avait suivi ses directive. Saphir se prépara à effectuer un second tir. Cette fois, elle visait le second bras de l’homme au pistolet. L’Alliance Rose ne tuait pas gratuitement. L’enfant respectait cette philosophie et se contenta d’oeuvrer à la mise hors combat de l’homme. Balle par balle, elle allait l'empêcher de continuer le combat. Donc près le premier bras, le second...Ou pas. Le civil à protéger se ruait déjà vers l’homme ignorant totalement la dame qui le poursuivait. Changeant de cible, son tir parti pour affaiblir la fille à la batte et la limiter le plus possible en combat.






Résumé : Cristal fait un bilan de la situation, pose une question (qui peut éventuellement être entendue par Legum qui est assez proche de Kururu) et agit en fonction

Kururu sent qu'elle ne pourra pas arrêter les deux attaques de Legum. Elle laisse passer la première pour pouvoir parer totalement la seconde avec sa croix. Ensuite, elle donne un coup vers le bas pour tenter d’assommer/ écraser Legum en dessous puisqu'elle est déjà contre son arme avec la parade.

Saphir se dispute légèrement avec sa sœur puis se concentre à nouveau sur le combat. Comme le civil (Shawn) à l'air de se débrouiller pour le tireur, elle tente d'handicaper la fille avec la batte pour l’empêcher de poursuivre le combat

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Krrkrr10
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1748

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeMer 16 Jan - 19:28


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Briska10

Colonelle Ingrid.

Son épée s'était levée, vindicative, prête à ôter la vie de ce malfrat sans qu'elle n'affiche la moindre miséricorde sur son faciès. Elle l'avait assumé elle-même et elle aurait pu le maintenir sans honte aucune, en fin de compte : il n'était ni le premier ni le dernier des brigands qu'elle exécuterait sommairement. Elle comprenait bien sûr qu'il n'était pas le premier venu et que les circonstances extraordinaires de cette mise-à-mort risquaient de lui coûter son grade de colonelle mais elle estimait, comme il avait pu le souligner lui-même, qu'il s'agissait là d'un moindre mal. Ses responsabilités et ses faits d'armes, elle les aimait. Elle n'avait jamais regretté sa décision initiale, celle de rejoindre les troupes de la Marine et de les servir fièrement... Et elle ne la regretterait jamais. Il y avait néanmoins des cas de conscience qui poussait forcément à prendre des initiatives : c'en était un. L'initiative prise semblait toutefois tardive : la colonelle le comprit lorsque l'un des Cy-Wolf au pied de l'échafaud aboya, suivi de peu par un second, puis par un troisième canidés. Elle se figea, interdite et pensive, puis virevolta d'un coup sec en direction des loups qui pointaient unanimement la même direction, imité par plusieurs soldats environnants. Deux nouvelles silhouettes venaient d'intervenir... Et on se dirigeait désormais vers l'échafaud. Un sourcil arqué, Ingrid tâcha d'observer attentivement et consciencieusement les traits des deux ahuris qui osaient braver l'enfer pour venir en aide à cette inepte qui, par lui-même, semblait avoir renoncé à la vie. Elle ne les reconnut pas, toutefois... Ni l'un, ni l'autre. Ce qui la poussa, soulagée, à considérer qu'ils n'étaient pas des sous-fifres de Tengen. Ce qui, dans le même temps, l'inquiétait envers et contre tout : cela signifiait qu'ils n'avaient potentiellement aucune information quant à leurs compétences respectives... La colonelle s'apprêtait à piper quelques ordres lorsqu'un rocher s'envola, percutant finalement l'un des pieds de l'échafaud et le pliant dangereusement : elle vacilla, tout comme l'estrade elle-même, mais ni elle ni l'installation ne churent totalement. Il allait en falloir plus... Et on voulait leur en donner plus, justement, à en croire les espèces de projectiles translucides qui fonçaient vers elle.

Si Ingrid n'était pas sotte, comprenant en un clin d’œil que l'homme-poisson était plus compétent combattant qu'elle, elle comprit également qu'à distance, elle n'avait pas grand chose à craindre de lui. Tant qu'elle avait le temps de percevoir nettement ses offensives et d'adapter sa posture, elle pouvait les bloquer : et elle le fit, par le biais de coups d'épée d'une précision chirurgicale. L'une d'entre elles, cependant, échappa à sa vigilance : elle avait été légèrement déviée par un espèce de courant d'air imprévisible et elle lui déchira très légèrement l'épaule gauche, sans mettre sa mobilité en péril pour autant. Était-ce un mal ou un bien ? Bloquer les deux premières sphères avait légèrement endolori ses bras : elle ne s'attendait pas à rencontrer une opposition aussi puissante... Il fallait tout mettre en oeuvre pour empêcher le criminel amphibien d'atteindre Kabayochi.

-Interceptez-les ! Priorité à l'homme-poisson ! C'est le plus dangereux des deux !

Du côté d'Aaron, le Cy-Wolf n'avait pas été en mesure de suivre ses indications : le cyborg quadrupède avait bien entendu dûment cerné la menace avant qu'elle ne vienne à la rencontre de l'échafaud, mais il n'était pas assez rapide pour y palier avec un tel retard originel. En revanche, la disparition subite de Gerrich et l'intervention inattendue de deux nouveaux acteurs changeait la donne et l'obligeait à modifier son comportement. Aussi la création de la Section Scientifique démarra-t-elle une course en trombe, se ruant auprès du reste des canidés pour leur prêter main forte dans l'épreuve qui semblait les attendre... Jusqu'au moment où ses capteurs lui indiquèrent des mouvements brusques à ses côtés, lesquels furent alors cibles de sa pleine attention. Aaron avait pris la décision de rejoindre l'échafaud mais, malheureusement pour lui, l'état d'alerte actuel ne gommait pas pour autant les prérogatives déjà existantes : personne ne s'approchait du condamné sans autorisation préalable de la part de l'un des vices-amiraux ou, à défaut, de la part du plus haut-gradé en présence. Une balle fusa et siffla, donc, ratant volontairement Aaron d'un bon mètre : c'était une sommation, puisqu'il avait jusqu'à présent été un allié du Gouvernement Mondial. Néanmoins, le Cy-Wolf montrait les cros : il allait sans dire que si le paramecia persistait dans cette conduite, il allait bientôt devoir se frotter à un nouvel adversaire nettement plus poilu que le pirate qui s'était purement et simplement volatilisé...

Dans le même temps, l'homme-kangourou qui avait également pris la tangente décida de consacrer un geste véhément supplémentaire à la colonelle : cette dernière plissa les yeux, curieuse, mais n'eut pas à réagir d'elle-même. Avant qu'elle ne pipât mot, une silhouette preste parvint à bondir en brandissant, elle aussi, une épée qui brillait d'un acier impeccable. Un lieutenant de la Marine, présent sur le théâtre de l'exécution, brisa la lame d'air que Massy venait de générer alors qu'elle surplombait le bataillon de la Marine. Il en faudrait davantage pour les outrepasser : ils n'avaient pas été en mesure d'interrompre les assauts de Mizu, bien trop fort pour eux, mais tenir tête au zoan était en revanche parfaitement dans leurs cordes.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Jack10
Pacifista Alphabeto.

-Présences hostiles... Demande permission d'ouvrir le feu...
-Accordé, bon sang !
-Permission accordée.

Le robot titanesque ouvrit grand sa gueule et deux trous béants virent le jour, au niveau de ses épaules, lorsque celles-ci semblèrent se surélever l'espace d'un instant. Trois canons apparurent alors, à l'air libre... Et firent feu sans crier gare. Des missiles libérant une fumée opaque se ruèrent en direction des pieds de Mizu, où ils risquaient d'éclater d'une seconde à l'autre : ils libéreraient alors des flammes incendiaires dantesques, qui risquaient de calciner la chaire de l'amphibien s'il s'y attardait, même couvert d'eau. L'Alphabeto n'était pas du genre délicat : il arrêtait les criminels qu'il haranguait lorsqu'on le lui demandait... mais, par défaut, il préférait systématiquement la mise-à-mort. Tous les Pacifistas étaient différents, en fonction de leur concepteur et surtout des personnes qui avaient pu passer commande. Sur West Blue, l'opposition entre forces de l'ordre et agents de la Révolution était aussi systématique qu'entêtante et impardonnable : la Marine demandait donc généralement un attirail susceptible d'exterminer les criminels en parfaite autonomie, pour n'engager sur le terrain qu'un nombre de troupes très réduit.
Aux côtés de l'Alphabeto se dressait un jeune marin en uniforme, haletant. C'était celui qui avait quitté la place au tout début des festivités, celui-là même à qui Ericken avait donné un ordre en toute discrétion. Personne n'avait cherché à interrompre sa course ou à le rattraper : il avait donc pu rejoindre le bâtiment où le Pacifista avait été planqué en l'attente d'un hypothétique déploiement. Le vice-amiral n'était pas stupide, même s'il avait son petit orgueil : il savait que les subordonnés de Tengen allaient nécessiter l'intervention de toute l'aide que le Gouvernement Mondial était susceptible d'invoquer... Et ce robot-ci risquait d'être une force de frappe considérable quant aux conflits encore à venir. Pour l'heure, il semblait avoir jeté son dévolu sur Mizu Sakana : mais une fois l'amphibien exterminé, qui pouvait savoir dans quelle direction il déciderait d'ouvrir le feu ?

Il ne fut pas le seul, toutefois, à prendre part à la riposte immédiate de la part des troupes du Gouvernement Mondial. L'un des Cy-Wolfs attaché au dispositif de sécurité prit les devants sur le reste du contingent, sans trop s'approcher des vagabonds pour autant. Tout en demeurant à distance raisonnable, donc, il ouvrit grand sa gueule et projeta en direction de Massy un nuage de gaz quasiment verdâtre, de bien mauvaise augure : celui-ci n'était pas mortel du tout, mais il provoquait de graves irritations lorsqu'il touchait la peau. Autant dire que les yeux ou la gorge risquaient d'être encombrés, s'ils étaient malencontreusement mis en contact avec cette arme biologique...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Mccree10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Mest_m11
Ahulane l'Entraîneuse, primée à 99.000.000 de berrys, et Rodrick le Recruteur, primé à 41.000.000 berrys.

-Qu'est-ce que tu viens fiche, Ahulane ? C'est mon combat.
-Plus maintenant. On élimine ce comique-là, et on tombe sur le râble des deux autres pour les prendre en tenaille et les zigouiller à leur tour. Pour de bon. Ensuite, on va sauver le patron, et on se tire avant que l'envie de nous trucider devienne irrépressible aux yeux de ces chers Marines.

Elle s'était plantée dans le dos de Riku, son cigare allumé coincé entre les dents, tandis que Rodrick, de son côté, demeurait simplement en garde. Le Recruteur n'avait laissé partir son premier assaillant que par nécessité, dépité qu'il était de devoir se frotter à un autre sabreur dont il ne savait rien... Elle, de son côté, faisait partie des quelques gradés révolutionnaires qui encadraient l'événement et devaient s'assurer que tout était absolument sous contrôle. Sor n'avait pas pu amener davantage d'hommes connus, à ses côtés, qu'eux deux. La première raison était évidente : il valait mieux éviter d'attirer l'attention des civils qui auraient pu les reconnaître, au risque de générer des attroupements ou des mouvements de foule indésirable... La seconde l'était un peu moins : cela avait simplement été une contrainte imposée par les deux vices-amiraux, qui préféraient évidemment demeurer en large surnombre au niveau des effectifs en présence. Histoire de coffrer tout ce beau monde sereinement si tout venait à dégénérer... Enfin, toujours était-il qu'elle et Rodrick avaient été choisi, pour l'occasion : ils se connaissaient bien, fonctionnaient en binôme depuis des années, et Ahulane avait l'avantage de connaître Illusia comme le fond de sa poche puisqu'elle y était née et qu'elle y avait vécu longtemps durant. Un marteau de guerre bien en main, qu'elle fit tournoyer d'une main habile comme s'il ne pesait rien, elle darda la silhouette du membre de Dead-End d'un air antipathique avant de laisser retomber son arme sur le sol de pierre : les dalles qui constituaient la rue pavée éclatèrent sur un bon mètre et elle afficha un sourire sûr d'elle, voire quelque peu provocateur :

-Et si on commençait à danser, mon joli ?

---

-Pardonnez-moi, commandant, mais vous ne pouvez vraiment pas aller plus loin. La vice-amirale Iliena a été entraînée à l'écart, dans cette direction. Si vous avez quelque chose d'urgent à rapporter, elle pourra vous écouter... Enfin... Si... Elle a fini de combattre.

C'était un sergent-chef aux cheveux grisonnants, aisément cinquantenaire, et plutôt sûr de lui qui avait pris la place du matelot que le commandant avait interpellé en remarquant l'hébétement qui s'inscrivait sur le visage du mousse. Le dispositif de sécurité avait été placé là pour d'excellentes raisons et son caractère strict était tout ce qui permettait encore au Gouvernement Mondial d'avoir la situation bien en main : les commandants, eux aussi, devaient obéir aux directives décidées préalablement par de très hautes autorités. Si le sergent-chef était techniquement un subordonné d'Alessando, il n'hésita donc pas un seul instant à se dresser sur son chemin afin de lui barrer la route. C'était l'évidence même : il n'était pas le genre de type qui pouvait céder sur ce type de recommandations. Restait à savoir jusqu'où l'agent infiltré de Dead-End était prêt à aller pour se rendre sur l'échafaud...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Senzak11L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Akiaka10
Ayjill et Nina.

Avec une épaule impactée, le tireur risquait de voir son aplomb grandement diminué : il maudissait Nina crescendo, considérant que c'était elle qui les avait tout deux précipité dans ce bourbier. Enfin, force était d'admettre qu'il avait également bien voulu lui prêter main forte... Sans cela, il aurait tout-à-fait pu demeurer précautionneusement en retrait, sagement planqué, en attendant une heure plus propice à une intervention imprévisible de sa part... Sauf qu'il ne l'avait pas fait : la faute à son grand cœur, ou à son incurable bêtise, peut-être. Enfin, en tout cas, l'ennemi cybernétique n'avait pas l'air de vouloir lui laisser toute liberté de renchérir, après la blessure occasionnée par la tireuse d'élite qui passait encore inaperçue : un mouvement d'une célérité implacable le porta bientôt à la hauteur de Ayjill, qui ne dut sa propre survie qu'à une chose. En décidant de le contourner de la sorte, Shaw avait indubitablement nui à sa propre vitesse... Tant et si bien que le Decima avait pu le voir venir, chose qui se serait avérée nettement plus complexe en cas d'approche plus frontale. Le Decima eut donc le réflexe salvateur de se jeter en avant, dans une roulade prompte et agile, mais plus ou moins disgracieuse : son épaule le fit souffrir, tant et si bien qu'un juron franchit ses lèvres pincées. Néanmoins, ses pieds demeuraient assez fermes pour lui permettre de retrouver rapidement une stature moins humiliante : à peine fut-il relevé, dans la continuité de son mouvement, qu'il tira en visant les jambes de son ennemi, cette fois bien plus proche qu'autrefois. Il devait à tout prix le ralentir, sans quoi cette bataille risquait fort de tourner au vinaigre... Surtout sans la présence brutale de Nina, qui avait ses propres péripéties à affronter.

La jeune femme faisait effectivement encore tournoyer sa batte de baseball lorsqu'une balle vint se ficher, par l'arrière, sournoise au possible, dans sa cuisse gauche. Elle perdit l'équilibre et chuta lamentablement mais se redressa bien vite, quoiqu'en boitillant quelque peu : elle fit alors volte-face en direction du bâtiment qui, se trouvant dans son dos jusqu'alors, semblait abriter des présences aussi hostiles que pleutres. Des fusiliers devaient se planquer dans cette bâtisse... Et bon sang, elle les détestait déjà !

-Démerde-toi, tapette, je vais défoncer ceux-là !
-Bordel, Nina, non !

Elle était déjà sourde à ses contestations, malheureusement. Il savait que s'ils avaient combattu conjointement, le civil n'aurait été ni plus ni moins qu'une formalité qu'ils auraient rapidement pu évincer : en l'état des choses, la finalité de cette hargneuse esclandre risquait d'être toute autre. Dépité, Ayjill demeura focalisé sur son propre ennemi tandis que la jeune femme, clopin-clopant, fonçaient sur le bâtiment où se trouvaient les alliés de Kururu en fulminant. Elle allait leur rendre la pareille d'une seconde à l'autre, à n'en pas douter !

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Inukai10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Rock_n10
Legum, primée à 222.000.000 berrys, et Gerrich, primé à 172.500.000 berrys.

Une semie-réussite, ce fut tout ce que Legum parvint à tirer de sa charge véloce : c'était à prévoir, malheureusement, et cela risquait de se réitérer encore un bon moment. En l'état, la Rose était suffisamment solide pour lui opposer résistance pendant des dizaines de minutes, voire des heures sans jamais faiblir. Elles n'avaient toutefois pas ce luxe, ni l'une ni l'autre en l'occurrence... la Schichibukai aurait bientôt fort à faire, considérant le nombre de combattants en faveur de la libération de Kiru qui croissait d'instant en instant, et Legum allait de son côté fort probablement devoir rejoindre le reste des subordonnés de Tengen d'une minute à l'autre. Ils n'avaient déjà que perdu trop de temps, et elle espérait secrètement que Vermeil en finisse rapidement avec son propre opposant, tout en sachant qu'elle ne pouvait pas décemment se reposer exclusivement sur lui : elle était une combattante du Nouveau Monde et devait, à ce titre, se comporter en tant que telle. Sa combativité extraordinaire lui fut par ailleurs profitable lorsque, l'instant suivant, une généreuse moitié de la croix de la capitaine de l'Alliance Rose menaçait de la percuter et de l'ensevelir. La réaction de la jeune maudite du zoan ne se fit guère attendre : elle battit furieusement des ailes, entamant une rotation sur elle-même tout en changeant brutalement de forme, préférant terminer son esquive en forme totale. Les kunaïs qu'elle tenait jusqu'alors tombèrent au sol dans un tintement clair et elle parvint à esquiver la quasi-totalité de l'action entreprise par la Kokoro... Exception faite de son aile droite, qui fut partiellement percutée par l'arme de la corsaire. Legum reprit sa forme originelle et, après quelques roulades ayant pour vertu de l'éloigner de son adversaire, elle jura : son bras droit, qui avait été touché, donc, la faisait souffrir. L'entorse n'était absolument pas à exclure... Et elle contracta ses mâchoires, courroucée. Pour l'heure, elles étaient, elle et son ennemie, dans une impasse : elles venaient de se rendre coup pour coup.

C'était vraiment beaucoup trop la honte. Il avait été forcé d'utiliser son fruit du démon... Non, en fait, c'était encore pire. Il l'avait utilisé spontanément, sans y être forcément contraint ! C'était un peu comme s'il avait estimé, en un claquement de doigt, sous le coup d'un odieux réflexe, que c'était là l'issue la plus sûre à cette impasse qu'il devinait devant lui. Et bon sang, ce qu'il regrettait ! Le ver de terre progressait à une allure effarante pour un animal de cet acabit en direction d'un promontoire rocheux, qui avait pu chuter là lors de l'effondrement de la maison adjacente à la place publique. Il devait se planquer pour retrouver sa forme humaine : tout son équipage était déjà au courant, il ne voulait pas que le monde entier ait vent de sa toute nouvelle malédiction... Les larmes aux yeux sous le coup de l'amertume, Gerrich revit encore et encore le faciès hilare de Tengen lui expliquant que le goût dégueulasse de la part de tarte aux pommes qu'il venait d'engloutir venait en vérité d'un fruit du démon qu'il avait savamment intégré à la composition de leur talentueux cuisinier... Bon sang, pourquoi fallait-il que l'homme le plus fort du monde soit également le plus con ?

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Mini_160206091856453873L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Kaunto10

Chef de la Révolution d'West Blue, Eken Sor, et Mesta Skeer, primé à 315.000.000 berrys.

-Tout cela est stupide. Je vais gagner, et tu le sais aussi bien que moi.
-C'est vrai. Mais tu serais plus dangereux pour Legum ou pour Gerrich que tu ne l'es pour moi.

Ils ne polémiquaient que très peu, depuis que leurs aciers mis-à-nu s'étaient rencontrés, quelques instants auparavant : ils n'en avaient pas besoin. Ils se comprenaient sans même avoir à parler... Sor cultivait un ressentiment intact à l'égard des troupes de Tengen, qui s'étaient bien trop souvent montrées nuisibles vis-à-vis de la Révolution d'Arias. Skeer n'était pas autant ébranlé par la frustration ou par la rage, mais il n'en était pas moins pourvu d'une détermination colossale. Il était le deuxième plus haut primé des ressortissants de l'équipage de l'Empereur venus se perdre jusque sur Illusia... Ce qui signifiait qu'il était, en quelque sorte, le protecteur de cette bande. Il laissait humblement le pouvoir décisionnel à Vermeil, à la fois plus posé et plus pertinent que lui... Mais il ne se montrait pas stupide pour autant. Eken Sor était un terrible adversaire, qu'il avait un mal de chien à contenir... Un adversaire qu'il valait mieux, par conséquent, contenir tant qu'il le pouvait. Cependant, la lutte ne tournait pas en sa faveur, il fallait l'admettre : les éclairs du blondinet le contraignaient très fréquemment à céder du terrain, à user de mouvements plus amples au profit d'esquives millimétrées. En somme, il s'épuisait plus que son assaillant... Et si, de leur côté aussi, la lutte pouvait se prolonger encore un long moment durant, le Nebula avait pleinement conscience du fait que la situation tout entière sentait le roussi. Lorsque les révolutionnaires seraient libérés de leurs affrontements, leur première envie, la plus pressante, serait de rejoindre leur chef de guerre afin de lui fournir un coup de main... Le quatuor au service de Tengen était pour l'heure dans une grave situation de sous-nombre, qu'ils devaient corriger au plus vite. Les nouveaux intervenants pouvaient les y aider... Ou bien les Decimas, moins évidemment.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Lord_o10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Harada10
Lieutenant de Tengen Vermeil, primé à 404.404.000 berrys, et Gérant de la Marine d'West Blue, vice-amiral Ericken.

-C'est terminé, vice-amiral. Pour une raison qui m'échappe, les deux couillons ont éliminé votre Cy-Wolf... Votre seul allié. Seul, vous n'êtes pas une menace, à mes yeux.
-Enflure...

Ericken était en peine. Il prenait appui sur sa hallebarde, le visage contrit d'une expression de colère et de douleur entrelacées. Son uniforme était désagréablement collant, par endroit : rendu humide par le sang qui s'écoulait de multiples plaies. Jusqu'à présent, il avait miraculeusement évité le pire, mais il devait admettre que son opposant lui était supérieur. En tout point. En fait, personne sur Illusia n'était capable de tenir tête à Vermeil en solitaire : c'était une certitude qui lui arrachait la gorge, mais qui devait être soulignée. Le Nebula poussa un soupir de lassitude tandis que le vice-amiral se remettait en garde, incurablement acharné. Cela devenait indécent, d'être aussi opiniâtre... Un haussement d'épaules plus tard, le lieutenant de Tengen laissait un os qui garnissait son bras droit s'en retourner à sa position originelle, loin sous la surface de sa peau. Décontenancé, le zoan arqua un sourcil : le pirate ne tarda guère à lui expliquer cette action pacifique, à laquelle le haut-gradé ne semblait pas s'attendre.

-Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué jusqu'à présent, je ne souhaite pas votre mort. Pas plus que celle du moindre de vos subordonnés. Nous sommes venus ici sur ordre de notre capitaine, avec un unique but : libérer Kabayochi et le rapatrier sur le Nouveau Monde. Le reste m'importe peu. Votre état major est actuellement, si je ne m'abuse, aux prises avec les Decimas... Je me trompe ? Vous ne pensez pas qu'il est plus important d'arrêter ceux des alliés de Centes qui viennent de pointer leur bout de leur nez sur votre île afin d'y détruire votre Cyborg ?
-Ordure... Je vois à quoi tu joues...
-Non, vous ne voyez pas, non.

Vermeil fit volte-face, en un quart de seconde, tournant momentanément le dos au zoan qui écarquilla les paupières : une impulsion brutale permit au Nebula de disparaître, délaissant le haut-gradé de la marine temporairement... Jusqu'à ce que deux silhouettes, Gaston et Lena, ne retombassent lourdement à deux mètres de lui, hébétés. Il n'en fallut pas davantage à Ericken pour comprendre ce qu'il venait de se passer... Il avait l'esprit vif, après tout. Le Nebula venait d'utiliser les deux Decimas responsables de la mise-à-mort du Cy-Wolf en guise de monnaie d'échange... Littéralement. Il les avait offert sur un plateau d'argent au vice-amiral pour négocier sa propre liberté d'action... Et il espérait sans doute que les Decimas, désarçonnés, se montrassent hostiles à la présence du haut-gradé de la Marine au point de s'en prendre à lui. Il esquivait un conflit en en générant un autre... Malin, force était de l'admettre. La hallebarde du zoan virevolta et ce dernier revêtit sa forme hybride sans plus attendre tandis que les deux Decimas se redressaient, effarés. Ils ne s'attendaient pas à cela, et c'était encore peu de le dire : lui, de son côté, n'avait qu'une seule chose à faire. Éliminer ces deux bougres suffisamment rapidement pour rejoindre le reste de la bataille dans les délais les plus brefs... Et il allait s'y atteler avec le professionnalisme sans borne qu'on lui connaissait habituellement.



Ordre de réponse :
Kiru - Massy - Aaron - Kururu
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

El famoso schéma (vous êtes tous venus pour ça !) :
Spoiler:
 

On dit merci à Massy pour la version propre de la map !
Pour faire court, donc :
Le rond rose et la croix rose sont le groupe de Kururu et Kururu elle-même.
Le pentagone bleu sur le rectangle noir, c'est Kiru sur l'échafaud. Il est désormais accompagné de
Les lignes bleus devant eux sont les deux lignes de garnison de la Marine, qui comportent également des Cy-Wolfs. L'espèce de patate bleue, c'est les marines désorganisés suite à l'effondrement d'un bâtiment.
L'étoile noire, c'est Aaron.
L'étoile verte à quatre branches, c'est le combat Sor vs Skeer.
L'étoile verte à cinq branches, c'est Rodrick.
L'étoile rouge à cinq branches, c'est Gerrich.
L'étoile rouge à six branches, c'est Legum.
Le losange brun, c'est Nina et Ayjill.
L'étoile à quatre branches violette, c'est Shaw.
L'étoile rouge à quatre branches, c'est le combat Vermeil vs Ericken et le Cy-Wolf. Lena et Gaston y sont aussi.
Le losange rouge, c'est Massy.

Un résumé général ce tour-ci comme vous parties s'entre-mêlent pas mal !
Le projectile de Mizu touche l'échafaud et affaiblit la structure mais n'est pas suffisant, seul, pour la faire tomber.
Ingrid est capable de bloquer deux des trois sphères assez facilement : la troisième est déviée par Aaron et ne la touche que légèrement.
Le Cy-Wolf coupe la route d'Aaron quand il essaye de se rendre sur l'échafaud en tirant préventivement, devant lui.
Un lieutenant membre de l'exécution parvient à briser la lame d'air de Massy, en s'interposant directement. Le signal est clair : si Massy et Mizu veulent passer, ils vont devoir passer en force !
Le marine qui a suivi les ordres d'Ericken au tour deux revient, accompagné d'un Alphabeto qui attaque Mizu sans sommation. Un Cy-Wolf se détache de la cohorte de Marines et tire un gaz fortement irritant vers Massy.
Riku est bloqué entre Rodrick, en posture défensive et peu assurée, et Ahulane, nettement plus exubérante.
Alessando a affaire à un sergent-chef particulièrement à cheval sur le règlement, qui refuse de le laisser passer et qui lui indique la direction dans laquelle Iliena a été entraînée par son assaillant.
Ayjill réussit à esquiver Shaw, parce qu'un soru ne peut pas permettre de franchir un obstacle comme c'est un déplacement en ligne droite : du coup, il a largement le temps de voir Shaw venir puisqu'il doit en fait découper son déplacement en "tronçons", si je puis dire. Là-dessus, il tire en visant ses jambes. Nina, elle, se fait tirer dessus par Saphir, fait demi-tour, et fonce vers le bâtiment où la tireuse et ses amies se trouvent avec l'envie d'en découdre.
L'attaque de Kururu fonctionne partiellement et Legum s'écarte en reprenant forme humaine. Elle semble blessée au niveau du bras droit, et elle ne revient pas à la charge tout de suite.
Gerrich rampe.
Sor et Skeer continuent de combattre l'un contre l'autre. Sor prend l'avantage petit-à-petit.
Lena et Gaston ont tué le Cy-Wolf. Vermeil les attrape et les jette devant Ericken tout en prenant la poudre d'escampette : il les utilise pour gagner du temps.


Liste des niveaux/aptitudes :
Côté pirates :
Vermeil est niveau 42+. Il possède les hakis de l'armement et de l'observation, et peut contrôler ses os.
Skeer est niveau 40. Il possède le haki de l'armement et combat avec une rapière. Il possède un style pur perce-vent.
Legum est niveau 36. Elle possède le haki de l'observation et combat avec des kunais. Elle est maudite du Tori Tori no Mi modèle Tyran Tritri.
Gerrich est niveau 35. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.

Côté révolutionnaires :
Sor est niveau 42. Il possède le haki de l'armement et combat avec une épée. Il possède un style pur tranche-foudre.
Ahulane est niveau ? Elle combat avec un marteau de guerre.
Rodrick est niveau 24. Il combat au corps-à-corps.

Côté Gouvernement Mondial :
Ericken est niveau 39. Il possède le haki de l'armement, un zoan de type mouflon et combat avec une hallebarde.
Le Cy-Wolf à ses côtés est niveau ?
Iliena est niveau 36+. Elle possède le haki de l'armement, le haki de l'observation, combat avec une épée et un retour-à-la vie capillaire.
Le Pacifista Alphabeto est niveau 38.
La colonelle Ingrid est niveau ? Elle combat avec une rapière.
Le Cy-Wolf aux côtés d'Aaron est niveau 27.
Le Cy-Wolf qui attaque Massy est niveau 25.

Côté Decimas :
Koray est niveau 36+. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.
Lena est niveau 30. Elle combat avec des couteaux de lancer.
Gaston est niveau 27. Il combat avec un katana.
Nina est niveau 25. Elle combat avec une batte.
Ayjill est niveau 19. Il combat avec deux pistolets.
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 430
Race : Humain
Équipage : Freewill

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue28/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue79/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (79/200)
Berrys: 7.304.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeVen 18 Jan - 13:45



L'histoire est écrite par les vainqueurs


Le chaos. C’était le mot d’ordre de cette bataille aux participants bien trop nombreux à vue de nez pour en retenir ne serait-ce que la moitié. Sans doute tout ceci resterait dans les annales comme un affrontement historique aux circonstances plus que particulières. C’était vrai, quoi. Maintenant que le kangourou y pensait, il y avait quand même en ces lieux des combattants de tous bords, tous ou presque précédés par leur réputation. Dire que tout ce beau monde s’était réuni pour se taper joyeusement dessus à cause d’un seul et unique homme… Massy avait bien prévu que quelque chose du genre se produirait, mais – comme les forces de l’ordre – il avait simplement échoué à prévoir l'ampleur des affrontements. Au final, la vie ou la mort de son ‘‘capitaine’’ importait réellement aux yeux des grands de ce monde. Qui l'eut cru ? Cependant, trêve de pensées futiles. Enfin, c’était l’évidence qui s’était imposée au maudit à coups de missiles et d’animaux cybernétiques à l’apparence aussi peu engageante que le suggéraient les rumeurs. Si on lui avait dit quelques années auparavant qu’il ferait un jour face à des loups cyborgs aux côtés d’un homme-poisson pour les beaux yeux d’un golem de pierre, l’Umbra aurait sans doute rit aux éclats en pensant qu’on se foutait de sa gueule. La vie pouvait se montrer bizarre… et cruelle. Dans quel bourbier il s'était encore fourré, sérieusement ? Remarque, ça ferait une bonne histoire à raconter au coin du feu... Si tant est que les flammes en question ne soient pas celles de l'enfer.

-« Pauvre gars, il s’en prend plein la gueule… » marmonna le musicien en voyant les machines s’amasser autour de son allié amphibie.

Toutefois, le bretteur n’en continua pas moins sa route, aussi dur que cela puisse lui paraître. Riku avait été clair : le zoan devait courir sans regarder en arrière, et cela peu importe les difficultés. La vie de l’autre empaffé était en jeu, et s’arrêter à chaque fois qu’un camarade aurait besoin d’aide n’allait pas servir à grand-chose si le condamné à mort venait à périr… La situation nécessitait un pragmatisme et un calme olympien qui faisait un peu défaut à Massy avant les événements de Mars. Bien entendu, le descendant du clan de l’ombre commençait à peine à avoir une pleine maîtrise de ses émotions. Aussi, il n’aurait sans doute pas pu se concentrer pleinement sur sa mission si des civils avaient été mis en danger d’une quelconque façon, par exemple. Heureusement, les innocents avaient tous été évacués par la marine, donc seuls restaient celles et ceux qu'il pouvait attaquer sans ménagement. Le genre de personnes qui n’avaient nullement besoin d’avoir un kangourou dans les pattes, d’autant que celui-ci avait malheureusement ses propres adversaires... La course du jeune homme prit fin devant une autre de ces monstruosités du gouvernement mondial : un Pacifista. La chose, mélange parfait entre un canidé et un robot, ne tarda guère à commencer les hostilités avec un mystérieux gaz sortant de sa gueule. Plusieurs idées venaient à l’esprit quand on évoquait un nuage verdâtre, et elles semblaient difficilement aller de paire avec une bonne bouffée d’air frais…

-« Force est de constater que certains scientifiques poussent un peu loin le concept d’haleine de chacal… » lâcha Massy, quelque peu décontenancé.

Cependant, il n’avait nullement l’intention de s’attarder davantage sur les propriétés de dieu savait quelle horreur ce grille-pain sur pattes venait de lui cracher dessus. Réalisant un mouvement aussi fluide que maîtrisé, l’épéiste dissipa l’arme chimique avec une énorme lame d’air. Si cette stratégie eut l’air de toucher au but, une bien mauvaise surprise attendait le pirate : le gaz était relâché en continu. En clair, le nuage aurait tôt fait de revenir à son état initial… Magnifique ! Il laissait derrière lui un chieur de première pour en retrouver un autre... Pour le coup, il fallait avouer que l’Umbra ne savait pas trop par quel bout prendre cette créature. Il était certes habitué à se battre, mais c’était bel et bien la première fois qu’il avait affaire à une machine de guerre… Les faiblesses d’un corps humain, ça le connaissait. Un Pacifista, par contre… C’était littéralement une autre paire de manches. En d’autres termes ? Une fois de plus, le zoan allait être obligé d’improviser, en espérant que cela soit plus efficace que ça ne l’avait été contre le tas de muscles de tout à l’heure. Cela faisait déjà un moment que la main libre du maudit s’était refermée sur le seul sabre encore dans son fourreau. À vrai dire, c’était la première chose que le marsupial avait faite en voyant distinctement l’attroupement de soldats devant l’échafaud. Au départ, le kangourou avait prévu de se débarrasser prestement de toute cette bleusaille, mais il était bien obligé de revoir ses objectifs à la baisse.

Alors, il ferait quelque chose qui surprendrait sans doute les marines : il resterait là, sans bouger, fixant avec un air concentré le nouveau nuage verdâtre qui grossirait de plus en plus. Sans doute se diraient-ils que le forban n’avait tout simplement aucune idée de comment remédier à la situation. Ils n'auraient pas tort en un sens, mais ils n'auraient pas tout à fait raison non-plus dans ce cas. En effet, au bout d’une seconde qui paraîtrait être une véritable éternité aux yeux du marsupial, celui-ci disparaîtrait aux yeux des gradés peu entraînés. Il réapparaîtrait théoriquement à droite de la ligne désorganisée de mouettes. Bien sûr, le Cy-Wolf aurait peut-être réussi à distinguer son mouvement ultra rapide à travers le gaz incapacitant. Toutefois, si l’envie lui en prenait d’essayer de barrer la route de l’hybride en plein milieu de son déplacement éclair, il serait frappé par une large taillade qui toucherait à la fois les parties métalliques et celles faites de chair et de sang – s’il en avait encore – du cyborg. Le but initial de la manœuvre était simple : contourner en un éclair et sans heurts l’arme chimique qu’on lui opposait, quitte à griller pour cela un de ses meilleurs atouts.



Code by Edward Lawrence



Aptitude et techniques:
 

El famoso plan:
 


Dernière édition par Massy Umbra le Ven 25 Jan - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
Kabayochi.M.Kiru
Messages : 2842
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue43/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue198/500L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (198/500)
Berrys: 341.428.650 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeMar 22 Jan - 4:51


Course à l'Echafaud !


Le Golem grimaça au moment où l'échafaud s'ébranla, penchant subitement légèrement sur un côté après l'action de Delta, ses entraves retenant ses bras en arrière tandis que son corps partait en avant. Il sentit la peau s'arracher légèrement sous le coup et comprit qu'il aurait dans tous les cas des marques pendant une bonne semaine. Pour autant rien de cela n'avait d'importance, il était prisonnier depuis des semaines maintenant avec comme idée fixe de mourir, et cette idée venait de s'évanouir. Une aura différente semblait entourer le maudit à présent au moment où il lança à la Colonelle qui semblait soudainement plus paniquée :

Rappelez-vous Colonelle, maintenant tout est sur votre conscience !

Un large sourire apparu sur son visage tandis qu'il regardait les forces gouvernementales tenter de se liguer contre l'homme-poisson dans l'espoir d'endiguer l'avancée des criminels. Finalement il se reconcentra sur celle qui comme les autres avait échoué à le tuer alors même qu'il avait mit tant de temps à la convaincre de le faire. Mais cette fois-ci le ton de défi qu'il utilisa n'avait plus rien d'auto-destructeur :

Vous organisez une grande exécution vous voulez faire un exemple. Mais regarde autour de toi, vous n'avez aucune idée de qui je suis !

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Pnj_hp10
Mizu Sakana/Delta

Mizu ne prêta pas la moindre attention aux résultats de ses premières actions, sachant pertinemment que désormais l'enfer s'apprêtait à se déchainer sur lui et le kangourou qui l'accompagnait. Dans tous les cas il ne comptait pas rester là plus longtemps que nécessaire, il s'agissait d'une action éclair, ils n'avaient pas même prévu de moyen d'enlever ses entraves au Golem, ils s'en occuperaient plus tard. Autant dire dans ces conditions que le délai avec lequel l'Alphabeto venait de demander la permission d'attaquer lui avait d'ores et déjà permis de s'extirper de sa position initiale. Il fonçait sans hésiter et sans même vouloir réellement combattre ce qui lui permit de laisser derrière lui les flammes qui se déversèrent soudainement, créant un mur d'incendie entre les ruines où se battaient Gamma et ses adversaires et eux-mêmes. Surveillant du coin de l'œil la réaction du Pacifista à cet échec il fit un choix simple, se jetant au milieu des marines désorganisés, la plupart des plus proches de lui en train de se relever après le coup qu'il avait donné quelques secondes plus tôt. Il ne savait pas si cela suffirait à dissuader le Pacifista et les Cy-Wolf de poursuivre leurs attaques au risque de tuer des gouvernementaux mais il s'en fichait en réalité. Surveillant ses adversaires principaux autant que possible il était néanmoins concentré sur un seul objectif, le Cy-Wolf qui s'en prenait à son allié du moment. Se frayant un passage de force au milieu des soldats marines il allait débarquer du côté opposé de celui que tentait de prendre Massy, n'ayant pas à se soucier du nuage de son côté. Restant sur ses gardes en sachant pertinemment qu'on ne le laisserait pas agir à sa guise il se préparait déjà à bondir hors des marines qui lui seraient de couverture et pour qui il était bien trop rapide pour qu'ils puissent intervenir. Alors il viendrait frapper la machine sur le flanc avec la paume de sa main, usant du karaté amphibien pour la retourner à l'état de tas de ferraille. Il avait dit qu'il couvrait la progression du kangourou et il comptait bien tenir sa parole !

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Riku11
Riku Kenshi/Gamma

Deux sur un estropié ? Vous êtes sûr que vous allez vous en sortir ?

Il avait parlé en jetant à peine un rapide coup d'oeil derrière lui pour surveiller les mouvements de la nouvelle-arrivante, demeurant concentré sur sa position défensive. Il savait que s'il perdait sa concentration il ne serait guère capable de quoi que ce soit, cela faisait trop peu de temps qu'il n'avait qu'une jambe pour qu'il puisse se déplacer naturellement. Pour autant il tourna finalement son visage un peu plus pour capter le visage de la jeune femme en détails, laissant échapper un petit rire il déclara finalement :

On s'est déjà vu quelque part non ? Vous étiez pas geôlière sur Las Camp par hasard ?

Son ton semblait détendu mais pour autant il demeurait immobile, tentant de pousser ses adversaires à penser qu'il les sous-estimait. Mais dans sa condition cela n'en était rien bien au contraire. En réalité son rôle n'était même pas de battre ces combattants et d'aller aider Delta et Massy, il était encore en convalescence et il était là pour gagner du temps en occupant le plus d'adversaires possible. Et visiblement il était parti pour faire un bon travail puisque ceux-ci ne semblaient pas pressés de passer à l'action, malheureusement pour eux il ne bougerait pas le premier, pas aujourd'hui.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Rati_m10
Marimo Matewai/Zeta

Un frisson d'agitation parcouru le groupe de marines massé à l'entrée d'une des rues donnant sur la place au moment où la combattante à la batte et l'allure patibulaire sembla soudainement reporter son attention sur eux. Déjà Marimo semblait prêt à distribuer des ordres lorsque le regard de la Decima se précisa pour finalement se révéler être sur le bâtiment à leurs côtés. Aussitôt il ressenti la vague de soulagement et la baisse de la tension qui était apparue en quelques secondes. Certes tous étaient prêt à se battre mais affronter des adversaires d'un tout autre niveau n'était pas réellement leur objectif principal. Pour autant Marimo sembla hésiter un instant, il savait pertinemment que Dead-End passait à l'action, la présence du Commandant Cile en ces lieux et les nouveaux arrivants ne pouvaient pas être un hasard. Néanmoins cela n'était pas son problème ! En aucun cas il ne devait mettre en danger sa couverture, bien au contraire il devait saisir toutes les opportunités qui se présentaient à lui pour pouvoir faire des actions d'envergure pour le Gouvernement Mondial et monter en grade. Il avait joué les novices sur South Blue afin d'accumuler du temps de service et de gagner en crédibilité, puis il avait gagné une promotion donnée surtout pour faire plaisir aux parents locaux. Mais à présent il devait intervenir et accumuler les faits d'armes ! Pour autant il n'était pas idiot, s'il se mettait à se battre avec toutes ses capacités il serait trop exposé, il devait faire son nid petit à petit. De plus affronter les grands pontes de Tengen ou des Decimas mettrait simplement Dead-End en difficulté puisqu'ils semblaient vouloir secourir le condamné. Cette combattante néanmoins faisait la cible parfaite, trop forte pour des soldats basiques mais pas assez pour faire une grande différence. Se redressant parmi les matelots qui le regardèrent de manière surpris il déclara simplement :

Il faut l'empêcher d'entrer dans le bâtiment ! Soldats gardez la formation !

Sur ces mots il se propulsa sur le côté, contrôlant sa vitesse de manière à couper le chemin de Nina à peine quelques mètres avant le bâtiment. Il avait pu observer quelques uns de ses mouvements dans le combat qu'elle venait de mener et il tâcha de se limiter à être un tout petit peu plus rapide qu'elle. Prenant en compte l'effet de surprise et sa blessure il allait falloir un temps de réaction à la limite du miracle pour qu'elle puisse esquiver le coup de poing que lui adressait Marimo au visage. Pour autant même si elle l'encaissait cela la secouerait simplement, le marine ne pouvait décemment pas la défaire en un coup après de telles précautions, il fallait jouer un vrai combat serré pour rendre le tout réaliste.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Alessa12
Alessando Cile/Pi

Le Commandant grimaça à la réponse du sergent-chef en charge de cette partie du contingent de marine, ne cachant pas la contrariété que provoquait ce refus dans les actions qu'il devait mener. Puis finalement son visage s'adoucit tandis qu'il offrait un air compréhensif à l'homme devant lui. Il baissa son regard vers le sol de manière à ce que ses cheveux viennent recouvrir sa peau avant de porter la main au bandeau censé les retenir pour le redresser. Il laissa échapper un léger soupir rapidement suivi par un sourire à moitié camouflé, il répondit alors d'une voix qui avait perdu le côté cérémoniel des ordres donnés quelques instants plus tôt :

Les ordres ce sont les ordres je comprends ça... Désolé les gars mais moi aussi j'ai mes ordres.

Dès lors que ces mots franchirent ses lèvres il frappa d'un coup sec le marine qui lui bloquait le passage sans la moindre hésitation. Certes il n'avait rien d'un combattant au corps à corps mais cela serait largement suffisant pour mettre hors d'état de nuire son subordonné un moment. Pour autant il avait du se dévoiler pour passer la première ligne de défense de l'échafaud, il doutait fortement de pouvoir franchir seul celles qui restaient encore ! D'un bond il recula alors dégainant ses pistolets tout en reculant, s'ouvrant ainsi un angle de tir plus large. Il savait qu'il devait agir maintenant, dans ce momentum précis car après il serait trop tard. La majorité de l'attention des gouvernementaux était focalisée sur l'Est de l'échafaud où les combats redoublaient, il allait falloir encore quelques secondes aux soldats qui surveillaient les arrières pour comprendre que son action n'était pas une simple leçon d'un supérieur. Dès lors qu'ils comprendraient la trahison où même qu'ils se rendraient compte qu'il s'agissait d'une attaque ils alerteraient toute la troupe. Mais dans ce délai de quelques secondes il avait une opportunité, une fenêtre de tir pour semer un peu plus le trouble chez ses anciens collègues. Retenant sa respiration il leva les yeux vers l'échafaud qui s'ébranlait encore un instant plus tôt mais dont les deux occupants avaient désormais repris leur position. Finalement il tira à quatre reprises sur la tignasse brune qu'il apercevait d'autant mieux au vu de la nouvelle inclinaison de la plateforme. Il connaissait sa réputation et préférait mettre le plus de chance de son côté, peut-être qu'en ce jour il parviendrait à atteindre la bonne cible, dans tous les cas il allait dissiper l'attention des marines un instant. Sans attendre il continua de bondir en arrière se rapprochant rapidement du coin du bâtiment le plus proche, se contentant de baisser ses armes pour viser les matelots qui, ils n'en doutaient pas, risquaient fort de lui tirer dessus dès qu'ils auraient compris. Mais lui n'attendrait pas qu'ils ouvrent le feu, sans même viser il poursuivit ses coups de feu dans le tas de marines groupés en défense de l'échafaud, qu'ils viennent le chercher !




Résumé:
 

Carte:
 

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 1386332635-sign-kiru2
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Hodor
Aaron Guts
Messages : 433
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue28/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue133/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (133/200)
Berrys: 227.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeMar 22 Jan - 11:06


Echange - Observation - Juron
Featc'est un event donc beaucoup trop de gens




Alors qu'il tournait sur lui-même, le cerveau du maudit lui rappelait le champ de bataille, et les innombrables affrontement contre les bandits de Térèsse. Toutes les maisons démolies, reconstruites, les combats dans les ruelles, sur la grand place. Les défenses sur les murailles. Les fois où ils avaient attaqués par la grande porte, et les autres où ils avaient essayer d'attaquer partout en même temps. Tant de fois où ils avaient réussis à entrer, et autant de fois où ils étaient ressortis de leur propre chef. L'avantage d'avoir participé à tant de batailles hardies, et aussi bordéliques, c'est l'expérience. Le bruit de la balle qui venait de siffler s'était logée juste à côté du maudit, et il l'avait entendu. Sans s'arrêter de tourner, il avait aperçu le Cy-Wolf auprès duquel il s'était battu. Cette fois-ci, le canidé était tourné vers le Guts, et avait lui aussi un mental qui ne flancherait pas. Si ce n'était pas pour ce coup d’œil sur l'échafaud lors d'un autre tour, Aaron aurait sauté, et ce serait sûrement pris une autre balle. Il s'était arrêté de tourner, non sans un instant afin de reprendre ses esprits ,après tant de tours sur soi-même pour rien. La création mi-animal et mi-robotique grognait presque, les crocs sortis. Aaron, peur ? Aucunement. Il avait défié le regard du loup sans une once d'hésitation. Le maudit avait lui aussi un objectif. En fait, les deux êtres avaient le même, la protection de l'échafaud. Pourtant, leurs visions étaient totalement opposées.

L'un des deux avait un dévouement total envers la marine, alors que l'autre s'en méfiait complètement. Le survivant finit par quitter les pupilles de l'animal pour observer l'échafaud. Elle n'était plus seule, ils étaient quatre, si on compte ce gars derrière cette machine de muscle. Sans le savoir, le Cy-Wolf avait fait le bon choix. Ou peut-être qu'il le savait... Aaron retourna ses pupilles de couleur ébène vers le "Louboumboum", cette fois-ci, avec un regard de compréhension et de gratitude. Il pencha un court instant la tête en avant, en guise de remerciement. L'allié du maudit venait de lui faire gagner un temps somme toute précieux. L'expérience des champs de batailles en pagaille donna le réflexe au Nocturne de tourner sa tête d'un côté puis de l'autre s'il était la cible d'une quelconque attaque, mais personne ne semblait regarder dans sa direction. Il était temps de souffler, après tous ces moments d'actions. Aaron dirigea son regard vers sa gauche, là où une ligne de Cy-Wolf s'était créée. Et au fur à mesure, alors qu'il analysait chaque endroit, son regard passait vers la droite.

Bien, alors, voyons qui il y a ici.

Regroupement de marines en plus de la ligne, et si on compte les gens au-dessus... contre deux types. Bon, je déteste dire ça, mais il faut que je leur fasse confiance. Ils ont l'avantage du nombre, et j'ai pas vu cette fille sur l'échafaud blessée, étonnamment. Ils ont l'air de gérer.
Beaucoup plus loin, y a... un mec et une fille contre un autre. Peu importe qui est qui, ils sont pas assez proches de l'échafaud pour être inquiétant.
Oh, merde. Une vague de frisson Qui c'est-ce gars ?.. Non ! Pas de peur ! C'est à cause de cette merde que Senshi à réussit à faire autant de dégâts. Alors plus de peur, plus de peur ! Il est couvert de sang, sort d'une ruelle plus loin, et il semble venir vers l'échafaud. A moins qu'il aille...
Vers ces deux-là. J'arrive même pas à voir leurs mouvements d'épées, je comprends pour celui à la rapière. Mais même le blondinet à la grosse épée, j'y comprends que dalle. En tout cas, lui il est dos à moi, il est donc sûrement entrain de protéger l'échafaud. Si il serait l'ennemi, il ne serait pas dos à son objectif.
Revoilà la femme chien, accompagnée d'une autre femme, aux longs cheveux roses. Inconnue au bataillon, elle aussi. En tout cas, pas d'alerte ici non plus.
Tiens, le tas de muscle. Il se bat contre un gars au pistolet. Qui est qui ? Aucune idée par contre. Plutôt que de viser la mauvaise personne, je vais continuer de regarder.
Une autre fille, qui à l'air blessée, et se rue vers un bâtiment. Aah, mais elle veut sûrement aller déloger les trois filles en haut. Un gars à l'air de s'interposer, et quand bien même, elle est trop loin pour être inquiétante.
Bon, et à droite, des marines, encore. Tout va bien alors.

Il en reste un, qui à disparu, et que j'ai toujours pas retrouvé. Pourtant, je suis toujours arrivé à voir ses mouvements. Il était beaucoup trop fort pour moi, mais lui au moins, je voyais ses mouvements. Alors, où est-ce qu'il peut bien être ? J'ai beau aller nicher mes yeux partout devant moi, dans les recoins, j'le trouve pas. Tant pis. Qu'est-ce que je peux faire, moi ?


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Pnj10
Graves Shaw

- " Merde ! "

Raté ! Trop lent. Et puis si j'utilise de nouveau les propulseurs, j'ai aucune idée de ce qui peut se passer, mais ce sera grave, c'est sûr. Perdu pour perdu..! Mon bras droite s'élançait vers lui, enclenchant le système de poulies afin que la chaîne s'élance droit vers le pistolet dans sa main gauche. Mon bras gauche lui reviendrait dans un mouvement ample afin que la chaîne qui était restée à terre après l'abandon de la jeune fille revienne pour entourer le jeune homme.

- " 'Chier... j'avais dis que je serais pas blessé. "




(c) NyoTheNeko sur NeverUtopia, modifié par Sora Okinawa



Résumé & Techniques:
 






_________________
[23:20:07] Raki Goshuushou : ptdrrrrrr aaron t'es mon héros la
[23:21:52] * Alekseï V. Ledovskoï demande un selfie avec Aa-chan *

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 T9HaUtn
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue37/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue47/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeJeu 24 Jan - 6:17






- Comment ça un vers à la place du mauve, reprend toi un peu!

Kururu venait de parer une attaque dangereuse quand Cristal balbutia quelques mots à propos d’un vers de terre. Étonnée, la rose ne pu que commenter cette révélation à haute voix. Enfin, ce n’était pas le moment de penser à autre chose. Legum avait éviter son attaque, du moins en majorité. Par contre, la cheffe de l’Alliance rose remarqua que son adversaire avait eu de mal avec sa croix. Il fallait avouer que l’objet était des plus imposant. Ce qui offrait une bonne couverture de l’espace. Finalement, la femme chien-oiseau avait repris forme humaine. Elle tentait de prendre de la distance… Non, pas cette fois. Les deux adversaires avaient le même niveau. Elles pourraient s’affronter jusqu’à épuisement qu’elles en seraient toujours au même point. La zoan attaquerait inlassablement face à la défense de fer de la non-maudite. Aucune des deux n’avaient le temps pour le faire.

Alors, Kururu opta pour une nouvelle stratégie. Elle suivit la roulade de son adversaire. Une fois à portée, sa croix s'abattit une seconde fois sur l’oiseau. Le mouvement partait du haut vers le bas et visant particulièrement le bras encore valide. Le but était évidemment de l'empêcher de poursuivre le combat. Si la maudite ne pouvait temporairement plus voler, elle pourrait aider avec les gros combats derrière elle. Comme dit plus haut, son adversaire était douée. Il y avait de grandes probabilités qu’elle tente d’esquiver. La faire reculer n’était pas plus mal et si elle tentait une percée en dessous de son arme, Kururu sautera simplement pour se mettre dessus. Elle faisait souvent cela en hivers pour faire de la luge. Sauf que cette fois, ce ne serait pas de la neige, mais une zoan qui servira de piste d'atterrissage.

De son côté, Cristal avait encore du mal à réaliser l’état de Gerrich. Elle était beaucoup plus au courant que Kururu au sujet des différents primés. En même temps, ce n’était pas spécialement compliqué. Par contre, elle n’avait jamais imaginé que celui-ci serait un maudit quelconque. La rose la remit en place ainsi que sa fille. En effet, Saphir venait de lâcher une simple petite plainte. Dans un premier temps heureuse de son tir, elle n’avait pas imaginé que sa cible pourrait changer de direction et venir vers le trio. Oups? Heureusement, Rubis indica que des marines bloquent toutes sorties du bâtiments et par conséquent toute entrée. Cette femme n’arriverait pas ici si vite. En parlant d’hommes en uniforme, ce n’était pas la joie de leur côté. Plusieurs ennemis se dirigeait droit vers un seul et même endroit de l’échafaud. Heureusement pas de leur côté.

Soudain, un gros truc percuta violemment le lieu d’exécution, le menaçant de tomber. Ce coup violent reporta l’attention du trio vers cet endroit en particulier. Tiens? l'atmosphère avait changé du côté plus sécurisé de la structure. Une marine...en taper un autre? Même si c’était du simple recadrage de subordonnés, est-ce que c’était le moment de le faire? Absolument pas et les intentions de l’homme semblait moins noble que cela. Il sortit des armes à feu alors qu’il était face à l’échafaud. Cristal hurla un ordre à la tireuse qui s’exécuta machinalement. Elle tira une balle droit sur l’élément perturbateur sans se poser plus de questions. La capitaine du trio se les poserait à sa place. Si c’était effectivement une menace, il serait plus simple à maîtriser blessé. Sinon, ils n’en voudraient pas à des pirates d’une erreur de jugement.




Résumé :Saphir tir sur Cil.

Kururu attaque Legum avec un coup de haut en bas. Elle se prépare à une esquive pas en dessous de la croix. Si c'est le cas, elle saute dessus pour écraser son adversaire.

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Krrkrr10
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1748

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeJeu 24 Jan - 11:30


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Mini_160206091856453873L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Kaunto10

Chef de la Révolution d'West Blue, Eken Sor, et Mesta Skeer, primé à 315.000.000 berrys.

Leurs épées s'entrechoquaient au rythme d'une valse impétueuse et inénarrable, que nul ne semblait être en mesure d'interrompre. Si Eken Sor menait la danse, grâce à son escrime brute et efficace, son adversaire plus en souplesse et en délicatesse parvenait à lui opposer une résistance digne de ce nom. Ils rendaient l'un comme l'autre honneur à leurs fonctions : le blondinet chef de la Révolution d'West Blue était sans conteste possible l'un des meilleurs combattants de cet océan, et le bretteur à la solde de l'homme le plus fort du Monde démontrait à la fois la pleine étendue de son expérience et sa réactivité certaine face aux initiatives ingénieuses du révolutionnaire. L'un dans l'autre, il allait sans dire qu'ils étaient partis pour se tenir tête durant des heures, si rien ni personne ne venait interrompre le chant de leurs lames... Aussi, lorsque la silhouette massive mais prompt de Vermeil quitta le couvert des ruelles pour se ruer droit vers l'échafaud, posant sur le chemin son regard sur l'affrontement qui opposait ces deux épéistes d'exception, Sor se surprit à tressaillir : il était assez talentueux pour tenir tête à un Nebula, bien sûr... mais deux, parmi lesquels l'un des plus proches lieutenants de Tengen ? Hautement improbable. Plus inquiétant encore, il semblait qu'Ericken n'avait pas été en mesure d'interrompre la progression folle de ce célèbre Nebula... Pour quelle raison ? Quelque chose ne tournait pas rond, et le maître de la Révolution estimait être le seul en mesure d'opposer à ces forbans une résistance âpre le temps que le Gouvernement Mondial reprenne du poil de la bête. En l'absence des vices-amiraux sur cette maudite place, les bas-gradés demeuraient inexpérimentés et désorganisés, incapables de joindre leurs actes afin de leur donner une envergure retentissante. Sans les cyborgs de la Section Scientifique, quelques adversaires de la justice auraient sans doute d'ores et déjà pu atteindre le félon sur l'échafaud : autant dire que ça n'était ni plus ni moins qu'une question de temps, dans les circonstances actuelles. Un éclair large recouvrit la lame du blondinet tandis qu'il multipliait les gestes amples : ledit éclair finit finalement par être délogé de son épée, et se rua dans la direction de Vermeil... Avant d'être interrompu par un pique d'air, trop vigoureux pour être le simple produit d'un épéiste amateur : le perce-vent de Skeer venait d'interrompre la course folle de son assaut quasiment imprévisible.

-Vermeil, continue ! Je retiens ce gars-là !

Skeer n'était pas sot, et il ne sous-estimait en aucun cas le blondinet qui se trouvait sur sa route. Même à deux, ils auraient un mal fou à le mettre hors d'état de nuire en un temps record... Ils risquaient de récupérer les renforts gouvernementaux avant qu'il ne tombât, et, pire encore, ils risquaient de laisser le Kabayochi mourir s'ils faisaient de la défaite d'Eken Sor une priorité absolue. L'homme aux os semblait en avoir conscience et, à la suite des dires de son collègue, se contenta de hocher la tête en contournant placidement l'affrontement, le tout sous le regard sidéré du chevalier. Si les mâchoires de ce dernier se crispèrent fiévreusement, il fut bien obligé de laisser cet homme progresser à bon rythme : s'il se montrait trop dissipé et trop inconséquent vis-à-vis de l'autre sabreur, il encourrait bien évidemment de graves dommages...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Lord_o10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Rock_n10
Lieutenant de Tengen Vermeil, primé à 404.404.000 berrys, et Gerrich, primé à 172.500.000 berrys.

-Tu devrais assumer ta malédiction. Ça te faciliterait la tâche, et... ça n'est pas aussi ridicule que ça n'en a l'air, crois-moi. J'ai déjà vu bien pire.
-Hors de question ! Plutôt crever !

Gerrich avait pu retrouver sa forme humaine, à l'ombre d'un rocher, et il avait immédiatement rejoint son supérieur, sachant que ce dernier aurait franchement besoin d'une paire de bras supplémentaires pour réussir à délivrer l'inepte qui continuait de jubiler, plus loin, en haut de l'échafaud. Il restait encore pas mal de soldats sur leur chemin, même si ceux-ci étaient pour la plupart hésitants ou d'ores et déjà blessés... mais il restait surtout le type étrange, avec le pouvoir d'ombre, et le Cy-Wolf qui lui avait prêté main forte pour retenir Gerrich durant de trop précieuses minutes. Bon sang, s'il réussissait à lui mettre le grappin dessus, il ne se gênerait clairement pas pour lui passer un savon ! Le genre de leçons dont il se souviendrait...
En voyant son subordonné revenir à ses côtés, Vermeil avait bien sûr compris que son absence momentanée était due à un usage salvateur ou incontrôlé de son fruit du démon. Le Nebula nouvellement maudit peinait encore à utiliser ses pouvoirs à bon escient, et son sentiment de honte qui l'accablait à chaque fois qu'il y avait recours ne l'aidait assurément pas à en tirer un bon parti. C'était regrettable, car il s'agissait là d'un fruit plus polyvalent qu'il ne semblait l'être... Les choses étaient ainsi faites, toutefois : les apparences étaient d'une importance capitale aux yeux de son jeune collègue, et c'était probablement pour cela, d'ailleurs, que c'était à lui que Tengen avait fait consommer cette malédiction, à son insu. L'homme le plus fort du Monde passait partout pour un abruti de première catégorie, mais à la vérité, il était nettement plus intelligent que le commun des mortels. Là où on le disait stupide et saugrenu, Vermeil le percevait davantage comme étant d'une ingéniosité rare, lui permettant de prendre ses ennemis de court grâce à des stratégies dont nul autre que lui n'était capable de percevoir dignement les tenants et les aboutissants. Il leur causait beaucoup de problèmes, bien sûr, mais ça n'était pas sans un objectif précis, en règle générale...

-Pressons-nous. On a suffisamment perdu de temps.
-J'te suis.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Inukai10
Legum, primée à 222.000.000 berrys.

Tout comme Skeer, Legum voyait ses gestes entravés par la proximité d'un adversaire valeureux et trop solide pour qu'elle pût l'écarter en deux temps trois mouvements : la corsaire demeurait là, fière et robuste, bien plus que son physique frêle ne semblait le permettre en tout cas. En cela, la pirate du Nouveau Monde et celle de South Blue se ressemblaient énormément... Mais leur vision du Gouvernement Mondial, sans doute, était ce qui les différenciait largement. Leur combat était apparemment dans une impasse : la première était trop rapide et trop agile, là où la seconde lui répondait avec une justesse remarquable. Elles étaient légèrement blessées, l'une comme l'autre, mais pas assez pour que cela ait un réel impact quant à la suite des événements... En somme ? Elles allaient, à l'instar de Skeer et de Sor, continuer ce ballet pendant encore longtemps...
Sauf si quelque chose venait les en empêcher. Ce quelque chose, ce fut finalement l'initiative agressive de la Kokoro : lorsque cette dernière comprit que la zoan voulait s'éloigner, elle sembla vouloir compliquer les choses drastiquement et la prendre de court. Cette façon de procéder tranchait si radicalement avec la posture que la Rose avait embrassé jusqu'à présent, se contentant de demeurer en retrait afin de répondre aux attaques qu'on lui envoyait sans davantage de brutalité, que Legum perdit de précieux instants sous le coup de la surprise. Son haki de l'observation, donc, ne lui fut d'aucune utilité : la croix était sur le point de l'écraser lorsqu'elle se rendit compte de la dimension belliqueuse des intentions de Kururu. Elle fut en mesure de riposter, bien sûr, afin de s'extirper de cette situation périlleuse... Mais pas sans heurts, malheureusement.

La précipitation la conduisit à opter pour sa forme hybride secondaire, celle qui faisait pousser des ailes dans son dos : elle en usa et battit férocement grâce à leur intermédiaire, misant tout sur une esquive de dernière minute. Et elle y parvint : lorsque la croix s'effondra bruyamment à l'endroit où elle se trouvait encore un instant auparavant, elle s'était volatilisée... Ou plutôt élancée avec tant de fièvre vers l'arrière qu'elle fut incapable de corriger sa trajectoire à temps. Elle s'encastra dans un mur, qu'elle traversa, pour finalement s'échouer dans un salon aux allures sobres et désormais couvert de poussières et de gravats. Le bâtiment n'allait pas s'effondrer pour si peu mais elle, peut familière avec les chocs de cet acabit, sentait sa tête lui tourner péniblement. Elle allait avoir besoin de quelques secondes afin de retrouver sa prestance et sa précision, qui lui seraient nécessaires pour se confronter à la capitaine corsaire une fois de plus : en l'état, elle allait donc devoir demeurer là, haletante.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Senzak11L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Akiaka10
Ayjill et Nina.

Ses deux premières balles avaient déjà fait mouche lorsque son adversaire se mit en mouvement, lançant l'un de ses bras cybernétiques dans la direction de son pistolet. Bien conscient du fait qu'il ne disposait en aucun cas de la même force brute que Nina, et donc qu'un bras de fer mené contre cet opposant le conduirait nécessairement à l'échec, le jeune homme voulut se donner la possibilité d'esquiver : il tenta de se jeter sur le côté mais, cette fois-ci, en fut empêché par l'autre bras, qu'il avait momentanément perdu de vue en se consacrant à l'offensive. La chaîne parvint donc tout naturellement à l'entourer : quelques crochets se plantèrent même dans sa chaire, lui arrachant un cri de stupeur et de douleur, tandis qu'il flanchait enfin en lâchant son arme, non sans jeter un regard noir à Nina. C'était son comportement opiniâtre et lunatique qui venait de le conduire à endurer une telle douleur : c'était un désastre. S'il n'était pas encore conscient du fait que Gaston et Lena avaient affaire au vice-amiral Ericken en personne, il était en revanche parfaitement capable de se rendre compte que les Decimas avaient d'ores et déjà perdu cette bataille : même Koray n'était pas en mesure de tenir tête aux grandes figures de l'équipage de Tengen présents sur cette île, et lui ainsi que sa jeune collègue seraient bientôt définitivement mis hors-jeu...

De son côté, Nina n'était pas franchement au courant de la détresse de son collègue... Et, en toute transparence, elle n'aurait sans doute pas levé le moindre petit doigt pour lui venir en aide même si elle avait pertinemment su qu'il était en danger. Pour l'heure, son jugement était franchement obscurci par l'envie de se venger qui était sienne : elle ne fut pas même en mesure de percevoir la menace Zeta avant qu'elle ne soit directement sur son chemin. Le coup de poing vint la cueillir, comme prévu, en plein nez : elle fut expédié sur l'arrière, de quelques pas, un liquide carmin s'échappant de son appendice nasale. Ses sourcils se froncèrent et sa bouille se déforma sous un masque de hargne. Elle venait de changer de cible... Elle allait faire la peau à cet abruti de la Marine.

-Tu vas douiller pour les autres, sale tocard !

Elle fit tournoyer sa batte et, d'un coup d'un seul, se jeta sur son adversaire, envers et contre les multiples blessures occasionnés jusqu'à présent. Elle allait lui éclater le front d'un coup horizontal : de quoi le sécher sur place avant de rejoindre enfin les pimbêches responsables des tirs...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Mccree10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Mest_m11
Ahulane l'Entraîneuse, primée à 99.000.000 de berrys, et Rodrick le Recruteur, primé à 41.000.000 berrys.

-Las Camp ? Jamais foutu les pieds là-bas, désolée.

Elle avait arqué un sourcil, machinalement, avant de se concentrer à nouveau sur l'adversaire qu'elle avait à combattre. Elle avait conscience qu'il s'agissait sans nul doute là d'une stratégie visant à gagner quelques secondes... ou à la moquer, éventuellement. Mais, dans les faits, elle se fichait pas mal des quolibets et des injures. Ce qui comptait, dans l'absolu, c'était la mise-à-mort de Kabayochi... Pas son honneur personnel. N'attendant pas Rodrick, sachant pertinemment qu'il se calerait sur son rythme à elle, et pas l'inverse, la jeune femme se rua sur l'ennemi tout en faisant virevolter son marteau : dès qu'elle parviendrait à portée, elle tenterait de lui fournir un violent coup en plein torse. Une offensive de cet acabit pouvait bien sûr être mortelle, mais elle imaginait que ce type aurait une riposte toute trouvée à lui expédier... Dans le cas contraire, il ne se serait pas opposé à Rodrick sans réfléchir un seul instant. En tout cas, pour l'heure, Aluhane allait être la seule à attaquer. Bien sûr, le Recruteur restait près, tout près, afin de lui fournir un coup de main ou de profiter d'une ouverture si la garde de l'épéiste unijambiste était perturbée par cette charge virulente, mais en l'état, il y avait fort à parier que l'Entraîneuse n'en aurait pas besoin. Elle était une combattante compétente et extrêmement polyvalente : c'était même là sa force principale, et celle qui l'avait conduite à prendre en charge les nouvelles recrues afin de les transformer en combattants dignes de ce nom. Elle n'imaginait pas terrasser son opposant en un clin d’œil, en revanche, si elle se rendait compte du fait qu'il était loin de pouvoir l'inquiéter, elle donnerait à Rodrick l'ordre de se diriger vers l'échafaud où sa présence pourrait être de la plus grande aide... Après tout, mieux valait filer un coup de main digne de ce nom à ces abrutis de Marines, manifestement incapables de s'occuper d'une exécution par leurs propres moyens.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Jack10
Pacifista Alphabeto.

En apparence, ses missiles n'avaient eu aucune espèce d'influence quant à l'affrontement de grande envergure qui se déroulait actuellement sur le champ de bataille. Dans les faits, l'efficacité de l'esquive de Mizu était à nuancer : il avait certes réussi à s'extirper des flammes de ces projectiles à vive allure... Mais à quel prix ? Sa projection, vigoureuse, venait de le priver de l'une de ses plus précieuses armes : l'eau qui collait à sa peau jusqu'à présent, quoique généreusement dispensée en direction de la colonelle Ingrid quelques instants auparavant, ne devait désormais s'y trouver que de façon très résiduelle. Autant dire qu'il risquait de se retrouver en péril sous peu : il n'avait d'ailleurs toujours pas attaqué le Cy-Wolf qui visait Massy que l'Alphabeto gomma brusquement la distance qui les séparait en usant de divers réacteurs positionnées dans son dos pour tenter de le percuter d'un violent coup de coude. L'esquive semblait être à prioriser, pour le coup, mais un détail intrigant et inquiétant viendrait sans nul doute à ceux qui avaient d'ores et déjà eu l'occasion de se confronter à un Alphabeto : d'habitude, les modèles créés par la Section Scientifique pour ce programme étaient lents... En l'occurrence, grâce à une tripotée de réacteurs, ce dernier pouvait sans nul doute palier à sa vitesse naturelle en usant de projections, à l'instar de celle qu'il venait de réaliser. Quant aux soldats, sur la trajectoire de sa folle course, ils furent malheureusement balayés comme des fétus de paille : le Pacifista venait de recevoir un ordre et il allait tout mettre en oeuvre afin de l'appliquer. Le décret Decima encourageait, d'une certaine manière, les dommages collatéraux, puisqu'il visait à considérer comme étant des criminels ceux qui d'une façon ou d'une autre, nuisaient au bon déroulement d'une arrestation... Or, qu'étaient les soldats qui se dressaient sur son chemin, sinon une bande de gêneurs en puissance ? En l'état, une chose était sûre : si l'homme-poisson persistait dans l'offensive qu'il destinait au Cy-Wolf, il subirait le même sort que les quelques marines qui seraient bientôt occupés à ramasser leurs dents.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Briska10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Img-2210
Colonelle Ingrid et Pacifista Cy-Wolf.

La place publique était devenue un fameux foutoir où s'entremêlaient pirates, marines, révolutionnaires, Decimas, civils et criminels : il était complexe de savoir, à ce titre, qui menait la danse et qui la subissait, mais il allait sans dire en tout cas que la libération du Kabayochi n'avait jamais été aussi envisageable qu'à cet instant précis. Nombre de ses alliés se frayaient actuellement un chemin parmi les foules en bleu, à commencer par l'homme-kangourou qui avait réussi à éviter le nuage de gaz que lui destinait l'un des Cy-Wolfs. Combien de temps avant qu'il ne parvînt à la hauteur d'Ingrid ? La jeune colonelle plissa les yeux en tâchant de distinguer les autres silhouettes menaçantes qui tentaient de rallier l'échafaud, à tout prix. Des renforts devaient être en route, à l'instar de l'Alphabeto fraîchement débarqué... Mais sauraient-ils barrer la route de Vermeil et de Gerrich ? C'était là incertain, et c'était tout le problème. Cela étant, la jeune colonelle vit bientôt son attention totalement happée par un cri provenant dans son dos : elle eut le réflexe salvateur de faire volte-face, juste à temps pour voir l'arme du commandant Cile pointé dans sa direction. Si, dans un premier temps, elle fut frappée par l'incompréhension, tout fut bientôt éclairci. Les dires du Kabayochi lui revinrent à l'esprit, et elle comprit que ce commandant, l'un des gradés à avoir précipité la riposte contre Térèsse, était en vérité le traître qui avait permis à l'ancien révolutionnaire de dénicher des informations classées depuis belle lurette. Son épée parvint à bloquer les balles qu'on lui destinait, mais elle ne fut en revanche d'aucune utilité lorsque le tireur se mit à viser des matelots : ceux-ci succombèrent en grand nombre avant de réorganiser leur ligne et de rendre au commandant les balles qu'il leur avait expédiées. La colonelle, frustrée, grommela en fronçant les sourcils et dégaina son escargophone. L'appel de détresse fut immédiatement composé : il était grand temps d'éradiquer ces fourbes, ces traîtres et ces brutes, voire de leur couper toute possibilité de retraite.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Nagisa10
Vice-Amirale Iliena.

Elle qui avait quitté la place contrainte et forcée était désormais de retour, l'uniforme tâché d'un sang qui n'était pas sien. Elle avait fait l'erreur grotesque de laisser Koray lui échapper une fois, mais elle n'avait pas réitéré cette bêtise innommable : elle l'avait même réparé. En revanche, un simple coup d’œil sur la situation depuis un toit adjacent la fit grimacer. Elle avait commis un grave manquement à ses fonctions, en se laissant surprendre de la sorte, et il semblait manifestement que ses subordonnés en payaient le prix fort. Tout ici n'était que désorganisation et errances approximatives, aléatoires... Rapidement, elle parvint à localiser diverses silhouettes ennemies, plus proches de l'échafaud qu'elles ne l'étaient au moment où la vice-amirale avait dû le délaisser. Certaines étaient inconnues : sans doute s'étaient-elles dévoilées pendant qu'elle avait les mains prises... D'autres, en revanche, étaient tristement célèbres. Vermeil fut bien sûr celui qui s'accapara le plus longtemps l'attention de la haute-gradée du Gouvernement Mondial. Un mauvais pressentiment lui pinça le cœur, mais la demoiselle autoritaire le chassa d'un revers de la main : Ericken n'avait pas pu perdre sans batailler férocement... Il ne lui était rien arrivé, elle en avait la certitude. En attendant de voir son collègue revenir à la charge, néanmoins, elle allait devoir prendre les choses en main... Et seule. La présence de l'Alphabeto était rassurante, au même titre que celle de la Kokoro -enfin une corsaire qui respectait ses engagements ! Mais ni l'une, ni l'autre de ces présences ne leur sauverait la mise éternellement... Un soru vigoureux permit à la jeune femme d'atteindre l'échafaud en un éclair, sur lequel elle grimpa promptement. La colonelle, la voyant arriver, lui accorda un court hochement de la tête auquel la vice-amirale répondit formellement. Il était grand temps de maîtriser cette horde d'ennemis...

-Ingrid ? Tuez le commandant Cile. Enfoncez-lui votre épée dans la gorge, pour qu'il apprenne à tenir sa langue.
-Bien.

Le premier ordre était donné : d'autres risquaient fort de suivre...



Ordre de réponse :
Kiru - Massy - Aaron - Kururu
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

El famoso schéma (vous êtes tous venus pour ça !) :
Spoiler:
 

Le rond rose et la croix rose sont le groupe de Kururu et Kururu elle-même.
Le pentagone bleu sur le rectangle noir, c'est Kiru sur l'échafaud. Il est désormais accompagné d'Iliena.
Les lignes bleus devant eux sont les deux lignes de garnison de la Marine, qui comportent également des Cy-Wolfs. L'espèce de patate bleue, c'est les marines désorganisés suite à l'effondrement d'un bâtiment.
L'étoile noire, c'est Aaron et un Cy-Wolf.
L'étoile verte à quatre branches, c'est le combat Sor vs Skeer.
L'étoile verte à cinq branches, c'est Rodrick et Ahulane.
L'étoile rouge à cinq branches, c'est Vermeil et Gerrich.
L'étoile rouge à six branches, c'est Legum.
Le losange gris, c'est Nina.
L'étoile à quatre branches grise, c'est Ayjill.
L'étoile à quatre branches violette, c'est Shaw.
L'étoile rouge à quatre branches, c'est le combat Ericken vs Lena et Gaston.
Le losange rouge, c'est Massy.
Le carré bleu, c'est Delta et un Pacifista Alphabeto.
Le carré noir, c'est Gamma.
Le carré vert, c'est Pi.
Le carré rouge, c'est Zeta.

Le combat Sor - Skeer continue : Vermeil se contente de les contourner et de les dépasser. Il est finalement rejoint par Gerrich et les deux hommes progressent à vive allure : ils seront sur l'échafaud au tour prochain si rien ne les en empêche.
De son côté, Legum est prise de court par la décision soudainement offensive de Kururu : elle réussit à se jeter vers l'arrière pour esquiver l'impact de la croix mais, sous la précipitation, elle jauge très mal la force de son envol et traverse un mur proche. Pour l'instant, elle décide de rester à couvert !

Je considère qu'Ayjill parvient à toucher Shaw à deux reprises. Libre à toi Aaron de préciser la gravité de ces blessures-ci ! Quoiqu'il en soit, il est ensuite surpris par la chaîne qui parvient finalement à l'entourer : il ne lutte plus, pour l'heure.
Nina, elle, est incapable de répondre à Zeta : elle subit donc le premier coup de poing mais essaye de revenir à la charge.

Ahulane finit par foncer sur Gamma pour lui donner un puissant coup de marteau. Sobre et simple, en somme ! Rodrick reste en retrait pour l'heure.

L'Alphabeto se rue sur Mizu et tente de lui donner un coup de coude.

Ingrid réussit à se défendre : le sergent-chef qu'Alessando repousse la prévient du danger. En revanche, ce n'est pas le cas des marines sans grade qui succombent à ses tirs, en grand nombre. Elle déclenche l'appel de détresse.

Iliena revient, finalement : elle a vaincu Koray, et est à nouveau apte à défendre l'échafaud. Elle donne donc une directive à Ingrid : celle de s'en prendre à Alessando !

Massy/Aaron > Pour l'heure, plus rien ne vous agresse/ne manque de vous tuer, vous êtes libres de vos mouvements !

Liste des niveaux/aptitudes :
Côté pirates :
Vermeil est niveau 42+. Il possède les hakis de l'armement et de l'observation, et peut contrôler ses os.
Skeer est niveau 40. Il possède le haki de l'armement et combat avec une rapière. Il possède un style pur perce-vent.
Legum est niveau 36. Elle possède le haki de l'observation et combat avec des kunais. Elle est maudite du Tori Tori no Mi modèle Tyran Tritri.
Gerrich est niveau 35. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.

Côté révolutionnaires :
Sor est niveau 42. Il possède le haki de l'armement et combat avec une épée. Il possède un style pur tranche-foudre.
Ahulane est niveau 33 Elle combat avec un marteau de guerre.
Rodrick est niveau 24. Il combat au corps-à-corps.

Côté Gouvernement Mondial :
Ericken est niveau 39. Il possède le haki de l'armement, un zoan de type mouflon et combat avec une hallebarde.
Le Cy-Wolf à ses côtés est niveau ?
Iliena est niveau 36+. Elle possède le haki de l'armement, le haki de l'observation, combat avec une épée et un retour-à-la vie capillaire.
Le Pacifista Alphabeto est niveau 38.
La colonelle Ingrid est niveau 25+ Elle combat avec une rapière.
Le Cy-Wolf aux côtés d'Aaron est niveau 27.
Le Cy-Wolf qui attaque Massy est niveau 25.

Côté Decimas :
Koray est niveau 36+. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.
Lena est niveau 30. Elle combat avec des couteaux de lancer.
Gaston est niveau 27. Il combat avec un katana.
Nina est niveau 25. Elle combat avec une batte.
Ayjill est niveau 19. Il combat avec deux pistolets.
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 430
Race : Humain
Équipage : Freewill

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue28/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue79/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (79/200)
Berrys: 7.304.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Jan - 13:13



L'histoire est écrite par les vainqueurs


La bataille faisait rage, amenant avec elle une ribambelle de sons en tous genres qui formaient une véritable symphonie funeste – celle du combat. Dans ce tumulte, il était difficile, voir impossible, de percevoir le bruit caractéristique d’une lame rejoignant son fourreau. Pourtant, il était bien présent, comme en témoignait le geste de l’Umbra qui venait tout juste de réapparaître aux yeux des mouettes. Un sourire doux-amer apparut sur son visage juste avant qu’il ne reprenne sa course vers l’échafaud. Il était certes quelque peu déçu d’avoir eu à recourir à sa botte secrète de cette manière, mais ce n’était assurément pas le moment de faire preuve de fierté. Il s’était déjà beaucoup trop attardé sur ce satané clébard, et chaque seconde qui passait était une occasion pour l’ennemi de rameuter des renforts. Cependant, aussi étonnant que cela puisse paraître, l’inverse était apparemment tout aussi valable. En effet, de l’autre côté de l’échafaud, une silhouette vêtue exactement comme les marines se mit à canarder les soldats qui n’en menaient vraiment pas large… D’ailleurs, ceux-là n’étaient pas les seuls à douiller, selon toute vraisemblance. Le maudit n’avait pas manqué de percevoir du coin de l’œil l’énorme Pacifista qui venait de balayer ses propres alliés…

-« Non mais quel bordel… » pensa le zoan.

En temps normal, Massy aurait saisi l’occasion pour lancer à l’adresse de ces officiers quelques paroles visant à les faire se remettre en question. Toutefois, il n’avait pas le temps pour ça, mais alors vraiment pas. D’autant plus qu’une nouvelle silhouette féminine venait de faire son apparition aux côtés du condamné à mort. D’où est-ce qu’elle venait ? Qui était-ce ? Sa présence allait-elle influer drastiquement sur la situation ? Tant de questions qui traversèrent l’esprit du marsupial avant que celui-ci ne se concentre sur son objectif initial : atteindre l’échafaud. Redoublant d’efforts pour y arriver, l’hybride tâcha néanmoins de rester sur le qui-vive. Il avait remarqué que les casse-pieds avaient tendance à se montrer lorsqu’il s’y attendait le moins, et il préférait encore éviter les mauvaises surprises… Quoi qu’il en soit, si par chance il arrivait aux pieds de la construction fragilisée, son premier réflexe serait de trancher un pilier dans l’espoir de littéralement faire pencher la balance de leur côté.



Code by Edward Lawrence




Résumé:
 
Ps=Massy Deubra, me voilà…
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
Kabayochi.M.Kiru
Messages : 2842
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue43/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue198/500L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (198/500)
Berrys: 341.428.650 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeDim 27 Jan - 13:49


Vous me tuez oui ou merde ?!


Tiens une revenante ! C'est drôle vous m'avez presque manquée

L'attitude du Golem demeurait dans la défiance à présent, bien loin de la résignation qu'il dégageait quelques minutes plus tôt, et le retour d'Iliena n'y changea rien. Pour autant il avait conscience que sa présence allait rajouter une nouvelle épine dans le pied de ceux qui tentaient de le libérer. Il parcouru une nouvelle fois la place du regard, les combats s'éternisaient et les avancées des uns n'étaient que de la poudre aux yeux pour masquer les défaites des autres. Peu importait les forces en présence tentant de le sortir de cette exécution, tous savaient qu'une victoire totale n'était pas envisageable pour eux. Les forces gouvernementales et Révolutionnaires combinées étaient déjà bien garnies et du renfort risquait d'arriver à tout instant, non la seule possibilité de réussite était l'assaut éclair permettant de submerger les adversaires, libérer le Golem et partir avant d'être mis en difficultés. Malheureusement cette option était passée depuis bien longtemps. Pour autant si la Vice-Amirale semblait avoir remportée une bataille importante son collègue avait visiblement perdu la sienne tandis que Vermeil se mettait à foncer à son tour vers l'édifice de bois et de fer. Une nouvelle pensée lui vint alors à l'esprit tandis qu'il paraissait finalement se perdre entre la volonté de mourir et l'euphorie de la libération, tintée d'une perspective de vengeance. Finalement une seule chose demeurait présente désormais, la distance par rapport à tout cela, il se fichait de ce qui allait se passer, il n'y pouvait rien et n'y pourrait rien quoi qu'il fasse. Alors autant attendre simplement que le sort parle pour lui. Se tournant vers Iliena il continua alors :

On reprends là où on en était ? Je crois que vous vouliez me tuer.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Pnj_hp10
Mizu Sakana/Delta

Delta tiqua lorsque l'énorme masse de l'Alphabeto plongea vers lui, dégommant les soldats marines sans aucun complexe, il avait visiblement sous-estimé les ordres de cette boite de conserve. Mais surtout il n'avait en aucun cas prévu la vitesse dont elle venait de faire preuve, il serra les dents en songeant à ce que cela impliquait, il ne pourrait pas échapper à cet affrontement là ! Aussitôt il dévia sa course, ne pouvant clairement pas poursuivre son offensive avec un tel fléau dans le dos. Néanmoins il n'esquiva pas pour autant, reprenant aussitôt ses appuis il se campa sur sa position, baissant son centre de gravité afin de gagner en force et en résistance. Certes sa peau en partie asséchée était un handicap pour un homme-poisson mais il pratiquait le Karaté des Hommes-Poissons qui, comme son nom l'indiquait, était un art martial avant tout. Et si certains ici l'ignoraient il allait rapidement leur apprendre que l'eau n'était qu'un outil de plus, mais que le véritable art martial n'en avait nullement besoin. Placé légèrement sur le côté de la trajectoire initiale de l'Alphabeto il ne doutait néanmoins pas que celui-ci aurait tôt fait de la rectifier, mais ça ne faisait rien. Sa main prit alors une couleur noire qui sembla s'étendre jusqu'à son avant-bras et d'un geste rapide et ferme il présenta finalement sa paume au monstre de métal qui l'avait pris pour cible. Frappant sans réellement faire de dégât mais permettant ainsi de dévier sa trajectoire sur le côté subitement, lui faisant perdre en vitesse. Alors il bondit derrière le Pacifista, sa jambe s'élevant au dessus du corps de celui-ci tandis qu'il y concentrait toute sa force et son haki. Puis tel un marteau il l'abattit violemment avec une puissance qui ferait trembler le moindre rouage de la créature.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Riku11
Riku Kenshi/Gamma

Gamma demeurait immobile, légèrement de biais afin de pouvoir observer les deux combattants qui l'avaient encerclé mais demeurant néanmoins toujours majoritairement face à celui qui avait bloqué le kangourou jusque là. De part leur immobilité commune la prise d'action de la femme ne fut pas difficile à déceler, pour autant la vitesse et la facilité avec laquelle elle maniait son marteau laissait présager un combat peu agréable. Mais surtout affronter deux adversaires de cet acabit dans sa condition était carrément de l'ordre du suicide, il devait réduire leur nombre sans pour autant laisser l'un d'entre eux se faire la malle. Ainsi dès lors qu'Ahulane amorça son mouvement il se jeta en avant à son tour, profitant de sa position pour conserver l'avantage de quelques mètres qu'il avait sur la Révolutionnaire. Les données paraissaient claires, Massy même s'il avait sans aucun doute progressé demeurait plus faible que lui, son adversaire devait l'être également, de plus dès lors qu'il était intervenu cette femme l'avait fait également alors qu'elle ne s'était pas inquiétée une seconde du kangourou. L'homme était le maillon faible du duo, et si l'agent de Dead-End voulait pouvoir tenir ces deux là encore quelques temps il devait viser leurs faiblesses. Se jetant ainsi en avant en serrant son arme il tenta malgré tout de rester lucide tandis qu'il s'approchait de Rodrick. Son soudain changement d'attitude et la puissance de son démarrage sur une jambe parviendraient peut-être à le surprendre mais il n'en gardait pas moins en tête que même s'il était moins fort que sa partenaire, il n'en demeurait pas un combattant émérite sans aucun doute. Fonçant dans un premier temps droit vers son adversaire il bifurqua finalement au moment de faire mine de vouloir frapper, tablant encore une fois sur la surprise de sa mobilité sur une jambe pour tenter de lacérer l'épéiste sur le flanc, passant alors dans son dos. Une attaque qui ne mettrait pas fin au combat mais pourrait au moins handicaper ses mouvements. Mais surtout grâce à ce mouvement il put se retourner, s'écartant de deux bonds pour faire de nouveau barrage entre la place et les deux Révolutionnaires, il lâcha simplement deux lames d'air de chaque côté de Rodrick. Il n'espérait pas toucher qui que ce soit et savait que si la femme le suivait effectivement à la trace elle les stopperait sans problème, néanmoins ainsi il avait bloqué sa progression et la menace de son marteau. Mais plus important, désormais les deux étaient face à lui, plus personne ne l'encerclait.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Rati_m10
Marimo Matewai/Zeta

Zeta arqua un sourcil face à la réaction de la jeune femme, il s'était peut-être trop retenu, à moins qu'il ne l'ait sous-estimé. Il jeta un rapide coup d'œil dans son dos sur les marines qu'ils venaient de quitter, tous le fixaient d'un air peu rassuré, mais le fait que son premier coup ait fait mouche paraissait leur redonner de la vigueur. Il sourit finalement en faisant à nouveau face à la Decima, ça avait l'air de marcher alors il devait s'assurer de poursuivre sur ce chemin. Ces matelots seraient ses meilleurs alliés au moment de faire courir la rumeur de ses exploits après l'affrontement. Pour autant il se posa alors une question qui de loin ne lui avait même pas effleuré l'esprit. Se battait-il contre un homme ou une femme ?! Sa voix semblait tendre mais son allure et une poitrine particulièrement plate paraissaient indiquer le contraire. Il se gratta la tête un court instant incapable de différencier l'un de l'autre tandis que son adversaire avançait déjà vers lui. Sans bouger il se contenta d'écarter la batte d'un coup de harpon sur le côté, semblant oublier de retenir sa force un court instant au point où cette simple déviation risquait fort de déséquilibrer son opposant. Finalement il sembla vouloir passer outre son dilemme interne, préférant envisager les deux solutions :

Monsieur ou Madame, je crains de devoir vous arrêter, désolé.

D'un mouvement dont il retint à nouveau la force et la vitesse afin de surpasser très légèrement celle de Nina il envoya alors un nouveau coup de poing, visant cette fois-ci les mains de la Decima dans l'objectif de lui faire lâcher son arme.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Alessa12
Alessando Cile/Pi

Pi grimaça au moment où une balle vint lacérer le muscle de sa jambe gauche, manquant de peu de pénétrer totalement le muscle et laissant une balafre que le sang emplit quasiment aussitôt. Il faillit perdre son équilibre sous la douleur du coup mais demeura ferme sur ses appuis, gardant néanmoins en mémoire que s'il n'avait pas bondit en arrière après avoir frappé le sergent chef sa jambe serait désormais inutilisable. Son regard se leva alors aussitôt vers le bâtiment à sa droite tandis qu'il avait déjà descendu quelques matelots, repérant sans difficultés les silhouettes de ce qui devaient être des tireurs d'élites, la plaie. Disparaissant au coin du même bâtiment tandis qu'il entendait les balles des matelots s'écraser sur la façade de la bâtisse il redressa aussitôt le regard tandis qu'il se mettait à courir normalement. Il allait devoir être vigilent car il doutait que ces snipers abandonnent sa poursuite aussi facilement, et il doutait tout autant que le Gouvernement Mondial le laisse s'échapper à présent, la trahison était un sujet sérieux, s'ils avaient pu conserver le Kabayochi ou capturer le Commandant Cil aujourd'hui l'ex gouvernemental n'était pas certain que le criminel soit leur premier choix. Continuant de porter une attention particulière au toit en courant il rechargea rapidement ses armes, prêt à tirer sur la moindre tête qui dépasserait du rebord.




Résumé:
 
Carte:
 
Techniques:
 

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 1386332635-sign-kiru2
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Hodor
Aaron Guts
Messages : 433
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue28/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue133/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (133/200)
Berrys: 227.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeMar 29 Jan - 23:04


Observation v2 - Piège - Promesse
Featc'est un event donc beaucoup trop de gens




Continuer d'observer, du moins pour l'instant. On a fait l'aller, alors faisons le retour. Toujours les marines à se pignoler le manche, les filles sur la maison, un combat juste en dessous. Le combat entre les deux gars semble aller sur sa fin. La fille aux cheveux roses, marteau et croix énorme en mains. Et plus loin, la femme-chien, qui semble s'être trouvé un nouveau chenil. De nouveaux les deux épéistes, et vu ce qui s'est passé à côté d'eux, je confirme bien le frisson que j'ai ressentis en voyant ce type à la peau tatouée. Je suis pas à la hauteur. Pas grave. Oh mais, te revoilà toi. Alors tu t'étais caché ? Pourquoi ? Voilà une bien bonne question à laquelle je ne vais sûrement pas m'emmerder à réfléchir maintenant. Vu au rythme où ils avancent. Le combat au loin à gauche continue. Et juste à côté, un humainchine attaque un des nouveaux qui se dirigeait vers l'échafaud. Y en avait pas un autre ? Ah si, là. Juste à côté des louboumboums. Et il... attaque un des piliers ? Putain, autant essayer de couper un arbre avec un canif, ou tuer un éléphant à coup de fléchettes. Imbécile. Oh, mais on à de nouveau changer de fille sur l'échafaud. Putain, elle à pas l'air de rigoler.

Bon, eh bien la menace est claire et net. Alors reportons notre attention sur elle. Et pas la peine d'être idiot, je vais pas foncer sur le tas de muscles ensanglanté. L'autre m'ira parfaitement.

Aaron détachais de nouveau son ombre par la pensée, et formais son Doppëlganger juste à sa droite. Il était juste devant l'échafaud un peu au Nord, et face à lui se trouvait encore quelques mètres appartenant à la zone d'ombre. Ici, il était clairement plus fort qu'au Soleil. Alors il s'avancerait à pas lents, de sorte à s'avancer vers le centre de son habitat naturel, faisant en sorte de ne pas y arriver totalement. Dans le même temps, il enlevait son manteau sombre, afin de le prendre en main gauche, puis dégainait sa dague dentelée, attachée au dos de son bas par un petit cordon de cuir, par la main droite. Elle lui avait été utile tellement de fois, autant pour déchirer la chair -des poissons comme des ennemis-, pour tailler des armes en bois, manger, tuer. Elle était une fidèle alliée, et une menace. Elle était souvent accompagnée de la canne, mais celle-ci avait été déposée à terre quelques instants plus tôt et allait rester là. Le Nocturne n'en avait aucun besoin, au sein du plan qui émergeait dans son esprit. Il était vicieux, et jouait encore une fois sur la surprise. Un avantage considérable. Le vengeur tendait le bras gauche vers son précédent adversaire tout en lui adressant la parole, l'attention principalement fixée sur lui alors qu'il haussait la voix. Un ton hautain, l'expression faciale l'était tout autant.

- " Oï, sac à merde, tu m'as toujours pas touché. "

Des mots provocateurs et secs, dans un seul but. Diviser l'attention portée vers l'échafaud. Sa paume de main s'était tournée vers Gerrich, et ses doigts effectuaient des vas et viens entre lui et l'ennemi -le pouce lui, tenait le manteau-. Voyons voir si le pirate de Tengen fonctionne à l'égo. Il y avait fort à parier que oui, et le dernier représentant de Xérèse avait tout prévu. Le Nebula lui foncerait dessus, par les paroles, mais aussi par la distance qu'Aaron avait réduite entre eux. Aaron n'allait clairement pas se battre au corps-à-corps avec ce type sans l’amener dans sa zone d'ombre et le désavantager. C'était essentiel. Et en terme de distance, l'adversaire aux cheveux colorés étant encore assez loin pour atteindre Aaron sans qu'il puisse réagir. Lui, était resté sur place, mais désormais flexible sur ses appuis, en positions de combats, les deux élevés, le gauche au devant du droit. L'avantage d'avoir été seul pendant quelques instants lui avait permis non seulement d'observer les alentours et d'en déduire des informations quant au déroulement de la bataille, mais également, cela lui avait permit de prendre du temps respirer, et il était de nouveau à 100 pour cent.

- " Et tu ne me toucheras pas, car la croix sacrée me protège. "

Même dans ce brouhaha, le Nocturne avait fait en sorte de prononcer ses deux phrases de manière audible, autant pour Gerrich que pour les gens aux alentours. Il ne comptait pas sur l'aide du cy-wolf, mais cette fille aux cheveux roses à droite, s'était débarrassée de la femme-chien, elle lui serait donc d'une aide certaine. Et si le pirate prenait la voie Aaron à très grande vitesse, ce dernier attendrait qu'il soit à quelques mètres pour tout d'abord lui jeter son manteau à la figure, accompagnant son mouvement d'un clin d’œil assez contracté pour produire une petite onde, de quoi poussé un peu plus la surprise. Pourtant, il était clair et net que l'ennemi atteindrait Aaron sans que celui-ci puisse créer un écart de distance. Ensuite ? Oh, mais voyons d'abord à quel point la provocation à fonctionné.


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Pnj10
Graves Shaw

La chaîne droite de l'Eveillé revenait tranquillement dans son avant-bras, alors qu'il restait à observer l'ennemi.

Des Cyborgs, il y en avait actuellement un bon nombre sur le lieu d'affrontement. Shaw se différenciait des modèles du Gouvernement, car son équipement était de moins bonne qualité. Et c'était tout à fait logique, comparés qui vous voulez à la Section Scientifique en manière de transhumanisme, peu les égaleront. Shaw était devenu mi-humain mi-machine par nécessité. Né handicapé, ses membres étaient largement plus faibles que ceux des autres, alors qu'ils apprenaient à dessiner, Shaw marchait à peine. Il s'est plaint, évidemment, à son jeune âge. Il se sentait faible, faible par rapport aux autres. Son départ dans la vie avait été retardé, mais bien vite rattraper quand l'acier était venu consolider ses os et ses muscles. Et l'avantage du premier, c'est qu'il ne fatigue pas. Il est très longtemps resté comme cela, avec des pièces de métal dans le corps afin de l'aider dans sa vie quotidienne. C'est lorsqu'il fut banni de son île avec son jeune bébé, arrachés tout deux à l'être qui les faisait vivre, mentalement pour l'un, littéralement pour l'autre.

Celui qui à opéré Shaw est ce qu'on appelle un petit génie, le genre de passionné, un peu fou. Impressionné devant le travail de la Section, il était devenu plus qu'admiratif, il était devenu créateur. Il s'était exercé sur beaucoup d'animaux, et avait beaucoup travaillé avec Shaw avant de réaliser son changement. En échange de quoi ? Le savoir, la réussite. L'idée qu'il pouvait désormais opérer des humains afin d'optimiser leurs capacités, les rendre plus performants. Un fanatique du transhumanisme. C'est lui qui à installer les chaînes, les capteurs, les petits missiles, celui qui à créer les propulseurs, les capteurs visuels, et les nouvelles plaques. Sous toute la peau du Graves s'étaient logées des plaques d'acier, une couche défensive supplémentaire, mais certainement pas infaillible, surtout face aux systèmes à poudre. Les balles d'Ayjill avaient sût trouver leur location dans la chair du père. Les plaques avaient toutefois fréné leurs avancées, et facilité le futur travail de celui ou celle qui retirerait les balles. L'impact avait arraché un gémissement de douleur, les dents serrées les unes contre les autres. Mais le Décima en face était désormais ligoté, et il était désormais difficile de s'en sortir.

En boitant des deux jambes, ne prenant que des courts appuis, le futur marié à une princesse s'avançait vers le jeune homme aux cheveux grisonnants. Il avait haussé la voix, laissant ses mots accompagnés de sa voix caverneuse et grave, d'un sérieux implacable.

- " D'habitude, je t'aurais laissé partir. Je ne me bats que pour l'expérience du combat. Mais tu m'as fais trahir ma promesse, et à cause de tes balles, une petite fille va pleurer, ma petite fille. "

Une fois à hauteur du tireur, Shaw l’assénerait de coups de poings jusqu'à ce qu'il s'évanouisse.




(c) NyoTheNeko sur NeverUtopia, modifié par Sora Okinawa



Résumé & Techniques:
 





_________________
[23:20:07] Raki Goshuushou : ptdrrrrrr aaron t'es mon héros la
[23:21:52] * Alekseï V. Ledovskoï demande un selfie avec Aa-chan *

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 T9HaUtn
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue37/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue47/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeVen 1 Fév - 20:27





Depuis sa fenêtre, Saphir souriait. Encore un tir de réussi! Son moral remontait. Bon... Sa cible décida de fuir en dehors de la place. Au fond, cet homme faisait ce qu’il voulait. Le seul but de la tireuse était d’aider les marines à se défendre, car elle devait l’avouer, les bleus n’en menaient pas large. Et si l’inconnu partait, il s’éloignait de l’échafaud. C’était une balle deux coups. Cristal aussi avait vu la détresse des marines. Elle prit donc l’initiative d’utiliser le den den mushi vers un autre destinataire que Kururu. L’autre initiative prise par le trio était la nouvelle cible. Rubis avait retrouver le kangourou proche de l’échafaud. Confortée dans son ego, Saphir le mit en joue. Maintenant, elle avait tous les paramètres nécessaire sur ses différentes tailles. Elle ne le louperai pas cette fois! Elle tira sur l’animal en plein milieu pour toucher peu importe son apparence. Il ne lui échapperait pas indéfiniment.

Du côté de la rose, la situation était...surprenante? La cheffe de l’Alliance Rose resta quelques secondes à fixer le bout de la place. Kururu s’était attendue à une résistance de la part de la femme chien. Vu la taille de sa croix et malgré son niveau, elle s’attendait également à la frôler. Par contre, la cuisinière avait très mal lu la suite des évènements. La maudite s’était retrouvée propulsée à l’autre bout et avait même fracasser le mur de la maison d’en face. Cela lui faisait penser à un savon, même si au final son adversaire s’était infligée ça toute seule. Voyant que la femme ne semblait pas revenir à la charge tout de suite, Kururu tenta d’appeler son équipe de surveillance. Équipe qui prit une seconde pour répondre.

- Désolée, j’ai contacté mes filles. Ils risquent de manquer de médecins.

- Tu as bien fait. La femme oiseau à l’air assommée dans le fond. Surveiller là pour qu’elle ne rentre plus en combat.

- Très bien.

Sur ces mots, Cristal demanda à ses filles de surveiller le trou dans la maison. Saphir s’exécuta et ajusta sa visée. Elle se tenait prête si jamais quelque chose sortait. Rubis aussi gardait la zone. Elle était prête à crier “Pool” pour donner le signal d’un éventuel mouvement vers la sortie. Kururu rétrécit son marteau pour l’attacher à sa ceinture sans qu’il ne la gêne. Il était pratique et elle préférait le garder sous la main. Malgré tout, ce n’était pas son arme de prédilection. La demoiselle ouvrit sa croix pour récupérer sa clé adorée. Voilà qui sera beaucoup mieux. Et elle en aurait bien besoin. Une voix inconnue parla d’une croix sacrée.

Attendez… Une croix...MAIS! Il parlait probablement d’elle! C’était à première vue la seule qui se baladait avec des croix. Du moins, elle était la seule à proximité de voix malgré le bruit ambiant. Elle en était certaine. Elle se retourna en bloc pour voir le civil qui faisait face à Monsieur Mauve. Monsieur Mauve qui était maintenant accompagné par une autre personne aux cheveux roses. Kururu le sentait mal. Il ne fallait pas être un génie du combat pour prévoir une collision potentiellement imminente.

Comme l’inconnu l’avait supposé, la jeune femme n’était pas du genre à laisser un civil seul dans ce genre de situation. Surtout qu’il avait et été enrôlé plus ou moins de force de ce qu’elle avait compris. Elle avait pris quelques secondes pour réaliser ça. Donc elle s'élança directement pour placer le bout de sa croix devant l’homme au cheveux noir. De cette manière, elle réceptionnera un éventuel ennemi qui lui fonçait dessus et elle pourra repousser le nouvel adversaire loin de la personne à protéger.





Résumé :Saphir est contente, du coup elle tente de se venger du Kangourou qui esquive ses balles depuis tout à l'heure. Puis elle se place en position de surveillance prête à tirer sur Legum si elle sort de la maison par le trou

Kururu donne une directive à Cristal. Puis elle va aider Aaron. En gros, elle place sa croix entre lui et le duo mauve/rose au cas ou et si une personne ou un truc vient, elle le repoussera dans le sens opposé.

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Krrkrr10
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1748

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeSam 2 Fév - 14:11


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Nagisa10

Vice-Amirale Iliena.

-J'en serais presque émue. Vous, là-bas ! Évacuez les blessés, au lieu de bailler aux corneilles !

L'ironie mordante de Kiru n'avait pas vraiment fait mouche : la vice-amirale savait qu'elle n'avait actuellement pas le luxe de se focaliser sur ses élucubrations provocatrices. La présence de Vermeil, non loin de l'échafaud, suffisait à accroître la tension qui pesait sur le cordon gouvernemental de plusieurs crans. Tous ici avaient conscience qu'il s'agissait d'un adversaire hors de leur portée, et la haute-gradée savait qu'elle n'avait elle-même pas l'ombre d'une chance en combat singulier et à la loyale. En revanche, la force du nombre figurait encore et toujours du côté des justiciers... Jusqu'à preuve du contraire, Ericken n'avait pas été défait : a contrario, il semblait que l'agitation née dans la ruelle où il avait décidé de se jeter éperdument quelques minutes plus tôt se prolongeait, quoique nettement atténuée maintenant que le ponte de l'armée de Tengen avait pris la tangente. Restaient Sor et Iliena, qui parachevaient ce trio de tête, en la compagnie de l'Alphabeto fraîchement débarqué... Les cartes avaient été rebattues, et si le nouveau tirage n'était pas à cent pourcent favorable aux troupes de la Marine, force était d'admettre qu'il n'était pas totalement négatif pour autant. D'autant plus que la silhouette rose de la capitaine corsaire s'approchait également, à son tour : elle aurait probablement un rôle prépondérant à jouer, à l'avenir... Les sourcils froncés, la vice-amirale ne perdit pas une miette de l'échange qui risquait de s'engager et au sein duquel prendrait part Vermeil, au niveau de l'échafaud ou au niveau, tout bêtement, des dernières troupes qui demeuraient sur son chemin, d'une vaillance fébrile. C'était ici que tout allait se jouer... Mais cela ne l'empêchait pas d'être assez posée, de son côté. Elle se permit par ailleurs à son tour une petite boutade à l'égard du condamné, afin de raviver en lui un semblant de morosité : il fallait qu'il comprenne qu'il n'était pas du tout d'ores et déjà tiré de sa position pour le moins précaire...

-Dîtes-moi, quand vous amis fouleront cet échafaud du pied et s'ils parviennent bien jusque-là... Avec quelle clé pourront-ils vous délivrer de vos entraves ?

Le Kabayochi serait en mesure de comprendre le sens caché de cette question rhétorique : Iliena elle-même n'était pas en possession des clés des menottes de Kiru. La raison était simple... Le Gouvernement Mondial s'attendait à une offensive de la part des alliés du golem. Pas une offensive de cette envergure, certes, mais une offensive qui poussait néanmoins à la prudence. Dans ces conditions, il était stupide de demander au bourreau de conserver un double des clés... C'était offrir aux adversaires à la fois la raison de leur venue et une méthode fiable pour libérer leur allié, si d'aventure ils parvenaient à réaliser l'impensable. Ericken, plus tête brûlée qu'elle, se serait bien passé de cette mesure sécuritaire s'il avait été seul maître à bord... Mais, de son côté, cela avait été l'une de ses premières contraintes, qui avait été respectée. Aussi, permettre au prisonnier de s'enfuir ne lui rendrait pas pour autant sa liberté d'entreprendre : il demeurait faible, et privé de ses pouvoirs, tant que ses collègues ne trouveraient pas la clé qui lui permettrait de se débarrasser définitivement de ses entraves.
La Vice-amirale avait tout juste terminé cette prise de parole qu'elle remarqua une silhouette, positionnée à sa gauche, qui avait manifestement su contourner les forces de la Marine grâce à l'irruption d'un homme-poisson particulièrement véhément. L'homme kangourou dégaina son arme fétiche et se jeta à la rencontre de l'échafaud. Iliena, sourcils froncés, s'attendait à le voir trancher l'acier de l'armature... Mais il n'en fut rien. L'acier avait été tordu par le rocher projeté par Mizu, pas délabré au point de pouvoir être tranché par un mouvement de cet acabit. Il allait en falloir davantage, et ce davantage, le Gouvernement Mondial n'était pas forcément en mesure de le lui octroyer. Alors que la tireuse à la solde de la corsaire faisait une nouvelle fois des siennes, un Cy-Wolf tournoya pour foudroyer le maudit d'un regard carnassier. Si Massy ne reculait pas dans un délai prompt, il risquait d'être pris pour cible : deux shurikens allaient s'élancer dans sa direction, reliés par un câble. Le but serait qu'ils s'enroulent autour d'un bras ou d'une jambe du jeune pirate, afin que les deux projectiles puissent s'y planter par la suite... De quoi lui assurer une blessure plus gênante que douloureuse.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Jack10
Pacifista Alphabeto.

Si ce Pacifista-ci était en mesure de compenser la lenteur habituelle de cette gamme de produits de la Section Scientifique par le biais de quelques propulseurs de façon sporadique, notamment dans l'optique de se rapprocher promptement de cibles en mouvement, cela ne signifiait pas pour autant qu'il manquait cruellement du répondant dont ces armes mouvantes étaient habituellement éprises. Il était forgé dans le même acier, ses mains étaient également serties de cristaux de granit marin, et sa force physique brute était éreintante... Tant et si bien qu'il était illusoire d'espérer remporter un bras de fer contre lui. Mizu, qui n'était pas dans son élément et qui n'était pas nécessairement spécialisé dans la force brute, ne pouvait en aucun cas faire le poids en la matière. Le seul atout qu'il possédait, en l'occurrence, sur l'inexpugnable machine, c'était sans nul doute son haki de l'armement, celui-là même qui lui permit d'encaisser un coup d'épaule de l'Alphabeto en présentant sa propre main, et ce sans voir la quasi-totalité de ses os rompre au contact de ce bloc invulnérable. Cependant, Mizu ne s'attendait certainement pas à ce que la force de ce Pacifista soit aussi élevée : il serait repoussé vers l'arrière, immanquablement, envers et contre ses ambitions de surenchérir dans la foulée. Il devrait de surcroît composer avec la charge renouvelée de son assaillant : toujours par le biais de ses propulseurs, dont le carburant, quel qu'il fut, ne semblait pas encore manquer, la créature de la Section se projeta dans sa direction, dans l'optique de réitérer son coup d'épaule. L'intellect lui faisait défaut, et la chose ne semblait pas comprendre qu'un assaut n'ayant pas fonctionné une fois ne fonctionnerait pas davantage une seconde si rien ne l'agrémentait...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Mccree10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Mest_m11
Ahulane l'Entraîneuse, primée à 99.000.000 de berrys, et Rodrick le Recruteur, primé à 41.000.000 berrys.

Constatant qu'il n'allait pas demeurer figé à sa place sagement en attendant que le marteau vienne se ficher dans son poitrail pour lui écraser les côtes et les organes, Ahulane grommela, mais ne sombra pas pour autant dans l'accablement. Elle avait plus d'une corde à son arc, et elle n'avait qu'à le prouver... Certes, en l'état, il semblait peu probable qu'elle puisse rattraper la charge de son ennemi, qui la précédait de quelques mètres. C'était d'autant plus vrai que le marteau qu'elle tenait entre ses mains semblait particulièrement volumineux. S'il n'était pas spécialement lourd, pas au poids en tout cas de la ralentir considérablement, il était encombrant : c'était là le point faible de cette arme, qu'elle ne pouvait que déplorer. Toutefois, elle avait un moyen simple de compenser ce point faible en un éclair : elle n'eut qu'à appuyer sur un bouton se trouvant sur le manche de son arme... Et la forme de cette dernière s'adapta soudain. La tête cubique et contondante se métamorphosa pour s'affiner et s'allonger, répartissant plus efficacement le poids de l'arme initiale : du marteau de guerre, celle-ci passa à la lance et la révolutionnaire n'eut qu'à la placer sur son flanc, à l'horizontale, pour qu'elle n'ait plus la moindre influence sur son rythme de progression. Rodrick était plus faible qu'elle, elle en avait pleinement conscience et lui aussi... Et l'ennemi également, selon toute vraisemblance. Elle allait donc se charger de lui prêter main forte afin de lui permettre de se rendre utile, à l'avenir.
Le Recruteur dut néanmoins faire face à la première charge de l'épéiste seul. Si l'handicap de ce dernier semblait lui faciliter la tâche, leur écart de puissance initiale était trop marqué, à n'en pas douter. S'il avait combattu seul, Rodrick aurait potentiellement fini par mordre la poussière... Mais, en l'état des choses, il n'avait qu'à gagner du temps. Son premier réflexe fut de reculer d'un pas, mais il comprit qu'il ne pourrait pas procéder de la sorte éternellement : il allait devoir tenir tête à son adversaire, et... évidemment, miser sur l'esquive. Bon sang, ce qu'il pouvait exécrer les sabreurs... Lorsque la silhouette de l'homme de Dead-End parvint à son contact, il eut le réflexe de brandir ses avants-bras, sachant qu'un coup qu'il aurait à encaisser serait moins dangereux sur ses bras qu'en plein milieu de son torse. Puis, lorsque Gamma se mit à le contourner, il tenta de se jeter sur le côté précipitamment afin d'éviter le pire : il n'y parvint que modérément, et son sang se répandait déjà légèrement sur les débris au sol lorsqu'Ahulane fut enfin là pour lui sauver la mise. La lance tournoya entre les mains expertes de la jeune femme, et les deux lames d'air éclatèrent : elle poursuivit sans crier gare ni perdre une seule seconde, essayant de pousser son ennemi à la faute. Il n'avait qu'une seule jambe, et donc qu'un seul appui : si elle entretenait sur lui une pression constante, il finirait par faiblir... Et par réaliser une erreur qui l'entraînerait dans l'autre monde. Elle tenta donc de lui destiner un coup d'estoc puissant et vif comme un éclair en plein torse, pour l'empaler sèchement. Cela n'allait pas suffire pour le tuer, elle en avait conscience, mais elle n'aurait qu'à miser sur sa réactivité et son sens de l'improvisation pour poursuivre : elle excellait dans ce domaine, après tout, bien plus que Rodrick qui pensait davantage ses mouvements.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Akiaka10
Nina.

-Putaaaaain !

Un simple coup sur ses poignets, comme une chiquenaude nonchalante, c'était tout ce qu'il avait fallu à son ennemi pour la désarmer. Si Nina comprenait qu'elle avait actuellement affaire à un adversaire digne de ce nom, elle n'avait pas conscience du fossé qu'il existait entre leurs compétences respectives... Et c'était pour cela qu'elle s'entêtait. Pour cela, et pour l'injure qu'il venait de commettre à son égard, quelques instants auparavant, en la prenant pour un mec ou en considérant qu'elle en était éventuellement un. Tout ça commençait à lui taper sur le système au-delà du raisonnable : entre ce con d'Ayjill qui était incapable de tenir tête à un foutu cyborg et qui venait de perdre connaissance, leurs patrons impulsifs pas capables de coordonner leurs efforts pour aboutir à un résultat productif, la présence de tireuses tranquillement planquées derrière des murs pour éviter de faire face aux conséquences de leur pleutrerie, et maintenant ce putain de marine qui se dressait sur son chemin comme pour l'empêcher de réclamer la vengeance qui lui était due... Elle ne savait plus où donner de la tête ! Inexorablement, elle semblait même prendre conscience du fait que la situation lui échappait pleinement. Elle n'était pas assez loin du combat opposant Skeer et Sor pour l'ignorer, et elle comprenait en remarquant du coin de l’œil les éclairs qui lézardaient les bourrasques qu'elle était à mille lieux de pouvoir prétendre leur tenir tête seulement. Elle qui avait passé son temps à s'endurcir et à se vanter de sa force physique était désormais confrontée à une foultitude de types qui pouvaient la dominer et la surplomber sans le moindre effort... Cela avait de quoi la frustrer. Le rapport de force à sens unique, elle ne pouvait pas l'accepter sans piper mot : voilà pourquoi elle tenta de décocher un crochet du droit en plein dans le nez du bas-gradé qui contrecarrait la moindre de ses initiatives depuis quelques secondes. Un assaut sans ambages, sans fioriture : juste un coup de poing pour éponger un peu de sa colère.

-J'suis une meuf, grosse bite !

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Briska10
Colonelle Ingrid.

Elle contournait les soldats qui s'échinaient à évacuer leurs camarades, tombés au combat ou sérieusement blessés par les assauts couards du traître-commandant, épée tirée au clair. Ses mâchoires contractées laissaient présager de la colère froide qui l'animait, à cet instant précis : elle abhorrait ce type de crapules, qui agissaient dans l'ombre afin de leur nuire, tout en mentant au sujet de leur présumée loyauté. Pour une fois qu'Ingrid disposait d'une chance en or de mettre le grappin sur l'un de ces félons, elle n'allait pas se faire prier pour lui faire connaître la pire des sentences, avant même que le Kabayochi n'ait à y passer, en personne... Si le tireur avait pris un petit peu d'avance, notamment en désertant la place avant qu'elle n'ait elle-même l'occasion de la traverser, elle n'en demeurait pas moins terriblement rapide. Elle était à ce titre dans une toute autre catégorie que celle du tireur, qui risquait fort de ne pas pouvoir la semer éternellement... Et elle bifurquait tout juste à l'endroit où il avait disparu un instant auparavant qu'elle le remarqua, à quelques dizaines de mètres de là, tentant de se carapater maintenant que sa dualité avait été découverte.

-Reste ici, parjure !

Sa lame fendit les cieux, et une lame d'air la précéda largement, s'élançant en vrombissant sur les traces du tireur. Le but n'était bien sûr pas de le mettre à mort grâce à cette simple action, mais bien de l'occuper et de le ralentir, d'une façon ou d'une autre. Tant qu'ils demeuraient à distance, Alessando avait l'ascendant et pouvait continuer de fuir de la sorte... Mais si elle parvenait à le rejoindre au corps-à-corps, les lames prendraient rapidement le pas sur les projectiles, à n'en pas douter.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Lord_o10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Rock_n10
Lieutenant de Tengen Vermeil, primé à 404.404.000 berrys, et Gerrich, primé à 172.500.000 berrys.

-Alors toi... J'sais pas c'que t'as fumé, mais tu vas douiller sec !
-Attends, Gerrich.

La main osseuse de Vermeil se plaça sur l'épaule de Gerrich à l'instant même où ce dernier s'apprêtait à fondre sur Aaron, l'empêchant de ce fait de se ruer sur le pauvre civil qui n'en aurait pas mené bien large. Il y avait quelque chose d'intrigant, dans la provocation ouverte de cet homme-ombre, et il ne fallut pas longtemps au lieutenant de Tengen pour le découvrir : la capitaine corsaire, qui avait été en mesure d'éloigner momentanément Legum, était libre de ses mouvements et se rapprochait par conséquent d'eux... Pas bête. Si Gerrich s'était précipité au contact de ce maudit, et si la capitaine de l'Alliance Rose avait été en mesure de lui tomber dessus au même moment, même Vermeil n'aurait pas été en mesure de le prémunir d'une blessure désagréable au possible. Ils venaient tout juste de se retrouver, et visaient en fin de compte la libération de Kabayochi : leurs fiertés personnelles passaient après. Ils n'allaient pas se séparer bêtement simplement dans l'optique de venger les affronts dont ils étaient les victimes... Ils valaient mieux que ça. Avec un soupçon de lassitude dans le regard, néanmoins, l'homme au retour à la vie des os comprit qu'ils allaient devoir passer en force. Il était peu probable que leurs deux adversaires daignent finalement leur laisser la possibilité de passer sans encombres... Même si un brin de diplomatie ne faisait en fin de compte jamais de mal.

-Kokoro Kururu... Enchanté. Je suis Vermeil, lieutenant de Liga D. Tengen, Yonkou et futur Seigneur des Pirates. Vous êtes douée. Le simple fait que vous ayez réussi à éloigner Legum en est une preuve éclatante. Mais vous ne l'êtes pas assez pour me tenir tête. Voilà donc ce que je vous propose : plutôt que de perdre du temps à nous confronter l'un contre l'autre, dans un affrontement sans queue ni tête qui se solderait par votre défaite, et donc votre exclusion du corps des Schichibukais... Accepteriez-vous de nous laisser passer, Gerrich et moi ? Je suis disposé à vous livrer les Decimas sur un plateau d'argent, et même les autres hors-la-loi participant actuellement à la libération de Kabayochi. L'homme-poisson, l'unijambiste, l'homme-kangourou, tous vous reviendront. Vous êtes largement gagnante, croyez-moi.

Faire une croix sur quelques primés afin de garantir la capture d'autres dangereux hors-la-loi, tel était le marché que proposait Vermeil à Kururu. Si elle acceptait, il allait sans dire qu'ils auraient bien plus de libertés pour agir : la vice-amirale, seule, ne serait pas un obstacle éternellement. Ils n'auraient qu'à libérer Kiru et Gerrich pourrait dès lors l'escorter jusqu'à leur navire, planqué au port, incognito. Pendant ce temps, le lieutenant de Tengen se chargerait de mettre un terme à toute cette mascarade en appliquant sa promesse : il était un homme d'honneur, et cela se voyait dans son regard empli de détermination.
Cependant, quelque chose ou plutôt quelqu'un allait rendre cette union plus improbable : Aaron. Gerrich mourrait d'envie de lui écraser le visage d'un coup de pied particulièrement féroce, mais de son côté, l'homme-cornu imaginait qu'il valait mieux écarter ce civil pacifiquement. Quelle que soit la raison derrière son entêtement, elle ne pouvait pas être incompatible à la libération du Kabayochi... Si ?

-Vous. Pourquoi combattez-vous au nom du Gouvernement, aujourd'hui ? Je vous propose un marché, également : si je peux vous offrir quoique ce soit qui vous satisfasse, c'est à vous. En échange, éloignez-vous : un civil ne devrait pas avoir à éponger l'impuissance du Gouvernement Mondial par le biais de sa propre force.

Selon les réponses de ces deux interlocuteurs qui, selon Vermeil, étaient possiblement plus compréhensives et moins lobotomisées que les forces de la Marine, cette opération de sauvetage se simplifierait très drastiquement : ils n'auraient plus qu'à récupérer le golem et à mettre les voiles pour s'enfuir, jusqu'au Nouveau Monde où le reste de leur flotte les attendait patiemment...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Inukai10
Legum, primée à 222.000.000 berrys.

Elle avait été sonnée par le choc qui avait pu naître de sa confrontation avec la façade qu'elle avait traversée mais elle avait rapidement pu récupérer sa contenance. Legum en avait connu bien d'autres, et elle était largement capable de surmonter un désagrément de cet acabit... Elle se redressait déjà pour retourner à l'assaut lorsqu'elle se figea, plongée dans le silence de ce salon poussiéreux. Sur le coup, la femme-bête avait bien failli se jeter à la rencontre de la corsaire pour revenir à la charge sans plus tarder, et sans faiblir, mais son tempérament placide revint à la charge lorsqu'elle se souvint qu'elle n'avait strictement aucune raison à s'échiner de la sorte. Kururu n'était pas foncièrement mauvaise, mais elle était néanmoins un obstacle de taille qui risquait de ralentir leurs mouvements et leurs initiatives... Il fallait donc la contourner plutôt que l'abattre, chose qui semblait relativement ardue, y compris pour Vermeil. La zoan savait pertinemment que son supérieur et Gerrich ne tarderaient pas à se joindre à la mêlée, et elle imaginait que Skeer, de son côté, n'aurait pas le loisir de les rejoindre avant un bon bout de temps, s'il arrivait toutefois seulement à se libérer de la danse incessante d'Eken Sor... Alors quoi ? Devait-elle réellement retourner à la charge à la fois d'une façon prévisible et linéaire ? Non... Le sauvetage était la priorité, pas la bataille. Contre toute attente, elle ne revint donc pas sur la place à vive allure : elle se contenta de faire demi-tour et de quitter le bâtiment par la façade opposée à celle qu'elle avait traversée une première fois. Son objectif serait dorénavant de contourner la place, en passant par les ruelles obscures qui la longeaient et l'encadraient. Une fois cela fait, elle aurait tout loisir de venir sur l'échafaud depuis l'arrière... De quoi, donc, éviter tout un tas de complications hypothétiques.



Ordre de réponse :
Kiru - Massy - Aaron - Kururu
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

El famoso schéma (vous êtes tous venus pour ça !) :
Spoiler:
 

Le rond rose et la croix rose sont le groupe de Kururu et Kururu elle-même.
Le pentagone bleu sur le rectangle noir, c'est Kiru sur l'échafaud. Il est désormais accompagné d'Iliena.
Les lignes bleus devant eux sont les deux lignes de garnison de la Marine, qui comportent également des Cy-Wolfs. L'espèce de patate bleue, c'est les marines désorganisés suite à l'effondrement d'un bâtiment.
L'étoile noire, c'est Aaron et un Cy-Wolf.
L'étoile verte à quatre branches, c'est le combat Sor vs Skeer.
L'étoile verte à cinq branches, c'est Rodrick et Ahulane.
L'étoile rouge à cinq branches, c'est Vermeil et Gerrich.
L'étoile rouge à six branches, c'est Legum.
Le losange gris, c'est Nina.
L'étoile à quatre branches grise, c'est Ayjill.
L'étoile à quatre branches violette, c'est Shaw.
L'étoile rouge à quatre branches, c'est le combat Ericken vs Lena et Gaston.
Le losange rouge, c'est Massy.
Le carré bleu, c'est Delta et un Pacifista Alphabeto.
Le carré noir, c'est Gamma.
Le carré vert, c'est Pi.
Le carré rouge, c'est Zeta.


Je poste rapidement, donc j'ai pas le temps de mettre la map à jour. Je me rattrape au tour prochain (de toute façon, elle change très peu dans le fond)

Iliena discute à nouveau avec Kiru, en se focalisant sur Vermeil. C'est pour ça qu'elle ne voit pas Massy arriver. Cependant, Massy n'a pas le lvl pour trancher l'acier (lvl 25 pour les partiels, ce qu'il est, et comme Mizu n'a pas pu fragiliser l'édifice dans son ensemble mais seulement plier un pilier, y a pas de raison que Massy réussisse à trancher l'acier en l'occurrence). Un Cy-Wolf tirera deux shurikens sur Massy si celui-ci ne se déplace pas suite au tir de Saphir.
Pendant ce temps, quelques soldats (qui ne foutaient rien, près de l'échafaud) sont en train d'évacuer les blessés, suite aux ordres d'Iliena.

Impossible pour Mizu de résister à la charge d'un Alphabeto lancé à vive allure, considérant l'écart (très léger) de lvl, le fait qu'ils sont sur la terre ferme et que la force brute est simplement l'argument numéro 1 des Alphabetos. Il est donc repoussé, mais son haki lui évite d'être blessé. L'Alphabeto réitère.

Rodrick est blessé au flanc, quand il essaye d'esquiver la charge de Gamma. Ahulane bloque les lames d'air et essaye d'occuper Gamma en lui filant un coup d'estoc.

Nina s'énerve sur Zeta et tente de lui filer un coup de poing en plein dans le nez. De son côté, Ayjill est incapable de se défendre davantage et perd connaissance.

Ingrid est encore assez loin d'Alessando. Elle essaye de le rattraper et, pour ce faire, mise sur une lame d'air, le but était de le ralentir considérablement.

Vermeil interrompt Gerrich et se la joue diplomate, autant auprès de Kururu qu'auprès d'Aaron.

Legum contourne la place : elle quitte le bâtiment par l'arrière et ne peut donc pas être suivie du regard !

Liste des niveaux/aptitudes :
Côté pirates :
Vermeil est niveau 42+. Il possède les hakis de l'armement et de l'observation, et peut contrôler ses os.
Skeer est niveau 40. Il possède le haki de l'armement et combat avec une rapière. Il possède un style pur perce-vent.
Legum est niveau 36. Elle possède le haki de l'observation et combat avec des kunais. Elle est maudite du Tori Tori no Mi modèle Tyran Tritri.
Gerrich est niveau 35. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.

Côté révolutionnaires :
Sor est niveau 42. Il possède le haki de l'armement et combat avec une épée. Il possède un style pur tranche-foudre.
Ahulane est niveau 33 Elle combat avec un marteau de guerre.
Rodrick est niveau 24. Il combat au corps-à-corps.

Côté Gouvernement Mondial :
Ericken est niveau 39. Il possède le haki de l'armement, un zoan de type mouflon et combat avec une hallebarde.
Le Cy-Wolf à ses côtés est niveau ?
Iliena est niveau 36+. Elle possède le haki de l'armement, le haki de l'observation, combat avec une épée et un retour-à-la vie capillaire.
Le Pacifista Alphabeto est niveau 38.
La colonelle Ingrid est niveau 29. Elle combat avec une rapière.
Le Cy-Wolf aux côtés d'Aaron est niveau 27.
Le Cy-Wolf gaz est niveau 25.
Le Cy-Wolf shuriken est niveau 25.

Côté Decimas :
Koray est niveau 36+. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.
Lena est niveau 30. Elle combat avec des couteaux de lancer.
Gaston est niveau 27. Il combat avec un katana.
Nina est niveau 25. Elle combat avec une batte.
Ayjill est niveau 19. Il combat avec deux pistolets.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Hodor
Aaron Guts
Messages : 433
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue28/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue133/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (133/200)
Berrys: 227.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeDim 3 Fév - 21:32


Arrestation - Échec - Résolution
Featc'est un event donc beaucoup trop de gens



L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Pnj10
Graves Shaw

Des coups de poings, martelant le crâne du pauvre Decima au fur et à mesure que les yeux de la victime clignaient, et mettaient de plus en plus de temps à se rouvrir entre les coups. Shaw n'y allait pas de main morte, et pilonnait de toute sa force la tête d'Ayjill. La puissance des muscles, et la dureté des os et du métal, mélangés. C'est lorsque l'homme qui était à genoux s'effondra sur lui-même dans un bruit sourd que le père comprit qu'il était finit. La chute souleva un peu de poussière ambiante, alors que le Graves enlevait la chaîne du corps inerte du jeune homme en le faisant tourner. Il prendrait ensuite sur son épaule l'ennemi vaincu, et grâce aux propulseurs qu'il avait laissé reposé pendant quelques secondes ; Il partit premièrement ramassé son manteau qu'il avait lancé avant le début des combats, puis, vers les rangs marines, ceux proches de la jeune fille qui envoyait des insultes à tout va. Elle semblait d'ailleurs bien en colère, et dominée. Le cyborg s'adresserait à la plus grande figure qu'il trouverait dans les rangs, ne souhaitant pas déranger la vice-amirale Iliena.

- " Voilà un Decima de vaincu, il m'a atteint de deux balles, une dans chaque jambe. Et... honnêtement, je ne pense pas pouvoir aider à l'échafaud. J'apprécierais l'aide d'un médecin, cela dit. "


------------

Le regard hautain s'était transformé en un petit sourire malicieux et vilain, digne d'une raclure fière d'avoir fais courir sa proie dans un piège des plus vicieux, alors que Gerrich semblait s'élancer vers le manipulateur des ombres. Celui-ci lançait alors son bras gauche vers l'avant -comme prévu-, dans le but de jeter son manteau vers l'opposant. Droit dans sa face, et accompagné d'une petite onde de choc, modifiant sa vitesse afin de rendre l'assaut improbable, le maudit augmentait ses chances de réussites. Mais lorsque la main et la voix de l'homme ensanglanté arrêtèrent tout mouvement de la part de l'ennemi, Aaron revit son mouvement. Son bras qui était tendu monta vers les cieux et son coude se plia complètement afin que son poing toujours renfermé sur son manteau se pose sur son épaule gauche. Il eût un petit mouvement de bouche sur la gauche, un mouvement d’agacement, accompagné par le renfrognement du côté gauche de son visage. Il adressa même un regard frustré au lieutenant à la solde de l'homme le plus fort du monde. Son plan n'avait pas fonctionné. Si seulement il était partit en furie, il se serait heurté contre la solide croix que Kururu avait dressé entre Aaron et le Nebula. Le Nocturne ne prêta même pas attention à la Shichibukai, pas un regard. Son plan avait été minutieux, calculé. Si seulement...

- " T'as de la chance, si t'avais pas ce mec à tes côtés, tu serais au sol, évanoui. "

Il fixait toujours Gerrich, posant son regard sur la montagne de muscle lorsqu'il l'évoqua puis retournant ses iris vers son interlocuteur. Il pensait ce qu'il disait, d'une certitude inégalable. Il trouvait son adversaire d'aujourd'hui manipulable à souhait, et l'arrivée d'un allié lui avait malheureusement sauvé la mise, malgré sa tentative de le faire se ruer sur lui. Le bras droit d'Aaron se relâcha et retomba le long de son corps alors qu'il abandonnait sa posture de combat, preuve qu'il s'agissait totalement d'un leurre envers Gerrich qu'une intention réelle de se battre au corps-à-corps, en un contre un. Vermeil prit le temps, un temps qu'Aaron pensait clairement gagné, alors qu'il aurait au contraire pu se ruer sur lui ou la Rose afin de s'en débarrasser et directement se déplacer vers l'échafaud. Mais le vengeur comprit qu'il sacrifiait du temps pour essayer d'en gagner. Lorsque le cornu se présenta, et évoqua son capitaine, le maudit du paramécia de l'ombre fronça légèrement les sourcils, laissant s'échapper d'entre ses lèvres des mots vrais, et qui attestaient complètement d'un avantage qui était également une faiblesse pour lui.

- " C'est qui lui ?.. "

Le survivant, et seul représentant du village de Xérèse était bel et bien inconnu de tous, mais il avait également un manque cruel de connaissance envers le reste. Ici, il ne connaissait personne. Ce champ de bataille était remplit d'inconnu qui n'était que des pions pour lui. Des pions autonomes, desquels il devait deviner les intentions et déplacements pour estimer leurs camps respectifs et leur niveaux de dangerosité quant à la libération du Kabayochi. Ces êtres, le Guts n'avait aucune estime pour eux. Si la capitaine corsaire avait du être blessée à sa place pour que Gerrich soit mis hors combat, alors Aaron aurait tout fait pour que cela se réalise. Et pas qu'il n'aime pas encaisser, seulement il est plus difficile de s'en relever quand l'ennemi en face risque de vous assommer d'un simple coup de poing, alors vaux mieux que quelqu'un d'autre prenne à sa place. Un bouclier humain, voilà ce qu'avait été Kururu pour notre pêcheur, et rien de plus.




Vermeil était vraisemblablement quelqu'un d'intelligent, essayant de jouer sur la réalité d'une chose afin d'en créer un mensonge. Et pendant qu'il finissait de parler, Aaron marchait à quelques pas d'ici tout en repérant du regard les personnes que le pirate énonçait, et la situation dans laquelle ils étaient. Le civil se dirigeait vers le centre de la zone d'ombre, et il se retournait lentement alors que le désormais pacifiste avait terminé sa tirade envers la Rose, et changeait d'interlocuteur, observant le Nocturne. Alors même que les premiers mots de Vermeil sortaient d'entre ses lèvres, le Guts reniait de la tête lentement, les iris marrons fixés dans ceux du lieutenant de Liga D. Tengen. Et lorsque celui-ci terminait, l'orphelin expirait de lassitude, intensifiant la vitesse de son mouvement de tête pour quelques instants seulement, alors qu'il répondait, prenant les devants sur la réponse de la Kokoro.  Mais pas pour des fioritures, pas pour rien. Un discours vrai, remplit de vérités passés, d'un ressentit authentique et de mots sentimentaux.

- " C'est pour ça que je vous déteste, tous, de plus en plus. Vous pensez forcément qu'on est faibles, nous, les civils. Et que ces putains de Gouvernementaux sont les seuls à pouvoir nous protéger. Faux. Ils ne nous protègent pas. Ils se protègent eux. Je ne me bats pour eux, je me bats pour moi. J'accepte seulement de les aider car ils détiennent entre leurs mains ce que je désire le plus au monde. Cet homme, Kabayochi.

La haine avait marqué ses mots, un visage colérique, reflétant la vérité de tout ce qu'il avait vécu jusqu'à maintenant. Puis son regard dévia vers le sol, non loin des deux pirates, il expira longuement.

C'est sans doute lui, le responsable. Ou alors, il a quelque chose à voir.

Tout son bras droit tremblait désormais, les muscles contractés à bloc, alimentés par la haine qui avait sût naître dans cet humain. Sa voix s'était fait plus calme et son visage plus posé. Ses yeux retournèrent se fixer dans ceux du lieutenant.

Vermeil, c'est ça ? Je doute pour qu'en arriver là où tu es aujourd'hui, tu n'ais pas eu à affronter de terribles épreuves, des sacrifices. Comme tout le monde ici en fait. Chacun doit souffrir un minimum pour obtenir ce qu'il désire. Alors tu comprendras mes mots, tu comprendras ma cause.

Il déglutit, dirigea un instant son regard vers le sol puis retourna son attention sur l'ensanglanté. Cette fois-ci, les iris d'Aaron étaient ceux d'un homme déterminé.

J'ai du enterrer chacun des miens, par tour, un à un. Du moins, ceux qui n'étaient pas devenus cendre. Il ou ils, ont tout brûlé, il ne reste plus rien de tout ce que j'ai jamais aimé. Je l'ai fais moi-même, car j'étais le seul encore vivant. Ils sont tous morts, morts au combat j'imagine, comme on l'a toujours fait. Je n'étais pas là, et c'est bien ça le plus triste. J'aurais préféré mourir avec eux, que rester avec ce poids sur mes épaules. Je suis désormais le seul qui peut venger l'affront qui nous à été fait. Et c'est insoutenable de vivre tous les jours, se réveiller en se disant que je n'étais pas là, et que chaque seconde qui passe, c'est un souffle de plus que prends le fils de pute qui à fait ça. Pourtant, je suis là. Car malgré la perte de tous, malgré la défaite, j'ai un nouveau but. Retrouver le ou les responsables, et les faire payer. Leur faire vivre l'expérience d'une douleur lente et longue, la douleur d'une vie, celle que je dois supporter au quotidien.

Ils n'auront pas une seule seconde de répit, le jour où je les auraient entre les mains. J'ai aucune putain d'idée de pourquoi vous êtes là, et je m'en fous pas mal. Mais si vous n'êtes pas près à mourir pour libérer ce gars, alors cassez-vous d'ici. Je brûlerais la moitié de ce foutu monde pour trouver toutes les personnes dont je réclame vengeance, et l'autre moitié pour pouvoir avoir l'opportunité de les tuer.

Tu peux m'aider, si tu sais lire dans les pensées. Mais dans ce cas-là, il faudrait qu'on atteigne tranquillement l'échafaud sans être perturbé, et que je puisse lire dans les pensées de Kabayochi. Moi, pas un autre. Je ne fais confiance à personne. Et si j'y trouve ce que je veux, alors il devra mourir, que tu le veuilles ou non. Ses autres crimes ? J'en en ai strictement rien à foutre, c'est pas mon problème. Mais le massacre de mon village ? Oooh, celui qui à fait ça s'est condamné...

Alors tu vois ? Quand bien même tu pourrais m'aider, il faudrait réunir un tas de conditions. Et pour quelles soient toutes respectées, il y a quand même tu l'avoueras, peu de chances. Quant à ceux que tu veux offrir à cette fille, me fais pas rire, tu vois pas qu'ils sont tous dans la merde déjà ? Ton seul moyen actuellement de pouvoir atteindre l'échafaud, c'est de passer par nous, le plus vite possible. Alors fais-nous plaisir et arrête de l'ouvrir. Vu la situation des combats de ceux que tu as cité, ils ne tarderont pas à tomber. Je sais très bien que je ne peux pas te battre. J'ai eu des frissons rien qu'en te voyant, tout tâché de sang, avec tes dessins sur le corps et tes os menaçants. J'ai peur. J'ai peur de toi, mais je n'ai pas peur de la mort. Je l'embrasserais quand elle viendra à moi, car je pourrais enfin rejoindre les miens, où qu'ils soient rendus.

Et pourtant, plus il parlait, et plus ses yeux se faisaient brillants. Et désormais, ses mots étaient accompagnés de larmes, des gouttes dans l'océan qu'il avait déversé, lorsqu'il avait découvert la monstruosité.

En attendant, j'ai un but. Celui d'honorer la mémoire de fiers guerriers qui se sont battus des siècles et des siècles contre des Hors-La-Loi, des gens sans valeur dont le seul but est de piller, violer et tuer. Nombre de ceux que j'ai connu sont morts au combat contre nos ennemis de toujours. Vaillamment, en protégeant la grande famille que nous étions. En protégeant nos murs, nos enfants, nos maisons. En nous protégeant, nous. Et pas une seule fois la Marine n'est intervenue, pas une seule fois elle à réprimandé ces raclures ! Viens, Vermeil. Éclate moi la tête contre le sol, brise mes côtes, perce moi les poumons, sèche moi sur place. Car je ne bougerais pas. Reculer maintenant, ce serait cracher sur toutes celles et ceux que j'ai enterré, ce serait déshonoré leur mémoire. "

Il écarta alors les bras, formant une croix humaine. Il attendait, de voir s'il affaire à un bourreau comme lui le pensait, ou comme un sauveur, comme Vermeil se présentait.




(c) NyoTheNeko sur NeverUtopia, modifié par Sora Okinawa



Résumé & Techniques:
 





_________________
[23:20:07] Raki Goshuushou : ptdrrrrrr aaron t'es mon héros la
[23:21:52] * Alekseï V. Ledovskoï demande un selfie avec Aa-chan *

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 T9HaUtn
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
Kabayochi.M.Kiru
Messages : 2842
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue43/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue198/500L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (198/500)
Berrys: 341.428.650 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeJeu 7 Fév - 0:26


Histoire de Projection !


Qui vous dit qu'ils ont besoin de m'enlever ces menottes pour avoir ce qu'ils veulent ?

Kiru avait répondu avec un sourire en coin à la remarque voulue cinglante de la Vice-Amirale, conservant son regard rivé sur elle. Il n'était pas complètement idiot bien que son état eut été quelque peu bipolaire ces dernières minutes, certes être libéré de ces menottes n'avait jamais été une priorité au moment de vouloir mourir. Même son accès d'euphorie ne l'y avait pas réellement mieux placé mais il demeurait conscient qu'il ne se battrait pas aujourd'hui. En réalité cela l'arrangeait car si son envie de mourir semblait désormais éloignée, bien que pas totalement disparue, il demeurait las de tous ces combats incessants. Pour autant tandis que son regard mystérieux semblait vouloir sonder celui de la gradé gouvernementale ses paroles traduisaient une fausse vérité. La réalité était qu'il n'avait aucune idée certaine de la raison de la présence des hommes de Tengen, cela faisait désormais la seconde fois qu'ils venaient ainsi tenter de lui secourir la vie alors que le monde entier croyait à sa mort. Certes il avait passé un accord avec Gild concernant la capture des Decima mais il n'oubliait pas qu'il en avait également passé un concernant le comportement du Lawrence. Aujourd'hui le fait qu'il soit tué par le gouvernement mondial n'était dans un sens qu'une façon de ne pas avoir à le faire soit même au final. A moins que ce ne soit justement là la raison de leur présence, la volonté de montrer qu'ils réglaient leurs problèmes par eux-mêmes. Il chassa cette idée d'une pensée, ils n'auraient pas autant risqué juste pour cela, il ne leur était pas assez lié, il doutait même que son affiliation à l'équipage de l'homme le plus fort du monde soit de notoriété publique. Non ils venaient le récupérer pour une raison inconnue, mais s'ils en étaient resté au simple responsable de West Blue la dernière fois, il ne doutait pas que cette fois-ci on comptait l'amener devant un bien plus gros poisson.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Pnj_hp10
Mizu Sakana/Delta

Delta ressenti le choc avec le Pacifista résonner dans tout son corps, faisant vibrer ses os jusqu'au plus petit de ses organes. La force de cette machine rajoutée à sa célérité était largement supérieur à ce qu'il pouvait combattre et malgré son haki il ressenti une partie de la douleur qui aurait pu être la sienne s'il ne l'avait pas utilisé. Grimaçant tandis qu'il était projeté en arrière il se déconcentra un court instant de son affrontement pour voir le raté du kangourou, se demandant ce qu'il faisait avant de comprendre son incapacité à couper le métal. Se reconcentrant aussitôt sur la boite de conserve qui, alors qu'il commençait à peine à se réceptionner, lui fonçait à nouveau dessus, il tenta de réfléchir rapidement. Cet Alphabeto était un problème immense et il n'était pas sûr de pouvoir le vaincre, même si on lui laissait des heures pour le faire. De toute manière là n'était pas l'objectif, chaque minute qu'ils passaient ici réduisait leurs chances d'en sortir vivant et libre, ils devaient à tout prix faire avancer la situation. Il tenta de percer le mouvement de son adversaire à jour, tentant de déceler une différence avec le précédent sans y parvenir. Alors tout en demeurant à l'affut du moindre changement d'attitude ou de trajectoire il s'apprêta à le recevoir, ne tentant une nouvelle fois pas de l'esquiver mais semblant à nouveau croire qu'il pouvait l'affronter à la force brute. Néanmoins si sa posture au moment de l'impact avait pu être offensive auparavant cette fois-ci elle fut purement défensive. Au dernier moment il effectua un petit saut sur le côté, recouvrant ses bras de haki et les plaçant en protection devant lui. Le choc eut lieu une nouvelle fois, encore aussi puissant tandis qu'il ressentait les contrecoups de l'assaut même si aucun de ses os n'était brisé. Son corps souffrait en silence mais au final chaque impact subi aller le suivre et pourrait faire la différence à la fin du combat. Malheureusement pour l'Alphabeto l'Homme-Poisson n'avait eut besoin que d'un impact supplémentaire. Il fut une nouvelle fois propulsé à une vitesse extraordinaire, mais cette fois-ci sur le côté directement dans la direction de l'échafaud. Il savait que la force du choc lui conférait une vitesse ne permettant pas aux Cy-Wolf de le stopper et que son adversaire, même s'il repartirait probablement aussitôt sur lui, ne pourrait le rattraper à temps. Serrant les dents tandis qu'il décroisait ses bras endoloris il arma son poing en le recouvrant de haki tandis qu'il voyait déjà le pilier de l'échafaud se rapprocher. Il frapperait violemment celui-ci de lui-même, et si le rocher avait simplement tordu l'acier, son coup le briserait purement et simplement.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Riku11
Riku Kenshi/Gamma

Ses lames d'air venaient d'être stoppés par la Révolutionnaire qui avait néanmoins en main une lance au lieu d'un marteau. Gamma hésita un court instant sur ce changement inattendu mais en vint rapidement à la conclusion que l'arme de son adversaire était modulable, difficile de cacher un tel marteau sur soit sans que rien ne paraisse. Pour autant Aluhane ne paraissait pas vouloir lui laisser sur le temps de se reposer, fonçant aussitôt sur lui pour le presser avec sa nouvelle arme, bien plus maniable. Probablement voulait-elle le forcer à esquiver, à continuer de courir en maintenant la pression pour fragiliser sa jambe. Néanmoins il n'en avait aucunement l'intention ! Si la perte de sa jambe avait d'abord été une catastrophe il avait appris à présent qu'il pouvait en tirer des avantages, la faiblesse de ses adversaires était toujours la même, soit ils prenaient trop son handicap en compte, soit ils avaient tendance à l'oublier. Brusquement il se laissa tomber vers le sol, son ventre se dérobant pour ne présenter à la lance de la jeune femme que le vide, là où aurait du être la seconde jambe d'une personne non-amputée. Poursuivant son action il frappa d'une main la garde de son opposante désormais qui, si elle était devenue plus dangereuse à longue distance aurait quelques difficultés à parer un tel coup. Il aurait pu tenter de briser le manche de la lance mais il demeurait incertain des capacités de cette arme, s'il avait frappé pour se retrouver face à un petit poignard cela n'aurait-eut aucun effet. Au moins ainsi il mettrait en difficulté la combattante. Alors il posa sa main dépourvue d'arme au sol, s'en servant comme d'un appui pour se propulser à l'écart d'une petite roulade, retombant sur sa jambe et se remettant aussitôt en garde. En quelques mois d'entrainement il avait vite appris à palier ses faiblesses autant que possible, il avait perdu un appui ? Il en avait retrouvé deux autres !

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Rati_m10
Marimo Matewai/Zeta

Zeta se redressa avec un léger sourire, ravi d'avoir pu débarrasser son adversaire de sa vilaine arme, elle ne devrait plus se montrer aussi dangereuse à présent. Néanmoins il effaça rapidement cette satisfaction de son visage, il ne devait pas avoir l'air facile au combat, dans un affrontement serré il y avait toujours des coups des deux côtés et s'il poursuivait ainsi il risquait fort d'éveiller les soupçons. Reposant ses yeux sur celle qui lui faisait face il se mit à réfléchir tandis qu'il voyait d'ores et déjà venir le coup qu'elle semblait lui destiner, bien trop lent pour l'atteindre normalement. Mais alors qu'il aurait pu esquiver l'attaque ou même la stopper purement et simplement sans trop d'effort il eut un éclair de génie, il allait encaisser le coup ! Aussitôt il tenta de se rappeler de l'emplacement des bâtiments derrière lui, encore à peine quelques mètres avant d'y arriver il ne pouvait donc pas se permettre d'être projeté en arrière. Après tout sa prise d'initiative ne serait valorisée que s'il n'y avait pas de casse, personne ne lui avait demandé de rompre les rangs pour jouer avec les grands et même s'il battait la Decima on le réprimanderait s'il détruisait une partie des bâtiments en prime. La solution était donc logique, il devait éviter les bâtiments, et pour cela rien de mieux que de passer par dessus ceux-ci. Pliant légèrement les genoux tandis que le coup approchait il attendit le tout dernier moment, lorsque le poing de la jeune femme entra en contact avec son visage pour sauter vers le haut. Son action paraitrait probablement comme une tentative de s'échapper de l'attaque mais il n'en était rien. Encaissant le coup de plein fouet bien que son nez se dérobant sur le côté du poing pour y présenter sa joue il fut alors propulsé vers les toits dans une trajectoire tendue. Néanmoins Zeta écarquilla les yeux de surprise tandis qu'il s'élevait, il avait sous-estimé la force de son adversaire dans ses calculs et il partait désormais bien trop vite pour ce qu'il avait initialement prévu, subissant totalement sa propulsion plutôt que la contrôlant. Ainsi il ne put ajuster sa trajectoire, venant percuter violemment le rebord en pierre du toit derrière lui en le faisant voler en éclat, provoquant l'effondrement du toit de la pièce en-dessous de l'impact. Son corps finalement ralenti par l'impact au point de presque rebondir sembla finalement sur le point de s'écraser sur une jeune femme qui tenait un fusil et si elle ne bougeait pas très vite il s'aplatirait probablement sur elle, mais elle paraissait si concentrée, en aurait-elle le réflexe ? A moins que l'une de ses amies à ses côtés ne se sacrifie pour prendre sa place.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Alessa12
Alessando Cile/Pi

Ce fut finalement la tête de la Colonelle Ingrid qui fut la première à apparaître au coin du bâtiment derrière lui tandis que personne ne semblait s'intéresser à lui au-dessus de sa tête pour le moment. Reconcentrant alors son attention sur la nouvelle arrivante sans stopper sa course il se contenta de pointer ses pistolets sur la jeune femme, la tenant en joue quelques secondes en continuant de courir afin d'appréhender au mieux la trajectoire. Il tira finalement deux fois, la première balle venant heurter la lame d'air tandis que l'autre s'écartait totalement de sa trajectoire voulue. Esquivant sur le côté la lame tranchante qui avait été simplement ralentie par la balle il pesta en voyant qu'il avait à nouveau manqué son tir. Néanmoins si elle avait raté la colonelle la balle vint frapper l'attache supérieure d'une enseigne bordant la rue qui aussitôt se cassa sous le poids désormais trop élevé de l'enseigne. Celle-ci encore retenu par la seconde attache commença à tomber vers le sol, décrivant un mouvement de balancier qui, si la colonelle ne s'arrêtait pas, viendrait la projeter violemment à travers le mur de la boutique qu'elle représentait.




Résumé:
 
Carte:
 

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 1386332635-sign-kiru2
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 430
Race : Humain
Équipage : Freewill

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue28/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue79/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (79/200)
Berrys: 7.304.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeVen 8 Fév - 13:22



L'histoire est écrite par les vainqueurs


Les pas agiles du forban suivaient leur cours sans rencontrer la moindre opposition. Un sourire se dessina lentement au coin de ses lèvres. Il était temps pour lui de payer sa dette envers le Constella et de se prouver une bonne fois pour toute qu’il était en mesure de venir en aide à une enfant dans le besoin. Malheureusement, cet accès de joie le conduisit à baisser sa garde, l’empêchant de percevoir l’éclat du soleil reflété au loin de façon caractéristique : celle d’un viseur. Alors, un bruit fortement reconnaissable retentit, se fondant avec aisance dans la symphonie actuelle de la bataille en même temps que l’exclamation de douleur qu’il provoqua. Le kangourou – touché au flanc – vacilla fortement, la douleur se propageant dans son corps telle l’onde d’un objet percutant la surface de la mer. Pourquoi lui ? Pourquoi maintenant ? Ces questions percèrent l’esprit du bretteur, se répétant à l’infini dans une boucle improbable. Les réponses à ces deux interrogations étaient on ne peut plus claires bien évidemment, mais la soudaineté et la violence de l’attaque n’avaient simplement laissé aucune place à la logique ou à la réflexion dans les pensées du zoan. D’ailleurs, les réflexes de ce dernier vinrent prévenir de justesse une rencontre involontaire avec les dalles de pierre composant le sol. D’un léger bond, l’Umbra avala la distance le séparant de l’échafaud, en profitant au passage pour retrouver une posture stable à l’atterrissage. C’était peut-être le chaos aussi bien dans son esprit que sur la place ; toutefois, force était de constater que le pirate n’avait pas perdu de vue son objectif du moment. Alors, sa lame s’abattit rapidement sur le pilier de la structure affaiblie, faisant résonner un son métallique qui agrémenta la cacophonie ambiante d’une nouvelle sonorité.

Le maudit en resta sans voix, un certain moment. Une déception flagrante se lisant sur son visage endolori. Cependant, cet échec eu un effet inattendu et bénéfique, c’est-à-dire éclaircir les idées du blessé. Fini les questions futiles, il était désormais d’un calme presque olympien, ce qui était plus qu’étonnant étant donné la douleur qui devait le tirailler. Il avait raté son coup ? Rien de bien surprenant. Cette réalisation l’avait frappé avec plus de force et de violence que n’importe quelle balle qu’on pourrait lui destiner. Il avait enfin compris pourquoi toutes ses actions récentes résultaient systématiquement en un échec ou bien une demi-réussite. La raison de cela n’était pas bien compliquée en fait : il s’entêtait à vouloir jouer dans la cours des grands alors qu’il n’était visiblement pas prêt pour cela. Plutôt que d’essayer d’attirer l’attention de la marine pour délester ses alliés d’un poids gênant, il aurait dû rester en retrait, prêt à sortir de l’ombre au moment propice. Au lieu de foncer tête baissée vers l’échafaud en imitant des combattants bien plus forts et expérimentés que lui, il aurait dû continuer d’occuper Rodrick pour laisser le champ libre à Riku et Mizu. Enfin, il aurait dû tirer partie du manque d’opposition de ses ennemis pour se diriger dans la direction d’où était sortie la monstruosité mécanique harcelant son allié. Après tout, il devait bien y avoir quelqu’un tirant les ficelles derrière cette chose, non ? Elle ne pouvait pas être sortie de nulle part juste maintenant, quelqu’un devait l’avoir activée…

-« Il est grand temps d’arrêter ces conneries… » ce furent là les seuls mots qui sortirent de la bouche de Massy avant qu’il ne fonce au nord aussi rapidement que son état le lui permettait.

Cette décision soudaine fut prise pile au bon moment si on en jugeait par les projectiles s’étant enroulés autour du pilier. Le sabreur ne les avait pas entendus fendre l’air pour une raison évidente, mais ça ne l’avait pas empêché de les esquiver grâce à un coup de chance inespéré. Enfin, c’était une maigre consolation… Quitte à être un petit veinard, il aurait mille fois préféré avoir évité une blessure bien plus dangereuse et irritante. Ce n’était pas l’envie qui lui manquait de foutre et une rouste mémorable au type qui lui avait fait ça. Toutefois, il valait mieux pour tout le monde qu’il fasse ce qu’il aurait dû faire depuis bien longtemps : prévenir l’arrivée de nouveaux renforts. Aussi, il allait droit vers ce qui devait être la base marine du coin vu la déco du machin à l’horizon…



Code by Edward Lawrence



 


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue37/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue47/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitimeDim 10 Fév - 22:43




Saphir était contente. Elle avait enfin réussi à toucher ce fichu kangourou! Sa journée était réussie. Donc, elle ne dit rien quand elle reçu l’ordre de surveiller une zone. Le trio attendit que quelque chose sorte du trou. Enfin surtout les deux fillettes. Cristal continuait d’observer les combats environnants. Surtout du côté de Kururu en fait. Vermeil et cie s’approchait dangereusement. Malheureusement, elle n'eut pas la possibilité de voir quoique ce soit, une forme humanoïde passa devant la fenêtre. La capitaine se concentra directement dessus. C’était une menace plus que immédiate. Saphir et Rubis le remarquèrent tout de suite. En même temps, ce truc était passé juste devant. Elles se mirent sur leur garde. Soudain, le projectile traversa le plafond. Saphir effectua un pas de côté vers sa cadette. Rubis de son côté attrapa une chaise à portée pour l’envoyer sur le truc pour le décaler plus loin. Cristal soupira en voyant ce que c’était : le marine.

- Si vous avez du mal, allez aider à l'échafaud, on s’en occupe…

Cristal n’avait pas envie de se battre, mais ce marine ne semblait pas de taille face à cette fille. Et dire qu’elle ne voulait pas mettre en danger ses enfants adorées. A trois, elle devrait pouvoir y arriver. Saphir qui avait compris les nouveaux ordre tira à nouveau sur la fille en contrebas. Rubis se contenta d’observer. Contrairement à son ainée, elle n’avait reçu aucun ordre de combat. Cependant, elle regarda encore la maison trouée.

- Il n’y a plus de chaleur…

Cet élément perturbateur lui avait fait dévier le regard. Le temps de revenir à son poste de vigie, la femme chien avait disparu de la zone. Elle avait perdu sa trace.

De son côté, Kururu s’était préparée à un impact. Le mauve semblait être provoqué facilement. ce qui n’était pas le cas de l’homme à côté de lui qui...stoppa cet élan de violence pour parler. Enfin quelqu’un qui ne combattait pas trop ou inutilement. Pour le coup, ça arrangeait bien la demoiselle qui n’appréciait pas plus que ça l’affrontement. L’homme eut la bonne idée de faire les présentations. Pure politesse ou le non intérêt pour l’extérieur de la corsaire l’avait précédé? Ce détail n’était pas important. Vermeil lui proposa un arrangement. Point important, ne pas se battre parce que, même si la jeune femme était douée elle finirait par perdre face à lui à un moment où à un autre. Par contre, il marquait un point, elle n’avait aucune raison de vouloir l’affronter. Au fond, elle n’aimait pas les exécutions et elle n’avait rien contre lui ou son groupe. Si elle s'écarte pacifiquement, il libérerait Kiru puisque le criminel était la raison de sa présence ici. De plus, il livrerait tous les autres intervenants qui n’étaient pas affilié à Tengen.

Finalement, il se tourna vers le civil pour également tenter de le convaincre de s’écarter. Kururu de son côté était remplie de nombreuses incertitudes sur sa réponse. Heureusement pour elle, l’homme aux cheveux noirs répondit avant elle. Il était rempli d’une haine intense. Pour le coup, c’était totalement justifier. Il vivait probablement paisiblement entouré des gens qu’il aimait. Il vivait probablement une vie similaire à la sienne avant qu’elle prenne la mer. Tout lui avait été arraché brutalement, tout avait été réduit en cendre. Il était seul avec seulement ses souvenirs pour les garder un peu en vue. Il était le seul vestige de son monde. Et ses explications remettaient quand même en perspective sa vision de la marine. Pourquoi les gouvernementaux n’avaient pas aider ce pauvre village en détresse. C’était leur travail! Elle comprenait son désir de vengeance, même si elle n’approuvait pas tout. Elle comprenait également la raison de sa présence ici. S’il se battait, c’était uniquement pour démêler la vérité. Son seul moyen d’y arriver était actuellement le condamné ici présent. Cet homme était probablement une des causes de la tragédie ou au moins, un témoin. La Rose lui adressa un mot.

- Tu te bats pour une noble cause, mais tu ne dois pas prendre ta vie si à la légère.

Kururu retourna son attention vers Vermeil. Son attitude n’était pas agressive. Pourtant, elle gardait sa croix en bouclier entre le civil et elle et le duo de Tengen. Elle ne souhaitait pas se battre, mais elle n’était pas encore décidée à leur laisser le champ libre. Elle adressa un sourire sincère à son interlocuteur.

- J’aime votre regard Vermeil, je vous crois. Cependant, je ne peux pas vous répondre sans avoir eu une réponse à ma propre interrogation.

Vermeil avait un regard déterminé qui lui rappelait celui de ses compagnons. Résultat, elle avait envie de lui faire confiance. Malheureusement , Legum ne lui avait fourni aucune réponse. Alors, Kururu expliqua clairement ce qu’elle voulait savoir.

- Qu’est ce que vous souhaitez faire de Kabayochi? Qu’est ce qui me prouve qu’il mérite sa liberté à vos côtés? Cet homme est très certainement responsable de nombreuses morts de personnes innocentes. Du moins, il n’y a rien pour l'innocenter et rien pour garantir que cela ne se reproduira pas à l’avenir.

Kururu savait qu’elle ne ferait probablement pas le poids très longtemps face à un guerrier expérimenté de grand line et très certainement du nouveau monde. C’étaient des mondes et des combats difficiles encore inconnus pour la jeune fille de South Blue. Pourtant, son regard sondait celui de Vermeil. L’homme avait fait une erreur sur un point. Son titre lui importait peu. Elle l’avait eu par pur hasard et ne lui servait qu’à faire du tourisme sans être ennuyée par la marine. Ce que voulait la cheffe de l’Alliance Rose était avant tout le voyage et la sécurité des plus faibles et de ceux qui souhaitaient simplement une vie paisible. Si elle n’avait aucune garantie que cet homme ne serait plus une menace capable de raser des villages, elle ne bougera probablement pas. Même en échange d’autres primés qu’elle ne connaissait de toute manière pas.




Résumé :Saphir se décale un peu pour éviter Zeta puis tire sur Nina.

Rubis lance une chaise sur Zeta en plein vol pour le faire dévier un peu plus de l'autre côté et qu'il ne touche pas du tout sa sœur puis retourne à son observation. Malheureusement, elle a perdu la trace de Legum.

Cristal ne fait rien de particulier puisque ses filles gèrent la situation. Elle propose à Zeta de s'occuper de Nina a sa place s'il ne se sent pas capable de le faire

Kururu écoute la discussion et pose d'autres questions à Vermeil. Elle ne le laisse pas encore passer.

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Krrkrr10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» La longue histoire d'un Ange...
» Shogun2 breve histoire féodale du japon nlle version

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Royaume d'Illusia-