Partagez
 

 L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1793

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeMar 12 Fév - 17:37


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Lord_o10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Rock_n10

Lieutenant de Tengen Vermeil, primé à 404.404.000 berrys, et Gerrich, primé à 172.500.000 berrys.

-Navrant.

Vermeil avait maintenu le regard d'Aaron tandis que la tirade du civil s'éternisait et s'énergisait. On ne pouvait pas lui reprocher une certaine apathie, à cet homme du commun à qui rien n'avait manifestement souri... Il était doté d'une sacrée détermination, en tout cas, pour vouloir si ardemment la vengeance qu'il souhaitait invoquer, et force était de remarquer qu'il était habité de certains principes tout-à-fait louables. Cependant, le Nebula ne s'était pas donné la peine de répondre d'une façon plus intarissable qu'avec ce simple mot, las et triste au possible. Il était toujours aussi sincère, et il déplorait honnêtement la haine franche qui décomposait le visage de son interlocuteur... Il aurait aimé trouver un terrain d'entente, susceptible de tous les satisfaire. Or, la diplomatie ou plutôt le marchandage semblaient être avortés sans davantage de cérémonies. Ni le noiraud, ni la rose n'allaient en démordre : ils ne pouvaient manifestement pas se permettre de voir l'ancien révolutionnaire cavaler en toute liberté... Tandis que Gerrich demeurait en retrait, quoique manifestement irrité par les injures et les provocations qui lui étaient habilement destinées, le lieutenant de Liga D. Tengen accorda à Kururu une attention plus poussée qu'au civil qui n'avait guère eu droit à une réponse des plus généreuse... Et l'homme aux os se fit toujours aussi laconique, tandis que la capitaine de l'Alliance Rose réclamait, avec raison, des preuves quant à l'innocence clamée du Kabayochi et des justifications précises quant à la présence des pirates du Nouveau Monde et quant à la tentative de sauvetage qu'ils étaient en train de mener à bien.

-Rien de tout cela ne vous concerne. Je vous ai fait une proposition, et je n'ai rien d'autre à vous dire. Je suis simplement désolé que nous n'ayons pas déniché de consensus... Vous, le civil. Vous disiez, en somme, qu'il me faudrait vous passer sur le corps afin de sauver le Kabayochi ? Ne vous surestimez pas.

Il en avait conscience. Ce noiraud et surtout la corsaire pouvaient être de volumineuses épines dans son pied s'il ne prenait pas la peine de prévenir leur intervention, s'il se contentait de la guérir lorsqu'elle survenait... Il allait devoir faire en sorte de les évincer, et pour cela, il allait simplement devoir compter sur l'aide de Gerrich... Ainsi que sur un léger tour de passe-passe, de sa propre part. Vermeil pointa en direction du sol ses deux mains, doigts tendus : des os purent s'en extraire et ils virent transpercer plusieurs dalles se trouvant au sol. Dès lors, il ne fallut au prestigieux pirate plus qu'un simple mouvement ascendant pour projeter les dites dalles droit vers ses deux opposants : une espèce de tapis de pierre fut soudain formé, par le biais de cette manœuvre désarçonnante. Cet assaut imprévu et inédit aurait deux buts. Premièrement, forcer ses deux ennemis à demeurer sur la défensive, étant donné qu'il était difficile d'estimer précisément la pleine étendue de leurs capacités... Mieux valait éviter tout conflit s'il n'était pas résolu en un éclair de façon certaine. Secondement, il s'agissait tout simplement de permettre au lieutenant de Tengen de camoufler son avancée virulente : il avança et bondit soudainement, passant largement au-dessus du duo... Droit en direction de l'échafaud. Qu'allaient-ils tenter à son encontre ? Rien, fort probablement : Gerrich se trouvait derrière lui, et s'ils faisaient l'erreur de le sous-estimer, l'homme-lombric allait leur faire payer cet affront le prix fort.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Mccree10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Mest_m11

Ahulane l'Entraîneuse, primée à 99.000.000 de berrys, et Rodrick le Recruteur, primé à 41.000.000 berrys.

Ce chien gagnait du temps. Il voulait faire en sorte de les retenir aussi longtemps que possible afin de permettre à ses alliés de progresser plus sereinement : il savait, en somme, qu'il n'avait pas l'ombre d'une chance contre Ahulane et Rodrick... Mais il faisait en sorte de les tenir occupés tant qu'il était en mesure de leur tenir tête. Il avait frappé sa garde, même si elle avait tenu bon, dans l'optique de la forcer à se consacrer momentanément à sa propre défense... Pour l'empêcher de surenchérir, en somme, au point de le mettre grièvement en danger. Elle tiqua, et son visage fut temporairement déformé d'une grimace courroucée : elle allait lui apprendre les bonnes manières... Même si l'instinct de survie de l'ennemi était louable, sa ténacité n'était ni plus ni moins qu'une façon de s'octroyer un sursis qu'il ne méritait pas. Il était venu sur Illusia afin de sauver l'un de ses proches, selon toute vraisemblance : tout ce qu'il allait y gagner, c'est qu'il allait lui aussi y trouver la mort. L'Entraîneuse aurait pu siffler d'admiration dans d'autres circonstances lorsqu'il opta pour une esquive bénéficiant de sa main comme d'un second appui : s'il n'avait qu'une seule jambe, il faisait en sorte d'innover pour ne pas demeurer trop prévisible... Une leçon dont bon nombre de ses élèves auraient franchement dû s'inspirer et s'imprégner pleinement. La créativité au combat était une denrée rare et précieuse... Quel dommage qu'il lui faille priver ce monde de l'un des rares hommes manifestement susceptible d'en user abondamment ! Une fois de plus, la jeune révolutionnaire appuya sur l'un des boutons qui garnissait son arme, au moment où l'ennemi entreprenait de se redresser à quelques pas de là : la lance sembla alors se déliter... pour se scinder en plusieurs lames distinctes, qui ressemblaient en vérité davantage aux lanières en cuir d'un fouet de part leur apparence souple.  Sans perdre une seule seconde supplémentaire, elle réalisa un geste ample et horizontal pour expédier cette arme peu répandue en direction de la jambe unique de son ennemi, qu'elle risquait de strier d'une multitude d'estafilade probablement peu profondes, mais terriblement handicapantes et douloureuses si rien n'était fait pour les empêcher d'atteindre la chair.

Rodrick, de son côté, venait tout juste de se redresser en pestant et en grognant : son flanc le lancinait et il n'en pouvait plus d'injurier continuellement tous les sabreurs du monde, définitivement ses bêtes noires. Cependant, lorsqu'il constata qu'Ahulane s'était prestement élancée à son secours et qu'elle faisait désormais en sorte d'acculer l'ennemi, il considéra qu'il s'agissait sans nul doute d'une occasion en or à mettre à profit sans plus tarder : il attrapa l'un des débris qui constituait autrefois la bâtisse que l'homme-kangourou avait jetée à terre, et il s'apprêta à le lancer sur Gamma, si celui-ci optait pour un bond vers le haut ou sur les côtés. Il entendait bien le cueillir avec un lancer des plus furieux... Et c'était peut-être là la posture qu'il allait adopter, pour le moment. Rester à distance, et contribuer à sa sauce en balançant des trucs : un rôle satisfaisant pour le Recruteur qui n'avait guère plus envie de se mettre en lumière que cela, surtout si ça lui causait de nombreux et sanglants désagréments.  

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Jack10
Pacifista Alphabeto.

La bête d'acier semblait inarrêtable : elle faisait en tout cas manifestement de son mieux pour emmagasiner de l'énergie cinétique de façon abondante, et pour la redistribuer avec fracas dès lors qu'un ennemi se trouvait sur son chemin. L'homme-poisson sembla en faire les frais, par deux fois... Cependant, la seconde fois, il prit la peine de se déporter légèrement afin de se projeter en direction de l'échafaud. Chose que ne put pressentir la machinerie infernale, dont les rouages n'offraient guère qu'une intelligence tout-à-fait limitée. En revanche, l'Alphabeto comprit que sa cible était en train de lui fausser compagnie, plus ou moins indirectement : il se mit donc en chasse de cette proie amphibienne, sur laquelle il se rua sans, cette fois-ci, user de tout son attirail de projecteurs. Ses pas le guidèrent à une vitesse modérée, bien trop tard pour qu'il puisse empêcher la rencontre fracassante que Mizu opéra avec l'acier tordu qui maintenait encore l'échafaud plus ou moins stable : ainsi, les différentes colonnades de métaux cédèrent les uns après les autres et la plateforme surélevée se mit à trembler, puis à pencher dangereusement droit vers le sol sur lequel elle risquait de s'écraser d'une seconde à l'autre. Un mouvement de panique imprévisible naquit alors au sein des marines attroupés dans les environs, qui semblaient partager une ambition commune : celle de survivre à tout prix, sans finir ensevelis sous une tonne de décombres. Cette ambition, en revanche, n'était pas vraiment partagée par le Pacifista qui ne craignait guère des chutes d'objets de cet acabit : il continua donc de se ruer droit vers l'homme-poisson et, une fois à portée, il tenta d'abattre sur lui un coup de poing descendant particulièrement virulent, qui risquait de le fracasser au sol d'une seconde à l'autre. Cette machine de guerre animée était particulièrement têtue, et elle avait apparemment décidé qu'elle précipiterait l'amphibien dans la tombe...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Briska10
Colonelle Ingrid.

Il tirait bien, mais il était limité par l'attirail qui était le sien : c'était pour cela que l'épéiste n'avait jamais été très friande des armes à feu. Elle savait pertinemment que la Section Scientifique était capable de réaliser des prouesses en la matière, puisque plusieurs hauts-gradés de la Marine de West Blue étaient pourvus de petites pépites technologiques susceptibles de déchaîner sur leurs adversaires des océans de flammes et d'éclairs... Mais l'ancien commandant Cile, ce fichu renégat, n'avait pas pu jouir d'un grade suffisamment conséquent pour se voir offrir ce genre de petites merveilles. Il devait faire avec ce qu'il avait, en somme... Son simple pistolet, et une dose apparente de talent pour interagir avec l'environnement. Lorsqu'un bruit clair eut lieu sur la droite de la colonelle, cette dernière marqua mécaniquement un arrêt, déstabilisée : elle remarqua juste à temps l'enseigne qui menaçait de la percuter et elle la trancha en deux sans attendre que la confrontation ait lieu, tout en contractant ses mâchoires sous le coup de la colère. La prenait-il pour une amatrice ?

-Ce genre de manœuvres ne te sauvera pas !

Elle était contente, d'une certaine manière, qu'on l'ait chargée de s'occuper du cas de ce criminel en puissance : elle avait une envie des plus fermes de lui faire payer l'affront qu'il avait commis en trahissant le Gouvernement Mondial, et elle aurait réellement mal vécu le fait de le laisser s'en tirer indemne, sous prétexte que d'autres hors-la-loi plus redoutables se trouvaient sur la place publique du Royaume d'Illusia. De toute manière, nombre de renforts devaient actuellement être en route pour prendre part à cette petite sauterie, tant affiliés à la Marine d'Ericken qu'à la Révolution d'Eken Sor. Peut-être même que les autorités locales allaient finir par s'en mêler, tant la situation actuelle, inextricable, risquait de dégénérer et de causer du grabuge sur l'île dans sa globalité... Il n'y aurait dès lors plus aucun échappatoire ni pour les Decimas, ni pour les pirates de Tengen, ni même pour les illustres inconnus, potentiellement affiliés à l'organisation ou à l'équipage encore nébuleux que devait servir le Kabayochi depuis qu'il avait eu ses différends avec la Révolution d'Arias. En attendant, ils devaient juste faire en sorte de tenir bons, inébranlables et fiers... Et la bretteuse allait faire en sorte d'être à ce titre tout bonnement exemplaire. Du moins en était-elle assurée jusqu'à ce qu'une autre silhouette apparaisse dans son champ de vision, autrement plus prestigieuse que celle du scélérat qui tentait de prendre la poudre d'escampette.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Inukai10
Legum, primée à 222.000.000 berrys.

Elle avait contourné la place publique et la ceinture de bâtiments qui la délimitaient pour tenter de prendre l'échafaud à revers, et pour atteindre de ce fait largement plus aisément la position du condamné à mort. Elle était consciente qu'un conflit interminable contre la corsaire ne serait guère plus qu'une perte de temps, et qu'ils avaient besoin de chaque seconde qu'ils étaient susceptibles d'obtenir... En outre, elle imaginait que Gerrich, Vermeil ou Skeer finiraient par causer suffisamment de tapage pour attirer l'attention de la Rose. Pendant qu'ils faisaient en sorte d'attirer tous les regards, elle agissait dans l'ombre et le faisait avec pertinence. Sauf qu'elle n'avait pas prévu de trouver sur son chemin un ancien commandant aux prises avec une colonelle : ce spectacle la fit freiner brutalement et elle fronça les sourcils avant d'approcher de cette scène à vive allure. Elle devait éliminer Ingrid dans les délais les plus brefs : sinon, cette marine risquait de tout faire capoter en dévoilant sa présence dans les ruelles adjacentes à la place publique, d'une façon ou d'une autre.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Akiaka10
Nina.

-Cheh ! Dans ta sale face !

Nina s'apprêtait à le poursuivre afin de rejoindre les tireuses et ce foutu marine qu'elle venait de projeter avec brio lorsqu'elle remarqua que la tireuse d'élite la ciblait : cette fois-ci, elle n'eut pas de grande difficultés à se mettre à couvert, étant donné qu'elle avait désormais un visu direct sur cette ennemie qu'elle avait déniché et qu'elle était tout proche d'un groupe de marines... Au sein duquel elle s'invita d'un bond. Dès lors, ce ne fut guère plus qu'un déluge de cabrioles et de bourres-pifs incessants : elle était certes blessée, mais elle demeurait terriblement énergique, suffisamment pour leur filer bien des blessures et des douleurs. Cela étant, les festivités ne purent se prolonger éternellement : du coin de l’œil, elle remarqua bientôt l'adversaire qu'Ayjill était censé occuper... Et qui avait manifestement triompher de ce gros con d'incompétent. Sans perdre une seule seconde supplémentaire, la gamine fit volte face, plus furax que jamais : il était hors de question qu'elle laisse ce cyborg lui filer entre les doigts, une fois de plus. Aussi se rua-t-elle sur lui, au nez et à la barbe des quelques marines qui tentèrent de l'en empêcher, tous bien trop lents pour se dresser sur son chemin. L'objectif de la baroudeuse était limpide comme de l'eau de roche : elle voulait se rapprocher de lui pour le gratifier d'un puissant coup de genou en plein ventre. Si cela portait, l'ennemi se courberait brutalement, à n'en pas douter : elle n'aurait dès lors plus qu'à le balayer d'un coup de pied horizontal pour l'expédier à l'écart des gouvernementaux. Cela n'allait possiblement pas suffire pour lui régler son compte définitivement, mais c'était déjà une entrée en matière des plus sauvages, fidèle à la réputation que la fiévreuse demoiselle cultivait depuis un bail. Elle n'appréciait pas spécialement Ayjill, pour sûr : elle avait même tendance à s'en tirer mieux lorsqu'il n'était pas là pour lui rappeler toutes ses conneries à base de prudence et de retenue. Cela étant, depuis qu'ils naviguaient côte-à-côte, ils avaient eu le temps de tisser des liens, d'apprendre à se connaître... Et Nina ne pouvait pas supporter qu'on fracasse un bon con aussi tendre que lui.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Nagisa10
Vice-Amirale Iliena.

Elle se crispa tandis qu'un corps étranger percutait l'échafaud, cette fois-ci plus violemment que le bretteur maudit n'avait pu le faire auparavant. Les boulons cédèrent les uns après les autres, et l'armature poussa un hurlement strident, comme un cri d'agonie tandis qu'elle se désagrégeait petits bouts par petits bouts. L'une des mèches de cheveux de la vice-amiral s'agrandit instantanément, allant s'enrouler autour du Kabayochi pour l'empêcher de se faire la malle lorsqu'il atteindrait le plancher des vaches. Pourtant, Iliena ne fit rien pour sauver l'échafaud, pas plus d'ailleurs que pour le quitter en un éclair : elle avait perçu la charge de Vermeil, qui risquait de parvenir à son niveau d'une seconde à l'autre. Si elle réalisait l'erreur de le sous-estimer, elle allait immanquablement s'en mordre les doigts : aussi jugea-t-elle qu'elle ne pouvait pas se le permettre. Elle focalisa son attention sur ce Nebula à la réputation sulfureuse, et elle dégaina son épée comme afin de le dissuader, sans grand succès bien évidemment. La libération de Kiru n'avait jamais été aussi probable... mais tout n'était pas gagné pour autant. Les Cy-Wolfs, libres de leurs mouvements, se tournèrent comme un seul homme dans la direction de Vermeil. Au moindre signe de la part de la vice-amirale, ils risquaient de déchaîner sur cet impétueux forban les flammes de l'enfer... Difficile de savoir qui, entre cette armée d'hybrides conceptualisés par la Section Scientifique et entre cet homme, seul, mais doté d'une force colossale, allait pouvoir sortir vainqueur de ce bras de fer pyrotechnique. En attendant, la haute-gradée demeurait simplement sur ses gardes, sur la défensive, tandis que la gravité remplissait progressivement son office et la ramenait sur les dalles qu'elle avait quitté plusieurs minutes auparavant.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Harada10

Gérant de la Marine d'West Blue, vice-amiral Ericken.

-VOUS DEUX ! AVEC MOI !

Lena et Gaston avaient traversé la place publique coup sur coup, expédiés avec fureur par le vice-amiral de la Marine qui semblait plus enragé que jamais : le haut-gradé s'était dès lors élancé à la poursuite de Vermeil qui, malheureusement, semblait avoir pris une avance considérable. S'il ne lui fallut qu'un seul regard pour comprendre que la situation était particulièrement délicate et qu'il ne serait pas en mesure d'interrompre le lieutenant de Tengen dans sa charge, puisqu'il était encore trop loin pour seulement l'influencer, Ericken devina en un éclair qu'il y avait en revanche un coup à jouer ailleurs que face à ce prestigieux forban. Iliena était douée, et serait a minima capable de tenir tête à cet adversaire formidable, surtout considérant qu'elle bénéficiait du soutien d'un groupe important de Pacifistas... Le sens stratégique du zoan s'était donc mis en branle, l'espace d'un instant, et il semblait considérer que l'élimination de Gerrich était en l'état des choses absolument prioritaire. Pourquoi ? Car elle apparaissait dorénavant comme un jeu d'enfant. Le civil et la corsaire devant lui, le vice-amiral derrière : il était pris en tenaille entre trois adversaires remarquables, tous les trois dotés d'un atout qui pouvait au mieux entraver ses mouvements ou le pousser à la prudence, au pire le terrasser sans davantage de cérémonies. Plus enthousiasmant encore, au moins du point de vue des forces de la justice, le bras de fer entre Eken Sor et Mesta Skeer pourrait dès lors être drastiquement abrégé : le révolutionnaire avait l'avantage et il n'avait besoin que d'un petit coup de pouce pour l'emporter sur son ennemi. Coup de pouce que la corsaire ou le civil pourraient tout-à-fait lui fournir, s'ils étaient débarrassés du premier des deux pirates... Il était grand temps de montrer à Tengen qu'il n'était pas tout-à-fait libre de ses actes, et que ses subordonnés non plus n'étaient pas inatteignables. Ils pouvaient être vaincus, et Ericken entendait bien les précipiter derrière les barreaux simultanément, les uns après les autres.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Pixiv_13
Lieutenante Ilineth.

-Pressez le pas ! On doit arriver à temps ! Suivez-moi !

Un contingent avait fini par se former, à l'orée du Quartier Général local, mené d'une main ferme par la lieutenant Ilineth. Sa fine équipe, principalement constituée de bas-gradés, avait été maintenue éveillée en cas de besoin : ils avaient désormais reçu les multiples appels de détresse émanant de la place publique et, de surcroît, n'étaient pas sourds comme des pots. Ce qui se passait là-bas était sans nul doute d'une intensité inégalée et tout Illusia devait trembler des féroces affrontements qui y avaient libre cours : combien de temps faudrait-il pour que ces combats arrivent jusqu'aux civils, parqués dans des bâtiments excentrés ? Il fallait prier pour que la situation ne dégénère pas davantage... Et c'était précisément pour cela que la bretteuse allait devoir prendre part au conflit, accompagnée de quelques uns des hommes les plus loyaux de la base. Tous brûlaient de l'envie d'offrir aux troupes de la Marine un regain de courage et de confiance : leur arrivée suffirait sans doute à remonter le moral de leurs pairs, et ils pourraient tenter de capturer l'un des fugitifs qui se trouvaient immanquablement sur place pour le compte d'Impel Down. Ils n'étaient pas les seuls renforts en route, pour sûr, mais ils étaient ceux qui menaçaient d'arriver de façon imminente. Quelques navires étaient d'ores et déjà visibles, au large, et les hommes qui avaient été chargés d'évacuer la foule lorsque les criminels s'étaient dévoilés étaient également en route pour revenir à la charge d'une seconde à l'autre... En d'autres termes, si la place avait jusqu'à présent été désertée de contingent particulièrement massif, exception faite évidemment des troupes amassées auprès de l'échafaud, cela risquait d'être bientôt problème résolu. Des dizaines et des dizaines de paires de bras armés surgiraient tôt ou tard pour prendre part à la bataille, et personne ne semblait s'en préoccuper... Personne d'autre que Massy, dont l'attention pourrait également déceler une scène étonnante, à quelques dizaines de mètres seulement de l'artère principale au sein de laquelle déambulaient les troupes du Gouvernement Mondial.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Midori10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Loveca10
Agent du CP7 Hendrick Steven et Hella-Rosa, primée à 31.000.000 de berrys.

Ce que le destin était facétieux ! Steven avait mis un temps fou à remonter la trace d'Hella-Rosa, le dossier sur lequel il enquêtait depuis plus de six mois. Une folle furieuse, voilà ce qu'elle était : le genre de fille qui se faisait passer pour une putain et qui trucidait méthodiquement ses "clients", dès lors qu'ils lui semblaient exécrables, immondes. Elle infligeait sa propre justice et vendait son corps à ceux qu'elle en estimait digne... une sorte de fille dont le profil psychologique était particulièrement intéressant, relevant carrément de la psychiatrie, mais qui était trop instable pour être laissée tranquille indéfiniment. Il avait réussi à remonter sa trace jusqu'ici, sur Illusia : elle avait beaucoup voyagé, sachant pertinemment qu'un agent du Gouvernement Mondial était sur ses talons. Elle était perspicace, maligne, manipulatrice... Combien de brutes avait-elle d'ores et déjà envoyées à sa rencontre, comme pour le dissuader de prolonger l'enquête outre-mesure ? Combien de pièges avait-elle dressé pour tenter de l'éliminer, lorsqu'elle s'était rendu compte de sa pugnacité ? L'agent ne les comptait plus, car son professionnalisme l'invitait à ne pas se formaliser de ces détails. Par ailleurs, un criminel qui se débattait était toujours un criminel qui se sentait acculé : si elle tentait de l'éliminer, c'était parce qu'elle savait qu'il finirait par lui tomber dessus... Et c'était chose faite. Le jour même de l'exécution de Kabayochi.M.Kiru, grâce à laquelle elle avait souhaité se planquer et jouer à la fille modèle, discrète : ça n'avait pas pris, malheureusement. Il avait fini par la localiser et, maintenant, il était passé à la phase qui lui plaisait le moins, mais celle qu'il finissait inexorablement par traverser : la capture. Elle avait beau tenter de lui glisser entre les doigts, il finissait toujours par le rattraper... Bon sang, ce que le rokushiki était utile ! La pauvrette était déjà dans un état peu glorieux : des contusions et des blessures mineures lui couvraient le corps. La traque prendrait fin d'une seconde à l'autre...



Ordre de réponse :
Kiru - Massy - Aaron - Kururu
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

El famoso schéma (vous êtes tous venus pour ça !) :
Spoiler:
 

Le rond rose et la croix rose sont le groupe de Kururu et Kururu elle-même.
Le pentagone bleu sur le rectangle noir, c'est Kiru sur l'échafaud. Il est désormais accompagné d'Iliena.
Les lignes bleus devant eux sont les deux lignes de garnison de la Marine, qui comportent également des Cy-Wolfs. L'espèce de patate bleue, c'est les marines désorganisés suite à l'effondrement d'un bâtiment.
L'étoile bleue, c'est Ericken.
L'étoile noire, c'est Aaron et un Cy-Wolf.
L'étoile verte à quatre branches, c'est le combat Sor vs Skeer.
L'étoile verte à cinq branches, c'est Rodrick et Ahulane.
L'étoile rouge à cinq branches, c'est Vermeil et Gerrich.
Le losange gris, c'est Nina.
L'étoile à quatre branches violette, c'est Shaw.
Le carré bleu, c'est Delta et un Pacifista Alphabeto.
Le carré noir, c'est Gamma.
Le carré vert, c'est Pi. Il est rejoint par Ingrid et par Legum.
Le carré rouge, c'est Zeta.


Vermeil passe aux choses sérieuses : il envoie une flopée de dalles sur Kururu et Aaron et saute par-dessus eux pour essayer d'atteindre l'échafaud le plus rapidement possible. Gerrich reste en retrait, puisqu'il est chargé de l'aider à progresser sans être entravé ni par Kururu, ni par Aaron.

Ahulane et Rodrick continuent à harceler Gamma pour le pousser à la faute. Ahulane use encore de l'étrange mécanisme de son arme, la transformant en une urumi, qu'elle expédie vers la jambe de Gamma histoire de la lui lacérer. Rodrick se saisit d'un morceau de roche qui constituait autrefois la maison abattue : il veut le lancer sur Gamma s'il perçoit une chance de faire mouche (si Gamma saute pour esquiver, en somme).

L'Alphabeto charge à la suite de Mizu, cette fois sans ses réacteurs. Une fois à portée, il tentera de le percuter d'un coup de poing descendant, afin de le fracasser contre les dalles au sol.

Tout semble noir pour Cile... Jusqu'au moment où Legum surgit et fonce droit vers Ingrid, souhaitant apparemment en découdre.

Nina change de cible, se détourne des marines auprès desquels elle s'était réfugiée pour éviter les tirs de Saphir, et fonce sur Shaw à qui elle veut livrer un petit enchaînement : coup de genou kick horizontal.

Iliena reste sur la défensive, et entoure Kiru d'une mèche de cheveux afin de ne pas perdre sa trace. Les Cy-Wolfs s'apprêtent à prendre Vermeil pour cible, d'une seconde à l'autre, dès que l'ordre leur sera donné.

La situation semble désespérée, mais la tension monte d'un cran supplémentaire quand Ericken sort de la ruelle : il a vaincu les deux Decimas et il se précipite sur Gerrich. Kururu, Aaron, il vous demande de l'aider à attaquer Gerrich. A vous de voir ce que vous faites !

Massy > En t'éloignant de la place publique, tu remarques que ça n'est pas le seul endroit où l'agitation règne en maître ! D'abord, tu vois qu'une troupe de marines arrive en renfort depuis la base, menée par une lieutenante. Puis tu remarques un combat (ou plutôt une chasse) qui oppose un agent de Cipher Pol et une jeune femme séduisante. Tu peux intervenir d'un côté ou de l'autre, ou chercher un autre endroit où sévir, bien sûr.

Liste des niveaux/aptitudes :
Côté pirates :
Vermeil est niveau 42+. Il possède les hakis de l'armement et de l'observation, et peut contrôler ses os.
Skeer est niveau 40. Il possède le haki de l'armement et combat avec une rapière. Il possède un style pur perce-vent.
Legum est niveau 36. Elle possède le haki de l'observation et combat avec des kunais. Elle est maudite du Tori Tori no Mi modèle Tyran Tritri.
Gerrich est niveau 35. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.

Côté révolutionnaires :
Sor est niveau 42. Il possède le haki de l'armement et combat avec une épée. Il possède un style pur tranche-foudre.
Ahulane est niveau 33 Elle combat avec un marteau de guerre.... Ou peut-être une lance... ou une urumi ?
Rodrick est niveau 24. Il combat au corps-à-corps.

Côté Gouvernement Mondial :
Ericken est niveau 39. Il possède le haki de l'armement, un zoan de type mouflon et combat avec une hallebarde.
Le Cy-Wolf à ses côtés est niveau ?
Iliena est niveau 36+. Elle possède le haki de l'armement, le haki de l'observation, combat avec une épée et un retour-à-la vie capillaire.
Le Pacifista Alphabeto est niveau 38.
La colonelle Ingrid est niveau 29. Elle combat avec une rapière.
Le Cy-Wolf aux côtés d'Aaron est niveau 27.
Le Cy-Wolf gaz est niveau 25.
Le Cy-Wolf shuriken est niveau 25.

Côté Decimas :
Koray est niveau 36+. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.
Lena est niveau 30. Elle combat avec des couteaux de lancer.
Gaston est niveau 27. Il combat avec un katana.

Nina est niveau 25. Elle combat avec une batte.
Ayjill est niveau 19. Il combat avec deux pistolets.
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
Kabayochi.M.Kiru
Messages : 2842
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue43/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue297/500L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (297/500)
Berrys: 341.428.650 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeVen 15 Fév - 17:27


La Déchéance !


Kiru regarda finalement Delta frapper violemment l'échafaud, celui-ci tremblant aussitôt violemment pour finalement commencer à s'affaisser. Il sentit la plateforme qui le supportait jusqu'alors se dérober sous son corps, ses poignets douloureux tandis que ses chaines plantées dans le bois se tendaient prêtes à l'emporter dans leur chute. Il entendit les craquements multiples du chaos qui s'emparait de l'échafaud, le fer qui se tordait dans un cri strident et les morceaux de bois se cassant sous la pression des nouvelles torsions qui y étaient appliquées. Finalement le socle de fer retenant les chaines bloquant le maudit se sépara du reste de l'édifice, un immense soulagement parcourant tout le corps du Golem tandis qu'il retrouvait une certaine liberté de mouvement. Débarrassé de cette pression intense sur ses bras bien que toujours diminué par les menottes en Granit Marin il releva ses avant-bras devant lui tandis que la chevelure de la Vice-Amirale commençait à l'envelopper. Un léger sourire demeura sur son visage au moment de jeter un nouveau regard à Iliena et de lui lancer une nouvelle phrase avant de disparaître dans ses cheveux :

Et ainsi commence votre déchéance !

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Pnj_hp10
Mizu Sakana/Delta

Delta s'était aussitôt remis en garde, prêt à essuyer un nouvel assaut de la part de l'Alphabeto mais rien n'était arrivé, en tout cas dans le laps de temps où il l'attendait. La vitesse impressionnante du Pacifista avait disparu et, bien qu'il demeure assez rapide pour une machine de cette taille là, il donnait désormais un délai à l'Homme Poisson pour agir. Sans attendre plus longtemps Delta agrippa l'une des poutres en ferraille de l'échafaud qui commençait à se désagréger autour de lui et, d'un geste puissant, la lança avec puissance sur la forme qu'il apercevait quelques mètres au dessus de lui, visant la Vice-Amirale qui ne paraissait pas lui porter la moindre attention. Il se doutait qu'il ne parviendrait pas à la mettre en difficulté avec cette simple action, surtout qu'il n'avait pas le temps de l'appuyer par une autre attaque. Mais de cette manière il espérait la déconcentrer, et la forcer à libérer la boule de cheveux à ses côtés dont il devinait aisément le contenu. Se reconcentrant sur la boite de conserve face à lui il fut quelque peu surpris par l'assaut qu'elle lui réserva, un coup descendant certes puissant mais aux possibilités d'esquive multiples, surtout avec cette baisse de vitesse. Il fronça les sourcils tentant de déceler une tactique potentielle sans y parvenir, après tout il combattait une machine qui ne réfléchissait pas de cette manière, allant droit au but. Il bondit en arrière, le poing le frôlant de quelques centimètres au point qu'il sentit le souffle de l'air déplacé par celui-ci sur son visage. Néanmoins il ne s'arrêta pas là, poursuivant sa fuite en arrière sur une bonne dizaine de mètres avant de se remettre en garde, attendant que la machine repasse à l'assaut. Il avait fait son boulot au niveau de l'échafaud pour l'instant et pouvait s'en écarter, enfin il allait pouvoir se concentrer sur son adversaire à cent pour cent, à commencer par déterminer si la perte de sa vitesse était seulement temporaire ou bien définitive.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Riku11
Riku Kenshi/Gamma

On passe en soirée cuir et moustache ?

La réplique lui avait presque échappé au moment de découvrir la nouvelle arme de la combattante face à lui et son allure peu orthodoxe. Pour autant si les lames ressemblaient à des lanières de cuir il ne doutait pas qu'elles étaient suffisamment acérées pour le lacérer en tout sens. Il vit l'attaque venir particulièrement aisément, l'ample mouvement nécessaire au maniement de cette arme peu adapté à une attaque surprise. Le maniement compliqué d'un tel objet paraissait une nouvelle fois sa limite principale et une simple esquive aurait probablement suffit à l'éviter néanmoins il se méfiait de son adversaire. Si celle-ci parvenait à le mettre en déroute de la sorte il n'aurait de cesse de reculer, de bondir et de se mettre en difficulté jusqu'à ce qu'une erreur ne sonne son glas. Observant l'arme avec toute son attention il vit finalement les lames commencer à se tendre, la forme de fouet laissant lentement la place à ce qui aurait pu être une épée certes particulière mais aux lames droites. Si cette arme prenait des avantages tant du fouet que de l'épée le mélange des deux amenait aussi ses inconvénients. Contrairement au cuir le fer de ces lames, aussi souple soit-il, ne pourrait venir s'entourer ou agripper son arme s'il lui opposait, son office premier demeurait de lacérer. Au final aussi particulière qu'elle soit cette arme demeurait une double épée souple, et même si elle semblait capable de manier avec efficacité un bon nombre d'armes cela ne prouvait qu'une seule chose à Gamma. Elle n'était pas une véritable bretteuse, lui oui ! D'un mouvement latéral il balaya le sol devant lui, repoussant sur le côté les lames qui venaient menacer sa jambe sans changer de place. Ces lames demeuraient souples et aussi loin du point d'impact la jeune femme ne pouvait opposer aucune résistance à ce coup là. Alors il se propulsa en avant, comprenant aisément que le fonctionnement de cet objet obligeait la Révolutionnaire à réamorcer un mouvement ample pour l'atteindre tandis qu'il visualisait déjà dans sa tête la manière dont les lames commençaient à se plier à nouveau sur elles-mêmes. Elle pourrait tenter un coup latéral pour stopper sa progression mais il venait de lui prouver qu'il pouvait aisément la bloquer de la sorte. Déjà il s'apprêtait à la frapper au niveau du torse, restait à savoir qui de sa lame ou des siennes seraient les plus rapides à atteindre leur but. Bien entendu elle pouvait encore changer d'arme pour le contrer mais il demeurait persuadé qu'elle n'était pas une bretteuse pure, et dans ce cas un combat au sabre tournerait à son avantage. Lui restait alors la solution de l'esquive, si elle la choisissait il bénéficierait d'une victoire mentale, il l'aurait forcé à reculer.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Rati_m10
Marimo Matewai/Zeta

La jeune femme se décala avant qu'il ne s'écrase sur elle, visiblement bien plus alerte qu'il ne l'avait cru au premier abord avant que Zeta ne rencontre finalement le plancher assez violemment. En réalité même le gouvernemental planta par inadvertance son harpon dans le bois sur lequel toute la petite bande reposait, le coinçant à l'intérieur de celui-ci. Dès lors qu'il tenta de se redresser il sentit son bras lui résister, visiblement bloqué par quelque chose, se mettant accroupi afin de tenter d'avoir une meilleure prise d'appui pour extirper son arme de sa cage improvisée il présenta alors ses fesses aux jeunes femme au moment de leur répondre sur un ton amer :

Ce sont trois gamines planquées derrière des murs qui me disent ça ?

Il tentait de jouer l'animosité que ressentaient de nombreux marines en présence des Shishibukai et de leurs alliés, feignant un certain dégoût et un respect inexistant envers elles doublé d'une prétendue colère après le coup encaissé. En réalité il s'en fichait éperdument mais quoi de plus crédible qu'un marine qui n'aimait pas les pirates et par la même occasion les accords qui les faisaient s'en sortir. Pour autant son esprit était plutôt concentré sur son problème de harpon et, pris dans son rôle de bas gradé marine réfléchissant à moitié, il décida finalement de le retirer avec toute sa force, sans aucun contrôle. Le harpon vint facilement, Zeta se redressant d'un coup juste avant de sentir ses appuis se dérober sous ses pieds. Il avait forcé pour sortir son bras du plancher, probablement trop forcé puisqu'il venait littéralement d'arracher celui-ci. Un gros trou se créa à l'endroit où il avait planté son harpon, s'élargissant rapidement pour que finalement toute la pièce ne s'effondre vers l'étage inférieur.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Alessa12
Alessando Cile/Pi

Pi sembla hésiter un instant sur la conduite à tenir, son ancienne collègue avait découper l'enseigne censée la propulser dans le bâtiment mais il était parvenu à atteindre son objectif en stoppant ainsi sa progression. Néanmoins alors qu'il se félicitait de l'avance qu'il récupérait à nouveau une alliée inattendue était arrivée. Dans un sens il avait une voie royale vers la liberté, le temps qu'Ingrid se débarrasse de la femme de l'équipage de Tengen il pouvait fuir cet endroit et même le faire tranquillement en passant d'éventuels contrôles marines puisque sa trahison n'était encore connue que sur la place. Mais de l'autre côté ils tenaient ici une occasion en or de mettre hors d'état de nuire la colonelle et, avec un appui tel que Legum, faire pencher la balance du côté de l'échafaud. Finalement la décision fut prise rapidement, il ne serait jamais venu ici en premier lieu si sauver sa peau à tout prix était sa priorité. Un sourire apparaissant sur son visage il se retourna alors vers la colonelle et se remit à foncer dans sa direction, les balles fusant vers la gouvernementale. Il n'espérait pas la toucher ainsi en attaquant de manière frontale, surtout lorsque l'on connaissait son manque de réussite pour toucher ses cibles, mais au moins l'occuper suffisamment longtemps pour que la nouvelle arrivante puisse lui régler son compte.




Résumé:
 

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 1386332635-sign-kiru2
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 540
Race : Humain
Équipage : Freewill

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue29/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue94/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (94/200)
Berrys: 7.316.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeVen 15 Fév - 19:05



L'histoire est écrite par les vainqueurs


Très vite, les jambes du zoan le portèrent loin de la grande place et des combats acharnés s’y déroulant. Le sabreur était désormais tout à fait conscient de l’inutilité de sa présence là-bas, et il avait enfin décidé de prendre sur lui pour assurer sa propre survie et, dans une moindre mesure, le sauvetage du Kabayoshi. Depuis tout à l’heure, toute l’attention de ses alliés était focalisée sur leurs ennemis du moment et l’échafaud, mais cela leur avait porté préjudice. L’énorme Pacifista contre lequel se mesurait l’homme-poisson en était une preuve flagrante. Il était impossible qu’il soit présent depuis le début des hostilités, sinon il ne serait pas resté inactif jusqu’à maintenant. Quelqu’un avait dû prévenir les autorités du coin que cela commençait à chauffer, et ce quelqu’un aurait pu être arrêté avant d'y arriver si le kangourou avait daigné faire quelque chose de plus constructif qu’une diversion. Cette erreur – son erreur – allait peut-être leur coûter cher à tous, à moins qu’il ne la répare. Il était évident que la marine n’allait pas se contenter d’une simple machine comme renforts, ce serait bien trop beau. À l’heure qu’il était, des troupes devaient sans doute se diriger droit vers la place avec l’intention de coffrer tous ceux s'opposant à leur fichue justice à deux balles. Bref, un scénario qui n’arrangeait aucun des hors-la-loi présents en ce jour. Aussi, il était du devoir de Massy d’empêcher cela d’arriver, il en valait aussi bien de son honneur que de la réussite de sa mission personnelle.

Alors qu’il continuait sa course à une vitesse modérée tout en portant une main sur son flanc gauche, le brun perçut du coin de l’œil une scène prêtant à confusion : un homme en costard cravate agressant une jeune femme peu vêtue… Sérieusement ? Quel demeuré irait tenter ça alors que le coin grouillait de mouettes et que c’était plus ou moins la guerre juste à côté ? Oh, et puis ce n’était pas le moment de se poser des questions. Le stratège en herbe s’était tout juste tourné dans leur direction, prêt à s’interposer, lorsque ses oreilles captèrent le bruit caractéristique de bottes tambourinant le sol à l’unisson. Il s’arrêta net dans son mouvement – ce qui lui arracha une grimace de douleur – avant de tourner la tête une fois de plus. Voilà que les forces de l’ordre pointaient le bout de leur nez… Ça ne pouvait franchement pas plus mal tomber. Le maudit faisait désormais face à un choix cornélien : sauver une innocente demoiselle en détresse ou bien affronter une bande de pseudo-justiciers. Dit comme ça, ça avait l’air plutôt simple, mais ça ne l’était pas. Après tout, il n’était jamais aisé de choisir entre le cœur et la raison. Le sens stratégique du zoan l’incitait à agir de façon pragmatique en barrant la route des soldats. Cependant, son sens héroïque lui interdisait de laisser une ordure s’en prendre impunément à une créature sans défense. Que faire ? L’Umbra n’arrivait franchement pas à se décider, et la souffrance que lui causait sa blessure n’arrangeant en rien la situation. Finalement, il décida de fermer les yeux et de faire le vide dans son esprit. Plongé dans une concentration intense qui lui permit de faire momentanément fi de la douleur, le kangourou se mit à peser le pour et le contre de chaque choix.


-« Si seulement je pouvais me dédoubler… » soupira-t-il intérieurement alors qu’il sentait comme un nœud dans son estomac.


Soudain, ses paupières se rouvrirent, annonçant qu’un choix avait été fait. Massy disparaîtrait alors une nouvelle fois avant de réapparaître devant sa cible qu’il gratifierait d’une taillade verticale dont l'intention ne serait pas nécessairement de la blesser, contrairement à ce qu’on pourrait penser. Quant à l’identité de la cible en question, il s’agissait de la lieutenante Ilineth. Eh oui, notre héros de service avait finalement cédé à l’appel de la raison, bien que cela ne lui fasse pas plaisir de tourner le dos à une civile en danger. Aussi, le kangourou comptait bien aller lui porter secours dès que possible s’il n’était pas trop tard d’ici là. Toutefois, en attendant, il devait occuper le contingent envoyé par le gouvernement mondial pour faire sa loi. Bien évidemment, cela passait en premier lieu par la défaite de la meneuse de ces marioles en uniforme. Le marsupial n’appréciait pas exactement de s’attaquer à une femme, mais une situation aussi critique que celle-ci valait bien une petite entorse à son code d’honneur, n’est-ce pas ? Et puis, comme l'avait souligné Aseri un mois auparavant, il était un hypocrite, alors autant agir comme tel jusqu'au bout. Cependant, le maudit n’était pas sot : il avait bien vu le sabre de la gradée et en avait conclut que l’escrime était sa spécialité.

Or, cela l’étonnerait grandement qu’une bretteuse ne sache pas reconnaître un Iaï, d’autant plus que le flanc du forban l’empêcherait de se déplacer à pleine vitesse. Donc, à moins d’être une débutante ou de laisser ses subordonnés douiller à sa place, elle allait très probablement parer l'attaque venant d'en haut. C’était autour de cette supposition que le zoan avait basé son assaut éclair. En effet, à la seconde ou les deux lames s’entrechoqueraient, la jambe droite du blessé fuserait vers l’estomac de la demoiselle sous la forme d’un coup de genou. Il enchaînerait de suite avec un uppercut du poing gauche visant le visage ou le menton de la lieutenante qui serait en théorie sonnée et légèrement penchée en avant suite au précédent coup. Tout ceci pouvait peut-être paraître exagéré, mais l’Umbra préférait largement en faire trop que pas assez, quitte à souffrir le martyr après. Il savait pertinemment que sa blessure allait l’épuiser tôt ou tard, il lui fallait de ce fait venir à bout d’Ilineth aussi rapidement que possible. Autrement, le musicien ne serait pas en mesure de s’attaquer sereinement à ses hommes. Encore pire, il risquait d’y laisser des plumes si ça s’éternisait. Bien sûr, il y avait toujours la possibilité d’un retrait stratégique si la tâche était bien plus ardue que prévu. Néanmoins, le kangourou restait confiant pour l’instant.



Code by Edward Lawrence



Résumé:
 

Aptitude et techniques:
 


Dernière édition par Massy Umbra le Jeu 7 Mar - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
Aaron Guts
Messages : 496
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue29/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue81/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (81/200)
Berrys: 59.627.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Fév - 19:04


Difficile - Echec - Maths
Featc'est un event donc beaucoup trop de gens




L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Pnj10
Graves Shaw

Un pas de côté, un seul. Elle s'était décidée à esquiver ma première offensive, comme prévue. Alors maintenant ? T'es dans la merde hein ? Je t'ai prise de court, comment tu vas..... faire. MERDE.

Sérieusement ? Qui est assez fou pour encaisser une attaque de front, aussi sereinement ? Malade ! C'est une malade ! Ooh et moi maintenant j'ai plus rien ! S-si ! Mes réacteurs ! Non, trop tard. Elle est trop rapide. Je vois arriver son pied si lentement, et pourtant, je me sens immobile. C'est frustraaaaant !

Et soudain, le choc. Shaw prit le coup de pied en pleine mâchoire, sans plus de cérémonies. Ses propulseurs s'étaient à peine activés lors de l'impact. Il volait à présent, et avec lui, un bout de salive et deux trois dents. Il avait atterrit lourdement quelques mètres plus loin, toujours relié à Nina par le pique qu'elle avait volontairement encaissé. Elle était désormais entourée, mais Shaw était à terre, avec un sérieux bordel dans le crâne. Il ne se savait même plus cyborg à ce moment même. Il lui fallut quelques instants pour reprendre ses esprits et, souhaitant, observer la scène, il redressa son buste pour s’asseoir. La douleur que lui procura ses jambes lui arracha un cri et il se coucha de nouveau sur le sol. Il n'était pas encore tout à fait remit du coup qu'il venait d'encaisser, et se contentait d'observer de manière floue la scène.

------------


Aaron savait à combien l'ombre lui était précieuse, encore plus dans ce genre de position. Elle lui était vitale. Il avait constater par maintes fois, en arrachant les ombres de plusieurs animaux. Il avait constaté la simplicité avec laquelle ils avaient disparus une fois exposés aux rayons de cette foutue étoile pour seulement quelques instants. Recroquevillé sur lui-même, le Guts craignait pour sa vie. Il était tel un petit lapin, coincé dans son terrier, priant pour ne pas se faire dénicher. Arracher l'ombre d'un être vivant lui était venu de manière toute naturelle, après tout, s'il pouvait manipuler la sienne, pourquoi ne pouvait il pas manipuler celles des autres ? A vrai dire, il n'avait jamais testé sur un humain. Il ne tuait pas inutilement, mais aujourd'hui était encore un cas à part.

Alors ? Alors ?! Eeeeet merde tiens. Il est pas tombé dans le piège. Moi qui pensait qu'il se serait jeté sur moi... Il est pas si con que ça... Non, en fait, c'est moi le con. Ce qu'il à fait logique. Dans sa situation actuelle, il doit gagner du temps pendant que Vermeil chope Kabayochi. Hmm... J'aurais du le voir, et attaquer de toutes mes forces. Il aurait eu peut-être plus de mal à encaisser les autres coups, et on l'aurait affaiblit. Tsk. Comment je n'ai pas pu le voir ? C'est si con, si évident. Comment ai-je pu... le sous-estimer ?

Le sous estimer...

A ces mots et alors que le Nocturne clignait des yeux, Saïx apparu sous ses yeux, ce dernier était encore en boule, sa seule vie tenant au manteau qui le protégeait du soleil.

Ne sous estime jamais, au grand jamais un adversaire, qui qu'il soit. Enfant, adulte, vieillard. N'importe quel Homme peut-être doté d'une force ou d'une volonté extraordinaire. Sous-estimer ton adversaire, c'est partir perdant. Attends-toi à tout, même si tu te bats contre quelqu'un dont tu penses tout connaître. Tu le sais aussi bien que moi, on à passé notre vie à survivre, et comment est-ce que tu crois qu'on à réussis ? En évoluant, en trouvant de nouvelles solutions. C'est ce qui se passe tout le temps, lorsque tu fais face à un adversaire qui te pousse dans tes limites, tu te renouvelles. Imagine donc ce à quoi tu peux t'attendre d'un ennemi que tu ne connais pas. Exactement. Tout, et rien à la fois. Je te le répète, ne sous-estime jamais, personne. Le plus peureux des êtres humains peut devenir une machine à tuer, lorsqu'il est entouré et sans issue pour fuir.

Le mentor d'Aaron disparu alors à ces mots, en un nouveau battement de cil du survivant.

Il à raison... Gerrich avait l'avantage dans notre combat jusqu'à maintenant. Il a sût que je pouvais le retenir, mais il savait également que ne j'étais pas une menace directe pour lui. Vermeil doit s'empresser de sauver Kabayochi dans les instants qui arrivent, où ils n'auront plus aucune chance de sortir d'ici. Bon, voyons... Aucuns changements majeurs sur le champ de bataille. Focalisons nous sur les priorités, Vermeil doit récupérer Kabayochi pour fuir avec tout le monde. Gerrich est en tenaille, il vient d'essuyer un coup. Et plus loin, l'épéiste face à l'échafaud est donc bien avec eux. Arrachons les ailes du frelon.

A force de raisonner, l'ombre désormais aplatit s'en était retournée auprès de son propriétaire. Aaron se leva alors en laissant tomber son manteau de ses épaules, révélant une peau à majorité pâle. Evidemment, les mains et le visage étaient un peu plus colorés que le reste. Le vengeur s'en retourna alors au combat, courant pour reformer de nouveau un triangle entourant le Nebula maudit.

- " Laissez-moi frapper en premier, et enchaînez ! "

Cette fois, pas de cérémonie. Vermeil n'attendra pas plus longtemps, alors j'en ferais de même. Je prends l'une des boules bleues dans la sacoche et la garde bien serrée dans ma main gauche, histoire qu'elle ne soit pas trop visible non plus. Puis, à toute vitesse, droit sur Gerrich. Pas de fioritures, les deux autres vont m'accompagner. Gerrich à le choix, soit il m'élimine, mais il est éliminé par les deux autres et perds ainsi le temps précieux qu'il doit garder. Soit il encaisse comme il le peut les coups de nous trois. C'est pourquoi il est important que je frappe en premier. Ainsi, il est acculé et est obligé de choisir dès le début. Si je frappe en deuxième ou troisième position, il peut prendre le risque d'encaisser mon coup. Et nous savons tous deux qu'il pourrait très bien l'encaisser. Si les deux me suivent et frappent juste après moi, il prendra forcément un mauvais coup. Les deux bras contractés, je lancerais premièrement mon bras gauche dans ses côtes, celles même déjà touchées il y a quelques instants par l'autre type. Moi, profiteur ? Totalement. Voyons, comme si j'allais avoir de la pitié, pour quiconque, lorsqu'il s'agit de venger ma famille. J'ouvrirais ma main, pour laisser au dernier moment la boule exploser entre nous deux. S'il choisissait de bloquer le coup comme je l'avais vu faire avec mon double, il serait lié à moi, et dans un sale pétrin.

Tout ça ne serait sûrement pas efficace, je n'allais peut-être même pas le toucher. L'important, c'était de le pousser à la faute. Et c'est bien ça qui compte, une faute. Une. Il fallait le punir définitivement, à la moindre erreur. Je ne suis pas le plus pré-disposé à avoir ce rôle là. Voilà pourquoi c'est à moi d'aller chercher les failles, de faire commettre les erreurs à l'adversaire. A trois contre un, même une putain de brute finit par tomber, surtout quand elle n'est pas la plus futée du lot.



(c) NyoTheNeko sur NeverUtopia, modifié par Sora Okinawa



Résumé & Techniques:
 





_________________
[23:20:07] Raki Goshuushou : ptdrrrrrr aaron t'es mon héros la
[23:21:52] * Alekseï V. Ledovskoï demande un selfie avec Aa-chan *

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 T9HaUtn
Spoiler:
 


Dernière édition par Aaron Guts le Sam 23 Fév - 0:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue37/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue47/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeMar 19 Fév - 23:02




Trois demoiselles s'approchait de la place. L’une d’elle tenait une boîte. Le trio ne semblait pas pressé. Il continua sa route tranquillement. De loin, on pouvait même entendre quelques rires bien éloignés de l’état d’alerte actuel. Il y avait bien un combat dans la rue. Pourtant, les jeunes femmes ne bougèrent pas dans cette direction. Ce n’était pas leur mission. Les combattants n’avaient aucunes informations particulières à cette distance. Sauf Cil! C’était étrange...S’il regardait à cette distance, il jurerait que c’était la copie conforme au trio qui lui avait tiré dessus un peu plus tôt. Comment avait-il atterri là?

L’homme ne pouvait pas le savoir. Dans les fait, les femmes dans le bâtiment y était toujours. Elles faisaient face à un ennemi inattendu… Un incompétent de la marine. Cristal soupira à sa réflexion.

- Nous accomplissons simplement notre mission en utilisant nos aptitudes de manière à ne pas être une gêne pour les autres. Des vigies sont toujours mieux en hauteur.

La demoiselle appuya bien sur la fin. Cette partie était principalement adressé au marine. Il leurs fait perdre un temps précieux! Soudain, l’homme arracha comme un barbare un bout du sol. L'inconscient n’avait pas penser à la fragilité de l’architecture. Et effectivement, le sol commença à se fissurer de partout.

- Saphir accroche-toi!

La tireuse n’était pas spécialement de bonne humeur. Sa cible se débrouillait toujours pour se mettre à couvert. Aaaaaah, elle allait bien finir par l’avoir! Sauf que le plan changea radicalement à l’ordre donné. Machinalement, elle s’accrocha à la fenêtre. C’est à ce moment-là que l’entièreté du sol s’effondra. Cristal s'agrippa d’une main à sa fille pour ne pas tomber. Son autre main tenait fermement Rubis. La petite n’était pas assez rapide pour se tenir. Ou plutôt, elle restait bloquée sur le fait que Legum avait disparue. La petite chaîne permet de descendre plus facilement. Dans un premier temps, la benjamine se laissa tomber doucement sur le sol. Elle glissa un peu sur les débris, mais rien de grave. Puis, elle rattrapa sa mère qui descendit à son tour. Finalement, le duo aida la tireuse à retrouver la terre ferme. Sans un mot, le trio sortit à l’extérieur. Enfin Cristal répondit à la voix inquiète de sa capitaine.

-Tout va bien. Mais un marine a détruit notre position, nous ne pouvons plus te faire un compte rendu en temps réelle de toute la situation de la place.

Tout en parlant, Cristal adressa un regard lourd de sens à l’homme. Il indiquait clairement son état d’esprit. Cet individu était un boulet. Il avait compromis leur position. Si la situation dégénérait par un manque d’informations, ce serait totalement sa faute.

Car oui, Kururu était très inquiète de la tournure des choses! Alors qu’elle discutait avec Vermeil, ce dernier refusa purement et simplement de s’expliquer. Au fond, la demoiselle n’aimait pas les exécutions. Sauf qu’en faisant ça, ils ne lui donnaient aucune raison de les laisser passer. La Rose décida de parler pour leur reposer la question une ultime fois. Après tout, elle était persuadée que dans de meilleures circonstances, elle se serait bien entendu avec eux. Malheureusement, l’homme rose n’avait plus envie de parler. Il donna un gros coup de poing sur le sol et envoya voler des pierres dans sa direction et celle du civil. Surprise, la cuisinière tenta de le suivre du regard. Bien sûr, elle n’eut aucun mal à interposer sa croix devant elle. Cependant, elle recula et manqua de s’étaler au sol. Un élément extérieur avait brisé sa concentration. Dans son denden, elle venait d'entendre un énorme fraqua. La cheffe de l’Alliance Rose s’empressa de demander des nouvelles. Heureusement, rien de cassé pour ses amies.

- Tant mieux. Faite votre possible, mais ne vous mettez pas trop en danger.

Après tout, Kururu était la seule avec de réelles obligations. Elle n’allait pas mettre ses amies en danger pour ça. Soudain, une fois lui cria après. Un type réclamait son aide. Alors, elle l’avait déjà vu de loin quand Cristal avait fait le tour des personnalités présentes. Eri..Emi..Emiren? Oh, peu importe, elle n’avait pas été présentée en personne, ça ne comptait pas! L’important était que l’homme était un haut gradé de la marine. Par conséquent, il était une des personnes à suivre ici. La demoiselle n’avait été appelée ici qu’en renfort et homme de main. Le civil était déjà partit à la charge du mauve, ce qui lui indiqua la marche à suivre. Son coéquipier du jour effectua une charge frontale assez inattendue. Combattre à deux… Une petite pointe de nostalgie lui transperce le coeur quand elle repensa à Arya. Elle aussi se précipitait à toute vitesse vers l’ennemi… et jamais Kururu ne lui avait fait défaut.

La Rose s’élança à la poursuite du civil en se décalant légèrement sur le côté. De cette manière, elle formait un triangle avec les deux hommes. Elle jugea rapidement la situation. Avec autant d’allier, les mouvements amples seraient compliqués. Alors, elle ne voyait qu’une seule solution. Elle abattit sa croix de manière verticale sur l’homme de Tengen. Sans le savoir, l’arme offrit quelques secondes d’ombres à Aaron. Enfin, Kururu était trop occupée pour remarquer chez lui un changement d’apparence quelconque. Elle restait surtout attentive à ses mouvements et ses attaques.  Le but de sa propre action était d’assomer violemment l’adversaire pour partir sereinement vers l’échafaud. Elle ne souhaitait pas de coup dans le dos. Si sa cible disparaissait soudainement, elle continuerait son mouvement jusqu’au sol. Cristal avait parlé d’un vers… La jeune femme n’y croyait pas trop, mais dans le doute, il valait mieux être prudente. Et puis son amie était trop intelligente et rationnelle pour imaginer un truc pareil en plein milieu d’une situation de crise.




Résumé en retard.

Trois filles identiques de loin se dirige vers la place.

Le trio Cristal/Rubis/Saphir évite de tomber trop brutalement à l'étage en dessous.

Kururu attaque Gerich en tentant de l'écraser.

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Krrkrr10


Dernière édition par Kokoro Kururu le Dim 24 Fév - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1793

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeVen 22 Fév - 17:48


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Pixiv_13
Lieutenante Ilineth.

Ils n'étaient plus qu'à quelques foulées de la place publique, où les hostilités se déroulaient encore bon train. Leur arrivée ne serait pas forcément la plus remarquable, considérant le fait qu'elle était la plus haute gradée de ce contingent, mais ils pouvaient être le marteau qui suffisait à enfoncer le clou. Leurs bras seraient de la main d'oeuvre supplémentaire dont disposeraient les vices-amiraux, et un peu de sang frais ne pourrait qu'amener le Gouvernement Mondial et son cordon de sécurité à retrouver un semblant de courage et de moral... Si Ilineth, par conséquent, demeurait plutôt humble, elle avait confiance quant au fait que leur arrivée serait éventuellement fructueuse. Malheureusement, elle ne s'attendait évidemment pas à être coupée dans son élan par une arrivée des plus fracassantes : lorsqu'un opposant fit brutalement irruption en usant d'un mouvement de célérité pour le moins classique en ce qui concernait les épéistes, la lieutenante eut le réflexe d'interposer sa propre lame, chose qui lui permit de garantir sa propre survie, en l'état. Elle s'attendait bien sûr à rencontrer une certaine adversité, tôt ou tard, et même si l'arrivée fulgurante de Massy était en quelque sorte prématurée, elle n'en était pas moins prévisible... Son enchaînement, en revanche, fut moins facilement anticipé par la gradée qui eut tout juste le temps de placer sa main libre sur la trajectoire du coup de genou afin de le bloquer, au moins partiellement. Le coup de poing acheva de la désarçonner, et la demoiselle fut balancé en arrière avec fracas, sous le regard ahuri des soldats qui l'accompagnaient et la suivaient jusqu'à présent. Quelques uns d'entre eux chutèrent, amortissant néanmoins sa projection, et les autres pointèrent immédiatement leurs armes en direction du zoan afin de l'accueillir d'un déluge de balles.

-Feu à volonté !

Le sergent-chef Herlang Olm était un vieil homme, d'une soixantaine d'années, que les années avaient endurci au-delà du raisonnable. Haut de quasiment deux mètres, et à la carrure très large, il avait tout d'une armoire, y compris l'air inébranlable : il tira son épée de son fourreau et la brandit alors en direction de Massy, sachant qu'il avait la tête du petit bataillon tant que la lieutenante n'était pas en mesure d'assumer à nouveau ses fonctions. Il ne savait pas quelle était la gravité de la blessure que sa supérieure risquait d'avoir à éponger mais en l'état, il ne s'en préoccupait pas : le devoir prévalait, son devoir en l'occurrence, et il allait tout mettre en oeuvre afin de mener sa mission à bien. Ce fichu brigand devait mourir ou, à défaut, finir derrière les barreaux : il était forcément lié, de près ou de loin, au chaos qui régnait sur la place principale d'Illusia !
A quelques dizaines de mètres de là, la traque qui opposait l'agent du Cipher Pol à Hella-Rosa dégénéra, conduisant cette dernière à s'écarter d'autant plus du contingent de marines sur lequel l'Umbra s'était jeté. Elle n'avait guère envie de voir des marines se mêler à la petite sauterie dans laquelle elle se retrouvait elle-même précipitée contre son gré : un ennemi à la fois, c'était déjà bien trop...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Akiaka10
Nina.

Ce putain de cyborg, elle allait le démonter ! Elle était en piteux état... mais lui aussi. Voilà qui rééquilibrait largement leur petite rixe : à ceci près qu'elle n'avait pas besoin d'artifices pour livrer bataille, ce qui semblait en revanche être le cas de son interlocuteur. Il allait sans dire que du point de vue de Nina, le sauvetage du Kabayochi n'était même plus composant du fil de ses pensées : elle l'avait totalement occulté, lors même qu'il n'était de toute façon pas prépondérant au début des hostilités. Maintenant, il était l'heure de régler des comptes... Et elle s'évertua à le faire, y compris lorsque le cyborg se mit à user des câbles et des crochets qui l'avaient déjà mis dos au mur quelques instants auparavant. Lorsque la chaîne fut projetée dans sa direction, verticalement, la gamine n'eut même pas à réfléchir pour l'éviter d'un pas sur le côté. Cela fonctionna par conséquent précisément comme Shaw l'espérait... A ceci près que la suite, en revanche, fut moins réjouissante pour le civil. Le harpon fut bel et bien balancé en direction de la jeune femme, mais il ne parvint jamais à se frayer un chemin jusqu'à l'abdomen de cette dernière. La decima, enragée, avait placé son avant-bras gauche sur la trajectoire du harpon... Et l'avait donc bloqué grâce à son propre corps, tout en se projetant dans la direction du cyborg. L'objectif ? Lui offrir un coup de pied sauté en plein des chicots. Le genre de coup de pied qu'il ne pourrait probablement pas esquiver : entre la vitesse, la maîtrise du corps-à-corps et l'effet de surprise, elle avait absolument tout pour elle. Cela allait probablement lui offrir un semblant de satisfaction, même si force était d'admettre que la criminelle ne serait pas tirée d'affaire promptement pour autant : même si le civil n'était plus en état de se dresser sur son chemin, les marines étaient encore légion, aux environs, et elle était désormais trop blessée pour pouvoir leur donner véritablement du fil à retordre. Elle semblait être aussi condamné que le pauvre Ayjill, inconscient et saucissonné aux pieds des agents des forces de l'ordre...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Inukai10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Briska10
Legum, primée à 222.000.000 berrys, et Colonelle Ingrid.

La battre ne serait guère plus qu'une formalité, mais il fallait surtout l'empêcher de signaler la présence de Legum au sein de cette ruelle adjacente : si son approche était éventée, tout capoterait. Fort heureusement, la présence du traître augmentait drastiquement les chances de la Nebula de passer inaperçue... Même si le combat causait du grabuge, la vice-amirale s'attendait probablement à ce que l'ancien commandant ne dépose pas les armes sans combattre. Et si la pirate de Tengen était curieuse à l'idée d'en savoir davantage quant aux motivations ayant poussé ce jeune matelot à se mettre sa supérieure à dos, elle n'était pas stupide et conservait les priorités là où elles étaient nécessaires... A savoir sur la supérieure en question. Ingrid gardait la majeure partie de son attention focalisée sur la maudite, mais elle n'oubliait pas pour autant la présence de son subordonné, un peu en retrait : c'est ainsi qu'elle perçut distinctement les balles qui la menaçaient plus ou moins, et qu'elle parvint à s'en prémunir grâce à un habile jeu d'esquives et de parades. Elle souhaita projeter une lame d'air en direction du ciel, comme un simulacre de signal de détresse, mais elle fut néanmoins empêchée par une dague qui repoussa son épée vers l'arrière à l'instant même où elle tranchait les cieux. La lame d'air, détournée, alla s'écraser dans une façade non loin et la colonelle fut incapable de se ressaisir à temps. Le coup de pied de la subordonnée de Vermeil l'atteignit en pleine tête et la projeta au sol avec fermeté, la balançant dans l'inconscience sans davantage de cérémonies. Sans perdre une seule seconde, Legum focalisa son haki de l'observation sur la place où l'exécution aurait idéalement dû se dérouler : le conflit avait persisté, après son éloignement temporaire, et les différents belligérants avaient également pris part au conflit plus directement. Ses compagnons risquaient fort d'avoir besoin d'un coup de main, à commencer par ce pauvre Gerrich qui semblait être pris pour cible simultanément par plusieurs combattants compétents : la maudite se tourna en direction de Cil et, sans perdre une seule seconde en politesses superflues, elle engagea la discussion d'un ton autoritaire.

-Où est-ce que tu vas ? T'es du côté de Kabayochi ? Il faut aller sur la place, on va avoir besoin de tout le monde !

Elle n'allait toutefois pas s'échiner à le faire obéir : s'il refusait de la suivre, elle se contenterait de le planter là et de s'en aller, considérant qu'elle avait d'autres chats à fouetter qu'un illustre inconnu manifestement traître de la Marine.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Rock_n10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Harada10

Gerrich, primé à 172.500.000 berrys, et Gérant de la Marine d'West Blue, vice-amiral Ericken.

Il était cerné : cela lui suffisait amplement pour comprendre qu'il était dans une situation parfaitement précaire. Gerrich était impulsif et faisait pâle figure en comparaison avec ses autres compagnons présents pour l'occasion. Il manquait de polyvalence, son style de combat était tout de même majoritairement prévisible, et il avait encore un mal fou à se résoudre à envisager seulement d'user de son fruit du démon pour se tirer des situations les plus délicates. Vermeil était doté d'une sagesse rare et d'une intelligence respectable, en plus d'être un monstre de puissance dont l'aptitude exceptionnelle servait en toutes circonstances. Legum était assurément moins maligne, mais pas pour autant dépourvue de réflexions. Elle pouvait se montrer plus vicieuse que son apparence délicate ne le laissait entendre, et elle maîtrisait son zoan à la perfection. Skeer, enfin, était l'un des meilleurs épéistes de l'équipage de Tengen : son style de combat vif et fluide, pareil aux déplacements gracieux d'un danseur, lui assurait toujours une longueur d'avance sur ses opposants et il ne se départissait jamais de son sens du rythme, lequel lui facilitait très régulièrement la vie. Au milieu de ces trois monstres, véritablement issus du Nouveau Monde et habitués à la vie dure qu'il fallait impérativement y mener pour se garantir une place de choix, le baroudeur avait quelquefois l'impression désagréable et collante d'être un fardeau. Cette impression se confrontait rarement à lui en dehors du plus périlleux des océans, pour sûr, mais les Seas Blues elles-mêmes regorgeaient parfois de surprises... Et Illusia en était la preuve parfait. Lorsqu'il remarqua que Kokoro Kururu et le civil lui fonçaient dessus, suppléés par le vice-amiral dont Vermeil avait dû se dépêtrer un peu plus tôt, Gerrich comprit qu'il s'était encore une fois fichu dans de beaux draps... Et, contre toute attente, opta momentanément pour une posture défensive.

Il savait ce que c'était, que de gagner du temps. Il imaginait certes qu'il risquait d'avoir du mal à s'occuper des trois larrons simultanément si ces derniers se rapprochaient de lui pour lui porter un coup conjointement, mais il imaginait également que leur collaboration serait complexe, au moins dans un premier temps. Le civil semblait inventif, certes, mais il était nettement moins fort que la corsaire et que le vice-amiral, à en juger par les quelques coups qu'il avait pu porter à Gerrich de front. Ericken et Kururu eux-mêmes usaient d'armes massives, amples, qui demandaient généralement un espace large... Ils risquaient de s'entraver eux-mêmes, de ruiner leurs possibilités et de se ralentir l'un l'autre, finalement. Il devait jouer là-dessus. Sur leur méconnaissance de leurs alliés d'infortune : il imaginait tout bêtement qu'aucuns de ses opposants n'avaient jamais pu lutter côte-à-côte auparavant. Une première, pour eux... Une chance pour lui. Le changement soudain entre Aaron et l'ombre, donc, ne le surprit guère : car il ne s'attendait à rien d'autre qu'à un coup de poing de la part du maudit. Il bloqua l'avancée de l'ombre d'un revers de la main, et empêcha la croix de Kururu de l'aplatir au sol en présentant son autre avant-bras, couvert du haki de l'armement. Ces deux premières menaces temporairement écartées, il se rendit compte qu'il avait ouvert sa garde au haut-gradé qui progressait dans son dos : il eut le réflexe salvateur de se jeter sur le côté, ce qui lui permit non seulement de se débarrasser de la croix qui menaçait de lui fracasser le crâne, mais aussi et surtout de n'être que très partiellement touché par la hallebarde du marine qui ne lui laissa sur le corps qu'une maigre estafilade au niveau des côtes. Il grommela néanmoins, et se redressa juste à temps pour éviter d'être tranché en deux : manifestement, Ericken voulait en découdre... Et s'il continuait à être soutenu de la sorte par les deux autres garants de la justice, le Nebula ne donnait pas cher de sa peau sur le long terme.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Mini_160206091856453873L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Kaunto10

Chef de la Révolution d'West Blue, Eken Sor, et Mesta Skeer, primé à 315.000.000 berrys.

-Gerrich !
-Ton adversaire, c'est moi !

Skeer ne pouvait malheureusement pas se jeter au secours de son camarade : le très bref instant de déconcentration qu'il se permit le lui rappela amèrement. L'épée de Sor menaça de lui trancher le bras gauche, mais il parvint à éviter le pire d'une pirouette fluide, laquelle n'empêcha malheureusement pas quelques éclairs de venir lui chatouiller la peau. Un grommellement plus tard, il se rendait compte du fait que son bras, à défaut d'être en proie à une infâme douleur, semblait légèrement engourdi. Fort heureusement, il n'avait nul besoin de ses deux bras afin d'user de son arme, mais cela ne l'empêchait pas d'être dans une situation d'infériorité qui lui déplaisait au plus haut point. Ce n'était rien, toutefois, en comparaison du zoan qui se retrouvait dans l'incapacité totale de seulement essayer de prendre la poudre d'escampette. Ils n'étaient pas assez nombreux, considérant le fort cordon de la Marine et l'entraide exceptionnelle qui semblait unir les Révolutionnaires et leurs ennemis ancestraux, et les Decimas ne seraient plus jamais en mesure de leur offrir une diversion digne de ce nom. Ils avaient perdu du temps, trop de temps, tellement qu'il serait difficile de mener leur mission à bien en l'état des choses... Voire impensable. Frustré, le Nebula évita un nouveau coup d'épée en bondissant en arrière et en maudissant les types qui, aux abords de l'échafaud désormais effondré, continuaient de combattre. Pourquoi diable avaient-ils tant attendus avant de passer à l'action ? Étaient-ils complètement fous, complètement stupides, cachaient-ils encore un atout susceptible de renverser totalement la situation ou ne voulaient-ils pas, en fin de compte, permettre la survie du Kabayochi ? Ils étaient peut-être de simples opportunistes, venus là afin d'infliger un coup sévère aux forces du Gouvernement Mondial... Dans un cas comme dans l'autre, le Mesta ne pouvait pas s'empêcher de les mépriser, même si ne les connaissait pas le moins du monde. Car s'ils avaient décidé d'agir plus tôt, Sor et Iliena seraient probablement dans un piteux état, à l'heure actuelle... Et le golem, quant à lui, serait peut-être à nouveau parfaitement libre.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Mccree10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Mest_m11
Ahulane l'Entraîneuse, primée à 99.000.000 de berrys, et Rodrick le Recruteur, primé à 41.000.000 berrys.

L'ennemi d'Ahulane semblait la prendre à la légère... ou il semblait, en tout cas, sérieusement remettre en cause l'efficacité de son arme. Lorsqu'il se contenta de bloquer avec une certaine nonchalance, les lames diverses qui composaient l'urumi ne firent rien d'autre que se plier violemment sur leur trajectoire initiale. Si elles ne purent atteindre la jambe de Gamma avec la violence escomptée, elles purent néanmoins y laisser quelques fins sillons qui ne manqueraient d'apparaître comme une blessure plus importante qu'elle ne l'était réellement. C'était le premier coup qui portait, mais ce ne serait assurément pas le dernier, songea la révolutionnaire à l'instant même où son opposant décidait de revenir à la charge, sur un combat de proximité. L'Entraîneuse fronça les sourcils, circonspectes. Oubliait-il pourquoi il s'était reculé violemment de prime abord ? Elle avait le dessus, à bien des niveaux... A commencer par son extrême mobilité. Pour un éclopé, il avait démontré un certain talent et une inventivité indéniables, mais le cerveau avait ses limites et la théorie ne pouvait pas toujours l'emporter sur la pratique. Au final, la jeune primée n'avait besoin que d'une seule et unique chose : que son ennemi prenne des risques. Et ce fut précisément ce qu'il fit... en se jetant dans sa direction, en s'élançant en ligne droite sur elle. Était-ce là de la pure folie ? C'était fort probable, et regrettable en un sens : il avait l'air d'oublier qu'il n'avait littéralement plus aucun appui une fois que son unique pied quittait le sol. Elle ne laissa pas passer une chance aussi phénoménale. Ahulane attendit que son ennemi parvienne jusqu'à portée et, à cet instant précis, elle se jeta toute entière à ses pieds. Le résultat devrait être impitoyable : le coup d'épée allait passer au-dessus d'elle, sans jamais l'inquiéter, et l'adversaire n'allait pas pouvoir corriger ce mouvement. Elle allait, quant à elle, percuter la jambe unique de l'ennemi et, par conséquent, prolonger la projection que ce dernier s'était infligé à lui-même. Bien sûr, elle n'allait pas pouvoir porter un coup elle-même : elle s'était mise dans une situation trop inconfortable pour ce faire et elle n'était pas en mesure d'utiliser son arme en étant recroquevillée pareillement. Toutefois, contrairement à l'unijambiste, elle n'était pas seule.

-Rodrick !
-Pas besoin de me le dire !

Il avait déjà lancé le gravats qu'il avait empoigné. L'occasion était en or, et le Recruteur était bien trop expérimenté pour la laisser passer bêtement. L'ennemi n'avait plus aucun appui, était bras et épée tendu dans le vide, et voyait un rocher large d'environ un mètre lui foncer dessus. A moins qu'il ne disposât d'un atout tenu jalousement secret jusqu'alors, il était dans de beaux draps : incapable de se défendre ou d'esquiver convenablement. Rodrick savait pertinemment que son attaque ne suffirait pas à mettre l'ennemi hors d'état de nuire : il ne possédait pas la force nécessaire pour rendre le projectile suffisamment virulent pour cela. En revanche, un choc était toujours bon à prendre... Et c'était peut-être là le début de la fin pour Gamma.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Nagisa10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Jack10
Vice-amiral Iliena et Pacifista Alphabeto.

L'échafaud n'était en aucun cas nécessaire pour mener cette exécution à bien, contrairement à ce que semblait croire le Kabayochi : la vice-amirale redoutait bien plus l'arrivée prochaine de Vermeil que la chute du promontoire piteux sur lequel la mise-à-mort aurait dû se dérouler. Son haki de l'observation, particulièrement aux aguets, lui permettait de conserver son attention braquée sur les événements ayant cours sur la place dans son ensemble là où ses sens communs étaient plutôt braqués sur le Nebula qui chargeait, intraitable : elle allait avoir le rôle le plus périlleux, celui de s'assurer que Vermeil ne puisse pas mettre ses sales pattes sur le condamné. Cependant, avant cela, elle avait encore à faire, comme en témoignait la poutre qui lui fonçait dessus, projetée par en bas, par l'un des nouveaux arrivants décidément bien dissipé : cet homme-poisson était non seulement le responsable de l'effondrement de l'infrastructure, mais également le criminel qui tenait tête au Pacifista depuis l'arrivée du robot... Il était peut-être temps d'offrir à l'Alphabeto un petit coup de main. Après tout, si la chose mécanique était aidée, la vice-amirale recevrait à son tour une aide non négligeable face au subordonné de Tengen... Et ils ne seraient pas assez de deux pour retenir un monstre pareil. S'il s'attendait possiblement à ce qu'elle relâche Kiru afin de se tenir de ce mauvais pas, l'amphibien put rapidement déchanter : une des mèches de cheveux vacantes de la sabreuse se chargea seule de cette menace timide en l'agrippant et en la faisant tourner autour de la dame en chute libre. Mizu venait tout juste de reculer pour s'éloigner du Pacifista qu'une poutre menacerait de s'écraser sur lui, par en haut... Et, petit cadeau, elle était recouverte de haki.
Mais cette menace, donc, serait probablement masquée par l'arrivée du Pacifista, oppressant et décidément fort têtu : restait à savoir donc si Mizu pourrait percevoir le projectile tandis que le robot avalerait la distance qui les séparait jusqu'alors en se mettant à courir, le sol éclatant sous le moindre de ses pas. Une fois à portée, il tenterait un coup de pied horizontal qui ressemblerait bien plus à un balayage qu'à autre chose : de quoi possiblement cueillir l'amphibien et le projeter en arrière avec une violence inouïe.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Lord_o10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Img-2210
Lieutenant de Tengen Vermeil, primé à 404.404.000 berrys, et Pacifista Cy-Wolf.

Une nuée de missiles en guise de bienvenue : Vermeil se renfrogna face à l'hospitalité défaillante des forces du Gouvernement Mondial. Les Cy-Wolfs semblaient l'avoir distingué comme étant une menace sérieuse et tangible vis-à-vis de l'intégrité de leur supérieure absolue et du bien-être de la mission dont on les avait affublé, quelle qu'elle fut précisément. Ces cyborgs étaient pénibles, force était de l'admettre, mais ils n'étaient pas suffisamment perfectionnés pour être dangereux du point de vue du lieutenant de Tengen, qui en avait vu bien d'autres. Un simple geste de la main droite lui permit de déformer l'os qui avait garni son avant-bras : il le transforma en une espèce de lame qui lui permit de projeter une lame d'air sur les missiles, les faisant de ce fait détonner à distance. L'instant suivant, il atterrissait tout en souplesse de l'autre côté des lignes de la Marine, qu'il venait par conséquent de survoler... à l'instant même où Iliena retombait, à quelques mètres de là, face à lui. Les deux belligérants échangèrent un regard sobre, quasiment neutre, prouvant qu'ils ne se méprisaient pas. Ils s'estimaient, même, d'une certaine façon... même s'ils savaient très bien, l'un comme l'autre, comment risquait de finir leur rencontre. En l'état, la vice-amirale n'avait, seule, pas l'ombre d'une chance et le redoutable Nebula ne se priva pas de le lui faire remarquer, toujours prompt à la diplomatie et peu séduit à l'idée de répandre des tripes au sol.

-C'est une perte de temps, vice-amirale. Je vous laisse trois secondes pour me livrer Kabayochi, et je vous épargnerai, vous et vos hommes.
-Nous avons tous fait le serment de protéger la justice avec nos propres vies, pirate.
-Qu'il en soit ainsi.
-Mais vous, avez-vous fait le même serment ? Êtes-vous prêt à risquer la vie de vous camarades pour protéger celle d'un autre criminel ?

Les marines dans son dos le mirent en joue, et les Cy-Wolfs vinrent tous s'agglutiner autour de lui, déployant leur attirail divers. Une pluie de feu et de balles risquait de s'abattre sur lui, d'une seconde à l'autre, et le Nebula semblait pourtant parfaitement détendu, serein... Avait-il une idée derrière la tête, ou les troupes du Gouvernement Mondial n'étaient-elles simplement pas suffisantes en nombre ou en compétence pour l'inquiéter ? En tout cas, tant qu'elle s'évertuait à retenir le golem de la sorte, la bretteuse s'infligeait un sérieux handicap... Restait à savoir si Vermeil allait pouvoir le mettre à profit à temps, ou pas : en effet, comme elle avait pu le souligner, il n'allait pas sacrifier l'un de ses subordonnés pour la vie d'un condamné qu'il ne connaissait ni d'Eve, ni d'Adam... ordre du patron ou pas, d'ailleurs.



Ordre de réponse :
Kiru - Massy - Aaron - Kururu
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

El famoso schéma (vous êtes tous venus pour ça !) :
Spoiler:
 

Le rond rose et la croix rose sont le groupe de Kururu et Kururu elle-même.
Le pentagone bleu sur le rectangle noir, c'est Kiru sur l'échafaud. Il est désormais accompagné d'Iliena.
Les lignes bleus devant eux sont les deux lignes de garnison de la Marine, qui comportent également des Cy-Wolfs. L'espèce de patate bleue, c'est les marines désorganisés suite à l'effondrement d'un bâtiment.
L'étoile bleue, c'est Ericken.
L'étoile noire, c'est Aaron et un Cy-Wolf.
L'étoile verte à quatre branches, c'est le combat Sor vs Skeer.
L'étoile verte à cinq branches, c'est Rodrick et Ahulane.
L'étoile rouge à cinq branches, c'est Vermeil et Gerrich.
Le losange gris, c'est Nina.
L'étoile à quatre branches violette, c'est Shaw.
Le carré bleu, c'est Delta et un Pacifista Alphabeto.
Le carré noir, c'est Gamma.
Le carré vert, c'est Pi. Il est rejoint par Ingrid et par Legum.
Le carré rouge, c'est Zeta.


Massy > On commence par toi, cette fois-ci !
Comme prévu, la première attaque, Ilineth la voit venir et la bloque. Elle bloque également la seconde, plus difficilement, et partiellement. En revanche, en ce qui concerne le dernier coup de poing, elle l'encaisse sans pouvoir y répondre. Elle est repoussée vers l'arrière et un sergent-chef prend les choses en main, en ordonnant aux hommes de te tirer dessus sans attendre (ce qu'ils font).  

Shaw vs Nina : ça prend donc la tournure courte : une espèce de "double-KO". Je considère que même si Nina ne peut pas éviter la pique, et qu'elle la bloque donc dans la douleur, Shaw ne peut pas esquiver le coup de pied à cause de la surprise et de la vitesse de Nina. Nina n'est plus vraiment en état de combattre, mais ça risque d'être la même chose pour Shaw (je laisse à Aaron le soin de régler les détails, de dire si Shaw est encore conscient, s'il a beaucoup mal, etc etc !)

Legum met Ingrid KO très rapidement, grâce entre autres au support de Cile. Là-dessus, elle lui demande de venir sur la place également et s'élance dans cette direction, quitte à le faire sans lui.

Gerrich reste sur la défensive et réussit à temporiser : Vermeil ne lui voue pas une confiance absolue pour rien, apparemment ! Il bloque Aaron et Kururu, se déporte avant qu'Ericken ne l'attaque et esquive une autre offensive, mais il est clairement acculé : il n'a pas le temps de répliquer.

Sor vs Skeer s'accélère. Skeer ne peut pas venir en aide à Gerrich, il est condamné à demeurer sur la défensive, pour le moment.

Gamma est très légèrement blessé (attention à l'urumi, les lames se recourbent dans l'autre sens, suite au coup d'épée, et griffent sa jambe, donc ^^) mais de façon superficielle. En revanche, comme il attaque en "se propulsant" sur sa jambe unique, sa course est forcément impacter par son manque d'appui. Ahulane en profite et, au dernier moment, se jette sur sa jambe en se projetant également et évitant le coup d'épée par en-dessous. Elle est bien sûr incapable d'en tirer profit mais Rodrick veille au grain et jette un rocher sur Gamma de toutes ses forces. Le décalage de lvl ne rend pas le projectile mortel, loin s'en faut, mais le choc risque quand même d'être douloureux !

Du côté de Mizu : Iliena arrive à guider la poutre grâce à l'une de ses mèches de cheveux. Elle écarte donc le projectile sans l'arrête, elle le guide simplement en le couvrant de haki puis utilise encore une fois l'observation pour savoir où Mizu va aller grâce à son esquive. Elle balance la poutre là où Mizu est censé s'arrêter. Le pacifista poursuit Mizu et tente de lui filer un coup de pied, de son côté.

Le tête-à-tête Vermeil Iliena s'engage. Vermeil est cerné, mais détendu.

Liste des niveaux/aptitudes :
Côté pirates :
Vermeil est niveau 42+. Il possède les hakis de l'armement et de l'observation, et peut contrôler ses os.
Skeer est niveau 40. Il possède le haki de l'armement et combat avec une rapière. Il possède un style pur perce-vent.
Legum est niveau 36. Elle possède le haki de l'observation et combat avec des kunais. Elle est maudite du Tori Tori no Mi modèle Tyran Tritri.
Gerrich est niveau 35. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.

Côté révolutionnaires :
Sor est niveau 42. Il possède le haki de l'armement et combat avec une épée. Il possède un style pur tranche-foudre.
Ahulane est niveau 33 Elle combat avec un marteau de guerre.... Ou peut-être une lance... ou une urumi ?
Rodrick est niveau 24. Il combat au corps-à-corps.

Côté Gouvernement Mondial :
Ericken est niveau 39. Il possède le haki de l'armement, un zoan de type mouflon et combat avec une hallebarde.
Le Cy-Wolf à ses côtés est niveau ?
Iliena est niveau 36+. Elle possède le haki de l'armement, le haki de l'observation, combat avec une épée et un retour-à-la vie capillaire.
Le Pacifista Alphabeto est niveau 38.
La colonelle Ingrid est niveau 29. Elle combat avec une rapière.
Le Cy-Wolf aux côtés d'Aaron est niveau 27.
Le Cy-Wolf gaz est niveau 25.
Le Cy-Wolf shuriken est niveau 25.
La lieutenant Ilineth est niveau 18.
Le sergent-chef Herlang Olm est niveau 15.

Côté Decimas :
Koray est niveau 36+. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.
Lena est niveau 30. Elle combat avec des couteaux de lancer.
Gaston est niveau 27. Il combat avec un katana.

Nina est niveau 25. Elle combat avec une batte.
Ayjill est niveau 19. Il combat avec deux pistolets.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
Aaron Guts
Messages : 496
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue29/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue81/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (81/200)
Berrys: 59.627.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeSam 23 Fév - 12:04


Difficile - Echec - Maths
Featc'est un event donc beaucoup trop de gens




L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Pnj10
Graves Shaw

Un pas de côté, un seul. Elle s'était décidée à esquiver ma première offensive, comme prévue. Alors maintenant ? T'es dans la merde hein ? Je t'ai prise de court, comment tu vas..... faire. MERDE.

Sérieusement ? Qui est assez fou pour encaisser une attaque de front, aussi sereinement ? Malade ! C'est une malade ! Ooh et moi maintenant j'ai plus rien ! S-si ! Mes réacteurs ! Non, trop tard. Elle est trop rapide. Je vois arriver son pied si lentement, et pourtant, je me sens immobile. C'est frustraaaaant !

Et soudain, le choc. Shaw prit le coup de pied en pleine mâchoire, sans plus de cérémonies. Ses propulseurs s'étaient à peine activés lors de l'impact. Il volait à présent, et avec lui, un bout de salive et deux trois dents. Il avait atterrit lourdement quelques mètres plus loin, toujours relié à Nina par le pique qu'elle avait volontairement encaissé. Elle était désormais entourée, mais Shaw était à terre, avec un sérieux bordel dans le crâne. Il ne se savait même plus cyborg à ce moment même. Il lui fallut quelques instants pour reprendre ses esprits et, souhaitant, observer la scène, il redressa son buste pour s’asseoir. La douleur que lui procura ses jambes lui arracha un cri et il se coucha de nouveau sur le sol. Il n'était pas encore tout à fait remit du coup qu'il venait d'encaisser, et se contentait d'observer de manière floue la scène.

------------


Aaron savait à combien l'ombre lui était précieuse, encore plus dans ce genre de position. Elle lui était vitale. Il avait constater par maintes fois, en arrachant les ombres de plusieurs animaux. Il avait constaté la simplicité avec laquelle ils avaient disparus une fois exposés aux rayons de cette foutue étoile pour seulement quelques instants. Recroquevillé sur lui-même, le Guts craignait pour sa vie. Il était tel un petit lapin, coincé dans son terrier, priant pour ne pas se faire dénicher. Arracher l'ombre d'un être vivant lui était venu de manière toute naturelle, après tout, s'il pouvait manipuler la sienne, pourquoi ne pouvait il pas manipuler celles des autres ? A vrai dire, il n'avait jamais testé sur un humain. Il ne tuait pas inutilement, mais aujourd'hui était encore un cas à part.

Alors ? Alors ?! Eeeeet merde tiens. Il est pas tombé dans le piège. Moi qui pensait qu'il se serait jeté sur moi... Il est pas si con que ça... Non, en fait, c'est moi le con. Ce qu'il à fait logique. Dans sa situation actuelle, il doit gagner du temps pendant que Vermeil chope Kabayochi. Hmm... J'aurais du le voir, et attaquer de toutes mes forces. Il aurait eu peut-être plus de mal à encaisser les autres coups, et on l'aurait affaiblit. Tsk. Comment je n'ai pas pu le voir ? C'est si con, si évident. Comment ai-je pu... le sous-estimer ?

Le sous estimer...

A ces mots et alors que le Nocturne clignait des yeux, Saïx apparu sous ses yeux, ce dernier était encore en boule, sa seule vie tenant au manteau qui le protégeait du soleil.

Ne sous estime jamais, au grand jamais un adversaire, qui qu'il soit. Enfant, adulte, vieillard. N'importe quel Homme peut-être doté d'une force ou d'une volonté extraordinaire. Sous-estimer ton adversaire, c'est partir perdant. Attends-toi à tout, même si tu te bats contre quelqu'un dont tu penses tout connaître. Tu le sais aussi bien que moi, on à passé notre vie à survivre, et comment est-ce que tu crois qu'on à réussis ? En évoluant, en trouvant de nouvelles solutions. C'est ce qui se passe tout le temps, lorsque tu fais face à un adversaire qui te pousse dans tes limites, tu te renouvelles. Imagine donc ce à quoi tu peux t'attendre d'un ennemi que tu ne connais pas. Exactement. Tout, et rien à la fois. Je te le répète, ne sous-estime jamais, personne. Le plus peureux des êtres humains peut devenir une machine à tuer, lorsqu'il est entouré et sans issue pour fuir.

Le mentor d'Aaron disparu alors à ces mots, en un nouveau battement de cil du survivant.

Il à raison... Gerrich avait l'avantage dans notre combat jusqu'à maintenant. Il a sût que je pouvais le retenir, mais il savait également que ne j'étais pas une menace directe pour lui. Vermeil doit s'empresser de sauver Kabayochi dans les instants qui arrivent, où ils n'auront plus aucune chance de sortir d'ici. Bon, voyons... Aucuns changements majeurs sur le champ de bataille. Focalisons nous sur les priorités, Vermeil doit récupérer Kabayochi pour fuir avec tout le monde. Gerrich est en tenaille, il vient d'essuyer un coup. Et plus loin, l'épéiste face à l'échafaud est donc bien avec eux. Arrachons les ailes du frelon.

A force de raisonner, l'ombre désormais aplatit s'en était retournée auprès de son propriétaire. Aaron se leva alors en laissant tomber son manteau de ses épaules, révélant une peau à majorité pâle. Evidemment, les mains et le visage étaient un peu plus colorés que le reste. Le vengeur s'en retourna alors au combat, courant pour reformer de nouveau un triangle entourant le Nebula maudit.

- " Laissez-moi frapper en premier, et enchaînez ! "

Cette fois, pas de cérémonie. Vermeil n'attendra pas plus longtemps, alors j'en ferais de même. Je prends l'une des boules bleues dans la sacoche et la garde bien serrée dans ma main gauche, histoire qu'elle ne soit pas trop visible non plus. Puis, à toute vitesse, droit sur Gerrich. Pas de fioritures, les deux autres vont m'accompagner. Gerrich à le choix, soit il m'élimine, mais il est éliminé par les deux autres et perds ainsi le temps précieux qu'il doit garder. Soit il encaisse comme il le peut les coups de nous trois. C'est pourquoi il est important que je frappe en premier. Ainsi, il est acculé et est obligé de choisir dès le début. Si je frappe en deuxième ou troisième position, il peut prendre le risque d'encaisser mon coup. Et nous savons tous deux qu'il pourrait très bien l'encaisser. Si les deux me suivent et frappent juste après moi, il prendra forcément un mauvais coup. Les deux bras contractés, je lancerais premièrement mon bras gauche dans ses côtes, celles même déjà touchées il y a quelques instants par l'autre type. Moi, profiteur ? Totalement. Voyons, comme si j'allais avoir de la pitié, pour quiconque, lorsqu'il s'agit de venger ma famille. J'ouvrirais ma main, pour laisser au dernier moment la boule exploser entre nous deux. S'il choisissait de bloquer le coup comme je l'avais vu faire avec mon double, il serait lié à moi, et dans un sale pétrin.

Tout ça ne serait sûrement pas efficace, je n'allais peut-être même pas le toucher. L'important, c'était de le pousser à la faute. Et c'est bien ça qui compte, une faute. Une. Il fallait le punir définitivement, à la moindre erreur. Je ne suis pas le plus pré-disposé à avoir ce rôle là. Voilà pourquoi c'est à moi d'aller chercher les failles, de faire commettre les erreurs à l'adversaire. A trois contre un, même une putain de brute finit par tomber, surtout quand elle n'est pas la plus futée du lot.



(c) NyoTheNeko sur NeverUtopia, modifié par Sora Okinawa



Résumé & Techniques:
 





_________________
[23:20:07] Raki Goshuushou : ptdrrrrrr aaron t'es mon héros la
[23:21:52] * Alekseï V. Ledovskoï demande un selfie avec Aa-chan *

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 T9HaUtn
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 540
Race : Humain
Équipage : Freewill

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue29/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue94/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (94/200)
Berrys: 7.316.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeSam 23 Fév - 12:40



L'histoire est écrite par les vainqueurs


Les mouvements du kangourou touchèrent droit au but, plongeant la cheffe ennemie dans une inconscience relative. Cependant, une telle réussite avait un prix, et le zoan ne tarda pas à en faire les frais : sa blessure se manifesta de nouveau, lui arrachant une grimace sans équivoque. Massy se doutait bien qu’un tel enchaînement ne pourrait pas se faire sans forcer excessivement sur son flanc, mais il avait largement sous-estimé le contrecoup. Sa vision se troubla un bref instant en conséquence, et il ne perçut de ce fait que trop tard le mouvement synchronisé des soldats. Aussi, le temps de latence entre l’ordre de faire feu et son esquive sur le côté lui aurait sans doute coûté très cher s’il n’avait pas eu le réflexe de reprendre forme humaine. Ainsi, au lieu de voir son bras et son flanc droits criblés de balles, il n’eut à souffrir que de légères égratignures. Essuyant le sang s’écoulant d’une nouvelle balafre sur sa joue, le bretteur soupira de soulagement tout en reprenant sa forme hybride :

-« Ce n’est vraiment pas passé loin… Remarque, j’imagine que je l’ai bien cherché, mais ça ne fais que commencer ! »

C’était le cas de le dire. Le changement de leader ennemi n’avait pas échappé aux yeux du pirate, loin de là. De la frêle et agile jeune femme dans la fleur de l’âge, il était passé au vieux baraqué expérimenté. Force était de constater que cela n’était pas pour lui déplaire : il aurait bien moins de scrupules à frapper ce type. De plus, son air peu commode ne trompait personne, il devait bien y avoir une raison au fait qu’il ne prenne les rennes de ce contingent qu’en l’absence de la demoiselle. Le temps ne lui avait probablement pas fait de cadeaux, et s’il aurait sans doute pu donner du fil à retordre au bretteur dans ses jeunes années, ce n’était assurément plus le cas. Quoi qu’il en soit, le maudit ne s’inquiétait aucunement de l’issue de cette bataille, désormais. Il était vrai qu’il venait d’essuyer une certaine déconvenue, mais cela ne risquait plus de se reproduire. Ce constat amer viendrait naturellement aux hommes de la marine. En effet, la douleur ayant mis Massy au pied du mur quelques instants plus tôt était repartie aussi vite qu’elle était apparue. Bien sûr, cela ne voulait pas dire qu’il ne souffrait plus du tout : c’était juste redevenu supportable, en somme. Dans ces conditions, le pirate n’aurait eu aucun mal à esquiver et parer les balles ennemies. Cependant, il préférait s’en abstenir en l’état pour une raison simple : à trop bouger, il allait exercer une pression indésirable sur sa plaie. Il ne lui restait donc qu'une seule option.

Ainsi, avant que la deuxième salve de projectiles n’arrive, le pâlot avalerait la distance entre lui et les soldats. Déviant le fusil du plus proche avec son sabre, il l’attraperait par le col et le jetterait avec virulence sur ses compères adeptes des armes à feu. Tout de suite après, il tournerait sommairement sur lui-même pour taillader les hommes les plus proches. Il s’en suivrait alors un véritable barrage de coups en tous genres : le zoan comptait bien nettoyer la première ligne de la marine, car c’était celle qu’il estimait la plus dangereuse. Évidemment, le baraqué ne laisserait pas Massy faire un carnage dans leurs rangs bien longtemps : il finirait par s’interposer tôt ou tard. Cependant, l’hybride allait s’en donner à cœur joie en attendant. De toute façon, il ne perdait absolument pas le nord puisqu’il savait pertinemment que son but était de retenir les renforts des mouettes, ce qu’il faisait avec brio pour l’instant. Il pourrait sans doute les mettre au tapis jusqu’au dernier si on lui en laissait le temps, mais quel serait donc l’intérêt ? En fin de compte, si l’Umbra avait adopté une posture plus offensive que défensive, il restait conscient de son environnement, et plus particulièrement de ce qui pouvait le blesser.



Code by Edward Lawrence



Résumé:
 


Dernière édition par Massy Umbra le Jeu 7 Mar - 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
Kabayochi.M.Kiru
Messages : 2842
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue43/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue297/500L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (297/500)
Berrys: 341.428.650 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeMer 27 Fév - 5:15


Dégâts Collatéraux !


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Pnj_hp10
Mizu Sakana/Delta

Delta lacha intérieurement un soupir de soulagement en constatant que l'Alphabeto le poursuivait à nouveau sans avoir recours à ses réacteurs. Cet atout là semblait à présent être épuisé ce qui, même si la machine demeurait une menace majeure, rebattait les cartes de l'affrontement. Déjà l'homme-poisson était libéré, la protection du kangourou n'était plus à l'ordre du jour depuis que l'échafaud s'était effondré et de toute façon le maudit s'était visiblement fait la malle. Il pouvait se reconcentrer sur son adversaire, laissant à Vermeil le soin de libérer le Golem. La vitesse perdue du Pacifista lui permit de capter l'action de la Vice-Amirale, comprenant rapidement ce que celle-ci avait l'intention de faire. Il pesta contre le lieutenant de Tengen qui n'avait pas su profiter de cette diversion pour agir alors que déjà il hésitait sur son prochain mouvement. Il savait pertinemment que bien qu'il ait un adversaire devant lui d'autres combattants pouvaient intervenir à tout moment, et sans le haki il devait donc demeurer aux aguets constamment. Ainsi alors qu'il semblait être dans une impasse, la force et la résistance du Pacifista demeurant supérieure à la sienne même si sa vitesse avait baissée drastiquement, il capta le retour de l'objet qu'il avait jeté sur Iliena. Il aurait probablement pu continuer à reculer, tenter d'esquiver à nouveau mais il savait pertinemment que cela ne ferait que les mettre plus en difficultés, et bien que son opposant ne soit qu'une boite de conserve il finirait par adapter légèrement son assaut, afin de prendre de court l'humanoïde. Il n'avait pas le choix dans tous les cas, même si Vermeil réussissait son coup l'agent de Dead-End se devait de mettre hors-jeu ce Pacifista, autrement leur fuite serait quasiment impossible. Alors il entrevit une possibilité, stoppant son mouvement de recul au moment où son adversaire s'apprêtait à frapper.

Comme il l'avait pensé le Pacifista adaptait ses attaques, après l'échec du coup vertical il venait à lui avec une attaque horizontale. Si cette nouvelle assaut à sens unique demeurait esquivable il savait pertinemment que cela risquait fort d'être l'un des derniers où il ne serait pas mis en difficultés, il devait agir maintenant. Se plaquant au sol tandis que la jambe allait passer au-dessus de lui il se jeta en avant afin que la lourde carcasse de l'Alphabeto le couvre, plaçant ainsi la machine entre lui et la poutre que lui renvoyait la gouvernementale. Se retournant sur le dos il plaça ses avant-bras devant lui et les recouvrit de haki, prêt à se protéger. En voyant son action la machine tenterait probablement un nouveau coup de marteau pour écraser l'homme-poisson mais si la force de la Vice-Amirale lui avait réellement été destinée dans cette projection il risquait surtout de recevoir tout le poids du Pacifista lorsque celui-ci lui tomberait dessus après avoir été percuté par la poutre.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Riku11
Riku Kenshi/Gamma

Des légers pics de douleurs se manifestaient à présent à chacun de ses appuis sur sa jambe, rien de dérangeant, une simple présence qui prouvait qu'il avait encore beaucoup de choses à apprendre sur les armes diverses de ce monde. Pour autant cela n'altérait en rien ses capacités et déjà il s'apprêtait à frapper au moment où la jeune femme se baissa brusquement, se jetant sur sa jambe sans qu'il ne puisse l'en empêcher. Il savait pertinemment qu'il ne pouvait rien faire dans sa position, son épée était partie et la force du coup ainsi que son poids l'empêcherait d'agir à temps. Alors comme si cela était totalement naturel il lâcha son pommeau, laissant son arme se faire emporter par son élan et foncer vers les débris de la maison un peu plus loin. A son tour il se laissa tomber, se recourbant sur lui-même tandis qu'Aluhane frappait son appui, le projetant plus longtemps dans les airs. Néanmoins les mains du bretteur dépossédé de son arme se refermèrent sur le corps de son adversaire, l'agrippant jusqu'à ce que leurs deux corps se touchent, serrés l'un contre l'autre. Certes il était un bretteur, c'est ce qu'il avait toujours été et ce qu'il serait probablement toujours, néanmoins il avait changé depuis ses années Révolutionnaires. Il leur avait donné l'information, il avait été emprisonné sur cette mer pendant une longue période, et en prison on ne lui avait pas réellement permis de s'entrainer avec une épée ! Alors tel un cliché il avait travaillé sa force et ses capacités physiques dans la petite zone de sa cellule. Rien d'exceptionnel bien entendu, les portions de nourritures demeuraient bien trop peu importantes pour des séances de haut niveau, et il ne serait toujours pas capable avec un combattant basé sur la force pure. Pour autant il avait gagné en force et, au moment où le rocher volait vers lui tandis qu'il agrippait la jeune femme, il sentit tous ses muscles se tendre. Il n'avait plus d'appui pour changer de direction mais n'en avait aucunement besoin dans cette position. Laissant tout son poids peser sur le corps d'Aluhane il utilisa celle-ci comme appui pour pivoter brusquement les épaules, laissant son corps s'effacer derrière celui de la jeune femme tout en la relevant à la place qu'il occupait une seconde auparavant. De cette simple rotation il présenta la Révolutionnaire face à l'assaut de son propre allié, se préparant déjà à être propulsé en arrière par le choc. Il savait que tout irait alors très vite, si Aluhane était frappé de plein fouet il aurait peut-être le temps de récupérer sa lame devant la surprise de Rodrick. Autrement la donne du combat allait complètement changer à présent.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Rati_m10
Marimo Matewai/Zeta

Le nuage de poussière commença à se disperser après quelques secondes tandis que les débris recouvrant Zeta s'écartaient au moment où il se redressait. Il toussota à plusieurs reprises, semblant recracher des morceaux de plâtre ou de poussière qui s'étaient insinués dans sa bouche au moment de la chute. Se grattant la tête devant le bazar qu'il venait d'effectuer il grimaça, espérant qu'on ne lui en tienne pas rigueur à la fin de tout cela. Rapidement il sortit du bâtiment, constatant aussitôt que les trois jeunes filles partaient déjà sur la place mais surtout que son adversaire ne l'avait même pas attendue pour être mise à la limite du KO. Le marine pesta intérieurement, regrettant de ne pas l'avoir fini lui-même quand il le pouvait, au final le bilan visible de son opération était un affrontement perdu et des dégâts collatéraux en prime, y retourner maintenant ne ferait qu'empirer son image, rien qui soit très bon pour une promotion. Retrouvant un visage plutôt bougon il hésita presque à aller intervenir autre part avant de finalement décider de rejoindre sa compagnie. Y arrivant en assurant aux matelots inquiets que tout allait bien après son coup encaissé il haussa néanmoins un sourcil en découvrant le groupe de trois jeunes femmes qui avançaient dans la rue, jurant revoir les trois qui lui tenaient compagnie quelques secondes plus tôt. Elles étaient pourtant parties vers la place, comment s'étaient-elles retrouvées ici derrière eux ?! Un air inquiet sur le visage il traversa les lignes formées par les soldats pour se rapprocher du trio qui semblait s'avancer vers eux, Zeta conservant une attitude défensive envers les trois arrivantes aux airs si familiers.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Alessa12
Alessando Cile/Pi

Le corps de la jeune marine qui avait semble t'il juré de lui faire payer sa trahison retomba sur le sol, inconscient. Elle avait aisément pu esquiver les balles qu'il lui avait adressé mais elle n'avait rien pu faire de plus, la membre de l'équipage de Tengen bien trop rapide pour la Colonelle l'avait littéralement séchée sur place. Baissant ses armes et s'approchant finalement du corps inerte de son adversaire il ne put s'empêcher d'être époustouflé par la rapidité de la combattante qui lui était venu en aide, lui qui côtoyait les balles à longueur de journée n'avait pas pu la suivre des yeux. A l'image de cette rapidité Legum lui adressa quelques mots avant de s'élancer de nouveau vers la place, l'invitant à le suivre. Alors laissé seul avec la gouvernementale il se contenta de poser un de ses pistolets sur la tempe de la combattante inconsciente d'une manière froide. Puis sans ciller il pressa la détente, la détonation résonnant dans la ruelle avant de se perdre dans les bruits de combats de la place qui n'était qu'à quelques mètres. Un dernier soubresaut agita la femme de la marine avant que son dernier souffle de vie ne s'échappe et qu'elle ne rende l'âme, ne laissant derrière elle qu'un sourire satisfait apparaissant sur le visage de Pi. L'agent de Dead-End entreprit de ranger son arme en se redressant, se tournant vers le sud pour quitter cette île. Certes on l'avait invité à venir en renfort mais son rôle était terminé à présent et il ne servait à rien qu'il ne s'éternise dans les environs sinon que de prendre le risque de voir les collègues de sa dernière victime le prendre en chasse à leur tour. Néanmoins il se figea net en apercevant le trio un peu plus bas, se demandant s'ils avaient vu l'action qu'il venait d'accomplir. Mais avant d'avoir la moindre réponse à cette question interne il écarquilla les yeux et bondit en arrière, se cachant derrière le coin du bâtiment où il se trouvait, dans une rue parallèle à celle qu'elles semblaient sur le point d'emprunter. A cette distance il n'avait pas distingué de fusil de précision pour autant un étrange sentiment de déjà vu l'habitait, les snipers étaient-elles descendues pour tenter de l'intercepter. Il demeura là tandis que Legum avançait vers la place derrière lui, observant la réaction du trio de jeune femme pour déterminer de sa réaction à venir. En l'état elle lui bloquait la sortie de secours la plus directe !




Résumé:
 

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 1386332635-sign-kiru2
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue37/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue47/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeVen 1 Mar - 23:05




Kururu était totalement au corps à corps de son adversaire. Une aura noire avait recouvert son bras pour retenir la force de sa croix. La demoiselle garda son appui pour éviter qu’il bouge et l'écraser au besoin. Soudain, le civil annonça qu’il voulait frapper. Et bien soit, que sa volonté soit exaucée. Des caprices de combats ou des stratégies imprévisibles, il n’y avait que ça dans l’Alliance Rose. En même temps, à chaque fois que la Rose faisait un plan, il ratait. A force, elle avait abandonné. Soudain, la pression de l’énorme bouclier diminua sur la bras. En effet, la demoiselle avait changé de stratégie. Ce garçon voulait un affrontement directe, alors elle allait l’aider. Sa première arme était toujours posée sur son adversaire. Elle n’avait pas vraiment le temps de la retirer totalement. De toute manière, s’il correspondait bien à la supposition de Cristal et qu’il  décidait de devenir un vers à ce moment-là, l’objet le suivrait et s'écrasera sur lui.

Son appui s’était en partie relâché pour une raison très simple. Une de ses mains avait quittée le bouclier, emportant sa clé dans le mouvement. L’outil géant décrivit une simple courbe. Si Gericht ne faisait rien, il serait frapper violemment dans les côtés. Le but de cette action était de le déstabiliser et de le pousser dans la direction du civil. Il pouvait toujours tenter d’esquiver, mais ses actions étaient limitées. Kururu restait un minimum dans sa posture défensive. LA bouger demanderait un minimum d’effort. Assez en tout cas pour laisser une ouverture suffisante soit pour le civil, soit pour le marine. Si le mauve partait sur le côté, il y avait de justement de grande chance que le gradé l'attente de pieds ferme. L’homme de Tengen était encerclé, ce qui limitait grandement ses mouvements. Le trio improvisé pouvait en profiter!

De leur côté, le trio Cristal/Rubis/Saphir tentaient d’agir au mieux maintenant qu’un boulet les avait fait descendre de force de leur perchoir.  La première chose visible était la femme à la batte et le civil en face d’elle. La priorité étant à la protection des civils, le choix fut vite fait pour Cristal. La capitaine ordonna à Saphir de trouver ses sœurs. Normalement, elles devraient arriver dans peu de temps. De son côté, elle s’élança en compagnie de sa cadette pour aider le pauvre combattant cyborg. Rubis attaqua la fille à la batte sur le côté droit d’un coup de poing. Nina avec un harpon de le ventre aurait probablement plus de mal à esquiver. Enfin, dans tous les cas, un échec importait peu. Après tout, l’enfant n’était qu’une diversion pour laisser le temps à sa mère d’agir. Cristal préférait laisser ses enfants se battre à sa place, mais elle n’avait pas envie que l’affrontement traîne en longueur. Toute son attention était concentrée sur cette fille et ses mouvements. La brune s’approcha d’elle par le côté opposé pour lui asséner un gros coup dans le but de l'assommer.

Saphir retrouva rapidement ses sœurs. Elles étaient effectivement arrivées. Topaze et Opale étaient en face de l’homme boulet de la marine. Émeraude se trouvait un peu en retrait avec sa caisse de premier secours. Elle observait la ruelle. Un bruit de tir avait attiré son attention et elle ne savait pas quoi faire du coup. La tireuse d’élite s’adressa d’abords au marine.

- C’est bon, elles sont avec nous.

Soudain, Émeraude s’adressa au groupe d’une voix douce.

- Des plumes... un homme qui tire sur une femme à terre… Je dois aller la soigner?

Le quatuor n’en avait aucune idée. Alors dans c’est cas là, il n’y avait qu’une seule chose à faire: Dire son rapport à leur mère et attendre les ordres. C’est Topaze qui interpella sa mère de loin. Elle parla si fort que tout le monde dans la zone, marine y compris, pouvait l’entendre. Après tout, maintenant que la demoiselle était là, tout irait bien! Le groupe n’avait pas besoin de se cacher.

- MAMAN! Il y a un type, une blessée grave et un oiseau dans la ruelle tout proche. On fait quoi?

Pendant une fraction de seconde, Cristal perdit sa concentration. Elle fit rapidement le lien avec l’oiseau. Elle traduit pour les forces de l’ordre.

- Legum est du côté de la ruelle, attention à l’échafaud!





Kururu continue d'appuyer sur le bras de Gericht pour le bloquer avant de relâcher légèrement et de l’attaquer sur le côté avec un coup de clé.

Rubis tente de frapper Nina par la droite.

Cristal tente de prévoir la réaction de Nina avec son haki et tente de la frapper au niveau de la tête pour l’assommer.

Les autres restent sur place et son rejointe par Saphir (Elle n'est pas loin de Zeta). Émeraude est la plus dans la rue parallèle à la place. Elle regarde dans la direction du coup de feu et du corps (qu'elle croit toujours vivant)

Dans les combattantes pnj:
Rubis est lvl 11
Cristal est lvl 27

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Krrkrr10
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1793

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeLun 4 Mar - 17:36


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Rock_n10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Harada10

Gerrich, primé à 172.500.000 berrys, et Gérant de la Marine d'West Blue, vice-amiral Ericken.

D'instant en instant, il comprenait qu'il n'était pas tiré d'affaire : les présences du vice-amiral et de la corsaire conjuguées y contribuaient pour beaucoup. Il n'était qu'un membre d'équipage lambda de l'un des Yonkous : comment diable pouvait-il espérer tenir tête à deux pointures de cet acabit simultanément ? Et à leur duo coriace s'additionnait le nauséabond civil qui, depuis le début des festivités, s'était fait un malin plaisir de se dresser sur son chemin. Pas vraiment ce que l'on pouvait qualifier de menace tangible, mais un problème dans une équation déjà trop épineuse pour qu'il puisse la résoudre par ses propres moyens... Quand la corsaire réitéra son action précédente, tâchant de le bloquer son place en faisant usage de sa croix, Gerrich la bloqua au mieux, usant à nouveau d'un avant-bras et du haki de l'armement, afin de conserver un autre membre libre, une certaine mobilité et, avant toute autre chose, une certaine liberté quant à l'observation des mouvements de ses trois opposants. Il ne lui servait à rien d'agir dans la précipitation, de miser sur les esquives erratiques et hasardeuses quitte à y laisser des plumes, en finalité : il devait contrer ce qui pouvait l'être, et s'échapper face à ce que ses bras n'étaient pas en mesure de contrer... Contre toute attente, Kururu reprit l'offensive sans prendre la peine de solliciter le soutien du civil ou du marine : elle disposait de deux armes, et usa donc d'une clé gigantesque afin de frapper le Nebula en plein dans les côtes. L'action en elle-même fut inefficace, car le forban du Nouveau Monde eut le réflexe de recouvrir lesdites côtes du haki de l'armement. La muraille ainsi érigée lui permit de tenir bon, mais ne l'empêcha pas, toutefois, d'être déplacé sèchement par l'assaut de la capitaine qui le déporta légèrement, en direction du maudit des ombres qui se ruait héroïquement ou imbécilement vers sa personne. Il serait le premier des trois combattants à l'atteindre... Et le pugiliste disposait donc d'une éventuelle opportunité pour se libérer d'un fardeau. S'il parvenait à liquider ce civil ici et maintenant, son infériorité numérique serait amoindrie, à défaut d'être moins inquiétante. La suite serait déjà plus simple à surmonter...

Le travail d'équipe et l'entente cordiale de ses trois adversaires venait de démontrer ses limites, limpidement. Ils avaient beau tenter d'accorder leurs violons, ils n'en étaient pas moins trois identités distinctes qui n'agissaient pas forcément en usant des mêmes procédés et qui, par conséquent, ne pouvaient pas forcément élaborer de sages stratégies en un claquement de doigts. La corsaire avait pris l'initiative de prémâcher le travail d'Aaron, lui permettant ainsi d'arriver au contact de Gerrich plus promptement : cela l'empêchait de réitérer un assaut dans la foulée. Dans le même temps, le vice-amiral Ericken souhaitait bien sûr profiter de l'occasion pour harasser le Nebula, mais le décalage du forban avait créé un certain flottement dans son timing : il arriverait donc un instant trop tard pour s'interposer entre le civil et le criminel... De quoi offrir à ce dernier toute latitude pour vaincre le pauvre bougre maudit des ombres. Le coup de poing du civil, qui menaçait ses côtes, fit sourire le subordonné de Tengen pour la première fois depuis le début du conflit. La tentative était téméraire, sans nul doute, mais à la fois très prévisible et très imparfaite. Lente, elle allait manquer de répondant et, cette fois-ci, ce pauvre hère ne pourrait pas utiliser son ombre pour se soustraire à la riposte... Une première main du boucanier se dirigea vers le coup de poing, dans l'optique de le parer. La seconde fondit droit vers le crâne du ténébreux, afin de lui apprendre un semblant d'humilité et de respect. Et ce fut à cet instant précis que la détonation eut lieu, répandant son substrat collant sur tout ce qui se trouvait aux environs... à commencer, fatalement, par les deux poings des deux combattants, les plus exposés. Si cela ne permit pas au citoyen héroïque d'esquiver le coup de poing qui vint lui enfoncer le nez, le lui brisant, éclatant ses pommettes et malmenant ses mâchoires dans le même temps, cela empêcha toutefois Gerrich de se débarrasser de ce suicidaire audacieux. Sa main gauche, celle-là même qui lui avait permis de bloquer, serait désormais quasiment inutilisable : et Ericken, dans son dos, métamorphosés, s'apprêtait à le transpercer d'un coup d'estoc virulent.

Une nouvelle fois, le haki permit au Nebula de s'en tirer indemne... Mais pas pour longtemps. Le vice-amiral, qui s'attendait à pareille réaction, pivota brusquement sur lui-même afin de réaliser un tour complet : il leva dans le même temps sa jambe droite et cette dernière vint se fracasser sur la hanche gauche de Gerrich, l'expédiant droit vers un mur dans lequel il s'encastra, en entraînant bien évidemment Aaron dans son sillage. Les deux hommes risquaient d'avoir besoin de quelques instants afin de s'en remettre : quelques secondes pour le natif du Nouveau Monde, une ou deux minutes pour le citoyen de West Blue. Ericken et Kururu, entre temps, auraient la possibilité de surenchérir...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Inukai10
Legum, primée à 222.000.000 berrys.

S'il s'était décidé à suivre Legum, Cile aurait découvert un véritable boulevard entre lui et les positions de Vermeil, d'Iliena, et par conséquent de Kiru. Même si les subordonnées de la corsaire avaient eu le bon sens de prévenir de l'hypothétique présence de la Nebula, les troupes de la Marine avaient été franchement désordonnées par les agissements successifs des Pacifistas, de la vice-amirale, de l'homme-poisson, et du lieutenant de Tengen lui-même. Tout cela avait contribué à constituer un espèce de gigantesque foutoir où tout un chacun semblait vouloir s'exprimer plus ou moins sauvagement : un espace au sein duquel il aurait été possible de tenter une percée en direction du prisonnier, ou tout simplement d'agresser les Cy-Wolfs afin de retirer de l'esprit de Vermeil un problème de taille. La jeune femme-bête, de son côté, n'était pas en mesure de profiter de cette opportunité, puisqu'un seul regard circulaire sur la place lui permit de comprendre que son absence n'avait pas vraiment été profitable aux opposants de la justice... Skeer était en difficulté, à cause de la position précaire dans laquelle Gerrich s'était trouvé précipité, acculé par plusieurs adversaires dont la capitaine corsaire collante qui l'avait elle-même bloquée pendant de trop précieuses minutes. Plus aucun signe de vie des Decimas, à l'exception de la gamine qui, en piteux état, n'allait probablement pas tarder à être capturée. Quant aux autres intrus, inconnus au bataillon... Trop peu nombreux, trop désorganisés, arrivés trop tardivement : tout cela avait contribué à permettre aux révolutionnaires et aux Marines de conserver un ascendant certain sur leurs assaillants, et ce tout au long de cette éreintante bataille. Dans une telle situation, le sauvetage de Kiru n'était absolument plus prioritaire : il n'était pas assez important aux yeux de Tengen ou même aux leurs pour qu'ils se risquent à perdre l'un des leurs en son nom à lui. La décision de la zoan fut donc toute trouvée : tandis que Vermeil allait sans doute tenter une ultime tentative, elle, de son côté, allait se précipiter sur Kururu pour tenter de l'atteindre de dos. Si elle y parvenait, elle lui expédierait un coup de pied en plein dans la colonne vertébrale : de quoi l'expédier au loin, même si cela ne risquait pas de la blesser sévèrement...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Lord_o10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Nagisa10
Lieutenant de Tengen Vermeil, primé à 404.404.000 berrys, et Vice-Amirale Iliena.

L'apparition de Legum n'échappa pas à Vermeil, qui fut d'une certaine manière soulagé de voir qu'elle s'en retournait à Gerrich sans piper mot. Elle pourrait a minima leur acheter un petit peu de temps, même s'il aurait été confortable de rajouter un autre combattant de son acabit à ses côtés. Il allait devoir faire seul... Les multiples Cy-Wolfs qui l'entouraient et les hommes en arme qui visaient la touche de cheveux à l'intérieur de laquelle figurait le prisonnier n'allaient pas permettre au lieutenant de se consacrer pleinement à la vice-amirale, comme il aurait logiquement dû le faire. Il savait pertinemment qu'il jouait dans une autre cour qu'elle, et qu'il aurait été habituellement en mesure de la vaincre sans trop avoir à se mouiller, au même titre qu'Ericken quelques instants auparavant, mais depuis son arrivée sur Illusia, il comprenait que les gouvernementaux avaient manifestement décidé de miser sur le surnombre qui était le leur... une stratégie payante, pour l'heure, puisqu'elle contraignait les pirates à demeurer sur la défensive. Les Decimas ayant grossièrement manqué d'intellect mangeaient désormais les pissenlits par la racine : la flotte de Tengen était la seule force conséquente anti-gouvernementale et encore susceptible d'agir en faveur du Kabayochi, si l'on exceptait la présence des différents acteurs anonymes apparus plus tardivement. Pas de quoi leur offrir une sérénité et une certitude dignes de ce nom... Sans trop attendre, l'homme aux os se projeta dans la direction de la vice-amirale : une première salve de projectiles explosifs le menacèrent, mais il ne leur accorda pas la moindre attention, les bloquant d'un simple geste ample du bras gauche. Il parvint à la hauteur de la gradée, qui bloqua son coup de poing en interposant la lame de son épée : les deux hakis de l'armement se confrontèrent brutalement, mais la marine fut obligée de reculer sous la force de son assaillant, lequel semblait la dominer en la matière. Deux pas supplémentaires permirent au forban de se coller à nouveau à elle, empêchant de ce fait les Cy-Wolfs de le harceler davantage. Il tenta de la gratifier d'un coup de pied en plein visage, mais elle l'évita grâce à ses cheveux, qu'elle contracta sur la trajectoire de l'assaut comme une espèce de ressort lui permettant, une fois de plus, de gagner du temps. Elle jouait sur la durée, ne prenait pas même la peine de répondre offensivement... Les dents de Vermeil grincèrent tandis qu'il lorgnait brièvement du côté de la boule de cheveux où le prisonnier résidait. Il ne pouvait pas se permettre de le libérer sans écarter la haute-gradée : s'il le faisait, les fusiliers tireraient, et le captif mourrait.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Mccree10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Mest_m11
Ahulane l'Entraîneuse, primée à 99.000.000 de berrys, et Rodrick le Recruteur, primé à 41.000.000 berrys.

Qu'espérait-il réaliser en procédant de la sorte ? Incrédule, Ahulane remarqua que son adversaire se dépossédait de lui-même de l'arme qu'il portait sur lui jusqu'à présent... pour tenter de l'attraper, elle ? Si la surprise domina, dans un premier temps, elle ne triompha pas longtemps. Elle comprit rapidement où il voulait en venir : comme elle le privait du sol, il essayait de prendre appui sur elle... A quelle fin ? Elle ne le savait pas, et n'avait pas envie de le savoir. D'une main, elle l'empoigna, à son tour, et de l'autre, elle activa son arme afin de la transformer en une simple épée, relativement large mais plutôt courte, probablement aussi utile pour parer que pour attaquer un cible au corps-à-corps. Gamma en fit bientôt les frais : il n'avait aucun appui pour projeter Ahulane avec lui et, à l'inverse, le fait de l'attraper l'avait drastiquement ralenti. Elle était proche du sol, disposait de deux bras, et surtout de deux jambes... Elle n'eut donc qu'à frapper le sol d'un coup de pied sec pour inverser le rapport de force entre elle et son ennemi, qui ne disposait précisément d'aucun appui. Il s’agrippait, certes, et plutôt fort, mais à quoi bon ? En l'état, il était littéralement dénué de répondant, puisqu'il était incapable de la déplacer elle... Ainsi le plaqua-t-elle au sol afin de plonger dans son torse son épée large, sans toutefois prendre la peine de viser précisément des organes ou des artères susceptibles de lui amener une morte prompte et sans douleur. Rodrick, de son côté, avait été incapable de les atteindre d'une façon ou d'une autre, déstabilisé par ce soudain revirement de situation : il était resté là, stupéfait, et se demandait désormais comment agir, malgré l'idée qui germait dans son esprit pour persister, de plus en plus insistante. Et s'il allait chercher l'épée dont l'ennemi s'était de lui-même débarrassé ? Il allait éventuellement pouvoir couper court à leur confrontation...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Jack10
Pacifista Alphabeto.

Le Pacifista était rapidement parvenu jusqu'à la position de son opposant qui, manifestement, semblait être doté d'une espèce de sixième sens : il parvint effectivement sans peine à localiser la menace réexpédiée par Iliena, lors même qu'elle était masquée par la présence gigantesque de la créature aux multitudes de rouages d'acier. Bien loin de se formaliser de ce don de prescience, la création des cerveaux fous des membres de la Section Scientifique tenta par conséquent son coup de pied, qui sembla ne pas pouvoir atteindre sa cible : en revanche, lorsque la poutre la percuta, la chose bascula vers l'avant, son équilibre précaire étant mis à mal... à l'instant même où elle armait son poing gauche pour tenter de l'abattre sur l'homme-poisson qui misait sur la vitesse et l'agilité afin d'éviter ses charges depuis le début de l'affrontement. La résultante fut incontournable : si la poutre renforcée de haki ne sembla pas détruire l'Alphabeto, pas plus qu'elle ne sembla l'endommager sévèrement, elle la catapulta néanmoins directement au sol... et donc sur l'amphibien qui était resté au contact afin de se soustraire face à cette menace déviée par la vice-amirale en personne. Le criminel ami du prisonnier s'était lui-même placé au sol, dans une posture l'aidant possiblement à encaisser l'assaut : il ne pourrait donc pas se soustraire à la chute de la créature robotique qui, non seulement, s'abattrait sur elle à cause du coup de poing armé précédemment, mais de surcroît à cause de la poutre qui amplifiait la force de son geste et lui octroyait un côté plus imprévisible. En effet, le Pacifista tout entier allait finalement chuter, et pas seulement son poing : de quoi percuter le sol sur une zone bien plus large... Et donc l'homme-poisson, par extension, qui ne pourrait pas recouvrir son corps tout entier du haki de l'armement.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Akiaka10
Nina.

Son bras avait été harponné, et elle en souffrait grandement : l'adrénaline ne lui permettait d'endormir qu'un fragment de la douleur qui la harcelait, qui battait ses tempes et tiraillait actuellement le moindre de ses muscles. Elle se serait bien permis de hurler à gorge déployée pour extérioriser son agonie et sa rage, mais elle ne pouvait décemment pas donner cette satisfaction à ces crevures gouvernementales qui l'encerclaient, dans l'optique évidente d'en finir avec elle. Elle était peut-être grièvement blessée, cela n'allait pas l'empêcher de livrer bataille jusqu'au bout... Du moins l'espéra-t-elle, jusqu'à ce que deux silhouettes affiliées à la capitaine corsaire n'en décident autrement. Si la première manquait de force et de répondant pour l'inquiéter réellement, Nina bloquant son offensive avec une nonchalance quasiment méprisante, la seconde en revanche parvint à l'atteindre sans peine et à la précipiter sans coup férir dans le doux monde de l'inconscience. La gamine belliqueuse s'effondra lourdement au sol, de tout son long, et fut immédiatement prise en charge par les soldats de la marine dont certains d'entre eux se permirent tout de même de remercier gentiment les deux demoiselles leur ayant évité d'endurer quelques sévices supplémentaires. Ils l'avaient vu se battre comme une lionne depuis le début des échauffourées et s'ils savaient que nul Decima ne pourrait venir lui prêter main forte, ils craignaient qu'elle réussisse à briser quelques os avant de rendre son tablier... La précaution apportée par les amis de Kururu évitait ce type de désagréments, donc. Avec elle, tous les subordonnés de Centes avaient donc été mis hors d'état de nuire... Ils avaient été pris pour cible par les Marines, n'avaient pas pu créer d'alliance véritable avec les forces de Tengen qui, a contrario, avaient cultivé à leur encontre une certaine rivalité, et n'avaient obtenu d'aide d'aucun autre intervenant. En l'état des choses, leur intervention avait donc été un fiasco total...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Pixiv_13
Lieutenante Ilineth.

Un moment de flottement s'était emparé des troupes jusqu'à ce que le sergent-chef, de sa voix rauque, ne vienne aboyer des ordres supplémentaires afin de donner une direction aux soldats qui se chargèrent immédiatement de lui obéir. Les premières balles se mirent à fuser, mais le résultat de cette première salve fut discutable : la seconde fut encore pire. L'ennemi, réactif, parvint à se jeter à la rencontre des militaires pour commencer à décimer le contingent frais qu'ils représentaient. Il allait sans dire qu'aucun des fusilier n'était en mesure de se charger de cette menace, tant et si bien que la majorité d'entre eux reculèrent brusquement... Jusqu'à ce qu'une silhouette plantureuse ne se jette à la rencontre de l'homme-kangourou. Contre toute attente, ce ne fut pas le sergent-chef Herlang Ohm qui tâcha d'offrir à Massy un semblant de résistance et de ténacité, mais la lieutenante qu'il avait précédemment percuté et qui s'était d'ores et déjà redressée. Elle avait été désorientée, sans nul doute, mais pas suffisamment pour la rendre tout-à-fait inutile et incompétente : ses hommes lui avaient acheté plusieurs secondes afin de remettre ses méninges en place et elle n'avait désormais plus qu'à en finir avec cet importun qui avait pris la décision de les confronter tous simultanément. Ainsi se jeta-t-elle à la rencontre du pirate pour tenter d'abattre son épée sur lui, d'un mouvement vertical. Dans le même temps, le sergent-chef se mit à brailler des ordres supplémentaires, enjoignant ses hommes à s'écarter précipitamment du conflit pour ne pas gêner les prouesses martiales de leur supérieure, ce qu'ils firent. Les tireurs allaient normalement pouvoir s'écarter quelque peu avant de pointer à nouveau le maudit du zoan grâce à leurs armes à feu : le vieux loup de mer, de son côté, se contenterait de donner l'ordre de tirer dès lors qu'une fenêtre convenable leur serait offerte. Il s'agissait bien sûr de ne pas entraver Ilineth davantage : elle était déjà dans une posture délicate, et tous pouvaient évidemment s'en rendre compte...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Nikkar10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Falke_10
Commandants Sheylon et Dolosa.

-Qu'est-ce qu'il se passe, ici ?

Des inconnues. Trois, plus précisément : elles se trouvaient sur le chemin de Sheylon, de Dolosa, et des dizaines de soldats qui les accompagnaient. Ils faisaient partie du cordon ayant initialement permis aux civils de s'éloigner en toute sécurité de la place publique, où les tensions s'étaient exacerbées au point d'éclater en un affrontement total. Bien sûr, ils n'en étaient pas forcément les représentants les plus émérites, mais ils faisaient néanmoins partie des forces de la Marine d'Illusia. Ils avaient été envoyés en renfort lorsque les hauts-gradés avaient considéré que la situation semblait s'enliser : c'était pour cela qu'ils venaient de l'ouest, où les citoyens avaient été parqués en attendant que l'affrontement aboutisse à une résolution permettant le retour à la vie normale. Ils risquaient, au même titre qu'Ilineth, d'offrir un second souffle aux troupes du Gouvernement Mondial... Et, à l'instar de la lieutenante, ils trouvaient sur leur route des obstacles. Trois jeunes femmes, plus précisément, inconnues au bataillon, mais qui ne semblaient guère hostiles ou agressives. Un petit peu plus loin, ils pouvaient distinguer quelques silhouettes gouvernementales qui, vêtues de bleu, s'échinaient à conserver la situation sous contrôle. Le nombre d'ennemis devait avoir drastiquement décru, mais une présence forte permettrait peut-être d'infliger un ultime coup de grâce aux hors-la-loi de tout bord qui s'étaient aventurés jusqu'à Illusia... A condition de localiser ces hors-la-loi-ci dans les délais les plus brefs. Ces trois demoiselles ne semblaient pas en faire partie, mais le doute demeurait permis dans des situations aussi chaotiques. En l'état, s'ils étaient assurément inquisiteurs, les deux gradés de la Marine n'étaient pas pour autant tyranniques et offensifs : ils voulaient avant toute autre chose se renseigner, dans l'optique de prendre une décision aussi sûre et efficace que possible. L'erreur ne pouvait pas être permise.



Ordre de réponse :
Kiru - Massy - Aaron - Kururu
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

J'ai delete le schéma : l'event touche à sa fin et sauf revirement de situation exceptionnel, tout est maintenant plus ou moins tracé. De plus, comme les PNJs commencent petit-à-petit à rendre l'âme, la multiplicité des personnages s'estompe de poste en poste !

De manière générale, juste un petit PS avant de commencer le résumé : ça s'est peut-être senti mais je commence à être agacé des comportements meta/GB/omniscients/oh-le-joli-hasard qui popent un peu constamment sur cet event depuis le début des combats. On est dans un event, c'est normal d'être blessé, c'est normal d'être pris par surprise : sinon le haki de l'observation ne sert absolument à rien. Donc ouais, pour l'instant je continue à être patient parce qu'au-delà de ces comportements (minoritaires, tout de même, faut pas déconner), l'event reste assez sympa à animer et y a beaucoup de bonnes surprises, mais vraiment, arrêtez avec le hasard ou les décisions miraculeuses qui apparaissent parfois sans la moindre justification, et qui contredisent même parfois ce qui a été textuellement dit et assumé des postes plus tôt. J'ai plusieurs exemples, je vais pas les citer ici parce que c'est pas le propos mais clairement, c'est typiquement ce qui peut coûter des points à la nota (en cohérence autant qu'en respect d'autrui parce que je trouve pas ça très respectueux de dire "J'évite" sans avancer de justification, ce genre de trucs).
De même, je trouve quand même que vos personnages semblent très souvent agir en fonction du lvl affiché des ennemis... ça aussi, c'est une conduite meta. Même les réflexions et les pensées de vos personnages doivent rester cohérentes : untel ne peut pas savoir qu'un autre est lvl tant qu'ils n'ont pas croisé le fer ou qu'il ne l'a pas observé assidûment. Donc ouais, faîtes gaffe à ça, tout de même, je pense pas que c'est un type de comportement que vous approuveriez si vous deviez en faire les frais ^^'

Kururu Aaron Ericken vs Gerrich :
Léger cafouillage ! Kururu, Gerrich avait esquivé ta croix en bondissant sur le côté. Aaron voulait donc que tu le suives. Comme tu reprenais en disant que tu avais positionné ta croix au-dessus de Gerrich et que tu l'utilisais comme poids pour l'empêcher de s'enfuir, j'ai considéré que tu réitérais : tu y parviens, mais tu ne peux pas, en revanche, seconde Aaron le moment venu. Comme tu décales Gerrich, Ericken arrive légèrement en retard. Du coup, Aaron, ton attaque fonctionne mais tu prends une patate, et pas des moindres : t'es à moitié conscient, et t'as pris vraiment très cher. Ericken réussit fort heureusement à rendre ton "sacrifice" fructueux en s'élançant sur Gerrich. Tu es baladé, bien sûr, étant attaché.

Là-dessus, Legum arrive sur la place. Si elle a toutes les cartes en main pour essayer de sauver Kiru, elle renonce à cette mission et préfère se déporter sur Kururu, qu'elle essaye de percuter rapidement. L'idée, c'est évidemment de la repousser afin d'apaiser un peu Gerrich et la tension qui pèse sur lui.

Vermeil est bloqué. Iliena le laisse attaquer, et demeure constamment sur la défensive. Ils savent l'un comme l'autre qu'elle finirait par perdre s'il s'acharnait, mais il n'en a pas le luxe puisqu'il est visé par les Cy-Wolfs et que les fusiliers tiennent Kiru en joue. Il ne peut ni se permettre de le libérer, ni se permettre de vaincre la vice-amirale : dans un cas comme dans l'autre, Kiru trouverait la mort.

Ahulane Rodrick vs Gamma : Je vois absolument pas comment Gamma pourrait entraîner Ahulane avec lui (alors que leurs deux projections s'annulent, puisqu'elles vont dans le sens contraire et qu'il a aucun moyen de réitérer avec une jambe manquante) et encore plus comment il pourrait, en prenant appui sur elle, la relever sur la trajectoire du rocher (qui du coup ne les menace même pas, puisqu'il était censé tirer sur la position que Gamma aurait eu s'il avait été efficacement fauché par le bond d'Ahulane, ce qui n'est pas le cas puisqu'il se retient à elle), c'est plus vraiment une question de force physique là ^^' Du coup bah... Elle prend l'avantage : elle l'attrape d'une main et, puisqu'il est désarmé, essaye de le transpercer en plein torse en le rabattant au sol.

Delta vs Alphabeto : la poutre accélère le geste de l'Alphabeto et le conduit à tomber également de tout son poids : Delta fait donc face à une double menace. D'abord, le coup de poing qu'il s'apprêtait à bloquer. Ensuite, la chute du Pacifista tout entier qui, bien sûr, pèse son poids.

Nina n'est pas vraiment inquiétée par le coup de poing de Rubis, mais celui de Cristal la sèche sur place. Elle s'évanouit, et les marines alentours remercient les deux pirates en la menottant.

Massy commence à faire un massacre mais Ilineth se jette à sa rencontre : elle essaye de l'abattre d'un coup d'épée descendant, en visant directement la tête. Dans son dos, Herlang Ohm demeure en retrait, l'épée au clair, et ordonne à ses hommes de se mettre en formation. Ils tiennent Massy en joue mais ne tireront pas tant qu'ils risqueront de toucher leur supérieure. En revanche, si celle-ci est éjectée ou si Massy s'écarte trop brutalement, ils tireront sans hésite !

D'autres renforts de la marine arrivent de l'ouest et tombent nez à nez avec les trois camarades de Kururu qui sont ensuite rejointes par Saphir.


DONC !
Pour moi, on touche à la fin de l'event (qui devrait arriver d'ici quelques tours, cinq ou six peut-être, un peu plus sans doute). La fin est quand même assez nette, je pense qu'on en a tous conscience. Je vais pas épiloguer plus que ça, mais niveau investissement de bonnes idées, y en a évidemment qui ont été plus efficaces que d'autres. C'est normal, mais dans un event comme celui-ci où la participation des membres est déterminante (je le rappelle, les PNJs étaient tous censés se contrecarrer, ce sont vos actions qui ont donné l'avantage aux uns ou aux autres), bah y a forcément des personnes dont l'impact est plus grand parce qu'elles se sont montrées plus efficaces. Et comme en l'occurrence les membres sont assez antagonistes, je peux évidemment pas faire gagner tout le monde !

Liste des niveaux/aptitudes :
Côté pirates :
Vermeil est niveau 42+. Il possède les hakis de l'armement et de l'observation, et peut contrôler ses os.
Skeer est niveau 40. Il possède le haki de l'armement et combat avec une rapière. Il possède un style pur perce-vent.
Legum est niveau 36. Elle possède le haki de l'observation et combat avec des kunais. Elle est maudite du Tori Tori no Mi modèle Tyran Tritri.
Gerrich est niveau 35. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.

Côté révolutionnaires :
Sor est niveau 42. Il possède le haki de l'armement et combat avec une épée. Il possède un style pur tranche-foudre.
Ahulane est niveau 33 Elle combat avec un marteau de guerre.... Ou peut-être une lance... ou une urumi ?
Rodrick est niveau 24. Il combat au corps-à-corps.

Côté Gouvernement Mondial :
Ericken est niveau 39. Il possède le haki de l'armement, un zoan de type mouflon et combat avec une hallebarde.
Le Cy-Wolf à ses côtés est niveau ?
Iliena est niveau 39. Elle possède le haki de l'armement, le haki de l'observation, combat avec une épée et un retour-à-la vie capillaire.
Le Pacifista Alphabeto est niveau 38.
La colonelle Ingrid est niveau 29. Elle combat avec une rapière.
Le Cy-Wolf aux côtés d'Aaron est niveau 27.
Le Cy-Wolf gaz est niveau 25.
Le Cy-Wolf shuriken est niveau 25.
Le commandant Sheylon est niveau ?
La commandante Dolosa est niveau ?
La lieutenant Ilineth est niveau 18. Elle combat à l'épée.
Le sergent-chef Herlang Olm est niveau 15. Il combat à l'épée.

Côté Decimas :
Koray est niveau 36+. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.
Lena est niveau 30. Elle combat avec des couteaux de lancer.
Gaston est niveau 27. Il combat avec un katana.
Nina est niveau 25. Elle combat avec une batte.
Ayjill est niveau 19. Il combat avec deux pistolets.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
Aaron Guts
Messages : 496
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue29/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue81/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (81/200)
Berrys: 59.627.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeJeu 7 Mar - 14:50


Putain - De - Merde
Featc'est un event donc beaucoup trop de gens




Qu-Quoi ?! Putain, j'ai dis que j'attaquais en premier, c'est quand même pas compliqué merde. Hm. Ça va, elle le plante sur place. Si elle maintient la pression, il est obligé de conserver son bras gauche en contre. Maintenant, à moi de lui faire utiliser le côté droit, et l'autre type pourra le finir. Parfait. Aller, plus que quelques mètres !

Alors, tout d'abord, le crochet du gauche.. ensui-QUOOOOOOOOOOOOOI ?!

Les yeux du jeune homme s'étaient écarquillés, à la vue de la seconde offensive de la Shichibukai. Une crainte sans pareille, une erreur fatale. Le regard circonspect du Guts se changea en un éclair foudroyant envers la Rose. Elle venait de l'envoyer au massacre, l'offrant sur un plateau d'argent pour le Nebula qui jusqu'alors, n'avait encore jamais pu toucher le manipulateur des ombres. Il allait se faire plaisir, et Aaron le savait. Ce dernier n'avait aucuns moyens de s'en sortir. Il était en pleine course vers l'ennemi, déjà supérieur à lui, qui en plus de ça venait dans un même temps être libéré de ses mouvements, et poussé vers le Nocturne. Le maudit échangea un regard avec Gerrich, ce dernier souriant.

Perdu pour perdu, finissons l'assaut !

Il aurait aimé jeter la boule au sol, cloué l'adversaire pour essayer au mieux de s'en sortir. Mais la vérité des choses était limpide, la différence de puissance entre les deux hommes était réelle, et Aaron n'avait absolument pas le temps de revoir ses actions. Le faciès du survivant lui, était emplit de colère et de frustration. Lui qui, avait su mener ce combat rondement jusqu'à maintenant, usant des positions, de stratagèmes et du manque de connaissance de l'ennemi allait payer le prix fort, d'une faute d'autrui. Lorsqu'il se réveillerait cependant, il se maudirait lui-même de cette faute. Faire confiance à quelqu'un d'autre que lui. Puis, une seule pensée, une interrogation avant le choc.

Une traîtresse ?

Et soudainement, dans une violence engendrée par toutes les tentatives échouées de vouloir se débarrasser du Guts, le poing de Gerrich s'enfonça dans le visage de sa cible. Plusieurs bruits de craquements à l'impact, alors que le visage d'Aaron semblait enfoncé, porté par l'élan. Tout son corps commença à s'élancer vers l'arrière, puis ramené subitement, par la défense de Gerrich face au Vice-Amiral. L'inconscience s'était emparée du corps d'Aaron. Il ne contrôlait pas le moindre de ses mouvements, encore en vol, le visage défiguré, le nez et la bouche en sang. Si bien que soudainement, il fût happé. Le coup de pied d'Ericken envoya Gerrich et son nouveau compagnon droit dans un mur, finissant d'achever le civil.

S'il avait put, il l'aurait crié, de toutes ses forces.




Achevez-le.




(c) NyoTheNeko sur NeverUtopia, modifié par Sora Okinawa



Résumé & Techniques:
 





_________________
[23:20:07] Raki Goshuushou : ptdrrrrrr aaron t'es mon héros la
[23:21:52] * Alekseï V. Ledovskoï demande un selfie avec Aa-chan *

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 T9HaUtn
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 540
Race : Humain
Équipage : Freewill

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue29/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue94/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (94/200)
Berrys: 7.316.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeJeu 7 Mar - 16:44



L'histoire est écrite par les vainqueurs


Comme prévu, les soldats n’étaient pas de taille face à Massy, et cela le rassurait en un sens. Il fallait dire que depuis le début de toute cette galère, il n’avait pas été en mesure de faire grand-chose… Sa présence en ces lieux n’avait au final rien changé, à tel point qu’il s’était demandé ce qu’il faisait encore là. Au moins, le kangourou trouvait un certain réconfort dans ce combat précis : cela lui permettait d’extérioriser sa colère contre la marine ainsi que sa propre impuissance. Malheureusement, la lieutenante semblait peu encline à le laisser se défouler, comme en témoignait l’épée qu’elle tentait d’abattre directement sur sa tête. S’attendant fermement à ce que quelqu’un lui mette des bâtons dans les roues, le forban n’eut aucun mal à percevoir l’arrivée de la jeune femme. S’il fut sans l’ombre d’un doute surpris qu’elle soit déjà remise de leur dernière entrevue, cela ne l’empêchait en rien de se défendre. Bien que simple, cet assaut était probablement empli d’une rage ainsi que d’une frustration toutes deux indéniables. On dirait qu’une certaine personne n’avait pas apprécié de se faire frapper en plein visage… C'était compréhensible. Toutefois, la réaction semblait quelque peu exagérée aux yeux du zoan qui ne manqua pas de souligner ce fait à la représentante de l'ordre :

-« Je ne me rappelle pas avoir attenté à votre vie, moi. »

Cela dit, le jeune homme devait lui reconnaître une certaine ténacité et une combativité toutes deux admirables. Opposant sa lame sur la trajectoire de celle de l’épéiste, le maudit ne manqua pas de capter dans la foulée les ordres de la montagne de muscles. Cela ne lui disait rien qui vaille pour la simple et bonne raison qu’il craignait une nouvelle salve de tirs à son encontre. Il n’y avait plus qu’à espérer dans son intérêt et celui de la lieutenante que ces soldats ne prendraient pas le risque de toucher leur supérieure hiérarchique. Quoi qu’il en soit, il était temps d’offrir à la gradée une contre-attaque digne de ce nom. Le musicien ne s’était certes pas attendu à ce que ce soit elle qui se mette sur son chemin, mais il ne comptait absolument pas lui permettre de prendre l’ascendant. C’était une question de vie ou de mort pour lui. Néanmoins, il fallait garder en tête que le pâlot n’avait nullement l’intention de vraiment la blesser. S’il était effectivement prêt à faire une entorse à son code d’honneur de temps en temps, il avait beaucoup plus de mal à en faire totalement abstraction.

Ainsi, la main libre de l’Umbra tenterait de saisir le bras armé de son adversaire à la seconde où la lame de celle-ci entrerait en contact avec la sienne. La raison de cette action était double : entraver les attaques de la jeune femme et l’empêcher de lui fausser compagnie d’une quelconque manière. Bien sûr, cela voudrait dire qu’ils seraient l’un comme l’autre à la merci des assauts adverses, mais le maudit ne s’en faisait pas vraiment de ce côté-là. Il savait d’expérience qu’un sabreur dépourvu de son arme fétiche ne représentait pas une énorme menace. De plus, s’il y avait bien un domaine dans lequel son fruit du démon était utile, c’était le corps-à-corps. De ce fait, il pensait franchement avoir l’avantage dans une telle disposition. Était-ce un excès de confiance ou bien un fait avéré ? La réponse à cette question serait évidente si Ilineth se laissait empoigner. En cas de réussite, Massy ne tarderait pas à écarter de lui – dans la mesure du possible – l’épée adverse. Alors, le pirate tenterait d’abattre violemment la garde de son sabre sur le crâne de la demoiselle dans l’espoir de l’assommer une bonne fois pour toute.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Images

Cela faisait déjà plusieurs minutes qu’une silhouette féminine courrait dans les rues désertes d’Illusia. Une longue-vue à la main et un revolver à la ceinture, elle avait les larmes aux yeux et elle ne semblait pas prête à s’arrêter de sitôt. Il s’agissait de Bell, la seconde de l’équipage Freewill, et elle était bien décidée à aller à la rencontre de son frère de cœur. Une petite explication s’imposait sans doute. En apprenant la tragédie ayant frappé Powder Island ainsi que l’exécution du Kabayoshi, la jeune fille n’avait eu d’autre choix que de se rendre sur place. Cependant, la tireuse n’avait jamais eu l’intention d’entraver l’effort des forces de l’ordre pour la simple et bonne raison qu’elle n’avait jamais été proche de Kiru. Elle éprouvait bien sûr une certaine gratitude à son égard puisqu'il avait apparemment sauvé la vie de Massy, mais ce n’était pas assez pour risquer sa vie… D’autant plus qu’elle n’avait jamais fait totalement confiance à cet homme. En tout cas, la jeune fille n’avait pas été déçue du voyage. Du haut de son perchoir situé assez loin de la grande place, elle n’avait pas manqué une miette des combats s’y étant livré. Le duel entre Mesta Skeer et Eken Sor l’avait particulièrement marquée. L’Eversmile avait songé avec tristesse que l’Umbra aurait adoré assister à pareil affrontement, lui qui dans son enfance rêvait de devenir un grand nom de l’épéisme.

C’était sur cette dernière note de mélancolie que la doctoresse comptait s’en aller, mais l’effondrement soudain de l’échafaud l’avait encouragée à jeter un dernier coup d’œil à tout ça. Elle avait alors aperçu brièvement quelqu’un s'éloignant du champ de bataille, quelqu'un qu'elle avait aimé de tout son coeur, quelqu'un qu’elle ne pensait ne plus jamais revoir... Vous l'aurez compris, cette personne n’était autre que son capitaine et petit frère adoré : Massy. Inutile de dire qu’elle s’était donc précipitée vers sa position sans plus du tout faire attention à ce qui l’entourait. Encore maintenant, elle n’arrivait pas à y croire : il était vivant. Ses camarades lui avaient expliqué comment le garde du corps de Mélinda l’avait fait disparaître d’un coup, et tout le monde en avait donc conclu à sa mort. Même si la jeune fille avait nié cela bec et ongles au début, elle avait fini par se faire une raison. Si la femme médecin espérait toujours un miracle tout au fond, elle savait pertinemment à quel point ce monde pouvait s’avérer cruel. Cependant, ils avaient tous eu tort de jeter l’éponge si rapidement. Bell en était désormais convaincue, et elle n’allait pas quitter cette île sans s'être assurée de l'identité de l'homme kangourou.



Code by Edward Lawrence



Résumé:
 

Aptitude et techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
Kabayochi.M.Kiru
Messages : 2842
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue43/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue297/500L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (297/500)
Berrys: 341.428.650 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeDim 10 Mar - 8:35


Fin du Jeu !


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Pnj_hp10
Mizu Sakana/Delta

Tout se passa très vite, trop vite même probablement pour que l'homme poisson ne puisse y faire quoi que ce soit. Au bruit sourd du métal rencontrant le métal succéda soudain l'ombre qui sembla engloutir en un instant Delta tandis que le Pacifista se retrouvait finalement à le recouvrir presque totalement. Cette fois-ci il n'y avait plus d'esquive possible, plus de protection partielle permettant de retarder encore un peu l'inévitable. En une fraction de seconde l'agent de Dead-End comprit que c'était là sa dernière action, il avait usé tous ses jokers, désormais la libération du Golem ne dépendait plus de lui. Il tenta de rouler sur côté pour esquiver le poing qui le menaçait, projeté vers lui dans la chute du colosse de métal, mais il comprit aussitôt que le corps de l'Alphabeto lui empêcherait une roulade complète. Déjà il semblait prêt à renforcer ses bras pour les mettre en opposition, mais il se ravisa au dernier moment. Alors il serra les dents au moment où le poing frappa son bras gauche, laissant finalement un hurlement de douleur s'échapper tandis qu'il sentait chacun des os de son membre se casser, le poing de la machine glissant alors pour lui lacérer le flanc avant qu'enfin il ne glisse vers le sol, finissant par fracasser la pierre avec puissance. Néanmoins Delta ne ferma pas les yeux, tandis que le métal se mettait à appuyer sur sa peau, tout le poids de l'énorme masse de métal se reposant soudainement sur tout le reste de son corps il recommença simplement à serrer les dents, toute sa détermination placée dans son regard qu'il maintenait sur la plaque de métal qui lui écrasait la joue. Il sentit son torse et son bras droit s'affaisser un peu sous le choc, se réveillant en douleur mais il n'y prêta pas attention, mentalement il ressentait l a pression du métal, attendant le moment opportun.

Puis après la pression extrême une délivrance, très légère mais débutante lui donna le signal. Tandis que l'Alphabeto rebondissait légèrement, le libérant un instant partiellement de son poids, il poussa sur ses jambes d'un coup sec. Aussitôt un mince espace se créa entre lui et son opposant et il bondit de sous le corps du Pacifista, se redressant à quelques mètres de celui-ci, encore à sa portée. Il se tenait penché sur le côté, le flanc gauche totalement ensanglanté laissant par endroit voir la chair à vif cachée sous le sang qui s'écoulait. Son bras gauche paraissait inanimé, comme celui d'un pantin , il ne lui était clairement plus d'aucune utilité. L'Homme Poisson serra le poing droit et grimaça en ressentant la douleur qui lui parcouru tout le bras, comprenant sans y jeter un œil que celui-ci aussi avait payé fort le prix de son action. Néanmoins en serrant les dents il pourrait l'utiliser encore un peu, aucune attaque puissante en perspective, mais probablement de quoi se couvrir en partie. En revanche si tout le haut de son corps faisait peine à voir ses jambes paraissait presque intactes, légèrement balafrées à certains endroits suite aux précédentes actions mais encore vives et prêtes à servir. Et pour cause ! Il avait sacrifié ses bras pour recouvrir ses jambes du haki, les recourbant autant que possible lorsque la machine s'était étalée sur lui. Ainsi il avait pu les déplier puissamment pour ouvrir l'espace qui lui avait permis de sortir un instant plus tôt. Mais plus important, il conservait son principal moyen de fuite ! Sans attendre que son ennemi se redresse il bondit en arrière, s'éloignant de l'échafaud aussi vite qu'il le pouvait. Son bras à peu près valide devrait pouvoir le protéger contre de potentiels projectiles, et une petite avance permettrait probablement de sortir de la place avant que l'Alphabeto ne le rattrape. Mais si la machine utilisait à nouveau ses réacteurs il n'aurait aucune chance de s'échapper.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Riku11
Riku Kenshi/Gamma

Gamma sembla vouloir pousser un cri qui ne sortit jamais de sa bouche, la lame qui venait de lui transpercer le torse n'ayant pour seul effet après la surprise que de lui faire cracher du sang au visage de la jeune femme qui le surplombait à présent, le plaquant au sol. La douleur était là, tout comme la froideur du fer traversant sa peau, néanmoins rien de plus n'eut lieu à cet instant. Il ne sentit pas sa tête tourner ni son esprit partir loin comme avaient pu lui décrire tant d'hommes sur le point de trépasser. Peut-être que s'il se relevait et ôter la lame de son torse il se mettrait à se vider de son sang et ses organes et mourrait en quelques secondes, mais en l'état rien de plus ne se produisit. Il n'avait en aucun cas peur de mourir, sa période d'enfermement et son amputation récente lui avaient appris que l'on pouvait tout perdre très vite, et qu'agir en ayant peur n'y changeait rien. En réalité contrairement à Delta il était prêt à mourir ici, il ne faisait partie de Dead-End que parce que son capitaine l'y avait amené, sans lui il n'avait plus rien à y faire. Dans ces conditions autant trépasser à cet endroit, si cela pouvait sauver le Golem !

Serrant les dents tandis qu'il agrippait toujours la jeune femme au-dessus de lui il tenta alors de l'attirer violemment vers lui, sachant pertinemment que s'il y parvenait son corps viendrait presser encore plus la lame qui le traversait. Mais il s'en fichait, tentant simplement un dernier baroud d'honneur désespéré, attendant simplement sa réaction. Si elle tentait de lui résister en forçant vers le haut il changerait alors subitement d'action, se mettant à pousser dans le même sens qu'elle et en usant de sa jambe juste légèrement lacérée pour la repousser à l'écart de lui. Alors il se relèverait aussi vite que possible et se jetterait comme un mort de faim sur son épée, tombant probablement au sol pour la prendre avec une roulade qui ne ferait qu'empirer sa blessure. Dans un dernier geste pour tenter de se défendre contre ses deux ennemis. Mais s'il parvenait à la surprendre et qu'elle ne pouvait résister à son emprise il collerait sa tête contre la sienne et, tel un animal, refermerait sa mâchoire sur son oreille, tirant alors d'un coup sec pour lui arracher le plus gros morceau possible. Il doutait que la jeune femme demeure insensible à une telle action et il tenterait alors de s'extirper de la même manière que si elle lui avait résisté. Une seule ombre au tableau à laquelle il ne parut pas penser, il n'avait aucune idée d'où était le deuxième combattant.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Rati_m10
Marimo Matewai/Zeta

Ravi de vous voir !

Dès lors que l'identité des nouvelles arrivantes et leur lien avec les tireuses de la corsaire avaient été dévoilés Zeta les avait accueilli avec un large sourire tranchant totalement avec l'attitude austère et limite agressive qu'il avait servi à leurs partenaires quelques instant plus tôt. Semblant alors soudain se rendre compte de son incohérence il reprit aussitôt un visage sombre et ajouta presque dans un murmure comme pour donner de la consistance à son personnage :

Chiens de pirates...

Pour autant il n'ajouta rien d'autre, son attention rapidement interpelée par la dernière phrase prononcée par les jeunes femmes. Tandis que les mots faisaient leur chemin dans son esprit le gouvernemental retomba alors dans la caricature du simplet qu'il jouait la plupart du temps au sein des forces de l'ordre, ne cherchant même plus à comprendre de quoi il s'agissait il bloquait simplement sur les mots qui venaient d'être prononcés, y cherchant un sens. Un légume du côté de l'échafaud ?!! Mais qu'est-ce qu'il faisait là ?!! Et quelle drôle de façon de prononcer légume... Il fallait absolument le protéger ! Mais comment pouvait-il faire ? Cela dépendait du type de légume bien entendu ! Un artichaut ne se protégeait pas de la même manière qu'un Concombre, il fallait tenir en compte la forme et l'environnement ! A moins que ce ne soit un piège ! Un faux légume ? Si c'était une Tomate comment ferait-il ? En un instant avec seulement trois mots prononcés le calculateur infiltré de Dead-End avait à nouveau embrassé son rôle de benêt bienheureux du Gouvernement Mondial. Un rôle qu'il prenait probablement trop à cœur. Néanmoins il avait au moins eut la bonne idée de ne partager aucune de ses questions à voix haute et finalement ce fut simplement d'une voix voulu héroïque qu'il déclara en simple réponse à l'annonce faites par les guerrières de la Capitaine Corsaire :

Je m'en occupe !

En un instant il traversa à nouveau les soldats puis bondit sur la place, prêt à s'élancer vers l'échafaud à la recherche dudit légume, à moins qu'une des combattantes ne l'interpelle pour tenter d'éviter de se coltiner ce boulet sur le champ de bataille.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Alessa12
Alessando Cile/Pi

Aucun fusil de sniper, aucune action à son égard, seulement de simples conversations qui s'enchainaient et dont il captait à peine quelques mots par bribes. Mais dans tout les cas aucune attention particulière envers lui ! Il avait eut un doute au début mais plus il observait les nouvelles arrivantes plus il était certain qu'il ne s'agissait pas de celles qui l'avaient pris pour cible un peu plus tôt. Pour autant il ne pouvait pas se permettre de passer devant elles comme si de rien était, elles l'avaient vu tirer, et surtout elles semblaient discuter avec quelqu'un qui connaitrait peut-être sa trahison. Non il valait mieux changer d'itinéraire, mais il fallait agir vite ! Après tout pour le moment seuls les marines directement sur le côté de l'échafaud qu'il avait attaqué, la Vice Amirale Iliena et ce trio de tireuses avaient vent de sa trahison. Il doutait que le mot ait eut le temps d'être transmis au vu du chaos ambiant, surtout si Iliena pensait encore feu la Colonelle Ingrid à sa poursuite. Alors sans plus tergiverser il traversa la rue en rapidité, se mettant finalement à courir dans une rue adjacente, s'éloignant de la place au lieu de la longer. Autour de celle-ci il semblait que la marine soit en train de reprendre la route des renforts mais au vue de la cohue présente sur l'île et de son grade il ne doutait pas de pouvoir avancer sans être trop questionné. Si on lui demandait il dirait simplement qu'il devait aller coordonner l'arrivée de renforts au port, au final il n'avait que quelques rues à parcourir pour s'éloigner de la place et il pourrait disparaître avant que quiconque ne songe à le retrouver.




Résumé:
 

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 1386332635-sign-kiru2
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue37/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue47/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeMar 12 Mar - 20:31




Son plan était parfait! Il commençait bien en plus. Le mauve était bloqué et il partit même du côté du civil pour l’aider. Tout se déroulait parfaitement bien dans le meilleure des mondes...Ou pas… Ce plan si génial était apparu dans le seul cerveau de la demoiselle. Par conséquent, il échoua lamentablement comme l’ensemble de ses prédécesseurs. Est-ce parce que le civil avait fait une longue tirade sur le fait de ne pas le sous-estimé et qu’elle l’avait écouté, croyant qu’il était d’un niveau similaire à celui de Dante ou Shura? Est-ce ses lacunes en combat de groupe, car le dernier remontait réellement avec Arya? Est-qu’elle avait mal jugé la vitesse croyant que le monde était tout aussi rapide que son amie? Probablement toutes ces raisons à la fois. Le tout combiné à une assez basse expérience du combat pour une personne avec son titre. Faire du tourisme entre amis en mangeant des pâtisseries ou participer à des affrontements, il fallait choisir. Le choix de Kururu se portait fortement sur le premier.

Enfin, peu important la cause… Au final, le résultat fut le même. C’est avec horreur que la jeune femme vit le résultat de sa manœuvre. Il était totalement opposé à celui souhaité. Alors qu’ils avaient une supériorité numérique, Kururu avait offert sans le vouloir une possibilité en or pour leur adversaire...adversaire qui ne s’en priva pas.  Il fallait que la demoiselle rattrape son erreur. La demoiselle s’élança dans la direction du mauve pour intervenir plus efficacement. Malheureusement, elle n’en eut pas l’occasion. Son début de haki tenta de lui signaler un danger...Sinon qu’elle ne comprit pas vraiment… jusqu’au moment où un impact la percuta dans le dos. En temps normal, il n’en fallait pas beaucoup pour faire tomber la rose. Cette fois ne fit pas exception.

Kururu se retrouva propulsée au loin dans un joli petit roulé-boulé. Bon, elle s’en remit très vite. Ce n’est pas comme si ce genre de chute était devenu une habitude… Cette fois, elle remarqua sans peine la femme chien. C’était très certainement elle qui venait de lui donner un coup. La cuisinière ne lui donnerait pas la possibilité d’aider son ami. Elle saisit le marteau  à sa ceinture et l'agrandit dans la direction de la revenante. Le but était avant tout de l’écarté du marine et du civil.   Si elle touchait, c’était un plus, mais cette femme avait déjà prouvé une certaine agilité et une certaine rapidité.




De leur côté, Cristal et Rubis avaient rempli leur mission. Le civil cyborg avait été placé en dehors du danger.  Bien que certains marines se laissèrent aller à quelques remerciement, c’est l’ébourifage affectueux de ses cheveux qui ravit réellement la petite fille.  Sa mère lui demanda de surveiller la place, puis elle alla voir Saphir qui était en pleine discussion avec ses sœurs et...deux marines. En passant, elle croisa le boulet et lui répondit vaguement:

- Vas-y, la Vice-Amiral a très certainement besoin d’aide.

L’adulte n’avait pas besoin de quoique ce soit pour le deviner. Tous les ennemis souhaitaient récupérer le condamné. Cible qui était juste à côté de la Vice-Amiral. Si ce n’est pas maintenant, elle aurait besoin d’aide plus tard. Et plus qu’elle s’occupe de ses propres hommes. L’Alliance Rose avait mieux à faire

- Le monsieur qui court par là à tirer sur la fille là-bas, et il y avait un oiseau aussi.

- Et il y avait

- Vous êtes les renforts marines? Nous sommes avec Kururu, il y a plusieurs criminels, dont plusieurs vers l’échafaud et vos troupes ont l’air un peu dissipées.

Ses filles tentaient de s’expliquer. Cristal n’avait pas vraiment suivit, mais en arrivant, elle les coupa et résumé réellement une situation. Le petite insigne de grade sur le col de l’homme ne lui avait pas échappé. Elle ne savait plus c’était lequel, mais au moins, il serait plus compétent que l’autre.

- Kururu a des ennuis.

Comme demandé, Rubis surveillait la zone. L’arrivée brutale de la femme oiseau ne l’avait pas échappé.

- Allez l’aider!

Un seul ordre et ses filles s'exécutent. Les demoiselles s'élancèrent vers Kururu. A l'exception de Saphir. Quand la demoiselle eut un bon angle de tir, elle tenta d’affaiblir Gerrich. Elle n’avait pas vu le coup de la femme oiseau. Pour elle, c’était toujours l’homme mauve l’ennemi et par déduction, celui qui avait mit la rose au sol.




Kururu n'a pas vu Legum donc elle est envoyée plus loin. Elle tente d’empêcher la zoan d'intervenir plus en faisant grandir son marteau et ainsi l’empêcher d'avancer.

Petites discussions de pnj.

Saphir tire sur Gerrich.

Les autres demoiselles courent dans la direction du combat de Kururu. Elles arriveront au contact début du tour prochain. Il y a juste Cristal et saphir un peu plus en retrait.

Dans les combattantes pnj:
Rubis est lvl 11
Cristal est lvl 27

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Krrkrr10
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1793

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeSam 16 Mar - 16:42


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Lord_o10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Nagisa10
Lieutenant de Tengen Vermeil, primé à 404.404.000 berrys, et Vice-Amirale Iliena.

-L’horloge défile, pirate. Vos compagnons, ou le prisonnier ? Vous ne pourrez pas sauver tout le monde…

Iliena le savait pertinemment : elle n’avait pas l’ombre d’une chance en combat singulier contre ce lieutenant du plus puissant des pirates actuels… A fortiori si elle s’encombrait de Kiru, qui l’empêchait d’user de son retour à la vie à son plein potentiel. Cette vérité n’échappait pas à Vermeil non plus, mais il était un constat autrement plus décevant qui n’échappait pas au forban : il n’était pas seul et ne pouvait par conséquent pas agir en ne prenant que sa propre personne en compte. Gerrich, Legum et Skeer étaient tous les trois d’admirables combattants, qui avaient largement de quoi tenir tête aux plus solides de leurs ennemis réunis ici bas, sur Illusia, mais c’était la force du nombre qui allait foncièrement en leur défaveur. La corsaire ou le vice-amiral Ericken passaient encore, mais la présence d’Eken Sor ou d’un pacifista Alphabeto n’allaient assurément pas arranger leurs affaires… D’autant plus lorsqu’on considérait qu’une myriade d’autres gradés étaient peut-être en route, placés là en garnison ou tout simplement invoqués en tant que renforts. Le plus gros des troupes de la Marine était sans nul doute cantonné à Marineford, où la bataille contre Centes devait actuellement faire rage, mais il était d’autres armes dont le Gouvernement Mondial disposait. La corsaire en était une preuve : l’amirale-en-chef n’avait pas oublié que son armée s’était drastiquement affaibli à Baltigo, et elle semblait en avoir tiré des leçons humbles. Eparpiller ses troupes, c’était sécuriser un possible fiasco… Et c’était empêcher ses ennemis d’agir selon leur convenance. Précaution que nul n’avait pu anticiper, et surtout pas eux, les pirates de Tengen, qui avaient été condamnés à agir dans la précipitation…

Un nouveau regard circulaire de la part de l’homme-cornu lui fit comprendre que la situation était effectivement plus périlleuse qu’elle ne l’avait jamais été. D’autres renforts étaient peu probables, contrairement au Gouvernement Mondial et à la Révolution qui maîtrisaient le terrain, et l’océan tout entier. Et les alliés de circonstances déjà présents étaient dans un état à peine plus prometteur que celui des Decimas… La bataille était finie, c’était l’évidence même. Il ne restait à Vermeil plus qu’à savoir s’il comptait faire partie des vainqueurs, ou des perdants. Et si lui-même ne craignait rien, ses fonctions de lieutenant l’obligeaient à agir, d’une façon ou d’une autre.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Inukai10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Rock_n10
Legum, primée à 222.000.000 berrys, et Gerrich, primé à 172.500.000 berrys.

Son coup avait pu porter : un soulagement, en soi, qui n’était néanmoins que le début de la riposte pour les pirates de Tengen. La jeune femme-bête s’élançait tout juste en direction de Gerrich qu’elle entendait bien seconder face au Gérant de West Blue lorsqu’une nouvelle menace fut perceptible, dans le champ de vision large de son haki de l’observation. La capitaine corsaire n’avait pas été choisie par hasard et, au même titre que Legum elle-même, elle était également nettement plus robuste que sa silhouette malingre ne le laissait penser. Le marteau de la capitaine de l’Alliance Rose ne mit pas longtemps à s’étendre, mais la surprise ne fut cette fois-ci pas au rendez-vous. La zoan s’attendait à une intervention de cet acabit, et elle avait déjà pu être confrontée à cette arme encombrante par le passé. De plus, l’espace qui les séparait lui offrait envers et contre tout un certain laps de temps, sur lequel elle parvint à jouer : une pirouette habile lui permit de s’éloigner de la trajectoire directe de l’arme, et un coup de dague sur le flanc du marteau lui permit de se substituer totalement à cette menace trop tangible. Là-dessus, la jeune primée fut néanmoins contrainte d’interrompre sa course, là où elle entendait auparavant rejoindre son collègue : elle darda de ce fait Kururu d’un regard noir, et ne put s’empêcher de lui destiner des paroles aigres, peu bienveillantes.

-Arrête de me traîner dans les pattes ! Gerrich, attention !

La plus récente des recrues du quatuor se redressait encore péniblement lorsque l’ombre du vice-amiral Ericken commença à le piétiner petit-à-petit : un projectile, de surcroît, menaçait le percuter d’une seconde à l’autre afin d’offrir le champ libre au vice-amiral. Le Nebula aurait été en bien piteux état s’il avait dû compter sur ses propres forces, avec ou sans l’avertissement préalable lancé par sa collègue… Mais il fut cette fois-ci sauvé par une intervention que nul n’attendait réellement. Vermeil, les jambes couvertes d’une plaque d’ossements particulièrement denses, frappa simultanément la balle et le haut-gradé de la Marine. La première fut purement et simplement détruite tandis que le second, de son côté, eut la possibilité de contrer l’assaut grâce à sa hallebarde, qu’il présenta verticalement. Ericken fut toutefois puissamment repoussé et, devant le regard embué de larmes soulagées de Gerrich et l’air rassuré de Legum, Vermeil clarifia la suite des opérations quant à leur petite expédition.

-On laisse tomber ! On décarre ! Prenez les devants ! Skeer, laisse-moi ton comique !

Gagner contre Iliena, Ericken, Kururu et Sor simultanément ? Impensable, y compris pour Vermeil. Les faire chier, en revanche, ça, c’était dans ses cordes : il se recroquevilla quelque peu et, brutalement, ses cornes se mirent à croître et à onduler dangereusement, à la manière de vils serpents. Les plaques osseuses qui garnissaient ses bras et ses jambes furent soudain déformées et virent s’orner de piques monstrueuses, acérées, clairement dissuasives : son regard, fier, toisa le moindre de ses ennemis avec un sérieux désarçonnant. Son sang-froid était sans nul doute la preuve de son professionnalisme… et Tengen ne l’avait pas choisi comme lieutenant pour rien.

-On se tire pas sans toi !
-On sera au port !

Gerrich se redressa précipitamment, quittant le mur en entraînant Aaron à sa suite, se fichant totalement de le savoir inconscient. Legum ne tarda guère à revêtir sa forme totale afin de s’élancer à la suite de son camarade, non sans jeter un ultime regard froid à Kururu. Elle prendrait bien sûr garde à d’éventuelles offensives, grâce à son haki de l’observation, mais en l’état, la priorité était donnée à la fuite… Skeer, quant à lui, prit le temps de s’éloigner précautionneusement du blondinet qui tenta néanmoins d’accentuer la pression qu’il exerçait sur son adversaire depuis le début de leur conflit. Il aurait plus de peine à trouver une porte de sortie praticable… Mais il ne doutait pas de ses chances d’y arriver.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Mccree10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Mest_m11

Ahulane l'Entraîneuse, primée à 99.000.000 de berrys, et Rodrick le Recruteur, primé à 41.000.000 berrys.


Il était terminé. Sa survie ne tenait plus qu’à un fil, et la réaction la plus commune face à une telle certitude relevait généralement de la capitulation. Il allait chercher à adoucir sa propre fin, à déposer les armes pour tenter de s’en tirer honorablement, le plus élégamment possible. Mourir en voyant ses propres tripes s’extraire de son abdomen était rarement attrayant, après tout : la plupart des personnes saines d’esprit préféraient quitter cette terre sans regrets, sans remords, à un âge honorable et, si possible, dans un lit douillet, accompagnés d’une pléthore de gens aimés que l’on pourrait alors scruter pour la dernière fois… Alors comment Ahulane aurait-elle pu anticiper le regain de force et de fougue que lui offrit son opposant ? La panique et la surprise s’emparèrent d’elle en premier lieu lorsqu’elle sentit une pression sèche l’attirer vers l’avant. En temps normal, si elle était restée maîtresse d’elle-même, elle aurait assurément pu tenir bon, se maintenir à une distance raisonnable de ce macchabée en devenir tout en essayant d’abréger ses souffrances… En l’occurrence, elle se contenta de forcer aussi brutalement qu’elle en fut capable : tant et si bien que Gamma put l’éloigner de lui sans la moindre difficulté. Problème : l’Entraîneuse abandonna son arme si particulière dans le torse au sein duquel elle venait de lui tailler un fourreau… Cela ne sembla guère entraver les mouvements du blessé grave qui, grâce à l’énergie du désespoir, parvint à se jeter sur son arme une seconde avant que Rodrick ne soit capable de s’en emparer. Le Recruteur, trop lent, eut néanmoins le réflexe salvateur de bondir vers l’arrière afin d’éviter de tâter une seconde fois de cet acier aiguisé. Lui et sa collègue se mirent alors côte-à-côte, pour lorgner leur ennemi qui, en bien piteux état, semblait vouloir lutter jusqu’à la toute fin : alors que les Cy-Wolfs commençaient à s’approcher dangereusement, suite au désintérêt soudain de Vermeil pour le prisonnier, Ahulane tenta de tendre une main relativement bienveillante à l’unijambiste, sachant pertinemment qu’une effusion de sang supplémentaire serait de trop…

-Il y a déjà eu assez de chaos, aujourd’hui… Dépose les armes. Nous ferons en sorte de traiter ton cas avec équité : si nous t’arrêtons, nous pouvons faire en sorte de t’épargner Impel Down… Ou la pendaison. Tu n’as pas besoin de finir entre les mains du Gouvernement Mondial… A condition de te rendre, tout de suite.

Un procès juste, et des conditions de détention humaines, dignes. Voilà ce que promettait Ahulane à son interlocuteur… Pas grand-chose de réellement attrayant, donc, si l’homme était attaché à sa liberté plus qu’à sa propre vie, mais de quoi lui permettre de réfléchir très sérieusement quant à son avenir. C’était la dernière chance qu’il avait de déposer les armes… Et considérant son état physique, aussi bien que son handicap, il allait sans dire qu’il ne ferait pas partie des fuyards. Illusia le verrait mort… ou prisonnier.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Jack10
Pacifista Alphabeto.

Les rouages de la bête en acier grincèrent tandis qu’elle se redressait péniblement, suite au choc sourd qu’elle avait malencontreusement enduré. Cela n’avait pas eu raison d’elle, pour sûr, mais son armature semblait néanmoins avoir souffert de cette rencontre aussi inopinée qu’inattendue : il en faudrait plus pour l’achever… Pas pour la ralentir. Tant et si bien qu’au moment où l’Alphabeto fut à nouveau opérationnel, Mizu était déjà loin. Les tireurs n’étaient ni assez adroits, ni assez vifs pour tenir l’homme-poisson en joue convenablement : cette charge revenait donc totalement au Pacifista… Qui, de son côté, n’était plus en mesure de charger afin de rattraper sa proie. Le combat au corps-à-corps était donc à exclure, considérant la lenteur des mouvements endémiques à cette catégorie-ci de créatures robotiques. Une ultime arme, en revanche, pouvait permettre à cette machinerie infernale de mettre en danger son assaillant : si elle avait prouvé qu’elle avait été créée dans l’optique d’être une arme de guerre spécialisée dans le corps-à-corps, elle avait également montré qu’elle était dotée de missiles incendiaires… Et elle ne tarda guère à en réutiliser un ultime. La détonation eut lieu, et la fusée se mit à foncer droit en direction de l’amphibien qui courrait au loin : elle déverserait un torrent de flammes au contact… Mais il restait à savoir si, oui ou non, l’Alphabeto parviendrait à faire mouche. Dans tous les cas, il aurait bientôt de quoi faire ailleurs, car d’autres menaces plus tangibles que le menace étaient encore présentes sur la place…

-Il semblerait que tout soit terminé, Kabayochi… Je suis navrée, vous allez devoir vous passer de votre échafaud. Et de votre public…

Iliena, lentement, laissa une part généreuse de ses mèches de cheveux revenir à elle. Elle prit toutefois garde à en conserver un lot conséquent autour des poignets et des chevilles du condamné, de façon à l’empêcher de prendre la poudre d’escampette même s’il venait à batailler fiévreusement. Elle espérait toutefois qu’il opte pour la dignité : l’idée de le tuer à petit feu ne lui plaisait qu’à moitié. Autant enterrer cette histoire une bonne fois pour toute…

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Pixiv_13
Lieutenante Ilineth.

En l’état, les fusiliers et le sergent-chef étaient inutiles. Ils le savaient, mais cela ne les empêchait en aucun cas de faire le travail qu’on attendait d’eux avec une sévérité exemplaire. Au moindre mouvement de recul, le criminel se verrait criblé de balles… et la lieutenante pourrait alors en profiter pour lui infliger le coup de grâce. Cependant, en l’état, le maudit ne semblait pas réellement vouloir s’éloigner de la gradée : a contrario, il faisait en sorte de la coller de près, ce qui limitait drastiquement les options des soldats. Ces derniers tinrent donc leur souffle et demeurèrent immobiles tandis que la jeune femme avait affaire à l’intrus virulent, auquel elle ne répondit même pas. L’agression dont elle avait été l’objet justifiait sa propre brutalité, et le danger qui planait sur ses subordonnés ne lui échappait pas davantage… Ce type qui venait de la place publique d’Illusia n’était clairement pas un saint et il valait mieux le mettre à mort plutôt que de courir le risque de le voir se volatiliser. Un choix extrême mais pragmatique qu’elle était prête à assumer : voilà pourquoi elle était revenue à la charge si fièrement, afin de mener la riposte d’une main ferme. Problème : l’ennemi était vif… Plus qu’elle. Et plus fort, également : tant et si bien qu’elle ne put pas l’empêcher d’interrompre son geste, pas plus qu’elle ne put s’en échapper. L’un de ses bras était pris, et on tentait désormais de lui asséner un coup violent… mais elle avait, elle aussi, une main libre. Et la douleur passagère du kangourou n’avait évidemment pas pu lui échapper, même alors qu’elle était à demi au sol, à plusieurs mètres de lui… Le sang, également, trahissait la blessure qu’elle tenta d’atteindre d’un coup de poing. Allait-elle frapper assez vite ? Cela allait-il avoir l’effet escompté ? Elle ne perdait rien d’essayer, en tout cas.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Nikkar10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Falke_10
Commandants Sheylon et Dolosa.

Pour les deux commandants, les explications sommaires des alliées de Kururu n’avaient pas pu dissiper beaucoup de malentendus et d’a priori. Toutefois, il semblait relativement certain que ces jeunes femmes n’étaient pas des ennemies : même s’il valait mieux les garder à l’œil, de toute manière, il y avait bien suffisamment de chaos apparent du côté de la place pour y rendre leur présence foncièrement utile… Un simple coup d’œil et un hochement de tête permirent aux deux gradés de se mettre d’accord. Il était hors de question de laisser d’hypothétiques criminels vagabonder librement aussi près d’une zone de tension, a fortiori si l’on considérait qu’elles avaient possiblement contribué à ce désordre. Voilà pourquoi ils ne pouvaient pas se contenter de leur tourner le dos et de les laisser vaquer à leurs occupations… D’un autre côté, les deux commandants avaient reçu un ordre simple : porter secours aux hommes restés près des vices-amiraux et offrir un regain de moral à leurs alliés. Fort heureusement, ils étaient deux… Aussi Dolosa prit-elle les devants, se dirigeant vers la place publique où l’exécution aurait dû se dérouler en entraînant à sa suite toute une cohorte de marines, tandis que Sheylon restait en retrait avec un contingent plus réduit. Il prit la peine de répondre aux trois jeunes femmes avec professionnalisme, sachant que leur comportement risquait d’attirer les interrogations.

-Si ce que vous dîtes est vrai, nous le saurons bien assez vite. En l’état, je vais rester à vos côtés et vous demander de demeurer tranquilles. Nous ne pouvons pas nous permettre de vous laisser circuler librement tant que nous ne sommes pas parfaitement convaincus de votre bonne foi…

Pour le commandant Cile, la chance était encore favorable : le commandant Sheylon prenait son rôle très à cœur, et il ne pouvait pas être partout à la fois… Ce qui, fatalement, offrait au traître une chance de se tirer de là en un seul morceau.



Ordre de réponse :
Kiru - Massy - Aaron - Kururu
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !
Résumé :
Après une courte hésitation, Vermeil sauve Gerrich en bloquant la balle et en repoussant Ericken. Legum, qui a esquivé l’attaque de Kururu, et Gerrich, qui traîne Aaron, commencent à s’enfuir. Vermeil semble se métamorphoser, et Skeer essaye de s’éloigner de la place publique également, sans grand succès pour le moment.

Ahulane est repoussée, et Rodrick ne va pas assez vite pour récupérer l’arme. Ils se reculent, laissent à Gamma de quoi respirer, puis l’invitent à déposer les armes pour éviter d’être pris en charge par la Marine. Le choix lui appartient !

Pour Delta, le Pacifista est incapable de le suivre et, en l’état, personne ne fait suffisamment attention à lui pour l’interrompre. L’Alphabeto tente donc une interception de façon quelque peu éclatante, puisqu’il mise sur une fusée incendiaire pour lui couper la route.

Ilineth comprend qu’elle ne peut pas gagner si elle joue par la force brute, mais elle a l’avantage d’avoir une main libre. Elle ne laisse pas vraiment à Massy le temps d’éloigner sa lame : elle tente de frapper sa blessure d’un coup de poing, sans être sûre de pouvoir faire mouche à temps et sans savoir quel en sera le résultat !

Sheylon reste aux côtés des alliés de Kururu tant que leur discours n’est pas appuyé par d’autres informations et tant que leur innocence n’est pas prouvée. Dolosa, de son côté, part réaliser la tâche qui lui a été confiée : elle rejoint donc la place par l’entrée sud-ouest, accompagnée d’un bon nombre de soldats non gradés.
Liste des niveaux/aptitudes :
Côté pirates :
Vermeil est niveau 42+. Il possède les hakis de l'armement et de l'observation, et peut contrôler ses os.
Skeer est niveau 40. Il possède le haki de l'armement et combat avec une rapière. Il possède un style pur perce-vent.
Legum est niveau 36. Elle possède le haki de l'observation et combat avec des kunais. Elle est maudite du Tori Tori no Mi modèle Tyran Tritri.
Gerrich est niveau 35. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.

Côté révolutionnaires :
Sor est niveau 42. Il possède le haki de l'armement et combat avec une épée. Il possède un style pur tranche-foudre.
Ahulane est niveau 33 Elle combat avec un marteau de guerre.... Ou peut-être une lance... ou une urumi ?
Rodrick est niveau 24. Il combat au corps-à-corps.

Côté Gouvernement Mondial :
Ericken est niveau 39. Il possède le haki de l'armement, un zoan de type mouflon et combat avec une hallebarde.
Le Cy-Wolf à ses côtés est niveau ?
Iliena est niveau 39. Elle possède le haki de l'armement, le haki de l'observation, combat avec une épée et un retour-à-la vie capillaire.
Le Pacifista Alphabeto est niveau 38.
La colonelle Ingrid est niveau 29. Elle combat avec une rapière.
Le Cy-Wolf aux côtés d'Aaron est niveau 27.
Le Cy-Wolf gaz est niveau 25.
Le Cy-Wolf shuriken est niveau 25.
Le commandant Sheylon est niveau ?
La commandante Dolosa est niveau ?
La lieutenant Ilineth est niveau 18. Elle combat à l'épée.
Le sergent-chef Herlang Olm est niveau 15. Il combat à l'épée.

Côté Decimas :
Koray est niveau 36+. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.
Lena est niveau 30. Elle combat avec des couteaux de lancer.
Gaston est niveau 27. Il combat avec un katana.
Nina est niveau 25. Elle combat avec une batte.
Ayjill est niveau 19. Il combat avec deux pistolets.




Et désolé pour le léger retard !
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
Aaron Guts
Messages : 496
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue29/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue81/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (81/200)
Berrys: 59.627.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Mar - 2:32


ZzzzZzZzZzZ - zzZzZzZzZ - Vision
Featc'est un event donc beaucoup trop de gens






La situation venait enfin de se renverser. Et quelque part, la tentative d'Aaron avait créée cet événement. Les attaquants étaient maintenant défenseurs. Les pirates de Tengen n'avait désormais plus aucune chance de libérer le Kabayochi, dont l'exécution semblait imminente. Ils étaient en difficulté, si ce ne fût tout de même que quelques secondes. Voilà que maintenant, ils amorçaient leur retraite. Un mouvement commun, organisé par le plus expérimenté et le plus fort de tous. Visiblement, obligé de passer à un stade de puissance supérieur afin d'écarter toute menace tangible qui se mettrait en travers de lui, et du bateau qui les attendent. C'est en ce début de retraite, et par le redressement de Gerrich, que le corps d'Aaron commencerait une longue route où il se verrait, traîné comme un traître en place publique. Le corps du maudit rebondissait, incapable d'esquiver les nombreux gravats et bloc de pierres de la maison tombée en ruine. De nombreuses douleurs que le Guts ne manquerait pas de ressentir, une fois tout ce beau bordel finit, et la pression redescendue.

Inconscient, il l'avait été maintes et maintes fois. Malgré la vingtaine passée, le Nocturne à participé à plus de batailles que certains vétérans. Elle furent cependant toutes contre le même ennemi. Mais elles ne furent jamais vraiment les même. Chaque fois, des nouvelles idées de défense ou d'attaque émergeaient dans les esprits de chacun. Il avait reçu des coups derrière la tête, dans la tempe ou en plein sur le crâne. C'était notamment grâce à cela qu'il savait désormais où frapper pour faire mal à l'autre, sans trop se faire mal à soi. Il avait encaissé, tellement de chocs, tellement de coups cinglants contre son crâne. Quelque part, il s'y était habitué. Pas à la douleur bien sûr, et cette fois en était la preuve, son visage en était défiguré. Non, il était habitué à cet état de léthargie, cet état d'inconscience. Plus les mètres passaient, et plus le corps du maudit réagissait aux impacts douloureux des pierres contre son corps. Des petites expressions de visage, signifiant une douleur dérangeante. Alors qu'il était rudement traîné sur la place publique, le Guts commençait, doucement, à reprendre conscience. Ses yeux s'entre-ouvraient doucement, alors que son cerveau prenait le temps de s'habituer de nouveau à cet état d'éveil. Une silhouette, deux silhouettes, trois silhouettes, quatre silhouettes, cinq silhouettes, une fille qui lève son épée, un prisonnier... un prisonnier ?

Les yeux du vengeur s'efforçaient de s'ouvrir d'avantage, afin de clarifier cette scène si floue, que son cerveau tout juste éveillé s'évertuait à analyser, et comprendre. Cette fille. C'était celle qui lui avait fait la promesse d'un entretien avec Kiru. Avec le possible responsable de tous ces meurtres. Ces meurtres... Lentement, le bras non lié du survivant à l'état de serpillière se tendit vers la scène qu'il voulait à tout prix empêcher. Et comme ci cela allait tout résoudre, il cherchait à attraper les deux silhouettes dans sa main, mais elles étaient si loin, et il était si faible. Il abandonna l'idée après plusieurs essais aux réussite nulles. Son bras retomba sur le sol, continuant de soulever de la poussière.

Pendant quelques secondes, il s'efforça, et se concentra, la bouche et le nez encore en sang. Une sensation loin d'être méconnue, mais trop souvent désagréable. Ces instants semblaient être une éternité, une éternité durant laquelle il voyait la mort du Kabayochi, des centaines de fois. Des décapitations, des égorgements, ou simplement des coups d'estocs qui traversaient son tronc. Dans toutes les directions, tous les angles. Des fois à deux mains, des fois une seule. La gauche, la droite. Parfois il tombait directement, et parfois il mettait un peu de temps avant que sa vie ne se sépare définitivement de son corps. Le sang coulait à chaque fois, plus ou moins abondamment. Il ne pouvait supporter ces visions, et c'est pourquoi, à la fin de sa concentration, il expulsa tout le souffle qu'il avait retenu. Malgré les chocs contre le sol, malgré les deux échecs où il avait perdu tout le souffle emmagasiné, il lâcha tout, d'un coup d'un seul, fixant le duo entre la marine et le condamné, entre le bourreau et le pirate, entre la vice-amirale et le chef d'organisation.

- " OOOoOoOooOOoOoOOOOOOOOOÏÏÏÏÏÏÏÏÏÏÏ ! "




(c) NyoTheNeko sur NeverUtopia, modifié par Sora Okinawa



Résumé & Techniques:
 





_________________
[23:20:07] Raki Goshuushou : ptdrrrrrr aaron t'es mon héros la
[23:21:52] * Alekseï V. Ledovskoï demande un selfie avec Aa-chan *

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 T9HaUtn
Spoiler:
 


Dernière édition par Aaron Guts le Jeu 28 Mar - 17:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
Kabayochi.M.Kiru
Messages : 2842
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue43/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue297/500L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (297/500)
Berrys: 341.428.650 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeMer 20 Mar - 2:23


La Mort du Golem !


Finalement la lumière vint percer l'obscurité de sa prison de cheveux tandis que ceux-ci s'écartaient, quelques mèches se contentant désormais de le maintenir en place tandis que la Vice-Amirale se positionnait à nouveau devant lui. Il demeura immobile pendant quelques secondes, clignant des yeux tandis que ceux-ci peinaient à s'adapter à cette luminosité soudaine après le noir complet. Alors tout redevint clair en un instant, il n'était pas resté dans le noir suffisamment longtemps pour ne subir plus qu'un simple éblouissement. Son regard parcouru rapidement les alentours, sa dernière vision voyait l'échafaud détruit par Massy et Delta, voyait Vermeil plonger vers lui par dessus la Capitaine Corsaire. Dans un sens il s'était attendu à se trouver au milieu d'un combat entre le lieutenant de Tengen et la Vice-Amirale mais, même s'il n'avait pas voulu se l'avouer, le calme qu'il avait vécu depuis quelques secondes dans sa prison de cheveux se confirmait à présent devant lui. Plus loin sur la place c'était désormais le dos de Vermeil qu'il distinguait, Massy et Delta ayant disparus de sa vision, la tendance avait clairement changé, la fuite était à présent de mise. Une simple retraite aux yeux des attaquants probablement, une débâcle totale à ceux des gouvernementaux qui semblaient déjà jubiler de leur victoire. Pour autant il savait que les gradés comme Iliena ne se leurraient pas, ce repli n'était pas tant une incapacité à vaincre qu'un manque d'intérêt pour le prix à en retirer. Comme le disait le dicton, le jeu n'en valait plus la chandelle.

Peu importe, je rejoins ma famille...

Les yeux fixés sur ceux qui déjà commençaient à s'organiser pour s'échapper de cette île il les remercia silencieusement pour avoir tenté de le libérer. Peu importe leurs motivations en ce jour ils avaient combattu pour lui et pour cela il ne pouvait que les gratifier de ses dernières pensées. Il avait commencé cette journée en suppliant presque d'être tué, un tel ralliement de force pour le sauver lui avait redonné l'envie de vivre. Mais en réalité son excès de confiance n'avait été que de la colère déguisée, une envie de vengeance qu'il aurait déchainé sur le monde s'il avait pu partir d'ici en vie. Désormais que cette possibilité s'éloignait à nouveau il sentait la noirceur et sa haine retomber au fond de son corps, laissant de nouveau place à la résignation. A présent il le savait tout était terminé, pas d'autre sauveur ou de sursis inattendu, il vivait ses derniers instants. Un à un les visages de ses êtres chers passèrent devant ses yeux tandis qu'un sourire naturel apparaissait sur son visage. Il était encore jeune mais sa vie n'avait déjà été que par trop souvent semée de chaos, au final il allait rejoindre la quasi-totalité de ces visages aujourd'hui. Sereinement il ouvrit la main comme pour indiquer à la Vice-Amirale qu'il n'avait aucune intention agressive, rassemblant alors ses forces pour se lever et se camper debout devant elle, continuant de fixer un point invisible aux yeux de tous devant lui il ajouta :

Dîtes à l'Archer que je suis désolé pour le bras... et que je saluerais son frère pour lui !

Alors il pencha son corps vers l'avant, dévoilant son cou jusqu'à un angle qui permettrait aisément à son bourreau de pratiquer son office. Pour autant il ne remit pas ses genoux à terre, se pliant en tachant de rester debout. Il n'avait pas fait l'insulte à la jeune femme de lui accorder le luxe de mourir ainsi plutôt qu'à genoux mais si elle ne le forçait pas à tomber à nouveau il conserverait cette position. Au final ses derniers mots seraient probablement particulièrement incompréhensibles pour la Vice-Amirale mais c'était là sa dernière volonté. En ces derniers instants il pensait à sa famille, et sans même savoir pourquoi, il s'était senti obligé de faire un geste vers la famille d'un ancien allié.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Pnj_hp10
Mizu Sakana/Delta

Il courrait aussi vite qu'il le pouvait, profitant d'une certaine maladresse des tireurs marines et d'un désintérêt évident des gradés et du gros de leurs troupes pour un adversaire en fuite alors que d'autres d'autant plus dangereux demeuraient au centre de la place. Pour autant il savait qu'il n'en avait pas fini, tant qu'il n'aurait pas retrouvé l'eau et l'avantage que celle-ci lui conférait il demeurait à la merci de la moindre attaque ayant un tant soit peu d'envergure. Ainsi ne fut-il pas surpris lorsque le projectile aux proportions assez impressionnantes se jeta sur lui en sifflant dans les airs. Il pouvait se mouvoir certes, mais il demeurait bien trop blessé et fatigué pour se protéger correctement. Alors, comme au bout de ses forces, il se contenta d'attraper aussi rapidement que possible de son bras valide un débris sur le sol, ne prenant même pas la peine de voir s'il venait de l'échafaud ou de la maison d'où il avait émergé un peu plus tôt, se contentant de le mettre en bouclier. Il serra les dents au moment du choc, s'agrippant à cette maigre protection et se forçant à continuer d'avancer tandis que les flammes venaient laper son épaule et son dos. Il sentit la douleur s'intensifier, sachant sans avoir besoin de le voir que sa peau fondait à plusieurs endroits, victime de brûlures sévères qui laisseraient probablement des marques définitives. Mais il n'y pensait pas, il n'en avait pas le loisir, d'un mouvement rapide il éloigna son bouclier et le projectile par la même occasion, profitant du fait que cela semble être l'ultime assaut contre lui pour se remettre à courir à tout rompre. En quelques secondes il atteint le bord de la place et disparu dans la ruelle, sa trajectoire allait être simple, allait tout droit vers la plus proche bordure de l'île, si personne ne s'interposait entre lui et l'océan, il quitterait bientôt cette île.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Riku11
Riku Kenshi/Gamma

Gamma sauta sur son épée comme si sa vie en dépendait, se redressant pour faire face à ses adversaires, demeurant finalement surpris de ne subir aucun assaut. L'adrénaline le maintenait debout, son arme en main prêt à en découdre alors même qu'il faisait à présent peine à voir. Sa blessure était loin d'être bénigne, et le liquide carmin qui semblait s'en échapper en grande quantité en était la meilleure preuve. En réalité en demeurant ainsi à vouloir se battre il ne faisait qu'empirer sa situation et de réduire ses chances de survie. Déjà ses sens semblaient tressaillir, sa tête lui tourna et il manqua de tomber avant de finalement se remettre en garde, ne comprenant pas l'attitude des deux Révolutionnaires. Il vit la femme vouloir parler mais aucun bruit compréhensible ne lui parvint, juste un flot d'onomatopées suivi d'un sifflement qui le fit grimacer. Bizarrement au milieu de ce chaos la situation paraissait tout à coup beaucoup plus calme, le regard du bretteur parcouru la place des yeux tandis que ses pensées lui jouaient des tours, lui donnant un sentiment de panique. Puis tout s'arrêta ! Là ! Debout ! Se tenait le Golem qui présentait son cou à l'arme d'Iliena. Il ne chercha pas à comprendre ce qu'il s'était passé, il s'en fichait éperdument car cela ne lui laissait qu'une seule vérité, ils avaient échoués ! Alors comme un coup de massue cette vision lui retira toute énergie, l'adrénaline quittant ses veines tandis qu'il se retournait vers ses adversaires qui semblaient attendre quelque chose de lui à présent. Ses yeux se baissèrent vers son torse où il sembla alors simplement prendre conscience de son état, ses mains se posèrent sur l'arme encore planté dans son corps et il la retira lentement sans qu'une douleur particulière ne paraisse s'emparer de lui. Il sentit la fatigue arriver, sa vision se troubler, il leva ses deux armes devant lui et avança d'un pas, comme prêt à charger une nouvelle fois. Puis il s'effondra, n'ayant plus assez de force et ayant perdu trop de sang pour rester conscient, à moins que ce ne soit le fait qu'il n'ait plus de raison de se battre à présent.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Rati_m10
Marimo Matewai/Zeta

Personne n'avait réagit à son départ ce qui le décevait grandement, après tout s'il faisait quelque chose d'héroïque il fallait que les gens s'en rendent compte sinon il n'y avait aucun intérêt. Au final s'il était parti sur la place avec entrain il avait rapidement perdu en motivation et en rapidité d'avancée. Néanmoins dès lors qu'il aperçut une escouade de marine pénétrer à leur tour sur la place, presqu'à sa suite, il se sentit comme pousser des ailes, surtout lorsqu'il constata qu'une Commandant gérait ladite escouade. Aussitôt il bifurqua vers eux avec entrain, rejoignant rapidement Dolosa à qui il déclara avec le plus grand sérieux du monde :

Commandante Dolosa, Sergent Matewai au rapport ! Les guerrières de la Capitaine Corsaire nous ont indiqués la présence d'un légume à surveiller près de l'échafaud !

Il s'était positionné juste un peu en retrait de sa supérieure hiérarchique, continuant à avancer avec le reste des soldats en attendant une réponse ou des ordres à appliquer. Néanmoins il ne put s'empêcher de détourner son attention lorsqu'il aperçut la scène qui se déroulait plus loin devant l'ancien échafaud. Les pirates semblaient revenir vers eux à présent, cherchant probablement une porte de sortie, aussitôt il posa son regard sur la Commandante avec un regard apeuré et interrogatif sur l'attitude à avoir, c'était plus un réflexe qu'autre chose.




Résumé:
 

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 1386332635-sign-kiru2
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 540
Race : Humain
Équipage : Freewill

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue29/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue94/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (94/200)
Berrys: 7.316.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeSam 23 Mar - 1:30



L'histoire est écrite par les vainqueurs


Les yeux de Massy croisèrent ceux de la lieutenante et il sut alors d’instinct qu’elle ne comptait pas se rendre sans combattre. En temps normal, il aurait tenté de la raisonner, de lui expliquer qu’il n’avait aucunement l’intention de faire plus de mal que nécessaire à une femme. Cependant, le regard de son adversaire l’avait d’ores et déjà convaincu de la futilité d’une telle démarche. Pire encore, cela aurait juste été une insulte envers l’esprit combattif de cette demoiselle. Il était juste de dire que le maudit ne considérait plus Ilineth comme une chose fragile à ménager, mais comme une guerrière à part entière contre qui il ne pouvait pas se permettre le moindre écart de conduite. Aussi, il ne retint pas son coup cette fois-ci et il fut heureux de constater que la garde de son épée frappa sans problème le crâne de l’ennemie. Malheureusement, le zoan n’eut pas du tout la possibilité de se réjouir de cet état de fait. La gradée ne s’était bien entendu pas laissée faire comme une poupée de chiffon : elle avait rendu la monnaie de sa pièce au jeune homme importun lui barrant la route. Malgré l’avantage certain du pâlot dans le domaine de la vitesse, son attaque demeurait bien moins directe que celle de la sabreuse. De ce fait, pirate et marine frappèrent presque simultanément, causant chez le premier une douleur difficilement supportable.

-« Bordel… » jura-t-il en conséquence, une affreuse grimace s'étant formée sur son faciès.

Ce fut donc sans surprise que la poigne de l’Umbra s’affaiblit momentanément, offrant à la combattante une occasion en or de se défaire de l’étreinte exercée sur son bras. Toutefois, elle n’en fit rien et pour cause : le coup qu’elle venait de recevoir à la tête l’avait sonnée une fois de plus. Dans ces conditions, ni le fauteur de troubles ni la représentante de l'ordre ne semblait avoir l’avantage dans le bras de fer venant de s’entamer entre eux. En tout cas, c’était la conclusion à laquelle pourraient en arriver certains soldats inexpérimentés. Cependant, les autres ne se voileraient sans doute pas la face : le duel qui se déroulait sous leurs yeux était inégal à bien des niveaux. Aussi, compte tenu de sa nature de zoan, Massy ne mit pas excessivement longtemps à se remettre du précédent échange de coups. Les souffrances infligées par la lieutenante étaient encore vives dans son esprit et sa blessure ne risquait pas de le laisser tranquille avant un bon moment, mais il avait connu bien pire à Mars. De plus, la douleur était tout à fait supportable une fois la surprise passée. Si le musicien semblait plutôt remonté à l’égard de la jeune femme, il n’avait toujours pas perdu de vue ce qui l’avait poussé à opter pour cette stratégie et pas une autre.

-« Les coups bas ne vous mèneront nulle part. » commenta-t-il froidement.

La main du forban serra alors de plus belle le bras armé de la justicière, la contraignant de nouveau à se servir de son corps comme unique moyen de défense. Ils reviendraient donc en quelque sorte à la case départ ; enfin, c’était bien entendu sans compter sur la capacité du bretteur à apprendre de ses erreurs. Ce dernier avait sous-estimé une fois de plus la demoiselle, et il en avait payé le juste prix. Il s’en voulait véritablement d’avoir commis deux fois de suite la même faute, mais il était bien déterminé à ne pas commettre de nouvel impair. Après tout, le marsupial était bien placé pour savoir que l’orgueil était le premier pas dans la tombe, sa mère de cœur le lui avait bien assez répété. Aussi, il comptait réitérer son dernier assaut à ceci près qu’il allait adapter les parties problématiques. Tel un forgeron débarrassant petit à petit une lame incandescente de ses imperfections, Massy allait peaufiner sa tactique dans l’optique d’atteindre la perfection. Pour commencer, il destinerait à Ilineth une attaque directe et rapide au possible censée l’atteindre au visage pour la déconcentrer. Cependant, si la gradée arrivait malgré tout réaliser une attaque aussi perfide que la précédente, celle-ci viendrait se heurter à un membre presque exclusivement fait de muscles : la queue du kangourou. En effet, cette dernière se serait au préalable frayé un chemin entre les jambes de l’hybride afin de se placer sur sa blessure tel un ultime rempart fait de chair et de sang. Bien sûr, cette protection relative ne permettrait en tout et pour tout que d'amoindrir les souffrances découlant d'hypothétiques assauts, ce qui voudrait dire que la jeune femme outrepasserait ultimement cette défense avec un peu d'acharnement. Toutefois, il faudrait déjà que son adversaire lui en laisse le loisir, car le bouquet final de cet enchaînement serait une série de coups de garde sur le crâne.

-« Les bras de Morphée vous attendent, mademoiselle. »



Code by Edward Lawrence



PS=Le fait que Massy et Ilineth frappent en même temps ainsi que le fait qu’elle soit sonnée ont été vus avec le MJ.
PS2=Si ça fait trop d’actions en un tour, le MJ peut bien entendu interrompre l’enchaînement quand il veut.
PS3=Un grand merci à mon bro Aaron. S’il ne m’avait pas remis les idées en place, ce post aurait été plus que médiocre.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue37/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue47/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeMar 26 Mar - 23:13




Au final, tout se passait pour le mieux. Kururu avait rattraper sa boulette. La femme chien esquiva son marteau comme prévu, mais le marine ne se retrouva pas en infériorité numérique. Par contre, son adversaire le prit plutôt mal. La Rose pouvait facilement comprendre pourquoi. Enfin, c’était la faute des Tengen. La demoiselle avait laissé plusieurs chances à ces pirates de plaider leur cause. Ils ne l’ont jamais fait. Résultat, elle n’avait aucune raison de ne pas intervenir comme demandé. Une petite surprise arriva en même temps que ses amies et d’un marine supplémentaire. C’était un plaisir de les voir toutes présentes.

Kururu retourna vite à l’affrontement quand Vermeil apparut. L’homme était sans le condamné. Ah! Il n’avait pas prévu que son coéquipier serait pris pour cible et que se retrouverait dans une situation délicate. Malheureusement pour lui si. Et encore, la demoiselle avait encore fait tout raté. Sinon, l’homme mauve se serait retrouvé dans une situation plus délicate. Dans tous les cas, le chef de l’escouade Tengen signala le retrait de leur équipe. La femme chien lança un dernier regard noir à la cheffe de l’Alliance Rose. Elle reçut en retour un sourire puis la rose se détourna d’eux. Ils partaient, son équipage n’avait aucune raison de poursuivre les affrontements.

Vermeil pouvait le remarquer aisément. Aucune agressivité ne venait de la jeune fille ou de ses alliées. Il était totalement ignoré. Enfin, elles gardaient un oeil dessus au cas où, mais sans plus. Kururu salua d’un signe de tête la marine au coté de la famille Edel. Soudain, un cri lui rappela un détail important. elle avait complètement oublié le civil! Le pauvre homme était déjà en train de se faire emporter en dehors de la place. Le regard désespéré vers l'échafaud l'intrigue. Ah… Le condamné était en train de dire des paroles. Probablement ses derniers mots au vu de la situation et de son air résigné. Directement, la jeune femme glissa un ordre à Cristal puis se dirigea vers l'échafaud.

- Un instant!

Son regard se planta sur la vice-amiral.

- Vous avez demandé l’aide du civil en échange de le laisser parler au condamné. Attendez son retour ou au moins, laissez moi lui poser les questions. Il m’a un peu expliqué sa situation.

Au même moment, Cristal glissa un mot à ses ainées puis annonça ses propres directives.

- Aidez les blessés, maintenant!

Un oui général retentit. Emeraude se dirigea vers le civil mal en point. Rubis et Saphir s'occupaient de rassembler les blessés de la marines. Opale occupa le marine en lui demandant où elle pourrait trouver plus de matériels de soin. Ce qui laissa une brève opportunité à Topaze pour s'éclipser et partir à la poursuite du civil collé. Cristal se contenta de passer un coup de fil, puis elle se dirigea également vers le civil. C’était un cyborg, il ne faudrait pas trop des deux demoiselles pour le remettre sur pieds.

Cet appel était à destination du Tsukimi. Les membres de l’équipage se déploya pour trouver le navire Tengen. Peu importe qui trouverait le duo de fuyard en premier, le résultat serait le même. Aucune agressivité ne pourrait être détecté par le haki de l’observation de Legum. En effet, aucun membre de l’Alliance Rose n’avait l’intention de les arrêter totalement et encore moins de les combattre. Il était évident qu’aucun d’entre eux n’avait le niveau pour faire face à la puissance d’un combattant d’au-delà des blues. De plus, ils avaient reçu l’ordre de ne pas se mettre en danger. En réalité, ils avaient une demande. Leur but était de décoller le civil et de le ramener sur la place. Après, ils se contenteront de laisser partir les Tengen. Si la femme chien leur laissait une chance, elle recevrait en plus des excuses de la part de Kururu ainsi qu’un numéro et une invitation à discuter de manière pacifique cette fois. Si Topaze échoua, nul doute que Mamie Sonia et ses pouvoirs de persuasions saurait se montrer assez convaincante pour récupérer le blessé.




Kururu va parlé à la vice-amiral pour retarder l'exécution qui semble se conclure.

Cristal passe un appel avant d'aller soigner les blessés avec Emeraude, Saphir et Rubis.

Opale demande des informations au marine qui les escorte.

Topaze tente de suivre les deux Tengen avec le civil collé pour le récupérer. Dans tous les cas, si elle échoue ou se fait semer, le duo tombera sur des membres de l'Alliance Rose qui seront là pour la même chose.

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Krrkrr10
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1793

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeJeu 28 Mar - 14:26


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Nagisa10
Vice-Amirale Iliena.

Face au sens obscur des ultimes palabres de Kiru, qu'elle ne comprenait pas le moins du monde, Iliena fronça les sourcils. Il faisait manifestement écho à Ghetis Archer, désormais vice-amiral dans la Marine, mais n'étant pas spécialement proche de ce collègue, la jeune femme était incapable de savoir si une donnée qui aurait pu être en sa possession lui échappait encore afin de saisir le sens général de ces mots assumés. Finalement, elle sembla capituler à trouver le moindre sens derrière ces dires, acceptant de les voir demeurer obscurs, au moins jusqu'à ce que l'occasion lui soit offerte de s'entretenir avec l'Archer dont il était question : elle leva son arme et s'apprêta à la faire retomber sur la nuque du brigand, sans chercher à écouter le hurlement lointain et plaintif du civil atterré, mais fut soudainement coupée dans son élan par l'intervention de Kokoro Kururu, qui semblait délaisser son rôle temporairement. Jusqu'à présent, la corsaire s'était avérée d'une aide certaine, puisqu'elle avait pris son rôle très à cœur et qu'elle s'était chargée d'offrir aux Nebulas une résistance aussi coriace que possible... Aussi la bretteuse consentit-elle à l'écouter plaider la cause d'Aaron, non sans néanmoins demeurer sur le qui vive, les sens aux aguets. La moindre agression extérieure, la moindre apparition hostile l'aurait poussé à précipiter la mise-à-mort sans la moindre hésitation : ils avaient déjà couru trop de risques, et la survie de Kabayochi ne pouvait plus s'avérer envisageable. Il avait des liens concrets avec Liga D. Tengen, à en croire l'apparition de Vermeil et de ses camarades... Des liens qui ne pouvaient qu'inquiéter les gérants de West Blue, dans la mesure où leurs attirails et leurs effectifs n'étaient en aucun cas en mesure de tenir tête à l'un des quatre Empires du Nouveau Monde. Toutefois, la demande de Kururu ne s'avéra guère saugrenu et, comme pour mettre la haute-gradée d'autant plus en confiance, aucun autre adversaire ne sembla se dévoiler tandis que les secondes défilaient, inlassables. Elle soupira, prit une stature plus formelle et s'adressa à la Shishibukai d'une voix monocorde et sévère, mais juste.

-Bien. Vous avez une minute devant vous pour tenter de lui tirer les réponses que vous souhaitez entendre. Une minute, pas une de plus : que le civil soit là ou pas. Ensuite, il mourra.

Un sursis. Pour l'instant, la situation semblait être sous contrôle : les principaux opposants au Gouvernement Mondial avaient été déroutés, et les autres avaient tout bêtement été vaincus... Il ne restait des assaillants d'Illusia rien de plus que des fuyards, qui considéraient sans nul doute que leur existence valait plus que celle du Kabayochi. Autrement dit, une minute, ça n'était pas un compromis absolument insensé... Bien sûr, la vice-amirale demeurerait aux côtés du prisonnier quoi qu'il arrive, y compris s'il demandait le contraire afin de pouvoir répondre à la seule pirate. Il valait mieux, donc, que Kururu se dépêche de poser les questions qui étaient les siennes si elle espérait obtenir une réponse de la part de ce condamné. Elle n'aurait pas de seconde chance...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Lord_o10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Harada10
Lieutenant de Tengen Vermeil, primé à 404.404.000 berrys, et Vice-Amiral Ericken.

-Hors de ma vue, vice-amiral.
-Essaye de m'en déloger.
-A vos ordres.

Le Nebula prit une impulsion sèche sur le sol qui, derrière lui, vola en éclats. De large fissures glissèrent le long des dalles tandis qu'il traversait le peu de distance qui le séparait du gradé, le tout en moins d'une seconde. Ericken n'eut pas même le temps de cligner des yeux : il eut tout juste le réflexe d'interposer sa hallebarde sur la trajectoire du coup de poing de Vermeil, qui semblait avoir décidé de passer aux choses sérieuses. Le zoan, affaibli par ses multiples efforts, eut toutes les peines du monde à tenir bon. Il fut finalement repoussé avec virulence, et percuta dans un vacarme assourdissant un mur qui se trouvait non loin de là. S'il n'était pas assommé, il eut bien évidemment toutes les peines du monde de retourner à l'assaut dans la seconde : il prit le temps de secouer sa tête sèchement, comme pour retrouver un semblant de contenance, temps que le forban, de son côté, ne put que mettre à profit. L'épée de Sor manqua l'épaule gauche de Skeer d'un chouïa, à l'instant où ce dernier engagea une pirouette. En revanche, elle se retrouva bloquée dans la main osseuse du lieutenant de Tengen, qui venait de s'inviter au sein du ballet qui opposait les deux sabreurs depuis de longues et éreintantes minutes. Si le blondinet, surprit, tenta de riposter en générant les éclairs qui étaient propre à son expertise en manière d'épéisme, cela ne rencontra pas réellement le succès escompté et un coup de pied se chargea finalement de l'éloigner brutalement des deux Nebulas. Les deux hommes, sans plus tarder, firent volte face et s'élancèrent sur les talons de leurs deux compagnons, qui avaient pris les devants et n'avaient pas permis à Topaze de les rattraper, ou à Dolosa de les interrompre : ils étaient tous trop rapides, beaucoup trop pour de simples militaires ou des forbans des Seas Blues. Mais pas pour les gradés...

Le vice-amiral n'hésita pas, en voyant ces vagabonds du Nouveau Monde tenter de prendre la poudre d'escampette. Il s'élança à leur suite, sans réfléchir une seule seconde : il lui était intolérable d'imaginer que ces crapules allaient pouvoir s'en tirer indemnes, après avoir semé le chaos sur Illusia, l'une des îles qui était techniquement sous sa juridiction. Sachant qu'Iliena serait suffisante pour assurer le bon déroulement de l'exécution et imaginant que les révolutionnaires seraient tentés de le suivre, il beugla un ordre unique, auquel se plièrent aussi bien l'Alphabeto démuni d'adversaires qu'une bonne moitié des Cy-Wolfs.

-Pacifistas, avec moi !

Tout ce beau monde se mit à cavaler, Ericken en tête de cortège, bien évidemment. Malgré leur fragilité, leurs quatre pattes permettaient aux Cy-Wolfs de le suivre d'assez près : celui qui éprouvait le plus de peine à se livrer à cet exercice de course poursuite, c'était bien évidemment l'Alphabeto qui traînait son armature en acier et en titane péniblement, à quelques dizaines de mètres de là. Ce qu'espérait le vice-amiral, c'était qu'il parvienne à interrompre la course de ses opposants suffisamment longtemps pour que la création de la Section Scientifique puisse se joindre à la petite sauterie, en temps et en heure... Cela semblait néanmoins peu plausible, considérant l'avancée confortable que les envoyés de Tengen avaient pris.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Mccree10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Mest_m11
Ahulane l'Entraîneuse, primée à 99.000.000 de berrys, et Rodrick le Recruteur, primé à 41.000.000 berrys.

-Tu crois qu'il est mort, Ahulane ?
-Nan, pas encore... Viens, on le déplace, vite.

Il ne leur avait pas répondu, mais... Ahulane était du genre à suivre les dictons et les petits mots de sagesse populaire à la lettre. Qui ne dit mot consent... N'importe quel criminel sain d'esprit devait préférer à peu près toutes les geôles révolutionnaires à Impel Down, de toute façon. Et puis... Ils auraient bien l'occasion d'en discuter à nouveau, si ce type ne passait pas l'arme à gauche. Sauf que pour ça, il leur fallait s'enfuir en toute hâte : d'autant plus que les trois révolutionnaires présents étaient tous les trois primés, inscrits sur les listes des cibles du Gouvernement Mondial, et donc susceptibles d'être pris pour cible une fois tout ce chaos achevé. Sor lui-même ne s'était pas bercé d'illusion. Alors qu'ils étaient sur le chemin pour se mêler à la foule de badauds, il avait prévenu ses deux subordonnés qu'il leur faudrait s'esquiver à la première occasion. Il croyait qu'Iliena était sincère, mais il ne vouait à Ericken qu'une confiance toute à fait relative, et absolument justifiée : après tout, ils étaient des ennemis naturels, puisqu'ils jouaient sur le même terrain et qu'ils se livraient d'incessantes et d'impitoyables batailles depuis des mois... L'Entraîneuse fut la première à s'approcher de Gamma, qu'elle désarma. Le Recruteur la suivit de près, et se chargea de prendre le corps inanimé sur ses épaules, songeant qu'il valait mieux miser sur la rapidité plutôt que sur le confort tout à fait discutable dont le blessé allait jouir : la situation était urgente, de toute façon, et il était dans un état déplorable... Les deux primés eurent à peine le temps de se tourner dans la direction de leur supérieur qu'ils le virent surgir, épée rengainée : il était temps de lever l'ancre, et le blondinet le confirma bien assez tôt, contrairement aux espérances d'Ericken. La capture des sous-fifres de Tengen n'était pas sa priorité... Et pour le coup, elle ne l'intéressait même pas, même s'il cultivait à leur égard une certaine antipathie.

-On décampe, maintenant ! Suivez-moi !

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Nikkar10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Falke_10
Commandants Sheylon et Dolosa.

-Donnez leur ce dont elles ont besoin.

Le commandant Sheylon n'avait pas trop hésité à la suite de la demande de la subordonnée de Kokoro Kururu. Si elles voulaient soigner les blessés, alors il n'avait strictement aucune raison de les en empêcher... D'autant plus qu'il pouvait aisément les tenir à l’œil, tant qu'elles demeuraient tranquilles, aux chevets des inconscients et des autres infirmes. Plusieurs de ses subordonnés se joignirent donc aux pirates, afin de leur offrir du matériel et, à l'occasion, leurs mains. Si les marines d'Illusia n'étaient pas nécessairement reconnus pour leurs compétences en matière de santé, ils étaient en tout cas capables de suivre les ordres intelligemment. Dolosa, de son côté, se rendit bientôt compte que Sheylon commençait à prendre en charge la multitude de blessés que cette bataille avait laissé derrière elle : elle comprit que son rôle se trouvait plutôt aux côtés de son collègue, plutôt que dans la traque des pirates du Nouveau Monde qui, de toute manière, pourraient la balayer comme un insecte si ils décidaient de lui accorder un semblant d'attention. Non sans jeter un regard abasourdi à Zeta, qu'elle semblait prendre pour un insensé directement sorti d'un asile, elle pointa les différents groupes d'éclopés qui s'étaient formés suite aux mouvements de foule successifs et aux différents assauts adverses du doigt et cria à son tour, d'une voix autoritaire et claire.

-Soignez les blessés, et évacuez-les vers l'hôpital ! Quadrillez la zone, et sécurisez-la ! Plus aucun criminel ne doit s'approcher ! Vous, sergent, rendez-vous utile, allez voir ce qu'ils font, du côté du QG ! Ils devraient déjà avoir envoyé des renforts, à cette heure !

Dolosa était peut-être la seule qui possédait encore un esprit suffisamment clair pour comprendre que quelque chose clochait, sur ce plan. Elle décida donc d'envoyer Zeta dans cette direction, n'ayant pas la moindre idée de sa dualité véritable et de la présence de Massy sur la trajectoire indiquée : en l'état, le sergent pouvait partir seul ou accompagné, cela ne lui changeait absolument rien tant qu'il obéissait à ses directives...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Pixiv_13
Lieutenante Ilineth.

Son coup porta, mais la jeune lieutenante n'eut pas l'occasion de jubiler outre-mesure face à la grimace endolorie que Massy afficha. Le coup qu'elle accusa dans la foulée amena immédiatement une succession d'étoiles devant ses yeux, et elle tituba tant et si bien qu'elle se serait probablement effondrée si le zoan n'avait pas récupéré son bras dans la foulée. Elle était surclassée sur le plan de la force physique et de la résistance, c'était absolument indéniable, et les hommes qui observaient la scène armes aux poings demeuraient fébriles. Le sergent-chef lui-même n'osait piper mot, dans la situation actuelle. Il savait que sa supérieure courait à sa propre perte, qu'elle n'allait pas être en mesure de triompher de leur agresseur même si celui-là leur était parvenu dans un état déjà piteux, mais il savait également que la mettre en danger afin de l'atteindre lui n'était ni dans ses cordes, ni dans ses envies. Ilineth était une femme compétente et aimée de la plupart de ses subordonnés, elle ne méritait pas de finir criblée de balles, utilisée comme un bouclier humain par un criminel trop heureux de voir des marines se tirer dessus les uns les autres... non, ils devaient attendre, encore et toujours, et avoir foi en elle. Malheureusement, la patience du sergent-chef ne fut pas récompensée car l'instant suivant, la garde du sabre de l'Umbra frappa une fois de plus sur le crâne de la gradée. Cette fois-ci, cette dernière n'eut pas le réflexe de l'attaquer en retour : elle était déjà chancelante avant son offensive, et elle perdit simplement connaissance après. De surcroît, la queue que le maudit avait interposé l'aurait de toute façon empêchée d'atteindre son point faible une fois de plus : elle n'était plus en mesure de lui opposer résistance et, comme prophétisé par Massy une seconde auparavant, elle s'effondra dans les bras de Morphée.

-Relâchez-la et déposez les armes ! Vous êtes condamné !

Même s'il était inquiet, le sergent-chef demeurait rauque et imposant. Il devait faire en sorte de pousser le criminel à la capitulation... Ce dernier était dans un état déplorable et les multiples blessures dont il avait à souffrir ne manqueraient pas de le pousser en prison tôt ou tard. Les soldats du Gouvernement Mondial n'allaient pas lui permettre de s'en tirer à si bon compte et, constatant que leur supérieure n'était plus parmi eux, la plupart se renfrognèrent et tinrent Massy en joue d'autant plus volontiers. Le moindre geste suspect risquait d'attirer sur lui une pluie de balles... Restait à savoir s'il avait une stratégie pour se tirer de ce guêpier, ou s'il allait simplement improviser, quitte à risquer gros.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Inukai10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Rock_n10
[i]Legum, primée à 222.000.000 berrys, et Gerrich, primé à 172.500.000 berrys.

Ils caracolaient à toute allure. Malgré leur avancé, Vermeil et Skeer, plus véloces qu'eux, n'allaient pas trop tarder à les rattraper : Aaron était un poids mort conséquent pour Gerrich, qui avait de surcroît dû encaisser quelques blessures dérisoires, certes, mais qui contribuaient envers et contre sa solidité à le ralentir. C'était par conséquent Legum qui menait la marche, tout en s'assurant bien sûr de ne pas distancer son collègue. Son haki de l'observation aux aguets, elle faisait en sorte d'ouvrir la voie sur un chemin paisible, où les ennuis ne les attendaient guère... pourtant, elle ne put pas empêcher les membres de l'Alliance Rose de se positionner sur leur route, tôt ou tard. Ne connaissant rien de leur véritable identité, elle ne leur laissa malheureusement même pas le temps de s'exprimer. Elle imaginait bien qu'Ericken était quelque part sur leurs talons et qu'il finirait tôt ou tard par s'interposer entre eux et le large, s'ils étaient trop longs... Or, ce n'était pas dans leur intérêt que de s'éterniser ici bas. Des renforts aussi finiraient par surgir... Aussi tâcha-t-elle simplement de bondir au-dessus de ces inconnus, Gerrich l'imitant un petit peu plus tard en embarquant Aaron bien contre son gré : lui aussi aurait aimé s'en débarrasser mais, en l'état, c'était trop risqué et il était le premier à le savoir, ayant pu se frotter à la virulence du vice-amiral.

-Excusez-nous mais on a pas le temps !

Les subordonnés de Kururu pourraient chercher pendant longtemps le navire de Vermeil : ils ne le trouveraient pas. Car il avait été déguisé pour l'occasion, en navire civil... Sa taille modeste, de surcroît, contribuait à le rendre quasiment indétectable. Les deux Nebulas continuèrent donc dans cette direction sans hésiter, et ce fut finalement Vermeil qui pointa le bout de son nez, suivi de très près par un Skeer qui ne pouvait pas s'empêcher de regarder vers l'arrière, craignant l'arrivée en fanfare des troupes qui les poursuivaient encore.

-Dites à la corsaire de le récupérer au Cap des Jumeaux, à l'entrée de Grand Line !

Lui avait au moins pris le temps de donner une indication aux collègues de Kururu : en vérité, il était sagace et avait pu comprendre facilement qu'ils n'étaient ni du Gouvernement Mondial, ni de la Révolution. Il ne restait plus beaucoup d'hypothèses, de fait... En tout cas, il était grand temps pour les Nebulas de déserter Illusia une bonne fois pour toutes, et ils n'allaient pas se permettre une pause supplémentaire à ce stade de leur fuite éreintante.



Ordre de réponse :
Kiru - Massy - Aaron - Kururu
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Résumé :
Iliena laisse quelques instants à Kururu pour poser à Kiru les questions d'Aaron.

Ericken, l'Alphabeto et certains Cy-Wolfs suivent Vermeil et Skeer, qui ont réussi à se séparer de leurs deux ennemis. Cependant, les pirates ont pris de l'avance. Dolosa a été incapable de les interrompre et Topaze n'est pas assez rapide pour les rattraper non plus.

Les révolutionnaires commencent à se tirer, non sans prendre le luxe d'emporter Gamma avec eux !  

Sheylon et Dolosa aident les membres de l'Alliance Rose à organiser les soins et à sécuriser les environs. Puis Dolosa envoie Zeta vers Massy, imaginant que des renforts auraient déjà dû venir depuis le Quartier Général.

Massy réussit à assommer Ilineth en s'acharnant sur elle. Les marines ne le lâchent pas d'une semelle et s'apprêtent à lui tirer dessus.

Vermeil indique aux alliées de Kururu qu'ils laisseront Aaron au Cap des Jumeaux.

Liste des niveaux/aptitudes :
Côté pirates :
Vermeil est niveau 42+. Il possède les hakis de l'armement et de l'observation, et peut contrôler ses os.
Skeer est niveau 40. Il possède le haki de l'armement et combat avec une rapière. Il possède un style pur perce-vent.
Legum est niveau 36. Elle possède le haki de l'observation et combat avec des kunais. Elle est maudite du Tori Tori no Mi modèle Tyran Tritri.
Gerrich est niveau 35. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.

Côté révolutionnaires :
Sor est niveau 42. Il possède le haki de l'armement et combat avec une épée. Il possède un style pur tranche-foudre.
Ahulane est niveau 33 Elle combat avec un marteau de guerre.... Ou peut-être une lance... ou une urumi ?
Rodrick est niveau 24. Il combat au corps-à-corps.

Côté Gouvernement Mondial :
Ericken est niveau 39. Il possède le haki de l'armement, un zoan de type mouflon et combat avec une hallebarde.
Le Cy-Wolf à ses côtés est niveau ?
Iliena est niveau 39. Elle possède le haki de l'armement, le haki de l'observation, combat avec une épée et un retour-à-la vie capillaire.
Le Pacifista Alphabeto est niveau 38.
La colonelle Ingrid est niveau 29. Elle combat avec une rapière.
Le Cy-Wolf aux côtés d'Aaron est niveau 27.
Le Cy-Wolf gaz est niveau 25.
Le Cy-Wolf shuriken est niveau 25.
Le commandant Sheylon est niveau ?
La commandante Dolosa est niveau ?
La lieutenant Ilineth est niveau 18. Elle combat à l'épée.
Le sergent-chef Herlang Olm est niveau 15. Il combat à l'épée.

Côté Decimas :
Koray est niveau 36+. Il possède le haki de l'armement et combat au corps-à-corps.
Lena est niveau 30. Elle combat avec des couteaux de lancer.
Gaston est niveau 27. Il combat avec un katana.
Nina est niveau 25. Elle combat avec une batte.
Ayjill est niveau 19. Il combat avec deux pistolets.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
Aaron Guts
Messages : 496
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue29/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue81/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (81/200)
Berrys: 59.627.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeVen 29 Mar - 17:44


Tête - Epée - Feu
Featc'est un event donc beaucoup trop de gens






Le cri à la fois plaintif et inquisiteur fut accompagné de quelques dents, et de multiples crachats de sang. L'expulsion d'air avait amené tous ces projectiles sur le sol d'Illusia, celui du champ de bataille où venait de se livrer plusieurs escarmouches opposants tellement de factions différentes. Celui-là même sur lequel le corps d'Aaron était traîné, attaché au bras de Gerrich par une glue des plus gênantes, pour l'un comme pour l'autre. Ils étaient un poids, pour tous deux. Le Nebula ne voulait qu'une chose, fuir le combat. Le civil lui, souhaitait la direction opposée, droit vers l'échafaud. L'état de léthargie dans lequel il était encore s'effaçait peu à peu. Cependant, le sol rongeait depuis de longues secondes son dos, et tous ces débris sur lesquels son corps rebondissait ne l'aidait pas à réfléchir limpidement. Plus il s'éveillait, et plus les douleurs se faisaient plus grandes. Il reprenait son souffle après son cri, et crachait les mêmes composantes que précédemment sur le sol, à sa gauche. Sa vue était concentrée sur son objectif, il ne cherchait même pas à deviner les silhouettes qui couraient devant lui, qu'elles soient "ennemies", ou "alliées". Aaron ne voyait qu'une chose, Kabayochi, et Iliena.

Les secondes qui suivirent éveillèrent une force en Aaron, elles furent courtes, mais intenses. A chaque fois qu'il heurtait une pierre, il clignait des yeux, de douleur. La scène se déroulait comme  si l'on prenait le plus vite possible des photos, mais sans rafale. Alors que son corps rencontra une nouvelle pierre, son cri ne semblait même pas les avoir inquiéter, ni même intrigué. Elle ne s'était pas retournée, et il n'avait même pas levé la tête. Un bloc de pierre plus tard, il se baissait tranquillement, afin d'en finir. Le vengeur écarquillait les yeux. Un autre choc, et il le voyait baisser la tête, le regard vers le sol. Derechef, une douleur dans le dos et il voyait la vice-amirale commencer à soulever sa gigantesque épée. Les pupilles du noiraud s'injectèrent de sang. Une nouvelle collision, et l'épée était au tiers du chemin. Une autre pierre, et elle était à la moitié. Ça n'en finissait pas, et l'épée était en haut. La Rage commençait à se manifester sous la forme de contractions musculaires chez Aaron, et bientôt, tout cet être humain n'était plus qu'une boule de haine, prête à tout. A tout.


D'abord... ils m'ignorent... et ensuite, elle ne veut pas tenir sa parole ? Très bien.

Il ne vit même pas la Rose s'approcher et arrêter le processus. Il gardait sa dernière vision de la gradée et du criminel bien dans sa tête. Ce qui comptait, ce n'était pas qu'elle n'avait pas commis l'acte, mais qu'elle avait osé tenter. C'était impardonnable, définitivement. Tout comme BigJack subirait une vengeance amère, Iliena découvrirait tôt ou tard, la rage d'un survivant, d'un homme à qui on a retiré tout ce qu'il aimait. Le Guts semblait de nouveau éveillé, peut-être même plus que jamais aujourd'hui. Ses yeux injectés de sang, les veines de son cou contractées à bloc évoquaient une résilience des plus claires. Son corps était toujours traîné sur le sol, les pierres heurtaient encore son dos et ses côtes, mais elles n'offraient plus aucune douleur. Le natif de l'île de la nuit était attaché, et il comptait bien résoudre ce petit problème afin d'atteindre son but. Sa main libre alla ouvrir pour la troisième fois aujourd'hui une petite boite en bois attachée en bandoulière par une ceinture en cuir. Le contenant était coloré de rouge blanc et vert, représentant une sorte d'arbre qui ressemblait à un triangle bien tiré vers le haut, mais Aaron n'en avait jamais vu de tel, la forêt de Xérèse aussi dense soit-elle. Il avait pris deux jaunes, une bleue. Cette fois-ci, c'était une rouge.

Son premier réflexe ne fut pas de fermer la boite. Il fut de lancer vélocement son bras droit sur sa main gauche, en éclatant la boule au passage. Un rugissement de flammes apparût alors, là où les mains d'Aaron et de Gerrich se liaient. C'est ce qu'il visait, et il se fichait bien de brûler vivant, ou même que le Nebula soit touché. S'il n'était plus son adversaire, il était cependant un poids, un leste trop lourd pour lui. Mais il pouvait atteindre la clé. Elle était entre leurs deux mains. La glue. Son bras droit lui, redescendit aussi tôt l'impact créée, afin de refermer la petite boite. Le regard du civil était toujours fixé entre les fuyards, et les poursuivants. Il se logeait plus loin, sur les deux silhouettes. Et si jusqu'à présent, il s'était contenté d'être un poids mort, le poisson allait commencer à se débattre. Gerrich n'avait sûrement pas voulu de cette pêche là, il en était bel et bien victime. Il ne voulait pas ralentir la course du Nebula, il voulait s'en déporter. Sa main droite alla chercher dans le bas de son dos sa dague. Le seul problème, était qu'il était actuellement traîné sur le dos.

C'est là que son porteur sauta. Si le Nocturne eût un instant de surprise, il en profita pour se saisir de son arme blanche dans la seconde qui suivit. Il serra les dents qui lui restait, et cracha de nouveau dans un râle douloureux à l'impact en serrant encore plus fort sa main droite. Pour rien au monde il n'aurait lâché sa dague, à ce moment précis. Le choc lui fit tourner la tête quelques secondes supplémentaires, jusqu'à ce qu'il entende les mots de Vermeil.


Me récupérer, hein ? Putain, ils pensent vraiment tous pouvoir décider pour moi. VOUS FOUTEZ PAS DE MA GUUUUEEEEUUUUULLLEE !


Sa tête se releva alors que le sang coulait encore d'entre ses lèvres, et de son nez. Son t-shirt à manche longues était lui déjà tâché d'hémoglobine, et il n'allait pas tarder à prendre feu. Ses yeux à l'expression toujours aussi animale fixaient désormais ce qui l'enchaînait au Nébula. Il espérait que le feu ait atteint suffisamment la glue pour qu'elle commence à fondre, et que leurs deux mains puissent créer un écart, de minces centimètres soit-il. Dans ce qui commença par un râle de rage et de détermination, le vengeur dirigea sa dague vers cet endroit afin de séparer les deux hommes, en coupant la matière collante. L'acier froid pénétrerait la matière, alors que le Nocturne s'acharnerait dessus, en haussant les décibels, jusqu'à en crier. Et s'il devait couper dans la peau de sa main, il le ferait sans hésitation.




(c) NyoTheNeko sur NeverUtopia, modifié par Sora Okinawa



Résumé & Techniques:
 





_________________
[23:20:07] Raki Goshuushou : ptdrrrrrr aaron t'es mon héros la
[23:21:52] * Alekseï V. Ledovskoï demande un selfie avec Aa-chan *

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 T9HaUtn
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
Massy Umbra
Messages : 540
Race : Humain
Équipage : Freewill

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue29/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue94/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (94/200)
Berrys: 7.316.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeSam 30 Mar - 14:16



L'histoire est écrite par les vainqueurs


Au bout de plusieurs instants, le corps de la gradée tenace se détendit, s’apprêtant à tomber en arrière sous le coup de la gravité. Cependant, le kangourou ne laissa pas Ilineth rencontrer le sol pour la simple et bonne raison qu’il n’en avait pas fini avec elle. Le maudit n’était pas stupide : il avait bien remarqué le nombre conséquent d’armes à feu pointées vers lui. En temps normal, il ne s’en serait pas formalisé et aurait profité de son agilité pour s’éclipser des différents viseurs de la marine. Malheureusement, force était de constater que toutes ces péripéties l’avaient franchement épuisé. Il n’était plus du tout aussi vigoureux que lorsqu’il s’était aventuré aux alentours de la grande place. Sa brève entrevue avec Rodrick avait quelque peu entamé son endurance et son esprit combattif. Quant à la balle reçue un peu plus tôt, elle avait largement contribué à empirer la situation pour lui. Le sabreur avait quelque peu sous-estimé l’état dans lequel il se trouvait, car le saignement abondant dont il était victime n’avait cessé de puiser dans ses forces depuis plusieurs minutes déjà. Il le sentait, s’il s’obstinait à faire obstacle aux soldats, il ne quitterait sans doute pas cette île en tant qu'homme libre. Un sourire ironique vint teinter son visage d’une douloureuse amertume alors qu’il serrait contre lui la demoiselle inconsciente à l’aide de son bras gauche. Il avait toujours joué de malchance sur ce royaume, et ce n’était apparemment pas près de changer.

-« Réfléchissez bien messieurs. » lança-t-il à l’adresse des mouettes courroucées. « Si vous tirez, vous risquez de mettre un terme à la vie de votre supérieure. Ce serait vraiment dommage, vous ne croyez pas ? »

Pitoyable, pathétique, révoltante. Tant de mots que l’Umbra utiliserait volontiers pour qualifier son attitude sur le moment, mais il se força quand même à agir de la sorte. Qui aurait cru qu’il tomberait aussi bas ? Pas lui, en tout cas. Toutefois, le zoan devait admettre que ce coup de poker était sa seule solution pour se sortir de cette situation sans trop de casse. Tout ce dont il avait besoin, c’était d’un moment d’hésitation de la part de ses ennemis. Une seule précieuse seconde qui définirait sans doute l’issue de cette confrontation. Ce n’était pas beaucoup, une seconde. Pourtant, tant de choses pouvaient se passer dans ce laps de temps éphémère. Combien de personnes avaient perdu la vie à cause d’une seconde d’inattention ? Combien avaient au contraire saisi cette même occasion pour faire tourner les choses à leur avantage ? Des dizaines de milliers dans les deux cas, et le kangourou espérait franchement être de ceux à pouvoir en tirer partie. Il tenta de faire le vide dans son esprit, combattant dans la mesure du possible la fatigue l’assaillant de toutes parts. Si son improvisation maladroite lui permettait de mener à bien cette tâche, alors le bretteur se volatiliserait purement et simplement aux yeux de ses ennemis, à l’exception fait peut-être du plus vieux et expérimenté d’entre eux. En somme, le jeune pirate tentait de quitter ses adversaires de la même façon qu’il les avait rejoints : en fendant l’air à l’aide d'un déplacement instantané.

Une fois qu’il se serait éloigné, il rengainerait son sabre et – en proie à une douleur toujours aussi présente – saisirait le second bras d’Ilineth avant de la place rapidement et pas très gracieusement sur son dos. Massy ne se ferait pas d’illusions en cas de réussite : sa tactique ne lui permettrait pas d’échapper indéfiniment aux regards des tireurs, et il lui faudrait donc une garantie pour s’assurer de ne pas recevoir une flopée de balles dans le dos pendant sa fuite. Alors, le forban s’avancerait aussi vite que son piteux état le lui permettrait en direction de la ruelle la plus proche. Bien sûr, embarquer leur cheffe n’allait pas se faire sans que les soldats ne se mettent en tête de pourchasser le marsupial. Toutefois, ce dernier avait justement prévu de se servir d'elle comme d’un ultime moyen de distraire les troupes adverses de leur but initial. Ainsi, il profiterait du manque de luminosité des ruelles pour se fondre dans la pénombre et semer ses éventuels poursuivants, maximisant de ce fait ses chances de fuite. Il en profiterait aussi tôt ou tard pour se délester du poids de la demoiselle puisque le risque de se faire toucher par un tir quelconque serait en théorie sévèrement amoindri. Cependant, la véritable question serait de savoir si Ohm et ses subordonnés laisseraient le forban mettre son plan à exécution ou non.



Code by Edward Lawrence




Résumé:
 

Aptitude et techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue37/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue47/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeLun 1 Avr - 22:19




Les demoiselles de l’Alliance Rose s’activaient à soigner les blesser. Au plutôt, Emeraude remplissaient parfaitement son rôle de médecin secondée par la mécanicienne pour les parties cyborgs. Ses sœurs rassemblent les patients et aidaient les moins blesser. La petite famille se retrouva très vite complétée par Topaze. La petite fille revenait un peu bredouille. Les fuyards étaient beaucoup trop rapide pour elle. A la place, elle se rendit utile en assistant ses sœurs. La petite famille laisse le soin aux autres membres de l’Alliance Rose de plus ou moins gérer la situation.

Enfin, plutôt moins… L’équipage avait reçu l’ordre de ne pas entrer en affrontement. En même temps, le groupe qui eut la chance de croiser les fuyards était composé d’anciens esclaves absolument pas formé pour le combat. Pour le coup, la cheffe de l’équipage tenait trop à leurs vies pour les perde inutilement. Surtout que la rose avait pu tester la puissance des pirates de Tengen. Aucun d’entre eux ne s'arrêtèrent à leur niveau. Seul un homme aux cheveux roses donna quelques indications utiles. cependant, la personne a récupérer se débattait. D’un geste, Mamie Sonia ordonna d’aller chercher Perle. Si jamais leur cible tombait sur le sol, il y avait de forte chance que les combattants l’abandonne derrière. Dans ce cas là, le civil serait embarqué de force sur le félin pour le conduire vitesse lumière jusqu’à la place.

L’équipage ne le savait pas, mais le temps était plus compté que prévu. Kururu était arrivée au niveau du condamné et de la vice-amiral. Elle voulait gagner le temps nécessaire pour permettre le retour du civil. Après tout, c’était un peu sa faute si l’homme se trouvait dans cette situation. Malheureusement, l’homme n’arriverait probablement pas à temps… Une seule et minuscule minute… C’est tout ce qu’elle avait réussi à obtenir. Elle avait si peu de temps...si peu d’informations…  

- Le village du garçon qui a hurlé. Est-ce toi qui l’a réellement détruit? Dans quel but? Que s’est-il réellement passé ce jour là? Si tu as quelques choses à dire, c'est le moment

Kururu n’avait pas tout entendu de l’histoire.  Elle savait que le village du civil avait été massacré et apparemment il avait l’air d’avoir discuter vaguement avec lui. Elle espérait que le criminel pourrait lui fournir quelques éléments d’informations plus ou moins utile ou valide pour comprendre ce qui s’est réellement passé. Au moins, elle aurait essayé de résoudre et capter les bribes d’une histoire qu’elle venait à peine de connaître.





Résumé :  Les Edels soignent des gens.

Les membres de l'Alliance Rose qui ont croisé les Tengen attendent de voir si Aaron tombe au sol. Si c'est le cas, ils le récupèrent et le ramènent en vitesse sur la place à dos de Perle

Kururu parle à Kiru

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Krrkrr10
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
Kabayochi.M.Kiru
Messages : 2842
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue43/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Left_bar_bleue297/500L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty_bar_bleue  (297/500)
Berrys: 341.428.650 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitimeVen 5 Avr - 1:38


Fin de l'Histoire !


Une nouvelle fois sa mort était mise en attente, à nouveau on lui promettait l'exutoire tant attendu pour finalement ne pas lui délivrer. Il soupira d'agacement, se demandant un instant s'il ne tenait pas là le secret de l'immortalité, après tout dès qu'il semblait décidé à mourir personne ne voulait le tuer alors que tout le monde essayait dès lors qu'il s'y refusait. Avec dépit il posa son regard sur la jeune corsaire qui s'était présentée devant lui, raison de son répit et autorisée par la Vice-Amirale à le questionner. Subitement il sembla alors la reconnaître sans que son expression faciale ne montre le moindre changement. Ces cheveux, cet air d'ingénu et ce visage si familier. Il n'avait même pas fait le rapprochement du haut de son échafaud, ses pensées bien trop perdues dans le chaos des événements mais désormais l'identité de la jeune femme devant lui était claire comme de l'eau de roche. Il l'avait reconnu dès qu'il avait vu sa photo dans le journal lors de sa nomination chez les Shishibukai, cette jeune gamine qu'il avait jadis croisé alors qu'ils n'étaient tous deux que des enfants. Mais aujourd'hui il avait fallu qu'elle vienne se planter juste devant ses yeux pour que finalement il la reconnaisse complètement. Sans réagir aux instructions de la gouvernementale il se contenta d'écouter la douce voie de la Rose, en profitant pour la contempler, observant lentement les détails de son évolution, ce qui faisait qu'à présent la petite fille était devenue grande femme, ou en voie de l'être. Au final il laissa quelques secondes se passer avant de répondre, sans même réfléchir aux mots qu'elle venait de prononcer, juste à laisser ses souvenirs l'emmener à l'époque de leur rencontre, lorsqu'il ignorait encore tout des noirceurs de ce monde. Finalement il répondit d'une voix fatiguée :

Ce jour là je n'étais même pas sur West Blue, j'étais en convalescence sur Grand Line. Je ne détruis pas des villages pour le plaisir, Powder Island était un accident incontrôlé qui a coûté la vie à ma famille et va me coûter la mienne.

Il se stoppa dans ses paroles, sentant qu'il s'éloignait rapidement du sujet, il ne voulait pas jouer avec la Rose, il n'en avait aucune raison. Même si son choix de rejoindre le Gouvernement en tant que Corsaire la positionnait en adversaire elle ne faisait pas partie de ceux qu'il considérait comme des ennemis. Plus encore quand bien même il ne la connaissait pas elle dégageait toujours, de la même manière que des années auparavant, cet air de bonté qui poussait les gens à lui faire confiance. Finalement il reprit :

Des rumeurs courent un peu partout, mais le Gouvernement Mondial en sait sans doute bien plus que moi. Je peux seulement vous dire que des choses dont vous n'avez pas conscience se passent dans l'ombre.

Il avait effectué un léger mouvement de tête pour indiquer la Vice-Amirale à leurs côtés au moment où il avait mentionné le Gouvernement Mondial. Mais par la suite son corps sembla changer de posture, demeurant pour autant toujours prêt à se faire décapiter un air de nostalgie apparu sur son visage tandis qu'il concluait simplement d'une voix mélancolique :

Il faut croire que je ne vous raconterais jamais la fin de cette histoire.

Il laissa un léger sourire se poster sur ses lèvres, exprimant par ces mots d'un air presque désolé le fait qu'il n'avait plus rien à dire, et disant au revoir à sa façon à une amie d'enfance, bien que leur rencontre n'eut été courte.


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Rati_m10
Marimo Matewai/Zeta

Zeta courait à toute allure, au moins aussi vite que son rôle le lui permettait dans l'état mental qu'il avait revêtu depuis quelques minutes désormais. Il avait exulté de joie lorsque sa supérieure lui avait donné une mission spécifique, à lui seul et à personne d'autre. Se retrouvant parfaitement dans son rôle du jeune marine pas très futé il avait foncé droit vers le Quartier Général, traversant la place aussi vite qu'il pouvait se le permettre. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour parvenir dans les ruelles derrière l'échafaud, là il avait profité de la baisse du vacarme de la grande place pour remarquer des bruits de combats en périphérie de celle-ci. Finalement il avait aperçu un groupe de soldat visiblement agité, prenant quelques secondes de plus pour voir une sorte d'animal bizarre tenter de s'enfuir en portant un autre corps d'une gouvernementale sur son dos. Il était bien trop loin pour intervenir pour l'instant mais si l'animal trainait trop il pourrait lui apprendre à ne pas traiter les femmes de la sorte.



_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 1386332635-sign-kiru2
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1] - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Shogun2 breve histoire féodale du japon nlle version
» Histoire en litographie...
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» AGATE ♣ L'histoire d'une vie, l'histoire d'une envie.
» Journée 2 : Groupe F

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Royaume d'Illusia-