Partagez | 
 

 Gambit Decima [Event - South Blue 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1316
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Mer 22 Fév 2017, 00:25




Mémé ? Vivante ?!



Avec un œil ouvert, le plus discrètement possible étant donné que le vieillard souffrait encore de martyre. Nils tentait de repérer l’ennemi, l’espèce de grosse boite de conserve qui l’avait mis dans cet état lamentable. Alors certes, il était incapable de se mouvoir mais de là à penser qu’il était incapable d’agir, il y avait un monde totalement différent.

L’objectif premier était de rentrer sur Toroa et Nils tergiversait avec lui-même pour tenter de trouver un plan afin d’éloigner le mastodonte. Tout dans sa tête était en ébullition : le poison qu’il répandait depuis un petit moment maintenant aurait pu lui permettre d’agir à sa guise pour tenter une ultime attaque sur l’ennemi et c’est ce qu’il pensait faire de prime abord. La quantité de poison déversée s’apprêtait à remonter de façon hallucinante et le vieillard bandait sa volonté tout en puisant dans ses réserves pour manipuler l’ensemble de sa création.

Alors que le nectar remontait de la cave relativement lentement, Ajax prit le parti de s’enfuir de lui-même ! Le corps du vieillard ne lui plaisait pas ? De toute façon, la boite de conserve aurait certainement fait une très mauvaise femme de ménage…

Rassuré par ce qui se jouait sur le pont, le poison allait pour redescendre et une idée de génie traversa la vieille caboche de l’ancêtre. Tentant le tout pour le tout, il vit que le bateau se rapprochait dangereusement de celui que la marine cherchait à protéger depuis les premiers instants, il chercha donc à manipuler son poison pour le rendre le plus tangible possible et ainsi manipuler la barre… pas besoin de savoir où aller au début, il suffirait juste de s’éloigner… Nils se rapprocherait ainsi de Toroa, tant qu’il ne restait pas à mourir ici, il se rapprocherait de son but.

Le poison se matérialisa sous forme de tentacule au-dessus de la barre. « Juste s’en aller pour retrouver tout le monde » pensait-il alors mais lorsque la substance entra en contact avec la barre, rien ne se produisit. Le vieil homme tenta encore et encore de se saisir de son saint graal en vain jusqu’à ce qu’un petit mouvement du bateau soit finalement observé… rien de significatif au final puisque le cap ne changea pas pour autant mais de quoi faire sourire le vieillard qui retrouvait ainsi l’espoir.

Soudain, un violent mal de crane assaillit l’ancêtre de toutes part alors qu’il était en pleine concentration. Des images incompréhensibles, des voix, des sons… rien n’avait ni queue ni tête et tout semblait bouger dans tous les sens. La douleur insupportable de l’instant provoqua chez Nils une perte totale de sa maitrise : ignorant jusqu’à la douleur de ses côtes, il se saisit de son crane à deux mains pour se rouler sur le pont dans tous les sens tout en proférant des noms d’oiseaux bien sentis.

Malheureusement, le fruit du vieillard en pleine explosion, lui qui était si concentré à vouloir repartir explosa et se répandit sur l’ensemble du navire en surfaces, plusieurs tentacules émergeaient dans tous les sens en gigotant et en étant hors de contrôle. Certes, les tentacules n’étaient pas très impressionnants mais l’image d’un bateau rempli d’un poison avec un vieillard soufrant et agonisant sur le pont étaient des images fortes parfaitement reconnaissables depuis l’autre navire.

Se calmant finalement, bien que toujours hors de contrôle sur son propre pouvoir, Nils eut l’image de sa femme une nouvelle fois : elle l’engueulait ! « Docteur Nils Robert Gratz ! Vous oseriez abandonner ces gens ? Et si c’étaient vos petits-enfants ?! Hein ?! ».

Nils, fulminant, debout malgré la douleur, se mit alors à hurler dans la direction du navire de la guilde marchande. Si seulement il avait eu la présence d’esprit de comprendre ce qui se jouait ou ce qui se passait autour de lui…


La vache ! Même décédée t’es toujours là pour me faire chier !
Un sourire se dessina tout de même sous la barbe de l’ancêtre… Après avoir extériorisé sa pensée pour atténuer la douleur à la tête et aux côtes, Nils réalisa encore combien sa femme comptait à ses yeux : évidemment qu’il ne pouvait abandonner personne.

Retombant sur le sol il garda tout de même les yeux ouverts pour tenter de maitriser au mieux sa production mais n’y parviendrait sans doute pas immédiatement. Le bateau empoisonné gesticulait dans tous les sens et bien que le vieillard tente de diriger les tentacules sur le responsable de ses maux, il ne savait pas s’il parviendrait à ses fins.




Spoiler:
 

_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Armstrong
ColonelColonel

avatar
Messages : 136
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
63/250  (63/250)
Berrys: 32.560.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Jeu 23 Fév 2017, 10:14



Why am I better than you ? Because I am like a machine, flawless.




Sans pour autant se considérer comme quelqu'un de foncièrement paranoïaque force était de constater que le colonel faisait preuve d'une certaine méfiance à l'égard de ce nouveau venu qui venait tout juste de débarquer à ses côtés de la façon la moins discrète possible. Qui était-il? Que voulait-il ? Où allait son allégence ? Autant de questions qui tournaient dans la tête de l"homme-machine tandis que l'affrontement faisait de nouveau rage dans cette minuscule cabine. D'ordinaire le colonel était pour autant un individu qui accordait facilement sa confiance à ses compagnons et subordonnés pour peu qu'ils fassent bien leur travail, il n'avait encore jamais eu à regretter cette décision jusqu'à maintenant mais aujourd'hui ce n'était pas pareil. Aujourd'hui il avait laissé littéralement son dos à la merci du premier ennemi venu et ne devait l'absence de coup dans le dos qu'à l'intervention de ce gugusse qui avait l'air d'en tenir une ptite couche.
Oh oui le colonel savait bien qu'une telle vulnérabilité n'était qu'une erreur de sa part mais malheureusement il était tout seul et jouait avec les cartes qui lui étaient données...ou refusées dans le cas présent.

Braquant ses capteurs visuels sur le barbu face à lui, blessé mais toujours prêt à se défendre, ce qui ne faisait d'ailleurs que le rendre plus dangereux encore, ce constat força Nathan à laisser ses questions de côté pour se focaliser sur la menace la plus directe. Offrant à son nouveau compagnon de quoi foutre le bordel sous la forme d'une grenade, le cyborg se figea en en une position défensive. Espérant que son corps tiendrait bon alors que les alertes recommençaient à retentir dans son crâne, le colonel se posa une question simplissime : que ferait-il si ses bras ne tenaient pas le coup ? Non il n'était pas prêt à mourir alors qu'il lui restait tellement à accomplir, il lui restait encore une vengeance sur le feu et ce rappel lui donna un regain d'énergie nécessaire pour faire face à ce qui l'attendait.

Les attaques vinrent finalement, la lame percuta frénétiquement le rempart de métal dressé devant Nathanael et son nouvel allié. Maintenant ses inhibiteurs de douleur activés en voyant la lame pénétrer son armure chaque fois un peu plus, se rapprochant petit à petit de sa structure interne, le colonel s"efforça de garder un oeil sur l'état de ses bras et l'état de son corps de manière générale : ce n'était pas brillant du tout. Suppliant ses bras de tenir bon en sachant très bien qu'une telle supplique était inutile, encore des restes de son humanité, Nathanael regarda avec frustration les armes dans ses bras devenir inutilisables les unes après les autres, leurs systèmes ayant subi de trop gros dégats pour être activables de nouveau.
Alors qu'il vit la liste de ses possibilités fondre comme neige au soleil, Nathan en arriva à envisager de finir le barbu en le mordant mais bientôt le choc que tous ressentirent chassa cette idée désespérée. Que venait-il de se passer ? Une autre attaque ? Un autre acteur venait d'arriver dans la partie ? Pas moyen pour le colonel d'obtenir une réponse, il laissa donc ce choc de question et se concentra sur l'activation de sa grenade qui prit le barbu de court ? Espérait-il vraiment vaincre en un ultime estoc ou avait-il enfin craqué ? Cela importait peu, il avait enfin décidé de jeter ses dernières forces dans la bataille malgré le fait qu'i n'y voyait plus rien?

En un claquement de doigts Nathanael fit la liste de ce qui lui restait comme armes et il pesta face au seul choix qui lui restait. Il attendit donc le dernier moment et pivota sur la droite pour esquiver l'attaque directe et le reste survint très vite.De ses poignets meurtris jaillirent deux qui se dirigèrent toutes deux vers le barbu. Une passerait sous le bras de la proie pour aller viser son corps tandis que l'autre viserait le dos dans le but de sectionner sa colonne vertébrale. Le colonel aurait aimé avoir plus de cartes en main mais c'était la seule qui lui restait, il espérait vraiment ne pas devoir se servir de ses dents comme ultime moyen de battre de guerrier désabusé?


Now would be a good time to be scared.








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
avatar
Messages : 1025
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
185/200  (185/200)
Berrys: 4.013.555 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Ven 24 Fév 2017, 15:09





"Gambit Decima !"



Aussi souple qu’une anguille et vilain comme un pou ! Voilà le constat d’Ike concernant l’affreux jojo simiesque qui l’attaqua dans le dos. Il avait pensé que la vision d’une chaussure suffirait à le maintenir à distance… Mais à quoi avait-il pensé, au juste ? Comme dit précédemment : à un singe qui jouait du banjo. C’était dire ! Le corps et l’esprit d’Ike étaient très certainement surmenés depuis le début de cette bataille navale d’anthologie. Il pensait avoir les ressources nécessaires pour effectuer un super combo digne d’un héros haut en couleurs et en charisme, mais se vautra comme une bouse. L’astuce des godasses-piégées fonctionna au poil par contre ! Mais le reste de son action fut bien plus mitigée…


« Mais vise, bon sang ! », enragea Wilson à l’adresse de son colocataire mental.


C’était pas faute d’essayer, mais le diable barbu esquivait, parait ou déviait la plupart des attaques ! Ou alors c’était effectivement lui qui ne savait plus viser ? Dans tous les cas, lorsqu’une de ses munitions arracha un grognement à son adversaire, le chasseur de primes lâcha un petit « HAHA ! » satisfait.

Juste avant de se faire taillader le dos façon steak tartare.

Il avait complètement oublié l’autre singe à moitié débile ! Il voulut effectuer une roulade pour se mettre à l’abri, le dos à présent en sang, mais une secousse monstrueuse le renversa cul par-dessus tête, au pied du Cable-like. Cependant la lame du primate avait tout de même eu le temps de mordre dans la chair du dégénéré du bulbe, ce qui lui arracha un cri de souffrance. Quel con il avait été d’offrir son dos ! Pourtant, sur le coup, ça avait l’air d’être un enchainement classe et efficace… God dammit !

Le bateau sembla se transformer en attraction foraine, l’espace d’un instant, et le capharnaüm causé par ses multiples armes explosives lancées empira ce constat. En plus d’une séance gratuite de montagnes russes, il put admirer un feu d’artifice de singe. Se rappelant soudain qu’il avait balancé une grenade flashbang, il plongea et ferma les yeux avant d’entendre la déflagration de l’engin aveuglant. Le corps en vrac, les muscles en feu et le dos ensanglanté, le héros en herbe peina à se relever et tituba… toujours secoué par le comportement alarmant du bâtiment naval.


« Engagez-vous qu’il disait… bataille navale qu’il disait… ça serait fun qu’il disait ! », grogna Wade en pensée.
« Heureusement que le marine est là. », glissa Chuu subtilement, comme un rappel à l’inutilité flagrante du chasseur de primes.


Faut dire qu’il en avait vu des vertes et des pas mures aujourd’hui, mais se voir rabaisser ainsi par une partie de soi-même n’était clairement pas pour lui plaire. Ike ouvrit les yeux d’un coup, d’un seul, et pointa ses mirettes vers l’affreux barbu kidnappeur de femme… femme qui se carapatait à l’extérieur. Cependant, plutôt que d’admirer le joli fessier rebondi de la petiote, le pseudo héros du dimanche se concentra sur l’adversaire au bisento et son coéquipier du jour. Son pote Cable avait salement ramassé ses bras, façon « Il faut sauver le soldat Ryan » acte un, scène un… C’était pas beau à voir. Mais les deux combattants semblaient prêts à remettre le couvert ! Nom d’une rondelle de soupière, ils en avaient dans le slibard ces salopiauds ! Il ne pouvait pas rester sur la touche comme une vieille chaussette…


« Tiens, j’ai un trou dans ma chaussette. », se rendit soudain compte l’énergumène.
« Focus, Kid… Just Focus. »
« Ah ! Baston ! », se rappela soudain Wade.
« That’s what i’m talking about ! », confirma Wilson.


Malgré les multiples protestations de ses muscles endoloris, Ike se releva et grogna de nouveau lorsque les muscles de son dos lui rappelèrent qu’ils déversaient leur sauce Ketchup sur le plancher. Il faudrait trouver une jolie petite infirmière pour le recoudre, mais ça pourrait attendre. Le barbu en pagne chargea droit devant en hurlant. Cable utilisa ses bras en lambeaux pour le contourner par la droite et contre-attaquer.

C’était à lui de jouer !

N’écoutant que son courage, ou sa stupidité patente, Ike dégaina et fonça au plus vite qu’il put pour soutenir Nathan. Il tenta d’esquiver par la gauche son adversaire et de le lacérer à son tour d’un moulinet de sabres bien senti ! À peine avait-il terminé son attaque qu’il s’écroula un peu plus loin et lâcha ses armes.


« C’est là où l’infirmière super sexy débarque, pas vrai ? », réclama presque le petit magicien en pensée.
« Si je peux aider… », commença Chuu.


Elle se fit très vite rembarrer par les deux autres. Le chasseur de primes était donc à terre, lessivé, et il lui faudrait bien quelques instants de repos avant de se relever…







Résumé :
Ike mange le coup dans le dos et sent l’adrénaline qui retombe. Il est fatigué, tant mentalement que physiquement, et se fait un peu balader par le bateau (décidément son plus grand adversaire !).

Lorsque Nathan et Tho se lancent à nouveau à l’attaque, il tente de soutenir Nathan sur le côté gauche pour prendre en sandwich le fichu Decima d’un moulinet de sabre. Pas une véritable technique mais plus du bourrinage en règle.


PS : Pour l’enchainement coupé, je m’en doutais vu la complexité et l’état d’Ike que ça n’passerait pas poulet ! Mais au pire, comme ça, tu savais ce que j’avais prévu ^^.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nabeshima Ito
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
189/200  (189/200)
Berrys: 14.700.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Lun 27 Fév 2017, 02:26



Gambit Decima
Avec Jugement et MJ.


La bête avait défait son opposant. Terrassé, sanguinolent, le corps brisé de celui-ci gisait désormais, éteint et sans vie. C'était une vitoire éclatante pour le vampire qui s'ignorait et qui prouvait sa valeur en tant que combattant. Malgré tout, ça n'était là qu'un demi tour de force : Ito en lui-même ne pouvait malheureusement pas être considéré comme le véritable vainqueur, puisqu'il avait fait appel à son sang maudit, damné, incapable de vaincre par ses propres moyens. Cela possédait bien entendu ses effets pervers, et il ne tarda guère à y être soumis. Sa soif sanguine n'était mallheureusement pas tout-à-fait assouvie : il lui en faudrait toujours plus, insatiable et inlassable. C'est ce constat qui le poussa à siffler agressivement en direction d'Ajax, et c'est également cet irrépressible désir qui le poussa à faire front même lorsque le titanesque colosse se mit à le surplomber de toute sa folle carrure. Certes, d'instinct, le sabreur en herbe comprit qu'il s'agissait là d'un opposant autrement plus coriace que le précédent abattu, mais il n'avait malheureusement aucune notion de l'entre deux, pas même un brin de jugeotte lui permettant de peser cette inexorable et terrible situation de ses propres moyens. Autrement dit, le vampire carnassier, même s'il était impressionné par la carrure de sa proie, n'y voyait là ni plus ni moins qu'une énorme vache placide... Jusqu'au moment tout du moins où cette vache s'enfonça dans le plancher pour en ressortir, hautaine et implacable, afin de le dominer de toute sa hauteur. A partir de là, le berserk sembla étonnament perdre en assurance : ses instincts primaires, bestiaux et archaïque lui sommaient de prendre garde à cet adversaire effarant, de se méfier de lui comme d'une maladie incurable. C'était la toute première fois que l'élève d'Ericken se mesurait à un tel ennemi, et même sans sa psyché, il parvenait à cerner douloureusement le gagantuesque défi que cela représentait. Lorsque les doigts se mirent à grinccer, le Nabeshima eut un mouvement de recul, continuant à feuler avec viirulence tout en plaçant mécaniquement son sabre entre son corps frêle et celui de son adversaire, dans un simulacre de posture défensive.

Cette hésitation ne fut toutefois que d'une éphémère brièveté : promptement, le vampire analysa son recul comme une marque de faiblesse exploitable pour tout prédateur qui se respecte, et sa peur le poussa à changer de tactique. Demeurer tranquille sinon reculer, c'était annoncer son infériorité sans le moindre détour... Or, même si la vériité était toute autre, l'adolescent ne voulait pas être considéré comme le faible, comme le chassé : Il était un carnassier indomptable, une force de la nature, régnait sur la pyramide de la prédation et se targuait de ne posséder aucun véritable ennemi... Ajax n'y faisait pas exception. Le berserk comprit qu'il lui fallait attaquer, pour exposer aux yeux de tous son incontestable supériorité : d'un instant à l'autre, son comportement déviant changea à nouveau du tout au tout et il considéra qu'il devait, le premier, passer à l'assaut pour forcer son assaillant à prendre la fuite. Cependant, et même avec l'aide de son katana, la carrure stupéfiante de son ennemi lui posait probème : Ito ne pouvait pas prétendre à une attaque portée directement au visage, puisque cette bête-là le dominait de tout son long. Il fallait ruser, d'une certaine manière, pour en venir à bout... Et puisque dans cet état, la notion d'intelligence chez le garnement était relativement défaillante, il n'eut pas les moyens de mettre sur pied un plan vaillant et brillant pour attiirer le colosse dans un piège : il se contenta au contraire d'attaquer là où il le pouvait. Ainsi, l'épée du marine se mit à se mouvoir viivement en direction des tibias du hors-la-loi, dans le but de les entamer soudainement et de le forcer à choir. S'il y parvenait, il faisait ainsi d'une pierre deux coups : il le faiisait tomber et s'ooffrait des cibles plus effficaces mais supprimait également un bonne part de sa mobilité d'un coup d'un seul.

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA


Aller, frappe :'(
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1172

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Mar 28 Fév 2017, 22:20








Ajax (Primé à 65MB)

La frêle chose qui se tenait devant lui feula de plus belle, comme si elle tentait de l'intimider. Le cyborg resta impassible : il n'avait guère le loisir d'avoir des émotions. Tout ce qu'il savait, c'est que toute chose s'en prenant à lui était à considérer comme ennemie. Toute chose s'introduisant sur le navire qu'il ne pouvait reconnaître était à considérer comme ennemie. Toute chose ressemblant à un intrus devait être considérer comme ennemie. Toute chose considérée comme ennemie devait être oblitérée, sans plus de concession. Sa réaction qui ne tarderait pas à venir fut précipitée par une attaque de la part du vampire. Ce dernier se dirigea vers ses jambes avec agilité et, d'un coup qui se voulait puissant, tenta de tailler ses tibias.

La lame ripa tout simplement sur la carcasse du colosse, comme un couteau dans une assiette. Une fine marque traçait la course de l'épée du Nabeshima sur la jambe d'Ajax, seule témoin de l'agression qui venait d'avoir eu lieu. Les yeux du Cyborg semblèrent se raviver comme un brasier qu'on stimule au soufflet d'une forge, alors qu'il plaquait sa lourde main vers le bas, écrasant momentanément le sergent-chef hors de contrôle dans sa poigne. Il l'observa un instant alors que son autre poing, comme une masse, se levait dans les airs pour infliger un coup qui se voulait fatal... ou du moins, il aurait du l'être sans la moindre difficulté, mais quelque chose vint s'interposer dans ses plans.

De multiples chocs vinrent marquer son dos musculeux alors que les tentacules hasardeuses du vieux Gratz, qui s'était rapproché malgré un navire capricieux, s'écrasaient sur lui. Il se pencha légèrement sous l'impact avant de se redresser, tout en soulevant le sabreur dans sa main avant de le balancer négligemment vers la proue du navire. Il se retourna et constata qu'une autre cible était à abattre. Plus dangereuse... du moins, c'était certainement le cas car bientôt, un acide corrosif commença à s'insinuer là où il le pouvait, ne provoquant guère de dommage grave mais parvenant néanmoins à s'attaquer à la structure implacable du colosse. Son estomac, percé d'une sorte de fourneau, se mit à luire d'une incandescence furieuse alors qu'il se cabrait vers l'arrière, rejetant ses épaules massives dans son dos dans un bruit cybernétique. Si personne ne faisait rien, le vieillard y compris... alors l'ancêtre risquait de traverser un moment très chaud, au sens littéral.


Lynda Lee, Mathilda Sweetie (primée à 28MB)

Haletante, Mathilda s'apprêtait à repartir à l'assaut lorsque la Lee s'extirpa des décombres de la cabine. Que s'était-il passé là dedans, au juste ? Ils y étaient rentrés un à un, avant que ce lourdaud d'Ajax ne débarque sans prévenir, les amenant à cesser leur duel l'espace d'un instant. Pour sûr, ils étaient aussi surpris l'un que l'autre... puis ça avait pété comme une piñata un soir d'anniversaire. Quel bordel, décidément ! Elle se demanda comment allait le vieux aigri. Cet abruti avait-il passé l'arme à gauche ? Lui et ses discours abrutissants... elle était venue pour un peu d'action, pas pour déblatérer philosophie. Et puis, elle avait trouvé l'amour ! D'ailleurs, comment s'en sortait son chaton ? Elle se le demandait bien. La grosse brute qui l'affrontait jusque là s'était détourné du combat dès que les quartiers du propriétaire s'étaient changé en feu d'artifice. Elle avait bien tenté de le narguer, mais rien n'y faisait... ce status quo la rendait dingue, mais elle avait plus urgent à faire. Même si elle détestait ça, le plan restait le plan. Elle resta cependant un instant rêveuse, laissant la fugitive passer. Son homme était encore là dedans... mais pour une raison étrange, elle serra les poings et se recula comme à contrecœur avant de se diriger vers le béhémoth.


Tô Khoo (non primé), Damian Buster, Selucia Khan

La mort, était-ce si surfait ? Une question que Tô se posait désormais. Lancé droit vers l'avant, il avait pourfendu avec rage ce qui se trouvait devant lui. Le vide... le vide et rien que le vide. Son pied botté avait glissé sur le plancher alors que le bruit de la chair qui se déchire et des os qui craquent s'était élevé dans les airs. Sa gorge se gonfla, ses joues se remplirent, puis il affecta finalement des yeux écarquillés avant d'éjecter une large dose de liquide carmin. Un filet lui resta sur le coin des lèvres avant de venir couler au sol... comme suintait le sang de ses blessures nouvelles. Sa main lâcha son bisento, qui s'écrasa au sol dans un claquement métallique. Un premier genou toucha à terre alors que ses jambes étaient désertée par l'afflux nerveux désormais absent, brisé comme sa colonne par l'assaut implacable du colonel.

Quelle pitié. Lui qui avait pourtant prévu leur coup jusqu'au moindre pouce, voilà que rien... absolument rien... ne s'était déroulé comme prévu. Il allait désormais rejoindre tous les matelots qui avaient été massacrés aujourd'hui. Ceux qui, bravement, avait fait face à une vague sans frein. Ceux qui, privés de leur volonté, n'avaient fait que suivre des ordres programmés dans ce qui leur restait de cerveau. Dans la mort, ils n'avaient rien de différent : sous fifre apeuré ou sous fifre privé de libre arbitre étaient morts, tout comme il allait expirer son dernier soupir. Sa croisade ne s'arrêtait pas là... Sa volonté allait continuer de façonner un nouveau monde. Même si il ne pouvait réaliser Ses objectifs, il n'en restait pas moins que l'espoir d'un monde calme était encore à portée de main. Une nouvelle toux sanguine vint marquer sa respiration brisée alors qu'il s'écrasait au sol dans un dernier souffle.

- Pour... le Monarque...

Alors que le chasseur de prime se laissait aller à un repos mérité, Damian, qui avait repris une forme humaine, débarqua en trombe dans la salle en bousculant sans gêne les quelques débris qui lui barraient la route. Ce qu'il vit le frappa au plus profond de son être : d'un côté, son boss, cet homme avec qui il avait fini par lier une véritable relation cordiale et personnelle, gisait telle une marionnette. Il était couvert d'éraflures suite aux précédentes secousses, ce qui cachait les plaies mortelles. Il s'approcha rapidement et le prit dans ses bras, tentant de relever sa tête, de prendre son poul. Tentant de combattre l'inévitable.

- Non... non, non ! Boss ! Allez, boss !

Crispé, il regarda autour de lui avant de remarquer la Khan qui gisait également dans un coin. Était-elle...? D'un bond, il se leva et fit un pas en avant. Il observa Nathanaël et Ike. Ces types... étaient-ils responsables de tout ça ? Il voyait littéralement rouge, ce qui était en train d'altérer sa façon de penser drastiquement. Il fit un premier pas, ses muscles saillants et marqués par des veines, à l'image de ses tempes. Sa mâchoire, dans un premier temps serrée, lâcha un grognement et quelques mots alors qu'une corne commençait à poindre de son front.

- Vous...! Qu'est-ce que vous avez fait ? Répondez vite ou je vais vous...

Un faible "non" surgit d'un coin de la pièce, marqué par une quinte de toux. Interloqué, il se tourna pour trouver une Selucia bien vivante. Précipitamment, il se dirigea vers elle, bousculant possiblement les deux hommes encore présents dans ce tas de décombres qui n'avait plus rien de la luxueuse suite d'origine. Il se mit à son chevet et l'aida à se redresser : les nombreux impacts de balle sur son corps semblaient ne pas avoir diminué sa ténacité et c'est après un long moment passé à se battre avec l'évanouissement qu'elle parvenait enfin à reprendre la parole. Ce qui ne changeait pas que son état était encore grave.

- Garde tes forces, gamine !

Elle leva une main qu'elle pointa vers la sortie des lieux.

- L-...nda... depuis... le début... garce...

Sa main tremblotante semblait animée par une rage sourde, une rage qui transcendait son état physique déplorable alors qu'elle continuait d'indiquer le dehors avec insistance. Elle toussa alors que le Buster la maintenait en place, les yeux fixés sur elle sans réellement la regarder. Impossible... se pouvait-il que...? Son visage se fit soudain grave et il se redressa avant d'arracher son haut, qui était de toute manière entaillés de toute part. Il se hata de faire quelques garrots pour panser les plaies de sa collègue avant de se redresser et de partir d'un pas décidé. Le géant qui attendait dehors était arrivé d'un seul coup, mais si ce que l'archère disait était vrai... il se tourna au passage vers Nathanaël, tout en s'adressant aux deux combattants.

- Si vous êtes vraiment là pour aider... suivez moi.

Il emprunta le chemin de l'extérieur avec fermeté, sa peau semblant d'ores et déjà se recouvrir d'une couche de cuir rugueuse. Il devait tirer ça au clair.


Pendant ce temps, plus bas, une planche craqua sournoisement alors qu'un peu plus de liquide commençait à s'infiltrer au travers du bois mis à rude épreuve. La structure commençait à céder, lentement mais sûrement. Un premier jet timide marqua le début d'un remplissage certain de la cale. Ce n'était pas le cas pour l'heure, mais ça ne saurait tarder...




El rézoumé :

Nils > Tu touches Ajax et tu lui appliques un poison corrosif. Il contre attaque au prochain tour avec un lance flamme qui va te donner une bonne raison d'avoir des brûlures d'estomac si personne ne fait rien !

Ito > Ajax t'avait plaqué au sol et se préparait à t'achever. Ton attaque n'a pas eu d'effet spécifique sur lui. Nils te sauve par son intervention, donc il te balance vers la proue du navire, sans trop de violence. Tu peux te réceptionner en te cassant passablement la figure, mais tu n'es pas encore KO !

Shigo & Nath > Vous avez (encore) buté un de vos adversaires ! Tô cède à votre attaque combinée, en plus de sa cécité passagère. Il prononce cette dernière phrase avant de passer l'arme à gauche. Damian entre par la suite, se prépare à vous agresser mais est arrêtée par Selucia. Quelque chose se trame sur le pont... et va y avoir du sport !

Dans les niveaux inférieurs, ça commence à fuiter...

Ajax est lvl 35.
Damian et sont lvl 30.
Mathilda est lvl 29.
Frame, Work et Selucia sont lvl 26.
Irvein est lvl 21.
Alejandro est lvl 20
Les pirates semblent lvl 15-20. Ils sont quasiment éliminés. Tous, en fait, à coup de scénarite.
À vue de nez, les marins du Galion doivent être lvl 10-15. Il n'en restent qu'une poignée, épuisés et relativement impuissants. Autant dire qu'ils ne sont guère utiles, désormais.

Vous ne connaissez pas le lvl de Lynda.
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1316
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Mer 01 Mar 2017, 22:16




La fin du game.



Après la tristesse vient souvent l’acceptation… ça aurait pu être le cas pour Nils s’il était resté dans cette optique de vouloir faire le deuil de sa femme. Malheureusement, l’hallucination de la voix de sa femme se faisait de plus en plus insistante, mêlée à d’autres voix ou choses étranges qu’il semblait entendre. N’y comprenant absolument rien, il ne pensa finalement qu’à une seule chose : c’était comme si plein de petits enfants qu’il ne connaissait pas étaient dans sa tête. N’y tenant plus, il finit par se tordre de douleur en se roulant sur le sol à cause de ses côtes.


Ah ! Sale garce ! Même quand t’es plus là, tu me fais chier ! Tu vas voir nom de dieu !
Une chance dans son malheur, le grand Ajax avait subi une attaque de plein de fouet du commandant. C’était d’ailleurs un véritable coup de chance plus qu’autre chose mais le vieillard ne tarda pas à réaliser la dangerosité du « truc rouge qui brille ». Pensant d’abord au fait qu’il s’agissait de sa femme à cause des douleurs du crâne, l’ancêtre pensa instantanément qu’il avait encore fait une connerie et qu’elle virait au rouge de colère. N’ayant pas toute sa tête, il pensa tout d’abord à se sortir de là mais la douleur était véritablement trop forte et les tentacules lui prenaient beaucoup de son énergie. Modifier sa technique tentaculaire pour le Venom Road fut la première idée qui vint à l’esprit du vieillard mais c’était tout bonnement impossible. Les tentacules bougeant dans tous les sens, il ne pouvait que faire en sorte de les rapprocher les uns des autres et encore…

Nils dut finalement abandonner l’idée et se concentrer pour la seule option qu’il restait. Tentant de concentrer la maitrise de son fruit sur ses appendices, le vieil homme parvint finalement à les réunir en une queue impressionnante : une partie du poison suppuré depuis le départ et incontrôlable revint agrandir cette immense queue avant de s’abattre sur le colosse mécanique. La puissance du choc en serait considérable, non pas parce qu’il serait fort ou impactant mais parce que le pouvoir corrosif du poison risquait lui aussi d’attaquer l’intégrité du bateau. Depuis peu, les pouvoirs de l’ancêtre s’étaient quelque peu développés et plutôt que de maitriser de nouvelles techniques, l’ancêtre avait surtout développé l’efficacité de ses poisons. Le contrôle qu’il opérait maintenant sur son fruit était plutôt avancé.

La rougeur s’accentuant de plus en plus, Nils ne put finalement que se résigner. Peut être que c’était un mal pour un bien finalement… donnant une grande partie de son pouvoir dans cette attaque, il risquait surtout d’y passer si personne ne faisait rien. Son instinct lui disait clairement qu’il ne devait pas rester sur place mais la douleur de ses côtes et ses maux de têtes eurent raison de ses convictions. Peut-être était-il mieux pour lui de rejoindre sa femme…




Spoiler:
 

_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
avatar
Messages : 1025
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
185/200  (185/200)
Berrys: 4.013.555 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Ven 03 Mar 2017, 12:26





"Gambit Decima !"



« Is he okay ? », lança une petite voix.
« Everyone is okay after this… bitch. », répondit d’un ton sec Wilson.


De son côté, Ike se sentait tout chose. Il flottait, balançait à droite et à gauche dans un doux roulis et ne faisait plus vraiment attention à ce qui se passait autour de lui. Sa tête semblait voleter et son corps, lourd et inerte, peser de tout son poids pour retenir son crâne. Ses sensations semblaient brouillées, à la fois démultipliées et anesthésiées par une soudaine fatigue… et peut être, aussi, les chocs répétés à la tête ou la chute d’adrénaline.


« Who knows ?! », déclara-t-il en pensée.


Certainement pas lui. Il était « ienb » comme disaient certains. Couché à même le sol, le chasseur de primes se sentait comme affalé dans un canapé après une dure journée de labeur, ou alors couché sur un lit au matelas ferme et aux oreillers accueillants, bien au chaud, pelotonné sous une couverture et dans un état second, entre le sommeil et le stade d’éveil. Des fourmillements parcouraient son corps de manière anarchique et, s’ils avaient l’oreille fine, les deux autres hommes présents dans la salle pourraient percevoir un léger ronflement… celui d’un sommeil bien mérité. Aussi, lorsqu’il fut bousculé par un corps volumineux, Ike ne put retenir sa réplique cinglante :


- Encore cinq minutes, mamaaaan…


Ça c’était du super héros. Mais, comme toutes les bonnes choses avaient une fin, il entendit à travers cet état second les paroles du mastodonte qui leur disait, à Cable et lui, de se bouger le cul pour venir l’aider. Sans doute, encore, une histoire de petits postérieurs à sauver… Il ne pouvait pas se reposer maintenant ! Pas encore ! D’un effort surhumain, et d’un grognement animal proche de celui d’un ours sortant d’hibernation, Ike se mit sur ses coudes. Il cligna des yeux plusieurs fois, bailla, grogna de nouveau… puis faillit se rendormir. Une claque imaginaire sur le dessus du crane le réveilla pour de bon. Il se releva péniblement et se tourna vers Cable. Une main dans le slip pour se gratter les fesses, il jeta un regard à moitié léthargique au marine avant de lancer :


- C’est déjà le matin ?


Ça promettait.






Pendant ce temps, sur la Ike-O-Mobil’


- OOOOOOOOOOOOOOOooooooooooOOOOoOOh !
- HO.
- OOOo ! OOooo ! OOOOOOOoOoooooOOOOoOOOH !
- Oh ! OOooOOh !


Le langage des Kung Fu Dugongs était un art subtil, empreint de sagesse et d’un savoir ancestral transmis de génération en génération… C’était pour ça que personne ne calait rien. Dans le cas présent, Tic et Tac, les deux fiers acolytes du ravagé du bocal sur le bateau un peu plus haut, commençaient à s’inquiéter. Ils avaient vu des choses pas nettes se passer alors qu’ils approchaient leur navire (génial) des bâtiments décimas et gouvernementaux (tout pourris). Ils avaient vu des échanges de boulets de canons, des vols planés, des explosions, des cris étranges, des tentacules aux couleurs peu engageantes et, très récemment, un énorme mastodonte avait sauté pour se rendre là où leur maître se trouver. En d’autres termes, c’était pas glop.

Aussi, les deux apprentis du super héros en herbe s’activaient pour prêter main forte à leur sauveur. Leur milieu naturel restant avant tout l’océan, ils avaient pu récupérer quelques boulets de canons et, à présent qu’ils voyaient l’ombre du mastodonte donner des coups à tout va, ils craignaient pour la vie de leur sensei déjanté. Ainsi, Tic et Tac avaient pris la liberté de rebander le super-lanceur de super-héros et d’y placer plusieurs boulets d’un autre type que celui précédemment éjecté.

Tic leva le bras bien haut, tandis que Tac tenait la même machette qui avait servi à propulser le chasseur de primes un peu plus tôt. Soudain, Tac frappa d’un grand « SHLONK ! » et coupa l’élastique de nouveau. Il envoya à toute vitesse les projectiles à peu près dans la direction de l’énorme cyborg ! De son côté Tic cligna des yeux, deux fois, avant de jeter un regard étonné à son bras qui était toujours bien en l’air.


- AHOOOO !!!
- OOOoOOooH ! OOh ooOo hoOo hoooOOOoOoO !


La suite se perdit dans un dialecte très peu propice à la retranscription écrite mais, globalement, ça n’volait pas très haut… à la différence de la poignée de boulets de canons qui filèrent comme le vent en direction d’Ajax.






Résumé :
Ike se remet debout difficilement.

Tic et Tac envoient des boulets de canons dans la face d’Ajax à l’aide du super lance-pierre géant fabriqué un peu plus tôt !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Armstrong
ColonelColonel

avatar
Messages : 136
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
63/250  (63/250)
Berrys: 32.560.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Dim 05 Mar 2017, 08:48



Why am I better than you ? Because I am like a machine, flawless.




Pour tout dire le jeune colonel n'aimait pas vraiment se battre sans avoir toutes les cartes en moins, sans avoir tous les tenants et les aboutissants d'un combat car il lui arrivait toujours d'avoir de très mauvaises surprises dans ces cas-là, des mauvaises surprises dont ses compagnons avaient à souffrir. Pourquoi pas lui ? Parce qu'il n'avait pas à craindre la douleur comme le commun des mortels, parce que sa nature hybride le mettait à l'abri de la douleur du corps pour ne laisser que la douleur de l'esprit, il pouvait bien perdre un bras ou une jambe sans que cela ne l'empêche d'accomplir son devoir. Il avait été transformé pour devenir la parfaite machine de guerre, à l'image des plus redoutés des pacifistas, mais une telle machine de guerre était-elle faite pour diriger des hommes et inspirer le courage dans leurs cœurs ? La réponse était non, voilà pourquoi on avait gardé son cerveau intact au lieu de le transformer des pieds à la tête, les hommes de la section scientifique comptaient sur sa psyché pour faire la différence

Aujourd'hui il pensait avoir eu toutes les cartes en main, pensant n'avoir affaire qu'à une attaque de criminels contre un navire richement pourvu il s'était jeté dans la bataille sans se poser de question. Mais pourquoi ce barbu était-il désormais dans la cabine ? La première hypothèse était qu'il voulait atteindre la tête de ce navire pour la couper afin que le reste du corps cesse de lutter, c'était donc avec cette possibilité en tête que le boxeur se hâta de rattraper sa proie. Désormais sa proie était acculée et blessé de plus, grâce à l'intervention d'un troisième individu un peu loufoque, le combat avait pu tourner en la faveur du boxeur en fer blanc. Aveuglé, son adversaire se jeta vers lui et, conscient que cette attaque ne ressemblait qu'à un ultime élan de désespoir, Nathanael en profita et lança une ultime attaque qui toucha au but.
Avec ses capteurs désactivés le colonel ne put pas vraiment sentir le sang couler le long de ses bras, pas comme il aurait pu le ressentir quelques années plus tôt, mais le sentiment de puissance et de satisfaction s'emparant de lui compensait largement cette perte sensorielle.

Beaucoup de combattants étaient respectueux de leurs adversaires et n'hésitaient pas à les honorer même après leur mort, ce qui était très louable, mais malheureusement Nathan n'était pas de ceux-là et il n'aurait d'ailleurs pas hésité à cracher sur la dépouille du barbu si l'autre colosse n'était pas rentré en trombe dans la mince cabine. Son chef était mort et sa camarade n'était pas au meilleur de sa forme, sa réaction ne fut guère étonnante mais, fort heureusement, son humeur massacrante fut stoppée par sa camarade qui parvint à lui expliquer que l'autre femme prise en otage quelques instants plus tôt était la traîtresse du lot.
Et voilà la carte qui manquait à Nathanael pour comprendre tout cela, il y avait une traîtresse à bord depuis le début et ce n'était qu'au plus fort du combat que cette information était finalement révélée. Prêt à suivre la brute pour finir le travail, le colonel fut interpellé par son loufoque partenaire qui sembla émerger d'un sommeil profond. Pourquoi donc aurait-il demandé si c'était déjà le matin ?

« Hein ? »


Manquait-il plusieurs cases à cet homme ? Nathan avait rarement vu un individu aussi étrange de toute sa vie mais il avait au moins le mérite de savoir se battre, pour ce qu'il avait pu en voir. Fort de ce constat, il mit le loufoque individu au parfum en quelques mots:

« Bon, il semblerait que tu aies eu raison tout à l'heure, pour la femme prise en otage quand tu es arrivé. Celle-là aussi essaye de nous la mettre à l'envers. Prêt pour une ration supplémentaire de bottage de cul ? »


En règle générale Nathanael savait bien se tenir et possédait un langage tout aussi carré que son esprit, cependant il y avait des moments où la franchise brute était nécessaire et aujourd'hui était un moment de cet acabit. Emboîtant le pas à la brute, espérant que l'autre zozo le suivrait, il regarda la liste des armes qui restaient à sa disposition. Quelques missiles, ses lames, ses grenades et quelques coups de jus : il n'allait pas aller bien loin avec cela.





Now would be a good time to be scared.




Revenir en haut Aller en bas
Nabeshima Ito
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
189/200  (189/200)
Berrys: 14.700.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Dim 05 Mar 2017, 16:28



Gambit Decima
Avec Jugement et MJ.


Perdu d'avance. S'il avait pu faire montre de la moindre parcelle d'intellect, le vampire aurait pu se rendre compte du marasme dans lequel il venait tout juste de s'enfoncer. Au lieu de cela, il se contenta de siffler tandis que son épée rencontrait une féroce résistance, allant même jusqu'à rendre le tranchant de sa lame parfaitement inutile et moins dangereux que le piquant d'un cure-dent. Malgré son manque flagrant de sagesse et d'observation, l'épéiste en herbe n'était pas assez stupide pour ignorer le fait qu'il faisait face à un colosse nettement plus puissant qu'il ne l'était lui-même... En fait, le vampire se trouvait pour l'heure comme un loup face à un ours : il était trop peu puissant, il le savait, et tout assaut se voyait promis à l'échec. Il n'eut d'ailleurs pas le temps de s'esquiver que la main massive de son adversaire l'attrapait sans ménagement aucun, menaçant de le broyer d'un instant à l'autre. Ainsi contraint à l'immobilité, l'adolescent fut incapable de réagir autrement qu'en fixant l'autre poing s'élever... Pour ne jamais retomber. Manifestement, quelque chose venait de le blesser, et ce relativement sévèrement puisqu'il se désintéressa momentanément de sa première proie, qu'il balança sans s'y pencher davantage. Le carnassier, après un rouler bouler des plus douloureux, se redressa lentement, le sang écumant aux commissures de ses lèvres. Le choc n'avait pas été sans conséquences, et il s'apprêtait désormais à prendre la tangente : certes, il manquait de jugeote, mais pas d'instinct... En l'occurrence, le prédateur savait qu'il n'avait aucune chance... Se mettre plus longtemps en danger, au nom d'une proie trop solide, c'était stupide, a fortiori si l'on considérait le nombre de cadavres et de mourants qui restaient à égorger... Enfin, ce fut tout du moins le point de vue du charognard jusqu'au moment où la grosse bête se décida à faire une grossière erreur : lui tourner le dos.

A ce moment précis, l'idée de prendre la fuite s'effaça : Ito considéra la situation du point de vue d'un opportuniste, d'un carnassier insatiable, et non plus du prédateur relégué au rang de proie. Il était moins fort que son ennemi, certes, mais en quoi cela devait-il être rédhibitoire ? Le colosse n'en était pas moins mortel, au même titre que n'importe quelle autre créature vivante... De même, gommant par ailleurs toutes les autres possibles interventions dans cette petite rixe, le vampire se concentra plus fermement sur le titanesque opposant qui se dressait face à lui en le sous-estimant si cruellement. Occultant totalement la présence de poison corrosif sur les épaules et le dos de son adversaire, l'adolescent n'hésita pas une seconde de plus : il se redressa brutalement et s'élança en direction du gigantesque criminel, brandissant son arme avec l'air fou et agressif qu'il revêtait depuis quelques minutes déjà. Lorsqu'il ne fut plus qu'à une distance raisonnable d'une petite poignée de mètres, il se mit à bondir sans hésiter. Son objectif ? Enfoncer son épée profondément droit dans le dos de son opposant, histoire de lui apprendre les bonnes manières. Si cela fonctionnait, le Nabeshima allait en profiter pour s'agripper au pommeau en remuant la lame dans les satanées entrailles de cette bête gargantuesque, tout en causant autant de dégâts possible avec ses dents et ses griffes. Oui, il la voyait d'ores et déjà concrètement, la possibilité de mettre à terre cette machinerie démoniaque... Et si cela ne fonctionnait pas ? Et bien, tout dépendait. Mais en l'occurrence, si envers et contre tout, l'agile vampire recevait un coup de poing bien placé droit dans les chicots mais demeurait conscient, alors il y avait fort à parier qu'il laisserait cette proie là à un autre charognard... S'il ne sombrait pas tout simplement dans les bras de Morphée, bien entendu.

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1172

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Mar 07 Mar 2017, 11:44








Lynda Lee, Mathilda Sweetie (primée à 28MB)

Courant rapidement sur le pont, avec une agilité plus grande que ce que sa position de frêle demoiselle laissait supposer, Lynda se dirigeait droit vers le titan responsable de la destruction du pont. Son visage n'exprimait plus la peur précédemment feinte : à la place, une froide frustration régissait ses traits. Satanés gouvernementaux... l'approche de Tô était pourtant parfaite. Le vieux avait passé l'arme à gauche. Si ils ne s'en étaient pas mêlés, elle aurait miraculeusement survécu pour prendre sa place, comme Il le préconisait. Au lieu de cela, elle se retrouvait à fuir vers le navire, qui...

Elle se stoppa net. Alors que l'un des navires avait été coulé et disparaissait d'ores et déjà dans les eaux profondes, le deuxième semblait être le point d'émanation de... tentacules étranges ? Elle n'avait jamais rien vu de tel. Mais tout cela réduisait son plan B à une caducité fâcheuse : elle n'avait pas d'autre moyen de fuir que de recourir aux capacités formidables du cyborg. Cela étant, il fallait déjà s'assurer qu'il puisse soutenir un feu nourri durant la fuite... une nouvelle secousse la projeta quasiment au sol alors que de la fumée enveloppait Ajax. Poussant un juron, elle sentit rapidement un contact sur son épaule et se retourna vivement, prête à se défendre.

- Oh, calmos, c'est moi !

Le visage ravissant de Mathilda orbitait au dessus du sien alors qu'elle l'observait d'une moue pensive. Quelque chose s'était définitivement mal déroulé pour qu'elle en soit arrivée là.

- Qu'est-ce qu'il s'est passé, là dedans ?

- Tô est mort, tout comme le pion. Le plan tombe à l'eau. Je ne pourrais pas feindre l'innocence bien longtemps.

Elle se redressa sobrement, époussetant quelque peu ses épaules. Au moins, pensa-t-elle, s'était elle donné la peine de plomber l'archère au passage... elle aurait fait un témoin gênant. Les tirs auraient pu être attribués aux pirates, tandis que le chaos lui aurait laissé sa chance de s'en tirer comme la vipère qu'elle était. Tô avait suivi le plan et lui avait permis de s'échapper : elle comptait bien faire bon usage de cette occasion.

- LEE !



Damian Buster

D'une voix tonitruante, le mercenaire avait capté l'attention aussi bien de la psychopathe notoire que de ce qui semblait être sa supérieure directe. Ses yeux emplis de colère, ses poings serrés, Damian progressait sur le pont d'un pas décidé. Il avait dans un premier temps refusé d'y croire, puis s'était souvenu : ce monde n'offrait pas de pitié. Peut-être que l'âge l'avait rendu trop doux. Trop doux pour voir le traquenard venir, trop arrangeant pour sentir la traîtrise qui émanait de Lynda. Néanmoins, il voulait en avoir le coeur net.

- QU'EST-CE QUE ÇA SIGNIFIE ?!

En seule réponse, le brune lui sourit en réajustant ses lunettes, sans daigner lui adresser le moindre mot. Elle le méprisait. Elle méprisait chaque personne au service de Don Arrivederci, tout comme elle n'avait jamais eu la moindre once de respect envers la vieil homme. Elle lui reconnaissait un certain sens des affaires, une capacité à changer son opportunisme en retour sur investissement de grande valeur... mais ça s'arrêtait là. Face à son propre objectif personnel, tout ça semblait dérisoire. Mais pour atteindre son désir, elle devait d'abord s'acquitter de son allégeance.

Furieux, le combattant aguerri se jeta vers l'avant. La situation lui paraissait claire maintenant : la destruction de tout ce qui l'entourait résultait de la volonté pernicieuse de cette femme. La colère lui fit voir rouge et, à mi-chemin, il se jeta dans les airs et se changea en forme totale. Il allait écraser cette garce, celle qui l'accompagnait, quitte à couler ce satané navire dans le procédé. Même si il devait lui même finir au fond de l'océan. Alors que Mathilda intimait à Lynda de se déplacer, celle-ci n'offrit qu'un rictus complaisant tout en lui indiquant de ne rien faire d'un geste de la main.

- Ce n'est pas nécessaire.


Ajax (Primé à 65MB)

La chaleur se dégageant de l'estomac du monstre mi-organique, mi-mécanique devenait insoutenable. Ses yeux luisaient d'une lumière meurtrière, bien qu'il fut incapable de ressentir la moindre émotion : privé de libre arbitre, ce qui était autrefois l'un des pirates les plus terribles de la première partie de Grand Line faisait désormais office d'arme de destruction pour le compte du Monarque. Son arsenal n'avait qu'un seul objectif : répandre la mort et la destruction. Sa peau de titane en faisait un véritable tank vivant. Sa taille, sa solidité et sa force faisaient de lui un choix évident pour une mission d'attaque de front. Alors que faisait-il ici ? C'était très simple. Il était la mesure de sécurité. Il était l'as caché dans la manche de Lynda.

Une déflagration de flammes s'étendit en direction du grand père, qui attaqua de son côté à l'aide d'un appendice colossal formé directement de son poison. Les deux éléments se rencontrèrent dans une explosion alors que le béhémoth froid comme le métal le composant continuait de déverser un torrent de feu droit devant lui. Il aurait pu calciner le vieillard... si les autres ne s'étaient pas interposés. Il sentit dans un premier temps le sabre se ficher dans son dos, cessant immédiatement son lance-flamme. Le poison du vieil homme commençait à faire effet, même si cela restait minime : la solidité du mastodonte avait été légèrement réduite par endroit, permettant au Nabeshima de transpercer sa carapace de façon sommaire. Alors qu'Ito déversait une rage animale sur ses omoplates et sa nuque, le bras gauche massif se courba vers l'arrière. Sa main énorme attrapa le vampire et se montra cette fois bien moins clémente. D'un geste violent, il tenta d'écraser le sergent-chef dans le sol, ce qui aurait pour effet de l'envoyer directement un étage en dessous... voir même, dans la cale.

Mais ce n'était pas terminé : un sifflement retentit alors que des boulets de canon s'écrasaient sur le pont du navire, ainsi que sur l'épaule droite du titan. Ce dernier fut repoussé d'un pas sur le côté alors que son ossature monstrueuse encaissait le choc, tant bien que mal. Il sembla replacer son bras dans un craquement sourd, ce dernier ayant sans doute été endommagé par cet assaut inopiné. Peut-être une faille nouvelle dans ses défenses spectaculaires ? En attendant, il avait une nouvelle menace à détruire. Se tournant vers le radeau des deux acolytes du ravagé du bocal, il leva sa main gauche. Celle-ci sembla se fendre verticalement en deux, dévoilant la pointe d'un canon relativement épais. Une seconde plus tard, un missile puissant fut projeté droit en direction des kung-fu Dugong, avec l'objectif simple de les éliminer...

- Ajax !

Reconnaissant la voix de sa maîtresse, il abandonna toute activité avant de se tourner vers elle. Elle pointait du doigt le Rhinocéros qui entamait sa descente vertigineuse, prêt à s'écraser sur elle comme un astéroïde.

- Élimine le !

Quelques pas lourds, plus hâtifs que les précédents, l'amenèrent à prendre de la vitesse et à rapidement arriver au niveau de sa propriétaire. Alors que l'animal énorme s'apprêtait à réduire en bouillie Lynda et Mathilda, Ajax joignit ses deux poings en un uppercut puissant et utilisa tout son élan pour frapper Damian en pleine "figure", le renvoyant lourdement vers la cale. le choc titanesque provoqua un craquement sourd et un bruit sinistre dans l'intégralité du navire, alors que les deux demoiselles se mettaient en retrait pour éviter une rencontre malheureuse de leur minois avec les différents débris. Le Parcimonioso exprima sa souffrance une nouvelle fois alors que dans la cale, une planche craqua, se fissura. Puis une autre. Puis une autre. Soudain, un jet d'eau formidable commença à tremper le sol entier de la cale. Le niveau montait, petit à petit...




El rézoumé :

Nils > Ta queue de poison et le lance flamme de Ajax s'annulent. Il s'apprêtait à te calciner, mais Ito te rend la politesse en te sauvant par inadvertance.

Ito > Il t'attrape et t'enfonce dans le sol. What a Face

Shigo & Nath > Le coup des Dugong touche et semble porter ses fruits... mais ils sont par la suite pris pour cible ! En ce qui te concerne, Nath, Damian est projeté vers toi si d'aventure tu t'es contenté de le suivre sans agir. Ajax se trouve désormais devant Lynda et Mathilda.

Dans les niveaux inférieurs, la pression fait céder plusieurs planches. Ça commence à prendre sérieusement l'eau. Le niveau en est aux chevilles d'un homme normal.

Ajax est lvl 35.
Damian et sont lvl 30.
Mathilda est lvl 29.
Frame, Work et Selucia sont lvl 26.
Irvein est lvl 21.
Alejandro est lvl 20
Les pirates semblent lvl 15-20. Ils sont quasiment éliminés. Tous, en fait, à coup de scénarite.
À vue de nez, les marins du Galion doivent être lvl 10-15. Il n'en restent qu'une poignée, épuisés et relativement impuissants. Autant dire qu'ils ne sont guère utiles, désormais.

Vous ne connaissez pas le lvl de Lynda.
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1316
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Mar 07 Mar 2017, 19:23




T'es sale mon gros !



KAMEHAME…

Sans aucune raison, Nils avait comme un son qui ressemblait à ça dans sa tête qui ne voulait absolument pas se taire…

HAAAAA


Mais tu vas la fermer espè—
Trop tard, sa queue de poison avait fusé en un rien de temps vers Ajax alors que ce dernier venait d’envoyer un torrent de flammes des plus impressionnants. La lumière aveugla carrément Nils qui ne put que sentir la puissance du choc. Sans avoir préparé son poison auparavant, s’il n’avait pas passé autant de temps à en produire, nul doute qu’il aurait rejoint sa femme dans les secondes suivantes. Le vieillard commençait finalement à se rendre compte de sa situation : il était évident qu’Ajax lui était supérieur en tout point : le Colosse semblait bien plus préparé, bien plus résistant et encore plus puissant que… son ancienne femme de ménage.

La chaleur remontait peu à peu le long du poison transformant le liquide controlé en gaz des plus dangereux mais bien vite les deux attaques s’annulèrent. Nils avait eu très chaud ! Au sens propre comme au figuré. Le danger était maintenant clair dans l’esprit du vieillard. « Enfin ! » comme auraient pu dire certains, n’ayant plus beaucoup de réserves et toujours immobilisé dans ce qu’il pouvait faire, une dernière idée lui vint alors : Plutôt que de s’en servir comme un moyen de déplacement, pourquoi ne pas utiliser le Venom Road pour envelopper le mastodonte ? Certain de ses capacités, il avait pourtant grandement surestimé ses capacités.

Ainsi, l’ancêtre rappela à lui toutes les parcelles de poison dispersées sur le navire, il ne restait plus rien, ce dernier était propre comme un sou neuf, même si plusieurs impacts de ronge étaient bien visibles par endroit, le bateau ne risquait pas de perdre en intégrité pour le moment. Étendant son poison vers sa cible, le vieillard commença à réaliser la route de poison qui le séparait finalement de la boite de métal déjà affaiblie. Le poison qui lui restait et sa production ne suffiraient pas à envelopper l’ensemble du corps d’Ajax. Bien qu’il était parvenu à affaiblir Ajax, sa propre faiblesse, ses propres blessures, la grandeur du personnage, la distance entre les deux ennemis ainsi que les attaques colossales qu’il avait déjà dû produire réduisaient l’efficacité de son pouvoir et il ne pouvait maintenant que le ressentir.

Son premier objectif n’avait pas été de rejoindre l’autre navire, de cette façon, il serait sans doute parvenu à réguler le besoin en poison depuis sa position qui deviendrait dès lors changeante. Non, il s’agissait ici d’atteindre la boite de conserve grâce à cette attaque qui n’en était pas une. Simplement le recouvrir à l’image du vieillard. Si le poison parvenait jusqu’à l’homme/Femme de ménage, ce dernier commencerait par atteindre la tête et descendre à vitesse tout à fait normale le long du corps. Le Venom Road était assez rapide tout de même mais uniquement lorsque le vieillard se déplaçait à l’intérieur. Ici, sans être le cas, le poison serait bien moins enclin à surprendre. Se déposant sur Ajax, il s’agirait de lui donner une petite douche, pensée qui ne mit pas longtemps à traverser le cerveau du vieil homme qui ne put donc s’empêcher d’ajouter quelques mots.


A la douche mamie !
En l’état des choses, l’état de Nils se dégradait, il n’était plus au clair entre ce qu’il se passait dans sa tête et ce qu’il vivait dans le réel. Il ne restait plus qu’à espérer que le jeune Ito ne reste pas accroché au moment de faire la toilette.




Spoiler:
 

_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Armstrong
ColonelColonel

avatar
Messages : 136
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
63/250  (63/250)
Berrys: 32.560.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Mer 08 Mar 2017, 23:16



Why am I better than you ? Because I am like a machine, flawless.




Beaucoup de gens voyaient encore ces hommes en uniforme bleu et blanc comme des sauveurs et des défenseurs des plus simples car c'était ce qu'ils devaient symboliser, beaucoup les voyaient comme des boucliers contre la barbarie et la violence sous toutes ces formes et c'était sans doute avec cette vision pure et biaisée que plusieurs jeunes âmes rejoignaient les rangs du gouvernement mondial chaque jour, s'attendant à être accueillis en héros à chaque port où ils débarqueraient. Nathanael avait été aussi naïf que cela jadis, il s'était enrôlé par tradition familiale autant que pour faire la différence mais il ne pouvait pas nier avoir cette pure vision des marines en tête, vision largement basée sur l'image idéalisée qu'il avait de son père à l’époque. Après tout si tous les marines étaient aussi vertueux, charismatiques et respectés que son père, pourquoi refuserait-il d'embrasser une voie qui créait et formait de tels individus ?
Mais les années avaient fait disparaître toute trace de naïveté dans l'esprit du nouveau colonel, ce dernier croyait toujours fermement que la main ferme de la Justice était ce dont le monde avait besoin mais il en avait suffisamment vu pour savoir que tous ne pensaient pas ainsi. Pouvait-il juste ignorer les regards méprisants qui lui étaient jetés sur les îles où la marine n'était pas la bienvenue ? Non, il ne pouvait décemment pas faire semblant de ne rien voir, il se contentait de faire avec ces regards en sachant au plus profond de lui que tous ces ingrats finiraient par remercier la marine quand elle viendrait leur sauver les miches. Après tout il ne faisait pas ce travail pour la reconnaissance qui allait avec mais bien parce que le monde avait besoin d'hommes tels que lui.

Aujourd'hui il avait de nouveau du sang sur les mains et cela ne l'arrêta pas un seul instant, outre le fait que ce sang soit celui d'une vulgaire crapule Nathanael était homme à se salir les mains sans hésitation si cela lui permettait de faire son travail correctement. Même s'il était nouveau dans le domaine du leadership Nathan en savait suffisamment pour réaliser que diriger des hommes par l'exemple était la meilleure façon de faire. Le suivraient-ils jusque dans les flammes de la bataille si lui-même rechignait à y plonger ? Aucun homme sain d'esprit ne suivrait un leader absent au moment où sa présence compterait le plus.

Ainsi le jeune gouvernemental ressortit de la cabine, à la poursuite de cette fameuse traîtresse, pour se trouver nez à nez avec cette monstruosité colossale dont le profil ne tarda pas à s'afficher devant lui une fois qu'elle fut identifiée. Que faisait ce monstre ici et maintenant ? Encore un autre élément imprévu, malheureusement Nathanael n'eut même pas le temps de bouger que le zoan fut renvoyé dans sa direction à toute vitesse. Plongeant vers la gauche pour éviter de n'être emporté par la bête, le colonel prévint l'autre hurluberlu avec lui d'un :

« Esquive !»


Se relevant pour diriiger ses capteurs vers cette monstruosité, conscient qu'elle représentait une menace plus immédiate et importante que la traîtresse, Nathanael sélectionna les rares armes encore opérationnelles. Deux compartiments s'ouvrirent dans ses épaules et une au niveau de sa jambe gauche, malheureusement celui de sa jambe droite demanda un bon coup de poing avant d'accepter de s'ouvrir dans un grincement des plus désagréables. Sélectionnant ses angles d'attaques, Nathanael cracha à l'attntion de son énorme cible :

« Ça c'est pour mon subordonné !»


Une vingtaine de missiles perforants furent extirpés en trombe. Ceux des épaules suivirent une trajectoire en cloche tandis que ceux des jambes contournèrent sa cible par la gauche et la droite. Bien sûr que Nathanael n'enterrait pas son subordonné aussi tôt et ne cherchait pas à le venger mais pour l'heure il allait devoir gérer un problème de taille tout en continuant de maintenir cette façade de contrôle. Combien de temps tiendrait-il alors que tous ses systèmes s'éteignaient les uns après les autres ? Juste le temps de remporter la victoire, c'était ce qu'il espérait.


Now would be a good time to be scared.








Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
avatar
Messages : 1025
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
185/200  (185/200)
Berrys: 4.013.555 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Sam 11 Mar 2017, 17:58





"Gambit Decima !"



Ike s’était relevé pour entendre les réclamations du marine. Apparemment, il fallait qu’il le suive. Mieux ! Il lui avait dit qu’il avait raison quant à la jeune femme qui avait tenté de leur retourner le cerveau. La sale petite… vile… malsaine…


« Y’a eu comme un bruit là, non ? », réalisa soudain le chasseur de primes lorsqu’Ajax envoya un missile vers son inestimable trésor : sa Ike-O-Mobil’ et ses deux fiers apprentis auto proclamés.


Cependant, n’ayant pas de visuel sur ce monstre de chair et d’acier étant donné qu’il était encore dans la cabine… le fieffé imbécile se contenta d’hausser les épaules. Il suivit Cable sur le pont et s’arrêta devant la vision d’horreur qui s’offrait à lui. Là, juste devant lui, la hantise de ses nuits se tenait fière et droite comme un « i »… Mathilda ne s’était pas fait ramasser la gueule à la petite cuillère ! Lui qui avait espéré ne pas retomber sur son ex ou, pour le moins, devoir avouer à cette chère et tendre que… bin… euh… qu’il la plaquait comme une bouse quoi !


Ca allait mal finir cette histoire.


N’écoutant que son courage il décida de… Nom d’un pétard mouillé ! Qu’est ce que c’était que ce mastodonte ?! Ses yeux venaient de riper sur la silhouette énorme derrière Mathilda et s’arrondirent comme des soucoupes. Qu’était-ce donc que ceci ?! Un être humain ? Un robot du futur ? Bordel, si Cable avait ramené des copains il aurait pu au moins le prévenir ! Ca allait encore être une belle partie de plaisir de se dépatouiller de ce merdier ! Cependant, son acolyte de métal semblait vouloir se ruer à l’assaut pour suivre le…

« Y’a un rhinocéros qui t’arrive dessus, je crois ».
« Qu’est ce que c’est que ces conneries encore ? », demanda Wilson en tournant la tête vers…


- ESQUIVE !


Le cri lui parvient au moment propice pour sortir de sa transe contemplative. Un énorme objet volant non identifié lui fonçait dessus ! Il se contorsionna et finit par se vautrer au sol comme une bouse, mais réussit à esquiver in-extrémis la masse qui le frola pour finir sa course sur le pont du navire, un peu plus loin. Il se releva difficilement, ses muscles endoloris lui rappelant qu’il avait déjà bien fait le con aujourd’hui ! D’un regard circulaire, il comprit sa mission : Cable attaquait de front la grosse danseuse avec tout ce qu’il avait. Ainsi, il ne restait plus qu’une seule solution : une attaque croisée ! Cependant, il aurait besoin de temps pour réaliser ce qu’il avait en tête. D’un bond rapide, ou qui se voulait véloce en tout cas, il s’approcha rapidement du mat le plus proche ou, tout du moins, du mat le moins abimé du bordel ambiant. Il s’acharnerait alors, à l’aide de ses sabres, pour tenter de tailler l’énorme masse de bois afin de le faire tomber en direction du mastodonte. Le plus rapidement possible. D’ici quelques l’instant. Dès qu’il pourrait… Bordel c’était plus long qu’il n’y paraissait ! Bucheron, un choix de vie !






Pendant ce temps, sur la Ike-O-Mobil’


Tic et Tac, les deux fiers et valeureux Kung Fu Dugongs se crêpaient le chignon comme deux vulgaires souillons. Coup de pieds retournés, manchettes, balayettes et coups de tatanes se succédaient à toute allure ! Au milieu de leurs échanges virils et puissants, un bruit leur mit la puce à l’oreille : celui d’un missile qu’on lançait sur leur poire. Les deux bêtes se regardèrent d’un air con…vaincu que ça allait mal tourner pour eux. Aussi, ni une ni deux, les deux apprentis de Shigo Ike se lancèrent dans une opération de sauvetage éclair. L’un d’entre eux se dévoua pour paniquer un bref instant, tandis que l’autre s’arma de sa bêtise – très largement copié auprès du chasseur de primes – pour concocter en extrême urgence un plan dément. Ni une ni deux, Tac se saisit d’un boulet de canon récolté un peu plus tôt, tandis que Tic hurlait et courrait en tous sens, les bras au-dessus de sa tête et les yeux dilatés par la peur. Tac se lança dans une rotation digne d’un athlète olympique et finit par lancer la masse d’acier en direction du missile avec une précision Dugongesque. Il ponctua son effort d’un clair et puissant :



- OOOOOOOOOOOOOORYYAAAAAAH !



Dans sa panique, Tic attrapa les trois autres boulets qu’ils avaient ramassés avec son collègue et les balança au petit bonheur la chance, tout à sa panique extrême, dans l’espoir qu’au moins un d’eux ne percute l’engin de mort qui risquait de leur ôter la vie… et de détruire la précieuse Ike-O-Mobil’ ! Leur maitre ne s’en serait pas remis…






Résumé :
Ike esquive comme une chèvre le corps de Damian. Il se relève alors doucement, puis tente de trouver un mat à peu près en un seul morceau, ou en tout cas assez grand pour toucher Ajax s'il le découpe dans le bon sens. Puis il s'active pour tenter de trancher le mat et de le faire tomber sur Ajax.

Tic et Tac se foutaient sur la tronche lorsqu'ils entendent le tir de missile. Tic panique, Tac se défend bravement en lançant un boulet de toutes ses forces (en mode lancer de marteau olympique) pour tenter de faire exploser le missile à distance du bateau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nabeshima Ito
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
189/200  (189/200)
Berrys: 14.700.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Dim 12 Mar 2017, 09:46



Gambit Decima
Avec Jugement et MJ.


Lorsqu'il sentit sa lame s'enfoncer dans le dos de son adversaire, le vampire poussa un rugissement de colère, fier d'être parvenu à prendre son gigantesque opposant par surprise. Il était convaincu d'avoir pris l'avantage d'un coup d'un seul, en attaquant lorsque l'autre créature ne s'attendait pas à ce qu'il le fasse, et était également convaincu que ce prétendu prédateur finirait par succomber de cette blessure conséquente. Sans plus attendre, le vampire se mit même à taillader ce qui passait à portée de crocs ou de griffes, lacérant la peau à demie apparente du colosse, sous ses plaques d'acier rongées par le poison du vieillard. En agissant de la sorte, Ito, évidemment, s'exposait également à de graves lésions, mais n'en prit pour l'heure pas vraiment connaissance : il devait d'abord abattre ce prédateur afin d'être le seul en mesure de tuer en toute impunité, sur ce navire comme sur cette mer toute entière. Son opération de mise-à-mort se déroulait d'ailleurs bon train, jusqu'à ce que sa cible ne se décide enfin à prendre sa présence en compte : dès lors, le déroulement de ce combat changea du tout au tout. Lorsque l'adolescent enragé fut attrapé par son assaillant et soulevé comme une simple brindille, il grogna à nouveau, féroce et défensif, essayant de dissuader son ennemi et de le pousser à l'inactivité. Malheureusement, cela ne fut bien entendu d'aucun effet, et le vampire fut contraint d'abandonner sa lame en plein dos adverse avant d'être prodigieusement et puissamment balancé contre le sol, qu'il traversa sans plus attendre. Le Nabeshima, incapable de lutter face à tant de puissance brute et d'un physique relativement pathétique comparé à celui de son ennemi, nettement plus gargantuesque, acheva sa course dans la cale du navire où il éclata une bonne pile de caisses alimentaires avant de heurter la coque avec une lourdeur incontestable.

Là-dessus, le vampire se sentit lentement glisser, sa conscience balbutiante s'éteignant progressivement. Il avait enduré de nombreuses blessures, d'abord à cause d'Irvein, et maintenant à cause de ce stupéfiant colosse. Ses entrailles le faisaient souffrir, un mince filet de sang lui coulait le long du visage depuis sa tempe droite, et l'un de ses bras ne bougeait plus du tout. Un tel état physique n'était pas vraiment digne d'un tel prédateur, d'un chasseur aussi impitoyable, aussi craint et redouté... L'épéiste en herbe, avec un râle endolori, tenta de se redresser mais ne parvint qu'à s'écraser un petit mètre plus loin, à bout de force. Là, le souffle court et le corps parfaitement exténué, il se sentit sombrer, sa vue se brouillant progressivement. L'eau commençait tout juste à grimper, atteignant ses orteils, qu'il perdit parfaitement connaissance, et ce faisant, perdit sa nature de berserker au profit d'un repos plus sain. Ses vêtements et ses crocs, maculés et ponctués d'un liquide carmin, demeuraient toutefois témoins de l'état incontrôlable et bestial dans lequel il avait été plongé afin de faire face à cette situation déroutante, à ces luttes perdues d'avance. Le jeune marine avait incontestablement franchi un cap, ce jour-là, en s'offrant sans hésitations à ses gênes vampiriques à la vue de témoins et face à des adversaires incapables de lui résister : il s'était rendu coupable d'un meurtre, conscient ou non, et même de d'anthropophagie. Cette froide considération allait incontestablement changer sa vie et sa façon de voir les choses... Restait à savoir s'il allait en prendre connaissance seul, ou s'il allait décider de se murer dans un compréhensible refus de la réalité.

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA


P'tite réponse pour perdre connaissance vite fait.
Je réponds au tour prochain, comme prévu, mais je risque de pas faire grand chose de productif. J'ai fait le plus gros, bottez-lui le cul ! /SBAM/
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1172

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Dim 19 Mar 2017, 16:21





- C'est donc là.

Constatant l'évidence même, l'homme passa une main dans ses cheveux avant de se redresser du bastingage. La vue des navires fumant, dont celui de la Marine qui était légèrement en retrait, n'était jamais agréable. Néanmoins, ils n'avaient pas vraiment le choix... leur profession même les jetait constamment dans ce genre de scène macabre. Une chance qu'ils furent de passage dans le coin : si Trader était contre indiqué, ainsi qu'Armaggedon, trouver des alliés à l'archipel Paradise était une action utile. Le pouvoir du gouvernement Mondial était encore bien fragile sur South Blue et il devait être consolidé. Mais cela attendrait... le contre-amiral Borderline ne leur en voudrait pas de répondre à un appel de détresse. Appel qui avait en effet été émis localement par les marins de l'équipage du Jugement, bien désemparés devant ce qui semblait être un sacré merdier sur le pont.

Derrière l'homme, placide et silencieuse, une ombre plus féminine se tenait stoïquement debout. Visiblement en attente de directives, elle observait son supérieur sans trahir la moindre émotion. Le fait qu'une partie de son visage fut masquée aidait sans doute à cela. Pour leur part, les marins étaient également en attente d'une marche à suivre.

- Rapprochez-vous au maximum, mais n'ouvrez pas le feu. Nous ne savons pas combien des nôtres sont à bord. Manœuvrez prudemment. Commandant Rin, vous venez avec moi.
- Hm.
- Oui, Colonel !

Suite à l'approbation à l'unisson de ses subordonnés, le gradé sembla prendre de l'élan avant de se jeter dans le vide qui se trouvait de l'autre côté de la rambarde, comme si il s'apprêtait à plonger dans l'océan. Sa suivante en fit de même, sans la moindre once d'hésitation. Quelques instants plus tard, un cri d'oiseau de proie retentit alors qu'une ombre s'élevait dans le ciel.





Lynda Lee, Mathilda Sweetie (primée à 28MB)


- On a plus le temps. On s'en va.

La voix était claire, tranchante comme un coutelas aiguisé. Mathilda ne se fit pas prier et acquiesça sans rechigner, cela malgré son caractère instable et à première vue incompatible avec l'autorité. Néanmoins, cette autorité là n'en était pas une qu'elle pouvait contredire... Tant qu'Ajax retenait les adversaires restants, eux même en bien piteux état, elles avaient une chance de sauter dans un canot de sauvetage et de prendre de la distance. Il ne leur serait pas difficile de trouver de l'aide par la suite : sa présence était encore insidieuse et inavouée, mais le Monarque avait des yeux et des oreilles un peu partout. Les partisans se tenaient toujours prêt à s'aider entre eux.

Lorsqu'elles arrivèrent au niveau des canots de sauvetage, la langue de Lynda claqua d'un agacement et d'une frustration qui ne lui étaient pas familières. En observant autour d'elle, elle avait effectivement aperçu une forme au loin... une forme de bien mauvaise augure. Un nouveau navire du satané gouvernement Mondial entrait dans la danse et, si il n'était pour l'heure pas une menace directe, il pourrait rapidement devenir un frein à leur fuite... voir leur ruine. Pour l'heure, partir avec l'aide du Cyborg restait une option viable, mais elle s'offrait au feu ennemi... la moindre erreur pouvait être cruciale. Néanmoins, dans un mélange de vanité et d'expérience, elle ne pensait pas Ajax capable de subir une défaite. Pas ici. De ce fait, elle resterait pour l'heure sur son idée première. Elle rejoignit donc sa comparse, Mathilda s'affairant à préparer et mettre à flots un canot de sauvetage.



Ajax (Primé à 65MB), Damian Buster


- Argh, Maudit..!

Se redressant péniblement, Damian écarta quelques débris qui lui étaient tombé droit sur la figure alors qu'il avait été renvoyé comme une vulgaire balle de tennis. Diantre, ce mastodonte avait une force certaine ! Mais le vieux loup de mer n'allait pas déposer les armes maintenant : il n'était pas encore temps pour lui de donner tout ce que son physique pouvait lui permettre. Son ego ne se laisserait pas écraser ainsi, foi de Buster ! Aussi, alors que le Armstrong tirait une salve de missiles aux propriétés particulières, le mercenaire se jeta à nouveau dans la mêlée avec la ferme intention de rentrer dans le lard de son adversaire aussi violemment que possible.

De son côté, le titan semblait ne pas se soucier de ce qui se passait autour de lui outre mesure : avançant de façon lourde, il ne prenait même pas la peine d'esquiver les coups, sa carrure et sa résistance rendant pour différentes raison toute tentative obsolète. Lorsque les missiles tirés par son congénère de la Marine commencèrent à creuser difficilement mais sûrement sa "chair", il resta impassible et se tourna vers lui en pointant une main qui se voulait sans équivoque : un véritable déluge de balle s'extirpa du membre qui s'était rapidement transformé en une véritable mitrailleuse lourde. Chaque tir arrachait des pans du décor à l'impact... et il parvint à cibler assez précisément son adversaire, malgré la charge du Zoan qui le déstabilisa et le força à mobiliser son attention ailleurs : D'un coup de poing puissant, il força le maudit à reculer, malgré le fait que ce dernier para l'attaque de ses bras épais comme des troncs d'arbres. Même sous sa forme hybride, il restait bien difficile pour lui de soutenir la force d'Ajax sans faiblir. Un deuxième coup se prépara, mais il rencontra une gêne imprévue : l'assaut empoisonné du Gratz avait en effet réussi à parvenir jusqu'à lui, englobant son bras en retombant avec lourdeur sur un plancher déjà bien endommagé. Bientôt, le poison se mit à suinter vers les niveaux inférieurs tout comme il affaiblissait un temps soit peu la solidité effarante de celui qu'on appelait autrefois "le Broyeur". En effet, avec un peu plus d'attention et l'aide de ses équipements cybernétiques, Nathanaël pourrait aisément remarquer que ce forban qui était autrefois un des fléaux de la première partie de Grand Line, ainsi qu'une étoile qui aurait pu monter plus loin, avait étrangement disparu pendant des années... avant de réapparaître, ici et maintenant. Privé de volonté propre.

Du côté du chasseur de prime, qui n'avait pas été remarqué par le géant et s'affairait donc à tailler des allumettes dans le bois épais du mât, un constat mitigé l'attendrait une fois de retour auprès de ses fidèles amis. Si la défense improvisée de Tac parvint à faire exploser le missile en plein air, elle n'évita pas les dégâts collatéraux : le choc provoqué souffla les Dugong hors du véhicule du héros en collant, alors que certains débris atterrissaient directement dessus... aucun doute là dessus, son rafiot allait avoir besoin d'un peu de tuning.

Mais le pire serait peut-être rapidement constaté par le Nabeshima, si ce dernier venait à revenir à lui : le niveau de l'eau, qui ne manquerait pas de devenir un danger très réel pour lui en cas d'inconscience prolongée, monterait graduellement jusqu'à atteindre les genoux d'un homme normal. Lentement mais sûrement, le Parcimonioso s'apprêtait à rencontrer les fonds marins de South Blue, dans une dernier voyage.




El rézoumé :

Nils > Tu parvins à attraper le bras gauche de Ajax dans ton venom road.

Ito > Le poison de Nils passe dans la cale, sans forcément te menacer directement. Par contre, le niveau de l'eau commence à devenir dangereux.

Shigo > tu coupes ton bois, le mat tombera à ton prochain tour. Tic et Tac sont en vie, mais ta Ike-O-Mobil va avoir besoin d'un peu de réparations !

Nath > tes missiles touchent. Néanmoins, Ajax réplique en te mitraillant avant d'être déstabilisé par Damian, qu'il frappe par la suite. Tu peux reconnaître Ajax, qui est primé, et me demander des infos en MP si tu veux jouer là dessus pour le fil rouge de la réflexion de ton perso (sur la situation, principalement).

Dans les niveaux inférieurs, la pression devient dangereuse. Elle atteindra bientôt les genoux d'un homme normal, et ça ne va pas aller en s'améliorant : la baignade arrivera dans les prochains tours, avec tout le bordel qu'il y a sur le pont et qui endommage encore et toujours plus la structure !

Cela dit, on dirait que... de l'aide arrive ?

Ajax est lvl 35.
Damian et sont lvl 30.
Mathilda est lvl 29.
Frame, Work et Selucia sont lvl 26.
Irvein est lvl 21.
Alejandro est lvl 20
Les pirates semblent lvl 15-20. Ils sont quasiment éliminés. Tous, en fait, à coup de scénarite.
À vue de nez, les marins du Galion doivent être lvl 10-15. Il n'en restent qu'une poignée, épuisés et relativement impuissants. Autant dire qu'ils ne sont guère utiles, désormais.

Vous ne connaissez pas le lvl de Lynda.
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1316
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Dim 19 Mar 2017, 18:53




Mon pitit piège...



Avec des rafistolages de dernière minute, le jugement était de nouveau visible et n’était pas seul. Revenant sur le devant de la scène avec de nouveaux alliés, c’était l’un des subordonnés qui avait pris le relais. Étrangement, le navire était resté à bonne distance et avait pu récupérer les soldats qui étaient parti à l’aide des canots de sauvetage quelques minutes auparavant. Plusieurs membres étaient décédés mais beaucoup avaient pu survivre et c’était un équipage quasi complet avec des réparations toujours en cours et du système D qui progressait de nouveau vers le plus gros du champ de bataille.

Tenant la barre, le remplaçant de Nils Gratz n’était autre qu’un des soldats qui avait pourtant cherché au départ à le sauver depuis le pont où était apparu Ajax. Certain de la mort du vieux docteur, son objectif était clair, il chercherait à revenir en soutien du Parcimonioso et tenterait de récupérer les hommes quels qu’ils soient. Les valeurs du gouvernement mondial trônaient toujours dans l’esprit de cet homme au caractère fort : s’en voulant énormément d’avoir abandonné Nils même s’il s’agissait d’un ordre, il avait beaucoup hésité à enfreindre ce dernier mais n’avait finalement pu s’y résoudre.

De son côté, le vieillard ruminait. Il ne pouvait simplement rien faire. Bloqué au sol à cause de ses côtes cassées, il n’avait pas avec lui son matériel médical pour espérer se remettre d’aplomb un minimum. Tentant de bouger ne serait-ce que quelques mètres, il ne parvint finalement qu’à se mettre de dos. Avoir utilisé plus ou moins toutes ses capacités et ses réserves l’avait épuisé, il ne pouvait plus vraiment faire grand-chose…

Soupirant un instant, il leva les bras vers le ciel comme si tout était terminé pour lui. Visiblement, une once de désappointement pointait le bout de son nez et le visage du vieillard se ferma. Laissant retomber ses bras le long de son corps assez mollement, il se contenta de s’inspecter lui-même : son expérience en tant que médecin n’était plus à démontrer et ses capacités lui permirent vite de donner son diagnostic. Il lui suffirait simplement de se reposer.

Hurlant de douleur lorsqu’il positionna ses propres côtes pour être sûr qu’elles se consolident dans la bonne direction, il alerterait probablement le navire du Parcimonioso quant à sa survie.

Néanmoins, le silence survint ensuite. Il deviendrait donc possible de penser que le bateau qu’occupait l’ancêtre était vide. En effet, ce dernier était plus ou moins en train de dériver vu que plus personne ne le dirigeait. Nils en profita pour se reposer, il ouvrit un peu son manteau pour laisser au sol l’éternal pos qu’il avait au début chapardé. Avec un peu de chance, un des assaillants chercherait à le récupérer s’ils repassaient par le navire pour le récupérer. L’absence de poison permettait à Nils de se reposer un peu… de cette façon, il était plus facile de faire le mort. Fermant les yeux, il se tenait tout de même prêt à réagir au moindre son ou mouvement qu’il percevrait autour de lui.






_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Armstrong
ColonelColonel

avatar
Messages : 136
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
63/250  (63/250)
Berrys: 32.560.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Lun 20 Mar 2017, 00:16



Why am I better than you ? Because I am like a machine, flawless.




Si beaucoup hésiteraient avant d'envisager de remplacer leur corps de chair et de sang contre un assemblage de câbles, de circuits et de plaques métalliques, Nathan n'y voyait qu'une suite d'avantages qu'il découvrait et redécouvrait chaque jour un peu plus. Son corps ne connaissait pas la faim ou la soif, comme celui de ses congénères il pouvait résister à des dégâts qui auraient tué un individu normal plusieurs fois déjà, il possédait une puissance de feu impressionnante et, pour couronner le tout, il avait accès instantanément aux fichiers de la marine et de la section scientifique afin d'identifier ses cibles et agir en conséquences. Ainsi, en s'extirpant de la cabine de ce navire en très piteux état, le colonel nouvellement promu n'eut qu'à poser ses yeux sur la colossale créature pour l'identifier.
En un instant le nom de la personne, ses caractéristiques et ses faits d'armes connus apparurent devant ses yeux, Nathanael observa un moment la transformation physique de cette créature qui, tout comme lui, était désormais bien plus proche de la machine que de l'homme. Non il y avait une différence fondamentale entre ces deux individus, ce colosse semblait agir sans volonté propre comme si la transformation avait été totale alors que le colonel, lui, avait gardé son intellect intact malgré cette résurrection. Le profil d'Ajax ne faisait pas mention de la raison pour laquelle il semblait si mou et absent de toute volonté propre, certains supposaient que cela avait un rapport direction avec ses améliorations cybernétiques mais Nathanael ne désirait pas rentrer dans ce débat, ce n'était ni l'endroit ni le moment de se poser des questions : seules les actions étaient importantes !

Que faire ? Ses systèmes s'éteignaient tous les uns après les autres, son intégrité physique était en chute libre et pourtant il continuait d'attaquer encore et encore, faisait fi de sa propre sécurité car son instinct de survie avait totalement disparu depuis sa transformation. Était-ce sage de continuer dans un tel état ? Non, ce n'était pas sage du tout mais c'était absolument nécessaire. Nécessaire car c'était sa voie, nécessaire car il n'était pas homme à fuir le danger, nécessaire car combattre ce type de crapule était ce qui était attendu de lui : nécessaire car ses hommes et ses alliés d'aujourd'hui comptaient sur son soutien et sa puissance de feu.

Fort de ce constat, résolu à faire ce qu'il fallait, Nathanael Armstrong fit pleuvoir une pelletée de missiles sur cette créature qui, bien que touchée, ne sembla pas ralentie pour autant. Mais jusqu'où pouvaient bien aller ses améliorations cybernétiques ? Cette question n'eut pas le temps de trouver une réponse car une autre salve de mitrailleuse cloua le colonel au sol, le força à plonger sur le côté pour esquiver une partie de l'assaut, le reste des balles venant se ficher dans ce qui restait de son torse et de son flanc droit.
Son corps hurlant et grinçant de douleur devant l'horrible traitement qu'il était en train de subir, un liquide vaguement carmin et des étincelles sortant à foison des nombreux trous qui parsemaient sa structure métallique, les signes étaient on ne peut plus clairs : le prochain coup qu'il encaisserait serait le dernier avant que son corps ne tombe en morceaux.

Résolu à rassembler le reste de ses forces dans un ultime assaut, comptant sur l'apparition du zoan, Nathan se rua à pleine vitesse vers Ajax en lançant à ses pieds une grenade fumigène. La raison ? Boucher sa vue et ne pas voir par où le colonel allait arriver. Puis finalement, quelques secondes plus tard, le boxeur s'extirpa de l'épais rideau de fumée et, sautant, arriva au-dessus de la tête d'Ajax avant de lui planter ses lames dans les deux yeux. Ce n'était pas forcément l'assaut qui mettrait à bas cette bête mais elle aurait au moins le mérite de l'empêcher de tirer correctement à l'avenir.

Sautant ensuite en arrière pour s'écarter de la bête, tentant de ne pas se faire écraser par le mât en pleine chute, Nathan entendit dans ses oreilles sonner une mélodie bien douce : celle de la réponse à l'appel de détresse lancé par ses subordonnées. Des renforts arrivaient.


Now would be a good time to be scared.








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
avatar
Messages : 1025
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
185/200  (185/200)
Berrys: 4.013.555 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Mar 21 Mar 2017, 21:24





"Gambit Decima !"



Le chasseur de primes s'épongea le front. Y'avait pas à dire, on s'improvisait pas bûcheron ! Après trois plombes à tailler des allumettes, il eut enfin un peu de réussite dans cette histoire ! Fier de son oeuvre, le ravagé du bulbe rangea ses sabres et se racla la gorge avec le plus grand des sérieux... avant de courir en tous sens, les bras gesticulant au dessus de la tête ! Il se mit soudain à hurler :


- TIIIIIIIIIMBEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEER !


Cependant, son cri fut très rapidement supplanté par une plainte d'outre tombe. Cette dernière semblait venir de l'autre coté du navire... de l'autre grosse barque d'où venaient les... les... tentacules ? Ou bien était-ce plus inavouable encore ? Soudain, la réalité percuta brutalement tous les hommes et toutes les femmes ici présents. Tandis que le tronc s'écrasait avec fracas dans la direction souhaitée par l'énergumène, ce dernier s'indigna intérieurement :


« Qui a branché la réalité sur la chaîne des hentais ?! C'est dégueulasse ! »


Des tubes violacés immondes semblaient avoir assailli de toutes part le mastodonte. Ils rampaient peu à peu sur sa peau et ses muscles saillants. Laissant luire leurs corps immatériels sous les rayons du soleil, ils gigotaient et resserraient leurs étreintes passionnées. La cible de ces attentions exotiques se débattit un instant, mais dans un râle, ce dernier sembla succomber doucement à la tentation et...


« Chuu putain ! », lança Wade en découvrant soudain le coupable.
« Mais quoiiiiiiiiiiiiii ?! Pour une fois que c'est pas vous deux qui reluquez toutes les filles qu'on croise ! »
« Wilson ? Occupe toi d'elle, s'il te plait. Sinon ça va être un bain de sang. »
« Roger that. », répondit mentalement l'ex mercenaire.


Une série de coups de poings, pieds, coudes, chaises imaginaires plus loin, et le super héros en devenir était relancé. Où en était-il déjà ? Ah oui !


- TIIIIIII... Ah non merde il est déjà tombé. Shit.


Ike était dépité. Dégoûte. Franchement emmerdé par la situation. Avec les conneries de l'autre greluche, il n'avait pas pu profiter de ce timing d'attaque pour faire une entrée fracassante. Cependant, au moment même où il s'imagina attaquer de front la masse de métal et de muscles, son propre petit corps sexy lui rappela ses chances de survies.

Et elles n'étaient pas bonnes.

Pris d'une fulgurance, comme souvent à vrai dire, le trublion fourra sa main dans sa poche... et en ressortit son canard en plastique. Il le fit couiner plusieurs fois et fit mine de l'écouter d'un air concentré.


- Un plan audacieux, Ducky. C'est pour ça que t'es mon coéquipier !


Le chasseur de primes rangea donc son fidèle ami et dégaina de nouveau ses sabres. Il s'élança alors aussi vite que possible dans la direction d'Ajax en hurlant :


- LEEEEEEEEEROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOY JEEEEEEEEEEEENKIIIIIINSSSSSSS !


Encore une victoire de canard.






Pendant ce temps, sur la Ike-O-Mobil’


Tic et Tac s'étaient vite réconciliés. Faut dire que les deux loustics avaient certes des capacités physiques dignes d'un soldat bien entraîne, mais les capacités mentales d'un poisson rouge. Autant dire que, chez eux, les disputes tournaient souvent court... mais arrivaient souvent. Bref. Les deux Kung Fu dugongs se congratulaient de leur réussite ! Avoir lancé le boulet de canon pour exploser le missile en l'air, c'était fortiche ! OK, Tac avait fait tout le boulot comme d'habitude et il bandait à présent ses muscles en tous sens. Fier de faire le beau, il en oubliait presque de se rendre compte que le collègue avait, légèrement, paniqué ! Mais Tic comptait sur les chaudes félicitations qu'il lui adressait pour le lui faire oublier.

Seulement voilà. Le missile, il avait pas apprécié.

Alors qu'ils la topaient et cabriolaient, les deux énergumènes virent au loin l'explosion... juste avant que le souffle ne les envoient valser. Tic et Tac furent projetés comme des fétus de pailles et se réceptionnèrent, à moitié sonnés, dans les profondeurs marines. Lorsqu'ils remontèrent à bord du navire, les deux acolytes se jetèrent un regard inquiet devant les dégâts certains que le véhicule de leur maître avait subis.

Bien vite, une dispute débuta pour tenter de rejeter la faute sur l'autre et d'essayer d'éviter de se faire dévisser le crane par le super héros du dimanche. Nan parce que là... Ike allait voir rouge !

Get it ? Rouge ! Comme le futur costume ! Non ? Ok.







Résumé :

Ike réussit à faire tomber le tronc. Vu qu'il est crevé et passablement con/fou/débile/dérangé etc. il se perd dans ses pensées... puis fonce vers Ajax en gueulant comme un dératé, sous les conseils avisés de Ducky.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nabeshima Ito
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
189/200  (189/200)
Berrys: 14.700.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Mer 22 Mar 2017, 21:17



Gambit Decima
Avec Jugement et MJ.


Il émergea péniblement de ses songes embrumées lorsqu'il se rendit compte de l'humidité ambiante qui imprégnait la cale dans laquelle il avait été jeté. Ito, hésitant et souffrant, ouvrit difficilement une paupière en constatant que son corps était à demi empoissé d'eau de mer. Une légère vague, issue des diverses brèches dont la coque avait à souffrir, vint le souffleter délicatement, le tirant définitivement de son inconscience passée. Il lui fallut toutefois une paire d'instants supplémentaires pour prendre pleinement conscience : il grommela alors de douleur, vissant sur son visage des traits profondément endoloris qui risquaient de ne pas le quitter de si tôt. Lentement mais inexorablement, l'adolescent leva sa main droite jusqu'à sa tête et la posa à même le sol, sur les planches humides qui l'environnaient, pour tenter d'y prendre appui. Tremblant comme jamais, il parvint néanmoins à se redresser dans une position assise, relâchant à nouveau un râle d'agonie. Il tiqua lorsqu'il remarqua que son bras gauche ne répondait plus et qu'un feu dévastateur semblait lui ronger les entrailles avec une intensité croissante. Ses organes étaient peut-être touchés... Mais comment se faisait-il qu'il était dans un tel état ? Il avait perdu connaissance lorsque l'homme au fouet le malmenait sans lui laisser la moindre chance de répit... L'épéiste en herbe remarqua tout d'abord que son épée ne se trouvait nulle part, puis ensuite que ce nulle part avait également changé : il n'était plus sur le pont du navire mais... Dans une cale ? Hébété et exténué, il leva le regard vers les cieux, d'où filtrait une lumière timide et tamisée. Un trou béant, là haut, acheva de le convaincre : d'une manière ou d'une autre, le plancher avait cédé sous son poids, l'entraînant jusqu'ici... Avec lenteur, le Nabeshima scruta son uniforme, noyé de sang, et plissa les paupières tandis qu'une virulence tapageuse se faisait ressentir au niveau de son crâne. Finalement, il décida de passer sa main droite sur sa bouche, y sentant un goût terriblement amer et ferrugineux. Il se rendit compte alors, froidement et cruellement, du fait que la moitié de son visage était encroûté d'un liquide carmin qu'il ne connaissait que trop bien.

Cette constatation-là le heurta encore plus durement que les précédentes, et il eut besoin de toute son ardeur pour ne pas vomir. Les nausées étaient encore omniprésentes lorsqu'il se décida enfin à quitter la cale qui l'avait reçue, en imaginant que le niveau d'eau augmentait et qu'il finirait noyé d'un instant à l'autre s'il ne prenait pas de décision semblable. Avec difficulté, et douleur, le marmot se redressa donc péniblement, prenant appui sur les quelques caisses et débris figés à ses côtés. Il remarqua que son talon droit avait été sévèrement amoché également, et qu'il ne pouvait se déplacer qu'en boitant. Le bras gauche ballant, Ito se mit donc à chanceler dangereusement jusqu'à l'escalier le plus proche, qu'il gravit alors pas après pas, marche après marche, avec une infinie prudence. Il avait l'impression que le moindre centimètre parcouru aggravait ses blessures et lui faisait souffrir le martyr, mais il comprit qu'il n'en était rien. En vérité, ses sens encore engourdis se réveillaient péniblement, à leur tour, lui complexifiant la tâche à mesure qu'il s'y frottait. Il eut besoin de toute sa volonté et de tout l'acharnement dont il était capable pour enfin parvenir aux marches. Là, il ouvrit la porte qui le dégueula sans plus de cérémonies sur le pont à demi-détruit, et il s'effondra lourdement en avant, incapable de conserver son équilibre plus longtemps.
Lorsqu'il chuta, il sentit une nouvelle vague de douleur l'envahir et l'ébranler. Il retint difficilement un hurlement, et sentit une matière visqueuse et molle amortir le choc qu'il aurait dû ressentir au niveau du visage. Ayant fermé les paupières pour éviter d'avoir à appréhender la dite douleur, il en vint finalement à les rouvrir... Pour constater qu'il était tombé sur un cadavre. Le dégoût se fit alors soudainement plus irrépressible, et il n'eut qu'une demie-seconde pour se détourner du tas de chaire sanguinolent : il dégobilla un ou deux mètres seulement plus tard, les ayant parcouru à quatre pattes, dans la précipitation. Toutefois, le Nabeshima n'en était alors qu'à sa première mauvaise surprise : car la chose qu'il vomit n'était guère constituée de bile, mais plutôt de sang.

Muet, stupéfait et tremblotant, il scruta le liquide carmin qui s'était écoulé de sa bouche en une immonde giclure, et ne tarda guère à comprendre que cela n'était pas le sien. Il y en avait tellement, tellement trop... Avec lenteur, ses cerveaux réalisant les calculs et les équations qu'il aurait aimé pouvoir réfuter, l'adolescent se tourna en direction du cadavre et comprit.
Cette chose morte et informe sur laquelle il avait chut, c'était Irvein. Et le sang qu'il venait de recracher, c'était celui du pauvre criminel.

Car l'état physique du défunt n'était pas naturel : la moitié de ses entrailles semblaient être à l'air libre, et il avait le corps parsemé de griffures et de morsures en tout genre, comme si une bête fauve s'en était prise à lui avec une sauvagerie et une furie incommensurable. Il n'avait pas seulement été combattu et assassiné, mais carrément déchiqueté, broyé, consommé par la chose qui l'avait vaincue. En se remémorant soudain des dires que lui avait adressé le colonel Armstrong lors de leur précédente déconvenue sur West Blue, le sergent-chef comprit qu'il n'y avait à l'époque pas le moindre mensonge à y déceler : tout était vrai.
Il était une bête sauvage, féroce et indomptable...

Incompréhensif, sinon sidéré, l'adolescent lutta à nouveau pour se redresser et, le regard flou, décela du mouvement à quelques centaines de mètres de là. Un navire... S'il fut incapable de savoir s'il s'agissait d'alliés ou d'ennemis, poussé à bout qu'il était par l'ensemble des contusions et des blessures dont il avait à souffrir, sans oublier la fatigue accumulée depuis le début des combats qu'il avait livré, accentuée par les vomissements endurés, le Nabeshima se mit à tituber en direction du bastingage, tentant vainement d'attirer l'attention des éventuels occupants du navire sur sa modeste personne. Il avait besoin d'aide... Et vite.

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA


Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1172

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Ven 24 Mar 2017, 12:46








Lynda Lee, Mathilda Sweetie (primée à 28MB)

- Qu’est-ce que tu fais, Mathilda ?! Dépêche-toi !

Agacée au possible, le fou Decima en avait assez de cette perte de temps. La demoiselle aux cheveux colorés, de son côté, obéissait aux ordres bien à contre-cœur : elle s’était rendu compte que Irvein manquait également à l’appel, sans pour autant le remarquer parmi les corps qui jonchaient le pont. Le massacre avait été total et sans pitié : une belle représentation de la violence dont pouvait faire preuve l’homme. Pions et marins gisaient contre le plancher abîmé, sans vie, souvent abattus par les cadavres se trouvant à leur côté. Pour Lynda, l’échec essuyé dépassait l’entendement : Tô était mort, Irvein devait sans doute l’avoir rejoint. Ajax semblait malgré tout rencontrer quelques difficultés et leurs effectifs avaient été réduits au néant. Don Arrivederci était bel et bien mort, mais à quoi bon ? Si elle ne pouvait pas prendre sa place, tout ça était dénué de sens. Elle ne pouvait pas se permettre d’en plus perdre le Broyeur : un déboire qui provoquerait la destruction de sa crédibilité auprès des autres Decimas. Il était temps de lever l’ancre : la barque tomba à la mer, prête à être utilisée. S’étant ravisée, la Lee donna un ordre rapide d’une voix claire et intelligible.

- Ajax, viens ici ! Nous partons !

C’était sans compter sur l’intervention fortuite d’autres acteurs de cette scène.



Colonel Koga, Commandant Rin

Dans un cri caractéristique, un grand condor des Andes piqua vers les deux demoiselles avant de commencer à se métamorphoser dans sa chute, de façon rapide et contrôlée. Il céda sa place à un homme, peut-être âgé d’un peu moins d’une trentaine d’années, au look strict et soigné. Replaçant ses lunettes sur son front, il observa les criminelles en face de lui.

- Vous allez quelque part ?

Réagissant au quart de tour, Mathilda se jeta sur lui, comprenant qu’elles ne se sortiraient pas de cette situation en parlant. Tôt ou tard, les autres membres de la Marine les dénonceraient. Hélas pour elle, son adversaire s’effaça sans aucune difficulté.

- Rendez-vous. Toute résistance est futile.

Mais la Sweetie ne l’entendait pas de cette oreille : elle retourna à la charge en l’insultant, décidée à lui faire sa fête. Tentant de lui asséner un coup de pied dans le flan, elle fut rapidement surprise de le voir esquiver d’un pas mesuré alors qu’il attrapait sa cheville d’une main ferme. Son visage intransigeant n’expirait qu’une chose : son envie de finir proprement le travail.

- j’ai dit que c’était futile.

L’instant d’après, il la ramena à lui d’un geste maîtrisé avant de la faire passer au-dessus de son épaule, l’envoyant au sol sans management. Lorsque la Lee tenta de s’enfuir, elle sentit bientôt la froideur de l’acier sous sa gorge. Silencieuse comme le plus faible des murmures, le commandant Rin, qui avait été lâchée sur le pont par son supérieur depuis les cieux, s’était glissée dans son dos et la tenait désormais en respect.

- Hm.

Depuis le navire du colonel, certains soldats perçurent les mouvements du Nabeshima qui appelait à l’aide. Ils lui rendirent la pareille afin de lui signifier leur approche et entamèrent de nouvelles manœuvres pleines de précautions pour éviter les débris qui entouraient le Parcimonioso. Le galion coulait à vue d’œil et il leur faudrait bientôt extraire de ce dernier les survivants potentiels.



Ajax (Primé à 65MB), Damian Buster

La situation commençait à s’envenimer pour le puissant Ajax. Assailli de toute part, sa plus grande force était également sa faiblesse la plus tangible : son corps énorme faisait de lui une cible des plus faciles. Le poison du vieillard avait fait effet, le rendant quelque peu plus faible, modifiant la malléabilité de son armature titanesque. Les missiles du colonel Armstrong se frayaient un chemin au travers de sa peau et offriraient sous peu un atout massif pour mettre le colosse à terre. Malgré les tirs qu’il avait effectués, le Marine restait encore debout. Il s’apprêtait à remettre une rasade de balles lorsqu’une voix s’éleva de l’autre côté du pont, une voix qu’il était en capacité toute particulière d’entendre : l’ordre était donné, il devait partir. Alors qu’il se retournait, néanmoins, Damian attrapa son bras avec force et le tira vers lui, l’empêchant de se déplacer efficacement et l’obligeant à se tourner vers cette gêne. Il allait devoir s’en débarrasser au moins momentanément. Néanmoins, il n’en eut pas l’occasion : Nathanaël se jeta sur lui. Le mouvement du Buster fut fortuit puisqu’il évita au Cyborg de pouvoir répliquer efficacement et bientôt, si l’une des lames n’atteint pas sa cible, l’autre fit mouche de façon excellente : bientôt, l’œil gauche du Broyeur ne fut plus, alors que le mastodonte se reculait en poussant une sorte de grincement lourd. Il tenta d’attraper le Marine dans sa poigne de fer, mais ce fut un échec. Lorsqu’il se décida finalement à repartir vers Lynda, se dégageant de la prise du Zoan, le plan du chasseur de prime fut couronné de succès.

Le mât, ou du moins ce qu’il en restait, s’abattit avec la force conférée par la gravité sur l’atout des Decimas. Aux alentours, des débris volèrent en tous sens alors que le navire tanguait dangereusement. Un craquement sinistre se fit entendre par en dessous alors que l’intégralité du bâtiment marin descendait soudainement d’un bon demi-mètre. Seul souci : il ne les remonterait pas… l’eau dans la cale commençait à jaillir. La structure même du navire était sévèrement touchée. Pris entre le sol et le mât, le colosse sembla se figer un instant… avant que ses deux avant-bras, épais comme des tonneaux, ne s’arquent de façon à laisser les paumes de ses énormes mains contre le plancher. Dans un nouveau bruit de mécanique, il commença à lentement se redresser. Visiblement, l’attaque l’avait malgré tout secoué : quelques étincelles commençaient à jaillir sur son corps et il semblait moins vigoureux. Néanmoins, ce n’était pas terminé pour autant. Son ventre s’illumina à nouveau alors qu’une nouvelle déflagration se préparait, partiellement orientée vers le chasseur de prime en train de courir vers lui, tous sabres dehors. À en juger par l’inclinaison d’Ajax, cette attaque serait d’une virulence sans précédent. Le héros en herbe courait-il à sa perte ?

Les flammes s’échappèrent dans un torrent incontrôlé du ventre du cyborg, venant lécher le sol sous lui et s’étendre autour de sa position comme une bête enragée et vorace qui chasse tout ce qui vit. Bientôt, la largeur du pont serait entièrement noyée dans le feu aux alentours du titan, promettant à ce qui s’y trouvait une mort douloureuse.





El rézoumé :

Nils > Rien de spécial pour toi ce tour-ci, dans la mesure où les seuls à pouvoir te remarquer sont tes collègues ! Tu dérives tranquillou en reprenant ton souffle…

Ito > On te fait des signes pour te rassurer. Les marins se rapprochent du Parcimonioso.

Shigo > TIMBER ! Ajax prend tarif, mais n’est pas fini pour autant. Lorsque tu cours vers lui, il dégage un torrent de flammes complètement incontrôlé qui te menacent assez directement. Tu peux néanmoins constater son état qui s’est dégradé.

Nath > Tu parviens à détruire l’œil gauche du colosse puis à t’extirper, mais Damian et toi vous trouvez également dans le rayon des flammes dégagées par Ajax !

Le navire descend d’un bon demi-mètre lorsque le mât tombe sur le cyborg, je vous laisse en prendre compte dans vos posts. Vous sentez également que ça coule à vue d’œil. Il va falloir finir rapidement le gros monsieur avant de décamper.

De leur côté, le colonel Koga et le commandant Rin neutralisent Lynda. Koga est en face de Mathilda. Vous avez empêché Ajax de venir les couvrir.

Ajax est lvl 35.
Koga est lvl 33.
Damian, Rin et sont lvl 30.
Mathilda est lvl 29.
Frame, Work et Selucia sont lvl 26.
Irvein est lvl 21.
Alejandro et Lynda sont lvl 20.
Les pirates semblent lvl 15-20. Ils sont quasiment éliminés. Tous, en fait, à coup de scénarite.
À vue de nez, les marins du Galion doivent être lvl 10-15. Il n'en restent qu'une poignée, épuisés et relativement impuissants. Autant dire qu'ils ne sont guère utiles, désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1316
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
150/250  (150/250)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Dim 26 Mar 2017, 00:27




Petits pois dans conserves



Penser que le vieillard pouvait prendre sa retraite était une pure utopie et même lui le savait malheureusement. Penser qu’il pourrait, avec un peu de chance, rentrer à Toroa avec le bateau qu’il était parvenu à voler malgré le courant relevait de l’hérésie et l’absence de mouvement ne fit que le conforter dans cette idée. Se relevant très doucement simplement pour se tenir debout et se rapprocher du bastingage pour observer les combats dont il n’avait à la base que des sons plus ou moins bien écoutés, Nils en vint surtout à parler pour lui-même : ça faisait un bon moment qu’il n’avait pas pu râler auprès de quelqu’un et il se sentait quelque peu seul.


Ah ces jeunes, pas foutus de se débrouiller sans les vieux… alors oui ça fait le beau, ça parle et tout ce qui s’en suit mais dès qu’il s’agit d’être efficace, ça suit plus du tout…
Enfin debout malgré une position debout en appui sur bien des supports, le vieillard haussa la voix. Il pensait de base que tout le monde était bien plus près… du coup, s’il voulait vraiment en emmerder un ou deux, il devait se faire entendre.


Ah de mon temps ! On faisait pas comme ça bande de boites de conserves !
Prenant une seconde pour comprendre la situation, il remarqua qu’Ajax était particulièrement dangereux dans sa position : des flammes risquaient d’intervenir et l’ancêtre savait qu’il devait briller. Son collègue alors en position, à la fois de force et de faiblesse, risquait de finir carbonisé et en tant que médecin, Nils ne laisserait pas faire ça. Dans un élan d’intelligence peu commun pour le grand-père, Nils s’enduit alors de son Venom poison, se révélant par la même occasion comme maudit possesseur du Doku Doku No Mi pour ceux qui n’auraient pas compris, et entama ainsi une possibilité d’attaque combinée.

Nils n’avait plus assez de force pour attaquer de façon directe le colosse et en était de plus trop éloigné. En revanche, son Venom Road pouvait encore se révéler utile : sans s’y insérer pour se déplacer, le grand-père lança son tunnel de poison pour tenter de le placer entre Nathan et Ajax. Avec un peu de chance, le colonel comprendrait la volonté de l’ancien sur cette ultime action : en plus de tenter d’atténuer quelque peu les flammes avec son poison, il s’agissait également de créer une sorte de mur de poison corrosif pour, si le colonel décidait d’en imbiber ses armes ou projectiles, affecter plus encore le corps d’Ajax qui risquait de devenir un véritable gruyère sous peu.

Malheureusement, il faudrait faire vite car si Nils pouvait encore faire cette ultime action, la douleur se raviva à peine le poison au contact de l’autre navire : il était maintenant à bout de force et retomberait sans doute au sol. Le seul problème était qu’en s’étant rapproché du bastingage, il risquait de tomber à l’eau.

En serait-il fini de l’ancêtre ou bien quelqu’un viendrait-il le sauver si tel était le cas ? Il ne restait sans doute plus qu’à prier… ou espérer que le navire du jugement ne décide de rejoindre l'ancêtre.





Spoiler:
 

_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Armstrong
ColonelColonel

avatar
Messages : 136
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
63/250  (63/250)
Berrys: 32.560.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Dim 26 Mar 2017, 17:22



Why am I better than you ? Because I am like a machine, flawless.




De par s nature d'homme-machine le colonel connaissait à la perfection les limites de son corps et, même si sa psyché humaine le poussait à vouloir transcender ces limites et continuer à se battre lorsque cela n'était plus possible, l'intelligence artificielle greffée à son cerveau était toujours là pour ramener ses pieds sur terre. Il était l'espoir quand elle était la froide réalité, il était la chaleur des émotions humaines quand elle était la froideur des calculs statistiques : la parfaite combinaison d'imprévisibilité et de réalisme. Les êtres humains étaient fragiles, amas de chair et de sang et le tout tenu ensemble par un paquet d'os, ils se blessaient facilement et mettaient une éternité à s'en remettre, voilà pourquoi Nathanael était si soulagé de ne plus être assujetti à une telle fragilité corporelle,
Mais, même s'il était conscient des avantages de sa nouvelle apparence, il ne pouvait que déplorer le fait de ne pas avoir échappé à ses récents déboires malgré sa résurrection. Depuis sa transformation il était censé être devenu plus fort, plus enduré et bien mieux armé et pourtant il avait fini en morceaux à chacun de ses derniers affrontements. Multiples blessures, bras en moins, torse coupé en deux ; il était soulagé de pouvoir survivre à de tels dommages mais relativement déçu de finir en morceau à chaque fois.
Sa nouvelle transformation l'avait-elle peut-être rendu plus fragile qu'avant ? Cette question taraudait dans son esprit tandis qu'il essayait de se convaincre – non sans difficulté – que ces blessures n'étaient liées qu'à sa volonté de protéger ses subordonnés en se posant comme un bouclier que rien ne semblait pouvoir le faire plier. Peut-être était-ce finalement cela son fardeau, d'encaisser les dégâts encore et encore, de se réparer et repartir se battre jusqu'à finir en lambeaux pour que d'autres n'aient pas à être retournés à leurs familles dans des sacs mortuaires.

Était-il condamné à finir chacun de ses combats en miettes ? Il espérait que non car à voir leur supérieur se faire défoncer de la sorte à chaque fois, il ne faudrait pas beaucoup de temps avant que ses hommes commencent à perdre confiance en lui. Un modèle pouvait-il vraiment le rester s'il ne cessait pas de tomber, encore et encore ? Non, il avait besoin d'au moins une victoire éclatante pour maintenir la confiance et la foi dans le cœur de ses hommes. Juste une.

Cette victoire serait-elle celle d'aujourd'hui ? C'était assez mal parti pour le moment, tout troué de partout qu'il était, mais il n'avait pas encore perdu de bras ou de jambe. Ainsi il repartit à l'assaut et sa main droite parvint à trouver l’œil gauche de la bête qui, quelques secondes plus tard, rencontrerait violemment un mât. Pour éviter de se faire étaler comme une crête le jeune colonel poussa sur ses jambes afin de retirer son bras de l’œil en question et, au moment où sa prise se détacha, il sentit un fil qui lâcha à l'intérieur de son bras et celui-ci tomba immédiatement mollement le long de son corps. C'était la fin, ses membres commençaient à lâcher les uns après les autres, mais il pouvait – non, il devait – faire une toute dernière action avant que ses jambes ne soient plus capables de le maintenir debout.

La bête déversait son feu sur le pont et, même si son corps ne fonderait pas tout de suite, son cerveau n'allait pas supporter une telle chaleur bien longtemps. La chaleur allait faire tomber sa peau artificielle pour révéler son squelette métallique mais ce n'était pas encore le cas, il avait encore la possibilité de profiter de l'amas de poison que le commandant venait de faire apparaître devant lui. Du poison, hein ? Parfait ! Enregistrant la malédiction du commandant dans un coin de sa tête, le colonel se recula de quelques pas et, n'ayant même pas remarqué l'arrivée des renforts, lança deux salves de missiles dans la direction de la grosse bête.

Les missiles imprégnés de poison feraient-ils la différence ? Il l'espérait bien.

Now would be a good time to be scared.








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
avatar
Messages : 1025
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
185/200  (185/200)
Berrys: 4.013.555 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Dim 26 Mar 2017, 22:46





"Gambit Decima !"



La charge héroique toute belle du chasseur de primes fut stoppée nette. La raison ? Chuu venait, encore une fois, de zapper sournoisement la chaine du monde sur la fréquence « Hentai » et le fameux tentacule violacé revenait... Sauf que cette fois c'était son anus soyeux qu'il voulait ! Ah. Non. Fausse alerte, c'était toujours le grand black monté comme une armoire à glace la cible de ces appendices choquants.


« Ouf ! », se rassura-t-il en pensée.


Néanmoins, un autre événement imprévisible vint perturber les sens du déjanté : le bateau sembla s'enfoncer d'un bon mètre dans la mer ! Ike tenta d'amortir le choc en pliant les genoux, et se retint de lâcher une anerie du style « Ça fait des petits guilis au ventre quand ça s'arrête ! ». L'heure était grâve ! C'était pas le moment de niaiser ! Cependant, pourquoi donc le bateau jouait aux montagnes russes ? Il n'en savait rien, mais pour l'heure quelque chose de plus grave se tramait : le colosse à la gueule rafistolée préparait quelque chose ! Il fallait charger l'ennemi !

Il se remit donc à courir, sabres au clair, tout en gueulant comme un dératé. Cependant, sa seconde charge fut également stoppée... Décidémment, personne ne voulait le laisser faire son job ici ! Grand, fort et métalisé de partout à l'intérieur comme un kinder surprise, Cable venait de balancer une salve de missiles sur le juggernaut en face d'eux. Toute réflexion faite, son pote de toujours venait de lui montrer que les tentacules ne semblaient pas forcément jojo avec ce qui les traversait ! Deplus... c'était quoi ça ?


« Non d'un collant sans slip ! », jura Wade en pensée. « C'est un putain de lance flamme ventral ! »


Ni une ni deux, il paniqua.

Une claque mentale de Wilson lui remit les idées en place. Ce mastodonte allait les griller façon barbecue à l'essence s'il ne réagissait pas ! À l'aide de multiples coups d'oeils nerveux, Ike tenta de trouver une échappatoire. Tout à coup, l'évidence lui creva la rétine comme le nez au milieu de la figure : le mat ! Le mastodonte n'arrivait pas à se relever complètement et tentait de lui balancer à la figure un bon grand coup de lance flamme. Alors... s'il se mettait en hauteur derrière lui ? Bingo.

Il fonça. Tête baissée, l'énergumène bondit de toutes ses maigres forces restantes ! Il avala les quelques mètres le séparant du mat. Il n'était plus en état de réaliser un Soru, cependant il lui restait encore assez d'énergie pour sauter par dessus le tentacule tant redouté et attérrir avec souplesse sur le mat. Ce dernier grinça et lui fit comprendre qu'il n'était pas du tout content du sort qui lui était réservé depuis quelques minutes, mais Ike s'en tamponna. C'était son heure de gloire !

Dans un slow motion démentiel, il remonta le long du mat à toutes jambes dans la direction du mastodonte. Ce dernier déversa sa nuée de flammes partout autour du bateau, mais Ike semblait sain et sauf pour le moment. Mis à part la chaleur qui lui donna l'impression d'être dans un sauna en plein air, il se croyait hors d'atteinte du gros de l'attaque. Et ce fut à ce moment là qu'il la vit. La plaque à motiié dégoncée. Le morceau de métal à moitié rongé par les sucs des tentacules pervers... C'était sa chance !

Ike rengaina une de ses armes et saisit l'autre à deux mains. Il banda tous ses muscles et lança son assaut désespéré ! Ill planta son arme dans l'interstice libérée, pleine puissance monsieur Zoulou ! Son but était simple : embrocher le salopard qui avait tenté de le transformer en Shishi Kebab ! Et il le sentait, il allait passer « de Zéro à Héros » et changer de peau... Illico !


« Putain, ce que c'est bon d'être un héros ! », s'écria-t-il en son for intérieur. « You may applause now, public. »






Pendant ce temps, sur la Ike-O-Mobil’

De leur côté, Tic et Tac commençaient à rapprocher la Ike-O-Mobil' de ce merdier infame. Contrairement à leur maître, le fait que le navire s'enfonce de plus en plus vite dans la mer n'était pas du tout pour les rassurer ! Car, ils le savaient, leur maître nageait comme une enclume ! Aussi, à bord d'un bateau de pêche ultra personnalisé et qui pétait la classe... les deux Kung Fu Dugongs tentaient de faire une entrée triomphale pour empêcher Ike de mourir au fond des eaux.






Résumé :
Ike tente d'esquiver en sautant sur le mat. Une fois dessus, il tente d'enfoncer son sabre à deux mains dans une plaque un peu déchaussée dans le dos d'Ajax (vu avec le MJ).
Tic et Tac rapprochent la Ike-O-Mobil' en voyant que le bateau commence à sombrer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nabeshima Ito
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
189/200  (189/200)
Berrys: 14.700.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Mar 28 Mar 2017, 19:04



Gambit Decima
Avec Jugement et MJ.


En remarquant péniblement les grands gestes apparemment bienveillants qu'on lui adressait depuis le navire qui s'approchait petit-à-petit, inexorablement, l'épéiste en herbe sentit une vague de réconfort et de chaleur l'envahir, contrastant encore et toujours avec ce pugnace et tenace dégoût qui lui tenaillait les entrailles et provoquait en son crâne une douleur incommensurable. Lentement et tout en titubant, Ito se rapprocha le plus possible du bastingage contre lequel il s'effondra à demi, un bras et le haut du buste penché par dessus bord. Il cracha une nouvelle effluve sanguine directement dans la mer puis, lourdement, la moitié du corps lui provoquant d'effarantes douleurs, il se laissa retomber sur le postérieur en s'adossant au bastingage de cette embarcation en perdition. D'ici une poignée de minutes, quelques heures tout au plus, les navires qui s'étaient affrontés ici dans une lutte aussi sanglante que morbide auraient totalement disparus. Les cadavres qu'ils renfermaient dorénavant et qui ne seraient pas extraits à temps finiraient tout aussi sûrement au fond des flots, et le vampire était au moins satisfait de ne pas avoir à en faire partie... il lui était impensable de nager, ne fut-ce que sur une dizaine de mètres, dans l'état déplorable dans lequel ses diverses luttes l'avaient laissées. Toujours hébété et tout juste conscient, trop choqué pour prendre pleinement conscience de la situation dans laquelle il était placé, patientant simplement l'arrivée de renforts et notamment d'un médecin susceptible de lui fournir un sédatif puissant, le jeune marine en vint à se demander où était son supérieur, le colonel Armstrong, et s'il avait été mis au courant de l'état déplorable dans lequel le sergent avait terminé. Les gouvernementaux n'avaient pas l'air de le considérer comme un ennemi, selon les manifestations que le Nabeshima avait pu discerner... Peu de chances, par conséquent, qu'il ait aussi sévèrement perdu les pédales que durant les funestes événements d'West Blue. C'était tout du moins la conclusion à laquelle il souhaitait ardemment parvenir, au point même d'en occulter le réalisme dont on lui avait appris à faire preuve : il avait déchiqueté un criminel avec ses propres dents et avait consommé sa chaire, après tout. Difficile d'imaginer qu'il était resté raisonnable...

Outre l'agonie lancinante qui ne cessait de le faire grommeler, la véritable raison de son calme et de sa patience était donc son état de fatigue, tant mentale que physique. Il lui semblait impensable de continuer à combattre, et ne se préoccupait même pas de l'état de son sabre disparu, étant pourtant bretteur en herbe. Hato l'aurait fustigé, s'il l'avait appris... Mais il était mort, comme tant d'autres, comme Ericken, aux dernières nouvelles, avait bien failli l'être également. Ito, en sachant que ses mentors, qu'il considérait pourtant comme de puissants guerriers, fiers et inébranlables, tombaient fréquemment sur des difficultés qu'ils ne savaient ni ne pouvaient braver, ne pouvait que devenir sombre et pessimiste. Si même eux n'arrivaient pas à survivre sereinement aux combats qui étaient les leurs, comment diable pouvait-il surmonter les obstacles qui juchaient son propre chemin ? Perplexe et las, l'adolescent en vint même à se demander si la condition militaire qu'il avait choisi d'embrasser était bel et bien faite pour lui. Il pouvait simplement s'en retourner à une vie de quiétude, et laisser les guerres à d'autres, plus formidables et mieux bâtis que lui... Il aurait pu, tout du moins : l'état dans lequel il se retrouvait et celui dans lequel il semblait avoir plongé le corps du défunt Irvein ainsi que les conclusions auxquelles il craignait d'aboutir lui interdisaient fermement un retour à une vie citoyenne lambda. Il avait autrefois choisi de se battre, et ce qu'il avait découvert sur sa propre personne risquait fort de le pousser à persévérer sur ce chemin pénible et instable...
Avec lourdeur, le Nabeshima pencha la tête, son regard flou se perdant parmi les lattes du parquet qui composaient ce pont ensanglanté et à demi brisé. Ses paupières, lourdes, se mirent à se fermer de façon irrépressible, et il exhala un soupir laconique en se souvenant des senteurs parfumées d'East Blue, sa mer natale, ainsi que des océans de fleurs qui parsemaient les champs et noyaient les chagrins. Incapable de se tenir éveillé plus longtemps, il sombra une seconde fois, remettant sa propre existence entre les mains d'autres soldats qu'il ne connaissait même pas.

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA


Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1172

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Mer 05 Avr 2017, 10:54









Lynda Lee, Mathilda Sweetie (primée à 28MB), Colonel Koga, Commandant Rin

- Futile, futile, futile !

Se baissant pour esquiver un autre coup, le colonel pivota sur lui même dans un mouvement maîtrisé avant d'enfoncer son pied dans le ventre de la criminelle. Cette dernière laissa un hoquet s'échapper avec un peu de salive alors que ses yeux se révulsaient et qu'elle sombrait dans l'inconscience, soulevée du sol par la puissance de l'assaut. Une fois son corps totalement inerte, le gradé redescendit doucement sa jambe et déposa sa cible au sol : inutile de la malmener plus que nécessaire.

De son côté, Lynda était face à un constat des plus déplaisant et funeste : son échappatoire était compromise, son incarcération certaine. Garder les idées claires dans ce genre de situation relevait d'un effort surhumain, mais elle n'avait pas été choisie par Centes en tant que Fou pour sa force. Aussi conserva-t-elle le visage le plus placide et hautain possible, désirant plus que tout ne pas donner à son adversaire la satisfaction d'une victoire totale. Koga s'approcha finalement, amenant avec lui Mathilda qui était toujours inconsciente.

- Il semblerait que nous ayons des choses à nous dire. Mais vous comprenez bien que je ne vais pas prendre le moindre risque. Rin ?
- Tout ceci n'est pas termi-

La partisane du Monarque ne termina jamais sa phrase : la main gantée du commandant s'abattit en tranche sur sa nuque dans un geste précis et vif, la plongeant dans une inconscience sommaire. C'était tout ce dont ils avaient besoin. Ils avaient de quoi les menotter et les restreindre sur leur propre navire : ne resterait plus qu'à faire un interrogatoire préliminaire pour décider de la marche à suivre.

- Je les ramène au navire. Aide nos camarades.
- Hm.

Alors que le blond se métamorphosait pour adopter une forme hybride le dotant d'ailes et de serres acérées, qu'il utilisa pour se saisir des deux corps avant de s'élever dans les airs, le commandant se tourna vers la scène qui se jouait un peu plus loin. Les flammes se répandaient autour d'Ajax, le rendant difficile à atteindre de sa propre position. Elle ne jugea pas utile d'intervenir, mais remarqua néanmoins rapidement le Nabeshima qui s'écroulait au sol et décida donc de lui porter secours en premier lieu. Bientôt, le jeune épéiste se trouva donc soutenu au dessus des épaules de la gradée tandis que le navire providentiel stationnait à une distance raisonnable du Parcimonioso, qui donnait tous les signes d'une no-go zone.




Ajax (Primé à 65MB), Damian Buster, Selucia Khan

Un véritable torrent de feu était en train de se déverser depuis le ventre du colosse, engloutissant sans distinction tout ce qui se trouvait autour de lui. Bientôt, c'est le pont qui commença à tomber en ruine, n'en pouvant plus de tous ces mauvais traitements. Tandis que le Buster s'était éloigné vers les ruines de la cabine, se mettant à l'abris du feu d'enfer déployé par le mastodonte, il remarqua une frêle silhouette qui se tenait difficilement contre feu l'encadrement de la porte, haletante. Ses yeux s'écarquillèrent et il se porta immédiatement à son secours.

- Gamine !

Selucia était en effet à nouveau debout et s'était traînée comme elle le pouvait jusqu'à "l'extérieur", même si cette notion devenait rapidement abstraite sur un tel champ de bataille. Se laissant tomber dans les bras de son camarade, elle ne lui intima qu'une seule chose : ils devaient se tirer d'ici, survivre. Survivre et découvrir la vérité.

Du côté du géant de fer, tout s'enchaîna très vite : alors que les flammes s'apprêtaient à lui lécher les chevilles, le chasseur de prime sauta habilement sur le mat afin de porter un coup qui se voulait d'une sévérité autrement plus critique que les précédents : sa lame se ficha droit dans une plaque de la carapace du cyborg, déchaussée par l'action combinée du poison du médecin et les différents impacts dus au colonel, au Zoan et à la chute du mat. Sa lame s'enfonça profondément dans la chair du monstre mécanique, la vraie. Celle qu'il avait tenté d'effacer comme il le pouvait lorsqu'il était encore capable de penser par lui même. Le pion se redressa brusquement en faisant retomber le mat sur le côté, dans un rugissement qui n'avait rien d'humain. Son bras massif balaya au dessus de lui dans un coin de poing dantesque afin de déloger le danger imminent dans son dos. C'était sans compter sur la touche finale : au travers du rideau empoisonné que le Gratz avait mis en place, une salve vengeresse de missiles surgit, recouvertes de la matière nocives. L'impact fut sans appel : dans une réaction en chaîne terrifiante qui impliquait son propre armement, Ajax fut emporté dans une détonation terrible qui ne manquerait pas de balayer les alentours.

Le galion se fendit net en deux, chaque partie entamant une descente plus rapide encore vers les bas-fonds. Damian déploya un effort titanesque pour escalader au plus vite le cul du navire qui sombrait, portant sur son épaule une archère affaiblie dont il devait prendre grand soin, avant de lui même se jeter à corps perdu jusqu'au navire Decima par une propulsion dantesque. Il atterrit dans une roulade maladroite et retourna à sa forme humaine, haletant et bousculé par une dépense aussi importante en énergie. Rin, de son côté, parvint à se jeter à l'eau avec le Nabeshima en évitant les débris mortels qui pouvaient flotter à la surface. Son objectif était d'atteindre son propre navire et d'y rejoindre son colonel, afin de placer son protégé sous attention médicale. Sur le navire Decima, le souffle ne manquerait sans doute pas de permettre à Nils de se stabiliser et d'éviter de tomber à l'eau. Le colonel Armstrong parviendrait sans doute, de par sa distance initiale, à s'en sortir. Par contre, concernant le chasseur de prime qui était aux premières loges de l'explosion, les choses s'avéraient bien sombres...





El rézoumé :

Nils > Ton mur de poison a amélioré l'efficacité des projectiles. La détonation qui s'en suit te permet d'éviter de glisser à l'eau.

Ito > Rin prend soin de toi, elle t'emmène au navire des secours.

Nath > Tu peux réagir un peu comme tu le désires, ta distance initiale avec Ajax te le permet.

Shigo > Poulet grillé ou poulet concassé ? Globalement, tu peux basiquement soit te manger le coup d'Ajax destiné à te déloger, auquel cas tu tombes à l'eau, soit l'esquiver et te manger la détonation, qui t'enverra aussi à l'eau. Enfin, toi ou ton cadavre, quoi.

La bonne nouvelle, c'est que les fuyardes sont maîtrisées et qu'Ajax est mort. What a Face
Ça touche à sa fin ! Je pense qu'un dernier post de mise au point / récap se fera, puis je vous libérerai de ce joyeux bordel ! ^__^

(Non, Shigo, on ne prend pas en charge les brûlures au troisième degré !)

Ajax est lvl 35.
Koga est lvl 33.
Damian, Rin et sont lvl 30.
Mathilda est lvl 29.
Frame, Work et Selucia sont lvl 26.
Irvein est lvl 21.
Alejandro et Lynda sont lvl 20.
Les pirates semblent lvl 15-20. Ils sont quasiment éliminés. Tous, en fait, à coup de scénarite.
À vue de nez, les marins du Galion doivent être lvl 10-15. Il n'en restent qu'une poignée, épuisés et relativement impuissants. Autant dire qu'ils ne sont guère utiles, désormais.
Revenir en haut Aller en bas
 

Gambit Decima [Event - South Blue 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» [South Blue - Ile du Karaté] Les petites drogues du requin
» [Fiche d'île] QG de la Marine de South Blue
» Gambit Décima [Event - South Blue 1]
» La traque est ouverte. [Event - South Blue 2]
» Gambit Decima [Event - Grand Line 2]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue-