Partagez | 
 

 Gambit Decima [Event - South Blue 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1287
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
99/200  (99/200)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Jeu 6 Avr - 12:40




Eric



Une réussite : Nils avait été particulièrement clairvoyant quant à cette attaque du mastodonte. L’attaque combinée entre le colonel et lui-même avait été redoutable et avait ainsi permis de mettre à terre ce qu’il restait de cet énergumène. Ne sachant pas s’il était véritablement vivant ou non, le vieillard fut surtout surpris du souffle de la détonation qui suivit. Même organique, Ajax n’en restait pas moins une boite de conserve particulièrement redoutable.

Les yeux qui se fermaient de prime abord suite à l’épuisement, Nils se « réveilla » en sursaut alors qu’il tombait vers l’avant tout droit dans l’eau. Le souffle de la déflagration lui permit de ne pas tomber et de le réveiller un tant soit peu pour le stabiliser malgré la douleur. Cette dernière se réveilla instantanément et ses yeux finirent par se poser sur Ike. Les yeux de l’ancêtre s’écarquillèrent alors et son cœur ne fit qu’un seul bond : se remémorant ses aventures sur Torino, Nils n’en crut tout simplement pas ses yeux. Sa myopie le trompait facilement et reconnaître son fils sur un tel champ de bataille malgré son état était mauvais signe.

Il ne pouvait pas ignorer ce qui se jouait sur l’instant présent. Le temps s’arrêta brusquement pour l’ancêtre et il n’eut absolument pas l’occasion de commencer la sieste qu’il espérait tant. Affolé, totalement aveuglé par la peur, ses blessures le tiraillant de toute part, Nils hurla de toutes ses forces en direction du chasseur de primes.


ERIIIIIIIC !
C’était le nom de son fils et le danger plus qu’imminent de la situation rendait la scène désespérée car au même moment, les flammes commençaient à venir pour lécher le jeune homme. N’écoutant que son courage et sa témérité, le docteur Gratz banda sa volonté et invoqua son pouvoir pour un ultime Venom Road. Le but était de protéger le jeune homme par le poison en l’en imbibant totalement. De deux maux le moindre mal, quitte à ce qu’il soit blessé, autant que ce soit par le grand-père et à cause d’un poison qu’il pouvait toujours traiter après coup.

Malheureusement, une simple salve de poison, presque ridicule s’éleva dans le ciel en direction de Shigo. Il y avait là à peine de quoi couvrir son propre corps et le côté volatile du poison risquait de se dissiper avant même d’arriver sur le chasseur de primes. Au final, épuisé par le combat, Nils comata brièvement sans voir le résultat de son action mais nul doute qu’au meilleur des cas, un tube d’un diamètre de disque parviendrait jusqu’à la destination de son prétendu fils. Pire encore, impossible de savoir s’il avait visé correctement.

Tombé à la renverse sur le dos, le vieillard ne sombra pas dans l’inconscience pour autant. Il restait éveillé, simplement sur le pont tandis que le navire des marines et du jugement approchait suffisamment pour débarquer de nouveaux quelques hommes et tenter de le récupérer. Deux hommes arrivèrent alors au niveau de Nils tandis que d’autres prenaient possession du navire pour le contrôler. Nils, à l’affut du moindre son prit très vite la parole pour donner des ordres. Il n’avait en réalité qu’une seule question.


Faites un rapport des blessés et survivants, vite ! Mon fils… il est en vie hein ?..
Le vieillard luttait pour rester éveillé mais il le fallait, il comptait bien se reposer un peu plus tard. Pour le moment, seule la vie de son fils lui importait.




Spoiler:
 

_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nathanael Armstrong
ColonelColonel

avatar
Messages : 136
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
142/200  (142/200)
Berrys: 32.560.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Jeu 6 Avr - 23:01



Why am I better than you ? Because I am like a machine, flawless.




Sans même y réfléchir chaque homme savait qu'il y avait tout un tas de façons horribles que de vivre ses derniers instants sur cette Terre, certains pouvaient s'imaginer être enterrés vivants tandis que pour d'autres leur plus grade phobie était de mourir noyés. L'humain était un être fragile aussi existait-il une ribambelle de façons de briser un corps humains jusqu'au point de non-retour, mais la plus horrible de toute était certainement de voir et sentir son corps se faire ravager par des flammes aussi vivaces qu’incontrôlables. Sentir sa peau bouillir et fondre était déjà une expérience horrible en soi mais ce n'était pas le pire, le pire était l'odeur de la chair brûlée comme un gigot resté trop longtemps dans le four.
Même après cette transformation le nouveau colonel se souvenait parfaitement de l'odeur de la chair brûlée, il n'avait pas besoin de ses capteurs pour qu'on lui rappelle ce fumet donc il se passerai bien. Mais pourquoi y pensait-il maintenant ? Parce que des flammes étaient en train de se déverser sur le pont de ce navire et, si s'enfuir ne lui venait pas à l'esprit, il ne pouvait pas s'empêcher de se demander combien de temps son corps tiendrait dans une telle fournaise.
Les pacifistas pouvaient résister car leur carcasse était entièrement faite de métal mais Nathanael n'oubliait pas la différence fondamentale entre leur conception et la sienne : il avait encore son cerveau intact logé à l'endroit où il était supposé se trouver initialement. Son armature pourrait tenir quelques instants avant de commencer à fondre, c'était un fait, mais les organes humains n'étaient pas conçus pour résister à une telle température et sans son cerveau le reste de son corps s’écroulerait à terre comme un pantin désarticulé.

En parlant de pantin désarticulé le colonel pouvait facilement faire le compte des fils auxquels il n'était plus rattaché, ses systèmes s'éteignaient les uns après les autres pour la simple et bonne raison qu'il n'avait pas été conçu pour résister à des dégâts si soutenus sans que cela n'affecte ses capacités. Son intelligence artificielle pouvait lui afficher les statistiques qu'elle voulait mais le colonel n'avait pas besoin de ça, il savait très bien repérer quand il était sur la pente descendante et c'était le cas depuis quelques minutes.
Sa structure métallique était zébrée de marques de lames et ressemblait plus à une passoire qu'autre chose, triste résultat des tirs du monstrueux colosse, la quasi totalité de ses armes étaient hors d'usage et les systèmes internes de l'un de ses bras venaient de lâcher quelques secondes plus tôt. Pouvait-il seulement être plus dans la merde que cela ?

Pas vraiment, mais ce constat ne pouvait et ne devait pas mettre sa motivation à mal, il avait encore une tâche à terminer et il s'en chargerait même s finir Ajax à coups de dents devrait être son tout dernier acte. À cette distance sa seule lame restante ne lui serait d'aucune utilité, aussi fit-il pleuvoir le restant de ses missiles sur cette bête qui, finalement, rendit son dernier souffle dans une explosion qui suivit peu de temps après.
Conscient du danger de cette imminente explosion, ayant totalement chassé de son esprit le sentiment de puissance qui s'accompagnait de chaque victoire, Nathanael voulut bondit hors du navire mais son corps refusa d'obéir. Baissant les yeux vers sa jambe droite désormais immobile, comme collée au pont du navire, le colonel serra les dents face à la frustration qui s'emparait de lui.

Il avait survécu à l'affrontement contre Ajax et il allait mourir ici ? Son corps avait survécu le plus dur et il le  lâchait à la fin ? Non, c'était impensable, c'était inacceptable ! Prit d'une crise de frustration, refusant de mourir ici, il martela frénétiquement sa jambe en espérant vainement qu'un coup supplémentaire parviendrait à débloquer ce qui l'empêchait de se mouvoir. Et vous voulez connaître le plus absurde dans tout cela ? Son stupide entêtement humain porta ses fruits, dans un horrible grincement sa jambe accepta enfin de se lever pour permettre au colonel de plonger hors du navire.

Ni une ni deux le colonel traîna sa lourde carcasse ç coup de brasse jusqu'au navire venu en renfort. Aidé des hommes sur place il fut difficilement hissé jusqu'au pont où il eut tout le loisir de mettre un nom sur les officiers responsables de cette intervention de dernière minute. Pour un homme aussi carré que Nathanael il lui était impensable de demander de l'aide, aussi son action suivante lui fut aussi difficile que nécessaire. Tendant la main vers le colonel Koga, il lui adressa un franc :

«Colonel, vous avez toute ma gratitutde.»


Combattre Ajax était une chose mais sauver son subordonné et capturer la traîtresse en même temps était une chose dont le cyborg aurait été proprement incapable, alors même si cela lui coûtait d el'admettre il devait beaucoup à ces deux officiers. Une fois les remerciements derrière-lui il se tourna vers l'officier responsable du sauvetage de Ito pour lui demander:

«Comment va mon subordonné ? »



Now would be a good time to be scared.




Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
avatar
Messages : 1021
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
114/200  (114/200)
Berrys: 4.013.555 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Ven 7 Avr - 13:10





"Gambit Decima !"



- OOOOOOOOOOR AZUUUUUUUUUUUUUUR ! TOUJOUUUUUUUUUUURS ASSUUUUUUUUUUUUUUUUUURE !


C'était le seul cri de guerre que son cerveau malade et fatigué avait déniché. Tiré d'un bouquin avec beaucoup d'images, il trouvait ça approprié pour une raison que lui seul connaissait. Enfin bref. Son épée racla le long d'une plaque métallique déchaussée et s'enfonça dans le corps de la bête immonde. Un cri innommable s’éleva et, alors qu'il se la pétait grave en bandant ses muscles... le chasseur de primes ne vit pas le coup venir. Le mastodonte le cueillit d'un coup de poing maladroit mais terriblement puissant ! Le couillon de service eut alors l'impression qu'on lui enfonçait la cage thoracique, et tout l'air de ses poumons s'échappa en un instant.

Ike s'envola.

Mais il ne vola pas assez vite.

Les missiles de Cable furent trop rapides. Ils traversèrent les tentacules tout droit sortis de la chaîne hentai locale, pour percuter de plein fouet le corps fantasque du cyborg. Ce dernier n'avait, de toute évidence, jamais surfé sur le dark-web... car l'assaut conjugué d'objets longs, durs et rectilignes avec un liquide visqueux non identifié fut trop à supporter pour lui. Comme dans un mauvais feuilleton ou une série Z, il explosa.

Littéralement.

Du haut de sa fieffé imbécillité, Ike eut le temps de retrouver une bouffée d'air et de hurler :


- BOOM BABAY !


Puis il se rendit compte qu'il était encore dans le rayon de l'explosion. Un arrêt sur image distordit la réalité. Les couleurs muèrent en dégradés de noirs et blancs... ses pensées ralentirent jusqu'à s'arrêter un court instant. Wade déclara alors en pensée la phrase que tout le monde attendait :



Et l'explosion le rattrapa.

Des tentacules de la dimensions Yaoi tentèrent bien de le sauver, mais elles le loupèrent de peu. Les flammes vinrent lui lécher la peau et lui roussir le poil. Dans un dernier réflexe d'auto conservation, l'énergumène protégea son visage de ses bras et se roula en boule. Le souffle ardent dévora sa peau et la fit craqueler par endroits comme celle d'un poulet. La douleur innommable le paralysa et il sentit ses bras et ses jambes cuire ! Soudain, il eut la présence d'esprit d'appeler à l'aide les deux seules personnes qui pouvaient encore l'aider dans ce monde de brutes...

Et les flots l'engloutirent.






Pendant ce temps, sur la Ike-O-Mobil’

Les deux énergumènes sur palmes virent leur mentor triompher de la bête... avant de se faire éjecter comme une bouse. Ils commencèrent à applaudir, mais se ravisèrent... avant de recommencer un court instant... puis de se regarder d'un air con...centré. Que devaient-ils faire dans ce genre de situation ?

La réponse arriva de la bouche même de leur maître imprévisible :


- TIIIIIIIIIIC ! TAAAAAAAAAAAAC ! VENEEEEEEEZ M'AIDEEEEEEEEEEEEEEEEER !


Ni une ni deux, Tic barra à tribord pour rapprocher l'embarcation de son légitime propriétaire qui ne manquerait pas, une fois remis de ses émotions, de pleurer toutes les larmes de son corps devant l'état de l'Ike-O-Mobil'. De son coté, Tac plongea et nagea à toutes vitesses pour rattraper l'enclume qu'était son maître, une fois tombé à l'eau. Il le rattrapa et l'amena à bord de leur petit navire d'un air guilleret. Une fois Ike sauvé, Tic barra à la « One again » dans le seul but de les éloigner de ce merdier sans nom. Il espérait seulement qu'il ne les amènerait pas vers d'autres emmerdes encore plus pharaoniques ! Tac fit du bouche à bouche au noyé jusqu'à ce qu'il crache l'eau qu'il avait dans les poumons et tousse à s'en fêler les cotes. Enfin, le super héros en herbe se releva. Il chancela, tituba, puis retomba face contre terre. Alors, un sourd ronflement commença à s'élever de son corps immobile...

Comme sortie de scène, on avait connu mieux !






Résumé :
Ike fait le malin, puis tombe dans le ravin... enfin dans l'eau. Il est brulé sur ses avants bras et ses jambes avant de tomber à la mer. Il est sauvé par Tic et Tac, puis les deux Kung Fu Dugong prennent un cap au hasard pour les éloigner de ce merdier...

C'est mon dernier post ! Merci à tous pour l'event, c'était fendard xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1165

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - South Blue 2]   Mer 12 Avr - 21:03








Colonel Koga, Commandant Rin

- Est-ce que nous avons récupéré tout le monde ?

Le colonel Koga, inflexible et acéré, passait en revue ses troupes en train d’aider les membres du jugement encore dans les eaux à remonter. Le commandant Rin, de son côté, hissa à elle seule un Ito complètement inconscient, sortant de l’eau avant de s’agripper à son propre navire et l’escalader avec une dextérité peu commune. Elle déposa le corps inanimé du sergent-chef avec grand soin, l’étendant sur le sol tout en effectuant les premiers gestes pour vérifier qu’il ne s’était pas noyé dans le procédé. Fort heureusement, rien d’aussi sombre n’était arrivé au jeune épéiste : néanmoins, le sang qui tachait encore ses vêtements et qui teintait sa peau et les contours de ses lèvres laissèrent la femme ninja hautement perplexe. Elle fit néanmoins un signe à son supérieur pour lui affirmer que c’était bon.

-Hm.

De leurs côtés, certains des hommes de Koga aidèrent le colonel Armstrong à remonter à bord, malgré des dommages corporelles d’une importance capitale. Ce dernier fit néanmoins preuve d’un stoïcisme et d’une vaillance à toute épreuve, se tenant droit malgré sa structure défoncée de toute part pour serrer la main de son collègue et peut-être sauveteur du jour en lui adressant des remerciements.

- Un plaisir, colonel. Je vois que la bataille a été rude, mais cela reste une victoire.

Lorsque Nathanaël se tourna vers la gradée pour s’enquérir de l’état de son protégé, cette dernière répondit par une phrase, ce qui eut l’effet d’étonné son supérieur direct. Elle ne parlait quasiment jamais, uniquement lorsqu’elle estimait avoir à dire quelque chose d’important.

- Couvert de sang. Pas le sien, cependant. Il n’est plus en danger.

Koga chassa rapidement de ses pensées l’image du jeune sabreur couvert de sang avant de jeter un regard vers la carcasse du Parcimonioso qui s’enfonçait dans les flots. Un rude massacre… heureusement qu’ils étaient intervenus malgré tout, car la victoire des membres du gouvernement était incertaine. Il aurait été fort dommageable de les voir compter parmi les victimes de cet affrontement marin. Il offrit par la suite au colonel Armstrong de lui fournir l’aide nécessaire pour se remettre un tant soit peu d’aplomb, ainsi que son navire qui avait été malgré tout fortement endommagé par les échanges de canon. De son côté, Rin fixait le jeune épéiste d’un air perçant. Mathilda et Lynda avaient été mises au fer, via l’usage de menottes en granit marin : Koga ne laisserait aucune pièce de gâteau au hasard, grand glouton et friand d’intrigues litigieuses.

Alors que les marins récupéraient leur médecin, ils furent interloqués par sa question : en effet, ils n’avaient aucune connaissance de la presence du fils de l’ancêtre dans les parages… son état donnait l’impression qu’il délirait, et ils restèrent pantois face à son insistance. Finalement, ils jouèrent le jeu et lui dirent qu’il allait bien, qu’il était sain et sauf. Après tant de stress et de lutte, le vieillard s’effondra finalement et se laissa aller à un sommeil réparateur. Il aurait besoin d’aide médicale. La belle affaire… néanmoins, tous se regardèrent un instant d’un œil impressionné. Malgré son caractère habituel prompt à râler, pester, sans réellement aider, il avait fait preuve d’un sens du commandement et d’une acuité stratégique exemplaire en ce jour. Beaucoup le savaient : sans ses directives, les pertes auraient été beaucoup plus nombreuses.

Miraculeusement, le log pose n’avait pas été perdu : retrouvé par un soldat qui observait le pont, il fut rapidement transmis au colonel Koga. Ce dernier félicita son homologue, comprenant que la prise qu’ils venaient de faire prenait une toute autre envergure : si ces deux femmes étaient liées au Monarque… alors l’AOI allait se saisir de l’affaire sans plus tarder, car cela pouvait impliquer des changements importants et potentiellement dangereux pour la Guilde Marchande. La fouille du navire souleva d’autres preuves de l’affiliation. Tout cela allait devoir être savamment étudié.


Damian Buster, Selucia Khan


De leur côté, une fois les deux navires Marine réunis, Damian et Selucia livrèrent leur part de l’histoire : leur affiliation à la guilde marchande, la mort de Don Arrivederci, la trahison de Lynda. La présence d’Ajax et des forbans, qui avaient été une petite légion au début du combat. Malgré leurs liens avec cette organisation désormais considérée comme non légale par le gouvernement mondial, Koga se montra clément : ils avaient visiblement été un élément non négligeable de la survie de ses camarades, en plus de n’être, au fond, que des mercenaires au mauvais endroit au mauvais moment. Il leur offrit donc une simple barque, ainsi que quelques vivres, et les somma de partir.

Le duo prit donc le chemin inverse avec une seule et unique intention : rapporter ce qui s’était produit à la guilde, puis se libérer de leur affiliation. Si Lynda n’était plus à leur portée, la mort de leur patron et ami restait un tort à réparer : ils ne pouvaient peut-être pas prendre le bleu et entrer en fonction dans les rangs du gouvernement mondial, tout comme ils n’auraient de toute manière jamais sur le faire. Mais ils pouvaient encore continuer à chasser des primes… tout en se concentrant sur ceux qui soutiendraient les Decimas. Jusqu’à ce qu’ils obtiennent des réponses.



Petit post de fin pour marquer la fin officielle de cet event ainsi que résumer la situation ! Merci à vous de votre participation, je me suis bien amusé !


Revenir en haut Aller en bas
 

Gambit Decima [Event - South Blue 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» [South Blue - Ile du Karaté] Les petites drogues du requin
» [Fiche d'île] QG de la Marine de South Blue
» Gambit Décima [Event - South Blue 1]
» La traque est ouverte. [Event - South Blue 2]
» Gambit Decima [Event - Grand Line 2]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue-