Derniers sujets

[Présent] La Bataille de Ghordalu : L'Automne de la Féodalité (feat Unite)parSakuga Keigo
Aujourd'hui à 15:41
For the glory of ScienceparSebastian Valakhy
Aujourd'hui à 12:29
[FB] Des retrouvailles dignes de ce nom [PV Elyvia] parAnn Bathory
Hier à 14:47
Création d'une boutiqueparSakuga Keigo
Jeu 11 Juil 2024 - 20:41
Sakuga Keigo [Notation]parSakuga Keigo
Jeu 11 Juil 2024 - 20:26
[Conquête] - Premier pasparSakuga Keigo
Jeu 11 Juil 2024 - 20:23
Quêtes par PalierparHeika Seihen
Jeu 11 Juil 2024 - 18:58
Modification d'une BoutiqueparSakuga Keigo
Mer 10 Juil 2024 - 21:57
[FB] L'or Qui Déchante [FT : Rébéna Té Ra]parRébéna Té Ra
Mer 10 Juil 2024 - 12:35
Le deal à ne pas rater :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 édition limitée du manga Blue ...
12 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Les secrets de Da Rone [Solo Mission]
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1104
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Left_bar_bleue61/75Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Empty_bar_bleue  (61/75)
Expériences:
Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Left_bar_bleue249/1750Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Empty_bar_bleue  (249/1750)
Berrys: 166.404.371.300 B
Jeu 13 Juil 2023 - 22:11
Citation :

Road KamelotRoad KamelotNom de la Mission : Les secrets de Da Rone
Nombre de Personnages : 1 PNJ

Descriptif : Da Rone est un baron de West Blue partagé entre demeuré dans l'Alliance Souveraine des Archipels de West Blue et la Confédération des Seigneuries Insulaires. Dirigeant les deux petites îles de Ro et de Ne, Da a la particularité de se faire passé pour une femme et a gagné le concours Miss Travesti à trois reprises depuis 1503. D'ailleurs, il est parvenue à l'organiser sur son île. Les informations de Lidy indiquant que Da Rone est lié aux pro-Néo-Marine de West Blue, Reutsuna doit découvrir les informations que détient le noble au sujet des Néo-Marine pendant les événements du concours qui occuperont beaucoup le dirigeant.

Précision : Da Rone est lvl 25 et est en réalité un Okama formé à Momoiro, tout comme ses deux gardes du corps lvl 32. Le reste de sa garde va du lvl 20 au lvl 25.

Récompense : 30/50 - La position du rassemblement de trois nobles pro-Néo-Marine de West Blue
40/50 - La position du leader des pro-Néo-Marine de West Blue
45/50 - La position d'un Néo-Marine célèbre




Les secrets de Da Rone



Reutsuna Ikagami
Agente du Cipher Pol 6

Ses dernières missions avaient été des traquenards réalisés pour lui permettre de se remettre en selle. Depuis Enies Lobby, l’ancienne chasseuse de primes qu’était Reutsuna Ikagami avait en effet dû s’adapter à ses nouveaux membres. La torture physique qu’elle avait subie était sûrement l’une des plus cruelles qu’on pouvait imaginer, de son point de vue. Cela avait entamé son caractère guilleret, et même si elle n’était aujourd’hui pas aigrie, son visage s’était durci et elle avait gagné en maturité. On l’avait obligée à grandir. Lidy lui avait dit qu’elle pouvait prendre des congés, mais après sa rééducation elle n'avait envie que d’une chose : s’occuper l’esprit. Ses deux prothèses donnaient l’impression qu’elle pouvait réaliser exactement la même chose qu’auparavant, mais elle se sentait déficiente et devait composer avec ce sentiment-là. La sensation de ses membres disparus lui provoquait encore à ce jour d’étranges frissons, comme si elle était capable de les sentir sans qu’ils ne soient là. Les prothèses ne lui permettaient pas de ressentir la douleur, aussi perfectionnées soient-elles.

Sans savoir comment sa Directrice avait trouvé les informations présentes dans le dossier qu’elle avait dû mémoriser avant de partir, Reutsuna se dirigeait en direction de West Blue, et plus particulièrement des deux petites îles de Ro et de Ne pour entamer la mission qui consistait à trouver les informations qu’un noble, un certain Baron Da Rone, détenait au sujet de la Néo-Marine. Comment savait-elle qu’il avait des liens ? Apparemment, il appartenait à l’Alliance Souveraine des Archipels de West Blue, la même organisation qu’une certaine noble que Lidy avait capturé et interrogé. Ou quelque chose dans le genre, puisque les noms étaient pour la plupart noircis. A vrai dire après les événements des Quartiers Nobles, et l’enquête à Shabaody, l’Ikagami avait complètement abandonné l’idée de saisir ce que sa Directrice avait dans la tête.

A ce jour, elle était malgré l’une des personnes de confiance de Lidy. Celle-ci était déterminée à permettre à son agente, qui la suivait depuis déjà presque deux ans et demi, de gagner en galons. Si cela indifférait grandement Reutsuna, c’était surtout parce qu’elle ne s’en sentait pas capable. Des Agents d’Elite étaient morts à Enies Lobby, largement plus méritants qu’elle. Si ça avait été elle, et pas eux…

Au moins, ses agresseurs avaient été capturés ou tués.

- Mam’zelle, on va bientôt arriver. ‘sont belles les eaux d’ces îles, moi j’vous dis, j’vois pas d’plus belles…

Le pêcheur qui lui avait permis les ultimes kilomètres de sa traversée était tout en joie. Effectivement, les eaux aux abords de Ro, l’île sur laquelle abordait l’agente, étaient translucides. Le paysage de celle-ci était assez boisé, même si on voyait qu’une éclaircie avait été réalisée sûrement dans le but d’éviter un feu de forêt. Plus loin, on pouvait apercevoir une clairière au sol verdoyant où des arbres avaient été replantés, sûrement des suites d’un incendie quelques années auparavant. La nature prenait son temps quand il s’agissait de se reconstituer.

Le petit port était constitué de quelques rares quais où les marins semblaient avoir leur place attitrée. Un seul grand ponton permettait exceptionnellement à un navire de la taille d’un navire de guerre d’amarrer, mais il aurait semblé disproportionné dans le cadre de ce « petite » bout de terre. Les habitations étaient réalisées avec le gré qu’on pouvait trouver dans la topographie de Ro, et quelques plages étaient le signe que la mer avait façonné les contours de l’île, brisant la roche à la force de ses vagues.

- Vous v’nez pour l’concours ? Demanda le pêcheur en attachant son navire au ponton.
- Le concours ? Fit mine d’ignorer la demoiselle.
- Y’a l’concours de Miss Travesti qu’est organisé sur l’île d’à côté, l’Baron est convaincu de gagner cette année encore.
- Oh, je ne savais pas. Non, je viens visiter le Musée National du Coquillage de West Blue.


Le pêcheur opina en considérant qu’il s’agissait d’une excellente raison pour venir ici : c’était la fierté de Ro après tout. En 1487, ils avaient reçu le prix de « Meilleur Musée du Coquillage des Seas Blues », en compétition avec douze autres instances identiques. Maintenant ils avaient été tellement copiés qu’une cinquantaine d’autres bâtiments du même type avaient ouvert. Cela lui donnait envie de cracher, mais l’eau était trop translucide pour être salie, alors il s’abstint.

- Je me demande à quoi peut ressembler ce concours, est-ce que vous auriez un flyer à tout hasard ?
- Oh bien sûr, attendez, j’crois qu’j’ai ça ! Ferait le pêcheur en s’approchant d’une caisse qui sentait le poisson.

Il tira de cette caisse un sandwich à moitié entamé et un magazine cochon qui semblait avoir vécu, sûrement une édition collector pourtant de « Voyage à Okama Island » où certains des plus célèbres Okamas posaient en maillots de bain. Edition 92, une véritable antiquité !

Enfin il tira le flyer qu’il avait annoté avec ses favorites. Dessus se trouvait le portrait de Da Rone. Reutsuna écarquilla les yeux face à cette image… déstabilisante. Elle finit par sourire, un peu frustrée de voir qu’un travesti portait mieux les robes qu’elle. Elle se contenterait de réussir à tenir une posture impeccable en yukata.

Lorsqu’ils arriveraient sur l’île de Ro, l’effervescence du port donnerait le sentiment que quelque chose se préparait. La scène du grand événement qui allait avoir lieu ici était en train de se monter, alors que de nombreux touristes se dépêchaient de prendre leur chambre dans les auberges les plus proches pour profiter tout du long des festivités. Les stands se montaient dans une ambiance joyeuse, et pendant de longues heures les rires plein de vie des enfants accompagneraient les ordres donnés aux manutentionnaires.

L’Ikagami s’était dirigée dans la direction de son logement qu’elle avait pris soin de réserver à proximité du Musée National du Coquillage. Comme beaucoup d’informations, elle savait que sa présence pourrait remonter jusqu’au Baron Da Rone, alors elle souhaitait avoir l’air le plus fiable possible. Le visage de ce dernier était présent sur de nombreuses affiches autour de l’île, à tel point qu’elle finit par s’en imprégner. Et lors de sa première nuit sur l’île, le visage qu’elle aperçut dans son sommeil lui fila des cauchemars.


Baron Da Rone, sur l'affiche du Concours Miss Travestie

©City pub
Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1104
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Left_bar_bleue61/75Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Empty_bar_bleue  (61/75)
Expériences:
Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Left_bar_bleue249/1750Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Empty_bar_bleue  (249/1750)
Berrys: 166.404.371.300 B
Jeu 13 Juil 2023 - 22:51

Les secrets de Da Rone


La matinée suivante permit à l’agente du Cipher Pol 6 de réaliser quelques petites missions de repérage. Elle alla d’abord à l’office du tourisme pour demander les meilleurs coins à coquillages, et eut droit à un regard noir de la part de l’hôtesse d’accueil. Elle l’entendait encore lui faire une leçon de morale sur l’importance de conserver la biodiversité locale et de n’emporter aucun coquillage « car si tout le monde fait comme vous, il n’y aura bientôt plus que du sable ! Et qui vient voir du sable sur cette île ? Personne ! Vous savez combien de grains de sables il faut pour faire une plage… ». Abandonnant finalement l’échange quand la fameuse Sabrina reprenait son souffle, l'agente se dirigea vers le musée du coquillage qui se trouvait à côté de son hôtel.

A dire vrai, l’idée même d’aller se perdre dans ces allées biscornues l’ennuyait d’avance. Elle eut pourtant le temps de lire les quelques indications laissées sur des panneaux, de ci, de là du musée. L’organisation laissait à désirer, mais encore une fois elle s’en fichait. Elle voulait avant tout passer rapidement cette étape, sentant qu’à chacune de ses actions les yeux des habitants étaient versés sur elle. Son ouïe surdéveloppée lui permettait d’entendre les habitants parler dans son dos : « C’est elle la fille aux coquillages ? Attention à ce qu’elle n’en vole pas… ». Ainsi, elle sut qu’elle avait déjà été cataloguée.

En naviguant dans le musée, elle apprit que les coquillages étaient des mollusques, des animaux marins à corps mous protégés par une coquille externe, à l’inverse des crustacés qui n’avaient pas de coquilles. Dans les différentes vitrines, elle pouvait voir un amoncellement de différents coquillages fossilisés et retrouvés aux abords de l’île, mais aussi sur d’autres points d’intérêts sur West Blue toujours indiqués. Il y avait autant des bulots que des huîtres, des coques, des amandes de mer, des coquilles Saint-Jacques, des ormeaux, des moules, des palourdes, des spisules, des prairies et les plus célèbres parmi ceux qu’elle connaissait, des pétoncles. Ceux-là étaient principalement trouvés sur West Blue, sur cette île en particulier, mais à d’autres endroits on trouvait aussi des couteaux, des anomies, des dentales, des nauticas, des littorinimorphas qui faisaient plutôt partie de la famille des gastéropodes, des huîtres d’autres origines…

N'ayant pas l’intention de mémoriser tout cela, elle prit tout de même des notes pour avoir l’air consciencieuse. Quand enfin elle se mit en tête qu’elle avait passé assez de temps dans ces allées et près des aquariums qui tenaient en captivité quelques-unes des espèces suscitées, l’Ikagami sortit du musée pour se diriger vers les stands qui avaient fini d’être montés pour la plupart dans la matinée. A présent les étals accueillaient les produits divers qui allaient être mis en vente dès le lendemain, lorsque les premières étapes du concours auraient lieu. Et au milieu de cette foule en plein essor les préparatifs avaient lieu sur scène, laissant de nombreux visiteurs profiter des répétitions.

La foule en délire viendrait accueillir le présentateur du concours, Kaithlyn Genner, qui avait une histoire assez importante avec le travestissement puisque du haut de ses soixante-dix ans. Il avait milité pour que les travestis aient le droit d’exercer dans la marine sans avoir à renier leur identité. Certes cela avait été une campagne politique vaine, mais il était malgré tout devenu célèbre dans le milieu grâce à son action. Selon ses informateurs, il avait aussi négocié quelques contrats avec les révolutionnaires de Momorio dans le but de récupérer la tiare qu’il portait lors du premier concours Miss Travesti qu’il avait gagné. Certes la négociation était illégale mais l’objectif était louable. Et Reutsuna n’était de toutes les manières pas là pour ça.

A droite de la scène un homme se tenait, cravate au col et tenue d’apparence noble, l’air figé, adossé contre le mur. Il semblait qu’il était concentré sur les derniers préparatifs. Reutsuna fronça les sourcils et observa quelques instants la personne dont la voix résonna bientôt face à elle, grave et voluptueuse :

- Ordonnez les fleurs de telle sorte que ça ne masque pas l’entrée des participants. Créez une atmosphère de charme, quelque chose de… swag.

Il croisait les bras et fit recommencer le déplacement des vases au moins dix-huit fois avant de soupirer et de venir sur scène. L’un des travailleurs paniqua et commença à râler à son adresse :


Baron Da Rone, en tenue civile

- Baron ! Vous pouvez nous laisser faire notre boulot !
- Vous ne comprenez pas le côté artistique de ce concours, n’est-ce pas ? Le travestissement est un art, c’est une manière de transcender les normes !


Son engagement semblait réel. Il ne détailla pas plus sa philosophie, trop occupé à donner de nombreux ordres. Cependant Kaithlyn avait pu voir l’intérêt que Reutsuna semblait porter à ce qui se passait en face d’elle. Il s’était approché, talons hauts, robe à paillette noire, maquillage qui venait dissimuler ses traits masculins. Seule sa voix éraillée semblait rappeler tel un coup de couteau dans son portait pleinement assumé le genre qui lui avait été arbitrairement attribué à la naissance :

- Vous n’êtes pas familière des concours travestis, n’est-ce pas ?
- Oh, non,
ferait d’une voix douce l’Ikagami. Je suis venue pour le musée du coquillage, mais j’étais curieuse de voir aussi ce que vous faisiez ici.
- Nous offrons un spectacle… Mais je pense qu’il s’agit plus d’une mission d’utilité publique. Assumer son corps, sa façon d’être, de penser… Nous rappelons à tous ceux qui le veulent que nous sommes comme eux, même si nous assumons notre différence.


A ces paroles, la jeune agente toucha la prothèse de son bras et se mordit la lèvre. Elle n’acceptait pas son corps. Autrefois elle n’avait jamais eu à penser à cela, et quand on lui avait arraché une partie d’elle-même… Elle avait haï le destin tragique qui s’était produit ce jour-là, la perte de nombre de ses connaissances et parfois amis à Enies Lobby mais aussi celle de ses propres membres.

- Où trouvez-vous le courage ? Fit-elle, pensive.
- Ici, ferait Kaithlyn en désignant son cœur.

Il sourit et passa une main dans les cheveux de la demoiselle qui y vit un encouragement. Ces personnes qui étaient là, participaient au concours, se dévoilaient au monde… Elle les admirait d’une certaine manière. Peut-être qu’elle aussi saurait assumer ses blessures, un jour.

©City pub
Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1104
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Left_bar_bleue61/75Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Empty_bar_bleue  (61/75)
Expériences:
Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Left_bar_bleue249/1750Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Empty_bar_bleue  (249/1750)
Berrys: 166.404.371.300 B
Jeu 13 Juil 2023 - 23:54

Les secrets de Da Rone


Après avoir visité la première île, Reutsuna utilisa la fin de sa journée pour réaliser le repérage sur la seconde. En effet, si le baron réalisait ses performances sur Ro, c'était sur l'île de Ne qu'il habitait. Celle-ci se trouvait à une vingtaine de minutes en navire, et des navettes étaient régulièrement organisées pour permettre aux touristes de profiter des charmes de l’une et de l’autre. A peine plus petite que Ro, cette île possédait un écosystème à part entière, dont la flore locale s’apparentait plus à une forêt de bruyères qu’à une lande à proprement parler. Le sol était moins riche, et il était ainsi difficile d’utiliser les terres pour cultiver, même si quelques parcelles avaient été modernisées avec des méthodes d’agriculture douce. Le tout servait à nourrir les habitants des deux îles, surtout dans le cas où les routes commerciales seraient coupées pour quelque raison que ce soit.

Les bureaux et la villa du baron se trouvaient donc sur Ne. Elle s’étendait sur plusieurs centaines de mètres carré, offrant une vision colorée dans un paysage désertique. En lui-même le lieu était assez touristique, et le regard des habitants suffisait le jour de système de sécurité bien que la présence de gardes soit importante. C’était donc la nuit qu’elle devrait s’y prendre, mais là encore quelques rondes de gardes étaient sûrement réalisées pour empêcher tout débordement. Et les nobles avaient cette fâcheuse tendance à trop s’entourer… Cela signifiait clairement que sa mission ne serait pas de tout repos.

Explorant le reste de l’île de Ne, elle constata qu’en dehors d’un village de pêcheurs et d’une dizaine de maisons de campagne appartenant à la noblesse de West Blue, il n’y avait rien de particulier. Ce ne fut qu’en rentrant avec les touristes venus visiter l’île qu’elle entendit l’un d’entre eux s’exprimer avec inquiétude :

- Il y aurait des monstres marins qui rôdent la nuit. J’aimerais pas me trouver par ici quand ça arrive… On dit qu’ils ont été élevés pour empêcher les passages nocturnes.

« Impossible d’avoir une barque, dans ces conditions-là. » remarqua donc l’Ikagami qui ne put s’empêcher un soupir. Elle devait trouver une autre méthode que le travail de nuit… Enfin, celui d’infiltration. Les discussions continuaient bon train dans le navire quand elle put enfin débarquer sur Ro. Le baron semblait quant à lui prêt à rentrer sur son île, croisant les personnes qui débarquaient et les saluant amicalement. Cette fois-ci Reutsuna nota que deux hommes semblaient l’entourer : sûrement ses gardes du corps. Ceux-ci portaient de grandes capes qui masquaient leur tenue. En plus de ceux sur l’île de Ne, cela devait faire une bonne quinzaine de gardes. En fonction de leurs aptitudes martiales, elle savait qu’elle pouvait les gérer mais Lidy lui avait demandé d’éviter les affrontements : cela éveillait les soupçons et ça l’empêcherait de pouvoir exploiter les données recueillies lors de son infiltration.

Se posant dans l’auberge où elle avait élu domicile, Reutsuna retirerait ses chaussures et s’étalerait de tout son long sur son lit. Elle supposait que les informations qu’elle voulait étaient détenues dans les affaires du baron, dans sa villa protégée. La sécurité était maximale pendant la nuit, mais dans la journée les plus fiables de ses gardes étaient sûrement avec lui. Cela signifiait aussi que durant les événements qui auraient lieu le lendemain dans la journée, la sécurité serait concentrée autour du concours… Seulement s’ils avaient l’impression que quelque chose se tramait près de leur fameux événement.

Cette fois-ci il allait falloir redoubler d’ingéniosité. Elle n’y connaissait certes rien en explosifs qui aurait pu faire penser à une tentative d'attentat, mais l’une de ses spécialités en tant que chasseuse de prime était de faire courir des rumeurs pour attirer ses proies là où elles le désiraient. Ainsi dès que l’aube fut levée, l’Ikagami écouta ce qui pouvait se dire sur l’île : les rumeurs de quartier, les petites chamailleries, les règlements de compte… Jusqu’à entendre ce qu’elle recherchait. Le groupe avec lequel il ne fallait pas se fritter… Celui des « belles-mères », les plus grandes pipelettes du quartier. Et elles semblaient déjà commencer à établir de nouvelles rumeurs, bénignes certes mais utiles :

- Je te le dis, c’est Marc ! Marc est amoureux de Christiane !
- Mais non, il est fiancé avec Josette !
- Ah, ce bourreau des cœurs… N’a-t-il pas jeté son dévolu sur… Vous savez… Webiorg Von Drekken…


Webiorg était une Constella de North Blue, elle n’avait donc pas de raisons de se trouver dans les environs. Cependant il était facile de manipuler une rumeur pour qu’elle dégénère. Ainsi en s’étant suffisamment approchée, l’Ikagami prit un air inquiet avant d’interrompre la conversation. En règle général, il était mal vu de prendre part à un échange dans lequel notre présence n’était pas requise… Mais dans le cas présent, apporter une nouvelle information permettait de se faire accepter rapidement :

- Webiorg est sûrement l’une de ces Constellas… Comme Zifurko Max, vous savez, celui qui a été aperçu près d’ici. Je crois que c’est pour ça que Marc regardait son avis de recherche.

Les mères commencèrent à échanger des regards suspicieux, mais elles avaient évoqué Marc avant que Reutsuna ne soit à portée… Cela voulait dire qu’elle ne pouvait pas avoir entendu son prénom, et qu’elle disait donc la vérité dans un raccourci qui semblait tiré par les cheveux. Elles finirent par marmonner entre elles et invitèrent la demoiselle à boire une tasse de thé. Elle élabora ainsi ce qu’elle disait avoir vu, et il était fort dommage que Marc ait dû partir pour une partie de pêche avec son père, sinon il aurait pu confirmer cela… Fort dommage effectivement.

Reutsuna ne dirait cependant à aucun moment qu’elle le connaissait, laissant les mères comprendre ce qu’elles voulaient. C’était une manière, lorsque la vérité éclaterait, de ne pas être vue comme une menteuse si les choses tournaient mal. En effet la piste s’arrêterait là, et ce serait « tout ». Quelqu’un avait aperçu un pirate non loin d’une île. Pourtant quand l’information fit le tour des locaux et arriva aux oreilles du baron, ce fut l’état-major. Reutsuna buvait sa tasse de thé en observant le chaos organisé se mettre en place. Elle n’aurait bientôt plus qu’à aller cueillir les informations directement dans la villa, alors que la garde du concours serait renforcée au détriment de celle de l’habitation vide.

©City pub
Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1104
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Left_bar_bleue61/75Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Empty_bar_bleue  (61/75)
Expériences:
Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Left_bar_bleue249/1750Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Empty_bar_bleue  (249/1750)
Berrys: 166.404.371.300 B
Ven 14 Juil 2023 - 0:20

Les secrets de Da Rone


Il fallut redoubler d’efforts pour obtenir un navire de pêche qui acceptait de faire la navette sur l’île de Re. D’une part la sécurité avait été si renforcée qu’on avait interdit aux pêcheurs de quitter le port tant que l’enquête était en cours, de l’autre la rumeur des monstres marins avait aussi agi comme une contrainte supplémentaire. L’un d’entre eux avait cependant oublié une partie de son matériel sur l’île de Re, et il ne fallut que quelques mots d’encouragement pour qu’il ne décide de braver l’interdit, et emprunte discrètement son navire.

La première dizaine de minutes se passa relativement bien, mais la seconde fut plus mouvementée. Une série de vagues plutôt violentes frappa la coque du navire de pêche, et ce ne fut qu’après un long moment d’attente que Reutsuna put voir, s’élevant vers eux, un monstre marin ayant une forme de serpent, une longue crête d’écailles lui saillant la tête. Ses yeux globuleux fixaient l’Ikagami avec insistance, et elle ne put que frissonner face à une telle aberration, sans pour autant trop s’en inquiéter contrairement au pêcheur pour qui tout semblait perdu.

- Ne faites pas demi-tour, je m’en occupe. J’ai appris deux ou trois trucs en voyageant, surtout à me défendre pour éviter qu’on ne me pique mes coquillages !

Elle s’élança dans les airs, le corps léger. Elle avait repensé à ce que lui avait dit Kaithlyn, et au diable les apparences. Elle apprendrait à vivre avec ses prothèses, coûte que coûte. Elle lança alors ses éventails d’un geste poétique, tranchant le monstre marin sur les côtés. Celui-ci gronda mais sembla bouillir avant de poursuivre son assaut. Remettant un éventail à la ceinture, elle utilisa le second pour frapper violemment la tête du monstre marin. Celui-ci fut plutôt estomaqué, peut-être pas autant que le pêcheur qui ouvrait la bouche sans réussir à la refermer.

- Dégage de là ! Ordonnerait l’Ikagami dont le regard était figé sur sa cible, en claquant son éventail dans la paume de sa main.

Le monstre marin ne demanda pas son reste, et la tension retomba progressivement alors que le navire continuait d‘avancer et que les diverses questions du pêcheur se bousculaient sans réel sens. Après s’être inventée une vie d’aventurière pas très loin de sa réalité, l’agente sous couverture remercierait le pêcheur de l’avoir emmenée sur l’île. Elle avait perdu l’un de ses précieux coquillages, et elle était persuadée de savoir où !

- Je vous retrouve ici dans une heure, cela vous va ?

Le pêcheur acquiesça, mais il semblait encore sonné par l’attaque du monstre marin… Alors le temps de faire le plein de courage, de récupérer ses propres affaires et de se remettre en tête qu’il allait devoir refaire le trajet, il n’était pas prêt de repartir... encore moins seul. Pour Reutsuna, c’était une chance. La villa était en vue, et elle semblait avoir perdu une majeure partie de ses gardes dans l’urgence. Cela voulait dire que les rondes étaient désordonnées, que tout le monde courrait dans tous les sens, et que personne ne la remarquerait… Du moins, c’était le projet. La jeune femme aux cheveux blonds ne masqua pas un air satisfait face à l’évolution de la situation. A présent, comment s’infiltrer pour obtenir les informations sur la Néo-Marine ? Et comment savoir lesquelles cibler ?

©City pub
Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1104
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Left_bar_bleue61/75Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Empty_bar_bleue  (61/75)
Expériences:
Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Left_bar_bleue249/1750Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Empty_bar_bleue  (249/1750)
Berrys: 166.404.371.300 B
Ven 14 Juil 2023 - 11:37

Les secrets de Da Rone


La villa était calme. Construite sur deux étages, elle arborait de grands murs multicolores qui contrastait avec la morne lande qui l’entourait. Les effets de lumières étaient réalisés de telle sorte que l’intérieur devait être un véritable labyrinthe. Ainsi la maison en elle-même avait été conçue pour être un système de sécurité à part entière. Reutsuna regardait avec intérêt les différents angles : quelques-uns d’entre eux offraient l’impression que la maison se contorsionnait. Il s’agissait sans nul doute de murs creux, certains donnant de fausses indications aux visiteurs venus qui tentaient de se repérer par rapport à la configuration extérieure.

Qu’importait la difficulté, l’Ikagami se devait d’accomplir sa mission jusqu’au bout. Elle devait réussir à remonter la trace de Néo-Marines à partir de ce qui se trouvait dans ces lieux. Expirant longuement, elle finit par s’élancer en direction de la villa, sautant discrètement un mur surveillé d’un côté par un des gardes restés ici. La veille ce n'était pas moins de quatre gardes qui se trouvaient devant la porte d’entrée. Le mot était donc passé efficacement, ce qui rassurait l’ancienne chasseuse de prime. En utilisant son ouïe surdéveloppée, cachée derrière l’un des buissons taillés en forme de chimère, Reutsuna put repérer les personnes qui se trouvaient encore dans l’habitat.

Il y avait six gardes, contre la vingtaine de la veille. Et… Elle fronça les sourcils : une autre personne était allongée dans une des chambres, et semblait dormir à point fermé. En remettant les pièces du puzzle ensemble, l’agente ne put que supposer qu’il s’agissait de la femme de Da Rone. C’était elle qui l’avait poussé à commencer les concours de travestissement, si elle se souvenait bien du contenu du dossier. Il devait déjà s’habiller de cette manière lors de leurs moments privés, et maintenant… Enfin, elle n’en savait rien, elle avait une idée préconçue sur le sujet. Laissant donc ses pensées virevolter, Reutsuna s’élança un peu plus en direction de la maison. Elle repéra une fenêtre qui n’était pas surveillée et s’engouffra, notant l’absence d’escaméra dans ces lieux. C’était sûrement en raison du nombre important de gardes d’habitude.

- Et t’as dit au Baron que tu voulais des congés ?
- Ouais, il m’a dit : « Non, mais vois ça avec ma femme, je suis occupé ! ». Son concours lui prend trop de temps, et Madame dort beaucoup trop en ce moment.
- Faut pas la réveiller, c’est une ogresse quand elle se réveille.


Les deux hommes ricanèrent en parlant de la femme de leur patron, et ne firent pas attention à la porte entrouverte qu’avait laissé Reutsuna pour les attirer hors de leur course de garde et emprunter le chemin d'où ils venaient. Elle devait trouver le bureau du baron, mais si cela prenait trop de temps elle risquait de se retrouver piégée par le retour des autres gardes. Réfléchissant un bref instant, elle se décida à aller vers les zones que les gardes surveillaient le plus en utilisant divers détours, se perdant presque. Le bureau n’avait sûrement pas été laissé sans personne pour le garder. Et fort malheureusement, son instinct fut bon : un garde se tenait, somnolent, devant la porte. Il avait dû enchainer son tour de garde de la nuit avec un service supplémentaire. Il fallait bien qu’il fasse des heures supplémentaires après tout !

Pourtant, même s’il semblait être pris dans un demi-sommeil, ses sens restaient alertes. L’Ikagami lança un caillou pour vérifier et il sembla immédiatement se remettre le dos droit. Et de toutes les manières, le bureau était certainement verrouillé… Il lui fallait donc un autre point d’accès. Etant donné que l’extérieur était plus libre, elle sauta par une fenêtre de la bibliothèque et s’élança jusqu’au bureau en grimpant le mur, sans personne pour l’observer. La fenêtre était restée en oscillo-battant à cause des fortes chaleurs, ce qui était encore une fois une aubaine. Vérifiant qu’aucun escaméra n’observait le lieu, Reutsuna entra à l’intérieur du bureau sans faire le moindre bruit, usant d'un système de ficelles pour ouvrir la poignée de la fenêtre qu'elle devrait refermer en partant. Elle tourna sa tête dans tous les sens avant de finir sa description mentale des lieux.

Des bibliothèques fournies surplombaient des caisses remplies de documents triées par années. Certaines étiquettes montraient d’importantes classifications : « Concours Miss Travesti », « Alliance Souveraine des Archipels de West Blue », « Confédération des Seigneurs Insulaires », « Gestion locative de l’île de Ro », « Gestion agricole de l’île de Ne », entre autres. Certaines semblaient plus floues comme « Rêverie » ou encore « Relations avec les constantinistes ». Le bureau était quant à lui fait d’un bois dur, sombre. L’ambiance de travail semblait assez sereine. Des dossiers divers trainaient sur le bureau, tandis que des livres s’accumulaient sur le sol. En tirant un ouvrage, Reutsuna fronça les sourcils. Que faisait ici « La topographie de Momorio », un ouvrage écrit par Da Prime…

Elle fouilla un peu les dossiers et se rendit compte, en mettant en lien certaines informations, que le Baron Da Rone avait été formé à Momorio, et y avait réalisé quelques sujets d’étude. C’était peut-être sans importance mais l’île était devenue révolutionnaire quelques années auparavant suite à l’intervention de Kanaë Toupex. Expirant un coup, l’Ikagami laissa cela après avoir tout de même pris quelques photos grâce à son escaméra. Ce n’était pas ce qui l’intéressait.

Elle trouva enfin la source de ses inquiétudes, après presque une demi-heure de fouille : le dossier « Relations avec les constantinistes » contenait en réalité les informations les plus récentes que Da Rone avait sur la Néo-Marine. Peut-être un moyen de se protéger. Le temps était cependant passé trop vite, et Reutsuna dut réaliser quelques clichés et mémoriser quelques informations. Il fallait partir au plus vite pour éviter de se faire repérer…

©City pub
Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1104
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Left_bar_bleue61/75Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Empty_bar_bleue  (61/75)
Expériences:
Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Left_bar_bleue249/1750Les secrets de Da Rone [Solo Mission] Empty_bar_bleue  (249/1750)
Berrys: 166.404.371.300 B
Ven 14 Juil 2023 - 15:41

Les secrets de Da Rone


Le concours battait son plein, les phases éliminatoires étaient avancées. Reutsuna observait avec curiosité les défilés. Le pêcheur qui l’avait ramené lui avait promettre de ne parler de leur excursion à personne, de crainte de se faire arrêter, ce qui arrangeait beaucoup l’agente. Tout s’était goupillé de manière fluide, et elle allait à présent pouvoir maintenir sa couverture jusqu’au bout. Il ne fallait pas qu’on la repère. Elle avait beau avoir remis tous les documents à leur place, avoir replacé la fenêtre correctement et s’être assurée de ne pas être vue, une erreur était vite arrivée. C’était pour cette raison que la précipitation ne devait jamais être le maître mot de ses missions.

Quand Kaithlyn présenta la concurrente suivante, Reutsuna commença à s’émerveiller des tenues portées par les personnes sur scène. Momorio devait être un endroit assez extraordinaire pour élever au rang d’art celui du travestissement. Pour certains, c’était une manière de vivre et d’autres une manière de s’exprimer. Certains l’assumaient en public, et d’autres le conservaient pour la sphère privée. Au final, tous avaient raison. Reutsuna regarda une nouvelle fois ses prothèses, ferma les yeux et sourit : elle pouvait bien assumer ces bouts de ferrailles de haute technologie. Peut-être qu’elle passerait par la Division Scientifique pour les remercier de leur travail.

- Et maintenant, le clou du spectacle de la journée ! Ferait Kaithlyn après avoir annoncé les finalistes.

Une explosion de fumées jaune, rose et violette s’élèverait en arrière-plan alors que les finalistes se présentaient de manière à mettre en avant leur démarche roulante. Un sourire s’éleva sur les lèvres de l’Ikagami qui se mit à crier le nom des participants en même temps que le reste de la foule. Une ovation plus tard, la soirée continua sur une ambiance plus participative. Tous dansaient, s’amusaient avec un sourire plein sur les lèvres. De nombreux enfants avaient rejoint leurs pairs pour partager de bonnes sessions de rire contagieux, et à nouveau les groupes qui avaient été éclatés par l’ambiance du concours se reformaient. La passionnée de coquillage se tourna en direction de son auberge. Elle participerait aux festivités le jour suivant après avoir fait son rapport par escargophone.

Si les informations qu’elle avait obtenues s’avéraient précieuse, ce serait l’occasion de prouver sa valeur. Peut-être qu’avec la seconde chance qu’elle avait obtenue, elle pourrait aspirer au grade d’Agente d’Elite, comme Belladone Grimm l’avait fait avant elle suite aux événements d’Enies Lobby. Ainsi elle pourrait devenir un atout plus important pour Lidy. Et peut-être qu’elle pourrait alors avouer ouvertement ses sentiments pour Alistair… Ce serait une bonne chose, elle avait trop laissé cela trainé. Pendant longtemps leur relation n’avait pas été réciproque. Un sourire sur les lèvres, l’Ikagami s’endormirait ce soir-là. Dans ses rêves, il y aurait des travestis qui dansaient sur scène. Elle recevrait les compliments de Lidy, et elle pourrait même passer une soirée tranquille avec son chevalier servant. Le lendemain matin, elle se dirait qu’elle aurait bien aimé dormir un peu plus longtemps.

©City pub
Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: