Derniers sujets

Création d'Aptitude / Style de combatparSakuga Keigo
Hier à 8:54
Les AchatsparAggaddon Médixès
Mer 21 Fév - 19:53
[Présent] EntretempsparJiva
Mar 20 Fév - 15:47
Réservation de Fruits de DémonsparMaître-Jeu
Mar 20 Fév - 13:13
Création de PNJ (pour soi ou pour un équipage)parJericho D. Dharma
Lun 19 Fév - 23:46
Malva | Becoming human (uc)parAtlanti D. Malva
Dim 18 Fév - 18:41
Rébéna Té Ra [Notations]parRébéna Té Ra
Dim 18 Fév - 17:13
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna]parRébéna Té Ra
Dim 18 Fév - 17:11
Boutique de Souvenirs 2023parAnn Bathory
Ven 16 Fév - 17:56
Le deal à ne pas rater :
TV LED 32” Continental Edison CELED32SAHD24B3
139.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl]
Meryl Barrel
Meryl Barrel
Messages : 20

Feuille de personnage
Niveau:
FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Left_bar_bleue29/75FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Left_bar_bleue9/120FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Empty_bar_bleue  (9/120)
Berrys: 2.254.600.374 B
Mer 24 Mai - 21:32





Prochain arrêt "Liberté"

Après avoir beaucoup œuvré dans les eaux sud des blues, la roublarde avait amassé un sacré pactole et rencontré pas mal de monde. Certains avaient été plutôt sages et réfléchis et s’en étaient tenus à regretter de s’être fait avoir, d’autres avaient eu plus de rancœur et s’étaient obstinés à lui mettre des bâtons dans les roues. Ces bâtons étaient souvent armés, et après quelques altercations et autres combats déplaisants, la brunette s’était dit qu’il était temps de plier les gaules et de hisser les voiles vers un autre monde.

Son regard était fixé sur la partie de carte qu’elle jouait sur le pont d’un navire, mais son esprit divaguait sur les événements proches du passé. Ce navire, une goélette de plaisance, avait été subtilisé par la ruse à son propriétaire qui l’avait joué aux cartes après un quitte ou double douteux. Meryl avait triché, c’était là tout l’intérêt de ces jeux clandestins ou les plaisanciers se faisaient plumer de toute valeur. La croisière du bourgeois s’était arreté là tandis que celle de la petite femme débutait tout juste.

Elle avait fait charger ses bagages, à vrai dire tout l’argent et l’or qu’elle avait pu dérober et faire fructifier ces quelques années, puis avait mis le cap vers le nouveau monde. Le navire était rapide, l’équipage dont elle avait loué les services était exalté de savoir qu’ils pourraient garder le navire après la course qu'ils allaient faire, bref, le moral était au beau fixe. Le chemin depuis la south blue n’était pas particulièrement dangereux, mais la longueur du trajet et le profil fin et rapide de l’esquif obligeait l’équipage à ravitailler souvent et donc à faire des arrêts fréquents. C’est sur une de ces escales que Meryl, et un peu moins l’équipage, avaient pu faire la connaissance d’une rousse quelque peu en détresse.

Meryl ne s’occupait pas des ravitaillements, c’est pourquoi elle avait bien plus de temps pour organiser le transport éventuel d’autres pauvres âmes damnées ou en recherche d’une extraction facile. Bien entendu la brunette et l’équipage ne faisaient pas cela par charité, et le prix du silence était bien plus adressé à une caste aisée qu’aux vrais nécessiteux. La rousse n’était bien entendu pas la seule à bénéficier de cette voie clandestine. La goélette abritait en plus de des éléments précédemment cités deux mercenaires humains aux manières douteuses, une gnome très bavarde rescapée d’une mine et un homme-varan enveloppé de noir et ne souhaitant pas être dérangé.

A gauche de Meryl se trouvait la gnome, Batchata, cartes en mains et moulin à parole en débit constant depuis bientôt dix secondes. C’était à ce demander comment une si petite chose pouvait parler autant sans avoir besoin de respirer. La brunette regrettait pour une fois de ne pas être comme à son habitude celle qui parlait le plus. A sa gauche, tout l’opposé faisait face à la bavarde, l’homme varan nommé Jin, dont les intentions concernant son jeu étaient toujours si silencieuses que la mythique poker-face ne lui était pas nécessaire. Meryl le trouvait reposant, tout à fait le genre de mentalité qu’elle appréciait. Il parlait, mais que quand cela était vraiment nécessaire. Pour finir, en face de la brune se trouvait la nobliotte rousse, conviée comme les deux autres à la table, tandis que l’équipage suait à faire voguer l’embarcation. Seuls restaient les mercenaires, occupés à s'entraîner au sabre en bois.

La demoiselle ne savait pas trop où placer la fugitive. Sans dire qu’elle la détestait, l’apprécier serait un bien gros terme. Elle avait de la sympathie pour sa cause, enfin, sa situation actuelle. Après tout en quelque sorte Meryl avait subi la même chose. Mais le manque de planification de la rousse, son manque de conscience vis à vis du monde qui l’entourait rendait la chose totalement différente. Au moment où elle lui avait accordé sa confiance, la brunette l’avait fait taire pour éviter de trop en savoir, et par la suite n’avait pas demandé plus que cela sa situation, lui laissant comprendre qu’elle ferait mieux de taire ce genre de chose si elle ne voulait pas que les gens à sa poursuite finissent par apprendre où elle était. Mais désormais la petite femme regrettait d’avoir réduit au silence la demoiselle issus des nobles, parce qu’avec la gnome dans les parages, toute conversation pourrait être repetée.

Et c’est en pensant à Batchata que Meryl se mit intensément à la regarder, juste pour voir si elle allait la fermer en se sentant inconfortable. La petite chose continuait à piailler sur la météo. Elle avait commencé avec le temps d’aujourd’hui et le fait que l’on pourrait voir le royaume de trader de loin, au temps qu’il faisait dans les mines, puis sur son îles natales, et le fait que c’était bien différent dans d’autres saisons. Puis elle avait fini par dévier sur un événement cosmique qui était intervenu dans sa vie quand elle était jeune, et les possibilités qu’elle puisse l’observer à nouveau.
Visiblement l’astuce ne prenait pas, et la brunette roula des yeux avant de plaquer ses cartes faces cachées sur la table, de se lever et d’attraper la gnome par le col.
-Wow, qu’est ce que vous faites ? S’il vous plaît reposez moi, j’vous jure j’l’ai pas fait exp… Non non non pitié j’vous jure je le referais paaaaaaaaaaaaaaaaa…

Un plouf s’en suivit, et après avoir expiré tout en s’en lavant les mains, Meryl se fendit d’un sourire avant de se retourner.
-Une femme à la mer ! indiqua-t-elle à l’équipage.

Elle repris sa place à la table maintenant bien plus silencieuse. La brune retourna les cartes de la gnome, montrant une main sans valeur.
-Elle aurait perdu de toute manière, s’excusa Meryl. Ça va à tout le monde si on continue sans elle ?

Le varan hocha la tête, c’était difficile à dire mais la brunette avait presque l’impression qu’il s’était fendu d’un sourire. Le regard des deux se tourna vers la rousse.


Meryl Barrel
Revenir en haut Aller en bas
Dathura Noda
Dathura Noda
Messages : 16

Feuille de personnage
Niveau:
FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Left_bar_bleue29/75FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Left_bar_bleue101/120FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Empty_bar_bleue  (101/120)
Berrys: 113.750.000 B
Lun 29 Mai - 10:16
Some fight for freedom or the greater good
I just want to watch the world burn
Prochain arrêt: Liberté

Feat Meryl Barrel



Pourquoi est ce qu’elle était là déjà? Ou plutôt comment elle y était arrivée. Il y a quelques jours à peine, elle était sur Skellig, à attendre un lendemain aussi morne que l’aujourd’hui et l’hier de sa vie. Maintenant, elle était sur un navire profilé et était en chemin pour l’île de Trader dans un premier temps, puis vers le Nouveau Monde. Probablement pas d’une seule traite, ni avec les même gens, mais c’était un premier pas.

Dans sa tête, les évènements récents étaient flous, elle se rappelait avoir soudainement décidé de tout arrêter et que Skellig n’avait plus rien à lui apporter d’autre qu’une mort cérébrale à petit feu et que tout valait mieux que de continuer à s’enfoncer dans cette absence d’activité. Le résultat, c’était le vol d’une petite quantité de bijoux, gemmes et d’un lingot d’or frappé du sceau royal, censés représenter sa dot pour le mariage insipide qui l’aurait sûrement attendu un jour ou l’autre si elle était restée dans sur cette île. Et de là, elle avait, d’une façon ou d’une autre, fait la rencontre de cette fille aux cheveux quelque part entre le blond et le châtain, elle n’était toujours pas trop sûre.

Un peu bizarre, pas du coin, et surtout, surtout, pas regardante sur ses passagers tant qu’elle avait quelque chose à y gagner. Et à gagner elle avait. Le lingot seul avait suffi à la convaincre d’embarquer la rouge, même si son attitude était restée… professionnelle? Le mot était probablement bien choisi, la propriétaire du navire ayant visiblement décidé d’en apprendre le moins possible sur sa nouvelle passagère, l’invitant même à taire ses objectifs ou ses raisons de partir.

Un conseil qu’elle avait plus ou moins décidé de prendre, tout en sachant pertinemment que si elle parvenait à arriver sur le Nouveau Monde avant que ses potentiels poursuivants ne l'apprennent, ils ne pourraient probablement rien y faire. En admettant même que quelqu’un cherche à la retrouver. Sa mère probablement, qui ne voudrait pas abandonner son investissement. Mais qui voudrait faire tout le trajet pour le peu d’argent qu’elle pourrait offrir? Le Nouveau Monde, contrairement à la croyance commune, c’était la sécurité pour la rouge. D’autant plus si elle parvenait à y retrouver son coup de foudre.

En l’instant, son problème premier, c’était de parvenir à se concentrer. Déjà pour savoir où elle irait après Trader, de manière un peu plus précise que juste “après Grand Line”. Elle n’était même pas sûre de connaître le nom de la première île du Nouveau Monde, pas plus que de savoir où elle pourrait trouver le blond explosif. Ensuite pour parvenir à suivre le décomptage des points sur ce jeu de carte qu’elle n’avait jamais touché par le passé et dont elle tentait d’apprendre les règles en cours de route. Enfin, parce que la gnome ne cessait de parler, qu’elle ne laissait personne en placer une même pour acquiescer.

Un fait qui ne laissait pas leur pilote de marbre visiblement, le regard fixe laissant présager que… La violence sur gnome commise par la suite surprit légèrement la rouge, notamment par sa violence presque gratuite et sans réelle excuse autre qu’un simple constat qu’elle perdrait la manche à venir au vu de sa main. Au moins avait-elle eu l’amabilité de prévenir le reste de l’équipage pour que la gnome soit repêchée. La jeune femme pris une note mentale de ne pas contrarier la capitaine, histoire d’éviter de finir elle-même à l’eau.

L’attention de la rouge revint à sa main, sans pour autant y trouver quoi que ce soit qui lui laissait entrevoir une chance de gagner cette manche. Relevant les yeux, elle se découvrit soudainement au centre de l’attention, quelque chose qu’elle n’appréciait pas particulièrement. Trop l’impression d’être dévisagée comme un bout de viande et jaugée comme un phénomène de foire. Elle ouvrit sa main sur la table avant de déclarer.

Je vais devoir abandonner cette manche aussi. Je ne crois vraiment pas avoir mieux qu’elle. Sinon, rien à voir, mais je vois que Trader se rapproche… Vous allez jusqu’où? Sans vouloir trop en savoir, j’aimerais juste bien savoir si je devrais me trouver un nouveau navire une fois arrivé sur l’île.

Le léger silence qui répondit l’incita à s’expliquer, comme pour s’excuser.

C’est juste que je ne pense pas que beaucoup de navires s’amusent à faire de l’escorte jusqu’au Nouveau Monde vu qu’on entends toujours dire que c’est dangereux, alors… J’ai besoin d’avoir un peu de vision pour la suite. J’ai beau m’être… engagée… sur un coup de tête, je ne peux pas avancer sans aucun plan et juste prier pour que les choses se passent bien, d’autant plus là où je vais.

Ceci dit, si vous avez des conseils ou des recommandations, tout est bon à prendre.



tag + tag + tag



Dathura Noda
Revenir en haut Aller en bas
Meryl Barrel
Meryl Barrel
Messages : 20

Feuille de personnage
Niveau:
FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Left_bar_bleue29/75FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Left_bar_bleue9/120FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Empty_bar_bleue  (9/120)
Berrys: 2.254.600.374 B
Mer 31 Mai - 9:25





Prochain arrêt, liberté, post 2

La brune se gratta la tête un instant en réfléchissant, après tout elle avait dit à l’équipage qu’elle leur laissait le navire une fois à trader. Et même si cela allait dans son intérêt à elle, les forcer à prendre la Reverse Mountain sur cette embarcation n’était pas la meilleure option pour garder le navire à sa meilleure valeur.
-Personnellement il faut que je me rende sur une autre mer, ce navire n’ira probablement pas plus loin. Enfin ça dépend de l’équipage, mais je suppose qu’ils n’auront pas le cran ni la volonté d’essayer de franchir le prochain obstacle.

Meryl s'arrêta là pour entendre rouspéter la gnome repêchée par l’équipage. Après avoir vidé son sac, la petite chose se dirigea vers ses quartiers en grommelant, suivie de près par un mousse avec une serpillère.
-Elle va probablement s'arrêter à trader le temps de trouver un travail payé. Jin… commençait la brunette en lui lançant un regard, quant à lui est probablement déjà sur son chemin et le suivre est une mauvaise idée.

Le varan hocha juste la tête respectueusement. Il ne restait donc que la jeune femme qui repensait à son argent et ses plans hypothétiques. Il y avait plein de choses que la roublarde pouvait décider de faire, mais il restait une constante.
-Pour ma part, disons que j’ai accumulé pas mal d’inimitiés, ma route va plus loin que Trader, donc il va me falloir trouver un rafiot et un équipage peu scrupuleux sur ses passagers pour franchir Reverse. Du coup…

Meryl jeta sa main sur la table, une main parfaite bien évidemment, puisqu’elle avait triché. L’homme lézard essuya un rire dans un chuintement moqueur avant de jeter la même main, ce qui était impossible. La brunette s’était ensuite penchée en arrière sur sa chaise en riant, en profitant pour soulever ses jambes sur le côté de la table de manière à être parfaitement à l’aise.
-Je suppose que je peux me charger de t’aider à traverser jusqu’à Grand Line, voir Grand Line tout entier avec un peu de chance.

C’était peut-être le moment d’aborder ce point précis concernant les “petites escapades” de la nobliotte.
-Ce qui te fait cruellement défaut actuellement et pas, c’est que tu te fies à la première porte de sortie comme tu dit, et que… Autant j’ai accepté de te prendre comme passagère, autant j’aurais pu être une rabatteuse d’esclaves et tout ce que tu possède, y compris ton corps, aurait pu finir estampillé d’une magnifique marque.
-Ou pire.. commenta Jin en se levant, visiblement dérangé par la conversation.

L’homme varan s’éloigna pour regarder l’océan de l’autre côté du pont. Meryl fit le calcul rapidement, puis attrapa le paquet de cartes avant de fouiller. Elle en tira quelques valeurs faibles et les posa sur la table, puis un plus gros nombre qu’elle disposa à côté.
-C’est pour imager, mais ça c’est ce que tu a, dit-elle en désignant la valeur faible avant de passer à la plus forte. Ca c’est ce qu’il te faudrait si tu devais tout payer pour un trajet incognito sur Grand Line, pour passer sur les voies les plus mal famées sans subir aucun mauvais traitement. Disons que trouver une somme pareille n’est pas aisé, même pour moi. C’est pour ça qu’il va falloir que tu trouves une manière de te déplacer à moindre frais.

La jeune femme s’étendit un peu en longueur sur les nombreuses manières de s’y prendre pour contourner ce problème. Il y avait bien entendu les méthodes les plus avilissantes, les hommes étaient toujours faibles et une femme de sa beauté aurait toujours quelques valeurs. C’était bien entendu juste pour lancer le sujet sur une solution sur laquelle elle allait probablement se braquer. Elle pourrait très bien apprendre à se battre, auquel cas des troupes de mercenaires feraient l’affaire. Elle y risquerait sa vie pour un salaire, mais si elle se débrouillait correctement, alors elle pourrait abandonner une compagnie pour une autre au moment où la première rebrousse chemin sur Grand Line. Cela prendrait peut-être quelques années.

La brunette en venait aux options les plus simples qui lui venaient à l’esprit.
-Mine de rien, si tu vas sur le nouveau monde, il te faudra des gens pour te protéger si tu peux pas te défendre toute seule. Je n’y suis pas encore allée, mais si ce que j’en sais de ses dangers comparés à la South, tu ne peux pas y aller les mains dans les poches, sauf si tu veux mal finir. J’vois bien deux options… L’une d’entre elle te demanderait de redevenir visible je présume, donc commençons par l’option qui te laisse dans l’ombre. Tu pourrais te trouver un défenseur, ou t’en faire une cohorte en vrai. Sur pas mal d’îles n’importe quelle femme un tant soit peu jolie peut trouver un “beau chevalier en armure blanche qui défend la veuve et l’orphelin”. Deux avantages, d’une part c’est le genre d’hommes à avoir des principes, du coup même si il s’attends à recevoir ton affection, rien que te voir la faire miroiter suffira sûrement à ce qu’il se plie à tes moindres désirs, ce qui est toujours mieux que de faire le tapin…

Meryl tira une carte de cavalier de cœur pour la poser entre les deux piles de valeurs.
-La deuxième c’est que s’il est là pour t’aider à accomplir ton voyage vers le nouveau monde pour un raison qui va dans le sens de ses valeurs, il te défendra jusqu’au bout tout en s’arrangeant pour que tu n’ait jamais à lever le petit doigt concernant les dépenses. Bien entendu ça veut dire que peu importe tes raisons pour aller là-bas, il faudra que tu ruses et que tu le trompes, que tu lui mentes et à la fin de ton aventure, il se pourrait bien que tu aies à le trahir. Mais qui sait, j’ai déjà vu certains hommes s’attacher suffisamment pour rester malgré la trahison.

La brunette s'arrêta là, laissant le temps à la rousse de réfléchir ou de répondre. Après tout cela dépendait de son jeu d’actrice, bien qu’en vérité et pour l’avoir observé maintes fois, ce genre de comportement manipulateur était sans doute gravé quelque part dans le cœur de toutes les femmes. Elle même en avait profité plus d’une fois jusqu’à qu’elle obtienne sa malédiction. La femme enleva ses pieds de la table pour se relever, posant le paquet de cartes sur la table avant de regarder l’horizon de leur côté du pont.
-L’autre solution ne marche que si j’ai vu juste et que tu veux profiter de ton statut. Les nobles, même de basse extraction et même fugitifs ont des passes droits, des facilités à faire faire la pluie et le beau temps par des intrigues de cours subtiles et complexes. J’ai acquis ma noblesse par une ruse des plus odieuses, et rien que ça m’a permis d’entrevoir les possibilités concernant les innombrables raccourcis de la vie que cela offre. C’est tout un monde fait d’argent nommé “promesse” et de quelques papiers ayant plus de valeur qu’une vie humaine. Pour ce qui est des promesses, techniquement seul le papier t’engage à t’y soumettre, rien ne t'oblige à quoi que ce soit à part les éventuelles représailles du noble que tu esbrouffe. Donc tout ce que tu aurais besoin de faire c’est de trouver quelqu’un à pigeonner et d’une autre personne capable de fabriquer les documents pour t’approprier ce qui ne t'appartient pas.

La brunette laissa un instant à la demoiselle pour réfléchir ou répondre encore une fois, puis la jeune femme se permit de clôturer avec un sourire.
-Il se trouve que je peux remplir les deux parties du contrat, que tout cela est bien évidemment risqué et te dévoilerait aux yeux du monde, mais…

La malicieuse se retourna, posa sa main sur le paquet de carte, le retourna puis l’ouvrit en arc de cercle.
-Imagine ce que tu peux te payer avec ça… tenta Meryl. Le voyage, fit-elle en séparant les bonnes valeurs. La protection, ajouta-t-elle en déployant des valets et cavaliers. Des robes, des bijoux, pourquoi pas des précepteurs ou un mentor si tu veux apprendre à te défendre.

C’était probablement odieux de profiter ainsi de la rousse, mais s’il elle marchait dans le piège tendu, elle pourrait potentiellement s’en sortir avec plus de richesse qu’elle n’y était entrée. Il lui faudrait probablement grandir très vite en très peu de temps pour atteindre la maturité lui permettant de ne pas rester coincé dans les bras d’un des nobles dans lesquels la brunette la pousserait pour extorquer de l’argent, mais l’argent en valait la chandelle, non ? Et dans le cas contraire, Meryl y tirerait son compte et l’aventure de la demoiselle vers le nouveau monde s'arrêterait peut-être sur une note positive, dépendant du noble avec qui elle se retrouverait.

Restait à voir ce que la petite nobliotte en pensait.


Meryl Barrel
Revenir en haut Aller en bas
Dathura Noda
Dathura Noda
Messages : 16

Feuille de personnage
Niveau:
FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Left_bar_bleue29/75FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Left_bar_bleue101/120FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Empty_bar_bleue  (101/120)
Berrys: 113.750.000 B
Dim 4 Juin - 7:28
Some fight for freedom or the greater good
I just want to watch the world burn and regret
Prochain arrêt, Liberté

Feat Meryl Barrel



Une gnome qui s’arrêterait à Trader, un homme-lézard qui laissait clairement comprendre que le suivre était une mauvaise idée, pas que la rouge en ai l’envie et une brune qui, elle, continuerait sûrement son périple, proposant même de l’aider. Le souci, parce qu’il y en avait toujours un, c’est qu’elle paraissait persuadée que la fugitive était une écervelée naïve et insouciante, inconsciente des dangers du monde.

Bien sûr, elle n’était pas en tort de lui rappeler ce genre de chose, mais être trompée et utilisée, elle connaissait bien, cela faisait depuis sa naissance que c’était le cas et qu’elle n’était rien d’autre qu’un outil pour sa mère. L’esclavagisme, la prostitution, elle y avait déjà pensé, c’était un risque qu’elle était prête à courir. De toute manière, la seule différence entre cela et sa situation initiale était le luxe et la sécurité. Des avantages indéniables, mais un prix qu’elle avait payé pour sa liberté.

Poliment, la rouge laissa sa comparse s’épancher sur les “plans” possibles, consistant majoritairement en un mélange de mensonges, de trahison, de dépendre de quelqu’un et d’exploitation. Un instant, la jeune femme se demanda si la criminelle pensait comme ça parce que c’est ce qu’elle avait toujours connu et comme ça qu’elle agissait ou si elle la pensait simplement trop inutile pour pouvoir se défendre seule. C’était… presque vexant en fait.

Je pense que je vais vous arrêter là, vous commencez à vous répéter à mes yeux.

D’une part, je ne suis pas noble. Ma mère a été poliment dégagée de l’arbre généalogique lorsqu’elle est tombée enceinte d’un inconnu, donc je n’ai jamais hérité du titre de Lady, pas plus que je n’ai rencontré le Duc Craven, donc même en tant qu’otage, je dirais que ma valeur est quasiment nulle.

Quant à exploiter des imbéciles crédules… Non. C’est sûrement la solution la plus facile, mais je ne suis pas intéressée pour le moment. Peut-être un jour, peut-être jamais.

Et contrairement à ce que vous avez l’air de croire, je ne suis ni idiote, ni naïve. Si j’ai pris ce navire, c’est que j’avais besoin de partir et que vous étiez parmi les moins pires. C’était comme tout, un risque à prendre.


Révéler qu’elle était armée n’était peut-être pas nécessaire pour le moment, mais ceci dit, la brune marquait un point quelque part.

En tout cas, vous avez raison sur au moins un point, les fonds d’urgence que j’ai emporté en partant ne suffiront pas si je compte uniquement me faire transporter jusqu’au Nouveau Monde, et même après.

Plus qu’un protecteur, j’ai besoin d’une utilité, quelque chose qui puisse m’assurer une place sur un navire, même temporairement. J’envisageais l’artillerie? Pouvoir créer des explosifs et s’assurer de l’état des canons, armes et autres devrait plus ou moins toujours être demandé, surtout couplé au reste de ce que j’ai dû apprendre par le passé.


tag + tag + tag



Dathura Noda
Revenir en haut Aller en bas
Meryl Barrel
Meryl Barrel
Messages : 20

Feuille de personnage
Niveau:
FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Left_bar_bleue29/75FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Left_bar_bleue9/120FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Empty_bar_bleue  (9/120)
Berrys: 2.254.600.374 B
Mer 7 Juin - 16:44





Prochain arrêt, liberté, post 3

La jeune femme arrêta Meryl dans son élan et en vraie gamine celle-ci commença à faire la moue. Elle n’était pas vraiment triste, mais elle avait toujours du mal avec les gens qui décidaient de ne pas l’écouter, surtout parce qu’en général c’était pour elle des vrais casse-pieds. Mais la rousse n’avait pas encore donné cette impression qu’elle avait un balais dans le… Pour ainsi dire, le bénéfice du doute lui était acquis, restait à entendre ses revendications, puisqu'apparemment la brunette avait vu faux.

Les premiers mots signifiaient à Meryl qu’elle avait vu juste jusque là, la rouquine était bel et bien noble, déchue certes, mais noble. Rien de plus facile que d’aspirer à la noblesse en y ayant eu droit un jour, suffisait de savoir qui remplacer, de lui mettre une jolie dague dans le dos et d’aller demander le retour à ses racines à son ennemi juré. Cela demandait quelques préparations, mais ce n’était pas quelque chose d’absurde non plus, bien que ce ne soit pas au goût de l’ex précieuse.

Celle-ci avait l’air de rechercher un tant soit peu “d’honneur” dans sa conduite, cela laissait entendre à Meryl que la drôlesse ne serait peut-être pas prête à tuer si sa survie en dépendait. La phrase signalant à la brune que son interlocutrice n’était pas aussi idiote qu’elle le pensait énerva un peu l’énergique qui commençait à dodeliner d’excitation.

Elle avait envie d’attraper l’inconnue par la gorge juste pour lui donner une idée d’à quel point elle était présentement vulnérable. Juste une seconde, lui glisser un “pic” à l’oreille et lui annoncer qu’elle avait été droguée et que s’en était fini. Mais Meryl se retint, si la rouquine ne souhaitait pas vraiment l’écouter sur sa sécurité et de prétendre pouvoir s’en sortir, au final cela la regardait. Elle ne portait pas ostensiblement d’armes, n’avait pas l’air d’avoir un atout comme celui que détenait la brunette. Somme toute, elle avait juste l’air d’une civile un peu perdue et jolie, légèrement arrogante, chose qui criait “TROUSSE MOI !” au premier bandit alléché qui aime bien quand ça a un peu de répondant.

La moue se transformait en léger dédain alors que la petite brune croisait les bras en prenant une posture un peu plus responsable et qu’elle écoutait les dernières lignes de la jeune femme aux cheveux de feu. Enfin un compliment sur ce que Meryl avait dit, c’était pas assez tôt pour que l’humeur de la demoiselle aux manières d’enfants ne redescende vers une attitude plus tolérable, mais c’était un plus. L’ex noble terminait par une série de phrases qui fît prendre une expression étrange à la brunette. C’était presque l’idée d’une grimace représentant le faciès étonné d’un pigeon éclaté à la batte.

“Artillerie ? Explosifs, canons, armes ? Reste que j’ai pu apprendre ? Qu’est ce que putain de quoi ?” s’enchaîna très rapidement dans les pensées de la petite Meryl légèrement perturbée. “C’est quoi la prochaine ? Elle fait la maline depuis le début parce qu’elle a une gaine remplie d’explosif ?” reprit-elle dans sa caboche avant de s'arrêter, de se masser le haut du nez puis de tendre la main pour faire un geste incitant au calme.
-Attends deux secondes. Tu veux dire que..

La petite brune pris son air de noble fille un peu délicate, imitant sa sœur factice.
-...pas beaucoup de navires vont jusqu’au nouveau monde parce que c’est dangereux… commença-t-elle d’une voix hésitante. Je suis partie sans aucun plan, j’aimerais savoir comment m’en sortir..

Meryl adopta une attitude plus moqueuse en un éclair.
-Alors qu’en vrai tu as déjà ta marche à suivre et tes idées.
“Et un sale caractère.” pensa-t-elle.
-Ou alors je t’ai juste mis sur la voie avec mes propositions…
“Tout ça pour que tu me coupes la parole.”

Légèrement dégoutée, la brunette avait envie de se retourner en haussant les épaules, mais elle lâcha plutôt prise, préférant un vague soupir nasal.
“Bon ben on va être gentille..”
-Je suppose que tu peux t’entrainer avec le chargement du navire, proposa Meryl en haussant les épaules avant de montrer un des canons de défense d’un geste.

Puis la brunette plongea sa main dans une de ses poches pour en sortir une clé.
-Armurerie, pas de bêtise..
“Gnia gnia gnia…” pensa la petite femme en s’écœurant elle-même de cet élan de sympathie envers une autre femme qui jusque là n’avait rien fait d’attachant.
“Au moins si on suit la même route elle servira peut-être à quelque chose d’autre que de monnaie d’échange…” tenta-t-elle de se rassurer.


Meryl Barrel
Revenir en haut Aller en bas
Dathura Noda
Dathura Noda
Messages : 16

Feuille de personnage
Niveau:
FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Left_bar_bleue29/75FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Empty_bar_bleue  (29/75)
Expériences:
FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Left_bar_bleue101/120FB Prochain arrêt "Liberté" [Dathura+Meryl] Empty_bar_bleue  (101/120)
Berrys: 113.750.000 B
Mar 20 Juin - 11:20
Some fight for freedom or the greater good
I just want to watch the world burn and regret
Prochain arrêt, Liberté

Ft Meryl Barrel



Et qu’elle faisait la moue maintenant. Finalement, est ce que son interlocutrice, censée être une criminelle un peu expérimentée et avec ce qui semblait être suffisamment peu de morale pour accepter d’arnaquer des gens en boucle, n’était pas juste une grande gamine prétentieuse? Tout ça pour quoi au final, qu’elle croise les bras, qu’elle se ferme comme une huître contrariée et qu’elle se foute de la rouge?

Des mimiques, des pantomimes ridiculisantes qui ne donnait qu’une envie à l’amoureuse, celle de lui foutre une beigne histoire de lui apprendre un peu de respect. Elle se fît violence pour ne pas agir cependant. Contrarier la capitaine de bord ne lui apporterait rien de bon, quand bien même celle-ci était une gosse insupportable. Tout ça pour dire des conneries de surcroît. Elle allait au moins devoir remettre les points sur les i… poliment.

Des idées oui. Pas des plans. Rien d’organisé, juste trois idées qui se bousculent et qui pourraient aussi bien me servir que me desservir.

Bref, rien de solide, juste un espoir qui se baladait sur un navire et une prière. Au moins, l’autre lui tendit la clef, soi-disant de l’armurerie, histoire qu’elle puisse se faire la main. Elle se fendit d’un sourire, la remerciant avant de prendre la direction de l’endroit.

Si l’endroit était effectivement plus ou moins rempli de composés, sans connaissance ou presque, et sans guide, il était effectivement inutile d’y traîner. Pour la rouge, il s’agissait plus de se familiariser avec les instruments, sans même être capable de les nommer, mais au moins pouvoir les reconnaître. Pour le reste… Il lui faudrait un professeur, ou au moins un ouvrage qui lui enseignerait les bases. Est ce qu’elle devrait rester sur Trader quelques temps? C’était loin d’être impossible.

Si elle pouvait trouver quelqu’un disposé à lui apprendre une fois sur l’île… Cela résoudrait certainement une partie de ses problèmes. Tout le monde était prêt à prendre un armurier à bord, surtout s’il était doublé d’un barde. De ce qu’elle en savait, l’ennui pouvait vite prendre place à bord d’un navire en mer pendant des mois, et n’importe quoi était bon pour y échapper. Elle devrait sûrement tenter d’apprendre quelques musiques populaires également, juste au cas où. Combien de temps elle avait avant que sa mère n’envoie quelqu’un à sa recherche? Combien de temps avant qu’elle soit découverte?

Et si… Et si le temps ne jouait pas tant contre elle qu’elle le pensait? Si elle en avait, du temps? Ça changeait la donne. Elle pouvait se permettre de faire une pause pour mieux se préparer plutôt que de se précipiter. Partir avec un peu plus d’argent, un peu plus de compétences également. Noda, lui, ne bougerait probablement pas vraiment, et elle ne savait de toute manière pas où il était exactement, que ce soit maintenant ou plus tard.

La rouge ressortit deux à trois heures plus tard, allant rendre la clef à la capitaine avant de lui annoncer sa décision. Elle resterait sur Trader pour le moment.


tag + tag + tag



Dathura Noda
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: