Derniers sujets

Une vie, une mort... une autre vie. [En cours]parS. K. Lopp
Hier à 18:17
War incoming parPNJ (Hors La Loi)
Hier à 15:50
Milou GenaparGhetis Archer
Hier à 15:01
La musique des émotions pour les nuls |solo]parRaki Goshuushou
Jeu 21 Sep - 23:47
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi parJericho D. Dharma
Mer 20 Sep - 19:22
Tu veux que je sois le roi des pirates? [FB Feat Logan]parLogan Seyfried
Mar 19 Sep - 22:42
[Présent] - Comme un poisson dans l'eau [Pv : Rebena & Yashin]parPNJ (Pirate)
Mar 19 Sep - 20:14
Boutique de Souvenirs 2023parGhetis Archer
Lun 18 Sep - 15:39
ParrainageparJericho D. Dharma
Dim 17 Sep - 12:41
Le deal à ne pas rater :
Pack Booster Bundle Pokémon Trick or Trade 2023 en anglais pour ...
19.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Shiki M. Eiki
Général de la Révolution
Shiki M. Eiki
Messages : 631
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 Left_bar_bleue42/75[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 Left_bar_bleue43/500[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 Empty_bar_bleue  (43/500)
Berrys: 37.650.000 B
Jeu 20 Juil - 0:10
Préparations à la bataille




Le clash ultime avait bel et bien lieu ! Depuis le ciel, Shiki libérait un assaut d’un nouveau genre. Faisant preuve de son plein potentiel, armé comme il se doit grâce à ses alliés, l’épéiste dévoilait sa pleine puissance au grand jour ! Marines, Révolutionnaires, Pirates, Civils… Tous pourraient voir que Shiki n’usurpait en rien son titre de Général de la Révolution. Pour sûr, le jeune homme avait fait un long chemin depuis ses débuts et il était loin d’être à son apogée !

Concentré sur le combat, l’éclair fulgurant se heurta à l’assaut du dieu soleil. Si la rencontre des deux attaques stagna un petit moment qui sembla éternité, petit à petit les crépitements se mirent à s’intensifier. Petit à petit, la foudre dévorait le feu du soleil, éclipsant alors son attaque à petit feu. Les deux cris des deux guerriers raisonnaient comme une ultime bataille et finalement… le coup atteint un des deux !
Regagnant le sol, toujours aux aguets, son ennemi lui semblait ne pouvoir en faire plus. Succombant à cette ultime attaque, il prononça une dernière phrase qui se mourut immédiatement. Un silence de mort retentit suite à ce brouhaha bestial provoqué par les deux leaders du conflit. Un moment de silence lourd de sens alors que malgré le fait qu’il titubait suite à l’effort intense, Shiki se redressait. L’un s’effondrait, l’autre se redressait.
Respiration saccadée, les muscles endoloris, le regard un peu dans le vide, c’est en usant de ses dernières forces que le jeune homme leva un bras, armé de son épée reconnaissable entre toutes. Le message était clair et permit de briser le silence ! La victoire revenait à la révolution !!!
Dès lors, un énième concert retentit. Fruit de l’addition de toutes les voix possibles et ayant conscience de l’instant. La victoire était proclamée au travers toute l’île ! La guerre était terminée !!!

Baissant doucement le bras, le jeune homme jeta un regard vers le corps inerte de Prométhée. Sa voix était belle et bien là, signe qu’il était vivant, il fallait de ce pas le livrer à la marine. Entendant alors le message de Kizuna, le jeune homme se tourna vers cette dernière et s’en approcha. Affichant un sourire qui lui était propre, il trouva cette dernière radieuse. Il n’avait pas souvenir qu’elle ait déjà souris ainsi, cela la rendant plus vivante que jamais ! Humblement, le jeune homme répliqua à ses dires, tendant de façon solennelle l’objet qui était la raison de sa victoire : La lame des Ténèbres. Elle lui avait prêté non ? Non donnée ! S’inclinant, il lui répondit paisiblement.

« Fier de nous Kizuna… Nous ! Sans toi, sans ton aide… Je n’y serais peut-être pas arrivé ! »

Humble guerrier, il offrait de son prestige à cette dernière sans aucune arrière-pensée. Attendant de voir sa réaction ce n’est qu’une fois qu’elle aurait répondu qu’il dirait ce qu’il comptait bel et bien faire avec Prométhée.

« … Je vals livrer Prométhée à la marine comme convenu. Et je m’assurerais qu’ils ne tentent pas de se servir de lui. »

Tournant la tête vers ce dernier, il fit une légère moue. Si seulement il avait pu être aidé en temps et en heure, peut-être aurait-il fini autrement ? Quoi qu’il en soit, suite à cette parenthèse, il se retourna vers les siens, leur devant un discours. Il pourrait se parer de gloire, vanter son combat, mais… cela n’est tellement pas ce qu’est Shiki. Prenant sa lame, il la leva vers le ciel, signe d’espoir !

« Cette victoire, ce n’est pas la mienne, mais la nôtre ! Sans vous… et vous… Et vous… Je n’y serais jamais arrivé. Nous n’y serions jamais arrivés ! Soyez fier comme je le suis de vous, et chérissons cette paix retrouvée ! »

Parlant des civils courageux, des révolutionnaires combattifs et de ses alliés, le jeune homme remerciait en cette heure absolument tout le monde. Combattant la fatigue, pour sûr, il devrait se reposer par la suite, loin d’imaginer tout ce qui suivrait encore une fois. Tremblant quelque peu, il bataillait durement pour ne pas tomber devant tout le monde. Dans la foulée, quand il balaya la foule, il remarqua la présence de certaines connaissances et afficha un sourire sincère. L’homme était heureux. Heureux de pouvoir tourner la page et surtout savoir que son maître pourra reposer en paix.

Si des révolutionnaires venaient à lui, il donnerait ses derniers ordres du moment.

« Que… tout le monde soient soignés. Y compris les pitates en très mauvais état. Suite à cela… Laissez leur le choix à celles et ceux qui en valent la peine. Être livrés à la marine, ou … nous rejoindre s’ils jurent de ne plus se battre pour la mauvaise cause ou faire du mal autour d’eux. »

Comme bien souvent, l’Eiki laissait le choix ! Il leur laissait une seconde chance s’ils étaient vraiment prêts à chercher la rédemption. C’est ainsi que le choix serait à faire surtout concernant Inako, Maxima et Loraline ! Les pirates trop virulents ou connus pour être de simples brigands sans cœur seraient automatiquement livrés à la marine !

Restait à voir quels seraient leurs choix !

Côté Pita, ce dernier retourna auprès d’Albis, jusqu’à apprendre la nouvelle ! La victoire était leur ? Un sourire radieux décora son minois tandis qu’une pensée alla aussitôt à son ami. Pour sûr, se remémorant le jour où il lui avait donné Vulkain, il le savait : il n’avait pas fait le mauvais choix !

Suite à ceci, tout serait mis en place pour gérer les pirates vaincus, les soins des révolutionnaires et combattants blessés, la maîtrise de Prométhée et le remerciement de tous. Tandis que Shiki devrait sans doute se reposer, il demanda malgré tout à rencontrer ses alliés venus en renfort pour discuter avec eux et précisa aussi d’appeler la marine, qu’elle n’ait aucun doute quant à la finalité de cette bataille. Un peu d’attente d’imposait, mais l’arrangement serait respecté !




Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3262

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 20 Juil - 12:09



Kizuna

Le discours du chef de guerre fut accueilli avec toute la ferveur possible. Les corps endoloris des révolutionnaires résonnaient à l’unisson à travers les paroles du Eiki. Les jours passeraient avant qu’ils ne se remettent de cette bataille ardue dans laquelle ils avaient plongé. Souriants et satisfaits, ils seraient heureux de voir l’accomplissement de leur bataille. Pourtant, d’une manière plus mélancolique, ils devraient enterrer leurs amis.

Les pirates étaient inflexibles pour la plupart, mais certains possédaient la raison suffisante pour se remettre en cause. Ils ne voudraient pas aller à Impel Down, loin de là, alors certains comme Lorelei BlueBlood et Inako rejoindraient les forces révolutionnaires de North Blue, trop attachés à leur mer pour aller ailleurs. La proposition n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd. D’autre comme Maxima et Galio étaient trop dangereux pour être gardés sous contrôle. Ainsi, ce serait une majeure partie des forces pirates qui seraient amenées auprès des marines.

Les heures passeraient alors que le monde entier semblait se remettre de ses blessures.

Yvan et Fay s’occupaient de réorganiser les troupes, tandis que Stan avait pour mission de gérer les masses civiles. Les combattants blessés étaient soignés et le travail de Pita ne semblait pas s’arrêter à Albis dont le corps avait été guéri. Quand Shiki aurait fini de se reposer, il pourrait rejoindre Kizuna qui lui avait demandé de le retrouver dans la salle de l’infirmerie où elle aidait du mieux qu’elle pouvait. Elle se trouvait aux côtés de Dorlin et Arthur dont les blessures avaient été plus profondes que prévues.

    - Shiki, j’ai quelque chose à te demander, ferait-elle en serrant le bandage qu’elle était en train de faire. J’aimerais continuer de me perfectionner. Père m’a enseigné la voie du sabre, mais j’ai une préférence pour celle des ninjas. J’ai besoin de voyager et je sais qu’à tes côtés le voyage sera de bon augure.

Elle souriait. Kerk et Seiza avaient déjà laissé une lettre disant qu’ils se tenaient à disposition du Eiki et qu’ils le rejoindraient s’il le voulait, accomplissant une promesse vieille de plusieurs années. De son côté, Yvan était allé retrouver Oulanov pour s’intéresser à ce qu’il faisait durant la bataille : ce dernier avait apparemment dû partir pour une mission urgente, même s’il avait au final fait chou blanc. Les autres membres de la Révolution étaient tous épuisés.

Dans tous les cas, si Shiki acceptait il pourrait continuer de discuter avec les autres membres présents tels que Arthur, Arédian et Dorlin, ou aller chercher le Soulman pour le remercier de sa participation.



Liste des PNJs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Général de la Révolution
Shiki M. Eiki
Messages : 631
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 Left_bar_bleue42/75[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 Left_bar_bleue43/500[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 Empty_bar_bleue  (43/500)
Berrys: 37.650.000 B
Jeu 20 Juil - 18:46
Préparations à la bataille




Le temps s’écoule et les blessures se pansent. Pourtant, malgré la joie qui se ressent, il y a des morts qui ne s’oublient pas et c’est à demi-teinte que le l’île reprends vie ! Pendant que le guerrier dormait dû à ses blessures, une grande nouvelle était tombée et c’est Pita qui l’apprit en premier. Un grand sourire se dessinait sur ses lèvres tandis qu’il avait hâte de l’annoncer à Shiki. Trépignant sur place, cette nouvelle lui redonna de l’énergie et c’est ainsi que le médecin redoubla d’efforts pour ses compagnons, aidé de Kizuna qui se trouve être une excellente aide !

Quand enfin Shiki retrouva des forces, il fut comme à son habitude têtue, essayant d’être partout à la fois malgré le fait qu’il devait encore se ménager. Mais rien n’arrête le jeune homme avec ses idées en tête ! C’est alors qu’il rejoignit Kizuna qui l’avait convoqué dans l’infirmerie. S’occupant de quelques blessés. Arrivant sur place, l’homme se fit tout petit, s’assurant de l’état de chacun avant d’aller voir son interlocutrice.
C’est alors que la « fille » de son sensei fit part de sa demande. Pour le coup, Shiki ne l’avait pas vu venir et tomba quelque peu de haut. Immédiatement, sa pensée alla au Dojo situé à Glaglapolis et il s’en mordit la lèvre bien qu’il comprenait ses motivations. Cherchant un compromis, il vint à se faire silencieux, taraudé à l’idée d’accepter sa demande, pourtant, il n’avait pas de raisons de refuser.

« Mais… Et le dojo ? … »

Shiki est ainsi, à s’accrocher à des choses simples tel un lieu. Une chose qui faisait de lui un être humain avec un grand cœur. Pourtant, peut-être était-il temps d’avancer vraiment et garder certaines choses comme des souvenirs. Après tout, si le Dojo était le lieu de vie de Chishiki et la principale zone où apprendre son art, désormais les deux seuls vestiges de son apprentissage sont bels et biens deux personnes : Shiki et Kizuna. Après un moment de réflexion, le jeune homme prit sa décision.

« … Je … Je ferais en sorte que personne ne tente de s’en prendre au Dojo. Que sa mémoire ne soit jamais salie ! Quant à voyager avec moi… »

L’homme toisa la demoiselle. Autrefois, il aurait sans doute refusé, de peur qu’elle meurt, mais elle avait largement démontré son utilité et le fait qu’elle sache se défendre. Il veillera sur elle autant que l’inverse est vrai, alors en hommage à son sensei et leur maître commun, l’homme abaissa sa tête.

« J’accepte ! »

Lâchant un peu prise sur son côté peut-être trop paternel à ses heures, il espérait que ce choix ferait plaisir à la demoiselle. La voie du ninja ? Voilà quelque chose qui allait apporter plus de richesse au jeune homme. Car si pour certains la voie du ninja rime avec trahison, déshonneur, pour d’autre il s’agit de discipline similaire à la voie du sabre !

Par la suite, l’homme eu droit à obtenir une certaine lettre et fut touché par celle-ci. Se rappelant cet épisode de sa vie, il ne se fit pas prier à trouver un morceau de papier et écrit sa réponse à ces derniers. L’homme remerciait infiniment ces compagnons et les invitaient officiellement à rejoindre sa personne pour lutter avec lui ! Preuve d’une confiance et d’une reconnaissance qui lui est propre ! Restait à voir si ces derniers accepteraient ou s’ils auraient des conditions comme une zone d’action. En tout cas, Shiki était ravi de voir que leur chemin avait avancé dans ce sens, bien loin du sentier sur lequel il les avait croisés !

Par la suite, Shiki fit le tour des troupes dans son ensemble. Apprenant au passage le choix de certains pirates, il fut heureux de voir que certains avaient bel et bien un esprit clair ! Comme quoi, peut-être qu’on le traitait de fou à voir le bien partout, pourtant il venait de prouver qu’il y a du bien en chacun ! Ou une majeure partie !
Il félicita chaque soldat, chaque membre de la révolution, y compris Arthur, Arédian et Dorlin ! Et d’ailleurs, suite à l’entente de leurs exploits, le jeune homme leur tint à peu près ce même discours.

« Si vous le souhaitez… Si une fois remis sur pied vous vous en sentez l’envie… Je pourrais vous entraîner. Moi et mes amis serions ravi de vous aider dans votre lutte. Et si vous le souhaitez, quand le moment sera venu, quand vous vous sentirez prêt : nous rejoindre ! »

L’homme offrait une place à celles et ceux qui le voulaient, mais ne les forçaient pas, devant avant tout les former pour qu’ils soient à la hauteur des challenges qui les attendent sur Grand Line ou même sur le Nouveau Monde !

Ceci fait, l’énergie jeune homme échappa à Pita qui le cherchait. Apprenant le départ imminent de quelqu’un, il du hurler pour peut-être stopper son avancée. Ydan Soulman, vainqueur de la bataille de Stern ! Quelque peu essoufflé à cause de ses blessures, l’homme fit signe de patienter un court instant le temps qu’il retrouve contenance. Que voulait le général à ce soldat ? Chose toute simple, il sourit à ce dernier et se redressa pour tendre la main à ce dernier.

« … Merci ! »

Un merci n’est souvent rien en apparence, pourtant… pour le bretteur c’est la plus grande récompense qu’on puisse avoir dans ce monde. Un sourire, une poignée de main, une reconnaissance suite à nos actes !

« Même si nous n’avons pu discuter plus que ça, je désirais vraiment vous remercier ! Vous devez être très occupé, mais si l’avenir le veut et que nos chemins se croisent… buvons un thé ensemble, voulez-vous ? »

Si pour la plupart des généraux l’important est de recruter des combattants utiles et que lui en faisait grandement partit, là, il s’agissait uniquement de remerciement. Le sachant déjà au service de quelqu’un, il serait idiot de faire de le démarcher.

« Si vous avez besoin d’aide quelconque… Que ça soit personnel ou non, sachez que vous pouvez me contacter quand bon vous semble ! Il en va de même pour Oulanov ! Les miens ne refuseront jamais d’aider des semblables ! »

Symbole de la révolution unis, il mettait en avant cette unité ! Même si leurs factions sont « divisées », ils n’en restent pas moins unis sous un même drapeau et les mêmes objectifs : la liberté !

Après ce petit épisode assez touchant selon le bretteur qui ressentait le poids des responsabilités qui lui incombent désormais, il du se pencher sur une chose plus importante et pour cause : il devait livrer la raison de leur accord avec la marine ! Ainsi, se rendant là où était détenu Prométhée, il l’escorta jusqu’au navire Marine. Pas de fanfare, ou de cérémonie quelconque, le jeune homme faisait cela simplement. Pourtant, il ne pu s’empêcher d’essayer de laisser un message à l’enfant perdu qu’est Prométhée. Lui disant ces mots durant le trajet.

« … Je suis désolé que les choses tournent ainsi, mais … c’est le seul moyen. Je m’assurerais d’une manière ou d’une autre que la marine ne tente pas de profiter de toi. Si jamais en revanche ils t’utilisent et que tu acceptes de servir des desseins malhonnêtes et repends de nouveau le mal, j’ai fait vœux de te tuer Prométhée. Si je ne l’ai pas fait aujourd’hui, c’est… Car ce n’est pas ce qu’aurait voulu Chishiki-sensei. Je ne connais pas l’entièreté de votre histoire, peut-être qu’il y a des zones d’ombres, mais je suis sûr d’une chose : il aurait voulu t’aider s’il en avait eu le pouvoir. »

Espérant qu’il comprenne un jour l’erreur qu’il avait commise, c’est par la suite que la livraison eu lieu. En bonne et due forme, le jeune homme remarqua l’air soucieux de la Contre-Amirale pour le moins virulente, ainsi que l’attitude plus neutre du Vice-Amiral. Un détail amusa cependant Shiki : les dires de l’homme. Dommage d’être ennemis disait-il ? Le révolutionnaire ne pu que rebondir sur cette affirmation en montrant ouvertement son côté humain et taquin à ses heures malgré la férocité dont il peut faire preuve au combat.

« Vous pouvez toujours… Nous rejoindre si vous le souhaitez ! »

Un grognement et rire moqueur fut la seule réponse contre toute attente et suite à tout ça, Shiki repartit sans aucunes contraintes. Le deal étant conclus, il laissait partir les Marines et ces derniers ne tentaient rien de plus que ce qu’ils avaient tentés en douce. Shiki feintait-il l’ignorance ou avait-il apprit pour l’attaque d’Albis ? Il laissait planer le doute !

En tout cas, quand il revint sur l’île, c’est là qu’une tête rose lui sauta presque dessus. Aussi énergique que lui, l’Okama répondant au nom de Pita foutu au sol l’homme à peine remis de ses blessures en le secouant comme un prunier !

« Shiki ! Shiki !!! Non mais ce n’est pas possible, voilà bien vingt minutes que je te cherche ! Mais où étais tu ?!! »
« Du… Du calme Pita. Je suis là ! »
« Du calme ? Mais comment je peux me calmer ? Cela fait une éternité que je te cherche pour te l’annoncer ! »
« Hm ? … Quoi donc ? M’annoncer quoi ? »

Se reculant et tendant la main pour redresser son ami, Pita essayait de ne pas montrer son excitation qui se ressentirait sans doute jusqu’à Momorio ! Boule d’énergie humaine, soleil vivant, il vint alors à se racler la gorge comme pour annoncer quelque chose d’important et qui touchait à des obligations militaires, mais finalement il dit avec un grand sourire.

« Komari a accouchée ! L’enfant va bien et … Tu es père ! »

Clignant des yeux, le révolutionnaire regarda son ami et l’île par la suite. Finissant pas redéposer son regard sur Pita, l’homme devait l’avouer cela faisait tout drôle. Tellement drôle qu’il n’entendit pas l’Okama composer un numéro adroitement en cachant l’escargophone dans son dos. Voulant annoncer la nouvelle, il mettait tout en ordre pour que l’homme réalise ce qui venait d’arriver et pour se faire il appelait la concernée ! Un petit « gotcha » retentit et aussitôt si un bref « allô » plaintif retentit, c’est un cri assez aigue qui prit le dessus ! Pita venait d’appeler Komari en compagnie de l’enfant pour laisser l’homme discuter avec sa femme mais aussi le nouveau-né.

Se reculant un peu par pudeur, le médecin laissait le combattant profiter de sa récompense du jour. Car oui, s’il avait gagné une guerre, c’est sans doute ça la plus grande victoire du jour : le fait de devenir père !
Evacuant tout son stress, Shiki tomba à genoux face à l’émotion, pleurant clairement toutes les larmes de son corps. Des larmes de peine suite à cette page qui se tourne, mais aussi et surtout de joie compte tenu du contexte actuel.

L’avenir est peut-être un certain, pourtant, c’est un soleil puissant qui brillait dans le ciel, signe d’espoir !



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3262

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le soleil se couche, mais le danger ne se couche jamais. [Pv : Shiki] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 20 Juil - 22:35



Arédian Moldin, Dorlin K. Amaz & Arthur Lokan
Révolutionnaires

Les trois révolutionnaires dans la salle de repos échangèrent un regard. Ils ne pouvaient pas tous les trois quitter leur poste à responsabilité sur les Blues. Plus que des soldats, ils ralliaient une certaine population. Certes pour Dorlin et Arthur la tentation était grande : ils pourraient quitter la mer dans laquelle ils avaient été élevés… Mais cette opportunité ne pouvait être saisie par tous en même temps. Ainsi un choix était à faire, et c’était à eux que revenait celui-ci. Arédian voulant continuer à suivre les préceptes de Stan Kubrique, dont il était le second, refusa ainsi la proposition alors qu’Arthur et Dorlin réalisèrent un pierre-feuille-ciseau.

    - J’ai gagné, ferait de manière assez peu émotive le Lokan en regardant sa main.

Il se tournerait vers son nouveau leader. Même s’ils voulaient s’entrainer à ses côtés, c’était lui le seul à pouvoir en bénéficier à l’heure actuelle. Il sourit et emboiterait le pas au roux pour rejoindre les nouvelles forces du Général.

    - On aurait aimé tous te rejoindre et être entrainé par toi, mais il faut faire des choix, expliquerait-il.



Yvan Soulman "Le Traqueur de Stern"
Membre de la Vieille Révolution.

Peu de temps après, le Général s’adresserait à Yvan Soulman. Celui-ci était frustré de la faiblesse dont il avait fait preuve face à son adversaire, et encore plus de l’absence de son leader lors de la bataille. Il accepterait sans problème de boire un thé avec Shiki à l’occasion, accueillant le jeune homme avec beaucoup d’énergie.

    - Bravo pour cette victoire époustouflante, en tout cas. Je retiens, et si vous avez besoin et que c’est dans mes possibilités, appelez-moi aussi.

Il tendrait son numéro d’escargophone et une fois qu’ils auraient fini leur échange s’en irait. Il ne voulait pas broder sur du vent. Yvan était quelqu’un de simple, même si strict. Dans la Vieille Révolution, il était l’une des figures les plus importantes. Aujourd’hui, il était pleinement conscient de son rôle dans la consolidation des troupes présentes sur Luvneel. Il lui faudrait réaffirmer sa volonté, peut-être au détriment du cyborg qu’il servait.

Quelques jours plus tard, quelque part sur le Royaume de Luvneel.

L’escargophone résonna. Une voix répondit dans la pénombre. Un code serait donné à l’autre bout du fil.

« Abandon de la mission. Empoisonnement impossible. Attendre nouvelles instructions. ».

L’appel se clôturerait.

Les avis de recherches sur le sol trainaient par dizaines. Certains barrés, d’autres encore en activité. Des révolutionnaires. Eken Sor, Vadim Oulanov, Jonas Kichiko… Shura Emberys, Seiran Yurei, Auster Litz…

Deux avis édités récemment, distribués dans les journaux gouvernementaux, trainaient sur le sol.

La silhouette les planta brutalement.


Wanted
SHIKI M. EIKI
380.000.000
Wanted
PITA
112.000.000


- Tu recrutes Arthur Lokan. Il rejoint tes troupes. Je t'enverrai sa fiche.
- Tu obtiens la Lame Noire dont je t'enverrai la description en MP, à faire valider en création d'arme.
- Tu as donc obtenu Kizuna. Je t'enverrai sa fiche.
- Up de prime !
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers: