Derniers sujets

[Conquête] - Premier pasparAnn Bathory
Ven 21 Juin - 22:19
[Pillage] Appel d'OffresparJiva
Jeu 20 Juin - 21:23
[Présent] La Bataille de Ghordalu : L'Automne de la Féodalité (feat Unite)parDorian Karmon
Jeu 20 Juin - 17:40
[FB] Sur la voie des sages (feat Yashin Archer)parRébéna Té Ra
Jeu 13 Juin - 15:01
Création d'une ArmeparSakuga Keigo
Mar 11 Juin - 10:36
Appel d'Offres : Crown and CrowdparMaître-Jeu
Lun 10 Juin - 10:59
La musique des émotions pour les nuls |solo]parRaki Goshuushou
Ven 31 Mai - 0:00
[Flashback] Retour en formation : Le ravitaillement et la Marine (feat Ghetis Archer)parPNJ (Gouvernement)
Jeu 30 Mai - 12:31
Quêtes par PalierparGhetis Archer
Jeu 30 Mai - 11:35
Le deal à ne pas rater :
Console Nintendo Switch Lite édition Hyrule : où la précommander ?
219.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1]
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3300

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 6 Mar - 22:53


Quelque part dans l'Empire...

Arachnide:
    - Ah, ce monde est foutu.

La créature observait silencieusement sa proie dans les ténèbres de la pièce. La pauvre âme qui s’était aventurée trop loin sur son territoire tremblait de tous ses membres. La peur s’était ancrée jusque dans ses os. La multitude d’yeux qui la regardait reflétait l’impatience de dévorer la proie qu’il était. Sa mâchoire se serra, ses yeux devinrent humides : c’était donc aujourd’hui qu’il allait rencontrer sa mort ? En s’élançant vers le sol, il réussit à esquiver la toile d’une araignée qui attira un pan de sol entier à sa place. Des frissons le parcoururent. Il n’avait jamais ressenti un tel désespoir. Comment le monde allait-il survivre face à une telle créature ? Et elle n’était même pas la plus grande des arachnides présentes ici. Si elles se déversaient sur Kalhat…

    - Ayez pitié de ces pauvres enfants…


Alyssia Anneta
Messagère de la flotte d'Eko Taka

    - C’est un marché ?
    - C’est un marché.

Anneta était arrivée deux jours plus tôt. L’objectif avait été de négocier avec les pirates des fleuves de ce foutu Empire, sur ordre d’Eko Taka. Pour quelle raison ? Il voulait se fournir en ressources qui n’existaient qu’ici, et avait besoin de personnes capables de réaliser ce contrat. Or, il fallait bien l’avouer… Son interlocuteur avait été difficile à convaincre. Là encore elle n’était pas persuadée qu’il tiendrait parole. Et s’il ne le faisait pas ? Elle pouvait bien tenter de le menacer mais il lui faudrait peut-être des années avant de retomber sur lui tant l’Empire était grand.

D’ailleurs, ils se trouvaient bien au milieu d’un fleuve, dans l’une des provinces les plus accessibles à proximité de Marijoa. Certains pirates y trouvaient des points d’accès assez gardés, et pouvaient donc s’y rendre pour explorer les lieux comme de simples civils. Il ne serait pas étonnant de trouver d’autres factions en balade, mais là encore…

Dans la Treizième Province...

Le Nightmare Cartel avait été informé d’une situation intéressante dans l’Empire Kalhatien, et avait demandé à Ren de déployer quelques unités pour intervenir sur place. En effet, un Kage de la Guilde des Assassins aurait été aperçue dans la dix-huitième province… Or ce groupe était particulièrement difficile à contacter, et il fallait avouer que de nombreuses tentatives s’étaient avérées vaines. Comment avaient-ils pu obtenir ce renseignement ? En torturant bien sûr un homme de main de Konan qui avait donné suffisamment d’informations avant de passer l’arme à gauche.

D’ailleurs l’enjeu était double ici, puisque le Kage en question semblait posséder un certain nombre d’informations capitales sur les défenses de l’île de Himitsu Shima : les effectifs présents sur place mais aussi un certain nombre de défenses ou encore des rotations de soldats. Des informations que même les réseaux d’informations n’avaient pas su obtenir en raison de l’opacité des choses. Pourquoi était-il sur l’Empire ? C’était là le grand mystère. Et le fait qu’il se soit rendu aux alentours de ruines datant de plus de mille ans semblait faire penser à un traquenard.

Sans réelle identité, sans réel visage, l’apparence qui se hissait dans l’ombre laissait penser à un spectre. Les hommes de main de Ren n’avaient qu’un seul avantage : s’ils attaquaient maintenant, leur ennemi était piégé dans une ruine démilitarisée. Après des semaines de traque, ils pourraient enfin s’accaparer leur proie, encore fallait-il s’y retrouver dans ces dédales infernaux…


Cho Matochika "Le Musicien" & Griselda "aux ailes grises" A'Tridus
Vice-Amiraux

L’escadron dirigé par les deux Vice-Amiraux avait fait un voyage express vers la Treizième Province de l’Empire Kalhatien. En raison de l’accord militaire qui existait entre Marijoa et la sempiternelle nation que personne n’arrivait à faire chuter, un aéronef liait les deux cités en moins de deux semaines. C’était un exploit quand on savait le temps qu’il fallait, à pied, pour traverser les autres provinces. On reconnaissait ici tout le talent de la Division Scientifique, dont le département des transports qui regrettait que leur plus récent modèle ait été endommagé dans l’attaque de la Zone Interdite s'était afféré à trouver une solution de replis en deux mois à peine.

Cho Matochika avait passé une bonne partie du trajet dans sa cabine, en train de parfaire des accords pour sa prochaine prestation, et avait de ce fait été peu abordable. Cependant la Vice-Amirale de soixante-quatorze ans, Griselda A’Tridus, était beaucoup plus accessible. Elle avait voulu se présenter à tous, même ceux qui ne faisaient pas partie de la marine. Cette instructrice de talent était généralement placée à Marineford où elle opérait majoritairement. Elle était plus rarement attribuée au G-2 quand le besoin de formation se faisait sentir, ou que les Amiraux en charge en faisaient la demande express. Cela dit, elle n'avait pas encore eu le plaisir de rencontrer le nouveau co-dirigeant de la base. L'Amiral Archer, de ce qu'elle en savait. Et elle en savait des choses...


Hisagi
Colonel de la Marine

Profitant du trajet, d’autres personnes renommées avaient pu prendre part au voyage. Certains comme Hisagi prenaient part à des joutes quotidiennes sur le pont, dans le but de ne pas perdre la main. Le marine des Blues avait été extrait de son environnement suite à son intervention sur Ka no Kuni qui avait su attirer l’œil de ses supérieurs. En tant que Colonel, il était à présent amené à représenter le Gouvernement Mondial dans la joute d’entrainement qui aurait prochainement lieu dans l’Empire. C'était un devoir et une fierté pour ceux qui avaient été sélectionnés parfois sur candidature, parfois sur tirage au sort, comme l'exigeait la coutume. Il fallait juger d'un niveau global, que les plus faibles éléments tels que les Sergents Groupon et Moulon ne tiraient pas vers le haut. Hisagi leur avait d'ailleurs astreint ainsi qu'à ceux qui se seraient laissés emporter un entrainement intense !

En effet, le but de ce voyage était simplement de rencontrer les forces de l’Empire et de faire une opération conjointe d’entrainement militaire. Echanger ses techniques, communiquer, enseigner des stratégies faisait aussi partie des devoirs des forces du Gouvernement Mondial. L’exercice prendrait part le jour même de leur arrivée, qui ne saurait tarder.


Frey Minsk & Yonjuu Nana
Commandants de la Marine

Frey Minsk et Yonjuu Nana avaient beau avoir participé au trajet, ils étaient restés volontairement isolés. Leurs caractères respectifs étaient presque diamétralement opposés. Frey possédait un tempérament bourru, en lien avec son passé sombre, alors que Yonjuu était d’une gentillesse sans limite mais imposait une distance entre elle et quiconque l’abordait. Le premier était un cyborg, la seconde une épéiste. Pour qui aurait voulu s’intéresser aux activités du premier pourrait découvrir une ambition démesurée de construire tout genre d’appareil explosif – fait qu’il serait sage de reporter puisqu’ils étaient sur un vaisseau volant qui pouvait bien vite chuter…

Quant à la Nana, celle-ci aiguisait sa lame et s’entrainait seule, évitant Hisagi avec une certaine assiduité. Elle le connaissait d'autrefois et n'en gardait pas un très bon souvenir.


Revinal Frans
Commandant de la Marine

Enfin, Revinal Frans avait été appelé pour remplacer sa mère pour la première fois. Le Commandant de la Marine avait un fort passé militaire. Il était là pour commander des petites troupes et donner des conseils dont seule sa famille avait le secret. Principalement dans la salle de commandement du navire, il avait la discussion facile, même si celle-ci tournait principalement autour du prestige de sa famille qui avait fait naître un grande nombre de Colonels émérites, et même un Contre-Amiral de la marine !

Ayant décidé de proposer à quiconque le voudrait de parler stratégie, il était facilement le plus abordable du lot, après Griselda A’Tridus. Enfin l'abordage se ferait au sommet d'une tour où un appareillage complet permettait de maintenir l'aéronef dans les airs. La Treizième Province offrait une vision perpértuelle de guerre, alors même que le territoire était actuellement en paix relative. Les affrontements avaient marqué les lieux par de grandes crevasses, certaines même dont des figures héroïques actuelles étaient responsables. Des morceaux de vaisseaux, d'armement en tout genre étaient dispersés autour de la base. Les quelques bâtiments étaient d'anciennes casernes démilitarisées.

Quand toutes les personnes qui débarqueraient seraient amenées à passer la première moitié de la matinée dans leurs dortoirs pour prendre leurs marques. Le centre militaire était excentré de la ville, et il n’y avait pas grand-chose à y faire, sinon assister à l’entrainement. Pourtant, en arrivant sur place, les différents escadrons pourraient entendre le grincement d’un fauteuil roulant qui s’avançait vers eux. La figure historique qui avait sacrifié son intégrité physique à Marineford leur faisait face avec un air paternel affirmé, ses traits ayant pris dix ans en à peine un an et demi.

    - Bienvenue dans l’Empire Kalhatien.


John Pacifique, "Ex-Shirokuma"
Ambassadeur de la Marine dans l'Empire Kalhatien

John Pacifique était aujourd’hui l’Ambassadeur du Gouvernement Mondial dans l’Empire. Ses épaules n’avaient pas perdues en muscles, même si sa colonne vertébrale avait subi des dommages irréversibles. Il était peu probable que beaucoup s’aventurent à réaliser un bras de fer avec lui, mais quiconque aurait osé s’en serait sûrement encore mordu les doigts. Le torse droit, il inviterait les troupes composées d’une bonne cinquantaine de personnes à le suivre vers le terrain d'entrainement où ils devaient rejoindre leur objectif de l'après-midi.

    - Ne faisons pas attendre l’Exécuteur Kalhatien. Que les civils viennent aussi, ils pourront assister à cette démonstration de force. Il est toujours intéressant d’avoir du public.


Il n'y a pas d'ordre pour ce premier tour. Vous avez une semaine pour poster ! Voici le groupe concerné : Sakuga / Aslan / Ren / Nils / Rébéna / Shura
Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3300

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 6 Mar - 23:25


Dans la Sixième Province


Cid Connor "L'Insensible" & Gnoméo

Ils venaient d’être déposés par la seule personne capable d’accomplir un trajet pareil en un quart de seconde. Cid Connor observait les alentours avec une grande incertitude : des montagnes à perte de vue. Ils avaient été déposés dans la Sixième Province de l’Empire, autant dire « le trou du cul du monde ». L’escouade de révolutionnaire pouvait être caractérisée de sans-faction. Azwelle avait insisté pour envoyer certains de ses protégés, mais ce n’était pas la seule puisque Vadim s’était permis de hisser les siens. Enfin, c’était les alliés de l’ancienne Inquisition qui étaient à la tête de l’opération, et pas n’importe qui. Cid Conor observait les environs avec un sa lunette de sniper qu’il avait décroché de son fusil : les longues chaines de montagne couvraient l'horizon comme les sempiternelles gardes de la première province. Ce lieu était le repaire de brigands sanguinaires qui assaillaient les autres provinces, mais se heurtaient aux fières armées kalhatiennes... Pour combien de temps encore ?

    - Ces satanées montagnes sont connues pour leur fréquentation… dangereuse. On est à la frontière de la première province, cela dit.
    - On se disperse ? Dirait Gnoméo avec un air sûr de lui.

Le gnome était un des plus puissants guerriers de la Révolution tout en étant l’un des plus incertains… Du fait de sa naïveté certaine. D’ailleurs, sa proposition extirpa un petit rire sans animosité de la part de la demoiselle qui se trouvait à ses côtés. Elle n’était pas connue pour avoir de vague dernièrement, mais était l’une des instructrices les plus influentes des Blues : Lilith Genesis.


Lilith Genesis

La voluptueuse demoiselle approchait son regard du Tontatta et précisa :

    - C’est le début d’un film d’horreur ?

Il ne fallait pas s’y fier, car dans le regard de la jeune femme berçait les graines de la folie. Elle avait bien la quarantaine passée. Etant l'une, sinon la recruteuse principale des Seas Blues, elle avait formé nombre de jeunes pousses qui aujourd'hui s'étaient échappées vers Grand Line dans le but de ne plus jamais la recroiser. Etait-ce à cause de ses méthodes d'une violence extrême ? D’ailleurs elle n’était pas la seule à être venue puisque deux autres révolutionnaire se détachait de la petite dizaine de révolutionnaires présents ici.


Miss Rai Bag & Anthonin Belios

    - Oh la la, ma chérie… On dirait vraiment que tu as une case manquante, se moqua Miss Rai Bag en s’adressant à Lilith.
    - Miss, je vous prierais de ne pas oublier votre place, lâcherait avec un air sérieux et supérieur Anthonin Belios.

La première était originaire de l’île des Okamas. Travestie, elle demandait à ce qu’on la nomme « Miss » et qu’on parle d’elle au féminin, tout simplement car c’était là son identité. Et loin de vouloir en faire une ennemi, Anthonin, dont les valeurs étaient proches de celles du vieux con, obtempérait pour ne pas recevoir un coup mal placé. Se fusillant du regard, les deux révolutionnaires finirent par se tourner le dos. Les autres soldats soupirèrent ou ricanèrent avec des airs tantôt désespérés, tantôt amusés.

Spoiler:

Tous se turent lorsque la figure qui les avait amenés ici apparut avec le dernier invité qui regardait le sol sans ambition, les yeux fatigués et l’air grognon, comme si on l’avait obligé à venir ici. Un sourire sur les lèvres pourtant, Erwin Dog s’approcha des révolutionnaires et s’étira. La plupart n’avait pas été mis au courant de la raison de leur venue. Même si les mouvements proposaient une action conjointe, c’était à présent qu’ils pouvaient en apprendre la raison.

    - Camarades, nous avons découvert que la Base Secrète d’Arias se trouvait très certainement dans la Première ou la Sixième Province. C’est un lieu qui est censé receler des secrets d’une importance capitale sur le passé et sûrement l’avenir de la Révolution. Alors j’aimerais que cette escouade s’attèle à en trouver l’entrée… Vous n’avez pas à l’explorer, mais vous devez tenter de trouver l’endroit où elle se situe.
    - Tsss.
    - Quelque chose à redire, Jonas ? C’est toi qui nous as menés sur cette piste après tout.
    - C’est juste quelque chose que j’ai entendu…

L’ancien leader de Kaiten-Su parlait faiblement. Il avait été récupéré par Shiki M. Eiki et Andromède Elpa, mais n’avait depuis pas su digérer sa « défaite » absolue ce jour-là. Aujourd’hui, les choses étaient différentes pourtant : cette opération était une façon d’acheter sa rédemption, et de recommencer sur des bases saines. Il releva la tête et regarda Erwin Dog avec un air de défi qui fit sourire le jeune homme :

    - Je préfère te voir ainsi. Des questions ? Sinon vous pouvez d’ores et déjà vous mettre en route !

L'aventure qui les attendait était risquée, mais chacun y trouverait son compte. En effet, les révolutionnaires risquaient de ne pas être au bout de leurs surprises.


Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2143
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue56/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue584/1250[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (584/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Mar 4 Avr - 22:41



Les histoires se cachent partout.Mini-Event



[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Mina_a10
Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

'Ixehh'ghol, la Treizième Province. L’un des trois cœurs consulaires de l’immémoriale, de l’inébranlable, de l’ineffable Empire Kalhatien. La grandeur de cette nation surpassait toutes les perceptions, autant dans ses dimensions spatiales que temporelles. Aucun autre pays ne pouvait se targuer d’une si longue histoire ni d’un si grand nombre de succès militaire. Pourtant, reclus au sommet de Redline, inattaquable et bien trop vaste pour que quiconque en tente une conquête, beaucoup de puissances considéraient cette puissance majeur du Gouvernement Mondial comme un royaume hors du monde, à l’image de la mer blanche pour ceux qui connaissaient son existence. Pourtant ces contrées fourmillaient de richesses dans tous les sens que ce mots pouvait prendre. Les paysages se succédaient sans se ressembler. Présentement, les tours qui parsemaient les environs conservaient les cicatrices de combats multiples et présentaient de véritables armes de défenses, telle d’immenses lames pointant hors de la construction. Mais en dépit de toute logique, aucune rénovation avait été entrepris et quelques maisons étaient venus se nicher ici et là sur ces constructions que l’érosion commençait à attaquer. La logique d’urbanisation des villes et villages de cette Province semblait encore plus absurde que celle d’autres régions déjà traversés. Néanmoins, les étrangetés étaient communes pour des êtres ayant déjà parcourus les eaux du Nouveau Monde à plusieurs reprises. La surprise se suffisait à elle-même et nulle questionnement perpétuelle ou fascination moribonde ne venait s’enchaîner autour des voyageurs qui s’avançaient en direction de l’impénétrable 'Iggwhhol, la cité qui selon les rumeurs étaient la plus grande incarnation d’une puissance militaire qu’il pouvait exister en ce monde avec notamment ses sept murailles successives qui avait nourrit la jalousie de certains monarques par-delà les mers.

Kosenjobi et les deux polémarques qui l’accompagnaient avaient pris un certains temps à tracer leurs routes depuis la falaise du Nouveau Monde. De fleuves en prairies et de forêts en ruines ancestrales, ils avaient traversés les terres en se revendiquant comme marchand de la Compagnie Hellènes des Indes Equatoriales alors même qu’il n’en était même pas membre. Néanmoins, les précautions étaient nécessaire, les derniers événements ayant conduit le nom de la Ligue a être davantage connu… Notamment depuis que Rébéna avait fait face à Zang Thalassa à Dressrosa.

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Hpo510[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Glott10
Movor'ach "le Léviathan abyssal", Ba'a'Moth Zor Göth "Démon Barbare"
Polémarques de la Ligue Egéenne de Milon


-Tiens toi un peu tranquille Mov’, lança le bretteur sans se retourner.

-L’eau me manque, maugréa l’homme-poisson colossal et monstrueux qui avait du mal à passer inaperçu et avait susciter les craintes de plusieurs personnes rencontrés.

-Je ne vois pas pourquoi nous avons été désigné pour ça, pesta l’homme-lion dont le visage était caché par le crâne qui lui faisait pour ainsi dire office de casque.

-… Avoir deux gardes du corps aussi imposant que vous ne pourras que témoigner de l’importance de ma personne pour les personnes que nous rencontrerons. Et je ne serais peut-être pas en mesure de m’en sortir si je me retrouve en posture difficile et seule. Voilà pourquoi on vous a demandé de m’accompagner. La navarque vous en sera reconnaissante.

-… Si cela nous offre une occasion de tenter à nouveau de la contraindre à utiliser ses capacités
, se convainquait le Zor Göth.

Ces deux polémarques qui, plus que bien d’autres, étaient connus pour leur violence avaient eu droit à leur tentative pour faire vaciller Rébéna Té Ra, mais, aussi fort puissent-ils être, ils avaient été balayés sans problèmes par la rousse qui dirigeait la Ligue Egéenne de Milon. Leur objectif à tout les deux étaient désormais de la pousser à utiliser ne serait-ce qu’une seule de ses capacités lors de la prochaine chance qu’ils auraient d’affronter la redoutable champion de l’Amphithéatrion.

-Donc je suis un haut dignitaire, ancien combattant émérite, reconvertit en marchand qui vient faire ses affaires au nom de la Compagnie dans la grande capitale consulaire kalhatienne… De là, il nous faut repérer des partenariats à ouvrir pour obtenir les meilleures marchandises exotiques possibles et les ramener à Akropolis au nez à la barbe de l’économie gouvernementale afin de venir nourrir notre propre économie. De plus, si nous voyons des gangs urbains ou le genre de malfrat qui se cachent dans les bas-fonds des grandes villes, nous pouvons tenter de saisir une opportunité pour avoir des relais d’informations ou d’influence ici même.

C’était plus ou moins les objectifs de la mission, à première vue.





never-utopia


-Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi lvl 39
-Movor'ach lvl 35
-Ba'a'Moth Zor Göth lvl 35

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
Nils Gratz
Messages : 2307
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue46/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue644/750[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (644/750)
Berrys: 2.538.532.000 B
Dim 9 Avr - 10:29



Mini-évent PnJ 2 – Les histoires se cachent partout



[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] D61e4c10[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Dda67a7829295a96911167316f7698b8


Oh t’as vu ?! J’ai cru voir une licorne qui volait autour d’un bonbon !

Ginny ! Non ! Pas par là !
A la base, le duo n’avait pas été prévu du tout pour le voyage. C’était sur un malentendu qu’initialement la jeune Gratz avait trouvé sa place presque clandestinement aux côtés de Mama. Si seule la grosse dame avait été enregistrée, personne ne la questionna pour autant sur la présence de l’enfant et de la grenouille, ne les reconnaissant pas pour autant. Ainsi, Rukyufu avait élu domicile sur la tête de la jeune demoiselle comme pour s’assurer de ne pas la perdre. Il était évident que le batracien avait choisi cette option dans l’unique but de garder un œil sur la protégé Gratzienne… il fallait dire qu’elle avait comme un don pour s’éclipser sans raison et de façon totalement incongrue.

Ginny aussi serra de nombreuses mains et offrit par ailleurs de merveilleux et nombreux discours à tous les soldats environnant, gradés ou non. Il était souvent question d’une licorne et de moutons… parfois des bonbons entraient en scène et des enfants prenaient place dans un lit avec des ours… Rukyufu agitait souvent la tête pour rassurer les interlocuteurs tout en évitant soigneusement de rencontrer Mama mais c’est lorsque le duo rencontra Griselda que le cœur de la jeune demoiselle manqua de lâcher.


Mamie ?
Même Rukyufu n’en revenait pas. La jeune Gratz n’avait pas réussi à décrocher des yeux de la vieille dame et elle en restait magnifiquement béate d’admiration. Le pauvre petit mot qui était sorti de la bouche de la jeune demoiselle ne parvint à être qu’un souffle presqu’inaudible mais le comportement de Ginny changea du tout au tout. Elle était devenue timide !

Lorsque la vieille dame s’approcha, Ginny ne parvint pas à soutenir le regard et son visage devint comme écarlate, mélangeant toutes les émotions à sa portée. La jeune Gratz ressentait à la fois de la joie mais également de la colère et de la peur sans pour autant être capable de les nommer. Le seul mécanisme de défense qui se manifesta en revanche fut de courir. Loin. La jeune demoiselle ne pouvait assumer d’y avoir vu l’image de sa grand-mère alors qu’elle lui manquait maintenant depuis tant d’années. Cette fois-ci Rukyufu risqua d’en perdre son maintien mais aucune prudence ne serait alors prise par le duo… risquant alors de se révéler à Mama qu’ils avaient au départ soigneusement évitée.

Plus tard, une fois cet épisode passé, la Gratz et le batracien prendraient en filature la vieille dame… malheureusement, le duo était tout sauf discret.

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Bd2268e2

Mama crut voir Ginny au détour d’un couloir. Nan, ce ne pouvait être que son imagination… après tout, qu’est ce qu’elle pourrait bien faire ici ? Seule elle avait été envoyée pour représenter le Compost après tout !

Mama avait initialement été chargée de faire la représentante du Compost pour l’empire Kalathien. Il n’y avait jamais eu beaucoup de gradés au sein de l’équipage et bien que le patriarche ait toujours voulu promouvoir les siens, ils n’avaient pour autant jamais brillé par leurs gallons au sein de l’institution. Il fallait dire que même le vieillard s’en contrefichait comme une pelle à tarte au milieu d’un champ de babouches. Nul doute que l’ensemble du Compost réagissait de même à l’évocation de ces derniers et raison pour laquelle le Gratz n’avait jamais eu l’occasion de promouvoir ses propres soldats.

La Mama s’était toute apprêtée pour l’occasion. Elle avait rangé son gras et ses bourrelets pour qu’ils soient le plus « harmonieux » possible et elle mettait un point d’honneur à ce que chacun de ses pas ne fasse pas trembler le sol et les personnes aux alentours. Si au départ, sans la voir, on pourrait penser à la présence d’une géante, il n’en était en réalité rien. Ce n’était que la grosse dame qui se baladait avec sa marmite. Il aurait fallu deux semaines pour rejoindre leur destination et elle avait pendant un long moment aidé en cuisine plutôt que de se tourner les pouces. Elle n’était pas une cuisinière de luxe mais n’avait pas son pareil pour sustenter autant d’hommes et de femmes en même temps. Recycler les déchets pour les sublimer, elle aurait même pu offrir un repas digne pour des gradés avec presque rien.

Entre deux aides à la cuisine, la grosse dame irait alors suivre l’entrainement d’Hisagi tout en retenant ses coups. Il était hors de question de faire des vagues et de se faire remarquer : une simple petite pichenette en guise de coup… ne pas frapper trop fort… juste renforcer son corps. Faire semblant ou presque ! Finalement, la lieutenante attendrait sagement les instructions et irait trouver de quoi discuter avec les différentes recrues. Pour la première fois depuis sa création, le Compost ne ferait pas de vagues ! La représentation de l’équipage se passerait sans accros !


Oui chef !




Rukyufu – Niveau 23 / Mama Ité – Niveau 36 / Ginny – Niveau 21

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] 1436021033-gratzousignv2
Signature réalisée par Komatsu
Nils Gratz
Revenir en haut Aller en bas
Aslan Moore
Tiger Fist
Aslan Moore
Messages : 328
Race : Homme-tigre blanc
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue36/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue173/350[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (173/350)
Berrys: 64.001.000.000 B.
Lun 10 Avr - 23:03

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] P8eA3z2
Abigail Walker, Sergente-Cheffe

Les sourcils froncées, Abigail exécutait ses mouvements de combat habituels dans le vent, imaginant des ennemis qui cherchaient à l'éliminer, les repoussant alors de rapides mouvements qu'elle ne cessait de charger en Haki pour renforcer ses attaques. À vrai dire, tout lui paraissait si naturelle, ses mouvements étant presque devenus instinctifs avec le temps, mais devoir compenser la faiblesse de son arme en combat réel avec son Haki était encore loin d'être chose aisée pour elle.

Elle avait commencé à apprendre à charger ses coups de façon localisé, pour être la plus efficace possible en conditions réelles, mais elle ne pouvait que reconnaître qu'il y avait encore du travail. Alors durant ce court voyage entre Marie-Joie et la treizième province de l'empire Kalhatien, elle occupait tout son temps libre à entretenir son corps aux gestes les plus courants dans son style de combat, cherchant à pouvoir porter sa concentration sur la maîtrise de son recouvrement. Malheureusement, elle devait reconnaître que même avec tous les efforts du monde, au mépris de sa santé, elle n'allait pas arriver à ses fins du jour au lendemain.

Dame Walker, vous devriez vous ménager. Il n'est pas bon de surestimer sa les capacités de son corps.

La Sergente-Cheffe ne pouvait pas se retirer les mots de Solen de la tête. Malgré le peu de temps qu'elle avait passé dans l'unité d'Aslan, le médecin général était sans doute celui qu'elle avait le mieux cerné dans son rapport aux autres : toujours très calme, peu hésitant mais très distant. Du point de vue de la trentenaire, il était ainsi difficile de ne pas considérer ce qu'il pouvait dire de son état, quand bien même elle avait du mal à s'imaginer écouter quelqu'un lui dire de se retenir – après tout, elle avait été naïve de croire en la confiance des autres et elle en avait payé le prix cher.

Ainsi dans la finalité elle s'en était surtout tenu à suivre les sessions d'entraînements proposés par ses supérieurs et notamment le Colonel Hisagi, qu'elle chercha cependant bien vite à esquiver pour ne pas se retrouver à devoir faire face à une telle boule de nerfs sur pattes. Fort heureusement, un événement inconnu le poussa soudainement à se retirer, poussant involontairement Abigail à s'en retourner à un entraînement plus solitaire. Elle chercha tout de même à se proposer pour les rares sessions entre soldats pour se familiariser un peu avec les marines qui évoluaient sur l'aéronef avec elles, venant par exemple à se proposer comme adversaire pour les deux Sergents qui avaient un temps semblé devenir les cibles privilégiés du trop plein de motivation du Colonel, Groupon et Moulon.

Donnez-vous à fond, je ne vous sous-estimerai pas.

Elle s'était de ce fait plutôt bien amusé à mettre un peu plus en pratique ses mouvements, contente de pouvoir compter sur les deux et ce qu'elle considérait comme une certaine détermination. Après tout, ils ne semblaient pas d'une grande force – étant visiblement la raison pour laquelle leur supérieur les avaient pris en grippe – mais rien que leur présence dans ce grand rassemblement et les affrontements menées face à elle étaient à ses yeux la preuve qu'ils en avaient sous le coude.

Mais ce voyage n'aurait pas été aussi sympathique si elle n'avait pas croisé la route d'une  à l'allure qui parut pleine de fierté pour Abigail. Elle n'avait malheureusement eu que l'occasion de l'apercevoir de loin dans un premier temps, découvrant rapidement une femme encore plus solitaire qu'elle dans l'entraînement et dans le désir de ne pas être repéré par les autres – certainement le Colonel Hisagi en particulier – mais par la suite, elle fut heureuse de pouvoir la voir ici et là sur ses heures d'entraînements, cherchant un moyen de l'aborder sans paraître trop étrange.

Elle n'était pas du genre à apprécier les approches directs, qu'elle voyait comme intéressées, mais au bout d'un moment, sa patience sauta, et au dernier jour du voyage, lors de son entraînement quotidien, en l'apercevant au loin, elle se décida à arrêter de réfléchir et d'aller l'approcher sans détour, espérant ne pas passer pour quelqu'un d'étrange.

Excusez-moi … Je cherche quelqu'un pour échanger quelques coups aujourd'hui, est-ce que vous seriez intéressée ? Je suis la Sergente-Cheffe Abigail Walker !

La trentenaire soupira intérieurement. D'ordinaire très joviale et très prompte à la discussion avec les autres, réaliser qu'elle le faisait pour la première fois depuis longtemps de sa propre initiative avec le désir de trouver chez elle une bonne rencontre si ce n'était plus, et pas seulement pour les bonnes convenances, provoquait en elle une émotion qu'elle n'arrivait pas vraiment à décrire. Peut-être un mélange de plaisir et de peur. Au fond d'elle, elle le savait : ses démons la hantaient, et sa confiance envers la bonté des autres était malheureusement érodée.

Mais peut-être qu'elle tenait là quelqu'un qui la ferait chasser tout cela.
Ne serait-ce qu'une bonne collègue, ne serait-ce qu'une copine de galère.
L'espoir de retrouver la confiance des autres …

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] 2GNEgq6
Solen Fitzgerald, Médecin de la marine

Le regard porté vers l'horizon, Solen laissait son esprit vagabonder parmi les nuages, à imaginer sa famille s'y trouver. Que penseraient-ils de lui aujourd'hui ? Seraient-ils heureux ? Seraient-ils tristes de savoir qu'il avait rejoint la Marine ? Ou encore qu'il avait décidé d'honorer leur mémoire en retrouvant leur peuple disparu ? Difficile à dire, mais il était tout de même heureux de s'imaginer posé dans le ciel à leurs côtés, libérés de leurs fardeaux, simplement contents de pouvoir passer du temps ensemble …

Si je pouvais vous offrir encore quelques-unes de mes mélodies …

Pris dans ses pensées, le jeune homme sortit sa flûte, se sentant d'animer cette partie de l'aéronef d'une de ses musiques dont il avait le secret, déclamant autant sa tristesse que son bonheur de penser à sa famille pour ceux qui passeraient par ici. Cependant, alors qu'il s'apprêtait à lancer les première notes, une douce odeur ambrée lui chatouilla les narines, l'invitant à en savoir plus.

Suivant la trace de ce délicieux parfum, le médecin ne tarda pas à remonter jusqu'à une dame d'un âge certain, aux cheveux plutôt atypiques, qui prenait tranquillement le thé, arborant un air jovial comme il n'en avait jamais vu ailleurs. Pour ainsi dire, en la voyant, elle lui parut si sympathique que sa mélancolie s'envola d'un seul coup, ne laissant qu'un sentiment d'apaisement dans son cœur.

Il la fixa quelques instants, ne sachant trop quoi faire au vu de sa position, n'étant pas vraiment un habitué des discussions. Pour ainsi dire, il était un introverti qui faisait face à son plus grand cauchemar. Cependant, l'aura qu'elle semblait dégager naturellement eut raison de ses doutes et il finit par s'approcher, l'odeur ambrée finissant par ailleurs par lui donner un peu l'eau à la bouche.

Dé-désolé …. Du dérangement, mais v-votre thé m'a attiré …

Que pouvait-il dire de plus ? Il était coincé, et de toute façon poussé par une motivation nouvelle à aller à la rencontre de cette vieille dame. A la grande surprise du Fitzgerald d'ailleurs, celle-ci lui répondit en l'invitant à s'installer pour profiter du thé et des cookies qui allait avec, commençant tranquillement à discuter avec lui de ses petits problèmes de vieillesse, ses rhumatismes, des choses qui étaient malheureusement bien trop banales à son âge.

Cependant, même si cela pouvait paraître sans intérêt, de simples sujets de conversation pour faire passer le temps, Solen fut immédiatement pris dans la discussion, commençant à proposer des idées et hypothèses possibles pour soulager un peu ses douleurs. Il n'était assurément pas un expert dans le corps humain, mais ses connaissances dans le domaine de la santé sauraient sûrement apporter un peu d'aide à cette bien gentil dame qui lui faisait même oublier son manque de sociabilité.

Fatalement désinhibé, l'esprit du prétendu elfe ne tarda pas à divaguer, commençant à parler de sa vie passée sur les mers, parlant de sa famille, de comment il en était venu à devenir médecin de bord, puis son passage dans la Marine et son intégration dans l'unité d'Aslan Moore. Un bon petit parcours de vie qu'elle déballa presque machinalement avec plaisir, heureux d'avoir quelqu'un pour écouter ce pauvre jeune homme qui n'avait toujours souhaité, dans le fond, qu'une vie tranquille et sans pépins. Enfin, ce n'était pas comme si l'homme-tigre n'avait déjà essayé de le motiver à se confier à quelqu'un, si ce n'était lui, mais son cœur s'était toujours tenu fermé sur son histoire, protégé par un cadenas dont seule cette vice-amirale – Solen l'apprendra probablement pendant leur discussion – avait su trouver la clé.

... Je dois avouer que parler de moi est plutôt … Agréable.

Et sans doute un poil égocentrique, mais pour le modeste médecin qu'il était, c'était la preuve qu'il était réellement comblé. Au point de ne se rendre compte qu'à la fin de leur discussion qu'ils avaient passé la matin à profiter de l'air extérieur et à discuter entre deux tasses de thé, réalisant alors que midi avait sonné, n'ayant même perçu la présence pourtant assez évidente d'une jeune fille non loin d'eux …

Mais en vérité, il s'en fichait pas mal.
De toute façon, il n'était sur cet aéronef que pour accomplir son travail.
Alors il avait bien le droit d'en profiter un petit peu
… Surtout si cela le menait à de si belles rencontres.

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] C7Fr8Np
Klara Farell, Guide touristique en vadrouille

Le voyage avait été plutôt tranquille pour Klara. Agissant en tant que simple touriste, elle pouvait compter sur la présence d'Abigail Walker pour que sa présence paraisse légitime et qu'on ne vienne pas trop l'embêter. Elle parvint d'ailleurs à négocier avec l'officière et les cuisines de l'aéronef pour profiter chaque soir d'une viande bien saignante, plus qu'heureuse de pouvoir correctement se sustenter sans provoquer le chaos à bord, et put ainsi profiter pleinement de son temps libre pour se promener sur le pont et s'intéresser à toutes les personnes en présence, notamment les marines.

Elle repéra ainsi assez aisément quelques visages connus de la Marine, qu'elle avait put apercevoir dans les journaux, notamment la joyeuse vieille dame aux cheveux rouges carmin qu'elle aurait bien approché si elle n'était pas une vice-amirale et donc nécessairement occupée, ou encore le Colonel Hisagi qui faisait souffrir ses subordonnés à longueur de journées, en tout cas sur une partie du voyage avant qu'une certaine Tama vienne chambouler tout cela.

Mais l'intérêt de la vampire se porta bien plus sur les discussions qu'elle pouvait capter ici et là, cherchant à découvrir des choses qu'elle ne connaissait pas. Des connaissances sur l'endroit où ils se trouvaient actuellement, l'actualité sur place tout comme sur la Marine, tout était intéressant pour elle. C'était sa façon à elle de profiter du voyage : l'instruction. Elle interrogea d'ailleurs quelques marines qui semblaient être des officiers supérieurs – si ce n'était ceux qui semblaient les connaître –, à l'image des commandants Minsk et Frans, pour découvrir qui ils étaient et retenir leurs visages.

Mais à vrai dire, plus les jours passaient, et plus Klara s'excitait. Plus encore que les membres de la Marine et les quelques agents du Cipher Pol présents sur place, il y avait une personne qui se trouvait présent dont elle avait grande hâte de faire la connaissance : Cull Undying. Depuis que l'unité d'Aslan s'était ralliée sous la bannière d'Unite, l'équipage du Contre-Amiral Keigo, la jeune femme n'avait pas manqué de vouloir s'informer sur les nouvelles têtes qu'elle pourrait avoir l'occasion de croiser parmi ces récents collègues, ne manquant pas de découvrir alors qu'il s'y trouvait un autre vampire, une autre personne de la même race qu'elle.

Cela pouvait paraître ainsi très enfantin, loin de la maturité qui était pourtant caractéristique de sa façon d'être et de penser, mais après avoir découvert cela, elle s'était mise en tête d'aller le trouver pour pouvoir discuter avec lui, sans vraiment savoir de quoi parler, mais avec la motivation de s'en faire une bonne connaissance, si ce n'était un ami. Il n'était pas vraiment donné l'occasion pour elle de rencontrer d'autres vampires, après tout.

Ainsi, en apprenant qu'elle ferait parti des envoyés d'Unite sur cette mission, elle n'avait pas hésité à sauter sur l'occasion, voyant autant là l'opportunité de rencontrer ce Cull que de découvrir un royaume qu'elle aurait difficilement pu découvrir autrement. Une fois en place dans l'aéronef cependant, elle avait eu l'idée étrange de garder cela comme clou du spectacle de ce petit voyage à travers le royaume. Elle-même n'avait pas compris ce choix de sa part, mais en tout cas, elle s'y était tenu, au moins pendant un temps, avant que son excitation ne soit mise à rude épreuve.

Finalement, elle avait craqué sur l'un des derniers jours du trajet, partant soudainement à sa recherche pour lancer une discussion avec lui. Elle était déterminée, mais gardait un air très calme, progressant sur le pont en observant tout autour d'elle. Au bout d'un moment, elle repéra le comptable, et ne réfléchit pas, s'avançant vers lui d'un pas assuré.

Bonjouuur ! Vous devez être Cull Undying ! Moi c'est Klara Farell, je suis comme vous !

Heureusement pour elle, Klara eut la lucidité de ne pas dire clairement qu'elle était un vampire. Elle l'avait caché volontairement sans soucis jusqu'à maintenant, il aurait été bien dommage de balayer cela en se trompant sur la personne qu'elle venait d'interpeller. Enfin, elle avait confiance en sa mémoire et bien évidemment elle avait pris la peine de trouver un moyen de connaître le visage de l'homme … Mais malheureusement, un sosie improbable n'était jamais à exclure …

Au pire maintenant, elle passerait pour une étrange folle.
Au mieux elle avait entamé la conversation avec son homologue sans soucis.
Dans tous les cas … Elle s'en fichait pas mal, en vérité.

HRP:
Aslan Moore
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Contre-amiral
Sakuga Keigo
Messages : 2355
Race : Ange
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue50/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue12/750[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (12/750)
Berrys: 999.999.999.999B
Contre-amiral
Mar 11 Avr - 11:08
Chéri j'ai cassé les joueurs  [1]


[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Raine10[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Txhl
Lieutenant Raine Taeau & Colonel Darius Borewill,
Membres de la Marine affiliés à Unite

Le groupe représentant Unite était arrivé ensemble sous la juridiction et la direction de celui qui était une des têtes pensantes de l'organisation surtout au niveau de la logistique. Si cela paraissait des vacances pour un bon moment pour le lieutenant qui avait accepté la proposition de Cull, celui se délectait d'avance d'un verre de whisky en regardant l'entraînement qui était en cours. Ce baroudeur qui écumait les bars et les différents pays pour Unite souhaitait avant tout retrouver dans cette nation terrestre le meilleur alcool et quoi de mieux que des soldats de l'armée locale pour le renseigner sur le précieux nectar qu'il fallait acheter en ces terres.

De son côté le Colonel Borewill regardait sans grand intérêt les entraînements qui se déroulaient sur l'aéronef. Le Constantiniste se tenait en lisant quelques récits sur les informations récentes ainsi que les différentes opérations prévus par Unite. En l'absence de son capitaine parti avec une grande majorité de l'équipage dans le Nouveau Monde, il était donc le chef militaire de l'équipage en dehors de la juridiction du Nouveau Monde si on exceptait bien évidemment le Vice-Amiral Machigan qui agissait beaucoup plus comme un électron libre sous les conseils du Keigo plutôt qu'un véritable membre de Unite. Il avait également passé une partie du temps à patienter devant la cabine du Vice-Amiral Matochika Cho pour lui transmettre un message qui aurait pu attendre mais c'était le seul ordre qui venait du Keigo quand il eut entendu parler de cet entraînement militaire. Si le musicien s'était surpris à la vue du Colonel, sa phrase fut rire le croyant avant que celui-ci ne lui réponde en lui tendant la main.

- Je ne suis ici que pour délivrer des remerciements de la part de mon capitaine Contre-Amiral et Paladin, Sakuga Keigo. Je le cite lui-même "Oh tu vas voir le Vice-Amiral Matochika Cho ? Remercie-le de m'avoir sauvé la vie sur Ukkari à l'époque où je n'étais qu'un commandant". Cela aurait certainement pu attendre mais mon capitaine est haut en couleur. Je me présente Darius Borewill, Colonel et représentant de la marine pour Unite.

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Cull10
Cull Undying, Agent du CP1,
Comptable de Unite.

Le comptable avait travaillé plusieurs dossiers depuis son arrivée dans l'Empire Kalhatien, il devait s'assurer qu'il pourrait obtenir les autorisations nécessaires pour y construire une des nombreuses banques affiliés à Unite. Cet exercice n'était qu'un prétexte pour le comptable pour établir des nouveaux contrats et trouver des nouveaux partenaires pour Unite et peut-être ainsi créer de nouvelles collaborations avec des futures membres de l'équipage.

-Enchanté, vous aussi vous êtes comptable et commercial ?, dirait-il d'une manière bien intéressé avant de se rappeler brièvement de ses notes pour connaître le nom de famille et le prénom de chaque membre de Unite. Ah oui, vous êtes une membre de l'unité du Lieutenant Moore, mon capitaine a transmis beaucoup d'éloges à propos de votre unité. Souhaitez-vous m'accompagner ?

Il avait bien évidemment en tête le métier de la jeune femme pour qu'elle le guide vers des spots intéressants de l'endroit qu'ils allaient visiter. Le but étant de trouver l'endroit parfait pour commencer l'implantation commerciale de Unite et pour cela il fallait savoir où prospecter. Ainsi une fois que le voyage s'était conclu, le bureaucrate regarderait avec attention les personnes se trouvant dans l'assemblée. L'arrivée de l'ancien amiral Shirokuma était une véritable aubaine qu'il ne fallait pas manquer, c'était sûrement un contact politique important sûrement pour la suite des opérations commerciales que le comptable voulait mettre en place.
Codage par Libella sur Graphiorum


Listes des PNJs :
Cull Undying, Agent CP1, Lvl 38
Darius Borewill, Colonel de la Marine, lvl 37
Raine Taeau, Lieutenant de la Marine, lvl 34

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Signat10

Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Sakuga Keigo
Revenir en haut Aller en bas
Shura Emberys
Shura Emberys
Messages : 148
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue31/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue184/220[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (184/220)
Berrys: 327.895.000 B
Mar 11 Avr - 23:44

les histoires se cachent partout
groupe 1

ft. Rébéna Té Ra, Nils Gratz, Aslan Moore,
Sakuga Keigo & Ren Tao

Janvier 1508, Empire Kalhatien, Red Line



Sirpa
Ambrose Galene
Arros

Les pupilles d'Arros s'écarquillèrent, brièvement, en observant l'espace qui se dévoilait à eux après cette arrivée pour le moins... soudaine. Les reliefs cramoisis des roches de Red Line cernaient son regard... jusqu'à ce qu'une main ne l'attrape par le col, de derrière – celle d'Ambrose qui l'empêcha de mettre un pied dans le vide inconsciemment en le tirant vers lui d'un seul coup. La silhouette de Sirpa les observait à quelques pas de là, indifférente à leurs éclats de voix – elle se concentrait sur le discours des deux individus qui les avaient amenés ici. Ses yeux s'attardèrent sur ses paumes, sur l'ombre de ses avant-bras – s'était-elle vraiment téléportée ?.

« Puisque nous parlons d'une base secrète, j'imagine que nous n'avons que très peu d'informations y compris du côté des marines sur sa potentielle localisation ? Dans le cas contraire, ils l'auraient déjà détruite ou utilisé son contenu contre le mouvement. »


Ambrose se rapprocha du groupuscule, la main glissée dans sa nuque quelques instants plus tôt revenant le long de son corps.

« On raconte que la Première province est le berceau de l'écriture. Est-ce que quelqu'un comme lui n'aurait pas eu tendance à choisir un espace aussi fertile en connaissance pour s'y établir ?, avec Shura à Ohara, le timing ne pouvait être plus cocasse.
Parfois la cachette la plus sûre est au milieu des ennemis, là où on ne te cherchera pas. La Sixième province dispose de nombreux endroits qui pourraient abriter cette... base. »


Arros se rapprocha à son tour, l'air toujours imprégné de cette curiosité naturelle tandis que son regard jonglait entre les visages des différentes personnes présentes – de cette femme à la réputation particulière au plus petit d'entre eux.

« Avez-vous des contacts sur place ? », demanda-t-il en insistant davantage sur les têtes pensantes qu'il reconnaissait à leurs simples hauts faits – et wanted. « Non pas que ce ne soit pas un plaisir de travailler ensemble..., souffla-t-il. mais un aussi large groupe peut être facilement repérable, haha. Sauf si l'objectif est de passer en force ? »


Après quelques temps – et écoute des diverses réponses qui leur furent données – ce fut au tour d'Ambrose de questionner leurs vis-à-vis, notamment sur quelques détails.

« Arias a-t-il laissé quel qu'indice que ce soit qui permettrait de réduire le champ des recherches ? De toute évidence, nous ne pouvons pas miser entièrement sur l'une des provinces et s'y rendre comme un seul homme... au risque de miser sur la mauvaise. Je suppose que nous allons devoir nous séparer. », son attention se tourna vers son acolyte, cette fois-ci, sur un ton un peu plus intimiste. « As-tu endendu quoi que ce soit sur l'état de ces provinces dernièrement Sirpa ? Si un quelconque évènement ou changement les traverse, cela pourrait nous être utile. »


récapitulatif:

_________________


THE ETERNAL CONQUEROR







SHURA EMBERYS


Shura Emberys
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1367
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue50/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue407/750[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (407/750)
Berrys: 999.999.999.999 B
Mer 12 Avr - 0:15
S’infiltrer n’avait pas été la chose la plus compliqué, cependant… C’est bien traquer la ou les personnes qui se montrait difficile. Le pays était grand et le moins qu’on puisse dire, chercher UNE personne dans ce genre d’endroit, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin ! Au nombre de trois, ce sont des compagnons de Ren qui se sont rendu pour le compte du Nightmare Cartel sur cet Empire Kalhatien. Ayabusa menait l’opération secondée par Tsuki’ et Dark ferait office de garde du corps ! Une chose était sûre, ils y allaient tranquillement et pour cause, ce groupe d’assassins étaient difficiles à trouver ou même repérer, or, cela ne veut dire qu’une chose : ils sont efficaces. Ren n’avait pas pu se déplacer suite à quelques soucis, mais il faisait largement confiance à Tsuki’ et Ayabusa ! Concernant Dark, cette dernière était toujours en froid avec Ren, ne le supportant que parce qu’il protège son frère. Mais sans cela…

Avançant dans cet endroit discrètement, le trio s’assurait que ses déplacements ne soient pas eux-mêmes tracés. Pour se faire, Dark et Tsuki’ usaient de leurs hakis de l’observation tandis que Ayabusa se tenait prêt à agir en cas d’attaque. Finalement, les indices les menaient à ce qui semblait être des ruines. Si de prime abord elles semblaient magnifiques, il n’y avait aucun temps pour s’émerveiller devant cette architecture ancienne. Cet endroit était parfait pour se perdre ET se cacher. Pourtant, Ayabusa remit ses lunettes sur le bout de son nez et vint à choisir sa stratégie.

« On ne se sépare pas … Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai un mauvais pressentiment… »
« Pff… »

La dragonne semblait se moquer d’Ayabusa, mais quelques regards suffirent à la calmer un peu. Elle était ainsi, à vanner parfois les gens quand ces derniers se montraient peureux. Du point de vue du stratège, il valait mieux rester groupé car c’est un endroit idéal pour une embuscade de leur part, mais aussi en être victime. Alors c’est ainsi qu’il travaillerait, avec ses deux coéquipières. Se fiant à leurs capacités, que ça soit dû à un fruit du démon ou leurs hakis, ils finirent par ressentir une seule présence. Une seule ? Voilà qui est très troublant pensèrent-ils… Soupirant longuement, l’homme ex marine vint à doucement répartir les tâches.

« Dark, tu gardes l’homme à l’œil, Tsuki’ on va le prendre en tenaille. »

Dispatchant les tâches, Le groupuscule se scinda en trois pour former un triangle autour de ladite personne. Chacun protégeait les deux autres de part sa vision et sa méfiance. La mission était simple en théorie, mais la méfiance poussait le groupe à être vigilent. Il ne fallait en aucun cas faire d’esclandre et pour cause, qui sait quelles forces se trouvent sur l’île ? Le but était de venir, trouver la cible et repartir tout simplement.
Se cachant en usant de leurs environnements, le trio vint à se positionner comme il faut et triangle et de ce fait, ils pouvaient agir paisiblement. Ayabusa étant un adepte des bluffs et des diversions, il essaya de voir s’il y avait de l’écho en jetant une pierre plus loin. Trouvant que l’écho était suffisant, l’épéiste finit par prendre la parole, toujours cache derrière un pilier imposant.

« Il est bien difficile de vous trouver… »

Une phrase énigmatique qui ne laissait présager rien de bon. Pourtant, la voix de l’homme n’était pas menaçante, une simple façon de dire « hello ». Laissant la voix se faire emporter au loin, il reprit la parole.

« Inutile de paniquer… Je ne suis pas là pour un combat à mort. Mais j’ai un message important à transmettre de la part… du Nightmare Cartel. »

Annonçant la couleur, l’homme espérait que la personne serait la prétendue cible, sans quoi repartir à la recherche à l’inconnu allait être grandement pénible selon lui. Tsuki’ et Dark ne relâchaient nullement la pression, usant de leurs hakis pour ne pas être surprises par des voix supplémentaires. Prêtes à agir, ces dernières servaient là de soutient à Ayabusa, ce dernier faisant seul les négociations pour l’heure.

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3300

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 12 Avr - 22:11



Cho Matochika "Le Musicien" & Griselda "aux ailes grises" A'Tridus
Vice-Amiraux

Les voyages forment la jeunesse. Que ce soit la Vice-Amirale A’Tridus qui avait accepté de parler à de nombreuses personnes, ou encore le Vice-Amiral Matochika dont les cordes n’en finissaient plus d’être grattées, chacun semblait gérer le passage de Marijoa à l’Empire à sa manière. Pour le musicien, c’était cependant un sentiment étrange que de se sentir épié. Il avait fait installer devant sa porte de cabine une boite aux lettres pour recevoir les lettres d’amour : et étonnement il en avait déjà reçu quatre. Certes, il reconnaissait l’écriture de Griselda qui avait sûrement voulu en jouer avec de manière taquine, mais les trois autres étaient réelles. Quand il sortit de sa cabine, ce fut donc sans gêne qu’il demanda à la personne en face de lui si elle n’avait pas décidé de lui en adresser une. La réponse l’interpella lorsqu’il remarqua qu’il n’avait pas affaire à un admirateur…

    - Autant pour moi alors. Sakuga Keigo, le Paladin… Il m’a déjà remercié en devenant l’une des figures du Constantinisme, mais transmettez-lui tout de même mes sentiments distingués.

Un sourire sincère s’était élancé sur ses lèvres. Il discuterait alors un peu avec le Colonel si ce dernier le désirait avant de mettre fin à l’échange quand il faudrait aller se sustenter.

L’équipage du Compost était si original qu’on avait fini par enregistrer ses membres indépendamment de leur volonté, et que les accepter sur tout type de mission sans trop questionner leur présence était devenu une habitude. Griselda avait d’ailleurs personnellement pris en charge l’intégration de Ginny et de Rykyufu quand elle avait appris que Mama serait de la partie. En tant que mentor à Marineford et ancienne Vice-Amirale de Grand Line, elle n’était pas sans connaître les exploits – et les méfaits – du Compost. L’originalité de la demoiselle dénota particulièrement auprès des moins gradés, mais les plus expérimentés se contentaient de sourire en serrant la main tendue par la rouquine.

Devant le « Mamie » lancé par hasard, Griselda sourit et mit une main maternelle au sommet de la tête de la jeune femme, esquivant la grenouille qui se trouvait dessus sans la snober.

    - Ginny…

Elle n’eut pas le temps de finir que déjà la timidité avait rattrapé la demoiselle et qu’elle s’enfuit. Si elle revenait à la charge, Griselda l’inviterait à manger quelques gâteaux secs et à boire un verre de lait ou un jus de fruit. Le trajet continuerait et se terminerait sur l’atterrissage et l’apparition d’un John Pacifique en fauteuil roulant.

Au bout de la fin de la première semaine, le Colonel Hisagi fut introuvable – pour le plus grand bonheur de Nana Yonjuu qui remerciait la maladresse de Tama. Il fuyait avec ferveur l’ange en armure, même s’il avait eu le temps de s’entrainer avec Mama, Abigail et tant d’autres. Du côté de la Yonjuu, après avoir été abordée par un Yzis Archer prévenant, elle se rendit compte que la proposition de partenariat pour l’entrainement la stressait toujours autant. Heureusement cette personne avait l’air moins insistante que Hisagi, et elle accepterait d’échanger quelques passes d’armes avant l’atterrissage.


John Pacifique, "Ex-Shirokuma"
Ambassadeur de la Marine dans l'Empire Kalhatien

Après avoir mis l’aéronef à quai – ce qui s’apparentait à une structure capable de le tenir à cent mètres du sol, et à un ascenseur pouvant descendre cette distance en quelques instants – il fallut bientôt rejoindre ses quartiers, y déposer ses affaires – sauf celles nécessaires à l’exercice militaire – et rejoindre le terrain central. John Pacifique y discutait déjà avec Cho Matochika, en attendant que tous les autres n’arrivent… Ce qui ne tarda pas.

    - L’Exécuteur Kalhatien en met du temps…, se plaignit Hisagi en tête de son rang militaire.

Les civils étaient encore mêlés aux rangs dans le but de montrer à la troupe qui devait arriver d’un instant à l’autre qui appartenait à la délégation marine… Et quand enfin une présence se détacha, à l’étonnement général de ceux qui s’attendaient voir arriver un escadron, John Pacifique s’avança en fronçant les sourcils.

    - Où est l’Exécuteur ?
    - Il m’a demandé de vous donner cela, ferait le nain aux airs peu farouches.
    - De quoi s’agit-il ? Lancerait le Vice-Amiral Matochika.

Les deux hommes ouvriraient la boite. Il s’y trouvait un simple miroir de poche. S’approchant sans le toucher, John se retournerait brusquement en entendant quelque chose siffler dans les airs.

    - Merde ! Hurlerait-il alors.

Il était trop tard. La flèche serait interceptée plus loin par Cho, et lui ainsi que toutes les personnes autour disparaitraient sans sommation, parmi lesquelles l’équipe de Tama et celle de l’Archer, mais aussi Revinal Frans et Hisagi.

Pacifique écarquillerait les yeux sans comprendre, cherchant à savoir ce qui venait de se dérouler. Les personnes ayant disparues avaient été absorbées dans un rayon autour de la flèche. Griselda ne sembla pas s’affoler, mais s’était approchée de ses alliés. John lâcha le miroir au sol, et d’un geste maladroit Yonjuu le ramassa. Alors le paysage autour de ceux encore présents se déforma. C’était une sensation étrange, comme celle d’être transportés dans un vortex. L’A’Tridus attrapa par réflexe Ginny, qui était la plus proche d’elle, et Solen, dans le but de les protéger. John était lui moins à l’aise à cause de son fauteuil et ne pourrait s’occuper que de lui. Quand ils atterriraient dans l’herbe multicolore, le souffle court, certains nauséeux tels que Yonjuu, et le miroir brisé sur le sol, la voix de Pacifique s’élèverait avec étonnement :

    - C’est la Première Province… Nous avons fait des milliers de kilomètres…

Les escargophones n’avaient malheureusement pas apprécié le voyage, et étaient complètement déboussolés. Il leur faudrait plusieurs jours pour pouvoir à nouveau communiquer correctement, et les petits êtres comme Ryukufu avaient sûrement moins aimés le voyage. Les alentours étaient cloisonnés dans la pénombre de la nuit, ce qui n'aidait pas à se faire une idée exacte de la situation, mais la capitale était discernable à l'horizon, même s'il faudrait quelques heures de trajet pour profiter de son apparence. Quelques maisonnées étaient dispersées ça et là dans ce qui semblait être la plaine où ils avaient atterri, et des chaines de montagne se trouvaient à l'opposée de Kalhat. Là-bas, quelques lumières laissaient penser à un village. Entre la capitale et leur position actuelle semblait se trouver une forêt. Fallait-il attendre le jour pour bouger ? Ou se diriger vers l'un des points discernables ?

    - Où est la Vice-Amirale ? Demanderait alors l’estropié qui remarquerait que ses troupes s’étaient réduites à vue d’œil.



Griselda "aux ailes grises" A'Tridus
Vice-Amirale
    - Vous allez bien ? Ferait la Vice-Amirale en se relevant difficilement, ayant atterri sur les fesses pour que Ginny atterrisse sur elle. Oh, on dirait qu’on n’est plus dans la Treizième Province.

En effet, le paysage de guerre avait laissé place à un paysage de contes. L’heure avait d’ailleurs changé puisqu’il se faisait tard. La lumière du soleil s’éteignait à l’horizon, laissant place au début de la nuit. L’humidité ambiante était plus prononcée que quelques instants auparavant. De grands samares s’envolaient à chaque coup de vent, s’échappant d’arbres aux fruits multicolores. Griselda observerait les environs : ils se trouvaient dans une clairière, sans nul doute le lieu d’habitation de créatures d’ordinaire plutôt rares. D’ailleurs, des yeux globuleux observaient la petite troupe qui venait d’atterrir. Des créatures qui n’avaient jamais quitté l’Empire malgré les tentatives de braconnage… Des Long-Cous.


Long-Cous
Créatures de l'Empire Kalhatien

Leurs petits cris semblables à ceux des renards – des glapissements – s’échappaient de leurs museaux mal formés, aux respirations saccadées. Ils faisaient au garrot la taille d'un gros chien. Autour des nouveaux arrivants, des petites créatures lumineuses venaient se poser sur les fruits, faisant ressortir les couleurs variées et souvent multiples du paysage.

    - Nous pourrions profiter du paysage ou chercher à sortir d’ici, fit remarquer Griselda. Mais nous ne sommes pas pressés.

Elle ne semblait pas inquiète, peut-être la sagesse de la vieillesse : s’ils avaient atterri, c’était que les autres aussi. Et s’ils n’étaient pas capables de se défendre eux-mêmes, alors il était certain que la présence d’une vieille femme, d’une enfant et d’un médecin ne changeraient certainement pas la donne.


Vyvian
Membre de la Guilde des Assassins.

Il avait fui le plus qu’il pouvait, et seule sa connaissance du terrain lui avait permis de prendre l’ascendant dans cette fuite. Ayant fui sa propre identité pour éviter d’être traqué par le Dragon Céleste qui avait capturé son ancien capitaine, ou de devoir payer les dettes de celui-ci, il avait à présent peur pour sa propre vie. D’habitude joyeux, la voix d’Ayabusa l’angoissa un instant, ce que n’auraient aucun mal à sentir les membres de Shadow Ghost.

    - Je pensais pas que vous m’acculeriez à ce point-là, commenta l’assassin masqué en touchant la stèle derrière lui sur laquelle se trouvait une machine à écrire de vieille facture.

A peine eut-il touché celle-ci que l’espace autour des Shadow Ghost et le sien se distendirent.

Il fallut quelques brefs instants aux paires d’yeux pour s’adapter au nouvel environnement. La caverne était sombre, cependant pas dépourvue de lumières. Un long chemin se trouvait devant eux, parcouru de minerais. S’ils observaient autour d’eux, Ayabusa et ses alliés pourraient constater pléthore de documents manuscrits, jaunis par le temps, ainsi qu’une table et un lit de camps. Ils ne se trouvaient plus à l’endroit où ils étaient quelques instants auparavant. Et l’étrange assassin n’était plus là. Ils venaient de « perdre » leur proie, mais était-ce vraiment la priorité ? Leurs escargophones n’étaient plus opérationnels pour les prochaines heures.


Nörglein Svinfylkingar "Le Hachoir des Terres"
Main Gauche de la Horde des Tréfonds.
    - De diou, y’s’passe quoi par ici ?

La voix qui résonnait dans le couloir était celle d’un nain qui s’approcha de la galerie. En observant son uniforme, l’informateur n’aurait aucun mal à comprendre qu’il s’agissait d’un membre d’une tristement célèbre compagnie : la Very Melon Society. Pis encore, il s’agissait d’un des membres de la Horde des Tréfonds. Et pas n’importe lequel : renommé à 200.000.000 Berrys, il s’agissait de la main gauche, Nörglein Svinfylkingar, suivi de quelques têtes connues de la Horde, dissimulées par le manque de lumière.

Dans la treizième province :

En s’intéressant à l’une des capitales de l’Empire, les membres de la Ligue Egéenne de Milon seraient amenés à discuter avec un certain nombre de marchands dont ils pourraient récupérer les contacts. La plupart proposait des objets originaux, mais pas uniques : tout avait été créé un peu partout… Même s’il y avait définitivement d’importants commerces qui pouvaient être amenés à s’étendre à travers le monde, ils semblaient animés par une forme d’autarcie propre au Royaume. Quelques exceptions étaient cependant à noter : Armani Compagnie, la chaine de parfums la plus célèbre du monde dirigée par la célèbre marchande Franceska Armani, ainsi que Caroll’s Clockwork dont le nom avait récemment été racheté, s’étaient étendus jusqu’ici. Parmi les constructeurs de navires, c’était la très éminente Galley-La Company qui tenait la majeure partie des parts, même s’ils semblaient lutter avec l’approvisionnement des matières premières qu’ils savaient travaillés, n’étant pas habitués aux bois du Nouveau Monde, majoritaires ici.

Quelques commerces locaux offraient des prestations et des produits très finement travaillés. Ainsi on pouvait noter l’excellente chaine de commerce de soie qui venait de la Première Province, Arachno’Filia, dont les champs étaient réputés chez les marchands jusqu’ici, mais aussi des personnes originaires de la Maison de la Sagesse qui avaient monté des cabinets de conseils en art.

Enfin, il était à noter qu’en terme de ressources les plus grands marchands du monde se battaient pour obtenir les faveurs de Christine & The King, l’enseigne de Haute Couture la plus réputée du Royaume. Le matériel de guerre était complètement mis sous la tutelle de l’Empire, et de nombreux accords commerciaux empêchaient la création d’entreprises directes hors du contrôle de celle-ci, à l’exception du commerce maritime qui ne semblait représenter qu’un enjeu sinon maigre au moins dissimulé.

Croisant donc la route de plusieurs marchands, les membres de la Ligue comprendraient qu’ils avaient des opportunités et pourraient s’informer plus en détail chez certains d’entre eux. Les bas quartiers n’étaient pas peuplés de nombreux énergumènes influents, mais il existait quelques rats dont les oreilles trainaient et qui apportaient leur lot d’informations.


Manfred
Chasseur de marine. Recherché pour 143.000.000 B.

    - Je vous jure que c’est une bonne info ! Vous ne le regretterez pas ! … Et merde, soupirerait Manfred, abattu.

Il venait d’essuyer un nouveau refus. Connu par les services du Gouvernement Mondial, il avait choisi le recours de l’Empire Khalatien pour se cacher. A vrai dire, il fuyait quelqu’un dont personne n’avait envie d’être l’ennemi : Mohero. Celui-ci le poursuivait parfois sur son temps libre, comme s’ils jouaient à jeu du chat et de la souris. Et pour cause, Manfred semblait rechercher des proies même en cette période sombre.

    - Eh, vous ! Je vous assure qu’il y a quelque chose à gagner, ici, ferait-il en se levant devant les membres de la Ligue.

A peine aurait-il esquissé un mouvement pour se lever en leur présentant sa bourse qu’il trébucherait maladroitement dans leur direction. Rattrapant au vol le diamant qui serait tiré de sa bourse, il observerait le monde se déformer devant lui. Il ne serait pas le seul à disparaître puisque les Polémarques seraient soudain absorbés dans un tourbillon étrange, une sorte de vortex invisible qui modifierait complètement l’endroit où ils se trouvaient.

Et alors ils comprendraient rapidement qu’ils n’étaient plus au même endroit. Au contraire, ils se trouvaient dans une arrière-boutique où de nombreux diamants étaient entreposés, mais aussi des bijoux très ouvragés.

    - J’vous jure que je ne sais pas ce qu’il se passe…
    - Qui est là ?



Sir Bartholomew Anthony Gingersnap the Third
Enquêteur du consulat.

La personne qui venait d’entrer n’avait rien d’un bijoutier. Il tenait dans sa main un morceau de bois qu’on aurait pu confronter avec une baguette, de toute évidence solide et qui émettait une lumière suffisante pour éclairer la pièce.

    - Sir Bartholomew Anthony Gingersnap the Third, enquêteur officiel du consulat, se présenta ce dernier en regardant les membres de la Ligue Egéenne de Milon. Que faites-vous dans la Bijouterie Exquise de Kalhat ?

Kalhat, la mythique et singulière capitale de la première province.


Erwin Dog, "L'Imprévu" & Kichiko Jonas "Le Brillant"

Les révolutionnaires réunis avaient l’air de s’interroger tout autant qu’Ambrose sur les informations qui leur manquait. Erwin Dog observait la scène d’un air détaché, et se tourna vers Jonas Kichiko qui admit une grimace devant les questions précises qui étaient posées.

    - Il n’y a pas beaucoup d’informations… Nous savons seulement qu’elle se trouve quelque part entre ces chaines de montagnes et la capitale Kalhat…
    - Si nous avons peu d’informations, et comme le souligne ce jeune homme sur le fait de se déplacer en grands groupes, nous devrions nous séparer, avança Anthonin Belos qui semblait prêt à sauter sur l’occasion de s’éloigner de certaines personnes de ce groupe.

Erwin Dog ne disait rien, observant simplement les réactions des uns et des autres. Il n’était pas là pour diriger la mission, bien au contraire. C’était les participants qui seraient les maitres de leur destin, et de leurs trouvailles. Après un bref moment de réflexion, Jonas se tournerait vers Silas en s’intéressant à ce qu’elle avait elle aussi à dire : il avait eu l’information qu’elle était portée dans les journaux. Ainsi, elle aurait sûrement plus d’informations : si elle connaissait un peu la topologie des lieux elle saurait que deux options s’offraient à eux. Ils pouvaient s’enfoncer dans les montagnes, à leurs risques et périls, ou se diriger vers la capitale et interroger ceux qui se trouvaient dans les environs pour obtenir peut-être plus d’informations.

Elle saurait aussi que les bandits qui agissaient ici étaient là depuis longtemps. Dans la sixième province, il y avait sûrement des informations à obtenir auprès des brigands, dont les actions se trouvaient être erratiques ces derniers temps. Ils étaient peut-être poussés à agir violemment sous le coup d’une pression extérieure. De même, les informations en provenance de la première province n’étaient d’habitude pas nombreuses, mais elles s’étaient complètement taries ces derniers temps.

    - On peut faire deux groupes, avança Jonas. Un qui s’enfonce dans les montagnes, l’autre qui se dirige vers Kalhat pour obtenir plus d’informations. Cela me paraît raisonnable… Vous souhaitez prendre part à quelle expédition ?

Pour Cid, Anthonin ainsi qu’une partie des autres révolutionnaires, ce serait direction Kalhat. Miss Rai Bag, Lilith, Gnoméo et enfin Rai Bag iraient en direction des montagnes pour tenter de trouver la base au sein des montagnes, ou peut-être des brigands qui pourraient leur fournir plus d’informations… A leurs risques et périls.

Il n'y a pas d'ordre pour ce premier tour. Vous avez une semaine pour poster ! Voici le groupe concerné : Sakuga / Aslan / Ren / Nils / Rébéna / Shura
Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1367
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue50/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue407/750[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (407/750)
Berrys: 999.999.999.999 B
Mer 12 Avr - 23:25
Le plan était simple, une fois cette personne encerclée, les négociations pouvaient débuter. Tel était le plan de base, mais rien ne se passe comme prévu comme toujours. Tandis que les paroles fusaient quelque peu pour signaler la présence et mettre la pression à autrui, voilà que la « cible » réplique. Si le ton laisse transparaitre quelques émotions positives pour le stratège, la suite n’en est que désagréable et pour cause, alors qu’il allait se découvrir pour le rejoindre, voilà qu’une chose étrange se déroula. La sensation était étrange à décrire. Ayabusa, Dark et Tsuki’ eurent l’impression de perdre l’équilibre un court moment, comme si leurs sens étaient déstabilisés et la vision se troubla. Une envie de vomir brièvement prit même la rousse qui ne s’attendait pas à cette expérience imprévue. Que venait-il de se passer ? L’endroit semblait avoir totalement changé et les voix semblaient avoir disparues. Auraient-ils changé de dimension ? De lieu tout simplement ? Tout les trois transportés dans ce qui semble être un tunnel, voilà que l’homme à lunette replaça ces dernières sur le bout de son nez. Il ne montrait rien mais fulminait intérieurement… Son plan venait d’échouer à cause d’une donnée capitale : les capacités d’autrui. Certes il aurait dû anticiper des éventualités, mais le don de téléportation ou transport ailleurs reste une chose rare en ce monde, surtout compte tenu de l’utilité que cela peut avoir. Tapant dans une pierre, preuve de son énervement, cela fit ricaner Dark qui trouvait la situation amusante. Voilà ce qu’on appelle un échec !

Se regroupant, Ayabusa essaya de taire les moqueries légères et sous-entendus de la combattante draconnique pour se concentrer sur la situation présente. Observant où ils étaient, le bretteur essaya de se retenir le plus possible, n’appréciant clairement pas le déroulement de cette mission. Ignorant encore où ils sont, il ne réalisait pas encore l’étendue du bordel qui venait de se dérouler par leur trop plein de précautions… Un comble tout de même. Trop de précautions et les choses vont mal, pas assez et c’est la punition. Le stratège venait de prendre un coup dans l’égo c’est certain.

Marchant un peu, voilà que la pièce dévoila doucement ses secrets en tout genre. Une sorte de cachette il faut croire, ou une réserve littéraire ? Tandis que Dark et Tsuki’ montaient la garde en essayant de repérer autrui, Ayabusa faisait le rat de bibliothèque fouillant les divers parchemins et trouvant même des informations juteuses. Voilà qui pourrait mettre mal un certain exécuteur, ce dernier semblant vouloir se garder une part d’un gâteau nouvellement découvert ! Ne disant rien sur le coup, il prenait quelques bouts de papiers et notaient les informations en espérant que cela pourrait le servir. Du côté des filles, il fallait se rendre à l’évidence et l’affirmation tomba d’elle-même.

« Disparu… »

Le constat n’affole pas le bretteur, mais l’agace intérieurement. Hors de question de revenir les mains vides, tant pour le nightmare cartel que son boss, il en allait de son honneur de second après tout. Qui plus est, jusqu’à maintenant ses stratagèmes ont toujours marchés à une ou deux exceptions près, ce n’est pas maintenant qu’il allait enchaîner les faux pas. Il reviendrait avec cet homme ou rien du tout !
Les filles se raidirent quand elles sentirent des gens approcher et tandis qu’elles attendaient les ordres, Tsuki’ décrit ce qu’elle ressentait. Des nains ? Se pourrait-il que …

« Restez derrière ! »

Faisant mine de chercher sa route, quand enfin une personne se pointa, l’homme reconnu le fameux uniforme. Si de base cela n’est pas une mauvaise nouvelle, il restait méfiant et se calma un peu quand l’homme sembla surpris plus qu’enragé. Jouant donc les acteurs, le bretteur ne semblait pas être reconnu comme l’homme primé qu’il est. Autant en profiter ! Expliquant donc la situation à sa sauce, arrondissant les angles et saupoudrant cela d’un peu de drama, il se fit passer pour des gens perdus. Il apprit même où ils se trouvaient et cela lui glaça malgré tout le sang. La sixième ?!!! Alors qu’avant ils étaient à la treizième ? Inutile d’avoir le plan sous les yeux, ils sont éloignés plus qu’un peu de ces foutus ruines et pour peu que l’homme ait prit peur, cela signifiait clairement qu’ils avaient potentiellement perdu leur cible. Cette possibilité ennuyait déjà l’homme et ses compagnons. Mais ne perdant pas totalement espoir, il se décida à tenter le tout pour le tout et ne se fit pas prier pour prétendre avoir perdu un compagnon. Décrivant son allure et sa tenue, il ne réussit pas à obtenir des informations réelles, mais espéra qu’en donnant son numéros les nains deviennent d’une certaine manière leurs yeux sans le savoir. Qui plus est, compte tenu de leur appartenance à une société ultra riche, leurs moyens sont clairement développés. Cette « aide » improvisée était bonne à prendre, surtout s’ils sont dispersés un peu partout dans l’Empire !

Suivant les conseils des nains, ils suivirent un chemin bien éclairé et firent le chemin jusqu’à la sortie sans encombre apparente. Ce n’est qu’une fois dehors, quand le soleil éclaira un peu leurs yeux que le trio pu repartir à la chasse. Contrarié c’est certain, mais ils ne lâcheraient pas le morceau. Tsuki’ attendait les ordres, là où une Dark moyennement enjoué demanda ce qu’ils faisaient. Partir ? Continuer ? Sortant une carte des lieux basique, l’homme soupira en constatant qu’ils auraient du chemin à faire…

« Les ruines sont ici… Quant à lui, il faut en apprendre plus… S’il peut se téléporter, nous sommes clairement mal, car c’est potentiellement Erwin Dog… Quelle poisse. En tout cas, voilà un don bien encombrant pour nous. Fini de jouer, il faut retourner aux ruines au plus vite et le traquer en espérant qu’il ne se soit pas téléporté, sans quoi… »

Essayant de passer un appel, l’homme se rendit compte que le sort s’acharne ! Les appareils téléphoniques étaient hors d’usage. Sans doute à cause de ce déplacement imprévu. Grognant, il n’eut pas d’autre choix que d’ordonner le début de la marche, où ils devraient marcher dans les zones sensibles et pouvoir user du fruit de Dark pour se déplacer le plus rapidement possible dans les zones non surveillées.

Retour case départ…

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Contre-amiral
Sakuga Keigo
Messages : 2355
Race : Ange
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue50/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue12/750[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (12/750)
Berrys: 999.999.999.999B
Contre-amiral
Jeu 13 Avr - 14:23
Chéri j'ai cassé les joueurs  [2]

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Cull10
Cull Undying, Agent du CP1,
Comptable de Unite.

Le Vampire était gravement confus de la situation, il avait soufflé un coup avant d'avancer dans la direction du représentant de la marine dans l'empire Kalhatien. L'agent du Cipher Pol n°1 était loin d'être un homme de terrain surtout dans les agents du cipher pol qui peuplait Unite. Ainsi l'homme prit d'abord la parole dans la direction de la légende.

- Il semblerait qu'elle aussi a disparu comme le vice-amiral Matochika Cho., dirait-il dans un premier temps. Cull Undying, agent du CP1 pour vous servir.

Il était dans son milieu naturel, la nuit qui lui permettrait de pouvoir profiter pleinement de ses capacités hypnotiques afin d'influencer les directives du groupe de personnes qui les accompagnaient désormais. Analysant la situation en essayant d'observer les environs, l'agent du cipher pol déciderait alors d'attirer l'attention de son collègue de Unite qui pourrait aligner plus d'un neurone dans sa cervelle afin de l'aider à tirer le clair dans cette histoire. Faisant signe au Colonel Borewill de s'approcher de lui, l'Undying poursuivrait alors sa discussion un peu avec l'ancien amiral de la marine. Ecoutant également en partie la discussion entre Yonjuu Nana et Abigail ainsi que la réponse de John Pacifique.

- Je suis tout à fait d'accord sur ce point. Nous ne serions pas dérangés par la nuit, si nous adoptons cette configuration., dirait-il en regardant Klara d'un oeil. Séparons en deux groupes afin d'explorer les environs et une partie d'entre nous pourrait protéger cet endroit qui serait un point de rendez-vous. Je propose ainsi que les deux personnes qui auraient les capacités de mener les recherches accompagnées, cela me frustre de devoir le dire mais c'est cette femme et moi ici présents. Nous sommes des vampires, il est donc plus efficace pour nous de nous déplacer en cette nuit. Surtout que dans la situation présente, les personnes qui nous ont transportés ici pourraient attaquer à tout moment.

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Raine10[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Txhl
Lieutenant Raine Taeau & Colonel Darius Borewill,
Membres de la Marine affiliés à Unite

- Devrais-je comprendre que ma place est ici ?, répondrait-alors le Colonel qui semblait comprendre le regard insistant de son collègue. Ils ne s'appréciaient pas foncièrement tout les deux étant donné que le Constantiniste ne supportait pas les manières de l'Undying surveillant les moindres dépenses ainsi que les faits et gestes du colonel. Très bien cela me va, si quelqu'un sait faire du feu, je pourrais certainement nous concocter de quoi dîner avec ce qu'on trouve par ici et par là.

Ainsi le colonel donnerait un coup au lieutenant qui serait sûrement en train de vomir tout l'alcool qu'il avait ingurgité ces derniers jours. Le transport semblerait lui avait fait tout sauf du bien...

Codage par Libella sur Graphiorum


Listes des PNJs :
Cull Undying, Agent CP1, Lvl 38
Darius Borewill, Colonel de la Marine, lvl 37
Raine Taeau, Lieutenant de la Marine, lvl 34

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Signat10

Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Sakuga Keigo
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2143
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue56/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue584/1250[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (584/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Dim 16 Avr - 18:40



Les histoires se cachent partout.Mini-Event




[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Mina_a10
Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

Alors que la délégation de la Ligue Egéenne de Milon, ou en tout cas de la Compagnie Hellène des Indes Equatoriales, traversait les rues de l’une des trois capitales du plus grand pays du monde, la liste des contacts s’agrandissait. Cela ne manquerait pas de faire plaisir aux Cyclopes Ouraniens, têtes pensantes de la Compagnie mais également de l’Héliée, la section administrative de la Ligue. Ces trois « ministres » à la tête des différents services de fonctionnaires sauraient à qui déléguer la gestion de ces relations commerciales pour renforcer encore davantage le réseau marchand. Néanmoins, aucun ne se démarquait assez du lot pour proposer à l’un d’entre eux de rejoindre la Compagnie. Une telle proposition était conservé pour le cas d’une entreprise fabricant un type de produit unique et bénéficiant d’une certaine influence préalable au sein de la hiérarchie commerciale de l’Empire Kalhatien.

-Comme souvent, Phoenicia avait raison. Choisir la capitale la plus en relation avec le Gouvernement Mondial n’amène à avoir accès qu’aux produits les plus répandus. Nous pourrions tenté notre chance au grand marché du lapi-lazuli dans la Quatorzième Province néanmoins nous risquerions de rencontrer des problèmes similaires. Il y a peu de chance que nous y trouvions une entreprise importante vendant de la pâte à papier Sas'krihthique, puisque c’est l’Empire lui-même qui a la mainmise sur la production. Si ça se trouve, il existe même des décrets interdisant sa vente auprès d’étrangers vu comment il est difficile de s’en procurer même via la pègre... Peut-être pourrions-nous tenter malgré tout de voir si nous ne pourrions pas négocier quelques accords avec Armani Compagnie… Caroll’s Clockwork appartient à la Guilde Marchande et je ne sais pas si la Compagnie des Indes Equatoriales la considère comme une rivale ou comme une possible alliée… Et bien entendue, l’Arsenal Egéen souhaitant dépasser la Galley-La pour prendre sa place comme plus grand chantier naval du monde, il est hors de question de traiter avec eux.

Les deux polémarques qui l’accompagnaient se jetèrent un regard et haussèrent les épaules. Ce n’était pas le genre de chose dont ils s’occupaient d’habitude et ne pouvaient fournir d’avis supplémentaire à celui qui parmi les polémarques se distinguaient le plus pour sa sagesse.  

-Allons voir Arachno’Filia et ces cabinets de conseils en art avant d’aller observer un peu plus Christine & The King.

Après avoir acheté de la soie, « Nobunaga » tenta de négocier un accord pour un échange annuel entre Arachno’Filia et la Compagnie : un convoi d’Akropolis se chargerait de venir chercher la marchandise aux abords de l’Empire Kalhatien et Arachno’Filia n’aurait alors qu’à envoyer sa marchandise dans une des provinces périphériques aux abords du Nouveau Monde afin de faciliter la réception. Des tuniques et autres toges en cette matière kalhatiennes feraient certainement un carton à Akropolis et auprès des Ephores logeant toujours à Agnôstos.




Concernant les cabinets artistiques, l’objectif de Kosenjobi fut surtout de voir ce qui se faisait en matière d’art actuellement dans cette capitale. C’était quelque chose d’important, très important même. Rébéna, Phoenicia et lui s’étaient mis d’accord à ce sujet depuis bien longtemps. Les Empires Pirates du Nouveau Monde étaient des grandes puissances craintes à travers la planète. Leur puissance militaire, qu’elle soit d’origine technologique, martiale ou autre, était la source même de leur influence dans la géopolitique mondiale. La Ligue Egéenne de Milon comptait dépasser ce simple stade. L’éminente érudite qu’était Phoenicia Onassis avait en effet exposer les principes de la puissance étudié par des savants ressortissant justement de la Maison de la Sagesse. Ainsi, les grandes puissances de ce monde se basaient principalement sur leur hard power, tandis que le Gouvernement Mondial avait développé ce que l’on qualifiait de sharp power… Mais ce qui intéressait la Ligue c’était le soft power. Si cela avait commencé par la mise en scène des combats dans l’Amphithéatrion, la diversification des types de spectacles se déroulant dans l’arène ainsi que les différents types de compétition produits n’étaient pas qu’une question de divertir la population, tel le Corrida Colosseum de Dressrosa, ou d’avoir des retours économiques. Le lieu, se distinguant des autres arènes et salles de combat du monde comme un lieu d’entrainement officiel, en devenait un vecteur d’influence. Le trio des têtes pensantes de l’organisation ligueuse voulaient répandre la culture hellène et, encore plus, répandre leur manière de produire des produits culturels. Il s’agissait ainsi d’avoir une influence au-delà même de ses propres frontières, séduire d’autres et atteindre leurs comportements, les orienter vers la direction voulue sans user de moyens coercitifs, modifier les idéologies, les idées et les mœurs... La notion d’art s’avérant un des piliers de la culture, se renseigner sur la vision des possibles cibles permettait de savoir comment s’insérer sur ce marché… Et pour commencer à œuvrer à petite échelle, à s’insinuer discrètement mais de manière efficace, Kosenjobi avait toujours offert quelques livres ou parchemins aux marchands avec qui il s’entrainait, mais avait également organisé une distribution gratuite de ces œuvres, qui allaient du roman au théâtre, dans les quartiers plus défavorisés.

-Tu es sûre que ça va marcher ? avait demandé Ba'a'Moth.

-Sur des populations fragiles abandonnés et victimes des guerres, notamment civile, je sais que cela fonctionne. Phoenicia avait dit que ça s’appelait « Méthode du Groupe Wagner » ou quelque chose comme ça. On verra bien si ça à un effet ici aussi… Mais la gratuité est toujours attractive, sourit-il.  

Kosenjobi savait qu’il restait encore beaucoup à faire pour développer le soft power de la Ligue au sein du Gouvernement Mondial, hors du Nouveau Monde, mais c’était car le programme stratégique établis par le triumvirat entrait tout juste dans sa phase d’internationalisation. Le renforcement des moyens de production et des répertoires de créations culturels au sein de la Ligue était au préalable nécessaire, et notamment leur érection et institutionnalisation à Akropolis qui nécessitait le ralliement de cette cité-Etat à la Ligue. Heureusement, ils pouvaient compter sur l’investissement de Seo So-yeon « The Idol » qui se faisait depuis quelques années déjà le porte étendard des projets spectaculaires du soft power ligueur.

Ainsi, il ne fut livrer à Christine & The King non pas une proposition d’accord commercial, mais un dossier rédigé des mains des artisans modistes de la Ligue mettant en avant la mode hellène et proposant des adaptations de celle-ci à la culture kalhatienne. Un prototype se trouvait avec. Il s’agissait tout simplement d’une proposition de nouveau produit pouvant être considéré comme exotique tout en s’accordant aux goûts kalhatiens. Rien n’était demandé en échange, il n’y avait qu’un numéro d’escargophone inscrit qui devait être composé si jamais les stylistes voulaient négociés ultérieurement une sorte de partenariat pour échanger des idées. Là encore, cela faisait partie du projet de répandre la culture hellène, particulièrement ici au sein de l’Empire Kalhatien. Le fait que le commerce gouvernemental soit mondialisé servirait de base pour partir des immersions dans les marchés nationaux pour s’étendre ensuite à d’autres pays gouvernementaux.




Arrivant finalement dans les quartiers plus mal famé, le trio observait la population présente en cherchant des figures qui se détâchaient de la masse. L’homme-poisson et l’homme-lion, demeurant assez frustré de devoir jouer les gardes du corps et porteurs de marchandises, en profitèrent pour s’amuser à faire déguerpir les quelques voleurs à la tire qui tentaient de s’approcher d’eux pour voler certains des biens acquis par Kosenjobi.

Il venait d’essuyer un nouveau refus. Connu par les services du Gouvernement Mondial, il avait choisi le recours de l’Empire Khalatien pour se cacher. A vrai dire, il fuyait quelqu’un dont personne n’avait envie d’être l’ennemi : Mohero. Celui-ci le poursuivait parfois sur son temps libre, comme s’ils jouaient à jeu du chat et de la souris. Et pour cause, Manfred semblait rechercher des proies même en cette période sombre. Mais finalement, quand Manfred s’interposa sur la route de la Ligue, le Minamoto fronça les sourcils. La tête de l’individu lui disait quelque chose. Certainement l’avait-il vu sur un avis de recherche, mais impossible de se souvenir du montant exact. En tout cas, c’était certainement au-delà de la centaine de millions vu que c’était surtout ceux là qu’il essayait de mémoriser. Cela piquer sa curiosité, car avoir un tel primé comme appui local pouvait se montrer utile, la prime demeurant quelque chose de prestigieux au regard de beaucoup de malfrats. Restait à savoir quel genre d’homme était-il : comment lui faire confiance ? Comment le contraindre à obéir ? Phoenicia déteignait un peu sur ses pensées parfois décidément. Néanmoins, il était vrai que pour éviter qu’un pion local ne se retourne contre soi il fallait assurer sa fidélité d’une manière ou d’une autre. Néanmoins, le flux de ses pensées fut interrompu par la chute et le diamant mystérieux qui enferma dans une étrange spirale déformatrice le petit groupe. Lorsque le tourbillon se dissipa, la rue s’évapora pour laisser place à l’intérieur d’un bâtiment. Les bijoux ouvragés et les diamants disposés aux alentours laissaient peu de doute sur le fait que la troupe se trouvait dans une orfèvrerie, à moins qu’un noble se soit prit du désir d’exposer dans une salle modeste de telles œuvres. Un étrange personnage vint alors se présenter, levant en partie le voile sur cette affaire. Lorsque le nom de Kalhat fut mentionné, Kosenjobi n’en revint pas, au point de faire un pas en arrière. La première capitale kalhatienne, la cité mythique au cœur même de l’empire plurimillénaire. Comment avaient-ils pu être téléporter là ? Si la situation se réglait, se serait une opportunité à saisir et pour le coup il serait contraint de passer un appel à Phoenicia, voir à Rébéna, afin de se décider sur les possibilités à saisir. Mais restait à voir comment concilier cela avec un recrutement éventuelle de cette individu louche qui était possiblement à la source de la téléportation.

-Mes salutations sir Bartholomew Anthony Gingersnap the Third. Je suis Minamoto Kosenjobi, dernière descendant de la lignée fondatrice de Senzaï Sazoka, ancien général de ce petit pays de North Blue et désormais marchand de la Compagnie Hellène des Indes Equatoriales basée à Akropolis dans le Nouveau Monde. En ce qui concerne la raison de notre venue ici, nous l’ignorons tout autant que vous, nous sommes soudainement vu transporté ici même.




never-utopia


-Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi lvl 39
-Movor'ach lvl 35
-Ba'a'Moth Zor Göth lvl 35
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Aslan Moore
Tiger Fist
Aslan Moore
Messages : 328
Race : Homme-tigre blanc
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue36/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue173/350[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (173/350)
Berrys: 64.001.000.000 B.
Mar 18 Avr - 16:53

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] P8eA3z2
Abigail Walker, Sergente-Cheffe

Échanger quelques coups avec la jeune femme fut un moment des plus agréables pour Abigail. Bien qu'elle appréciait de pouvoir s'entraîner seule, accomplissant des mouvements dont elle souhaitait pouvoir en décortiquer chaque sensation pour pouvoir les mettre en application par la suite, elle était plus qu'heureuse de pouvoir développer son expérience au combat avec les autres. La brune en particulière mettait étrangement en confiance la Sergente-Cheffe, sans doute parce qu'elle ne paraissait pas aussi chaotique et déterminé que le Colonel Hisagi, ou aussi facile à mener que les deux Sergents qu'elle avait eu l'occasion d'affronter un peu plus tôt.

Pour ainsi dire, il était étonnamment rare pour la jeune femme de trouver des partenaires qui puissent réellement lui convenir, et ce n'était pas seulement par égocentrisme. Son manque de confiance avec les hommes y était malheureusement pour beaucoup, même si elle n'arrivait pas à se l'avouer. Ce n'était pas comme si c'était véritablement un problème pour elle, mais depuis son départ de Pa No Kuni, elle ne pouvait s'empêcher d'avoir une certaine appréhension du genre masculin. Dans le fond, même Aslan n'était pas une personne qui arrivait à la mettre en confiance, à la faire se sentir apaisé. Mais en ce qui concernait la Commandante Yonjuu, il en était tout autre.

Et à mesure qu'elle échangeait des coups de bambou avec la jeune femme, elle réalisait qu'elle tenait peut-être là une solution à son manque de confiance réel envers les autres. Un moyen de pouvoir enfin mettre son sourire de façade, qu'elle arborait continuellement pour se convaincre qu'elle était heureuse, au placard, et de retrouver un goût à la vie, qui ne soit pas seulement celui d'être une femme forte. Elle devait en avoir le cœur net, mais malheureusement, elle n'en eut pas le temps, la brune s'en alla avant même qu'elle puisse discuter avec elle.

Elle abandonna finalement cette idée, soupirant un long moment avant de se diriger vers sa cabine en voyant que l'aéronef approchait de la destination. La suite n'eut rien de vraiment très intéressant, Abigail allant prendre ses aises dans les quartiers à leur disposition avant de suivre naturellement l'ensemble du cortège de la marine pour leur mission à venir. Elle croisa rapidement Solen, qui semblait évoluer auprès de la Vice-Amirale, contente de voir que son désormais médecin attitré se trouvait en bonne compagnie, ainsi que Klara qu'elle ignora royalement, ne connaissant que trop peu la vampire qui semblait de toute façon bien occupée.

Je me demande bien ce qui nous attend …

La Walker avait beau avoir parlé pour elle-même, elle attira le regard de quelques autres soldats qui s'étonnèrent comme elle de l'attente en rang alors qu'ils étaient normalement attendus depuis un bon moment. Cependant, personne ne pouvait réellement savoir ce qui allait se passer, et à quel point se fut rapide. À vrai dire … Tout ce dont se souvint Abigail sur le coup, ce fut l'arrivée d'un nain farouche remettant un coffret à l'ancien amiral en fauteuil, juste avant qu'une flèche ne vienne emporter une partie du groupe sur place, et qu'un miroir qui se trouvait là n'emporte le reste des hommes encore sur place, elle comprise. Par réflexe, Abigail tenta de chercher les rares têtes qu'elle connaissait, à savoir Solen et Klara, mais trop tard, se trouvant emporté dans un flux mystérieux qui lui laissa une bonne remontée d'acide à l'arrivée, au grand dam du soldat devant elle.

Qu'est-ce qui vient de se passer ?

Une fois vidée et l'esprit ainsi éclaircie, la Sergente-Cheffe porta un intérêt sur les alentours, constatant rapidement qu'ils n'étaient plus du tout au même endroit, qu'il faisait nuit noir autour d'eux et surtout … Que l'ex-amiral lui confirma rapidement qu'ils venaient littéralement de faire un déplacement de plusieurs milliers de kilomètres. Elle gloussa. Tout cela n'était pas naturel. Mais en même temps, après avoir rencontré l'unité d'Aslan, et notamment le Moore avec son étrange pouvoir de maudit, elle avait appris à se dire que rien n'était impossible en ce monde. Gardant tout de même une certaine appréhension de la situation, elle chassa ses hésitations pour se concentrer sur son rôle de Sergente-Cheffe, venant rapidement en aide aux soldats et éventuels civils encore en mauvais état après leur voyage, et notamment la Commandante Yonjuu qui accepta son aide même si elle semblait bien plus inquiète concernant ce qu'il venait de leur arriver que son propre état. Abigail prit un petit temps pour s'assurer qu'elle pouvait le faire sans soucis, puis rejoignit l' ex-Amiral visiblement en train de réfléchir à ce qu'ils devaient faire.

Où est la Vice-Amirale ?
Je l'ai aperçu aux côtés du médecin venu avec moi pour cette mission, Solen Fitzgerald. Comme je ne le vois pas, je suppose qu'ils ont été transportés ailleurs.

La trentenaire répondit rapidement à l'inquiétude de son supérieur, réalisant bien vite que sa réponse n'était en vérité pas des plus rassurantes. Ceci dit, il s'agissait d'une Vice-Amirale, et avec un médecin à ses côtés, Abigail se disait qu'ils pourraient s'en sortir au moins le temps qu'ils les retrouvent. De toute façon, il s'agissait de toute façon de savoir comment eux-mêmes allaient pouvoir se sortir de cette situation bien embêtante. Elle indiqua ainsi savoir ce que son supérieur souhaitait faire.

Peut-être que nous devrions trouver un lieu où nous rendre. Des habitations ? Celles proches de la montagnes sont les plus accessibles et nombreuses, mais il y a aussi celles de cette plaine.

Abigail ne réagit pas tout de suite aux remarques du Pacifique. D'un côté elle voyait bien qu'il était concerné par le choix à prendre, de l'autre elle avait l'impression que la personne supposément la plus à même de les guider dans cette situation ne semblait pas tout à fait assurée dans ses pensées. Prenant cela comme un doute de sa part, elle choisit tout naturellement de prendre l'initiative, sans pour autant paraître agacée, cherchant à proposer des solutions pour faire avancer les choses.

Vu qu'il fait bien nuit, le mieux serait sans doute de  ne pas  trop bouger et de rester dans la plaine où nous avons un bon champ de vision. Puis au vu de notre situation et de l'équipement des troupes, il serait malvenu de nous engager dans une exploration dans l'inconnu.

Dans les faits, elle sentait qu'il valait mieux éviter de se mettre en danger inutilement, et si une autre proposition permettait cela tout en s'offrant le luxe de donner une possibilité pour rejoindre rapidement une zone plus sécurisée pour tous. Une proposition qui ne tarda pas à tomber, de la part de l'ex-Amiral.

L'inaction ne nous mènera à rien. Nous pouvons laisser une base ici pour se repérer et explorer les endroits alentours malgré tout. En petits groupes, nous avons moins de risques de nous faire remarquer.

Elle sourit, contente de voir que l'homme avait mis ses doutes de côté pour mettre en place une solution efficace et pourtant assez simple. Qui plus est, en y regardant bien, malgré leur nombre restreint, il devait y avoir suffisamment de soldats motivés pour former des groupes solides sans trop pâtir à la sécurité des moins capables. Elle s'indiqua ainsi prêt à suivre le mouvement d'exploration, très vite imitée par un homme au style vestimentaire plutôt atypique parmi tout le monde ici présent, repérant par la même occasion Klara qui se tenait à ses côtés …

[...]

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] C7Fr8Np
Klara Farell, Guide touristique en vadrouille.

...

Pour dire toute la vérité, Klara n'était pas vraiment friande de l'humour, ainsi lorsque l'homme lui répondit en lui demandant si elle était comptable ou commercial, elle esquissa presque un mouvement de recul, avant de finalement se rappeler que l'homme qu'elle cherchait agissait en tant que comptable pour Unite. Qui plus est, malgré sa question, il sembla évident qu'il n'avait pas vraiment saisi immédiatement ce qu'elle sous-entendait, mais lorsqu'il reprit la discussion, elle put comprendre qu'il avait deviné qui elle était.

Bien sûr ! Je suis curieuse de savoir pourquoi vous êtes venu ici.

Acceptant rapidement la proposition de Cull de le suivre pour visiblement discuter de tout et de rien, notamment des spots à visiter dans l'empire Kalhatien, probablement pas pour venir y faire de simples vacances, cependant. La vampire n'était pas dupe, mais ce n'était pas vraiment ses affaires. L'homme l'intéressait dans sa carrure et dans sa façon de mener la discussion, du moins c'était l'impression qu'elle avait de lui.

Elle passa ainsi le reste du temps à parler avec lui, usant des rares connaissances qu'elle put obtenir de l'empire dans l'aéronef pour essayer d'aiguiller l'homme dans ses recherches, essayant de reprendre les informations que lui-même pouvait éventuellement lui sortir pour se faire une meilleur idée de ce qu'elle visualisait du continent.

Cependant, elle savait qu'elle ne serait jamais mieux informée qu'une fois à terre, auprès des locaux ou en tout cas dans la capitale où ils se rendaient. Là elle pourrait sûrement se rendre bien plus utile que n'importe qui pour le vampire, et même à vrai dire pour tout ceux qui aimeraient faire un peu de touriste sur place …

Si seulement il en avait eu la possibilité. Tout juste arrivés sur place, ils furent laissés sur place pour la plupart, Klara continuant d'évoluer aux côtés de Cull, avant que les soldats de la Marine ne reviennent pour venir accueillir la délégation khalatienne … Du moins c'était là l'objectif, avant que tout ne part subitement en cacahuète, et qu'en deux-trois mouvements, tout le monde ne se retrouve propulsé dans un endroit inconnu, plongé dans une nuit sombre et pleine de dangers.

Ce n'était guère un réel problème pour la jeune femme, ses yeux s'habituant assez rapidement à la semi-pénombre, mais elle se doutait bien qu'il aurait été préférable pour tous qu'il en soit autrement. Elle suivit naturellement son camarade de discussion lorsqu'il se dirigea vers l'ex-Amiral, en profitant pour apporter son aide relative aux personnes qu'elle croisa, les aidant à se relever ou à achever de ressortir leur goûter avant l'atterrissage de l'aéronef.

Lorsqu'elle arriva à son tour au niveau de l'estropié, elle remarqua bien vite la présence d'Abigail, visiblement déjà forte occupée à accomplir son rôle de Marine. Klara n'appréciait pas réellement la trentenaire, qu'elle trouvait un peu trop superficielle et trop sérieuse pour qu'elle puisse réellement l'apprécier. Pour autant, elle était contente de trouver une présence connue dans cette situation, et plus encore, elle ne voulait pas l'avouer mais la combativité de la Sergente-Cheffe était quelque chose qui la mettait assez facilement en confiance. Suffisamment en tout cas pour ne pas se sentir gêné par l'intervention du vampire à ses côtés, l'embarquant dans sa proposition.

Eh bien … Je pense pouvoir vous être utile dans cette situation, en effet. Je peux également me défendre par moi-même, alors je ne pense pas avoir besoin d'une protection particulière, simplement des personnes capables et autonomes.

La tournure était un peu étrange, mais sans vraiment le réaliser, la facilité avec laquelle l'Undying avait annoncé leur identité de vampire l'avait mis mal à l'aise. Dans l'euphorie, elle n'y avait pas fait attention, mais maintenant qu'elle avait accepté de devenir la guide nocturne pour la Marine, elle se demandait si savoir ce qu'elle était ne serait pas un risque de la faire passer pour une menace potentielle auprès de ceux qui la suivraient … Bon, de toute façon c'était maintenant chose faite, et l'homme étant un membre du Cipher Pol, il y avait de bonnes chances que sa proposition ait de la légitimité, ce qui la rendait par conséquent légitime à accomplir ce rôle, alors autant y aller à fond.

De ce que je vois, l'endroit est très plat et dégagé. Cela peut nous aider à garder une visibilité sur la « base ». Par contre, même avec deux groupes, nous ferions mieux de conserver une certaine proximité pour réagir en cas de problème. Et dans ce cas de figure, mieux vaudrait dans un premier temps se diriger vers les maisons de la plaine …

Klara n'était clairement pas une experte en exploration, et encore une stratège ou une meneuse de groupe. Pour autant, cela lui paraissait la proposition la plus logique dans cette situation. Se concentrer sur une zone, s'assurer de sa fiabilité ou prendre connaissance de sa situation, puis bouger en conséquence. Pour le reste, elle pourrait compter sur les marines ou son camarade vampire pour mener la danse à sa place. Elle serait avant le phare dans la nuit, le guide vers un espoir de faire le danger qui rôdait probablement dans les fourrées …

[...]

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] 2GNEgq6
Solen Fitzgerald, médecin de la Marine

Pour le médecin de bord, tout s'était passé à une vitesse incroyable. Après la longue discussion avec la Vice-Amirale en partie compromise la présence d'une jeune fille très curieuse, Solen s'était pris un temps avant l'atterrissage pour revérifier ses stocks et s'assurer qu'il serait prêt à accomplir son travail le plus efficacement possible, puis il était revenu auprès de la gentille dame pour continuer d'évoluer à ses côtés, rendu curieux par l'effet qu'elle lui procurait. Cela faisait bien longtemps qu'il ne s'était pas senti aussi à l'aise à discuter avec autrui, après tout.

Cependant, une fois rassemblé près du cortège de la Marine, il n'avait pas fallu plus de quelques minutes avant que la situation ne s'envenime, une flèche emportant soudainement une partie des personnes présentes, juste avant qu'un autre objet, visiblement un miroir, n'emporte le reste loin de leur position originelle. L'elfe eut tout juste le temps de sentir Griselda l'attraper, à l'instar de la jeune fille qui s'appelait apparemment Ginny, avant qu'ils ne soient emportés dans un étrange tourbillon indescriptible qui finit par les faire apparaître dans un grande clairière, Solen retombant tout juste à temps sur ses jambes tandis que la Vice-Amirale servit de coussin d'atterrissage au troisième membre de leur voyage, visiblement accompagné d'un batracien bien vivant qui ne manqua pas de manifester sa présence sur le médecin, qui recula presque de dégoût pour ne pas être trop aspergé.

Moi ça va aller … Normalement.

Le jeune homme soupira un instant. S'il n'était pas un exercice en psychologie, ses connaissances en médecine lui avaient tout de même appris qu'un événement soudain et incompréhensible laissait rarement l'esprit des gens intacts. Lui-même s'en trouvait encore quelque peu chamboulé, quand même bien il s'adaptait assez facilement aux situation qu'il vivait.

Par réflexe, il attrapa sa flûte traversière et commença à entonner une petite mélodie aux notes douces, instaurant rapidement une ambiance plus tranquille dans la zone malgré la nuit sombre qui les entouraient. Et tandis qu'il soufflait tranquillement dans son instrument, Solen ne tarda à remarquer la présence d'étranges créatures aux yeux globuleux qui rappelait un peu les lamas, ou quelque chose du genre. Elles ne semblaient pas agressives, mais le médecin resta prudent, se tenant prêt à réagir à la moindre attaque de l'un d'eux.

Il ne vit cependant pas arriver l'un d'eux dans son dos, venant lui lécher le visage à l'en faire sursauter et louper sa dernière note, reculant instinctivement pour s'éloigner de la bête. Il sentit alors un grattement à sa joue, voyant se retirer un petit tas de petites lucioles en laissant derrière elles une légère trace à laquelle sa peau ne manqua pas de réagir, l'obligeant à abandonner sa petite musique pour chasser sa démangeaison, réalisant qu'il retirait ce qui devait être un marquage de territoire. Voyant alors que les lucioles s'en retournaient auprès de la créature étrange, il ne tarda pas à comprendre ce qu'il en était, content de savoir qu'il s'en était sorti avec quelques démangeaisons passables.

Nous ferions mieux de bouger rapidement. Ces créatures paraissent inoffensives, mais elles ont l'air assez territoriales … Et puis par cette nuit, j'ignore de quoi l'on pourrait bien profiter …

Même s'il était vrai que la curiosité de Solen lui aurait volontiers intimé de s'intéresser à ces bestioles un peu étranges, ne serait-ce que pour comprendre le fonctionnement de leur marquage, mais dans leur situation, il n'aimait pas vraiment l'idée de ne pas se sentir à l'aise, ne serait-ce que parce qu'il ne pouvait pas vraiment apprécier l'instant présent.

Pour autant, il faisait confiance en la Vice-Amirale pour faire face aux éventuelles menaces qui les attendaient, espérant pouvoir apporter son aide pour ne pas trop forcer une vieille dame comme elle. Et malheureusement, il ignorait qui étaient les deux êtres à leurs côtés, ainsi tout ce qu'il pouvait espérer, c'était qu'ils soient suffisamment autonomes pour se gérer par eux-mêmes …

Au pire du pire, il avait toujours sur lui sa petite malette.
C'était toujours ça de pris …

Informations:
Aslan Moore
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
Nils Gratz
Messages : 2307
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue46/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue644/750[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (644/750)
Berrys: 2.538.532.000 B
Mar 18 Avr - 18:56



Mini-évent PnJ 2 – Les histoires se cachent partout



[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Bd2268e2

Tout se passa extrêmement rapidement. La grosse dame éprouva un léger haut le cœur avant de se ressaisir. Le tourbillon de son estomac était tel qu’il aurait pu lui faire rendre son repas. Quel ne fut pas son soulagement que de constater qu’elle regagnait l’espace d’après les pieds sur la terre ferme. Titubant, se rattrapant à sa grosse marmite, la lieutenante sentit comme un étrange mouvement dans son bas ventre, des papillons qui semblaient toujours avoir le tournis, comme le chamboulement infini de ses émotions. L’épreuve qu’elle venait de vivre avait été terrible et elle posa ses douces mirettes sur un colonel fort bien bâti.

Son cœur ne fit qu’un bond, une fois de plus, rougissant de plaisir et d’émoi lorsque ce dernier sembla analyser la situation et passer plus ou moins les troupes en revue. Elle crut l’espace d’un instant que le colonel Darius avait insisté sur la présence de Mama. Nul doute, les sentiments que Ité ressentait ne pouvait qu’être réciproques. Cachant son visage de honte derrière sa grosse louche, la cantinière ne chercha pas à faire de vagues. Après tout, le destin avait frappé et nul doute que cet amour se devait d’être le plus discret possible dans un premier temps ! Que diraient tous ses prétendants s’ils apprenaient que la cuistancière faisait une fois de plus chavirer les cœurs ?

Soudainement, c’en était trop, ses sentiments devinrent bien trop fort, bien trop puissants ! Elle le savait mais lorsque le colonel demanda s’il était possible de faire du feu, Mama sut immédiatement que c’était un test, une demande pour lui prouver son amour. Une demande pour vérifier que son cœur brulait de désir pour elle. Il était donc nécessaire de lui rendre la pareille. Ainsi, la grosse dame ne prêta ne préta aucune autre attention au reste des discussions stratégiques mises en place par les autres membres.


Oui mon colonel !
D’un bond d’un seul, elle partirait en direction de l’arbre le plus proche et d’un geste presque anodin, elle le déracinerait complétement avant d’en chercher un second pour revenir avec deux troncs sous les bras faisant fi de tous les dangers. Si tout se passait comme prévu, la membre du Compost aurait ramenée de quoi faire bruler le train des mers en termes de charbon pour plusieurs jours. Sûre d’elle et si personne ne l’en empêchait à temps, la cantinière allumerait alors un gigantesque brasier… témoin de l’amour pour son nouvel homme : le colonel Darius.


C’est chaud mon colonel !
Le message serait alors double dans son sens : le brasier serait allumé mais surtout, l’assurance du travail bien fait offrirait au colonel tout le loisir d’admirer le clin d’œil grassouillet à son encontre. Son cœur était chaud bouillant pour lui… du moins pour l’instant. Le feu, s’il n’était pas maitrisé ni empêché risquait d’ameuter pas mal aux alentours, révélant la position du groupe ainsi nouvellement arrivé. Serait-ce une bonne chose ?



[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] D61e4c10[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Dda67a7829295a96911167316f7698b8

*Pouf*

Les jambes de la vice-amirale avaient été des plus confortables pour l’atterrissage et si effectivement Ginny avait été relativement secouée par ce qu’elle venait de vivre, ça ne la changeait pas trop de son esprit « à côté de la plaque » habituel… il n’en était pas de la même envergure pour le batracien de l’équipage qui tournoya plus que de raison. La réception avait été des plus difficile et c’est dans un « majestueux » bond non contrôlé que le médecin de bord sauta de la tête de la jeune Gratz pour voler en direction de son confrère envers qui, il se vida… complètement.

Totalement hagard, la jeune grenouille aurait besoin d’un temps assez conséquent pour se remettre de ses émotions et de ce transbahutage.

De son côté, la jeune Ginny récupéra bien vite grâce à l’air de flute qu’elle trouva tout à fait enchanteur et fut bien vite émerveillée par ce que la nature avait à offrir. Des fruits multicolores ! Comme dans ses rêves ! Sans crier gare, la petite-fille s’éloigna pour en ramasser un en vue de l’offrir au long-cou qu’elle avait également aperçu.


Oh ! Des gira-chiens ! T’es trop bôôôôôôôôôôôô ! Je vais t’appeler Globou !
Lui tendant le fruit qu’il mangerait avec appétit, la jeune demoiselle offrirait alors un long sourire avant de chercher à faire un câlin à l’animal. Si tout se passait pour le mieux, la jeune Gratz se tournerait alors pleine d’entrain vers Griselda pour la héler avant de rejoindre le groupe.


Mamie ? On peut le prendre avec nous ? On joue à saute Girachien ?
Rukyufu reprenant peu à peu ses esprits tenterait de reprendre le peu d’aplomb qu’était le sien et, s’il en avait la possibilité, approcherait l’animal également tout en titubant. D’une première part pour s’assurer qu’aucun danger ne guettait sa protégée mais également pour voir si ses capacités langagières en animal auraient la capacité de récupérer quelques informations. Des éléments tels que des présentations, l’endroit éventuel où ils pouvaient se trouver et si tout allait bien pour les longs-cous également… en réalité, ça aurait été plus pour lui qu’il aurait poser la question mais il lui aurait été incapable de l’avouer.




Rukyufu – Niveau 23 / Mama Ité – Niveau 36 (Force surhumaine)/ Ginny – Niveau 21

Technique:

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] 1436021033-gratzousignv2
Signature réalisée par Komatsu
Nils Gratz
Revenir en haut Aller en bas
Shura Emberys
Shura Emberys
Messages : 148
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue31/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue184/220[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (184/220)
Berrys: 327.895.000 B
Mer 19 Avr - 23:16

les histoires se cachent partout
groupe 1

ft. Rébéna Té Ra, Nils Gratz, Aslan Moore,
Sakuga Keigo & Ren Tao

Janvier 1508, Empire Kalhatien, Red Line



Sirpa
Ambrose Galene
Arros

Ambrose glissa un coup d'œil à l'homme qui reprit ses paroles, le sourcil légèrement arqué – non pas qu'il doutait de sa propre proposition – comme pour déterminer si elle semblait partagée entre tous ou simple interprétation personnelle. Son attention s'échoua un fragment de temps sur la silhouette d'Erwin Dog, étonnement silencieux, avant de glisser sur la moue revêche de Sirpa.

« Pour ceux qui décideront de s'enfoncer dans les montagnes... la sixième province regorge sûrement d'informations que l'on pourrait obtenir de bandits qui agissent ici depuis quelques temps. Leurs actions sont pour le moins à la fois violentes et erratiques, comme s'ils n'étaient pas vraiment maîtres de la course de leur mouvement ou qu'ils subissaient une quelconque pression. Si vous leur parlez ou voulez les interroger, en tout cas, attendez-vous à ne pas avoir leur... « chef » en face de vous. Ce genre d'irrégularité est soit le signe d'une franche débilité soit que la main qui leur donnait des ressources réaffirme un peu trop son emprise.

Pour la première province... non, rien. C'est justement ça le problème : toutes les sources se sont taries. Elles n'étaient déjà pas très nombreuses, mais leur arrêt soudain a quelque chose d'assez curieux. Les plus méfiants d'entre nous y verront un pouvoir extérieur. Vous n'avez qu'à mettre cet idiot sur le coup.
, râla-t-elle en dardant un regard équivoque sur Arros.
Haha, voyons... Ambrose et ses yeux de lynx vous serons utiles dans les montagnes. La seule question est de savoir où tu iras, toi.
Je te suis. Si je peux parvenir à trouver des informateurs qui ont cessé de publier ou d'informer les journaux, je saurais leur tirer les vers du nez. »


Un léger soupir échappa aux lèvres du blond, qui croisa ses bras sur son torse avant de les aviser d'un air incertain.

« ...Soit. J'aurais d'autres questions avant que nous partions, toutefois. Au risque de ne pas connaître Arias personnellement ni n'avoir combattu à ses côtés – paix à son âme – j'imagine que l'un de vous a peut-être entendu ou été dans l'une de ses autres bases – à moins qu'il n'en ait eu qu'une... ce dont je doute quelque peu. Avez-vous remarqué quelque chose qui pourrait nous aider ? Des points communs entre elles que vous ignoreriez ? Des mises en place particulière, des pièges aux entrées, des codes, qu'importe ? Comment procédait-il d'ordinaire ? Shura nous a confié qu'elle avait pu le rencontrer, mais leur échange ne tournait pas spécifiquement autour de ça., là, son attention s'échoua principalement sur Erwin Dog plus que d'autres, en connaissance de cause – et de renommée.
Les bases d'Arias étaient souvent défendues par Sayouri, et donc modelées par lui, répondit Jonas à la place du Dog. Il n'y avait pas vraiment de points communs, celle-ci n'était pas connue de la Taka. Je pense que seule Yoko Ceresa était au courant. S'il le faut, le système de sécurité est très sommaire, puisqu'il l'a caché dans une montagne presque innaccessible.
Aurait caché, certes. Mh... Si Taka Sayouri ne la connaissait pas, cela signifie soit qu'elle ne le connaissait pas à l'époque ; soit qu'il la lui a cachée. Quant à Yoko Ceresa... »


Ses sourcils se froncèrent un instant, en proie à une certaine réflexion ; car s'il en croyait ce qu'il venait de lui dire, alors... peut-être. Ses yeux trouvèrent ceux de Sirpa.

« As-tu entendu quoi que ce soit dans les journaux à propos d'un certain Halley ? Cela peut même remonter à plus loin que ces derniers mois ou ceux qui ont précédé sa mort ; voire au-delà. Personne ne le connaissait sous ce nom, mais c'est quelque chose qui l'a marquée à Ohara.
Halley, sérieusement ? Non, rien… mais c’est peu surprenant, à sa place j’aurais peut-être choisi un autre nom…, maugréa-t-elle en observant Arros glisser son bras autour du cou d'Ambrose.
Tu poses toujours trop de questions ! On devrait y aller. Qui sait, peut-être qu'elle se révelera tout naturellement à nous. »




récapitulatif:

_________________


THE ETERNAL CONQUEROR







SHURA EMBERYS


Shura Emberys
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3300

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 22 Avr - 22:42



Nörglein Svinfylkingar "Le Hachoir des Terres" & Klaus
Main Gauche de la Horde des Tréfonds & Accompagnateur en Costard.

Habillé d’un costard et saisi d’un regard qui semblait décrypter chaque mouvement de ceux qui lui faisaient face, Klaus avançait aux côtés des nains et du trio qu’ils venaient de découvrir dans les mines sans broncher. Il suivit le groupe sous les boutades lourdes des nains, et sans un mot le vit s’éloigner vers la sortie. Un sourire de circonstance accompagna le « Au Revoir » de quelques nains qui semblaient avoir hésité à proposer une bière aux nouveaux venus. Pour eux aussi c’était « retour à la case départ ». En effet, le bruit des pioches dans la mine indiquait clairement une activité, mais ils exploraient malgré tout les environs.

En sortant de la grotte, le groupe de hors-la-lois comprendrait rapidement qu’ils se trouvaient au pied d’une montagne très haute, dont les dénivelés donnaient le vertige rien qu’à les regarder. En face d’eux se trouvait une plaine à l’herbe multicolore et quelques villages qui semblaient abriter de la vie, et sur leur gauche un village minier avait l’air assez peu habité. Il faisait nuit, et les ruines qu’ils cherchaient se trouvaient à présent à des milliers de kilomètres d’ici. Il faudrait des semaines pour y retourner à pied ou à dos de dragon…

En revanche, ce qu’il ne faudrait pas des semaines à trouver, ce serait l’imposante foreuse qui se trouvait sur leur droite. Elle semblait avoir été abandonnée après avoir percé le trou qu’ils venaient de passer, celui que les nains leur avaient fait emprunter. Et à côté de la foreuse se trouvait ni plus, ni moins qu’un petit groupe d’humanoïdes aux caractères… « différents ».

Sch'Momo & Sch'Milblick


Sch'Tra & Sch'Tori

Le peuple des hommes-champignons était très éparse sur le globe. Ils ne trouvaient pas refuge longtemps au même endroit, sauf ici, au fin fond de l’Empire Kalhatien. Et surtout dans le village qu’ils avaient construit à côté de la mine qu’ils exploitaient cent-cinquante ans auparavant pour le compte de Kalhat, qui avait finalement abandonné son exploitation en laissant les familles des mineurs rester sur place.

Parmi ces familles se trouvaient les peureux hommes-champignons qui observaient le géant de fer en tremblant. Si le groupe de Shadow Ghost voulait se faire discret, ils pourraient passer cette scène surréaliste d’êtres uniques, mais s’ils s’y intéressaient ils auraient tout le loisir de rencontrer le peuple des Sch.

    - Sch’Milblick, savez-vous ce que c’est ?
    - Les Anciens appelaient ça des « foreuses », mais il n’en existe plus par ici à ce que l’on sait… Comment a-t-elle fait pour arriver dans ce coin ? Sch’Tra, une idée ?
    - Non, mais ce n’est pas le plus inquiétant ici. Le village…
    - Oh, le village…, firent en cœur les hommes-champignons.



Cid Connor, "L'Insensible"
Révolutionnaire

La direction prise par le groupe de Cid était certainement la moins dangereuse des deux. Cependant, de là où ils venaient, Kalhat n’était pas la destination privilégiée, il faudrait en effet passer les montagnes, les plaines et la forêt, la rivière et une autre plaine avant d’arriver là où ils le désiraient. Et la nuit étant tombé, le trajet risquait d’être d’autant plus périlleux. Le Connor observa les environs en s’intéressant à ce qui pouvait attirer leur regard, et nota qu’il y avait à leur gauche, en descendant un long chemin de montagne, un village aux lumières faibles qui se distinguait du reste.

    - On pourra peut-être y trouver un logement pour la nuit, ferait-il remarquer au reste du groupe.

Anthonin opina du chef tandis que les autres révolutionnaires ne se sentirent pas de contredire celui qui semblait être le leader de cette partie de l’expédition. Pourtant, une voix s’éleva au-dessus des autres, discret jusqu’à présent. Un jeune homme qui n’avait pas beaucoup fait parler de lui malgré sa prime, mais qui menaçait de gravir des sommets avec le temps :

    - On devrait peut-être envoyer quelqu’un en éclaireur. Je peux y aller, si vous voulez.
    Octave regardait les autres sans animosité. Il était un espion à la base, mais serait-il prudent de l’envoyer seul ?

Spoiler:


Kichiko Jonas "Le Brillant" & Gnoméo
Révolutionnaires

Jonas dirigeait le second groupe, essayant de diriger les troupes en regagnant un peu de couleurs après le départ d’Erwin Dog. Il en voulait encore à ce dernier de ne pas être intervenu lors de l’assaut de l’Archer sur son île, mais il s’était résolu : c’était lui qui avait refusé si longtemps l’aide qu’il lui proposait, alors comment lui en vouloir à présent ? Laissant libre court à ses pensées noires, il continua de traverser les montagnes qui s’avéraient normalement particulièrement dangereuses… Fort heureusement, Gnoméo était là, et à chaque problème des réflexes surhumains le poussaient à venir en aide à ses camarades.

    - Il est difficile de distinguer quoique ce soit dans le noir. Ambrose, vous voyez quelque chose ? Demanderait le Kichiko en désignant les environs.

Mais rien… Sinon une torche à peine discernable dans la pénombre. Il serait d’ailleurs bien le seul à la distinguer à cette distance. S’il le rapportait à Jonas, celui-ci réfléchirait un instant avant de dire sur un ton assuré :

    - Allons voir ça.
    - Un piège ? Soulèverait Lilith sur un ton intrigué.
    - Sûrement, mais nous ne saurons pas sans y être allé.

Ceux qui n’auraient pas peur emboiteraient le pas à Jonas, à l’exception de Gnoméo qui disparaitrait dans l’ombre de la montagne. Bientôt, ils arriveraient en face de la seule torche allumée.


Ludmina
Archer Brigand des Montagnes
    - Il y en a encore qui tombent dans un piège pareil ? Ferait alors l’archer posté en hauteur qui tiendrait en joue le groupe, loin d’être impressionné par ce piège. Retiré toutes vos richesses et partez de là !
    - … Ah, les jeunes de nos jours, soupirerait Miss Rai Bag alors qu’une dizaine d’autres arcs sortiraient de la pénombre, pointés dans leur direction.



John Pacifique, "Ex-Shirokuma"
Ambassadeur de la Marine dans l'Empire Kalhatien

Les remarques de l’agent du Cipher Pol 1 étaient pertinentes, et il semblait mériter sa place dans cette agence de gestion. Réfléchissant encore brièvement aux informations qu’il venait d’acquérir, et aux propositions, John Pacifique tourna son regard vers les montagnes qui lui semblaient bien menaçantes. Les habitations des plaines étaient plus proches d’eux que le reste. Quand il vit Mama déboiser le peu de verdure qui les masquait des environs, il ne put s’empêcher de lâcher un soupir : de toute façon, il allait falloir que certains s’attèlent à couper ce bois pour en faire quelque chose de viable, et même si un feu indiquait leur position ils n’étaient pas à proprement parler en territoire ennemi.

    - Très bien. Agent Undying, vous irez avec le Commandant Minsk et quelques soldats en direction du sud de la plaine. Mademoiselle Farell, vous accompagnerez vers le nord de la plaine la Commandante Nana et…
    - Nous serons suffisantes à deux, ferait avec empressement la Commandante.
    - Très bien. Si vous n’êtes pas revenus d’ici deux heures, nous enverrons des renforts.

Il fit signe aux deux vampires et à leurs accompagnateurs de s’en aller. Frey suivit donc l’Agent du Cipher Pol, tandis que Nana accompagna Klara. Leur sortie se ferait donc dans le silence le plus complet, ou du moins c’est que ce Pacifique espérait, puisqu’il regarderait les personnes autour de lui et se tournerait vers Mama :

    - Vous êtes cuisinière, n’est-ce pas ? Serait-ce trop vous demander que d’aller chercher quelques créatures dans la plaine pour nous nourrir ? Colonel Borewill, accompagnez-la.

S’ils se rendaient dans la plaine pour chasser, ils n’étaient pas aux bouts de leurs surprises…

La nature avait créé de merveilleuses créatures. Parmi elles, certaines étaient censées avoir disparu de la circulation. Bien sûr, beaucoup n’en avaient pas conscience, et comme tout se mangeait dans la nature, certains animaux étaient devenus très vigilants. C’était le cas de cette espèce de chevaux très particuliers : des créatures dignes et distinguées qui étaient d’une intelligence remarquable. Les appelait-on « licorne » en dehors de l’Empire ? Ici, on se contentait de les considérer comme des créatures sacrées. Pourtant, c’était là le gibier que pourrait trouver Mama et Darius en s’avançant dans la plaine, vers la forêt.

Spoiler:


Frey Minsk
Commandant de la Marine

Frey était silencieux comme la mort. Pourtant il était intéressé à l’idée de voir un peu du pays. Ils allaient vers le sud de la plaine qui s’étendait sûrement sur plusieurs jours de marche, accompagnés de quelques hommes dont Abigail qui était intéressée par l'exploration. Cependant, là où ils se rendaient était visible. Ils ne mettraient pas plus d’une demi-heure de course pour y arriver, et observer des maisons originales : des toits en paille dorée servaient à illuminer les environs, et donnaient l’impression dans la distance de lumières artificielles. De plus, les pierres étaient d’un noir complet, comme de l’onyx, sans le reflet qui allait avec. Le bois venait compléter les fenêtres et les portes fermées à cette heure tardive.

Spoiler:
    - Vous n’êtes pas d’ici ? Ferait une voix qui semblait lasse de chercher. Peut-être que vous pouvez m’aider.

C’était une chasseuse de prime connue pour ses hauts-faits sur les mers de Paradise et les mers bleues, mais qui avait disparu de la circulation quelques mois plus tôt, peu après un assaut sur Holiday Island. Elle se nommait Mai Trèce, et elle pouvait se montrer très… sévère.

    - Je cherche quelqu’un, un jeune homme nommé Lucien. Il s’est perdu, et l’Empire est assez grand, donc…

Elle dévisagea tour à tour le vampire et la Sergente-Cheffe, cherchant à ce que l'un d'entre eux lui réponde.


Yonjuu Nana
Commandante de la Marine

Le nord de la plaine était habité par quelques villages, mais c’était avant de les atteindre sur un camp que tomberaient Klara et la silencieuse Yonjuu. Introvertie, la demoiselle déglutit à plusieurs moments en tentant d’adresser la parole à la vampire. Elle attendait le bon moment, ne sachant pas quand il serait. C’était si difficile de sociabiliser ! Ecoutant les bruits alentours, elle fermerait les yeux en soupirant :

    - Les habitants de ce camp dorment peut-être ?
    - Pas vraiment, non, ferait un homme tout fait de muscles, qui tenait sur son dos un Long-Cou mort qu’il venait de « chasser » pour son repas. Dougrag, enchanté.

L’homme se dirigerait vers le feu qu’il alluma en quelques instants, souriant aux deux jeunes femmes.

    - Vous êtes perdues ? Demanderait-il simplement, en les invitant à s’asseoir sur une souche en face de lui.
Spoiler:


Griselda "aux ailes grises" A'Tridus & Globou
Vice-Amirale & Gira-Chien

La Vice-Amirale était intriguée par la capacité de cette Ginny à s’adapter, mais elle ne fit aucune remarque. Elle ne voulait surtout pas pousser à l’affollemment alors que le médecin semblait inquiet. Réfléchissant à la situation pendant un bref instant, elle finit par acquiescer, laissant libre court à l’imagination de la rouquine qui venait de renommer toute une espèce – dont eux ne connaissaient pas le nom, de toutes les manières.

    - Allons donc de l’autre côté de la forêt. On pourra en sortir en faisant une ligne droite.

Ils décidèrent donc de s’éloigner de l’endroit où ils se trouvaient, suivis par quelques Giras-chiens qui étaient fascinés par les cheveux de la demoiselle. Globou cherchait d’ailleurs à ce qu’elle le caresse plus que les autres, attachés à ce geste de douceur. Laissant son regard se balader sur les arbres aux fruits multicolores, Griselda se demanda si tout était bien réel. Elle bailla, la nuit appelant le sommeil. Il faudrait peut-être trouver un abri, bien qu’ils ne soient pas debout depuis si longtemps que cela.

    - Une cabane, nota la Vice-Amirale en fronçant les sourcils. On dirait qu’il y a des personnes à l’intérieur. On va voir ? Demanderait-elle au petit groupe, décidant qu’elle n’était pas la seule à prendre les décisions dans cette situation.

Y avait-il besoin de préciser que cette cabane sentait bon la nourriture, et que ses murs semblaient être faits en pain d’épice ? Tout droit sortis d’un conte de fée…


Manfred & Sir Bartholomew Anthony Gingersnap the Third
Chasseur de marine. Recherché pour 143.000.000 B. & Enquêteur du consulat.

La première négociation de la Ligue se déroula sans accroc : les stocks seraient renégociés chaque année, mais ils avaient un accord de signé sur les cinq prochaines années. Après cela, il faudrait renégocier le contrat en personne, avec les grandes pontes de la société. L’accueil de Christine & The King fut suffisamment encourageant pour que le dépôt du dossier soit certain d’avoir une suite, mais il faudrait quelques semaines aux responsables pour lire et traiter le dossier, l’entreprise étant habituée à débattre de tous les projets avant de les inscrire. De même, les produits gratuits eurent leur petit succès.

Lorsqu’ils apparurent chez le joaillier, le Kosenjobi eut la réaction la plus mesurée qui soit. L’Enquêteur le dévisagea un long moment, et finit par soupirer. C’était un long soupir las, comme si quelque chose lui parlait et qu’il avait peine à se détacher d’un sentiment de défaite :

    - Je comprends. Vous avez utilisé un Portail-Au-Loin. C’est un objet qui est touché par la malédiction du Torii Torii no Mi. Une chance que vous soyez entiers. Des objets comme ça trainent un peu partout dans l’Empire, c’est une vraie plaie.

Le pouvoir du fruit du démon en lui-même était de toute évidence quelque chose avec lequel l’Enquêteur avait déjà eu affaire.

    - Si vous voulez rentrer directement de là d’où vous venez, je m’arrangerai pour demander un Portail-Au-Loin qui vous ramènera là-bas. Sinon, bienvenue à Kalhat.

Il sourirait en invitant les personnes en face de lui à le suivre. Sortant de la bijouterie, il éteignit sa baguette qu’il rangea dans une sacoche. Et en dehors se trouvait alors la plus incroyable construction que l’humanité ait jamais créée, issue du talent de dizaine de milliers d’architectes qui avaient du combiner leur génie pour trouver l’équilibre parfait dans cette ville sans-dessus-dessous. Dix colonnes verticales étaient reliées par des escaliers en colimaçon, et sur chaque colonne des petites pyramides aux teintes ocres servaient de maisons ou de commerces aux habitants. Ce n’était cependant que la partie visible, car en levant la tête les membres de la Ligue pourraient observer un rail au niveau duquel une sorte de tram mécanique était tiré par une longue corde d’un métal extrêmement résistant.

Plus loin, au-delà des piliers horizontaux tenus par des pieds de plusieurs dizaines de mètres, de plus en plus grand pour donner l’impression qu’on ne cessait de monter, se trouvaient des pyramides aux couleur de l’arc-en-ciel : l’une était posée à même le sol, la seconde surmontait la première, sommet contre sommet, donnant l’impression d’un sablier géant en équilibre précaire. Le tout entourait les piliers horizontaux, et était relié par un certain nombre de passerelles. Ce n’était là qu’une petite partie de l’immense capitale du Consulat.

Passant le sixième pilier sur lequel ils étaient arrivés, ils pourraient descendre vers le troisième où se trouvait une sorte de poste dont la forme cubique détonnait dans le paysage. Le toit était d’ailleurs d’une couleur rouge, comme pour symboliser le fait qu’il s’agissait d’un bâtiment public : on ne retrouvait cela nulle part ailleurs.

    - Nous allons vous faire un laisser-passer, vous pourrez vous en servir le temps de votre visite. Il vous sera demandé à chaque inspection. Ne faîtes pas comme cette personne qui s’est retrouvée ici et a tenté d’outrepasser les règles, ferait-il en désignant la personne menottée sur un banc.

Il s’agissait d’une personne portée disparue plusieurs années auparavant, lors des événements qui avaient mené à la chute de Centes Decima… Mihael Keelh, trafiquant de son état, dont le langage châtier lui vaudrait bientôt un bâillon. Mais fallait-il seulement le préciser ? Car en l’état, il n’était rien de plus qu’un petit primé arrêté sur le bord de la route. Si la Ligue décidait d’aller lui parler, suivie par le chasseur de marines qui semblait compter sur le verbe du Kosenjobi pour s’en tirer.

Spoiler:

Il n'y a pas d'ordre pour ce tour. Vous avez une semaine pour poster ! Voici le groupe concerné : Sakuga / Aslan / Ren / Nils / Rébéna / Shura
Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2143
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue56/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue584/1250[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (584/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Dim 23 Avr - 18:49



Les histoires se cachent partout.Mini-Event




[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Mina_a10
Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

Le Torii Torii no Mi… Les Portails-Au-Loin… Voilà déjà quelques surprises que réservaient donc l’Empire Kalhatien à ses visiteurs. Restait à savoir qui était la personne maudite par ce fruit, s’il s’agissait d’un ennemi de l’Etat qui par ses actions nuisait au fonctionnement de ce pays, puisque cela semblait visiblement être le cas d’après les dires du noble enquêteur.

-La personne à l’origine de cette dispersion de Portails-Au-Loin doit vraiment être une source de problèmes pour vous. J’espère que certains ne se retrouve pas hors des frontières de l’Empire Kalhatien sinon ça pourrait finir par devenir chaotique.

En tout cas, Kosenjobi s’inclina respectueusement devant son interlocuteur devant le regard silencieux et las de ses deux « gardes du corps » qui l’imitèrent mollement, très visiblement agacé de devoir se plier ainsi à de tels convenances.

-C’est un honneur et une chance pour nous de pouvoir découvrir Kalhat sans avoir eu à traverser toutes les provinces pour venir jusqu’ici. C’est avec joie que nous resterions quelques temps ici avant de retourner à nos affaires.

L’Hétaire et ses deux camarades polémarques suivirent ainsi Sir Bartholomew Anthony Gingersnap the Third à l’extérieur, même si l’homme-poisson fut contraint de se baisser pour passer par la porte qui n’était pas du tout adapté à sa taille impressionnante. Pourtant, le Minamoto ne le remarqua même pas, trop absorbé par la découverte de la légendaire capitale kalhatienne originelle. La plus ancienne ville du monde, celle où l’écriture était né, était un lieu que beaucoup d’explorateurs rêvaient d’atteindre, fantasmant tant sur ses formes que sur sa topographie. Et il n’y avait guère matière à être déçu tant l’architecture et les bâtiments de cette villes étaient hors de toutes descriptions classiques. Entre les prouesses et des caractéristiques que l’on ne trouvait nulle par ailleurs dans le monde, c’était un exotisme dépassant les notions de temps et d’espace faisant de cette cité un lieu à l’aspect ineffable. Et encore, il n’y avait là qu’une infime partie de la majestueuse Kalhat. Kosenjobi entrapercevait même un peu plus loin une étrange structure où des colonnes étaient rassemblé en une forme de cercle, un peu comme le tholos hellène, sauf que chaque colonne supportait une structure angulaire de toit en tuiles noires qui tenait à la verticale au lieu d’être à l’horizontal, comme si on avait basculés des maisons à toit à 2 pans sur ces colonnes pour ensuite les collés. Cela évoquait presque un château d’eau sur pilier sauf qu’au vu du dodécaèdre pourvu de fenêtre sur le dessus le bâtiment avait une véritable fonction difficile à définir. Rien n’était commun dans la Première province et le Minamoto prenait des notes mentalement pour raconter ce qu’il voyait à Médolie qui aurait véritablement était surexcité à l’idée de découvrir un tel monde. Elle se mordrait les doigts d’avoir été retenus sur Grandline.

Les trois compères suivirent l’inspecteur alors que Ba’a’Moth s’évertuait à garder un œil sur l’énergumène à l’origine de leur téléportation en ces terres. Arrivant finalement dans le bâtiment public, les quelques explications fournis suffirent pour laisser entendre les enjeux de la vérification d’identité. Quel était la raison d’un tel protocole au sein même de la capitale ? Y avait-il une raison de demeurer sur ses gardes vis-à-vis des personnes qui la traversait ? En tout cas, le regard des trois ligueurs se tournèrent vers la personne désigné et menotté et une forme de surprise s’inscrivit dans le regard de celui surnommé Nobunaga, nom du meitou des 12 reposant pourtant entre les mains d’Eko Taka.

-Mihael… J’avais entendu parler de sa disparition à l’époque par des chasseurs de primes qui lui en voulait… Il a peut-être quelques informations intéressantes sur un vieux dossiers de traque de primés… releva finalement l’Hétaire pour se justifier oralement de se diriger vers la personne inculpé. Vous en avez entendu parler vous ? ajouta-t-il en direction de Manfred.

S’approchant finalement, le vieux samouraï releva le pour et le contre d’essayer d’aider un tel personnage. Disposer d’un agent que la majorité pense décédé avait d’énormes avantages d’un point de vue informationnel, mais le tirer du mauvais pas dans lequel il se trouvait sans s’attirer les foudres des autorités serait difficile.

-Quelles règles avaient-vous dont outrepassé ? Quelle peine vous encourez pour ce crime ? s’interrogeait le stratège.

-Tu vas pas réussir à te faire la malle comme ça, sourit Movor'ach.

Ba'a'Moth Zor Göth quant à lui se tourna vers Manfred.

-Vous n’êtes jamais venu jusqu’ici n’est-ce pas ? Vous ne connaissez personne dans le coin je suppose. Si vous voulez venir avec nous, il faudra que vous lui obéissiez, releva l’homme-lion au visage couvert de son fameux « casque-crâne » en pointant du pouce le responsable de la mission.




never-utopia


-Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi lvl 39
-Movor'ach lvl 35
-Ba'a'Moth Zor Göth lvl 35

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Contre-amiral
Sakuga Keigo
Messages : 2355
Race : Ange
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue50/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue12/750[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (12/750)
Berrys: 999.999.999.999B
Contre-amiral
Lun 24 Avr - 19:31
Chéri j'ai cassé les joueurs  [3]

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Raine10
Lieutenant Raine Taeau

Etant resté avec le groupe de base pour garder position le lieutenant commençait à sortir de son état d'ébriété. Il était presque en pleine forme dans cette nuit sombre, s'asseyant par terre et faisant signe aux autres personnes qui étaient sur les lieux de s'asseoir à ses côtés. L'homme commençait alors par s'adresser à la légende de la marine John Pacifique comme pour que celui les aide à passer le temps.

- Même si nous sommes dans une panade monstrueuse, faisons confiances aux autres qui sont partis explorer ! Une petite bière monsieur Pacifique ?, dirait-il avant de sortir un pack de bière de son manteau. Il était étonnant comment ce lieutenant pouvait transporter autant d'alcools sur lui. Racontez-nous une de vos légendaires aventures ! Vous étiez une légende sur le terrain à l'époque non ?

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Cull10
Cull Undying, Agent du CP1,
Comptable de Unite.

L'agent du CP1 avait dans son escouade, la Sergent-Chef Walker ainsi que le Commandant Frey Minsk. Sur le chemin qu'il explorait avec les deux membres de la marine, celui-ci gardait son haki de l'observation en alerte pour déceler la moindre voix qui traînait un peu avant de croiser le chemin de la chasseuse de prime Mai Trèce. Après avoir échangé les cartes de visites avec la chasseuse de prime et prit les informations de la chasseuse de prime, le vampire se frottait la barbe avant de reprendre la parole.

- Une personne dont vous n'arrivez pas à vous en souvenir. Ainsi qu'un jeune homme nommé Lucien... Votre situation est aussi étrange que la nôtre. Nous ne pouvons conjecturer que la présence de quelqu'un ou de quelque chose qui transporte plusieurs personnes dans cet endroit pour des raisons qui nous échappe. Sûrement une malédiction capable de transporter les gens à distance.

Il fouillait dans sa mémoire qui serait capable d'échanger la place des gens comme cela après tout ? Il réfléchissait et il avait dans sa tête plusieurs théories mais il faudrait qu'il les partage avec le reste des personnes qui composaient le groupe avec lequel il avait été transporté.

-Si vous me donnez bien votre accord, je vais essayer de faire ressurgir ses souvenirs en vous. J'aimerais baser ma théorie là-dessus grâce à ma maîtrise de l'hypnose je pense pouvoir essayer au moins forcer votre esprit si votre mémoire n'a pas été effacé mais occulté de nous rappeler la route de ce village ainsi que , dirait-il alors en regardant la chasseuse de prime. Si celle-ci lui permettrait d'user de son hypnose vampirique, il userait alors de son hypnose vampirique tout en touchant le bras de la femme. Une fois que celle-ci serait sous son "contrôle" partiel. Le Vampire essayerait de lui poser des questions afin d'avoir des aspects plus précis des éléments qu'elle avait donné plus tôt.

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Txhl
Colonel Darius Borewill

Si être séparé du groupe principal ne dérangeait loin de là le Borewill, celui-ci était un peu plus touché par la gêne lorsque la femme essayait visiblement de le draguer. Il avait le don de détester cela étant donné que la femme n'était pas très attirante pour lui à vrai dire, en même temps il préférait les femmes un peu moins et facile à briser mentalement, un pervers en somme. Souriant jaune lorsqu'on lui demanda d'accompagner la femme chercher de quoi dîner, le colonel avançait un peu plus dans la direction de la licorne qu'ils avaient croisé ensemble.

- Faisons ça vite, je te laisse l'abattre, je vais continuer à chercher de quoi nous nourrir un peu plus loin, dirait-il avant d'avancer en observant d'un oeil la décision de Mama Ité.


Codage par Libella sur Graphiorum


Listes des PNJs :
Cull Undying, Agent CP1, Lvl 38
Darius Borewill, Colonel de la Marine, lvl 37
Raine Taeau, Lieutenant de la Marine, lvl 34
Sakuga Keigo
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
Nils Gratz
Messages : 2307
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue46/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue644/750[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (644/750)
Berrys: 2.538.532.000 B
Ven 28 Avr - 18:16



Mini-évent PnJ 2 – Les histoires se cachent partout



[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Bd2268e2

Mama avait réussi et elle en était plutôt fière. Enfin, sa grandeur allait pouvoir être récompensée et son travail acharné avait fini par payer au point qu’elle se retrouvait finalement avec son amour… le nouveau colonel. Nul doute qu’il l’avait remarqué… l’avait-il ? Le trajet s’était fait en silence pendant que la grosse dame triturait son esprit sur la façon de faire pour approcher le colonel. Une petite fleur passa dans son champ de vision mais elle hésita trop longtemps pour la ramasser… elle vit un autre arbre gigantesque et hésita également à le déraciner pour lui prouver tout son amour.

Finalement, la lieutenante fut sortie de sa torpeur et de son mutisme par les douces paroles du colonel. Redressant le regard, elle vit alors l’objet de tous ses désirs et son cœur ne fit qu’un bond. Pour elle, le colonel avait désigné rien de moins qu’une licorne ! Pour la grosse dame, Darius avait choisi de lui laisser le majestueux être synonyme de grandeur, de félicité et longévité. C’était maintenant certain… Darius était bien trop timide pour avouer son amour pour elle ! Nul doute que c’était là la plus belle preuve d’un amour inconditionnel qu’il venait de lui offrir.

La cuistot vira au rouge en entendant ces paroles et resta émerveillée devant la créature. Après tout, Ginny avait eu le don de lui parler de cet être mythique en long, en large et en travers. Quel était donc le message caché derrière les paroles du colonel ? Entre émerveillement et palpitations, la grosse dame s’approcherait lentement de la créature sans intentions hostiles : elle avait vu clair dans le jeu du colonel. Si elle parvenait à la hauteur de la licorne ou suffisamment près, elle pourrait alors entonner une forme de chant… certes déformé par sa voix de casserole mais pleine de passion et d’amour, suffisamment fort pour que le colonel l’entende. Ce message lui était en réalité destiné.


Oh magnifique créature… je serai ta chose et toi mon étalon, je te chevaucherai jours et nuits jusqu’à ce que tu en sois rassasiée !
Du coin de l’œil, la seconde du Compost surveillerait la réaction de son amour devenu éternel en un instant. Il lui faudrait certes trouver un cadeau idéal par la suite pour lui prouver sa valeur mais en attendant, elle comptait donner de sa personne…

La curiosité de la Licorne sans faille et se rapprochant, Mama tenta une approche pour débrider l’être sublime. Bientôt, elle serait la chevalière parfaite pour son amant. Dans un combat féroce, la licorne attrapa un bourrelet de la grosse dame qui se vengea en lui mordant l’oreille à son tour ! Œil pour œil, bourrelet pour bourrelet ! Le pauvre canasson s’étala alors de tout son long avec quelques larmes. Mama Ité avait gagné et elle prit tout le loisir de savourer grimpant sur la licorne avec sa marmite. En se relevant, la pauvre monture éprouva quelques difficultés à soulever le poids de la grosse dame, enfonçant ses sabots dans l’herbe.

Réfléchissant bien vite, Mama eut un haut le cœur : et si elle cassait le nouveau cadeau de son futur mari ? Ni une, ni deux, la grosse dame inversa les rôles et prit la licorne sur son dos : pour aujourd’hui, ce serait la grosse dame la monture…


Mais qu’est ce que je peux bien donner en retour au futur homme de ma vie ? Ou trouver le cadeau idéal ?
Tandis que Mama pensait à voix haute en retournant en direction du colonel tant aimé, le canasson émit un hennissement des plus sonores en pointant un sabot en direction de la montagne. Mama haussa les sourcils avant de réaliser que l’être mythique était peut-être en train de comprendre ce qu’elle disait ! Tournant son regard dans la direction indiquée par la licorne, trop fière et sûre de pouvoir offrir le cadeau idéal sans se douter une seconde qu’il pourrait s’agir d’un piège, Mama resserra sa prise sur la licorne avant de s’élancer telle une bombe vivante dans les airs avec la licorne dans la direction qu’elle avait indiqué, hurlant de fait au colonel comme pour cacher ses intentions de cadeau.


Envie pressante ! Je reviens !
Rougissant une nouvelle fois, la grosse dame chantonnait dans sa tête un air de bonheur en prenant son envol dans la direction indiquée par cette dernière.

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] D61e4c10[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Dda67a7829295a96911167316f7698b8


Ohhhh ! Une maison en pain d’épice !
Les yeux de Ginny pétillèrent comme jamais auparavant. Bien qu’elle était encore à chercher des « papuches » à Globou, la jeune demoiselle chantonnait en se baladant dans la forêt. Totalement innocente quant à son habitude, elle observa Solen toquer à la porte comme si de rien n’était. Mamie avait envie de faire des cookies, ce n’était que la moindre des choses de s’assurer que la maison était vide.

- Y a personne !
- Chuuuuut !


La jeune Gratz laissa ses pensées vagabonder tandis que Rukyufu se tenait maintenant sur ses gardes… enfin sur ses gardes… il prit de la hauteur dans les arbres pour opérer une forme de surveillance, lui n’avait pas les gênes Gratz en lui et comprenait un peu plus la situation. Ginny ne comprit en revanche pas pourquoi solen toqua de nouveau : de toute évidence, il n’y avait personne, on venait de lui dire. S’approchant alors de la porte, la jeune femme la poussa comme si de rien n’était.


Bah ils ont dit y a personne !
Elle entra.


WaaAAAaaaOOooooUuuUUuuwWwwww !
Ginny pétilla encore plus des yeux tandis qu’elle voyait devant elle une nouvelle peluche accompagnée d’un pingouin. Nul doute que la jeune Gratz venait de trouver tout un groupe de nouveaux amis ! Mais du coup ! C’était évident, ils s’apellaient Personne ?


Ah que le coucou Personne ! Moi c’est Ginny et lui c’est…
Elle tenta de désigner la grenouille mais impossible de la trouver de l’œil, à la place, elle désigna le Gira-chien.


Globou et avec Mamie !
Le jeune membre du Compost laissa les grands discuter tandis qu’elle irait tenter de caresser les animaux à sa portée. Elle chercherait néanmoins à prendre une tasse de thé à son tour…


T’as du sucre pour le thé ? Il me faut 14 morceaux.. en vrai, il m’en faut 13 mais papy a toujours dit que ça portait malheur… pas vraie Mamie ?
Ginny vivait un véritable rêve éveillé, il ne manquait plus qu’une licorne et la jeune Gratz tout vu. Ajoutant le sucre, elle alternerait le regard entres les différents animaux avant de demander à Mamie l’autorisation d’aller jouer avec eux. Après tout, les discussions de grands, c’était pas pour elle si ?




Rukyufu – Niveau 23 / Mama Ité – Niveau 36 (Force surhumaine)/ Ginny – Niveau 21

Technique:

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] 1436021033-gratzousignv2
Signature réalisée par Komatsu
Nils Gratz
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1367
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue50/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue407/750[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (407/750)
Berrys: 999.999.999.999 B
Sam 29 Avr - 21:35
La capture de cet être semblait être un échec, ce qui déplaisait grandement à Ayabusa. Ses deux accompagnatrices étaient sceptiques, mais pour Tsuki, cette dernière ne baissait pas les bras. Avec un peu de chance peut-être qu’ils arriveraient à revenir sur les rails qui leur sont destinés. Au pire des cas… … Mouai non, mieux ne vaut pas y penser et pour cause, Ren est dernièrement assez sur les nerfs. Selon lui, l’organisation aborde la dernière étape avant la grande attaque qui décidera de l’avenir de sa personne et la leur ! Alors autant éviter les faux pas, car la première impression est toujours la plus cruciale, surtout dans le monde de l’underground !

Devant se dépêcher de trouver un moyen de localiser le petit être – en supposant qu’il ne soit pas déjà loin – le trio commença à se déplacer le plus rapidement possible. Cependant, passé un certain moment, des voix vinrent à intriguer le groupuscule. Si au début ce fut de la surprise, seule une personne se décida à donner de l’attention à ces voix : Tsuki’. Proposant de se scinder temporairement, elle descendit de son taxi pour laisser le second des Shadow Ghost et Dark s’en aller vers ce qui semblait être une ville !
Diviser pour mieux régner. Cela était risqué, mais dans leur situation actuelle, ils n’avaient clairement pas le choix ! Tandis que Tsuki allait à la rencontre de ces petits êtres, Dark essaya de discuter avec Ayabusa pour passer à autre chose.

« Tu penses qu’elle trouvera quelque chose ? »
« Aucune idée… Là, on est clairement dans une situation de merde. »


Roulant des yeux, la dragonne reprit la route jusqu’à se poser pas loin de l’endroit qui n’était autre que Kalhat ! L’ignorant pour l’instant, le duo ne se rendait pas compte de leur « chance » que de débarquer dans un tel endroit grandement prisé des aventuriers en tout genre. Tentant de s’y infiltrer discrètement, le duo se demandait comment chercher des informations tranquillement. Au passage, avant d’arriver ici, ils avaient ignoré un endroit leur semblant insignifiant qui semblait être un coin perdu pour des vieillards…

Du côté de Tsuki, les choses étaient plus étranges et rocambolesques. En effet, cette dernière tomba nez à nez avec des hommes champignons. Un peuple bien spécial selon elle et bien que mal à l’aise au départ, ces derniers ne semblaient pas la prendre pour une géante ou autre personne de ce genre. Au contraire, ils semblaient presque sociables, ce qui intriguait grandement celle-ci. Débutant donc la discussion, celle-ci profitait du fait de ne pas être primé pour essayer d’obtenir des informations et contre toute attente… Elle en obtint !
Avalant la pilule, mettant dans un coin de sa tête diverses informations comme cette fameuse auberge ou le fait qu’ils mentionnent la mine… elle fut assez « heureuse » de sa trouvaille. Posant ses questions qui lui venaient en tête, Tsuki réussit donc à obtenir ce qu’elle désirait, à savoir une piste à suivre pour potentiellement retrouver ce personnage. Restait maintenant à retourner à cette auberge et la mine pour sans doute avoir une nouvelle direction. Manque de chance, son escargophone ne fonctionnait toujours pas et cela la força à espérer que ses compagnons reviendraient à elle si elle mettait trop de temps.

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Aslan Moore
Tiger Fist
Aslan Moore
Messages : 328
Race : Homme-tigre blanc
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue36/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue173/350[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (173/350)
Berrys: 64.001.000.000 B.
Sam 29 Avr - 23:07

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] P8eA3z2
Abigail Walker, prête à aider mais un poil embêtée

Abigail gonfla légèrement ses joues. Voyant partir la Farell avec celle qui avait piqué son intérêt parmi toutes les personnes présentes, elle jalousait quelque peu la vampire, même si elle ne pouvait rien y faire. La commandante avait effectivement insisté pour que les deux se déplacent toutes seules, ce qui avait été accepté. Au final, la Sergente-Cheffe avait dû se contenter de s'intégrer au groupe de quelques soldats ayant accepté d'explorer d'un autre côté afin de savoir quoi faire ou vers où aller.

Elle avançait ainsi presque machinalement, accomplissant tout de même son travail avec plaisir et contente de pouvoir compter sur la présence de ce vampire pour les guider dans la nuit et d'au moins un gradé puissant pour protéger ce dernier avec elle d'une éventuelle attaque surprise au milieu de la plaine. Armée de son bambou prêt à se charger de son Haki, la trentenaire observait plutôt calmement les environs, son arme prête à attaquer le moindre ennemi qu'elle imaginait débouler sur eux à tout moment.

Ce village m'a l'air bien étrange ...

En arrivant à proximité de leur destination, Abigail put constater que les maisons qui avaient suscité leur intérêt étaient plutôt étranges de composition, leur lumière visible étant causée par leurs toits singuliers. C'était à se demander si cela était bien réel … Mais avant même de pouvoir se poser la question, la Walker fut interrompue par l'apparition soudaine d'une jeune femme aux traits âgées, que la fatigue et l'air las ne faisaient que renforcer.

Surprise, la Sergente-Cheffe se mit sur la défensive, s'avança encore plus en tête de groupe qu'elle ne l'était déjà pour stopper la progression de cette nouvelle venue qui commença à parler sans détour pour expliquer la raison de sa présence, du moins une raison succincte. Comprenant alors qu'elle ne paraissait pas agressive, sinon désabusée, Abigail fit le premier pas dans sa direction.

Nous sommes de la marine.
Et moi je suis Chasseuse de Primes, voici ma carte.

L'échange fut rapide et instantanée, la nouvelle venue sortit une carte pour accompagner ses paroles, que la marine sembla reconnaître, bien qu'elle ne soit pas très habituée à croiser des chasseurs de primes, et attrapa le bout d'identité, l'observant comme elle pouvait à travers l'obscurité ambiante à moitié brisée par les lumière du village, pour constater qu'elle était réelle.

Elle la tendit alors au vampire qui semblait avoir pris la suite de la conversation pour expliquer leur situation et essayer de comprendre un peu mieux la situation. Se détendant en voyant alors que cette femme n'était pas un danger potentiel, Abigail se prit même à avoir de la compassion pour elle lorsqu'elle fit part de sa petite histoire l'ayant amené jusqu'ici.

Veuillez m'excuser pour ma méfiance. Je vous aiderai à retrouver ce Lucien, une fois que notre propre situation sera plus claire.

Si elle écoutait son cœur, Abigail aurait sûrement choisi de venir pleinement en aide à cette dame, mais elle savait aussi qu'il était tout aussi important pour eux de continuer à explorer ou en tout cas de s'assurer qu'ils seraient suffisamment en sécurité dans cette zone. La réponse de la chasseuse de primes ne se fit pas attendre, la Sergente-Cheffe adoptant rapidement une posture plus avenante qui sembla avoir son effet sur elle.

Elle se tourna ainsi vers le groupe, plus particulièrement vers le commandant Frey Minsk et le vampire qui leur servait de guide, proposant de continuer un peu leur progression vers le sud en traversant le village – que la nouvelle venue lui indiqua avoir déjà exploré lorsqu'elle lui demanda – avant d'ensuite poursuivre vers le nord ouest pour remonter dans l'axe entre la capitale lointaine mais bien visible et la zone où leur camp était montée, histoire de couvrir un maximum la zone alentour.

J'espère que tout sera aussi calme que jusqu'à présent …

Abigail pensa tout haut, contente de savoir qu'après leur téléportation étrange, ils étaient encore plutôt tranquille. Malheureusement, elle n'était pas naïve au point de croire que cela continuerait forcément ainsi, mais l'espoir restait permis. Les prochaines heures seraient cruciales …

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] C7Fr8Np
Klara Farell, une nounou pour la nana

Klara progressait tranquillement à travers la plaine, heureuse de pouvoir profiter d'un temps visiblement clément et d'un paysage claire à perte de vue, lui offrant tout le plaisir d'apprécier la campagne du premier empire kalhatien. Malgré le fait qu'elle ait dû se séparer temporairement de son semblable dont elle espérait en apprendre plus, la solitude que sa situation lui offrait lui fit rapidement oublier cela.

Enfin … La presque solitude. Derrière elle, la commandante Nana progressait en maintenant une certaine distance avec elle, comme apeurée. Concentrée sur son observation du paysage et de son repérage, la vampire n'accordait cependant que peu d'intérêt à sa façon d'agir, se disant que la jeune femme devait être bien assez grande pour se gérer elle-même, surtout après avoir insisté pour qu'elles ne soient que toutes les deux … La Farell fit de même en sorte de ne pas trop accélérer le pas, restant à portée pour lui venir rapidement en aide en cas de problème. Elle soupira en se demandant si dans une telle situation, elle n'était pas devenue la nounou de service … bien que cela ne la dérangeait pas plus que cela, en vérité.

Après quelques temps à se rapprocher de la capitale, le duo finit par parvenir jusqu'à un camp plongé dans l'obscurité, bien que la vampire voyait distinctement que celui-ci était encore très récent. Se mettant aussitôt sur ses gardes en réalisant cela, elle entendit Yonjuu lui poser une question, avant qu'une ombre n'apparaisse à proximité d'elles, une étrange créature sur l'épaule qu'il ne tarda pas à poser par terre en prévision d'un évident dépeçage, allumant alors un feu en révélant ainsi clairement son visage.

Surprise, Klara ne tarda pas à laisser sortir une de ses lames le long de son poignet, prête à sauter sur cet homme sorti de nulle part qui ne tarda cependant pas à se présenter à elles, sous le nom de Dougrag. La vampire resta un court instant figée, écoutant simplement la personne parler, avant de constater qu'il semblait tout aussi étonné de leur présence, rangeant aussitôt son arme avant d'expliquer leur situation actuelle pour faire comprendre qu'ils n'étaient pas là pour causer de problèmes.

Vous savez où nous pourrions nous déplacer pour rester en sécurité ? Nous ignorons tout de cet endroit.
Le plus safe, c'est Kalhat, la capitale de l'Empire. Et sinon... Je dirais que nous sommes dans une zone safe ici.
Suffisamment safe pour y passer la nuit ?
Oh, oui, il y a parfois une licorne qui passe mais sinon c'est safe !

Klara sourit, amusée par le comportement visiblement tranquille et presque un peu naïf à ses yeux du jeune homme. Enfin, elle aussi était un peu naïve dans le fond, prenant ses réponses pour sincères sans vraiment chercher plus loin, faisant avant tout confiance à son instant qui lui disait que cet personne n'était pas un ennemi potentiel. Elle se demanda presque s'il ne pourrait pas devenir l'une de ses connaissances, l'homme ayant certainement beaucoup d'histoires à raconter qu'elle serait très heureuse d'écouter sans en perdre une miette.

Elle repensa cependant à la raison de leur présence en ces lieux et chassa ses pensées égoïstes et possiblement dangereuses, se tournant rapidement vers la commandante à ses côtés qui était restée muette jusqu'à présent, elle lui adressa une moue un peu attristée de voir qu'une personne gradée de la marine semblait aussi … inexistante … Non, ce n'était pas vraiment le bon mot, mais la vampire n'arrivait pas vraiment à mettre le doigt sur ce qu'elle avait en tête. Elle préféra simplement rester sur l'idée qu'elle devait au final composer avec une personne peu loquace, si ce n'était timide.

On devrait le faire remonter à l'ex-amiral Pacifique.

Klara n'obtint pour réponse qu'un acquiescement. Se disant alors que la jeune femme allait s'occuper de cela, elle se tourna de nouveau vers Dougrag en fixant alors la créature qui allait prochainement lui servir de repas, sentant son odeur de sang lui parvenir finalement.

Sinon, je dois bien avouer que votre prise m'a l'air appétissante.
Je peux vous dire où il y en a plein d'autres comme ça si vous voulez !
Oh, vous m'intéressez !

Elle voulut aussitôt en savoir plus, prête à courir jusqu'à la position indiquée pour abreuver cette soif sanglante qui montait en elle après avoir dû à moitié de sevrer pour le temps du voyage à travers l'empire … Mais sentit que la commandante à ses côtés n'avait pas bougé, se tournant alors vers elle en constatant son immobilité, soupirant alors.

Nous pouvons y aller tous les deux si vous le voulez, par sécurité.
Oh, non, je ne veux juste pas vous laisser avec un inconnu.

La Farelle eut un très léger rictus amusé. Depuis qu'elle évoluait dans l'unité d'Aslan Moore, elle avait pris l'habitude de composer avec les bons samaritains, et si elle n'était pas très une grande expressive, elle avait appris à apprécier la gentillesse des autres. Dans le cas de la commandante cependant, cela prenait une forme bien amusante, qui la surprit.

Votre sollicitude me touche. Dans ce cas, retournons auprès du groupe.

Elle fit montre d'un mouvement pour indiquer qu'elle les dirigeaient rapidement vers le camp comme indiqué, mais se tourna de nouveau vers Dougrag avec un air intéressé évident.

Et j'imagine que vous vous ne comptez pas bouger ?
Si, je bougerai après avoir manger. Ou vous voulez que je ramène ma prise avec vous pour partager ?
Non, non, mais je serai contente que vous m'indiquiez la position de ces créatures quand je repasserai.

Voyant qu'il acquiesça à sa réponse, Klara fut satisfaite et s'en alla sans perdre plus de temps, guidant alors de nouveau leur duo à travers la nuit.

Au faite, commandante. Je ne mords pas vous savez.

Elle sourit toute seule, amusée d'une blague que son interlocutrice ne saisirait sûrement pas.

Vous n'avez pas à avoir peur de moi, pas plus que des personnes avec qui je suis venu jusqu'ici. Vous en avez rencontré une sur le bateau d'ailleurs, Abigail. Je ne la connais pas dans les moindres détails mais je suis certaine que vous vous entendriez très bien !

La vampire repensa à la Walker lorsqu'elle était partie avec Yonjuu. Elle avait pu sentir son regard se poser sur elles, même à travers la nuit. Malheureusement, ce n'était pas de son fait si elle s'était retrouvée à partir avec la commandante à ses côtés … Alors au moins elle ferait en sorte que la Sergente-Cheffe ne lui en veuille pas trop en servant d'entre-metteuse. C'était quelque part sa spécialité … Même si elle s'imaginait sûrement des choses, en bonne rêveuse qu'elle était.

[...]

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] 2GNEgq6
Solen Fitzgerald, médecin avant tout

Du côté de Solen et du trio à ses côtés, la situation semblait irréelle. La jeune fille avait apprivoisé une des créatures qui leur tournait autour, hésitant à intervenir en rappelant qu'ils valaient mieux les laisser, avant de voir que la Vice-Amirale semblait la laisser faire, réalisant alors qu'au final, elle se contentait de jouer avec la créature et de lui donner à manger, l'animal devenant aussitôt ami avec elle.

Il laissa alors faire, gardant tout de même un œil sur les lucioles qui leur tournaient autour, suivant la petite troupe lorsque celle-ci s'enfonça dans la forêt sur sa proposition pour espérer trouver un abri ou quoique ce soit pour qu'ils puissent se tirer de la situation étrange dans laquelle ils se trouvaient.

Suivis par quelques « gira-chiens » comme la jeune marine les avaient nommé, nom que Solen trouvait plutôt amusant quoique très simple, ils progressèrent tranquillement à travers les arbres multicolores, la curiosité du Fitzgerald ne tardant pas à le motiver à attraper un des fruits pour le garder sous la main pour plus tard, si la faim venait à se présenter.

Allons-y.

Lorsque Griselda leur indiqua la présence d'une cabane à travers les arbres après un certain moment, les sens du médecin se firent aussitôt en alerte, content de trouver une trace de civilisation dans cet endroit. De loin cependant, les murs lui semblèrent plutôt étrange et une fine odeur de pain d'épice vint à lui chatouiller les narines.

Se laissant aller toujours plus à sa curiosité, mais priant surtout de trouver en cette cabane la sécurité qu'ils recherchaient, il motiva la troupe à aller voir ce qu'il en était, constatant bien vite que celle-ci était aussi irréelle que le reste du paysage, avec ses murs de nourriture diverses et variées. Un instant, il se demanda si ses occupants potentiels n'étaient pas des êtres magiques, qui auraient créé une maison mangeable. Sa réflexion n'eut pas le temps d'aller plus loin, son instinct lui dictant alors d'en avoir le cœur net en allant toquet sans détour à la porte.

Y A PERSONNE !

Une voix se fit entendre, avant de se perdre dans la nuit dans un silence que les gira-chiens venaient briser en bougeant autour d'eux. Solen attendit quelques instants en espérant plus qu'une réponse aussi étrange et finit par toquer de nouveau, n'obtenant cette fois aucune réponse si ce n'était un soudain bruit rapidement étouffé d'animal. Soupirant, l'elfe se tourna alors vers la Vice-Amirale.

Ils n'ont pas l'air de vouloir nous ouvrir.
Devrions-nous rebrousser chemin et tenter de parcourir la forêt vers une clairière ?
Je pense, mais serait-il pas mieux pour nous de savoir où nous sommes précisément ?
C'est vrai, alors devrions-nous forcer la porte ?

L'échange fut rapide, Solen espérant rapidement savoir quoi faire avant qu'un danger potentiel ne leur tombe dessus, mais avant même qu'il ne puisse répondre, voilà que la jeune fille à leurs côtés ouvrit soudainement la porte sans sommation, motivée par la première réponse de l'occupant des lieux. Gloussant, il ne tarda cependant pas à suivre le mouvement, rentrant à l'intérieur pour aller s'excuser de l'intrusion, tombant alors nez à nez avec une créature si mignonne que même le Fitzgerald ne put rester de marbre et ses yeux se mirent à pétiller, avant de constater la présence d'animaux en tout genre à ses côtés.

Excusez-nous du dérangement.

Solen parla tout haut, se disant que le véritable occupant était encore invisible, mais lorsque Ginny vint à se présenter, ce fut étonnamment le panda roux qui lui répondit, d'un air fort joyeux.

Moi c'est Rawr ! Et eux, c'est mon équipage de super-pirates !
...

En entendant parler de pirate, le sang de Solen se glaça, mais rapidement Griselda, qui finit par apercevoir à son tour le fameux Rawr, le défigea aussitôt.

Ohoh, vous nous raconterez ça autour d'une bonne tasse de tisane, s'il-vous-plaît. Entrons, entrons.

Le médecin vit alors le groupe rentrer pleinement dans la maison pour aller rejoindre le panda roux et sa bande autour d'une tablée pour le thé, les animaux autour semblant obéir calmement à ce qui était sans aucun doute leur chef, si ce n'était leur maître, et rassura très légèrement l'elfe qui se décida à suivre le mouvement, motivé d'autre part par la curiosité de rencontrer un animal parlant. Enfin, il y avait bien les hommes-bêtes, mais celui-ci ne semblait pas en faire parti. Enfin … C'était assez étrange à imaginer. En tout cas, il souhaitait en savoir plus, et une bonne tasse de thé était sans aucun doute un bon moyen de délier les langue, comme avait pu lui montrer la Vice-Amirale pendant leur voyage dans l'empire.

Qu'est-ce que vous faites au milieu de cette forêt ?

Cependant, il ne chercha pas à tourner du pot. Leur présence restait un mystère, et en connaître la raison les aideraient très certainement à comprendre un peu mieux la situation actuelle et ce qu'ils pourraient faire pour s'en tirer … Ou peut-être pas, mais en tout cas la discussion pourrait se faire tranquillement …

Informations:
Aslan Moore
Revenir en haut Aller en bas
Shura Emberys
Shura Emberys
Messages : 148
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue31/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue184/220[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (184/220)
Berrys: 327.895.000 B
Sam 6 Mai - 20:59

les histoires se cachent partout
groupe 1

ft. Rébéna Té Ra, Nils Gratz, Aslan Moore,
Sakuga Keigo & Ren Tao

Janvier 1508, Empire Kalhatien, Red Line



Sirpa
Arros


Arros glissa un coup d'œil dans la direction de Cid et Antonin après avoir perçu les paroles du premier – qui suggérait un arrêt – sans rien dire. Il n'avait pas spécialement de problème à continuer maintenant que la nuit était tombée – était-ce sûr de se montrer dans une auberge quand certains d'entre eux étaient primés ? – et trouvait plutôt qu'elle leur conférait un manteau sûr pour avancer sans être repérer, mais il se tarda bien de le prononcer à haute voix. Il ignorait tout de la topographie des lieux, et une embuscade serait bien trop vite arrivée, accompagnée des déboires des chemins montagneux.

Au lieu de cela, il déposa son regard sur le jeune homme qui avait proposé de s'y rendre en éclaireur. Pourquoi pas ?

« Je te suis ! »


L'intéressé ne lui adressa qu'un regard avant que tous deux ne s'élancent vers la fameuse taverne, dans laquelle ils tâchèrent d'enter avec la plus sincère discrétion ou normalité ; elle semblait avoir été utilisée récemment, voire le matin-même. Deux silhouettes se détachaient du décor – les tenanciers, visiblement – aux allures qui se rapprochaient davantage de fongus que d'humains. L'un semblait – s'il l'était vraiment – attaché au mur avec seulement son corps qui ressortait ; tandis que l'autre, plus humanoïde, était couvert de petits champignons verdâtres.

Le jeune homme s'avança de quelques pas, laissant sa voix les interpeller tous deux sur un ton léger, bienveillant.

« Bonsoir ! Navré de vous déranger, nous cherchons un endroit où nous reposer. Auriez-vous des chambres disponibles pour la nuit ? »


Rien. Le silence. Le minois d'Arros se peint des traces de la frustration et de l'amertume, gromellant quelques mots dans sa barbe – il détestait se faire ignorer de la sorte – avant d'aviser son comparse.

« Est-ce que tu as déjà eu affaire à ce genre de créatures ? La moindre des choses ce serait de répondre..., râla-t-il en murmurant.
Ce sont des hommes-champignons. Une espèce rare, mais d'habitude plus loquace que cela. Je dirais qu'ils sont sous l'emprise d'une forme d'hypnose... En tout cas, on n'en tirera rien, mais c'est une information précieuse. Tiens, le numéro de Cid pour l'informer de la situation. Je vais explorer un peu les alentours.
Une hypnose ne pourrait-elle pas en supplanter une autre ? Quoi que s'ils ne m'entendent pas... », il soupira lourdement avant de se munir du bout de papier que l'on lui avait confié et d'empoigner l'un des Escargophones blancs offerts par Shura – son crâne décoré d'un petit nœud festif propre aux célébrations de fin d'année. « Cid ? C'est Arros. », commença-t-il avant de lui raconter ce qu'ils avaient aperçu. « Octave observe les alentours en attendant.
Nous nous mettons en route, c'est une situation inquiétante.
Hm, hm. »


Octave avait laissé entendre que c'était une possibilité.... qu'une hypnose pourrait en supplanter une autre, sauf si l'hypnotiseur est plus puissant qu'il ne l'était : mais qui ne tente rien n'a rien, n'est-ce pas ? Il grommela un peu plus, s'avançant lâchement dans l'espace jusqu'à, presque, à flâner, laissant son regard s'accrocher à un peu tout et n'importe quoi jusqu'à arriver à la hauteur de ces champignons. Son regard se plongea dans le leur, apathique, les paumes glissées sur ses hanches en pesant le pour et le contre. Avaient-ils des informations importantes ? Est-ce qu'ils réagiraient mal s'ils se réveillaient ? On ne peut pas les laisser comme ça quand même... si ?

« Pourquoi quelqu'un aurait hypnotisé des hommes-champignons ? Est-ce que ce serait pour couvrir leurs traces ?
C'est une possibilité, mais à mon avis ils auraient juste effacé leur mémoire si c'était pour cela. Une hypnose aussi avancée semble pointer dans cette direction et dire que quelque chose se passe là.
Ça vaudrait donc le coups qu'Arros se bouge un peu pour essayer de briser l'hypnose même s'il est sûrement trop nu–... faible pour y arriver ? S'ils ont des informations ? Si l'on les libère, ils pourraient nous être redevable et nous éviter de perdre du temps... », elle n'attendit presque pas la réponse de Cid pour suggérer – fortement – quelques mots à Arros à travers l'Escargophone. « Hé, rends-toi utile pour une fois et essaye, tu n'as rien à perdre non ?
Ça va, ça va ! Je comptais déjà le faire de toute façon... !, ils l'entendirent maugréer au bout du fil avant qu'il ne raccroche – certainement pour éviter que son hypnose ne les atteigne.
Bon, mettons-nous en route. »



Arros glissa un coup d'oeil vers les silhouettes qui entraient petit à petit dans la taverne, avant de déclarer à l'attention de sa comparse :

« Fais ce que tu veux mais ne me déconcentre pas, ce genre de chose prend du temps ! Pour Octave, je ne sais pas où il est. »


***


Ambrose Galene

Ses paupières se plissèrent, tentant de distinguer un fragment d'existence, de détails dans ce manteau nocturne qui laissait pourtant tout à l'imagination et rien à la réalité ; mais, là, au creux de sa perception, paraissait se réverbérer la lueur discrète d'un feu rougeâtre – de camp ? torche ? qu'était-ce ?
Sa voix trouva l'attention de ses comparses sans qu'il ne déloge son regard de cet horizon.

« Un feu est attisé en face. Je ne sais pas s'il s'agit d'une torche ou quelque chose de plus – à cette distance, je ne distingue que leurs rougeurs. Mais..., Lilith lui ôta les mots de la bouche ; Comme Lilith ne l'a dit, c'est assez étrange. Dans une immensité noire comme cela... soit c'est un piège, soit quelqu'un qui n'a pas d'autres choix que de se faire repérer. »


Malgré tout, ils n'avaient d'autres choix que d'avancer – où aller, sinon ? Il remarqua, toutefois, la disparition de Gnoméo tandis qu'ils s'avançaient – une bonne chose. En cas de piège, se séparer permettrait de prendre leurs opposants par surprise. Il n'était pas taillé pour le conflit : ses mains n'étaient parées d'or que pour tracer le détour des cartes, non pas pour frapper.

Lorsque les pointes d'inombrables flèches furent pointées dans leurs direction, un soupir fendit ses lèvres. Heureusement que ceux qui l'accompagnaient étaient faits pour le combat, à sa différence. Il glissa une adresse à Jonas, sur un ton étouffé.

« Aucune chance que Gnoméo n'aie fait un détour pour les prendre à revers ? »


Sa voix se fit plus forte lorsqu'il répondit à l'adresse de l'un des bandits, en s'exclamant :

« Navré, mais nous n'avons rien de valeur ! Vous pouvez venir tâter vous même si vous le voulez, mais je crains que ce ne soit pas très adapté avec un arc bandé. »


Et partez de là. Essayaient-ils vraiment de les faire déguerprir en s'appropriant leur or, ou cherchaient-ils à défendre quelque chose ? D'ordinaire – non pas qu'Ambrose soit un expert dans les embuscades – s'arrêter à un goulet s'avérait intéressant pour prendre en tenaille des troupes allant d'un endroit à un autre... mais là, il semblait qu'ils s'inquiétaient davantage qu'ils ne poursuivent leur route qu'autre chose.

« Nous sommes un groupe de chercheurs qui devont rejoindre la cinquième province ! Ou la sixième... je ne sais plus., feint-il. Nous sommes à la recheche de fouilles, vous n'auriez rien vu dans les parages à tout hasard ? »


Il allait sans dire qu'il comptait bien sur les gros bras qui l'accompagnait pour calmer leur ardeurs avec leurs poings si cela s'avérait nécessaire.


récapitulatif:

_________________


THE ETERNAL CONQUEROR







SHURA EMBERYS


Shura Emberys
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3300

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue0/0[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 7 Mai - 21:30



Griselda "aux ailes grises" A'Tridus & Rawr
Vice-Amirale & Chasseur de Primes

    - Du sucre, attends !

L’ours randonneur alla briser une fenêtre en sucre-glace et donna le bon nombre de morceaux à la jeune fille. La Vice-Amirale observait sereinement la scène en prenant son thé que lui avait offert un Dugong. Elle remercia la petite créature spécialisée en art martiaux en lui caressant le haut de sa carapace, ce qui la fit rougir. De son côté, Rawr était en train de raconter leurs aventures, celles qui les avait conduits à se rendre ici :

    - On a navigué longtemps sur les mers, et puis on est arrivé dans l’Empire – je ne sais pas vraiment comment, c’est pas relié à Grand Line si ? – enfin en tout cas, après avoir continué à naviguer on s’est perdu. On a rencontré d’autres pirates, mais ils ne voulaient pas qu’on navigue avec eux, alors on les a un peu tapé et on nous a donné de l’argent pour les avoir arrêtés.

Certes, le côté voyage semblait corréler avec l’aspect pirate, mais il raconta plusieurs de leurs « prises », dues à leurs rencontres inopinées. Et chacune d’entre elle se finissaient par une capture, malheureusement. Tout ça parce qu’il cherchait son héros, et qu’il n’arrivait pas à le trouver ! Mais de là à se souvenir de son nom… C’était encore une autre histoire. Quand il eut terminé ce qu’il avait à raconter, il laisserait la Vice-Amirale reprendre la parole :

    - C’était fort intéressant tout cela. Auriez-vous un escargophone à présent ? J’aimerais appeler quelqu’un.
    - Oh, oui Madame ! Tenez !

Laissant le petit groupe seul avec Solen, Ginny et Globou, la vieille dame s’isola un instant. Pendant ce bref instant, Rawr eut l’occasion de parler de ce qu’il avait vu depuis qu’il était arrivé dans la Province : tous ces paysages merveilleux, ces hommes-champignons originaux, et cette femme aux ailes noires d’une beauté rare ! Il croyait que c’était un corbeau, à l’origine !


Licorne
En-Cas de Mama ?

La chevauchée folle, peut-être suivie par le Colonel, continuait pour la licorne qui était emmenée vers un lieu qu’elle s’interdisait de visiter. La simple raison était qu’un carnassier s’y trouvait, une créature qui mangeait autant les humanoïdes que les équidés, sans jamais y ajouter un légume ! Elle parlait bien sûr de ces terribles créatures qu’on surnommait les « Hommes-Champignons ». Les diabolisant peut-être plus que de raison, la licorne avait perdu sa volonté de créer un lien avec ce peuple qu’elle exécrait. Pis encore, leur prédateur était capable de gober les bébés licornes d’une seule bouchée !

La course s’était intensifiée, et elles arriveraient bientôt au niveau de l’entrée nord du village des hommes-champignons, empruntée quelques instants plus tôt par l’une des membres de Shadow Ghost. En observant les environs, rien de particulier ne leur sauterait aux yeux, et d’ailleurs elles pourraient ne pas s’arrêter puisqu’une petite voix chuchotait à Mama que le trésor se trouvait « dans la montagne ». En effet, heureuse de ne pas avoir mangée la licorne, la cuisinière lui avait tout de même mordu l’oreille. Les effets psychotropes de la jument avaient donc peu d’effets mais agissaient comme un catalyseur des envies de la marine. Et si elle avait réellement servi la viande de licorne aux troupes ? Alors il y aurait sûrement eu ce qu’on appelle dans le jargon « un bad trip ».

S’élançant vers la montagne, si elle suivait la petite voix, la grosse cuisinière rencontrerait bientôt l’une des créatures les plus horrifiques qui soit : un bébé araignée qui s’approchait d’elle en montrant de ses multiples yeux brillants la direction d’une caverne. Peut-être que l’exploration la mènerait vers un trésor ? Ou vers la mort ?


John Pacifique, "Ex-Shirokuma"
Ambassadeur de la Marine dans l'Empire Kalhatien

John Pacifique dévisagea avec une certaine surprise la bête alcoolique en face de lui. Il avait le choix dans l’éventail des adjectifs à lui attribuer, mais il s’arrêterait sur « jovial » mais « envahissant ». Enfin, il n’était plus un marine mais un ambassadeur. Autrefois il se serait considéré en fonction. A présent ? Il pouvait bien se permettre des petits écarts de conduite. S’emparant d’une bière qu’il décapsula du pouce, il en but une gorgée avant de contempler ses souvenirs qui défilaient à travers ses yeux.

    - Peu de personnes le savent, mais je suis originaire de l’Empire. Ma mère était albastienne, et mon père oligarque. J’ai intégré la marine pour m’enfuir des responsabilités liées à mon éducation, et je me suis retrouvé sur les terres de ma mère. J’ai été à la tête de la base d’Alabasta à une époque. Là-bas, j’y ai vécu de sacrées aventures. La plus passionnante c’était cette traversée du désert.

Le marine se replongea alors dans ses souvenirs, datant de 1498. A l’époque, il n’était pas encore Amiral, n’ayant été nommé qu’au moment de la perte des anciens Amiraux en 1503. Il avait affronté les forces des hommes des sables qui protégeaient un ancien artéfact qu’ils appelaient à cette époque « Le visage de la mort ». Du moins, c’est ce qu’ils clamaient. Pendant quarante jours, il ne mangea ni ne but une goutte d’eau. C’est au quarante-et-unième qu’il rencontra la « Déesse de l’eau ». Elle fit jaillir de sa main l’une des eaux les plus pures au monde. Il but et mangea ce jour-là à sa soif et à sa faim… Et quand vint le jour suivant, il retrouva le peuple qu’il pourchassait grâce à des indices disséminés dans le désert. Il réussit à les acculer, avant de reprendre le contrôle de leur campement en libérant leurs prisonniers.

Il racontait en détail la joie des personnes libérées et les retrouvailles avec les familles, la nécessité du sacrifice – et il n’en savait que trop sur le sujet. Souriant finalement, il demanda à son interlocuteur :

    - Et vous, quelles aventures qui ne concerne pas l’alcool pouvez-vous me raconter ?



Mai Trèce & Frey Minsk
Chasseuse de Primes & Commandant de la Marine

Mai Trèce acquiesça à la proposition du vampire, se demandant si cela serait bien utile. Elle ne pouvait pas se souvenir, mais elle le voulait. Quelques secondes passèrent sans que les effets de l’hypnose ne se fassent sentir… Jusqu’au moment où les yeux de la chasseuse de prime se révulsèrent. Un sentiment de panique la prit, tandis que son corps entier tremblait.

    - Ne te souviens pas ! Hurla-t-elle. Ne te souviens pas !

Les plaintes jaillirent encore quelques minutes avant de se calmer, et elle tira un air perdu en direction du vampire qui venait de rencontrer une impasse. S’il tentait d’aller plus loin, peut-elle qu’il aurait des informations… Peut-être.


Yonjuu Nana
Commandante de la Marine

La Commandante Nana avait l’air peu rassurée par la proximité de l’inconnu, et encore moins par celle de son alliée : l’inconnu pouvait être un ennemi qu’elle saurait se défendre, mais parler avec une camarade était peut-être au-delà de ses forces. Cette peur de l’autre, de sociabiliser, remontait-elle à un traumatisme d’enfance ? L’angoisse était-elle liée à une mauvaise expérience ? Sur ses gardes, elle écouta les paroles de Klara et les vécut comme une agression.

    - Je n’ai pas besoin des autres, je peux réussir par moi-même.

Elle fronçait les sourcils tout en suivant la vampire dans la nuit et se ravisa en jaugeant la situation.

    - Merci du conseil.

De manière peu sincère, de toute évidence. En revenant au camps, ils pourraient retrouver Pacifique et le lieutenant, ainsi que d’autres marines qui avaient commencé à faire un feu. Ils pourraient reporter ce qu’ils avaient vus et entendus, et Pacifique écouta en répondant :

    - Si Kalhat est le plus sécurisé, nous devrions nous y rendre. La porte de l’Est amène sur un style architectural pyramidale qui entoure de nombreuses plateformes, on ne pourra pas la louper… Attendons-nous la journée ? Non, il faut bouger rapidement. Où se trouvent donc les autres ?



Sir Bartholomew Anthony Gingersnap the Third & Mihael Keelh
Enquêteur du consulat & Hors-la-loi supposé mort

La personne à l’origine des Portails-Au-Loin… A vrai dire, peu de personnes connaissait l’identité de la personne en question, même si son pouvoir était connu de quelques nobles et hauts dignitaires de l’Empire. Pour quelle raison ? Parce qu’il était intimement lié à eux. Pourtant l’Enquêteur ne lâcha pas plus d’informations : il savait qu’il y avait des choses à dire et d’autres à cacher. Guidant les victimes de ce voyage express, il continua sa route jusqu’au bâtiment public chargé de distribuer les laisser-passer.

    - Cette personne ? Il a malheureusement été retrouvé dans la ville, je pense qu’il est en contact avec les brigands des montagnes. Il leur vend des armes, et ces derniers temps il y a eu des petits assauts pour tester nos défenses, ce qui nous a obligé à renforcer notre sécurité.
    - J’leur vends pas des armes, grogna Mihael en croisant les bras. C’est pas moi qui fait ça. Ils les ont obtenus par un autre moyen…
    - Vous parlez enfin ?
    - Tsss.

Il tourna le regard vers l’arrière de la pièce, craignant d’être entendu. Manfred haussa un sourcil en croisant les bras devant la situation.

    - La peine encourue pour suspicion est une garde-à-vue, mais nous sommes en train de réunir les preuves. A moins que vous ne vouliez parler ?
    - … Il se passe des choses dans la montagne, ferait-il en regardant les pirates. Des choses vraiment, vraiment inquiétantes…
    - Les montagnes ? C’est là où l’Exécuteur est allé… Et je n’ai pas eu de nouvelles depuis… C’est inquiétant. Je n’ai pas d’hommes à mobiliser pour aller vérifier comment l’Exécuteur s’en sort… Messieurs, ferait-il en se tournant vers les pirates. L’Exécuteur Kalhatien est précieux pour l’Empire. Est-ce que vous pourriez aller en éclaireurs pour vérifier ce qu’il se passe dans les montagnes ? L’Empire vous en serait reconnaissant.

Sous-entendu : un service donné sera un service rendu.

    - Si vous acceptez, vous pouvez aller à la volière, nous vous prêterons des montures… adaptées, ferait-il en regardant l’homme-poisson.



Kichiko Jonas "Le Brillant" & Ludmina
Révolutionnaire & Archer Brigand des Montagnes

Ambrose avait deviné les intentions de Gnoméo, mais Jonas se contenta de hausser des épaules. Il n’avait pas été consulté, alors il ne pouvait pas parier dessus. Le gnome était imprévisible, et sûrement parmi les combattants les plus puissants chez les maudits de l’ancienne Inquisition, aujourd’hui dissoute pour s’intégrer à un mouvement plus large sans distinctions de camps. Les épaules recroquevillées, Lilith semblerait plus stressée par la situation, prête à intervenir si l’une des jeunes pousses étaient ciblées. Elle avait beau faire frémir ses alliés à cause de son caractère bien trempé, ses priorités restaient inchangées en matière de protection de ses alliés.

Miss Rai Bag afficherait un air beaucoup plus agressif, et si Jonas n’avait pas levé sa main pour interrompre, elle aurait sûrement désarçonné les archers.

    - Des fouilles ? Vous n’avez pas l’air d’être une bande d’archéologues pourtant, remarquerait le bandit qui observerait l’attirail autour.
    - Qu’est-ce qu’un homme seul pourrait en savoir ? Ferait finalement le Kichiko alors que le bandit reculerait en serrant les dents.

La pénombre permettait de cacher beaucoup de choses, y compris les mécanismes que l’archer seul avait mis en place et qui donnaient l’impression d’une armée dans la montagne… Alors même que les balistes improvisées étaient des mécanismes de haute qualité, fabriqués sur le tas.

    - Un tel talent, quel dommage…

Se sentant soudain en danger face à cette découverte, le bandit tenterait de tirer sa flèche. En vain. Il écarquillerait les yeux alors que Jonas avait mis sa main dans son dos, et comprendrait alors qu’il devait faire la même chose :

    - Mon fruit est celui du Pierre-Feuille-Ciseau. Il me permet de jouer avec vous et si vous gagnez, vous pouvez m’attaquer. Sinon…

Il sourit, alors que le bandit serait obligé de jouer à ce jeu sordide. Et le Kichiko avait un avantage, puisqu’il pouvait sentir les intentions de son interlocuteur. La pierre se ferait enveloppée par le papier, et le bandit sentit son corps se figer. Bientôt ses muscles se détendirent sans qu’aucun assaut n’ait été porté.

    - Pourquoi ?
    - Essayons la diplomatie. Notre ami vous a demandé quelque chose… Alors ?
    - … Je connais des ruines à proximité. Je vais vous y mener.

Il s’avouait vaincu. Jonas félicita Ambrose discrètement, peut-être par pudeur, tandis que Lilith s’approcherait du garçon et sourirait :

    - Nous avons un peu de route, allons-y.



Cid Connor, "L'Insensible" & Anthonin Belios
Révolutionnaires

Arros aurait beau tout essayé, il comprendrait que ses efforts étaient vains. Pourquoi ? Parce qu’il n’avait pas à proprement parler à faire à de l’hypnose, c’était en tout cas ce qu’il sentait. Ces personnes n’avaient pas été programmées par une hypnose classique, et cela soulevait de nouvelles questions. Grognant, Cid s’attendait à un résultat plus probant, mais ce fut Anthonin qui prit la parole :

    - On n’a vraiment pas de chance… Ou alors ceux qui devraient faire leur boulot sont tout simplement incompétents.

Les révolutionnaires regardèrent le Belios avec animosité, mais le Connor se contenta de soupirer en regardant vers l’extérieur. Il laissait les enfants se débrouiller seuls, s’ils voulaient se chamailler. Il espérait qu’Octave revienne vite mais… il fallut bien quinze minutes pour qu’il se rende compte que leur allié ne revenait pas.

    - C’est étrange. Il devrait déjà être revenu…
    - Essaye de le contacter, ferait Anthonin au chef du groupe.
    - S’il s’est infiltré quelque part, cela pourrait le faire repérer. On devrait plutôt bouger, mais vers où ? Il a peut-être suivi la piste de quelqu’un. Je ne suis pas un traqueur, quelqu’un s’y connait dans ce domaine ? Demanda-t-il au reste de la bande.



Caligula
Chasseur de Marines

Kalhat ne s’offrait pas comme telle à quiconque voulait y pénétrer. En effet, malgré la pénombre les deux membres de Shadow Ghost ne pourraient pas entrer comme ils l’entendaient. Les défenses étaient bien travaillées, et les gardes nombreux et entrainés. Mieux valait ne pas sonner l’alerte. A ce moment-là, ils pourraient donc constater deux choses : plusieurs marchands pénétraient la ville à l’aide de laisser-passer qui leur permettaient de se porter garant pour ceux qu’ils amenaient, et des aventuriers semblaient s’être agglutinés à l’entrée des lieux pour demander un droit d’entrée exceptionnel. Pour Ayabusa et Dark, tous deux primés, il serait difficile de passer un tel lieu…

Enfin, ils pourraient apercevoir que quelqu’un d’autre tentait de pénétrer dans les lieux. Une célébrité dans le domaine des chasseurs de marines, et donc en tant qu’ennemi du gouvernement un bon allié pour les hors-la-lois : Caligula, primé à 97.000.000 Berrys. Son regard scrutait la moindre occasion de s’introduire, caché dans la pénombre. Allaient-ils l’aborder ou tenter de pénétrer à l’aide d’un marchand qu’ils pourraient contraindre sans sourciller ?


Vyvian
Membre de la Guilde des Assassins.

Tsuki arrivait dans l’auberge qu’elle avait réussi à trouver après plusieurs minutes. Il était vrai que le lieu semblait avoir été déserté, mais pis encore il semblait avoir été retourné comme pour y trouver quelque chose. Les lieux étaient certainement bien plus sombres qu’elle ne pouvait l’imaginer, mais ses sens lui diraient que quelqu’un était encore là… Et tentait de la fuir. En effet, un skateboard s’élança en dehors de l’auberge par une fenêtre, la brisant alors qu’il se dirigeait vers les mines. Sa cible était là, lui tournant le dos et semblant vouloir mettre une distance plus que respectable le plus vite possible. Pourtant, elle aurait eu le temps de s’attarder avant cela à observer les environs et remarquerait sans doute l’improbable composition des lieux, après les salles retournées : un atelier d’armes monté pour l’occasion, avec notamment un pistolet de forme étrange, dont une queue de rat dépassait et qui détala lorsque la demoiselle s’approcha, au point qu’il fallait choisir entre poursuivre le rat ou l’homme sur son skateboard.

Il n'y a pas d'ordre pour ce tour. Vous avez une semaine pour poster ! Voici le groupe concerné : Sakuga / Aslan / Ren / Nils / Rébéna / Shura
Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
Nils Gratz
Messages : 2307
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue46/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue644/750[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (644/750)
Berrys: 2.538.532.000 B
Dim 14 Mai - 10:24



Mini-évent PnJ 2 – Les histoires se cachent partout



[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Bd2268e2

Mama commençait à avoir un sourire qui grandissait de seconde en seconde : l’effet de la drogue devenant de fait de plus en plus intense malgré la corpulence de la grosse dame. Ainsi, alors qu’elle arrivait à l’origine d’une grotte, c’était un tout autre paysage qu’elle percevait. La montagne sembla lui parler un instant, l’ouverture se confondant avec sa bouche et s’articulant. Elle y revoyait Darius dans ses rêves encore plus beau qu’il n’était réellement.

Tournant son regard en direction de la licorne, la cuistancier percevrait alors la licorne comme si elle lui répondait :

- Va mon enfant et trouve ton amour et le trésor de la vie dans la bouche de cette montagne…


Oui maitresse !
La grosse dame esquissa un sourire encore plus grand avant de faire une révérence pour y montrer sa déférence envers cet être supérieur qu’elle avait maintenant identifié comme sa maitresse… quoi de plus normal dans la mesure où Mama était devenue un destrier pour la licorne ? En se relevant, la grosse Ité s’émerveilla soudainement. Un… deux… trois… trop ! Il y avait un tout petit être tellement mignon même si horrifique à la base avec beaucoup de petits yeux si choubidous ! La grosse dame remercierait le petit être avant de s’engouffrer finalement dans les entrailles de la terre avec la licorne sur son dos.

En soi, n’était-ce pas là la vision qu’avait Ginny en continu ?

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] D61e4c10[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Dda67a7829295a96911167316f7698b8

La jeune Gratz passait quant à elle sa meilleure vie et chercha même à caresser les petits animaux avec qui la discussion avait été entamée. Elle ne prêta en réalité pas attention aux différents propos et chercha simplement à grignoter tout en profitant de la maison… d’ailleurs…

A l’extérieur, Rukyufu tenta de résonner et commençait à se poser de réelles questions… pourquoi une maison en sucre était là ? Il avait passé beaucoup de temps avec Ginny et les questions les plus évidentes ne lui sautaient pas aux yeux de prime abord mais maintenant qu’il avait du recul, le batracien resserra son observation autour de la maison et des alentours, quitte à prendre un peu plus de hauteur. Le médecin devenait ainsi un poil plus méfiant.

De son côté, il n’en avait pas fallu plus à Ginny pour pousser un soupir de soulagement après avoir pris une nouvelle gorgée de son thé mais lorsqu’elle reprit contact avec son environnement, elle constata que Mamy n’était plus présente avec eux… elle était partie ? Une bouffée d’angoisse monta dans la jeune demoiselle, elle était parvenue à retrouver une figure d’attachement et cette dernière s’était envolée… ni une, ni deux, la jeune Gratz partirait à sa recherche d’un pas vif. Sans le vouloir, peut-être parviendrait-elle à surprendre la conversation au den den de la grand-mère ?


Mamie ?
La voix de la demoiselle se voudrait alors implorante comme pour s’assurer que tout allait bien. Après tout, Ginny avait vu beaucoup de choses dans sa vie et son côté insouciant transpirait… sauf lorsqu’il s’agissait en réalité de sa famille.




Rukyufu – Niveau 23 / Mama Ité – Niveau 36 (Force surhumaine)/ Ginny – Niveau 21

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] 1436021033-gratzousignv2
Signature réalisée par Komatsu
Nils Gratz
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Contre-amiral
Sakuga Keigo
Messages : 2355
Race : Ange
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue50/75[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Left_bar_bleue12/750[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Empty_bar_bleue  (12/750)
Berrys: 999.999.999.999B
Contre-amiral
Mar 16 Mai - 7:16
Chéri j'ai cassé les joueurs  [4]

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Raine10
Lieutenant Raine Taeau

Appréciant particulièrement l'histoire de l'ancien Amiral, cela rappelait pas mal d'aventures que le lieutenant avait vécu. Quand l'ambassadeur de la Marine dans l'Empire Kalhatien lui demandait alors de lui conter une de ses aventures, l'homme-renne était plutôt enjoué.

- Je vais vous raconter ma rencontre avec toute cette bande de joyeux lurons qui est l'équipage dont je fais partie ou plutôt celle avec notre capitaine, vous avez sûrement déjà du entendre parler de cet énergumène, le Paladin ou Cavalier je sais plus trop quoi exactement Sakuga Keigo !, dirait-il avant de commencer à raconter une histoire qui semblait être tout à fait rocambolesque.

Ainsi il dépeignait un soir d'été sur les îles de North Blue, on avait missionné le Taeau et le Keigo sur la même mission afin d'inspecter les lieux d'une ancienne base marine désaffectée dans le grand nord. Cette mission se déroulait sans accroc avant que l'ange n'attrape froid à cause de son tempérament trop peu prudent. L'ironie de la situation était qu'en effet c'était lorsqu'il faisait le moins froid sur North Blue que celui qui allait devenir le capitaine du Taeau était tombé malade ce qui en témoignait sa bien petite résistance aux basses températures. Il dépeignait ensuite les découvertes qu'ils avaient fait dans cette base marine, des petits bijoux d'histoires de la marine, des journaux qui servaient certainement aux soldats qui y vivaient de raconter leur petite aventure bien éloignée de toute civilisation. C'était en ayant partagé tout deux un instant où l'un d'entre eux était malades mais aussi d'avoir découvert la vie d'anciens marines que les deux se firent une promesse. Cette promesse était simple, celle de conter leurs aventures respectives à commencer par celle qu'ils venaient de vivre ensemble dans un carnet pour que des années et des années plus tard, d'autres personnes pourraient s'en inspirer et ainsi avoir cette envie de partir à l'aventure.

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Cull10
Cull Undying, Agent du CP1,
Comptable de Unite.

De son côté, Cull comprenait que Mai Trèce n'était pas sous les effets d'une hypnose donc le mystère autour de ce qui était arrivé à la Chasseuse de Prime était encore entier. Proposant alors à la femme de les accompagner à leur campement, l'agent du Cipher Pol se grattait nerveusement la barbichette. Il y avait quelque chose de traumatisant qui empêchait la chasseuse de prime de se souvenir de la situation. D'abord cette transposition bien loin de leur lieu de rendez-vous ensuite une femme dont les souvenirs étaient impossibles d'accès et qui n'était pas lié à de l'hypnose. Le champ des possibles se réduisait assez pour le vampire, il n'y avait que les capacités de deux fruits du démon distincts qui pouvaient en partie expliquer cela. Les évènements prenaient une tournure bien inquiétante.

- Rentrons au campement. Commandant Minsk, Sergente Walker, est-ce que vous avez déjà affronté quelque chose de similaire par le passé sur le terrain ? Des capacités telle que le déplacement instantanée d'un groupe de personnes ou alors des pouvoirs qui bloqueraient la mémoire de quelqu'un. Cela me semble bien d'être un coup monté et organisé mais par qui et quels sont leurs modes opératoires. Nous avons été séparés et nous avons été pris au hasard, est-ce que vous aussi de votre côté vous avez des théories ?

Il essayait de partager ses craintes sur le chemin du retour en restant alerte à l'aide de son haki de l'observation. Il lui manquait beaucoup trop d'informations et il espérait ainsi que l'autre groupe parti explorer avait pu en récupérer cela pourrait aider son raisonnement de trouver une conclusion acceptable et des mesures afin de régler ces histoires. Une fois au campement, le vampire attendrait le retour de tout les groupes avant de s'inquiéter de l'absence de celui faisant lui aussi partie de l'équipage de Unite. Le Colonel Borewill manquait à l'appel avec cette fameuse Mama Ité.

[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Txhl
Colonel Darius Borewill

Observant alors la femme partir accroché à la Licorne avec un regard quelque peu gêné, le Colonel réfléchissait un peu. La suivre au risque de se la taper tout le reste de cette mésaventure ou alors partir explorer un peu plus la forêt pour trouver de quoi nourrir tout le groupe. Choisissant ainsi la deuxième option, essayant alors de parcourir les alentours à la recherche d'une autre créature qui serait beaucoup moins difficile à capturer que cette licorne.


Codage par Libella sur Graphiorum


Listes des PNJs :
Cull Undying, Agent CP1, Lvl 38
Darius Borewill, Colonel de la Marine, lvl 37
Raine Taeau, Lieutenant de la Marine, lvl 34

_________________
[Mini-Event PNJ 2] - Les histoires se cachent partout. [Groupe 1] Signat10

Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Sakuga Keigo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sauter vers: