Derniers sujets

[Présent] La Bataille de Ghordalu : L'Automne de la Féodalité (feat Sakuga Keigo)parMaître-Jeu
Hier à 22:30
Incubateurs prêts [Animation]parMaître-Jeu
Hier à 19:20
Quêtes par PalierparHeika Seihen
Hier à 19:12
Dorian Karmon [Notations]parDorian Karmon
Hier à 18:42
[Présent] Récoltons les Fruits de notre dur labeurparDorian Karmon
Hier à 18:40
Sakuga Keigo [Notation]parSakuga Keigo
Mar 23 Avr - 22:45
Demande de progression dans le Nouveau MondeparSakuga Keigo
Mar 23 Avr - 10:36
Tops Sites ! parSakuga Keigo
Lun 22 Avr - 13:46
Création d'une boutiqueparRébéna Té Ra
Dim 21 Avr - 14:30
-40%
Le deal à ne pas rater :
Tefal Ingenio Emotion – Batterie de cuisine 10 pièces (induction, ...
59.99 € 99.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3284

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 23 Jan - 23:08



Passion & Kaki
Administrateurs des Fraudes & de la Surveillance

Les Tours Triplées avaient engagé leurs plus gros effectifs ces dernières heures. Elles étaient cruciales pour le bon déroulé de leur plan, celui qui consistait à infiltrer le Cristal pour y découvrir les preuves qui s’y trouvaient encore. Ils devaient cette découverte à Aggaddon Médixès, le seul humain qui semblait avoir acquis une partie de leur confiance en une décennie. Et la confiance des hommes-boucs était quelque chose qui valait aussi cher que le contrôle de la Guilde Marchande. Il pourrait en faire bon usage, puisque les informations sur les lois avaient continué à affluer alors que la mise en place de leur plan pour débusquer l’endroit précis où se trouvait le dossier qui allait leur permettre de faire du ménage de manière totalement légitime.

Ainsi, ils avaient prévu de réunir les personnes qui devaient réaliser la descente à la mi-journée… Ayant le droit de réaliser des perquisitions en plein jour s’ils déclenchaient la démarche rapidement, et sur présentation des preuves. En général, il y avait aussi besoin du soutien d’un certain nombre de marchands mais ils ne s’en inquiéteraient qu’une fois qu’ils auraient débusqué les preuves.

Ils s’étaient donc réunis avec le Médixès dans la grande salle où ils l’avaient accueilli la première fois, à la différence que cette fois-ci le marchand qui avait vu ses projets avancer ces derniers jours de manière significative était assis en égal auprès des hommes-boucs. Le chef de la mission était Passion, l’Administrateur des Fraudes. Il avait mobilisé Kaki, l’Administrateur de la Surveillance, ainsi que douze autres hommes-boucs. Au bout de la table, loin d’Aggaddon qui était situé à droite de Kaki, se trouvaient trois mercenaires qui avaient été réquisitionnés pour l’occasion : des personnes de confiance, et surtout grassement payées pour leur silence.

Théodore Gaston
Mercenaire de la Guilde Marchande


Côme Vivide & Natasha Pavlovki

Théodore Gaston était l’archétype même du mercenaire qui faisait ce métier par habitude. Poulain de Madame Irma, il avait toutes les chances de lui succéder plus tard à la tête de la Guilde des Mercenaires… Mais c’était loin d’être un de ses objectifs. Il mordillait sans stresser un bâtonnet en se demandant où son patron avait bien pu disparaître ces derniers jours : rien de ce que le suppléant, Vaskov Nskiran, ne lui disait ne le satisfaisait. Les suspicions qu’on lui avait transmis ne faisaient que confirmer ses doutes : si les preuves étaient là, dans le Cristal, il allait pouvoir agir contre Vaskov. Il faudrait rallier les mercenaires du côté d’Irma cependant… Enfin, il était persuadé qu’il trouverait un moyen. A ses côtés, Côme Vivide était en train de dormir. Teint cadavérique, cet homme-goule avait mangé un fruit du démon qui lui donnait l’apparence d’un mort-vivant, maintenant sa forme hybride à tout moment. Il portait un masque pour cacher sa gueule putréfiée. C’était sûrement le plus « hors du lot » à la table, même si la demi-géante qui était assise derrière ses camarades était aussi impressionnante.

En effet, Natasha Pavlovki était une femme d’une certaine stature. Elle avait de très bonnes relations avec les hommes-boucs grâce aux démantèlements de trafics d’enfants homme-animaux qu’elle avait mené de son propre chef. Elle était en train d’observer la situation en soupirant par moments. Pour Aggaddon, le moment présent représentait un certain enjeu. Il savait que le message qu’il avait envoyé à Raki devait avoir été réceptionné environ vingt à trente minutes plus tôt, ce qui signifiait qu’il pouvait acheter du temps à son camarade… ou au contraire accélérer la situation, au risque de le griller au poteau.

    - Rappelons le plan et les éléments, puis agissons, fit Passion dont le regard s’était porté sur Aggaddon à qui on avait demandé d’élaborer le plan d’action étant donné le succès de ses opérations précédentes, et pour confirmer une dernière fois sa dévotion aux Administrateurs.



Madame Irma & Gilliane Caroll
Leader de la Guilde des Mercenaires & Ancienne Mercenaire

Pernica avait pu parler avec Madame Irma pendant les quelques jours qui avait suivi leur emprisonnement. Elle s’était en effet sûrement rendue compte qu’il y avait un monde entre ce qu’elle savait de la situation et ce qui s’était déroulé. La dirigeante de la Guilde Marchande avait ainsi dévoiler s’être faite kidnappée par Vaskov, un de ses plus proches mercenaires, qui avait aussi mis la main sur un certain nombre de ses associés. Etant donné la présence de Sigurt, et la puissance connue de cet homme, elle avait conseillé d’attendre avant d’agir et avait donc raconté avec entrain ses histoires de jeunesse. Partageant la même cellule que la fille de W. R. Caroll, elle aurait aussi pu apprendre que celle-ci ne portait pas son père dans son cœur, mais n’avait pas une passion pour parler de celui-ci. C’était un mauvais père, et en général un mauvais humain.

Enfin, au bout de quelques jours, l’homme sourd avait fini par disparaître de leur vue…

    - Nous nous trouvons sûrement dans une prison personnelle de Vaskov, je ne la reconnais pas. Je doute qu’on puisse nous trouver… Mais maintenant que Sigurt est parti, nous allons pouvoir tenter de bouger. Des idées ? Dirait la leader de la Guilde en souriant à la sœur du Goshuushou.



Gargel Twistol
    - Je les ais trouvées, fit Gargel en sueur.

Il avait été chargé d’enquêter sur l’Académie Confucéenne cependant son réseau s’était activé plus tôt dans la journée quand Sigurt avait été aperçu. De fils en aiguille, il avait réussi à retrouver rapidement d’où il venait, et suspectait ainsi l’endroit où étaient enfermées les filles qui avaient été capturées : Pernica, Gilliane et Madame Irma. Ainsi c’était à lui que revenait la primeur de l’information.

    - Il venait d’un passage qui était utilisé il y a cinquante ans pour quitter l’île, à l’époque où l’un des embranchements du fleuve n’avait pas encore été construit. C’est à présent une voie sans issue de secours, à l’orée du Quartier des Bâtisseurs.
    - Raki vient de recevoir une info, ferait Ju en interrompant Gargel. Est-ce quelque chose d’important ?

Apparemment tout ce dont ils avaient besoin se trouvait dans le Cristal, selon une source mystérieuse, et cela rendait le leader de Paradise suspicieux. Les deux amants écarquillaient les yeux mais ne furent pas offusqués : ils auraient aussi été suspicieux à sa place.


Ju Helloyz & Miko Zarga.
Patronne et Patron du Cristal.

    - Je t’assure que ce n’est pas le cas, ferait Ju en gardant son calme tout en déglutissant devant l’aura du Zoan. Et il faudrait d’abord réunir les preuves, peut-être les offrir à l’Administration pour proposer une alliance et effacer les actions passées ?

C’était une idée, mais ils pouvaient aussi s’en servir autrement. Dans tous les cas, Miko irait chercher un plan du Cristal pour aider Raki dans ses recherches. Le problème étant qu’ils ne savaient pas précisément qui l’avait caché évidemment, puisque la personne avait forcément eu accès aux différentes parties où il aurait pu cacher des preuves, ce qui aurait permis de réduire les recherches… Peut-être que le Goshuushou avait une idée de ce côté-là, ou qu’il souhaitait en savoir plus sur ce qui s’était découvert à l’Académie Confucéenne de la part de Gargel.


Carte de Trade
Carte du Cristal

Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
L'Artisan de l'Anarchie
Raki Goshuushou
Messages : 753
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue41/75[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue378/500[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (378/500)
Berrys: 990.309.216.000 B
Mar 24 Jan - 21:52




Tout viens a point a qui sait s'y prendre !


Tout s'enchainer, les informations pleuvaient a un rythme soutenue, certain aurait pu même dire que s'en était presque a en perdre son sang froid. Je soupirerais lorsque Ju commencerais a s'expliquer, son questionnement viendrais a me pousser a la réflexion, pourquoi planquer des informations en territoire ennemis en sachant pertinemment que l'on aurais pu tomber dessus a tout moment ? Pour pourrir le Cristal ? Hum, encore aurait-il fallut que le Caroll sache qu'il était traquer et pour l'heure ça ne semblait pas être le cas. Certes le lascar était prudent et méfiant mais se sentait-il acculé au point de balancer ses associer et la localisation de ce qui aurait pu le faire chuter ? Tout ça n'avait strictement aucun sens !

A moins que le Caroll ne soit pas a l'origine de la planque de ces informations ? Mais qui ? Qui aurait bien pu avoir envie de réunir suffisamment de preuve pour faire couler le Caroll et ses collègues. Probablement quelqu'un avec suffisamment de ressentiment pour s'en prendre a lui mais pas au point de le faire couler sans la moindre hésitation.

Je m'allumerais alors une cancéreuse, poursuivant ma réflexion puis mon regard vint alors a tomber Gargel. Mes commencerais a s'écarquiller je lâcherais alors d'un ton rieur:

" Foutu renarde !"

Elle correspondait a peu de chose prêt a la description que je me faisait mentalement, Je prendrais alors la parole après avoir lâcher un léger rire:

" Premièrement on vas garder tous notre sang froid, Ju j'ai bien une personne en tête, se pourrait-il que Giliane ai eu la possibilité de planquer les preuves. Je m'explique, elle se planque elle même de la vue de son père de ce que je comprend, elle est en froid avec lui et semble ne pas le porter dans son cœur, il se pourrait que connaissant la nature de celui-ci elle ai voulu assuré ses arrières en amassant des preuves contre lui susceptible de le faire couler afin d'avoir un moyen de pression contre lui ça expliquerait aussi pourquoi il l'as fait kidnappé !"

J'écouterais alors la réponse de la Ju puis les infos de Gragel concernant l'académie confucéene, je prendrais enfin la parole m'adressant a Ju pour lui dire d'un ton calme :

" Concernant l'administration, il vaut mieux prévenir que guérir, prenait contact avec eux et dite leur que vous avez trouver des preuves dissimuler a votre insu au sein du cristal et que vous attendez leur représentant. Il ne faut pas laisser le temps a l'administration de débarquer, ça mettrais la puce a l'oreille de Caroll et sa lui laisserait le temps de s'organiser une défense ou prendre la poudre d'escampette. De mon coté j'irais explorer la zone que Gargel a décrit, pour l'instant il vaut mieux au vue de la situation que l'administration ignore ma présence, ça évitera de vous décrédibiliser. "


Je continuerais alors de la suivre en sachant que chaque seconde a présent compter....



--------------


De son coté Pernica, observer depuis un moment les vas et vient des gardes, mémorisant les habitudes de chacun, les cycle de ronde, et il n'y avait pas a dire tant que ce barbu était la les garde était sur le qui vive, voir même presque tendu. Quelle ne ferais pas sa surprise lorsqu'elle remarquerais un relâchement certain dés le départ du barbu, c'était leur chance, pas question de la laisser passer. Un léger sourire au visage elle s'approcherais de Giliane et d'Irma en disant d'un ton amuser:

" Mes jolies je crois que c'est notre chance, comme tu dis, ces bon a rien se relâche complétement, plus de cycle de surveillance régulier.... Ils ne nous prennent pas au sérieux ! Alors voyons voir ce qu'on a la ? Même si tu as une jambe dans le sac au vue de ton passif de mercenaire tu dois encore être capable de porter quelque bon coup bien senti non, et si je me trompe pas Irma ma belle t'es pas devenu patronne d'une des plus grosse boite de mercenariat en faisant des rond de jambe ou en montrant ta petite culotte pour des faveur...."


Le cerveau de la jeune femme fourmillerais, elle observerais la brille a barreau et rien qu'en la regardant elle savait pertinemment qu'elle pourrais en plier les barreaux pour se frayer un passage le soucis était les menottes, elle reprendrais alors la parole en disant:

" A mon sens on a plusieurs options, soit on attend mais je doute qu'elle soit réellement viable, soit on agis, perso j'ai jamais aimer rester a rien faire, je pourrais facilement créer une brèche dans ces barreaux et entamer une prise en charge chirurgicale diront nous, de ces charmant messieurs. Le problème ce sont ces menottes, je pourrais essayer d'attirer un garde pour l'assommer et lui voler ses clé, le risque c'est d'alarmer le reste de ces gugusses. Une idée a proposer concernant ces menottes...."

La jeune femme porterais alors instinctivement la main a sa poche comme pour sortir un paquet de cigarette et se rappela qu'elle n'en avait pour l'heure plus et lâcherais un:


" Pas moyen d'avoir une clope quand on en a besoin jte jure.... Au fait Giliane, si ça peut te réconforter un peu, avoir pour père un batard de première catégorie je connais si tu veux en parler une fois que tout ça sera finit, hésite pas ça fait toujours du bien d'avoir une copine a qui parler.... En parlant de ça Ce foutu masqué, Chloé c'est mon deuxième prénom.... "

La jeune femme approcherais un peu plus de la patronne des mercenaires et de Giliane, avant de poursuivre sur un ton qu'elles seules pourrait entendre:

" Vous pouvez m'appeler Pernica...Mais chut ! c'est un secret "

Elle finirait en leur adressant un clin d'œil espiègle, inconsciemment la jeune femme ne pouvait s'empêcher d'éprouver de la compassion pour la Giliane, elle ne savait que trop bien ce qu'elle pouvait ressentir ou ce qu'elle avait put ressentir ou endurer.







Code by Wiise sur Never-Utopia


Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 2998
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue41/75[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue392/500[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (392/500)
Berrys: 6.100.133.000 B
Mar 31 Jan - 17:44
Tout vient à point à qui sait s'y prendre


Le regard du marquis embrassa la pièce alors que les gens s’y rassemblait. À cette heure, les informations devaient avoir été transmise. Il ne restait plus qu’à croire en Raki pour sauver la situation de son côté sans pour autant nuire à l’infiltration du Médixès. Chaque seconde qui passait était importante, précieuse même, mais en même temps il fallait laisser un minimum de marge au félin. Les paupières se refermèrent tandis que le savant se repassait les grandes idées, les conjuguant à volonté pour tisser la toile de son futur proche. S’enfonçant dans le siège mis à sa disposition, il joignit les mains à la verticale en répétant de manière litanique une réflexion structurante.

-Ne pas confondre vitesse et précipitation. Ne pas confondre efficacité et optimisme.

Passion, Kaki et les douze autres hommes-boucs se trouvaient là, à la hauteur de leurs fonctions, de l’équité pouvant exister au sein de l’Administration. Kaki, l’un de ceux que le noble connaissait le mieux, était d’ailleurs directement à sa gauche et cette présence avait quelque chose de réconfortant au milieu de nombre de visages que le seigneur devait apprendre à connaître, à mémoriser.  Les trois mercenaires réquisitionnés étaient dans ce cas précis. Si c’était eux qui avaient été choisis, ils devaient être ceux en qui l’Administration pouvait placer la plus grande confiance, peu importe la matière dont était faite ce lien de loyauté. Théodore Gaston, Côme Vivide et Natasha Pavlovki semblaient sereins. Ils ne pouvaient percer leurs motivations, mais tant qu’ils se montraient utiles leurs objectifs personnels n’étaient guère important.

Passion s’était exprimé. L’adrénaline et le stress se mêlait alors que l’heure de la prestation orale sonnait. Fins des réflexions. Il fallait dérouler le cheminement de sa pensée.

-Rappelons les éléments de contexte en premier lieu. W. R. Caroll, Ecgwynn Tudor, Siana Delavoie, Goliath Sorbon, Samyra Jackpot, Shiro Nagami,Vaskov Nskiran, Dia Salamé. Ce sont là les noms de ceux qui ne doivent rien apprendre de ce qui se trame. Un message doublement, voire triplement, cryptée révélée l’identité de ce véritable réseau secret détenant assez d’influence pour déployer un clientélisme à même de renverser la Guilde Marchande pour se la réapproprier. D’autres personnes pourraient donc s’ajouter à ce groupe et par conséquent, par mesure de prévention, ne faisons confiance à personne d’autres en l’état. Que seuls ceux présents ici soient au courant des tenants et aboutissant de l’opération. À cette liste s’ajoutait également un message indiquant que des preuves se trouvaient au Cristal, raison de l’assaut que nous préparons à l’instant. Par ailleurs, les éléments tournant autour de l’affaire Goliath Sorbon, incluant même la disparition d’un coffre-fort alors même que Vaskov Nskiran était en charge de sa capture, viennent corroborer ces informations qui étaient auparavant entre les mains de Siana Delavoie.

Décroisant les jambes, le Médixès se pencha sur le plan de la ville où le Quartier des Services, où était établis le Domaine des Administrateurs, et le Quartier des Jeux, où était érigé le casino Le Cristal, avaient été mis en évidence. Cette position servait à indiquer les lieux en même temps qu’il les évoquait.

-Nous allons donc nous en prendre au Cristal pour découvrir ces fameuses preuves, peu importe que le Cristal soit lié à ce réseau ou non. Néanmoins, pour que cette clientèle sur laquelle règne peut-être l’un des membres de cette liste, peut-être Caroll, Ecgwynn Tudor ou tout autre personnage se faisant leur éminence grise, ne puisse pas se douter que nous avons avancer à ce point, il va nous falloir agir avec une certaine forme de discrétion. Hors de question de débarquer à l’entrée du Cristal, défoncer la porte et demander à tout inspecter par la force, d’autant plus que cela pourrait laisser le temps à un potentiel ennemi de détruire les preuves si ce dernier sait où elles se trouvent.



Marquant une pause, il traça cinq lignes différentes sur la carte, toute partant dans des directions différentes, certaines s’éloignant beaucoup de la cible, le Cristal, avant d’y revenir longtemps après. Ces détours avant que tout le monde soit à sa place pour lancer l’opération allait à ce titre offrir du temps à Raki en plus de servir l’intérêt stratégique.

-Nous allons répartir les participants à l’opération en cinq groupes différents qui ne partiront pas en même temps d’ici. Chacun d’entre eux disposera à minima d’un Administrateur et les trois mercenaires se répartissant également dans des groupes différents. Un déplacement massif aggloméré indiquerait clairement qu’une opération est en cours, que ce soit pour le Cristal ou pour cette clientèle de l’ombre. Nous allons plutôt faire croire à plusieurs actions séparés et sans lien entre elle. L’un des Administrateurs pourrait même faire semblant d’avoir oublier un dossier aux Tours Triplées ou chez lui et faire demi-tour à mi-parcours mine de rien avant de reprendre l’itinéraire prévu. Cela rajouterait de la crédibilité au récit que l’on met en place. À vrai dire, en raison de mes relations avec Ellie Rengu, je me suis permis d’arrangé une fausse entrevue d’un responsable de son entreprise, pour vérifier la validité d’un détail du contrat me reliant à elle, qui sera la destination officiel d’un des groupes afin de véritablement faire croire que ce sont des opérations plus routinières qui se déroulent. Cela justifie également ma présence dans le groupe qui en sera en charge, pour éviter que cela ne fasse un trop gros lien avec l’affaire Goliath Sorbon. Une fois cette étape de camouflage de notre opération terminé, nous nous retrouverons chacun d’un côté du casino.

Le savant pointa ainsi du doigt les cinq emplacements autour du Cristal qu’il avait dessiné sur la carte au terme des trajectoires, les croix garnissant ces dernières symbolisant les fausses rencontres cachant la nature de la mission.

-Le groupe de Passion et moi-même entrera par la porte d’entrée normal. En usant des réglementations en vigueur et reposant sur une accusation émise par moi-même, membre de la Guilde prétendant que certains jeux soient truqués au détriment des marchands venant parfois miser là et qui est prêt à payer une amende si cela ne se vérifie pas, l’Administration va procéder à une vérification des jeux afin de vérifier qu’aucunes fraudes n’a lieu. En somme, nous allons concentré leur attention, servir de diversion pour que les autres groupes puissent s’infiltrer. Au besoin, s’il nous faut gagner du temps, je ferai une scène pour me plaindre de l’argent que j’y ai perdu et qu’il ait impossible qu’aucun des jeux ne soit truqués. J’irai même jusqu’à prétendre qu’ils trafiquent les jeux en fonction des clients en présence et que par conséquent ils dissimulent leurs malversations lorsque cela ne nuit pas aux autres marchands. En somme, je vais les accuser de chercher à affaiblir économiquement spécifiquement les autres membres de la Guilde afin de grapiller petit à petit des places dans la hiérarchie des fortunes les plus importantes et par conséquents les sociétés puissantes.

Il observa l’assemblée pour s’assurer que tout le monde écoutait. Il rapprocha de lui alors une deuxième carte qu’il était allé chercher lui-même aux archives de l’urbanisme et qui présentait le réseau d'assainissement du Quartier des Jeux avec les modifications les plus récentes y ayant été ajouté.

-Le groupe de Côme Vivide et Kaki s’arrêtera au niveau d’une plaque d’égout. Le mercenaire s’enfoncera dans ces égouts pendant que Kaki fera mine de l’avoir envoyer vérifier l’opérationnalité des équipements s’y trouvant et permettant d’alerter l’Administration en cas de montée critique du niveau de l’eau. En vérité, Côme ira se positionner sous le Cristal, par-là, et forcera le passage. Avec les cuisines et les sanitaires, il y a deux points de sorties possible, néanmoins arriver suffisamment haut vous pouvez si vous en avez les capacités, déchiqueter le sol pour essayer d’arriver dans une cave ou tout autre sous-sol à proximité de toi afin d’entamer ta fouille par là.

Il présenta alors un autre plan... ou plutôt l’œuvre d’un artiste ayant peint la vue de sa fenêtre à quelques bâtisses du casino, permettant ainsi d’admirer la structure extérieur du bâtiment qui serait attaqué. Faute d’avoir réussis en si peu de temps à retrouver des plans d’architecte pour la rénovation ou construction du Cristal, ayant concentré ses recherches sur le réseau d’assainissement, il se basait sur cette vision extérieure pour en tirer les informations essentielles sur la structure du lieu. L’angle de vue de la peinture était d’ailleurs retranscrit sur la carte des deux quartiers.

-Théodore Gaston, votre infiltration sera la plus périlleuse car il faudrait que vous parveniez à monter sur cette partie du toit. L’Administrateur peut éventuellement vous demander de vérifier la stabilité de la toiture en prétextant avoir vu des tuiles bougés, ou quelque chose dans le style. Au besoin, poussez donc quelques tuiles pour faire croire qu’effectivement il y a un problème et que vous restez en haut pour évaluer l’ampleur des dégâts. De là, essayer de trouver des fenêtres pour pénétrer directement dans le premier étage et l’inspecter.

Plus que deux groupes à impliquer.

-Pour le groupe de Natasha Pavlovki… J’ai payé un miséreux demandant l’aumône pour qu’il vole à l’Administrateur son sac quand il passerait à l’heure prévu par cette ruelle adjacente. L’objectif est que Natasha, après s’être tenu en retrait et avoir ouvert sa garde de manière ostentatoire pour laisser sa chance au miséreux, le poursuive pour le vol et se serve de cette excuse pour sauter sur ce pauvre bougre et en même temps sur ce mur au nord-ouest du Cristal. Passant au travers avec une forme de justification pour cette action, vous pourrez alors commencer une fouille de force s’il y a des gens là en le justifiant par un lien éventuel du miséreux avec l’établissement vu qu’il semblait se diriger vers ce bâtiment… Omettant complétement que c’était la seule destination possible pour lui vu le sens de la ruelle adjacente.

Finalement, un bâtiment grisé dans le voisinage du Cristal fut pointé du doigt.

-Enfin le dernier groupe servira de groupe d’observateurs. Sous couvert d’une autre vérification de toiture, pouvant faire lien avec le groupe de Gaston ultérieurement, vous devrez monter au sommet de ce bâtiment et se servir de cette « inspection » pour surveiller les alentours depuis les hauteurs, repérer les personnages louches qui pourraient observer nos différents groupes. En somme, vérifier si l’on est observés et suivi par les ennemis que nous avons découvert. Si jamais ils le constatent, il faudra prévenir les autres Administrateurs de manière discrète par un appel escargophonique disant : « Carambole exige que soit payé le prix du savoir ». Cela confirmera qu’ils se doutent qu’on est au courant de quelques choses. Si jamais les observateurs constatent qu’une autre opération se prépare contre le Casino par justement une troupe armée suffisamment conséquent en approche, ou peut-être juste Vaskov en mouvement, cela voudra dire qu’ils sont conscients qu’il leur faut détruire ces preuves au plus vite et vont tenter également quelque chose. Dans ce cas, l’appel codé sera « Les vents menacent de porter la tempête aux Tours Triplées ».

Était-ce finit ? Bien sûr que non. Toujours considérés la possibilité de l’échec.

-Si l’un des mercenaires est repéré dans ses fouilles et qu’ils comprennent ce que l’on fait, il nous faudra bloquer les issues. Natasha s’occupera de l’arrière tandis que moi je m’occuperai de l’entrée principale. Dans l’idéal Côme devra être attentif aux possibilités que quelqu’un cherche à fuir par un passage secret dans le sous-sol, on ne sait jamais, et Gaston que quelqu’un veuille s’enfuir par le premier étage. Dans ce cas-là, il faudra prendre le contrôle de la situation de force en empêchant l’extérieur d’être mis au courant de ce qui se passe dans le Cristal avant de fouiller ou négocier pour découvrir la vérité. Il est primordiale d’empêcher nos ennemis de savoir que l’on est sur le point de mettre la main sur ces preuves pour éviter qu’ils puissent pendant ce temps se préparer à ce qu’on les prennent pour cibles.



Il s’enfonça finalement à nouveau dans son siège et regarda l’assemblée. Cette sensation était-elle la même qu'avait un général face à ses troupes ou un amiral face à ses subordonnés à l'aube d'une bataille ?

-Des questions ? Des suggestions ? Où êtes-vous prêt à renvoyer à la face de ces traîtres leurs propres actes ?

Il n'y avait plus qu'à prier pour que Raki parvienne à faciliter les choses. Si on livrait à l'administration les preuves en gage de bonne foi dès l'entrée de Passion et Aggaddon dans le bâtiment, cela pourrait grandement facilité la situation pour Paradise.



feat Paradise

_________________
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Signa210
Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3284

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 2 Fév - 22:24



Ju Helloyz & Miko Zarga.
Patronne et Patron du Cristal.

Giliane Caroll, la fille que W.R. Caroll avait de toute évidence choisi d’abandonner, pouvait-elle être à l’origine des preuves cachées dans le Cristal ? Pourquoi choisir cet endroit, si c’était le cas, tout en continuant à cacher son identité aux gérants de lieux ? Les deux révolutionnaires étaient inquiets que cette information s’avère juste, car si c’était le cas ils  risquaient de devoir chercher si d’autres secrets se cachaient entre leurs murs. La réponse à leurs questions était entre les mains de l’ancienne mercenaire.

    - Nous pouvons toujours aller chercher les preuves et prévenir l’administration, mais assurons-nous d’abord qu’elles sont bien là. Si on en croit les probabilités, c’est dans la salle secrète qui sert de coffre-fort aux informations de certains membres du Big Five… Cacher toutes les informations au nez et à la barbe de son père, ça semble être assez osé.

Avant de partir, Gargel prendrait à son tour la parole pour rapporter ce qu’ils avaient appris de leurs infiltrés dans l’Académie Confucéenne.

    - J’ai découvert que Caroll avait bien été élève à l’Académie Confucéenne de Beida. Il a été major de sa promo grâce à ses recherches sur un alliage d’une résistance presque similaire à celle de l’obsidienne… Enfin, c’est ce qu’il clamait. Cependant les recherches qu’il a mené en groupe étaient censées revenir à la postérité. Elles ont été arrêtées quelques années à cause de la politique locale de l’île où se trouve l’Académie, et au moment où elles devaient être reprises, en 1498, les données ont été volées. Peu de temps après, Caroll mettait au point un alliage sensiblement aussi résistant que du diamant… Qu’il n’a commercialisé qu’en toute petite quantité à cause, selon lui, « d’un procédé de création trop difficile à exploiter. ». C’était un an et demi après la mort de sa femme, la mère de Gilliane Caroll. Je n’ai pas su dans quel mesure cet événement a entrainé une blessure chez Gilliane, mais une chose est sûre : Gilliane est arrivée à l’Académie en pleine santé et en est ressorti sans pouvoir se battre, avant de disparaître totalement en revenant à Trade.

Ils pourraient prendre la direction du sous-sol pour vérifier la véracité de ces propos : et une fois en bas, ils devraient alors observer l’endroit devant lequel ils se trouvaient : un coffre-fort avec un code à 8 chiffres. Ju et Miko se regardèrent en fronçant les sourcils :

    - On n’a pas le code en question, mais on devrait pouvoir supposer. Un code à huit chiffres, ça peut être une date d’anniversaire. Le code appartient à Caroll… Peut-être la sienne ? Je vais essayer, fit Miko qui se heurta à son premier échec.

Ils n’avaient pas encore réussi à trouver le code, cela s’avèrerait peut-être plus compliqué que prévu. Raki aurait peut-être une idée pour débloquer la situation.


Madame Irma & Gilliane Caroll
Leader de la Guilde des Mercenaires & Ancienne Mercenaire

La jeune Chloé partageait leur cellule depuis déjà plusieurs jours, et elle se montrait aujourd’hui beaucoup plus expressive et virulente dans ses paroles qu’elle ne l’avait été. L’intimité partagé rendait la conversation très facile. Madame Irma écouta attentivement l’analyse, tandis que Giliane se montrait peu enjouée à l’idée de s’évader, et surtout de risquer sa vie…

    - Les menottes, j’en fais mon affaire, fit la voix soudain grave du Leader de la Guilde des Mercenaires dont le coup de pied vint soudain briser les chaines de Pernica en deux.
    - Si on fait trop de bruit, on va se faire avoir, s’inquiéta Giliane en fronçant les sourcils.
    - Il faut savoir prendre des risques… Surtout que les choses vont se précipiter, à mon avis. N’est-ce pas ?
    - Peu importe qui a eu le message, s’il l’a décodé il sait à présent où se trouve le code. J’ai fait comme tu m’as demandé de faire, dommage qu’on se soit fait coiffer au poteau par mon père.

En effet, si Madame Irma avait déjà connaissance des agissements de Caroll, c’était elle qui avait commencé à réunir les preuves et qui avait amené Giliane dans sa combine. Le gérant des mercenaires avait décidé d’agir en toute discrétion, sans informer ses collègues du Big Five pour n’éveiller aucun soupçon… Cependant un de ses mercenaires l’avait trahi, et Vaskov l’avait capturé en le prenant par surprise. L’Okama avait cependant prévu la mesure d’urgence en codant un message. Gilliane avait eu la mission de cacher les preuves en attendant le moment propice… Même si c’était loin d’être toute l’histoire.

    - On va sûrement avoir des adversaires dignes de ce nom, lança Madame Irma. Allons-y, pouvez-vous ouvrir la voie très chère ? Ajouta-t-il en se tournant vers Pernica.

Une fois que celle-ci serait sortie, elles pourraient se diriger vers la salle des mercenaires en passant devant quelques cellules occupées par des marchands ou des mercenaires capturés qu’ils pourraient libérer au fur et à mesure. La douzaine d’hommes en train de discuter dans la salle de garde, passage obligatoire pour quitter le tunnel, semblait armée jusqu’aux dents. Et parmi eux, une tête connue se détacherait.

Spoiler:


Passion & Kaki
Administrateurs des Fraudes & de la Surveillance

La prise de parole du Médixès eut le don de faire piquer du nez certaines personnes présentes dans la pièce. Il n’était pas soporifique, mais son long préambule et toutes les informations données étaient lourdes pour des personnes qui n’étaient là que pour dénicher ce qu’ils savaient être là-bas. Cependant, le plan ne semblait pas avoir de failles, sinon la présence d’un gros bonnet là-bas comme ce fut le temps à certaines périodes de la ville. Fermant les yeux, Kaki les rouvrit après quelques secondes et acquiesça :

    - On devrait pouvoir s’en sortir avec ce plan.
    - C’est bien ficelé, indiqua Natasha Pavlovski. Quand part-on ?
    - Dès maintenant, si personne n’a de question, fit Passion en se relevant.

Les regards se croisèrent et certains administrateurs semblaient prêt à intervenir mais une pression se dégagea de l’entrée et le chef des hommes-boucs entra dans la pièce. C’était le Roi des Boucs, plus souvent connu sous le nom de Carambole.


Carambole
Administrateur en Chef

    - L’opération va commencer on dirait. Les Tours Triplés passent en état d’alerte maximale. Bon courage, et surtout ne faillez pas.

Tous se levèrent et se mirent en équipe. Peut-être que Aggaddon voudrait prendre un temps pour s’assurer que chacun comprenne exactement ce qu’il devait faire : cela pouvait prendre un certain temps mais une opération bien ficelée était le socle d’une réussite importante… Ils pouvaient aussi très bien se mettre en route dès maintenant, cependant.


Carte de Trade
Carte du Cristal

Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
L'Artisan de l'Anarchie
Raki Goshuushou
Messages : 753
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue41/75[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue378/500[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (378/500)
Berrys: 990.309.216.000 B
Ven 10 Fév - 23:09



Tout viens a point a qui sait s'y prendre !


j'écouterais attentivement l'intervention de Ju comme de Gragel, les informations qu'il nous apporter concernant l'académie confucéene était des plus utile. Un alliage d'une tel qualité valait son pesant d'or, mais il y avait encore beaucoup de zone d'ombre, cela n'expliquer en rien l'inaptitude a combattre de la fille du Caroll, a moins que ? Un procédé capable de pomper la force vitale pour créer un alliage ? Pur fantaisie de ma par a ma connaissance cela n'était a ma connaissance vraisemblablement pas possible, mais la seule a même de nous apporter la réponse n'était autre que la jeune femme elle même. Mais il y avait autre chose qui m'embêter dans la configuration des choses.

Pourquoi la Caroll aurai-t-elle agit ainsi, moyen de pression, son père semblait l'avoir abandonnée, alors pourquoi la kidnappée ? Il me manquer une inconnue dans cette équation, certes cette gamine en voulait probablement a son père autant que moi et Pernica au notre, mais vue la puissance du lascar aurai-t-elle eu le cran de s'en prendre a lui seule et sans support derrière ? Probablement pas.

Dans le même temps de ma réflexion Ju me demanda de lui proposer plusieurs code pour tenter de déchiffrer le code du coffre mais trop prix par mes rumination je lui proposerais plusieurs codes incorrecte. Jusqu'à enfin mettre le doigts sur ce qui me chiffonner. Il y avait bien une pièce manquante au puzzle depuis le début de toutes ces péripéties, et une pièce de taille, quasiment centrale même je dirait. Mme Irma ! Sortant de mes penser je réfléchirait un peu plus librement proposant alors la date d'anniversaire de la femme du Caroll. Le coffre s'ouvrant alors, Ju commencerait a fouiller avant de sortir des document, beaucoup de document plus fournit les uns que les autres.

Ces petites roublardes ! Le lien a présent commencer a se faire plus évident. Giliane ayant bosser en tant que mercenaire de la guilde devait agir sous les ordres d'Irma a l'époque, il était tout a fait possible que les deux soit de connivence pour la cueillette de ces preuve et leur dissimulation dans un lieu difficilement a porter du Caroll. Ce qui voulait probablement également dire que les deux compère se trouver au même endroit, ainsi que ma sœur ! Donc sauver Pernica et Giliane passer en priorité a présent au même titre que prendre contacte avec l'administration. J'écouterais la remarque de Ju me disant d'interroger les chevreau vis a vis de la façon de traiter Caroll et sa bande. Un large sourire se déploierais sur mon visage, je lui demanderais alors de me fournir le nom du patron de l'administration ainsi que le numéro de den den des biquette et de rassembler tout le monde pour une réunion. Je prendrais alors la parole une fois tout le monde réuni:


" On a les preuve nécessaires, Nous allons former plusieurs équipe, je doit discuter de plusieurs choses avec l'administration mais le sauvetage de Pernica, reste une priorité, tout me porte a croire que Giliane, comme Irma se soit retrouver enfermer au même endroit. Gunther, Fric, Kabi, Scar vous y allez en avant garde, je veux un boulot propre et précis. On peut tabler sur le fait que Mme Irma est sur place donc qu'il y ait des adversaire de taille, ne chercher pas la confrontation pur et dur, diversion et évacuation sont les maitre mot de l'opération, et bien entendu vous y allez tous masquer !"

Je m'allumerais alors une cancéreuse avant de poursuivre sur un ton qui ne laissait aucune contre-indication possible:

" De mon coté je vais contacter l'administration, il est temps d'agir les gars, et n'oublier pas une chose les gars, la guilde est notre allié, mais les gars dans la prison sont nos ennemis, alors n'ayez aucune pitié. il est temps de renvoyer la balle a Caroll et sa clique !"


Je prendrais alors mon den den mushi tandis que mes homme se préparer et partaient guider par Gragel. Inspirant profondément sur ma cancéreuse j'écouterais la sonnerie du den den jusqu'à entendre un :


" L'administration bonjour, Litchi a votre écoute !"

Je répondrais alors d'un ton des plus naturel possible  un large sourire sur le visage :

" Bien le bonjour mon Biquet, Litchi c'est bien ça ? Je souhaiterais joindre Carambole..."

J'inspirerais sur ma cancéreuse avant de poursuivre d'un ton toujours aussi calme :

"...Dit lui que Raki Goshuushou souhaite lui parler, et que j'ai en ma possession des preuve incriminant un certains nombre de membre de la guilde dont un certains Caroll et ses associés et que j'aurais une proposition alléchante a lui faire !"

----------------

De son coté Pernica ne pourrait s'empêcher de sourire a pleine dents lorsque que les chaines volèrent en éclat sous le coup de pied d'Irma, Lui faisant un clin d'œil elle s'occuperait d'ouvrir une voix en dans les barreaux le plus discrètement possible, suivrait alors la libération d'autre prisonnier et plus les choses avancé plus Pernica ne pourrait s'empêcher de se sentir mouatte, comme si l'air ambiant était irrémédiablement englutiné dans une humidité permanente. Viendrais alors l'heure de se diriger vers le poste de garde, avançant plus ou moins en éclaireuse, elle se stopperais instinctivement a un distance suffisamment éloigner du post de garde, caché dans l'ombre elle remarquerais alors que les garde était armé jusqu'au dent mais pire encore qu'une tête de proue était présente. Une gamine, Raki lui avait parler d'une gamine qui lui avait donner du fil a retordre lors de l'attaque du complexe et la description lui correspondais. Elle attendrais qu'Irma monte a son niveau avant de dire d'un ton calme en posant sa main contre le mur toujours masqué par les ombre qui l'entourait:


" oh ! tient ce serait pas Agra ? Un certain masquer voudrais l'avoir en vie, tu vois pour lui apprendre un peu la vie a la dur, après je dit pas si il lui manque un bras ou deux ça devrait le faire."

La jeune femme écouterais la réponse de la chef des mercenaire avant de poursuivre sur un ton qui transpirer le sang froid:

"Si mon frangin a réussi a la mettre a bout ya pas de raison qu'on y arrive pas ma belle, ou tu veux lui montrer ta culotte pour voir si elle accepte tes faveur ou tu compte asseoir réellement ta supériorité ? 'fin je dit ça mais j'ai beaucoup de respect pour les Okama , l'assassin qui m'as tout appris en était une, alors pourquoi tu t'amuse a vouloir chercher a équilibrer le tableau ? faut que je te montre l'exemple ? "

La jeune femme soupirerais en entendant la réponse de la chef de la guilde des mercenaire, elle finirais enfin par lui mettre une claque sur les femme avant dire d'un ton amuser:

" Qui t'a dit que t'irais au charbon toute seule ? Mon objectif c'est de vous sortir de la, je peut leur en faire baver mais.....Raki est sur l'île, j'avais pour ordre de me dissimuler et de protéger giliane, maintenant le connaissant je doit vous sortir de la.... J'étais pas sencer vous dévoiler mon identité mais l'une comme l'autre je vous apprécie alors parions sur l'avenir, la je joue carte sur table je suis prête à tout donner, seulement je suis pas mon jumeaux jvais avoir besoin d'un coup de main je m'en remet à vous, quitte à ce que vous me balanciez une fois que tout soit finit, la survit des personnes que je protège est plus importante que les secret que je cache... "


La jeune femme ferais alors un cli d'œil a Giliane avant de retirer sa mains du mur et de constaté qu'elle était mouillé. Cela ne faisait que confirmer ce qu'elle soupçonné depuis un moment maintenant, l'air excessivement humide, les mur trempé par capillarité, cela ne signifié qu'une chose, Il y avait une source d'eau importe au dessus d'eux ou juste a coté et suffisamment proche pour être exploitable selon ses plan. La jeune femme se tournerais alors vers Irma et les Mercenaire libérer pour dire d'un ton calme serein voir même amusé:

" L'objectif reste le même, sortir d'ici, Irma, J'aurais besoin que tu attire l'attention d'Agra en premier lieux, Je m'occupe des autre gardes avant de te rejoindre sur Agra,  vous autres qui avait une expériences au combat profiter de mon intervention pour récupérer des armes et vous occuper des gardes, plus vite les garde tombe plus vite je pourrait aider Irma ! une fois les garde tomber, vous évacuez Giliane et les filles. Quand a toi Irma, quand je te fait signe de te barrer tu te barre ! dernière question... Tu sais nager ? "







Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Signature
Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 2998
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue41/75[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue392/500[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (392/500)
Berrys: 6.100.133.000 B
Jeu 16 Fév - 17:57
Tout vient à point à qui sait s'y prendre


Il avait déjà perdu foi en l’humanité il y a longtemps, alors il n’allait certainement pas prendre comme une insulte l’ennui significative qui s’était répandu durant son explication. Des étudiants qui n’écoutait pas les conférences qu’il donnait, il en avait vu à plusieurs reprises. Que les ignorants profitent de leur candeur et de la joie de l’incompréhension, que ceux dont l’esprit demeure éclairés baignent dans le tourment de la perception des réalités vindicatives d’un monde abominable. Mais malgré tout ça, le Médixès se sentait dans son élément. Réfléchir, élaborer, conjecturer… Tout cela lui plaisait. Cette ville décadente et mercantile avait des côtés plaisants. L’Administration était plaisante. Elle incarnait l’Ordre, une notion qui manquait dans bien des endroits et qui était corrompus par des intérêts personnels bien trop souvent. La conceptualisation du fonctionnement de la Guilde se voulait presque comme parfait du point de vue théorique pour l’équilibre de la balance commerciale. Rien n’était jamais réellement parfait, mais la situation convenait au mathématicien. Il allait se plaire parmi les boucs. Exploiter l’Administration serait peut-être ardu, mais il aimait cette sensation, cet énergie, cette confiance qu’on lui accordait enfin et qui lui permettait de s’implanter véritablement à un endroit où il pourrait en tirer profit. Son regard se posa sur Kaki qui approuvait son plan. Il lui faudrait encore continuer à tisser des liens avec ces hommes-animaux, pour qu’ils deviennent des « amis », des camarades qui le soutiendraient dans ce que la vie marchande, et politique car en une terre où le commerce est loi la négoce est intrinsèquement lié à la politique de la même manière que l’ait la religion dans une théocratie, lui réservait. Et c’est le moment que choisit le monarque caprin pour officialiser le lancement de l’opération. A la bénédiction qu’offrait cette présence, le marquis effectua une révérence de remerciement à celui qui se tenait au sommet de la hiérarchie des boucs.

Alors que les gens se rassemblaient pour former les équipes, Aggaddon passa voir chacun d’entre eux afin de savoir s’ils avaient retenus les étapes clés qui les concernaient, puisque c’était après tout le plus important. Avoir une vision d’ensemble était bénéfique mais non essentielle. Également, les messages codés furent répétés pour être certains que tout puisse se passer au mieux si jamais il fallait mener l’opération à son terme. Le Médixès l’avait construit de manière à ce que cela en soit une vrai, mais il espérait bien que Raki parvienne à changer la donne avant que la fouille ne s’enclenche, autant pour gagner du temps que pour éviter de mettre le fondateur de Paradise dans la panade. Finalement, il rejoignit son propre groupe, vérifia que Passion avait lui aussi mémoriser ce qui le concernait, puis tout le monde pourrait se mettre en route. Dans un premier temps, il fallut descendre de la salle de réunion et se diriger vers l’entrée pour quitter les Tours Triplées… Mais cela aurait certainement laissé le temps suffisant pour qu’un certain maudit félin passe son appel au standard escargophonique de l’Administration peu avant que les équipes n’arrivent à sa hauteur. Qu’allait-il se passer ? Est-ce que Carambole accepterait l’appel ? Est-ce que la mission s’arrêterait et serait rediriger avant d’avoir commencé ? Tout allait se jouer sur cet instant. Si le Goshuushou ratait son coup, la stratégie du Médixès serait déployé et il n’était pas certains que Passion se montre coopératif face à Raki en face à face. En tout cas, au besoin, si Carambole voulait négocier en présentiel avec Raki au Cristal, le savant proposerait de modifier son plan pour permettre la rencontre tout en dissimulant son existence. Il restait persuader que l’ennemi allait observer ces événements après tout.



feat Paradise

_________________
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Signa210
Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3284

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 16 Fév - 21:25



Madame Irma & Gilliane Caroll
Leader de la Guilde des Mercenaires & Ancienne Mercenaire

L’insolence de Pernica était amusante et prévisible. Madame Irma avait l’habitude de trainer avec des criminels, alors elle savait en reconnaitre une quand elle la voyait. Un sourire se glissa sur ses traits tandis que Gilliane ne s’était toujours pas déridée. L’ascendance Okama du leader de la Guilde des Mercenaires était évidente : son accoutrement mais surtout le fait qu’il l’affichait sans jamais s’en cacher. Il était arrivé au sommet ainsi, et il finirait sa vie de cette même manière.

Sans être ainsi surpris par la révélation de « Chloé », le représentant du Big Five acquiesça simplement. Les jours successifs de malnutrition et d’assèchement avaient suffi à avoir raison de ses réserves d’énergie, mais il ferait tout ce qui serait nécessaire pour sortir de cet enfer. Fermant le poing, il se mit à analyser la situation. Parmi toutes les personnes réunies en passant devant les cellules, quelques-unes étaient capables de se battre : trois fidèles du Leader étaient là et pouvaient sûrement s’occuper de la petite friture avec Pernica.

    - Je sais nager, sans problèmes. On va prendre le gros poisson à deux. Gilliane, j’imagine que tu as un plan ?
    - Oui, on devrait accéder aux armes facilement d’ici. Vous êtes prêts ?

Dans un chuchotement collectif, les regards se croisèrent et l’opération pourrait alors commencer. Claquant la porte en grand, Madame Irma s’avancerait devant une Agra qui écarquillerait les yeux, étonnée de voir les prisonniers hors de leur prison.


Agra, "La Fille des Meurtriers".
Mercenaire de la Guilde Marchande

    - Tu fais quoi ici, Tata ?
    - Je te l’ai dit, gamine, la première fois qu’on s’est vu. Si tu te retournais contre moi… La fin serait proche. DEATH WINK !

La puissante bourrasque d’air vint frapper Agra de plein fouet et la repoussa sur une dizaine de mètres. Madame Irma n’attendit pas, s’élançant directement en abattant un coup de pied qui fit s’élever un grand nuage de poussière, laissant la voie libre à Pernica pour assaillir les mercenaires dont elle aurait surement bientôt raison. Les prisonniers s’étaient élancés en direction des armes, et si l’un des mercenaires mutins s’était mis sur la route de Gilliane, celle-ci le toucha et l’homme en question sentit soudain ses lèvres s’assécher, ses muscles perdre en puissance… Et il sombra dans l’inconscience alors que le contact se prolongeait.

    - Kanso Kanso no Mi, privation d’eau, fit la jeune femme.

Elle se tourna alors vers ses alliés tout en crachant un peu d’eau par la bouche.

    - Prenez les armes qu’il vous faut.


______________________

    - Carambole ? Vous vous êtes cru où ? C’est pas la foire ici, se plaignit Litchi qui n’avait pas du tout envie d’appeler le patron. Je… Raki Goshuushou ? Ca me quelque chose… Rah, je dois rêver. Je vous mets en attente, d’accord ?

Il n’attendit pas de réponse et l’appel fut effectivement suspendu par une petite musique qui était diffusée dans l’escargophone et couvrait le bruit des voix en arrière-plan, de manière extrêmement efficace. Si efficace qu’il était impossible d’entendre le brouhaha que provoqua l’annonce de cet appel. Dix coup de fils successifs furent passés, tous allongeant le temps d’attente du maudit. Et au bout d’une dizaine de minutes, une voix agacée reprit la conversation, si Raki était toujours à l’autre bout du fil :


Carambole
Administrateur en Chef
    - Le Leader Suprême à l’appareil, Raki Goshuushou c’est cela ? Vous aviez quelque chose à me dire sur un certain « Caroll », n’est-ce pas ?

Ils pourraient échanger rapidement, et s’ils trouvaient un accord ils seraient en mesure de continuer à en parlant de vive voix… C’était du moins ce qui était prévu, car la communication couperait après un début de négociation où Carambole aurait proposé sans problème d’effacer la dette du Goshuushou s’il s’avérait posséder les preuves… Et une secousse viendrait alors souffler un des murs du Cristal. Aggaddon avait bien fait son travail : il avait provoqué un tel retard dans l’opération que les hommes-boucs n’avaient pas encore quitté les Tours Triplés. En revanche, d’autres personnes étaient apparues après le départ de la bande chargée de récupérer Pernica et Gilliane… Et ils n’étaient pas réellement les bienvenus.


Ju Helloyz & Miko Zarga.
Patronne et Patron du Cristal.

Spoiler:
    - Je ne comprends pourquoi c’est si difficile d’élever correctement des enfants. Ces ingrats, cracha W.R. Caroll dont les yeux s’étaient levés vers Raki, Ju et Miko.

Il n’était pas venu seul. En effet, les figures autour de lui étaient bien connues : Sigurt s’était avancé pour faire barrage entre le Zoan et son maître, et il arrêterait son sourciller le Goshuushou si ce dernier tentait d’attaquer. De même, Vaskov Nskiran était tout sourire aux côtés du Big Five, faisant gonfler ses muscles. C’était lui qui avait détruit le mur du Cristal…

    - On se débarrasse vite fait de ceux-là.
    - C’est contraire aux règles de la Guilde ! Hurla Ju en fermant les poings.
    - On sait que vous détenez des preuves, se moqua Nskiran. Et on vous a surveillé…
    - Vous êtes cernés, lâcha Caroll avec une voix victorieuse. Echec et Mat. C’est terminé. Donnez-nous ce qu’on est venu chercher.

La situation était peu enviable. Raki pourrait voir que Caroll essayait de l’écraser sous le poids de sa présence, et qu’il avait décidé d’apporter les armes nécessaires. Ses hommes étaient moins nombreux, et en déployant son Haki de l’Observation, le Goshuushou comprendrait aisément qu’il était  bien cerné : une vingtaine d’hommes entouraient le bâtiment de toute part. Miko s’élança alors en direction du comptoir, mais une pluie de gouttelettes d’eau vint lui transpercer la jambe sans qu’il puisse atteindre son objectif. Ju ne sourcilla pas, pourtant inquiète pour son bien-aimé.

    - Gagne du temps, marmonna-t-elle à Raki. S’il-te-plaît.



Kaki & Ecgwyn Tudor "La Princesse d'Ivoire"
Administrateurs de la Surveillance & Marchande de la Guilde

    - C’est inacceptable, vous devez prendre en compte ma requête !
    - Je demande à voir un responsable !
    - Vous êtes des incompétents !

Les dizaines de marchands qui s’étaient réunis à la Guilde étaient en train de se plaindre dans le Hall et bloquaient l'entrée des Tours à l'extérieur par leur nombre. Les hommes-boucs étaient débordés, raison pour laquelle l’appel de Raki avait pris plus de temps que prévu à être transféré. Le bazar était clairement en train de prendre de l’ampleur, tant et si bien que l’opération d’Aggaddon Médixès risquait de prendre du retard. Ils étaient tous arrivés en même temps, sans rendez-vous, et le nombre avait joué en leur faveur. En effet, refouler une personne était aisé, mais une trentaine de marchands à la fois… Derrière la foule, le regard de Ecgwynn Tudor était patiemment posé sur les événements, et un sourire s’élevait sur ses lèvres. Avec ça, elle aurait sa place dans le nouvel empire de Caroll.

Deux options étaient disponibles : refouler tous les marchands, ou résoudre tous leurs problèmes de comptabilité en un temps record. Employer la force pouvait avoir un effet néfaste sur le futur, mais était-ce la seule façon de faire ? En tout cas, Kaki s’était tourné vers le Médixès au moment de partir, son regard vitreux tandis qu’il semblait déjà parti ailleurs.

    - Je surveille le Cristal, et… Il a été attaqué. Ils savent pour les preuves. Comment ?

Il le surveillait grâce à son Haki Avancé dont le Médixès pourrait avoir eu un aperçu durant leur dernière mission. C’était son Haki de surveillance. Parabole lui permettait de prévenir tous les problèmes de l’île avec un nombre limité d’utilisation par semaine, cependant en voyant arriver le bazar dans le hall il avait pris l’initiative. Soudain l’escargophone d’Aggaddon sonnerait :

    - Il se passe quoi ? Ferait Carambole. Quel est le plan maintenant ?

Changement de situation, changement de plan… En tout cas, si le hors-la-loi réussissait à saisir l’ensemble de la situation.


Mystique Garcia
La Manipulatrice des Flux

    - Les flux indiquent une excellente prospérité, fit la voix apaisée de la Manipulatrice. On dirait qu’il va falloir mettre en avant nos atouts. Qu’en pensez-vous ?

Un silence dans l’appareil…

    - Allez-y.
    - Très bien, Mister J.



Carte de Trade
Carte du Cristal

Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 2998
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue41/75[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue392/500[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (392/500)
Berrys: 6.100.133.000 B
Jeu 16 Fév - 23:08
Tout vient à point à qui sait s'y prendre


La panique régnait. La situation dégénérait. Une forme d’apocalypse prenait lieu. Le coup d’Etat se lançait-il déjà ? Avec la présence d’Ecgwyn Tudor qui admirait ce désastre, c’était plus que fort probable. Le marasme administrative laissait le champ libre. Il ne manquait qu’une seule chose pour amorcer l’idée qu’avait le Médixès en tête depuis qu’il avait comprit la surveillance extrême mise en place : que l’adversaire s’expose. Toute cette histoire de messages secrets pour prévenir l’arrivée d’ennemis n’était pas là par hasard. C’était ce qu’Aggaddon attendait. Ce n’était qu’à cette condition que les choses sérieuses pouvaient commencer. Est-ce qu’il allait perdre son sang-froid ? Non. C’était bien davantage l’excitation qui le gagnait.

-Qu’il y ait un espion entre ces murs ayant réussis à obtenir l’information ou qu’ils aient réussis à mettre la main sur quelque chose leur indiquant l’emplacement des preuves n’a plus d’importance. Il est l’heure d’agir Kaki.

Décrochant l’escargophone, la voix de Carambole retentit dans ses oreilles. Les paupières se refermèrent quelques secondes et d’un mouvement le marquis déploya entre ses mains la carte des quartiers couvert de nombreuses informations.

-L’ennemi est passé à l’action seigneur Carambole. Ils ont attaqués le Cristal et sème la pagaille pour empêcher l’Administration d’intervenir d’une quelconque manière que ce soit.

Il inspira un grand coup tandis que ses yeux terminaient de faire des allers-retours entre les ronds violet qu’il avait dessinés plus tôt, avant même d’expliquer le plan à tout le monde.

-S’ils attaquent le Cristal maintenant, c’est qu’ils veulent les preuves. Ils savent peut-être que nous savons également. Il leur faut agir rapidement pour nous prendre de court et ont réussis leur coup plus tôt que je ne pensais. La prudence m’auras eu sur ce coup… Mais paradoxalement cela me permet de déployer la fin de mon plan que je gardais dans le cas où ils débarqueraient au Cristal alors que nous y serions. Les effectifs qu’ils ont envoyés au Cristal doivent être importants : il ne s’agit pas seulement d’éliminer la résistance sur place mais également de s'assurer la récupération des preuves n'est ce pas ?

« Désolé Raki. Je compte sur toi pour t’occuper d’eux le temps que je les mettent au bord du gouffre. »

-Nous avons la position des commerces de chacun des membres de cette liste. Ma proposition est simple seigneur Carambole : afin de maintenir l’équilibre de la Guilde et empêcher cette coalition de renverser l’Administration, je demande que l’état d’urgence absolu soit étendu à la destitution temporaire mais effective immédiatement des droits des membres concernés par cette affaire. Qu’ils ne soient plus considérés comme Membres de la Guilde jusqu’à résolution de la crise. Et, ainsi, je demande l’autorisation de mener un assaut simultané sur leurs commerces afin de les mettre eux également en situation de crise.

C’était un pari risqué, mais Aggaddon était prêt à le tenter. Trader pouvait tomber dans la guerre civile à tout instant si sa stratégie était validée. L’idée était simplement de pousser l’ennemi à battre en retraite du Cristal pour permettre à l’Administration d’aller chercher les preuves tandis que la Coalition du Putsch, comme se la nommait le savant, chercherait à empêcher leurs actifs de s’envoler. Après tout, s’ils renversaient l’Administration mais qu’ils n’avaient plus leurs commerces, que leurs empires commerciaux s’effondraient à cause des ingérences de l’Administration pour démanteler leurs affaires, ils se feraient dévorer instantanément par d’autres marchands puissants qui s’engouffreraient dans la brèche pour les renverser à leur tour.

-Nous allons les pousser à se défendre. Il faut cibler ce qui est le plus essentiel pour qu’ils s’assurent une hégémonie commerciale après la victoire qu’ils s’imaginent totale. Cet assaut ne doit pas prendre seulement une forme armée… Les mercenaires ici présent et moi-même ménerions une attaque physique concrète menaçant leurs biens, mais on ne peut pas s’arrêter à cela. Il faut les acculer eux aussi psychologiquement. Il faut contacter les gros bonnets, Ellie Rengu par exemple et bien d’autres. Qu’on autorise les OPA hostiles sur ces sociétés déchus de leurs droits en considérant que les destructions que nous menons vont faire progressivement baissés leurs valeurs et celle de leurs actions. Enfin, après le militaire et le financier, il ne reste plus qu’à semer le bazar au niveau social… Trade n’est pas le seul lieu où va se jouer la bascule du pouvoir. Nous allons porter cette lutte au-delà. Le démantèlement. Il faut transmettre l’information de la situation dans tout le royaume et même dans le monde, là où des représentants de Trader n’étant pas liés à ces entreprises se trouvent et peuvent agir sur des succursales de ces traîtres. Nous ne disposons pas de beaucoup de temps, mais déployons notre toile le plus rapidement possible. Il faut profiter qu’ils se concentrent sur nous et qu’ils pensent nous clouer dans la panique de gestion de la situation pour les attaquer de toutes parts…

Il prit instant de plus pour adapter sa pensée à la situation.

-À situation exceptionnelle, règlement exceptionnel. Que ce bazar administratif soit réglé à coup de capitaux. Que les actions et l’argent de ces sociétés que nous allons démantelés de force puissent servir à régler les demandes et problèmes qui sont en cet instant porter à l’Administration et assurément l’œuvre des manipulations de cette coalition révolutionnaire. Rétablissons l’équilibre qu’ils ont rompu en s’abreuvant de toutes leurs possessions, en redistribuant leurs biens à tout ceux qui sont lésés et à tout ceux qui demeureront de notre côté une fois leur tentative de prise de pouvoir échoué. Ils doivent être beaucoup à avoir plus à perdre qu’à gagner si ce renversement a lieu, en dépit des clientélismes mis en place.

Et alors qu’il expliquait cette proposition belliciste cherchant à retourner le chaos général contre l’ennemi, dans un sérieux on ne peux plus solennel il s’était mit à claquer des doigts. Des nuages de miettes de biscuits tournoyaient autour de son corps. Quatre Paladins se formaient progressivement autour de lui, quatre pantins et soldats de biscuits à la résistance impressionnantes que le mathématicien pourrait contrôler à distance et envoyer aux quatre coins de la ville pour cibler avec les trois mercenaires les commerces de ces vils marchands coalisés.

-Voilà mon plan. Je ne peux agir sans votre approbation Carambole, alors je vous en prie, permettez-moi de déclarer une guerre totale, sur tous les plans et sur tous les fronts, à cette cabale.

Il n’y avait besoin que d’un « Oui », ou d’un « Accordé ». C’était la seule chose qu’il fallait pour que les sept combattants, trois humains et quatre pantins, filent à leurs cibles pendant qu’Aggaddon s’occuperait de contacter tout les relais d’influence et de pouvoir de l’Administration pour mettre en marche la prise de possession de tous les commerces liés de près ou de loin aux entreprises de la liste de noms qu’il avait dans la main. Cet aval, il l'obtint et même plus. Carambole, décidé à rejoindre le Cristal, lui confia la gestion des Tours Triplés et les pleins droits exceptionnels de gestion de l'Administration entière. Les cibles attribués aux paladins s'avéraient être le siège social d'Ecgwyn Tudor et celui de Siana Delavoiece pour les deux premier, celui de Shiro Nagimi avec Côme Vivide pour le troisième tandis que le dernier accompagnerait Théodore Gaston pour s'en prendre au siège social de W.R. Caroll, Natasha Pavlovki devant se charger elle du commerce de Samyra Jackpot. Alors que les premiers combattants étaient dispersés, le mathématicien, montant les étages, n'oublierait pas son alliée :

-Dame Rengu ? Ici Aggaddon Médixès. L’Administration est plus que jamais en situation critique : un complot auquel participe W. R. Caroll, Vaskov Nskiran ou encore Ecgwyn Tudor menace de s’emparer du pouvoir à Trade dans les heures qui viennent. C’est l’occasion pour ceux qui sont contre eux de s’unir pour empêcher la Guilde de tomber entre leurs mains… et de gagner certainement la reconnaissance de l’Administration pour avoir grandement contribuer à la sauver.

Il lui dévoilerait alors le plan qu’il avait expliqué à Carambole et lui confirait, si elle acceptait bien évidemment, la tâche de mener les OPA hostile, pour sa compagnie mais aussi pour trouver et convaincre tout ceux qui seraient prêt à participer à cette contre-offensive face à Caroll.

-Je vous fais confiance pour gagner ce bras de fer ma chère pendant que je me charge de la prise de contrôle des commerces.

Il s'occupa ainsi de mettre en actions les administrateurs à disposition dans tout le pays pour aller s'emparer des comptes bancaires des sociétés, puis des succursales et de leurs trésoreries.

Puis, finalement, le Médixès sortie un numéro de sa poche en faisant une pose entre deux contrôles de l'évolution de la situation alors même qu'il était entouré d'une ribambelle d'escargophones demeurant en communications avec les administrateurs au quatre coins de Trader. Il avait sur un bout de feuille un numéro qu’il avait obtenu il y a longtemps. Il avait combattu aux côtés de cet homme. Il avait investit dans son mouvement. Il avait même faillit le rejoindre officiellement, d’autres objectifs l’ayant néanmoins détourner de cette voix. Est-ce que ce numéro était toujours attribué ? Le reconnaîtrait-il ? Se souvenait-il de lui ? Alors qu’il s'était installer au dernier étage des Tours Triplées pour embrasser tout Trade de son regard avant qu’elle ne risque de flamboyer de guerre, le marquis déroula le numéro et se mit à le composer. Portant le combiné à sa bouche, il lâcha dans un souffle :

-… Ici Aggaddon Médixès, celui du tombeau d’Alabasta… Est-ce bien Erwin Dog à l’appareil ?

Il avait prévu de passer un tel appel afin que Nortis puisse rallier les territoires de l’Inquisition sur North Blue, mais voilà qu’il appelait pour un tout autre motif… Plus que jamais, il avait besoin de renforts.



feat Paradise


Réponse de Carambole vu en PV avec le MJ père Erwin

Techniques utilisées :

_________________
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Signa210
Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
L'Artisan de l'Anarchie
Raki Goshuushou
Messages : 753
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue41/75[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue378/500[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (378/500)
Berrys: 990.309.216.000 B
Dim 19 Fév - 16:21



La Pédale, la Lopette et le Clochard !




Les choses prendrais plus de temps que prévu pour avoir le Carambole au bout du fil et ce ne serait qu'au d'une dizaines de minutes que j'arriverais enfin a obtenir le leader de l'administration au bout du fil. Entamant un début de négociation et lui assurant que nous étions prêt a lui fournir les preuves, j'allais poursuivre les négociations et lui proposer d'en discuter de vive voix, lors que le mur serait soufflé.

J'observerais les trois silhouettes pointerais le bout de leur nez je ne chercherais pas a foncer tête baisser sur l'adversaire, rien ne servait de se précipiter. Gardant mon sang froid j'observerais les évenement, je ne sourcillerais pas lorsque le Mirko serait toucher, préférer garder mes propres capacité sous couverture un maximum je pourrais sentir la tension gagner Ju et je lui réponderais tranquillement dans un murmure:


" Fait ce que tu as a faire, je m'occupe d'eux, un conseil bouchez vous les oreilles faite en sorte de ne pas écouter ma musique."

Je me tournerais alors toujours aussi sereinement vers les trois lascars, allumant tranquillement un cigarette, je finirais par lâcher un long bâillement a lorsque les trois finirais de parler en lâchant d'un ton amuser:

" Quel monologue d'un ennui ! Je dois dire qu'on m'avait parler du grand Caroll, et de sa clique comme étant dangereux, en fait t'es même pas capable de sortir un discours a peu prés potable ? "


Je lâcherais un léger rire, sentant mes émotions commencer a bouillir certes je savais par mon haki de l'observation que la place était encerclé mais justement cela m'arranger, les choses promettait d'être chaotique et entre excitation, joie, colère et tout un tas d'autre pulsion je commencerais a plonger mon regard dans celui de l'horloger. Je le voyait dans ses atour pompeux, sa stature digne d'un bourgeois parvenue. Rien que sa sale gueule m'énerver ! je laisserais les émotions prendre plus d'ampleur, la rage pulsant autour de moi, la joie prenant son envole a sa suite, la peur suintant de mon être pour aller s'insinuer dans les pores de ceux qui ne suivrait pas ma volonté émotionnel. Je dominerais mes émotions les contrôlants a ma guise tel leur maitre et souverain laisserais ma volonté pur et émotionnel se déployer sans barrage ni contrainte. Il n'y avait rien en ce monde autre que moi qui pourrait les contraindre a l'obéissance et en ce jour je l'affirmais haut et fort. Je prendrais alors la parole en ne relâchant a aucun moment cette volonté brut:

" Alors voyons voir ce qu'on a la, une lopette endimanché qui se prend pour le maitre du monde, un vieux clochard barbue, et une pédale en manteau de fourrure bonne a se faire défoncer la rondelle par tout le quartier ! C'est d'un décevant...."


J'intensifierais un peu plus ma volonté y ajoutant mes propres pulsions meurtrière, laissant libre cour a l'entièreté de ce qui me composer mon sourire évoluerais pour devenir carnassier voir même mauvais: avant de poursuivre:

" Dit moi Caroline, ça t'as fait quoi de voir ton précieux complexe partir en fumer et de voir tes esclave se faire libérer ? Tu vas pas pleurer quand même ? Si ? Pour tes preuves, laisse moi réfléchir...."


Toujours de façon nonchalante je tirerais tranquillement sur ma cancéreuse je commencerais a gratter tranquillement quelque note sur ma guitare laissant peu à peu ma volonté continuer a prendre toujours plus en intensité je dirais alors d'un ton calme :


" La réponse est non !"

Je lâcherais alors un Paranoid Requiem  tout en prenant ma forme queue afin de maximiser ma vitesse et utiliser mon environnement a mon avantage via le gain de vitesse et d'agilité que m'offrait cette forme. Je laisserais libre cour a la peur le temps de prendre son envole via ma mélodie je lâcherais une onde de type Infrared dans la foulé sur le plafond se trouvant juste au dessus de Caroll afin qu'il s'écroule sur l'endimanché et j'en enverrais une consécutive sur le sol se trouvant sous les pied du clochard pour que le sol s'effondre sous lui, Si le Barbu daignait courir pour protéger le Caroll mon onde suivrait la même trajectoire pour enfin atterrir sous les pied du Caroll et du Barbu réunie. J'enverrais dans le même temps  une série de coup de fouet d'air diriger sur la pédale en fourrure, les coups de fouet prendrais leur envole de façon a maintenir une certaine distance entre eux et moi. Je garderais mon haki de l'observation a l'affuts prêt a anticipé les mouvements des  homme en face de moi. L'objectif était clairement d'obliger Les trois en face de moi a gérer ces situations indépendamment les un des autres, non pas pour me permettre un coup décisif, mais clairement pour gagner un maximum de temps et maintenir une certaine distance entre eux et moi.



----------------


De son coté Pernica souris un peu plus lorsque l'okama lui répondit, il y avait une vois de sortie exploitable mais pour la mettre en place il faudrait être sur que Giliane et les autres soit mis en lieu sur. Avant que l'opération ne commence elle prendrais alors le temps de dire d'un ton calme qui respirer a présent le sang froid et l'habitude des situation dangereuse:

" Dernière choses, et ça vaut pour tout le monde, si vous entendez des notes de musique boucher vous absolument les oreilles. On y vas !"


La Pernica se camouflerais dans l'ombre a l'entrée de la porte, suivant les enseignements qu'elle avait suivit pendant plus de dix ans elle profiterais de la diversion offerte par Irma pour fondre, contrairement a son frère la jeune femme était connu sur Ironfall et Maisetsu pour avoir une force exceptionnelle, mais elle ne porter pas le surnom de " la versatile" pour rien. La jeune femme avait appris a utiliser cette force pour compenser ses propres faiblesse en terme de vitesse ou d'agilité, la jeune femme bondirait sur le mercenaire le plus proche, ciblant exclusivement la trachée elle enverrait un coup suffisamment violent pour broyer la trachée de l'homme en un instant. sa première attaque ayant projeter un nuage de poussière elle enchainerais ainsi sur tout les garde qui croiserais son chemin, enchainant les coup critique elle procéderais comme ça jusqu'à réduire drastiquement le nombre de mercenaire mutin .Elle se masquerais alors dans la poussière volante autour d'elle et se focaliserais sur Agra, elle attendrais alors le moment propice pour parler alors d'un ton amusé l'objectif étant clairement de la désorienté au moment d'une attaque décisive d'Irma:

" Agra, La fille des meurtrier, mon frangin m'as pas mal parler de toi et comment il t'en avait fait baver sous ta forme de golem ! Tu vois de qui je parle ? Un gentil chat de gouttière qui t'as bien casser la gueule !"


La Pernica n'était clairement pas suffisamment folle pour rester sur sa position alors qu'elle balancer sa provocation, dans le même temps de son discours elle avait récupéré des couteaux au sol laisser par les mercenaire neutraliser et elle les lancerais a pleine puissance, de façon suffisamment puissante pour perforer un mur de part en part et bien sur le lancer changerais de position a chaque fois et de façon aléatoire rendant la prédiction des tirs imprévisibles. L'objectif de ses tir et de sa provocation était clairement de pousser la Agra a la faute et d'offrir le plus d'ouverture possible a Irma. Elle s'attendais néanmoins a ce que faire prendre pour cible a tout moment et était prête a agir en conséquence si nécessaire.







Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:

_________________
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Signature
Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3284

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 20 Fév - 21:49



Carambole & Passion
Administrateur en Chef & Administrateur des Fraudes.
    - Je déclare que chaque membre de la Guilde associé à W.R. Caroll et à ses complices est à présent déchu de ses droits de protection de la Guilde ! Annonça la voix du bouc suite aux demandes du Médixès. Que mon commandement suprême amène une nouvelle ère !

Les noms furent évoqués les uns après les autres, et à partir de ce moment-là ce serait à l’acrobate de prendre en main les différents assauts. L’attaque simultanée allait permettre de tuer les commerces ennemis avant même qu’ils ne puissent réagir. Les perquisitions et saisies permettraient sûrement d’offrir le complément d’informations qu’il aurait manqué sans cela. L’impitoyable Marquis était d’un autre monde : celui des calculateurs, celui des manigances. Ce coup-là, Caroll ne le verrait sûrement pas venir.

    - Déployez le Réseau Diamant ! Ordonna l’Administrateur des Fraudes, Passion.

Alors les escargophones se mirent à sonner les uns après les autres : seuls ceux des membres de la Guilde Marchande, et plus particulièrement celle des marchands les plus féroces furent appelés. La voix de Passion résonna alors, ferme et résolue, les commerçants concernés en train d’écouter ses paroles.

    - L’Etat d’Urgence est déclaré. Les commerces suivants sont déchus de leurs droits d’exercer jusqu’à la fin de l’Etat et les OPA hostiles sont autorisées sur les entreprises.

Quant aux succursales, Passion n’avait pas accès à ces informations-là. En revanche, il connaissait quelqu’un d’autre qui pourrait être intéressé et redevable de cette information. Il espérait ne pas l’appeler, car sa présence même le dérangeait. Pourtant son regard se durcit : c’était sûrement une occasion unique pour cette personne de racheter les événements de Holiday Island où la Guilde Marchande avait su coopérer.

    - Madame, pouvez-vous… ?
    - Excusez-moi, je discutais avec une amie, une certain Franceska Armani. Je suis déjà au courant de la situation générale.
    - Nous gagnerons du temps. Est-ce possible d’agir en dehors de Trade ?
    - Bien sûr. J’ai toujours eu une dent contre ce Caroll.

Le sourire de Huiyan s’éleva le long de ses lèvres et quelques instants plus tard elle raccrocherait.

Spoiler:


Ellie Rengu
Membre du Big Five.

Ellie attendait le coup de fil d’Aggaddon avec impatience, et lorsqu’elle le reçut elle ne put s’empêcher de sourire. C’était fantastique. Elle ne se ferait pas doubler sur ce coup-là, au contraire. Ainsi, elle acquiesça aux paroles de son interlocuteur et raccrocha quand celui-ci eut terminé. Son regard se tourna alors vers les deux personnes qui lui faisait face, et qui avaient tous les deux un air déterminé sur le visage.

    - C’est parti ?
    - Allons-y. Montrons-leur de quoi le Big Five est capable.

Trois des plus puissants commerçants de Trade allaient pouvoir s’unir pour affronter leur ennemi commun. C’était un moment attendu. Et ils allaient commencer directement en investissant une partie de leur fortune sur les actions de l’entreprise de Caroll.

Spoiler:


Erwin Dog, "L'Imprévu"
Membre du Triumvirat Révolutionnaire.

Le dernier interlocuteur était pour le moins imprévisible, et c’était d’ailleurs ce qui lui avait valu ce surnom. Parier sur une intervention de celui-ci était un drôle de mouvement… Mais ce n’était peut-être pas ce qu’avec le Médixès en tête. En regardant l’appareil sonner, le Dog rangea Excalibur qu’il avait dégainé pour s’entrainer au sommet d’une montagne gelée. Où se trouvait-il ? Difficile à dire, ce n’était pas réellement un de ses propres souvenirs qui l’avait mené jusqu’ici.

    - Oh, Marquis, comment allez-vous ? Ou comment vas-tu ? Je ne me souviens plus si on s’était quitté en assez bons termes pour se tutoyer aujourd’hui.

Le bruit du vent n’était pas retransmis par l’escargophone, mais il n’aurait bientôt plus de raison d’être puisque le paysage de montagne enneigée laisserait place à celui de son bureau. Celui à Luvneel. D’ailleurs il entendrait la pièce d’à côté s’agiter.
    - Que puis-je pour toi ? Finirait par trancher le révolutionnaire à la tête des marchands de la Révolution « Unie ».

W.R. Caroll "L'Horloger de Génie" & Sirgurt
Membre du Big Five & Mercenaire de la Guilde


Vaskov Nskiran
Leader intérimaire de la Guilde des Mercenaires.

Les sanctions économiques mises en place par la Guilde n’étaient pas suffisamment dissuasives pour empêcher Caroll et ses alliés de s’en prendre au Cristal. La réalité des règles était qu’elles étaient là pour favoriser les plus riches. D’autant plus quand l’objectif était à terme de faire flancher l’Administration avec le reste des personnes présentes… Même si pour W.R. Caroll tout se ferait en plusieurs temps. Portant un regard impassible sur son opposant, il n’eut pas réellement le loisir de réaliser le monologue qu’il lui réservait depuis des jours… Car le langage fleuri du Goshuushou le prit de court.

Enfin, la volonté royale du Goshuushou s’était finalement abattue sur les personnes présentes sur le Cristal et autour, sans distinction de ses alliés ou de ses ennemis : il n’en avait pas la maitrise après, seulement l’usage. Miko et Ju sentirent leur corps s’alourdir, pliant genou à terre tandis que Caroll lutta contre l’inconscience en serrant les dents avant de finalement s’effondrer dans les bras de Sigurt qui n’avait pas tremblé un seul instant face au jeune homme.

    - Oh oh, c’était pas prévu ça. Mais on sera suffisant pour vous exterminer, toi et ta petite bande.

En effet, l’usage du royal avait beau avoir assommé les plus faibles mercenaires aux alentours, la plupart s’était contenté de plier genou et de simplement courber l’échine. Raki était encore en infériorité numérique affolante.

    - Le Royal ? Merde… Raki…

Miko avait fini par s’évanouir, trop proche de la source et déjà blessé, tandis que Ju respirait difficilement et ne pouvait pas accomplir les gestes préconisés par le musicien. Elle entendit ainsi la musique qui la plongea dans une peur viscérale… Ce qui n’était pas le cas de Sigurt qui n’avait pas bougé, contrairement au Nskiran confus par le son.

Il ne parlait pas, mais il n’entendait pas non plus. L’ancien Roi aujourd’hui relégué au rang de mercenaire s’était percé les oreilles pour échapper au contrôle de Centes. Aujourd’hui il était l’adversaire craint de tous les utilisateurs de sons. Pourtant, ses gestes étaient loin d’être là pour vaincre d’un seul coup. Il s’élança en direction du Goshuushou après avoir jeté Caroll au leader intérimaire des mercenaires, et ses palmes vinrent cueillir l’estomac de l’hybride chat qui devrait sûrement cracher ce qu’il avait mangé dans la journée.


D'Ia Salamé, "La Fumeuse Compulsive"
Mercenaire de la Guilde des Mercenaires

Derrière lui, un nuage de tabac viendrait bientôt le cueillir à l’autre bout du Cristal. D’Ia Salamé, surnommée la Fumeuse Compulsive, mais aussi l’une des alliées des mutins s’était assurée de capturer le Zoan au vol… Si ce dernier n’avait pas réagi juste après le coup de Sigurt.

    - Pas de chance, mon chou. J’aurais aimé prendre mon temps avec toi mais…
    - SILENCE !

Les mercenaires de la Guilde sentirent tous une voix s’abattre sur eux, les faisant trembler comme des feuilles. Ju s’évanouit pour de bon cette fois-ci, et D’Ia recula en sueur, lâchant sa proie si elle avait réussi à l’attraper, car à part Raki tous les autres avaient été ciblés par le puissant Haki des Rois qui provenait d’une créature à la carrure infantile. L’homme-bouc s’était avancé en observant Caroll avec un air de regret :

    - Votre femme valait bien mieux que vous, Horloger…
    - Pourquoi il est là ?

Spoiler:

Carambole venait d’arriver. Il n’eut cependant pas le temps d’ouvrir sa bouche que déjà la paume de Sigurt venait s’élancer dans sa direction pour l’éjecter. Il regarda le coup arriver et tendit sa patte en avant… interrompant, l’assaut sans difficultés.

    - Je vous laisse vous occuper du menu fretin, Goshuushou… Si vous en êtes capable. Et si vous survivez, nous parlerons plus tard.

Les deux combats s’élancèrent dans les airs. D’Ia et Vaskov devaient encore se remettre de leurs émotions… Mais ils pourraient bientôt assaillir à nouveau le Zoan devant eux. Un combat sans conteste très déséquilibré. D’autant plus qu’autour de lui, Raki avait encore une douzaine de mercenaires qui se relevaient des assauts consécutifs de Haki des Rois. La situation était moins désespérée mais il n’y aurait pas beaucoup de candidats à « Qui veut prendre sa place ? ».


Agra, "La Fille des Meurtriers" & Madame Irma
Mercenaire de la Guilde Marchande & Leader de la Guilde des Mercenaires

Agra était connue pour être l’une des personnes les plus puissantes dans sa classe d’âge. Si elle était née sur le Nouveau Monde, elle n’aurait sûrement pas été moins puissante qu’à ce jour. Les épreuves traversées étaient loin d’être anodines pour cette alliée du désespoir. Qu’’importe les personnes en face, elle les tuerait comme elle avait appris à le faire. Elle n’éprouvait pas d’affection pour Irma, et pourtant elle lui avait laissé l’occasion de porter le premier coup. C’était pour rebondir plus facilement. Le corps de la maudite avait en effet absorbé plusieurs armes dont un pistolet qu’elle utilisa à bout portant, collée contre le mur, transperçant le Leader de la Guilde des Mercenaires qui recula en crachant du sang, n’ayant pas vu venir l’assaut à cause de sa fatigue.

    - Fais attention, bout de choux, tu vas te blesser, sourit-elle alors que les armes lancées par Pernica venaient servir de diversion.

L’assaut se résulta cependant par l’absorption des armes en question. L’attaque qui s’était abattue n’avait pas eu d’effet, sinon de modifier les doigts de la Fille des Meurtriers. Munies de cinq lames, ses mains étaient devenues des armes de guerre, et elle s’était élancée en direction de Pernica pour lui faire goûter une attaque imparable… En apparence puisque Madame Irma avait profité de cela pour lancer une attaque sur le flanc que la mercenaire dut interrompre en serrant les dents, exposant son flanc droit à la sœur du Goshuushou.


Carte de Trade
Carte du Cristal

Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 2998
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue41/75[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue392/500[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (392/500)
Berrys: 6.100.133.000 B
Mar 21 Fév - 0:12
Tout vient à point à qui sait s'y prendre


Le plan se déroulait et le Médixès ne pouvait que prier pour que les choses aillent assez vite pour émietter jusqu’aux dernières poussières les biens de ces marchands ambitieux. Il fallait les couper de toutes liquidités. Impossibilité de retirer de l’argent auprès d’institutions bancaires, de récupérer les sommes dans leurs bureaux ou coffres, de pouvoir utiliser leurs biens les plus précieux. Avoir de l’argent était bien, encore fallait-il y avoir accès… Et plus ils prendraient de temps à retrouver un accès à leurs liquidités, plus leur fortune aurait fondu. Bien entendu, ils pouvaient disposés de fond cachés, mais était-ce assez pour faire face au tsunami multidirectionnelle de l’opposition coordonné que proposait Aggaddon.

-Payez leurs employés au besoin de pour les rallier, nous les reprendrons dans d’autres entreprises et nous pouvons leur octroyer une prime de risques exceptionnelles pour la décision qu’ils prendront de nous aider. Laissez sous-entendre des perspectives d’évolution de carrières aux responsables récalcitrants.

La hiérarchie commerciale reposait sur des liens multiples : l’influence, le pouvoir, l’économie… Néanmoins, au sein même d’une entreprise, hors des sphères de pouvoir, les employés travaillaient avant tout pour subvenir à leurs besoins et ceux disposant de responsabilités aspiraient à accroître leur pouvoir et leurs revenus. Il fallait que les propositions leurs soient bénéfiques pour les rallier : si on les persuadé du trépas imminent de leurs sociétés, conserver un emploi similaire avec ce genre d’avantages serait un moyen de sauver les meubles pour eux. La discorde sociale au sein de l’entreprise, un autre angle d’attaque que déployait le Médixès avant de passer son appel au Dog. Alors que le monde tressaillait devant ses yeux, que Trade était confronté à une crise menaçant de renverser le concert des compagnies actuel, il pu enfin passer cet appel. Il ne pouvait que prier pour que les choses se déroulent bien.

-Je suis heureux de t’entendre. À ma connaissance, nous nous sommes quittées en bonne amitié après l’affaire du Cœur d'Ortance et d’Armaggeddon. Je suis actuellement en déplacement, mais je comptais même pousser l’île de Nortis à rallier les territoires de l’Inquisition pour quitter le giron du Gouvernement Mondial à vrai dire, mais je dois d’abord convaincre mes confrères seigneurs avec qui nous nous partageons la souveraineté des lieux.

Il marqua une pause, générant dans sa main une canne de noble de style baroque en biscuit afin de reposer ses deux mains dessus après qu’il ait déposé l’escargophone sur le rebord de la fenêtre devant lui.

-Ce n’est donc pas encore pour cette raison que j’appelle. Je me trouve présentement au Royaume de Trader. Je ne sais pas si les oreilles de l’Inquisition t’ont déjà rapportés ce qui s’y passe, mais en tout cas la situation est critique. W. R. Caroll a rassemblé une coalition pour renverser la Guilde Marchande et s’en emparé. Je suis présentement à la tête des Tours Triplées et de l’Administration afin de contribuer à gérer la crise.

Cet exposé de la situation effectué, il était temps d’en venir au fait.

-Alors j’aimerai d’abord savoir si la grande Révolution voudrait faire jouer de ses relations commerciales pour contribuer à racheter et s’accaparer ces entreprises récalcitrantes… Néanmoins, c’est un accord plus profond que j’attends.

Inspirant, il se lança.

-En tant qu’allié de longue date t’ayant aidé à plusieurs reprises avant même que l’Inquisition ne soient la puissance qu’elle ait aujourd’hui j’aimerai te faire une proposition. Viens au renfort de la Guilde Marchande, que ce soit toi ou des renforts venant faire face aux mercenaires rebelles afin de ramener la paix et l’ordre dans les rues. Faites-vous créancier d’entreprises ayant besoin d’emprunté pour survivre à la guerre économique se déroulant actuellement même. Pousse la Guilde Marchande entière à avoir une dette envers la Révolution afin de pouvoir compter sur son soutien à l’avenir… un soutien pouvant aller bien au-delà de rapports commerciaux ou financier.

Il garda le silence un instant, son regard se levant pour observer l’horizon lointain.

-Voilà mon idée Erwin. Faire de la Guilde Marchande un Cheval de Troie de la Révolution au sein de la Pègre mondiale pour traquer et couper les relations du Gouvernement Mondial avec l’underground de l’intérieur, le priver de ses ressources de secours et illégitime, notamment pour les Dragons Célestes.

Le marquis tapa trois coup sur le sol.

-Ce n’est pas à moi de décider de vos projets. Je t’offre des idées, des occasions, des potentiels, à vous de saisir ou non la chance au vol. La conjoncture de la Guilde Marchande ne sera peut-être plus aussi favorable à une ingérence extérieure avant plusieurs années.

Est-ce que la Révolution aimeraient ? Seule la réponse de son interlocuteur lui permettrait de savoir s’il était envisageable que cela puisse se mettre en place rapidement.

-Je ne prendrai pas mal un refus d’intervenir. Je comprendrai même.

Un vague sourire amusée se dessina sur ses lèvres.

-Mais j’aurais une dernière requête malgré tout ça : … Je voudrais commander de la Dance Powder, cette poudre qui assèche les régions environnant le lieu où elle est utilisée pour faire apparaître la pluie… Je ne sais guère comment m’en procurer actuellement, mais j’imagine la Révolution en mesure de le faire. J’aimerai que cette commande soit au nom de W. R. Caroll et elle sera payée au nom de sa société… Les destinataires seraient des entrepôts, liés aux entreprises de cette cabale de la Guilde Marchande, dans des pays en guerre ou en grandes tensions et où l’emploi de la Dance Powder pour assécher l’ennemi, et donc ses ressources, permettrait de l’emporter à moyen terme. Bien entendu, puis que c’est la société que Caroll qui passe cette commande par le biais de l’Administration, il faudrait son logo dessus… J’espère que les rumeurs des villes où se trouveraient ces cargaisons en parleront rapidement… C’est pour cela que s’il était possible que les livraisons s’effectuent en un temps record, ce serait arrangeant, ce qui vaudrait bien entendu un supplément pour la livraison express.

L’ingrédient majeur de la Dance Powder était l’argent, sachant que Caroll était spécialiste en minerais cela rendait le tout encore plus possible. L’ingérence de ce magnat dans les affaires internationales pour favoriser les nations où il est implanté et accroître ses revenus, une fois confirmé par les autorités des pays, détruirait son image auprès des civils et de la noblesse qui ne pourrait pas lui faire confiance. Aggaddon profitait des règles de la Guilde Marchande dans le cadre de la déchéances des droits de ces commerces pour effectuer cette transaction au nom de l’ennemi et l’accabler d’une mauvaise réputation et d’un scandale que l’argent seule ne pourrait rattraper et qui l’affilierait définitivement à la pègre. Il l'avait dit à Carambole : attaquer sur tout les fronts possibles en même temps, submerger l'adversaire pour l'empêcher de pouvoir se relever.

-Voilà, une opportunité et une commande. La décision est tienne désormais.

Si l'Administration et Ellie Rengu l'emportait dans cette guerre interne, le Médixès espérait obtenir la reconnaissance dû pour cette stratégie multilatérale aux ressorts se voulant dévastateurs. Est-ce que chaque commerçant comprendrait alors qu'il valait mieux avoir le mathématicien calculateur en allié que comme ennemi ?



feat Paradise

_________________
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Signa210
Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
L'Artisan de l'Anarchie
Raki Goshuushou
Messages : 753
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue41/75[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue378/500[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (378/500)
Berrys: 990.309.216.000 B
Mar 21 Fév - 14:16



La Pédale, la Lopette et le Clochard !





Le coup du Barbu fuserais sur moi a une vitesse que je n'avais pas prévu, et sans mes réflexes je n'aurait probablement pas était en mesure de réagir. Faisant apparaitre une plaque de Haki de l'armement lors de l'impact j'arriverais a me protéger d'un maximum des dégâts mais je pourrais empêcher le décollage intempestif que l'impact engendrerais, je percevrais alors une présence derrière moi, partant du principe qu'elle n'était pas amical, je me servirais de ma queue pour rediriger ma course effectuant un angle droit et effectuer une acrobatie parfaitement réussi pour me rétablir en position de combat un large sourire sur les lèvres. Je répondrais alors a la jeune fumeuse:

" Désolé ma belle je suis pas amateur de godiche pot de colle, je préfére les femme de caractère tu comprendra j'en suis sur. Quand a toi la pédale, tu es bien sur que vous serait assez nombreux ? faudrait pas que tu te pisse dessus en court de route !"

S'est alors qu'interviendrais un autre protagoniste. Je reconnaitrait la voix que j'avais eu plus tôt au den den mushi comme étant celle de Carambole. Si je m'attendais a ce qu'une biquette puisse dégager une telle aura je n'y aurait probablement pas cru et je ne me formaliserais pas du ton qu'il emploirait pour me parler loin de la je lui répondrais d'un ton qui transpirer le sang froid et le pragmatisme:

" Le meurtre de Caroll et de ses copines est autorisé mon biquet ? "

Le patron de l'administration me dirait de garder Caroll en vie mais ne préciserais pas pour les autres. Je partirais donc du principe qu'il fallait garder un maximum d'adversaire en vie pour les juger. Je soupirerais en disant toujours sur le même ton :

" Quelques contusions ne poseront pas de problème je suppose ?"

Il répondrais par un haussement d'épaule tandis que je me tourner vers les deux adversaire en face de moi. Certes j'avais ces deux la a prendre en charge mais également les mercenaires a l'extérieur. j'allais devoir la jouer fine et de façon méthodique si je voulais être efficace. Il fallait que je puisse gérer la pédale tout en l'affaiblissant le tout en faisant tomber la fumeuse et les mercenaires pour finir la pédale en fourrure comme il se devait. Mes yeux se poserait alors sur le Caroll toujours inconscient et un large sourire se déploierait. Je dirait alors d'un amuser alors qu'ils se remettaient de l'aura du Carambole:

" On y vas les filles ou vous comptez pique niquer ? "


Je déploierais une nouvelle fois ma mélodie, mais cette fois ce ne serait pas la peur qui évoluerais, mais bien une pulsion animale de pur survie, un besoin naturel que tout un chacun possédé, le péché de la gourmandise prendrait son envol sous la forme de mon gluttony requiem. Déployant une faim irrépressible et irrationnel, si cette faim n'étais pas assouvis les victimes de cette faim commencerais a bientôt ressentir les prémices des effet d'une dénutrition sévère, supplice du ventre creux, pertes de force incontrôlable, vertige et malaise tout un joyeux programme qui attendais les deux personne en face de moi et leurs collègues a l'extérieur.

Cela n'était qu'un prémices a ma stratégie, le talons d'Achille des deux marionnettes de l'horloger n'étais autre que leur patron lui même ! J'enverrais alors plusieurs coup de fouet d'air a l'aide de ma queue, l'un diriger droit sur Caroll, et l'autre sur la jeune fumeuse, dans le même temps deux onde de type green viendrais prendre leur envol, l'un ciblant également Caroll l'autre ciblant les jambes de la pédale, l'objectif était de me servir de Caroll et de son état d'inconscience pour forcer la pédale a le protéger pour mieux l'affaiblir tout en prenant l'ascendant en fondant sur la fumeuse

Car oui dans le même temps j'aurais pris ma forme souplesse, plus petit, plus longiligne, cette forme me permettais d'évoluer en lieux clos et au corps a corps de façon extrêmement précise grâce a sa souplesse et son agilité grandement accru simulant presque un utilisateur du Kami-e. Fondant sur la jeune femme tout en continuant a faisant pleuvoir les coup de fouet sur Caroll je ferais mine de diriger un coup de patte pour lui faucher les jambes pour en réalité au dernier moment me fendre dans un angle quasiment inhumain et me déporter sur son coté pour mieux venir lui porter un coup de griffe enduit de haki de L'armement. Si elle n'esquivait pas l'attaque viendrais lui laisser une balafre a l'arrière du genou et suffisamment profonde pour lui taillader les tendons et réduire ainsi sa mobilité de façon drastique. Je reprendrais alors de la distance pour me donner le temps de temporiser leur mouvement au cas ou il tenterais de venir a la charge en contre attaque. De la même manière tout le long de mon action je resterais sur mes garde Haki de l'observation au aguet et mes sens en éveil prêt a modifier ma manœuvre a tout instant si nécessaire.



----------


De son coté Pernica jura lorsque la petite peste assimila les couteaux, elle avait oublier ce détail dans le feu de l'action. Réfléchissant a toute vitesse elle verrait la gamine fondre sur elle tout en sachant après analyse qu'elle ne pourrait pas se dégager facilement de l'attaque de la fille des meurtrie. Qu'a cela ne tienne, la jumelle du Goshuushou ne compter pas en rester la et en voyant Irma du coin de l'œil effectuer un mouvement elle prie le partie d'avoir foi en la patronne des mercenaires et se prépara a l'attaque, se déportant sur le flanc droit de la gamine lorsque l'attaque d'Irma l'exposerais elle ferais alors pleuvoir sa rage sur la gamine:

" T'as pas pris assez de claque dans la gueule gamine ! Hell World !"

Les Smashing Pummkin viendrais alors pleuvoir a une vitesse folle sur le flanc exposer de la gamine, envoyant onde  choc sur onde de choc la Pernica donner tout ce qu'elle avait en stock en enchainant les coup a une vitesse impressionnante. Elle se tenait tout de même prêt a a prendre du recul au moindre geste offensif de la Agra. Pernica ne le savait alors pas encore mais dans le même temps le groupe d'homme de Paradise envoyer par Raki arriverait aux abords de la prison, ils se diviserait en deux équipe, Scar et Kabi pour l'évacuation et la prise en charge des prisonniers évader, Gunther et Fric en équipe d'assaut. S'il n'était pas arrêter il arriverais bientôt dans la place.







Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:

_________________
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Signature
Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3284

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 21 Fév - 16:55



Agra, "La Fille des Meurtriers" & Madame Irma
Mercenaire de la Guilde Marchande & Leader de la Guilde des Mercenaires

Pendant la bataille que menaient Madame Irma et Pernica, la fille de W.R. Caroll avait commencé à remonter le couloir qui la menait vers sa liberté. Aussi fût elle surprise de ne pas croiser d’autres mercenaires : les lieux se suffisaient à eux-mêmes. En effet la grotte souterraine était reliée à un ancien réseau de canaux enfoncés sous terre. Scar et Kabi pourraient bientôt retrouver la demoiselle dont le regard se ferait méfiant et qui se montrerait agressive s’ils ne se présentaient pas. Cependant, dès que le malentendu serait résolu, elle dirait d’une voix affirmée :

    - Emmenez-moi à mon père. Emmenez-moi à Caroll.

Elle voulait mettre un terme à son histoire. Ce qu’elle n’avait pas fait dix ans auparavant, elle devait le résoudre aujourd’hui.

L’assaut sur Agra était d’autant plus virulent qu’il se faisait sur deux flancs. Le Leader de la Guilde des Mercenaires était en train d’abattre son attaque quand Pernica se déchaina. Pour une utilisatrice du Haki de l’Observation confirmée, cela aurait été possible d’éviter les assauts, mais la maudite n’avait pas cette chance… Quand elle avait éveillé son fluide contre Raki, cela avait créé un handicap qui la suivait jusqu’à aujourd’hui. Parfois les migraines prenaient le pas sur ses actions. Comment le maîtriser ? Elle n’y était jamais arrivée et elle n’y arriverait sûrement jamais. C’était là son nouveau fardeau, et elle ne le devait qu’à ce stupide matou.

    - Qu…

Elle sentit l’enchainement de coup se déverser sur elle. Les premiers la prirent par surprise à cause du bourdonnement dans sa tête qui l’empêcha de créer une barrière d’armement, mais elle réussit à absorber le choc des suivants. Ses doigts viendraient alors trancher ou repousser la sœur de son malfaiteur, avant d’ouvrir la bouche en direction de Madame Irma. Une balle serait alors tirée, mais déviée par une couche de Haki. L’Okama était sans nul doute un excellent mercenaire avant d’être un leader prospère. Il était à la tête du plus gros commerce de l’île après tout : la Guilde des Mercenaires.

Reculant malgré tout pour éviter de se faire happé le flanc, il ne put contrer l’assaut suivant en direction de Pernica, au moment où Gunther et Fric entraient dans la salle, alors encore en capacité d’intervenir grâce un Death Wink lancé par Madame Irma et qui obligerait Agra à modifier légèrement sa trajectoire.

    - Crève ! Ferait-elle en abattant un bras transformé en une lame d’acier pour percer le cœur de la sœur du Goshuushou, haletant légèrement dans sa course.


Erwin Dog, "L'Imprévu"
Membre du Triumvirat Révolutionnaire.

Creuser la discorde avait de réels avantages. Elle permettait deux choses selon Passion qui écoutait d’une oreille attentive les propos du Médixès : créer des ouvertures pour permettre aux moins loyaux de s’enfuir, et repérer les plus loyaux pour leur donner une opportunité plus tard de changer leur loyauté à bon escient. Après tout, on n’était plus loyal envers un employeur qui ne nous fournissait pas notre salaire. Certes « corrompre » n’était en général pas dans les prérogatives de la Guilde mais aujourd’hui quelques règles avaient besoin d’être enfreintes. C’était excitant comme sentiment, celui d’enfreindre les règles. Elle ne leur avait jamais appris à le faire après tout.

A l’autre bout du fil, Erwin Dog observait le rapport qu’on venait de lui tendre en écoutant les propos d’Aggaddon Médixès. Leur aventure ne datait pas d’hier, mais il en gardait un bon souvenir dans l’ensemble. Ses yeux parcouraient les lignes résumées de la situation qui correspondait à ce qu’il entendait à l’autre bout du fil, mais quelque chose le taraudait.

    - Je n’ai jamais pu saquer Caroll, commenta le rouquin en acquiesçant à la proposition de Fay Rica qui se trouvait en face de lui.

Enfin il écouta les paroles de son interlocuteur. Ses yeux se tournèrent vers les photos qui étaient affichées au mur. Son mariage avec Hope, ses aventures aux quatre coins du monde, et même une photo de Shiki et Komari qu’il avait obtenu à la volée. C’était tant de souvenirs qu’il chérissait mais qui avaient été pris après la création de l’Inquisition. Et sa dissolution. L’Inquisition n’était plus. Absorbée dans la Révolution Unie. Il n’avait pas le temps d’expliquer, et contrairement à tous ces abrutis qui pensaient que le temps était extensible, il voulait offrir une réponse rapide et clair à son interlocuteur :

    - C’est plus rapide que prévu. Pour la partie commerciale, nous avons reçu l’appel passé il y a quelques instants sur le Réseau Diamant. Etant donné que Ju et Miko n’ont pas agi, j’imagine qu’ils ne sont pas en position de le faire alors les Entrepôts Tite Live vont vous aider. En revanche, je n’interviendrai pas directement. Si vous souhaitez gagner, il faudra le faire sans mon aide physique. Si j’interviens, j’obtiendrai les lauriers… Or j’attends de mes partenaires qu’ils grandissent sans avoir besoin de moi. Cela ne veut pas dire que je ne vais pas vous aider à rétablir l’ordre dans les rues… Même si ces satanés boucs sont sûrement déjà sur le coup.

Il inspira et conclut :

    - Quant à cette commande, j’ai bien reçu. Etant donné le temps de livraison, le devis sera salé. Attention quand on signe un chèque à blanc… La cavalerie arrive.

Et il raccrocha sans faire perdre plus de temps au Marquis. Les Entrepôts Tite Live étaient le huitième commerce le plus florissant de la Guilde. Savoir que la Révolution avait la main mise dessus était un atout certain, et c’était peut-être une maladresse du Dog de l’avoir dévoilé ainsi. Plus encore, entre le Cristal qui était le dixième et les Entrepôts dans le top dix, il était certain que la Révolution avait un pied depuis longtemps dans la Guilde… Et donc aucun intérêt à la voir couler.


Paul Titanos & Sophie Titanos
Révolutionnaires.

Bientôt, sur le port de Trade, un navire apparaîtrait brusquement. A son bord, un équipage ne tarderait pas à amarrer. Les hommes-boucs avaient déjà commencé leurs descentes sur les commerces en ville, et se verraient opposé peu de résistance.

    - Ne pars pas trop loin, Sophie.
    - Oui, Papa, ferait la jeune femme.

Paul Titanos toisait les lieux. Il releva la tête vers le Cristal et s’élança en direction de ce lieu.


Ecgwynn Tudor
    - Qu’est-ce que vous foutez ? Hurla Ecgwynn en voyant un homme-bouc l’approcher et lui mettre des menottes. Vous n’avez pas le droit ! Je suis un membre de la Guilde légitime, je paye mes…
    - Oh, j’ai toujours rêvé de le dire : Tais-toi, sorcière. Tu n’imagines pas tous les travers administratifs que nous sommes obligés de régler à cause de toi ! Tsss, tsss. Allez, du balai !

La jeune femme était estomaquée. Ce n’était pas dans le plan. Ce n’était pas ce qui était prévu : elle avait des droits !


Vaskov Nskiran & D'Ia Salamé, "La Fumeuse Compulsive"
Leader intérimaire de la Guilde des Mercenaires & Mercenaire de la Guilde des Mercenaires

La stratégie du musicien était efficace sur un grand nombre d’ennemi. C’était l’un de ses atouts : la musique adoucissait les mœurs mais pouvait aussi les modifier. La faim prit la plupart des mercenaires qui se trouvaient autour, et D’Ia serra les dents en faisant sauter complètement ses oreilles de sorte à pas être en proie aux assauts de Raki. Elle avait du mal à éradiquer complètement les effets cependant le son était en quelques sortes atténué. Vaskov, lui, était aussi moins réceptif à la musique du fait de son pouvoir. Il sentirait cependant les effets qui le décontenanceraient… Et il ne serait pas en mesure d’esquiver pleinement l’assaut du Goshuushou. Lançant Caroll plus loin dans la rue, il se prendrait de plein fouet l’onde dans la jambe.

Cependant la suite des événements ne serait pas en faveur de Raki puisque D’Ia avait profité de l’assaut sur Vaskov pour attaquer. Une lance de tabac compact formée par son bras viendrait assaillir le flanc du musicien. Son assaut serait simultané à celui du Nskiran, qui enverrait un coup de poing en avant et créerait un poing d’air à très haute pression en direction du hors-la-loi. L’attaque simultanée serait difficile à esquiver : prenant le parti d’être en deux contre uns, ils allaient profiter de leur supériorité numérique pour acculer Raki. Même s’il résistait aux premiers coups ou esquivait certains d’entre eux, le combat promettait d’être long… Sans compter la variable qui avait disparu aux alentours : les mercenaires se battaient encore contre les effets de la musique du Maestro de l’Anarchie.

S'il résistait au premier assaut ou l'esquivait, D'Ia utiliserait son fruit du tabac pour déverser une quantité de tabac sur le sol. Elle voulait répandre son attaque dans tout le Cristal avec sûrement une seule idée en tête... Et Vaskov la comprendrait puisqu'il tenterait, réduit par la musique et l'attaque sur sa jambe, de lancer un assaut préventif en direction de Raki. Usant de son Brise-Pression, il attaquerait de haut pour faire s'abattre une pression certaine sur le Zoan grâce à un coup de poing au corps à corps.


Carte de Trade
Carte du Cristal

Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
L'Artisan de l'Anarchie
Raki Goshuushou
Messages : 753
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue41/75[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue378/500[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (378/500)
Berrys: 990.309.216.000 B
Mar 21 Fév - 22:06



La Pédale, la Lopette et le Clochard !





Je ne pourrait m'empêcher de sourire de façon carnassière, après tout les instincts prédateur de ma malédiction ne faisait que grandir lors des combat il n'y avait rien d'étrange a ça. Mais Ce qui m'amuser un peu plus serait de savoir que mon onde Green avait toucher la pédale, ce n'était a présent plus qu'une question de temps et de mouvement avant qu'il ne perde momentanément l'usage de sa jambe touché. Je prendrais l'initiative de changer de mélodie a ce moment la.

Effectuant un changement de mélopée, lorsque les deux amorcerais leur attaque, le péché de l'envie se déploierait a son tour dans un Envy Requiem endiablé, remplaçant la gourmandise, la cupidité et la jalousie de tous s'en retrouverais exacerbée, a des point ou chacun donnerais son maximum pour l'assouvir, réduisant tout raisonnement a leur propre intérêt quitte a s'entretuer ou a se tirer des bâtons dans les roues. Et c'était exactement la dessus que je tablerais concernant les deux adversaires qui me faisait face.

Je déploierais mon Tekkai Kempo pour encaisser le poing d'air de la pédale tandis que je m'élancerais a pleine vitesse droit sur la fumeuse, me servant de mon agilité et de ma vitesse je passerais sous sa garde pour lui envoyer un coup de de griffe a la gorge, mon Haki de l'observation m'informerais alors qu'elle avait l'intention d'esquiver, je tenterais de l'attraper en me servant de ma queue comme d'un grappin mais sans réussite. Elle prendrait alors un peu plus de distance pour tenter de recouvrir le sol. Probablement a des fins de créer des attaque de zone ou tenter de me piéger. Dans le même temps la pédale tenterais de me mettre littéralement un coup de pression.

Plutôt que de rester j'utiliserais mon Soru pour accélérer un peu plus réapparaissant sur le flanc de la fumeuse je feindrais une attaque diriger vers son estomac. A ce moment la je réagirais de deux façon diamétralement opposé, si elle tenter de fuir en reculant elle se ferais cueillir par un coup de queue enduit de haki  et si elle tenter une esquive sur le flanc je la poursuivrais en enchainant les feintes et les coups de queue. Dans le même temps je lancerais de façon relativement aléatoire des onde de type Green en direction de la pédales.

-----------

Du coté de Pernica et des homme de Paradise, Kabi et Scar finirais par tomber sur Giliane que Scar reconnaitrait et les deux homme se présenterais a leur tour. Il se regardèrent un peu éberluer lorsque la jeune femme leur demanderait de les emmener a son père. Les deux hommes n'avait aucunes idées de l'endroit ou il pourrait se trouver mais Kabi finirait alors par proposer a Giliane de l'emmener au cristal pour tenter de trouver ou l'horloger pouvait se trouver.


Du Coté de Gunther, Fric et Pernica, la situation était très critique pour la jeune femme lorsque les deux hommes débarquerais Fric réagirait instantanément décochant ses couteaux de lancé il ne cible pas le corps de la gamine mais bien la lame qui viserait a empaler la jeune femme. L'objectif était claire dévier l'attaque pour permettre a la Pernica de s'extirper, se qu'elle ferait le plus rapidement possible en effectuant une roulade arrière, elle arracherais par la même occasion le sol la ou elle se trouver juste avant pour le projeter sur la Gamine.

Gunther Quand a lui en bon soutien qu'il était commencerait en premier lieu par observer les lieux et comme sa fille il finirait par constater l'humidité importante des lieux. Ne se posant pas forcement de question il commencerait a se mettre en quête de poudre ou d'explosif ou de toute choses qui lui permettrais de fabriquer de quoi faire exploser les paroi ou créer une brèche afin de libérer les eaux. Fric quand a lui continuerais de soutenir Pernica et Irma a distance, utilisant ses couteau de lancer exclusivement pour dévier les attaques de la gamine en ciblant les lames ou les armes qui la composer et non pas sa peau a proprement parler.








Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:

_________________
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Signature
Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 2998
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue41/75[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue392/500[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (392/500)
Berrys: 6.100.133.000 B
Mer 22 Fév - 22:16
Tout vient à point à qui sait s'y prendre


La ligne se coupa avant que le Médixès ait pu remercier son interlocuteur. Il le rappellerait plus tard pour le faire par courtoisie, ou transmettrait les remerciements à des révolutionnaires envoyés là. L’intervention personnel d’Erwin Dog aurait bien entendu faciliter les choses, mais le noble pensait que la situation demeurait gérable sans cela. Alors que son plan se déployait, que les choses avançaient aux quatre coins de la ville, l’adrénaline commençait petit à petit à retomber pour céder sa place à l’excitation de voir sa victoire se concrétiser. Si les marchands en face ne parvenaient pas à former un semblant de résistance en déployant leurs dernières ressources personnels pour échapper au destin que l’Administration leur réservait, les choses tourneraient peut-être rapidement court. Il y avait toujours la possibilité que la situation se retourne, mais cela dépendait de facteurs auquel le savant ne pouvait faire avec ses capacités martiales propres. Il devait compter sur les autres pour cela. Sur les autres plans, il ne voyait pas d’autres tactiques à déployés pour l’heure pour accélérer l’annihilation de la coalition. Il continuait d’orchestrer les arrestations à distances, manipulant toujours ses paladins de biscuits pour détruire les sièges sociaux avec l’aide des mercenaires. Les Entrepôts Tite Live et Ju et Miko du Cristal, voilà que la Révolution cherchait déjà à s’emparer d’une manière où d’une autre de la Guilde Marchande. Il devait gardé cela en tête pour faire des choix au bon moment : il ne pouvait pas en parler à Carambole pour le moment, il préférait garder son alliance avec Ellie Rengu comme primordiale et dialoguer de cela avec elle. Se rapprochant de Passion, le mathématicien lui ouvrit sa pensée.

-Nous allons réussir à emporter ce conflit je pense… Mais la victoire ne signifiera pas le moment de baisser sa garde. Le vide que vont laisser ces commerces sera important et beaucoup chercheront à profiter de l’occasion pour s’enrichir… et d’autres pourraient profiter que l’Administration ait souffert d’un Etat d’urgence et ait été poussé à aller aussi loin pour trouver des interstices, des failles à exploiter. Nous ne laisserons pas cette crise en générer une autre… Administrateur des Fraudes, nous devons dès à présent préparer la situation post-Etat d’urgence. Il nous faut commencer à préparer tout les documents nécessaires à la stabilisation de la situation vis-à-vis des commerces déchus et la redistributions de leur bien pour ne pas nous retrouver noyer sous la documentation. Distillons les tâches qui incomberons à l’Administration une fois la situation réglé dès maintenant afin de réduire la charge de travail qui suivra la victoire et permettre également de réaffirmer la position de l’Administration…

Il marqua une pause.

-C’est nous et nous seuls qui devront proclamer le moment de la victoire pour l’ensemble de la ville. Nous mettrons en évidence l’essentialité de la centralisation des procédures et que c’est l’Administration qui a comprit ce qu’il se passait au bon moment pour empêcher Caroll de prendre le pouvoir. Nous pourrions même organiser une forme de petite cérémonie demain où convier tout les membres ayant participer au démantèlement pour exalter la perfection fonctionnel de cette organisation révélé d’autant plus par la crise solutionné.

La fin n'est jamais la fin. Pensé à l'après avant d'y être était le meilleur moyen de solidifier ses positions en vue de ce moment.



feat Paradise

_________________
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Signa210
Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3284

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 23 Fév - 16:32



Agra, "La Fille des Meurtriers" & Madame Irma
Mercenaire de la Guilde Marchande & Leader de la Guilde des Mercenaires

Agra n’était plus en position de force. Madame Irma avait beau être diminué, cet Okama avait encore de la réserve. Et de toute évidence les trois autres énergumènes n’étaient pas sans manquer de ressources. Le lancer de couteaux vint interrompre l’attaque de la maudite, suffisamment longtemps pour que Pernica puisse s’extirper comme prévu. Un bout de sol volerait dans sa direction, ce qu’elle intercepterait grâce à un coup de poing recouvert de Haki de l’Armement. La poussière dégagée par l’assaut masquerait la progression de Gunther dont les recherches seraient peu fructueuses s’il restait dans la salle. Cependant là où Gilianne avait trouvé des armes se cachait encore quelques barils de poudre explosifs. S’il mettait son plan en action, Agra ne serait pas la seule emportée par le puissant courant qui se dégagerait du trou.

Pour Agra, la situation se corsait sans pour autant devenir catastrophique. Les lancers de couteau la gênaient sans l’handicaper. Ainsi, elle n’y fit bientôt plus franchement attention. S’élançant en direction de Madame Irma, elle décida de cibler l’Okama pour s’en débarrasser le plus vite possible. Tourbillonnant sur lui-même comme une toupie, le membre du Big Five fut repoussé par une lame qui vint réaliser une entaille dans son mollet. En simultanée, et pour empêcher Pernica d’avancer, Agra attaqua en modifiant sa langue et en tirant une balle en direction de la jeune femme. Celle-ci serait tirée le plus à bout portant possible, et si elle n’utilisait pas de Haki de l’Observation il serait difficile de la parer.


Grenade & Passion
Administrateurs des Lois & Administrateur des Fraudes.

La position de Passion dans cette crise était centrale, mais deux autres administrateurs étaient en position de force. En effet Kaki, chargé de la surveillance, et Grenade, l’Administrateur des Lois, avaient tous les un rôle primordial. Le premier coordonnait aux côtés du Médixès les assauts sur les commerces, le second s’était rapproché quand le hors-la-loi avait commencé à parler de « l’après ». Ce fut d’ailleurs lui qui prit la parole avec un air intéressé :

    - L’après est important à préparer… Kékéké, il va falloir que nous sortions les lois les plus anciennes de notre Administration pour mettre tout cela en notre faveur.
    - Mais pour agir il nous faut l’aide d’un maximum des nôtres pour gérer tous les commerces concernés… Peut-être que si nous étions débarrassés des marchands qui posent des plaintes nous serions plus à l’aise… Mais comment les convaincre ?

En effet pour l’instant les Administrateurs étaient en train de répondre aux requêtes farfelues des commerçants sûrement à la solde de Caroll. Cependant sans preuve, ils ne pouvaient pas être inculpés et devaient obtenir une réponse même en Etat d’Urgence.

    - Je déteste parler aux humains… Devrais-je juste tous les tuer ? Fit Grenade en tournant un œil intéressé vers ceux qu’ils toisaient avec hostilité.

Un courant électrique certain s’échappait de lui. Tuer les marchands serait couvert par l’Etat d’Urgence, ou au pire une compensation monétaire suffirait à couvrir l’affaire. Une Guilde affaiblie n’aurait cependant pas de beaux jours devant elle. Kaki et Passion étaient trop concentrés à leurs tâches respectives pour empêcher Grenade d’agir. En tout cas, il faudrait faire quelque chose pour la situation des marchands en cohue à l’entrée de la Guilde.


Vaskov Nskiran & D'Ia Salamé, "La Fumeuse Compulsive"
Leader intérimaire de la Guilde des Mercenaires & Mercenaire de la Guilde des Mercenaires

Raki consommait son endurance bien plus vite que ses deux adversaires : diviser pour mieux régner était l’un des adages du leader intérimaire de la Guilde des Mercenaires. Ainsi même s’il était présent sur les lieux, il avait décider de laisser une espionne aux côtés de l’Administration. Il était difficile de la débusquer puisqu’il l’avait positionnée des mois auparavant dans le but de mener l’opération du jour, celle du début de la chute de l’Administration, à bien. Et lorsqu’il sentit la musique exacerber son ambition, sa cupidité, il n’en serrait que rassénérer dans ses actions. Son regard serait concentré sur le Goshuushou : il le voulait, il désirait avoir son crâne entre ses mains et le broyer de toutes ses forces. Lui et personne d’autre.

Ainsi, lorsque D’Ia fut assaillie, cette dernière sentirait la feinte arriver. Son propre Haki de l’Observation lui permettait de réagir au quart de tour, et son habileté était proche de celle de son adversaire maudit. Son plan était donc simple : ne pas esquiver. L’attaque sur l’estomac ne rencontrerait qu’un vide. Elle s’était scindée en déplaçant les parties de son corps de sorte à déployer un peu plus sa zone sur le sol. Son objectif était de surprendre son adversaire qui pourrait essayer de réagir au quart de tour mais serait dérangé par derrière par un Nskiran en colère. Contrairement à son allié, la Salamé n’était pas avare ou cupide. Elle avait même du mal à reconnaître sa propre valeur. C’était W.R. Caroll qui l’avait sauvée de sa condition de Geisha, et la demoiselle était une gangster en puissance parmi les mercenaires.

L’assaut de Vaskov fut vif et ciblé. Il profita du fait que Raki attaquait sa cible et ne concentrait pas sa puissance de feu sur lui pour passer au travers de ses assauts, se protégeant avec de l’armement, tel un taureau en train de se frayer un chemin. Son attaque fut d’une violence rare : la pression qu’il avait accumulée autour de son poing fut relâchée en direction de Raki et de D’Ia. La demoiselle éclata littéralement en une nuée de tabac qui viendrait à nouveau alimenter sa zone au sol tandis que Raki volerait sans aucun doute contre un des murs du Cristal.

    - Ahahah, t’avais qu’à pas te frotter à plus fort que toi ! S’amusa Vaskov en serrant les dents, subissant le contrecoup de l’attaque.
    - C’pas une mauviette comme toi qui va nous apprendre à nous battre. Putain de hors-la-lois sans cervelle, fit D’Ia en se reformant plus loin et en prenant sa pipe à tabac dans sa bouche, l’allumant doucement.
    - Pas d’Cristal, pas d’preuve hein ? C’est ça ton plan ? Fous le feu.
    - Ouais, ouais…

La demoiselle regarda du coin de l’œil le leader. Elle ne l’aimait pas. Madame Irma était bien plus intéressant comme interlocuteur.

Spoiler:
    - On va équilibrer un peu le tout, fit une voix en hauteur.

Un homme-bouc se dévoila soudainement. Le Récupérateur de Dettes était là. Son regard dirigé vers D’Ia Salamé se voulait sans nul doute inquisiteur.

    - Madame Salamé, vous devez toujours les intérêts de votre précédent prêt personnel. Je suis ici pour les collecter, sur ordre de l’Administration. Veuillez me suivre.
    - C’est pas possible… Occupe-toi de lui, je finis le chaton ici, lâcha Vaskov dont le Haki était en train de cibler son adversaire. On va voir s’il fait toujours le malin quand je lui aurai cassé deux jambes.

L’interlude aurait sans nul doute était plus que suffisant à Raki pour prévoir son prochain coup. Il pourrait sentir grâce à la portée de son Haki de l’Observation avancé que des alliés étaient arrivés en bordure du Cristal. Les révolutionnaires avaient entamé un affrontement contre les mercenaires à l’extérieur… Même si la bataille engagée ne semblait pas en faveur des verts.

S’il n’avait pas encore préparé sa prochaine attaque, Raki recevrait la visite de Vaskov dont les pieds avaient exercé une pression sur le sol pour le propulser à une vitesse identique à celle du Soru. Il avait décidé d’attaquer de front, toujours porté par l’envie de détruire son adversaire seul. La situation l’arrangeait particulièrement, mais ses réserves d’énergies avaient diminué dans l’assaut que Raki avait lancé et qu’il avait traversé. Sa jambe gauche était toujours en mauvais état, et à présent un autre combat avait lieu à côté du leur : un homme-bouc qui tenait tête à la Fumeuse Compulsive.



Carte de Trade
Carte du Cristal

Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 2998
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue41/75[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue392/500[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (392/500)
Berrys: 6.100.133.000 B
Ven 24 Fév - 18:22
Tout vient à point à qui sait s'y prendre


Le Médixès devait trouver une solution mais sans pour autant que cela implique de quitter son poste. Si le déploiement de ses opérations se passait bien pour l’instant, cela pouvait changer d’un instant à l’autre mais, également, cela impliquait que la source potentielle de la fuite d’informations vers Caroll au sein de l’Administration ne pouvait pas agir pour l’instant. Semer la discorde ou déréglé les démantèlements n’était pas dans ces cordes pour le moment. Si Aggaddon se détourner des enjeux globaux pour se concentrer uniquement sur ceux locaux des Tours Triplées, cela ouvrirait une brèche pour que le traître potentiel. Il était ainsi impératif pour lui de ne pas se laisser dépasser et de ne pas se focaliser entièrement sur un seul aspect. Le polymathe devait utiliser ses compétences transversales pour parvenir à gérer les fronts simultanément. Regardant les hommes-boucs, le mathématicien espérait juste que ni Kaki, ni Passion, ni Grenade ne soit cet élément déloyal éventuel sinon la situation demeurerait critique. Il devait les garder dans son champ de vision au maximum et contrôler leurs libertés de commandement pour s’assurer qu’ils suivaient bien ses directives. La responsabilité de tout ce qu’il se passait actuellement était sienne et le demeurerait après le retour de Carambole. Pour assurer son avenir et celui de la Guilde Marchande, pour que la chute de Caroll soit total, il ne devait pas faillir.

-Se débarrasser de ces marchands…

La théorie de sciences politiques des guerres d’influence. Il existait trois moyens d’influer sur une autre nation, et par extension sur autrui : globalement « attirer et séduire », « « rémunérer » la croyance » ou « nuire et intimider tout en prétendant se défendre ». Il n’y avait ici pas de foi à exploiter de la part de ces marchands. Il restait donc deux options : convaincre par des arguments pour rallier ces derniers, ce qui passait certainement par le fait qu’ils devaient admettre être influencés ce qui pouvait être difficile, ou menacer concrètement ces marchands pour les forcer à ployer le genou en ayant plus à gagner à se soumettre qu’à résister.

-Nous avons déjà engagé une réponse autoritaire face au putsch. Continuons sur cette lancée. Quel est l’escargophone qui permet de passer une annonce dans toute les Tours Triplées ?

Si on lui indiquait, le marquis s’en saisirait pour passer son annonce.

-En raison de l’Etat d’urgence dans lequel vient de plonger Trade, nous avons le regret de vous informer la fermeture temporaire des Tours Triplées dans le cadre de la gestion de cette crise, fermeture effective d’ici trois minutes. Tout les dossiers suspendus seront repris et étudiés dès la réouverture. Néanmoins, quiconque fera obstacle à la fermeture et continuera d’entraver les démarches engagés par le personnel pour résoudre la situation se verra considérer comme ennemis de la Guilde Marchande et allié des rebelles puisque soutenant leurs malversations de facto en nuisant à la contre-attaque. Ainsi, les commerçants concernés se verront déchus de leurs droits qu’ils récupéreront à l’issue de la crise, si jamais leurs entreprises ont survécus jusque-là bien entendu.

Si jamais, « foutu pour foutu », ces minables continuaient de monopoliser les administrateurs, il fallait sortir une dernière carte.

-Bien entendu, la fermeture du bâtiment ayant été déclaré, toutes personnes se trouvant à l’intérieur dans trois minutes s’expose à être considérer comme un assaillant ou un voleur agissant hors du cadre légal. Par conséquent, nous nous réservons le droit d’arrêter et, si la personne se défend, d’attaquer pour maintenir l’ordre. Nous vous rappelons que tout ceci ne découle que de la défense des intérêts de la Guilde Marchande représentant la seule priorité pour tous ses membres en cette heure. Merci de votre compréhension.

Il se tourna alors vers Grenade.

-Comme indiqué, vous avez le droit d’attaquer n’importe quel marchand persistant dans ses requêtes une fois les trois minutes de délai écouler. Je vous prierai néanmoins, s’il y en a plusieurs, de n’en tuer qu’un seul et laisser le temps aux autres de quitter les lieux en notant néanmoins leurs noms pour qu’ils en subissent les conséquences énumérés. De plus, j’imagine que je n’ai pas besoin de rappeler à l’administrateur des lois qu’en tant que responsable temporaire des Tours Triplées nommé par Carambole je suis bien évidemment pas actuellement pas considéré comme un marchand extérieur demeurant malgré la fermeture mais un membre de l’Administration.

Le marquis préférait se couvrir afin d’éviter de voir son ordre se retourner contre lui. Si Grenade était ce traître potentiel il aurait pu profiter de cette excuse pour s’en prendre au membre le plus récemment intégré à la Guilde Marchande. Cela fait, Aggaddon espérait pouvoir en revenir à la surveillance de l'évolution de la situation.



feat Paradise

_________________
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Signa210
Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
L'Artisan de l'Anarchie
Raki Goshuushou
Messages : 753
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue41/75[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue378/500[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (378/500)
Berrys: 990.309.216.000 B
Ven 24 Fév - 21:58



Tu lui diras que....!





Pris entre deux feu voila le terme qui correspondais a la situation. Je devais réagir et vite si je voulais ne serait-ce que survivre a cet affrontement, Ju m'avait demander de Gagner du temps mais même gérer plusieurs personne a la fois ne me déranger pas il y avait des limite a ce dont j'étais capable. C'est dans cette optique que j'était lorsque cette foutu femme Tabac viendrait esquiver encore une fois mon attaque. Mais les choses ne s'arrêterais pas la, la pédale me fonçait dessus se protégeant avec du Haki je n'allais pas être en mesure d'esquiver.

Qu'a cela ne tienne j'avais d'autre cordes a ma guitare ! Je pivoterais un peu puis prendrais ma forme phéromones juste avant l'impact, Plus petite que ma forme humaine ou hybride, cette forme présentait un gros avantage dans la situation, son pelage ! Recouvrant l'entièreté de mon corps je laisserais la pédale approcher, faire comme il l'entendais, dans le même temps de ma transformation j'activerais mon Tekkai kenpo afin d'encaisser le gros de la secousse, puis lors de l'impact j'enduirais les poils ou le poings aller cogner de Haki, les transformant en barrière épineuse, s'il voulais cogner grand bien lui fasse mais il n'en ressortirais pas sans égratignure. L'onde me projeta un peu plus loin et malgré la triple protection mise en place je pouvais ressentir la violence du coup.

Un léger gout de sang me viendrais en bouche, et je ne pourrais m'empêcher de sourire en sentant cette douce saveur ferrique. Je regarderais le gaillard tandis qu'il j'acasser et qu'un autre homme bouc débarquerais. Les choses aller enfin pouvoir prendre un autre tournant. Je sourirais a la pédale, mon haki de l'observation en l'instant m'apprendrais deux choses, les mercenaires a l'extérieur semblait au prise avec une force encore inconnue pour moi et la pédale compter me charger. Je lui dirais alors d'un ton amusé qui marquer que je me foutais clairement de sa gueule:


" Tu jacasse ! tu jacasse ! tu jacasse ! Bon maintenant qu'on a finit l'échauffement si on passer la deuxième ? "

S'il y avait bien une choses que j'avait appris depuis que j'avais pris la mer, c'est qu'il ne fallait jamais se fier aux apparences, un lourdaud pouvait être le plus rapide des lascar et le plus frêle une force de la nature sans commune mesure. Une charge, tout cela me rappeler mon combat contre Justinien, ses charge d'une force et d'une vitesse exceptionnel alors que clairement son fruit n'était clairement adapter pour ça. Mon expérience me disait de me méfier de ne pas me laisser surprendre. Certes je savait via mon haki l'intention du lascar mais j'étais parfaitement incapable de jauger la vitesse et la puissance a laquelle il allait venir.

Mon sourire s'élargirais un peu plus tandis que je prenais ma forme queue, je braquerais alors tous mes sens félin sur la pédale, je voulais percevoir le moindre bruissement de ses pas, la moindre variation de l'air le moindre de ses mouvements, la moindre petite note odorante qui varierais. C'est alors que ma musique s'envolerais une nouvelle fois. Non plus pour entonner un Requiem mais bien un Tempo, plus précisément un Demon Tempo. L'amour s'envolerais en moi, me rappelant la délicate chevelure de ma bien aimé, son parfum si particulier, sa façon de danser sur mes rythmique endiablé, me donnant des ailes comme jamais. Dans le même la rage exploserais, alimenter par la sale gueule de l'homme qui allait bientôt charger, l'envie de lui faire la peau bruler en moi a telle point que je pouvais sentir ma rythmique cardiaque battre un rythme effréné voir martial dans mes oreilles. Vitesse comme puissance de frappe décuplé par ma mélodie j'attendrais le bon moment, je lui laisserais tout le loisir de s'élancer me relayant purement a mes réflexe pour esquiver au bon moment, suffisamment proche pour qu'il ne puisse pas réagir mais suffisamment loin pour ne pas recevoir le coup, une esquive millimétré guider par mes réflexe purement félin. Je bondirais par dessus lui le laissant passer je lancerais alors ma queue a pleine vitesse l'enroulant autour de sa taille, a ce moment la s'il tenter d'agripper ma queue malgré la vitesse de sa charge et de mon esquive, il recevrait un sévère coup de fouet dans le dos. A contrario si ma manœuvre aller jusqu'à son terme je lui ferais ce que j'appréciais appeler une Justinienne, Je me servirais de ma queue comme d'un élastique pour fondre sur lui a pleine vitesse, accumulant ma vitesse a la vitesse de sa charge pour lui envoyer un Demon Bycicle kick a pleine puissance. Une  fois cela fait je prendrais du recul laissant un peu de distance entre lui et moi. Je garderais tout de même mon haki et mes sens en alerte tout du long de la manœuvre, prêt a changer de manœuvre au moindre moment.


---------------



La poussière voler autour de lui, Immuable, masquant sa progression et sa vision mais pas son haki de l'observation, il lâcherais relativement vite l'affaire pour trouver des explosifs lorsqu'il masque le son d'une quinte de toux dans sa main et son masque. Retirant son masque souriant il ne pourrait que constater le sang présent a l'orifice de sa bouche. Un large sourire s'épanouie sur son visage....


Trois mois plus tôt sur Maisetsu:



"Désolé mon vieux, c'est un Cancer pulmonaire, et au vue de tes résultats sanguin....il a métastasé et je dirais que tu es en phase terminale...Je suis vraiment désolé."

"Il me reste combien de temps ? "

" Trois mois maximum je dirais."


Le quinquagénaire regardais le doc éberluer, sans le savoir cet homme en blouse blanche venais de lui annoncer probablement l'une des plus belle nouvelle de sa vie. Gunther qui jusqu'alors avait toujours plus ou moins jouer un rôle, démontrant une figure autoritaire, voir même sadique ne pourrais s'empêcher de versé quelque larme, larme que le médecin avait pris pour du désespoir, alors qu'il s'agissait d'une délivrance pour le père du Goshuushou et de la Pernica. Il allait enfin pouvoir retrouver sa tendre Ella. La mère de Raki et de Pernica l'attendais depuis maintenant bien trop longtemps. Il avait faussement affirmer a tout le monde qu'il l'avait violer lorsque femme marier elle avait tromper son ivrogne de mari avec lui. Leur amour avait grandit entre eux depuis l'adolescence et jusqu'à ce que les deux amant forme une équipe de mercenaire réputer sur Ironfall a l'époque. Gunther avait déclarer l'avoir violer pour préserver l'honneur de la femme qu'il aimer et jusqu'à maintenant il ne l'avait avouer qu'a une seul personne. La personne qu'il allait appeler lui demandant un simple service......


Trois mois plus tard sur Trader


Le Paternel des deux jumeaux regarderais cette traces de sang en souriant, il pouvait sentir les force le quitter petit a petit, un vertige le gagnant presque il appris via son haki de l'observation l'intention de La Agra et murmurerais alors pour lui même:


" Attend moi encore quelques instant Ella..."

Le Gunther se mettrais alors en mouvement, sans son masque, les cheveux au vent et avec les ombre qui filer sur son visage l'on aurait presque put le confondre avec Raki tant la ressemblance était impressionnante. Se Sachant condamné il pousserais sa fille au dernier moment prenant la balle dans l'épaule, il n'arrêterais pas sa course s'empalant volontairement sur les doigts de coutellerie de la gamine. Il ferais alors en sorte de coincé les armes qui la formé dans sa propre chaire et entre ses os. Il enlacerais alors la gamine la serrant aussi fort qu'il le pourrait pour qu'elle ne puisse s'échapper de son étreinte. Si Irma comprenais la manœuvre le Gunther espérait qu'elle profiterais de L'occasion pour assené le coup de grâce tandis que Pernica les yeux emplis de larme et un hurlement de rage, de tristesse et de détresse emplissant la pièce. Pernica viendrais enchainer les attaques avec une violence qu'elle ne se reconnaissait pas, elle voulait réduire cette gamine en miette. Et si tout fonctionner comme prévu le Gunther finirait par tomber sur le sol.

Sa Respiration saccader, du sang dégoulinant des plaies béantes qui lui transpercer le corps, il souriait a cette douleur qui le mener sur un chemin qu'il désirait plus que tout arpenter. Pernica viendrais s'agenouiller a coté de lui les larme dégoulinante de son visage, elle qui avait aimer cette homme dans son enfance, l'avait craint a son adolescence, l'avait détester lorsqu'elle avait découvert la vérité sur son frère, cet homme qu'elle réapprenait a aimer depuis qu'il avait pris la décision de soutenir ses jumeaux, développant une complicité qui se développer de plus en plus, cet homme qui n'était rien de moins que son père. Le Gunther passerais sa main délicatement pour sécher les larmes de sa fille:

" Ne pleure pas ton frère vas avoir besoin de toi, tu sais comme il est sensible. Je veux que vous sachiez tout les deux et que tu dise a ton frère également que...."


Une quinte de toux le prendrais, du sang coulerais un peu plus avant qu'il ne poursuive sur un ton plus doux, plus bas comme si la vie le quitter:

" Vous n'êtes pas issu d'un viole, votre mère et moi étions follement amoureux. J'ai était le pire des pères j'en sui désolé mais...je vous ai aimé, je vous aime et je vous aimerez toujours....au même titre que j'ai aimé, j'aime et j'aimerez toujours votre mère"

Sa voix s'atténuerais de plus en plus tandis qu'il approchait de son dernier souffle, il poserait alors deux portrait dans la mains de Pernica, deux enfant, une fille et un garçon, un brun timide et une blonde espiègle. La vie quitterais Gunther tandis qu'il prendrais la mains de la femme qu'il avait toujours aimer, celle qui lui avait offert ces deux magnifique cadeaux, elle qui venait le cherchait l'enlaçant pour l'emmener dans une lumière flamboyante, elle lui dirait en l'embrassant:

" Tu m'as manquer plus que tu ne l'imagine, comment vont nos enfants ?!"


" Tu serrait fier d'eux, Pernica est le portrait cracher de ta mère et a le caractère de ton père, quand a Raki, il me ressemble beaucoup voir même un peu trop, il veut trop porter sur ses épaules, mais il a également le bon cœur de sa mère. Je ne me fait pas de soucis pour lui, d'ailleurs tu es deux fois grand-mère!"

Les deux amant réuni continuerais de converser comme ça tandis qu'il disparaissaient progressivement dans un halo de lumière.







Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:

_________________
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Signature
Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3284

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 26 Fév - 17:12



Grenade & Passion
Administrateurs des Lois & Administrateur des Fraudes.

Les marchands regardaient les haut-parleurs avec crainte. Ils hésitaient face à l’ultimatum qu’on venait de leur donner, et se tournaient pour leur leader… Qui était aux abonnés absente. En effet, Ecgwyn avait été arrêtée par l’Administration. Le regard des uns et des autres laissait penser qu’il n’y aurait pas grande révolte ou de grande résistance. Certains grognèrent et croyaient sûrement plus fort que la loi mais l’absence de mouvement de foule due à l’assaut verbal du hors-la-loi fut un coup de massue à leur moral. Chaque marchand quitta rapidement l’entrée des Tours Triplées et la foule disparut aussi vite qu’elle était arrivée.

    - Je vais quand même noter les noms de ces marchands, fit Grenade. Sait-on jamais.

On retrouverait peut-être quelques corps violemment saccagés d’ici quelques jours. Enfin, il se tourna en direction du Médixès et ajouta avec un simple mouvement de la tête :

    - Nous savons qu’il y a sûrement un traitre dans nos rangs. Les seules personnes qui pourraient avoir prévenu Caroll étaient celles présentes à la réunion… Or Carambole possède un pouvoir qui se nomme « La Voix des Boucs ». C’est notre bienfaitrice qui le lui a appris. A cause de ce pouvoir, on ne peut pas trahir l’Administration. Reste donc les trois mercenaires qui sont parti avec vos paladins…

Les Paladins de biscuit avaient été suivis par Côme, Natasha et Théodore. Les trois étaient de précieuses ressources en tant que mercenaires. Qui était à la solde de Caroll et avait donc trahi la Guilde ? Aggaddon n’aurait pas d’indice pour commencer, cependant il pouvait déjà organiser la capture du traitre, ou répartir les ennemis à prendre en chasse.


Agra, "La Fille des Meurtriers" & Madame Irma
Mercenaire de la Guilde Marchande & Leader de la Guilde des Mercenaires

Agra observa sa balle se planter dans le corps d’un illustre inconnu. Son regard avait été tellement concentré sur Pernica qu’elle n’avait pas pu voir la variable en face d’elle. D’habitude un grand nombre de personne périssait de sa main, mais aujourd’hui c’était loin d’être le cas… Et elle en paierait les frais d’ici quelques instants. Ses yeux se figèrent sur l’homme tandis que les lames de couteau venaient se planter dans l’estomac de ce dernier, pour lui faire lâcher prise. Elle serra les dents en se sentant étreinte…

Et Madame Irma profita de cet instant pour lancer un nouvel assaut qu’Agra ne perçut pas. Elle vola contre un mur, la tête sonnée et le regard dans le vide. Elle détestait cet endroit. C’était une prison sans vie, un lieu où elle ne pouvait même pas se déchainer. Irma le lui avait dit : elle devait contenir ses pulsions meurtrières pour les déverser au bon endroit. C’était frustrant. Sa mâchoire se serra. La mort de cet abruti qui l’avait serré contre elle ne lui faisait rien. Un nouveau Death Wink s’élança dans sa direction, et elle recouvrit une partie de son corps de Haki, crachant du sang au passage. Le corps d’une enfant de neuf ans. Elle n’avait rien de métallique à absorber à proximité. Ah, elle détestait cette situation.

Elle détestait ce monde.

Et elle haïssait encore plus ceux qui l’empêchaient de déverser ses pulsions.

Sa main se posa contre la roche. Pernica pleurait son père, et Irma voyait les limites de son endurance arriver.

Un cri rauque retentit. Agra était encore en vie. C’était sa dernière carte : son ultime atout. L’assimilation de la grotte avait commencé, et un golem de pierre était né de ce recours. La créature pataude à cause du coup combiné de Gunther et d’Irma lança des coups hasardeux contre les parois.

    - Il faut évacuer, et profiter du fait qu’elle est trop « grande » pour fuir, ferait Madame Irma en prenant Pernica par la taille. Je suis désolé, jeune fille. Allez, toi aussi, ajouta-t-elle à Fric.

Une course effrénée pour survivre allait devoir commencer. Le golem de pierre assaillit d’un coup l’endroit où se trouvait le corps de Gunther. Les migraines étaient si intenses… Elle les haïssait tous… Mais alors qu’elle fuyait, Pernica pourrait entendre la voix de son père résonner derrière elle :

    - Sauve-moi ! Pitié, sauve-moi !

Elle venait de l’intérieur du golem.


Figue
Administrateur de la Guilde Marchande.

Les Paladins de Biscuit avaient chacun une mission, ainsi que les mercenaires envoyés par le Médixès. Cependant ses choix avaient été faits dans la précipitation. Comment les informations avaient-elles fuité ? C’était simple : à cause d’une taupe dans leurs rangs. En quelques dizaines de minutes seulement, le siège social d’Ecgwyn Tudor avait subi une descente qui semblait bien violente par rapport à son importance. La plupart des employés avaient cependant décidé de se protéger en ne prenant pas les armes. Bientôt la Tradehouse, là où la majeure partie des échanges commerciaux de l’île avaient lieu, fut complètement figée. C’était aussi par là que les bourses locales s’échangeaient des parts d’entreprise. Un Administrateur reprit ainsi les affaires pour éviter que l’entreprise ne fasse banqueroute… Car l’intérêt de l’Administration était d’aspirer l’entreprise une fois les événements terminés dans le but d’avoir le monopole des échanges commerciaux de la Guilde Marchande.
    - Continuez à travailler, mes biquets ! Ferait Figue avec un air amusé. Et que ça saute ! Prenez les appels, n’oubliez pas de garder les numéros d’échange pour les rachats de parts… Comment cela une entreprise de Micqueot veut obtenir le monopole de la part des vins de Manju’s Corporation ? Dîtes-leur que nous la placerons aux enchères dans les prochaines heures !

Et un instant plus tard une autre information lui arriva aux oreilles et son air se fit beaucoup plus colérique.

    - Comment ça la Société Géniale a déjà mis main basse sur un grand nombre d'actions ? Qui est responsable de ce bazar ?

La Société Géniale était dirigée par l'une des meilleures banquières du monde, Karine Silla. Celle-ci avait apparemment déjà investi dans les meilleures parts de marché, cependant les restrictions n'auraient pas du le permettre. Pourtant, l'homme-bouc qui l'avait reçu avait permis cet arrangement qui serait immédiatement remonté au Médixès.


Siana Delavoie
Patronne de la Manju's Corporation.

Plus loin, Siana Delavoie était en train de regarder l’Empire qu’elle avait construit s’effondrer. Cependant elle n’allait pas se laisser faire de la sorte. Sa colère était dirigée contre l’Administration, mais comment se venger proprement ? Le Paladin, suivi de quelques hommes-boucs qui s’étaient faufilés pour demander leur dû, se retrouva bientôt face aux cinq mercenaires chargés de protéger la jeune femme. Ceux-ci s’échangèrent des regards neutres avant de foncer sur la création en biscuit. Ils décidaient d’engager le combat de front.


Shiro Nagami & Côme Vivide
    - Ah… il faut savoir abandonner le navire quand celui-ci coule, ferait Shiro en voyant les mercenaires qu’il avait engager reculer de terreur devant Côme Vivide. Comment un tel monstre a-t-il pu entrer dans la Guilde Marchande ?
    - Tu as entendu parler du « Jour Putride » ? Ferait l’Administrateur aux côtés du Vivide.
    - Le Jour des Cannibales ? On dit que l’île entière s’est massacrée elle-même en une journée. Certains racontent qu’on y trouvait des… Des zombies… C’était lui ?

A peine Shiro Nagami eut-il fini de parler que l’une des personnes qu’il venait de mordre s’était relevée pour se jeter sur un de ses camarades et lui déchirer une partie de l’avant-bras. Le regard de l’Administrateur émit un jugement de dégoût, tandis que Shiro ouvrit la porte menant derrière son entrepôt, et la referma en soufflant. Il fallait qu’il se barre d’ici…

    - Vous trahissez Irma ? Beugla Théodore. La Guilde des Mercenaires ne tient que grâce à lui ! Vous n’êtes qu’une bande d’ingrats !
    - Ta gueule, le chiot ! T’as vraiment l’impression qu’on devrait répondre à un gars comme toi ?
    - Ah… J’imagine qu’on ne va pas tarder à en arriver là…


Théodore Gaston
Mercenaire de la Guilde Marchande.

Le siège social de Caroll’s Clockwork faisait face au Paladin de Biscuit ainsi qu’au mercenaire qui l’accompagnait. Aucun Administrateur en vie, cependant certains s’étaient cachés en périphérie pour profiter du moment le plus opportun pour intervenir. Un trop grand nombre de mercenaire était présent pour protéger ce lieu stratégique… Mais un bruit de canon résonna en arrière-plan, en provenance du port à plus de deux kilomètres de là. Un boulet vint s’enfoncer dans la façade, et un mégaphone résonna soudain :

    - Oups, désolé, mon canon-test a dérapé. J’paierai pour les dégâts ! Ferait la voix d’Ellie Rengu.

Et une salve de boulets commença à s’abattre en direction du siège. Les mercenaires furent alors saisis par le moment. Ellie souriait face au chaos provoqué par son intervention : elle avait plus d’un tour dans son sac. Heureusement qu’elle avait déployé le travail commun avec le forgeron de génie qu’était Draco Rosso…


Vaskov Nskiran
Leader intérimaire de la Guilde des Mercenaires

Fonçant sur l’ennemi, Vaskov sentirait l’intention d’esquiver sans réussir à prévoir l’endroit où il allait le faire. Son opposant passa au-dessus de lui, et il ne put s’empêcher de sentir sa queue s’enrouler autour de sa taille. Laissant la chose se faire, plus par incapacité à répliquer après sa charge que par envie, il saisit la queue une fois enroulée autour de sa taille et tenta de balancer le Goshuushou en avant, utilisant son membre contre lui pour assurer le mouvement de bascule. Cependant l’avantage des Zoans était clairement leur capacité à changer de forme instantanément, et il déciderait donc de ne pas miser sur cela pour abattre son adversaire.

Bien au contraire, il comptait sur le fait que l’ennemi allait l’attaquer dans le dos et protégea cette zone avec du Haki, avant d’envoyer le dos de son poing fermé vers l’arrière. Le mouvement de pression permettrait de déplacer une grande masse d’air et de repousser Raki, une nouvelle fois. Si l’affrontement durait, ils seraient tous les deux perdants… Mais c’était peut-être ce que Vaskov voulait. Il cherchait peut-être à faire durer le combat en l’attente de quelque chose… Ou de quelqu’un.

    - J’vais te…

Il appuya sur sa jambe gauche pour se retourner, mais sentit celle-ci fléchir. Il lui fallut une brève seconde pour se rattraper, créant une ouverture durant laquelle il protégea clairement ses organes vitaux. Il concentra son Haki sur Raki pour savoir où son opposant allait le cibler, et tenterait de s’en saisir pendant son attaque.


Natasha Palovski & W.R. Caroll, "L'Horloger de Génie".
    - T’es dans un bien mauvais état, ferait la demi-géante en regardant Caroll sur le sol, à quelques centaines de mètres de l’affrontement.
    - Sors-moi de là… Tsss… J’y suis presque…

Elle soupira. Elle saisit l’homme et entama sa course en direction de Caroll’s Clockwork, avant de remarquer que sur sa route se trouvaient plusieurs personnes qu’elle ne connaissait pas. Dans les bras de la demi-géante, W.R. écarquillerait les yeux.

    - Oh… Gilliane…
    - Père…

La demoiselle se pincerait les lèvres. La demi-géante ne voudrait sûrement pas arrêter sa course cependant, du moins pas si les deux accompagnateurs n’intervenaient pas.


Gilliane Caroll



Carte de Trade
Carte du Cristal

Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 2998
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue41/75[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue392/500[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (392/500)
Berrys: 6.100.133.000 B
Mar 28 Fév - 20:16
Tout vient à point à qui sait s'y prendre

-Voilà quelque chose d’intéressant ! Donc qu’il ne reste plus que les administrateurs dans les Tours Triplées nous protègent de plus de fuites. Et cela veut dire que ma répartition des mercenaires, considérant de possibles traîtrises était judicieuses. Aucun d’eux n’a encore été détruit, donc Côme et Théodore n’ont pas trahit en détruisant une de mes créations. Natasha a peut-être cru que je l’avais envoyée seule car je lui faisais davantage confiance, mais ce n’est pas du tout le cas. C’est la variable de confirmation. Que l’on me communique au plus vite la situation du commerce de Samyra Jackpot : du simple aperçu extérieur, trace du moindre dommage, à la vérification du passage de la mercenaire. Concernant Théodore, vu le nombre d’allié qu’il aurait au siège de Caroll s’il était un traître, il aurait vite fait de livrer mon paladin à ces ennemis et battre en retraite en prétextant un échec pour essayer de glaner encore davantage d’information. Je pense pour l’instant son implication réel. Concernant le tempérament de Côme Vivide, je pense qu’il se serait débarrassé de mon pantin rapidement avant d’attendre d’autres instructions, à moins qu’il soit un excellent comédien et en vérité un partisan très convaincu de Caroll. Néanmoins, si l’on pouvait me confirmer qu’il est en bien en opération également afin que nous puissions nous assurer que Natasha soit la traître.

À vrai dire, cela l’arrangeait si c’était elle. Sa répartition était certes réfléchis pour que trahisons et absences de trahisons soient identifiable à un moment analytique, néanmoins la certitude ne pouvait néanmoins se forger avec ces seules indices. Cela l’orientait mais ne faisait pas encore gage de preuves.

-Tout d’abord je vais changer mon pion chez Ecgwyn en un atout pour aider à contre l’entreprise de Caroll… commença-t-il en claquant des doigts. Mais Passion, je pense connaître les réponses grâce à mon analyse préalable, mais pour confirmation, quelles distances séparent les Tours Triplées des sièges coalisés ?

Le siège de W.R. Caroll se trouvait à 5km, ceux de Shiro Nagami et de Siana Delavoie à 1km environ chacun tandis que Samyra Jackpot était à 1.8km. Est-ce que sa folie d’idée allait pouvoir se concrétiser ou cela serait-il un rêve illusoire ? Il allait le tenter en dépit de tout bon sens et de ses forces qui ne seraient peut-être pas suffisante pour arriver au bout de se projet d’attaque pharaonique. Néanmoins, c’était le moment de bluffer. Après tout, tous ignoraient les capacités du noble de North Blue et si une telle démonstration de force réussissait il pourrait peut-être convaincre ceux défendant le siège de Caroll’s Clockwork de renoncer. Etait-ce Raki qui l’influençait à tenter quelque chose d’aussi incertains ? La rationalité semblait s’envoler. Mais pourtant cela nourrissait une stratégie qui s’étalait bien au-delà des simples événements de ce jour.

-Pouvez-vous amener un audio-dial ou tout autre chose permettant d’enregistrer la voix ?

Inspirant, il prendrait l’objet puis lancerait alors dans celui-ci :

-VOYEZ LE CHÂTIMENT QUI ATTEND CEUX QUI S’OPPOSENT AU PROFIT COMMUN, À L’ORDRE, À L’ADMINISTRATION. CETTE DESTINÉE ATTENDS TOUS LES SIÈGES QUI NE SE RENDRONT PAS !

Il reposa alors l’engin et repris son souffle. Cela devait surprendre les Administrateurs qui n’avaient pas connaissance du plan réfléchis par le Médixès.

-Si je parviens à mon objectif, je ne suis pas certains d’être encore en mesure de parler ou être encore conscient, alors passer à ce moment là ce message dans les haut-parleurs à ma place pour que nos ennemis l’entendent.



S’avançant face à la ville qui s’étalait devant lui au travers de la fenêtre, le marquis l’ouvrit et se créa un court promontoire en biscuits, se plaçant ainsi au-dessus du vide. Il prit plusieurs inspirations, rassemblant ses forces en vue de l’idée folle qu’il allait cherché à réaliser.

-Les Tours Triplées ne tomberont pas aujourd’hui. L’Administration demeurera invaincue, dressée fièrement au milieu des ruines des traîtres. Nulle dommage ne doit marquer la façade. La victoire doit être emblématique, symbolique. Pour empêcher que des membres nourrissent à nouveau un tel projet dans le futur, pour les générations à venir, il faut montrer que rien ne peut altérer la puissance des Tours Triplées. Que les livres d’histoire de Trader marquent à jamais la bataille de ce jour d’une image d’Epinal à nulle autre pareille : les Tours Triplées triomphantes, glorieuses au cœur même de Trade !

Il se tourna alors vers les Administrateurs de l’autre côté de la fenêtre.

-Nous gérons le démantèlement du présent, nous préparons les lois pour le lendemain de la bataille, il est temps d’orchestrer ce futur. Vous avez chacun vos ordres, vos obligations, vos indications quant aux plans déployés contre cette cabale. Si jamais l’intention se recentre sur nous, il nous faudra nous défendre bec et ongle. Que Carambole veille sur nous pour que je parvienne au bout de ma propre mission.



Frappant le promontoire de biscuit du bout de sa rapière, le Médixès commença alors à générer en continue du biscuit. Celui-ci se répandit, suivant les formes du bâtiment pour en former une véritable armature, une structure, une colonne vertébrale de lignes résistantes qui s’étendaient comme une toile d’araignée aux rayons parallèles. Si le marquis cherchait à renforcer cette base, ce n’était pas une simple histoire de protéger les tours de toute attaque extérieure. Non, sinon il aurait immédiatement couvert l’entièreté sans ainsi laisser de multiples trous. C’est que la tâche faramineuse qui l’attendait se trouvait au sommet. Là où les lignes de biscuits se rejoindraient après avoir grimpés telle l’armature d’un bâtiment voulant se greffer sur un autre, une forme de plateforme circulaire large d’une dizaine de mètres se dessinerait. Déjà quelques gouttes de sueurs perlaient sur le front du savant. Y parviendrait-il ? … Ce n’était plus le moment de flancher. L’image de Raki se jetant à corps perdu pour ses causes dans chaque bataille inonda son esprit. Il chercha à puiser la force, la volonté de son allié pour ériger la sienne et se convaincre qu’il y arriverait.

-L’Administration dressera son glaive victorieux pour abattre le fléau venu gangréner la Guilde. Telle est le jugement de Carambole. Et moi, j’accepte la mission de m’en faire l’exécuteur.

Le nom de cette « technique », de cette épreuve, de cette tâche titanesque, lui vint comme par enchantement.

-LE BOURREAU DE BABEL

Hurlant ce nom, le savant déploya toute l’énergie qui était en lui pour entamer son œuvre. Combien de temps cela prendrait-il même en utilisant toutes ses capacités ? Quinze minutes ? Trente ? Une heure ? Il n’espère pas que ça irait jusque là puisqu’il aurait certainement défaillis d’ici là. Le plan insensé prenait cependant forme et serait visible pour tout les observateurs de Trader. Les Tours Triplées formaient le manche, la plateforme circulaire remplaçait toute forme de garde… Et au-dessus de construisait progressivement une lame. Le Médixès en avait créé des épées en biscuits. De nombreuses. Et sans difficultés. Fait la largeur de celle-ci n’avait pas de comparaison… et surtout l’objectif de sa hauteur était astronomique. Un kilomètre. Un kilomètre de lame dont la structure en bas devrait supporter le poids. Un kilomètre de biscuits qui une fois érigée devrait tomber, tel un couperet, pour abattre sa cible. Le tranchant était orientée vers sa destination. Vers le lieu qu’il avait dû pénétré.

-Delavoie… L’effondrement de votre siège sous mon glaive est un juste sacrifice pour offrir à la Guilde Marchande l’image forte dont elle aura besoin pour se relever plus forte que jamais.

Ces paroles, prononcés dans un murmure inaudible, furent les dernières du mathématicien avant que son genou ne ploie et qu’il porte sa main sur le promontoire de biscuit. Plus de contacts assureraient une génération accrue certainement et il devait se préparer à la fatigue qui allait progressivement s’enraciner en lui et contre laquelle il allait entrer en lutte.




[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] 6gi68b10
Paladins de biscuit

Dès que les cinq mercenaires se mirent en action, le paladin venant faire face à Siana généra une lame d’air d’un coup d’épée afin de freiner leur avancée, puis il présenta le bouclier pour parer les attaques. Les mercenaires ne connaissaient certainement pas les facultés de cette créature et penseraient qu’attaquer de plusieurs côtés serait possible. Néanmoins, le bras portant le bouclier, ainsi que l’égide elle-même, se scinda en deux pour former deux membres différents couvrant de faite deux fronts simultanément. Pendant ce temps, profitant d’absence de squelette et d’articulation réelle, le bras tenant la lame se mit à dessiner de véritable cercles, créant un phénomène d’aspiration pour attirer l’ennemi dans ce « ventilateur tranchant » massif.

Tandis que Côme Vivide s’occupait de terrifier les mercenaires entourant le Nagami et qu’un administrateur jugeait les pouvoirs de son allié, le paladin s’élança à la poursuite de Shiro. La matière constituant le colosse était plus solide que l’acier et la charge porté, le bouclier droit en avant, devait normalement être suffisante pour que la porte refermée et une partie du mur qui l’accompagnait cède. Si le Nagami était alors dans son champ de vision, le paladin générerait une lame d’air dans sa direction avant de s’élancer à sa poursuite telle un golem minéral se prenant pour un sanglier.

Alors que le bruit du canon d’Ellie Rengu résonnait et que les premiers boulets tombaient, un étrange nuage provenant tout droit du commerce d’Ecgwyn Tudor remontait le sol des rues pour rejoindre le paladin et Théodore Gaston. La création de biscuit du Médixès avait été changée par ses soins, le biscuits qui le composait se désolidarisant en petits morceaux voletants… Un avantage certains de la malédiction du savant était la réutilisation possible de la matière généré dans un nouvel usage si elle n’avait pas été détruite. Ainsi, une nuée d’insectes rampant et grouillant cherchant à conserver une forme humanoïde, celle du paladin qu’elle formait au préalable en vérité. Profitant de la surprise généré par l’assaut d’Ellie Rengu, cette masse insecticide se laissa choir sur le premier groupe de mercenaire sur sa trajectoire. La vague d’insectes qui se refermerait sur ces corps était constitué d’un matériau dure mais ils n’étaient pas difficile à repousser individuellement. Mais une grande quantité, qui par-dessus le marché cherchait à se tracer une voie vers la bouche et les narines afin d’inonder les poumons et littéralement noyer, c’était une autre paire de manches. Est-ce que ces traîtres de mercenaires s’en sortiraient. En tout cas, le paladin dépourvu d’âmes ne se fit pas prier pour rejoindre sa création sœur en abattant sa lame en plein milieu de la vague qui venait de s’abattre. Les insectes les plus écartés et dont l’effort était inutile par leur position au terme de ce premier mouvement regagnèrent alors le paladin encore érigé, remontant sur lui afin de commencer à former une nouvelle nuée qui s’enroulerait autour du colosse de biscuits. C’était le choix qu’avait fait Aggaddon, ne pas envoyer deux soldats indépendants mais une fusion polyvalente et plus gênante par cette stratégie d’étouffement par des insectes.





feat Paradise


Les distances mentionnés ont été données par le MJ père Erwin.

Techniques :

_________________
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Signa210
Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
L'Artisan de l'Anarchie
Raki Goshuushou
Messages : 753
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue41/75[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue378/500[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (378/500)
Berrys: 990.309.216.000 B
Mar 28 Fév - 23:26



Il est temps d'en finir !





Je le sentirais agripper ma queue de ses mains dégueulasse, j'en avait presque la gerbe et ne prenant pas le risque de le laisser me porter une attaque via mon appendice, je reprendrais instantanément forme humaine pour reprendre ma forme queue dans la foulée. Souriant un peu plus je prendrais un peu plus de hauteur me propulsant un peu plus haut via ma queue j'attendrais le plafond. C'est alors que je le verrais, cette jambe touchée par mon onde green flancher.


Il était temps d'en finir ! Je prendrais appuis sur le plafond pour effectuer un Soru, j'apparaitrais devant la pédale et de la je commencerais mon enchainement. J'enverrais un coup de griffe diriger vers la gorge sur Lascar en guise de feinte, afin de tromper son attention et jouer sur ma vitesse pour mettre en place la suite de ma stratégie. Dans le même mouvement ma maitresse musicale prendrais son envole sur la droite de la pédale. De la j'enchainerais sur un Soru qui me déporterais sur son flanc gauche pour me permettre de lui envoyer une onde Red quasiment a bout portant, l'onde et la multitude de coup qu'elle impacter pleuvrait sur lui de façon implacable, lui défonçant complétement le coté gauche et probablement emportant quelque coté au passage. mais encore une fois les choses ne s'arrêtais pas la malheureusement pour le Vaskov, Durant mon onde j'activerais le système aimanter de mes gants rappelant a moi ma divine amante de toujours celle-ci fondrais sur l'homme dans un vol vengeur, fracassant au passage la gueule du lascar.


Je percevrais alors son intention de me repéré avec son haki et de m'envoyer des coup d'air via ma localisation. J'utiliserais une nouvelle fois mon Soru a ce moment la pour me déporter une nouvelle fois sur son flanc, lui fauchant la jambe gauche pour la fragiliser un plus je poursuivrais mon mouvement en enchainant sur deux coup de griffes, l'un diriger vers sa gorge, l'autre diriger vers son ventre, mon objectif a présent était clair, soit lui faire rendre son dernier soupire, soit le blessé suffisamment pour qu'il ne puisse plus bouger.


-------------



Pernica ne préta pas attention a la suite des évènements serrant dans sa mains les deux portrait que son père lui avait donné, vue l'état des deux image elle ne pouvait qu'imaginer toutes les épreuves que son père avait traverser avec ses portraits blottit contre lui. Elle avait tellement de questions, tellement de choses qu'elle aurait souhaitée lui demander, tellement d'inconnue qui a présent resterais tout simplement sans réponse du fait de son absence.

Ce ne serait que le contact du bras d'Irma l'empoignant par la taille et le cris rauque D'Agra qui la sortirais de sa torpeur, il n'étais clairement par l'heure de se morfondre ou de se laisser périr, son père avait sacrifier sa vie pour la sauver et leur offrir cette chance, il n'était pas question de la gaspiller. Elle ferais comprendre a Irma qu'il pouvait la lacher et elle emboiterait le pas, fuyant cette endroit suivit de Fric.

C'est alors qu'elle entendrait une nouvelle fois la voix de son père. Il appelait au secoure, il demandait pitié. Quelle Ironie ce serait pour la jeune femme, elle qui connaissait parfaitement son père et son tempérament. Le père des deux jumeaux avait toujours était un homme secret, autoritaire, solitaire, mais il était surtout un homme fier, lui qui n'avait pas supplier son fils de l'épargner lors de la chute de son cartel sur Ironfall, lui qui avait tenu tête pendant des année au Colonel Mazda durant les diverse négociations qu'ils avaient entrepris, lui qui n'avait jamais reculer lorsqu'il s'agissait de se salir les mains, mais surtout lui qui avait expirer son dernier souffle un large sourire au lèvre, un sourire que Pernica ne lui avait vue que rarement. Lors de la naissance de sa fille, lorsqu'il apporter certain conseil a Raki et enfin et surtout lorsqu'il aller sur la tombe de leur mère y passant plusieurs heure dans un froids glacial et sous un vent polaire. Il était heureux a ce moment la et ne pousserait clairement pas se genre de cris ! Elle dirait alors a Irma et Fric en continuant sa course masquant ses yeux rougis dans les mêches qui pouvaient lui tomber sur le visage:


"Laissons la a ses gamineries, les morts ne parle pas après tout et on doit te sortir de la t'as besoin de soin et de repos !"

La jeune femme ne se retournerais pas, Fric resterais muet tout du long. Il n'avait jamais aimé Gunther et même s'il considéré Pernica comme une sœur il comprenait dans l'instant qu'elle faisait son maximum pour garder la tête froide et finir ce pourquoi ils étaient venu ici. Il la laisserait tranquille poursuivant leur course jusqu'à apercevoir la sortie a ce moment la. De la il proposerais a Irma de l'escorter jusqu'au Cristal.


---------------


Kabi verrais au loin une grade silhouette courir dans leur direction, ne sachant s'il devait s'attendre a devoir se battre ou non il ne prendrais pas de risque et commencerais a s'enfiler une grande rasade de son alcool a quatre-vingt dix degré. Souriant largement il constaterais que la Giliane serait un peu plus tendu lorsqu'elle remarquerais qui était dans les bras de la silhouette. Comprenant qu'il valait mieux les garder sous la mains il se préparerais au combat.

D'un naturel impulsif il ne consulterais pas la Giliane sur la façon de procédé et s'enfournerais une large gorgé d'alcool pour la gardé en bouche et sortant un briquer, il cracherais une boule de feu a la méthode des cracheur de feu en direction de la demi géante. Il s'apprêtait également dans la fouler a ciblé les jambes de la grande perche, faisant tournoyer ses jattes remplis d'alcool comme des nunchaku il ciblerais dans un premier temps les articulations.








Code by Wiise sur Never-Utopia




Pnjisation de Vaskov vue avec sa Seigneurie le MJ

Spoiler:

_________________
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Signature
Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3284

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 1 Mar - 18:58



Vaskov Nskiran
Leader intérimaire de la Guilde des Mercenaires

Tous les mercenaires de la Guilde n’avaient pas rejoint par envie le côté de Vaskov. En réalité, la plupart suivait juste les ordres du Leader Intérimaire de la Guilde des Mercenaires… Pour autant leurs actions les rendaient coupables de parjure, et l’Administration n’aurait aucun remord à les éliminer. Former de nouveaux mercenaires était facile, tant qu’ils conservaient les secrets d’entrainement qui avaient permis de créer des hordes de mercenaires à leur solde. Qui plus est, seule une infime partie des effectifs était encore sur Trade, sûrement dû à la peur de Vaskov Nskiran que certains d’entre eux ne se rebellent. Cet état de fait n’aurait sûrement pas échappé aux hommes-boucs qui massacraient sans remords leurs ennemis.

Cette certitude acquise, le puriste affrontait Raki sans croire une seule seconde qu’il pouvait perdre contre le zoan. Sa certitude était cependant malvenue puisque les stratégies du Goshuushou outrepassaient ses défenses. Il serrait les dents, alors même que le coup de guitare lui en arracherait quelques-unes. Répliquant avec des coups de poing à très haute pression, mais clairement déboussolé à cause de l’assaut du guitariste, il sentit son ennemi se déporter sur son flanc et viser sa jambe gauche. Sautant, il esquiva de justesse dans un mouvement maladroit l’attaque de Raki. Il n’était pas aussi rapide, mais il était plus puissant, plus fort. Il ne se laisserait pas faire. Utilisant son Haki pour protéger sa gorge, il exposerait son ventre en lançant un coup de poing en l’air qui viendrait faire s’effondrer une partie du plafond.

Ses viscères ne sortiraient pas encore, et il se propulserait en direction du plafond, mais soudain Raki sentirait une énorme pression s’abattre sur lui et le coucher au sol. C’était l’effet de son poing, de son frappe-pression qui créait une colonne sous lui, dans une zone plutôt mesurée. L’attaque était sans nul doute son atout pour empêcher les morveux de s’échapper, et il retomberait de tout son poids en voyant ici une ouverture. Il tenterait d’écraser la tête de son adversaire dans un puissant coup de poing qui consumerait le reste de son énergie. Son ventre s’ouvrirait en même temps que l’attaque, laissant un début de viscère sortir, mais s’il pouvait avoir achevé son adversaire c’était peu cher payé. Son Haki de l’Armement serait alors concentré sur son estomac pour empêcher la peau de trop s’étendre.

Il voulait gagner. Il était sûr de gagner. L’orgueil n’était pas un défaut. C’était les qualités d’un futur roi, et il le savait. Un jour comme Carambole, comme ce foutu chat de Raki, il développerait le fluide royal.


Madame Irma
Leader de la Guilde des Mercenaires
    - Eveil du Fruit de l’Assimilation : Assimilation des morts. C’est un pouvoir redoutable à mon avis. Effectivement, laissons-la se calmer… Elle tombera d’épuisement d’ici quelques heures toute seule, et nous viendrons la récupérer à ce moment-là, ferait Madame Irma en soufflant lourdement.

Leur objectif à présent était le Cristal, mais en sortant l’Okama observerait la situation et soupirerait, se tournant vers son alliée de fortune :

    - Jeune femme, je vais retourner au QG des mercenaires pour voir ce qu’il s’y passe. Je sens que les événements ne tourneront pas en notre faveur à ce rythme. Allez donc rejoindre le Cristal…

La fumée provoquée par la destruction du toit lui mettrait la puce à l’oreille.

    - Vu ce qu’il a l’air de s’y passer, je vous recommande de vous dépêcher.

Il comprendrait en chemin l’horreur de la situation. Agra continuerait son déchainement, hantant les couloirs avec la voix du défunt Gunther. Elle n’en avait pas pris complètement les traits, mais la moitié de son visage, visible, était déformée par l’expression qu’il avait en étant mort. Les cellules mortes n’étaient plus capables de se mouvoir, et même son pouvoir n’y pouvait rien après tout.

Si Pernica insistait pour se joindre à Irma, ce dernier finirait par accepter.


Natasha Palovski
Mercenaire de la Guilde.

Face à la demi-géante, Kabi-Yo, Gilliane et Scar étaient peu de choses. D’ailleurs quand il cracha sa boule de feu, l’alcoolique notoire put voir celle-ci se faire balayer d’un simple revers de la main avant de finir encastré dans un mur à cause d’un coup de poing bien trop vif. Scar reculerait devant une telle puissance : lui-même ne ferait jamais le poids face à un tel monstre. D’ailleurs, elle ne semblait pas vraiment vouloir l’avis de Gilliane sur la question. Elle avait reçu un ordre et elle comptait bien accomplir cette commande.

    - Va falloir m’expliquer comment la Guilde fait pour entrainer de tels monstres…
    - Arrêtez d’avancer ! Père !
    - Continue…, ferait l’homme en n’accordant qu’un regard froid à sa fille.


Gilliane Caroll & W.R. Caroll, "L'Horloger de Génie".

Une explosion retentit au Cristal, dont ils s’étaient suffisamment éloignés. Le toit venait de s’effondrer. La jeune femme se mordit la lèvre et hurla d’une voix forte :

    - Je les ais ! J’ai les dernières volontés de Mère !
    - Arrête-toi, ferait-il à la demi-géante qui stopperait net sa course sans se poser de questions.

Le regard de la fille Caroll était concentré sur son père. Achetait-elle du temps ? Non, elle ne voulait sûrement que transmettre sa volonté. Pour un homme aussi sérieux que W.R. Caroll, prêter attention aux paroles de sa fille était sûrement une erreur. Son corps ankylosé ne lui permettait pas de se remettre debout, mais il écouterait. Scar écarquillerait les yeux au fur et à mesure de ses paroles… Car là était caché l’un des plus grands secrets de Trader.

    - Je sais que Mère est à l’origine de la création de l’Administration actuelle. Elle a élevé et chéri les hommes-boucs comme ses propres enfants, durant le programme de Création d’une Nouvelle Entité Dirigeante, le CNED. Il y a déjà plus de dix ans, les administrateurs ont été complètement remplacés par des hommes-boucs. Pourquoi ? Pour répondre au besoin d’absence de corruption : avoir une entité lisse qui n’était pas motivée par le pouvoir sur ses pairs mais par l’équité, avec un besoin de faire du résultat.

Le programme en question n’avait jamais été arrêté. Ou du moins c’était ce qu’elle croyait.

    - Et dans tout ça, Mère a voulu une seule chose. Ses dernières volontés n’étaient pour moi, ni pour toi… Elles étaient pour ses enfants adoptifs. Elle voulait que tu protèges l’Administration, Père. C’était son dernier souhait.

La voix de Gilliane était déchirée par l’émotion, et W.R. Caroll sentit les larmes monter. Et sa mâchoire se resserrer.

    - Comment oses-tu bafouer la mémoire de ma femme ? Elle est morte par ta faute. Si elle ne t’avait pas donné la vie, son corps ne serait pas devenu cette épave… Tu l’as tuée et maintenant tu oses… Natasha, annihile-la.

La demi-géante acquiesça et leva son épée d’une longueur absurde, l’abattant sur Gilliane sans concession.


Shiro Nagami

Shiro Nagami était originaire de Ka no Kuni. Il avait voyagé dans toutes les Kuni, et avait démontré un talent inné pour l’exportation de biens… Un talent qui n’avait pas été reconnu par son île natale. Il y conservait certes quelques liens, mais c’était sans nul doute son talent pour la négociation qui lui avait valu son commerce actuel, classé en quatre-vingt-douzième position dans la Guilde. L’abattre n’avait pas de réelle valeur, puisque les Entrepôts Tite Live étaient la première source d’exportation… Ce satané commerçant était apparu un jour et il n’avait jamais pu le détrôner. L’écart était bien trop grand…

Quand la lame d’air s’élança en sa direction, il sut que ses jours étaient terminés. Il n’eut en réalité peut-être jamais le temps de voir venir sa fin. Son corps se scinda en deux, tant la différence de puissance était importante. Le commerçant ne pourrait après tout jamais se repentir.


Théodore Gaston
Mercenaire de la Guilde Marchande.

Les mercenaires à Caroll’s Clockwork étaient dans une bien triste position. Entre les techniques d’assassinat de Théodore et les créations de biscuit, ils passaient tous un sale quart d’heure. Les plus proches de Caroll ne quitteraient pas le navire, et ils protégeraient tant bien que mal les précieuses informations contenues dans ce bâtiment. Une trentaine de mercenaires se déployaient devant le bâtiment et continuait d’affronter la pâte à biscuit étonnement résistante. Comme quoi, les pires pâtissiers pouvaient créer des armes de destruction massive.


Siana Delavoie
Patronne de la Manju's Corporation.
    - E… Evacuez les lieux ! Hurla Siana en voyant la lame de biscuit s’effondrer vers elle.

En effet, l’attaque d’une rare violence. Passion, ayant compris l’objectif du Médixès en le voyant progressivement construire sa lame, avait accéléré l’évacuation des civils dans la zone. N’ayant pas compris que l’attaque lui était destinée, la Delavoie n’avait cependant pas pris ses dispositions malgré le temps qu’il avait fallu. L’endroit qu’elle dirigeait n’allait pas tarder à s’effondrer sous la création immense, insensée de celui qui, sans qu’elle ne soit jamais au courant, avait décidé de voler les preuves. Elle avait peur. Une peur intense et bientôt inégalée : celle de la mort.

    - Pitié… Pitié, ayez pit…

La lame s’effondra sur son complexe. Ses mercenaires s’étaient déjà fait décimés, et il faudrait des heures pour retrouver sa carcasse gisante. Grenade apprécierait largement le spectacle en se délectant d’une baie.


Grenade & Passion
Administrateurs des Lois & Administrateur des Fraudes.
    - Ahah, bravo Marquis, ferait-il en rattrapant s’il le fallait le nobliau. Vous devriez vous reposer. On nous a dit que Samira était encore en état. Passion est déjà parti sur place pour enquêter. C’était une sacrée création… Kékéké.

La traitresse était donc certaine à présent. Samira était sans nulle doute la moins dangereuses de tous leurs ennemis.


Ecgwyn Tudor, "La Princesse d'Ivoire".

Les Administrateurs accompagnaient Ecgwyn Tudor, chaines aux poignets, pour la détenir. Celle-ci avait depuis longtemps abandonné son esprit de compétition, mais elle trouvait que le revirement de situation s’était trop bien aménagé. L’Administration avait gagné un membre temporaire en la personne d’Aggaddon Médixès. Elle était certaine que cela avait quelque chose à voir… Et ses alliés ne semblaient pas s’en sortir, ce qui signifiait qu’elle ne pouvait compter que sur elle-même.

    - Avance, grognasse ! Ferait l’homme-bouc en souriant.
    - Tsss… Aucune classe, dirait alors la Tudor.

Son corps deviendrait alors celui d’un oiseau : un gypaète barbu. La jeune femme ne parlait pas de sa malédiction, au contraire. Elle n’avait pas l’intention de se laisser faire, et s’enfuirait sans difficulté de ses liens. Certes elle avait tout perdu, mais elle saurait se reconstruire ailleurs.


Carte de Trade
Carte du Cristal

Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
L'Artisan de l'Anarchie
Raki Goshuushou
Messages : 753
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue41/75[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue378/500[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (378/500)
Berrys: 990.309.216.000 B
Dim 5 Mar - 23:30



Il est temps d'en finir !





Je le verrais esquiver maladroitement mon fauchage, mais cela n'empêcherais pas mes griffes de mordre la chair de son abdomen, l'odeur ferrique du sang gagnant mes narines, je le verrais lancer son attaque qui viendrais dégommer le plafond et soudain une pression suffisamment puissante pour m'empêcher de bouger. Le bougre était têtu c'était indéniable mais cela commencer a m'énerver, a m'agacer. L'homme trop orgueilleux pour comprendre que la frustration qu'il pouvait ressentir n'était dut qu'a une choses, son égocentrisme propre, son orgueil sans commune mesure ne le poussait qu'a une chose me sous estimer ! Il osait essayer de me faire ployer le genoux a moi ? Moi qui pouvait jouer avec son orgueil et son égocentrisme comme bon me semblait ? Il prétendait me prendre de haut moi le roi de ses propres émotion ?

Je n'avait jamais ployer le genoux, pas devant mon propre père, pas devant Krug Verrat, Clairement pas devant Hornigold, même lors que j'avais tendu ce délicat piège a la Dame Hika sur Izaria je ne m'étais pas abaisser a courber l'échine et cette larve tenter de me prendre de haut ? Qu'il essai donc ! Une nouvelle fois je laisserais ma volonté prendre son envole, laissant libre cour au dégout et la rage qu'il m'inspirer de venir engluer sa propre volonté. Il n'était rien pour moi si ce n'étais qu'une pauvre merde qui ne savait pas ou était sa place. Mon haki royal viendrais le percuter de plein fouet le surprenant suffisamment longtemps pour me permettre de lâcher prise sur son attaque me permettant ainsi de bouger et j'enchainerais a ce moment la, effectuant un Soru pour me propulser a sa rencontre je commencerais a tournoyer a pleine vitesse me transformant en une véritable perceuse humaine toute griffes devant je l'atteindrais de plein fouet, lui faisant cracher du sang il tomberais alors au sol inconscient. Je prendrais le temps quelque seconde de le regarder avant de cracher un peu de sang.

Je déploierais alors mon haki pour m'informer sur la situation, les combat de Carambole et de l'autre homme bouc semblait se poursuivre de façon stable tandis qu'a l'extérieur les potentiels allié sur place semblait perdre du terrain vis à vis des mercenaires, et dans le lot je reconnaitrait une voix que j'avait entendu lors de la destruction de ce fameux complexe, Wolfric strauss. Souriant a la pédale dans les vape je lui dirait:


" attend moi la j'en ai pas finit avec toi !"

J'irais a ce moment la rassembler Ju, Miko ainsi que les preuve prêt de la port d'entré du cristal, réveillant Ju en lui tapotant un peu la joue je lui dirait alors sur un ton qui respirer le sang froid:

" Désolé pour tout a l'heure, j'espère que tu m'en tiendra pas rigueur. Bon faut faire sortir les preuve d'ici, votre sureté et celle des preuve reste la priorité. On a de potentiel allié a l'extérieur mais ils perdent du terrain par rapport au mercenaire, je vais leur donner un petit coup de mains et je vais vous faire une diversion pour que vous puissiez sortir de la sans trop de difficultés. Quand tu verra la pédale inconsciente décollé tu cherche pas a comprendre vous vous barrer et vous vous planquer, vue la situation peu de chance que l'administration vous laisse rentré facilement au tour triplé, resté dans le cristal c'est prendre le risque que les preuve soit détruite, dehors vous pouvez vous planquer a proximité et a porter de mon haki pour pouvoir vous protéger en cas de besoin. "


Une fois tout ça dit je retournerais vers la pédale, je prendrais ma forme hybride classique pour le porter alors vers le trou qu'il avait créé lors de sa première irruption dans le cristal. A ce moment la je me servirais de mon haki de l'observation pour repéré la position de Wolfric et ajustant ma cible en fonction de ses mouvements je jetterais le vaskov comme en l'air au dessus de moi comme un ballon qu'on s'apprêterais a shooter. Et lors de sa redescente vers le sol je lui enverrais une reprise de volé a pleine puissance en pleine tête projetant le corp du lascar droit sur le Convoyeur Impardonné ou sur la trajectoire qu'il emprunterait. A ce moment j'allumerais une cancéreuse débouchant du trou je lâcherais alors :

" Wolfric, Wolfric, Wolfric, c'est un véritable déplaisir de voir ta sale trogne ici, je t'ai pourtant dit la dernière fois de pas mettre ton nez dans mes affaires, et la tu te ramène avec tes copines ?! Les gars je vais être très clair avec vous tous bande de larbin sans cervelles, vous avez dix seconde pour vous rendre a moins que vous souhaitiez finir comme la pédale en fourrure qui m'as servit de ballon de foot c'est vous qui voyez !"


Je commencerais alors le compte a rebours en partant de dix, neuf, huit.........

-------------------

De son Coté Pernica n'insisterais pas lorsqu'Irma lui proposerais de se séparer, l'invitant a aller au Crystal, la jumelle du Goshuushou appréhender un peu d'annoncer la nouvelle a son frère mais au vue de la situation actuelle elle devait se presser et c'est en gardant tout ça en tête qu'elle piquerais un des deux couteaux de boucher de Fric et quelque couteau de lancer, avant de sauter sur les toit en se servant de sa force surhumaine pour effectuer un bon monumental, en ayant invité fric a la suivre dans les rue au préalable.

La jeune femme irais aussi vite que possible dans la direction du cristal, n'hésitant pas a se servir de sa force naturelle pour augmenter la vitesse de sa course en allongeant sa foulée, elle courrait comme ça jusqu'à apercevoir au loin dans la rue une gigantesque silhouette, avec ce qui semblait être Giliane, un Scar paniqué et enfin un Kabi-yo complétement hors d'état de combattre. La jeune femme s'approcherais en se faisant discrète préférant approcher de façon discrète elle arriverais a proximité pour entendre le discours de ce qui semblait être le père de la Caroll.


" Sale Batard !" murmurait-elle alors pour elle même.

La Pernica qui venait de perdre son père ne comprenait pas les paroles de ce foutu parvenu, elle ne les cautionnait pas et pire que tout ces mots la révulser au plus haut point. Son sang ne ferais qu'un tour et elle passerais alors a l'action, armant son tir elle jetterais plusieurs couteaux de lancer, deux diriger droit sur Caroll tandis qu'elle prendrais son envol en direction de la demi géante. Elle lancerais le couteau de boucher a pleine puissance dans la lame de l'épée qui était sencer frapper la Giliane et elle viendrais finir sa course en armant son attaque pour envoyer un Highway to hell en plein dans le visage de la grande perche. Elle atterrirait a la suite de ça et se placerais devant Giliane un regard haineux diriger vers le Caroll , un regard que le Caroll avait expérimenter quelque instant plus tôt lorsqu'il avait fait face au Goshuushou, la jeune femme dirait alors:



" Hé connard, si tu aimais vraiment ta femme tu chérirais se qui te reste d'elle, a savoir ta fille et ce qu'elle a construit ! Je vais te dire ce qui l'as tuer ta précieuse femme, ta connerie et ton égocentrisme voila ce qui l'a tuer 'spèce de branleur, t'es même pas foutu de marcher tout seul et tu vient pleurer ? M'est avis que t'as clairement pas pris assez de claque dans la gueule !"

la jeune femme ferais un clin d'œil discret a la Giliane pour clairement lui faire comprendre qu'elle ne la laisserais pas gérer la situation seule





Code by Wiise sur Never-Utopia




Pnjisation de Vaskov et Ju vue avec sa Seigneurie le MJ

Spoiler:

_________________
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Signature
Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 2998
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue41/75[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue392/500[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (392/500)
Berrys: 6.100.133.000 B
Lun 6 Mar - 23:25
Tout vient à point à qui sait s'y prendre

-Eurf…

Le savant se sentit vacillé et partir vers le vide quand quelque chose, quelqu’un, le rattrapa. C’est le déploiement de son fluide perceptif qui lui permit de reconnaître la voix qu’il côtoyait depuis un moment sans avoir à ouvrir les yeux. Les félicitations du bouc touchèrent le mathématicien, sachant à quel point l’Administrateur c’était montré haineux à l’égard de l’espèce humaine un peu plus tôt.

-Je vous remercie… C’est donc bien elle… sourit-il en s’orientant vers la fenêtre pour retourner à l’intérieur du bâtiment où il comptait s’écrouler sur le sol pour récupérer de l’énergie progressivement. J’ai juste fais de mon mieux pour l’Administration, pour la Guilde Marchande, pour l’avenir…

Alors qu’il s’apprêtait à laisser la fatigue l’emporté vers a minima quelques minutes d’inaction, une pensée fulgurante lui traversa l’esprit. Après tout, les choses n’étaient pas encore finit.

-J’ai un dernier ordre à donner…

Il claqua des doigts, envoya la mission aux derniers paladins encore debout Un objectif en ligne de mire : faire tomber les dernières défenses du siège de W.R. Caroll. Le Médixès n’avait jamais envisagé d’y aller sur place. Après tout, cette démonstration de gestion de la situation de conflit visait aussi à démontrer une chose. Grâce à sa malédiction, Aggaddon était en mesure de gérer plusieurs fronts d’un champ de bataille. Plus il saurait créer de biscuits, plus il serait en mesure de se rendre omniprésent dans la défense d’une ville ou dans l’assaut simultané de plusieurs points d’intérêts. Après les succès des cerveaux de la Marine, nulle ne pouvait remettre en doute l’utilité des stratèges, mais un stratège pouvant appliquer directement sa pensée au travers de créations factices issues de son fruit n’était-il pas potentiellement plus dangereux ? Cela n’était certes pas au niveau des pouvoirs d’un Centes Décima ou d’une Chairoka, néanmoins ses créations pouvaient échapper aux règles de ce genre de fruit puisque ces soldats de biscuits n’avaient pas d’esprit propre, pas d’âme… Son ultime carte pour s’attaquer au commerce ennemi déployé, le Médixès se laissa finalement glissé sur le sol pour trouver les instants de repos nécessaire. L’effort monstrueux l’avait vidé, mais cela en valait la chandelle. Il avait marqué l’histoire, d’une façon ou d’une autre, les livres d’histoire de Trade se souviendrait de cet événement comme un des symboles de l’échec du putsch, de la même manière que la prise d’une forteresse symboliquement importante pouvait incarner la fin d’une guerre.




[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] 6gi68b10
Paladins de biscuit

Le soldat biscuit couvert de sa nuée se déchaînait de plus en plus… Et les tremblements de certains murs n’indiquaient rien de bon. Le paladin qui avait affronté les mercenaires de Siana ainsi que celui ayant mis fin à l’existence de Shiro Nagami, suivi de Côme Vivide si jamais ce dernier avait suivis le mouvement du pantin de biscuit, apparurent, émergeant chacun d’une rue différente. Les trois créations allaient foncés sur les mercenaires pour les achever. C’était la chose la plus logique qui devait se passer non ? Eh bien ce n’est pas ce qui allait arriver. Les deux nouveaux arrivants rejoignirent le paladin qui était arrivé avec Théodore Gaston et alors un phénomène particulier se produisit.


Spoiler:

Les yeux de la chose brillant d’un rouge spectral, la taille du colosse de biscuit ne fit que s’accroître pour atteindre environ six mètres de haut. Mais ce n’était pas tout. Si chacun de ces pantins de biscuit était en mesure de séparer ses membres en plusieurs, avec assez de matières à dispositions c’étaient d’autres bras et d’autres jambes qui poussaient. Ainsi, huit bras, quatre armés d’épée et quatre de boucliers, se présentaient de chaque côté du corps tandis qu’une collection de quatre jambes était prête à piétiner ce qui se trouvait sous ses pieds. Le Colosse Fusionné se présentait, toisant les mercenaires de son inhumanité totale. Aggaddon avait décidemment refusé de faire dans la dentelle, dans l’efficacité, dans la rentabilité. Des symboles. Marquer les esprits. C’était bien ce qui l’importait jusqu’au bout. La victoire était une chose, la faire pérenniser en était une autre, et c’était encore une fois la voie choisit par le Médixès dans sa manière de déployer ses capacités propres. Les sabres se mirent à danser, quatre lames d’air virevoltant vers le bâtiment tandis qu’un premier pied s’avança. La menace était désormais pleinement incarné : la monstruosité de biscuit comptait bien éventrer et taillader le bâtiment pour le réduire à état de ruines. Et le pire c’était que cette chose avait bien démontré pouvoir scinder ses membres, ce qu’elle pouvait à nouveau faire pour esquiver certaines attaques. Les mercenaires parviendraient-ils à abattre la créature artificiel avant qu’elle ne réalise son objectif ? Où demeureraient-ils impuissant, tombant sous le coup des assauts du colosse et des mercenaires ayant choisit de demeurer fidèle à Irma et à l’Administration ?




feat Paradise

_________________
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Signa210
Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3284

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Tout vient à point à qui sait s'y prendre [Pv : Raki & Agga] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 7 Mar - 15:24


Natasha Palovski
Mercenaire de la Guilde.


W.R. Caroll, "L'Horloger de Génie" & Gilliane Caroll.

L’intervention de Pernica fut salvatrice pour Gilliane. Non pas que l’assaut eu l’effet de blesser ou d’affaiblir la demi-géante qui marqua son bras d’armement, mais cela dévia son coup et l’empêcha de tuer la maudite. Celle-ci tremblait encore devant la mort qui aurait pu lui faire rejoindre sa mère, mais elle était persuadée qu’elle serait sûrement mieux là-bas qu’ici. Quand la sœur du Goshuushou la sauva, elle eut cependant un relent d’espoir. C’était ce que les héros avaient de commun : ils arrivaient au moment le plus désespéré, et renversaient la situation.

    - Tes paroles sont inutiles, enfant. J’ai déjà marqué ma résolution. Notre devoir en tant que parent est aussi d’éliminer les aberrations auxquelles nous donnons naissance. Eu-je donné vie à un monstre que je serais celui qui s’en débarrassera.

Son venin aurait le temps de s’instiller en sa fille. Il n’était mu par aucun instinct paternel, par aucune volonté absolue de protéger sa progéniture. Son seul souhait était de venger sa femme. Il l’avait aimé, elle. Son intelligence, sa grâce, sa vertu… L’humaine parfaite… Et aujourd’hui elle n’était plus à cause de ce qu’il avait créé, ce qu’ils avaient mis dans son ventre.

La demi-géante n’attendit pas qu’un des deux interlocuteurs relance la discussion, puisque sa lame s’élança en direction de Pernica. Celle-ci pourrait essayer de l’esquiver, mais sa fatigue était certainement trop élevée à ce point-là, alors que Natasha ne faisait que commencer. L’échange de coups, ou le massacre, ne pourrait se solder que par un échec. Une réussite dans le sauvetage, un échec dans la bataille. Pourtant deux choses iraient en faveur de la demoiselle : la chute de l’épée-biscuit qui attirerait l’attention de toute la ville à ce moment-là, et enfin l’intervention de celui qui avait été envoyé pour vérifier si Samira Capkot était encore en vie.


Passion
Administrateur des Fraudes

    - J’ai donc retrouvé cette enfant.

Une flamme au bout du doigt, l’Administrateur souriait à pleines dents. Son regard se porterait en direction de Gilliane avant de se concentrer sur Natasha.

    - Nous n’aimons pas les traitres.
    - Vous avez caché votre jeu tout ce temps, en faisant croire que vous aviez besoin des mercenaires pour vous protéger…. Ma femme…
    - Avait deux volontés : la première était de maintenir la prospérité de la Guilde Marchande par tous les moyens, pour que tous les marchands qui désiraient apprendre, échanger, grandir soient les bienvenus entre nos murs… Et la seconde, plus personnelle, était de protéger sa fille. Ne crois pas qu’elle ait été aveugle face à ta véritable personnalité, Caroll. Lisa était notre monde, à nous aussi.

Passion avait le souvenir de cette jeune femme qui était venu les trouver et les élever. Ils avaient pris un rôle d’une importance capitale dans la Guilde et avaient, un peu plus de dix ans auparavant, remplacé les humains qui faisaient partie de l’Administration. Après la mort de leur mère, ils n’avaient jamais pu côtoyer d’autres humains que sous la forme de contrats, de chiffres… Pourtant l’esprit brillant du Médixès les avait conquis à bien des égards, et leur rappelait Lisa. W.R. n’était qu’une variable qui tentait de bafouer leurs souvenirs…

    - Traitre Caroll, tu es en état d’arrestation.

Pernica sentirait sûrement l’oxygène se consumer à grande vitesse autour d’elle tandis qu’une flamme gigantesque se formerait au-dessus du doigt de l’homme-bête. Passion avait été nommé par rapport à deux choses : son fruit-totem et son caractère. Il n’y avait aucune doute qu’une fois que cette flamme s’écraserait, il ne resterait de Natasha et de W.R. que des cendres. La demi-géante tira son épée et quand la flamme arriva sur elle, elle usa de multiples mouvements pour scinder l’assaut grâce à des lames d’air, obligée de mettre Caroll sur ses épaules. La mercenaire le sentait clairement : elle n’arriverait pas à avancer, à partir d’ici avant un long moment.


Ju Helloyz
Gérante du Cristal

Elle sortit d’un long sommeil. Ses yeux étaient encore collés quand la voix de Raki résonna à ses oreilles et qu’elle se releva difficilement. Secouant la tête, Ju observa son mari gisant au sol. Il était dans un sale état. Pourtant ce ne fut pas sa première préoccupation, car les ordres donnés par le Goshuushou étaient prioritaires. Si son compagnon ne s’en sortait pas indemne, elle devait au moins s’assurer que son sacrifice ne soit pas vain. Acquiesçant, elle prit les preuves et réveilla Miko qui n’arrivait pour l’instant plus à bouger sa jambe atteinte par l’assaut d’eau lorsqu’il avait tenté de déclencher l’alarme.

    - On fera ce qu’on peut. On attend le signal, acquiescerait Ju en voyant Raki s’éloigner.

Lui avait dû vivre des choses incroyables… Ce n’était clairement pas la personne qu’elle croyait rencontrer quelques semaines auparavant, mais il lui avait prouvé à plusieurs reprises qu’il était l’une des personnes les plus fiables et les plus entêtées… Serrant les dents, elle prit une partie des preuves et Miko l’autre pour se tirer en dehors du Cristal, en profitant de la diversion offerte par leur allié.


Wolfric Strauss & Paul Titanos
Mercenaire de la Guilde Marchande & Révolutionnaire

Le corps de Nskiran Vaskov, le fier second de la Guilde des Mercenaires, mais aussi le traitre qui avait réussi à prendre la place de son chef était en train de servir de balle à son adversaire. Inconscient, son corps se vidait de son sang et laissa une trainée carmin sur son chemin vers Wolfric Strauss, dont le combat contre Paul Titanos avait consumé une grosse partie de son endurance. Ainsi, il ne fut pas assez réactif pour esquiver son patron qu’il reçut en plein sur lui. Le dégageant sans vergogne, il haletait fortement, même si moins que le Titanos qui était criblé de blessures. Plus loin les mercenaires avaient commencé à prendre l’ascendant sur les renforts révolutionnaires : mais tous s’étaient interrompus face à la défaite de leur chef. Les derniers échanges de coup furent teints d’une stupeur exceptionnelle. Les regards étaient tournés vers Raki, et vers Wolfric qui était le mercenaire le plus influent encore conscient ici.

Pour le Strauss, la réponse était évidente. Il n’avait plus de leader. C’était terminé : s’il négociait bien, il pourrait sûrement s’en sortir à moindre frais. Pourtant quand l’épée-biscuit sonna le glas de Manjuu’s Corporation, et dégagea une fumée qui envahit tout le quartier de la restauration, il lâcha son arme un peu plus vite et regarda le Goshuushou :

    - Sans rancune hein ?

Paul grogna en crachant du sang, mais il se tourna en direction du hors-la-loi. Celui-ci était clairement vainqueur au terme d’un combat harassant, pourtant il tenait encore debout. Son Haki des Rois avait résonné si fort qu’il avait interrompu certains combats aux alentours, et même intrigué l’ancien leader des forces de North Blue.

    - Raki, c’est cela ? Paul Titanos, je travaille avec Erwin Dog. Nous t’en devons une. Je m’occupe d’arrêter les mercenaires ici, ils ne feront sûrement pas de vagues puisqu’ils se sont rendus.

A ce moment-là, une flamme immense attirerait sûrement l’attention de Raki. Elle dépassait les toits des maisons et serait suivie par une série de lames d’airs. C’était peut-être le moment de changer de zone et de retrouver la personne qu’il avait décidé de prendre pour cible.


Théodore Gaston & Côme Vivide
Mercenaires de la Guilde Marchande.

Les mercenaires toisaient la créature géante. Alors même que l’épée-biscuit s’était abattue quelques minutes plus tôt sur le Q.G. de la Delavoie, eux-mêmes étaient en proie à un doute incomparable. Pouvaient-ils survivre à un tel monstre ? Qui l’avait fait entrer à Trade ? Pourquoi personne ne tentait de l’arrêter ? Ils n’avaient pas toute la situation, et ne comprenaient pas comment une telle créature pouvait exister. Une chose était sûre : leur fin était proche.

En bas du bâtiment, Théodore et Côme observaient l’assaut, contemplant l’œuvre de destruction qui leur épargnait bien des soucis. Cela ne suffirait pas à éradiquer les mercenaires traitres cependant, et c’était là qu’eux deux intervenaient. La destruction matérielle était totale, mais l’éradication des rats n’était pas encore finie. L’assassin s’élança en direction des fuyards, ses dagues sorties, tandis que Côme se contentait d’attendre patiemment son tour. En lieu découvert, il n’était pas vraiment le plus efficace.


Chieldrich Minford, "Light Cat"
    - Oh, ça bouge, ferait la personne qui se trouvait à l’intérieur du bâtiment. C’est plus sûr de partir.

S’élançant en dehors de la pièce, le voleur dont la renommée était inexistante avait décidé de profiter du brouhaha pour accomplir la mission que la Manipulatrice de Flux lui avait confié. Même s’il était originaire de Trader, sa loyauté n’allait pas au royaume – qui n’en avait que le nom puisque le roi fantoche était en réalité un titre sans influence. Chieldrich sourit en regardant le charabia dont il ne comprenait pas un traitre mot. De toute évidence sa fille tenait au moins de son père le don de faire des énigmes. Le code serait cependant plus difficile à décrypter cette fois-ci, mais ce n’était pas à lui de faire ça.

    - C’est Mister J qui va être content. Mais je me demande de quoi parle bien ce document ? Enfin, peu importe.

Il s’était transformé en chat viverrin, ressemblant à un raton-laveur, et transportait le document sur son dos. Quittant le Q.G. de Caroll’s Clockwork, il s’enfonça en direction du Quartier des Producteurs : il n’avait pas l’intention de faire de vieux os, alors que le bâtiment principal s’effondrait sous les coups du guerrier de six mètres, aidé par Théodore.



Grenade
Administrateurs des Lois.

    - Eh, réveillez-vous, Marquis. On dirait que votre œuvre a fait des dommages.

L’air intéressé, Grenade accordait un regard admiratif à son interlocuteur. Il aurait bien aimé profiter un peu plus du spectacle, mais Caroll avait perdu. Son QG et celui de ses alliés avait été détruits, l’Administration aurait bientôt les preuves qu’elle désirait entre les mains. Les dés étaient jetés, mais ils avaient été pipés au départ. Les hommes-boucs ne pouvaient cependant plus faire marche arrière à présent que leur véritable puissance avait été dévoilée.

    - Vous pouvez marcher ? Les Tours Triplées ne seront sûrement pas le dernier théâtre de la résolution de ce conflit. Allons près du Cristal.

Il inviterait le Marquis à le suivre, ou s’il n’arrivait pas à le réveiller il le porterait sur son épaule. La dernière scène allait se jouer. Et il comptait bien être aux premières loges pour l’observer.


Carte de Trade
Carte du Cristal

Liste des Pnjs:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers: