Derniers sujets

[Présent] La Bataille de Ghordalu : L'Automne de la Féodalité (feat Unite)parMaître-Jeu
Aujourd'hui à 13:29
For the glory of ScienceparSebastian Valakhy
Aujourd'hui à 12:29
[FB] Des retrouvailles dignes de ce nom [PV Elyvia] parAnn Bathory
Hier à 14:47
Création d'une boutiqueparSakuga Keigo
Jeu 11 Juil - 20:41
Sakuga Keigo [Notation]parSakuga Keigo
Jeu 11 Juil - 20:26
[Conquête] - Premier pasparSakuga Keigo
Jeu 11 Juil - 20:23
Quêtes par PalierparHeika Seihen
Jeu 11 Juil - 18:58
Modification d'une BoutiqueparSakuga Keigo
Mer 10 Juil - 21:57
[FB] L'or Qui Déchante [FT : Rébéna Té Ra]parRébéna Té Ra
Mer 10 Juil - 12:35
-64%
Le deal à ne pas rater :
-64% sur le Lot de 2 Enceintes bibliothèques Jamo S17F (gris ou bleu)
199 € 549 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Avant l'assaut [Solo][Présent]
Nemesis
Ignis Irae
Nemesis
Messages : 583
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Avant l'assaut [Solo][Présent] Left_bar_bleue41/75Avant l'assaut [Solo][Présent] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
Avant l'assaut [Solo][Présent] Left_bar_bleue98/500Avant l'assaut [Solo][Présent] Empty_bar_bleue  (98/500)
Berrys: 8.089.568.000 B
Jeu 21 Juil - 14:08






Avant l'assaut




Cent cinquante millions, pas moins. Sans compter les suppléments bien sûr.

C’est raide.

Si l’on considère votre demande et ce qu’elle implique, miss Archer, je trouve au contraire que nous sommes plutôt bon marché.

Il était difficile de dire qu’il avait tort, ou au moins de sincèrement le penser. L’homme face à elle se nommait Mathusalem Synd et il était le chef d’une compagnie de mercenaires active sur North Blue. Samuel lui avait fourni leur numéro il y avait déjà un moment, juste au cas où elle aurait besoin de main d'œuvre, et voilà qu’après plusieurs tentatives d’échafaudage futiles de plan, elle avait fini par craquer, les contactant pour la seule chose qu’elle avait trouvé.

J’espère que vous vous rendez compte que la seule raison pour laquelle je n’ai pas encore raccroché, c’est que j’ai cru comprendre que vous cherchiez à rejoindre les Shishibukai, et que vous avez donc une raison bien précise pour votre demande. Évidemment, des clauses seront incluses dans notre contrat pour garantir notre sécurité au cas où les choses tourneraient au vinaigre. Tout le monde ne peut être un surhomme.

Pas de morts. Ce sera la première clause. J’ai besoin d’un vol, probablement accompagné d’une prise d’otage, pas d’un massacre.

C’est un début, mais ce ne sera pas suffisant. Nous allons avoir besoin d’un moyen de protéger notre identité, de fumigènes pour limiter les risques encore un peu, d’une prime de risque et, bien sûr, d’une clause indiquant que nos membres reconnus devenant primés des suite de cette opération rejoindront automatiquement votre équipage si vous venez à passer Corsaire.

La logia grimaça à cette annonce. L’argument se valait, ces hommes n’étaient pas des criminels mais bien des mercenaires restants sur la bande fine qui séparait les civils des hors-la-loi, il était naturel qu’ils cherchent à limiter les risques au cas où la ligne serait franchie pour eux. Pour autant, elle n’aimait pas vraiment l’idée de recruter des gens qui ne correspondaient pas à ses exigences. C’était pourtant sa responsabilité. S’ils étaient prêts à mettre tout leur futur en jeu lors de cette mission, elle devait leur rendre la pareille. De toute manière, rien était encore fait, et si elle refusait, l’homme serait probablement explicite dans son refus de collaborer également et la discussion s’arrêterait ici.

Très bien, admettons. Et ensuite?

Et bien, la facture du matériel nécessaire est à votre charge, plus les cent cinquante millions pour mes hommes et moi bien sûr, ainsi que tout achat que vous jugez nécessaire. Si vous êtes prête à signer un accord de principe là dessus, ainsi que ce qui a été dit avant, je pense que nous pouvons nous rencontrer pour discuter des détails. Disons, Luvneel?

Très bien. D’ici deux jours?

Nous vous attendrons, vous devriez trouver notre navire a une proue de lamantin enlacée par une pieuvre. C’est… Difficilement manquable disons.

La blonde raccrocha avant de préparer ce dont elle avait besoin pour le trajet, à commencer par l’argent. Après tout, si le contrat venait à passer, elle devrait très probablement payer une partie en avance, et Samuel étant en vacances, elle ne pouvait compter sur lui pour opérer un virement. De toute manière, il valait mieux laisser ce genre d'opérations sous le couvert de la loi.

La jeune femme se matérialisa deux jours plus tard sur le pont d’un navire modeste à la proue aussi exotique que décrite par le mercenaire, immédiatement entourée de plusieurs armes et de regards tendus. Elle aurait probablement dû penser à s’annoncer, mais la situation fût désamorcée par Mathusalem, qui invita ses hommes à baisser leurs armes, annonçant qu’il s’agissait d’une cliente potentielle. Il la fît entrer dans la cabine du capitaine avant de tirer une chaise à côté d’un bureau sur laquelle la blonde s’assit sans un mot.

J’espère que vous les pardonnerez, la plupart des gens du milieu ont les nerfs sensibles et la dégaine plus facile encore.

J’aurais dû prévenir.

Le léger sourire aimable de Mathusalem s’étira d’un iota à cette réflexion. La jeune femme paraissait avoir du recul sur ses actes et moins imprévisible que ce qu’il avait pu entendre. Les négociations avaient plus de chances d’avoir une issue qui les laisseraient tous en vie ainsi. Ce genre de client était toujours difficile à gérer, parce qu’une réponse qui ne leur plaisait pas pouvait dégénérer à une vitesse extrême.

Disons que ce n’est rien et que nous sommes tous un peu en tort. Pour en venir au vif du sujet, avez vous réfléchi à la somme proposée?

Oui. J’accepte, cent-cinquante millions de berrys pour votre compagnie pour cette mission, plus les dépenses annexes. Oh, et si tout se passe parfaitement, j’ajouterais un bonus à l’issue de la mission. Cent millions supplémentaires.

Si en apparence, l’homme garda son sourire mince, intérieurement, il s’interrogeait. Elle aurait pu négocier, tenter de baisser les prix, mais à la place, elle avait signée, allant jusqu’à ajouter un bonus non négligeable sur la table en cas de réussite. Bien sûr, le terme “parfaitement” était sujet à interprétation, et elle pouvait tenter de les flouer dessus, mais la paye initiale n’était pas sujette à débat.

C’est généreux de votre part. Si je puis me permettre, qu’est ce qui vous a fait accepter sans condition?

Rien. J’ai simplement réfléchi. Vous mettez votre futur dans la balance. Si les choses se passent mal, vos vies peuvent en être radicalement changées, et pas en bien. Vous demander plus que cela, hormis de faire votre travail du mieux que vous le pouvez bien sûr, serait égoïste et déraisonnable.

C’était surprenant pour le mercenaire, qui des rapports qu’il avait pu avoir avait une image de terroriste psychotique de la Nemesis. Elle était peut-être simplement la preuve que les gens peuvent changer.

Je vous remercie de votre compréhension. Si je puis me permettre, me laisserez vous le commandement de l’opération? Sans vouloir vous manquer de respect, je pense être plus apte à gérer mes hommes que vous ne le serez. Bien évidemment, je vous communiquerais le plan avant l’assaut, simplement les choses nous seront plus favorables si je peux donner des ordres en direct

Faites.” répondit simplement la jeune femme en hochant la tête.

Parfait. Une dernière chose, j’enverrais l’un de mes hommes faire quelques emplettes demain pour les préparatifs, n’hésitez pas à me signaler si vous avez besoin d’un achat particulier.

Un escargophone. Blanc, pas un modèle standard. J’ai perdu le mien à St Johns.

L’homme hocha la tête afin de lui indiquer les derniers points à finaliser sur le contrat, notamment relatifs au versement de la somme, qui serait placée chez un broker de confiance en attendant la fin du contrat. Avec l’argent serait placé le contrat lui-même, qui serait brûlé trente jours à compter de la fin de l’opération, pour laisser le temps de déterminer si l’un des membres de l’opération se retrouvait primé.

Quelques jours plus tard en effet, un homme revint avec un grand sac, desquels Mathusalem sortit plusieurs objets, qu’il détailla en expliquant le plan à ses hommes et à la commanditaire.

Grenades assourdissantes, pour l’engagement. Trois à l’arrivée, jetées en l’air pour déséquilibrer les forces sur le pont. De là, on passera à l’abordage armes en main pour maîtriser la situation au plus vite. Pas de balles réelles, on utilisera des balles de caoutchouc, donc vous pourrez tirer sans crainte de blesser gravement, mais faites attention quand même.

Trois paires de menottes par personne, pour maîtriser le personnel de la VMS.

Des grenades suffocantes et fumigènes pour notre fuite.

Masques à gaz customisés, pour protéger notre identité et nos voies respiratoires si les suffocantes viennent à être utilisées.

Pas de sabres, vous devrez utiliser des matraques pour vous défendre de la marine, en espérant qu’on ai pas à tenir longtemps.

Miss Archer, dès que nous aurons pris contrôle du pont supérieur, vous descendrez avec quatre de mes hommes dans le navire pour trouver ce que vous cherchez. Une fois que vous l’avez, remontez en urgence pour que nous puissions lâcher les suffocantes, cela paralysera la marine un instant et nous en profiterons pour lancer des fumigènes et fuir.

Des questions?


La compagnie répondit que non et l’homme commença à distribuer les masques, indiquant également que le nom de code pour l’opération serait l’animal sur le masque. Un petit escargophone blanc tomba entre les mains de la logia, la regardant curieusement à travers des yeux embués de fatigue. Mathusalem reprit la parole, une dernière fois avant d’ordonner le départ.

Un dernier mot si je puis me permettre messieurs. Nous n’aurons qu’une seule chance. Il n’y aura pas de répétitions, la marine ne nous attendra pas. Faites attention, mais faites ça bien. Vous pouvez disposer.

Miss Archer, un dernier mot. Je me doute que je n’ai pas besoin de vous le dire, mais vous êtes probablement celle de nous qui aura le plus de chance de se faire remarquer. C’est entre autre pour ça que je vous assigne quatre hommes, pour que vous n’ayez pas à vous battre vous-même.


Je sais…

Alors je n’ai rien de plus à dire si ce n’est bon courage. Nous mettons les voiles d’ici quelques heures et devrions intercepter le navire de la VMS à une journée de Dwarf Town si tout se passe bien.



© Jawilsia sur Never Utopia


_________________
Avant l'assaut [Solo][Présent] NrmW1
Nemesis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: