Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan]
Raki Goshuushou
L'Artisan de l'Anarchie
Raki Goshuushou
Messages : 729
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue41/75[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue221/500[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (221/500)
Berrys: 165.594.744.000 B
Mar 22 Fév - 23:22



La Dernière avant le rappel !






L'archipel Shabaody, elle qui m'avait vue dépouillé un contre amiral de la moitié de son visage, elle qui m'avait vue sauver une dizaine d'esclave de l'asservissement mais aussi d'une mort certaine sous les bombe de ce fou furieux d'Hérail ! Elle qui renaissait petit a petit de ses cendres pour offrir ce qu'elle avait de plus beau a ce monde. Cette archipel, qui tenter de survivre, piéger entre les pied montagneux des dragons céleste et les fonds abyssaux des hommes poissons. Cela faisait deux mois, deux mois que je me produisait a but purement caritatif, offrant l'entièreté de ma recette aux bonnes œuvres, un orphelinat, un hospice ou encore la soupe populaire. Il n'y avait pas a mon sens de petites actions et je m'étonnais a me complaire dans ce rôle de saltimbanque au grand cœur, j'en serais probablement même resté a cette vie si d'autres obligation ne m'avais pas appelé ailleurs. Mais la vie m'avait façonné, modelé autrement, ce besoin d'autoflagellation qui me poussé a vivre l'enfer, a m'infliger le tourment mais pourquoi ? Pour le bien de la liberté ? Ce n'étais qu'une douce illusion et je le savais ! Pour servir une organisation que j'avais créer ? Pur vanité de ma part, je ne cherchais a l'époque qu'a réalisé le rêve de ce vieille ange gardien qui m'avait littéralement sauvé la vie. Pour asseoir ma domination ? Quel besoin avais-je de dominé alors que j'étais maitre de mes émotions et de celles des autres ?



Une n'y avait qu'une chose que je savais totalement réel dans mon esprit torturé ! Ce sentiment, cette émotion qui me poussé a une création artistique quasiment sans limite ! Cette impression de béatitude en voyant son sourire espiègle, et ce doux sentiment de paix lorsque mon visage plongé tendrement dans ses cheveux. Cette délicate sensation de plénitude en sa présence lors de nos dernière rencontre régulière. Il n'y avait que pour ça que je me sentais pleinement vivant. Cette seul chose que je ne voulais saboter et qui me faisait a présent comprendre bien des paroles du blondinet angélique. M'étais trompé de voix ? avais-je choisit la voix des ténèbres, du massacre et de la noirceur pour offrir a plus d'un un avenir radieux ? Ou tout simplement par désir d'autodestruction ? Mais est-ce que je voulais vraiment encore de ça ? Est ce que je voulais sacrifier ce sentiment pour autrui ?


Une douce larme danserais sont balais avant que je monte sur scène tandis que je me remémorait tous ça et une réponse simple et limpide prendrais le pas sur toutes les autres. Il n'était pas question de sacrifié ce que je ressentais ! Ce ne serait qu'a ce moment la que les première notes s'élèverais dans la salle. Cette mélodie que je ne voulais dédié que pour elle, j'y mettrais plus que mon être toute mon âme, déballant la totalité de ce que je pouvais ressentir en cette instant. Il n'y avais qu'une vérité pour moi a ce moment la ce n'était qu'elle ! Cette découverte qu'elle m'avait offerte ! tous ce bonheur je ne lui devait qu'a elle. Une part de moi espérait qu'elle puisse m'entendre même a l'autre bout de ce monde ou d'un autre !


Le concert se poursuivrait ainsi sur cette mentalité, je donnerais le meilleurs de moi même pour cette dernière date avant mon retour dans les enfers. donnant tous pendant plus de deux heure, alternant entre balade romanesque et mélodie un peu plus rythmée le seul mot d'ordre ne serait que l'amour que je ressentais !


je finirais enfin par me poser a la suite du concert, allumant une clope non pas dans ma loge mais bien dans un des couloirs des coulisses. Le dit couloir déserté  je ne cherchais qu'a m'isolé, fumant tranquillement et me servant un verre de whisky pour resté au calme. Je ne cherchais qu'a profité de cette instant de paix avant la fin. Me remémorant d'ancien souvenir je laisserais mon esprit s'envoler dans une flash back pas si éloigné que ça...

quelque mois plus tôt sur Attraction Town....

Les quelques rayon solaire qui parvenais a passer au travers des épais rideaux de la pièce dans laquelle je me trouvais lécherais mon visage, cette douce chaleur réconfortante irradiant sur mon visage encore embrumer par les affres de la nuit que je venais de passer, et le pire dans l'histoire c'est que je ne me rappeler presque rien. Je profiterais de ce moment ne prêtant pas forcément attention a mon environnement, je me sentais bien et cela ne m'étais pas arriver depuis un moment, ce ne serait qu'un léger bruit de respiration provenant de ma poitrine qui me tirerais de ma rêverie astral...

Je la trouverais la, endormie, belle, apaiser, apaisante, enivrante, et bizarrement je ne paniquerais pas. Je ne me rappelais quasiment rien de ce qui nous avait menés a ce réveil mais je ne pouvais empêcher mon cœur, mon être, de battre aussi vite qu'il le pouvait. Je pouvais sentir la chaleur qui émaner d'elle, le doux vas et vient de sa respiration sur ma peau, le léger chatouillie de ses cheveux. Je prendrais le temps de l'admirer enluminer par le soleil qui se profiler peu a peu sur son visage enluminant peu a peu ses cheveux d'un reflet qui n'ajouter que plus de beauté au tableau que j'avais sous les yeux.

Je commencerais alors a admirer le plafond détachant les yeux de ce magnifique spectacle que j'avais sous les yeux le temps d'un instant. Que devais-je faire ? Profiter de son sommeil pour fuir a toutes jambes ces émotions qui m'avais martyrisée par le passé ? Rester et prendre le risque de souffrir ?  J'avais besoin de prendre l'air, de respirer, de réfléchir. je me faufilerais hors son étreinte le plus discrètement du monde, et prenant a peine le temps de m'habiller je sortirait dans la rue chemise encore ouverte, une clope au bec et mon esprit vagabondant. peu a peu les souvenirs de la veille me reviendrait au fur et a mesure. Je commencerais alors a comprendre en souriant que je n'avais probablement pas besoin de fuir. Je continuerais de marcher le temps de fumer ma cigarette, pour m'arrêter devant une pâtisserie, quitte a jouer les romantiques autant le faire jusqu'au bout. J'achèterais plusieurs café ainsi qu'un assortiments de viennoiserie avant de revenir toujours chemise ouverte et clope au bec, auprès de la belle avec qui j'avais partagé la nuit, je n'avais bien sur pas oublié de prendre ce qu'il fallait pour son acolyte. Les constatant encore en plein sommeil lors de mon retour je poserais le tous en silence sur une table et je me poserais tranquillement dans le salon de la suite de l'hôtel qu'ils occupaient, fumant tranquillement tandis que je retrouver ma guitare, je commencerais a gratter quelque notes dessus a un volume sonore faible afin de laissé les deux marines dormir tout leur saoul.....





Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Signature
Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Logan Seyfried
Colonel
Logan Seyfried
Messages : 526
Race : Humain
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue41/75[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue242/500[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (242/500)
Berrys: 97.543.056.000 B
Colonel
Mar 6 Déc - 23:33


La dernière avant le rappel





Cet homme semblait la poursuivre… Ou peut être était-ce elle qui courait après ? Quoi qu’il en soit, le nom de Raki ne cessait d’hanter Sia qui assistait à chacun de ses concerts de manière immuable. Elle n’avait pas besoins d’être à l’autre bout du monde pour entendre sa voix tant elle ne pouvait rester loin de lui très longtemps. Pour ce dernier concert, elle avait prit sa place le plus naturellement du monde, se perdant dans la masse, désireuse de l’écouter une dernière fois. Elle avait prit l’habitude de s’inviter à ses représentations par les toits, observant le spectacle de sa tour d’Ivoire… Depuis quelques temps, elle évitait pourtant les situations délicates ou les envolées trop haut au dessus du sol. A ses côtés, Logan avait lui aussi prit place dans le publique. Un criminel qui donnait des concerts, il n’y avait vraiment que Shabaody qui permettait tel prémisse. Depuis quelques temps, le Seyfried veillait sur Sia, l’accompagnant dans les recoins les plus reculés. Elle n’avait généralement pas besoins d’aide et se débrouillait bien seule. La situation avait quelque peu changé depuis quelques mois…

Les deux s’étaient laissé entrainé par la musiques pendant des longues minutes. Raki avait depuis longtemps appris à déchainer les passions. Les deux collègues avaient danser un peu et Logan s’était laissé aller à prendre quelques verres la ou Sia se contentait de boire de l’eau gazeuse ou autre boissons sucrée mais jamais alcoolisée. Ce n’était pourtant pas son genre elle qui était généralement la première à faire la fête. Rapidement, le concert avait touché à sa fin et cette fois encore, la Lopez n’avait pas prévu de laisser l’artiste du jour se faufiler hors de son champ de vision. Elle se devait de le voir, elle se devait de lui parler. Elle en avait besoins, au plus profond d’elle-même, tout criminel qu’il était, Sia avait besoins de sa présence.

Tout en finesse, la jeune femme s’était faufilée dans les coulisses. Bien que légèrement moins agile pour l’instant, ce n’était tout de même qu’un jeu d’enfant pour une Ninja comme elle de s’incruster discrètement ou elle le souhaitait. Elle pensait le trouver dans sa loge mais après en avoir poussé la porte, elle réalisa rapidement que la pièce était vide. Revenant mollement sur ses pas elle se souvint qu’il aimait fumer avant de s’enfermer entre 4 murs après une représentation et se dirigea tout naturellement vers les couloirs arrière de la scène. Logan était resté en arrière pour le moment. La discussion qui était sur le point d’avoir lieu ne le regardait pas le moins du monde.

Après seulement quelques secondes, les yeux de Sia se posèrent enfin sur son objectif. Il était la… Raki était la ! Le coeur de l’amazone s’était accéléré d’un coup d’un seul. Son souffle s’était légèrement coupé et un large sourire s’était fendu sur son visage. Elle n’avait pas cherché à se faire discrète cette fois-ci, contrairement à ses apparition habituelle face au jeune homme. Il pourrait la voir approcher depuis le détour du couloir. Elle marchait d’un pas soutenu mais était tout de même dissimulée dans la pénombre. Rapidement, elle arriva au niveau du musicien. Une fois encore, elle approcha son visage du sien, passant sa main derrière la taille du jeune homme.

« Mieux vaudrait que tu arrêtes de fumer. »

Et sans rien ajouter, elle posa ses lèvres aussi douce que les nuages sur les siennes. Au contact de la jeune femme, Raki pourrait sentir sur son propre ventre une pression anormale… Rapidement il comprendrait. Sia était manifestement… Enceinte.






_________________
Logan Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
L'Artisan de l'Anarchie
Raki Goshuushou
Messages : 729
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue41/75[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue221/500[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (221/500)
Berrys: 165.594.744.000 B
Mer 7 Déc - 0:36



La Dernière avant le rappel !






Trop longtemps, cela faisait trop longtemps a mon gout que je ne l'avais pas vu, que je ne l'avais pas enlassé, que je ne l'avais pas embrasser, que je ne m'étais pas sentis fébrile en sa présence. Je l'avais vue a plusieurs de mes concerts au début de ma tournée mais depuis quelques mois plus rien, pas une nouvelle rien ! J'avais conscience d'être un hors-la-loi et elle une marine et que la prudence était de mise, mais a l'heure actuelle, l'alcool et ma solitude grandissante faisant j'aurais presque était prêt a me rendre pour pouvoir ne serait-ce que passait quelques heure avec elle.

Je callerais ma tête contre le mur derrière moi soupirant longuement, qu'est ce qui pouvais bien la retenir loin de moi comme ça ? Une mission de la plus haute importance ? Devrais-je envisager de tenter de briguer une place de corsaire pour pouvoir assouvir ce besoin d'être avec elle ? Devrais-je envisager d'endurer les tourments d'Impel Down ne serait-ce que pour la voir quelque minutes ?

Autant de questions qui se bousculé dans mon esprit sans que je n'ai la moindre réponse a mes questions. Je prendrais le temps de siroter mon whisky tout en réfléchissant a tout ça. Qu'avait-je fait de mal pour qu'elle ne veuille plus me voir ? Était-ce la réputation que je me trainer ? Mes fréquentation ? et comment aurais-je pu lui en vouloir de ça ? L'avais-je réellement sacrifier pour ce future pourrit vers lequel je rechigner a aller ?

Un léger bruissement se ferais alors entendre a l'entrée du couloir, je ne la reconnaitrais pas immédiatement, mais mon cœur s'arrêterais le temps d'un battement lorsque je la reconnaitrais au bout du couloir. Je ne pouvais détacher mon regard d'elle, une larme solitaire vite effacer cavalerais sur mon faciès alors que je me redressais pour lu rendre son étreinte et son baiser laissant ma cigarette et mon whisky de coté. Je ne pourrais alors m'empêcher de constater qu'il avait quelque chose d'inhabituel dans cette étreinte, comme une place en plus, une présence en plus. La légère pression au niveau de mon abdomen me attirerais alors mon attention, m'indiquant d'où venait cette sorte de présence. Puis vint la remarque de la jeune femme vis à vis de ma cancéreuse. Etais-je réellement entrain de réaliser ou mon esprit me jouait-il encore des tours ? Je m'empresserais d'écraser ma cancéreuse, avant de la prendre par la main pour la faire tourner sur elle même telle la magnifique danseuse qu'elle était avant de la reprendre dans mes bras et de lui dire en lui volant un baiser et de lui dire d'un ton enthousiaste:

" Dit moi ma belle, j'ai comme l'impression qu'il y a comme quelque chose entre nous tu ne crois pas ?"

Dans l'instant présent je ne voulais clairement pas cacher ma joie, je ne voulais pas penser au conséquence, pas après l'avoir retrouver, pas après avoir cru l'avoir perdu, je lui dirais simplement amoureusement:

" Tu m'as manqué....Ou devrais-je dire vous m'avez manqués ! du moins si c'est bien ce que je crois ?"





Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Signature
Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Logan Seyfried
Colonel
Logan Seyfried
Messages : 526
Race : Humain
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue41/75[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue242/500[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (242/500)
Berrys: 97.543.056.000 B
Colonel
Mer 7 Déc - 23:35


La dernière avant le rappel





Le baiser s’était éternisé durant de longue seconde, laissant le temps se languir lui-même dans une étreinte de retrouvaille pleine d’amour et de sincérité… Enfin, sincérité… C’était sans compter sur la remarque débile de Raki.

« Non, c’est Logan le père… Ben oui qu’est-ce que tu crois espèce d’idiot ? »

Dit-elle en lui mettant une petite tape sur le crâne qui n’aurait rien de douloureux. La question était pourtant loin d’être bête mais Sia était pour l’instant en proie à un tumulte d’hormone qui pouvait à l’occasion lui faire un peu perdre les pédales… Mais c’était le rôle du hors la loi que d’éponger ces sautes d’humeurs non ?

« C’est depuis Attraction Town… J’ai vu quelques uns de tes concerts depuis et je ne savais pas comment te l’annoncer… Et depuis, c’est devenu manifestement visible. »

Dit-il en passant une main sur son ventre qui était manifestement gonflé par un autre petit être. C’était un fait, Raki allait être père d’ici peu et ça soulevait toutes les questions qu’une mère pouvait se poser et plus encore. Raki était un ennemi du gouvernement… Et pas n’importe le quel. Sa prime ne cessait de grossir à vue d’oeil, ses crimes toujours plus importants et dangereux, tant pour lui que pour son entourage. Au contraire, elle était membre de cette instituons ennemie à son amant, le gouvernement mondial. Cette différence ne la dérangeait fondamentalement pas, les criminels non plus manifestement… C’était la pratique qui l’arrangeait moins et soulevait beaucoup de questions.

« Allons discuter ailleurs veux-tu. »

Dit-elle en attrapant la main de Raki pour le tirer dieu seul savait ou. Le détour d’un couloir post concert n’était sans doute pas le cadre le plus glamour qui était. Rapidement, après que Raki eu le temps de régler quelques trucs si nécessaire, ils s’étaient retrouvé dans un appartement de fortune, loué pour l’occasion de manière clandestine par Sia elle-même. Elle ne manquait pas d’argent et les logements pour un aussi court séjour n’avaient rien d’impayable.

Après avoir ouvert la porte, le duo tomberait sur Logan en caleçon dans le divan en train de manger un pot de glace, manifestement en larme devant un dessins animé qui passait sur un visio escargotphone trônant au milieu du salon.

« Je pensais pas que vous alliez rentrer ce soir… Laissez moi 2 minutes je vais m’habiller. Félicitation papa… Dit-il en adressant un clin d’oeil à Raki avant de disparaitre dans la pièce arrière. »

En réalité, le rouquin prendrait plus que son temps histoire de laisser les deux tourtereaux parler en paix.

« Installe toi à côté de moi. »

Dit Sia à Raki en prenant place dans le divan à son tour.

« Comment vois tu la suite ? »

Une pointe d’inquiétude était manifestement palpable dans sa voix. Après tout, à quoi s’attendre ? Elle n’avait en rien prévu de ne pas garder le bébé, c’était évident… Mais qu’en était-il de l’implication de Raki ?…






_________________
Logan Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
L'Artisan de l'Anarchie
Raki Goshuushou
Messages : 729
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue41/75[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue221/500[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (221/500)
Berrys: 165.594.744.000 B
Jeu 8 Déc - 0:38



La Dernière avant le rappel !






Je ne pourrais m'empêcher de sourire lorsque la taloche de la jeune femme viendrait délicatement atterrir sur mon crane. Mais en même temps comment ne pouvais-je pas la comprendre ? Je ne réaliser qu'a moitié mais moi qui ne m'imaginer que capable de détruire ce que j'étais ou ce que j'aimais et qui avait voulut préserver la seul choses qui me tenais a cœur depuis plusieurs mois voila que j'apprenais cette nouvelle, je volais sur un petit nuage !

Bien vite je redescendrais lorsque la belle m'emmènerais dans un appartement en location, ne faisant pas attention au calbute du rouquin je prendrais place a coté de ma bien aimé. Ecoutant ce qu'elle avait a dire je commencerais a me remémorer ma propre enfance. Ayant moi même vécu sans père, j'avais souffert de la faim, la soif, de la mort de ma mère et du travail dans les mines pour enfin apprendre des années plus tard que mon grand père m'avais recueillit pour m'offrir la vie que je méritais. Je plongerais mon regard dans celui de la jeune femme, emplis d'amour, je ne chercherais pas masquer ce que je ressentais, je lui alors dans un murmure en détachant le seul anneaux que je portais en pendentif. Je passerais délicatement ma main dans les cheveux de le jeune femme et dans le même temps mon autre mains viendrais caresser l'abdomen de la jeune femme, je finirais enfin par dire d'un ton calme, serein, amoureux, des mots que je n'avais pas dit depuis une éternité:


" Je dois t'avouer une choses importante Sia, Je t'aime ! "


JE m'arrêterais quelque instant tant l'importance des émotions me couper le souffle, je ne pouvais plus reculer, et je poursuivrais:

" J'ai grandis sans le moindre amour, dans la désolation et la dur réalité d'un monde qui ne me voulais pas. Tu me demande comment j'envisage l'avenir ? j'étais prêt a me rendre a la marine ne serait que pour passer quelque instant auprès de toi, prés a briguer une place de corsaire pour vivre a tes cotés, prêt a endurer les supplice d'Impel Down pour subir ton interrogatoire ne serait-ce que pour te revoir..."

Je prendrais l'alliance en argent que j'avais décrocher de mon collier peu de temps avant de prendre ses mains dans les miennes avant de poursuivre:

" Je suis un criminel et je le sais, mais en l'instant présent je ne veux pas faire les même erreurs que mon géniteur..."



Je m'agenouillerais alors devant elle, ouvrant modestement la mains lui montrant le modeste anneaux d'argent polie par le temps que ma mère avait porter le peu de temps que ce monde l'avais porter, je finirais enfin par dire:

" Il a appartenu a ma défunte mère tu veux bien le porter, veux tu bien m'épouser ? voila le futur que je veux t'offrir, que je veux lui offrir, que je veux nous offrir !"





Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Signature
Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Logan Seyfried
Colonel
Logan Seyfried
Messages : 526
Race : Humain
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue41/75[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue242/500[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (242/500)
Berrys: 97.543.056.000 B
Colonel
Lun 26 Déc - 1:19


La dernière avant le rappel





Tout s’était accéléré à une vitesse folle. Un calcul que Sia ne s’était pas autorisée à faire. Elle était restée la, impuissance à subir et observer son amant prendre les devants, réussissant une nouvelle fois à la surprendre. Le bébé dans son ventre se laissait aller à porter quelques coups à gauche à droite. Certains auraient pu dire qu’il reconnaissait son père ou que l’excitation palpable qui émanait de Sia lui était transmise directement. Elle avait découvert la bague en écarquillant les yeux, le souffle coupé. Il lui avait fallu quelques secondes, ne serait-ce que pour réaliser ce qui était en train de se passer. Un tumulte d’émotions s’était emparées d’elle, plongeant son esprit dans un brouillard manifeste. Tellement de questions se bousculaient dans sa tête. Tellement de questions pourtant instantanément effacées par celle que Raki venait de poser.

« Raki calme toi. »

Ce n’était sans doute pas la réponse qu’il espérait mais c’était celle qu’elle avait eu besoins de formuler. Sia ne pouvait plus se permettre de prendre ses décisions à la légère uniquement en dépendant de ses envies personnelles. Son corps abritait maintenant une autre vie, et l’instinct de la mère prenait le dessus. Elle devait penser à l’avenir de son bébé. Tout en elle lui hurlait d’accepter la proposition de Raki, tout en elle était prêt à dire oui… Sauf sa raison. Car oui, épouser Raki était tout sauf raisonnable.

« Je suis flattée, heureuse même et tu sais que j’ai aussi des sentiments très forts à ton égard… Mais… »

Elle marqua une brève pause pour plonger son regard dans celui du jeune homme. Il était la avec sa bague. Un simple mot aurait compté le coeur de l’amazone. Elle l’aimait. De tout son être, elle l’aimait. Elle n’avait d’ailleurs pas pu se résoudre à refuser sa proposition. Quelque chose en elle l’en empêchait et Sia s’était retrouvée incapable de dire non.

« Moi aussi je t’aime. N’en doute pas une seconde. »

L’hésitation était palpable dans sa voix.

« Je ne veux pas de toi à Impel Down mais je veux que mon mari soit à mes côtés. Comment est-ce seulement envisageable… Nos vies ne sont elles pas trop opposées ? »

De tout son être elle espérait que les mots du jeune homme soit suffisamment fort que pour la convaincre. Elle dansait sur un fil sans filet et à tout instant elle basculerait…Elle avait saisi ses mains au creux des siennes, la bague trônant entre leur éteinte.






_________________
Logan Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
L'Artisan de l'Anarchie
Raki Goshuushou
Messages : 729
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue41/75[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue221/500[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (221/500)
Berrys: 165.594.744.000 B
Mer 28 Déc - 21:18



La Dernière avant le rappel !






Je ne pourrais m'empêcher d'arquer un sourcil lorsqu'elle m'intima de me calmer, mais j'étais parfaitement calme et détendu ! Je la laisserais poursuivre laissant mon cœur s'emballer lorsqu'elle avoua m'aimer. Puis vint enfin le cœur du problème, je regarderais l'alliance au creux de ma main et finirait enfin par la poser sur la table basse, m'extirpant de l'attraction magnétique que le regard de Sia exercer sur moi. Je me lèverais tranquillement, prenant la direction de la cuisine qui était ouverte sur le salon, je ne piperais pas un mot, je finirais enfin par dire en ouvrant la fenêtre avant de m'allumer une cancéreuse, sur un ton détacher qui dénoter presque avec la situation:

" un café ? Je sens que l'on vas en avoir pour un moment !"

Je commencerais alors a préparer des boissons chaudes  lui préparant celle de sa convenance je continuerais de fumer tranquillement et je me laisser même aller a chantonner un peu. Je savais ce que j'allais lui dire mais j'avais besoin de me recentrer avant d'entamer cette conversation que je ne voulais pas forcement aborder. Je finirais enfin par revenir avec les boissons chaudes que je déposerais sur la table basse. Je prendrais une longue inspiration, fuyant son regard je dirait alors d'un ton calme et serein en buvant une gorgé de café:

" Pour en revenir a ta question, la ou tu vois en nos vie une opposition je vois une complémentarité. Si on regarde forcement mes actions dans le spectre des média du gouvernement forcement, je suis le vilain Raki Goshuushou qui a assassiné un roi, mis Toroa a feu et a sang, a combattu Piso a la bataille d'Izaria, et s'en est pris sauvagement au contre amiral Justinien dans l'exercice de ses fonctions durant la purge des Shabondies...."

J'avais dit tous ça d'un ton détacher, Je poursuivrait alors après avoir but une autre gorgé de café:

" Maintenant décortiquons un peu tout ça veux tu, Acte de régicide ? Accusation fallacieuse, je n'ai jamais toucher un seul cheveux du précédent roi de Goa, c'est l'actuel roi qui est l'auteur du crime et j'ai porté le chapeau. Mise a sac de Toroa, je ne m'en suis pris qu'a des structure militaire, et fait un minimum de victime le but étant d'envoyer un message au gouvernement rien de plus. A combattu Piso ? La bonne blague si mes compagnons et moi n'étions pas intervenu en faveur de la marine North Blue serais sous le joug Décimas a l'heure actuelle, accessoirement nous avons privé l'ennemis de sa tête pensante dés le début de la bataille laissant une grande marge de manœuvre au gouvernement, mais on dirait que sa fierté en a pris un coup, il est vrai qu'une bande de criminel qui sauve la mise de la marine ça fait mauvais genre..."

Je finirais par prendre une nouvelle gorgée avant de finir:

" Et enfin l'attaque sur Justinien, Sais-tu comment s'est dérouler la purge ? Que je t'explique, il n'y a eu aucune distinction entre civil, pirate hors-la-loi ou quoi que ce soit. Tout ce qui se trouvais sur le chemin de la marine et de ses bombes a finit si pied sous terre, j'ai croiser le chemin de justinien et de sa bande en faisant évacuer des esclaves que je venait de libérer d'un esclavagiste, oui car pour le préciser même les esclaves présent sur place était bon a mourir ou être envoyer a Marijoa. Justinien a voulu nous empêcher d'évacuer, j'ai fait ce qui me semblait nécessaire pour sauver des vies rien de plus rien de moins. Donc non pour te répondre concrètement nos vis ne sont pas opposé elle sont complémentaire, il n'y a pas dans ce monde de blanc ou de noir, a mon sens il n'y a que des nuance de gris....."


Je soupirerais un peu plus, plongeant mon regard dans les tréfond obscure de mon café je finirais enfin par reprendre sur un ton ou pointer une touche de mélancolie:

" Pour illustrer mon propos je vais te raconter une histoire, ce n'est pas le genre d'histoire que je raconterais a notre enfant pour qu'il s'endorme le soir, elle n'a rien de beau, de chevaleresque ou de particulièrement exceptionnel mais elle a le mérite de faire comprendre les choses...."


Je commencerais a lors a lui raconter, certes cette histoire était malsaine, dérangeante, voir même horrible par certain coté, mais c'était la mienne et je pensais sincèrement pouvoir illustrer mon propos. Je n'omettrais aucun détail, mon enfance jusqu'à la mort de ma mère, les coups de mon alcoolique de père, mon enfance dans les mines a la mort de celui-ci, les coups de fouet et les marquage au fer rouge, ma vie dans la rue a crever de faim et de froid en ayant peur de perdre une main pour une simple pomme volé. Je lui raconterais comment Magnus m'avait recueillit, comment il m'avait fait grandir avec des valeur salvatrice, comment il m'avait éduqué et tirer vers le haut la ou tant d'autre m'avait enfoncer dans la fange qui était mon quotidien. Je Lui raconterais la mort du vieux forgerons, ma fuite d'Ironfall, je lui raconterais la torture que j'avais subit pour avoir aimer Mélia, je lui raconterais mon retour et sa prétendu mort, je lui raconterais cette traque qui avait mit la belle que j'avait en face de moi sur ma route, je lui raconterais, la macabre découverte que j'avais fait lorsque j'avais revu Mélia sur Logue Town, mon retour sur Ironfall, et les différente séance de torture physique et psychologique que Gunther m'avais fait subir, le visage de ma mère dans ce bocal de formol et l'annonce de Gunther que j'étais son fils suite au viole de ma mère, viole qu'il m'avait décris en détail, Je lui avait raconter la découverte de Pernica en tant que ma jumelle.

Je poursuivrais comme ça pendant un long moment lui détaillant tout les bon comme les pire moment de ma vie. Je lui dirais alors en essuyant une larme qui chercher a prendre son envol:



" Dans cette histoire, il y a énormément de noirceur j'en convient, mais il y a aussi énormément de bon, dans tout ce genre de situation il y a toujours plus ou moins des raisons qui font que rien n'est forcément tout blanc ou tout noir, et a l'époque nous étions hors de la juridiction de la marine, quoi que si, elle était corrompu et a la solde de Gunther, a ce moment j'aurais aimé qu'un mec comme moi vienne remettre les choses en ordre. Certes je ne suis pas un saint, je ne te l'ai jamais caché, je ne blesse pas par plaisir, je fait ce qui a mon sens doit être fait, et malheureusement si ça me vaut l'inimitié de tes collègues, je ne peux malheureusement pas aller contre ça. Effectivement je ne peut pas te promettre de me tenir a tes cotés tout le temps, au même titre que je ne veux pas te demander de quitter la marine et le gouvernement pour moi. En revanche je peut te promettre de tout faire pour te rendre heureuse, vous rendre heureux tout les deux, je peut te promettre de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour passer le plus temps possible avec vous, je peut te promettre d'être a tes coté dans les bon comme dans les pires moments, je peut te promettre de t'aimer jusqu'à ce que j'expire mon dernier souffle."

Mon ton s'était légèrement réchauffer tandis que je finissais ce long monologue et tandis que j'attendrais sa réponse je regagnerais la fenêtre, je masquerais les quelques larmes que l'exposition de mon passif avait fait remonter, je m'allumerais alors une cigarette le regard plonger dans la noirceur de la nuit.




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Signature
Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Logan Seyfried
Colonel
Logan Seyfried
Messages : 526
Race : Humain
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue41/75[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue242/500[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (242/500)
Berrys: 97.543.056.000 B
Colonel
Mer 11 Jan - 22:42


La dernière avant le rappel





« Arrête de fumer à côté de moi ! Je suis enceinte merde ! »

Dirait-elle en attrapant la cancéreuse et en la jetant dans la poubelle sans plus de sommation. Elle se fit couler un café elle-même sans réelle raison… Le sang chaud de la jeune femme était particulièrement bouillonnant depuis qu’elle avait passé les premiers mois de grossesse. En réalité le fait que Raki ne l’avait jamais déranger, elle ne s’expliquait pas réellement ce comportement elle-même mais peu importait. Tout de même elle se fendit d’un sourire alors que l’homme lui préparait un café. En toute simplicité elle l’accepta et se posa aux côté de celui qu’elle avait depuis longtemps choisi.

« Regarde moi Raki. Je refuse que tu détournes le regard pendant cette conversation. »

Une phrase simple mais pourtant importante à ses yeux. Elle s’était ensuite contentée d’écouter ce que le hors la loi lui avait expliqué. Son passé était sombre et elle voyait facilement ce qui avait fini par le conduire à cette vie de débauche. Elle se moquait pas mal du fait que ses choix étaient aux yeux du gouvernement des crimes.

« Je n’ai ps besoins que tu te justifie Raki. Je suis convaincue de ta bonne fois. »

Il avait commencé à lui expliquer ses différentes histoires mais Sia avait préféré couper court rapidement. Elle ne voulait pas qu’il aie à se justifier et plus que tout, elle lui faisait profondément confiance. La larme qui avait coulé de la joue du maudit c’était vue essuyée par le doux revers de main de l’amazone.

« Je t’aime Raki. »

Dirait-elle avant de l’embrasser passionnément dans toute la beauté que ce geste pouvait impliquer… Baisé qui fut de courte durée car oui, la jeune femme partit en courant vers les toilettes pour… Vomir…

Depuis les toilettes, le jeune homme entendrait une phrase au combien ridicule mais qui avait manifestement besoins d’être dite !

« Je suis désolée ! Ça n’a rien avoir avec toi !!! »

Evidemment que ça n’avait rien avoir avec lui et au vu du bruit peu ragoutant qu’elle faisait, ce n’était en rien du cinéma… Il lui avait fallu plusieurs minutes pour se débarbouiller et se re brosser les dents histoire de se sentir un minimum fraiche. A la sortie de la salle de bain, la jeune femme croisa brièvement le regard de Logan qui avait manifestement profité de ce moment pour se changer.

« Je vais vous laisser, y’a un bar sympa au coin de la rue mais… J’ai entendu ce que vous disiez Sia… Arrête de réfléchir. Au pire tu quittes la marine et après ? Je sais que ça ne te poserait pas plus de problèmes que ça. »

« Je ne veux pas quitter la marine… Mais je ne veux pas être hors de sa vie non plus. »

Logan lui adressa un simple sourire avant de lui faire un câlin et lui susurra rapidement à l’oreille.

« Alors félicitation pour tes fiançailles. »

Et sur ses mots il disparu passant devant Raki et fermant rapidement la porte.

« A bientôt Raki. »

Tout aussi vite, Sia était revenue.

« Que je le veuille ou non, tu es le père de mon enfant. De notre enfant… Et je le veux. »

Alors qu’elle terminait sa phrase, elle avait à son tour posé un genoux à terre pour tendre un écrin à Raki. Celui-ci pourrait reconnaitre la bague qu’il avait présenté à la jeune femme un peu plus tôt. Habillement, elle avait subtilisé celle-ci pendant leur dernier baiser.

« Raki Goshuushoo, veux-tu m’épouser ? »






_________________
Logan Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
L'Artisan de l'Anarchie
Raki Goshuushou
Messages : 729
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue41/75[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Left_bar_bleue221/500[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Empty_bar_bleue  (221/500)
Berrys: 165.594.744.000 B
Ven 13 Jan - 0:17



La Dernière avant le rappel !






Je ne pourrait m'empêcher de sourire lorsque ma cancéreuse finirais a la poubelle, une des choses qui faisait battre irrémédiablement ma rythmique cardiaque était indéniablement le caractère franc et bien trempé de ma belle. Je ne pourrais m'empêcher de passer derrière elle pour versé un peu d'eau sur la cancéreuse encore incandescente, il aurais était dommage de finir dans un incendie.

Je planterais mon regard dans le siens, affrontant la peur que j'avais de lui dévoiler les pire cotés de ma vie, après tout, ne dit ont pas que les yeux sont le miroir de l'âme, au point ou j'en était j'avais peur que l'âme qui était la mienne que je lui dévoiler a présent ne la dégoute ou la rebute. Je n'étais clairement pas un saint, mais aurais-je étais différent si j'étais nés sous une autre étoile ? aurais-je fais les même choix ? probablement pas, mais aurais-je rencontré ma belle ? Probablement pas.

C'est alors que viendrais la délivrance, pas celles des eaux, ou du petit être qui grandissait en elle, mais bien ma délivrance, ce simple revers de la main, ces quelques mots, ce doux baiser ! Je comprendrais que j'avais était un véritable idiot de croire que ce que j'étais pouvais la rebuter ou la dégouter. En revanche je me faisait la promesse de devenir meilleur, non pas pour moi mais bien pour elle et pour notre enfant. Je la laisserais courir vers les toilettes pour vomir a grand renfort de sonorité plus qu'éloquente. Je me dirigerais alors vers la cuisine, et fouillant un peu dans les placards je finirais par tomber sur de la camomille, qui selon ce qu'avait put me dire ma mère était efficace pour les nausée.

Je prendrais le temps de la faire infuser avant de couvrir la mixture avec un peu de miel et d'eau fraiche afin de la faire refroidir. Ce ne serais que lorsqu'elle reviendrais que je la couperais avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit, lui disant d'un ton amoureux:


" Boit ça, camomille fraiche, d'après ce que disait ta futur belle mère c'est efficace contre les nausées ..."

Ce ne serait qu'après avoir but qu'elle me ferais alors son cinéma, s'agenouillant et ouvrant un écrin ou je retrouverais l'alliance de ma mère, je ne pourrait m'empêcher de sourire en disant d'un ton taquin voir même espiègle pour rendre écho a la réponse de la jeune femme:

" Calme toi Sia !"

Je ne pourrais m'empêcher de lâcher un rire honnête avant de poursuivre:

" Lève toi tu vas te remettre a vomir ou tu vas commencer a avoir des contractions ! de plus tu n'as aucun sens du romantisme... donne moi ça je vais te montrer ce que c'est une vrai demande en mariage..."

Je récupérerais l'alliance avant de prendre ma forme hybride et de prendre la jeune femme dans mes bras la blottissant dans mon pelage pour qu'elle n'attrape pas froid je l'emmènerais a l'extérieur pour commencer a grimpé. Sautant de toit en toit, de branche de yarikuman en branche pour aller de plus en plus haut. Me servant de mon agilité naturelle pour atteindre des sommets que seul peu d'humain sur l'archipel et quelque félin pouvait atteindre je m'arrêterais sur une feuille de yarikuman a plusieurs dizaine de mètre au dessus du sol, mais l'important n'était pas la hauteur mais bien la vue. A cette hauteur pas de pollution lumineuse et seul la lumière des étoiles qui scintillé sous une canopée céleste resplendissait pour nous abreuvé de leur beauté et au loin l'on pouvait admirer la lune, argentée, salvatrice et pleine nous enveloppant dans un halo argenté qui donnée a la jeune femme des allure presque angélique. Le reflet de la lune sur la mer ajoutant au spectacle la peinture était splendide pour les yeux.

C'est alors que je reprendrais ma forme humaine pour m'approcher dans le dos de sia, la prenant dans mes bras je prendrais alors sa main pour lui passer la bague au doigt et lui susurrer d'un ton doux a l'oreille:


" Pour répondre a ta question de tout a l'heure, si tu veux bien de moi, t'épouser serais la plus belle aventure que je puisse vivre !"





Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
[FB] La dernière avant le rappel ! [PV: Logan] Signature
Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: