Derniers sujets

Création d'une ArmeparGhetis Archer
Mer 22 Mai - 10:07
Loterie des fruitsparAtlanti D. Katerina
Mar 21 Mai - 23:29
[Conquête] - Premier pasparElyvia Belrain
Mar 21 Mai - 12:59
Création d'un Fruit du DémonparSakuga Keigo
Lun 20 Mai - 20:11
Boutique des Top Sites !parAslan Moore
Lun 20 Mai - 16:00
Tops Sites ! parSakuga Keigo
Lun 20 Mai - 14:56
[Présent] - Trait d'union [Pv : Ligue]parKarim Ookami
Lun 20 Mai - 1:16
[Pillage] Appel d'OffresparEdward Lawrence
Dim 19 Mai - 16:00
[Présent] 3ED2YparEden Chapter
Ven 17 Mai - 15:07
Le deal à ne pas rater :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur Moulinex Companion ...
600 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ellipse Ghetis Archer
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3612
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Ellipse Ghetis Archer  Left_bar_bleue53/75Ellipse Ghetis Archer  Empty_bar_bleue  (53/75)
Expériences:
Ellipse Ghetis Archer  Left_bar_bleue155/1000Ellipse Ghetis Archer  Empty_bar_bleue  (155/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Amiral Kurohebi
Lun 15 Avr - 16:35
Deux ans, cela faisait deux ans que l’Archer avait choisi de quitter son poste d’amiral afin d’embrasser des contrées plus tranquille. Le Gouvernement était devenu un instrument pour lui, le positionnant à une autre place que celle de « guerrier » au service de l’organisme. De ce fait, il ne voyait plus l’intérêt d’être une unité militarisée. La bureaucratie lui irait mieux.

Ainsi, pour signer ce premier début dans la vie « administrative », l’Amiral Kurohebi commença par sonner son installation au sein du G-2, la base militaire surnommée Old Marineford. Le brun voyait là une certaine fierté à veiller sur un lieu ayant été, jadis, « Marineford ». Il ne pouvait que constater son évolution en deux années et demie au service du Gouvernement.  

Pour autant il n’arrêta pas ses passages réguliers entre la Mer Blanche et la Mer Bleue.

Le Grand Procès :



Par la suite vint la continuité de l’affaire l’ayant poussé à souhaiter un départ de son poste : La Néo-Marine. Il avait énormément œuvré pour ce groupe par pur instinct d’affiliation. Il s’en sentait membre car ceux-ci lui avaient offert le siège sur lequel il était aujourd’hui. Il était reconnaissant envers cette faction et avait principalement œuvré sur le plan politique. Aujourd’hui encore, il revenait sur ce ring où les armes étaient les mots.

La question de la réintégration de la Néo-Marine dans la société gouvernementale nécessita un grand procès qui s’étala sur plusieurs mois, voire une année entière. De nombreuses personnes furent appelés à témoigner, à être interrogés, à faire des propositions variées. Les Cinq Etoiles elles-mêmes siégèrent à plusieurs des sessions du procès et s’exprimèrent dans les débats. En raison de la nature de l’événement, aucune salle du Tribunal Céleste n’étant suffisamment grande pour accueillir un tel procès au vu du nombre de personnes qui allaient y assister et de l’importance mondiale de l’événement, ce fut l’amphithéâtre principal du Siège du Conseil de Coopération Internationale des Nations Gouvernementales qui fut choisi.

Au cours des audiences, le contre-amiral Dorian Karmon se fit la voix des gens d’ « en bas », levant fièrement les pétitions qu’il avait amassées pour soutenir la réintégration des troupes de la Néo-Marine. Il proposa également d’offrir la possibilité aux Néo-Marines de bas échelons de réintégrer les forces gouvernementales au sein des bases ayant signés la pétition ainsi que dans celles exposés manquant d’effectifs. Défendant l’idée qu’il valait mieux avoir de tels éléments avec le Gouvernement Mondial que contre lui, le contre-amiral vit sa défense être appuyé par le soutien manifeste d’autres noms comme les vice-amiraux Nelson Chamberlaine et Horace de Tourville présent ce jour-là par escargophones depuis leurs positions du Nouveau Monde.

Immédiatement ce jeune homme piqua l’intérêt de Ghetis Archer, qui se souvint de son passage à Old Marineford. Si le Vairon en avait gardé un regard éloigné, tout comme Wakai, il n’en était pas moins fier de constaté que le jeune homme avait en réalité amassé les avis d’énormément de bases. A n’en pas douter, l’amiral garderait un œil sur ce contre-amiral et jetterait son dévolu sur lui au meilleur moment.

Par la suite Leofwine Suffolk, avocat au service de La Couronne et le Kurohebi défendirent également leurs positions quelques semaines plus tard au court de plaidoyers magistraux s’appuyant sur la proposition de Dorian Karmon qui avait gagné entre temps les troupes éparpillés dans le monde via les médias en générant un mouvement populaire. Les trois piliers des solutions conciliatrices proposés à cette occasion furent la réintégration de ceux n'ayant pas commis de crime « impardonnable », la possibilité d’un retour à la vie civile et enfin la possibilité de rejoindre des armées de pays membre du gouvernement. L’amiral Kurohebi proposa ainsi de prolonger les mesures du contre-amiral Karmon en accueillant des Néo-Marines au G2 afin de pouvoir les surveiller pour le Gouvernement Mondial, mais également de veiller à leurs offrir des conditions de travail normale. L’Etoile Silver Hunter prit alors la parole pour apporter son soutien à son tour, tous comme le plaidoyer de l’amiral Wakai Tsuki quelques temps plus tard le ferait. Hélène de Thermopolis œuvra également à Marijoa pour s’accaparer certaines des idées défendus et de ce fait rallier plusieurs de ses relais d’influence à cette cause. Ghetis ouvrit également la discussion avec la partie Constantiniste de l’assemblée et proposa une rencontre avec d’éminentes figures de l’opposition aux  Néo-Marine, notamment l’amiral-en-chef Sergueï Ivanovitch, ce dans l’optique de discuter d’inscrire la Laïcité et la Neutralité Politique comme un principe nécessaire au bien commun et la sécurité générale des nations.

Ce point était une grande victoire pour l’Archer qui voyait là une solution concrète au problème qu’il souleva au Conseil des Cinq Etoiles
.
Enfin, Sakuga Keigo, appuyé du témoignage enregistré de son homologue la vice-amirale Meredith Helmaroc, fut le premier constantiniste a entré dans l’arène pour défendre dans le débat d’idées du procès la position de son mouvement religieux se basant sur le pardon mais aussi le respect de la justice. Arguant que ces héros du passé avaient contribués à bâtir la gloire du Saint Gouvernement Mondial, une erreur ne suffisait pas à la condamnation éternelle. De ce fait, il proposa que ce cas, qui ne se basait sur aucune jurisprudence précise préexistante, puisse se régler par une peine équivalente aux préjudices gouvernementaux. Des travaux d’intérêt généraux de types militaires, à savoir un rôle de consultant en matière militaire dans un pays gouvernemental, viendrait ainsi effacer le pêcher, et en particulier de ceux des plus grands noms étant à la source des préjudices évoqués. D’un point de vue stratégique, il proposa que la réintégration des anciens hauts gradés non impliqués dans la peine précédentes soit répartis équitablement entre les Blues, Grandline et le Nouveau Monde tant pour renforcer globalement la Marine, mais aussi pour éviter qu’ils ne puissent être tentés de se rassembler pour attenter de nouvelles actions. Octave de Thermopolis décida d’imiter ce que sa sœur avait effectué vis-à-vis du plaidoyer de l’amiral Kurohebi mais avec les propos de Sakuga. Enfin, le Paladin fut le premier à amener dans les discussions de faire une démonstration de diplomatie publique en marquant au terme du procès la réconciliation entre Constantinistes et Néo-Marine par un geste ut darent dextras atque acciperent, c’est-à-dire une poignée de main symbolique dans les termes sacrés de la liturgie Constantiniste.

Alors que les débats ardents avancèrent et que progressivement les arguments gagnèrent une majorité de l’assemblée, certains cas précis furent ainsi à trancher pour savoir la hauteur du préjudice qui incombait à certaines personnes. Les personnes déjà impliqués dans les discussions précédentes, l’amiral Archer et le paladin Keigo en première ligne, revinrent ainsi au front pour défendre leurs visions de la justice. Sakuraba Yu, Hijima Malia et Lailine Hart furent sortis d’Impel Down et présentés à la cour. La seconde pu obtenir une réintégration, mais le cas du premier généra d’autres débats. Sakuga Keigo, mettant en avant les principes constantinistes avec l’aide de l’apôtre Naïna Anastasia, proposa qu’il soit mis sous surveillance à Ka no Kuni et soit mis au service de l’avenir du gouvernemental pour se racheter en devenant professeur de stratégie à l'Académie Confucéenne de Beida, tandis que l’amiral Archer proposa que sa mémoire soit en partie effacer par Chairoka. Le cas d’Alexo Epola et d’Asya Lida nécessita également plusieurs séances du procès. D’autant plus avec la question du fruit du zip étant sensé être entre les mains de Drum mais qui aurait été employé pour soutenir la Néo-Marine. La défense de Ghetis Archer sur cet aspect détourna les soupçons d'une véritable traitrise du monarque de Drum tandis que Sakuga Keigo tentait de convaincre le Cabinet du Général des Armées de l’idée de se servir du fruit pour servir aux services secrets gouvernementaux.

Au terme des long mois de discussions, les modalités globales des propositions ici rapportées furent acceptées. En écartant la possible identité de la personne ayant consommé le fruit du Zip, Ghetis espérait protéger efficacement ses pairs. Concernant les peines établis, Chairoka écopa de 15 ans de service en tant que consultante stratégique, la première décennie au service de l’Empire Suprême d’Althoum puis les cinq dernières années en étant placé au service de Dressrosa afin de commencer à la réimplanter dans des relations extérieures en étant toujours sous surveillance. Alexo Epola quant à elle écopa de 10 ans au service de l’Empire Kalhatien. Enfin, Sakuraba Yu, en plus du jugement précédent lui permettant de quitter Impel Down, écopa de 12 ans de service auprès de Ka no Kuni, avec la possibilité par conséquent d’une réintégration de la Marine au terme de celui-ci mais en demeurant, malgré tout, à l’Académie Confucéenne de Beida.

Le reste de la Néo-Marine fut autorisé à réintégrer la Marine, sous certaines conditions, à savoir deux années probations durant lesquelles chacun d’entre eux serait surveillé par un agent de contrôle, un supérieur hiérarchique ou un collègue de grade équivalent pour les amiraux, afin de vérifier la bonne volonté de ces anciens déserteurs et leur conformité aux règlements de conduite protocolaire visant à éviter la reformation d’une Néo-Marine dans les deux années à venir.

Enfin une dernière mesure symbolique fut prise. Tous les officiers réintégrés seraient déclassés symboliquement d’un grade, perdant un rang hiérarchique, afin de marquer clairement dans leurs états de service et dans la mémoire historique les conséquences de leur désertion de leurs rangs et fonctions. La récupération du grade perdu marquerait ainsi la fin de la période probatoire cité dans la section précédente du compte-rendu du jugement. Néanmoins, en raison des nécessités et enjeux du temps imposant de disposer des forces gouvernementales au maximum de leur potentiel, il fut décidé que ce déclassement demeurerait symbolique, propres aux fichiers administratifs et aux cérémonies solennelles, et qu’ils seraient traités en tous points avec leur grade d’origine dans le cadre des opérations et réunions de la Marine.

Finalement, l’ensemble des mesures prises dans ce jugement, confirmé par le Conseil des Cinq Etoiles, nécessiterait une ratification finale lors de la prochaine Rêverie. L’aval des rois des dispositions prises marquerait ainsi la réussite effective de la réintégration des anciens Néo-Marine en achevant leur parcours de rédemption officiellement. De plus, la Rêverie serait chargé de confirmer l’évaluation de la réintégration de Asya Lida, Alexo Epola et Sakuraba Yu pour éventuellement abaissés le nombre d’années de service d’intérêt général militaire en fonction de leur conduite dans ce poste et une telle évaluation serait réitérer jusqu’à la fin de leurs années de service d’intérêt militaire.

Cette prochaine Rêverie allait certainement être, pour le Ciel, l’occasion de devenir également un Royaume Gouvernementale…

Afin de célébrer la paix entre la Néo-Marine et le Constantiniste, deux véritables « Champions » de deux ordres philosophiques, différents, décidèrent de s’affronter dans un match d’exposition en plein colisée de Marijoa. Si cet affrontement pourrait intéresser les nobles et les Dragons Célestes, il serait surtout l’occasion pour les marines présents de constater la puissance d’un amiral et d’un « contre-amiral » qui n’en était pas un. Ghetis constatait la profonde évolution de Sakuga et même son dépassement du niveau possédé par Caligula.

Les combattants n’avaient probablement pas pu se donner au maximum de leur force, afin de préserver le colisée, mais aussi se préserver eux-mêmes. Cependant, cette ultime bataille symboliserait le combat final entre la Laïcité et le Constantinisme. Si politiquement la Laïcité s’instaurait, désormais, comme un principe permettant d’éviter d’autres incursions de la religion dans les décisions gouvernementale, il n’en était pas moins clair que la Religion continuerait son bonhomme de chemin dans le Gouvernement.

D’une pensée rêveuse, Ghetis regrettait tout de même le manque d’implication de Taito Nowaki sur ce final. Eux deux avaient embrassé la philosophie Néo-Marine, mais à terme ce fut bel et bien seul que Ghetis acheva son œuvre.

Cette bataille serait la dernière durant laquelle l’Amiral Kurohebi utiliserait son fruit du démon durant les deux années à venir.

Amiral d’Old Marineford :



Par la suite, la vint de l’Archer reprit en tranquillité. S’occupant principalement de la base d’Old Marineford découvrait la paperasse avec tranquillité. La gestion d’un mini-Marineford était assez différente de celle d’un pays ou d’une organisation. Là où l’homme avait pour habitude d’être aidé par les Sages en ce qui concernait La Couronne et par les Valkyries en ce qui concernait le Ciel, ici il n’avait eu pour aide que les enseignements de Wakai Tsuki et son apprentissage du terrain.

Il avait profité de cette formation pour consolider sa base militaire en entrainant au maximum ses soldats. N’usant plus de son pouvoir ce serait au combat pur et aux hakis que l’homme bercerait ses élèves.

Durant cette période il lança ses hommes dans la traque d’un groupe de révolutionnaires dirigé par la jeune Aconea, une femme-poisson ou une sirène de ce qu’avait pu en tirer l’Archer en guise d’information. Elle était parvenue à semer ses hommes grâce au Gyojin Karaté, ce qui contraint l’amiral à demander sa mise à prix au Gouvernement. En s’intéressant à elle, il découvrit même qu’elle semblait rameuter une troupe de personnes discriminées. Si bien qu’au final, il ne regrettait guère qu’elle n’ait pas été capturée. Si elle luttait contre les discriminations propres au Gouvernement, alors l’arrêté n’était pas forcément une bonne chose.

Dans le prolongement des aventures du G-2 et probablement en « antagonisme » à Aconea, ce fut le Colonel Aslan Moore qui se présenta au QG du Kurohebi. Il traquait des marines menant une action discriminatoire interne au Gouvernement. Cette action s’ancrait profondément dans les valeurs du brun qui ne pouvait que valider cette présence discrète du Moore.

De plus, afin d’extraire ces personnes xénophobes, de façon discrète, le brun prétexterait un détachement vers Marineford pour des besoins logistiques. Pour autant à l’arrivée du bateau, ce serait bien avec le Tribunal d’Enies Lobby que ces individus devraient s’expliquer.

Saluant l’action de l’homme-tigre, Ghetis ne manqua pas de faire savoir à Aslan qu’il pouvait le solliciter en cas de besoin. A ses yeux le Moore avait aidé sa base à devenir un lieu plus sûr.

Le dernier évènement du G-2 se déroula à la fin de l’an 1509, où le Vice-Amiral Nils Gratz vint réaliser une formation de stratégie navale. Ce fut à cet instant que l’Archer appris la démission de son professeur de toujours et son retour à la vie civile en tant que professeur de l’Académie de Beida.

Les péripéties de La Couronne :



Au cours de leur incursion dans le Nouveau Monde, le groupe de La Couronne dirigé par Yzis et Agon fut confronté simultanément à Stanislas de l’équipage de l’Empereur Hadès Tenryon et Titia Lae, la Nébula. Au terme de cet affrontement, écourté par la garde de Kingadomu, ils obtinrent la Vivre Card de Stanislas le recruteur du Tenryon.

Se faisant plus discret lorsqu’ils quittèrent les eaux de Kingadomu, l’équipage se concentra sur la traque qui avait été proposée à Yzis Archer. Ainsi, en arrivant sur l'Archipel de Wa no Kuni avec prudence et discrétion, ils prirent part à des actions contre l'ex-membre de la Division Scientifique Lahire Setch. Après avoir décelé ses habitudes grâce à  Yzis Archer en lieu et place d’agent d’élite du CP7, ce fut Agon Akem, en bon Contre-Amiral, qui intercepta le membre de l'équipage du Yonkou Eko Taka et ainsi le capturer. Ils profitèrent également de leur séjour sur Wa no Kuni pour voler quelques ressources essentielles de l'île, attirant une certaine rancoeur de la part des Samourais se jurant de se venger de la Couronne. Ces ressources étaient non négligeables puisqu’il s’agissait des Boss Tanishi, des denden mushi endémiques de Wa no Kuni et nécessaire au projet dit d’EscaTV.

Demeurant encore dans le Nouveau Monde, le groupe part désormais avec l’objectif de capturer Nesméa La Rose Eternelle. Ainsi, leur incursion prendre fin pour les temps à venir.


L’évolution de la Mer Blanche :



Le Royaume Céleste connu quant à lui, moult évolutions durant ces deux années. Il ne restait plus qu’à rallier Upper Yard afin de clore cette grande épopée et viser la fameuse Lune que souhaitait frôler l’Archer.

Le train du ciel prit forme de façon plus concrète. Une première liaison fut créé en Octobre 1509, liant High West et Kitamura Island l’une à l’autre. Le choix était purement stratégique puisqu’il liait l’île touristique à l’île militaire, mais aussi l’un des portes d’entrées du Ciel. D’ici le mois de juillet 1510, la liaison Kitamura Island et Angel Island serait assurée et permettrait la liaison avec l’île « capitale » du Ciel.

Par ailleurs le laboratoire du Germa avait pu mener à bien différentes recherches vis-à-vis des technologies célestes.

Enfin, Asmita s’évertua à voguer dans la mer blanche durant la dernière année afin de trouver le lieu où elle fonderait la future prison céleste. Si au début elle pensa nécessaire de développer une île artificielle, elle fut ravis d’apprendre une réalité tout autre…

Vie :



Plus globalement la vie de Ghetis connu de nombreux évènements relativement positifs pour le Vairon.

Fin Décembre 1508 Magnolia Rotshield lui avait annoncé attendre un enfant venant de lui. Né d’une baronne et d’un marquis de Drum cette enfant ne manquerait de rien, d’autant plus lorsqu’on connaissait la fortune entrepreneuriale de l’Archer. Magnolia n’avait jamais entendu énormément de choses du Marine, sinon d’être un père présent dès qu’il le pouvait. Elle était profondément attachée à Drum et ne quitterait jamais les lieux pour le Ciel. Sa place était d’autant plus stratégique pour Ghetis qui y voyait là l’une de ses plus fidèles alliées.

De ce fait, le brun se fit un devoir d’être au chevet de la mère de son enfant lors des dernières semaines avant son accouchement. Profitant de ces quelques jours, Ghetis fit rencontrer sa famille « recomposée » et celle de Magnolia. Ladite famille que Ghetis avait présentée à celle de Magnolia était sa famille proche d’un point de vue paternel. On y retrouvait donc Meylis Archer, fille de Noctis, ainsi qu’Assyris Archer et Atsu Archer, fils et fille adoptive de Ghetis. Meylis était venue avec sa mère Kaitlyn, une amazonne que Noctis rencontra à Jaya, mère et fille vivant désormais dans le Ciel.

Échangeant de nombreuses discussions et moments de joie, ce fut un beau lundi que naquit l’enfant répondant au nom d’Emris Edelweiss Archer. Le premier prénom avait été choisi par le père et le second par la mère. Au sein de la famille Rotshield, chaque individu portait un nom de fleur en guise de prénom. L’enfant de Magnolia ne pouvait faire exception, cette dernière ayant toujours su qu’elle appellerait son enfant ainsi en rapport avec son amour pour Drum.

Fleur des montagnes étant également surnommée Etoile des neiges ou Etoiles des glaciers, son nom faisait sens.

Emris, quant à lui, venait directement du prénom Emrys dont une lettre avait été changée, comme pour Assyrys et Assyris. Une fois n’étant pas coutume, l’Archer avait d’ailleurs eu besoin d’aide pour trouver le nom idéal pour son nouvel enfant.

Lors de sa confrontation avec Sakuga, l’Amiral Kurohebi prit le temps de discuter avec le blond de toute sorte de choses. Chacun se retracèrent leurs histoires respectives jusqu’au jour du procès. Ce fut l’occasion pour Ghetis de présenter Assyris à Sakuga, avant de lui annoncer qu’il attendait un autre enfant.

Bien qu’il en ignorait encore le sexe, il était en quête de différents prénoms. Ce fut lors de cette discussion que le Keigo lui recommanda le prénom « Emrys », signifiant « Immortel », un terme qui ne pouvait que parler au Vairon.

Lui qui avait tout fait pour se hisser au statut de « dieu vivant » par sa puissance, mais aussi les modifications apportées à son corps, il ne pouvait que souhaiter que ses enfants n’aient jamais à craindre la mort.

D’une façon presque involontaire Emris Edelweiss et Assyris Noctis possédaient des prénoms forts en signification.

Assyris prenant son origine dans la famille Assyrys, une des familles Lunarias ayant fondé Oraghnar. Dans un passé plus lointain, cette dynastie parvint également à conquérir une large région de Kahalt.

Un prénom de Conquérant en somme.

L’un immortel, l’autre conquérant…. L’un dont le second prénom s’identifiait au blanc et sa pureté, là où le second prénom de l’autre s’associait à la noirceur et le prénom d’un oncle à l’esprit obscurci par la vie.

L’origine de la naissance d’Emris se voulait claire et « chanceuse », là où la naissance d’Assyris resterait nébuleuse et ancrée dans de douloureux souvenirs.

Les enfants de l’Archer étaient-ils prédestinés au conflit ? Il l’ignorait lui-même et espérait surtout qu’un véritable amour fraternel naîtrait entre eux. Sinon leur cousine Meylis prendrait le relai pour les rallier dans un lointain futur !

Apaisé par cette naissance et ces bons moments de vie, Ghetis Archer put se rendre à Marijoa le cœur léger lorsque l’année 1508 sonna son chant du cygne avant de laisser place à l’année 1509.

Rédigeant sa lettre de démission sans grande hésitation, l’Archer rappela qu’il souhaitait devenir un administratif davantage qu’un militaire pour la suite de sa carrière, mais qu’il se rendrait disponible si un champ de bataille le nécessitait réellement.  

Il précisa son souhait de devenir le prochain Lieutenant-Général, après avoir réalisé une année à la gestion d’Old Marineford.

Si sa candidature en tant que Lieutenant se voyait écartée, le brun désirait une démission progressive. Celle-ci se matérialiserait par un transmission de ses fonctions de façon étalée sur l’année, puis une réaffectation de ses troupes.

Il comptait simplement finaliser deux projets avant que cette démission prenne effet à 100 % :

- Faire du Ciel le prochain Royaume Gouvernemental à l’issue de la Rêverie de 1512. Son départ interviendrait donc courant 1511 pour s’accorder un temps de préparation pour la Rêverie.

- Concevoir la Prison Céleste afin d’assurer une sécurité complète du Ciel avant sa démission.

La seconde étape était bien entendu plus aisée que la première, mais cela signifiait une seule chose : 1510 serait sa toute dernière année au sein du Gouvernement Mondial.

Ghetis ne manqua point de remercier le Gouvernement pour tout ce qu’il avait pu lui apporter, le bon comme le moins bon.

Tout comme l’arène n’ayant plus fait son apparition depuis deux ans, l’Amiral Kurohebi tirait sa révérence.  

"Hey Cali', comment se passe ton pèlerinage dans le Nouveau Monde ? Deux années sont passés depuis Weatheria. Que dirais-tu de nous rendre à Upper Yard ensemble, mon ami ?"


[spoiler=Résumé point par point de l'ellipse]
Procès Néo-Marine + Discussion avec Saku + Combat contre Saku en exhibition devant les DC et les nobles pour marquer la neutralité politique blabla

Les péripéties d'Yzis et Agon capturant Lahire. Et récupérant les Tanishi.

Train des mers + le Germa évoluent (ça découle d'ancienne animation rien à voir avec l'ellipse)

Old Marineford : Ghet laisse Aslan enquêter sur les Marines du G2 dans l'affaire du racisme et laisse à Aslan carte blanche pour gérer l'affaire. Il camoufle juste les "captures" en "départ forcé" / Aconea fuyant Segmenterre avec des géants Révolutionnaire est poursuivi par les marines du G2 mais réussi à s'en fuir, du coup Ghet demande sa mise à prix (vu qu'elle se fait primé in ellipse ça faisait un liant on a trouvé)

Vie : Naissance d'Emris Archer  / Lettre de démission du Gouv posé en janvier 1509.  Ghetis énonce ces derniers projets avant sa démission : Prison Céleste + Royaume du Ciel devenant un royaume gouv à la Rêverie de 1512.
La Démission prend effet à compter de janvier 1511 si pas de passage Lieutenant Général d'ici là, afin de se consacrer au projet Ciel=Royaume Gouv  / La lettre se compose essentiellement de remerciements vis-à-vis du gouv
[/s^poiler]

_________________
Ellipse Ghetis Archer  45495_s

Vente sur dans le ciel et livraison dans tout Grand Line : Ici

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Contre-amiral
Sakuga Keigo
Messages : 2352
Race : Ange
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Ellipse Ghetis Archer  Left_bar_bleue50/75Ellipse Ghetis Archer  Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
Ellipse Ghetis Archer  Left_bar_bleue12/750Ellipse Ghetis Archer  Empty_bar_bleue  (12/750)
Berrys: 999.999.999.999B
Contre-amiral
Dim 28 Avr - 14:10
XP ajoutés

_________________
Ellipse Ghetis Archer  Signat10

Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Sakuga Keigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: