Derniers sujets

[Conquête] - Premier pasparAnn Bathory
Hier à 22:19
[Pillage] Appel d'OffresparJiva
Jeu 20 Juin - 21:23
[Présent] La Bataille de Ghordalu : L'Automne de la Féodalité (feat Unite)parDorian Karmon
Jeu 20 Juin - 17:40
[FB] Sur la voie des sages (feat Yashin Archer)parRébéna Té Ra
Jeu 13 Juin - 15:01
Création d'une ArmeparSakuga Keigo
Mar 11 Juin - 10:36
Appel d'Offres : Crown and CrowdparMaître-Jeu
Lun 10 Juin - 10:59
La musique des émotions pour les nuls |solo]parRaki Goshuushou
Ven 31 Mai - 0:00
[Flashback] Retour en formation : Le ravitaillement et la Marine (feat Ghetis Archer)parPNJ (Gouvernement)
Jeu 30 Mai - 12:31
Quêtes par PalierparGhetis Archer
Jeu 30 Mai - 11:35
Le Deal du moment : -11%
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K ...
Voir le deal
549.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna]
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3300

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Left_bar_bleue0/0[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Left_bar_bleue0/0[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 31 Oct - 14:45



Kars Makram & Wirgo Waku Esposito
Nebula & Hors-la-loi

Pendant leur courte épopée maritime, Rébéna avait pu observer les talents de navigation de l’équipage de Kars Makram. Son navire fendait la mer sans artifice particulier, et pourtant les connaissances de son navigateur lui permettait d’anticiper les évènements météorologiques qui auraient pu les attirer dans les tréfonds marins. Un fait à la fois rassurant et valorisant pour ce capitaine d’équipage dont les ordres étaient étonnements bien organisés lorsqu’il prenait la charge de ses hommes. A n’en pas douter, Kars était à la fois un redoutable guerrier et un meneur d’hommes. Laissant cependant libre court à son égo, il semblait aux anges d’avoir réussi cet exploit. Un point en moins, en soi.

Wirgo avait quant à lui passer la majeure partie de son temps dans sa cabine, à faire le tour de ses contacts de l’Empire des Démons. Il n’avait pas annoncé son arrivée ou celle de Rébéna, mais il s’était assuré de connaître l’état de la politique locale, ses alliés qui auraient péri ou fuit entre temps. Si sa prime officielle s’élevait dans le milieu hors-la-loi à 127.000.000 de Berrys, les avis de recherche à son nom sur l’Empire étaient du triple. Après tout son crime avait été de donner l’espoir à une partie des habitants qu’ils pouvaient quitter les lieux. Il n’avait été officiellement primé que quelques années plus tard, après son départ de Marijoa, montrant une nouvelle fois que les disparités politiques étaient parfois bloquées dans l’enceinte de certains pays.

- Nous allons nous diriger vers La Géhenne. Mes contacts m’ont indiqué que la salle de combat avait été déplacée en plein milieu de la Capitale de l’Empire. Autrefois, elle était quelque part dans les Landes, mais de toute évidence on n’est jamais mieux caché qu’au nez et à la barbe de l’ennemi.

Il espérait ne pas croiser la dirigeante de l’Empire des Démons, tant celle-ci pouvait être une plaie à gérer. En dehors de cela, si ses contacts se magnaient, il allait pouvoir arpenter les rues sans trop de problèmes. Il faudrait passer la douane dans tous les cas, même s’ils mettaient pied à terre par la campagne démoniaque.

- Etant donné que l’équipage ne va pas aborder l’île, va falloir que vous portiez l’gus, cheffe, fit Kars en mettant une main sur l’épaule de Wirgo. Après, j’peux tenter d’le lancer mais les eaux autour de l’Empire son toxiques à c’qui s’dit.

En effet, pour un humain ces lieux étaient semblables aux eaux du Styx. L’Enfer sur terre existait pour les hommes, mais les hommes-démons avaient une résistance naturelle aux toxines libérées ici. L’environnement les avait influencés au fur et à mesure des âges. Wirgo déglutit alors que l’île semblait encore bien loin. Il espérait que la Té Ra n’allait pas faire une folie qui le condamnerait à la mort. Au pire, ils pouvaient utiliser une barque spéciale, celle-là même qu’il avait utilisé avec sa femme pour quitter l’archipel.

Les Landes de la Mort étaient parsemés de gouffres aux vapeurs toxiques. Un seul arbre y poussait, dont le fruit pourri avait le goût d’un cadavre en décomposition. Un grand nombre de mouche y trouvait son compte. Quand les deux voyageurs en quête de la combattante pourraient apercevoir la Géhenne, dont l’architecture était composée de lignes droites et de bâtiments hauts, ils comprendraient que la sécurité était tout autre que celle évoquée par Wirgo du temps où il y habitait. Un demi-millier de gardes étaient présents autour des murailles qui s’élevaient autour de la ville principale, alors que des camps de réfugiés se trouvaient aux abords de la ville, là où les gaz toxiques n’avaient pas réclamé leurs droits.

- Ce sont principalement des humains et des hommes-animaux dans ces camps. Ils viennent des territoires conquis par Erika, à ce qu’on dit. Ils fuiraient les conflits de son Empire…

Une dure réalité pour des personnes qui se trouvaient dans une situation précaire. A présent, Rébéna allait devoir choisir : elle pouvait se perdre dans les campements autour de la ville, ou se diriger vers les gardes pour tenter de pénétrer dans la ville. La nuit n’était pas une excellente idée pour traverser, car les effectifs étaient plus que doublés à ce moment-là, et quelqu’un s’apercevrait sûrement d’une intrusion… Mais le jeu en valait peut-être la chandelle, si la Té Ra ne souhaitait pas entretenir de relations amicales avec ce Royaume.

Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2143
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Left_bar_bleue56/75[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Left_bar_bleue584/1250[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Empty_bar_bleue  (584/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Mar 31 Oct - 20:23



Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythesfeat MJ




Assise sur le bastingage, une main arrimé au hauban du mat d’artimon, la navarque de la Ligue Egéenne de Milon observé le ballet organisé et rythmé de cet équipage expérimenté qui agissait comme un unique corps afin d’animer de vie cette ensemble de bois qui roulait sur les flots. Un équipage d’élite était ainsi fait : chacun de ses membres était un globule à la fois rouge et blanc de la nef sur laquelle ils se trouvaient, comme si cette création humaine était un être organique de même chair et même sang qu’un véritable géant. La fierté de Kars se lisait sur son visage et la rousse ne pouvait que se féliciter d’avoir dans ses rangs un tel Hécatonchire. Il ferait la fierté de la Ligue et contribuerait à bâtir la légende de la fondation de cet empire thalossacratique qui devait duré au moins deux siècles et participer à refondé la géopolitique du Nouveau Monde sur de nouvelles bases. Si les plus éminents triérarques trouvaient leurs places parmi ce que l’on appelait les Hétaires, ou Hetairoi avec l’accent ancien et en tant que littéralement « compagnons » de la navarque, marqueraient les récits de l’épopée homérique qu’ils amorçaient, les trois Hécatonchires formeraient assurément les trois plus importants piliers de la puissance militaire de cette conquête. « Rébéna Thalassocratos » deviendrait-elle la divinité poliade de la nouvelle Akropolis d’ailleurs ? Phoenicia se voyait déjà en « Phoenicia Polias » pour sa part, mais ce genre d’aspect n’était pas dans les priorités de la guerrière qui avait justement des combats à remporter avant de s’intéresser à la forme sous laquelle son histoire formerait un héritage dans la civilisation hellène.

-Il va donc nous falloir éviter de trop attirer l’attention.

Bien qu’elle n’était pas spécialement au fait de la situation réelle de l’Impératrice des Démons, la navarque avait assez d’intérêt pour la géopolitique du Nouveau Monde pour connaître au moins de réputation cette femme soit disant terrifiante. Elle ferait peur à Erika Orato, voire certains disaient même qu’elles se seraient déjà affronté en duel. Bien entendus, les rumeurs sur les yonkous courraient les rues et il ne fallait pas prêtés fois à beaucoup d’entre elle… Néanmoins comme le disait l’Aréopagite Onassis qui avait formé sa dirigeante à la complexité politique, toute rumeur, même la plus mensongère, cache en son sein une parcelle de vérité. En l’occurrence, si de tels histoires circulaient au sujet de cette impératrice, il valait mieux éviter de sous-estimer les forces qu’elle était en mesure de mobiliser.

-Ce serait drôle à voir… Mais nous avons besoin de lui dans l’avenir, il s’est montré utile et tant qu’il a intérêt à rester avec nous il n’y a pas de raisons de douter de lui, alors malheureusement nous ne pourrons pas faire une telle expérience avec lui. Si nous avions un allié d’Hadès sous la main pour essayer, cela aurait pu être intéressant. Qui sait, cela pourrait donner des idées de choses à faire dans nos arènes.

Elle avait parler avec sincérité, n’ayant aucune raison de cacher ses intentions. C’était au prédateur de dicter sa vision et aux proies de s’y adapter après tout. En même temps, Wirgo pouvait voir là que celle avec qu’il avait érigé un accord comptait bien le tenir et lui faisait confiance pour l’instant, puisque ce qu’elle venait de dire à son sujet avait foi de « loyauté » dans un monde aussi instable que celui des arènes d’où ils provenaient tout deux.

Alors que la ville paraissait à l’horizon, les réflexions de la Té Ra se tournait sur la manière de pénétrer à l’intérieur des murailles épaisses de cette capitale impériale qui avait précédé l’impérialisme pirate et qui avait su résister à l’établissement du Gouvernement Mondial tout en étant la patrie d’origine de l’Invasion des Démons ayant secoués le monde il y a plus d’un millénaire. Mais concernant la manière de rejoindre la terre ferme, la Té Ra avait déjà une idée en tête.

-Monte sur mon dos et agrippe-toi à moi, ça va secouer. Tchuss Kars !

Révélant ses mains et pieds noirs de fluide offensif, Rébéna amorça par un puissant saut qui l’envoya dans les airs et lui permit ainsi de s’éloigner du vaisseau du Makram.

-Vol glorieux de la Valkyrie !

Le haki dans ses membres jaillit sous formes d’explosions continuelles qui propulsèrent ainsi la lutteuse, et l’homme sur son dos, telle une fusée en direction de la terre ferme et à plusieurs mètres au-dessus de la surface aqueuse. Stoppant les déflagrations en arrivant à une distance et vitesse suffisante, l’originaire d’Himitsu Shima prépara l’atterrissage en plaçant ses genoux contre sa poitrine, ses pieds dirigés vers l’avant. Déployant ses jambes brusquement en utilisant sa version du shigan pour s’enfoncer dans le sol, la terrible combattante freina instantanément cet atterrissage, l’énergie de l’impact se délivrant ainsi sous la forme d’une légère vague d’air qui balaya les alentours en soulevant les draps de certaines tentes des campements qu’elle avait visé.

-Bien, nous allons entrer par la voie normale, mais assurons nous de ne pas nous faire trop emmerder…

Encapuchonnée, couverte intégralement d’une cape qui masquait pour l’instant sa tenue, l’Alpha Predator remonta les campements jusqu’à un endroit de la muraille où il n’y aurait pas trop de gardes à surveiller la zone, sans qu’il n’y ait d’entrée visible dans le rempart à cet endroit, ce qui était la partie la plus importante avec le fait qu’il devait y avoir assez de populace dans le campement autour pour que ce qu’elle allait faire attire l’attention.

-Attendez-moi près de l’entrée officielle la plus proche, j’arrive tout de suite.

Une fois que Wirgo se serait éloigné, la rousse s’approcherait véritablement du mur après avoir essayer de capter l’attention des pauvres autour d’elle en se servant de son charisme naturel et d’échanges de regard intriguant. Levant sa main, bravant les mots qui pourraient être lâchés par les gardes sur la muraille, la Té Ra expulsa son haki de l’armement directement dans la muraille, de la même manière qu’un épéiste l’étendait sur son arme, afin de faire exploser la paroi de l’intérieur grâce à sa technique avancée. La détonation attirerait l’attention de tous : les soldats seraient mobilisés pour empêcher une intrusion des clandestins alors que ces derniers déferleraient pour essayer de profiter de cette brèche pour entrer dans la ville. Si la situation était telle que dépeinte par Wirgo, des migrants en quête d’espoir fuyant une contrée en guerre soumise à la tyrannie d’Erika, le flot de ces malheureux qui chercheraient à profiter de cette occasion serait important. Ainsi dès que les premiers d’entre eux arriveraient à son niveau pour tenter leur chance, Rébéna s’abaisserait et utiliserait son haki de l’observation pour slalomer entre les jambes dans la masse grouillante tandis que la cape qu’elle portait tomberait doucement sur le sol avant de se faire piétiner par la foule.

Rejoignant son guide du jour en dévoilant au passage la tenue qu’elle avait choisis de revêtir pour cette aventure dans l’Empire des Démons, l’originaire d’Himitsu Shima lui ferait signe d’avancé.

-M’est avis que les soldats vont être occupés et sous pressions, ce devrait être plus simple de passer les contrôle.

Ainsi, la demoiselle à la crinière flamboyante se présenterait à la douane en déposant aux gardes tout ce qu’elle avait sur elle : une épée clairement d’origine akropolitaine, une bourse contenant une centaine de millions de berrys, trois parchemins sur lesquelles se trouvaient des plans de bâtiments à construire ainsi qu’un livre visiblement religieux prêchant une divinité akropolitaine que le garde ne devait pas connaître.

-Khaîré. Je suis prêtresse d’un culte areia d’Akropolis. J’ai été missionné par l’architecte Dioclès Miltiade afin de soumettre à une certaine Dame Kurneg en son nom des propositions d’extensions pour sa demeure.

Brandissant le faux contrat, signé effectivement par Dioclès, Ephore de la Ligue et de la Compagnie Hellène des Indes Equatoriales, et par Rébéna elle-même qui avait inventé une signature pour la dénommée Dame Kurneg complétement fictive, la navarque attendrait la réaction du douanier. Elle pariait sur la panique de la situation pour que la pression psychologique pousse le douanier à ne pas vérifier qu’il existe effectivement une Kurneg parmi les habitantes de la ville, liste assurément longue. Le statut induit par le fait qu’il s’agisse d’une Dame pouvait également induire que retarder une messagère pourrait valoir des remontrances de la part de la noblesse ultérieurement. Tout du moins le plan était ainsi fait… Même si Rébéna avait pris le soin de se présenter comme issue d’un culte areia, donc d’un culte guerrier ce qui pour un connaisseur de la culture akropolitaine pouvait induire qu’il s’agissait en réalité bien d’une guerrière et non d’une simple messagère. Cela dérangeait en effet l’Alpha Predator de passer en mentant complétement. Se faire confisquer l'épée durant le temps de présence dans la cité faisait partie du plan de toute manière : Rébéna se battait généralement sans arme et cela aurait tendance à rassurer le garde sur le fait d'avoir bien effectuer son travail.



never-utopia


Techniques utilisées :

_________________
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2143
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Left_bar_bleue56/75[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Left_bar_bleue584/1250[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Empty_bar_bleue  (584/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Sam 17 Fév - 21:31



Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythesfeat MJ




[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Fpqw
Wirgo Waku Esposito

La stratégie semblait avoir parfaitement fonctionné et la terrifiante lionne s'était ainsi infiltrée dans la terrible capitale de l'Empire des Démons avec Wirgo qui l’a suivis quelques mètres en arrière. Et alors que les mètres défilés la guerrière comprenait de plus en plus à quel point cette île était exotique, même au sein du nouveau monde. C’est après quelques minutes et deux cents petits mètres parcourus que la Té Ra s’éclipsa dans une ruelle afin d’attendre que Wirgo la rejoigne et qu’ils se mettent d’accord sur la suite des événements. Ce dernier ne tarda donc pas à pivoter lui aussi dans la même ruelle.

-Comment avez-vous déclenchez toute cette agitation ? s’interrogeait le hors-la-loi.

-J’ai mes petites stratégies quand bien même on peut croire que je suis simplement une personne qui fonce dans le tas. Bon, je vous laisse me guider jusqu’au Fight Club du coin... Enfin retrouver vos contacts pour qu’ils nous guident jusque-là.

L’organisateur de combat qui avait été LE ponte du milieu sur le Nouveau Monde quelques années auparavant hocha alors la tête et partit en tête de cortège afin de rallier les quartiers à l’ouest de la Géhenne. Il était certain que l’architecture n’était pas à la hauteur des splendeurs d’Akropolis, néanmoins on ressentait pas moins tout l’héritage culturel et civilisationnel, l’identité du peuple des hommes-démons transpirant, suintant presque à travers la roche de ces étranges bâtiments qui tenaient plus des demeures d’un enfer que du paradis. Les cornes dressés sur leurs terres, les habitants de cette contrée étaient tout aussi singulier et on pouvait voir chez certains leur peau être comparable à une véritable roche. Parmi les quelques hommes-démons ayant tout perdu et continuant à se cacher dans la capitale, certains semblaient d’ailleurs même avoir des pustules rocheuses sur le visage.

-Qu’est-ce qu’ils ont ? s’interrogea-t-elle finalement.

-C’est la Peste des Roches, expliqua alors le criminel en continuant d’avancer. C’est une maladie lié à la mauvaise hygiène de vie et à la consommation de certaines matières organiques issues directement du sol de l’île… Ce sont les désespérés qui n’ont aucun autre moyen de survivre qui tente ce genre de choses idiotes lorsque la faim leur crève l’estomac. Ce n’est contagieux que si on gratte ou perce ces pustules et qu’ensuite il y a un contact cutané, mais comme elles sont durs comme de la pierre il n’y a quasiment aucun danger de contagion… On en verra certainement quelque uns aux Fight Club car certains des désespérés y travaille.

-Comme partout où il y a des combats clandestins
, releva l’originaire d’Himitsu Shima qui avait également grandit dans ce milieu et en connaissait tous les rouages.

Ce n’est que quelques mètres plus loin qu’une voix interrompit finalement l’avancée du binôme.



[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Cornu211
Selkis Hyrcane

-Bah alors patron, on est venu en personne ?

L’ancienne caporale de l’armée impériale démoniaque se tenait accoudé à un baril remplie d’une eau rouge, certainement puisée dans l'île et qui n’avait pas encore été débarrassé de ses composantes volcaniques. Selkis était un atout important pour la pègre dans La Géhenne, introduit dans les réseaux par Wirgo lui-même et qui vendait à l’occasion des informations. En effet, la descendante de la vieille lignée des Hyrcane, qui avait déjà fournit certains généraux à l’Empire plusieurs siècles auparavant, était actuellement l’une des membres de la garde de Nazra "la Putride", jouant un rôle de ministre principal, chancelière ou de Première Satrape en fonction des différentes appellations que l’on pouvait donner à son poste. Elle ne participait donc pas du tout aux combats au Fight Club mais faisait clairement partis des personnalités corrompus de la capitale qui contribuaient à détourner les soupçons vis-à-vis du site et à protéger le secret. Elle avait même été chargé d’enquêter quelques mois auparavant afin d’avoir des pistes sur cette localisation et bien entendue elle n’avait rapporté que des fausses pistes à Nazra.

-Salut Selkis. Pourrais-tu nous conduire jusqu’à la salle de combat ?

-Voici un petit remerciement
, ajouta Rébéna en sortant une liasse de plusieurs millions de berry.

-C’est si gentiment demandé, comment refuser ?

L’Hyrcane commença ainsi à diriger à son tour la petite troupe réduite numériquement jusqu’à s’enfoncer au plus profond du quartier nord. Ce n’était ni à la périphérie ni proche du centre. Le lieu était véritablement perdu au milieu d’habitations on ne peut plus banal. Rien n’indiquait que le bâtiment était différent. C’était bien une maison standard similaire à tant d’autres qui accueillait le passage vers ce Fight Club des Démons. La Té Ra, connaissant bien les pratiques des faubourgs d’Himitsu Shima, ne peina pas à observer à l’approche du bâtiment que la rue était parsemé de différents guetteurs qui se fondaient dans la masse mais qui observaient tant l’arrivée de potentiels indésirables, comme une troupe de soldats, que la porte qui donnait accès au lieu que la navarque souhaitait rejoindre. Ce genre de système était typique des pègres et mafias de milieu urbain et cela amusait la nébula de voir que les pratiques demeuraient universelles. Selkis salua un cornu qui patientait au bas du perron archaïque de la demeure, puis ouvrit la porte qui donnait sur deux autres hommes-démons qui fumaient abondamment le cigare dans un couloir rempli de vapeurs et fumées diverses. L’entrée et le salon étaient bien ceux d’une maison, assez particulière puisque plusieurs maisons de La Géhenne s’avéraient assez spartiates et certains meubles étaient étranges, faisant qu’une fouille standard ne remarquerait certainement pas grand-chose d’autres que la consommation de substances illégales des zigotos servant de videurs. Selkis conduisit finalement les deux étrangers jusqu’à la cave. C’était donc derrière un immense coffre que se cachait un couloir secret menant aux véritables tréfonds du bâtiment, la fameuse Salle de Combat qui se dévoila dans toute sa monstruosité à Wirgo et Rébéna. Les murs palpitaient, des tuyaux qui étaient visiblement des vaisseaux sanguins massif parsemés l’espace et des sortes de visages organiques cornus étaient surmontés de ce qui ressemblait à des cœurs, mi-cristallins mi-vasculaires. Cette pièce semblait venir tout droit de Dread Urbur, l'île organique mystérieuse aussi crainte que dégoutante.




never-utopia

_________________
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2143
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Left_bar_bleue56/75[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Left_bar_bleue584/1250[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Empty_bar_bleue  (584/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Sam 17 Fév - 22:21



Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythesfeat MJ





[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Cornu117[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Lutteu10
Pence Pilator “le Déchiqueteur”, Zirdogg Lertyg
Mercenaire du Nouveau Monde natif de La Géhenne, Membre du Red Lotus Combat Club

Rébéna fronçait les sourcils. Alors que Selkis et Wirgo réglaient quelques affaires, couverts par le bruit de l’ambiance qui régnait ici-bas dans cette immense pièce ciselée dans les chairs de Dread Urbur, la Té Ra analysait le combat qui avait lieu dans l’arène actuellement. Clairement, l’Homme-Démon semblait davantage tourmenter sadiquement son adversaire que de l’affronter corps et âmes. Il prenait plaisir à faire souffrir le pauvre malheureux qui était clairement en difficulté. Le vieil homme se défendait plutôt bien pour son âge, tenir le niveau en dépit du vieillissement étant tout aussi dur que de progresser… Mais surtout cet homme lui rappelait quelque chose. Si sa mémoire était bonne, il avait déjà combattu plusieurs fois à la Salle de Combat d’Himitsu Shima avant de s’en aller pour tenter sa chance sur le Nouveau Monde, à Gamble Island de ce qu’elle avait compris à l’époque. Zirdug ? Zirdag ? Quelque chose comme cela… Il y avait des chances dans de tels conditions qu’il fasse partie du Red Lotus Combat Club de Koguryo, en tout cas d’après ce qu’elle comprenait du rassemblement d’anciens d’Himitsu Shima que semblait être le noyau de cet équipage particulier, hybride de piraterie et de combats clandestins.

-Il est temps de crever !

La langue pointu de Pence passa sur ses lèvres avant qu’il n’enfonce son poing dans le ventre du Lertyg. Le sang gicla tandis que l’intestin du perdant commençait à sortir de son corps. Entaillé profondément et gravement par le coup du Déchiqueteur, Zirdogg vit flou tandis que le tranchant de la main de son bourreau vint s’abattre sur sa tempe. Le corps du lutteur né à Dressrosa et ayant fait ses armes au Colisée Corrida chuta sur le côté et s’écrasa sur le sol pulsatile après avoir déjà rendu l’âme. Le Pilator dressa son bras droit vers le ciel tandis que la foule hurlait de satisfaction fasse à ce massacre. Enfin.. La foule. Comparé à la Salle de Combat d’Himitsu Shima ou à l’Amphithéatrion, cela tenait plus d’une petite salle de concert de quartier que d’un grand festival. Il ne devait pas y avoir plus de cent ou deux cents personnes sur les lieux. Se frayant un chemin dans la masse, la rousse écouta les discussions et glana quelques informations au passage.

-Combien des mecs de cette Koguryo sont encore en vie ?

-Aucune idée. Je sais juste que les gars de Lubü vont les démolir.

-C’était plus intéressant quand Koguryo avait affrontée Lubü
, commençait un autre fidèle du Fight Club un peu plus loin. Il y avait du challenge, c’était spectaculaire. Là c’est un simple passage à tabac en soit.

Les autres remarques glanés ici et là allaient dans le sens de ces quelques phrases, bien que moins précises que celles-ci. Grâce à cela, Rébéna ne savait peut-être pas comment les événements s’étaient déroulés mais elle avait une petite idée de ce qui s’était passé. Koguryo avait tenter d’affronter Ganishka Lubü et avait visiblement perdu. Il fallait dire que ce mercenaire avait une sacrée réputation et que la prime qui trainait sur les avis de recherche à son sujet montrait clairement qu’il faisait partis des combattants les plus dangereux de la pègre. Il pouvait certainement même donner du fil à retordre à Konan en combat singulier. Même si elle avait été défaite, le fait que Koguryo était parvenu à lui tenir tête et à avoir un combat intéressant contre indiquait clairement que cette dernière était une combattante d’exception. Cela fut finalement confirmé par Wirgo qui arriva derrière elle.

-Leur cheffe, celle que tu cherches, a vraiment une grosse réputation dans le milieu actuel des combats du Nouveau Monde. Ce n’est pas tout le monde qui peut affronter Ganishka Lubü dans un arène… et si elle a vraiment remporté les New World Underground Fighting Playoffs je comprend ton intérêt pour elle.

Les Playoffs n’étaient pas quelque chose de très connu en dehors du milieu des réseaux de combats clandestins, mais il s’agissait d’un prestigieux tournoi secret rassemblant les meilleurs combattants de la « saison » afin de déterminer le meilleur combattant clandestin de l’année. L’emporter signifier être considéré au-dessus de tous les autres du milieu, en quelque sorte être le champion du monde des Salles de Combat et autres Fight Clubs. Bien entendu, si un tel champion, comme Ganishka Lubü qui l’avait remporté plusieurs fois, quittait les réseaux, il ne pouvait plus y participait et laisser la place vacante que se disputaient les concurrents aux Playoffs suivant.  

-Je vais continuer à me renseigner pour voir où Lubü pourrait les retenir captif, continua de lui murmurer à l’oreille l’Organisateur.

La navarque fronça à nouveau les sourcils et fit non de la tête. Attentive à tout ce qui se passait, elle avait en effet observé les mouvements de l’équipe en charge du Fight Club et ils semblaient amener les « victimes » de Pence Pilator, dont le nom avait été crié par l’annonceur suite à sa victoire, depuis un des couloirs menant certainement aux loges ou en tout cas aux pièces réservés aux combattants. Etant donné le bâtiment standardisé servant à camoufler les activités, il était logique que les seuls lieux réservés aux staffs puissent servir à certains activités comme la détention de prisonniers. Vu la dangerosité de Lubü, nul doute après tout qu’il soit parvenu à prendre le contrôle des lieux sans grand soucis et que tous voient les avantages qu’il y a à se soumettre et collaborer avec une telle figure, une ancienne légende du milieu qui plus ait.

-Restez ici, je m’en charge, lâcha finalement l’ancienne championne d’Himitsu Shima en se dirigeant vers le dit couloir.

Deux agents de sécurité, si on pouvait appeler cela comme ça dans la pègre, lui barrèrent bien entendu la route.

-Les coulisses sont interdit aux specta…

Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase que les crânes des deux individus s’entrecognèrent, la chose ne se démarquant pas alors que Pence commençait un nouveau massacre dans l’arène sous de nouveaux cris d’excitations. Cela fait, Rébéna disparut, laissant Wirgo commencer à suer à grosses gouttes, ce dernier se demandant ce qui se passerait si les autres membres du staff se rendaient compte que deux des leurs avaient été mis dans cet état.



never-utopia

_________________
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2143
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Left_bar_bleue56/75[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Left_bar_bleue584/1250[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Empty_bar_bleue  (584/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Sam 17 Fév - 23:27



Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythesfeat MJ





[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] 00ava151[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] 00ava148
Brock Barner, Jane Robinson
Membres du Red Lotus Combat Club

Un corps traversa la porte blindé d’acier. L’homme-démon roula sur le sol, les yeux révulsés. Un cri de surprise d’échappa des deux fiers combattants qui étaient enchaînés dans une cage dans la pièce. Une silhouette traversa les restes fumant de l’épaisse plaque métallique qui scellait les lieux. Sa crinière rouge flottait dans la fumée tandis que son regard observait la minable brute qui avait pensé faire le poids face à elle. C’était pourtant Ancus Rufus, un tueur à gage recherché pour 89.620.000B par la Marine et qui avait survécu à plusieurs rencontres avec des membres de l’Alliance des Chasseurs de Primes, échappant même au célèbre tontatta Oreo Nabisco.

-Qui êtes-vous ? balança Jane en remuant alors qu’elle était enchaîné dos à dos avec Brock.

-Attends … siffla la montagne de muscle en plissant le visage, comme si ça l’aidait à reconnaître la personne en face de lui.

Un sourire gagna le visage de la Té Ra qui tombait sur des personnes qui véritablement indiquait le lien avec Koguryo. Brock Barner était un ancien mafieux devenu mercenaire sur le Nouveau Monde avant de finalement rejoindre les réseaux de combats clandestins. Attiré par la Salle de Combat d’Himitsu Shima, Brock y pris ses aises à la Salle de Combat jusqu’à prendre en affection plusieurs de ses camarades sur place. La Té Ra ne l’avait pas croisé souvent, puisqu’il était arrivé quand Konan avait pris le pouvoir sur l’île, mais la figure de ce vieux briscard n’était pas passé inaperçu même pour elle. Concernant Jane, c’était une ancienne colonelle de la base G-5 de la Marine prétendant avoir le même arrière-grand-père que l'amiral Mark Robinson. Connue pour les punitions sévères qu'elle infligeait aux mousses dont elle se chargeait de la formation, elle fut chassée de la Marine et devint une des figures dominantes de la Salle de Combat d'Himitsu Shima, que Rébéna avait vaincu à plusieurs reprise.

Brock sursauta presque en reconnaissant finalement leur sauveuse. Elle n’avait pas grandit ou trop changé, il émanait encore d’elle un charisme royal ainsi et surtout qu’une intense pression indiquant clairement à ceux qui réagissaient à l’instinct que s’en prendre à elle s’était se condamner à une mort douloureuse… Ce que venait de découvrir Ancus Rufus en plongeant instantanément dans l’inconscience au premier coup.

-KASSANDRA !

-La Caynéghys… Cela faisait longtemps…
ajouta la blonde aux cicatrices innombrables.

-Je m’appelle Rébéna désormais… Où est Koguryo ?

-Elle a été « transférés » un peu plus tôt dans la journée. Lubü quant à lui est partis hier, donc on a le champ libre a priori. On en sait pas plus
, affirma le Barner tandis qu’à la seule force de son Brise-Pression la navarque réduisait en éclats la chaîne de titane qui entravait les deux combattants expérimentés.

-Tu vas vraiment nous aidés ? Tu es une solitaire pourtant, rétorqua la Robinson.

-Plus maintenant. Retrouvons Koguryo et vous intégrerez la Ligue.

-Comment tu comptes-t-y prendre ?
s’interrogea le mastodonte en récupérant sur l’homme-démon inconscient un cigare qu’il alluma.

-Je vais tirer les vers du nez au mec qui affronte les autres dans l’arène.

-Qui affronte… Tu veux dire qu’ils nous emmènent un par un faire face au Déchiqueteur ?
fulmina Jane. Il faut qu’on aille sauver Halirr tout de suite !

Les deux membres du Red Lotus Combat Club se précipitèrent ainsi droit vers la salle principale où ils avaient été capturés, impuissant face à la puissance écrasante de Lubü. Se contentant de marcher, la dirigeante de la Ligue Egéenne de Milon revint ainsi sur ses pas.



[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Cornu117[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] 00ava150
Pence Pilator “le Déchiqueteur”, Halirr
Primé à 200.000.000B, Membre du Red Lotus Combat Club

-Halirr ! beugla Jane à son disciple, à vrai dire le seul de ses divers disciples à supporter son caractère abominable.

Cet homme-poisson, né esclave à Marijoa, avait jadis participé aux jeux de la Terre Sainte, avant d’être vendu par le Dragon Céleste à un maître l’ayant conduit au Black Lotus de Gamble Island, puis à Himitsu Shima. Il était parvenu à convaincre les trois autres membres fondateur du Red Lotus Combat Club à partir pour le Black Lotus une fois qu’ils eurent comprit que le règne de Konan il valait mieux quitter la Salle de Combat. Et malgré cette vie de combat, tracé depuis sa naissance, le terrible héritier des Pilator ne faisait qu’une bouché de lui. C’était clairement actuellement le meilleur combattant clandestin de La Géhenne et il était devenu par-dessus le marché un mercenaire travaillant à la botte de Ganishka Lubü.

-Que faites-vous là ? Peu importe, vous allez assister à sa fin, puis après il ne restera que vous à tuer pour satisfaire mon appétit ! s’amusa Pence avant de donner un uppercut qui envoya au tapis celui dont le véritable nom était Halirrhotios.

Rébéna arriva à son tour, tandis que Wirgo dans l’assistance se préparait au spectacle qui allait se dérouler. Ayant pu observer la rousse triompher sans mal des meilleurs combattants d’Himitsu Shima quelques semaines plus tôt, il n’avait aucun doute sur ce qui allait arriver.

-Et toi là, le cornu qui bave ! Affronte-moi à la place.

Le Déchiqueteur s’arrêta et tourna la tête en arquant un sourcil. Il ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam cette nouvelle personne qui rejoignait l’équation. C’était certainement une membre des Red Lotus qui était venu secourir ses camarades mais n’était pas présent le fameux jour de la défaite de la capitaine.

-Tu crois pouvoir mieux t’en tirer ? Laisse-moi régler son compte à celui là et c’est ton tour après.

Se moquant bien de cette réponse, la Té Ra s’avança et mis au tapis avec un shigan à chaque main les deux individus qui cherchaient à l’empêcher d’accéder à l’aire de combat où leur champion se battait actuellement. La navarque attrapa ainsi en plein vol le poignet de Pence alors que ce dernier cherchait à frapper en pleine poitrine Halirr dont le visage tuméfié ne laissait apparaître aucune expression.

-Tu te prends pour qui salope ?!

-Si tu la ferme pas, je vais te démonter la gueule. Réponds à ma question et tu t’en tireras bien.


Se moquant bien des avertissements de cette nouvelle venue, le cornu chercha à utiliser les capacités de son art martial spécifique combiner à sa malédiction de fruit du démon avant de lacérer l’idiote qui l’interrompait. Pourtant son coup fut pleinement inefficace face au fluide offensif extrêmement résistant qui couvrait le bras de Rébéna. Cette dernière vint alors briser le bras du Pilator à l’aide de Raem, puis dessina un arc de cercle avec son pied, dépliant sa jambe pour aller frapper droit au visage du terrible combattant clandestin qui effectua directement un vol plané. Ce dernier se releva difficilement, titubant sous la douleur lancinante.

-Où as-tu envoyé Koguryo ? questionna Rébéna.

-Ferme ta gueule… siffla le mercenaire en cherchant à charger son adversaire.

Cette dernière ne sourcilla pas et attrapa simplement la gorge du mastodonte avec une poigne plus dure que le titane. Elle leva également son genou et vint exercer une pression abominable sur les bijoux de famille de son adversaire. La douleur devint directement insupportable et la grosse brute fut réduite à une pauvre chose sans défense face à cette torture.

-Où – est – elle ? demanda une ultime fois la lionne flamboyante en détachant bien chaque mot.

-On la mise sur le Franc Négrier pour essayer de la vendre comme esclave ailleurs, répondit finalement avec une voix fluette le terrible Pence.

Le regard de l’Alpha Predator se mit alors à transpercer de part en part sa proie. La fureur la gagnait progressivement. Comment avaient-ils osés ? Tous autant qu’ils étaient ? Faire ça à des combattants d’élite ? Les vaincus méritaient du respect s’ils avaient la puissance nécessaire et elle-même comptait bien honoré la gloire d’Hadès une fois qu’elle l’aurait renversé. Son courroux bouillonnait dans ses veines, un courroux qu’elle cherchait à contenir, en vain. Son genou vint finalement complétement broyer les bijoux de familles du primé à 200.000.000B, l’émasculant sur le coup, tandis que l’espace qui entourait la rousse sembla se torde et se distendre sous les pulsations de son cœur. Emanant du corps tremblant de rage de la championne d’Akropolis, une vague de haki doré explosa de manière incontrôlée, couvrant l’assistance et plongeant la majorité des gens présents dans les bras de Morphée, de l’écume blanche aux lèvres. Les autres défaillir malgré tout face à la puissance de la fureur impériale de la prédatrice suprême.

-Ta lignée s’arrête avec toi, connard.

À ces mots, elle donna un coup de tête droit dans le nez du Déchiqueteur qui, n’étant remis de la décharge de fluide du conquérant, plongea véritablement dans l’inconscient alors que des gerbes de sang jaillissaient de ses narines ratatinés.

-Dépêchons-nous de quitter cette ville et de retrouver Koguryo !




never-utopia

_________________
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2143
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Left_bar_bleue56/75[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Left_bar_bleue584/1250[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Empty_bar_bleue  (584/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Dim 18 Fév - 15:39



Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythesfeat MJ





Le vent crépitait alors que des bourrasques violentes soufflaient sur La Géhenne. Les roches de certaines des habitations semblaient émettre des étincelles tandis que les sols du gouffre où se trouvait la capitale démoniaque était couvert de fumées toxiques lourdes qui étaient habituelles. Certains les appelaient les Gaz géhenniens et aucun scientifique n’en avait encore découvert la source, le fond de ce gouffre où était retranché la cité des Hommes-Démons étant le seul lieu au monde les produisant. A cela s’ajoutait une étrange tempête de sable qui retombait sur la ville… ou plutôt des cendres volcaniques émises par les fameux geysers dans les Landes de la Mort entourant La Géhenne et qui venaient ici noyer la capitale d’un air définitivement difficile à respirer. Les locaux habitués et acclimatés à ces conditions avaient eux même masqué leurs visages de foulards ou autres masques et respirateurs. Mais pourtant, au milieu de tout cela, une personne courrait à toutes jambes dans les rues, se repérant au milieu du brouillard de cendres à l’aide de son fluide perceptif. Rébéna, la chevelure filant au vent et le visage exposé aux désagréments de La Géhenne, filait à pleine vitesse en direction de la porte par laquelle elle avait pénétré ici-bas. Brock, Jane et Wirgo, qui était porté par l’ancien mafieux puisque n’étant pas capable de suivre leur rythme, étaient un peu plus loin en arrière. Ils n’étaient pas en mesure de rester au niveau de la Té Ra qui était bien décider à arriver au Franc Négrier avant que ce dernier ne lève l’ancre. Elle avait un plan et elle savait qu’il fallait éviter les incidents avec les habitants de l’Empire des Démons pour continuer à présenter la Ligue au Gouvernement Mondial comme une menace moins agressive et véhémente que Hadès afin que ces affabulateurs arguant servir la justice et l’ordre ne favorise le renversement du yonkou plutôt que ne cherche à l’empêcher.

Les respirations de la navarque se faisaient de plus en plus lourd, mais même durant les moments où la toux grimpait dans sa gorge, elle ne défaillait pas. Ses bras continuait à se balancer à un rythme effrénés, accordés aux jambes qui étaient entrés dans une course indiquant bien que le temps était compté. Les murs et les gens défilaient, puis bientôt des toits car la rousse avait été contrainte de passer par-dessus des demeures, faisant du parkour pour escalader les rangés de maisons. Deux gardes maîtrisant le haki de l’observation tentèrent à un moment donné d’arrêter sa course, mais devinant elle-même leurs intentions, l’originaire d’Himitsu Shima vint leur offrir des coups de poings les mettant hors-jeu sans qu’ils n’aient le temps de savoir qui était leur agresseur. Roulant suite à un atterrissage, Rébéna manqua de cracher ses poumons et reprit sa course pour ne ralentir qu’en arrivant à l’endroit où elle s’était déjà faite contrôler plus tôt.

-Madame ?! Comment allez-vous ? Vous n’êtes pas d’ici vous devriez porter un de ces filtres à air, proposa l’un des douaniers au moment où elle se remit à tousser alors qu’elle se mettait dans la courte file d’attente pour quitter La Géhenne.

-Je n’ai pas le temps. Merci à vous.

Alors que le garde bredouilla quelques remarques pour essayer de la convaincre, la Té Ra passa le contrôle à toute vitesse et se remit à courir, sortant du gouffre aux fumées toxiques pour traversé une partie de la lande rocailleuse afin de se diriger droit vers le port le plus proche de la capitale. Toujours plongés dans les brumes de cendres volcaniques et traversant un bosquet pestilentiel de Cadaverica Mortellis et ses nuées de mouches, la rousse n’hésitait plus à se propulser à coup d’explosion de haki de l’armement avant d’atteindre au plus vite sa destination dans des bonds faramineux. Et finalement, le port se dévoila ainsi que sa forêt de mat. Reprenant enfin des respirations de manière posée, la lionne flamboyante s’approcha d’un responsable de l’administration afin de se renseigner.

-Le Franc Négrier est-il déjà partis ?

-Il devait partir il y a dix minutes, mais la tempête de cendres n’est pas propice pour prendre la mer. Il doit attendre encore un peu que la météo se calme. C’est votre chance si vous voulez commercer avec eux.

-Je vous remercie.


Avec un peu de chance, elle n’aurait pas à gagner du temps pour permettre à ses camarades d’arriver à leur tour.



[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] 002_2111

[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Pirate16
Korward “la Souricière”
Capitaine du Franc Négrier

-BANDE DE CLOPORTES ! CONTINUEZ À CHARGER CETTE CAMELOTE À BORD ! ET QUE CA SAUTE !

Alors que Korward donnait ses ordres, une femme à la tignasse rousse, les mains liés par une corde, encapuchonnée et le corps couvert de marques rouges, se présenta devant l’équipage de marins dégarnis et aux visages bouffis par des années d’exposition à des embruns toxiques des mers démoniaques.

-Qu’est ce qu’elle veut la jolie ?

-Maître Lubü m’envoie comme marchandise
, lâcha Rébéna avec un voix volontairement remplis d’une forme de tristesse.

Elle n’était pas en mesure d’afficher de la terreur, ne connaissant pas cette sensation, mais la tristesse devrait certainement indiqué aux malandrins esclavagistes qu’elle acceptait sa nouvelle condition d’esclave et regretter ce qui lui était arrivé.

-Chuuuuut ! s’empressa de lâcher Korward en s’approchant. Conduisez-là dans la cale avant que quelqu’un nous voit ! Heureusement qu’il y a encore cette brume ardente... Et tant qu’à faire punissez là car elle est en retard !

-Trois autres personnes vont encore arriver… On s’est perdu en route.

-Saleté de mercenaire à la noix, même pas foutu d’envoyer toute la marchandise en une fois
, pesta le négociant avant de cracher sur le sol.

Réduite à une condition d’esclave, la dirigeante de la Ligue Egéenne de Milon se laissa être monté sur le pont de la flûte, puis descendit jusque dans les profondeurs du vaisseau négrier qui depuis la récente abolition du commerce humain n’avait pas encore changé son nom. À la lumière d’une lanterne, les différentes cages se dévoilèrent, certaines habités par des hommes-démons, une partie étant de fiers cornus musclés là où d’autres étaient malingres, voire même malades de la Peste des Roches. La marchandise de qualité côtoyer celle qui risquait de ne pas survivre. Quelques humains normaux apparurent finalement et c’est dans une dernière cage en titane que se dessina l’objet de la quête de Rébéna, maintenu crucifié et saucissonné avec des chaînes en titane là où même les plus forts des autres esclaves n’avaient que des menottes.

[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Av110
Iojowatani "Ning" Koguryo “The Underground Martial Star”
Primée à 300.560.987B

L’Iojowatani ouvrit les yeux pour faire face à la lumière qui venait perturber les ténèbres ambiantes. Attachée à un poteau non loin, la Té Ra se tu encore tandis que le marin s’impatientait déjà.

-On a pas le droit de toucher à l’autre car elle est trop dangereuse, mais avec toi on va pouvoir se faire plaisir, ricana glauquement et perversement l’ignoble marin.

Finalement, il s’éclipsa, laissant dans l’obscurité totale toute la population de cette cale sans qu’aucune oreille de l’équipage ne puisse capter la conversation qui allait se jouer.

-Cela faisait longtemps Koguryo…

-Qui est-ce ? Ces voix me rappelle quelque chose
, répliqua la martialiste en parlant de la voix sonore mais également celle que l’on percevait avec le haki.

-Voyons, c’est toi qui m’a demandé de faire équipe jadis et tu ne reconnais même pas celle que tu voulais comme partenaire à Himitsu Shima.

L’Iojowatani écarquilla alors les yeux et l’émotion la gagna. Un soulagement et une certaine joie. Sa situation était précaire et on pouvait peut être percevoir sa défaite comme une humiliation, mais Koguryo s’était relevé de moments plus difficiles, comme la fois où Rébéna elle-même l’avait mise hors d’état de nuire avec facilité sous le regard de toute la Salle de Combat. Finalement, après tant d’années, la seule invincible combattante d’Himitsu Shima revenait vers elle pour accepter son offre. Les choses avaient bien entendu énormément changer, mais la situation se prêtait à une collaboration.

-Et comment t’es tu retrouvée ici Kassandra ?

-C’est Rébéna Té Ra mon nom maintenant. Je ne voulais pas laissé à ce vieux opportuniste l’honneur d’avoir choisit mon nom… Eh bien je suis là pour te tirer de ta position.

-Tu as un plan j’imagine ?

-Brock, Jane et quelqu’un qui m’a aidé vont pas tarder à nous rejoindre. Une fois que le navire aura levé l’ancre, je profiterai du fait qu’ils ne me mettent que des liens minables pour me libérer et nous libérer. Nous n’aurons plus qu’à prendre le contrôle du navire pour quitter l’Empire des Démons sans que les autorités gouvernementales ne se rendent compte de rien.


Un sourire en coin illumina le visage de la Ning.

-Je te reconnais bien là. Mais pourquoi cherchais-tu à me retrouver ? Tu as ta Ligue maintenant si j’ai bien suivis ce qui se disait dans le milieu et suite à l’affaire de Dressrosa… D’ailleurs félicitation pour avoir battu Zang Thalassa.

-Félicitation à toi pour toutes les compétitions que tu as remporté dans le milieu durant ces dernières années. Tu es assurément l’une des plus puissantes combattantes des combats clandestins et il s’avère que j’ai besoin des meilleurs pour établir mon futur empire… Après avoir fait face à Charlotte à Himitsu Shima, je me suis décider à accepter le passé et à renouer avec certaines personnes que j’avais repoussée… Koguryo, j’aimerais que tu devienne l’une de mes bras-droits, une Hécatonchire. Avec toi et ton Red Lotus Combat Club au sein de la Ligue, nous représenterons encore plus le croisement de tout les milieux de combats. La grande championne des combats clandestins côtoyant certains des plus grands noms de la gladiature ainsi que des nébulas ayant marqués le Nouveau Monde de leur empreinte.

-C’est une sacrée proposition… Il me faut laisser le temps d’y réfléchir.


La lumière perça à nouveau les ténèbres et une voix s’éleva.

-J’espère que vous êtes les derniers retardataires de la marchandise, on va plus tarder à s’en aller, répliqua le marin qui conduisait Jane, Brock et Wirgo jusque dans une cage à côté de Rébéna.



never-utopia

_________________
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2143
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Left_bar_bleue56/75[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Left_bar_bleue584/1250[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Empty_bar_bleue  (584/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Dim 18 Fév - 17:11



Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythesfeat MJ




[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] Av110
Iojowatani "Ning" Koguryo “The Underground Martial Star”
Primée à 300.560.987B

Le navire était bercé par les vents brutaux de l’Empire des Démons, mais la nef avait quitté depuis deux bonnes heures les flots houleux de l’Archipel des Démons, cœur palpitant de cette nation infernale. Le navire penchait d’un côté et de l’autre face aux vagues déferlantes qui se fracassaient sur la coque en cèdre kalhatien. Ironie de la vie, ce dernier avait été bâtit dans les chantiers de l’Arsenal Egéen et vendu à un marchand qui fut lui-même contraint de le revendre quand il fit faillite. Et c’est face au fléau hellène que l’équipage de l’embarcation nommée actuellement Franc Négrier allait disparaître au cours d’un dernier voyage. Alors que le quart du soir s’afférait aux manœuvres, la Té Ra déploya sa force pour faire sauter sans peine ses menottes avant de briser les cages qui l’entourait. Elle se retrouva devant Koguryo qui était tout aussi entravée qu’un prisonnier transférer à Impel Down pour y être enfermé au niveau 6, celui dont Kars Makram l’Hécatonchire s’était justement évadé grâce à Erwin Dog. Faisant déferler dans ses doigts le fluide offensif, aussi bien maîtriser que ceux des yonkous, l’Alpha Predator arracha les chaînes de titane qui saucissonnaient la martialiste. Différents sceaux et attaches se dévoilaient alors, placé en des endroits qui empêchaient la combattante clandestine à se libérer elle-même même en faisant appel à son propre haki avancé. Des aiguilles semblaient même avoir été enfoncés dans sa chair afin de bloquer des flux d’énergie par l’acuponcture et ainsi réduire la circulation des haki de l’armement et de l’observation dans le corps. Peut-être une malédiction était lié à cela, à moins qu’il s’agisse d’un style de combat exotique spécifiquement anti-haki. En tout cas, une fois la majorité de ses entraves supprimés, Koguryo enroba ses mains et pieds d’une aura de haki et vint broyer les derniers obstacles à sa libération de l’intérieur grâce cette puissance intrinsèque. La croix sur laquelle elle était crucifié se désagrégea d’elle-même face à ce flux couplé aux ondes de hasshoken que manipulait la terrifiante combattant face à laquelle peu de défenses étaient en mesure de résister.

Ce fut au tour de Brock, Jane, Wirgo ainsi que tout les autres prisonniers destinés à l’esclavage d’être libérés par les deux femmes qui ne tarderaient pas à se mettre en action pour renverser la vapeur. Le vent soufflait intensément, la houle était puissante, cela se ressentait jusque dans les membrures du navire qui tremblaient par moment face à la virulence des éléments. C’était un moment important pour attaquer. Logiquement, le quart devait renforcé d’une autre partie de l’équipage afin de pouvoir faire face aux menaces qu’impliquaient de tels conditions, rendant leur vigilance moindre pour ce qui concernait autre chose que la navigation et le maintien du cap du navire. Restait à savoir comment gérer ces marins brigands qui versaient dans l’illégalité puisque l’esclavage avait été interdit dans le territoire gouvernementale par la Rêverie de 1507, en dehors des Dragons Célestes.

-Koguryo, occupons nous de ceux qui sont sur le pont supérieur. Vous autres chargez-vous de ceux qui sont au repos, qu’ils se détendent ou dorment en attendant de relayer le quart en activité, proposa Rébéna à la lumière d’une torche allumé pour l’occasion afin de briser les ténèbres de la cale.

-Faisons comme ça. Tu es prête ? demanda la combattante clandestine issus d’une glorieuse lignée de yokozunas et qui semblait bien décider à se remettre d’aplomb avec une victoire.

Rébéna hocha la tête et les deux femmes s’élancèrent, traversant les planches de bois comme si ce n’était que du beurre et apparaissant ainsi dans le ciel, au milieu des mats, entre les voiles et les éclairs qui déchiquetaient le ciel.




Retombant sur un marin impressionnant physiquement, la navarque l’envoya d’un coup de poing directement dans la mer. Se retournant pour se préparer à foncer sur un autre adversaire, la rousse décida d’arrêter son mouvement et d’observer son ancienne camarade agir. Cette dernière semblait avoir besoin de passer ses nerfs et de se venger des traitements qu’elle avait subi. Si elle ne pouvait pas mettre la main sur Ganishka Lubü, ces marins corrompus faisaient une excellente cible également. Koguryo enchaina les sorus et geppous à un rythme ahurissant, enchaînant deux adversaire en un instant.

-Rokushiki : Kamisori Cube.

Se mettant à tournoyer tout autour du plus puissant membre de l’équipage de la « Souricière », un ancien mercenaire du Nouveau Monde en contact avec plusieurs anciens confrères et raison du choix de cette embarcation pour le transport de la marchandise, la guerrière au croisement des cultures de Wa, de Ka et de Sa dessinait un dôme par ses images rémanentes, ne laissant aucune idée de l’angle d’attaque qu’elle utiliserait.

-Ryusoken : Ryu no Kagizume.

Rébéna en avait déjà entendu parlé mais ne l’avait jamais vu en action. Il s’agissait de l’attaque emblématique du Ryusoken avec une prise à trois « doigts », dessinant en vérité des serres de dragons. La puissance de l’assaut réduisit en miette la cage thoracique du mercenaire retraité qui passa de vie à trépas quand les ondes du hassoken qui accompagnaient l’attaque vinrent frapper son cœur. Koguryo sembla pourtant insatisfaite et secoua son avant-bras avant d’adressé quelques mots de frustration à Rébéna.

-Ce n’est pas assez puissant… C’est à cause de la fracture de mon radius issu de mon dual avec Ganishka Lubü. C’était assez rigolo d’ailleurs car nous sommes tous les deux ressortis avec cette même blessure.

Disparaissant à nouveau en un soru surclassant même ceux de la plupart des membres du Cipher Pol 9, elle révéla à quel point elle était passé maîtresse dans les deux techniques du Rokushiki qu’elle connaissait grâce à sa technique suivante, une nouvelle fois issu d’un art martial différent.

-Jao-Kun Do : Shen Yu.

Utilisant le geppou et le soru avec différentes parties de sa propre jambe, la Iojowatani créait des images rémanentes de ladite jambe, reproduisant le style des martialistes longues-jambes grâce au rokushiki. Le coup de pied vint ainsi guillotiné, pour ainsi dire, la tête d’un autre marin qui s’écroula en passant par-dessus le bastingage pour disparaître dans les eaux tonitruantes du Nouveau Monde. Esquivant une attaque d’un brigand désespéré, celle qui dévoilait les raisons de son surnom par sa large gamme de connaissance en armes martiaux diverses se mit à faire un tour complet sur elle-même.

-Muay Boran : Spinning Back Fist.

Le coup de poing retourné, si efficace au corps à corps qu’il était même interdit dans certaines boxes pieds-poings de compétition, vint enfoncer dans sa propre gorge la pomme d’Adam du connard qui avait amené Rébéna dans la cale. S’élançant vers un autre ennemi, Koguryo fit un petit saut et utilisa alors le geppou sur ses deux pieds pour monter en l’air, puis le geppou avec les deux mains afin d’envoyer tout le reste du corps vers le haut, comme pour essayer de se mettre en poirier dans le vide. Puis la combattante ferma les deux poings, frappe l’air avec deux geppous pour se propulser vers l’ennemi tout en ramenant ses genoux repliés sur sa poitrine pour venir percuter telle une masse le visage de l’ennemi, si possible.

-Joshi Puroresu : Void Double Knee Strike.

Elle continua en enchainant les autres marins, montant même attaquer les gabiers, en attrapant un à la cheville pour le balancer dans le vide, fracassant le crâne d’un autre. Chaque mouvement venait à bout d’un de ces adversaires, mais cela était bien attendu avec une telle championne du combat en action. Ce qui rendait la chose véritablement intéressant s’était de voir la maîtrise technique assez ahurissante de la Iojowatani. Elle n’excellait certainement pas dans tous les arts martiaux qu’elle employait ici les uns après les autres, mais le fait qu’elle maîtrise les bases de chacun et arrivent à en reproduire à partir d’autres arts martiaux, comme le Rokushiki, démontrait que cette combattante avait un style de combat plus qu’efficace. Si dans certains arts du spectacles on pouvait séparé la note artistique et la note technique, en matière de combat Koguryo devait être ce qui se faisait de mieux dans la note technique. Chaque geste était précis, réfléchis, intégré à une maîtrise corporelle qui n’égalait pas un style pur de maîtrise de son propre corps mais qui était comparable. Grimaçant quand la douleur des ecchymoses couvrant sa jambe droite la lancèrent, l’Underground Martial Star se tourna Korward, le capitaine, qui tremblait comme une feuille sur le gaillard d’avant.

-Laissez-moi en vie et je sous aiderai. Je sais comment…

-… Mutôryû : Raimei Hakke.


Ayant recouvert son poing de son aura de haki de l’armement, Koguryo sembla se téléporter littéralement de l’autre côté de Korward, atterrissant sur le mat de beaupré, le poing en avant, signifiant qu’elle avait attaqué. Cette technique similaire au slash des épéistes était d’une brutalité incroyable et Korward ne sentit qu’une puissance écrasante déformé son visage, le haki de l’armement venir s’infiltrer dans son crâne pour finalement faire exploser sa cervelle, son crâne s’ouvrant littéralement suite à l’assaut. Le trépas du capitaine fut suivis de l’arrivée sur le pont du navire du reste des hommes-démons qui venaient de s’emparer du navire.




-Que fait-on maintenant ? interrogea l’un d’eux qui se démarquait de la masse.

-Ce navire est à vous. Devenez pirates et vivez votre liberté, répondit simplement la rousse.

Alors que ceux dont le destin venait entièrement de basculer fêter avec joie cette délivrance, Rébéna s’approcha de Koguryo qui malaxait les différentes blessures importantes qu’elle avait reçu dans son duel avec Lubü.

-Alors ? Alors, toi qui a remportée deux fois la Dead End Race, quatre fois des Davy Back Fight, cinq fois le New World Central Fighting Tournament, trois fois les New World Underground Fighting Playoffs selon Wirgo et qui détient actuellement le International Wrestling Grand Prix... Es-tu prête à me suivre ?

-Beaucoup de temps à passer Kassandra… Je ne sais pas si je peux te faire confiance…

-Tu veux devenir plus forte toi aussi non… Alors j’ai quelque chose à te proposer… Je te montrerai que tu peux croire en mon projet et dans les combats de la Ligue une fois que nous serons arrivé à Agnôstos… Libre à toi de devenir la plus puissante, d’essayer de me vaincre. C’est le principe même de la Ligue… Mais surtout, rejoins-nous, et tu seras sans égale…


À ces mots, l’originaire d’Himitsu Shima sortit quelque chose de la bourse, qu’elle transportait à sa ceinture depuis le début de cette aventure. Ce n’était pas n’importe quelle trésor… C’était le zoan mythique du Hræsvelg.

[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] 00159

-Je pourrais le faire gagner dans un tournoi, mais je sais que tu as toujours voulu un zoan mythique et personne ne mérite davantage de repousser les limites d’un tel pouvoir.

Les yeux de Koguryo semblèrent sourirent, offrant d’une certaine manière sa réponse face à cette proposition.



never-utopia

_________________
[Présent] Les légendes s'écrivent à la même encre que les mythes [Pv : Rébéna] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: