Derniers sujets

[Présent] La Bataille de Ghordalu : L'Automne de la Féodalité (feat Sakuga Keigo)parMaître-Jeu
Hier à 22:30
Incubateurs prêts [Animation]parMaître-Jeu
Hier à 19:20
Quêtes par PalierparHeika Seihen
Hier à 19:12
Dorian Karmon [Notations]parDorian Karmon
Hier à 18:42
[Présent] Récoltons les Fruits de notre dur labeurparDorian Karmon
Hier à 18:40
Sakuga Keigo [Notation]parSakuga Keigo
Mar 23 Avr 2024 - 22:45
Demande de progression dans le Nouveau MondeparSakuga Keigo
Mar 23 Avr 2024 - 10:36
Tops Sites ! parSakuga Keigo
Lun 22 Avr 2024 - 13:46
Création d'une boutiqueparRébéna Té Ra
Dim 21 Avr 2024 - 14:30
Le Deal du moment : -54%
Smartphone 6.5″ OPPO Reno4 Pro 5G 256Go Noir
Voir le deal
182 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi
Jericho D. Dharma
Maiden from Hell
Jericho D. Dharma
Messages : 260
Race : Humaine
Équipage : Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue45/75[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue189/500[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (189/500)
Berrys: 61.814.568.000 B
Sam 2 Sep 2023 - 16:57
Please my love look at me
I fear I’m gonna go crazy.
Bonjour, c'est encore moi

Ft MJ



Dis Patoune, tu crois que j’ai fait une bêtise?

La verte était allongée dans son lit à regarder le plafond en se remémorant l’état dans lequel elle avait laissé la base militaire gouvernementale sur Calm Belt. Il n’y avait pas encore eu d’écho à propos d’une quelconque prime, ce qui l’étonnait un peu, mais la pirate avait attribué ça aux méfaits de l’administration. Tout prenait toujours trop de temps quand ça devait passer par douze personnes de grades, bureaux et localisations différents. Si elle en avait eu envie, elle aurait probablement pu attaquer trois ou quatres autres sites majeurs de la marine avant que ses actes soient même transmis et publicisés, ce qui était assez idiot quand on y réfléchissait. Avant de penser à une prime, est ce que l’information ne devait pas au moins être passée? Ou alors elle ratait des morceaux, ce n’était pas comme si elle connaissait vraiment le fonctionnement du gouvernement de toute façon.

Je ne sais pas.

La boule de poil, actuellement écrasée dans un espèce de panier matelassé n’avait pas participé à l’assaut, mais en avait entendu un résumé approximatif fait par sa comparse humaine. Un résumé qui l’avait laissée abasourdie par la bêtise crasse de la pirate, mais un résumé tout de même.

Je veux dire, je me suis un peu laissée emporter, je voulais leur faire un peu peur, éventuellement avoir une petite prime pour voir si Lulu réagissait et m’appelait… et puis l’instant d’après, je tirais un navire de guerre dans le bâtiment et je commençais à le broyer!

Mh mh.

Tu m’écoutes?

Pas vraiment.

La répartie laissa la pirate silencieuse un instant. Elle essayait de se confier, de trouver quelqu’un à qui parler de ses doutes, et c’est comme ça que la prédatrice lui répondait. Elle aurait dû s’y attendre de la part d’un animal dont l’empathie était proche du zéro, mais c’était tout de même vexant.

Bon, tu sais ce que je vais faire?

Me laisser aller dévorer la colonie d’humains que tu voulais dégager de l’île juste à côté?

C’est la quatrième fois que tu demandes, la réponse est toujours non. Non, je vais retourner sur cette base militaire!

Pour finir le travail?

Non, pour M’EXCUSER. Je voulais juste leur faire un peu peur, résultat ils ont sûrement eu des morts, en plus des dégâts matériels. Du coup si je répare un peu tout et que je m’occupe des blessés, peut-être qu’il me pardonneront?

La boule de poil se retourna sur le ventre avant de s’étirer et se lever, dévisageant la médecin. Elle était naïve, mais quand même, à ce point? Si les humains qu’elle avait attaqué avait la moitié d’un cerveau, ils ne seraient certainement pas aussi facile à convaincre que ça…

Probablement pas.

Non, probablement pas, mais si je le fais pas maintenant, ça aura aucun sens. Et puis c’est toujours mieux que rien.

La Vorinclex contempla un instant l’humaine avant de se désintéresser de la conversation. De toute évidence, elle ne parviendrait pas à la faire changer d’avis ou prendre conscience de quoi que ce soit. Si elle voulait se mettre en danger, c’était son choix.

L’îlot quitta les flots d’East Blue pour entamer son nouveau trajet approximatif vers la base militaire visitée précédemment. En espérant qu’elle ne mettrait pas trop de temps à la trouver, et surtout, qu’elle ne serait pas accueillie trop avec violence.


tag + tag + tag










_________________
A Maiden in Love - A Part of Something Bigger - Toxic Love
Jericho D. Dharma
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 533

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue0/0[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue0/0[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 5 Sep 2023 - 19:11


[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  490550Kitakawa

D’une carrière de supernova assez discrète, mais fonctionnelle, c’est assez naturellement que la demoiselle eut accès au rang de Shichibukai en dépit de son jeune âge, celle-ci ayant à peine 20 ans. Jugée repoussante et menaçante, cette petite dame n'en était pas moins adorable. Devenue pirate à cause des garçons qui se moquaient d'elle, et qu'elle avait découpés au bout de quelques jours, elle offrait tout l'argent qu'elle possédait aux pauvres des îles de son trajet. À tel point que ses membres d'équipage devaient parfois l'obliger à s'arrêter, quitte à l'attacher au mât... La seule chose qui puisse rendre cette demoiselle réellement agressive étant sa supposée laideur, qui est un sujet tabou. Quiconque l'énonce s'exposerait à de sévères coupures...

Pour autant son équipage s’avère être relativement mixte, malgré les difficultés que la demoiselle puisse avoir avec certains hommes.

    - L’île des femmes hein ? J’ai entendu dire que Tenshi Taya, leur impératrice avait refusé un poste de Corsaire, mais elle est absente depuis un certain temps. Malgré tout elle n’attaquait pas le G7, je me demande pourquoi cette base a donc subis une telle attaque.


Elle avait été envoyée par le Gouvernement aux abords de la base du G7 afin de surveiller les lieux le temps que les réparations d’usage soient effectuées. Depuis elle migrait entre le G7 et l’île des femmes afin de négocier une sorte de trêve durant cette période d’attente. C’est ainsi qu’elle apprit l’absence de l’impératrice et le fait que les amazones n’avaient pas agis contre le Q.G. gouvernemental. Par ailleurs, elle put acquérir deux Yudas afin de tirer son navire, les deux monstres marins qu’elle avait choisis pour tirer son navire n’avaient pas tenu le voyage.

Son navire arborait deux paires de ciseaux croisées en guise de figure de proue. Lorsque Jericho arriverait, elle verrait ledit navire amarrer aux abords du G7 en pleine reconstruction, tandis que Kaminoke se trouvait sur sa figure de proue, son équipage s’affairant sur le navire.


_________________
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Jericho D. Dharma
Maiden from Hell
Jericho D. Dharma
Messages : 260
Race : Humaine
Équipage : Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue45/75[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue189/500[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (189/500)
Berrys: 61.814.568.000 B
Mer 6 Sep 2023 - 15:05
Please my love look at me
I fear I’m gonna go crazy.
Bonjour, c'est encore moi!

Ft MJ



La verte n’était pas navigatrice, et cela s’était facilement vu lors de son trajet. Elle pouvait éviter les intempéries sans trop de problèmes en montant au-dessus des nuages, mais retrouver son chemin sans un Eternal Pos… En fait, elle se maudissait un peu de ne pas avoir pensé à en acheter sur Amazon Lily, ça aurait grandement simplifié la chose. En fait, est-ce qu'ils en vendaient même? Peut-être qu’elle passerait sur l’île après avoir fini ses affaires, juste pour voir. La pirate n’avait pas eu le temps de voir grand chose, mais peut-être que ça intéresserait Lucina de voir les environs un jour ou l’autre?

Pour passer brièvement sur les vrais soucis du trajet, la médecin avait du estimer environ d’où Jiva et elle étaient parties de Grand Line, tenter de se rappeler leur direction, le temps de vol, le tout jusqu’à voir une tâche noire à l’horizon, prier qu’il s’agisse bien de l’île qu’elle cherchait, être déçue en découvrant qu’il ne s’agissait que d’une sorte de gros rocher inhabité qui sortait de l’eau, essayer de déterminer où elle était, finir par trouver, se tromper, quand même tomber sur Amazon Lily par un coup du sort improbable mais bienvenu et, au final, se rappeler qu’il suffisait de suivre la direction du fleuve de l’île quelques heures pour finir par tomber sur l’avant-poste gouvernemental. Le trajet total avait pris un temps non négligeable, quelque part entre deux et trois jours à une allure pourtant relativement soutenue. Elle avait pris le temps de se reposer bien sûr, mais tout de même.

Enfin, l’important était là, la base militaire était enfin sous ses yeux, aussi gondolée que quand elle l’avait quitté quelques jours plus tôt. Des semaines peut-être maintenant? Probablement pas, mais le temps était parfois légèrement flou pour la pirate. De ce qu’elle pouvait voir depuis le ciel, la base paraissait tout de même bien mouvementée, est ce qu’elle était déjà repérée ou est ce qu’il s’agissait d’une coincidence? Peut-être que c’était juste normal, c’était dur de savoir quand elle n’était de toute manière venue qu’une seule fois. Ce qui était certain, c’est qu’en contrebas, devant la porte utilisée par les gens normaux, il y avait un navire stationné, probablement pour s’assurer qu’aucun individu mal intentionné ne pénètre les lieux en ces temps difficiles. Quelque chose qui ne s’appliquait de toute évidence pas à elle puisqu’elle n’était pas mal intentionnée.

Le soupçon d’un doute la traversa pourtant alors qu’elle allait descendre en plein milieu de la base militaire avec un grand sourire. Le groupement risquait de ne pas beaucoup apprécier sa présence si elle débarquait comme ça de but en blanc, si? Ils allaient probablement tenter de la descendre, et même si la pirate ne s’inquiétait pas trop de ce côté là, ils risquaient aussi de ne rien vouloir écouter et de refuser toute aide qu’elle proposerait, ce qui était nettement plus gênant. Du coup, il valait peut-être mieux s’annoncer, non?

Bon, Patoune, tu viens avec moi, mais c’est important, tu ne manges PERSONNE si je ne t’en donne pas l’ordre, d’accord?

Encore?

Oui encore, mais on est pas là pour causer un incident diplomatique. Ce serait dommage que je vienne m’excuser et qu’on empire les choses parce que tu as décidé de boulotter un soldat dans un coin.

Ils ont qu’à pas être comestibles.

Patoune…

Bon d’accord…

Merci Patoune.

La boule de poil grimpa sur son épaule alors que la verte se laissait tomber dans le vide tête la première depuis le ponton de son ilôt resté dans le ciel. Cette sensation de chute libre, l’air qui sifflait contre son visage et ses tympans, ses bras étendus qui lui donnaient la vague impression d’être un oiseau, c’était un de ses petits plaisirs que de sauter ainsi, sachant pertinemment que son fruit lui permettait de ne prendre aucun risque dans l’affaire.

Descendant ainsi, le soleil dans le dos et l’animal sur elle, elle rattrapa sa chute en cours de route, découvrant un navire curieusement décoré, mais dont elle était catégorique: il n’appartenait pas à la marine. Ou alors les haut-gradés avaient le droit de customiser leur bâtiment comme ils voulaient? C’était un peu bizarre, mais pourquoi pas. Remontant tout doucement le long de la coque sans un bruit, s’assurant du regard et de l’ouïe pour s’assurer qu’elle n’était pas vue, ou au moins que personne ne se précipitait vers elle, elle laissa sa tête dépasser du pont pour regarder un peu ce qui se passait. Elle avait entendu les pas de l’équipage, qui visiblement était bien occupé, ainsi que la respiration d’une personne à l’avant, immobile ou presque, et était bien déterminée à l’identifier. Deux tresses, une marinière violette… Ça lui disait quelque chose, mais sans plus. Au moins, elle était à peu près certaine qu’il s’agissait de la capitaine du navire, sa respiration étant trop stable pour un possible souffrant du mal de mer.

Elle s’éleva soudainement, se trouvant ainsi sûrement repérée par n’importe qui regardant dans sa direction, pour se placer aussi vite que possible dans le dos de la propriétaire du bâtiment, pointant un index près de la joue droite de celle-ci, juste hors de son champ de vision théorique.

Bouh!

Lorsque celle-ci se retournerait, elle pourrait sans mal découvrir la pirate, flottant à une dizaine de centimètres du sol, rigolant de sa blague si celle-ci fonctionnait, ou l’air déconfit dans le cas contraire. L’animal sur son épaule en revanche, semblait imperturbable, mais faisait de son mieux pour paraître innocent, léchant une de ses pattes pour la passer sur son œil droit. Rien de plus normal en ce bel après-midi, non?

" Dites, je veux pas déranger mais je peux rentrer? Il faudrait que j'aille m'excuser d'avoir cassé leur base et leur filer un coup de main pour réparer histoire de me faire pardonner."

tag + tag + tag



_________________
A Maiden in Love - A Part of Something Bigger - Toxic Love
Jericho D. Dharma
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 533

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue0/0[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue0/0[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 20 Sep 2023 - 8:18


[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  490550Kitakawa

S’occupant d’égaliser sa frange du mieux qu’elle pouvait en quelques coups de ciseaux, Kaminoke était plus qu’occuper à réaliser cette tâche complexe. Son équipage vivait cette mission assez tranquillement. En vérité, le plus difficile avait été le trajet. Le retour se passerait mieux grâce aux Yudas présents.

Néanmoins, face à la main qui la toucha sans prévenir, ce ne fut pas tant le geste qui surprit le plus la demoiselle, mais bien le visage de la personne ! Elle aurait surement eut un simple sursaut en voyant qu’il s’agissait d’un de ses camarades, mais en remarquant qu’il s’agissait d’un autre visage elle ne put s’empêcher de crier un grand coup, levant les bras au ciel tandis que ses yeux sortaient de sa tête et sa langue de sa bouche !



Hurlant un bon coup, elle poserait la main sur son cœur et reprendrait lentement son souffle.

    - J’ai eu si peur, on a pas idée de faire ça aux gens, tu voulais que j’ai une attaque ou quoi ?


Par la suite elle tendrait davantage l’oreille sur ce que disait la demoiselle, puis haussa un sourcil. Que voulait-elle réparer ? Et de quoi parlait-elle ? Puis d’un coup ses yeux s’illuminèrent comme pourvu de véritables étoiles !

Attrapant les deux mains de Jericho elle commencerait alors à sauter de joie, tandis que son équipage était arrivé d’abord armé puis baissa les armes en voyant la réaction de leur capitaine.

    - Wouw Wouw Wouw !! Je savais que tu étais incroyable quand ils ont raconté ce que tu avais fait à leur base. En plus tu peux voler comme ça sans raison ? Tu pourrais me l’apprendre ? J’ai déjà vu des gens faire ça avec des objets !


Souriante, comme si elle venait de tomber sur une personne dont elle était déjà fan !

    - Comment tu t’appelles du coup ?


L’équipage semblait abasourdi par la réaction de leur capitaine, frappant leur main sur leur front sans se poser davantage de question. Leur capitaine avait toujours des réactions plus étranges les unes que les autres, à se demander comment était-elle devenue corsaire…. Tandis qu’elle sautillaitencore avec Jericho.



_________________
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Jericho D. Dharma
Maiden from Hell
Jericho D. Dharma
Messages : 260
Race : Humaine
Équipage : Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue45/75[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue189/500[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (189/500)
Berrys: 61.814.568.000 B
Mer 20 Sep 2023 - 19:22
Please my love look at me
I fear I’m gonna go crazy.
Bonjour, c'est encore moi

Ft MJ



Le sourire hilare de la verte face à la réussite de sa blague digne d’une adolescente dans la cour de récréation se crispa rapidement, avant de se déformer en une vague grimace de douleur lorsque la victime de sa plaisanterie innocente se mit à hurler. Avec les années, elle avait fini par s’habituer à l’idée de toute entendre de manière exagérée, sachant pertinemment qu’elle ne pouvait pas y faire grand chose, mais ça ne voulait pas dire que les cris soudains, surtout aussi forts et rapprochés étaient agréables.

Le cri s’apaisa rapidement, à la grande satisfaction de la médecin qui pu constater qu’effectivement, la jeune femme semblait avoir été plus que choquée par la surprise, ce qui lui fît se sentir vaguement coupable. Elle ne pensait pas que sa blague ferait autant d’effet, et elle ne comptait certainement pas faire faire un arrêt cardiaque à la jeune femme, quand bien même elle savait effectuer les gestes de premiers secours. Penaude, elle s’excusa.

Euh… ben non… Je voulais pas faire peur, juste surprendre… Désolée…

Et si au début, la pseudo-écolière parut ne pas réagir aux mots de la pirate, son expression s’illumina soudainement avant de saisir les mains d’une Jericho confuse qui devait bien avouer ne pas vraiment comprendre la situation soudaine. D’un côté, elle entendait dans son dos le bruit du métal qui quittait le bois, de mains sur le cuir de poignées, bref, d’un équipage qui s’armait pour défendre sa capitaine. De l’autre, ladite capitaine avait l’air excitée comme une puce sans une once de malveillance ou de fausseté, et la pirate était trop fainéante, ou confiante, pour relâcher son observation et vérifier par elle-même. C’était aussi la beauté de la confiance aveugle et de la naïveté, ou son problème selon les points de vue.

Ça faisait quand même beaucoup de choses en très peu de temps, déjà pourquoi est-ce que la verte avait l’impression d’être félicitée pour sa bêtise? La jeune femme en face d’elle était du côté de la marine non? Elle aurait dû la sermonner logiquement? A la place, elle avait l’air surprise, mais admirative… Et puis, lui apprendre à voler, ça allait être compliqué… Hésitante, timide presque, elle finit par répondre alors que son cerveau tournait à plein régime. Les grosses lunettes, les tresses, la marinière, elle l’avait déjà vue, mais où?

Je… euh, je crois pas? Enfin, on peut pas apprendre un fruit du démon à quelqu’un…

Soudainement moins sûre d’elle, elle ajouta timidement un “Si?” à petite voix, comme pour entendre l’autre parti confirmer que non, effectivement, ça allait être compliqué.

Pour les objets, je sais faire aussi, mais c’est pareil, ça va être compliqué… Je crois que le type qui était en charge de la base quand je l’ai cassé sait le faire par contre, tu pourrais lui demander? Sinon, j’ai entendu dire que si tu tapes vite des pieds quand tu sautes, ça permet de rester en l’air… mais c’est pas vraiment voler du coup. Et j’ai pas testé, donc je peux pas dire si ça marche.

Elle laissait ses bras balloter au rythme de l’espèce de danse de joie qu’effectuait la jeune femme, peu certaine de combien de temps celle-ci allait continuer ou si c’était normal. Le bruit de la chair contre la chair lui fit tourner la tête, découvrant un équipage visiblement consterné face aux actes de leur capitaine, et, en un sens, cela rassura la verte. Ce n’était pas juste elle qui trouvait la situation bizarre, c’était bien général. La pauvre jeune femme devait avoir deux ou trois fils mal connectés là-haut, quelque chose pour laquelle la médecin ne pouvait malheureusement rien si ce n’est être gentille et compréhensive. Au moins, son nom elle pouvait y répondre alors que la lumière s’allumait enfin dans sa tête.

Je suis Jericho. Jericho D. Dharma. Tu es…

Elle continua sa phrase prudemment, comme pour tâter le terrain, ou au moins essayer de ne pas vexer son interlocutrice si elle se trompait de nom.

Kaminoke, c’est ça? La Corsaire? Je me trompe pas?

Un papier quitta le phare avant de descendre droit dans la main de Jericho, qui vérifia ses dires en contemplant le portrait, puis le visage de sa vis-à-vis.

Nan, c’est ça, j’ai bon. Enfin, t’es plus mignonne que sur ton vieil avis de recherche… J’espère que le mien sera pas aussi raté, ce serait dommage…

Enfin, il fallait bien avouer que l’avis en question datait d’il y a plus d’un an, la corsaire avait eu le temps de changer en autant de temps. Peut-être qu’il était exact à l’époque et simplement plus à jour? Peu importait, il fallait avouer que le portrait dressé n’était pas flatteur pour la jeune femme. Probable que celle-ci l’avait mal pris d’ailleurs, ça aurait été le cas de la verte en tout cas. Il fallait qu’elle voit si elle avait moyen de profiter de l’occasion pour poser pour son avis de recherche, histoire d’être présentable. En demandant poliment après avoir réparé la base peut-être? D’ailleurs en parlant de ça…

Si ça te dérange pas, tu peux les prévenir à l’intérieur que j’arrive? Avec des intentions pacifiques hein, comme je disais, je voulais les aider à réparer pour m’excuser…

Ah et euh, si ça te gêne pas, je veux bien que tu m’attendes, je voulais te parler, j’avais même prévu d’aller te chercher! Du coup, c’est une sacrée coïncidence que tu sois là haha.


Si la Corsaire avait l’obligeance de s'exécuter, la pirate la remercierai avant de s’envoler par dessus les murs de la base. Dans le cas contraire, elle laisserai échapper un petit “Ah” déçu avant d’au moins demander la raison de ce refus. Après tout, peut-être qu’il y avait une bonne raison?


tag + tag + tag




Pour la remarque sur la télékinésie du "gérant de la base", cf fin de conquête (comme pas de PNJ officiel ni de défense, j'avais mis un marine qui utilisait la télékinésie sur ses épées comme style de combat)

_________________
A Maiden in Love - A Part of Something Bigger - Toxic Love
Jericho D. Dharma
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 533

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue0/0[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue0/0[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 14 Oct 2023 - 15:05


[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  490550Kitakawa

Les réponses de Jericho aux demandes abracadabrantes de Kaminoke firent la Corsaire affichée une mine triste. Malgré tout, elle prit chaque information qui fut dispensée par Jericho. Elle pouvait potentiellement marcher dans les airs ou faire léviter ses ciseaux ?

Néanmoins, elle ne tiqua point lorsque la demoiselle mentionna le fait qu’elle ait « cassé la base ». Bien au contraire, la demoiselle semblait ne point avoir perdu sa joie constante qui vint s’intensifier lorsque Jericho se présenta.

Au rythme de cette danse ondulante, ses bras onduleraient de mieux en mieux, avec une souplesse déconcertante, comme si aucune articulation ou muscle n’y existaient. Comme s’ils avaient toujours été aussi souples que des cheveux.

Des cheveux.

Les mains de La Moche étaient devenues de véritable peigne et transformèrent de suite les mains de la Dharma en cheveux, de là en avançant juste ses mains dans la « chevelure-main » de Jericho, Kaminoke pourrait franchir les bras de Jercho de front et transformer le tout en cheveux.

Un grand sourire aux lèvres, elle tirerait sa langue d’une longueur tombant presque au-dessus de la poitrine.

    - Oui, c’est moi Kaminoke Katukna et toi Jericho D. Dharma, la nouvelle primée à 78 millions de berrys !


Toute souriante, Kaminoke ne semblait pas voir la demoiselle comme une ennemie dangereuse, sans doute car elle ne voyait que peu de monde sous ce spectre. Elle n’était pas naïve pur autant, mais bercée par une malédiction bien trop avantageuse dans son quotidien. Tout ce qu’elle touchait se transformait en cheveux inutilisables. Dès l’instant où elle arrêta sa danse avec Jericho, celle-ci pourrait constater l’absence totale de réponse venant de ses bras ou ses mains selon ce qui l’avait touché.

    - Je suis très heureuse que tu sois venue te rendre par toi-même je n’y croyais pas. En plus si c’est doubler d’excuses c’est encore mieux. Tu préfères Impel Down ou Hell’s Gate niveau prison ? Je pense que c’est négociable vu ta prime.


Rougissant légèrement elle se gratterait la tête avec ce qui semblait être une aire de ciseau sortie de nulle part.

    - D’habitude je coupe les cheveux après la transformation pour que la perte soit définitive, mais comme tu as complimenté mon avis de recherche… Je vais t’épargner ce traitement. Mes camarades ont ton avis de recherche si tu veux le voir avant d’aller dans la base.
Dirait Kaminoke avant qu’un de ses hommes ne le lui emmène.


    - Question bête, mais pourquoi avoir attaquer cet endroit isolé et quasiment abandonné par le Gouvernement ?





Kaminoke - Lvl 35 - Kushi Kushi no mi / Paramecia du peigne

_________________
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Jericho D. Dharma
Maiden from Hell
Jericho D. Dharma
Messages : 260
Race : Humaine
Équipage : Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue45/75[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue189/500[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (189/500)
Berrys: 61.814.568.000 B
Sam 14 Oct 2023 - 18:10
Please my love look at me
I fear I’m gonna go crazy.
Bonjour, c'est encore moi

Ft MJ



Il fallait reconnaître que la souplesse musculaire de la Corsaire était impressionnante. On aurait presque dit un poulpe qui agitait ses tentacules, sauf que c’était des bras… Noirs. Et lisses. Un peu comme des cheveux en fait. Et ça, en tant que médecin, la verte était positive, ce n’était pas une condition médicale, les membres des gens ne se transformaient pas comme par magie en cheveux sans raison. Donc c’était… une malédiction. Dans laquelle elle était déjà prise, au vu de ses bras eux-même transformés en une sorte de seconde chevelure verte similaire à celle qu’elle arborait, simplement taillée dans une forme de bras. La jeune femme regarda distraitement le tout, comme doucement étonnée. Pas vraiment perturbée, juste… surprise, incertaine de la réalité des choses. Ça lui faisait tout drôle, un peu comme si elle n’avait plus de bras, ceux-ci ne répondant pas quand elle tenta de lever sa main gauche. C’était assez intéressant, et aussi un peu inquiétant, ça donnait l’impression d’une anesthésie locale, en beaucoup plus puissant. Et plus que la perte, probablement temporaire, de l’usage de ses bras, c’était la piqûre de la tromperie qui faisait mal. Elle était venue en toute bonne foi, avec sincérité pour s’excuser et essayer de repartir sur de bonnes bases. Elle avait été accueillie par une personne qu’elle espérait pouvoir se lier d’amitié, tout ça pour prendre un coup de couteau dans le dos.

Mais le vrai problème, ce n’était pas tant ce petit coup de poignard, après tout la jeune femme ne faisait que son travail, ni l’annonce de sa prime, que la verte pouvait se permettre de plus ou moins ignorer. Même si elle ignorait exactement combien de berrys il fallait pour être “un tant soit peu” connue de quelqu’un comme Lidy, puisqu’elle avait probablement son mot à dire dans la sélection des Corsaires, soixante-dix-huit millions était sans doute trop peu. La première étape serait certainement les trois cent millions? Non, il y avait deux mots qui avait frappé ses oreilles, deux mots qu’elle haïssait plus que tout au monde.

Impel. Down.

Sa respiration s’accéléra, suivi de son rythme cardiaque, son visage presque aussitôt inondé d’une vague rouge par le sang qui y était envoyé, une lueur folle parcourant son regard alors qu’elle perdait doucement le contrôle sur ses émotions et son pouvoir. Tout ce dont elle se rappelait, quelque part, c’est qu’il ne fallait pas tuer la corsaire, pour le moment. Elle ne savait pas, ce n’était pas sa faute, elle ne faisait que son travail. Ces mots résonnaient dans son esprit alors que le bâtiment s’agitait, le bois grinçant fortement, comme si chaque planche souhaitait se désolidariser des autres en une explosion qui enverrait tout l’équipage à l’eau.

Si la Corsaire tentait de faire quoi que ce soit, comme abattre la paire de ciseaux qu’elle avait dans les mains, la verte viendrait lui mettre un grand coup de tête avant de remonter ses jambes contre sa poitrine pour les détendre brusquement dans celle de la jeune femme qui lui faisait face. Autrement, c’est quand les tremblements du navire atteindraient leur apogée que la boule de poil sur l’épaule de la verte lui tapoterait doucement la tête avant de prendre la parole.

Si tu comptes tuer tout le monde, je peux les manger?

Les tremblements cesseraient aussitôt, la verte coupée dans son envie de massacre soudaine. La Vorinclex gardait sa petite tête velue sur les épaules et cela suffisait à ramener sa comparse à la réalité. Si elle détruisait tout, là, maintenant, tout espoir d’établir une relation cordiale avec la marine serait plus que compromis. Elle expira profondément en fixant la Corsaire, son pouvoir concentré sur les ciseaux de la jeune femme pour les immobiliser dans sa main avant de prendre la parole, d’une voix lente, mais aussi imposante qu’elle le pouvait. Si Kaminoke tentait d’attaquer, d’une façon ou d’une autre, la verte n’hésiterait pourtant pas à user de son pouvoir pour la forcer à se planter les ciseaux dans la gorge et à l’ouvrir d’un bout à l’autre, assurant sa mort.

Qu’on mette les choses au clair. Je ne suis pas venue “me rendre”. Je suis venu m’excuser. Je suis venue pour réparer la base. Je suis venue pour dire de me garder une place de Corsaire au chaud.

Et je ne retournerais… certainement… PAS. Dans cette… prison du démon. Plutôt crever. Plutôt passer ma vie sans amour. Plutôt déclarer la guerre au reste du monde.


Les derniers mots étaient crachés dans un mélange de haine et de terreur. La faire retourner dans cette tour? Même si Lucina lui demandait, elle ne le ferait pas.

J’espérais pouvoir avoir une bonne relation avec toi. Alors pour cette fois, je ne t’en tiens pas rigueur. On ne se connait pas, tu ne peux pas savoir ce que c’est la vraie peur. Mais ce sera l’unique fois.

Son visage s’était rapproché de celui de la jeune femme lors de cette tirade, assez proche pour que la Corsaire puisse sentir la chaleur du souffle de la médecin, qu’elle contemple le grain de folie au fond de son regard, et qu’elle sente, au fond d’elle, que là, maintenant, tout de suite, un faux mouvement, un mauvais mot, signifiait la mort. Qu’il y avait une ligne rouge à ne surtout pas franchir si elle voulait rester en vie et voir demain se lever.

Le visage de la verte recula soudainement alors que toute trace de colère disparaissait, remplacée par un sourire éclatant, comme si le coup de tonnerre précédent n’avait été qu’une illusion, aussi instable que la nouvelle primée.

Après tout, si les termes du poste de Corsaire me plaisent, on sera sûrement collègues un de ces jours, et ma mère m’a toujours dit que c’était important de bien s’entendre avec ses collègues.

C’était même pour ça que je voulais te voir, parce qu’à part Lidy, je ne vois pas trop qui est mieux placée qu’une Corsaire pour me dire en quoi ça consiste et les limites exactes de ta liberté. Enfin, c’était la deuxième raison, comme j’ai dit la première c’était surtout que je voulais te rencontrer pour apprendre à te connaître. Après tout, je suis sûre que toi et moi, on pourrait bien s'entendre...


Elle relâcha la pression intense qu’elle appliquait sur les ciseaux pour reprendre une dernière fois la parole.

Du coup, tu m’annonces, tu viens avec moi ou tu comptes essayer de me capturer? Si tu essayes…

Elle haussa les épaules d’un air moqueur, désignant le navire, puis la base. Le message était clair, en cas de conflit, il y avait plus en jeu que “juste” leurs deux vies.

Oh, et pour satisfaire ta curiosité, l’attaque était juste une coïncidence. J’étais avec une amie, elle a voulu qu’on vienne, ça a dégénéré un peu, j’ai arrêté quand je me suis rendu compte des soucis que ça risquait de poser, pour tout le monde d’ailleurs. Vous auriez eu une base militaire en moins, plein de morts, moi je me serais probablement fait ignorer de ma chérie pendant un moment… On aurait tous été perdants.


tag + tag + tag




Pour le navire qui tremble, je me suis basé sur le barème de Send:

Niveau 40: Massif (Plus ou moins un manoir/chateau)

Juste que plutôt que l'expédier d'un ensemble, ca agite ses composants comme pour les désolidariser les uns des autres.

Pour le coup des ciseaux, ils sont donc "fixés" en l'air. Si elle ne les lâche pas et qu'elle tente d'attaquer, Kaminoke devra se battre contre les ciseaux qui reviennent vers sa gorge (ce qui force indirectement un mouvement de son bras). Si elle les lâche et qu'elle attaque, c'est encore plus simple, il n'y a pas de résistance et les ciseaux filent vers sa gorge.

_________________
A Maiden in Love - A Part of Something Bigger - Toxic Love
Jericho D. Dharma
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 533

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue0/0[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue0/0[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 25 Jan 2024 - 7:56


[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  490550Kitakawa

La réaction de la demoiselle était tout à fait compréhensible, même si Kaminoke ne s’attendait point à une telle fulgurance dans le pouvoir de la verte. L’instant même, où son navire trembla, fut pour elle une véritable alerte la poussa à tenter une découpe immédiate de la chevelure de la paramécia. Néanmoins, la différence de niveau entre les deux femmes permettrait à Jericho de parer l’assaut en donnant un bon coup de crâne à la demoiselle, avant de déployer ses jambes dans un choc violent !

Kami manqua même de tomber du navire, étant donné que les deux femmes étaient alors à l’avant du navire, mais on pouvait noter que Jericho ne s’était point mue d’une persistante envie de tuer. La démonstration de son pouvoir tant dans la « maîtrise » des ciseaux de la Corsaire suffirait à montrer l’écart entre les jeunes femmes.

La coiffeuse savait son arsenal inefficace à distance et encore moins avec un pouvoir qui semblait agir sur les matériaux comme ses ciseaux, par exemple.

Malgré tout, le plus notable ne serait pas cela, mais bien les propos qu’elle employa par la suite.

    - Une corsaire en devenir ?


Kaminoke n’était pas nécessairement devenue grand corsaire grâce à sa puissance ou sa force, mais bien la perversité de son fruit du démon. Elle était capable de transformer le navire d’autrui en une chevelure et il allait s’en dire qu’un éveil de ce pouvoir s’avèrerait dangereux dans le futur. Une fois les navires transformés en cheveux, ne serait-ce que partiellement, ils rejoignaient irrémédiablement le fond des océans.

A cela s’ajoutait sa sournoiserie naturelle et ses « talents » de réflexion pour une pirate de Paradise.
Cependant, elle tiqua grandement lorsque la Jericho parla de « Lidy ».

    - Lidy Olsen ?
Tous les corsaires la connaissaient, puisqu’elle constituait l’un de leurs liens direct avec le Gouvernement, elle était sans doute celle que les corsaires aimaient avoir dans leur poche, plutôt que contre eux, en dépit de sa puissance.

    - Bien… Il est vrai que pour devenir corsaire il faut être un criminel à la base. Donc il n’est pas bizarre que tu es commis un tel crime. A dire vrai, ta prime est encore basse et tu dois sans doute ça à ta retenue lors de ta visite de cette base, en plus du fait qu’il s’agisse d’une base reculée. Je doute que tu intéresses immédiatement le Gouvernement, mais si ton pouvoir peut… manipuler toute chose, alors il ne te faudra pas une très grande prime pour attirer leur attention, mais uniquement une belle démonstration de puissance allant dans leur sens.


Cette première explication faite Kaminoke soufflerait un instant et regarderait son opposante de haut en bas.

    - Pour devenir corsaire, il suffit d’être un criminel de renom témoignant d’un intérêt positif ou neutre pour le Gouvernement. De là, ce dernier peut alors te faire une proposition ou l’envisager. Idéalement, il est mieux de clairement révéler un intérêt positif, je pense notamment à Akiko qui s’est révélée être une véritable pourfendeuse de révolutionnaire. Nous sommes devenues corsaires en même temps. Ca méthode était d’ailleurs plus simple que la mienne puisqu’elle « livrait » en quelque sorte des criminels… Dans son cas elle les éliminait juste, mais certains sont devenus corsaires en jouant les « pirates chasseurs de primes ».


Par la suite elle entrerait dans le vif du métier.

    - Notre rôle est principalement d’assurer les intérêts du Gouvernement quand il nous le demande. Nous ne réalisons pas toujours à 100% nos ordres, puisque nous avons davantage une obligation de «moyens » plutôt que de « résultats », certains corsaires se contentent parfois d’amocher un pirate qu’ils devaient capturer, quand d’autres se contentent de protéger les gouvernementaux présents. Le Gouvernement nous missionne et nous nous exécutons comme nous le pouvons. Le reste du temps, nous sommes des pirates ou des criminels variés, avec pour seule règle de ne pas nous attaquer au Gouvernement et ses représentants, cela mettrait notre place en danger.


Après avoir expliqué tout ce qu’elle savait la demoiselle regarderait son équipage  en leur faisant signe de temporiser la situation, signe qu’elle reconnaissait assez rapidement la supériorité de Jericho face à eux.  

    - Si tu souhaites devenir une corsaire… Et si j’ai bien compris ton pouvoir, peut-être que tu pourrais effectivement aider ces marines à reconstruire leur forteresse, tu seras bien plus rapide qu'eux. En contrepartie je pourrais toujours faire remonter ton wanted auprès de Lidy Olsen en faisant connaître tes intentions. Tu me suis ?
Dirait-elle en pointant du doigt la base.






Kaminoke - Lvl 35 - Kushi Kushi no mi / Paramecia du peigne

_________________
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Jericho D. Dharma
Maiden from Hell
Jericho D. Dharma
Messages : 260
Race : Humaine
Équipage : Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue45/75[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue189/500[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (189/500)
Berrys: 61.814.568.000 B
Ven 26 Jan 2024 - 9:36
Please my love look at me
I fear I’m gonna go crazy.
Bonjour, c'est encore moi

Ft MJ



Elle avait tenté de se défendre en prenant les devants, et la verte avait réagi en conséquence, faisant tout de même preuve d’une retenue suffisante pour ne pas simplement projeter la corsaire par-dessus bord, ce qui aurait probablement rompu les liens avec le gouvernement presque immédiatement. Sans parler qu’il est toujours plus difficile de se lier d’amitié avec un macchabée, sans problème mental du moins. Et si la médecin pouvait se targuer de quelque chose, c’est qu’elle n’avait pas de souci d’ordre psychologique. Ou du moins pas de gros.

Si elle avait pu, elle aurait probablement rattrapé elle-même la jeune femme mais, ironiquement, elle était toujours incapable d’exercer la moindre force dans ses bras encore transformés. C’était aussi ça, les conséquences des actions de la corsaire maudite des cheveux. Ou d’autre chose en rapport avec les cheveux, la pirate n’était pas tellement sûre, elle n’était pas spécialiste des fruits du démon après tout.

Ceci dit, la remarque de la médecin sur le poste de Corsaire fit tiquer sa vis-à-vis, qui finit par intégrer que, peut-être, la native de Water Seven ne venait PAS pour finir le travail, et avait effectivement des intentions pacifiques. Après tout, si elle souhaitait rejoindre les autres membre du corps shishibukai, il fallait bien qu’elle montre un tant soit peu d’amiabilité envers le gouvernement non?

Euh… Peut-être? Assez petite, des cheveux bleus qu’elle porte court? Elle m’a dit qu’elle était directrice de deux institutions et que c’est elle qui gère les Corsaires, entre autres choses. Elle avait l’air assez débordée ceci dit. Très gentille tout de même. Les gens qui aiment les animaux peuvent pas être de mauvaises personnes, c’est ce qu’on m’a toujours dit.

Et au vu de leur rencontre, Lidy aimait les animaux, même si l’inverse ne semblait pas tellement vrai. Ou plutôt, ils semblaient avoir peur d’elle? Pas que ça importait en l'occurrence. La bonne nouvelle, c’est que selon sa nouvelle future amie traîtresse maudite, avec une malédiction comme celle dont elle avait hérité, même une prime faible suffisait. Pas besoin d’aller jusqu’à trois cent millions ou plus, même si la verte n’était pas exactement sûr de combien représentait une prime “faible”. Cent millions, c’était probablement le minimum syndical non? En dessous, ça ne faisait probablement pas très sérieux, que ce soit pour le pirate ou le gouvernement. Il fallait au moins corriger un point, l’honnêteté et la transparence étant l’un des points principaux de la verte.

Je peux pas vraiment “tout” manipuler, mais un paquet de choses déjà. Et puis, il y a toujours des façons de contourner les règles, par exemple, je ne peux pas manipuler les humains mais…

Elle souleva doucement les chaussures de la Corsaire, comme pour la faire flotter un bref instant avant de la faire redescendre, pour lui montrer qu’il y avait bien des façons de faire. Un humain directement, elle ne pouvait pas, mais un humain indirectement en utilisant son environnement ou ses habits… C’était une autre affaire. Ça n’avait même strictement rien à voir.

La brune continua ses explications, qui finalement confirmaient qu’un Corsaire, c’était juste un pirate qui officiait pour le gouvernement à titre honorifique, et que pendant ce temps, le gouvernement, disons, fermait les yeux sur son passé. Temporairement et à titre exceptionnel bien sûr. Et à condition de ne pas continuer à faire n’importe quoi sur le côté, ou du moins pas en pleine lumière.

La partie intéressante ceci dit, c’est qu’ils étaient effectivement relativement libres, mis à part un appel occasionnel pour recevoir des ordres, et même là il s’agissait plus d’une “méthode” que d’un véritable appel au résultat. Tant qu’ils agissaient dans l’intérêt du gouvernement, leur façon de faire n’était pas regardée. Finalement, la seule autre règle, c’était de ne pas s’attaquer au Gouvernement, ce qui était… relativement logique. Ça serait probablement considéré comme une trahison, et ce n’était de toute façon pas le genre de la maison. Pas sans raison en tout cas.

Finalement, la Corsaire confirma qu’étonnament, un pouvoir capable de manipuler la matière à volonté était bien plus simple pour la construction que le travail manuel humain. Si elle aidait, la jeune femme s’engageait même à l’indiquer à Lidy, ce qui serait probablement plus simple que si elle souhaitait le faire elle-même. La verte s’imagina un instant débarquer là où les bureaux des Cipher Pol pour dire coucou à son amie, sachant pertinemment que si elle testait, les choses tourneraient au vinaigre extrêmement vite.

Le navire pénétra lentement dans la base, le commandant curieux s’approchant pour en apprendre la raison s’arrêtant soudainement en voyant la tignasse verte. Kaminoke s’empressa heureusement de désamorcer la situation, expliquant que la jeune femme venait avec des intentions pacifiques, visant visiblement le rôle de Corsaire également, et qu’elle avait l’air sincère, suffisamment pour la convaincre.

L’homme sembla peu convaincu, mais finit par accepter la chose. Il avait de toute manière déjà été vaincu une fois et il était peu probable qu’il puisse prendre sa revanche aussitôt, alors si la télékinésiste souhaitait aider… Il avait lui même vu le bâtiment de guerre fuser et s’exploser dans l’une des deux tours de la base et ne se faisait pas d’idée sur ce qui aurait pu se passer si la jeune femme avait souhaité les faire couler. Pour autant, il appela l’un de ses hommes, l’air fatigué et avec un plan dans la main. Un ingénieur visiblement, qui pourrait indiquer à la maudite où déplacer quel objet, puisqu’il était peu probable qu’y aller au petit bonheur la chance suffise.

Et effectivement, sa malédiction se révéla un précieux atout, la base se réassemblant presque d’elle-même sous les yeux médusés de certains des soldats qui voyaient les poutrelles de métal voler de part en part de la station gouvernementale. Tout ce qu’ils avaient à faire dans l’extrême majorité des cas, c’était simplement reconnecter les poutrelles entre elles, réduisant drastiquement le temps de reconstruction prévu à de simples heures, presque minutes, plutôt que jours. Si parler de base flambant neuve n’était pas tout à fait exact, il était inconcevable de se dire qu’à peine deux heures plus tôt, le bâtiment principal ressemblait tout au plus à une oeuvre d’art contemporaine sur la fragilité des matériaux.

Ceci dit, une question trottait dans la tête de la jeune femme, qui la posa tout innocemment.

Dites, si je la redétruis et reconstruit après, ça compte pour ma prime quand même? Ou alors comme je l’ai déjà fait une fois ça ne marche pas?

Elle réfléchit toute seule, finissant par arriver à la conclusion que non, maintenant qu’elle avait déjà détruit la base une fois, il était peu probable que recommencer, surtout sur la même base, continuerait de faire augmenter sa prime. Par principe, et se sentant un peu coupable, elle proposa également de jeter un oeil aux blessés, puisqu’elle était médecin, ce qui fit tiquer le commandant.

Vous… êtes médecin? Et vous blessez des gens quand même? Vous n’êtes pas censé prêter un serment ou quelque chose qui dit que vous êtes censé soigner, pas blesser?

Euh… Jamais entendu parler de ça?

Il me semblait que c’était obligatoire à la sortie d’école quand vous avez votre diplôme?

Ah ben ça explique alors. J’ai appris directement d’un médecin, je n’ai pas de diplôme.

L’homme se tût, visiblement peu convaincu. Finalement, il décida de laisser aux blessés le choix individuel d’être consultés par la jeune femme qui se prétendait médecin ou attendre des renforts gouvernementaux, qui incluerait des médecins diplômés, eux. Quelques hommes se présentèrent pourtant, que la jeune femme soigna au mieux, donnant quelques antalgiques à ceux qui en avaient besoin et faisant une attelle à l’un d’entre eux.

Finalement, c’est Kaminoke qui lui laissa ses coordonnées, en réponse à la proposition tranquille d’une tasse de thé. Preuve qu’elle avait confiance en la capacité de la verte à devenir sa collègue ou réponse positive à l’idée d’une amitié naissante, c’était difficile à dire…

tag + tag + tag




_________________
A Maiden in Love - A Part of Something Bigger - Toxic Love
Jericho D. Dharma
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 533

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue0/0[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Left_bar_bleue0/0[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 12 Fév 2024 - 8:17


[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  490550Kitakawa

La description que fit la verte de Lidy Olsen conforta Kaminoke dans le fait que cette femme connaissait bel et bien la double directrice de Cipher Pol. Ce fait était assez étonnant pour que la Corsaire le relève sans en faire cas. Discuter de cette Jericho serait chose plus aisée.

Par  la suite, la description plus précise des pouvoirs de la criminelle permettait à Kami de les comprendre davantage. Cette dernière en vint à supposer que le pouvoir n’agissait donc que sur les objets ou les choses non-vivantes.

Approchant le navire de l’intérieur de la base, la Corsaire offrit une entrée plus aisée à Jericho, la présentant comme une criminelle souhaitant s’excuser, tout en disant clairement :

    - Son désir semble être de devenir une Corsaire, alors voyons voir jusqu’où va cette motivation. Laissez la faire sous mon égide.


En se faisant guider par les intéressés la maudite psychique pourrait remodeler la base avec minutie.

    - Non, je doute que cela fasse chuter ta prime, il y a eu des blessés en toute logique et ça tu ne peux guère le « réparer ».  En revanche tu es en bonne voie avec les conseils que je t’ai donné, c’est certain.


L’intérêt de Jericho pour la médecine intéressant quelque peu Kaminoke qui dirait alors :

    - Tu devrais jouer sur ton savoir médicale et ce que tu peux apporter aux masses avec. Ça devrait être apprécié du peuple et mettra le Gouvernement dans de meilleures dispositions à t’accorder un poste de Corsaire. Un pouvoir et un intellect utile ne sont que de bons avantages pour un Corsaire, surtout quand on voit le peu d’humanité dont disposaient certains. Je parlerai de toi à Lidy.


Laissant un sourire franchir son visage, elle viendrait vers Jericho avec un peu de spray et un peigne en s’approchant avec l’air de vouloir coiffer ses « bras-cheveux ». De la elle passerait le peigne dans la chevelure tout en l’aspergeant de ce fameux « pschitt-pschitt », avant que ses bras ne retrouvent leur apparence normale.

    - Compliquer d’être efficace sans tes bras.


Par la suite elle lui donnerait ses coordonnées et conclurait ainsi :

    - J’aurais enfin une autre copine corsaire. Akiko n’est pas très présente et les deux groupies d’Abel sont inintéressantes… S’amouracher autant d’un homme… Bref. En tout cas ça me ferait plaisir de compter une alliée de plus parmi les Grands Corsaires ! Je pourrais t’inviter en « guest » sur des missions qui m’auront été confiées pour que toi aussi tu prouves au Gouvernement ta bonne foi, si le cœur t’en dit !


      La proposition était ouverte et la demoiselle aurait tout le temps de se décider à aider ou non Katukna Kaminoke.

        - En parlant d'amitié... Penses-tu que tes compétences de médecin te permettrait d'aider une personne à récupérer l'usage de ses membres ? Je m'explique... Je ne suis pas encore une Corsaire suffisamment reconnue pour ça... Et Nakata Fenice a laissé une mauvaise image de ce type de manœuvre. J'aimerais libérer l'ancienne Supernova Ojo Ariake, maudite du logia de la peinture, mais je suis face à deux problèmes : son chasseur l'a laissé dans un sale état et je pense qu'il faudrait l'appui de deux corsaires pour demander sa libération afin qu'elle rejoigne mon équipage. Si une fois Corsaire tu m'y aidais, je pense que nous serions un sacré trio au sein des Grands Corsaires, même si Ojo serait plutôt une membre d'équipage.


      [Conquête] Bonjour, c'est encore moi  887312Ojo
      Ariake Ojo, primée à 171 millions de berrys, emprisonnée cinquième étage d'Impel Down.


Kaminoke - Lvl 35 - Kushi Kushi no mi / Paramecia du peigne

_________________
[Conquête] Bonjour, c'est encore moi  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: