Derniers sujets

Création d'une boutiqueparRébéna Té Ra
Aujourd'hui à 14:30
[Conquête] - Premier pasparElyvia Belrain
Hier à 21:14
[Présent] - Trait d'union [Pv : Ligue]parRébéna Té Ra
Mar 16 Avr - 22:29
[FB] L'or Qui Déchante [FT : Rébéna Té Ra]parRébéna Té Ra
Mar 16 Avr - 21:12
Création d'une ArmeparAslan Moore
Mar 16 Avr - 16:02
Ellipse Ghetis Archer parGhetis Archer
Lun 15 Avr - 16:35
Tu veux que je sois le roi des pirates? [FB Feat Logan]parSuzuran Akira
Lun 15 Avr - 0:08
Tops Sites ! parSakuga Keigo
Dim 14 Avr - 12:47
Fate's CityparMaître-Jeu
Sam 13 Avr - 14:47
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Baskets Nike Air Huarache
64.99 € 129.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ]
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1104
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue60/75[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (60/75)
Expériences:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue799/1250[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (799/1250)
Berrys: 158.404.371.300 B
Lun 24 Juil - 2:04

Le cerveau et la pieuvre [1]


La nouvelle couverture de Lidy était à nouveau un travail qui avait demandé quelques jours de préparation. Heureusement, elle avait pu anticiper une future possibilité de changer de lieu. Là où la Dame Verte avait conscience à présent que la Maison LePain était liée à l’affaire, Lidy sentait que sa piste était d’une toute autre nature. Elle pensait qu’en effet, il s’agissait d’une couverture pour MIND. D’une manière ou d’une autre, Lida Asya avait réussi à trouver un moyen de masquer son organisation secrète grâce à une entreprise conçue à l’origine en 1490, là où l’enquête sur Dario avait commencé en 1495. Il était possible que la dirigeante de l’entreprise soit morte et que la Vice-Amirale de l’époque en ait profité pour obtenir les droits après sa mort, sans rien changer, peut-être en manipulant quelques esprits. Quand elle en avait eu besoin en tout cas, les informations avaient affluées de manière peut-être trop naturelle.

A présent deux missions s’imposaient à la Directrice des Cipher Pol 5 et 6 : la première était de trouver de manière sécurisée la base qu’elle cherchait, et la seconde était de masquer son avancée de manière plus efficace. Pour cette seconde option, elle avait demandé à quelques agents de prendre son apparence fictive sur d’autres îles, et de se faire voir quelques instants en public la veille de son arrivée à Saint-Poplar sur différentes îles où la maison LePain était présente : Alabasta, Saint-Poplar, Shabaody, Marineford, Mystoria ou encore Seppen Town par exemple, variant Blues, Paradise et Nouveau Monde. Elle avait justifié cela grâce à une mission liée à une piste sur Dario, ou du moins c’était comme cela qu’elle le ferait savoir. Si les « spectres » cherchaient à la retrouver par le biais de ses apparitions, alors ils seraient sûrement troublés pendant quelques temps par ce biais-là. Cela demanderait un grand nombre d’heures de préparations à Mathilda Warren, mais c’était là son boulot.

Enfin, elle ferait circuler de fausses informations. Cette fois-ci elle aurait besoin de l’aide de Jon. Sans lui détailler la raison, elle lui demanderait de diffuser une note dans ses services sur un déplacement vers Mystoria, et un autre déplacement serait enregistré vers Marineford, envoyée au Vice-Directeur Ko Ayme. Elle devait savoir d’où venait la fuite, ainsi si cela venait du Cabinet du Général des Affaires, elle s’attendait à ce que son double soit attaqué à Mystoria. Si cela venait d’Ayme, alors son double à Marineford serait pris pour cible. Bien sûr, les agents sélectionnés savaient se défendre et c’était peut-être de la poudre aux yeux, sans incidence, mais elle voulait détourner leur attention le temps qu’elle prenne les choses en main à Saint-Poplar.

Ainsi, son arrivée sur l’île se ferait de nuit, dans la pénombre la plus totale. Elle observerait avec attention tous ses angles morts à chaque instant, mobilisant sa pensée parallèle pour combler les trous cette fois-ci. Il ne fallait pas qu’un nouveau spectre la prenne de court après tout, et cette fois-ci elle s'attendait à être observée.

En touriste cette fois-ci, la nouvelle Lidy Olsen était vêtue d’une tenue provoquante mettant en avant une poitrine artificielle, même si parfaitement proportionnée, avec un mini-short, une cicatrice factice et des lentilles jaunes pour des cheveux châtains. Sa spécialiste s’était encore une fois dépassée. Ayant pris soin d’éliminer toutes les inconnues, la jeune femme déciderait de chercher de manière systématiquement les personnes qui pouvaient être liées à la Dame Verte, à ce Mathys qui lui avait échappé, à d’autres personnalités troubles qui ressembleraient à des spectres.

Deux objectifs étaient situés sur cette île : le premier était la boutique de la Maison LePain qui se trouvait sur ces lieux, et le second la banque qui permettrait de remonter les transactions d’Elsa LePain. Pour la Olsen, les deux lieux étaient certainement sous surveillance alors elle ne ferait pas dans l’imprudence : elle chercherait les appareils qui pouvaient annoncer une mise sur écoute, elle tenterait de localiser les personnes qui avaient des positions statiques ou celles qui passaient trop régulièrement devant la boutique, celles qui ratissaient les lieux en quelque sorte. Elle comptait sur sa pensée parallèle pour combler les trous qui pourraient parvenir, et une fois qu’elle serait sûre d’elle, elle scannerait les lieux à la rechercher de ce qu’elle était venue chercher : la serrure dans laquelle cette clef pourrait s’imbriquer.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3282

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 24 Juil - 2:59



[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] 0cp0610[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] 0cp0510
Ortega Skypleaf "Purple Velvet", Giuseppe Arimacia
Agent du Cipher Pol 0, Aspirant du CP0

À Mystoria, les deux éléments affiliés au Cipher Pol 0 et à la botte d'Octave de Thermopolis s'avançaient dans les rues en filant le double de Lidy qui avait été envoyé sur place. Néanmoins, il n'était pas prévu de s'en prendre à la directrice des deux agences. Après tout, l'objectif était pas de l'éliminer mais de recueillir toutes les informations dont elle disposait sur un certain MIND. Ni Ortega ni Giuseppe n'avaient la moindre idée de ce que pouvait bien être MIND, mais pour eux les ordres d'Octave étaient paroles d'évangile et ils continueraient à mener l'opération commandité par ce dernier. Les deux hommes faisaient néanmoins chou blanc et n'avait rien tiré d'autres que les quelques mots captés lors d'une conversation dans la bibliothèque de la Maison de la Sagesse. En tout cas, le rapport indiquerait que deux agents du Cipher Pol 0 se trouvaient en déplacement et discutaient avec des officiers de la Marine, mais était-ce une anormalité ? De même, le double envoyé à Marineford ne fut pas attaqué, mais cela voulait-il dire que personne n'avait intercepté la note ou les personnes qui filait la fausse Lidy n'avaient pas été repéré par cette agente ? Il n'y aurait pas de réponses pour l'instant.



[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] 000142

[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Consta35
Lorenzo Antoni di Sabbioneta
Vendeur LePain

Le constantiniste qui tenait la boutique de Saint-Poplar en tant que vendeur depuis quelques mois était un ancien lieutenant de la Marine qui avait abandonné la carrière militaire pour embrasser pleinement sa foi. Néanmoins, il ne fut pas accepté comme membre du clergé et c’est alors qu’une proposition de Maison LePain le conduisit dans cette voie. Si Elsa LePain était Lida Asya, engager un constantiniste, faction gouvernementale responsable de son éviction, n’était-il pas une couverture parfaite ? En tout cas, le vendeur prêchait la bonne parole tout en divisant les pains et en les vendant selon les règles de l’entreprise. La piste flairé à Pucci remontait jusqu’ici, mais le vendeur n’avait pas les clés pour y répondre visiblement. Il n’était là que depuis peu de temps et ne s’occupait que de son travail. La Olsen pourrait certainement entrapercevoir le jeune homme dans la vitrine, mais contrairement à Aléna il ne songeait même pas à sortir voir pourquoi quelqu’un le regardait. Il avait moins d’expérience en vente et était moins alerte.

Le scan de la Olsen fut déployé, permettant à cette dernière de remarquer qu’en effet un individu se déplacer souvent devant la Maison LePain, essayant de se noyer dans la masse tout en prenant quelques instants pour observer les lieux à chacun de ses passages. Edmond Corène était un contre-amiral de la Marine à la retraire ayant servit sous les ordres de Khione Minnesota. Il était revenu à la vie civile depuis la fin de sa carrière et il exauçait l’une des volontés de Khione, surveiller cette boutique et faire prévenir Elsa LePain par la banque de Saint-Poplar si quelque chose de louche se déroulait. Il n’y avait pas grand-chose d’autre à en tirer, il ignorait tout de MIND, car il agissait en effet en raison de ce service. Le testament de Khione Minnesota avait demandé de lui envoyé une lettre où il était explicité que sa mort pouvait être un signe qu’il fallait se montrer encore plus vigilant avec cet emplacement, raison de sa détermination à passer plusieurs fois par jour.

Concernant l’analyse de l’intérieur du bâtiment, très clairement l’un des appartements se détachait du lot. Son contenu était standard, tout à fait similaire à ceux de Pucci ou l’autre appartement ici… néanmoins ses murs abritaient une ribambelle de dispositifs de sécurités prêt à se déclencher. En effet, une lourde de porte était scellée dans un des murs de l’appartement, à l’image du coffre que la Olsen avait débusqué chez Khione grâce à son fluide perceptif avancé couplé à sa malédiction. Mais bien sûr, l’élément intéressant était que la clef qu’avait Lidy était bien celle ouvrant cette serrure. Si quelqu’un tentait de forcer la porte d’une manière ou d’une autre, les dispositifs de sécurité intégrés dans l’appartement se mettraient en marche. Ouvrir la porte par une force brute était de toute manière difficilement envisageable puisque celle-ci était blindée, composé intégralement de Granit Marin d’une épaisseur d’un mètre. Et ce n’était pas tout, puisque cette porte n’était pas simplement installé pour relier à une simple salle classique, sinon il aurait été possible d’entrer par un autre angle. Ce que Lidy découvrait était ni plus ni moins qu’un bunker de Granit Marin intégré dans le bâtiment adjacent à la boulangerie Maison LePain… Bâtiment adjacent qui était un immeuble d’habitation tout à fait classique et où visiblement l’appartement d’un des étages avait été tronqué grandement pour permettre le placement du bunker. Cela n’était pas visible de l’extérieure puisque le bunker commençait à deux mètres derrière la façade, laissant assez de place pour que les fenêtres donnent sur un espace vivable.


Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1104
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue60/75[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (60/75)
Expériences:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue799/1250[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (799/1250)
Berrys: 158.404.371.300 B
Lun 24 Juil - 13:57

Le cerveau et la pieuvre [2]


Il était intéressant de constater les trésors d’inventivité déployés ici. Pour Lidy, l’enquête préliminaire touchait à son but. Elle avait pu remonter les différentes pistes au fur et à mesure de ses avancées, et venait de découvrir ce qu’elle était venue chercher. Du moins c’était l’impression qu’elle avait : tout semblait correspondre. Elle fit cependant un point avant d’avancer plus loin dans ses démarches.

En 1490, une dénommée Elsa LePain avait fondé la Maison LePain, puis plus tard d’autres branches dans la biscuiterie et la vente de fleurs. Malgré son succès incroyable, elle n’était jamais apparue devant ses employés. Les employés de la Maison LePain étaient majoritairement des personnes réhabilitées à la vie après un service militaire ou après avoir plongé dans le milieu de la pègre et avoir été blanchis de leurs actions. Dans les archives du Cipher Pol 8, quelque part, Lidy aurait sûrement pu remonter jusqu’à Lida en cherchant quelques dossiers sur le personnel de la maison LePain. Henry Backerstreet, par exemple, avait été primé avant d’être nettoyé de tous soupçons. Les personnes qui comme Germaine avaient eu plutôt des recommandations étaient en revanche presque intraçables sans le pouvoir de la Olsen. Ainsi la piste était maigre mais elle existait.

C’était aussi pour cette raison que la Olsen avait envoyé son Agent affilié, Noah Windburg, chercher des informations sur des marines annexes. Elle avait spécifié qu’il devait dire venir pour le compte de la Directrice Olsen. Elle tentait d’obliger ses ennemis à s’intéresser à d’autres pistes, car à présent elle en était sûre : ils étaient partout. L’équipe qu’elle avait monté dans l’Empire Kalhatien avait donc obtenu une nouvelle mission : obtenir des informations sur certains gradés du Gouvernement Mondial, leurs finances entre autres et leurs dépenses pour des faits armés. L’objectif était de mettre l’ennemi sur la même piste qu’elle avait pensé tenir au début : le détournement d’argent public. Ils ne trouveraient rien de ce côté-là, mais cela permettrait au moins de créer un nouvel écran de fumée.

En reliant l’identité d’Elsa LePain avec celle de Lida Asya, constatant que certaines rencontres et certains trous de mémoire étaient bien trop faciles à lier, la bleue avait pu émettre une hypothèse. La propriétaire de l’entreprise, dont la majeure partie des bénéfices de la boutique était versée sur un compte personnel et se trouvaient sur Saint-Poplar, était l’ancienne Amirale-en-Chef Chairoka. L’objectif derrière tout cela était d’empêcher des fouineurs comme Lidy de remonter jusqu’à la source… Bien sûr, c’était sans compter sur le Fruit de la Lecture qui lui permettait d’outrepasser de nombreuses étapes d’une enquête, dont les essais-erreurs liés aux fausses informations. Savoir à quoi servait l’argent aujourd’hui, même si Lidy imaginait qu’il était utilisé pour le fonctionnement de la Néo-Marine ou d’un réseau au service de Lida Asya, était tout à fait envisageable en visitant la banque… Enfin pour cela il faudrait sûrement plus que cette banque puisque l’argent devait voyager pour empêcher d’être tracé trop facilement.

Observant la boulangerie de Saint-Poplar, la Olsen comprenait donc qu’elle était surveillée par un ancien Contre-Amiral, lié à Khione Minnesota, et que l’appartement était lié à Winch Alucard puisque c’était une de ses tantes qui y habitait. Celui au-dessus de la Maison LePain était habité par un professeur d’art nommé Fordel. Le bunker à l’intérieur avait été installé en 1495 si elle en croyait les lieux, et le mur pour le sceller en 1497. Le bunker quant à lui datait de 1492, ce qui expliquait la clef soit plus ancienne que les travaux. Appartenait-il à Alucard ?

Il allait une fois encore utiliser la ruse pour pénétrer les lieux, puisque sur les deux boulangers l’un possédait le Haki de l’Observation, de même que le Contre-Amiral qui menait ses rondes régulières. Elle devait donc trouver un moment où elle n’aurait pas tout ce beau monde sur le dos, ce qui réduisait sa marge de manœuvre. De plus détruire un mur provoquait un peu de bruit, elle devait prendre ça en compte. Même si elle était très discrète, cela risquait de réveiller le professeur d’art. Dernier élément, si elle était repérée par les sbires de Dario, ceux-ci sauraient immédiatement qu’elle avait trouvé quelque chose. Ils ne s’imaginaient peut-être pas qu’il y avait une base à l’heure actuelle… Enfin du moins elle ne pouvait pas supposer qu’ils savaient ou ne savaient pas.

Ainsi il faudrait continuer à être extrêmement vigilante quant aux angles morts qu’elle n’oubliait pas. Elle ne pourrait pas maintenir cette concentration au maximum à chaque instant, mais elle était assez endurante pour le faire durant son séjour sur l’île.

Le boulanger ayant le Haki de l’Observation était là entre 20h et 12h le lendemain matin, il travaillait de nuit. Quant au professeur, il travaillait entre 8h et 18h30, et partait parfois au restaurant. La veuve quant à elle sortait uniquement pour ses courses ou voir ses amies. Le Contre-Amiral réalisait des rondes plutôt aléatoires, ce qui rendait son apparition assez spéciale. Neutraliser toutes ces personnes était une formalité, mais le faire sans attirer de regards indiscrets… C’était encore une autre paire de manches. Seule, elle aurait du mal à agir. Il lui fallait faire venir des alliés mais elle avait mobilisé presque tous ses agents ailleurs. Il restait donc Mathilda Warren et Mizuki Tozoru qui n’étaient pas pris sur des missions diverses, mais l’homme-animal était certainement trop connu à présent, et Mathilda était en train de se reposer de son travail acharné. En somme ? Elle devait se débrouiller avec les moyens du bord.

Peut-être qu’en continuant d’observer, elle obtiendrait de nouvelles informations. Puisqu’il faisait nuit et que le matin arrivait, devait-elle aller à la banque en premier ? Elle se demandait comment elle allait pouvoir accéder aux transactions… Enfin, elle pourrait remonter vers le banquier qui s’occupait du compte d’Elsa LePain avec un peu d’huile de coude mais elle n’était sûrement pas la seule à y avoir pensé. Ainsi sa meilleure option restait-elle d’entrer dans cette boutique ? Cherchant d’abord à analyser plus précisément les dispositifs qui scellaient la porte, elle tenterait de comprendre ceux-ci en utilisant les souvenirs à sa disposition, ou au moins de les identifier.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3282

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 24 Juil - 19:59




La porte du bunker était une œuvre d’art de mécanique. En retraçant son histoire, il était possible de sentir qu’il avait été façonné par des mains expertes, reines de précision. C’était un véritable bijou de technologie digne de la Division Scientifique. La clé n’était insérable que d’un côté de la porte, une manivelle se chargeant d’actionner l’ouverture de l’autre côté. La clé pouvait sembler apparemment assez banale, mais il y avait en vérité trois niveau de sécurité sur celle-ci. Les dents de la clef se complétés de petits creux placés à différents endroit le long de celle-ci tandis qu’un cercle taillé disposait d’une petite bosse. La serrure intégrait donc de quoi reconnaître les singularités de cet objet avant de pouvoir actionner les points de pivot permettant d’enclencher la rotation des rouages situés à l’intérieur du bunker de part et d’autre de la porte. Une dernière sécurité devait être activé, l’intérieur de la clé étant composé d’un réseau de composant permettant de faire passer l’électricité en des points précis et ce afin de mettre en contact dans le serrure certains câbles. Cela permettait d’ailleurs non seulement d’activer le processus d’ouverture mais aussi de désactiver temporairement les systèmes de défense sommeillant dans les murs de la pièce.

Une fois le mécanisme enclenché, les deux immenses blocs de Granit Marin faisant partie intégrante du bunker qui maintenait en compression entre eux la porte se reculerait afin de la libérer en partie, sinon elle restait en place par les forces de pression appliqués. Ensuite, du côté intérieur du bunker, les dix-huit verrous, quatre par largeur et cinq par longueur, s’ouvriraient, libérant là aussi la porte. Le dernier système de blocage était tout un pourtour de verrou hydraulique qui actionnait des pompes à air intégrer faisant le vide dans un espace d’un centimètre d’épaisseur qui faisait tout le tour de la porte juste avant le passage à l’intérieur du bunker. Le phénomène était le même que celui d’une cloche à vide qui, une fois l’air retiré pour y mettre le vide, restait collé à son socle par les lois physiques inhérentes à ce monde. Tant que l’air n’était pas réinjecté, il était impossible de faire bouger le bloc de granit par ce même effet, la cloche étant ici le contour du passage et le socle la porte. Dès lors, le lourd morceau de granit marin coulisserait le long d’un rail qui commençait à la moitié du passage intérieur et qui était accompagné de la tractation des rouages. Cela prenait une bonne trentaine de secondes pour que le bloc épais d’un mètre soit complètement rentré dans la base, puis le rail le conduirait sur le côté gauche pour combler le coin de la salle. Un système tellement sophistiqué avec un matériau si résistant était à un niveau de sûreté qui ferait pâlir toutes les banques du monde. Même toute la force brute de Tengen ne serait pas en mesure de faire céder les systèmes qui maintenait la porte en place… Si on pouvait encore appeler cela une porte.

Parmi les dispositifs de sécurités, outre les deux Pacifista X-Edition en sommeil dans les murs, on trouvait des dispositifs d’armes à feu capable de tirer en automatique par eux même grâce à un bras piloté par une intelligence artificielle similaire à celle des Pacifista. Des systèmes de génération de vagues électriques se mêlaient au tout, les balles en métal tirés par les dispositifs précédant pouvant trouver résonnance avec cette vague électrique pour concentrer leur puissance. En tout cas, ces systèmes étaient assurément l’œuvre d’un génie scientifique… Un travail que Lidy pouvait certainement relié à Carl Benz par les connaissance dont elle disposait, par Mathusalem notamment, sur les créations de cet homme « enlevé » lors du raid sur Marijoa.

Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1104
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue60/75[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (60/75)
Expériences:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue799/1250[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (799/1250)
Berrys: 158.404.371.300 B
Lun 24 Juil - 21:42

Le cerveau et la pieuvre [3]


C’était un système on ne peut plus perfectionné. En réalité, même si elle réussissait à ouvrir ce bunker, Lidy s’attendait à ce qu’il lui explose au visage. Enfin plus qu’elle s’y retrouve piégée. Avec sa force, elle ne serait sûrement pas capable d’en sortir vivante. Un tel bijou pouvait servir à enfermer et tuer Tengen sans qu’il ne réussisse à sortir. L’idée même qu’un esprit aiguisé ait pu créer de tels systèmes de sécurité l’estomaquait… Cependant si son sort avait été scellé au moment où elle trouvait cet endroit, alors elle imaginait bien que Jon l’aurait empêché d’une manière subtile d’arriver jusqu’ici. Il existait mille problèmes devant elle, et une seule solution : ouvrir cette base avec la clef qu’elle avait en sa possession. Se concentrant, la Olsen décida alors de commencer à élaborer son plan d’action.

Elle devait d’abord faire en sorte que le professeur d’art s’en aille de l’île le temps d’exécuter au moins son plan : obtenir les informations dans la base, refermer et reformer le mur. Dans l’idée tout pouvait être fait en moins d’une journée avec les bons « artisans »… Mais là encore, elle n’était pas sûre de la possibilité de réaliser l’action sans aide extérieure. Voler l’identité de cet homme était une possibilité, mais il faudrait appeler Mathilda Warren ici, ce qui s’avérerait risqué. Une autre possibilité était que toutes les personnes liées aux habitations des Maisons LePain aient déjà été mises sous surveillance.

Le faire sortir d’ici était donc une option, mais elle pouvait aussi passer directement par le banquier d’Elsa LePain qui gérait les locaux. Peut-être pouvait-elle proposer un meilleur prix sur l’habitation ? Ce serait trop évident. Il lui fallait une solution discrète et rapide. Elle pouvait obliger l’homme à partir grâce à quelques paroles bien placées : notamment en menaçant de le dénoncer pour son deal de drogues quand il était encore étudiant s’il ne se rasait pas les murs prochainement. Une autre possibilité était d’engager quelqu’un pour le kidnapper en créant une histoire, mais cela prendrait trop de temps. Ou alors elle pouvait lui « offrir » un voyage quelque part… Finalement, elle opterait pour le chantage rapide et efficace et missionnerait Mathilda en lui transmettant les coordonnées du professeur.

Ainsi, il recevrait l’appel suivant, en conversation protégée, profitant d’un horaire de pause :

« - Professeur, j’ai une information à vous donner. Cela concerne votre passé… étudiant. En effet, nous avons été mis au courant grâce à certains témoignages enregistrés que vous vendiez de la drogue et organisiez des fêtes clandestines. Si vous ne voulez pas que ces informations se diffusent dans l’école, vous nous rendrez un service. A la fin de votre journée de cours et pas avant, quittez l’île et rendez-vous à la station de l’Umi Resha, et prenez la ligne qui mène jusqu’à Water Seven. Vous devez récupérer là-bas une caisse. Le contenu ne vous concerne pas. Vous devrez la transporter à l’endroit indiqué dessus.

Vous trouverez dans la caisse jointe que vous n’aurez le droit d’ouvrir qu’après les enregistrements concernant vos manigances.

Professeur, nous comptons sur vous. »

Mathilda écouterait sa voix pour pouvoir la reproduire au besoin. S’il refusait, elle serait forcée d’adapter son plan et de réaliser un plan plus… musclé. En revanche, s’il acceptait, la Olsen enverrait quelqu’un lui apporter une caisse contenant les instructions pour le balader quelques jours d’îles en îles… Essayant de rendre le tout amusant, et chargé de découvertes artistiques pour qu’il croit qu’il s’agissait en réalité d’une blague lui profitant. Histoire de pouvoir profiter pleinement de son appartement.

Le premier problème réglé, Lidy tenterait de s’attaquer au suivant. Il s’agissait du bruit qu’elle allait provoquer en défaisant le mur. Elle devait s’organiser pour qu’il dure suffisamment longtemps. Grâce à ses techniques variées, elle pouvait s’infiltrer rapidement sans que personne ne la remarque vraiment… En revanche, il lui fallait gérer les bruits qui permettraient de réaliser son plan. Ainsi, dans la matinée, elle tenterait de trouver des feux d’artifices qu’elle donnerait à des gamins dans la rue en leur demandant d’attendre quelques minutes pour les déclencher. Elle en choisit des bruyants mais pas des dangereux, histoire d’éviter d’avoir la mort d’un enfant sur la conscience. Ils auraient seulement l’endroit où ils devaient les faire éclater, et profiteraient d’une récompense promise s’ils réussissaient. Elle s’assurerait que Mathys n’en fasse pas partie et qu’ils ne soient pas liés à celui-ci, ou à quelqu’un d’autre ayant le détournement d’attention ou étant lié bien sûr.

Ainsi, s’introduisant en utilisant une entrée rapide, elle en profiterait pour entrer dans l’appartement, tentant de lier cela à un moment où le Contre-Amiral à la retraite n’était bien évidemment pas dans le coin. Elle fracturerait le mur en contrôlant au maximum sa force, et insérerait la clef dans le dispositif.

Si tout ne fonctionnait pas, elle reverrait cependant sa copie, de même que si sa pensée parallèle focalisée à surveiller ses arrières repérait quelque chose d’anormal, y compris des pas ou des vêtements flottants qui pourraient indiquer qu'un Haki Avancé de la dissimulation était en jeu.

Et Alea Jacta Est.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3282

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 24 Juil - 22:55


[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] 000143
Fordel
Professeur en peinture

-Je… euh… quoi ? Comment ? Pourquoi ?

Fordel était complètement prit au dépourvu. Ce passé dont il avait honte et qui était bien loin derrière lui ressurgissait subitement alors qu’il ne s’y attendait pas du tout. Cela le prenait de court au point où il n’arrivait pas à organiser ses pensées. C’était la panique total dans sa tête. Qu’avait-il fait pour mériter ça ? Cela faisait longtemps qu’il s’était repenti intérieurement pour avoir été un jeune homme aussi idiot. Il regrettait le plus amèrement du monde cette période de sa vie et encore plus dans ces instants où cela menaçait la vie qu’il s’était battît après l’échec de ses études en sciences politiques.

-Bien, je ferais ce que vous dîtes, opina-t-il finalement.

Le pauvre civil était bien loin de toutes les manigances des grands de ce monde. Ce n’était qu’un simple professeur faisant son métier et profitant de la vie paisible, rien ne le préparait à faire face à de tels menaces. Il n’avait donc pas les armes pour contrer cette réalité qu’on lui présenter et se lança sur la piste qu’on lui offrit et où finalement il serait surpris qu’il n’y avait là rien du punition… À se demander qui était derrière tout cela. Le félicitait-on finalement de s’être rangé dans une vie décente après les affres de la drogue ?




Le moment était enfin venu. Alors qu’elle s’infiltrait dans le bâtiment, Lidy pourrait entendre les gamins commencer à allumer leurs pétards et à déployer des feux d’artifice, générant le mécontentement de nombreux habitants qui allaient commencer à se plaindre auprès de la maréchaussée, enfin de la Marine quoi, sur le trouble à l’ordre public que de tels garnements représentaient. Pénétrant l’appartement ciblée, la Olsen pourrait sentir son cœur battre. Si l’appréhension et la paranoïa habituelle y était pour quelque chose, un élément différent se rajoutait. Elle approchait du but. Cela faisait depuis la mort de Khione Minnesota que la Olsen remontait petit à petit le faisceau d’indices qui s’était présentée à elle à partir d’un seul message en lettres de sang, d’un seul mot : MIND. Elle était arrivée jusqu’ici et s’approchait indubitablement de ce qui ressemblait le plus à une base d’opération pour cet organisme secret. C’était un moment décisif de son enquête. Enfin ! Enfin tout ceci se concrétiserait matériellement par une découverte physique, par quelque chose véritablement liée à MIND. Tout du moins si c’était bien ce qu’était cette chose, si ce n’était pas une fausse piste. Traversant le salon de Fordel, la directrice des Cipher Pol 5 et 6 ouvrit la porte du bureau remplis de dispositifs de défense. Il n’y avait pas de raison de s’inquiéter pas vrai ? Si aucun locataire de l’appartement ne les avaient jamais déclenchés en utilisant cette pièce, pourquoi réagiraient-ils maintenant après tout ? Arrivant devant le mur, Lidy déchiqueta la matière jusqu’à dévoiler le bloc de Granit Marin orné de la fameuse serrure. Insérrant la clé, la faisant pivoter dans le dispositif, Lidy actionna l’ouverture. Après cinq seconde, la « porte » se mit à reculer doucement et à continuer ainsi pendant une trentaine de seconde jusqu’à finalement se mettre à coulisser vers la gauche. Derrière le passage long d’un mètre, se dévoilait finalement le bunker.

[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] 023

Un foutoir. La pièce était composé d’équipement électronique, des écrans multiples ainsi que des dispositifs avancés aux usages plus complexes, ainsi que d’un mobilier métallique, dont une table centrale avec ses chaises sommaires, couvert de milliers feuilles, des monticules de dossiers. Pour compléter le tout, des tableaux étaient disposés à plusieurs endroits, couvert d’informations multiples qui s’ajoutaient à l’armada de post-it collés partout dans la pièce, même sur ses piles de dossiers. Les toiles d’araignées étaient tissés un peu partout et certains monticules de feuilles s’étaient visiblement écroulés vu qu’il y en avait aussi au sol. Des tuyaux parcouraient la salle par endroit et avaient vocation à remplir le bunker d’un gaz explosif pour faire exploser tout ce qui s’y trouvait en cas d’ultime urgence. Puis finalement, en cherchant du regard, Lidy trouverait une partie du mur qui n’était pas caché par de l’équipement ou des tableaux. Un magnifique logo se dévoilait, rappelant à toute personne qui travaillait ici leur cause.



[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] 0minda10

Se tournant vers le mur du fond, à l’opposée de l’entrée, celui se trouvant derrière la table couverte de milliers de pages de dossiers contenant des informations innombrables sur des criminels du passé et d’aujourd’hui, se dessinait un tableau blanc qui s’étalait sur tout ce dernier mur. Il était difficile de le voir avec tout se matériel devant. En s’approchant et en contournant la table où jadis se déroulaient les réunions en comité restreint, la Olsen commencerait à avoir l’aperçu d’un immense schéma. Ce n’était pas un simple schéma. C’était la vérité absolue. Le secret du monde la pègre de jadis. Le résultat d’un travail tentaculaire. Le but même d’existence de MIND se dessinait là. Des années d’un travail acharné. Des sacrifices, des morts, des vies gâchés, tout cela pour parvenir à ce tableau complet. Qui en se monde pouvait imaginer pareil chose ? Les Cinq Etoiles connaissaient la dangerosité de Dario pour le simple fait que son existence même avait nécessité pour être découverte un travail titanesque de Lida Asya dès 1490, permettant d’ouvrir officiellement l’enquête en 1495. Mais pas même eux ne concevaient ce que Lidy Olsen avait sous les yeux. Savoir qu’une telle figure existait au fin fond de la pègre, mais connaître ses limites était une autre histoire. La bleue savait à quel point ses spectres pouvaient être omniprésents, mais ce n’était qu’une petite parcelle de la vérité qu’elle découvrait là. C’était cela cette grande vérité : la menace n’avait tout simplement aucune limite, s'étendant au-delà de tout ce que l'on pouvait concevoir, de toutes les limites que l'on s'imaginait.

Spoiler:

Les parcourraient les noms à la vitesse de l’éclair. Personne parmi toutes les personnes auquel Lidy avait pu accéder à la mémoire et qui connaissait l’existence du Seigneur des Ombres avaient donc la moindre idée de cette immensité. Les noms dans les cercles gris, ces « Clans des Ombres », la banque de donnée incommensurable qu’avait amassé Lidy au fil des années lui ferait comprendre leur puissance, leur toute-puissance. Chacune d’entre elle avait eu à cette époque l’influence qu’avait la Triade ou Konan à leurs apogées. Et à cela s’ajoutait le florilège d’organisations vassales. On ne pouvait plus parler d’armées, d’agents dispersés. Les quatre coins du monde étaient affectés, jusqu’aux confins du Nouveau Monde.

La derrière note à ce tableau, la dernière indication écrite de la main de Lida Asya elle-même était la cerise sur le gâteau de cette vérité monstrueuse, horrible, qui menaçait de se réaliser à nouveau si personne ne faisait rien, si personne n’arrêtait cet évadé d’Impel Down, ce fléau qui dévastait ce monde. En toute lettres, la future Chairoka avait prononcé sa conclusion :

Toute personne liée de près ou de loin à la pègre est un pion de Dario.
Dario Josta EST la pègre.

Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1104
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue60/75[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (60/75)
Expériences:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue799/1250[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (799/1250)
Berrys: 158.404.371.300 B
Lun 24 Juil - 23:37

Le cerveau et la pieuvre [4]


Le cœur de Lidy battait la chamade. Avait-elle eu autant d’attente jusqu’à aujourd’hui ? Cette volonté suprême d’élever son enquête à un nouveau niveau était certainement l’une des plus intense qu’elle ait connu jusqu’à présent. Lors de la Triade, elle était celle qui suivait les pistes données par la Dame Verte. Aujourd’hui, elle avait obtenu le don de s’accaparer sa propre enquête. Ses tempes pulsaient, mais elle devait conserver un calme exemplaire : presque impossible, si ce n’était pas l’expérience grandissante qu’elle avait acquise au fil des années, les épreuves qu’elle avait traversées. Son corps tout entier se crispait, pour autant son souffle contrôlé l’aidait à maintenir son Haki en place. De peu. Ses yeux osaient à peine cligner au cas où un détail lui échapperait dans l’ouverture de la porte. Elle entrerait alors, posant un pas dans ce qui était…

Un bazar sans nom. Était-on capable de manquer d’organisation ici ? Un tel bazar… Et une telle source de savoir. Refermant la porte derrière elle si elle sentait que le danger n’était plus de ce monde, elle ferait attention à ce qu’aucun signe de vie ne soit entré avec elle : animal, insecte, qu’importe. Elle tuerait la moindre bestiole sans une once de remord. Les enjeux étaient trop importants. Enfin, elle accédait à un savoir qui n’avait pas de prix. Elle s’approcherait du tableau après avoir observé le reste de la pièce sommairement. Des dizaines, des centaines voire des milliers d’informations se mettraient en place dans sa pensée principale qui était chargée d’organiser ce qu’elle trouvait en l’état. Un sourire crispé apparaitrait alors sur ses traits.

- C’est titanesque, marmonnerait-elle sans vouloir commenter plus que cela à voix haute.

La plupart des organisations résonnaient dans ses souvenirs, mais certaines étaient inconnues au bataillon comme la « pieuvre ». Elle ne savait pas s’il s’agissait d’un concept ou d’une entité, mais qu’importe. Tout ce qu’elle voyait lui montrait à quel point Lida et ses alliés avaient travaillé d’arrache-pied sur ce projet qu’était MIND, et dont le logo se trouvait près d’elle. Une excitation sans pareille se mêlait à la crainte d’observer une organisation aussi tentaculaire se matérialiser sous ses yeux. A l’époque, il avait atteint le sommet du monde souterrain. Il n’y avait pas de factions qui permettaient de réguler un pouvoir divisé, comme ils l’avaient fait ces onze dernières années, mais un seul Réseau, une seule Pègre… Or il était impossible de combattre un ennemi qui couvrait autant de domaines. Et pourtant, Lida Asya l’avait fait en découvrant son existence en 1490 et en ouvrant l’enquête en 1495, mettant « seulement » deux ans à arrêter l’Empereur après en réalité ce qui était sûrement sept longues années de recherches intensives, de secrets élaborés.

Dario était le leader, le Cercle Intérieur était composé de ses plus fidèles lieutenants. Certains morts, d’autres encore en vie. Les clans des Ombres étaient une force de frappe si importante qu’ils régnaient parfois sur des places entières… Et enfin, les organisations vassales étaient les « petites mains » parfois excessivement importante. Elle aurait pu passer des heures ici, à observer, à enregistrer les informations qui se trouvaient dans ces locaux.

Enfin plus de 200 000 fiches trainaient. Des fiches d’identité du plus petit élément au plus important, d’un révolutionnaire prometteur à une ponte à 700.000.000 de berrys. Il suffisait d’un coup d’œil pour emmagasiner les différentes informations, et c’était le temps du mouvement qui lui coûtait. Des fiches allant de 1450 à 1497. Après en avoir observé quelques-unes, elle se concentrerait sur les fiches qui semblaient parler des personnages appartenant aux organisations qu’elle ne connaissait pas, mais elle devrait bientôt observer autre chose. En effet, dans ce bunker se trouvait une cache, une enveloppe scotchée derrière un tiroir. Après avoir vérifié qu’il ne contenait pas de piège, elle le retirerait pour observer le contenu, tout en essayant de trouver de quoi en apprendre plus sur l’organisation interne de MIND.

Elle y était. L’apogée de son enquête.

L’apogée ? Non, ce n’était que le début. L’ampleur de la tâche qu’elle avait devant lui apparaissait enfin.

Elle sentait la pression des événements passés lui tomber dessus. En regardant à nouveau l’avertissement de Lida, elle comprit.

Elle venait de faire du monde son ennemi.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3282

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 25 Juil - 0:37




La raison d’être de MIND s’étalait sous ses yeux. Comment lutter quand certains ne savaient même pas qu’ils agissaient pour l’ennemi ? Comment trier ces gens ? Même avec le fruit du mental, être sûre de la fiabilité d’un esprit à cent pourcents était impossible. À vrai dire, même avec le pouvoir de Lidy qui était encore plus performant pour amasser les informations et questionner le passé des gens, des choses comme les « spectres » lui avait échappé jusque-là. La seule solution était là : choisir un nombre restreint d’éléments qui dédiaient leur vie à une cause, à une tâche ultime. Cette organisation secrète était la seule chance de ce monde pour s’extraire du contrôle d’un seul être et sept années d’un travail proprement hallucinant avait permis à Lida Asya de mettre fin à ce règne sans partage et sans limite… Et les seules qui savaient véritablement ce qui avait été accomplis étaient ceux ayant lutté contre. Toute tentative de le faire comprendre à d’autres auraient pu faire naître des envies, des espoirs de réitérer pareil exploit. Le choix du silence avait été prononcé. Le choix de se préparer au cas où un Dario Josta réapparaissait, qu’il n’était pas le sommet de ce Réseau sans fin… Et maintenant que le Souverain des Ombres avait été libéré et qu’il revenait au pouvoir, la question se posait toujours. Sa nouvelle ascension, excessivement rapide, n’était pas normal. Même en ne repartant pas de zéro, cela ne pouvait être aussi fulgurant. D’une manière ou d’une autre, son retour avait été préparé. C’était à se demander si sa libération, l’assaut d’Erwin Dog et de Nakata Fenice sur Impel Down, n’avait pas été orchestré en coulisse pour recommencer ce qui avait été arrêté. MIND leur était désormais connue et leur mort surviendrait s’ils étaient découvert. Car tout comme pour Lidy désormais, le monde entier était leur ennemi. En quoi Centes Décima aurait fait tremblé Lida Asya alors qu’elle était parvenu à venir à bout de cette énigme infini ? Mais une question pouvait également se poser : si Chairoka n’avait pas été démise de son statut par les machinations de Sergueï, n’aurait-elle pas repris ses investigations et relancé MIND directement ? Au final, ces machinations politiques de constantinisme contre Néo-Marine… Était-ce l’œuvre de ces gens qui contrôlaient le monde dans les ombres pour empêcher Chairoka de revenir à la charge ?

Au sein des papiers, de ces milliers de fiches récapitulatives permettant de retracer lentement tout les liens de la pègre en omettant le moins de monde possible, « La Pieuvre » n’y apparaissait pas une seule fois, à contrario des autres organisations criminelles du tableau, même les plus obscurs, qui étaient mentionnés à plusieurs reprises. « Vérité » s’avouait également très énigmatiques ainsi que ce qui avait été nommé « Les Murmures » et qui semblait correspondre plus ou moins aux « Spectres » de Lidy. Mais la seule véritable information à leur sujet, en dehors de leurs facultés en détournement d’attention, était qu’il existait un chef au-dessus d’eux, un « Seigneur des Murmures ». Rien de plus, rien de moins. Et la crainte d’un retour de ce Réseau s’expliquait ainsi très bien. Le schéma était-il complet ? Sachant que même au sein du schéma de multiples informations semblaient encore manquer, il était certain que d’une manière ou d’une autre cette Pègre avait survécu coûte que coûte.

Concernant l’organisation même de l’Initiative MIND, un des tableaux du bunker affichait les noms de code de chacun et leurs fonctions, ainsi que dans un langage codé les missions « effectives » qui leur était assigné, en tout cas désormais les dernières en date. Foundation était qualifié de Commanditaire, tandis que Head Center était nommée Fondatrice et Directrice Générale, Cold Winter la Directrice Adjointe Opérationnelle, Big Brain le Directeur Adjoint du Renseignement et enfin Cyber Daddy le Conseiller Technique. Big Brain, Jon Ortenssia donc, s’avérait l’un des éléments les plus haut placé dans cet organigramme tandis que Cold Winter semblait être le nom de code de Khione Minnesota selon le message retrouvée dans son coffre. À ces noms s’ajoutaient Dark Moon, le seul Agent Spécial d’Exécution, là où il y avait deux Agent Spécial Opérationnel qui était appelés Blue Eye et Hair Jack. Enfin, White Blood et New Mask complétaient MIND en étant les Agents Spéciaux du Renseignement. Une organisation, dix membres. Il n’y avait pas la moindre indication sur l’identité concrète des différents membres, néanmoins leurs surnoms recelaient des indications et décodés leurs missions pourraient apportés des renseignements supplémentaires. Pour le reste, découvrir l’identité de chacun d’entre eux semblait relever d’une enquête à part entière.

Enfin, la Olsen alla s’emparer de la fameuse enveloppe scotché afin d’en libérer le contenu. Il s’agissait d’un petit cylindre renfermant un dispositif électronique et dont l’extrémité était orné d’un magnifique bouton rouge donnant le signal aux circuits électroniques situés en dessous d’exécuter leur office. Un message était également inscrit à même l’enveloppe. « Si je meurs, poursuivez mon œuvre. S’il réveille le Siècle Oublié, les Reliques Antiques peuvent s’opposer aux Armes Antiques. » En faisant une nouvelle recherche au sein des nombreuses informations que recelait ses fiches, une trame se dessinerait. Toutes les personnalités marqués comme ayant des connaissances historiques poussés, voire comme étant archéologue, avaient été assassiné après de lourdes tortures.

Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1104
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue60/75[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (60/75)
Expériences:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue799/1250[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (799/1250)
Berrys: 158.404.371.300 B
Mar 25 Juil - 10:30

Le cerveau et la pieuvre [5]


Si toutes les informations affluaient quant à Dario et sa Pègre, il était temps pour la Olsen de dresser quelques conclusions en lien avec les situations passées et actuelles, qui lui serviraient peut-être pour les enquêtes à venir. Tout d’abord, il était étonnant que certaines organisations lui soient inconnues. D’une manière assez intrigante, il s’agissait peut-être de la façon dont Lida Asya était remontée vers le Seigneur des Ombres : en remontant pas la branche qui semblait être celle de l’information, du moins à ce qu’elle pouvait observer si elle recoupait les différentes connaissances qu’elle avait. Il y avait ensuite une seconde affirmation qui se détachait. Les organisations vassales, les clans avaient pu s’opposer, se supplanter, disparaître par le passé. Ils n’étaient pas une Pègre unie mais une Pègre qui servait le Seigneur des Ombres d’une manière ou d’une autre. Ils servaient aussi leurs propres intérêts en premier, ce qui leur donnait la couverture parfaite : un visage de milliers d’organisations indépendantes qui en réalité étaient chapotés par l’influence de Dario Josta.

Enfin une dernière constatation parmi les principales que pouvait réaliser Lidy c’était que sa Pègre avait survécu, malgré son absence, pendant dix ans. C’était sûrement du fait de ses lieutenants encore en vie, mais avaient-ils seulement préparé son retour ? Comment ? Erwin Dog et Nakata Fenice avaient-ils été influencé dans leur libération d’Impel Down, ou avait-il agi seulement par opportunisme ? Y avait-il un autre Haki avancé dans ce monde capable de prédire le futur, autre que celui de Yang Thalassa ? Ou alors, la personne qui avait manigancé cela était-elle au sommet de ce monde, au point de pouvoir commander ces événements ? Fermant les yeux, elle soupira un instant : il fallait qu’elle finisse de prendre la mesure de toutes les informations, fasse le rapprochement avec les lieutenants restants et trouve la méthodologie utilisée par Lida Asya et ses alliés pour remonter jusqu’à sa cible. Analysant les documents, elle trouverait peut-être quelque chose sur cela. Elle chercherait aussi des informations sur Dario Josta lui-même : avait-ils découvert son histoire ? Ses pouvoirs ?

Lida Asya avait été écartée du pouvoir au moment où Dario Josta s’était réveillé, était-ce là aussi une manigance ? Et était-il réellement à la tête de la Pègre ? Si ce n’était pas le cas, cela expliquerait qu’en réalité ils n’attendaient que le retour d’une marionnette… Ou alors, Dario Josta avait-il été capable d’agir depuis l’intérieur du sixième étage ?

Le nom du « Seigneur des Murmures » semblait être une cible de choix, si elle réussissait à le retrouver. Il était cependant improbable qu’une entité pareille ait laissé des pistes pour remonter jusqu’à elle… Non, il en existait toujours. Ne serait-ce qu’obtenir le nom de cette personne, ou même son vrai visage seraient déjà des avancées. Il fallait qu’elle traite les données telles qu’elles étaient présentes, cela dit : l’absence de consistance les rendait encore plus tangibles de ce côté-là, et si elle ne pouvait que supposer certaines choses, elle se disait qu’elle pourrait peut-être réussir à faire en sorte que Jon complète ce qu’elle savait.

Du côté de la Pègre du Josta, il ne manquait que quelques informations pour pousser l’enquête… Mais elle comprenait que l’initiative MIND ait cherché à garder tout cela secret. Savoir que c’était possible était peut-être aussi dangereux que la réalisation en elle-même. A qui devait-elle faire appel pour lutter contre une telle entité ? Elle regarderait du côté de l’organisation en elle-même.

Un certain nombre de codes étaient notés. Elle les résuma rapidement, mais elle put faire des liens avec ce qu’elle savait déjà, pouvant déterminer un certain nombre de membres qui appartenaient à cette organisation composée de seulement dix entités.

Foundation, le Commanditaire, était certainement Alucard Winch : il était probable que ce titre ait été choisi en raison de son importance même au sein de MIND, du fait qu’il ait été à la tête du Cabinet des Armées et ait donc pu masquer les dépenses liées à cette organisation, complétées pleinement par les fonds d’Elsa LePain.

Il y avait ensuite Head Center, fondatrice et directrice générale. Sur ça, presque aucun doute : Lida Asya était à la tête de cette organisation, elle commandait autant qu’elle organisait. Son importance au sein de cette entreprise était bien au-delà d’une simple dirigeante, cependant, puisqu’elle était une part importante de l’enquête.

Cold Winter, Directrice Adjointe Opérationnelle… Si elle en croyait le message, Cold Winter était Khione Minessota. Elle avait donc une telle importance. Cela faisait déjà deux Vice-Amirales dans l’organisation, et le Général des Armées. Autant dire qu’ils ne recrutaient pas n’importe qui, c’était presque certain.

Big Brain, Directeur adjoint du renseignement, était Jon Ortenssia. Il l’avait lui-même dit lors de leur rencontre à la Grande Forteresse de Corail, sur le Sommet Coralien. De manière assez étrange, cette organisation ressemblait au Réseau de Dario : chaque membre agissait dans un intérêt commun mais avec chacun ses propres ressources. Quelle ironie, ou plutôt quel génie. Est-ce que Lida avait pu remonter jusqu'à la source des fuites d'informations qui avaient sûrement conduit à la mort de Jon ?

Cyber Daddy, le Conseiller Technique… Si elle en croyait ses hypothèses probables sur cette structure, elle ne pouvait que tourner son esprit vers Carl Benz, l’ancien Directeur de la Division Scientifique. Raison de plus pour le rapprocher de Mathusalem et développer ses compétences de manière efficace.

Pour l’instant, sur cinq personnes qui dirigeaient, trois étaient mortes, dont une revenue à la vie de manière temporaire, et deux étaient écartées du pouvoir qu’ils avaient autrefois… Loin d’être une coïncidence, n’est-ce pas ? Est-ce que Centes Decima aurait été poussé à agir contre Alucard Winch, de son vivant ? Non, elle savait qu’il avait été capturé parce que son fils avait été capturé avant… Comment avaient-ils trouvé la position de Jean-Bart Nonoha ? Etait-elle en train de divaguer ? Une autre question, peut-être plus importante encore : comment avaient-ils réussi à trouver l’implication de Jon en 1495 ? Etait-ce lié à ces organisations inconnues ? Ou avaient-ils juste tenté leur chance ? Secouant la tête, Lidy reprit sa liste.

Dark Moon, Agent spécial d’Exécution… Cette fois-ci, le nom ne lui disait rien de prime abord. Elle ne pouvait que réaliser des déductions. Moon était lié à la nuit, tandis que Dark était plus lié aux ténèbres. Quelqu’un qui agissait dans des opérations d’exécution la nuit, les ténèbres, cela semblait être le rôle d’un assassin. Elle fit rapidement les calculs : un éminent membre du Cipher Pol 9 de cette époque ? Ou alors un membre qu’elle avait chapoté… Cherchant dans ceux-ci, elle tenterait de conclure la personne ou les personnes les plus probables en liant toutes les informations qu’elle possédait déjà.

Blue Eye était un Agent Spécial Opérationnel : en fonction des souvenirs qu’elle avait, elle ne pouvait pas déterminer avec certitude de qui il s’agissait, mais un nom lui vint en tête par élimination. Le Vice-Amiral Evénor, qu’elle avait vu dans les souvenirs des personnes qu’il avait arrêté à la Maison de la Sagesse, sur leur chemin vers la tentative d’assassinat. Autant dire qu’ils étaient tombés sur plus fort qu’eux. Les agents opérationnels étaient donc mobiles dans l’idée. Etait-il déjà un Vice-Amiral à l’époque ? Elle se poserait la question avant de passer au suivant.

Hair Jack était aussi un Agent Spécial Opérationnel. Jack, Jack-O-Lantern ? Jack of All Trades ? C’était sur le Hair qu’elle s’arrêta, tentant de recouper les informations qu’elle avait sur tous les utilisateurs de Retour à la Vie des Cheveux : comme Lida Asya ne semblait pas recruter n’importe qui, la Olsen chercha parmi les meilleurs utilisateurs de cette époque. Quatre noms se détachaient : Hime Josh, ancien Directeur du Cipher Pol 7, mort, Molta Goren, ancienne directrice du Cipher Pol 1 et Liana Ladnoe, Ancienne Vice-Directrice du Cipher Pol 6, la première de Ko, toutes deux à la retraite, et enfin George Broddendock, As du Cipher Pol 5 et aujourd’hui Instructeur de Marijoa. Si elle prenait la partie opérationnelle, elle imaginait que les candidats les plus solides étaient Hime Josh et George Broddendock, même si ce dernier n’était plus de première fraicheur depuis une mission en 1501… Elle pourrait étudier la question prochainement.

White Blood… Elle pensa immédiatement à Sang Thalassa pour ce premier des Agents Spéciaux du Renseignement. Elle resta cependant évasive sur lui car, paradoxalement avec le fait de ne jamais l’avoir rencontré, elle le connaissait mieux que les autres grâce aux souvenirs de Yang Thalassa, son paternel. Il était en mission, enfin était censé être en mission… Le facteur ligné des Thalassa et le blanc étaient les deux indices qui la poussaient à croire dans le fait que White Blood était Sang Thalassa.

Le dernier n’était pas le plus aisé à deviner, mais New Mask… Le masque pouvait avoir plusieurs significations, cependant la première qui vint à l’esprit de Lidy fut le masque que portaient les Agents du Cipher Pol 0. Il y avait un certain nombre d’agents qui avaient commencé à travailler dans les années proches des 90 : Lwa en 1487, passé élité dans les années 90, Abyss en 1489, Isser vers la fin des années 90 ce qui ne semblait pas correspondre, alors que Gnose et Josharian étaient là depuis longtemps ce qui ne correspondait pas à New. Il y avait aussi des agents et un agent d’élite morts lors des enquêtes, au nombre total de 5… Et Tokozano Shagazani, ancien agent d’élite du Cipher Pol 0 des années 1490 ayant échoué une mission et étant devenu esclave d’Octave de Constantin par la suite. Si ce n’était pas lié au Cipher Pol 0, il pourrait s’agir d’une personne ayant dû porter un masque aux environs des années 1490-1495 pour cause de blessure au visage. Elle regarderait de ce côté-là, aussi, dans les souvenirs des Cinq Etoiles pour voir si quelqu’un correspondait.

Différentes options s’élevaient dans l’esprit de Lidy Olsen : elle devait remonter la piste de ces membres, et obtenir de nouvelles informations pour travailler efficacement sur son enquête. Paradoxalement, si elle n’entamait pas ses actions rapidement alors elle ne pourrait pas concentrer ses efforts ailleurs. Y avait-il une inexorable course contre la montre dans cette enquête ?

Sortant de l’enveloppe ce qui semblait être une télécommande rouge avec un bouton rouge, Lidy soupira. Elle ne comptait pas se faire exploser avec le reste du contenu de cette base, alors elle n’appuierait pas sur le bouton pour l’instant. Elle vérifia s’il existait dans cet endroit un récepteur pouvant recevoir le signal, relié à une sorte de bombonne de gaz inflammable capable de détruire tout ce qui se trouvait ici, ou s’il y avait plutôt un système lié à un escargophone capable d’envoyer un signal quelque part pour prévenir les membres de MIND encore en vie.

Enfin, le mot laissé avec la télécommande fit frémir Lidy plus encore que le reste, car elle savait. Elle replongerait alors dans les souvenirs de Yodit Al-Hamwiyah, ainsi que ceux des Cinq Etoiles et des autres mémoires qu'elle possédait pour prendre toute la mesure de ce qu’elle savait sur les Armes Antiques et surtout sur les Reliques Antiques, éléments jusque-là très peu diffusés : une quête qui avait mené à la mort de nombreuses figures historiques… Une quête qui pouvait mener à la fin du monde tels qu’ils le connaissaient. Et c’était Dario Josta l’instigateur de cette fin.

©City pub
Spoiler:
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3282

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 25 Juil - 14:58




Au sujet de l’histoire de Dario Josta, il y avait douze fiches qui offraient quelques informations parcellaires à son sujet, douze fiches qui concernaient généralement des personnalités haut placés que MIND avait mis aux arrêts et tirer les vers du nez grâce au fruit du mental : c’était un vampire mais non ressortissant des familles vampiriques originelles qui se trouvait au sommet de leur aristocratie millénaire ; il vivait depuis très longtemps mais son âge précis demeurait flou ; il était intéressé par l’histoire du passé, désireux de connaître le rôle des vampires jadis ; il interagissait rarement même avec des membres de son Cercle Intérieure et sa localisation n’était jamais connu de ces derniers ; il semblait disposer d’un moyen de connaître ce que les gens faisaient sans avoir besoin d’être présent ; il demandait à ce que la plupart des gens à son service lui envoie une fiole de leur propre sang ; il ne faisait en réalité confiance à personne ; il est parvenu à être au courant de choses que les amiraux faisaient en secret ainsi que certains des Cinq Etoiles ; il est parvenu à manipuler la Division Scientifique pour que ces derniers partent dans la direction qui l’intéressait. Cela pouvait paraître maigre aux yeux de certains, mais l’inexistence complète d’information à son sujet faisait que chaque indice était d’une importance majeur. Enfin, une note manuscrite, ressemblant fortement à une sorte de compte-rendu, était entièrement codé mais semblait avoir un lien avec Dario Josta puisque ce rapport avait été in fine agrafé avec une de ces fiches donnant des informations sur Dario qui par-dessus la marché porté une note « Localisation ? ». Enfin, puisque la bleue s’interrogeait notamment sur le Seigneur des Murmures, elle pourrait voir que des fiches au nom de Dario Josta, L’Ombre ainsi que le Seigneur des Murmures, et quelques autres noms, étaient vierge d’informations comme de photographie. Même plusieurs des « Murmures » étaient nommés et disposaient de certaines informations minimes comme leur capacité de détournement de l’attention, néanmoins pour eux aussi aucunes photographies étaient disponibles et il semblait que MIND n’était parvenu à en arrêter que deux d’entre eux durant tout le long de son enquête.

Lidy formulait ses hypothèses concernant l’identité des membres de l’organisation, ces personnes pouvant lui servir d’allier pour contrer cette créature immense qu’était l’Underground Darionien, pour l’empêcher de revenir cette omniprésence contrôlant absolument tout dans l’ombre.

Concernant les agents du Cipher Pol 9, Harvey Torchwood était aujourd’hui l’un des plus grands noms de l’agence et était déjà un agent émérite à l’époque, ayant même travaillé avec Zang Thalassa quand ce dernier était amiral ou même sous les ordres d’Alucard Winch. Scorpion à l’époque était un agent prometteur mais n’ayant pas encore l’envergure qu’il avait aujourd’hui, son ascension s’étant révélé assez lente au final, tandis feu Sworder qui commençait déjà à se faire remarquer à cette période au point de collaborer avec Khione Minnesota lors d’une opération sur le Nouveau Monde. Ankh quant à lui peinait à s’imposer malgré le fait qu’il était agent depuis un peu plus longtemps que ses deux collègues de sa génération du Cipher Pol 9. Ghost était le dernier agent de l’élite actuel du Cipher Pol 9 à faire partie de cette génération, mais était véritablement un nom dans la masse, un agent suivant d’autres. Tous les autres du Cipher Pol 9, ceux qui avaient moins de trente ans, semblaient trop jeune et n’étaient pour certains même pas encore élèves à Guanhao… Mis à part la Bête des Ténèbres, l’actuelle as de l’agence, qui avait était promue agente du Cipher Pol 9 à tout juste 14 ans et avait faillit être évincer de l’agence à peine une année plus tard, néanmoins une opération lui avait permis d’être réintégré. Pendant les deux années suivante Jindeok ne semblait pas avoir effectué la moindre mission, comme s’il s’agissait d’une forme de punition de la laisser sur le banc. Pourtant, l’opération qui lui avait permis d’être réintégré avait été mené conjointement entre Shadow et Lida Asya. En effet, Shadow était déjà directeur à l’époque, succédant au légendaire Tadeus, et Truth était lui aussi déjà vice-directeur, avec comme as sous leurs ordres Ghost Face. Cette énigmatique personnage s’était retiré de l’agence en 1497 à la surprise générale des hautes instances. Pourtant, il avait participer aux arrestations de Vasérion, vice-directeur du Cipher Pol 1, de Mor Ten, directeur du Cipher Pol 6 ayant précédé Ayme Ko, et Shari Vari, directrice du Cipher Pol 7, qui tous les trois s’étaient révélés travaillés pour la Pègre. Leurs fiches se trouvaient dans le bunker et indiquait qu’ils étaient des membres importants de l’organisation hors-la-loi « Cipher Pol Nihil » présente sur le gros schéma de la pègre. À noter enfin que Minamoto Shinigamu, descendant du légendaire amiral que la Olsa savait être le fondateur du SHIELD, était l’as du Cipher Pol 9 jusqu’en 1491, date où il devint l’as du Cipher Pol 0 jusqu’à sa mort en 1497, à la même période que Jon Ortenssua.

Concernant le vice-amiral Evénor, il ne fut pas difficile de retrouver qu’il était effectivement déjà vice-amiral en 1495, mais il était beaucoup moins lié à Lida Asya que Khione Minnesota qui était véritablement une partenaire récurrente de celle qui était surnommée à l’époque « la Stratège Insondable ». À vrai dire, Evénor était même un grand nom de la Marine devenu étrangement discret. En effet, grâce à ses connaissances issue des Etoiles, la Olsen pouvait savoir que l’officier considéré le meilleur utilisateur du Gyojin Karaté du Gouvernement Mondial avait été promu vice-amiral en 1486 juste après la bataille de God Valley où il avait défait Ark Makram, le père de Kars Makram membre des Rocks primé à 465.000.000 de berrys. De plus, aujourd’hui il s’agissait d’un secret très bien gardé, mais Evénor avait été celui contacté par Gold Roger en personne pour nouer une alliance dans le but de vaincre Rocks D. Xebec à God Valley. En effet, Evénor était le disciple de la vice-amirale Griselda A'Tridus à l’époque où cette dernière était pleinement dans la traque de Gold Roger, faisant qu’il connaissait bien l’équipage du Seigneur des Pirates pour avoir croiser le faire avec eux plusieurs fois. Aujourd’hui, il était considéré comme un élément essentiel du front du Nouveau Monde et s’était spécialisé dans la traque de nébulas, mais son noms revenait moins souvent que par le passé, comme s’il laissait volontairement des officiers plus jeunes briller.

Pour Hair Jack, les quatre personnes maîtres du retour à la vie des cheveux avaient toutes eux une place importante dans l’exposition des trois membres de directions ainsi que les nombreux agents d’élites tous membres du Cipher Pol Nihil. Liana Ladnoe avait justement aidé Ayme Ko à prouver que Mor Ten était lui-même corrompu alors qu’il dirigeait le CP6, tandis que Hime Josh était le prédécesseur de Shari Vari à la direction du Cipher Pol 7, ce qui l’avait poussé à reprendre le poste une fois sa successeuse arrêté. Vasérion quant à lui avait été le vice-directeur de Molta Goren de 1491 à 1497. Enfin, George Broddendock, considéré comme l’un des meilleurs as des Cipher Pol de tout le siècle passé, même le plus renommé de ce siècle en vérité. Son départ forcé à la retraite, bien que conséquence d’un acte héroïque lui ayant permis de sauver toutes les plus hautes figures des Cipher Pol de 1501, avait d’ailleurs été pris comme une catastrophe. Certains racontaient en effet qu’à son apogée celui que l’on surnommait « la Chevelure Bruissante » fut en mesure de rivaliser avec les amiraux. S’il était devenu instructeur de la garde de Marijoa et qu’il formait les nouveaux membres du Cipher Pol 0 après leur sélection pour rejoindre l’agence, c’était qu’aujourd’hui encore son aura ne s’était pas tari. Les souvenirs de Yang montrait très clairement que George Broddendock avait participé activement à la formation martiale des plus jeunes membres de sa famille, tel Cang ou Pang. Néanmoins, contrairement aux autres, il n’avait pas de lien direct avec la découverte des membres importants Cipher Pol Nihil, faisant simplement acte de présence lors des arrestations pour éviter qu’ils ne fuient.

Concernant Sang Thalassa, les informations sur lui durant les dernières années relevait des rares contacts de Sang avec Yang. Néanmoins, une chose était sûre à son sujet : il était à l’époque le meilleur agent du Cipher Pol 2, au point où certains le surnommait l’As du CP2 alors que ce poste n’existait pas, et il avait récupéré le poste de vice-directeur de Jon Ortensia.

En cherchant des personnes portant un masque hors du Cipher Pol 0, ce qui lui vint en tête le plus rapidement était Aznar Inquisitio « Le Maculé de Sang », actuel bras gauche d’Iralia ainsi que son vice-directeur d’Impel Down. Ce dernier avait commencé à porter un masque lorsque la Padsin avait commencé sa carrière politique dans la seconde moitié des années 1490, ce boucher s’en prenant à tout les hommes plus beau que lui alors qu’il s’avérait particulièrement moche… Or s’en prendre à des Dragons Célestes ou des personnalités importantes aurait été mal vu. On trouvait également Cheever, un homme-bête cachant son visage d'escargot dans des masques-sac-en-papier et devenu aujourd’hui le directeur du Département des Communications et des Ecoutes Escargophoniques depuis qu'il a inventé la "visio-conférence". Ensuite, il y avait la disciple de Sang Thalassa, Yasmina Périclova qui avait commencé sa carrière d'agente du Cipher Pol 2 justement durant la grande enquête ayant abouti à l'arrestation de Dario par Chairoka. Aujourd’hui membre du Cipher Pol 0, elle portait actuellement un demi-masque pour cacher ses brûlures immondes aux Dragons Célestes sans pour autant passé pour une agente d’élite de l’agence. Néanmoins, lorsqu’elle avait commencé, il n’était pas rare qu’elle porte un masque complet. Le Dragon Céleste Anafesto Monte quant à lui portait aussi un masque quasiment en permanence pour cacher les cicatrices sur son visage, mais il n’avait que dix huit ans il y a dix ans. Ces noms s’ajoutaient donc aux cas des élites du Cipher Pol 0 étudiés par la Olsen.

Concernant les systèmes, les tuyaux capables de relâcher le gaz inflammable étaient libérable et l’explosion programme à partir d’une valve se trouvant non loin du logo de la MIND Initiative. Pour ce qui était d’un système escargophonique, il semblait en effet qu’un den den mushi particulier, au corps métallique et à la carapace poilue, se trouvait dans une armoire de la salle en ayant la particularité de ne pas disposer de combiné à décrocher. Il y avait pourtant un fil avec un bouton, mais rien au bout. En tout cas, aucun récepteur ne semblait correspondre avec les ondes que pouvait envoyer la télécommande qu’elle venait de trouver.

Concernant ce que savait Yodit sur les Reliques Antique, le tableau semblait plutôt clair. Les Armes Antiques étaient considérés comme des armes de destructions massives à nulle autre pareil, en mesure de raser des îles entières de la carte avec encore plus de facilité que pouvait le faire un yonkou déchaîné. Ils semblaient avoir été conçu ou théorisé pendant le Siècle Oublié. Néanmoins, d’autres armes de destructions massives avaient été créé dans les temps anciens par des civilisations puissantes, des armes oubliés pour la plupart bien que les recherches historiques avaient permis de conserver des indices et des traces de celles-ci. Ces armes étaient a priori moins puissante que les fameuses Armes Antiques, comme si ces dernières étaient leur aboutissement, mais c’était peut-être la seule contre-mesure exploitable pour faire face à ces Armes Antiques si elles tombaient entre de mauvaises mains. C’était tout du moins comme cela que Lidy semblait interprété la note de Chairoka, comme si Dario souhaitait donc mettre la main sur ces fameuses Armes Antiques qui le rendrait invincible, capable de détruire ce monde et peut-être même renverser à lui seul le Gouvernement Mondial qui sait ?


Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1104
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue60/75[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (60/75)
Expériences:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue799/1250[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (799/1250)
Berrys: 158.404.371.300 B
Mar 25 Juil - 16:28

Le cerveau et la pieuvre [6]


Si toutes les informations qui affluaient dans l’esprit de Lidy Olsen étaient certainement à trier de manière efficace, celle-ci obtenait enfin des pistes pour rechercher à nouveau l’étendu de ce qu’elle voulait savoir. Ses yeux avaient fini de parcourir les fiches présentes ici, de sorte à ce qu’elle n’ait plus de trous elle rechercherait des documents qu’elle aurait pu louper ou des informations encore cachées, peut-être derrière le logo de MIND par exemple. De toute évidence il y avait dans cet endroit une telle concentration de secrets qu’elle ne pouvait que s’en extasier. Les informations sur Dario étaient très intéressantes, mais en très maigre quantité. Le message codé sur sa localisation était encore un mystère, mais elle n’aurait pas le temps de le décoder de suite. Elle se contenterait de passer à la suite, passant d’informations en informations, d’idées en idées pour couvrir le plus de terrain avant qu’elle ne soit obligée de partir.

Finalement, son organigramme s’arrêta sur George Broddendock pour Hair Jack. Les autres avaient un lien trop évident avec le démantèlement du Cipher Pol Nihil. Elle ne doutait pas que Jon avait dû lui aussi participer à cette traque vu son importance dans les services de l’époque. Pourtant elle ne doutait pas qu’elle ne le verrait apparaître que dans des recoins de sa mémoire et non en premier plan. Finalement c’était ceux qui se faisaient le moins voir qui faisaient les meilleurs agents opérationnels.

En recoupant différentes informations sur la pièce et sur les personnes qui y étaient venues, Lidy Olsen pourrait voir qu’il y avait eu au maximum cinq personnes en simultanée dans ces lieux… Et en recoupant avec les informations dans son esprit, cela confirmait la présence de certaines personnes les mêmes jours où le maximum de personnes avait été atteint… Y compris un jour où des agents du Cipher Pol 0 avaient été aperçus ici. Il aurait été étonnant que ceux-ci soient impliqués, mais ils pouvaient très bien être avoir été sous couverture pour cette mission. En soit, Saint-Poplar était parfait pour cacher un repaire puisqu’il y avait la possibilité d’y dissimuler ses intentions principales en justifiant un rendez-vous à la banque, ce que semblait faire Lida Asya à l’époque.

Gardant les informations de côté, elle se dit qu’il serait sûrement intéressant de rencontrer les deux plus récents agents du Cipher Pol 0 de cette époque, Lwa et Abyss. Réussirait-elle à les faire convoquer ? Qu’importe.

L’agent du Cipher Pol 9 était en tout cas une énigme, mais elle avait obtenu assez d’informations pour poursuivre cette piste plus tard. Ainsi, la Olsen s’intéressa aux informations concernant les reliques antiques et se dit qu’effectivement il pouvait s’agir d’une porte ouverte vers quelque chose d’intéressant. Elle devrait réussir à voir Logan Seyfried à ce sujet, ou peut-être d’autres personnes qui pourraient l’aider comme Yodit. Quoiqu’il en soit, elle avait obtenu assez d’informations pour le moment. Elle se tourna vers le combiné qu’elle avait repéré, ouvrant le placard et sortant le combiné de Khione Minnesota. C’était donc à cela qu’il servait.

Elle le brancha et actionna enfin un nouveau signal. D’un air interpellé, elle se tourna en direction de la diode. Une fois que tout cela serait fini, il lui faudrait encore masquer ses traces. Elle allait devoir reformer le mur, peut-être avec de l’aide. Est-ce que tous les membres de MIND étaient des maçons ou Lida usait-elle de son pouvoir pour manipuler des personnes à faire ce qu’elle désirait ? En tout cas, rares étaient les fois où Lidy aurait aimé pouvoir utiliser l’hypnose, se demandant si elle pouvait obtenir le soutien de quelqu’un dans ce cas présent. Elle chercherait en tout cas et appellerait ultimement Kàdingirra à la rescousse. A moins qu’elle ne trouve le nécessaire ici.

Ensuite, il faudrait qu’elle agisse prudemment. Elle ne pouvait pas aller directement à la banque, il fallait pour cela qu’elle change à nouveau d’identité puisqu’ils feraient sûrement le rapprochement entre celle qui avait trainé trop longtemps devant la boutique d’Elsa LePain et la femme venue interroger le banquier. Ainsi même si ça lui prenait du temps, la Olsen devrait retourner se changer auprès de sa costumière pour ça. Peut-être une manœuvre chronophage et inutile, mais qu’importait…

La voix de Jon Ortenssia résonna alors.

« Alpha lima lima oscar. India charlie india bravo bravo. »

Lidy haussa un sourcil. Elle ne put s’empêcher de sourire intérieurement. Elle avait touché au but, et elle aurait pu dire quelque chose comme « Game Over »… Mais à la place, elle se décida de manière très impliquée de répondre à son interlocuteur :

« Juliet Echo… Sierra Uniforme Inda Sierra… Papa Romeo Echo Tango Echo. »

Si la personne en face ne parlait pas plus, elle raccrocherait.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3282

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 26 Juil - 23:37



[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Agent_76
Jon Ortenssia
“Big Brain” de l'Initiative MIND

Jon s’immobilisa derrière son combiné escargophonique. Celui-ci n’était relié à aucun escargophone, tout comme celui de Khione avant que la Olsen ne le branche. En vérité, ce den den mushi particulier que Lidy avait en face d’elle pouvait communiquer avec tout les combinés qui lui avait été fabriqué. Là où un appel escargophonique mettait en contact deux den den mushi, celui-ci tenait davantage d’un appel vers lui-même qui émettait à une fréquence particulière, unique et crypté, que seule ces combinés recevaient. C’était comme si tout les combinés étaient branché au même escargophone en simultané mais à distance. Cela permettait donc de se parler uniquement entre eux et sans pouvoir être intercepter. La diode rouge qui avait clignoté était un signal qui activait le processus, indiquant que l’appel avait été lancée et qui implicitement voulait également dire que MIND était de retour, l’escargot se trouvant enfermant dans son QG. Ces combinés servaient même en quelque sorte de badges pour se reconnaître entre membres de MIND en soit, une diode bleu pouvant s’allumer à cet effet. En cas d’une malédiction permettant de prendre l’apparence de quelqu’un d’autre, pouvant même se coupler parfois à des modifications de tonalités de la Voix pour embrouiller fluides perceptifs, avoir un objet semblant anodin et inutile comme signe de reconnaissance était le choix fait par MIND. De même, il existait un moyen de désactivé le combiné et de détruire son système interne, chose que les membres devaient faire si jamais il sentait leur fin arriver afin d’empêcher l’objet de tomber dans les mains de l’ennemi. En tout cas, maintenant les choses avançaient.

-Ce n’est évidemment pas la réponse que j’attendais. Je suis étonné que vous ayez déjà trouver la base de MIND. Plus qu’étonné même. Cela nous a prit longtemps à savoir où nous allions cacher ce bunker, qui servait de base secrète de Asya Lida avant même de se retrouver là où vous êtes, et nous avons masqués nos traces à l’avance avec une minutie d’orfèvres. Il me semblait impossible que vous puissiez découvrir son emplacement sans mon aide.

Même si Maison LePain venait aujourd’hui financé en partie la Néo-Marine, le nombre de personnes sachant que Elsa LePain était Chairoka se comptaient sur le doigt d’une main. Jon savait que, comme bien d’autres secrets, même au sein de MIND cela n’était pas connue de tous.

-Puisque vous en êtes arrivés là… Vous connaissez notre œuvre et la raison pour laquelle notre retour est nécessaire. Certains des nôtres sont morts depuis le temps. Nous avons besoin de nouveaux membres pour poursuivre cette œuvre… Vous êtes la personne la plus qualifiée, vous le démontrez encore. J’espère que le moment venue, vous accepterez de rejoindre nos rangs.

Il devait se réunir avec les autres d’une manière ou d’une autre. Combien de ses collègues d’autrefois l’écoutait au travers de ce combiné ? Il n’avait pas le moyen de le savoir.

-Il vous reste peut-être des choses à découvrir pendant que nous discuterons de ce que nous allons faire avec vous. Veuillez simplement à laisser l’escargophone là où il est. Concernant le mur, j’imagine que vous avez dû le détruire pour desceller l’entrée. Ne vous inquiétez pas pour cela, quand vous bougerez la manivelle pour enclencher la fermeture, sortez directement du QG et laissez la porte se refermer. Un système automatisé va venir créer une couche de plâtre d’isolation pour maison.


Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1104
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue60/75[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (60/75)
Expériences:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue799/1250[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (799/1250)
Berrys: 158.404.371.300 B
Jeu 27 Juil - 10:28

Le cerveau et la pieuvre [7]


Etait-ce des compliments ou une analyse voilée ? A ce stade, Lidy n’avait pas réellement besoin d’analyser les paroles de Jon. Ils partageaient le même but, alors elle devrait s’en tenir là. Sa rapidité à trouver la base de MIND était liée à son fruit, fruit du démon dont ses ennemis étaient au courant. S’ils connaissaient sa localisation, ce qu’elle avait tenté de brouiller avec le plus grand soin tout en portant une attention particulière à son entourage, ils devaient se douter de celle de MIND. Mais était-ce seulement ce qu’ils recherchaient ? A n’en pas douter, un réseau tentaculaire comme celui-ci devait déjà suivre les agissements de chaque membre du Gouvernement Mondial à l’époque. Laissant cette pensée volatile là où elle devait être, la bleue répondit sur un ton posé, sans sécheresse aucune :

- Effectivement, j’ai pu lire les documents présents ici… Une vraie mine d’informations, j’en suis profondément impressionnée.

Même pour Lidy il y avait ici plus d’informations qu’elle n’aurait jamais pu en obtenir sur Dario et ses alliés de l’époque. Elle devrait faire le tri pour savoir lesquels étaient à nouveau opérationnels, mais une chose était sûre : il allait falloir porter une attention particulière à ceux-ci sans s’y figer. Les éliminer ne résoudrait pas le problème, il créerait de nouvelles portes. S’en prendre à eux, c’était couper une tête pour laisser deux autres repousser.

- Entre ça et le reste… Enfin, qu’importe, fit-elle en admirant les prouesses technologiques. Les hommes de Dario sont sur les traces de la Maison LePain.

Elle s’arrêta un instant et soupira :

- A bientôt.

Elle raccrocherait. Qu’ils fassent ce qu’ils veulent de cette information, ils savaient sûrement déjà que l’Initiative MIND était compromise. Pour la Olsen, la base aurait sûrement bougé la prochaine fois qu’elle tenterait de revenir ici. Et il valait mieux car s’ils la trouvaient, ils risquaient de déchanter fortement. Certes elle doutait que la personne qui avait traversé le mur de Minnesota puisse traverser du Granit Marin, mais cela voulait dire qu’ils pourraient placer une personne en statique près de chaque boulangerie. Ils avaient commencé à remonter la piste, c’était une question de mois avant que cela n’ait des conséquences. Autant que Jon et les autres membres de l’Initiative soient au courant. Elle n’avait pas vraiment besoin de se justifier à ce niveau-là : tous devaient se douter qu’elle possédait un pouvoir capable de remonter ses traces.

Et il était dommage de constater que ses ennemis sachant pour celui-ci, elle allait devoir choisir un peu plus d’alliés à mettre au courant. En effet, à l’heure actuelle il n’y avait que quelques personnes qui connaissaient sa capacité… Et elle serait sûrement prise d’angoisse à mettre Jon, une personne dont elle ne pouvait pas contrôler les pensées régulièrement, au courant. Pourtant s’agissait-il réellement d’un mal ? Elle continuerait de vivre dans ce secret pour l’instant, tant que Dario ne serait pas défait. Après cela… Et bien, elle ne doutait pas qu’en l’attrapant, elle s’assoirait sur sa qualité de vie. Il fallait qu’elle bouge ses enfants et Hypnos pour éviter qu’ils ne soient impliqués, qu’elle les cache au monde et à elle-même. Il fallait qu’elle transmette les données qu’elle avait crypté aussi…

Faisant toujours attention à son environnement, elle prendrait garde à ce que rien ne rentre dans le bunker lorsqu’elle en ressortirait, laissant l’escargophone poilu à sa place. La curiosité ne pouvait être qu’une mauvaise chose ici, alors elle n’irait pas assouvir sa soif de savoir auprès du banquier. Elle ne pouvait pas se permettre de créer plus de failles qu’elle n’en avait déjà faites. Il fallait à présent qu’elle se concentre sur les pistes qu’elle avait, et tente de remonter jusqu’à la fuite d’informations qui avait fait que les ennemis savaient. Elle devait retourner voir Kàdingirra ? Yodit ? Le visage de Lars lui vint en tête et Lidy frémit un instant. Disparaissant dans la foule, une fois le mur reconstruit et les traces effacées, la Olsen contemplerait le sommet de l’île, l’arbre coupé par le Compost. Elle soupirerait pleinement. Il fallait qu’elle reprenne ses esprits correctement. Qu’elle retrouve le contrôle d’elle-même, et qu’elle agisse en conséquence. Quelle piste suivre ? Le Cipher Pol 0 ? Le Cipher Pol 9 ? Ou devait-elle attendre patiemment, laisser le temps aux agents de MIND de s’organiser ? Fermant les yeux, la Olsen referait tout le trajet dans sa tête. Il fallait qu’elle découvre la source de la fuite d’informations avant que le trou ne devienne trop important. Cela laisserait le temps à l’Initiative de décider de la suite des opérations, et elle pourrait réaliser ses fonctions de direction de cette manière.

Ah, ne pas oublier de demander à ses agents de finir leur sortie.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3282

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 27 Juil - 19:54



1495...

[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Marin113[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] 00avat93[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Agent_76
Vice-amiral Khione Minnesota, Vice-amiral Asya Lida "la Stratège Insondable", Vice-directeur CP2 Jon Ortenssia
"Cold Winter", "Head Center", "Big Brain"

-Tout est parfait, songea Jon en pénétrant à l’intérieur du bunker qui avait enfin trouver un lieu où résider après être demeuré dans la jungle de Rusukaina pendant plusieurs années.

-Pas encore.

L’aplomb et le déterminisme de Asya Lida ne laissait entendre aucune concession. Pourtant, même le vice-directeur du Cipher Pol 2, promis à prendre la tête de son agence et finir sa carrière à Marijoa, ne voyait pas comment il serait possible de retracer les informations pour déterminer qu’une base secrète se trouvait dans un tel immeuble.

-Rien n’est jamais parfait. Il existe toujours une brèche. Ce sur quoi nous travaillons depuis des années en secret existe précisément car il est impossible de combler toutes les brèches. Le cas échéant, nous n’aurions jamais découvert l’existence de ce Dario.

La Stratège Insondable donnait ainsi sa leçon à son éminent collègue qui hocha la tête. Lorsqu’il était avec elle, Jon était fasciné. Cette femme était promise à un avenir bien plus grand que tout les autres membres de MIND alors même que chacun disposait d’un potentiel incroyable en plus des capacités déjà démontrés.

-Mission Genesis va pouvoir être enclenché. Pendant que Souffle du Nord et P.R.A.N.G se retrouveront à Rain Base à Alabasta, nous te laisserons mener les troupes de la Marine et du Cipher Pol pour les capturer, exposa la future Chairoka en se tournant vers Cold Winter. Pendant ce temps-là qui permettra officiellement de découvrir que Shivering Island est une base d’opération importante, nous lancerons notre plan pour préparer le terrain sur place, faciliter l’infiltration et enclencher le Protocole First Ghost. Nous piloterons tout ça d’ici, conclut-elle en se tournant vers « Big Brain. »

Ce dernier observa la pièce qui ne comptait alors « que » la moitié des fiches qu’elle protégerait en 1507, puis il soupira.

-J’espère que tout cela se terminera mieux que le Plan OBLIVION.

-Ne soyez pas défaitiste mon ami. Il n’y aucune raison que nous menions MIND à un tel désastre. Nous avons appris de leurs erreurs
, tenta de le rassurer la Minnesota.

[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Oblivi10[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Quiet110[Présent] - Le cerveau et la pieuvre [Pv : MJ] Cheval33
Vice-amiral Sviatoslav Tchernigov, Warmen Ver Nitch "le Prince Etoilé", Adven "la Lame du Labyrinthe"
Responsable du G-1, Directeur des CP2, 3 et 5 et vice-directeur du CP1, Lieutenante Générale des Armées

Année 1239...

L’alarme résonnait dans la base avancé sur le Nouveau Monde, au cœur de Burj Babil. Warmen Ver Nitch, faisant partie avec Lars L. Volkoff des hommes ayant cumulés le plus de direction de Cipher Pol dans l’histoire, observait les troupes de Barbe de Morts s’avancer vers sa position, inexorablement.

-Je vais essayer de gagner le plus de temps possible… Ce fut un honneur de travailler avec vous.

À ces mots, le vice-amiral Tchernigov, étoile montante de la Marine, candidat à l’amirauté ayant vaincu l’un des lieutenants du seul et unique Empereur Pirate, s’élança pour affronter le terrible seigneur de ces mers. Warmen compris qu’il avait conduit ce héros à la mort, tout comme la majorité des membres du Plan OBLIVION. Face à la menace grandissante de Barbe de Morts, ce pirate qui avait conquis tout le Nouveau Monde pour en faire son territoire et qui serait le fondateur du système des yonkou en partageant son empire entre ses fils, il avait été nécessaire de créer une nouvelle organisation secrète, de la même ampleur que le SHIELD. Le Général des Armées avait été convaincu par Adven que c’était la chose nécessaire à faire, une fois que ce dernier lui avait racontait l’histoire tout aussi secrète de l’organisation d’Akaryu. La femme à l’épée massive vint poser sa main sur l’épaule de son camarade.

-Nous avons au moins essayé… Il était impossible de le laisser faire…

-Mais nous allons entraîner les Cipher Pol dans notre chute. Combien d’agents compétents va-t-il demeurer après les derniers événements ?

-Directeur Ver Nitch, peu importe la manière dont on se souvient de nous. Nous avons fait notre devoir et nous mourrons dans la gloire de la seule de nos missions qui sera connu du grand public et des siècles à venir.


Le blond ferma les yeux, mais fut contraint de les rouvrir lorsque le corps du vice-amiral Tchernigov traversa la salle. Tandis qu’Adven brandissait son arme de la manière dont elle l’avait apprise à Kingadomu sous l’égide d’un des officiers de l’Eclipse Destinée, Warmen se précipita vers le responsable de la base G-1 de la Marine. Ce dernier avait déjà perdu… Son bras lui manquait, le ventre avait été déchiqueté, la moitié du visage arraché, la jambe broyé… Barbe de Morts venait les achever en personne. Warmen sentit la voix s’approcher dans son dos. Un hurlement, ce fut la dernière chose que la Lieutenante-Générale des Armées produisit avant de mourir l’instant suivant, dans un déferlement de brutalité et de haine. Le Ver Nitch n’avait pas trouvé le courage de se retourner pour observer le spectacle macabre de la fin de son amie. La magnifique épée massive, découper en quatre morceaux, vola jusqu’à la position du Directeur de plusieurs Cipher Pol. Il avait vraiment cru pouvoir le faire, pouvoir s’opposer à Barbe de Morts. Après tout, il avait le fruit de la lecture et une mémoire eidétique. Personne ne pouvait rivaliser avec lui en récupération d’informations… Et pourtant, Barbe de Morts l’avait berné et allait permettre aux pirates de dominer le Nouveau Monde pour les siècles à venir. Par sa faute, par son échec, qu’il condamnait un océan entier à l’instabilité et au chaos. Commençant à pivoter, Warmen vit la silhouette monstrueuse du pirate légendaire fondre vers lui. Se fut la dernière chose qu’il comprit avant de trépasser.


Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: