Derniers sujets

Création d'une boutiqueparSakuga Keigo
Hier à 14:46
Modification d'une BoutiqueparSakuga Keigo
Hier à 14:06
Dorian Karmon [Notations]parDorian Karmon
Hier à 11:49
[Présent] - Le Trésor, c'est l'amour de... Non, j'déconne, c'est la THUNE [Pv : Ann]parEdward Lawrence
Ven 23 Fév - 20:00
Création d'Aptitude / Style de combatparGhetis Archer
Ven 23 Fév - 15:18
Les AchatsparAggaddon Médixès
Mer 21 Fév - 19:53
[Présent] EntretempsparJiva
Mar 20 Fév - 15:47
Réservation de Fruits de DémonsparMaître-Jeu
Mar 20 Fév - 13:13
Création de PNJ (pour soi ou pour un équipage)parJericho D. Dharma
Lun 19 Fév - 23:46
-50%
Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique OCEAN DRIVE A9 avec clignotants
299.99 € 599.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz]
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1103
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue59/75[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (59/75)
Expériences:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue1049/1250[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (1049/1250)
Berrys: 128.404.371.300 B
Sam 24 Juin - 23:34

Il a perdu QUOI ?! [1]


Les quartiers nobles de Marijoa étaient, comme le reste de la Terre Sainte, maculés d’un blanc exceptionnel qu’on ne retrouvait nulle part ailleurs. Autant dire qu’il en avait fallu des roches d’un aspect éclatant quand toutes ces rues avaient été pavées et quand tous ces murs avaient été dressés. Dans les quartiers nobles, pour compenser l’absence de matière première, il avait souvent été choisi de simplement peindre des pierres de la bonne couleur. Parfois on pouvait apercevoir des touches pastel de temps à autres mais l’ensemble était dressé de telle sorte que l’harmonie régnait.

Pour Lidy, ça avait été perturbant de se retrouver dans un tel environnement. Elle s’y était fait au fur et à mesure du temps, et le fréquentait à présent avec assiduité. Elle regardait les clôtures qui entouraient les villas des plus riches, faisant face aux appartements des plus pauvres. Enfin… Dans cette rue-là, il fallait déjà gagner plusieurs dizaines de millions de berrys pour ne serait-ce que prétendre à louer quelque chose. Pour acheter, il fallait viser le revenu mensuel de cent-douze millions de Berrys. Seuls les ultra-riches pouvaient se loger chaudement à Marijoa.

Laissant cependant cette pensée de côté, elle se remémora sa dernière conversation avec Kàdingirra. Elles avaient découvert une affaire intrigante, MIND, et avaient fini par se retrouver toutes deux débordées par d’autres affaires en cours. De toutes les façons, il lui était impossible d’avancer trop profondément avec les éléments actuels. Elle devait donc prioriser, et c’était ce qu’elle faisait actuellement. Les quartiers nobles étaient aussi une grosse enquête, et il lui restait quelques nobles à interroger pour confirmer les dires de certains de ses subordonnés.

S’éloignant du Quartier Général qu’elle occupait à l’heure actuelle, la Olsen regarderait avec intérêt l’endroit qu’elle devait visiter avant de remarquer une tâche sombre adossée à la grille qui entourait la villa. Elle fronça les sourcils et dut s’y reprendre à trois fois avant de réellement identifier la personne qui se trouvait là. Un hoquet de surprise la prit, et elle s’avança prudemment. Ce n’était pas la première fois qu’elle observait cet homme, elle se souvenait de leur première rencontre, mais c’était sans nul doute la première fois qu’elle le voyait dans cet état-là. Quoiqu’elle ne voulait pas se souvenir, en réalité.

- Est-ce que je dois vraiment ? Se demanda-t-elle à voix haute.

Toroa avait été une expérience assez traumatisante au bout du compte. Elle se souvenait y avoir été pour recruter, mais l’incohérence de celui qui était déjà Vice-Amiral à l’époque, à la tête de l’Université.

- Vice-Amiral Gratz ! Finirait-elle par dire à la loque qui trainait sur le sol. Vous m’entendez ? Est-ce que je dois appeler les secours ?

A vrai dire, elle ne voulait pas fouiller dans la tête de cet homme. Il y avait quelque chose de dérangeant… de malsain chez lui. Il était certainement le moins à même de devenir un criminel, ou alors sans le faire exprès. Autant dire que les informations dans sa tête ne valaient pas la peine de s’infliger ce traumatisme. D’autant plus que si elle continuait de fonctionner par analogies, alors il y en aurait certaines qui deviendraient difficiles à faire sans se heurter à des parcelles… intimes.

Laissant le vieillard se relever s’il le pouvait, elle le détaillerait. Elle avait fait commander un manteau spécial qui indiquait sa double direction dessus : celle du Cipher Pol 5 en charge des bases civiles, et celle du Cipher Pol 6 en charge de la lutte anti-corruption. C’était donc un méli-mélo d’informations qui étaient disponibles pour Nils Gratz si ce dernier réussissait à se souvenir de la bleue. Enfin, s’il ne lisait pas les gros titres il ne saurait pas qu’elle avait été nommée à cette double direction, ce qui était presque certain. Mais il pouvait la surprendre, qui sait.

- Pourquoi êtes-vous ici, Vice-Amiral ? Demanderait-elle finalement en soupirant.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
Nils Gratz
Messages : 2295
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue45/75[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue74/500[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (74/500)
Berrys: 2.538.532.000 B
Dim 25 Juin - 10:42



Il a perdu QUOI ?!



Le réveil avait été particulièrement difficile pour l’ancêtre après la nuit de folie qu’il venait de passer. Cela faisait maintenant près d’un mois que le vieil homme était arrivé à Marijoa. De toute évidence, s’il avait été promu en tant que vice-amiral c’était potentiellement pour le mettre à l’écart, penserait alors le vieil homme. C’était pourtant une évidence des plus critiques, tant qu’il n’avait qu’à relire et commenter quelques papiers, le Gratz restait à pouvoir faire moins de conneries que d’habitude. Ainsi, c’était tout naturellement que le vieil homme en était venu à avoir quelques personnes nouvelles dans son entourage.

La démesure était chose courante ici et, sans qu’il ne puisse vraiment le savoir, il avait presque fini par s’y habituer. Si au début on lui léchait les bottes du fait de son grade au sein du gouvernement, d’autres têtes bien pensantes et bien mieux formées en vinrent à profiter de la situation et c’était finalement la veille que tout s’était passé, au plus grand malheur de l’ancêtre.

Affalé de tout son long à même le sol, Nils ouvrirait seulement un œil à l’évocation de son nom. Il reconnaissait un peu la voix… du moins elle lui disait vaguement quelque chose. Tentant de ne pas perdre la face, le vieil homme se redressa pour s’assoir et replia ses genoux pour s’affaler dessus en position fœtale. De son index droit, il dessinerait mollement sur le sol… même si en réalité il faisait simplement des petits ronds, signe d’une gêne intense. Cachant un peu sa tête dans ses genoux, le vieillard grommellerait alors quelques mots en direction de la jeune demoiselle.


Non… pas besoin gamine.
C’était presque une supplique dans la voix, comme si c’était un non qui en réalité voulait dire oui. Regardant en direction du grade de la jeune demoiselle et de ses différents gallons, Nils eut un léger haussement d’épaule sur des signes qu’il ne reconnaissait finalement pas. C’était quand même une sacrée lubie que d’afficher des trucs pour se faire bien voir. Fronçant quelques peu les sourcils, toujours près à aider, il en viendrait à lui poser une question…


T’as perdu tes parents ? Tu veux que je t’aide à les retrouver ?
Les yeux de l’ancêtre s’embuèrent quelque peu à l’évocation de ces quelques mots, comme si quelque chose de sous-jacent se tramait. Nils ne retint finalement pas ses mots qui se déversèrent en explication…


Ah tout a commencé il y a de cela quelques années… lorsque j’eus créé le Compost… et puis il y avait cet homme-là… c’était un ami… une soirée de jeu…
L’explication serait longue, terriblement longue. Finalement, les informations capitales viendraient éclairer les conneries de l’ancêtre. En réalité, lui aussi avait perdu. Du moins, il n’avait pas pu en être autrement mais ça Nils ne pouvait pas le savoir initialement. Il continuerait finalement sur sa lancée.


J’ai perdu moi aussi une caravelle… puis une autre…
Peu à peu, la liste des pertes de l’ancêtre s’accumulerait jusqu’à un montant assez élevé autour d’une bonne dizaine de navires avant qu’il ne rajoute le plus dramatique.


J’avais une bonne main ! C’était du pain béni ! Bon… j’étais plus très frais non plus mais…
Un silence revint quelques secondes avant que l’ancêtre ne se mette finalement à parler comme pour enlever un pansement. Levant les yeux pour regarder ceux de Lidy… il lui offrit son chant du cygne.


J’ai perdu l’Compost.
Et voilà. Une flotte entière venait de disparaitre.





_________________
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] 1436021033-gratzousignv2
Signature réalisée par Komatsu
Nils Gratz
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1103
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue59/75[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (59/75)
Expériences:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue1049/1250[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (1049/1250)
Berrys: 128.404.371.300 B
Dim 25 Juin - 11:21

Il a perdu QUOI ?! [2]


« Gamine » ? Elle allait lui en foutre du « gamine » ! Y avait-il des limites à la stupidité ? Décidément, elle ne comprenait pas ce vieillard. Il avait beau continué à s’améliorer avec l’âge, il était finalement l’exception à la règle. Normalement on devenait un vieux croulant avec le temps… Lui était surtout un vieux coulant, ce qui raviva des souvenirs douloureux dans l’esprit de la bleue dont le visage tourna pâle. Finalement après avoir redressé le dos, elle s’apprêta à répondre à la question du Vice-Amiral Gratz… Qui ne lui en laissa pas l’occasion.

Commença alors le récit long et douloureux – autant pour celui qui parlait que celle qui écoutait aussi attentivement que possible. Pendant quelques longues minutes qui parurent des heures, la Olsen entendit le récit de la création du Compost ou au moins sa version romantisée. Elle ne put s’empêcher de lâcher quelques soupirs las qui pourraient être perçus par autant d’implications dans le récit.

Il avait donc joué à des jeux d’argents, enfin ce qui semblait plutôt être des paris d’argents. Elle le voyait dans sa tête, dans ses pensées, quand il retraçait la scène qui devenait de plus en plus flou avec les heures. Elle grimaça : devait-elle emmagasiner un autre pan de sa mémoire pour découvrir exactement ce qui s’était déroulé ? Hors de question, elle ne pouvait pas sélectionner les informations qu’elle voulait obtenir après tout. Fermant les yeux, elle essaya de revisualiser la liste des nobles qui étaient potentiellement derrière ce vol d’équipage… Ce quoi ?

- Vous avez perdu le Compost ? Votre équipage ?!

Elle ouvrit la bouche avec un étonnement certain, d’autant plus qu’elle ne s’attendait pas à une nouvelle aussi catastrophique. Comment avait-il fait pour… La question se posait-elle vraiment alors qu’il venait de l’expliquer en long, en large et en travers ?

- Mais vous êtes inconscient, ma parole, lâcha finalement sans retenue la Directrice désabusée. Vaut-il mieux que j’appelle votre hiérarchie pour qu’ils s’occupent de l’affaire ?

Elle pensa à Sergueï Ivanovitch qui était terré dans un de ses bureaux, ou encore le Secrétaire Général de la Marine au bureau du Général des Armées mais à quoi bon ? Ils diraient certainement au Vice-Amiral qu’il était un inconscient et ils le dégraderaient. Et alors à ce moment-là, que feraient-ils ? Ils l’affecteraient évidemment dans une autre brigade, par exemple en protection du Cipher Pol… Frissonnant, la Olsen se tourna en direction des maisons nobles.

- En fait, je crois qu’on peut le récupérer. Ah, et ne m’appelez pas gamine, je m’appelle Lidy.

Elle se disait qu’avec l’absence de familiarité, elle réussirait peut-être à humaniser cet être de dégoût. D’un air candide elle sourit au vieil homme pour essayer d’inspirer la confiance, mais sur ses traits se lisaient une expression sévère qui impliquait qu’elle n’accepterait aucun refus. Le rictus créé par son manque d’entrainement aurait presque paru moins négligé sur les traits d’un hors-la-loi. Laissant cependant toute considération sur son sourire de côté, la Olsen fit sur un ton plus neutre :

- Vous souvenez-vous du nom de la personne qui a gagné le Compost en jeu ? Demanderait-elle, partant du principe que le vieil homme avait sûrement dû signer un contrat. Ou au moins d’une particularité physique qui pourrait nous aider le retrouver ? Je suis enquêtrice, je devrais pouvoir vous aider.

Elle regardait le Gratz avec détermination. Elle pouvait lui venir en aide, et elle pouvait éviter qu’il ne soit affecté trop près d’elle. Heureusement, il oublierait son existence une fois cette rencontre terminée. Cela signifiait qu’elle pouvait être aussi expansive que possible, et garder un semblant de familiarité avec cet homme sans qu’il ne la prenne à partie à chaque mission qu’ils feraient ensemble dans le futur.


©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
Nils Gratz
Messages : 2295
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue45/75[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue74/500[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (74/500)
Berrys: 2.538.532.000 B
Dim 25 Juin - 13:47



Il a perdu QUOI ?!



Le vieil homme eut un soubresaut au cœur lorsque les paroles de la directrice CP lui parvint aux oreilles. Lui un inconscient ! Mais c’est qu’il n’avait pas vraiment eu le choix en réalité… c’était comme si on l’avait poussé à faire ça sans qu’il ne puisse rien y faire. Le résultat était certes le même et il passait tout de même pour un sacré crétin mais il savait au fond de lui qu’il était innocent. Enfin presque…

Les souvenirs de la soirée étaient tout de même assez flous. Aimant encore beaucoup se flageller depuis qu’il était arrivé à Marijoa, le grand-père avait pris la responsabilité de cette perte, après tout, c’était son rôle en tant que capitaine. Néanmoins, il avait dû se rendre à l’évidence qu’il ne se souvenait que de peu d’éléments… c’était comme si sa mémoire lui jouait des tours. Était-ce l’âge ou bien le prodrome d’une maladie neurodégénérative, il luttait de toutes ses forces pour faire un rapport des plus complets à la jeune femme.


Merci Lindy ! Finalement, il y a quand même des gens bien sur cette ile.
Le vieil homme n’avait visiblement pas retenu le nom exact de sa sauveuse. Nils se gratta alternativement la barbe et la tête pour essayer de se souvenir du moindre élément et il finit par frapper dans ses mains comme s’il venait enfin de retrouver la mémoire. La personne contre qui il avait perdu avait bien un signe particulier.


Il y avait bien un truc oui… il portait une sorte d’aquarium sur la tête…
Nils n’avait en réalité aucune idée de ce que pouvait être un être céleste et ne s’était jamais vraiment intéressé à ce qu’ils pouvaient représenter. En soi, il avait surtout eu une très mauvaise expérience avec des notions constantinistes mais il ne s’en formalisait pas plus que ça ici, cherchant principalement à éviter tout contact avec les membres de la secte.


Ah et il arrêtait pas de taper aussi…
Il n’arrêtait pas de taper… Quelle horreur ! Le souvenir se figeait dans sa mémoire et il commença à pianoter sur son genou au souvenir de ce qu’il s’était passé dans cette soirée. Il ne se souvenait pas vraiment du rythme mais ça donnait quelque chose comme « tooc tooc toc toc, tooc toc, tooc toc toc ». Et ça se répétait en boucle… encore et encore… sans doute persistait-il quelque chose de l’inexactitude dans les propos du vieil homme, mais une chose était sûr : pour lui, ça ne faisait absolument aucun sens.


Ah et il souriait.
Nils écarquilla les yeux comme s’il s’était agi là d’une information capitale et primordiale. En réalité, il ne savait plus vraiment si c’était le cas ou pas… Nils avait pris peur de la jeune Lindy assez vite et un simple casque en forme d’aquarium risquait de ne pas lui suffire finalement. Il fallait faire vite et trouver quelque chose de bien plus distinctif et un sourire derrière un aquarium, quoi de mieux ?


Alors on va où du coup ?
Le grand-père se reposait finalement entièrement sur la jeune femme. Après tout, n’était-ce pas le rôle des plus jeunes que d’aider les anciens ?




_________________
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] 1436021033-gratzousignv2
Signature réalisée par Komatsu
Nils Gratz
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1103
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue59/75[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (59/75)
Expériences:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue1049/1250[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (1049/1250)
Berrys: 128.404.371.300 B
Dim 25 Juin - 17:17

Il a perdu QUOI ?! [3]


Ne relevant ni la confusion sur son nom, ni la confusion sur le sens du mot « île », la Directrice faillit hurler lorsqu’il énonça les éléments. Une espèce d’aquarium sur la tête… Oh, dans quel pétrin s’était-il fourré ? S’agissait-il d’un Dragon Céleste ? Elle crut partir face à une telle nouvelle, mais continua à écouter ce qu’il disait. Quant au fait qu’il n’arrêtait pas de taper, la Olsen ne put s’empêcher de se dire qu’il avait avec lui quelques esclaves qu’il devait frapper. Elle ne s’en émut cependant pas, c’était monnaie courante chez les plus hautes entités politiques de Marijoa.

Différentes possibilités venaient cependant à l’esprit de Lidy. Peut-être était-ce quelqu’un qui imitait les Dragons Célestes, un noble un peu trop sûr de lui ou ayant eu l’autorisation de porter un scaphandre. Il y avait aussi une autre hypothèse : la personne se trouvait derrière un aquarium. Il aurait donc eu l’impression de se retrouver face à un homme portant un bocal. Ou alors peut-être était-ce littéral… Ce qui aurait été plus… Oh.

- Je vois, c’est effectivement assez d’informations, dirait-elle en soupirant, le regard tourné vers le sud de Marijoa. Nous allons devoir marcher un peu, j’espère que cela ne vous dérange pas trop.

Il avait dû déambuler complètement bourré dans les rues. Au moins elle était rassurée sur le fait que ce n’était pas un Dragon Céleste qui s’était emparé du Compost, sans quoi les négociations auraient été impossibles. Il aurait fallu des efforts titanesques pour penser ne serait-ce qu’à le retrouver. Là, l’affaire devrait prendre quelques heures tout au plus. Un gain de temps qu’elle ne tarderait pas à rentabiliser en se rapprochant de ceux à qui ils allaient rendre visite.

S’il y avait bien une famille de nobles atypiques sur Marijoa, c’était les Fishtank. Leur manière de vivre était assez sommaire puisqu’ils ne possédaient que peu de biens, sinon une maison qui avait été offerte à leur arrière-arrière-grand-tante Cécilia pour avoir défait un pirate et l’avoir livré à un Dragon Céleste qui le désirait. Pour une personne pauvre, s’installer dans la ville de tous les plaisirs, le cœur du monde gouvernemental, était certainement difficile. Ainsi cette femme avait eu une idée, et au lieu de demander de l’argent, elle avait demandé à pouvoir porter sur elle une forme de scaphandre qui ne ressemblerait à aucun autre.

Cela lui avait été accordé à la seule condition qu’on ne puisse la confondre avec un Dragon Céleste. Ainsi à force d’être devenue le centre d’attention de la populace, la famille Fishtank avait réussi à accumuler le début d’une fortune : de quoi payer ses taxes et vivre décemment, sans extravagance. Ils avaient dû voir une occasion en or d’obtenir le Compost après une partie de jeux d’argent.

Lidy Olsen soupirerait en arrivant aux alentours de la maison. Celle-ci n’avait rien d’exceptionnel, sinon le luxueux jardin parcourut de plusieurs petits étangs d’où sautaient quelques poissons. Si Nils l’avait suivi jusqu’ici, elle le regarderait pour le mettre en garde :

- Ne tuez pas les poissons en suintant du poison. Retenez-vous.

Comme s’il allait lâcher un déluge sur la maison des nobles. Ce serait une catastrophe. La demoiselle n’était cependant que pour s’assurer que les événements se déroulent sans accrocs. Un sourire sur le visage, elle ajouterait :

- Ah, et n’ayez pas l’air TROP surpris.

Elle insista sur le trop. Il était important qu’ils donnent l’impression d’être des gradés du Gouvernement Mondial. Ainsi, en sonnant, ils verraient bientôt débarquer l’un des énergumènes qui peuplait cette famille dont le vice avait été poussé jusqu’au bout… Et d’une façon assez mécanique, la voix de l’homme dont la tête était cachée dans l’aquarium dirait :

- Bienvenue, bienvenue… Oh, encore vous Vice-Amiral ? Vous avez oublié quelque chose ? Et vous êtes… ?
- Directrice des Cipher Pol 5 et 6, Lidy Olsen. Pouvons-nous entrer ?
- Oh, euh…


Il regarderait le vieil homme avec une certaine crainte, masquée par l’aquarium qui entourait sa tête, et dans lequel des poissons tournaient en rond.

Spoiler:


©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
Nils Gratz
Messages : 2295
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue45/75[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue74/500[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (74/500)
Berrys: 2.538.532.000 B
Lun 3 Juil - 21:08



Il a perdu QUOI ?!



La marche de l’ancêtre fut terrible en réalité : Nils mit un sacré temps à retrouver l’énergie nécessaire pour suivre Lidy bien qu’il fut tout de même particulièrement motivé à l’idée de retrouver son bien le plus précieux à savoir sa famille en quelque sorte. Finalement, il revoyait quelque peu des brides de souvenirs en parcourant le jardin de la propriété Fishtank mais tout ça restait bien glou pour le vieil homme. Ainsi, lorsque la directrice de CP lui dit de se retenir, il ne put s’empêcher d’exprimer un « Hey oh ! » suffisamment clair pour exprimer ses capacités initiales à savoir bien se comporter. Après tout, depuis qu’il était arrivé à Marijoa, le grand-père avait su montrer sa retenue de façon exemplaire. Certes, quelques secrétaires, quelques marins, quelques administratifs, quelques cuistots et quelques hommes d’entretien avaient fini par démissionner et ne souhaitaient plus être affectés au travail auprès du vieux Gratz, mais tout le monde savait que ça aurait pu être bien pire ! Il aurait pu perdre son équip… oh.

Nils marqua un temps d’arrêt en perdant ses pensées dans le poisson qui tournoyait dans le jardin. Il réalisait soudainement que le pire était arrivé. En fin de compte, il y avait peut-être de quoi s’inquiéter sur les capacités de rétention de l’ancêtre. Bien que sa vessie fut toujours bonne et adaptée, force était de constater qu’il n’était plus vraiment le maitre à bord. Le grand-père blêmit à sa réalisation mais reprit des couleurs aussi vite en secouant la tête : il allait faire preuve de retenue ! Nils serra les fesses et ferma la bouche. Il avait décidé qu’il allait montrer à la jeunesse ce que c’était que l’âge d’or des ancêtres et qu’il était tout autant capable que n’importe quel jeunot marin avec une cinquantaine d’années en moins.

MacMillan se présenta finalement à Nils qui vit quelqu’un d’assez noble et donc s’apprêta à faire des courbettes mais la jeune Lidy le devança finalement. Quoi de plus normal après tout, c’était une forme de contrôle qu’elle pouvait garder pour espérer avancer un peu plus vite. Nils resta donc un peu en retrait dans ses pensées et ses gestes avant de se redresser de sa courbette pour lui énoncer ce qu’il avait oublié.


Je crois que…
Soudain, une vague déferla dans la pièce et aux alentours. Le vice-amiral ne put rien faire : s’il avait pourtant controlé absolument tout de son fruit du démon et qu’il maitrisait aujourd’hui à la perfection sa malédiction, il avait en réalité hérité d’un tout nouveau pouvoir qu’il ne maitrisait pas vraiment… voire pas du tout : le fluide royal. C’est ce dernier qui se déversa sur le pauvre noble et aux alentours. Le grand-père avait pourtant tout fait pour contrôler ce pouvoir mais il était impossible pour lui de faire quoique ce soit : ce haki avait une fâcheuse tendance à se manifester sans que lui-même ne le choisisse.

Tournant son regard vers Lidy, le visage presque comme celui d’un enfant pris sur le fait, il réagirait sans doute de la même façon mettant ses bras en avant pour faire signe que « non ».


C’est pas moi ! Je l’ai pas touché !
C’était vrai pour le coup… l’ancêtre n’avait touché à rien. Il n’avait même pas choisi d’utiliser ce pouvoir après tout ! Le pauvre MacMillan risquait quant à lui de tourner de l’œil. Voila qui risquait de rendre l’interrogatoire difficile, à moins que Lidy ne parvienne à le réveiller ? Néanmoins, cet assommage particulier offrait de fait la possibilité au duo de fouiller à sa guise, tout du moins pour le moment : après tout, ce n’était que le troisième né des Fishtank.




_________________
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] 1436021033-gratzousignv2
Signature réalisée par Komatsu
Nils Gratz
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1103
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue59/75[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (59/75)
Expériences:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue1049/1250[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (1049/1250)
Berrys: 128.404.371.300 B
Mar 4 Juil - 14:18

Il a perdu QUOI ?! [4]


Lidy ouvrit la bouche, estomaquée. Elle aussi avait ressenti la pression royale, bien que son corps et sa volonté étaient assez ancrés pour qu’elle n’en subisse que de maigres désagréments : principalement la surprise et l’arrêt momentanée de ses mouvements. Après avoir cligné des yeux au moins quinze fois, elle lâcha un soupir qui aurait pu faire s’effondre une maison en bois. Elle était plus que dépitée. L’enquête n’avancerait pas avec le vieillard, elle aurait dû le laisser là-bas et résoudre le problème seule. Il était incapable de considération envers les autres, tant la sénilité l’avait atteint.

D’un air sévère, elle faillit répondre mais déjà deux enfants sortaient dans le jardin et se dirigeaient vers l’homme qui s’était effondré sur le sol. De toute évidence, le rayon de l’assaut impromptu et imprévu du vieillard avait été modéré… Ou alors la résidence était extrêmement grande. La Olsen se maudit de ne pas avoir le fluide royal, elle aussi. D’un soupir las, elle entendit alors les paroles des deux mioches qui hurlaient :

- Il est mort. MORT !

Leur voix dérailla immédiatement. Une sensation de tristesse infinie et de détresse s’élevait de leur voix. Eux aussi portaient des aquariums sur la tête, l’un en forme de bocal et l’autre triangulaire. La Olsen soupira, las, et commença à expliquer la situation, essayant de profiter de la crédulité des uns et des autres :

- Malheur, ce pauvre homme a fait un malaise avant que vous ne lâchiez votre fluide royal, Vice-Amiral et MEDECIN Gratz. Nous devrions l’ausculter à l’intérieur ! Commanda-t-elle sans laisser le choix au vieil homme.

Elle prit alors sur son épaule le corps de l’homme plus grand qu’elle sans aucune difficulté. Au moins ils avaient leur ticket d’entrée, ce qui lui enlevait une épine du pied. Approchant, elle ferait mine de ne pas voir les domestiques couchés au sol dans le hall d’entrée, ce qui ne semblait pas inquiéter le duo d’enfants dont les pleurs avaient finalement cessé en portant un regard plein d’espoir sur le vieil homme. C’était étrange autant de domestiques, si elle en croyait de mémoire l’état des finances de la maisonnée.

Les lieux dissimulaient une misère nobiliaire : ils étaient certes entretenus mais les travaux habituels n’étaient pas réalisés. Les papiers peints dataient de seize saisons en arrière, les rideaux étaient d’été alors qu’ils approchaient la fin de l’année, les lustres semblaient poussiéreux et leurs chandelles brûlaient à bout, les escaliers n’avaient pas été revernis depuis longtemps. Ils avaient peu de fournitures en intérieur, et quelques draps venaient couvrir de vieilles tapisseries dont l’odeur de renfermé permettait de les dater de plus de cinquante ans. Derrière une vitrine, en face de l’entrée, se trouvait une médaille de l’Ordre des Chevaliers Exemplaires, un ordre fantaisiste inventé par un Dragon Céleste bourré quelques générations avant, exposée uniquement pour impressionner les naïfs.

- C’était une belle demeure, commenta Lidy en constatant, malgré tout, les qualités de cette maison.

Le bois était de qualité, solide et fidèle à son poste, les murs avaient été posés par des professionnels, la symétrie était à l’honneur avec deux escaliers qui permettaient d’accéder à chaque aile de la maison. En plus de cela quelques aquariums en majeure partie vides, contrairement aux étangs dehors qui étaient la façade offerte par la famille, ornaient les meubles anciens. Quand ils seraient entrés dans la maison, si le vieil homme ne faisait pas des siennes, Lidy sentirait puis verrait arriver en trombe une femme dont la tête était surmontée elle aussi d’un aquarium. C’était la mère des deux enfants, et la concubine de celui qu’ils avaient assommés. Attrapant sa mémoire au vol, la Olsen comprit enfin la situation dans son entièreté.

- Nous avons besoin d’un lit pour poser ce pauvre homme, le temps que le Vice-Amiral vérifie son état de santé. Vous n’y verrez pas d’inconvénients, n’est-ce pas ?

Elle suait à grosses gouttes sous son aquarium.

- Bien… bien sûr que non, oh oh oh. C’est la PREMIERE FOIS que l’on se rencontre après tout… OH OH OH.

Elle insistait tout en sachant que plus le mensonge était mis en évidence, plus il serait difficile de s’en sortir. Pourtant elle ne craignait qu’une seule chose : que le vieillard recouvre la mémoire de la soirée précédente et lui demande de lui rendre ce qu’elle avait gagné dans des jeux d’argents…


©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
Nils Gratz
Messages : 2295
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue45/75[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue74/500[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (74/500)
Berrys: 2.538.532.000 B
Ven 14 Juil - 8:15



Il a perdu QUOI ?!




Au lit ! On a dit au lit !
Nils prenait son air de paternel lorsqu’il vit les deux bambins arriver sous après l’activation malencontreuse de son haki royal. Evidemment que son interlocuteur n’était pas mort, il le savait pourtant pertinemment mais il ne pouvait pas véritablement le certifier de façon absolument certaine. Néanmoins, le Gratz fut rassurer lorsque Lidy prit la parole, une chance ! Il n’était pas mort ! Il avait fait un malaise, c’était tout ! Nils arqua tout de même un sourcil en se rappelant qu’il était médecin et que, par conséquent, ça ne ressemblait tout de même pas beaucoup à une hypotension orthostatique mais il ne s’en formalisa pas pour autant.

Marquant le coup, Nils prit des grands airs pour rassurer les enfants. Tel le super héros qu’il était, il bomba alors le torse pour se rendre plus intéressant. Lidy avait raison, il fallait faire le maximum pour rassurer les enfants, eux n’avaient rien demandé après tout.


Mouhahaha ! Evidemment ! NFS, iono et tropo en urgence !
Nils s’était mis à courir sans savoir véritablement où aller et il ne regarda pas véritablement en arrière ni même les décors quelques peu vieillots de la structure. Il réalisa finalement qu’il était sur un tout autre plan de pensée lorsque la jeune directrice commenta finalement la demeure avant de se retrouver face à la mère des enfants. Lidy prit les devants en expliquant la situation et Nils acquiesça de son côté comme pour prendre les devants à son tour, il fallait montrer qui était le chef après tout !


Oui. Mon infirmière à raison… allons… ici !
Nils montra alors une porte un peu plus miteuse que les autres sans le vouloir. En réalité, il ne cherchait rien de spécial si ce n’était une pièce où il pourrait examiner le monsieur sans prendre de risque de choquer les enfants, ça restait pour lui sa priorité.


Infirmière, veuillez déposer Monsieur ici, je vais l’ausculter !
Reportant son attention vers la mère des enfants, il prit ses mains comme pour la rassurer. En réalité, Nils n’avait toujours pas compris qu’ils s’étaient déjà rencontrés : sa mémoire était définitivement altérée et il ne put qu’être d’accord avec elle lorsqu’elle évoqua cette première rencontre, pourquoi disait-elle ça ? Mais oui ! C’était bien sûr ! Nils avait bien la réponse…


Soyez sans crainte douce gente dame, c’est la première fois oui, mais surtout la seule que vous me verrez, je vais bien m’occuper de votre mari, à l’image de la mort je n’apparais qu’une fois, soit je réussis, soit je rate ! Ce sera bientôt fini.
Nils retourna auprès du patient en lâchant les mains de la femme bocal avec un sourire qui en disait long… ou tout du moins qui pourrait être interprété à sa convenance. Si en réalité il avait toujours été particulièrement doué dans son métier et dans son expertise médicale, s’il avait toujours su traiter beaucoup de maladies au point de maitriser certaines chirurgies complexes, il n’en demeurait pas moins le plus gros boulet pour ce qui était de faire des métaphores et pour annoncer des nouvelles médicales. C’était principalement pour cette raison qu’il n’avait jamais su être reconnu à sa juste valeur.

Une fois, pour annoncer un cancer en phase terminale au patient, il avait donné un flacon de six pilules en expliquant qu’il s’agissait d’un traitement à vie, une fois par jour au moment du repas. Le patient n’avait pas immédiatement compris… Nils expliqua que le calcul était juste avant de repartir.

Pauvres patients…




_________________
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] 1436021033-gratzousignv2
Signature réalisée par Komatsu
Nils Gratz
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1103
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue59/75[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (59/75)
Expériences:
[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Left_bar_bleue1049/1250[FB] - Il a perdu QUOI ?! [Pv : Nils Gratz] Empty_bar_bleue  (1049/1250)
Berrys: 128.404.371.300 B
Dim 16 Juil - 17:06

Il a perdu QUOI ?! [5]


L’espace d’un instant, Lidy faillit s’offusquer. Encore une fois malgré sa mémoire absolue, il lui arrivait de douter sur certaines choses… Y compris les compétences du vieil homme à ses côtés. Elle soupira quand elle fut appelée infirmière, sachant qu’elle n’en avait pas les compétences. Elle avait bien la théorie, volée dans la mémoire d’une infirmière, mais elle n’avait en aucun cas la pratique. S’il lui demandait de piquer l’homme dans une veine, elle était capable de louper celle-ci… Enfin, elle se savait débrouillarde alors elle improviserait à ce moment-là. Enfin elle espérait qu’elle pourrait improviser, parce que le vieil homme semblait bien déterminé à ne pas faire avancer les événements à un rythme qui lui convenait.

Si la Olsen était bien quelque chose, c’était impatiente. Elle se soignait progressivement depuis les événements d’Enies Lobby qui l’avaient précipité dans la tourmente, cependant c’était loin d’être quelque chose qu’elle avait pleinement sous son contrôle. Elle observa la femme au bocal, et se demanda tout de même comme ces personnes faisaient pour vivre paisiblement comme ça. Est-ce qu’ils les retiraient dans la sphère privée, comme on enlève un chapeau sans la présence des invités en face de soi ? L’impromptue visite qu’ils offraient ne semblait pas aller dans ce sens, puisque la femme avait mis son bocal pour avancer…

- Je l’ai déposé, ferait la Olsen en regardant le vieillard.

Elle pouvait très bien aller chercher les documents sous clef dans le bureau, si documents il y avait… Mais de toutes les manières la situation actuelle ne l’invitait pas à réfléchir aussi loin. En effet, elle fut si atterrée par les propos du Vice-Amiral qu’elle faillit s’étouffer. Qu’avait-il dit ? Il venait de la menacer ? Elle ne l’en croyait pas capable, mais c’était une véritable révélation. Avait-il seulement conscience de ça ? Elle n’irait pas vérifier en tout cas, une fois lui avait suffi.

La future veuve pleura alors toutes les larmes de son corps, comme si le médecin lui avait annoncé qu’elle ne reverrait plus son mari. Lidy s’en approcha et lui dit sur un ton résolu, profitant de cet instant de faiblesse :

- Vous savez, le Vice-Amiral est sensible aux dons, comme certaines religions il guérit mieux quand il est… satisfait.

Elle insinuait d’une voix douce ce qu’elle voulait que son interlocutrice comprenne. Le diable avait bien une apparence, c’était celle d’une petite femme aux cheveux bleus. Un sourire sans animosité, elle aida la femme au bocal à se relever. Celle-ci se tourna dans tous les sens avant de s’approcher du Vice-Amiral, interrompue soudain par ses enfants.

- Maman, c’est vrai qu’on va avoir une grenouille ? Et un bateau ?

Ils semblaient moins inquiets pour le sort de leur père maintenant qu’un médecin reconnu était ici, et n’avaient sûrement pas compris le double sens. La veuve en devenir ne pouvait offrir une belle vie à ses enfants, pas plus que son mari n’en avait le pouvoir. Voler le Compost avait été un acte dur pour sa propre morale noble, mais elle savait qu’elle ne pouvait pas passer à côté de l’occasion… Elle ne pouvait pas, non. Peut-être lui fallait-il un coup de pouce supplémentaire, alors Lidy tenta de titiller un peu le Vice-Amiral pour qu’il réponde de manière détournée à sa question, ne sachant pas exactement si l’effet recherché allait être atteint cette fois-ci :

- Docteur Gratz, est-ce que vous pratiquez souvent des opérations sur ce type de patients ? Vous voyez bien sa tête, elle est difforme, peut-être que nous devrions faire un geste.

Elle faisait référence à l’aquarium qui lui masquait le visage et dont les délimitations n’étaient pas claires. Lidy proposait simplement de l’opérer avec ce qu’ils avaient à disposition pour lui offrir une tête plus « normale ». La concubine souffla en tombant au seul, redoublant de pleurs.

- Enfin, vous n’avez pas forcément à en arriver là. Pouvez-vous me dire quel est l’état de cet homme, à présent ? Demanderait la Directrice dont les standards moraux étaient bien trop éloignés de la réalité.


©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: