Derniers sujets

Modification d'une BoutiqueparJericho D. Dharma
Sam 24 Fév - 20:08
[Présent] - Le Trésor, c'est l'amour de... Non, j'déconne, c'est la THUNE [Pv : Ann]parEdward Lawrence
Ven 23 Fév - 20:00
Création d'Aptitude / Style de combatparGhetis Archer
Ven 23 Fév - 15:18
Les AchatsparAggaddon Médixès
Mer 21 Fév - 19:53
[Présent] EntretempsparJiva
Mar 20 Fév - 15:47
Réservation de Fruits de DémonsparMaître-Jeu
Mar 20 Fév - 13:13
Création de PNJ (pour soi ou pour un équipage)parJericho D. Dharma
Lun 19 Fév - 23:46
Malva | Becoming human (uc)parAtlanti D. Malva
Dim 18 Fév - 18:41
Rébéna Té Ra [Notations]parRébéna Té Ra
Dim 18 Fév - 17:13
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : coffrets dresseur d’élite EV05 Forces Temporelles
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena]
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1103
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue59/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (59/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue1049/1250[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (1049/1250)
Berrys: 128.404.371.300 B
Ven 16 Juin - 16:46

Gourmet d'enquêtes [1]


Aspirer au meilleur était quelque chose que Lidy n’avait pas encore investi. Son esprit embrumé par les promesses de son frère était lourd d’un idéal qu’elle ne suivait pas. Et c’était en se confrontant à la justice que la brume, progressivement, se levait. Ainsi son rôle dans le monde n’avait pas encore abouti, et elle commençait à percevoir quelque chose qui autrefois lui était invisible : la possibilité de s’offrir un monde meilleur. Mathilda Warren avait pris la tête d’une opération sur les Blues, une opération de traque qui serait alors l’un des premiers vols en solo de Lidy Olsen. Sa tutrice observait avec beaucoup d’intérêt ses actions, mais elle ne pouvait voir ce qui était invisible à l’œil.

L’objectif du jour était de démanteler un réseau local de voleurs, dont l’influence sur les autorités locales était si ancrée qu’il créait une atmosphère délétère pour les marines occupant la base. L’île en question : Barrita Island, connue pour sa variété de pâtes et de restaurants en rapport avec celles-ci. Ils concurrençaient la très célèbre Panzani Island qui se situait sur Grand Line. Pour la Olsen, les deux étaient des territoires inconnus. Observant les pensées des passants, elle tentait de trouver au petit bonheur la chance de premiers éléments pour mener son enquête. Elle n’avait aucune idée de par où commencer.

Ce ne fut qu’à la troisième heure de l’après-midi qu’elle eut enfin un peu de chance. Les restaurants étaient occupés à refaire leurs tables et à aider les derniers clients du midi à quitter leur place, ce qui provoquait un grand mouvement de fille. La demoiselle écarquillait les yeux devant une telle affluence qui pourtant avait lieu sur cette île tous les jours à cette même heure. Ils étaient pourtant un mardi, les gens n’avaient-ils donc rien de mieux à faire ? Laissant libre court à son étonnement, elle finit par s’écarter pour ne pas se faire écraser.

Parmi les visiteurs de cette île, de nombreux nobles de South Blue avaient décidé de prendre des vacances dans leur résidence secondaire, s’échangeant des lettres qui les avaient amenées à venir ici tous ensemble au même moment. Des proies de choix pour le réseau de voleurs qui serait certainement le plus actif à ce moment-là.

- Ah ! Constata finalement Lidy qui comprit enfin pourquoi Mathilda avait choisi ce moment-là pour mener son opération sur ce réseau.

Elle espérait profiter de la situation actuelle. Le réseau de voleurs allait s’activer suffisamment pour qu’au moins un ou plusieurs de leurs membres fassent une erreur. Et alors il n’y aurait qu’à cueillir le bas de l’échelle pour remonter en haut ! Elle avait encore un peu de mal avec le raisonnement de ces enquêteurs, mais elle commençait à comprendre peu à peu comment il fonctionnait. Sa spécialité autrefois c’était l’infiltration après tout : infiltrer des réseaux ennemis, les détruire de l’intérieur, recommencer ailleurs.

- Il faut que je me concentre, se dirait-elle à elle-même en grimpant sur un balcon par la gouttière.

Elle ne maitrisait pas encore les techniques du Rokushiki que le Cipher Pol aimait apprendre à ses jeunes recrues. Si un Geppou aurait pu lui épargner cette scène, elle était au moins tombée sur une habitation vide aux volets fermés. Observant des hauteurs la scène, elle remarquerait bientôt un voleur qui venait de tirer la bourse d’un homme dans la rue. Sautant sur le toit à proximité, étant suffisamment agile pour ça, elle commencerait à traquer cet homme en suivant autant ses gestes que ses pensées. Elle savait par où il allait se diriger pour échapper à ceux qui pourraient le poursuivre, et la chance le mettait de son côté. Ainsi, lorsqu’il bifurqua dans la ruelle et s’exposa donc hors de la foule qui gênait ses mouvements, elle sauta du toit, tombant sur le couvercle d’une poubelle vide… sur lequel elle glissa, s’étalant sur le sol de tout son long.

Le voleur serait sûrement très surpris, mais c’était là le moindre de ses problèmes.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2135
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue55/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (55/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue504/1000[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (504/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Ven 16 Juin - 20:45



Gourmet d'enquêtesfeat Lidy Olsen




[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Mina_a10
Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

Barrita Island, la concurrente directe de la non moins célèbre Panzani Island de la route de tous les périls ! Que venait faire un pirate notoire, mais sans avis de recherche à son nom, sur cette île de North Blue ? Eh bien, en dehors de ses missions pour la Ligue, celui qui se faisait surnommer Nobunaga, du nom du meitou des 12, aimait flâner dans les villes qu’il croisait, découvrir ces dernières et leurs secrets. Profiter de la vie en somme. Mais dans ses activités, il y avait une qu’il appréciait tout particulièrement c’était tester des restaurants ! De plus, s’il se trouvait sur North Blue c’est car il était extrêmement lié à ses contrées par sa propre histoire familiale. Il était le descendant de la lignée fondatrice de Senzaï Sazoka et, si un coup d’Etat n’avait pas renversée sa famille qui fut contraint avec ses bateaux de devenir pirates pour survivre, aurait pu se retrouver comme le shogun d’une petite île de North Blue trouvant ses racines culturelles à Wa no Kuni. Ainsi, quand il fallait envoyé quelqu’un sur ces eaux, c’est lui qui s’y collait. Mais cela ne le dérangeait pas outre mesure, il pouvait régler les problèmes rapidement puis profiter d’un peu de bon temps. Il se demandait si sa femme faisait le tour des quelques boutiques de la ville et si le reste de son équipage profitaient bien du bar auquel ils étaient descendus. Kosenjobi de son côté était bien décider à profiter seul d’un de ces restaurants de pâtes. Lorsqu’il avait mangé à Panzani Island, un des restaurateurs avait mentionné la rivalité avec cette île et évoqué notamment un restaurant nommé Barilla di Barrita. C’était donc l’occasion de le trouver et de pouvoir comparer les deux cuisines afin de se forger un avis : l’une des deux îles avait-elle raison de clamer sa victoire ou étaient-elles au final au même niveau ?

Le samouraï n’était pas venu en armure bien entendu, il avait revêtu un kimono, malgré les températures de North Blue, et même posé un chapeau de paille aux allures de chapeau de coy boy au sommet de son crâne. S’installant près de la vitre à l’intérieur de Barilla di Barrita, il observait la rue tout en sifflotant un air d’une chanson de So-yeon qu’il appréciait. Si ses chansons les plus connus devaient servir aux shows spectaculaires et notamment aux concerts de la Ligue Egéenne de Milon, et donc impliquait de « mettre le feu » au publique, il y avait malgré tout un répertoire plus mélancolique et onirique qui pouvait s’adapter à des moments plus paisible. Ainsi, il remercia aimablement la serveuse qui lui apporta l’assiette remplis de spaghetti à la « napolitaine », un style de cuisine inventé par le célèbre Napolitain jadis. Le choix des pattes qu’il avait prit était cohérent avec ses origines, lui qui avait été élevé aux ramens et autres sobas. Il sortit ainsi discrètement deux baguettes métalliques qu’il emportait dans les restaurants au cas où et commença à déguster son plat. Il devait avouer que c’était très bon. De haute volée. Mais pas meilleur que le Listicri di Panzani cependant. Les deux restaurants ne devaient pas avoir tant d’écart que cela. En tout cas, le Minamoto profitait de ce bon moment… Jusqu’à ce qu’il relève le regard et soit témoin de quelque chose.

-Mais dites donc ! s’offusqua le samouraï en observant un homme volé la bourse d’un autre en profitant de la forte affluence et de la masse grouillante.

Kosenjobi pris trois secondes d’hésitation avant de choisir d’agir. Il se leva précipitamment après avoir englouti les dernières pattes dans son plat, fila déposer la somme dû au comptoir sans attendre qu’on lui rende sa monnaie puis il se précipita à l’extérieur en lâchant son fluide perceptif sur les environs. Retrouvant la voix de celui qui avait voler, le Minamoto peina malgré tout à se déplacer vu le monde dans les rues. Il pesta de ne pas parvenir à rattraper sa cible alors qu’il tentait régulièrement de courir. Finalement il arriva dans une partie plus dégagé, une ruelle où il pu accélérer. Forçant le pas afin de pouvoir se mettre à porter et lui sauté dessus, il fut surpris quand il vit une ombre tomber non loin de lui. Tombant à la renverse de surprise, il écarquilla les paupières, clignant trois fois des yeux en dévisageant la demoiselle à la chevelure bleue qui venait de chuter du ciel, ou presque. Puis il pivota le visage vers le voleur qui venait de voir qu’il était suivis par pas moins de deux personnes.

-Eh merde ! Arrêtez-vous voleur !

Kosenjobi se releva en quatrième vitesse, mais l’inconnu se mettait déjà à courir. « Nobunaga » pesta et accéléra à son tour, priant pour ne pas le perdre, mais il tournerait la tête vers l’agente du Cipher Pol dont il ignorait l’identité.

-Vous connaissez la ville ? Il y a un endroit où on pourrait le coincer ?




©never-utopia

_________________
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1103
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue59/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (59/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue1049/1250[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (1049/1250)
Berrys: 128.404.371.300 B
Dim 18 Juin - 9:52

Gourmet d'enquêtes [2]


Comme si elle connaissait la ville. Elle venait d’arriver, elle aussi. Son regard se figea sur l’homme en face d’eux, et même si elle ne savait pas par où passer lui savait. Il envisageait de prendre la première à droite et de retourner dans la foule, s’y mêler et disparaître. La Olsen n’avait ni le fluide perceptif, ni une très grande amplitude sur son pouvoir. S’il se mêlait à nouveau au peuple elle n’aurait d’autre choix que de refaire jouer sa chance… Or, ils se montreraient tous sûrement plus prudent après une tentative de capture.

- Il y a une venelle sur la droite qui mène vers une artère principale, déclarerait-elle simplement en s’emparant d’un couvercle en métal d’une poubelle.

Ils étaient sûrement moins à même de l’attaquer au corps à corps, mais elle ne pouvait pas le laisser partir, alors… Tous les coups étaient permis. Prenant la position d’un lanceur de frisbee, elle tira maladroitement l’arme improvisée qui viendrait faire trébucher l’homme, se prenant dans ses pieds. Il suffirait alors que son allié de fortune prenne le temps de lui sauter dessus pour le mettre définitivement à terre. La Olsen s’approcherait alors de la scène en soufflant, reprenant un peu de contenance, les joues encore rouges à cause de l’effort.

- Bon…

Elle réfléchit un instant. Le voleur semblait en colère à l’idée de s’être fait prendre, mais il n’avait aucune idée suicidaire donc il n’y avait pas de risque qu’il se coupe la langue. Elle tira malgré tout un bâillon de sa bouche et lui fourra dans la bouche pour l’empêcher de crier. Il avait l’intention d’attirer des gens.

- Excusez-moi le geste, mais on ne sait jamais, si cette pauvre âme tente de s’ôter la vie dans la précipitation, dirait la demoiselle aux cheveux bleus à l’adresse de son aide qu’elle ne prit pas le temps d’analyser dans le détail.

Regardant les deux personnes en face d’elle, Lidy Olsen se demanda comment elle allait pouvoir tirer son épingle du jeu. Devait-elle proposer une somme pour que lui la laisse seule avec cet homme ? S’il avait un sens aiguisé de la justice cela lui ôterait toute crédibilité pour le reste de leur rencontre, et elle perdrait son suspect qu’il remettrait aux autorités locales. Fallait-il jouer franc-jeu ? Là encore rien n’était sûr. Pourtant c’était là sa meilleure option. Ils se trouvaient dans une ruelle isolée. On entendait le bruit de la rue principale un peu plus loin, suffisamment fort pour savoir qu’un passage ou deux se feraient encore dans la journée.

- Je cherche à remonter un réseau de voleurs, dirait-elle finalement à son interlocuteur après avoir attaché le voleur à une canalisation bien fixée au mur et s’être éloignée de quelques pas. Je m’appelle Lidy, enquêtrice.

Elle lui tendit la main en signe d’une rencontre sous les meilleurs augures.

- A vrai dire, c’est une première pour moi, alors je ne sais pas trop comment m’y prendre.

Elle semblait un peu désemparée.

- J’aimerais interroger cet homme, pour qu’il nous dise ce qu’il sait, mais j’hésite sur deux techniques d’interrogatoires. Dois-je prêcher le faux pour obtenir le vrai ? Si vous êtes d’accord, serions-nous capables de jouer au « bon enquêteur, mauvais enquêteur » ? Je n’ai pas de techniques de torture sous la main alors je me passerais bien de devenir un boucher, préciserait-elle malgré tout.

« Enfin, je préfère ne pas les utiliser. » se garda-t-elle de dire. Si son interlocuteur était prêt à l’aider elle pourrait alors mettre en œuvre une des deux options, voire une troisième qu’il pourrait lui présenter. Après tout, elle aimait apprendre.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2135
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue55/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (55/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue504/1000[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (504/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Dim 18 Juin - 23:07



Gourmet d'enquêtesfeat Lidy Olsen




[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Mina_a10
Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

-D’accord ! répliqua le samouraï qui se préparait à suivre ce chemin afin de rattraper l’individu.

Commençant déjà à courir, il vit passer le couvercle devenu « frisbee » et tourna la tête vers celle qui avait glisser auparavant avant de ramener son regard sur le malheureux qui trébuchait. Semblant danser la samba pendant deux secondes avant de se rétamer comme une crêpe. Ni une ni deux, le Minamoto sauta dans l’optique de retomber droit sur le voleur. Alors qu’il était en l’air, il dégaina un wakizashi, la version miniature du katana, qu’il dissimulait sous ses vêtements afin d’être prêt à se défendre malgré le fait qu’il était en escale détente. Atterrissant sur le malandrin, Kosenjobi planta la lame de sa lame dans le sol, le tranchant posé sur la gorge de sa cible afin de le menacer de ne pas bouger, mais en positionnant bien le métal à un endroit non létal. Il sentit par sa voix que la femme à la chevelure bleu s’approchait par derrière et il retira le wakizashi afin de prendre contrôle des deux poignets de la crapule, les liens entre elle avec une ceinture tandis que l’inconnue posait le bâillon tout en expliquant le geste. Le Minamoto hocha la tête afin de manifester le fait qu’il comprenait

-Ce serait bien malheureux de s’ôter soit même la vie pour cela bien que la fidélité soit par certains aspects une vertu, déclara le vieil homme tout en repensant à une des conversations qu’il avait eu avec Ishtar De Lérhane sur ce sujet.

Alors que sa nouvelle camarade semblait pensive, Kosenjobi attrapait la bourse tout en se remémorant dans sa tête le visage et la voix de la personne qui c’était faite voler afin d’aller lui rendre.

-Je vais rapporter cela à son propriétaire légitime, notifia-t-il avant que finalement l’enquêtrice se dévoile véritablement, poussant le capitaine pirate à la dévisager, puis à sourire amicalement. Donc cette île connait une forme de vérole qu’il faut purger, répliqua le forban, laissant la OIsen agir à sa guise avec le prisonnier, afin de montrer qu’il avait bien compris. Plus que de simplement l’arrêter il nous faut donc l’interroger pour en savoir plus sur ses complices et contacts… Pour ma part, je me nomme Minamoto Kosenjobi, sachant que je viens d’un pays ayant originellement un sens de lecture inversé donc c’est Kosenjobi mon prénom et Minamoto mon nom de famille, se présenta-t-il finalement en acceptant la poignée de main. Je suis aventurier. Mon équipage doit flâner en ville, donc s’il y a besoin à un moment ou à un autre d’attaquer la base des voleurs et qu’ils y sont nombreux, vous pouvez compter sur leur support pour éviter qu’ils ne s’enfuient.

Lidy avoua être une bleue, en plus d’avoir les cheveux de cette couleur.

-Je vois. C’est en forgeant que l’on devient forgeron, alors cela viendra avec l’expérience et le temps. Si vous voulez le torturer on peut toujours utiliser la pointe de ce sabre pour déloger ses ongles, mais si l’on pouvait s’en passer cela m’arrangerait.

Bien qu’ouvert et fidèle à de nombreux principes, le samouraï n’en demeurait pas moins un soldat destiné à tuer des ennemis, en suivant le bushido certes mais le geste devait se montrer précis et sûr. Mais la torture ce n’était pas cela, c’était quelque chose de terrible que l’on était parfois contraint à faire, mais se faire boucher ainsi n’était jamais plaisant ou gratifiant.

-Alors oui, cela me convient de jouer au « bon enquêteur, mauvais enquêteur ». Vous voulez faire lequel ? … Et si cela ne marche pas, on pourrait toujours ensuite le libérer et le filer discrètement pour le suivre jusqu’à ce qu’il rentre à leur base ou rencontrer ses supérieurs dans leur organisation. Je maîtrise le fluide perceptif, donc ce ne devrait pas être trop difficile… Enfin vous savez ce que c’est le fluide ?




©never-utopia

_________________
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1103
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue59/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (59/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue1049/1250[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (1049/1250)
Berrys: 128.404.371.300 B
Sam 24 Juin - 22:16

Gourmet d'enquêtes [3]


Le regard de Lidy se posa un instant sur Kosenjobi. Il était donc un de ceux-là. Ce n’était pas dérangeant pour le bien de la mission, en tout cas elle ne pensait pas. Elle ne lui voyait pas d’intentions belliqueuses, ce qui lui permettait de se dire qu’elle pouvait lui faire confiance. Se laissant donc porter par la situation, elle écouta jusqu’au bout ce qu’il avait à dire sans l’interrompre. Peut-être penserait-il qu’elle était naïve, mais ce personnage était là pour inspirer la confiance. Dans une telle situation, elle n’avait pas réellement le choix…

Quand il lui énonça avoir le fluide perceptif, elle le dévisagea un instant, faisant presque croire qu’elle n’avait pas compris de quoi il parlait. Pourtant elle était très au clair avec la notion. C’était sûrement ce qui l’embêtait le plus dans ce monde : les Haki de l’Observation.

- On l’appelle fluide, Haki, mantra en fonction de l’endroit, résuma-t-elle. Je suis assez informée sur ça, et sur les effets des fluides. Je vois que vous avez une volonté d’éduquer, c’est toujours utile.

Elle s’était contentée de le regarder avec un air satisfait, sans gonfler le torse. Elle n’aimait pas étaler sa science car c’était souvent l’apanage de ceux qui avaient qu’on considérait comme nuisibles. C’était d’autant plus vrai qu’elle possédait un fruit du démon qui lui donnait une mémoire absolue. Laissant son regard tomber à nouveau sur leur cible qui était complètement immobile, elle se décida finalement sur son rôle :

- Je vais faire la méchante.

Cette fois-ci c’était plus pour être dans un rôle qu’elle maîtrisait à peu près. Elle avait tout joué, ou presque, quand elle s’infiltrait. De la cruche à l’intellectuelle, elle avait été à l’aise dans de nombreux rôles. Celui-ci ne serait qu’un de plus à ajouter à la longue liste que son cerveau emmagasinait. S’avançant vers le voleur, elle le regarderait avec dépit avant de planter son talon juste devant son entrejambe. Il la dévisagerait, le bâillon sur le visage :

- Tu ne pourras pas te mordre la langue et te faire castrer en même temps, alors écoute-bien ce que j’ai à te dire. Fais un signe de la tête si tu as compris.

Il acquiesça difficilement, de toute évidence commençant déjà à être effrayé. Kosenjobi pourrait scanner ses émotions au fur et à mesure, c’était un avantage pour eux deux. Il pourrait adapter sa conduite à ce qu’il comprenait de leur interlocuteur. Retirant le bâillon d’un geste sec, la Olsen fit malgré tout une pression au niveau de son pied, et lâcha un :

- Oups, il ne faudrait pas que je me relâche. Je disais donc… Tu es un voleur, n’est-ce pas ? Tu t’appelles comment ?
- Je… J’te dirai rien, tu peux m’croire sur parole…
- Je vois,
dirait-elle avant d’appuyer un coup, arrachant un cri à l’homme en face.

Ce serait à ce moment-là que le samouraï devrait intervenir pour l’empêcher d’aller plus loin. Elle lui laisserait un peu de temps pour le faire et se retournerait pendant que son allié reprendrait la suite de la conversation. Leur cible se nommait Elijah Nickodas. Il s’agissait d’un voleur appartenant à un réseau qui était implanté ici et sur deux autres îles de North Blue, érigeant un empire sur la pauvreté de leurs cibles. Leur implantation ici était récente et ils possédaient un certain nombre de taupes dans la marine. En tout cas, c’était ce que Lidy avait pu percevoir dans l’esprit de cet homme pendant qu’il commençait à voir sa vie défiler devant ses yeux. Fallait-il pousser le vice plus loin et lui faire cracher l’endroit où se trouvait leur cachette ? Elle laisserait le soin à Kosenjobi de le faire s’il pouvait utiliser la manière « douce ».

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2135
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue55/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (55/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue504/1000[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (504/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Dim 25 Juin - 12:05



Gourmet d'enquêtesfeat Lidy Olsen




[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Mina_a10
Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

-Beaucoup de monde ignore ce que c’est dans cette partie du monde, donc c’est normal, déclara le samouraï qui nota malgré tout la remarque sur sa volonté d’éduquer. Et lorsque l’on a mon âge, préparer les nouvelles générations pour qu’elles puissent affronter la vie est important.

Il était plus proche de la fin que du début. Au-delà de laisser un héritage ou une trace de son passage, il y avait une vraie considération pour former les jeunes et leur offrir une chance. La Ligue Egéenne de Milon lui offrait la possibilité de le faire du point de vue des combats et ce jusque dans la mise en pratique dans l’Amphithéatrion.

-Je serait le gentil, nota simplement le Minamoto en se préparant.

C’est la Olsen qui prit l’initiative de commencer l’interrogatoire et, fidèle au rôle qu’elle s’était octroyée, vint directement menacé la petite frappe dont les yeux écarquillés vinrent éclairés le visage. Lorsqu’on était un petit vole des rues comme ça, on ne devait certainement pas s’attendre à un jour pareil mise sous pression. Il devait avoir conscience de certains dangers du métier, mais de là à être préparé à ces éventualités ? Non, il devait déjà commencé à paniquer en lui. Même lorsque l’on connait les risques, le jour où ça arrive pour la première fois on en prend souvent réellement conscience. S’il avait vécu sur le Nouveau Monde, cet homme serait peut-être préparé mais là… C’est ce que confirmait le fluide perceptif de Kosenjobi, il commençait à avoir peur. De la panique assurément. Il devait se demander pourquoi c’était tombé sur lui et ce qu’il avait bien pu faire pour mériter une telle situation. Restant silencieux, le vieillard observait le regard du malfrat qui ne pouvait qu’être concentré sur celle qui la menacer. Cela ne servait à rien qu’il cherche à se donner un jeu d’acteur pour l’instant, ce serait quand l’attention du malandrin serait sur lui que ce serait utile. Lidy passa à l’offensive et celui surnommé Nobunaga ne peina guère à voir le moment où il était censé intervenir. S’approchant, il attrapa la jambe de la bleue au genoux et secoua la tête en la regardant. Puis, il se positionna accroupie devant le malheureux et l’observa de la tête au pied.

-Pardonne ma collègue… Mais si tu ne te décide pas à parler, j’ai bien peur de ne pas pouvoir l’empêcher d’agir. Tu n’as jamais entendue parler d’elle ? Sur Grandline on l’appelle « la Castratrice de Lignées ». Je ne sais combien de personnes ont perdus toutes chances d’avoir une descendance par sa faute… Parce qu’ils refusaient de parler.

La fidélité à une cause était une chose pour prendre le dessus sur l’envie de vivre, mais s’il y avait bien quelque chose qui surpassait la relation d’un humain au concept de « vie », c’était le fait de laisser une trace de son passage sur terre et pour cela il fallait généralement être en mesure de se reproduire.

-Si tu ne parles pas, je ne pourrais pas l’empêcher d’utiliser… ses méthodes.

Il jeta un regard vers la demoiselle à la chevelure bleue, puis revint sur son prisonnier.

-Je… ne peux pas… répliqua l’individu qui suait, la peur montant en lui.

Kosenjobi exagéra un soupir et commença à se relever.

-Si tu me donne rien je ne pourrais pas t’aider tu sais. Mais c’est ton choix. Je comprendrai jamais pourquoi les gens s’évertuent à résister plutôt que coopérer. Après tout, si tu nous aides, on pourrait voir pour t’aider et amoindrir ta peine, voire la rendre nulle. Mais à faire de la rétention d’information non seulement tu te pousse à devoir supporter des horreurs alors que tu vas forcément finir par céder à un moment donner en espérant qu’elle abrège tes souffrances… Alors je te préviens, ce n’est pas son genre. Même si tu parles, elle ne s’arrêtera plus avant d’être certaine que tu as tout dis…

-Quoi ?!
lâcha le voleur qui commençait vraiment à paniquer au point de commencer à se débattre, par réflexe corporel. C’est que… C’est qu’on va me faire la peau si je dis quelque chose…

-On peut te protéger… Puis si tu dis rien par peur de mourir alors que tu risque de te faire tuer pour cela, c’est un peu dommage.


Bien sûr, conserver ces informations étaient faire preuve d’une loyauté et d’une forme de croyance dans l’organisation dont il faisait partie. C’était protéger au maximum et donner sa vie pour une cause. Mais bien sûr, le samouraï n’allait pas dire cela, ça n’aiderait pas à le convaincre, bien au contraire.

-Je… Je crois que le boss s’appelle Elijah Nickodas. On est implanté ici depuis pas longtemps et sur deux autres îles du coin North Blue. Je viens de l’une d’entre elles... Y’a des mecs dans la Marine qui nous aide en échange de quelques avantages…

-Je vois… Et quoi d’autres ? Où est votre planque ?


Le malfrat se referma, détournant les yeux. Il n’était pas encore assez convaincu pour donner cette information aussi importante. Le Minamoto soupira à nouveau et se leva alors pour s’écarter.

-Il est à toi, lança le vieil homme à la Olsen.




©never-utopia

_________________
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1103
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue59/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (59/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue1049/1250[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (1049/1250)
Berrys: 128.404.371.300 B
Dim 25 Juin - 16:30

Gourmet d'enquêtes [4]


Leur petit jeu commençait à porter ses fruits, mais il n’était pas encore abouti. Après une première approche d’informations, il s’était refermé comme une huître. Ses patrons, il les trahissait sans soucis, mais ses collègues qui se trouvaient peut-être à cette base… Ses frères et sœurs de galère, eux, il avait plus de mal à les vendre. Tout avait un prix cependant, et ils ne pouvaient pas s’arrêter en si bon chemin. Qu’il ait fait ce choix à cause de la misère ambiante ou à cause d’un égo trop important, d’un rêve de grandeur, les faits étaient là. C’était un voleur, et Lidy était une agente de terrain en devenir. De ce qu’il disait allait découler une potentielle montée en échelons… Du moins elle l’espérait.

- C’est navrant, ferait-elle en s’approchant de l’homme. Tu as entendu mon surnom, n’est-ce pas ?

Elle avait failli pouffer de rire devant la réputation que lui collait le pirate, et elle se disait qu’elle ne l’aurait sûrement entendu nulle part ailleurs. Laissant donc libre court à son sang-froid légendaire, la Olsen observa avec une certaine sévérité, aggravée par sa concentration à maintenir un masque immobile, l’homme qui commençait à craindre pour sa vie. D’un geste dur, elle tira une lame de sa cheville droite et alla la planter dans le sol en face d’elle. Un coutelas qu’on donnait à un certain nombre d’aspirants pour se défendre en début de carrière, avant la maitrise acquise des bases du Rokushiki.

- Je vois, c’est regrettable. Ce sera sûrement un travail de boucher, cela fait longtemps que je n’ai pas été jusqu’au bout.

L’homme tremblerait soudain, commençant à pleurer, ses lèvres tremblantes. Il regarderait la Olsen comme pour l’apitoyer, mais c’était demander à un oiseau de proie d’épargner sa cible. S’approchant de lui, elle lui susurra alors à l’oreille :

- Où… est… cette… cachette ?

Puis d’un geste vif elle empoigna la lame, l’approcha de ses bijoux de famille et…

- C’est… c’est au sud du village, dans la Maison du Père Tabouret ! Finirait-il par dire alors que la lame était arrivée à un centimètre de sa cible, immobile.
- Je vois…
- S’il-vous-plaît, vous avez promis de me protéger, dirait-il alors en tentant de se mettre à genoux pour protéger son intimité d’une manière ou d’une autre.
- Bien sûr,
sourit la Olsen. Quelqu’un va venir vous chercher dans peu de temps. A moins que vous vouliez vous en occuper, dirait-elle à Kosenjobi en se tournant vers ce dernier.

Le pirate pourrait comprendre qu’il avait l’occasion d’embarquer cet homme, sans quoi il finirait ses jours dans une prison gouvernementale à manger du pain rassis. Pour Lidy, cela ne changeait rien tant que son enquête avançait. S’il ne souhaitait pas s’incommoder d’un personnage pareil, alors la Olsen appellerait Mathilda qui enverrait l’un de ses hommes de confiance de la base locale pour le mettre dans une cellule, discrètement.

Sans prendre la tête de l’opération, Lidy inviterait son nouveau camarade d’enquête à venir vers la maison du Père Tabouret, un homme qui avait apparemment été le confesseur d’un des anciens rois de ce pays avant que les régimes ne changent. Ancien lieu de communion, il était aujourd’hui à l’abandon et n’avait subi un entretien que dix-huit ans plus tôt. Lidy regarderait bientôt la structure d’un bois brut exceptionnel dessiner ses formes devant elle.

- C’est un lieu intéressant. On dirait qu’il n’y aucun habitant, les fenêtres sont condamnées par des planches en bois, pas de porte. J’ai noté une trappe sur le côté, dirait-elle en indiquant une porte sur le sol, légèrement inclinée. A mon avis, c’est par là qu’ils entrent. Vaudrait-il mieux attendre d’en cueillir quelques-uns ou entrer directement ? Se demanderait-elle à haute voix avant d’adresser sa question à Kosenjobi en se tournant vers ce dernier.


©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2135
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue55/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (55/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue504/1000[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (504/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Dim 25 Juin - 22:05



Gourmet d'enquêtesfeat Lidy Olsen




[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Mina_a10
Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

Rapide et efficace. La demoiselle à la chevelure bleue c’était rapidement accoutumée à l’histoire que lui avait construit le samouraï dans le cadre de cette interrogatoire et le mis en pratique bien rapidement afin de soutirer les précieuses informations manquantes. Le vieil homme hocha la tête satisfait. Il trouvait que leur combinaison fonctionnait bien et était ravie de voir le malfrat céder sans qu’il y ait besoin de lui faire du mal. Des souvenirs d’hommes qu’il avait dû exécuter d’un seul coup de lame remontèrent dans ses pensées, des morts qu’il avait asséné par devoir et non par envie. Il agissait toujours par devoirs, même encore aujourd’hui même si sa perception de la notion avait changé. Il n’était plus fidèle au bushido ou à un code d’honneur de ce type, mais à la Ligue Egéenne de Milon, sa vision et le projet porté par Rébéna Té Ra. C’est pour cette raison qu’il avait décidé de s’y impliquer plus et qu’il pu devenir l’une de ses figures éminentes. Il croyait en un Empire Pirate plus juste, plus méritocratique et plus stable, capable d’offrir un peu plus de paix au Nouveau Monde plongée dans sa guerre perpétuelle.

-Au sud… Le Père Tabouret c’est quelqu’un que vous connaissez ou c’est un genre de boutique ou de maison d’hôtes ? s’interrogea le Minamoto.

-C’est un genre de religieux je crois… Il était proche des anciens rois avant que le régime ne change de ce qu’on m’a dit…

C’est alors que Lidy lui proposa de se charger de la capture du délinquant, proposition que Kosenjobi déclina simplement.

Non, je vous en prie, je vous en laisse vous en chargez, vous êtes beaucoup plus préparé que moi. Je suis tombé sur cette histoire par hasard moi à la base.

Le forban n’avait pas de raison d’aider ce voleur et grâce à sa collaboration et aux informations fournis il aurait certainement une forme de réduction de peine ou des aménagements. Malgré le Décret Décima, la surpopulation des prisons était un problème, donc il pourrait certainement sortir un jour en fonction de ses délits : s’il n’avait voler que des choses de faible importance il s’en tirerait bien. La peine lui permettrait de comprendre qu’il avait mal agit et que voler des objets ou de l’argent aux gens pouvaient fortement impacté la vie de ceux qui se faisaient voler.

L’homme surnommé « Nobunaga » suivit l’enquêtrice avec qui il faisait aujourd’hui équipe afin de régler cette histoire et pouvoir offrir calme et sérénité aux civils arpentant ces rues. La maison de ce fameux Père Tabouret ressemblait plus à une vieille chapelle qu’à une véritable maison. Ce devait justement être un lieu religieux au vu de ce qu’avait raconté leur interlocuteur un peu plus tôt.

-Un lieu parfait pour se cacher et effectuer des activités illégales si personne ne se doute que des gens s’y regroupent… Quand à cette trappe… On pourrait attendre d’en voir certains sortir, les attraper et leur demander combien ils sont à l’intérieur. Foncer dans le tas pourrait être dangereux en fonction du surnombre…

Bien qu’étant sur North Blue, il était possible que beaucoup d’entre eux puissent être vaincus en une attaque par le combattant émérite de la Ligue établit sur le Nouveau Monde. Mais il valait mieux ne pas sous-estimer des adversaires, au cas où.




©never-utopia

_________________
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1103
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue59/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (59/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue1049/1250[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (1049/1250)
Berrys: 128.404.371.300 B
Mer 28 Juin - 14:02

Gourmet d'enquêtes [5]


Les lieux étaient vétustes, et l’analyse de Kosenjobi sembla tomber sous le sens quand la Olsen observa les différents éléments en face d’eux. Elle réfléchit un long instant mais accepta finalement de patienter contre tout instinct. Elle aurait pu aussi tenter de s’y infiltrer en se faisant passer pour un nouveau, mais c’était complexe de faire valoir ce type d’idées quand on n’avait pas connaissance de la hiérarchie même de cette organisation clandestine. Ainsi observer et attendre avait le mérite d’apporter des résultats à un moment ou à un autre.

Ainsi commença la planque. Les dix premières minutes, le regard de Lidy ne quitta pas un instant la trappe qui promettait monts et merveilles à sa carrière. Les cinq suivantes, elle lorgna de temps à autres sur Kosenjobi pour essayer de savoir ce qu’il faisait. Ensuite elle se posa plus tranquillement, sans se déconcentrer, mais beaucoup moins sous tension. Son corps s’était relaxé et elle soupira un coup avant de demander à l’homme qui était venu jusqu’à cette île, Barrita Island :

- Vous avez trouvé des plats à votre convenance sur cette île ? J’ai goutté des linguines au saumon et aux épinards de très bonne qualité à Luigi Pasta. A vrai dire je ne saurais trop dire si elles sont meilleures qu’ailleurs, mais elles étaient très bonnes.

Elle sourit à l’homme de profil sans se détourner de sa cible. De ce qu’elle montrait aux autres, Lidy était consciencieuse et méticuleuse. Elle ne laissait au hasard que ce qu’elle ne pouvait pas contrôler, et ces « choses » existaient en trop grand nombre à son goût. Elle envisageait de finir Agente d’Elite deux ans plus tard, puis Vice-Directrice de son agence d’ici six ans et peut-être Directrice à la retraite de Ko Ayme. Elle était certaine de pouvoir y arriver, mais la temporalité des actions était trop incertaine. Son regard s’était tourné vers le sommet de la bâtisse quand elle y vit une lumière s’allumer. Une lampe à huile, elle en était presque certaine à en juger par le halo.

- Quand vous parliez d’un pays où le sens de lecture est différent d’ailleurs, vous parliez de Wa no Kuni, la terre natale de l’Empereur Eko Taka ? Demanderait Lidy au bout de presque trois quart d’heure de planque sans la moindre sortie dans la cachette.

Ils se trouvaient à la carre d’une maison, entre deux bottes de foins qui servaient à nourrir les cheveux de la résidence. La demi-douzaine de poules dans le poulailler étaient très silencieuses, tandis que les maisons adjacentes vivaient à un rythme paisible. A l’intérieur du bâtiment d’en face une douzaine de personnes s’attelaient en sous-sol à déballer ce qu’ils avaient ramenés de l’extérieur. Une personne semblait occupée à passer de table en table pour analyser les butins de chacun. Pour Lidy, cette scène n’existait pas encore : elle ne possédait après tout aucun Haki et n’était pas capable d’étendre son pouvoir au-delà de la vue.

Laissant encore quelques minutes s’écouler, Lidy commença à taper du pied d’impatience. Elle n’avait pas l’habitude d’attendre aussi longtemps et n’avait pas de techniques pour canaliser sa frustration. Son regard se tournait de plus en plus vers l’extérieur, quittant les lieux quelques brèves secondes puis moins d’une dizaine. Elle était toujours obsédée par cette trappe, ou par la maison en général, mais elle devait avouer qu’elle aurait préféré que cela se fasse plus rapidement. Ils devaient être arrivés après le retour du dernier d’entre eux.

- J’espère que vous n’étiez pas trop pressé. J’avoue que si j’avais su j’aurais pris de la lecture, dirait-elle en tentant de faire un trait d’humour, sans savoir réellement comment quitter son sérieux habituel.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2135
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue55/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (55/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue504/1000[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (504/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Jeu 29 Juin - 2:56



Gourmet d'enquêtesfeat Lidy Olsen




[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Mina_a10
Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

Tandis que Lidy s’installait de son côté pour observer la fameuse planque, Kosenjobi fit de même en se plaçant en position du lotus. Posant son wakizashi devant lui et s’appuyant à deux mains dessus comme s’il s’agissait d’une canne en quelque sorte, il demeura dans cette position à méditer, concentrant son attention sur la trappe. Le temps pouvait défilé. Dans une filature, la patience était une vertu importante. Ce n’était guère la chose la plus passionnante du monde, mais pour faire bien les choses c’était nécessaire. Par son habileté à se concentrer via ce procéder méditatif, le Minamoto demeura plus alerte que la demoiselle à la chevelure bleue qui ne voyait pas le temps glisser sur elle. Plus les minutes défilaient, plus elle s’impatientait. Le vieillard en avait vu au fil des années. Il avait accumulé une longue expérience. Certes pas dans le domaine de l’enquête, mais la sagesse venant avec l’âge, tout du moins pour ceux continuant d’aguerrir leur esprit, il avait le recul nécessaire pour juger les choses. Selon lui, la demoiselle qui l’accompagnait n’était pas encore très expérimentée. Ce n'était pas une novice non plus, mais elle était pas encore rodé à l’exercice et certainement avide de faire ses preuves. Les jeunes têtes brûlées étaient déjà des cas en la matière, mais même une personne raisonné et raisonnable ne pouvait se plier à l’exercice de la patience de manière optimale quand la hâte de faire ses preuves et de réaliser ses ambitions s’avérait si pressante. C’est ainsi qu’elle entama la discussion. Déployant son fluide perceptif afin d’être assurer de ne pas manquer l’approche de quelqu’un par le passage discret, le samouraï répondit sans incertitude.

-Personnellement j’ai tenté les spaghettis à la napolitaine de Barilla di Barrita. À vrai dire, j’ai pensé à passer par ici après avoir essayer les restaurants de Panzani Island qui semblent-ils sont en concurrence avec les restaurants de cette île. À mes heures perdues, je suis amateur de gastronomie et j’ai ainsi voulut effectuer la comparaison. Disons qu’aucune des deux îles n’a une supériorité claire sur l’autre. Je dirai qu’à Panzani Island, tout se joue dans la sauce elle-même qui se même particulièrement bien aux pâtes, permettant une mise en valeur gustative par une harmonie subtile. Pour Barrita Island, le soin est davantage apporté à la technique de fabrication et de découpe des pâtes, se qui se note à une certaine souplesse tout en conservant de la fermeté, donnant un aspect légèrement fondant en fait. Elles excellent toutes les deux dans un aspect de leur art, mais cela empêche une hiérarchisation absolu puisque cela dépend de là où vous placer la priorité. Je ne dirai pas non plus qu’ils frôlent l’excellence dans leur domaine… J’ai eu l’occasion une fois dans ma vie il y a longtemps de manger à la table de la Pomme Interdite de Futoru Island sur l’Archipel Totland. C’était ma femme qui m’avait fait ce cadeau pour mes quarante ans. C’est le plus grand restaurant du monde, le seul disposant de la note historique de cinq étoiles par le célèbre guide. J’y ais eu une raviole en entrée. C’était incomparablement meilleur qu’ici. Barrita et Panzani Islands ont un savoir faire indéniable, mais je crains que leur succès à fait passer leur production à un stade quasi industrielle qui les éloigne des restaurants étoilés qui eut ont moyens de rendre excellent un plat semblant si simple.

Il avait donné son impression d’amateur sans quitter un seul instant du regard la trappe, tout comme la bleue l’avait fait auparavant.

-À vrai dire toutes les îles se terminant par « no Kuni » ont en commun ce sens de lecture divergent du sens qui s’est imposé. Mais quand on y réfléchit, y en a-t-il un plus légitime qu’un autre ? C’est simplement une question d’habitude, un choix qui a été opéré et s’est maintenu dans la culture. La question de la différence n’a dû se poser qu’à la rencontre des cultures et c’est finalement celle de la gauche vers la droite qui est demeuré. Néanmoins, les habitants ont gardés la particularité de se nommer dans l’autre sens. Cependant je ne suis pas né sur une des « no Kuni », mais sur une île qui était une sorte de comptoir commercial de Wa sur North Blue. Les marchands ont décidé de s’installer sur place et d’adapter les lieux à leur mode de vie. C’est ainsi que Senzaï Sazoka est né. Je descend donc des habitants de Wa, mais je n’ai point vu le jour là-bas. Et vous, d’où venez-vous ?

Laissant défilé encore quelques minutes, laissant l’impatience grandir encore dans sa camarade qui avait décidemment besoin d’apprendre à se tempérer ce qui ne pouvait lui faire de mal, le Minamoto finit par soupirer, se concentrer, fermer les paupières puis les rouvrir.

-Bien. Si vous voulez mon rapport prévisionnel alors… Etant donné le temps qui est passé et les mouvements opérés, je crois que personne n’est hors de la portée de mon fluide perceptif ou caché, bien que l’hypothèse d’une autre entrée pourrait cacher davantage d’énergumènes. Nos ennemis sont douze à l’intérieur… Laisser moi recompter… Oui c’est bien cela. Ils font beaucoup d’aller-retour alors ils doivent déplacer quelque chose. Je n’arrive pas encore à distinguer s’il y en aurait plus important que les autres qui coordonnerait les autres. Il y en a bien un plus à l’écart et qui fait moins de mouvements, mais il en fait malgré tout. Je n’ai pas la moindre idée de la configuration des lieux, mais si l’on y va prudemment il est possible qu’ils ne nous voient pas débarqué tout de suite.





©never-utopia

_________________
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1103
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue59/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (59/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue1049/1250[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (1049/1250)
Berrys: 128.404.371.300 B
Ven 30 Juin - 19:09

Gourmet d'enquêtes [6]


A la remarque sur la qualité des pâtes, Lidy ne put qu’acquiescer sans réellement savoir de quoi il en retournait. Elle ne faisait pas attention à la qualité de son alimentation, et l’expérience lui manquait du haut de sa vingtaine à peine entamée. Elle n’avait pas vécu de nombreuses aventures gastronomiques, contrairement à ce vieux pirate qui semblait être le détenteur d’un savoir ancestral. Ainsi l’idée de s’ouvrir sur d’autres possibilités, telle que la visite de l’Archipel Totland, germa dans son esprit. Elle se dit qu’un jour elle y irait, et laisserait ça là jusqu’à ce que l’idée ne germe à nouveau. La filature occupait trop son esprit pour que la conversation lui soit réellement profitable sur l’instant. Laissant son regard tomber en direction de la porte de la planque, elle répondit mécaniquement à la seconde question :

- West Blue, sur l’île de Saint-Johns.

Un instant plus tard, elle se mordit la lèvre. Elle venait de trop en dire. Savoir où était né quelqu’un, c’était pouvoir retracer son existence. Si elle n’était pas née sous le nom de Lidy Olsen, elle avait encore un atout à ne pas dévoiler. Mais combien d’enfants avaient la chevelure bleue dans sa tranche d’âge ? Elle se maudit un instant d’avoir parlé de son lieu de naissance. Elle n’y était même pas attachée, il était insignifiant, mais c’était aussi là où était né son frère. Et lui ne l’était pas, il était dangereux. Essayant de se reprendre, elle détournerait la conversation :

- Je suis déjà allé sur plusieurs No Kuni sur les Seas Blues, ce sont des cultures riches et variées qui s’y trouvent. Je ne connais pas toutes les îles de North Blue, mais le temps y est souvent frais… Pour ne pas dire glacial.

Elle savait qu’il fallait y aller en se couvrant, et même si elle avait été jusqu’à l’une des îles les plus au fond de North Blue, Lidy savait pertinemment qu’elle préférait ne pas y remettre les pieds. En plus de cela elle ne supportait pas le vin de Micqueot. Elle préférait ne pas y repenser. Son regard se tourna vers le sol en dessous d’eux, puis elle se remit à écouter profondément le rapport de son acolyte. Elle l’entendit soupirer et n’eut pas besoin de lire ses pensées pour comprendre pourquoi.

- On pourrait donc faire ça, ferait Lidy en se demandant si c’était la plus prudente solution.

A peine diraient-ils cela que l’un d’entre eux se détacherait des autres pour se diriger vers la trappe. Lidy n’aurait pas le temps de sortir de sa cachette qu’une femme, la chevelure sombre et le regard tourné vers le sol, ouvrait la cave et en sortait. Elle se dirigeait dans leur direction, et bifurquerait au dernier moment alors que le cœur de la bleue était prêt à sortir de sa poitrine. Se relevant doucement, elle ferait signe qu’elle allait la suivre. Après quelques instants, la femme emprunterait une ruelle sombre, et la Olsen continuerait de s’approcher jusqu’à être suffisamment à portée pour lui sauter dessus et la mettre au sol :

- Je t’ai eue !
- Idiote,
ferait la femme en se retournant.

Elle tenait dans sa main un pistolet. Lidy sourirait à l’idée même que cette femme ait pu croire l’avoir ainsi. Si elle était seule, elle aurait le réflexe sûrement surhumain d’arracher le pistolet, ayant prévu en lisant dans les pensées de celle qu’elle poursuivait que celle-ci tentait de la piéger depuis qu’elle avait repéré qu’elle se faisait suivre. Elle ne voulait pas éveiller les soupçons en face de Kosenjobi cependant et elle le laisserait intervenir dans l’autre cas.

Après avoir réussi à se saisir de l’arme ou s’être faite sauvée, elle dirait sur un ton sec :

- J’ai quelques questions. Qui es-tu, déjà ?

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2135
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue55/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (55/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue504/1000[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (504/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Ven 30 Juin - 20:16



Gourmet d'enquêtesfeat Lidy Olsen




[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Mina_a10
Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

-Oui, North Blue est une mer plutôt hivernale. C’est intéressante cette répartition saisonnière entre les quatre Blues. J’imagine que depuis longtemps des météorologues aguerris ont étudiés ces phénomènes afin de savoir quelle particularité physique de notre planète génère cette répartition.

Il était loin d’être un savant ou un spécialiste dans ce genre de sciences. L’expérience qu’il avait acquis dans sa vie était d’une toute autre nature après tout. Phoenicia était un tel puit de connaissances polymathiques, entre l’économie, la statistique, la science politique, la géographie ou encore l’histoire, que le samouraï se demanda un instant si cette dernière pourrait lui répondre. Puis il secoua la tête. Non, c’était bien trop loin de ses domaines de compétences. Si elle était météorologue, l’Onassis serait en mesure de devenir une timonière d’exception et cette dernière était plutôt du genre à commander et synchroniser les manœuvres des équipages. Une fois qu’il eut exposer son analyse, Lidy se rallia à la prudence, une décision payante puisque le fluide perceptif lui permit directement de remarquer l’approche d’un des individus.

-On dirait qu’il y a du mouvement. L’un d’eux s’approche.

Néanmoins, le temps qu’il se prononce, la personne arriva à la trappe et en sortit. Se mettant dans une position pouvant évoquer un guépard prêt à bondir, la lame du wakizashi était planté dans le sens tandis qu’il tenait cette arme à l’envers, prêt à s’en servir presque comme une dague durant le saut. Si la femme les repérait, il serait prêt à intervenir pour la mettre hors d’état de nuire, sans la tuer bien évidemment. La demoiselle à la chevelure bleue semblait stresser particulièrement, mais le Minamoto se contentait de faire le vide dans son esprit afin d’évacuer la peur et éviter ainsi de paniquer inutilement. Cela porta ses fruits puisqu’elle ne les remarqua pas... Quoiqu’il était possible que cette femme ait entraperçu Lidy vu sa position. Quand la Olsen lui fit signe d’avancer, le vieil homme hocha la tête et se redressa doucement pour suivre l’enquêtrice ainsi que la demoiselle qu’ils prenaient en filature. Quelque chose chiffonnait Kosenjobi quant à la voix de cette voleuse. Elle n’était pas entièrement sereine et demeurait alerte. Il voulut empêcher discrètement Lidy de se révéler lorsqu’il ressentit l’intention de sa partenaire, l’empêcher de s’en prendre à leur cible sans se coordonner, mais il ne parvint pas à l’arrêter. C’est alors que l’intention qu’il perçu cher leur cible n’avait rien à voir avec de la surprise. C’était une attaque meurtrière qui se tramait. Néanmoins, le samouraï paria sur le fait que la voleuse n’ait pas prévu qu’elle avait deux poursuivant. C’est ainsi qu’il trancha l’air avec son wakizashi en direction du bras qui allait braquer le pistolet. Le temps de réagir ou d’encaisser la douleur, cela laissait une ouverture à Lidy qui pourrait en profiter pour arracher le pistolet avec un délai suffisant pour que cela ne paraisse pas pour un réflexe surhumain. De son côté, le polémarque de la Ligue Egéenne de Milon roula sur le sol et vint entailler la cuisse de la voleuse en se relevant avant de pointer sa lame sur la gorge de la criminelle. Lidy lança direct les hostilités en posant une première question. Cette dernière, contrainte par la menace qui planait sur sa vie, ne put que répondre.

-Je m’appelle Ifrène. Ifrène Alheure.

-Pour qui travailles-tu ?

-Je sais que deux d’entre eux s’appellent le Professeur Deadarty et Oclok Hallmesse… Je ne suis qu’une petite voleuse vous savez.


Kosenjobi fronça les sourcils et observa la bague d’or à son bras ainsi que des boucles d’oreilles légérement cachée par la chevelure.

-Une petite main travailleuse d’une telle organisation ne se baladerait pas avec des bijoux aussi précieux sur elle qu’elle ne peut qu’avoir conserver avant de donner son butin. Tu es au moins au niveau intermédiaire de cette guilde de voleurs.

Ifrène serra les dents, les traits de son visage se crispant au passage. Elle réfléchissait à un moyen de gagner encore du temps, assez pour lui permettre de trouver une idée pour essayer de se faire la malle.





©never-utopia

_________________
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1103
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue59/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (59/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue1049/1250[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (1049/1250)
Berrys: 128.404.371.300 B
Sam 1 Juil - 13:57

Gourmet d'enquêtes [7]


Les mouvements de Kosenjobi montraient qu’il était un expert dans l’art de la lame. Cette constatation ne faisait que renforcer la pointe d’intérêt que Lidy portait au vieil homme, et elle se dit qu’il y avait sûrement une concurrence féroce pour s’arracher ses services. Elle n’était pas encore en mesure de se les octroyer mais un jour viendrait où elle pourrait tenter de le recruter. Se concentrant sur la femme en face d’elle, elle écouta son nom et se mit à réfléchir. Ifrène était l’une des voleuses de ce groupe ? Lidy n’y croyait pas, sinon elle aurait sûrement eu de meilleurs réflexes que cela. Elle soupçonnait qu’elle appartienne au moins à la strate intermédiaire, et son allié confirma ce doute en posant les bonnes questions. Un sourire naquit sur les lèvres fines de la rusée :

- Il semblerait que vous mentiez comme vous respirez. Ces deux personnes, elles ne font pas partie de cette organisation, n’est-ce pas ? A vrai dire, je crois savoir qu’elles sont chez deux de vos concurrents, respectivement dans le trafic de stupéfiant et dans le trafic de vampires sur le Voïvode.

Ni son allié, ni la femme en face ne pourraient savoir d’où elle tenait ces informations. Pourtant Lidy les avait tirés immédiatement de la tête bien pensante de son interlocutrice, qui s’était amusée à vendre des concurrents même si indirects. Cela décontenança suffisamment la femme pour que ses pensées ne s’embrouillent de manière significative et qu’elle trouve un moyen de se tirer de là, malgré sa cuisse entaillée. C’était cependant peine perdue, car le piège se refermait sur elle.

- A vrai dire, nous avons déjà capturé l’un de vos camarades. Il n’a jamais voulu nous dire son nom, alors…

Elle laisserait à l’imagination de cette femme le soin de combler les trous.

- Il nous a donné la localisation de votre cachette. Il nous a aussi dit que celle qui le supervisait, Ifrène… Comment déjà ? Ah oui, Ifrène Alheure était chargée de traiter avec les autorités locales. Vous savez comment sont punis ceux qui participent à la corruption gouvernementale ?

Encore une fois, elle laisserait cela à l’imagination débordante de son interlocutrice qui deviendrait blême. Elle bafouillerait alors une vérité qu’elle n’avait pas le temps d’inventer :

- Je gère seulement l’atelier… J’ai pas de liens avec Lin Filter. C’est elle… Tout mais pas Impel Down…
- Où puis-je trouver Lin ?
Demanderait alors Lidy en plongeant son regard menaçant et froid dans celui de son interlocutrice.
- Elle est dans l’atelier. Là d’où je suis sortie. Elle est dans le grenier.

« C’était donc ça. ». Elle avait vu une lumière s’allumer en haut, cela signifiait donc qu’il y avait bien quelqu’un. Et s’il s’agissait de la pourriture qui corrompait les marines, ou était à la tête de la corruption, alors elle ferait un coup d’éclat en l’arrêtant. Suffisant pour passer Agente ? Peut-être pas, mais suffisant pour assurer à cet ile un semblant de calme… Jusqu’à ce que le prochain envoyé n’arrive. Il lui fallait au moins les noms du chef du réseau de voleurs, pour qu’ils puissent envoyer les marines à sa traque. Cependant cette femme semblait en savoir assez peu sur le sujet. Peut-être que Lin aurait alors plus d’information ? En tout cas, Ifrène continuait de parler en considérant le silence comme une défaite :

- Je ne sais pas qui est le plus haut chef, mais je sais qu’il est à la tête de plusieurs réseaux de voleurs, pas seulement celui-ci. Il ne m’a jamais rencontrée. Je le jure.

Elle avait beau jurer, cela ne faisait ni chaud ni froid à la Olsen qui se contenta de soupirer et d’arrêter de la maintenir. La cuisse entaillée, elle commença à ramper avant que la bleue ne l’assomme d’un coup de couvercle de poubelle :

- Une idée pour la capture de Lin ?

Elle savait que ce serait l’étape finale de sa mission du jour. Elle n’était pas obligée d’y aller elle-même si le samouraï sentait plus à l’aise seule. Elle aurait alors tout le loisir de réaliser l’interrogatoire…

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2135
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue55/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (55/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue504/1000[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (504/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Sam 1 Juil - 17:36



Gourmet d'enquêtesfeat Lidy Olsen




[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Mina_a10
Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

L’enquêtrice disposait d’informations vraisemblablement obtenu préalablement. Elle n’était donc visiblement pas au début de son enquête mais avait bien progressé dans celle-ci. Un démantèlement généralisé des trafiquants du coin était-il prévu ? Cela ne pouvait être que bénéfique à la population. En tout cas, cela impliquait que cette guilde de voleurs avait des adversaires « professionnels » et n’était pas en total maîtrise du terrain. Le samouraï maintenait la pression de sa lame sur la gorge de la désormais prisonnière. En tout cas, la révélation des informations fit son effet et permis de faire perdre son assurance à Ifrène. Pouvoir manipuler la vérité était facile pour donner de fausses informations et s’arranger pour ralentir les recherches de ceux qui les posaient, mais ci ses personnes étaient déjà en possession d’informations il finissait par être impossible de deviner ce que les enquêteurs savaient déjà et donc des mensonges dévoilés de manière répété ne faisait que faire accroître le risque d’insatisfaire et faire perdre patience. C’était d’autant plus dure de mentir efficacement quand le stress montait une fois qu’un mensonge était déjà révélé, l’assurance s’envolant sous la perte de ses moyens. La bleue commença alors à utiliser le voleur interrogé plus tôt, tournant les choses de manière à faire parler cette femme. Si elle ne donnait pas d’informations concordantes avec ce qu’avait pu dire le malheureux, ce serait encore plus flagrant. Du point de vue du Minamoto, l’Alheure ne pouvait que se résigner à dire la vérité, surtout avec la menace d’Impel Down qui planait. Il valait mieux mourir que de s’y rendre aux yeux de certains. Le samouraï se demande justement combien de criminels s’étaient justement déjà donné la mort pour échapper à cet enfer qui les attendaient tous après un jugement à charge.

-L’atelier…

Un atelier pour faire quoi ? Il est vrai qu’il avait de prime abord surtout pensé au recel, mais une guilde des voleurs avaient également pu développer d’autres formes d’activité à partir du vol lui-même non ? Cela pouvait se révéler être un plus gros morceau que prévu à l’origine. En tout cas, ils savaient désormais où se rendre. Lidy cherchait à approfondir davantage mais les connaissances s’avéraient limités. Il était vrai que dans ce genre de réseau, afin de se préserver les chefs s’exposer assez rarement aux personnes en bas de l’échelle. C’était une question de sécurité pour ainsi dire. Mais Kosenjobi notait donc que la Olsen était sur la piste d’une supraorganisation de plusieurs guildes de voleurs du genre. Les tentacules de la pègre venaient toujours se refermer sur le petit monde des îles, s’étendant depuis divers épicentres. La bleue était donc en quête d’un de ces épicentres. La capture de la fameuse Lin serait donc la victoire d’une bataille, mais pas la victoire de la guerre.

-Je peux faire diversion et m’occuper des personnes à son service se trouvant dans le bâtiment tandis que vous vous occupez de l’intercepter si jamais elle tente de fuir. Cela me parait être le plus simple et le mieux à faire en l’état. Une connaissance plus détaillé des lieux nous manque pour être totalement efficace et construire un plan optimal de toute manière.

Si cela convenait à la Olsen, Kosenjobi retournerait donc à ce fameux atelier en sa compagnie et la laisserait s’écarter pour couvrir un autre angle du bâtiment. Suite à cela, il viendrait trancher tout simplement le mur afin d’y créer une large ouverture. Il entrait volontairement sans utiliser la trappe afin d’attirer toute l’attention sur lui et ainsi maximiser la panique pour que des fuyards n’aient pas le temps de réfléchir et notamment offrir ainsi l’opportunité à Lin d’employé cette trappe pour partir.





©never-utopia

_________________
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1103
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue59/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (59/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue1049/1250[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (1049/1250)
Berrys: 128.404.371.300 B
Sam 1 Juil - 21:55

Gourmet d'enquêtes [8]


La panique à bord. Lidy observait avec un intérêt tout nouveau les événements qui se déroulaient en face d’elle. Non seulement Kosenjobi avait tranché le mur comme on tranche dans du beurre, mais il était capable de maitriser à lui seul tous les voleurs présents à l’intérieur de l’atelier, qu’il découvrirait verser dans la création de faux ornements. C’était de toute évidence un trafic bien particulier qui avait lieu ici : de la contrefaçon. Lin n’avait pas attendu d’être invitée pour sortir. La Olsen la vit profiter d’une ouverture laissée par le samouraï pour se carapater dans la cohue. Elle pensait qu’il s’agissait d’une descente d’un gang ennemi, persuadée qu’il y avait trop d’avantages à la marine à la garder ici pour qu’ils fassent une action musclée à leur encontre.

Lidy suivit quelques instants la femme à chevelure d’un vert pin, et elle resserra l’étau en adaptant ses mouvements avant de lui faire un croche-pied au moment où elle passerait à côté d’elle. S’étalant de tout son long, l’ennemie releva légèrement le visage et se retourna sur le dos avant d’expirer :

- Qu’est-ce que…

La Olsen venait de planter une dague là où était la jambe de Lin quelques instants plus tôt. Celle-ci releva sa jambe gauche avec ardeur et envoya un coup dans le menton de l’aspirante au Cipher Pol qui tangua en arrière. Elle ne sembla pas réfléchir longtemps de plus que déjà elle tournait le dos à Lidy. Celle-ci attrapa l’arme à feu qu’elle portait et visa les jambes, mais loupa, laissant une longueur d’avance à son adversaire. Elle pesta un instant avant de s’élever sur le toit le plus proche en empruntant une série de caisses, et coursa la hors-la-loi.

Une demi-douzaine de minutes plus tard, elle retrouva sa trace dans la foule grâce à sa lecture de pensées. Un sourire s’éleva sur les lèvres quand elle aperçut l’objectif de cette ennemie : il s’agissait de gagner la base marine pour y trouver refuge. Si elle réussissait, elle n’en serait que plus à l’abri face à des supérieurs corrompus qui ne voudraient plus rien entendre. Expirant un moment, Lidy se concentra. Elle avait commencé à apprendre les bases du Rokushiki avec Mathilda, mais elle était encore assez maladroite.

- Allez, cette fois-ci, c’est la bonne, se dirait-elle à elle-même.

Et un instant plus tard, elle taperait dix fois sur le sol. La vitesse qui l’entrainerait serait alors telle qu’elle parcourait en un rien de temps une distance bien trop grande… Et qu’elle s’enfoncerait tête la première sur Lin, se cognant contre sa cible à une cinquantaine de mètres de la base marine. La bleue saignait du nez. Elle tira celle qu’elle avait percutée dans une ruelle avant de baisser la tête pour laisser le sang s’écouler. « Au moins, je l’ai eue. » se dit-elle en fronçant les sourcils. Elle aurait dû se montrer plus réactive lorsqu’elle se trouvait encore à l’atelier. Regardant autour d’elle, la Olsen commença à emprunter plusieurs ruelles pour rejoindre à nouveau l’endroit où se situait l’atelier. Il lui fallut presque vingt minutes pour faire le chemin dans le sens inverse, trainant sa cible inconsciente.

A mi-chemin, elle vérifierait quand même qu’elle respirait encore. Et comme c’était le cas, elle continua sa route. Il fallait avouer qu’elle n’avait pas joué ses meilleures cartes dans l’histoire. Fermant les yeux, elle finirait par arriver au niveau de Kosenjobi, s’il se trouvait encore là. Son visage tâché de son propre sang qu’elle avait à peine pris le soin d’essuyer était en lui-même une œuvre sordide dédiée à cette journée riche en émotions.

- Elle va se réveiller bientôt. De votre côté, ça s’est bien passé ? Demanderait-elle à l’épéiste s’il se trouvait toujours ici.

Puis son regard se porterait sur Lin, assommée. Elle la dépouillerait de ses armes avant de l’attacher fermement. Sa tête tournait un peu mais elle s’en remettrait. Bientôt elle aurait les réponses à ses questions, ou un nouveau mort sur la conscience.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2135
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue55/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (55/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue504/1000[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (504/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Dim 2 Juil - 15:24



Gourmet d'enquêtesfeat Lidy Olsen




[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Mina_a10
Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

Kosenjobi avait commencer à reprogresser depuis qu’il avait rejoins la Ligue Egéenne de Milon, mais il avait eu de nombreuses années de vie pour peaufiner son style de combat et maîtriser le fluide perceptif en détail. Rengainant le wakizashi dans le fourreau à sa ceinture, le Minamoto se prépara à déployer toute sa maîtrise du iaido afin de faire face aux dix individus devant lui qui s’activaient visiblement dans une fabrique de contrefaçons. Employés les biens volés pour les modifier était une stratégie effective qui permettait d’éviter certains risques du recel. La petite magouille était bien pensée. Mais le samouraï n’eut guère le temps de lambiner à réfléchir à cela tandis que ses ennemis fondaient vers lui. Il était un guerrier du Nouveau Monde et ces individus des petits voleurs d’un coin perdu de North Blue, le gouffre n’existait pas qu’en terme d’expérience mais aussi de capacité. Celui surnommé Nobunaga n’eut en effet pas besoin de beaucoup de temps pour constater cet écart de puissance, lui qui demeurait malgré tout sur ses gardes afin de ne pas sous-estimé ses adversaires.

Il esquiva un premier coup de dague et dégaina à la vitesse de l’éclair, tranchant en diagonale tout le torse de l’individu qui tomba au sol afin de rouler dessus en alternant les côtés en hurlant de douleur. Rengainant immédiatement, puisque dégainer en vitesse était le fondement du iaido, le polémarque réutilisa sa technique sur le second. Pliant les jambes, il évita le coup de hache de ce second adversaire en se baissant et en profita pour lacérer profondément les jambes du malandrin. Le troisième chercha à profiter de l’instant, mais Kosenjobi retourna rapidement son arme dans sa main et vint enfoncer la lame vers le bas le wakizashi d’abord dans la cuisse, puis il donna un coup de poing tout en relevant l’arme pour la planter une seconde fois mais cette fois-ci dans le bras de ce troisième individu qui lâcha son épée et se recula jusqu’à se retrouver dos au mur et glisser dessus en tenant sa blessure. Le quatrième bandit, ou plutôt la quatrième, se présenta à son tour, poussant le Minamoto à faire à nouveau pivoter son arme dans sa main. Il utilisa alors ce sabre court afin de porter des coups d’estoc, ce pour quoi n’étaient pas fait les katanas et dérivés, perforant l’épiderme de son ennemi à plusieurs endroits. Profitant que l’ennemi suivant ne soit pas encore sur lui, Kosenjobi généra une lame d’air d’un geste précis, balayant une cinquième et une sixième voleuse. Le septième individu tenta d’y aller à coup de poing. Grâce à son haki de l’observation, le samouraï se mit à esquiver avec grande facilité tous les assauts, ce qui enragea d’autant plus son ennemi qui ne comprenait pas comme le vieillard faisait pour lire dans ses mouvements. D’un coup sec de pommeau dans la pomme d’Adam, Kosenjobi neutralisa cet homme pour se tourner vers les trois derniers ennemis. L’une d’elle leva les mains, se rendant, tandis que les deux hommes s’élancèrent dans une dernière tentative. Esquivant le premier en lui donnant un coup à l’arrière du crâne avec le coude au passage et ce sans même se tourner pour regarder sa cible, Kosenjobi vint trancher la dague du dernier bandit. Lorsque ce dernier vit sa lame se détacher de son arme, il se prépara à se rendre, mais la réactivité du vieil homme le surpassait au point que le criminel se retrouva lacérer au torse par deux diagonales dessinant un X au moment même où l’idée de se rendre lui venait à l’esprit.

Rengainant définitivement l’arme dans son fourreau, le Minamoto invita la seule encore en état de véritablement être réceptive de l’aider à ligoter ensemble les dix individus présents dans la pièce. C’est ainsi qu’il attendit le retour de Lidy Olsen avec à ses côtés la dénommée Marialine Chopta.

-Pas de soucis à déplorer, répondit-il à la question de l’enquêtrice qui avait prit un peu de temps pour revenir.

Il fronça les sourcils en voyant le sang, mais nota que ni Lin ni la Olsen n’étaient vraiment blessé, alors cela ne devait pas être très grave. Il présenta Marialine d’un geste.

-Cette jeune femme de l’atelier c’est aimablement rendu, contrairement aux autres, et propose de nous aider à faire parler Lin si on l’a laisse partir après…

La Chopta observait son ancienne cheffe, ou plutôt sa remplaçante.

-C’est mon mari qui dirigeait cet atelier au départ, mais il a été tuer. Je devais en reprendre la gestion, mais cette garce a réussit à me passer devant et je suis devenu son larbin… Alors que je n’ai jamais pu la blairer depuis le primaire. Et je suis presque certaine que c'est elle qui a tué mon mari pour prendre sa place. J'ai enfin une occasion de me venger grâce à vous.




©never-utopia

_________________
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1103
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue59/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (59/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue1049/1250[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (1049/1250)
Berrys: 128.404.371.300 B
Dim 2 Juil - 23:11

Gourmet d'enquêtes [9]


Les pensées de la jeune femme n’étaient pas confuses. Elle était emplie d’une rancœur qui était visible sur ses traits. Il n’y avait pas pire que la vengeance d’une femme dans ce milieu, et elle pouvait prendre bien des formes. Lidy observerait la scène avec un intérêt profond, ne remettant pas en question la parole d’une criminelle. Après tout elle acceptait de recevoir l’aide de quelqu’un qui était à classer parmi les pirates. Tant qu’il n’était pas primé cela ne l’embêtait cependant pas. Une fois qu’il le serait, elle n’avait aucun doute sur le fait qu’il serait une cible ou au moins un ennemi à ignorer.

- Elle aurait tué votre mari ou elle l’aurait fait tuer ? Enfin qu’importe, ce qui nous intéresse c’est le nom de la personne juste au-dessus d’elle et sa localisation.

Elle pourrait ainsi l’empêcher de recruter quelqu’un de plus. S’il s’agissait du chef du réseau, elle enverrait des marines pour capturer le dit-chef de l’organisation de voleurs. Est-ce qu’il y avait une possibilité que ce soit un nouvel intermédiaire ? Oui, mais dans ce cas-là elle utiliserait ce qu’elle pouvait pour au moins mettre aux arrêts les marines impliqués. Un sourire s’étira sur ses lèvres à cette idée et Marialine recula. Lidy reprit une expression plus réservée alors que Lin se réveillait. Celle-ci écarquilla les yeux en voyant sa comparse du côté de l’ennemi et commença à se débattre :

- Marialine, c’est quoi ces conneries ? Sale garce tu…
- J’ai réussi à négocier avec ces personnes, dirait-elle en faisant mine de trembler. Elles veulent s’emparer de notre branche, mais elles ne veulent pas nous remplacer. Elles ne nous tueront pas…
- T’es stupide ou quoi ?! Tu crois que je vais gober des âneries pareilles ?


Lidy prit sa dague et la colla sur la carotide de la Chopta qui commença à saigner, tremblant comme une feuille. D’un air affolé, elle ne comprenait pas ce qui était en train de se produire. La bleue lui faisait peur, contrairement au samouraï qui s’était montré avenant avec elle quand elle avait décidé de collaborer.

- J’ai dit que je vous laisserais en vie si j’avais le nom de votre chef, mais pas si vous montiez un cinéma comme celui-ci.

Prenant alors la veuve par les cheveux, elle fit mine de lui planter un couteau dans l’estomac, visant spécifiquement entre son bras et son ventre et la jetant assez loin pour qu’en s’effondrant, elle ne dévoile pas le subterfuge. Se mettant à gémir après avoir compris son rôle, la Chopta décida qu’il était temps de « rendre l’âme ». Quant à sa cheffe, celle-ci commença à angoisser à l’idée de finir dans le même état.

- C’est Hamil Dovoc, il est situé sur l’île de Turini, dans le Bar Trois Minutes…
- Je vois, fort intéressant. Et votre contact dans la marine ici ? J’aimerais aller lui toucher deux mots pour qu’il voit qui est la nouvelle patronne.


Lidy avait insisté et décortiqué les derniers mots. Lin blanchit et donna six noms, quatre lieutenants et deux commandants qui participaient activement aux affaires de corruption locale. La Olsen éteignit alors l’appareil d’enregistrement attaché à l’intérieur de sa ceinture, et elle soupira un long moment avant d’assommer à nouveau la cheffe et de regarder la Chopta.

- Je ne sais pas pour vous, mais j’ai l’habitude de ne pas pardonner même les personnes qui m’aident dans mes enquêtes, dirait-elle en direction de Kosenjobi. Je vais cependant plaider pour une sentence allégée. Il va falloir que j’appelle mes alliés pour que l’on envoie des personnes démanteler le réseau… Enfin, je vais faire mon rapport.

Elle regarderait à nouveau la personne assommée qu’elle allait devoir arrêter. Le rapport allait être simple à écrire, mais elle devrait y mettre les formes pour expliquer tout le brouhaha. En tout cas, c’était une victoire pour Lidy. Elle espérait que cela suffise auprès de ses supérieurs.

- Et vous, qu’allez-vous faire ? Demanderait-elle au pirate.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2135
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue55/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (55/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue504/1000[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (504/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Lun 3 Juil - 12:18



Gourmet d'enquêtesfeat Lidy Olsen




[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Mina_a10
Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

Kosenjobi observa la scène et resta en retrait, croisant les bras et faisant mine de surveiller Lin et Marialine. Au vu de son attaque de l’atelier et de la scène qui se montait, il était plus crédible qu’il soit un genre de molosse, la brute servant d’homme à tout faire fidèle du boss qui serait en l’occurrence la Olsen. C’était suffisamment crédible pour qu’il n’y ait pas à explicité la moindre chose et que tout passe par les sous-entendus de comportement des trois personnes qui cherchaient à faire parler la cheffe de l’atelier de production de contrefaçons. Cette dernière douta d’abord, puis fut contrainte de céder face à la stratégie de Lidy pour faire grimper la peur dans les veines de Lin. Cette dernière finit par se mettre à table face à cette comédie et donna le nom d’Hamil Dovoc ainsi qu’un bras se trouvant sur l’île de Turini. Une fois la liste des noms des gouvernementaux corrompus fournis, la demoiselle fut renvoyé dans les bras de Morphée. Le Minamoto prit la parole une fois l’enregistrement coupé.

-Turini… C’est un île enneigée un peu plus au nord il me semble. Elle tente de faire de l’ombre à Seppen Town au niveau des chocolats chauds, mais c’est avant tout pour vendre un chocolat chaud industrielle produit là-bas par la marque Nesfast qui y a aussi son siège sociale je crois. La topographie est un peu particulière puisque c’est une île couverte de collines. Au niveau de l’urbanisme, les villages sont construit autour des usines de Nesfast tandis que la ville principale n’a pas d’usine et sert en quelque sorte de vitrine pour la marque qui a ouvert un genre de « Bar à chocolat-chaud » au rez-de-chaussée de son siège social. Il va s’en dire qu’ils ont visiblement une grande influence sur la politique de l’île et il n’est pas à exclure qu’ils utilisent eux même de la corruption pour parvenir à leurs fins. J’ai été confronté à leurs agents de sécurité une fois par le passé et ce n’était pas très clair cette histoire. Je me demande si ce Hamil Dovoc et le réseau de voleurs pourrait être lié d’une manière ou d’une autre à cette marque. Profiter de l’influence de Nesfast pour couvrir leurs activités serait bien pensé.

La Olsen eut alors un dilemme au sujet de la voleuse qui avait coopéré.

-On lui a laisser entendre que nous la laisserions partir puisque c’était sa demande pour coopérer. Ce ne serait pas forcément très correct d’aller à l’encontre… Mais vous n’avez pas donner votre parole et c’est elle qui a vraisemblablement considéré qu’il s’agissait d’un oui donc ce n’est pas forcément déshonorant. C’est à vous de décider de toute manière enquêtrice. Le plus important c’est que les civils n’est pas à souffrir de leurs activités.

Il observa la scène tout en écoutant la question.

-J’imagine que vous allez vous rendre sur l’île de Turini pour poursuivre vos investigations. Vous semblez disposer de moyens que je n’ai pas et je ne serai pas surprise que vous fassiez partis d’un Cipher Pol, alors j’imagine que vous pourriez avoir des renforts afin de gérer la situation là-bas si vous le désirez, mais si vous avez besoin d’aide n’hésitez pas. Le cas échéant, je reprendrai ma route avec mon équipage. Je pense me rendre rapidement à Dwarf Town avant de repartir sur Grandline afin de faire forger une nouvelle armure pour ma femme ainsi que quelques katanas pour des membres de mon équipage.




©never-utopia

_________________
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice des CP5 & CP6
Lidy Olsen
Messages : 1103
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue59/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (59/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue1049/1250[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (1049/1250)
Berrys: 128.404.371.300 B
Lun 3 Juil - 16:52

Gourmet d'enquêtes [10]


La Olsen réfléchit, mais elle n’allait pas participer à l’arrestation à son propre avis. Elle n’était pas une agente, elle ne décidait pas de ses propres missions. Elle avait sûrement déjà dépassé les espérances de ses supérieurs, ce qui représentait en soit un exploit qu’elle voulait reproduire ailleurs. Participer à une opération pareille aurait été hors de ses fonctions : elle n’était taillée pour attraper elle-même des hors-la-lois. Après avoir simplement condamné la demoiselle qui les avaient aidés à devoir passer devant la justice, elle finirait par répondre au samouraï quant à sa dernière intervention sur la possibilité de réaliser l’opération de descente :

- Je vous remercie, mais je ne suis pas habilitée à mener cette opération. Je suis effectivement du Cipher Pol, le 6 pour être plus précise. A présent tout va être entre les mains de mes supérieurs et de la marine.

Et c’était là où tout pouvait cafouiller. Pourtant elle n’avait pas encore consciente que les agences n’étaient pas toujours très coopératives les unes avec les autres. Ses rares expériences de collaboration s’étaient relativement bien passées, et cela l’avait rendu confiante. Elle ne savait pas que les marines feraient trainer l’intervention de quelques jours, suffisant à permettre aux voleurs de délocaliser leur base en apprenant ce qu’il s’était passé sur Baritta Island… Et minimisant ainsi amplement l’impact de leur journée d’investigation. Laissant son esprit s’accaparer les derniers instants qu’elle passait avec le vieil homme, elle lui sourirait finalement. D’une certaine manière elle avait été guidée par lui, et elle lui devait d’avoir un peu plus grandie dans la journée :

- Je vous remercie de m’avoir aidée et prise sous votre aile. C'est une dette qui ne restera pas impayée je l'espère, ferait-elle avec un sens de l’honneur qui virait au ridicule.

Elle aurait pu trahir sa parole mais elle aurait l’occasion, quelques années plus tard, de livrer à la cheffe de cet homme une grande portion d’informations sur les activités de Hadès sur le Nouveau Monde, remboursant d’une certaine manière ce qu’elle considérait comme une dette. Elle avait plus appris en une journée sur la patience et sur la manière de prendre en charge les situations qu’en plusieurs semaines aux côtés d’agents du Cipher Pol. Elle était certes reconnaissante à Mathilda de son approche, mais celle-ci avait un problème clair : elle expliquait mal.

Laissant de côté ces concepts, elle finirait par tendre une main franche en direction du samouraï pour le saluer. Quelques instants plus tard, les marines envoyés par la Warren, la cheffe de la mission, débarqueraient dans le but de s’emparer les malfaiteurs. Elle leur préciserait les faits et ce serait une descente dans la base locale qui donnerait lieu à l’interpellation de tous ceux qui avaient été dénoncés. De là, Lidy devrait méticuleuse passer au crible leurs opérations récentes, leurs revenus, les lieux où ils vivaient, dans le but ultime de les livrer au jugement d’Enies Lobby. Et dans le Gouvernement Mondial comme en piraterie, une trahison était impardonnable.

Quelques heures passeraient avant qu’on la convoque à nouveau pour lui apprendre que Mathilda avait été blessée durant sa propre mission. C’était à ce moment-là qu’elle perdit ses capacités à se battre et qu’elle commença réellement à se concentrer sur son rôle d’instructrice, passant à Lidy les bases réelles du Rokushiki, pas celles qu’elle avait apprises en observant les autres et en scrutant leurs esprits. Pour la Olsen, cette blessure fut une bénédiction : il fit de l’agente un de ses plus fidèles soutiens. Et dans son esprit une idée se graverait : elle pouvait apprendre de tous, même des criminels les plus surprenants. Elle espérait bien revoir un jour ce drôle d’homme.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2135
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue55/75[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (55/75)
Expériences:
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Left_bar_bleue504/1000[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Empty_bar_bleue  (504/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Lun 3 Juil - 19:16



Gourmet d'enquêtesfeat Lidy Olsen




[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Mina_a10
Minamoto "Nobunaga" Kosenjobi
Polémarque de la Ligue Egéenne de Milon

-Je vois ! Intéressant. Eh bien, j’espère que nous avons fait un travail satisfaisant alors. Le plus important c’est que les gens puissent vivre dans le calme désormais. Et je vous en prie. J’espère que nous nous recroiserons dans ce cas. Je vous souhaite le meilleur pour la suite et pour vos autres investigations. Peut-être nous recroiserons nous un jour alors que vous procédé à l’une d’entre elles, qui sait ?

Le vieil homme accepta la poignée de mains, souriant à la demoiselle à la chevelure bleue qui avait un potentiel certains mais qui avait encore besoin de prendre son envol pour atteindre sa pleine envergure. Lui faisant un dernier signe de la main, le Minamoto commença à s’éloigner, se dirigeant dans les rues de cette île en quête d’autres restaurants à visiter. L’heure du goûter approchait, donc la possibilité de goûter à une autre préparation des lieux se faisait de faisait vive. Cela lui permettrait de se reposer après ces instants d’actions, même si bien loin de l’intensité qui régnait dans l’Amphithéatrion. Il ne su pas spécialement pourquoi, mais Kosenjobi se mit à repenser au bon vieux Milon, le fondateur de la Ligue qui avait finalement perdu la vie dans un dernier et glorieux combats afin de transmettre son titre à la nouvelle navarque, Rébéna Té Ra. Le Minamoto se sentait encore suffisamment vaillant, mais les événements du jour l’amenait à se questionner sur la manière dont il transmettrait sa propre flamme à la prochaine génération. Milon y était parfaitement parvenue en offrant à l’Alpha Predator le tremplin nécessaire pour renouveler et faire évoluer tant la Ligue que la piraterie. Si Rébéna parvenait à terme à devenir yonkou et installer l’empire méritocratique et aux changements de navarques s’effectuant par les combats au sein de la Ligue, son nom resterait dans l’histoire mais serait au côté de celui qui avait fondé la structure ayant permis à cette femme de créer ce nouveau concept d’empire. Alors quel héritage Kosenjobi pouvait bien laisser. Devrait-il former encore davantage certains bretteurs de la Ligue et transmettre son meitou lorsque l’un d’eux parviendrait à finalement le renverser ? Ce serait une idée réalisable et ferait un passage de flambeau symbolique tout en permettant au Minamoto de sentir un accomplissement se réaliser dans la réussite d’un tel élève. Quelques noms envisageables, notamment au sein de son équipage, se démarquaient.

Ainsi, alors qu’il comptait goutter la Panna Cotta du restaurant La Côte Panée, il se rendit rapidement compte en regardant les menus affichés à l’extérieur que la spécialité des pâtes se déclinaient même en dessert. S’installant en terrasse, il appela sa femme pour qu’elle le rejoigne et qu’ils passent la soirée ensemble, puis il commanda les spaghettis au chocolat au coulis de framboises pour deux personnes. Suivant une tradition locale, peut importe le nombre de personne pour qui un plat de pâtes était préparé, ils adaptaient pour ne servir qu’une fois, amenant même parfois à donner des saladiers entiers de pâtes lorsque cela dépassait les trois personnes. Attendant patiemment que sa chère et tendre le rejoigne, il observa les passants et se satisfaisait du fait que cette fois-ci personne ne se fit voler sa bourse. Le samouraï commença alors à siffloter une autre musique de Seo So-yeon, puis un grand sourire couvrit son visage quand il aperçu Kechibi s’approcher. Il avait beaucoup de choses à lui raconter. Il profiterait ainsi de la dégustation de ces spaghettis au chocolat pour raconter l’aventure qu’il avait vécu aujourd’hui ainsi que décrire l’agente à la chevelure bleue qui bien plus tard deviendrait l’instigatrice de la chute d’une des plus grandes organisations criminelles du monde.

[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] Gozen11
Minamoto “Tamao” Kechibi
Femme de Kosenjobi




©never-utopia

_________________
[FB] - Gourmet d'enquêtes [PV : Kosenjobi - PNJ de Rebena] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: