Derniers sujets

[Pillage] Appel d'OffresparJiva
Hier à 20:20
[Conquête] - Premier pasparAnn Bathory
Hier à 14:28
[Présent] 3ED2YparEden Chapter
Ven 17 Mai - 15:07
Création d'une ArmeparGhetis Archer
Jeu 16 Mai - 19:59
[Présent] La Bataille de Ghordalu : L'Automne de la Féodalité (feat Unite)parDorian Karmon
Jeu 16 Mai - 19:02
Création d'Aptitude / Style de combatparJericho D. Dharma
Mer 15 Mai - 16:54
Création de PNJ (pour soi ou pour un équipage)parJiva
Mer 15 Mai - 15:51
Création d'un Fruit du DémonparAslan Moore
Mer 15 Mai - 12:10
Boutique des Top Sites !parGhetis Archer
Mer 15 Mai - 11:49
Le deal à ne pas rater :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où acheter le coffret dresseur ...
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition]
Jiva
Jiva
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : La Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue45/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue345/500[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (345/500)
Berrys: 20.402.430.000 B
Sam 22 Avr - 14:35


Tour du monde



Calm Belt était une mer des plus dangereuses pour beaucoup, elle dénotait clairement avec Grand Line de part sa particularité et sa faune des plus charmantes. Une chose était sûre, la petite caravelle aux voiles rapiécées qui servait de navire à l’attroupement d’amis n’allait pas y faire long feu. Ça, ça aurait été valide dans des conditions normales, occultant la grandeur d’esprit du duo à sa tête.

-Tu comprends pourquoi les petits sont pas venus.

La bile aux lèvres, Jiva sortit sa tête du seau une énième fois sous le regard consterné de Galéon. Depuis le début de leur trajet, elle avait eu le temps d’y laisser tous ses repas jusqu’à en arriver au néant. Beau régime, cela dit, pour autant elle ne cherchait pas à perdre de poids. Aussitôt elle se reprenait que l’air soufflait sur son visage, séchant son vomi en d’ocres rainures autour de ses lèvres. De là, la houle prenant place dans son estomac semblait remonter jusqu’à son cerveau, la foutant au plus mal. Le cycle douloureux s’entretenait ainsi, devenant de plus en plus terrible à mesure que son bide se vidait.

-Je pensais pas que mon corps pouvait être si naze.
-C’est le prix de la triche.

La triche ? Galéon était pas le mieux placé pour utiliser ce genre de terme, lui-même se fichant des traditions que pouvaient avoir certains navigateurs et timoniers à l’encontre des mers. Le respect était une notion plus qu’abstraite pour le félin du Nouveau Monde, pour autant il savait l’entreprise actuelle peu commune et surtout non sans risque. Naviguer sur Calm Belt n’était réservé qu’à une petite élite, composée de gens expérimentés ayant au préalable sérieusement étudié un moyen d’aborder ces eaux. Jiva et sa camarade, pas forcément les esprits les plus éclairés de ce monde, s’étaient lancées sur la ceinture d’eau à la suite d’une simple discussion : une idée germa dans leurs esprits et, sans plus de considération, l’une comme l’autre se dit que ça allait le faire. Était-ce là de la connerie ou de la pure naïveté ? Sûrement un peu des deux, mais c’était cette candide curiosité qui faisait les meilleurs aventuriers, le monde récompensant bien souvent leur audace. Et, en ce jour, cette audace sembla payer : les yeux de l’homme-chat s’écarquillèrent en voyant une chose se dessiner au loin, puis sa mâchoire tomba à mesure que sa vision se précisa.

-Oh Jiv’… Regarde ça !

Le Toth s’était redressé sur ses pattes arrière, posant ses mains sur le garde-corps pour mieux observer le spectacle. Il avait poireauté sur le pont de la caravelle jusqu’alors, à jouer la nourrice de sa meilleure amie, en ayant oublié où ils en étaient dans leur journée. C’était que Calm Belt avait pas de décor folichon à offrir, l’absence de courant rendait le trajet monotone et il était vite fait de perdre toute notion de temps et de localisation.

-Regarde ça, putain de merde ! Ça marche ! On va pas clamser ! Il se tourna vers le mat central pour beugler à leur timonier improvisé. Oh Rico, ralentis un peu !

L'excitation de son ami tira Jiva hors de son seau, elle accourut à ses côtés puis s’ancra sur le garde-corps afin de voir le spectacle s'annonçant en contrebas. Ses yeux s’illuminèrent. Une ombre était apparue au loin, celle-ci prenant de l’envergure à mesure de leur avancée pour bientôt gagner en relief. Une chose était sûre : c’était là une île, une île paumée au beau milieu de cette mer tristement chiante. Tout ça voulait dire une chose : bientôt, ils allaient pouvoir y atterir pour se remplir le bide. Le plan tout génial qu’elle eut avec la verte se verrait alors converti en succès : cette simple perspective eut le don de refaire sa journée, oubliant presque son mal de l'air. La céruléenne se retourna vers sa copine pour lui crier la nouvelle à gorge déployée. Elle s’imaginait déjà se vanter auprès de ses autres camarades qui étaient restés au chaud sur Grand Line, par peur du trajet.

-JIJI NOTRE SUPER PLAN A FONCTIONNE, ON L’A FAIT ! La bleue pointa ainsi la cible à rejoindre du doigt. TERRE EN VUE !




Pour la défense, le délai de 7 jours débutera lorsque mes deux collègues auront posté.

_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Jiva
Revenir en haut Aller en bas
Jericho D. Dharma
Maiden from Hell
Jericho D. Dharma
Messages : 269
Race : Humaine
Équipage : Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue46/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue209/750[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (209/750)
Berrys: 81.314.568.000 B
Dim 23 Avr - 12:19
Please my love look at me
I fear I’m gonna go crazy.
Tour du monde

Feat la Coalition



Si on y réfléchissait bien, Calm Belt était assez similaire au pourtour d’une pizza. Tout le monde aimait l’intérieur, rempli de surprises et de mystères, mais personne ne paraissait attiré par l'extérieur, sec et sans intérêt. La difficulté d’accès de la zone ne devait également pas aider à attiser la curiosité des gens, les rumeurs voulant que la mer soit d’un calme plat, d’où son nom, et le vent inexistant. Comment est-ce que les deux comparses étaient censées visiter la zone sans navire dans ce cas? C’était la verte qui avait candidement pointé du doigt qu’il suffisait de ne pas naviguer sur l’eau. Initialement, la céruléenne avait ri, puis s’était dit que l’idée était bonne, sous le regard médusé d’un matou géant qui se demandait probablement comment ces deux connes pouvaient être à la fois aussi pleines de surprises et lui apporter autant de soucis.

Le résultat de la discussion? La petite caravelle qu’elles avaient récupérées avait lentement quitté la surface de l’eau pour se mettre, lentement, à flotter dans les airs. Elle n’était pas exactement légère, ce qui avait causé un léger souci initial pour la médecin, d’autant plus qu’elle n’avait jusque là jamais tenté de soulever de navire et que celui-ci avait donc bien failli se renverser en se dégageant de l’eau. Mais tout allait bien désormais, le navire volait tranquillement, percutant son occasionnel oiseau marin sans grand danger pour la coque, pour le moment du moins.

Le seul souci de cette affaire finalement, c’était que la verte avait besoin d’observer un peu partout autour d’elle en permanence, la faisant faire des tours au dessus du navire volant pour être sûre de ne rien manquer, d’autant plus qu’elle n’avait pas l’habitude de diriger le navire. D’habitude, c’était le travail de Galéon, qui lui au moins savait ce qu’il faisait une fois la barre entre les mains. L’incarcérée, elle, ne mangeait pas de ce pain là.

Du coin de l'œil, elle pouvait au moins voir que Jiva, bien qu’enthousiaste, ne l’était pas autant que son estomac, qui paraissait si excité qu’il avait décidé de secouer tout l’intérieur jusqu’à l’envoyer partout à l’extérieur. Rico… Elle serra les dents avant de se poser sur le pont, le navire ralentissant immédiatement sous ses pieds alors qu’elle se dirigeait vers le chat, l’air mécontente, plantant son index dans la poitrine velue.

T’es prévenu le chat, tu m’appelles encore une fois Rico, je te jette par-dessus bord. Tu penses qu’il y a combien de chute entre la rambarde et l’eau? Parce que moi je suis pas sûr, mais je suis certaine qu’il y a assez pour te péter les jambes. Alors tu répètes après moi, Je-ri-cho. Pas Rico. On a pas fait la prison ensemble… Enfin, techniquement si, mais non.

Rico, c’était moche et, honnêtement, elle ne s’estimait pas assez proche de l’homme-chat pour prendre sur elle ce genre de surnom. Contrairement à Jiji donc, qui sonnait mignon en plus d’avoir été choisi par sa copine, absolument rien à voir. La pauvre avait mal supporté le trajet, mais paraissait avoir oublié son état en découvrant finalement la présence d’une île, donc de la terre ferme. Les hurlements ne paraissaient pas optionnels par contre, faisant légèrement grimacer l’hypersensible.

T’es pas obligé de crier Jiva, je suis juste à côté. Et puis évidemment que ça a marché, tu t’attendais à quoi? Dans le pire des cas on serait arrivé sur une Blue sans rien croiser, c’est tout. Par contre, je nous dépose où, ça a l’air assez mal foutu pour les visiteurs…

Un coup d'œil par dessus le bastingage révélait une île principalement couverte de vert, des arbres sans aucun doute, mais guère de côte abordable. Haussant les épaules, la jeune femme décida d’aller au plus simple.

Bon ben, j’espère que vous me faites confiance, je vais nous faire atterrir sur l’espèce de truc en pierre en haut, et on descendra après. Au moins, personne viendra nous piquer le bâteau s’il est là haut.

L’embarcation reprit soudainement de la hauteur, s’alignant plus ou moins sur la couronne de pierre montagneuse avant d’accélérer, s’arrêtant quelques instants plus tard alors que la jeune femme s’envolait hors du navire, le maintenant d’une main alors qu’elle écrasait les arbres environnants de l’autre. Pas question qu’une vilaine branche vienne déchirer les voiles de la caravelle sans nom qu’elles avaient récupérées. Peu après, le navire viendrait doucement se poser au creux de la couronne, bien calé de manière à ne pas en bouger.

C’est creux. Vous voulez qu’on aille voir ce qu’il y a en bas ou la forêt vous botte plus?

Avec un sourire mutin, la verte se laissa tomber de l’arc rocheux, prononçant simplement quelques mots.

Je rigole, on se retrouve en bas?


tag + tag + tag




_________________
A Maiden in Love - A Part of Something Bigger - Toxic Love
Jericho D. Dharma
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Valakhy
Sebastian Valakhy
Messages : 144
Race : Vampire
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue34/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue168/220[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (168/220)
Berrys: 74.010.000 B
Dim 23 Avr - 21:56

Tour du Monde

Les vilains de la Coalition

[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Rsk7

         L'alcool c'est pas de l'eau, celui qui pense le contraire s'est assurément trompé. Les aventures de Max s'étaient sûrement arrêté dans ses souvenirs les plus récents à la tentative de récupérer son argent dans un parc d'attraction sur l'île de Pucci. Cependant l'alcool semblait s'être mêlé à tout ça et les évènements s'étaient sûrement vite enchaînés. Il se souvenait à peu près de son parcours durant les derniers jours où son corps avait été éprouvé par la quantité d'alcool qu'il avait ingurgité. Après une violente bagarre dans un bar sur Pucci et après avoir bu une grosse quantité d'alcool, le Jackham avait fini sur un navire pirate où il avait du s'engager pour je cite "trouver de la jeune et tendre chair fraîche pour en faire des filles de joies de qualité". Le plan avait plu au Jackham qui n'était jamais contre voir de la femme mais surtout se faire de l'argent parce que tout les moyens étaient bons pour ce petit profiteur. C'est en traînant sur le navire que l'expédition fut un peu compromise, un naufrage évident vu que bah les pirates naviguaient sur Calm Belt donc pas le meilleur plan pour ne pas attirer les monstres marins. Le peu de survivants avaient pu rejoindre le rivage de l'île des femmes. Une chose était sûre c'était sûrement de la faute du timonier de ce navire qui avait assuré qu'il allait gérer sur Calm Belt.

"- Putain mais on est où..., dirait-alors le Jackham en émergeant avant de vomir un bon coup toute ses tripes. Son regard était encore flou, un bad trip il fallait bien ça.

Ne faisant pas trop attention au décor qui était aux alentours, il comprenait à peine qu'il était dans une prison avant de se tourner pour voir qu'il n'était pas seul dans sa cellule.

[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Hbqn
Bimgwen Botan

-Ah t'es enfin réveillé mon vieux ? Comment ça va ? On a survécu à ce naufrage, les autres sont tous morts. Les femmes elles nous ont enfermés ici après nous avoir pulvérisé...
-Putain qu'est-ce que tu débites toi. LAISSE MOI ME REVEILLER !, criait-alors Max encore dans le mal à cause d'un vilain mélange whisky, vodka et absinthe.

Il lui faudrait certainement du temps pour se remettre de sa cuite en tout cas il était déjà assez aigri comme ça pour pas que son compagnon de cellule le mette en rogne.
     



7 jours à partir de maintenant du coup
Sebastian Valakhy
Revenir en haut Aller en bas
Jiva
Jiva
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : La Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue45/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue345/500[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (345/500)
Berrys: 20.402.430.000 B
Mar 2 Mai - 11:07


Tour du monde




-Euh, ça a l’air sympa.

Incertain, l’homme-chat prenait mesure de la situation dans laquelle le duo l’avait mené. Une petite ville semblait s’esquisser en contrebas, en plein centre du cirque sis au milieu des massifs rocailleux de l’île. Elle était là en son centre, son œil à ciel ouvert, qui semblait s’écouler d’une larme dans Calm Belt depuis un chenal constituant le seul passage marin pour parvenir à cet endroit. C’était ainsi sans compter leur plan génialement malin que Jiva et Jericho surplombaient de leur regard ce microcosme s’offrant à elles. Si Galéon pouvait d’ores et déjà deviner où il se trouvait, puisqu’ayant déjà entendu parler de cette île presque mystique de la part d’autres mercenaires, la céruléenne ne voyait ici qu’une île paumée à la topographie un poil particulière. S’il y avait de quoi lui ravir les mirettes, c’était en l’occurrence son estomac qui la rappela à l’ordre : le trajet ne lui avait été guère favorable, aussi il fallait le contenter en en prenant soin. Un beau repas, c’était ça, ce que la pirate souhaitait.

-Fais la maligne, ouais. Bazarda-t-elle en réponse à l’invitation de la flottante.

Si la malédiction de son amie se prouvait encore une fois très utile, Jiva préférait ne pas trop compter dessus quand dispensable. Les fruits du démon, elle n’aimait pas réellement ça. Ces choses pouvant procurer d’incroyables capacités à ceux qui les consommaient ne l’intéressaient pas énormément : c’était pour elle comme des tatouages, beaux sur les autres, pas sur elle. Troquer sa force physique, en devenant incapable quand trempée, contre un pouvoir tiré à la loterie la tentait peu. La loterie de la vie l’avait déjà privée de sa première vingtaine d’années, à naître dans le pire lieu sur cette planète, aussi la jeune femme se passerait bien de remettre son sort en jeu. En plus de ça, une malédiction lui était-elle réellement nécessaire ?

-Mate moi ça !

Tout sourire, Jiva s’élança en plongeon depuis le garde-corps de leur navire, se jetant dans le vide vers cette cité pour enfreindre son espace aérien. La bleue était plutôt confiante et fière de son splendide plan. Les mètres s’enchaînaient dans cette chute libre, puis, une fois assez proche du sol, les bras de la forcenée s’arquèrent avant de se détendre brutalement, ainsi elle tira une première fois, puis la mitraillette continua autant que possible. Des géantes balles d’air résultèrent de la puissance du coup : celle-ci auraient potentiellement servi de coussins amortisseurs à sa chute grâce au souffle de leur impact destructeur avec le sol. Ca… ou l’intrépide aurait fini en croix. Un pari comme un autre, toujours moins hasardeux que les malédictions. Paraplégie ou réussite ? Jericho aurait bientôt pu découvrir le sort de son amie.


-Ca y est !

Les premières habitations se dessinaient enfin au loin. Longeant le chenal depuis la forêt, un second duo féminin semblait avoir pour objectif le village des amazones. Deux silhouettes larges et grandes, aux environs des deux mètres et demi, s’avançaient d’un pas lourd et assuré. En tête du groupe se trouvait Jasmine, la peau verdâtre et gluante par endroit, la couette foncée et grasse, et des mirettes d’ogres. Elle tenait dans l’une de ses mains un vieux papier sali de tâches écarlates et ocres, celui-ci semblait être un avis de recherche. L’on pouvait deviner le visage d’une gamine aux traits enfantins et à la chevelure blanche, grimée de coups de pastels par celle qui la tenait désormais.

-J’vais leur montrer moi.

Sa seconde main referma son emprise sur le manche d’une imposante hache, elle porta celle-ci à hauteur de visage. Jasmine contempla son reflet en se gratifiant d’un rictus. Bientôt elle aurait pu obtenir ce qu’elle avait désirée acquérir depuis fort longtemps. Derrière elle son acolyte la suivait désespérément. Elle s’appelait Min, Min Sudopong, une femme-panda issue du Nouveau Monde. Contrairement à sa camarade elle n’était pas ici pour une histoire de renommée, mais pour faire affaire.

Jasmine Lilas ; Min Sudopong
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Bgqe[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Butk


_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Jiva
Revenir en haut Aller en bas
Jericho D. Dharma
Maiden from Hell
Jericho D. Dharma
Messages : 269
Race : Humaine
Équipage : Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue46/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue209/750[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (209/750)
Berrys: 81.314.568.000 B
Ven 5 Mai - 19:04
Please my love look at me
I fear I’m gonna go crazy.
Tour du Monde

Feat la Coalition



Faire la maline, ça la verte savait le faire. Déjà parce qu’elle l’était, bien évidemment, mais en plus parce que c’était facile. En général, il suffisait de dire le truc qui agaçait le plus la personne en face et voilà. Les gens s’énervaient trop facilement, c’était ça le problème. Sauf celui de Jiva, qui avait celui d’être… conne. Elle l’aimait bien Jiva, c’était sa copine, tout ça, mais il fallait être honnête, d’une part elle puait, arborant son odeur comme une armure alors que c’était juste très désagréable pour tout le monde, à commencer par elle-même. La médecin n’osait pas vraiment imaginer l’état des narines de l’homme-chat qui les accompagnait, et qui avait dû souffrir le martyr pendant la période d’accoutumance. Est ce qu’il y était même habitué en fait?

Pour en revenir à Jiva, son second problème, c’était sa bêtise crasse. Elle n'était pas vraiment méchante, mais il fallait bien l’admettre, elle n’avait pas été gâtée par la nature de ce côté-là. Ou alors c’était le séjour à Impel Down qui ne l’avait pas aidée? Il n’avait pas aidé grand monde pour être honnête, mais à ce point là… Est ce qu’elle venait de…

Un coup d’oeil vers le bas lui apprît que oui, la jeune femme aux cheveux d’azur venait de sauter dans le vide, tête la première. Aux dernières nouvelles, la médecin la savait encore assez intelligente pour ne pas croire pouvoir voler, donc elle devait avoir un plan… peut-être? Elle jeta un regard vers l’homme-chat, qui paraissait tout aussi perdu qu’elle avant de jurer.

MAIS QUELLE CONNE!

Ce fût à son tour de plonger vers le sol, se précipitant pour vérifier l’état de l’idiote qui avait tenté d’amortir sa chute avec deux grosses balles d’air un peu hasardeuses. Une idée qui valait bien celle qui l’avait eu. En s’approchant du village, la première chose que la pirate découvrit, ce fût les femmes qui s’approchaient du point d’impact, que ce soit par curiosité ou pour établir une idée de la menace soudaine qui venait de tomber comme un coup de tonnerre.

Le bâtiment que sa comparse avait détruit était visiblement une sorte d’armurerie d’un genre ou d’un autre, auquel une prison était adjointe. Enfin, était, puisqu’un des deux bâtiments était détruit et l’autre plutôt endommagé, mais ça c’était un problème secondaire. Le problème principal, c’était de savoir si sa copine était encore en vie. Ignorant copieusement la foule qui commençait à s’amasser et qui faisait preuve de réactions allant d’une méfiance plus que méritée à une agressivité… méritée également, elle se dirigea en flottant tranquillement vers les restes du bâtiment encore couvert de fumée.

Jiji, t’es en vie? Si t’es morte tousse trois fois.

Pour être honnête, elle ne pouvait pas faire grand chose de plus pour la crasseuse tant que celle-ci ne se serait pas manifestée, pour la simple et bonne raison qu’un médecin ne soigne pas les morts. Derrière elle, elle percevait des bribes de conversation, du genre “C’est qui?” “Des intrus?” “C’est pas là qu’on avait enfermé?” et autres inepties du même acabit. Elles ne pouvaient pas être des intrus puisqu’un intrus n’est pas désiré, et que les deux jeunes femmes désiraient être là.

Dites, vous pouvez vous reculer un peu toutes, j’essaye de voir si ma pote est encore en vie où si son manque de matière grise a enfin fini par la tuer. C’est pas une foire ici.

Enfin, c’en était peut-être une, elle n’en avait aucune idée concrètement, mais ce n’était pas le moment de s’en inquiéter.




C’est quoi c’bordel?

Non, c’est une… Oh.

Sur la berge, les deux femmes s’étaient arrêtées brièvement, le regard fixé sur l’horizon duquel s’élevait un grand nuage de poussière. La provenance était très claire, le village des amazones, mais son origine restait nébuleuse. Pour autant, les deux paires de sourcils étaient froncées pour la même raison, l’obscur sentiment que quelque chose, quelque part, tentait d’entraver leurs plans, sans pour autant pouvoir le justifier.

La décision à prendre était claire, presser le pas.


tag + tag + tag




_________________
A Maiden in Love - A Part of Something Bigger - Toxic Love
Jericho D. Dharma
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Valakhy
Sebastian Valakhy
Messages : 144
Race : Vampire
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue34/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue168/220[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (168/220)
Berrys: 74.010.000 B
Mar 9 Mai - 21:50

Tour du Monde

Les vilains de la Coalition

[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Rsk7

         Qu'est-ce qu'il débite à la seconde celui-là..., se disait le Jackham qui commençait sérieusement à en avoir plein le crâne de son compagnon de cellule. Si seulement il avait sous la main de quoi le faire taire et qu'il pourrait enfin la fermer mais c'était impossible en état pour lui. Il le tabasserait bien mais il n'était pas encore assez réveillé et en forme. C'était donc ça la vie d'un pirate qui profitait un maximum de la vie en mélangeant tout ce qui était comestible et buvable. Il lui faudrait alors une occasion pour s'échapper et arrêter d'écouter ce merdeux parce que le Jackham ne pouvait déjà plus le sacquer, c'était quand même dingue que quelqu'un le fasse autant chier au bout seulement de quelques minutes. C'est ainsi qu'après quelques instants, un bruit retentissant se fit entendre quelque chose venait de tomber du ciel et de briser le mur de la prison où il était enfermé.

[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Hbqn
Bimgwen Botan

-Oy, on est libre t'as vu ça mon pote ?
-Oui et tu vas pouvoir arrêter de me casser les couilles maintenant et la fermer., répondrait-alors Max de manière sèche avant de commencer à marcher de manière nonchalante vers le mur qui a été détruit pour s'extirper de l'endroit où il se trouvait.

Marchant alors dans la direction de ceux qui venait de tomber du ciel, le namakurien était intéressé par ses bons samaritains avant de découvrir par horreur que déjà c'était une femme mais en plus c'était pas un modèle de beauté comme on pourrait l'imaginer. La journée de merde pourrait alors continuer, toisant alors la jeune femme, Max dirait alors :

"-L'impact aurait pu déformer ton visage pour le rendre plus charmant mais merci du coup de main pour la libération.




Comme ci cela ne suffisait pas dans cette journée véritablement pas comme les autres, il y avait cette femme qui avait décidé de rejoindre les amazones qui avaient assistés à toute la scène. Observant alors ce qui était en train de se produire elle regardait avec attention comment ce groupuscule était arrivé par ici. Le souci pour elle était bien évident que ce rafut gênait obligatoirement ses plans d'infiltration sur cette île, les ordres qu'elle suivait était pourtant simple. Elle devait se frayer un chemin pour plus facilement prendre le contrôle de cette empire, c'était sa première mission de grande importance au service de cet homme et elle voulait la réaliser avec brio.
     

Sebastian Valakhy
Revenir en haut Aller en bas
Jiva
Jiva
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : La Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue45/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue345/500[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (345/500)
Berrys: 20.402.430.000 B
Ven 12 Mai - 15:22


Tour du monde



Spoiler:

-Si tu veux t’amuser à chiper le bien d’un autre il faut assumer. Si t’es faible t’es morte.

Le corps ecchymosé et les mains en protection, l’enfant ouvrit timidement les yeux pour découvrir le visage de Lao. Il s’était interposé entre elle et les autres de son ancien équipage pour se prendre les coups à sa place. Son joyau, sa responsabilité. Si son homologue Pico pouvait la protéger en l’envoyant dans un lieu sauf grâce à sa malédiction, le grisâtre souhaitait que la petite s’affirme dès son plus jeune âge. Il en valait de l’estime que le Rance avait pour son ancien capitaine.

-Jiva, tu sais ce que t’es ? Chuchota le vieux forban à l’oreille de sa protégée.

Afin de survivre dans ce berceau infernal, la teigne devait être forte. Dans leur petite cellule ils n’avaient pas de choix : pour vouloir plus, il fallait se donner les moyens. Ici-bas il n’y avait qu’un seul ordre véritable, celui de la chaîne alimentaire.

-T’es une putain de pirate. Alors, t’arrêtes de chialer et t’y retournes.

La gamine bomba le torse, puis, d’un hochement de tête, fit comprendre à son éducateur qu’elle allait prendre sa revanche.

-Tu l’auras ton rab.




Elle eut un flashback, était-elle... ? Non, elle se reprit.

Ankylose et incompréhension.

Sa stratégie n'avait porté qu’à moitié ses fruits, après tout à quoi la pirate pouvait bien s’attendre ? Lorsqu’elle eut traversé le premier nuage de poussière, issu de la destruction de la bâtisse par ses poings d’air, son esprit même douta. Le sourire jusqu’alors gravé sur son minois avait aussitôt fané et tandis que sa peau vira au noir par endroit. Ce fut de même pour ses bras portés en croix.

Ennuyant.

Si le souffle résultant de sa technique permit de modérer l’impact de sa chute, la bleue ne s’en retrouva pas indemne pour autant.  Son corps tremblotait dans son ensemble. C’était le cas de ses bras qui, armés de sa volonté, purent absorber une partie du choc.  Ça faisait bien plusieurs secondes, perçues en éternité, qu’elle ne pouvait que les sentir frémir. Avait-elle failli y laisser la peau ?

Une vérification s’imposa.

Son index droit s’arqua. Sa jambe gauche également. Bien que le tout n’était qu’une enveloppe endolorie, ça semblait toujours fonctionnel. C’était déjà ça, oui. Jiva s’en voyait rassurée. L’espace d’un instant, elle crut que son caprice lui avait coûté sa liberté – celle de bouger. Soulagée, donc.

Gargouillement.

Jiva se revit faiblarde sur le navire durant le trajet, l'estomac en souffrance. Là encore, elle n'était pas assez solide à son goût pour être en mesure de pleinement vivre. Son corps était la lisière entre enfermement et liberté, celui-ci ne devait être limitant mais permissif. S’il n’était pas capable de supporter sa joie de vie impulsive, alors c’était sa vie qu’il aurait refallu cadrer. Tout ça commençait à bien l’emmerder, réfléchir ainsi lui faisait mal au crâne.

« Ma pote ».

Là, son visage s’éclaircit à nouveau puis elle décolla son front du sol pour espérer voir la maudite. Mauvaise surprise, elle tomba sur un porc-épic albinos. Son fluide de l’armement eut à peine le temps de se dissiper que l'inconnu l’agressa verbalement. Une voix désagréable, un faciès carcéral et une crinière de cinquantenaire. C’était qui, ce blaireau ? Ses vêtements banaux à la teinte unie lui rappelèrent certains chefs. Ils étaient sales, blanchis par endroit. Maintenant qu’elle y pensa, sous cet angle, cette tenue avait l’air d’être celle d’un cuistot ayant oublié son tablier au vestiaire. Peut-être même un boulanger-pâtissier au vu de salissures, était-ce de la farine ? Jiva entendit son estomac acquiescé à sa façon.

Sa main droite fondit alors sur la cheville du péquenaud pour la ceindre pleine poigne.  

-Va me faire à manger.

Ses yeux se plantèrent dans ceux céruléens de son nouveau cuistot.  Elle ne l’aurait pas lâché sans acquiescement de sa part. C’était comme ça que les choses allaient dans ce qui avait constitué son jardin d’enfant.


Une maxime très simple : manger ou être mangé. Le repas avait été demandé, la caution saisie.



[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Bgqe[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Butk
Jasmine Lilas ; Min Sudopong

Le duo avait accéléré la cadence pour atteindre l’entrée du village. Les locales ne semblaient guère les considérer : l’attention entière étant centrée vers le grabuge. Le nuage poussiéreux commençait à se dissiper, la rue se noircissait de monde. Les visages étaient de yeux ronds grimés, l’on pouvait également deviner de l’inquiétude chez certaines. Il fallait que des amazones puissantes arrivent au pas de course, pour gérer l’évènement.

Gérer l’évènement ?

Cette pensée piqua Jasmine, elle saisit sa hache de ses deux mains en la brandissant vers les yeux. Sa nuque se tordit également, en angle droit, pour lui permettre de beugler à gorge déployée vers les cieux. Que tout le monde dans les environs puisse l'entendre.

-JE SUIS JASMINE LILAS LA MAJESTUEUSE. LA PLUS BELLE FEMME QUE CE MONDE AIT VU NAÎTRE ! JE SUIS VENU RECUPERER CE QUI M’EST DÛ : MON TITRE D’IMPERATRICE !

La guerrière fulminait intérieurement, pourquoi le timing était si mauvais ? La vie semblait se moquer d’elle en permanence, la privant sans cesse du feu des projecteurs.

-QUE L’IMPOSTEUR SE POINTE, MA HACHE VEUT LUI CAUSER.



_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Jiva
Revenir en haut Aller en bas
Jericho D. Dharma
Maiden from Hell
Jericho D. Dharma
Messages : 269
Race : Humaine
Équipage : Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue46/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue209/750[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (209/750)
Berrys: 81.314.568.000 B
Dim 14 Mai - 9:41
Please my love look at me
I fear I’m gonna go crazy.
Tour du Monde

Feat la broalition



Visiblement, sa demande ne suffisait guère à calmer la foule, plus occupée à voir ce qui se passait et évaluer la menace qu’à coopérer pour la survie d’une jeune femme avec un instinct de survie proche du lemming suicidaire. Elle se concentra un instant, passant outre les murmures, les exclamations, les respirations et autres bruits de la foule pour trouver un battement de coeur affolé venant des ruines. Et deux autres aussi, qu’elle ne reconnaissait pas, mais ça ce n’était pas son problème. Déjà, Jiva était en vie, et c’était bon signe. Est ce qu’elle s’était cassé quelque chose par contre, c’était un autre problème, et… probablement le sien. En partie. Parce que si elle était blessée, ça allait lui tomber dessus pour la soigner. Ça lui donnerait peut-être une excuse pour forcer la crasseuse à se laver? Des fois, la verte se disait que finalement, c’était aussi bien qu’elle ai des oreilles aussi performantes, parce qu’avec un nez de ce calibre, elle serait probablement morte en rencontrant sa pote.

Le gargouillement, peu audible pour quiconque d’autre que la concernée, le type qu’elle entendait être à côté et la médecin, prouvait au moins qu’elle n’avait pas perdu le nord. Elle avait déjà faim en haut, elle avait toujours faim en bas. Classic Jiva. Dire qu’au début elles venaient faire du tourisme, là ça passait plutôt pour un zoo, et c’était elles les bêtes de foire, ce qui ne lui plaisait pas trop. Se rapprochant d’une femme prise au hasard dans la foule, elle posa la question à cent mille berrys:

Excusez moi, il y a un restaurant dans le coin? Ma pote est affamée, et elle est ronchon quand elle a faim.

Son interlocutrice la regarda comme on fixe un désastre à venir, les yeux clignant lentement alors qu’elle répétait l’air abruti: “Un… restaurant?”. Est ce qu’elle aussi était conne et qu’elle ignorait ce que c’était qu’un restaurant? Ça promettait pour le reste de la virée entre copines si toute l’île était comme ça.

Un restaurant oui. Un endroit où manger? De la nourriture, miam miam, je dois le dire en quelle langue?

Au final, une main pointée et des balbutiements lui répondirent, donnant une adresse non loin, l’air toujours aussi incrédule. Satisfaite, la verte retourna vers le nuage de poussière, se repérant à l’ouïe pour trouver sa copine fermement accrochée à un inconnu total l’air en pleine redescente et une intelligence à frôler les pâquerettes. Alors c’était ça le représentant masculin de l’île? La vache, ça ne donnait pas envie, et l’autre à côté non plus. Un des deux avait l’air abruti, l’autre sous au moins quatre types de drogues différentes.

Hey Jiji, lâche ton nouveau jouet, j’ai…

Tout ça pour être interrompu par une beuglarde qui lui vrilla les tympans pour gueuler sa beauté, qui ne pouvait qu’être plus agréable que sa voix.

Tu sais quoi, gardes le une minute, je vais voir qui est la truie qui me brise les oreilles comme ça et je reviens.

Flottant en dehors du nuage aussi vite qu’elle y était entrée, elle vérifia la foule, confortablement installée à une cinquantaine de mètres du sol. Des nouvelles têtes il y en avait, mais celle qui paraissait la plus à même d’avoir gueulé ainsi était probablement la plus armée. Grosse tête, gros seins, gros ventre, gros cul, grosses cuisses, et en plus elle était verte. Ça, la plus belle femme du monde? Ça ne valait pas un clou comparé à l’élégance et la grâce féline de son aimée. C’était presque une insulte, quelque chose que la verte n’aimait pas trop.

Du sol, une grosse main de pierre surgit, enserrant une ogresse surprise de sa poigne alors que la pirate s’approchait d’un air menacant.

Sur cette île? Peut-être. Je m’en fout et contrefout de votre concours de beauté pourri pour décérébrée. Du monde? Tu vas retirer ça de suite si tu veux partir avec tes yeux encore dans leurs orbites, tes dents encore dans ta bouche et tes doigts encore en bon état.

Des menaces qui firent légèrement reculer les autres femmes proches. Personne ne voulait jamais s’approcher d’une psychotique qui vous demande l’adresse d’un restaurant une minute et fait des menaces de torture la suivante. Leur faute. Ceci dit, la verte s’interrogeait sur un point tout de même. Si l’impératrice était censée être la plus belle femme de l’île, pourquoi est ce que la grosse avait besoin de sa hache pour lui parler? Si elle la tuait, il y aurait sûrement un nouveau concours, et elle perdrait sûrement à nouveau, puisqu’elle avait déjà perdu la fois précédente. Elle aussi devait être à moitié stupide.

Non, tu sais quoi? On va faire plus simple, parce que tu as l’air au moins aussi intelligente que ma pote. Donc tu t’excuses, sinon je t’embarque avec moi jusque là haut, je te lâche et toutes tes copines pourront admirer ton état une fois en bas.

Des demandes déraisonnables? Sûrement pour n’importe qui de normal. Malheureusement, les deux pirates étaient tout sauf normales.


tag + tag + tag




_________________
A Maiden in Love - A Part of Something Bigger - Toxic Love
Jericho D. Dharma
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Valakhy
Sebastian Valakhy
Messages : 144
Race : Vampire
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue34/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue168/220[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (168/220)
Berrys: 74.010.000 B
Mar 23 Mai - 12:14

Tour du Monde

Les vilains de la Coalition

[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Rsk7

   
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Hbqn
Bimgwen Botan

-Lâche-moi pétasse.

Une phrase simple et dénué de tout respect évident pour la femme qui venait de le soulever littéralement. Le Jackham avait une réflexion qui lui était plutôt simpliste même si la jeune femme venait de le libérer, le fait qu'elle soit directement agressive le rendait hors de lui. Il se tapait déjà un compagnon de cellule plutôt débile mais il tombait désormais sur une femme qui l'attaquait encore une fois. Il commençait sérieusement à en avoir marre de cette journée ainsi que de cette gueule de bois assez énervé.

-Qu'est-ce que tu crois que j'en sais moi ? Donc dans une prison on a une gueule à savoir où se trouve des restaurants sur cette putain d'île de salopes ?

Un langage assez brutal et assez insultant à l'égard des deux femmes qui venaient de le libérer de sa cage. Si Max commençait à devenir rouge et que ses muscles commençaient doucement à gonfler, c'était bien évidemment la manifestation de son esprit torturé et de ses réactions un peu exagérés. Ressentant à travers cette colère noire d'enchaîner plusieurs moments assez gênants et frustrants pour l'aîné de la famille Jackham. Ressentant toute sa colère à travers sa jambe qui était tenu par Jiva, Max commençait alors à lever son poing voulant faire ressentir sa toute puissance pour frapper la jeune femme.

-Lâchez-le moi je sais où on peut trouver un restaurant et de quoi manger. Vous verrez c'est plutôt sympathique comme coin.

L'autre prisonnier heureux de cette nouvelle avait un peu les chocottes devant les deux femmes et en ayant entendu une autre crier de tout son saoul à l'extérieur des lieux. Il se demandait presque si il n'aurait pas préféré rester dans son coin dans cette prison sans que personne le libère devant la situation qui semblait dégénérer assez vite.
     

Sebastian Valakhy
Revenir en haut Aller en bas
Jiva
Jiva
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : La Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue45/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue345/500[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (345/500)
Berrys: 20.402.430.000 B
Mar 30 Mai - 13:37


Tour du monde



-Mais m’laisse pas i-

Son amie s’envola pour s’occuper d’un problème, visiblement. Comme si sa copine ne lui importait pas plus que ça. Elle avait trouvé un restaurant, en plus, en tous cas Jiva pouvait le deviner suite à l’échange qu’elle avait écouté. Dans un monde, Jericho s’était en allée à l’endroit mentionné pour lui rapporter de la nourriture. Sûrement, oui, c’était sa meilleure pote dans ce cas-là. Pour autant, la verte perdait des points, n’ayant pris la commande de son homologue.

Puis l’autre blafard intervint encore, décevant profondément son interlocutrice.

Une pétasse, donc. Oui, elle était peut-être bien de ce genre dans ce type de situations. Ce petit nom d’oiseau ne risquait pas de la déboulonner. Grandir dans une cellule étroite entourée de scélérats était plus que formateur. Ce type duquel Jiva tenait la jambe semblait plutôt démuni, peut-être même gêné, piqué dans son ego par son impuissance ? Ses sourcils s’étaient froncés, son visage se gondolant par endroit, le sang affluant à ses tempes.

Visiblement, il n’était pas boulanger.

-Arrête, tu vas t’péter une veine.

D’un rictus, la sauvageonne tira la jambe du bonhomme tout en se redressant. Lorsqu’elle se releva complètement, les positions changèrent ainsi : lui se retrouvait la tête vers le bas, une jambe libre et l’autre toujours aussi fermement tenue.

-Tu veux pas me faire à manger, mais tu peux bien m’offrir un repas ?

La bleue le regarda de haut, un air vil tapissant ses yeux. Elle s’amusait de la situation, ce genre de types elle en avait rencontrés plein à Impel Down. Tandis que le bougre aurait pu commencer à se débattre, l’attention de Jiva se reporta sur l’autre gars à l’air neuneu. Visiblement ce gars connaissait l’endroit, disant qu’il avait une potentielle adresse en tête. Ça eut le don d’égayer l’estomac de la pirate.

-T’es qui toi ? T’as l’air plus sympa. Viens, on va manger. Elle aurait invité de sa main libre Bimgwem à s’avancer en guide. Et toi, s’tu me fais chier t’auras l’droit à une salade de phalanges en entrée. Finit-elle en gigotant la jambe du dépravé. Coco aura qu’à me retrouver.


[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Bgqe[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Butk
Jasmine Lilas ; Min Sudopong

-Elle est maudite la gamine. Avec ses cheveux vert chiasse.

Prise de court, Jasmine se retrouva bien vite avec ses jambes prises dans la roche. Les malédictions, quelle belle connerie. Surtout celles de ce genre, bien permissive, trop à son goût. Avant que les autres pierres n’aient le temps de s’amonceler autour d’elle, la guerrière se mit à hurler de rage avant de fracasser la roche à ses jambes avec le manche de sa hache. Son cri fut puissant, c’était là sa façon de se préparer au combat : se motiver en effrayant ses ennemis.

-Arrête de me les briser, je vais te saigner. Moi j’veux juste buter l’imposteur.

Sa main s’éleva pour présenter l’avis de recherche d’une certaine Tenshi Taya. Sur celle-ci, certains gribouillis grimaient son faciès : des croix à la place des yeux, une moustache, mêmes quelques noms d’oiseaux au niveau du front et du cou. Au moindre mouvement de Jericho, la grassouillette se serait avancée d’un vif-pas vers elle pour lui asséner un puissant coup de hache. Un de ceux qui pouvait aisément fendre le sol.

-Seigneur, on va se faire rattraper à force… Fit Min, déjà ennuyée.



Personnages - Niveaux:

_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Jiva
Revenir en haut Aller en bas
Jericho D. Dharma
Maiden from Hell
Jericho D. Dharma
Messages : 269
Race : Humaine
Équipage : Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue46/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue209/750[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (209/750)
Berrys: 81.314.568.000 B
Sam 3 Juin - 8:55
Please my love look at me
I fear I’m gonna go crazy.
Tour du monde

Feat la broalition


“Maudite”. La verte avait toujours trouvé ce terme idiot dans le fond. Pourquoi est ce qu’avoir des pouvoirs surhumains dont les autres ne pouvaient que rêver était désigné comme une malédiction? Parce qu’ils ne pouvaient plus nager? Un si petit désavantage comparé à ce qu’un fruit pouvait apporter. Pas tous, pour sûr, elle avait déjà entendu parler d’un fruit qui permettait à son utilisateur d’être constamment enrhumé et de pouvoir le transmettre aux gens, et ça paraissait assez craignos, mais certains… Certains valaient des milliards de fois leur poids en or pur. La médecin n’était pas avare, mais ce genre de comparatif était généralement assez équivoque.

L’espèce de naine verte en surpoids explosa presque immédiatement la roche que la maudite de la flemme avait utilisée, laissant celle-ci les sourcils froncés. Bon, en soi ce n’était que de la roche, mais c’était quand même désagréable à voir. Et non content de s’être libérée de ses entraves, elle continuait d’hurler à pleins poumons, comme si elle espérait ainsi obtenir une sorte de pouvoir au delà du sien. C’était surtout le hurlement qui était gênant, grinçant et attaquant les oreilles de la pirate. Quelques années auparavant, elle aurait surement gémi de douleur. Aujourd’hui… Elle se contenta de hurler en retour quelques instants avant de reprendre calmement.

Moi aussi je peux le faire pauvre conne alors arrête.

Tout ça pour sortir un papier crasseux en prétextant encore une fois vouloir buter un “imposteur”. S’approchant toujours en flottant pour mieux y voir, la verte recula vivement lorsque son “adversaire” s’élanca, encastrant sa hache dans le sol là où elle aurait pu se tenir si elle avait continué d’avancer. Le regard des deux se croisa, un instant de gêne flottant tout comme le papier qu’elle tenait précédemment, lâché pour pouvoir mettre d’autant plus de force dans son coup.

Se posant doucement dans la main de la verte, celle-ci l’observa un instant, essayant de voir à travers tout les ajouts. Au final, c’était une femme assez normale au delà de ses cheveux blancs.

C’est ça la plus belle femme du monde?

Nan! C’est rien qu’une imposteur!

Sentant venir la suite, la verte décida de ne pas écouter, préférant tenter de se calmer. A quoi ça allait lui servir de démolir une petite grosse hein?

Bah elle est banale. Elle est pas moche, mais bon, ça s’arrête là. En tout cas, la buter ça changera rien, ils en éliront juste une nouvelle, et ce sera sans doute pas toi. Mais c’est pas grave en soi, tu peux toujours tenter, je t’encourage. De loin, mais à fond. Si tu veux la buter, bonne chance à toi.

La hache s’arrêta au milieu d’un nouvel élan, perturbée. D’un côté, la prétendante au titre d’Impératrice était clairement insultée, de l’autre encouragée? Elle n’était soudainement plus si sûre de l’animosité de l’autre, d’autant qu’à part son mouvement initial, elle n’avait pas cherchée à l’attaquer.

Hésitante, l’amazone baissa son arme avant de demander.

Tu va pas m’arrêter?

Nan? Je m’en fiche moi de qui est la patronne ici, je suis juste venue visiter avec ma pote… MERDE JIJI.

Allant voir dans les ruines, la verte ne trouva trace de personne. Ça c’était plus gênant. Et c’est comme ça qu’elle revint vers la foule, haussant les épaules avant de déclarer.

Bon ben je sais pas où elle est. Quelqu’un a vu une fille mal habillée, puante et avec des cheveux bleus? Elle était tombée sur le bâtiment là, mais elle y est plus. On venait visiter…

Le ton légèrement pitoyable sur lequel elle disait ça n’aidait pas sa crédibilité… d’autant qu’elle aurait simplement pu utiliser son Observation. Un détail qu’elle avait visiblement oublié…


tag + tag + tag



_________________
A Maiden in Love - A Part of Something Bigger - Toxic Love
Jericho D. Dharma
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Valakhy
Sebastian Valakhy
Messages : 144
Race : Vampire
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue34/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue168/220[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (168/220)
Berrys: 74.010.000 B
Mer 7 Juin - 9:50

Tour du Monde

Les vilains de la Coalition

[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Rsk7

   
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Hbqn
Bimgwen Botan

La situation restait hors du contrôle du sanguin aux cheveux blancs. Son sang se chauffant de plus en plus à mesure que la femme aux cheveux bleus l'agitaient comme un vulgaire jouet, il allait la tuer. C'était plus qu'évident pour lui vu la situation dans lequel il était mêlé désormais commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs. Un sentiment d'impuissance face à cette femme qui l'avait pourtant libéré de ces cages sans pour autant faire exprès. En commençant à laisser son esprit se faire doucement emporté par tout l'agacement de cette journée, d'abord l'autre qui racontait sa vie puis cette femme qui le prenait pour un vulgaire jouet... Ouais le monde commençait à sérieusement le faire chier et il souhaitait par dessus tout le monde se libérer de ses entraves.

-Je t'ai dis de me lâcher... Pé-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA.

Les yeux virant aux rouges et succombant à des instincts primitifs, le Jackham n'était plus. Il ne restait que lui, que cette personne qu'il devenait quand il perdait ses moyens ce qui arrivait plutôt souvent en vérité ? C'était peut-être à se demander si ce n'était pas lui, la véritable personnalité du Jackham. Laissant ses instincts primitifs transformer peu à peu son corps le rendant aussi rouge que sa colère, ses muscles grossissaient au fur et à mesure. La bleue eut par réflexe d'agacement ou désintérêt de son jouet de l'envoyer dans le décor mais l'enragé était déjà dans une haine frénétique. Plus rien autour de lui n'avait de sens, il y avait juste des ennemis à abattre sur le chemin. Grognant et avançant tel un animal après avoir écrasé le mur d'une habitation d'amazones présentes sur l'île, le pirate prenait entre ses mains quelques débris qu'il y avait par-ci par là avant de les projeter dans la direction où il avait été envoyé.

Quelqu'un lui avait fait mal après tout ? Il cherchait désespérément à tuer et à annihiler tout ce qui se mettrait en travers de sa route tel était la voie qu'il avait hérité depuis sa tendre enfance. La voie du guerrier sanguinaire et enragé qui ne s'arrêtait au grand jamais de tuer.
     



Passage en mode berserk
Sebastian Valakhy
Revenir en haut Aller en bas
Jiva
Jiva
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : La Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue45/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue345/500[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (345/500)
Berrys: 20.402.430.000 B
Mer 14 Juin - 7:04


Tour du monde



Décidemment, le péquenaud qu’elle avait cherché à recadrer avait le don pour l’enquiquiner. Il s’était débattu comme un chien enragé. Le terme était plutôt bien choisi par ailleurs, puisque son visage se tapissa d’une teinte de la sorte lorsque ses traits froncèrent et que le blanc de ses yeux vira à l’écarlate. Cette vision-là, de cette tronche d’animal galeux, perturba la pirate et la poussa à bazarder le pauvre gars contre le sol. Était-il malade ? Une infection ? Un virus ? Qu’importait, ça donnait à la bleue un relent, elle essuya sa main sur le dos de Bimgwem dégoûtée et espérant que cela suffît à ne pas se faire contaminer à son tour.

-Vite, faut aller manger. J’prendrai une soupe, la chaleur devrait tuer les bactéries que ce mec portait.

Pas sûr de la science derrière cette phrase, mais il fallait admettre que les connaissances de Jiva étaient, de façon générale, très limitées. Le touffu suivi les directives données par cette femme qu’il venait de rencontrer : sa démarche était plutôt timide, pour autant, il sentait les regards des locales rouler sur le duo qu’il formait avec sa libératrice. Si son ventre se noua, sentant que la meilleure chose à faire était certainement pas de s’enfoncer ou passer plus de temps sur cette terre hostile pour son genre, l’idée qu’il tente de se soustraire à Jiva pour se tirer ne le tenta pas plus. Aucune envie de se retrouver saisi par la jambe ou le bras, puis… comment aurait-il quitté cette fichue île ?

-Vous comptez r’partir comment ? Moi, j’ai pas de plan. Faudrait s’activer, d’ailleurs, avant que le chahut que t’as causé avec ce mec nous ramène d’autres problèmes…

Fit le timonier en herbe en entrant dans la première taverne à disposition. Sans calculer les airs ahuris et le panneau « fermé » au-devant de l’échoppe, Jiva se posta à une table et beugla pour obtenir la carte. Après quoi elle répondit à l’autre gars qui avait visiblement tenue sa promesse : bientôt la sauvageonne aurait pu manger.

-En volant, notre bateau est là-haut. Rien de plus logique. Des problèmes ? J’ai rien fait de mal.

Bim avait visiblement plus de flair que son interlocutrice, quelques amazones étaient déjà en route vers le palais pour prévenir les responsables des lieux – du moins, quelqu’un qui aurait pu gérer ces phénomènes. C’était qu’un type était littéralement en train de tout casser, en se déchaînant…



Jasmine prit du temps à intégrer ce qu’il venait de se passer. Elle avait été laissée en plan face à une répartie qu’elle n’avait guère prévue. Ses ambitions avaient été ridiculisées, sinon juste négligées puisque d’intérêt presque nul. Et si… et si… Ses quelques neurones se bataillaient dans son crâne étriqué, que devait-elle faire ? La réflexion lui refilait des migraines. Non, elle, elle était là pour rouler sur cette impératrice factice et elle se devait de continuer sa route.

-Ta gueule ! Fit-elle, alors que Jericho était déjà partie. N’essaie pas d’me pisser dans le crâne.
-Jasmine, faudrait qu’on s’active. Autrement on va se farcir la vieille.
-Je sais bien ! J’ai pas que ça à foutre à parler de ses plans à la con et de sa vie.

Le poids de la femme-panda pointa alors le palais qui s’érigeait plus loin, surplombant l’ensemble de la ville depuis le creux du cirque.

-Allons-y au plus vite alors.

Les deux compagnes s’activèrent donc, entrant pleinement dans la ville. Sur son chemin, la hache de la première se serait certainement activée à détruire une ou deux maisons, pour passer ses nerfs. Dans la même veine qu’un autre trublion énervé. Peut-être que les deux seraient amenés à se croiser, la loi de l’attraction n’était pas qu’un mythe après tout.




Après une trotte hasardeuse en désescalade, Galéon avait finalement trouvé un point de repère à partir duquel il aurait pu rejoindre la ville et potentiellement Jiva. Si celle-ci n’était pas morte de sa géniale entreprise. Au fond de lui, un soupçon d’inquiétude éprenait le Toth, mais sa confiance en sa seule amie et son refus de l’imaginer partie le poussèrent à balayer ce doute.

Rejoignant le fleuve principal depuis la forêt, l’homme-chat aperçut une silhouette large et base qui semblait elle aussi longer le chemin d’eau pour se rendre à la ville. Intrigué, il rattrapa cette chose d’une brève course pour finalement découvrir une mamie posée sur sa tortue de mer. Celle-ci peinait à avancer, lente qu’elle était. Lorsque la vielle sentit la présence du gros matou violet, elle se tourna vers lui pour lui balancer sa voix rauque.

-Dis, tu veux pas remplacer ma tortue ? Tu m’as l’air plus rapide. Je suis d’ici et te récompenserai, si tu veux bien.
-Hein ?

Sur qui était-il tombé ? Qu’est-ce que cette vieille voulait lui baragouiner ?

Spoiler:


_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Jiva
Revenir en haut Aller en bas
Jericho D. Dharma
Maiden from Hell
Jericho D. Dharma
Messages : 269
Race : Humaine
Équipage : Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue46/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue209/750[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (209/750)
Berrys: 81.314.568.000 B
Sam 17 Juin - 12:08
Please my love look at me
I fear I’m gonna go crazy.
Tour du monde

Ft la broalition



Les imbéciles, on les trouvait partout. Un homme l’avait si bien dit en chanson, “Et priez pour qu’il y ai une vie intelligente quelque part là-haut dans l’espace, parce qu’il n’y a que des crétins ici-bas sur terre”. Malheureusement, les considérations sur l’intelligence humaine, ou son manque selon les cas, n’avait que rarement cours dans l’esprit de la verte. Pour elle, il y avait les gens si intelligents qu’elle ne les comprenait pas, les gens intelligents, les idiots, les vraiment cons, et elle-même, quelque part au milieu de tout ça. C’était difficile à définir selon les gens, et même si la médecin faisait de son mieux pour s’intéresser, ce n’était pas toujours facile, surtout avec son temps d’attention parfois proche de celui d’un chiot trouvant un nouveau jouet. Résultat, elle avait rapidement rangée la sorte d’ogresse armée dans la catégorie des gens un peu idiot et avait commencée à s’éloigner, non s’en l’entendre gueuler. Désagréable, mais elle avait plus urgent à faire.

Elle avait laissé son amie derrière deux minutes, et soudainement… elle n’était plus là. Elle lui avait dit de l’attendre pourtant, pas de se tirer dès qu’elle aurait le dos tourné! La repérer à l’ouïe était sûrement possible… à condition de s’approcher déjà. Au vu de la taille de l’île, elle aurait aussi vite fait de tourner en rond et d’espérer. Si l’ancienne détenue ne se faisait pas VRAIMENT de souci pour Jiva, elle avait juste un souci. Comment est ce que celle-ci repartirait si la médecin n’était pas là pour descendre le navire? A la nage? Dans une eau pleine de monstres bizarres? Ou alors peut-être qu’elle s’habituerait à l’île et en deviendrait l’impératrice, même si c’était peu probable. Sacrément improbable même vu l’excentricité de la bleue.

Alpaguant l’une des pauvres spectatrices de l’ensemble, elle obtint au moins une direction, probablement parce que les gens la voulaient le plus loin possible. Au moins, la direction était la bonne, la verte détectant plus ou moins un rapidement un battement de coeur familier. Sa tête passa par la porte pour y découvrir, effectivement, la bleue.

Trouvée! Je t’avais dit d’attendre, t’es pas sérieuse, en plus d’être blessée. Et c’est qui lui?

Au moins son ami était en vie, pas trop amochée, ou du moins pas plus qu’à sa chute, le reste n’avait que peu d’importance, même si elle attendait des réponses.



Pour les deux amazones parties en courant, la journée semblait plutôt mauvaise. Elles avaient simplement voulu aller discuter avec leurs compatriotes chargées de garder les prisonniers et avaient assisté à la place au débarquement impromptu de deux cinglées que personne ne connaissait, dont une avait tout simplement pulvérisé le mur de la prison, laissant aux deux hommes la liberté de s’échapper, ce qu’ils n’avaient pas manqué de faire.

Quant à l’autre, elle paraissait inoffensive, mais elle était visiblement maudite et prompte aux éclats de colère, ce qui n’était pas une bonne chose au milieu d’une foule. Le plus important dans l’instant, c’était alerter et expliquer aussi clairement que possible la situation. Malheureusement, pour expliquer la situation, il fallait d’abord arriver au palais, et le carrefour sur lequel elles étaient tombées promettait d’être plein d’ennui. D’un côté, l’un des prisonniers, visiblement en rogne et prêt à tout casser, de l’autre, “Jasmine Lilas”, déjà en pleine action pour se défouler.

Se cacher? Où exactement? Leur seule solution pour le moment était finalement de battre en retraite. En espérant simplement ne pas être vue par un parti ou l’autre.



La vieille parlait-elle une autre langue? C’est ce qu’elle crût un instant en voyant la réaction incrédule du chat. Non, pourtant il lui semblait avoir été claire? La montée répéta sa question plus lentement, comme si elle s’adressait à un enfant légèrement arriéré.

Je suis née ici, d’accord? Je veux aller en ville, mais ma tortue est… et bien, c’est une tortue, elle est lente. Toi non. Alors tu me prends sur ton dos, tu m’amènes en ville, et je te récompense. Pas si difficile si?

Elle s’arrêta un instant, contemplant son interlocuteur. Un homme-félin, très probablement un chat d’un genre ou d’un autre, elle en avait vu plus d’un au cours de ses voyages. Seulement, elle n’était pas sur n’importe quelle île mais sur Amazon Lily, une île célèbre notamment pour son traitement des hommes, aussi félins soient ils.

Tsk, d’abord une écervelée qui croit pouvoir prendre le trône, maintenant un homme qui se balade sur l’île, la marine qui s’est installée juste à côté, qu’est ce que fait la nouvelle impératrice hein? Et pourquoi ce n’est plus Nausica déjà, elle faisait du bon boulot.


tag + tag + tag




_________________
A Maiden in Love - A Part of Something Bigger - Toxic Love
Jericho D. Dharma
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Valakhy
Sebastian Valakhy
Messages : 144
Race : Vampire
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue34/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue168/220[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (168/220)
Berrys: 74.010.000 B
Mar 20 Juin - 18:59

Tour du Monde

Les vilains de la Coalition

[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Rsk7

   
Sans piper des mots à part certains cris indescriptibles, le pirate avançait en bondissant assez haut dans les airs avant de retomber droit dans la tête d'une amazone. Il était devenu un être sauvage, c'était ainsi qu'on pouvait le qualifier désormais. Non content du meurtre qu'il venait de réaliser, le pirate commençait à courir dans la direction d'une cible plus proche tout en la frappant dans l'abdomen. Le Jackham avait toujours en lui, ce qu'on pouvait qualifier ses instincts meurtriers qui faisaient de lui un guerrier à ne pas sous-estimer surtout dans des accès de rage intense.

Cet état de forme de Max était plutôt olympique, son esprit voulait retrouver les personnes qui l'avait mis dans un tel état. Une couleur hors du commun, c'était du bleu ? ou alors du vert comme cette femme là-bas avec un affreux visage. Il courait alors dans sa direction avec une vitesse bien loin d'être instantanée, l'offensive était ce qu'il y avait de plus prévisible après tout. Il essayait de la prendre dans ses bras comme pour la plaquer au sol avant de l'asséner d'une multitude de coups. C'était de sa faute ? La faute de cette femme. Elle l'avait libéré mais il s'en foutait, il allait lui faire payer cette honte qu'elle voulait lui infliger.

Frapper, abattre, assommer, assassiner, percuter, défoncer. Tant de mots et verbes souhaitant exprimer le même sentiment et la même volonté que le Jackham avait face à cette femme. Il fallait qu'on l'arrête et qu'on stoppe l'hémorragie de cette scène particulièrement étrange. Comment faire pour ne pas être submergé face à cette colère immense. Peut-être qu'il ne le ressentait que très peu mais le Jackham arrivait à sentir à travers son corps plusieurs fourmillements dans ses mains à mesure qu'il frappait celle qui était responsable de ce mal.


     

Sebastian Valakhy
Revenir en haut Aller en bas
Jiva
Jiva
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : La Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue45/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue345/500[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (345/500)
Berrys: 20.402.430.000 B
Dim 25 Juin - 14:46


Tour du monde


-Tu disais la marine ?
-Tu vas garder le vouvoiement, merci. T’as pas vu leur base en venant ici ?
-Euh.

Galéon se demandait s’il devait vraiment expliquer comment lui et ses camarades s’étaient rendus dans ce bled ? Il avait fini par prendre la vieillarde sur son dos, puis s’élança en direction de la ville. La marine, rien que d’avoir entendu ce terme lui relançait son urticaire, comme si des puces s’étaient plongés dans sa fourrure pour le grignoter. Ça le démangeait, même si les mouettes lui avaient permis de faire connaissance avec sa meilleure amie, il avait bien en travers le temps qu’il perdit derrière les barreaux. Son temps et également son statut. Il avait été une figure montante de sa mafia, « La Chatte » et son avenir tout tracé lui avait été arraché.

-C’est genre, une grande base ?
-C’est ce que c’est, quoi. Accélère.

Jiva devait en être avertie. Si les marines étaient dans le coin, ça puait. Surtout pour eux, habitués de créer des situations hasardeuses et répréhensibles. En était la preuve au chahut que le Toth pu capter à peine rentré dans la cité recluse. Était-ce la céruléenne ou un coup de l’autre flottante ? Forcément, il se posait la question et se devait de vérifier.


Jasmine s’était fait charger par un jeune homme complètement azimuté. Celui-ci lui bazardait poings et pieds dans un rythme effréné. Il était plutôt faiblard pour la Lilas, peut-être que le bonhomme s’était retrouvé ici par hasard plutôt que par progression. Sa rage fut cependant relevée par l’ogresse, les gens à même de se faire dominer pleinement par leurs pulsions de violence ne courraient pas les rues. Un berzeker, donc, assez intéressant. Elle avait encaissé ses coups simplement, puis l’envoya bouler d’un revers de sa hache utilisé comme s’il s’agissait d’une raquette. Elle n’aimait pas être emmerdée.

Alors, une voix glaçante ramena à l’instant présent la verte.

-Jasmine ! Arrête un peu tes conneries. Beugla l’ancienne amazone sur le dos d’un Galéon haletant. Si tu t’éternises tu vas t’attirer que des problèmes.
-Hein ? Grogna l’autre, l’index dans une narine.

De son côté Min s’était fait la malle, prenant la tangente pour fuir le merdier créé et tout spécialement cette vieille femme. La femme-panda était venue ici pour des raisons qui lui étaient propres, elle parcourait quelques ruelles seule en zieutant les différentes femmes les jonchant. Parfois, la Sudopong se rapprochait d’elles pour palper leurs bras et épaules. Elle souhaitait des corps fermes, toniques et surtout endurants. C’était le must-have pour sa clientèle.




A peine Bim et sa bienfaitrice hasardeuse eurent commencé leur casse-dalle qu’une tornade déboula dans l’échoppe. Visiblement, c’était une journée bien mouvementée pour le timonier qui n’avait souhaité qu’obtenir liberté. Jiva fut contente de retrouver son amie, mais elle n’avait pas oublié que celle-ci l’avait délaissée un temps durant alors que son état lui était encore incertain. Et puis… les yeux de la céruléenne étudièrent le corps de Jericho, elle ne semblait pas avoir de sac à dos, en plus de rien n’avoir dans les mains.

-Bah ! Tu m’as pas rapporté à manger ?
-Moi c’est Bim, j’suis timonier. Tenta le nouveau.

La question était sortie en évidence et reproche.



_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Jiva
Revenir en haut Aller en bas
Jericho D. Dharma
Maiden from Hell
Jericho D. Dharma
Messages : 269
Race : Humaine
Équipage : Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue46/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue209/750[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (209/750)
Berrys: 81.314.568.000 B
Mar 27 Juin - 15:10
Please my love look at me
I fear I’m gonna go crazy.
Tour du monde

Ft la Coalition



Bon, admettons, sa pote n’avait pas l’air très contente. C’était plutôt compréhensible, après tout elle s’était retrouvée seule et abandonnée au milieu d’un bâtiment détruit, blessée et potentiellement en grave danger. Sauf qu’en fait, ce n’était pas vraiment la raison de son mécontentement, puisqu’elle râlait surtout sur l’absence de bouffe dans les mains de la verte. Pas surprenant de la part de la pirate, seulement un peu… étrange, si on considérait qu’elles étaient déjà dans un restaurant.

Quant à l’homme qui se présenta, la médecin devait bien avouer n’avoir aucune idée de pourquoi il était là. Ou même comment il y était arrivé. Tout ce qu’elle avait c’était un nom et un métier, ce qui faisait court. Ceci dit, il fallait lui reconnaître quelque chose, c’est que c’était l’un des deux seuls hommes qu’elle avait vu depuis qu’elle était descendue du navire, et c’était assez rare pour être noté.

Euh… J’étais censée? Je savais que t’aurais faim, mais je me suis dit que tu trouverais un resto, j’allais pas te faire la livraison à domicile alors que ça aurait pris plus de temps.

Pour Bim, la moindre des choses, c’était au moins de se présenter. On appelait ça la politesse là d’où elle venait, quelque chose qui ne frappait pas fort à bord du navire.

Ah. Moi, c’est Jericho, et elle c’est Jiva, au cas où elle l’aurait pas dit. Ça lui arrive, faut pas faire attention. Sinon, qu’est ce que tu fais là, j’avais un peu l’impression qu’il y avait pas un seul homme sur l’île? Enfin, j’en ai pas vu. C’est normal?

Son regard erra un instant sur le buffet que sa comparse avait commandé et, si l’idée d’attraper un plat l’effleura un instant, la réaction de l’affamée ne serait en aucun cas positive, ce qui poussa la verte à commander à son tour, sous le regard surpris de la gérante. Bim également, qui finit par répondre légèrement incrédule.

Vous voulez dire que… vous avez aucune idée d’où vous êtes? Amazon Lily, une des rares îles de Calm Belt? L’île interdite aux hommes?

Ah si, j’en ai entendu parler. Ça explique pourquoi j’en ai pas vu du coup. T’imagines Jiji, une île entière avec pas un seul homme, elles ont vraiment que ça à faire.

Sans broncher d’un pouce, la verte poursuivit en commandant à son tour, des trucs plus proches de l’apéritif que d’un vrai repas, accompagnant ainsi la lampée de la jeune femme dans sa gourde.

C’est le moment que choisit visiblement l’homme-chat pour entrer, visiblement stupéfait d’être tombé sur le petit groupe. Visiblement, il connaissait bien les habitudes de la céruléenne et avait, un peu par stratégie et un peu par chance, réussi à les trouver au premier essai après avoir abandonné la vieille, ou plutôt s’être fait la malle dès que celle-ci avait commencé à engueuler une bougresse verdâtre, pas le genre qu’il imaginait trouver sur l’île réputée pour ses belles femmes.

Bien vu Galéon. Les filles, va falloir qu’on bouge. Vite de préférence.

Mais on vient d’arriver?

Les gardes aussi vont pas tarder, et vu le bordel que vous avez mis, elles seront probablement pas amicales.

Il s’arrêta en constatant la présence d’un homme avec les deux jeunes femmes, ce qui finit par lui faire demander.

C’est qui lui?

Bim. Mais on va pas repartir tout de suite, si? Il y a rien dans les environs et les réserves à bord sont… ce qu’elles sont.

On y arrivait. Le félin n’aimait pas vraiment la marine, mais il ne doutait pas que ses deux comparses avaient des sentiments au moins aussi forts que lui à l’encontre du gouvernement. L’idée de faire une petite razzia sur une base militaire marine leur plairait sans aucun doute. L’occasion de se dégourdir aussi.

Il y a quelque chose apparemment. Une base marine. Je sais pas ce qu’ils y font ou sa taille, mais ils devraient avoir des provisions, si c’est ce qui te fait peur.

J’aime pas bien l’idée de crever de faim surtout. Jiji, t’en penses quoi? On y va?


tag + tag + tag





_________________
A Maiden in Love - A Part of Something Bigger - Toxic Love
Jericho D. Dharma
Revenir en haut Aller en bas
Jiva
Jiva
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : La Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue45/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue345/500[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (345/500)
Berrys: 20.402.430.000 B
Mar 11 Juil - 13:18


Tour du monde



-Une base marine ?

Son pouce et son index cadrèrent son menton, comme si elle s’était lancée dans une profonde réflexion. Les yeux de la pirate roulèrent alors, ci et là, un coup son assiette, l’autre Galéon, puis, enfin, son amie qui venait de lui lancer une invitation. Le regard de Bim s’effara, par peur de comprendre le sens du mutisme soudain de la bleue : elle n’allait quand même pas…

-On va les dégommer, puis les piller. Répondit-elle à sa propre question, sa paume frappant la table.

Une lueur tapissa les iris de Jiva, c’était qu’elle allait pouvoir se défouler. Passer la colère que son estomac lui avait refilée. Aussi, celle qui était née en captivité se leva promptement pour se porter aux côtés de son meilleur ami, Galéon. Tous deux avaient des raisons de haïr le gouvernement, ça allait de soi que le félin était partant. Son regard s’épingla alors aux yeux de Bim avant qu’elle ne sorte du restaurant.

-Tu nous suis ou on te laisse là ? T’es cool, comme gars.

Le bougre sentit ses pommettes pétiller, ne sachant où se mettre ni quoi faire. Quelles étaient ses perspectives ? D’un côté, il restait seul sur cette île qui l’avait incarcéré à cause de ses bijoux de famille, d’un autre il pouvait se tirer loin de là et goûter à la liberté à condition de passer par une case incertaine. Les deux jeunes femmes allaient-elles réellement s’attaquer à une base gouvernementale ? Surtout, qu’elle en allait être l’issue ? Les iris du timonier finirent de papillonner après quelques secondes, lorsqu’il entendit Galéon ouvrir la marche.

-Aller, on s’bouge.
-A… attendez moi.

Fit timidement le garçon, dos au mur. Il se leva rapidement, embarquant avec lui son bol de nourriture pour le finir sur la route. Aussi, le Toth et Jiva avait ouvert la route en direction de… D’où, en fait ?

-On s’y rend comment ?
-Euh… ça doit pas être trop loin, non ? En volant, on devrait la repérer facilement, si  la mamie a pu la voir.
-La mamie ?
-Tu t’en tape, crois-moi.
-Ok.

Le sourire de Jiva se présenta alors aux mirettes de sa super-copine, celle qui n’était dans cette situation pas maudite, mais gratifiée de super-pouvoirs. Elle lui souffla alors sa faveur, roulant ses épaules.

-Tu peux nous faire voler jusqu’au bateau ?
-Hein ? Se fit surprendre Bim.
-S’teu-plait. Juste cette fois. Parce que tu m’as pas ramené de bouffe.

C'était qu'elle n'avait pas zappé cet élément, Jericho avait juste réussi à la prendre de court en lui mettant un appât sous le nez.




-Tu tentes quoi, au juste ?

Le poing de Jasmine cueillit bien vite Max qui s’était laissé emporter par sa rage. Visiblement, ce jeunot n’était qu’à ses débuts dans sa petite vie de forban. Ses coups n’étaient pas dangereux pour l’ogresse, encore plus : ils étaient ennuyants. Elle avait l’impression qu’un bourdon était rentrée dans sa cuisine, tapant contre toute surface possible jusqu’à trouver une sortie, con comme un balais, et, surtout, bruyant et dérangeant. Pénible donc. C’était pour cette raison que la De Lilas s’était contenté que d’un simple coup empli de haki de l’armement : elle le coucha, le laissant assommé au sol, puis put alors se focaliser sur la grand-mère qui l’avait rattrapée. Elle et les amazones qui devait déjà être en route.

-Qu’est-ce que tu m’veux encore ? Je vais prendre ce qui m’reviens de droit. J’suis la plus forte et belle, point barre.

Sa journée allait être longue…




Spoiler:

_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Jiva
Revenir en haut Aller en bas
Jericho D. Dharma
Maiden from Hell
Jericho D. Dharma
Messages : 269
Race : Humaine
Équipage : Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue46/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue209/750[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (209/750)
Berrys: 81.314.568.000 B
Mar 11 Juil - 16:46
Please my love look at me
I fear I’m gonna go crazy.
Tour du Monde

Feat la coalition



Un singe qui tape ses cymbales ensemble, c’était clairement l’impression que son amie donnait dans cette posture. Pour être exact, il était relativement évident qu’elle voulait donner miner de réfléchir, mais n’importe qui la connaissant un tant soi peu, que ce soit Galéon, Jericho ou encore les types qui avaient eu le courage et la foi de s’occuper d’elle en prison, savait qu’appeler “reflexion” ce qui se passait entre les deux oreilles de la bleue était… définitivement une décision à ne pas prendre à la légère. Pas qu’elle soit incapable d’éclairs de lucidité, voire même de génie, simplement que la plupart du temps elle ne semblait se poser aucune question autre que l’heure et le contenu de son prochain repas. C’était peut-être là le résultat d’une éducation privilégiant la survie en milieu hostile à… tout le reste en réalité. Impel Down n’était pas vraiment un bon endroit pour être un enfant.

Et c’est sans surprise qu’elle révéla son intention de faire une promenade très enthousiaste à travers la base marine. Est ce que c’était vraiment une bonne idée? Sans doute pas. Est ce qu’en revanche, c’était une idée plus qu’intéressante? Point bonus, la médecin recevrait sûrement un appel de sa dulcinée, ce qui était toujours une bonne chose. Elle se ferait probablement un peu enguirlander, mais ça, c’était un autre souci, qu’elle verrait en temps et en heure. Le chat paraissait partant également, restait le nouveau-venu, qui lui semblait beaucoup, beaucoup moins emballé. Compréhensible en soi, l’idée d’un assaut sur une base marine ne devait pas plaire à grand monde. Et pourtant, après un instant d’hésitation où il avait probablement vu toute sa vie défiler devant ses yeux, il accepta… probablement parce que le groupe commençait déjà à s’orienter vers la sortie.

Sur la table, la verte laissa une bourse bien remplie, de manière à payer ce que sa comparse avait commandé précédemment, en plus des deux bouteilles d’alcool qui trônaient sur l’une des étagères, qui de près contenaient chacune trois grosses vipères. En y prêtant attention, la verte n’entendait pas de bruit provenant de l’intérieur autre que le liquide clapotant, les serpents étaient donc vraisemblablement morts. Une bonne chose, la jeune femme appréciait son alcool SANS un serpent pour lui sauter au visage quand elle ouvrait la bouteille.

S’excusant auprès de la tenancière avant de sortir et rejoindre le groupe, la jeune femme découvrit une histoire à propos de mamie qu’il valait visiblement mieux ignorer. Les vieux faisaient rarement sens de toute manière. C’est là que les choses prirent une tournure un peu plus dangereuse. Jiva qui se tournait, avec un grand sourire et les yeux brillants? Ça ne présageait rien de bon, même si la maudite se doutait de ce que son amie souhaitait. Sans surprise, elle comptait mener son raid aussi vite que possible, et par là elle entendait maintenant si possible. Elle lui sortit même le coup de la nourriture pour tenter de la faire culpabiliser.

Juste cette fois? Et la prochaine fois tu trouveras une autre raison non? En plus t’as très bien trouvé un restaurant toute seule et t’as même pas fini ta bouffe!

Elle roula des yeux avant de soupirer.

Allez, on va dire oui pour cette fois, pour faire plaisir à madame…

Une fausse lassitude, que son amie n’aurait aucun mal à déceler. Si la verte n’avait pas “hâte” d’aller mettre un peu le boxon sur cette base marine, ce n’était pas comme si elle n’en avait pas l’envie non plus. Le sol s’éleva sous les pieds du groupe alors que leur invité tentait soudainement de s’y accrocher, incertain de ce qui se passait. Une confusion qui ne serait pas expliquée par la verte, occupée à manoeuvrer la station pour les ramener au sommet de la couronne, où leur navire était toujours solidement parqué. Ni vol, ni dommages, leur plan était absolument parfait, et on ne pourrait la convaincre du contraire.

À quelques centimètres du navire, la terre se stabiliserait, laissant ses passagers sauter sur le pont, avant d’être soudainement balancée de manière insouciante par-dessus le bastingage. Dommage pour celui qui prendrait le bloc au coin de la figure, ce n’était plus le problème des pirates.
Je range juste mes bouteilles et on part.

Faisant léviter les deux nabuchodonosors derrière elle, celles-ci vinrent trouver leur place au sol dans une pièce dont l’utilité semblait claire: servir de réserve d’alcoolisme pour la verte, qui partageait difficilement ses trésors ramassés au cours de ses voyages. Satisfaite, elle ressortit de la pièce, remontant sur le pont avant de taper dans ses mains.

La caravelle s’éleva lentement avant de s’immobiliser dans les airs.

On va par où par contre? Là comme ça, je vois rien.

Visiblement, c’est le chat dont les neurones étaient les plus en place, à moins que ce ne soit simplement le seul à avoir l’information. Il avait croisé la vieille en remontant le fleuve, donc elle venait sûrement de là. Galéon se pencha un instant par dessus la rambarde pour localiser le cours d’eau, observer son embouchure et pointa dans la direction en question.

Par là.

T’es sûr?

Presque.

Une réponse qui valait presque un oui pour la jeune femme, qui haussa les épaules avant de diriger le navire dans la direction indiquée. Une tactique payante visiblement, puisqu’effectivement, peu de temps après, une tâche à l’horizon se démarqua. Le navire accéléra, s’embarquant dans un trajet de plusieurs heures, où la tâche grossit progressivement, jusqu’à devenir une sorte de plate-forme sur laquelle résidait deux gros bâtiments, le tout entouré d’une sorte de muraille. Le soleil dans le dos, la verte se tourna vers la bleue.

Je nous descends, et je nous annonce au passage.

Le navire continua sa course descendante, visiblement pour venir se poser droit dans l’enceinte de la base marine, les premiers tirs de canon aisément repoussés par sa malédiction. La jeune femme leva la main, et brusquement, l’un des navires marines fût projeté comme un missile droit dans l’un des bâtiments, leur caravelle se déposant doucement à l’emplacement précédemment occupé par l’un des navire de guerre gouvernementaux.

Et juste comme ça, on est connues du monde entier.

Un sourire sur les lèvres, la jeune femme s’éleva en l’air, laissant son amie s’occuper des gradés qui ne tarderaient aucunement à venir. Elle-même, elle défendrait le navire pour l’instant… Jusqu’à ce qu’elle décide de mettre la base sans dessus-dessous, au sens littéral.


tag + tag + tag



_________________
A Maiden in Love - A Part of Something Bigger - Toxic Love
Jericho D. Dharma
Revenir en haut Aller en bas
Jericho D. Dharma
Maiden from Hell
Jericho D. Dharma
Messages : 269
Race : Humaine
Équipage : Coalition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue46/75[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Left_bar_bleue209/750[Conquête] Tour du monde [PV. Coalition] Empty_bar_bleue  (209/750)
Berrys: 81.314.568.000 B
Jeu 10 Aoû - 10:18
Please my love look at me
I fear I’m gonna go crazy.
Tour du monde

Ft Coalition



Le navire-projectile s’écrasa dans le bâtiment principal de la base, assemblage de bois et de toile soudainement à moitié broyé et fusionné avec le métal, jetant ainsi un vent de confusion sur la base, incertaine non seulement de ce qui venait se passer, mais de comment réagir. Certains semblaient confus, cherchant à savoir d’où cela venait, d’autre apeurés, mais une voix puissante résonna, mettant ainsi de l’ordre et organisant proprement la défense marine.

Rapidement, des hommes commencèrent à sortir armés des bâtiments et leur attention se porta évidemment sur le navire qui ne leur appartenait de toute évidence pas. Plusieurs tirs fusèrent presque immédiatement, les phases de négociation visiblement terminées avant même d’avoir débutées, leurs intentions ayant été jugées néfastes. Un sourcil levé, la verte tourna son attention vers la bleue, comme pour lui demander ce qu’elle comptait faire maintenant qu’elles étaient sous un feu nourri. La maudite arrêtait certes les balles pour le moment, mais ce n’était pas vraiment une solution durable. Partir? Pas très glorieux après leur entrée en scène. Et visiblement, Jiva était d’accord avec cet état de fait, sautant par dessus la rambarde pour aller se jeter dans le tas, en particulier sur un homme à l’air un brin distingué dont les épaulettes trahissaient son rang. Est ce que la pirate l’avait remarqué ou s'était-elle simplement jeté sur lui parce qu’il semblait donner des ordres?

En réalité, la distinction n’était pas très importante, elle était assez grande pour s’en sortir toute seule, quand bien même un manque de chance pouvait toujours arriver. Tant qu’elle revenait en vie, la médecin était positive qu’elle pourrait soigner son amie de toute manière. Pour autant, peut-être qu’elle aussi avait à faire, histoire que son nom et son visage se répandent un peu. Lidy lui avait dit non, pour être Corsaire, il faut être une pirate connue. Un assaut sur une base marine devrait suffire pour commencer, mais rester spectatrice ne lui apporterait pas grand chose.

Elle flotta doucement pour poser le pied sur le sol métallique de la base, visiblement simplement une île artificielle de métal et de verre, regardant autour d’elle alors qu’un homme, gradé également vu les épaulettes, s’approchait prudemment, une arme en main et trois autres lévitant derrière lui. Un sourire illumina le visage de la maudite, qui tenta immédiatement de prendre le contrôle sur les armes volantes. Le visage du marine s’assombrit alors que les lames tremblaient, comme incertaines de savoir sous qui se ranger. Une goutte de sueur perla sur son front alors que la jeune femme s’approchait de lui à son tour, presque suffisamment proche pour pouvoir décrocher la sueur du bout de l’index si ça l’amusait.

Amusant…

Un mot murmuré, si bas que même le gradé face à elle ne l’entendrait peut-être pas. C’était la première fois qu’elle rencontrait quelqu’un usant du même genre de pouvoir qu’elle et leur affrontement était finalement similaire à une joute mentale proche d’un genre de tir à la corde. Un jeu auquel son adversaire était visiblement doué, suffisamment pour amuser temporairement la verte, qui décida pourtant d’y mettre fin rapidement. Elle leva la main vers les trois sabres et ceux-ci s’écrasèrent immédiatement au sol alors qu’elle haussait les épaules. C’était drôle tant que ça avait duré, mais le marine n’était apparemment pas aussi puissant qu’elle. Peut-être que c’était simplement dû à la différence entre une capacité humaine et une malédiction.

La mouette n’abandonna pas pour autant, sa dernière arme toujours dans sa main. S’il avait été obligé de s’arrêter et de se concentrer sur sa télékinésie lorsqu’il avait senti la tentative de la jeune femme de lui dérober le contrôle, dès qu’il avait senti qu’il perdait la main, il avait immédiatement cessé toute tentative pour au moins pouvoir blesser la criminelle et compenser la perte de son premier avantage. Tristement, ses pas s’arrêtèrent presque aussitôt, ses pieds comme cloués au sol. Ses yeux se baissèrent, ne voyant rien qui pourrait justifier la chose. Il avait le contrôle de ses muscles, mais quelque chose l’empêchait d’avancer. Le pire, c’était que l’attention de la jeune femme ne semblait déjà plus sur lui. Suivant son regard, il découvrit le bâtiment principal, dans lequel la plupart des gouvernementaux non-combattants de la base se trouvait encore. Un frisson parcourut son échine alors qu’il reporta son attention sur ses pieds, finissant par comprendre que ceux-ci étaient bloqués par ses bottes. La maudite était donc capable de déplacer les objets, mais probablement pas les corps, et il commença immédiatement à retirer les bottes militaires standards alors que la jeune femme levait les mains, comme si elle se moquait bien de sa liberté ou non.

La première chose qui frappa le champ de bataille, ce fût le grincement du métal qui se tord. Un son strident, désagréable, mais surtout massif, comme si la pièce d’acier qui se déformait était… Lentement, il tourna la tête derrière lui. Le bâtiment qui servait de dortoirs et de bureaux était en train de s’écraser sur lui même, comme si une main gigantesque l’enserrait, broyant les murs et les rapprochant les uns des autres comme une canette de soda… dont le contenu était des humains. Est ce qu’elle en avait même quelque chose à faire? Sans doute pas, mais la laisser faire était impensable, immobile ou pas.

La lame, jetée par le marine encore au sol, probablement plus pour longtemps, s’arrêta à quelques centimètres de la verte, grisée par son propre pouvoir. C’est un cri qui la ramena à la raison, provenant de l’intérieur du bâtiment qu’elle écrasait. Un cri dont les émotions hurlaient la terreur et l’appel à l’aide. Est ce qu’elle était… censée massacrer tout le monde? Il y avait probablement déjà eu des morts avec la projection du navire mais… de là à éliminer toute la base? Est ce que ça n’aurait pas simplement l’effet opposé de ce qu’elle désirait? Elle voulait être connue du gouvernement, mais être connue ainsi serait beaucoup trop négatif pour être rattrapé par la suite, non? Et surtout… Qu’est ce qu’en dirait Lulu? Attaquer une base marine, c’était une chose, mais massacrer toute sa population, c’en était une autre, et si elle se ferait sûrement gronder pour la première… La seconde était probablement plus à même de la faire être ignorée à jamais; et ça, c’était hors de question.

Sa poigne se desserra, laissant une base militaire gondolée, à moitié enfoncée et en grand besoin de réparation, mais dont les murs n’avaient pas broyé les gens à l’intérieur. Elle contempla son oeuvre un instant, soudainement hésitante. Qu’est ce qu’elle s’apprêtait à faire au juste? Qu’est ce qui lui avait pris? Presque aussitôt, elle tourna les talons, sans plus prêter attention à la situation. A bord, une Jiva mécontente de s’être fait interrompre par un homme-chat qui avait su lire la situation et refusait catégoriquement d’être laissé pour compte en plein milieu d’une base marine. Impel Down, ils l’avaient vécu une fois, et aucun n’avait l’intention d’y remettre les pieds. Le chat avait visiblement déjà fait le ménage sur le navire, repoussant les soldats qui avait pu tenter d’en prendre possession, et celui-ci s’éleva soudainement, pouvant difficilement être ennuyé par la population terrestre.

Elle ignorait où aller ensuite. Sûrement déposer Jiva, qui voudrait probablement faire un peu sa vie avant de la rappeler. Peut-être déposer Bim aussi s’il en avait besoin, après tout, le pauvre gus les avait suivi mais n’était clairement pas fait pour ce genre d’action. Ensuite… Ensuite Gaimon. La pirate se sentait sale, vaguement honteuse d’avoir ainsi cédé et manqué de ruiner toutes ses chances d’être avec son aimée. Retirer la présence humaine de Gaimon devrait bien compter pour une bonne action, et elle pourrait au moins se reposer tranquillement une fois sur l’île. Laisser la pression redescendre.


tag + tag + tag




NB: Clôture de la conquête et pnjisation de jiva vu avec fudal

_________________
A Maiden in Love - A Part of Something Bigger - Toxic Love
Jericho D. Dharma
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: