Derniers sujets

Création d'une boutiqueparRébéna Té Ra
Aujourd'hui à 14:30
[Conquête] - Premier pasparElyvia Belrain
Hier à 21:14
[Présent] - Trait d'union [Pv : Ligue]parRébéna Té Ra
Mar 16 Avr - 22:29
[FB] L'or Qui Déchante [FT : Rébéna Té Ra]parRébéna Té Ra
Mar 16 Avr - 21:12
Création d'une ArmeparAslan Moore
Mar 16 Avr - 16:02
Ellipse Ghetis Archer parGhetis Archer
Lun 15 Avr - 16:35
Tu veux que je sois le roi des pirates? [FB Feat Logan]parSuzuran Akira
Lun 15 Avr - 0:08
Tops Sites ! parSakuga Keigo
Dim 14 Avr - 12:47
Fate's CityparMaître-Jeu
Sam 13 Avr - 14:47
Le deal à ne pas rater :
Réassort du coffret Pokémon 151 Électhor-ex : où l’acheter ?
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Les Mals-Aimés | /w Penelope
Aslan Moore
Tiger Fist
Aslan Moore
Messages : 317
Race : Homme-tigre blanc
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Les Mals-Aimés | /w Penelope Left_bar_bleue36/75Les Mals-Aimés | /w Penelope Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Les Mals-Aimés | /w Penelope Left_bar_bleue173/350Les Mals-Aimés | /w Penelope Empty_bar_bleue  (173/350)
Berrys: 57.001.000.000 B.
Sam 12 Nov - 23:21
Maintenez le cap ! Toutes voiles dehors !
Bien reçu, Lieutenant !
Soldat Dante, récupérez la barre et faites en sorte que ce bateau poursuive son allure actuelle autant que possible.
A vos ordres.

Aslan, sans hésitation, abandonna la prise sur la barre, laissant l'un des subordonnés à la charge de diriger le bateau grâce à l'Eternal Pose – temporairement prêté par la Marine – pointant vers l'île vers laquelle ils se dirigeaient actuellement. L'homme-bête se savait suffisamment proche de leur destination, même s'il n'avait malheureusement pas sa guide touristique sous la main pour savoir à quoi s'attendre, ainsi le besoin d'aller prévenir sa supérieure se fit aussitôt sentir. Ainsi, délestée de son travail de timonier, il ne manqua pas de se diriger sans tarder vers les quartiers du navire afin d'y être celle qui chapeautait toute l'opération à venir : la Colonelle Pénélope Ainsley.

Depuis qu'ils avaient quitté Marineford sur son bateau en direction de Longring Longland, où ils avaient été dépêchés pour éliminer une menace pirate dans la zone, le Moore n'avait pas pris vraiment le temps de sociabiliser d'avantage avec la demoiselle, se concentrant instinctivement sur son travail d'une part de Lieutenant, d'autre part de timonier, en dirigeant les soldats l'aidant à la manœuvre régulière du navire et en remplissant ses rapports journaliers et autres tâches administratifs sans importance pour la grande majorité des gens.

En approchant de leur destination cependant, il lui était revenu à l'idée qu'il n'était pas uniquement là en tant que soutien mais qu'il faisait aussi ses premiers pas en tant que membre de l'équipage Unite, dont la Colonelle faisait parti. Entretenir les bonnes relations avec ses collègues était une tâche qu'il se devait désormais d'accomplir du mieux possible, surtout en ce qui concernait ses supérieurs – en tout cas pour le moment. Ainsi, à mesure qu'il se dirigeait vers les quartiers de l'Ainsley, l'embarras s'emparait de lui.

Mais finalement, lorsqu'il parvint devant sa chambre, il se stoppa net, se disant qu'il ne faisait qu'accomplir son travail avant tout. Il n'était certainement pas connu pour s'embêter de ses sentiments au détriment de son efficacité au travail, bien que ça ne soit pas totalement vrai, et il ferait ce qu'il faut pour maintenir cette réputation de soldat exemplaire. Il chassa ainsi le peu de stress installé en lui et finit par toquer légèrement, se présentant alors sans attendre de réponse avant de parler sans détour.

Colonelle, nous approchons de notre destination. Je me rends immédiatement à la salle de réunion afin de discuter une dernière fois de notre plan d'attaque, et m'y tiendrai en attente de votre venue.

Le Lieutenant se montra clair dans ses propos, ayant malgré tout l'impression d'imposer quelque chose à sa supérieure. Malgré tout, il savait qu'il avait dit ce qu'il avait à dire et exécuta sans délai ce qu'il avait indiqué, repartant pour rejoindre la pièce où plusieurs rassemblements avaient déjà eu lieu pour définir ce qui serait fait une fois sur place.

En revenant à l'extérieur, il croisa le regard du soldat Dante à la barre qui lui fit parvenir quelques signes évidents indiquant que l'île était en vue, une information qu'il put vite confirmer en voyant au loin apparaître une petite île tout en longueur correspondant bien à la description de Longring Longland. En voyant cela, il remercia de loin le matelot tout en lui indiquant de poursuivre son travail de manœuvre du navire, pressant ensuite le pas pour rejoindre la salle de réunion.

Une fois là-bas, il prit soin de ressortir les documents nécessaires à la bonne compréhension de la situation, à savoir la carte de l'île – en tout cas celle où avait été repéré l'équipe – ainsi que les quelques informations dont la marine disposait à propos de leur cible. Une fois tout cela en place, Aslan observerait calmement l'extérieur depuis les fenêtres de la pièce, attendant que les personnes concernées se présentent à leur tour pour cette ultime réunion, puis attendrait alors que le silence tombe pour annoncer la nouvelle.

Comme certains ont dû le voir, notre objectif est en vue. D'ici quelques heures, nous débuterons l'opération d'élimination de la menace de l'équipage des Malaimants. Colonelle, je vous laisse poursuivre ?

Si elle venait à être présente, il ne tarderait ainsi pas à laisser la parole à sa supérieure pour qu'elle poursuive ce petit briefing afin que tout le monde soit bien prêt pour ce qui les attendaient, si tant est qu'elle souhaitait la prendre. Dans tous les cas, l'homme-bête affichait un air sérieux et déterminé, plus que prêt à prouver sa valeur en tant que marine, en tant que combattant … Et tant que nouveau membre de l'équipage Unite.
Aslan Moore
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 356
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Les Mals-Aimés | /w Penelope Left_bar_bleue39/75Les Mals-Aimés | /w Penelope Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Les Mals-Aimés | /w Penelope Left_bar_bleue96/350Les Mals-Aimés | /w Penelope Empty_bar_bleue  (96/350)
Berrys: 495.718.000 B
Mer 28 Déc - 2:23
Outlaws for a day

ft. Penelope Ainsley & Aslan Moore

Moi, stressée ? Si peu voyons. Ce n'est pas parce que je suis aux commandes d'une mission que je vais claquer des genoux... D'accord, je suis une terrible menteuse, je l'admets ! J'étais là dans ma cabine à faire les cents pas tout en me rongeant les ongles. À mes côtés Giovanni, mon lapin des mers, était on ne peut plus blasé. Il passait d'un tricorne à un autre en se fixant dans un grand miroir, prenant la pose pendant quelques instants avant de changer d'avis à la recherche du couvre chef idéal. Assise derrière sur le lit en tailleur, Malicia me regardait faire des aller-retours avec la bienveillance d'une mère attendrie. Enfin... une maman vautour dans son cas vu comment elle arrivait à être inquiétante même dans le contexte le plus banal possible.


Les Mals-Aimés | /w Penelope Pnj0210Les Mals-Aimés | /w Penelope N9ht
Giovanni & Malicia Ekkert, Agent d'Élite du CP5


« Je vais me planteeeeer !! Déjà que j'ai été débilement conne durant notre conversation... Il va croire que je sais rien faire de mes dix doigts et que tous les gens de Unite sont des losers. Sakuga va donner mon poste à quelqu'un d'autre avant même que ça n'ait été officialisé ! »

« Au moins t'auras essayé ! »

J'ai mentionné que Malicia était vraiment mauvaise pour me remonter le moral ? Les larmes aux yeux, je me jetai à ses pieds en travers du lit avec mélodrame, me voyant déjà mise à la porte et forcée de retourner travailler comme vulgaire médecin sans avenir sur une petite île perdue des Blues.

« Aide mouaaaah !! »

« Promis on ira casser les genoux de celui qui prendra ta place ensemble. »

Me dit l'agente d'élite du Cipher Pol avec tendresse, caressant le dessus de ma tête pour me réconforter. Bon, elle était si maladroite avec son faux bras (elle avait perdu le vrai durant l'attaque de la Triade on se rappelle) que j'avais surtout l'impression que Malicia était en train de me tirer les cheveux comme pour les arracher... mais l'effort était là. Touchée, je relevai sur elle un regard plein d'étoiles et de larmes de douleur.

« T'es vraiment la meilleure maman vautour ! »

« Uh ? La meilleure quoi ? »

Pas le temps d'éclaircir sa mine confuse néanmoins puisque, par chance, on venait de frapper à la porte. Je me redressai d'un bond, espérant qu'on n'aille pas entendu mes bêtises, mais il semblerait que je me sois inquiétée pour rien. Je reconnu la voix du Lieutenant Moore qui, poli et bien plus professionnel que moi, s'était déplacé pour me prévenir de notre approche de Long Ring Long Land Island. Je lissai vite fait mon habit du jour, oubliant momentanément qu'il ne pouvait quand même pas voir au travers du bois nous séparant.

« Merci Lieutenant, on vous rejoint tout de suite ! »

Je volai l'un des chapeaux de Giovanni qui, dégoûté, se tourna vers moi comme si je venais de lui voler la dernière carotte. Le couvre-chef de cuir se retrouva bientôt enfoncé sur ma jolie petite tête rose et ce fut mon tour de passer aux vérifications de dernière minute, m'assurant qu'on ne risquait pas de me reconnaître. Effectivement, j'avais troqué mon uniforme de la Marine pour un véritable costume traditionnel de pirate avec le cache-oeil et le sabre accroché à la ceinture en prime. Divers gris-gris pendaient à divers endroits de mon habit pour y ajouter un peu de flair et j'avais poussé le vice jusqu'à me teindre une ou deux dents en noir. De son côté, Giovanni se rabattit sur le tricorne restant dans lequel il fit rapidement un trou pour laisser passer l'une de ses longues oreilles. Finalement Malicia avait troqué son costume noir et blanc de membre du Cipher Pol pour une robe de gitane accessoirisée de nombreux bracelets et de grosses boucles d'oreille. Oui, nous étions fin prêts.

Notre trio quitta enfin ma cabine, en direction de la salle de réunion. Si nous attirâmes bien des regards sur notre chemin, ce n'était pas une raison pour ne pas leur retourner des clins d'oeils et utiliser mes index comme des petits fusils pour transformer leurs sourires en véritable moquerie amusée. Qui est-ce qui dit qu'on ne peut pas trouver un peu de plaisir dans l'accomplissement de son devoir ? Fin bref, nous étions attendus et c'est malgré tout sans difficulté que je retrouvai mon sérieux lorsque débuta la réunion. Le lieutenant Moore était vraiment à son affaire et, pour être honnête, ça me rassurait fortement sur la bonne réussite de notre entreprise. Mieux encore, son aplomb déteignis sur moi et, lorsqu'il fut mon tour de prendre la parole devant tout le monde, toute trace de mes insécurités de plus tôt s'était totalement volatilisée.

« Merci encore Lieutenant. Comme vous le savez tous : nos cibles se trouvent, selon le Cipher Pol 7, sur Long Ring Long Land. Bien que l'île appartienne au Gouvernement Mondial, il n'y a pas de base de la Marine sur celle-ci et, par conséquent, nombreux sont les pirates et les hors-la-loi qui y font escale pour participer au Davy Back Fight, un tournois entre équipages. Débarquer sur l'île tous canons dehors nous attirerait beaucoup d'ennuis et la nouvelle de notre arrivée se sera répandue comme une traînée de poudre avant même que nous puissions apercevoir l'étendard des Malaimants, ce qui risque de leur permettre de prendre la fuite dans la cohue qui va en résulter. C'est pour cela que nous allons utiliser les heures qu'il nous reste pour déguiser le bateau, ainsi que notre équipage, pour nous faire passer pour des pirates ! »

Je marquai une pause en tournant sur moi-même, mettant ainsi bien en évidence le déguisement dont je m'étais déjà affublée pour montrer l'exemple.

« Nous seront maintenant l'équipage des Black Roses, un groupe de pirates venus participer au Davy Back Fight comme n'importe quel autre. Notre objectif sera d'utiliser les festivités, et les épreuves, pour identifier notre cible, son équipage et leur navire. Nous procéderons à leur arrestations dans la subtilité pour les extirper de l'île sans s'attirer plus de soucis que nécessaire. Il est également impératif de s'assurer d'attraper tout l'équipage ainsi que leur bateau. L'équipage de Sam Ham est déterminé et je ne serais pas surprise qu'en abordant leur navire on découvre d'autres plans d'assassinats qui n'attendent que d'être menés à exécution. Je serai la Capitaine des Black Roses et Giovanni et l'Agente Ekkert ont déjà accepté de m'accompagner en tant que représentants de notre flotte principale. Vous serez également de notre nombre, Lieutenant Moore, en plus de quelques individus de votre choix si vous le désirez. Le reste de notre équipage sera chargé de surveiller notre bateau et sera paré à intercepter le navire des Malaimants s'ils tentent de prendre la fuite. Des questions ? »

_________________
Les Mals-Aimés | /w Penelope 16447110
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Aslan Moore
Tiger Fist
Aslan Moore
Messages : 317
Race : Homme-tigre blanc
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Les Mals-Aimés | /w Penelope Left_bar_bleue36/75Les Mals-Aimés | /w Penelope Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Les Mals-Aimés | /w Penelope Left_bar_bleue173/350Les Mals-Aimés | /w Penelope Empty_bar_bleue  (173/350)
Berrys: 57.001.000.000 B.
Mer 28 Déc - 21:31
Tandis que la Colonelle Ainsley prit les paroles sur sa proposition, expliquant les détails de la mission à venir une ultime fois afin de s'assurer que toute la situation était sous contrôle, Aslan de son côté prit le temps d'observer quelque peu l'unité de sa supérieure, évaluant rapidement le groupe dont ils disposaient pour cette mission. Difficile de dire s'il s'agissait de l'unité principale de l'Ainsley, mais il était content de constater qu'ils semblaient plutôt obéissant à la jeune femme, peut-être par respect de la hiérarchie ou pour des raisons qui leur étaient personnels.

En tout cas, il ne tarda à remarquer les regards qui lui étaient discrètement adressés, notamment lorsque son nom fut mentionnée, et comprit bien vite que malgré les apparences, il ne pouvait pas échapper à l'évidence d'une situation qu'il vivait chaque jour loin de ses hommes : les regards de travers et le rejet plus ou moins inconscient qui en découlait. Il n'était pas un humain, et n'en dégageait même pas l'apparence même sommaire, alors pourquoi devait-il être au même niveau qu'eux ? Pire encore, il était leur supérieur, ce qui n'était clairement pas quelque chose que beaucoup appréciaient de vivre.

Instinctivement, le Lieutenant retroussa légèrement les babines, comme pour leur faire comprendre qu'il n'était pas naïf au point de ne pas les voir le dévisager à intervalles réguliers, arrachant alors quelques gloussements visibles et des mouvements de fuite dans l'espoir qu'il n'en ait pas vu plus montrer de l'appréhension à son encontre. Il n'alla pas plus loin, constatant avec soulagement que son geste avait découragé les quelques téméraires, et fut surtout bien content de s'apercevoir qu'ils étaient bien moindres et bien moins mauvais qu'il pouvait avoir l'habitude d'en croiser. Au final, il se demanda si ce n'était pas surtout la jalousie plus que la haine qui avait guidé leurs regards puérils … En un sens, cela le rassurait de penser cela.

Je ne crois pas voir de questions, Colonelle Ainsley. Je souhaiterai cependant pour ma part ajouter que vous connaissez normalement chacun votre rôle dans cette mission. Si vous avez un doute, référez-vous à vos chefs de sections ou, à défaut, à la Colonelle ou à moi-même.

Le discours de Pénélope s'était montré plutôt clair, du point de vue d'Aslan en tout cas, et poussa ainsi à ce que tous les hommes se remettent au travail pour poursuivre la mise en place de leur subterfuge. Il laissa néanmoins le soin à sa supérieure ou à la personne en charge de ce rôle de faire rompre les rangs, puis une fois ceci fait, il vint vers la jeune femme aux cheveux roses, lui offrant un sourire satisfait.

Si je puis me permettre, votre déguisement est du plus bel effet. Une digne capitaine pirate d'un équipage de Grand Line. Évidemment, je ferai de mon mieux pour que vous gagniez encore en crédibilité, mais vous avez toute ma confiance dans la réussite de cette mission.

Mettait-il de la pression à la Colonelle en disant cela ? Possible, mais il était bien trop enthousiaste à l'idée d'accomplir son rôle pour s'en apercevoir, et de toute façon, il avait bien trop confiance en ses capacités et la sympathie qu'elle lui avait porté depuis leur rencontre à Marineford pour douter d'elle.

Écoutant sa réponse, il lui offrirait certainement son sourire le plus avenant qu'il puisse avoir avant de se retirer comme le reste de ses hommes pour, à son tour, se parer d'un style bien atypique pour lui. Il rejoignit ainsi sa cabine au pas de course, prenant tout de même soin de faire un rapide passage près du gouvernail afin de s'assurer que le soldat Dante n'avait pas besoin de son aide pour quelque manœuvre ou tâche, pour y trouver une présence familière, refermant les derniers boutons de son chemisier en lin.

Les Mals-Aimés | /w Penelope 9HrFKVw

Oh, Aslan. Déjà de retour ?
En effet, il est temps pour moi d'enfiler ma tenue.

Cet homme, c'était son cousin, Ramsès Moore. Récemment promu Sergent dans son unité, sa présence hasardeuse sur Marineford à ce moment-là motiva le Lieutenant à l'embarquer avec lui dans ses aventures, lui qui n'avait pas eu l'occasion de découvrir son évolution depuis un moment. En regardant l'homme-loup arborer son habit de pirate en devenir, le Moore ne put s'empêcher de se demander si le jeune homme avait changé depuis le temps.

D'un naturel taciturne et très entêté depuis les événements de Bulgemore, les nouvelles de ses missions n'avaient guère rassuré l'homme-tigre quant à la prise de conscience de son cousin sur la nécessité de gagner en maturité et en prise de décision. En un sens, il était content d'avoir pu le retrouver à un moment aussi crucial que son passage en tant que Sergent. Désormais devenu un meneur d'hommes – à son échelle bien sûr – il aurait bien besoin d'en apprendre un peu plus sur la stratégie en combat et sur la façon de mener ses troupes … Même si Aslan se demanda s'il ne valait mieux pas qu'il reste un simple combattant à sa disposition pour former la première ligne.

Tu as bien retenu ce que tu as à faire, j'espère.
Bien sûr. Agir comme un pirate, rester discret, t'aider si l'on doit faire quelque chose de particulier sur place, arrêter les méchants.
Je compte sur toi, tête de mule.
Tu sais que je déteste les imprévus … Mais je ferais de mon mieux, promis.

Quelque part, le côté résolu de Ramsès pouvait se révéler rassurant et pouvant être joué à l'avantage d'Aslan, son cousin étant une vraie machine au combat et ne s'arrêtant que si on venait à lui demander – enfin son supérieur ou, dans le cas présent, Aslan – ou si, évidemment, il n'en avait plus la capacité. Ainsi, même s'il tenait avant tout à pouvoir le surveiller désormais qu'il avait pu l'intégrer à son unité, il savait aussi qu'il était, parmi tous à l'exception de la Colonelle Ainsley, celui en laquelle il avait le plus confiance pour mener à bien son rôle et, par extension, la réussite de la mission.

Voyant que son cousin semblait plutôt motivé par ce qui l'attendait, et rassuré de le sentir confiant malgré son manque évident d'excitation, le Lieutenant s'intéressa à son propre objectif, troquant rapidement son gros manteau blanc arborant fièrement les motifs de la marine et ses habits trop propres pour lui donner un aspect de criminel notoire, enfilant une chemise à peine rapiécée qu'il laissa ouverte jusqu'à la moitié, laissant apparaître son torse poilu en partie, rajoutant par-dessus un manteau sombre et sale qu'il avait pu trouver sur le bateau, lui allant heureusement à peu près et n'étant pas trop serré. Il conserva son bas, troquant néanmoins ses chaussures de sécurité qu'on lui avait formé en tant que soldat pour enfiler à la place une paire de mocassins noirs de seconde main. Enfin, il attrapa ses poils formant un semblant de cheveux et les regroupa, se coiffant d'une petite queue de cheval.

Les Mals-Aimés | /w Penelope 4Gt5Tky

Prêt ?
Prêt.

Désormais tous les deux sapés comme il fallait pour leur donner un aspect mieux carré et respirant la justice, les deux Moore quittèrent la cabine du Lieutenant, voyant que l'équipage était au branle bas de combat pour terminer le déguisement du bateau, voyant rapidement que les grandes voiles blanches et bien singulières de la marine avaient été remplacé par des voiles sombres affichant un crâne symbolique des pirates, donnant alors un frisson à Aslan. Même si cela ne le changeait pas plus que cela, se voir devenir un vrai pirate, même temporairement, n'était pas des agréables à imaginer. Ah, si Nora le voyait ainsi, qu'elle rirait de le voir se mettre dans pareille situation !

Terre en vue !

Cependant, l'homme-tigre n'eut guère le temps d'y penser bien longtemps que l'annonce du soldat Dante le sortit de ses pensées, le rappelant à la réalité de la situation : au loin, les terres de Longring Longland se dessinaient, annonçant l'arrivée prochaine sur le théâtre des opérations. Instinctivement, le Lieutenant se tourna vers son cousin et lui ordonna de le suivre, rejoignant rapidement le pont où il espérait trouver la Colonelle Ainsley. Ainsi, qu'il l'ait trouvé là-bas ou ailleurs, lorsqu'il y parviendrait, il la saluerait avec le respect dû à sa hiérarchie.

Longring Longland est en vue, capitaine. Quels sont vos ordres ?

Instinctivement, le Moore commença à se prendre au jeu, voyant non plus la Colonelle comme sa simple supérieure, mais comme sa capitaine d'équipage. Lui était le timonier, et Ramsès son assistant de manœuvre. Maintenant restait à voir comment voudrait se la jouer la jeune femme …

HRP:
Aslan Moore
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 356
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Les Mals-Aimés | /w Penelope Left_bar_bleue39/75Les Mals-Aimés | /w Penelope Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Les Mals-Aimés | /w Penelope Left_bar_bleue96/350Les Mals-Aimés | /w Penelope Empty_bar_bleue  (96/350)
Berrys: 495.718.000 B
Jeu 29 Déc - 2:19
Outlaws for a day

ft. Penelope Ainsley & Aslan Moore

Pas besoin d'être une lumière, heureusement, pour remarquer que j'avais momentanément perdu l'attention de mes hommes durant mon monologue. Le pourquoi du comment ne m'intéressait guère, j'avais des informations importantes à leur communiquer et ne me gênai pas pour frapper la table de la main pour ponctuer une phrase, faisant sursauter certains membres de l'assemblée et rappelant à tous que je n'avais pas terminé. Ils auraient tout le temps de discuter entre eux ou que sais-je encore lorsque je serais repartie, en travaillant au moins. Le reste de ma prise de parole se fit sans accro et, lorsque j'eu fini, c'est l'homme tigre qui répondit le premier avec son éternelle attitude de premier de classe. Il prit d'ailleurs la peine de rappeler à tous les individus à même de leur répondre en cas de besoin et j'acquiesçai simplement, contente de l'avoir de mon côté pour combler les trous que j'aurais pu moi-même oublier de remplir.

« Je ne l'aurais pas mieux dit ! Allez on se bouge, moussaillons !! Si je vois du bleu et blanc dans l'heure qui vient je vous jette par-dessus bord ! »

Parce que voilà, on est pas les seuls à avoir des longues vues et il suffit d'un petit imbécile à la bourre pour compromettre toute l'opération. J'étais d'ailleurs moi-même prête à aller mettre la main à la pâte lorsque je fus interpellée par Aslan qui, visiblement, avait d'autres choses à me confier. Lorsque l'homme félin commença par me complimenter sur mon déguisement, je me permis de retirer mon tricorne pour mieux le poser contre mon coeur, faisant mine d'être profondément flattée. Un digne capitaine d'équipage pirate, eh ? Peut-être que j'avais raté ma vocation finalement ! Toujours est-il qu'il faisait plaisir, pour de vrai, de l'entendre me rassurer comme ça quant à sa confiance en moi et à sa volonté de m'aider à passer pour une véritable hors-la-loi. D'une certaine façon j'avais presque l'impression de faire équipe avec Dorian... mais en même temps pas vraiment. Aslan était plus... solide ? Un peu comme un rock sur lequel je pouvais asseoir mon énergie débordante, ma créativité loufoque et mes impulsions pas toujours à la hauteur de mon intelligence réelle. Tant qu'il était là pour assurer mes arrières, quelque chose me disait qu'on réussirait à s'en tirer à bon compte à question de bosser en équipe et de vraiment apprendre à tirer profit des forces de l'un et de l'autre. Quant à faire tout ce qu'il pouvait pour la réussite de la mission... Je remis mon chapeau à sa place avant de lui offrir une petite tape amicale contre le bras, mon sourire s'illuminant un peu comme l'aurait fait celui de Sakuga. Oui bon, tant qu'à jouer le rôle de Capitaine, autant puiser de l'inspiration dans celui que je connaissais !

« Commence déjà par me tutoyer ! J'ai jamais vu un pirate qui parle aussi formellement que ça, ou alors c'est que j'en ai pas rencontrés assez. Mais plus sérieusement, merci, Lieutenant. Je suis contente de vous avoir avec moi. Allez, au boulot maintenant ! »

Je tournai les talons avec entrain, ne remarquant pas que, derrière moi, mon lapin des mers achevait sa transformation en caïd, décochant un regard mauvais au tigre avant de lui cracher aux pieds comme pour lui dire de garder ses distances de ma personne. À croire qu'il n'aimait pas qu'on me fasse de la lèche ou, à tout le moins, qu'il n'aimait pas que quelqu'un d'autre m'en fasse. Après cela il m'avait emboîté le pas en bombant le torse, tenant ses épaules aussi larges que possible pour faire compétition à la stature du Lieutenant Moore. L'Agente Ekkart qui, elle, n'en avait rien manqué, laissa s'échapper un ricanement de sorcière maléfique en constatant la situation.

« Il est toujours comme ça. »

Lâcha la brune à l'intention du timonier, peut-être pour le rassurer ou, simplement, pour qu'il sache à quoi s'attendre. Et, avec tout cela, il était enfin l'heure d'achever les préparatifs pour achever de nous transformer en véritable équipage pirate capable de se s'immiscer au milieu de criminels sans éveiller le moindre soupçons. Ce n'était plus qu'une question de temps avant que nous ne mettions la main sur les Malaimants pour les faire moisir dans une cellule !


Plus tard...


« Terre en vue ! »

Une annonce qui n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde ! Je m'avançai sur le pont avec un pas plein d'entrain, mon long manteau de capitaine claquant au vent derrière moi alors que je posai le pied contre une rambarde en allongeant une longue vue, admirant le paysage de Long Ring Long Land ou, plutôt, le paysage des quais de cette petite ville à proximité du futur Davy Back Fight. Ça marchait en chantant, bouteilles bien hautes, et certains se donnaient déjà des coups de coude pour faire remarquer à leurs camarades l'arrivée d'un nouveau bateau : le nôtre. Dans mon dos, la voix de mon timonier m'interpella et, jouant le jeu, je refermai ma longue vue en un claquement enthousiaste en me tournant vers lui.

« Préparez vous à larguer les amarres ! On laisse le bateau au large et on termine en barque ! Beth t'es en charge de mon bébé. Si à mon retour y'a la moindre égratignure sur mon navire je vais le savoir !! »

La sergente Herrera acquiesça avec un air désespéré, peu contente de me voir me donner tant que ça dans mon nouveau rôle. Qu'à cela ne tienne, j'étais loin d'en avoir fini et c'est maintenant à grands pas que je parcourais le pont en beuglant.

« Range moi cette bouteille, le vieux ! C'est pour ça qu'on t'amène pas à terre !! Et souvenez-vous pourquoi on est là ! Si j'en surprends un dans un coin avec une fille de joie je le plante moi-même, vous savez que j'vais le faire !! »

Ça se voit que j'ai grandi sur une île de hors la loi ? Allez dites oui. Ou pas en vrai, je ne sais pas ce que j'ai le plus envie d'entendre... Bref ! Le fait était que je n'avais pas donné ces ordres à la légère. Tel que mentionné plus tôt : les soldats restants sur le navire pendant que nous étions au sol devaient surveiller les faits et gestes des autres bateaux environnants et se tenir prêts à prendre en chasse l'équipage des Malaimants si jamais nous faisions une bévue au sol et qu'ils essayaient de nous filer entre les doigts. De toute façon la majorité des membres de notre équipe restreinte devraient connaître assez de Rokushiki pour regagner le navire à coups de Geppou s'il y avait vraiment urgence. Certes, Giovanni, mon lapin des mers, était une exception, mais ses compétences aquatiques devraient lui suffire à nous suivre via les flots directement au moins le temps de remonter à bord. Ne perdant pas de temps en voyant que l'on avait abaissé une barque jusque dans l'eau, je saluai l'assemblée une dernière fois en agitant mon tricorne à plume.

« À la revoyure ! »

Et hop, j'agrippai une corde et me laissai glisser jusqu'à notre petite embarcation, laissant aux autres le soin de me rejoindre. J'avais déjà prévu de charger notre timonier en chef de ramer vu que bon, c'est lui qui avait les plus gros bras et, me connaissant, je réussirais surtout à nous faire tourner en rond pendant quelques lunes. Moins fort cette fois, je profitai de notre approchée pour partager les prochains détails à mes camarades, histoire de m'assurer que nous soyons tous au même point avant de finalement toucher terre.

« Malicia je te laisse aller te promener. L'étendard des Malaimants est une tête de mort en forme de coeur transpercée par un poignard. Si on peut trouver rapidement le navire ce sera plus facile de surveiller les faits et gestes de leur équipage. Évidemment si tu crois que nos gars sur le bateau ne seront pas en mesure de repérer le bon, tu as l'autorisation de communiquer avec eux par Den Den Mushi pour les aiguiller. Je m'en remets à ton bon jugement. Pendant ce temps nous autre on va aller se renseigner auprès des organisateurs du Davy Back Fight pour s'inscrire et, surtout, leur graisser la patte pour en apprendre un peu plus sur la compétition, si vous voyez ce que je veux dire ! »

Ce serait tellement plus facile de juste repérer le bateau ennemi et de sévir directement, mais il y avait le risque bien réel qu'une partie de l'équipage soit déjà à pied sur l'île en train de se détendre dans une taverne ou de se préparer à la compétition à venir. En ce sens, ils n'auraient qu'à se procurer un nouveau bateau pour mener à bien leur vengeance en effectifs réduits : un risque que je refusais de courir.


Les PNJs de Penny : Malicia Ekkart est présentement level 32.
Giovanni est présentement level 32, mais n'a pas de techniques validées.

Bethany Herrera est en charge du navire durant l'absence de Penny & Aslan, elle est présentement niveau 30, mais n'a pas de techniques validées.

_________________
Les Mals-Aimés | /w Penelope 16447110
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Aslan Moore
Tiger Fist
Aslan Moore
Messages : 317
Race : Homme-tigre blanc
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Les Mals-Aimés | /w Penelope Left_bar_bleue36/75Les Mals-Aimés | /w Penelope Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Les Mals-Aimés | /w Penelope Left_bar_bleue173/350Les Mals-Aimés | /w Penelope Empty_bar_bleue  (173/350)
Berrys: 57.001.000.000 B.
Ven 3 Fév - 21:55
Très vite, la capitaine, aux airs de vaillante pirate prête à tout conquérir sur son passage, ne tarda pas à répliquer, ordonnant qu'on largue les amarres pour terminer le trajet en barque. Un choix pas si déraisonnable, au vu de la tranquillité des eaux entourant l'ensemble d'îles formant Long Ring Long Land, et cela éviterai très probablement aux plus curieux de venir observer le bateau et de découvrir bêtement la supercherie mise en place par l'équipage Marines qu'ils étaient.

Aslan laissa la Colonelle ainsi s'affairer à son petit jeu de capitainerie et commanda rapidement les gabiers en qualité de quartier-maître, faisant rapidement ralentir le navire avant de le positionner à proximité du port principal en biais du vent, sortant l'ancre dès que les profondeurs furent suffisamment basses pour tendre au mieux la chaîne. Ceci fait, le Lieutenant s'affaira sommairement à ordonner à ces soldats d'assurer le maintien de la position du navire par rapport à la direction du vent, laissant cette difficile tâche au soldat Dante.

Désormais déchargée de son rôle de timonier principal, l'homme-tigre revint auprès de sa commandante du jour, y retrouvant un Ramsès un peu désorienté et paniqué de ne pas savoir quoi faire lorsque son cousin l'avait abandonné sans lui donner de tâche. Le Moore vint aussitôt le rassurer d'une tape dans le dos, suffisamment fort pour qu'il sursaute et se ressaisisse.

Allez Ramsès, on a pas toute la journée !
Hein ?! Ah, euh … oui, chef !

Pris au dépourvu par le comportement un peu étrange d'Aslan, l'homme-chien ne tarda pas à se rappeler des indications d'Aslan, chassant alors son naturel pour rentrer à son tour dans le jeu. Il n'était certes pas le meilleur des acteurs, mais dans la position que lui avait donné son supérieur, il savait qu'il n'aurait pas trop à s'inquiéter de cela, et se contenta ainsi simplement de suivre le mouvement des rares personnes montant sur la grande barque mise à disposition pour mettre pied à terre. Le Lieutenant, de son côté, ne tarda à faire de même, se positionnant à proximité de la Colonelle. Enfin, ça c'était avant qu'il ne se retrouve tristement à devoir servir de rameur, se contentant de fixer le navire s'éloigner petit à petit.

Il ne fallut heureusement que peu de temps avant de toucher terre, juste le temps que la capitaine factice s'assure une dernière fois que la situation à venir était bien comprise de ceux en présence. Enfin, en ce qui s'agissait du gros lapin des mers qui nageait à leurs côtés, difficile de dire s'il comprenait vraiment quelque chose à la stratégie, mais Aslan sentait qu'il pouvait ne pas s'en occuper et se concentrer sur son propre objectif. Ainsi, lorsqu'ils vinrent à se retrouver enfin sur le sol de l'île, évoluant rapidement dans ce qui s'apparentait à une bourgade constamment en fait au vu des compétitions incessantes de Davy Back Fight que les habitants et les pirates de passage ne cessaient de se livrer, il se contenta d'ignorer la bête et se tourna vers la Colonelle Ainsley.

Capitaine.

L'interpellant alors, il s'approcha suffisamment pour lui chuchoter quelques mots.

Je me disais … Plutôt que de vouloir nous griller directement, pourquoi ne pas tenter une autre approche ? Nous pourrions attirer l'équipage en les défiant directement et leur dire que nous avons entendu parler d'eux et que nous souhaiterions recruter leur équipage.

Aslan posa son idée comme une proposition plus qu'une véritable solution. Enfin, quelque part, elle rejoignait simplement celle mise en place par la demoiselle, mais du point de vue du Moore, elle avait l'avantage d'éviter que les organisateurs ne se retournent contre eux. En jouant pleinement leur jeu, il y avait potentiellement plus de chance que cela se termine sans qu'aucun d'eux ne soit grillé. Dans le pire des cas, l'important restait visiblement d'offrir un maximum d'opportunité pour que l'agent à la solde de la Colonelle puisse trouver le bateau de leurs cibles et puisse mettre en place un angle d'attaque efficace pour s'en emparer et envoyer ses occupants derrière les barreaux.

Restait maintenant à savoir si la capitaine comptait vouloir éviter une possible confrontation directe avec les Mal-Aimés, ou si elle avait bien le même point de vue que lui à ce sujet. Dans tous les cas, Aslan était là pour une chose : prouver sa valeur en tant que Lieutenant, en tant que meneur d'hommes … En tant que bon soldat aux ordres de l'équipage Unite. Tant qu'il faisait tout ce qu'il pouvait pour être satisfait du travail qu'il avait pu fournir à vrai dire, le reste importait peu. Et ne parlons pas de Ramsès, qui attendait derrière qu'on lui dise bêtement quoi faire, se contentant ainsi de fixer niaisement les autres personnes présentes qui lui rendait le regard dont nombreux étaient chargés de ce rejet bien caractéristique des hommes vis-à-vis des hommes-bêtes …
Aslan Moore
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 356
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Les Mals-Aimés | /w Penelope Left_bar_bleue39/75Les Mals-Aimés | /w Penelope Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Les Mals-Aimés | /w Penelope Left_bar_bleue96/350Les Mals-Aimés | /w Penelope Empty_bar_bleue  (96/350)
Berrys: 495.718.000 B
Ven 3 Fév - 23:09
Outlaws for a day

ft. Penelope Ainsley & Aslan Moore

Il y avait quelque chose de vraiment satisfaisant à toucher terre et ce même sous les airs d'une pirate semi-sanguinaire. Même que, ironiquement, j'avais un peu l'impression de rentrer au bercail vu toutes les têtes peu recommandables qui traînaient ici. Malicia et moi-même échangeâmes un regard plein de sens et, l'instant suivant, elle quittait notre groupe pour se fondre dans le décor. J'eu une pensée pour elle, une prière vraiment, dans l'espoir un peu niais que ça la protège peut-être bien. Toujours est-il que nous avions du pain sur la planche et... qu'Aslan voulait en profiter, maintenant, pour apporter une suggestion supplémentaire. Ma réaction initiale fut de faire la gueule, j'avoue, parce que malgré ses précautions pour qu'on ne soit pas entendus bah c'était un peu tard quand même. Il avait eu toutes les occasions de me partager sa petite pointe d'inspiration avant qu'on soit sur Long Ring Long Land. Bon, ça ne servait à rien toutefois de rejeter ses paroles par principe, d'autant plus que j'avais envie qu'il se sente valorisé dans ses participations à la stratégie vu que deux têtes valaient généralement mieux qu'une et ce même si j'avais le fin mot de l'histoire. C'est donc avec les bras croisés, un poing songeur devant la bouche pour dissimuler le mouvement de mes lèvres à de potentiels observateurs, que je lui répondis à voix basse.

« Le concept n'est pas mauvais, mais c'est un équipage déjà bien établit avec des primes assez raisonnables pour booster leur ego. Ils n'ont aucune raison de considérer une telle offre de la part d'un équipage pirate inconnu. Si tu y avais pensé avant on aurait peut-être pu trafiquer de faux avis de recherche pour se donner de la crédibilité, mais là... »

Je n'ai pas pour autant envie de totalement discréditer Aslan je l'admets. J'ai envie d'incorporer sa suggestion dans le plan ou, au minimum, de me laisser inspirer par celle-ci.

« Commençons par faire nos preuves dans la première épreuve, c'est ce qui nous servira de crédibilité en plus de nous permettre d'établir un premier contact. Après ça on pourra toujours les attirer en leur proposant une collaboration ou même en les invitant à boire avec nous... Mmmh... Dans tous les cas il y a encore beaucoup trop de données inconnues pour s'arrêter sur un plan unique alors il faudra juger en temps et en heure et improviser, mais je garde ta suggestion en tête. »

Dans l'immédiat c'était le mieux que je puisse faire. Je conclus donc par un sourire, espérant qu'il me le retourne ou, au minimum, qu'il m'offre un geste similaire pour me signifier que tout allait bien. Il était crucial pour la mission que nous travaillions en groupe et cela demandait que mes hommes me fassent confiance et soient prêts à s'en remettre à mon bon jugement tout en se sentant importants à leur façon dans le groupe. Mais bon, il me fallait bien retrouver mon rôle de pirate un petit peu paumée, ce que je fis aussi facilement que si j'étais vraiment paumée. C'est juste parce que je suis une bonne actrice, si si, rien à voir avec mon degré de compétence réel. Ou en tout cas vous n'avez pas de preuves !

« Du coup... quelqu'un sait par où aller ? Aah et puis merde, on va bien trouver ! Excusez mouaaah, les inscriptions c'est oùùù ?  »



Un peu plus tard...



« Et c'est là que j'ai fais : EMILIOOO !! Bon, là ça a pas l'air drôle, mais il fallait être là c'était vraiment hi-la-rant ! »

« Oué j'me tords de rire... Vous payez aujourd'hui ou d'main ? »

Le vieil homme à son comptoir me regardait avec l'air le plus las du monde et ça se lisait très clairement qu'il en avait assez de mes conneries. Il fallait dire que c'était la troisième cigarette qu'il allumait d'à filée pour être capable de supporter mes monologues interminables. C'était un peu comme un bon ragoût que j'avais laissé mijoter et, à présent, je sentais assez de frustration dans sa façon de cogner le bois de sa surface de travail avec l'une de ses jointures. Je soupirai donc en décrochant une bourse pleine de berries de ma ceinture, faisant mine de la lui donner... avant de la retirer de sa portée aussitôt.

« Okay okay mais juste une dernière chose ! Après promis je dégage, promis ! C'est mon pote, j'ai entendu dire qu'il avait rejoins un équipage et qu'ils étaient dans l'coin alors... J'peux jeter un oeil dans la liste des participants ? J'veux juste vérifier si y'a son nom dedans, promis ! Oh et okay j'avoue que ce serait cool d'être dans la même épreuve t'sais, il va rien comprendre s'il nous voit débarquer là dans une équipe voisine ça va être trooop bien ! J'mets même un petit extra si y'a b'soin ! S'il-te-plaaaaaît, alleeeez, soit sympa sinon je pars paaaaas~ »

« P'tain de chieuse de... Tiens, dépêche ou j'appelle mes gars.  »

« Trop bien, merci ! »

Il avait cédé avec un grand soupir, appuyant le dos contre son siège tout en rejetant la tête vers l'arrière comme s'il était fin prêt à rendre l'âme sur sa chaise. Mon regard verdoyant parcourait le registre à toute vitesse, ne manquant pas de remarquer deux ou trois autres noms connus de chez nous, mais qui avaient la chance de ne pas être les cibles du jour. Content d'avoir retrouvé un minimum de silence, c'est vers l'étrange trio dont j'étais accompagnée qu'il se tourna.

« Ça vous tente jamais d'l'assommer des fois ? Y'a plein d'monde ici, c'est l'occasion d'vous faire la malle et de rejoindre quelqu'un d'autre vous savez. »

Je n'y prêtais qu'une oreille distraite néanmoins puisque... Ah! Bingo ! Les Malaimants  de Sam Ham étaient bel et bien enregistrés ici, probablement pour renflouer leurs coffres avec des paris avant de reprendre la route et, du même coup, leurs plans machiavéliques. Selon ce que je voyais là... la Course de Rollers ! Cinq participants en tout, ce qui faisait... Moi, Aslan, Ramsès, Giovanni et Malicia. L'agente du Cipher Pol pourrait nous servir de marqueuse de points et... Non, les détails pouvaient attendre. Je trouvai rapidement un autre équipage qui était lui aussi inscrit à cette même course, histoire de brouiller les pistes.

« Ha ! Je le savais ! Les Torpilles Aveugles sont là aussi ! Allez, on va faire cette épreuve c'est obligé ! S'il-vous-plaît gentil môsieuuuur~ »

« Ça commence dans trois heures à la piste, du vent ! Et je prends ça !! »

Il m'arracha ma bourse de berries des mains et je le laissai faire, amusée de le voir aussi renfrogné. Comme promis je me dirigeai vers la sortie, incitant mes hommes à me suivre sans manquer toutefois d'adresser une dernière parole à ma pauvre victime qui avait eu le mérite de se montrer très coopérative.

« Ce fut un plaisir de faire affaire avec vous en tout cas ! »


Les PNJs de Penny : Malicia Ekkart est présentement level 32.
Giovanni est présentement level 32, mais n'a pas de techniques validées.

Bethany Herrera est en charge du navire durant l'absence de Penny & Aslan, elle est présentement niveau 30, mais n'a pas de techniques validées.

_________________
Les Mals-Aimés | /w Penelope 16447110
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Aslan Moore
Tiger Fist
Aslan Moore
Messages : 317
Race : Homme-tigre blanc
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Les Mals-Aimés | /w Penelope Left_bar_bleue36/75Les Mals-Aimés | /w Penelope Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Les Mals-Aimés | /w Penelope Left_bar_bleue173/350Les Mals-Aimés | /w Penelope Empty_bar_bleue  (173/350)
Berrys: 57.001.000.000 B.
Mar 21 Fév - 18:18
Sans grande surprise, la suggestion d'Aslan fut rapidement balayée par la Colonelle, chassant par la même occasion ses espoirs inconscients de pouvoir simplement faire jouer ses gros bras plutôt que son cerveau. Intérieurement, il soupira, bien triste de constater que malgré sa nouvelle position de hiérarchie, sa voix restait bien inutile face à celle d'un supérieur. Enfin, il ne pouvait pas lui en vouloir, d'autant que comme à son habitude, il ne voyait pas forcément sur autre chose que le court terme. Lui qui imaginait profiter de l'orgueil des pirates, très certainement renforcé dans un endroit comme celui-ci où le jeu était le quotidien de ceux qui venaient s'y poser, pour attirer l'intérêt de leurs cibles … Il allait devoir faire autrement. En vérité, Pénélope avait raison sur un point : il aurait probablement dû y penser auparavant, non pas forcément pour préparer le terrain, mais pour qu'eux soient préparés à une telle stratégie.

Je comprends, capitaine. On continue comme vous le sentez.
Attends, ne vient-elle pas de parler d'improvisation ?

Ramsès, écoutant en même temps que son cousin, commença soudainement à paniquer, à petite dose heureusement, Aslan venant rapidement le rassurer d'une tape sur l'épaule.

Pas d'inquiétude, tu peux rester la tête de mule que tu es. Continues simplement de nous suivre comme on l'avait prévu.
... Je comptais pas en faire autrement de toute façon.

Le Lieutenant afficha un sourire amusé, constatant que Ramsès, avec le temps, avait su apprendre à s'amuser de son manque de flexibilité et sa peur de l'improvisation. À vrai dire, le Moore se demandait même s'il n'apprenait pas petit à petit à en faire sa nouvelle façon d'être, et à trouver un moyen d'en faire une nouvelle force. Lui qui avait commencé à foncer tête baissé, à se mettre en danger simplement parce que le plan originel ne fonctionnait plus mais qu'il s'y tenait tout de même, voilà que petit à petit Aslan y voyait une détermination naissante qui lui permettrait très certainement d'acquérir un courage et un sang-froid qui lui permettrait de devenir un combattant respecté et puissant, ce qui était là tout ce qu'il souhaitait pour lui. Mais pour cela, il lui faudrait encore pas mal de temps pour y parvenir. Au moins, Ramsès pourrait compter sur son cousin pour l'y aider.

Je vous suis, capitaine !

Lorsque la Colonelle vint à chercher le chemin des inscriptions, l'homme-bête la suivit sans plus discuter, invitant son « second » à en faire de même pour avancer au plus vite dans cette histoire.

[...]

Installé au comptoir à la droite de l'Ainsley, Aslan écoutait silencieusement cette dernière qui tentait visiblement d'embourber le pauvre homme dans un chaos de pensée pour l'amadouer et parvenir à trouver un moyen d'approcher les Mal-Aimés par tous les moyens. Observant attentivement la scène, le Lieutenant se dit tout de même que l'exercice auquel se prêtait la Colonelle se révélait bien plus difficile qu'il ne l'imaginait, quand bien même à la regarder, il n'y avait pas de doute au fait que le naturel y jouait pour pas mal.

Tu crois qu'on devrait se joindre à elle ?
Mieux vaut laisser faire et réagir si on nous le demande. Et si tu as un doute, imite le lapin du Capitaine, ça devrait suffire.
Cela me paraît assez foireux tout de même.

Aslan ne répondit pas à cette remarque, cette réaction suffisant à Ramsès pour comprendre qu'il recommençait à douter sans vraiment s'en rendre compte, ce qui n'était pas bon pour lui mais aussi son personnage. Il plongea alors sa gueule dans sa chope en ignorant les regards lancés sur lui. En le regardant, le Moore ne put s'empêcher de se dire que le caractère de son cousin pouvait tout de même avoir ses adversaires, tant il se désintéressait totalement des regards qu'on pouvait lui lancer. Le racisme ? Cela devait se manger pour lui. Et dire qu'il avait presque vécu le même drame que le Lieutenant …

Oh vous savez, elle nous permet de nous en mettre plein les poches, ça nous suffit. Et faut avouer qu'avec le temps, c'est comme si elle était muette !
...

Ramsès parut confus lorsqu'Aslan répondit à l'homme du comptoir, découvrant à cet instant un aspect qu'il n'aurait jamais cru voir chez son cousin : celui du manque de respect et de l'absence de discipline. Ainsi, si de prime abord dans sa tenue, il apparaissait très sérieux et humble, le faux pirate ne tarda pas à prendre le rôle d'un bon forban pour qui le respect envers sa cheffe n'était au final que de courtoisie. Le Sergent resta cependant muet et aussi insensible que possible à cette observation, se contentant ainsi d'un gloussement avant d'avaler goulûment le reste de sa bière.

Mais je reconnais aussi que ça nous fait un bon divertissement de l'entendre parler et de discuter avec nous, on manque de musiciens sur notre bateau.

Voyant que la réaction de son cousin n'était pas totalement passé inaperçue, le Lieutenant chercha à noyer le poisson en insistant sur son rapport avec sa « Capitaine », laissant ainsi le temps à cette dernière de finir ses petites recherches pour qu'elle puisse les inscrire à une épreuve à venir, une course de … Rollers ? Qu'est-ce que cela pouvait bien être que cela ? Fixant alors le registre un court instant pour s'assurer qu'il avait bien entendu, le timonier tourna un regard vers son « second » pour savoir s'il était plus au fait que lui, mais n'obtint pas plus d'informations.

Capitaine … Je sais que l'on doit faire une surprise à votre ami mais … On sait même pas ce qui nous attend, vous êtes certaine de vous ?

Malheureusement, l'homme-bête n'obtiendrait très probablement pas de réponse, voyant alors la Colonelle sortir de la tente où ils étaient venues s'inscrire après avoir grassement payé l'homme pour son aide. Soupirant alors, Aslan finirait par suivre le mouvement, Ramsès sur ses talons et très probablement le lapin de l'Ainsley si celui-ci ne les avait pas devancé, accordant tout de même un regard furtif vers le comptoir, constatant alors qu'un autre homme sortant de l'arrière-boutique – ou ce qui s'y apparentait – se dirigeait vers le premier, cherchant visiblement à savoir ce qu'il venait de se passer.

Probablement que ce n'était rien, mais la malice des forbans n'étant pas inconnue au Lieutenant, celui-ci garda tout de même ce qu'il vit en tête, notamment leurs visages, pour s'assurer qu'ils pourraient agir le moment venu. Rejoignant alors rapidement la Colonelle, les deux Moore vinrent se poster face à elle, affichant un air confus.

Capitaine, vous pensez vraiment que c'est une bonne idée de s'engager dans une épreuve sur laquelle on ne connaît rien ?

Le ton était donné, et Aslan laissa sans hésitation transparaître que cela lui posait un problème. De son point de vue, cette technique d'approche n'était pas mauvaise, mais l'inconnu du type d'épreuve à venir mettait en péril la réussite de leur mission initial. Et s'ils se retrouvaient bloqué à cause de cela ? Et s'ils étaient reconnus à cause de leurs agissements ? Non, sur ce second point ce n'était là que son propre doute qui subsistait. Ils allaient s'approcher de leurs cibles, de ce qu'il avait compris, alors ce n'était pas une si mauvaise chose. Mais si cela les mettait en alerte de voir leurs adversaires se montrer si amateurs dans l'épreuve à venir ? Sur ce point, le Lieutenant ne pouvait qu'espérer que la Colonelle ait en tête une solution, auquel cas … Il faudrait se contenter de croire que l'ambiance des lieux suffisent à éviter qu'on ne découvre la vérité sur leurs identités …

Dans tous les cas on fera au mieux pour ne pas passer pour des idiots.
Aslan Moore
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: