-56%
Le deal à ne pas rater :
-56% sur le PLAYMOBIL – Calendrier de l’Avent « Novelmore »
19.99 € 44.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -56%
Rimmel – Crayon Automatique Exaggerate ...
Voir le deal
3.45 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori]
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 227
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue34/75[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue38/220[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (38/220)
Berrys: 483.780.400B
Lun 9 Aoû - 23:37
Cassidy ne prenait pas souvent de bain. Ce n'était pas qu'elle manquait d'hygiène ou qu'elle ne voulait pas en prendre. C'était juste que ce n'était pas le genre d’activité avec laquelle elle était familières Les baignoires avaient une image particulière aux yeux de cette ancienne gamine des rues. Il n'y en avait pas dans la maison des médecins, dans la Fosse. À la place, ils avaient une douche et devaient s'occuper eux-mêmes des réserves d'eaux en allant en chercher dans une rivière, à l'extérieur du bidonville. Pendant ses voyages au travers de North Blue, elle n'avait pas eu souvent accès à une baignoire. Avec ses finances limitées, elle se payait toujours les voyages les moins chers et avait rarement accès à autre chose qu'à une douche. Même quand elle avait plus, elle ne se payait que du bas de gamme. Elle n'était pas le genre à profiter de son argent pour des plaisirs éphémères. Comme elle aimait soigner les gens, elle considérait qu'acheter des médicaments pour les donner à d'autres était une bien meilleur idée que d'acheter du confort pendant un voyage. Mais maintenant qu'il y avait une baignoire sur le navire, plus rien n'était pareil. Pourtant, même après une semaine à posséder ce navire, elle n'y était allée qu'une seule fois, préférant encore prendre des douches. Pour elle, cette baignoire était quasiment un objet de luxe, un plaisir inaccessible tout au long de sa vie. Elle ne s'était pas encore habitué au fait qu'elle y avait accès à tout moment de la journée. Ça semblait faux, comme une bonne chose qui arrive dans un rêve avant de disparaître quand venait l'heure du réveil.

Mais aujourd'hui, elle était trop fatiguée et trop excédée par la journée misérable qu'elle avait vécu pour avoir ce genre de considérations.

La jeune femme était étalée dans sa baignoire pleine, ne laissant dépasser que sa tête et ses deux bras posés négligemment de chaque côtés. Elle se sentait incroyablement lourde et était presque incapable de bouger, une conséquence liée son fruit du démon. Elle savait déjà que ça arriverait en entrant dans l'eau et avait ignoré la possibilité. Certains plaisirs demandent des sacrifices. En plus, elle n'était pas seule.

Assise sur une chaise, à moins d'un mètre de la baignoire, Anna-Marie dormait à poings fermés. Cassidy lui avait demandé de l'accompagner en cas de danger. Un mauvais mouvement et la médecin se retrouverait au fond de la baignoire, incapable d'en sortir et condamner à mourir noyé dans moins d'un mètre d'eau. Un destin funeste et ridicule qu'elle préférait s'éviter. De plus, avec la fatigue, elle ne serait probablement pas capable d'en sortir seule. Du coup, elle avait demandé à l'esclave de venir elle aussi, en l'autorisant à prendre une chaise, histoire de ne pas la forcer à rester debout. Anna-Marie avait tenu un total de trente secondes avant de s’endormir. C'était ce qu'elle avait fait le plus depuis le départ de Yakoutie Island, à peu près deux heures plus tôt. Peut-être qu'elle profitait de son temps libre pour rattraper tout le sommeil qui ne lui avait pas été accordé pendant sa vie d'esclave. D'ailleurs, il faudrait que Cassidy lui demande des détails au sujet de ses circonstances. La médecin s'était demandé si l'esclave n'avait pas fait semblant d'être sa propriété afin d'échapper à son vrai maître. Une fuite déguisée en changement de propriétaire. Ce n'était pas le cas : elle pensait réellement que Cassidy était sa nouvelle propriétaire, une maîtresse à qui elle devait une obéissance absolue... et la jeune médecin aux cheveux roses ne savait pas pourquoi. Il faudrait qu'elle...


"CASSIDY MONROE !!!!!"

Si la jeune femme n'avait pas été couverte d'eau jusqu'au cou, elle aurait eu la force de sursauter. Par contre, cela fut très efficace sur Anna-Marie, qui sursauta et tomba de sa chaise. Bien sûr, cette voix venait de Colette, la gamine insupportable qui avait "envahi" son bateau. Cassidy la soupçonnait également d'avoir plongé dans son tas de pognon, même si elle n'avait aucune preuve... enfin, aucune preuve à part le fric étalé de manière chaotique un peu partout dans sa chambre. Un détail particulièrement suspect quand on se souvenait n'avait pas fait grand chose avec ce fric à part le compter plusieurs fois. La jeune médecin pouvait l'imaginer derrière la porte, le doigt pointé sur la salle de bain.

"Tu comptes rester caché combien de temps dans ta salle de bain ?! Est-ce qu'une fille de quatorze ans est assez pour te faire peur ?!"
"Quatorze ?! Vraiment ?!"
"… Bien sûr que j'ai quatorze ans ! Qu'est-ce que tu croyais ?!"
"Comme t'es toute p'tite et toute mignonne, j'pensais qu't'avais dix ans !"
"T-tais-toi ! Tu crois que me faire des compliments te sauvera la vie ?!"
"Vraiment, je ne t'ai pas fait un compliment..."
"Je te laisse dix minutes, ma cocotte ! Si t'es pas sorti de ta salle de bain dans dix minutes, c'est moi qui viens te chercher !"

Cassidy poussa un soupir. Il fallait qu'elle s'occupe de cette gamine au plus vite. Elle avait réussi à convaincre la gamine que s'échapper de l'île était plus important que cette histoire de duel. Deux heures après leur départ, la petite fille aux deux flingues commençait à s'impatienter. À vrai dire, Cassidy aussi. Cette situation n'avait pas besoin de devenir plus embarrassante qu'elle ne l'était déjà. Mais tout de même, quatorze ans... À quatorze ans, Cassidy vivait encore avec sa famille adoptive, bien enfermé dans son bidonville natal. Au même âge, cette gamine voyageait seule sur la mer du nord. La médecin se demandait quel genre de vie cette petite adolescente avait connu... Probablement le genre qui lui permettait de maîtriser le pistolet comme une pro et de tuer des hommes sans broncher. Des hommes de la marine en plus. Comme quoi, certains étaient beaucoup moins prudents qu'elle lors de leurs voyages. Que deviendrait une gamine pareil si elle bouffait un fruit du démon et obtenait les pouvoirs d'un logia ? Un cauchemar, voilà ce qu'elle deviendrait. Quelque chose de semblable à cette gamine cornue qu'elle avait rencontré quelques mois plus tôt. Un événement amer dont elle n'aimait pas se souvenir.

La jeune femme tenta de se mettre debout et se rendit compte qu'elle ne pouvait pas. Le contact de sa peau contre l'eau la fatiguait tellement qu'elle était devenue incapable de prendre appui sur ses bras pour sortir. Elle était complètement bloqué.


"Anna, aide-moi à me lever s'il te plaît."
"Bien maîtresse."

L'esclave aida Cassidy à se lever en lui tirant le bras vers le haut. À mesure que son corps perdait le contact avec l'eau, elle gagnait de plus en plus de force et redevint capable de bouger par elle-même. Une fois debout, elle sortit sans aide de sa baignoire et prit un linge de toilette.

"À ton tour, Anna."
"… Mon tour, maîtresse ?"
"Oui, ton tour d'prendre un bain."
"… Oh..."
"Tu n'en as pas envie ?"
"Si !... c'est juste que..."
"Si je dis que tu peux prendre un bain, alors tu peux prendre un bain."
"D'accord..."

Bordel, ça devenait difficile. Avec elle, impossible de partir du principe que quoi que ce soit était acquis. Il fallait absolument lui dire qu'elle pouvait faire quelque chose pour qu'elle s'y autorise. Il faudrait qu'elle clarifie tout ça avant la fin de la soirée. Elle appréciait beaucoup d'avoir quelqu'un pour l'aider dans ses tâches, mais le fait qu'elle se sente forcé de le faire ne lui plaisait vraiment pas. Elle voulait bien d'une aide, mais pas d'une esclave. Elle savait ce que ça ferait d'elle et c'était hors de question.

"Par contre, évite de t'endormir, ça pourrait..."

Tandis qu'elle se tournait, elle vit que l'esclave était déjà dans l'eau. Elle ne l'avait lâché du regard qu'un instant. Cassidy ne l'avait pas entendu retirer ses vêtements ni entrer dans la baignoire.

"Maîtresse ?"
"… Évite juste de t'endormir, d'accord ?"
"D'accord !"

Peut-être qu'elle ne s'en sortirait pas si mal finalement...


Une fois coiffée et habillée, la jeune femme se dirigea directement vers la chambre où ils avaient installé Eto. Comme personne n'avait rien mangé depuis des heures, elle avait demandé à Ryo de  diriger un petit groupe de boyz en leur donnant des indications depuis sa chambre pour qu'ils cuisinent à sa place. Pas une très bonne manière de diriger une équipe de cuisine, mais elle avait insisté. Au passage, il lui avait aussi fait comprendre qu'elle n'hésiterais pas à l’assommer si elle le trouvait ailleurs que dans son lit. Ça où demander à Anna de jouer au trampoline sur son bide. Elle espérait juste qu'il s'était simplifié la vie en choisissant une recette simple. Les gens voulaient seulement avoir le ventre plein, alors pas besoin de se la jouer trois étoiles.

La jeune femme frappa à la porte de sa chambre et entra avant même d'y être invité.


"Alors, c'te blessure ? Ça va mieux ?"

Comme elle avait opéré elle-même, elle demandait surtout pour la forme. Elle savait qu'il lui faudrait plusieurs jours avant de pouvoir bouger sans avoir mal et que deux heures ne suffiraient pas à faire la moindre différence. Malgré son opération, il allait mieux que Silver, qui dormait encore dans son fauteuil depuis leur départ.  Comme il n'avait pas l'air dans la tourmente, elle avait décidé de ne pas l'emmerder ce soir, mais il faudrait qu'elle regarde de nouveau ses blessures demain pour s'assurer que rien ne lui avait échappé. Après tout, c'était dans la nuit qu'elle lui avait donné les premiers secours.

"J'm'occupe de la p'tite "cocotte" sur le pont et on bouffe après. Du nouveau pendant qu'j'étais dans la salle de bain ?"

Même si elle était sur son bateau, en plein milieu de la mer, Cassidy attendait encore des surprises. Après cette journée épuisante, son instinct de survie était sur le qui-vive. Elle n'avait plus la capacité de penser que tout allait bien. Il y forcément quelque chose qui allait foirer quelque part. C'était inévitable.
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori
Etowaru Ryori
Messages : 418
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue35/75[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue127/220[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (127/220)
Berrys: 17.840.000 B
Mar 10 Aoû - 1:00
Convalescence




Devoir rester dans le lit, c’est clairement une plaie. Heureusement, un groupe de boyz permettrait de cuisiner, mais ce n’est clairement pas de la tarte… Ces derniers ne comprenaient pas la différence entre une courgette et une aubergine…. Autant le dire, cela était difficile de leur apprendre, mais à force de donner des instructions, ils arrivèrent à faire quelque chose de sympathique. Aujourd’hui, ce serait soupe à l’oignon. Pour se faire, il fallait éplucher une tonne d’oignons et mettre à peine un peu de sucre et de la matière grasse et laisser réduire tout ça. Une fois que les oignons seraient bien caramélisés, il suffisait de mettre un peu de bouillon de bœuf et laisser mijoter pour obtenir une soupe à l’oignon délicieuse. Le seul bémol était qu’on manque de fromage et de pain pour faire des croutons… Mais bon, le but était de bien manger non ? Pas besoin de faire des pieds et des mains pour avoir le ventre plein !

Bref, guidant les boyz via un d’eux qui faisait des allers et retour, je tentais de faire de mon mieux, mais le mieux serait de d’être directement en cuisine. Soupirant longuement, je regrettais vraiment que le lit ne soit pas assez grand pour être déplacé dans la cuisine. Mais c’est impossible… Alors je prenais sur moi. Quand une visite se fit voir, je manquais de gueuler, mais je me retenais quand ce fut la charmante capitaine qui se présenta à moi. Sentant même la rose, j’étais aux anges tandis que celle-ci venait prendre de mes nouvelles.

« Et bien… Je suppose que oui, même si ne pas être en cuisine me fait royalement chier ! Mais c’est ça ou devenir un trampoline pour une gamine ou servir de punchingball à toi. Alors à choisir… »

Celle-ci reprit alors la parole je vins à soupirer et m’étendre dans le lit tranquillement.

« Hmmm… Je ne sais pas, Meijin passe parfois me donner du thé, et les boyz font des commis passables. Quant à Silver… Comment se porte-t-il hein ? Oh et pour la cocotte… Bonne chance. Comme elle dit si bien : CASSIDY MONROE !!! »

Attendant qu’elle me donne une réponse, je rigolais jusqu’à tousser face à la douleur que je ressentais. Quand elle décida de partir et irais s’occuper de la jeunette, je viendrais me reposer jusqu’à ressentir une envie de boire un truc. Alors attendant un moment, alors que Cassidy devait s’occuper de sa petite jeunette, voilà que je gueulai un bon coup !

« Meijiiiiiiiiiiiin !!! »

Ce dernier débarqua quelques secondes après en se demandant pourquoi je gueulais comme un putois.

« Quoi ? Pourquoi tu gueules ? Je suis juste à côté. »
« Du thé… Amène moi du thé s’il te plait ! »
«  Tsss… Ok. »

Et l’homme alla en cuisine pour faire bouillir de l’eau et ensuite faire le thé lui-même. Tranquillement, il se dirigea vers la chambre, mais … Il n’arriva jamais à destination. Une silhouette vint à sortir des ténèbres pour entrainer le fameux Meijin avec elle. Rendu silencieux, le thé tomba au sol et rien ne se passa ensuite.
Moi… J’attendais et m’impatientais.

« … Putain il fou quoi ? »

Voilà dix minutes qu’il était partit. Putain mais ce n’est pas vrai… Bon… Tendant l’oreille, je vins à doucement perdre patience. Si Cassidy est occupée, sans doute que je peux me permettre de me barrer non ? Pesant le pour et le contre, je vins à imaginer le châtiment qu’elle m’infligerait, mais d’un autre côté, si je suis assez discret, elle n’en saura rien ! En plus, ma blessure c’est bien refermé, alors qu’est-ce qu’il pourrait m’arriver hein ?
Aller !

Me relevant, je grogne un peu et me sers de ma queue pour faire béquille. Me guidant en secret dans le bateau, je cherchais l’abruti aux cartes et vins à voir la tasse au sol. Hm ? Mais qu’est-ce qui se passe ici ? Il a fait tomber la tasse ce con ? Grognant, je vins à voir des traces de pas, mais ils étaient … deux ? Penchant la tête, je vis que les pas allaient vers le fond de cale du navire. Les réserves ? Il s’empiffre de gâteau ? Il ose ?!! Fronçant les sourcils, je vins à prendre la direction de la réserve où se trouve tonneaux remplit de liquides ou de trucs à manger ou à conserver.
Descendant tranquillement, je vins à me sentir énervé et je parlais, perdant mon effet de surprise.

« Meijiiiin… Si je te trouve en train de grignoter… Je vais te buter je te jure ! Il suffit de me demander pour manger, pas besoin de se la jouer en secret ! Ok ?! »

Mais voilà, alors que j’arrivais en bas, je vis une silhouette en tailleur. Il était à l’aise dit donc… Mais alors que j’approchais, je vis ce dernier être visiblement attaché et bien mis en mauvaise posture ! Bordel de merde !!!

« C’est quoi ce … »

Dès lors, voilà que je sentis une main se poser sur ma gorge et l’autre sur ma bouche. Oh putain… La poigne était puissante et visiblement, c’est une main féminine qui s’était posé sur moi.

« Tu bouges… Et jte tue. »

Que… Que quoi ? Il se passe quoi là ? Alors que je cherchais à comprendre, je sentis l’inconnue me mettre deux coups dans les genoux pour me faire basculer à genoux et dès lors, elle sortit une sorte de lame. Un tanto ? Quoi qu’il en soit, elle me menaça avec tandis qu’elle sortit une corde de son autre main. Visiblement, elle voulait me soumettre comme l’autre abruti. Mais je donnai soudainement un coup de queue. Mais elle recula brusquement. M’apprêtant à gueuler un bon coup pour être entendu, elle me devança et me donna un coup dans la gorge, me coupant le souffle et … En moins de temps qu’il n’en faut pour dire « abracadabra » elle me ligota, se laissant alors voire légèrement. Sa voix s’échappa de ses lèvres.

« Et de deux… »


[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Naoto10
??? ???




Codage par Libella sur Graphiorum

Etowaru Ryori
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 227
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue34/75[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue38/220[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (38/220)
Berrys: 483.780.400B
Mar 10 Aoû - 23:29
"Silver ? Nan, il est toujours HS. Dans l'immédiat, il a b'soin d'smommeil alors j'le laisse tranquille. J'irai l'emmerder d'main matin, quand y s'ra en pleine gueule de bois!"

Rien de nouveau sur son bateau. La seule chose qui l'étonna, c'était Meijin qui apportait du thé à Ryo. Elle ne le voyait pas comme le genre d'homme à apporter des boissons aux blessés. Cassidy ne savait rien de lui. Elle n'avait pas pris le temps de discuter avec lui sur Yakoutie Island et ne l'avait pas fait non plus depuis qu'ils étaient partis. Certes, il était arnaqueur, mais ça n'était qu'un aspect de sa personne. Peut-être qu'un parmi beaucoup d'autres. Il devait bien avoir d'autres qualité. Soudain, curieuse, Cassidy sortie de la cabine du cuisinier et alla se mettre plus loin pour attende. Elle eut la surprise d'entendre Etowaru gueuler sur Meijin pour le faire venir dans la chambre juste pour lui demander du thé. Cassy attendit contre son mur en écoutant la conversation. Quand le joueur de cartes sortit à son tour de la chambre et passa devant elle, elle engagea la conversation.

"Très sympathique d'ta part d'lui apporter du thé... Tu sais, tu pourrais laisser quelqu'un d'autre le faire. T'as pas eu une journée facile, toi non plus. Tu d'vcrais aller te r'poser."

De la perspective de Cassidy, c'était l'arnaqueur qui avait eut la pire journée. Le gars avait participé à deux combats, dont un qu'il avait perdu. La jeune pirate ne savait pas comment son propre combat contre Silver aurait terminé si Meijin ne s'était pas occupé des marines. Elle ne lui faisait pas totalement confiance, mais il avait largement mérité un lit sur son bateau. Elle attendit sa réponse avant de se redresser et de prendre la direction du pont. pont. Mais après quelques pas, elle se retourna pour lui faire un dernier commentaire.

"Au fait, quand j'me suis occupé d'monsieur fauteuil demain, c'est ton tour de t'faire examiner. Tâche de t'en souvenir."

Avant de sortir, Cassidy s'assura que la gamine se trouvait bien de hors du bateau. Elle ne voulait pas attendre dans le froid. Pas après un bon bain. Ensuite, elle ordonna aux boyz de ne laisser personne sortir pendant qu'elles se battaient. Si la gamine ratait un tir, ça pouvait très bien finir dans la tête de quelqu'un. Hors de question de laisser qui que ce soit se faire blesser pendant son combat. En plus, il y avait quelque chose de romantique dans ce duel sur le pont vide, en plein milieu de la nuit. Une pirate qui défend vaillamment son titre de capitaine contre une usurpatrice qui a vaincu le reste de l'équipage. Elle était un peu comme une gamine qui jouait aux pirates. Comme La logia du verre n'avait pas vraiment eu d'enfance, l'idée était exaltante.

Dommage que son adversaire soit une gamine de quatorze ans haute comme trois pommes. Ça cassait un peu l'ambiance... pour elle. De son côté, la gamine devait se sentir comme une dingue. Cassidy se demandait si c'était la première fois qu'elle tentait de prendre le contrôle d'un navire. Cette histoire de duel, c'était pas courant. Ça avait sa place dans un roman, mais dans la réalité... Dans les faits, aucun capitaine ne sacrifierait un bateau durement gagné pour ce genre d'histoire... encore que. Chez les pirates, on trouvait bien des imbéciles qui criaient partout qu'ils voulaient devenir roi des pirates. Les pirates sont des hommes libre. Ça veut dire qu'on trouve tout et n'importe quoi chez eux. Pour le meilleur et pour le pire.

La jeune femme secoua la tête. Une originale de plus rencontrée aujourd'hui.

Le froid vint la mordre dès qu'elle fit un pas dehors. Comme elle s'attendait à bouger et qu'elle ne comptait pas rester très longtemps sur le pont, Cassidy n'avait pas pris de vêtements chauds. Elle n'aurait pas réussi grand chose à part à les abîmé pendant le duel. Malgré toutes ces raisons, elle regrattait un peu sa décision. Difficile d'apprécier le froid quand on sort à peine d'un bain. Concernant le temps, la gamine avait vu juste. Un épais rideau de nuages cachait la lune et les étoiles. Un temps menaçant, qui n'était toutefois pas accompagné de pluie ou de neige. Rien d'autre que le souffle d'un vent glaciale particulièrement désagréable. Ça promettait. Heureusement, quelques lanternes étaient installé sur le pont pour permettre aux gens de se retrouver.


"Te voilà enfin !"

La petite attendait au bout du bateau, dos à la proue. Elle était assise sur le bastingage et en sauta pour se mettre debout en voyant Cassidy. Comme la gamine tenait déjà ses deux pistolets, Cassidy marcha lentement sur le côté en prenant deux couteaux. Elle ne voulait pas être dos à la porte pendant le duel.

"Je suis Colette Macnee. Quel est ton nom, capitaine pirate ?"

C'était les présentations, maintenant ? C'était presque comme si elle avait toute une cérémonie en tête. Mais bon, Cassidy avait déjà décidé de jouer le jeu. Autant aller jusqu'au bout.

"Je suis Cassidy Monroe!"
"CASSIDY MONROE !!!!!"

Putain alors autant elle avait l'impression de l'avoir bien cherché, autant elle allait devenir folle si la gamine criait encore son nom de la sorte. Ça arrivait à chaque fois qu'elle la croisait et elle en avait plein le cul. La prochaine fois, elle lui mettrait une dizaine de fessés pour la punir.

"Je te provoque en duel afin de prendre la tête de ton navire ! Acceptes-tu ?!"
"J'accepte. Quels sont les conditions ?!"
"… La gagnant gagne le navire à gagner..."
"J'AVAIS COMPRIS !!! Je demande ce qui arrive au perdant."
"Le perdant entre au service du vainqueur. Quand j'aurai gagné, tu deviendras membre de mon équipage."
"Oh ?! Donc si je gagne, tu  deviendras membre de mon équipage ?"
"Oui, mais ça n'arrivera pas !"
"… Tu es sûr de toi ?"
"… Quoi ?!"
"Tu es certaine que ça n'te dérange pas d'servir sur mon navire si tu perds ?!"
"Tu cr'ois que je proposerais ce genre de marché si j'était pas capable de respecter ma part ?! Tu me sous-estime, Cassidy Monroe."

Elle avait l'air sérieuse. Le serait-elle autant avec un couteau de verre sous la gorge ? Cassidy en doutait, mais elle voulait bien lui laisser le bénéfice du doute. De toute façon, elle n'était plus à ça près. Pour ce qui était du duel, la jeune femme se faisait confiance. Si elle était toujours fatigué, elle avait bien récupéré pendant les deux dernières heures. Toutefois, elle n'avait pas assez récupéré pour se battre très longtemps. Au mieux, on pouvait dire qu'elle avait de quoi envoyer du pâté pendant quelques minutes avant de tomber. Son corps la détesterait de le forcer à faire plus d'efforts, mais elle n'avait pas le temps de s'en soucier. Elle ne souhaitait pas sous-estimer cette gamine capable de tuer des hommes sans broncher. Elle allait prendre ce duel au sérieux et le finir le plus rapidement possible.

Colette sortie une pièce de sa poche et la présenta à Cassidy. Vu la couleur du reflet, il s'agissait probablement d'une pièce d'or.


"Le duel commence quand elle touche le sol. Ça te va ?"
"Ça m'va."
"Bien."

Puis, sans faire de cérémonie, la gamine jeta la pièce en l'air. Cassidy ne bougea pas et se contenta de prendre de bons appuis. Elle avait déjà une bonne idée de ce que ferait son adversaire et elle savait déjà quoi faire pour le contrer. La pirate médecin était confiante, car elle avait encore un atout, ce même atout qui lui avait tant sauvé la vie au cours des derniers mois. La gamine ne savait pas qu'elle avait un fruit du démon.

Un petit ting sonna entre les deux femmes. Cassidy décida de lancer un couteau tout en se changeant en verre. La gamine pointa ses armes si vite que la jeune femme fut incapable de finir son mouvement. Les balles commencèrent à pleuvoir sur elle, empêchant le couteau d'être lancé. mais trop tard. Elle s'était déjà changé en verre et, plutôt que d'être blessé par les balles, elle tomba en morceaux. Cassidy remarqua au passage que la gamine utilisait des balles de caoutchouc. Donc elle n'avait pas menti en disant qu'elle comptait simplement faire d'elle un membre de son équipage. C'était quelque chose qu'elle devrait prendre en compte une fois le combat terminé.

Après avoir vidé la moitié de ses deux chargeurs, la gamine s'arrêta enfin. Elle s'était attendue à voir la capitaine tomber en arrière en hurlant de douleur à cause de toutes les balles qu'elle avait reçu sur le corps. À la place, elle était tombée en morceaux. Face à ce résultat inattendu, la gamine se contenta de regarder le petit tas de verre qui se trouvait à la place de Cassidy Monroe. Elle ne comprenait pas ce qui était arrivé. Quand elle accepta enfin ce qui était arrivé, elle paniqua. Les yeux exorbités et la bouche grande ouverte, elle se demanda si elle ne s'était pas trompé de type de munitions. Pourtant, elle n'avait rien dans sa cartouchière qui pouvait réduire les gens en charpie. En plus, elle se souvenait très bien de la sensation des balles en caoutchouc sous ses doigts quand elle les installa dans le barillet de chaque arme. Non, elle ne s'était pas trompée... Mais alors, quoi ? Qu'est-ce qui s'était passé ?

Tandis que la gamine paniquait, Cassidy réunissait ses morceaux. Toutefois, elle n'allait pas se reformer là où elle était tombé. Bien sûr que non. Elle avait bien mieux pour en finir rapidement et comptait bien en profiter.


"World."

Colette entendit très distinctement la voix de Cassidy venant du tas de verre cassé. Ça ne l'aida pas à se calmer. Elle avait si peur qu'elle ne remarqua pas que le tas verre cassé avait fusionné en un seul gros morceau, ni que du verre se rependait sur le sol en direction de Colette. Quand elle le remarqua enfin, il y en avait déjà tout autour d'elle. Cassidy n'en avait pas mis sur tout le pont, juste entre elle et la proue. C'était largement assez pour piéger la gamine. Ensuite, la jeune pirate fusionna avec la surface nouvellement créée et avança dans son verre pour atteindre la gamine. Une fois à ses pieds, elle émergea de sa création et repris sa forme humaine juste en face de Colette.

La pauvre gamine ne comprenait plus rien. Cassidy était tombé en morceaux et maintenant, elle réapparaissait en face d'elle. En plus, elle était trop près pour la flinguer. Elle était à quelques centimètres l'une de l'autre, face à face. Comme si Cassidy voulait lui faire un bisou. À la place, la médecin pirate mit son autre couteau sous la gorge de la gamine et fit un sourire triomphant.


"J'ai gagné !"

Cassidy transpirait et elle avait un peu de mal à reprendre son souffle. Sa petite manœuvre avait ramené toute la fatigue que son bain avait réussi à chasser. Si la gamine acceptait bien gentiment...

"C'est de la triche !!!"

Évidemment ! Ça aurait été trop beau d'en finir là-dessus. Adieu, beau duel. Adieu, belle aventure romantique. La gamine désagréable allait se montrer désagréable jusqu'au bout.
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori
Etowaru Ryori
Messages : 418
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue35/75[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue127/220[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (127/220)
Berrys: 17.840.000 B
Dim 15 Aoû - 18:34
Convalescence




Ainsi donc, Silver allait « bien », ou du moins j’en étais convaincu avec les dires de la capitaine. Il faudra que j’aille le voir me dis-je sur le coup. Du côté de Meijin celui-ci se contenta d’écouter la demoiselle qui lui donnait des conseils. Ce dernier haussa les épaules conscientes que s’il ne coopérait pas, l’autre allait sans doute s’énerver et si clairement cela ne lui faisait pas peur… Il préférait éviter les effusions de sang inutile…

Bref, le monde continuant à tourner, c’est de fil en aiguille que moi et Meijin nous faisons « capturer » par … par quoi au juste ? Penchant la tête, Je regardais la personne aux allures de ... C’est un mec ou une fille ? Regardant Meijin qui gesticulait ici et là, pour ma part je vins à user de ma langue habilement – plus longue que la normale – pour retirer le bandeau qui me couvrait la bouche, surprenant au passage la personne. Elle se retourna et vint à se demander comment j’avais fait. Est-ce moi ? Ou elle qui n’a pas assez serrée ses attaches ? Quoi qu’il en soit, elle s’approcha à pas lent et précautionneux.

« C’est quoi votre problème bon sang ? »

La demoiselle ne fit qu’approcher sans répondre. Elle semblait fouiller le moindre recoin du regard, comme pour vérifier qu’elle n’avait loupé aucun détail. Bien étrange personnage que voilà… La voyant s’accroupir, elle refit ses nœuds au niveau de mes poignets et dès lors, elle essaierait de me remettre un bâillon sur la bouche. Mais dès lors, moi et Meijin avions eu une idée. Lui usant de ses capacités télékinétiques pour user de ses cartes et trancher ses liens, tandis que moi, je fis apparaitre ma queue pour tenter de la frapper. Devant la surprise, la femme roula boula en arrière pour s’échapper et dès lors paraitre très surprise.

« Zut… Mais vous êtes quoi au juste ?!! »

Regardant Meijin, finalement je vins à hausser les épaules devant la drôle de situation qui se joauit devant nous.

« Juste des pirates… Et toi alors ? »
« Je n’ai pas à vous répondre. »
« Baaaaah, si tu demandes, la politesse c’est de répondre non ? »

La demoiselle semblait maîtresse de ses émotions, la surprise étant passée. Elle regarda vers l’escalier et s’échappa alors brusquement. Me redressant, Meijin coupa mes liens et je vins donc à discuter avec l’homme, lui ordonnant de partir à sa recherche, là où moi j’irais prévenir Cassidy. Quoi que … C’est un mauvais plan ? Erf vu la situation… Je peux sans doute me permettre de lui désobéir UNE fois. Non ? Usant de ma queue toujours comme une béquille, je remontais à la surface pour voir Cassidy visiblement être en compagnie de la gamine. Visiblement, le combat est enfin terminé ? Quoi qu’il en soit, je toussai un peu pour attirer l’attention de Cassidy.

« Ahem… C.. Capitaine… Je crois qu’il y a une intruse à bord ! »

L’annonce tombe et je me demande qui de la nouvelle ou mon verdict médical va prendre le dessus ? En tout cas, je vins à expliquer un peu mieux la situation à celle-ci avant qu’elle ne se dise « tu fou quoi ici ? ».

« Il y a une intruse dans le navire. Elle nous avait capturé moi et Meijin, mais on s’est libéré, par contre… Elle semble se cacher sur le navire… Meijin est sur le coup, mais on va avoir besoin d’un peu d’aide je crois… »

Voilà, elle savait désormais. Par contre, je priais vraiment qu’elle ne m’en veuille pas de m’être redressé. Quoi que, dit comme j’ai dit, on m’a kidnappé, plus que je me suis en réalité relevé moi-même. Bref, priant que madame ne soit pas de mauvaise humeur suite à son combat, je regardais elle et la gamine qui semblait … bouder ?

Quoi qu’il en soit, alors que nous discutions sans doute, voilà qu’un bruit se fit entendre. Meijin semblait avoir trouvé la demoiselle, ou la croiser, vu qu’il avait hurlé « Te voilà ! ». Preuve qu’un truc se passe ? Attendant la réaction de la capitaine, en bas, les choses s’activaient un peu plus. Meijin traquait la voix de la demoiselle comme elle pouvait mais il devait avouer qu’elle était furtive et savait se cacher malgré son haki de l’observation.



Codage par Libella sur Graphiorum

[/color]
Etowaru Ryori
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 227
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue34/75[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue38/220[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (38/220)
Berrys: 483.780.400B
Dim 15 Aoû - 21:08
"Admets ta défaite."
"Nan."
"Admets ta défaite !"
"Nan !"
"Mais admets ta défaite, putain d'merde !"
"NAN, JAMAIS !!! T'as triché !!!"

Même suspendue au-dessus de la mer, la gamine ne voulait pas faire de concession. Cassidy avait créé deux pattes de verres dans son dos et les utilisait pour tenir la gamine par les pieds. Elle avait pris bien soin de lui vider les poches avant de tenter ce petit tour. L’objectif était de la convaincre d'accepter sa défaite, pas d'envoyer touts ses affaires dans la mer. La tuer aussi était hors de question, même si Cassidy en avait bien envie. En fait, elle avait de plus en plus envie de laisser la gamine se débrouiller avec l'eau glacée et les vagues avec chaque seconde qui passait.

"C'est pas d'la triche !"
"Si !!!"
"C'est pas dl'a triche si tu poses aucune condition ! À partir du moment où t'as rien dit concernant les armes, alors c'est pas dl'a triche."
"C'est pas une arme, une fruit du démon !!!"
"C'est pareil !!!"
"Nan, c'est pas pareil !!!"
"C'est quoi, alors ?!!! Hein ?!!! C'est quoi un fruit du démon ?!!!"
"Je sais pas ce que c'est !!! Personne c'est ce que c'est, un fruit du démon !!!"
"PUTAIN !!!"

Si cette conversation aurait pu être intéressante dans un autre contexte, là, elle était exaspérante au possible. Cassy en avait marre. Elle voulait mettre fin à toute cette mascarade et prendre une bonne nuit de sommeil. Mais non, il fallait que la petite connasse de mademoiselle Macnee continue de faire des siennes.

La conversation n'avançait plus. Cassy n'allait pas balancer la gamine dans la mer. Elle en avait bien envie, mais elle ne le ferait pas. Colette devait s'en douter. Impossible de refuser avec tant d'ardeur si elle pensait risquer sa vie... sauf si elle était stupide, ce qui était tout à fait possible. Excédé, Cassidy perdit patience et commença à secouer la gamine avec ses pattes de verre.


"J'COMMENCE À EN AVOIR PLEIN L'CUL !!!"
"MOI AUSSI !!!"
"ADMETS TA DÉFAITE !!!"
"NAN !!!"
"MAIS ADMETS-LE, BON SANG !!!"
"JAMAIS !!!"

La jeune femme se mit à secouer de plus en plus fort et la gamine refusa avec de plus en plus d'ardeur. La médecin secouait si fort que Colette commençait à avoir le tournis, même si elle ne l'aurait jamais admis. Le problème, c'était que Cassidy était fatiguée. Elle utilisait ses pattes de verre plutôt que ses propres bras car elle trouvait ça moins crevant. La jeune femme ne se rendait pas compte que sa fatigue affectait aussi ses créations. Après une secousse de trop, l'une de ses pattes lâcha. En plus de les réduire toutes les deux au silence, cet événement fit paniquer Cassidy. Son état de panique ne dura qu'une seconde où son esprit bloqua. Cette concentration soudainement brisée affecta elle aussi son verre et brisa la seconde patte. Cette fois, elles paniquèrent toutes les deux. Cassidy se jeta en avant et rattrapa le pied de la gamine du bout des doigts. Celle-ci s'était mise à hurler en tombant et avait tenté de s’accrocher à n'importe quoi sans atteindre quoi que ce soit. De son côté, Cassidy avait été chanceuse. Sans le bastingage, elle serait passée par-dessus bord.  

"Me lâche pas !"
"J'te tiens !"
"Me lâche pas, j'ai perdu !"
"J'te lâcherai pas !!!"
"Melâchepasjaiperdusilteplaitmelâchepasmelâchepasmelâchepasjveuxpastombermelâchepasmelâchepas !!!"

Cassidy fit de son mieux pour faire remonter la gamine. Celle-ci gesticulait dans tous les sens et rendait la tâche dix fois plus compliquée. La jeune femme n'utilisa pas son verre, de peur de le voir casser à nouveau. Pour se donner du courage, elle hurla en tirant. À son grand étonnement, cela fit la différence. Cassidy tomba en arrière en faisant finalement remonter la gamine, qui lui atterrit sur le bide. Elles restèrent un bon moment au sol, complètements essoufflées. Cassidy n'avait jamais fumée de sa vie, mais si elle avait eu une cigarette sous la main, elle aurait beaucoup regretté de ne pas avoir de quoi l'allumer. Un sentiment très particulier.

"Tu pourrais... dégager d'mon bide... s'te plait..."

La gamine roula sur le côté pour s'éloigner de la médecin. Les deux femmes étaient maintenant sur le dos, les bras écartés et une folle envie de ne plus rien faire de stressant jusqu'à la fin de leurs jours. Cassidy tourna la tête vers Collette qui lui rendit son regard. Vu de l'extérieur, elles avaient l'air sur le point de s'entre tuer. À la place, elles se mirent à rire. C'était un rire nerveux, mais c'était aussi un rire partagé. Cela fit un bien fou à Cassidy. Avec tout le stress qu'elle avait accumulé aujourd'hui, le fait de tout lâcher était une bénédiction, surtout de cette manière.

Après avoir bien rigolé, la jeune femme se redressa. Son corps sembla se souvenir qu'il faisait froid et elle se mit à frissonner. Elle allait tomber malade si elle restait plus longtemps dehors.


"Allez, viens gamine ! On rentre et on discute !"
"Oui !"

Colette était beaucoup moins hostile. Le fait de lui avoir sauvé la vie avait peut-être changé les choses, même si, techniquement, c'était de sa faute si sa vie avait été en danger. En fait, c'était de leur faute à toutes les deux, mais bon. L'important, c'était que la question semblait réglée... pour le moment.

C'est à ce moment qu'Etowaru apparut. Cassidy était en colère de le voir debout, mais elle était trop fatiguée pour s'en préoccuper. La jeune femme se releva et tandis la main vers la gamine pour l'aider à en faire autant pendant que le cuisinier parlait. Il venait la prévenir qu'une intruse se trouvait à bord. Pas une information qui faisait plaisir à entendre. Elle aurait préféré qu'on vienne lui dire que tout allait bien et qu'il n'y aurait plus aucun problème pendant les trois semaines à venir. Cette histoire d'intruse n'était pas rassurante, en particulier quand elle pensait aux captures. Si cette intruse pouvait capturer Eto et Meijin sans forcer, alors Cassidy ne pourrait pas l'affronter dans son état. Ça ne voulait pas dire qu'elle n'allait rien faire. Juste qu'elle allait devoir utiliser un cerveau qu'elle avait envie de laisser se reposer. Peut-être qu'elle était morte de froid quelque part sur Yakoutie et qu'elle se trouvait en enfer. Ça expliquerait toutes les merdes qui lui étaient tombées dessus aujourd'hui.


"Bon, Colette ?"
"Oui ?"
"Ça te dérange de m'aider avec ça ?"
"Pas de soucis, Aneki !"

Aneki ? Elle le sortait d’où celui-là ? Cassidy ne savait pas ce que ce mot voulait dire. Par contre, elle savait que ça sonnait mieux que Cocotte et que ça semblait plus sympa. Du coup, elle accepta se surnom sans rien dire La gamine allait ramasser ses flingues quand ils entendirent le cri de Meijin. Cassidy choisit d'y répondre immédiatement.

"La laisse pas s'barrer ! Choppe-là !"

Elle ne savait pas qui faisait quoi en bas, mais mettre un peu la pression à ce clandestin ne semblait pas être une mauvaise idée.

"On fonce ! Colette, Suis-moi !"

Cette situation inattendue lui fit complètement oublier la condition du cuisinier. Normalement, elle lui aurait ordonné de retourner dans son lit en menaçant de l'assommer, même si elle était probablement trop fatigué pour y parvenir. Toutefois, elle avait bien envie d'essayer depuis qu'il s'était pointé sur le pont pour jouer les messagers. Là, elle n'avait pas le temps de s'en soucier. Elle se précipita à l'intérieur, suivi de près par la gamine qui tenait maintenant ses deux armes.

"Y reste quoi dans tes flingues ?"
"La moitié dans chaque chargeur. Balles en caoutchouc."

Parfait. Pas de dommages collatéraux en perspective si Colette se lâchait dans le couloir avec ses armes. La première chose à faire était de retrouver l'arnaqueur.

"Meijin ?! Comment tu t'en sors ?"

Elle pourrait se repérer grâce à sa voix. Elle irait ensuite dans sa direction, mais ferait signe à la gamine de prendre un autre chemin. La jeune médecin souffla quelques mots à la navigatrice avant de la laisser partir.

"Si tu l'vois, tu hurles, OK ?"

Colette acquiesça sans dire un mot. Cassidy la regarda partir dans le couloir en se demandant si tout se passerait bien. Difficile à dire, mais jusqu'ici, tout s'était bien passé pour tout le monde. En plus, la gamine était la moins fatigué du tas. Elle avait combattu, mais affronter deux vagues de marine au pistolet n'était pas aussi crevant qu'utiliser les pouvoirs d'un logia pour sauver sa peau. Même si elle avait été fatigué, le coup de panique qu'elle avait pris au visage plus tôt devait l'avoir réveillé. Si quelqu'un pouvait encore faire la différence, c'était elle.

La jeune femme s'arma de deux couteaux et commença à avancer prudemment dans la direction de la voix du joueur de cartes. Elle portait le poids de cette journée interminable sur ses épaules. Le poids de la fatigue et de l'exaspération. Elle ne savait même pas si elle était encore capable de combattre et, de toute façon, elle n'en avait pas envie. Elle s'était déjà trop battue aujourd'hui. Jouer des poings pour régler ses problèmes n'était pas une habitude chez elle. C'était ce qu'elle faisait quand elle n'avait pas le choix. Normalement, elle utilisait son crâne et c'est exactement ce qu'elle allait faire pour s'occuper de ce clandestin.


"Hey ! L'intruse ?! Ça te dirait d'nous dire c'que tu fous ici ?! Franchement, chuis pas d'humeur à jouer à cache-cache. En plus,  J'sais pas c'que t'essaie d'faire en chopant mes gars, mais t'arriv'ras pas à faire avancer l'navire toute seule ! T'as besoin d'nous !"

Elle laissa un instant pour laisser son interlocutrice mâcher un peu ce qu'elle venait de dire avant de reprendre.

"On jette pas les gens dans l'eau pour un oui et pour un non sur c'bateau ! Si t'y mets du tiens, j'peux y mettre du miens aussi et on arriv'ras ptête à quelque chose ensemble ! Si tu préfères, tu peux garder tes armes sur toi pendant qu'on discute !"

Elle comptait sur sa dernière phrase pour faire la différence. Cassidy ne savait pas ce que ça allait donner, mais tant pis si ça ne servait à rien. Au moins, elle aurait essayé.
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori
Etowaru Ryori
Messages : 418
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue35/75[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue127/220[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (127/220)
Berrys: 17.840.000 B
Dim 15 Aoû - 22:07
Convalescence




Visiblement, Cassidy ne s’énerva pas immédiatement, ou tout court… Cependant, je pouvais voir le feu dans ses yeux. Me retenant de sursauter, j’informais donc la capitaine qu’une fois de plus, un imprévu de taille nous frappe. Il faut croire que la Monroe ne sera jamais vraiment tranquille… Si ce n’est pas une prise par des marines, c’est une lambda qui prends des gens en otage… Quel était ce drôle de karma ? Quoi qu’il en soit, Cassidy semblait vouloir prendre les choses en main et c’est tant mieux. Pour ma part, je pourrais sans doute retourner me reposer, ce serait le mieux à faire non ? Du moins, en théorie…

En effet, dans le navire, les boyz en cuisine et Meijin s’activaient pour retrouver l’inconnue, mais cela n’était pas si simple… Comment et pourquoi ? Le joueur de carte l’ignorait, mais elle se camouflait ou usait du navire pour bien se cacher. Il entendait clairement sa voix, mais ne la trouvait pas exactement dans le navire. Un genre de cache-cache qui avait tendance à l’énerver. Et les rares fois où quelqu’un manquait de peu de l’attraper, c’est souvent un bras déboité ou K.O que Meijin trouvait un boyz sur sa route ! Qui que soit cette inconnue, le jeune homme concluait qu’elle sait se battre ! Trouvant un troisième homme complètement K.O, quand le l’arnaqueur entendit la demoiselle qui était sa capitaine, il lui signifia que ça n’allait pas… Attendant qu’elle arrive, il lui montrerait l’étendu des dégâts… Deux mecs avec un bras endommagé et un autre dans le coma complètement sonné.

« C’est la merde Cassidy… Elle est seule, mais putain, elle ne semble pas vouloir se laisser faire… »

Et elle ne semble pas bavarde, car en effet, malgré le discours de la capitaine, aucune réponse ne se fit entendre. L’inconnue semblait rester muette et continuait de se mouvoir dans le navire.

Pour ma part, je me rendis dans ma chambre et quand je me mis dans celui-ci, je vins à ne pas capter une légère forme qui se ressentait au niveau du dos. Ce n’est qu’après un moment de silence qu’une voix se fit entendre, légère, sur le ton du murmure.

« Tu bouges… Et je te plante… Ok ? »
« Hm ? Hein ?!!! »
« Parle trop fort et j’enfonce ma lame dans le matelas… »
« Et ben… Tu n’y va pas de main morte … Qu’est-ce que tu veux ? »
« Vous êtes combien sur le navire ? »
« Euuuh… Bonne question. Peut-être une vingtaine ? »

La demoiselle se taisait et je laissais ma queue de nouveau apparaitre en douceur, mais sans doute que la demoiselle sentit le léger changement, elle reprit la parole.

« Essaie d’utiliser ta queue de tout à l’heure… Et je te plante sans réfléchir ok ? »

Elle semblait nerveuse… Hmmm… Que faire hein ? Réfléchissant, je vins à passer en hybride de sorte à ce que mon dos soit couvert par mes écailles. Ressentant le changement, la demoiselle tenta alors de me percer, mais elle rencontrerait aussitôt une résistance. Sortant de sous le lit en trombe, elle me fixait pour laisser voir sa surprise.

« Un… fruit du démon… Et merde... »
« ELLE EST LA !!! »

Hurlant pour que les autres puisses venir, elle s’empressa de fuir et s’enfermer dans une autre pièce, et quelle pièce… Il s’agissait de là où se trouvait l’énième personne en convalescence : Silver. Observant l’homme qui semblait encré dans son fauteuil, elle se cacha derrière en vérifiant l’état de son tantô. Le bout avait été à peine arrondit à cause de la carapace du jeune homme. Grognant un peu, la femme semblait clairement sur la défensive. Mais pourquoi donc ? Elle espérait que la vapeur retombe pour de nouveau reprendre son jeu de capture, ayant besoin de mettre un maximum de gens hors d’état de nuire pour prendre le contrôle du navire aussi vite que possible !




Codage par Libella sur Graphiorum

Etowaru Ryori
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 227
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue34/75[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue38/220[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (38/220)
Berrys: 483.780.400B
Lun 16 Aoû - 21:42
Ses paroles restèrent sans réponses. La clandestine n'avait pas envie de s'exposer ; ça semblait logique, même si ça n'avait pas l'air de l'avoir dérangé jusque-là. D'ailleurs, Cassidy comprenait mal ce que voulais cette femme. Pourquoi se faire repérer aussi tôt ? Si elle avait réussi à rester caché pendant les deux heures de stress qui avaient suivi le départ de Yakoutie, elle aurait tout a fait été capable d'en faire autant plus longtemps. Mine de rien, ça l'inquiétait. Est-ce qu'elle s'était faite voir volontairement pour créer la panique sur le bateau et en profiter.

C'est alors qu'une solution se présenta à la jeune médecin. L'intrus devait être une chasseuse de primes. Ça expliquerait sa manière de fonctionner. Elle allait prendre son temps pour vaincre les habitants du navire un par un dans le but de ramasser les 145 millions de berrys que valaient leur prime combiné. Sans compter sur l'argent volé au Casino que Cassidy avait encore dans sa cabine. Un argent qui pouvait très bien "disparaître" pendant l'affrontement. Oui, c'était ce qui semblait le plus vraisemblable à la pirate médecin. Sauf que ce n'était qu'une moitié du problème. L'autre moitié était que Cassidy n'avait pas bluffé en lui disant qu'elle ne pourrait pas contrôler le navire toute seule. C'était une goélette, pas une petite barque. À moins d'être rapide comme l'éclair et d'avoir beaucoup de temps libre, impossible pour une seule personne d'en faire quoi que ce soit. Jusqu'ici, c'était les boyz qui s'en étaient occupés. Une tâche difficile pour ces amateurs, mais pas insurmontable. Si la moitié d'entre eux se retrouvait en convalescence, le bateau finirait à la dérive. C'était un scénario qui n'arrangeait personne, même s'ils avaient assez d'eau et de nourriture pour se permettre une petite dinguerie de ce genre pendant un moment.

En rejoignant Meijin, elle constata que le pire était déjà en train de se produire. Un boyz était dans les choux et deux autres avait eu le plaisir de s'être fait déboîter le bras. Ce n'était pas dur à soigner, mais il faudrait un peu de temps pour que la douleur disparaisse. En plus, il faudrait les ménager pour éviter des complications. Tout cela pour dire que deux de ces hommes ne pourraient plus aider à faire fonctionner le navire pendant quelques jours, du moins, pas efficacement. Deux de plus et ça tournerait à la catastrophe. Au moins, celui qui avait été assommé pourrait encore prendre son poste... du moins, il le pourrait si Cassidy ne lui trouvait rien après l'avoir examiné. Difficile de faire fonctionner un navire avec des dommages cérébraux. Face aux inquiétudes de l'arnaquer, Cassidy ne pouvait que se montrer insolente.


"Tu m'étonnes qu'elle s'laisse pas faire ! Elle doit avoir peur qu'on la balance à l'eau."

C'était ce qu'auraient fait la plupart des capitaines pirates en découvrant un intrus sur leur navire. Mais la plupart des capitaines pirates n'étaient pas Cassidy Monroe. La jeune femme n'allait pas balancer quelqu'un à la mer. En tout cas, pas sans être certaine que ce serait la meilleure chose à faire. Quitte à jouer les monstres, elle préférerait laisser la personne sur une île déserte. Peut-être aussi la tuer, qui était toutefois la solution la moins cruelle . La logia du verre ne souhaitait à personne une mort lente dans la mer glaciale de North Blue.

Plus important, ses boyz avaient toujours les bras déboîtés. Il fallait remédier à ça, mais avant toute chose, Cassidy préféra se montrer honnête avec les blessés.


"Les gars, z'allez pas aimer c'que j'vais vous dire, mais va falloir remboîter le plus vite possible et ça va pas faire semblant d'piquer !"

Elle avait beau leur poser les bails maintenant, mais elle n'allait pas s'occuper d'eux dans l'immédiat. Déjà, il fallait qu'elle aille chercher quelques antidouleurs pour éviter qu'on les entende hurler jusqu'à South Blue pendant le remboîtage. Malheureusement, elle ne pouvait pas faire ça pendant qu'une furie se déplaçait comme une maniaque dans son bateau en déboîtant les bras des gens. La priorité était de chopper la cause du problème. Ensuite seulement viendrait le temps de réparer les dégâts.

"J'ai fait tout le tour du bateau... j'ai vu personne !"

La gamine déboula pendant que Cassidy regardait de plus près le boyz qui avait été mis KO. Elle avait toujours ses deux flingues dans les mains et semblait très déçue de ne pas les avoir utilisés. Avec ce qui était arrivé sur le pont, elle devait avoir envie de se défouler... peut-être que ce n'était pas plus mal qu'elle n'ait croisé personne.

"T'inquiète ! On va bien la trouver, c't'espèce de..."

Elle fut interrompue par le cri de Ryo. Sur le coup, tout le monde pensa la même chose : Encore ? Il était l'un des plus vulnérables, mais quand même, ça commençait à tourner à l'acharnement. Comme quoi, elle n'était pas la seule à passer une sacrée journée de merde. La jeune femme abandonna tout ce qu'elle faisait pour précipiter dans le couloir, talonnée par la gamine qui semblait toute heureuse de pouvoir enfin jouer des flingues. Une fois arrivée dans la chambre où le cuisinier était installé, elle se rendit compte qu'il avait changé de forme. Elle hésita à lui coller une belle mandale de verre dans la gueule, mais elle ne le fit pas. Elle ne pouvait pas lui reprocher de s'être transformé pour se protéger... en fait, si elle le pouvait et c'est exactement ce qu'elle allait faire. Être ignoré tant de fois par un patient, ça donne toujours des envie de meurtre aux médecins. À tous les médecin. Normalement, la plupart d'entre eux sont capables de le cacher en faisant quelques efforts. Cassidy n'avait plus l'humeur ni l'énergie pour faire le moindre effort.

"Ton objectifs, c'est d't'ouvrir le bide sur elle et d'la noyer avec ton sang ? Parce que c'est ça qui va arriver si tu continues comme ça !"

Pas très sympa d'attaquer comme ça un gars qui n'avait fait que se défendre, mais quand même. Puis, ça faisait du bien de gueuler un coup pour une raison "valable".

"Bon, oublie-ça ! Elle est parti par où, la furie ?"

Une fois cette question répondue et quelques recherches effectués, Cassidy se rendit compte que la situation avait encore empiré. Il avait fallu que madame "pète les bras" se cache dans la seul pièce où elle pouvait prendre un otage sans avoir à faire le moindre effort. À ce stade, ça en devenait presque mystique.Est-ce que Cassidy avait laisser la goélette au-dessus d'un ancien cimetière sous-marin quand elle s'était arrêté à Yakoutie ? Ou peut-être que le propriétaire du casino possédait secrètement le fruit des malédictions ? En tout cas, elle en avait plein le cul. Ça faisait des heures qu'elle en avait plein le cul, mais là, ça bouillonnait comme ça n'avait jamais bouillonné. Pour ne rien arrangé, elle était complètement incapable de se battre.

Du coup, elle décida de tout lâcher. La jeune femme était maintenant postée devant la porte de la chambre où se trouvait Silver. Elle avait les bras croisés et une folle envie de se jeter elle-même dans la mer pour éviter la suite. À bien y réfléchir, il y avait quelque chose qui lui remonterait le moral dans cette situation de merde.


"Colette ?"
"Oui, aneki ?"
"Tu pourrais m'apporter un peu de la bouffe qu'ils préparaient à la cuisine... même si c'est pas cuit ?"
"… oui, aneki."
"Prends-en aussi si ça t'fait plaisir, tu l'as bien mérité !"
"YEAHHHHHHHHHHHH !!!"

La gamine fonça en trombe vers la cuisine. En la perdant de vue, Cassidy se souvint soudain de quelque chose.

"Tu pourrais aussi vérifier comment va Anna ?! Ça fait un moment qu'on l'a pas vu !!"

Pas de réponse. Bon, tant pis. Faudrait quand même vérifier, même si elle faisait confiance à anna. Si elle avait survécu jusqu'à l'âge adulte en tant qu'esclave, elle devait avoir des instincts de survie de folle furieuse.

"Hey, madame la clandestin ?! Tu fais quoi une fois qu't'as péter les bras de tous les gars qui peuvent faire bouger c'rafiot ? Nan, parce que, ton plan, il est quand même bien foireux là, tu trouves pas ?!"

Plutôt que de rester debout à gueuler sur une porte, Cassidy choisit de rester assise à gueuler sur une porte. C'était plus confortable. Maintenant, il fallait trouver les arguments. Après une seconde de réflexion, elle décida de jouer l’honnêteté. Ça marchait pas si mal dans les mauvaises situations.

"T'as déjà bien foutu la merde, mais t'as encore tué personne. Ça veut dire qu'on a pas encore atteint le point d'non retour toi et moi. En plus, j'crois qu't'as r'marqué en attaquant m'sieur pangolin qu't'avais pas forcément choisit l'bon navire pour tenter ce genre d'escapade. Alors, franchement, tu pourrais pas juste nous dire c'que tu fous ici et pourquoi ? Personnellement, j'avais parié sur chasseuse de prime, mais pour être honnête, j'en ai aucune idée et c'est pas dis qu'j'en aurait encore quelque chose à foutre d'ici cinq minutes !"

Elle s'interrompit un court instant pour s'éclaircir la gorge avant de reprendre. Mine rien, une journée à jouer des cordes vocales pour un oui et pour un non, ça finit par faire mal.

"T'es pas obligé d'ouvrir la porte pour répondre, on est très bien comme ça ! En plus, t'as pas à te plaindre, ta chambre est pas la moins confortable. Te fait pas chier à menacer Silver, il est pas en état de se battre. J'le sais parce que c'est moi qui l'es mit dans c't'état... c'est pas une menace, hein ! Juste un commentaire pour t'éviter des difficultés dont t'as pas besoin ! Chuis certaine qui s'est même pas réveillé !"

En effet, il ne serait pas dure pour la clandestin de voir que Silver n'était pas en forme. L'homme dormait toujours sur son fauteuil. Cela faisait deux heures qu'il n'avait pas bougé et il ne bougerait probablement pas pendant douze heures de plus si on le laissait tranquille. Il tenait fermement ses outils dans les mains, mais à part ça, impossible de le prendre pour une menace. Comme pour illustrer ce fait, le jeune homme commença à ronfler doucement. Il n'avait pas encore la bave coulant de sa bouche, mais il n'en était pas loin.
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori
Etowaru Ryori
Messages : 418
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue35/75[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue127/220[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (127/220)
Berrys: 17.840.000 B
Ven 20 Aoû - 1:41
Convalescence




Quelle journée… Est-ce que chaque jour de notre existence allait être rythmé par des imprévus du genre une présence ennemie ou des intrus qui tentent de nous assassiner ? Quoi qu’il en soit, ayant prévenu Cassidy de la présence de cette étrange clandestine, je pouvais donc tranquillement me reposer. Enfin… Je crois ? M’allongeant sur mon lit, je veillais sur la porte, me demandant si Cassidy avait ordonnée à son esclave de venir se servir de mon ventre comme trampoline ! Fixant la porte, je m’attendais à tout à son sujet. Si elle entrait dans la pièce, je ne me laisserais aucunement faire. Je n’avais rien répondu au médecin de l’équipage de part le fait que je savais bien ce qu’elle pensait. Quelle que soit mes raisons – le fait de m’être fait attaquer – je ne devais rien faire. Et puis quoi encore ? On m’agresse et tente de m’embrocher et je devrais dire « merci » ?!! Bon, inutile de dire quoi que ce soit, la capitaine a raison et point ! Bref, maintenant, j’étais capable de me reposer, alors autant profiter. Si vraiment je sens que ça tourne à n’importe quoi, je me devrais d’intervenir. Enfin… Je crois ? Essayant de fermer les yeux, je tentais de succomber au sommeil, échappant quelque peu à cette drôle de situation.

« Quelle histoire… »

Du côté de la chambre de Silver, la demoiselle restait derrière le fauteuil énorme de Silver avec le propriétaire qui était clairement endormi. Attendant de voir si on allait le repérer, elle réfléchissait à son plan, jusqu’à ce qu’une voix la sorte de ses pensées. Cassidy semblait l’avoir trouvée, mais elle n’entrait pas dans la pièce. Pourquoi donc ? Par précaution ? Non… Malgré ses nombreuses hypothèses, voilà que la demoiselle semblait vouloir discuter avec la demoiselle. Et devant sa première question, l’assassin vint à froncer les sourcils. Tentait-elle de négocier quelque chose comme le fait d’arrêter sa tentative de prise de pouvoir sur le navire ? Seule, elle pourrait se débrouiller… Le navire aurait des manœuvres moins fluides que si tout le monde s’organisait, mais seule elle pouvait le faire. Ce n’est pas un souci. Du moins, elle se le disait clairement, mais est-ce que dans la réalité ce serait la même chose ?
Voilà que la négociatrice continue et semble même essayer de faire pression sur elle. Alliant mots gentils, raisonnements logiques et menaces en douce… L’assassin comprends qu’elle doit réfléchir avant de parler, mais là encore, elle ne dit absolument rien. Et une ultime fois, elle ouvre sa bouche pour signaler que le monsieur en sa compagnie dans la pièce ferait une piètre monnaie d’échange puisqu’il est hors circuit. Hein ? Vérifiant, la demoiselle se rends compte qu’elle dit vrai, l’homme est endormi et profondément… Tenter de s’en prendre à quelqu’un de trop affaiblit est clairement inutile, mais alors que faire ? Se déplaçant en silence, elle va vers la porte et sort son tantô, juste au cas où.

Restant proche de la porte, elle se taisait et réfléchissait à bien des choses. Finalement, après un temps, ce fut un simple commentaire qui se fit entendre, pour débuter une discussion.

« J’ai… Faim… »

Car c’est bien beau de s’infiltrer ici, mais piocher dans les réserves avait été difficile… Et se nourrir depuis le début de simples restes ou de petites choses, ce n’est pas très nourrissant. Sentir en plus certaines odeurs n’aidait en rien depuis le départ… Bref, ceci dit, elle finit par reprendre tranquillement la parole.

« Qui je suis n’a pas d’importance… Mais … tu peux me nommer Lara. Quant à ce que je fais ici… J’ai profité de votre escarmouche pour m’infiltrer sur votre navire. Pour ce qui est de mes projets, disons que … je veux simplement un peu de tranquillité. Voilà tout… »

La demoiselle restait vague, très vague… trop vague. Mais le fait de dire vouloir être tranquille sous entendait échapper à son passé. Attendant la suite, celle-ci vint à se faire pensive. Ce n’est que si une odeur de bouffe se faisait ressentir qu’elle viendrait respirer celle-ci avant d’entendre son ventre gargouiller. Hmmm…. Voilà des heures qu’elle n’avait rien avalée… Soupirant, elle finirait par entre ouvrir la porte, à peine pour essayer de voir Cassidy ou imaginer la voir.

« … Où…. Comptez-vous vous rendre ? Que je sache vers où je vais… »

S’étonnant de sa propre attitude, la demoiselle se demanda pourquoi elle baissa la garde comme ça. Est-ce normal ? Ou est-ce une ruse qui avait fonctionnée sur elle ? Elle se le demandait sérieusement et se mordit la lèvre.



Codage par Libella sur Graphiorum

[/quote]
Etowaru Ryori
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 227
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue34/75[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue38/220[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (38/220)
Berrys: 483.780.400B
Ven 20 Aoû - 23:26
"Lara, hein ?"

Un joli nom, même si ce n'était probablement pas son vrai prénom. Cette jeune femme se montrait prudente, une qualité que Cassidy pouvait apprécier. Après tout, elle avait passé la moitié d'une année à parcourir North Blue en cachant son pouvoir. La faim était un autre problème que Cassidy connaissait aussi, même si ça faisait longtemps qu'elle n'en avait pas fait l'expérience. Personne ne laisse une médecin en voyage en crever de faim, surtout si elle offre son aide sans rien demander en retour. Par contre, quand elle avait été une gamine des rues... Rien de pire que d'aller dormir avec un estomac vide. Cette femme semblait plus raisonnable que ses actions ne l'avait laissé entendre. Si elle restait vague, c'était qu'elle devait essayer d'échapper à quelqu'un. Sur le coup, la médecin ne voulait pas savoir par qui et pourquoi. Ça l’intéressait, mais ce n'était pas la priorité. Ce qui comptait, c'était le lui montrer qu'elle n'était pas en danger.

Quand elle demanda où ils se rendaient, Cassidy ne put s'empêcher de sourire. La réponse honnête était qu'elle n'en savait rien. Elle n'avait pas d'endroit précis en tête. Cela dit, elle savait dans quelle direction elle avançait. En plus, ne pas donner de réponse aurait compliqué les choses. Si elle demandait ça, cette intrus devait envisager de les accompagner. Peut-être aussi qu'elle essayait de piéger Cassidy, mais la jeune femme préférait ne pas y penser. Elle avait déjà trop paranoïé aujourd'hui. Passer ses journées à spéculer est une activité usante qu'elle préférait garder pour les situations vraiment dangereuses.

La jeune femme choisit donc de répondre simplement.


"Grand Line... Pas directement, on va faire quelques arrêts en ch'min, mais dans les faits, on s'rend sur Grand Line."

C'est à ce moment que Cassidy se rendit compte qu'elle n'en avait pas parlé au reste de l'équipage. Faudrait peut-être qu'elle aborde le sujet pendant le repas. Elle avait beau être capitaine, ça ne voulait pas dire qu'elle devait imposer toutes les décisions qui lui passaient par le crâne à tout son équipage... Enfin, beaucoup de capitaines l'auraient fait, mais elle n'avait pas envie d'être ce genre d'individu. Quel intérêt de devenir pirate pour vivre sur la mer si c'est pour subit les décision du maître du navire ? À ce compte-là, autant s'engager dans la marine.

"Lara, j'vais être honnête avec toi. Là, chuis en train d'vivre l'une des pires journées de mon existence."

Pas la pire. Elle avait connu bien pire quand elle vivait dans la rue. Il y avait aussi le jour où elle avait obtenu son fruit. Un jour auquel elle ne voulait pas penser. Pas aujourd'hui. Ce n'était pas le bon jour pour remuer le couteau dans la plaie.

"Tu vois m'sieur pangolin ? Il m'a chouré un million d'berry en quittant mon navire c'matin. Ensuite, il s'les est fait piquer par m'sieur trois yeux qui l'a piégé aux cartes... donc il est allé lui péter la gueule avec l'aide du m'sieur en bleu que t'as d'vant toi. Sauf que m'sieur pangolin s'est fait ouvrir le bide pendant le combat et que m'sieur en bleu a décidé qu'c'était une bonne idée de geler blessure... Me d'mande pas comment il a fait ça, j'en ai aucune idée, j'sais juste qu'il a pas d'fruit du démon. Ensuite, je part trois heures pour aller ach'ter d'la bouffe dans une ville plus grande en paranoïant à cause de ma prime. Quand j'reviens, j'apprends la nouvelle, donc je vais opérer m'sieur Pangolin dans la maison de m'sieur en bleu pendant qu'm'sieur trois yeux est en train de comater sur son canapé..."

Plus Cassidy parlait, plus elle se rendait compte que son histoire tournait à l'absurde. Pour simplifier, elle choisit de ne pas mentionner l'esclave. C'était pas grand chose, mais ça aiderait uun peu... probablement. Un détail qu'elle choisit tout de même de mettre en avant.

"Chuis en train de t'faire la version simple, au cas où t'aurais pas r'marquer. Bref, j'opère m'sieur pangolin, j'constate qu'c'est pas si grave qu'ça en a l'air et j'ferme son bide. Là, je m'dis qu'la journée est fini... Mais non ! Voila que m'sieur en bleu décide de m'capturer pour donner mon cul à la marine et chopper ma prime. Donc j'lui casse la gueule avec l'aide de m'sieur trois yeux qui a décidé de choisir le bon camp pendant l'interlude. Bref, je l'éclate et j'lui propose de v'nir sur mon navire, parce que j'dois être un peu masochiste. Toujours est-il que j'retourne à mon navire, pour découvrir qu'il est assiégé par la marine qu'a d'ja commencé à tirer sur mes boyz. Donc j'défonce les marines, j'vais à mon navire et là, surprise surprise, mam'zelle aux flingues l'a envahit et m'provoque en duel. Coup d'cul, elle s'montre assez sympa pour laisser c'te connerie en suspens l'temps quitter putain d'Yakoutie. Donc est-ce qu'on se casse ? Bien sûr que non ! On passe encore trois plombes à s'les cailler en attendant m'sieur en bleu qui nous laisse poiroter comme des connards parce qu'il a choisi d'am'ner sont PUTAIN DE FAUTEILLES DANS MON PUTAIN DE NAVIRE !!!"

Elle ne s'était pas rendu compte que ça bouillonnait à ce point. En fait, ça faisait des heures qu'elle était au bord du pétage de câble. Son bain et sa petite aventure avec la gamine sur le pont l'avait bien refroidi, mais ça ne voulait pas dire que la colère était retombé. Là, elle avait lâché tout ce qu'elle avait sur le cœur... et qu'est-ce que ça faisait du bien !!! La jeune femme poussa un long soupir satisfait, assez fort pour que la moitié du navire puisse l'entendre. Après quelques secondes à profiter de ce petit moment extase, elle décida de reprendre la conversation.

"Désolé pour ça, mais fallait qu'ça sorte... Bon, voilà, tout ça pour te dire qu'même en prenant des otages et  en bousillant trois dm'es boyz, t'es clairement pas celle qui m'a le plus cassé les couilles aujourd'hui. J'aim'rais pas qu'ça change et j'pense que toi non plus... en plus, j'imagine que ta journée a pas été simple non plus, pas vrai ?"

C'était bien joli de lui raconter sa vie, mais fallait quand même la laisser en placer une. Ça pourrait faire la différence de la pousser à s'ouvrir un peu. Cela dit, elle se contenterait d'un petit oui. Dans tous les cas, Cassidy attendrait une réponse de l'intrus avant de reprendre.

"Lara, j'ai un truc à t'proposer. C'est bien jolie d'courir partout mais ça va rien apporter à personne. Donc si possible, j'préfèrerais qu'on arrête là. Si t'accepte, j'peux t'garantir que personne t'feras de mal sur le navire. J'comprendrais très bien qu'tu m'fasses pas confiance et qu'tu préfères te montrer prudente avec nous, mais, franchement, j'en ai juste plein l'cul. J'veux juste prendre un bon r'pas et allez dormir. J'en ai marre de c'te journée d'mer..."

C'est à ce moment que Colette débarqua avec un bol plein de soupe à l'oignon et d'une cuillère. Pas de croûtons ou de fromage, mais comme Cassidy n'était pas une connaisseuse, elle n'y fit pas attention. La jeune femme se leva difficilement pour lui prendre le bol des mains. La gamine semblait toute contente d'avoir aidé et, en y regardant de plus près, on pouvait voir qu'elle avait pas mal de soupe autour de la bouche.

"T'as pas fait semblant d'en manger, pas vrai ?"
"Ouais !"

Elle était toute fière d'elle. La jeune médecin se demandait s'il restait beaucoup de soupe pour le reste de l'équipage. La bouffe n'était pas vraiment un problème, mais ça allait peut-être gueuler du côté des boyz s'il en restait trop peu... ou pas. Avec l'humiliation que leur avait donné la gamine, les boyz n'allaient pas lui chercher la merde avant un moment. Enfin, tant qu'elle ne voulait plus lui prendre son navire, la pirate n'allait pas se plaindre.

Cassidy prit la cuillère pour manger et s'arrêta juste avant d'y goûter. Elle venait d'avoir une bonne idée pour établir le contact avec  la clandestin. Peut-être qu'elle paniquerait un peu au début, mais pour la capitaine pirate, ça valait le coup d'essayer.


"Lara, on vient d'm'apporter d'la soupe. J'vais entrer t'l'apporter."

Et, sans même attendre une réponse, elle entra. Une fois à l'intérieur, la médecin referma derrière elle et s'assit contre la porte. Elle n'avait rien fait à Silver, Ce qui voulait dire qu'elle pouvait faire confiance à l'intrus dans une certaine mesure.

"J'pourrais t'laisser la soupe et partir, mais comme tu m'fais pas confiance, chuis pas sûr qu'tu vas y toucher. Donc on va faire un truc."

Cassidy commença à manger sa soupe. Elle en prit une cuillère, puis une autre, et encore une. À la base, elle ne voulait en prendre qu'une cuillère, histoire de montrer à la clandestin que la soupe n'était pas empoisonnée. Sauf qu'elle avait faim et que c'était très bon, du coup, elle en mangea un peu plus que prévu. Elle réussi tout de même à s'arrêter, faisant baisser d'un quart le niveau de soupe. Ensuite, elle posa le bol face à elle, la cuillère tournée vers l'inteus et un sourire bienveillant sur le visage.

"À ton tour. Tu peux prendre le reste si tu veux, normalement il en reste. On peut aussi continuer de discuter si ça te dérange pas... ou on peut l'faire à table avec tous les autres. C'est toi qui vois."

Ce "normalement" était peut-être de trop, mais avec Colette, elle n'était sûre de rien. De toute façon, elle avait décidé de jouer l'honnêteté, alors autant y aller jusqu'au bout.
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori
Etowaru Ryori
Messages : 418
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue35/75[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue127/220[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (127/220)
Berrys: 17.840.000 B
Jeu 26 Aoû - 22:43
Convalescence




Lara discutait donc avec la capitaine du navire. S’étant cachée ici, elle avait presque paniqué quand elle s’était faite repérée, mais visiblement, la Monroe ne désirait pas la capturer. Ou alors si elle désirait faire cela, elle y mettait des formes, plutôt qu’enfoncer la porte et essayer de lui sauter dessus. Dans sa vie ténébreuse, la demoiselle a bien subit des assauts. Que ce soit des cibles ou des gardes du corps, elle avait fait face à bien des ripostes, mais si la Monroe avait usé de son fruit, pour sûr qu’elle n’aurait pas trop su quoi faire ! Attendant qu’on lui réponde, l’assassin maintenait son arme en main pour se préparer en cas de coup bas. Paranoïaque ? Disons simplement que la meurtrière préférait de loin imaginer toutes les situations plutôt qu’être prise au dépourvu. La patience de Lara fut récompensée par les réponses de Cassidy.

Visiblement, Grand line était leur première cible. Seraient-ils débutants ? Du moins débutant… Tout est relatif. Grand Line est un endroit où les risques sont plus grands que sur les Blues. Du moins, cela dépend de la localisation géographique. Ne la jugeant pas malgré son étonnement, la demoiselle tendit l’oreille pour alors entendre la suite et elle se demanda aussitôt si la demoiselle ne voulait pas l’amadouer. La pire journée de sa vie hein ? En y réfléchissant, la fatigue s’entendait dans sa voix, mais … et si c’était un piège ? Un jeu d’acteur ? Fronçant un bref instant les sourcils, Lara mis l’information de côté dans son esprit, refusant de totalement baisser sa garde.
C’est alors que la Monroe commença un récit long et riche en aventures, la demoiselle à la chevelure bleu foncé écouta. Se laissant bercer comme une enfant, elle se demandait si elle plaisantait ou non. Et finalement, un simple commentaire quitta ses lèvres, un petit commentaire qui relevait de la question rhétorique.

« C’est une blague ? »

Visiblement non, car cela continuait. Un vol, un combat, des opérations… Bon sang, mais la malchance avait décidé de se placer uniquement sur la rose ? Elle reprit la parole et voilà qu’en finalité de son discours elle hurla. Sous la surprise, le coup partit tout seul et la lame traversa la porte, mais si elle n’était pas contre la porte, la Monroe ne risquait rien et si elle était contre celle-ci, la chance serait de son côté et le bout de la lame apparaitrait au-dessus d’une épaule. Plus de peur que de mal. C’est alors que la tueuse réalisa tant son geste que ce qu’elle venait de dire. Attendez quoi ? Ramener un fauteuil ? Le regard de la dame se tourna vers l’homme endormi et son fauteuil. Il a vraiment trainé ça ? Sérieusement ? Ce groupe de personnes étaient vraiment dingue d’après ce qu’elle décrivait…
Lara sursauta en entendant l’autre miss soupirer longuement. Elle avait raté son coup ? Elle n’en revenait pas, mais écoutait la Monroe de nouveau. Elle ne semblait pas … lui en vouloir ? Vraiment ? Elle ne lui en voulait pas ou du moins ne trouvait pas que c’est la pire personne de la journée ? Elle qui passe souvent pour LA méchante de l’histoire, Lara en était presque choquée. Instinctivement, elle laissa échapper quelques mots, répondant naturellement à Cassidy.

« Le mois dernier… Oui… »

Posant sa main sur sa bouche, elle captait qu’elle s’était livrée en partit. Oh… Et pour pas arranger tout ça, plutôt qu’être menacée, Cassidy fit preuve d’hospitalité. Elle proposait à la demoiselle de se poser ni plus ni moins, en ayant marre de tout ça. Surprise, elle ne dit rien et entendit du monde arriver. Quelqu’un semblait être venu et avait apporté de la bouffe. Et autant le dire, cela donna encore plus faim à la demoiselle. Se mordant la lèvre, elle devait résister à ses envies… Et soudain, elle proposa quelque chose. Écarquillant les yeux, la dame se recula brusquement alors que la porte s’ouvrait, oubliant sa lame dans la porte. Zut !!!

En position prête à bondir, elle observa la demoiselle qui continuait sur sa lancée de gentille fille. Le bol de soupe en main, elle sembla proposer de partager. On raconte que des alliés trinquent en buvant une coupe de saké, mais là, s’était comme s’ils le faisaient avec un bol de soupe. Observant la capitaine, elle vit qu’elle tentait encore de l’amadouer et aussitôt, elle reprit la parole, sèchement, encore sur la défensive.

« Qu’est-ce qui me dit que tu n’es pas immunisée ? »

Sur la défensive, l’assassin imaginait le pire, mais … Elle lu chez Cassidy la satisfaction sur ses lèvres en buvant cette soupe. Limite, elle avait l’impression qu’elle allait la finir sous ses yeux et le pire, c’est que le ventre de la Lara gargouille. Méfiante, tel un animal prit de court, elle resta ainsi face à face un instant, et finalement, elle approcha. Telle une bête sauvage, elle saisit délicatement le bol et l’approcha de son nez. Respirant la chose, elle trouva que cela sentait … Bon ! Bon sang… Elle s’empressa alors de boire le breuvage après un moment d’hésitation. Au pire, elle y passera et sa sera la fin de son calvaire ! Mais … ce n’était pas le cas. La soupe était ... divine. Pour un peu, elle pousserait presque un gémissement de plaisir jusqu’à déposer le bol vide et essuyer ses babines.

« E… »

Elle essaya de dire quelque chose, mais rougit. Loin de sa figure d’assassin froide, elle vint à détourner alors les yeux pour oser demander timidement.

« Encore… J… J’en voudrais … encore… S’il… vous plait ! »

Voilà une demande très sincère, aucun doute qu’elle ne ment pas. Mais comment gérer ça ? Elle rougissait toujours et regarda alors la capitaine un court instant.

« Je … je voudrais plus de soupe i… ici… Et … On… verra après. Quant à la suite, je … Je verrais ce que je fais… Ok ? Je... ferais pas de mal à qui que ce soit d’ici la prochaine île. D’ici là, je me tiendrais tranquille. »

Un deal qu’elle proposait là. Elle ne semblait pas prête à rencontrer les autres ou assumer ce qui s’était passée, mais elle semblait montrer patte blanche devant la Monroe. Ses conditions, son envie, allait-elle acceptée ? En tout cas, la Lara semblait avoir courbé l’échine durant ce moment de délice. La soupe lui ayant fait penser à son passé un bref instant.



Codage par Libella sur Graphiorum

Etowaru Ryori
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 227
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue34/75[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue38/220[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (38/220)
Berrys: 483.780.400B
Ven 27 Aoû - 23:20
Quand un couteau vint se planter au-dessus de son épaule, Cassidy se demanda s'il faisait le bon choix. La médecin se sentait trop fatigué pour gérer un animal sauvage. Toutefois, c'était venu quand elle avait gueulé. Ça voulait dire que mademoiselle avait paniqué et qu'elle avait jeté son arme sans réfléchir. Peut-être pas une mauvaise chose, pour peu qu'elle n'en est pas d'autre... ce qui n'était probablement pas le cas. Toujours est-il que la jeune femme ne changea rien à ses plans et entra sans aucune intentions hostiles.

Au final, la stratégie de la non-violence fonctionna, même si elle donna des résultats inattendus. Voir cette femme être sur la défensive n’était pas surprenant. C’était en accord avec la manière dont elle avait fait les choses jusqu'ici. D’ailleurs, Cassy ne sut pas trop quoi répondre quand l'intrus lui dit qu’elle pouvait être immunisé. En théorie, elle avait raison : ça aurait été une très bonne manière de la piéger de l'empoisonner. En pratique, c’était plutôt vexant. Elle était quand même médecin ! Normalement, ça sous-entendait un certain comportement, mais si elle savait que ça ne voulait pas dire grand chose en mer. Surtout dans un équipage pirate. En plus, elle avait été éduqué par quelqu'un qui était l'antithèse de ce que l'on attendait d'un médecin. Toutefois, cela ne l'empêcha pas de se plaindre, bien que sans réelle méchanceté.


"On est des pirates, pas des empoisonneurs ! Sérieusement, si tu penses que tout l'monde veut ta peau à chaque fois qu’on t’offre un truc, ta vie doit pas être marrante…"

Elle devait même pas être marrante du tout. En tant que femme prudente, Cassidy pouvait apprécier la prudence. Elle pouvait aussi apprécier la paranoïa, qui lui avait bien servi pendant sa petite aventure au casino. Mais à ce niveau là, c’était plutôt inquiétant. Inquiétant et malsain. Elle devait avoir eu une vie bien mouvementée pour avoir ce genre d’état d’esprit. En plus, elle s’était mise elle-même dans cette situation en montant dans le navire. Une masochiste de plus sur son navire. À ce point, ils allaient devenir majoritaire. Le navire devait avoir été construit avec un bois maudit . Ça devait être ça… en même temps, c'est le propre des pirates que de se foutre dans la merde en voyageant. L'intrus n'était pas pirate, mais elle était bien partie pour le devenir. Peut-être que ça valait le coup de la recruter. Comme Cassidy l'avait déjà pointé du doigt, cette clandestin n'était pas celle qui lui avait causé le plus de tord sur le navire. Même Colette avait tourmenté ses boyz plus longtemps, même s'il elle n'avait déboîté les bras de personne... Enfin, ça attendrait.

Voyant son interlocutrice tomber dans l’embarras, Cassidy ne pu s’empêcher de dévoiler un petit sourire moqueur. Passé autant de temps à jouer les caïds pour devenir toute rouge et commencer à bégayer à la fin du parcours, c’était quand même triste. Triste, mais mignon comme tout. Un fait qu'elle ne manqua pas de pointer du doigt pour son propre amusement.


"Et ben, t'es mignonne comme tout ! Tu dois faire baver les hommes si t’agis comme ça à chaque fois qu'tu sais pas gérer une situation !"

Puis elle se mit à rire. Pas un rire méchant, mais un rire moqueur. Elle hésita face à la proposition de la jeune femme. Ça lui semblait faux d'en finir là-dessus, mais sur le coup, elle avait un peu la flemme d'en faire plus pour la convaincre. Elle avait déjà trop donnée aujourd'hui pour faire plus d'efforts. En plus, elle commençait à crever la dalle. C'est pourquoi elle décida d'en rester là. La jeune capitaine pirate sourit et se leva, non sans une certaine difficulté. Ses douleurs musculaires étaient comme des coups de fouet à chaque mouvement. Elle imaginait déjà les courbatures qu'elle allait subir pendant les prochains jours. Journées de merde en perspective, mais bon, pas pire que celle qu'elle venait de vivre.

"Très bien, comme tu veux. Ce s'rait plus simple de bouffer là-bas avec tout l'monde, mais j'vais pas t'forcer si t'en a s pas envie. J't'enverrai quelqu'un pour t'apporter à bouffer sous peu... Tiens-toi tranquille jusque-là !"

Puis elle sortit. Une fois dehors, elle poussa un soupir et s'étira longuement. La jeune médecin aurait préféré que ça se passe mieux, mais comme ça aurait pu très mal se passer aussi, elle décida de ne pas s'en préoccuper. Au pire, cette Lara changerait bien d'avis à un moment où à un autre. Jouer les créatures solitaires pendant tout le voyage semblait irréaliste. Elle allait forcément engager la conversation avec quelqu'un à un moment ou à un autre. Peut-être que ça prendrait du temps, mais ça arriverait, Cassidy en était sûr. C'est sur cette idée positive que la médecin retourna en cuisine.

Une fois à destination, elle se rendit compte qu'il n'y avait clairement plus assez de soupe pour tout le monde. Elle remarqua aussi que Colette n'était pas la seule à en avoir sur le visage. Les boyz qui avaient préparé le repas ne s'étaient pas gênés. Soit Ryo était un cuisinier de génie, soit elle manquait cruellement d'autorité. Probablement un peu des deux... En tout cas, elle ne comptait pas faire comme s'il ne s'était rien passé. C'était clairement pas correct de faire ça quand tout le monde crevait la dalle !


"Bon, vous allez m'en r'faire une marmite et j'vous jure que si vous y r'touchez sans mon accord, je rempli vot' bol de copeaux d'verre et j'vous l'fait boire cul sec !"

Plus que de la peur, ce fut de l'embarras que montrèrent les boyz en entendant cette menace. Colette fit semblant d'ignorer la chose et commença à se diriger vers la sortie avec un sourire crispé., mais Cassidy ne la laissa pas faire.

"Toi aussi gamine. On a fait la paix, mais ça veut pas dire que tu peux faire c'que tu veux sur mon navire."
"Mais..."
"Pas de "mais", t'en a encore partout sur la gueule... tu sais quoi ? Tu vas r'tourner apporter un bol à la demoiselle dans la chambre à Silver... maintenant !"
"… D'accord aneki..."

Cassidy ignorait comment elle était passée du statut d'ennemie mortelle à celui de grande sœur responsable pour cette gamine. Elle lui avait sauvé la vie, certes, mais ça ne justifiait pas le changement radicale d'attitude qu'elle avait maintenant. En plus, c'était un peu à cause d'elle que sa vie avait été en danger. Peut-être que cet événement l'avait fait réfléchir. Peut-être qu'elle avait vu sa vie défiler et qu'elle remettait en question tous ses choix pour prendre une autre attitude vis-à-vis des autres... ou peut-être qu'elle était choquée et que ça ne durerait que le temps d'une soirée... Dommage, l'idée de jouer les grandes sœurs n'était pas déplaisante. Elle avait toujours voulu une petite sœur.

Tandis que la gamine remplissait un bol de soupe à la louche, Cassidy décida de demander un petit service au joueur de cartes.


"Dis, ça te dérangerais de ramener Ryo ici ? Ça s'ra plus simple et, franchement, si sa blessure c'est pas ré-ouverte avec toutes ces merdes, elle se rouvrira pas avec ça. En plus, j'aimerais bien avoir tout le monde autour de la table..."

Elle avait voulu attendre, mais si les choses continuaient ainsi, le bon moment ne viendrait jamais. En attendant que tout le monde soit là, elle pouvait s'occuper des boyz blessés. Allez leur chercher des antidouleurs avant de s'occuper de leurs bras, vérifier si celui qui avait été assommé n'avait pas été trop salement touché. C'est à ce moment qu'elle se souvint d'Anna-Marie. L'esclave n'avait pas bougé de la salle de bain depuis un moment. Peut-être qu'elle s'était endormi dans la baignoire. Ce serait dommage de lui faire rater le repas à cause de ça...

"Ann..."
"Maitresse ?"

La jeune esclave aux cheveux verts apparu derrière elle et la fit sursauter. La médecin ne l'avait pas entendu arriver. Elle avait l'air prête à répondre aux ordres... du moins, elle en aurait eu l'air si ses cheveux n'étaient pas encore mouillé. Comment avait-elle fait pour se rhabiller aussi vite ? Ça faisait presque peur, surtout venant de quelqu'un qui ne savait pas se battre.

"Tu peux aller l'aider à amener Ryo..."
"Oui Maîtresse !"
"… après t'être essuyée les cheveux. Avec ce froid, tu va choper une saloperie."
"D'accord maîtresse !"

Puis elle parti du côté de la salle de bain en fredonnant. Difficile de la prendre pour une esclave complètement soumise en la voyant. Elle devait pas avoir l'habitude qu'on lui demande de prendre du bon temps. Cassy ne savait pas du tout ce qu'elle allait faire d'elle. En y pensant, elle ne lui avait même pas demander si elle savait faire autre chose que répondre à des ordres. Elle devait bien avoir une spécialité. Mais bon, ça pouvait attendre !

Tandis que la médecin s'occupait des blessés, Colette amenait son bol de soupe à Lara. Elle renifla le délicieux breuvage sur tout le chemin et hésita plusieurs fois à en prendre quelques gorgées pendant que personne ne la voyait. Toutefois, elle réussit à se retenir, se disant qu'elle n'avait pas envie de manger du verre. Arrivée devant la porte, elle entra sans frapper, un grand sourire sur le visage.


"J'apporte à bouffer !"

Cette petite phrase toute innocente réveilla quelque chose chez l'homme qui dormait dans son fauteuil. Silver avait faim. En fait, il avait même très très faim. Cela faisait des heures qu'il n'avait rien avalé. Il avait eu la flemme de préparer quelque chose pendant que Cassidy opérait, ni même après avoir amené Ryo chez lui. En fait, il n'avait rien mangé du tout pendant la journée. Ça, plus les blessures et l'épuisement... Il était affamé. Quand Colette entra, l'homme se leva d'un bond et fonça sur la gamine. Si Lara était sur son chemin, il se contenterait de la pousser. Si elle paniquait et qu'elle l'attaquait, il éviterait son coup deavec une agilité difficile à imaginer chez un homme dans son état, comme si la faim lui avait redonné toutes ses forces. Ensuite, il prendrait le bol des mains de Colette et le terminerait en trois gorgées. Quelques secondes de pur bonheur pour se jeune homme encore mal en point. Ensuite, il baisserait le bol lentement et lâcherait un rot que tout le bateau pourrait entendre. Pour finir, il rendrait son bol à Colette, la remercierait en souriant, se retournerait et marcherait lentement à son fauteuil pour s'y affaler et retomber immédiatement dans le sommeil.

Colette resta sans voix face à cette scène. Elle regarda le bol, puis Silver, puis encore le bol, puis Lara. Elle fit ensuite un sourire un peu embarrassée à l'assassine.


"Désolé, il a tout bu !... T'en fais pas, on est en train d'en refaire. Va falloir attendre un peu par contre... Pourquoi tu viendrais pas avec moi ? Si on leur explique, y vont peut-être te laisser finir la marmite... t'en penses quoi ?"

La requête de la gamine était innocente. Elle ne voyait pas du tout cette intrus comme un danger ; elle faisait suffisamment confiance à ses réflexes et à ses flingues pour la sortir d'un éventuel danger. En plus, contrairement à beaucoup sur le bateau, elle était rassasiée. Tout ça pour dire qu'elle n'était pas impressionné par la fuyarde. En plus, elle ne voyait pas pourquoi elle tenait à rester seule. C'était quand même bien mieux de bouffer en groupe, pas vrai?
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori
Etowaru Ryori
Messages : 418
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue35/75[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue127/220[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (127/220)
Berrys: 17.840.000 B
Sam 11 Sep - 20:59
Convalescence




La demoiselle se livrait un peu à la capitaine du navire. Elle essayait de faire comprendre son souci, mais voilà, Cassidy répondit à certaines accusations. La vie ne doit pas être marrante ? Aussi loin qu’elle s’en souvienne, la demoiselle ne sait pas vraiment quand elle a déjà rigolé. Et cette triste réalité lui fit mal à encaisser. Un mal qu’elle cache derrière un embarras totalement mignon à voir. Et d’ailleurs à ce propos, la rosette ne se fit pas prier pour le montrer. Ses dires firent gonfler les joues de l’assassin qui se sentait prise pour une enfant et cela … l’embarrassais. Faire craquer les hommes ? Aussi étonnant cela soit-il, elle avait connu l’amour, mais il avait mal terminé, alors ce genre de chose : séduire, aimer… C’est quelque chose qui lui laisse un goût amer en bouche.

« C… C’est faux… »

Elle restait ainsi, joues gonflées, puis laissa donc la capitaine se calmer après son petit moment où elle riait. Quand enfin elle se décida à ne pas insister, elle accepta l’offre de la demoiselle. Rassurée, l’assassin souffla longuement, rassurée qu’elle ne continue pas de vouloir l’embarquer à une table remplit de gens. Soupirant longuement, elle se mit à côté de la porte et attendit, tout en observant l’homme en plein sommeil.

Du côté de ma personne, je roupillais tranquillement, loin d’imaginer tout ce qui se passait. Un peu de repos ne fait jamais de mal, alors autant profiter non ? Cependant, voilà qu’un rabat-joie mis fin à ce petit moment de rêve. Grognant, je me réveillais et regardais qui me dérangeais. Oh ? Monsieur trois yeux ?

« Yo ! »
« Hmmm…. Tu veux quoi ? Je dormais putain… »
« Tout doux cow-boy… La capitaine a besoin de ton aide, alors lève ton cul et ramène-toi ok ? »

Devant l’argument, je ne pouvais que coopérer. Si c’est la capitaine en personne qui me demande, je ne peux que dire « oui ». Me levant, je titubais un peu et fu vite aidé par Meijin et l’esclave qui venait d’arriver en trombe visiblement. M’emmenant jusqu’à Cassidy, je vins à toquer contre un mur pour signaler mon arrivée. Essayant d’avoir une certaine prestance devant elle, je vins à lui sourire.

« Aloooors, on a besoin d’un coup de main ? Qu’est-ce ?!!! »

Mon regard s’était posé sur Cassidy au début, mais … l’état de la cuisine était une chose qui me sautait plus à l’œil. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas encore une façon de travailler qui me convient. Le rangement notamment…

« C’est quoi ce bordel ?!!!! »

Regagnant une énergie soudainement, je vins à pointer du doigt tout ce qui n’allait pas.

« C’est quoi cette gamelle pas propre ? Et ces ustensiles, c’est ici qu’on les range d’ordinaire ? Et … C’est quoi ce torchon ainsi que ces restes de légumes ? Avec un produit de nettoyage à côté ? … »

La colère semblait monter et je fixai alors sèchement la capitaine.

« Convoque tes boyz… Je vais faire une leçon pour chacun en plus de vous aider pour la bouffe ok ? On va foutre un peu de discipline en cuisine car là, c’est n’importe quoi !!! OK ?!!! »

Si Cassidy avait de l’autorité quand elle s’énerve, il en va de même pour moi en cuisine. Arborant une autorité sans faille dans MA cuisine, je n’attendais qu’une réponse de Cassidy : ok. Et si elle débutait une réponse avec un « Mais », c’est immédiatement que je lui couperais la parole pour dire « oui » à la place ! Jusqu’à ce j’ai gain de cause ou qu’elle me pique pour me faire taire…

Côté Lara, celle-ci était stupéfaite de ce qui se passait. Quand une gamine lui apportait la bouffe, cela lui avait réchauffé le cœur, mais le fait de se faire piquer sa nourriture, cela la refroidit quelque peu. Elle fusilla du regard l’homme qui était retourné dormir comme si de rien était et elle gonfla alors les joues. Malgré les dires de la miss, Lara croisa les bras et … bouda.



Codage par Libella sur Graphiorum

Etowaru Ryori
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 227
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue34/75[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Left_bar_bleue38/220[Présent] Découvertes et Fondation [PV : Etowaru Ryori] Empty_bar_bleue  (38/220)
Berrys: 483.780.400B
Dim 12 Sep - 22:42
La cuisine n'était pas la spécialité des boyz. Aucuns des sept qui avaient fuis le casino n'étaient cuisiniers. Toutefois, ils avaient fait de leur mieux. Alors forcément, quand Eto débarqua et commença à jouer des cordes vocales, ça faisait un peu la gueule parmi les hommes. Elle comprenait très bien l'idée que la cuisine était son territoire. Après tout, il en allait de même pour le cabinet médical qu'elle comptait arranger dans sa propre chambre. Elle péterait un câble si quelqu'un touchait à son matos. Si leurs professions n'avaient rien à voir, elles entraient toute sles deux dans cette catégorie particulière où le lieu de travail devient un temple inviolable. C'est pourquoi elle accepta sa requête et donna un ordre à Anna, qui était revenue et avait maintenant les cheveux secs.

"Anna ?"
"Oui maîtresse ?"
"Fait venir tout le monde ici... "
"Bien Maîtresse !"
".. sauf Silver, il en a d'jà assez chié aujourd'hui."
"Bien Maîtresse."

De toute façon, elle comptait  faire venir tout les gens à bord pour le repas. Cassidy avait quelque chose à dire à tout le monde. Silver ne serait pas là, mais ça avait déjà assez attendu. Quelqu'un irait bien lui faire un compte-rendu après coup.

Anna fit le tour du navire pour réunir tout le monde. Les deux boyz assommés avaient repris connaissance et vinrent dans la pièce, même s'ils étaient dans un état un peu vaseux. À priori, aucun dommage au niveau du cerveau, mais il faudrait faire de nouveaux tests le lendemain. Difficile de savoir s'ils se souviendraient de cette soirée. Tandis qu'Eto commençait gentiment à expliquer la vie en cuisine à tout le monde, Cassidy ordonna à Anna et Colette de mettre la table pendant qu'elle allait vite prendre des anti-douleurs dans sa chambre. Elle les donna à l'homme avec l'épaule déboîté et laissa quelques minutes aux médicaments pour qu'ils fassent effet avant de lui remboîter l'épaule. Son hurlement fut entendu d'un bout à l'autre du navire et peut-être au-delà . Les hommes les plus forts se changeait bien souvent en loup criant à la Lune quand on leur remboîtait l'épaule. La jeune femme appliqua ensuite un bandage et ordonna à son subordonné de ne plus utiliser son bras pendant une semaine, le temps que tout se remette bien en place. Ça commençait à faire beaucoup de blessés sur son bateau. Heureusement, les troubles étaient passés... pour le moment. Il était encore possible que la marine les retrouve avant la fin de la nuit. Ça lui semblait improbable, mais au point où elle en était...

Une fois le sermon du cuisinier terminé, la table mise et la bouffe préparé de nouveau, tout le monde s'installa autour de la table. Comme ça faisait pas mal de gens, ils avaient été obligé de ramené une autre table et quelques chaises supplémentaires d'une autres pièce. Voyant tous ses compagnons serrés autour d'elle, Cassidy ne put s'empêcher de Sourire. Cette jeune femme qui avait voyagé seule aussi longtemps ne pouvait que se réjouir d'avoir autant de monde autour d'elle. Le plus étonnant, c'est qu'elle ne connaissait aucunes de ces personnes deux semaines plus tôt. Elle avait rencontré Ryo au Casino, ainsi que les sept boyz qui l'avaient aidés à récupérer l'argent. Sur Yakoutie, elle avait vu Meijin l'arnaqueur et Silver le pêcheur se battre l'un contre l'autre. Après, elle avait rencontré Anna, cette esclave mystérieuse qui la considérait comme sa maîtresse. Enfin, il y avait Colette, cette petite tireuse espiègle qui avait tenté de soumettre son équipage et de lui chourer son navire. Il y avait aussi Lara, mais Cassidy avait encore du mal à lui faire confiance. Si Colette avait créé des problèmes, elle avait attaqué la marine pour défendre le navire au péril de sa vie. Lara n'avait rien fait de tel pour l'équipage. C'était même plutôt l'inverse, elle avait profité du chaos sans aider personne en ne passant qu'à sa gueule. Enfin, elle finirait bien par s'ouvrir un peu, ne serait-ce que pour faire face à l'ennui. Difficile de rester silencieux quand il n'y a rien de mieux à faire.

La jeune femme fit passer un coup son regard d'un bout à l'autre de la table. Une très bonne ambiance régnait parmi les hommes. Avec tous le stress des deux dernières heures, sans compter le reste de cette journée infernale, tout le monde semblait heureux de pouvoir enfin relâcher la pression. Les boyz semblaient avoir oublié leur animosité pour Colette, avec qui ils blaguaient gentiment. La table était bruyante et le deviendrait un peu plus avec chaque seconde qui passerait. Cassidy était crevée. Elle avait envie de manger, de reprendre un bain et d'aller dormir. Pourtant, elle devrait laisser tout ça de côté, car elle avait un truc très important à faire. La jeune femme lâcha un ordre à son voisin boyz. Celui-ci se leva et lâcha quelques mots à l'oreille de sa voisine, qui se leva elle aussi pour le suivre en dehors de la pièce.


"Écoutez-moi tous, j'ai quelque chose à vous dire !"

Pas la manière la plus subtile de prendre la parole, mais c'était toujours mieux que de leur demander de fermer leur gueule. Cassidy avait décidé de se mettre debout sur sa chaise, mais elle se rendit compte assez vite que le plafond était trop bas. Du coup, elle changea de stratégie et s'assit sur le dossier de sa chaise, s'appuyant un peu vers l'avant pour éviter de chuter comme une idiote. . Elle posa ses coudes sur ses genoux et joignit ses mains face à elle. Sans le savoir, elle prit pour la première fois une pose qu'elle reprendrait souvent dans le futur, surtout pour discuter à son équipage.

"J'sais pas pour vous, mais perso, j'ai passé une sacrée journée d'merde. Franchement, ça f'sait sept jours qu'j'en avais pas vu une comme ça !"

Ce commentaire provoqua quelques rires chez les boyz. Sept jours à peine depuis qu'ils avaient quitté le casino. Ça lui semblait tellement loin que Cassidy avait l'impression que ça faisait des mois qu'elle avait laissé cette histoire sinistre et frustrante derrière elle.

"J'tiens à vous félicitez pour votre travail formidable ! Ya aucun d'nous qui savais comment s'occuper d'ce rafiot quand on a commencé, mais franchement, j'trouve qu'on s'démerde bien !"

Elle laissa quelques secondes après avoir fini sa phrase. C'était maintenant qu'arrivait la partie vraiment importante.

"...J'trouve qu'on s'démerde bien, donc j'ai envie d'aller plus loin. Comme vous l'savez tous, j'ai une prime de 90 millions sur la gueule. J'me suis toujours considéré comme une pirate, mais maint'nant, c'est officiel. Ça veut dire qu'on va avoir des marines et chasseurs de prime sur la gueule jusqu'à ma mort. Si certains décide que c'est trop pour eux, j'les laisserai quitter l'navire. Par contre, ceux qui restent seront sous ma protection. Si vous vous faites attaquer, je viendrai vous protéger. Si vous vous faites choper, je viendrai vous libérez. J'attends que vous en fassiez autant avec moi et avec tous les autres membres de cette équipage."
"Un peu comme une famille..."

Cassidy ne s'était pas attendu à ce que quelqu'un d'autre prenne la parole. Surtout pas Colette. Tout le monde se tourna vers la gamine blonde qui avait déjà reprit son repas. Elle ne semblait pas se préoccuper du fait qu'elle était devenue le centre d'attention. Cela créa un moment un peu gênant auquel Cassidy mit fin aussi vite que possible.

"C'est ça ! Ceux qui resteront feront parti de la même famille... ma famille."
"J'imagine que ça fait de toi notre mère..."

Silver entra dans la pièce. Le jeune homme s'était réveillé, appelé par une faim que son bol de soupe n'avait pas suffit à assouvir. Ses pas étaient lents et son équilibre un peu bancal, mais dans l'ensemble, il semblait dans un état convenable. Très impressionnant pour quelqu'un qui s'était fait méchamment exploser la gueule deux heures plus tôt. Cassidy en savait quelque chose, parce que c'était elle qui lui avait refait le visage avec ses poings en verre.

"À ton avis, est-c'que j'ai une gueule à baiser des darons ?"

Cette phrase surprit Colette, qui cracha sa soupe à la gueule des trois personnes face à elle. Cela fit exploser de rire Anna-Marie, qui fut rapidement suivie par le reste de la table. Ça incluait Cassidy, qui commençait à se demander si elle finirait son petit discours un jour. Vaudrait mieux qu'elle se dépêche, parce que ça deviendrait impossible une fois que ses deux boyz seraient revenues.

"J'me vois plutôt comme une grande sœur. Une grande sœur dont vous êtes sous la responsabilité. J'imagine que ça va faire bizarre à certains d'être le petit frère de plus jeune que vous, mais j'vous d'mande pas votre avis !"
"Oui aneki !"
"Oui aneki !"

Le cri de Colette fut repris par le reste de l'équipage... enfin, ceux qui était à fond dedans. À ce moment-là, personne n'imaginait que aneki serait le titre que prendrait officiellement Cassidy. Les deux boyz qui étaient sortis plutôt revinrent dans la cuisine. Ils galéraient à transporter un tonneau qu'ils posèrent aussi doucement que possible. C'était un tonneau qui se trouvait déjà dans le navire quand il avait été volé. Au goût, il contenait du rhum, même si personne n'avait réussi à déterminer duquel il s'agissait. C'était en réalité du rhum de Binks, qui se trouvait ici car le l'ancien capitaine de ce navire en était friand. D'ailleurs, il ne se gênait pas pour descendre en boire pendant le service, ce qui ennuyait beaucoup son équipage. Face à la colère de ses hommes, il avait promis de ne pas y toucher quelques temps et avait laissé son dernier tonneau sur le navire une fois de retour au casino. Après tout, combien de chances y avaient-ils pour que le navire se fasse voler ?

"Normalement, les pirates partagent ensemble une coupe de saké pour rejoindre un équipage. Comme on a ni coupe, ni saké, on va s'contenter de c'qu'on a. On a du rhum et on a des verres ! Alors, crevé ou pas, blessé ou pas, j'en ai rien à foutre ! Tout l'monde bois et qu'ça saute !..."
"OUAIS !!!"
"… sauf toi Colette."
"… quoi ?"
"Toi, tu bois une gorgée et t'y touche plus après."
"Mais euhhhhhhhhh !"
"Ya pas de "mais" qui tienne ! On est peut-être des pirates, mais on est pas le genre de sauvages qui laissent des gamines de quatorze ans s'prendre des murges."

Colette était déçue, mais tant pis... enfin, tant pis jusqu'à dans deux heures, quand tout le monde serait trop bourré pour en avoir quelque chose à battre. Technique ultime des adolescent pour prendre leur première murge pendant un repas de famille. Toutefois, cette fête pourrait attendre encore un peu. Avant la fête, Cassidy s'assura que tout le monde ait son verre plein. Une fois que ce fut le cas, la jeune femme leva son verre  et hurla :

"À la Monroe Family !"
"À la Monroe Family !"

Le nom de l'équipage avait été accepté à l’unanimité ! Ils burent tous ensemble, liant symboliquement leur vie à celles de tous ceux qui les entouraient. Ce fut ensuite le coup d'envoi d'une grande soirée que tout le monde regretterait beaucoup le lendemain matin. Une gueule de bois mémorable qui marquerait les débuts officiels de la Monroe Family !
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: