Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ETB Zénith Suprême
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki]
Vesper Ahriman
Vesper Ahriman
Messages : 125
Race : Vampire

Feuille de personnage
Niveau:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue32/75[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue0/220[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (0/220)
Berrys: 1.218.880.000 B
Sam 7 Aoû - 17:55





I have a dream, Tour 1


La sorcière avait passé un moment à récupérer des informations sur sa fille biologique, et faisait ses petits plans dans le grand qu’était sa carrière pour tenter de créer un lien n’ayant jamais existé avec cet enfant déjà si grand et ayant tant de problèmes. Ce ne serait pas facile, mais la sorcière savait qu’en engrangeant des opportunités, elle finirait par voir un bout de tunnel pour s’occuper de “problèmes personnels”.

Quoi qu’il en était, elle avait fini par trouver une opportunité adéquate, ou l’inverse plutôt. Quelqu’un faisait appel à son expertise en ingénierie pour aider à résoudre un problème. Sans trop d’indication plus que nécessaire, on l’avait bombardée dans un navire à destination d’un autre mouillant dans les eaux de dream island. Le navire sur lequel elle s’était retrouvée était en ce moment peuplé d’autres scientifiques, comme elle donc, mais eux semblaient pour la plupart fébrile à entrer dans le champ de force de cette île si particulière.

Elle en avait entendu parlé maintes fois sans jamais la visiter, une île assez grande mais qui n’avait pas tellement besoin d’espace pour faire en sorte de perdre ses visiteurs. Chacun d’entre eux entrait avec sa pensée, découpée et réinterprétée en rêves vivants. C’était un monde d’illusions, où les choses réelles étaient également trompeuses, voilées par le mécanisme de défense de l’endroit.

Cela rappelait à la sorcière ses pérégrinations sur Al-Tuin, une tortue léviathan ayant un champ de force similaire, sapant les volontés chaotiques de ses visiteurs, dominant leur esprit et les enjoignant à se détendre et se pacifier à son contact. En revanche, le point de comparaison s'arrêtait là, la tortue se déplaçait, elle se nourrissait visiblement des émotions négatives des gens, en faisant avant tout une opportuniste, là où ce microcosme-ci était plus comme un artefact perdu sur une île, sans volonté propre. Enfin du moins c’est ce qui ressortait des notes prises à son sujet.

Ce navire appartenait bien à une division scientifique, il y avait du matériel, mais son ordre était de rester en dehors du champ de l’île, de garder une posture basse et de faire en sorte d’aider au mieux les gens qui devraient se rendre sur l’île. Il était dirigé par un chef quelconque de cette division, qui pour le coup était inexistant aussi bien sur le papier que sur le pont, à croire qu’il n’en avait rien à faire que l’on reconnaisse son ambition ou ses découvertes. Peut-être était-il simplement un pion. En tendant l’oreille, l’on pouvait finir par entendre le nom du fameux capitaine Cormac Salsenfi, d’après ses collègues sous ses ordres, un couard sans couille qui se laisse marcher sur les pieds par son ancienne conquête plus gradé que lui qui s’est remise avec quelqu’un de plus haut. Les romances ont diverses manières de faire du mal aux gens, elle en savait quelque chose…

Secouant la tête, la sorcière regardait le pont se vider au fur et à mesure que le second de cet équipage révoquait les scientifiques vers d’autres tâches. Il ne resta plus qu’une poignée d’hommes et de femmes, plus ou moins affairés à diverses tâches déjà pour la plupart.
-Il ne nous restes que trois groupes de deux éléments chacun, déclara le second en prenant une plaquette pour la tendre à une femme blonde. Lieutenant Gloria Sunbloom, avec le Colonel Titania Loinclor.

Une autre femme aux cheveux rouges se présentait à la blonde. Le second passait une seconde plaquette à un garçon, pas plus que seize ou dix-huit ans.
-Sergent Amel Sarnac, avec le Lieutenant Amaury Baclair, et le Lieutenant Vesper Ahriman avec le Contre-Amiral Taito.

Du monde s’excusa de ne pas l’avoir vu arriver, avec son navire à l’instant. La sorcière attrapait la plaquette ou figurait une simple feuille avec un ordre de mission.
“Etudier la nature du phénomène, tenter de trouver un moyen de contrer les effets du microcosme. J’imagine que ne pas mourir en succombant aux illusions fait partie des prérogatives.” évalua Vesper avant de tendre le document à son supérieur dans cette affaire avant de se mettre au garde-à-vous. “56 ans et il faut toujours que je fasse des ronds de jambes, quelle carrière pathétique, Vesper..” s’humilia le vampire dans son esprit.

Elle resta fixe, observant légèrement le contre-amiral de l'œil, serait-il du genre à écraser ses subalternes ou plus du genre à être à l’écoute ?

Quoi qu’il en était, ce serait toujours plus agréable sans doute que la poigne de Ren Tao, enfin, elle espérait. Il était possible que l’endroit transforme un gentil petit ourson en bête sauvage assoiffée de sang, alors qui pouvait dire ce qui se passerait une fois à l’intérieur ?




Vesper Ahriman
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 725
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue43/75[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue199/500[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (199/500)
Berrys: 450.532.000 B
Dim 8 Aoû - 5:05


I have a dream


Une mission simple en apparence. Et pourtant, sur le papier cela pourrait vite partir dans tout les sens. Dream Island… Une île réputée pour avoir une sorte de malédiction. Une maladie qui rend rêveur toutes personnes qui s’y rends. Et encore, ce n’est là qu’un résumé sommaire de la situation… Cette île était complexe et une vraie histoire à elle seule… Bon nombre de gens ont tentés de percer ses mystères mais n’en sont jamais ressortis, ou en ont un sale souvenir. Bref, aujourd’hui, des troupes avaient été dépêchés par notamment un haut-gradé et de ce fait, moi et Violet faisions partit de cette expédition. En mer, le voyage se déroula sans accrocs et bientôt, nous pouvions débarquer après avoir été dispatché en groupe et avec des tâches. Cependant, alors que les duos étaient nommés et formés, voilà qu’un « souci » eu lieu. En effet, alors que d’ordinaire je suis exclusivement en duo avec ma sœur, voilà qu’aujourd’hui, j’eus droit à une hurluberlue déguisée en sorcière ! Bien entendu, mon réflexe fut d’aller voir en premier lieu le gradé qui ne tarda guère à m’affirmer qu’il n’y a pas d’erreurs. Mais soit… Secouant la tête, je me dirigeais donc vers la femme qui allait donc être ma coéquipière autant que je serais son coéquipier !

« Bonjour… Je suis le Contre-Amiral Nowaki. Vous la lieutenante Ahriman c’est ça ? Enchanté. Je propose qu’on se mette au travail le plus rapidement possible tout en réfléchissant à comment agir. Mettons-nous en route. »

Débarquant donc, je marchais vers l’entrée de cette zone qui était « maudite ». Bien que peu bavard, je vins à sortir une de mes armes, une petite arme à feu de style ancien que je rafistolais moi-même. En chemin comme pour m’occuper, je me mis à vérifier les différentes jointures avant de vérifier que les balles s’engouffraient bien comme il faut dans le chargeur. Hm… Cela semble bien entrer. Un bon point, car je me voyais mal recommencer à zéro comme cela m’est arrivé il y a un moment. Bref, heureux de ça, je me détendais à vue de nez et me tourna vers la sorcière.

« C’est … une tenue pour le moins singulière. Une façon de vous distinguer Lieutenante ? Dite moi, quelle est votre spécialité, si vous en avez une. Un métier quelconque à déclarer ? »

Tentant d’apprendre un maximum sur celle-ci, je regardais cette dernière. Et pour montrer patte blanche, je ne me fis pas prier pour parler un peu de moi, du moins, ce qu’on peut savoir aisément en se renseignant.

« Pour ma part, je suis ingénieur et inventeur… La plupart de mes armes ou munitions viennent de moi. Pourtant, j’ai beau regarder la structure qui s’offre devant nous… Je n’ai pas la moindre idée de comment ils ont fait ça … Une hypothèse ? »

Je pourrais bien la traiter en personne inférieur – et je ne parle même pas de son genre – mais non. Cela ne me ressemble pas. Alors je discutais et faisais du brainstorming avec elle. Ou du moins essayais. Si son grade devrait me faire penser qu’elle ne sait pas grand-chose, physiquement, cette dernière semblait plus âgée que moi. On ne juge pas un livre à sa couverture, cependant elle me laissait croire qu’elle a de l’expérience et des capacités à développer ! Mon flair me tromperait-il ? En tout cas, mon regard observateur se posa sur ce dôme incassable.

« … Drôle d’architecture… »

Une remarque ou un commentaire, mais rien de plus. Cherchant à comprendre le souci, il n’y aurait qu’en visitant ces lieux qu’on aurait sans doute des réponses.

« … Comment fonctionne-t-on ? Une suggestion ? Outre pénétrer dans les lieux et essayer de ne pas se laisser avoir par ce qui semble être une malédiction. »


_________________
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Vesper Ahriman
Vesper Ahriman
Messages : 125
Race : Vampire

Feuille de personnage
Niveau:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue32/75[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue0/220[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (0/220)
Berrys: 1.218.880.000 B
Dim 8 Aoû - 17:06





Bubulle n'aime pas le plomb, Tour 2


L’homme décidait de remettre en question l’ordre d’affectation, cela commençait bien pour Vesper. Cela indiquait clairement qu’il ne voulait pas l’avoir dans ses pattes, quelque soit les capacités de la sorcières. Celui-ci demanda une confirmation de son nom, sans son prénom, encore une marque d’insignifiance.
-Vicomtesse Ahriman Vesper, Lieutenant, mon contre-amiral, confirma la femme en suivant l’homme qui voulait décidément en finir.

Elle le vit sortir un pistolet sophistiqué mais assez expérimental d’aspect, et vérifier que la munition engagée était bien chambrée. Cela indiquait de lui qu’il avait tendance à être prudent, mais qu’il avait éventuellement des craintes à propos de son armement. Si il était affecté avec elle, cela voulait probablement dire qu’il savait se battre, ceci dit c’était une mission scientifique avant tout, donc son domaine d'expertise était sans doute proche au moins du phénomène à visiter.
-C’est … une tenue pour le moins singulière. Une façon de vous distinguer, Lieutenante ? Dites-moi, quelle est votre spécialité, si vous en avez une. Un métier quelconque à déclarer ?
-Je suis lieutenant de marine, diplômée de l’académie de marine, section scientifique avec mention d’excellence, j’ai eu plusieurs distinctions pour les opérations auxquelles j’ai participé ces quelque trente quatre dernières années de service. Ma tenue est une composition personnelle faite pour souligner mon surnom, Sorcière, donné pour l’insulte que les ennemis du gouvernement m’ont donné le plus souvent. Cela donne une portée dissuasive à mon apparence, efficace sur certaines mentalités. Avant d’être maudite, lors de ma première dizaine, j’utilisais régulièrement une arme possédant un propulseur pour renforcer l’image que je volais sur un balais.. dévoila Vesper sans trop vouloir faire d’éclat, le ton monocorde et légèrement méprisant de sa candeur d’antan.
-Pour ma part, je suis ingénieur et inventeur… La plupart de mes armes ou munitions viennent de moi. Pourtant, j’ai beau regarder la structure qui s’offre devant nous… Je n’ai pas la moindre idée de comment ils ont fait ça … Une hypothèse ?
-Vous supposez là qu’il s’agit d’une création artificielle développée par une civilisation. Si c’est le cas, cela veut dire qu’il a supposément une utilité bien précise, et qu’il s’agit là d’un dispositif fait pour contenir les illusions, ou les maintenir. Si ce n’est pas le cas, alors ce serait plus similaire à une autre anomalie que j’ai déjà rencontré dans ma carrière. Un lieu spécifique empêchant de mentionner son placement et jouant avec les émotions des gens qui la visitent, un microcosme centré sur un animal titanesque. J’imagine que l’on peut commencer par des vérifications préliminaires.. souleva Vesper en plaçant un de ses bras en arrière pour attraper la mitrailleuse lourde qu’elle avait en bandoulière dans son dos.

La sorcière s’écarta un peu du contre-amiral, visa un peu plus en hauteur que la taille pour toucher la tête d’un homme normal qui se tiendrait au niveau du bouclier et appuya sur la gâchette pour tester la résistance du bouclier.
VLADADADADADADADADADADAMMMmmm… fuma le canon automatique avec un bruit assourdissant tout en détendant son utilisatrice qui évacuait un peu de sa tension à travers cet acte quelque peu récréatif.

Toutes les balles ou presque s'écrasaient contre le mur, d’autres ricochaient. La sorcière souffla sur l’embouchure du canon d’un “Fuuuu” très féminin, faisant s’échapper la fumée avant de remettre l’arme dans son dos.
-Le dôme est bel et bien impénétrable par de l’armement traditionnel, du moins pour ce qui est du calibre le plus gros avant l'emploi d’obus ou de canons. Quoi que cela soit, il s’agit forcément ou d’une sorte de phénomène spécifique comparable à une malédiction soit à une technologie. Dans un cas comme dans l’autre, et puisque c’est intelligent, je veux dire par là que cette chose sait faire la différence entre un être vivant qui rentre et une tentative de destruction, il lui faut probablement une source d’énergie pour opérer.
-… Comment fonctionne-t-on ? Une suggestion ? Outre pénétrer dans les lieux et essayer de ne pas se laisser avoir par ce qui semble être une malédiction.
-Cela reste étrange, la plupart des îles ont “une problématique" comparé à celle-ci... Berk est plongée dans la nuit vingt deux heures sur vingt quatres, la créature dont je parlais possède une force qui aspire la combativité et les émotions négatives comme un havre de paix. Il existe aussi des îles dévorant leurs visiteurs, plongés dans la glace ou dans un été permanent, mais celle-ci à l’air d’avoir deux facultés distinctes. Il y a un bouclier qui l’entoure, et les gens le franchissant sont confrontés à des visions, aucune de ces deux choses ne va avec l’autre. Il se pourrait que le bouclier soit comme vous le présumiez une fabrication opérante pour contenir le deuxième effet… Du moins, je suppose. Ce qui voudrait dire que la chose à l’intérieur est un phénomène naturel, ou que la barrière empêche les malédictions de sortir, auquel cas si je passe de l’autre côté, que j’utilise ma malédiction pour tenter de sortir, le dôme devrait me retenir. Qu’en pensez vous, mon contre-amiral ?

Le dôme n'en ferait rien si elle tentait l'expérience, pouvant donner au contre-amiral d'autres idées concernant les expériences à mener proche de ce territoire bien singulier.


Vesper Ahriman
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 725
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue43/75[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue199/500[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (199/500)
Berrys: 450.532.000 B
Dim 8 Aoû - 23:28


I have a dream


Si être en duo avec une inconnue me dérangeait au départ, je tentais de faire abstraction de la chose et tentais donc d’en apprendre plus sur elle. Vicomtesse ? Je me demandais bien ce qu’une « noble » faisait parmi les marines, plutôt que boire le thé et discuter politique avec des semblables. Hmmm… Quoi qu’il en soit, finalement alors qu’elle se disait « enchanté », je vins à ajouter qu’elle pourrait me nommer Taito. Du moins plus tard. Pour l’heure, il fallait rester professionnel non ? Il fallait se dépêcher ! J’avais clairement envie de réaliser notre objectif le plus rapidement possible pour prouver notre efficacité, aussi nouveau soit notre duo. Un travail vite et bien fait, c’est une marque de fabrique !

Tentant d’en apprendre plus sur elle, cette dernière se plia à l’exercice et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle avait de la discussion. Voilà qui est une bonne chose pour moi, car au moins on ne peut pas dire qu’elle ne montre pas patte blanche ! Là où en revanche elle me fit tiquer, c’est quand elle parla de trente quatre années. Mais … Quel âge elle a ?!! Arquant un sourcil, je me retenais de lui demander, sans doute car ma sœur m’a toujours dit qu’on ne demande pas l’âge à une femme… Bref, celle-ci était donc une maudite aussi ? Voilà qui était intéressant me dis-je.
Pour ma part, je me fis un peu plus directs et moins développé. J’allais à l’essentiel. Cette dernière me répondit donc au sujet de la « bulle ». Visiblement, il y avait des théories intéressantes, mais moi, je vins à penser à autre chose avant qu’elle ne sorte l’artillerie lourde !

« Une utilité précise ? Je dirais pour ma part un moyen de protection. Que ce soit des lieux ou d’une population voulant être tranquille. La question sans réponse est … Comment sont faites ces illusions et comment s’en prémunir… »

Et c’est là que la Lieutenante passa en mode rampage. Son arme à feu était une pure merveille de destruction. Le brouhaha assourdissant sonna comme une mélodie du paradis pour moi, jusqu’à ce que le silence retombe. La demoiselle eu des airs de … Je rêve ou j’ose la comparer à elle ? S’il suffit d’une arme à feu avec une femme pour que je pense à cette haut-gradée, je ne suis pas sorti de l’auberge… Gardant ce commentaire – bien que flatteur pour la lieutenante – je tendais de nouveau l’oreille vers elle. Quand elle affirma que la chose est indestructible, je vins à saisir mon arme à feu. Mon sniper. Le déployant, visant le bouclier, c’est un unique coup qui retentit. La balle ne passa pas outre le « champ de force » ce qui en effet confirma le fait que la chose semblait indestructible ! A mon tour, je soufflais sur le long canon de mon arme à feu puis la rangeais de nouveau comme elle.

« Une telle chose est fortement intéressant. Comprendre et reproduire ce phénomène pourrait être grandement utile pour le gouvernement. »

Imaginez un instant un navire qui peut déployer un genre de champ de force comme celui-ci ? Cela pourrait donner un avantage considérable ou surtout sauver des vies ! Un jour ou l’autre, il me faudrait vraiment me pencher sur ce sujet-là. Quand j’aurais du temps pour moi.

« Ce que j’en dis ? Il faudrait résoudre un jour ou l’autre l’histoire de ce second effet avant de se pencher sur qui ou quoi a mis en place le dispositif de protection. Imaginez si on découvre ce qui créer ces illusions et qu’on arrive à reproduire cela ? Bien entendu, ce genre d’arme entre de mauvaises mains serait dramatique… Alors avant de se pencher scientifiquement parlant sur ce qui produit les illusions, comprendre ce qui les produits est primordial.
Quant à la malédiction retenue… Il n’y a qu’un moyen de savoir : entrer. Mais avant de faire n’importe quoi, il nous fait une assurance. »


Cherchant donc quoi faire, je vins à soupirer. La meilleure idée me venant en tête était le fait de s’accrocher à un endroit de l’extérieur. De ce fait, via une corde nous pourrions faire comme le petit poucet, illusion ou non. Sauf si les sens sont aussi touchés par ce souci ? Approchant donc de la bulle, je vins à tendre une main pour finalement toucher la chose et aussi étonnant cela soit-il… La main passa au travers, comme une réelle bulle. Me retournant vers la lieutenante, je vins à entrer et disparaitre quelques secondes avant de revenir aussitôt.

« … Cette chose semble pouvoir protéger des armes, mais laisse passer ce qui est vivant. C’est vraiment … Fascinant. Il faut explorer les lieux. Mais restons vigilent. En supposant que nos sens ne soient pas affectés par l’illusion, mettons en place un signal. Une phrase à hurler par exemple pour nous dire de fuir l’endroit quelque soit la situation dans ce « rêve ». Quelque chose du genre hmmm…. Quelque chose n’ayant aucun rapport avec nos rêves ou notre profession. « Ce tableau vaut de l’or ? » »

Niveau phrase à la con, on ne fait pas mieux. Il ne restait plus qu’à débuter notre enquête.


_________________
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Vesper Ahriman
Vesper Ahriman
Messages : 125
Race : Vampire

Feuille de personnage
Niveau:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue32/75[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue0/220[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (0/220)
Berrys: 1.218.880.000 B
Lun 9 Aoû - 17:33





De l'autre côté, l'univers, Tour 3


-Une telle chose est fortement intéressant. Comprendre et reproduire ce phénomène pourrait être grandement utile pour le gouvernement.
-Vous soulevez un point plus important encore.. Le gouvernement ne peut laisser un dispositif tel que ce dôme tomber entre de mauvaises mains.

La sorcière parlait ensuite de l’aspect technique des problèmes que soulevait cette île, ce à quoi le décoloré répondit:
-Ce que j’en dis ? Il faudrait résoudre un jour ou l’autre l’histoire de ce second effet avant de se pencher sur qui ou quoi a mis en place le dispositif de protection. Imaginez si on découvre ce qui créer ces illusions et qu’on arrive à reproduire cela ? Bien entendu, ce genre d'armes entre de mauvaises mains serait dramatique… Alors avant de se pencher scientifiquement parlant sur ce qui produit les illusions, comprendre ce qui les produits est primordial. Quant à la malédiction retenue… Il n’y a qu’un moyen de savoir : entrer. Mais avant de faire n’importe quoi, il nous faut une assurance.

Qu’un moyen de le savoir, entrer ? Pas sûr… En vrai, le groupe savait déjà que quiconque entre fini par être pris à parti par ses hallucinations tant auditives que visuelles.
-Rentrer est peut-être une solution pour comprendre le phénomène et rester près de la sortie est, je pense, une bonne idée.

Le contre-amiral se liait alors d’une corde à la taille et partait dans la zone avant de revenir. La sorcière plaça un bras sous sa poitrine et l’autre coude sur sa main pour attraper son menton, réfléchissant à ce qu’elle venait de voir pendant qu’il lui parlait.
-Cette chose semble pouvoir protéger des armes, mais laisse passer ce qui est vivant. C’est vraiment … Fascinant. Il faut explorer les lieux. Mais restons vigilant. En supposant que nos sens ne soient pas affectés par l’illusion, mettons en place un signal. Une phrase à hurler par exemple pour nous dire de fuir l’endroit quelque soit la situation dans ce « rêve ». Quelque chose du genre hmmm…. Quelque chose n’ayant aucun rapport avec nos rêves ou notre profession. « Ce tableau vaut de l’or ? » ?
-Ce que nous expérimentons dans notre vie est susceptible de revenir dans nos rêves, y compris nos pensées, aucun mot de passe, ni phrase codifié ne nous épargnerait la possibilité d’être entendu à la place d’autres mots ou du silence, mais m’y conformerai quand même. Nos apparences peuvent changer, être agressif pourrait nous blesser. Disons, “ce tableau vaut de l’or, c’est la représentation d’une étoile contraire, des fleurs pour votre femme”. Plus le mot de passe sera long et fort, moins il y a de chance que la chose puisse être répétée.

Fatalement, se jeter dedans en espérant comprendre quelque chose, s’était comme demander à quelqu’un de rentrer dans une pièce dans l’obscurité totale, sans aucun son, et de lui demander de comprendre où il se trouvait.
-Si on y réfléchit bien, de la même manière prétendue que ce bouclier est maintenu par quelqu’un ou quelque chose, le problème à l’intérieur doit bien s’exprimer d’une manière ou d’une autre à l’intérieur de la bulle. Donc si quelque chose créé cela, il devrait se trouver à l’intérieur, donc il nous faudrait en théorie attraper le responsable comme si nous étions aveugles. Je ne sais pas si ma malédiction sera influencée par mon état de désorientation lié aux rêves.

La femme s’accrochait tout de même à un arbre également, même si elle ne doutait pas que les illusions pourraient la berner au point qu’elle s’en sépare. C'était probablement mieux que rien, et elle entrait avec le contre-amiral. L’intérieur n’était pas bien différent du reste au final. Elle s’était attendu à une confrontation avec son inconscient, la promesse d’une vision obscure, éclairée par l’apparition d’une étoile à quelques mètres d’elle ainsi que de créatures diverses et variées prenant les apparences de choses qu’elle avait vécues. Il y avait fort à puiser dans son passé, dans ses craintes et ses résolutions, mais rien n’était apparu soudainement pour la confronter à l’idée que, oui, elle était dans un autre monde désormais, en revanche, la corde n’était déjà plus là.
-Oh.. non, souffla Vesper en réalisant.

Elle portait la main sur son ventre et comprenais que le lien n’avait pas été scindé, l’illusion avait juste pris le dessus sur cette simple réalité et bien qu’elle puisse toucher la corde, sentir sa tension sur son ventre, elle ne la voyait tout simplement pas. Le contre-amiral avait au moins toujours sa forme ordinaire.

Se concentrant sur le terrain autour d’elle, la sorcière concentrait sa malédiction sur un cône devant elle, délimitant une zone assez vaste où les particules pourraient cisailler d’un bord à l’autre de la figure géométrique qu’elle se représentait et suspendue à hauteur de pied. En un instant du bruit éclata, des voix horribles, comme des cris de douleur, de peine, des lamentations. Le peu qu’avait fait Vesper avait déjà l’air de rendre ce monde invivable, mais la non réaction du contre-amiral lui suggéra que cela ne se passait que pour elle. La femme ramena à elle un tapis de particules, comme un filet pour draguer les choses qui auraient pu se trouver dans la zone hachée par la technique, puis recula en dehors du dôme en trainant avec elle l’inconnu.


Vesper Ahriman
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 725
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue43/75[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue199/500[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (199/500)
Berrys: 450.532.000 B
Ven 13 Aoû - 1:17


I have a dream


Cette Vesper était une soldate avec la tête sur les épaules et cela, ça me plaisait énormément il faut dire. Pire encore, elle pourrait presque remplacer ma sœur qui jouait le rôle de « cerveau » dans notre duo. Mais en réalisant cette pensée, je vins à secouer la tête… Comme si ma sœur était remplaçable ! Violet est irremplaçable ! Bref, revenant à l’instant présent, j’étais d’accord pour dire que ce genre de technologie n’était pas à laisser sur place. Il fallait au plus vite l’étudier et se l’approprier ou alors dans le pire cas, devoir protéger cette île pour avoir le monopole de cette technologie ! Tentant donc de réfléchir un stratagème pour défaire les défenses naturelles de l’île, elle et moi faisions du brainstorming. Et quand finalement une phrase longue fut trouvée nous pouvions foncer dedans. Enfin, façon de parler… Accroché à une corde en guise de sécurité, je me demandais bien ce que je risquais de voir là-dedans !

Entrant en compagnie de la maudite, je vins alors à observer les lieux. Et tout comme elle, je remarquais que la corde disparaissait. Mais en tâtant mon corps, je la ressentais de nouveau. Mes sens ou du moins celui de la vue était donc affecté. Il me fallait me fier aux sens qui étaient encore disponible à savoir le toucher et l’odorat !
Après un instant à marcher, je vins à me retourner mais ne pas voir la demoiselle qui était censée m’accompagner. Est-ce que là encore l’illusion m’empêchait de la voir ? Je vins à essayer de communiquer avec, mais en vain. L’ouïe est peut-être corrompue aussi… Ma seule échappatoire est donc la fameuse corde encore présente au toucher. Devais-je continuer ? Sans doute que oui…

Après un moment à attendre, finalement, une forme se dessina devant mes yeux… Et la surprise était de taille.

« A… Amirale Midoritaka ? »

Penchant la tête, je vins à regarder la silhouette de la soldate. Habillée de sa tenue habituelle, armée jusqu’aux dents. La femme semblait perdue et marchait comme ça, sans vraiment où savoir où elle allait. Pourtant, quand je l’interpellais, celle-ci se tourna vers moi et … elle me sauta dessus ! Enroulant ses bras autour de mon cou, je vins à rougir jusqu’aux oreilles. Posant mes mains sur sa taille, je vins à réaliser que le corps semblait réel… Pourtant, je suis certain que ce n’est pas elle. Mais alors pourquoi… hésiter ?
Le phénomène est plutôt connu, les rapports sont stricts à ce sujet, nous sommes victime d’hallucination et la présence d’une Amirale est juste le fait que ce serait un rêve que d’être avec elle. Je le sais, je le sais tant dans mon cœur que mon âme à cet instant. Mais alors pourquoi ne pas la repousser immédiatement hein ? Pire encore, pourquoi vouloir en profiter ?

Non, ce n’est pas bien ! Je ne dois pas !! Et tandis que l’illusion commençait à blablater, je vins à finalement la repousser gentiment. Mais visiblement, les illusions ont plus d’un tour dans leurs sacs. Tandis que je refusais ses avances qui étaient plus que claires, à savoir « passer un bon moment entre nous et visiter les lieux », celle-ci proposa de voir un lieu sympa. Essayant de l’ignorer, c’est alors qu’une vision plus étrange se passa et pour cause… Voilà qu’une personne sortit de nulle part, poignardant la femme devant mes yeux ! Semblant ravi de son acte, l’homme quitta aussitôt les lieux en apparence.

Si la vision d’horreur était difficile à accepter, je pris énormément sur moi pour me dire que c’est faux. Pourtant, un détail me chamboulait : le fait que ça, ça ne soit pas un rêve. Avançant et m’apprêtant à passer outre le fameux corps, voilà que quand je marchais dans la flaque de sang qui se déversait, je vins à ressentir sous mon pied un vrai liquide. Et là, je vins à écarquiller les yeux. Je suis certain que ce n’est pas Camille Elken, cependant, le sang semble bien réel… Se pourrait-il que ce soit une autre personne ?
Me penchant alors sur la silhouette du faux faucon vert, je vins à essayer de comprendre. Qu’est-ce qui vient de se passer ? Que se passe-t-il ici ?


_________________
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Vesper Ahriman
Vesper Ahriman
Messages : 125
Race : Vampire

Feuille de personnage
Niveau:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue32/75[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue0/220[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (0/220)
Berrys: 1.218.880.000 B
Ven 13 Aoû - 8:33





Rescue team, already ? Tour 4


La sorcière sortait du dôme contenant les illusions, continuant à manipuler son pouvoir pour tirer les âmes en peine au dehors. Le contre-amiral n’avait pas suivi le mouvement, et elle se retrouvait avec un petit monticule de plantes coupées. Tout ce qu’elle pouvait dire, c’était que ce genre de plantes pour la plupart devait-être communes, d’autres un peu plus exotiques, mais n’étant pas botanistes, cela s'arrêtait là. La femme se redressait en relâchant la prise sur son filet de sciure pour attraper dans une des poches de son manteau un sifflet qu’elle porta à ses lèvres:
FIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIUUUUUUUUUUUUUUUUUUU !!!

Attendant un moment qu’une équipe de soutien se dépêche d’arriver avec un peu de retard, elle observa les environs. Rien ne paraissait vraiment étrange, si ce n’était les nuages qui se mouvaient, ressemblant à des animaux en pleine querelle. Le stimulus perturbé dura un petit moment et le nuage finit par revenir à sa place et ressembler à un bête nuage.
-Intriguant, les effets perdurent un peu en dehors de la zone.. constata Vesper. Savoir que tout cela n’est qu’une illusion et que cela est provoqué en se rendant dans la zone me rassure et nous permet de mieux discerner le vrai du faux, mais pour les premières personnes ayant expérimenté la chose, cela devait être effrayant, voire mortel, théorisa la sorcière en prenant sa pose habituelle pour réfléchir.
-Vous nous avez sifflé ? demanda un scientifique soufflant comme pas permis après sa phrase.

Vesper jaugea l’homme pantelant des pieds à la tête, ainsi que tout le groupe qui lui aussi manquait de souffle.
-Vous êtes sûr de bien faire vos exercices quotidiens, marines ? Peu importe, c’est vous et votre supérieur que cela regarde si vous ne pouvez pas fuir ce qui vous arrive. J’ai besoin que preniez ce tas de plantes, et que vous les étudiez. Elles poussaient à l’intérieur du dôme, donc même si certaines ont l’air communes, je veux quand même que vous les examiniez, il est possible que les illusions aient des effets sur elles également, ou qu’elles soient altérées par l’atmosphère. Je vous recommande de travailler en espace ventilé et avec des gants, l’usuel donc, mais soyez prudent. Si quelque chose apparaît brusquement, où que vous entendez quelque chose d’étrange, soyez à l'affût, mais tolérant de votre entourage, je ne veux pas de tuerie et votre chef non plus, je gage.
-Bien madame !

Le groupe rassembla le paquet de feuilles sous l'œil de la sorcière qui voyait également la corde du contre-amiral s’agiter. Vesper expira, et eut une idée, si l’effet persistait mais s’amenuisait en dehors du lieux, alors il pouvait avoir un lien avec ce qui était dans l’air ambiant. Enfin, cela pouvait également être une malédiction qui s’estompait, mais c’était facilement vérifiable.
-Heu, marine ? désigna le lieutenant en pointant un doigt vers une scientifique qui aidait le groupe.
-Oui, madame ! répondit sérieusement la blonde à la blouse blanche.
-Je voudrais que tu ailles fouiller dans mes affaires dans mes quartiers. Si tu regardes en dessous du lit, il y a une grande mallette métallique. Le code est 1482, tu y trouveras plusieurs armes et une combinaison, ainsi qu’un masque qui te paraîtra sans doute un peu étrange et des cartouches cylindriques. Il me faut les cartouches et le masque, fait attention en les manipulant, sinon tu risque d’asperger les environs d’air et de sang, j’ai mis une petite bague rouge à l’endroit ou tu ne devra surtout pas poser les doigts. Tu as tout retenu ?
-Oui, madame !
-Répète, alors, ordonna Vesper.
-Je dois me rendre dans vos quartiers, trouver la mallette longue et métalliques dont le code d’ouverture est 1482. Je dois en sortir un masque étrange et des cartouches portant un liseré rouge qu’il ne faut pas toucher et vous les apporter.
-Très bien. Ne te presse pas, cela ne vaut pas le coup de faire une erreur.
-Bien, madame, tout de suite, madame !

La sorcière se tourna vers la bulle en attendant, cherchant à calmer au plus sa consommation d’air pour entrer plus tard avec le masque et voir si l’air ambiant était empoisonné. La corde de l’amiral s’animait toujours, au moins était-il encore en vie.
-La question étant désormais, prison pour les gens impossibles à tuer ? Ou test de bravoure pour un peuple ancien ? Si c’est un rite de passage à l’âge adulte, c’est relativement dangereux, mais cet endroit résume assez bien les dangers de la vie dans son ensemble et ce en quelques instants. Si c’est une prison, les gens les envoyant dedans devaient être obligés d’en surveiller tout le tour, cela ferait moins de sens à moins d’être sûr que cela les affecte au plus vite et qu’ils se perdent dedans… Si c’est un poison, alors une créature qui respire beaucoup serait affectée bien plus facilement, et dans ce cas cela ressemblerait à une prison pour géants. Il me faudrait un géant après mon premier test pour vérifier mon hypothèse, mais l’équipage n’en compte pas, enfin du moins je n’en ai pas vu.

La femme qu’elle avait envoyé chercher son masque revint avec, et la sorcière harnacha la chose à son visage de manière à rendre la prise d’air étanche. Puis enfonça une cartouche dans une fente prévue à cet effet, prenant une longue inspiration lente, pour éviter de consommer le produit d’un coup.
-Tu peux disposer, déclara le vampire avec une voix métallique dûe au masque, révoquant la scientifique qui s’inclina avant de partir.

La sorcière attrapa la corde de son collègue contre-amiral, laissant un espace pour que celle-ci puisse coulisser facilement dans sa main, et elle entra dans le dôme en respirant un autre air que celui de l’atmosphère intérieur, un mêlé de sang et d’air compressé. Elle disposait de trois ou quatre respirations avant de devoir en changer, et possédait encore six cartouches. Il lui restait donc quelques minutes de répit en principe, et sous sa forme semi dématérialisée, bouger ses membres lui coûtait bien moins d’air. La dame d’âge mûr savait qu’elle allait rencontrer son contre-amiral, en revanche, son intégrité pouvait déjà avoir souffert d’effets indésirables s'il avait rencontré d’autres créatures errantes à l’intérieur. Elle devait également être prudente de sa réaction à son arrivée. Il allait sentir sa corde bouger quelque peu avant qu’elle atteigne son dos, une partie vulnérable qui le ferait sûrement avoir un réflexe de défense dangereux, elle devait être sur ses gardes pour ne pas prendre une balle perdue. Il pouvait tout aussi bien être encore sain d’esprit, mais ce lieu était connu pour manipuler les sentiments des gens, la prudence était donc de mise.



Vesper Ahriman
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 725
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue43/75[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue199/500[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (199/500)
Berrys: 450.532.000 B
Ven 20 Aoû - 2:29


I have a dream


Troublant île que voilà… En effet, cette île était capable de réaliser des illusions d’elle-même ou par un miracle inexpliqué et de ce fait, le séjour ici devenait un vrai plaisir pour quiconque y entre. Mais alors pourquoi quelqu’un ou quelque chose venait de « briser » un de mes rêves ? Accroupi au-dessus du corps « imaginaire » de l’Amirale faucon vert, je cherchais à comprendre ce qui venait de se passer. Mais j’ai beau réfléchir encore et encore, je n’arrive pas à trouver une solution viable. Mais rien ne me vient en tête… Sauf une hypothèse encore fumeuse : un antidote. Et si des gens avaient ou ont un moyen de ne pas être assujetties aux illusions ici ? Si oui, il fallait au plus vite mettre la main dessus, car à force de voir ce qui est rêvé et le voir mourir devant soit, pour sûr qu’on fini par perdre la tête…

Visiblement, quelqu’un est bien blessé, mais … Ce n’est pas celle que je vois actuellement. Que faire hein ? Essayant de toucher ma corde, je comprenais qu’elle était encore accrochée. Devais-je sortir de là ? Non… Il me fallait enquêter, mais tandis que je cherchais à comprendre le mystère actuel, voilà qu’une nouvelle intéressée se présenta. Une voix féminine encore… Et loin d’être inconnue de ma personne.

« Taito… Ce n’est qu’une illusion, ne croit pas ce qui se passe voyons. »

Me retournant, je vis alors en chaire et en os ma sœur. Mais seule… Intrigué, je vins à pencher la tête tandis que celle-ci reprit la parole.

« Suis-moi, il y a un truc que tu dois voir. »
« Où es ton équipier Violet ? Nous-sommes censé être en duo. »
« Dépêche-toi, le temps presse. »

M’arrêtant sur le coup, je vins à me dire que c’est bel et bien une illusion. Pourtant… C’est ma sœur que je vois et si l’Amirale était déjà une épreuve en soit, là, c’est pire… Surtout quand celle-ci semble bel et bien réagir à mes actions. Se retournant, elle vint à me fixer et pencher la tête, continuant de m’appeler encore et encore. Essayant de me convaincre que je ne dois pas me méfier, je ne faisais que redoubler de vigilance. Par où devais-je aller hein pour échapper à tout ceci hein ? Essayant de l’ignorer, je me mis à marcher un peu au hasard en suivant un chemin et tentais de faire le vide.

« C’est faux… Uniquement faux… je dois continuer de marcher. »

Rester saint, voilà l’objectif désormais…


_________________
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Vesper Ahriman
Vesper Ahriman
Messages : 125
Race : Vampire

Feuille de personnage
Niveau:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue32/75[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Left_bar_bleue0/220[Flashback 1507] I have a Dream [Taito Nowaki] Empty_bar_bleue  (0/220)
Berrys: 1.218.880.000 B
Ven 20 Aoû - 17:58





We'll need more rescue teams, please, Tour 5


Déambulant derrière le contre-amiral, la sorcière avançait avec précautions pour ne pas attirer de réaction malencontreuses. Taito se tourna vers elle, divaguant, et la corde n’avait pas disparue, preuve que la chose ne l’affectait pas. Seulement, le contre-amiral lui était sous l’emprise de la chose, et le sortir de cet état allait être compliqué dans cet environnement. Sa cartouche arrivait à court d’oxygène et Vesper la changeait après avoir pris une dernière bouffée. Elle avalait le contenu comme des dragées et il ne lui restait pas grand-chose déjà avant de sombrer elle aussi dans une démence remplie d’hallucinations dangereuses.

Vesper tirait donc sur la corde, gaspillant de l’air précieux pour tenter de bloquer son supérieur voire de le faire reculer. Mais, pris dans son hypnose, son corps répondait en compensant pour les efforts de la dame. Elle n’avait jamais été particulièrement forte, ni plus costaude que le dénommé Taito. Elle abandonnait donc son idée peu après l’avoir eue, prenant une grande inspiration avant de souffler lentement.
-Fais chier.. libera-t-elle en changeant de capsule, la dernière.

Elle devait sortir le plus vite possible, ainsi, elle aurait la capacité de demander du renfort pour tirer le contre amiral hors de la bulle. Prenant une allure plus aérodynamique, la sorcière fonça vers le dôme pour s’arrêter quelques secondes plus tard. Est-ce que c’était le bon chemin ? La corde était…
-Oh, déclara Vesper en se rendant compte que dans sa précipitation, la corde avait été laissée à l’abandon.

Au moins restait-il celle du contr...
-Je suis foutue, comprit la sorcière en regardant alentour, tournant plusieurs fois sur elle-même, perdant ses repères avant que sa capsule n’arrive à sa fin.

Elle s'arrêta de tourner pour réfléchir. L’intoxication allait avoir lieu, qu’elle le veuille ou non, et les hallucinations allaient débuter. Tous les chemins pouvaient l'empêcher de sortir, même en partant vers le ciel, car le poison pourrait jouer sur sa perception d’elle-même et la faire tourner sans qu’elle s’en rende compte. Le contre-amiral avait une corde pour rentrer, mais pas elle, il y avait aussi d’autres éléments à l’intérieur pouvant la ramener en lieu sûr, du moins si leur corde n’avait pas sauté. Sa seule solution était de rester sous cette forme et de chercher du personnel.

La sorcière gravitait en particules, comme un fantôme à la recherche d’une proie à hanter pour revenir parmi les mortels. Elle se sentait bête d’avoir gaspillé ses espoirs de la sorte, maintenant elle était détournée de la recherche, quoique… Il était subsistait l’espoir qu’un lieu dans le dôme ne soit pas touché, en quelque sorte, un sanctuaire.

Alors que ces pensées étaient focalisées sur cette éventualité, Vesper distingua une lueur violette, comme un feu follet se déplaçant au loin. Prenant encore une fois la forme la plus adaptée à la vitesse pour rencontrer une forme singulière et familière, la sienne. Veloutée dans une flamme éthérée et violette, un œil rouge brillant comme un tison, marchant sa la regarder comme projetant son envie de meurtre au loin. Vesper se voyait courber l’échine, se cacher derrière une pile de caisses qui avaient ou peut-être pas toujours été là. Une autre forme approchait, plus diffuse, comme un souvenir mal restauré, celui d’une fille, peu âgée, mais possédant des traits de visage bien spécifiques. La sorcière comprenait bien qu’il s’agissait d’une illusion, pourtant, quand le vampire de flammes violettes se rapprocha dans le dos de l’image de sa fille, elle s’interposa, juste pour voir son reflet utiliser sa malédiction pour la contourner, comme glissant à travers elle pendant qu’elle s’effondrait au sol, n’osant pas tourner la tête de peur de voir ce qui provoquait ce bruit dégoûtant mélangeant la détresse et la sauvagerie. Les larmes venaient instinctivement à la mère qui pu observer malgré elle son enfant col planer au dessus d’elle, sans doute projetée par son image maléfique, percutant la pile de caisses qui avaient servi d’abris à la traqueuse.

Elle s’approchait, hésitante, attrapant la main de la fille, apeurée de constater son décès. Elle levait la tête, prononçant silencieusement le mot “Maman”, puis se volatilisa, comme usant de la même malédiction que Vesper, mais pour se changer en une myriade de papillons noirs. La femme regardait sa main tendue vers le vol d’insecte, comme espérant un retour, mais sans signe d’une résurrection, elle fini par se résoudre à pleurer, seule, perdue.


Vesper Ahriman
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: