Le deal à ne pas rater :
Antivirus NORTON 360 Deluxe – Clé d’activation par mail
1 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Pré-event] Plafond de verre
PNJ (Gouvernement)
PNJ (Gouvernement)
Messages : 975

Feuille de personnage
Niveau:
[Pré-event] Plafond de verre Left_bar_bleue0/0[Pré-event] Plafond de verre Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Pré-event] Plafond de verre Left_bar_bleue0/0[Pré-event] Plafond de verre Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup
Dim 25 Juil - 21:45




Julia Horoji, "Wave" & Lida Asya, "La Louve Brune".
Légende & Amirale-en-Cheffe.

Marijoa, Réunion de préparation de l'assaut sur Baltigo.

Ah, c’était à ce moment-là. Elle l’avait réalisé. Quelque chose en elle était en train de lui échapper, et elle avait dû regarder dans la pièce occupée de nombreuses personnalités pour remarquer que le regard d’Asya Lida était concentré sur le sien. Elle fronçait les sourcils en essayant de se concentrer, et comprit… Elle comprit que la maîtresse du mental était en train de s’immiscer en elle, car c’était comme ça que fonctionnait son fruit : les personnes les moins vulnérables étaient les plus intelligentes, et elle était la personne la plus intelligente de cette pièce… Pourtant, il existait de toute évidence une technique qui consistait à s’attaquer directement à la méfiance, et à l’endolorir, l’endormir.

Les poings serrés de Wave se desserrèrent, et elle sourit finalement en reprenant le cours de ses pensées, de la réunion et de tous les zigotos qui s’étaient réunis ici. C’était une assemblée monstrueuse… Elle oubliait quelque chose. Qu’est-ce qu’elle avait oublié ? Elle se gratta la tête. « Bah, ça ne doit pas être bien important. » se dit-elle.

« Non, réveille-toi, ne tombe pas… ». Tomber ? Ah, comme le gars qui venait de briser le plafond. Drôle de coïncidence. Elle lisait dans l’avenir maintenant. Ouais, trop cool ! Il fallait qu’elle le dise aux autres. Dire quoi ? Ah, les infos, il fallait qu’elle se concentre, les autres ne pigeraient rien alors elle allait devoir leur réexpliquer.


Décadent le Troisième Jedor & Julia Horoji.
Roi de Prodence & Vice-Amirale.
    - Vous êtes la Vice-Amirale Horoji ?

La jeune fille acquiesça mécaniquement, des ballons noirs sous ses yeux. Elle dormait mal, très mal ces derniers temps. Pourtant, cela n’inquiéta pas le souverain de Prodence. Le château dans son dos était l’atout central de son fief. Les pierres qui le composaient avaient fait leur preuve en terme de solidité, et s’il y faisait très froid en hiver en l’absence de chauffage et que l’eau courante n’y était pas installé, obligeant les servants à aller puiser l’eau tous les jours pour servir les intérêts hygiéniques de leur souverain, une ambiance de fête régnait au village pour souhaiter bon voyage au Roi. Un choix fait pour le règne de cet homme et de ses prédécesseurs était de s’inscrire dans la tradition : une tradition parfois extrême si en croyait le manque de technologies.

Enfin, en apparence, car le royaume possédait un certain nombre de réseaux d’égouts installés par les habitants sous le regard de leur roi qui n’avait rien dit, observant les effets sur la diminution des épidémies au sein de la population. Il comptait profiter de la Rêverie pour moderniser un peu son Royaume et rattraper le retard de celui-ci sur certains aspects, mais il craignait que celle-ci soit surtout le théâtre d’événements très sombres, suite à son dernier entretien. Il n’avait donc pris qu’une petite portion de ses gardes, comptant sur la marine pour assurer sa sécurité comme lors des deux dernières Rêveries.

Quittant ses terres, il dut faire une journée de calèche avant d’arriver au port qui le mènerait hors de son royaume, et de prendre la mer. Julia Horoji décrocha à peine quelques mots, provoquant l’ennui du roi qui se terra lui aussi dans un mutisme prudent en se souvenant de son dernier entretien avec Yang Thalassa.


Julia Horoji, "Wave" & Lida Asya, "La Louve Brune".
Légende & Amirale-en-Cheffe.

Les navires de guerre débarquaient par gros groupes vers l’île révolutionnaire. Elle marchait comme un robot, son corps propulsé dans la bataille sans qu’elle ne puisse rien y faire. Pourquoi était-elle en première ligne déjà ? Pourquoi… Ah, elle avait mal. « Aurola, vous allez rester là et utiliser votre pouvoir pour nous soutenir. ». Monocorde. Mécanique. Elle luttait toujours contre la malédiction qui l’accablait, portée par la Première Légende, Maître L. Et alors même qu’elle croyait qu’elle était la plus à même de réagir, Sokyu fut le première à briser ce plafond de verre sous lequel ils étaient enfermés.

    - Aargh ma tête… Elle nous… Chai… Cette p…

Finalement, Aurola la sauva. Et il en paya le prix. « Je te déteste, je te déteste, je te déteste ! » Hurla Wave intérieurement. « Libère-moi, je vais te faire la peau ! Ne blesse pas mes amis ! Ganesh ! Fon ! Irr ! Sokyu ! ». La voix de Wave n’arrivait pas à percer à l’extérieur de sa coquille.

Au bourdonnement de Sokyu, elle faillit se réveiller, mais une nouvelle fois Chairoka resserra l’étreinte de son pouvoir sur son esprit, comme si elle cherchait à l’effacer totalement.

Son corps se brisa soudain en des milliers de morceaux. Une douleur si brutale qu’elle lui permit de regagner conscience pendant quelques secondes qui représentaient l’enfer. Elle avait été percutée par Arias D. Knightwalker. Non, il n’était pas le responsable. Il n’existait qu’une seule responsable : Lida Asya. Elle chuta comme une poupée désarticulée vers l’eau.

Et quand elle se réveilla à Impel Down ou à Marijoa, des mois s’étaient peut-être écoulés. Son regard croisa un bref instant celui de Lida Asya, et elle la haït à ce moment-là. Elle lui en voulait à mort, mais son esprit brisé par sa convalescence devint une matière modelable pour la maîtresse du Fruit du Mental. C’était quand ses ennemis étaient les plus faibles qu’il fallait frapper. Elle l’avait fait pour Julia. Elle le ferait pour un certain géant qui perdrait son frère pendant la bataille de Marineford. Elle le ferait pour chacun des putains de pions qu’elle mettait son échiquier.

Tout le monde était sacrifiable.

Humanité ?

Cette femme n’en était ni un pilier, ni un représentant…


Abdul'Milashka Sélanide & Ysaak Tanaka.
Roi de Tajine & Vice-Amiral.
    - Et apportez-moi des loukoums.
    - Oui, monsieur.
    - Oh, et ce drôle de petit fruit qui porte le même nom qu’une arme…
    - Grenade, monsieur.
    - Oui, apportez-moi-en aussi.
    - Oui, monsieur.

Ysaak Tanaka ne put que laisser un soupir lui échapper en sortant de la pièce. Il était Vice-Amiral, pas nounou ni même esclave. Il tint la croix à son coup et se donna un petit coup d’espoir en priant pour avoir la patience de continuer à s’occuper de celui qu’il devait escorter. La plupart des souverains étaient accompagnés par un Vice-Amiral, ou Contre-Amiral. Certains avaient même le privilège d’être amenés par un Amiral en personne, mais il n’y en avait pas autant que d’autres membres de l’amirauté. Le Tanaka se savait performant, encore fallait-il qu’il puisse répondre aux demandes de ce roi.

A Tajine, il était vu comme un homme sage qui introduisait d’excellentes idées pour son peuple. Il n’en restait pas moins quelqu’un qui aimait découvrir le monde et ses richesses. En tout cas, il écartait régulièrement le Vice-Amiral de sa cabine en lui demandant de lui fabriquer ou de lui apporter des choses. C’était certes loin du portrait qu’on lui en avait tiré, mais il fallait qu’il s’y fasse et qu’il réponde à ces ordres.

Heureusement, le trajet allait devenir moins pénible en rejoignant le vaisseau de la Vice-Amirale Horoji. Elle était certes terne, mais elle possédait des mimiques amusantes par moments. Quelques jours suffirent donc à permettre aux deux vaisseaux accompagnés d’une flottille pour se rejoindre et former une force navale suffisamment importante pour traverser la mer sans se faire de soucis.

Quand le Vice-Amiral vit cependant le visage de la Horoji, il ne put que s’inquiéter et lui demander si tout allait bien. Le souverain qui l’accompagnait nota qu’elle semblait de plus en plus malade et qu’elle hurlait la nuit comme une forcenée : il était rassuré de voir qu’un autre membre de l’amirauté les avait rejoint car sa confiance en celle-ci n’était pas très grande.

Le roi de Tajine profita de cet instant pour informer le Roi de Prodence des nouvelles avancées de son royaume, et rapidement les deux humanistes se mirent d’accord pour réaliser un échange commercial entre leurs terres : le champagne, boisson privilégiée de Prodence, à un prix abordable en échange des plans et de soutien dans la construction de nouvelles infrastructures.

Parfait échange. Parfaite journée. Parfait voyage…


Honula Fryja.
Nebula primée à 680.000.000 B.

Ah, sa tête. Pourquoi était-elle dans cet état ? C’était qui ces voix ? C’était qui ces visages ? Elle ne savait plus rien. Elle revoyait des boules de glace à Marijoa, elle revoyait des visages pétrifiés, elle revoyait des personnes qui l’aimaient et qu’elle avait oublié. Peu à peu, le mur de verre qui enfermait son esprit était repoussé… Non, peu à peu, ELLE le repoussait. De sa propre volonté, celle de vivre sa vie, celle d’émerger. Elle n’avait jamais disparu, elle était toujours là. Les cauchemars qu’elle faisait en boucle étaient sa manière de lutter, de l’avertir.

« QUELQUE CHOSE D’ANORMAL SE PASSE ! REVEILLE-TOI ! REVEILLE-TOI ! »

Elle entendait un bourdonnement dans son oreille, de plus en plus fort, de plus en plus puissant.

Les canons du navire résonnaient tandis que la bataille faisait rage à l’extérieur. La Vice-Amirale se tenait debout, le regard vide tourné vers les embarcations ennemies. Honula Fryja dirigeait la bataille dans le but de tuer deux rois après avoir envoyé ses hommes en éclaireurs quelques heures plus tôt. Elle était cependant encore en arrière-plan quand l’ancienne Légende sembla recommencer à bouger et s’élança en direction du navire de ses ennemis. Elle sauta grâce à son fruit et atterrit sans se blesser. Les ennemis attaquèrent et elle les défit un à un, sans en voir le bout. Des hommes-poissons.

Ca lui disait quelque chose. Elle en avait vu où ? Elle les connaissait ? C’était les mêmes ? Réveille-toi, Julia.

Le plafond de verre arrêta de bouger. Elle le contemplait, comme un mur infranchissable. Quand elle le toucha, plus doucement cette fois-ci, elle sentit qu’il était devenu flexible, comme une bulle d’eau. Elle tenta de le soulever une nouvelle fois et le déforma sans réussir à le percer.

Elle tomba à genoux, sur un champ de bataille impitoyable. Une douzaine d’autres marines s’étaient approchés et avaient commencé à affronter les hommes-poissons. Ses yeux coulèrent en direction des affrontements. Une larme coula le long de sa joue.

Réveille-toi, Julia Horoji. WAVE !

La voix de ses amis résonna dans son esprit. Elle l’avait oublié, ce nom. Ce nom enfoui dans sa mémoire depuis si longtemps, enterré. Elle voulait les revoir, elle voulait les revoir et… Elle voulait aussi se venger. Elle voulait la tuer. Elle voulait la buter elle-même, quitte à y laisser sa peau.

    - Libère-moi, marmonna-t-elle sur le champ de bataille.

Elle ne pouvait pas bouger. Elle DEVAIT bouger. C’était son devoir. C’était ce qu’elle devait faire.

    - Je suis…

Qui ? Vice-Amirale ? Légende ? Wave ? Julia ? Un pantin ? Une marionnette ?

    - Je suis…

Elle prit du recul près de son plafond de verre et inspira. Elle alla la repousser, elle allait repousser la présence de cette femme dans son esprit.

    - JE NE T’APPARTIENS PAS ! Hurla-t-elle finalement en ouvrant les yeux et en revoyant depuis longtemps le monde pour la première fois.

Une brutale explosion se répandit autour d’elle, détruisant le mat et éradiquant l’équipage en qui fut projeté sans défense à terre, la plupart trop faibles pour restés éveillés.

Alors, son esprit malmené s’évanouit.


Naïna Anastasia & Julia Horoji.
Apôtre & Vice-Amirale.

Le réveil fut plus doux qu’elle ne l’aurait imaginé. La Vice-Amirale tourna le regard en direction de la personne qui se trouvait à ses côtés. Un instant, sa voix trahit sa pensée :

    - Maman ?

Puis elle remarqua que ce n’était pas le cas. Le passé de la jeune femme lui était revenu. Elle regarda la femme en face d’elle et comprit de qui il s’agissait. Elle n’eut pas besoin de longues explications, contrairement à beaucoup dans sa situation. Ses yeux furent rivés un long moment sur l’une des membres les plus importants du Constantinisme.

    - Julia Horoji… J’ai été chargée de vous faire part de quelque chose.

Elle approcha une note pliée en deux que la Vice-Amirale mit de côté avant de reconcentrer son regard sur l’Apôtre.

    - Vous devez vous demander ce que je fais ici… Le Conseil des Cinq Etoiles m’a chargé de vous transmettre la vérité. Lida Asya a comploté pour prendre le contrôle des Cinq Légendes dans le but d’éradiquer la Révolution d’Arias, sans en informer les hautes instances. Libre à vous d’y croire ou non, ont-ils ajouté.

Ce n’était pas vraiment important. Le commanditaire, elle s’en foutait un peu. La personne qui les avait… Le terme était présent dans son esprit, mais il était encore trop tôt pour le dire. Elle se sentait souillée. Elle n’avait rien pu contrôler.

    - A présent, elle fait partie d’un groupe de renégats. Le fait que vous ayez réussi à sortir de son contrôle mental est important pour la suite des événements. Si vous souhaitez continuer à lutter aux côtés de la marine, sachez que nous continuerons à employer vos services. Sinon, vous êtes libre de démissionner sans suites de notre part, à condition que vous restiez du bon côté de la Loi.
    - Ouais, fit simplement la jeune femme.

Naïna sourit tendrement et posa dans la main de la Vice-Amirale un objet qu’elle serra fortement en fermant les yeux. Quand l’Apôtre sortit, la jeune femme expira un grand coup et se laissa tomber dans le lit d’hôpital en mettant une partie de la couverture sur une jambe et l’autre à l’air libre et en commençant à jouer avec le Rubik’s Cube qu’on venait de lui donner. Elle savait déjà ce qu’il y avait sur cette note. Et elle comptait bien les retrouver pour leur dire tout ce qu’elle pensait. Ouais, elle allait retrouver ses vieux amis.


_________________
[Pré-event] Plafond de verre 423461EssaiSignaMarine3
PNJ (Gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: