Le Deal du moment : -34%
Blink Mini, Caméra de surveillance ...
Voir le deal
22.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki]
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 728
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue57/75[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue1137/1250[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (1137/1250)
Berrys: 6.317.699.300 B
Mar 20 Juil - 22:30

Loger au fond du Trou [1]


Le mal de crâne de la jeune femme ne désemplissait pas, tandis que son nez ne désemplissait pas. Elle était tombé malade, et son pouvoir avait du mal à fonctionner correctement ce qui l’obligeait à l’éteindre, pourtant la mission en cours ne pouvait pas être passée à quelqu’un d’autre. En effet, la jeune femme avait dû lancer une investigation sur un membre X du réseau de Konan. C’était comme cela qu’elle appelait les interlocuteurs de certains des gouvernementaux ripous qu’elle chassait, pour pouvoir remonter la piste dans le sens inverse de celui qui était habituellement utilisé. En général, ce type d’information venait d’un tiers qui avait assisté à une scène d’échange, et seule une confession affirmée et des preuves matérielles permettaient de faire avancer les choses.

Ainsi, Lidy s’était appliquée à préparer un piège. Elle attirait le regard de nombreux criminels sur cette île en proposant une information dans un bar de la région, habillée et maquillée pour l’occasion par Mathilda Warren, et tout en arborant son fier costume de truande elle amenait les gens à croire qu’une personne un peu trop saoule avait signé son arrêt de mort. De cette manière, la gouvernementale attirait une demi-douzaine de cibles sans même avoir à faire le tri, ce qui serait arrivé plus tôt si elle n’avait pas été malade puisque son foutu pouvoir avait du mal à fonctionner. Elle était trop déconcentrée par son nez pour cela, et un instant de concentration trop intense risquait de lui coûter toute son infiltration.

Les bonnes vieilles méthodes de profilage revenaient donc de bonne guerre, et sa mémoire parfaite ne lui faisant pas défaut elle pouvait comparer de milliers d’expressions humaines pour déterminer ce que voulait dire telle ou telle réaction.

Pourtant, elle n’en était pas encore là. Lidy avait commencé à insinuer dans le bar qu’elle connaissait un des secrets des gouvernementaux, et pas n’importe lequel : une entrée secrète vers la base de Hell Gate où étaient enfermés de nombreux pirates, hors-la-lois et révolutionnaires. Il s’agissait d’une information factice, cependant si elle s’avérait réelle n’importe quel réseau criminel organisé voudrait l’avoir en sa possession. « C’est trop beau pour être vrai. ». La majeure partie des hommes présents dans ce bar n’avaient qu’une idée en tête : « C’est trop beau pour être vrai. ». Ils flairaient le piège sans pour autant se démonter devant celui-ci. La nouvellement blonde rigolait d’une voix nasillarde, aillant pris des médicaments pour ne pas avoir l’air malade pendant le cœur de sa mission. Elle avait pour le coup une véritable attitude de personne bourrée.

Elle n’était cependant pas venue seule. Une demi-douzaine d’agents étaient aussi présents sous couverture, car si le coup s’avérait il leur permettrait de remonter vers une partie du réseau des contacts de Konan dans la marine et de déterminer leur position. Deux d’entre eux avaient été détachés du Cipher Pol 7 pour la traque des primés, et l’un d’entre eux du Cipher Pol 2 pour la récolte d’informations. Les trois derniers faisaient partis des agents du Cipher Pol 6, l’un spécialiste dans les opérations d’infiltration, qui avait prévu le matériel, et les deux autres des agents de terrain entraînés chargés d’aider si les événements prenaient une tournure inquiétante. Aucun, pourtant, n’avait le même niveau d’accréditation que Lidy à la tête de l’opération. Elle regrettait l’absence de ses plus fidèles alliés, mais la plupart étaient déjà attribués à d’autres missions… à l’exception d’une ombre qui avait été détachée exprès pour la seconder : Belladone Grimm. L’assassine représentait un membre à part puisqu’elle s’était ajoutée sur le retour de sa propre opération, et restait à l’extérieur en cas de problèmes.

La ville où elle s’était arrêtée se nommait « Le Trou », un lieu malfamé que les gouvernementaux connaissaient pour être une zone neutre de non-droit. L’île en elle-même faisait partie de l’Archipel du Dragon, et c’était rarement que les gouvernementaux y venaient avec leurs réelles identités.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 584
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue40/75[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue116/350[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (116/350)
Berrys: 37.650.000 B
Mar 20 Juil - 23:31
Observation




Une mission de terminée, mais un trajet bien trop long à réaliser. Bien que j’eusse tout fait pour presser les gens à accélérer, nous avions du retard et ce n’est donc pas ce soir que je rejoindrais les miens… Et Komari.  Soupirant longuement, je vins à passer un coup de fil pour annoncer la bonne nouvelle : la mission était un franc succès. Une guerre avait été évitée entre deux pays voisins qui avaient un désaccord suite à un attentat commis par des ennemis. Au final, après une brève enquête, on peut dire que le pire avait été évité. Mais il faudrait encore surveiller de loin la situation pour voir si des marioles ne tenteraient pas de nouveau leurs chances !

Quoi qu’il en soit, j’étais serein à ce sujet. J’avais pu négocier la paix avec les deux dirigeants des deux pays en échange de quelques avantages que la révolution pourrait leur apporter. Bref, du bon boulot de fait sans que le sang ne soit versé. Cela était mon crédo, si possible ne pas faire verser le sang. En revanche, s’il coule, je ne répondais plus de rien. Quand la bataille est engagée, pour mon bien et celui de mes amis je me dois de gagner, pour la justice et la paix du monde. Je ne me considère pas comme juste, ou du moins LA justice. Mais je pense mes actions comme telles. On a beau dire que ce sont les forts qui définissent ce qui est juste, je ne suis pas de cet avis. Il est clair que ce sont les forts qui définissent les règles, mais … avec de l’obstination, les faibles peuvent changer les choses ! Avec de l’espoir !

Retardé donc, nous nous devions de faire une escale dans un lieu pour le moins inattendu. Les informations étaient claires, c’est une zone de non droit neutre, mais où il est facile que cela dérape. Un lieu peu fréquentable selon l’atmosphère des jours derniers et … il est facile de croiser des hors-la-loi en pleine besogne. Quoi qu’il en soit, nous ne pouvions y échapper, alors nous nous arrêtions pour la nuit afin de faire le plein de provision et qui sait, peut-être discuter avec des inconnus ? Quoi qu’il en soit, ne pas avoir d’ennuis était l’objectif premier. Se séparant donc, pour ma part, je me dirigeais vers un endroit où boire.

Si au début les choses allaient bien, tout en consommant un petit verre d’eau pétillante aromatisé, voilà que j’entendais une personne parler de … d’informations ? Comme la plupart des gens ici présents, je vins à me dire « c’est trop beau pour être vrai ». Pas de bénéfice du doute pour moi en revanche, simplement une remise immédiate de ma capuche afin d’éviter d’être trop vu par je ne sais qui. Mon regard parcourt la pièce pour chercher une personne, ou plusieurs qui pourraient être suspectes. Est-ce un guet-apens ? Cela pue tellement… La question était… Qui ? La marine ? Le gouvernement ? Des hors-la-loi ? Des pirates ? Tant de questions. Par contre, là où la fameuse diseuse de bonne aventure semble sincère, c’est sa maladie. Le nez semble rouge et pas coloré… Hm ? Pour une raison que j’ignore, je vins à me redresser non pas pour fuir, mais me diriger vers elle. Verre en main, je fouillais une de mes poches tranquillement. Mon regard regarda discrètement toutes personnes qui pourraient me fixer en l’approchant avec une main dans la poche. C’est typiquement un danger potentiel ce genre de pose, mais finalement, quand je vins à l’interpeller…

« Excusez-moi… »

Le regard cache par ma capuche, seules quelques mèches blanches se feraient voir. Mais le sourire sur mes lèvres était bien là. Une main sortit alors un petit sachet. Et devant elle, en le posant devant elle, je lui dévoilais le contenu. Non pas de la poudre blanche pour demander une offre, pas des billets, mais … une algue. Intriguée ou non, avant que d’autres gens ne viennent la rejoindre pour son offre d’information, je vins à expliquer le fonctionnement de cette dernière.

« A mâcher pendant dix minutes et tremper dans de l’eau pour qu’elle regagne en vigueur… Deux fois pas jour pendant … cinq jours. »

Si elle ne comprenait pas, mon index pointerait mon nez pour affirmer que c’est pour son nez que je donne ça. Sur ces mots, je tenterais alors de m’éclipser, en supposant que ça ne dégénère pas aussitôt mon approche faite. Une pensée me traversa l’esprit : où suis-je tombé ?



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 728
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue57/75[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue1137/1250[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (1137/1250)
Berrys: 6.317.699.300 B
Mer 21 Juil - 15:04

Loger au fond du Trou [2]


Pour Lidy, la gentillesse spontanée n’était jamais quelque chose d’inné. Elle avait souvent lu dans les gens leurs mauvaises intentions derrière un tel acte : la malveillance d’autrui était presque toujours présente, et la Olsen regrettait le manque de bonté dans le cœur humain… Avant de se rappeler qu’elle-même était un exemple de manipulation. Ses enfants n’auraient heureusement pas hérité de ce trait, où qu’ils fussent dans ce monde. Elle espérait qu’ils allaient bien, et qu’elle n’était pas en train de construire ce monde sur des chimères. Ses traits étaient souvent déformés par la mélancolie lorsqu’elle pensait à eux, mais ce jour-ci cette pensée fut trop fugace pour avoir un impact physique. Elle haussa un sourcil, puis découvrit ses lèvres un peu décolorées par la fatigue. Finalement, la mâchoire de l’homme et ses yeux lui apparurent en contre-plongée, et elle ne put que chercher dans sa mémoire si elle avait déjà vu une telle personne.

En visuel, elle n’eut pas le temps de le reconnaître. En revanche un avis de recherche sortit du lot, et la jeune femme se demanda s’il était prudent d’accepter quelque chose d’un révolutionnaire… Enfin, du moins elle aurait pu se le demander, mais elle connaissait le médicament qu’il lui proposait. Ce n’était pas le premier à y avoir pensé, et pour avoir lu dans la mémoire de plusieurs médecins elle reconnaissait cette algue. Pourtant, ce n’était pas très usité… Mais elle s’en fichait, et elle ne put que sourire avec un air attendri :

- Merci, c’est très aimable de votre p…

Elle n’eut pas le temps de terminer qu’une explosion vint balayer l’endroit où se trouvait Shiki précédemment. La Olsen haussa un sourcil en direction du garçon et essaya de lire dans ses pensées mais elle était trop faible pour cela. Trop malade. Elle n’aurait jamais dû venir ici : depuis combien d’années n’avait-elle pas eu un rhume ?

Les agents qui se trouvaient à proximité avaient immédiatement commencé à être aux aguets, mais la scène étrange fut rapidement interrompue par une observation de la Olsen : le barman était d’un calme plat. A vrai dire, la personne qui entra à l’intérieur des lieux n’était qu’un petit brigand d’ici, un spécialiste en explosion.

- Arrête de saccager mon bar, Gérard ! Se plaignit mollement le patron.

La directrice se détendit à son tour, et envoya un signal aux agents pour qu’ils reprennent leurs positions. Cependant, une chose lui échappa, sûrement à cause du rhume : les agents, elle-même et sûrement Shiki avaient été les seuls à réagir à cette explosion en s’apprêtant à répliquer. Les piliers de bar étaient habitués à cette scène, et ils n’avaient pas sourcillé. Une voix dans l’oreillette vint alors lui faire part de cette observation :

- Deux agents doivent évacuer la scène, les autres vont être suspects s’il y a trop d’étrangers d’un seul coup.

Les deux agents du Cipher Pol 7 partirent donc en décalé, et cela suffirait, avec les quelques remarques des autres hommes sous couverture, à endormir les tensions.

- Ca m’a surprise, fit la jeune femme. Je ne m’attendais pas à une explosion. Je… Vous êtes médecin ?

Elle fit mine de s’intéresser au jeune homme, tout en essayant d’attirer la sympathie de ceux qui étaient autour d’elle. De toute évidence, il lui faudrait encore rester une petite dizaine de minutes sur ces lieux pour ne pas paraître suspecte avant de s’en aller et d’observer qui la suivrait. Pourtant, le nouvel arrivant lorgnait sur eux avec un air un peu contrarié : ou plutôt sur Shiki.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 584
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue40/75[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue116/350[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (116/350)
Berrys: 37.650.000 B
Mer 21 Juil - 16:17
Observation




C’est risqué. Dangereux même. Il ne sait pas qui est cette femme, pourtant, c’est bien avec tout le naturel du monde qu’il tenta de l’aider en lui offrant un possible remède à son mal. Ou du moins, quelque chose qui pourrait l’aider. Il espérait juste qu’elle ne soit pas allergique, sans quoi, le remède deviendrait poison et ça ne serait pas très plaisant. J’aime aider, pas enfoncer le clou. La demoiselle semblait regarder ma personne, puis l’aide offerte avant de finalement se décider à parler et quand elle débuta ses remerciements, mon sourire n’en fut que plus sincère. Mais… Un imprévu de taille nous frappa ! C’est le cas de le dire, puisqu’une explosion retentit ! Elle n’est pas assez puissante pour souffler les antagonistes de cette histoire, mais assez importante pour attirer l’attention. Et si sur le coup je ne retire pas ma lame de sous mon manteau, il est clair que ma volte-face démontre une capacité de réagir étonnante !

« Qu’est-ce que ? »

Agissant comme quelqu’un qui était clairement surprit, la réalité était la suivante : son cœur avait loupé un battement ! Bon sang… Et dire que ce n’est qu’un brigand qui fait ça visiblement souvent ici ? C’est alors que des gens décidèrent de partir, comme s’ils étaient ordonnés. Hm ? Serait-ce des gens complices avec la demoiselle ? En tout cas, les effectifs semblent amoindris ce qui n’est pas… plus mal ?
Bref, cette frayeur faite, la demoiselle reprendre la parole et le moins qu’on puisse dire, c’est que son premier commentaire arrache un rire à ma personne. Surprise ? Qui ne l’aurait pas été, sauf des habitués à ça ? Le jeune homme que je suis vins à agiter doucement une main et répondais à celle-ci avec franchise.

« J’aimerais bien, mais mes connaissances sont légères sur le sujet. C’est à peine si j’arrive à me coudre quand je me fais mal… Non. Je suis chasseur pour être précis. Je traque et chasse des animaux parfois gênants pour certaines populations et survit grâce aux revenus dégagés. Rien de bien intéressant pour être honnête. »

Se dévoilant en partit sans tout dévoiler, il vint à regarder celle-ci. Qui était-elle ? Son visage ne lui disait rien, mais il est clair qu’un détail saute aux yeux : qu’est-ce qu’une femme comme elle fait seule ici ? C’est comme un point noir sur une toile blanche. Elle fait trop « clean » pour traîner ici. Difficile de dire qu’on est simple civil dans ce genre de contexte. Tous ici ont quelque chose de « pas net ». Alors quel est son secret ? Curieux, je vins à me frotter doucement la nuque.

« Hmmm… Vous avez peut-être un peu trop bu non ? Je ne parle pas de vos dires de tout à l’heure qui n’ont pas de sens selon moi mais … peut-être devriez-vous rentrer chez vous ? Auriez vous besoin d’un coup de main ? Ou cela ira ? »

Ne faisant pas référence à ses possibles « alliés », je me contentais de la laisser réfléchir d’elle-même. Toujours généreux sans rien attendre en retour, je savais qu’en la sortant d’ici, on s’attirerait des ennuis, mais … c’est sans doute un mal pour un bien. Le regard posé sur elle, j’essayais de découvrir ce qu’elle est, en vain. Ses mains étaient bien entretenues, donc au diable les travaux manuels ou où les risques de se faire mal sont nombreux. Son maquillage était nickel, mais ne cacherait-il pas un semblant de fatigue ? Hmm.. L’alcool sans doute. Non… Difficile de dire qui elle est et ce qu’elle fait ici, mais en tout cas, je lui proposais une porte de sortie, me demandant ce que cet imprévu pourrait provoquer dans ses plans et comment elle réagirait. Cette focalisation sur elle m’empêchait de voir qu’un homme me regardait.

Aussi, si elle acceptait de me suivre, je proposerais mon bras comme attache pour qu’elle s’appuie et débuterais donc le chemin vers la sortie. En cas contraire, je resterais proche d’elle avant d’observer les alentours.



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 728
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue57/75[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue1137/1250[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (1137/1250)
Berrys: 6.317.699.300 B
Ven 23 Juil - 23:27

Loger au fond du Trou [3]


Un traqueur ? Elle n’avait aucun moyen de le vérifier, mais si elle avait le temps elle ferait remonter l’information. Le Cipher Pol 3 étudiait parfois les comportements des criminels pour prévoir leurs prochaines actions, c’était ainsi qu’ils avaient pu prévenir de quelques escarmouches avec certains noms sur Grand Line ces derniers mois, et anticipé les agissements de membres de la Triade qui tentaient de fuir les forces marines. Elle avait décidément miné quelque part de particulièrement boueux en s’en prenant à cette organisation supposée secrète. Allait-elle à nouveau sortir quelque chose de terre ici ? Non, elle était bien trop malade pour ça, et son cerveau commençait à peine à l’accepter.

La jeune femme accueillit la gentillesse de Shiki par un rire finalement plus nerveux qu’elle ne l’aurait voulu. Elle, la directrice de l’agence anti-corruption, aidée par un révolutionnaire ? En soit, il n’était pas sa cible alors elle n’avait pas de raison, mais cela susciterait peut-être l’intérêt de sa cible qui pourrait croire qu’on tentait de lui siffler les informations qu’elle semblait posséder sous le nez. Si un jeune homme aussi primé pouvait lui servir… Et bien cela ferait d’une pierre deux coups. Elle ne comptait bien sûr pas tenter de capturer ce jeune homme, elle n’en avait ni la responsabilité, ni le pouvoir de toutes les façons.

Belladone en revanche semblait intéressée à l’idée de mettre à mal ce jeune homme, non pas par jalousie mais par un besoin bestial de protéger sa propriété, sa Lidy. Peut-être était-ce de la jalousie, mais elle ne la ressentait pas comme cela. Son regard était entaché d’un noir vindicatif quand la Olsen se tourna en direction du Eiki avec un air un peu perdu :

- Ce serait… Avec plaisir ? Dit-elle en posant presque une question.

Et elle quitterait la scène en tenant le bras du révolutionnaire, un peu plus faible que d’habitude. L’accroche fut une bonne idée et lui permit de suivre le rythme sans s’attarder sur le regard porté sur eux à présent. Il se leva d’ailleurs au moment où ils sortirent, après avoir entendu un messe-basse du barman qui semblait l’informer de quelque chose d’important.

Il sortit en laissant un verre de plus sur son ardoise et tourna la tête de tous les côtés avant d’apercevoir Lidy et Shiki qui avançaient à petits pas. « C’est peut-être lui » se dit la Olsen en le localisant avec son Haki, assez difficile. Elle était trop embrumée pour ça… Ah, de la sueur coula le long de son front, et soudain elle trébucha. Elle avait chaud, un peu trop chaud pour que cela soit dû à la chaleur ambiante si elle pouvait observer le front parfaitement sec de certains passants qui la regardaient comme une débauchée.

- Eh, toi. T’es qui ? Lâche-la, je vais la ramener.

Il souriait avec un air frénétique, la main à sa ceinture chargée d’explosifs en tout genre qu’il pouvait jeter et qui étaient protégés par une sécurité permettant d’éviter qu’ils n’explosent si les différents composants n’étaient pas mélangés par le retrait de la goupille serrée.

- Je te conseille de me la remettre, c’est ma nouvelle copine.

Il était donc entré dans une sorte de concurrence avec Shiki ? Ce n’était définitivement pas ce à quoi elle s’attendait, et elle commençait à ne pas être en état de répondre. Elle avait sous-estimé le fait d’être malade… Ah, il lui fallait faire quelque chose pour ça. Ses yeux furent rivés sur Shiki comme pour l’implorer de réagir de manière à se débarrasser du gêneur. De son côté, Belladone Grimm fulminait en observant la scène sous forme Zoan, cachée dans l’obscurité qui permettait de la couvrir complètement. Les autres agents n’avaient pas encore eu l’ordre de bouger, cependant.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 584
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue40/75[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue116/350[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (116/350)
Berrys: 37.650.000 B
Sam 24 Juil - 11:51
Observation




Si des fois le cœur à ses raisons que la raison ignore, sans doute que ma gentillesse est un peu du même genre. Ce n’est pas que je vois le bien partout, cependant, il m’est difficile de juger quelqu’un et le classer directement dans les gens mauvais qu’on ne peut rattraper. Alors même si cette femme représentait un danger potentiel, j’étais aller vers elle, proposant de quoi soigner ce qui semblait être un rhume particulièrement coriace. De là, je nageais dans l’inconnu. Devais-je partir ? Au contraire jouer la carte de la gentillesse pour être dans les petits papiers et fuir aisément ? Rien n’est moins sûr. En tout cas, je proposais à celle-ci de partir pour se dégourdir les jambes et la ramener chez elle. Ce serait idéal pour fuir une fois dans les rues et m’écarter de cet endroit malfamé en fin de compte. Il me faut retourner vite au navire pour être en sécurité me dis-je !

A ma proposition, la demoiselle répondit avec une touche d’hésitation. Hm ? Se pourrait-il qu’elle soit intriguée par mon attitude ? Ou peut-être doutait-elle de ma sincérité ? Quoi qu’il en soit, cette hésitation ne m’avait pas ébranlé, mais tout en redonnant droit à un sourire léger, je repris la parole pour montrer que je ne la kidnappais pas, bien au contraire.

« C’est vous qui voyez. Je ne vous force à rien. »

Il manquerait plus que ça. Je suis déjà accusé à tort d’assassinat – pour protéger la réputation d’autres innocents – mais ajouter kidnapping à ma liste injuste de méfaits ce serait un comble. La seule femme que je désire kidnapper en tout temps et en toutes heures c’est bel et bien Komari. Brrr… Cette pensée m’arrache un frisson et ne me donne qu’une envie : rentrer au plus vite.

Me laissant prendre le bras, je regardais donc la dame et commençait à la diriger vers la sortie pour l’escorter. Celle-ci avait une prise plutôt douce pour ne pas dire timide. Hm ? Mon regard se dirigea donc vers elle pour voir que de la sueur perlait sur son front. Oh ? Serait-elle plus atteinte que par un rhume ? En tout cas, la situation inquiétait ma personne qui vint à chercher vite un tissu pour l’apposer sur son front. Attentionné et galant telle était l’image que je laissais transparaitre actuellement et l’agente pourrait le comprendre, c’est trop bien joué pour être un jeu. Non… C’est bel et bien moi qui agis. Bien qu’ennemi, je prenais bel et bien « soin » d’elle.

« Vous semblez … bien mal en point. Ne devrions-nous pas nous diriger finalement vers un médecin ? Ou ce sont des effets secondaires de médicaments que vous prenez ? »

Avait-elle pris de l’alcool en venant boire ici ? Si oui, l’évidence viendrait à moi directement. Quelle idée de mélanger de l’alcool avec des médicaments ? Soucieux bien que pas médecin expert, le jeune homme demanda à la jeune femme.

« Vous n’avez pas bu d’alcool rassurez moi ? »

Ce serait aussi idiot que suspect pour moi. Plissant les yeux, j’attendais une réponse, mais voilà que nous étions interrompus par Billy Bob la gâchette facile, ou plutôt l’explosif. Billy Bob était une appellation pour moi pour désigner un être lambda qui aime faire du bruit bien entendu. Quoi que ça serait amusant qu’il se nomme vraiment ainsi… L’homme faisait clairement pression pour que je lui remette la demoiselle en la prétextant être sa nouvelle copine. Nouvelle ? Copine ? Clignant des yeux, je regardais la demoiselle me demandant si c’est vrai avant de comprendre rapidement que non, c’est juste une façon de dire « elle me plait, file là moi ». Ah… Voilà une situation épineuse et pourtant, ma répartie me fit dire des choses se voulant amusantes pour détendre l’atmosphère.

« Je … doute qu’elle ait besoin d’autant d’explosif pour aller mieux. Je préconise plutôt du calme et un bon repos… »

Lâchant la demoiselle et lui faisant signe de se poser quelque part en attendant, je sourirais l’air de dire que ça allait aller. Retournant mon attention sur l’homme, je le voyais clairement prêt à user de ses bombes. Situation risquée, car ce n’est pas aussi simple que parer un coup de feu ou un coup de lame. Comment faire pour s’en sortir aisément ? Je jouais la montre pour l’instant, avançant de quelques pas, l’air intimidé.

« Allons allons… Je ne veux pas d’ennuis pour ma part… On peut s’arranger. Ma … ma bourse suffira-t-elle pour me sortir de cette histoire ? »

Il ne fait aucun doute qu’un homme comme lui, ça s’en prend au « copain » pour réclamer sa copine ensuite. Autant dire, lui livrer la belle n’aurait fait que m’attirer des ennuis. Ainsi, voyez-y de la lâcheté si vous le souhaitez, pour ma part je jouais la carte de la comédie. Prétextant vouloir lui donner argent et autres beautés, j’approchais jusqu’à être à sa hauteur. Si ce dernier haussait le ton, bien entendu je m’arrêterais pour ne pas le frustrer, c’est la dernière chose à faire. Évaluant les risques, quand je me sentis prêt, j’abaissais mes mains comme pour saisir mon portefeuille et… D’un geste vif, je dégainais mon arme. L’assaut ne prit qu’une seconde à se réaliser. Ma main s’était saisit de mon pommeau et j’avais tiré mon arme de son fourreau pour asséner un coup de pommeau directement dans son ventre, pour lui couper la respiration. Si cela fonctionnait, c’est alors d’un geste retour que je viendrais couper la ceinture pour qu’elle tombe au sol et ne soit plus un danger immédiat. Un coup de pied viendrait même écarter ce danger de son propriétaire pour ainsi le désarmer en bonne et due forme. Surplombant mon ex-adversaire en théorie, c’est donc d’un ton magnanime que je lui demanderais gentiment ceci.

« Maintenant partez… Et n'embêtez plus cette demoiselle, ou quiconque d'autre. »

Mon arme aurait pu servir de menace, mais au contraire, je la rangeais, en guise de bonne foi. J’en appelais à la raison de cet homme, en supposant qu’il en ait en lui. Je venais de faire une démonstration à la Olsen de mes capacités, mais ne m’en souciais guère pour l’instant du moins.



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 728
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue57/75[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue1137/1250[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (1137/1250)
Berrys: 6.317.699.300 B
Mar 27 Juil - 22:28

Loger au fond du Trou [4]


- Je n’ai… pas… bu…, avoua-t-elle pour dissiper ses suspicions.

Il n’était pas sa cible, elle n’avait pas la force de prendre tous les primés du monde à elle toute seule, et même si elle le pouvait, elle était bien placée pour savoir qu’il fallait faire preuve de demi-mesure. Fermant les yeux, elle se sentit partir un instant mais l’appui sur Shiki lui permettait de se maintenir debout. Ainsi, il la déposa l’espace de quelques instants, pour qu’elle ne prenne pas part à l’affrontement, et l’homme sembla alors prendre une petite raclée. Rien d’étonnant de la part d’un primé comme celui-ci, surtout l’un des membres les plus importants de l’Inquisition à l’heure actuelle.

- Impressionnant, marmonna-t-elle alors que l’arrêt lui permettait au moins de regagner une certaine clarté d’esprit.

Le pseudo-criminel aux divers explosifs sembla être humilié par cette démonstration de puissance. Il était une sorte de caïd ici, c’était en tout cas ce qu’avait remarqué Lidy pendant ces quelques minutes qu’elle avait passé à observer les réactions des autres personnes à la taverne. Elle avait ainsi pu noter leur méfiance à l’égard de ce personnage haut en couleur, et la jeune femme y voyait presque une forme de rejet du groupe. A part le barman, personne ne lui avait adressé la parole. En y réfléchissant, il avait simplement le profil d’une grande gueule, et c’était rassurant pour Lidy car elle pouvait gérer ce type de personnages sans avoir recours à son pouvoir… Sans être malade bien sûr. C’était bien le grand problème ici : elle était dans un mauvais état, ce qui signifiait qu’elle ne pouvait pas opérer par elle-même.

Heureusement, il y avait quelque chose d’important à prendre en compte : elle n’était pas seule. Shiki M. Eiki était là pour l’aider, un avantage certain dans cette situation. Elle n’aurait jamais cru pouvoir s’en sortir grâce à l’aide d’un primé, mais c’était déjà arrivé et c’était amené à se reproduire, elle le savait. Le réalisme de cette situation lui prouvait bien que les personnalités n’étaient pas définies par un chiffre présent sur la tête de chacun. Le sien était après tout, à visage dévoilé, de 665.000.000 Berrys… Une somme affolante qui ne lui permettait pas d’être en confiance si on découvrait son identité.

- Merci, dit-elle en reprenant appui sur le révolutionnaire s’il acceptait de l’aider à se relever. Vous, partez, menaça-t-elle du regard en ayant repris un peu de couleur pendant les instants où elle avait été à terre.
- Tsss, je m’en souviendrai, cracherait le perdant de ce petit « duel ».

Il s’en irait sans demander son reste, laissant l’occasion à Lidy de lire en lui tandis qu’elle regagnait un peu ses sens… Avant de tousser brusquement, les médicaments commençant à faire peu d’effets. Elle cracha légèrement au sol, sans s’en rendre compte. Belladone dans l’ombre eut un mouvement en direction de Lidy mais s’en empêcha alors que les agents du Cipher Pol 7 étaient cachés près d’elle. L’Eiki pourrait très certainement l’apporter jusqu’à l’auberge pendant qu’elle était en train de tousser, et on lui indiquerait une chambre. Elle n’allait pas pouvoir accomplir sa mission… Du moins, c’était ce qu’elle pensait intérieurement, car sinon elle était en train de faire de la fièvre.

- Merci, dirait-elle si le révolutionnaire l’avait ramenée jusqu’ici. Je crois que j’ai besoin de repos…

Elle était en mauvais état. La laisser seule signifiait sûrement la laisser à la merci de ces étranges personnages qui se trouvaient dans les parages. Avait-elle peur ? Non, elle était bien entourée. Elle savait que sa compagne viendrait en cas de besoin, et que les agents allaient réaliser leur mission à la perfection. Ils s’étaient d’ailleurs déjà positionnés. Elle refuserait cependant qu’il la touche, de peur qu’il remarque en soulevant ses cheveux qu’elle portait une perruque, très bien dissimulée mais qui restait malgré tout une perruque.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 584
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue40/75[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue116/350[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (116/350)
Berrys: 37.650.000 B
Mer 28 Juil - 1:54
Observation




L’aveu de la demoiselle m’avait clairement étonné. Elle n’a pas bu ? Alors pourquoi sembler si absente ? Est-ce ses maux qui font que ? Quoi qu’il en soit, je la déposais dans un coin pour gérer un autre souci, à savoir le cow-boy qui semblait se prendre pour la racaille du coin, le caïd que rien ni personne n’arrête. Manque de chance, aujourd’hui, il allait tomber sur un os et suite à une ruse et un talent indéniable, celui-ci était défait, désarmé de ses explosifs particulièrement chiants. Lui intimant de s’en aller, je lui laissais une chance de partir et se repentir, c’est ce que je lui offrais. Laissant la demoiselle revenir près de moi, je laissais alors le vil serpent siffler quelque peu des menaces et partir la queue entre les jambes. Quelle histoire… Mais quand la demoiselle se remit à tousser et sérieusement, voir même cracher, je m’inquiétais de nouveau. Il fallait faire vite. Je repris donc la marche pour l’accompagner à l’auberge et l’emmener jusqu’à sa chambre et quand elle me remercierait une fois de plus, je vins à soupirer et sourire.

« Ne me remercierait pas … C’est normal d’aider son prochain. »

Et dans ma tête, cela était une vérité en laquelle je croyais. Cependant, si en temps normal j’aurais du la laisser là comme ça, je vins à me dire que l’autre avait peut-être envie d’en découdre, aussi, je me devais m’assurer de sa sécurité. Alors plutôt que partir comme si de rien était, je vins à l’interpeller.

« Auriez vous des connaissances qui pourraient … rester avec vous ? Pas que je ne peux pas rester à votre chevet, mais je crains que les gens comme tout à l’heure n’en reste là. Et attendre que je m’en aille est le meilleur moyen pour eux de se venger sur plus faible qu’eux… »

Soucieux de sa sécurité, j’attendais qu’elle me réponde et si par malheur sa réponse était négative, je vins à me mordre la lèvre. Demain matin il faudrait partir, mais peut-être pouvais-je me permettre de veiller sur elle le temps d’une nuit ? Pesant le pour et le contre, je vins à lui proposer alors cette alternative.

« Je peux éventuellement veiller sur vous cette nuit. Cependant, demain, je me dois de partir aux aurores. Cela vous conviendrait-il ? »

Attendant sa réponse, je vins à me positionner contre la porte d’entrée en attendant sa réponse. La demoiselle semblait tellement mal en point. N’importe qui pourrait rentrer dans sa chambre et en abuser. Hors de question que cela arrive. Ignorant que des gens nous observaient peut-être ou avaient la situation bien en main, je me concentrais sur elle. Affichant toujours une mine heureuse, je tentais de faire en sorte qu’elle n’ait pas de pensées négatives, et d’ailleurs, je lui suggérais de se reposer sérieusement.

« Il faut dormir et surtout, ne vous inquiétez pas, je ne laisserais personne venir troubler votre sommeil. Auriez vous besoin d'une berceuse ?»

Je me mis alors à rire légèrement, essayant de détendre l'atmosphère en posant une question réthorique.



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 728
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue57/75[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue1137/1250[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (1137/1250)
Berrys: 6.317.699.300 B
Jeu 29 Juil - 16:55

Loger au fond du Trou [5]


La fièvre avait repris, et son esprit embrumé était incapable de lire dans celui de Shiki. Elle savait que son système immunitaire était en train de combattre l’envahisseur, et qu’elle en ressortirait plus résistante… Cependant, cela n’en restait pas moins très désagréable d’être tombée malade en mission et de ne pouvoir rien y faire. Pourtant la gentillesse de ce jeune homme lui faisait penser qu’il avait une prime liée plus à ses idéaux qu’à sa personnalité vindicative, et qu’il avait beau être de l’ennemi, il aurait fait un parfait allié dans une autre vie… Ou un monde meilleur. Lidy n’était pas dans le Gouvernement Mondial parce qu’elle considérait qu’il était une institution bienveillante sur le monde. Elle se fichait de la bienveillance, tout comme elle se fichait d’un système parfait. Elle voulait juste éliminer les menaces qui pesaient sur ce monde, et sur ses enfants.

Ses enfants… Elle voulait les voir, elle voulait les retrouver dans ces moments d’incertitude où la fièvre la prenait jusqu’au plus profond d’elle-même. Ils étaient après tout l’incarnation même de son amour avec Heziel, aujourd’hui étrange sentiment perdu dans la mer de ses souvenirs. Elle l’avait aimé, il n’y avait aucun doute. Peut-être plus qu’elle n’aimait aujourd’hui Belladone, ou alors peut-être différemment. Pourtant, elle était sûre d’une chose : à l’heure actuel, ce n’était plus qu’un souvenir, un élément de son passé.

Mais le fruit de leur conception ? Il s’agissait de quelque chose de tout à fait différent. Elle ne pouvait cesser d’aimer ses enfants, même sans les avoir connu plus d’une minute. S’il fallait qu’elle les rencontre aujourd’hui et se sacrifie pour eux, elle le ferait. Elle prendrait toutes les balles, toutes les flèches, tous les coups du monde pour qu’ils soient en sécurité. Ils ne comprendraient sûrement pas. Elle n’était que la personne qui les avait abandonnés pour eux. Cependant, elle n’avait pas besoin de leur amour. Ce n’était pas un sentiment qui s’imposait à double sens. Peut-être qu’ils parviendraient à lui pardonner ce choix si difficile.

- Hyp…

Elle avait chuté dans le sommeil avant d’avoir pu répondre autre chose que « Je n’ai personne. » à Shiki. Il se serait donc mis contre la porte, gardant celle-ci. Et alors une heure, puis deux se seraient écoulées. La nuit avait imposé son calme, et les chambres parfois bruyantes de l’auberge s’étaient tues. On n’entendait plus que des couvercles de poubelles se soulever et se refermer, ainsi que les bruits des vagues agitées très éloignés d’ici, mais qui résonnaient dans des tunnels.

- Atten… tion…

Lidy s’était brusquement réveillée. Elle avait transpiré abondamment, mais avait les idées claires pendant quelques instants. Elle toussa tandis que Shiki pourrait comprendre de quoi elle parlait s’il activait son Haki de l’Observation : arriverait dans le champ de celui-ci un homme qui se dirigeait très clairement d’un pas vindicatif vers l’auberge, avec une intention hostile qui coulait comme sa colère. C’était le retour du « gars aux explosifs », Gérard, dont le pas lourd semblait animé par un violent besoin de se venger.

- Il a… des bombes…

Elle le savait. Elle le sentait. Pendant un court instant elle avait déployé son Haki Avancé, celui des Voix de Toute Chose, et cela lui avait permis de le comprendre. Le champ de son Haki était déjà supérieur à celui d’un standard, mais l’utilisateur de ce pouvoir lui consommait encore de l’énergie. Elle ferma le poing et recommença à tousser fortement. Shiki allait devoir s’en débarrasser, ou au moins l’empêcher de poser ses explosifs s’il ne voulait pas qu’ils finissent en confetti. Bien sûr, les autres agents auraient pu agir mais ils étaient placés en stand-by sur ordre de Belladone qui, de son côté, observait la scène.

« C’est une diversion. » pensaient à la fois la Olsen et la Grimm qui avaient compris que cet homme était là pour faire en sorte que Shiki s’éloigne de la bleue. Elle-même le désirait : elle avait quelques petites dizaines de minutes devant elle avant de ne plus avoir le contrôle de son esprit. Elle n’avait pas le temps de se concentrer sur autre chose que sa cible. Elle sentait d’autres voix se déplacer dans les environs, certaines revenant chez elles, et d’autres s’approchant de l’auberge. Sa cible avait mordu à l’hameçon. De meilleurs combattants se tenaient prêts à intercepter le Eiki s’il fallait le retenir quelques minutes, en formation autour de ce bon vieux Gérard.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 584
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue40/75[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue116/350[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (116/350)
Berrys: 37.650.000 B
Ven 30 Juil - 0:40
Observation




La demoiselle ne semblait vraiment pas dans le meilleur de sa forme, bien au contraire, son état semblait empirer. Cette dernière ne prit même pas le temps de me répondre qu’elle sombrait dans les limbes. Intrigué, je vins à venir à elle pour poser une main sur son front et comprendre qu’elle a une sacrée fièvre. Devant un tel constat, je me devais d’agir. Je la laissais donc et allais auprès du propriétaire des lieux pour demander de quoi m’aider. Un linge, de l’eau et du repos devrait faire en sorte qu’elle se sente mieux, non ? Retournant à son chevet, je vins donc à tremper le tissu dans l’eau et après l’avoir essoré, je la déposais sur son front. La suite fut de simplement veiller sur elle durant la nuit. Me mettant sur une chaise, je vins à finalement quelque peu piquer du nez, car rester immobile, ça fatigue !

La nuit se passait bien au début, une, puis deux heures et finalement, plus tard encore, la situation changea du tout au tout. En effet, elle revint à elle – me réveillant au passage – et me dit de faire attention. Devant un tel comportement, je vins à vite changer le tissu pour le re imbiber d’eau et lui en remettre un, lui quémandant de se calmer. Elle semblait … pas affolée, mais inquiète par quelque chose. Attention ? Attention à quoi au juste ? Tamponnant son front avec le tissu, j’essayais de garder le sourire pour la rassurer. J’accompagnais mes mouvements de petits mots, tel un « là, là… ça va aller ». Je ne la prenais pas pour une enfant, mais la traitais avec soin, ne cherchant qu’une chose : son bien.

Elle essayait de bafouiller quelques mots et visiblement, celle-ci se montrait être une utilisatrice du haki de l’observation. Me prévenait-elle d’une venue prochaine ? Des bombes ? Se pourrait-il que ? … Un profond soupire s’échappa de ma personne alors que je tentais de reprendre cet air rassurant. Mais vu l’air de la demoiselle, cette fois-ci, ce n’est pas l’homme seul qui serait là. Se pourrait-il qu’il ait prévue une vraie vendetta ? Je sortais de mes pensées quand celle-ci toussa fortement et je l’intimais de rester allongée. Elle ne devait en aucun cas se relever et agir. Elle devait se reposer ! Et moi, j’allais agir en attendant.

Sortant de là, je vins à prévenir le gérant de l’endroit et négocier qu’il fasse en sorte que rien ni personne n’entre dans la chambre de la malade. Il me fallait que ça soit assuré afin de ne pas me faire avoir dans un piège. Après tout, si ça se trouve, le but était de m’attirer et faire en sorte qu’elle soit impuissante pour s’en prendre à elle ? Usant de mon observation pour essayer de repérer la voix de l’homme de tout à l’heure, je commençais donc à me faufiler dans les rues et ruelles pour aller à sa rencontre.

Cependant, c’est tardivement que je sentis des voix se rapprocher. Un guet-apens ? Visiblement, oui… Alors je me décidais de m’arrêter pour ne pas me retrouver encerclé dans un coin qui serait à mon désavantage et qui mettrait des innocents en danger. Me laissant donc piéger, j’observais les gens qui approchaient, armés et visiblement déterminés. Restant calme, je vins à poser une main sur un manche d’une de mes armes et observais ces gens s’approcher.

« Vous êtes sûr de vouloir faire ça ? »

Concentré, je m’apprêtais à dégainer mon arme tandis que les gens étaient plus nombreux que moi. Dans cette ruelle, il me serait difficile d’user de lames d’airs ou autres, il me faudrait donc user de mon terrain et faire preuve de malice ! Analysant les lieux, je me dis que bondir sur les murs serait idéal pour surprendre, mais … combien de fois cela marcherait ? C’est à voir. En face de moi se trouvait quelques armes à feu, des armes blanches et aussi un fouet. Hmm.. Il me fallait être prudent. Laissant donc certains approcher, notamment celui avec le fouet et certains avec une arme blanche. Schéma d’attaque classique, visiblement ceux avec une arme à feu allaient tenter de me plomber depuis l’arrière. M’occuper des artilleurs était ma priorité !

Attendant donc que mes adversaires soient assez proches, c’est avec habileté que je pris soudainement de l’élan pour sauter sur un mur et les surplomber. Usant de mon observation je vins alors à contrer les balles qui étaient dangereuses pour moi. Démontrant une habileté hors du commun les artilleurs vidèrent leurs chargeurs sur moi, ce qui fit qu’ils se retrouvèrent à sec soudainement, me laissant une marge de manœuvre exploitable ! C’est donc sans hésiter que j’allais à eux pour user de mon sabre et vaincre ceux-ci d’une charge furieuse et maîtrisée. Ceci fait, je me tournais alors vers les autres qui semblaient prêts à en découdre malgré la défaite de leurs collègues à l’instant. Motivés ? C’est louable, mais je n’avais pas de temps à perdre malheureusement. Et tandis que des cris – pour se motiver – se poussaient… Dix minutes plus tard, dans la ruelle ce furent leurs corps qui gisaient sur le sol, inertes, vaincu mais sans avoir été tués pour autant.

Je me devais de me remettre en route !



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 728
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue57/75[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue1137/1250[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (1137/1250)
Berrys: 6.317.699.300 B
Ven 30 Juil - 16:07

Loger au fond du Trou [6]


L’ombre s’était faufilée dans l’auberge, s’approchant de la chambre de la jeune femme. Le gérant l’avait laissé passer, lui un habitué des lieux. Il ne semblait pas inquiet, même s’il veillait sur l’entrée de son bâtiment plutôt que la chambre de la jeune femme. Ce n’était pas son rôle de jouer les nounous après tout. Les marches vers l’étage grinçaient, et quand il ouvrit la porte il se tourna vers le lit où dormait paisiblement la jeune femme en sueur. Il s’approcha, et sourit. Cela ne faisait pas une minute que Shiki M. Eiki était parti que déjà l’ennemi arrivait. L’âme en recherche de l’information promise dans la taverne s’était tellement rapproché qu’il constata quelque chose d’étrange : dormait-on les yeux ouverts ? Il recula d’un seul coup, et la jeune femme retira son drap pour tenter de se mettre debout :

- Le barman, commenta-t-elle. J’aurais dû m’en douter. Merci pour le repas, ajouta-t-elle en souriant.

Deux de ses hommes dans la taverne l’avaient après tout vu murmurer quelque chose à l’oreille de celui qui avait fait exploser le mur, plus tôt dans la journée. Ils avaient pensé qu’il s’agissait juste d’un fauteur de trouble, mais non, il s’agissait en réalité de bien plus. Lidy l’avait constaté à cet instant, en lisant dans sa mémoire : c’était leur cible. Elle avait tout ce qu’il fallait, mais le faire parler serait préférable. Un soupir las lui échappa tandis qu’elle se rasseyait sur le lit.

- Je n’ai pas la force, pesta-t-elle.

Le barman sortit de son expression terrorisée, et constatait avec une certaine joie qu’il allait pouvoir se servir de ce petit bout de femme finalement. Il s’élança alors en direction de Lidy, s’apprêtant à la capturer, quand un merle noir fondit dans la pièce en brisant la fenêtre. Le petit bruit de verre ne parviendrait pas à Shiki, couvert par le tir d’un des hommes.

La jeune femme vit alors une silhouette familière se déployer, et elle remit le drap sur elle-même sans se soucier de ce qui était en train de se passer dans sa chambre. Pendant quelques brefs instants de combat, l’homme du réseau de Konan tenta de se débattre. Il fut cependant rapidement contraint d’abandonner : une de ses épaules disloquées, et finalement un coup qui le plongea dans le sommeil.

- Merci, marmonna Lidy. Je vais rester ici, je dois finir quelque chose.
- Repose-toi, lâcha Belladone dont l’esprit était plus agité que d’habitude, inquiète de l’état de sa compagne qu’elle embrassa sur le front avant de partir, ouvrant les volets.

Shiki ne reviendrait alors que quelques minutes plus tard, tandis que Lidy était en train de se reposer. Les bris de fenêtre sur le sol lui indiqueraient qu’il s’était passé quelque chose, mais la Olsen était en train de dormir. Elle ne se réveillerait qu’une petite heure plus tard, et si le Eiki s’était rendormi, elle le laisserait se reposer. Elle était encore faible, mais au moins cette fois-ci elle ne toussait pas comme une…

- KEUF KEUF KEUF…

Elle ne put s’empêcher de tousser, ce qui réveillerait sûrement le révolutionnaire qui l’avait aidé jusqu’ici. Personne ne l’avait encore reconnu ? Devait-elle le signaler ? Elle le ferait en partant de l’île, cela lui laisserait le temps de partir s’il le voulait. Avait-elle le droit de penser comme cela ? Non, mais il l’avait aidé dans cette passe très difficile alors elle payait sa dette sans qu’il ne le sache. Si elle avait voulu convoquer un Vice-Amiral, elle l’aurait fait. Ce n’était pas un cas de force majeur cependant.

- Désolée, dirait-elle. Que s’est-il passé ?

Il pourrait lui demander la même chose, vu les bris de verre, cependant elle était encore un en train de douiller alors...

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 584
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue40/75[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue116/350[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (116/350)
Berrys: 37.650.000 B
Sam 31 Juil - 13:02
Observation




La situation était vraiment épineuse. Avec une personne en convalescence il était difficile d’assurer une protection optimale. Heureusement que le barman assurerait la garde, ou du moins le pensais-je. Loin de me douter que j’étais le dindon de la farce de cette histoire, je me concentrais sur la voix connue de l’homme aux bombes et allais donc à lui après m’être occupé de quelques imprévus. Courant au travers des rues et ruelles, finalement, je trouvais le gredin qui semblait piéger une zone entière. Et vu ce qu’il y a de déployé, ce n’est pas un petit pétard cette fois-ci. Il mettait la vitesse supérieur ce coup-ci. Rien à voir avec quand on était dans le bar. Devant la jouer fine, le coup de l’abandon ne marcherait pas… Alors je me devais de faire vite. L’homme fanfaronnait de nouveau et appuyait sa dominance dans la situation actuelle. Plus éloigné que tout à l’heure, la situation est périlleuse Mais j’ai beau analyser, je ne vois pas d’ouverture, alors je me dois d’aller à la blessure voir… Plus. Me mordant la lèvre, je le laisse continuer de blablater, se montrer supérieur, se vanter de son « génie », de comment il a pu passer de looser à winner. Le laissant aller jusqu’à l’hystérie, c’est là que je frapperais, dégainant ma lame et envoyer un coup d’estoc vers son bras. Une lame d’air irait donc transpercer son membre et lui faisant lâcher tout détonateur de ses bombes. Me précipitant à lui, je le priverais de son objet de mort pour alors le broyer sur place.

L’homme blessé était donc plus que bon à appréhender, mais … par qui ? Au bout d’un moment, voilà que des passants vinrent à nous pour chercher à comprendre et je vins à montrer les objets dispatchés ici et là. Expliquant la situation, je vins à les laisser gérer alors qu’à ce moment j’entendrais un semblant de glace brisée. Se pourrait-il que ? Le pire est à craindre et c’est donc à pas bien décidé que je retournais à l’auberge pour retourner au chevet de la potentiel cible d’une quelconque vendetta.
Quel con ! Et si l’homme aux bombes était une diversion ? C’est si prévisible et petit ! Je m’en voulais d’être tombé dans le panneau, mais tandis que je pénétrais la bâtisse et arrivais en haut… Je poussais brusquement la porte pour alors voir une pièce presque rangée à 100%. Peut-être un truc tombé ici et là, mais si celle-ci s’est relevée pour boire un coup ou autre, sans doute a-t-elle trébuchée ? En tout cas, je ne voyais pas traces de lutte comme un réel affrontement et n’imaginais pas la réalité. La vitre brisée confirma par contre mes soupçons, c’est bien ça que j’ai entendu. Par contre… Si vitre brisée il y a, ou est le responsable de cette casse ? Un caillou ou autre ? Se pourrait-il que la demoiselle ait rejeté l’objet dehors ? Si oui, je me tournais vers elle pour la voir dormir à point fermé. Le timing était étrange, mais … vu son état, peut-être est-ce possible ? Haussant les épaules, je retournais veiller auprès d’elle comme un ange gardien jusqu’à ce que sa toux me réveil.

C’est alors que je note qu’elle semble moins dans le mal que tout à l’heure. Ses phrases étaient plus sûres. Ainsi, retirant ma capuche, je me dévoilais totalement à elle pour alors sourire et la rassurer. Lui expliquant la situation désormais résolue, j’omettais bien sûr le fait que l’homme allait avoir une blessure qui le marquerait sans doute à vie. On parle d’un mal pour un bien n’est-ce pas ? Quoi qu’il en soit, je viendrais alors regarder vers le parquet où trônait encore les éclats de verre.

« Un projectile a dû être lancé, mais … Il semblerait que vous où le barman l’ait rejeté dehors. »

Tient où est le barman d’ailleurs ? Sans doute a-t-il pris une pause. Une chose que je lui ferais remonter. Quelle idée de prendre une pause alors qu’on demande de protéger autrui ? Est-ce car je n’ai pas aligné des sous qu’il n’a pas tenu parole ? Cachant ma révolte sur le sujet, je viendrais de nouveau humidifier le front de la demoiselle, lui intimant de se reposer. Cependant, je lui offrais aussi une autre alternative pour faire un peu « durer » le moment.

« Reposez-vous. Ou alors discutions si vous le voulez bien, mais ne vous forcez pas… Je m’en irais à l’aube après m’être assuré de votre situation. Entendu ? »

Si elle désirait parler, je lui tiendrais alors compagnie et étais prêt à répondre à diverses questions. Et d’ailleurs, en y repensant, une question me sauta aux yeux. Une manière de poser un nom sur ce visage, car mine de rien, je n’allais pas parler d’elle comme étant « une femme dans mes souvenirs », si ?

« Comment vous nommez vous au fait ? »

Avec tout ça, nous n’avons même pas fait les présentations.



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 728
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue57/75[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue1137/1250[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (1137/1250)
Berrys: 6.317.699.300 B
Dim 1 Aoû - 23:53

Loger au fond du Trou [7]


- Je ne suis pas très sûre, fit la Olsen en ne voulant pas particulièrement continuer à mentir. J’étais endormie.

Elle se frotta les yeux, rappelant ainsi son état de sommeil. Après tout, elle n’avait pas la possibilité de rester éveillée longtemps, à cause de son état. Etait-elle devenue folle ? Un choix pareil, avec un hors-la-loi… C’était quelque chose qu’elle ne concevait pas jusqu’à présent. Elle n’avait jamais pensé qu’elle pourrait partager une conversation avec une personne autre que Ishtar, dans ce cadre-là. La De Lerhane lui manquait en quelque sorte : son amie lui manquait. Cette pensée la troubla, tandis qu’elle s’était mise en position pour discuter. Le sommeil ne viendrait plus, et elle devait attendre l’aube pour quitter l’île dans l’un des navires qui se trouvaient là. Belladone avait accompli sa mission pour elle… Ah.

- C’est entendu. Nous pouvons discuter un peu, je pense que je ne me rendormirai pas toute de suite, sourirait-elle à moitié.

Elle ne lisait pas dans ses souvenirs, à vrai dire pour une fois c’était quelque chose qu’elle ne ferait pas. La dette envers ce garçon était de cet ordre-là. Lidy se serait-elle acheté un sens de l’honneur ? Non, elle n’était pas à cela près. Cependant, il y avait en elle quelque chose qui lui intimait de garder une distance avec le révolutionnaire. Il était foncièrement bon, une bonté qu’elle n’avait pas vu depuis… Depuis Erwin Dog, depuis le jour où elle l’avait rencontré. Peut-être qu’il partageait aussi la même naïveté que Sakuga Keigo. Quant au tempérament… Un Taito Nowaki à n’en pas douter. Cette combinaison donnait quelque chose que la Olsen jugeait de dangereux, mais pas suffisamment pour l’instant. Il avait encore le temps de grandir.

Comme elle-même, après tout.

- Je m’appelle Lidy, dirait-elle, sans mentir sur son prénom. Et vous ?

Lidy. Lidy Olsen. Son prénom était réel, son nom de famille ne l’était pas. Elle en avait souvent changé au fil du temps, parfois même les deux en même temps. Elle se souvenait que son frère l’avait nommée « Lidy » la première fois après la mort de ses parents, et qu’il s’agissait de son premier souvenir de ce prénom. Elle ne savait pas en revanche s’il s’agissait de son prénom de naissance, elle devrait revenir dans les souvenirs de son frère pour cela et… C’était encore trop douloureux.

Soudain, elle se souvint. C’était étrange à quel point le cerveau était un organe capricieux, et à quel point la fièvre l’avait empêché de se rappeler jusqu’à présent. Il était présent à ce moment-là, il était présent lorsqu’elle avait tué son frère. Non, pas dans la même pièce : sur la même île. Ils s’étaient déjà rencontrés. Comment avait-elle pu passer à côté ? La Olsen écarquilla les yeux, surprise de ce souvenir. Ils avaient déjà « collaboré ».

« Quelle mémoire capricieuse. » se dit-elle en mettant une main sur la tête.

- Que faisiez-vous sur l’île d’ailleurs ?

Elle tenterait de l’empêcher de faire le lien. A l’époque, elle ne s’était pas présentée. Elle l’avait fait aujourd’hui, sous une autre forme, avec un autre visage. Il fallait avouer que les talents de Mathilda Warren étaient vraiment impressionnants.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 584
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue40/75[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue116/350[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (116/350)
Berrys: 37.650.000 B
Mar 3 Aoû - 1:36
Observation




Après l’effort, le réconfort comme on dit. Si j’avais pu clairement m’en aller comme si de rien était, je ne me sentais pas de partir comme un voleur. La demoiselle semblait clairement un peu mieux sans pour autant être sur pied. Alors pourquoi ne pas discuter un peu ? Lui laissant le choix, quand elle accepta, elle eu droit à un sourire sincère qui montrait mon engouement. Affirmant que je voulais bien discuter avec elle, je laissais celle-ci ouvrir le bal. Les dames d’abord après tout ! Elle se présenta donc comme se nommant Lidy. Et le nom me dit quelque chose… Ravalant ma salive, quand elle me rendit la question, je vins à me demander quoi faire. Devais-je dire la vérité ? Mentir ? Après quelques secondes d’absence, je pris la parole, me disant que celle-ci avait jouée carte sur table, alors … Pourquoi pas moi ?

« … Shiki. »

Ni elle ni moi ne disions nos noms de famille sans doute pour brouiller les pistes ? Quoi qu’il en soit, j’avais décidé de dire mon nom, car ... je ne sais pas vraiment pourquoi je l’ai fait, mais c’est fait désormais ! Laissant un blanc planner, c’est elle qui brisa le silence en me demandant le pourquoi du comment de ma présence ici. Un fin sourire se dessine sur mes lèvres, tandis que je me demande exactement la même question pour elle. Mais ayant demandé avant, je ne me fis pas prier pour répondre instinctivement.

« Une escale… Je repars chez moi disons, mais il me fallait faire le plein de vivres. La suite n’est qu’un imprévu… Que je ne regrette nullement. »

Par contre, elle, elle avait des choses à dire. Des détails qui m’intriguaient et me faisait me demander si elle tomberait le masque ou non ?

« Et vous ? … Quelle était … l’utilité de dire avoir des informations sur un sujet qui … … De vous à moi… Vous n’avez aucune de ces informations non ? S’était juste pour attirer des personnes peu recommandables hm ? »

Si la question était sérieuse, finalement, je vins à agiter une main, l’intimant de ne point répondre. Au final, chacun à son avis et c’est bien mieux ainsi. Je viendrais alors montrer que parfois la vérité n’est pas toujours bonne à dire.

« Il vaudrait mieux en rester là je pense… »

Attendant son verdict, je regardais alors dans le blanc de ses yeux comme pour la sonder, en vain. Son esprit était un livre bien trop garni pour pouvoir y lire tranquillement. Fascination et terreur se mêlait à de la curiosité bien étrange.



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 728
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue57/75[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue1137/1250[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (1137/1250)
Berrys: 6.317.699.300 B
Jeu 5 Aoû - 21:00

Loger au fond du Trou [8]


Après avoir pu identifier à nouveau le Eiki, la jeune femme s’était tout simplement contenté de garder sa mémoire en marche. Elle se souvenait de ce qu’il s’était déroulé le jour de la mort de son frère, et la peine qu’elle ressentait encore à l’idée d’avoir appuyé sur la détente. C’était cependant la seule manière, et le choc lui avait permis de recouvrer la mémoire sur la disparition de ses enfants, plus tard. Elle voulait les revoir, et cette pensée l’obsédait parfois. Qui donc était au courant de ces fameux triplés, sinon Hypnos ? Même Heziel n’avait jamais su pour sa progéniture. Un sourire apparut sur les lèvres de Lidy quand elle comprit qu’eux deux se trouvaient face au même dilemme. Révéler des informations, ou non… Et sans en révéler trop, il était difficile de maintenir une véritable conversation.

Finalement, quand il lui intima de ne pas répondre à la question qu’il venait de poser, elle sut que leur échange n’irait pas plus loin. Il pourrait donc partir avant l’arrivée des marines que Belladone Grimm avait sûrement appelés en renfort pour transporter le prisonnier. C’était dommage qu’ils se quittent sur cette note là, cependant la Olsen était trop fatiguée pour se battre, et trop malade. Au petit matin, cela irait mieux…

- Je vais dormir, maintenant. Merci pour m’avoir aidé, Shiki… Je te souhaite le meilleur, dit-elle en abandonnant l’idée de lire dans sa vie.

Elle posa sa tête sur l’oreiller et ferma les yeux. La nuit passerait finalement, et elle se réveillerait encore en toussant, la gorge encombrée. Si Shiki était bien parti, elle pourrait aller à la bassine d’eau et se rincer la gorge. Puis elle utiliserait l’eau pour se faire une toilette, et jetterait le contenu du baquet par la fenêtre, comme beaucoup d’autres ici. Ce n’était pas très hygiénique, cependant les règles étaient différentes à chaque endroit. Mettre en place le tout à l’égout était trop visible. Heureusement, l’odeur n’était pas si forte, et elle n’aurait pas de nouvelle quinte de toux. Se dirigeant en direction de la sortie de l’île, elle finirait par croiser les marines qui lui diraient qu’ils n’avaient vu aucun primé, ce qui la rassurerait. Ils n’étaient pas très fins, d’ailleurs…

- Ramenez-moi au train des mers, ordonna-t-elle en montant dans le navire.
- Oui, Madame ! Diraient-ils en cœur.

Elle était respectée ici, c’était déjà cela. Ça avait changé avec les mois qui passaient et l’absence de problèmes majeurs dans son agence. Elle avait bien sûr commencé par un nettoyage de tous les corrompus qu’elle avait pu dénicher, mais ça n’avait pas été quelque chose de facile, avec l’administratif à gérer et les recrues à repérer. Heureusement, les Cipher Pol étaient plein de ressources. La Olsen, encore malade, monta dans le navire et fut amenée avec les autres agents de la mission loin d’ici. Ils feraient le débriefing dans le train de mers et, une fois arrivée à Enies Lobby, elle serait amenée à se reposer une journée entière avant de revenir travailler. Enfin, elle reprendrait le contrôle… Enfin.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 584
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue40/75[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Left_bar_bleue116/350[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] Empty_bar_bleue  (116/350)
Berrys: 37.650.000 B
Jeu 5 Aoû - 23:09
Observation




En discutant avec cette Lidy, je me rendis compte que nous nous bridions l’un l’autre. Incapable de savoir le pourquoi du comment, finalement ce qui devait arriver arriva : l’avortement de la discussion. Quoi qu’il en soit, je me devais de respecter son choix, alors quand elle prétexta vouloir dormir, je lui donnais droit à un sourire sincère et la laissais faire. Pour ma part, je fis de même en restant sur cette chaise. Dormant très peu, mais dormant malgré tout, ce n’est qu’à l’aube, quand la lumière chatouilla mes paupières que je me réveillais sans faire le moindre bruit. Toujours silencieux, j’admirais la demoiselle dans le lit qui continuait de dormir. Affichant un sourire léger, je me retirais de là en silence tel un fantôme.

Qui qu’elle soit, quel que soit son rôle, nous étions destinés à nous retrouver un jour ou l’autre. J’avais ce sentiment au plus profond de moi. Partant discrètement en la laissant derrière elle, je retournais auprès des miens en temps et en heure. Le ravitaillement étant terminé, nous pouvions repartir dès que possible. Mettant les voiles, ce n’est que plus tard en mer que de rares navires marines tentèrent de nous intercepter.

« S’était … donc ça ? »

Suite à un brève bataille notre bateau gagna en distance jusqu’à mettre dans le vent nos assaillants. Soulagé au plus haut point, nous continuions le chemin jusqu’à retourner auprès des nôtres. Et ce n’est que plus tard qu’un de mes compagnons vint m’informer au sujet de cette Lidy. En effet, elle n’avait pas menti sur son nom et cette fameuse Lidy Olsen semblait être très renommée. Quelque peu étonné, finalement, je pu une fois de plus me rendre compte que nos « ennemis » ne sont pas tous mauvais. A moins que je n’aie eu que de la chance ?

Quoi qu’il en soit, sans doute aurions nous des réponses lors de possibles retrouvailles. Rien n’est moins sûr !



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] - Loger au fond du Trou [Pv : Shiki] B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: