-21%
Le deal à ne pas rater :
Grosse promo sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – ...
950 € 1199 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori)
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2677

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue0/0[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue0/0[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 2 Fév - 15:06



[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) 002_411

[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Rzovol10
Aloène MacTerlly "la Relève de Kanaë"
Primée à 69.625.000B

Les pas lourds résonnaient dans les couloirs du vaisseau de guerre. Tandis que s’afférait l’équipage du Daring III, splendide et remarquable navire du Cipher Pol 0, Aigis du Gouvernement Mondial et chiens fidèles des Dragons Célestes, la pénombre dansait au milieu du couloir des geôles. Ils avaient été mis aux fers, autant le trio de révolutionnaire qu’Etowaru Ryori. Ce dernier était destiné à devenir esclave s’il parvenait à se montrer docile avant la fin du voyage au lieu d’être dans la constante provocation, tandis que les trois autres subissaient de réguliers interrogatoires pour glaner le maximum d’information. Ostubo, au surnom de Chandelier d’Ombres et à l’origine de la capture du cuisinier, avait dénié faire appel un agent du Cipher Pol 8 non loin de là pour qu’il se charge de la torture de la primée à 69.625.000B sous le regard de ses deux hommes. La silhouette de l’agent, pour la seconde fois depuis son arrivé, quitta la cellule qui jouxtait celle d’Etowaru et il retraversa les ténèbres du couloir étant parvenu tant bien que mal à faire parler à deux reprises les deux gaillards qui ne supportaient pas voir leur chef de bande souffrir. L’agent du CP8 lança avec dédain un regard vers l’autre prisonnier du casino, brandissant quelques instants sa lanterne pour dissoudre les ténèbres.

Saucissonné par une chaîne, les mains toujours retenu par les mêmes menottes en granit marin que lui avait passé aux poignets Otsubo, Etowaru semblait presque être un amas de métal pendu au plafond par une chaîne. En effet, son propre poids devait désormais lui peser alors qu’il devait physiquement encaisser le métal qui rongeait ses chairs en supportant tout son poids à trois dizaines de centimètres au-dessus du plancher. Bâillonné originellement, ce dernier aurait pu profiter des mouvements de la coque, contre laquelle on entendait l’eau glisser et s’abattre sur le bois, ainsi que du balancier qu’il était de par la manière dont on l’avait attaché, il aurait certainement réussi à faire glisser suffisamment le bâillon fait à la va vite pour le pousser et l’enlever de sa bouche au prix de plusieurs heures de travail.

-Hey ho du bateau… Comment ça va ?

Aloène se remettait progressivement des tortures infligés quand sa voix finit par jaillir des ténèbres laissé par l’abandon de l’agent du Cipher Pol 8 qui recommencerait le lendemain jusqu’à ce qu’elle finisse par craquer. La MacTerlly avait beau avoir de la volonté, les méthodes de cet homme semblaient très efficaces et elle n’était pas certaine de pouvoir tenir encore plusieurs jours ainsi.

-Tu pense que nous avons déjà quitter North Blue ? interrogea-t-elle, ayant perdu la notion de déplacement à force d’être enfermé dans cette cale sombre comme prisonnière de guerre. … Tu viens d’où ?

Si Etowaru avait envie de parler, c’était bien le moment de discuter, répondre aux questions, parler de soit et s’enquérir de l’histoire de son interlocutrice, peut-être également de lui poser des questions. Enfermé dans les profondeurs du Daring III dont les cordages crissaient sous la tension impliquée par les palans, c’était bien la seule occupation à avoir.



[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) 002_312[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) 000126
King of Pond, Gran Promesa

La goélette à hunier portant le nom de Forward, que Cassidy avait bien entendu pu choisir de changer pour rebaptiser l’embarcation comme elle et les siens le souhaitait, avait pu voguer sur North Blue pendant une journée et demi avant d’arrivée en vue du cortège qui leur avait donné rendez-vous. L’appel avait répondu aux questions qu’elle pouvait se poser, permettant au passage de savoir qu’il s’agissait donc du mouvement révolutionnaire nommé Inquisition qui était derrière la femme masqué rencontré à la Forteresse de la Fortune bien que cette dernière avait décider de mener son action en solitaire pour faire ses preuves. En tout cas, la plus massive des deux embarcations, assurément un navire de guerre plaça son étrave en direction de la goélette pour venir à sa rencontre, bientôt imité par sa conserve qui ne tarda pas à quitter sa position de bâbord amure pour louvoyer afin de rejoindre en premier l’embarcation volé par Cassidy et les autres rebelles.

La Gran Promesa était un ancien navire marchand dont l’équipage s’était mutiné en raison du comportement oppressif et sévère du capitaine avant de rejoindre l’Inquisition, en raison de ses valeurs, plutôt que de verser dans la piraterie. Le King of Pond quant à lui était l’un des navires de guerre qu’avait fait construire Erwin Dog. Le choix d’une grenouille en figure de proue pouvait sembler ridicule ainsi que la façon dont le nom du navire y faisait référence, pourtant cela soulignait bien à quel point ce bateau pouvait devenir le maître de son environnement et devenait plus polyvalent qu’il n’y paraissait. Elle disposait d’une rangée de sabords bien visible au niveau le plus bas, afin de tirer au plus proche de la ligne de flottaison en combat rapproché, ainsi que d’une seconde batterie sur le pont principal. Pourtant, c’était les deux canons lourds situé de chaque côté de la figure de proue qui étaient terribles à la manière de ceux qui ornaient l’avant des cuirassés des vice-amiraux. Situé sur des socles rotatifs, ils pouvaient individuellement être pivoté et lever jusqu’au maximum à 35° afin d’ajuster au mieux un tir. Cependant, en raison du poids de tels canons, les manœuvres étaient fastidieuses et parfois trop lentes. Néanmoins, un marin avisé aurait vite fait de confirmer qu’il s’agissait bien là d’un bâtiment de guerre.

[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) 4v1i[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Upyw
Hert le Dynamiteur, Stan Kubrique
Primé à 115.000.000B, Stratège bien informé

Lorsque les deux navires révolutionnaires mirent en panne à côtés du Forward, la Monroe serait invitée à monter à bord du plus imposant des trois bâtiments. Cassidy pourrait tout à fait donner ses directives à son équipage, notamment au sujet de Nafir qui se murait dans le silence et refusait de plus en plus de se sustenter au fil des jours qui passaient et de son désespoir grandissant qui lui faisait considérer le suicide. Lorsqu’elle atteindrait le pont supérieur du King of Pond, la médecin pourrait y découvrir l’effervescence. Visiblement, ont chargés des barils, des pinceaux et d’autres outils étranges en direction de la Gran Promesa. Cela faisait partit du plan qui allait lui être expliqué par Stan Kubrique qui s’avança vers elle. Cet homme avait un savoir immense et était vu comme un sage au sein de l’Inquisition. Bien loin de participer aux combats ou même de s’intéresser à la chose militaire, on lui avait néanmoins demander ces dernières semaines de s’occuper d’Hert le Dynamiteur qui pouvaient se laisser dépasser par son comportement explosif. De plus, si c’est lui qui était en charge de l’opération sur le plan stratégique, c’est car Stan était très bien informé au sujet des routes et routines gouvernementales. Très bien informé ou ces connaissances venaient de lui-même ? Allez-savoir. En tout cas, il invita la logia du verre à le suivre et ils arriveraient devant une carte marine de la région sur laquelle était reporté le trajet qu’était sensé effectué le Daring III pour quitter North Blue en passant par Seppen Town. Ils n’avaient aucunes preuves quant à la prochaine destination de l’embarcation, mais selon ses connaissances et les données recueillis par Naya cela correspondait. Hert semblait être davantage occupé à préparer ses explosifs qu’à se renseigner sur les détails et potentiels imprévus du plan.

-Nous allons surprendre leur bâtiment de guerre grâce à un procédé tout droit venu de l’Archipel Shabaody. Celui-ci est composé d’arbres immenses, les Yarukiman Mangrove, dont la sève peut être transformé en un revêtement pour bateau permettant d’aller sous l’eau.

Pour quelqu’un qui ne savait rien de particulier sur Grandline, ce genre de chose pouvait paraître tout bonnement aberrante, mais en comparaisons de l’existence des fruits du démon ou d’une mer blanche peuplée d’angéliques personnages ailées, étaient-ce si incroyable ? En tout cas, Stan avait en réserve quelques tonneaux de revêtements qui attendaient de servir. C’était peut-être une opération un peu légère pour se servir d’un matériel si rare et utile, mais il valait mieux l’utiliser afin de pousser l’Inquisition à refaire potentiellement quelques stocks que de conserver de quoi revêtir un seul navire de taille assez moyenne.

-La Gran Promesa, que vous voyez-ici, sera le navire qui ira sous l’eau afin de surprendre l’ennemi tandis que le King of Pond, sur lequel nous nous trouverons, aura fait mine de poursuivre leur navire. Soit ils décident de venir au combat, soit d’essayer de fuir vers Seppen Town le plus rapidement possible. Dans tous les cas, étant donné qu’il s’agit vraisemblablement d’un navire de l’Aigis, il doit être approximativement de même tonnage et de même vitesse que le King of Pond. Nous servirons ainsi à détourner leur attention avant que le Gran Promesa ne jaillisse des eaux pour l’aborder. Si vous voulez participer au sauvetage de votre ami, il vous faudra donc monter sur notre conserve avec Hert. Etant donné que nous n’allons certainement pas participer à la bataille, vous pouvez nous laisser le soin de garder votre goélette et son équipage derrière sous notre étambot. Cela vous convient-il ?

-Peut-on vraiment leur faire confiance ?
questionna Hert.

[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Rzovol14
Naya Multarol

-Je m'en porte garante ! répondit la révolutionnaires aux couettes qui avaient effectué la traversé avec Cassidy et qui était à l'origine de la transmission de l'information sur la capture d'Aloène.

-Naya iras également avec vous sur le vaisseau ennemi pour foncer vers les geôles pendant que le reste de l'équipage confrontera les gouvernementaux. Cela ne veux pas pour autant dire que vous ne trouverez aucune résistance à l'intérieur. D'après mes calculs, nous pourront croiser leur route dans cinq heures.

Si cela convenait à Cassidy, elle pourrait être amener sur la Gran Promesa dont l'artisan commençait le revêtement. Si elle avait des questions, on y répondrait avant qu'elle ne rejoigne l'autre bâtiment.


Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori
Etowaru Ryori
Messages : 417
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue35/75[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue127/220[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (127/220)
Berrys: 17.840.000 B
Mar 2 Fév - 18:56
Prison break !



Pendu comme une proie d’une araignée, je jouais le pendule au plafond. Parfois, quand le navire tanguait, je frappais les côtés de la cellule ou les bords du navire. Tsss… Maltraitance, zéro respect pour la personne, on peut dire que l’humanité à disparue de nos jours. Je ne dis pas qu’un criminel se doit d’être traité avec soin, mais un minimum non ? Nous sommes et restons humain. Ok, des criminels comme ceux primés à plus d’un milliard, je comprends qu’on les traite avec méprise, mais autour de moi, je ne vois personne de ce bord. Grognant de temps à autre, bien que la fatigue fût encore présente – du fait que mes blessures ne sont pas toutes traitées – et que la douleur taraudait mon corps, je me réveillais de temps à autre. C’est un peu le seul moyen que j’avais trouvé pour tuer le temps… Après tout, si on dort, ça fera passer le temps plus vite non ? En voyant mes voisins de cellule, je me disais que discuter ne serait pas une mauvaise idée, mais voilà, avec un bâillon c’est difficile. Ils ne me rendent pas la chose facile ces marines… Et dire que la dernière fois j’étais simplement menotté, mais là, ils faisaient fort. Quel motif déjà ? J’allais être un es… escl… esclave ?!!! La bonne blague. Le premier plan qui me vient en tête si je ne m’échappe pas de là, c’est bel et bien d’endormir tout le monde en leur faisant à bouffer et me barrer de là où je serais emprisonné. Mais si je peux m’enfuir de ce putain de rafiot avant, je saisirais ma chance avant tout.

Me jouant parfois du mouvement de balancier, je travaillais durant un temps à retirer ou abaisser assez mon bâillon pour pouvoir parler. Ou essayer du moins. Sans doute que si j’y arrive, on reviendra me le remettre, mais qui ne tente rien n’a rien ! Ainsi, je laissais mes chaînes crisser un peu. Quoi que je fasse, je bougeais au même rythme que les mouvements du navire, alors un peu plus de bruit ou pas, ça n’affolera personne. J’entendis alors une voix et tournerais brièvement la tête vers ma voisine. Une rousse visiblement en piteux état, bienvenue au club me dis-je ! Elle s’adresse à moi là ? Si j’avais été dans une situation normale, j’aurais clairement demandé de la façon la plus polis et directe qui soit « tu es qui ? », mais … Non. Pour une fois, je vins à forcer sur ce qui m’empêche de parler pour enfin m’en débarrasser – le temps qu’on me le remette – et ainsi pouvoir répondre à l’inconnue.

« Disons … tsss… »

La douleur en moi est vive et continue. En réalité, ils ne me torturent pas sans doute car je n’en ai pas besoin… Sans soins, j’allais clairement passer un sale quart d’heure. Respirant un grand coup, je tentais d’effacer temporairement cette douleur qui me gardait éveillé en cet instant.

« Que faire le pendule dans un navire de ce genre… N’a jamais été un plan à la base… Et toi ? Ils t’ont fait quoi ? Ils t’ont fait du charme et tu es refusé ? »

De l’humour… Je tentais bien sûr de décompresser l’ambiance, mais on ne va pas se mentir, ni elle ni moi sommes dans une situation plaisante. Sans doute que parler reste la seule option que nous avons, le temps que quelque chose se passe. S’il se passera quelque chose… Je l’espérais en tout cas. Qui sait si papa ne va pas se déplacer pour me faire la morale tient. Une chose est sûre, l’avoir à bord serait idéal, car je pourrais m’en jouer !

« J’ai une tête à savoir où on est ? J’ai plus de chance de te dire comment faire un rôti d’Amiral que de répondre à ta question… Mais si vraiment je dois trouver une réponse, je dirais que … Je n’en sais rien. Tu as une idée du temps qu’on a passé ici ? Un jour ? Ou plus ? »

La notion de temps quand on est captif devient tellement relative. Des heures deviennent des jours, et parfois des secondes des mois. Pour ma part, je ne pouvais absolument pas dire quel jour nous sommes. J’ai l’impression de me réveiller de la veille, alors que si ça se trouve… Non. Autant demander à une mouette, mais pour le coup, j’en ai tout sauf l’envie ! Je prends donc mon mal en patience et peste un grand coup quand je cogne le bord du navire de plein fouet. Putain !!! Me tortillant comme un asticot avant de me calmer, je tends l’oreille puis me décide à me laisser aller. Racontant mon histoire plus que banale à la miss, je ne lui cachais rien, que ce soit mon nom, mon prénom, mes passions… Si, peut-être que je cachais certaines choses, comme mon envie de devenir un des principaux fournisseurs de bouffe de ces mers, peu importe que ce soit légal ou non. Mais en tout cas, une chose elle était claire comme de l’eau de source : en m’enfuyant un jour ou l’autre de cette situation de merde, je deviendrais officiellement un pirate. Je ferais ma brigade et voguerais sur les mers pour régaler les valeureux et empoisonner joyeusement les enfoirés comme ceux qui nous ont enfermés aujourd’hui. Aux yeux de celle-ci, elle pourrait voir donc un homme haut en couleur, plus que franc. Je n’aime pas ceux qui se la pètent, je suis assez sans gêne et parfois même un peu contradictoire, mais toujours avec une certaine morale. Une anarchie vivante qui est dirigée que par deux choses : ses passions et ses désirs. Un pirate libre par excellence quoi. Assez pour devenir un ennemi juré de la marine ? Peut-être pas…

« Et toi ? Ce sont tes potes avec toi ? Vous avez fait quoi pour finir là hm ? Ils vous ont coffrés car tu es rousse ? »

Là encore un peu d’humour, mais une chose était sûre, même si j’ai l’air crevé, il brûlait en moi une rage qui ne laissait qu’une chose se deviner : qu’on me libère d’ici et ce navire sombrera. Si l’occasion se présente, ce navire finira au fond des océans de ma main, je le jure !!! Ce ne sera que la justice que je préconise pour les ennuis encourus jusqu’à maintenant. Cela ne réglera rien ? Au contraire ? Pas grave, qu’il en soit ainsi. Ils paieront tous !!!



Codage par Libella sur Graphiorum

Etowaru Ryori
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 226
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue34/75[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue38/220[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (38/220)
Berrys: 483.780.400B
Mer 3 Fév - 22:11
Cassidy dirigeait son équipage avec appréhension. Elle avait très vite accepté la proposition de Naya pour sauver Ryo, mais à présent, elle se demandait si elle n'avait pas quittée la merde pour se jeter dans le vomi. Elle n'avait toujours pas décidée si elle devait donner un nouveau nom à son nouveau navire, mais elle avait décidé que ça pouvait attendre si ce serait le cas. C'était donc à bord de ce qui était encore le Forward qu'elle navigua pendant un jour et demi avant de rejoindre les révolutionnaires. Quand elle apprit qu'elle allait collaborer avec l'Inquisition, elle fut très surprise. Le seul révolutionnaire qu'elle avait croisée, à sa connaissance, était Shiki, lui-même membre de cette branche du mouvement révolutionnaire. C'était étrange que le hasard ait fait les choses de cette manière. Elle évita de parler de cet homme qui lui avait sauvé la vie plus de six mois auparavant, afin de ne pas avoir l'air de chercher à se donner des avantages. Connaître un seul gars dans une organisation et balancer son nom à tout va, ça fait pas forcément bon genre.

L'état de Nafir l'inquiétait un peu plus. Malgré tout le dédain que la médecin avait pour cette femme, elle n'aimait pas la voir se laisser mourir. Même si, entre le mari qu'elle avait trahi et l'amant qu'elle avait été forcée d'abandonner, sa réaction n'avait rien d'étonnant. Pourtant, Nafir était elle aussi une victime du casino et Cassidy commençait à ressentir de plus en plus de pitié pour elle, allant même jusqu'à se demander si elle ne pourrait pas secourir ce fameux marine si on lui en donnait l'occasion. Toutefois, Ryo et les révolutionnaires étaient plus importants et elle n'irait pas jusqu'à les mettre en danger pour faire ça. Enfin bon, autant attendre d'y être avant d'y réfléchir.


"Et ben putain, ça promet..."

Ce fut la réaction de Cassidy en voyant le bateau immense avec sa tête de grenouille en guise de figure de proue. Si l'objectif était de passer pour des rigolos afin d'être sous-estimé par l'ennemi, c'était une réussite. Même les deux canons situés de chaque côté de la figure de proue ne suffirent pas à changer son opinion. Oh, elle était certaine qu'il était efficace au combat. Mais imaginons un seul instant cette abomination au milieu d'une bataille navale... Non, sérieusement, c'était compliqué de prendre ce bateau au sérieux, aussi efficace soit-il... Et évidemment, c'était à bord de ce bateau-ci qu'on l'invita. Elle donna quelques indications à son équipage.

"Les enfants, je vous laisse le temps de m'organiser avec nos hôtes. Vous continuez le bon travail pendant mon absence, je reviens vous annoncer la suite... Et vous vous assurez que l'autre connasse se foute pas en l'air pendant que j'suis là-bas. On pousse pas les gens au suicide sur ce bateau..."

Elle monta ensuite avec Naya, qui les avait accompagné pendant le voyage et semblait bien sympathique, même si l'équipage avait surtout passé son temps à dormir et à comprendre le fonctionnement d'un bateau. Une fois sur le King of Pond, la jeune femme constata très vite que ça ne manquait pas d'activité. Par contre, elle vit beaucoup d'objets qu'elle n'associaient pas avec le monde naval, encore moins avec la révolution. S'ils s’affairaient avec tous ces trucs, ils devaient avoir un plan tout aussi bizarre que leur navire. Un homme assez âgé nommé Stan vint à sa rencontre et l'invita à le suivre. L'homme puait la sagesse et la connaissance, même si, a vue de nez, il n'avait pas l'air d'un combattant. Cela dit, elle n'avait pas non plus l'air du danger public qu'elle était devenue grâce à son fruit, donc elle décida de rester prudente à se sujet. Il la conduisit jusqu'à une carte avec plusieurs tracé indiquant le trajet de leurs ennemis, ce qui l'impressionna beaucoup. Ils devaient avoir des infiltrer sacrément efficaces pour avoir de telles informations. Juste à côté de la carte, un autre individu qui se préoccupait plus de ses armes que du monde qui l'entourait. De son expérience, ça devait être le gros bourrin du groupe. Stan lui annonça alors son plan : faire passer le bateau sous l'eau grâce à la sève d'un arbre venu d'un archipel de grand Line pour prendre l'ennemi par surprise. Un plan qui provoqua immédiatement une réaction chez Cassidy.

"Whoa, j'ignorais qu'on pouvait faire faire ça à un bateau... ou qu'un truc pareil existait."

L'Archipel Shabaody et ses arbres immenses nommés Yarukiman Mangrove... Un endroit de plus à ajouter à la liste des endroits qu'elle devait visiter. Une liste qui ne comptait pour l'instant qu'Alabasta, même si la jeune femme comptait bien l'agrandir au fil du temps et des rencontres.  Plus important, le dénommé Stan lui expliqua le plan. Un bon plan d'ailleurs, bien meilleur que ce que les Mickland avaient préparé au casino. Y avait pas à chier, ça faisait du bien d'être avec des gens qui savaient ce qu'ils faisaient. Par contre, elle voyait une faille.

"Ça me convient mais... c'est pas un peu... prévisible ?"

Elle réfléchit un court instant avant d'élaborer.

"Si le CP-0 est si dangereux que ça, ils vont pas sentir une arnaque venir en voyant un seul bateau les attaquer ? Je veux dire, ils sont dangereux et ils savent qu'on sait qu'ils sont dangereux. Du coup, ils s'attendent pas à des demi-mesures et vont sentir la merde arriver... Tout ça pour dire qu'on doit absolument partir du principe qu'ils seront prêts à nous recevoir quoi qu'il arrive. Ça suffira à les accoster très vite, mais pas à nous apporter la victoire, si vous voyez c'que j'veux dire..."

Au fond, c'était ça, l'information importante. Même avec cette méthode peu orthodoxe pour aborder les ennemis, elle était certaine que l'ennemi serait prêt à tout. Même si ça n'était pas le cas, c'était quand même mieux que de partir du principe que la surprise ferait forcément pencher la balance en leur faveur, ce qui pourrait leur revenir à la gueule. Elle espérait que personne n'allait se vexer de sa remarque.

Puis se fut le tour de l'autre bonhomme de faire une remarque et pour le coup, ce fut Cassidy qui se vexa. Avec tout ce qu'elle avait affrontée un jour et demi plus tôt, elle avait pris la confiance. Le fait que Naya la défende la rassura, mais elle se permit tout de même un petit commentaire.


"Confiance, en moi ou en mes capacités ?... Non, parce que, vos hommes sont entrés dans le casino avec un plan et se sont faits prendre. Moi, je suis rentré sans plan, avec ma trousse de soin et mes couteaux, dans le seul but de casser en deux le proprio. Quand j'suis ressorti, j'avais un bateau, un équipage et 357 millions de berry... Faites confiance à ça."

Non mais. Il avait bien dit : 'leur faire confiance', mais Cassidy l'avait pris personnellement. Puis à ce compte-là, autant faire ça eux-mêmes. Ça lui semblait bizarre d'attendre aussi longtemps avant de remettre en question l'intégrité de ses alliés... Enfin, alliés, le mot était un peu abusif. Disons qu'elle était l'ennemie de leurs ennemis... Ensuite, la jeune femme leur indiqua qu'elle n'avait aucune autre question et partit voir une dernière fois ses hommes avant de suivre Naya. Ses hommes furent horrifier en apprenant qu'elle n'allait pas être avec eux pendant cette opération délicate, mais ils furent rassurés en apprenant qu'ils n'auraient pas à se battre et que les révolutionnaires les protégeraient. Elle en profita pour demander des nouvelles de Nafir, sachant qu'il n'y aurait probablement rien de nouveau. Une fois tout cela fait, elle accompagna Naya sur le Gran Promesa, la remerciant au passage de sa confiance, car Cassidy n'était pas une ingrate.

"Merci d'avoir parlé en notre faveur. J'vais pas vous mentir, on en chie un peu pour prendre nos repères sur le bateau. Alors un peu de confiance alors qu'on s'connait pas forcément très bien, ça fait plaisir."
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2677

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue0/0[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue0/0[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 4 Fév - 1:25



[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Rzovol10
Aloène MacTerlly "la Relève de Kanaë"
Primée à 69.625.000B

-Je refuse de vendre les informations que je possède pour sauver ma vie, c’est tout. Ils essayent de me délier la langue comme ils peuvent, déclara la rousse en posant son regard sur son avant-bras plongé dans la pénombre, recouvrir de multiples lacérations cicatrisées à vif par la marque au fer rouge qui y avait été apposé. J’espère pouvoir tenir avant que mon cerveau ne cède à la souffrance et à la démence, avoua la Relève de Kanaë en posant sa main sur les menottes de chevilles qu’elle portait, l’intérieurs de ces derniers étant garnies de pointes qui demeuraient enfoncé dans sa chair depuis désormais une bonne journée.

À la réaction violente du roux, elle comprit d’une part qu’il n’était pas marin et qu’il ne semblait guère disposer à essayer de théoriser des informations pouvant les aider à concevoir au moins l’esquisse d’un plan de fuite.

-Je dirais entre une journée et deux jours et demi. En partant de Kasino en direction de Grandline, nous nous trouverions donc entre Cap Bettava et Reverse Moutain ou entre Reverse Mountain et l’une des premières îles des voies de navigation de la route de tous les périls… Enfin si ce navire avance à l’allure que j’imagine avec le bruit de l’eau contre la coque, conjecturait la demoiselle qui avait servi jadis en tant que matelot à bord du navire de guerre gouvernementale l’Opiniâtre sous le commandement du vice-amiral Borderline. En tout cas, tu as vraiment dû embêter la Cipher Pol pour qu’elle demande à ce que l’on t’attache ainsi, remarqua Aloène lorsque le roux fut à nouveau projeté contre la paroi. Je crains que tu ne finisse le voyage comme notre camarade si nous ne trouvons pas d’issue.

D’un geste de la tête, la rousse désigna la cellule qui se trouvait de l’autre côté de celle du Ryori. Le corps du lieutenant traître Dean Owens était accroché au bois, crucifié à même la coque au cœur même des ombres, son uniforme symboliquement dépouillé de ses galons et aux autres insignes de son grade.

-Si nous étions sur un navire de la Marine et non pas de ces fiches larbins des Dragons Célestes, ces foutus nobles de Marijoa qui ont tous les droits au point d’avoir l’autorisation d’appeler un amiral aux moindres soucis pour que ce dernier règle leurs problèmes, cela ne serait pas ainsi. Je me suis déjà imaginé de pauvres esclaves qui ciraient les chaussures de leurs maîtres autoproclamés et faire appel à un amiral pour se débarrasser de ceux qui l’avaient mal fait… se laissait-elle allé à la confidence. Ici, il n’y a aucune justice, aucune humanité, juste les souhaits d’une caste qui se croient dieux. On pourrait bien mourir, personne ne le saurait. Ces derniers nous feraient esclaves, même un amiral ou un roi du Gouvernement Mondial ne pourrait rien faire pour obtenir notre libération, ragea-t-elle dans son monologue avant de frapper du poing sur le sol, lâchant par la suite un grognement à cause de la douleur de ses blessures dû à la torture.

Elle écouta en suite l’histoire de ce fameux Etowaru Ryori dans le silence, essayant de calmer sa colère. Un homme libre souhaitant assouvir ses désirs, un pirate donc…

-Je n’aurais jamais pensé ça en te voyant au casino… Et bien, après m’être débarrasser du masque de renard, révélant ainsi comment elle avait déjà croisé le jeune homme[/b], moi et les deux autres, qui sommes membres de l’Inquisition, avons tenter d’atteindre le toit, mais l’agente du CP0 nous avez sentie venir et nous battit là-haut. Forcément, il fallait que l’on tombe sur le jour où elle venait faire l’inspection… Si je n’avais pas encore une fois foncé tête baissé pour récolter plus d’information que ce que les informateurs du mouvement nous avait donné, nous en serions peut-être pas là.[/b]

Elle s’en voulait. Très clairement Aloène se détestait d’avoir mener ses camarades là-dedans.

-En tout cas si tu as une idée pour sortir d’ici, il faudra prendre en compte que nous auront à régler le cas de cette femme qui est en mesure de nous vaincre tous en même temps, je le crains, d’autant plus vu notre état.



[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) 4v1i[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Upyw
Hert le Dynamiteur, Stan Kubrique
Primé à 115.000.000B, Stratège bien informé

Un sourire apparut aux coins des lèvres de Stan lorsque la Monroa fit part de ses remarques.

-Théoriquement, il n’y aurait rien d’étonnant à ce qu’un seul navire soit disponible environ et en mesure d’engager la course poursuite à ce moment-là, surtout qu’étant donné le tonnage et la lourdeur de ces navires massifs il pourrait au final avoir été lancé avant ses suiveurs pour gagner du terrain afin de pouvoir participer à la bataille lorsque ceux-ci arriveraient. De toute manière, un combat naval et dans toutes les perspectives un assemblage d’hypothèses, d’imprévus et d’improvisations. La moitié des équipages qui poursuive les gouvernementaux pourraient tout aussi bien être à moitié rempli, avec des équipages réduits voir pour la moitié malade et se faire passer pour menace plus grande qu’ils étaient. Cependant vous avez raison, ce navire étant avant tout un convoi il doit être paré à la perspective de certaines manœuvres surprises, bien que cela sera surement fort surprenant pour eux que nous ayons pu ramener un revêtement jusque sur les Blues, la chose étant difficile à appliquer, tout autant qu’il est complexe de disposer des artisans en mesure de le faire. Ainsi, nous avons réussis à mobiliser un lougre et un sloop qui reviendront du sud, donnant l’impression aux ennemis de se trouver au centre d’un triangle. Bien que la perspective de ces navires loin d’être guerroyant ne fera pas grand cas de panique, tant qu’ils resteront suffisamment à l’horizon pour demeurer des tâches blanches ils demeureront des potentiels menaces. La coordination que cela demandera de réussir à placer le King of Pond suffisamment proche dans le sillage de notre cible tout en faisant apparaître les deux autres voiles de chaque côté à la poupe pour lancer l’assaut du Gran Promesa sera à ma responsabilité. Nous ne pouvons de toute manière pas obtenir l’appui d’autres navires de combat dans les délais avec la distance à franchir pour eux avant que notre proie ne se soit suffisamment rapproché de Seppen Town pour que l’aide du vice-amiral Piso ne puisse venir nous poursuivre après notre opération et ruines nos chances de retourner jusqu’aux territoires de l’Inquisition.

La vie de marin était des plus complexes. Cette succession d’imprévu et d’improvisation, les dangers à considérés, faire au mieux avec les moyens à dispositions pour tenter d’orchestrer des plans cohérent en considérant qu’il y aurait toujours des failles vu les limites des préparatifs possibles et des réserves de chaque navire, c’était un monticule de chose à gérer, surtout dans le cas de navires de guerre et de conflit qui s’étendaient à l’échelles d’océans. Il n’en avait cependant pas terminé avec les dernières précisions.

-De toute manière, nous chercherons avant tout à gagner du temps. Dès que vous aurez ramenez les prisonniers sur la Gran Promesa, elle se repliera pendant que le King of Pond, qui se sera rapproché grâce au choc entre les deux navires, couvrira de ses tirs la fuite.

La réplique argumenté de la doctoresse, le dynamiteur n’eut qu’une chose à répondre.

-C’est bien louche justement. M’est avis que on va laisser fuir pour que vous veniez nous espionner et nous trahir. Peut-être est-ce même vous qui avez vendu Aloène à vos alliés.

Une réflexion paranoïaque ? Pourtant avec les trahisons enchainées de Nafir et Dean, avec même une fausse trahison de Nafir contre Dean, est-ce que l’on pouvait reprocher de considérer ce genre de choses comme étant impossibles ? Les Cipher Pol était des agences gouvernementales, des agences originellement de renseignements et qui avaient leurs méthodes, leurs infiltrés et informateurs variés. Le démantèlement du CP9 ne prouvait même pas que ledit CP9, révélé à diverses personnes par une sombre affaire lié à la Triade, n’existe plus, ce démantèlement pouvant être une façade pour la reconstruction dans les coulisses de l’organisme de l’ombre, de l’assassinat et de la frappe chirurgicale.

-Il suffit Hert. Ils ne nous quitteront plus d’ici à ce que la bataille s’engage et n’auront pas l’occasion d’appeler un quelconque informateur, alors même si c’était le cas, nous n’aurions seulement à craindre qu’un revirement au moment de libérer les prisonniers et je compte sur ceux qui l’accompagneront pour réagir comme il faudra.

Stan aurait préféré éviter d’évoquer à vois haute ce plan de prévention. Il faisait bel et bien confiance à la Monroe, néanmoins il ne fallait jamais être trop prudent, la confiance étant parfois qu’une chimère de l’esprit. Cassidy pu retourner voir les siens, apprenant que l’état de Nafir ne s’améliorait guère, avant de rejoindre la Gran Promesa avec Naya qui lui répondit chaleureusement.

-Si madame Aloène vous a fait confiance pour la Forteresse de la Fortune, comme son appel me l’avait signalé, je n’ai pas de raison de ne pas le faire. C’est la boss après tout, alors ce serait pour moi trahison que de remettre en doute sa vision des choses.

Si un mot qualifiait Naya, c’était bien loyal. Kunoichi connaissant Aloène de longue date elle était presque devenue l’ombre de cette dernière, l’assurance, la personne de confiance qui pouvait agir dans les pires difficultés pour essayer de rectifier les situations catastrophiques ou tout simplement prendre l’ennemi à revers subitement.



[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) 2511
The Daring III

[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Cdp_2210
Namikawa Otsubo "le Chandelier d'Ombres"
Agente du Cipher Pol 0

-Voiles à l’horizon ! hurla la vigie.

D’un mouvement, Otsubo, fit volte-face, posa un pied sur le bastingage et riva sa longue-vue en direction du King of Pound qui apparaissait progressivement derrière eux. Grinçant des dents, elle leva la lunette en direction du pavillon. L’Inquisition. Ils avaient été informés de la capture de l’une des leurs. Prenaient-ils la peine de sauver tous les leurs ou cette miss qu’on prétendait successeuse de Kanaë possédaient des informations qu’elle ne devait pas découvrir. En tout cas, un navire de guerre c’était gérable. Inutile d’aller au combat étant donner que cela serait une perte de temps et d’efforts, cependant il fallait considérer maintenant que la menace pouvait venir de partout.

-Inspectez les alentours ! hurla-t-elle à la vigie. Si jamais d’autres apparaissent signalement immédiat ! Les autres ! Hors de question de virer lof pour lof pour aller à leur rencontre, on fonce tout droit. Branle-bas de combat pour l’équipe du prochain quart ! Préparez les canons ! Vérifiez que le pont a bien été briqué. Sortez le sable et préparez vous à le répandre sur le pont.

-Hardi les gars !
hurlèrent la troupe gouvernementale.

Tandis que le vaisseau se préparait et que le King of Pound se rapprochait lentement le temps des manœuvres. C’est alors qu’une voix s’éleva à nouveau depuis la hune.

-Une voile à tribord et une voile à bâbord au niveau de l’horizon de chaque côté de la proue capitaine !

L’agente du Cipher Pol 0 siffla. Ils avaient réussi à mobiliser deux vaisseaux au milieu des eaux de Piso ? Voilà le piège qu’elle attendait.

-Préparer vous à louvoyer ! Nous remontons bâbord amure…

Elle n’eut pas le temps de terminer son ordre que ses yeux semblèrent sortis de leurs orbites tandis que des bulles semblèrent exploser à tribord près de la coque.

-ACCROCHE TOI ! hurla Naya en s’agrippant le plus fort possible au bastingage tandis que Hert faisait de même à cheval sur le beaupré.

A deux cents mètres de profondeurs, la Gran Promesa entamait sa remonté à toute allure, fonçant pratiquement à la verticale en direction de la surface. Une manœuvre surprenante s’il en était. En effet, la manière d’aborder le Daring avait été prévu pour empêcher l’embarcation révolutionnaire de se faire pulvériser le temps de la surprise passer. Sortant hors des eaux à la verticale, la Gran Promesa, tomba rapidement, semblant chuter comme une lame sur le vaisseau de guerre. La quille de la Gran Promesa percuta le bastingage du Daring, secouant terriblement le vaisseau prit de cours même pour Otsubo qui avait sentit au dernier moment les voix apparaître sous son vaisseau. Seuls deux canons étaient en mesure de tirer sur cet assaillant qui avait déchiré moultes cordes et détruits myriades de palans dans l’opération. Cependant, l’abordage était inévitable. Toujours entouré de son revêtement et penché en diagonal, la poupe toujours enfoncé en partie dans les eaux et la proue juché sur la cible, l’embarcation de l’Inquisition avait touché au but. Pour s’élancer au combat, les révolutionnaires n’avaient qu’à grimper la pente et se jeter depuis le gaillard d’avant sur le pont supérieur adverse en bénéficiant d’avoir l’ascendant de la hauteur.

Hert, premier à s’élancer au combat, engagea immédiatement son duel contre Otsubo. Si sur le papier les talents du dynamiteur surpassaient ceux de son antagoniste, son arsenal d’attaques étaient majoritairement à distance et impliquaient des explosifs. Etant donné qu’il fallait gardé la proie à flot le temps de libérer les prisonniers et qu’il lui était difficile de demeurait distant, le Chandelier d’Ombres saurait rebondir et offrir de la résistance, donnant le change. Naya, s’étant élancé avant que Cassidy puisse le faire, guiderait sa nouvelle camarade jusqu’au gaillard avant pour sauter et se diriger vers l’escalier descendant vers les entrailles du navire pendant que les coups de feu et les bruits de sabres qui s’entrechoquaient emplissaient l’air. Bientôt, le bruit de la poudre s’ajouta, le King of Pound ajustant son premier tir pour évaluer la distance qui lui restait encore à parcourir avant d’être en mesure d’assaillir de fonte sa cible lorsque la retraite serait lancée, bien qu’il était difficile de prime abord d’imaginer comment la Gran Promesa pouvait se retirer depuis cette posture uniquement possible grâce à leur angle de remonté et le revêtement qui tenait tant bien que mal le coup pour l’instant. Les premiers corps chutaient des haubans et de la mâture, deux cadavres sans vies de chacun des deux camps qui venaient s'écraser sur les planches dans l'anarchie de cette abordage peu protocolaire. S’enfonçant dans les méandres de l’entrepont, quatre soldats jaillirent en direction de Naya qui était certainement suivit de Cassidy selon la révolutionnaire. La première s’occupa de deux d’entre eux considérant que la seconde devrait s’occuper des autres.

Du côté des prisonniers qui auraient eu le temps de clore la discussion entamée par les réponses d’Etowaru aux paroles de l’ex renarde masquée, il était certain que le choc des coques avait renverser tout le monde et que le vacarme qui commençait à s’élever indiquait que quelque chose se passait. L’espoir pourrait naître au milieu des ténèbres, mais était-il vraiment permis. Les pas lourds de l’agent du Cipher Pol 8 se firent à nouveau entendre. Il allait se préparer à tuer les captifs avant que ces derniers ne puissent être libérés par qui que ce soit. Tant pis pour les informations.


Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori
Etowaru Ryori
Messages : 417
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue35/75[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue127/220[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (127/220)
Berrys: 17.840.000 B
Ven 5 Fév - 23:15
Prison break !



La croisière continuait tranquillement jusqu’à un certain moment. Tapant tranquillement la discussion avec ma voisine celle-ci me disait que visiblement elle savait des choses. Mais qu’elle se refusait à dire quoi que ce soit. Noble réaction, mais au fond vu son état… Elle espérait tenir longtemps ? Hmmmm... C’est ni plus ni moins une guerre psychologique qu’il fallait qu’elle gagne et pour cela, il n’y avait pas quarante solutions. Ignorer la douleur. Je dis ça, bien entendu, c’est plus facile à dire qu’à faire ! Pour ma part, je souffrais en silence car je n’avais pas d’hémorragie interne ou ce genre de connerie. Qui sait ce qu’elle, elle subit en ce moment même. Intrigué, je vins à arquer un sourcil tandis que je continuais à faire le pendule humain. Hm ? Oula, elle commence à parler de trop celle-là. Comme si savoir où nous étions allait nous aider. Soupirant grandement, je vins à l’écouter et ne pas l’interrompre, même si on pouvait imaginer de la fumée sortir de ma tête tant ses explications me barbaient. En revanche quand elle me demanda le pourquoi du comment de ma présence, je vins à hausser les épaules.

« Hmmm… Disons que nos points de vue ont divergé, pour vraiment vraiment vraiiiiiiiiiiiiiiiment résumer ma situation. »

Regardant l’autre homme qui avait eu un sort plus chiant à observer, je vins à ravaler ma salive. Hors de question qu’on me pende de la sorte et qu’on me bride aussi, je ne suis pas une volaille qu’on fume ! Je vins à grimacer quelque peu.

« Ouai non, je ne l’ai pas poussé jusque-là… Et je doute qu’ils en arrivent là. »

Optimiste ? Totalement. Pour l’heure, le fait de jouer le pendule me suffisait comme punition et il faut se le dire : je n’ai pas de solution pour me sortir de là. Enroulé de la sorte, même en me décrochant de là, je resterais comme une larve enroulée dans des chaînes. Il me fallait me retirer ces menottes pour que mes soucis s’envolent.

« Oh, outre notre divergence d’opinion, disons que je doute qu’ils apprécient mes formes de Pangolin. »

Bien que je disse ça pour me vanter sans trop le faire, je les regardais alors qu’elle continuait de blablater. Oh ? Elle n’aime pas les figures d’autorités qui se prennent pour dieux ? Bienvenue au club ! Même si je ne suis pas du genre à pester contre eux ouvertement, je peux le dire puisque c’est entre nous.

« Qu’ils aillent se faire foutre eux… On ne nous privera de rien, car on est humains. Basta. »

Pensée qui mériterait la potence ou la fusillade immédiatement, je vins à grogner quand les balancements reprirent. Et merde… C’est quoi ces manœuvres navales, ils ne peuvent pas naviguer en douceur. Soupirant longuement, je restais à l’écoute de ma camarade qui semblait vraiment vouloir trouver un plan de sortie. Se présentant un peu mieux, je soulevais un sourcil alors qu’elle parlait de son organisation plutôt connue de part son leader. Hm ? Aussitôt, je semblais me détendre immédiatement prenant cela peut être un peu trop à la légère.

« Oh tu sais, on ne me croit pas capable de faire bien des choses… Et pourtant, je pourrais te surprendre. Mais !!! Pour en revenir à tes dires, tu fais partit de l’Inquisition ? Alors détends toi, et profite de la croisière… Ils tiennent à leurs membres non ? Ils ne vont pas venir aider ? Votre boss là, hmm… Doug Armin, il ne peut pas être à plein d’endroits à la fois ? Si oui, alors ça sera vite réglé…
Quant à celle qui nous a mis K.O… Ne me tente pas ! Avec vous, je la prends quand vous voulez ! Je te pari tout ce que tu veux ! »


Pourtant, pour en revenir à ce qu’elle disait, à savoir si j’avais un plan, je vins à répondre aussitôt avec toute la franchise du monde.

« Absolument aucun ! »

Simple, clair net et précis, on ne peut pas dire que j’aurais la palme d’or de l’inventivité cette journée. Soupirant longuement, nous nous devions de prendre notre mal en patience. Laissant planer un petit silence, ce n’est que plus tard que les choses se mirent à bouger. Oh ? Il y a du grabuge on dirait !!! Ricanant quelque peu et loin d’imaginer qu’on allait vouloir nous buter, je vins à réfléchir à une idée et fus quelque peu enragé une fois de plus quand je cognai sévèrement contre le bord de ma cellule.

« Mais putain de merde !!! C’est quoi ça !!! Cachons-nous ! »

Oh wait, je ne peux pas… Pestant, peut-être venais-je de donner une idée aux prisonniers, à savoir se jouer de la vision des possibles marines pour faire croire qu’un homme est évadé. Cela créerais la panique et les obligerais à vérifier la cellule, donc nous approcher… Et à partir de là… Sans doute improviser.



Codage par Libella sur Graphiorum

Etowaru Ryori
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 226
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue34/75[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue38/220[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (38/220)
Berrys: 483.780.400B
Sam 6 Fév - 18:04
Le dénommé Hert ne comptait pas lui faire confiance... Bonjour l'ambiance... Sérieusement, les gars, invitez pas des gens à qui vous faites pas confiance sur votre bateau. C'est dangereux et c'est complètement con...

Mais bon, elle avait beau trouver ça stupide, elle comprenait leurs doutes. La manière dont Hert avait présenté les choses était loin d'être déraisonnable et le plan de Stan la concernant était intelligent, même si le tout était un peu vexant. Cela dit, c'était de bonne guerre. Après tout, rien ne lui indiquait que ces révolutionnaires n'allait pas la trahir et fuir avec leurs hommes en la laissant dans la merde pour faire diversion. Contrairement à Stan, elle n'avait pas de plan, mais elle se pensait capable d'improviser quelques chose avec son pouvoir ou ses couteaux... D'ailleurs, est-ce qu'il lui restait des couteaux ? Elle était certaines d'en avoir oublié la plupart au casino, plantés dans diverses structures... ou diverses personnes. Faudrait en refaire quelques uns avant l'attaque. Hors de question qu'elle aille au combat avec moins de cinq couteaux sur elle. Ce serait comme y aller à poil... Ça serait pas correct.

Heureusement que Naya était plus rassurante. Selon ses dires, c'était parce que sa chef lui avait parlé de Cassidy lord d'un coup de fil...Elle devait vraiment faire confiance à cette Aloène.  Une Aloène que Cassidy n'arrivait pas à voir comme autre chose qu'un masque de renard. La jeune femme se demandait à quoi ressemblait le visage de ce personnage mystérieux


"On va la sortir de cette merde, votre Aloène ! J'suis pas le genre à laisser traîner mes dettes..."

Le court voyage sous la mer fut moins enrichissant qu'elle ne l'aurait cru. La jeune médecin ressentait un certain stress en pensant aux combats à venir. Impossible pour elle de prendre le moindre plaisir en scrutant les profondeur à la recherche de vie marine. Au moins, elle ne pensa pas à ce qui arriverait si la bulle cédait. Elle hésita à leur parler de son logia et décida de ne pas le faire. Elle avait toujours gardé son pouvoir secret, ne le révélant que quand elle n'avait pas le choix. Même si elle comptait s'en servir très rapidement pour ce sauvetage, elle n'était pas confortable avec l'idée de le révéler si vite à ses alliés. De plus, leur plan était simple et efficace, sans compter sur le fait qu'elle n'y jouait qu'un petit rôle. Révéler ou non son pouvoir ne changerait strictement rien... Et puis merde, c'était des révolutionnaires ! Ils devaient bien avoir vu pire que son pouvoir.

Il faudrait attendre la suite pour savoir si cela était une bonne décision ou non. Toutefois, elle leur révéla qu'elle était médecin. Ça, ça pouvait être utile. Elle profita également d'un court passage aux toilettes pour se refaire un stock de couteaux de verre. De manière générale, elle préférait utiliser des couteaux normaux, mais elle n'avait pas trop le choix. Peut-être qu'elle serait chanceuse et qu'elle en trouverait dans le bateau, qui sait ?

Le reste fut une autre paire de manche. Cassidy suivit le conseil de Naya quand celle-ci hurla, un cri qui marqua le début de l'opération. Elle imita la révolutionnaire et s'accrocha au bastingage en attendant la sortie et le choc inévitable qui suivrait. Le bateau fonça à la surface et sortie des eaux à la verticale, un mouvement brusque qui donna un haut le cœur à la jeune femme, qui aurait probablement lâcher ses tripes si cette manœuvre avait été répétée plusieurs fois. Un nouveau choc suivit accompagné de craquement retentissants et de cris de surprise. La preuve que leur attaque surprise avait été efficace.

Cassidy prit une grande bouffée d'air, se préparant mentalement tandis qu'Hert menait déjà la danse.  Ensuite, elle fonça et sauta sur le navire du Cipher Pol, devancée par Naya qui la guida jusqu'à un escalier où elles s'engouffrèrent très rapidement, ignorant le chaos provoqué par la bataille. C'était maintenant que la partie délicate se jouait. Si elle tardaient trop à faire sortir les prisonniers, les choses deviendraient trop compliquées pour être gérables. Cassidy faisait confiance à son pouvoir, mais elle était certaine de ne pas pouvoir affronter le navire tout entier, même avec l'aide de Ryo et des révolutionnaires. Elle devait donc jouer sur la surprise et la rapidité pour ne pas gaspiller le temps précieux que les autres leurs faisaient gagner en combattant sur le pont.

Elle choisit donc d'utiliser son pouvoir d'entrer de jeu. En voyant le groupe de marine foncer sur Naya, son premier réflexe fut de prendre un couteau de verre. Mais plutôt que de le jeter immédiatement, elle pointa du doigts l'un des deux marines avec son autre main et en fit partir une bille en visant son crâne de son adversaire. Ensuite, elle chargea en lançant un couteau sur le deuxième et, une fois à son niveau, changea son bras en lame et attaqua d'un seul mouvement pour l'achever à toute vitesse.
Techniques utilisées:
 
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2677

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue0/0[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue0/0[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 6 Fév - 20:54



[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Rzovol10[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Agent_29
Aloène MacTerlly "la Relève de Kanaë", Yoann Kaverdalec "l'Empesteur Cadavérique"
Primée à 69.625.000B, Agent du Cipher Pol 8

L’homme, dans son costume officiel d’agent gouvernemental descendit les escaliers en trombe, mais gardant une posture sereine en dépit de l’anarchie dont il revenait. C’était ce qui qualifié le pont qu’il avait commencé à remonter pour rejoindre Otsubo et lui faire son apport avant de faire demi-tour suite à l’attaque. Ils étaient en plein préparatif pour la bataille qui devait suivre, mais cette dernière c’était invité bien trop vite et cela faisait une vingtaine de secondes déjà perdu à essayer de se regrouper et s’organiser pour riposter. Les deux hommes qui étaient avec Aloène se placèrent au fin fond de la cellule, dans la partie la plus plongé dans l’ombre et à la limite de ce qui était possible avec les chevilles et poignets liés par les chaînes, tandis que leur cheffe assumait de rester à côté de la porte, la douleur lancinante étant de toute manière bien trop grande pour elle pour qu’elle puisse se déplacer. Sans crier gare, un shigan vint s’enfoncer dans l’épaule de la révolutionnaire qui chuta vers l’avant dans un cri magistral. Alors qu’il s’approchait de la porte les multiples nouvelles secousses le déstabilisèrent. Alors qu'il vint enfin chopper la gorge de sa proie de l'autre côté des barreaux, le bruit de la trappe qui s’ouvrait attira son attention. D’autres personnes venaient aux geôles.



[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) 4v1i[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Cdp_2210
Hert "le Dynamiteur", Namikawa Otsubo "le Chandelier d'Ombres"
Primé à 115.000.000B, Agente du Cipher Pol 0

Le combat faisait rage au milieu de la turpitude et du malheur. Dans la tempête de lames d’acier et de balles de plomb, les silhouettes évoluaient pour former une masse grouillante de duels qui s’étendaient jusqu’aux portes du duel principal entre les deux géants de cette rencontre. La première des bombes du dynamiteur explosa, trancher net par l’une des lames de titane couvertes de haki qui avait été offerte à la représentante du Cipher Pol 0 par l’un des Dragons Célestes. La détonation, dont le souffle projeta quelques flammèches à divers endroits du pont, secoua une nouvelle fois le navire qui était bloquer par la position de la Gran Promesa. Les voiles toujours déployer, le Daring commençait cependant à avancer, à une vitesse ridicule d’un demi nœud vu le poids considérable de l’embarcation venu se posait sur lui et qui allait l’enfoncer progressivement dans l’eau si cela continuait.

Un kunai vint se planter dans la gorge du premier adversaire de Naya tandis qu’elle esquivait les coups du second jusqu’à avoir une ouverture. D’un geste fluide, elle envoya une bille dans la bouche du mousse qui beuglait. Lors du contact avec la langue, le gaz lacrymogène se répandit dans l’étau de la mâchoire du malheureux qui s’écroula par terre. De son côté, Cassidy envoya également une bille, mais vers son premier adversaire. Le choc fut violent, laissant une marque de bleue qui serait persistant, et fit tomber en arrière le malheureux. Son crâne vint heurter l’une des poutres soutenant le pont supérieur, le plongeant dans les ténèbres de l’inconscience. Le second de son côté détourna le projectile d’un coup de sa propre arme et abattit celle-ci sur le membre de verre de la logia avant d’essayer de transpercer cette dernière de son arme. Il se rendit compte de son erreur puisque l’attaque ne ferait de toute manière aucun dommage à la médecin qui pourrait alors achever sans aucun soucis le soldat.

-BAISSE TOI ! hurla Naya pour se faire entendre malgré le fracas omniprésent tandis que deux autres révolutionnaires descendaient à leur tour l’escalier.

Peut-être la Monroe n’aurait pas le temps de le voir, mais un peu plus loin un canonnier et deux soldats avaient décrochés les liens d’un canon et tournèrent l’objet qui faisait trois bonne tonnes grâce à ses roues pour le mettre dans l’axe des envahisseurs. Le boulet partit dans une détonation vive, puis traversa une des poutres, arrachant un hamac et un filet au passage, avant d’aller percuter l’escalier pour exploser contre celui-ci. L’un des deux révolutionnaires en pleine descente sentit le bois s’écrouler sous ses pieds et tomba tout simplement vers l’avant dans les flammes de la déflagration localisé. Le second avait eu le temps de se jeter sur le côté et roulait dans le sang couvrant déjà l’entrepont. Naya ne perdait cependant pas un instant pour entrainer Cassidy encore plus profondément dans les entrailles du bâtiment de guerre. Si tous ceux qui n’avaient pas eu le temps de monter sur le pont supérieur suite à la collision fonçaient droit sur eux, le surnombre condamnerait les deux femmes. Il fallait profiter du chaos et de la confusion pour se déplacer et ne pas laisser le temps aux ennemis de comprendre qu’ils n’étaient pas gouvernementaux. Une nouvelle explosion, du combat d’Hert contre Otsubo, secoua le navire quand Naya descendrait au pont inférieur via un autre escalier.

Elles se rapprochaient de leur destination et il n’y avait pas une minute à perdre. Ne pouvant vérifier la présence de Cassidy, la kunoichi se dirigea vers la trappe menant aux geôles, si les plans qu’avait réussi à établir Stan étaient bons. La soulevant, la révolutionnaire s’engouffra dans le couloir des prisonniers et lança immédiatement un kunai en direction de l’agent du Cipher Pol 8 qui fit une cabriole en manœuvre d’évitement. Pas le temps d’être discret et minutieux, la demoiselle sortait de nouveau ses billes explosives au gaz lacrymogène espérant pouvoir faire sauter les serrures. Mais déjà Yoann fonçait sur elle. Serrant les dents, la demoiselle aux couettes prit appuis sur les barreaux pour effectuer un saut et passer au-dessus de celui-ci afin de plonger la bille dans la serrure et libérer Aloène et ses deux autres collègues. L’agent du Cipher Pol 8 au milieu du chemin, Cassidy devrait composer avec sa présence pour ouvrir la cellule d’Etowaru qui aurait tout loisir à réagir en direct aux événements. Naya lui envoyais un kunai dans le dos, mais cela serait-il suffisant pour offrir à Cassidy la victoire.


Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 226
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue34/75[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue38/220[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (38/220)
Berrys: 483.780.400B
Lun 8 Fév - 22:18
Le deuxième soldat s'en sortait pas trop mal. Rien à voir avec ceux qu'elle avait affronté au casino. Toutefois, il fit une erreur en l'attaquant. Il s'en rendit compte quand la jeune médecin bloqua le coup avec son bras changé en verre. L'arme s'y planta, y créant quelques fissures et faisant tomber quelques éclats au sol, sans provoquer aucun dommage ni aucune douleur à Cassidy. Celle-ci en profita  immédiatement pour transformer les articulations de sa main libre grâce à son verre, donnant l'impression qu'elle tenait un poing américain. Elle donna un coup en plein dans la tempe de son adversaire avec cette nouvelle arme, ce qui suffit pour l’assommer.

Une fois son adversaire abattu, elle se retourna pour voir comment s'en sortait Naya... Juste avant que cette dernière ne lui hurle de se baisser. La jeune médecin avait été trop concentré sur ses deux adversaire pour remarquer ou même chercher le canon tournée dans leur direction. N'écoutant que son instinct, elle se jeta au sol juste à temps pour éviter la catastrophe. Par réflexe, elle protégea sa tête avec ses bras pendant l'explosion, un geste inutile face à son pouvoir, mais son logia n'avait pas encore effacé ses vieux instincts. Toutefois, tout le monde ne fut pas si chanceux. Elle entendit des cris et se retourna pour voir un homme en train de brûler, prisonnier des flammes provoquées par le boulet de canon.

En voyant cela, Cassidy hésita. Sauver des vies avait toujours été une priorité. Elle était médecin, ce n'était juste normal de sauver une vie : c'était un prérequis. Une obligation qu'elle fut obligé de laisser de côté. Elle condamnait peut-être Ryo et Aloène en sauvant cette homme. Peut-être qu'elle se ferait tuer elle aussi. Naya aussi insista, ce qui fini par la convaincre. C'est ainsi que, pour la première fois, Cassidy ignora un homme en danger et continua sa route. Elle se retint de gueuler 'journée de merde !' pour éviter dattirer l'attention des marines, même si le bordel ambiant aurait probablement couvert son cris... ou l'aurait faite passer pour une marine en pleine crise de nerf.

Toujours est-il qu'elle continua son chemin, suivant toujours Naya qui continuait de l'emmener dans les méandres du vaisseau. Après un descente  qui parut affreusement longue à la jeune médecin, suivit par un passage par un autre escalier, la révolutionnaire s'engouffra dans une trappe sans même se retourner pour vérifier si elle était suivit. Là encore, Cassidy l'imita et s'y précipita sans demander son reste. La première chose qu'elle vit fut un homme foncer sur sa nouvelle coéquipière. Celle-ci évita de manière magistrale et en profita même pour ouvrir la cellule de ses compagnons d'arme. La seule manière pour Cassidy de libérer Ryo était de profiter de ce combat.

La jeune femme fit apparaître six pattes de verre dans son dos en arrivant au sol. C'était une technique qu'elle avait brièvement utilisée au casino. À ce moment, elle s'était contentée de deux pattes, car elle ne se sentait pas capable de plus sur le moment. Maintenant, elle avait prit confiance et se sentait parfaitement capable de contrôler six pattes. Immédiatement, elle se jeta sur le côté et utilisa ses pattes pour faire un nouveau saut, puis ses jambes et ainsi de suite. L'idée était de bouger à toute vitesse jusqu'à la cellule de Ryo tout en empêchant l'agent de pouvoir la toucher sans effort. Au pire des cas, la médecin comptait sur Naya, qui ne le laisserait pas prendre son temps pour la viser si on en arrivait là.

Cassidy progressa un bond à la fois jusqu'à la cellule de Ryo. Ignorant tout des capacités de son adversaires, elle choisit de compter exclusivement sur sa rapidité, quitte à se fatiguer pour la suite. Pendant ses derniers bonds, elle fit grossir son bras jusqu'à lui donner la tailler d'un être humain. Elle aurait put faire plus gros si elle l'avait voulut, mais créer un poing de la taille d'un géant ne lui semblait pas être la chose la plus intéressante à faire pour la suite... En plus, elle pouvait blesser Ryo si elle faisait ça.


"Écarte-toi d'la porte !"

Pour sa défense, Cassidy n'avait pas fait attention à la situation de Ryo. Elle l'avait vu, mais l'information n'était pas encore arrivé à son cerveau à cause du stress et de la précipitation. Une fois arrivée, elle profita de son élan et de son poing gigantesque pour enfoncer la porte avec fracas. C'est alors qu'elle percuta. Voyant Ryo se balancer, presque entièrement recouvert de chaîne. Sa première réaction fut de s'empêcher de rire... Ce qui fut un échec. Utilisant à la fois ses pattes et ses jambes, elle se jeta en l'air. En pouffant, presque incapable de se retenir son hilarité.

"Dommage que j'puisse pas t'prendre en photo ! Tu verrais ta gueule... Un vrai saucisson ! "

Tout en balançant des moqueries à la gueule de son futur coéquipier, elle créa une lame de verre et coupa la chaîne d'un coup, décrochant Ryo du plafond. Elle se rattrapa ensuite en plantant ses pattes au plafond et en s'y accrochant à son tour... Elle espérait juste qu'il n'allait pas s'écraser au sol.
Techniques utilisées:
 
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori
Etowaru Ryori
Messages : 417
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue35/75[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue127/220[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (127/220)
Berrys: 17.840.000 B
Mar 9 Fév - 0:00
Prison break !



La situation était vraiment merdique. Ou du moins, je le pensais. Bientôt, voilà que des secousses se firent entendre, ainsi que des bruits démontrant que comme le dit le slogan : il y a de l’ambiance dans ces boites-là ! Si ce n’est pas une attaque, visiblement, les marines étaient très heureux de nous avoir capturés ! Pendu comme un saucisson au plafond et battant la mesure contre le bord de ma cellule, je vins à voir un homme en charmant costume débarquer et visiblement vouloir s’en prendre à la rousse. Sans savoir si cela allait changer les actions de ce dernier, je tentais d’attirer son attention, dévoilant le fait que j’avais plus mon bâillon et donc que je pouvais faire entendre ma poésie à tout le navire. Une chose qui ne devrait pas plaire à une certaine femme à qui je pensais bien fort !

« Hey dis donc, c’est qui ton tailleur ? Non parce que pour le coup, j’adore la découpe. C’est du sur-mesure ? Les gants aussi… Hmmmm… Une vraie merveille. Dis-moi, tu as eu combien de nuits blanches pour t’offrir ça ? Tu n’as pas trop mal à la gorge ? Ou ailleurs… Si tu vois ce que je veux dire… »

Lui faisant un clin d’œil, j’espérais clairement pouvoir attirer l’attention sur mon cas. S’il se déplaçait vers moi pour venger son honneur piétiné sans même pouvoir marcher – ce qui est fort – sans doute que la rousse serait encore en bonne santé. En revanche, s’il persistait à faire son action et donc plantait son doigt en elle, je viendrais à grogner. Mais ça, c’est sans compter sur l’arrivée chevaleresque d’une personne que je n’attendais pas pour le coup. Dressée sur des sortes de pattes étranges, Mademoiselle Monroe se la jouait arachnide ? Pourquoi pas… En tout cas, quand elle me donna droit à une réflexion qui me fit plisser les yeux. Elle est devenue aveugle depuis la dernière fois ? Non car pour le coup, je ne risque absolument pas de bouger !!! Grognant face à la boutade – sans savoir si s’en était une – je vins à doucement la voir ouvrir ma cellule avec facilité et en étais même étonné. Ben ça alors.
Bon, alors que je pensais qu’elle pourrait se retenir, je vis et l’entendis pouffer de rire. Saleté !!!

« Libère moi !!! On fera de la philosophie sur qui est quoi plus tard ! Madame j’ai une barbe à papa à la place de la chevelure !!! »

Me faisant décrocher de ma chaîne, en revanche mademoiselle ne semblait pas avoir remarqué que j’avais les mains liées derrière mon dos. Conclusion, je tombais comme une crêpe mal réceptionnée et vins à grogner de plus belle. Bon sang de bonsoir, mais c’est quoi cette façon de me sauver ? Entre les marines qui me maltraitaient et ça, je vais faire appel à la société protectrice des prisonniers moi… Me mettant à rouler pour lui faire face, je vins à signaler le petit problème.

« Je suis menotté avec des menottes spéciales… Elles m’empêchent de me transformer et ça semble affecter toutes les personnes avec un pouvoir… Tu n’as pas une clé ou un truc qui peu crocheter ça ? Sans être en contact avec. »

Attendant une possible aide, je vins à regarder autour de nous, puis signalais à la miss.

« La rousse à côté, c’était la meuf au masque et visiblement les mecs avec elles ce sont des potes. On peut s’arranger pour les libérer aussi ? Enfin… En supposant que vous êtes revenus pour moi. T’es venue seule ? »

Essayant de comprendre ce qui se passe, je vérifiais que personne n’arrive nous prendre par surprise. Une fois possiblement libéré, pour sûr que j’allais pouvoir me déchaîner, ou du moins, en fonction de mon état physique !



Codage par Libella sur Graphiorum

Etowaru Ryori
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2677

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue0/0[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue0/0[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 11 Fév - 15:14



[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Rzovol10[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Agent_29
Aloène MacTerlly "la Relève de Kanaë", Yoann Kaverdalec "l'Empesteur Cadavérique"
Primée à 69.625.000B, Agent du Cipher Pol 8

En dépit des propos du roux qui furent proprement ignorés par l’homme en costume, celui-ci s’attela à sa besogne sans rechigner jusqu’à l’arrivée du binôme d’intrus. Cassidy se transforma pratiquement en arachnide hybride, comme si elle possédait un zoan alors qu’en fait il ne s’agissait que du verre. Yoann prit une seconde pour déterminer la priorité entre les deux tentatives de libération, instants précieux qui permirent à Naya de libérer les deux grands gaillards servant d’acolytes à Aloène. Fonçant sur la Monroe, il passe en tekkai au dernier moment afin de la percuter violemment. L’impact brisa deux pattes, mais il roula sur le sol pour faire volteface et revenir à la charge dans l’instant. C’était sans compter sur une nouvelle secousse du navire, tandis qu’on entendit très clairement les canons du Daring commencer à faire feu… mais sur quoi ? La porte de la cellule du Ryori vola quand les deux camarades d’Aloène foncèrent sur l’agent du Cipher Pol 8 qui se permit une nouvelle charge conclue par du tekkai afin de repousser sans ménagements les deux soldats tandis que Naya en avait profité pour délivrer sa cheffe et commencer à la portée. Le plafond s’écroula alors, laissant tomber l’un des canons qui manqua d’emporter la vie de Yoann au passage. Ce dernier remonta les escaliers afin de s’interposer et empêcher toutes fuites. En trombe, Koshigo Taruyano et Kotoga Mashiryu se jetèrent sur le canon qui avait chu et le dressèrent quelque peu sous le regard horrifié du CP8 qui comprit trop tard son erreur, quand Naya sortit son briquet pour tirer. Puisqu’il était impossible de viser correctement, le boulet ne fonça pas droit vers le torse du gouvernementale mais vers sa jambe qui fut fauché par le choc avant que l’explosion ne retentissent.

-FUYONS, hurla Naya tandis que Cassidy aurait eu le temps de créer une clé pour libérer Etowaru de ses menottes si elle le désirait.

Le regard d’Aloène lui était perdu dans le vague tandis que la douleur lui embrumé l’esprit, mais l’écho des combats lui faisait malgré tout comprendre la situation alors que l’unité de la McTerlly enfin réunit enjambait le corps de Yoann dont le soufflet de la déflagration avait arraché un bras et l’autre jambe tandis que le feu menaçait de recouvrir tout son être. Ses hurlements remplissaient d’ailleurs le couloir.

-Pourquoi… ces sacrifices… ?

Naya grinça des dents. Il était vrai que le prix à payer pouvait s’avérer lourd, alors il fallait rentabiliser.

[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) 4v1i[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Cdp_2210
Hert "le Dynamiteur", Namikawa Otsubo "le Chandelier d'Ombres"
Primé à 115.000.000B, Agente du Cipher Pol 0

C’est pour cela qu’un révolutionnaire sortit de la cabine du capitaine et fut couvert par Hert afin d’empêcher cette dernière de mettre un terme à l’existence de l’homme qui emportait là de multiples documents qui seraient assurément fort utile pour l’Inquisition. Otsubo parvint malgré tout à tirer cela en avantage et vint entailler profondément la jambe du dynamiteur qui manœuvrait toujours avec inconfort. La voix de Naya résonna alors depuis l’entrepont tandis que deux révolutionnaires qui étaient descendu s’acharner à protéger le groupe d’exfiltration des canonniers qui avaient compris la situation suite au tir contre l’agent gouvernementale qui avait volé en éclats la trappe et une partie du plancher.

-OPERATION REUSSIE !

-REPLI GENERALE
, beugla le dynamiteur en dépit du fait qu’il aurait voulut mener à terme cette confrontation.

-Ne rêvez pas ! DARING ! A VOS PIECES !




Les canons firent à nouveau feu pour terminer l’œuvre commencer par la batterie précédente. En se mettant sous le vent, le navire de guerre avait pu légèrement pivoter tout en conservant la Gran Promesa dans le même, ce qui exposait la nef révolutionnaire à davantage de canons. Le revêtement éclata et l’embarcation chuta alors sur le côté dans un mouvement générant une véritable bourrasque. Sans l’explosion préparé pour le dynamiteur dans un tel cas, qui arracha une bonne partie du pavois mais fit office de coussin pour empêcher la Gran Promesa d’avoir tout son bord plongeant dans les eaux, l’embarcation aurait été perdu. Les sabords ouverts, les gueules noires de font menaçaient de laminer totalement l’embarcation révolutionnaire. C’est alors que les canons du King of Pond rugirent, envoyant des projectiles qui tombèrent sur le bord du Daring qui essayait de se mettre à couple de la Gran Promesa. Le bois partit en copeaux, les projections allant s’enfoncer dans le corps de plusieurs marins qui seraient assurément mutilés à vie, certains même amputés pour empêcher la gangrène de se développer quand l’un de leurs membres n’avait purement et simplement pas été arraché par le souffle. L’équipe d’exfiltration pourrait réussir à revenir sur la Gran Promesa qui commençait à appareiller, bien que quelques tirs résonnèrent pour lui arracher certaines parties de la coque et quelques vies au passage. Toute la troupe pourrait se mettre à l’abri pendant qu’Hert, à lui tout seul, essayer de contenir les gouvernementaux pendant que la nef s’éloignait. Trois derniers tirs du Daring scalpèrent la Gran Promesa de sa poupe, le château arrière tout entier partant en cendres tandis que le navire de guerre du CP0 manœuvrait déjà pour se tourner vers le King of Pond.

Bon gré mal gré, l’unité d’Aloène ainsi que le binôme Etowaru-Cassidy s’éloignaient du champ de bataille, se dirigeant vers l’horizon au même rythme que le Forward qui battait en retraite sous indication de Stan qui continuait de protéger la goélette via le navire de guerre qu’il dirigeait. Un dernier boulet trouva le Gran Promesa, arrachant avec fracas quelques haubans et des palans, manquant de peu de faucher le mat de misaine. De l’autre côté, le King of Pond virait de bord arrosant ses ennemis de toutes ses gueules noires. De chaque côté, le bois s’embrasa et fut projeté. Cependant, le Daring était déjà très affecter de sa mésaventure et les bombes que laissa Hert avant de se servir du souffle d’une pour se projeter lui-même vers le King of Pond offraient l’avantage au vaisseau à face de grenouille. Cependant, l’un des canons de proue fut touché et vola dans les airs, ne montant pas très haut cependant, avant de retomber dans les flots. Le bastingage souffrait et un autre canon chuta vers l’avant, arrachant le sabord avec, mais de l’autre côté tout le tribord du Daring était en morceaux. C’est alors qu’un hurlement se fit entendre. Otsubo avait combiné son geppou et son soru et était parvenu à rejoindre le King of Pond en emportant avec elle un tonneau de poudre qu’elle avait lâché sur la coque du navire à figure de grenouille. Un brasier s’éleva, mais depuis le Gran Promesa il était impossible de suivre le reste du combat. Tous ne pouvaient restaient là qu’à effectuer les premières réparations pour s’échapper le plus rapidement possible tout en jetant des regards anxieux vers les deux bâtiments de guerre, le King of Pond manœuvrant enfin pour prendre le large tandis que le Daring tentait vainement, beaucoup trop lent à pivoter avec tout ses dommages, d’aligner son étrave à celui de sa cible pour le prendre en chasse en dépit du mat qu’une bombe d’Hert avait fait tomber.

-Nous devons retrouver tout le monde ce soir, déclara avec une certaine angoisse Naya qui délivrait progressivement Aloène des divers appareils de tortures qui demeuraient sur elle à pénétrer sa chair de divers pics et qui fut bientôt rejoint par le médecin de bord.

Il ne restait plus qu’à espérer que le King of Pond survivent à cette échauffourée face à un Daring III qui s’était montré plus résistant qu’escompté.


Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 226
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue34/75[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue38/220[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (38/220)
Berrys: 483.780.400B
Lun 15 Fév - 21:26
Malgré ses efforts, Cassidy fut incapable d'éviter la charge de son adversaire. Toutefois, son postulat n'avait pas été complètement incorrect. Le temps que cet agent avait pris pour l'attaquer avait suffis à Naya pour libérer les prisonniers qui vinrent immédiatement au secours de la jeune médecin. Il y avait la chance aussi. Une secousse avait empêché le gêneur de la charger de nouveau. Une aubaine quand elle considérait les dégâts qu'elle avait pris. Deux pattes en moins en une seul attaque, c'était pas mal. Ça l'avait ralenti, mais pas assez pour l'empêcher de continuer sa route. Cela dit, il y avait quelque chose de bizarre dans la charge qu'elle avait reçue. Elle avait l'impression de s'être prise un mur en pleine poire, une sensation étrange quand on prenait en compte la corpulence de  l'attaquant. Devait y avoir une sorte de truc... Fruit du démon ? Ça semblait peu probable...

Malheureusement et comme trop souvent, la jeune femme n'avait pas le temps de réfléchir. Cette histoire de menottes spéciales la troublait. Elle n'avait jamais entendu parler du granit marin ou d'un quelconque matériau capable d'affecter les maudits. Toutefois, elle se doutait que quelque chose du genre devait exister. Ça expliquait pourquoi le monde n'était pas entièrement contrôlé par des maudits aux pouvoirs complètement fous, le genre de dinguerie que même le haki ne suffirait pas à arrêter. S'il suffisait de bouffer un logia pour contrôler le monde, ça se saurait. Elle commença à regarder ses menottes tandis que les révolutionnaires s'occupaient de la baston.

Si fabriquer une clef pouvait paraître simple pour quelqu'un qui n'y connaissait rien en serrure, Cassidy avait assez joué les pickpockets dans son enfance pour comprendre toute la difficulté de cette tâche. Faire les choses dans l'ordre lui semblait être la meilleure solution pour être efficace. Pour commencer, elle créa quelque chose ressemblant à une épingle, un objet très fin qu'elle fit passer par le trou de la serrure. L'objectif n'était pas d'utiliser cet objet pour ouvrir les menottes, mais plutôt de fouiller l'intérieur de la serrure pour se faire une idée de sa forme. De plus, elle voulait voir si ce qu'elle créait était affecté par les propriétés de ce matériau, ce qui, par chance, ne semblait pas être le cas. Elle passa ensuite à la partie délicate. Cassidy créa un premier modèle de clef avec lequel elle tenta d'ouvrir les menottes. Voyant que cela ne marchait, elle retira sa clef sans trop insister, de peur de la casser dans le trou. Elle fabriqua un nouveau modèle avec un nouveau panneton, créant des rouets plus fins et un museau moins long. Cette fois, elle sentit une amélioration et pouvait légèrement bouger sa clef dans la serrure, sans être capable de l'ouvrir pour autant. Elle essaya une fois encore en changeant sa clef à nouveau et cette fois, elle entendit un déclic. Les menottes s'ouvrirent et Etowaru fut libéré de son entrave.


"Nickel !"

Ce fut à ce moment que le boulet partit sur Yoann. Cassidy, qui n'avait rien suivit de ce qui se passait autour d'elle, fut très surpris de voir la manière dont les révolutionnaires s'étaient débarrassés de leur ennemi. Fallait quand même être un sacré phénomène pour tirer avec un canon depuis l'intérieur d'un bateau sur un type qui se trouvait dans le même bateau. Mais pour la médecin, le plus inquiétant était l'état d'Aloène. La femme au masque avait été torturée et souffrait beaucoup, à tel point qu'elle avait à peine l'air de comprendre ce qui arrivait. Comme Ryo semblait être dans un état convenable, même s'il semblait avoir pris cher lui aussi, elle décida de se concentrer là-dessus.

"Faut faire sortir tout l'monde d'ici, on peut pas les soigner dans l'coin !"

Naya n'attendit pas cette réflexion de Cassidy pour crier à tout le monde de fuir. Mais avant ça, la jeune médecin avait une dernière chose à faire. Elle s'entoura rapidement la main gauche avec des bandages prit dans sa sacoche et choppa les menottes pour les emmener. L'objet lui semblait utile et avec un peu de chance, elle pourrait trouver quelqu'un qui pourrait en faire autre chose. Elle se permit un petit commentaire en les prenant.

"Ça, c'est à moi !"

Le groupe fonça jusqu'à l'extérieur en passant de nouveau par les escaliers. Cette fois-ci, Cassidy ne ressentit aucun regret en laissant l'agent du CP8 brûler en hurlant. Il l'avait attaqué et c'était probablement lui qui avait torturé Aloène. Alors, de son point de vue, il ne faisait que recevoir la monnaie de sa pièce. Le groupe progressa dans les escaliers avec une Cassidy sur le qui-vive, prête à balancer un couteau sur tout ce qui émergerait pour les arrêter. Par chance, leur bordel ambiant leur était favorable pendant cette remontée infernale et ils ne rencontrèrent aucun autre ennemi. Une fois à l'extérieur, les choses accélérèrent. Naya hurla pour indiquer à ses alliés que la mission avait réussi et Hert sonna la retraite, ce qui enragea la femme avec qui il se battait, qui ordonna aux canons de tirer. Le Gran Promesa commença à s'écrouler et aurait chavirer si une explosion localisée ne l'avait pas remit en place, au prix de très nombreux dégâts. Ensuite, ce fut au tour de la grenouille de se mettre à tirer, ce qui ajouta encore au chaos et permit au groupe de pouvoir se jeter sur le Gran Promesa.

"Mais vous êtes des tarés, bordel !!!"

Incapable de réagir convenablement, Cassidy se contenta de hurler devant ce qu'elle avait du mal à voir comme une opération bien pensé. Elle s'était attendue à un sauvetage et s'était retrouvée en plein dans une zone de guerre. Ceci dit, elle reprit très vite son calme à mesure que leur navire s'éloignait de la bataille, car il devait bien y avoir des blessés et elle ne comptait pas les laisser tomber. Elle commença par Aloène. Naya était déjà en train de retirer tous les instruments de tortures accrochées à son corps. Cassidy préféra nettoyer les plaies qui ne saignaient pas trop et limiter le saignement sur celles où ça pissait le plus. Tout retirer d'un coup n'aurait pas été une bonne idée, ce qu'elle n'hésita pas à pointer du doigt.

"Retire pas tout ça trop vite. Ça s'ra impossible de la sauver si le sang commence à sortir de partout. En plus, elle risque des dommages sur le long terme si on fait ça dans la précipitation et qu'on laisse des morceaux dans son corps. Prend ton temps, elle est sauve et elle a pas l'intention de s'enfuir."

La jeune femme ne ferait pas attention à ce qui arriverait sur le King of Pond. Quand elle était à fond dans son travail, elle avait tendance à ne plus se préoccuper de ce qui se passait autour d'elle. Une fois le médecin de bord près d'Aloène, elle resterait un instant pour voir s'il faisait un bon travail et, si elle était satisfaite, elle partirait à la recherche d'autres blessés pour leur porter secours.
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori
Etowaru Ryori
Messages : 417
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue35/75[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue127/220[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (127/220)
Berrys: 17.840.000 B
Lun 15 Fév - 23:37
Prison break !



En me faisant capturer, on ne va pas se mentir, j’avais tout prévu, sauf un sauvetage de ce genre. Chaotique, organisé avec les pieds, mais bel et bien efficace. Le plus surprenant était la présence qui venait visiblement me chercher : Cassidy. J’étais aussi surpris que ravis de la voir ici et dans cette situation. Visiblement, celle-ci avait des capacités plus qu’intéressantes, mais l’heure n’est pas à l’émerveillement, sans doute aurais-je tout le temps de lui poser mille et une questions plus tard ! Tombant au sol, je râlais quelque peu devant le fait qu’elle ne m’avait pas retenu et qu’ayant les mains dans le dos, je me suis écrasé. Bon sang, en tant qu’araignée verte elle ne peut pas me faire un filet ??? Bref, gigotant au départ un peu, je sentis la miss essayer je ne sais quoi. Crochetait-elle la serrure ? Elle s’y connait en ce genre de choses ? On peut dire qu’elle me surprend de plus en plus en fait ! Le sourire aux lèvres, j’écoutais ce qui ressemblait à une véritable boucherie dehors. Il y a de l’ambiance dans ces boites là c’est sûr.

« Tu sais ce que tu fais au moins ? »

Le sourire en coin, je vins à doucement regarder du coin de l’œil jusqu’à sentir les menottes se desserrer. Bingo ! Me débarrassant de ça, je vins à ressentir un semblant d’énergie me revenir. Si autrefois j’avais cette sensation de ponction perpétuelle d’énergie, là, ce sentiment oppresseur disparaissait en douceur et même si je n’étais pas dans un super état, je me sentais clairement MIEUX qu’avec ces menottes.

« Fait gaffe avec ces menottes, si tu les touches, hmm… tu vas te sentir comme épuisée. Enfin… Tu as bouffé un fruit du démon en fait ? Si oui, alors fait attention. C’est idéal contre nous on dirait. »

Avouant posséder un fruit donc, je ne me rappelais pas si elle l’avait vu officiellement. Quoi qu’il en soit, me relevant en titubant un peu, je tâtais mon corps comme pour m’imposer une vérification médicale. Je ne suis pas en super forme, mais je peux au moins marcher, c’est un début. Visiblement, les gens ont fait voir un beau boulet à notre tortionnaire en costume et il en paie le prix fort. Pauvre petit… Tournant la tête vers Cassidy qui s’occupe de la plus grande blessée de cette histoire, je vins à avancer vers les escaliers menant au pont supérieur. Vu les bruits au-dessus, Cassidy n’était pas seule et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils savent faire la fête.

« La vache … tu es venu avec qui pour nous sauver ? Enfin me ? Enfin… Voilà quoi… ? »

La laissant prendre les devants, je vins à suivre en prenant un peu mon temps de part mes blessures. Au passage, je vins à regarder un peu le cadavre – ou plutôt l’homme qui brûlait vif – en cherchant des trucs intéressants, mais … il ne semblait rien avoir sur lui qui mérite d’être piqué. Tant pis. Haussant les épaules, je vins à lui dire bye bye, puis je remontais à la surface avec les autres pour voir que c’est vraiment un bordel monstre. Décidément, il faudra que je fasse gaffe avec Cassidy si je lui propose de faire la fête, car là, c’est un projet X cette situation ! Essayant de savoir où il faut aller, je vins à regarder les alentours et changer alors d’apparence. Clairement enragé, je n’avais pas pour autant oublié ma promesse et que les femmes à cheveux colorés en soient témoins : j’allais faire un carnage !

« Prenez ça !!! »

Prenant une forme plus massive, mes écailles semblaient se soulever pour former des piques. Me protégeant toujours outrageusement mais formant – surtout au niveau de ma queue massive – une arme naturelle, je vins alors à faire valoir mon opinion quant à ma détention passée. Agitant ma queue d’un coup sec ici et là, j’envoyais ce qui semblait être une lame d’air dans le but d’endommager les mats dans un premier temps, puis par la suite essayer de défoncer le pont et l’endroit supposé où sont des canons. Idéal pour rendre obsolète l’armement du navire. Suite à ça il ne nous restait plus qu’à sortir de là et c’est ce que je fis en suivant les autres d’un bond qui me demandait pas mal d’énergie.

Atterrissant si personne ne m’avait interrompu dans mes actions, je viendrais à regarder les gens sans pour autant les reconnaitre. Clignant des yeux, je vins à me retourner pour voir alors derrière nous la situation ne pas être encore toute claire. Nous n’étions pas encore sortit d’affaire, alors il nous fallait au plus vite déguerpir.

« Je ne sais pas qui vous êtes, mais en tout cas un grand merci pour ce sauvetage. Je vous en dois une ! Toi aussi Cass’. »

Trêve de politesse, ni une ni deux, je refis virevolter ma queue épineuse pour envoyer une large lame d’air contre le navire adversaire en visant les possibles rangés de canons qui pourraient nous prendre à mal. Le but étant de rendre totalement inoffensif l’ennemi. Mais quelque chose me disait que la partie n’était pas terminée. Et pour cause… Nous parlions du gouvernement et je suis sûr que si les soldats lambdas n’ont pas de quoi riposter, d’autres gens sont plus hargneux. Pour être plus précis… hargneuse. Où elle est la grognasse ? Par précaution, je cherchais du regard la femme qui m’avait capturée.



Codage par Libella sur Graphiorum



techniques utilisées:
 
Etowaru Ryori
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2677

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue0/0[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue0/0[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 16 Fév - 1:10



[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Consta25[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Hb1710
Natalien Lavalgave, Chiver Lowan
Colonel Constantiniste, Primé à 21.000.000B

Lorsque Etowaru se métamorphosa pour tenter de ravager le vaisseau de guerre, il fut arrêté dans son mouvement par la main ferme d’un utilisateur de haki qui contra sa seconde attaque. Le pont supérieur était un réel champ de bataille et si l’attention pouvait être attiré par l’affrontement de haut vol entre Hert Le Dynamiteur et Otsubo qui aurait tout à fait pu devenir une directrice de CP il ne fallait pas oublier que sur un tel navire de guerre on ne trouvait pas une seule figure d’autorité majeur. Si de tels navires n’étaient commandés que par un seul personnage majeur, ils auraient vite fait de tomber sous les assauts de l’ennemi. Non, une ribambelle de puissant combattant se trouver sur le pont du Daring. Parmi eux certains étaient de la Marine, dont ce constantiniste qui affrontait jusque là Chiver Lowan et deux autres hommes-bêtes. Néanmoins, il pouvait tout à fait s’accorder une pause pour empêcher un perturbateur de tenter de détruire davantage le navire, tout comme d’autres avaient empêchés des révolutionnaires de le faire ou inversement l’équipe de Rowa Bryan qui avaient contrés sur la Gran Promesa les ripostes gouvernementales pour détruire leurs mats. Le chaos s’était effacé et les gouvernementaux boutés hors du navire les membres de l’inquisition, contraignant Etowaru à la fuite s’il ne voulait pas d’ici peu se retrouver confronté à divers adversaires à un contre la masse.

La fin de l’opération de sauvetage aurait ainsi lieu avec le Gran Promesa, spécialement récupéré dans le but de ce sacrifice après tout, assez lourdement endommagé pendant que le King of Pond amorcer lui aussi la retraite en laissant le Daring derrière lui qui était trop lent avec les dommages subis pour le rattraper. Les officiers du navire gouvernementale n’avaient pas tenu à essayer de retenir davantage l’embarcation la plus frêle du conflit étant donné que cela ne représentait que peu d’intérêt en comparaison de la prise que serait le King of Pond. Cassidy pourrait aider à soigner les blessés et pourrait alors constater que la quantité de blessures graves était assez réduite, ce qui lui permettrait de se concentrer sur Aloène qui disposait de multiples traces des tortures subit. Si le chaos avait régné du côté adverse en raison de l’attaque surprise, l’organisation de l’abordage, si on peut qualifier un abordage de réellement organisé, avait été bien établi et les combattants avaient été réunis par groupe pour se couvrir les uns les autres et limités les pertes. Ainsi, au bilan, seul cinq révolutionnaires sur la quarantaine rassemblé pour l’opérations avaient péri. Les malheureux étaient d’ailleurs parmi les moins expérimentés, si on mettait de côté Valor qui s’était sacrifié en s’interposant pour sauver Hert de l’assaut de Natalien et d’un disciple d’Otsubo qui voulaient profiter du duel pour éliminer l’ennemi par derrière. Hert lui était introuvable car il s’était élancé vers le King of Pond lorsqu’il avait vu que l’agente du Cipher Pol 0 s’y dirigé. Le plan de Stan avait été particulièrement efficace. Estimé les pertes côtés gouvernementales étaient complexes, mais cela devait tourner autour d’une vingtaine en calculant une quinzaine de matelots et quelques officiers. Le charpentier placé sur la Gran Promesa s’activait à faire les réparations nécessaires pour sécuriser l’embarcation sur le trajet tandis que les deux vaisseaux de guerre semblaient de plus en plus loin.



[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) 4v1i[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Upyw
Hert le Dynamiteur, Stan Kubrique
Primé à 115.000.000B, Stratège bien informé

Le soleil touchait désormais l’horizon, remplissant le ciel d’une teinte orange crépusculaire. Le Froward, la goélette à hunier volé au Brelan Royal par Cassidy, patientait fièrement sur les flots, l’astre du jour l’auréolant et le rendant difficile à observer de loin. À ses côtés, les deux proues étant distante d’à peine une vingtaine de mètres, se dressait le King of Pond. Le chantier des réparations, comme après chaque escarmouche avec un navire de guerre gouvernementale, était assez large mais il s’en sortait mieux que s’il avait dû faire face au Daring avec ses capacités principales et non amputés des dommages causés par l’abordage. La moitié de la figure de grenouille s’en était aussi allé en plus de la partie de la coque qui avait eu grande peine à encaisser le largage d’Otsubo, partie de la coque qui était actuellement couverte d’échafaudage afin de faire le remplacement avec tout le matériel embarqué pour ce genre de cas de figure. Les conflits entre navires de guerre des divers camps généraient systématiquement de lourds dégâts et il fallait donc toujours avoir de quoi remplacer une bonne moitié du navire en cas d’urgence. En tout cas, il flottait toujours. La Gran Promesa glissait sur l’eau pour rejoindre ses deux alliés, Chiver à la barre. Une série de drapeaux monta le long du mat d’artimon et Naya hocha la tête.

-Nous sommes invités à rejoindre le King of Pond, déclara-t-elle à Cassidy et Etowaru, ce dernier ayant bien entendu eu largement le temps de découvrir l’affiliation de ses sauveurs.

Une barque fut mise à l’eau sur laquelle Aloène, en pleine rémission, Naya, Chiver, Cassidy et Etowaru pourraient se diriger vers le navire de guerre et se hisser sur le pont de ce dernier. Les dégâts étaient moins présents à cet endroit-là, seule les traces des lames d’Otsubo demeurant inscrites dans le bois. Hert était couvert de bandages, ressemblant presque à une momie, et demeurait silencieux alors qu’il ruminait de ne pas avoir réussi à vaincre son ennemie. Stan lui semblait soucieux, en plus d’être passablement stressés de s’être trouvé à bord du vaisseau pendant un conflit.

-Combien de morts ? questionna-t-il d’entrée de jeu.

-Cinq. Et nous avons obtenus les documents que nous voulions, rapporta la kunoichi en tendant une série de papiers dont deux enveloppes et trois cartes.

-Bien. Comment vas-tu Aloène ?

-Je suis désolé de ne pas vous avoir parler de mes ambitions d’assaut sur Kasino Island…

-N’y pensons plus ma chère. Apparemment vous vous en êtes sortis sans soucis
, déclara le stratège en se tournant vers le duo de forbans. J’espère que cela ne fut pas trop complexe. Votre navire et prêt à appareiller et nous vous avons descendu assez de vivre pour deux ou trois jours… Aimeriez-vous rejoindre les rangs de l’Inquisition ? Vous pourriez être des éléments fort utile.

Si la réponse était négative, il se contenterait de mettre les mains sur les hanches après avoir déposer les documents volés dans son porte-document derrière lui.

-C’est bien dommage. J’imagine donc que nous allons devoir nous quitter dès à présent. Il nous faut partir avant que le Daring ne puisse entamer une course poursuite.

Aloène se dirigerait alors vers le binôme qu’elle avait plus ou moins accueillit au casino et leur tendrait un bout de papier.

-Si vous avez besoin de mon aide un de ces quatre pour quelque chose où l’Inquisition trouverait son compte, n’hésitez pas à m’appeler, je serai ravi de venir vous aidez, sourit en se tenant les côtes celle qui les avaient rencontrés en portant un masque de renard.

Si les deux camarades n’avaient rien à ajouter ils pourraient s’en aller sur le Forward ou bien ils pouvaient poser quelques questions à la troupe révolutionnaire avant de plier bagage juste après. En tout cas, une bien triste nouvelle parviendrait à Cassidy lorsqu’elle monterait à bord. Nafir avait réussit à se suicider, s’entaillant les veines à même le bois pendant que l’effervescence de la bataille avait capté l’attention de tout le monde.


Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori
Etowaru Ryori
Messages : 417
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue35/75[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue127/220[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (127/220)
Berrys: 17.840.000 B
Mer 17 Fév - 20:37
Prison break !



En sortant de là, outre la fatigue, c’est un sentiment d’un autre genre qui prit le dessus pendant un temps : la colère. Ces chiens m’avaient coffrés et prévus de faire de moi un esclave, mais manque de pot, on m’a secouru et désormais, me voilà libre. Ou du moins, je peux l’être si je suis mes sauveurs. Mais trop en colère pour simplement partir comme un voleur, je fis preuve de dureté et essayais de détruire le plus de choses possibles avant de m’enfuir. Malheureusement, voilà que des rabat-joie se mirent en travers de mon assaut vengeur et empêchèrent des choses qui m’auraient rendu plus qu’heureux. Pestant intérieurement, je me dis de moi-même que rester là et trop vouloir être gourmand allait encore me retomber dessus, alors avant qu’on n’ait l’idée de me reprendre en prisonnier, il me fallait fuir.

Ravalant ma fierté et mon égo durement touché par cette histoire, je rejoignais mes compagnons et tentais d’aider ces derniers. Il serait dommage de subir des dégâts indésirés et surtout bêtement… Se faisant, nous laissions le temps filer jusqu’à être au calme. Uniquement à ce moment mon adrénaline redescendrait et dès lors, je reprendrais ma forme humaine en grognant avant de tomber à genoux, fatigué comme pas deux. Jurant un peu, je vins à lutter pour rester éveillé et me laisserais faire si on venait s’occuper de mon état physique. Je n’étais pas comme l’autre rousse, mais quand même, ils n’avaient pas pris soin de moi sur le navire de guerre…

Quand la situation se calma, que je pu clairement faire « connaissance » avec certains, ou au minimum apprendre qu’il s’agissait de membres de l’Inquisition. Si je ne m’intéresse pas plus que ça aux factions qui régissent ce monde, je connais en général les grands noms de ces mers et Erwin Dog était clairement un nom qui a fait, fait et fera longtemps parler de lui. Des révolutionnaires ? Comment et pourquoi Cassidy avait fait équipe avec ces gens-là ? Pas que je m’en plaigne – au contraire – mais cela m’étonnait tout de même. Se pourrait-il que derrière ses airs il se cache une petite révolutionnaire ? Plutôt qu’un civil ? Pour le coup cela m’étonnerait encore plus, mais on n’est jamais à l’abri de surprises. Quoi qu’il ne soit, on se devait d’aller sur un autre navire, sans doute pour discuter avec des gens, et il fallait donc se préparer. Regardant la barbe-à-papa sur patte – sans même imaginer ce qui s’est passé depuis ma capture – je souris en douceur avant d’hausser les épaules.

Faisant le trajet en barque jusqu’au navire principal du groupe visiblement, je monte à bord et vins à laisser les gens parler entre eux. Restant proche de ma sauveuse, je vins à me demander ce qu’on faisait là. Pour le coup, on est plus un bonus à leur opération qu’autre chose. Mais malgré cette pensée égoïste, il ne faut pas oublier qu’ils nous ont aidés à m’en sortir, alors… En douceur, j’agite un bras pour montrer que je suis opérationnel. Quelques bandages ici et là montrent que je ne suis pas intact, mais je suis clairement dans un meilleur état que d’autres transformés en momie ou plus amochés. C’est alors que l’homme fit part de d’autres dires et voilà que des informations m’arrivaient à l’esprit. « Notre » navire ? De quoi ils parlent ? Regardant vers Cassidy, je vins à montrer ma surprise.

« J’ai loupé un épisode là… ‘Nôtre’ navire ? Hmmm… Concernant une alliance, je ne sais pas si je peux me prononcer, mais même si je ne voudrais pas, en un sens je vous en dois une, alors pour ma part, si vous avez besoin d’aide, je veux bien me porter volontaire ouai. »

Je pourrais très bien leur dire d’aller se faire voir – car je suis de mauvais humeur – mais quoi qu’on en dise je leur en devais une et s’il y a bien une chose que je n’aime pas, c’est être ingrat. Sauf dans certains cas exceptionnels, mais mine de rien, ils nous ont secourus. Et comme ils l’ont dit, cela a couté la vie de cinq personnes. Combien de rescapés pour combien de morts ? Nos vies valaient-elles ce genre de sacrifice ? Mettant de côté ces pensées, je me plongeais dans un certain mutisme, attendant que la situation avance. En tout cas, me mettant plus aux côtés de Cassidy, je vins alors à demander certaines choses.

« Hmmm… C’est quoi cette histoire de bateau ? Oh et j’y pense, comment tu t’es sortie de ce casino ? Des billets plein les poches ? Je veux tout savoir héhé. »

Me montrant naturellement « complice » d’une certaine façon, j’étais loin de me douter que madame aussi avait fait des siennes au casino. Et que pire encore, selon le point de vue on pourrais dire que mes actes ont aidés celle-ci.




Codage par Libella sur Graphiorum

Etowaru Ryori
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 226
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue34/75[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue38/220[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (38/220)
Berrys: 483.780.400B
Jeu 18 Fév - 22:27
L'opération avait beau être un succès, Cassidy était incapable de la voir comme tel. Cinq personnes étaient mortes. Pour elle, c'était cinq de trop. La jeune médecin n'avait jamais connu de combat de cette ampleur et si elle n'en avait pas vu grand-chose, le peu qu'elle avait eu sous les yeux lui avait suffi. Cassidy ne voulait pas participer à une guerre, elle voulait juste sauver quelques compagnons à qui elle devait beaucoup. Rien ne l'avait préparé au bordel sans nom qui s'était déroulé sur le bateau. Les cris, les flammes, les morts... Pire que tout ça, la sensation de devoir abandonner des blessés mourants. Elle était dégoûtée par sa propre attitude, tout en sachant que ça avait été la bonne attitude à adopter dans ce contexte. Si elle s'était arrêté pour secourir tout le monde, elle n'aurait sauvé personne et serais probablement morte... ou pire. Un constat qui ne suffisait pas à la rassurer.

Cassidy fit de son mieux pour laisser ses pensées de côté pendant qu'elle s'occupait des blessés. Elle se jeta corps et âme dans le travail pour tenter d'oublier, sans y parvenir. Pour faire court, elle se sentait comme de la merde. L'invitation sur le King of Pond lui permis de se changer les idées, même le bateau en court de réparation évoquait la violence des combats. Vu ce qu'il avait pris, l'équipage devait pas être en bon état non plus. Mais les dommages causés par la bataille ne furent pas le sujet de la conversation. Après un bref échange avec Aloène, Stan leur indiqua que le Forward était prêt à partir. Les révolutionnaires s'étaient même permis d'y descendre plusieurs jours de vivre. Etowaru fut surpris par cette histoire de bateau. Elle n'avait même pas pensé à lui raconter sa journée tumultueuse au casino... Ça viendrait plus tard. Concernant la proposition de Stan, sa réponse fut immédiate.


"Non."

Un peu trop froid ? Peut-être... Elle décida de se justifier pour rendre la situation moins malaisante.

"J’apprécie votre offre... Vraiment. Mais j'suis pas l'genre qui aime recevoir des ordres à longueur de journée... J'ai pas sortis mes boyz de l'enfer pour les faire entrer dans une guerre qui est pas la leur... Puis les mers se visit'rons pas toutes seules !"

Stan accepta sans chercher plus loin. Ça faisait plaisir de voir qu'il respectait leur choix. Elle s'était presque attendu à le voir insister, mais non. Fallait croire que les révolutionnaires étaient pas le genre à vouloir recruter n'importe qui à tout bout de champ. Aloène vint ensuite leur donner un bout de papier en leur disant qu'elle viendrait les aider si les aider profitait à l'inquisition... Manière très sympathique de dire qu'elle les aiderait pas si ça allait pas dans le sens de leur révolution. Cassidy prit le morceau et le plaça dans sa sacoche avant de répondre à la démasquée.

"Avec plaisir ! Même chose pour toi. J'ai pas r'joint votre inquisition, mais j'hésiterai pas à v'nir aider si vous avez b'soin... C'est l'propre des pirates que d'pourir la vie au Gouvernement Mondial... à condition que j'puisse y gagner quelque chose !"

Puis elle partit, accompagné de Ryo qui avait lui aussi refusé. D'ailleurs, le cuisinier lui demanda quelques détails au sujet du casino. Cassidy laissa paraître un sourire malicieux et décida de jouer les vantardes. Les deux mains derrière la tête, elle lâcha avec nonchalance :

"Oh, ça c'est pas trop mal passé... J'ai chopper un bateau et un petit équipage... Et 372 millions de berry."

Putain, ça en faisait de l'argent. Cassidy avait encore du mal à réaliser. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle allait faire avec tout ce fric. Ouvrir un hôpital ? Le pire, c'est qu'elle en avait les moyens... Déjà, quitter la zone. La folie des grandeurs, ça viendrait plus tard.

"Et toi ? T'allait pas bouffer quand on s'est perdu de vue ? Comment t'es passé de gagnant à saucisson ?"

Mais la bonne humeur fut de courte durée. Une fois sur son navire, Les boyz vinrent annoncer à Cassidy que Nafir s'était suicidée. Apparemment, elle avait profiter du combat pour se tailler les veines. La jeune médecin poussa un soupir. Elle s'y était attendu, mais ça ne rendait pas les choses moins sinistres. Elle hésita un instant à balancer le corps par-dessus bord, mais se ravisa très vite. Pas son style.

"Bon, déjà, on s'casse d'ici. Avec le bordel que ça a été, ça va être blindé de marine dans pas longtemps. Une fois qu'ces fait, j'm'occupe de l'autre. On l'enterrera quelque part sur le chemin."

Tandis que son vaisseau commençait à avancer, Cassidy se demanda ce qui l'attendait pour la suite. Amarrer le bateau dans un endroit discret, acheter des vivres, enterrer Nafir... Et puis quoi ? Aucune idée... Mais c'était peut-être ça qui faisait l'intérêt du voyage. Sa vie serait très différente à partir de ce jour. Avant, elle voyageait seul et vagabondait d'une île à l'autre. Maintenant, elle avait un bateau, un équipage et un gros tas de fric. Ça allait faire une sacrée différence... Mais bon, pas de quoi paniquer. De toute façon, la jeune femme en avait marre de voyager seule. Le changement était la bienvenue.
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori
Etowaru Ryori
Messages : 417
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue35/75[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue127/220[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (127/220)
Berrys: 17.840.000 B
Ven 19 Fév - 1:49
Prison break !



Si de mon côté l’idée d’une alliance avait sonné comme une possibilité – en devant une à ces révolutionnaires – visiblement pour Cassidy s’était une autre paire de manche. Celle-ci répondit qu’elle ne désirait pas une alliance et clairement, j’en fus presque étonné. Cependant, là où je pensais qu’elle s’arrêterait là, elle se fit plus humaine et expliqua clairement le pourquoi du comment : elle aimait son indépendance. Sur ce coup, je ne pouvais qu’approuver ses dires et pour cause, moi aussi j’aime mon indépendance et aimerais la garder plus que tout. Ainsi donc, j’écoutais celle-ci et vint à sourire. S’allier ou les rejoindre non, mais en revanche venir les aider en cas de besoin oui. Je vins donc à sourire à celle-ci et reprendre sa dernière phrase, bien que les révos devaient avoir compris :

« On… »

On les aidera ensemble. Bref, cette précision faite, j’écoutais la rose parler et m’annoncer que visiblement, le sort a été clément avec elle. Et pour cause, elle m’annonce une nouvelle qui ne me fait rien au départ. Par contre, quand elle annonça un certain montant, je vins à écarquiller les yeux et cligner des yeux à maintes reprises. Elle vient de dire … Trois cent… Ma tête manque de se mettre à tourner tandis que moi de mon côté je viens de me prendre dans la gueule bien trop de choses. Pendant que je croupissais dans une cellule miteuse, elle s’est fait des couilles en OR ?!!!
Ma mâchoire manque de tomber au sol, et mon cerveau se retrouve satellisé pendant quelques secondes. Immobile, je prends quelques minutes à revenir à moi.

« AT-T-T-T-T-T-T-ENDS !!! Quoi ?!!! 372 millions ?!!!! »

J’en rage sur le coup. Mais je reviens très vite à moi quand elle me demande ce qui s’est passé.
Je viens alors à me calmer, soupirer et faire un rapide topo à Cassidy.

« Oh disons que j’ai pris un repas oui, mais je voulais escroquer le patron. J’ai donc poussé une gueulante pour aller le voir, mais … La suite ne s’est pas bien passée. Malgré mes capacités, je suis tombé sur un mec qui fait des arts martiaux ET un soldat qui avait une de ces armes un peu chiantes pour moi. Puis dans ma fuite, j’ai fait la rencontre de la charmante femme qui m’a mis dans cet état… Par la suite, baaaah… Ils ont voulu me transférer. »

Dit comme ça on dirais une routine, mais on pouvais clairement comprendre que j’étais salé en parlant de ça. M’enfin, c’est clairement du passé non ? Autant profiter du navire de Cassidy non ? Je lui souris, laissant clairement deviner mon message pour celle-ci : Tu me déposes ?



Codage par Libella sur Graphiorum

Etowaru Ryori
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2677

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue0/0[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Left_bar_bleue0/0[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 19 Fév - 14:28



[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Himeic10[Présent] Aux geôles de l'injustice (feat Cassidy Monroe et Etowaru Ryori) Cdp_2210
Vice-amiral Piso Burmeister "L'Intraitable", Namikawa Otsubo "le Chandelier d'Ombres"
Vice-amiral de North Blue, Agente du Cipher Pol 0

À la même heure, la fumée s’échappait du lougre qui était en train de sombrer. Son équipage était aligné sur le pont du Daring III qui n’avait eu besoin que d’un seul tir pour condamner le navire en fuite et l’arrêter. Une autre forteresse flottante, un vaisseau de guerre du même modèle utilisé pour les Buster Call avait rejoint son compère du Cipher Pol 0 suite à l’appel de ce dernier. Les deux capitaines des navires se faisaient face et discuter activement des mesures à prendre. Le Daring devait dans tous les cas terminé ses réparations à Seppen Town afin de pouvoir naviguer sans problème sur Grandline. La pointe de la technologie navale gouvernementale n’était cependant pas en danger en dépit des dégâts subit dans la bataille. Il avait été ralenti, mais tout avait été facilement réparable. Bien qu’il ne fût pas aussi résistant que les véritables tanks qu’étaient les navires de Buster Call, le Daring demeurait un navire de première classe en termes de résistance. Le seul révolutionnaire capturé, celui qui avait demandé à amener le lougre à une certaine position avant de la fuir, demeurait stoïque et s’en voulait d’avoir laisser les marchands choisir la suite de leur destination. En dépit de la lenteur du navire de guerre, ce dernier avait réussi à les retrouver par ce fait.

-Ce sont les portrait robots et les identités des deux individus qui ont collaborés avec les révolutionnaires que je vous mentionnai plus tôt. Tous les détails sont dans le rapport de toute manière, concluait Otsubo, ses avant-bras et ses jambes couvertes d’épais bandages résultant des brûlures occasionnées par Hert.

-Ils ont récupérer une partie de la cargaison ?

-En dehors de l’argent volé directement à Kasino Island, la cargaison monétaire n’a pas été touché. En vérité, le Daring servait de leurre alors même s’ils ont cherché ils n’ont rien trouvés. La véritable cargaison doit déjà être au large de Seppen Town où elle sera transférée à bord
, expliqua-t-elle en restant flou sur les activités du casino sous la gestion d’une matriarche dragon céleste. Néanmoins, ils se sont emparés de divers cartes et fiches évoquant les défenses de certaines îles de North Blue dont je devais faire un rapport à la lieutenante générale des armées suite à mon passage dans ces eaux, peut-être même la motivation derrière la participation d’un des lieutenants majeurs de l’inquisition, Hert. Cela risque de leur offrir un avantage pour tenter de nouvelles conquêtes. Il vous faudra reconstruire les défenses encore plus intensément avant qu’ils ne les emplois. De plus, je vais charger le CP2 d’une enquête pour vérifier s’ils n’ont pas un informateur parmi mon équipage qui aurait pu leur expliquer que j’étais chargé d’une telle mission. Je ne leur ai rien dis, mais les plus perspicaces ont dû comprendre…

-Je vois. Avez-vous besoin que je vous escorte jusqu’à Seppen Town ?

-Merci vice-amiral, mais ça ne sera pas la peine. LE CP0 a encore des cartes dans sa manche.



Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: