Derniers sujets

Création de PNJ (pour soi ou pour un équipage)parGhetis Archer
Aujourd'hui à 7:56
Création d'Aptitude / Style de combatparGhetis Archer
Aujourd'hui à 7:55
Quêtes par PalierparGhetis Archer
Hier à 11:31
[Présent] - Trait d'union [Pv : Ligue]parRébéna Té Ra
Ven 24 Mai - 19:33
[Présent] La Bataille de Ghordalu : L'Automne de la Féodalité (feat Unite)parMaître-Jeu
Ven 24 Mai - 18:27
Création d'un Fruit du DémonparMaître-Jeu
Ven 24 Mai - 11:48
Création d'une ArmeparGhetis Archer
Mer 22 Mai - 10:07
Loterie des fruitsparAtlanti D. Katerina
Mar 21 Mai - 23:29
[Conquête] - Premier pasparElyvia Belrain
Mar 21 Mai - 12:59
Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – E2FR333SD PC portable ...
Voir le deal
749.99 €
Le Deal du moment :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1367
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  Left_bar_bleue50/75[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  Left_bar_bleue407/750[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  Empty_bar_bleue  (407/750)
Berrys: 999.999.999.999 B
Mer 6 Jan - 20:07
Training  




Juste avant que six mois ne s’écoulent et fasse grandir la plupart des protagonistes de ce monde, il y eu des événements marquants qui ne furent point rapportés ou éventés de trop. Et celui qui se déroule ici fut l’un d’eux.

En effet, suite à une longue attente, un entraînement intensif et d’autres raisons qui m’ont poussées à faire ça, j’avais décidé de réaliser un projet ambitieux. Mais pour cela, il me fallait un coup de main. Et si certains contacts feraient largement l’affaire, j’eus une meilleure idée. Plus grandiose et plus couillu qu’à l’accoutumé. De ce fait parmi tout mes contacts, c’est sans doute le plus instable de tous dont je fis appel ce jour-là puisqu’il s’agissait ni plus ni moins du célèbre Ghetis Archer. Autrefois simple mercenaire, ou plutôt chasseur de prime, ce grippe-sou a vendu son âme à la marine sans doute pour chasser plus librement, et être mieux payé. Je ne connais pas au final la façon de payer des gouvernementaux, mais en tout cas je sais une chose : il a retourné sa veste. Passer d’un camp à un autre, c’est bien le signe qu’au fond lui et moi on est pareil : des opportunistes. Nos principes sont différents, mais au fond, on est pareil et qu’il le veuille ou non, c’est vrai.

Là où lui tourne sa veste pour une pseudo justice, moi, je me contente de simplement saisir les occasions que je créer moi-même. Quoi qu’il en soit, malgré la critique, aujourd’hui il me serait utile sur deux points. Non seulement je pourrais tester mes capacités physiques, mais en plus je pourrais amoindrir les défenses d’une certaine base pour mieux l’incruster comme si de rien était. Pour l’Archer, ce serait un entraînement, une façon de flatter son égo, mais pour moi, ce serait un moyen d’avancer dans mes projets. Additionner l’utile et l’agréable n’était qu’un bonus.
Pourquoi utile et agréable ? Car mine de rien, même si je ne suis pas un grand fan des mouettes, lui – et ses compagnons – sont une belle compagnie servant d’exercice.  C’est donc un message assez simple que je lui avais laissé, à savoir un lieu où se retrouver pour tenter de m’arrêter. Bien que l’appel soit protégé, il fallait que je colle encore et toujours à mon personnage. Ainsi, lui aussi ne risquait rien à venir me voir et louper ma capture. Aussi, je me permis un petit extra, faisant référence à une certaine femme que j’avais déjà croisé, lui demandant de l’emmener afin qu’elle voie un spectacle digne de ce nom. A croire que l’idée de véritablement la faire mienne était réelle…


Ainsi, c’est donc sur Baltigo que le rendez-vous était donné. L’infiltration étant en soirée et aux abords de l’île, l’incrustation se fit lentement. De plus, le centre de l’île étant à quelques jours de marche, il y aurait du temps avant qu’on ne soit repéré. Le but était avant tout de réaliser un spectacle dont même les gouvernementaux ne verraient pas les bouts et tenants de cette histoire. Pour eux, ce serait simplement ceci : un affrontement où le fameux serpent noir a réussit à repousser un assaillant. Ni plus, ni moins. Mais moi, mon but était de détruire les lieux pour mieux les infiltrer plus tard, lentement, sûrement. Ainsi donc, me cachant dans l’épaisse forêt, j’attendais qu’au loin, un navire ou n’importe quel autre moyen de transport ne se pointe. Le Kurohebi n’était pas du genre à venir avec une armada, alors le moindre truc suspect me ferait disparaitre dans la nature, ce n’est pas comme si lieu était idéal pour une partie de chasse entre nous ou n’importe qui. Ce lieu était idéal pour implanter une base secrète, aux yeux du monde sans qu’ils ne se doutent de quoi que ce soit. Après tout, quoi de plus discret que s’implanter dans un lieu où tout le monde regarde ? Tellement culoté qu’au final, cela relève du génie !

Patientant à l’abri des regards, mes hommes se tenaient désormais à quelques kilomètres de là, apte à fuir en cas d’invités surprises. Depuis le temps mes hommes et le monde le savait : je sais me débrouiller seul. Attendant le moment opportun, quand enfin un navire qui pourrait correspondre à mes attentes accosterait et que l’homme serait là, sur les côtés, je me ferais une joie d’aller à sa rencontre comme si de rien était.

Malgré nos rangs respectifs et le fait qu’on soit ennemi, c’est presque avec respect que je l’accueillais. Le calme avant la tempête. Avançant les mains dans les poches, je regardais donc l’homme et sa possible clique qui suivraient en théorie comme des chiens. Enfin je dis ça ainsi, mais c’plus par mépris que je pense cela… De mon côté, mes hommes aussi me suivent par conviction, mais moi c’est moi… Lui c’est autre chose. Ainsi donc, observant le Kurohebi – ignorant son grade s’il était toujours simple Vice Amiral ou devenu Amiral – je vins à m’exprimer doucement, sur le ton de la raillerie.

« Tu ne m’as pas accordé le droit de voir une certaine beauté… Tu me blesses tu sais ? »

Bien que les mains soient dans mes poches, un bon haki de l’observation pourrait sentir le danger venir à des kilomètres à la ronde. Encore apte à discuter un peu, je vins à doucement m’étirer en venant caresser ma chevelure rougeâtre et reposer mon regard sur lui.

« Je vois que depuis la dernière fois tu sembles bien te porter… C’est bien, enfin un jouet que je ne vais pas pouvoir casser trop rapidement. Pour sûr, si cette fois je te vainc, la prochaine fois je laisserais tes copains participer… Cela vous convient ? Mesdames … Et les autres ? »

M’adressant à sa possible clique, je n’attendais pas de réelle réponse de leur part, puis qu’après une courte conversation, je viendrais à soupirer. Sans doute un commentaire de trop, ou ma patience qui atteint sa limite. Quoi qu’il en soit, en pleine réponse de ses coéquipiers ou de lui-même je m’élancerais vers lui.




D’une violence extrême, je me propulserais vers lui le poing recouvert de haki et je viendrais viser son buste. Bien sûr, l’assaut n’était pas entièrement sérieux, de quoi lui laisser le temps de parer aisément, juste de façon à être face à face au plus près possible. Le regard dans le sien, c’est donc de vive voix que je lui ferais part de mon désir ardent, celui de le détruire, de s’affronter comme la dernière fois, pour voir qui est le plus fort, qui mérite le rang de prédateur et de proie.

« Aller Archer ! Montre-moi de quel bois tu te chauffes !!! Fais donc bouillir mon sang comme la dernière fois ! Tu t’es bien débrouillé… Pas de fruit ou de moyens de triche, pas avant que je sois bien chaud !! Montre-moi ce qui fait de toi un de ces protecteurs au manteau blanc. Bats-toi comme si j’étais ton pire ennemi !! Montre-moi ta puissance !!!! »

Le regard lubrique, il pouvait voir la bête enragée. Celle qui donne tant de mal à ses collègues, l’homme qui cause désolation et destruction sur son passage. Celui qui – s’il n’est pas vaincu un jour ou l’autre – sera un des pires cancers de ce monde. Ren Tao, la bête pourpre. S’il avait paré mon coup sans riposter et que nous étions toujours proche donc l’un de l’autre, c’est ma jambe qui viendrait cueillir sa taille et créer une explosion modérée avant de finalement me reculer en attendant son mouvement. Tel des duellistes respectueux, pour le moment, je la jouais presque tour par tour. J’avais donner mes coups, à lui de me montrer comment il répond à mon invitation. Une chose est sûre, le fun ne faisait que débuter.

Aujourd'hui, le ciel affronte les enfers. Dieu combat le démon. Le serpent noir contre la bête pourpre round 2.

; color:black;">

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3615
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  Left_bar_bleue53/75[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  Empty_bar_bleue  (53/75)
Expériences:
[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  Left_bar_bleue155/1000[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  Empty_bar_bleue  (155/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Amiral Kurohebi
Lun 1 Mar - 15:30

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !



[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  A085a053bae1c01af8458e8ec8cacca71715a794_hq

Une invitation ? Ou une exécution ? Dans le fond Ghetis ne s’attendait guère à capturer la Bête Pourpre lorsque celle-ci l’invita à l’affronter. Même s’il connaissait le danger que représentait ce criminel, il était malgré tout utile à la cause gouvernementale. Il menait une lutte acharnée contre un des grands barons de la pègre actuelle. De ce fait, malgré son côté récalcitrant pour le Gouvernement, il faisait malgré tout le bien commun. Ainsi, sa liberté avait encore de l’intérêt pour l’Archer.  

Néanmoins, cette invitation était l’opportunité pour le vairon de tester ses compétences offensives. Il allait pouvoir mettre en pratique de nouvelle technique et découvrir un peu plus en détail ses possibilités. Il pourrait se battre corps et âme contre le criminel, un adversaire de son niveau.

Baltigo n’était pas une localisation cachée pour le Gouvernement, encore moins pour un amiral. Malgré tout,  Ghetis était encore boudé par une bonne partie de sa hiérarchie, ce qui lui offrait une certaine liberté.

C’est ainsi qu’une immense ombre apparaîtrait au loin sur la mer. D’immenses ailes, un corps majestueux et bientôt, le dragon rouge « Kokuwo Makui », apparut ! Cette créature d’un autre temps était désormais un des nombreux moyens de locomotion de l’Archer. La bête avait bien grandit depuis et avait désormais atteint sa taille adulte, c’était donc une bête assez imposante. Son corps sur la plage avec lourdeur, avant que la bête ne libère un puissant cri.  

Sur son dos trônait Ghetis, Madi, Maka et Momo, ainsi qu’un simple navigateur. Le Kurohebi était donc accompagné d’une femme-arbre, une femme-bête, une femme-poisson et un humain. Lorsqu’il avait fait savoir à Madi que le criminel voulait la rencontrer, celle-ci décida d’inviter ses anciennes collègues et désormais membre de La Couronne.

Sautant de son dragon pour rejoindre la terre ferme, l’Archer avait tout son équipement habituel, armure, gunbai, sacoche au bas du dos. Il était venu avec tout ce qu’il lui fallait pour vaincre son camarade.

- Tu as de la chance de voir la formation triple M. Elles sont redoutables. Dirait l’amiral avant que les trois femmes ne descendent du dragon.

[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  Pnjren10[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  Pnjren11
Maka et Momo, agents CP7.

Madi faisant pousser ses racines depuis sa main pour former un pique, Maka venant électrifier sa main, tandis que Momo laissait une goutte d’eau ruisseler de sa paume, cette fameuse attaque du Gyojin Karaté.

- C’est au cas où j’ai besoin de partir et que tu ne me laisserais pas faire.

S’étirant lentement Ghetis écoutait les paroles du pugiliste avec amusement, tandis que Madi répondit par

[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  Madi10
Madi Sky, Colonelle.

- Je n’affronte pas des hommes plus faibles que Ghetis, alors que je l’explose.

Qu’est-ce qui était pire, qu’elle prétende que Ren était « faible » ? Ou qu’elle soit certaine de vaincre l’Archer ?  Le doute subsistait !

Cependant, l’assaut soudain du Tao vint clore la discussion avec beaucoup de vigueur ! L’Archer y répondit en s’avançant brusquement vers son ennemi, couvrant uniquement son torse de fluide ! Le choc entre le torse et le poing serait alors brutal ! Des éclairs noirâtres venant se répandre de part et d’autres de l’impact alors que l’instant semblait se cristalliser dans le temps avant de produire une immense onde de choc !

Du haut de ses deux mètres trente, Ghetis semblait clairement dominer la bête pourpre, tout comme par sa carrure plus massive. Pourtant, les deux hommes étaient de force égale, le paradoxe de la morphologie n’entrant jamais en jeu.

- Pas de fruit ? Pas de gadget ? Tu me demandes de me limiter ? C’est embêtant ça. Je ne serais pas à mon maximum ! Dit-il avec un grand sourire.

C’est alors qu’une sorte d’aura bleutée commença à émaner de l’Archer, une véritable énergie animant son corps, mais cela n’était point un haki royal ou autre, c’était une énergie bien stable, une énergie bien visible.

- J’ai tellement de puissance à te montrer, c’est vraiment dommage que tu aies aussi peur de la mort.

L’aura virant alors du bleu au noir profond, le guerrier semblant être couvert d’une aura presque démoniaque.

Etait-il dieu ou démon ?
Etait-il bon ou mauvais ?
Le dieu du ciel n’était autre qu’un dieu cornu ?

Bientôt une arène apparue sur l’ensemble de l’île, laissant un Ghetis encore plus amusé par la situation. L’air y était moins respirable, comme plus lourd. Si le Tao était déjà allé dans les îles célestes, il pourrait en reconnaître les conditions, sinon il trouverait juste l’air moins abondant, mais s’y habituerait assez facilement. Le reste de l’île restait identique.
L’armure pourpre se développant sur l’ensemble de son corps, pour devenir une armure intégrale. Les gunbai déployant de grandes ailes métallisées, alors que l’armure venait modeler un bras en une grande lame.  Son haki avancé prenant place pour laisser sa voix écrasée toutes les voix environnante.

- Moi qui avais envie d’utiliser cette forme face à toi, je suis déçu. Je l’aurais bien surnommé « chevalier pourpre » en plus. Qu’importe, la peur est un phénomène qui touche même les meilleurs je suppose. Je t’en offre au moins un aperçu ?

A ces mots le brun laissant la main en forme de lame redevenir une main normale et balaya le vide d’un revers de la main, projetant une multitude d’aiguillon de métal sur son adversaire, tous couvert de haki.  Le plus étrange pour Ren serait qu’il ne pourrait pas avoir prévu ce mouvement. Pourquoi ? Parce qu’il n’avait pas été pensé par Ghetis. La voix de Ghetis était restée normale…

Selon l’esquive du Tao, il verrait une colle de métal ressortir du sol pour l’embrocher d’une traite ! Le bout toujours couvert de fluide. Là encore, le plus étrange serait l’absence de perception des mouvements de l’Archer, qui bougeait bel et bien malgré tout.

- Je continue ? Un sourire carnassier apparaissant sur son visage.

-->
La Couronne
Awful


PNJs présents:

Techniques, Explications etc:

_________________
[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  45495_s

Vente sur dans le ciel et livraison dans tout Grand Line : Ici

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1367
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  Left_bar_bleue50/75[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  Left_bar_bleue407/750[FB] God vs Demon ( Pv Ghetis )  Empty_bar_bleue  (407/750)
Berrys: 999.999.999.999 B
Lun 1 Mar - 19:33
Training  




Finalement il était venu à dos de dragon. Impressionnante arrivée, mais je n’avais guère le temps d’apprécier ce folklore dont il semblait avoir le secret. Si nous avions prévu de boire une coupe de saké pourquoi pas, mais … ce n’est pas le cas. Nous étions là pour nous battre et ce, jusqu’à ce qu’un de nous tombe de fatigue si ce n’est pas autre chose. Une façon de flatter son égo, le mien, et surtout réaliser mon plan secondaire. De ce fait, alors qu’il arrivait accompagné de quelques collègues féminins, je ne pu que me délecter de la chose et entamer les hostilités sans tarder. Nous pourrons discuter sans doute quand il sera aux portes de la mort, ou quand moi je serais derrière les barreaux. Peut-être un jour… Mais en attendant, nous avons notre propre langage, notre alphabet : celui des poings !

Je ne faisais même pas mention du fait qu’une de ses subordonnées – et fortement charmante – ait sous-entendu des choses qui auraient dû me mettre hors de moi. Ma seule réponse avant mon assaut avait été de me lécher les lèvres, sous-entendant clairement quel genre de traitement elle aurait si on doit se battre. Qu’elle ne se fasse pas d’illusion, elle subira bien plus que de simples coups de mains et de jambes… Oh que non, son sort à « elle » serait bien plus langoureux et torride. Mais trêve d’imagination, ce n’est pas le moment de penser aux plaisirs de la vie, ou du moins, pas ceux-ci…

Frappant l’homme, le choc des titans débute et c’est un premier coup qui est intercepté par son torse fier et construit avec le temps. Nos hakis entrent en collision et tout les effets spéciaux s’activent à cet instant. Un feu d’artifice haut en couleur qui en dit long sur ce qui va suivre ! Un combat long, éreintant aussi plaisant qu’une partie de jambe en l’air, c’est pour dire ! Je ne connais aucunement le point de vue de cet homme à ce sujet, mais pour ma part, entre baiser et me battre, je dois avouer hésiter lequel me fais le plus de bien. Inutile de le lui demander car il serait bête de le troubler bêtement à cause d’une histoire de goûts… Je le laisse parler alors que mon poing appuie toujours sur sa cuirasse noirâtre qui encaisse comme il faut mon coup. Hm ? … Un sourire carnassier se dessine sur mes lèvres alors que je me permets un petit taunt à ce dernier, c’est de bonne guerre.

« S’il te faut tout ça pour être à ton maximum… Alors soit. »

Les éclairs continuent d’affluer autour de nous tandis qu’une drôle d’illusion visuelle semble décorer son corps. Hm ? Cela ne semble pas être une attaque, mais un effet cosmétique. Bizarre mais peu déstabilisé pour autant, je le laisse me taquiner une fois de plus. Lui qui me surplombe de sa hauteur, pour ma part, je le fixe intensément du regard continuant d’user de ma puissance pour le tenir en joue. S’il est un lion dans cette scène, moi, je suis sans aucun doute un ratel, qui malgré la hauteur de l’ennemi ne flanche pas. Il veut se battre jusqu’au bout ? Je suis clairement son homme et qu’il soit seul ou accompagné, cela ne change absolument rien !!! Au contraire, mon excitation augmente de plus en plus.

« Tu me déçois… Je pensais que depuis le temps tu me comprendrais un peu plus. La mort ? Je la côtoie chaque jour, j’ai été bercé dedans ! »

Triste vérité, si nous avions le temps de faire de la psychologie il pourrait sans doute en apprendre plus sur moi et comprendre ce qui pousse mes élans de brutalité quotidiens. Mais nous ne sommes pas là pour discuter de nous. Non… Nous sommes là pour débattre de notre puissance tout simplement et sans doute flatter notre égo. Dominé et dominateur, nous allons clairement voir aujourd’hui qui a quel rôle ! Tandis que son aura change de couleur, je donne un coup sec pour me reculer et reprendre mes positions, analysant la situation.
Usant de mon haki pour sonder la zone, je peux clairement ressentir le nombre de voix qu’il y a de présent jusqu’à ce que ce dernier ne change de forme et use de je ne sais trop quelle technique. En tout cas, cela m’oblige à clairement stopper d’user de mon haki. Hmmm… Me stoppant un instant, je trouve que la quantité d’air change quelque peu, sans que cela ne me donne des difficultés à respirer. C’est juste troublant un instant… Ainsi donc, il peut vraiment contrôler son environnement ? Voilà qui est excitant, je pourrais presque en dire que j’en pointe tant c’est plaisant. Il maîtrise le lieu ? Je suis comme une proie pour lui ? Soit, je vais devoir montrer que peu importe les difficultés, peu importe les handicaps, je vais le surpasser et ce, dans tous les domaines, car je suis Ren Tao ! La bête pourpre.

« Tu parles trop ! »

Bla-bla-bla, je ne veux pas parler, j’aurais utilisé mon den-den mushi sinon… Mais je veux me battre bordel. Seul à seul, à quatre contre un, peu importe… J’ai besoin de cette adrénaline, j’ai besoin de cette dose de drogue qui m’est désormais dépendante. Si je ne l’ai pas, pour sûr que je vais m’énerver ! A moins que ce soit déjà le cas ? Observant ce qui semblait être une création de sa part, je vins à voir une multitude de projectiles venir sur moi et plutôt que bêtement esquiver, je recouvrais mes bras de haki de l’armement pour alors débuter un rush de coups. Certains normaux, d’autres explosifs, je tentais de repousser la plupart des projectiles sans reculer, ce serait un signe de faiblesse. En rempart humain que je suis, je laissais quelques projectiles déchirer quelques parties de mes habits, ou même un d’eux me frôler une joue ou une épaule sans que cela m’handicap. Belle entrée en matière me dis-je, je suis clairement d’humeur désormais !!!

Fixant l’homme mais ayant aussi une certaine conscience de mon environnement, je vis le sol légèrement se craquer et c’est surtout un réflexe qui m’évita de finir en brochette. Une partie de mes côtes se fit cependant piquer sévèrement au point de saigner. Clairement, si j’avais été focus que sur lui, il m’aurait eu et tout se serait arrêté bien trop vite. Reculant vivement donc, je vins à sourire devant cet état de fait : il est plus qu’intéressant. A son plein potentiel, il est le genre d’entraînement dont j’ai besoin pour me dépasser. Mon sang bouillonne, c’est une certitude ! Je suis chaud !!!

« Pas mal du tout … »

Mais je n’ai pas dit mon dernier mot. Reprenant position, analysant l’environnement, je vins à donc me dire qu’il me fallait être prudent. Frapper vite et fort et pour se faire, il n’y a pas quarante solutions. Levant un poing, je l’abattais au sol avec une telle rage que le but était de fissurer cet endroit, en plus de soulever un épais manteau de poussière. Le but était simple : profiter de la diversion pour le prendre par surprise, et le fait que ma voix se taise de nouveau était un signe. Mais par où ? L’homme devrait réfléchir, se creuser les méninges. En haut, sur les côtés ? La possibilité que l’assaut soit frontal était maigre pour ne pas dire impossible et pour cause, ce serait risqué, mais … C’est bel et bien de là que vint l’assaut. De face ! Usant de mes explosions pour booster ma course, j’allais lui faire tâter de ma vitesse de déplacement. Rompant en théorie la distance entre nous à une vitesse affolante, c’est sans tarder que je délivrerais une série de coups se voulant tous aussi surpuissants les uns que les autres. Le sérieux était là, puisqu’il tâterait de toute ma puissance dès ce moment. Plus d’échauffement, il est digne d’être un « ennemi » et donc de tester ma puissance écrasante ! Un coup, deux coups, trois, quatre, cinq, six… Une pluie de coups menaçait ventre, bras, épaules et nuque. Une série d’attaques toutes plus meurtrières les unes que les autres. Il veut la peau de l’ours ? Il ne faudra pas oublier de le tuer alors, tel était le message.
Après un énième coup, je me décidais de tester la résistance de son armure qui semblait si précieuse. Bandant un bras entier après un coup – signe d’une grosse attaque à venir – c’est un coup terrifiant qui se produisit. S’il encaissait il pourrait sans doute imaginer le membre pénétrer son ventre bien que ce ne soit que fictif. Dès lors, une explosion retentirait et menacerait de le propulser en arrière. Le but de la manœuvre n’était pas de le finir déjà, mais bel et bien mettre à mal son armure une bonne fois pour toute. Et si c’était mission réussis, je pourrais m’en féliciter.

Les spectateurs pourraient en témoigner, si ce n’est pas un affrontement digne de Younkous, il s’agit tout de même d’une bataille qui mérite d’être référencée, car là, on parle d’un « criminel » qui tient tête comme il peut à un amiral. Et jusqu’à preuve du contraire, l’Amiral représente le bras armé de la justice. La puissance absolue de la marine et le sommet de la chaîne alimentaire de cet ordre. Alors qui était ce simple homme qui lui tient tête ? Quelle était cette bête qui faisait face au guerrier Archer ? Qui était ce mortel qui contrariait autant dieu ? La réponse est simple : un démon, une bête pourpre.

« Cela réponds à ta question ? »

Le foudroyant du regard, je me réjouissais qu’il y ait de possibles témoins et féminins qui plus est. Un sourire malsain aux lèvres, je lui disais clairement de venir à moi. Pleine puissance, de front, qu’il me montre sa souveraineté. Viens Archer, viens et montre moi qui tu es.


; color:black;">


tech utilisées:

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: