Derniers sujets

Création d'une boutiqueparRébéna Té Ra
Aujourd'hui à 14:30
[Conquête] - Premier pasparElyvia Belrain
Hier à 21:14
[Présent] - Trait d'union [Pv : Ligue]parRébéna Té Ra
Mar 16 Avr - 22:29
[FB] L'or Qui Déchante [FT : Rébéna Té Ra]parRébéna Té Ra
Mar 16 Avr - 21:12
Création d'une ArmeparAslan Moore
Mar 16 Avr - 16:02
Ellipse Ghetis Archer parGhetis Archer
Lun 15 Avr - 16:35
Tu veux que je sois le roi des pirates? [FB Feat Logan]parSuzuran Akira
Lun 15 Avr - 0:08
Tops Sites ! parSakuga Keigo
Dim 14 Avr - 12:47
Fate's CityparMaître-Jeu
Sam 13 Avr - 14:47

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI]
Agote Edel Dukke
Agote Edel Dukke
Messages : 99
Race : Humain
Équipage : Equipage des poupées

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue28/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue39/120[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (39/120)
Berrys: 605.180.000 B
Sam 31 Oct - 12:56



Agote

Edel Dukke






LE PETIT GARCON PERDU

Avec Ishtar De Lérhane

1506 - Lunas - FlashBack


Comme si elle était sur une falaise en bord de mer, la petite fille eut l’impression de sentir une douce brise lui caresser les cheveux. Puis le vent, comme s’il vivait, sembla s’envelopper autour de son corps, s’adonnant à de multiples arabesques gracieuses. Habituellement, elle vouait une haine au vent qui réduisait tous ces efforts à néant en transportant indécemment ses mèches de cheveux dans tous les sens. Mais il n’en était pas ainsi dans ce monde étrange où tout restait en place, où tout semblait et paraissait.

En se réveillant de ce rêve étrange, la blondinette sentit que cette journée serait agréable. En effet, tous les samedis, il était permis aux enfants de sortir s’amuser dehors. Son corps l’emmenait cependant chaque semaine à la bibliothèque. Mais aujourd’hui, les gens de la maison s’agitaient.

« Kiete a disparu ! »

« Quelqu’un l’aurait vu quelque part ?! »

Agote se frotta les yeux en affichant une légère expression nerveuse. Malgré son doux rêve, la journée s’annonçait désagréable. Alors que son corps se dégageait de son ridicule lit en bois, une femme entra dans leur chambre. Depuis son arrivée, la petite fille partageait sa chambre avec une autre fille de 12 ans. Les cheveux courts, roses, cette drôle de fille avait le sourire qui pendouillait continuellement à sa bouche et semblait avoir une tolérance inhumaine pour tout et n’importe quoi. Ainsi, la cohabitation se passait plutôt bien : la fille ne se plaignait jamais des regards froids et de l’ignorance qu’elle pouvait recevoir d’Agote. Pire encore, elle n’avait aucune gêne à rendre de multiples services à la blondinette, jetant sans réfléchir des « ça ne me dérange pas » ou des « si ça peut te rendre heureuse, je le ferais pour toi ! ». Ainsi était Tamme, une gentille jeune fille innocente.
C’est pourquoi, sans que la duchesse déchue eût dû prononcer un mot, sa colocataire répondit aux multiples interrogations qui les assaillaient de si bon matin :

« Non non, on n’a pas vu Kiete du tout. Qu’est-ce qui se passe ?»
« Mais… C’est pas vrai … On ne l’a pas retrouvé dans son lit hier et étrangement, une fenêtre était ouverte. Personne n’est au courant, n’a la moindre idée d’où il a pu aller … ah … Que faire … »
« Je vais vous aider le chercher !
« NON NON ! Personne ne sort d’ici ! Tant qu’on ne l’a pas retrouvé, vous restez tous ici ! »

Une douleur traversa tout le corps de la blondinette, passant en priorité par son esprit qui n’aurait pas sa drogue habituellement de savoir. Il n’y avait pas moyen qu’elle laisse cette répugnante femme lui priver de son heureux quotidien (qui était déjà assez misérable comme cela selon elle). Ainsi, dans toute la condescendance qu’inspirait son être, Agote se leva et commença à enfiler une jolie robe vert pâle de sa confection, dont les rubans aux couleurs des pêches ravissaient l’œil. Sous les regards étonnés des deux habitantes, l’enfant se rendit dans la salle de bain commune pour commencer sa toilette et poser sur ses cheveux un grand serre-tête de la même couleur pêche, mais dont les rubans rouges se mêlaient bien à l’éclat jaune de ses cheveux. En parfait disposition pour sortir, elle se dirigea vers la porte de sortie.

« HEY !! OH ! AGOTE !! Qu’est-ce que je viens de dire ??! »

La blondinette aurait voulu ne rien dire et ne lui transmettre que son visage inexpressif, mais dans cette situation, des mots étaient nécessaires.

« Je sais où il est. Il a dit qu’il partirait tôt pour regarder l’aube se lever. Il va revenir, on peut donc sortir. »
« Heu.. Hein ? Comment ça ? Agote … Reste ici. »
« Il m’a dit qu’il rentrerait dans l’après-midi. Vous le gronderez à ce moment-là. »

La jeune femme n’était pas convaincue, mais son sentiment de malaise avec la jeune enfant l’empêchait d’agir raisonnablement. En effet, toutes les femmes de la maison d’accueil étaient gênées en présence d’Agote. Ces trois femmes de bonne foi avaient décidé d’adopter de nombreux d’enfants d’orphelinat pour leur donner une meilleure vie ainsi qu’une bonne éducation. Jamais ces trois dames n’avaient eu de soucis et elles excellaient en tant qu’éducatrices. Mais en vérité, devant Agote Edel Dukke, c’était plus compliqué. Elles aimeraient lui prouver leur autorité, scandaliser sur son côté orgueilleux mais à chaque fois, les forces leur manquait. En vérité, elles n’avaient juste pas envie d’avoir affaire avec cette chose si étrange, il y avait une sorte de mépris mêlé à un sentiment d’infériorité. Ainsi, la jeune femme lui répondit :

« Bon ok, très bien, puisque c’est Agote qui le dit… Mais si tu m’as menti et qu’il ne revient pas avant 16h, je t’interdis de sortie pendant un mois Agote ! »

En effet, Agote avait menti et si Kiete, ce sale garnement au nez élancé, ne revenait pas, la blondinette regretterait sans doute son acte.

En marchant dans la rue comme toujours animée de Lunas, la blondinette arriva à la place principale. Un souvenir lui revint en tête : comme Kiete lui cassait les oreilles hier, elle lui avait raconté une fausse histoire prétextant lui lire un livre sur les légendes de la forêt. Son récit avait été façonné avec une grande minutie pour faire pétiller les yeux de ce terrible enfant tapageur, lui permettant de s’illusionner et se perdre lui-même dans de grandes aventures. Il était donc possible qu’il l’ait cru, et soit parti, dans la nuit, dans la forêt. Plantée sur la place, la blondinette se perdit dans ses pensées. L’enfant lui importait peu, mais ses prochaines sorties semblaient être compromises …





_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Signature3
Agote Edel Dukke
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2140
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue56/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue504/1250[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (504/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Sam 31 Oct - 14:44


kkkkkk10.jpg
feat Agote Edel Dukke

Le Petit Garçon Perdu


[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Cheval21[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Cheval22
Armando Di Marta, Léona Di Marta

Féliroa Di Marta était la jeune chanteuse itinérante que l’Archange du Typhon avait jadis rencontré à l’archipel Orgao lorsqu’elles avaient protéger le cirque d’une attaque de bandits. Depuis, les deux femmes voyageant aux quatre coins du monde s’étaient lié d’amitié. Elles entretenaient une correspondance épistolaire, s’envoyant régulièrement des lettres pour se raconter leurs aventures. Si les péripéties de la bilcane étaient plus guerrières, celle de la chanteuse en robe rouge à la voix génératrice de petites ondes de choc était bien bercé dans le domaine artistique. Néanmoins… Cela faisait maintenant un petit moment que la fille des cieux n’avait pas eu de nouvelle de son amie. C’était pour cette raison qu’elle avait finalement décider de se rendre à Lunas. La Di Marta en était originaire et les parents de la demoiselle auraient peut-être des idées sur la situation actuelle de leur fille. L’architecte et l’actrice n’avaient malheureusement plus de nouvelles depuis la même période que la De Lérhane. Cela commençait à inquiéter tout ce beau monde. Sachant que Féliora était partit pour East Blue, Ishtar avait promis à Armando et Léona de se rendre sur cet océan à la recherche de leur fille. Elle ne se doutait pas alors de l’ampleur de ce qui l’attendait. En effet c’était les Ookami qui étaient derrière cet enlèvement pour attirer à eux la zoan mythique et ce voyage allait également lui faire rencontrer la jeune Lucina Delalande, une vampire de l’archipel Konomi avec qui elle voyagerait pendant quelques semaines après cela. Mais pour l’heure, ce futur n’en était qu’au stade d’une esquisse incertaine.

-Merci pour tout. Je vous tiens au courant, leur déclara l’originaire de la mer blanche en sortant de la maison familiale Di Marta.

-Nous comptons sur toi, conclut une ultime fois l’architecte avant de refermer la porte et laisser l’ancienne révolutionnaire seule dans les rues de cette ville.

Avant de partir, l’amazone comptait se rendre à la bibliothèque de l’île qui était plus que fameuse, réputé pour être l’une des plus grandes de tout Grandline. Nombres d’informations dormaient sur ces étagères et la bilcane comptait profitait de chaque passage pour s’en nourrir un peu plus. Elle comptait également chercher des informations sur East Blue afin d’être préparé à chercher dans des coins peu orthodoxes où Féliora aurait pu se rendre, que ce soit en tant que chanteuse peu importe le travail qu’elle aurait trouvé ou simplement pour la découverte. Evoluant au milieu de la foule, la femme de trois mètres de haut et qui disposait de quatre ailes dans le dos ne fit pas attention aux quelques regards ahurit qui se portaient sur elle. Pour certains c’étaient une apparition divine, mais d’autres l’avaient surement déjà vu trainé à plusieurs reprises dans le coin. Enfin, généralement le premier regard qui se posait sur le physique plus qu’exotique et extraordinaire de la céleste ne laissait pas indifférent. Elle s’y était habitué au fil des années et n’y prêtait plus la moindre attention désormais. Finalement, arrivant sur la place, la subordonnée de l’impératrice Tenshi Taya bouscula quelqu’un qu’elle n’avait pas vu à cause de sa grande taille. Se tournant, elle tendrait sa main afin d’aider la personne à se relever si elle était tombée. C’était une jeune fille blonde qui avait une cicatrice sur le visage.

-Veuillez me pardonner, je ne vous avez pas vu.

Peut-être la jeune Agote aurait l'idée d'utiliser cette personne, semblant tout droit sortir d'un conte et qui avait un large champs de vision dégagé grâce à sa taille, pour retrouver le garçon égaré... Comment la jeune fille présenterait-elle la situation ?



sdfd10.jpg


© By Halloween


_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Agote Edel Dukke
Agote Edel Dukke
Messages : 99
Race : Humain
Équipage : Equipage des poupées

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue28/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue39/120[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (39/120)
Berrys: 605.180.000 B
Mar 15 Déc - 23:09



Agote

Edel Dukke






LE PETIT GARCON PERDU

Avec Ishtar De Lérhane

1506 - Lunas - FlashBack


Se faire bousculer n’avait rien d’agréable. Mais cet évènement remarquable - bien que banal - avait vite été oublié dans l’esprit d’Agote Edel Dukke. En effet, il lui suffit un coup d’œil et son sang se glaça immédiatement. Tout son être semblait lui ordonner instantanément de ne plus bouger et de baisser au plus vite son regard. En effet, ce n’était pas tous les jours qu’on se retrouvait face à une telle créature. Bien que ses intentions n’eussent rien d’offensif, la petite fille ne pouvait s’empêcher de trembler de peur devant le corps immense et l’aura puissante de cette femme qui lui tendait simplement la main avec quelques mots d’excuses. Il était très difficile, dans cette situation, de penser ou de réfléchir correctement, tant les instincts de survie qui sommeillaient en la petite fille s’agitaient. Pourtant, comme encouragée par une telle opportunité qui ne risquait pas de se reproduire, la duchesse déchue se reprit vite, ne se doutant pas encore de l’impact de cette rencontre sur son esprit.

Actuellement, elle n’était qu’une petite fille à l’air inoffensif. Cette femme ne semblait pas spécialement violente et menaçante en lui adressant sa main et des excuses. Donc, dans l’état actuel des choses, il n’y avait pas de dangers. Elle ne risquait absolument rien. Se convaincre de ce fait – qui devait pourtant être évident – suffit à la calmer et ramener son esprit dans de bonnes conditions pour agir et réfléchir. En ce qui concernait la nouvelle venue, plusieurs informations lui étaient parvenues – car cette guerrière avait tout de même une réputation à cause de son physique exotique et de ses quelques faits. On ne pouvait pas se tromper en parlant d'une femme immense avec deux paire d'ailes. La plupart des rumeurs concernaient donc son physique souvent assimilé à d’étranges légendes ou théories, mais dans ce cas précis où Agote avait en vue toute son apparence, cela ne lui était pas très utile et elles étaient toutes invraisemblables et abracadabrantes. D’autres concernaient sa puissance et sa férocité au combat. La petite fille n’en doutait pas une seule seconde après ce précédent effroi. Cependant son joli visage et son soupçon de gentillesse donnait envie de croire à une femme sensible et aussi délicate qu’un cristal.

A partir de là, Agote Edel Dukke se confirma une chose : elle ne voulait pas que cette rencontre soit brève et se termine sur ce pauvre accrochage. Ce n’était pas vraiment qu’elle souhaitait devenir son amie ou avoir une quelconque alliance avec elle. Son seul intérêt était motivé par la curiosité que suscitait cette créature à la fois étrange et élégante. Habituellement, l’orgueilleuse gamine ne s’intéressait à personne, mais l’aura charismatique de cette personne répondait à tous ces critères les plus superficiels, la plaçant déjà sur un piédestal privilégié au sein de son estime. Après tout, il n’y avait rien de surprenant à ça : Ishtar avait le visage d’une véritable poupée de porcelaine, des cheveux d’or ondulés et fin qui étincelaient au soleil et un corps aux proportions parfaites. Avec ses deux énormes ailes géantes, elle semblait être la figuration d’un être divin rendu possible grâce aux efforts des plus grands sculpteurs grecs qui auraient mis tout leur art et leur sueur sur la concrétisation de toutes ses plumes blanches. Les yeux qui avaient fait trembler l’enfant au premier abord était devenu des pierres précieuses qui n’ont rien à envier à l’éclat de la Goshénite. Aucun désir de la transformer en jouet émanait d’Agote : Ishtar De Lérhane représentait déjà à ses yeux une création parfaite.

Agote Edel Dukke, pour la première fois, ressentait donc de l’intérêt et de l’admiration pour un être humain. Esquissant même un léger sourire, elle n’hésita pas une seule seconde à attraper cette main, sans aucune arrière-pensée ou hypocrisie, bien parce qu’elle avait envie de se rapprocher de la jeune femme et de se montrer telle qu’elle l’était.

« Ah merci. Ce n’est pas grave j’aurais pu faire attention moi aussi… »

Et là, son cœur se serra. Jamais la petite fille n’avait ressenti une chose pareille : elle était saisie par la peur que tout se termine ainsi. La jeune femme partirait sûrement à ses occupations après lui avoir répondu. Et elle ne la reverrait sûrement jamais. De plus, actuellement, Agote ne devait être à ses yeux qu’une pauvre petite fille comme on en voit dans toutes les villes, qu’on regarde un instant par-dessus son épaule et qu’on oublie en quelques secondes. A côté de la guerrière, elle n’était rien de plus qu’un insecte insignifiant. Malgré sa grande confiance en elle, la réalité était ainsi. Pourtant, malgré tout cela, elle ne pouvait pas la laisser partir. Ses pensées se bousculèrent alors dans tous les sens à la recherche d’un miracle, d’un mot, d’une phrase, d’une idée quelconque.

« Euh attend ! »

Le temps pressait. Qu’est-ce qui allait bien pouvoir retenir la jeune femme ? Et si elle ne réagissait que par indifférence ?

« Es… Est-ce que tu veux bien m’aider s’il te plaît ? »

Agote rougit quelque peu de honte de n’avoir rien trouvé de mieux. Puis elle reprit rapidement, un peu encore maladroitement, et dans un léger fond de panique :

« Ah enfin, tu dois sûrement avoir d’autres choses à faire … Disons qu’un garçon de l’orphelinat où je suis s’est enfui la nuit dernière pour une aventure en forêt … Je crois … Sûrement … Euh, tu ne l’aurais peut-être pas vu ? Enfin non… Il y a plein de petits garçons en ville … Ah … Comment faire … »

Les neurones d’Agote Edel Dukke semblaient, ce jour-là, avoir commencé une grande fête.




_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Signature3
Agote Edel Dukke
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2140
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue56/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue504/1250[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (504/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Mer 16 Déc - 10:59


kkkkkk10.jpg
feat Agote Edel Dukke

Le Petit Garçon Perdu



Sauvage, indomptable, les esprits séculaires de la volonté primal s’instrumentalisaient en une guerre de survie au milieu d’une jungle civilisationnelle. Nulle n’est maître de la lumière sous les arcades solaires, sous les vitraux lunaires, sous les vies damnées de l’obscurité dansant avec la lune dans le tableau du désespoir. L’insaisissable érigé en valeur royal, la voie du pardon n’est qu’un sentier aux allures de roches. Vérité et trépas répondent à l’appel. Insatiable fatalité. Catégorisé, l’heure de la légende prend fin aux portes de la rencontre, une sempiternelle quête ne trouvant son début qu’à l’échange et son terme à la tombe. L’être céleste, prédateur divin de par son zoan mythologique, n’avait aucune raison de craindre la jeune fille, bien au contraire.

-Ce n’est pas grave, rétorqua la bilcane avant de se redresser et commencer à partir.

Puis la voix de la Dukke s’éleva à nouveau, se répandant jusque dans le creux des oreilles de l’Archange du Typhon qui se stoppa et se tourna vers son interlocutrice afin de savoir ce que celle-ci attendait de cet échange.

-Tu as besoin d’aide pour faire quoi ? s’interrogea l’être ailée en ne bougeant pas.

Puis vint une explication qui fit arqué un sourcil de la De Lérhane qui s’approcha d’Agote avant de poser un genou à terre et de plonger son regard d’argent dans celui de la jeune fille qui lui faisait face à cause de cet impact malencontreux entre elles.

-Bien entendu que je peux t’aider. Tu as une photo ou une description de ce garçon ? Est-ce que tu sais s’il y a un endroit de la forêt qu’il aime bien et où il aurait pu essayer d’aller ? On pourrait le chemin jusqu’à cet endroit pour voir s’il est sur le trajet et s’il s’est perdu nous aurons qu’à fouiller les alentours de cette partie des bois. Qu’en pense-tu ?

Diverses propositions qui montraient que la grande asperge qui mesurait environ trois mètres de haut s’impliquait déjà dans la recherche.

-Nous n’avons pas une minute à perdre. Allons jusque-là forêt et discutons des détails en chemin. Tu dois mieux connaître le coin que moi alors je te suis. Au fait, désolé j’ai oublié de me présenter du coup, je m’appelle Ishtar De Lérhane. Et toi ? Comment-t-appelles tu ?

Si la Dukke acceptait, elle n’aurait qu’à emmener l’ancienne révolutionnaire là où elle voulait et pourrait donner des détails sur le trajet. Pour ce qui était de parcourir et couvrir de longues zones de recherches rapidement, la céleste comptait déjà user de sa malédiction, mais elle attendait d’être à l’écart de la ville pour revêtir son apparence bestiale et faire monter la jeune Agote sur le dos de la créature prédatrice mythique et divine dont elle était l’incarnation terrestre. Mais cela n’aurait lieu que si les deux femmes atteignaient les bois assez promptement et ne perdaient pas du temps à franchir les rues de Lunas, ainsi qu’en évitant des rencontres fortuites et autres déconvenues liés à des humains mal intentionnés car ce n’était pas ce qu’il manquait en ces temps troublés.



sdfd10.jpg


© By Halloween


_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Agote Edel Dukke
Agote Edel Dukke
Messages : 99
Race : Humain
Équipage : Equipage des poupées

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue28/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue39/120[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (39/120)
Berrys: 605.180.000 B
Mer 16 Déc - 21:49



Agote

Edel Dukke






LE PETIT GARCON PERDU

Avec Ishtar De Lérhane

1506 - Lunas - FlashBack


Agote Edel Dukke pouvait revenir à un état bien plus calme : la jeune femme du nom d’Ishtar De Lérhane était décidée à rester avec elle pour quelques temps encore. Bien sûr, cela n’était que dans le seul but de fournir son aide à la petite fille. En réalité, la blondinette était incapable de prédire combien de temps durerait l’intérêt immense qu’elle portait pour la guerrière ailée comme elle aurait été incapable de prédire sa réaction à sa rencontre. Il y avait des chances pour que son soudain attachement soit très bref, il pouvait très bien disparaître dans la seconde.

Ainsi, ses neurones, enfin calmées après tous ces discrets rebondissements, se concentrèrent en un seul point : Ishtar. Avec deux fois plus de précisions et d’attention que d’habitude, la petite fille écouta toutes ces paroles, en retenu le contenu, chaque mot était important, chaque mimique ou regard, tout ce qui pouvait lui donner une information intéressante était gravé ainsi dans sa mémoire. Et ce n’était pas vraiment avec un grand effort : son esprit le voulait naturellement, et il aurait été plus dur de faire autrement. N’ayant aucune raison de lutter contre ses instincts, la duchesse entreprit rapidement son observation.

Comme si le charisme était aussi naturel que respirer, la jeune femme aux cheveux d’or s’approcha en se mettant à sa hauteur en posant son genou au sol. La gentillesse, mais aussi le respect, bien que son interlocutrice soit une enfant, transpirait de tous ses gestes. Il n’y avait rien à cacher et de façon franche, elle lui dévoila tout son visage en ne manquant pas de la regarder droit dans les yeux. Ainsi, Ishtar devait être une personne qui aime la justice et se bat pour elle, mais qui devait en avoir sa propre vision. De cette justice devait ressortir des idéaux très nobles et expliquerait pourquoi elle avait été aimable et voulait bien perdre un peu de son temps pour une orpheline qui avait besoin d’aide. Et de cette justice bien sûr, on pouvait aussi remarquer un désir de traiter le monde qui l’entourait de façon égale : ainsi elle n’avait pas à exprimer un sentiment de supériorité devant une enfant et pouvait simplement garder sa naturelle confiance et assurance d’adulte expérimentée.

La duchesse déchue détestait ce genre de comportement. Pour elle, les gens naissaient tous mauvais. Ceux qui se décrivaient comme bons essayaient juste de s’adonner à une sorte de simulacre de la bonté et de la gentillesse pour se donner bonne conscience. Ils croyaient en des idéaux que quelques personnes avaient déclaré être « bien » et s’y pliaient sans réfléchir à leur origine et leur valeur. Malgré tout, contrairement à Tamme, sa triste compagne de chambre, il y avait moins ce côté candide et désespérant. La sobriété, le respect, il y avait quelque chose de plus dans cette action altruiste. Son mensonge serait si puissant au point de transparaître si vrai et si parfait ?

Cependant, les anges purs n’existaient pas et derrière ce regard à la fois doux et tranchant, Agote Edel Dukke ne semblait voir que des artifices futiles.

« Pourquoi tu fais ça pour moi ? »

Aurait voulu prononcer la petite fille. Mais elle décida de remettre sa question à plus tard. D’autres informations lui étaient parvenues : Ishtar n’était vraisemblablement pas d’ici. Cependant, elle semblait un minimum familière avec les lieux, ce qui ne devait pas sa première visite.

« Au fait, désolé j’ai oublié de me présenter du coup, je m’appelle Ishtar De Lérhane. Et toi ? Comment-t-appelles tu ? »

« Je m’appelle Agote. Agote Edel Dukke »

Agote insista bien sur son nom, le prononçant de façon ce que toutes les syllabes atteignent clairement et sans peine les oreilles de la jeune femme. Il fallait qu’elle le retienne. Quant à la suite des évènements, la blondinette décida de jouer franc-jeu. Il y avait quelque chose qu’elle voulait tester, quelques expériences qui avaient un sens pour elle. Les réactions de cette créature évidemment, mais aussi, comment elle réagirait en rencontrant la véritable Agote Edel Dukke, une jeune fille de 16 ans, d’une noblesse déchue, vivant dans le corps d’une petite fille, et qui dissimulait tant en elle.

« Bon, en vérité, hier, comme ce garçon me cassait les oreilles, je l’ai incité à aller dans la forêt. Je lui ai raconté une histoire stupide sur une légende concernant la forêt, le genre de légende à lui donner envie d’y aller mais aussi le genre de légende qui le ferait taire. Il n’y a pas de raisons qu’il se soit enfui pour autre que chose que cette raison. Si c’était son genre, il l’aurait fait depuis bien longtemps et aucune tension à l’orphelinat aurait pu l’encourager à fuir quelque part. De plus, nous avons tout à fait le droit de sortir en ville sur un horaire précis, donc il n’avait aucune raison de prendre des risques pour un lieu qu’il connaît déjà. La forêt est l’un des lieux interdits, car les enfants pourraient facilement se perdre et faire de mauvaises rencontres. En vérité, je pourrais le laisser gambader dans la forêt encore longtemps mais on risque de ne plus me laisser aller à la bibliothèque. Et il n’y a pas mieux que cet endroit ici … »

Elle prit une pause, puis continua, plantant ses yeux turquoise et assurés en direction de yeux de la jeune femme.

« C’est pour ça que, pour moi, la forêt est une valeur sure. »

Malheureusement, c’est ici qu’Agote coinçait. Elle détourna alors les yeux.

« Mais c’est tout ce que je sais. J’ai parlé de la forêt mais pas d’un endroit précis : je n’y suis jamais allée. Enfin pas vraiment … On ne peut pas dire que mes derniers souvenirs de l’endroit soient très frais. Et vu le temps qui a passé depuis le début de cette matinée, il est soit perdu quelque part et fatigué par sa nuit sans sommeil, ne bougeant pas d’un pouce, soit il a dû lui arriver quelque chose et il a disparu à jamais. Pour moi, c’est soit l’un soit l’autre. Si nous cherchons dans la forêt, nous le trouverons à coup sûr, sauf si la pire situation est arrivée et qu’il ait été emmené quelque part d’autre. »

Agote n’avait plus rien à dire. Son corps pointait en direction de la forêt, voulant entraîner la jeune femme avec elle. Elle laisserait donc les prochaines décisions à Ishtar, ne pouvant rien faire de plus. Son discours n’avait peut-être pas été le meilleur moyen pour l’encourager à rester avec elle, mais s’il en avait été autrement, alors son intérêt n’aurait sûrement plus raison d’être aussi. Si cette création était parfaite en apparence, qu’en était-il de l’intérieur ?





_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Signature3
Agote Edel Dukke
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2140
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue56/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue504/1250[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (504/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Jeu 17 Déc - 9:17


kkkkkk10.jpg
feat Agote Edel Dukke

Le Petit Garçon Perdu



La demoiselle ailée n’eut pas grande peine à intégrer dans sa mémoire à court terme le nom de la petite qui serait son guide pour aller sauver ce qui pouvait jusque là semblait être son ami. C’est alors que cette demoiselle aux airs de pré-adolescente se mit à raconter la vérité sur un ton plus mature, arrachant un haussement de sourcil à l’angélique qui écouta avec attention tout se récit. Pour la De Lérhane, dans ce monde emplit de violence il était logique que des enfants doivent se responsabilisés et acquiert certains vices d’adulte dans l’optique de survivre. Egoïsme, malhonnêteté, attitude face à la réalité… Ainsi, elle fut surprise dans les premiers instants par la mise en évidence de la vérité derrière le masque, mais la céleste ne s’en formalisa pas par la suite, surtout dans la mesure où d’après ses propos on pouvait conjecturer que c’était elle aussi une orpheline, bien qu’il n’y ait pas de certitude là-dessus. C’était le genre de personne qu’elle essayait de remettre un peu sur le droit pour essayer de leur offrir un peu de bonheur. Le jeune délinquant et dealer Nakata de West Blue était un exemple d’adolescent qu’elle avait tenté d’extraire de sa condition pour reprendre un contrôle sur son destin et une relative bonté d’âme qui sommeiller en lui. Bien entendu ça ne marchait pas à chaque fois, mais ce n’était pas une raison pour ne pas essayer. De plus, la vie d’un autre enfant était ici en jeu et il fallait lui mettre la main dessus rapidement, les dangers pouvant être nombreux en forêts.

-Je vois. Tu as dû avoir une enfance difficile jusque-là… Néanmoins ce n’est pas une raison pour enquiquiner ceux qui n’ont pas encore prit conscience de la brutalité et la sauvagerie du monde, bien que j’imagine bien ta frustration face à la candeur des autres de ton âge.

La De Lérhane ne connaissait pas la malédiction des jouets et ses particularités alors il y avait nulle raison qu’une simple vision d’enfant devenu mentalement adulte pour s’en sortir lui permette de théoriser que c’était une personne plus âgé qui avait rajeunit à cause d’un fruit du démon.

-Il y ait aller en plein nuit car tu lui as certainement trop donner envie d’y aller, qu’il ne se voyait pas attendre davantage avant d’aller voir de ses yeux ce que tu as bien pu lui raconter, réfléchissait la blonde aux quatre ailes en portant deux doigts à son menton. … En tout cas, si tu n’évites pas ce genre d’attitude à l’avenir il est certain que ceux qui s’occupent de toi ne t’apprécieront que peu. Si ces gens apprennent par-dessus le marché que tu nuis à la vie, pour ainsi dire, des autres orphelins tu risque aussi de passer un sale quart d’heure… Mais ce n’est pas le moment de parler de cela, on a un garçon à sauver, conclut-elle afin de ce premier conseil qui avait pour optique de tenter de protéger les autres de la conscience que cette jeune damoiselle avait sur la réalité de l’existence. Je te suis.

Sur ces mots, l’Archange du Typhon irait avec la Dukke jusqu’aux abords de la forêt où commenceraient les recherches.

-Pour aller plus vite, tu devrais monter sur mon dos. Je ne sais pas si tu sais ce que c’est un zoan, donc si ce n’est pas le cas attention aux yeux.

Les deux jambes de l’ailée s’unirent alors pour former une queue tandis que sa chaire fut remplacer en un lieu par des écailles ventrales et de l’autre côté par un plumage vert aux reflets d’émeraude. Ses iris passèrent de l’argent à l’or, les pupilles s’allongeant verticalement de manière reptilienne, tandis que ses dents devinrent crocs. Sa chevelure garde sa couleur jaune et une souplesse alors qu’elle aussi était désormais faite de plumes. Son corps faisait désormais un bon huit mètres de long et elle se dressait ainsi à quatre ou cinq mètre au-dessus du sol.

-Monte sur mon dos. Nous allons traverser la forêt en volant, ça sera plus rapide. J’utiliserais ma vision thermique pour essayer de repérer les silhouettes humanoïdes.



sdfd10.jpg


© By Halloween


_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Agote Edel Dukke
Agote Edel Dukke
Messages : 99
Race : Humain
Équipage : Equipage des poupées

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue28/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue39/120[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (39/120)
Berrys: 605.180.000 B
Ven 18 Déc - 1:09



Agote

Edel Dukke






LE PETIT GARCON PERDU

Avec Ishtar De Lérhane

1506 - Lunas - FlashBack


L’étrange leçon de moralité de la créature ailée l’irrita. Une soudaine déception lui tomba dessus comme la pluie, mais pas aussi violente qu’une averse. C’était une sorte de douce pluie, comme celles qu’on pouvait ressentir avec quelques rayons de soleil et dont les gouttes glaçantes apportaient du réconfort. Les tumultueux sentiments qui avaient commencé à bouillir en elle se calmaient petit à petit, rafraichissant son sang à une température ambiante beaucoup plus naturelle. Ainsi, elle ne répondit pas tout de suite à son discours, mais elle le garda quand même en tête.

Dans un silence presque étrange, les deux maudites avaient continué leur chemin en direction de la forêt. Le courant où virevoltaient leurs mots précédemment s’était calmé, comme si, telle les vagues de la mer, le mouvement continuel de ces flots avait diminué son intensité sous l’influence de la lune, et qu’ils attendaient leur heure pour recommencer. La présence d’un soleil aussi lumineux que les cheveux blonds et ondulés de la guerrière étaient peut-être nécessaires. Et alors que cette dernière brisa encore une fois le silence, comme si les remous tentaient encore d’exister par quelques opportunités, sa forme changea brusquement. Elle prit une forme étrange, exceptionnelle, inattendue ; il y avait encore d’autres mots pour décrire une telle situation ? En effet, qu’est-ce que la pluie ou les marées pour une telle créature ? Ces choses incontrôlables et hors de portée pour tous êtres n’étaient rien de plus qu’un autre bras dont on peut faire l’usage sans aucun souci pour elle. Il n’y avait pas d’erreur là-dessus, les rumeurs, les légendes, les mythologies, les contes, les fables, de nombreux récits en faisaient mention. Quelques peintres, sculpteurs, graveurs et autres artistes avaient également essayé de le figurer. Avaient-ils été proches de la vérité ? Auraient-ils été soulagé, irrité, extasiés s’ils avaient eu en face d’eux ce que seule leur imagination pouvait faire exister ?


Et s’ils l’avaient touché ?


C’était plutôt doux, voir quelque peu glissant. Mais quelques zones rappeuses et des semblants de longues plumes permettaient de s’accrocher. Cette aventure était de plus en plus intéressante et Agote Edel Dukke n’aurait jamais pu penser vivre une telle journée. Elle aurait même pu croire que c’était un rêve pour dépasser ses attentes. Elle savait bien que les zones mythiques existaient, mais voir ce phénomène, le toucher, avoir la possibilité de voler, c’était exceptionnel. Elle savourait l’idée de pouvoir posséder une telle créature un jour comme un homme affamé qui mordille ses doigts en s’imaginant son prochain repas.

« Très bien, je te laisse faire, mais j’ouvre l’œil. C’est vraiment incroyable… Je n’ai pas de mots pour exprimer ce que je ressens actuellement mais je garderais à l’esprit cette journée, sans aucun doute. »

La petite fille avait eu l’idée, avant de quitter le sol, de transformer la zoan maudite en un jouet, par curiosité. Mais rien ne se passa, et la duchesse conclue, sûrement à tort, que les zoans devaient être immunisé contre son fruit du démon.
Le vent soufflait, asséchant le doux liquide qui avait déversé tant de paroles. Pourtant, malgré sa gorge aride, l’enfant se devait d’épandre tout ce que son cœur et son esprit avait encore en réserve.

« Non, j’ai eu une enfance très agréable. Et, actuellement, c’est lui qui enquiquine tout le monde par ses actes inconsidérés. Je n’ai pas de frustration. Et je n’ai pas besoin d’affection. Quel genre de récit appris par cœur étais-tu en train de me réciter à ce moment-là ? Au final, tout cela m’indiffère complètement. La beauté est peut-être la seule chose qui me fait vibrer… Si c’était réellement le cas, est-ce que tu pourrais comprendre pourquoi vivre seule dans ce monde ne me ferait absolument rien, et à quel point je ne ressens rien de tout ce que tu pourrais ressentir ? »

C’était tout ce qu’elle pouvait dire de plus, peut être son dernier essai pour communiquer. Et, plutôt que de chercher le garçon, elle apprécia la vue magnifique qui s’offrait à elle depuis le dos d’Ishtar. La mer sans fin dont seul l’horizon imposait une limite, le ciel d’un bleu agréable et ses poussières de nuages, les rayons de soleil qui caressaient la mer et qui posaient un point de lumière à chaque relief des vagues, la petitesse de ces gens sans valeur, les arbres qui étaient si petits, qu’ils pourraient être des jouets. Presque rêveuse, elle s’imaginait déesse de ce petit monde où elle y ferait bouger tous ces petits personnages.






_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Signature3
Agote Edel Dukke
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2140
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue56/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue504/1250[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (504/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Ven 18 Déc - 9:37


kkkkkk10.jpg
feat Agote Edel Dukke

Le Petit Garçon Perdu



L’Archange du Typhon s’était élancé à vive allure, descendant progressivement du firmament pour s’intégrer au milieu des bois, venant à la rencontre du vent, frottant avec force contre celui-ci qui plaquait son plumage sur elle-même de par la vitesse de la créature. L’ailée virevolta dans un bal aérien et solitaire. Le looping naquit, puis l’angélique se mit de manière à ce que ses ailes tracent une droite verticale en passant entre deux arbres précis. Roulant à 180° de l’autre côté, la demoiselle ailée fit de même de l’autre sens tout en trimballant sa passagère entre brises et marais. Les troncs passaient, les feuillages s’étendant en toiture au-dessus du duo là où l’écorce faisaient office de colonnes supportant une cathédrale naturelle s’étendant à l’infini. Était-cela la véritable cité d’émeraude des légendes de Lunas ? La forêt elle-même vu par le prisme de la candeur et de la naïveté de la Nature souverain ? Grandeur et décadence de l’humain que d’avoir perdu ses yeux d’enfant. S’émerveiller était la source du pouvoir sentimentale, la valeur fondamentale d’une conception psychique spontané et tribale. C’est alors que de nouvelles paroles naquirent pour venir fournir une explication à la céleste. La bilcane entendit et interpréta. Une absence d’émotions. De l’inconsidération pour les autres. Un égoïsme extrême… C’était quoi déjà les caractéristiques scientifiques dont elle avait entendu parlé par son vieil ami… « Caractérisé par un comportement antisocial, un manque de remords et un manque de « comportements humains » ». Oui ça collait avec cette jeune demoiselle. La psychopathie. C’était le trouble de la personnalité, si c’était bien cela le terme scientifique, qui correspondait souvent dans l’imaginaire collectif aux meurtriers. Cependant, de ce qu’elle en avait compris, cela pouvait se manifester chez d’autre types de personne qui ne ressentait aucunement le besoin de tuer, leur intérêt pouvant reposer sur d’autres notions comme la possession.

-Transposer mon point de vue dans celui d’un autre, c’est une chose que je sais faire. Je peux comprendre, mais ce n’est pas nécessairement pour cela que je puis être d’accord, avoua l’Archange du Typhon qui avait en effet une empathie suffisante pour se représenter les points de vue de chacun, les intégrer à sa liste et les prendre en considération pour son objectivisme.

Car au final oui il était tout à fait possible de considérer que le monde n’avait de beau que l’aspect visuel et cela ne générant alors qu’un effet bref puisque lorsque l’on s’habitue à une chose, elle devient alors quotidienne et normal, n’étonnant plus. Il suffisait qu’un forban des Blues demeure quelques semaines sur Grandline, s’il en a les capacités, pour s’habituer aux folies naturelles qui l’attendent sur cette Route de tous les périls. Le relativisme absolu existait et était tangible, mais exceptionnellement triste. Dans ce cas très poussé il fallait considérer que la vie ne valait rien car l’univers lui-même n’avait aucun sens, aucun but, aucune valeur prépondérante. L’existence en devenait une vaste supercherie où rien n’avait de goût car rien n’avait d’intérêt concret. Une perception que la demoiselle ailée n’aimait guère, une vision déprimante et dépressive amenant peut-être certain vers la tentative de suicide ou vers l’antipathie. Il était bien triste qu’une vision aussi froide et infernal amène les esprits à ainsi s’enchaîner à ses maux.

Soudainement, la bilcane s’approcha du sol et planta sa main dans celui-ci tout en faisant volteface. Soulevant une plaque de quinze mètres carrés du sol, elle la balança droit vers un sanglier incroyablement grand qui fonçait vers le duo. Roulant au sol suite à l’impact avec ce projectile majeur, il fut accueilli par un coup de poing virulent de la céleste qui y met assez de force pour l’assommer à coup sûr, une puissance physique suffisamment phénoménale pour générer des fissures tout autour. Les petites failles tracèrent leur route pendant que l’animal s’enfonçait dans le sol dans un cratère, inconscient mais bien vivant, l’enfant du firmament ayant dosé sa force. Recherchant à nouveau la signature thermique humaine qu’elle avait succinctement aperçu, la zoan mythique se rapprocha de sa cible, cet humain qui se trouvait à une quarantaine de mètre de là dans la forêt. Arrivant à toute allure vers cette personne, elle freinerait à l’aide de ses ailes et découvrirait ainsi quel être humain leur faisait face. Le garçon perdu, un bandit se cachant en attendant une proie ou un humain errant ?



sdfd10.jpg


© By Halloween


_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Agote Edel Dukke
Agote Edel Dukke
Messages : 99
Race : Humain
Équipage : Equipage des poupées

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue28/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue39/120[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (39/120)
Berrys: 605.180.000 B
Lun 26 Avr - 20:20



Agote

Edel Dukke






LE PETIT GARCON PERDU

Avec Ishtar De Lérhane

1506 - Lunas - FlashBack


“-Transposer mon point de vue dans celui d’un autre, c’est une chose que je sais faire. Je peux comprendre, mais ce n’est pas nécessairement pour cela que je puis être d’accord”

Elle avait tout à fait raison. Il n’y avait pas à tergiverser plus longtemps. Tout était clair et la conversation suffisait ici. L’action les attendait surtout, dans ce paysage tâché sans répit par un peintre jetant son pinceau pour y éjecter ses gouttes de peintures. En effet, la jeune femme s’approcha du sol pour y planter sa main et soulever une masse de terre. C’était comme si la terre n’était pour elle que du beurre qu’on soulève par le bout d’un couteau. Malgré les bouleversements que l’enfant avait vécus, jamais son expérience ne lui avait témoigné une telle puissance. C’était une toute nouvelle découverte. Sa curiosité était si forte qu’il était dur de cacher les tremblements d’excitation de son corps.

Agote Edel Dukke voulait juste en savoir plus, encore et encore plus. Qui était cette femme, ce qu’elle avait vécu, vu, et comment elle était arrivée là. Plongée dans les livres depuis son enfance, il n’y avait aucun doute que le récit d’Ishtar aurait la même saveur qu’une histoire d’aventure prenante.

Pourtant, il n’y avait pas que ça. La puissance était fascinante en elle-même, quand on la voyait de près, quand elle était notre alliée et qu’elle nous protégeait. Quel délice que d’un coup de poing, la terre pouvait se fissurer, les objets les plus lourds se faire pulvériser. Agote rêverait d’un tel jouet, peut être même qu’elle lui dédierait tout son amour.

Comment expliquer ce sentiment d’être attiré par la force, ou ce qui est fort. Sans en avoir conscience, ses sentiments venaient sûrement de sa propre faiblesse. Sa fragilité était telle que son corps se casserait au moindre coup, que ses bras ne pouvaient pas lever sans peine un bol de soupe rempli et que son cœur ne tiendrait pas dans une course. Pourtant, telle une lâche, ou s’enfonçant dans sa propre médiocrité, l’enfant préférait posséder la force plutôt que de chercher à se l’approprier. Les efforts, les entraînements, les années de dur labeur, ce n’était pas pour elle. De plus, dans un grand pragmatisme, la duchesse déchue préférait ne pas se faire d’illusions : il n’était pas question pour elle de se battre contre ses propres limites. Elle avait déjà vu des hommes tomber bien bas pour ces grandes illusions. Ici, dans la lutte du plus fort, seul le talent avait de la valeur. Le reste de personnes, sans talents, n’avaient aucune chance. Ainsi, ce n’était pas mieux de chercher ces personnes si rares et si particulières et de se les approprier ? Un monde de poupées avec une grande collection munie de pièces rares ! Encore des possibilités futures inouïes !

Alors pendant un moment de rêverie, la scène entière fut repeinte. Ishtar De Lérhane ne serait plus un être muni de chair. Sa peau ferait office de graphène, résistante et légère, peinte d’une belle couleur nacrée et pâle. Même tailladée, sa prestance resterait au moment où l’on verrait briller sous le revêtement les éclats du métal. Les plumes de son corps perdraient leur naturel vivant, teintée d’une couleur plus artificielle, tandis que ses écailles seraient en fibres métalliques tricotées.
Agote Edel Dukke continuait de prendre part à sa rêverie. Mais le monde ne rêvait pas, ou plutôt tournait encore très bien sans elle. N’ayant pas anticipé l’arrêt de l’hybride – car rien ne l’informait sur la présence d’un humain au loin – l’enfant se fit éjecter, s’écrasant au sol inélégamment. Sauf si la guerrière avait, cependant, anticipé la chute ridicule d’Agote ? Cela lui éviterait bien une grosse bosse sur le front.

Devant les deux femmes, la présence humaine se révélait : un corps chétif, des cheveux en bataille, un genou écorché et surtout un nez élancé. Pas de doute, le petit garçon Kiete avait été retrouvé ! Perdu depuis un moment, l’enfant était très fatigué. Il avait également eu le malheur de trouver sur sa route un sanglier et s’était blessé durant sa fuite. Dans son petit cœur de garçon, il essayait de trouver le courage de ne pas pleurer et de ne pas perdre espoir. En effet, sa blessure ne l’empêchait pas de marcher et il s’était promis de rentrer chez lui par lui-même, comme un grand garçon.

« Agote n’est qu’une grosse débile qui croit aux contes de fées. Y’a que des arbres, une eau dégueulasse et des saletés de sangliers ici !! »

Avait-il grommelé tout seul quand il essayait de se donner du courage. Cependant, jamais il n’aurait pu imaginer la suite. Jamais les mensonges d’Agote ou les histoires d’horreur sur les pirates auraient pu lui flanquer une telle frousse. Devant, une atroce créature était apparue. La beauté de son visage accentuait sa monstruosité, telles les sirènes d’Ulysse ou l’effroyable Médusa. Mais contrairement à ces dernières qui pouvait être reconnues, ce monstre-là dépassait tout ce qu’il avait pu concevoir. Il n’y avait aucun doute que cette chimère allait le démembrer puis le bouffer tout cru. S’ensuivit donc, après que ses yeux s’arrachèrent de ses orbites et sa mâchoire se décomposa, un cri atroce :

« OAAAAAAAAAAAAAAAAAARGH !!!!!!!!! »

Pleurant d’angoisse, l’enfant se sauva aussi vite qu’il pouvait, continuant à pousser des cris. On eut cru entendre les lamentations d’une bête se faisant égorger. N’étant pas insensibles à ce bruit, deux hommes entamèrent une discussion.

« Hé ! Tu entends ça ? Qu’est-ce qui se passe ici ?! »
« Aucune idée. On s’en fout. Je veux finir ce boulot et vite »
« Hé oh, attend attend. Il paraît qu’il y a des monstres dans cette forêt tu sais ? C’est pas un cri normal ça »
« Oh ferme la, abruti. C’est des sangliers en train de baiser, c’est tout. Allez ramène toi »

Si Ishtar n’avait pas rattrapé le petit garçon avant, il rencontrerait les deux hommes. Gênant pour leur affaire, ils frapperaient violemment le garçon pour qu’il se taise. Ensuite, ils l’emmèneraient avec lui pour l’embarquer dans leurs affaires de briandisme – à savoir du vol et de l’escroquerie. Kidnappé, il disparaîtrait pour de bon, à moins d’être sauvé avant.
Cependant, s’il avait été attrapé avant, il s’évanouirait simplement de frayeur.

Evidemment, Agote Edel Dukke observerait la scène avec une grande indifférence.





_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Signature3
Agote Edel Dukke
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2140
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue56/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue504/1250[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (504/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Dim 25 Juil - 15:14


kkkkkk10.jpg
feat Agote Edel Dukke

Le Petit Garçon Perdu



Le temps était suspendu aux lèvres du monde. Un sourire écharpé en pamoison. Un regard perdu aux confins de l’existence. Une monstruosité factice né de l’irrémédiable. Au cœur des bois, dans le royaume sylvestre des arbres et des feuilles, la loi de l’enfance se jouait du cours de la folie. Ses yeux reptiliens observant la créature humaine lâcher son cri de terreur après avoir récupérer Agote en plein vol à l’aide de son appendice tentaculaire et de son haki de l’observation pour déposer la demoiselle derrière elle, Ishtar n’était guère étonnée qu’une telle apparence inspire crainte et effroi au jeune homme dont l’avenir se jouait à chaque instant.

-Ecoute mon garçon… tenta vainement la maudite qui espérait légèrement que se rendre compte qu’il avait faire à une créature consciente puisse le rassurer un minima, mais c’était peine perdue.

L’originaire de la mer blanche soupira, sa langue bifide s’immisçant entre ses lèvres tandis que Kiete se tournait pour prendre ses jambes à son cou. Bien plus vive de part ses capacités, l’ancienne révolutionnaire ne laissa guère le temps au jeune homme de portée son « plan » à exécution. La queue de l’incarnation du Serpent à Plumes se déploya, s’étalant dans l’espace pour venir en quête de la jambe du jeune garçon autour duquel se referma cet étau écailleux bordé du plumage aux reflets d’émeraude. Amenant à elle le garçon en le tractant sans éprouver de difficulté particulière à réaliser cette tâche, la De Lérhane l’observa perdre conscience la tête à l’envers. La blonde aux quatre ailes s’en serait bien passé mais c’était tout à fait compréhensible et logique, surtout vu l’âge du jeune homme, qu’une pareille réaction puisse accueillir cette rencontre avec un être venu d’ailleurs. Ce n’était pas pour rien que la mystagogue prenait la peine d’attirer toujours à l’écart des zones peuplés afin de ne pas se faire repérer et éviter qu’une première impression ne la transforme en une monstruosité venue tout détruire aux yeux de la population locale. Alors qu’elle vint déposer Kiete aux côtés d’Agote pour ensuite reprendre une forme humaine, l’angélique aperçu de nouvelles signatures thermiques humanoïdes aux milieux de l’océan d’arbres. Fronçant les sourcils, la fille des cieux repris malgré tout son apparence naturelle.

-Il y a des gens un peu plus loin, lança l’originaire de la mer blanche tout en baissant la voix pour que cela ne puisse même paraître sous la forme d’un murmure lointain aux oreilles de ces personnes.

Menaces ou personnes perdues ? C’était bien là la question. La femme ailée commencerait ensuite à s’avancer dans leur direction.

-Je me demande s’ils ont besoin d’aide ou s’ils sont malveillant.

La bilcane, en tant qu’ange particulièrement grande et non comme une abomination de la Nature, chercherait ainsi à rejoindre ces deux silhouette qu’elle avait aperçu grâce à sa forme hybride pour en savoir plus en laissant Kiete aux soins d’Agote qui pouvaient cependant l’accompagner malgré tout si elle le désirait. 



sdfd10.jpg


© By Halloween



Comme dit en PV, j'avais pas vu du tout que tu avais rep. Sorry.

_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Agote Edel Dukke
Agote Edel Dukke
Messages : 99
Race : Humain
Équipage : Equipage des poupées

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue28/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue39/120[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (39/120)
Berrys: 605.180.000 B
Lun 26 Juil - 19:53



Agote

Edel Dukke






LE PETIT GARCON PERDU

Avec Ishtar De Lérhane

1506 - Lunas - FlashBack


En réalité, il ne s’en souvenait plus. C’était le genre de souvenir qui tapissait dans un sombre recoin de sa mémoire. Cela avait nécessaire, comme tant d’autres souvenirs, auquel cas, il n’aurait pu survivre. Est-ce que son compagnon ressentait la même chose ? Avait-il lui aussi, au plus profond de lui, ce petit bout de lumière chaleureuse qui vibrait encore ?

C’était une lointaine époque où il n’était encore qu’un enfant. Sa sœur plus âgée prenait soin de lui, mais elle était complètement folle. La jeune fille prétendait que des êtres vivaient au-dessus des nuages, sur des îles volantes. Chacun d’eux se différencieraient des humains par une paire d’ailes blanches dans leur dos. En effet, les légendes Norland avaient conquises son cœur d’adolescente et son plus grand rêve était de découvrir ce peuple céleste. Mais son frère n’avait que faire des rêves. Il se moquait d’elle, l’humiliait et prédisait sa perte. Il ne voulait pas être la risée de tous comme elle. Il avait même rejoint un groupe de hors la loi de Grand Line et voyait son avenir tout tracé, tandis qu’elle restait dans ses fantaisies. Cependant, elle répétait souvent :

« Si tu as un rêve protège le. Un jour, sûrement, il se réalisera. »

C’est pourquoi il ne put suivre son acolyte qui avançait imprudemment vers la sublime créature qui leur faisait face, et murmurait des bêtises comme s’il essayait d’apprivoiser un animal. Il avait complètement oublié ce qu’il était venu faire ici, son attrait pour la magnifique jeune femme occupait tous ses esprits.

« N’ayez pas peur, discutons, discutons. »

« Vous venez d’où ? Oh vous êtes grandes dis donc. »

« J’ai un travail pour vous, vous êtes intéressée ?

Et d’autres âneries encore. Mais un élément gênait l’homme resté en arrière. Deux éléments plus exactement.

« … Chacun d’eux se différenciaient par une paire d’aile … Murmura-t-il comme si sa voix remplaçait celle de sa sœur dans ses souvenirs. Pourquoi elle en a deux ?! Quelque chose n’est pas normal … »

Prudent, il saisit discrètement l’un des pistolets de sa ceinture. Le bandit attendit ensuite le bon moment de tirer, de façon à éviter de viser son partenaire. Puis il tira deux coups. Mais ces coups n’étaient que des leurres destinés à attirer l’attention de la créature. Il s’élança ensuite sur le côté, de façon à éloigner le plus possible son compagnon de son viseur et brouiller un minimum sa position, tout en commençant à dégainer sa vraie arme : un bon gros canon portatif rudimentaire, digne d’un lance-roquette, avec cependant moins de classe. Si l’ange avait évité ses balles, il tirerait, car cela démontrait sa dangerosité. Sinon il n’en ferait rien et continuerait d’observer. En réalité, il n’avait pas peur de cette femme pour son apparence : il redoutait davantage qu’elle appartienne à une quelconque organisation qui aurait compris ce pourquoi ils étaient venus. Après tout, La Very-Melon Societé n’allait pas se laisser piller aussi facilement, ils savaient très bien que l’île était remplie de mercenaires ou protégée par la milice au service de cette industrie. Se faire découvrir aussi facilement était frustrant mais c’était là aussi la raison de leur présence : récolter des informations en vue d’une attaque. Cependant, si deux hommes planqués dans une forêt étaient découverts aussi facilement, la possibilité d’une attaque réussie était nulle. Il ne restait plus qu’à partir et faire un rapport de la situation.

Ainsi, si l’homme était toujours conscient, il crierait à son acolyte de fuir, et s’il en avait la possibilité, il fuirait avec lui. Si cette femme avait été une des habitantes des rêves de sa grande sœur, peut être qu’il aurait voulu la protéger d’une façon ou d’une autre, ou même lui venir en aide.

De son côté, Agote avait craqué. Cela était un peu instinctif, dès qu’une occasion s’offrait à elle. Après tout, quand la petite fille était seule dans une forêt avec un humain inconscient, que faisait-elle ?
Ainsi, une grande loutre humanoïde en peluche portant une épée en mousse se tenait à côté d’elle.

« Je t’ordonne de ne plus jamais parler. Dès que tu entendras le mot « heureux », tu danseras et tu t’arrêteras 30 secondes après. »

C’était risqué. Mais si l’enfant disparaissait encore, la jeune femme ferait tout pour le retrouver. Il est vrai que dans ce cas-là, l’enfant finirait juste porter disparu et Ishtar serait déçue de ne le trouver nulle part. Mais la curiosité de la blondinette avait choisi un autre chemin.
Ainsi, elle attendit avec son nouveau jouet que la guerrière revienne.





_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Signature3
Agote Edel Dukke
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2140
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue56/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue504/1250[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (504/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Mar 27 Juil - 16:29


kkkkkk10.jpg
feat Agote Edel Dukke

Le Petit Garçon Perdu



Le vent soulevait sa chevelure dorée tandis que les secondes défilaient dans le silence absolu de la contemplation. Reine Nature au sommet du monde, l’originaire de la mer blanche se mouvait entre les habitants sylvestres, représentants d’un univers vivant échappant à la compréhension du plus grand nombre. Au cœur de l’océan vert, sur les routes du savoir, le monde poussait la sagace bilcane à faire face à nouveau à la fureur de la réalité, au trépas de la constance qui cédait le terrain à l’abominable survivaliste des passions inhérente à l’être de raison et de conscience. Abandonnés sur les berges du fleuve, rendu à la vérité par le gré de la vivacité, rien ne se faisait plus ignorant que l’Originale, l’inévitable. Le regard de l’angélique se posa sur les corps humains de ces deux hommes qui se dressaient au milieu de son champ de vision, dans une contrée où légendes et vérités se côtoyaient dans un imbroglio de papiers et d’encres. L’un des êtres, des braconniers peut-être, commença à s’approcher comme s’il souhaitait apprivoiser la créature exotique tout droit sortir de l’imaginaire collectif des régions des Sea Blues, tandis que l’autre restait en retrait et semblait se montrer plus méfiant face à l’apparition céleste qui se présentaient à eux, tel un messager divin venant traiter avec les prophètes d’une nouvelle religion. Préférant attendre, la De Lérhane laissa les paroles défiler et entendit l’analyse de l’ennemi en retrait sur le fait qu’elle possédait deux paires d’ailes et non une seule, cette fameuse fantaisie de la Nature qui avait valut de la discrimination à l’Archange du Typhon auprès des jeunes de son propre peuple. Son fluide perceptif déployé, Ishtar cherchait à savoir ce que ces hommes comptaient faire en analysant les informations que leurs fournissaient leurs voix.

Les intentions hostiles ne tardèrent pas à se manifester au sein du second et la maudite savait pertinemment qu’il allait tenter une attaque dans l’instant. Les tirs résonnèrent, les balles fusèrent tandis que l’écho du hurlement de la poudre se tu progressivement. Le front couvert d’une épaisse plaque d’épaisses écailles reptiliennes de grande résistance, les deux projectiles tout ce qu’il y a de plus standards chutèrent face à la peau blindée et s’écrasèrent sur le sol tandis que l’envoyée du firmament n’avait pas bougé d’un pouce en dehors de son visage qui suivait les déplacements de ces deux proies qui ne devaient pas être des plus sympathiques pour que l’un d’entre eux s’en prenne à elle si rapidement. Suivant sans soucis la position du vindicatif qui dégainait son arme, elle ne sembla pas s’inquiéter de la puissance de l’arme. Fracasser des canons à mains nues, elle l’avait fait plusieurs fois et les boulets ne l’effrayaient plus depuis plusieurs années, au point où l’année précédente elle avait aidé la Marine avec Alexander dans une bataille entre deux navires afin d’empêcher les tirs pirates de toucher leur but. Lorsque le tir du canon résonnerait à son tour, l’originaire de la mer blanche se contenta de faire un pas de côté et à décrocher un uppercut expéditif et violent, en mesure de pulvériser la façade d’un immeuble, droit dans le projectile qui exploserait en plein vol, la déflagration propulser dans la direction opposée à l’ailée grâce à la projection d’air réaliser par son mouvement violent. Dans le mouvement, la bilcane avait revêtue sa monstrueuse apparence de la forme hybride et son appendice avait filer pour assommer l’éberluer d’un coup bref tout en disant.

-Puisqu’apparemment vous ne semblez pas avoir l’envie d’attendre que je vous réponde pour vous en prendre à moi, j’imagine que vous n’avez aucune envie de discuter et de m’expliquer ce que vous faites dans cette forêt, déclara-t-elle en se rapprochant de l’ennemi en quelque coups d’aile tout en lui offrant une dernière chance de prendre la parole.



sdfd10.jpg


© By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 46

_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Agote Edel Dukke
Agote Edel Dukke
Messages : 99
Race : Humain
Équipage : Equipage des poupées

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue28/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue39/120[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (39/120)
Berrys: 605.180.000 B
Dim 1 Aoû - 23:57



Agote

Edel Dukke






LE PETIT GARCON PERDU

Avec Ishtar De Lérhane

1506 - Lunas - FlashBack


En effet, la créature n'avait rien d'un habitant des îles céleste, dévoilant sa véritable forme aux yeux des deux hommes. L'un se sentit à la fois dégouté et trahi. L'autre aurait pu être déçu ou fier d'avoir éclaté la vérité au grand jour, mais il n'avait pas le temps pour ça. Le monstre avait survécu sans problème à ses attaques. Cela était à moitié une surprise : on trouvait de tout à Grand Line. Cependant, il avait du mal à évaluer la force de cette chimère. Dans tous les cas, elle était puissante et il ne lui restait plus qu'à fuir. Malheureusement, sa fuite n'eut pas été assez rapide et il fut assommé d'un coup de queue.

Néanmoins, son acolyte, lui, avait encore un peu de temps. Il n'était pas fou, peut être moins intelligent aussi que son compagnon et il n'avait aucune raison de rester ici plus longtemps. S'il avait eu un peu plus de malice, peut être aurait-il essayé de discuter avec la créature, la tromper puis s'enfuir. Mais cet homme était le type de personne à réagir et se laisser guider par ses instincts. Et actuellement, ce dernier lui disait de fuir le plus vite possible. Contrairement à l'autre évanoui, il comprenait très bien la différence de niveau : phénoménale. Ainsi, il s'empressa de fuir vers la côte dans l'espoir de retrouver son bateau.

De son côté, la petit duchesse commençait à perdre patience. Ce n'était pas qu'elle ne soit pas très inlassable mais plutôt que l'inactivité l'irritait. Le temps était aussi merveilleux et précieux que n'importe quel bijou scintillant. Quelque soit son utilisation, il était primordial de s'en servir, de lui accorder un profit, si possible productif. Posée contre la cime d'un arbre donc les feuilles lui octroyaient une délicieuse ombre fraîche, l'enfant aux cheveux d'or pensa à Isthar De Lérhane. Une jeune femme splendide et puissante, justicière dans l'âme et dont la grandeur semblait égaler l'intelligence. Derrière cette perfection, quelle était sa faiblesse ?

Agote Edel Dukke étudia cette question avec une grande attention.




_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Signature3
Agote Edel Dukke
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2140
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue56/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue504/1250[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (504/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Lun 2 Aoû - 12:27


kkkkkk10.jpg
feat Agote Edel Dukke

Le Petit Garçon Perdu



L’originaire de la mer blanche observa l’un de ces deux malandrins s’enfuir. Il abandonnait son compatriote sans remords ? Une marque de lâcheté en plus de leur aveu de culpabilités de l’avoir attaquer d’entrée de jeu ? Décidemment, ce binôme semblait réellement être dans l’illégalité. L’Archange du Typhon ne regrettait pas d’être intervenue. Observant l’autre jeune homme fuir, la demoiselle ailée considéra ses possibilités et la présence des deux jeunes non loin. Elle avait les moyens de mettre fin à la fuite de ce bandit, néanmoins n’était-il pas plus intéressant de le suivre pour voir s’il ne pouvait pas la mener à des complices ? Mais Ishtar ne pouvait pas abandonner Agote et l’autre garçon à leur sort en pleine forêt. Soupirant, la reptilienne reprit sa forme angélique normale et vint refermer ses doigts sur les vêtements de son prisonnier pour le soulever. Elle aurait le temps de l’interroger pour en découvrir plus, même si elle comptait patrouiller rapidement en forme totale au-dessus de l’île en quête d’un campement ou un navire appartenant possiblement au binôme ou à une possible bande ou organisation dont les deux criminels auraient fait parties. Après tout, elle ne savait même pas dans quel type de méfaits ils travaillaient. Faisant volte-face, ses pas la ramenèrent jusqu’à Agote qui patientait. La blonde aux quatre ailes fronça les sourcils en cherchant le jeune qu’elles étaient venues chercher. Où était-il donc passé ? Vu l’état dans lequel il avait été après sa rencontre avec l’incarnation du Serpent à Plumes, il n’aurait pas dû déjà être en état de bouger et de filer. L’originaire de la mer blanche avait un terrible mauvais pressentiment.

-Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Où est-il allé ? questionna-t-elle la Dukke. J’ai trouvé deux personnes louches par là. J’ai réussi à en capturer un mais je n’ai pas vraiment découvert qu’elles étaient leurs mauvaises attentions autre que m’attaquer à vue, releva la De Lérhane en soulevant sans peine le corps inconscient du hors-la-loi grâce à sa force surhumaine afin de l’exposer correctement à la vue de cette damoiselle rencontrée un peu plus tôt dans la journée.

La bilcane passa ses yeux sous leurs formes animales afin d’observer les environs avec sa vision thermique et chercher à détecter la chaleur qu’aurait produit un corps humain afin de retrouver la trace ou une piste du jeune homme si celui-ci c’était enfuit. Etait-ce les histoires sur la mythique cité d’émeraude qui poussait le garnement à vouloir atteindre les profondeurs de cette forêt qui aurait pu recéler l’entrée de cette ville légendaire ? L’ancienne révolutionnaire n’en savait rien, mais tout ce qu’elle pouvait faire pour l’instant était d’écouter les explications que l’autre blonde avait à lui fournir sur les événements s’étant déroulé en ces lieux en l’absence de la guerrière céleste partie à la chasse aux contrebandiers une bonne vingtaine de mètres plus loin minimum.



sdfd10.jpg


© By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 46

_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Agote Edel Dukke
Agote Edel Dukke
Messages : 99
Race : Humain
Équipage : Equipage des poupées

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue28/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue39/120[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (39/120)
Berrys: 605.180.000 B
Dim 8 Aoû - 20:35



Agote

Edel Dukke






LE PETIT GARCON PERDU

Avec Ishtar De Lérhane

1506 - Lunas - FlashBack


La blondinette demeurait encore dans ses pensées. Le premier point qui avait retenu son attention chez la jeune femme était sa tendance à prendre rapidement une autre forme quand il s’agissait d’entrer en action. Agote ne doutait pas de son potentiel combatif en tant qu’humaine mais il était possible qu’Ishtar se reposait sur ses pouvoirs constamment. Peut être par habitude, peut être parce qu’il était confortable de disposer de telles capacités. Ce qui concluait sur un fait intéressant : quand on se battait contre Ishtar De Lérhane, on se battait davantage contre un serpent ailé hybride qu’une humaine. En d’autres termes : un animal.

Pour se battre contre un animal, la première chose qui venait à l’esprit était le feu. Mais il n’y avait aucun moyen de savoir si le feu était aussi agréable qu’une couverture chaude pour ce serpent mythologique. Il était évident que ses écailles avaient une certaine résistance. La chose qui semblait la plus fragile étaient ses ailes, et l’enfant se demandaient ce qui se passaient si on y mettait le feu. Si l'on mettait une flamme sur une plume, et elle disparaitrait entre un instant. Donc, même si les hautes températures pouvaient être inutiles, la souffrance de perdre ses plumes se révélait être un atout considérable.

En parlant de sa forme hybride, il n’y avait aucun doute qu’elle était extrêmement dangereuse. Un serpent géant pouvant voler, c’était très avantageux. Pour Agote, il y avait deux façons de battre un ennemi volant : soit en l’immobilisant, soit en le contraignant avec des obstacles. Pour la première solution, la force inimaginable qu’elle pouvait déployer rendait toute forme d’immobilisation difficile. Il restait encore à tester l’électricité ou les différentes formes de poisons, mais cela était encore des choses dont la créature pouvait se vanter de l’immunité. Pour la deuxième solution, la grande taille du serpent compliquait les choses : il fallait dont des obstacles géants. Dans ce cas-là, il faudrait l’attirer dans une grotte ou dans les montagnes. Cependant, il lui serait facile de se débarrasser d’un quelconque obstacle. Le problème de la force était encore présent.

La duchesse grimaça. Plus elle réfléchissait, plus elle se rendait compte de la puissance du monstre qui l’accompagnait. Une question resonna dans sa tête, sonnée par sa chère curiosité. Elle la réserva pour plus tard si elle trouvait l’occasion de la poser à Ishtar.

En réfléchissant encore, mais d’une autre façon, Agote voyait une autre faiblesse chez Ishtar De Lhérane. Faiblesse certaine qui lui avait permis dès leur première rencontre de calmer les frissons qui lui avaient parcouru le corps rien qu’en croisant son regard : sa personnalité. En effet, la blondinette remarqua très vite sa pitoyable gentillesse, sa justice grotesquement niaise et sa prédisposition à toute forme d’altruismes ridicules. Ces faiblesses d’esprit étaient très importantes à prendre en compte contre la guerrière. Il fallait absolument les exploiter. C’était pour cela que son prochain coup avait été intéressant à jouer. Il permettait à la petite fille de tester le niveau de naïveté d’Ishtar.

-Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Où est-il allé ?

La femme aussi puissante qu’une déesse avait fait son retour.

-J’ai trouvé deux personnes louches par là. J’ai réussi à en capturer un mais je n’ai pas vraiment découvert qu’elles étaient leurs mauvaises attentions autre que m’attaquer à vue.

La petite fille ne pensait pas qu’elle reviendrait accompagnée. Cependant, la femme exposait encore ses faiblesses. Pour la petite fille, cet homme qu’elle ne connaissait absolument pas pouvait cependant se révéler être un atout intéressant. Tout dépendrait de la suite des évènements. Dans un premier temps, elle commença à parler du garçon. Commencer par le garçon était important pour exprimer son inquiétude au sujet de ce qu’il lui était arrivé plutôt que l’arrivée d’un inconnu évanoui. N’étant pas douée pour affirmer des émotions, la petite fille n’en fit pas trop prenant la parole :

« Eeeuh… Ishtar … Le garçon, je ne sais pas pourquoi … J’ai tourné les dos un moment… Je voulais juste voir si tu commençais à arriver et … Il est devenu ça. »

Agote se tourna en direction de la peluche de loutre immobile qui ne disait pas un mot.

« Quand je me suis retournée, il était déjà comme ça, je n’ai rien entendu. Mais je crois qu’il va bien, il semble heureux… »

A ce mot prononcé, comme énonçait la condition d’Agote, la peluche se mit à danser pendant 30 secondes. Elle s’arrêta ensuite.

« J’ai essayé de lui parler mais il semble muet dans cette forme. Tu crois que c’est grave ? Je peux le ramener comme ça non ? Il me comprend regarde : Kiete, saute avec moi ! »

Et ils sautèrent ensemble. Cependant, Agote donna encore l’air d’être inquiète.

« On fait quoi du coup ? Et cet homme, tu vas faire quoi aussi ? »






_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Signature3
Agote Edel Dukke
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2140
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue56/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue504/1250[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (504/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Lun 9 Aoû - 11:23


kkkkkk10.jpg
feat Agote Edel Dukke

Le Petit Garçon Perdu



Ishtar écouta le récit de la jeune demoiselle et observa l’étrange peluche vivante. La demoiselle ailée grimaça. Quel tour le destin jouait-il à ce pauvre garçon ? Il ne semblait même pas en mesure de communiqué. L’arrêt brutale de sa danse au bout d’une trentaine de secondes pour en revenir à stoïcité rigide et malaisante ne fit qu’ajouter au malaise que ressentait l’originaire de la mer blanche face au jeune homme. La De Lérhane ferma les yeux un instant puis réfléchit à voix haute.

-Vu comment il réagit puis ne fait plus rien, j’ai plus l’impression qu’il obéit plus qu’il ne le fait volontairement… A-t-il encore une conscience là-dessous au moins ? Si c’était un effet étrange endémique à l’île les cas de disparition seraient beaucoup plus fréquents et nul doute que depuis le temps cela aurait été remarquer et rapporter. Cela aurait aussi survécu sous forme de légende si jamais une telle affaire avait été couverte par le passé ou dans le présent par une société de premier plan tel que la Very Melon Society. L’explication la plus logique, comme à chaque fois que quelque chose de surnaturel se produit, est donc un fruit du démon. J’imagine que tu n’as vu personne passé… Et j’étais concentré sur les deux zoziaux mais il ne m’a pas semblé sentir d’autres voix que les votre via mon fluide perceptif.

L’Archange du Typhon resta muette plusieurs secondes. Une pensée germa dans son esprit à cause de ce dernier point précis. Et ci s’était cette jeune fille qui était derrière tout ça ? Elle était seule avec lui et rien n’indiquait selon son souvenir de son haki de l’observation qu’il y ait une autre personne là le temps qu’elle s’éloigne. Ce ne serait pas la première petite fille monstrueuse sur laquelle serait tombé Ishtar. Les souvenirs de ses aventures les plus horribles lui revinrent en mémoire, mais elle les chassa de sa tête. À moins que ces bois ne soit le repère de cette jeune demoiselle qui se prendrait alors pour une vraie sorcière, cela ne devrait pas dégénérer comme face au clan Báthory. Et puis, cela ne restait qu’une déduction, une hypothèse qu’elle ne pouvait pas prouver pour l’instant. Après tout, ceux qui parvenaient à éteindre leur voix intérieur existaient.

-Quant à celui-là je vais le ramener en ville et le livrer aux autorités compétentes pour leur expliquer ce qu’il s’est passé dans ces bois et qu’ils puissent prendre des mesures…

Son regard revint sur la peluche.

-S’il s’agit réellement d’une transformation causée par un fruit du démon, si on le touche avec du granit marin il devrait être libéré de cette forme… Si je parvient à contacter une de mes connaissances de la Marine il y aurait donc éventuellement un moyen de remédier à cette situation… Tourne trois fois sur toi-même, déclara soudainement la blonde ailée pour voir si la peluche réagissait également aux indications qu’elle donnait ou si elle obéissait uniquement à Agote, ce qui ne serait pas un signe qui aiderait à rendre l’hypothèse qu’elle en soit responsable moins probable en l'état.



sdfd10.jpg


© By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 46

_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Agote Edel Dukke
Agote Edel Dukke
Messages : 99
Race : Humain
Équipage : Equipage des poupées

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue28/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue39/120[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (39/120)
Berrys: 605.180.000 B
Jeu 19 Aoû - 12:49



Agote

Edel Dukke






LE PETIT GARCON PERDU

Avec Ishtar De Lérhane

1506 - Lunas - FlashBack


Ishtar Dé Lérhane commença à réfléchir. Elle ne se tenait pas loin de la vérité mais digressait sur quelques détails dont Agote comptait bien se servir pour la leurrer davantage. Cependant, un dernier détail sautilla dans l’esprit de la petite fille, étalant dans ses impulsions toutes ses idées de stratagème contre la guerrière. Le fluide perceptif ? La puissance de l’hybride ne cessait de croître, prouvant que la partie immergée de l’iceberg était bien plus grosse qu’elle ne le laissait paraître, voir même colossale.

Par la suite la jeune femme répondit à Agote concernant ses interrogations sur le bandit. Tout devint plus intéressant pour la petite fille qui réfléchit rapidement à la suite des événements. Cependant, Ishtar n’arrêta pas là son discours. A l’entente de ses mots, son cœur bondit dans sa poitrine.

Il y avait beaucoup de choses que la duchesse savait au sujet de son fruit. Ce pouvoir exceptionnel lui permettait de transformer n’importe qui en jouet. Il lui suffisait de toucher la personne en pensant à la forme de jouet qu’elle aimerait lui donner. Cependant, cette transformation n’était pas éternelle et ne marchait pas sur tout le monde. En effet, sur Lunas, deux personnes en avaient été immunisées : Ishtar et un Marine. Au début, on aurait pu penser que Lunas disposait peut-être d’un système qui annulerait ses pouvoirs. Mais ce n’était pas le cas : Kiete avait subi la transformation. L’hypothèse la plus plausible pour le moment se révélait être un problème de force : si son adversaire était puissant, il était immunisé. Agote Edel Dukke se demandait aussi le haki ne rentrait pas en jeu, mais elle n’avait pas assez fait l’expérience de transformation sur des personnes possédant le haki. Il avait toujours été plus simple et sûr pour elle de transformer des faibles. Après tout, ses victimes ne devaient pas fuir ou s’en prendre à elle, notamment après la transformation. Pour Kiete, ce fut simple car il n’est qu’un petit garçon, mais si elle ne fait pas un contrat rapidement, les victimes pourraient la tuer sous leur forme de jouet, ou fuir, ou révéler son pouvoir et bien d’autres encore.

La petite fille se souvenait de sa première transformation. Une vulgaire femme pirate qu’elle méprisait terriblement, dont elle en avait fait une petite poupée de chiffon. Comme elle était bruyante, elle l’avait déchirée. Le suivant fut un crétin de pirate qui aimait l’argent. C’était à ce moment là qu’elle avait testé l’eau de mer sur un jouet transformé : l’effet avait été immédiat. Agote avait de quoi se sentir stupide : comment n’avait-elle jamais pu penser au granit marin ? Dans un premier temps, jamais le matériau ne fut en sa possession, ce qui avait rendu toutes expérimentations sur son fruit impossibles. Cependant, pour la belle guerrière, en acquérir semblait être un jeu d’enfant. Il était évident pour elle que le granit marchait autant que l’eau, ou du moins très fort probable. Mais une autre question la terrifiait : si quelqu’un portait du granit marin sur lui, pouvait-il être immunisé ? Si c’était le cas, l’enfant serait très vulnérable face à la Marine qui disposait allégrement de cette matière. Agote aurait voulu sauter sur l’occasion de voir du granit marin, mais avoir affaire avec la marine la révulsait depuis sa dernière altercation.

Ainsi, il était temps pour elle d’agir. De ce qu’elle avait pu constater, Ishtar n’était pas stupide et pensait à toutes les possibilités qui s’offraient à elle même si elle manquait certaines. Certaines malheureusement bien évidentes.

« J’ai lu beaucoup de légendes dans la forêt et il y a toujours des gens qui disparaissent. C’est pour ça qu’on n’a pas le droit d’y aller. Je ne pensais pas qu’il y avait une telle malédiction… Des fruits du démon ? Qu’est-ce c’est ? Il y en a dans la forêt ?? »

Elle se tournât en direction de Kiete, l’air un peu plus paniqué.

« Kiete, tu en as mangé un ? »

Bien sûr, la peluche ne bougeait pas.

«  Par contre, je crois qu’il te boude Ishtar, il veut pas faire ce que tu lui dis… »

La petite fille prit la peluche et essaya de bouger son bras puis l’autre, la peluche semblait inanimée.

« Ben ? T’es mort ?? Hé oh ? Pourquoi tu bouges plus Kiete ?? »

La petite fille se tut un instant, puis reprit.

« Ishtar, j’ai plaisanté avec Kiete. Mais je crois que je n’aurais pas dû. Je ne savais pas que cette forêt était aussi effrayante. Je veux rentrer… »

La petite fille regarda la guerrière avec un air de pitié. En même temps, ses yeux azurés ne se privèrent pas d’observer encore une fois la beauté qui se tenait devant elle. Rien ne lui permettait de savoir si sa journée avait cette personne incroyable continuerait encore longtemps, et encore moins si elle la reverrait, mais s’il y avait une chose dont elle était sure, c’était qu’elle avait beaucoup apprécié cette rencontre – ce qui était rare. Alors, même si cela n’avait aucun rapport avec la situation, elle put s’empêcher de lui poser la question qui lui trottait dans la tête depuis tout à l’heure.

« Ishtar, je souhaiterais connaître encore une chose. Pourquoi tu vis ? Pour quels rêves, quelles aspirations ? »

Agote Edel Dukke ne lâcha pas de ses grands yeux devenus inexpressifs son interlocutrice, espérant se saisir de sa réponse à tout moment.

Puis elle pensa – peut être avec un peu d’amusement – que la guerrière aurait très bien pu balancer cet imbécile de Kiete à la mer plutôt que de réfléchir vainement à contacter un Marine pour se procurer du granit marin.



_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Signature3
Agote Edel Dukke
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2140
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue56/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue504/1250[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (504/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Sam 21 Aoû - 0:13


kkkkkk10.jpg
feat Agote Edel Dukke

Le Petit Garçon Perdu



Les légendes de disparitions en forêt. Voilà bien une constante que l’on peut retrouver aux quatre coins du monde. C’était tout sauf convaincant pour la sagace qui avait parcourut les recoins les plus reculés de cette planète.

-Si les disparitions étaient en réalité des transformations en objets, il y aurait aussi des histoires d’objets étranges ramassés dans les bois. L’un n’irait pas sans l’autre. Ou même que les disparus laissent derrière eux une peluche ou quelque chose de ce type. Les aléas de l’Histoire effacent des détails. Des événements sont oubliés… Mais s’il y avait une récurrence infatigable, cela ne passerait pas à la trappe. C’est mon opinion tout du moins… Et vu comment Lunas est connu pour sa bibliothèque et ses érudits, cela m’étonnerait qu’un tel détail soit passé à côté d’eux pendant si longtemps. Définitivement, un pseudo mystère endémique à l’île est à écarter à mon sens. Et encore moins avec l’histoire de la Cité d’émeraude. Aucune corrélation possible… Et les fruits du démon ce sont des aliments qui te donne un pouvoir particulier à la première bouché, pour toute ta vie. En échange, tu deviens incapable de nager et l’eau annihile ton énergie.

Cette réponse était venu machinalement, mais la De Lérhane s’interrogeait. La jeune orpheline n’aurait jamais entendu parler des fruits du démon ? Certes cela était possible et la bilcane en avait bien entendu rencontré par le passé… Mais la majorité connaissaient au moins la légende, quand bien même ils considéraient cela comme un mythe. C’était uniquement d’instinct, mais cette demande placée à ce moment-là, sans avoir poser de questions particulières au préalable quant à sa transformation poussait l’originaire de la mer blanche à douter d’autant plus des motivations de ces questions et de cette ignorance revendiquée ici clairement. Ishtar ne sentait pas du tout à l’aise et l’absence de réaction de la peluche ne l’aida pas à se rassurer quant à la situation.

-…

Une ombre passa dans ses pensées tandis que l’inquiétude la gagnait progressivement. Il fallait vite s’occuper de Kiete, mais comment ? Empoignant le jeune garçon métamorphosé, le regard d’argent pénétra celui de la plus jeune blonde avant qu’elle ne lui réponde :

-Alors rentrons.

Elle garderait alors dans sa main Kiete, cherchant à éviter à ce qu’Agote ne le touche davantage. Quelque chose n’allait pas avec cette jeune fille. Si elle était réellement celle derrière ce qui venait de se passer, quel tour pouvait-elle encore jouer ? Quelle perfidie la situation pouvait-elle encore révéler ? Et même dans le cas où elle serait innocente, qui serait parvenu à taire si longtemps sa voix intérieure. C’est alors que la question de la Dukke poussa l’ancienne révolutionnaire à l’une de ses réponses dont elle avait le secret, d’autant plus cryptique que la demande émanait d’un potentiel danger.

-J’aspire à percer les secrets du Voile… À découvrir l’inconnu qui se cache hors de l’horizon, aussi intangible que le vent et muet que les rayons du soleil. Et sur cette voie sans fin dont je ne verrais jamais le terme, mon ambition tiens à apporter Harmonie et Justice aux portes des innocents, leur apporter ce qui fait défaut au Vice dans l’espoir de pouvoir rendre le monde meilleur, que ce ne soit que pour un temps ou qu’en un lieu. Les messages à transmettre son nombreux. Les leçons à tirer des autres tout autant. Construire l’univers de ses mains avec les armes que l’on donne me parait être un raisonnement légitime et un héritage incertain. Que les portes de la vérité dévoilent les avis de chacun et que les liens tissaient s’entremêlent en un Savoir dont j’aurai était l’une des aiguilles… Voilà mes aspirations, mes objectifs dans cette vie, déclarerait-elle en cherchant à sortir des bois rapidement grâce à ses capacités multiples.



sdfd10.jpg


© By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 46

_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Agote Edel Dukke
Agote Edel Dukke
Messages : 99
Race : Humain
Équipage : Equipage des poupées

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue28/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue39/120[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (39/120)
Berrys: 605.180.000 B
Dim 22 Aoû - 13:27



Agote

Edel Dukke






LE PETIT GARCON PERDU

Avec Ishtar De Lérhane

1506 - Lunas - FlashBack



« Donc, on peut trouver dans la nature des pouvoirs qui permettraient de transformer les gens n’importe quoi ? Effrayant … »

Marmona la petite Agote. De son point de vue à lui, c’était davantage cette sorcière blonde qui était effrayante. Il ne fut pas mécontent quand la jeune femme l’avait éloigné de cette folle. Cependant, Kiete n’était qu’un petit garçon perdu. Il était faible et manquait d’esprit. La seule chose qu’il voulait actuellement, c’était reprendre sa forme d’origine et tout balancer à ses tutrices. Il voulait dire qu’Agote était une sorcière, que tout était de sa faute et qu’il fallait la brûler comme toutes les sorcières des légendes. Mais qui croirait un petit garçon comme lui qui racontait une histoire extravagante pour justifier ses bêtises ?

Il se sentit soudain triste. Ne plus être capable ni de bouger ni de parler se révélait être une expérience très désagréable pour l’enfant. D’un autre côté, il ne pouvait ignorer l’angoisse terrible qui lui rongeait le cœur. Son âme qui n’avait que quelques années dans ce monde criait pour sa survie, dans la crainte de ne pas pouvoir demeurer plus longtemps, mêlée à la confusion de son esprit qui ne comprenait pas comment gérer cette situation et s’en sortir. Pour se soulager un peu, il violentait la coupable. « Je te tuerais » « T’es qu’une idiote » « Va rôtir sale sorcière » étaient les quelques phrases qu’il se répétait dans sa tête pour oublier sa situation.

En vérité, la première fois qu’il aperçu la petite Agote Edel Dukke, il la trouva très jolie. Tous les enfants lui avaient fait un accueil chaleureux, d’un côté parce qu’elle était mignonne et d’un autre parce qu’on leur avait précisé qu’elle avait vécu des moments difficiles. Kiete se fit beau, se montra un peu moins vulgaire que d’habitude dans son langage et essaya d’être gentil. Il voulait son attention, il ne voulait qu’aucun autres garçons soient amis avec elle. Cependant, la première chose qu’elle lui adressa fut cette tirade, lancée avec un ton méprisant :


« Si tu avais l’obligeance de disparaître de ma vue et de me disposer de tes simagrées, je t’en serais extrêmement reconnaissante. »

Même si l’enfant n’avait pas tout compris, il y a une chose qui le marqua à jamais : son regard hautain. Blessé dans sa fierté, Kiete commença sa grande guerre contre « l’affreuse mocheté ». Il ne manquait pas un instant pour l’embêter. Avec ses amis, il avait formé le clan « Antigote ». Ils préparaient ainsi leur sale coup ou leur blague pendant des réunions secrètes, ils jouaient aux détectives et enquêtaient sur la petite fille, établissait ses points forts, ses points faibles, essayait de joindre d’autres enfants à leur cause, … Cependant, ils connaissaient souvent l’échec. Parfois, ils se faisaient prendre par les tutrices, d’autres fois, Tamme, qui partageait la même chambre qu’Agote, les dénonçait « parce qu’Agote est gentille et qu’il faut pas être méchant avec elle » ou alors Agote avait tout simplement un coup d’avance sur eux. Cependant, Tamme avait sans doute était leur pire ennemie en dehors d’Agote. Bien qu’elle fut gentille, la jeune fille était naïve et prenait toujours la défense de tout le monde. Devant leur attitude agressive qui contrastait avec l’attitude passive d’Agote, elle choisissait toujours de les contrer.

Malgré tout, Kiete appréciait Agote. Qu’il la déteste ou qu’il l’aime, cela lui importait peu : sa présence avait beaucoup d’importance pour lui. Même si elle était hautaine, même si elle ne lui montrait aucune affection, depuis qu’elle était arrivée, il s’amusait beaucoup. C’était peut-être pour cela qu’il avait pris avec un peu trop d’attention ses paroles et qu’il s’était aventuré dans la forêt. Peut-être qu’il avait eu envie de l’impressionner, de remonter un peu dans son estime. Mais la seule chose qu’il reçut fut une terrible malédiction.

« Agote, pourquoi tu es méchante avec moi ? »

C’est ce qu’il aurait voulu lui demander, mais il ne pouvait plus parler.

De son côté, la fillette accordait toute son attention à Ishtar de Lérhane. La réponse était un peu décevante : nébuleuse et longue, sa tirade enjolivait un objectif pitoyable et ennuyeux à ses yeux. Ses aspirations s’apparentaient à une quête interminable, intangible et inutile. Si un livre devait conter l’histoire de la belle guerrière aux cheveux d’or, il mettrait sans doute en scène un preux chevalier au service de la veuve et l’orphelin, aux grandes phrases idéalistes, à la justice infaillible dont la lumière éblouit sans peine les forces du mal.

L’enfant soupira. Au final, le destin qu’avait choisi Ishtar ne la concernait pas.

« Tu dois te sentir bien seule … »

La duchesse déchue s’installa avec confort sur le dos de la zoan, préférant profiter des derniers moments agréables que lui offrait un tel voyage. Peu lui importait le sort de Kiete, elle savait que sans preuve, personne ne pouvait l’accuser. Cela lui allait si Ishtar décidait de le garder et de ne jamais lui rendre son jouet. La suite des évènements dépendaient de la guerrière.






_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Signature3
Agote Edel Dukke
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2140
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue56/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue504/1250[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (504/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Lun 23 Aoû - 0:15


kkkkkk10.jpg
feat Agote Edel Dukke

Le Petit Garçon Perdu




-C’est plutôt l’inverse. Je connais beaucoup trop de monde. J’ai beaucoup d’amis et de connaissances aux quatre coins du globe.

Les amazones et l’impératrice Tenshi Taya, la directrice du Cipher Pol 6 Lidy Olsen, les vice-amiraux Ghetis Archer et Nils Gratz, les révolutionnaires du Centaurus, les Wans de l’île aux prières, moultes forbans, des criminels des rues ramenés sur le droit chemin, des chasseurs de primes tel Obra Taton… La liste était excessivement longue et la seule chose que l’Archange du Typhon serait en mesure de faire c’est en oublié. En plus d’une dizaine d’années, c’est au bas mot un millier de personnes qu’elle avait rencontré et avec qui elle avait tissé des liens. Motivée par sa philosophie de vie, par la quête de l’ingurgitation des points de vue, l’ailée s’était fait autant de camarades que d’ennemis. Peu importait qu’aujourd’hui elle soit primée à cause du caprice d’un Dragon Céleste, les liens demeuraient puissants et la majorité de ces personnes sauraient se souvenir de qui elle était pour continuer à la traiter de la même manière. La vie était ainsi pavée et c’est sur sa voie que la De Lérhane avançait tranquillement au rythme des vagues et des vents. Elle avait hâte de retrouver plusieurs connaissances sur la route qui l’attendait encore et sa quête actuelle visait justement à aider une de ces personnes. En tout cas, la ville finit par reparaitre entre les troncs.

-Bien. Tu vas pouvoir rentrer expliquer la situation à tes camarades. Je reviendrai demain ou après demain en ville pour ramener ce jeune homme si jamais j’ai trouvé une solution pour le ramener à la normale.

Elle aurait bien pu embarqué Agote en soit, néanmoins elle préférait demeurer méfiante, ne sentant pas en sécurité. Si jamais Kiete reprenait forme humaine, il pourrait peut-être en dire plus pour tirer définitivement au clair cette affaire, savoir si la jeune fille est innocente, et que les expériences passées de la De Lérhane influés sur son raisonnement de manière trop oppressante, et donc si autre chose était la source de ce malheur. Laisser un potentiel danger ambulant dans la nature ne plaisait pas à la De Lérhane, mais elle ne pouvait se reposer simplement sur ces craintes pour la traiter d’une telle manière. Il lui fallait plus que le doute car cela ne demeurait qu’une possibilité.

-Nous nous reverrons bientôt, appuya l’originaire de la mer blanche avant de s’éloigner en emportant la peluche. Prends soin de toi.

Une fois à l’écart, la demoiselle ailée s’envolerait et filerait en direction du sud tout en appelant le colonel Marigon ne cachant sa véritable identité pour ne pas lui attirer de problème. D’ici seize heures, son navire serait dans les environs et la bilcane pourrait alors libérer Keite pour apprendre la vérité. Si elle serait peut-être la seule à croire le récit du jeune homme s’il le raconté, la blonde garderait alors en mémoire le nom de cette jeune fille au pouvoir démoniaque qui pourrait devenir un grand danger pour le monde dans les années à venir… Elle laissa le jeune garçon aux soins de la Marine avant de s'en aller reprendre sa route pour poursuivre sa quête.




sdfd10.jpg


© By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 46

_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Agote Edel Dukke
Agote Edel Dukke
Messages : 99
Race : Humain
Équipage : Equipage des poupées

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue28/75[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Left_bar_bleue39/120[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Empty_bar_bleue  (39/120)
Berrys: 605.180.000 B
Lun 23 Aoû - 16:28



Agote

Edel Dukke






LE PETIT GARCON PERDU

Avec Ishtar De Lérhane

1506 - Lunas - FlashBack


-C’est plutôt l’inverse. Je connais beaucoup trop de monde. J’ai beaucoup d’amis et de connaissances aux quatre coins du globe.

L’enfant ne voulait pas exactement en venir là. Même si ses connaissances se montraient nombreuses, aucun d’elles n’étaient actuellement à ses côtés. Si Ishtar leur avait apporté des choses bénéfiques, c’était une bonne chose mais qu’en était-il des liens forts qui étaient censés les relier ? Où était l’allié qui allait la supporter dans toutes les situations qu’elle allait traverser ? Dans l’histoire du chevalier au cheval blanc Ishtar De Lérhane, il manquait cruellement de personnages secondaires, ces très fameux personnages qui servaient de tremplin aux héros, souvent excentriques mais adorables. Mais peut-être que tout cela n’était que des calomnies de la part de la blondinette.

-Bien. Tu vas pouvoir rentrer expliquer la situation à tes camarades. Je reviendrai demain ou après demain en ville pour ramener ce jeune homme si jamais j’ai trouvé une solution pour le ramener à la normale. Nous nous reverrons bientôt. Prends soin de toi.

Arrivée devant l’entrée de la ville, les deux pirates étaient sur le point de se séparer. Agote Edel Dukke ne lui répondit pas, ne lui engageant aucun au revoir. Dans cette situation, elle n’avait rien à lui dire.

Quand la petite fille entreprit la route du retour, ses tutrices l’accueillirent chaleureusement : elles regrettaient d’avoir, plus tôt, laissé l’enfant partir. Sans trop d’espoir, elles demandèrent si Agote avait retrouvé l’enfant.

« Malheureusement, une pirate renommée du nom d’Ishtar De Lérhane l’a enlevé. Je l’ai vue, de loin, avec Kiete dans les bras. »

Les jeunes femmes n’en revenaient pas. Quelques instants après, l’une d’elle sortit pour signaler la disparition de l’enfant à la Marine, en précisant l’auteur présumé du kidnapping. La Marine n’allait évidemment pas agir mais il était de leur responsabilité de ne pas ignorer le triste sort de l’enfant. Après cela, elles ne laissèrent plus les enfants sortir seuls sans surveillance et Agote dut supporter leur présence intempestive dans tous les endroits où elle se rendait. Ishtar De Lérhane ne revint jamais. Peut-être qu’au final, l’ange était remonté au ciel.

« C’est vrai qu’elle paraissait irréelle… J’aurais pu le croire s’il n’y avait pas eu de prime à sa tête. »

« Aaah maintenant que Kiete n’est plus là, on est tranquille ! »

Tamme bondit sur son lit aux couvertures roses bonbons, les cheveux humides dont quelques gouttes atteignirent l’espace d’Agote, elle venait de prendre sa douche. S’allongeant sur le dos, la jeune fille tout de bonne humeur profita du confort de son lit tout mou et lança :

« Je sais pas où il est parti, mais je suis sure qu’il doit être super heureux ! »

FIN




_________________
[FB] - Le petit garçon perdu [PV: Ishtar] [FINI] Signature3
Agote Edel Dukke
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: