Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki)
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 1656
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue53/75[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (53/75)
Expériences:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue2/1000[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (2/1000)
Berrys: 902.009.000 B
Mer 10 Juin - 16:20



feat Shiki M. Eiki

Vert pomme et jaune citron



Shravannah « le Vallon Opale ». Voilà le nom de l’île vers laquelle se dirigeait le navire à la coque et aux voiles noires de la compagnie du Sérénissime Lion Septentrional de North Blue. Situé entre les voies de navigation 2 et 3 de Grandline, cette terre était utilisée comme passage d’un des chemins à l’autre. Ainsi, en tant que carrefour entre deux des routes tracées par les logs poses, c’était un endroit qui connaissait beaucoup de flux de circulation naval, principalement d’un point de vue des marchands. Si son usage général était donc de se servir de celle-ci comme passerelle entre les voies 2 et 3, il existait d’autres attraits que des regards plus aventureux pourraient déceler. Shravannah était il y a 2500 ans une civilisation aborigène avec sa culture et ses traditions. La société finit cependant par s’effondré il y a un millénaire des suites d’un cataclysme dont la nature n’a toujours pas été découverte. Sur les ruines de la capitale de ce peuple fut construit une cité : Port Yurgod, du nom de l’obélisque se dressant au centre de la ville qui est le symbole du pays et de cet ancien état insulaire qui existait ici par le passé. Il est alors intéressant de s’attarder sur la raison pour laquelle une peuplade étant parvenu à survivre aussi longtemps ne s’est pas ouvert sur le monde extérieur. En vérité, au cœur de Shravannah se dressait la vallée qui donnait son surnom à cette province, une vallée qui conjuguait richesse minérale et richesse végétale.

Le Vallon Opale devait cette appellation à la multitude de couleurs qui serpentaient autour du vert pâle des feuillages. Les lieux se caractérisaient dans son premier temps par la roche multicolore, avec ses variations bleues, oranges et rouge mais principalement jaune, qui composait les falaises du vallon. Cette pierre particulière était en faite très friable et « molle » ainsi qu’excessivement riche en nutriment tout comme en pierre précieuses plus profondément. Cette nutritivité faisait de ce matériau minéral un véritable paradis pour les arbres et autres végétaux tant et si bien que ces derniers poussaient à l’horizontal, leurs racines fermement ancrées dans cette structure rocheuse au doux nom de « Duritanium Vegetalis ». La vie proliférait également au sol, mais sous une variante plus étrange puisque l’herbe qui serpentait aux pieds des arbres était de couleur bleu roi. Un florilège visuelle prisé des curieux qui venaient traverser la contrée pour admirer le cœur de Shravannah et pour lequel l’ancienne civilisation avait passé des siècles à s’entretuer pour accaparer ce trésor naturel. Malheureusement, tout ceci avait attiré la convoitise humaine et les nombreuses gemmes sommeillant au sein des falaises avaient poussés des entreprises minières à s’installer sur l’île pour exploiter ses tréfonds. L’une d’entre elle appartenaient même à une famille de Dragon Céleste d’après certaines rumeurs. Ainsi, des mines avaient été taillés et continuaient à être creusés années après années au milieu de ce merveilleux Vallon Opale par des esclaves, certains en étant vraiment tandis que d’autres étaient sous-payés et devaient de contenter de ce travail de misère pour tenter de survivre pendant que les représentants des entreprises ceux-là coulaient douce à Port Yurgod dans leurs demeures luxueuses. Des inégalités qui ne faisaient que s’accroître en cette période troublée du monde.

En dehors de la capitale dirigé directement par le Grand Shrav, monarque de Shravannah et actionnaire majoritaire d’Emerald Cove & Co, on pouvait compter sept villages portuaires et trois villages dans les terres. Cela ne prenait cependant pas en compte les deux « camps de vie » des ouvriers. Entourés de palissade composés de troncs taillés en pointe en leurs sommets, ces lieux tenaient plus du camp d’emprisonnement que du véritable village, de véritables prisons gardées par l’armée du pays et surveillé par les entreprises qui n’avaient donc aucuns soucis avec la séquestration de leurs employés. Tout ceci permettait de prendre pleinement compte de la face cachée du pays que la nation se gardait bien de révéler aux marchands qui venaient faire escale à Port Yurgod afin de changer de voies de navigation. Alors que la bilcane observait l’île verdoyante dont elle s’approchait en aidant l’équipage, elle ne se doutait en aucune façon de ce qui se tramait véritablement sur cette île ainsi que des épreuves qu’elle allait rencontrer ici.






© By Halloween


_________________
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 584
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue40/75[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue116/350[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (116/350)
Berrys: 37.650.000 B
Ven 20 Nov - 17:53
Feu vert !.



En l’attente de nouvelles directives, je me tiens souvent prêt avec Komari, bien que son annonce de grossesse m’intrigue. Devait-elle continuer à combattre jusqu’à ce que son ventre soit gros et ne puisse plus ? Hmmm… Je n’en étais pas si sûr, et de ce fait, cela donnait naissance à des « disputes », ou plutôt devrais-je dire des divergences d’opinions. Elle, elle insistait pour combattre et moi, je lui conseillais de se reposer… Autant dire, on avait parfois des soirées mouvementées sans que ça parte trop loin. Quand je dis « dispute », c’est vraiment le fait de ne pas être d’accord. Bref, après sans doute un ou deux jours à négocier sur qui ferait quoi, j’avais accepté de mettre la pédale de frein sur les missions pour m’occuper d’elle en l’échange de quoi, madame restera à la maison. Un caprice auquel je ne pouvais que me plier et pour cause : je l’aime comme un fou. Les autres comprendraient aisément pourquoi j’avais faire une telle chose et en soit, ce n’est pas comme si j’étais d’une importance « capitale ».

Passant des jours entiers à prendre soin d’elle, nous nous enfermions dans un petit cocon familial où j’y trouvais mon propre confort. Ce n’est pas désagréable après tout, cependant, très vite elle comme moi on se demande si on peut tenir ainsi pendant neuf mois. Neuf longs mois !!! Nous qui aimons le combat, faire avancer les choses… Autant dire que voir diverses épées dans leurs fourreaux fait mal au cœur.
De ce fait, sur un coup de tête, madame décida de me laisser le feu vert pour bouger à ma guise. On pourrait croire que c’est elle qui porte la culotte, mais pour le coup ce n’est pas tout à fait cela. De ce fait, allant discuter avec quelques amis, j’apprends qu’une affaire fait un peu de bruit, mais qu’avec les autres objectifs dernièrement, peu de monde ont eu la chance de pouvoir se charger de ça. Des informations circulent comme quoi quelque part il y aurait des esclaves. Hm ? Autant le dire, certains mots et notamment « esclaves » ne sont pas de la poésie pour moi. C’est donc sans hésiter que je fis part de mon envie de me charger de cette histoire.

C’est ainsi que je pris une embarcation neutre et me dirigeais vers le fameux lieu où certaines personnes profitaient de leurs richesses pour détenir des vies humaines. L’esclavagisme est vraiment un sujet qui m’est sensible et pour cause, tant je ne comprends pas son concept, tant j’en entends souvent parler, ma femme étant une femme poisson. Son peuple est bien souvent la cible de ce genre de pratique à mon grand regret… et c’est pourquoi j’avais accepté cette histoire, pour combattre cette injustice.

Dirigé vers l’île où se déroulait ces histoires, c’est par le dialogue que j’arrangerais ça. Si vraiment aucun compromis ne peut être trouvé, alors je me devrais de récupérer moi-même les esclaves et amputer les affaires « commerciales » de ces nobles sans scrupules. Arrivant en fin d’après-midi, déguisé en simple civil, je me mis à la recherche de personnes responsables pour discuter avec. Mais il me fallait la jouer fine… Après tout, pas n’importe qui ne peut aborder un quelconque noble n’est-ce pas ? C’est donc à la recherche de qui aborder que je me permis une autre action : analyser la situation.
Le lieu est splendide, mais effectivement, il est pollué par ces inégalités qui sont plus que claires. Comment peut-on avoir mille et une richesse et continuer de vivre alors qu’en bas de chez soi il y a des personnes qui n’ont rien ? Pourquoi certaines personnes n’ont aucun désir de partager avec autrui ? Je ne comprends pas…

Visitant l’un des villages, je me rendis compte clairement de ce séisme entre les deux classes. Soupirant, je vins à voir un petit mendiant admirer avec espoir une pomme sur une étale, mais le marchand ne semblait pas voir ce regard d’un bon œil. Jeux de mots à parts donc, je m’approchais de l’étale pour prendre la fameuse pomme et approcher du jeune homme. Allant vers lui, je m’accroupissais pour alors lui donner la pomme et le laisser la croquer avec appétit. Me remerciant, je le remerciais lui de mieux se sentir visiblement, puis j’enchaînais avec quelques demandes d’informations. On pourrait dire que je fais la technique de la carotte autrement, mais il n’en était rien. Je demandais des choses à celui-ci sans faire miroiter une quelconque récompense par la suite. Ce dernier se montra coopératif et fit même part d’endroits où on ne pouvait pas s’approcher. Hm ? Intrigué, je le remerciais et vins à suivre un sentier, décidé à aller voir ces zones. Ces dernières étaient ces fameux « camps de vie » où étaient les ouvriers.

Bientôt, c’est devant quelques gardes que je me retrouverais. Bien entendu, je ne fus pas salué à ma juste valeur. Alalal… La routine de nos jours…



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 1656
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue53/75[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (53/75)
Expériences:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue2/1000[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (2/1000)
Berrys: 902.009.000 B
Ven 20 Nov - 18:44



feat Shiki M. Eiki

Vert pomme et jaune citron



L’Archange du Typhon atterrit à l’écart de la capitale pour éviter d’attirer l’attention, son regard se balade sur les quartiers de la périphérie. Il suffisait de les observer pour constater leur pauvreté. Un schéma récurant. Il existait tant de cités de ce genre, où les vivent vivaient au centre en dédaignant les pauvres qui pullulaient autour, qu’ils tirent leurs richesses de ces derniers ou non. Une vision triste et horrible qu’il était difficile de résoudre. Ce problème était tellement ancré dans la réalité et l’écart se creusant tellement au fil des siècles d’existence de l’humanité que c’était à craindre pour la suite, pour les décennies à venir. Soupirant face à un tel spectacle, la demoiselle ailée envoya quelques berrys aux premiers mendiants qu’elle croisait tandis que ces derniers étaient naturellement surpris de rencontrer une telle créature, une femme grande de trois mètres qui avait quatre ailes dans le dos. Un fruit du démon ? C’est certainement ce que certains conclurait et la rumeur de sa présence ne tarderait pas à animer certaines discussions au sein de la ville. En tout cas, l’ancienne révolutionnaire était avant tout là pour faire une halte. Cependant… Les pauvres semblaient particulièrement loquaces et murmuraient pour simplement commenter sa présence. Intriguée, la blonde aux quatre ailes se dirigea vers un groupe qui n’avait même pas remarqué qu’elle était là jusqu’à lors. Ainsi, quand sa tête descendit entre les messes basses, un cri de surprise anima la majorité des damoiselles.

-Qu’est-ce que vous racontez de beau ? questionna la céleste.

-C’est Alfred ! Il a été emmené au camp de vie sud ! expliqua une dame après plusieurs tentatives soldés par des bredouillements.

-Un camp de vie ? Qu’est ce que c’est que ça ?

C’est alors qu’on lui expliqua le fonctionnement secret de l’île, ce que l’on cachait normalement aux étrangers qui ne franchissaient normalement jamais le centre de la capitale. Une certaine rage monta dans l’esprit de la bilcane alors qu’elle comprenait progressivement les malversations et manipulations des puissants pour essayer de s’accaparer les richesses de l’île tout en utilisant le reste de la population comme des esclaves. Il fallait qu’elle voit ça par elle-même et trouve un moyen d’abattre ce système économique pour libérer tout les pauvres gens employés par cette compagnie. Emerald Cove & Co… Il lui fallait retenir ce nom et savoir qui était à la tête de cette entreprise. Démanteler l’organisation par le haut serait inutile seul, puisque quelqu’un d’autre pourrait simplement prendre la place. Néanmoins induire des changements par le sommet était pertinent. Encore fallait-il réussir à convaincre les sommités du groupe commercial de l’idée de pertes financières conséquentes au bénéfice de l’intérêt humain. Pas sûr que ce soit faisable en fait. En tout cas, la De Lérhane ne tarda pas à arriver devant le campement en question. Les palissades imposantes s’élevaient de part et d’autre de l’entrée bien gardé où se trouvait déjà une personne qui s’adressait au garde. Ne reconnaissant bien entendu pas Shiki de cette position, elle se questionna sur cet inconnu.

[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Cheval23
Vonova Glaskit

-Circulez il n’y a rien à voir ! s’impatientait déjà l’une des deux gardes en se demandant pourquoi des gens non répertoriés dans la liste des résidents du camp se pointaient là comme si de rien était.






© By Halloween


_________________
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 584
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue40/75[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue116/350[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (116/350)
Berrys: 37.650.000 B
Ven 20 Nov - 21:29
Feu vert !.



Visiblement, certains endroits n’étaient pas bons à approcher. Se pourrait-il que certaines choses ne soient pas plaisantes à voir ? Est-ce qu’il y a des choses de cachées ? Intrigué, je m’y étais rendu et constatais qu’en effet, c’est louche… Soupirant, je me présente, ou du moins fait acte de présence et tente d’en apprendre plus, mais malheureusement, il ne suffit pas de demander pour obtenir des informations. Lun d’eux s’énerve et me force la main, je me dois de désamorcer la situation au plus vite. Essayant de ne pas l’énerver, je soupire longuement et reprends la parole, calmement.

« Allons… Nul besoin de s’énerver. Je ne suis pas natif d’ici et je dois avouer que je ne sais pas trop par où aller… J’ai donc suivis ce sentier jusqu’à cet endroit. C’est une drôle d’architecture que vous avez-là. C’est fait main ? »

Malheureusement, mon rôle de gentil civil ne semble pas plaire à mon chevalier d’adversaire. Notant son attitude nerveuse, j’attendais le dernier moment pour agir. Alors que je ressentais son action venir, je me décalais pour alors donner un violent coup de pommeau dans le torse de l’homme et le mettre K.O. Pas la meilleure idée qui soit, puis que cela alerta l’autre garde qui hurla. Grimaçant, je me devais de faire vite alors avant que les autres ne rappliquent, je fis un autre mouvement du genre sur le second homme afin de le réduire au silence. Nulle intention de tuer, mais simplement les faire dormir.

Que faire hein ? Hmmm… Pour faire fuir de potentiels esclaves, ce n’est pas la meilleure façon que de briser maintenant la cage. Hmmm… Pesant le pour et le contre, je vins à finalement attendre que les autres gardes arrivent pour non pas les éliminer tous autant qu’ils sont, mais bel et bien argumenter.
Les deux corps à mes pieds n’aidaient pas, mais j’allais faire avec. Cherchant une idée, je vins à doucement sceller mes armes avec un bout de tissu en signe de bonne foi. Et me montrais alors patte blanche.

« Je viens faire du commerce avec votre chef ! Malheureusement, vos hommes se sont montrés un peu… abrupts avec moi, j’ai du donc les calmer, mais je viens en paix… En guise de bonne foi, le temps que votre chef vienne discuter avec moi, je vous autorise à me soumettre à vos divers protocoles. »

Traduit grossièrement, je suis leur prisonnier. Me laissant embarquer, je compte bien sûr récupérer tant mon équipement que toutes mes affaires pouvant être subtilisées. Le doute persiste chez eux et c’est pourquoi ils font preuve de retenue sans être doux comme des agneaux avec moi… Soupirant, je suis donc emmené dans ce « campement » et isolé. Le chemin vers mon lieu d’isolement est bref, mais suffisant pour que je vois la situation derrière ces rondins de bois. Peu enviable comme situation. Je tente de sourire à quelques personnes, mais ces dernières ne comprenant pas mon rôle, c’est limite s’ils ne me crachent pas dessus… Je soupire et me laisse donc emprisonner dans ce qui ressemble presque à une case improvisé, très rudimentaire.



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 1656
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue53/75[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (53/75)
Expériences:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue2/1000[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (2/1000)
Berrys: 902.009.000 B
Sam 21 Nov - 13:47



feat Shiki M. Eiki

Vert pomme et jaune citron



Les gardes en face du mystérieux personnage ne firent pas long feu. Il était décidemment plutôt doué celui-là. Ses capacités valaient-elle celle d’un contre-amiral ? Oui, c’est ce que pensait la demoiselle. Peut ferait-il même un vice-amiral de bas niveau, ce qui était déjà assez impressionnant. Mais spéculer ainsi ne signifiait rien de particulier vu qu’elle ignorait la faction à laquelle l’individu était rattaché. En tout cas… Pourquoi il patientait bêtement devant les deux corps inconscients ? C’était une réaction surprenante. Il n’avait pas l’air d’avoir remarqué la présence de la demoiselle ailée qui s’écarta, se cachant derrière un bosquet comme elle put, tandis que les gardes arrivaient progressivement pour savoir l’origine de tout ce boucan. L’étranger se laissa alors capturer après avoir avancé des propos surprenant étant donné ce qu’il avait rétorqué aux deux bonhommes actuellement à terre. Qu’est-ce que cela signifiait ? Se constituait-il volontairement prisonnier pour infiltrer le camp et s’en évader ? L’Archange du Typhon demeura en silence pour plonger plus intensément dans sa réflexion et établir diverses possibilités. En tout cas, ce n’était pas en restant là qu’elle allait pouvoir contribuer à aider la population. Rien que voir ce camp en vraie donnait la chair de poule, sa vue étant incisive et perforatrice. Il fallait qu’elle aide les ouvriers soumis tels des esclaves et les fassent quitter l’île avec leur famille… Ou il fallait réussir à faire chuter Emerald Cove & Co pour que l’entreprise soit fermée et arrête d’exploiter les gens. La De Lérhane passa alors sous forme totale, incarnation totale du Serpent à Plumes, et s’envola promptement, se mettant à survoler le lieu de détention tout en prenant bien soin d’être clairement visible. C’est alors que la bilcane s’adressa à tous d’un ton solennel et se voulant pour ainsi dire mystique tandis qu’elle essayait de déployer tout le côté mythologique de son fruit du démon en changeant la météo pour remplir les cieux de nuages orageux.

-Ô mortels ! Voilà bien longtemps que vous souillez ces bois de votre présence, votre avarice et votre brutalité. Je suis Quetzal, la divinité primordiale de cette contrée qui fut jadis enfermé sous cette île. Grâce à vous, j’ai été libérer. Je vous laisse une unique chance de sauver vos vies ! Fuyez ces lieux et ma malédiction ne s’abattra pas sur vous. Refusez et vous mourrez tous comme les démons que vous êtes.

Sur ces paroles, la créature divine hurla théâtralement, ordonnant à la pluie de tomber d’un seul coup sur la zone. Des trombes d’eau chutaient du firmament alors que quelques instants plus tôt il y avait encore un beau soleil.

-Que le sang s’écoule en rivière et que le trépas s’impose aux esprits eux même !

Un éclair fendit le ciel au moment elle termina sa phrase.

Enveloppe ectoplasmique,
Le cœur y est, décharné.
L’incertitude antinomique
S’étend en un empire borné.

L’éternité pour témoin,
L’avarice comme tocsin,
L’absolu lance un cri succinct,
Les ténèbres règnent au loin.

Les pas gisent sans nuances
Sur la grève mille bras fusent,
Tractant vers la déchéance
Les volontés les plus diffuses.

Le souffle caresse ma nuque.
Les doigts décharnés sur l’œil,
Annonçant l’existence caduque,
Fixe l’insondable écueil.

Le voile chute inexorablement,
Couvrant l’utile et l’abstraction,
Pour que sa présence soit Expiation,
Pour que l’heure le soit implacablement.

Est-ce un visage ou une âme ?
Est-ce le cœur ou le drame ?
Mystère éternel et mortuaire,
La sépulcrale, l’ossuaire.







© By Halloween

[/quote]

_________________
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 584
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue40/75[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue116/350[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (116/350)
Berrys: 37.650.000 B
Sam 5 Déc - 1:14
Feu vert !.



Me faire prisonnier était un moyen d’entrer ici simplement. Envoyé dans une sorte de cachot pour être mis de côté en l’attente d’autorités compétentes, ce qui allait suivre était d’un tout autre genre et pour cause… Quelque chose semblait effrayer les gens qui servaient de gardes. Les gens emprisonnés dans cette sorte de camps restaient sans voix devant le miracle qui se déroulait sous leurs yeux. Me demandant bien ce qui se passait, je vis des gardes paniquer et s’enfuir comme ils pouvaient. Essayant d’interpeller quelqu’un, je fus libéré alors que la panique gagnait les soldats. Récupérant mes armes confisquées un peu plus tôt, je m’aventurais sous la pluie pour aller donc voir le ou la chose qui venait de réaliser cet exploit.

Admirant la chose qui volait dans les cieux, je détaillais sa carrure. Une créature d’un autre temps sans doute. Une divinité ? Je ne savais pas quoi en penser, mais pour les gens les plus naïfs qui soient, cela doit avoir un sens. Pour ma part, je ne connaissais pas l’histoire de cette île, alors vérité, mensonge… Je n’en savais trop rien et décidais de croire à l’invention. Ainsi, quand le monde sera enfin enfuis et que seuls resteraient les incrédules, je me tiendrais là à observer la chose dans le ciel.

« … Qui êtes-vous exactement ? »

Attendant qu’elle redescende sur la terre ferme, je ferais face à l’immense créature. Bien que j’étais armé de mes lames, je ne les dégainais pas, montrant patte blanche. Regardant la créature si elle ne reprenait pas forme humaine, je m’inclinais devant cette dernière.

« Quels sont vos objectifs en venant ici ? Est-ce en rapport avec les possibles soucis de la population ? Si oui… Je pense que nous avons les mêmes objectifs. Pourrions-nous … discuter ? »



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 1656
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue53/75[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (53/75)
Expériences:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue2/1000[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (2/1000)
Berrys: 902.009.000 B
Sam 5 Déc - 2:57



feat Shiki M. Eiki

Vert pomme et jaune citron



La créature dominait le ciel, offrant sa vue aux mortels. Son hurlement intimidant ancestral frappa de terreur la plupart des êtres présents, bien que certains demeurent sceptique en dépit de l’apparence, des pouvoirs et de l’aura de la bête mythologique. En soit, elle ne mentait pas totalement car l’originaire de la mer blanche se métamorphoser en une divinité. De plus, pour certaines religions les dieux étaient en vérités des animaux ou des hommes ayant marqué l’histoire. En tout cas, la bilcane n’insista pas sur ceux qui résistèrent à la peur primale. Descendant doucement alors que l’orage qu’elle avait généré devenait un peu plus violent. Son appendice toucha le sol alors que l’ancienne révolutionnaire observait les personnes rassemblées ici. Sa stature se réduisit alors et la De Lérhane reprit progressivement forme humaine. Ses quatre ailes dominant l’espace, la céleste continuait à demeurer plus grande en taille que les personnes présentes et observa celui qui avait oser prendre la parole. Sa tête lui disait quelque chose, mais impossible de mettre le doigt dessus dans l’immédiat. En tout cas, il ne fut pas compliqué de reconnaître les vêtements pour savoir que c’était lui qu’elle avait vu se rendre à l’entrée du camp.

-Je m’appelle Ishtar, Ishtar De Lérhane. Ravi de vous rencontrer. Pas besoin de s’incliner, ce n’était que de la mise en scène, expliqua-t-elle directement sans prendre de pincettes. Oui je m’inquiète beaucoup du traitement de la population et je cherche un moyen de les aider. Si nous avons le même objectif, je ne vois pas de raisons de ne pas s’associer… Vous marchez avec nous aussi ? demanda la blonde aux quatre ailes à ceux qui étaient rester sans leur laisser vraiment le temps d’assimiler l’information de la métamorphose qui s’était déroulé sous leurs yeux.

Se grattant la tête, l’angélique réfléchissait à la suite des opérations, mais était totalement ouverte à la discussion que lui proposait le représentant du mouvement dont elle faisait partie jadis, lorsqu’elle fut recueillie à sa chute de Bilca par l’équipage du Centaurus.

-Libérer simplement les gens ne suffira pas à résoudre les problèmes, fit-elle remarquer. Il nous faut intervenir directement auprès de cette compagnie, Emerald Cove & Co, pour réussir à leurs faire changer leurs méthodes. Je ne suis pas certains que la discussion sera efficace, néanmoins une simple attaque ne changera rien, et destituer le patron actuel non plus. Vous auriez une idée pour générer une prise de conscience sans que cela soit trop extrême ? J’ai déjà connu des gens qui avaient mis des riches à leurs places pour travailler afin qu’ils comprennent ce que c’était, mais les effets sont variables et cette réduction en esclavage me parait vraiment être quelque chose de trop poussé. Vous avez une autre idée ? questionna la femme haute de trois mètres.






© By Halloween


_________________
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 584
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue40/75[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue116/350[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (116/350)
Berrys: 37.650.000 B
Lun 28 Déc - 17:00
Feu vert !.



La créature divine semblait finalement reprendre lentement mais sûrement forme humaine. Et quelle humaine… Deux komaris étaient à peine suffisante pour égaler sa grande taille. Clignant des yeux devant la blonde au regard si spécial, je vins à assimiler les informations qu’elle me fournissait et restait à m’incliner par respect plutôt que par croyance d’une quelconque divinité en termes de présence. Se présentant, c’est donc tout aussi poliment que je fis de même. Ma longue chevelure blanche recouvrant presque mon dos en une immense queue de cheval détachée.

« Je suis Shiki M. Eiki. Enchanté de vous rencontrer bien que la situation soit particulière… Quant à votre question, je doute qu’elle nécessite une réelle réponse. Elle ne se pose pas. Bien entendu que j’aide celles et ceux qui ont besoin d’aide, surtout pour une cause telle que celle-ci. L’esclavagisme est un sujet particulièrement sensible avec moi… Nous laissons libre et égaux… Nul n’a le droit de supprimer ce droit sans un motif exceptionnel. Et encore… »

N’entrant pas dans le débat qui pourrais durer des heures, je signifiais à la femme géante que je marchais avec elle pour libérer les hommes présents ici sur cette île. Cependant, elle mit le doigt sur d’autres détails qui méritaient d’être pointés du doigt. Une prise de conscience ? Voilà qui est rare, mais j’aimais sa psyché. Pour une fois quelqu’un qui ne prône pas les armes directement.

« On dit souvent qu’un médecin doit tâter de sa propre médecine, mais en effet, sur ce genre de personnes je doute que cela fasse quoi que ce soit. Quoi que ce soit de positif j’entends… L’arrogance et la méprise sont les principaux fuels de leurs existences… Une révolution ne ferait que créer plus de débats… Je ne connais pas le ou les responsables donc je ne peux pas juger de s’ils sont ou non corrompus jusqu’à la moelle… Si tel est le cas, évacuer l’île et rendre leur liberté à ces habitants me semble la solution la plus logique qui soit. Mais cela ne stoppera pas le cercle vicieux déjà en place… Les riches trouveront d’autres esclaves et ainsi de suite… Et exiler les dirigeants ne fera que repousser l’inévitable… Dans l’immédiat, je ne vois que leur principale force comme principale faiblesse : le commerce. En tant que commerçants, ils se doivent d’avoir une image. Touchons à celle-ci et c’est le château de carte entier qui s’effondre.
La discussion et un duel verbal ou physique me semble les seules options actuellement… Qu’en pensez-vous ? »


Discuter est sans doute voué à l’échec, mais je voulais quand même tenter. Restais à voir si la demoiselle était de cet avis ou non. Qui plus est, si elle n’était pas d’accord, que proposerait-elle ou quel rôle voudrait-elle avoir ?

« Je suis d’avis à faire le médiateur et … S’ils refusent … Faire en sorte que les habitants soient évacués et sur le long terme, gêner leurs affaires. »



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 1656
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue53/75[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (53/75)
Expériences:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue2/1000[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (2/1000)
Berrys: 902.009.000 B
Lun 28 Déc - 18:34



feat Shiki M. Eiki

Vert pomme et jaune citron



Le temps défile dans les doigts de la mélopée des muses. C’est un constat bien amer mais rassurant sur la santé de l’idéologie, un parcours d’esprit et de partage qui se fait dans la tradition et l’héritage. La noblesse d’âme se manifesta chez l’homme à la chevelure éburnéenne qui lui aussi s’inscrivit en défenseur de la liberté. Preux chevalier défendant la veuve et l’orphelin ? Il n’était guère le moment de lui demander s’il était plus code de la chevalerie de Kingadomu ou bushido de Wa no Kuni. En tout cas, le nom qu’il donna permis à la De Lérhane de comprendre qui était réellement cet individu. C’était un membre primé de l’Inquisition, le mouvement révolutionnaire dirigée par Erwin Dog que la De Lérhane n’avait pas encore rencontré à ce moment-là. Mais le plus important actuellement c’est qu’il fallait réfléchir et agir promptement avant que la situation ne dégénère. Le révolutionnaire donna son avis sur la situation, avis que l’Archange du Typhon écouta avec grand intérêt tandis que les informations sur les événements ayant eu lieu ici devaient déjà se répandre et avoir été rapporté aux personnes les plus importantes de la compagnie Emerald Cove & Co. Il fallait se décider sur la stratégie à adopter.

-Ils vont certainement envoyer un émissaire ici pour négocier et essayer de comprendre la situation. Ce sera notre chance pour entamer des pourparlers et lancer le débat. Un syndicat des ouvriers miniers sur l’île pourrait voir le jour et permettre de contrebalancer les avis des actionnaires afin d’établir plus d’équité. Néanmoins il va falloir convaincre la classe dirigeante. Si tu veux diriger les négociations, cela ne m’embête pas, mais il va falloir discuter avec les ouvriers et leur trouver un représentant. Si nous sommes les seuls à avoir du poids dans la discussion, à notre départ ils se feront à nouveau marcher dessus quand bien même nous aurions trouvé un accord. Je ne sais pas non plus comment nous pourrions user de votre statut de révolutionnaire pour gérer ces négociations, j’ai peur que cela ne ferait pire que mieux et mettrait encore plus sur la défensive ceux avec qui nous parlerons. En tout cas, il nous faut établir le dialogue et s’assurer qu’il puisse perdurer et faire fructifier cela rapidement.

Le binôme aurait un peu de temps devant lui pour se préparer, mais il ne faudrait qu’une petite heure avant que les marchands n’envoi leur représentant sur place. En effet, au bout de cette durée un homme dans un uniforme couteux mais pas au point d’être des habits de noblesse se présenta aux portes du campement investit par les esclaves libérés, l’heure d’entamer les pourparlers et d’essayer de mettre au clair la situation pour le bien de tous, autant d’un point de vue humain qu’économique pour la compagnie.

-Je suis Rachid Boudakri, représentant d’Emerald Cove & Co missionné par l’entreprise afin de savoir ce qu’il se passe ici. Les récits qui nous étés rapportés par nos employés semblent délirant et si une rébellion c’est établit dans le camp nous voudrions reprendre les lieux par la parole et non par la force.







© By Halloween


_________________
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 584
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue40/75[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue116/350[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (116/350)
Berrys: 37.650.000 B
Mar 12 Jan - 12:09
Feu vert !.



Si la situation semblait épineuse, finalement, une solution semblait nous éclairer la voie : des négociations. Pourparlers est une chose difficile, mais dans mes cordes me dis-je. La géante – du moins pour une femme – donna son avis et compléta mes dires avec panache. Elle avait le sens des affaires il faut croire et j’aime ça me dis-je. Il y a eu qu’un seul détail qui me chagrina et de ce fait, je préférais annoncer la couleur.

« Le fait d’être un révolutionnaire ne doit pas entrer en jeux je pense… Pas que je ne veuille pas parler en le nom d’Erwin Dog, cependant, je ne veux pas qu’ils pensent la révolution alliée à tout ça. Ou plutôt, qu’ils ne voient pas la révolution du Dog comme un allié qui fait presser. Si cela aiderait grandement les négociations, cela serait interprété comme un moyen de pression, une menace. Et des gens acculés, c’est comme les animaux : cela devient dangereux. Je pense plutôt m’avancer comme personne neutre et aider à former une personne pour être le porte-parole des ouvriers. Qu’il puisse être la voix à écouter même durant notre absence à tous deux en effet. »

Sage décision me dis-je, apprendre était aussi un de mes devoirs. Aider quelqu’un ne voulait pas dire lui mâcher son travail, sinon on devient dépendant et c’est contre-productif. Cela peut sembler cruel et pourtant, c’est ainsi qu’est la vie. De ce fait, pendant le temps qu’il nous est donné pour organiser notre défense vocale, je tentais d’apprendre aux ouvriers en général comment se comporter – selon mon avis – comment réagir, puis je me penchais sur celui qui serait le principal porte-parole de ses camarades : Alonzo Delpueblo. S’il ne paie pas de mine en apparence, je tentais en premier lieu de lui apprendre l’importance d’une stature. Se tenir droit, parler fort sans gueuler pour autant, regarder l’adversaire dans les yeux et sembler confiant sans être arrogant. Se montrer à l’écoute, puis véhiculer ses idées humblement. C’est tout un art que de discuter… Après cela, je lui donnais quelques conseils bien que lui seul connaisse la réelle souffrance de ses camarades. C’est à lui de trouver les mots justes. Il eu aussi comme conseil le fait de ne pas demander le beurre, l’argent du beurre et la laitière. Il ne fallait pas tout céder à l’autre, mais malgré tout se montrer assez flexible quant à ses demandes. La gourmandise est un vilain défaut, même si l’objectif principal est d’obtenir le maximum d’avantages et donc de libertés.

Une fois le temps écoulé, j’irais accueillir l’homme pour essayer de le mettre en confiance. Celui-ci semblait avoir des intentions pacifistes, mais il ne fallait pas se fier aux apparences. S’il est mandaté par un de ces nobles, il se doit d’être impeccable, c’est son rôle, c’est son rôle d’apparence : la neutralité. Mais parfois, un costume et un sourire peut cacher un terrible diable. Le sourire aux lèvres donc, j’adressais à celui-ci la parole, l’invitant à me suivre jusqu’à une tente improvisée pour discuter en toute tranquillité et intimité autour d’un verre.

« Les termes rébellions et délirants sont exagérés je pense. Disons plutôt qu’il y a eu une prise de conscience et que les ouvriers aimeraient en discuter. Tout comme vous le dites, ils veulent utiliser la parole et non la force. »

Pas qu’ils n’aient pas assez de puissance de feu, cependant ce n’était pas la solution la plus judicieuse sur le long terme. Je ne disais rien d’ailleurs sur le fait de laisser autrui « reprendre » les lieux, mais ça, Alonzo lui dirait. Installant les deux et jouant donc le médiateur, je laissais les deux personnes discuter en bons auditeurs l’un pour l’autre et m’apprêtais à intervenir en cas de pépin.



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 1656
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue53/75[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (53/75)
Expériences:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue2/1000[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (2/1000)
Berrys: 902.009.000 B
Mar 12 Jan - 14:45



feat Shiki M. Eiki

Vert pomme et jaune citron



-Tout dépend de la rhétorique mise en place. Chaque chose, en fonction de la manière dont elle est présentée, peut éveiller mille et un sentiment chez la personne qui écoute. Néanmoins soit, c’est à vous de choisir la manière dont vous voulez vous avancer à ce sujet. Je n’ai pas à vous imposer quoi que ce soit… déclara la céleste. Cela me rappel lorsque j’étais dans la Révolution d’Arias tiens…

Tandis que l’épéiste dispensait ses leçons sur comment se tenir, parler et réagir selon sa vision, Ishtar de son côté travaillé sur la réflexion et de penser avant d’agir. Elle expliqua ainsi qu’il ne fallait pas plonger dans les provocations à défaut de donner raison au parti adverse et de se décrédibiliser. De même, le principe de « tourner sept fois sa langue dans sa bouche » avant de parler fut mis en avant afin d’expliquer d’éviter de répondre spontanément, qu’il fallait que la pensée soit structuré. C’était bien d’avoir le naturel, mais la rhétorique est un art tout aussi stratégique que la guerre et pour éviter de tomber dans des pièges ou être manipuler par l’adversaire il fallait obligatoirement avoir du sang froid et se tenir. Comme il était presque devenu une habitude pour cette femme, elle éduquait les personnes qu’elle rencontrait. Malheureusement, au fil de ses rencontres, certains étaient plus ou moins réceptifs, d’autres plus ou moins bornés. Il lui était impossible de définir s’ils seraient en mesure d’appliquer ses conseils et de s’assagir. Lorsque la colère gronde, l’âme parle sans que les chaînes de la raison ne puisse les retenir prisonnier d’un esprit en pleine ébullition. Les secondes passèrent, puis les minutes. Peu de temps, beaucoup de travail. À la finalité, la De Lérhane avait l’impression de parler en continu, provoquant chez elle une grande soif qu’elle dû contrôler en prenant plusieurs fois de l’eau.

Puis vint l’heure d’accueillir l’émissaire d’une caste, d’une noblesse détachée du travail manuelle et de la réalité du terrain, un envoyé certainement malin qui saurait faire pression et user des moyens de ses maîtres à bon escient. Vu les moyens des riches de cette île, vu ce qu’elle en voyait depuis les rues de la capitale, il fallait être certain que cet homme était un requin des affaires. Ishtar l’accueillerait malgré tout avec un sourire aimable, faisant un salut de la tête en guise de « bonjour ». Assise en position du lotus sur un tabouret suffisamment grand pour elle, l’être ailée écouta le début d’échange et décida d’aussi intervenir.

-Disons qu’ils aimeraient avoir la possibilité de mettre en place un syndicat et de pouvoir discuter de leurs droits avec les actionnaires de la compagnie. Après tout s’ils sont plus heureux et en meilleur santé, ils seront plus productifs, plus impliqués, et feront donc du meilleur travail. La compagnie y gagnerait peut-être d’avantage qu’en l’état actuel non ?

Stratégie classique : tourné les choses pour que le parti adverse essaye de voir qu’il trouverait des avantages dans la proposition. Ishtar décidait de dire cela elle-même à l’émissaire noble, non pas pour ce dernier mais pour Alonzo. Elle lui donnait de se fait quelque chose sur quoi s’appuyer, un argument, une plaidoirie utilisable, développable pour en faire un véritable matériel oral vraiment convainquant. Il demeurait débutant alors c’était la seule chose qu’elle avait trouvé à dire pour l’aider à s’orienter. Pour la suite, elle demeura spectatrice, laissant à Shiki le soin de faire la médiation bien qu’elle n’hésiterait pas à lui commenter les choses à l’oreille discrètement pour essayer d’affiner comment orienter la discussion.






© By Halloween


_________________
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 584
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue40/75[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue116/350[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (116/350)
Berrys: 37.650.000 B
Sam 16 Jan - 14:42
Feu vert !.



Un détail avait intrigué ma personne et c’était sa révélation comme quoi elle avait fait partit de la révolution d’Arias. Qu’était-elle désormais ? Une civile ? Quoi qu’il en soit, nous n’avions pas trop le temps de faire ample connaissance que nous préparions les civils à obtenir leurs indépendances. La préparation fut rapide et intense mais les civils se montraient bons élèves et j’étais sûr qu’ils feraient un bon boulot. Le seul détail qui pourrait quelque peu chambouler cette histoire était le traque, le stress. Ces sont des données qu’on ne peut pas prévoir ou parfois contrôler. Prenant sur moi donc, je laissais alors les hommes discuter et la géante à mes côtés prit la parole. Intrigué, je regardais celle-ci en comprenait ses dires. Elle semblait mettre une base sur laquelle l’homme représentant des civils pourrait s’appuyer. Une bonne chose. Si l’émissaire en face ne semblait pas voir d’un bon œil cette intervention, il ne fit pas de remarques et comme je lui avais appris, le représentant des civils prit la parole.

Observant, écoutant, analysant, je laissais les gens parler. Et très vite, on pouvait voir qu’il y avait une différence entre les deux interlocuteurs. L’émissaire était doué, très doué dans son domaine. Là où Alonzo est sérieux, mais montre quelques failles. Failles que l’homme face à lui exploite comme il peut, tentant parfois de le déstabiliser. Tentait-il de le briser ? Il nous fallait sans doute intervenir avant que le civil ne perde ses moyens. Malheureusement la difficulté était de ne pas paraitre trop défensif envers lui. Nous nous devons d’être équitable…

« Ce que l’homme veut dire, c’est que malgré un quelconque accord… Il y aura toujours une certaine envie de résultats. Pour ne pas dire des objectifs précis dans un certain laps de temps. Et ceci ne semble pas négociable… »

Rebondissant, l’émissaire reprenait la parole et affirmait mes paroles. Visiblement, il y aurait toujours cette envie de « plus » de la part des nobles. Mais il fallait leur faire entendre que quoi qu’ils désirent, les civils sont humains et un humain, ce n’est pas une machine. Et aussi et surtout, que sans les humains, il n’y a pas de travail. Sans ces civils ils ne sont rien. Tout comme un roi n’est rien sans ses sujets. L’un a besoin de l’autre et c’est une vérité qui ne changera jamais. Sans quoi on devient un despote.
Ecoutant encore et toujours les deux jeunes gens discuter, l’émissaire se montra finalement quelque peu impatient. Aurait-il un train à prendre ? Le ton monta quelque peu et je regardais l’ange pour chercher son avis. Que pensait-elle de tout ça ? Devrions nous repousser cette discussion ? Faire baisser la pression ? Je réfléchissais comme je pouvais et attendais de voir la réaction de la grande dame. Visiblement, ce ne serait pas immédiatement qu’ils trouveraient un accord… Mais est-ce que ça valait la peine de continuer ? Sans doute…

« Ce que monsieur Alonzo veut dire, c’est qu’il ne faut pas oublier de prendre en compte qu’ils sont et resteront humains… Il y a donc plein de paramètres à prendre en compte. La fatigue, la vie de famille… On ne peut clairement pas demander à toutes ces personnes de travailler sans cesse sans rendre la pareil par la suite. On n’a rien sans rien. »

Essayant de faire voir la vérité à l’émissaire, celui-ci soupira et continua d’argumenter pour tenter d’avoir la majeure partie du gâteau. La gourmandise est un vilain défaut, on ne le dira jamais assez…



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 1656
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue53/75[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (53/75)
Expériences:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue2/1000[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (2/1000)
Berrys: 902.009.000 B
Sam 16 Jan - 15:54



feat Shiki M. Eiki

Vert pomme et jaune citron



Ishtar pinçait sont menton entre son pouce et son index, réfléchissant visiblement à la situation et à la discussion, évaluant chacun des partis avec attention. Comme on pouvait s’y attendre, c’était mal parti côté des employés. Il était novice dans l’exercice après tout et il était tout à fait logique que le représentant du peuple rencontre des difficultés dans ce domaine qui devait en partie lui être inconnu. La situation n’était pas au mieux. Shiki intervenait de temps à autres, mais ce n’était pas suffisant pour équilibrer la balance, surtout que le parti adverse, la faction nobiliaire, semblait des plus avares au niveau des concessions. Ils voulaient la plus grosse part du gâteau et certainement essayer de restaurer cette domination absolue qu’ils opéraient jusqu’alors en dépit de la discussion. Ces sordides et cupides personnages ne voyaient que les chiffres, ne cherchaient qu’à s’enrichir davantage. La vie des démunis ne devaient pas avoir d’intérêts pour eux. Est-ce qu’ils étaient au point de considérer que la perte de certains ouvriers pourrait être compensé par l’achat d’esclave. En tout cas la situation était tendue et l’émissaire ne cédait que peu de terrain petit à petit. Si cela continuait ainsi, il allait finir par se braquer et ce serait pire que mieux. Deux partis sourds à l’autre, campant sur leur position ça ne servait à rien, ça n’avancerait pas et ce serai au premier qui craquerait ou en aurait marre, capitulant ou lançant une action réelle en fonction. Il fallait éviter ça. L’Archange du Typhon finit donc par prendre la parole, s’imposant dans la discussion pour apporter des arguments sur une cessation du débat.

-Je pense que vous avez compris l’essence des réclamations et propositions que font les ouvriers et que de l’autre côté les demandes de la noblesse ont été entendu. Achever la discussion dans l’immédiat me semble précipiter. Il faut à chacun faire un contre-rendu à ceux qu’ils représentent afin de savoir si pour certaines conditions ils seraient prêts à accepter certaines demandes du parti adverse. Cela pourrait même vous éviter des remontrances, lança la De Lérhane directement à l’émissaire. On pourrait vous reprocher d’avoir prit certaines décisions sans consulter ceux que vous représentez ici.

De plus, chaque camp pourrait étoffer sa stratégie pour le lendemain. Préparer des arguments à l’avance était encore plus efficace. Elle espérait que l’orgueil de la noblesse ferait en sorte qu’ils voient ça comme un avantage pour davantage écraser Alonzo. Mais Shiki et elle veillerait à ce que ce dernier soit parfaitement préparer et n’en démorde pas. De plus, Ishtar ferait appel à l’un de ses contacts dans le milieu commercial, le capitaine des Flottes Noires de Puerto Havana qu’elle avait justement laissé au large de l’île de Shravannah afin qu’il évite d’attirer l’attention en mal sur son étale, afin de voir si ce dernier ne pourrait pas faire pression sur certains marchands pour aider à faire évoluer la situation. Le Doge de Puerto Havana ne pourrait peut-être pas prendre partie lui, mais le capitaine cela devait être possible. En tout cas, si les deux représentants acceptés de remettre la suite à demain, une longue discussion commencerait surement entre Shiki, Ishtar et Alonzo afin que ce dernier soit paré à toutes les éventualités pour la reprise du débat.






© By Halloween

[/quote]

_________________
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 584
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue40/75[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Left_bar_bleue116/350[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) Empty_bar_bleue  (116/350)
Berrys: 37.650.000 B
Mar 20 Juil - 13:29
Feu vert !.



Les pour parler étaient en train de se jouer. Si les choses ne se passent pas comme prévu, au final cela reste assez calme. Pas de mauvaises surprises ou de coups bas. Juste des esprits qui s’échauffent, mais qui restent encadrés par nos soins de moi et Ishtar qui se montre calme. Même si c’est étrange de faire les baby-sitters, si c’est pour le bien du pays autant jouer le rôle à fond ! La demoiselle aux allures angélique prends la parole pour donner son avis et cela semble faire réfléchir plus d’une personne de l’assemblée. Finalement, il fut proposé de remettre ça à demain le temps de refroidir les esprits et la demande fut acceptée.

Chacun retournant dans son camp, il était temps de faire un point et de calmer les gens. En effet, quand les envoyés d’en haut furent partit, bien entendu que des villageois s’insurgeaient d’avance. Et il fut de mon devoir de les calmer en leur faisant réaliser que déjà, avoir discuté était un grand pas en avant. Oui, ils ont souffert et souffrent encore en ce jour… Mais parfois, il faut ravaler sa fierté et ses maux pour aller de l’avant. Ils sont les plus immaculés dans l’histoire, mais il fallait surtout s’élever actuellement. Il y a des risques, mais je me promettais comme bouclier envers ces possibles menaces. Le temps que des accords soient trouvés.

Ceci fait, Alonzo fut briefé plus sérieusement. Je donnais des conseils et laissais aussi l’ange aussi en donner ou peut-être même leur donner des idées. Suite à quoi la soirée passa, jusqu’au lendemain suivant. De nouveau, réunion il eu lieu et après maintes paroles, maintes explosions d’émotions à la limite du raisonnable, un accord fut trouvé visiblement. C’est donc en apparence la fin de ma mission, mais là où la divinité emplumée devait sans doute partir, je lui signalai que j’allais rester pour voir de mon côté comment les choses se tassent.

Me faisant spectateur, parfois j’apparaissais discrètement pour m’assurer que tout va réellement bien et que ce n’est pas une impression, suite à quoi quand je fus sûr de la paix retrouvée, je m’éclipsais. Le monde est peut-être à la dérive, mais il ne fallait pas perdre espoir au fond…



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] Vert pomme et jaune citron (feat Shiki M. Eiki) B472ef10
Shiki M. Eiki
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: