Derniers sujets

[Conquête] - Premier pasparAnn Bathory
Hier à 22:19
[Pillage] Appel d'OffresparJiva
Jeu 20 Juin - 21:23
[Présent] La Bataille de Ghordalu : L'Automne de la Féodalité (feat Unite)parDorian Karmon
Jeu 20 Juin - 17:40
[FB] Sur la voie des sages (feat Yashin Archer)parRébéna Té Ra
Jeu 13 Juin - 15:01
Création d'une ArmeparSakuga Keigo
Mar 11 Juin - 10:36
Appel d'Offres : Crown and CrowdparMaître-Jeu
Lun 10 Juin - 10:59
La musique des émotions pour les nuls |solo]parRaki Goshuushou
Ven 31 Mai - 0:00
[Flashback] Retour en formation : Le ravitaillement et la Marine (feat Ghetis Archer)parPNJ (Gouvernement)
Jeu 30 Mai - 12:31
Quêtes par PalierparGhetis Archer
Jeu 30 Mai - 11:35
Le deal à ne pas rater :
Console Nintendo Switch Lite édition Hyrule : où la précommander ?
219.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Présent] Dompter le Lion (Solo)
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 2143
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Dompter le Lion (Solo) Left_bar_bleue56/75[Présent] Dompter le Lion (Solo) Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] Dompter le Lion (Solo) Left_bar_bleue584/1250[Présent] Dompter le Lion (Solo) Empty_bar_bleue  (584/1250)
Berrys: 999.999.999.999 B
Mer 29 Avr - 23:19



Solo

Dompter le Lion


[Présent] Dompter le Lion (Solo) Cdp_1010
Boa Abutilon

Le soleil planait dans le ciel d’Amazon Lily, mais si Ishtar suait ce n’était pas à cause de la chaleur ambiante mais des exercices qu’elle effectuait depuis la veille. Depuis qu’elle était rentrer au pays des Kuja, l’une des rares nations des Calm Belt et qui avait pour spécificité d’être pirate, la bilcane s’entraînait auprès de Boa Abutilon. Cette femme n’était pas une membre de l’équipage de Tenshi et ne l’avait pas été davantage à l’époque de Nausicaa. Abutilon disposait en effet d’un rôle très particulier qui existait depuis plusieurs générations et que sa mère et sa grand-mère avait porté avant elle : professeur en maîtrise du haki. Si les Kuja étaient si redoutable, c’était ces farouches guerriers étaient passé maîtresse dans l’usage du fluide et que cela était une capacité assez rare, surtout hors du Nouveau Monde. Et pour que les combattantes puissent le maîtriser au mieux, la tribu des Kuja s’était rapidement doté de maître d’armes versés dans l’art du combat au haki, métier qui avait évolué au court du temps pour aboutir à des professeures véritablement expertes dans l’usage aussi bien de l’observation que de l’armement. La De Lérhane ayant éveillé les deux hakis dernièrement et commença à parvenir à les user de manière volontaire et non en manifestations inconsciente, la maudite mythique s’était donc immédiatement tournée vers la Boa pour recevoir l’enseignement de cette dernière. Si l’ancienne révolutionnaire avait préférée Abutilon, c’était car cette dernière travaillait dans l’usage de ce pouvoir sommeillant en chacun dans le cadre du combat au corps à corps pour les pugilistes, donc sans usages d’armes, et que cela correspondait bien entendu à la façon dont la demoiselle ailée se battait en dépit de sa possession d’Ashunera, claymore de son père qu’elle comptait lui rapporter une fois de retour dans les cieux.

-Concentre toi et frappe ! déclarait la professeure en observant Ishtar frappait dans les rochers. Laisse cette puissance grandir sans la laisser prendre le dessus sur ton esprit. Tu dois la dompter lorsque tu la sens s’éveiller. Si tu la soumets, tu pourras aussi contrôler son apparition. Allez, ressent cet orgueil, ressent ce torrent qui attend d’envahir la rivière. Extrait le de son cocon. C’est toi le maître, pas lui.

La demoiselle ailée travaillait actuellement sur son fluide offensif. En effet, c’était celui des deux dont elle avait pour l’instant le moins de contrôle, néanmoins Abutilon constatait que l’ancienne décima avait une certaine affinité avec celui-ci car la pratique lui permettait d’en prendre la maîtrise assez facilement là où elle avait constaté que la courbe de progression sur celui de l’observation était un peu plus lente dans le cas de la De Lérhane. Néanmoins, il fallait noter que le sérieux de la guerrière céleste ainsi que l’attention qu’elle portait aux instructions que lui donnait la Boa permettait à l’enfant de Bilca de progresser assez rapidement, en tout cas bien plus rapidement que celle de la majorité des élèves qu’elle avait eu au cours des dernières années. Il fallait également noter que les capacités de combat de cette amazone étaient extrêmement développées alors que c’était l’une des plus récentes dans l’équipage en plus d’être une étrangère. C’était peut-être en voyant un potentiel similaire au sien que l’impératrice Taya avait choisit de l’accepter parmi le groupe. C’était en tout cas ce que pensait actuellement l’experte en haki en observant son élève. Elle était obligée d’admettre que les aptitudes brutes de l’amie d’enfance de Sakuga Keigo dépassaient largement les siennes et qu’elles ne devaient pas se trouver loin de celle de Tenshi en personne. Cela la mettait en confiance pour l’avenir des Kujas si de telles combattantes se trouvaient dans leurs rangs et elle était également très optimiste pour cet entrainement. Partis comme cela, il lui semblait assez évident qu’il faudrait au plus une semaine à sa disciple pour maîtriser les deux fluides là où en général ses jeunes élèves voulant devenir plus tard des amazones prenaient un bon mois sur un seul d’entre eux. Il fallait dire que la demoiselle ailée avait déjà passé le stade des manifestations basique avant de rentrer à Amazon Lily après son très long périple à travers Grandline et East Blue.

Petit à petit, l’impression de surpuissance, ce que la bilcane avait pendant longtemps prit pour simplement de l’adrénaline, devenait de moins en moins forte et la fille de Leanne et Séphiran parvenait à la contrôler de mieux en mieux. Alors que les minutes passaient et qu’elle demeurait les yeux fermés à frapper dans le vide, contre la roche, des arbres ou les paumes de main d’Abutilon en contrôlant sa force, la céleste se familiarisait avec la sensation. Elle devenait de plus en plus naturelle. Depuis la veille, l’incarnation du Serpent à Plumes était même parvenue à faire apparaître à quatre reprises les plaques noires, ce blindage de la chair qui était l’utilisation standard que les combattants faisaient de ce pouvoir dormant en chacun lorsqu’ils parvenaient à en prendre le contrôle. Après dix années, une décennie entière, à naviguer aux quatre coins du monde et à se battre sur toutes les mers, Ishtar était sur le point de passer un nouveau cap avec le contrôle du haki, un cap dont elle connaissait l’existence depuis environ huit ans déjà et qui se déverrouillaient après toutes les péripéties et changements de vie quel avait traversé au fil des années. Ses veines grossissaient sous la violence du flux sanguin et de cette force qui déferlaient, demandant à sortir et refusant de se laisser maîtriser si facilement, néanmoins c’était bien l’esprit dirigeant ce corps qui avait l’ascendant. La fureur ne demandait qu’à jaillir, mais la raison de la De Lérhane avait scellé les portes. L’esprit demeurait calme, refoulant au plus profond d’elle l’instabilité en dépit de ce que son corps lui dictait. C’était un véritable duel entre le mental et le physique. Plonger dans les ténèbres, la bilcane finit sans le vouloir par faire appel en même temps au fluide perceptif qui se déploya autour d’elle pour lui indiquer les présences et les intentions des personnes se trouvant dans son environnement, c’est-à-dire Abutilon qui avait emmené la blonde aux quatre ailes dans l’arène d’entrainement. La Boa remarqua d’ailleurs la perturbation dans les katas qu’enchaînait son élève et donna encore quelques conseils avant de se taire.

-Ne te laisse pas déstabiliser. Tu dois gagner cette lutte. Tant pis s’ils t’assaillissent ensemble. Combat les. Reste concentré et ne laisse pas la fureur prendre le dessus ! N’oublie aucun des conseils que je t’ai donnés, laisse-les t’envahir et exploser pour repousser ces deux sensations qui essayent de te soumettre. Il ne faut pas que tu les laisse te dominer. C’est ton corps et il n’est pas son propre maître. Alors vas-y !

Tout sembla se mélanger, mais la femme à la taille surdimensionnée tint bon, maintenant le cap et faisant barrage. Ses mouvements se ralentirent, ses yeux se plissèrent et elle laissa les indications influées tout en triant les informations tandis qu’elle devait calmer les ardeurs de son être lui demandant de contre-attaquer. Les poings d’Abutilon vinrent toucher son ventre, mais Ishtar encaissa. Elle avait compris l’exercice sans même que la Boa n’ait à lui expliquer. Il lui fallait sentir via le perceptif pour se forcer à déployer l’armement aux bons endroits, c’est-à-dire ceux qui étaient ciblé, sans parer ou contrer les assauts avec ses propres mains.




Le lendemain, l’exercice reprit avec plus d’intensité que la veille. En effet, l’originaire de la mer blanche n’était parvenu à faire apparaître les plaques de blindage qu’à six reprises durant cette partie de l’entrainement. Aujourd’hui, la maudite du Serpent à Plumes était bien décidée à triompher et faire ce pas de géant. Même si elle n’était pas parvenue à réussir, elle avait bien senti avoir progresser dans sa maîtrise de soi et dans la canalisation du fluide. Il ne lui restait plus qu’à franchir cette étape qui lui permettrait de devenir une véritable utilisatrice de haki.

-Tu es prête ? questionna la professeure qui n’était en aucun cas déçu du résultat de la veille, c’était même encourageant à ses yeux.

-Oui, déclara avec assurance la bilcane avant que ses paupières ne se referme pour la laisser s’immerger dans le néant, dans cette obscurité où les voix naissaient et où l’esprit pouvait prendre une forme plus approprié qu’en tant normal.

Quelques respirations passèrent et la fille des cieux se mit en garde. Ses doigts joints, elle tendait un bras et une main vers son adversaire tandis que l’autre était fermé en poing dans son dos. Laissant une dizaine de seconde passer, le temps de terminer de s’échauffer en sautillant sur place, Abutilon s’élança, sautant pour déployer sa jambe et venir frapper avec son pied le coup de la De Lérhane qui ne sourcilla pas. L’avantage avec leur différence de niveau de combat, c’est que la Boa pouvait attaquer encore et encore sans véritablement blesser la céleste, ce qui permettait de créer un entrainement plus intensif et complet que si elle devait se retenir et donner moins de coups. Son poing se dirigea ensuite vers le ventre de la blonde, puis elle pivota en s’abaissant pour frapper avec le coude derrière le genou avant de dérouler la jambe pour prendre appui dessus ainsi que sur le bras dans le dos avec le second pied pour sauter en l’air. Ses deux jambes vinrent se refermer sur la gorge de la bilcane et elle bascula vers l’avant de tout son poids. Posant ses mains sur le sol, la Kuja ramena ses jambes et les déploya pour frapper le bras de la zoan mythique. Suite à cela, elle se redressa pour donner un coup avec la plante de son pied dans la cuisse de sa disciple pour ensuite la gifler, puis frapper le biceps avec le tranchant de la main et enchaîner avec un autre au niveau de l’épaule. Passant derrière la demoiselle surdimensionnée, l’amazone vint donner un coup de poing dans l’une des ailes avant de tourner autour d’un axe vertical pour frapper le bas du dos de la céleste avec la plante de son pied. C’est alors qu’une plaque noire apparut subitement à l’endroit où l’assaut allait rencontrer le corps de l’Archange du Typhon. Un sourire apparut sur les lèvres de l’experte en fluide. La première utilisation survenait beaucoup plus tôt que la veille et cela laissait entendre que l’élève avait belle et bien fait des progrès grâce à cet entraînement. Après cet instant de pause, Abutilon se lança à nouveau à la charge et augmenta la cadence.

Dans l’esprit de l’ancienne révolutionnaire, c’était comme si une flamme bleue virevoltait autour d’elle, une flamme bleue dont elle parvenait à saisir les désirs, ou plutôt les endroits qu’elle ciblait. C’était étrange, mais celle qui avait servi dans la faction de Centes Décima ne pouvait se laisser aller à l’analyse étant donné que la puissance de l’armement n’avait pas encore renoncé et qu’elle continuait de se débattre même si chaque heure lui retirait une partie non négligeable de la fougue avec laquelle elle souhaitait s’emparer de la De Lérhane pour la pousser à attaquer son adversaire. Les heures que la fille des cieux avait passé à méditer depuis qu’elle avait rejoins les Wan au monastère de l’île aux prières lui servait énormément dans ces exercices de contrôle de soi. Elle s’apaisait toute seule, annihilant le désir de destruction qui s’élevait des tréfonds de son corps et interprétant les signes que lui faisait parvenir le haki de l’observation en contrôlant le flux pour éviter que le mal de tête ne tête ne survienne comme dans les manifestations du fluide perceptif. Lorsque le brasier azuré frappait son corps, la douleur se répandait. Elle était minime, mais avec malgré tout un impact, telle une aiguille qui s’enfonçait dans sa chair. Cela n’avait pas un effet d’acuponcture, mais il y avait clairement une stimulation de son corps qui poussait le haki de l’armement à forcer pour lancer l’assaut, permettant ainsi à la bilcane de l’affaiblir et l’exploiter. C’est ainsi qu’en prévoyant un autre coup, elle tira du fond de l’abîme la force souterraine en s’imaginant recouvrir la zone attaquée d’une armure. L’ombre jaillit, prenant une forme et une dimension moins abstraire, recouvrant finalement la peau de son noir résistant en un blindage qui était tout simplement la fameuse utilisation standard de cette capacité enfouie en chacun des hommes et femmes de cette terre, peu importe la race et même chez les animaux de ce qu’elle avait pu constater à quelques reprises.

Les flux se démêlaient progressivement tandis que les minutes défilaient, que l’Archange du Typhon parvenait à faire appel aux deux pouvoirs de manière plus régulière et plus de maîtrise, se créant sa propre expertise de son être. La compréhension de son corps prenait une nouvelle dimension plus profonde, que ce soit dans le mental avec ce véritable sixième sens qu’était le fluide perceptif ou que ce soit dans le physique avec cette essence qui patientaient en elle, attendant d’être utilisé et déployé pour la protéger comme pour la faire attaquer avec plus de force. C’était une sensation indescriptible qu’elle ne saurait elle-même pas décrire à quelqu’un qui ne l’avait pas expérimenté. Le travail de la professeure payait tandis que la disciple parvenait à contrer désormais pas moins qu’un assaut sur quatre. Des progrès comme elle en voyait rarement à Amazon Lily. Même si elle avait déjà pu observer des guerrières douées le maîtriser aussi rapidement, ce n’était clairement pas le cas général et pour ainsi dire usuelle. Un sentiment de satisfaction et de fierté grandissait dans l’esprit de la Boa, des sentiments que la blonde aux quatre ailes ressenties également via le haki de l’observation qui lui communiquait ce qui traversait psychiquement l’âme de sa mentore à chaque instant. Alors que Abutilon revenait à l’attaque, la zoan mythique plaça sa paume de main sur la trajectoire de l’attaque, une paume de main recouverte d’une plaque de fluide offensif. La blonde accueillit le coup, refermant ses doigts sur le poing de la Kuja avec douceur et bloquant par conséquent l’instructrice. Elle avait donc bougé, mais avait malgré tout réussi à refouler le désir de destruction lié à l’adrénaline du haki de l’armement, preuve s’il en était qu’elle n’était plus très loin de l’emporter définitivement et maîtriser complétement ce pouvoir latent.

-Bien, nous reprendrons demain, déclara finalement la Boa alors que le soleil redescendait dans la voûte céleste.

-Mais… Il reste encore du temps, répondit l’originaire de la mer blanche en rouvrant les yeux et en faisant face à la lumière après être demeuré pendant si longtemps dans les ténèbres.

-Tu as dépensé beaucoup de haki durant cet entrainement, il vaut mieux que tu te repose pour te préparer pour demain. Tu vas voir que la fin de nos exercices ne sera pas de tout repos. C’est quelque chose qui n’a été fait que très rarement étant donné que cela est sensé être réservé aux impératrices qui développe un nouveau haki.

-Aux impératrices ?
s’étonna Ishtar.

-Oui. Tu ne l’as peut-être pas remarqué, mais tu es l’une des plus fortes amazones et tu n’es pas loin de Tenshi Taya à mon avis.

Il était vraie que la demoiselle ailée n’avait que peu fait attention à l’évolution qu’avait subit ses capacités au court de la dernière année et pourtant elles avaient vécu une augmentation assez démentielle. Elle ne se rendait donc pas pleinement compte d’où elle se trouvait par rapport à d’autres figures d’importance, mais la De Lérhane avait malgré tout compris avoir évolué. Elle faisait confiance à la professeure et se disait donc que cela devait être la réalité même si elle avait du mal à l’accepter.

-À demain alors, fit finalement l’ancienne révolutionnaire en saluant Abutilon.

-À demain.

La Boa observa son élève s’en aller alors qu’elle allait bientôt devoir accueillir et entraîner un groupe de jeune Kuja âgé de douze ans.



[Présent] Dompter le Lion (Solo) Crimin23[Présent] Dompter le Lion (Solo) Crimin22
Boa Héliconia, Boa Passiflore

-Tatie, pourquoi est-ce que tu veux faire ça ? C’est très dangereux ! déclarait Héliconia, l’adolescente de seize ans s’inquiétant fortement pour sa tante.

-Elle a pris sa décision, c’est tout, ajouta la grande sœur de cette dernière, la voluptueuse Passiflore qui venait de passer ses vingt-trois ans.

Abutilon avait expliqué à ses nièces pourquoi elle allait quitter l’île aujourd’hui et serait donc absente le soir même. En tout cas, ce sont les deux phrases que la De Lérhane entendit en arrivant au terrain d’entrainement pour ce qui était sensé être une épreuve particulière d’après les dires de la professeure.

-Ah ! Voilà donc la fameuse guerrière étrangère qui a intégré les amazones ! En effet, elle est imposante, nota Héliconia qui essayait de montrer sa bravoure en faisant mine de ne pas être vraiment impressionnée par la taille de l’ancienne décima.

-Ravi de vous rencontrer, déclara l’autre qui était destiné à intégrer l’équipage dans l’année qui suivrait.

-Bien ! s’exprima enfin l’experte en fluide. Ishtar, il va falloir que tu te transforme car nous n’allons pas rester à Amazon Lily pour la fin de ta formation.

-D’accord. Et où allons-nous ?

-Nous allons nous rendre à une des îles les plus proches de nous et qui est également sur Calm Belt. Ton défi sera de faire face aux bêtes de Rusukaina
, sourit Abutilon, clairement excité de faire un tel voyage et pouvoir effectuer une opération sur cette île sauvage réputé pour sa grande dangerosité et qui jadis aurait accueillit l’entrainement d’une grande figure de la piraterie, à moins que ce ne soit qu’une légende sans fondement que sa famille se transmettait de générations en générations.






© By Halloween


_________________
[Présent] Dompter le Lion (Solo) 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: