Le deal à ne pas rater :
Demon Slayer – Coffret (T19 + Roman N°02) en Précommande sur ...
15.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event]
PNJ (Gouvernement)
PNJ (Gouvernement)
Messages : 975

Feuille de personnage
Niveau:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue0/0Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue0/0Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup
Mar 26 Mar - 18:21

Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Tegami11Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Pixiv_15
Thalassa Cang et Thalassa Aang.

-Nous y sommes. Mariejoa.
-T'éloignes pas trop de nous, ou j'en connais un qui va te foutre son épée dans le cul en deux-deux.

Cang pointa du doigt les immenses bâtiments qui apparaissaient progressivement, au sommet de cette muraille qui paraissait infranchissable. Leur navire avait accosté aux abords du port qui se situait tout en bas de Red Line, et les ascenseurs ingénieux leur permettaient désormais de gravir cette véritable montagne en toute quiétude. Les mouettes avaient eu le temps de les observer durant de longues minutes, mais elles semblaient désormais avoir déserté les cieux, qui offraient un panorama ahurissant sur la première partie de l'océan de Grand Line. Shabondy apparaissait pour le moins nettement, de part sa proximité avec la ville pluriséculaire qui les toisait déjà, mais d'autres îles pouvaient également être devinées à l'horizon, comme de minuscules points perdus entre les vagues. Pourtant, ni l'aîné ni Aang ne prêtaient la moindre importance à ce spectacle enchanteur : a contrario, ils adressèrent à Fudo une menue information, suivie d'une recommandation qui ne manquerait pas d'intriguer le hors-la-loi. De qui diable le cadet voulait-il parler, en évoquant une entité aussi vaguement ? Il en aurait la réponse, tôt ou tard : en attendant, il valait mieux qu'il se tienne effectivement à carreaux, au moins durant le reste du voyage. Car non loin, sur le pont, deux autres figures aux crinières blanches veillaient au grain : la première, blessée et de corpulence banale, quoique athlétique, grommelait tandis qu'un chirurgien à la réputation formidable s'occupait d'ausculter la blessure qui lui balafrait le torse et le dos. La seconde, clairement plus massive, l'enjoignait à se tenir tranquille : l'oncle était du genre protecteur avec ses neveux, autant qu'avec ses propres fils, d'ailleurs...

Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Pixiv_16Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Arumat10
Thalassa Rang et Thalassa Shang.

-Tout va bien, Ambroise, bon sang.
-Shang, tiens-toi tranquille. Si tu bouges encore, ta fiancée en aura vent.

Un soupir quitta les lèvres de Shang tandis que son oncle, tranquille, jetait un regard aux deux silhouettes enchaînées et menottées qui demeuraient à l'air libre, non loin de lui, plongées dans un sommeil profond. Reis Jacob et Mark Robinson avaient été jetés là et devaient être transférés à Mariejoa dans les délais les plus brefs, au sein d'une prison aménagée exceptionnellement par la prestigieuse famille Thalassa. Tous les membres de cette dynastie formidable avaient reçu l'ordre de veiller sur ces cellules, à tour de rôle bien sûr, afin de s'assurer que nul criminel ne viendrait tenter l'impossible. En l'état, les produits chimiques auxquels ils étaient densément soumis et le granit marin empêchaient les deux pions de se réveiller et de procéder au carnage qui était inscrit jusque dans leur cerveau par ce malade de Monarque... Toutefois, leur constitution légendaire pouvait les pousser à s'éveiller, et il valait mieux prévenir toute mauvaise surprise plutôt que de courir le risque d'avoir à affronter l'un de ces deux monstres pour une deuxième fois. Il était évidemment improbable qu'un hors-la-loi, qui qu'il fut, en vienne à s'aventurer jusqu'à Mariejoa, et parvienne à y survivre : même s'il réussissait cet exploit, il n'aurait réalisé que la moitié de l'exploit qu'il aurait à fournir pour libérer Kizaru et le vice-amiral. Une précaution dantesque, à laquelle Liga D. Tengen lui-même n'aurait possiblement pas osé se frotter... Et à laquelle il n'aurait pas pu survivre, cela allait sans dire.
L'autre prisonnier de choix, Narseh, avait été expédié dans la cale du navire où il avait, à son tour, été largement enchaîné. Même pour un homme de son acabit, il était impensable qu'il ait pu s'enfuir : sa défaite était encore fraîche de quelques dizaines de minutes, tout au plus, et la foultitude de hakis de l'observation qui se trouvaient sur le navire des Thalassa s'assuraient de toute façon de le suivre à la trace. Pour l'heure, le Faiseur de Coups d'États était éveillé... Mais il était si fermement entravé qu'il ne pouvait pas même bougé un orteil.

Les autres prisonniers, c'était Otojou Prima qui en avait eu la charge. Sa qualité de vice-amirale lui permettait de pouvoir les guider au travers du courant Tarai, ce qu'elle entendait bien faire. L'idée, c'était de les rapatrier en toute hâte jusqu'à Impel Down : ensuite, selon les ordres, elle pourrait retourner sur le Nouveau Monde ou, a contrario, mettre le cap sur Marineford, quand bien même elle risquait de ne pas arriver à temps pour prendre part à la bataille qui s'y déroulait. Les chances que sa route croise celle d'hypothétiques fuyards ou que Chairoka ait grand besoin d'une vice-amirale étaient présentes, à défaut d'être certaines...

Destiny Sutcliffe, également, accompagnait le convoi. De son côté, elle avait préféré s'éclipser momentanément, retournant se cloîtrer dans la cabine qui était la sienne. Elle semblait craindre la réaction de son grand-père, lorsqu'un rapport exhaustif lui serait adressé et lorsqu'il apprendrait qu'elle avait été exposée au danger, y compris aux côtés de Shang... Après tout, si même ce dernier avait pu être blessé, comment diable aurait-elle pu se prémunir d'une attaque ennemie furtive, considérant le peu de compétences martiales dont elle était pourvue ? Elle allait sans doute devoir défendre la crédibilité de l'apprentissage guerrier que Rang avait accepté de lui offrir... Et même si son oncle risquait fort de vouloir la couvrir, au même titre qu'Aang, que Cang et que Shang lui-même, il était difficile de savoir ce que l'Étoile allait pouvoir conclure à la fin de cette réunion qui s'annonçait pleine de rebondissements.

Tout ce beau monde allait donc arriver à bon port d'une minute à l'autre : il n'appartenait qu'à Fudo de patienter sagement jusqu'à ce que l'ancre soit jetée, ou au contraire de tuer le temps comme il le pouvait... En s'adressant à l'une des illustres figures qui l'encadrait.



Une intro assez posée, qui met les pendules à zéro. A toi de voir si on prolonge par une petite discussion ou si on précipite l'arrivée des choses sérieuses !

_________________
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] 423461EssaiSignaMarine3
PNJ (Gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Antarès
Antarès
Messages : 874
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue40/75Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue142/350Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (142/350)
Berrys: 4.843.450.000 B
Mar 9 Avr - 11:12

Tout ou rien.


"Il te faut quoi de plus ? C'est un ordre tu comprends ? Tu dois suivre les ordres de tes supérieurs ! Ce n'est pas clair ? Aller ! Fais le ! T'as besoin de quoi ? Une raison ?"

La voix du Thalassa cueillit l'attention du malfrat qui, jusqu'alors, se perdait dans l'horizon. La terre rougeâtre apparaissait petit à petit, jusqu'à laisser découvrir cette immense barrière rocailleuse, à la lisière de deux mondes bien distincts, séparant les grands des petits.

Red Line.

Les phalanges du maudit vinrent saisir une partie du bout de tissu posé sur son crâne depuis qu'il était sorti de sa taverne sur Shabondy. Le hors-la-loi vint ainsi tirer sa capuche, laissant sa crinière défraîchie valser à l'air libre, permettant aux deux Thalassa d'enfin découvrir son visage éborgné grimé d'un rictus des plus étrange.

-Bien.

"D’ailleurs, tu n’accompliras jamais rien de grandiose dans ta vie. Tu es condamné à l’échec. Tu es destiné à être un perdant, un dernier. "

Son regard avait escaladé la montagne en une fraction de seconde pour se planter à son sommet brumeux. Il devinait aisément l'allure de l'immense bâtisse ineffable, cerclée de nuages. Le sommet du monde, du moins celui des Hommes, se présentait à lui.

Et bientôt, son infeste ombre souillerait ce sol céleste.

"Mais soyons plus sérieux un instant. Que désires-tu, Fudo ? Si le jeu en vaut la chandelle, tu pourrais peut être compter sur mon aide à l'avenir."

Sa main jusqu'alors figée telle une crampe autour de la poigne de son épée se desserra enfin tout en se muant vers ses deux interlocuteurs.

Il serait certainement mieux que je me présente désarmé, bien que cela ne risque de rien changer pour vous.

Car, après tout, cette arme là ne lui servirait pas à grand chose en ces lieux où, il le concevait aisément, tout un chacun était à même de l'abattre en un clin d’œil.

-Aussi, j'aimerais que vous conserviez un œil sur Narseh. L'une de mes propositions le concernera directement.


Ce qu'il désirait ? Nul le savait actuellement.

"Au Pays des Morts, mon peuple est considéré comme hors-la-loi... Ma famille aussi. Les élégants Thalassa ont eu la bonté de nous chaperonner... Veux-tu devenir l'ennemi des Thalassa, Fudo ?"

Pour autant, tous étaient sur le point de le découvrir. Tous, les Thalassas du moins. Et il ferait en sorte que sa parole soit ainsi entendue.

"Nous allons t'utiliser, Fudo."


Cette parole. Celle d'un être lambda choisi par les démons. Celle d'un véritable maudit par la vie. Celle d'un malchanceux, pourrait-on dire.

A l'image de cette cité logée dans le ciel, il se situait lui aussi à la lisière de deux mondes bien distincts et pourtant si proches.

Underground et ciel.

Triade et étoiles.



_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Antarès
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)
PNJ (Gouvernement)
Messages : 975

Feuille de personnage
Niveau:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue0/0Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue0/0Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup
Lun 15 Avr - 18:56

Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Pixiv_16

Thalassa Rang.

-Narseh sera tenu sous excellente garde jusqu'à sa livraison à Impel Down. Nous ne saurions souffrir d'une tentative d'évasion de sa part, jeune homme.

La voix tranquille et profonde de Rang résonna, emplissant l'atmosphère d'une certitude inébranlable. Les Thalassa n'étaient pas des hommes inconséquents, et ils avaient sans nul doute pris toute une foultitude de précautions afin de tenir le Faiseur de Coups d'Etat sous excellente garde, prévenant de ce fait toute tentative déraisonnable de sa part. Et cela ne serait cesserait pas avant belle lurette, certainement pas durant leur séjour en plein cœur de Mariejoa... S'il existait bien une ville où Narseh ne pouvait décemment pas se balader librement, c'était celle-ci. Personne ne pouvait réaliser de miracle, pour sûr, et aussi intelligent était-il, il ne pouvait certainement pas détruire le Gouvernement Mondial du jour au lendemain en improvisant seul en territoire ennemi, mais lui laisser la chance de déambuler dans les rues ou de croiser la route d'un Noble Céleste aurait été un drame qui aurait certainement coûté la réputation de l'Etoile en personne. Actuellement, le navire comptait au moins quatre combattants de premier ordre, parmi lesquels Rang en personne... Tôt ou tard, celui-ci devrait s'absenter, ne fut-ce qu'afin de rendre un rapport détaillé des événements de Shabondy à son propre paternel. Mais d'autres prendraient sa place, tant que l'homme électrique risquait de leur causer du tort... Les chances de fuite de ce dernier n'étaient donc pas infimes : elles étaient absolument inexistantes. Aang et Cang échangèrent un regard nonchalant après la réponse de leur paternel. L'aîné haussa les épaules, et le cadet pointa l'intérieur du navire d'un mouvement du pouce désinvolte, agrémentant ce geste simple d'une prise de parole des plus laconiques.

-Tu peux la déposer à l'intérieur, si ça te chante. De toute façon, on te redescendra à Shabondy tôt ou tard, donc tu l'y retrouveras.

Ils ne semblaient pas anxieux à l'idée de laisser un illustre inconnu pénétrer en terre sainte armé. Cette légèreté n'aurait pas manqué de faire bondir Nathanaël Winch, le chef de la Garde locale, mais elle était absolument anecdotique compte tenu du fait que les Thalassa n'allaient pas lâcher Fudo d'une seule semelle tant qu'il séjournerait librement en terre sainte...
Le navire qui grimpait lentement le long de la falaise parvint bientôt aux abords d'un port qui, étonnamment surélevé, dominait la mer à près de dix mille mètres. On y trouvait là les galions les plus monumentaux qui permettaient aux Tenryubitos de traverser le monde sans jamais ressentir l'effet des vagues, ainsi qu'une poignée de navires de guerres pimpants, à bord desquels officiaient possiblement les militaires les plus décorés ou les plus prometteurs. Partout l'éclat blanc immaculé dominait, des rues aux bâtisses les plus colossales, des devantures des boutiques soignées aux clochers garnis des drapeaux constantinistes. Les seules couleurs semblaient provenir des personnes qui habitaient cette succession de palaces et de villas elles-mêmes, à commencer par les membres de la garde, qui ne manquèrent pas d'approcher du navire des Thalassa une fois celui-ci à quai. Un détail étonnant pourrait alors sauter aux yeux de Fudo : tous semblaient s'agenouiller face à la grandeur de Thalassa Rang, qui décernait tout juste à ces soldats dociles un regard blasé et las. Le colosse prit la tête de l'expédition qui semblait se diriger tout droit vers le plus titanesque des bâtiments présents : un château aux dimensions tout bonnement ahurissantes, qui dominait cette ville déjà démesurée et l'irradiait d'une luminosité aveuglante pour ceux qui n'y étaient guère coutumiers. Aang et Cang suivirent leur paternel de près, au même titre que Shang, bientôt rejoint par une Destiny Sutcliffe dont l'air arboré était abattu et démoralisé. Ils eurent à peine le temps de descendre leur passerelle que leur chemin croisa celui de deux autres personnes, gradées de la Garde, avec qui ils échangèrent quelques mots sobres et cordiaux.  

Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Chefga10Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Garde210

Chef de la Garde de Mariejoa Winch Nathanael et membre de la Garde Arichi Shinanojo.

-Messieurs Thalassa. Vous avez fait bonne route ?
-Excellente. Du nouveau ici ?
-Rien. Le prisonnier est toujours...
-Dans la cale. C'est sa voix que vous entendez. Mes hommes de main les plus fiables le surveillent actuellement.
-Nous aussi, désormais.

Un simple signe de la tête et les deux groupes se séparèrent. Aang veilla à ce que Fudo les suivent, tandis que Nathanael déposait sur lui un regard sévère et autoritaire. Sa main sembla se crisper légèrement sur le manche de l'épée gigantesque qu'il promenait partout, mais il n'en usa guère, se contentant finalement d'ignorer le maudit tout en montant à bord du navire Thalassa. La promesse de Cang n'était finalement pas totalement exagérée : s'il avait eu le malheur de s'aventurer ici sans jouir de l'aura protectrice de la progéniture de l'Étoile, le criminel aurait passé un bien mauvais moment...
Il leur fallut ensuite plusieurs minutes pour parvenir jusqu'à l'immense bâtiment qui les surplombait de toute sa magnificence. Si l'on pouvait imaginer qu'il était à portée de mains depuis le port, tant il apparaissait écrasant, Fudo se rendrait bien rapidement compte que tout ici était extraordinairement faramineux... Y compris les distances qu'il fallait parcourir pour parvenir à bon port. Voilà qui expliquait sans nul doute l'existence des esclaves servant couramment de moyens de transports aux nobles locaux... D'étranges passerelles avançant seules, apparemment mécaniquement, leur permettraient toutefois d'atteindre leur objectif en l'espace de quelques minutes seulement. De quoi permettre au hors-la-loi de profiter d'autant plus de la vue ahurissante dont il jouissait, ainsi perché sur cette montagne unique qui défiait les cieux...



Tu vois du beau monde. Et on arrive tranquillement au château des Etoiles !

_________________
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] 423461EssaiSignaMarine3
PNJ (Gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Antarès
Antarès
Messages : 874
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue40/75Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue142/350Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (142/350)
Berrys: 4.843.450.000 B
Mar 16 Avr - 8:40

Tout ou rien.


Les palabres de Rang résonnèrent dans le crâne du maudit, lui rappelant la gravité de sa situation en redécouvrant de plus près ce monstre qu'était le Thalassa. Comparé à sa progéniture, celui-ci semblait provenir d'un autre monde, une autre race d'Homme. Un être qui ne pouvait décemment pas être pris à la légère, encore moins ignoré. Aussi, face à cette gigantesque créature le si petit hors-la-loi ne put que s'écraser.

Il se plongea dans le silence, et y demeurerait jusqu'à ce qu'on lui demande de l'ouvrir à nouveau ou lorsqu'il trouverait utile de l'ouvrir. Quand il lui faudrait enfin s'expliquer, face à quiconque le recevrait.

Le malfrat s'était lui-même mis dans cette situation, volontairement, et aussi ne s’inquiétait aucunement de son sort si cela venait à se passer mal : il avait choisi d'être là et, pour ce qu'il était et avait déjà pu perdre, n'avait guère peur d'y passer.

Aussi, le borgne suivit cette maigre et pourtant si luxueuse escorte composée des divers Thalassa présents au travers de cette cité qu'il souillait de son unique présence. Tout ici était exagéré, gigantesque, aberrant : il lui suffit d'un simple coup d’œil pour faire le tour de ce que cette ville lui proposait. Cela aurait pu impressionner l'enfant qu'il avait été dans une autre vie, en l'occurrence, ici et maintenant, il s'en contrefichait. Le criminel n'était pas venu ici faire du tourisme, ce n'était pas des bâtiments qui allait l'impacter. Il  n'en avait que faire. Seuls ceux qui investissaient ce qui semblait être la plus imposante construction l'intéressait. Ainsi, le regard fixé sur cette forteresse hypertrophiée, le maudit continuait sa marche.

Silencieusement.


_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Antarès
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)
PNJ (Gouvernement)
Messages : 975

Feuille de personnage
Niveau:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue0/0Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue0/0Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup
Dim 21 Avr - 16:38

Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Pixiv_16

Thalassa Rang.

Ils y étaient enfin. Les centaines de mètres parcourus ne les avaient guère trompé : toute la magnificence de cette architecture pluriséculaire les écrasait de la splendeur de son histoire. La porte, elle-même, semblait être démesurée y compris mise en comparaison avec le titanesque Rang Thalassa, lequel semblait finalement bien dérisoire en fonction de l'environnement qui l'encadrait. Cette porte, une fois franchie, les vit s'aventurer le long de couloirs infinis et d'une blancheur irréprochable, laquelle trahissait une propreté que rien n'aurait jamais su souiller. On se trouvait effectivement au sommet du monde, dans tous les sens du terme, et le bâtiment en lui-même semblait être l'incarnation de la supériorité militaire et politique du Gouvernement Mondial sur la totalité de ses adversaires. Si Rang n'accorda à l'inconnu borgne pas le moindre regard, Destiny et Cang, toutefois, le surveillèrent du coin de l’œil. Il était aisé de s'égarer, dans ces labyrinthes monumentaux et vastes, si on n'y était pas familiers... Et il allait sans dire que les gardes ne réservaient pas un traitement de choix aux étrangers qui s'y baladaient librement sans la moindre escorte. Rares étaient ceux qui étaient tolérés accompagnés dans un lieu aussi auguste et mémorable... Alors Fudo pouvait se féliciter d'avoir à ses côtés certains des cadres de l'une des plus puissantes familles au Monde. Sans eux, sa vie aurait certainement pu s'abréger en un instant... Mais puisqu'il suivait docilement, et puisqu'il demeurait tranquille, la surveillance assidue dont il faisait les frais s'apaisa bientôt, et seuls une poignée de haki de l'observation particulièrement alertes continuèrent de le surveiller religieusement. Cela se prolongea jusqu'au moment où une autre silhouette surmontée d'une chevelure neige, aussi âgée que celle de Rang mais clairement moins massive, vint à leur rencontre en s'extirpant d'une salle dont la porte, richement ornée, semblait appartenir à un politicien de premier ordre.

Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Tobira10
Thalassa Vang.

-Vous voilà... Père vous attendait. Pour une raison qui m'échappe, il veut à tout prix rencontrer Narseh...
-Je vois. Il est surveillé par Nathanael, au navire.
-Bien. Dans ce cas, j'imagine qu'il se déplacera jusqu'au port afin de le rencontrer. Bon, suivez-moi.

Ce fut à peine si le petit frère du colosse accorda une once d'attention à Fudo : en même temps, il gratifia à peine ses neveux et nièce d'un mouvement de la tête cordial et affable. Pas de salutations chaleureuses, pas de familiarités obséquieuses... Le strict minimum. Il était un homme occupé, trop occupé même, et il passait d'une tâche à l'autre avec l'habileté d'un acrobate, mais cela au détriment de sa bonhomie. Petit-à-petit, Thalassa Vang vieillissait, et devenait inévitablement de plus en plus austère. Il n'était pas bon de baigner constamment dans une atmosphère oppressante et anxiogène, et il en était l'exemple incarné, mais comment aurait-il pu agir autrement ? De tous ses frères, il était le seul qui se montrait suffisamment habile en diplomatie et en politique pour pouvoir seconder leur paternel efficacement. Zang était clairement trop léger pour ce faire, trop désinvolte, et Rang quant à lui ne comprenait rien au sens du devoir ou à l'importance de plaider constamment la cause du Gouvernement Mondial : il était trop attaché à sa famille, et pas assez aux couleurs qui les dépassaient. Les petits-fils de Yang, quant à eux, étaient encore trop jeunes et inexpérimentés, Wang y compris... Ils feraient d'excellents conseillers et subalternes politiques d'ici dix ou vingt ans, pour sûr, mais en l'état des choses, le pauvre Vang devait se charger de toutes les tâches fastidieuses seul. Et ces tâches-là semblaient contribuer à le ternir prématurément : son air las des derniers jours l'affichait limpidement, par ailleurs. Finalement, le contingent prit la route de la porte et, les premiers, Rang et Vang l'ouvrirent pour la franchir. Ce qu'ils purent découvrir, à l'intérieur, était une simple salle de travail classieuse mais sérieuse, encadrée d'armoires volumineuses et finement ouvragées, au beau milieu de laquelle s'épanouissait un bureau de bois brut mais sur les contours duquel courraient de fines dorures entrelacées, composant des courbes si entortillées qu'elles semblaient quasiment infinies. Derrière ce bureau dépassait un homme aux épaules larges, et aux cheveux blancs : l'Étoile elle-même les accueillit, affichant une rigueur quasiment aussi usée que celle de son fils. La période qu'ils traversaient n'était pas de tout repos, et tous semblaient s'accorder sur ce point...

Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Code_g10
Thalassa Yang, Membre des Cinq Etoiles.

-Heureux de vous voir en un seul morceau. J'aimerais vous demander ce qu'il s'est passé en détail, mais... Allons droit au but, nous aurons d'autres occasions de nous entretenir à ce sujet. Jeune homme ? Commencez. Qui êtes-vous, et pourquoi vous trouvez-vous ici ? Parlez franchement : c'est une chance unique qui vous est offerte, et j'imagine que vous en êtes conscient.

C'était manifestement à Fudo, le premier, de prendre la parole. Rang, Vang, Shang et les autres s'effacèrent discrètement devant lui, afin de lui offrir de la place pour s'adresser directement à l'étoile. Cela étant, il allait évidemment sans dire que le moindre geste hostile ou brusque lui coûterait sa tête : il avait dans son dos plusieurs des meilleurs combattants de Mariejoa... Et peut-être que d'autres se trouvaient dans les pièces alentours, prêts à surgir afin d'étriper le moindre insensé qui essayerait d'intenter à la vie d'une Etoile.



Je précipite un peu l'entrevue du coup, que tu t'emmerdes pas éternellement !

_________________
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] 423461EssaiSignaMarine3
PNJ (Gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Antarès
Antarès
Messages : 874
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue40/75Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue142/350Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (142/350)
Berrys: 4.843.450.000 B
Ven 3 Mai - 10:54

Tout ou rien.



Il s'avançait dans les luxueuses entrailles de cette battisse sempiternelle, cerclé d'une escorte des plus fascinantes. Au sommet du monde, dans la demeure même des cinq étoiles, entouré de la descendance d'une, le borgne se laissait guider en laissant, de temps à autre, son unique œil balayer l'ineffable décor dans lequel il évoluait, mué par une excitation infantile qui jaillissait peu à peu de ses tripes.

Alors, finalement, il se retrouva confronté à une porte qui serait bien rapidement poussée par deux des fils de l'astre. Un rectangle de lumière s’abattit ainsi sur le hors-la-loi, avant de s'élargir. Et, dans un souffle, il s'imagina face à une toute autre porte. Bien moins somptueuse, plus minuscule, presque miséreuse comparée à celle-ci. Peut-être verrait-il enfin la silhouette de l'enfant qu'il avait été sortir de ce flash lumineux, peut-être pourrait-il s'agenouiller et le prendre dans ses bras pour finalement revenir là où tout avait commencé. Lui prévenir de ce qui lui ferait du mal pour ne pas se voir souffrir toute sa vie. Peut-être qu'ainsi il serait devenu quelqu'un d'autre, peut-être qu'il aurait moins été égoïste et aurait eu plus de lumière envers les siens. Sa famille, deux frères et une mère. Leur chuchoter qu'il arrêterait d'être ainsi, qu'il serait toujours là pour eux et ne leur causerait plus de tort. Qu'il ne deviendrait pas comme son père.

En ces instants, Fudo se rappelait des rêves qu'il avait eu plus tôt et des désillusions qui le frappèrent lorsque ceux-ci devinrent réalité.

Impossible de rester le même dans pareille situation. Impossible de rester ce gamin là dans pareil monde, comment expirer le bien quand il n'y avait que du mal tout autour de soi ?

Les palabres de Yang vinrent frapper son esprit pour y résonner un instant. Brisant son temps morts, le ramenant brutalement à la réalité.

Dis moi Fudo, qui es-tu ? Qui sommes-nous ?

Son esprit s'assombrit ainsi, ses maxillaires vibrèrent un instant puis son œil s'ouvrit à nouveau, un triste souvenir terré en son fond.

Ce gamin, il l'avait lui-même tué et en avait fait le deuil.

Je ne suis personne.

Son index se leva ainsi lentement, captant l'attention de tous ceux présents, pour enfin désigner son orbite vide.

-Il y a de ça deux mois, je me retrouvais énucléé à Enies Lobby, enchaîné à une chaise, à la merci de Shadow. Le directeur du Cipher Pol 9, lui-même. Mon second œil est sûrement encore en sa possession.

Aussi, tu t'introduisis de la meilleure des façons. Ton auditoire se serait alors probablement senti obligé de suivre ton discours jusqu'à sa fin. Tu pouvais donc continuer.

-Je me nomme Fudo, un hors-la-loi dont la tête a été mise à prix pour la première fois il y a un an. Jusqu'alors celle-ci a connu une croissance plutôt faible jusqu'au jour où, pour des raisons obscures dans les journaux, elle a subitement dépassée les 100 millions. Cela est dérisoire, évidemment, comparé à des personnes comme Narseh et je me doute que vous n'avez jamais eu vent de mon existence. Et pourtant, aujourd'hui j'ai la chance d'être ici, moi, un illustre inconnu, un hors-la-loi de pacotille, en vous remettant l'anguille qu'est le Faiseur de coup d'Etat ainsi que Mark Robinson. J'ai aussi permis à votre descendance de ramener à bon port, en toute sécurité, Kizaru, en retirant la bombe disposée dans son cœur.

Tu fis le choix de laisser quelques secondes s'égrener, le temps aux autres de digérer le peu d'informations que tu venais de leur livrer. Tu ne t'encombrais même pas l'esprit à essayer d'examiner le moindre signe de réaction, la moindre contraction de muscles faciaux qui pourraient trahir une opinion quant à ce que tu venais de balancer. Enfin, lorsqu'une petite éternité de secondes se soit écoulée, ton bras droit s'éleva en direction de la sommité te faisant face.

-Pour mieux comprendre mon histoire, et ce qui fait qu'aujourd'hui je me trouve face à vous, il faut être au fait de ma malédiction.

Ton poing s’entrouvrit alors, lui laissant découvrir ta paume. Une bulle bleutée y  naquit puis éclata dans la seconde qui suivit.

-L'Ope ope no mi, le fruit du chirurgien, me permet de créer une sphère, plus ou moins grande, dans laquelle je suis maître de toute chose. Ceux des vôtres qui m'ont vu aider Narseh à affronter Robinson pourront en témoigner : cette malédiction a un potentiel hors normes, et, de fait, est convoité par beaucoup de personnes. Narseh y a vu un potentiel lorsque, plus tôt sur Shabondy, j'étais confronté à un homme de main de Konan. Avant lui, d'autres ont essayé de me mettre la main dessus, surtout des gouvernementaux. Ghetis Archer, désormais vice-amiral, m'avait déjà contacté afin de faire de moi son ustensile pour mener à bien certains de ses desseins, évoquant l'extraction d'organes que mon fruit permettrait, cela même avant que ma prime n'atteigne la barre des 100 millions. Mais, plus étrange, une entité que je ne connaissais guère vint à moi pour me faire une proposition semblable à l'Archer.

Ton bras se rétracta alors, retournant près de ton tronc.

-Le Cipher Pol 9. Une de leur agent est venue à ma rencontre pour mettre la main sur les informations que détenait un journaliste à propos des instances criminelles constellant West Blue et de leur hégémonie. C'était elle ou une membre de la Triade qui allait mettre main sur cette personne, au final les deux sont mortes et ces informations me sont revenues. J'ai abattu cet agent, une certaine Ashia, fille de Shadow, ce qui m'a valu ses foudres : ma prime surpassa celle de certains supernovas puis je fus arrêté quelques semaines plus tard sur Illusia par une contre-amirale, assisté d'un agent du CP9. Mordicus. Aussi, je ne fus jamais envoyé à Impel Down, Shadow et Mordicus ayant d'autres projets pour moi. Et tous deux seraient réalisés à Enies Lobby.

Ton index retrouva alors la partie passe de l’œil que tu avais perdu.

-Avant de m'envoyer là-bas, Mordicus me fit rencontrer une criminelle, de laquelle je pourrais vous faire la description, dont l'organisation m'avait choisi pour les mêmes raisons que tous ceux d'avant, afin de me confier une mission. Il me fallait atteindre le contenu d'un coffre se trouvant sur l'île judiciaire. Aussi, lorsque Mordicus me retrouva là-bas, une fois délaissé par Shadow, nous nous mîmes en action, et par le biais de ma malédiction atteignirent notre but premier. Alors, pour conserver sa couverture au sein du CP9, il me fit passer pour mort tandis que je rejoignais l'organisation pour laquelle il travaillait jusqu'alors.

Un instant de pause, une déglutition, et tu crachas ce que tous avaient sûrement compris maintenant.

-La corneille aux trois yeux. Et désormais, je suis là devant vous, moi, Fudo, après avoir intégré la Triade. Pour atteindre mon seul et unique objectif.

Ton regard se fronça.  

-Je veux devenir l'un des instruments qui détruiront l'Underground tel qu'on le connaît actuellement.

Pour lui faire payer le mal qu'il nous avait fait.



_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Antarès
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)
PNJ (Gouvernement)
Messages : 975

Feuille de personnage
Niveau:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue0/0Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue0/0Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup
Mar 7 Mai - 18:01

Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Code_g10
Thalassa Yang, Membre des Cinq Etoiles.

L'assemblée des illustres têtes blanches conserva un silence religieux tandis que Fudo exposait plus en avant ses motivations, mais aussi et surtout son parcours, son passé. De grands noms surgirent de sa bouche alors qu'ils n'étaient absolument pas attendus, de funestes organisations furent citées lors même que le commun des mortels était censé ignorer jusqu'à leur existence, en bref, en une fraction de minute, leur invité parvint à faire comprendre aux Thalassa qu'il était aux prises avec des forces qui l'outrepassaient, et ce depuis belle lurette. Ainsi, cela expliquait au moins partiellement l'audace dont il avait pu faire preuve en retournant sa veste et en trahissant le faiseur de Coups d'Etats au profit du jeune Aang : il avait toujours vécu dans cette espèce d'humilité, et il avait pu comprendre au fil du temps que s'il n'était assurément pas ce qui existait de plus redoutable, il avait néanmoins toujours une épingle à tirer du jeu qu'on lui tendait, même lorsque tous les voyants semblaient virer au rouge. Il était un opportuniste de premier ordre, et cette qualité risquait à l'avenir de lui causer bien des ennuis... Mais, du point de vue de Yang, elle n'était clairement pas alarmante. Il avait traité avec bien des calculateurs, et il n'avait jamais véritablement craint ces partenariats pourtant périlleux. Et pour cause : nul ne dominait les Cinq Etoiles... Même les Yonkous ne s'en prenaient pas à eux inconsidérément, et certainement pas impunément. De fait, les opportunistes savaient qu'ils n'avaient pas d'alternative plus enviable que celle de les contenter... Chose d'autant plus vraie lorsqu'on considérait sérieusement l'armée que le patriarche Thalassa s'était constitué au fil des décennies. Ce n'était pas là une force qu'on arrêtait aisément, ou à laquelle on échappait par quelques tours de passe-passe et quelques artifices grossiers... Pour les gouvernementaux vertueux comme véreux, pour les criminels naïfs comme pour les tueurs les plus impitoyables, le Gouvernement Mondial était une entité respectable, qu'il valait mieux éviter d'hérisser : c'était d'autant plus vrai pour les rares personnes qui le dominaient, et qui mettaient en place sa dynamique au jour le jour.

-Bien. Je vous remercie pour votre honnêteté... Et pour avoir été droit au but. La Triade... Ne sera sans doute plus longtemps un problème. Nous ignorons encore beaucoup à leur sujet, mais ce que nous savons, c'est que de plus en plus de rivaux crédibles parviennent à se tailler une place dans le commerce noir. Ce n'est qu'une question de temps avant que les organisations les plus tentaculaires soient mises à mal...

Il ne s'attarda pas davantage sur l'apparition soudaine de ces outsiders plus ou moins confirmés. De toute manière, il allait sans dire que la scène criminelle dans sa globalité était largement dominée par Dario Josta, sorti d'Impel Down pour le plus grand malheur des innocents comme pour celui des odieux hors-la-loi. Son retour en fanfare risquait de signer la fin prématurée d'un certain nombre d'organisations, dont il allait forcément récupérer les affaires et les attraits... Ils risquaient d'entendre parler de lui encore longtemps. Néanmoins, cela ne devait pas pour autant les condamner à ignorer le danger potentiel que représentaient encore les cadors de ce milieu particulièrement impitoyable... A commencer par Konan, et par cette mystérieuse Triade. Voir des criminels s’entre-déchirer était toujours plaisant : les amener face à leur jugement et les confronter à leurs méfaits, en revanche, était autrement plus satisfaisant. De surcroît, la Marine et ses alliés allaient avoir besoin d'encore bien des réussites pour redorer leur blason et retrouver aux yeux de tout un chacun la légitimité qu'ils pouvaient avoir avant l'avènement de Roger, cet âge sombre qui précipita dans le cœur de chacun les germes de l'indiscipline. Précipiter derrière les barreaux une organisation de première envergure lors même que celle-ci œuvrait secrètement depuis des années risquait de leur permettre de marquer des points... Et si les Thalassa ne courraient plus après les petites gloires depuis des lustres, ayant eu d'innombrables occasions de faire parler d'eux dans les journaux les plus sérieux et les plus lus, l'idée de contribuer à l'arrestation de certains de leurs pires ennemis ne pouvait que les enchanter. Fudo était un criminel, de son propre aveu : un criminel notoire, si on estimait d'un œil objectif la prime qui trônait sur sa tête, même s'il faisait à ce titre preuve d'une humilité à toute épreuve... Et s'il n'était pas bon fricoter avec les hors-la-loi, a fortiori lors d'une période telle que celle-ci, ce n'étaient pas ce genre d'affaires qui allaient refroidir l'Etoile, dont les partenaires étaient aussi nombreux qu'éclectiques.

-Je ne suis pas opposé à l'idée de détruire la Triade. Au contraire, j'y suis plutôt favorable... Mais mes fils risquent déjà d'être occupés, dans les temps à venir. Je ne peux pas me permettre de les faire agir avec légèreté, sans avoir de cibles claires sur lesquelles frapper, sans avoir d'informations tangibles sur lesquelles axer nos recherches. Que pouvez-vous nous dire au sujet de la Triade ? Tout renseignement sera bon à prendre, même celui qui vous semble être le plus anodin. Les anecdotes forgent parfois les coups d'éclats les plus miraculeux...

Il se replongea alors dans le mutisme, s'apprêtant à écouter tout ce que Fudo aurait encore à lui livrer. De leurs côtés, les autres membres de sa famille se contentèrent eux aussi de demeurer dans une posture d'écoute. Si certains semblaient s'agacer et s'impatienter, à l'image d'Aang dont le bout du pied tapait sur les dalles d'une propreté irréprochable avec la régularité d'un métronome, d'autres à l'instar de Rang, de Cang ou de Vang semblaient en revanche nettement plus attentifs, comme si eux aussi essayaient de capter tout détail que leur aïeul serait susceptible de mettre à profit. La distinction semblait être facilement faite entre les cerveaux et les gros bras de cette auguste famille : pourtant, le moindre de ses membres jouissait déjà d'une force de frappe considérable...


_________________
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] 423461EssaiSignaMarine3
PNJ (Gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Antarès
Antarès
Messages : 874
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue40/75Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue142/350Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (142/350)
Berrys: 4.843.450.000 B
Mar 21 Mai - 13:10

Tout ou rien.


Ton discours fut visiblement pris au sérieux par l'astre te faisant face. Sa réponse, en revanche, te déplut très franchement. Tu réussis cependant à te contrôler, à ne pas montrer le moindre signe de contrariété. Que ce fut-ce au travers d'un léger froncement des sourcils comme d'une contraction involontaire de ton poing.

La Triade, il désirait la détruire et pour ce faire souhaitait obtenir de plus amples informations à son égard.  Cela ne te convenait pas, absolument pas. Tu perdais petit à petit le contrôle de la situation, tu allais être utilisé comme un vulgaire fruit. On allait te presser pour tirer de toi un maximum de jus, puis, une fois à sec et tout écrasé, on te balancerait sans plus attendre à la déchetterie.

Comme Mordicus l'avait déjà fait lors de ta mort, après t'avoir utilisé comme bon lui semblait pour obtenir l'objet de ses désirs.
Toutes ses têtes blanches autour de toi te percevait comme un vulgaire pion, et si cette vérité avait pris place dans ta tête depuis ta rencontre avec eux, celle-ci te déchirait de l'intérieur dorénavant.

Ils allaient te jeter, et non pas t'utiliser à bon escient. Du moins, comme toi tu l'aurais voulu.

Etre un outil oui, à condition d'être utilisé convenablement.

Le vieux t'avait posé une nouvelle question.

Que répondrais-tu à cela ? Plierais-tu définitivement le genoux et les laisserais-tu te balancer dans la seconde ou avais-tu autre chose de prévu ?

La réponse, tu la connaissais déjà.

Nous la connaissions très bien.

-Vous connaissez la Triade et très certainement sa manière d'opérer afin de rester dans l'ombre. Après tout vous possédez, vous, gouvernement, une organisation très similaire.

Tu laissas un blanc, plongeant ton unique œil dans le regard de l'étoile.

-La Triade m'a accepté en son sein uniquement parce qu'ainsi il leur serait plus simple de m'utiliser. Aussi, vous comprendrez parfaitement qu'elle m'ait laissé dans le silence jusqu'à maintenant.


Attention à ne pas t'y brûler.

-Pour vous être le plus utile, je dois gravir les échelons au sein de cette organisation. Ainsi je serais en mesure d'agir de concert avec le gouvernement pour mener à bien notre dessein commun. J'ai ainsi pour projet de continuer ce que j'avais débuté sur West Blue en utilisant un groupuscule duquel la Triade m'a mis à la tête lors de mon intégration dans leur rang. Devenir l'un des éléments centraux de son univers criminel.

Salive devint plomb.

-L'un de mes collaborateurs répand mon influence depuis que j'ai abattu la fille de Shadow, aussi il me serait simple d'annexer quelques cartels naissant et d'accroître ainsi mon aura sur West Blue. Les grands attirent toujours les petits, que ce soit par désir de les écraser ou par souhait de collaboration. Je les mangerais, un à un, tel un boulimique, je m'en gaverais jusqu'à m’ériger comme l'un des futurs magnats de cette mer. Votre appui pourrait m'être utile lors de cette étape. Nous vivons après tout dans un monde fait de rumeurs et d'images. En contrôlant les journaux, ma prime et mon imagerie vous avez le pouvoir de me grandir. Dans tous les cas, une fois ce premier objectif atteint j'offrirais deux choses à la Corneille pour commencer à me faire une place en son sein.

Ton ambition exagérée se déversait peu à peu dans ta pupille. Après tout, pareille chose ne mourrait jamais. Peu importait les forces mises en oeuvre pour.

-Arthur Caramel, ce journaliste sur lequel elle et le CP9 souhaitait mettre la main dessus et que je tiens captif depuis lors. Et, dans un second temps, les forces que j'aurais acquises sur West Blue. De là, je rentrerai en contact avec cette organisme, si celui-ci ne m'a pas contacté depuis. Je connais effectivement un moyen d'entrer directement en contact avec eux, mais pour ce faire j'aurais besoin de votre soutien.

Temps d'arrêt. Puis, tu balanças finalement la seule chose susceptible de les intéresser.

-Il s'agit du Roi d'Illusia.





EDIT (21/05 16h06) : Concernant le Roi d'Illusia, Arthur Caramel et Zem (le collaborateur dont je parle dans ce post) : ces informations sont issues de ma récompense de mon animation "Dig into the underground" réalisée par Erwin.

_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Antarès
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)
PNJ (Gouvernement)
Messages : 975

Feuille de personnage
Niveau:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue0/0Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue0/0Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup
Mar 28 Mai - 16:30

Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Code_g10
Thalassa Yang, Membre des Cinq Etoiles.

Ce criminel était ambitieux... Et audacieux. Peut-être trop pour son propre bien, d'ailleurs. Lorsqu'il commença à énoncer sa propre proposition, faisant fi des interrogations et des remarques de l'Étoile, les fils et petits-fils de cette dernière présents dans la salle eurent des réactions à la fois différentes et complémentaires. Certains se renfrognèrent et se rembrunirent, comme Vang ou Shang : d'autres auraient pu montrer les dents s'ils avaient été des loups, et se contentèrent de fusiller Fudo d'un regard inquisiteur et impitoyable, comme s'ils cherchaient à le transpercer pour savoir ce qu'il pensait au plus profond de ses entrailles. L'ancêtre, semblable à l'apparence austère, tranquille et pensive qu'il entretenait de lui-même depuis son illustre nomination, se contenta de demeurer immobile et à l'écoute, engrangeant tout ce que son interlocuteur avait à lui dire avec l'attention sérieuse d'un écolier. Finalement, lorsque le hors-la-loi eut achevé son plaidoyer, lorsqu'il eut raconté ce qu'il avait à leur dire et lorsqu'il eut enfin délivré la révélation qui avait sans nul doute l'amener ici, jusque dans le bureau prestigieux de ce bureaucrate à l'aura historique, un moment d'hésitations et d'incompréhension flotta au sein de cette assemblée légendaire, moment que seul le vieil homme décida enfin de briser, plusieurs secondes après, non sans avoir laissé volontairement un silence pesant s'abattre comme une chape de plomb sur l'impertinent qui, non content de demander une aussi importante audience, s'y comportait comme il l'entendait, en manifestant une liberté qui frisait avec l'impertinence sans pour autant l'embrasser totalement.

-Je ne pensais pas que vous aviez tant de suite dans les idées... Mais je comprends bien plus aisément pourquoi vous avez tenu à me rencontrer, en sachant pertinemment que les conditions de cette entrevue ne tendraient pas à votre avantage. Je constate que vous disposez déjà d'un stratagème savamment ficelé... Mais vous ? Qu'avez-vous à y gagner, au juste ?

Jusqu'à présent, Yang semblait avoir pris Fudo de haut, et ne semblait même pas foncièrement mal-à-l'aise à l'idée de devoir assumer ce mépris. Pour autant, le monologue précédent du borgne criminel avait eu le mérite de remettre les pendules à l'heure, et d'informer l'austère Thalassa au sujet d'une vérité qui lui échappait a minima partiellement, jusqu'à présent : la présence du criminel dans son bureau tenait certes de l'incongruité... Mais pas de la bêtise. Ce hors-la-loi était tout sauf idiot : il avait simplement estimé les risques de son entreprise, et semblait avoir considéré qu'il était en l'état plus fructueux pour lui de s'aventurer jusqu'à Mariejoa plutôt que d'agir selon ses propres moyens, y compris lorsqu'il devait prendre en compte les risques auxquels il s'exposait en agissant de la sorte. Cela signifiait qu'il avait de la suite dans les idées, une vision globale, et sans nul doute un opportunisme latent qui indiquait dans le même temps qu'il avait d'ores et déjà prévu ce qu'il pourrait retirer de cette union aussi improbable que de mauvais présage pour le monde criminel. Voulait-il évincer ses potentiels adversaires un à un, afin d'être le seul et l'unique baron de la pègre encore vivant d'ici une décennie ? Voulait-il au contraire éradiquer le crime sous cette forme-ci, en permettant au Gouvernement Mondial de couper les têtes pensantes des réseaux underground, de telle sorte que ce commerce finisse par se tarir faute de meneurs compétents ? Quelles étaient ses motivations, s'il s'avérait effectivement être ce bon samaritain, bienveillant et désintéressé ? Voulait-il simplement la vengeance ? Si tel était le cas, n'avait-il pas davantage de raisons d'en vouloir au Gouvernement Mondial, puisqu'il semblait entretenir notamment avec le Cipher Pol 9 une relation des plus conflictuelles, de son propre point de vue ? S'il avait été exhaustif quant à son parcours et quant à ses pouvoirs, Fudo avait jusqu'à présent pris le luxe de marcher sur des œufs quant à ses motivations réelles, quant à ses ambitions personnelles. Certes, l'implication étonnante de la branche aînée des Thalassa au sein de toute cette histoire avait de quoi rendre Yang curieux, mais tout cela passait après, finalement, les ambitions de son interlocuteur qui pouvait tout-à-fait, en l'état, tenter de les doubler tous sur le très long terme. Une union de ce type ne pouvait en tout cas pas être absolument bienveillante, c'était impensable. Fudo avait une bonne raison pour agir de la sorte, quelle qu'elle fut : restait à savoir s'il serait disposé à en faire part au parterre brillant qui l'entourait et le lorgnait, ou s'il ferait en sorte de ne leur livrer que l'essentiel et l'indispensable pour conserver sa tête précieusement planquée au-dessus de son cou. Ce bougre n'était pas stupide : il l'avait déjà montré. Restait à savoir s'il était imprudent...

-En admettant que nous vous permettions de gagner à ce point en influence... Quelle garantie aurions-nous que cela ne finirait pas par se retourner contre nous ? Il vous faudra cent ans avant de bâtir un Empire susceptible de rivaliser avec le mien... Mais comment pourrais-je être sûr que toute cette histoire n'est pas un piège destiné à vous renforcer plus qu'à affaiblir la Triade, dans le fond ?

Des garanties, des preuves de bonne foi. C'était la moindre des choses, en fin de compte... La présence de Fudo sur Mariejoa pouvait tout-à-fait relever du culot, et sa conduite sur Shabondy, y compris son animosité prouvée à l'encontre de Narseh, n'était potentiellement qu'un calcul stratégique afin de garantir sa propre survie. Entre un Narseh affaibli et un Aang flambant neuf, le maudit chirurgical avait peut-être simplement privilégié le champion qui lui semblait être le plus apte à l'emporter... Toute cette discussion n'aurait probablement pas eu lieu dans d'autres circonstances, si le faiseur de Coups d'États avait été en pleine possession de ses moyens.


_________________
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] 423461EssaiSignaMarine3
PNJ (Gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Antarès
Antarès
Messages : 874
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue40/75Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue142/350Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (142/350)
Berrys: 4.843.450.000 B
Jeu 30 Mai - 9:36

Tout ou rien.


-Ce que j'y gagnerais ?  

Tu arrivais à la fin des négociations, autrement cette étoile ne t'aurait pas demandé de garantie. Celle-là était prête à aller en ton sens, finalement, et il ne te restait qu'à lui servir sa dernière réponse pour clôturer le contrat qui te lierait à cette somptueuse famille.

-Je comprends vos doutes quant à ma fiabilité. Après tout, de mon récit vous avez pu déduire tout un tas de vérité quant à ma façon d'agir, quant à ce que je suis.

Ta main s'éleva calmement en direction du Thalassa. Bientôt, le dos de celle-ci lui serait présenté. Elle ainsi que l'extrémité de tes doigts.

-La parole d'un criminel ne saurait faire gâche de garantie. Aussi, vous prêter serment ou vous présenter mes motivations relèverait plus de l'impertinence qu'autre chose. Mais, soit, je vous ai déjà fait part de mon souhait : je souhaite mettre fin à l'Underground tel qu'il est aujourd'hui. Et vous l'avez entendu, je vous en remercie.

Tu fermas ton œil dans un ultime instant.

-Je vous en suis infiniment reconnaissant.

Lorsque sa paupière s'ouvrit à nouveau, le sans-nom put enfin soulager le Thalassa quant à son questionnement.

-Dans un premier temps, je vous propose de réaliser une vivre card à partir de l'un de mes ongles. Celle-là vous permettrait de me retrouver lorsque besoin s'en fera, aussi jamais je ne pourrais vous fuir. Cela devrait convenir au début.

Mais cela était insuffisant, de ça le damné en avait conscience. Il devait, pour réussir son entreprise, procéder à un bien plus grand sacrifice.

-Enfin, lorsque la première étape de ce projet sera menée à bien, et que notre éventuelle collaboration serait concrétisée au travers d'actions, je vous ferais don d'un moyen de mettre fin à mon existence quand bon vous semble, peu importe la distance nous séparant. Ma malédiction permet telle prouesse, ceux m'ayant vu à l'oeuvre sur Shabondy pourraient le confirmer. Aussi, si un jour nos visions viendraient à diverger, vous n'aurez aucun mal à résoudre le problème que je pourrais devenir. Voici la garantie que je vous propose.

Sa main retourna alors à lui, pour s'apposer sur sa poitrine. Et, avant de finalement le dire, il se fit la réflexion que, pour un mort en sursis comme lui, cela restait un bien maigre sacrifice.

-Je vous remettrais mon cœur.



_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Antarès
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)
PNJ (Gouvernement)
Messages : 975

Feuille de personnage
Niveau:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue0/0Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue0/0Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup
Jeu 6 Juin - 8:42

Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Code_g10
Thalassa Yang, Membre des Cinq Etoiles.

La première offre de Fudo amena sur le visage du vieillard une maigre moue de satisfaction, qui sembla prendre acte de cette donation improbable. En vérité, c'était tout ce dont il avait besoin afin d'offrir au borgne l'aide qu'il quémandait : une garantie, un moyen de l'atteindre promptement s'il avait l'audace de finalement leur nuire, de tenter de les doubler. Envoyer Zang ou Rang à l'assaut de ce que pointerait cette vivre card en cas de péripéties inattendues serait sans nul doute le moyen le plus rapide et le plus efficace de mettre un terme brutal à la carrière de ce criminel ambitieux... En veillant, bien sûr, à ne pas simplement les précipiter dans un piège. Car s'ils pouvaient retrouver ce borgne sans la moindre difficulté dorénavant, cela ne signifiait pas pour autant qu'ils allaient parvenir à le maîtriser sans peine : a contrario, Fudo pouvait se servir de la vivre card et donc, par extension, de lui-même comme d'un appât afin d'entraîner les Thalassa dans un piège inextricable. Il semblait complexe de préparer un traquenard suffisant pour poser un réel problème à l'aîné de l'Étoile, celui-là même qui avait à plusieurs reprises su s'aventurer sur le Nouveau Monde et en revenir parfaitement indemne, mais si Yang avait su apprendre quelque chose de sa longue et mouvementée carrière, c'était que l'effet de surprise permettait parfois de réaliser d'impressionnants coups d'éclats... Quoi qu'il en fut, son interlocuteur, à sa grande surprise, n'en resta pas là : et il eut même le privilège de laisser le patriarche de cette grande dynastie pantois lorsqu'il lui offrit une ultime proposition, une dernière chance de le séduire et de faire pencher la balance en son sens. Son cœur. Ce jeune maudit, ce jeune coq imprudent était-il réellement disposé à faire une offre de cet acabit avec une telle légèreté ? Le vieil homme avait toutes les raisons du monde de demeurer méfiant : d'un autre côté, l'offre du maudit était difficilement refusable. Dans de telles conditions, leur alliance ne pouvait qu'être à sens unique. Les Thalassa pourraient, selon leur convenance, éliminer cet allié improbable en un fragment de seconde s'ils en éprouvaient le besoin. Alors pourquoi ? Fudo était-il stupide et inconséquent à ce point, ou avait-il, une fois de plus, une idée derrière la tête ? L'Étoile imagina que la seconde hypothèse était encore la plus crédible : mais il ne dit rien, et se contenta finalement d'approuver d'un hochement de la tête. Vang se rapprocha de Fudo, et tendit la main afin de collecter le premier tribut qui leur était dû. Un bout de son ongle...

-Très bien. En ces termes, notre entraide me convient. Vous comprendrez bien sûr qu'il faut à tout prix que le secret prédomine, quant à cet échange et quant aux autres qui suivront. C'est pour cela qui nous ne parlerons plus jamais directement. Mes hommes de main se chargeront de faire le relais, entre nous : et de collecter votre cœur, le moment venu.

Précaution incontournable considérant l'air du temps. Le Constantinisme avait le vent en poupe, c'était d'ailleurs l'une des préoccupations principales du vieil homme ces derniers mois, et ce type d'accords contre-nature risquaient d'hérisser les poils de leurs meneurs les plus influents s'ils devaient en avoir vent. De ce fait, les Thalassa allaient bien évidemment tout faire pour tenir cette alliance improbable parfaitement secrète... Et pour la décrédibiliser promptement, si elle devait finalement être éventée et faire parler d'elle jusque sur les terres de la Ville Sainte. Yang avait mis des décennies à bâtir la dynastie qui était désormais la sienne. Il était né enfant cadet d'une fratrie princière quelconque de West Blue, et il était devenu le maître de l'une des plus puissantes forces de frappe gouvernementale, ainsi que l'une des cinq personnes les plus influentes de Mariejoa... Il ne pouvait pas se permettre de mettre cette vie d'efforts et de calculs savants être potentiellement ruinée par un borgne un peu trop impétueux. D'autant plus qu'à l'avenir, la présence marine sur les Seas Blues risquait fort d'être décuplée, si les Decimas faisaient effectivement partie des ombres du passé... Il n'y aurait plus grand monde sur la première partie de Grand Line pour opposer résistance farouche à Marineford et, inévitablement, l'attention des militaires se porterait sur des cibles accessibles mais jusqu'à présent trop tenaces, afin de les éradiquer les unes après les autres. Dans cette optique, il fallait espérer pour lui que Fudo parviendrait à passer entre les mailles du filet... Sans quoi leurs accords risquaient fort de trouver une fin des plus abruptes. Yang n'était pas du genre à vouloir s'opposer aux Constantinistes : cela aurait été, de son point de vue, la plus funeste et autodestructrice des actions à engager.

-Si nous avons pu aboutir à un accord, vous pouvez vous en retourner à notre embarcation. Ne faites pas de vague, ne vous faîtes pas remarquer. Je doute que Mariejoa soit remplie d'yeux vous connaissant... Mais je ne vous sauverai pas si quelqu'un devait vous reconnaître. Par ailleurs, dès que vous aurez quitté la compagnie de mes fils, vous devrez vous débrouiller par vos propres moyens. L'un de nos émissaires vous retrouvera tôt ou tard, grâce à la vivre card.

En un mot comme en mille, c'étaient les Thalassa qui, dès à présent, allaient prendre le contrôle de cette entraide improbable. C'étaient eux qui allaient en dicter la cadence, et certainement pas Fudo, lequel avait plus à gagner qu'à perdre considérant le coup de main non négligeable qu'on allait pouvoir lui octroyer à l'avenir. Tous les maîtres de la pègre naissants ne bénéficiaient pas d'un tel couvert... D'un signe de la tête, Yang invita son fils Vang à accompagner leur désormais allié jusqu'à la sortie. De là, l'un de leurs majordomes prendrait le relaie, si le criminel en éprouvait le besoin, afin de le ramener jusqu'à leur embarcation où Narseh demeurait encore, fermement surveillé par la garde locale. Ledit majordome enjoindrait le borgne avec une certaine insistance à demeurer dans sa chambre, le temps que le court séjour touche à son terme...


_________________
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] 423461EssaiSignaMarine3
PNJ (Gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Antarès
Antarès
Messages : 874
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue40/75Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue142/350Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (142/350)
Berrys: 4.843.450.000 B
Sam 8 Juin - 7:52

Tout ou rien.


Les palabres du Thalassa satisfirent l'esprit du borgne et le plongèrent de suite dans une bulle de quiétude. Son objectif avait été atteint, à dire vrai il s'y était attendu : il avait préparé son discours et ses termes bien avant de débarquer sur cette terre sacrée. Le borgne savait qu'arrivé à la question de la garantie, il aurait réussi ses négociations : comment aurait-on pu lui refuser pareille proposition ? Un droit de vie ou de mort sur sa personne, sans même avoir à lever le petit orteil.

Ainsi satisfait, les négociations menées à terme, le malfrat demeura dans son mutisme tout en se laissant prendre en charge par les Thalassa : du prélèvement d'ongle à son escorte, qu'il accepta d'un bref mouvement de son chef, jusqu'au vaisseau naval qui l'aurait ramené au commun des mortels. Loin des cieux, de retour sur cette terre souillée où il s'activerait finalement pour passer à la seconde étape. Celle qu'il avait présentée aux Thalassa.

Il était temps pour lui de revenir, de continuer ce qu'il avait commencé, avec cette fois-ci l'auréole des plus puissants planant au dessus de son crâne. Un halo qui le protégeait tout en le tenant en captivité : le moindre de ses pas se devait d'être calculé, désormais. De ça, le sans nom en était conscient : la main qui lui avait servi cette collaboration ne le relèverait pas s'il tombait.

Quand le maudit arriverait finalement dans sa chambre, celui-ci prendrait soin de s'y isoler en fermant la porte. Il s’assiérait ainsi au bord de son lit, mains croisées, posées sur ses genoux. Son regard semblait se perdre dans le vide, son iris se confondant à l'obscurité dans laquelle baignait son visage.

Il le voyait encore, ce monde. Et bientôt il le foulerait à nouveau.

Et comme l'avait pu annoncer la mort d'Ashia, West Blue était sur le point d'accueillir un nouveau monarque.

Il était temps pour le damné de se faire couronner.



Okay ! Bon, de c'est là que nous nous quittons mon piti animateur <3 On se retrouve bientôt IRP, je l'espère, pour continuer à opposer mes tweets à tes romans ! Merci beaucoup pour tout, et gros bisous !

_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Antarès
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)
PNJ (Gouvernement)
Messages : 975

Feuille de personnage
Niveau:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue0/0Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Left_bar_bleue0/0Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup
Mar 11 Juin - 8:24

Le temps défila, s'égraina bientôt en dizaines de minutes durant lesquels Fudo ne fut ni visité, ni sollicité par ses hôtes de marque, manifestement discrets et occupés. Néanmoins, alors que de nouvelles minutes s'ajoutaient au compteur, il put entendre au travers des parois des bruits sourds et effacés se répercuter le long des couloirs. C'était comme une longue procession qui déambulait, s'en allant plus loin dans les entrailles du navire. Combien de personnes formaient ce groupe ? De ce qu'il pourrait en entendre, pas plus d'une dizaine. Et pourtant, la destination de ce groupe était assez évidente : c'était la pièce où le faiseur de Coups d'États avait été enfermé, celle-là même où les membres de la Garde de Mariejoa se trouvaient encore. Fudo ne pourrait évidemment pas quitter sa propre chambre afin de se rendre au chevet de ce criminel aux exactions célèbres : il ne pourrait de ce fait ni deviner ceux qui prendraient part aux interactions qui naîtraient au cours de cette étonnante réunion, ni seulement envisager le sens des propos formulés et échangés. Cependant, il apparaîtrait bientôt comme étant évident que cette discussion qui lui échappait totalement avait été l'unique prérequis à leur départ, qui fut effectif un bon quart d'heure plus tard, après que les bruits de pas aient remonté le long du navire des Thalassa dans le sens inverse. La voix d'Aang Thalassa filtra limpidement au travers de la porte et il s'adressa à Fudo, dans l'optique manifeste de le tenir au courant... Mais il ne prit ni la peine d'ouvrir la porte, ni celle de se présenter, comme s'ils cherchaient d'ores et déjà à minimiser le nombre de contacts qu'ils entretenaient avec le borgne. C'était sans nul doute un message clair et sans équivoque : à l'avenir, le criminel ne fraierait plus jamais avec l'un des membres de cette prestigieuse dynastie, pas s'il tenait à sa liberté. Yang et les siens ne pouvaient pas se permettre de tout risquer pour une alliance aussi peu avantageuse, de leur point de vue... Nuire à la pègre dans son ensemble leur était plus profitable que d'incarcérer le seul Fudo. Il était même possible que le patriarche, dans son infinie sagesse, ait perçu une utilité autre à ce maudit singulier, un rôle qui ne pourrait être le sien qu'en temps et en heure... Cela étant, une chose passait avant tout : la sécurité de la meute, et son bon fonctionnement. Il était impensable de tout risquer au nom de l'opportunisme. La prudence devait primer, et elle primerait.

-Nous partons d'ici une heure. Tu pourras descendre sans t'entretenir avec nous dès que nous jetterons l'ancre à Shabondy.

Il n'avait pas à leur être redevable autrement qu'en s'avérant utile : de la même manière, les Thalassa semblaient estimer que l'aide dont ils avaient bénéficié afin de capturer Narseh ne méritait pas davantage d'aide ou d'indications. Ils se contenteraient donc de l'ignorer dès lors que Shabondy les accueillerait à nouveau. Puis ils s'en retourneraient vers une destination inconnue, délaissant le Borgne et le laissant vaquer à ses occupations. La suite ne les regarderait pas, et, tôt ou tard, un émissaire finirait, en leur nom, par reprendre contact avec Fudo... En attendant, celui-ci était sommé de se débrouiller seul, par ses propres moyens.



C'est court mais ça conclut !
Y a pas de quoi bichon, merci à toi et bonne continuation !

_________________
Tout ou rien. [PV Fudo, Post-Event] 423461EssaiSignaMarine3
PNJ (Gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: