Derniers sujets

[Pillage] Appel d'OffresparJiva
Hier à 20:20
[Conquête] - Premier pasparAnn Bathory
Hier à 14:28
[Présent] 3ED2YparEden Chapter
Ven 17 Mai - 15:07
Création d'une ArmeparGhetis Archer
Jeu 16 Mai - 19:59
[Présent] La Bataille de Ghordalu : L'Automne de la Féodalité (feat Unite)parDorian Karmon
Jeu 16 Mai - 19:02
Création d'Aptitude / Style de combatparJericho D. Dharma
Mer 15 Mai - 16:54
Création de PNJ (pour soi ou pour un équipage)parJiva
Mer 15 Mai - 15:51
Création d'un Fruit du DémonparAslan Moore
Mer 15 Mai - 12:10
Boutique des Top Sites !parGhetis Archer
Mer 15 Mai - 11:49
Le Deal du moment : -39%
Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON ...
Voir le deal
1190 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi]
Erwin
Erwin
Messages : 5013
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Left_bar_bleue41/75[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Left_bar_bleue123/500[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Empty_bar_bleue  (123/500)
Berrys: 224.997.549.666 B
Mer 22 Aoû - 14:35
Un sentiment de trahison [1]

Il y avait un stress palpable autour du rouquin, dont les mains tremblaient à l'idée de décrocher le combiné pour appeler la personne qu'il voulait informer. Cela faisait quelques jours à peine qu'Impel Down et ses événements avaient eu lieu. Le Gouvernement Mondial avait tôt fait d'augmenter sa prime, et entre les moyens à allouer aux nouveaux révolutionnaires libérés et sa blessure, il n'était pas seulement épuisé mais aussi psychiquement fragile. Le jeune homme détestait l'idée de perdre la personne au bout du fil, mais il savait qu'il devait crever l’abcès le plus vite possible. Et puis peut-être qu'il se trompait ! Peut-être que les choses allaient aller « bien »... Oui, il n'avait qu'à espérer : il ne pouvait que espérer. Il déglutit. Sa main s'approcha de l'appareil, et il souffla un coup. Les événements s'étaient précipités. Il pouvait toujours mentir, et dire qu'il n'avait pas eu le temps de la contacter.

Idée stupide. C'était son amie, et même s'ils devaient avoir leur plus grande « dispute », il savait qu'il ne pouvait pas lui cacher la vérité. Il avait détesté ça la première fois, alors cette fois-ci, il devrait assumer les conséquences. Secouant la tête, à présent qu'il avait un instant de libre, le leader révolutionnaire continua d'approcher sa main. Puis il la recula, se leva et fit les cent pas dans sa chambre.

La porte s'ouvrit. C'était Hope Stanley, son fiancé. L'homme, les épaules droites, observa l'homme de sa vie et s'approcha de lui. Il sentait bien que quelque chose le tracassait, mais le maudit avait été très secret dernièrement. Il ne lui avait dit pour l'opération qu'au dernier moment, alors qu'il ne pouvait plus l'arrêter, et le Stanley s'était senti impuissant et rejeté, avant de comprendre que de toutes les manières, il n'aurait pu participer à quelque chose de cette ampleur. Il ne mettait pas sa propre impuissance en cause : de toutes les manières, un homme n'était jamais aussi affaibli que par lui-même.

- Tu veux l'appeler ?
- Elle doit me haïr à présent...


Il garda le silence. À vrai dire, il aurait aimé que le rouquin lui en parle plus tôt : s'il l'avait fait, il lui aurait dit de mettre son amie au courant. Il lui avait caché la vérité. C'était pour sa sécurité, mais finalement il avait réussi à se l'avouer à lui-même : c'était par stupidité, parce qu'il craignait qu'elle n'agisse impulsivement pour lui venir en aide, qu'elle force le terrain et réussisse... Là où il ne souhaite pas qu'elle le fasse. Sacrifier son amie, c'en était hors de question, mais d'une certaine manière il avait manqué de confiance en elle à ce moment-là. Un triste constat doublé d'un triste résultat...

- Appelle... Tu ne peux pas laisser les choses s'enliser.

Il acquiesça, déglutit et décrocha le combiné. Hope sortit de la chambre, usant patiemment de son temps. La balle était dans le camp d'Erwin : cette dispute n'était peut-être pas la dernière, mais il n'avait sûrement jamais eu d'amie aussi proche que l'Impératrice. C'était pour cela que ce mensonge par omission n'en serait que plus acerbe. Il regagna ainsi sa posture en redressant les épaules. Que devait-il faire à présent ? Il ne lui restait qu'à choisir les bons mots, le bon ton pour commencer cette conversation. Devait-il se faire enjoué ? Devait-il parler avec amicalité ou au contraire se retrancher derrière le froid d'un ton sérieux ? Des choix, encore des choix, toujours des choix...

Brusquement, il sentirait si l'épéiste décrochait que la tonalité avait cessé. Aurait-elle le premier mot ? En tout cas, il commencerait rapidement à parler.

- C'est Erwin... Peut-on se voir ?

Finalement, il n'avait opté ni pour un ton, ni pour l'autre. Son corps resta immobile, en attente d'une réponse de la part de son interlocutrice.
Erwin
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
Tenshi Taya
Messages : 1388
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Left_bar_bleue45/75[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Left_bar_bleue207/500[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Empty_bar_bleue  (207/500)
Berrys: 82.110.500 B
Mer 22 Aoû - 23:52


[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] 638287YoumuDDAnnouncementHeader
Un sentiment de trahison

    Allongée sur ce lit gigantesque, bien trop pour une unique personne, j’étais enroulée dans ma couverture, y tremblant de froid comme de terreur. Je sentis une goutte de sueur s’étirer le long de ma nuque et descendre jusque dans mon dos. Rien n’y faisait. La chaleur et le froid se succédait, torturant mon corps délicieusement. Encore un mauvais rêve. Voilà certainement ce dont je devrais me convaincre.

    Des doigts froids se mirent à effleurer délicatement mon visage. Ouvrant les yeux pour la première fois depuis des heures, je reconnus Akimitsu qui me souriait tristement. Je lui rendis son sourire. Mes frémissements s’étaient calmés, mais mon cœur continuait à battre la chamade. Me relevant doucement pour m’asseoir dans le lit, je me demandais s’il avait passé la nuit dans ce lit. Comme répondant à ma question silencieuse, je l’entendis me dire :

    - Tu n’as pas voulu me lâcher.

    Riant doucement, je ne parvins pas à faire un tel effort. Depuis quelques jours, je n’avais pas envie de rire. Depuis quelques jours, certaines choses avaient bien changé. Depuis quelques jours, Impel Down avait été attaqué par un groupe d’opposition au Gouvernement et cela avait tout juste soulevé le monde. Depuis quelques jours, cette nouvelle avait également soulevé mon cœur et m’avait offert des haut-le-cœur. Depuis quelques jours, ma relation avec Akimitsu avait bien dérapé et avait tourné vers quelque chose que je n’appréciais guère. Mais c’était le seul moyen que nous avions trouvé pour combler nos solitudes.

    Me levant pour attraper de nouveaux habits propres, j’enfilai un kimono léger et de sandales. Rien d’extravagant pour la journée. Fixant mon visage pour le miroir que j’avais brisé quelques jours auparavant, je n’avais pas besoin d’apercevoir mon reflet pour savoir que je faisais peur à voir. J’avais probablement les yeux rouges et des cernes jusqu’au cou. Je ne dormais que trop peu et mal. Ce fut à ce même instant que le son de mon Den Den Mushi retentit. Saisissant ce dernier, je décrochai pour entendre la voix… D’Erwin. Je n’en revenais presque pas. Osait-il vraiment m’appeler après tout ceci.

    Ma mâchoire se serra, tout comme ma poignée autour du combiné. Encore un peu et je le réduisais en miettes. De l’autre côté de la pièce, Akimitsu me fixait d’un air inquiet. Prenant une profonde inspiration pour répondre sans faire trembler ma voix, je finis par laisser sortir ma voix :

    - Oui, retrouvons-nous sur Amazon Lily.

    Ni plus, ni moins, et j’avais mis fin à la conversation. Je ne savais comment j’allais pouvoir le regarder en face et tenir un discours cohérent. De toute façon, je n’avais pas besoin de cela pour le tuer, si ? Prenant mes clics et mes clacs, je partais armée jusqu’aux dents. Akimitsu, toujours sous forme humaine, me regardait déambuler.

    - C’est une mauvaise idée. Tu devrais y réfléchir.

    Lui lançant un regard cinglant, aucune sage parole ne pouvait me dissuader désormais. J’avais promis que je lui ferais la peau. Apporter sa tête au Gouvernement m’assurerait peut-être aussi d’être enfin tranquille avec ce dernier ?

    - Si tu n’as pas envie de venir, libre à toi de rester ici. Mais, tu ne me feras pas changer d’avis. Il ne doit pas partir d’ici vivant. Je lui ferais payer.

    Soupirant, il quitta le lit pour m’attraper le bras et m’empêcher de quitter les lieux de suite.

    - Tu ne te trouves pas un peu extrême ? Tu dis ça sur le coup de la colère, tu devrais te calmer un peu.

    Mes yeux ordonnaient à l’homme de relâcher mon bras immédiatement, ce qu’il fit avec regret, prenant par la même sa forme originelle. Attrapant l’arme couchée sur le sol, je l’emmenais également avec moi.

    Sortant de ma chambre, je fis quelques pas avant de croiser Orphen qui n’eut aucune difficulté à juger mon humeur comme irascible. Elle ne posa aucune question sur cette dernière, sachant pertinemment que l’attaque qui avait eu lieu sur Impel Down m’avait affectée.

    - Orphen, prévient tout le monde qu’un ennemi est sur Amazon Lily.

    Simple, efficace. Erwin n’était plus le bienvenu ici. Venais-je de l’y inviter ? Oui, certainement. Mais nos actes n’avaient parfois aucune logique. J’expliquais donc rapidement la situation à Orphen, lui indiquait le lieu et lui demandant d’attendre une bonne heure avant de lancer l’assaut. De toute façon, Erwin n’aurait aucun mal à détecter qu’un groupe d’Amazones s’approcherait.

    Quittant le palais, je me dirigeais vers le lieu de rendez-vous. Erwin devait probablement déjà y être. Après tout, son pouvoir était assez efficace pour cela. Arrivant sur les lieux, dès le moment où je l’apercevrais, je l’interrogerais.

    - Que me veux-tu ?



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<

[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] 760105TenshiSigna4

Tenshi Taya
Revenir en haut Aller en bas
Erwin
Erwin
Messages : 5013
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Left_bar_bleue41/75[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Left_bar_bleue123/500[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Empty_bar_bleue  (123/500)
Berrys: 224.997.549.666 B
Lun 27 Aoû - 20:03
Un sentiment de trahison [2]

Il ne pouvait se défaire de cette impression étrange. Son corps était encore couvert de bandages, du moins son torse en partie. La blessure respirait par endroits tandis que d’autres étaient couverts de baume. Il avançait péniblement dans sa chambre, ses armes attachées à sa ceinture. Elles y étaient toutes : d’un côté et de l’autre, ses GunDagers et la pochette où il rangeait ses balles. Quand bien même allait-il voir son amie, il était toujours armé et l’avait toujours été. Cette règle, il se l’était promise à lui-même : avoir toujours de quoi défendre ceux qu’il aimait. Quand il s’érigeait en tant que bouclier, il n’était à vrai dire pas le dernier à prendre les coups. Celui qu’il avait pour extraire Nakata était relativement stupide, cependant il ne pouvait pas se défendre contre le pouvoir de Satan. Il avait trop à expier pour cela.

- J’y vais.

Et il disparut. Ses paroles jusqu’alors assurées avaient perdu de leur superbe. Il sentait la pression monter. Il se rappelait que des choses étaient arrivées, des choses insoutenables, et qu’il avait déjà perdu trop d’amis pour se permettre de perdre celle-ci. Il la considérait comme une alliée, mais surtout comme une personne de confiance. Et s’il avait brisé un semblant de sa confiance, il ne voulait que reconstruire, recoller les morceaux. Il déglutit. La forêt était calme. C’était leur précédent lieu de rendez-vous, à couvert des arbres. Il inspira un coup et s’assit sur un rocher. Sa blessure lui faisait mal : on lui avait dit de ne pas trop forcer, mais malgré la fatigue, il ne pouvait s’empêcher de venir la voir.

Il fut un temps où il aurait pu avoir des remontrances d’autres personnes. Cependant, aujourd’hui, les choses étaient différentes. Il était maître de son propre corps. Le rouquin toussota, et le sursaut de ses côtes contre sa peau lui arracha une petite douleur. Les anesthésiants cessaient de faire effet, le baume avait imprégné la peau et il faudrait bientôt en remettre une couche. Pourtant il attendrait sagement, affaibli et livré à lui-même.

La faune était tranquille. Les animaux régnaient dans le silence sur cette île vertigineuse, dont il avait vu les plus grandes merveilles, à l’exception de ses habitantes. Il inspira, et expira à plusieurs reprises. La douleur s’évacua, et sans faire attention au reste, il regarda le ciel. Aucun être vivant ici ne lui ferait du mal, il pouvait en être certain. Cette naïveté, elle était appuyée par une profonde confiance en une nature clémente.

Alors même qu’il se perdait dans ses pensées, le rouquin entendit le bruissement du vent lui apporter la douce nouvelle de l’arrivée de son amie. Si elle lui parvenait tranquillement, il la regarderait avec toute l’empathie dont il était capable, non pas par manipulation mais par honnêteté d’esprit. Il avait la voix enrouée, et rapidement son corps trembla. C’était la première fois que cela lui arrivait. En arrière-fond, les ténèbres se dessinaient, lui chantant de ne pas s’incliner. Il claqua un instant la mâchoire, et, crispé, lâcha sur un ton fébrile :

- Je suis désolé de t’avoir infligé ça, Tenshi.

Il le sentait, et le savait. Cela n’avait pas été une partie de plaisir de découvrir cela. Il n’émit pas une parole supplémentaire, une qui aurait été de trop, ou pas assez. Il n’attendait pas de pardon de sa part : de toutes les manières, il n’en obtiendrait pas. Il espérait cependant naïvement qu’elle aurait ce comportement magnanime que lui avait envers cela… Mais elle ne l’aurait pas. C’était Tenshi après tout. Il la connaissait depuis déjà presque deux ans, et avait partagé suffisamment d’aventure avec elle pour le savoir. En son for intérieur, jusqu’à la moelle, elle devait se sentir…
Erwin
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
Tenshi Taya
Messages : 1388
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Left_bar_bleue45/75[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Left_bar_bleue207/500[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Empty_bar_bleue  (207/500)
Berrys: 82.110.500 B
Lun 27 Aoû - 23:50


[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] 638287YoumuDDAnnouncementHeader
Un sentiment de trahison

    Trahie. Salie même. Je n’aurais su trouver le mot le plus approprié face à ce que je ressentais à cet instant précis. Le voir ainsi, recouvert de bandages, visiblement bien blessé par sa précédente bataille provoqua en moi un flux d’émotions contraires. Notre ancienne amitié et mon attachement pour cet individu m’offrit de la tristesse et de l’inquiétude pour sa santé. Mais ma nouvelle rancœur me donna l’envie de me réjouir. Satisfaite que, lui aussi, ait souffert de cette attaque, même s’il s’agissait d’un tout autre type de blessure. Rassuré que mon ennemi était affaibli et donc plus facile à abattre. Avais-je réellement ce genre de pensées ? Visiblement, oui. Je n’avais pas l’intention de le laisser partir d’ici intact.

    Je l’avais bien entendu. Ses paroles avaient été entendues et comprises dans leur entièreté. Il s’excusait, c’était un bon début. Mais s’il s’excusait, c’était bien qu’il reconnaissait m’avoir fait du mal, volontairement. Il ne cherchait même pas à se justifier. Il avait fait tout ceci en connaissance de cause et cela me mettait d’autant plus hors de moi. De toute façon, quoi qu’il ait pu me dire, j’aurais été en colère. Sa présence même m’exécrait. Etait-ce parce qu’il m’avait trahi ? Je n’aurais vraiment su mettre de l’ordre dans mes sentiments. Le tout bouillonnait et se mélangeait au fond de moi. Incapable de démêler le vrai du faux j’étais une bombe à retardement. J’entends ce tic-tac incessant au fond de mon cœur. Cette douleur qui me l’écrasait n’attendait que d’exploser pour se rassasier. Mais j’avais le droit à encore quelques moments…

    - Je… Tu viens simplement pour t’excuser ? Tu ne crois pas qu’il est un peu trop tard pour ça ? Ta petite cervelle ne t’as pas dit, un peu plus tôt, que, si tu allais avoir à t’excuser, c’est qu’il y avait quelque chose qui clochait ?

    Croisant les bras en tapant le sol de mon pied, je prenais une profonde inspiration pour calmer mes ardeurs. Tic-tac. Tic-tac. J’avais été à deux doigts de perdre le contrôle. Deux doigts qui s’enfoncèrent d’ailleurs dans la peau de mes bras, mes mains s’étant crispés autour.

    - Mais, j’ai presque oublié. Tu es le grand Erwin. Le tout-puissant. Accompagné de tes acolytes et meilleurs alliés, tu es probablement invincible. On en oublierait presque cette tordue de Tenshi coincée sur son île miteuse. Ah oui. Tout ceci était bien joué de ta part. Tu savais que je ne pouvais partir d’ici et tu avais l’excuse parfaite pour ne rien me dire, n’est-ce pas ? Bravo.

    Mimant des applaudissements de mes deux mains, je repris rapidement la parole, ne laissant pas le temps à Erwin de me répondre.

    - Après tout, tu ne pouvais pas perturber la pauvre Tenshi, tu ne pouvais te permettre de la déranger ou de la mettre en danger, non ? Tu avais écrit toutes tes excuses dans un coin de ta tête, c’est ça ? Tu en as une autre ?

    J’attendais réellement une réponse à cette question. Il devait en avoir tout un tas en réserve. Il avait probablement pensé à tout et je ne pouvais voir en lui qu’un sombre manipulateur qui avait profité de mes sentiments pour parvenir à ses fins.

    - Alors, je suis quoi pour vous ? Une décoration ? Tu sais, si tu avais besoin d’une femme pour conquérir Amazon Lily, tu aurais pu demander à ta très chère Kanäe. Elle, au moins, elle avait la force et la stature nécessaires pour se tenir à vos côtés.

    De la jalousie ? Peut-être un peu. Mais ils avaient fait leur choix. Ils avaient vu en elle plus de potentiel qu’en moi.

    - Que je ne me puisse me joindre à votre petite fête est une chose. Mais que je ne sois même pas mise au courant de cette dernière en est une autre. Dis-moi, de quoi ai-je bien pu manquer pour ne pas mériter votre confiance ? Suis-je si faible à vos yeux ?

    Il ne trouverait certainement pas de bonne excuse à mes yeux. Toutefois, il regagnerait peut-être un peu de mon estime s’il répond sincèrement à mes questions. J’avais beaucoup parlé et je ne saurais si mes paroles allaient réellement faire de l’effet. J’attendais impatiemment de voir sa réaction. Cela faisait un bien immense. Mais le compte à rebours n’était pas encore arrivé sur le zéro.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<

[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] 760105TenshiSigna4

Tenshi Taya
Revenir en haut Aller en bas
Erwin
Erwin
Messages : 5013
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Left_bar_bleue41/75[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Left_bar_bleue123/500[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Empty_bar_bleue  (123/500)
Berrys: 224.997.549.666 B
Mar 28 Aoû - 19:26
Un sentiment de trahison [3]

Ça faisait mal. La douleur de la blessure aussi, mais surtout ça. Les paroles de Tenshi étaient justes à défaut d’être correctes. Elle frappait le rouquin sur chacune des cordes sensibles qu’il avait, preuve qu’elle le connaissait particulièrement bien dans sa colère. Il avait du mal à lever la tête, et à vrai dire il la baissait, sans tenter de prendre la parole. Aurait-il dû partir dans un long discours explicatif ? Non, ça aurait été une nouvelle erreur : ici, il ne pouvait qu’attendre, patienter pour le pardon, s’il arriverait un jour. Quelque chose en lui s’était brisé. Ses yeux faillirent s’embuer mais il tenta de garder son sang-froid, tremblant de plus en plus à chaque parole. A la fin du discours, il ouvrit la bouche et attendit un instant…

Le pire dans tout ça, ce n’était cependant pas ce qu’il ressentait. Qu’elle le blesse était une chose, mais c’était surtout elle. Il aurait aimé être à ses côtés, contrairement à Kyoshiro, contrairement à tous les autres. Le rouquin agonisait pour cette petite fille qui se trouvait devant lui, incapable de se défendre, incapable de contrôler ses émotions quand il s’agissait d’une attaque qu’elle sentait personnelle. Il aurait aimé être son bouclier, et à vrai dire tout ce qu’il pouvait lui offrir à présent était un défouloir. Il inspira profondément, se munit de son courage et tenta de parler. Sa voix le quitta sans laisser sortir le moindre son. Ses blessures lui coupaient parfois le souffle. Pas de signe de faiblesse. « Le grand Erwin ».

- Je ne suis pas invincible.

Il marmonna cela vers le sol. C’en était bien assez. Il n’avait pas fait de faux pas jusqu’à présent. Pourtant, aujourd’hui, il avait perdu ses amis d’enfance. Il ne savait pas où ils se trouvaient, et en son for intérieur il avait dû s’admettre qu’il ne les reverrait jamais. Il n’était pas d’invincible. Il n’avait rien d’invincible. S’ils étaient restés dans cette prison, ils y seraient passés. Le pouvoir de Tenshi aurait peut-être pu percer les ténèbres, mais qu’importe à présent. Il releva la tête, et des larmes, rares chez le rouquin, s’éparpillèrent dans les airs. Il avait la mâchoire contractée, le regard franc, loin d’être pitoyable. Il lui restait encore une étincelle de vie. Elle consumait ses dernières réserves d’espoir.

- Je suis incapable de protéger tout le monde, Tenshi. Incapable de te protéger, incapable de protéger ma famille. Je ne voulais pas te mettre en danger. Si je ne te le disais pas…

Il savait pour quelle raison il ne le lui avait pas dit. Finalement, il se l’avouait. Cette fois-ci, il y avait quelque chose en lui qui lui disait qu’il avait réellement fait une erreur. Une erreur en amitié qui allait lui coûter très cher. Son souffle court, il reprit alors :

- Ce n’est pas pour toi que j’avais peur. Tu es forte. Tu aurais su te défendre. J’ai été égoïste de penser que si je ne te le disais pas, tu ne t’inquiéterais pas... J'ai pris une décision qui t'appartenait.

La simple, pure, dure vérité. Erwin était quelqu’un de foncièrement altruiste d’un côté, et égoïste de l’autre. Dans la vie de tous les jours, il était le représentant même de l’altruisme. Il donnait sa fortune à ceux qui en avaient besoin, il s’était créé un empire sur rien et avait bénéficié de l’aide de nombreux alliés par la suite. Ce qu’il était en revanche, au tout début, c’était un enfant égoïste qui recherchait une famille. C’était tout ce qui dictait encore ses choix : il voulait des êtres avec qui passer sa vie. Ses amis étaient sa famille, eux aussi. Il sera les poings.

- Je ne pouvais pas priver Amazon Lilly de son Impératrice, de sa tête de proue. Sans toi, si elles subissaient une attaque du Gouvernement, elles risqueraient d’en pâtir. Le reste, ce n’était que mon petit égoïsme.
Erwin
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
Tenshi Taya
Messages : 1388
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Left_bar_bleue45/75[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Left_bar_bleue207/500[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Empty_bar_bleue  (207/500)
Berrys: 82.110.500 B
Mer 29 Aoû - 0:03


[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] 638287YoumuDDAnnouncementHeader
Un sentiment de trahison

    Je venais de cracher mon venin. Enfin. Cela faisait un bien immense. La douleur s’était légèrement atténuée. Mais je savais qu’elle ne tarderait pas à revenir, bien plus virulente que quelques secondes auparavant. Bien plus cinglante et étouffante. Elle avait l’intention de m’assassiner sur le coup. Mon cœur allait manquer de quelques battements.

    Heureusement pour moi, Erwin était demeuré silencieux durant tout mon discours. La tête baissée, il n’osait visiblement pas affronter mon regard. Prenant une grande inspiration, j’eus l’attitude inverse et je levai la tête vers le ciel. Il n’y avait pas un nuage à l’horizon et le soleil semblait s’amuser de cette rupture. J’entendis comme un son sortir du corps quasiment inerte du révolutionnaire, sans pouvoir en entendre le sens. Baissant ma tête pour le regarder, je laissai échapper, d’une voix dédaigneuse :

    - Hein ?

    Mon poing se serra dans un spasme. N’avait-il même pas le courage de me faire face ? De parler un peu plus fort et d’articuler, que je puisse écouter toutes ses excuses ? Il releva alors la tête. Il révéla son visage, visiblement touché par mes paroles. Il pleurait. Me mordant les lèvres, je trouvais cela fortement injuste. Ce n’était pas à lui de pleurer. Il n’avait pas le droit d’agir de la sorte.

    Et j’écoutai alors péniblement ses paroles. Son beau discours sur le fait qu’il ne pouvait me protéger, qu’il ne souhaitait pas me mettre en danger. Foutaises. Qu’il ne voulait pas que je m’inquiète. Foutaises. Je ne pouvais presque plus croire un seul mot qui sortait de sa bouche. Essayait-il réellement encore de recoller les morceaux ? Il était en train de mettre des morceaux de vieux pansements sur mes blessures pour les aider à guérir, sans remarquer que cela ne faisait qu’aggraver mon état.

    Il eut tout de même la décence de reconnaître qu’il avait fait preuve d’égoïsme dans ses actes. Voilà une bonne chose. Au moins une vérité dans tout cet amas de bêtises. Faisant quelques pas vers mon ancien allié et ami, je plantai mon regard dans le sien en poussant un soupir de lassitude.

    - Tu es incohérent. Ne pas vouloir me mettre en danger ? Devenir Impératrice d’Amazon Lily, c’était ton idée. Je n’ai jamais été autant mise en danger. Ne pas m’inquiéter ? Ne rien dire est souvent le plus inquiétant. Et, de toute façon, je m’inquiète pour vous en permanence. Du moins, je m’inquiétais.

    Je n’allais plus m’encombrer de telles futilités désormais. Malheureusement, je ne pourrais jamais l’effacer complètement de ma vie. Il était devenu si important dans le monde et son nom figurait régulièrement sur le journal.

    - Sérieusement… Comment oses-tu te montrer à moi en pleurant ? Qu’est-ce qui peut bien te rendre si triste ? Tu n’es pas celui dont les sentiments ont été ignorés. Tu n’es pas celui qui a été mis sur le banc de touche par ceux qui comptaient le plus. Tu n’es pas celui qui a attendu de longues journées de leurs nouvelles. Tu n’es pas celui qui apprend que ses amis ont tenté une attaque suicide. Nous pouvons toutefois tirer une leçon de tout ceci. Il est évident que vous n’avez pas besoin de moi. Vous n’avez pas jugé bon de m’avertir, ni de me joindre à votre projet. Et vous vous en êtes plutôt bien sortis. Mes félicitations.

    Mes yeux ne montraient aucun signe annonciateur d’un futur déluge de larmes. J’avais déjà abusé de ce subterfuge durant les derniers jours. Je n’avais plus le courage ni l’envie de pleurer et je trouvais presque insultant que le rouquin puisse, lui encore, exprimer sa tristesse d’une telle façon.

    - Je vais te faire une confidence Erwin. L’une de mes plus grandes craintes était que Kyoshiro ou toi me laissiez de côté. Vous avez fait votre choix. Maintenant, je ne peux plus vous offrir ma confiance. Je ne peux plus vous laisser me faire du mal. Pour le bien d’Amazon Lily. Voyez ce que vous avez fait de moi.

    Je ne saurais ce qu’il y verrait réellement. Moi j’y voyais une fillette blessée, incapable de faire à nouveau confiance, ou du moins, à donner son amitié à qui que ce soit. Tremblotante, elle avait fait ce choix pour se préserver de toutes les souffrances que cela pouvait lui causer. C’était sa manière de se protéger. Sa manière de répondre à la douleur.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<

[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] 760105TenshiSigna4

Tenshi Taya
Revenir en haut Aller en bas
Erwin
Erwin
Messages : 5013
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Left_bar_bleue41/75[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Left_bar_bleue123/500[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Empty_bar_bleue  (123/500)
Berrys: 224.997.549.666 B
Mer 24 Oct - 14:26
Un sentiment de trahison [4]

Les dernières étincelles d’espoir étaient consumées. Le rouquin ne put respirer correctement l’instant qui suivit, et son cœur loupa un battement. Jamais il n’avait ressenti une telle douleur. Il sentait que quelque chose venait de se briser irrémédiablement. La mort dans l’âme, il ne pouvait qu’admettre qu’il était en train de se voiler la face. Un voile ténébreux qui semblait lui susurrer que tout était terminé : après tout, qu’avait-il à offrir à cette Impératrice ? Elle avait une famille, c’était ce qu’il cherchait à lui offrir à l’origine. Il avait réussi à la mettre en danger au quotidien, et il prétextait qu’un danger plus grand ne devait lui être imposé ? Faisait-il preuve d’autant d’hypocrisie ?

Ses lèvres se fermèrent, sans qu’il ne sache quoi répondre à cette femme qui lui semblait être une inconnue à présent. Il inspira un coup, fermant les yeux. Il était à nouveau calme, et les voix autour de lui menaçaient de le prendre à tout instant. C’était une embuscade qui se profilait… Une embuscade… Elle voulait le tuer à présent. Non, elle savait qu’elle ne pouvait pas le tuer. Elle voulait marquer la rupture qu’il avait provoquée en l’affrontant, comme ils ne l’avaient jamais fait. Jamais en tant qu’ennemis.

- Je suis terriblement désolé, fit-il en sortant Excalibur de sa ceinture.

Il venait de dégainer une épée, une arme d’une puissance incommensurable. C’était peut-être la première fois qu’il la dégainait sérieusement. Il apprenait progressivement à la maîtriser, et même si sa maîtrise de la lame était largement inférieure à celle de son ancienne amie, il ne pouvait pas se résoudre à utiliser ses pistolets contre elle.

- J’ai fait une erreur, et je sais que tu ne pardonneras pas. Je sais que j’ai jeté sur toi un sombre présage par ma trahison. Renie-moi. Repousse-moi autant que tu voudras. Je doute que ce jour arrive, mais si un jour tu as besoin de moi, si un jour je peux te venir en aide… Je n’hésiterai pas, Tenshi.

Il brandit l’arme au-dessus de sa tête, comme pour signifier qu’il était prêt. Son regard s’était durci. Tout Amazon Lilly était contre lui, à n’en pas douter. Les prémices d’un tel affrontement étaient ridicules. C’était sa putain de faute s’il en était arrivé là, alors il assumerait ses frasques jusqu’au bout. Observant le ciel, il crut le soleil le riait. Il crut qu’il était un parmi tant d’autres, qu’il n’était qu’une sombre tâche qui empêchait les autres de voir la lumière. Cette lumière était si intense autrefois. Mais il n’avait pas besoin de ses yeux pour voir, tout comme il n’avait pas besoin de son esprit pour comprendre qu’il avait fait leur dernière erreur.

- Venez, provoqua-t-il finalement.

Il avait lancé le premier assaut dans cette opposition. Il continuerait, et le poursuivrait. Son épée fendit alors l’air, et une puissante lame d’air s’élança en direction de la Taya. Elle aurait sûrement assez de puissance pour la contrer, ou l’esquiver, mais c’était sans compter sur l’ingéniosité dont elle était capable. Ils allaient s’affronter. Lui qui avait prévu de la reconquérir venait de se rendre compte d’une chose : il n’avait aucune chance que cela se réalise aujourd’hui.

Et le soleil continuait de rire, et les arbres continuaient de couvrir les visages haineux des amazones. Il avait blessé leur leader, il était l’impardonnable, le condamnable. Kyoshiro était responsable de sa part des choses, mais lui avait commis le pire délit : briser la confiance de sa meilleure amie. Alors même qu’il considérait cet aspect-là de sa vie, quelque chose vola en éclats dans son cœur. Que pouvait-il espérer à présent sinon être condamné par sa propre bêtise ?
Erwin
Revenir en haut Aller en bas
Erwin
Erwin
Messages : 5013
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Left_bar_bleue41/75[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Left_bar_bleue123/500[FB] - Un sentiment de trahison [Pv : Tenshi] Empty_bar_bleue  (123/500)
Berrys: 224.997.549.666 B
Lun 29 Juil - 9:32
Un sentiment de trahison [5]

Cela avait été pénible. Les amazones étaient de fières et dangereuses combattantes. Le rouquin observait sa blessure au bras : rares étaient les adversaires qui pouvaient se vanter de l’avoir touché et pourtant, c’était aujourd’hui le cas. Il ne s’était pourtant pas laissé faire, il avait l’intention de gagner… Grommelant, il se tourna en direction de Tenshi avec un air pitoyable cette fois-ci. Il savait que cela ne jouerait pas en sa faveur, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Ses lèvres tentèrent de bouger, mais elles n’y arrivèrent pas. Une nouvelle fois à s’excuser ? Une nouvelle fois à provoquer chez elle une colère sourde ? Des palabres tout ce qu’il y avait de plus inutiles auraient pu se déverser, mais il n’était pas prêt pour cela.

Finalement, baissant la tête vers le sol, il disparut comme il était arrivé. Sa présence ne fut plus que le fantôme d’une vie lointaine, d’un objectif aujourd’hui abandonné de collaboration entre les amazones et les révolutionnaires de l’Inquisition. Demain, s’ils se croisaient, il y avait des chances que l’affrontement reprenne et qu’il se cristallise dans la colère qu’éprouvait l’Impératrice. Erwin avait l’impression que respirer serait difficile prochainement. Il venait de reparaître sur Micqueot, la main sur le cœur tandis qu’il se triturait les méninges à la recherche d’une solution. Il était affolé, paniqué : comment faire ?

Soudain, il entendit des pas qui venaient de la chambre de sa sœur, et observa cette dernière en sortir. Elle portait une nuisette, et il remarqua enfin qu’il faisait nuit. La demoiselle se frottait les yeux tandis que son sommeil avait été interrompu, et elle crut voir comme dans un rêve une larme couler le long de la joue de son frère.

- Erwin ? Qu’est-ce que tu fais à cette heure ?
- Je… J’étais… Je vais dormir.


Il tourna les talons tandis que la demoiselle, encore ensommeillée, se tourna en direction de sa chambre pour y retrouver le sommeil. Il fallait impérativement qu’elle lui repose la question le lendemain matin… Mais de toutes les manières, elle s’en souviendrait.

Parcourant le couloir jusqu’au bout, le rouquin ouvrit la porte de sa chambre. Le lit double au milieu était vide : Hope n’était pas là. Il scanna la maison et sentit sa voix dans le salon, où il se téléporta sur l’instant. Alors qu’il apparaissait sans un bruit, l’homme qui se trouvait-là, assis dans le canapé à lire un roman, leva la tête et sourit en rabattant les pages de son ouvrage. Il ne se leva pas, laissant le rouquin au cœur tendre venir trouver son amant, poser sa tête sur ses genoux et fermer les yeux. Pendant un temps, il lui caressa les cheveux sans rien lui demander.

Hope était un homme calme aux multiples facettes. Il était tout le temps modéré dans ses choix, il avait toujours une aura impénétrable qui le rendait presque mythique. Ses mains allaient et venaient sur la joue ou les cheveux de son amant, et tandis qu’il faisait des petits mouvements de massages, le temps sembla s’arrêter. La blessure du rouquin viendrait bientôt tâcher le canapé d’une couleur carmin sans que ni le châtain, ni le roux ne s’en inquiètent. La nuit continuerait, encore et encore, soulevant à l’aube les draps en coton de la chambre des deux amants.
Erwin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: