-54%
Le deal à ne pas rater :
Colle Pattex « Ni clou ni vis » – Tube 52 g à 2,95€
2.95 € 6.35 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
La Nouvelle Apogée.
PNJ (Gouvernement)
PNJ (Gouvernement)
Messages : 975

Feuille de personnage
Niveau:
La Nouvelle Apogée. Left_bar_bleue0/0La Nouvelle Apogée. Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La Nouvelle Apogée. Left_bar_bleue0/0La Nouvelle Apogée. Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup
Mer 17 Jan - 18:46

La Nouvelle Apogée. 572826Chairoka

Amirale-en-chef Chairoka.

Les talons de la plus éminente marine au Monde résonnaient avec une régularité exemplaire sur les pavés du gigantesque Quartier Général du Gouvernement Mondial de Mariejoa. On l'avait appelée à se présenter dans les plus brefs délais auprès des illustres Cinq Étoiles pour s'entretenir d'un sujet qu'elle devinait être confidentiel : dans le cas contraire, ils ne l'auraient pas fait quérir et se seraient contentés de la contacter par escargophone... Une lassitude morne avait toutefois envahie la célèbre tacticienne au moment même où son pied avait foulé le sol de la Ville Sainte : elle n'aimait pas cet endroit, qui lui rappelait bien trop de mauvais souvenirs et qui était ancré en elle aux côtés de valeurs qu'elle n'avait eu de cesse de défendre, contre son gré. La tyrannie qu'imposaient les Tenryubitos, le support souvent contradictoire qu'apportaient les Capitaines Corsaires, les méthodes pour le moins controversées des services des Cipher Pol, tout cela trouvait son origine ici-même. La ville la plus haute du Monde, celle qui toisait l'humanité toute entière, était paradoxalement celle où le comportement des cadors du Gouvernement Mondial était le moins reluisant... Mais elle n'avait que faire de ces données sombres, qu'elle considérait davantage comme un point noir nécessaire et incontournable plutôt que comme une crasse indélébile qui ternissait durablement l'image des institutions qu'elle représentait et dont elle était l'ultime garante. Aucun système ni aucune civilisation ne pourraient jamais se targuer d'être parfaits : ils possédaient tous leur lot d'aspérités et d'impuretés. Elle ne tentait pas de rendre le parfait... Elle tentait de le rendre juste. Et cela induisait, en tout temps et en toute heure, des sacrifices et des dommages collatéraux. Asya Lida n'était pas devenue amirale-en-chef grâce à son seul pouvoir, ou grâce à son sens des responsabilités : elle l'était devenue grâce à son pragmatisme froid et réaliste, à sa pertinence et à sa justesse.

Et c'est justement la femme la plus pragmatique du monde qui pénétra dans l'immense salle pure et blanche qui servait de lieu de réunion aux plus hautes instances du Gouvernement Mondial. Les Cinq Étoiles l'attendaient là, étonnamment paisible : un seul coup d’œil suffit à l'amirale-en-chef pour comprendre que quelque chose d'inédit était à l'oeuvre. Il n'y avait ici nulle trace ni de Yaen, le singe fou de l'ingénieur qui l'était tout autant, ni de l'un des innombrables Thalassa, à la solde de leur aïeul. N'étaient présents qu'elle et les Cinq Étoiles elles-mêmes. La plus fine fleur du Gouvernement Mondial, autrement dit... Elle coupa donc court aux courtoisies qui se dessinaient pour amener d'entrée de jeu le réel objet de sa venue.

-Amirale-en-chef. Vous avez fait bon voyage ?
-Non, je m'en serais volontiers passé. Venez-en au fait.
-Conservez votre sang froid, jeune fille. Nous en aurons vite terminé.

La Nouvelle Apogée. 8791135688675060775La Nouvelle Apogée. 713978CinqEtoileF
Membres des Cinq Étoiles L. Vorkoff Lars et Padsin Iralia.

A la rétorque froide qu'avait envoyé Chairoka au ton mielleux de Lars fut opposée une fermeté encore plus soudaine et sèche. Asya Lida décida de ne pas y répondre, campant sur ses pieds tout en croisant les bras, son manteau ample bien en évidence, signe distinctif s'il en fallait un de son appartenance à l'amirauté. Iralia n'était pas femme à laisser passer les irrévérences, même les plus bénignes... Et la Louve n'était de toute manière pas d'humeur à lui tenir tête. Elle préférait encore mettre un terme prompt à cette histoire qu'ils lui réservaient, afin de s'en retourner à Marineford auprès des siens. Elle avait encore tant de rapports à éplucher avec une concentration rigoureuse, tant d'informations à retenir, capitales ou dérisoires, afin de mettre sur plan les opérations militaires les plus audacieuses de demain... Il était certain, de son point de vue à tout le moins, que demeurer ici n'était au final guère plus qu'une perte de temps. Elle allait néanmoins promptement déchanter : l'air courroucé d'Iralia le lui fit comprendre sans mal. Ce n'était pas son comportement ou sa petite impertinence qui avait agacée l'Étoile à ce point : c'était ce qu'elle avait à lui dire. Observatrice, l'amirale-en-chef se contenta de demeurer silencieuse et immobile tandis que son homologue féminine lui évoquaient promptement les faits.

-Vous n'êtes pas sans savoir que le Directeur du Cipher Pol 0, Sergueï Ivanovitch, revient d'une excursion dans le Nouveau Monde...
-Exact.
-Il a fait forte impression aux Tenryubitos durant cette mission. Il en est revenu auréolé de gloire. Encore plus qu'auparavant, ce qui est un exploit, il faut l'admettre.
-Pour accompagner un Noble au-delà de Red Line et le ramener entier, c'est effectivement mérité.

Lars avait coupé Iralia, qui ne sembla guère s'en formaliser. Chairoka en profita pour se remémorer promptement ce qu'elle savait de ce prénommé Sergueï et de ce qu'il avait effectivement réalisé durant les derniers mois. Il avait quitté Mariejoa pour accompagner un Tenryubito plus fantasque que les autres dans un périple grandeur nature à travers le Nouveau Monde. Nombreux étaient ceux qui avaient qualifié ce voyage de suicide pur et dur, même au sein de la Ville Sainte, mais tous avaient déchanté en comprenant que c'était le Directeur en personne qui allait faire office d'escorte. Et, comme imaginé, les quelques fieffés scélérats qui avaient tenté d'intercepter le convoi s'en étaient puissamment mordus les doigts : ils avaient tous trouvé la mort. Les Yonkous eux-mêmes n'avaient pas été stupides au point de s'opposer au CP0... Étonnamment, même Tengen n'avait pas sauté sur l'occasion pour faire parler de lui. Cela laissait vaguement sous-entendre la puissance dont jouissait l'Ivanovitch. Asya Lida profita du bref moment de silence pour s'imposer, relativement impatiente.

-Et donc ? En quoi son retour me concerne-t-il ?
-Il a décidé de quitter le Cipher Pol 0. Il va rejoindre vos rangs. En tant qu'amiral.
-Qu'est-ce que...
-Laissez-la finir, amirale-en-chef.

La Nouvelle Apogée. 164652SilverHunter
Membre des Cinq Étoiles Hunter Silver.

L'intervention inopinée de Silver lui coupa littéralement le souffle. Si elle s'était attendue à ce que l'une des Étoiles souligne son empressement, elle ne pensait pas qu'il allait s'agir du plus sage d'entre elles : le Hunter n'était pas vraiment du genre causant, et ne prenait la parole qu'en cas de force majeure, à l'accoutumée. Iralia gratifia d'ailleurs son collègue d'un regard reconnaissant avant de rabattre sa pleine attention sur Chairoka qui, quant à elle, s'était volontairement prostrée dans le silence. La suite, néanmoins, ne lui plut pas davantage que l'introduction abrupte qu'elle avait pourtant réclamée : c'était là une nouvelle des plus déplaisantes, et elle allait avoir besoin d'un long moment pour la digérer.

-Il a fait la demande de rejoindre la marine et... Il a été décidé... Nous avons décidé que sa puissance et sa rigueur militaire le désignaient d'office comme candidat à l'amirauté.
-Et je n'ai pas mon mot à dire, c'est ça ? Je crois être légitimement mieux indiquée que vous pour choisir qui me supportera directement dans mon travail quotidien...
-Au sein de la marine, indéniablement. Mais il s'agit d'un atout extérieur. Vous n'avez pas toutes les cartes en main pour en juger objectivement.
-Sans compter le fait que la marine a besoin d'un regain de puissance, et qu'il l'incarne mieux que quiconque... ajouta Lars d'un air posé, paupières closes.
-Vous sapez mon autorité.
-Elle n'est pas nécessaire en la matière.

Chairoka tiqua soudain sur la mollesse de la répartie d'Iralia Padsin face à sa remarque à la limite de la désobligeance. C'était bien la première fois que la seule dame parmi les Étoiles manquait aussi cruellement de répondant et qu'elle n'imposait pas sa volonté d'une manière plus ferme et plus direct. Ce ton calme, voire désabusé, n'était pas habituel chez cette puissante et fière gradée... D'un regard circulaire, Lida analysa les faciès des prestigieux personnages qui l'entouraient en se replongeant dans ses pensées, soudain muette et concentrée. L'absence du singe de Mikai et l'air maussade de ce dernier étaient un indice encore plus parlant que le silence de Thalassa Yang depuis le début de l'entrevue, lui qui était pourtant habituellement si prompt à s'imposer, la faute à ses origines royales. C'était sans parler des paupières closes de Lars, qui contribuaient à lui donner un air quasiment dépassé... Ces modifications infimes, l'amirale-en-chef était potentiellement la seule à les remarquer avec autant de brio. Et c'était pour cela, à la vérité, qu'ils l'avaient fait quérir. Tout sembla couler de source, et elle parvint à aboutir aux conclusions justes sans la moindre difficulté sur la seule base de ces constatations étonnantes.

-L'idée n'est pas de vous. Non... L'ordre n'est pas de vous.

Et comme ils s'enfermèrent tous dans le mutisme, elle eut soudain l'aveu dont elle avait besoin. Quelque chose ou quelqu'un avait ordonné à placer Sergueï Ivanovitch tout au sommet de la Marine, afin de pouvoir atténuer l'influence de Chairoka et d'accroître celle d'un autre personnage, aux ordres duquel Sergueï répondait certainement. A partir de cette supposition, il ne fallut à la Louve guère plus qu'un instant fulgurant pour saisir la vérité et la constater avec une froideur tranquille. Cette histoire survenait quelques semaines après seulement le rapport de Focker Lim, lancée sur les traces d'Heziel Coffe, de son capitaine et de ses comparses pour les mettre sur les verrous. Elle avait été remplacée par le Vice-Amiral Hérail, surnommé le Croisé, lui-même sous les ordres de...

-Saint-Constantin. C'est Saint-Constantin qui a fait pression. Et vous vous êtes inclinés.
-Les Tenryubitos l'ont appuyé lourdement, et avec insistance...
-Vous vous êtes inclinés devant ce misérable gourou.

Elle en avait des sueurs froides. Elle n'aurait jamais pensé, quelques mois auparavant, que ce sinistre type aux idées presque aussi dangereuses que celles de Centes finirait par infiltrer sa propre institution à des postes aussi hauts. Pour le Vice-Amiral Hérail, passait encore : il n'était censé assurer guère plus qu'un interim, jusqu'au retour de Focker Lim sur East Blue, la mer désenclavée par excellence... En revanche, si Sergueï parvenait bel et bien au poste d'amiral, c'était le tiers virtuel de l'amirauté qu'allait s'octroyer le Saint. C'était une part trop importante de son armée... Et il allait sans dire que le constat risquait de s'aggraver. Toutes zélées qu'elles étaient, les troupes de Félix Constantin redoublaient d'efforts dans leurs entraînements incessants. Ils gravissaient les échelons à une vitesse tout bonnement ahurissante... Et des cas similaires risquaient par conséquent de se multiplier dans les mois à venir.

La Nouvelle Apogée. 1932945toilescrditsenkidisurdeviantartLa Nouvelle Apogée. Code_g10
Membres des Cinq Étoiles Shoshitsune Mikai et Thalassa Yang.

-Nous sommes de votre côté, amirale-en-chef... Mais les religieux à la solde de Constantin sont nécessaires si nous voulons continuer à mener des guerres sur plusieurs fronts.

Shoshitsune Mikai lui avait dédié un sourire avenant et navré tout en lui décochant quelques paroles gracieuses. C'était sympathique de sa part, mais en aucun cas réconfortant : l'amirale-en-chef prenait tout juste pleine mesure de ce que l'avènement de Sergueï Ivanovitch allait sous-entendre pour ses propres subordonnés. Elle fulminait encore en son for intérieur, serrant ses poings tremblants pour contenir sa colère, lorsqu'elle reprit la parole franchement et sans le moindre détour.

-Et donc ? Lequel de mes subordonnés avez-vous choisi de démettre de ses fonctions ?
-Aucun des trois.
-Comment ?

Ses yeux se plissèrent tandis qu'elle scrutait Yang qui, pour la première fois de l'échange, venait enfin de prendre la parole. Le vieux Thalassa affichait un sourire satisfait, qui tranchait singulièrement avec l'espèce de fatalisme pessimiste qu'il avait revêtu un petit peu plus tôt. Petit-à-petit, ses collègues semblèrent partager son enthousiasme. Ils lui laissèrent la main et il se redressa de toute sa stature sur son trône, lorgnant l'amirale-en-chef pour l'éclairer.


-Amirale-en-Chef Asya Lida, nous vous donnons l'ordre de mettre derrière les barreaux le criminel Centes Decima, et ce dans les plus brefs délais. Afin de permettre la capture de ce dangereux fugitif, nous créons officiellement un quatrième siège afin d'élargir l'amirauté : l'amiral en question sera chargé de combattre les Decimas, de les traquer et de les appréhender. Sa mission prioritaire sera de retrouver les ex-amiraux Kizaru et Aokiji afin de leur permettre de retrouver leurs positions initiales. Lequel de vos subordonnés voulez-vous charger de cette mission ?
-Je vois... Wakai Tsuki s'en chargera.

Un sourire amusé naquit alors sur les lèvres de Chairoka. Ces vieux renards d'Étoiles avaient toujours eu un coup d'avance, et sur tout le monde... La création d'un quatrième poste d'amiral pour leur permettre de contenter à la fois les Tenryubitos et Saint Constantin en plaçant leur petit protégé à la tête de la marine sans néanmoins bousculer la hiérarchie d'ores et déjà mise-en-place, expliquée par l'exceptionnelle existence d'un groupuscule dont le projet était la destruction imminent du Gouvernement Mondial, était un véritable pied de nez adressé à tous ceux qui avaient tenté de leur dicter leur conduite.
Satisfaite, elle tourna les talons et s'en retourna dans le couloir, quittant la prestigieuse salle de réunion où les Étoiles semblaient tous bien plus positifs que lors de son arrivée. Elle avait compris le rôle qui était désormais le sien, celui qu'ils lui avaient conféré : mettre tout en oeuvre pour empêcher les Constantinistes d'infiltrer les plus hautes strates de la marine, tant que les Decimas étaient des ennemis aussi redoutables.

Et lorsque le Monarque serait derrière les verrous, s'occuper de Saint Constantin ne serait guère plus qu'un jeu d'enfant...




_________________
La Nouvelle Apogée. 423461EssaiSignaMarine3
PNJ (Gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: