-66%
Le deal à ne pas rater :
DORMIPUR Oreiller à mémoire de forme MEMOVITA 60×60 cm
10.09 € 29.91 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Un nouveau départ ( SOLO )
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 670
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Un nouveau départ ( SOLO ) Left_bar_bleue42/75Un nouveau départ ( SOLO ) Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Un nouveau départ ( SOLO ) Left_bar_bleue113/500Un nouveau départ ( SOLO ) Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Sam 9 Mai - 18:17
Un nouveau départ ( SOLO ) PKEeUBd

Peace




Le soleil se lève sur Marijoa. Le calme absolu se fait entendre comme depuis quelques heures déjà. Dire qu'il y a quelques jours, on pouvais admirer des navires, des pavillons en tout genre et sans doute de nombreux gradés se préparer pour un déplacement peut-être sans retour. En ce temps là, s'était la guerre la plus totale, la mission ultime avec pour but, la chute d'un ennemi. Pas n'importe lequel, puisqu'il s'agissait du leader d'une faction ennemi. Je repense encore à mon embarquement, regardant ces gens à la fois motivés et effrayés à l'idée d'affronter une telle personne. Certes, rien ne nous affirmait que nous allions affronter Arias en personne, mais cette possibilité était effroyable. Et si la mort ? Et si l'échec ? Pour ma part, ce jour là, je m'étais contenter de regarder ma soeur et me retourner par la suite, faisant voler dans les airs mon uniforme de marine, avançant fièrement sur le pont du navire qui allait m’emmener sur le chemin de la gloire.

Là, je vois un port tranquille, un paysage serein. Respirant un grand coup, je ressens cet air frais envahir mes poumons. Pas une seule odeur de poudre, pas de sang, rien, juste un parfum idyllique pour lequel je me bat tout les jours : la paix. Enfin, pendant un bref instant, je me dis que j'ai réussis quelque chose. Nous avons fait avancer les choses. Quant bien même la révolution n'est pas totalement morte, celle-ci se retrouve décapitée, privé de sa tête qui permettait de coordonner les troupes. Nous nous sommes occupé du plus important, briser le vase que représentait ce groupe et désormais, il ne nous reste plus qu'à passer un coup de balais afin de balayer les débris qui persistent. Cette mission, c'est la mienne, faire en sorte que ce parfum perdure et non le rendre éphémère. Mais pour cela, je dois faire bien des choses et cela commence par des annonces, des actes.

Au loin, je vois un navire approcher. Immédiatement, un grand sourire voit le jour sur mon visage. La voilà me disais-je. Hotaru et Violet allaient enfin arriver. Dommage qu'ils ne soient pas arrivés la veille, car cela aurait pu être enrichissant pour eux, mais passons.  Faisant demi-tour, je quitte la pièce qui m'avait été prêtée pour dormir ici la nuit. Alors que je m'apprête à sortir de là, je saisi mon uniforme posé soigneusement sur une chaise. Celui-ci n'est plus un uniforme de commandant, mais bel et bien de contre-amiral. Quant bien même le prestige qu'il représente n'est pas celui d'un amiral, il a une certaine classe et j'en aurais presque du mal à m'y faire. L'enfilant rapidement, je laisse voler le tissu un bref instant avant de m'enfoncer dans les couloirs en directions des quais principaux.

Le navire arrive et moi, je me tiens là, les bras croisés à attendre. Finalement, après une petite attente, le navire débarque sans encombre et les gens aussi. Les sous-fifres déposent des paquets et voilà que dans la foule, je remarque alors deux personnes que je connais. Ni une ni deux, l'une d'elle me saute dessus, laissant transparaitre sa joie à mon égard. Ce parfum, cette odeur, ce corps... Souriant en coin, j'enlace cette personne avec une tendresse que je ne connaissais pas et je prononce juste quelques mots pour lui affirmer que je ne suis pas une illusion.

" Je suis là soeurette... "

C'est drôle, mais je ne m'étais jamais sentis aussi proche d'elle. Que ce soit dans la cale de ce navire où nous étions en danger, lors de missions où on a frôlé la mort ou autre, jamais je n'avais fait preuve d'une telle douceur. Se pourrait-il qu'au fond, plus on approche de la mort, plus on apprécie la douceur ? Exprimer celle-ci est une chose difficile à la base, alors pour moi. Faire preuve de silence, se laisser envelloper par cette aura de calme, c'est étrange, mais agréable.
Cessant cette étreinte, je vins alors à regarder Hotaru et sourire à ce dernier. Lui tapotant le dos, je lui demandais s'il avait bien pris soin de ma soeur et comme un homme se voulant rassurant, il me dit que oui. Ouf, j'en fus soulagé. Immédiatement après cela, ma soeur me félicitait pour ma promotion pour le moins, prestigieuse. En effet, sauter un échelon, c'est rare, mais quand on y regarde de plus près, dans le cas présent, c'est un peu normal non ?  Moi et Sypher avons été pas des " piller " de cette guerre, mais des membres clés.  Sans une partie de nos actions, qui sait ce qui se serait passé. Certains diraient que ça pourrait être mieux, d'autre pire... Pour ma part, je me contentais d'être humble pour une fois, ne me jugeant pas comme le héros du jour, alors que les journaux me citaient dans bien des phrases.

" Violet... J'ai aussi une nouvelle à t'annoncer. Tu as été promue Commandante. "

Mes deux comparses se regardent et je vins simplement à sourire sans autre forme de procès. Il n'y avait rien à ajouter à cela, pas de merci ou autre. Juste de la fierté naturelle à exprimer. Lui embrassant la joue, je me reculais pour alors regarder Hotaru et ne rien dire de plus. Je n'étais pas dupe, durant un instant, il m'avait regardé comme quand on attends une nouvelle. Lui aussi s'était attendu à ce que je lui annonce quelque chose, mais... rien. Non, j'avais refusé la promotion d'Hotaru pour une raison simple et d'ailleurs, je me devais de lui dire. Mais pour l'heure, autre chose nous attendait. Nous avions un petit programme et je me devais de le respecter à la lettre. En effet, un galion m'avait été confié et je me devais de prendre soin de lui désormais n'est-ce pas ? Le fameux " Gloire " allait partir d'ici, quand il serait prêt et cela n'était plus qu'une question de minutes, si ce ne sont pas des heures.

Discutant alors avec ma soeur et Hotaru, je me rendais compte de la déception de ce dernier. Ne pouvant pas supporter son air de chien battu, je vins alors à interrompre ma soeur pour prendre à part le jeune homme. S'il y a bien un truc que je ne supporte pas, c'est quand il fait le gamin de la sorte. Le chopant pas le col, je le soulève comme une simple masse et là, je vins alors à le plaquer contre un mur.

" A quoi tu joue Hota'... "
" ... Rien Tai', rien... "
" C'est la promotion c'est ça ? "
" J... Je pensais que... "
" Que tu allais être aussi promu ? "

Honteusement, le jeune homme baissait la tête avant de finalement hocher la tête de haut en bas. Ainsi donc, il était déçu de ne pas pouvoir être promu commandant ? Il tenait tant que ça à avoir un grade supérieur à celui actuel ? Soupirant, je vins alors à le reposer à terre et poser mes mains sur mes hanches. Le fixant avec mon air toujours aussi sauvage, je vins alors à être plus franc que jamais, mais après tout, quoi de plus normal entre lui et moi. Lui, que je considère comme un frère de sang.

" ... Tu l'as été Hota' mais j'ai refusé cette proposition à ton sujet. "

Immédiatement, ces mots jetaient un froid sur le jeune homme qui écarquillait les yeux. Pour sûr, s'il faisait trois tête de plus et avait un corps surhumain, il m'aurait mis une baffe. Mais là, au mieux, il ne pourrait que pleurer et me cogner le torse comme un enfant désespéré. Le regardant avec un regard vif et sérieux, je me mis à continuer mon récit.

" Tu sais pourquoi j'ai refusé ? Car je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit. Être promu, ce n'est pas juste avoir des médailles et un nouveau manteau. Ce sont des responsabilité et surtout, avoir une cible sur la tête. Les ennemis vont te traquer car ils sauront que tu es un danger pour eux, voilà ce que je veux que tu évites. Tu es un médecin, et ton rôle est crucial sur un champ de bataille. Sans toi, certains peuvent perdre du temps et ça, c'est un luxe qu'en moment de guerre on peut pas se permettre.  Tu dois vivre Hota' et quant bien même c'est d'une certaine façon, être lâche que de rester au second plan, c'est là qu'est ta place, proche des blessé et non des morts. Tu me comprends ? "


Le jeune homme ne trouvait pas ses mots et je vins donc profiter de l'occasion pour lui expliquer mes nouvelles motivations.

" Tu sais... là-bas, j'ai vu des gens mourir. Comme ça, en un instant, ils se faisaient faucher, certains tombaient comme des mouches. D'autre quant à eux n'avaient pas cette chance. Que ce soit une attaque direct ou un projectile, j'ai des regards de gens qui sentaient la mort venir, sans pouvoir prévoir à quand serait sa venue. Ils souffraient le martyr et on ne pouvais rien faire car les médecins étaient débordés, voir absents...
Moi, ce que je veux, c'est que demain, tu puisses aider ces gens-là.  Que tu puisses les regarder es leur dire en face alors qu'ils ressentent cette douleur envahir leurs corps : je vais vous sauver. Que tu sois le héros sans l'être. Si demain un amiral se prend un coup presque mortel, que tu es le seul présent et que tu le ou la soigne pour qu'il ou elle reparte au combat et le gagne, au final, le héros ce n'est pas lui, mais toi, car tu es la personne qui lui aura permis de se relever. Tu comprends l'importance que tu représentes ? "


Hochant timidement la tête, le jeune homme semblait avoir compris mon message. Regardant en coin vers ma soeur, je vins alors à lui ébouriffer les cheveux.

" Moi et Violet, nous combattrons, et on aura besoin de toi. Peut-être même qu'un jour tu devras te battre à nos côtés, c'est pourquoi, je veux te convier à mes entraînements désormais. Tu ne deviendras pas un combattant de renom, mais savoir te défendre, cela te rendra plus fort. Je veux non pas que tu sois craint en temps que combattant, mais en tant que médecin d'accord ? Ensemble... nous y arriverons à changer ce monde. Ok ? "

Pour la première fois depuis notre rencontre, je vins alors à placer mon poing devant lui. Je ne lui parlais pas comme un simple ami ou un compagnon, mais bel et bien comme une pote, un ami, un égal. Lui et moi, ainsi que ma soeur, nous arriverons à changer ce monde. J'en étais persuadé. Tapant du poing, nous concluons cette parenthèse dans le calme et la sérénité. Retournant donc auprès de Violet, je me devais d'annoncer la suite n'est-ce pas ?

" Bon... Outre les promotions, nous avons gagner quelque chose de... plutôt imposant. Un Galion qui est désormais nôtre. Le ' La Gloire ' nous a été confié. "

Lisant la surprise, je m'apprêtais à parler de plus belle, mais là, une voix se fit vite entendre. Un jeune homme à la carrure normale semblait chercher ma personne. Indiquant ma présence, je me mis donc à réfléchir et cherchais qui il était. Ce dernier se présenta brièvement comme étant Clyde Haston. Durant un instant, j'avais cru qu'il était un membre de la famille du directeur de l'AOI, mais il n'en avait pas l'air.
Nous mettant à le suivre, ce n'est qu'après un long moment de marche que nous arrivions devant l'objet de notre attente. Le fameux Galion légendaire.
http://s1.1zoom.me/big0/691/389124-svetik.jpg
Sur le devant se trouvait une figure de proue en forme d'aigle, souvent symbole associé aux grandes choses. Bref, un navire qui collait parfaitement à sa réputation. Sur le quai, voilà que des marins débarquaient avant de finalement se présenter à moi. Ainsi donc, voilà l'équipage de ce navire ? En tant que nouveau capitaine de ce navire je ne savais pas trop quoi penser. Je devrais travailler sur ce navire et pour cela, j'aurais besoin d'un charpentier. Chose qu'était le fameux Clyde. Je m'en rassurais me disant que désormais, je pouvais travailler sereinement. De ce que j'ai entendu, même s'il s'agit d'un petit modèle, ce navire possède des caractéristiques intéressantes. Tant mieux, mais je voulais vraiment l'améliorer afin d'en faire un galion redoutable. Celui qui représentera le changement, où qu'il aille.  Un symbole se devant d'être entretenu et voir sa réputation grandir.

Nous fîmes la visite des lieux et une fois cela fait, il ne nous restait plus qu'à embarquer. Sourire aux lèvres, je me retournais alors vers mes compagnons. Ils étaient prêts et je l'étais tout autant. Qu'attendions nous alors hein ? Faisant signe à l'équipage de monter à bord, la passerelle se redressait doucement suite à notre passage.

" Levez l'ancre !!! "


Le bruit des chaînes additionné au bruit de l'eau qui tombe dans un énorme fracas, cela a quelque chose de magique et excitant. Je me sens presque comme un aventurier, ou comme... lors de ma première mission. Cela remonte à loin, mais il me semble que s'était une attaque sur un hôtel, le brigand visé se trouvant dans ce dernier. Sacré mission d'ailleurs. Enfin bref. Suite à mon ordre, les voiles blanches et immaculées se déploient comme si de rien était et le vent nous emporte. Avec une rapidité raisonnable, le navire se dégage de l'étreinte du port et nous partons de Marijoa.
L'aventure nous appelle, c'est un nouveau départ pour moi et mes collègues. Dommage que le Sergent-chef Aurola n'ait pas accepté de me suivre, et tant mieux dans un autre sens. J'aurais apprécié avoir l'oeil sur lui, mais une chose est sûre, il n'allait pas avoir la vie tranquille. Regardant au loin, alors que tout le monde travaillait pour que le navire puisse avancer à une allure raisonnable, ma soeur vint m'interpeller en me demandant quelle était la suite du programme.

" La suite ? ... On continu notre travail. La révolution a juste perdue la tête, mais pour combien de temps, là est la question... Nous devons aller à Impel Down, j'ai quelques... question à poser à deux trois personnes. "

Parlant sur un ton presque froid, je repensais encore à cette histoire avec Erwin. Je me devais le retrouver, mais dans l'heure actuelle, lui passer un appel avec mon den den mushi était trop tôt. J'allais enquêter à son sujet et obtenir des réponses quant à ses actes. Je ne pouvais pas me résigner à l'idée qu'il puisse devenir un hors la loi.  Lui qui m'avait sauvé à plusieurs reprises, je me devais de le remettre sur le droit chemin, comme un frère que je ne suis pas. Pour me détendre un peu plus, je vins à penser à un autre projet plus rassurant.

" Je vais tenter d'obtenir une entrevue avec l'amirale Elkens... Toi, moi et Hotaru, nous avons besoin d'entraînement. Suite à quoi, nous repartirons sur les mers pour chasser les révolutionnaires et pirates restants. Notre combat ne fais que commencer Violet, mais... nous sommes sur la bonne voie. "

Violet ne pouvait pas s'empêcher de repenser aux dires du Phénix. Quant bien même la foi de Violet et son frère était indestructible, un doute persistait. Et si... il avait raison ? Non, là où il avait échoué, eux, ils réussiraient. Ils s'étaient promis un combat et celui-ci arrivera un jour.

Souriant en coin, j'observais l'horizon alors que l'eau se découpait presque suite au passage de notre navire. Ce bateau était impressionnant vue de l'extérieur, mais à l'intérieur, une fois à bord, c'est encore pire. Je me devais de réfléchir à son équipement spécial. Faisant appel à Clyde, je vins alors à discuter un peu avec lui pour connaitre les proportion exactes du navire, ses performances, ce que telle ou telle amélioration allait faire au navire. Réfléchissant dans ma tête, je le laissais vaquer à ses occupations et moi, je revins à moi-même.
Je me mis assis sur la figure de proue tout en me tenant en équilibre. Méditant sur bien des choses, je regardais la mer, le navire, le monde. Il semble si paisible ainsi. La paix, c'est magnifique me disais-je. Pour la première fois depuis un long moment, je me sentais serein. Loin de ces douleurs qui me hantent, me font souffrir.

" ... Ce monde vivra en paix. Ces mers seront nettoyées. "

J'en faisais le serment. Puis une fois cela fait, je me redresse pour revenir sur le pont et ordonner d'un ton fort.

" Direction, Impel Down !!! "



CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

_________________
Un nouveau départ ( SOLO ) Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: