Le Deal du moment :
Demon Slayer – Coffret (T19 + Roman N°02) en ...
Voir le deal
15.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito]
PNJ (Gouvernement)
PNJ (Gouvernement)
Messages : 975

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue0/0Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue0/0Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup
Ven 1 Mai - 19:48

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 366981Saori7Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Nether10
Lieutenant-Général Kamisen Saori, Gestionnaire des Relations Inter-Agences Cemel Herwel.

Des paperasses, encore et toujours. Des flots de paperasses, des horizons, des océans, des cieux. Saori ne savait plus où donner de la tête. Entre les rapports plein de gaietés et emprunts de fierté des divers marines et agents gouvernementaux stationnés de par le monde et ceux, moins plaisants, des décès de nombreux soldats recrutés pour l'assaut mené sur Baltigo quelques heures auparavant, la lieutenante-générale n'avait plus eut autant de travail depuis belle lurette. Cela n'était pas un problème en temps normal, mais étant donné que la crise que traversait le Gouvernement se trouvait être majeure et que le Général du Corps d'Armée était porté disparu, ses responsabilités ne s'en trouvaient que décuplées. Mohero faisait bien son possible pour alléger sa tâche, mais cela demeurait malgré tout un travail herculéen... Elle appliquait un coup de tampon sur un énième rapport quand un homme tout aussi jeune qu'elle, c'est-à-dire d'une trentaine d'années, passa le pas de la porte et se dirigea vers la longue table qu'occupait, seule, la Lieutenante. Après quelques pas, Herwel marqua l'arrêt et jeta un bref coup d’œil aux les diverses paperasses qui se trouvaient sur ladite table. Il entreprit après un instant de silence de les regrouper et de les trier, formant quelques petits pas qu'il alla poser dans divers tiroirs situés sur les bords de la pièce aux allures austères tandis que sa collègue apposait les dernières signatures de la journée. Suite à cela, la jeune femme s'autorisa un instant de repos, s'étirant de tout son long avant de prendre la parole d'un air ennuyé :

-Treize heures douze... Ils devraient arriver d'ici dix minutes.
-J'imagine, oui.

Sans plus discuter, l'homme vint placer d'autres tables dans la continuité de celle qu'occupait déjà sa collègue, posant également des plaques aux noms de leurs invités face à certaines chaises. La réunion qui approchait s'annonçait particulièrement musclée... Quoi qu'il en fut, le jeune homme ne tarda pas à briser le silence en allant s'asseoir à sa place, allumant tranquillement sa pipe tout en profitant d'une bouffée de tabac pour décompresser un peu :

-On doit commencer par le debrief' des gros rapports actuels, c'est ça ?
-Oui... Et on enchaînera directement sur les négociations.

Le jeune fonctionnaire prit une mine pensive pendant quelques instants avant de se ressaisir quand un garde vint timidement toquer à la porte, déclarant d'une voix claire bien que tremblante, comme stressé par la simple perspective d'annoncer la venue de si prestigieux invités :

-Les vices-amiraux Hijima et Iliena ainsi que le colonel Graqi sont arrivés.
-Et bien, faites les rentrer !

La demoiselle s'était exprimée avec un air exaspéré, faisant immédiatement rougir le pauvre garde qui, de honte, ne put balbutier qu'une paire de syllabes avant de disparaître dans le couloir, en toute hâte. Herwel, de son côté, se contenta de pouffer de rire avant d'éteindre sa pipe tout en la rangeant dans l'une des poches de son manteau. Ce ne furent qu'une poignée d'instants plus tard que le duo fut momentanément rejoint par trois figures plus ou moins emblématiques de la marine actuelle.

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Blood_10Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Nagisa10Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Matata10
Vice-amirale Hijima Malia, Vice-amirale Iliena, Colonel Graqi.

Si la présence des deux premières n'était que naturelle de par leur haut-grade, le choix du dernier aurait pu en étonner plus d'un... Et pourtant, de toutes les éminentes personnes rassemblées ici, Graqi était sans conteste le plus sage. Mine de connaissance extraordinaire, capable de conserver son sang froid en toutes circonstances, doté de capacités de discernement effroyables, tout semblait jouer en sa faveur. Sans compter qu'il avait été l'un des maîtres d'armes d'Akainu, l'un des anciens amiraux, pendant plus de deux ans... Autrement dit, il s'agissait d'une tête pensante de la marine, même si son grade ne le laissait pas forcément présager. Les trois hauts-gradés prirent rapidement place aux sièges qui leurs étaient destinés, décernant un bref signe de la tête aux deux illustres personnages déjà présents. Si Graqi semblait être plutôt euphorique, Iliena arborait le même faciès neutre qu'à l'accoutumée... Et Malia, quant à elle, semblait au bord de la dépression. Son expression grave laissait en tout cas comprendre qu'elle ne venait pas à cette réunion avec engouement, et qu'elle aurait grandement préféré s'en passer.
Quoi qu'il en fut, les marines n'eurent pas le temps de patienter que le garde fit à nouveau son apparition, jetant un regard craintif à Saori qui leva les yeux en l'air, profondément ennuyée. L'homme disparut à nouveau, et ce furent cette fois-ci trois têtes de l'institution d'AOI qui firent leur apparition.

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Alex_l10Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Karasa10Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 26947710
Sous-Directeur Yamamoto Eracless, Responsable Humain Aooka, Secrétaire Général Tsukaminami.

Une nouvelle fois, les trois énergumènes furent conviés à prendre place, mais ils le firent avec un peu moins de rigueur que les marines. Tandis qu'Eracless ôtait son haut pour laisser ses pectoraux saillants luire sous la lumière des néons, Aooka fit un tour de table en saluant chaque personne présente et en prenant le temps de leur adresser quelques paroles aimables et sympathiques tout en souriant ostensiblement. Il leur fallut donc quelques minutes de plus que les trois hauts-gradés de la marine pour prendre place, mais dès lors que ce fut fait, la Lieutenante-générale se leva et s'adressa à l'ensemble des personnes présentes d'un ton formel :

-Je ne vous cache pas que le temps presse : nous n'avons guère de temps à perdre en politesses... Temps que le Responsable Humain Aooka s'est de toute manière approprié.

Le jeune concerné ajusta sa cigarette entre ses dents avant de levé les mains à hauteur de buste d'un air gêné, comme s'il regrettait sa manière d'être extraverti. Ce n'était probablement pas le cas, mais cela suffit à Saori pour reprendre la parole et continuer sur son élan :

-Je ne vous cache pas non plus que collaboration devra être maître-mot dans vos relations à venir. La mort d'Arias nous ôte une épine volumineuse du pied, certes, mais elle ne règle pas tous les problèmes. J'ai personnellement trié quelques informations pour vous les présenter afin de mettre en exergue cet état de fait.

La Kamisen se racla discrètement la gorge tandis qu'elle attrapait un tas de paperasses qui traînaient devant elle. Elle se lança alors dans une lecture monocorde et lente, pour que tout le monde ait bien le temps d'assimiler ce qui allait suivre :

-Sur Grand Line, de nombreux pirates ont fait des leurs. Barber Janz, qui a manifestement pactisé avec un autre primé nommé Zeke Lundren, est parvenu à se défaire du directeur d'un modèle de Pacifista Cy-Wolf. Un autre homme, masqué semble-t-il, lui a fourni son aide pour contraindre à la fuite le directeur du Cipher Pol 5 Kamaeron Sinaris. Et cela sans faire état de la vraisemblable trahison du colonel Flysa. Non loin, ce que l'on craignait est arrivé au nez et à la barbe de nombreux chasseurs de primes : Setch Lahire a rencontré Taka Kouji, qui l'a selon nos sources les plus sûres pris sous son égide. Un autre pirate semble d'ailleurs évoluer à leurs côtés... Fort heureusement, Ghetis Archer, un autre chasseur, est parvenu dans le même temps à mettre sous les verrous deux criminels hautement recherchés. Viennent ensuite les Seas Blues... Et les nouvelles sont au moins aussi assommantes.


Tsukaminami déglutit un bref instant avant de sortir un stylo et une feuille de papier de la mallette qu'il trimbalait constamment avec lui. Il entreprit alors de prendre des notes d'un air absent, comme s'il avait le pouvoir et la responsabilité de mettre fin à tous les agissements hors-la-loi qui concernaient les Seas Blues.

-South Blue a été particulièrement bousculé. L'équipage de Jip, ancien pirate du Nouveau Monde, a de nouveau fait des siennes. Ils auraient d'ailleurs permis au recrute de la révolution Sörn Guard de prendre la poudre d'escampette tandis que des chasseurs l'affrontaient en supériorité numérique. L'équipage de Kokoro Kururu a croisé la route de Saint Constantin, qui a cru bon de leur laisser l'opportunité de demeurer libres... Mais qui nous assure dans le même temps que nous ne regretterons pas son indulgence.

Des huit hauts-gradés gouvernementaux, aucun n'était croyant, même si le Constantisme prônait exactement ce pourquoi ils combattaient et travaillaient d'arrache-pied : la suprématie du Gouvernement Mondial sur l'immense et immonde plèbe criminelle. Sans s'accorder la moindre pause, Saori enchaîna donc :

-North Blue nous fait part de nouvelles plus rassurantes. L'un des subordonnés du colonel Burmeister aurait semble-t-il vaincu un primé quelconque, mais d'autres hors-la-loi en auraient profité pour s'enfuir également. Du côté d'East Blue, c'est la débâcle : Valentine D. Kain, capitaine d'un équipage récemment créé, est parvenu à échapper au bataillon mené par le colonel Belton.
-D... ?

Aooka avait parlé sans même s'en rendre compte, perdu dans les pensées. Les D n'étaient pas légions, mais ils étaient souvent sources de bien des maux. Il valait mieux tuer ses velléités dans l’œuf aussi promptement que possible.

-Si ce n'était que ça... Il s'est rendu coupable d'un enlèvement, de la destruction massive d'une île ainsi que d'un viol.

Un malaise s'installa progressivement au sein de l'assemblée tandis que la lieutenante-générale énumérait les faits reprochés au Borgne, et Iliena se permit à l'issue de cette courte liste un soupir de dégoût. La vice-amirale avait l'habitude de ce genre d'individus : West Blue, mer sur laquelle elle avait régné pendant des années, en recelaient des centaines. Cela n'allait pas l'empêcher de lui trancher le cou quand l'heure de sa mort sonnerait...

-Et concernant West Blue, les révolutionnaires semblent en ce moment endurer une crise interne plus ou moins virulente. D'autres gouvernementaux combattent d'ailleurs un équipage de pirate sur cet océan, et l'affrontement se poursuit. Sachez que je n'ai fait état que des événements ayant eu lieu dans les soixante-douze dernières heures... C'est dans ces conditions que mes supérieurs, Cemel et moi-même souhaitons donc voir votre collaboration s'intensifier au fil du temps. Sur ce, nous allons devoir arrêter ici l'exposition de ces nouvelles... D'autres affaires nous demandent, j'en ai bien peur.

Elle prit à nouveau position sur sa chaise tandis que les marines et les membres d'AOI se toisaient d'un regard sérieux. La suite dépendait entièrement d'eux, et même si Herwel et Saori avaient tous les deux suffisamment de pouvoirs pour influencer sur la politique globale de leurs institutions, ils n'allaient s'en mêler qu'en tant que médiateurs parfaitement objectifs...



Ca fait long mais... J'en ai profité pour une petite heure de gloire décerné aux participants de l'event dernier. Même si j'ai évidemment pas pu caser tous les noms, ça fait pas de mal.

Du coup, j'ai fait un schéma pour éviter d'avoir à décrire les lieux. Par contre, c'est du bâclé, donc imaginez que tout est parfaitement symétrique, bien entendu !

Le fameux schéma:
 

Le trait à peu près diagonal c'est évidemment la porte d'entrée. Le rond, c'est Daisuke. Le carré, c'est Sypher. Le triangle, c'est Taito. Pas le choix pour les positions, y a une plaque sur la table face à vos chaises pour pas laisser de doute.
Le bleu clair = marine, l'indigo = AOI. L'étoile à 4 branches bleue claire, c'est Malia. Celle à 5 branches, c'est Iliena et celle à 6 branches, c'est Graqi. L'étoile à 4 branches indigo c'est Eracless, celle à 5 c'est Aooka, celle à 6 c'est Tsukaminami. Côté noir, l'étoile à 4 c'est Saori, et celle à 5 c'est Herwel !
(Vous êtes assis à l'extérieur de la table, au cas où... xD)

Quand vous arriverez devant la porte, un garde vous ouvrira et vous invitera à vous asseoir. Ils vous y attendront. Vous pouvez entrer en même temps ou individuellement, peu importe !

L'ordre de passage importe peu, vous avez l'habitude de vous organiser de toute manière !

_________________
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 423461EssaiSignaMarine3
PNJ (Gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 670
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue42/75Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue113/500Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Ven 1 Mai - 20:41
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Tumblr_myldcusvGh1svh2xeo1_500

And now, a new round begin !



La guerre était terminée à vue d'oeil. Cependant, malgré la fin d'Arias, la bataille pour la paix continuait inlassablement. Les pirates continuent de parasiter ce monde, idem pour les hors-la-loi. Au final, peut-on compter notre victoire contre Arias comme un réel succès pour ce monde ? Cette question devient un véritable moment philosophique car bien des réponses seraient valables. Oui... Non... Peut-être... Pour ma part, je comptais cette guerre comme une victoire mitigée - car mine de rien, nous avons perdu trop d'unités à mon goût - mais malgré tout, une victoire en soit. Désormais, il fallait continuer sur ce chemin afin qu'un jour, nous arrivions à réaliser notre but ultime : la paix universelle sur ces mers.

Reposé depuis ces événements, j'avais repris du poil de la bête. J'en avais oublié les horreurs de la guerre, j'étais de nouveau un homme qui représente la justice.  Qu'importe les récompenses qui pourraient tomber prochainement, je me concentrais déjà sur une réunion qui avait réquisitionnée ma présence. Au départ intrigué, je n'en étais pas moins fier, car au fond, cela prouve une certaine reconnaissance comme étant une force sûre et non un simple soldat comme on en a perdu un grand nombre. C'est donc suite à cette invitation pour le moins rapide que nous avions pris le large vers Marijoa, la terre sainte. En effet, à peine le discours de Viktor Poka, nous avions eu moi, Daisuke et Sypher un ordre de nous diriger vers Marijoa.
Le voyage se déroula sans encombre. Moi, Violet et Hotaru, nous avions bien pris le temps de fêter nos retrouvailles par den den, surtout moi et ma soeur. Cette guerre m'avait marqué, mais au fond, elle m'avait rendu plus fort, plus sûr de moi et au final, je n'ai fais que renforcer ma foi en la marine. Ce rêve qu'on a tous en commun, nous arriverons à le concrétiser, pour sûr. C'est donc après un petit voyage tranquille que nous arrivions à destination.

Sur les lieux, l'ambiance était formelle. Pas question de venir décontracté, bien au contraire. Héros de guerre ou non, que ce soit moi ou mes amis, nous nous comportions comme des agents normaux de la marine, mais toujours avec humilité et de la fierté. Demandant mon chemin en me présentant comme étant le Commandant Nowaki, je fis marche vers la salle de réunion. Croisant quelques collègues, nous arrivâmes quand le monde était présent. Une pièce plus ou moins grande - selon les avis - et surtout... remplit d'un joli monde. Vice-amirale Hijima Malia, Vice-amirale Iliena, Colonel Graqi, Lieutenant-Général Kamisen Saori, Gestionnaire des Relations Inter-Agences Cemel Herwel et j'en passe.. Quant bien même il n'y avait pas d'amiral en vue pour l'instant, cela montrait le sérieux de ce rassemblement. Les dires qui allaient être dit n'étaient pas pour plaisanter. Je regrettais la présence de ma soeur, bien que cela ne devrait pas tarder. Après tout, je lui avais dis de venir à mon ancienne position, mais avec cet imprévu, nous avions changer de plan. Peut-être qu'avec le décalage entre nous, elle ne devrait pas tarder, ou être totalement en retard.  Mais passons.
Je me rendais compte que j'étais partit de mon côté, sans vérifier que mes collègues m'avaient suivis. Que ce soit Sypher ou Daisuke, je n'avais pas pris la peine de vérifier qu'ils aient pris le même bateau que moi ou qu'ils m'aient suivis dans les couloirs. Comme bien souvent, je faisais preuve de fougue en prenant les devants.

Installé à la place qui m'était assigné, j'écoutais donc les rapports en tout genre. Visiblement, cette guerre contre la révolution a été un véritable moyen pour certains de s'amuser. Les nouvelles étaient alarmantes dans certains cas. Fronçant les sourcils à l'énumération de quelques noms, je vins à me retenir pour ne pas intervenir et dire qu'il fallait frapper. Nous n'étions pas en position de parler selon moi, du moins, pas tant que le speech n'était pas terminé.

Ainsi donc, les exploits répugnants de chaque monstres de ces mers étaient exposés. Au rendez-vous, des anciens pirates qui reviennent à l'assaut, des trahisons, des alliances et des méfaits de nouveaux rookies tout fraîchement nés de nul part. Kain D. Valentine ? Jamais entendu parler, cependant, le fameux " D " fit tressaillir bon nombre de gens et pour cause, le D est un symbole de grandeur tant en bien qu'en mal. Ces personnes sont des gens à rallier à une cause ou à éliminer tout simplement. 
Une fois la première partie de cette réunion terminée, je vins à jeter un regard à mes coéquipiers et mes collègues. Visiblement, ma soeur ne serait pas là, à moins qu'un miracle ne se fasse, mais j'en doute. Levant doucement la main, peut-être que ma prise de parole allait êre inutile, mais vu que nous sommes les futurs personnes qui allions agir pour le bien de tous, autant proposer des idées.

" Commandant Nowaki. J'avoue que ces histoires ne sont pas très belles à entendre... Je suppose que des mesures sont, ou vont être prises, cependant, ne serait-il pas mieux de se concentrer que sur certains cas particuliers ? Quand on y regarde de plus près, nous avons quand même perdu un grand nombre d'hommes durant la bataille contre Arias, agir maintenant et efficacement, cela semble difficile non ? Certains cas cités méritent une attention particulière non ? Ce fameux Jip par exemple, ainsi que cette personne répondant au nom de Kain. Ce fameux Jip est un ancien pirate - plus si ancien que ça d'ailleurs - il a fait ses preuves dans le passé et qui sait ce qu'il serait capable de faire désormais. Il a recruté ou recrute des gens en cet instant même si cela se trouve. Il faut donc frapper ce genre d'énergumène avant qu'ils ne se renforcent n'est-ce pas ? Idem pour ce Kain... Que je sache, il n'a pas énormément fait parler de lui jusqu'à maintenant ? Pourquoi ne pas aller à lui pour le descendre, plutôt qu'attendre qu'il ne renforce ses troupes et devienne une réelle menace ? Certes, il y a d'autre priorité, mais justement, je tiens à préciser que je me porte volontaire afin de m'occuper de ce genre de personnes si vous me le permettez. "

Ni plus ni moins, je me portais volontaire pour m'occuper de ces gens qui sont - ou peuvent être - une menace pour ce monde. Bien entendu, la suite des événements était pressante. D'autres sujets allaient être évoqués et de ce fait, nous ne pouvions pas encore nous étaler sur certains cas, comme le cas Lundren, Kururu ou même, le cas Tao. Toutes ces têtes connues ou non n'étaient pas bonne à prendre à la légère. Sans doute est-ce là notre plus grosse erreur. Nous nous en prenons uniquement au mal quand il est identifié, mais à mes yeux, il serait plus facile de lutter contre le mal en le coupant à la racine, plutôt que d'attendre qu'il arrive à maturité pour se décider à le combattre. Me remettant à ma place, je me demandais si mes autres coéquipiers de guerre avaient un mot à dire ou rajouter. Le Commandant Wenham était le plus à même de parler, alors que le contre-amiral Aurola... Je me demandais encore ce qu'il faisait là. Avait-il décidé de rejoindre L'Aoi afin d'éviter une rétrogradation quasiment sûre vu comment certains amiraux font pression pour ?

Au passage, je me permis de demander quelque chose de plus personnel à une Vice-Amirale que j'avais croisé lors de la guerre. Malia.

" Navré de vous importuner, mais... Pourrais-je vous demander quelque chose une fois cette réunion terminée ? A moins que des amiraux, ou Viktor Poka viennent d'ici peu ? Auquel cas, tant pis. "


J'avais bien des choses à demander à certaines personnes, mais pas dit qu'elles soient présents et présentes ici. Je me devais de préparer certaines choses et surtout, me pencher sur un cas particulier, à savoir ... Erwin.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

_________________
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
Colonel
Daisuke Aurola
Messages : 1284
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue39/75Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue99/350Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (99/350)
Berrys: 171.598.000 B
Colonel
Ven 1 Mai - 23:04

Déclin et apothéose



Une réunion ordinaire

▬ Alors que la nouvelle grande guerre vient de se terminer, trois grands militaires sont convoqués à Marijoa pour une réunion dont l'issue semble incertaine pour Daisuke. Qu'en ressortira-t-il ?
Le réveil fut terriblement difficile. Déjà qu'il avait perdu l'habitude de dormir si haut sur le bateau, la douleur qui lancinait encore son corps l'avait ranimé plusieurs fois durant la nuit. A ce niveau, le mouvement du bateau était plus ample et donc il était plus ardu de dormir convenablement. Il avait eu beau insister, on lui avait laissé cette satanée chambre. Par chance, il avait pu contacter Kazuma. La conversation dura plusieurs dizaines de minutes, entre les insultes et les réconciliations, ils avaient pu se dire leur quatre vérités. Certaines vérités plus difficiles à entendre, d'autres plus difficiles à avouer, Daisuke savait qu'il pouvait compter sur Kazuma dans ces cas là, mais il savait aussi qu'en lui avouant certains de ses travers, il pourrait le perdre, et ce, à tout jamais. Son meilleur ami, et son plus fidèle camarade, se dirigeait alors vers Marijoa, comme lui.

Cependant, ce fut le contre-amiral qui arriva en premier sur cette fameuse partie de Red Line. Rencontrant à nouveau ses amis Dean et Sam, les deux frères l'observèrent avec des yeux différents de d'habitude, l'accusant du regard de méfaits qu'il savait qu'on le reconnaissait coupable. Le jeune homme, pas encore totalement remis de ses blessures, frottait sur le sol, chaque fois qu'il avançait son pied gauche. A le voir ainsi, caché derrière une large capuche, rappelant celle de son autre identité, Ao Haruya, l'on pourrait croire qu'il cachait son identité, mais il n'en était rien. Ce qu'il voulait caché, c'était avant tout ses blessures. Derrière cette cape et cette large veste de la marine, il y avait des bandages et une partie de son corps transformé en fumée pour plus de facilité de mouvement.

Il alla saluer ses anciens amis Winchester.

"Salut, Dean. Salut, Sam. Comment allez-vous ?"

Malgré les yeux accusateurs qu'ils pouvaient avoir quelques secondes plus tôt, les deux frères accueillirent Daisuke sans véhémence. Ils sourirent et prirent soin de s'enquérir de son état de santé.

"Tout va pour le mieux, je pense. D'ici quelques jours, je devrais avoir recouvré ma vigueur d'antan. Et dire qu'il y a moins d'une semaine, on se trouvait là, tous les trois, à se raconter les histoires que l'on a vécu..."

Un silence, froid, violent, tel un air glacé qui vient s'engouffrer sous les vêtements les plus chaud, s'imposa et il comprit que ce n'était pas le moment de badiner.

"C'est vrai, que depuis peu, j'ai l'impression de voir des incohérences dans la résolution de certains problèmes. Comment maintenir la justice, si on ne l'applique pas nous même ?"

Comme dirait Taito, c'est une question philosophique, mais Daisuke avait la réponse, au fond de lui. Il fallait changé le système, de l'intérieur, ou de l'extérieur. Il aurait bien aimé rencontré Arias, avant sa disparition, pour connaitre son avis sur le sujet, voire même un de ses subordonnés direct, mais il n'en avait pas eu l'occasion. Tous avait été porté disparu, ou alors il n'avait pu les rencontrer. Il aurait bien aimé parler directement avec Loyckh, mais dans tout le remue ménage de fin de combat, il ne l'avait même pas entre aperçu.

C'est après deux longues heures de marche qu'il se dirigea vers son rendez-vous. A croire qu'il avait tout prévu, il se retrouva devant la porte juste au bon moment. On le remercie de sa venue - même si elle était quelque peu obligatoire - et on le fit entrer alors qu'un autre homme, dos à la porte, avait prit la parole. Il le reconnut directement, c'était Taito, celui qui avait été envoyé pour le retrouver sur Baltigo. En face de lui, plusieurs illustres visages dont je ne vous ferez pas la liste, mais Daisuke en connaissait plus de la moitié, c'était bon signe. Enfin, peut être pas pour ceux, qui était plus proche de lui que les autres. Il savait qu'ils avaient une très grande rancœur envers lui, malgré toute apparente indifférence. Il alla donc s’asseoir à sa place à deux place à gauche de l'orateur actuel. Il n'écoutait qu'à moitié, car comme on le dit toujours : écouter une conversation à sa moitié n'équivaut qu'à devoir s'imaginer l'autre. (Non, on dit pas ça ? Ah bon.)

Cependant, à l'annonce du mot amiraux, le jeune Aurola eut comme un frisson. Il ne voulait absolument pas rencontrer Shirokuma...

_________________
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Daisuke Aurola
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiral
Sypher Wenham
Messages : 383
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue40/75Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue242/350Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (242/350)
Berrys: 64.968.521 B
Contre-amiral
Sam 2 Mai - 1:32


Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 872818tumblrmrzhv9C2fB1qj13oio11280
Post Event

feat DAISUKE AUROLA & TAITO NOWAKI




Nous y voilà enfin, la réunion concernant les nouvelles, suite à la Grande Guerre opposant le Gouvernement Mondial à la Révolution. Pendant cette période, il s’était passé diverses choses, plus ou moins importantes, et ce pour chacun de nous. Beaucoup de soldats y avaient perdu la vie, se battant pour l’honneur mais aussi et surtout pour la préservation de notre monde. Heureusement, la plupart des grandes figures s’en étaient sorties sans trop d’encombres. Cet événement avait, en tout cas, été une occasion immense de faire mes preuves auprès de mes supérieurs hiérarchiques. J’avais donc fait tout ce qui était en mon pouvoir pour nous mener à la victoire, même si mes actions restaient assez « simples » dans l’ensemble. Rien de bien extraordinaire en soi. Mais l’important, à la fin de l’histoire, était le fait que le Gouvernement était ressorti vainqueur de cette guerre démentielle.

Quoi qu’il en soit, je venais d’arriver sur les lieux, peu de temps avant le début de cette importante réunion. Mariejoa était un endroit prestigieux, que je n’avais jusqu’alors jamais eu l’occasion de visiter. Je m’étais ainsi retrouvé comme ébloui en arrivant, comprenant que j’avais affaire au siège même du Gouvernement Mondial. De ce fait, guidé par plusieurs soldats et autres personnes ayant probablement un rôle plus.. administratif, je me rendis jusqu’à la salle servant de berceau à nos futures discussions. C’est une fois le bout du grand couloir atteint, que je m’arrêtais, juste devant la porte de la salle. Un garde, respectueux, me reconnut, et ouvrit la porte afin de me laisser passer. Juste à gauche, on pouvait voir une large baie vitrée, laissant les rayons lumineux du soleil éclairer la pièce. Ne perdant pas une seconde de plus, j’entrai, lançant un regard à droite, puis à gauche, et enfin en face pour saluer mes supérieurs. Près d’eux se trouvaient trois fauteuils, dont deux occupés par deux personnes qui ne m’étaient pas inconnues. Taito Nowaki, Commandant, et Daisuke Aurola, Contre-Amiral. Apparemment, j’étais le dernier à prendre place, mais il fallait dire que cette étrange sensation qui m’avait pris en débarquant à Mariejoa m’avait quelque peu perturbé. En effet, sans vraiment savoir pourquoi, je m’étais retrouvé avec un mal de tête d’une force sans précédent, que je n’avais jamais ressenti auparavant. Je pouvais entendre des sons particuliers vadrouiller dans mon esprit, comme si quelque chose clochait. Peut-être était-ce le virus qui commençait lentement à agir dans mon organisme ? Possible. A vrai dire, je n’en avais strictement aucune idée.

En tous les cas, je m’avançai de quelques pas, pour finalement venir m’asseoir à la place qui m’était promise, commençant à écouter ce qui devait être dit. Le premier à prendre la parole de notre côté était Taito. Son attention se portait plus précisément sur la Piraterie, et notamment un dénommé Kain, tout nouveau pour nous. Encore légèrement absorbé par la petite expérience que je venais de vivre, je n’écoutais pas vraiment la discussion. Heureusement, cela ne se remarquait pas tant que cela, étant donné mon caractère assez renfrogné et calme. Ainsi, je restais silencieux, observant simplement les personnes présentes tout autour de nous.




Sypher Wenham
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)
PNJ (Gouvernement)
Messages : 975

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue0/0Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue0/0Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup
Sam 2 Mai - 9:34

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 366981Saori7Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Nether10
Lieutenant-Général Kamisen Saori, Gestionnaire des Relations Inter-Agences Cemel Herwel.

Si le commandant Nowaki était arrivé légèrement en avance, suffisamment tôt pour profiter du petit résumé de la lieutenante-générale concernant les récents événements ayant bousculé l'opinion commune et qui ferait assurément, tôt ou tard, la une des journaux malgré la mort d'Arias, ses deux compères furent plus ponctuels et parvinrent à l'assemblée juste à l'heure demandée. Pour Saori, aucun des trois n'était en tort, ils avaient simplement très certainement une vision différente de voir les réunions... Et pour le coup, impossible de leur en vouloir. Rien qu'en regardant Malia et Iliena, elle pouvait comprendre que les deux vices-amirales tenaient bien plus de fières et farouches combattantes que de bureaucrates... Dans le même sens, on sentait d'Aooka une certaine satisfaction, comme s'il se sentait parfaitement dans son élément... Et c'était très certainement le cas. Tandis que Taito prenait la parole, quelques regards tournés dans sa direction, Herwel prit la liberté d'attraper la pochette de documents qui se trouvait devant lui pour en tirer quelques paperasses sans grande importance. Les choses sérieuses n'allaient pas tarder à débuter...
Quoi qu'il en fut, à sa prise de parole, ce fut Saori la première à répondre : elle coupa court à la discussion en déclarant d'une voix morne, quoique possédant une teinte soulagée, comme si elle était heureuse de ce qu'elle allait avancer :

-La politique de vos institutions respectives et vos propres mouvements ne seront pas plus discutés pendant cette réunion. Il n'appartient qu'à vous d'en informer vos supérieurs afin de tenter de triompher de menaces naissantes... Mais pour la marine, la priorité sera certainement donnée à la protection de notre territoire.

Une réponse claire, simple et précise, qui en disait long sur les dispositions militaires dans laquelle se trouvait la plus puissante des agences gouvernementales officielles. A vrai dire, la lieutenante-générale aurait même aimé ne pas avoir à faire ce petit récapitulatif, qui l'avait obligée à coucher à l'écrit les dernières secousses que le Monde humain avait enduré durant sa pause repas du jour précédent. De son côté, l'autre maître de la cérémonie, Herwel, plaça trois piles de documents face à lui, bien distinctes. Il n'attendit que la réponse de Malia pour passer aux choses sérieuses, ce qui ne se fit d'ailleurs guère attendre :

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Blood_10
Vice-Amirale Hijima Malia.

-Aucun amiral n'est attendu. Ils nous ont chargé de les représenter. Le Cipher Pol n'interviendra pas non plus.

Une façon tacite et plutôt tordue d'accepter la proposition de Taito, mais il fallait admettre que la vampire ne brillait pas d'envie de discuter avec lui après une réunion déjà suffisamment pompeuse... Cela étant, il y avait une autre raison qui poussait l'illustre épéiste à pousser de prudence : c'était la présence du maudit reptilien à cette table, tout simplement. AOI avait dû se rendre compte de son efficacité et de son sérieux, et c'était justement pour cela qu'ils avaient sollicité sa présence... Comme pour ses deux comparses, d'ailleurs. Ce fut ce que le gestionnaire des relations ne tarda pas à avancer, passant une main au-dessus de ce qui s'avérait être des contrats pour expliquer la situations aux trois principaux intéressés :

-Même si ma collègue a profité de l'occasion pour établir des faits bien tangibles, notre rassemblement aujourd'hui n'est réalisé que pour trouver un accord entre Marine et AOI. Vous avez cela de particulier que ces deux institutions veulent s'approprier votre rigueur et vos capacités. Les deux partis présenteront le poste qu'ils vous offrent, les suppléments à celui-là s'il y en a, et la Lieutenante-Générale ainsi que moi-même ne sommes là qu'en temps qu'intermédiaires objectifs, pour calmer la situation si elle venait à dégénérer ou, éventuellement, pour vous donner des conseils. Nul besoin d'être impressionnés, donc : tout se réglera promptement et vous pourrez regagner vos activités.

La tension sembla momentanément s'accentuer autour de la table rectangulaire tandis que le Cemel prenait la parole. Alors qu'Eracless continuait de caresser ses biceps luisant d'un air absent, Tsukaminami se racla la gorge avant d'avaler une gorgée d'eau de la bouteille qui se trouvait juste à côté de la plaque sur laquelle se trouvait inscrit son propre nom. De l'autre côté de la table, Graqi venait d'amener une main à sa joue mal rasée pour la gratter lentement, fixant ses homologues AOI avec sérieux et calme, comme s'il cherchait à imaginer ce qu'ils avaient bien pu prévoir pour les deux commandants. Car oui, il ne fallait pas se mentir : personne du côté de la marine ne pouvait imaginer qu'AOI voudrait d'un homme comme Daisuke Aurola. Quoi qu'il en fut, après un instant de silence plus tendu que jamais, Herwel attrapa l'une des piles de paperasses qui se trouvait face à lui et y jeta un bref coup d’œil. Taito Nowaki. Ils allaient donc commencer avec le fameux héros que la presse n'avait cessé de vanter les mérites durant les dernières heures, allant même de temps à autres jusqu'à lui attribuer la mort d'Arias par une série de causes à effets parfois pas si alambiquée et tordue... Après ce rapide et discret coup d’œil qu'il prolongea sur la figure aux cheveux blancs qui se trouvait plus ou moins face à lui, il prit à nouveau la parole en tout bon médiateur qu'il était :

-Nous allons commencer avec Monsieur Nowaki. Je vous laisse introduire votre proposition, Sous-Directeur Yamamoto, Responsable Humain Aooka, Secrétaire Général Tsukaminami.

Laisser l'initiative à AOI était naturel, même si cela fit grimacer Graqi qui aurait au contraire espéré couper court aux négociations dès l'évocation de leur proposition. Quoi qu'il en fut, l'homme garda le silence tandis qu'Aooka se levait pour prendre la parole, dans l'objectif d'être parfaitement audible pour tout le monde, se munissant d'ailleurs d'une feuille à laquelle il ne jeta pas même un regard, comme s'il avait d'ores et déjà appris tout ce qu'il devait dire :

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Karasa10Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Matata10
Responsable Humain Aooka, Colonel Graqi.

-Notre proposition est simple. Comme l'a dit Madame le Lieutenant-Général un peu plus tôt, il y a de fortes chances pour que la marine ne décide de mobiliser ses effectifs à une défense de notre territoire, reléguant donc l'offensive au second rang. Or, nous avons également pu l'entendre, de nombreuses menaces tapissent les Blues et risquent de semer le trouble parmi les civils... C'est avec la volonté d'en finir aussi brusquement que possible et de sécuriser l'accès à Grand Line que nous proposons à Taito Nowaki ainsi qu'à Sypher Wenham le poste d'exécuteur AOI.
-Minute. Il me semblait que l'affaire actuelle ne concernait que le commandant Nowaki... L'introduction du cas du commandant Wenham me semble de ce fait inappropriée.

Le colonel s'était levé à son tour, les mains sur la table, fixant son interlocuteur avec un regard déterminé et qui ne souffrait d'aucune hésitation. Il était dans son droit, et il le savait... Il savait également que l'ajout du cas du commandant Wenham n'était pas qu'un hasard : ce type voulait d'emblée leur faire miroiter un prestigieux avenir, en leur promettant ce qu'ils appréciaient le plus, à savoir des combats. Même s'il était demeuré assis, Herwel hocha la tête brièvement avant de croiser les bras, montrant par sa simple attitude physique qu'il ne comptait de toute façon pas délivrer les documents concernant Sypher tant que son cas ne serait pas abordé de la manière la plus officielle qui soit. Le colonel poussa un soupir exaspéré et se replaça lentement sous le regard mesquin de Tsukaminami, comme si celui-là était satisfait de la manœuvre de son coéquipier. Et c'était en vérité le cas : cette prise de parole n'était pas faite pour placer Wenham sur un piédestal, mais pour effacer Aurola... De quoi mettre en confiance leurs homologues justiciers concernant le cas du contre-amiral. Quoi qu'il en fut, le Responsable Humain prit à nouveau la parole, se grattant l'arrière de la tête d'un air gêné :

-Oui, excusez-moi, je me suis emporté dans le feu de l'action...
-La suite.

Saori avait pris la parole entre deux soupirs, comme si l'attitude d'Aooka l'exaspérait au plus haut point. Celui-là jeta un regard désarçonné à la jeune femme avant de reprendre la parole, en se raclant la gorge :

-Nous lui promettons entre autres une période d'évaluation et d'insertion avec les meilleurs : l'escouade Milosephko-Exalva-Bayley, celle-là même qui, il y a quelques semaines, est parvenue à capturer l'ancienne Contre-Amirale Focker pour la remettre aux autorités compétentes d'Impel Down.

Malia ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel, cet argument lui rappelant étrangement la réunion qu'elle avait dû endurer quelques jours plus tôt en présence des représentants de divers corps gouvernementaux. Elimane Loyckh n'était pas étranger du tout à cette capture et elle aurait même été inenvisageable sans l'aide du vice-amiral qui parvint à retenir ses ennemis suffisamment longtemps pour permettre à l'AOI de passer à l'action, mais ces types préféraient très vraisemblablement s'attribuer tout le mérite pour briller devant les commandants Nowaki et Wenham... Quoi qu'il en fut, suite à cette précision, le Responsable Humain Aooka mit un point final à cette proposition plutôt alléchante :

-Nous lui promettons également un salaire mensuel du montant de 1.800.000 berrys ainsi qu'un appartement de fonction ici-même, à Mariejoa pour faciliter ses visites.

Suite à cela, l'envoyé de Finley reprit place tranquillement, reposant le papier auquel il n'avait toujours pas jeté un regard face à lui, bien en évidence : une feuille vierge. Une façon plutôt taquine de montrer à ses collaborateurs de la marine qu'il n'avait même pas besoin de travailler pour leur tenir tête... Et quelque chose qui lui valut d'ailleurs un regard froid de la part d'Iliena, qui n'appréciait pas vraiment son tempérament de joyeux luron. Quoi qu'il en fut, la parole fut prise par Saori, qui se tourna donc vers le trio de la marine pour attendre une réponse de leur part :

-Et concernant votre proposition ?

Il allait falloir mettre en avant une proposition très intéressante pour tenir tête aux représentants d'AOI, mais cela, les amiraux l'avaient su d'emblée : les ordres de Shirokuma avaient donc été formels, et l'offre qu'ils faisaient à Taito ne pouvait, selon ses termes, être refusé que par un inconscient. Le colonel Graqi, figure symbolique de sagesse et d'intelligence, se leva donc pour prendre la parole à son tour, sans même prendre la peine de tenir la feuille sur laquelle il avait griffonné quelques notes : une manière de dire qu'il n'avait besoin que de sa mémoire pour piétiner les velléités de son homologue bureaucrate.

-Nous offrons au commandant Nowaki une montée en grade jusqu'au prestigieux grade de contre-amiral, mais ce n'est pas tout. Nous nous sommes renseignés le concernant, et nous nous sommes aperçus qu'il disposait de subordonnés de qualité, qu'il serait bon de mettre sur un piédestal également s'il acceptait notre proposition, afin de favoriser leur unité et leur ténacité. Nous offrons donc aux lieutenants Violet Nowaki et Hotaru Nakamura le grade de commandants, toujours dans le cas de figure où le commandant Nowaki accepterait notre proposition.

La précision, accompagnée par un sourire amusé tout droit destiné à Aooka, fit frémir celui-ci qui ne s'était pas attendu à ce que la marine s'attaque à eux sur un autre terrain que l'individu ciblé. L'utilisation de ses subordonnés était un choix stratégique intéressant, et Taito n'aurait en effet absolument aucun mal à le comprendre : en donnant du grade à Violet et à Hotaru, ils s'assuraient qu'ils puissent jouir d'une plus grande renommée, leur permettant de ce fait de prendre les commandes si la situation l'exigeait en tant qu'officiers de la glorieuse marine. Mais Graqi ne s'arrêta pas en si bon chemin : Taito était un élément indispensable de la marine pour faire briller la nouvelle ère, et l'ordre était simple le concernant, il ne devait pas s'en aller chez AOI.

-Nous permettons au commandant Nowaki l'acquisition du célèbre bâtiment naval "La Gloire", laissé sans capitaine depuis fin d'année 1503. Il s'agit d'un bâtiment de type galion à coque cylindrique. Il possède deux mâts, deux ponts, mais également un armement renforcé par rapport aux autres navires de ce type puisqu'il présente exactement vingt-quatre canons. Sa vitesse est légèrement lésée, mais reste plus qu'acceptable : 14 nœuds. Evidemment, un tel bâtiment demande de la main d'oeuvre : il recevra donc l'aide d'un équipage constitué de quarante-huit hommes pour ce faire.

Quarante-huit hommes sans compter les futurs commandants Nowaki et Nakamura, vingt-quatre canons, un navire à la réputation féroce... En bref, la marine ne lésinait pas sur les moyens, et laissait passer ainsi un message clair : oui, la quasi totalité de leurs effectifs seraient concentrés sur la défense du territoire à l'avenir, mais il existerait des exceptions... Taito serait assurément l'une de ces exceptions.
Suite à cela, le colonel reprit place calmement. L'assemblée se tourna alors naturellement vers le commandant, pour savoir quelle proposition il allait pouvoir choisir. Herwel, de son côté, sépara l'ensemble de feuilles qu'il tenait pour s'apprêter à tendre l'une des deux piles au commandant Nowaki en fonction de son choix.



L'ordre de passage importe peu, vous avez l'habitude de vous organiser de toute manière !

Taito > Le navire, dans la liste, c'est un galion standard petit modèle remastérisé !

Sypher, Daisuke, z'êtes pas obligés de répondre ce tour-ci, sauf si vous vous sentez inspirés (notamment par rapport aux dires d'Aooka au début, quand il dit que Syph aussi aura droit à sa place d'exécuteur).

_________________
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 423461EssaiSignaMarine3
PNJ (Gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 670
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue42/75Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue113/500Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Sam 2 Mai - 11:22
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Tumblr_myldcusvGh1svh2xeo1_500

And now, a new round begin !



Ce rassemblement était impressionnant dans le sens où de nombreuses têtes connues étaient là. Pour sûr, à côté, nous faisions presque tâche malgré nos exploits très récents. Eux aussi ont du passer par là, alors autant ravaler notre salive et attendre. Malheureusement, pour moi qui étais arrivé en avance, je n'avais pas pu m'empêcher d'intervenir pour simplement parler et proposer quelque chose. Cependant, mes ardeurs furent vite calmées  par la demoiselle aux cheveux roses. Quant bien même son ton était rassurant, son discours se résumait presque à un simple : reste tranquille et fait le beau. Chose que je fus en restant silencieux et bien droit sur ma chaise. Bien sûr que nos forces sont affaiblis et que de ce fait, nous allions nous mettre sur la défensive le temps de refaire nos troupes. Mais je restais le même en me disant qu'il fallait agir et non laisser un peu de répit à des rookies qui se pensent être les rois de ces mers. Non... Ces gens devaient absolument faire face à la réalité et être mis sous les verrous. Intérieurement, je me le jurais : Valentine D. Kain, son équipage et l'équipage de Jip finiraient sous les barreaux. Suite à quoi, ce sera au tour de ce Lundren et pour finir, Tao. Je m'y engagerais personnellement avec ou sans soutient, pour que ce monde regagne la paix qu'elle mérite.

Je regardais un bref instant la Vice-Amiral semi vampire qui me donnait sa réponse. Le message était clair et je ne l'importunerais pas trop longtemps. Elle comme moi, nous sommes fatigué suite à la guerre et parler n'est pas le meilleur des remèdes, alors qu'une sieste l'est un peu plus. Faisant un signe de tête, je me remettais à regarder les deux hauts-gradés qui parlaient à la suite, désirant faire avancer les choses.
Le but de cette réunion n'était pas de faire un plan pour aider le monde - comme je l'aurais imaginé - mais bel et bien de nous présenter nos nouveaux postes possibles. Hm ? Des propositions ? Moi qui pensais être bien à la marine, j'étais curieux de voir ce que d'autre institutions pourraient bien me vouloir. Arquant un sourcil suite aux dires de l'une des responsables, je me demandais vraiment ce qu'ils pourraient me proposer à moi, un simple commandant de la marine.

La première proposition tombait assez vite. Moi et Wenham étions attendu chez les AOI, ou du moins en partit. Visiblement, la tension commençait à monter entre les représentant de l'AOI et ceux de la marine. Restant là à admirer le spectacle, je me retenais de soupirer et demander à aller droit au but plutôt que de jouer au chat et à la souris. Visiblement, nous tous ici présent nous combattons le même mal, mais nous n'arrivons pas à coopérer à 100%... N'est-ce pas un peu débile ? Quoi qu'il en soit, je gardais mon calme afin d'entendre la suite qui ne manquerait pas de m'allécher en soit. Mais quoi de plus normal dans ce genre de cas, le but étant de faire saliver le concerné et d'après ce que j'entendais, ils ne comptaient pas lésiner sur les moyens.
Ainsi donc, j'avais droit à un poste me permettant de combattre au plus près de la crème de la crème chez les combattants du gouvernement ? Autant le dire, moi qui suis mordu de bataille, cela était une occasion en or de briller encore plus, cependant, je ne pouvais accepter dans l'immédiat, puisque je n'avais pas entendu la proposition de mes supérieurs directs. Jusqu'à présent, l'AOI se débrouillait bien - avouons le - mais la fin de la proposition me laissait un goût amer en bouche. Ils me parlaient d'argent et de confort, or ça, cela ne fait pas partit de mes principes. Amiral ou non, ce dernier a le droit - et le devoir - d'être comme n'importe qui. Parler d'argent et de confort me donne l'impression d'être un objet, une personne à acheter, or, je ne suis pas à acheter... Fronçant un bref instant les yeux, seuls les plus observateurs auraient pu remarquer que ce détail m'avait chagriné.

Ainsi donc, je me retournais vers mes vrais collègues qui ne tardaient pas à enchaîner pour mon cas. Et il faut le dire, ils savaient largement faire rivalité avec les représentants de l'AOI. Le premier point abordé était le grade. J'allais passer de Commandant à Contre-amiral sans passer par la case colonel ? Sur le coup, j'étais le premier surpris de la chose, mais cela ne faisais que flatter mon égo durant un bref instant. Restant bouche bée, à la limite d'être déconnecté du monde, je manquais de peu la suite du discours qui concernait Violet et Hotaru. Ces derniers aussi avaient droit à une promotion afin de m'assister au mieux. Ainsi donc, ces deux derniers pourraient prendre mon ancienne place et diriger des opérations en tout genre. L'autorité, voilà le premier maître mot dans la marine. Via le grade, on a de l'autorité et avec cette dernière, on fait bouger les choses. Bref, je m'apprêtais à répondre que le colonel repris la parole comme pour donner un ultime coup de maillet sur le clou que j'étais devenu.
Le " La Gloire " ? J'avais entendu parler de ce navire et de ses anciens exploits. Si je ne m'abuse, ce dernier avait participé à des batailles importantes et toujours, il faisait partit du camps vainqueur, ou était celui qui terminait l'ennemi, d'où le nom. Souriant en coin, nul doute que la proposition avait touché mon coeur et mon âme. Ainsi donc, alors que le silence se faisait sans doute en l'attente d'une réponse, je me tournais vers les représentants de l'AOI pour répondre à eux en premier.

" Je vous remercie de l'attention à mon égard dont vous avez fait preuve, cependant, je ne peux accepter votre offre. Mon but premier était, est et sera toujours d'aider les civils. Quant bien même je me connais comme étant un homme de terrain, je préfère rester à ma place pour l'heure. Mais... Ce sera un honneur de prêter main forte à vos hommes si le besoin y est. "

Autant dire, la réponse était claire. Me tournant alors vers mes homologues de la marine, je souriais un bref instant avant de reprendre un air sérieux et faire face aux témoins qui allaient sans doute écrire dans un rapport ce que j'allais donner comme réponse officielle.

" Je vais accepter la seconde proposition. Si le cas de Wenham n'est pas une erreur, je préfère lui céder ma place à l'AOI. Ses capacités de Logia lui donne une plus grande utilité que la mienne dans l'immédiat.
Pour ma part, ma place est auprès de la marine pour des raisons évidentes, mais aussi personnelles. J'accepte la promotion en tant que Contre-Amiral ainsi que celle concernant la lieutenant Nowaki.
Cependant, pour ce qui est du lieutenant Nakamura... j'aimerais que son statut reste le même, à défaut d'avoir le respect d'un commandant. Une montée en grade à mes yeux est un prestige certes, mais cela donne aussi un ordre de priorité des gens à tuer à l'ennemi. Or, il n'est pas connu pour être un grand combattant. En tant que médecin, sa gloire à lui réside dans le fait de sauver des gens, peu importe la gloire ou le titre que cela lui apporte. Au pire, voyez avec lui directement, mais dans l'immédiat, j'aimerais qu'il reste Lieutenant pour sa propre sécurité. Si vraiment vous tenez à le promouvoir, peut-être que lui donner des moyens plus importants pour opérer en mission par exemple serait un bon compromis. J'entends par là un équipement spécial ou autre. A vous de voir, cela n'est pas de mon ressors à mes yeux.  Merci beaucoup en tout cas de votre considération. "


Me remettant sur ma chaise, j'espérais avoir tout dit. Je me tenais là, prêt à répondre à n'importe quelle question. Mais à mon humble avis, il était temps de passer aux autres. Après tout, je n'étais que l'un des héros du jour et non le seul. Loin de me douter des dires qui se disaient sur moi.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

_________________
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
Colonel
Daisuke Aurola
Messages : 1284
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue39/75Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue99/350Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (99/350)
Berrys: 171.598.000 B
Colonel
Sam 2 Mai - 14:13

Déclin et apothéose



Une réunion ordinaire

▬ Alors que la nouvelle grande guerre vient de se terminer, trois grands militaires sont convoqués à Marijoa pour une réunion dont l'issue semble incertaine pour Daisuke. Qu'en ressortira-t-il ?
L'assemblé s'était tu un instant à l'arrivé de Sypher, mais après la prise de parole de Taito, les choses dites sérieuses pouvaient commencer. De mon côté, je pris la peine de rester silencieux, en même temps, je ne me sentais pas encore à ma place, j'étais encore en train d'observer et de comprendre les différents comportements des personnes présentes. Il est facile de deviner les intentions de personnes en fonction de leur personnalité et de ce fait, l'on peut déduire que seules quelques personnes étaient réellement utile à la négociation. Les autres n'étant ici que pour faire joli ou pour mettre la pression au camp adverse. Cette manière de penser ne me ressemblait pas trop, je ne me sentais pas dans mon milieu, à croire que toutes ces affaires n'étaient pas de mon ressort. Cependant, l'on m'avait convoqué pour une bonne raison, et je comptais bien profiter de cette réunion pour en apprendre plus sur certains points resté encore nébuleux pour moi.

Dans un premier temps, cette réunion, je la pensais plus comme une sorte de briefing sur notre avenir à nous trois : Sypher, Taito et moi, mais après le speech de Saori, je compris qu'il en était autrement. Ce rendez-vous mettait en oeuvre deux des plus illustres parties du gouvernement mondial, à savoir la marine et l'AOI. Nous trois faisions partie du premier groupe et c'est dans cette enceinte que nous devions choisir si notre avenir continuait ainsi ou si l'on devait se diriger sous les ordres d'Aston Finley. Cette réunion faisait donc écho à la discussion que l'on avait eu avec Epola Alexo, Sypher et moi, juste après notre retour de Baltigo.

Cependant, je n'entendis pas parler de moi, dans les dires de Aooka lorsqu'il parlait d'une place parmi les exécuteurs de l'AOI, une place que l'on m'avait proposé. Je savais que je n'avais pas mon mot à dire, mais j'allais tout de même protester lorsque le vieil homme prit la parole juste avant moi, expliquant que le cas présenté n'était que celui de Taito et non celui de Sypher. Après une simple et banale excuse de la part du Responsable humain, il reprit ses dires et la négociations reprit.

D'après la réponse du jeune homme tout à ma droite, je compris qu'il devenait, par la présente, mon égal. Promu au rang de contre-amiral, il devenait l'un des pilier de la force armée de la marine, profitant aussi de la nomination de sa sœur au rang de commandant, il jouissait aussi de l'acquisition d'un galion. Je me réjouissait pour lui, mais je laissais toujours place à un visage plutôt fermé, toujours partiellement caché par la capuche.

Si les discussions continuaient à se rythme, la réunion serait rapidement fini et nous pourrions reprendre nos routes respectives dans les plus brefs délais...

_________________
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Daisuke Aurola
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)
PNJ (Gouvernement)
Messages : 975

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue0/0Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue0/0Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup
Sam 2 Mai - 18:35

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 366981Saori7Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Nether10
Lieutenant-Général Kamisen Saori, Gestionnaire des Relations Inter-Agences Cemel Herwel.

Dès les premières paroles de Nowaki, Herwel su instinctivement quel tas de paperasses lui apporter. Jetant celles qui concernant l'AOI dans une corbeille proche avec désinvolture, il se leva et contourna la table pour apporter les divers contrats à signer au futur contre-amiral, lui fournissant également un stylo pour s'acquitter des diverses modalités dès à présent s'il le souhaitait. Graqi arborait un sourire amplement satisfait, sourire qui semblait d'ailleurs irriter Tsukaminami au plus haut point. Le bureaucrate rondouillard ne prit toutefois pas la parole, se contentant de rayer une ligne sur un bout de papier qui se trouvait face à lui. Ils allaient devoir faire sans Taito, et ce n'était pas forcément une bonne nouvelle... Mais il était compréhensif que la marine mette tous les moyens en oeuvre pour conserver l'un de ses principaux héros issu de Baltigo. La bataille était perdue, pas la guerre : l'agence dirigée par Finley n'allait pas déposer les armes aussi facilement. Quand le désormais ex commandant prit la parole à l'intention de l'ensemble des agents du Gouvernement Mondial, déclarant que Wenham serait peut-être mieux placé que lui pour satisfaire leurs attentes, le Gestionnaire Relationnel, qui se trouvait encore non loin de lui, haussa la tête avec un sourire satisfait tout en prenant la parole :

-Nul besoin de vous préoccuper des décisions d'AOI, seule votre décision personnelle compte aujourd'hui.

Non pas que le Cemel voulait faire croire à Taito que son avis était inutile même si c'était tout de même un peu le cas, mais bien qu'il voulait mettre en lumière un fait que le contre-amiral semblait avoir oublié : ils étaient les Rois, dans cette salle. Des éléments d'exceptions que les deux plus puissantes branches du Gouvernement Mondial se disputaient. Des paris à prendre sur la nouvelle ère, déjà bercée par d'innombrables noms et d'aussi spectaculaires réputations. Il faudrait des hauts dignitaires capables de tenir tête à Janz, à Lahire, à Oda et même à Kyo Kara, le terrible prodige Nebula le plus en passe de devenir le Yonkou de demain. Après avoir fourni les divers contrats au zoan antique, Herwel retourna à sa place tandis que le colonel s'occupait de répondre à la dernière proposition de celui-là, qui demandait en effet que le prénommé Hotaru conserve son grade de lieutenant sous prétexte qu'il n'était pas un grand combattant et qu'une telle montée en grade ne serait pas forcément optimale le concernant. Un peu surpris, Graqi prit donc la parole en se grattant la tempe d'un air absent, tout de même soulagé de voir qu'ils étaient dans le cœur de Nowaki bien en avance sur AOI étant donné que cette promotion ne semblait pas vecteur de décision :

-J'imagine que la montée en grade peut être annulée si vous le souhaitez, oui.
-Bien. Passons au deuxième cas, le cas Wenham. Marine, vous avez la parole.

Contre toute attente, ce ne fut cette fois-ci pas Graqi mais Iliena qui se redressa, posant immédiatement son unique œil valide sur son homologue borgne. Elle prit la parole en croisant les bras, sans prêter la moindre attention à son auditorat composé de hauts-gradés d'AOI, comme si ces agents n'avaient selon elle aucunement leur place dans cette salle de réunion :

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Nagisa10
Vice-Amirale Iliena.

-Tout comme pour le contre-amiral Nowaki, nous vous proposons une montée en grade jusqu'au poste de contre-amiral. Toutefois, nous n'incluons ni montée en grade de possible subalternes, ni offre d'un navire de type cuirassé.

La franchise de la vice-amirale désarçonna Aooka, qui fronça immédiatement les sourcils en comprenant que la marine avait, une nouvelle fois, prévu un argument d'une taille plutôt mémorable. La suite qui s'avança paisiblement lui donna raison, et il se renfrogna davantage au fur et à mesure que l'envoyée de Chairoka exposait ses palabres qui revêtaient une importance somme toute capitale concernant le possible avenir de Wenham :

-L'amirale-en-chef elle-même oeuvre depuis quelques semaines à la réorganisation des troupes de la Marine géographiquement parlant. Selon elle, la centralisation des pouvoirs à Marineford ne nous attire que des ennuis, et permet aux criminels de tout horizon, notamment de la Révolution, d'isoler et d'acculer nos troupes sur les Seas Blues. C'est dans cette optique que Chairoka souhaite installer quatre capitales intermédiaires sur les Seas Blues, présentant chacune un leader de renom et aux capacités indéniables, capable de prendre la tête des opérations dans un océan entier si la situation l'exige.

Même Eracless semblait retenir son souffle, comprenant que la proposition que la vice-amirale allait faire à son subordonné était d'un tout autre calibre que celle qui avait été faite à Nowaki. C'était comme si la marine, après de longues investigations, avait cherché à trouver les postes qui convenaient le mieux à leurs deux nouveaux petits génies, comme s'ils mettaient désormais tout en oeuvre pour les garder sous leur égide... Comme s'ils leur réservaient d'ores et déjà les prochains postes d'amiraux, au final.

-Ericken, installé à Nighty Town, sera le contre-amiral en charge de West Blue. Burmeister, à qui un Quartier Général sera rapidement assigné, sera le contre-amiral en charge de North Blue. Focker Lim, qui retrouvera Logue Town une fois libérée de la possession mentale de Centes, aura le contrôle d'East Blue. Demeure South Blue.

On y était. Un sourire large vint fendre le visage du vieux Graqi, qui sentait l'adrénaline faire battre son cœur à tout rompre. Il était friand de ce genre de coups de poker, et il devait admettre que pour le coup, les amiraux s'en étaient donné à cœur joie. Ce genre de propositions pouvait propulser momentanément un marine pourtant inconnu jusque là sous les feux de la rampe pendant des décennies. Pour le commandant Wenham, qui était déjà aux portes de la célébrité, c'était encore plus déstabilisant...

-Votre condition de logia fait de vous un combattant redoutable et intouchable pour une écrasante majorité des hors-la-loi de la région. Vos capacités de recherches informationnelles, délivrées au grand jour suite à l'affaire Shindô-Lundren-Kabayochi, ainsi que votre passif en tant que responsable de l'Agence Gouvernementale La Couronne font de vous un homme taillé pour ce poste. Sypher Wenham, nous vous proposons le poste de régent de la mer de South Blue.

Maître incontesté d'une Seas Blues, c'était un travail de taille que seul un homme de sa trempe pouvait accomplir, voilà ce que s'étaient dits les hauts-gradés de la marine. Pourtant, Iliena n'allait pas s'arrêter en si bon chemin, puisqu'à la grande surprise d'Herwel qui se demanda un instant si elle comptait s'arrêter un jour, elle reprit vivement la parole en ajoutant d'autres détails et informations.

-En cas de besoin, vous aurez la capacité légale de prendre le contrôle de toutes les forces de South Blue. Vous n'aurez de compte à rendre à personne, si ce n'est Chairoka ainsi que les Trois Amiraux. Même les vices-amiraux, sans permissions particulières, ne seront en cas de litiges pas capables de vous contraindre à obéir. Etant donné la difficulté de la tâche, la Marine a décidé de vous offrir pendant la première année un tuteur de renom : il s'agit du colonel Graqi, ici présent, qui supervisera votre arrivée au pouvoir et vous servira de conseiller quand vous souhaiterez le solliciter.

Encore un bon coup de masse porté aux représentants d'AOI, qui ne s'attendaient définitivement pas à quelque chose d'aussi complet. Il n'y avait désormais plus aucun doute : Taito et Sypher étaient deux héros que les justiciers de Marineford étendaient bien conserver au sein de leur agence, afin de profiter de leur potentiel aussi efficacement que possible. Un poste de héros nomade pour l'un, un poste de tacticien sédentaire pour l'autre, une possibilité de faire parler d'eux aisément dans les deux cas. Ce fut sur ces quelques mots que l'épéiste reprit place sur sa chaise, fermant les paupières de son œil unique en attendant que Saori ne donne la parole aux membres d'AOI, ce que la Lieutenante-Générale fit d'un bref mouvement de la tête. Même elle était surprise de voir l'ampleur que prenaient les événements et l'intensité des regards échangés entre les divers belligérants... Et pourtant, ce n'était pas surprenant que la Marine soit aussi farouche : avec les diverses défaites occasionnés précédemment ainsi que la trahison de Makui et de ses comparses un an plus tôt, de nombreux postes avaient été délaissés, ébranlant ainsi la sécurité imposée jusque là sur les Seas Blues. En raffermissant leur prise sur lesdites Seas tout en fournissant à certains officiers les capacités de voyager plus librement et de traquer plus promptement, ils se donnaient les moyens de conserver malgré tout la situation sous contrôle. Eracless, le sous-directeur d'AOI, demeura muet un court instant avant de se redresser à son tour, raclant sa gorge bruyamment tout en dominant ses auditeurs de sa corpulence absolument massive.

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Alex_l10Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 26947710
Sous-Directeur Yamamoto Eracless, Secrétaire Général Tsukaminami.

-Notre offre tourne principalement autour de ce que nous avons proposé à Taito Nowaki : un poste d'exécuteur à AOI, la possibilité d'évoluer avec les meilleurs pour apprendre les ficelles du métier, etc. Cependant, nous avons également remarqué que le commandant Wenham n'était pas dénué de capacités d'autorité et de talent au niveau du leadership... L'apprentissage auprès de l'escouade susnommée ne sera donc que temporaire.

Et c'était au tour d'AOI d'amener l'incompréhension dans les regards de leurs interlocuteurs. Eracless se tourna sur sa droite, jetant un regard à Tsukaminami qui, de son côté, sauta également de sa chaise tout en attrapant un tas de papiers qui traînait par là. Après un instant passé à feuilleter les diverses feuilles, le secrétaire prit la parole en jetant un regard bref à Sypher :

-Le décès de notre ancien Capitaine Exécuteur, Trawley Ferdrik, nous pousse à revisiter nos équipes dans ce domaine, d'autant plus que la chute d'Arias n'empêchera aucunement Centes de semer le trouble. Nous comptons donc, d'ici les semaines qui viennent, créer une nouvelle équipe d'élite capable d'autant d'efficacité que la célèbre Milosephko-Exalva-Bayley. Et si tout se passe bien, Sypher Wenham sera choisi pour en être le capitaine.

L'homme rondouillard se replaça tranquillement sur sa chaise, à l'instar d'Eracless deux sièges plus loin. Pour le coup, le décalage entre la marine et l'AOI était assez flagrant, tant ces derniers étaient allés droit au but. Restait à voir si leur méthode et leur proposition arrivaient à séduire Wenham, ou si la marine remporterait une seconde bataille consécutive...



Et hop, deuxième proposition !

_________________
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 423461EssaiSignaMarine3
PNJ (Gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiral
Sypher Wenham
Messages : 383
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue40/75Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue242/350Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (242/350)
Berrys: 64.968.521 B
Contre-amiral
Sam 2 Mai - 21:38


Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 872818tumblrmrzhv9C2fB1qj13oio11280
Post Event

feat DAISUKE AUROLA & TAITO NOWAKI




Les premières propositions émanant des deux partis commençaient à pointer le bout de leur nez. En effet, Taito Nowaki avait été le premier à être interpellé par les organisateurs de la réunion. Ce qui lui était proposé restait honorable, surtout pour une personne comme lui qui avait pour ainsi dire brillé pendant la grande guerre, par son ingéniosité. Passer du grade de Commandant à celui de Contre-Amiral sans même passer par la case Colonel était quelque chose de particulièrement impressionnant. Une progression fulgurante en quelque sorte. L’AOI, qui manquait probablement de membres en ces temps de crise, et particulièrement après la perte de leur Capitaine Exécuteur, semblait à tout prix vouloir recruter quelqu’un comme lui. Après tout, c’était compréhensible. Il s’agissait d’un bon élément. Toutefois, le jeune homme à la chevelure blanche décida de se pencher du côté de la Marine, trouvant leur offre plus alléchante, ou en tout cas plus synchrone avec ses propres besoins. Un choix personnel qui méritait d’être respecté !

Peu de temps après, le second tour arriva. Les négociations concernant mon évolution au sein du Gouvernement Mondial allaient pouvoir commencer. Ainsi, au tour par tour, la Marine, puis l’AOI, en vinrent à énoncer leurs idées. Pour commencer, la Vice-Amirale Iliena prit la parole, partant dans un long discours. Elle expliqua que, suite aux récents événements, l’Amirale en Chef avait pris la décision d’attribuer chaque mer à un dirigeant, chacun ayant obtenu le grade de Contre-Amiral. De ce fait, en restant de leur côté, j’avais la possibilité d’être l’un d’eux, celui de South Blue. Une proposition qui fit tilt dans ma tête, comprenant qu’en acceptant, j’obtiendrais une importante renommée mais aussi des responsabilités particulièrement désirées. Cependant, il me fallait entendre la proposition du second groupe, afin de me faire une idée précise de ce que je souhaitais faire par la suite.

Restant silencieux après cela, j’écoutai avec attention les paroles du Sous-Directeur de l’AOI et de son confrère. Très vite, et ce pour ne pas perdre de temps face à la pression amenée par la Vice-Amirale, ceux-ci commencèrent à exposer leur proposition. Un poste d’exécuteur, comme il avait été proposé un peu plus tôt à Taito. Toutefois, il y avait une petite différence près. Dans mon cas, il m’était possible, potentiellement, de devenir le Capitaine d’une toute nouvelle équipe d’élite. Le fait de penser aux trois personnes qui étaient intervenues à San Faldo me motivait assez, à vrai dire. Dans tous les cas, après avoir entendu tout ça, je fus pris d’une légère hésitation. Les deux propositions me semblaient intéressantes, motivantes, mais je devais en choisir une et une seule. Prenant alors une brève inspiration, je déposai mes bras sur la table, les relevant quelque peu pour y déposer le bas de mon visage en croisant mes mains horizontalement, et je répondis.

- Vos propositions sont très alléchantes, je dois l’admettre, et je vous en remercie. Toutefois, et j’en suis navré, je vais plutôt me diriger sur la vôtre, Iliena. Les responsabilités que vous me donnez me font plaisir. Toutefois, j’aurais bien une question à ce sujet. Dois-je rester sans interruption sur les Blues, en occupant ce poste ?

Je marquai un simple silence, désireux d’aborder un sujet très différent mais qui me concernait personnellement. Je repris.

- Maintenant.. Il y a quelque chose dont j’aimerais vous faire part. Pendant la guerre, lorsque je me trouvais à plusieurs kilomètres de la flotte principale.. J’ai passé quelque temps en présence d’Irr, l’une des Cinq Légendes. Il a avoué m’avoir injecté un virus trouvé sur une île du Nouveau Monde, à l’intérieur de mon organisme. Celui-ci est particulièrement dangereux parce qu’il ne laisse qu’une semaine de vie à la personne contaminée. Je n’ai donc plus beaucoup de temps à vivre.. Disons qu’une fois les sept jours écoulés, je me transformerai en une entité décérébrée, totalement ignare, faible : un zombie. A partir de ce moment-là, je serai fortement contagieux, il n’y aura donc aucune autre solution que de m’achever.

Je fermai légèrement les yeux, repensant plus fortement à ce virus.

- Il y a cependant un moyen de me guérir. Irr possède, ou connait le remède. Seulement, le seul moyen pour qu’il accepte de me le livrer, est de le relâcher lui et ses camarades. J’ai donc eu une idée, et c’est quelque chose que je vous propose. J’aimerais que l’on réhabilite les Cinq Légendes, pour une période provisoire, juste le temps pour moi de récupérer le remède. Une fois ceci fait.. Je souhaiterais que l’on puisse les traquer par je ne sais quel moyen, et qu’on en finisse une bonne fois pour toute.

Ceci dit, je pus repasser très rapidement sur le sujet principal afin de faire une proposition à l’AOI.

- Monsieur Yamamoto, je suis navré de ne pouvoir vous rejoindre mais.. Il y a une personne que j’aimerais vous recommander. Vous avez sûrement entendu parler de lui récemment, et je pense qu’il pourrait être un bon élément dans vos rangs. Il s’agit de Ghetis Archer, mon second lorsque j’appartenais à la Couronne.





Sypher Wenham
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)
PNJ (Gouvernement)
Messages : 975

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue0/0Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue0/0Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup
Dim 3 Mai - 14:53

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 366981Saori7Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Nether10
Lieutenant-Général Kamisen Saori, Gestionnaire des Relations Inter-Agences Cemel Herwel.

La tension était à son paroxysme car d'un côté comme de l'autre, les institutions s'engageaient solennellement à ce que le jeune Sypher ne devienne une pièce maîtresse de leur politique. Pour l'AOI, il s'agissait du contrôle d'une équipe entière composée des éléments les plus prometteurs en dehors de la légendaire équipe déjà sur le terrain : un moyen de gagner en liberté d'action. Pour la Marine, il s'agissait de mettre sous le contrôle d'un héros l'un des océans des plus calamiteux qu'ils aient jamais eu à écumer : South Blue, et ses hordes de Révolutionnaires pressés par la Guilde Marchande à une rébellion sauvage et imminente. Dans les deux cas, un moyen de rapidement prendre de l'importance, du grade et de la réputation. Devenir une bête noire des hors-la-loi, une légende parmi les hommes pour les civils. La chose était d'ailleurs encore plus vicieuse que pour Taito : là où on attendait de l'antique qu'il persévère dans sa voie et continue à semer des miracles, démontrant sa fougue, sa volonté et son omnipotence aux hordes de forbans du monde entier, on donnait d'emblée d'énormes responsabilités au logia... Quitte à devoir essuyer un échec cuisant. Mais au final, le futur n'importait pas : c'était l'image que renverrait les deux institutions qui primait, pour le coup. Un coup marketing aussi bien que stratégique, autrement dit... Chose qui expliqua évidemment l'air dépité qui vint couvrir le visage des trois protagonistes dignitaires de l'AOI lorsque le marine prit son choix, troquant à l'instar de son collègue son brassard de commandant pour le glorieux étendard de contre-amiral. Une deuxième victoire de taille pour les marines, qui semblait sonner le glas d'une guerre mal préparée du côté du Sous-Directeur Yamamoto Eracless, qui se demandait d'ores et déjà comment ils pourraient bien renflouer leurs effectifs tout en se privant de ces deux héros qui avaient suscités l'intérêt des médias et un engouement général durant les dernières heures. La question qui fut ensuite amenée par Wenham trouva réponse en la personne d'Iliena qui, continuant sur sa lancée, lui rajouta quelques précisions à ce titre :

-La présence du dirigeant de la mer devra être quasi systématique, oui. Il sera toutefois possible de s'en absenter en prenant garde à bien laisser un autre homme de confiance en guise de remplaçant. Le Colonel Graqi fera parfaitement l'affaire, dans un premier temps.

Le vieil homme hocha brièvement la tête, comme pour indiquer que cela ne le gênait aucunement. Au contraire, cela lui permettait d'expérimenter de nouveaux horizons, d'approfondir sa dense carrière qui lui avait semblé, quelques années plus tôt, s'essouffler et arriver à son terme. Autrement dit, la perspective de seconder l'une des plus grandes figures patriarcales des Seas Blues avait de quoi lui donner un regain soudain de motivation quant à ses fonctions... De nombreuses énigmes se pointaient doucement à l'horizon, et il allait prendre un malin plaisir à les résoudre.
Les marines n'eurent toutefois pas vraiment le temps de profiter de cette glorieuse victoire que leur subordonné et supérieur prit une nouvelle fois la parole, dénonçant cette fois-ci les pratiques d'Irr, ancien membre des cinq légendes, en faisant part d'une bien inquiétante nouvelle : il était rongé par un mal originaire du Nouveau Monde, et l'ancien civil souhaitait absolument tout mettre en oeuvre pour en tirer le billet de sa libération. Tandis que les uns étaient désarçonnés, les autres prirent instinctivement une feuille de papier sur laquelle griffonner quelques mots : ce fut le cas d'Herwel et de Saori, qui démontrèrent immédiatement un professionnalisme hors-norme. Ils n'étaient pas arrivés à leur place par hasard, c'était désormais une certitude... Le Gestionnaire des Relations n'attendit d'ailleurs même pas que le Contre-Amiral termine son monologue, s'éclipsant en refermant délicatement la porte derrière lui quand le marine indiquait la possibilité d'une contagion massive. Bien entendu, il ne souhaitait pas s'éloigner de cette maladie : une nouvelle fois, il démontrait son professionnalisme en agissant avec justesse et vitesse. La Lieutenante-Générale, qui ne s'occupa pas le moins du monde de la disparition temporaire de son collègue, plaça la feuille sur laquelle elle avait écrit sur le bureau dudit collègue. C'était son travail que d'arranger justement ce genre d'accord... Même si la tâche allait s'avérer ardue. Quand Sypher ajouta quelques paroles à l'intention d'Eracless, rebondissant sur le sujet principal en laissant un Tsukaminami dans le flou le plus total, le Sous-Directeur ajouta quelques mots supplémentaires à ses notes avant de reprendre la parole de sa voix grave :

-Et bien, j'en prends bonne note...

AOI n'allait pas contacter le chasseur de primes, pas tant qu'il ne démontrait de grandes capacités ainsi qu'un certain intérêt pour le Gouvernement, mais la chose de voir son nom apparaître dans un dossier faciliterait assurément son inscription s'il en venait à se manifester. Le gradé n'eut pas le temps de poser davantage de questions quant à ce fameux Ghetis, que Saori avait d'ailleurs cité quelques minutes plus tôt seulement, que la porte s'ouvrait à nouveau pour mieux se refermer, laissant passer Herwel qui retourna à sa place en lisant brièvement les notes déposées par sa collègue face à sa chaise. Il poussa un soupir, leva les yeux au ciel et se leva à nouveau, quittant la salle de la même manière que précédemment après avoir glissé quelques mots à l'oreille de la jeune femme. Celle-là prit d'ailleurs la parole une poignée de secondes plus tard, fixant Wenham droit dans les yeux :

-Herwel va tenter d'établir une liaison directe entre l'Amiral Shirokuma, le Directeur Madman Albrecht et le Général d'Armée Mohero. Une décision ne pourra être prise que si un dialogue ouvert et favorable entre ces trois partis voit le jour.

Et comme s'il s'agissait d'une véritable pièce de théâtre, comme si tout était parfaitement réglé pour que l'enchaînement d'événements ne puisse pas nuire à la bonne compréhension de ceux-ci ou, au contraire, instaurer ne fut-ce qu'une minute de silence, la porte s'ouvrit une énième fois, dévoilant cette fois-ci deux jeunes hommes, l'un vêtu d'un uniforme impeccable et l'autre d'une blouse au blanc éclatant.

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Garde310Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Kyou_z10
Membre de la Garde de Mariejoa Tokioki Nashiba et Scientifique Turing Isaac.

Ils eurent à peine passé la porte que Nashiba marquait l'arrêt pour réaliser un salut militaire d'une rigueur effarante à l'intention des occupants de la pièce. Il balaya d'ailleurs celle-ci d'un regard avant de tomber sur le colonel Graqi. Son visage sembla s'illuminer tandis que le vieillard prenait la parole en se redressant vivement, tout cela sous le regard interloqué de Saori :

-Oooh, Nashiba-kun ! Content de te voir !
-Graqi-dono ! Comment est-ce que...
-Navrée d'interrompre ces touchantes retrouvailles, mais j'aimerais bien que cette affaire soit réglée rapidement.

Toujours aussi intraitable et sans doute légèrement trop sérieuse, la demoiselle à l'agenda bien trop chargé à son goût s'était directement opposée à cette effusion de joie, qui s'acheva donc dans une expression maladroite inscrite sur le visage du membre de la Garde. Celui-là jeta un regard au scientifique qui, de son côté, s'avança jusqu'à Sypher en présentant une petite seringue tout en lui attrapant le bras. Il remonta la manche et réalisa une brève prise de sang avant d'adresser quelques mots au contre-amiral :

-Mes collègues s'occuperont d'analyser votre sang pour s'assurer de la progression de la maladie ainsi que pour rechercher un éventuel traitement.

Cette fois, ils n'eurent pas le temps de partir que la porte s'ouvrit à nouveau, dévoilant Herwel qui prit la parole en fixant le sol, ne se rendant compte qu'après coup que deux nouveaux occupants avaient pris place dans un coin de la salle :

-C'est bon, j'ai fait remonter l'info, et comme prévu Al-kun a pas l'air super... Oooooh, mais qui vois-je ! Isaac !
-Herwel ! J'ai pas eu le temps de te féliciter, j'étais trop pris par les recherches de Folwando... Vous savez si ce sera une fille ou un garçon ?
-T'en fais pas, je comprends, le travail ! Pareil pour moi, de toute manière... On sait pas encore, mais on a décidé des prénoms ! Et comment se porte Fol ?
-Comme d'hab, à ça près que le projet lui pompe tout son temps de travail... Beast n'est pas qu'une sinécure, et...
-Est-ce qu'il serait envisageable de se remettre au travail, éventuellement ?

La voix de la Lieutenante-Générale, plus intransigeante que jamais, venait de résonner dans les airs comme un coup de fouet. Blême, le Gestionnaire des Relation Inter-Agences salua son ami d'un signe de la tête en retournant à sa place tandis que celui-là, le garde toujours sur ses talons, sortit précipitamment de la salle. Une fois le calme et le silence de nouveau installés dans la salle, Saori prit une nouvelle fois la parole :

-Passons désormais au troisième cas, celui du contre-amiral Aurola.

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Blood_10Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 26947710Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Matata10
Vice-Amirale Hijima Malia, Secrétaire Général Tsukaminami et Colonel Graqi.

La rescapée de Baltigo se redressa lentement, jetant tout juste un regard relativement dédaigneux à l'intéressé avant de prendre la parole au nom de ses divers supérieurs, annonçant une mesure qui ne souffrait d'ailleurs d'aucune hésitation :

-Au vu de ses actions irresponsables ayant amenées des pertes militaires importantes, l'Amirauté a pris la décision de rétrograder Aurola jusqu'au poste de Sergent-Chef. La sanction prend effet dès aujourd'hui.

Elle reprit place lentement, l'expression plus grave et sérieuse que jamais, partageant d'ailleurs ce trait d'apparence avec ses collègues. Même si Iliena et Graqi n'avaient pas eu à subir la guerre depuis la première ligne, ils allaient très certainement payer les pots cassés à la place du contre-amiral et seraient forcément chargés de composer malgré la perte d'effectifs directement née de ses actions aussi puériles qu'égoïstes : ils étaient donc les premiers à encourager cette punition. Shirokuma et Midoritaka avaient de toute manière ordonné... Il ne restait plus qu'à appliquer, et c'était chose faite. Cependant, elle retrouvait à peine sa position assise que le Secrétaire Général d'AOI, de son côté, se redressait pleinement pour prendre la parole d'un air triomphant, adressant un grand sourire à Daisuke comme pour tenter de le réconforter malgré la bavure imposante qu'il avait commis :

-Et nous vous offrons la possibilité d'expier vos erreurs au sein d'AOI... En tant qu'exécuteur.

Les deux demoiselles qui faisaient face aux représentants d'AOI écarquillèrent leurs paupières soudainement, sous la surprise, tandis que Graqi faisait preuve de son effarement de façon bien plus explicite : il se dressa à son tour et répondit vivement, son visage baignant dans l'incompréhension :

-Attendez, à quoi est-ce que cela rime ? Vous lui offrez le même poste qu'aux deux autres, alors qu'il est l'une des raisons de nos cuisantes pertes d'effectif ?
-Asseyez-vous, Colonel. Vous n'avez pas à juger de la politique d'AOI.

C'était Saori qui avait pris la parole, encore une fois, et le vieil homme poussa un soupir exténué et abasourdi avant de reprendre place, semblant jeter l'éponge. Il ne parvenait vraiment pas à comprendre comment il était possible d'envisager une porte de sortie lorsqu'un officier supérieur avait commis une telle bavure... Et cela en connaissance de cause.



Et hop, troisième proposition !

_________________
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 423461EssaiSignaMarine3
PNJ (Gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 670
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue42/75Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue113/500Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Dim 3 Mai - 15:56
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Tumblr_myldcusvGh1svh2xeo1_500

And now, a new round begin !



On peut le dire, l'AOI et la Marine étaient en parfaite rivalité. Les petites moues, les regards, tout se voyait et on pouvais clairement ressentir la tension qui émanait de chaque camp. Nous étions comme des articles uniques dans un magasin que ces deux factions voulaient s'arracher à n'importe quel prix. J'étais le premier à passer à la casserole et je n'étais pas déçu de mon offre. Manque de chance, le mien se basait non pas sur l'offre en elle même, mais sur mes propres convictions. L'AOI n'était pas mon dada et c'est donc par pure logique que je rejoignais de plus belle ma mère patrie, à savoir, la marine sans aucune hésitation. Cela semblait arracher quelques sourires provocateurs Visiblement, cela faisait 1-0 pour la marine.

S'en suivis donc d'une petite formalité administrative qui se résumait pas une montagne de papiers à lire et à signer. Je fis cela sans tarder et la réunion pu reprendre de plus belle. Sétait au tour de Wenham d'être cuisiner aux petits oignons. Visiblement, il allait avoir droit à une promotion exemplaire, bien que moins alléchante  à mes yeux. Du moins, s'était sans compter la fin du discours de la Vice-Amirale. En effet, à défaut de ne pas voir des camarades être promus, ni le fait d'avoir un galion flambant neuf, il eu droit à un poste de prestige consistant à être le responsable d'un Blue entier. South Blue. Immédiatement, je pensais à Saint-Urea, qui était officiellement sous ma juridiction. Souriant en coin, je me demandais bien ce qu'il allait choisir, bien que s'était évident : AOI.

Malheureusement, si cela était la question à un milliard, alors j'aurais perdu, car contre toute attente, le jeune homme pris pour décision de rejoindre le côté marine, offrant un joli 2-0 au tableau des scores du jour. Wow. Là, l'ancien commandant avait explosé mon cerveau sur place. Je m'étais attendu à tout sauf ça. Manque de chance, il ouvrit sa bouche tout comme je l'avais fait et sa dernière tirade manqua de me faire sortir de mes gonds. Je rêve ? Ou il propose un chasseur de prime à deux sous au poste qu'il aurait pu avoir ? Un chasseur de prime ... Sérieusement ? Je manquais de broyer une partie de la table accidentellement tellement que la serrais sur le coup. Me retenant de faire une putain de protestation, je repris mon calme et ne disais rien. Chacun ses histoires après tout.

Suite à une petite parenthèse concernant certaines choses, ainsi que le cas de santé du contre-amiral Wenham, nous pouvions reprendre la réunion et nous en venions au cas le plus épineu : Aurola Daisuke. L'ambiance se refroidit vite à mon goût et la proposition était moins plaisante à entendre.  Ou bien il était humilié, ou bien il allait dans un autre camp avec un grade prestigieux, mais sous forme moins plaisante. En effet, l'envoyer chez AOI était un peu comme se débarrasser d'un déchet et de ce fait, cela était moins prestigieux que d'être invité là-bas en tant que héros. Là, il était clairement le zéro de l'histoire. Quelle ironie pour un ancien héros de guerre... Repensant à ce qui c'est passé sur l'île de Baltigo, je vins alors à lever la main pour prendre la parole.

" J'aimerais proposer quelque chose, ou du moins, agrémenter la proposition du gouvernement . "

Cette dernière consistait peut-être à se débarrasser de lui, cependant, en tant que collègue, je ne pouvais pas me permettre de le laisser fuir  sans avoir eu quelques réponses.

" J'aimerais savoir s'il était possible de greffer le ... sergent-chef Aurola à mes services ? La proposition peut surprendre, je l'admet, cependant... S'il est l'homme qu'il prétends être, dans ce cas, j'aimerais me porter garant de lui. De ce fais, je propose qu'il soit sous mon commandant direct en plus des autres, et il pourrait ainsi redorer son blason, en supposant que cela soit possible, même si sans vouloir être désagréable... " Je me retournais vers le concerné afin de lui lancer un regard comme la veille sur Baltigo quand il avait protégé ce révolutionnaire en pensant bien faire. " ... J'en doute fortement, malgré ses capacités plus qu'utiles."

Certains pourraient voir cela comme une tentative d'humiliation encore plus grande, d'autre comme un acte afin de flatter mon nouvel égo, ou simplement un caprice, mais je me demandais bien ce qui serait mieux pour lui. Être oublié ? Ou lui offrir une seconde chance ? Indirectement, aussi vil soit cette proposition, elle était plus glorieuse qu'être un simple pion de plus belle, ou un déchets chez des exécuteurs. 

" ... Bien entendu, je ne lui offre en aucun cas un asile, ou des vacances. Bien au contraire... Au moindre dérapage, je me ferais un plaisir de m'occuper de son cas avant de l'envoyer voir des personnes qui... hm... L'apprécient. "

Petite référence à un homme rencontrer lors de la bataille. Karast et l'amirale en chef l'avaient pour sûr dans le collimateur. Me remettant assis je vins lors à glisser doucement à l"oreille de mon autre collègue promu contre-amiral.

" Pourrais-je vous aussi vous demander quelque chose à la fin de cette réunion ? "


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

_________________
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
Colonel
Daisuke Aurola
Messages : 1284
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue39/75Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue99/350Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (99/350)
Berrys: 171.598.000 B
Colonel
Dim 3 Mai - 16:26

Déclin et apothéose



Une réunion ordinaire

▬ Alors que la nouvelle grande guerre vient de se terminer, trois grands militaires sont convoqués à Marijoa pour une réunion dont l'issue semble incertaine pour Daisuke. Qu'en ressortira-t-il ?
Les choses allaient plus vite que ce que l'on aurait pu croire en arrivant. Pour ma part, je pensais que les délibérations auraient duré plus longtemps, mais face à la marine, l'AOI n'avait pas cette réputation qui pouvait rendre la position d'exécuteur intéressante pour les deux autres marines. Cependant, alors qu'ils avaient parlés des deux hommes, aucun n'avait daigner jeter un coup d’œil en ma direction. Je ne m'attendais pas à ce genre de traitement. Du coup, tout ce qui se passait à côté ne me semblait pas intéressant, comme si je n'étais pas présent, comme si je vivais la scène, de loin, sans pouvoir intervenir. Peut être était-ce l'effet des paroles du colonel un peu plus tôt qui m'avait rendu silencieux ou cette femme qui reprenait tout le monde, dès qu'on s'éloigner un peu du sujet. Je me renfermais peu à peu en moi-même sans laisser personne entrer dans cette intimité, et puis de toute manière, personne ici ne voulait me rejoindre.

Les discussions continuaient, sans vraiment devenir intéressante. Même le fait que le Wenham devienne l'une des figure emblématique des blues ne me fit pas sortir de ma stupeur. Je manquais à plusieurs reprises de tomber dans les bras de Morphée, mais je me repris et m'installa bien au fond de mon siège, m'accoudant à la table. Ce qui me fit sortir de ma transe fut l'arrivée soudaine de deux hommes, derrière moi et leur vacarme lors de la saisi de sang de mon homologue. Je ne comprenais pas vraiment, et c'était sans doute parce que je n'avais pas écouté les dires du nouveau contre-amiral. Je m'écrasai sur le dossier de ma chaise et je compris que c'était enfin mon tour. Malgré le fait que la séance était rapide, j'eu l'impression d'y avoir passé plusieurs heures déjà. Passant ma main droite à travers mon capuchon, je me retirai deux trois mèches de cheveux qui m'empêchait de voir correctement l'ensemble des personnes présentes et j'écoutai, alors, attentivement les dires de mes supérieurs...

"Au vu de ses actions irresponsables ayant amenées des pertes militaires importantes, l'Amirauté a pris la décision de rétrograder Aurola jusqu'au poste de Sergent-Chef. La sanction prend effet dès aujourd'hui."

Il fallait rire ou pleurer ? Je savais que le sauvetage de la jeune fille aux cheveux bleus ne faisaient pas partie des plans de l'autre sagouin, mais de là à m'accuser de toutes ces choses, s'en fut trop. Je restais silencieux, tout en tentant de garder mon calme. Je regardai cette femme, qui semblait satisfaite de son oral, s'asseoir. Qu'avait-elle contre moi... ? Du côté de l'AOI, ce fut la même proposition que l'on m'avait faite la veille, à savoir un poste d'exécuteur. Cela semblait sonner bien, comme une sorte de corde de sortie, mais j'aurais aimé parler en privé avec Aston Finley avant de faire mon choix. Ce n'était pas simple, pour moi, à ce moment-là, mais je compris une chose, les vices-amiraux et le colonel ne partageaient pas la même vision des choses que moi. Je me remis rapidement en question, me demandant si, en sauvant cette fille, j'avais fait une erreur, mais j'eu beau repasser plusieurs fois la scène dans mon esprit, en aucun cas je ne me sentais fautif. C'était plutôt celle qui les avait contrôlé contre leur grès qui était fautive... Je restais encore un peu silencieux, tentant de me concentré à nouveau. Il était clair, que pour les marines, j'étais le coupable.

Un instant avant de prendre la parole, le premier promu prit la parole. Il fit comprendre à l'assemblé qu'il voulait garder un oeil sur moi, comme si ma "punition" ne suffisait pas. Ce n'était sans doute qu'une goutte d'eau de plus qui faisait déborder mon vase intérieur. Je souris un peu et je me levais "calmement" de façon à ne pas offusquer qui que ce soit, puis je retirais ma capuche. Par ce geste, je ne voulais pas montrer mon visage pour que l'on me prenne de pitié, ni même que l'on croit quoi que ce soit, ce n'était qu'un geste de politesse. En le retirant, l'on pouvait voir qu'une partie de mes cheveux avait disparut sur ma gauche, cela voulait dire que les deux hommes, à ma droite, ainsi que les deux premiers membres de l'AOI présent à ma droite ne pouvait pas le voir non plus. Cependant, ils pouvaient sans doute voir les brûlures présentent sur mon coup, et qui descendait jusque dans mon bras.

Un petit sourire toujours présent, je me mis à parler distinctement.

"Je suis le dindon de la farce, n'est ce pas ? Non. Le terme le plus approprié serait bouc émissaire. Je ne me sens absolument pas coupable des faits que l'on semble m'incomber. Certes, j'ai désobéi aux ordres de l'amirale en chef, mais c'était pour de bonnes raisons. J'ai mes torts, mais ne me blâmait pas pour les erreurs de quelqu'un d'autre."

Avant même de rajouter quoi que ce soit, je me tournais vers Erakless, l'une des seules personnes que je trouvais importante ici et je lui posai une simple question :

"Etes-vous d'accord de vous servir de civil comme bouclier ? ... Cette question se destine à vous tous. Libre à vous d'y répondre et en fonction de vos réponses, je pourrais faire mon choix."

En venant ici, je n'avais pas l'intention de quitter le sein de la marine. Je me sentais bien, avec cet insigne sur le dos. Je voulais simplement faire régner la justice dans ce monde, et dieu sait que beaucoup d'injustice sont commis de par le monde... Et ce n'est pas seulement les forbans et les hors la lois qui les commettent. Je me rassis promptement et croisa les bras. Peu importe le résultat des mes mots, j'avais dit ce que j'avais à dire. Et je me sentais enfin libéré.

_________________
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Daisuke Aurola
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)
PNJ (Gouvernement)
Messages : 975

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue0/0Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue0/0Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup
Lun 4 Mai - 19:24

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 366981Saori7Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Nether10
Lieutenant-Général Kamisen Saori, Gestionnaire des Relations Inter-Agences Cemel Herwel.

Une nouvelle fois, les tensions étaient amenées à leur paroxysme, mais la raisons semblait autrement plus dérangeante côté marine qu'auparavant : alors que les deux institutions s'étaient presque battus pour obtenir les faveurs des deux grands héros, plus prometteurs que la majorité des individus assis autour de cette table militairement parlant, la marine se fichait bien de perdre ou non la présence d'Aurola au sein de ses troupes... En revanche, ce qui gênait très clairement les trois représentants de l'Amirauté, a fortiori les deux vices-amirales, c'était la proposition à la limite de l'indécence que l'AOI venait de faire à l'ancien contre-amiral. Le poste d'exécuteur était approximativement aussi honorifique que celui de contre-amiral, si une liaison devait être réalisée entre les deux bras armés du Gouvernement Mondial, et voir que Daisuke puisse s'en sortir aussi aisément sans avoir à s'inquiéter des conséquences de son impertinence et de son insubordination était grandement désagréable. Pour le colonel Graqi, il ne faisait d'ailleurs aucun doute que le blondinet allait orienter ses services vers la branche de l'AOI... Il n'y avait plus qu'à espérer que cette sinistre affaire ne soit pas source de mésentente et de contestations entre les deux institutions, même s'il y avait fort à parier que Pacifique n'apprécierait pas du tout l'audace des représentants de Finley. Toutefois, le logia n'eut pas le temps d'apporter une réponse aux deux propositions, ou plutôt à la porte de sortie et à la punition, que Taito, dont le tour était pourtant déjà passé, se manifesta : il avait en effet comme ambition de prendre l'ancien contre-amiral sous ses ordres, pour le tenir à l’œil et lui donner une seconde chance. C'était intelligent de sa part, d'autant plus que cela allait sans aucun doute accroître sa côte de popularité auprès des civils, lui donnant une image miséricordieuse et teintée de bonté... Graqi prit immédiatement quelques notes, en murmurant quelques mots sans être certain d'être entendu par tout le monde pour autant :

-Je ferai remonter cette option aux amiraux...

Pour lui, il n'y avait presque aucun doute que cette manœuvre serait vivement encouragée et félicitée par les amiraux, mais il fallait pour cela que l'ancien contre-amiral demeure dans les rangs de la marine et accepte de se joindre au bataillon présidé par Nowaki. Ainsi, quand Aurola prit la parole, il attira de nombreux regards... mais très peu de sympathie. Quand il alla jusqu'à reporter la faute de son comportement à Chairoka de façon subreptice mais pourtant très claire, la main de Malia fut prise d'une série de tremblements nerveux et rageurs. Elle refréna ses pulsions, s'empêchant de décapiter son subordonné sur le champ pour l'outrecuidance dont il osait faire preuve malgré sa position périlleuse. Cela n'empêcha toutefois aucunement sa collègue, Iliena, de lui décerner une injure les mâchoires crispées et le regard froid :

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Nagisa10
Vice-Amirale Iliena.

-Enfoiré...

L'animosité des deux gradées à l'encontre d'Aurola était presque palpable, mais Graqi n'était pas sans reste... Il avait tout simplement du mal à comprendre que cet ancien contre-amiral puisse se permettre de débiter de telles âneries malgré l'épée de Damoclès qui trônait au-dessus de son crâne, tout juste camouflée. Pour un homme sage tel que lui, des paroles de ce calibre revêtaient davantage d'un instinct suicidaire que d'un plaidoyer destiné à les apitoyer sur son sort... Il ne prit toutefois pas la parole, toujours aussi estomaqué, lorsque le blondinet se tourna en direction d'un Eracless bien mal-à-l'aise, lui demandant s'il trouvait normal de sacrifier des civils dans une telle situation. Le Sous-Directeur de l'AOI, la gorge nouée par la réponse qu'il n'allait pas tarder à apporter, détourna lentement les yeux en espérant trouver une autre issue à l'interrogation. Malheureusement, ce qu'il allait dire lui fendait le cœur, aussi bien à cause de ses responsabilités qu'à cause de ses intentions toujours aussi louables que lorsqu'il était entré au service du Gouvernement Mondial, quelques décennies plus tôt. Cependant, le Yamamoto fut coupé dans son élan quand une autre personne prit la liberté de rétorquer à sa place. A la surprise générale, il ne s'agissait toutefois ni d'Aooka, tout aussi mal-à-l'aise que son compère, ni même des deux vices-amirales qui ne savaient plus comment cacher leurs envies meurtrières : il s'agissait de Saori, la prestigieuse Lieutenante-Générale, la plus haute gradée des militaires assis autour de cette table, qui scrutait le blondinet d'un regard froid teinté d'une certaine animosité :

-Oui. C'est évident, oui. Peu importait, dans la situation dans laquelle vous vous trouviez à Baltigo, les questions de bonnes mœurs et de croyances morales. Vouloir sauver un civil hypothétiquement condamné, car il n'était même pas certain que la dénommée Horoji Julia ne décède de telles blessures, c'est tout-à-fait louable... Le faire aux dépens de la sécurité de l'Amirale-en-Chef Chairoka, la seule à pouvoir contrer Centes dans l'état des choses, et condamner de ce fait les milliers de vies de vos subordonnés dont vous aviez pourtant la responsabilité en tant que Contre-Amiral, ce n'était qu'une folie égoïste et puérile. Pire encore, la faiblesse numérique de la marine qu'entraîneront inévitablement vos actions amèneront les amiraux à renforcer leurs effectifs sur les lieux clés de chaque océan... En oubliant au passage un lot d'îles dont la sécurité ne saura être maintenue. Autrement dit : vous avez causé l'expansion de centaines de fléaux criminels tels que les meurtres et les viols et donc, de cause-à-effet, la mort de millions de vies humaines innocentes pour en protéger une seule dont la fatalité n'était même pas absolue. Peu importe de quel point de vue l'on aborde la situation, le seul coupable ici, c'est vous, Aurola... Et sans vos grandioses actions face au renégat Kokuwo et à ses comparses, votre tête serait probablement d'ores et déjà exposée à l'entrée de Marineford. Veuillez maintenant reprendre place et répondre à la proposition qui vous est faite.

Cinglante, froide et directe, Saori venait de donner le ton : elle était la première à trouver que les agissements d'Aurola étaient bien plus malsains qu'il ne voulait le faire paraître, et elle ne s'était pas gênée pour le lui faire remarquer. Sur cette question, elle était d'ailleurs certainement la plus objective d'entre tous : elle avait eu en main des dizaines de rapports rédigés par différentes personnes, aussi bien directement liées à l'affaire que d'une appréciation plus lointaine. Le silence et le calme sembla à nouveau s'imposer dans la salle tandis que l'auditoire était pendu aux lèvres de Daisuke...



Et hop, troisième proposition !

_________________
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 423461EssaiSignaMarine3
PNJ (Gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
Colonel
Daisuke Aurola
Messages : 1284
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue39/75Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue99/350Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (99/350)
Berrys: 171.598.000 B
Colonel
Mer 6 Mai - 16:16

Déclin et apothéose



Une réunion ordinaire

▬ Alors que la nouvelle grande guerre vient de se terminer, trois grands militaires sont convoqués à Marijoa pour une réunion dont l'issue semble incertaine pour Daisuke. Qu'en ressortira-t-il ?
La sentence fut frappée par Saori, qui, de par sa force négociatrice avait réussi à fermer le bec à tout le monde avant même qu'ils aient pu dire un seul mot. De mon côté, je restai silencieux un instant, puis ne pouvant pas garder mon calme, je me levai tout de même lentement et entrepris un très long discours.

"C'est d'une civile qu'on parle, là, merde ! Vous parlez de pertes humaines, mais nous sommes tous des soldats, nous nous sommes engagés sur cette voie pour protéger les civils, pas l'inverse ! Je ne peux pas vivre l'esprit tranquille, en sachant qu'on aurait pu gagner la guerre en utilisant des civils comme bouclier. Comment pouvez vous vivre la conscience tranquille tout en sachant cela ? N'êtes-vous là que pour protéger les gros cul des tenryubitos ? Ne vous êtes vous jamais dit que Chairoka était peut être une imposteur ? Qu'adviendrait-il au monde, si, trop tard, vous vous rendiez compte qu'elle vous manipulait depuis le début pour vous faire accepter sa façon d'agir ?"

Même si dans mon esprit tout se mélangeait, tout sortait de façon fluide et sans une once d'hésitation. Je savais ce qu'il allait désormais advenir et j'en était pleinement conscient. Je ne laissais personne me reprendre et mon regard, à la fois froid et persant provoquait à la fois les membres de la marine que ceux de l'AOI. Je voulais, par moment rajouter le fait qu'ils me semblaient tous indigne de porter l’emblème du gouvernement, mais à vrai dire ils étaient plus soumis aux tenryubitos qu'au peuple. Je repris alors très rapidement, ne laissant dans les bouches des vices-amirales que des insultes inaudible à mon encontre. Je ne pouvais que rire intérieurement à leur folie.

"Je ne suis pas sûr que vous comprenez réellement le sens du mot justice. Il ne faut pas confondre la justice avec la vengeance ! Tout ce qu'à fait Chairoka, c'est d'utiliser les méthodes de notre adversaire le plus dangereux : Centes. Sauf que dans son cas, elle est l'amiral en Chef, celle qui devrait représenter le mieux la justice. Est ce cela, pour vous, la justice ? Est ce cela, que vous voulez montrer au peuple ? Est ce cela que vous voulez protéger ? Cette pseudo justice... Cette loi du plus fort ?"

La loi du plus fort. Celle que partage tous les animaux. Étions-nous devenu cela. Une bande d'animal tout simplement définissable par ceux qui étaient les plus forts ? Est ce que la justice doit être celle du plus fort ou bien ce devrait être l'inverse. Devons nous défendre cette même justice contre les plus forts... Pour les faibles ? Ne nous étions-nous pas engagés pour défendre les opprimés et les faibles ? Alors pourquoi les utilisions-nous pour nous protéger ? Sans m'en rendre compte, je m'étais arrêter de parler pendant plus de trois secondes, mais par chance, un ami à moi entra furieusement dans la pièce. Vêtu de noir de haut en bas, l'on ne pouvait le reconnaître. Ce n'était pas le portier, d'ailleurs, il ne devait plus être de ce monde.

"Juste à temps. Je voulais juste rajouter quelque chose."

A l'instant même, comme si l'entrée du type masqué était un signal, la terre de marijoa se mit à trembler. Je ne pouvais que jubiler face aux airs ahuris de la populace présente devant moi. Il ne m'apparaissait maintenant que comme des inconnus. Leur nom n'existait plus, il n'était même pas des noms sur un papier, non. Ce n'était que des déchets. Des déchets qui allaient disparaître.

"Je ne suis pas venu ici seul, je ne suis pas fou. La vérité, c'est que je pensais que vous me proposeriez la place d'amiral,et non celle de Sergent Chef, à croire que le monde ne tourne pas rond. De ce fait, j'ai préparé une petite surprise."

L'instant d'après, le sang des dix autres fut répandu dans la pièce, l'homme qui avait surgit quelques secondes auparavant tirait avec une arme sur-évolué et rien, que ce soit le Tekkai ou le Haki ne pouvait bloquer ces attaques. C'était la fin du conseil restreint et je fus inviter à parler à l'ensemble de mes supérieurs. Tout le monde pourrait entendre ma nouvelle vocation :

"Je ne comprendrais jamais votre mentalité et c'est pour cela que je vais changer le monde. La révolution porte désormais un nouveau nom ! Aurola Daisuke !"

Juste après, une brigade de dix personnes arriva et m'emporta loin de l'ile dans un épais nuage de poussière. Marijoa était en feu...

Alala... Si seulement c'était possible, mais je me savais seul. Rien de tout cela ne pouvait m'arriver. Personne ne viendrait me "sauver" de cet enfer. J'étais là, seul, au milieu de personne dont je ne pouvais craindre que de futures représailles, alors que j'étais le seul à penser que ma justice était la bonne. Je soupirai et je me levai lentement pour enfin donner mon verdict. Depuis que Saori avait parlé, j'avais laissé un long silence de plusieurs minutes, le temps de me laisser aller à mon fantasme. Je savais pertinemment que si je disais un seul mot plus haut que l'autre, je me serais retrouvé avec les Vice-amiral aux bottes et j'aurais été arrêté. Je ne pouvais que trancher. L'AOI ou mon ancien poste de Sergent Chef.

"Allons bon. Je pensais, en venant ici, que l'on me proposerais le poste d'amiral. J'ai dû rater un épisode..."

Je rigolai alors tout doucement. Je voulais faire un peu d'humour pour adoucir les tensions, mais je doute que s'eut l'effet escompté. Je repris alors calmement.

"Déjà, malgré toutes les erreurs que j'ai pu commettre, je vous remercie à tous d'avoir bien voulu encore de moi dans vos rangs et je suis au regret de vous dire, monsieur Eracless, mais je vais rester dans la marine. La nature de votre combat est tout à fait louable, mais je préfère encore garder l'emblème de la mouette sur le dos. Je vous remercie de votre proposition, mais je vais expier mes pêchés à ma façon et de la bonne manière."

Par cela, je voulais parlé de tout ce que j'avais pensé un peu plus tôt. Il devenait, par la présente, mes nouveaux ennemis. L'AOI, la marine. Le gouvernement mondial. Tout ceux-là. je ne les respectais plus. C'était fini.

"Pour la proposition du contre-amiral Nowaki, je l'en remercie, mais j'aimerais prendre le temps d'en décider, si je peux toujours me permettre cette option."

Le rejoindre était à double tranchant. D'une part, je pouvais être sûr de rencontrer plus de monde qu'en étant seul, mais j'étais certain qu'il avait un œil plus inquiet que les autres personnes présentes ici. Il m'avait vu protéger un révolutionnaire, mais de mon point de vue, je protéger un homme à terre...

_________________
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Daisuke Aurola
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)
PNJ (Gouvernement)
Messages : 975

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue0/0Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue0/0Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup
Sam 9 Mai - 11:16

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 366981Saori7Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Nether10
Lieutenant-Général Kamisen Saori, Gestionnaire des Relations Inter-Agences Cemel Herwel.

Ce ne fut clairement pas la tentative d'humour, jugée par la moitié de l'auditoire comme une horrible ignominie et par l'autre moitié comme une vaine tentative, qui en vint à amenuiser les tensions dans cette petite salle de réunion. Au contraire, les marines semblèrent se renfrogner encore davantage, si seulement cela était possible... Toutefois, Daisuke parvint à les calmer légèrement lorsqu'il fit preuve de résignation, remerciant AOI tout en décidant de rester dans la marine pour "expier ses pêchés". Il ne pensait certainement pas aussi bien que les vices-amirales et que le colonel, mais ces quelques mots eurent le don, une nouvelle fois, de détendre les esprits et de permettre une discussion plus ouverte et moins bercée d'insultes. Herwel poussa un soupir soulagé, étant donné qu'il préférait largement que cette réunion ne trouve une issue raisonnable et pacifique, avant de se lever pour apporter aux désormais contre-amiral Wenham et Sergent-Chef Aurola les paperasses qu'ils avaient à signer pour fixer l'accord définitivement. Les faciès des hauts dignitaires d'AOI semblaient clairement déçus et désappointés, au contraire de ceux des marines qui affichaient une satisfaction certaine et une fierté indicible. Cela était la preuve que malgré toutes ses mésaventures, malgré toutes les défaites qui s'étaient accumulées, la Marine conservait suffisamment de répondant pour demeurer à la hauteur du reste du Gouvernement Mondial... De l'autre côté de la table, Saori, après un instant de silence, croisa les bras en fermant les paupières silencieusement. Une bonne chose de faite, mais la journée était, pour elle, bien loin d'être finie... Elle ne faisait au contraire que commencer. Elle avait désormais à écrire un rapport sur ladite réunion, qui serait transmis à Mohero et aux 5 Etoiles, puis à se reporter sur ses tâches habituelles toutefois nettement bouleversées avec les récents événements. La demoiselle, après un instant d'immobilité, ouvrit une paupière pour surveiller l'heure qui prenait un malin plaisir à s'écouler. Deux minutes vingt-deux de retard... Difficile de jeter la pierre à une seule et unique personne, pour le coup. Herwel, de son côté, répondit à la demande du blondinet avec un sourire amusé :

-Malgré vos actions, je doute que la marine ne s'amuse à restreindre vos libertés aussi drastiquement. Il vous est toujours possible de choisir si vous acceptez la proposition du contre-amiral Nowaki ou non... Dans la mesure du possible, évidemment.

Suite à ces paroles, ce fut à Graqi de se lever, immédiatement suivi par les deux vices-amirales qui firent un bref salut militaire avant de quitter la salle. Les deux hautes-gradées de la marine, également, avait encore beaucoup de travail pour le reste de la journée... Et cette réunion n'avait été pour elles qu'une bien pénible pause. Le colonel, en revanche, s'approcha de la porte de sortie et s'y arrêta, attendant calmement que son désormais supérieur Sypher ne termine de signer les derniers contrats pour sortir de la salle. Ils allaient devoir travailler main dans la main pour les mois à venir, alors autant amorcer une relation amicale... Le sous-directeur Eracless se redressa à son tour, rapidement suivi par Aooka tandis que Tsukaminami terminait de ranger ses notes dans son attaché case, aussi précipitamment que possible.
La fin de cette réunion tournait une page aussi pénible que glorieuse pour la marine et pour le Gouvernement Mondial en règle générale : la fin d'une guerre harassante, mais de nouvelles pertes à ajouter aux terribles victimes des divers conflits à l'échelle mondiale.



Bon, le poste est court, mais en gros, c'est pour conclure, donc autant le faire vite et bien /o/
Alors, Taito, comme convenu, tu deviens un contre-amiral itinérant et tu obtiens également un galion légendaire, détaillé ci-dessus. Parmi les 48 marines qui sont assignés sous tes ordres (sans parler d'Hotaru et de Violet), il y a un PNJ à créer, lieutenant de lvl 14. Une seule et unique aptitude, une seule et unique arme, pas de haki, pas de lvl up, juste un petit bonus Razz
Sypher, tu gagnes donc pour une durée d'un an IRP le PNJ Colonel Graqi. Il te faut bien entendu respecter le portrait brossé durant la réunion. Il est lvl 30 et ne peut pas lvl up. Il possède le haki de l'observation en standard et sait se battre avec une lance. Tu possèdes également le rang de contre-amiral de South Blue, et tout ce qui s'y passera à l'échelle de la marine te concernera directement.
Daisuke, tu gagnes le droit de continuer à travailler au sein de la marine, et c'est déjà bien, non ? =D

_________________
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 423461EssaiSignaMarine3
PNJ (Gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 670
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue42/75Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue113/500Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Sam 9 Mai - 11:51
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Tumblr_myldcusvGh1svh2xeo1_500

And now, a new round begin !



Le cas Aurola était des plus tendu. Quant bien même je trouvais amusant le fait de lui proposer un poste à Aoi, le reste l'était beaucoup moins. Sans doute devait-il se sentir heureux de pouvoir encore rester dans les rangs de la marine après ce qu'il a fait. Oser être responsable d'une blessure de l'amiral-en-chef, être la raison principale de la mort d'une bonne partie des troupes marines... c'est pas rien. Sa côté de popularité allait baisser en bien, par contre en mal... monter telle la lave dans un volcan en éruption. Pauvre gars. Dire qu'il était un héros avant. Comme quoi, au fond, il suffit juste d'un petit coup de vent pour faire tomber les plus grands. Une seconde dans une guerre avait changer son destin. S'en rendait-il compte ?

La blague d'Aurola m'avait fait presque broyer une partie de la table tant je la serrais fortement. Amiral ? Entre nous... J'avais plus de chance de devenir amiral, faire un enfant avec Camille Elkens et sauver le monde, que lui en a de devenir amiral ! Quel genre d'homme pense pouvoir devenir amiral après avoir réduit presque à néant nos forces ? Je me demandais presque quelle idée j'avais eu de lui proposer une place dans mon " équipage ". Quoi qu'il en soit, la décision revenait uniquement à Aurola et à personne d'autre. Ce dernier semblait presque me demander du temps pour réfléchir. A cela, je vins simplement à soupirer et lui faire comprendre sa situation.

" Le temps n'est pas vraiment un luxe que vous avez en votre possession... "

Traduction, quand je partirais d'ici, en route vers de nouvelles aventures, il aura son choix à faire, sans quoi, ce sera considéré comme un non. La réunion semblait être officiellement terminée donc. Je pouvais retourner à mes occupations, le temps que ma soeur arrive. Me levant de table, je vins alors à regarder Aurola brièvement, puis je me concentrais sur Sypher. Après tout, j'avais une chose à lui dire n'est-ce pas ?

" Félicitation pour votre promotion. Maintenant que vous êtes en charge de South Blue... vous êtes donc en charge de la protection de l'île de St Urea. Informez le lieutenant Striker de votre promotion, il se fera un plaisir de vous aider dans votre tâche. Oh... et passez lui le bonjour de ma part bien entendu, si vous allez sur les lieux. La population en a grand besoin. "


Suite à ces quelques mots, je m'en allais de là, en saluant rapidement les hauts-gradés. Cherchant dans les couloirs cette semi-vampire, je vins alors à l'interpeller.

" Vice-Amirale Hajima !! "


Arrivant à sa hauteur sans être trop essoufflé, je me devais d'être rapide. Elle comme moi, nous avions d'autre chats à fouetter.

" Je vais être bref... Je voulais savoir, quel est le souci au sujet du civil Erwin Dog ? Je pensais éventuellement demander des renseignements aux hauts-gradés, ou aux membres du cipher pol 8, mais vous ayant sous la main... De plus, j'aurais aimer savoir s'il était possible que vous transmettiez un message à l'Amirale Elkens ? Je n'ai le numéros direct d'aucun amiral, or, j'aurais certaines choses à leurs dires. Si cela n'est pas trop déplacé bien entendu. Pour ce qui est de l'Amirale Elkens, j'aimerais qu'elle me contacte dès qu'elle en aurait l'occasion. J'aimerais la rencontrer pour discuter d'une chose importante. "

Je n'allais pas étaler les détails, d'autant plus qu'ils étaient d'ordre personnel. De ce fait une fois mes réponses obtenue, je vins alors à remercier la demoiselle et m'incliner en douceur en signe de respect. Désormais, j'étais libre de mes mouvements et de nombreux projets m'attendaient.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

HRP : Dernier post pour ma part.
Donc ce qu'il y a de spé, c'est donc que je donne le contrôle du Royaume de St Urea à Sypher * C'est donc Taito qui a conquis l'île, mais Syph qui en est en charge  *
( il gagne donc un pnj de conquête que j'avais créer, mais j'avais pas fait sa FT, donc cadeau x) ).

_________________
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
Colonel
Daisuke Aurola
Messages : 1284
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue39/75Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue99/350Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (99/350)
Berrys: 171.598.000 B
Colonel
Sam 9 Mai - 13:24

Déclin et apothéose



Une réunion ordinaire

▬ Alors que la nouvelle grande guerre vient de se terminer, trois grands militaires sont convoqués à Marijoa pour une réunion dont l'issue semble incertaine pour Daisuke. Qu'en ressortira-t-il ?
La fin de la réunion approchait à grand pas et mes propos seraient sans doute parmi les derniers de la conversation principale - pour ne pas dire les derniers. En effet, juste après que mon choix fut révélé, le responsable inter-agence Herwel se leva et nous donna les formulaires à remplir, Sypher et moi. En fait, il n'avait pas eu l'occasion de signer son élévation au poste de contre-amiral, c'était peut être pour cette raison qu'il n'avait plus parlé jusqu'à présent, peut être la peur de dire une bêtise et de se voir retirer cette promotion qui le pétrifié.

Je pris soin de remercier l'homme qui nous donna les papiers à signer, je vérifiais rapidement les grande ligne, lisant en diagonale pour aller plus vite. Rien de bien désagréable dans l'ensemble. Je comprenais facilement ma situation, et je le prenais plutôt bien. Enfin bon, du mieux que je pouvais. Signant la dernière feuille, j'entassa les papiers et les rendit à Cernel. C'était maintenant officiel, je devenais de nouveau et par le fait sergent-chef. Quelle déchéance, quand même. Mais c'était sans doute grâce à l'AOI si j'étais encore présent dans le gouvernement, je me levais donc, après avoir salué rapidement les deux vices-amirales qui étaient parti presque précipitamment. Si elles étaient pressés, ce n'était pas du tout mon cas, je savais qui m'attendais dehors...

Je me rendis rapidement aux abords du second de l'AOI, après avoir écouté Taito qui me mettais quelque peu la pression sur mon futur choix, à sa voir le suivre ou non. Je le laisse parler avec Sypher en ajoutant simplement :

"Dites moi juste quand vous partez, Contre-amiral Nowaki. Bienvenue dans les hautes strates."

Cela me rappela notre départ de Marijoa, où il était encore mon subordonné et où il était entré rapidement sous mon commandement. Maintenant, ce serait sans doute lui qui me donnerait mes ordres. C'était indescriptible comme situation. Je me rappelai cette scène alors que je me trouvais juste devant Eracless.

"Excusez-moi. Je voulais vous parler, avant que vous partiez. Je voulais encore vous remercier pour votre proposition. Je pense que c'est en partie à cause de cette offre que la marine a du en faire une aussi et par le fait que je n'ai pas été renvoyé tout simplement. Je voulais aussi vous dire que je suis et je resterais à votre disposition. J'ai un ami au sein du cipher pole qui peut me joindre à tout instant. Si vous avez besoin de me joindre, passez par lui, il s'appelle Dean Winchester."

Même si leur façon de penser n'était pas la bonne pour moi, je me devais tout de même de conserver quelques relations et je les savais de meilleures écoutes que la plupart des marines.

"Une dernière chose, si possible, j'aimerais m'entretenir avec vous dans quelques temps d'un sujet qui me perturbe depuis un petit moment. Si vous pouviez parler à monsieur Finley, j'aimerais aussi le rencontrer."

Je savais qu'en tant que simple sergent-chef, ils n'avaient aucune raison de m'écouter, ni même de prêter attention à moi, mais j'espérais que mon passé de contre-amiral jouerait en ma faveur. Je venais aussi de refuser une fabuleuse offre chez eux, mais je me permettais encore d'enfoncer le clou, à croire que j'aimais me mettre dans de mauvaises situation. En attendant une réponse, je remis ma capuche en saluant les deux personnes qui avaient permis la réunion des deux parties du gouvernement, à savoir monsieur Herwel et Saori.

_________________
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Daisuke Aurola
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiral
Sypher Wenham
Messages : 383
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue40/75Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue242/350Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (242/350)
Berrys: 64.968.521 B
Contre-amiral
Sam 9 Mai - 15:58


Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 872818tumblrmrzhv9C2fB1qj13oio11280
Post Event

feat DAISUKE AUROLA & TAITO NOWAKI




La réunion touchait à sa fin et le verdict final avait été annoncé. Taito Nowaki disposerait d’un navire légendaire, ainsi que du grade de Contre-Amiral, et Daisuke Aurola serait rétrogradé en tant que Sergent-Chef. Après tout, en vue de ses actions, les autorités ne pouvaient être plus clémentes. Certes, cela pouvait foutre un coup au moral de se savoir au bas de l’échelle – ou du moins pas loin – mais il fallait voir le bon côté des choses. Cet homme aurait très bien pu être littéralement viré de la Marine, et peut-être même du Gouvernement Mondial pour insister sur ses actes inqualifiables. En ce qui me concernait, j’étais ravi de pouvoir obtenir un poste tel que celui qui m’avait été proposé. Devenir le Régent de South Blue offrait de nombreuses possibilités et surtout une responsabilité immense. Au final, on pouvait presque me considérer comme un Amiral en Chef, mais uniquement compétent sur cette mer. Il me fallait donc maintenant faire de mon mieux pour montrer qu’ils avaient fait le bon choix en me confiant ce rôle, que je pouvais m’en montrer digne.

Peu de temps après avoir fait ces différentes annonces, le Gestionnaire des Relations Inter-Agences se leva et nous distribua des documents officiels qu’il fallait signer afin d’officialiser les décisions prises à l’issue de cette réunion. Restant tout à fait calme, j’attrapai ceux-ci, pris un stylo et y apposai ma signature. Il n’y avait rien de plus à faire les concernant. Je pris toutefois la parole l’espace d’un instant pour m’assurer de quelque chose d’important.

- J’attendrai de vos nouvelles concernant le remède, ainsi que le Cinq Légendes. Mais n’oubliez pas, il ne reste que peu de temps..

Sur ces mots, je me levai lentement, reprenant la veste que j’avais posée quelques dizaines de minutes plus tôt pour ne pas être étouffé par la chaleur, et la remis sur mon dos. Je n’avais maintenant plus qu’à partir, me rendre sur South Blue, mon nouveau « chez moi », là où je disposerais très probablement d’un bureau personnel. J’avais déjà quelque peu commencé à réfléchir aux différentes actions que je pouvais effectuer selon mes ambitions mais également le bien des civils. Le temps est une unité précieuse, et il ne faut pas en perdre une goutte lorsque l’on a la possibilité de l’utiliser avec ingéniosité.

Cependant, au moment de sortir moi aussi de la salle, alors que le Colonel Graqi semblait m’attendre, le Contre-Amiral Nowaki vint s’approcher de moi pour me demander quelque chose. En effet, il mit un point sur l’île de St Urea, en me demandant d’en prendre soin. C’était mon nouveau travail maintenant, et je comptais bien redresser la situation, faire tout mon possible pour que chaque île de South Blue se retrouve dans les meilleures conditions possibles. De ce fait, je répondis en esquissant un très léger sourire, juste avant de rejoindre le Colonel pour sortir.

- Je m’en chargerai. Faîtes-moi confiance.




Sypher Wenham
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)
PNJ (Gouvernement)
Messages : 975

Feuille de personnage
Niveau:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue0/0Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Left_bar_bleue0/0Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup
Lun 11 Mai - 21:44

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Blood_10Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 2011-010
Vices-Amirales Hijima Malia et Iliena.

La gradée aux origines vampires marqua l'arrêt un bref instant une fois la porte passée, se demandant ce que Nowaki pouvait bien avoir à lui dire. Elle jeta un bref regard à l'intérieur de la salle, suffisamment long pour se rendre compte qu'il adressait quelques paroles très certainement courtoises à son collègue également promu contre-amiral. Ces deux types allaient être à tenir à l’œil, ils risquaient fort d'intervenir dans les futures prestigieuses réunions qui pouvaient voir le jour à Marineford, dans l'optique d'améliorer les services et la qualité de la force armée la plus puissante du Gouvernement Mondial... Après un instant, Malia reprit la route au côté d'une Iliena prostrée dans le silence, manifestement pensive. En réalité, elle se demandait comment Ericken allait bien pouvoir accueillir la perspective de régner en maître absolu sur l'une des quatre Seas Blues... Il n'était qu'un colonel peu expérimenté lorsqu'elle l'avait quitté pour rejoindre Grand Line, et il semblait avoir réalisé du suffisamment bon travail pour s'attirer la sympathie de l'Amirauté. Un bon point. Et puis de toute manière, ils avaient toujours été plus ou moins les responsables de West Blue, malgré le fait que les forces gouvernementales étaient pourtant plus présentes sur Toroa... C'était une manière comme une autre de rénover les positions stratégiques et profiter de la faiblesse de la Révolution pour leur porter un coup décisif. Un moyen comme un autre de dominer grâce à la bataille de Baltigo... Les deux épéistes de talent furent toutefois interrompues dans leur progression lorsque Taito fit immersion, interpellant l'une d'entre elles. Elles se retournèrent lentement, de concert, arborant la même expression sérieuse et concentrée. Les questions du reptile furent toutefois bien loin de ce que la vampire avait pu imaginer venant de lui...

-Dog... ?

L'incompréhension de la haute-gradée venait surtout du fait que le contre-amiral semblait n'être au courant de rien. Il était vrai qu'avant l'offensive, il n'était guère plus qu'un commandant, mais elle aurait cru que les nouvelles circuleraient un peu mieux... L'effervescence de la bataille n'avait probablement rien arrangé, d'autant plus si l'on considérait les innombrables pertes. Quoi qu'il en fut, elle prit la décision de révéler à son subordonné les tenants et les aboutissants de ce dossier qui risquait fatalement de faire parler de lui à l'avenir, d'autant plus que ce n'était pas quelque chose qui demeurerait plus ou moins confidentiel bien longtemps.

-Il nous a trahi. Il a prévenu la Révolution, les Yonkous et d'autres de notre attaque sur Baltigo. Il est aussi coupable qu'Aurola de la mort de nos confrères. De surcroît, il a offert une porte de sortie à de grandes figures de la Révolution, là-bas...
-Quels que soient les liens qui vous unissaient, vous feriez mieux de l'oublier, contre-amiral. La prochaine fois que vous le croiserez, il vous sera ordonné d'appuyer sur la gâchette. L'avoir vivant n'est même plus une priorité.

Iliena s'était permis de prendre la parole pour refléter ce qu'elle pensait sur ce sujet, dans une analyse particulièrement sobre mais totalement objective. Souhaiter la capture de Dog serait certainement une idiotie indicible, d'autant plus qu'il avait la capacité agaçante de pouvoir échapper à tout type de contrainte physique, mis-à-part lorsqu'il s'agissait de granit marin... Un pouvoir qui suffisait très certainement à le rendre arrogant. Par la suite, le jeune homme demanda à la vice-amiral Hijima de transmettre un message à Elkens : celui de bien vouloir le contacter une fois qu'elle en aurait l'occasion, étant donné qu'il avait à s'entretenir avec l'un des amiraux. Légèrement surprise par une telle demande dans un premier temps, la vampire en vint à hausser les épaules et à tourner les talons, immédiatement suivie par sa collègue de même rang, adressant quelques mots à son autre comparse :

-Comme vous voulez.

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Fullme10
Sous-Directeur Yamamoto Eracless.

De l'autre côté de la porte, à l'intérieur de la salle de réunion qui se vidait progressivement de ses précédents occupants, ce fut au tour du Sous-Directeur d'AOI d'être abordé par l'un des trois protagonistes de ces changements de grade... Le moins prestigieux des trois, en vérité. Aurola le remercia pour l'initiative de sa branche, celle d'avoir décidé de lui offrir un poste en guise de porte de sortie. Le musculeux combattant ne répondit rien dans l'immédiat, lorgnant son homologue blondinet du haut de sa stature avantageuse, se contentant de graver les mots de ce dernier dans son calepin mémoriel. Il décidait de leur laisser la possibilité de le joindre, d'un moment à un autre ? Si Eracless avait été grossier et extraverti, il aurait très certainement déclaré quelque chose du genre "Ça me fait une belle jambe", voire "Moi manger pomme hier soir", mais il était quelqu'un de poli et de civilisé. Il se contenta donc de hocher la tête lentement tout en continuant d'écouter les palabres de son interlocuteur, qui en vint à lui dévoiler la véritable raison de cette discussion : il souhaitait s'entretenir avec lui à l'avenir et, si possible, avec le directeur d'AOI lui-même. Rien que ça... Pas désarçonné pour autant, le glorieux militaire hocha la tête énergiquement avant de répondre simplement :

-Je toucherai à Aston un mot à propos de ce souhait. Quant à la proposition et bien... Justement, vous aurez l'occasion de le remercier en temps voulu. L'idée était de lui.

Il ne disait pas sa position par rapport à ladite proposition, ni ce qu'il pensait globalement de la politique d'Aston tout simplement parce que ce n'était pas son rôle. Le Sous-Directeur était là pour appuyer son supérieur en cas de besoin et pour lui assurer un soutien aussi viable qu'efficace : il le faisait donc sans remettre en question les capacités de son collègue et ami. Le Yamamoto, après cette brève réponse digne de son caractère en acier trempé, adressa un bref signe de tête au nouveau sergent-chef en guise d'au revoir avant de sortir à son tour de la salle de réunion, rattrapant Aooka et Tsukiminami du haut de ses longues enjambées.

Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 366981Saori7Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] Nether10
Lieutenant-Général Kamisen Saori, Gestionnaire des Relations Inter-Agences Cemel Herwel.

Si Hewel acquiesça aussi formellement que chaleureusement aux gestes et paroles qui lui étaient destinées, Saori se contenta quant à elle de rester de marbre jusqu'à ce que la salle se soit vidée du moindre de ses occupants occasionnels, la laissant seule avec le Gestionnaire. Celui-là poussa un soupir soulagé en se rendant compte que le plus compliqué se trouvait derrière lui et il prit possession de sa pipe, la remplissant d'une légère couche de tabac avant de l'allumer et d'en inhaler une dantesque bouffée. C'était comme revivre après un mois de coma... La demoiselle, quant à elle, ajusta sa position sur sa chaise en appuyant davantage sur le dossier et ferma les paupières, profitant des trente-neuf secondes de pause qui lui restait des cinq minutes prévues. Ils avaient été légèrement plus bavards que prévu, même si elle avait tout fait pour abréger la réunion vers la fin... Foutu Aurola. Elle poussa un énième soupir avant de se redresser quelques instants plus tard, attrapant une pile de dossier qui traînait là pour se diriger vers son bureau à quelques pas, non sans un dernier signe courtois à l'intention du Gestionnaire, qui ferma la porte derrière eux.
Une bonne chose de faite.



Taito > Elkens t'appellera, un jour, peut-être (déjà, je dois faire d'autres appels, Fran et Zeke entre autres xD)

Voilà voilà, normalement tout est bon ! Vous pouvez éventuellement faire un poste de conclusion, mais en principe, je n'y répondrai pas.

_________________
Déclin et Apothéose [Post Event, PV Sypher, Daisuke, Taito] 423461EssaiSignaMarine3
PNJ (Gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: