-44%
Le deal à ne pas rater :
REALME C21 64 Go Cross Black
109.91 € 196.57 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB]
Fenice Nakata
Fenice Nakata
Messages : 15023
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue52/75Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue879/1000Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B
Jeu 2 Avr - 16:46

Marine ou Schichibukai ? ♠
❝ Au sommet de la puissance, on ne voit plus rien du tout. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Devenu Schichibukai suite à des combats mouvementés face à l'équipage d'Harushige, Nakata a récemment fait parler de lui par l'intermédiaire de la conquête de Graou Island et par la mort de son bras-droit, Hato. Convié à la réunion de Mariejoa, le Phoenix, plus mûr et plus fier, s'apprête à tourner la page de son ancienne existence et à devenir un combattant au sommet.







Présentation brève du personnage • Taito Nowaki est un commandant de la marine, connu pour ses récents exploits à l'encontre de la Révolution, notamment sur la mer de South Blue. Jeune, fougueux, mais aux idées légèrement extrémistes, il a tendance à mettre tous les criminels dans le même panier...


❝ Laisse-moi raconter ❞


Cette réunion s'était au final avérée relativement ennuyeuse... Cela n'était guère plus qu'un ramassis de désaxés, payés pour ignorer les maux du monde et protéger les Tenryubitos au péril de leur propre existence. Le Gouvernement Mondial ne mentait pas à ses têtes pensantes, et il allait sans dire que la sécurité de tout un chacun n'était pas au sein de leurs premières préoccupations... Agacé autant par ces hommes pétris d'arrogance que par leurs paroles qui suintaient une aussi désagréable que constante hypocrisie, à l'exception d'une poignée d'entre eux, le blondinet n'avait guère tardé à prendre congé. Certes, il comptait livrer bataille à leurs côtés sur Baltigo, mais c'était principalement pour s'assurer que leur position n'allait pas s'ébranler de si tôt... Ce que craignait Nakata par dessus tout, c'était de voir un seul homme prendre la tête d'une organisation. En comptant le fait que cette pitoyable oligarchie n'était pas capable de protéger tout le monde, comme un seul et unique monarque pouvait bien convenir à cette tâche ? Il ne faisait aucun doute, pour l'artiste, que Centes Decima n'était guère plus qu'un autre ennemi à abattre, inscrit sur une liste déjà bien trop longue... Mais, à la différence des autres noms qui constituaient cette liste, le Phoenix ne se gênait aucunement pour le placer sur un piédestal : il allait être sa prochaine cible, son ennemi privilégier, et il allait le traquer jusqu'à le vaincre. Pour l'artiste, il s'agissait aussi bien d'un moyen de s'assurer que personne ne viendrait gêner la quiétude des citoyens que d'une façon détournée mais plutôt efficace de s'asseoir en tant que Schichibukai possédant une relativement bonne côte de popularité. Quoi qu'il en fut, le musicien avait tout juste pris congé de ce lot d'incompétents aristocrates que l'un d'entre eux était venu lui offrir un travail bien surprenant : celui de vaincre Mozero, l'un de ses collègues, et de profiter de la guerre qui ferait rage pour le faire disparaître. Lourdement rémunéré, ce travail avant le don de pouvoir profiter au Fenice de deux manières différentes... Et ce dernier ne s'était donc aucunement gêné pour accepter. Il avait ensuite pris la direction de l'hôtel où il devait séjourner en attendant le début de l'offensive, y plaçant tranquillement ses effets personnels, avant de se rendre compte qu'il lui restait tout de même a minima une bonne poignée d'heures avant d'enfin pouvoir quitter cette prétendue ville sainte. Autrement dit ? Il fallait au capitaine de Tengoku no Seigi un moyen de tuer le temps, avant de devenir fou au milieu d'autant de luxure et d’opulence.

Ainsi, notre musicien préféré ne tarda pas à sortir de sa gigantesque chambre pour se renseigner auprès de l'un des gardes en faction dans l'hôtel en question. La sécurité avait très certainement été renforcée pour s'assurer que les grands corsaires, demeurant d'imprévisibles électrons libres, n'allaient pas s'amuser à semer le chaos d'un instant à l'autre, aussi le garde en question sembla-t-il particulièrement tendu en répondant aux interrogations du zoan mythique. Celui-là s'empressa donc de se voir renseigner sur la localisation géographique d'une salle d'entraînement, où il pourrait échauffer son corps et son esprit pour la bataille à venir. Une fois renseigné, Nakata prit la route de la salle d'entraînement en question, se demandant s'il allait pouvoir y trouver l'un de ses collègues ou s'il n'allait au final se retrouver qu'en tête à tête avec des marines. Ce qui était quasiment sûr, dans tous les cas, c'était que cette salle risquait d'être plus ou moins bondée... Avec la perspective d'une bataille plus féroce que jamais, la majorité des soldats enrôlés risquaient de vouloir donner le maximum d'eux-mêmes. Haussant les épaules, nullement gêné par l'hypothétique présence d'un groupe de soldats de la justice dont il avait lui-même fait parti par le passé, l'ancien Supernova continua son chemin, parvenant bien promptement à la porte de chaîne lourde qu'il poussa sans mal. Fut alors dévoilée sous ses yeux un endroit aux dimensions cataclysmiques, rempli d'armes en bois, en acier, de machines d'entraînements, de rings et d'arènes diverses où s'affrontaient aussi bien des mousses que des colonels. Toutefois, l'ambiance pesante qui y régnait à la base ne laissait aucun doute planer quant à la mentalité des guerriers qui habitaient cette antre : ils étaient tous emplis d'une détermination froide et sans pareille... Celle-là même qui ne fit que s'accentuer lorsque le Fenice, calmement, s'avança au sein des rangs des agents du Gouvernement Mondial, attirant indéniablement tous les regards de l'assemblée. Malgré son habitude généralement détendue et facilement amusée, le capitaine ne put s'empêcher d'arborer un sourire doucement mal à l'aise, se rendant compte que bon nombre des types ici présents auraient rêvés d'avoir sa tête à la place du punching ball qu'ils frappaient sans aucune retenue. Pas de doute : ici, il était le plus détesté de tous les combattants présents... Et pourtant, une silhouette relativement gigantesque, mesurant aisément plus de cinq mètres, et portant un manteau semblable à celui qu'arboraient les contres et vices amiraux, fit résonner sa voix avec force, intimant l'ordre à ses subordonnés de se remettre au travail. Cela eut le don d'arracher un soupir soulagé au blondinet, qui glissa quelques mots entre ses dents :


Jouir d'une habilitation officielle est plutôt avantageux, dans le coin, hein... ? Bah, c'est pas comme si j'avais espéré m'attirer leur sympathie...

Et c'était bien peu dire : le blondinet avait su dès sa désertion que les marines amicaux n'allaient être guère plus qu'une exception...



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Nak_si10

Fenice Nakata
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 674
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue42/75Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue113/500Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Ven 10 Avr - 16:18
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Tumblr_m9ln8wkvv71r8zwjto1_500

Prepare the war !



La pression commence à se faire sentir. Cela ne fais que quelque heures que  j'ai débarqué de Saint Urea et pourtant, on pouvais clairement sentir mon agacement.  La nouvelle est tombée : d'ici quelques heures, une attaque sera lancé sur la dite " terre blanche ", dit Baltigo. Cette île n'est autre que LE repaire de révolutionnaire où trône Arias. Le but de l'attaque ? Frapper fort et faire tomber ces personnes qui nous tiennent tête au nom d'une révolution qui n'a pas de raisons d'être. Nous la Marine, nous représentons le gouvernement et de ce fait, la justice de ce monde.

Une réunion épique avait été donné semble-t-il, et cette dernière s'était terminée. Au rendez-vous, des héros dit légendes, des pirates qui servent les intérêts de la marine et des hauts-gradés en tout genre. Je pestais d'avoir loupé un tel événement - ou ne pas avoir été invité - car j'aurais sans doute pu y voir certaines personnes. M'enfin... Comme toutes les futurs unités de l'attaque, nous avions un rendez-vous avec Charaioka afin de subir quelque chose d'utile afin que la mission soit un succès. Quoi que cela soit, je ne me sentais pas calme, bien au contraire... La guerre me stressait un peu dans le sens où je me demandais si je pouvais empêcher ma soeur et hotaru de me suivre ? Sans doute... Ce n'est pas comme si tout le monde était réquisitionné de force. Après tout, il faut que des gens maintiennent une certaine sécurité en cas d'attaque surprise, n'est-ce pas ? La majeure partie de nos forces sera envoyée là-bas et il n'est pas rare de subir le courroux de quelques vilains en temps d'absence. Bref, il fallait que je calme mes nerfs.

" Tai.. C... Calme toi voyons... C... C'pas là le terrain."
" Ouai.. Je sais. "

Grognant de mécontentement, je ne saluais guère les petites recrues qui se baladaient dans les couloirs.  Cherchant ce foutu terrain mis à disposition pour s'entraîner, je m'étais perdu dans les couloirs. Pourquoi ne pas demander mon chemin ? Question de fierté personnelle dirions nous. Hotaru quant à lui me suivait toujours aussi craintivement, bien qu'il le sait bien, je ne lui ferais jamais de mal, car il est comme un frère pour moi. Ma soeur quant à elle était partie de son côté pour tenter d'en savoir un peu plus sur la rencontre avec Charaioka et savoir ce qui c'est dit à la réunion avec les hautes figures de ce monde.

Après un looooooooooooooooong moment à chercher, je passais par une entrée et vis de nombreuses personnes qui semblaient fixer une autre personne. Hm ? Ne faisant guère attention, je traçais mon chemin pour aller vers un endroit où se trouvait des poids à soulever. Ne faisant pas de chichi, je marchais en ligne droite et me cognais à une épaule sans même regarder de qui il s'agit. La personne a pas d'uniforme, donc ce doit être un invité ou un touriste. N'y prêtant guère attention, je continuais ma route alors que le jeune blondinet derrière moi se stoppait pour voir de qui il s'agissait.

" N... F...Fenice... Nakata... "


Le jeune homme semblait un bref instant très apeuré, pourtant, très vite, il reprit son sang froid et son courage à deux mains. Un Shichibukai ? Ici ? De tête, le jeune homme connaissait juste la somme gelée que représentait cette personne, mais il en avait oublié quel genre de personne il était et de ce fait, il vint à s'excuser à la place de son collègue, craignant que le phénix s'énerve et s'en prenne à son ami.

" E.. Excusez le.  Il n'a pas fait attention. "
" HEY... Hotaru, tu fou quoi ? "

Me retournant, je vis alors l'autre blond et je me mis à arquer un sourcil. Hm ? Doucement, mais sûrement, l'information arriva à mon cerveau et là, je tiltais immédiatement. Fenice Nakata, plus souvent surnommé : le phénix. Cet homme avait une certaine réputation, ainsi qu'un beau parcours - il faut l'avouer - en tant que traitre. Ancien révolutionnaire, ancien marine... On peut dire qu'il en a retourné des vestes. Allait-il quitter les shichibukais sous prétexte de vouloir garder sa liberté ? Le fixant avec une certaine arrogance, je calmais mes ardeurs, en sachant très bien que ma soeur allait me tomber dessus si je commence à chercher la merde avec une personne comme lui.

Je le regardais d'une manière différente des autres. Les gens ici semblaient le rejeter comme le traitre qu'il est. D'autres sont là simplement à rêver, ou à la craindre, mais moi, c'est différent. Il y a un mélange de dégoût, d'admiration inavouée et d'une envie de défiance à la limite de l'insolence la plus gratuite qui soit. Pour sûr, une personne qui sait " lire dans les regards " comprendra que dans mon passé, j'ai eu des histoires avec des pirates, d'où ma personnalité actuelle.

" Tch... "


Faisant signe à mon collègue, je me retournais en laissant voler mon uniforme moins prestigieux que celui d'autre personnes présentes ici, mais même si je ne suis qu'un simple commandant, je garde ma fierté aussi forte que celle d'un amirale. Allant vers les fameuses barres, je m'apprêtais à en saisir une pour la soulever et commencer par un peu de musculation.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

_________________
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
Fenice Nakata
Messages : 15023
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue52/75Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue879/1000Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B
Dim 12 Avr - 17:14

Marine ou Schichibukai ? ♠
❝ Au sommet de la puissance, on ne voit plus rien du tout. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Devenu Schichibukai suite à des combats mouvementés face à l'équipage d'Harushige, Nakata a récemment fait parler de lui par l'intermédiaire de la conquête de Graou Island et par la mort de son bras-droit, Hato. Convié à la réunion de Mariejoa, le Phoenix, plus mûr et plus fier, s'apprête à tourner la page de son ancienne existence et à devenir un combattant au sommet.







Présentation brève du personnage • Taito Nowaki est un commandant de la marine, connu pour ses récents exploits à l'encontre de la Révolution, notamment sur la mer de South Blue. Jeune, fougueux, mais aux idées légèrement extrémistes, il a tendance à mettre tous les criminels dans le même panier...


❝ Laisse-moi raconter ❞


Des regards qui se voulaient volontairement agressifs, des allures défiantes et hautaines, il n'y avait désormais plus l'ombre d'un doute : si les Schichibukais étaient tolérés à Mariejoa, ils restaient selon le point de vue de bien des gouvernementaux un groupuscule d'immondes et infâmes raclures. Le blondinet se demanda pendant l'espace d'un instant s'il ne serait pas plus intelligent de retourner s'entraîner dans sa chambre privée, bien à l'écart de l'agitation des justiciers et de leur zèle collectif. Malheureusement, il était convaincu qu'il ne saurait s'y entraîner correctement : il n'avait pas le matériel nécessaire pour s'échauffer, et l'idée de déranger quelqu'un pour le lui apporter n'avait même pas à lui effleurer l'esprit. De facto, Nakata ne voyait plus qu'une seule et unique possibilité, s'il souhaitait bel et bien s'échauffer en prévision de cette guerre dont l'ombre menaçante ne cessait de croître à l'horizon : il allait devoir demeurer ici, malgré l'hostilité ambiante... Poussant un soupir las et tournant les talons pour pivoter sur lui-même et observer les dispositifs alentours, le corsaire se demanda un bref instant si une session de musculation pourrait lui rendre service. Il s'apprêtait à partir en direction des diverses machines présentes lorsqu'une épaule solide le percuta légèrement, lui arrachant une moue légèrement surprise. Le capitaine de Tengoku no Seigi nicta un court instant, remarquant que l'olibrius qui l'avait percuté l'avait vraisemblablement fait involontairement. Il portait à l'instar de bien des soldats l'uniforme de la marine, et l'ancien Supernova n'eut donc aucun mal à comprendre qu'il était dans le même cas que les autres... Peut-être le choc n'avait-il pas été aussi involontaire que cela, du coup ? Ne se formalisant pas pour si peu, le combattant s'apprêta à reprendre son chemin quand une petite voix l'interpella. Son regard balaya l'assemblée avant de s'arrêter sur un petit blond gêné, apparemment un ami du téméraire brutal. Le type s'excusa tandis que l'autre, celui qui avait été à l'origine de la bousculade, semblait s'en étonner. Légèrement désarçonné par cette scène, le forban leva les deux mains à hauteur de poitrine en signe d'amitié, affichant un sourire doucement bienveillant. Puis le Fenice répondit, toujours aussi calme et serein, sachant qu'il ne faudrait qu'une seule provocation pour que la moitié de la salle ne se jette soudainement sur lui :


Non, non, pas de problème, ne vous excusez pas. Il n'y a pas de mal.

Le type remonté, sans plus prêter attention au Schichibukai ainsi qu'à l'autre petit blondinet, ne tarda pas à se diriger en direction de machines de musculation, vraisemblablement plutôt colérique. Nakata replaça ses bras le long de son corps en regardant ce type évoluer calmement, fronçant légèrement les paupières. Encore un marine extrémiste, hein ? C'était tout du moins les airs qu'il renvoyait... Le Phoenix ne tarda pas à hausser les épaules, ôtant ceci de son esprit, décidant d'enfin entamer son entraînement. Malheureusement, il eut à peine pris la direction de l'une des machines d'entraînement qu'une espèce de mur d'ébènes se dressa devant lui. Un marine, à la musculature plutôt avantageuse, de près de trois mètres de haut, dévisageait le forban avec un air arrogant, les bras croisés et le faciès plus impétueux que jamais. Il ne tarda pas à prendre la parole d'une voix rauque, prononçant quelques paroles certainement destinées à pousser le jeune homme à bout et à le faire sortir de ses gonds :

On m'avait dit que les corsaires étaient de grands guerriers, fiers et puissants... Et finalement, je me rends compte que l'un d'entre eux se laisse marcher sur les pieds ! Grandement décevant... Mais c'est pas ça qui m'empêchera de te coffrer, comme tous les autres. Votre seule existence est une injure au Gouvernement Mondial !

Aussi costaud que bavard. Si le Fenice était resté muet et impassible pendant que l'armoire à glace qui lui avait fait face avait déballé son petit discours, il ne tarda guère par la suite à fermer les paupières tout en laissant apparaître sur son visage un air amusé. A en croire son assurance et son uniforme, ce semi-géant devait certainement être un colonel ou quelque chose dans le genre. Orgueilleux au possible, il se voyait sans doute déjà dans la prochaine génération d'amiraux, régnant sur un monde à genoux et embrassant ses pieds... C'était certainement à cause de ce genre de soldats que la majorité des pirates prenait la mer. Ainsi, le Phoenix ne se gêna pas pour le contourner, lui rétorquant d'un air altier sans même prendre la peine de lui jeter un regard :

Navré de te le dire, le gorille, mais l'arrogance et la suffisance ne feront pas de toi une grande personne. Sans nous, les corsaires, votre politique suicidaire vous aurait mené à votre perte depuis belle lurette... J'espère pour tes comparses que tu ne feras jamais partie des hautes strates, sans quoi les sacrifices n'iront pas en disparaissant.

Vaincu par son propre piège. Le colosse, courroucé comme jamais, en vint à brandir son poing sous les regards principalement incrédules des quelques marines qui assistaient à la scène, médusés de voir l'un de leurs collègues passer à l'assaut sans pour autant lui venir en aide. Sans doute qu'ils souhaitaient voir si le mythe qui régnait autour de l'existence elle-même des Schichibukais était fondé, ou si ces pirates n'étaient au final choisis que pour un aspect pratique ? Quoi qu'il en fut, l'immense colonel à la peau d'ébène tenta de fracasser Nakata, qui n'eut aucun mal à bloquer l'assaut d'une seule main. Il daigna alors jeter un coup d’œil à son opposant, affichant un sourire plus satisfait que jamais :


Ça ne te gêne pas si on dit que c'est dans le cadre d'un entraînement ? Tu comprends, je ne voudrais pas que l'on m'en tienne rigueur... Ça risquerait de faire bien mauvaise presse.

Le poing du colosse fut repoussé et, promptement, le pirate tournoya sur lui-même en envoyant son pied en plein dans l'abdomen de son adversaire, le propulsant en arrière et l'envoyant s'écraser au sol quelques mètres plus loin. Les marines firent soudainement silence, dans leur ensemble, et le capitaine haussa les épaules en jugeant que ce grand costaud avait au final été le plus ennuyeux de tous.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Nak_si10

Fenice Nakata
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 674
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue42/75Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue113/500Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Dim 12 Avr - 19:24
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Tumblr_m9ln8wkvv71r8zwjto1_500

Prepare the war !



Un corsaire... Quelle utilité ? Intérieurement, je la savais, je connaissais très bien l'utilité de ces sept personnes que le gouvernement a choisit. La marine est redoutable, cependant, il faut parfois faire des entorses aux réglements. C'est ce principe que je n'aime pas, car quand bien même je reconnais que les corsaires sont forcément puissants, je ne suis pas friand du fait de les avoir comme " alliés ". Cela gonfle leurs orgeuils respectifs et en plus de cela, ça donne une image faible de la marine. On est dépendant d'eux et ça, c'est intolérable. Nous sommes la justice, l'ordre... Nous n'avons pas besoin de gens qui font partit de la génése du désordre que nous combattons pour être victorieux. J'avais lâché l'affaire pour la simple et bonne raison que la guerre va éclater. Ce n'est pas le moment de se faire des ennemis. Même s'il faut l'avouer, savoir que des " monstres " sont considérés comme des alliés, cela me laisse un goût amer en bouche. Quand je sais que les meurtriers de mes parents sont des pirates... C'est juste écœurant cette politique.

Je me contente de me diriger vers des poids et je laisse les autres faire leurs affaires. Visiblement, une personne aussi extrémiste que moi semble chercher le phénix. Alors que je soulève un poids assez important, je me contente - par simple curiosité - de regarder en coin le spectacle qui se joue devant nos yeux. Le Colonel essaie de provoquer le phénix, mais ce dernier envoie dans les roses notre cher supérieur. Cela me fait chier, mais un petit rictus s'était dessiné sur mes lèvres quand le colonel c'est fait avoir à son propre jeu. Même si c'est un pirate, il a la répartie. Tch... Je grogne contre moi-même face au fait que j'ai presque rigolé. Au final... suis-je si extrémiste que ça ? Serais-je comme ma soeur, qui quant bien même elle n'apprécie pas le fait que des pirates soient nos alliés, elle accepte le fait de reconnaitre que certains soient " bons et digne de confiance ", alors que d'autres sont juste des " crapules, bonnes à mettre sous les verrous " ? Non... Un pirate est un pirate, point.

Le Colonel se fait envoyer valser au loin sans même que le jeune pirate ait à forcé et cela titille ma curiosité. Si fort que ça le pigeon flamboyant ? Durant un moment, j'avais l'envie de l'affronter juste pour être sûr de sa force. Malheureusement, je le sais aussi bien que mon compagnon blond, ce n'est pas raisonnable. Reposant le poids que j'avais entre les mains, je me contente de respirer doucement. Cette envie de me défouler prends doucement le dessus et je me sens attiré par... Rhaaa.

" Hey ... Le pigeon !!! "


Je me fiche des regards ou autre, je m'adresse à Nakata et uniquement lui. Le fixant toujours avec ce regard égal à moi-même, je retire doucement mon uniforme afin de ne pas le froisser et je lui fais signe d'avancer.

" T'es venu t'entraîner non ? Pourquoi pas montrer ce que tu sais vraiment faire hein ? "

Le colonel n'avait aucun pouvoir particulier, quant à ses faits d'armes, ils n'étaient pas si prestigieux que ça... Quant bien même j'ai un rang inférieur, cela ne signifie pas que je n'ai aucune chance, ou du moins, je le pensais. Craquant ma nuque de manière singulière, j'espérais qu'il accepte ce petit défi qui pourrait être amusant. D'ailleurs, autant meubler ce défi non ?

" Pas d'armes, pas de capacités spéciales comme le haki ou autre... Juste la force physique et éventuellement nos aptitudes de fruit du démon. "


Indirectement, je dévoilais le fait d'en avoir un vu la condition, mais tant pis.  Lui faisant face, je ne faisais guère attention au jeune blondinet qui s'excitait à côté de moi. Visiblement, il n'appréciait pas autant l'idée que moi j'avais. Faisant un geste de la main, l'air de dire " recule ", je me tenais prêt à attaquer. Et sans tarder, me foutant de sa réponse, j'usais du soru pour arriver proche de lui. Une fois cela fais, sachant très bien que vu notre différence de puissance il devrait normalement avoir le temps de parer mes premiers coups - qui n'étaient pas des plus puissants - je vins à lui dire tout en tentant de lui donner un coup dans le ventre.

" Qu'est-ce qui te rends différents  des autres hein ? "


Pour une fois, je voulais en savoir plus à son sujet. Simplement pour voir s'il est comme les autres, ou bien... Tch, je commence à accepter les dires de ma soeur moi, ça va pas ça. Se pourrait-il qu'à la longue, je me mette à différencier ces forbans ? Au final, mon regard comparable à celui des autres n'est autre qu'une carapace sous laquelle je cache ma vraie personnalité. Ma fierté et mon arrogance n'est là que pour me protéger et éviter de montrer la même chose que ma soeur : de la compréhension. C'est ainsi que je suis, que j'ai toujours été. Mais est-ce que je le resterais à jamais ? Non... Les pirates sont des pirates et les shichibukais sont ni plus ni moins des gens inutiles à notre système. Juste des jouets à utilisation temporaire. Lui comme les autres, ils seront traqués de plus belle, et mis sous les verrous. Ils ne méritent pas d'être graciés pour avoir coopérer une ou plusieurs fois. 

" Pourquoi pas oeuvrer pour la justice au lieu de foutre la merde sur les mers ? Détruire des vies pour simplement satisfaire tes envies d'actions ? Pourquoi avour trahis la marine et les révolutionnaires ? "


Incroyable mais vrai, je voulais savoir la vraie version et non celle qu'on nous enfonce dans le crâne. Après tout, aussi bouché sois-je, j'ai bien le droit d'être curieux non ?

Si mon coup été paré, je ne tenterais rien dans l'immédiat, je me contenterais de forcer dans l'espoir de le faire plier un genoux, bien qu'au fond, là, s'était plus une chance pour lui d'avoir l'initiative.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

_________________
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
Fenice Nakata
Messages : 15023
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue52/75Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue879/1000Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B
Dim 12 Avr - 20:55

Marine ou Schichibukai ? ♠
❝ Au sommet de la puissance, on ne voit plus rien du tout. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Devenu Schichibukai suite à des combats mouvementés face à l'équipage d'Harushige, Nakata a récemment fait parler de lui par l'intermédiaire de la conquête de Graou Island et par la mort de son bras-droit, Hato. Convié à la réunion de Mariejoa, le Phoenix, plus mûr et plus fier, s'apprête à tourner la page de son ancienne existence et à devenir un combattant au sommet.







Présentation brève du personnage • Taito Nowaki est un commandant de la marine, connu pour ses récents exploits à l'encontre de la Révolution, notamment sur la mer de South Blue. Jeune, fougueux, mais aux idées légèrement extrémistes, il a tendance à mettre tous les criminels dans le même panier...


❝ Laisse-moi raconter ❞


Le colonel avait tout juste goûté aux affres de la défaite qu'un autre valeureux soldat de la justice en vint à s'exprimer, apostrophant le Phoenix d'une injure peu banale. Celui-là, lentement, tourna les talons pour faire face au soldat de la paix un peu trop téméraire, affichant un sourire amusé quand il se rendit compte qu'il s'agissait également de l'olibrius l'ayant bousculé quelques minutes plus tôt. Grande gueule, hein ? D'instinct, Nakata avait toujours eu une sorte de respect pour ce genre de personnes. L'honnêteté à outrance n'apportait pas forcément que des bénéfices, mais prouvait au final une certaine pureté, qui se trouvait d'ailleurs parfois bien paradoxale... Croire que l'on pouvait toujours donner son avis n'était d'ailleurs pas une anomalie au sein du Gouvernement Mondial ? Quoi qu'il en fut, lorsque le marine qui lui tenait tête lui demanda implicitement un combat singulier, le Schichibukai conserva son air enchanté. Les conditions imposées par le commandant lui convenaient tout particulièrement : il n'utilisait jamais d'armes et ne comptait pas dévoiler ses meilleurs atouts en matière de haki aux représentants de la justice aussi aisément... En revanche, l'artiste n'eut aucun mal à tirer profit de cette pourtant courte phrase : le type venait de lui-même d'admettre qu'il possédait également un fruit du démon. S'il lui demandait de ne pas utiliser son armement, c'était que le mythique n'allait pas en avoir nécessairement besoin : du coup, ce type ne possédait certainement pas un logia... A moins qu'il ne soit du côté des roublards ? Le Fenice, pas convaincu par cette option, hocha la tête brièvement et positivement tout en se rapprochant du type de quelques pas, prenant la parole pour répondre à ces petites conditions et à cette proposition bien inédite :


Rien à ajouter, le marine, tout ça me convient. Mais ne compte pas me forcer à utiliser mon fruit du démon... Ce serait te faire honneur.

Une petite provocation n'était jamais de trop, d'autant plus dans ces conditions. Après tout, même le marine semblait en raffoler... Alors autant y aller à fond ! Le ménager ne serait pas réellement digne de son orgueil... Quoi qu'il en fut, l'artiste le laissa approcher, remarquant que ce mec usait d'un soru relativement rapide. Bien sûr, sa vitesse était loin d'égaler celle d'Hato, mais elle avait quelque chose d'impressionnant... A son échelle. Pour un bas gradé de la marine, ce type semblait plutôt maîtriser. Sa puissance était donc équivalente à sa carrière ? Bonne nouvelle. A l'instar du colonel précédemment étalé, bon nombre de gradés du Gouvernement Mondial se hissaient jusqu'au haut du panier à grands coups de pots de vin et de rapports faussés. Bien entendu, il était impossible de devenir vice-amiral de la sorte, mais pour un commandant, c'était quelque chose de plus ou moins fréquent... Quoi qu'il en fut, Nakata suivit son opposant du regard, jaugeant brièvement de ses forces. Il semblait plutôt doué, au final... Le blondinet décida d'interposer ses deux avants bras sur la trajectoire des folles courses des poings adverses, les bloquant ainsi sans grande difficulté, ne prenant pas même la peine de fléchir ou de reculer pour avoir plus d'espace et donc une plus grande liberté d'action. Le type qui lui faisait face ne combattait visiblement pas à fond, alors autant démarrer en douceur également... Les palabres du prétendu justicier, en revanche, eurent le don de titiller la colère du zoan, qui fronça immédiatement ses sourcils. L'atmosphère sembla changer du tout au tout, et il n'eut aucun mal à frapper le sol d'un coup de pied violent, utilisant l'une de ses techniques fétiches : Shinsen. En frappant le sol suffisamment puissamment, il parvenait à créer une onde de choc virulente, capable de faire trembler le sol et de désarçonner les ennemis les moins agiles. Il recula d'un ou de deux pas tout en commençant à répondre à l'intention de ce soldat, le toisant d'un regard sérieux et sévère :

Ce qui me rend différent des autres ? De quels autres ? De ceux que vous définissez comme brigands de par une vision unilatérale et étriquée de la justice ? Foutre la merde sur les mers ? Trahir ? Je crois que tu te méprends, petit marine... Je ne sers pas le chaos... Je sers l'humanité !

Immédiatement, le musicien usa d'une autre de ses techniques phares, Hīru : il prit une impulsion sur le sol grâce à ses deux jambes et s'élança dans les airs tout en levant le pied droit, menaçant d'abattre le talon sur le crâne de l'ennemi. Bien entendu, il allait retenir son coup de sorte que le marine puisse s'en sortir comme s'il affrontait un ennemi ayant approximativement ses capacités... Sans se démonter, le Fenice enchaîna directement sa petite tirade, lorgnant son opposant d'un regard devenu presque froid :

Vous autres les gouvernementaux êtes ceux qui entretenez le mieux la haine ! En tolérant les Tenryubitos et leurs actes déplacés, vous donnez une excellente raison à des milliers de brigands de hisser le drapeau du crime... Et les révolutionnaires sont les pires de tous ! Idolâtrer un homme, lui offrir sa vie sans même savoir si ses intentions sont louables ? Une utopie, voilà ce que c'est !



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Nak_si10

Fenice Nakata
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 674
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue42/75Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue113/500Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Dim 12 Avr - 21:50
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Tumblr_m9ln8wkvv71r8zwjto1_500

Prepare the war !



Cet homme... Ce jeune homme - qui doit avoir le même âge que moi - il dégage quelque chose que je n'arrive pas à déterminer. C'est comme si sans même le savoir, il laissai échapper une aura. Bien qu'elle soit très faible, je la ressentais. Sans doute est-ce mon imagination. Mon coup avait touché la cible, ou du moins, ce qu'il avait mis entre lui et mon coup et quant bien même le choc des deux créa une sorte de pression, ce gars ne bougeait pas d'un poil. Il ne flanchait pas malgré la puissance du coup. Tch... Il est fort... Cela me trou de l'avouer intérieurement, mais il mérite son titre, comparé à d'autres. Du moins, je le suppose. Fenice Nakata... Une belle polémique celui-ci. Après tout, il est un traitre dans de nombreux camps et même moi, je me demande comment on peut donner une telle chance d'être corsaire à un homme qui a trahis le gouvernement dans le passé. Est-ce que derrière la scène, il y aurait des arrangements ? ... Cette possibilité me donnait envie de vomir. Je ne suis pas con, la marine, le gouvernement, les pirates, les révolutionnaires, les civils et les hors-la-lois ; toutes ces factions sont corrompues et moi, je compte bien devenir amiral et combattre cette corruption, quitte à devoir m'attirer les foudres de mes supérieurs.

Lors de ma première tirade, le jeune homme semblait avoir eu une illumination. Manque de pot pour moi, cette dernière ne semblait pas bonne... Son regard avait changé du tout au tout, comme si le fait de le juger ouvertement l'avait contrarié. Oh ? Aurais-je touché la fierté de monsieur ? En parlant de ça, il m'avait irrité en balançant sa provocation à la con. Objectif de ce combat : le blesser OU le forcer à user de son pouvoir. Via un geste précis, le jeune ex marine réussit à se reculer. Quant à moi, si je n'avais presque pas bouger, s'était grâce à ma queue que j'avais déployé rapidement afin de m'en servir comme troisième membre. Qu'il l'ait vu ou non, cela importait peu, qu'il connaisse mon type de fruit ou non ne changera rien niveau avantage que l'un à sur l'autre. Regardant un bref instant le sol, cela faisais presque froid dans le dos... Faire preuve d'une telle force sans user d'une quelconque forme de zoan, c'est à le limite du surréaliste. Je dois me méfier de lui, il est dangereux.

Laissant ses paroles arriver à mes oreilles, je sers les dents. L'humanité ? Car être un pirate c'est servir l'humanité ? Qu'importe ses actes, aussi humains ou non soient-ils, il reste un pirate et par conséquent, un ennemi de la justice. Quant un pirate sert la justice, il fait le bien autour de lui, il ne s'amuse pas à récolter une prime sur sa tête suite à des actes répréhensible. Que sait-il de la justice ?  Lui qui est un forban. Certes, il n'a pas une réputation de personne sanguinaire comme Oudoni Fenko ou le terrible Konan, mais il reste un brigand. Et ce sont des brigands qui ont décimés ma famille. Bon ou mauvais mentalement et physiquement, ils sont tous corrompus. Un jour ou l'autre, ils rejoindront le panier des gens gangrenés...

Le fixant intensément, je suis son mouvement. Hm ? Ose-t-il se retenir dans son coup ? Je m'attendais à quelque chose de plus rapide, vu sa force déployée plus tôt. Il me sous-estime ? Voyant le coup venir, je croise mes bras et use du tekkai. L'impact est pour le moins surprenant. Un bruit audible d'impact se fait entendre et quant bien même je ne semble rien avoir de cassé sur le coup, mes pieds s'enfoncent presque dans le sol, ce dernier se craquelant. Il est bon... Je suis forcé de l'admettre.

" Tch... "


Le voilà qui reparle de notre justice. Hm ? Croit-il sérieusement qu'on sert uniquement cela ? Autant le faire retomber sur terre. Forçant sur mes membres, je me recule à mon tour via ma simple force. Reprenant une pause offensive, je reprends mon souffle avant de reprendre.

" C'est là que toi tu te méprends. Pour ma part, je n'ai rien à foutre de ces riches qui se prennent pour dieu. Moi, je sers la marine dans le but de servir la vraie justice, pas celle qui est intoxiqué de l'intérieur. Et quant bien même je devrais combattre des frères d'arme, soit, je le ferais, car je me bat uniquement pour la vraie justice. "

Certains pourraient prendre ces dires comme un blasphème, pour ma part, je le dit et le pense. La justice ne se résume pas à assouvir les fantasmes des dragons célestes ou obéir à des gens qui sont installés dans un siège en cuir, dans un immense palace au sommet du monde. Non... Ce n'est pas ça la justice, ce n'est point cela la marine, ce n'est guère ça le gouvernement mondial et ça, je compte bien le faire changer une fois que je serais en haut de l'échelle, car les preuves, il en faut et je compte bien les faire pour y arriver.

" Il n'y a pas de pire... Les révolutionnaires ne comprennent pas nos motivations et se contente de vouloir faire la révolution en jouant les moutons. Les hors-la-loi sont ni plus ni moins un virus qu'il faut vacciner. Quant aux pirates... Ce sont des brigands qui sous prétexte de vouloir être libre, jouent les meurtriers. D'ailleurs, combien de fois as tu eu les mains salies par le sang de tes victimes hein ? Combien de vies as tu brisées inconsciemment ? En as tu une idée ? Ou bien tu te contentes de simplement compter les pièces d'or que tes butins t'ont apportés ? "

La colère montait en moi et pour preuve, je me transformais presque. Me retenant de le faire, de plus belle je vins foncer sur lui via un soru, mais au lieu de foncer et arriver à lui, je me stoppais net pour d'un coup sec bondir vers le plafond et via un mouvement de rotation, me retrouver la tête à l'envers. Transformant mes pieds uniquement, je m'accrochais à ce plafond via mes griffes et une fois la prise effectuée, je prends appuie et me propulse avec force vers lui, usant du tekkai pour me rendre aussi dur que de l'acier et devenir un véritable missile humain. L'impact était imminent et à cause du tekkai, j'étais immobile, devenant indirectement une proie facile pour une parade bien faite.

Mes mots avaient reflété l'amertume que j'avais ressentis dans le passé et que je ressens toujours. Cependant, comparé à d'autre, comme ma soeur le pense, je ne suis pas un cas perdu. Peut-être que mon avis un peu trop extrême changera un jour, mais ça, cela ne se fera pas en un jour. Il me faudrait rencontrer les bonnes personnes et qui sait si ce jeune homme n'en fait pas partit. Le chemin vers la raison sera long, mais quoi qu'il en soit, au moins deux personnes de mon entourage étaient sûres que j'y arriverais : Violet et Hotaru.
Moi et mes amis, nous combattons l'injustice et la corruption. Et si cela signifie devoir combattre ses propres amis, alors dans ce cas, nous ne reculerons devant rien, car ce monde mérite du changement. Ces mers méritent d'être sûre et ça, c'est notre rôle à nous : la marine.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

_________________
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
Fenice Nakata
Messages : 15023
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue52/75Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue879/1000Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B
Dim 19 Avr - 10:34

Marine ou Schichibukai ? ♠
❝ Au sommet de la puissance, on ne voit plus rien du tout. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Devenu Schichibukai suite à des combats mouvementés face à l'équipage d'Harushige, Nakata a récemment fait parler de lui par l'intermédiaire de la conquête de Graou Island et par la mort de son bras-droit, Hato. Convié à la réunion de Mariejoa, le Phoenix, plus mûr et plus fier, s'apprête à tourner la page de son ancienne existence et à devenir un combattant au sommet.







Présentation brève du personnage • Taito Nowaki est un commandant de la marine, connu pour ses récents exploits à l'encontre de la Révolution, notamment sur la mer de South Blue. Jeune, fougueux, mais aux idées légèrement extrémistes, il a tendance à mettre tous les criminels dans le même panier...


❝ Laisse-moi raconter ❞


Le marine eut le réflexe et les capacités suffisantes pour contrer ce coup de pied descendant infligé par le Phoenix, interposant ses bras et usant d'une technique défensive pour se solidifier au maximum. Rokushiki. Le blondinet avait plusieurs fois eut l'occasion d'observer ce style de combat, que ce soit en tant qu'allié ou en tant qu'ennemi, et il savait ainsi plus ou moins comment fonctionnaient ces techniques. Pour le peu qu'il était capable d'affirmer avec certitude, Nakata savait de source sûre que cette capacité défensive nommée tekkai présentait rapidement des limites si l'offensive était trop puissante pour être bloquée totalement... Et si le gradé avait été en mesure de bloquer cet assaut en laissant toutefois le sol éclater sous ses pieds, il allait sans dire que d'autres attaques fournies par le pirates, plus puissantes, pourraient être en mesure de pénétrer cette armure invisible avec efficacité. Bien entendu, le Schichibukai n'avait nullement envie de terrasser son opposant, étant donné qu'il avait malgré tout l'air de savoir se débrouiller et que le Gouvernement Mondial risquait d'avoir besoin d'hommes comme lui pour vaincre l'armée d'Arias, mais il entendait bien malgré tout triompher de ce petit entraînement... Suite à ce bras de fer court mais intense, son opposant prit la décision de reprendre ses distances, s'écartant d'un bond tout en laissant l'ancien Supernova retomber doucement et lestement sur le sol. Puis le marine reprit une posture propice à l'affrontement et entreprit une réponse à l'intention de l'artiste, qui l'imita en reprenant des appuis plus fermes, prêt à se défendre à la moindre attaque esquissée par son adversaire. Ce gars disait servir la vraie justice ? Ces paroles eurent le don d'amener un sourire amusé sur le visage du capitaine qui continua malgré tout de l'écouter et d'épier le moindre de ses mouvements. Malheureusement, le prétendu justicier eut l'audace de demander au maudit du zoan le nombre de personnes qu'il avait tué avant de s'élancer dans les airs, plantant ses griffes dans le plafond. Le Fenice se redressa, les bras ballants, quittant une posture défensive en le toisant du regard avant de prendre la parole, le laissant se propulser sans même sembler s'en inquiéter, parfaitement sûr de ses forces et de ses capacités :

Qui ne dit mot consent... Le simple fait de te battre aveuglément pour un Gouvernement qui fourni richesses et protections aux Dragons Célestes, c'est encourager leurs massacres, leurs viols, leurs actes éhontés et inhumains. En réalité, tu n'es pas différent d'eux, le marine... A ça près que ce n'est pas toi qui appuie sur la gâchette : tu te contentes de leur montrer où viser.

Le missile humain propulsé dans sa direction se rapprochait de plus en plus : Taito serait sur lui d'un instant à l'autre, près à le percuter et à l'envoyer au sol avec férocité. Ne se laissant pas démonter malgré la menace d'un choc imminent, le combattant émérite se contenta de se placer de profil et d'étendre son bras droit en direction dudit missile humain, plaçant ainsi sa seule main sur la trajectoire du crâne devenu torpille avant de reprendre la parole, toujours aussi sûr de lui :

Figure-toi que je ne tue jamais les innocents. Les civils, les agents du Gouvernement foncièrement bhons, les pirates bercés d'utopie, ceux-là ne méritent aucunement une peine aussi sévère que la mort... En ce sens, tu as bien plus de sang sur tes mains que je n'en aurai jamais.

La tête du marine percuta violemment le bras du Schichibukai... Qui ne trembla pourtant pas d'un pouce. Inébranlable comme la plus antique des montagnes, le blondinet demeura parfaitement immobile tandis que le marine s'arrêtait soudainement, bloqué violemment par un seul et malheureux bras. La plupart des spectateurs semblèrent surpris par l'audace du pirate et encore plus par la violence inouïe du choc, qui déploya d'ailleurs une puissante onde de choc... Mais pour Nakata, il ne s'agissait là que d'un échauffement. Ni haki, ni fruit : seules ses propres capacités martiales suffisaient dans cette situation. Le marine était doué, il n'en avait désormais absolument plus aucun doute... Mais il n'était encore guère plus qu'un débutant. Il avait encore un bien long chemin à parcourir jusqu'aux hautes strates de la marine... D'autant plus que celle-ci comptait des combattants parfois plus puissants que le Phoenix lui-même. Quoi qu'il en fut, ce dernier se contenta de laisser ses lèvres se fendre en un sourire toujours plus altier et hautain, prenant le pauvre marine en dérision :


Et si je peux me permettre, tu risques d'avoir du mal à venir à bout du mal qui gangrène le Gouvernement Mondial avec une force telle que celle-ci...

Sur ce, le forban abaissa soudainement son bras droit, dans le but de propulser son opposant en direction du sol. Le choc ne serait pas suffisant pour le blesser compte tenu de son tekkai, mais il serait largement capable de le retenir une poignée de secondes. Sans plus attendre, le jeune homme reprit ses distances dans une série de petits bonds en arrière, se demandant comment l'autre gouvernemental pourrait bien réagir.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Nak_si10

Fenice Nakata
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 674
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue42/75Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue113/500Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Dim 19 Avr - 15:30
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Tumblr_m9ln8wkvv71r8zwjto1_500

Prepare the war !



Le combat prenait des allures de réglement de compte oraux. Tentant de comprendre ce forban, je m'énervais tout seul, essayant de lui faire comprendre ma vie, mon passé, ma mentalité. Peu de gens arrivent à comprendre le pourquoi du comment de ma personne. Ils se content de me voir comme un extrémiste ou autre, mais moi, je m'en fiche de leurs regards. Je suis un soldat de la justice et les seuls regards qui sont apte à me juger et me faire changer sont ceux de mes proches et mes " patrons ", à savoir, les amiraux. Ni plus, ni moins. Les autres ne sont rien à mes yeux, ils n'ont pas de réel pouvoir, sauf celui de la hiérarchie. Et ça, ils l'apprendront bien vite.

Fonçant telle un missile sur lui, je le fixais avec toute la haine dont je pouvais faire preuve envers les pirates et autres crapules que ces mers ne méritent pas. J'allais l'éclater, j'en étais persuadé, mais en le voyant se décaler, je grinçais des dents. Merde, ma vitesse n'était pas suffisante pour qu'il n'ait pas le temps de réagir, voilà le gros défaut de ma technique, contre quelqu'un de très rapide, c'est LA technique qui peut me coûter cher. Inversement, celui qui se la prends peut prendre cher sur ce coup . Le laissant parler, je m'apprêtais à subir sa contre-attaque.
Je m'attendais à un coup bas, ou une attaque puissante, mais d'une façon hautaine, il me fixait et tendit juste son bras. Comptait-il m'arrêter avec seulement un misérable bras ? La réponse était simple... L'impact eu lieu et rien. J'avais eu l'impression de heurter le sol, mais en regardant de plus près, rien. J'étais là, contre sa main et il ne bronchait guère.  Ses pieds ne tremblaient pas, le sol ne se fissurait guère, il y eu juste un importante onde de choc, prouvant la force déployée dans mon assaut, mais en rien cet homme ne flanchait d'un millimètre. Autant l'avouer, ma fierté était détruite sur ce coup, il m'humiliait face à bien des gens. Serrant les dents, je maintenais ma technique de renforcement afin de ne pas ressentir la douleur en cas de coup à bout portant et là était ma grosse erreur.

En entendant sa provocation, je m'apprêtais à l'attaquer, et pour cela je désactivais mon tekkai. Manque de chance, il me fit aller vers le sol et m'écrasait litérallement dessus. Mangeant - au sens propre - me béton, je me retrouvais quelque peu sonné durant quelques secondes, alors que le phénix continuait à s'amuser, semblant juste s'échauffer. Et encore... J'avais un doute. Est-ce qu'au fond, il ne faisait pas que s'amuser en cet instant ? Si oui, alors j'étais plus qu'humilié et j'étais donc bien content de ne pas être un véritable samouraï, sans quoi, j'aurais du me suicider sur le champ.

Un petit nuage de poussière s'était formé, mais dissipé rapidement. Allongé sur le sol, mes mains se serraient fortement, démontrant que je n'étais pas inconscient. Grognant, je laissais voir mon état d'esprit, comme quoi je n'étais pas indemne pour autant. Tch... Il est fort cet enflure. Titubant légèrement, je me redressais sur mes coudes difficilement, jusqu'à ce que ce soit mes genoux, puis enfin, mes jambes. Vérifiant que j'étais ok, je le fusillais du regard, regrettant de ne pas pouvoir le blesser rien qu'avec mes yeux.

" ... Je te l'ai dis, j'agis pour la vraie justice, pas ces foutu riches... Me met pas dans le lots de ceux qui sont corrompus, qui font leurs devoirs juste pour la gloire, ou les médailles. Moi, je fais mon travail pour que ce monde soit meilleur. Et il le sera quand il n'y aura plus de pirates sur ces mers. Plus de révolutionnaires et plus de hors-la-lois. Un jour... Nous pourrons tous voyager sans avoir peur du bateau que l'on voit au loin. "

Le jugeur qui n'a pas le droit d'être jugé, voilà ma manière de penser à mes heures. Le regardant froidement, je vins alors à repenser à ses dires. Faible ? Serrant les poings, je savais très bien qu'il avait raison. Actuellement, même avec toute la bonne volonté du monde, si on mettais amiral, je ne serais pas apte à remplir ce rôle. Mais j'y aspirais. N'aimant pas être jugé, aussi surprenant cela soit-il, avant de l'attaquais, j'assumais mes faiblesses, au lieu de me cacher derrière une fierté sans fin.

" Faible ? En effet, je le suis... Mais ce ne sont pas des mots qui me mettrons six pieds sous terre. J'ai promis à des gens de devenir plus fort, juré sur ma vie que je les devancerais pour être digne de mon grade ou mon poste et ces paroles... Ce n'est pas toi qui me les fera changer. "

Petite pensées envers mon entourage, ainsi que ceux que je veux approcher. Violet, Hotaru, mes parents, les gens que j'ai rencontrer dans le passé, Midoritaka...

Me transformant en hybride, prenant des allures plus reptilienne, je comptais en finir, ou me faire finir sur ce coup. Une fois prêt à l'attaque, j'usais du soru en ayant un appuie si puissant que derrière moi, quand je me propulsais, le sol volait en éclat. Pas de technique tordue ou autre, je fonçais juste sur lui, un bras en arrière, celui-ci allant lui donner un coup au niveau du buste. Un coup avec toute la rage, la bonne volonté, mon envie de changer ce monde. Un coup avec toute ma personne. Lancé, je ne pouvais plus être stoppé en chemin, je ne pouvais pas me stopper même si je le voulais et c'est là que j'entendis cette voix, trop tardivement.

" TAITO !!! "


Pas besoin de détourner le regard, je savais très bien de qui il s'agissait. Violet... Cette dernière assistait à l'affrontement au dernier moment, sans qu'elle puisse m'arrêter dans ce qui semblait être une folie. Je ne savais pas si elle avait entendu ce que j'avais dis : mes confidences, mon coeur qui s'était ouvert comme peu de fois. En effet je ne dis ces mots que très rarement, bien que cela se sait. J'agis pour la marine, j'ai ma propre vision des choses et ça, personne ne me le retirera. Qu'importe les épreuves, même cette guerre n'allait pas me retirer ce rêve qui n'en sera pas un longtemps. Les mers redeviendront sûres très bientôt.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

_________________
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
Fenice Nakata
Messages : 15023
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue52/75Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue879/1000Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B
Dim 19 Avr - 16:30

Marine ou Schichibukai ? ♠
❝ Au sommet de la puissance, on ne voit plus rien du tout. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Devenu Schichibukai suite à des combats mouvementés face à l'équipage d'Harushige, Nakata a récemment fait parler de lui par l'intermédiaire de la conquête de Graou Island et par la mort de son bras-droit, Hato. Convié à la réunion de Mariejoa, le Phoenix, plus mûr et plus fier, s'apprête à tourner la page de son ancienne existence et à devenir un combattant au sommet.







Présentation brève du personnage • Taito Nowaki est un commandant de la marine, connu pour ses récents exploits à l'encontre de la Révolution, notamment sur la mer de South Blue. Jeune, fougueux, mais aux idées légèrement extrémistes, il a tendance à mettre tous les criminels dans le même panier...


❝ Laisse-moi raconter ❞


Pas de bol pour le justicier : à en croire l'impact entre son corps et le sol, il avait décidé d'ôter son tekai pour empêcher le Schichibukai de le tourner davantage en ridicule, se heurtant donc naturellement au sol lorsque le pirate l'y expédia avec fureur. Légèrement interloqué par les agissements de son opposant qui semblaient manquer cruellement de prudence, le hors-la-loi s'éloigna donc sur quelques mètres avant de reprendre une posture plus immobile, toisant son adversaire du regard et se demandant si celui-là était encore en mesure de poursuivre l'entraînement. Et ce fut vraisemblablement le cas, puisque l'homme se redressa en prenant même le luxe de prendre la parole tout en envoyant un regard assassin à Nakata qui, une fois n'est pas coutume, lui renvoya un regard bercé par l'amusement et l'engouement. Cette mouette était apparemment destinée à éradiquer toute trace de mal sur cette planète, et c'était certainement une bonne chose... Mais pour le capitaine de Tengoku no Seigi, qui avait autrefois eut sa rage et son envie d'une garantie absolue de quiétude pour les civils, ce gouvernemental ne regardait vraiment pas dans la bonne direction : les Tenryubitos, à eux seuls, justifiaient tous les maux qui ébranlaient la condition humaine. En s'autorisant des actes barbares plébiscités par les hautes institutions de régence mondiale, ils donnaient à tous les criminels du monde une bonne raison de persévérer en ce sens. Après tout, pourquoi eux seraient punis alors que d'autres agissent bien plus brutalement ? Pour le Fenice, le problème venait donc de cette tendance étendue qu'avait la marine à rejeter les vices sur autrui, oubliant apparemment ce qui se tramait en son sein. La corruption était le plus dangereux des concepts pour une humanité soudée, et elle subsisterait à coup sûr tant que ce système oligarchique était protégé aveuglément par une majorité de soldats.

Par la suite, quand le marine répondit avec audace à la provocation de l'ancien Supernova, ce dernier s'autorisa un petit sifflement d'admiration, appréciant grandement le cran de ce soldat décidément empli de surprises. Ce gars n'avait pas l'intention d'abandonner en si bon chemin, hein... Quand le gars en question embrassa une condition physique plus bestiale, utilisant une malédiction que le Phoenix rangea d'office dans la case des zoans antiques qu'il avait déjà eu plusieurs fois l'occasion de croiser, notamment grâce à Fran, Nakata comprit que l'heure de la dernière joute approchait dangereusement. Ces derniers mouvements allaient donner le nom du grand gagnant de cet entraînement... Et symboliquement, cela représentait certainement bien plus : celui des deux agents du Gouvernement qui parviendrait à triompher serait sans doute le plus proche de réaliser ses rêves. Toutefois, le musicien savait pertinemment comment allait se terminer ce bras de fer : même avec un zoan de type antique, la bleusaille n'avait absolument aucune chance de le défaire. Bien décidé toutefois à l'honorer, le jeune blond regarda son opposant se projeter dans sa direction en usant une nouvelle fois d'une technique de célérité brutale. Parvenant à le suivre des yeux sans la moindre difficulté, ayant déjà fait face à des mouvements bien plus prompts, l'artiste martial croisa ses bras au niveau de son abdomen, bandant ainsi l'ensemble des muscles de son buste et, plus généralement, de la partie supérieure de son corps. L'objectif de cette opération ? Encaisser l'attaque de l'assaillant de plein fouet. Le Fenice était désormais bien décidé à lui montrer qu'il avait encore un long chemin à parcourir, et il ne jeta pas même un regard à la nouvelle intervenante qui sembla hurler le nom du reptile, apparemment horrifiée par ce qui se déroulait sous ses yeux. C'était compréhensible : en règle générale, affronter un capitaine corsaire n'était que très rarement de bonne augure... Quoi qu'il en fut, l'ancien subordonné de Raphaël ne bougea pas d'un pouce tandis que son ennemi s'approchait, ne changeant aucunement de posture. Il fut ainsi contraint de subir le coup de poing de plein fouet, qui percuta son torse avec une violence surprenante. Le choc fut suffisant pour projeter le Phoenix en arrière, qui parvint à creuser un sillon dans le sol par l'intermédiaire de ses pieds, cessant ainsi cette projection soudaine après une petite vingtaine de mètres, le visage toujours couvert par ce sourire impertinent.


Voilà qui était déjà plus convaincant, le marine... Taito, c'est ça ? Essaye de pas crever bêtement sur le front, que ce soit à Baltigo ou ailleurs... Ce serait dommage que la marine se passe d'une autre grande gueule.

Après ces quelques paroles, le mythique ailé se redressa un peu, amenant sa main droite au niveau de son épaule gauche tout en faisant tourner son bras, marchant paisiblement en direction du prénommé Taito, comme si toute intention hostile venait soudainement de le quitter. En réalité, le forban était parvenu à trouver ce qu'il était venu chercher : une dose d'adrénaline et de quoi se dégourdir les jambes. Il passa à côté du marine reptilien sans lui jeter le moindre regard mais s'arrêta toutefois un ou deux mètres plus loin, regardant le plafond avec nostalgie en lui soufflant quelques mots :


En tout cas, je suis curieux de savoir combien de temps tu pourras servir le Gouvernement Mondial et ses rouages archaïques... Même si je reste quasiment persuadé que la perspective même de protéger des Dragons Célestes finira par te détruire.

Même si cette prise de parole avait tout de même des allures de provocation, elle n'en était pas réellement une : c'était même plutôt un compliment, étant donné que c'était exactement ce qu'avait traversé le jeune pirate durant ses années de service. Autrement dit ? Le Schichibukai comparait son homologue justicier à lui-même, plus jeune. Bien entendu, personne au sein de l'assemblée ne pourrait saisir correctement l'étendue de cet état de fait, mais la véritable importance des paroles ne résidait guère dans leur compréhension...



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Nak_si10

Fenice Nakata
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 674
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue42/75Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue113/500Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Dim 19 Avr - 17:44
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Tumblr_m9ln8wkvv71r8zwjto1_500

Prepare the war !



Cet entraînement était presque trop intense pour moi. Intérieurement, bien des choses me rendaient dingue. La première était le fait que ce personnage face à moi se la jouait bien trop à mon goût. Comparé à ma soeur, je suis moins sang-froid qu'elle et là, il avait le don de me faire péter un câble. Hotaru se rongeait presque les ongles en voyant que je comptais aller au bout des choses, mais ça, s'était sans compter l'arrivée de Violet. En effet, cette dernière assista à la scène finale sans pouvoir l'interrompre. Elle aurait pu intervenir en s'interposant entre lui et moi, mais les risques de se faire blesser étaient quasiment de 300%. Intelligente et pas fonceuse comme moi, elle s'était contenté de voir et analyser ce que le phénix allait faire. Le publique et les gens en général étaient surpris de voir le phénix encaisser de plein fouet. Rien de plus. Il ne plaçait rien devant lui, il n'usait d'aucune technique passive ou autre, il se laissait totalement faire, reculant seulement de quelques mètres, alors que moi, j'avais l'impression de m'écraser contre un mur, qui malgré son manque de dureté absolue, ne se brisait pas. Est-ce que la force qui nous sépare est si grande ? Est-ce un si grand gouffre entre nous ?

Soufflant lourdement, je regardais ma main qui tremblait suite à ce coup. Il était là, sans une seule grosse égratignure. Un monstre, voilà ce qu'il était en cet instant. Son endurance comparé à la mienne est monstrueuse, car je m'imaginais à sa place et je me disais que jamais je n'aurais pu encaisser un tel choc. Durant un bref instant, je me mis à l'envier... Bordel, mais pourquoi je pense à cela moi. Pourquoi est-ce que je désire acquérir une puissance comme la sienne ? Secouant la tête, je le regarde avancer et reste sans voix face à l'aura qui émane de lui. Il ne veut pas combattre, il n'en a pas l'intention. Passant à côté de moi comme si j'étais invisible, le temps semble se stopper quand nos deux silhouettes se croisent. Il me snob et je m'en rends compte.

* Pourquoi ? *

Je me sens humilié et pourtant... J'ai grandis suite à ce petit entraînement. Je me mords la lèvre et sers les poings sans pour autant les fracasser contre le sol. Je ravale difficilement ma fierté, ma salive et mon orgueil pour au final admettre : j'ai perdu. De nous deux, il est le plus fort, c'est incontestable. Et c'est en réalisant cela que j'eus cette envie : celle qu'il retienne mon nom.

" Nowaki... Taito Nowaki... "

Lui, pas besoin de le dire, on le connais tous. Il a un poster à son nom, bien que sa prime soit gelée. Nakata Fenice, dit, le Phénix. Ce dernier me lançait quelques paroles qui avaient sans doute pour but de me faire réfléchir. Il avait quitté les révolutionnaires et les marines car leurs causes ne sont pas justes. Mais jamais, ô grand dieu JAMAIS il n'arriverait à me faire douter quant à mes choix. Aussi intriguant - ou non - cela soit-il pour lui, je repris ma respiration et lui dit de façon lente.

" ... Je combat pour la justice, je te l'ai déjà dit... Les rouages qui n'ont pas leurs places dans cet ordre absolu que nous voulons tous... Je me chargerais de les faire voler en éclat, même si cela doit me coûter mon image et ma propre vie. Ce monde a besoin de paix et cette dernière, je la créerais. "

Ma foi est inébranlable, je pourrais d'ailleurs blablater avec lui - aussi chiant cela soit-il de bavarder avec une saleté de pirate - des heures sans jamais m'arrêter. Qu'importe les obstacles, qu'importe les difficultés, je ne renoncerais pas à mes envies qui ne seront pas que de simples fantasmes. Un jour, ce monde sera libre et si pour cela je dois combattre ma propre patrie, je le ferais. Des gens corrompus, il y en a partout, mais il en est de même pour l'inverse. Est-ce que cela signifie que chez les pirates aussi il y a des bons ? J'ignore la question, bien qu'au fond de moi, je connais la réponse. Ma soeur me la répéte sans cesse, se bat pour que je décide de marcher sur le véritable droit chemin, mais elle devra encore faire des efforts.

" C'est bon Taito... Tu en as assez fait pour aujourd'hui... "
" ... "
" ... Fenice Nakata ? ... "

La demoiselle qui n'était autre que la soeur du jeune homme, se mit à redresser son frère, le prenant par l'épaule. Cette dernière ne semblait pas hostile, du moins, comparé à toutes les personnes dans la salle, elle n'éprouvait aucune haine à son égard. Le fixant comme une civile le ferait - et non une fan ou on ne sais trop quoi - elle vint à simplement dire d'une voix tout à fait calme.

" Merci... Serait-il possible de ... vous parlez ce soir ? Ou avant notre départ ? "

En effet, la demoiselle n'était pas encore au courant de ma future décision. Elle et Hotaru n'allaient pas partir à la guerre. Ils allaient rester là, car je ne veux pas qu'ils soient blessés inutilement. Sans doute que le phénix allait se demander ce qui allait lui arriver, pourtant, si on regarde bien, seuls quelques rares personnes pourraient comprendre. La demoiselle à l'allure guerrière sans être une sauvage avait compris les mots du jeune musicien. Et cette dernière n'est pas né de la dernière pluie. Il n'y a aucun piège à cette " invitation ", juste un besoin d'aborder un certain sujet qui pourrait aider tant le jeune homme, que la marine toute entière. Voilà sans doute un beau contrastre entre le jeune blandin aux actions assez extrême, et la jeune demoiselle largement plus calme et aux penchants pacifiques.

Attendant une simple réponse, la demoiselle accompagnait son frère - à savoir moi - sur un banc dans l'espoir qu'il se repose, plutôt que de vouloir continuer, car mine de rien, je suis têtu et en effet, si cela ne tenais qu'à moi, je voudrais continuer à frapper, jusqu'à le forcer à utiliser au moins son fruit. Retrouvant mes forces, je me reposais calmement, ignorant totalement l'échange qu'il allait pouvoir y avoir entre mes compagnons et cet homme reconnu à travers le monde pour ses actes en tout genre.

Retournant auprès de lui, la jeune femme toisait du regard le jeune musicien. Croisant ses bras sous sa poitrine, elle ne flanchait pas, ne détournait guère le regard, cependant, elle ne se montrait pas insolente pour autant. Elle était juste un lieutenant, pas une forte tête ou une haute figure, pourtant, elle s'adressait à lui comme une personne et non un lieutenant face à un Shichibukai. Le jeune blondinet vint se placer à ses côtés en douceur, sans qu'il ait besoin de dire quelque chose. Il était juste curieux de savoir ce qui allait se dire.
Histoire de le " presser " un peu à parler, elle rajouta brièvement.

" Il y a quelques questions que j'aimerais vous poser... Sans écoutes, ou quoi que ce soit du genre... Juste une discussion entre gens civilisés et éventuellement... une boisson, afin de ne pas trop être formel. La situation actuelle est déjà dure, autant essayer d'oublier un peu la gravité de tout ça. "

Rien de plus, rien de moins. Face à un certain Shigo Ike, elle aurait précisé que la possibilité de la mettre au lit n'était même pas à imaginer, mais face à une poiture telle que lui, elle ne se le permettait pas, ne le voyant guère comme un clown, mais bel et bien comme une personne importante de cette ère. 


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

_________________
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
Fenice Nakata
Messages : 15023
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue52/75Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue879/1000Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B
Ven 24 Avr - 18:54

Marine ou Schichibukai ? ♠
❝ Au sommet de la puissance, on ne voit plus rien du tout. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Devenu Schichibukai suite à des combats mouvementés face à l'équipage d'Harushige, Nakata a récemment fait parler de lui par l'intermédiaire de la conquête de Graou Island et par la mort de son bras-droit, Hato. Convié à la réunion de Mariejoa, le Phoenix, plus mûr et plus fier, s'apprête à tourner la page de son ancienne existence et à devenir un combattant au sommet.







Présentation brève du personnage • Taito Nowaki est un commandant de la marine, connu pour ses récents exploits à l'encontre de la Révolution, notamment sur la mer de South Blue. Jeune, fougueux, mais aux idées légèrement extrémistes, il a tendance à mettre tous les criminels dans le même panier...


❝ Laisse-moi raconter ❞


Le blondinet avait tout juste marqué l'arrêt pendant quelques instants, déclarant à l'intention de son opposant précédent quelques paroles d'une importance non feinte, que ledit opposant prit la peine de lui répondre après avoir déclaré son patronyme entier. Taito Nowaki... Encore un nom qui risquait de marquer le Phoenix plus ou moins irrémédiablement : avec un fruit du démon tel que le sien, le marine risquait fort de pouvoir progresser un bon moment et, par conséquent, de faire parler de lui à nouveau à l'avenir... Le mythique était certainement l'un des mieux placés pour comprendre que les capacités brutes des zoans étaient en ce sens un grand miracle en soi. Quoi qu'il en fut, l'arrogant justicier qui avait tenté de lui tenir tête un peu plus tôt lui rétorqua qu'il comptait bien changer ce qui entravait la grandeur du Gouvernement actuel, quitte à y laisser sa vie. Vaguement intéressé par cette détermination orale, Nakata tourna légèrement sa tête pour observer son interlocuteur du coin de l’œil. Des combattants qui prenaient le luxe de formuler ce genre de promesses, il y en avait des tas... Mais y croyait-il fermement, au fond de lui ? Ne voulait-il pas plutôt se donner bonne conscience pour continuer à agir comme il avait pu le faire par le passé, toujours en accord avec les principes qui guidaient les désirs pervers des Tenryubitos ? Cette question risquait fortement de demeurer sans réponse, d'autant plus si l'antique ne se donnait pas les moyens d'y répondre... Autrement dit, l'artiste ne savait pas si ces paroles possédaient ne fut-ce qu'un gramme d'honnêteté, mais il s'en fichait pertinemment. Que ce marine essaye de changer les choses ou non ne lui était d'absolument aucune utilité : cette ville sainte, c'était à lui qu'il incombait la tâche de la purifier. La corruption qui souillait l'humanité s'en était allée croissante pendant bien trop longtemps : Tengoku no Seigi allait tout faire pour l'entraver, voire la faire disparaître à tout jamais... Et son capitaine n'allait pas faire de demie-mesure. De toute manière, le Fenice ne tarda pas à être tiré de son for intérieur par la voix de la demoiselle intervenue oralement un peu plus tôt, vraisemblablement une proche de l'agent gouvernemental que le Schichibukai avait combattu. Pour preuve, elle le tutoya et prit même la décision de l'aider à marcher, prononçant ensuite le nom de l'artiste pour lui demander s'il était possible de converser avec lui. Le musicien, interloqué par une telle demande, étant donné que les justiciers qui souhaitaient parler aux forbans n'étaient pas nombreux, eut du mal à formuler une réponse imminente. Il le fit tout de même, après avoir cligné des yeux avec surprise, désarçonné :


Et bien oui, je n'y vois aucun inconvénient...

Ainsi, le pirate ne sortit pas directement de la salle d'entraînement, demeurant au contraire immobile tandis que la demoiselle emmenait l'autre combattant jusqu'à un banc sur lequel il pourrait retrouver son calme et se reposer un peu. Le combat avait été relativement intensif pour l'ancien Supernova, alors pour un pauvre marine tout juste gradé, cela devait relever d'une sacrée épreuve... Aussi bien physique que psychique, d'ailleurs. Quoi qu'il en fut, le blondinet laissa par la suite la demoiselle revenir jusqu'à lui, rapidement rejointe par l'autre comparse de Taito, le jeune homme qui s'était excusé quelques minutes plus tôt, lors de leur entrée dans la salle d'entraînement. Lorsque la jeune femme prit l'initiative de prendre la parole, allant même jusqu'à proposer au corsaire de converser autour d'un verre pourvu que ce soit sans écoute ni sans langue de bois, celui-là ne put s'empêcher d'avoir un petit rire. Son faciès ne renvoyait aucunement une expression de mépris ou même d'arrogance : c'était juste un sourire amusé et euphorique devant la situation. Tout en pointant son index droit en direction de la porte, le Phoenix prit la parole pour expliquer son engouement :

Sans écoute, ça risque d'être plutôt compliqué... Sauf si tu réussis à convaincre ces types que je ne représente aucune menace. On dirait que même si la situation est unique en son genre, l'amirale-en-chef et les Cipher Pol ne peuvent pas imaginer faire aveuglément confiance en l'un des Schichibukais...

En effet, le jeune oiseau n'était pas dupe : il savait pertinemment que le Gouvernement Mondial avait placé des espions pour le surveiller tandis qu'il demeurait ici, à Mariejoa, pendant les préparatifs de la guerre contre la Révolution. Mais cela, il le savait même depuis un bon moment : le hors-la-loi avait entendu distinctement leurs voix grâce à son haki de l'observation en sortant de la réunion, en fin d'après-midi. Sur le coup, Nakata avait eu l'impression que ces types avaient justement la mission de se faire remarquer, pour envoyer un message pur et dur aux Schichibukais : aucun écart ne serait toléré ici-bas. Enfin, cela n'allait pas l'empêcher de vivre, tout au contraire... Si la marine avait encore les effectifs suffisant pour traquer des capitaines corsaires partout où ils se baladaient, il n'avait pas vraiment de soucis à se faire quant à l'équilibre planétaire, vraisemblablement ! Après cette petite plaisanterie, le capitaine tourna toutefois les talons, se dirigeant justement droit vers la porte qu'il avait pointé du doigt un peu plus tôt, dans le but de sortir de cette salle d'entraînement aussi promptement que possible. Il expliqua ses motivations à ses deux interlocuteurs tout en glissant ses mains dans ses poches, manifestement plus décontracté que jamais :


J'espère que ça ne vous gêne pas de vous éloigner un peu... Je ne suis pas vraiment à l'aise quand une foule aux pulsions meurtrières clairement irréfrénables m'entoure, voyez-vous.

Il en vint donc à franchir la porte d'entrée dans le sens inverse, jetant un bref regard pour balayer le couloir dans lequel il se trouvait. Plus qu'à trouver un endroit où se poser tranquillement, en priant pour que personne ne vienne les déranger... Et vu la taille de cet endroit, cela risquait d'être plutôt complexe, a fortiori s'il n'avait pas le droit de défoncer les murs.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Nak_si10

Fenice Nakata
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 674
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue42/75Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue113/500Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Sam 25 Avr - 20:04
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Tumblr_m9ln8wkvv71r8zwjto1_500

Prepare the war !



La marine était droite comme un I. Elle était fière aussi, mais comparé à bon nombre dans cette pièce, la demoiselle ne faisait pas preuve d'arrogance, juste de sûreté. Si le Phénix se montrait agressif, elle ne chercherait pas à combattre le feu par le feu, mais elle se contenterait simplement de laisser cette histoire de côté. Pourquoi donc ? Car les batailles qui méritent d'être engagées ne sont que celles où l'on a une chance de vaincre et non être totalement vaincu à coup sûr. Telle est la logique de la demoiselle à l'esprit de guerrière. Bref, regardant l'ancien marine, révolutionnaire et désormais Shichibukai, elle le laisse parler d'un air totalement léger. Il semble lunatique sans trop l'être. Prendrait-il la vie du bon côté à chaque fois ? Ou bien il est parfois comme son frère, se laissant pousser des ailes sous le coup de la colère uniquement ? Elle se le demandait, malheureusement, elle n'avait pas tout le loisir de pouvoir lui poser toutes les questions qui lui passait par la tête, elle se devait de lui poser les plus importantes à ses yeux et uniquement les siens...

Voilà qu'après une petite attente, la jeune Lieutenant se retrouve gratifié d'un " oui ". Le musicien avait accepté son offre et en prime, la jeune demoiselle n'avait pas fait attention au drôle d'air qu'il avait montré tantôt. La demoiselle était contente de voir que malgré tout, il existe des " singes " encore civilisés. Quant bien même elle pourrait comparer certains pirates à des singes, là, le Nakata n'est guère compris dans le lot, ou alors, il aurait une autre dénomination plus charmante, mais passons.



" Très bien "

S'en suivis d'un petite tirade qui résumait clairement la situation. La belle avait beau avoir promis la lune au jeune homme, ce dernier état conscient qu'elle ne pourrait vraiment la tenir. Il a la tête sur les épaules se disait-elle, d'ailleurs, cela la fit sourire. Cela change des bon vieux pirates qui se croient tous puissants, incapable d'être entravé d'une quelconque manière. Plus le temps passe, plus Violet commence à " l'apprécier ", c'est drôle n'est-ce pas ? Bref, ne s'attardant pas trop sur les autres, elle laissait le jeune pseudo héros parler et elle ne pouvait qu'être d'accord.
Elle reçu son invitation comme il se doit, puis elle le suivis en douce. Il voulait s'éloigner ? Soit... S'il lui suffisait de ne plus voir les gens qui désirent sa mort pour être " calme ", soit, elle pouvait accepter de s'écarter de la foule non ? Faisant signe à Hotaru, elle lui dit de rester avec Taito, car elle se doutait que s'il n'était pas occupé, il viendrait immédiatement pour écouter ou autre. Or, là, elle voulait être seule avec le Phénix.

Ainsi donc, suivant cet homme d'influence, la demoiselle ne faisait aucun bruit. Silencieuse, voilà ce qu'elle était. Peut-être même qu'elle gagnerait un surnom du genre si ses nouvelles " techniques " se montrent efficaces en combat ? Avançant vers le jeune homme, finalement, cette dernière avait décidé d'entamer la discussion maintenant, plutôt qu'attendre la nuit tomber.



" Par-là.. "

Le jeune homme semblait perdu et elle était bien décidée à l'aider à trouver un coin " tranquille ". Ce jeune pirate en avait bien besoin pour pouvoir délier sa langue. C'est ainsi que la demoiselle l'emmenait dans un coin isolé, sur une sorte de balcon, donnant une vue imprenable sur l'extérieur. L'air frais était vraiment agréable à ressentir et à en juger par le sourire de la miss, cette dernière n'était pas insensible à ce calme. Mais malgré tout, elle ne l'oublie pas : c'est le calme avant la tempête. Soupirant d'aise, une fois sûre qu'elle pouvait parler librement, celle-ci repris la parole en s'appuyant contre le rebord de ce balcon.



" Alors dite moi... cher Phénix... Pourquoi l'avoir épargné et fais ce discours ? "


Se retournant pour le regarder dans les yeux, elle savait bien qu'il comprendrait à quoi elle fait référence. En effet, lors de ce combat, il aurait pu simplement écraser Taito, mais il ne l'a pas fait. Mais le pire, c'est qu'il l'a comparé à lui, comme s'il désirait lui apprendre quelque chose. Sans doute avait-il eu une raison à cela non ? Outre la raison évidente qui n'est autre que la pitié. Elle voulait y croire et attendait le discours de ce jeune homme. Elle voulait croire que des pirates " gentils " existent, que des gens justes se trouvent tant chez les marines que les pirates.



" Qu'est-ce que tu espérais ? Ou plutôt... Qu'est-ce que tu espère ? Quelle est ta vision des choses ? Pas sur les marines, mais bel et bien sur lui ? Jte demande pas ton avis sur moi, car on se connais à peine, même si tu dois de douter de qui je suis n'est-ce pas ? "


En disant cela, la miss s'attendait à tout type de réponses, sauf la bonne. Petite amie, Sexfriend ou autre, mais très peu avaient le réflexe de dire : soeur. S'en amusant d'avance, elle esquissait un petit sourire en regardant le blondinet qui avouons le, est assez agréable à voir. Dommage que tant lui, que elle, n'aient pas le temps pour ce genre de divertissements. De plus, la belle a d'autres choses à penser que flirter avec n'importe qui. 

" Si cela n'est pas trop demandé, pourquoi avoir accepté ce poste de Shichibukai ? Est-ce uniquement pour jouir du côté ' protection ' ?  Ou y a-t-il des motivations plus grandes derrière tout ça ? "

Cela était un peu bête de demander cela - comme s'il allait répondre de lui-même - mais malgré tout, elle demandait, consciente que tout deux pourraient en dire bien plus qu'il ne le pensent sur l'autre.  Et ainsi, de cet échange pourrait naître quelque chose dans les deux camps : la confiance.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

_________________
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
Fenice Nakata
Messages : 15023
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue52/75Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue879/1000Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B
Dim 3 Mai - 9:55

Marine ou Schichibukai ? ♠
❝ Au sommet de la puissance, on ne voit plus rien du tout. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Devenu Schichibukai suite à des combats mouvementés face à l'équipage d'Harushige, Nakata a récemment fait parler de lui par l'intermédiaire de la conquête de Graou Island et par la mort de son bras-droit, Hato. Convié à la réunion de Mariejoa, le Phoenix, plus mûr et plus fier, s'apprête à tourner la page de son ancienne existence et à devenir un combattant au sommet.







Présentation brève du personnage • Taito Nowaki est un commandant de la marine, connu pour ses récents exploits à l'encontre de la Révolution, notamment sur la mer de South Blue. Jeune, fougueux, mais aux idées légèrement extrémistes, il a tendance à mettre tous les criminels dans le même panier...


❝ Laisse-moi raconter ❞


Visiblement, l'autre jeune blond, l'ami du trop téméraire marine, n'allait pas pouvoir se joindre à la partie : la demoiselle lui demanda rapidement d'un geste de demeurer près du prénommé Taito, très certainement pour éviter que celui-là ne fasse des siennes durant la discussion. Ne s'opposant pas à cette décision, principalement parce qu'il n'en avait strictement rien à faire, le capitaine de Tengoku no Seigi sortit donc de la pièce d'entraînement, profitant de tout son saoul de l'isolement que lui procurait la solitude au sein de ce couloir pourtant aussi démesuré et grotesque que tout ce qui se faisait à Mariejoa. Ne sachant guère où avancer, perdu au milieu de tant d'opulence et d'une prétendue grandeur qui ne faisait que refléter le penchant prononcé pour la luxure et la richesse qu'avait le Gouvernement Mondial, Nakata attendit que la demoiselle ne prenne les devants, le menant droit vers un balcon à la vue aérienne qui aurait gagné à être débarrassée des innombrables immeubles qui, en contre-bas, demeuraient être de formidables indicateurs du train de vie exagéré des Tenryubitos. Essayant de gommer ce détail regrettable sinon nauséeux de son esprit, le grand corsaire se concentra davantage sur son interlocutrice féminine, qui en tarda pas à lui faire face tout en prenant la parole. Elle n'avait pas froid aux yeux, elle non plus, et ils semblaient tous inspirés ce jour-ci pour aller droit au but... Le Phoenix sourit en écoutant la succession de questions qui semblait sans fin : elle souhaitait visiblement se renseigner sur lui quant à sa relation vis-à-vis de son poste, des imbéciles aux idéologies bancales mais louables comme Taito, de ses possibles motivations quant à l'avenir... Au final, le mythique la trouvait bien curieuse, cette jeune femme. Ce n'était pas vraiment un défaut selon lui, étant donné qu'il était au final un peu du même genre qu'elle, mais cela ne rendait pas forcément service en fonction des situations. L'exagération, en revanche, était un défaut : il fallait user de curiosité, comme de toute autre chose, avec parcimonie. Si elle n'apprenait pas à le faire rapidement, elle risquait de très vite tomber sur un os... Les mains toujours précieusement conservées dans ses poches, le Fenice s'avança de la rambarde qui cerclait le balcon et s'arrêta à un ou deux pas de celle-ci, levant les yeux aux cieux pour observer l'étendue crépusculaire qui les dominait tout deux. Après une nouvelle moue amusée, il prit la parole pour entreprendre quelques réponses aussi satisfaisantes que possible :

Mon passé n'est un secret pour personne... Ou en tout cas celui que se plaisent à conter les hauts gradés gouvernementaux pour rappeler que les pirates, Schichibukais y compris, ne sont guère plus que des démons reconvertis. J'ai fait partie de la marine, moi aussi... Et j'en suis parti exactement pour les mêmes raisons que celles qui poussent Taito à persévérer.

Direct et concis, l'artiste montrait qu'il n'avait pas pour habitude de tourner autour du pot. Bien entendu, il était un grand orateur et savait amener son auditoire là où il le souhaitait, usant parfois de gants et de tact, mais il conservait malgré tout cette part de lui qui, irréfrénable, lui fournissait ce besoin quotidien en aventure et en adrénaline. Un fonceur, une tête brûlée, un casse-cou, des synonymes qui convenaient bien pour le décrire en temps normal... Après un instant de silence dont il profita pour s'humecter les lèvres doucement, Nakata ramena son regard sur la jeune femme qui l'avait accompagnée jusqu'à ce balcon et commença à approfondir la réponse qu'il avait déjà fourni :

Aucun camp, aucune faction ne détient la vérité ou la justice absolue. Le Gouvernement Mondial aussi comporte son lot d'ahuris, d'extrémistes, de présomptueux... Mais les pires de tous, universellement parlant, sont les Tenryubitos. Précisément parce qu'on leur permet ce que l'on interdit en temps normal. Ils ne sont pas plus démoniaques que nous deux réunis... Mais le système les pousse à être plus viciés.

Sa vision des choses concernant les Dragons Célestes ne souffrait d'aucune demie-mesure, et cela s'entendait rien qu'au ton de sa voix, dotée alors d'un fatalisme dérangeant. Pour le blondinet, il était inenvisageable de voir les Tenryubitos devenir raisonnables dans la situation actuelle. Fournir tous les pouvoirs à des familles des générations durant ne pouvait que provoquer l'étourdissement : cela se voyait d'ailleurs très bien avec les diverses glorieuses dynasties royales qui, après des décennies d'un pouvoir sage et puissant, s'écrasaient lamentablement sous l'ire et le mécontentement d'une population aux ambitions révolutionnaires. Pour le Fenice, ce système pourri jusqu'à la moelle ne pouvait amener qu'une seule chose : la fin de ce même système, tôt ou tard, et par le prix du sang. Lui ne voulait qu'une seule et unique chose, au final : avancer la date butoire...

Des hommes ont perdu la vie pour s'être opposés aux Tenryubitos. J'ai vu des compagnons, des camarades, des amis se faire fusiller pour moins que ça. Aussi bien en tant que marines qu'en tant que soldats. Tôt ou tard, en persévérant dans cette voie, Taito devra choisir entre sa vie et sa liberté de pensée...

Une prédiction bien glauque, mais qui résumait promptement et parfaitement les pensée de l'artiste. Cette pègre hautaine qu'était celle des Dragons Célestes était la pire d'entre toutes. Trop d'hommes avaient déjà perdu la vie pour protéger leurs insatiables désirs de grandeur... Après un léger soupir, Nakata se tourna à nouveau légèrement, quittant la jeune femme des yeux pour fermer les paupières. Elle lui avait indirectement demandé s'il savait ce qu'elle représentait pour Taito, hein ? Il comprit immédiatement qu'il s'agissait d'une question piège, et répondit avec un sourire aussi amusé que convaincu :


Sa cousine ou sa sœur, à en croire vos âges respectifs.

Pour le commun des mortels, une réponse aussi précise et sans avoir le moindre renseignement concernant la vie de ces deux-là relevait forcément du mysticisme... Et pourtant, ce qu'avait utilisé le Schichibukai était loin, bien loin d'un tour de magie. Il porta instinctivement sa main à sa tempe droite et la massa lentement avant de jeter un regard en coin à son interlocutrice, précisant ce fameux tour de passe-passe en des termes bien nébuleux :


Vos voix vous trahissent...

Le musicien ne faisait bien entendu pas référence à l'appareil vocal de l'être humain étant donné que bien malin serait celui qui établirait une connivence entre les deux agents du Gouvernement Mondial de cette manière, mais bel et bien de la voix qui leur était propre. Haki de l'observation. Le mythique n'en était pas sûr, notamment à cause de son amateurisme dans le domaine, mais il avait cru entendre des teintes semblables entre les deux marines, bien trop proches pour que cela ne soit qu'une coïncidence. C'était ainsi que Nakata s'était douté que le lien qui les unissait n'avait rien d'une construction a posteriori, ou d'une joyeuse rencontre que le destin sème sur le cours de votre vie. Non, ils se connaissaient de famille... Et comme leur décalage en terme d'âge ne semblait pas grandiloquent, il ne faisait aucun doute que ces deux-là ne pouvaient pas partager une relation parent-enfant. Les seules options les plus satisfaisantes aux yeux du capitaine restaient donc celles de cousins et celles de frères. Il avait donc opté pour celles-ci. Sans vraiment prendre la peine de savoir ce que la demoiselle pourrait bien répondre à un tel coup de poker, notre Schichibukai favori répondit ensuite aux dernières paroles prononcées par la jeune femme : celles qui ciblaient ses motivations propres, à savoir ce qu'il recherchait en entrant au service du Gouvernement Mondial en tant que forban. Une question périlleuse et dangereuse, d'autant plus qu'il était alors surveillé de tous les côtés par des dizaines de gardes en tout genre et même d'escargophones, mais le Fenice ne comptait de toute manière pas y répondre honnêtement et sans détour. Son honnêteté et sa fierté avaient des limites que sa prudence régissait d'une main de fer : il était hors de question de révéler toutes ses motivations à cette fille qui aurait tout aussi bien pu être une envoyée des hauts-gradés pour s'assurer de sa fidélité... Le Phoenix n'était certainement pas paranoïaque, mais cela ne l'empêchait pas pour autant de demeurer sécuritaire lorsque la situation le permettait.

Et bien si, je pense que c'est trop demandé... Pour être franc, la principale raison de mon acceptation à ce poste de Corsaire est simplement la sécurité de ne pas avoir à affronter les marines. J'ai d'autres opposants à terrasser, et je préfère pour ce faire éviter d'avoir à cogner des gouvernementaux à chaque fois que j'en croise. Simple question tactique de liberté de mouvements, donc.

Pas très probant ni très argumenté, mais elle devrait se contenter de ça.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Nak_si10

Fenice Nakata
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 674
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue42/75Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue113/500Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Jeu 7 Mai - 16:31
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Tumblr_m9ln8wkvv71r8zwjto1_500

Prepare the war !



Désormais un peu tranquille, les deux personnes pouvaient parler en paix. Violet avait posé bien des questions au Phénix en espérant avoir un bon nombre de réponses. Elle ne s'attendait pas à changer le monde via ces questions, mais à comprendre plus cet homme qui semble si facilement jugé. Le passé est ce qui nous forge, nous sommes le résultat de notre passé, mais lui, est-ce que l'image qu'on a de lui est juste ? Aux yeux de la belle non, ce pirate avait un plus que les autres n'avaient pas. Quant bien même il est un "traitre", la soeur de notre jeune lézard ne jugeait pas cet individu à la va vite. Elle ne tirait pas de conclusion hâtive et se contentait de croire ce qu'elle voyait.

Ainsi, d'après le dires de l'oiseau éternel, le jeune homme avait quitté la marine pour faire régner l'ordre ? Ces mots ne donnaient droit à qu'à une seule conclusion : si le phénix ne se pliait pas aux lois et faisait appliquer celle-ci via ses propres moyens, il n'était ni plus ni moins qu'un justicier et non un agent de l'ordre. Mais ceci étant du détail, la lieutenant se retenait de le lui signaler, ne voulant pas que la discussion dégénère entre eux.
La suite était plus délicate, car il abordait le fameux sujet des Dragons-Celestes.  Quand on y repense, qui sont-ils ? Pourquoi ont-ils tout les droits et surtout, les pouvoirs de faire ce que nous - pauvre humains lambdas - nous n'avont pas le droit de faire ? Pourquoi diable est-ce que les interdits ne les touchaient pas ? Cette question méritait d'être posée, mais le souci n'est pas QUE là. Cela serait hypocrite de la part de la demoiselle d'affirmer que les Tenryubito ne sont pas une partie du problème, mais de là à dire qu'ils sont la totalité du problème... Non. La miss, son frère et leurs proches voient les choses différemment.


" ... "

Elle ne pouvait rien dire, sans quoi, il fraudait que les nuits fassent 72H et non quelques petites... Regardant le blondinet qui continuait de parler, celle-ci écoutait, notait dans sa tête ses paroles, elle s'en abreuvait sans être en totale transe. Le jeune homme savait être un formidable orateur, mais au point de fasciner la demoiselle, pas vraiment. Gardant à l'esprit qui elle était et qui il est, ses raisons et ses arguments ne touchèrent pas plus que ça la miss, alors que d'autre auraient réfléchis, voir changé de camp.  La Lieutenant est inébranlable, cependant, elle avait bien compris le message du phénix. Son avis était celui-ci : Continuer sur la voie de la marine aveuglément ménerait Taito et ses amis à la mort, ou une pseudo mort. Est-ce la dure réalité ? Vrai ou non, Taito et Violet ont déjà fait leurs choix dans la vie il y a longtemps de ça, à l'époque où ces flammes dansaient dans la nuit, brûlant les maisons du village où ils étaient nés.
Poussant un léger soupire en y repensant, la demoiselle se mis contre le rebord du balcon et dit d'une voix discrète et calme.

" Moi et Taito, nous avons choisis il y a longtemps quel chemin prendre. Et nous nous battrons jusqu'à la fin. Quant bien même nos vies ne changeront pas ce monde entièrement, qui sait.. Peut-être que notre sang aidera. "

Le maître mot de cette phrase était " l'espoir ". Pourquoi ils se battent ? Pour l'espoir d'un jour voir et pouvoir vivre ou faire vivre des innocents dans un monde meilleur. En grandissant, les héros deviennent des symboles et s'ils ne grandissent pas, c'est lors d'un acte héroïque que les gens deviennent des symboles. Et ces derniers, ce sont les générations futures qui endossent leurs rôles et continuent la bataille et cela, jusqu'à ce qu'une fin à l'histoire soit écrite. Bref, revenant à elle, la demoiselle se retourne vers le jeune blondinet et sourit en entendant ses déductions.

" Soeur en effet. "


Ah... Le haki... S'il triche, bien sûr qu'il est futé. Enfin bref, ce n'est pas grave. Elle tendit l'oreille pour entendre la fameuse réponse périlleuse. Elle se doutait bien que la réponse serait énigmatique ou incomplète, mais malgré cela, elle ne disait rien de bien spécial. Il fallait absolument rester calme. Se faisant, la demoiselle souriais en coin, ne démontrant aucune animosité. Sa réponse était satisfaisant dans le sens où elle ne cassait pas trois pattes à un canard.  En gros, il servait la marine dans le simple but de jouir d'une certaine immunité. Il reste au poste de " chient " du gouvernement afin de ne pas se mettre inutilement en danger, mais du coup, tout portait à croire ceci : dès que l'occasion se présente, il quittera son poste pour redevenir un pirate, voir pire... devenir le roi des pirates.
Pourtant, une chose réconfortait la jeune femme : si cet homme devient le plus grands pirate de cette ère, elle pourra être sûre que ce n'est pas un psychopathe.

" Je vois.. "


Se retirant du balcon, la demoiselle passa à côté du jeune homme et respira l'air frais. Il faisait bon, idéal pour une balade nocturne. Les dires qu'elle allait avouer n'allaient pas changer la façon de dormir du jeune homme, ou sa façon de penser, mais elle aussi tient à être franche, au nom d'elle-même, mais aussi de son frère. Passant à côté, elle vint alors à se stopper et parler tranquillement.

" ... Je vais être franche, vous ne me paressez pas hostile, ou du moins, vous ne correspondez pas au cliché type du pirate que moi et mon frère avons rencontré dans le passé, dont nous avons subis le courroux aussi, brisant notre jeunesse. A tel point que je dirais presque vous apprécier ... Fénice. Mais sachez une chose, aujourd'hui, vous êtes un allié, mais... le jour où ne le serez plus, promettez moi juste une chose. "

 Détournant son regard en lui souriant délicatement, la demoiselle espérait que le jeune homme accepterait cette sorte de " défi " qui allait sans doute donner un nouveau sens à une relation entre marine et pirate.

" ... Donnez nous du fil à retordre comme nous vous en donnerons. "


Aussi étrange cela soit-il, la demoiselle n'espérait pas une course-poursuite sanguinaire entre eux et lui, bien au contraire, elle verrait presque cela comme un jeu. Pourquoi donc ? Car elle en était convaincu désormais : ce pirate, est peut-être la définition même de ce que devrait être un pirate : un homme, ou une femme, fondamentalement bon.

Suite à ces dires, celle-ci s'en allait en douceur, marchant d'un pas lent de manière exprès pour entendre sa réponse et pouvoir retourner auprès de son frère sereinement.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

_________________
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
Fenice Nakata
Messages : 15023
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue52/75Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Left_bar_bleue879/1000Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B
Sam 9 Mai - 17:01

Marine ou Schichibukai ? ♠
❝ Au sommet de la puissance, on ne voit plus rien du tout. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Devenu Schichibukai suite à des combats mouvementés face à l'équipage d'Harushige, Nakata a récemment fait parler de lui par l'intermédiaire de la conquête de Graou Island et par la mort de son bras-droit, Hato. Convié à la réunion de Mariejoa, le Phoenix, plus mûr et plus fier, s'apprête à tourner la page de son ancienne existence et à devenir un combattant au sommet.







Présentation brève du personnage • Taito Nowaki est un commandant de la marine, connu pour ses récents exploits à l'encontre de la Révolution, notamment sur la mer de South Blue. Jeune, fougueux, mais aux idées légèrement extrémistes, il a tendance à mettre tous les criminels dans le même panier...


❝ Laisse-moi raconter ❞


Cette demoiselle semblait froidement et rudement déterminée, au moins autant que celui qui s'avérait en réalité être son frère : elle alla jusqu'à dire qu'elle était prête à mourir pour la cause qu'elle servait, et que son propre sang, en coulant, s'en pourrait aller changer les choses. Un sourire amusé vint à nouveau titiller les lèvres de Nakata tandis qu'il réfléchissait à ces dires lourds de sens. Cette jeune femme avait du cran, c'était certain... Mais pourrait-elle persévérer dans cette voix éternellement ? C'était admirable que de pouvoir dire être prêt à mourir pour mener un but tout-à-fait louable à sa réalisation, mais de là à le faire véritablement, il y avait un cap à franchir, et du genre gargantuesque... Sans parler du fait que son frère pourrait tout-à-fait la précéder dans la mort. Quelle douleur se trouvait être plus lancinante et plus vive que celle qui suivait la perte d'un proche ? Le fait de voir Taito se vider de son sang, égorgé comme un porc par les actes barbares de ces Dragons Célestes risquaient fatalement de la dévier de ses honorables idéaux... Même si le Schichibukai ne souhaitait évidemment aucunement qu'une telle tragédie n'arrive. Par la suite, la marine admit être la sœur du trop téméraire soldat, chose qui rassura grandement le capitaine de Tengoku no Seigi quant à ses capacités en terme de haki de l'observation. Il semblait commencer à composer avec victorieusement... Et après plusieurs semaines à souffrir le martyr à cause des migraines occasionnées par les manifestations involontaires de ce fluide des plus dérangeants, c'était une excellente nouvelle. Le blondinet reporta ensuite son attention sur Violet qui continua à parler, déclarer qu'il ne semblait pas faire partie des criminels odieux et sanguinaires qu'ils chassaient, elle et son frangin. Il en était rassuré... Non pas parce qu'il craignait leur courroux, mais bien parce que tabasser un soldat du Gouvernement Mondial ouvert au dialogue aurait été une hérésie pour un artiste tel que lui. Même s'il était presque accro aux sensations qu'il ressentait en combat, le Fenice ne pouvait pas s'empêcher, en règle générale, de mettre le dialogue et la compréhension d'autrui sur un piédestal, bien avant les actes et les gestes. De facto, combattre quelqu'un qui semblait un tant soit peu doué d'intelligence et de compréhension n'était pas vraiment une épreuve qu'il souhaitait endurer.

Elle se plaça à ses côtés tout en cessant de le regarder. Le pirate, lentement, l'imita, reportant ses yeux sur le ciel crépusculaire de plus en plus sombre, où quelques étoiles semblaient timidement percer à travers les derniers nuages, ceux qui, rares, dominaient la ville sainte pourtant placée à plusieurs kilomètres de hauteur. Le défi qui parvint jusqu'à ses oreilles sembla soudainement le ravir, agrandissant momentanément le sourire qui trônait sur sa bouche jusque-là. Cette fille n'avait définitivement pas froid aux yeux... Lui donner du fil à retordre ? Était-ce une forme de mépris qu'il percevait dans sa voix... Ou juste une fausse impression d'une trop implacable estime de soi ? Quoi qu'il en fut, le Phoenix continua de sourire, allant jusqu'à esquisser un léger éclat de rire. Son visage semblait sous certains aspects plus sinistres qu'il n'avait pu l'être, auparavant... Et c'était tout-à-fait normal. La perspective d'un combat face à ces deux frères, même s'il ferait tout pour l'éviter par simple conscience morale, pourrait s'avérer être un défi tout-à-fait appréciable. Il répondit donc, sans la regarder, avec impertinence et réjouissance :


Ne vous en faites pas me concernant... C'est plutôt à vous de vous entraîner pour gravir les échelons.

Une réponse simple et pourtant tout-à-fait honnête, ainsi que très certainement véritable : en toute modestie, le Capitaine Corsaire faisait alors partie des plus grands combattants de la Nouvelle Ère, capable d'aller jusqu'à inquiéter les Yonkous ou susciter leur intérêt. Au final, il était un peu comme un outsider, comme un cheval sur lequel tous les parieurs posaient leurs yeux, comme un fringuant duelliste possédant une implacable côte de popularité. Alors bien entendu, il restait à Nakata un très long chemin à parcourir pour réaliser son objectif, mais il en avait a minima parcouru la moitié... Différemment à ces deux jeunes marines, tout juste débutants, au potentiel encore bien plus impressionnant que ne pouvait l'être leur carrière et leurs réussites militaires. Il leur incombait donc de surmonter toutes les embûches qui seraient semées sur leur route, de vaincre leurs assaillants et leurs adversaires avec la même ardeur que le zoan mythique n'avait pu le faire par le passé.
Et alors peut-être qu'un jour, après des mois d'un entraînement éreintant, ces deux jeunes marines parviendraient à le fixer d'égal à égal. Peut-être qu'un jour viendrait où les crocs de l'antique mordraient le plumage du mythique, lui infligeant une blessure bien plus cuisante que le Fenice n'en avait subi depuis belle lurette. La réponse, c'était à eux de la donner... Et il l'attendrait avec impatience, assurément.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Marine ou Schichibukai ? [PV Taito - Léger FB] Nak_si10

Fenice Nakata
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: