Le deal à ne pas rater :
Légendes Pokémon: Arceus Nintendo Switch – Précommande à ...
49.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Marijoa, le voilà !
Daisuke Aurola
Colonel
Daisuke Aurola
Messages : 1284
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
Marijoa, le voilà ! Left_bar_bleue39/75Marijoa, le voilà ! Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Marijoa, le voilà ! Left_bar_bleue99/350Marijoa, le voilà ! Empty_bar_bleue  (99/350)
Berrys: 171.598.000 B
Colonel
Dim 28 Déc - 19:27


Dean x Marijoa x Sam



C'était il y a deux semaines que le bateau aux commandes de Daisuke s'était dirigé vers Marijoa. Mais même s'il savait qu'il n'y serait pas à temps pour la réunion à laquelle il avait été convié, le contre-amiral Aurola se devait au moins de s'y présenter.

= = = = = = =

Son arrivé fut moins remarquée que les grands noms de la marine. Ainsi, dans une discrétion plutôt involontaire, le blond se promena dans les belles rues pavées de cette « grande » cité.

« Qu'est-ce qu'on est venu faire ici, Dai' ?
- Une réunion importante.
- Mais tu as dit qu'elle serait sans doute terminée, ça sert à rien d'y aller. Pff...
- Être invité à Marijoa est une choses plutôt importante. C'est la première fois que j'y viens et peut être la dernière. Toi aussi, je suppose.
- M'oui... C'est quand même moche.
- C'est vrai qu'ils ont des goûts bizarres par ici.
 »

Elle lui agrippa le bras et le serra assez pour qu'il ne puisse s'en défaire facilement. L'on aurait dit un véritable petit couple, si l'on ne connaissait pas la réalité. Les deux s'étaient acclimatés à l'autre et vivaient maintenant une vie complexe. Sue était devenue marine malgré elle et Daisuke comprenait mieux son monde depuis qu'elle le lui faisait visiter. Changer d'identité sans pour autant prendre celle d'Ao Haruya ou d'un criminel quelconque lui ouvrait les portes d'un monde qu'il lui était jusqu'alors inconnu.

Sa quête de justice l'avait mené à recherche d'ancien compagnon, d'ancien ennemi, à en rencontrer de nouveaux. Il en venait souvent à s’interroger sur la mort elle-même. Souvent, il voyageait seulement accompagné de Sue. Par moment, il profitait de sa position pour voyager à l’œil, comme le faisait Loyckh à l'époque où ils se sont connus. Pour venir à Marijoa, il était avec son nouvel ''équipage''.
Il cauchemardait fréquemment la nuit. Ses amis lui manquaient. Toutes ses morts lui pesaient sur le cœur. Foxy, Sanô... Qui sera le prochain ? Lui ?

Alors que, avec Sue, ils traversaient une grande allée, un jeune soldat vint les arrêter.

« Contre-amiral Aurola, s'il vous plait ? »

C'est vrai que depuis qu'ils avaient réussi à lui envoyer, il ne sait comment, une lettre de promotion, il était contre-amiral. Mais ce n'était ses nouveaux camarades qui allaient l'appeler ainsi. Il mit un certain temps à réagir puis il se tourna vers le sergent.

« Oui ?
- Sergent Van Hibrish. Si vous voulez bien me suivre, l'on vous attends.
- Qui donc ?
- Une vieille connaissance, m'a-t-on dit de vous dire.
- Ah ah, intéressant !
- Dai' ?
- T'inquiètes. Retourne au au bateau et dit aux autres de tout préparer. Je risque d'en avoir pour un moment.
- M'oui...
 »

Elle savait qu'il l'avait fait monter pour rien, mais depuis un moment elle aimait être en sa présence. Elle le laissa partir avec le marine au nom peu commun. Ils disparurent au détour d'une autre rue, puis au bout d'un moment de silence, elle lâcha un « bon ! » qui la motiva à rejoindre les deux autres brutes.

= = = = = = a

Deux hommes étaient installés dans un bureau. L'un se trouvait assis sur le siège principal, derrière le meuble. Le second, adossé au mur, regardait par la fenêtre. C'est lui qui reprit la parole après un moment de silence.

« Tu penses qu'il va venir ?
- J'en ai aucune idée. Je sais même pas s'il va se souvenir de nous.
 »

Après un petit ricanement, Sam s'éloigna de la fenêtre pour se rapprocher du bureau.

« Tu abuses un peu, Dean. C'est vrai que nos routes se sont séparées il y a longtemps, mais on a passé deux très longs mois avec lui.
- Oui. Et dire qu'il a fallu que ce soit ici qu'on soit si proche de lui.
- Il est maintenant Contre-Amiral. Tu te souviens de lui quand il maitrisait à peine son pouvoir ?
- Ouais, il voulait absolument qu'on lui apprenne à se battre.
- Ouais !
 »

Un moment de flottement se fit ressentir alors. Les souvenirs agréables laissèrent place à ceux, déplaisants, de l'attaque révolutionnaire. Luvneel avait été le témoin de la défaillance gouvernementale.

« J'ai bien cru qu'on allait y passer, reprit Dean.
- Oui... »

Alors qu'un nouveau silence apparaissait, quelqu'un frappa à la porte.

« Sergent Van Hibrish ! Le contre-Amiral est avec moi.
- Merci. Faites le entrer.
 »

L'officier ouvra la porte et laissa passer Daisuke. Il s'en alla presque immédiatement après. Un simple « merci » sorti de la bouche du blond accompagné d'un regard sincère.
Un rapide coup d’œil suffit aux trois hommes pour se reconnaître.

« Sam ! Dean ! Que faites-vous là !?
- Nous sommes ici chez nous.
Répondit Sam.
- Enfin, c'est mon bureau, ah ah. Tu es là pour la réunion ? Tu es en retard. Reprit Dean.
- Oui, je suis au courant... C'est bien dommage. Mais ce n'est pas pour ça que vous m'avez fait venir, si ?
- Ah ah.
Fit Dean. En partie seulement.
- Bien sûr que non, mon ami. Nous t'avons invité pour parler. Ça fait bien trois ans qu'on s'est pas parlé.
- Nous avons déjà prévenu tes supérieurs de ton arrivé, mais en ce moment ils sont pas mal occupés.
- Ils étaient plutôt contents de ne pas devoir tout te dire à nouveau. Ils nous ont donc chargés de tout te raconter, mais on va aussi en profiter pour discuter d'autres choses.
- Bien évidemment. Mais dites-moi, comment vous saviez pour ma venue ?
- Chaque chose à son temps, Daisuke.
 »

Dean se leva et se dirigea vers le buffet d'où il sortit quelques boissons. Les trois hommes parlèrent durant plusieurs heures. Discutant la fois de se qui se passaient en ce moment et ce qui leur étaient arrivé depuis leur séparation. Chacun expliquait son ascension. Comment Dean était parvenu à prendre un poste haut placé dans le CP4. Sam, lui, avait dû passer par d'autres chemins, plus pénibles et faisait maintenant parti du CP9. Daisuke taisait certains détails, comme son passé révolutionnaire ou sa deuxième identité, Ao.
Une fois le soleil couché, et les lampes à huile allumées, la discussion se termina.

« Et n'oublie pas, si tu as besoin d'infos sur un agent du gouvernement, tu peux m'appeler. Continua Dean.
- Et si tu en veux sur des hors-la-lois, c'est moi que tu dois contacter.
- L'information est la plus grande des armes, merci mes amis. Sur ce, je dois vous laisser. Mon équipage doit m'attendre.
- Oui, tu as raison ! J'ai du travail aussi !
- Pareil de mon côté. Je dois y aller.
 »

Sam et Daisuke s'en allèrent, laissant Dean finir son énième verre. Il avait les joues rouges.

« Alors, elle est comment, cette Sue ?
- Ah ah. C'est pas du tout ce que tu crois !
- M'ouais. Qu'est ce que tu comptes faire d'une ancienne pirate ?
- … Ce n'était pas une pirate.
- Une voleuse, c'est la même chose.
- De ce que je sais, elle n'a jamais volée que des pirates.
- C'est ce qu'elle t'a dit ! Tes deux autres compagnons ne sont pas roses non plus.
- Je sais, mais je peux leur faire confiance.
- Et bien, je te fais confiance, moi. A ce que l'on dit : ''Les amis de mes amis sont mes amis''. Je te souhaite bonne chance, Dai'. Je dois te laisser.
- Okay, bye !
 »

Sam disparut dans un soru plus que maitrisé. Daisuke continua à marcher le visage paisible et descendit jusqu'au bateau.

« Sue, Ibuki, Pyramid ! Je suis rentré ! »

_________________
Marijoa, le voilà ! 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Daisuke Aurola
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: