Le Deal du moment : -37%
PLAYMOBIL – 9266 – City Life – La ...
Voir le deal
76.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée
Rei Mitsuyori
Rei Mitsuyori
Messages : 452
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Left_bar_bleue35/75SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Left_bar_bleue151/250SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B
Jeu 15 Mai - 11:21







Logue Town ; dernier passage avant d’aller voguer sur les mers en tant que femme libre. Totalement libre cette fois-ci et personne pour venir encore une fois m’entraver avec des ordres débiles. De toute manière, un jour ou l’autre, ils auraient bien fini par me virer vu le fait que je n’obéis pas et que je n’hésite plus vraiment à tuer des gens. Je vais enfin pouvoir retrouver Ren… enfin je l’espère du moins. Et je n’ai pas hésité une seule seconde sur ce que je comptais faire.

J’avais d’ailleurs préparé une lettre de démission mais étant donné que je ne suis pas au QG du Gouvernement et que je n’ai aucunement envie d’y retourner juste pour ça, j’allais directement appeler mon patron et lui donner ma démission, ma retraite anticipée. C’est donc avec quelques réticences que je contactais le QG avec mon den-den mushi. En plus d’avoir celui du gouvernement donné au départ, j’ai également celui de Masa, qu’il m’avait donné avant de partir subitement.

« Bonjour, Agent Mitsuyori à l’appareil. »

« Mitsuyori… Que me vaut cet appel ? Est-ce pour me demander une nouvelle mission que vous feriez capoter ou bien autre chose ? »

« … Non, c’est pour autre chose. »

« Parlez donc. »

« Je demande ma retraite anticipée. Je ne veux plus être agent du gouvernement, ça ne me plaît pas. Je vais devenir civil et refaire ma vie. »

« Vous êtes sérieuse ? Alors vous abandonnez vos fonctions, le fait que vous protégiez en vain Mr Tao ? C’est intéressant mais est-ce vraiment votre dernier mot Rei Mitsuyori ? Il est encore temps de faire marche arrière, vous savez. »

« Je ne compte pas faire marche arrière, et j’ai déjà abandonné Ren Tao. Donc, je ne reviendrais pas sur ma décision. »

« Vous en êtes vraiment certaine ? C’est votre dernier mot ? Non parce qu’il est tout de même dommage de perdre un membre comme vous, qui agissait sur tous les fronts HAHAHA »

« C’est mon dernier mot, je ne reviendrais pas sur ma décision, j’ai dis. »

« C’est vraiment très dommage que mon chien quitte ses fonctions mais soit. Je respecte votre décision. Vous êtes officiellement virée Rei Mitsuyori, bonne continuation pour la suite. Et que je n’entende plus parler de vous, sinon vous pourrez le regretter très amèrement. »

« Oui… oui… Et je ne suis pas la chienne du Gouvernement. A jamais. »

Et c’est ainsi que je raccrochais. J’avais bien entendu fais exprès de dire que j’allais abandonner Ren, même si bien sûr ce n’était pas du tout vrai. En quelques sortes, je continuais à protéger ses arrières même si cela n’est plus nécessaire. Mais maintenant, je pense qu’il va falloir que je fasse quelque chose pour ce den-den mushi. Logiquement, personne ne peut suivre ma trace mais je crois qu’il vaudrait mieux que je m’en achète un nouveau. Et dire que maintenant on prend un lupus pour un chien, non mais je vous jure. Ouais okay, il existe des chiens loups mais moi je suis un vrai loup quand je me transforme donc mince, ça commence à bien faire.

M’enfin, je crois que je suis débarrassée de tout ça même si ce fut bien trop facile finalement. Peut-être que quelque chose va m’arriver avant que je ne m’en aille de Logue Town ; ce serait bien ma veine tiens. Mais tout d’abord, il me faut préparer mes affaires et voir ce que j’emporte en termes d’armes. Alors le sabre que j’ai tout juste fais réparer, bien entendu. L’espèce de shuriken ultra aiguisé également fait parti du lot. Deux trois couteaux qu’il faudrait que j’aiguise un peu mieux et un pistolet que j’avais gardé jusqu’alors. Ce n’est sans doute pas un gros attirail mais pour l’instant, ce sera bien suffisant. Il me suffira de faire des combats ou des entraînements ne serait-ce pour devenir plus forte et espérer rejoindre Ren, où qu’il soit dans ce monde vaste.

J’allais tranquillement sortir de l’hôtel où j’ai du loger après qu’une partie de la ville de Logue Town se soit effondré et qu’il y a eu des merdes en pagaille, lorsque je me suis fais attraper par deux marines plutôt balèzes. Euh… ils me veulent quoi eux ? Gigotant alors pour essayer de m’enfuir, normal, ils me serrèrent assez fort avant que l’un d’eux ne finisse par prendre la parole.

« Rei Mitsuyori, pas la peine de vous débattre. Nous avons ordre de vous bannir de Logue Town et vous parachutez sur Military Island pour y effectuer un exil. Ordre des supérieurs. Aussi, veuillez nous donner votre den-den mushi. »

« Euh… »

Tiens, pourquoi je me disais qu’il m’arriverait quelque chose et que je n’allais pas totalement sortir de Logue Town indemne. Mah tant pis, et au moins, je pourrais me débarrasser de ce den-den mushi. Par contre m’envoyer sur Military Island pour purger mon bannissement de Logue Town, c’est tout de même tordu. Et puis effectuer un exil… mais bien sûr, on verra bien si je vais vraiment me laisser exiler là-bas. Ne faisant pas preuve de délicatesse – en même temps, je le cherchais donc bon… - je finis à moitié ligotée dans un bateau qui était prêt à la navigation pour partir sur South Blue. Grognant, je gigotais à nouveau comme je le pouvais mais finalement, ils réussirent à prendre mon den-den mushi du gouvernement. Tchi… tant qu’ils ne trouvent pas celui de Masa… Fin, après tout je l’ai bien caché mais tout de même. Et ils avaient fait pareil pour mes armes ; ils ne m’avaient laissé que mon sabre. Bande de bâtards.

Un long trajet après m’être fait rembarrée par ces hommes qui me surveillaient au doigt et à l’œil. Enfin, ce n’est pas comme si j’étais ligotée, sans pratiquement rien sur moi donc je ne pouvais rien faire dans la mesure des choses… Au large, on pouvait commencer à voir la terre qui allait m’accueillir pendant « mon exil ». D’après les rumeurs, il n’y a presque plus personne et la faute d’une explosion inexpliquée aurait fait pas mal de dégâts. Tant que la marine ne vient pas fourrer son nez là-dedans. Je suis libre maintenant, je peux agir ainsi comme bon me semble, n’est-ce pas ? On verra bien, il me faut déjà voir le climat de cette île. C’est donc une bonne heure plus tard environ que nous arrivions enfin à terre. Je vais pouvoir enfin me sentir un peu mieux… Foutu mal de mer.

Les marines m’enlevèrent les liens, ce n’est pas trop tôt dis donc ! Puis me jetèrent pratiquement sur l’île, sans aucune délicatesse d’ailleurs. Râlant, je ne fus pas au bout de mes surprises. Les quelques marines qui étaient basés sur Military Island venaient de m’attraper pour m’emmener dans mes « quartiers ». Une vulgaire chambre mais qui suffirait bien pour le temps que je compte rester. Franchement, ils sont sérieux là ? Hé heureusement, que tout de même je peux sortir comme je veux mais genre, ils comptent bien me surveiller à la trace, sait-on jamais ce que j’ai envie de faire. Ils verront bien quand ça leur tombera sur la figure.

M’enfin, voilà que ma pseudo vie d’exilée commence donc.






© Halloween



_________________
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Signar11


Je parle en : #660066

Shadow parle en : #33cc33
Rei Mitsuyori
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Rei Mitsuyori
Messages : 452
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Left_bar_bleue35/75SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Left_bar_bleue151/250SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B
Jeu 15 Mai - 19:04







Et en tant que pseudo exilée, car oui bien entendu, il est hors de question que je me laisse exiler ici jusqu’à ce que j’ai purgé une peine de je ne sais combien de temps d’ailleurs. Il est temps de réfléchir à plusieurs facteurs pour pouvoir m’enfuir d’ici et commencer une toute nouvelle vie en tant que hors-la-loi ! Bah quoi c’est vrai ? J’ai tué un homme il y peu de temps de cela, en plus d’avoir fais capoter plusieurs missions qui étaient importantes. Et en plus de ça, je vole dès que j’en ai l’occasion. N’allez pas dire que je deviendrais civil pour un sou, il en est hors de question. Et surtout, j’ai un autre objectif à accomplir ; rejoindre Ren. Et ça, c’est bien le plus important.

Etant donné que je vais m’installer ici pour je dirais une petite semaine environ avant de vraiment prendre le large, autant découvrir ce qui reste de la ville et donner un coup de main, en faisant genre que je suis une civile qui veut aider. Ouais vraiment, je vais faire en sorte que les gens ont un peu confiance, qu’ils disent un peu de bien sur moi et peut-être que comme ça, je pourrais partir plus facilement. Ceci étant mon plan A. Le plan B consiste à me déguiser et partir comme un vrai hors-la-loi. J’avoue que le plan B me réjouit plutôt mais étant donné que je suis « surveillée » par les quelques marines juste au cas où. Il vaut ainsi donc mieux que je me base sur le plan A. Tant que je n’ai pour l’instant pas besoin d’utiliser mes pouvoirs c’est bon. Ma plaie qui a été rouverte au moins trois fois, vient seulement d’être encore suturée. Il faut donc que j’évite de faire des conneries.

Fufu, chassons ces idées de la tête pour simplement se promener à travers les rues qui sont bien animées. Enfin animées est un bien grand mot. Les villageois sont tous entrain d’essayer de réparer, reconstruire ou encore faire du ménage à travers les débris. C’est juste… une pagaille débordante je dirais. Je m’avançais vers eux, des yeux rivés sur ma personne. A croire qu’ils n’ont pas vraiment vu de personnes depuis quelques temps eux. M’enfin, je ne vais pas les blâmer pour ça, les pauvres, ils doivent déjà refaire leurs habitations, infrastructures diverses. Prise d’une sorte de compassion pour ces pauvres villageois, je m’avançais alors vers eux, pour commencer à les aider un peu. Nous étions sur la fin d’après-midi et même si le soleil commençait tout doucement à laisser place à la lune, ce n’était pas grave. Je n’ai que ça à faire que d’aider des villageois à reconstruire leur village et ce n’est pas le peu de marines qui grouillent dans le coin que ça va me changer quelque chose.

J’étais alors tranquillement entrain d’aider un vieux papy à déplacer quelques débris qui semblaient le gêner…

« Hé la vieille tu fous quoi là ? Pourquoi t’aide ces gens ? Ils ont mérité ce qui arrive après tout. »

Me retournant, je vis un gamin d’environ 16 ans, je dirais avec sa tête blonde de décoloré me regarder de haut. Le papy me fait savoir à l’oreille après m’être penchée vers lui, que c’est un jeune enfant qui erre sur cette île, semble-t-il à la recherche de quelqu’un ou quelque chose et qui vole tout ce qui trouve en plus, de ne pas aider aux réparations, ménage des débris et qui est méchant avec tout le monde. Génial dis donc… c’est bien ma veine de rencontrer ce genre de personne. M’enfin, regardant le jeune homme qui était plus petit que moi tout de même, je viens finir à prendre la parole.

« Et que me veut un gamin haut comme trois pommes ? Pourquoi dis-tu qu’ils ont mérité ce qu’il leur arrive ? N’habites-tu pas ici, toi aussi ? »

« … Te mêle pas de ce qui ne te regarde pas sale pouffe ! »

Le voilà parti avant que je n’explose ma rage sur lui. La vieille passe encore… mais la pouffe non pas du tout même. Je le laissais s’enfuir en courant, me retournant vers le papy que je venais d’effrayer en voyant que je venais d’exploser d’une seule main un verre. J’en ai même demandé à l’homme s’il pouvait me donner le nom du jeune homme mais il ne le sait pas. Et d’après la conversation que j’ai eue à propos de ce gamin, personne ne sait comment il s’appelle. Cela va être une sorte de mission pour moi ! Comprendre cet enfant qui ne semble pas du tout aimé être d'ici et surtout pourquoi agit-il ainsi.

En attendant, je me fais offrir un bon repas par ces villageois après les efforts fournis pour la journée. Je tâcherais de partir à la recherche de ce petit un peu plus tard dans la soirée. Profitant alors d’une soirée détente, je pense que malgré cette impression de dérangement, les villageois semblent m’avoir déjà bien accueilli. Après tout, pour faire genre la fille bien, je suis directement allée les aider. Et finalement, je me suis laissée aller dans la déviance ; j’ai un peu trop bu ce soir… Me congédiant de ces villageois qui semblaient tous illuminés les uns que les autres, je commençais à partir en titubant, appelant plusieurs le garçon « Hé ho gamin ! ». Ce fut finalement après une bonne balade que je retrouvais celui-là même, sur la plage, assis dans le sable. Je m’avance alors vers lui et finis par trébucher et tombais sur les fesses. Pas grave, c’est que du sable. De là, je rigolais légèrement devant le regard effarouché de ce jeune homme.

« Tchi… pourquoi tu m’as retrouvé l’alcoolique ? Me parle pas, ça sent l’alcool à trois kilomètres. »

« Hééé t’es méchant tu sais ! Les enfants comme toi, ça devrait pas agir de la sorte tu sais hic ~ »

« Je ne suis pas un enfant d’abord ! Et qu’est-ce que tu me veux d’abord ? »

« Jee veeux… jee veeux savoiir ton nom ! HAHA ~ »

« Euh ouais mais non, tu ne sauras rien de moi. Alors pourquoi tu m’as retrouvé ? »

« Expliquue moi pour… quoi ! Tu fais des bêtises ~ »

« Euh… (Elle n’est vraiment pas nette cette nana. Mais je ne dirais rien, surtout pas à une vieille alcoolique comme elle) Va d’abord dormir hein. On en reparlera plus tard. »

« Moo… d’accord… Mais tu promets quand je reviens, on parle ! »

« Oui… oui promis… (Elle aura bien oublié d’ici là avec un peu de chance) »

Et c’est comme ça que finalement la soirée s’acheva. Je rentrais bien que titubant, le jeune homme m’ayant laissé se débrouiller toute seule et surtout parce qu’on ne dirait dit qu’il ne voulait pas me parler. Demain serait une nouvelle journée.





© Halloween



_________________
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Signar11


Je parle en : #660066

Shadow parle en : #33cc33
Rei Mitsuyori
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Rei Mitsuyori
Messages : 452
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Left_bar_bleue35/75SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Left_bar_bleue151/250SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B
Ven 16 Mai - 18:05







Ah… mal de tête que voilà… Tss… je n’aurais jamais du boire autant hier. Et en plus, je n’ai pas réussi ne serait-ce qu’avoir le prénom du jeune homme. Il va falloir que je redouble d’effort aujourd’hui pour ça. Me levant en titubant encore un peu, mais ça c’est le matin et je ne suis pas forcément bien réveillée donc tout à fait normal après tout. Un marteau imaginaire me tapant comme pas possible sur le système, je m’apprêtais à sortir en nuisette pour aller acheter des médicaments pour le mal de tête. Oups… ouais je ne suis carrément pas du tout réveillée. Faisant demi-tour, j’allais dans un premier temps me doucher puis m’habiller pour cette fois-ci vraiment sortir.

Me promenant à nouveau dans le quartier, tout le monde était déjà sur le pied de guerre. De nouveau, cela commençait à bosser dès… ah non j’ai rien dis. Il est déjà 10h du matin. Attends quoi déjà ?! Oh purée, j’ai dormi bien trop longtemps ! Rah voilà comment perdre du temps… faut vraiment que je me trouve des objectifs là. Il y a du laisser aller. Bon, d’abord, trouver un médicament pour le mal de tête. Heureusement, il y a une pharmacie dans le coin. Du moins des marchands qui vendent des médicaments en attendant que leur établissement soit de nouveau opérationnel. Bon, voyons voir… ouais au vu de ce que j’ai comme argent, c’est-à-dire très peu sur moi là, je ne vais pouvoir que m’acheter ça. Tant pis, j’irais voler au pire comme je sais très bien faire depuis le temps.

Prenant le médicament, je profitais de ce temps pour parler un peu avec les marchands qui s’inquiétaient du temps que ça allait prendre pour tout reconstruire correctement, sachant que même si – d’après ce que j’ai entendu. Un shichibukai leur serait venu en aide, il y avait encore un tas de choses à faire ici. Shichibukai… je n’en ai encore jamais vu depuis que je travaille en voguant sur ces mers. Bref, je partis ensuite pour aller m’avaler ça et ensuite aller à la recherche de ce mystérieux garçon qui n’avait pas du tout envie de parler hier soir. Ce serait bien que j’y arrive… Bon certes, ce n’est que le deuxième jour que je suis ici mais j’aimerais tout de même en savoir plus sur ce garnement. Peut-être voudrait-il lui aussi voguer sur les mers, qui sait.

Et avant que quelqu’un ne vienne me chercher pour participer ou aider à des reconstructions, je m’échappais en quelques sortes pour aller visiter l’île de fond en comble. Je doute y trouver quelque chose d’intéressant mais bon. S’il y a moyen de trouver de quoi chasser pour me remettre un peu en forme ou bien encore, trouver quelqu’un avec qui s’entraîner – ce que je doute mais bon – ce serait pas mal à vrai dire. Commençant alors mon petit tour, je m’enfonçais dans une espèce de mini forêt. Dévastée par les explosions je suppose car il n’y a presque plus rien… Tss… ce n’est pas ici que je vais trouver de quoi chasser. Peut-être que sur la plage, il y a des crabes ou je ne sais quoi qui pourrait faire que je puisse chasser et me délecter de la bonne nourriture envoyée par la mer. Ah rien que d’y penser, ça m’en fait baver. Secouant la tête, je dois reprendre mes esprits. Ne pense pas à manger tout de suite !

Me promenant tranquillement en évitant de penser à la bouffe tout de suite, je continuais mon chemin pour ensuite arriver près d’une petite grotte. Oh tiens, je me demande ce que je pourrais bien trouver. Ça m’en rappelle des souvenirs ça en plus. N’ayant pas vraiment peur de ce qui pourrait m’arriver, je partis alors en expédition dans la grotte. Oh une grotte toute simple, je dirais. Il n’y a pas grand-chose à voir, à part des gouttes qui tombent sur le sol bien mouillé et la formation de calcaire. Mais chose surprenante et surtout impossible, c’est qu’il y a des crabes. Fufu, oh oui gentils petits crabes, venez voir maman. C’est ainsi que la pêche aux crabes de grotte commença. N’étant pas profonde et ni très grande, cela allait être plus simple. Enfin, c’est ce que je pensais…

Après une bonne vingtaine de minutes à essayer de les attraper, finalement, je me suis retrouvée avec quatre crabes me pinçant les doigts de chaque main. Vivement que je les fasse cuire, ils vont finir par me faire saigner des doigts s’ils continuent à s’accrocher de la sorte. Sortant assez rapidement de la grotte, et maladroite que je suis, je me cassais la gueule sur le sable avec mes crabes encore dans les doigts.

« HAHAHA mais qu’est-ce que tu fais là la vieille alcoolique ? T’aurais encore trop bu ou quoi ? »

« Ah… c’est toi gamin… Tiens, je te cherchais d’ailleurs ! Mais tout d’abord, j’ai des crabes à manger. »

« Donnes m’en la moitié la vieille. »

« Tu connais pas la politesse à ce que je vois. Et non, je ne te donnerais pas mon repas. »

« Allez, fais un effort… j’ai la dalle en plus. »

Je ne répondis pas tout de suite, me relevant alors toujours avec mes crabes qui avaient voulu se faire la malle. Heureusement, j’avais fais en sorte qu’ils ne s’échappent pas, même si du coup, je vais avoir les doigts en lambeaux. Regardant le garçon d’un air plutôt hautain, je repris la parole.

« Pourquoi je t’en donnerais ? Jusqu’à maintenant, tu ne fais qu’être méchant. Tu n’as qu’à chasser toi-même si tu veux en manger. Il y en a plein dans cette grotte. »

« Tss… t’es pas drôle… A plus. »

Et voilà qu’il commença à partir. Je n’allais pas non plus me laisser faire par ce gosse non ? Mais vu sa mine, pas triste mais se rapprochant de la déception, je me suis dis qu’il valait peut-être mieux que je partage mon repas, aussi maigre qu’il soit. Ce n’est pas avec quelques crabes de taille moyenne que je vais me rassasier mais bon. Le rattrapant alors, je me mis à marcher à son niveau, le regardant de temps en temps.

« Rah t’as gagné, j’accepte de partager ma chasse de la journée. Mais, à une condition ! »

« Pffeuh… je t’écoute, laquelle ? »

« Donne-moi au moins ton nom. D’ailleurs, au lieu de m’appeler la vieille, tu pourrais m’appeler par mon prénom. Je m’appelle Rei. »

« Rei… ma grande sœur s’appelait comme ça… Moi c’est Akira. »

« Enchantée dans ce cas Akira (Hm… quelque chose me dit qu’il ne faudra pas trop que j’insiste sur cette parenthèse, son visage n’était pas très joyeux en disant ces paroles). Bon allons faire un feu et manger ! »

« Dis-moi… t’es toujours aussi optimiste ou quoi ? (Tss… j’espère qu’elle ne va rien me demander par rapport à ma défunte sœur, il ne manquerait plus que ça) »

« Euh… pas tout le temps mais souvent oui. »

Lui adressant alors un grand sourire puis j’exprimais un râle de douleur à cause de ces bestioles. Et c’est ainsi que réunissant une marmite, un feu et des crabes, nous en avons fais notre repas. La conversation était plutôt tendue, il se braquait à chaque question que je voulais lui poser et qui le concernait. Akira… un garçon des plus mystérieux vraiment. Bon, il vaut mieux que j’abandonne pour l’instant, j’ai au moins eu son prénom. C’est déjà ça. Et comme on dit, il ne faut jamais brusquer les choses. J’espère seulement qu’il va se montrer un peu plus bavard les jours prochains. Parce que bon…

Bref, après ce maigre repas de crabe, je m’accordais une pause tout en regardant le ciel et les nuages qui défilaient. Egalement, je pensais à Ren, me demandant ce qu’il pouvait bien faire. Finalement, ma vie ici n’est pas si difficile que ça, même s’il faudrait que je pense à des moyens pour m’enfuir d’ici sur un bateau. Il n’y a que trop peu de gens qui débarquent ici, cette tâche me semble alors plutôt dure. Mais je ne désespère pas pour l’instant. Il me faut d’abord avoir la confiance d’Akira et peut-être que je pourrais enfin savoir ce qu’il veut vraiment. Me suis-je entichée de ce gosse ? Ouais peut-être bien après tout.

-------

La journée passa plutôt longuement. En réalité, à part la chasse de ce matin, le fait d’avoir partagé un repas avec Akira et qu’il ait disparu d’un seul coup après ; je n’avais rien fais de ma journée. J’étais allée tâter du terrain pour voir combien de marines il y avait exactement mais comme je le pensais que très peu ; tout au plus une armée de six marines pour la « protection » des villageois. Euh, je vais encore attendre un petit peu avant de devoir me battre avec, s’ils continuent de me suivre à la trace. Effectivement, pendant cet après-midi, tandis que je me promenais dans les rues, tout à coup, sans que je ne demande rien, deux de ces chers marines ont commencé à me suivre.

Ils sont vraiment gavant… Ils ne peuvent pas aller faire leur travail au lieu de s’occuper de moi non ? Non, ce n’est vraiment pas possible ? Dommage pour moi alors… En plus de ça, ma soirée ne fut pas franchement géniale. Après avoir dîné, je voulais de nouveau passer du temps avec Akira pour essayer de le comprendre mais il avait encore disparu de la circulation, je me demande bien où est-ce qu’il a pu aller encore. Il n’a pas intérêt à m’échapper demain. C’est que j’ai des histoires à régler avec lui et surtout avec un peu de chance, un navire à voler pour partir loin d’ici.





© Halloween



_________________
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Signar11


Je parle en : #660066

Shadow parle en : #33cc33
Rei Mitsuyori
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Rei Mitsuyori
Messages : 452
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Left_bar_bleue35/75SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Left_bar_bleue151/250SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B
Dim 18 Mai - 20:18







Troisième jour que je suis ici à présent… et rien n’a vraiment changé. Même quotidien depuis que je suis arrivée sur cette île. J’aide un peu les villageois tout en tentant quand bien même de parler avec Akira. Un quotidien qui commence sérieusement à me lasser je dois dire. Tous les matins, après un bon déjeuner, je me mets en route pour aller voir les villageois qui auraient besoin de moi. Et n’ayant pas besoin de me transformer en hybride ou même en loup, ma blessure à l’épaule ne s’en porte que mieux. Je devrais ainsi pouvoir rapidement guérir cette fois-ci.

Aidant à refaire la peinture d’une petite échoppe que les villageois venaient de finir de reconstruire, on pouvait dire que je faisais du bon boulot, même si cela ne me convenait guère. Je n’ai pas le choix que de faire la gentille, les quelques marines disséminés sur l’île vont et viennent juste pour voir si j’agis dans le « droit chemin ». Des boulets pareils que je compte bien mettre hors d’état d’ici peu de temps. Mais bref, je penserais à leur destin un peu plus tard. J’ai bien mieux à faire ; tout d’abord, il faut que j’arrive à retrouver Akira, ensuite me trouver des armes pour avoir de quoi me défendre en plus de mon fruit, et également… m’entraîner si je veux être en mesure d’appendre de nouvelles techniques qui pourraient m’être très utiles en combat.

En milieu d’après-midi, après avoir cherché suffisamment longtemps le jeune homme qui avait encore disparu je ne sais où, je décidais d’aller en forêt pour pouvoir m’entraîner un peu. Bon certes, il n’y a pas grand-chose sur cette île qui fait que je pourrais vraiment m’entraîner mais je n’ai pas vraiment le choix que de faire avec ce que je trouve et, surtout ce que j’ai sous la main. Avant d’utiliser mon fruit du démon, il faut que je me remette en condition physique et surtout que j’augmente celle-ci afin d’avoir plus de puissance d’attaque. Tout un schéma effectivement car plus la condition physique de l’utilisateur est meilleure, plus les attaques sont efficaces en mode hybride surtout.

Je me mis alors comme une conne un peu, à donner des coups de pieds et de poings dans les arbres, aux risques de m’amocher un peu plus que ce que je suis déjà amochée. Mais je l’a dis, je prends ce qui a sous ma main pour pouvoir m’entraîner et n’ayant pas de sac de boxe ou un marine sur qui me défouler pour l’instant, il faut bien que je me contente du peu que j’ai. Je frappais tranquillement disons, du moins il n’y avait personne pour me faire jusqu’à ce qu’un rire – un long plus tard je dirais, je n’en sais rien, je ne cours pas après le temps – me parviennent aux oreilles et me fasse sursauter.

« Haha, tu comptes déraciner les arbres ou quoi ? »

« Akira ?! »

« Haha t’es autant surprise de me voir que ça ? Tu verrais ta tête. »

« Ah chut sale gamin. Qu’est-ce que tu fais ici ? Tu me suis ou quoi ? »

« Et toi alors ? Je sais que tu me cherches tout le temps ! »

« Grr… bref, ce ne sont pas tes oignons ce que je fais ici. Si tu as autant de temps à perdre, va aider au village. »

« Non, je n’irais pas. Puis d’abord, je vais me casser d’ici. »

« Oh et comment vas-tu faire ? As-tu le moindre argent, le moindre bateau ? Je ne crois pas. »

« J’ai pas besoin d’argent ; j’ai juste à voler ce que je veux d’abord. »

« Et bah fais attention à ne pas te faire choper si tu veux mon avis… Bon, j’aimerais reprendre mon entraînement maintenant. »

Ne me préoccupant pas plus du garçon qui commença à faire une tête pas possible, je me remis à frapper comme une forcenée dans un tronc d’arbre pour le déraciner. Je m’entraînais jusqu’à épuisement, Akira étant toujours là. Finissant même par tomber sur le sol, mes pieds ne me tenant plus. Bah en même temps, qui serait assez con pour aller taper dans des arbres, comme dans un sac de boxe hein ? Bah moi, bien entendu. Et même si nos paroles pensaient à des petites engueulades pas méchantes pourtant, au fond de nous, on se détestait presque. Je veux dire, à chaque qu’il vient pour me parler, il adopte l’attitude du mec qui n’en a rien à branler et surtout avec une tête moqueur. M’enfin tandis que je restais à moitié allongée sur le sol, deux marines arrivèrent et s’emparèrent du jeune homme qui criait à moitié leur disant de le laisser et qu’il n’avait rien fait.

Je finis par me redresser pour les regarder et tout ce que j’appris entre ce combat de paroles, c’est qu’Akira avait volé de nombreux vivres et qu’il n’avait pas été très discret alors la marine le recherchait pour le mettre dans une cellule en attendant. S’il fait autant de connerie et qu’il se fait tout le temps prendre, il va bien finir à Impel Down…

« Reeeei ! Aide moi s’il-te-plaît ! »

« … Non, tu l’as mérité. »

« … Je croyais que tu étais de mon côté… Sale vieille je te déteste de toute manière ! »

Proliférant alors toutes sortes d’insultes, je le laissais se faire emmener sans bouger d’un poil. Non, je ne vais pas non plus l’abandonner aux mains de la Marine mais pour l’instant, je ne peux rien faire de toute manière. Il va goûter aux joies d’une cellule, il va peut-être bien finir par se calmer un peu. Enfin, je dis ça mais moi aussi je vole… Sauf que je sais me faire discrète. Puis, il ne faudrait juste pas qu’ils l’envoient à Impel Down quoi. Après tout, combien de fois j’ai volé lorsque j’habitais dans cette forêt avec les loups. Bon okay, après tout, je peux le comprendre. Le village n’est pas très grand et en plus de ça, il est bien plus difficile de voler, étant donné son état. Mais tout de même, il aurait pu faire attention ce sale gosse. Je suis certaine maintenant qu’ils vont redoubler de vigilance pour me surveiller vu que je passe beaucoup de temps avec Akira. Je réfléchirais demain à ce que je vais bien pouvoir faire pour le récupérer des griffes de la Marine. Cela m’arrangerait mieux s’il y avait un bateau de n’importe quoi qui s’échoue ici mais je doute que cela arrive… Et les réserves de l’île ne sont pas infinies non plus. Donc, je pense que bientôt un bateau avec des marchandises arrivera sur Military Island. Et c’est bien sûr dans ce temps que je profiterais pour récupérer le jeune homme et voler ce bateau pour voyager au bout du monde ! Dis comme ça, ça fait rêver en fait… Mais rêver, certes, maintenant ce qu’il faut c’est que ce rêve se réalise justement. Ah vraiment, ce serait ma porte de sortie s’il pouvait y avoir une livraison de marchandises ces prochains jours.

Pour l’instant, je vais plutôt réfléchir à comment je vais sortir Akira des prisons de la Marine car je pense qu’ils l’ont mis en prison, bien qu’il n’y ait plus beaucoup de cellules à vrai dire. Je rentrais alors dans le logement qui a été mis à ma disposition pour l’instant. J’irais voler de quoi manger un peu plus tard, fin si l’appétit est là. Pour le moment, je n’en ai pas envie et je préfère réfléchir à la suite des événements. C’est bien plus important, à vrai dire. Puis quand je partirais d’ici, où est-ce que je vais bien pouvoir commencer mon périple surtout ? C’est une grande question ça… Je ne peux certainement pas me risquer à retourner sur East Blue pour l’instant et il vaudrait mieux que je fasse les choses dans l’ombre. Je vais d’ailleurs certainement être poursuivie étant donné que je vais déserter. Une démission plus une désertion… je ne fais décidément pas dans l’art. Mais le mot d’ordre sera discrétion bien évidemment.

Ce serait dommage que je me retrouve à Impel Down sans au moins avoir pu revoir ne serait-ce qu’une fois le visage de mon Ren bien aimé. J’ai encore deux trois jours pour penser au plan parfait qui me permettra de partir de Military Island.





© Halloween



_________________
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Signar11


Je parle en : #660066

Shadow parle en : #33cc33
Rei Mitsuyori
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Rei Mitsuyori
Messages : 452
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Left_bar_bleue35/75SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Left_bar_bleue151/250SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B
Mar 20 Mai - 17:01







Ah… tant de bruit dès le matin… Pourquoi faut-il que j’entende des cris dès le matin. Puis pourquoi ça crie d’ailleurs ? Est-ce qu’il y a une nouvelle attaque ou quoi ? Tss… je n’ai pas vraiment envie de me lever mais je pense qu’il faut tout de même que je jette un œil quant à la raison de leurs cris. Semble-t-il de joie ? Oula, je ne comprends plus grand-chose là moi. Finissant par me lever, je me mis à la fenêtre pour voir que les villageois semblaient tous contents. What the…

« Mlle Rei ! Mlle Rei ! Un bateau vient de nous amener de la marchandise ! »

Regardant en bas, je vis un des vieillards que j’avais aidé tout au long de ces quelques jours. Ais-je bien entendu le mot bateau ? Je me tirais la joue juste pour être sûre de ne pas avoir rêvé mais non c’est bien ça ! Oh oui, un bateau ! C’est juste parfait ça. Pour mon quatrième jour sur cette île, un bateau, c’est tout ce qu’il me fallait. Yatta ! Je vais pouvoir enfin me casser de là. Ah oui, il ne faut pas que je me réjouisse trop vite, je dois d’abord récupérer Akira. Mais je ferais ça ce soir quand les gardes ne seront plus vraiment à le surveiller. Je pourrais bien mieux m’introduire dans la prison pour aller le chercher. De plus, il va bien être surpris quand il verra que je peux me transformer en loup. Effectivement, je ne vais pas avoir trop le choix que de me mettre sous ma forme animale et me déplacer dans l’obscurité juste pour que l’on ne me voie pas trop.

Et oui, c’est tout un truc à faire comme on dit. Toute une petite stratégie à monter mais donc de ce côté-là, c’est réglé. J’agirais en fin de soirée. Tout d’abord, je dois m’assurer qu’il n’y ait pas trop de marchands dans ce cas qui aient accosté. Et surtout, il faut que je vérifie s’il va pouvoir me rester des vivres dans le bateau. Auquel cas, j’en volerais avant de partir mais si ça peut m’éviter de faire le plein juste avant de m’envoler vers d’autres horizons, ce serait un peu mieux. M’habillant donc rapidement, je me dirigeais alors vers le port où tous les autres villageois et quelques marines veillaient au bon déroulement du passage de la marchandise. Hm… bon, je vais devoir essayer de m’infiltrer pour avoir un premier aperçu du bateau en lui-même et du nombre de personnes qui travaillent sur ce bateau.

M’avançant le plus possible, je me faisais passer pour l’une des villageoises pour ainsi commencer à aider au déchargement. Puis avec quelques autres hommes du village, je pus monter sur le bateau. Profitant d’une légère baisse de garde, je me faufilais à l’intérieur du bateau pour visiter un peu. Il n’est pas très grand mais pour deux personnes, ce sera bien plus que suffisant. Ah comme quoi, c’est une sacré coïncidence que ce bateau soit là pile au moment où je me dis qu’il serait grand temps de partir de Military Island. Bon, okay, même si je pensais bien que des marchandises nous seraient livrées bientôt à cause du manque de ressources, je n’aurais jamais imaginé que ce jour serait celui d’aujourd’hui. Ça me prend légèrement de court mais c’est ce qu’il faut. C’est bien mieux comme ça à vrai dire. Continuant ma visite, je tombais sur une pièce où il y avait une petite réserve de nourriture. Okay, bon ça devrait nous permettre de vivre, on va dire quelques jours. Il va donc falloir tout de même que j’en vole.

Puis je repartis alors d’où j’étais venue, me faisant presque limite engueuler par les marchands à qui appartenait le bateau car je n’étais pas venue aider. Qu’ils m’engueulent, ils seront bien surpris quand je vais leur voler leur bateau. Parce que j’ai appris qu’ils restaient jusqu’à demain matin. Ce qui est juste parfait, n’est-ce pas ? Enfin maintenant, il faut donc que je pense à un stratagème pour délivrer Akira des griffes de la marine. Normalement, ça ne devrait pas être très difficile mais sait-on jamais. Tout en me baladant un peu, perdue dans mes pensées, je réfléchissais donc au moyen de faire d’une pierre deux coups. Je libère Akira, je tabasse les marines, on s’empare du bateau et on se casse loin d’ici. C’est très simple d’imagination mais bien plus compliqué à réaliser. De plus, à part mon sabre, je n’ai plus rien comme armes. Et ce n’est pas en utilisant tout le temps mon zoan, que je vais arriver à devenir plus forte. D’ailleurs, je vais aller m’entraîner.

Je volerais un peu plus tard ce que j’ai besoin. Pour l’instant, entraînement ! Et c’est ainsi que je repartis dans la forêt pour aller me battre contre des arbres. Le même entraînement qu’hier consistant à augmenter la force de mes coups, juste pour casser et déraciner un arbre. Ah si au moins, j’avais un sac de boxe. Bouh… je me ferais moins mal à taper comme une forcenée. Finalement, j’arrêtais après vingt minutes, les pieds et mains ne supportant déjà plus cet entraînement drastique. Je retournais en ville, laissant mes oreilles courir. Et tout ça pour apprendre qu’en fin de compte, les marchands reprennent le large dans quelques heures à peine. Oh mince, là, non mais non… Il faut absolument que je me dépêche dans mes plans ! Le plan A et le plan B sont carrément fichus là ! Bon, dans l’ordre, il faut d’abord que je sauve Akira ensuite on verra. Courant à travers les rues, les gens me regardant bizarrement d’ailleurs, j’arrivais plutôt rapidement à leur base qui n’est pas très grande pour ainsi dire. Deux marines voulant me stopper car je comptais bien passer en force, je pris ma forme hybride pour alors commencer à les tabasser juste pour me laisser entrer.

Deux contre un… ils n’étaient heureusement pas très forts, ce qui me permit de les blesser assez facilement, me servant à la fois de mes griffes, à la fois de mon sabre. Ca fait un beau mélange. Je devrais d’ailleurs inventer une technique qui met les deux en pratique. Pour l’instant, je ne peux utiliser, soit l’un soit l’autre, ayant encore beaucoup de mal dans la synchronisation. Mais bref, pas le temps de penser à ça. Je mets la pagaille dans la base de la marine sans être très discrète. Akira doit se demander ce qui se passe, vu les cris poussés par les marines, soit criant « A l’assaut ! », soit criant juste de douleur. C’est juste drôle à regarder en fait et le fait qu’ils ne soient pas vraiment forts me permet de gravement les blesser. Je crois même que j’en ai tué un… remarque avec tout le sang qui se répand sur le sol, cela ne m’étonnerait même pas. M’enfin ! Arrivant enfin aux prisons, je criais presque le nom d’Akira dans une panique.

« Qu’est-ce que… HAAA M’APPROCHE PAS MONSTRE !!!! »

« Hé Akira calme toi ! C’est moi Rei. »

Bien sûr, le garçon était étonné de me voir sous cette forme hybride, en plus de ma voix qui était très grave par rapport à d’habitude. Le jeune homme toujours aussi effrayé ne voulait pas y croire une seconde, mais j’ai dû reprendre mon apparence humaine pour qu’enfin il se calme.

« Qu’est-ce que tu fiches ici ? Et c’est quoi ce boucan ? »

« Calme avec les questions, là on a pas vraiment le temps… Les marines n’étaient pas tous à la base et nul doute que les derniers vont nous tomber dessus d’ici peu de temps. »

« Nous ? »

« Oui, je suis venue pour te libérer… On va se barrer d’ici Akira. D’accord ? »

« Rei… Ou… oui d’accord… (Ma liberté… elle vient de me donner ma liberté et le fait de pouvoir enfin me casser de cette île pourrie.) »

Reprenant alors ma forme hybride qui surprit encore le jeune homme à la limite de vouloir me frapper à travers les barreaux, je mis toute ma force pour essayer de détendre les barreaux mais impossible. Hm… et bien, on va faire la méthode radicale. Explosant alors la porte d’un coup de pied. Oh bah, en fait, ça a servi de taper dans un tronc d’arbre. Prenant alors le bras d’Akira, je me mis à courir pour alors l’entraîner avec moi mais bien sûr, à peine arrivés à la porte que les derniers marines nous sont tombés dessus.





© Halloween



_________________
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Signar11


Je parle en : #660066

Shadow parle en : #33cc33
Rei Mitsuyori
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Rei Mitsuyori
Messages : 452
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Left_bar_bleue35/75SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Left_bar_bleue151/250SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B
Mar 20 Mai - 17:47







Bon et bien… je crois qu’il va falloir que je combatte encore un peu avant de vraiment pouvoir me casser d’ici. Regardant le jeune homme qui semblait un peu tétanisé ; après tout, ce n’est pas comme s’il s’était déjà battu avec les forces de l’ordre. Enfin, je suppose sinon, il ne serait pas entrain de chier dans son froc comme on dit. Halala, je vous jure. Mais ça va le faire, ils n’ont pas l’air non plus d’être très forts et avec mon pouvoir, je pourrais les croquer en moins de deux qu’ils ne pourront plus jamais rien faire. D’ailleurs, je devrais peut-être m’assurer que tous les autres marines soient bien morts. Au moins… je m’assure de ne pas en laisser vivant. Oh tiens, je vais donner ce boulot à Akira. Qu’il me montre un peu ce qu’il a dans le ventre. Et j’espère que c’est un vrai homme parce que sinon, je vais me demander pourquoi je me suis cassée le cul à aller le délivrer. Profitant d’un petit instant, je chuchotais rapidement au jeune homme.

« Prends mon sabre et va tuer tous les marines. Il ne faut pas qu’ils puissent contacter qui ce soit. Ensuite, tu vas te débrouiller avec tes talents de voleur et tu vas voler toute la marchandise que tu peux, avant de me retrouver au port. »

« Euuuuh Rei, t’es sûre ? »

« Oui ! Allez dépêche toi ! »

Lui lançant mon sabre, j’attendis qu’il parte avec pour me concentrer sur les deux marines. Dont l’un qui voulait forcément essayer de suivre mon protégé. Mais non, je ne le permettrais en aucun cas. Faisant alors barrage avec ma carrure bien plus imposante que celle de ces misérables vermines, je combattais chacun d’eux. Ah par contre, ça risque de me prendre un peu de temps ça… Ils m’ont l’air un peu plus costaud que les autres. Enfin tant mieux disons, au moins, j’ai de quoi m’entraîner avec eux. Les autres marines, même si j’ai pris un peu de temps étaient relativement faiblards. A croire que l’on ne recrute que de la vermine ces temps-ci dans la marine. M’enfin, au lieu de déblatérer intérieurement sur le niveau de ces personnes, passons plutôt au plat de résistance et faisons les cuire comme il se doit.

Je me défendais autant que je les attaquais, les deux tenants relativement bien au niveau de l’endurance. Oh décidément, ils ont vraiment envie de me fatiguer pour m’achever ces deux là. Dommage pour eux que je sois dans une forme olympique comme on dit. Je n’étais pas même enragée ou un autre sentiment du genre, je m’amusais juste avec eux comme certains malades mentaux s’amusent à jouer avec des insectes, à les faire souffrir. Non, je ne suis pas une psychopathe dans ma tête, manquerait plus ça tiens. Mais bizarrement, j’aime m’amuser de temps en temps avec les gens que je combats. Enfin, enfin, l’heure n’est pas à la perte de temps ! Car si les marchands s’en vont avant même qu’on puisse avoir volé leur bateau, bah ça ne va pas du tout le faire ! Et je peux dire adieu à mes chances de retrouver un jour, Ren.

Je vais donc la jouer plus finement. Héhé pour ça, j’ai la technique parfaite. Me transformant alors en louve, je fis la technique appelée La fureur du Loup. Sautant alors chacun d’eux, mes proies bien en vue… je ne cherchais plus cette définition de bien ou de mal, je les attaquais directement, quitte à les déchiqueter un peu. Je finis au bout d’une bonne trentaine de minutes de combat, à les achever tous les deux. Pour l’un, il finit avec mes griffes dans la nuque, l’autre, ce sont mes crocs qui ont atterris dans sa nuque. Pourquoi d’ailleurs je vise toujours cette partie ? Il est facile de tuer un ennemi en tranchant soit la jugulaire, soit tout ce qui passe dans cette partie du corps humain. Et là, n’est pas l’heure au cours d’anatomie… il faut que je me dépêche de retrouver Akira. Restant ainsi sous ma forme de louve, je me mis à courir à fond afin de me rendre le plus rapidement possible au port. Zut, les hommes sont déjà entrain de remonter dans le bateau.

« AKIIIIRAAAA ! »

« Grr Rei merde quoi ! Ca fait déjà dix minutes que j’attends et ils vont bientôt partir ! »

« Oui je sais, excuse moi… Ils étaient un bon moyen d’entraînement… »

« Ouais bah, t’as encore du sang sur les babines. »

« Erf… bon allons y ! Garde mon sabre, tu auras de meilleures chances si jamais ils nous attaquent. »

Hochant la tête, nous nous sommes mis à courir vers le bateau. Je repris ma forme hybride, je suis bien plus effrayante comme ça. Et même si Akira n’est toujours pas habitué à me voir sous ces différentes formes, il me suit quand même sans montrer l’espèce de peur qui l’habite. Je l’ai ressentie. Montant sur le pont, nous voici face à ces quelques marchands qui ont l’air un peu perdu. Non ce mot là n’est pas le bon. Déboussolé dans ce cas ? Fin, en tout cas, ils ont l’air d’avoir peur de moi. Ah oui, normal après tout haha.

« Vous là ! Vous allez gentiment descendre de ce bateau et nous le laisser. Sinon… je peux vous jurer sur la tête du gouvernement que vous ne sortirez pas vivant de ce bateau. »

Faisant une menace avec la tête de tueuse pour bien faire le truc. Puis avec ma voix grave, mon regard plus que menaçant, quand vous tombez dans les ténèbres. Ça donne un truc entre le menaçant et le psychopathe ? En gros, c’est une tête de ce genre. Et là curieusement, ces hommes ne se retournèrent même pas contre nous. A mon avis, ils ne devaient pas avoir d’armes sur eux, car complètement tétanisés, ils sont sortis du bateau sans rien dire. Je descendais simplement pour défaire le bateau du port et remontant, nous allions pouvoir prendre le large. Succès ! Je repris mon apparence humaine lorsque nous étions à au moins 200 mètres de Military Island, devant l’air ahuri de ces pauvres marchands qui venaient de voir leur bateau volé par une femme et un gosse.

« Et voilà Akira, nous sommes libres comme l’air maintenant. Tu ne veux donc toujours pas tout me dire sur toi ? »

« Tss… je ne sais pas. Même si grâce à toi, je me suis cassée de Military Island, je n’ai pas envie de dévoiler une partie de ma vie. Tu connais déjà au moins mon prénom, soit contente. »

« Pffeuh, petit arrogant va. »

L’aventure risque d’être épicée si à chaque conversation, on veut se taper dessus. Mais à suivre… Pour un monde meilleur espérons-le. Ren, attends moi j’arrive !





© Halloween





=> RP destiné à changer de camp pour devenir Hors-La-Loi

_________________
SOLO - Nouveau départ ; changement de vie et rencontre épicée Signar11


Je parle en : #660066

Shadow parle en : #33cc33
Rei Mitsuyori
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: