Voir le deal
160 €

Partagez
 

 L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1841

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeDim 14 Avr - 19:22


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] 948731WakaiL'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Okita_10

Amiral Wakai Tsuki, alias Sorafuka, et vice-amiral Keternel Alion.

-Nous y sommes. Restez sur vos gardes, en formation serrée. L'entraide est de mise.

Wakai Tsuki jeta un regard particulièrement appuyé au corsaire, seul criminel de la bande, avant de jeter un coup d’œil circulaire à l'environnement hostile qui les entouraient de toute part. Des murs fébriles, un plafond zébré : on avait tantôt l'impression que le château avait frôlé la destruction... Tantôt qu'il avait été relevé à la hâte, et que les rustines qui le composaient finiraient par céder, à la première occasion. Un simple mouvement de la tête permit à l'amiral de se rendre compte qu'ils venaient de débarquer au beau milieu d'un couloir. Ils auraient été perdus, s'ils n'avaient pas bénéficié des informations salvatrices que la professeure détenait et que Chairoka avait pu leur livrer à tous avant qu'ils ne s'engagent dans cette dimension étrangère... ils avaient donc tous une vague idée du plan de l'édifice reconstruit, ainsi que des effectifs qui s'y trouvaient. Depuis leur position, manifestement à l'extrémité sud de la bâtisse, à en croire les indications de Louisiane, on pouvait atteindre d'un côté la prison, elle aussi reconstruite à la hâte et en bien piteux état comparativement à ce qu'elle avait pu être autrefois, avant qu'Abel ne la jette au sol à l'aide de ses vecteurs meurtriers, et de l'autre la tour des portails, où Nala devait avoir élu domicile. Une intersection risquait de se profiler devant eux dès qu'ils arriveraient à la tour des portails, par ailleurs : à partir de là, ils pourraient filer dans la direction du laboratoire, ou dans celle de la salle du trône, où Centes devait logiquement avoir élu domicile. Quant à Sayouri, il était forcément impossible de savoir par où ils devaient se diriger afin de la trouver. En tant qu'accompagnatrice d'une simple arme, Louisiane n'avait pas pu tout savoir des Decimas et de leur organisation... Cependant, ils avaient également une légère idée de ce qui pouvait encore les attendre dans le coin.

D'abord, de nombreux mercenaires, pions de bas étage et soldats lambdas devaient garnir la dimension afin d'assurer sa sécurité. Tout ces gens ne seraient pas des menaces, mais l'ancienne amirale Aokiji ou, pire encore, le général Kamiji risquaient en revanche de leur poser problème. Sayouri, l'une de leur cible, était également redoutée en tant que guerrière, même si elle n'avait plus mettre ses compétences martiales à profit dans une lutte équitable depuis belle lurette. Il valait mieux s'attendre à tout, avec elle... Enfin, d'autres surprises devaient les attendre. Ce qui, nécessairement, ne pouvait que les pousser à agir au plus vite... Comme le leur indiqua le contre-amiral Cuthvine, l'écume aux lèvres, encore enragé d'avoir perdu son vieil ami Lochal Roncia au cours de cette bataille tragique.

-On devrait aller tuer cette garce sans plus attendre.
-La prendre en otage. La tuer ne nous avancera pas, mais prendre le contrôle de ses portails, en revanche...

C'était Bartheo Jeffer, autre contre-amiral, qui l'avait corrigé. Puisqu'ils faisaient tous les deux partie de l'escouade anti-Decima, ils avaient pu apprendre à se connaître quelque peu... Et même si le pugiliste comprenait la souffrance de son collègue, il ne pouvait pas la partager. Nala serait un atout trop précieux s'ils parvenaient à l'enlever et à la contrôler. Elle pouvait leur permettre de transformer ce refuge qu'utilisait le Decima pour se terrer en un enfer que contrôlerait l'amirale-en-chef elle-même. Prendre le contrôle du terrain, c'était s'assurer une victoire des plus aisées... Cependant, tout le monde ne semblait pas être de l'avis des deux gradés : ce fut notamment le cas du vice-amiral Keternel qui, après s'être raclé la gorge, prit la parole d'une voix ferme et déterminée.

-La prison est une étape capitale. On doit s'y rendre, et libérer ceux qui peuvent nous aider. Nous ne sommes que dix, et certains d'entre nous mourront, c'est inévitable. On doit faire en sorte d'assurer notre victoire.

Kisa Mojoni acquiesça avec fermeté, et déposa son regard sur Wave, comme afin d'attendre de sa part une autre approbation. Ce fut inutile, toutefois : l'ancienne civile se contenta de baisser le regard, et de laisser d'autres s'exprimer à sa place. Sorafuka, de son côté, dégaina deux de ses sabres et les tint en main solidement, prêt à s'élancer d'une seconde à l'autre. Ils ne pouvaient décemment pas perdre de temps en monologues interminables, mais les quatre membres de cette expédition pouvaient également s'exprimer à ce sujet. L'amiral allait prendre note de leurs avis, et trancher en faveur de la décision qui, si aucune n'était véritablement unanime, semblait faire consensus. Ils ne pourraient ensuite pas revenir immédiatement sur leurs pas : ils devaient aller au bout des choses et rester sur une ligne directrice claire, afin d'achever leurs objectifs un à un. S'ils n'étaient pas méthodiques et s'ils manquaient de prévoyance, ils finiraient tôt ou tard par devoir s'extirper de Mars à la hâte. L'effet de surprise ne serait de leur côté qu'un court instant... D'autant plus que Centes pouvait d'une seconde à l'autre précipiter à leurs trousses une horde d'ennemis impitoyables.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Nathan10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Pokzom10
Contres-amiraux Suprême et Vaillant.

-Putain, je te déteste.
-C'est bon, lâchez-moi la grappe, ça fait trois semaines que vous me rabâchez ça à longueur de journée...

L'austérité de cette prison délabrée était pesante pour les rares personnes qui y séjournaient du mauvais côté des barreaux... Et cette atmosphère était d'autant plus insupportable pour eux, qui avaient plus l'habitude de précipiter leurs adversaires en taule plutôt que d'y finir eux-mêmes. Malheureusement, un mauvais concours de circonstances avait amené les Quatre Gaillards, un quatuor particulièrement efficace de contre-amiraux tous assurément prometteurs, à croiser le chemin d'un William Lancaster furax qui n'avait pas manqué de les savater méchamment. Depuis, ils n'avaient eu de cesse de se rejeter la faute les uns les autres : pour Suprême, en tout cas, c'était indéniablement Vaillant qui était en tort... Ce dernier, en sa qualité de navigateur, avait effectivement eu le malheur de leur proposer de changer de cap alors qu'ils devaient rentrer à Marineford, afin d'effectuer de menus travaux de réparation sur le vieux navire qui les menait jusqu'au bout du monde. Un changement de cap tout-à-fait accessoire, afin de recharger leurs cales en gnôles et autres breuvages... Un changement de cap qui leur avait coûté cher. Et encore, dans leur malchance, ils s'en tiraient plutôt bien : ils faisaient partie des gradés triés sur le volet sur lesquels Chairoka avait apposé une barrière mentale, empêchant de ce fait Centes Decima de les réduire en esclavage. Cette barrière, toutefois, devait être régulièrement renouvelée... Et puisque ça n'avait pas été le cas depuis désormais une vingtaine de jours, il y avait fort à parier que l'efficacité de celle-ci se soit émoussée. Dès que le Monarque s'en rendrait compte, il attendrait encore une poignée de jours et pourrait alors les cueillir comme des fruits mûrs. Un regard dédaigneux de la part de Suprême destiné à leurs geôliers fut absolument sans effet : ces gars las de leur travail particulièrement tranquille commençaient à connaître son petit numéro, et son agressivité exagérée.

-Tirez-moi de là, bande de putes. On fait un bras de fer. Un match de sumo. De judo. Un pierre feuille ciseaux. Une courte-paille, même. Putain de sacs à foutre. TIREZ-MOI DE LAAAAA !


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Pixiv_13L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Ntdevo10
Contres-amiraux Effacé et Mature.

-Ferme-la, Suprême. Tu perds ton temps, et tu nous coûtes notre audition.
-De la visite, on dirait...

Logan avait été arrêté en grandes pompes par tout un tas de troupes affiliés de près ou de loin au Monarque : il fut jeté dans la même cellule que les quatre compères, qui attendaient impatiemment une occasion de se jeter au dehors. Malheureusement, leur ruée héroïque notamment menée par Suprême fut un échec retentissant, une fois de plus : un coup de pied de la part d'un mercenaire un brin trop alerte les renvoya contre le mur poussiéreux qu'ils venaient de quitter et la serrure cliqueta une fois de plus, les incarcérant à nouveau. Un soupir désabusé les ébranla de concert, et Mature décida d'aller s'allonger un instant, sans piper mot. Il fut immédiatement imité par Effacé, qui ne semblait pas vouloir se mêler d'amitié avec le nouveau venu, tandis que Suprême jaugeait Logan d'un regard acerbe et hautain. Vaillant, finalement, fut le seul qui s'approcha du borgne avec une expression amicale : il lui tendit une main bienveillante et lui sourit tout en lui destinant de maigres paroles de bienvenue.

-J'imagine qu'on va vivre ensemble... Pour... Pas longtemps. Y a pas grand monde ici, prends la place qu'il te faut. Fais juste gaffe au vieux dans le fond... Il répond jamais quand on lui parle, et... Putain, il me fout la chaire de poule.

Effectivement, dans l'un des coins de la cellule se trouvait un vieillard, amorphe. Assis sur ses talons, ses mains positionnées sur ses genoux pliés, il lorgnait la bande de désormais quatre gouvernementaux fixement, les lèvres étirées dans un sourire des plus intrigants. Une aura inquiétante se dégageait de lui et, à en croire ses habits qui tenaient davantage du pouilleux que de l'uniforme sobre et militaire, il n'était pas un officier de la Marine assermenté... Restait à savoir pourquoi il avait fini là, et, surtout, pourquoi Centes ne s'était pas déjà donné la peine de le lobotomiser, s'il avait réellement une quelconque valeur de son point de vue...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Saruma10
?



Ordre de réponse :
Taito - Sypher - Caligula - Heziel - Logan
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !
Petit poste ce tour-ci, vous vous en doutiez (et j’ai prévenu en plus =X). Prenez votre temps pour répondre derrière !

Résumé : y a vraiment besoin d'un résumé ???
En gros, vous débarquez (Cali, Hez, Syph et Taito) dans un couloir qui vous mène soit à la prison, soit du côté de la tour des portails où Nala doit se trouver.
Bartheo et Cuthvine sont d'avis de se précipiter vers Nala sans plus attendre. Alion et Kisa préfèrent tenter leur chance du côté des geôles, sans savoir ce qu'ils y trouveront pour autant.

Logan, tu es amené en prison et jeté dans une cellule commune. Tu peux te rendre compte que les lieux servent très peu : vous n'êtes que six prisonniers, en tout et pour tout.


PNJs présents :
Escouade Suicide :
Wakai Tsuki (Sorafuka) → Niveau 48.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Keternel Alion → Niveau 45.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Horoji « Wave » Julia → Niveau 42.
Paramecia de l'amortisseur, hakis de l'armement et de l'observation, corps-à-corps.
Kisa Mojoni → Niveau 39.
Hachitoryu, rankyaku et soru, hakis de l'armement et de l'observation.
Bartheo Jeffer → Niveau 39.
Corps-à-corps pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Cuthvine Mark → Niveau 36.
Paramecia de la vélocité, corps-à-corps, haki de l'armement.

Prison :
?
Suprême → Niveau ?
Vaillant → Niveau ?
Mature → Niveau ?
Effacé → Niveau ?
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 537
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue39/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue235/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (235/350)
Berrys: 230.532.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeDim 14 Avr - 21:12

Never give up


Les mots étaient dis. Désormais, il fallait aller de l’avant. Pas le temps de remercier l’Amirale-en-chef, comme je l’avais dis à ma soeur, nous reviendrons. Il était hors de question de faire des adieux à l’Amirale et pour cause, je ne comptais pas mourir, qu’importe la difficulté. Je l’avais déjà prouvé une fois, s’il fallait se mettre en danger pour sauver autrui, je le ferais. Mais je ne comptais pas être un boulet pour l’équipe et ça, je comptais bien le faire comprendre au requin azur. Arrivant sur les lieux, mon regard se posa sur l’environnement alentour. Ainsi donc, voici le fameux château de “ Mars “ ? C’est donc ici que se sont déroulés des fameux jeux meurtriers qui ont marqués l’Archer et d’autres personnes ici présentes ? Lugubre, peu engageant, il était difficile de croire que le Monarque se terrait ici, mais il ne fallait en aucun cas relâcher son attention. Nous sommes désormais au coeur des lignes ennemies et le moindre faux pas pourrait tous nous tirer vers le fonds.

La topographie des lieux en tête, l’homme réfléchit alors que clairement deux options s’offraient à nous. Aller droit au but, ou être plus stratégique. Le temps jouait contre nous, mais il fallait réfléchir et non se précipiter. Cela avait jouer des tours à bien des gens sur Marineford... C’est donc rapidement que des avis fusaient. Certains voulaient aller éliminer la cible principale, d’autre s’en prendre à elle et la prendre en otage... Bref... Bien des idées mais peu de décisions. Heureusement, un homme prit la parole et même si ce dernier n’était pas au plus profond de mon coeur, j’analysais aussi ses paroles un peu trop affirmatives à mon goût, mais ... Diablement raisonnées.

Autant le dire, moi qui devais donner mon avis, je regrettais presque de ne pas avoir eu ce discours en premier, de façon plus suggestive et non affirmatives, mais soit.. N’oubliant guère son comportement autrefois exécrable à mon égard, je me disais qu’il fallait le compter comme collègue à l’heure actuelle, voir même un appui fort intéressant. Comme on dit, les opposés s’attirent parfois. Il ne me pensait pas digne d’être Vice-Amiral, voir dans la course à l’Amirauté ? Il allait être temps de lui prouver le contraire.

“ Cela me fais presque mal de l’admettre ... Mais le Vice-Amiral à raison...”

Lançant un regard à ce dernier, je ne le fusillais pas du regard, mais appelais bien à la “ paix “ seulement pour cette fois-ci. Pas besoin de se lancer de piques ou de se cracher dessus, nous en aurons tout le temps une fois cette bataille terminée me disais-je. Je repris donc la parole, argumentant mon choix afin de peut être convaincre d’autre frileux.

“ Aller aux prisons serait peut-être l’opportunité de libérer de potentiels collègues ou personnes qui pourraient nous appuyer. Le nombre ne fait pas la qualité cependant...
Mais plus de puissance de frappe ne fait jamais de mal... Et qui sait si nous ne trouverons pas en chemin de quoi nous être utile...
Cependant, il faut agir vite...
Amiral Sorafuka, pensez vous que l’ennemi est au courant de notre présence ? Quoi qu’il en soit, si nous n’allons pas à eux, ce sont eux qui nous tomberont dessus dès qu’ils auront conscience de notre présence ici, et vu le lieu où nous sommes... Ce ne seront pas de petites frappes qui viendront nous accueillir. Il faut rester en groupe. Bien des possibilités s’offrent à nous, mais il faut agir méthodiquement. Au moindre faux pas, cela partira au combat pour notre survie.
Le mieux serait donc d’aller vers les prisons pour gagner de possibles alliés, ensuite s’occuper de Nala afin de peut-être prendre l’avantage grâce à son pouvoir. Dompter l’environnement serait un atout non négligeable, surtout vu les potentiels ennemis dans le coin... Rien que cela sera un bon début pour nous. Supprimer la présence de Nala à l’ennemi, c’est le privé de sa mobilité et son imprévisibilité. “


Attendant l’avis d’autrui, je vins à me transformer en hybride afin de me concentrer et user de mes sens pour ressentir la moindre présence physique des environs. Sons et odeur étaient plus facile à repérer dans cette forme et je me demandais bien ce que pensaient mes compagnons du jours. Que ce soit mes collègues marines, ou même le fameux corsaire pas si inconnu de ma personne. Un pirate...
L’idée de l’utiliser comme une diversion me vins en tête, mais malheureusement, je ne pouvais pas laisser ma rage à l’encontre de cette faction prendre le dessus. Il était un corsaire tout frais, mais généralement ces gens avaient du potentiel. Bien que je sois contre sa faction et même le principe des “ Corsaires “, je me devais de faire avec. Peut-être que plus tard je pourrais lui cracher à la figure en supposant que j’ai une réelle raison.

Je me tournais vers mes autres collègues attendant leurs avis, prêt à marcher ou courir dès que l’ordre en serait donner.



Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiralContre-amiral

Sypher Wenham
Messages : 384
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue40/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue242/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (242/350)
Berrys: 64.968.521 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeLun 15 Avr - 9:24

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Tumblr_p10yqeMrxA1wzb0pfo2_500

L'Histoire est écrite par les vainqueurs

Feat Event - Expédition Mars

J’ai failli mourir.

Encore.

Avez-vous déjà ressenti cette espèce d’angoisse mêlée à l’adrénaline, qui vous pousse à commettre des actes souvent irréfléchis et potentiellement malsains ? C’est exactement ce qui devait se passer dans ma tête, dans tout mon organisme.

Depuis le début de cette guerre, cela faisait déjà la deuxième fois que ma vie aurait pu s’arrêter précipitamment, sur des actions profondément débiles de ma part. D’abord face à Goliath, le Chevalier Géant au Haki de l’Armement Avancé et maintenant face au Chevalier Lion. Sur le moment, je ne m’étais absolument pas rendu compte de la gravité des séquelles qui auraient pu m’être infligées si personne n’était intervenu pour m’empêcher d’aller au bout des choses. Et pourtant, cela ne faisait aucun doute : la Contre-Amirale Focker Lim venait de me sauver la vie, d’une certaine façon.

Armée de ses gants en Granit Marin, elle avait pris l’initiative de frapper ce qu’elle avait vu, propulsant mon sifflet un peu plus loin sur le champ de bataille et m’engourdissant violemment la bouche par la même occasion. Autant dire que cela avait suffit à arrêter mon assaut et de ce fait le petit plan que j’avais eu en tête en me lançant.

Je ne comprenais plus rien à mon existence. Etais-je devenu un boulet pour le Gouvernement Mondial ? Comment me voyait Ghetis? Et Noctis alors, d’où il se trouvait ? Au fond, même si j’appréhendais fortement, je m’étais convaincu que Mars me permettrait peut-être de redorer le blason. Mais d’un autre côté, c’était aussi une mission particulièrement risquée dont certaines personnes ne reviendraient sans doute pas. Et si je faisais partie de ces malchanceux ?

Perdu dans mes pensées, je ne réagis même pas à la douleur bien que je la ressentais. Et, comme mes neuf autres collègues, j’entrai dans cette fermeture, intégrant la dimension de Mars sans plus de cérémonie. C’est en arrivant à l’intérieur que tout commença à s’accentuer en moi. D’un seul coup, je pus ressentir toute la pression, toute la haine, toute la souffrance, absolument toutes les émotions de l’époque. Tremblant presque autant qu’une feuille alors que mes collègues prenaient la parole, déjà bien prêts à faire face à l’ennemi de façon stratégique, je ne répondis pas. Mon silence était absolu et mon regard vide.

La mort.

« Noctis... Katsumoto... »

Je baragouinais presque finalement, mais seuls ces deux noms furent discernables. Je devais me ressaisir absolument. Ce n’était pas le moment de flancher, pas maintenant, pas dès le début. L’Amirale-en-chef avait été claire, nous n’avions qu’une échappatoire dont on devait se servir qu’en cas d’extrême urgence. De plus, notre équipe était relativement faible en nombre, ce qui supposait que nous étions tous importants dans la composition. Tentant donc de paraître le plus normal possible bien que toujours profondément troublé par mes démons intérieurs, j’étais prêt à suivre le groupe quoi qu’il arrive.
awful pour Epicode



Résumé:
 

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1976
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue46/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue91/750L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeMer 17 Avr - 13:10





Rendez-vous en terre inconnue.


Lugubre et hostile. Voilà les deux mots qui définissaient le mieux cet endroit dans lequel le Corsaire venait de s'aventurer. Il n'avait pas combattu ici, il n'y avait pas versé de sang ni de larmes, il n'avait même jamais été en ces lieux auparavant... pourtant, il connaissait une certaine notion de l'historique. Les briefing avaient une utilité, au final... et l'ancien Vice-Amiral, Makui Kokuwo, avait fait parler de lui. Jetant un regard sur les pierres usées et le couloir froid et vide, il inspira profondément et tâcha de nettoyer son esprit de toute interférence. Son premier réflexe fut logiquement d'étendre sa perception au plus loin possible : si son fluide empathique pouvait lui permettre de remarquer des présences, quelques elles furent, alors il se devait de prendre cette information et de la partager au reste de son groupe. La protection mentale de Chairoka tenait toujours, mais ils étaient désormais privés de son réseau de communication... ils allaient devoir parler, tout simplement. Parler sans perdre de temps, ni s'encombrer des réflexions inutiles qui, il le savait fort bien, étaient monnaie courante entre les boucaniers et ceux qui cherchaient à les évincer.

Une chance, il était plutôt du genre silencieux.

Très vite, les possibilités s'assemblèrent sous la forme d'une discussion pragmatique et efficace. Partir vers la tour des portails, là où ils pourraient prendre possession de Nala Kokuwo en profitant d'un effet de surprise qui s'estomperait lorsque viendrait le moment de quitter les lieux... ou potentiellement perdre cet effet de surprise pour libérer des adhérents à leur cause, quelques paires de bras en plus pour les leur porter assistance, pour les épauler dans ce combat difficile ? Restait le cas de Sayouri Taka, qu'il trouvait particulièrement épineux. Ils n'avaient aucune idée d'où ils se trouvaient et, de ce qu'il en savait, son pouvoir pouvait tout aussi bien déjà être en action sur eux en cet instant même... il n'aimait pas ce genre d'arcanes mystérieuses et vicieuses. Cela dépassait de loin sa psychologie guerrière et, s'il était capable d'analyser et décortiquer pareils tours de passe-passe, il n'y trouvait aucune satisfaction.

Il laissa le Vice-Amiral Nowaki terminer son laïus, l'observant sans rien dire. Ils se connaissaient, de visuel. Ils avaient même travaillé ensemble brièvement, autrefois... néanmoins, il n'était pas difficile de sentir son inimitié dans son regard. Comme dans ceux qui l'entouraient, en général. Il était la pièce rapportée de trop dans l'équation et, s'il ne doutait pas de la capacité des Justiciers présents à faire office de raison et garder la tête froide, il ne se leurrait pas : si la situation tournait au vinaigre, il serait le premier à être balancé aux loups pour gagner quelques maigres secondes. Il espérait juste que cela n’entacherait pas leur jugement... auquel cas, ils se condamneraient tous par orgueil. Il laisserait éventuellement le temps à l'Amiral Sorafuka de répondre à la question de Taito, avant de reprendre.

- La prison est une option plus abordable, commencerait-il simplement. Mais il faut garder à l'esprit qu'on pourrait être déçus de nos trouvailles... auquel cas, on aura perdu le peu d'avance que l'on a pour rien.

Il jeta un regard circulaire autour de lui. L'ambiance dégagée par cet endroit froid et austère, semblant tout droit sorti de la tombe, ne lui inspirait rien de meilleur que l'idée même d'y pénétrer dans une mission suicidaire au possible. Une chose le rassurait cependant : la bête qui avait cessé de tambouriner dans sa tête, verrouillée dans un coin. Pour la première fois depuis son opération à Sobel, il n'était pas en colère.

- Centes a également pu prévoir ce cas de figure... changeant les prisonniers que l'on doit délivrer en drones n'attendant qu'une directive pour nous frapper dans le dos, suggéra-t-il. Je ne veux pas constater l'évidence, mais nous avancerons peut-être en terrain miné, quelque soit la direction.

Il se tairait par la suite, laissant la marche à suivre au jugement avisé de l'Amiral. Il était à la tête de cette expédition et, s'il y avait bien un Marine qu'il ne rechignerait pas à suivre, ce serait lui. Il avait protégé la population de Tesk alors même qu'il s'apprêtait à la détruire... et il lui en était reconnaissant. Il était connu pour sa droiture, son intégrité et sa tempérance, en plus de ses prouesses avec une lame. En d'autres termes, il était, à première vue, une personne avec laquelle le Coffe aurait très bien pu s'entendre... s'il avait emprunté une autre voie, il y a bien longtemps de cela déjà.

Pivotant, il remarqua la détresse dans laquelle le Wenham semblait plongé. Il avait remarqué les tremblements de son corps, ainsi que l'absence filant dans ses yeux. Il avait murmuré quelque chose, dans une sorte de parole incompréhensible. S'approchant doucement de lui, il tenterait de mettre une main sur son épaule, si cela n'était pas mal interprété. Il poursuivrait ensuite de sa voix grave et profonde, lentement, afin de bien faire passer le message. Le tout accompagné d'une certaine pression dans sa poigne, sans être douloureuse, pour appuyer son propos.

- Quelques soient vos démons, Contre-Amiral, je vous suggère de les abandonner sur ces dalles, lui dirait-il. Nos vies à tous en dépendent peut-être.

Sur ces mots, il s'emmurerait à nouveau dans le silence, se concentrant sur sa perception, sur chaque bruit, chaque souffle, chaque voix éthérée pouvant lui provenir. Ils ne pouvaient pas se permettre de manquer de vigilance... pas une seule seconde. Et il avait suffisamment combattu pour savoir qu'il y avait bien des façons de duper, tromper, ou même induire en erreur un adversaire... des façons qui étaient le plus souvent magnifiées par un contrôle du terrain. Ils étaient chez le Monarque, désormais. Ils étaient chez le Monarque et chaque action aurait ses conséquences.


ⒸHeziel Coffe


HRP:
 



Dernière édition par Heziel Coffe le Jeu 2 Mai - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caligula Spown
Contre-amiralContre-amiral

Caligula Spown
Messages : 483
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue39/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue234/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (234/350)
Berrys: 8.528.849.498 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeSam 20 Avr - 2:13



Acte final : Expédition Mars

Le petit groupe qui s'en était finalement allé vers Mars possédait de très bons éléments : la plupart appartenait à l'amirauté et avait déjà eu l'occasion de faire leurs preuves sur le champ de bataille. Toutefois cela n'empêchait pas le groupe de se trouver dans une situation plus que délicate puisqu'il se retrouvait dans le repaire ennemi qui s'avérait être composé d'individus plus puissants que le groupe tout entier.
C'est pour ces raisons qu'ils devaient rester sur leur garde et que le débat pour savoir quelle direction prendre ne devait surtout pas s'éterniser.

Si au départ les avis étaient assez partagés au sein de l'équipe, la décision finale commençait tout doucement à converger vers la prison avec pour principale objectif récupérer des alliés éventuels. Concernant le shandia, il n'était pas de ce qui réfléchissait réellement pour ce genre de chose et peu importe le résultat, il ferait ce pour quoi il était venu sur Mars.
Mais pour trancher le plus rapidement possiblement, il décida d'appuyer encore une fois en faveur de la décision du vice-amiral Keternel rendant le choix à Wakai Tsuki plus simple.

– Soit, allons donc vers la prison. Après tout plus on est de fous et plus on rit ! Me concernant, la seule recommandation que j'émettrais serait d'éviter de se séparer et ce peu importe notre direction.
Le travail d'équipe et le fait que le groupe soit composé de personnages ayant l'habitude de travailler ensemble était surement l'un de leur plus gros avantage. Le shandia misait quant à lui sur le duo Caligula Sypher qui avait été fort utile sur Marineford et pourrait faire un carnage tout aussi incroyable ici à Mars…mais pour ça il fallait que les deux membres soient en forme.

Caligula aperçu que son senpai n'était pas forcément dans le meilleur état possible, chose compréhensible lorsqu'on savait les moments qu'il avait déjà vécus au sein de cette même dimension il y a quelques temps auparavant. Le shandia s'approcha donc de lui, juste après l'action du corsaire et le réveilla avec une énorme tape dans le dos pour le requinquer un peu le tout suivie de quelques mots.

– Allez Sypher, prépares à toi bien comme il faut parce que le duo Syphula va tout saccager ! N'est-ce pas?  
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

Logan V. Seyfried
Messages : 367
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue33/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue178/220L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (178/220)
Berrys: 6.592.866.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeMar 23 Avr - 0:51



L'histoire est écrite par les vainqueurs.





Le souffle coupé, Logan s’était fait entrainer dans Mars sans réellement avoir le temps de réagir. Il s’était laissé porté par Daisy à travers la fermeture éclaire, bien incapable de se débattre. Avant d’apercevoir le cavalier qui les attendait de pied ferme, Logan coula un regard interrogatif en direction de la jeune femme qui venait probablement de lui sauver la vie. Pourquoi diable l’avait elle aidé ? Si elle n’était pas intervenue, le rouquin ne s’en serait probablement jamais sortit. La question lui brulait les lèvres et il ne put la retenir, sachant pertinemment que la réponse avoisinait un sujet sensible qu’il était préférable d’éviter en publique !

« Pourquoi est-ce que tu m’as sauvé ? »

La question était sincère même s’il se doutait de la réponse. La jeune tour ne pouvait sans doute pas se permettre de laisser un lecteur de ponéglyphe mourir aussi facilement. Après tout, ce genre de compétences étaient particulièrement rare. Quoi qu’il en soit, très rapidement un visage bien plus prestigieux se profila aux yeux de Logan. Un cavalier. Un des précieux cavalier de l’ordre Décima lui faisait face et il s’agissait de la dame de coeur, Emiko. Femme réputée comme étant une des plus intelligente recrue de Centes.

« Je n’attendais pas un accueil aussi prestigieux pour un simple colonel. »

L’ironie était palpable mais toujours moins que le dégout inexplicable dans les yeux de la jeune femme. Il ne s’était pas débattu laissant son bourreau lui passer des menottes en granit marin, neutralisant ainsi ses pouvoirs de fruits du démon. Finalement, ça importait peu. Les compétences du Seyfried résidait principalement dans la parole ainsi que dans sa tête. C’est donc le plus naturellement du monde qu’il s’adressa à Emiko elle même.

« Ne me confond pas avec un prisonnier lambda. J’ai des compétences qui intéressent le monarque au plus haut point et je souhaiterai m’entretenir personnellement avec lui. »

Logan était de toute façon loin d’avoir les compétences pour lui faire du mal, surtout vu l’entourage de celui-ci. Il n’était pas naïf, Emiko ne l’amènerai probablement pas jusque Centes lui même. Cependant, peut être arriverait il au moins à piquer la curiosité de la jeune femme pour avoir une réelle discussion avec elle. Il avait tellement de questions sur les Décimas et l’opportunité de parler avec une aussi grande pointure n’était pas à prendre à la légère.

Enfin bref, pour l’instant et loin de se douter qu’une escouade était en marche en direction de la prison, Logan s’était donc laissé enfermé en compagnie de 5 autres personnes. Une chose était certaine, il n’allait pas s’embêter. Logan, qui n’avait rien de borgne, arqua un sourcil en direction de Suprême qui semblait le regarder de haut sans prendre attentions aux deux autres. Il écouta Vaillant.

« C’est un euphémisme. Pluton a été trouvé et une guerre est en cour à Marineford. Grace à la dimension de Mars, les Décimas ont prévu de gagner la guerre en utilisant l’arme antique. »

Le tableau était maintenant dépeint et très précis. Il n’augurait rien de bon non plus d’ailleurs et le pire était que Logan était vraisemblablement la seule personne au courant des plans à venir et qu’il était dans l’incapacité de prévenir les instances supérieures.

Quoi qu’il en soit, Logan coula un regard en direction du vieil homme. Un horrible souvenir lui revint en mémoire. Le souvenir de son dernier passage sur Mars ainsi que ses derniers adversaires. 4 combattants avaient été assujettis par un pouvoir similaire à celui de Centes mais pourtant tout autre. Il y avait cette personne qui avait pu prendre le contrôle des derniers prisonnier. Cette personne aux pouvoirs ironiquement similaires à ceux de Centes mais pourtant différents. Et si c’était le fait de cet homme ? Peut être avait il été enfermé avec les contres amiraux pour prendre le contrôle d’eux petit à petit, étant immunisé par Chairoka. Il s’agissait la d’une bien sombre théorie et intérieurement, Logan priait pour qu’il n’en soit rien et qu’il fasse fausse route.

Il ne fit pas part de ses inquiétudes aux autres. Augmenter la discorde entre les prisonniers ne serait pas une bonne chose. Quoi qu’il en soit, il ne pouvait pas faire grand chose pour le moment si ce n’est en apprendre un peu plus sur ses compagnons de geôle.

« Je suis persuadé qu’on va sortir bientôt, pas le temps de m’installer. Les choses vont très vite bouger. Il faudra être prêt. Centes est quelque part dans le château, ça aussi j’en suis certain… »

C’était banale comme phrase mais son arrivée en ces lieux rendait l’échappée plus immédiate. Le rouquin fini tout de même par se radoucir et adressa à Vaillant un sourire amical réalisant qu’il n’avait pas encore prit le temps de se présenter.

« Sinon je m’appel Logan. J’ai rejoins la marine il y a déjà quelques années maintenant. »

Simple façon de faire connaissance non ?






Résumé et techniques utilisées :
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1841

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeMer 24 Avr - 22:17


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Nathan10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Pokzom10
Contres-amiraux Suprême et Vaillant.

-Pluton ?
-La guerre ?
-Marineford ?
-Mars ?

Les quatre contres-amiraux avaient tiqué de concert face à la révélation soudaine et compacte de Logan, qui avait eu le mérite de les renseigner efficacement, et ce en un rien de temps. Ils ne s'attendaient pas à ce que le nouveau venu en sache aussi long sur le monde étrange qui les entourait et sur l'extérieur, les événements en cours actuellement. Ils échangèrent un bref regard tandis qu'une vague d'appréhension semblait les mordre tour à tour. Si les Decimas avaient pu mettre la main sur une arme antique et s'ils parvenaient à l'utiliser sans que personne ne les en empêche, Marineford allait finir par ressembler à un champ de ruine... Et la guerre prendrait une tournure des plus dramatiques pour le Gouvenrement Mondial. Les gradés en avaient conscience, et cela rendait Suprême d'autant plus courroucé. Pourtant, il ne pouvait rien faire pour se tirer de cette cellule miteuse, et les gardes continuaient à l'ignorer magistralement... Ils étaient pris au piège, et risquaient bien de devoir attendre d'être lobotomisés sagement pour enfin retrouver un semblant de liberté. C'était paradoxal... Leurs corps seraient libres, sans nul doute, mais ils ne le seraient qu'à l'instant même où leurs esprits, eux, seraient plus entravés que jamais. L'ironie n'était pas au goût du contre-amiral qui, colérique, se rapprocha des barreaux pour tenter de les forcer à grands coups de pieds. Ce fut une stratégie infructueuse, comme on pouvait s'y attendre, et ses collègues se détournèrent bien vite de sa pittoresque tentative de fuite pour se concentrer sur les dires du rouquin, décidément mieux informé qu'il ne semblait l'être de prime abord.

-Vaillant.
-Effacé.
-Mature. Et lui, c'est Suprême. On est collègues, tous les quatre. Contres-amiraux... Si ça a encore une quelconque importance.

Le nouveau venu semblait optimiste. Les trois hommes échangèrent un regard circonspect, et Mature s'allongea à nouveau, s'étant quelque peu redressé afin de prononcer ces quelques paroles désabusées. Il n'était pas du genre à croire, contrairement à Logan, que leur sortie était imminente. Au fil des jours, l'espoir s'était pernicieusement tari, chez les quatre gradés, qui commençaient à croire qu'il n'y avait pour eux plus aucune échappatoire sérieusement positive. A moins que le Gouvernement Mondial ne gagne la guerre et que Chairoka ne les libère de la torpeur qui allait bientôt être la leur, ils risquaient de ne plus jamais voir un ciel bleu consciemment...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] 948731WakaiL'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Okita_10

Amiral Wakai Tsuki, alias Sorafuka, et vice-amiral Keternel Alion.

-Ils savent sans doute que nous sommes là, oui. Alors pressons le pas.

L'amiral n'avait pas manqué de comprendre promptement les conseils et les avis de ses subordonnés. La plupart semblaient préconiser la prudence et l'unité, mais également la sécurisation de la prison avant de tenter de s'en prendre à Nala. Mark Cuthvine, à contre-cœur, acquiesça péniblement et se mura à nouveau dans un silence lourd. Il n'avait plus qu'à attendre une occasion de trucider quelques Decimas afin de se passer les nerfs... De son côté, Jeffer se contenta d'étirer ses bras avant de se mettre en route : il le savait, ses poings risquaient d'être mis à rude épreuve. L'escouade se mit bientôt en branle, et leur cadence s'accéléra petit-à-petit afin de leur permettre de presser le pas sans pour autant les épuiser ou isoler les plus lents d'entre eux. Le couloir fut finalement moins long qu'il ne semblait l'être de prime abord : peut-être étaient-ce leur course qui était plus rapide qu'ils ne l'imaginaient... Ou peut-être que l'anxiété dévorante qui les habitait contribuait à les rendre moins sensibles à l'écoulement du temps, comme si l'instant fatidique de la bataille se rapprochait finalement plus vite qu'ils ne pouvaient le craindre. Ils débouchèrent dans une salle d'apparence vétuste, où des barreaux agrémentaient les murs et où quelques corps en uniforme demeuraient terrés dans l'ombre. La prison s'exposait, face à eux, et on pouvait d'ores et déjà remarquer les six prisonniers qui se trouvaient là, incapables de se mouvoir et d'agir à leur guise. Le regard de Wakai Tsuki, toutefois, ne s'égara pas sur ces têtes plus ou moins familières : il surveilla plutôt les geôliers... Et s'en sut gré, par ailleurs. Car les hommes de main de Centes semblaient être aux aguets : ils ne s'attendaient certainement pas à une intrusion, en témoignèrent la surprise et l'incompréhension qui dominèrent sur leurs faciès, mais cela n'émoussa pas pour autant leur réactivité exemplaire. Les mercenaires de la Guilde Blanche étaient décidément d'aussi coriaces combattants que leur réputation semblait l'annoncer...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Dagtmp10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Akim-k10
Akelon et Kodinitch, membres de la Guilde Blanche.

-Nous sommes désolés, amiral...
-Mais nous allons devoir vous barrer la route.

Les deux épéistes avaient dégainé et s'étaient dressés sur le chemin de l'amiral lorsque celui-ci, le premier, avait passé le pas de la porte, lancé qu'il était dans sa course vive et ininterrompue. Ils donnèrent un coup conjoint, vertical, essayant d'atteindre l'intrus simultanément au niveau de ses deux épaules : ils furent tous les deux bloqués par l'une des lames du taciturne Sorafuka, qui ne broncha pas mais fut contraint de marquer un arrêt. Dans son dos, les vices-amiraux et leurs consorts ne tardèrent guère à l'encadrer, afin de profiter d'une vision globale qui leur permettrait de prendre connaissance des éléments qui les entouraient. Ils seraient accueillis par un ordre que Suprême beuglerait, trop heureux de voir que la cavalerie venait d'arriver et qu'ils allaient par conséquent pouvoir être tirés de ce foutu bourbier.

-C'est lui qui a la cl... ah bah non, c'est elle, en fait ! Choppez la !

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] 73d74310L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Tumblr12
Agnox et Marylin, membres de la Guilde Blanche.

Agnox, ce type toujours emmitouflé d'une cape ample, jeta le trousseau de clés qu'il portait habituellement à la jeune et fringante Marylin, mieux taillée que lui pour la course et la fuite. Les mercenaires n'avaient pas eu besoin d'un long laps de temps pour imaginer que leur cause était perdue, et qu'ils ne gagneraient pas cette bataille : Sorafuka seul était déjà un adversaire de taille, alors accompagné d'Alion et de toute une tripotée d'autres visages connus, ils ne pouvaient assurément pas faire le cas. L'objectif, c'était donc de permettre à la demoiselle à la chevelure d'ébène de prendre la poudre d'escampette afin d'empêcher les gouvernementaux de libérer leurs collègues... Pendant ce temps, Agnox et les autres allaient devoir faire de leur mieux pour ralentir la progression irrépressible des envahisseurs. Une tâche qui relevait quasiment du suicide, mais que le membre de la Guilde Blanche décida de relever sans hésiter. Il brandit son arbalète, et mit en joue le contre-amiral Wenham, qu'il connaissait vaguement, de réputation. Un carreau fut éjecté, couvert du haki de l'armement : l'objectif était de cueillir et, si possible, de tuer le logia afin de l'empêcher de leur causer trop de tort. Ce type de malédictions étaient abominables à combattre dans des espaces clos et restreints, comme c'était précisément le cas de ce simulacre de prison au sein duquel ils devaient livrer bataille...

-Je m'en charge !

Alion Keternel, en tant que deuxième plus puissant membre de cette escouade, devait prouver qu'il était à même de prendre la situation en main lorsque Sorafuka se trouvait être pieds et poings liés. Il dégaina, donc, et se mit en tête l'objectif de rattraper et de faucher la demoiselle pour lui subtiliser les clés aussi promptement que possible. Malheureusement, les mercenaires s'attendaient évidemment à ce qu'il soit l'un des premiers à bouger, et il n'eut pas réaliser cinq pas qu'une silhouette svelte s'érigea sur la trajectoire de ses pas, lui barrant la route et lui expédiant une attaque de haki... A distance.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Alhffa10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Barbar10
Chakzi et Melev, membres de la Guilde Blanche.

Qu'était-ce, au juste ? Cette femme semblait être capable d'agrandir son bras pour atteindre des proies à distance, en utilisant le haki de l'armement comme une espèce de prolongement... Alion plissa ses yeux en reculant d'un pas, prudemment. Il n'allait malheureusement pas pouvoir se jeter à la suite de Marylin. Pas tout de suite, en tout cas : cette Chakzi était plus robuste qu'elle n'y paraissait... Au même titre que la totalité de ses collègues, d'ailleurs. La Guilde Blanche n'était pas devenue l'une des principales formations de mercenaires du Nouveau Monde par pur hasard : ils étaient des combattants inventifs et expérimentés, capables de mettre leurs compétences pour le moins particulières au service de leur ingéniosité. Ils n'étaient peut-être que cinq... mais ils allaient être pénibles à évincer à temps, en l'occurrence. Melev, comme un ultime obstacle, vint se placer aux côtés d'Agnox tout en faisant tournoyer un bâton entre ses mains. Il était vieux, et son corps était usé... Néanmoins, il allait vraisemblablement faire de son mieux pour satisfaire le Monarque, leur client d'alors. La mort elle-même était peut-être venue le chercher...



Ordre de réponse :
Taito - Sypher - Caligula - Heziel - Logan
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Résumé :
Logan > Ils papotent un petit peu, mais c'est bientôt le silence qui reprend ses droits... Jusqu'à ce que...

Sorafuka mène la danse, et il est bloqué par deux mercenaires. Marylin s'enfuie avec les clés pendant qu'Agnox tire sur Sypher. Alion essaye de rattraper Marylin, mais il est bloqué dans sa course par Chakzi. Melev se place aux côtés d'Agnox, et attend.

En gros :
Sorafuka et Alion sont bloqués respectivement par Akelon/Kodinitch et Chakzi.
Agnox tire sur Sypher, en restant en retrait. Melev se place à sa hauteur.
Derrière eux, Marylin commence à fuir avec le trousseau.

C'est pas un très gros poste, j'ai dû faire ça assez vite, et comme j'avais six PNJs à intégrer... =X xDD
Je serai moins avare en détails la prochaine fois !

PNJs présents :
Escouade Suicide :
Wakai Tsuki (Sorafuka) → Niveau 48.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Keternel Alion → Niveau 45.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Horoji « Wave » Julia → Niveau 42.
Paramecia de l'amortisseur, hakis de l'armement et de l'observation, corps-à-corps.
Kisa Mojoni → Niveau 39.
Hachitoryu, rankyaku et soru, hakis de l'armement et de l'observation.
Bartheo Jeffer → Niveau 39.
Corps-à-corps pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Cuthvine Mark → Niveau 36.
Paramecia de la vélocité, corps-à-corps, haki de l'armement.

Prison :
?
Suprême → Niveau ?
Vaillant → Niveau ?
Mature → Niveau ?
Effacé → Niveau ?

Guilde Blanche :
Akelon → Niveau 43.
Ichitoryu, hakis de l'armement et de l'observation.
Kodinitch → Niveau 42.
Ichitoryu, hakis de l'armement et de l'observation.
Chakzi → Niveau 42.
Une aptitude hyper chelou ?
Agnos → Niveau 40.
Tir à l'arbalète, hakis de l'armement et de l'observation.
Melev → Niveau ?
?
Marylin → Niveau ?
?
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 537
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue39/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue235/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (235/350)
Berrys: 230.532.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeDim 28 Avr - 2:41

Never give up


Ainsi donc, l’Amiral me confirmait le fait de devoir se presser. L’ennemi savait que nous étions là et si ce n’était pas le cas, l’effet de surprise serait de trop courte durée pour en profiter. Il fallait donc agir vite et frapper fort. Fronçant les sourcils, nous nous dirigions vers les geôles dans le but d’y trouver de possibles renforts. Peut-être est-ce un piège, mais de toute manière, il ne pourrait pas y avoir mission sans combat. Tôt ou tard, l’ennemi viendrait à nous si nous ne forcions pas la bataille. Ainsi donc, il fallait frapper vite et fort.

Nous dirigeant tous ensemble vers les cellules, malheureusement l’inévitable arriva... Grognant en sentant diverses odeurs, je vins à ralentir à peine pour être aux aguets alors que les ennemis nous tombaient dessus nous faisant barrage. Autrefois nous aurions eu le temps de discuter, mais à l’heure actuelle, il était hors de question de prendre ce luxe. Il fallait agir et tandis qu’une personne semblait fuir avec les clés, bien des idées naissaient. Regardant en coin le Shichibukai, une vaine idée me parvint en tête, mais cette fois, aucune communication mentale pourrait lui donner la même idée. Ce dernier aurait pu peut-être me catapulter vers la fuyarde et il ne me resterait plus qu’à la traquer en bon chasseur que j’étais... En revanche si l’ennemi avait du répondant, ce serais idiot de prendre ce risque... Le nombre ne fait pas la qualité certes, mais nous ne pouvions nous permettre de perdre des forces.

Ainsi donc, au diable l’idée en théorie utile, il fallait qu’une personne plus “ apte “ puisse bouger. Mais qui ? L’Amiral ? Après une courte réflexion, je grognais de plus belle alors que j’attrapais de ma main valide une de mes armes lourdes.

“ ... Je vous aurez bien montré mes capacités de traqueur Vice-Amiral Keternel... Mais il faudra remettre cela à plus tard... Foncez dès que l’opportunité se présentera. “

Plan simple... Il faisait partit des rares qui pouvaient sans doute mettre à mal les gens ici présents et donc attraper cette fuyarde.  Il allait donc falloir retenir les gens ici présent et lui offrir une fenêtre d’action ample. La moindre diversion ou attaque de trop serait prétexte à l’ennemi pour protéger autrui et donc nous offrir la chance de frapper. Il fallait attaquer et non jouer défensif. La meilleur défense c’est l’attaque après tout. Armé de mon arme donc, je fis feu principalement sur le fameux Agnox et après vers celui qui semblait vouloir le rejoindre. Plaçant des tirs précis, j’avais pris soin de recouvrir les balles de haki de l’armement pour permettre aux balles d’être particulièrement dangereuses. Enchaînant les tirs pour tenter de les harceler, sans prévenir, je vins à changer de cible au dernier moment. La fuyarde n’avait peut être pas de traqueur à ses trousses à l’immédiat, mais il serait idiot de la laisser fuir. Ainsi donc, la dernière balle sombre fut une balle ricochet ayant la propriété de pouvoir rebondir selon les surfaces. Le calcul de la trajectoire n’était pas le plus optimal qui soit, mais j’avais assez confiance en moi pour faire feu et prier que la balle se dirige vers la demoiselle. Tirant vers le plafond, l’angle désiré ferait en sorte que la belle viendrait menacer la demoiselle au niveau du bas du dos ou au mieux ses jambes. Il serait difficile de se mouvoir au loin si on est blessé après tout... Elle ne fuirait pas si aisément.

Il fallait espérer que mes autres collègues puissent me donner un coup de main pour répéter ce processus ou mettre la main à la patte pour submerger l’ennemi.



Codage par Libella sur Graphiorum



résumé:
 

tech utilisées:
 

/!\ NB pour le noteur : Désolé, j'ai oublier de poster à temps... Du coup, j'ai pris mon délais. Poste à ne pas prendre en compte du coup. /!\

Edit de Nakata : Si, son poste est à prendre en compte, il a juste pris son délai !
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiralContre-amiral

Sypher Wenham
Messages : 384
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue40/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue242/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (242/350)
Berrys: 64.968.521 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeLun 29 Avr - 19:14

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Tumblr_p10yqeMrxA1wzb0pfo2_500

L'Histoire est écrite par les vainqueurs

Feat Event - Expédition Mars

Que m’arrivait-il ? C’était bien la première fois depuis un long moment maintenant que je me laissais autant prendre dans mes émotions et mes souvenirs. Pour ma défense, il fallait savoir qu’au sein de la Dimension de Mars, j’avais pu vivre des choses particulièrement traumatisantes pour un jeune garçon. Personne ici n’avait pu y entrer auparavant comme j’avais moi-même pu le faire. Cependant, j’avais accepté de faire partie de cette mission. Oui, j’avais décidé en mon âme et conscience de revenir, en compagnie de mes neuf collègues. Je ne pouvais donc réellement que m’en prendre à moi-même pour cette « bêtise » et tous comptaient sur moi pour les soutenir dans cette rude épreuve qu’était la Guerre. Cherchant donc au plus profond de moi de me libérer de mes chaînes pour continuer d’avancer et ne pas abandonner si vite, j’entendis des mots tous près de moi, ainsi qu’une main sur mon épaule. Même si je le connaissais encore que trop peu, je pus toutefois reconnaître la voix du Corsaire, Heziel Coffe. Probablement à la fois stressé par les événements et compréhensif, il m’indiqua qu’il me fallait chasser mes démons pour sortir la tête de l’eau et ainsi éviter une mort pénible aux autres Gouvernementaux. Il n’avait pas tort… Après tout, nous n’étions déjà que dix, faisant face à un nombre inconnu d’adversaires. Que se passerait-il si l’un de nous venait à flancher, retirant une tête de l’effectif ? Sans doute rien de bon.

Ensuite, ce fut au tour de Caligula de s’approcher de moi pour me glisser quelques paroles d’encouragements. Décidément, il n’était vraiment pas comme moi, psychologiquement parlant. En soi, je reconnaissais la fougue de Ghetis dans sa façon d’être. Moi, de mon côté, j’avais davantage pris de Noctis, ce qui semblait assez normal pour le coup. Quoi qu’il en soit, me battant intérieurement du mieux que je le pouvais, je finis par reprendre mes esprits, clignant plusieurs fois des paupières pour m’adapter à la luminosité des lieux. Puis, je répondis calmement, alors que mon Haki de l’Observation pointa peu à peu le bout de son nez.

« Oui… »

Soudain, alors que nous nous étions par la suite mis à accélérer pour nous aventurer dans la prison, nous fûmes surpris par la réactivité de nouveaux arrivants, assurément là pour faire autre chose qu’enfiler des perles. Un peu plus loin se trouvaient six prisonniers, apparemment incapables de se sortir de leur situation précaire. Et, parmi eux, je pus reconnaître Logan Seyfried, que j’avais déjà pu rencontrer auparavant. Mais que faisait-il là ? Comment s’était-il débrouillé pour se retrouver enfermé ? Sans doute quelque chose d’idiot à première vue… On en saurait de toute façon davantage si on parvenait à les sortir de là. Il ne restait donc plus qu’à..-

Un carreau d’arbalète fondit en ma direction, recouvert d’une plaque d’Haki de l’Armement, sans doute dans l’optique de me mettre hors d’état de nuire dès le début. Toutefois, ça n’allait guère marcher. Certes, je ne pouvais pas moi-même utiliser ce type de Haki, mais je disposais de quelque chose d’encore plus efficace : du Granit Marin. C’est pourquoi, prévenant l’action du geôlier à l’aide de mon Observation, je fus en mesure d’interposer ma main droite recouverte d’un gant à griffes un peu particulier, me servant également de ma nature de Logia pour amortir le choc autant que possible depuis mon coude. Un regard plus sérieux se remarqua alors sur mon visage, tandis que je jetai le projectile quelques mètres plus loin tout en laissant s’échapper un épais torrent de sève depuis le bas de mon corps qui se dirigerait sans plus attendre vers le tireur, rapidement rejoint par l’un de ses camarades.

Je ne comptais pas les affronter, non. Tout ce que j’avais à faire pour l’heure, c’était les retenir autant que possible pour que quelqu’un puisse récupérer les clés de la cellule.
awful pour Epicode



Résumé:
 

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Caligula Spown
Contre-amiralContre-amiral

Caligula Spown
Messages : 483
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue39/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue234/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (234/350)
Berrys: 8.528.849.498 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeMer 1 Mai - 17:53



Acte final : Expédition Mars
Un simple oui pour réponse. C'est ce que Caligula put obtenir de la bouche de son senpai et collègue. Est-ce qu'il pouvait réellement s'y fier ? A vrai dire surement pas, mais Sypher était un individu mature et responsable, bien qu'un peu jeune, et s'il avait décidé de revenir sur les lieux de Mars il devait assumer son choix et en payer le prix. Caligula s'en contenta alors et laissa le contre-amiral respirer un peu bien qu'il ne manquerait pas de garder un œil sur lui pendant l'expédition, s'il en avait le temps.

Après encore quelques secondes de marche, les barreaux des différentes cellules commençaient à apparaître dans le champ de vision de l'escouade gouvernemental et si Caligula n'avait pas pensé à jeter un coup d'œil sur les pauvres prisonniers enfermés, il avait aussitôt remarqué le groupe d'adversaire qui avait décidé de leur faire face.

Un total de six énergumènes pour un plus grand nombre de marine. Dans l'immédiat, n'importe qui serait tenté de donner l'avantage aux troupes suivant l'amiral Sorafuka, mais nul ne connaissait réellement les capacités des membres de la Guilde et donc, les sous-estimer pouvait être une grave erreur. Ainsi, alors que chacun choisissait son adversaire, le shandia jeta son dévolu sur le vieux Melev qui semblait être intéressant à affronter, le tout avec pour mission de l'écarter du tireur qui avait voulu évincer Sypher.

Ce dernier avait déjà été pris pour cible par les différentes offensives des deux héros de Baltigo qui allait surement lui requérir un certain degré de concentration. C'est à ce moment que le shandia arriverait à toute allure sur Melev, les bras en "X" couvert de tekkai et d'armement qui viendraient violemment percuter sa cage thoracique pour le blesser et même le projeter un peu plus loin de manière à l'éloigner de ses alliés.
En cas de contact, Melev aurait fort à encaisser, mais le bras de Caligula qui avait légèrement été gelé par Vespier lors de leur combat n'était plus aussi robuste qu'en début de bataille et il risquait lui aussi de ressentir violence du choc, bien que celle-ci serait nettement moins dangereuse.

Pour un guerrier et un fan de combat tel que le rouquin, jouer à chat avec une femme ne l'intéressait pas du tout d'autant plus qu'il n'était surement pas le plus rapide ou même le plus apte à attraper cette dernière au plus vite. Il préférait donc s'occuper quelques temps avec un nouvel adversaire


Résumé et Techs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1976
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue46/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue91/750L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeJeu 2 Mai - 21:05





Rendez-vous en terre inconnue.


C'était... paisible. Reposant. Il n'y avait pas prêté d'attention de prime abord, car l'urgence de la situation, la pénétration dans cette dimension inconnue et la pression imposée par une décision qui se devait d'être prompte et pertinente avaient concentré son esprit ailleurs. Maintenant, pourtant, il en prenait pleinement conscience. Alors que ses pas le menaient dans les traces du groupe auquel il avait accepté de prêter sa force pour un ultime coup d'éclat dans cette guerre, il réalisait l'ampleur du changement. Cela faisait longtemps... trop longtemps, même si ce n'était qu'une période ridiculement courte à l'échelle d'une vie. Sans pouvoir comprendre, beaucoup auraient pu en rire, le provoquer, le rabaisser pour avoir vécu avec autant de difficulté sa transformation. Mais à part lui, personne ne savait ce que cela faisait. Devoir vivre constamment en gardant enfermé quelque chose qui ne demandait qu'à surgir et ravager tout ce qui l'entourait. Entendre constamment les grognements invisibles, tantôt satisfaits, tantôt colériques, tantôt pernicieux d'une entité qui dépassait encore sa compréhension. Était-ce réellement le cas ?

Le Juggernaut, le fléau de Tesk, la bête, le colosse, la chose. Le monstre. Autant de noms qui pouvaient coller à ce qu'il cachait sous sa peau, dans son sang et dans son âme. Pourtant, grâce à l'intervention salvatrice de Chairoka, le chien fou s'était assoupi. C'était relaxant, comme on pouvait s'y attendre. Pourtant, il y avait quelque chose d'étrange dans cette sensation. Comme... s'il dormait éveillé, d'une certaine façon. Il n'avait pas envisagé la chose sous cet angle, car même s'il parvenait désormais à penser que lui et son horrible alter ego ne faisaient qu'un, il était loin de totalement l'accepter. Pourtant... pourtant. Ses yeux se plissèrent alors que les vieilles pierres défilaient à ses côtés. Il avait l'impression qu'une partie de lui même était restée à Marineford... il chassa cette idée intérieurement, comme si elle était taboue. Il savait malgré tout qu'il était plus proche de la vérité qu'il ne l'avait jamais été... et cela le terrifia, presque autant qu'il fut soulagé de trouver une conclusion à tant de questions et de nuits sans sommeil.

Le fait de ressentir une dizaine approximative de voix au devant de leur progression le tira de ces pensées, qui étaient malgré tout moins oppressantes que de coutume. Le parasite était silencieux, laissant à l'homme le plein pouvoir sur ses émotions et son jugement.




- Nous allons pouvoir commencer, déclara-t-il simplement.

Et leurs adversaires ne le firent pas mentir : dès lors que l'Amiral eut passé le seuil de cet endroit destiné à entraver et détenir, deux assaillants se dévoilèrent et lui barrèrent la route avec austérité. Il para les coups sans problème, néanmoins forcé de marquer un arrêt net dans sa course. L'un des prisonniers hurla, dévoilant l'identité du porteur de clé : une identité qui sembla se confirmer lorsque la demoiselle citée prit la poudre d'escampette à son tour, semblant emmener avec elle l'objectif premier dans les méandres du château de Mars. Cinq... ils n'étaient que cinq, mais s'ils étaient la moitié de ce qu'ils pouvaient être, alors ce serait suffisant pour permettre à l'un d'entre eux de fuir. En d'autres termes ? Il fallait réagir rapidement et avec efficacité. Le Vice-Amiral Keternel fut le premier à s'engager dans cette voie, mais fut contraint de reculer par une attaque sournoise à l'aura particulièrement familière. Était-ce là une utilisation du Haki de l'Armement ? Il en était intimement persuadé, tant dans la forme que dans la force. Cette femme était dangereuse et, en l'état, elle allait permettre à sa comparse de s'enfuir.

Heziel se savait non seulement doté des outils pour l'affronter, de prime vue, mais également moins bien placé que le gradé pour atteindre leur but commun. En d'autres termes ? Il était temps pour lui de passer à l'action. Tandis que le reste du groupe engageait les autres mercenaires de la Guilde Blanche, il se déporta en direction d'Alion, qu'il dépassa d'un pas leste.

- Je vous couvre, glissa-t-il à l'épéiste.

L'heure de se battre venait et pourtant, aucun grognement complaisant ne résonna dans son esprit, aucune chaleur ne remonta de ses entrailles. Aucun des signaux éthérés auxquels il était pourtant cruellement habitué. S'il avait été pris de surprise par ce sentiment, il en aurait sans doute perdu drastiquement en efficacité : pourtant, il avait eu le temps d'étudier ce manque à la fois rassérénant et dérangeant et il se sentait désormais prêt. Plusieurs éclairs de lucidité qui l'auraient frappé par le passé et qui lui étaient rendus possibles par la clarté de son esprit lui vinrent, plus rapidement que si la bête l'avait soutenu dans ses envies combatives. Premièrement, cet endroit semblait prêt à tomber au moindre coup de vent. Il devait donc concentrer sa force sur son ennemie et seulement elle, au risque de provoquer un chaos certain. Deuxièmement, ses réserves de Haki de l'Armement avaient eu le temps de se ragaillardir passablement depuis qu'il avait quitté Skratch. En un mot comme en mille, il était prêt à encaisser. Troisièmement, cette loi devait s'appliquer à son adversaire : combien lui en coûtait-il, d'ainsi projeter son fluide au travers de l'espace avec une telle dangerosité ? S'il parvenait à l'épuiser, à la contraindre à une utilisation exhaustive de ces pouvoirs... alors il utiliserait ce qu'il parviendrait à économiser pour terminer l'assaut. Encore fallait-il qu'elle usa réellement de cette arcane, ce qu'il pourrait confirmer assez tôt. Pour l'heure, il déploya sa perception et engloba la demoiselle de ses sens, désireux de ne pas se laisser surprendre par elle en priorité.

Il se dirigea donc vers Chakzi, prêt à recevoir un premier assaut qu'il esquiverait avec habileté, ou parerait puissamment de son propre fluide si ce n'était pas faisable. Par la suite, il se mettrait à tourner autour d'elle à une vitesse impressionnante, usant d'une succession de pas rapides pour la forcer à se placer sur la défensive, tout en se tenant prêt à intercepter toute attaque visant le Keternel. Puis, lorsqu'il verrait une ouverture, il frapperait : un coup puissant, décisif, sans pitié pour l'adoucir et sans colère pour le faire dévier de son but. Une attaque destinée à blesser grièvement, voire tuer, car l'heure n'était malheureusement plus à la compassion... plus depuis longtemps. Un constat qu'il réalisa pleinement et que le fait d'être entièrement maître de ses gestes ne changerait en rien.

ⒸHeziel Coffe


HRP:
 



Dernière édition par Heziel Coffe le Mar 7 Mai - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

Logan V. Seyfried
Messages : 367
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue33/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue178/220L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (178/220)
Berrys: 6.592.866.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeDim 5 Mai - 2:26



L'histoire est écrite par les vainqueurs.





Les informations du colonel semblait avoir fait leur effet au près des contres-amiraux présents qui avaient donc fini par se présenter avant de retomber dans la sobriété d’une attente passive. Logan poussa un rapide soupire avant de se masser brièvement les tempes étonné du manque d’informations que les autres prisonniers avaient à leur disposition. Après tout il ne savait effectivement pas depuis combien de temps ils étaient enfermé ici ? Le temps avait du être long pour ainsi mettre à pieds 4 contres-amiraux de la marine. Donné plus de détail n’était actuellement pas nécessaire. Alors que Logan se confondait en réflexions finalement inutiles, tout bascula en un instant et un léger sourire en coin à peine perceptible se dessina sur les commissures des lèvres du Seyfried. Il avait vu juste et une équipe était bien en expédition sur Mars ! Avec eux son salut et une chance de s’échapper se profilait à l’horizon !

Plusieurs têtes connue, principalement Taito mais surtout Caligula ! Et pourtant Logan préféra garder le silence pour l’instant. Inutile de les déconcentrer pendant leurs combat inutilement. Combat qui avait démarré avec une vitesse ahurissante ! Chacun avait de quoi faire et des têtes d’affiches étaient présentes ! Vu ce qui les attendaient, ce n’était pas du lux ! Une fois dehors, Logan pourrait informer les hautes instances des projets Décimas et ainsi tenter de retourner la situation à leur avantage. Pour l’instant, ils devaient récupérer les clefs !

« Taratata. »

Dit il en balançant son doigt de droite à gauche en regardant en direction de la jeune femme du nom de Marylin qui semblait caresser l’idée de s’enfuir avec les clefs. Joignant l’action à cette étrange expression, une queue reptilienne s’échappa de la cellule en passant à travers les barreau pour aller fracasser l’endroit ou se trouvait la détentrice des clefs ! Le rouquin ne pouvait pas utiliser ses propres pouvoir au vu des menottes en granit marin qui contraignaient ses poignets mais cette restriction n’affectaient pas son marteau maudit qui lui avait été gracieusement laissés par les ennemis. Après tout, rien de plus étonnant ! Il était vrai que sous sa forme normal, il ne s’agissait que d’un simple maillet d’une dizaine de centimètres de haut que Logan gardait fixé à son cou… En apparence il s’agissait d’un simple collier.

Logan n’avait pas la moindre idée de la force de la jeune femme mais il se doutait bien qu’il ne pourrait pas l’arrêter aussi facilement. Au mieux il pourra la gêner un peu dans ses déplacements dans l’espoir de créer une ouverture pour une tierce personne qui aurait la bonne idée de l’intercepter. Après tout, du haut de sa tour d’ivoire il ne pouvait pas faire grand chose si ce n’était de diriger sa lance fouet de manière approximative tant elle avait sa propre conscience. C’était la le propre des armes maudites.

Il tentait de garder tout l’affrontement sous son oeil aguerrit histoire de pouvoir prévenir l’un des arrivants d’une quelconque menace imminente ou d’une faille exploitable… Quelle qu’elle soit ! Cependant, il ne pouvait pas s’empêcher de garder à l’oeil le vieil homme de la cellule. C’était un problème à régler pendant que les autres se battaient dehors.

« Dis moi qui tu es ou je te tue maintenant. Je te conseil d’être convainquant. Bien que je n'en ait aucune envie, la situation est trop critique que pour tolérer la moindre incertitude.  »

La vie d’une seule personne contre le risque d’en perdre des milliers n’était pas un calcul difficile aux yeux du Seyfried.






Résumé et techniques utilisées :
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1841

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeMar 7 Mai - 20:23


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] 73d74310L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Barbar10
Agnox et Melev, membres de la Guilde Blanche.

Les balles qui surgirent et foncèrent dans leur direction en guise de riposte immédiate au carreau d'arbalète précédemment paré ne leur firent techniquement ni chaud ni froid, mais eurent le mérite de les cantonner à une posture défensive pendant quelques instants, permettant de ce fait à l'escouade de trouver un semblant de cohésion et d'efficacité. Agnox replaça son arbalète dans son dos d'un mouvement fluide, et tira une dague qui se mit à serpenter et à chasser les projectiles qui menaçaient de le perforer en se couvrant elle aussi d'une place du haki de l'armement. Melev l'imita, en se contentant de faire tournoyer son bâton, lui aussi pourvu d'une magnifique couleur ébène. Si quiconque en avait seulement douté, les gouvernementaux venaient de se voir apporter la preuve qu'ils n'avaient pour l'occasion pas affaire à des amateurs... Il allait être difficile de les éliminer en un temps record, suffisamment prompt pour éviter d'être pris à revers. Car cette option était envisageable, tant que l'amiral Sorafuka était isolé et aux prises avec deux adversaires plus ou moins robustes... L'occasion était inespérée pour Centes de frapper, et de frapper bien... Allait-il seulement le faire ? La question demeurait entière tandis qu'une balle, par un savant jeu de ricochet, s'éloignait des deux cibles initiales de Taito pour se frayer un chemin jusqu'à la fuyarde terriblement véloce. Si les deux hommes la virent très distinctement, ce fut néanmoins trop tard pour qu'ils puissent intervenir de leur côté... D'autant plus qu'ils avaient d'ores et déjà beaucoup à faire quant à leur propre survie. La sève qui commençait à se répandre était dangereuse, ou le deviendrait tôt ou tard : d'une roulade arrière habile, Agnox se recula afin de gagner quelques secondes de répit et il changea d'arme une fois de plus, troquant sa dague contre son arbalète. Un carreau couvert du haki de l'armement fondit alors droit vers la vague invoquée par Sypher, menaçant de la percer d'une seconde à l'autre... Sans succès, toutefois. Le pied de Wave, lui aussi couvert de l'armement, percuta le projectile en plein vol et le fit retomber au sol. Elle demeura néanmoins sur la défensive, scrutant les mouvements des autres mercenaires en s'apprêtant à agir si le besoin s'en faisait ressentir : ils étaient en supériorité numérique, alors autant demeurer en retrait à veiller à ce que cela reste le cas le plus longtemps possible...

Melev, de son côté, ne manqua pas l'intention hostile de Caligula et se jeta héroïquement à sa rencontre, brûlant d'un ardent désir de s'en prendre à un pugiliste. Il envoya dans la direction du zoan la pointe de son bâton, faisant en sorte d'opposer un obstacle solide sur la trajectoire de l'intrus. Caligula percuta donc l'arme du vieillard, sans parvenir à la brise : en revanche, la puissance accumulée lors de sa charge fut suffisante pour faire reculer son adversaire d'une succession de pas. Il apparaissait de plus en plus évident que les mercenaires jouaient à retenir les forces gouvernementales, plutôt qu'à les contrer dignement...

-C'est notre dernière bataille...
-Autant en emporter le maximum dans la tombe !

Agnox mit en joue Taito, et décocha un nouveau carreau en visant son crâne. Il n'était pas du genre à capituler face aux premières difficultés : ça n'avait jamais été dans ses prérogatives. Il était initialement doté des clés, alors il aurait aisément pu utiliser ce prétexte afin d'être celui qui aurait dû fuir, à la place de Marylin, mais il préférait amplement mourir fièrement au combat que d'abandonner lâchement ses pairs en sachant que ses chances de réussite n'étaient pas les plus élevées. La demoiselle était la plus rapide du groupe, c'était un fait indubitable... Et ils allaient la protéger, quel qu'en soit le prix. Leur chef avait décidé de les envoyer au casse-pipe pour une raison qu'ils ignoraient, mais leur vœu originel n'était pas brisé pour autant. Ils avaient juré de le suivre jusqu'à la mort... Et ils le feraient, tous sans la moindre exception.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Tumblr12L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Alhffa10
Marylin et Chakzi, membres de la Guilde Blanche.

Une balle fonçait dans sa direction. Son haki de l'observation lui permettait de se prémunir de ce type d'attaques a priori imprévisibles autrement... Une chance qu'on ait pris la peine de le lui enseigner. Cela étant, elle n'eut pas grand chose à faire pour s'éloigner de cette menace, car le manque de coordination de la part de ses ennemis lui apparut évident. Contre toute attente, Logan avait conservé une arme sur lui, ingénieusement camouflée grâce à sa petite taille et à son apparence commune, banale... Malheureusement pour les gouvernementaux, ils avaient décidé de s'en prendre à elle de concert sans chercher à compléter leurs assauts. Ainsi, la queue de lézard reçut soudainement le projectile envoyé par Taito, puisqu'ils tentèrent tous les deux d'atteindre Marylin approximativement au même moment : elle n'eut dès lors qu'à presser le pas, tandis que l'arme maudite de Logan perdait connaissance, terrassée par cette douleur aussi soudaine qu'invalidante.
Le couloir s'étendait face à elle, sur des dizaines de mètres, et elle savait que cette distance serait la plus complexe à engloutir : une fois qu'elle aurait pu tourner, elle serait momentanément à l'abri et pourrait s'en aller rejoindre certains de leurs alliés afin de les prévenir de cette intrusion et de mettre les clés en sûreté. Bien sûr, elle rechignait à l'idée d'abandonner les siens... mais quel autre choix avait-elle, en fin de compte ? Mourir avec eux, ou survivre pour eux : montrer que leur sacrifice n'était pas vain, et qu'ils allaient offrir à leur chef fierté et satisfaction. Ils devaient obéir aux ordres... Sans se méfier des conséquences. Sans même les craindre. En les affrontant de face... Comme il l'avait fait pour eux, autrefois.

Chakzi avait conservé sa posture défensive, y compris lorsque la personne d'Heziel Coffe s'était interposée, l'empêchant de se confronter au vice-amiral Keternel seul à seule. Elle ne s'en plaignait pas, même si cela réduisait à néant son infime chance de l'emporter : elle devait simplement gagner du temps, au même titre que tous les autres. Elle dressa sa main droite au niveau de son visage et ferma ses paupières, paisible, tandis qu'elle fit tournoyer son bâton entre les doigts de sa main droite. Elle n'était pas encore prête... mais elle allait faire de son mieux. Lorsque le corsaire se mit à bouger vivement face à elle, essayant sans nul doute de troubler sa vision et, par extension, son esprit, elle ne fit rien pour l'en empêcher. A vrai dire, cette approche lui convenait parfaitement, puisqu'il contribuait à offrir des secondes supplémentaires à sa jeune amie... Néanmoins, cela ne pouvait évidemment pas être éternel. La voix d'Alion se fit entendre, discrète, en articulant un mot simple et composé de deux syllabes anodines. "Soru". Le vice-amiral s'élança droit vers Marylin, essayant de contourner Chakzi en passant par sa droite. Elle réagit à vive allure, comme on pouvait s'y attendre, en invoquant à nouveau l'étrange matière qui semblait prolonger son bras : elle menaça de percuter le bretteur prestigieux en plein flanc... Mais elle n'y parvint pas. Et pour cause : le pied que le vice-amiral avait au sol afin de prendre appui usa subitement d'un geppou, le surélevant d'un bon mètre. Le pied qui avait servi à lui offrir une impulsion sèche au début de sa ruée prit le relai, et un second geppou le projeta vers l'avant, lui permettant ainsi d'éviter sans perdre en vitesse. La mercenaire perdit son masque d'impassibilité un court instant, semblant en proie à une colère froide : elle n'eut pas le temps de l'exprimer, car le coup de poing du Coffe manqua de la cueillir. Elle le contra péniblement d'un coup de bâton, usant de son haki de l'armement avec abondance, mais fut repoussée jusqu'à un mur qu'elle heurta, ébranlée par une quinte de toux soudaine. Elle n'était pas assez solide pour lui opposer une résistance convenable, manifestement...


Non loin, le conflit entre Tsuki et les deux autres sabreurs reprit de plus belle, avec une intensité croissante. Si les deux hommes étaient assurément moins forts que l'amiral, ils demeuraient de corrects ennemis pour ce haut-gradé prodigieusement habile, en usant notamment d'une entraide qui aurait pu faire rougir bien des gouvernementaux. Leur supériorité numérique fut néanmoins bientôt supprimée par l'arrivée brusque de Kisa Mojoni, qui savait que libérer les mains de leur supérieur suprême au sein de Mars était une priorité. Jeffer Bartheo s'élança droit vers Caligula, qu'il souhaitait soutenir au corps-à-corps, et Mark Cuthvine quand à lui fonça vers Taito en imaginant qu'apporter un brin de pression supplémentaire sur l'utilisateur de l'arbalète était capital pour le pousser à l'erreur. Alion, quant à lui, fonça vers Marylin avec une vitesse proprement stupéfiante : il arriverait à son niveau d'une seconde à l'autre...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Nathan10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Ntdevo10
Contres-amiraux Suprême et Mature.

-Si seulement je pouvais les rejoindre...
-A ce stade, on ferait pas mieux que lui.

Vaillant désigna Logan d'un mouvement du menton et Suprême plissa les yeux, sceptique. Il ne savait manifestement pas comment prendre cette assertion, mais il ne s'attarda pas davantage sur celle-ci, comprenant l'idée générale que son collègue voulait lui témoigner. Ils n'étaient pas dans une situation suffisamment confortable pour se permettre d'agir : les nouveaux arrivants ne les connaissaient guère, et la réciproque était absolument vraie. De plus, on ne s'attendait manifestement pas à les voir agir... En témoignait l'assaut du dinosaure fauché par une balle qui semblait vouloir remplir le même objectif. Il fallait simplement qu'ils admettent qu'ils étaient actuellement démuni : cela ne signifiait pas qu'ils allaient être incapables de se rattraper par la suite. A contrario, Suprême entendait bien faire le maximum dès lors qu'il serait à nouveau libre d'exprimer sa fureur...



Ordre de réponse :
Taito - Sypher - Caligula - Heziel - Logan
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Résumé :
Agnox et Melev bloquent les balles de Taito sans difficultés mais remarquent trop tard que l'une d'entre elles cible Marylin. Ils ne semblent pas s'en inquiéter.
Agnox recule, et tire sur la sève de Sypher, mais Wave interrompt son attaque. Caligula ne peut pas attaquer Agnox, car Melev s'interpose : il le repousse. Puis Agnox tire en visant Taito.

Marylin n'a besoin de rien faire pour éviter la balle et le dinosaure, puisqu'ils se cognent l'un l'autre. La balle perfore le marteau sous forme zoan, qui s'évanouit pour le moment. Cependant, elle est rattrapée par Alion, que plus personne ne peut bloquer.

Chakzi mange un coup d'Heziel, mais ne capitule pas. Là-dessus, les trois gradés restants se séparent et rejoignent le conflit chacun à un endroit différent.

Logan, j'ai considéré que tu ne menaçais pas le vieux, comme ton arme est... Bah... KO, quoi. Si tu le fais tout de même, n'hésites pas à me le signaler !

PNJs présents :
Escouade Suicide :
Wakai Tsuki (Sorafuka) → Niveau 48.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Keternel Alion → Niveau 45.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Horoji « Wave » Julia → Niveau 42.
Paramecia de l'amortisseur, hakis de l'armement et de l'observation, corps-à-corps.
Kisa Mojoni → Niveau 39.
Hachitoryu, rankyaku et soru, hakis de l'armement et de l'observation.
Bartheo Jeffer → Niveau 39.
Corps-à-corps pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Cuthvine Mark → Niveau 36.
Paramecia de la vélocité, corps-à-corps, haki de l'armement.

Prison :
?
Suprême → Niveau ?
Vaillant → Niveau ?
Mature → Niveau ?
Effacé → Niveau ?

Guilde Blanche :
Akelon → Niveau 43.
Ichitoryu, hakis de l'armement et de l'observation.
Kodinitch → Niveau 42.
Ichitoryu, hakis de l'armement et de l'observation.
Chakzi → Niveau 42.
Une aptitude hyper chelou ?, hakis de l'armement et de l'observation.
Agnos → Niveau 40.
Tir à l'arbalète, ichitoryu à la dague, hakis de l'armement et de l'observation.
Melev → Niveau 37.
Combat au bâton, force surhumaine, hakis de l'armement et de l'observation.
Marylin → Niveau ?
?
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 537
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue39/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue235/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (235/350)
Berrys: 230.532.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeJeu 9 Mai - 14:53

Never give up


La bataille était lancée. Celle-ci était d’ordre mortel, pourtant, n’importe qui pourrait le comprendre : l’ennemi jouait défensif. Il ne cherchait pas à nous mettre en réelle difficulté mais bel et bien nous retenir un maximum. Ce genre de combat était clairement ennuyeux pour mes sens de chasseur, mais d’un point de vue réfléchit cela était compréhensif. Le nombre jouait en notre faveur, alors un combat frontal était une peine perdue. Mes balles ne semblaient pas rencontrer un franc succès, exceptée pour la plus importante qui passa le barrage de l’ennemi, mais voilà qu’un tiers intervint et interrompit mon attaque, plutôt que la rendre bénéfique. Mon regard se détournant vers le responsable, que de surprise quand derrière les barreaux je remarquais l’un de mes hommes.

“ Logan ?!!! Qu’est-ce que tu fou ici ? “

Voilà des semaines que je n’avais plus de nouvelles de cet empoté. Mais autant le dire, le retrouver ici ne me faisais guère plaisir et encore moins dans ces conditions. Fronçant les sourcils, je ne m’en faisais guère pour l’animal objet que j’avais shooté et me concentrais de nouveau sur mes adversaires qui n’en démordaient pas. Un barrage de balles n’allaient pas les mettre hors d’état de nuire et c’est clairement ce que l’homme à l’arbalète me fit comprendre. Le voyant à peine au moment où il me visait, je recouvris ma queue de haki de l’armement et frappais le carreaux pour le briser, mais dans le feu de l’action, le bout de ce dernier frôla mon épaule gauche, ajoutant une déchirure à ce dernier m’arrachant un grognement de mécontentement.
Sentant un allié m’approcher, je fouillais aussitôt dans ma mémoire pour me rappeler de ses capacités. Avant de quitter Marinford et cesser d’avoir l’avantage de la communication de Chairoka, j’avais visualisé les capacités que chacun avait laisser savoir avant que l’échange se coupe. Ainsi donc, en voyant un certain homme m’approcher, une idée me vint en tête. Le fruit de la vélocité pouvait être diablement utile, alors autant en profiter.

“ Devant le canon, vite ! “

Lui laissant deviner de la suite, mon plan était simple : augmenter la vélocité de mes balles afin qu’elles soient mortelles. Une balle était déjà rapide à la base, mais si on augmentais encore plus leurs capacités en terme de rapidité, le haki de l’observation pourrait-il suivre la cadence ? Pointant mon arme vers les hommes qui m’avaient menacés, je fis feu aussitôt en usant de balles perforantes.
Le sort de la personne ayant les clés étaient entre les mains d’Alion, mais pour ma part, je comptais bien défaire quelques personnes ici présentes en coopérant avec certains de mes collègues. Restais à voir si le combo vélocité et balles perforantes pourrait être mortel, allié à mon haki de l’armement... Est-ce que les carreaux de l’ennemi ou ses défenses étaient plus forts ?



Codage par Libella sur Graphiorum



résumé:
 

tech utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiralContre-amiral

Sypher Wenham
Messages : 384
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue40/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue242/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (242/350)
Berrys: 64.968.521 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeVen 10 Mai - 17:06

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Tumblr_p10yqeMrxA1wzb0pfo2_500

L'Histoire est écrite par les vainqueurs

Feat Event - Expédition Mars

La petite vague de sève que j’avais créée pour être envoyée sur les deux geôliers Decima fit son petit bonhomme de chemin. Assez vite, l’homme à l’arbalète tenta manifestement de s’en prendre à elle pour écarter le danger, tirant un nouveau carreau recouvert d’Armement en sa direction. Toutefois, celui-ci ne parvint pas à l’atteindre puisque Wave s’interposa et usa de ses capacités physiques pour s’en débarrasser directement. Grâce à son intervention, la sève pouvait continuer à se déverser dans la zone, s’approchant bien plus dangereusement encore des deux cibles. Dès lors, ils se retrouveraient assez aisément engloutis ou bien ne serait-ce qu’handicapés partiellement, alors que le reste des troupes Gouvernementales pourraient se charger de les terminer. Comment allaient-ils donc réagir à présent ?

De son côté, Caligula avait été bloqué en grande partie par l’homme au bâton, bien que celui-ci s’était vu emporté sur quelques dizaines de centimètres par la force incroyable du Zoan. Le Spown était décidément devenu quelqu’un de très puissant en se plaçant sous l’aile bienveillante de l’Archer. En voyant cela, un léger rictus se dessina sur mon visage, avant que je ne me focalise à nouveau sur nos adversaires. Taito, lui, s’était empressé de contre-attaquer en demandant de l’aide à l’un de nos partenaires, visant manifestement Agnox et Melev en même temps. S’il parvenait à les toucher, peut-être en viendrait-il à bout, nous permettant par conséquent d’avancer plus rapidement.

Et moi alors, qu’allais-bien pouvoir faire maintenant ? Me contenterais-je simplement de générer une nouvelle quantité de sève pour accompagner la précédente et ainsi maximiser les chances de toucher ? Dans le fond, je ne savais pas s’il s’agissait de la meilleure option. Il fallait dire que cette guerre m’avais pas mal perturbé en terme de stratégie et d’exécution. C’est à ce moment que j’eus une brillante idée. Enfin du moins, j’en avais l’impression. Si Caligula, Taito et les autres étaient capables de contenir les deux geôliers, je pourrais m’attarder sur autre chose.

« J’ai peut-être une idée… »

En réalité, je disais ça en marmonnant presque, mais je comptais bien l’essayer. Ce serait toujours ça de pris si jamais ça venait à fonctionner. Faisant donc quelques pas pour m’approcher de la cellule dans laquelle étaient retenus Logan et quelques autres membres du Gouvernement Mondial, je baissai la tête et regardai ma main fixement. Et si j’essayais de simplement… former une clé à partir de sève ? Certes, le Vice-Amiral était déterminé à rattraper la jeune femme détenant les vraies clés sur elle, mais de toute façon il faudrait lui passer sur le corps avant de pouvoir continuer notre périple. Approchant donc ma main de la serrure, je fis en sorte de verser une petite quantité de matière, suffisante pour remplir totalement l’intérieur. Les bords se mettraient alors assez rapidement à sécher, tandis que l’intérieur serait plus souple. C’est à cet endroit que j’incorporerais encore un peu de sève pour former la base de la clé en la durcissant. Ceci fait, je n’aurais alors plus qu’à la tourner, et…

Si seulement ça pouvait marcher, il me suffirait ensuite de faire de même pour les menottes, si le format venait à être différent.
awful pour Epicode


Résumé:
 

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Caligula Spown
Contre-amiralContre-amiral

Caligula Spown
Messages : 483
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue39/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue234/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (234/350)
Berrys: 8.528.849.498 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeLun 13 Mai - 0:56



Acte final : Expédition Mars

Le bâton de Melev, que ce dernier avait habilement placé, stoppa l'attaque du shandia bien qu'elle contraignît l'homme à reculer sur une bonne petite distance. Caligula ne s'attendait pas forcément à faire mouche et voir l'homme reculer malgré lui était déjà une réussite en soi. Cependant les gouvernementaux n'avait pas de temps à perdre et c'est en ça que consistait la mission des mercenaires : retenir les marines le plus longtemps possible.
Cependant cela marchait aussi dans le sens des soldats du gouvernement mondial : maintenant qu'un vice-amiral était à la poursuite des clés, il ne s'agissait plus que d'une question de temps avant que ce dernier ne les ramène. Ainsi, les membres qui était actuellement en train de se battre n'avait qu'a retenir leur adversaire le temps que le vice-amiral Alion soit de retour. Sans compter sur le vice-amiral Sorafuka dont la force et l'expérience lui permettrait de vite échapper à sa situation, les mercenaires allaient bien vite passer un sale quart d'heure.

Ainsi, Caligula ne comptait pas se fatiguer à combattre ardemment son adversaire pour une fois, mais simplement lui tenir tête et passer le temps, d'autant plus qu'un homme vint le rejoindre en renfort ce qui rendrait la tâche encore plus ardue pour le pauvre Melev.

– Bon, on ne se connait pas mais ça n'est pas un soucis en l'occurrence. On va faire simple : je lui fonce dessus, je l'immobilise et t'attaques avec ce que t'as, ça te va ?  
Une question plutôt rhétorique puisqu'à dire vrai, Caligula n'attendit guère la réponse de son coéquipier pour se transformer en forme hybride de zoan et foncer avec la puissance de ses jambes vers Melev et lui présenter frontalement ses deux poings couverts de haki afin de violemment froisser les muscles et les os du corps ennemi. Néanmoins, le shandia s'attendait encore une fois à ce que l'individu face à lui bloque l'attaque, et dans ce cas-là, après avoir percuté le bâton, les bras s'allongeraient autour de celui-ci et iraient même jusqu'à couvrir les avant-bras du bohnomme avant d'exercer une pression sur ceux-ci avec une légère attention sur les poignets.
L'allié du shandia pourrait alors pendant ce temps se donner à cœur joie sur un Melev qui ne pourrait ni se mouvoir, ni se défendre et représenterait donc une proie facile et rapide à éliminer.



Résumé et Techs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1976
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue46/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue91/750L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeMer 15 Mai - 11:15





Rendez-vous en terre inconnue.


- Abandonne, intima-t-il à sa cible.

Son assaut avait échoué. Si le Coffe avait été passablement surpris d'être incapable de se projeter sur la trajectoire de l'assaut que la demoiselle destinait au Vice-Amiral, ce dernier ne s'était pas laissé démonter et avait au contraire fait montre de ses excellentes compétences martiales en termes de déplacement et de maîtrise de son corps. Là où le Skywalk de Heziel était tout en puissance, le Geppou du Keternel était tout en finesse... lui permettant ainsi de littéralement danser au travers de l'assaut, se fondant dans les airs avec une mobilité gracieuse. Ce n'était certainement pas du niveau d'Abel, qui l'avait impressionné de par sa fluidité aérienne quasiment égale à celle d'un oiseau né pour cela, mais cela restait en tout état de cause une manœuvre digne de louanges. Manœuvre lui permettant également de toucher sa cible, cette dernière forcée d'utiliser abondamment de son Haki combattif pour retenir la force qu'on lui opposait.

Alors que son injonction quittait ses lèvres, le noiraud était déjà repassé à l'assaut : il ne devait pas laisser son ennemie respirer. Tant qu'elle ne serait pas hors d'état de nuire, en fuite de façon voulue ou qu'elle n'aurait pas abandonné, il devait la harceler et l'empêcher de mettre des bâtons dans les roues de l'homme d'épée. Filant de toute sa force en sa direction, le Corsaire eut le temps de parcourir la moitié du chemin tandis que la quinte de toux de son ennemie mourrait dans sa gorge. Il ne lui restait plus que l'autre moitié à traverser... une tâche qui ne serait pas forcément aisée, mais qui promettait de plus l'être que prévu : elle semblait ne pas pouvoir miser sur le physique outre mesure et, si cette étrange capacité dont elle faisait usage indiquait sa dangerosité, le pugiliste ne la craignait pas. Il n'avait pas donné autant d'efforts, sué sang et eau, souffert et vécu l'enfer pour abandonner face à la première menace un peu plus étrange que la moyenne. Ces mercenaires étaient là pour les ralentir, c'était une évidence : en témoignait tout simplement la tangente prise par Marylin, qui emportait l'objectif loin d'eux. En témoignaient les rapports de force bien plus serrés qu'on aurait pu l'imaginer... mais dans lesquels, fatalement, les reitres semblaient perdre rapidement du terrain. Des hommes et des femmes envoyées à la mort pour les desseins du Monarque... des hommes et des femmes qui acceptaient ce sort. Pourquoi ? Il n'eut pas l'occasion d'y penser bien longtemps. D'autant plus qu'en entrant à Mars, d'une certaine façon, il s'était engagé sur la même route qu'eux.

Il procèderait donc de façon simple : foncer, en ligne droite. Il se tiendrait prêt à esquiver les assauts ou à les contrer avec son Haki de l'armement si le besoin s'en faisait ressentir. S'il le devait, il emploierait même son armure totale pour continuer de progresser. Il allait écraser sa résistance, être cette force impossible à arrêter qu'il se devait de devenir. Une force que personne ne prendrait plus à la légère, quelqu'un qu'on ne tenterait plus de manipuler et de distordre à ses souhaits en ignorant les conséquences. Quelqu'un que l'on ne pourrait plus jamais envoyer plus bas que terre. Un visage passa dans ses pensées et il se surprit à éprouver une colère aussi froide que pure, une colère qui n'entrava pas ses mouvements et ne dévierait pas l'axe de son poing au moment où il frapperait : car il allait frapper, oui. Un coup, enrobé de Haki de l'armement, précis et dévastateur, en plein dans le plexus de la demoiselle afin de lui couper le souffle... ou de réduire en miettes l'obstacle qu'elle tenterait d'opposer à cette progression vindicative.

- Abandonne... ou tombe ! Lâcherait-il avant l'impact.

En tout état de cause, s'il parvenait à s'approcher suffisamment, l'impact serait particulièrement douloureux pour la manieuse de bâton aux capacités étranges : et pour cause... contrairement à la puissance brute et déraisonnée qu'il employait désormais la plupart du temps sans réellement en avoir conscience, cette attaque là serait particulièrement bien placée, précise et dosée. Le poing fermé d'Heziel s'enfoncerait puissamment et sèchement dans son thorax, dans les bras qu'elle placerait en travers de sa route ou dans le bâton qu'elle recouvrirait de son fluide... lui même mis rudement à l'épreuve par celui, longuement entraîné et devenu d'ores et déjà passablement puissant, du Capitaine Corsaire. Puis, quelque fut le résultat du premier impact, neuf autres suivraient... aussi vicieux et voraces que leurs prédécesseurs. Peut-être qu'au fond, il n'avait pas tort dans ses introspections récentes : peut-être bien qu'au final, la créature en lui n'était qu'une explosion de tout ce qu'il pouvait abriter de pire... mais la poudre, elle, était là bien avant que les mains funestes du docteur Klamely ne viennent détruire tout ce qu'il était.


ⒸHeziel Coffe


HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1841

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeLun 20 Mai - 7:25


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Nathan10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Ntdevo10
Contres-amiraux Suprême et Mature.

-Tu déconnes...
-Dégagez de là les boulets ! Sors-moi de là, fissa !

Suprême avait éloigné ses collègues à grands coups d'épaule dès que Sypher avait réussi l'impensable exploit d'ouvrir les barreaux de leur cellule : il avait immédiatement tendu les mains, souhaitant se délester de ses menottes sans plus attendre. Personne ne s'était attendu, du côté des prisonniers, à ce qu'une telle manœuvre puisse fonctionner... Et personne ne l'avait estimé envisageable non plus du côté des Decimas, selon toute vraisemblance. Tant et si bien que pour le plus tumultueux des contre-amiraux retenus prisonniers, cette opportunité de s'en retourner sur le conflit de la plus fracassante des manières était immanquable. Ses camarades et Logan attendraient bien : de toute façon, il était à n'en pas douter le meilleur d'entre eux, d'un point de vue martial. Néanmoins, sa déception fut grande lorsque le logia tenta de réitérer ce petit miracle en plongeant sa sève dans les menottes de Suprême... Puisqu'il se verrait dans l'impossibilité formelle de la modeler. En fait, il comprendrait dès lors qu'il les toucherait qu'il s'agissait de granit marin : difficile d'intervenir plus efficacement, par conséquent. Certes, les occupants de la cellule étaient désormais libres, mais ils étaient toujours modérément entravés... Et c'était d'autant plus vrai pour le vieillard inquiétant qui occupait toujours son coin de cellule, agenouillé, et retenu par d'épaisses chaînes qui l'empêchaient formellement de gambader librement au-delà des barreaux qui le retenaient jusqu'alors. Il fallait par conséquent toujours récupérer les clés, celles-là même qui étaient encore en cavale... Celles-là même qu'Alion n'allait pas tarder à rattraper, si l'on comparait son rythme de progression à celui de sa proie, certes vive, mais néanmoins bien loin de pouvoir se mesurer au vice-amiral le plus prompt.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] 73d74310L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Tumblr10
Agnox, membre de la Guilde Blanche, et contre-amiral Cuthvine Mark.

L'idée de Taito semblait avoir séduit son collègue, qui s'exécuta sans piper mot : le disque jaune généré et maintenu par sa malédiction au bout de sa main fut finalement accolé au bout du canon de l'arme-à-feu du zoan, qui put de ce fait bénéficier d'un avantage colossal comparativement à ses tirs banals. Agnox avait certes reculé brutalement face à la progression redoutable de la sève, qui continuait à se faire à cause de son impossibilité à la refréner, mais il n'avait pas pris suffisamment de distance pour surmonter cet épineux problème. De surcroît, son temps de réaction était ce qu'il était : il ne comprit que trop tard quelles étaient les propriétés inouïes des disques générés par le contre-amiral Cuthvine, lorsque deux balles tout juste extirpées du canon perforaient son épaule gauche et sa cuisse droite. Il essaya, vainement, de ramener le bout de son arbalète dans la direction de l'abdomen de Mark, qu'il voulut atteindre afin de mettre fin à cette session de tirs trop prompts... Mais ce fut sans résultat concret, puisque la pluie de balles, qui continuèrent à le cibler incessamment et virulemment, fut sanglante. Son corps, perforé de toute part, chuta finalement vers l'arrière dans un bruit sourd. Il était désarticulé et, pour les utilisateurs du haki de l'observation, l'indubitable certitude se présenterait bientôt : il était mort.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Barbar10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Bazz-b10
Melev et contre-amiral Bartheo Jeffer.

L'initiative fut menée par Caligula, toujours aussi tête brûlée : mais, comme il l'avait prévu, son effet fut discutable. Melev connaissait la force colossale de son assaillant, pour s'y être d'ores et déjà frotté une première fois. Son bâton, couvert du haki, fut d'une résistance suffisante pour tenir bon, pour empêcher le marine de l'atteindre directement... Néanmoins, l'inventivité du contre-amiral et son utilisation judicieuse de son fruit du démon permit à ce dernier de commencer à enrouler ses membres autour de l'arme de l'aveugle, qui comprit instantanément qu'il était fichu s'il laissait le Spown l'étreindre de la sorte. La mort d'Agnox eut lieu approximativement au même moment : il en ressentit la disparition et, troublé, commit une erreur. Il lâcha son arme, sous le coup d'une impulsion, et tenta de se reculer afin de trouver un semblant d'oxygène et de repos, de manière à pouvoir répondre intelligemment, sans laisser l'angoisse et l'anxiété l'oppresser trop conséquemment et, de ce fait, obscurcir son jugement. Ce fut exactement le signal qu'attendait le contre-amiral Bartheo, qui se rua dans sa direction et profita du fait qu'il était désarmé pour le cogner d'un violent coup de coude. Le vieil homme accusa le coup, sans défaillir pour autant, mais fut tout de même projeté contre un mur qu'il heurta douloureusement, en chancelant. Il n'eut pas l'occasion de quitter cette paroi de pierre de si tôt : les mains fermes de Jeffer s'en assurèrent tandis que le haut-gradé plaquait son vis-à-vis contre le mur, avec une rigueur et une force qui lui faisaient honneur. Le pugiliste ne perdit pas une seule seconde pour offrir à ses collègues quelques nouvelles rassurantes :

-Je le tiens ! Occupez-vous des autres, on pourra interroger celui-là ensuite !
-Tu perds ton temps, petit...

Les paupières de Jeffer s'arquèrent, interrogatives, tandis qu'il tentait de prendre pleine mesure de cette phrase désabusée que son opposant venait de lui envoyer, en guise d'unique résistance. Le vieil homme semblait comprendre durement qu'il n'était pas de taille à lutter, privé de son arme et de ses fidèles alliés : ils n'étaient ni assez nombreux, ni assez compétents pour tenir tête à un tel contingent. Pour eux, c'était la fin du chemin... Et personne n'y changerait quoi que ce soit.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Tumblr12L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Okita_10
Marylin et vice-amiral Keternel Alion.

Lente. Elle était trop lente... Trop, en tout cas, pour échapper à ce prédateur taillé pour les courses. Le vice-amiral approchait d'instant en instant, de milliseconde en milliseconde, et elle le sentait parfaitement. Elle le sentait d'autant plus lucidement que, d'ordinaire, c'était elle qui traquait ses proies de la sorte. Qui lorgnait leurs dos se rapprocher, mètre par mètre, et qui attendait de pouvoir les poignarder impitoyablement... C'était sa façon de combattre. Elle y était familière, tant et si bien qu'elle avait toujours su, au fond d'elle-même, qu'elle allait finir par mourir de cette manière. Lorsque les rôles seraient inversés. Lorsqu'elle n'aurait plus la chance d'être la prédatrice. Ses crocs se serrèrent, tandis que ses lèvres se retroussèrent légèrement, dévoilant sa nature vampirique. Elle ne pouvait pas abandonner, pas de la sorte : ses amis se mourraient, dans son dos, essayant vainement de lui ouvrir un chemin tranquille sur lequel s'engouffrer, et par lequel s'enfuir. Si elle ne pouvait pas rendre honneur à leur sacrifice désintéressé, alors elle allait au moins tâcher de le venger... Sèchement, elle fit demi-tour, tout en se laissant porter par sa course : en agissant de la sorte, elle parvint à planter son regard dans celui du vice-amiral Keternel, sur ses talons, lequel levait déjà dangereusement son sabre. La jeune femme tâcha de brandir son couteau, sachant qu'il ne lui permettrait de gagner guère plus qu'une demie-seconde, et essaya de maintenir son regard planté dans celui de son vis-à-vis. Un instant, c'est tout ce dont elle avait besoin...

-Désire-moi. Aime-moi. Protège-m...
-Ferme-la.

Il avait fermé les yeux, mécaniquement, en l'entendant psalmodier : ce n'était pas la première fois qu'il se frottait aux hypnoses vampiriques. Et pas la dernière, à n'en pas douter, s'il ressortait de cet enfer vivant... Puisque le sabre guidé d'une main de maître fracassa le couteau comme s'il ne s'était agi que d'une brindille, mordant finalement la chaire de la vampire en plein abdomen, répandant son sang sur les dalles alentours. Les appuis de la mercenaire se dérobèrent immédiatement sous elle et, emportée dans son élan, elle se fracassa avant de rouler au sol misérablement, maculant le couloir sur une dizaine de mètres avant que sa dépouille ne s'immobilise enfin.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Alhffa10
Chakzi.

Leur fière petite bande n'était plus. Ses vestiges restants n'allaient pas tarder à s'effondrer, à leur tour : elle aussi allait suivre le même sort. Elle n'était pas dupe, même si en l'état, la frustration prédominait encore largement sur le sentiment de haine et de combativité qu'elle ressentait croissant. Elle n'était pas assez forte, pas assez vigoureuse, pas assez réactive pour opposer résistance à un Alion lancé à vive allure, pour lui barrer la route. Et elle n'était pas assez solide, pas assez endurante, pas assez ferme pour contrer les assauts ravageurs d'un Heziel ivre de brutalité, de puissance. Elle savait pertinemment qu'il ne lui avait pas manqué grande chose pour adapter ses gestes et pour les calquer sur ceux d'Alion, chose qui aurait pu lui permettre de couper court aux cabrioles du gouvernemental du Nouveau Monde... Et elle savait pertinemment, également, que ses compétences auraient techniquement pu lui permettre d'affronter plusieurs Coffe simultanément si elle avait su les maîtriser avec plus de doigté. Elle avait cruellement failli à son devoir, et elle imaginait que cette responsabilité allait tôt ou tard retomber sur son chef, le maître de la Guilde Blanche. Ils lui faisaient honte...

Néanmoins, la demoiselle estimait qu'il n'était pas trop tard. Certes, son dos la faisait souffrir, et la charge du forban à la solde du Gouvernement Mondial risquait fort d'avoir raison d'elle... Certes, la supériorité numérique ne faisait de toute manière plus aucun doute quant à la fin qu'on lui destinait. Certes, les prisonniers étaient d'ores et déjà capable de vivoter sereinement hors de leur cellule, qui ne les retenait guère plus. Et certes, plusieurs des siens étaient déjà devenus des cadavres, qui ne s'opposeraient plus jamais à l'avancée irrépressible des gradés envoyés jusqu'à l'intérieur de Mars... Mais cela ne signifiait pas pour autant que tout était perdu. L'escouade menée par Wakai Tsuki était plongée en plein territoire adverse, et risquait tôt ou tard par rencontrer une résistance non seulement inattendue, mais trop âpre pour qu'ils puissent lui survivre. Ce n'était qu'une question de temps avant que les Decimas ne s'organisent, et avant qu'ils ne répondent à ces intrus avec la fermeté exigée... Pour faciliter cette riposte, Chakzi savait qu'elle n'avait qu'une seule et unique chose à faire : emporter au moins l'un de ses ennemis dans la tombe, avec elle. Tandis que sa main droite couvrait son bâton de haki, et tandis qu'elle l'érigeait sur la trajectoire de la charge du pugiliste, qu'elle entendait contenir, sa main gauche fondit dans la direction du corsaire, pourtant toujours hors de portée, et sembla s'étendre à nouveau, exactement comme précédemment... Pour finalement le rater, d'une poignée de centimètres seulement. Maladresse ? Pression ? Trouble visuel ? Rien de tout cela. Seulement une bonne dose de réalisme et de sang froid : elle savait qu'elle ne pourrait pas terrasser le Schichibukai en un claquement de doigts... Mais le contre-amiral Cuthvine, en revanche, était autrement moins solide. Son poing, donc, allait percuter le maudit en plein front, risquant non seulement de causer une commotion cérébrale immédiate, mais aussi et surtout de provoquer un craquement sourd et désagréable au niveau de sa nuque s'il ne s'attendait pas à cette offensive en traître. Elle allait tomber, certes : mais pas sans tuer l'un d'entre eux au préalable. Du moins le crut-elle... Jusqu'à ce qu'un coup d'épée ne sépare sèchement sa main de son poignet.

Wakai Tsuki. L'arrivée vicelarde de la vice-amirale Kisa Mojoni avait déconcentrée Akelon et Kodinitch. La vice-amirale n'était pas assez talentueuse pour triompher d'eux en si peu de temps... Mais Sorafuka, en revanche, n'avait eu besoin que d'un infime instant d'inattention pour perforer les deux poumons d'Akelon simultanément. Dès lors, Kodinitch n'avait rien été de plus qu'une formalité : et maintenant, il était libre de prêter main forte à ses subordonnés... Tout comme il venait de le faire. Le premier coup de poing du Coffe frappa sèchement sur le bâton, ne parvenant pas à le briser, mais l'éloignant néanmoins de sa propriétaire en répandant le long du bras de celle-ci un choc si sec qu'il parvint à en engourdir les muscles. Le reste ne fut qu'un déferlement de hargne et de sauvagerie... à laquelle, elle aussi, ne put survivre.



Ordre de réponse :
Taito - Sypher - Caligula - Heziel - Logan
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Résumé :
Syph peut ouvrir la prison mais pas les menottes.

Agnox meurt face à Taito et Mark, ne s'attendant pas à ces tirs et à leur vitesse.

Melev se fait désarmer par Cali, puis bloquer par Jeffer.

Marylin se fait tuer par Alion.

Chakzi se fait bolosser par Hez après avoir perdue la main (lel)

PNJs présents :
Escouade Suicide :
Wakai Tsuki (Sorafuka) → Niveau 48.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Keternel Alion → Niveau 45.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Horoji « Wave » Julia → Niveau 42.
Paramecia de l'amortisseur, hakis de l'armement et de l'observation, corps-à-corps.
Kisa Mojoni → Niveau 39.
Hachitoryu, rankyaku et soru, hakis de l'armement et de l'observation.
Bartheo Jeffer → Niveau 39.
Corps-à-corps pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Cuthvine Mark → Niveau 36.
Paramecia de la vélocité, corps-à-corps, haki de l'armement.

Prison :
?
Suprême → Niveau ?
Vaillant → Niveau ?
Mature → Niveau ?
Effacé → Niveau ?

Guilde Blanche :
Akelon → Niveau 43.
Ichitoryu, hakis de l'armement et de l'observation.
Kodinitch → Niveau 42.
Ichitoryu, hakis de l'armement et de l'observation.
Chakzi → Niveau 42.
Une aptitude hyper chelou ?, hakis de l'armement et de l'observation.
Marylin → Niveau 41.
Hypnose vampirique, combat au couteau, hakis de l'armement et de l'observation.
Agnox → Niveau 40.
Tir à l'arbalète, ichitoryu à la dague, hakis de l'armement et de l'observation.

Melev → Niveau 37.
Combat au bâton, force surhumaine, hakis de l'armement et de l'observation.
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 537
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue39/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue235/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (235/350)
Berrys: 230.532.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeLun 20 Mai - 19:46

Never give up


La bonne pression faisait effet. Il fallait au plus vite en finir et tenter. Qui ne tente rien n’a rien et visiblement, l’idée d’utiliser le don de mon collègue était similaire à mon idée sur Baltigo : sans appel. L’effet sur mes balles fut pour le moins sans nul autre pareil. Les balles semblaient disparaitre à l’oeil nu et apparaitre une fois planté dans le mur en face. Entre le canon et le mur, tout ce qui se trouvait sur ce chemin était troué, à commencer par notre ennemi principal. Il fut terrassé sur le coup, son corps tombant raide mort en arrière suite au fait d’avoir été transformé en passoire humaine. Un résultat particulièrement prodigieux à mon sens et pour le coup, je me demandais s’il n’était guère possible de créer quelque chose qui pourrait égaler le talent de cet homme qui m’avait assisté. Prit d’une joie soudaine, alors qu’un sourire carnassier se dessinait sur mes lèvres, je vins à dire un simple mot à mon collègue d’infortune qui avait rendu l’affrontement bien plus efficace en un temps record.

“ ... Merci. “

Bien des idées naissaient dans mon esprit, dont la possibilité de le recruter si nous nous en sortions vivant. Son pouvoir complémentait drastiquement mes capacités de tireurs et rendait mes assauts bien plus mortel... Il était étonnant qu’il ne soit pas couplé à Midoritaka... Sans doute d’un tel duo serait pratiquement implacable en terme de combat à distance. Ils auraient le monopole dans ce genre de combat.

“ Votre soutient est remarquable. “

Le remerciant gracieusement, je reposais mon arme alors que mes collègues semblaient en finir avec leurs adversaires promptement. Y aller seul avait été une erreur, mais coopérer tous ensemble était clairement la combinaison gagnante jusqu’à maintenant. L’union fait la force, cela n’a jamais été aussi vrai.

Libéré de la pression d’ennemis qui nous faisaient barrage, il nous fallait nous dépêcher. Les bruits des combats avaient peut être alerter bien d’autres menaces plus conséquente que cette fameuse guilde. Après tout, nous sommes au coeur des remparts ennemis. Il fallait cesser de se réjouir et continuer d’avancer, pas de repos pour les braves. Avançant vers les cellules, je me dirigeais plus sérieusement vers celles des hommes du gouvernement et regardais chacun d’eux avant de finir par le plus problématique de tous : Logan. Cet homme sous ma responsabilité avait disparu il y a quelques semaines de ça et je le retrouve ici ? Et dire que j’ai presque faillis le nommer “ second “ de mon équipage... Au final, j’ai bien fais de faire confiance uniquement à ma soeurette. J’ai souvent laisser passer ses blagues, mais là, j’étais clairement en pétard face à cet homme qualifiable de “ boulet “. Soupirant de lassitude, je vins à grogner à son égard.

“ Qu’est-ce que tu fou ici ? On te laisse dix minutes de temps libre et tu finis au trou chez l’ennemi ? “

Las de devoir souvent lui secourir les miches, je vins à regarder les autres personnes ici présentes et tenter de briser certaines chaines, mais mon apparence redevint humaine quasiment immédiatement, en plus que mes forces soient drainées. Du granit marin... Et merde... Me reculant, je vins à attendre que les hommes soient libérés quand on aurais enfin les fameuses clés et je m’attendrais à la suite essayant de me diriger vers l’amiral, mais soudain, une véritable migraine me frappa de plein fouet. La douleur devenait insupportable et je me mordis la main encore valide pour ne pas hurler sur place. Gigotant brusquement, j’espérais que certains comprennent ce que cette manifestation et non imaginent que le monarque tente de corrompre mon esprit. J’en vins même à me frapper contre des barreaux tant je me sentais persécuté. J’avais l’impression qu’un marteau piqueur vrillait mon cerveau de l’intérieur sans me tuer. Cela semblait durer et non s’arrêter rapidement... Bordel de merde, je jurais dans ma barbe, manquant de me mordre la main jusqu’au sang tant j’étais perdu.

Tentant de me contrôler, cette cacophonie était un véritable supplice et même si je tentais de penser à des choses apaisantes, je continuais de me tortiller sur place en priant que ça s’arrête. Ce n’est qu’après un moment que je me laissais couler contre des barreaux, un peu essoufflé avant reprendre mes esprits. J’espère que ces crises ne se répètent pas souvent, car en plein milieu d’un combat, ce serais clairement handicapant...
Pour toutes les personnes qui auraient pu être surprises par cette action imprévisible, je lançais un bref mot pour résumer la situation.

“ Désolé... “

Je me redressais et reprenant ma contenance, attendant les ordres du leader de cette opération furtive.



Codage par Libella sur Graphiorum



résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiralContre-amiral

Sypher Wenham
Messages : 384
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue40/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue242/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (242/350)
Berrys: 64.968.521 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeMar 21 Mai - 17:48

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Tumblr_p10yqeMrxA1wzb0pfo2_500

L'Histoire est écrite par les vainqueurs

Feat Event - Expédition Mars

Génial, ça avait fonctionné ! Mon idée d’essayer d’ouvrir la porte de la cellule grâce à une clé faite à partir de sève m’avait ainsi permis d’entrer dans celle-ci avec la ferme intention de venir en aide aux prisonniers. Seulement, cette fois-ci, il n’y avait rien à faire. Les menottes étaient manifestement faites en Granit Marin et, dès lors, je ne pouvais malheureusement rien y faire. Mais en soi, ce n’était pas si grave puisque le Vice-Amiral Alion réussit à s’emparer des clés originales. Avec celles-ci, tout le monde pourrait être libéré. Seulement, quelque chose me dérangeait en parallèle. Dans l’action, je n’y avais pas tellement fait attention, mais les voix de nos opposants s’étaient tues l’une après l’autre, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’une. Il s’agissait du vieil homme au bâton ayant précédemment rejoint le bandit à l’arbalète qui avait essayé de me tuer.

Pourquoi fallait-il que d’autres morts soient à déclarer ? N’y en avait-il pas eu déjà assez à Marine Ford ? Certes, ces personnes étaient dans le camp adverse, mais quand bien même… Nous aurions simplement pu les assommer pendant un moment et les attacher, ou je ne sais quoi d’autre de non mortel. Fermant alors les yeux en serrant le poing, je pris l’initiative de me taire. De toute façon, que changeraient mes paroles ? Je n’étais clairement pas le plus haut-gradé ici et je n’avais pas d’ordre à donner à qui que ce soit. J’espérais simplement que les prochains sur la liste soient mis hors d’état de nuire d’une façon différente. Cette prison ne pouvait être le théâtre de la mort jusqu’à sa destruction. Non, ce n’était pas possible, je ne pourrais pas l’accepter.

Silencieux, je me relevai après ma tentative de libération et fis en sorte de quitter la cellule. Les autres allaient bien pouvoir faire ce qu’ils souhaitaient. Interroger nos confrères ou le vieillard attaché de tous les côtés, ainsi que libérer ceux qu’ils jugeaient en accord avec nos objectifs.

« Je vais surveiller les alentours. »

Mes mots étaient clairs. Je n’avais plus rien à faire à cet endroit, là où le sol était jonché de corps inertes. Par conséquent, je me dirigeai vers le couloir qui mènerait à la suite de notre expédition, sans pour autant m’avancer de trop. Je comptais simplement analyser les potentielles présences qui pourraient se faire ressentir et qui viendraient en notre direction.
awful pour Epicode


Résumé:
 

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Caligula Spown
Contre-amiralContre-amiral

Caligula Spown
Messages : 483
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue39/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue234/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (234/350)
Berrys: 8.528.849.498 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeVen 24 Mai - 12:09



Acte final : Expédition Mars

La témérité et l'imprévisibilité du shandia faisait de lui un allié assez dur à gérer, mais ce sont aussi ces mêmes adjectifs qui le rendaient dur à cerner et compliqué à affronter. Ainsi, il avait réussi à entrer en contact avec le vieil homme et bien qu'il n'eût pas forcément pu lui faire ressentir la puissance directe de son attaque, ses bras avaient déjà commencé à se dérouler sur ceux de son adversaire qui, dans la confusion et l'hésitation, lâcha son arme et pris une certaine distance avec le shandia.
Cette opportunité suffit à l'homme arborant une jolie crête iroquoise pour enchainer et neutraliser leur adversaire. Leur combat n'avait pas été long mais lorsque le shandia regarda autour de lui, il constata qu'il ne s'agissait pas seulement de l'affrontement qu'il avait mené, mais tous les combats qui avait eu lieu ici présent s'étaient achevés et il s'agissait d'une victoire totale pour l'escouade gouvernementale.

Caligula s'approcha alors de la cellule dans laquelle se trouvait les prisonniers avant que Sypher n'ouvre cette dernière, et fut plutôt surpris de voir son comparse et rival Logan. L'on pouvait lire dans un premier temps de la confusion sur son visage, mais celle-ci disparut aussitôt laissant place à un air taquin et supérieur.

– Bah alors soldat Seyfriend, qu'est ce qu'on fait dans un endroit aussi minable que celui-là ? On s'est fait chopper par des petits décimas ? On attendait que grand frère Caligula vienne à la rescousse ? Ne t'inquiètes pas, je suis là maintenant Iahahahahaa
Un commentaire qui aurait eu le don de pousser à bout n'importe quel soldat, mais surement pas Logan qui avait le don de conserver son calme en toute circonstance.

Le shandia se tourna ensuite vers les autres membres de la cellule et fut particulièrement intrigué par l'un d'entre eux se trouvant au fond de celle-ci et qui semblait complétement à l'écart de tous les autres. Il mira alors pendant de bonnes grosses minutes ce vieil homme aux habits incroyablement neutres et se tourna finalement vers le groupe de marine en s'adressant aussi à Logan et ses nouveaux camarades d'infortunes.

– Bon avant d'envisager la suite des évènements, est ce que quelqu'un reconnait l'effrayant type qui est là-bas et est ce qu'on le prend avec nous ?

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1976
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue46/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue91/750L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeLun 27 Mai - 10:36





Rendez-vous en terre inconnue.


- Désolé, soupira-t-il en laissant le corps s'affaisser contre le sol, le long du mur.

Il avait eu l'occasion de l'observer, plus humainement qu'il ne l'aurait secrètement voulu. Il l'avait détaillée, tandis que la vie quittait son visage et ses yeux, qui l'observaient encore malgré le vide qu'ils abritaient désormais. Il n'y avait pas de question, pas de peine, pas de peur dans ces iris dont l'éclat se tarissait déjà drastiquement. Elle s'était battue en étant pleinement consciente de son sort... sans reculer une seule fois. Qu'est-ce qui se cachait derrière cette miraculeuse abnégation ? Loyauté indéfectible ? Désespoir fatal et prise de conscience morbide ? Autre chose encore ? En tout cas, aucun professionnalisme au monde ne pouvait expliquer ce genre de comportement aux yeux du brun. Ces hommes et ces femmes de la Guilde Blanche... ils étaient impressionnants. Une pointe d'amertume monta dans son cœur, mais il l'égara bien vite dans les méandres de ses pensées les plus sombres et tristement réalistes. Ils étaient en guerre, chacun avait choisi son camp et il ne restait plus qu'à faire couler le sang jusqu'à ce que cela s'arrête. C'était la réalité, sa réalité en tout cas, car il ne croyait pas assez en la capacité supposée des Hommes de faire preuve de raison pour espérer qu'une paix fantasque puisse se bâtir autrement que dans le feu et la colère.

Il se redressa en laissant le corps de Chakzi accéder au repos final et laissa ses yeux parcourir la dépouille une dernière fois, ses regards comme autant de prières muettes qui s'éparpillèrent dans la lucide clarté de son esprit, jusqu'aux confins de ses pensées. Il resta immobile quelques instants avant de se diriger vers la cage, que le Contre-Amiral Wenham semblait avoir réussi à ouvrir. C'était une très bonne nouvelle... et l'enthousiasme des différents prisonniers ne pouvait que les conforter dans cette idée, même s'il n'avait pas plus de valeur pour lui que les paroles de n'importe qui d'autre. Cependant, il laisserait ça à ses alliés de la Marine : quelque chose d'autre avait capté son attention derrière ces barreaux... quelqu'un qu'il ne connaissait guère, mais dont la présence la laissa songeur. Et à chaque instant passant, à chaque regard qu'il posait sur ce vieillard crasseux aux allures de vagabond désœuvré plus que de combattant, une certitude grimpait et s'enracinait en Heziel : il n'était pas ce qu'il semblait être. Une certitude qui ne ferait que s'alourdir si les yeux durs du vieil homme croisaient le jade des siens. Il pénétra donc dans la cage, avant de s'approcher de cet étranger. Il n'adressa pas un mot ou un regard à Logan : ce dernier semblait déjà, de toute manière, être remis aux soins de ses collègues.




Ses pas lourds s'arrêtèrent à environ deux mètres de l'ancien, dont il soutiendrait le regard avec une gravité certaine. Tant de questions affluaient dans son esprit qu'il comprit rapidement que même dans l'hypothèse folle où son interrogé se montrerait loquace, il n'auraient pas le temps de faire le tour de tous les mystères qui l'enveloppaient comme un voile éthéré et invisible. Il ne fit rien de particulier : physiquement, du moins. Ses sens, eux, étaient entièrement concentrés sur l'homme qui était agenouillé devant lui, retenu par d'épaisses chaînes que l'on aurait normalement dû utiliser pour un animal sauvage plus que pour un homme. Car c'était précisément ce que le noiraud avait l'impression d'observer : une chose. Une créature. Car malgré son apparence délabrée et sa captivité qui sautaient aux yeux, cet ancêtre dégageait quelque chose d'inquiétant... assez inquiétant pour capter l'attention du Capitaine Corsaire, qui était connu pour de nombreuses choses mais pas pour faire preuve de couardise.

- Je suis Heziel Coffe, Capitaine Corsaire. Qui êtes-vous ? Demanda-t-il finalement.

Il n'avait pas pointé son interlocuteur du doigt, il ne l'avait pas précisément interpellé avant de poser sa question. Son instinct lui préconisait la prudence et la politesse les plus élémentaires. Si d'aventure le vieil homme n'avait pas encore levé ses yeux dans les siens avant qu'il ne pose sa question, alors il aurait été certain que son interrogation trouverait sa destination sans mal... comme si ce prisonnier mystérieux était totalement conscient de ce qui l'entourait. Autrement, malgré le caractère laconique et direct de Heziel, une pointe de curiosité percerait dans sa voix. Il avait besoin d'une réponse à cette question, il en avait besoin maintenant. Cet homme était une inconnue dans l'équation qui intriguait le Shichibukai pour deux raisons : premièrement, il était potentiellement un danger pour leur escouade... chose qu'ils ne pouvaient pas se permettre d'ajouter à l'ardoise. Deuxièmement... que pouvait donc bien faire un vieil homme inconnu de tous dans les geôles du tyran Décima ? Il n'était pas soumis à son pouvoir. Pourquoi ? Centes n'avait aucun intérêt à faire de prisonnier, puisqu'il pouvait plier les esprits à son commandement... alors pourquoi ? Qu'est-ce qui expliquait la présence de cet inconnu dans de si lourdes chaînes, ici et maintenant ?

Qui était-il ?

ⒸHeziel Coffe


HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

Logan V. Seyfried
Messages : 367
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue33/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue178/220L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (178/220)
Berrys: 6.592.866.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeJeu 30 Mai - 8:42



L'histoire est écrite par les vainqueurs.





Logan regardait l’affrontement se dérouler sans réel encombre du haut de sa tour d’ivoire à barreaux. Après tout, il ne pouvait pas faire grand-chose et se refusait à être mêlé à Suprême en termes de caractère. Il était donc resté assis bien sagement en prenant tout de même le temps d’observer avec attention le vieil homme qui était enchainé dans le fond de la prison. Cet homme ne lui inspirait pas confiance et il n’était pas d’humeur à garder dans les rangs une personne potentiellement ennemie à leurs intérêts. Surtout dans la mesure ou Logan était le seul à connaitre les réels enjeux de leurs combats. Il devait d’ailleurs se dépêcher de transmettre les informations qu’il avait récoltées au plus haut gradé des lieux de toute urgence.

Quoi qu’il en soit, le jeune garçon sourit de manière innocente avant de faire un petit signe de main à Taito comme s’ils se croisaient l’air de rien dans la rue.

« Je m’ennuyais. »

Dit il innocemment à son capitaine qui désespérait de le retrouver une nouvelle fois dans une situation étrangement inconfortable pour un garçon qui se disait habituellement prudent. Cependant, son sourire s’effaça très rapidement de son visage. A l’instar de son capitaine, une soudaine pression vint lui écraser les tympans. Pas de réaction aussi violente que le Nowaki, Logan était resté la droit, le regard perdu dans le vide. Pendant de longues secondes, il était comme absent de son corps et ferma les yeux comme s’il tenta de se concentrer. Il avait même du s’assoir, se tenant la tête entre les mains. Il avait dépassé le stade de la douleur incontrôlable mais n’avait toujours pas réussi à la dominer pour autant. Pour l’instant, il ne comprenait toujours pas l’utilité de ce fameux fluide dont tout le monde parlait, c’était plus handicapant que tout autre chose ! Très rapidement la situation était revenue à la normal et le sol était jonché de corps sans vie. C’était toujours le cas d’ailleurs quand ce genre de crises venait à survenir.

Enfin bref, peu après Caligula était devant la prison, presque collé à la grille, en train de narguer le rouquin d’une façon qui lui était propre. Sans le moindre mot, Logan s’approcha de la grille à son tour et lui… Lécha le visage ? Oui oui, de bas en haut et pas une petite lèche du bout de la langue hein ! Non non, un gros truc pour bien lui couvrir la joue de bave. Le Seyfried se recula, amusé avant de sortir de la prison qui venait de s’ouvrir magiquement, les bras pourtant toujours enchainé, contraignant ses pouvoirs de fruit du démon. Il chercha la clef oui qui l’avait en sa possession pour espérer retrouver sa mobilité et prit finalement la parole d’une voix vive, suffisamment pour que tous ses collègues puisses l’entendre.

« Bon, maintenant que tout le monde est mort, écoutez ce que j’ai à dire attentivement, c’est important. Amiral Sorafuka. »

Il avait interpelé directement celui-ci pour être certain d’avoir son attention tant les informations qu’il avait à convier était d’une important capitale. Le plus haut gradés des lieux était bien entendu Wakai Tsuki, amiral de son état.

« Je viens d’Alabasta et il se trouve que les Décimas ont fait une alliance avec la révolution. Yoko Ceresa est la bas en train d’affronter Shadow. »

Shadow serait sans doute un illustre inconnu aux yeux de la majeure partie des soldats mais peut importait. Et de toute façon, le plus important était à venir.

« Pluton a été trouvé. Cette arme antique est un immense bateau de guerre qui se trouvait dans les sous-sol du palais d’Alabasta. Le vrai problème c’est ce que les Décimas comptent en faire. De ce que j’ai compris, ils souhaitent utiliser la dimension de Mars comme un portail pour amener l’arme sur Marineford et gagner la guerre mais cette information n’est pas vérifiée. Dans tous les cas, ils ont réussi à s’approprier Pluton et c’est une très mauvaise chose. »

Le jeune marine marqua une brève pause alors que son air s’aggrava. Il ne savait pas si les personnes présentes était informées de la puissance de feu ou même de l’existence des armes antique mais peut importait, il avait un plan et décida de l’exposer avant qu’on ne l’y invite, jugeant qu’ils n’avaient pas de temps à perdre.

« Cependant j’ai bien une idée de ce que nous pourrions faire. Pluton est ici, à Mars, dans les jardin pour être plus précis. Je pense que nous sommes suffisamment nombreux que pour en prendre le contrôle. »

La couleur était maintenant donnée. C’était ambitieux mais réalisable… Plus que d’approcher Centes et d’affronter Kamiji en face à face en tout cas. Logan avait eu le loisir de voir l’arme de prêt et avait jugé de la réalité de ce plan comme envisageable.

« Si nous jouons bien nos cartes, on pourrait réussir à détruire Mars de l’intérieur en utilisant l’arme et à la ramener ensuite à Marineford pour terminer la guerre en notre faveur. Ainsi, les Décimas seraient entièrement exterminés et la marine gagnerait une puissance de feu phénoménale. »

Mais quel beau projet. Oui, faisons ça… C’était sans doute plus facile à dire qu’à faire. Pour être bien honnête, Logan aurait d’ailleurs préféré que Pluton reste sagement enterré.

« Cependant, il y a une autre choses que nous devons faire avant de récupérer Pluton… C’est de kidnapper Nala. Si nous arrivons à prendre le contrôle de l’arme avant de l’avoir kidnappée, on prend le risque de les voir fuir et de nous retrouver bloqués ici. Ah et j’ai croisé Emiko Nakagawa, elle ne doit probablement pas être le seul cavalier présent. »

Voila qui faisait approximativement le tour des informations que le rouquin avait réussi à récupérer.

« Amiral Sorafuka, c’est toutes les informations que j’ai réussi à récolter. J’attends vos ordres. »

Car après tout, c’était bien lui qui déciderait de la suite des évènements même si de son côté, Logan avait eu du temps à tuer dans sa prison. Suffisamment que pour monter un plan qui tient la route de A à Z alors qu’eux n’avait pas eu de pause depuis Marineford. Il avait réussi à récolter un bon nombre d’informations qui se révélait finalement crucial pour l’affrontement. Les meilleurs éléments de la marine n’était pas forcément tous des gros bras, parfois la finesse pouvait aussi se montrer utile.

Mission suicide 4.0 ? 5.0 ? Logan avait perdu le compte depuis le temps.






Résumé et techniques utilisées :
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1841

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeVen 31 Mai - 21:48


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Nathan10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Pixiv_13
Contres-amiraux Suprême et Effacé.

-Putain ! Pas trop tôt ! Bon, c'est quand qu'on les défonce, maintenant ?
-... Merci.

Suprême avait été le premier libéré, comme on aurait pu s'y attendre : il n'avait pas manqué le coche et s'était avancé en jouant des coudes avant de sortir de la cellule en s'étirant. Finalement, il s'arrêta à deux mètres de là et se mit à s'étirer tandis que ses trois compères le suivaient de près pour finalement le contourner, se rapprochant quel que peu de l'amiral qu'ils avaient bien évidemment reconnu, et au service duquel ils se mettaient sans hésiter. Ils n'étaient pas forcément dans une forme olympique, même si les Decimas avaient fait en sorte de les maintenir en bon état pour pouvoir les transformer en pions d'une efficacité optimale dès lors que la barrière de Chairoka aurait fini par s'estomper, mais cette diminution n'allait pas endiguer leur détermination. Ils avaient manqué de prudence et avaient fini par se retrouver derrière les barreaux : s'ils savaient pertinemment qu'ils n'auraient pas la chance de vaincre William Lancaster pour se venger de cette humiliation même s'ils lui tombaient dessus en bénéficiant de l'effet de surprise, ils pouvaient à tout le moins faire regretter son laxisme à Centes. Il aurait mieux fait de les mettre à mort dès lors qu'il avait pu les précipiter dans cette geôle... Il avait, en fin de compte, conservé à portée de mains des ennemis qui, désormais, n'avaient plus qu'à lui nuire. Les quatre contre-amiraux ne savaient pas quelle était la véritable ambition du bataillon qui s'était présenté à eux pour leur sauver la mise, mais ils s'en fichaient : quelle que fut la raison de leur assaut suicidaire, ils allaient mettre leurs compétences au service de leurs collègues pour leur faciliter la tâche. Un simple signe de la tête destiné à l'amiral Sorafuka de la part de Mature suffit à faire part à leur supérieur de leur indubitable détermination : il était grand temps de participer à cette guerre terrible qui s'était déclarée sans eux.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] 497401VA4L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Bazz-b10
Vice-amirale Kisa Mojoni et contre-amiral Bartheo Jeffer.

Tout en écoutant d'une oreille distraite les informations que l'ancien prisonnier Seyfried avait à leur livrer, Mojoni prit le luxe de détailler les environs d'un regard circulaire tout en essuyant ses deux lames qu'elle tenait à la main d'un geste nonchalant, sur le cadavre de l'un des hommes qu'elle et l'amiral avaient abattu. Elle n'avait pas la moindre sympathie ni la moindre estime pour ces guerriers qui bataillaient aussi âprement au service du Monarque, quand bien même elle leur reconnaissait un certain panache. En l'état, elle ne s’apitoyait donc pas le moins du monde sur le sort funeste qui avait été le leur, et préférait plutôt se focaliser sur les environs, comme si elle était à l'affût, à chercher le moindre détail qui aurait pu leur échapper jusque-là, et qui aurait éventuellement pu leur causer du tort. Son examen précautionneux ne lui révélant absolument rien, elle se rapprocha finalement du reste du petit groupe qui s'était naturellement attroupé sous la forme d'un cercle imparfait et elle y prit place, répondant aux propositions de Logan d'un ton tranchant, prononçant une réflexion pessimiste d'un air assuré.

-Rien ne nous dit que nous aurons le temps de nous emparer de la Kokuwo et de l'arme antique. Si ce que vous dîtes est vrai, et si l'arme a d'ores et déjà été acheminée jusqu'ici... Il y a fort à parier que Centes l'utilisera dans les délais les plus brefs. Nala ne se laissera pas capturer docilement.

C'était un choix terrible. Un véritable dilemme. Devaient-ils prioriser la protection et la sécurité de leurs camarades et supérieurs demeurés à Marineford, ou devaient-ils au contraire miser sur la réussite de la mission pour laquelle ils avaient été dépêchés ? En l'état, Sorafuka, de par sa grandeur d'âme, aurait pu choisir sans hésiter la survie de ses collègues et supérieurs restés en retrait. D'un autre côté, il comprenait sans peine que l'arrivée de Pluton risquait de distraire Centes et ses plus proches lieutenants. C'était peut-être une occasion inespérée afin d'atteindre Nala, et de causer du tort aux Decimas dans leur ensemble... De surcroît, ceux qui étaient restés à Marineford n'étaient pas des amateurs. S'il semblait improbable qu'un tir provoqué par une arme antique ne fasse pas la moindre victime, force était d'admettre qu'a minima Chairoka et Aston auraient les moyens d'en réchapper. Quant aux autres... Non loin de là, Mark conserva le silence en serrant les poings. L'idée de perdre d'autres membres de l'escouade lui déplaisait au plus haut point et il souffrait d'un désir de vengeance que la mort des membres de la Guilde Blanche n'avait pas même partiellement apaisé, mais ce qui l'effarait le plus, c'était l'apparition subite d'une arme antique dans tout ce foutoir. Il n'y connaissait pas grand chose, mais si les légendes disaient vraies, alors le Monarque avait mis la main sur une arme susceptible de causer bien des cataclysmes. Combien de victimes désirait-il rajouter à son funeste palmarès ?

-Autre rectification... Ils ne sont pas tous morts. On fait quoi de celui-ci ?

Jeffer, du côté des barreaux, fit en sorte de décoller le vieux mercenaire de ces derniers pour mieux l'y plaquer à nouveau, plus fermement et plus violemment encore que précédemment. Ils ne pouvaient pas se permettre de trimbaler un prisonnier avec eux, puisqu'il leur fallait prioriser la rapidité d'exécution. Ils pouvaient tenter de le questionner... Mais parlerait-il ? Et parlerait-il assez vite pour les aiguiller réellement ? Devaient-ils le tuer, ou juste s'assurer qu'il ne pourrait pas leur nuire davantage ? Tout un lot de questionnements auxquels le Bartheo ne semblait pas vouloir répondre en personne : il était un exécuteur, il faisait ce qu'on lui disait et il frappait sur les cibles qu'on lui indiquait. Ni plus, ni moins.
Wakai Tsuki, de son côté, laissa une poignée de secondes aux subordonnés qui étaient rassemblés alentours pour prononcer leurs avis. Ils n'étaient pas à dix secondes près, considérant l'efficacité avec laquelle ils avaient pu terrasser les mercenaires. De plus, sa carrière en tant qu'amiral était encore relativement brève et il n'était pas certain de pouvoir prendre la meilleure idée possible en un claquement de doigts. Il allait donc voir si les recommandations diverses de ses subordonnés le conforteraient dans ses ambitions, ou s'ils allaient lui proposer une marche à suivre qu'il n'aurait lui-même pas approuvé en temps normal...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Saruma10
?

Il était toujours là. Agenouillé, dans le fond de sa cellule : sinistre, hirsute, imposant même dans cette posture désavantageuse, qui aurait dû contribuer à le diminuer, à le rendre moins impressionnant. La crasse qui le couvrait n'ôtait rien à l'éclat de danger qui résidait dans ses prunelles et il n'avait pas tressailli, pas même un instant, lorsque le vice-amiral Keternel ou le corsaire Coffe avaient pénétré la cellule en lui jetant des regards plus ou moins soutenus. Lorsque le pirate s'approcha de lui dans l'optique manifeste d'engager un dialogue, le vieillard le transperça de son regard d'un bleu clair qui traversait surprenamment les ombres amoncelées alentours. Sa bouche sèche et fripée s'ouvrit, ses mains et ses doigts noueux s'agitèrent fébrilement, donnant à sa carcasse un aspect millénaire, sempiternel, vénérable. Sa barbe et ses cheveux semblèrent s'agiter l'espace d'une seconde, comme si un vent mystique contribuait à les ébouriffer : ou peut-être était-ce seulement les conséquences de sa respiration profonde, soufflante, qui venait de soulever son torse ? Son dos se raidit, et, finalement, il se racla la gorge et daigna enfin compléter ce regard impérieux par un mot prononcé d'une voix si froide et si grave qu'elle aurait pu provenir des entrailles de la Terre elle-même...

-Pardon ?

Le mot isolé, assurément prononcé comme une interrogation, demeura en suspens l'espace d'un instant tandis que le vieil homme jetait finalement un coup d’œil aux gradés, réunis de l'autre côté des barreaux, s'attardant tout particulièrement sur ceux qui s'étaient jusqu'à présent figurés être des compagnons d'incarcération. Il leva ses poignets dans la direction d'Heziel et d'Alion, faisant tinter les chaînes qui le retenaient entravé, puis ricana d'une voix rauque des mots prononcés difficilement, comme s'il n'était plus en mesure de les entendre lui-même...

-'ous pou'ez me libé'er ? Je sais me ba'e.



Ordre de réponse :
Taito - Sypher - Caligula - Heziel - Logan
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Résumé :
Bla bla, pour une fois !
Que faire ?

PNJs présents :
Escouade Suicide :
Wakai Tsuki (Sorafuka) → Niveau 48.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Keternel Alion → Niveau 45.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Horoji « Wave » Julia → Niveau 42.
Paramecia de l'amortisseur, hakis de l'armement et de l'observation, corps-à-corps.
Kisa Mojoni → Niveau 39.
Hachitoryu, rankyaku et soru, hakis de l'armement et de l'observation.
Bartheo Jeffer → Niveau 39.
Corps-à-corps pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Cuthvine Mark → Niveau 36.
Paramecia de la vélocité, corps-à-corps, haki de l'armement.

Prison :
?
Suprême → Niveau ?
Vaillant → Niveau ?
Mature → Niveau ?
Effacé → Niveau ?

Guilde Blanche :
Akelon → Niveau 43.
Ichitoryu, hakis de l'armement et de l'observation.
Kodinitch → Niveau 42.
Ichitoryu, hakis de l'armement et de l'observation.
Chakzi → Niveau 42.
Une aptitude hyper chelou ?, hakis de l'armement et de l'observation.
Marylin → Niveau 41.
Hypnose vampirique, combat au couteau, hakis de l'armement et de l'observation.
Agnox → Niveau 40.
Tir à l'arbalète, ichitoryu à la dague, hakis de l'armement et de l'observation.

Melev → Niveau 37.
Combat au bâton, force surhumaine, hakis de l'armement et de l'observation.
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 537
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue39/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Left_bar_bleue235/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty_bar_bleue  (235/350)
Berrys: 230.532.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitimeLun 3 Juin - 21:05

Never give up


La situation autrefois épineuse devenait enfin plus claire. Finalement, presque aucun souci n’avait été à déclaré et c’est tant mieux. Le temps ne jouait pas en notre faveur alors il fallait favoriser la qualité dans nos actions plutôt que la quantité. Le duo que j’avais formé avec mon collègue semblait être une de ces combinaisons gagnantes et heureusement. Me dirigeant vers les cellules donc, j’observais nos collègues et notamment mon ex compagnon. Ex, car avouons le, plus le temps passait et plus j’avais du mal à l’apprécier... Déjà que ses débuts étaient difficiles, mais si en plus il se permettait d’être “ libre “ et de faire n’importe quoi...

Quand ce dernier me répondit avec légèreté comme s’il s’agissait d’une retrouvaille en lieu saint, je manquais de vouloir le frapper là, ici et maintenant... Mais je me retins, clairement moins sanguins qu’autrefois. L’heure n’était pas à la guerre civile et heureusement pour lui, car de toutes les personnes présentes ici, c’est bien sur lui que je sauterais en premier afin de l’émasculer. Mais il ne fallait pas divaguer... L’heure était à la guerre il fallait faire vite. Aussi, j’écoutais son bref récit qui fit tilt aussitôt.
Ce dernier se mit à partir sur des propositions sans prendre en compte le fait de notre présence ici à la base. Nous devions éliminer Centes, terminer le travail au mieux et au pire éliminer ou capturer ses atouts que sont Sayouri et Nala... Bref, cette arme antique devenait un facteur de plus dans cette équation des plus compliquée... Trop d’inconnues, énormément de facteur hasardeux, bref, il fallait prendre des décisions, au plus vite.

“ Nous n’avons guère le temps et le luxe de pouvoir se pencher de trop sur Pluton. De plus... Nous ne savons même pas son mode de fonctionnement.. Si ça se trouve c’est quelque chose à utilité unique, une arme qui nécessite d’être chargée.. Bref, se concentrer là dessus serait trop dangereux, même s’il ne faut pas l’exclure de nos possibilités désormais... Qu’en dites vous Amiral ? “

Me tournant vers ce dernier, celui-ci était la seule figure de réelle autorité. Le stratège et le décisionnaire de nos actions, car prendre les devants et risquer gros, s’était du suicide. Si un seul de nous faisait un faux pas trop grand, il risquait fort de coûter très cher pour toute la marine actuelle. Et avec Logan dans nos rangs, autant le dire... Nos chances de gagner venaient de dégringoler. S’il n’était pas encadré au plus vite, il deviendrait ce qu’il a toujours été à mes yeux : un boulet ambulant. Nous venions de récupérer des forces utiles, mais un de nous serait occupé de surveiller cet énergumène... Quelle merde me disais-je.

“ Pensez vous qu’il serait judicieux d’envoyer quelques troupes se charger de cette donnée, voir peut-être réfléchir à l’idée de Logan comme quoi on pourrais retourner l’arme contre les Décimas ? Ou rester concentrés sur notre objectif et ne rien tenter de stupide ? “

Attendant son avis, pour le coup, je ne savais pas trop quoi faire. Peut-être que profiter de Pluton était une bonne chose, mais dans ce cas qui s’en chargerait ? Vu mon état, combattre de front les “ monstres “ qu’étaient nos cibles était ridicule... Quand bien même je pourrais avoir un role de bouclier ou de distraction.

“ Si vous décidez de diviser nos unités, j’aimerais me proposer pour suivre ceux qui se dirigeraient vers Pluton. Agir vite sera capital. En revanche, si vous souhaitez que je reste sur l’assaut contre Sayouri et Nala, je vous suivrais jusqu’à la fin Amiral. “

Le message était clair, comme tout le monde ici, il avait notre destin entre ses mains et ses décisions.



Codage par Libella sur Graphiorum



résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Expédition Mars]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Siège de Mars-